Rechercher dans ce blog

mardi 24 janvier 2023

Homosexuality in South Korea


Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos :
Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions de personnes la possèdent déjà ! Le but de Wikipédia est de profiter aux lecteurs en agissant comme une encyclopédie largement accessible et gratuite qui contient des informations sur toutes les branches de la connaissance. Hébergé par la Wikimedia Foundation, Wikipédia se compose d'un contenu librement modifiable, dont les articles ont également de nombreux liens pour guider les lecteurs vers plus d'informations. Écrit en collaboration par des bénévoles largement anonymes, toute personne ayant accès à Internet et en règle peut écrire et apporter des modifications aux articles de Wikipédia (sauf dans des cas limités où l'édition est restreinte pour éviter les perturbations ou le vandalisme). Depuis sa création le 15 janvier 2001, Wikipédia est devenu le plus grand site Web de référence au monde, attirant plus d'un milliard de visiteurs par mois. Il compte actuellement plus de soixante millions d'articles dans plus de 300 langues, dont 6 606 468 articles en anglais avec 122 473 contributeurs actifs au cours du mois dernier. Les principes fondamentaux de Wikipédia sont résumés dans ses cinq piliers. La communauté Wikipédia a développé de nombreuses politiques et directives, mais vous n'avez pas besoin de les connaître toutes avant de contribuer. Tout le monde est autorisé à ajouter ou à modifier le texte, les références et les images de Wikipédia. Ce qui est contribué est plus important que qui y contribue. Le contenu doit être conforme aux politiques de Wikipédia, y compris être vérifiable par une source fiable publiée. Les opinions, les croyances, les expériences personnelles des rédacteurs en chef, les recherches non examinées, les documents diffamatoires et les violations du droit d'auteur ne resteront idéalement pas. Le logiciel de Wikipédia permet d'annuler facilement les erreurs et les modifications sont surveillées et surveillées par des éditeurs expérimentés. Commencez par cliquer simplement sur le bouton Modifier en haut de n'importe quelle page modifiable ! Wikipédia diffère des références imprimées de manière importante. Il est continuellement créé et mis à jour, et les articles sur les nouveaux événements apparaissent en quelques minutes plutôt qu'en mois ou en années. Parce que n'importe qui peut améliorer Wikipédia, il est devenu plus complet que n'importe quelle autre encyclopédie. Ses contributeurs améliorent la qualité et la quantité des articles et suppriment la désinformation, les erreurs et le vandalisme. Tout lecteur qui reconnaît une erreur ou trouve des endroits dans des articles qui nécessitent plus d'informations (voir Wikipedia:Recherche avec Wikipedia) peut développer ou corriger des articles. Au fil du temps, les pages de Wikipédia ont tendance à devenir plus complètes et équilibrées. Wikipédia a testé la sagesse de la foule depuis 2001 et a constaté qu'il réussit. Comme l'affirme la loi de Linus, "Avec suffisamment de globes oculaires, tous les insectes sont superficiels!"
Homopholis arnoldi/Homopholis arnoldi :
Homopholis arnoldi est une espèce de gecko. Il est endémique du sud du Zimbabwe.
Homopholis belsonii/Homopholis belsonii :
Homopholis est un genre de plantes australiennes de la famille des graminées. EspèceLa seule espèce connue est Homopholis belsonii, originaire des États du Queensland et de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie. anciennement inclus voir Panicum Homopholis proluta - Panicum prolutum
Homopholis fasciata/Homopholis fasciata :
Homopholis fasciata, un vertébré nocturne connu sous le nom de gecko de velours à bandes ou gecko de velours rayé, est un petit gecko qui vit en Afrique de l'Est.
Homophone/Homophone :
Un homophone () est un mot qui se prononce de la même manière (à des degrés divers) qu'un autre mot mais dont le sens diffère. Un homophone peut également différer dans l'orthographe. Les deux mots peuvent être orthographiés de la même manière, par exemple rose (fleur) et rose (passé de "monter"), ou orthographiés différemment, comme dans pluie, règne et rein. Le terme homophone peut également s'appliquer à des unités plus longues ou plus courtes que des mots, par exemple une phrase, une lettre ou des groupes de lettres qui se prononcent de la même manière qu'une autre phrase, lettre ou groupe de lettres. Toute unité possédant cette propriété est dite homophonique (). Les homophones qui s'écrivent de la même manière sont aussi à la fois des homographes et des homonymes, par exemple le mot lu, comme dans "Il est bien lu" (il est très savant) contre la phrase "J'ai lu ce livre" (j'ai fini de lire ce livre) .Les homophones qui sont orthographiés différemment sont aussi appelés hétérographes, par exemple to, too et two.
Homophones (jeu)/Homophones (jeu) :
"Homophones" est un jeu de mots dans lequel un joueur crée une phrase ou une phrase contenant une paire ou un ensemble plus grand d'homophones, substitue une autre paire de mots (généralement absurde) à la paire d'homophones, puis lit à haute voix la phrase nouvellement créée. Le but du jeu est que les autres joueurs en déduisent quelle est la paire d'homophones d'origine. La première personne à identifier correctement les homophones secrets "gagne" pour cette phrase et crée un nouveau puzzle d'homophones. Comme le jeu de mots "Ghost", ce jeu se joue souvent lors de longs trajets en voiture avec plusieurs personnes.
Jeux de mots homophoniques_in_Standard_Chinese/Jeux de mots homophoniques en chinois standard :
Le chinois standard, comme de nombreuses variétés sinitiques, possède un nombre important de syllabes et de mots homophoniques en raison de son inventaire phonétique limité. Le dictionnaire Cihai répertorie 149 caractères représentant la syllabe "yì". (Cependant, les mots chinois modernes ont en moyenne environ deux syllabes, de sorte que le taux élevé d'homophonie des syllabes ne pose pas de problème de communication.) De nombreux Chinois prennent un grand plaisir à utiliser la grande quantité d'homophones dans la langue pour former des jeux de mots, et ils une composante importante de la culture chinoise. En chinois, les homophones sont utilisés à diverses fins, de la rhétorique à la poésie en passant par la publicité et l'humour, et sont également courants dans les emprunts chinois, par exemple la correspondance phono-sémantique des noms de marque, le jargon informatique, les termes technologiques et les toponymes.Cet article est destiné présenter une liste de jeux de mots homophoniques courants ou représentatifs en chinois mandarin, bien que de nombreux exemples donnés soient souvent des homophones dans d'autres variétés également. Les astérisques avant l'entrée indiquent des homophones proches.
Traduction homophonique/Traduction homophonique :
La traduction homophonique transforme un texte dans une langue en un texte quasi homophonique dans une autre langue, généralement sans tenter de préserver le sens original du texte. Dans une traduction homophonique, par exemple, l'anglais "assis sur un mur" est rendu par le français "s'étonne aux Halles" [setɔn o al] (littéralement "se surprend au marché de Paris"). Plus généralement, la transformation homophonique transforme un texte en un texte quasi-homophonique dans la même langue ou une autre : par exemple, "reconnaître la parole" pourrait devenir "détruire une belle plage". La traduction homophonique est généralement utilisée avec humour, comme calembour bilingue (langue macaronique) . Cela nécessite que l'auditeur ou le lecteur comprenne à la fois le texte traduit superficiel et absurde, ainsi que le texte source - le texte superficiel sonne alors comme un texte source prononcé avec un accent étranger. La traduction homophonique peut être utilisée pour rendre des noms propres dans une langue étrangère. Si une tentative est faite pour faire correspondre le sens aussi bien que le son, il s'agit d'une correspondance phono-sémantique.
Homophonie/Homophonie :
En musique, l'homophonie (;, grec : ὁμόφωνος, homóphōnos, de ὁμός, homós, "même" et φωνή, phōnē, "son, ton") est une texture dans laquelle une partie primaire est soutenue par un ou plusieurs brins supplémentaires qui l'harmonie. Une mélodie prédomine tandis que les autres parties jouent soit des notes simples, soit un accompagnement élaboré. Cette différenciation des rôles contraste avec la polyphonie à voix égales (dans laquelle des lignes similaires se déplacent avec une indépendance rythmique et mélodique pour former une texture uniforme) et la monophonie (dans laquelle toutes les parties se déplacent à l'unisson ou en octaves). Historiquement, l'homophonie et ses rôles différenciés pour les parties ont émergé en tandem avec la tonalité, qui a donné des fonctions harmoniques distinctes à la soprano, à la basse et aux voix intérieures. Une texture homophonique peut être homorythmique, ce qui signifie que toutes les parties ont le même rythme. La texture chorale est une autre variante de l'homophonie. Le type d'homophonie le plus courant est l'homophonie dominée par la mélodie, dans laquelle une voix, souvent la plus aiguë, joue une mélodie distincte, et les voix qui l'accompagnent travaillent ensemble pour articuler une harmonie sous-jacente. Initialement, dans la Grèce antique, l'homophonie indiquait une musique dans laquelle un une seule mélodie est interprétée par deux voix ou plus à l'unisson ou à l'octave, c'est-à-dire une monophonie à plusieurs voix. L'homophonie en tant que terme est apparue pour la première fois en anglais avec Charles Burney en 1776, mettant l'accent sur l'accord de la mélodie harmonisée.
Homophonie (homonymie)/Homophonie (homonymie) :
L'homophonie et l'homophonie viennent du grec ὁμόφωνος (homóphōnos), littéralement « même son », de ὁμός (homós), « même » et φωνή (phōnē), « son ». Il peut faire référence à : Homophones − mots ayant la même prononciation. L'homophonie - en musique est une texture dans laquelle plusieurs voix se déplacent ensemble en harmonie. Homophonie (écriture) - dans une théorie des systèmes d'écriture est l'une des formes de phonogramme. Chiffrement de substitution homophonique - un chiffrement qui déguise les fréquences des lettres en clair par l'homophonie: 'e' reçoit plus de symboles de texte chiffré homophoniques que 'z'.
Homophonie (écriture)/Homophonie (écriture) :
Dans la théorie des systèmes d'écriture, l'homophonie (du grec : ὁμός, homós, "même" et du grec : φωνή, phōnē, "son") désigne la présence ou l'utilisation de différents signes (phonogrammes) pour la même valeur syllabique, c'est-à-dire la même combinaison sonore peut être représentée par des signes différents.
Homophron/Homophron :
Homophron est un genre de champignons appartenant à la famille des Psathyrellaceae.Les espèces de ce genre se trouvent en Europe, en Amérique du Nord et en Australie.Espèce : Homophron camptopodum (Sacc.) Örstadius & E.Larss. Homophron cernuum (Vahl) Örstadius & E. Larss. Homophron particularis (Britzelm.) WBCooke Homophron spadiceum (P.Kumm.) Örstadius & E.Larss.
Acide homophtalique/acide homophtalique :
L'acide homophtalique est un acide dicarboxylique de formule C6H4(CO2H)CH2CO2H. C'est un solide incolore. Les composés peuvent être préparés par la réaction de Willgerodt à partir de l'acide 2-acétylbenzoïque. L'une des utilisations est dans la préparation du tesicam NSAID.
Homophyllie/Homophyllie :
Homophyllia est un genre de coraux durs de la famille des Lobophylliidae.
Homophyllia bowerbanki/Homophyllia bowerbanki :
Homophyllia bowerbanki est une espèce vulnérable de corail que l'on trouve dans les océans Pacifique et Indien. Cette espèce est modérément commune, mais elle est menacée par la prédation des étoiles de mer à couronne d'épines et la perte d'habitat.
Homophylotis/Homophylotis :
Homophylotis est un genre de papillons de nuit de la famille des Zygaenidae.
Homophylotis artonoïdes/Homophylotis artonoïdes :
Homophylotis artonoides est une espèce de papillon de nuit de la famille des Zygaenidae. On le trouve en Australie depuis le Queensland (Cape York). La longueur des ailes antérieures est d'environ 5 mm pour les mâles et les femelles. Le dessus des ailes antérieures est brun grisâtre foncé avec une teinte verte. Le dessous est gris jaunâtre dans la partie proximale, mais plus foncé dans la partie distale, avec une rayure pâle sous la côte. Le dessus des ailes postérieures est brun grisâtre autour de la marge et une partie centrale translucide étendue avec des veines sombres densément écaillées. La marge costale est plus claire. Le dessous est similaire mais plus gris jaunâtre.
Homophylotis pseudothyridota/ Homophylotis pseudothyridota :
Homophylotis pseudothyridota est une espèce de papillon de nuit de la famille des Zygaenidae. On le trouve en Australie dans le nord-est du Queensland. La longueur des ailes antérieures est de 5 à 5,5 mm pour les mâles et de 5 mm pour les femelles. Le dessus des ailes antérieures est brun grisâtre foncé, parfois avec une légère teinte verdâtre. Le dessous est plus pâle. Le dessus et le dessous de l'aile postérieure sont brun grisâtre foncé, avec une zone centrale translucide de taille et de forme variables traversée par des veines fuscous à écailles denses.
Homophylotis thyridota/Homophylotis thyridota :
Homophylotis thyridota est une espèce de papillon de nuit de la famille des Zygaenidae. On le trouve en Australie dans le nord-est du Queensland. La longueur des ailes antérieures est de 5 à 5,5 mm pour les mâles et de 5 mm pour les femelles. Le dessus des ailes antérieures est brun gris foncé, parfois avec une légère teinte verdâtre. Le dessous est plus clair. Le dessus et le dessous de l'aile postérieure sont brun gris foncé, avec une zone centrale translucide de taille et de forme légèrement variables traversée par des veines fuscous squameuses denses.
Homophysodes/Homophysodes :
Homophysodes est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae. Il ne contient qu'une seule espèce, Homophysodes morbidalis, que l'on trouve du Guatemala au sud du Panama.
Homophyton/Homophyton :
Homophyton est un genre de coraux de la famille des Spongiodermidae. Ce genre se trouve uniquement au large des côtes de l'Afrique australe.
Homopipramol/Homopipramol :
L'homopipramol est un antidépresseur tricyclique et antipsychotique qui n'a jamais été commercialisé.
Homoplasmie/Homoplasmie :
L'homoplasmie est un terme utilisé en génétique pour décrire une cellule eucaryote dont les copies d'ADN mitochondrial sont toutes identiques. Dans les tissus normaux et sains, toutes les cellules sont homoplasmiques. Les copies d'ADN mitochondrial homoplasmique peuvent être normales ou mutées ; cependant, la plupart des mutations sont hétéroplasmiques (survenant uniquement dans certaines copies de l'ADN mitochondrial). Il a été découvert, cependant, que des mutations homoplasmiques de l'ADN mitochondrial peuvent être trouvées dans les tumeurs humaines. Le terme peut également faire référence à l'uniformité de l'ADN des plastes végétaux, qu'ils se produisent naturellement ou non.
Homoplasie/Homoplasie :
L'homoplasie, en biologie et en phylogénétique, est le terme utilisé pour décrire une caractéristique qui a été acquise ou perdue indépendamment dans des lignées distinctes au cours de l'évolution. Ceci est différent de l'homologie, qui est le terme utilisé pour caractériser la similitude des caractéristiques qui peuvent être expliquées avec parcimonie par une ascendance commune. L'homoplasie peut résulter à la fois de pressions de sélection similaires agissant sur l'adaptation des espèces et des effets de la dérive génétique. Le plus souvent, l'homoplasie est considérée comme une similitude de caractères morphologiques. Cependant, l'homoplasie peut également apparaître dans d'autres types de caractères, tels que la similitude dans la séquence génétique, les types de cycle de vie ou même les traits de comportement.
Homoplectra/Homoplectra :
Homoplectra est un genre de caddisflies de la famille des Hydropsychidae. Il y a environ 11 espèces décrites dans Homoplectra.
Homoplectra doringa/Homoplectra doringa :
Homoplectra doringa est une espèce de trichoptère de la famille des Hydropsychidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Générateur homopolaire/Générateur homopolaire :
Un générateur homopolaire est un générateur électrique à courant continu comprenant un disque ou un cylindre électriquement conducteur tournant dans un plan perpendiculaire à un champ magnétique statique uniforme. Une différence de potentiel se crée entre le centre du disque et le bord (ou les extrémités du cylindre) avec une polarité électrique qui dépend du sens de rotation et de l'orientation du champ. Il est également connu sous le nom de générateur unipolaire, générateur acyclique, dynamo à disque ou disque de Faraday. La tension est généralement faible, de l'ordre de quelques volts dans le cas de petits modèles de démonstration, mais les grands générateurs de recherche peuvent produire des centaines de volts, et certains systèmes ont plusieurs générateurs en série pour produire une tension encore plus élevée. Ils sont inhabituels en ce sens qu'ils peuvent générer un courant électrique énorme, certains de plus d'un million d'ampères, car le générateur homopolaire peut être conçu pour avoir une résistance interne très faible. De plus, le générateur homopolaire est unique en ce sens qu'aucune autre machine électrique rotative ne peut produire de courant continu sans utiliser de redresseurs ou de commutateurs.
Moteur homopolaire/Moteur homopolaire :
Un moteur homopolaire est un moteur électrique à courant continu à deux pôles magnétiques dont les conducteurs coupent toujours les lignes unidirectionnelles de flux magnétique en faisant tourner un conducteur autour d'un axe fixe de manière à ce que le conducteur soit perpendiculaire à un champ magnétique statique. La force résultante étant continue dans un sens, le moteur homopolaire n'a pas besoin de collecteur mais nécessite toujours des bagues collectrices. Le nom homopolaire indique que la polarité électrique du conducteur et les pôles du champ magnétique ne changent pas (c'est-à-dire qu'il ne nécessite pas de commutation).
Homopolysaccharide/Homopolysaccharide :
Les homopolysaccharides sont des polysaccharides composés d'un seul type de monomère de sucre. Par exemple, la cellulose est un homopolysaccharide non ramifié composé de monomères de glucose reliés par des liaisons bêta-glycosidiques ; le glycogène est une forme ramifiée, où les monomères de glucose sont reliés par des liaisons alpha-glycosidiques. Selon les molécules attachées qui sont des types suivants 1. Glucan - Un polysaccharide de glucose 2. Fructan - Un polysaccharide de fructose 3. Galactane - Un polysaccharide de galactose 4. Araban - Un polysaccharide d'arabinose 5. Xylane - Un polysaccharide de xylose
Homoptera/Homoptera :
Les homoptères sont un sous-ordre de l'ordre des hémiptères qui est considéré par certains taxonomistes comme paraphylétique, et donc obsolète (obsolète). Il a donc été divisé en sous-ordres Sternorrhyncha, Auchenorrhyncha et Coleorrhyncha. Les travaux antérieurs étaient basés sur l'ADN nucléaire, mais une analyse phylogénétique plus récente utilisant l'ADN mitochondrial suggère que les homoptères pourraient être un groupe monophylétique après tout, un groupe frère des hétéroptères. La cause de la disparité dans les analyses est suggérée comme étant l'effet d'attraction des longues branches dans l'analyse phylogénétique, en raison de l'évolution rapide des régions d'ADN. Les homoptères comprennent les pucerons, les cochenilles, les cigales et les cicadelles, qui ont tous des pièces buccales suceuses.
Homoptère/Homopterus :
Homopterus est un genre de coléoptères de la famille des Carabidae, contenant les espèces suivantes : Homopterus amplificatus Reichensperger, 1938 Homopterus arrowi Reichensperger, 1938 Homopterus bolivianus H.Kolbe, 1920 Homopterus brasiliensis (Westwood, 1838) Homopterus cunctans Reichensperger, 1938 Homopterus honduriensis Darlington7, 1938 Homopterus kriegi Reichensperger, 1938 Homopterus lunacarvalhoi Martinez & Jimenez-Asua, 1965 Homopterus martinezi Luna De Carvalho, 1963 Homopterus proemonens H.Kolbe, 1920 Homopterus steinbachi H.Kolbe, 1920 Homopterus subcordatus Darlington, 1950
Homopus / Homopus :
Homopus est un genre de minuscules tortues de la famille des Testudinidae, endémique d'Afrique australe. Trois espèces ont été déplacées vers le genre Chersobius.
Homopus areolatus/Homopus areolatus :
Homopus areolatus, communément appelé padloper commun ou tortue à bec de perroquet, est une minuscule espèce de tortue du genre Homopus, indigène de la partie sud de l'Afrique du Sud.
Homopus fémoral/Homopus fémoral :
Homopus femoralis, communément appelé le grand padloper, est une petite tortue du genre Homopus, indigène des prairies du highveld d'Afrique du Sud.
Acide homoquinolinique/Acide homoquinolinique :
L'acide homoquinolinique (HQA) est une excitotoxine puissante qui est un analogue conformationnellement restreint du N-méthyl-D-aspartate (NMDA) et un agoniste partiel du site principal/glutamate du récepteur NMDA, avec une certaine sélectivité pour les sous-unités NR2B contenant récepteurs. Il est approximativement équipotent au NMDA et environ cinq fois plus puissant que l'acide quinolinique en tant qu'agoniste du récepteur NMDA. HQA s'est également avéré étiqueter un site de liaison nouveau, mais non caractérisé, qui peut être distingué du récepteur NMDA avec l'utilisation de 2-carboxy-3-carboxyméthylquinoline (CCMQ), un ligand sélectif du site non caractérisé.
Homoranthus/Homoranthus :
Homoranthus est un genre d'une trentaine d'espèces de plantes de la famille des myrtes Myrtaceae et toutes sont endémiques à l'Australie. Les plantes de ce genre partagent des similitudes avec celles de Darwinia et de Verticordia. Ce sont des arbustes dont les feuilles sont disposées en paires opposées et dont les fleurs apparaissent seules ou en petits groupes, généralement à l'aisselle des feuilles supérieures. On les trouve dans le Queensland, la Nouvelle-Galles du Sud et l'Australie du Sud. Le genre a été décrit pour la première fois en 1836. Aucune des espèces n'est commune ni bien connue en horticulture.
Homoranthus bebo/Homoranthus bebo :
Homoranthus bebo est une plante à fleurs de la famille des Myrtacées et est endémique d'une petite région du nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste bas avec des feuilles généralement plates et des groupes de jusqu'à dix fleurs jaunes. Il n'est connu que de la réserve naturelle de Dthinna Dthinnawan près de Yetman.
Homoranthus biflorus/Homoranthus biflorus :
Homoranthus biflorus est une plante à fleurs de la famille des Myrtacées et est endémique d'une petite région du nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste érigé avec des feuilles en forme de cylindre et de petits groupes de fleurs généralement jaunes.
Homoranthus binghiensis/Homoranthus binghiensis :
Homoranthus binghiensis est une plante à fleurs de la famille des Myrtacées et est endémique d'une petite région du nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste dressé avec des feuilles pointues et des fleurs généralement jaunâtres à rouges.
Homoranthus brevistylis/Homoranthus brevistylis :
Homoranthus brevistylis est une plante de la famille des Myrtacées et est endémique d'une petite région du Queensland. C'est un arbuste dressé avec des feuilles pointues et linéaires et des groupes de jusqu'à quatre fleurs jaune pâle à l'aisselle des feuilles. Il n'est connu que du parc national de Blackdown Tableland.
Homoranthus bruhlii/Homoranthus bruhlii :
Homoranthus bruhlii est une plante de la famille des Myrtacées et est endémique à une petite zone des plateaux du nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste dressé à feuilles glabres, vert pâle, linéaires et à groupes de trois ou quatre fleurs vert jaunâtre pâle à l'aisselle des feuilles. Il n'est connu que d'une seule population près de Tenterfield.
Homoranthus cernuus/Homoranthus cernuus :
Homoranthus cernuus est une plante à fleurs de la famille des Myrtacées et est endémique d'une petite zone du parc national de Wollemi. C'est un arbuste élancé avec des feuilles lisses et linéaires et des paires de fleurs pendantes de couleur crème à base rosée.
Homoranthus clarksonii/Homoranthus clarksonii :
Homoranthus clarksonii est une plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et est endémique d'une petite région du Queensland. C'est un arbuste dressé aux feuilles linéaires pointues et aux paires de fleurs rose crème à jaune pâle qui virent au rose en vieillissant. Il n'est connu que de petites populations sur le mont Mulligan.
Homoranthus coracinus/Homoranthus coracinus :
Homoranthus coracinus est une plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et est endémique d'une petite région du Queensland. C'est un arbuste bas et étalé avec des feuilles pointues, étroites, en forme d'œuf et des groupes de jusqu'à six fleurs aux pétales noirs. Il n'est connu que d'une seule population dans la partie Ka Ka Mundi du parc national de Carnarvon.
Homoranthus croftianus/Homoranthus croftianus :
Homoranthus croftianus, communément appelé Bolivie homoranthus, est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique à une petite zone près de la Bolivie dans le nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste dressé aux feuilles pointues disposées en paires opposées alternées de manière à former quatre rangées le long des rameaux. Des fleurs simples de couleur verdâtre à crème sont portées à l'aisselle des feuilles.
Homoranthus cummingii/Homoranthus cummingii :
Homoranthus cummingii est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique à une petite région du Queensland. C'est un arbuste dressé avec des feuilles pointues et linéaires disposées en paires opposées alternées de manière à former quatre rangées le long des rameaux. Les fleurs pendent vers le bas par paires et sont blanc crème à jaune pâle, virant au rouge en vieillissant. Il n'est connu que du mont Zero au nord-ouest de Townsville.
Homoranthus darwinioides/Homoranthus darwinioides :
Homoranthus darwinioides, communément appelé cloches de fées, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Myrtaceae. C'est un petit arbuste étalé avec des fleurs jaunes et roses pendantes, des feuilles gris-vert et est endémique de la Nouvelle-Galles du Sud.
Homoranthus decasetus/Homoranthus decasetus :
Homoranthus decasetus est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique à une petite zone du centre du Queensland. Il a de petites feuilles fines et des fleurs qui virent au violet en vieillissant.
Homoranthus decumbens/Homoranthus decumbens :
Homoranthus decumbens est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique à une petite région du Queensland. C'est un arbuste bas et étalé avec des feuilles cylindriques disposées en paires opposées alternées. Les fleurs sont vert jaunâtre et disposées individuellement à l'aisselle des feuilles supérieures.
Homoranthus elusus/Homoranthus elusus :
Homoranthus elusus est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique à une petite zone sur les plateaux du nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste à feuilles linéaires et avec des groupes de jusqu'à quatre fleurs à l'aisselle des feuilles. Il n'est connu que d'un seul spécimen collecté près de Tenterfield.
Homoranthus flavescens/Homoranthus flavescens :
Homoranthus flavescens est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique du nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste bas, étalé, à sommet plat, aux feuilles cylindriques ou aplaties. Des fleurs simples jaunes à rougeâtres apparaissent à l'aisselle des feuilles à la fin du printemps et en été, formant des grappes près de l'extrémité des rameaux.
Homoranthus floydii/Homoranthus floydii :
Homoranthus floydii est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique de la Nouvelle-Galles du Sud.
Homoranthus homoranthoides/Homoranthus homoranthoides :
Homoranthus homoranthoides est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique du sud de l'Australie.
Homoranthus inopinatus/Homoranthus inopinatus :
Homoranthus inopinatus est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique d'une petite région du sud du Queensland. C'est un arbuste dressé à feuilles linéaires et à groupes de trois à six fleurs à l'aisselle des feuilles près de l'extrémité des rameaux. Il n'est connu que d'une seule petite population sur une propriété privée près de Ballandean.
Homoranthus lunatus/Homoranthus lunatus :
Homoranthus lunatus, communément appelé homoranthus à feuilles en croissant, est une plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et est endémique à une petite région du nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste étalé avec des feuilles courbes et de petits groupes de jusqu'à six fleurs jaunes à l'aisselle des feuilles.
Homoranthus melanostictus/Homoranthus melanostictus :
Homoranthus melanostictus est une plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et est endémique de l'est de l'Australie. Il a des feuilles cylindriques à aplaties avec des points d'huile noirâtres et jusqu'à six fleurs jaunes disposées à l'aisselle des feuilles près des extrémités des rameaux.
Homoranthus montanus/Homoranthus montanus :
Homoranthus montanus est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique d'une petite région du sud du Queensland. Il a des feuilles étroites et jusqu'à une à six petites fleurs tubulaires de couleur crème disposées à l'aisselle des feuilles près des extrémités des rameaux. Au fur et à mesure que les fleurs vieillissent, elles deviennent rouges.
Homoranthus papillatus/Homoranthus papillatus :
Homoranthus papillatus, communément appelé buisson de souris, est une plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et est endémique d'une petite région du sud du Queensland. C'est un arbuste compact avec des feuilles courbes et linéaires et des fleurs jaune pâle disposées à l'aisselle des feuilles supérieures.
Homoranthus porteri/Homoranthus porteri :
Homoranthus porteri est une plante de la famille des myrtes Myrtaceae et est endémique d'une petite région du nord du Queensland, en Australie. C'est un arbuste dressé avec des fleurs pendantes blanc crème à rouge par paires sur une tige courte avec des bractées rouges et de petites feuilles linéaires.
Homoranthus prolixus/Homoranthus prolixus :
Homoranthus prolixus, communément appelé homoranthus granitique, est une plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et est endémique du nord de la Nouvelle-Galles du Sud. C'est un arbuste étalé avec des feuilles linéaires à lancéolées et des groupes de jusqu'à six fleurs jaunes à rouges à l'aisselle des feuilles supérieures.
Homoranthus thomasii/Homoranthus thomasii :
Homoranthus thomasii est une espèce de plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et est endémique du Queensland. C'est un petit arbuste avec des feuilles vert grisâtre en forme de cuillère et de petites fleurs roses pendantes à l'aisselle des feuilles supérieures.
Homoranthus tricolore/Homoranthus tricolore :
Homoranthus tricolor est une plante à fleurs de la famille des Myrtacées et est endémique d'une petite région du sud-est du Queensland. C'est un arbuste dressé avec des feuilles linéaires à lancéolées et des fleurs vertes, rouges et noires disposées seules ou par paires à l'aisselle des feuilles supérieures.
Homoranthus tropicus/Homoranthus tropicus :
Homoranthus tropicus est une plante à fleurs de la famille des Myrtacées et est endémique du nord tropical du Queensland. C'est un arbuste aux feuilles courbées en forme de massue et aux fleurs blanches disposées en corymbe à l'extrémité des rameaux.
Homoranthus vagans/Homoranthus vagans :
Homoranthus vagans est une plante à fleurs de la famille des Myrtacées et est endémique d'une petite région du sud du Queensland. C'est un arbuste avec des feuilles linéaires pointues et des groupes de jusqu'à dix fleurs jaunes à l'aisselle des feuilles près de l'extrémité des rameaux. Il n'est connu que d'une seule population au nord d'Inglewood.
Homoranthus virgatus/Homoranthus virgatus :
Homoranthus virgatus, communément appelé twiggy homoranthus, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et pousse dans les zones côtières du nord de la Nouvelle-Galles du Sud et du Queensland. C'est un arbuste dressé avec des branches en forme de baguette, un feuillage aromatique et des fleurs blanches à roses en petites grappes au bout des branches.
Homoranthus wilhelmii/Homoranthus wilhelmii :
Homoranthus wilhelmii, communément connu sous le nom de fleur de plume orientale, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Myrtaceae et est endémique de l'Australie du Sud. C'est un petit arbuste étalé aux feuilles cylindriques à aplaties et aux fleurs blanches ou roses disposées en corymbes à l'extrémité des rameaux. La distribution comprend une zone sur la péninsule de Yorke, mais elle est plus commune dans le sud de la péninsule d'Eyre.
Homoranthus zeteticorum/Homoranthus zeteticorum :
Homoranthus zeteticorum est une plante à fleurs de la famille des Myrtacées et est endémique d'une petite zone du centre du Queensland. C'est un grand arbuste aux feuilles en forme de tête de hache et aux fleurs pendantes aux styles plus foncés.
Consonne homorganique/Consonne homorganique :
En phonétique, une consonne homorganique (de homo- "même" et organe "(parole) organe") est un son consonantique qui s'articule au même lieu d'articulation qu'un autre. Par exemple, [p], [b] et [m] sont des consonnes homorganiques l'une de l'autre puisqu'elles partagent le lieu d'articulation bilabial. Les consonnes qui ne sont pas articulées au même endroit sont dites hétéroorganiques.
Homorhynchus/Homorhynchus :
Homorhynchus (grec pour "même museau") est un genre de poissons préhistoriques de l'Éocène et de l'Oligocène. Il a été décrit par Edouard Van Beneden en 1873.
Homorhythme/Homorhythme :
En musique , l' homorythme (également homomètre ) est une texture ayant une «similarité de rythme dans toutes les parties» ou «un rythme très similaire» à celui qui serait utilisé dans de simples hymnes ou chorals. L'homorhythme est une condition de l'homophonie. Toutes les voix chantent le même rythme. Cette texture se traduit par une texture homophonique, qui est une texture en accords bloqués. La texture homorythmique offre des paroles avec clarté et emphase. La texture dans laquelle les parties ont des rythmes différents est hétérorythmique ou hétérométrique. Le terme est utilisé pour les compositions dans lesquelles toutes les voix se déplacent simultanément dans le même rythme, formant une succession d'accords. Il peut également être appelé style d'accord, style familier, style note contre note, isométrique et homophonique. Isométrique peut être utilisé pour désigner la musique dans laquelle chaque partie vocale a le même nombre de syllabes, l'isorythmique étant utilisé pour désigner la musique dans laquelle chaque voix a le même rythme.
Homoroade / Homoroade :
Homoroade ( hongrois : Középhomoród , prononciation hongroise: [ˈkøzeːphomoroːd] ) est une commune de 2 600 habitants située dans le comté de Satu Mare , en Roumanie . Son centre est Homorodu de Mijloc, et la commune est composée de six villages :
Homorod/Homorod :
Homorod peut faire référence à plusieurs entités en Roumanie : Homorod, Brașov, commune du comté de Brașov Homorod, un village de la ville de Geoagiu, comté de Hunedoara Băile Homorod, un village de la ville de Vlăhița, comté de Harghita Homorod (Dumbrăvița), affluent gauche de l'Olt dans l'est Comté de Brașov Homorod (Homorod), affluent droit de l'Olt dans le nord du comté de Brașov Homorod (Mureș), affluent de la Mureș dans le comté de Hunedoara Homorod, affluent du Sârbi dans le comté de Hunedoara Homorod (Someș), affluent du Homorodul Nou (bassin de Someș ) dans le comté de Satu Mare
Homorod, Bra%C8%99ov/Homorod, Braşov :
Homorod ( allemand : Hamruden ; hongrois : Homoród ) est une commune du comté de Brașov , en Transylvanie , en Roumanie . Il est composé de trois villages : Homorod, Jimbor (Sommerburg ; Székelyzsombor) et Mercheașa (Streitfort ; Mirkvásár). La commune est située dans la partie nord du comté, à la frontière avec le comté de Harghita, à 62 km (39 mi) du siège du comté, Brașov. Il se trouve sur les rives de la rivière Homorod, au confluent de l'Homorodul Mare et de l'Homorodul Mic.
Homorod (Dumbr%C4%83vi%C8%9Ba)/Homorod (Dumbrăviţa) :
Le Homorod ou Ciucaș est un affluent gauche de la rivière Olt en Roumanie. Il se déverse dans l'Olt à Feldioara. Sa longueur est de 40 km (25 mi) et la taille de son bassin est de 322 km2 (124 milles carrés). Près du village de Satu Nou la rivière se divise en deux bras, le bras principal gardant le nom de Homorod, tandis que le bras secondaire se nomme Homorodul Vechi. Les deux branches se rejoignent en amont de Feldioara.
Homorod (Homorod)/Homorod (Homorod):
Le Homorod ( hongrois : Homoród ) est un affluent droit de la rivière Olt en Roumanie . Il se forme au confluent de ses sources Homorodul Mare et Homorodul Mic, dans le village Homorod. Il se déverse dans l'Olt à Ungra. Sa longueur est de 8 km (62 km y compris le Homorodul Mare) et la taille de son bassin est de 855 km2 (330 milles carrés).
Homorod (Mure%C8%99)/Homorod (Mureș) :
Le Homorod ( hongrois : Homoród-patak ) est un affluent droit de la rivière Mureș en Roumanie . Il se déverse dans le Mureș près de Geoagiu. Sa longueur est de 14 km (8,7 mi) et la taille de son bassin est de 33 km2 (13 milles carrés).
Homorod (Some%C8%99)/Homorod (Someș):
L'Homorod est un affluent droit de la rivière Homorodul Nou en Roumanie. Il se déverse dans le Homorodul Nou près de Hrip. Sa longueur est de 23 km (14 mi) et la taille de son bassin est de 152 km2 (59 milles carrés).
Homorodul Mare/Homorodul Mare :
L'Homorodul Mare est le cours supérieur droit de la rivière Homorod en Roumanie. A sa confluence avec la rivière Homorodul Mic dans le village Homorod, la rivière Homorod se forme. Il traverse les villages Băile Homorod, Comănești, Aldea, Mărtiniș, Rareș, Sânpaul, Petreni, Orășeni, Ionești, Drăușeni, Cața et Homorod. Sa longueur est de 54 km (34 mi) et la taille de son bassin est de 352 km2 (136 milles carrés).
Homorodul Mic/Homorodul Mic :
Le Homorodul Mic est le cours supérieur gauche de la rivière Homorod en Roumanie. A sa confluence avec la rivière Homorodul Mare dans le village Homorod, la rivière Homorod se forme. Il traverse les villages et les villes de Căpâlnița, Vlăhița, Lueta, Merești, Crăciunel, Ocland, Satu Nou, Jimbor, Mercheașa et Homorod. Sa longueur est de 51 km (32 mi) et la taille de son bassin est de 203 km2 (78 milles carrés).
Homorodul Nou/Homorodul Nou :
L'Homorodul Nou est un affluent gauche de la rivière Someș en Roumanie. Il se déverse dans le Someș à Ambud, à l'est de la ville de Satu Mare. Sa longueur est de 34 km (21 mi) et la taille de son bassin est de 302 km2 (117 milles carrés).
Homorodul Vechi/Homorodul Vechi :
L'Homorodul Vechi est un affluent de la rivière Someș en Roumanie et en Hongrie. En Roumanie, sa longueur est de 38 km (24 mi) et la taille de son bassin est de 265 km2 (102 milles carrés). Il traverse la frontière hongroise entre Boghiș et Csengerújfalu.
Homoroselaps/Homoroselaps :
Homoroselaps est un genre de serpents venimeux de la famille des Atractaspididae.
Homoroselaps lacteus/Homoroselaps lacteus :
Homoroselaps lacteus, également connu sous le nom de serpent arlequin tacheté, est une espèce de serpent atracaspidide. On le trouve en Afrique du Sud et en Eswatini.
Homorosome/Homorosome :
Homorosoma est un genre de minuscules charançons des graines de la famille des coléoptères connus sous le nom de Curculionidae. Il y a environ neuf espèces décrites dans Homorosoma.
Homorosoma sulcipenne/ Homorosoma sulcipenne :
Homorosoma sulcipenne est une espèce de minuscule charançon des graines de la famille des coléoptères Curculionidae.
Homorthodes/Homorthodes :
Homorthodes est un genre de papillons de nuit de la famille des Noctuidae.
Homorthodes communis/Homorthodes communis :
Homorthodes communis, l'aulne Quaker, est une espèce de ver-gris ou de dard de la famille des Noctuidae. On le trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes communis est 10533.
Homorthodes dubia/Homorthodes dubia :
Homorthodes dubia est une espèce de ver-gris ou de dard de la famille des Noctuidae. Il a été décrit par William Barnes et James Halliday McDunnough en 1912 et se trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes dubia est 10536.
Homorthodes fractura/Homorthodes fractura :
Homorthodes fractura est une espèce de ver-gris ou de dard de la famille des Noctuidae. On le trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes fractura est 10534.
Homorthodes furfurata/Homorthodes furfurata :
Homorthodes furfurata , le papillon Quaker scurfy du nord ou le papillon Quaker scurfy , est une espèce de papillon de nuit de la famille des Noctuidae ( mites owlet ). Il a été décrit par Augustus Radcliffe Grote en 1874 et se trouve dans les habitats forestiers d'Amérique du Nord. Son aire de répartition s'étend à travers le continent, jusqu'au sud-est du Canada, au Massachusetts, à New York et au Mississippi. À l'ouest, il s'étend vers le sud jusqu'à la Californie, l'Arizona, le Nouveau-Mexique et le Texas. L'envergure est d'environ 25 mm. Les adultes sont brun rouge à brun orangé avec des marques indistinctes et quelques petites taches blanches. Les adultes volent en été. Les larves se nourrissent de diverses espèces de feuillus, y compris les espèces d'érables Acer et Prunus, ainsi que d'Oemleria cerasiformis. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes furfurata est 10532.
Homorthodes gigantoïdes/Homorthodes gigantoïdes :
Homorthodes gigantoides est une espèce de ver-gris ou de dard de la famille des Noctuidae décrite pour la première fois par William Barnes et James Halliday McDunnough en 1912. On la trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes gigantoides est 10545.
Homorthodes hanhami/Homorthodes hanhami :
Homorthodes hanhami est une espèce de ver-gris ou de dard de la famille des Noctuidae décrite pour la première fois par William Barnes et James Halliday McDunnough en 1911. On la trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes hanhami est 10539.
Homorthodes lindseyi/Homorthodes lindseyi :
Le papillon Quaker scurfy du sud ( Homorthodes lindseyi ) est un papillon de nuit de la famille des Noctuidae . Il était autrefois classé comme une sous-espèce de Homorthodes furfurata (Homorthodes furfurata lindseyi). On le trouve en Amérique du Nord, du New Jersey, jusqu'au sud-est de l'Oklahoma. L'envergure est d'environ 27 mm. Le papillon vole d'avril à juin selon l'endroit. Les larves se nourrissent d'un large éventail de plantes.
Manie des Homorthodes / Manie des Homorthodes :
Homorthodes mania est une espèce de ver-gris ou de papillon de nuit de la famille des Noctuidae. On le trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes mania est 10537.
Homorthodes perturba/Homorthodes perturba :
Homorthodes perturba est une espèce de ver-gris ou de papillon de nuit de la famille des Noctuidae. On le trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes perturba est 10544.
Homorthodes rectiflava/Homorthodes rectiflava :
Homorthodes rectiflava est une espèce de ver-gris ou de dard de la famille des Noctuidae. On le trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes rectiflava est 10542.
Homorthodes reliqua/Homorthodes reliqua :
Homorthodes reliqua est une espèce de ver-gris ou de dard de la famille des Noctuidae. On le trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Homorthodes reliqua est 10541.
Homorus/Homorus :
Homorus est un genre d'escargots terrestres à respiration aérienne, des mollusques gastéropodes pulmonaires terrestres de la famille des Achatinidae.
Homor%C3%BAd/Homorúd :
Homorúd est un village du comté de Baranya, en Hongrie.
Homos (footballeur) / Homos (footballeur):
Mohamed Soliman Zaki ( arabe : محمد سليمان زكي ) (né le 1er janvier 1979) communément appelé Mohamed Homos ( arabe : محمد حمص ) ou simplement Homos ( arabe : حمص ), est un ancien footballeur professionnel égyptien . Milieu de terrain, il a joué pour Ismaily pendant la majeure partie de sa carrière.
Homosaces/Homosaces :
Homosaces est un genre de papillons de nuit de la famille des Cosmopterigidae.
Anthocome Homosaces/Anthome Homosaces :
Homosaces anthocoma est un papillon de nuit de la famille des Cosmopterigidae. On le trouve en Birmanie.
Homosaces arvalis/Homosaces arvalis :
Homosaces arvalis est un papillon de nuit de la famille des Cosmopterigidae. On le trouve en Inde. L'envergure est de 15–17 mm. Les ailes antérieures sont ferrugineuses parsemées de noir. La côte et toutes les nervures sont marquées de stries ocre-jaune pâle diffuses. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Homosaces nyctiphronas/Homosaces nyctiphronas :
Homosaces nyctiphronas est un papillon de nuit de la famille des Cosmopterigidae. On le trouve en Inde.
Homosaces pelochares/Homosaces pelochares :
Homosaces pelochares est un papillon de nuit de la famille des Cosmopterigidae. Il se trouve sur Java. Les larves se nourrissent des feuilles de Planchonia valida.
Homosaces podarga/Homosaces podarga :
Homosaces podarga est un papillon de nuit de la famille des Cosmopterigidae. On le trouve en Inde.
Homosaces sanctificata/Homosaces sanctificata :
Homosaces sanctificata est un papillon de nuit de la famille des Cosmopterigidae. On le trouve en Inde.
Homosalate/Homosalate :
L'homosalate est un composé organique utilisé dans certains écrans solaires. Il est fabriqué par l'estérification Fischer-Speier de l'acide salicylique et du 3,3,5-triméthylcyclohexanol, ce dernier étant un dérivé hydrogéné de l'isophorone. Présente dans 45% des crèmes solaires américaines, elle est utilisée comme filtre UV chimique. La partie acide salicylique de la molécule absorbe les rayons ultraviolets d'une longueur d'onde de 295 nm à 315 nm, protégeant ainsi la peau des méfaits du soleil. Le groupe hydrophobe triméthyl cyclohexyle fournit un aspect gras qui l'empêche de se dissoudre dans l'eau.
Homosapien (album) / Homosapien (album):
Homosapien est le deuxième album solo du musicien britannique Pete Shelley, sorti en 1981. L'album fait suite à son album instrumental expérimental Sky Yen (enregistré en 1974 mais sorti en 1980) et à son travail avec le groupe Buzzcocks, initialement dissous en 1981. Homosapien a vu un départ marqué des styles punk des disques de Buzzcocks, étant fortement influencé par les sons de synthétiseur programmés et les boîtes à rythmes de synthpop, avec l'ajout de Shelley à la guitare acoustique. La chanson titre est sortie en tant que single britannique et a été interdite par la BBC en raison de références homosexuelles explicites, mais a néanmoins été un succès dans plusieurs autres pays.
Homosapien (chanson) / Homosapien (chanson):
« Homosapien » est une chanson du musicien anglais Pete Shelley. C'était le premier single de son album du même titre, sorti en 1981, et son premier single en tant qu'interprète solo après être devenu célèbre avec Buzzcocks. Shelley a écrit la chanson en 1974, avant de former les Buzzcocks en 1976. Initialement conçu comme une piste de démonstration pour une chanson des Buzzcocks, "Homosapien" a été enregistré en une journée avec le producteur Martin Rushent, qui allait plus tard produire The Human League. Le morceau a adopté un son de synthé pop contrairement aux riffs de guitare durs des Buzzcocks. Le single a été un grand succès en Australie et au Canada, atteignant le Top 10 dans les deux territoires, ainsi qu'un succès modeste en Nouvelle-Zélande. Bien qu'il n'ait pas réussi à passer dans les charts de singles en Europe ou aux États-Unis, c'était une piste de danse populaire dans les clubs des deux territoires et a atteint la 14e place du classement Billboard Club Play Singles. La chanson aurait été interdite par la BBC pour sa "référence explicite au sexe gay" avec les paroles "homo superior / in my interior". Shelley a nié que c'était l'intention. Cependant, selon Annie Nightingale, alors DJ de la BBC Radio 1 , "Ses paroles alors risquées ont été notées à l'époque. Cela ne m'a pas empêché de les jouer dans mon émission de radio."
Homosassa, Floride/Homosassa, Floride :
Homosassa est un lieu désigné par le recensement (CDP) dans le comté de Citrus, en Floride, aux États-Unis. La population était de 2 578 habitants au recensement de 2010.
Homosassa (papillon de nuit)/Homosassa (papillon de nuit) :
Homosassa est un genre de papillons nocturnes décrit par George Duryea Hulst en 1890.
Rivière Homosassa/Rivière Homosassa :
La rivière Homosassa est une rivière de 12,4 km de long située dans le comté de Citrus, en Floride, dans la partie ouest de l'État. Ses sources sont les sources d'Homosassa, et de là, il coule vers l'ouest dans le golfe du Mexique. La rivière abrite des grands dauphins communs, des lamantins des Antilles, des tortues alligators, des tatous à neuf bandes, des serpents, des oiseaux, des tortues-boîtes de l'Est, des huîtres, des ratons laveurs, des alligators américains, des opossums de Virginie, des loutres de rivière nord-américaines et de nombreuses espèces d'eau douce. et poissons d'eau salée. La rivière Homosassa est un estuaire, ce qui signifie qu'à mesure qu'elle se déplace vers l'intérieur des terres, elle passe très progressivement de l'eau salée à l'eau douce, et la rivière est saumâtre. La rivière est bonne pour le canoë et le kayak.
Sources d'Homosassa/Sources d'Homosassa :
Homosassa Springs peut faire référence à plusieurs endroits : Homosassa Springs, Floride, États-Unis Homosassa Springs, FL Metropolitan Statistical Area, géographiquement identique à Citrus County, Floride, États-Unis Homosassa Springs Wildlife State Park, près de Homosassa Springs, Floride, États-Unis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hour of Darkness

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...