Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Northumberland 1721""


HMS Montréal/HMS Montréal :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Montreal, d'après la ville canadienne de Montréal : le HMS Montreal (1761) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1761. Il fut capturé par les Français en 1779 puis détruit par l'Anglo -Forces françaises à Toulon en 1793. Le HMS Montreal était un sloop de 20 canons lancé sous le nom de HMS Wolfe en 1813 et rebaptisé HMS Montreal en 1814. Il fut vendu en 1832. Le HMS Montreal (1839) était une goélette servant sur les lacs canadiens. Elle a été achetée en 1839 et vendue en 1848.
HMS Montréal_(1761)/HMS Montréal (1761):
Le HMS Montreal était une frégate de cinquième rang de classe Niger de 32 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1761 et a servi pendant la guerre de Sept Ans et la guerre d'indépendance américaine. Les Français la capturent en 1779 et elle sert alors avec eux sous le nom de Montréal. Une force anglo-espagnole l'a détruite pendant l'occupation de Toulon au début des guerres de la Révolution française.
HMS Montrose/HMS Montrose :
Le HMS Montrose est le nom de deux navires de la Royal Navy du Royaume-Uni : le HMS Montrose (D01), un destroyer de classe Scott (ou de type Admiralty) qui a servi tout au long de la Seconde Guerre mondiale et a été démoli en 1946. Le HMS Montrose (F236 ), une frégate de type 23 lancée en 1992 et actuellement en service.Bien qu'il n'y ait eu que deux navires opérationnels de la Royal Navy nommés Montrose, traditionnellement l'appel d'offres attaché à la division Tay de la Royal Naval Reserve à Dundee a été renommé HMS Montrose en l'honneur du 6e duc, qui a joué un rôle déterminant dans la formation originale de la Royal Naval Volunteer Reserve en 1903.
HMS Montrose_(D01)/HMS Montrose (D01):
Le premier HMS Montrose était l'un des huit chefs de destroyer de type Amirauté, parfois connu sous le nom de classe Scott. Ils ont été nommés d'après des personnages de l'histoire écossaise; Montrose a été nommé pour les ducs Graham de Montrose. Elle a été construite pendant la Première Guerre mondiale, mais a été achevée trop tard pour le service alors. Cependant, elle a eu une longue carrière dans l'entre-deux-guerres et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Montrose_(F236)/HMS Montrose (F236):
L'actuel HMS Montrose est le huitième des seize types de frégates de type 23 ou Duke de la Royal Navy, du nom du duc de Montrose. Elle a été posée en novembre 1989 par Yarrow Shipbuilders sur la Clyde et a été lancée le 31 juillet 1992 par Edith Rifkind (plus tard Lady Rifkind), épouse de (plus tard Sir) Malcolm Rifkind, secrétaire d'État à la Défense. Elle a été mise en service en juin 1994. Après avoir été le navire amiral du 6e Escadron de frégates, Montrose est devenue une partie de la flottille Devonport, basée à Devonport Dockyard à Plymouth. En 2018, il a été annoncé que Montrose deviendrait la première frégate de la Royal Navy à être déployée à l'avant de l'installation de soutien naval britannique à Bahreïn. L'examen de la défense de 2021 a annoncé que le navire serait désormais retiré tôt, probablement après son retour au Royaume-Uni depuis le golfe Persique. Elle a été déployée pour des opérations de sécurité maritime dans le golfe Persique jusqu'en novembre 2022. Le 5 janvier 2022, la frégate a franchi le cap des 1 000 jours de jours en mer et en novembre de la même année, elle a quitté le golfe Persique pour retourner au Royaume-Uni devant elle. démantèlement prévu, prévu au printemps 2023.
HMS Montserrat_(K586)/HMS Montserrat (K586):
Le HMS Montserrat (K586) était une frégate de classe Colony du Royaume-Uni qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été initialement commandée par la marine américaine en tant que frégate de patrouille de classe Tacoma USS Hornby (PF-82) et a été transférée à la Royal Navy avant son achèvement.
HMS Moonstone_(T90)/HMS Moonstone (T90):
Le HMS Moonstone était un chalutier armé de la Royal Navy employé dans des missions de guerre anti-sous-marine pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors qu'elle servait en mer Méditerranée, elle a capturé le sous-marin italien Galileo Galilei.
HMS Moorhen/HMS Moorhen :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Moorhen, du nom de la poule d'eau, un oiseau aquatique : le HMS Moorhen (1875) était une canonnière à vis composite de classe Forester lancée en 1875 et vendue en 1888. Le HMS Moorhen était un bateau à aubes composite lancé en 1880 sous le nom de HMS Niger. Elle a été rebaptisée HMS Cockatrice en 1881 et HMS Moorhen en 1896. Elle a été vendue en 1899. HMS Moorhen (1901) était une canonnière fluviale lancée en 1901 et vendue en 1933.
HMS Moorsom / HMS Moorsom :
Le HMS Moorsom peut désigner plus d'un navire de la Royal Navy britannique : le HMS Moorsom (1914), un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1914 et vendu en 1921 le HMS Moorsom (K567), une frégate de classe Captain en service de 1943 à 1945
HMS Moorsom_ (1914)/HMS Moorsom (1914):
Le HMS Moorsom était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Moorsom , le premier navire à entrer en service dans la marine et portant le nom de l' amiral Sir Robert Moorsom , a été lancé en décembre 1914, servant initialement dans le cadre de la Grande Flotte avant d'être transféré à la Harwich Force l'année suivante. Rejoignant brièvement la Grande Flotte, le destroyer a participé à la bataille du Jutland en 1916 pour soutenir les croiseurs de bataille britanniques et a reçu des coups d'un cuirassé de la flotte allemande de haute mer. Moorsom a également entrepris d'autres tâches, notamment l'escorte du navire de troupes Mauretania en juin 1915 et du poseur de mines Princess Margaret en août 1915 et novembre 1916. Placé au sein de la patrouille de Douvres, le destroyer faisait partie de la couverture pour les moniteurs, y compris Erebus et Terror sur les attaques contre Ostende et Zeebrugge en mai et juin 1917, et avril et mai 1918. Après l'Armistice, le destroyer est mis en réserve puis vendu pour être démoli en novembre 1921.
HMS Moorsom_(K567)/HMS Moorsom (K567) :
Le deuxième HMS Moorsom (K567) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine en tant que destroyer d'escorte DE-522 de classe Evarts de la marine américaine, il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1945.
HMS Mordaunt / HMS Mordaunt :
Le HMS Mordaunt était un navire de 46 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Deptford en 1681 et en service actif pendant la guerre de Neuf Ans avec la France. Après un long service dans les eaux européennes et caribéennes, Mordaunt a sombré au large de Cuba le 21 novembre 1693.
HMS Morecambe_Bay_ (K624)/HMS Morecambe Bay (K624) :
Le HMS Morecambe Bay était une frégate anti-aérienne de classe Bay de la Royal Navy britannique, nommée d'après la baie de Morecambe sur la côte nord-ouest de l'Angleterre. En service de 1949 à 1956, elle a servi activement pendant la guerre de Corée et a été vendue au Portugal en 1961 pour servir de NRP Dom Francisco de Almeida jusqu'en 1970.
HMS Moresby/HMS Moresby :
Le HMS Moresby était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Initialement établi sous le nom de HMS Marlion par J. Samuel White à East Cowes sur l'île de Wight, le navire fut renommé avant d'être lancé le 20 novembre 1915. Lors de la bataille du Jutland, le destroyer servait initialement de couverture pour l'hydravion Engadine mais bientôt rejoint l'action dans le cadre d'une flottille dirigée par le croiseur léger Champion. Moresby a attaqué la flotte allemande avec des torpilles, ciblant initialement sans succès le cuirassé dreadnought Markgraf et, vers la fin de la bataille, en déclenchant un autre qui a raté de peu le cuirassé Von der Tann. En mars 1918, le destroyer coule le U-110 avec le destroyer Michael. Après la guerre, le destroyer est mis en réserve et finalement vendu pour être démantelé le 9 mai 1921.
HMS Morgiana_(1800)/HMS Morgiana (1800):
Le HMS Morgiana était le corsaire français Actif, lancé à Bordeaux en 1799. Après que Thames l'ait capturée en 1800, la Royal Navy l'a mise en service sous le nom de Morgiana. Elle a servi en Méditerranée, où elle a capturé un petit corsaire. Il a été désarmé en 1807 et démantelé en 1811.
HMS Morne_Fortunee/HMS Morne Fortunee :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont porté le nom de Morne Fortunee pour Morne Fortuné : le HMS Morne Fortunee (1803) était peut-être à l'origine la goélette des Bermudes Glory lancée en 1801, mais capturée en tant que corsaire français Morne Fortunée en 1803. Elle a fait naufrage en 1804 Le HMS Morne Fortunee (1806) était le corsaire français Regulus que le HMS Princess Charlotte captura en 1804. Le Morne Fortunee fut mis en service en 1806 et chavira en 1809. Le HMS Morne Fortunee (1808) était le corsaire français Joséphine que le HMS Belette captura en 1808 et que a été démantelé en 1813 à Antigua.
HMS Morne_Fortunee_ (1803)/HMS Morne Fortunee (1803) :
Le HMS Morne Fortunee était à l'origine la goélette des Bermudes Glory, lancée en 1801 mais capturée en 1803 sous le nom de corsaire français Morne Fortunée. Elle a fait naufrage en 1804. La Royal Navy britannique l'a achetée pour 3 000 £ le 29 août 1803 aux Bermudes. Elle arriva à Portsmouth le 29 novembre 1803 et y fut installée le 29 février 1804. Le lieutenant John Dale la commanda. Le 19 mars 1804 partit Spithead pour Plymouth, Cork et les Antilles, avec un convoi d'environ 30 voiles. Vers le 29 septembre 1804, elle quitta de nouveau Plymouth. Elle a fait naufrage à Attwood's Key , au large de Crooked Island aux Bahamas le 6 décembre 1804. Elle transportait des dépêches de la Jamaïque lorsqu'à 3 heures du matin, des disjoncteurs ont été aperçus devant. Bien que le barreur lui ait passé la barre, il était trop tard et elle a heurté un ris fort et a rapidement commencé à prendre de l'eau. Son équipage a coupé ses mâts, l'a allégé et a lâché ses ancres, tout cela pour l'empêcher de glisser dans des eaux plus profondes. Le matin, l'équipage a pris ses bateaux alors qu'il s'installait rapidement. La perte a été imputée à une combinaison d'une erreur de navigation et d'un fort courant.
HMS Morne_Fortunee_ (1806)/HMS Morne Fortunee (1806) :
Le HMS Morne Fortunee était le corsaire français Regulus que la Royal Navy britannique a capturé en 1804. En 1806, la Royal Navy l'a commandée. Elle a capturé quelques petits corsaires et a pris part à un certain nombre d'autres engagements. Elle a sombré en 1809.
HMS Morne_Fortunee_ (1808)/HMS Morne Fortunee (1808) :
Le HMS Morne Fortunee était un corsaire français capturé en 1808 et mis au service de la Royal Navy. Elle participa à la prise de la Guadeloupe en 1810 avant d'être démantelée à Antigua en octobre 1813.
HMS Morning_Star/HMS Morning Star :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Morning Star, d'après le nom poétique de Vénus : HMS Morning Star (1672) était un ketch de 14 canons capturé aux Hollandais en 1672 et donné en 1674. HMS Morning Star (1763 ) était un cotre acheté en 1763 et vendu en 1773. Il subit ensuite une importante réparation et devint un navire négrier, d'abord sous son nom actuel puis sous le nom de Fanny. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1778. Le HMS Morning Star (1781) était un sloop de 16 canons, anciennement le corsaire américain Congress que le HMS Oiseau a capturé en 1781; la Marine l'a vendue en 1782. Le HMS Morning Star (1915) était un destroyer de classe M lancé en 1915 et vendu en 1921. en 1799 au chantier naval de Bombay pour l'Indian [Navy]. Cependant, il n'y avait pas de marine indienne à l'époque, seulement la Bombay Marine, la branche navale de la British East India Company. Plus important encore, la liste la plus complète des navires construits au chantier naval de Bombay ne montre aucun navire de ce type. Il montre un Mornington, de 22 canons et 438 tonnes de charge lancé en 1799. Il a ensuite été vendu aux enchères.
HMS Morning_Star_(1763)/HMS Morning Star (1763) :
Le HMS Morningstar était un cotre d'un an et demi que la Royal Navy britannique a acheté en 1763. Elle l'a vendu en 1773. Il est ensuite devenu un navire négrier, d'abord sous son nom d'origine, puis sous le nom de Fanny. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1778.
Château_HMS Morpeth_(K693)/Château HMS Morpeth (K693) :
Le HMS Morpeth Castle était l'une des 44 corvettes de classe Castle construites pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été nommée d'après le château de Morpeth à Morpeth. Achevé en 1943, il servit d'escorte de convoi pendant la guerre et fut ferraillé en août 1960.
HMS Morris / HMS Morris :
Le HMS Morris était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Le navire, le seul navire à s'appeler Morris à servir dans la Royal Navy, fut lancé le 19 novembre 1914. Rejoignant la Grande Flotte dans le cadre d'une nouvelle flottille, le destroyer fut bientôt en action, faisant partie d'un écran de destroyer pendant la bataille de Dogger Bank en janvier 1915 et une escorte du mouilleur de mines Princess Margaret lors d'une escarmouche avec des torpilleurs allemands huit mois plus tard. Lors de la bataille du Jutland en 1916, le destroyer était un élément crucial de la flottille qui éloigna les torpilleurs allemands des croiseurs de bataille britanniques. Morris n'a reçu aucun coup sûr lors de ces affrontements. Le destroyer a aidé au sauvetage des survivants du destroyer de classe R Simoom et à la récupération du chef de flottille endommagé Botha en 1917. Le navire a également entrepris des tâches générales, notamment l'escorte de navires marchands, de poseurs de mines, de moniteurs et du porte-hydravions Vindex. Après l'armistice qui mit fin à la guerre, le destroyer fut jugé superflu par rapport aux besoins. Initialement mis en réserve, le Morris fut mis hors service et, le 8 novembre 1921, vendu pour être démantelé.
HMS Morris_Dance/HMS Morris Dance :
HMS Morris Dance a été le nom de plusieurs navires de la Royal Navy du XXe siècle : HMS Morris Dance (1919), un dragueur de mines de classe Dance de la Première Guerre mondiale HMS Morris Dance (T117), un chalutier de classe Dance de la Seconde Guerre mondiale
HMS Mosambique_(1804)/HMS Mosambique (1804):
Le HMS Mosambique était la goélette corsaire française Mosambique, construite en 1798 et mise en service comme corsaire en 1804. La Royal Navy britannique l'a capturée en 1804 et l'a mise en service. Elle a servi dans les Antilles, s'engageant dans plusieurs actions indécises à un seul navire avant de capturer un corsaire français. Elle y fut vendue en 1810.
HMS Moselle / HMS Moselle :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Moselle d'après la rivière Moselle : HMS Moselle (1793) était un sloop français de 24 canons capturé par les Britanniques à Toulon. Elle fut reprise par les Français en janvier 1794 et capturée à nouveau par les Britanniques quatre mois plus tard. Il a été ajouté à la Royal Navy en tant que sixième rang avant d'être vendu en septembre 1802. Le HMS Moselle (1804) était un sloop de classe Cruizer de 18 canons mis en service dans la Royal Navy en 1804 et vendu à Deptford en décembre 1815.
HMS Moselle_(1804)/HMS Moselle (1804):
Le HMS Moselle était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy, lancé en 1804. Il a servi pendant les guerres napoléoniennes en Méditerranée, dans les Caraïbes et dans la station nord-américaine. Elle a été vendue en 1815.
HMS Mosquidobit_(1813)/HMS Mosquidobit (1813):
Le HMS Mosquidobit (parfois Musquedobet ou Musquidobit) était la goélette Lynx à six canons construite par Chesapeake que la Royal Navy britannique a capturée et mise en service en 1813. Elle a été vendue au service commercial en 1820 et on ne sait rien de son sort ultérieur.
HMS Mosquito/HMS Mosquito :
Douze navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mosquito, ou l'archaïque HMS Musquito, d'après l'insecte tropical, le Mosquito : le HMS Musquito (1777) était un navire en service en 1777. Le HMS Musquito (1794) était un 6 canons goélette, anciennement corsaire français Vénus. Elle a été capturée en 1793, achetée par la marine en 1794 et payée en 1796. Le HMS Musquito était le nom du navire de la classe de batteries flottantes Musquito à deux navires ; il fut lancé en 1794 mais fit naufrage en juin 1795. Le HMS Musquito (1798) était un sloop de 16 canons, anciennement le corsaire français Petite Magicienne. Elle a été capturée par trois frégates espagnoles en septembre 1798. Le HMS Musquito (1799) ou Muskito était une goélette de 12 canons capturée aux Français en 1799 et vendue en 1802. Le HMS Musquito (1804) était un brig-sloop de classe Cruizer lancé en 1804 et vendu en 1822. Le HMS Musquito (1825) était un sloop de classe Cherokee lancé en 1825 et vendu en 1843. Le HMS Musquito (1851) était un brick de 16 canons de classe Helena lancé en 1851 et vendu à la marine prussienne en 1862. Le HMS Mosquito (1871) était une canonnière composite de classe Ariel lancée en 1871 et vendue en 1888. Le HMS Mosquito (1890) était une canonnière à aubes lancée en 1890 et vendue en 1902. Le HMS Mosquito (1910) était un Beagle- destroyer de classe lancé en 1910 et vendu en 1920. Le HMS Mosquito (T94) était une canonnière fluviale de classe Dragonfly lancée en 1939 et coulée en 1940. Le HMS Mosquito (établissement à terre) était une base navale à Alexandrie, en Égypte, pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Mosquito_(établissement_à terre)/HMS Mosquito (établissement à terre) :
Le HMS Mosquito était une base des forces côtières de la Royal Navy à Alexandrie, en Égypte, pendant la Seconde Guerre mondiale. La base a été opérationnelle de 1942 à 1945 en tant que centre de réparation et base pour les bateaux des forces côtières. Mosquito a été mis en service à la jetée de Mahroussa le 15 février 1942. La base et les cales étaient situées le long du palais du roi Farouk. Les comptes ont été centralisés au HMS Nile et Mosquito a été établi en tant que commandement indépendant. Elle avait un navire de dépôt désigné, le dériveur de 16 pieds n ° 1955. La base était en activité jusqu'à ce qu'elle soit payée à Care and Maintenance le 1er décembre 1945.
HMS Moth/HMS Moth :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Moth d'après l'insecte, le Moth : le HMS Moth (1907) était un destroyer côtier lancé en 1907. Il avait été rebaptisé TB 12 en 1906. Il fut coulé par une mine en 1915. Le HMS Moth (1915) était une canonnière de classe Insect lancée en 1915. Elle a été sabordée en 1941 mais a été récupérée par les Japonais et remise en service avec la marine impériale japonaise sous le nom de Suma. Elle a été coulée par une mine en 1945.
HMS Moth_(1915)/HMS Moth (1915):
Le HMS Moth était une canonnière de classe Insect de la Royal Navy. Entré en service en 1916, Moth a eu une carrière variée avec des services au Moyen-Orient, en mer Blanche et en Extrême-Orient lors de deux guerres mondiales. Sabordé pendant la Seconde Guerre mondiale lors de l'invasion de Hong Kong, le navire a été levé et mis en service par la marine impériale japonaise sous le nom de Suma (須磨). Le navire est resté actif tout au long de la guerre, avant de heurter une mine navale dans le fleuve Yangtze en 1945 et de couler. Moth a été mis en chantier au cours de la première moitié de 1915 dans les chantiers de la Sunderland Shipbuilding Company, avec son navire jumeau Mantis. Moth a été lancé le 9 octobre 1915 et achevé le 5 janvier 1916.
HMS Moucheron_(1802)/HMS Moucheron (1802):
Le HMS Moucheron était un corsaire français, construit en 1799, que les Britanniques ont capturé en 1801. Le gouvernement britannique l'a acheté en 1802 pour la Royal Navy. Elle a sombré en 1807 en Méditerranée sans laisser de trace.
HMS Mounsey / HMS Mounsey :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mounsey, du nom du capitaine William Mounsey : le HMS Mounsey (1915) était un destroyer de classe M Yarrow lancé en 1915 et vendu en 1921. Le HMS Mounsey (K569) était une frégate de classe Captain lancée en 1943 et retourna dans l'US Navy en 1946.
HMS Mounsey_ (1915)/HMS Mounsey (1915):
Le HMS Mounsey était un destroyer de classe M Yarrow de la Royal Navy britannique. Construit par le constructeur naval écossais Yarrow en 1914-1915, Mounsey a servi dans la Grande Flotte pendant la Première Guerre mondiale et a pris part à la bataille du Jutland. L'année suivante, elle assista à des combats contre des sous-marins allemands et, en 1918, elle aida à secourir l'équipage et les passagers à bord du navire de troupes endommagé Otranto. Elle a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Mounsey_(K569)/HMS Mounsey (K569) :
Le deuxième HMS Mounsey (K569) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine en tant que destroyer d'escorte DE-524 de classe Evarts de la marine américaine, il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1946.
HMS Mounts_Bay_ (K627)/HMS Mounts Bay (K627) :
Le HMS Mounts Bay était une frégate anti-aérienne de classe Bay de la Royal Navy britannique, du nom de Mount's Bay à Cornwall. En service de 1949 à 1960, elle a servi activement pendant la guerre de Corée et a été vendue au Portugal en 1961 pour servir de NRP Vasco da Gama jusqu'en 1971.
HMS Mourne_(K261)/HMS Morne (K261):
Le HMS Mourne (K261) était une frégate de classe River de la Royal Navy (RN). Le Morne a été construit selon les spécifications de la RN en tant que frégate de classe River du groupe II. Elle a servi dans l'Atlantique Nord pendant la Seconde Guerre mondiale. En tant que frégate de classe River , Mourne était l'une des 151 frégates lancées entre 1941 et 1944 pour être utilisées comme escortes de convois anti-sous-marins, du nom de rivières du Royaume-Uni. Les navires ont été conçus par l'ingénieur naval William Reed, de la Smith's Dock Company de South Bank-on-Tees, pour avoir l'endurance et les capacités anti-sous-marines des sloops de classe Black Swan, tout en étant rapides et bon marché à construire dans les chantiers navals civils en utilisant les machines (par exemple, les moteurs à vapeur alternatifs au lieu des turbines) et les techniques de construction mises au point dans la construction des corvettes de la classe Flower. Son but était d'améliorer les classes d'escorte de convoi en service dans la Royal Navy à l'époque, y compris la classe Flower. Après sa mise en service en avril 1943, le Morne a servi dans des missions d'escorte de convoi et a participé à des exercices de guerre anti-sous-marine au large de Lough Foyle et de Larne. Après le débarquement en Normandie de l'opération Overlord, le Morne a été déployé à l'entrée ouest de la Manche en tant qu'opération de filtrage, faisant partie du 5e groupe d'escorte. A 13h45 le 15 juin 1944, la proue du Mourne est touchée par une torpille GNAT tirée par le sous-marin allemand U-767, provoquant une inflammation dans le magasin du navire. Le navire a été coulé avec la perte de 111 vies et 27 survivants. Après avoir initialement fui, d'autres navires de la flottille, dont le HMS Bickerton et le HMS Kempthorne, sont revenus chercher les survivants.
HMS Moy_(1904)/HMS Moy (1904):
Le HMS Moy était un destroyer de la classe Laird River de la Royal Navy. Nommé d'après la rivière Moy en Irlande, il fut le premier navire à porter ce nom dans la Royal Navy.
HMS Mulgrave_(1812)/HMS Mulgrave (1812):
Le HMS Mulgrave était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 1er janvier 1812 à Upnor. Mulgrave a été encombré en 1836 et démoli en 1854.
HMS Mullett/HMS Mullett :
Au moins quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mullett, Mullet ou Mulette. Le HMS Mulette (1793) ou Mullet était le Mulet français de classe Dromadaire , lancé c. Mai 1782 d'après les plans de Jean-Joseph Ginoux, classé à l'origine comme péniche puis comme flûte (1784). Elle était armée de dix-huit à vingt canons de 6 ou 8 livres. Les Britanniques l'ont capturée à Toulon en 1793 et ​​l'ont commandée comme sloop Mulette (ou Mullet). Elle a été démantelée en 1796. Le HMS Mullett (1807) était une goélette de classe Ballahoo qui a été construite aux Bermudes et lancée en 1807. Elle a été vendue en 1814. Le HMS Mullett (1860) était une canonnière à vis en bois de classe Philomel lancée en 1860 , vendu le 25 avril 1872 à Hong Kong à des fins commerciales et rebaptisé Formosa. Le HMS Mullett (T331) était un chalutier ASW de classe Fish lancé en 1942 et vendu en 1946.
HMS Mullett_(1807)/HMS Mullett (1807):
Le HMS Mullett était une goélette de classe Ballahoo de la Royal Navy composée de quatre carronades de 12 livres et d'un équipage de 20 personnes. Le maître d'œuvre du navire était Goodrich & Co., aux Bermudes, et il a été lancé en 1807. Mullett avait un appareil apparemment utile et carrière sans incident jusqu'à ce qu'elle soit vendue à la fin de 1814.
HMS Mullett_(1860)/HMS Mullett (1860):
Le HMS Mullett (ou Mullet) était un canon à vis en bois de classe Philomel à 5 ​​canons de la Royal Navy lancé en 1860. Il a servi sur la côte de l'Afrique de l'Ouest et sur la station d'Amérique du Nord et des Antilles avant d'être vendu en 1872 à Hong Kong à des fins commerciales. utilisation. En tant que voilier Formosa, il a navigué en Extrême-Orient avant d'être converti en magazine à Melbourne.
HMS Muros / HMS Muros :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Muros pour Muros : le HMS Muros (1806) était le corsaire français Alcide, lancé à Bordeaux en 1804. La Royal Navy l'a capturé en 1806, l'a renommé et l'a commandé. Elle fit naufrage en mars 1808. Le HMS Muros (1809) était un brick de classe Crocus lancé en 1809 à Chatham Dockyard. Elle a eu une carrière relativement calme bien qu'elle ait participé à une campagne majeure. Elle fut vendue en 1822 pour rupture.
HMS Muros_(1806)/HMS Muros (1806):
Le HMS Muros était le corsaire Alcide, lancé à Bordeaux en 1804. La Royal Navy (RN) britannique le captura en 1806 et le commanda. Elle fait naufrage en mars 1808.
HMS Muros_(1809)/HMS Muros (1809):
Le HMS Muros a été lancé à Chatham Dockyard en 1809. Il a eu une carrière relativement calme bien qu'il ait participé à une campagne majeure. Elle fut vendue en 1822 pour rupture.
HMS Murray / HMS Murray :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Murray, du nom du vice-amiral Sir George Murray : le HMS Murray (1914) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1914 et vendu en 1921. Le HMS Murray (F91) était un destroyer de la classe Blackwood. frégate lancée en 1955 et vendue en 1970.
HMS Murray_(1914)/HMS Murray (1914):
Le HMS Murray était un destroyer de classe M de la Royal Navy Admiralty. Commandée avant le déclenchement de la guerre, elle fut donc la première de sa classe à entrer en opération durant les premiers mois de la Première Guerre mondiale. Elle fut également le premier navire de la Royal Navy à porter le nom de HMS Murray.
HMS Murray_(F91)/HMS Murray (F91):
Le HMS Murray (F91) était l'une des douze frégates de la classe Blackwood (également connue sous le nom de classe Type 14) de frégates anti-sous-marines de second ordre construites pour la Royal Navy dans les années 1950. Elle porte le nom de George Murray, qui a servi à la fin du 18e et au début du 19e siècle.
HMS Musette / HMS Musette :
Deux navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Musette : HMS Musette (1796), ancien navire français Musette (1781), capturé en 1796 par le HMS Hazard. Vendu en 1806. HMS Musette (1807), ancien brick français Phaeton (1804), capturé en 1806 et rebaptisé HMS Mignonne, puis en 1807 rebaptisé HMS Musette. Elle fut vendue en 1814.
HMS Mousquetaire/HMS Mousquetaire :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Musketeer : HMS Musketeer (1915) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1915 et vendu en 1921 pour démolition. Le HMS Musketeer (G86) était un destroyer de classe M lancé en 1941 et démoli en 1955.
HMS Mousquetaire_(G86)/HMS Mousquetaire (G86) :
Le HMS Musketeer était un destroyer de classe M construit pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été commandée à Fairfield's, Govan, Glasgow le 7 septembre 1939 dans le cadre du programme de construction de 1939 et mise en chantier le 7 décembre de la même année. Elle a été lancée le 2 décembre 1941 et achevée le 18 septembre 1942 au coût de 462 543 £. Musketeer a été adopté en décembre 1941 par la communauté d'East Barnet, qui fait maintenant partie du Grand Londres. Musketeer est le second navire de la RN à porter ce nom : le premier est un destroyer construit en 1915 et vendu en 1921.
HMS Musquito_(1777)/HMS Musquito (1777):
Le HMS Musquito peut faire référence à une canonnière construite par les Britanniques près d'un fort dans l'actuel Michigan en 1777. Ce navire a ensuite été capturé lors de la bataille de Point Coupe par un groupe d'hommes de George Rogers Clark de la Virginia State Line, puis vendu par l'assemblage de Virginie à la marine continentale à la fin de 1779 pour une utilisation sur les fleuves Ohio et Mississippi.
HMS Musquito_(1794)/HMS Musquito (1794):
Le HMS Musquito (ou Mosquito) était une goélette à 4 canons, anciennement le corsaire français Vénus. La Royal Navy l'a capturée en 1793 et ​​l'a achetée en 1794. Parce qu'il y avait déjà une Vénus en service, la marine a changé son nom en Musquito. Au cours de son bref service, Musquito a capturé un navire armé qui semble l'avoir dépassée.
HMS Musquito_(1798)/HMS Musquito (1798):
Le HMS Musquito (ou Mosquito) était un sloop de 16 canons, anciennement le corsaire français Magicienne ou Petite Magicienne. La Royal Navy l'a capturée en mars 1798. Après la capture de Musquito par les Espagnols en septembre 1798, elle a servi dans la marine espagnole jusqu'à ce qu'elle soit démantelée en 1805.
HMS Musquito_(1799)/HMS Musquito (1799):
Le HMS Musquito (ou Mosquito) était une goélette de 12 canons, auparavant un corsaire français. La Royal Navy l'a capturée en 1799. Musquito venant d'être perdu pour être capturé, la marine a pris sa capture en service sous le nom de Musquito. Au cours de son bref service sur la station jamaïcaine, Musquito a capturé plusieurs marchands et un petit navire armé. La Marine l'a vendue en 1802.
HMS Musquito_(1804)/HMS Musquito (1804):
HMS Musquito (ou Mosquito). était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy construit par John Preston à Great Yarmouth et lancé en 1804. Il fut mis en service en octobre 1804 sous le commandement du commandant Samuel Jackson. Elle a servi dans la mer du Nord et la Baltique, et Jackson a supervisé la première attaque à la roquette réussie en Europe à Boulogne en 1806. Après la guerre, elle a servi au large de l'Afrique et a capturé des esclavagistes. Elle a été démantelée en 1822, désaffectée depuis 1818.
HMS Mutine/HMS Mutine :
Dix navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mutine (la forme féminine du nom français "Mutin", signifiant "mutin" ou "joker") : le HMS Mutine était un cotre de 14 canons, anciennement le navire français Mutin. Jupiter et Pilot l'ont capturée le 2 octobre 1779. Elle a été mise en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Mutine. Elle a été rebaptisée HMS Pigmy en 1798 et a fait naufrage en 1805. Le HMS Mutine (1795) était un brick de 12 canons en service en 1795. Le HMS Mutine (1797) était un brick de 18 canons-sloop capturé aux Français en 1797. Elle a été vendu en 1803. Le HMS Mutine (1806) était un sloop de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1806 et vendu en 1819. Le HMS Mutine (1825) était un sloop de classe Cherokee de 6 canons lancé en 1825 qui est devenu un paquet du Post Office Packet Service , quittant Falmouth, Cornwall , en 1826. Elle fut vendue au service civil en 1841 en tant que baleinière , rebaptisée Aladdin . Le gouvernement de Tasmanie l'a achetée en 1885 pour l'utiliser comme poudreuse. Elle a été démantelée à Hobart en 1902. Le HMS Mutine (1844) était un brick de 12 canons lancé en 1844 et fait naufrage en 1848. Le HMS Mutine (1859) était un sloop de classe Greyhound lancé en 1859 et vendu en 1870. Le HMS Mutine ( 1880) était un sloop de classe Doterel lancé en 1880 et utilisé comme navire de défense en 1899. Il a été rebaptisé HMS Azov en 1904 et a été vendu en 1921. Le HMS Mutine (1900) était un sloop de classe Condor lancé en 1900. Elle a été utilisé comme navire d'étude à partir de 1907 et comme navire de forage de la Royal Naval Reserve à partir de 1925. Il a été vendu en 1932. Le HMS Mutine (J227) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1942 et vendu en 1966.
HMS Mutine_ (1797)/HMS Mutine (1797):
Mutine était un brick de classe Belliqueuse de 18 canons de la marine française, construit selon une conception de Pierre-Alexandre-Laurent Forfait, et lancé en 1794 à Honfleur. Elle a participé à la bataille de Santa Cruz de Tenerife, où les Britanniques l'ont capturée. Elle a été remise en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Mutine, et finalement vendue en 1803.
HMS Mutine_(1806)/HMS Mutine (1806):
Le HMS Mutine était un sloop de classe Cruizer de 18 canons de la Royal Navy, construit par Henry Tucker à Bideford et lancé en 1806. Au cours de sa carrière, il a combattu dans les eaux danoises, dans le golfe de Gascogne et à Alger. Elle a également visité l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud et la côte ouest de l'Afrique. Elle fut vendue en 1819.
HMS Mutine_(1825)/HMS Mutine (1825):
Le HMS Mutine a été lancé le 19 mai 1825 à Plymouth, en Angleterre, en tant que sloop de classe Cherokee. Elle est devenue un paquet de Falmouth jusqu'à ce que la marine la vende en 1841. Elle est alors devenue le baleinier Aladdin, quittant d'abord l'Angleterre puis Hobart. Le gouvernement de Tasmanie l'a achetée en 1885 pour l'utiliser comme poudreuse. Il l'a vendue en 1902 pour rupture.
HMS Mutine_ (1880)/HMS Mutine (1880):
Le HMS Mutine était un sloop de classe Doterel de la Royal Navy, construit au chantier naval de Devonport et lancé le 20 juillet 1880. Il est devenu un navire de défense à flèche à Southampton en 1899 et a été rebaptisé Azov en 1904. Il a été vendu après la Première Guerre mondiale.
HMS Mutine_ (1900)/HMS Mutine (1900):
Le HMS Mutine était un sloop de classe Condor de la Royal Navy. Mutine a été lancé le 1er mars 1900. Lors de sa livraison de Birkenhead à Portsmouth, un accident dans les chaufferies de Mutine a causé des pertes de vie et lui a donné le nom de navire malchanceux avant même que sa carrière ne commence. Il a servi sur la station chinoise, puis sur la station australienne entre décembre 1903 et février 1905 et est devenu plus tard un navire d'étude, survivant jusqu'en 1932 en tant que navire de forage de la Royal Naval Volunteer Reserve, le dernier de sa classe à être vendu.
HMS Mutine_(J227)/HMS Mutine (J227):
Le HMS Mutine était un dragueur de mines de classe Algerine à turbine de la Royal Navy. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été adoptée par la communauté civile de Mitcham, dans le Surrey, à la suite d'une campagne réussie d'épargne nationale de la semaine des navires de guerre tenue en février 1942.
HMS Myngs / HMS Myngs :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Myngs, du nom de l'amiral Sir Christopher Myngs : le HMS Myngs (1914) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1914 et vendu en 1921. Le HMS Myngs (R06) était une flottille de destroyers de classe Z. leader lancé en 1943 et vendu à la marine égyptienne en 1955. Il a été rebaptisé El Qaher en 1956 et a été coulé par des avions israéliens en 1970.
HMS Myngs_(R06)/HMS Myngs (R06):
Le HMS Myngs était un destroyer de classe Z de la Royal Navy construit comme chef de flottille par Vickers-Armstrong, Tyneside. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, participant à des opérations en mer du Nord et au large des côtes norvégiennes, avant de participer à certains convois arctiques. Elle a passé encore dix ans au service de la Royal Navy après la fin de la guerre, avant d'être vendue à la marine égyptienne, qui l'a exploitée sous le nom d'El Qaher. Elle a été coulée lors d'une attaque aérienne israélienne le 16 mai 1970.
HMS Myosotis/HMS Myosotis :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Myosotis : HMS Myosotis (1916) un sloop de classe Arabis lancé en 1916 et vendu en 1923 HMS Myosotis (K65) une corvette de classe Flower lancée en 1941 et vendue en 1946
HMS Myrmidon / HMS Myrmidon :
Sept navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Myrmidon d'après les Myrmidons de la mythologie grecque. Le premier HMS Myrmidon (1781) était un sixième rang de 22 canons utilisé de 1781 à 1811. Le deuxième HMS Myrmidon (1813) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1813 et démantelé en 1823. Le troisième HMS Myrmidon (1845) était un navire à aubes à coque de fer en service de 1845 à 1858. Le quatrième HMS Myrmidon (1867) était un navire à canon à vis à coque en bois, lancé en juin 1867 mais achevé en octobre en tant que navire d'étude, et vendu en 1889. Le cinquième Le HMS Myrmidon (1900) était un destroyer lancé en 1900 et perdu dans une collision avec un navire à passagers en 1917. Le sixième HMS Myrmidon (G90) était un destroyer lancé en 1942 et prêté à la marine polonaise cette année-là, et comme ORP Orkan (G90) coulé en 1943 par le U-378. Le septième HMS Myrmidon (1944) était un dragueur de mines lancé en 1944 et démantelé en 1958.
HMS Myrmidon_(1813)/HMS Myrmidon (1813):
Le HMS Myrmidon était un navire de poste de sixième rang de classe Hermès de 20 canons construit pour la Royal Navy dans les années 1810. Elle a été mise en service en 1813 et était en Méditerranée quatre ans plus tard. Le navire était sur la station Africa en 1819 et a été désarmé trois ans plus tard. Myrmidon a été démantelé en 1823.
HMS Myrmidon_(1867)/HMS Myrmidon (1867):
Le HMS Myrmidon était un navire de combat de classe Cormorant de la Royal Navy, construit au chantier naval de Chatham et lancé en 1867. Il a servi sur la station Amérique du Nord et Antilles et a inspecté des parties de la côte australienne avant d'être vendu à Hong Kong en 1889.
HMS Myrmidon_(1900)/HMS Myrmidon (1900):
Le HMS Myrmidon était l'un des deux destroyers de la classe Myrmidon qui ont servi dans la Royal Navy.
HMS Myrtle_(1915)/HMS Myrtle (1915):
Le HMS Myrtle était un sloop de classe Azalea qui faisait partie d'un escadron de la Royal Navy envoyé pour aider les États baltes dans leur lutte pour l'indépendance. Lors du déminage de mines navales le 16 juillet 1919, le Myrtle et le HMS Gentian heurtèrent des mines et coulèrent. Les deux explosions ont tué neuf marins.
HMS Mystic/HMS Mystic :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mystic HMS Mystic (1915) était un destroyer de classe M de l'Amirauté, commandé à l'origine sous le nom de HMS Myrtle, mais renommé avant d'être lancé en 1915. Il fut vendu en 1921. HMS Mystic (J455) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1944 et mis au rebut en 1958.
HMS Mystic_(1915)/HMS Mystic (1915):
Le HMS Mystic était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport au destroyer de classe L précédent, capable d'une vitesse plus élevée. Le navire, initialement nommé HMS Myrtle mais renommé avant d'être lancé en 1915, rejoignit la Grande Flotte et fit partie de l'écran pour les cuirassés du 2e Escadron de combat alors qu'ils cherchaient à combattre la flotte allemande de haute mer. La plus grande confrontation entre les deux flottes fut la bataille du Jutland en 1916. Mystic participa à la bataille dans le cadre de l'écran du destroyer, attaquant la ligne de bataille allemande à la tombée de la nuit, mais n'enregistra aucun coup. Après l'Armistice qui marqua la fin de la Première Guerre mondiale, Mystic fut mis en réserve avant d'être désaffecté et vendu pour être démantelé en 1921.
HMS Nabberley/HMS Nabberley :
Le HMS Nabberley était une base aérienne opérationnelle navale mobile de la Royal Navy (MONAB) à la base RAAF Bankstown de la Royal Australian Air Force (RAAF) à Bankstown, Nouvelle-Galles du Sud, Australie. Le HMS Nabberley était également connu sous le nom de MONAB II et Royal Naval Air Station (RNAS) Bankstown.
HMS Nabbington / HMS Nabbington :
HMS Nabbington, était une Royal Navy, Mobile Naval Operating Air Base (MONAB), qui a été établie à la base RAAF Nowra de la Royal Australian Air Force (RAAF) à Nowra, Nouvelle-Galles du Sud, en Australie pendant les dernières étapes de la Seconde Guerre mondiale . Le HMS Nabbington était également connu sous le nom de MONAB I et Royal Naval Air Station (RNAS) Nowra.
HMS Nabob / HMS Nabob :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Nabob, pour un Nabob, qui est un terme anglo-indien désignant un homme ostensiblement riche qui a fait fortune en Orient, en particulier dans le sous-continent indien. Le HMS Nabob était l'East Indiaman Triton, lancé en 1766, que la Marine a acheté en 1777 pour être utilisé comme magasin, converti en navire-hôpital en 1780, puis vendu en 1783. Le HMS Nabob (D77) était l'ex-USS Edisto, un transporteur d'escorte lancé en 1943 et fourni au Royaume-Uni en prêt-bail. Il a été torpillé en 1944, non réparé, et vendu aux Pays-Bas pour démolition en 1947, revendu en 1951, et finalement démantelé à Taïwan en 1977.
HMS Nabob_(D77)/HMS Nabob (D77):
Le HMS Nabob (D77) était un porte-avions d'escorte de classe Ruler qui a servi dans la Royal Navy en 1943 et 1944. Le navire a été construit aux États-Unis sous le nom d'USS Edisto (CVE-41) de classe Bogue (à l'origine AVG-41 puis plus tard ACV-41) mais n'a pas servi dans la marine américaine. En août 1944, le navire a été torpillé par le sous-marin allemand U-354 alors qu'il participait à une attaque contre le cuirassé allemand Tirpitz. Nabob a survécu à l'attaque, mais à son retour au port, il a été considéré comme trop endommagé pour être réparé. Le porte-avions d'escorte est resté au port pour le reste de la guerre et a été renvoyé aux États-Unis après cela. Nabob est l'un des deux porte-avions d'escorte de la Royal Navy construits aux États-Unis qui est répertorié comme perdu au combat (tous deux endommagés de manière irréparable, mais retournés) pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a été vendu à la ferraille par les États-Unis mais a trouvé une seconde vie lorsqu'il a été acheté et converti à des fins commerciales sous son nom britannique, Nabob. Rebaptisé plus tard Glory, le navire fut vendu à la casse en 1977.
HMS Nabthorpe/HMS Nabthorpe :
Le HMS Nabthorpe était une base aérienne opérationnelle navale mobile de la Royal Navy (MONAB) à la base de la Royal Australian Air Force (RAAF) RAAF Station Schofields à Schofields, en Nouvelle-Galles du Sud. Le HMS Nabthorpe était également connu sous le nom de Schofields MONAB III et Royal Naval Air Station (RNAS).
HMS Nadder_(K392)/HMS Nadder (K392) :
Le HMS Nadder était une frégate de classe River de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été transférée à la Royal Indian Navy en 1945 et renommée Shamsher.
HMS Naïade/HMS Naïade :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Naiad d'après une figure mythologique grecque, la Naiad HMS Naiad (1783), anciennement la corvette française Naiade, que Sceptre, un troisième rang de 64 canons, a capturé au large de Trincomalee dans la nuit du 11 Avril 1783. Naïade était armé de dix-huit à vingt canons de 8 livres et de dix canons pivotants et avait un équipage de 160 hommes. Elle avait une charge de 640 tonnes et mesurait 126'8" (pont) sur 33'8½" (largeur) sur 10'2" (profondeur). Les Britanniques l'armaient de vingt-deux canons de 12 livres et de deux 18 livres et six caronades de 12 livres, mais ne la mirent jamais en service, puis la revendirent le 17 août 1784. Le HMS Naiad (1797), frégate de cinquième rang lancée en 1797 et mise en service en 1798. Elle fut désarmée en 1826 puis a servi pendant de nombreuses années en Amérique latine comme navire de dépôt, d'abord pour la Royal Navy, puis pour la Pacific Steam Navigation Company, il a été démantelé en 1898. HMS Naiad (1890), croiseur protégé de deuxième classe de classe Apollo lancé en 1890 et vendu en 1922. HMS Naiad (93), un croiseur de classe Dido lancé en 1939 et torpillé et coulé par un U-boot le 11 mars 1942. HMS Naiad (F39), une frégate de classe Leander lancée en 1963 et mise hors service en 1987.
HMS Naïade_(1797)/HMS Naïade (1797):
Le HMS Naiad était une frégate de cinquième rang de la Royal Navy qui a servi pendant les guerres napoléoniennes. Elle a été construite par Hall and Co. à Limehouse sur la Tamise, lancée en 1797 et mise en service en 1798. Elle a servi pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes, et ses dernières actions ont eu lieu en 1824–5. Il fut désarmé en 1826. Il servit ensuite pendant de nombreuses années en Amérique latine comme dépôt de charbon, d'abord pour la Royal Navy puis pour la Pacific Steam Navigation Company. Elle a été démantelée en 1898, 101 ans après son lancement.
HMS Naïade_(1890)/HMS Naïade (1890) :
Le HMS Naiad était un croiseur protégé de classe Apollo de la Royal Navy qui a servi de 1892 à 1919.
HMS Naïade_(93)/HMS Naïade (93) :
Le HMS Naiad était un croiseur léger de classe Dido de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été coulée au combat le 11 mars 1942 au sud de la Crète dans la mer Méditerranée.
HMS Naïade_(F39)/HMS Naïade (F39) :
Le HMS Naiad (F39) était une frégate de classe Leander de la Royal Navy (RN). Comme le reste de la classe, Naïade a été nommée d'après une figure ou des figures de la mythologie, en l'occurrence les Naïades de la mythologie grecque. Naiad a été construit par Yarrow Shipbuilders de Scotstoun. Elle a été lancée le 4 novembre 1963 et mise en service le 15 mars 1965.
HMS Nairana/HMS Nairana :
Il y a eu deux navires de la Royal Navy qui ont porté le nom de HMS Nairana ; Le HMS Nairana (1917) était une conversion pour gérer les hydravions. Le HMS Nairana (D05) était un porte-avions d'escorte qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, plus tard transféré à la marine néerlandaise sous le nom de HNLMS Karel Doorman
HMS Nairana_ (1917)/HMS Nairana (1917):
Le HMS Nairana () était un ferry pour passagers qui a été réquisitionné par la Royal Navy (RN) en tant que porte-hydravions en 1917. Elle a été établie en Écosse en 1914 sous le nom de TSS Nairana pour la compagnie maritime australienne Huddart Parker, mais la construction a été suspendue après le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Après la reprise des travaux, le navire a été lancé en 1915 et converti pour faire fonctionner des avions à roues depuis son pont de décollage avant, ainsi que des hydravions qui ont été mis à l'eau. Elle a servi pendant la guerre avec la Grande Flotte et, en 1918-1919, a soutenu l'intervention britannique dans la guerre civile russe. Le Nairana a été rendu à ses anciens propriétaires en 1921 et réaménagé dans sa configuration initiale prévue, et a passé les 27 années suivantes à transporter des passagers et du fret entre la Tasmanie et Melbourne. Il a été frappé à deux reprises par des vagues scélérates dans le détroit de Bass et a failli chavirer à chaque fois. Le Nairana était le seul ferry du détroit de Bass à ne pas avoir été réquisitionné pour le service militaire pendant la Seconde Guerre mondiale, et est ainsi devenu le seul navire à passagers à desservir la Tasmanie pendant le conflit. Elle a été abandonnée en 1948, détruite dans une tempête trois ans plus tard et mise au rebut sur place en 1953–54.
HMS Nairana_(D05)/HMS Nairana (D05):
Le HMS Nairana () était le navire de tête des porte-avions d'escorte de classe Nairana de la Royal Navy qui ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été construit aux chantiers navals John Brown & Company à Clydebank, en Écosse. Lorsque la construction a commencé en 1941, elle était conçue comme un navire marchand, mais a été achevée et lancée en tant que porte-avions d'escorte, entrant en service à la fin de 1943. Nairana a exploité des convois d'escorte et effectué des travaux anti-sous-marins dans les théâtres de l'Atlantique et de l'Arctique. Le 26 mai 1944, les Sea Hurricanes de la Royal Navy opérant depuis Nairana ont revendiqué la destruction de trois Junkers Ju 290 lors de la défense d'un convoi. Cela représentait 10% de l'inventaire allemand total de ce type. Elle a survécu à la guerre et, en 1946, a été transférée à la Marine royale néerlandaise sous le nom de Karel Doorman (QH1), le premier porte-avions néerlandais. En 1948, il est remplacé dans la Marine royale néerlandaise par un autre navire du même nom. Le Nairana a été rendu à la Royal Navy et vendu à la compagnie Port Line, devenant le navire marchand Port Victor.
HMS Namur/HMS Namur :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Namur, après la prise de la ville belge de Namur par Guillaume III en 1695, tandis qu'un autre fut lancé, mais jamais achevé : le HMS Namur (1697) était un 90 canons de second rang lancé en 1697. Il a été reconstruit en 1729 et a fait naufrage en 1749. Le HMS Namur (1756) était un deuxième taux de 90 canons lancé en 1756. Il a été reconstruit en troisième taux de 74 canons en 1805 et a été utilisé sur le service portuaire à partir de 1807 Il est démantelé en 1833. Le HMS Namur devait être un destroyer de la classe Battle. Il a été lancé en 1945, mais jamais achevé, sa coque étant ferraillée en 1951.
HMS Namur_(1697)/HMS Namur (1697):
Le HMS Namur était un navire de second rang de 90 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé au chantier naval de Woolwich en 1697. Le 11 juin 1723, il reçut l'ordre d'être mis en pièces à Portsmouth et ses bois transférés au chantier naval de Deptford. En 1729, les bois ont été utilisés pour reconstruire le navire selon l'établissement de 1719. Il fut reconstruit par Richard Stacey à Deptford Dockyard et relancé le 13 septembre 1729. En 1745, il fut rasé à 74 canons. En février 1744, il participa à la bataille de Toulon. Namur a fait naufrage le 14 avril 1749 lors d'une tempête près de Fort St David sur la côte est de l'Inde. Au total, 520 membres de son équipage ont été noyés, bien que le capitaine Marshal ait survécu.
HMS Namur_(1756)/HMS Namur (1756):
Le HMS Namur était un navire de second ordre de 90 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à Chatham Dockyard selon le projet spécifié par l'établissement de 1745 tel que modifié en 1750, et lancé le 3 mars 1756. Les honneurs de bataille du HMS Namur surpassent même ceux du plus célèbre HMS Victory.
HMS Nancy/HMS Nancy :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Nancy. Le HMS Nancy (1794) était un pompier de 72 tonnes acheté en avril 1794 et vendu en décembre 1801. Le HMS Nancy (1808) était un brick de 16 canons acheté en Amérique du Sud en 1808 (confirmé en 1809) et vendu en 1813. HMS Nancy était une goélette marchande lancée à Détroit en 1789 qui a servi à la Marine provinciale comme navire de ravitaillement pendant la guerre de 1812. La Royal Navy l'a acquise de la Marine provinciale en 1814; son équipage l'a sabordée le 14 août 1814 pour empêcher sa capture. Voir aussi HM Hired armed cutter Nancy
HMS Nancy_(1794)/HMS Nancy (1794):
Le HMS Nancy était le navire marchand Nancy que la Royal Navy a acheté en 1794 pour être utilisé comme navire de pompiers. Elle n'a jamais été utilisée comme pompier mais a plutôt servi de petite canonnière. La marine l'a vendue à Deptford en 1801. Nancy a subi un aménagement à Woolwich entre mai et le 9 août 1794. La marine l'a commandée en juin 1794 sous M. Jeremy Brown. Une liste officielle des navires sous le commandement du capitaine Sidney Smith la répertorie, ainsi que cinq navires de pompiers similaires. En septembre 1795, Nancy se trouve aux Îles Saint-Marcouf, que la Royal Navy avait occupées en juillet 1795, peut-être en même temps que les forces britanniques y repoussaient une attaque française. Le 10 mars 1796, une cour martiale se réunit sur Pégase, puis à Portsmouth, pour juger M. Mark Moore, commandant de Nancy, pour détournement de fonds. Le tribunal l'a reconnu coupable et lui a ordonné de renvoyer le service, de ne plus jamais servir dans le service naval de Sa Majesté. Nancy a été remise en service en mars 1800 sous le lieutenant William Fitzwilliam Owen, pour les Downs. Un compte rendu de «l'état de la marine» la décrit comme un navire de pompiers, sans canons et sous le commandement de «Owen». À la fin de 1801, le coupeur armé embauché King George, sous le commandement d'un certain M. Yawkins, a servi sous Nelson lors de son attaque ratée sur Boulogne. Le 25 août, Nelson est venu à bord du King George pour effectuer une reconnaissance de la flotte française. En octobre, Nelson a également donné à Owen le commandement du roi George, avec des instructions secrètes pour lancer une Nancy en feu sur la flotte française. L'incendie n'a pas eu lieu et Nancy a été vendue en décembre.
HMS Nancy_(1808)/HMS Nancy (1808):
Le HMS Nancy était le brick marchand à deux mâts Nancy que le contre-amiral Sidney Smith a acheté pour la Royal Navy à Buenos Aires et mis en service en 1808. Nancy a servi sur la station d'Amérique du Sud jusqu'à sa vente en 1813.
HMS Napier / HMS Napier :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Napier, en l'honneur de l'amiral Charles Napier. Le premier Napier était une canonnière fluviale en fer de 445 tonnes construite au chantier naval de Bombay, lancée le 11 septembre 1844 et enregistrée jusqu'en 1858. Le deuxième HMS Napier (1916) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1916 et vendu en 1921. Le troisième HMS Napier (G97) était un destroyer de classe N lancé en 1940 et prêté à la Royal Australian Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a rompu en 1956.
HMS Napier_(1915)/HMS Napier (1915):
Le HMS Napier était un destroyer de classe M de l'Amirauté répétée qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport au destroyer de classe L précédent, capable d'une vitesse plus élevée. Le navire a été lancé le 27 novembre 1915 et a rejoint la Grande Flotte. Napier a eu une carrière militaire variée, faisant partie de l'écran des destroyers du premier escadron de combat lors de la deuxième bataille d'Heligoland Bight et recherchant les survivants de pertes comme le croiseur blindé HMS Hampshire. Le navire était généralement basé à Scapa Flow mais passa un bref moment détaché auprès de la Harwich Force en 1917. Après l'armistice qui marqua la fin de la Première Guerre mondiale, le Napier fut mis en réserve avant d'être désarmé et vendu pour être démantelé le 8 novembre 1921.
HMS Narborough / HMS Narborough :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Narborough, du nom du contre-amiral Sir John Narborough. Un troisième était prévu, mais rebaptisé peu avant d'être lancé : le HMS Narborough devait être un destroyer de classe Talisman, construit à l'origine pour la marine turque mais repris sous le nom de HMS Narborough, rebaptisé plus tard HMS Termagant et lancé en 1915. Il fut vendu en 1921. Le HMS Narborough (1916) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1916 et détruit en 1918. Le HMS Narborough (K578) était une frégate de classe Captain lancée en 1943 dans le cadre d'un prêt-bail et renvoyée à l'US Navy en 1946.
HMS Narborough_(1916)/HMS Narborough (1916):
Le HMS Narborough était un destroyer de classe M de l'Amirauté construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Elle a fait naufrage après s'être échouée en 1918.
HMS Narborough_(K578)/HMS Narborough (K578) :
Le deuxième HMS Narborough (K578) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine comme destroyer d'escorte de la classe Buckley de la marine américaine, il a servi dans la Royal Navy de 1944 à 1946.
HMS Narcisse/HMS Narcisse :
Six navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Narcissus d'après le Narcisse de la mythologie, ou d'après les fleurs de Narcisse. Le HMS Narcissus (1781) était un navire de poste de 20 canons lancé en 1781 et fait naufrage en 1796. Le HMS Narcissus (1801) était une frégate de cinquième rang de 32 canons lancée en 1801, convertie en navire condamné après 1823 et vendue en 1837. Un Narcissus de sixième rang de 28 canons de 601 tonnes fut commandé en 1846 mais annulé en 1848. Un Narcissus de quatrième rang de 50 canons de 1 996 tonnes fut commandé en 1849 et annulé en 1857. Le HMS Narcissus (1859) était un navire à coque en bois frégate à vis en service de 1859 à 1883. Le HMS Narcissus (1886) était un croiseur cuirassé lancé en 1886 et vendu en 1906. Le HMS Narcissus (1915) était un sloop de classe Acacia utilisé de 1915 à 1922. Le HMS Narcissus (1941) était une corvette de classe Flower lancée en 1941 et vendue en 1946.
HMS Narcissus_(1781)/HMS Narcissus (1781):
Le HMS Narcissus était un navire de poste de classe Sphinx de 20 canons de la Royal Navy lancé en 1781. Plus particulièrement en 1782, alors qu'il était sous le commandement du capitaine Edward Edwards, une mutinerie s'est produite à bord du navire qui a entraîné la pendaison. de six hommes, et la flagellation de 14 autres. Le capitaine Edwards a ensuite commandé le HMS Pandora, qui a été chargé de ramener les mutins du Bounty en Angleterre.
HMS Narcissus_(1801)/HMS Narcissus (1801):
Le HMS Narcissus était le navire de tête de la frégate de cinquième rang de classe Narcissus de la Royal Navy, lancée en 1801. Il a participé à la guerre de 1812.
HMS Narcissus_(1886)/HMS Narcissus (1886):
Le HMS Narcissus était l'un des sept croiseurs blindés de la classe Orlando construits pour la Royal Navy au milieu des années 1880. Le futur amiral Ernest Gaunt a servi à son bord en 1896 en tant que premier lieutenant. Elle est vendue à la casse le 11 septembre 1906.
HMS Narcissus_(K74)/HMS Narcissus (K74) :
Le HMS Narcissus était une corvette de classe Flower qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale de 1941 à la fin de la guerre en 1945. Elle a principalement escorté des convois à travers l'océan Atlantique.
HMS Narwhal/HMS Narwhal :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Narwhal, du nom du mammifère marin, le narval : le HMS Narwhal (1915) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1915. Il fut impliqué dans une collision en 1919 qui lui brisa le dos, et a été démantelé en 1920. HMS Narwhal (N45) était un sous-marin de classe Grampus lancé en 1935 et perdu pour une cause inconnue en 1940. trouvé en 2017 HMS Narwhal (S03) était un sous-marin de classe Porpoise lancé en 1957 et coulé comme une cible en 1983.
HMS Narwhal_(1915)/HMS Narwhal (1915):
Le HMS Narwhal était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Lancé le 30 décembre 1915, le navire a combattu dans la bataille du Jutland entre le 31 mai et le 1er juin 1916 et a ensuite servi dans des fonctions anti-sous-marines et d'escorte basées à Cobh en Irlande. En février 1917, le destroyer a sauvé l'équipage du Q-ship Farnborough, qui avait coulé et avait été coulé par le sous-marin allemand SM U-83, et a sauvé le marchand armé Cameronia du SM U-50. Le destroyer a été transféré à Devonport pendant 1918 et, après la fin de la guerre, y fut démantelé en 1920 après avoir subi une collision mortelle l'année précédente.
HMS Narwhal_(N45)/HMS Narwhal (N45):
Le HMS Narwhal (N45) était l'une des six classes de navires du sous-marin poseur de mines de classe Grampus de la Royal Navy. Elle a été construite par Vickers Armstrong, Barrow et lancée le 29 août 1935. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale dans les eaux territoriales. Elle a été perdue en mer du Nord le 23 juillet 1940, probablement coulée par des avions allemands.
HMS Narwhal_(S03)/HMS Narwhal (S03):
Le HMS Narwhal (S03) était un sous-marin de la classe Porpoise de la Royal Navy. Elle a été lancée le 25 octobre 1957.
HMS Nassau/HMS Nassau :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Nassau, du nom du roi Guillaume III qui appartenait à la maison d'Orange-Nassau, le comté de Nassau étant une filiale de cette famille : le HMS Nassau (1672) était un 4 canons fluyt capturé aux Hollandais en 1672 et donné plus tard cette année-là. Le HMS Nassau (1699) était un navire de ligne de troisième rang de 80 canons lancé en 1699 et fait naufrage en 1706. Le HMS Nassau (1706) était un navire de ligne de troisième rang de 70 canons lancé en 1706, reconstruit en 1740 et vendu en 1770. Le HMS Nassau (1785) était un navire de ligne de troisième rang de 64 canons lancé en 1785. Il a été converti en un navire de troupes de 36 canons en 1799 et a fait naufrage plus tard cette année-là. Le HMS Nassau était un troisième rang de 64 canons nommé à l'origine HMS Holstein, que les Britanniques ont capturé lors de la bataille de Copenhague en 1801. Il a été rebaptisé HMS Nassau en 1805 et a été vendu en 1814. Le HMS Nassau (1866) était un canon à vis en bois lancé en 1866, après avoir été achevé en tant que navire d'étude. Elle est rompue en 1880.
HMS Nassau_(1699)/HMS Nassau (1699):
Le HMS Nassau était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy anglaise, lancé au chantier naval de Portsmouth le 2 août 1699. Le Nassau a fait naufrage le 30 octobre 1706.
HMS Nassau_(1706)/HMS Nassau (1706):
Le HMS Nassau était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy, construit au chantier naval de Portsmouth et lancé le 9 janvier 1706. Des ordres ont été émis le 25 mai 1736 ordonnant que Nassau soit mis en pièces et reconstruit selon les 1733 propositions de l'établissement de 1719 à Chatham, d'où il fut relancé le 25 septembre 1740. En février 1747, Nassau fut répertorié comme sous le commandement du capitaine Holcombe. En mai de cette année-là, Nassau captura lors du passage de la Corse à Gênes deux transports de troupes transportant 210 soldats et officiers espagnols et français. En 1758, elle a participé à la capture britannique du Sénégal, commandée par le capitaine James Sayer.Nassau a été vendue hors de la marine en 1770.
HMS Nassau_(1785)/HMS Nassau (1785):
Le HMS Nassau était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 28 septembre 1785 par Hilhouse à Bristol. L'un des premiers chirurgiens de son navire serait John Sylvester Hay. Il est mort jeune mais il était le père de l'actrice Harriett Litchfield. Pendant la mutinerie de Nore, elle était commandée par le capitaine Edward O'Bryen. Elle a été convertie pour être utilisée comme navire de troupes en 1797. Nassau a fait naufrage sur le banc de sable de Kicks au large de Texel, aux Pays-Bas, le 14 octobre 1799, il y a eu 205 survivants et environ 100 vies perdues.
HMS Capucine/HMS Capucine :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Nasturtium : HMS Nasturtium (1915) était un sloop de classe Arabis lancé en 1915 et coulé en 1916 HMS Nasturtium (K107) était une corvette de classe Flower commandée comme La Paimpolaise par la Marine française elle a été repris en 1940 et renommé. Elle a été vendue à la Grèce en 1948 et rebaptisée Cania
HMS Capucine_(1915)/HMS Capucine (1915) :
Le HMS Nasturtium était un sloop de classe Arabis construit en Écosse et lancé en 1915.
HMS Natal/HMS Natal :
Le HMS Natal était un croiseur blindé de classe Warrior construit pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Elle a escorté le yacht royal en 1911-1912 pour le voyage du roi George V nouvellement couronné en Inde pour assister au Durbar de Delhi. Pendant la Première Guerre mondiale, le navire a été affecté au 2e escadron de croiseurs de la Grande Flotte, mais n'a participé à aucune bataille. Natal a été coulé par une explosion interne près de Cromarty le 30 décembre 1915 avec la perte d'au moins 390 hommes d'équipage et civils. La majeure partie de son épave a été lentement récupérée au fil des décennies jusqu'à ce que les restes soient démolis dans les années 1970, de sorte qu'ils ne constituaient plus un danger pour la navigation. Les restes de son épave sont désignés comme site contrôlé en vertu de la loi de 1986 sur la protection des restes militaires en tant que sépulture de guerre.
HMS Nautilus/HMS Nautilus :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Nautilus, d'après le mot grec désignant un marin, notamment : HMS Nautilus (1762) était un sloop de 16 canons lancé en 1762 et mis en vente en 1780 HMS Nautilus (1784) était un Sloop de 16 canons lancé en 1784 et naufragé en 1799. Les 125 hommes de son équipage ont été sauvés. Le HMS Nautilus (1804) était un sloop de 18 canons lancé en 1804 et détruit en 1807. Le HMS Nautilus (1807) était un sloop de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1807 et démantelé en 1823. Le HMS Nautilus (1830) était un Sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1830. Il est devenu un navire-école en 1852, a été encombré en 1872 et démantelé en 1878 Le HMS Nautilus (1879) était un brick d'entraînement de 8 canons lancé en 1879 et vendu en 1905 HMS Le Nautilus (1910) était un destroyer de classe Beagle lancé en 1910. Il a été rebaptisé HMS Grampus en 1913 et a été vendu en 1920 Le HMS Nautilus (1914) était un sous-marin lancé en 1914. Il a été rebaptisé HMS N1 en 1918 et a été vendu en 1922
HMS Nautilus_(1804)/HMS Nautilus (1804):
Le HMS Nautilus a été lancé à Milford en 1804 en tant que seul membre de sa classe de sloops. Elle a eu une petite carrière en capturant une poignée de marchands. Elle a fait naufrage le 5 janvier 1807 avec de grandes difficultés pour les survivants et des pertes de vie.
HMS Nautilus_(1910)/HMS Nautilus (1910):
Le HMS Nautilus était un destroyer de classe Beagle de la Royal Navy. Elle a été mise en service le 30 mars 1910 par Thames Ironworks & Shipbuilding Company. Il a été rebaptisé HMS Grampus le 16 décembre 1913, son ancien nom étant réattribué au HMS Nautilus, le premier sous-marin de la Royal Navy à en recevoir un.
HMS Nautilus_(1914)/HMS Nautilus (1914):
Le HMS Nautilus était un sous-marin de la Royal Navy. C'était le plus grand sous-marin construit pour la Royal Navy à l'époque. Elle a également été la première à recevoir un nom. Nautilus a été conçu en réponse aux recommandations d'un sous-marin d'outre-mer déplaçant 1 000 tonnes et capable de 20 nœuds (37 km/h). La conception résultante est passée des réservoirs de selle courants à l'époque à une double coque. La commande a été donnée à Vickers en 1912 et sa quille a été posée en mars 1913. Bien que lancé en 1914, il a fallu attendre 1917 pour achever le navire. Nautilus a passé la majeure partie de sa vie avec la 1ère flottille sous-marine à Portsmouth en tant que navire de dépôt et plus tard en tant que navire de charge de batterie. Elle a été rebaptisée N1 en juin 1917. Après sa mise hors service, elle a été vendue pour la ferraille à John Cashmore Ltd le 9 juin 1922 et démantelée dans leur chantier à Newport, au Pays de Galles.
HMS Neasham_(M2712)/HMS Neasham (M2712):
Le HMS Neasham (M2712/IMS49) était un dragueur de mines de classe Ham pour la Royal Navy. Les noms des navires de la classe Ham ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le HMS Neasham a été nommé d'après Neasham dans le comté de Durham. Bien qu'il ait été achevé le 15 novembre 1957, Neasham a été détenu en réserve opérationnelle dans un berceau terrestre à Rosneath sur la Clyde jusqu'en 1967. Il a ensuite été transféré à la Royal Australian Navy , arrivant à Sydney en tant que pontée sur le navire marchand Gladstone Star le 29 Juillet 1968.Après une période à la base RAN de Garden Island, Nouvelle-Galles du Sud, Neasham a été converti en annexe de plongée et renommé HMAS Porpoise (DTV 1002/Y.280) le 13 juin 1973. Porpoise a été vendu en 1989 à un promoteur immobilier Keith Williams, propriétaire de Sea World sur la Gold Coast, Queensland, Australie. Elle a ensuite été convertie en yacht à moteur de luxe et rebaptisée Achille III.
HMS Necker_(1781)/HMS Necker (1781):
Le HMS Necker était le transport armé Necker ou Neker que le HMS Hannibal captura au large du cap de Bonne-Espérance le 25 octobre 1781. Hannibal rencontra la frégate française Bellone , escortant les transports Neker et Sévère . Elle a capturé les transports et les a amenés à Sainte-Hélène. Necker était peut-être une flûte qui a servi la marine française de 1779 à 1781, mais pour laquelle il n'y a aucune information autre que son existence. Hannibal a emmené Necker à Sainte-Hélène. Là, le commandant Charles Carpenter a chargé Necker de sixième rang, avec un équipage tiré d'Hannibal. Elle fut envoyée aux Indes orientales pour y renforcer les forces navales britanniques. Elle disparut, présumée coulée, vers décembre 1781 alors qu'elle se rendait de Sainte-Hélène aux Indes orientales.
HMS Négresse_(1799)/HMS Négresse (1799):
Le HMS Negresse était une tartane que la marine française réquisitionna à Marseille en mars 1798 et utilisa comme aviso dans la campagne d'Égypte. La Royal Navy l'a capturée en 1799 et l'a mise en service. Elle participa à la défense lors du siège d'Acre plus tard cette année-là et en 1801 lors du débarquement des troupes britanniques dans la baie d'Aboukir. La Royal Navy l'a vendu en 1802.
HMS Negro/HMS Negro :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés Negro HMS Negro (1813), ex-Niger (1759), une frégate de classe Niger HMS Negro (1915), un destroyer de classe M de l'Amirauté HMS Negro (1939) (FY 717), un chalutier naval dragueur de mines
HMS Negro_(1916)/HMS Negro (1916):
Le HMS Negro était un destroyer de classe M de l'Amirauté de la Royal Navy. Elle a été construite par Palmers et lancée le 8 mars 1916, mais a été coulée après une collision avec le HMS Hoste en mer du Nord le 21 décembre 1916 ; les grenades sous-marines de Hoste ont explosé et fait sauter le bordé de la coque de Negro. Le navire était le deuxième navire de guerre de la Royal Navy à porter le nom de Negro, le premier étant le 1813 Negro, ex-Niger.
HMS Nelson/HMS Nelson :
Trois navires et une base navale de la Royal Navy ont été baptisés HMS Nelson en l'honneur d'Horatio Nelson : le HMS Nelson (1814) était un premier de 120 canons lancé en 1814. Il fut converti en propulsion à vis et réarmé à 90 canons en 1860 , et a été remis au gouvernement du Dominion de Victoria, en Australie, en 1867. Elle a été vendue en 1898 comme carcasse de stockage, et plus tard utilisée comme carcasse de charbon, et a été mise au rebut en 1928. Le HMS Nelson (1876) était un Croiseur cuirassé de classe Nelson, lancé en 1876. Il devint navire-école en 1902. et il fut vendu comme ferraille en 1910. Le HMS Nelson (28) était un cuirassé de classe Nelson. Elle a été lancée en 1925, a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été ferraillée en 1949. Le HMS Nelson (établissement à terre) est la désignation du HMNB Portsmouth. Jusque vers l'an 2000, il ne faisait référence qu'au site des casernes et des services de soutien de la base de Queen's Street, à Portsmouth.
HMS Nelson_(1814)/HMS Nelson (1814):
Le HMS Nelson était un navire de premier ordre de 126 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 4 juillet 1814 au chantier naval de Woolwich, mais ensuite désarmé à Portsmouth jusqu'en 1854, date à laquelle les travaux ont commencé en vue de la mettre en service dans le Guerre de Crimée, mais cela s'est terminé avant que beaucoup de travail n'ait été fait, et le navire est retourné en réserve. ) pour une vitesse de 10,5 nœuds (19,4 km/h ; 12,1 mph). En 1865, Nelson fut donné à la colonie de Victoria comme navire-école, et il fut finalement équipé et gréé pour 42 000 £ et s'embarqua pour l'Australie en octobre 1867. Voyageant via le cap de Bonne-Espérance, il arriva en février 1868. le premier navire à accoster dans la nouvelle cale sèche d'Alfred. Son armement en 1874 était répertorié comme deux RML de 7 pouces, vingt canons de 64 livres, vingt canons de 32 livres et six obusiers de 12 livres. De 1879 à 1882, Nelson fut encore réduit à un seul pont et son gréement réduit au seul mât principal, le navire étant reclassé en frégate. Son ancien armement a été en partie remplacé par des chargeurs de culasse modernes. Elle a été abandonnée à Willamstown en 1891, ses chaudières ont été retirées en 1893. Le 28 avril 1898, elle a été mise aux enchères et vendue à Bernard Einerson de Sydney pour 2 400 £. En 1900, Nelson a de nouveau été abattu pour créer un briquet à charbon. qui a gardé le nom de Nelson, les poutres supérieures servant à construire un drogher nommé Oceanic. En 1908, Nelson a été vendu à l'Union Steamship Co. de Nouvelle-Zélande et, en juillet, a été remorqué de Sydney à Beauty Point sur la rivière Tamar, en Tasmanie, pour être utilisé comme carcasse de stockage de charbon. Plus tard, il y coula avec 1 400 tonnes de charbon à bord et resta immergé pendant quarante jours jusqu'à ce qu'il soit finalement renfloué. En janvier 1915, elle fut remorquée à Hobart pour un service supplémentaire en tant que carcasse de charbon, jusqu'à ce qu'elle soit vendue en août 1920 à M. H Gray pour 500 £ et remorquée en amont jusqu'à Shag Bay. pour une rupture progressive, les travaux se poursuivent dans les années 1930, bien que certains de ses bois survivent encore. La figure de proue du navire a été conservée par la NSW Naval Brigade, puis la Royal Australian Navy, avant d'être présentée à l'Australian National Maritime Museum pour être exposée. Plusieurs Des canons RML de 64 livres de 58 cwt (Rifled Muzzle Loader, convertis en canons lisses de 32 livres) de Nelson peuvent être trouvés dispersés dans l'État de Victoria, en Australie, dans des espaces publics, ainsi que deux dans des locaux militaires à Victoria Barracks, à Melbourne, et un au Fort Queenscliff.
HMS Nelson_(1876)/HMS Nelson (1876):
Le HMS Nelson était un croiseur blindé de classe Nelson construit pour la Royal Navy dans les années 1870. Elle a été vendue à la ferraille en 1910.
HMS Nelson_(28)/HMS Nelson (28):
Le HMS Nelson (numéro de fanion : 28) était le nom du navire de sa classe de deux cuirassés construits pour la Royal Navy dans les années 1920. Ce furent les premiers cuirassés construits pour répondre aux limites du traité naval de Washington de 1922. Entré en service en 1927, le navire a passé sa carrière en temps de paix avec les flottes de l'Atlantique et de la Home, généralement en tant que navire amiral de la flotte. Au début de la Seconde Guerre mondiale, elle a recherché des raiders commerciaux allemands, a raté la participation à la campagne de Norvège après avoir été gravement endommagée par une mine à la fin de 1939 et a escorté des convois dans l'océan Atlantique. Au milieu de 1941, Nelson a escorté plusieurs convois vers Malte avant d'être torpillé en septembre. Après des réparations, il a recommencé à le faire avant de soutenir l'invasion britannique de l'Algérie française lors de l'opération Torch à la fin de 1942. Le navire a couvert les invasions de la Sicile (opération Husky) et de l'Italie (opération Avalanche) à la mi-1943 tout en bombardant les défenses côtières lors de l'opération Baytown. Lors du débarquement de Normandie en juin 1944, Nelson a fourni un soutien de tir naval avant de heurter une mine et de passer le reste de l'année en réparation. Le navire a été transféré à la flotte de l'Est au milieu de 1945 et est rentré chez lui quelques mois après la capitulation japonaise en septembre pour servir de navire amiral de la Home Fleet. Il est devenu un navire-école au début de 1946 et a été réduit en réserve à la fin de 1947. Le Nelson a été démoli deux ans plus tard après avoir été utilisé comme cible pour des essais de bombes.
HMS Nemesis/HMS Nemesis :
Quatre navires de la Royal Navy (RN) ont porté le nom de HMS Nemesis, du nom de la déesse Nemesis, de la mythologie grecque : HMS Nemesis (1780) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1780. Les Français le capturèrent en 1795 à Smyrne, mais en 1796 une escadre conduite par Barfleur la fit sortir du port neutre de Tunis ; il a été vendu en 1814. Le HMS Nemesis (1826) était un cinquième rang de 46 canons lancé en 1826 et démantelé en 1866. Le HMS Nemesis (1910) était un destroyer de classe Acorn lancé en 1910. Il a été prêté à la marine impériale japonaise. en 1917, rebaptisé Kanran. Elle a été rendue en 1919 et a été vendue en 1921. HMS Nemesis (1939) était un ferry belge, Princesse Marie-Jose (1923). Rebaptisé par le RN comme Southern Isles, Nemesis, Baldur et Nemesis (deuxième fois) avant le retour en Belgique.
HMS Nemesis_(1780)/HMS Nemesis (1780):
Le HMS Nemesis était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy. Les Français la capturèrent en 1795 à Smyrne, mais en 1796 une escadre dirigée par Barfleur la fit sortir du port neutre de Tunis. Tout au long de sa carrière, elle a servi sous un certain nombre de commandants qui continueraient à avoir des carrières distinguées. Elle a été convertie en navire de troupes en 1812 et a été vendue en 1814.
HMS Nemesis_(1826)/HMS Nemesis (1826):
Le HMS Nemesis était une frégate de cinquième rang de classe Seringapatam de 46 canons construite pour la Royal Navy dans les années 1820, l'un des quatre navires de la sous-classe Druid.
HMS Neptune/HMS Neptune :
Neuf navires et une base navale de la Royal Navy ont été nommés HMS Neptune d'après le dieu romain de l'océan : HMS Neptune (1683) était un 90 canons de second rang lancé en 1683. Il fut reconstruit en 1710 et 1730 avant d'être rebaptisé HMS Torbay dans sa nouvelle incarnation en troisième rang en 1750. Elle fut vendue en 1784. Le HMS Neptune (1757) était un second rang de 90 canons lancé en 1757. Elle fut encaissée en 1784 et démantelée en 1816. HMS Neptune (1797) était un second rang de 98 canons lancé en 1797. Il combattit à la bataille de Trafalgar et fut démantelé en 1818. Le HMS Neptune devait être un premier rang de 120 canons. Il fut rebaptisé HMS Royal George (1827) en 1822, avant d'être lancé en 1827. Le Royal George fut vendu en 1875. Le HMS Neptune (1832) était un premier de 120 canons lancé en 1832. Il fut reconstruit en troisième de 72 canons. taux avec propulsion à vis en 1859 et a été vendu en 1875. Le HMS Neptune (1863) était un garde-côte construit en 1863 et vendu en 1905. Le HMS Neptune (1878) était auparavant Independência, un cuirassé à toute épreuve lancé en 1874 pour la marine brésilienne. Acquis par la Royal Navy en 1878, il fut vendu en 1903. Le HMS Neptune (1909) était un premier dreadnought lancé en 1909 et mis au rebut en 1922. Le HMS Neptune (20) était un croiseur léger de classe Leander lancé en 1933 et coulé dans un champ de mines au large de Tripoli en 1941. Le HMS Neptune était un croiseur de classe Neptune projeté dans les estimations navales de 1945 , mais les plans ont été annulés en mars 1946 et il n'a jamais été commandé. HMS Neptune (établissement à terre) est le nom donné à l'établissement à terre du HMNB Clyde.
HMS Neptune_(1683)/HMS Neptune (1683):
Le HMS Neptune était un navire de second rang de 90 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été construite dans le cadre du programme "Thirty Great Ships" de 1677 et lancée en 1683 à Deptford Dockyard.
HMS Neptune_(1757)/HMS Neptune (1757):
Le HMS Neptune était un navire de second rang de 90 canons de la ligne de la Royal Navy, construit au chantier naval de Portsmouth selon le projet spécifié par l'établissement de 1745 tel que modifié en 1750, et lancé le 17 juillet 1757.Neptune était le navire amiral du vice-amiral Charles Knowles en 1757. L'un des aspirants de Neptune à cette époque était John Hunter, qui deviendra plus tard un amiral et le deuxième gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud. Neptune a été convertie pour servir de simple carcasse en 1784, et a continué dans ce rôle jusqu'à ce qu'elle soit démantelée en 1816. Neptune a été identifiée comme le sujet d'une peinture primée en 1764 par l'artiste marin de Liverpool Richard Wright, ensuite gravée par William Woollett intitulé La pêche.
HMS Neptune_(1797)/HMS Neptune (1797):
Le HMS Neptune était un navire de second ordre de 98 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a servi sur un certain nombre de stations pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes et était présente à la bataille de Trafalgar en 1805. Neptune a été construit pendant les premières années de la guerre avec la France révolutionnaire et a été lancé en 1797. Elle a presque immédiatement été rattrapée dans les événements de la mutinerie du Nore, et était l'un des rares navires fidèles chargés d'attaquer les navires mutins s'ils ne pouvaient pas être ramenés à l'ordre. La mutinerie s'est éteinte avant que cela ne devienne nécessaire et Neptune a rejoint la flotte de la Manche. Elle a déménagé en Méditerranée en 1799, passant le reste des guerres de la Révolution française en opérations avec la flotte du vice-amiral Lord Keith. Après avoir réaménagé et passé du temps sur des blocus, elle a fait partie de la flotte de Lord Nelson à la bataille de Trafalgar et a été fortement impliquée dans les combats, faisant 10 morts et 34 blessés. Elle n'a été entièrement réparée et remise en service qu'en 1807, lorsqu'elle est partie dans les Caraïbes. En 1809, elle participe à l'invasion réussie de la Martinique et à la bataille qui s'ensuit avec l'escadron de Troude. De retour en Grande-Bretagne vers la fin des guerres, il est désarmé de façon ordinaire et, en 1813, devient un navire-prison temporaire. Elle a finalement été démantelée en 1818.
HMS Neptune_(1832)/HMS Neptune (1832):
Le HMS Neptune était un navire de premier ordre de 120 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 22 septembre 1832 à Portsmouth. Il fut équipé d'une propulsion à vis en 1859 et fut vendu hors service en 1875.
HMS Neptune_(1874)/HMS Neptune (1874):
Le HMS Neptune était un navire à tourelle à toute épreuve conçu et construit à l'origine en Grande-Bretagne pour le Brésil, mais acquis pour la Royal Navy en 1878. Les modifications adaptées à la Royal Navy ont duré trois ans et le navire n'a commencé sa première commission qu'en 1883 avec le Channel. Flotte. Elle a été transférée à la flotte méditerranéenne en 1885, mais réaménagée à Portsmouth en 1886–87. Le Neptune devint alors le garde-côte de la réserve de 1re classe à Holyhead jusqu'en 1893, date à laquelle il fut placé en réserve à Portsmouth. Alors qu'il était remorqué jusqu'aux brisants en 1903, le Neptune a accidentellement percuté le HMS Victory, qui servait alors de carcasse d'entraînement pour l'école des transmissions navales, est entré en collision avec le HMS Hero et a raté de peu plusieurs autres navires. Elle a été ferraillée en Allemagne en 1904.
HMS Neptune_(1909)/HMS Neptune (1909):
Le HMS Neptune était un cuirassé dreadnought construit pour la Royal Navy dans la première décennie du 20e siècle, le seul navire de sa classe. Elle a été le premier cuirassé britannique à être construit avec des canons à super tir. Peu de temps après son achèvement en 1911, elle a effectué des essais d'un directeur de contrôle de tir expérimental et est ensuite devenue le navire amiral de la Home Fleet. Le Neptune devint un navire privé au début de 1914 et fut affecté au 1st Battle Squadron. Le navire est devenu une partie de la Grande Flotte lorsqu'il a été formé peu après le début de la Première Guerre mondiale en août 1914. Outre sa participation à la bataille du Jutland en mai 1916 et l'action peu concluante du 19 août plusieurs mois plus tard, son service pendant la guerre consistaient généralement en patrouilles de routine et en entraînement en mer du Nord. Neptune a été jugé obsolète après la guerre et a été réduit en réserve avant d'être vendu à la ferraille en 1922 puis démantelé.
HMS Neptune_(20)/HMS Neptune (20):
Le HMS Neptune était un croiseur léger de classe Leander qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Neptune était le quatrième navire de sa classe et le neuvième navire de la Royal Navy à porter ce nom. Construit par Portsmouth Dockyard, le navire a été posé le 24 septembre 1931, lancé le 31 janvier 1933 et mis en service dans la Royal Navy le 12 février 1934 avec le fanion numéro "20".
HMS Nereide / HMS Nereide :
Au moins quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de Nereide, du nom de la Néréide (nymphe de la mer) : le HMS Nereide (1797), une frégate de classe Sibylle de cinquième rang de 36 canons, anciennement la frégate française Néréide, capturée en 1797 par HMS Phoebe au large des îles Scilly. Elle a été reprise par les Français en 1810 lors de la bataille de Grand Port et démolie après avoir été gravement endommagée. HMS Nereide (1810), une frégate de classe Junon de cinquième rang de 36 canons, anciennement la frégate française Vénus, capturée en 1810 par le HMS Boadicea au large de Saint-Paul. Il a été démantelé en 1816. Le HMS Nereide (1910) était un destroyer de classe Acorn lancé en 1910 et mis au rebut en 1920. Le HMS Nereide (U64) était un sloop de classe Black Swan lancé en 1944 et mis au rebut en 1958.
HMS Nereide_(U64)/HMS Nereide (U64):
Le HMS Nereide était un sloop modifié de classe Black Swan de la Royal Navy. Elle a été posée par Chatham Dockyard, Kent le 15 février 1943, lancée le 29 janvier 1944 et mise en service le 3 mai 1946, avec le fanion numéro U64.
HMS Nereus/HMS Nereus :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Nereus, du nom de la divinité grecque Nereus : HMS Nereus (1809), une frégate de 32 canons qui a servi entre 1809 et 1817 HMS Nereus (1821), une classe Leda modifiée de 46 canons frégate qui n'a jamais été mise en service et a servi de navire-magasin jusqu'en 1879 HMS Nereus (1916), un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1916 et vendu pour démolition en 1921
HMS Nereus_(1821)/HMS Nereus (1821):
Le HMS Nereus était une frégate de cinquième rang de classe Leda modifiée de 46 canons construite pour la Royal Navy dans les années 1810. Elle n'a jamais été mise en service et a été convertie en navire-magasin en 1843 pour servir en Amérique du Sud. Le navire a été vendu pour le service civil en 1879.
HMS Nereus_(1916)/HMS Nereus (1916):
Le HMS Nereus était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Lancé en 1916, le navire a servi dans la Grande Flotte jusqu'à la fin du conflit. Le navire a opéré dans le cadre de la treizième flottille de destroyers à l'appui des opérations de convoi. En 1918, la flottille a participé à l'une des dernières sorties de la guerre, bien que les flottes britannique et allemande ne se soient pas rencontrées et que le destroyer soit revenu sans voir aucune action. Après le conflit, le destroyer a été usé par les exigences d'un fonctionnement à grande vitesse par mauvais temps. Nereus a été mis hors service et vendu pour être démantelé en 1921 après moins de six ans de service.
HMS Nerissa / HMS Nerissa :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Nerissa : Le HMS Nerissa (1916) était un destroyer de classe M Yarrow lancé à Yarrow en février 1916 et vendu en novembre 1921 à Newport. Le HMS Nerissa était un destroyer de classe N lancé le 7 mai 1940 à John Brown, Clydebank et prêté à la marine polonaise en octobre 1940 et rebaptisé ORP Piorun. De retour dans la Royal Navy en septembre 1946, le navire fut remis en service sous le nom de HMS Noble et démantelé neuf ans plus tard en 1955. Le HMS Nerissa (J456) était un dragueur de mines de classe algérienne lancé à Redfern le 25 novembre 1944 et arrivé à Llanelly pour démolition en août 1960.
HMS Ness / HMS Ness :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Ness d'après le Scottish River Ness : le HMS Ness (1905) était un destroyer de classe River lancé le 5 janvier 1905 à JS White à Cowes et vendu en 1919. Le HMS Ness (K219) était un Frégate de classe River lancée à Robbs à Leith le 30 juillet 1942 et vendue en 1956, démantelée à Newport.
HMS Ness_(1905)/HMS Ness (1905):
Le HMS Ness était un destroyer de la classe White Type River commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1903-1904. Nommé d'après la rivière Ness dans le nord de l'Écosse, traversant Inverness, il fut le premier navire à porter ce nom dans la Royal Navy.
HMS Nessus/HMS Nessus :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Nessus d'après Nessus, un centaure de la mythologie grecque : le HMS Nessus (1915) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé par Swan Hunter le 24 août 1915 et coulé le 8 septembre 1918 lors d'une collision. avec le croiseur HMS Amphitrite en mer du Nord. Le HMS Nessus était un bateau à vapeur fluvial de 150 tonnes armé d'un seul canon de 3 livres. Le navire a été acheté en 1926 à Hong Kong et vendu en 1929.
HMS Nestor/HMS Nestor :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Nestor, du nom de Nestor, personnage de la mythologie grecque : HMS Nestor (1781), un sixième rang de 28 canons, ancien corsaire français Franklin, de Dunkerque. Franklin était sous le commandement d'un capitaine américain, Bennet Negus, et navigua entre avril et juin 1781, remportant plusieurs prix, avant que Ramillies et Ulysses ne la capturent; il a été vendu en 1783. Le HMS Nestor (1915), un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1915 et coulé lors de la bataille du Jutland en 1916. Le HMAS Nestor (G02), un destroyer de classe N lancé en 1940. Il a été utilisé par la Royal Australian Navy bien qu'elle soit restée propriété britannique. Elle a été coulée en 1942.
HMS Nestor_(1915)/HMS Nestor (1915) :
Le HMS Nestor, lancé le 22 décembre 1915, était un destroyer de classe M de l'Amirauté. Elle a servi dans la 13e flottille de destroyers de la grande flotte et a été coulée le 31 mai 1916 à la bataille du Jutland. L'épave est désignée comme lieu protégé en vertu de la loi de 1986 sur la protection des restes militaires
HMS Netley/HMS Netley :
Au moins six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Netley, du nom du village de Netley. Le HMS Netley (1798) a été lancé en 1798. Les Français l'ont capturé en 1806 et il est devenu le corsaire de 21 canons Duquesne. En 1807, le HMS Blonde captura Duquesne, que la Royal Navy remit en service en tant que brick de 12 canons HMS Unique. Elle a été dépensée lors d'une attaque infructueuse de pompiers en Guadeloupe en 1809. Le HMS Netley (1807) était le brick corsaire français Déterminée , que le HMS Venus a capturé en 1807. Les Britanniques l'ont mise en service sous le nom de HMS Netley ; elle a chaviré le 10 juillet 1808 alors qu'elle se trouvait à la station des îles sous le vent. Le HMS Netley (1808) était la goélette américaine Nimrod lancée en 1804 que la Royal Navy a capturée en 1807 et achetée en 1808. Elle a été démantelée en 1814. Le HMS Netley était une goélette de 16 canons lancée en tant que prince régent en 1812 pour la marine provinciale. sur le lac Ontario. En 1813, le navire a été rebaptisé HMS Beresford (ou General Beresford, ou Lord Beresford) lorsque la Royal Navy a repris la Marine provinciale. Elle a été rééquipée en brick en 1814 et rebaptisée Netley, après que la politique de l'Amirauté était de ne pas nommer les navires d'après des personnes vivantes. Elle a été démantelée dans les années 1830. Le HMS Netley (1823) était un ancien coupe-revenu de huit canons, qui a servi d'appel d'offres à divers navires jusqu'en 1859 environ. Le HMS Netley (1866) était une canonnière de classe Britomart construite à Portsmouth. Elle a été vendue pour rupture en 1885.
HMS Netley_(1798)/HMS Netley (1798):
Le HMS Netley a été lancé en 1798 selon un plan expérimental. Pendant les guerres de la Révolution française, elle passa quelques années à la gare de Porto, où elle captura de nombreux petits corsaires. Les Français l'ont capturée en 1806, au début des guerres napoléoniennes. Ils l'allongent et elle devient la corsaire de 17 canons Duquesne. En 1807, les Britanniques l'ont reprise et la Royal Navy l'a remise en service en tant que brick de 12 canons HMS Unique. Elle a été dépensée lors d'une attaque infructueuse d'un navire de pompiers à la Guadeloupe en 1809.
HMS Netley_(1807)/HMS Netley (1807):
Le HMS Netley était à l'origine le brick corsaire français Déterminé, que la Royal Navy captura en 1807 et mit en service. Elle a été perdue en mer sur la station des îles sous le vent en 1808.
HMS Netley_(1808)/HMS Netley (1808):
Le HMS Netley était la goélette américaine Nimrod, lancée à Baltimore en 1803 ou 1804. La Royal Navy la saisit en 1807, l'acheta en 1808 et la rebaptisa Netley. Elle a participé à l'invasion de la Guadeloupe en 1810 et a également été à l'origine d'un incident à Baltimore la même année. Elle a probablement été vendue en 1814.
Le HMS Nettle/le HMS Nettle :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Nettle, du nom de l'ortie, une espèce de plantes à fleurs. Un cinquième a été renommé avant d'être lancé. Le HMS Nettle (1856) était une canonnière à vis en bois de classe Cheerful lancée en 1856 et démantelée en 1867. Le HMS Nettle était un navire cible, anciennement le HMS Thunderer de second rang de 84 canons. Elle avait été rebaptisée Comet en 1869, Nettle en 1870, et fut vendue en 1901. Le HMS Nettle (1905) était un tender, anciennement le Pennar du Département de la Guerre. Elle a été transférée à la marine en 1905 et a été vendue en 1934. Le HMS Nettle devait être une corvette de classe Flower. Il a été rebaptisé HMS Hyderabad avant son lancement en 1941. Le HMS Nettle était un appel d'offres lancé en 1933 sous le nom de HMS Elfin. Elle a été rebaptisée Nettle en 1941 et mise sur la liste de vente en 1957.
HMS Nettleham_(M2713)/HMS Nettleham (M2713):
Le HMS Nettleham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Nettleham dans le Lincolnshire.
Réseaux HMS/Réseaux HMS :
HMS Networks AB est une société internationale dans le domaine des technologies de l'information et de la communication industrielles (TIC industrielles). HMS a son siège social à Halmstad, en Suède et est cotée à la bourse nordique Nasdaq, employant 700 personnes dans 16 pays et avec des ventes déclarées de 145 millions d'euros en 2020. HMS signifie "Hardware Meets Software" faisant référence au fait que les produits HMS permettent matériel industriel à connecter au logiciel IoT.
HMS New_Betsey_ (1794)/HMS New Betsey (1794) :
Le HMS New Betsey était l'une des 11 barges à voile de la Tamise que l'Amirauté a achetées en 1794 pour la Royal Navy britannique. Après le déclenchement des guerres de la Révolution française, la marine s'est retrouvée sans navires capables de travaux côtiers et d'opérations fluviales. En 1795, l'Amirauté a commencé à commander des goélettes spécialement conçues ou des canonnières gréées en brigantine. New Betsy a été commandé sous le commandement de M. T. Whaley en septembre 1796. En juin 1798, M. John Matthew Miller a pris le commandement.Le 10 juillet, Miller et M. Edward Dawson, maître de Grace, ont dîné ensemble sur New Betsey, avec leurs familles et d'autres sous-officiers, alors que les deux barges étaient à Sheerness. Le repas comprenait la consommation de beaucoup de vin et un désaccord s'est développé entre Miller et Dawson. Dawson a quitté New Betsey et a atterri sur la plage. Lorsque Miller est sorti d'un bateau pour aider les dames à débarquer, Dawson est venu et, utilisant son cintre, a poignardé Miller, le tuant. Le procès de Dawson a eu lieu le 25 juillet à Maidstone, où le jury l'a rapidement reconnu coupable de meurtre. Dawson a été pendu le 27 juillet à Penenden Heath. Les "Principal Officers and Commissioners of His Majesty's Navy" ont offert New Betsey, de 80 tonnes (bm), à vendre le 24 octobre 1798. Elle a ensuite vendu.
HMS Nouvelle_Zélande/HMS Nouvelle-Zélande :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS New Zealand, du nom du pays de la Nouvelle-Zélande, un troisième a été annulé alors qu'il était en construction : le HMS New Zealand (1904) était un cuirassé de classe King Edward VII lancé en 1904, rebaptisé HMS Zealandia en 1911 pour libérer le nom du nouveau croiseur de bataille, et vendu en 1921. Le HMS New Zealand (1911) était un croiseur de bataille de classe Infatigable payé par le Dominion de Nouvelle-Zélande et lancé en 1911. Il a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu en 1922. Le HMS New Zealand (D43) devait être un porte-avions de classe Malte. Elle a été annulée en 1946 alors qu'elle était en construction.
HMS New_Zealand%27s_1913_circumnavigation/Circumnavigation du HMS New Zealand en 1913 :
La circumnavigation du HMS New Zealand en 1913, entre le 6 février 1913 et le 8 décembre 1913, fut la première d'un cuirassé ou d'un croiseur de guerre de l'ère Dreadnought. L'objectif principal de la croisière avec drapeau était de remercier le peuple néo-zélandais d'avoir financé la construction du croiseur de bataille HMS New Zealand pour la Royal Navy.
HMS New_Zealand_ (1911)/HMS New Zealand (1911) :
Le HMS New Zealand était l'un des trois croiseurs de bataille de la classe Indefatigable construits pour la défense de l'Empire britannique. Lancé en 1911, le navire a été financé par le gouvernement néo-zélandais en cadeau à la Grande-Bretagne, et il a été mis en service dans la Royal Navy en 1912. Il était destiné à la station chinoise, mais a été libéré par le gouvernement néo-zélandais à la demande de l'Amirauté pour le service dans les eaux britanniques. En 1913, la Nouvelle-Zélande a été envoyée pour une tournée de dix mois dans les dominions britanniques, en mettant l'accent sur une visite dans sa nation éponyme. Il était de retour dans les eaux britanniques au début de la Première Guerre mondiale et opérait dans le cadre de la Grande flotte de la Royal Navy, en opposition à la flotte allemande de haute mer. Pendant la guerre, le croiseur de bataille a participé aux trois principales batailles de la mer du Nord - Heligoland Bight, Dogger Bank et Jutland - et a été impliqué dans la réponse au raid peu concluant sur Scarborough et à la deuxième bataille de Heligoland Bight. La Nouvelle-Zélande a contribué à la destruction de deux croiseurs pendant son service en temps de guerre et n'a été touchée par le feu ennemi qu'une seule fois, sans faire de victimes; son statut de «navire chanceux» a été attribué par l'équipage à un piupiu maori (jupe de guerrier) et à un hei-tiki (pendentif) portés par le capitaine pendant la bataille. Après la guerre, la Nouvelle-Zélande est envoyée pour un deuxième tour du monde, cette fois pour permettre à l'amiral John Jellicoe de revoir les défenses navales des Dominions. En 1920, le croiseur de bataille est mis en réserve. Elle a été démolie pour la ferraille en 1922 afin de respecter la limite de tonnage du Royaume-Uni dans les dispositions de désarmement du traité naval de Washington.
HMS Newark/HMS Newark :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Newark, du nom de la ville de Newark-on-Trent : le HMS Newark (1695), navire de troisième rang de 80 canons qui fut lancé en 1695 et servit jusqu'en 1787 le HMS Newark (1918 ), un dragueur de mines de classe Hunt établi sous le nom de Newlyn et mis en service en 1918. Il a été démantelé en 1928. Le HMS Newark (G08), le destroyer de classe Wickes USS Ringgold (DD-89) qui a servi dans la Royal Navy entre 1940 et 1947
HMS Newark_(1695)/HMS Newark (1695):
Le HMS Newark était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Hull le 3 juin 1695.Il a été reconstruit selon l'établissement de 1706 à Chatham Dockyard, et relancé le 29 juillet 1717. Au cours de cette reconstruction, un extra un pont de canon a été ajouté pour en faire un trois ponts, au lieu du deux ponts avec lequel il avait été construit à l'origine. Elle a continué à être classée comme un troisième taux, cependant. Le 24 avril 1741, elle reçut l'ordre d'être démontée et reconstruite à Chatham selon les propositions de 1741 de l'établissement de 1719. Elle a été relancée le 27 août 1747, en tant que Third Rate de 66 canons, à deux étages. Newark a continué à servir jusqu'en 1787, date à laquelle elle a été démantelée.
HMS Newbury / HMS Newbury :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Newbury : HMS Newbury (1654), rebaptisé HMS Revenge (1654) en 1660 HMS Newbury (1916) était un dragueur de mines de classe Racecourse SS Newbury (1927) était un navire de la marine marchande
HMS Newbury_ (1916)/HMS Newbury (1916):
Le HMS Newbury était un dragueur de mines de la classe Racecourse (ou classe Ascot) de la Royal Navy britannique, construit en 1916 par A. & J. Inglis. La classe Racecourse était constituée de bateaux à aubes, destinés aux opérations dans les eaux côtières peu profondes. Newbury a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1922.
HMS Newcastle/HMS Newcastle :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Newcastle, du nom de la ville anglaise de Newcastle upon Tyne : le HMS Newcastle (1653) était un navire de quatrième rang de 50 canons lancé en 1653. Il a été reconstruit en 1692 et fait naufrage en 1703. Le HMS Newcastle (1704) était un quatrième rang de 54 canons lancé en 1704, reconstruit en 1733 et démantelé en 1746. Le HMS Newcastle (1750) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1750. Il a sombré dans une tempête en 1761. HMS Newcastle (1813) était une quatrième cadence de 60 canons lancée en 1813. Elle a été convertie au service portuaire en 1824 et a été vendue en 1850. Le HMS Newcastle (1860) était une frégate à vis lancée en 1860. Elle a été convertie en poudrière en 1889. et a été vendu en 1929. Le HMS Newcastle (1909) était un croiseur léger de classe Town lancé en 1909 et vendu en 1921, démantelé en 1923. Le HMS Newcastle (C76) était un croiseur léger de classe Town lancé en 1937. Elle était établi comme HMS Minotaur, mais a été renommé en 1936. Elle a été démantelée en 1958. HMS Newcastle (D87) était un type 42 (lot 1) détruire er lancé en 1975 et mis hors service en 2005 et placé en réserve inactive. Il a été vendu à la ferraille en 2008. Le HMS Newcastle (frégate de type 26) sera une frégate de type 26.
HMS Newcastle_(1653)/HMS Newcastle (1653):
Newcastle était une frégate de quatrième rang de 44 canons de la Royal Navy anglaise, construite à l'origine pour le Commonwealth d'Angleterre par Phineas Pett le Jeune à Ratcliffe, et lancée en mai 1653. En 1677, son armement avait été porté à 54 canons. Sa première action a eu lieu en 1655 lorsque, avec quatorze autres navires de guerre, elle a navigué à Porto Farina à Alger pour engager les pirates barbaresques. Cette action a entraîné la destruction de toute la flotte pirate, qui a valu à la lignée Newcastle son premier honneur de bataille. En 1657, elle participa à l'audacieuse attaque de l'amiral Blake sur Santa Cruz de Tenerife, et en 1665, elle combattit à la bataille de Lowestoft. Le 14 mars 1674, Newcastle, sous le commandement de Sir John Wetwang, captura le navire néerlandais des Indes orientales Wapen van Rotterdam lors de la bataille de Ronas Voe.Avant la Glorieuse Révolution de novembre 1688, George Churchill prit le commandement et Newcastle fut affecté à la Manche . Peu de temps avant que Plymouth ne se déclare pour Guillaume III le 18 novembre, Churchill entre dans le port pour des réparations mais cela semble avoir été une excuse ; Newcastle a été la première défection navale importante et le reste de la flotte a rapidement suivi. Newcastle a fait naufrage à Spithead lors de la grande tempête de 1703 avec la perte de 229 membres de son équipage.
HMS Newcastle_(1704)/HMS Newcastle (1704):
Le HMS Newcastle était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Joseph Allin l'aîné au chantier naval de Sheerness et lancé le 10 mars 1704.
HMS Newcastle_(1750)/HMS Newcastle (1750):
Le HMS Newcastle était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Peirson Lock au chantier naval de Portsmouth et lancé en 1750 pour le service actif pendant la guerre de Sept Ans contre la France. Principalement engagé dans la défense des colonies britanniques en Inde, il fit naufrage lors d'une tempête au large de Pondichéry en janvier 1761.
HMS Newcastle_(1813)/HMS Newcastle (1813):
Le HMS Newcastle était un quatrième rang de 50 canons de la Royal Navy qui a servi dans les guerres napoléoniennes et la guerre de 1812. Un nouveau type de navire de guerre, une grande frégate à pont de longeron, Newcastle et sa proche sœur HMS Leander étaient une réponse à la menace que représentaient les lourdes frégates américaines à pont de longeron pendant la guerre de 1812. Newcastle s'est avéré un navire réussi et a opéré dans des escadrons qui ont chassé les frégates américaines, mais n'ont finalement pas réussi à les attraper avant la fin de la guerre. Elle a passé quelque temps comme navire amiral de la station nord-américaine avant de retourner en Grande-Bretagne en 1822 et d'être désarmée. Elle a ensuite été convertie en lazarette. Elle a passé le reste de sa carrière dans ce rôle, jusqu'à ce qu'elle soit vendue en 1850 pour rupture.
HMS Newcastle_(1860)/HMS Newcastle (1860):
Le HMS Newcastle était une frégate à vis en bois, le cinquième navire du nom à servir dans la Royal Navy.
HMS Newcastle_(1909)/HMS Newcastle (1909):
Le HMS Newcastle était un croiseur léger de classe Town de la Royal Navy lancé le 25 novembre 1909 depuis les chantiers d'Armstrong Whitworth. Elle faisait partie du sous-groupe Bristol.
HMS Newcastle_(C76)/HMS Newcastle (C76):
Le septième HMS Newcastle faisait partie de la sous-classe Southampton du croiseur léger de classe Town de la Royal Navy.
HMS Newcastle_(D87)/HMS Newcastle (D87) :
Le huitième HMS Newcastle était un destroyer Type 42 du lot 1 de la Royal Navy, lancé en 1975. Le Newcastle a été mis hors service le 1er février 2005.
HMS Terre-Neuve_(59)/HMS Terre-Neuve (59) :
Le HMS Newfoundland était un croiseur léger de classe Fidji de la Royal Navy. Nommé d'après le Dominion de Terre-Neuve, il a participé à la Seconde Guerre mondiale et a ensuite été vendu à la marine péruvienne. Le navire-hôpital HMHS Newfoundland était un navire différent, bien qu'il ait également été torpillé en Méditerranée en 1943.
HMS Newmarket/HMS Newmarket :
Plusieurs navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Newmarket. HMS Newmarket (1907), un dragueur de mines auxiliaire actif pendant la Première Guerre mondiale et coulé le 17 juillet 1917. HMS Newmarket (G47), un destroyer de classe Town fourni en prêt-bail par l'US Navy en 1940 et mis au rebut en 1945.
HMS Newport/HMS Newport :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Newport d'après la ville galloise de Newport : le HMS Newport (1694) était un sixième rang de 24 canons capturé par les Français en 1694. Le HMS Newport était un sixième rang de 24 canons lancé en 1695 sous le nom de HMS Orford. Il a été rebaptisé HMS Newport en 1698 et a été vendu en 1718. Le HMS Newport (1867) était un canon à vis en bois de classe Philomel lancé en 1867 et achevé en 1868 en tant que navire hydrographique. Elle a été vendue au service civil en 1881 et a été rebaptisée Pandora. Le HMS Newport (G54) était un destroyer de classe Town transféré de l'US Navy en 1940. Il fut prêté à la Royal Norwegian Navy entre 1941 et 1942 puis devint un navire cible d'avions en 1943. Il fut vendu pour démolition en 1947.
HMS Newport_(1694)/HMS Newport (1694):
Le HMS Newport faisait partie des six rangs standardisés de 20 canons construits à la fin du XVIIe siècle. Elle a passé sa courte carrière à naviguer entre la Nouvelle-Angleterre et Home Waters. Elle a été capturée par des navires de guerre français en 1696. Newport a été le premier navire nommé de la Royal Navy.
HMS Newt_(établissement_à_terre)/HMS Newt (établissement à terre) :
Le HMS Newt était un établissement à terre de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, basé à Newhaven, East Sussex.
HMS Nicator_(1916)/HMS Nicator (1916):
Le HMS Nicator était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Lancé en février 1916, le destroyer a participé à la bataille du Jutland entre mai et juin 1916, opérant en soutien des croiseurs de bataille britanniques dans leur action contre la flotte allemande de haute mer. Le Nicator a revendiqué, avec le navire jumeau Nestor, la destruction d'un torpilleur allemand, probablement le V27. Le destroyer a également attaqué les croiseurs de guerre et les cuirassés allemands et, bien qu'aucun coup n'ait été enregistré, a empêché les navires allemands de se rapprocher des Britanniques. C'était crucial pour limiter les pertes de la flotte de croiseurs de bataille britanniques. Le navire a ensuite été équipé de paravanes pour la lutte anti-sous-marine. Après la guerre, le destroyer est mis en réserve puis vendu pour être démoli en mai 1921.
HMS Niemen/HMS Niemen :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Niemen : le HMS Niemen (1809) était un cinquième rang de 38 canons capturé aux Français en 1809 et démantelé en 1815. Le HMS Niemen (1820) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1820 et démantelé en 1828.
HMS Niemen_(1809)/HMS Niemen (1809):
Le HMS Niemen était une frégate de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy. Elle a commencé sa carrière en tant que Niémen, une frégate de classe Armide de la marine française de 44 canons, conçue par Pierre Rolland. Elle n'était au service français que depuis quelques mois lorsqu'en 1809, elle rencontra des frégates britanniques. Les Britanniques l'ont capturée et elle a continué au service britannique en tant que Niemen. Au service britannique, elle a navigué dans les eaux de l'Atlantique et de l'Amérique du Nord, prenant de nombreux petits prix américains, quelques corsaires mais surtout des marchands. Elle est démantelée en 1815, à la fin des guerres napoléoniennes et de la guerre de 1812.
HMS Nigelle/HMS Nigelle :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Nigella : HMS Nigella (1915) un sloop de classe Arabis lancé en 1915 et vendu en 1922 HMS Nigella (K19) une corvette de classe Flower lancée en 1940 et vendue en 1947 pour le service mercantile comme Nigelock. Elle a coulé en 1955
HMS Niger/HMS Niger :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Niger d'après le fleuve Niger, tandis qu'un autre était prévu. Le HMS Niger (1759) était un cinquième rang de 33 canons lancé en 1759, réduit au sixième rang, converti en navire-prison en 1810 et rebaptisé Negro en 1813. Il fut vendu en 1814. Le HMS Niger (1813) était un 38- canon de cinquième rang, lancé en 1813 et démantelé en 1820. Le HMS Niger (1846) était un sloop à vis à bois lancé en 1846 et vendu en 1869. Le HMS Niger (1880) était un navire à aubes composite lancé en 1880, rebaptisé Cockatrice en 1881, Moorhen en 1896 et vendu en 1899. Le HMS Niger (1892) était une canonnière torpille lancée en 1892, convertie en dragueur de mines en 1909 et coulée en 1914 par le sous-marin allemand U-12 près de Deal. Le HMS Niger (J73) était un dragueur de mines de classe Halcyon lancé en 1936 et coulé par une mine près de l'Islande en 1942. Le HMS Niger devait être un dragueur de mines de classe Algerine. Elle a été arrêtée en 1944, mais a été annulée deux mois plus tard. Le HMS Niger (J442) était un dragueur de mines de classe algérienne, lancé en 1945 et démoli en 1966.
HMS Niger_(1759)/HMS Niger (1759):
Le HMS Niger était une frégate de cinquième rang de classe Niger de 32 canons de la Royal Navy.
HMS Niger_(1846)/HMS Niger (1846):
Le HMS Niger devait initialement être construit comme un sloop conçu par Sampson ; cependant, elle a été commandée comme sloop de première classe avec propulsion à vis le 20 février 1845 pour être construite au chantier naval de Woolwich, selon le design développé par Oliver Lang et avec une coque comme les sloops à pagaie conçus par Basilisk. Son armement et son moteur devaient être comme le bâtiment Encounter Design à Pembroke. Un deuxième navire (Florentia) est commandé le 26 mars 1846 mais après la pose de sa quille au chantier naval de Pembroke, sa construction est suspendue le 6 octobre 1846 puis annulée trois ans plus tard, le 22 mai 1849. Niger Il effectue d'importants essais de propulsion, prouvant enfin la supériorité de la propulsion à vis et servit en Afrique de l'Ouest, en Crimée, en Chine, aux Indes orientales et en Australie. Il a participé aux guerres de Nouvelle-Zélande en 1860 et a été vendu pour démolition en 1869. Le Niger était le troisième navire nommé depuis son introduction pour un cinquième rang de 33 canons lancé à Sheerness le 25 septembre 1759, converti en navire-prison en 1810, renommé Negro en 1813 et vendu le 29 septembre 1814. Florentia introduisit ce nom dans la Royal Navy.
HMS Niger_(1892)/HMS Niger (1892):
Le HMS Niger était une canonnière torpille lancée en 1892, convertie en dragueur de mines en 1909 et coulée en 1914 par le sous-marin allemand SM U-12 près de Deal.
HMS Niger_(J442)/HMS Niger (J442):
Le HMS Niger (J442) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Niger_(J73)/HMS Niger (J73):
Le HMS Niger était un dragueur de mines de classe Halcyon de la Royal Navy. Il a été lancé en 1936 et a été coulé pendant la Seconde Guerre mondiale. Le 5 juillet 1942, le navire a navigué dans un champ de mines tout en escortant le convoi QP 13 et a heurté l'une des mines, coulant plus tard avec seulement huit survivants.
HMS Nigeria_(60)/HMS Nigeria (60):
Le HMS Nigeria (fanion numéro 60) était un croiseur léger de classe Fidji de la Royal Navy achevé au début de la Seconde Guerre mondiale et servi pendant ce conflit. Elle a été nommée d'après la colonie britannique du Nigeria.
HMS Nightingale/HMS Nightingale :
Dix navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Nightingale d'après le rossignol commun : le navire anglais Nightingale (1626) était un navire capturé en 1626 et répertorié dans la marine jusqu'en 1628. Le navire anglais Nightingale (1651) était un navire de 30 canons lancé en 1651 et fait naufrage sur Goodwin Sands en 1672. Le HMS Nightingale (1702) était une frégate du groupe Nightingale de 24 canons lancée en 1702 et capturée par les Français en 1707. Elle a servi dans la marine française sous le nom de Rossignol avant d'être reprise par le HMS Ludlow Castle plus tard en l'année. Elle a été rebaptisée Fox et reconstruite avec une conception plus longue en 1727 avant d'être démantelée en 1737. Le HMS Nightingale (1707) était une frégate du groupe Aldborough de 24 canons lancée en 1707 et vendue en 1716. Le HMS Nightingale (1746) était un 24 canons frégate achetée par la Royal Navy alors qu'elle était construite en privé en 1746. Elle a été coulée comme brise-lames à Harwich en 1773. Le HMS Nightingale (1805) était un sloop de 16 canons de classe Seagull lancé en 1805 et vendu en 1815. Le HMS Nightingale ( 1825) était un cotre de 6 canons lancé en 1825 et fait naufrage en 1829. Le HMS Nightingale (1829) était un paquebot de 8 canons acheté en 1829 après avoir navigué comme marquise de Salisbury. Elle a été vendue en 1842. Le HMS Nightingale (1855) était une canonnière de classe Albacore lancée en 1855 et vendue en 1867. Le HMS Nightingale (1897) était une canonnière fluviale lancée en 1897 et vendue en 1919.
HMS Nightingale_(1702)/HMS Nightingale (1702):
Le HMS Nightingale était un développement des sixièmes rangs standardisés de 20 canons et a été construit au début du 18e siècle. Après avoir été capturée par les galères corsaires françaises en 1707 puis reprise quatre mois plus tard. Elle a été rebaptisée HMS Fox et a continué son service jusqu'à ce qu'elle soit reconstruite à Deptford. Sa rupture a été achevée en janvier 1738.Nightingale était le troisième navire nommé puisqu'il a été utilisé pour un navire capturé en 1626 et répertorié jusqu'en 1628.Fox était le sixième navire nommé puisqu'il a été utilisé pour un navire français de 22 canons capturé en 1650 et dépensé comme pompier en 1656 à Malaga.
HMS Nightingale_(1707)/HMS Nightingale (1707):
Le HMS Nightingale était un navire de sixième rang de 24 canons de la Royal Navy, acheté en 1706 et en service en Amérique du Nord et dans les eaux anglaises jusqu'en 1716. Nightingale était le quatrième navire nommé depuis qu'il a été utilisé pour un navire capturé en 1626 et répertorié jusqu'à 1628.
HMS Nightingale_(1805)/HMS Nightingale (1805):
Le HMS Nightingale était un sloop de 16 canons de la classe Seagull de la Royal Navy britannique, lancé en juillet 1805. Il a servi pendant les guerres napoléoniennes, principalement en mer du Nord, où il a capturé un certain nombre de navires marchands. La Marine le vendit en 1815. Il devint alors marchand, faisant du commerce outre-Atlantique, notamment entre Liverpool et l'Amérique du Sud. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1829.
HMS Nil/HMS Nil :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Nile , après la bataille du Nil en 1798: HMS Nile (1806) était un cotre de 12 canons acheté en 1806. Il s'agissait peut-être de l'ancien cotre armé engagé Nile . Le HMS Nile fut mis en vente en octobre 1810, et vendu, mais l'acheteur le rejeta ; il a ensuite été démantelé en 1811. Le HMS Nile (1839) était un navire de ligne de second rang de 92 canons lancé en 1839. Il a été converti en propulsion à vis en 1854, rebaptisé HMS Conway en 1876 alors qu'il était prêté comme navire-école. , et a été brûlé en 1956. Le HMS Nile (1888) était un cuirassé de classe Trafalgar lancé en 1888 et vendu en 1912. De plus, la base de la Royal Navy à Ras el-Tin Point, Alexandrie, Égypte, qui a fonctionné entre avril 1939 et Juin 1946, a été officiellement appelé HMS Nile. Enfin, voir aussi : Brick armé à gages Nil Cutter armé à gages Nil Lougre armé à gages Nil
HMS Nil_(1806)/HMS Nil (1806):
La Royal Navy britannique a acheté le HMS Nile le 3 novembre 1806. Elle était le cotre armé engagé Nile. Après une carrière brève et sans éclat, la Marine l'a vendue en 1810 pour devoir la démolir en 1811.
HMS Nil_(1839)/HMS Nil (1839):
Le HMS Nile était un navire de seconde classe à deux ponts de 90 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 28 juin 1839 au chantier naval de Plymouth. Il a été nommé pour commémorer la bataille du Nil en 1798. Après avoir servi dans la mer Baltique et dans la station d'Amérique du Nord et des Antilles, il a été converti en navire-école et renommé HMS Conway, survivant dans ce rôle jusqu'en 1953.
HMS Nil_ (1888)/HMS Nil (1888):
Le HMS Nile était l'un des deux cuirassés cuirassés de classe Trafalgar construits pour la Royal Navy dans les années 1880. Les livraisons tardives de ses canons principaux ont retardé sa mise en service jusqu'en 1891 et elle a passé la majeure partie de la décennie avec la flotte méditerranéenne. Le Nil rentra chez lui en 1898 et devint le navire de la garde côtière à Devonport pendant cinq ans avant d'être mis en réserve en 1903. Le navire fut vendu à la ferraille en 1912 et démantelé à Swansea, au Pays de Galles.
HMS Nimble/HMS Nimble :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Nimble. Le HMS Nimble (1778) était un cotre de 12 canons qui a fait naufrage en 1781 avec la perte de 28 hommes. Le HMS Nimble (1781) était un cutter de 12 canons acheté qui s'est échoué en 1808 à Stangate Creek dans la Medway et a ensuite été vendu. Le HMS Nimble (1811) était un coupeur de 10 canons de classe Nimble mis en service lors d'une violente tempête dans le Kattegat le 6 octobre 1812. Le HMS Nimble (1813) était un nouveau coupeur que la Royal Navy a acheté en 1813. La Marine l'a vendue en 1816. Le HMS Nimble dont l'équipage a délogé le Logan Rock alors qu'il était stationné au large de Land's End en avril 1824. Le HMS Nimble (1826) était une goélette de 5 canons employée au large de Cuba dans la répression de la traite des esclaves jusqu'à son naufrage le 4 novembre 1834. HMS Nimble (1860) était un vaisseau de 5 canons qui a eu une carrière relativement sans incident avant de devenir un navire de forage pour la Royal Naval Reserve en 1890 et a été éliminé en 1906. Le HMS Nimble (W 123) était un remorqueur de sauvetage lancé en 1942 et vendu en 1968.
HMS Nimble_(1811)/HMS Nimble (1811):
Le HMS Nimble était le nom d'une classe de cotres à deux navires construits à Cowes en 1811 pour la Royal Navy. Le lieutenant John Reynolds l'a commandée en 1812. Le 6 mars 1812, elle a capturé le sloop danois n ° 5. Le 25 mai, le brick danois Anna Maria est entré à Hull. Elle et sa cargaison de chanvre étaient un prix pour Nimble. Nimble l'a capturée le 12 avril. Le 11 juillet, elle a capturé le navire danois Enigheden. Le 18 juillet, Henry Weir du HMS Calypso a rapporté qu'il avait rencontré le cotre Nimble, qui était allé dans les eaux norvégiennes pour une reconnaissance après la bataille de Lyngør. Nimble avait signalé avoir vu quatre bricks à Christiansand : Allart, Seagull, Langeland et Alsen. Au petit matin, des bateaux de pêche suédois sont arrivés et ont secouru tout l'équipage. Apparemment, on n'avait pas suffisamment tenu compte des forts courants. La cour martiale a réprimandé le lieutenant Reynolds pour ne pas être venu sur le pont à 1h30 lorsqu'il a été averti de la proximité de la terre. Le pilote n'a pas non plus tenu compte de l'avertissement et est monté sur le pont; il a été réprimandé et condamné à perdre trois mois de salaire.
HMS Nimble_(1813)/HMS Nimble (1813):
Le HMS Nimble était un nouveau cotre que la Royal Navy a acheté en 1813. La Marine l'a vendu en 1816.
HMS Nimble_(1826)/HMS Nimble (1826):
Le HMS Nimble était une goélette de guerre à 5 canons de la Royal Navy. Elle a été employée dans la patrouille anti-esclavagiste de 1826 à 1834, date à laquelle elle a fait naufrage sur un récif avec la perte de 70 Africains qui avaient été sauvés d'un navire négrier.
HMS Nimble_(1860)/HMS Nimble (1860):
Le HMS Nimble était un navire de combat en bois de la classe Philomel de la Royal Navy. Elle était équipée de 5 canons. Elle est devenue un navire de forage pour la Royal Naval Reserve à Hull en 1885 et a été éliminée en 1906.
HMS Nimrod/HMS Nimrod :
Six navires de la Royal Navy, et un établissement à terre, ont porté le nom de HMS Nimrod, d'après la figure biblique de Nimrod : HMS Nimrod (1799) était un sloop de 18 canons, anciennement le navire français Éole. Le HMS Solebay l'a capturée en 1799 et la Royal Navy l'a vendue en 1811. Elle est ensuite devenue baleinière, entreprenant trois voyages de chasse à la baleine entre 1811 et 1819. Le HMS Nimrod (1812) était un brick de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1812 et fait naufrage en 1827 lorsqu'elle a été conduite à terre après la rupture de son ancre; elle a été renflouée et amenée à quai où elle a été vendue plus tard cette année-là. Elle apparaît pour la première fois dans le Lloyd's Register en 1828 après avoir été allongée et surélevée, et avoir subi une importante réparation. En 1841, sous le commandement du capitaine Manning, elle transporte des émigrants assistés de Liverpool à Port Phillip (Melbourne) et Sydney. Elle est répertoriée pour la dernière fois en 1851. Le HMS Nimrod (1828) était un sloop de 20 canons, auparavant un sixième rang nommé HMS Andromeda. Il fut rebaptisé en 1827, avant d'être lancé en 1828. Il fut utilisé comme carcasse à charbon à partir de 1853, rebaptisé C 1, puis C76. Elle a finalement été vendue en 1907. Le HMS Nimrod (1839) était une canonnière à aubes en fer lancée en 1839, reconstruite à Bassorah en 1840 et sur les listes de la Marine jusqu'en 1859. Le HMS Nimrod (1856) était une canonnière à vis à bois lancée en 1856 et vendu en 1865. Le HMS Nimrod (1915) était un chef de flottille de classe Marksman (également connu sous le nom de classe Lightfoot) lancé en 1915 et vendu en 1926. Le HMS Nimrod (1940) était un établissement à terre à Campbeltown, Argyll. École principale de formation Asdic pour officiers et hommes à partir du début de 1940. Pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes, l'Amirauté a également fait usage de coupeurs armés embauchés sous le nom de Nimrod.
HMS Nimrod_(1812)/HMS Nimrod (1812):
Le HMS Nimrod était un brick de la Royal Navy britannique, lancé en 1812. Il passa ses années de guerre dans les eaux nord-américaines où il captura un petit corsaire, participa à la capture d'un autre et captura ou détruisit quelque 50 navires américains. Après la guerre, elle a capturé des contrebandiers et a aidé les autorités civiles à maintenir l'ordre à Tyne. Elle a fait naufrage en 1827 et a été tellement endommagée que la marine a décidé qu'elle ne valait pas la peine d'être réparée. Un armateur privé a acheté Nimrod et l'a réparé. Elle a ensuite passé une vingtaine d'années à faire du commerce entre la Grande-Bretagne et Charleston, la Méditerranée, l'Australie et l'Inde. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1851.
HMS Nimrod_(1915)/HMS Nimrod (1915):
Le HMS Nimrod était un chef de flottille de classe Marksman de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par le constructeur naval écossais Denny, avec une construction commençant en 1914 et achevée en août 1915. Elle a servi pendant le reste de la Première Guerre mondiale. Elle a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Niobe/HMS Niobe :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Niobe, d'après la figure de Niobe dans la mythologie grecque : le HMS Niobe était un cinquième rang de 38 canons, anciennement la frégate française Diane, que la Royal Navy a capturée en 1800 ; Niobe a été démantelé en 1816. Le HMS Niobe (1849) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1849 et vendu à la marine prussienne en 1862. Le HMS Niobe (1866) était un sloop à vis à bois lancé en 1866 et naufragé en 1874. HMS Le Niobe (1897) était un croiseur protégé de la classe Diadem lancé en 1897. Il fut transféré à la Marine royale canadienne en 1910, utilisé comme navire de dépôt à partir de 1915 et démoli en 1922.
HMS Niobe_(1897)/HMS Niobe (1897):
Le HMS Niobe était un navire de la classe Diadem de croiseurs protégés de la Royal Navy. Elle a servi pendant la guerre des Boers et a ensuite été donnée au Canada en tant que deuxième navire du Service naval du Canada nouvellement créé sous le nom de NCSM Niobe. Le Service naval du Canada est devenu la Marine royale canadienne en août 1911. Le navire a failli être perdu lorsqu'il s'est échoué au large de l'île de Cape Sable, en Nouvelle-Écosse, dans la nuit du 30 au 31 juillet 1911. Les réparations ont été achevées à la fin de 1912 et le navire est retourné à service à la fin de 1914. Pendant la Première Guerre mondiale, le Niobe patrouillait aux abords du fleuve Saint-Laurent, puis rejoignit le 4e escadron de croiseurs de la Royal Navy pour patrouiller au large de New York. Le croiseur retourna à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 17 juillet 1915 et ne reprit plus jamais la mer. Le Niobe a été désarmé en septembre et a servi de navire-dépôt à Halifax. Endommagé lors de l'explosion d'Halifax en 1917, il est vendu à la ferraille et démantelé dans les années 1920.
HMS Nisus_(1810)/HMS Nisus (1810):
Le HMS Nisus était une frégate de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy, lancée en 1810 à Plymouth, du nom du personnage de Virgil Nisus de The Aeneid. Nisus est entré en service en 1810 sous le commandement du capitaine Philip Beaver et a navigué pour l'océan Indien, où il a participé à l'escadron dirigé par l'amiral Albemarle Bertie qui a débarqué des troupes sur l'Île de France et a capturé l'île aux Français en décembre 1810.Par accord, Eclipse et Nisus se partagent la dotation de la capture de la Renommée le 20 mai 1811 à la bataille de Tamatave, et une semaine plus tard de la Néréide. En août 1811, Nisus soutint l'invasion de Java et fut impliqué dans une attaque réussie contre le port fortifié français de Cheribon, s'emparant du fort et battant une armée française envoyée pour chasser les Britanniques. En septembre, la force a capturé Surabaya. En 1814, le commandement passa à Charles Marsh Schomberg et en 1815, il fut désarmé à Plymouth, avant d'être démantelé en 1822.
HMS Nith / HMS Nith :
Deux navires ont porté le nom de HMS Nith. Le HMS Nith (1905) était un destroyer de classe River lancé en 1905 et démantelé en 1919. Le HMS Nith (K215) était une frégate de classe River lancée en 1942. Elle fut vendue à l'Égypte en 1948 et rebaptisée Domiat. Elle a été coulée en 1956.
HMS Nith_(1905)/HMS Nith (1905):
Le HMS Nith était un destroyer de classe White Type River commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1903-1904. Nommé d'après la rivière Nith dans le sud de l'Écosse, sur la côte ouest, il fut le premier navire à porter ce nom dans la Royal Navy.
HMS Nith_(K215)/HMS Nith (K215):
Le HMS Nith était une frégate de classe River de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1948, elle est transférée dans la marine égyptienne et reçoit le nom de Domiat.
HMS Nomad/HMS Nomad :
Le HMS Nomad était un destroyer de classe M de l'Amirauté construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il a été coulé lors de la bataille du Jutland en 1916.
HMS Nonpareil/HMS Nonpareil :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Nonpareil, du français qui signifie « sans égal » : le HMS Nonpareil (1584) était un galion de 56 canons, lancé en 1556 sous le nom de HMS Philip and Mary de 44 canons. Elle fut reconstruite en 1584 et rebaptisée Nonpareil. Elle fut à nouveau reconstruite en 1603 et rebaptisée Nonsuch. Elle fut vendue en 1645. Le HMS Nonpareil (1808) était une goélette lancée à Baltimore en 1801 que la Royal Navy captura en 1808 et acheta. Elle fut endommagée lors d'une tempête en 1812 et vendue l'année suivante. Le HMS Nonpareil (1916) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1916 et vendu en 1921. Le HMS Nonpareil (G16) était un destroyer de classe N lancé en 1941. Il fut transféré à la Royal Netherlands Navy en 1942 et renommé Tjerk Hiddes. Elle a été transférée en Indonésie en 1951 et rebaptisée Gadjah Mada. Il a été démantelé en 1961. Le HMS Nonpareil devait être un dragueur de mines de classe Algerine. Elle a été déposée en 1944 mais annulée plus tard cette année-là.
HMS Nonpareil_(1808)/HMS Nonpareil (1808):
Le HMS Nonpareil a été lancé à Baltimore en 1801 ou 1807. La Marine l'a capturé en 1808 et l'a achetée. Nonpareil a capturé un brick de la marine française lors d'une action sévère en 1810. La Marine a vendu Nonpareil en 1813 après qu'une tempête l'ait endommagée.
HMS Nonsuch/HMS Nonsuch :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Nonsuch , vraisemblablement nommé d'après Nonsuch Palace : HMS Nonsuch (1603), un grand navire de 38 canons, reconstruit à partir d'un navire précédent et vendu c. 1645 HMS Nonsuch (1646), un navire de 34 canons lancé en 1646 et détruit 1664 Nonsuch, un ketch de 8 canons lancé en 1650 que la Royal Navy a acheté en 1654 et vendu en 1667 ; plus tard, en tant que navire marchand Nonsuch, elle effectua le voyage de commerce établissant le HMS Nonsuch de la Compagnie de la Baie d'Hudson (1668), un cinquième rang de 36 canons lancé en 1668. Passé à un quatrième rang de 42 canons en 1669, mais revint au cinquième rang de 36 canons. taux en 1691. Il a été capturé en 1695 par le corsaire français Le Français HMS Nonsuch (1686), un hoy de 5 canons lancé en 1686 et vendu 1714 HMS Nonsuch (1696), un navire de ligne de quatrième rang de 48 canons, lancé en 1696, reconstruit en 1717 et démantelé en 1745 HMS Nonsuch (1741), un navire de ligne de quatrième rang de 50 canons en service de 1741 à 1766 HMS Nonsuch (1774), un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne lancée en 1774, utilisée comme batterie flottante à partir de 1794, et démantelée en 1802 HMS Nonsuch (1915), destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1915 et vendu en 1921 HMS Nonsuch (1945), sloop de classe Black Swan établie en février 1945 et annulée en octobre de la même année HMS Nonsuch (D107), l'ancien destroyer allemand de type 1936A ("Narvik") pris après la fin de Worl d la Seconde Guerre mondiale, et mis au rebut en 1949
HMS Nonsuch_(1668)/HMS Nonsuch (1668) :
Le HMS Nonsuch était un cinquième rang de 36 canons de la Royal Navy. C'était une conception expérimentale de navigation rapide, construite par le célèbre constructeur naval Anthony Deane selon les propositions de l'officier de marine néerlandais Laurens van Heemskirk, qui devint son premier capitaine. Elle a été lancée en décembre 1668 et mise en service le même jour sous van Heemskirk. En 1669, elle fut reclassée en quatrième classe de 42 canons, commandée à partir du 9 avril par le capitaine Sir John Holmes. Elle devait passer la majeure partie de sa carrière en Méditerranée. Elle était pendant un certain temps basée à Tanger et a été commandée par une succession de commandants accomplis qui ont ensuite accédé au rang de drapeau dans la marine, dont George Rooke de 1677 à 1680, puis brièvement sous Cloudesley Shovell, puis Francis Wheler de 1680 à 1681 Sous le commandement de Wheler, elle participa le 9 avril 1681 à la capture de l'Algerine 46-gun Golden Horse, ainsi que du Fourth rate Adventure. pour le service au large de la Nouvelle-Angleterre. Le commandement passa en janvier 1693 au capitaine Thomas Dobbin, puis en novembre 1693 au capitaine Thomas Taylor. Elle a été capturée au large des îles Scilly le 4 janvier 1695 par le corsaire français de 48 canons Le François ; rebaptisée Le Sans Pareil, elle servit ensuite dans la Marine française jusqu'en 1697.
HMS Nonsuch_(1696)/HMS Nonsuch (1696):
Le HMS Nonsuch était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Deptford en 1696. Nonsuch a été converti en carcasse en 1740, et il a continué à servir à ce titre jusqu'en 1745, date à laquelle il a été démantelé.
HMS Nonsuch_(1741)/HMS Nonsuch (1741):
Le HMS Nonsuch était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit selon les propositions de 1733 de l'établissement de 1719 à Rotherhithe, et lancé le 29 décembre 1741. Nonsuch a servi jusqu'en 1766, date à laquelle il a été démantelé.
HMS Nonsuch_(1774)/HMS Nonsuch (1774) :
Le HMS Nonsuch était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Israel Pownoll et lancé le 17 décembre 1774 à Plymouth. Elle a été démantelée en 1802.
HMS Nordland/HMS Nordland :
Le HMS Nordland était un navire de sauvetage construit en 1922 sous le nom de chalutier de pêche allemand Nordland. Il est réquisitionné par la Kriegsmarine en 1939 mais est remis au service marchand. Elle a été capturée par la Royal Navy en 1940 et mise en service. Vendu en 1948, il fut utilisé comme transporteur de boues sous le nom de Tulipfield. Elle a été ferraillée en 1965.
HMS Norfolk/HMS Norfolk :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Norfolk, du nom du duc de Norfolk ou du comté de Norfolk. La devise de Norfolk est Serviens servo ("servant, je préserve"). Le HMS Norfolk (1693) était un troisième rang de 80 canons lancé en 1693. Il a été reconstruit en 1728 et rebaptisé HMS Princess Amelia en 1755. Il a été utilisé pour le service portuaire à partir de 1777 et transféré au service des douanes en 1788. Le HMS Norfolk ( 1757) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1757 et démantelé en 1774. Le HMS Norfolk (78) était un croiseur lourd de classe County lancé en 1928 et démoli en 1950. Le HMS Norfolk (D21) était un destroyer de classe County lancé en 1967. Il a été vendu au Chili en 1982 et rebaptisé Capitán Prat. Elle a été mise hors service en 2006 et vendue à la ferraille. Le HMS Norfolk (F230) était une frégate de classe Type 23 ou 'Duke' lancée en 1987. Elle a été payée en 2004 et vendue au Chili, transférée en 2006 sous le nom d'Almirante CochraneBattle Honors Velez Malaga 1704 Carthagène 1741 Toulon 1744 Pondichéry 1760 Manille 1762 Atlantique 1941 Bismarck 1941 Arctique 1941–43 Afrique du Nord 1942 Cap Nord 1943 Norvège 1945
HMS Norfolk_(1693)/HMS Norfolk (1693):
Le HMS Norfolk était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été construite à Southampton et lancée le 28 mars 1693, et fut le premier navire à porter ce nom. Elle a été reconstruite à Plymouth selon l'établissement de 1719 et a été relancée le 21 septembre 1728. Au lieu de porter son armement sur deux ponts comme elle l'avait fait à l'origine, elle les portait maintenant sur trois ponts d'artillerie, bien qu'elle ait continué à être classée une troisième taux. Elle a gagné son premier honneur de bataille à Vélez-Málaga en 1704. Le navire a effectué un certain nombre de tâches importantes tout au long de sa longue carrière. Elle a ensuite été employée dans le rôle de garde de Plymouth, avant d'être attachée à la flotte méditerranéenne puis, par la suite, aux Antilles, en renfort pour cette région, ainsi qu'à jouer le rôle de vaisseau amiral du contre-amiral Sir John Balchen. Le Norfolk a été reconstruit au chantier naval de Plymouth de 1718 à 1728 aux dimensions de l'établissement de 1719. Elle n'a été équipée qu'en 1731, lorsqu'elle a été remise en service sous le capitaine John Roberta. Sa dernière action eut lieu près de la France en 1744. Norfolk fut rebaptisée princesse Amelia en 1755, deux ans après la séparation de la précédente princesse Amelia. Elle-même fut démantelée en 1757.
HMS Norfolk_(1757)/HMS Norfolk (1757):
Le HMS Norfolk était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy et le deuxième navire à porter ce nom. Elle a été construite par Adrian Hayes à Deptford Dockyard et lancée le 8 décembre 1757. Elle était active pendant la guerre de Sept Ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

House at 103 Roslyn Avenue

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...