Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Montgomery


HMS Marie_Antoinette_(1793)/HMS Marie-Antoinette (1793):
Le HMS Marie Antoinette était un sloop à deux mâts de 10 canons. Elle a été construite en France et s'appelait à l'origine Marie-Antoinette. Pendant la Révolution française, elle est réquisitionnée et rebaptisée Convention Nationale. Un escadron britannique dirigé par le commodore Ford l'a capturée en 1793. La Royal Navy l'a mise en service sous son nom d'origine, Marie Antoinette. Elle a participé aux opérations autour de Saint-Domingue jusqu'à ce que son équipage se mutine en 1797 et l'emmène dans un port français. Son sort ultérieur est inconnu.
HMS Marigold/HMS Marigold :
Six navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Marigold, d'après la fleur de souci : le HMS Marigold (1650), un navire de 22 canons capturé aux Portugais en 1650 et vendu en 1658 Marigold, un canon de 3 canons, un canon de 42 tonnes navire construit au chantier naval de Portsmouth en 1653 et démantelé en 1712 HMS Marigold (1673), un pompier de 4 canons acheté en 1673 et perdu au combat en août de la même année HMS Marigold (1677), un quatrième rang de 44 canons capturé en Algérie en 1677 et fit naufrage en 1679 HMS Marigold (1915), un sloop de classe Acacia lancé en 1915 et vendu en 1920 HMS Marigold (K87), une corvette de classe Flower lancée en 1940 et coulée en décembre 1942
HMS Marigold_(1650)/HMS Marigold (1650):
Marigold était un navire de quatrième rang de 30 canons du Royaume d'Angleterre. Elle a été achetée au Portugal par des agents royalistes, puis capturée et mise en service dans la Force navale parlementaire sous le nom de Marigold. Elle a exercé des fonctions de protection de la pêche, a navigué vers les Antilles et a finalement rejoint la flotte au large de Cadix. Elle a été vendue en 1658.Marigold a été le premier navire nommé dans la marine anglaise ou royale.
HMS Marigold_(K87)/HMS Marigold (K87):
Le HMS Marigold était une corvette de classe Flower de la Royal Navy. Il a été lancé le 4 septembre 1940 et a été coulé par une torpille italienne larguée le 9 décembre 1942.
HMS Mariner/HMS Mariner :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Mariner : Le premier HMS Mariner (1801), lancé en 1801, était un brick de 12 canons, vendu en 1814. Le second HMS Mariner (1846), lancé en 1846, était un 16 -gun brick, vendu en 1865. Le troisième Mariner, lancé en 1844 sous le nom de HMS Juno (1844) était un sixième rang de 26 canons, rebaptisé Mariner en 1878, et rebaptisé Atalanta en 1878. Il a sombré dans l'Atlantique en 1880. Le le quatrième HMS Mariner (1884), lancé en 1884, était un sloop à vis composite de classe Mariner, vendu en 1929. Le cinquième HMS Mariner (J380), lancé en 1944, était un dragueur de mines de classe Algerine. Elle a été transférée à la marine birmane en 1958 et rebaptisée Yan Myo Aung.
HMS Mariner_(1884)/HMS Mariner (1884):
Le HMS Mariner était le nom du navire du canon à vis composite de classe Royal Navy Mariner de 8 canons.
HMS Mariner_(J380)/HMS Mariner (J380):
Le HMS Mariner était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif pendant la Seconde Guerre mondiale. Désigné sous le nom de NCSM Kincardine pour la Marine royale canadienne, il a été transféré à la fin de la mission à la Royal Navy sous le nom de HMS Mariner. Elle a survécu à la guerre et a été vendue au Myanmar en 1958 sous le nom de Yang Myo Aung.
Marjolaine HMS/Marjolaine HMS :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Marjoram : HMS Marjoram (1917), un sloop de classe Anchusa lancé le 26 décembre 1917 et fait naufrage le 17 janvier 1921. HMS Marjoram (K206), une corvette de classe Flower commandée le 8 avril 1940 et annulé le 23 janvier 1941.
HMS Marksman/HMS Marksman :
Deux navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Marksman. Un autre était prévu mais jamais achevé : le HMS Marksman devait être un destroyer de classe M de l'Amirauté. Elle a été projetée en 1913, mais pas commandée. Le HMS Marksman (1915) était un destroyer de classe Marksman lancé en 1915 et vendu pour démolition en 1921. Le HMS Marksman devait être un destroyer de classe M. Elle a été endommagée pendant sa construction en 1941, a été récupérée, renommée HMS Mahratta et lancée en 1942 et a été coulée en 1944.
HMS Marksman_(1915)/HMS Marksman (1915) :
Le HMS Marksman était un chef de flottille de classe Marksman de la Royal Navy britannique. La construction au chantier naval Hawthorn Leslie de Newcastle upon Tyne a commencé en 1914, peu avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, et le navire a été lancé et achevé en 1915. Il a pris part à la bataille du Jutland en 1916 et a survécu à la guerre. Elle a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Marlborough/HMS Marlborough :
Six navires de guerre de la Royal Navy ont été nommés HMS Marlborough du nom du duc de Marlborough : HMS St Michael (1669), un second rang, rebaptisé Marlborough 1706 ; combattu pendant la guerre de Sept Ans; présent dans la flotte de Sir George Pocock lors de la prise de La Havane aux Espagnols en 1762; coulé en mer en 1762. HMS Marlborough (1767), un troisième taux construit en 1767; combattu dans la guerre d'indépendance américaine; fortement endommagé lors de la bataille du premier glorieux de juin 1794; fait naufrage en 1800. HMS Marlborough (1807), un troisième taux construit en 1807; démantelé en 1835. HMS Marlborough (1855), un navire à vis de premier ordre construit en 1855; renommé Vernon II 1904; a coulé avant d'être démantelé en 1924. HMS Marlborough (1912), un cuirassé de classe Iron Duke construit en 1912; combattu dans la bataille du Jutland 1916; mis hors service en 1932. Ce navire a évacué les membres survivants de la famille royale russe, les Romanov, de la Crimée pendant la guerre civile russe. HMS Marlborough (F233), une frégate de type 23 lancée en 1989 ; vendu à la marine chilienne 2008; renommé Almirante Condell. Le HMS Marlborough était également une station côtière de formation électrique à Eastbourne pendant et peu après la Seconde Guerre mondiale.
HMS Marlborough_(1767)/HMS Marlborough (1767):
Le HMS Marlborough était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 26 août 1767 à Deptford et construit par le maître charpentier Adam Hayes, au coût de 33 319 £.Il faisait partie de la classe Ramillies construite pour moderniser la marine et remplacer les navires perdus après la guerre de Sept Ans. Elle a été mise en service pour la première fois en 1771 sous le capitaine Richard Bickerton en tant que navire de garde pour la Medway et a servi activement pendant la guerre d'indépendance américaine et le Glorious First of June. Lors de la bataille du 1er juin, Marlborough, sous le commandement du capitaine George Cranfield Berkeley, subit de lourds dégâts après s'être empêtré avec Impétueux, puis avec Mucius. Les trois navires enchevêtrés ont continué à échanger des tirs pendant un certain temps, subissant tous de lourdes pertes, Marlborough perdant ses trois mâts. Le 12 avril 1782, sous le commandement du capitaine Taylor Penny, Marlborough dirige l'attaque de la flotte française lors de la bataille des Saintes. Au cours de cette action, trois hommes ont été tués et 16 blessés. Il a ensuite navigué vers l'Amérique du Nord attaché à la flotte de l'amiral Hugh Pigot. En mai 1797, une mutinerie expulsa le commandant, le capitaine Henry Nicholls. Il fut remplacé par le capitaine John Eaton puis Joseph Ellison en août 1797. En mai 1798, une deuxième mutinerie se produisit à Berehaven.Le soir du 3 novembre 1800, Marlborough était en mer dans une tempête au large de Belle Île en Bretagne lorsque des vents violents la poussèrent sur une partie rebord rocheux submergé. Une brèche substantielle a été ouverte dans sa coque et elle a commencé à battre contre les rochers à chaque vague entrante. Son commandant, le capitaine Thomas Sotheby, a ordonné que les canons et les magasins du navire soient jetés par-dessus bord pour l'alléger, mais elle est restée coincée rapidement. La tempête s'est calmée le lendemain matin, mais le navire s'était installé sur les rochers et était inondé jusqu'à son pont orlop alors que les vagues traversaient la coque. Un signal de détresse a été émis et répondu par le HMS Captain qui s'est approché de Marlborough et a réussi à faire décoller les 600 membres de son équipage. Aucune tentative n'a été faite pour sauver le navire lui-même.
HMS Marlborough_(1807)/HMS Marlborough (1807):
Le HMS Marlborough était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 22 juin 1807 à Deptford. En 1807, elle aide à escorter la famille royale portugaise dans sa fuite du Portugal vers le Brésil. En 1812, Marlborough devint le vaisseau amiral du contre-amiral Sir George Cockburn au large de Cadix, d'où il se rendit à la gare nord-américaine et participa à la prise de Washington en août 1814. Marlborough fut désarmé en ordinaire à Portsmouth à partir de 1816 et démantelé là en juillet 1835.
HMS Marlborough_(1855)/HMS Marlborough (1855):
Le HMS Marlborough était un navire à vis de 131 canons à trois ponts de premier ordre construit pour la Royal Navy en 1855. Il a commencé comme un voilier de ligne (avec ses navires jumeaux le HMS Duke of Wellington, le HMS Prince of Wales et le HMS Royal Sovereign ), mais a été achevé selon une conception modifiée et converti en vapeur sur les stocks, et lancé comme cuirassé à vapeur en bois.
HMS Marlborough_(1912)/HMS Marlborough (1912):
Le HMS Marlborough était un cuirassé de classe Iron Duke de la Royal Navy, nommé en l'honneur de John Churchill, 1er duc de Marlborough. Il a été construit au Devonport Royal Dockyard entre janvier 1912 et juin 1914, entrant en service juste avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Elle était armée d'une batterie principale de dix canons de 13,5 pouces (343 mm) et était capable d'une vitesse de pointe de 21,25 nœuds (39,36 km/h ; 24,45 mph). Marlborough a servi avec la Grande Flotte pendant toute la durée de la guerre, patrouillant principalement l'extrémité nord de la mer du Nord pour imposer le blocus de l'Allemagne. Elle a participé à la bataille du Jutland (31 mai - 1er juin 1916), où elle a administré le coup de grâce au croiseur allemand gravement endommagé SMS Wiesbaden . Pendant l'engagement, Wiesbaden a frappé Marlborough avec une torpille qui l'a finalement forcée à se retirer. Les dommages à Marlborough ont été réparés début août, bien que les deux dernières années de la guerre se soient déroulées sans incident, les flottes britannique et allemande adoptant des stratégies plus prudentes en raison de la menace des armes sous-marines. Après la guerre, Marlborough a été affectée à la flotte méditerranéenne, où elle a pris part à l'intervention alliée dans la guerre civile russe en mer Noire en 1919-1920, et elle a sauvé des membres de la famille impériale de Yalta en 1919. Elle a également été impliqué dans la guerre gréco-turque. En 1930, le traité naval de Londres exigeait que les quatre cuirassés de classe Iron Duke soient abandonnés; Marlborough a été utilisé pour une variété d'essais d'armes en 1931-1932, dont les résultats ont été incorporés dans le programme de reconstruction des cuirassés de la classe Queen Elizabeth.
HMS Marlborough_(F233)/HMS Marlborough (F233) :
Le HMS Marlborough est une frégate de classe Duke Type 23 anciennement en service dans la Royal Navy, et le sixième navire à porter ce nom. Elle porte le nom de John Churchill, 1er duc de Marlborough. Le navire est entré en service dans la Royal Navy en 1991 et a servi au Moyen-Orient. La frégate a été retirée du service en 2005 et vendue au Chili. Le navire est entré en service dans la marine chilienne en 2008 sous le nom d'Almirante Condell. Le navire a été considérablement amélioré de 2020 à 2021 et reste en service.
HMS Marmaduke_(1652)/HMS Marmaduke (1652):
Marmaduke était un navire de quatrième rang de 40 canons du Royaume d'Angleterre. Sa commission initiale était en tant que navire royaliste pendant la guerre civile anglaise nommé Revenge. Elle a fait défection aux parlementaires puis a été nommée Marmaduke. Pendant la première guerre anglo-néerlandaise, elle a participé à la bataille du Gabbard. Pendant la seconde guerre anglo-néerlandaise, elle a participé au combat des quatre jours. Elle a été sabordée lors du raid néerlandais sur la Medway et vendue en 1669.Marmaduke était le seul navire nommé dans la marine anglaise ou royale.Revenge était le deuxième navire nommé puisqu'il était utilisé pour un galion de 46 canons, lancé en octobre 1577, capturé par l'escadre espagnole au large des Açores le 31 août 1591 et coulé le 5 septembre 1591.
HMS Marmion/HMS Marmion :
Au moins deux navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Marmion : Le HMS Marmion (1915) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1915 et coulé en 1917. Le HMS Marmion (1944) était un dragueur de mines de classe Algerine de la Seconde Guerre mondiale.
HMS Marmion_(1915)/HMS Marmion (1915):
Le HMS Marmion était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Lancé en mai 1915, le navire a fait partie de la Grande Flotte lors d'exercices et d'escorte. Pendant une grande partie de la guerre, il a été commandé par William Leveson-Gower, le futur oncle d'Elizabeth II. Alors qu'il était impliqué dans l'escorte de convoi au large des îles Shetland le 21 octobre 1917, le navire a été accidentellement heurté par Tirade par mauvais temps et a coulé. Il n'y a pas eu de survivants.
HMS Marne/HMS Marne :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Marne, du nom de la rivière Marne en France, site de la première bataille de la Marne en 1914 : le HMS Marne (1915) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1915 et vendu en 1921 Le HMS Marne (G35) était un destroyer de classe M lancé en 1940. Il fut vendu à la marine turque en 1958 et rebaptisé Mareşal Fevzi Çakmak. Elle a été abandonnée en 1970.
HMS Marne_(1915)/HMS Marne (1915):
Le HMS Marne était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Le navire, le premier navire de la Royal Navy à porter le nom de la Marne, a été lancé en 1915. Pendant une grande partie de la guerre, le destroyer a escorté des navires marchands en convois et des navires de guerre de la Royal Navy, mais a également été impliqué dans le sauvetage de l'équipage du cuirassé HMS King Edward VII en 1916. Le destroyer a également pris part à la bataille du Jutland dans le cadre du bouclier des croiseurs de bataille britanniques et s'est engagé avec la force de croiseurs légers allemands avec des torpilles. Après l'armistice, la Marne est mise en réserve avant d'être désaffectée et, en 1921, vendue pour être démantelée.
HMS Marne_(G35)/HMS Marne (G35) :
Le HMS Marne était un destroyer de classe M de la Royal Navy mis en service le 2 décembre 1941. Il a été construit par Vickers-Armstrongs à High Walker Yard, Newcastle-upon-Tyne, Angleterre, et a servi sur le théâtre atlantique de la Seconde Guerre mondiale.
HMS Marquis_de_Seignelay_(1780)/HMS Marquis de Seignelay (1780):
HMS Marquis de Seignelay, était le corsaire français Marquis de Seignelay du Havre, actif en 1779-1800. La Royal Navy britannique l'a capturée en 1780 et l'a remise en service en tant que sloop de 14 canons HMS Marquis de Seignelay. Elle fut vendue en mars 1786.
HMS Mars/HMS Mars :
Sept navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Mars, d'après Mars, le dieu romain de la guerre : le premier Mars était un navire de 50 canons, à l'origine hollandais, capturé lors de la Seconde Guerre anglo-néerlandaise en 1665, et vendu en 1667. Le deuxième Mars était un navire de troisième rang de 64 canons, à l'origine français, capturé par le HMS Nottingham au large de Cape Clear en 1746. Il fit naufrage en 1755 près d'Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le troisième HMS Mars (1759) était un troisième rang de 74 canons, lancé en 1759 et vendu en 1784. Le quatrième Mars était un cinquième rang de 32 canons, à l'origine néerlandais, capturé lors de la quatrième guerre anglo-néerlandaise en 1781 dans l'Ouest. Indies, et vendu en 1783. Il devint un East Indiaman mais fit naufrage en 1787 à la fin de son premier voyage pour la British East India Company. Le cinquième HMS Mars (1794), était un troisième taux de 74 canons, lancé en 1794. Elle a pris part à la mutinerie de Spithead en 1797 et à la bataille de Trafalgar en 1805. Elle a été démantelée en 1823. Le sixième HMS Mars (1848 ), était un second taux de 80 canons, lancé en 1848, converti en propulsion à vis, et vendu en 1929. Entre 1869 et 1929, il servit de navire-école. Le septième HMS Mars (1896) était un cuirassé de classe Majestic, lancé en 1896. Il a servi de garde et de transport pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu en 1921. Mars devait être un croiseur de classe Minotaur, mais a été annulé en 1946. Un porte-avions de classe Colossus a été nommé Mars en 1942, mais renommé avant d'être lancé en tant que HMS Pioneer en 1944.
HMS Mars_(1759)/HMS Mars (1759):
Le HMS Mars était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 15 mars 1759 au chantier naval de Woolwich. À partir de 1778, Mars était en service portuaire et a été démantelé en 1784.
HMS Mars_(1794)/HMS Mars (1794):
Le HMS Mars était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 25 octobre 1794 à Deptford Dockyard.
HMS Mars_(1848)/HMS Mars (1848):
Le HMS Mars était un navire de second rang à deux ponts de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 1er juillet 1848 à Chatham Dockyard. Il a servi de transporteur de ravitaillement pendant la guerre de Crimée et a été équipé d'une propulsion à vis en 1855. Elle a ensuite vu le service en Méditerranée. En 1869, elle était amarrée dans la rivière Tay. Il y servit comme navire-école jusqu'en 1929, date à laquelle il fut vendu et remorqué jusqu'à Thos. W. Ward Inverkeithing à briser.
HMS Mars_(1896)/HMS Mars (1896):
Le HMS Mars était un cuirassé pré-dreadnought de la Royal Navy de la classe Majestic, le septième membre d'une classe de neuf navires. Le navire a été déposé au chantier naval Laird Brothers en juin 1894, il a été lancé en mars 1896 et il a été mis en service dans la flotte en juin 1897. Il était armé d'une batterie principale de quatre canons de 12 pouces (305 mm) et une batterie secondaire de douze canons de 6 pouces (152 mm). Le navire avait une vitesse de pointe de 16 nœuds (30 km/h ; 18 mph). Mars a servi dans la flotte de la Manche après sa mise en service et, en 1902, un accident avec sa batterie principale avant a tué onze hommes et gravement endommagé la tourelle. Elle était présente à la Coronation Fleet Review pour Edward VII plus tard cette année-là. Il est temporairement réduit à la Réserve en mars 1906 avant de reprendre du service dans la Channel Fleet en octobre. Au mois de mars suivant, il est réaffecté à la Home Fleet. Alors que les tensions en Europe augmentaient de façon spectaculaire fin juillet 1914, Mars fut mobilisé avec ses navires jumeaux dans le 9e Escadron de combat, basé comme navire de garde dans le Humber. En décembre, elle fut transférée à la Dover Patrol, mais en février 1915, elle fut mise hors service à Belfast et désarmée. Mars a servi de navire de troupes pendant la campagne des Dardanelles avant d'être converti en navire de dépôt. Elle est restée en service jusqu'en juillet 1920; l'ancien navire a été vendu à la ferraille en mai 1921 et démoli en novembre.
HMS Marshal_Ney/HMS Marshal Ney :
Le HMS Marshal Ney était le navire de tête de sa classe de deux moniteurs construits pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Désignée sous le nom de M13, elle a été renommée en l'honneur du maréchal français des guerres napoléoniennes Michel Ney. Après avoir servi pendant la Première Guerre mondiale, il est devenu un navire de dépôt puis un navire de logement. Entre 1922 et 1947, elle est renommée trois fois, devenant successivement Vivid, Drake et Alaunia II. Elle a été ferraillée en 1957.
HMS Marshal_Soult/HMS Marshal Soult :
Le HMS Marshal Soult était un moniteur de la classe Royal Navy Marshal Ney construit dans les premières années de la Première Guerre mondiale. Désigné sous le nom de M14, il porte le nom du général français des guerres napoléoniennes, le maréchal Nicolas Jean de Dieu Soult. Elle a servi dans les deux guerres mondiales et a été désarmée en 1946.
HMS Martin / HMS Martin :
Douze navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Martin Le HMS Martin (1651) était un navire capturé en 1651 et vendu en 1653. Le HMS Martin (1652) était un navire lancé en 1652 et vendu en 1667. Le HMS Martin (1694) était un ketch de 10 canons lancé en 1694 et capturé par les Français en 1702. Le HMS Martin (1761) était un sloop de 14 canons lancé en 1761 et vendu en 1784. Le HMS Martin (1790) était un sloop de 16 canons lancé en 1790. Elle a sombré en 1800. Le HMS Martin (1805) était un sloop de 18 canons lancé en 1805. Elle a sombré en 1806. Le HMS Martin (1809) était un sloop de 18 canons lancé en 1809 et naufragé en 1817. Le HMS Martin (1821) était un sloop de 18 canons lancé en 1821. Il a sombré en 1826. Le HMS Martin (1850) était un brick de 16 canons lancé en 1850. Il a été utilisé comme brick d'entraînement à partir de 1880 et a été rebaptisé HMS Kingfisher. Il a été vendu en 1907. Le HMS Martin (1890) était un brick d'entraînement, construit sous le nom de HMS Mayflower, mais renommé en 1888 avant d'être lancé en 1890. Il a été utilisé comme charbonnier à partir de 1907, rebaptisé C23. Le HMS Martin (1910) était un destroyer de classe Acorn lancé en 1910 et vendu en 1920. Le HMS Martin (G44) était un destroyer de classe M lancé en 1940 et coulé en 1942.
HMS Martin_(1790)/HMS Martin (1790):
Le HMS Martin était un sloop de 16 canons de la Royal Navy. Elle a servi à la bataille de Camperdown en 1797 et a capturé deux corsaires avant de disparaître en 1800.
HMS Martin_(1805)/HMS Martin (1805):
Le HMS Martin a été lancé en 1805 à Dartmouth. Le commandant Roger Savage l'a mise en service en février et a navigué pour la Méditerranée le 18 avril. Le commandant Robert Prowse prit le commandement en janvier 1806. Le 29 mars, Martin arriva à Plymouth en provenance de Malte. Elle a navigué de Falmouth pour Lisbonne le 3 mai et ensuite à Terre-Neuve. Le 6 mai, Martin a capturé le navire prussien Mercurius. Le 7 juillet, Martin est arrivé à Plymouth depuis le fleuve Saint-Laurent. Martin a navigué pour la Barbade en août 1806 et a disparu. On présumait qu'elle avait sombré de toutes parts.
HMS Martin_(1809)/HMS Martin (1809):
Le HMS Martin a été lancé aux Bermudes en 1809. Le commandant John Evans l'a ensuite mis en service à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Pendant la guerre de 1812, Martin passe une grande partie de son temps à la gare de Halifax. Elle a capturé ou participé à la capture de nombreux petits navires marchands. Elle a également capturé un petit corsaire américain et a été impliquée dans une action avec des canonnières américaines. Après la guerre, elle a mené des patrouilles contre les contrebandiers. Elle faisait partie de l'une de ces patrouilles lorsqu'elle a fait naufrage en 1817.
HMS Martin_(G44)/HMS Martin (G44):
Le HMS Martin était un destroyer de classe M de la Royal Navy, lancé au chantier Tyneside de Vickers-Armstrongs le 12 décembre 1940. Il a eu une carrière de guerre chargée mais brève, coulé par le sous-marin allemand U-431 le 10 novembre 1942 au large de Alger.
HMS Marvel_(1915)/HMS Marvel (1915):
Le HMS Marvel était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Le navire, lancé en octobre 1915, rejoint la douzième flottille de destroyers sous le chef de flottille Faulknor. Le navire a participé à la bataille du Jutland en mai et juin 1916, étant touché par un obus de 12 pouces (300 mm) qui n'a pas explosé et coulant conjointement le torpilleur allemand SMS V48 . Six mois plus tard, le navire a sauvé avec succès tous les membres d'équipage sauf quatre du leader de la flottille Hoste, malgré des dommages importants au cours du processus. En juin 1917, le navire a été impliqué dans le naufrage du navire marchand allemand SS Gamma dans les eaux norvégiennes, ce qui a conduit à une protestation diplomatique du gouvernement norvégien. A la fin de la guerre, le navire est mis en réserve jusqu'à sa vente pour démolition en mai 1921.
HMS Mary/HMS Mary :
Quinze navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mary : le HMS Mary (1350) était un navire des Cinque Ports en service en 1350. Le HMS Mary (1400) était un navire en service à partir de 1400 et donné en 1423. Le HMS Mary (1413 ) était un navire en service à partir de 1413 et perdu en 1426. Le HMS Mary (1648) était un ketch royaliste en 1648. Il fut capturé par les parlementaires en 1649 et non répertorié par la suite. Le HMS Mary (1650), commandé en tant que président et renommé en 1660, était une frégate de 50 canons, reconstruite en 1688 et détruite en 1703, c'était le prototype de la classe Speaker HMS Mary (1666) était un pompier de 4 canons acheté en 1666 et vendu en 1667. Le HMS Mary (1667) était un pompier à 4 canons acheté en 1667 et dépensé cette année-là. Le HMS Mary (1677) était un yacht de 8 canons lancé en 1677. Il a été reconstruit en 1727 et 1761 et a été démantelé en 1816. Le HMS Mary (1688) était un navire de ligne de 60 canons construit à Woolwich HMS Mary (1694 ) était un ketch de 10 canons d'origine inconnue qui a sombré en 1694. Le HMS Mary (1702) était un smack de 4 canons lancé en 1702. Il a été reconstruit en 1728 et perdu en 1778. Le HMS Mary (1704) était un 60 canons navire de ligne de quatrième rang lancé en 1704, reconstruit en 1742 et rebaptisé HMS Princess Mary, et vendu en 1766. Le HMS Mary (1794) était un canonnier acheté en 1794 et vendu en 1798. Le HMS Mary (appel d'offres de 1797) était un 6 -canonnier acheté en 1797 et répertorié jusqu'en 1805. Le HMS Mary (brig de 1797) était un brick de 10 canons, le français capturé Marie, rebaptisé HMS Halifax en 1800 et vendu en 1802. Le HMS Mary (1812) était une goélette de 3 canons répertorié en 1812 et capturé par les Américains en 1813. Le HMS Mary (1867) était un cotre des garde-côtes lancé en 1867 et vendu en 1905.
HMS Mary_ (1660)/HMS Mary (1660):
Le navire anglais Speaker était un troisième rang de 50 canons. Le haut-parleur a été construit pour la marine du Commonwealth d'Angleterre par Christopher Pett au chantier naval de Woolwich et lancé en 1650. À la Restauration, il a été rebaptisé HMS Mary. Elle était le prototype de la classe Speaker. En 1688, le HMS Mary a été reconstruit par Thomas Shish au chantier naval de Woolwich en tant que navire de troisième rang de 62 canons. Le navire a fait naufrage sur les Goodwin Sands lors de la grande tempête de 1703. Presque tous ceux qui étaient à bord ont été noyés, y compris le contre-amiral Basil Beaumont.
HMS Mary_ (1704)/HMS Mary (1704):
Le HMS Mary était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à Chatham Dockyard et lancé le 12 mai 1704. En 1724, Mary combattit contre l'espagnol Catalán. Des commandes furent émises le 15 décembre 1736 pour Mary être démonté et reconstruit selon les propositions de 1733 de l'établissement de 1719 à Portsmouth, d'où il fut relancé le 5 octobre 1742, et rebaptisé HMS Princess Mary. La princesse Mary servit jusqu'en 1766, date à laquelle elle fut vendue hors de la marine.
HMS Mary_Galley/HMS Mary Galley :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mary Galley : le HMS Mary Galley (1687) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1687. Il subit une « grande réparation » en 1708, et fut de nouveau reconstruit en 1727 par Peirson Lock au chantier naval de Plymouth. Elle a été démantelée en 1743. Le HMS Mary Galley (1744) était un quatrième rang de 44 canons lancé en 1744 et coulé comme brise-lames en 1764.
HMS Mary_Galley_(1744)/HMS Mary Galley (1744):
Le HMS Mary Galley était un navire de ligne de cinquième rang de 44 canons, construit et lancé en 1744 à Rotherhithe, et coulé comme brise-lames en 1764.
HMS Mary_Grace/HMS Mary Grace :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mary Grace : HMS Mary Grace (1468) était un navire acheté en 1468 et répertorié jusqu'en 1480. HMS Mary Grace (1522) était un hoy capturé en 1522 et répertorié jusqu'en 1525. HMS Mary Grace (1560) était un magasin capturé en 1560 et répertorié jusqu'en 1562.
HMS Mary_James/HMS Mary James :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mary James : le HMS Mary James (1512) était un navire acheté en 1512 et répertorié jusqu'en 1529. Le HMS Mary James (1545) était un navire capturé en 1545 et répertorié jusqu'en 1546.
HMS Mary_Rose/HMS Mary Rose :
Neuf navires de la Royal Navy ont été baptisés Mary Rose. On pense que le premier porte le nom de Mary Tudor, sœur du roi Henri VIII d'Angleterre, et de la rose, symbole de la dynastie Tudor. Plus tard, Mary Roses porte le nom de la première. Mary Rose (1509) était une caraque lancée en 1509. Elle a été reconstruite en 1536, mais a coulé lors d'une bataille contre les Français dans le Solent en 1545. Une partie de sa structure a été relevée en 1982 et est conservée à Portsmouth. Le navire anglais Mary Rose (1556) était un galion de 39 canons lancé en 1556. Il participa aux batailles contre l'Armada espagnole en 1588, fut reconstruit en 1589 et démantelé en 1618. Le navire anglais Mary Rose (1623) était un 26- canonnier lancé en 1623. Il servit dans l'expédition de Cadix de 1625 et fit naufrage au large des Flandres en 1650. Le navire anglais Mary Rose (1650) était un navire de 32 canons, peut-être un navire marchand loué, en service entre 1650 et 1654. HMS Mary Rose (1654) était un quatrième rang de 40 canons lancé en 1654 sous le nom de Maidstone et renommé après la Restauration en 1660. Elle était commandée par John Kempthorne et est surtout connue pour la bataille de Cadix en 1669. Elle a été capturée par les Français en 1691. Le HMS Mary Rose était un brick de 4 canons, anciennement la tartane française Maria Rose (ou Marie-Rose). Il fut capturé en 1799 au large d'Acre et vendu en 1801. Le HMS Mary Rose (1915) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1915 et coulé en 1917 par les croiseurs allemands SMS Brummer et SMS Bremse. Le HMS Mary Rose (1918) était un tender acheté en 1918 et vendu en 1922. Le HMS Mary Rose (J360) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1943 et démantelé en 1957.
HMS Mary_Rose_(1654)/HMS Mary Rose (1654):
Le Maidstone était une frégate de quatrième rang de 40 canons de la Royal Navy anglaise, construite à l'origine pour la marine du Commonwealth d'Angleterre à Woodbridge, et lancée en 1654. Après la restauration de la monarchie en 1660, son nom a été changé en Mary Rose. En 1677, son armement fut porté à 48 canons. Il a été utilisé dans les guerres anglo-néerlandaises et la guerre de la Grande Alliance. John Kempthorne le commanda en 1669 et repoussa une attaque de sept navires corsaires algériens lors de la bataille de Cadix. Mary Rose a été capturée par les Français en 1691.
HMS Mary_Rose_ (1915)/HMS Mary Rose (1915):
Le HMS Mary Rose, lancé le 8 octobre 1915, était un destroyer de classe M de l'Amirauté coulé le 17 octobre 1917 à environ 70 miles à l'est de Lerwick lors d'une action au large de Lerwick alors qu'il escortait un convoi de 12 navires marchands de Norvège. L'épave est désignée comme lieu protégé en vertu de la loi de 1986 sur la protection des restes militaires.
HMS Mashona_(F59)/HMS Mashona (F59) :
Le HMS Mashona était l'un des 16 destroyers de classe Tribal construits pour la Royal Navy peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale en 1939. Achevé cette année-là, il fut affecté à la Home Fleet. Au cours de la première année de la guerre, le navire était en service d'escorte de convoi. Mashona a joué un rôle actif dans la campagne norvégienne d'avril-mai 1940, escortant des convois à destination et en provenance de Norvège. Le navire a aidé à saisir brièvement quatre navires de guerre suédois en route de l'Italie vers la Suède en juin 1940 et a repris son rôle d'escorte de convoi après leur libération en juillet. Elle est accidentellement entrée en collision avec l'un de ses navires jumeaux au début de 1941 et a passé plusieurs mois en réparation. Mashona escortait le cuirassé HMS Rodney en mai lorsqu'ils ont été détournés pour rechercher le cuirassé allemand Bismarck. Le destroyer a été contraint d'abandonner la recherche d'un manque de carburant peu de temps avant que le navire allemand ne soit coulé le 27 mai 1941. Alors que Mashona rentrait chez elle, elle a été attaquée et coulée par des bombardiers de la Luftwaffe le lendemain, bien que des navires à proximité aient pu sauver 184 de son équipage.
HMS Mastiff/HMS Mastiff :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mastiff, du nom du dogue, un type de chien : le HMS Mastiff (1797) était le mercantile Herald, lancé à Hull en 1790 que la Royal Navy acheta en 1797 et équipa en brick canon ( 12 canons); elle a été perdue après s'être échouée en 1800. Le HMS Mastiff (1813) était un brick (12 canons) lancé en 1813, converti en navire hydrographique en 1824 et vendu en 1851. Le HMS Mastiff (1855) était un mortier lancé en 1855 mais renommé Mortar Vessel 7 plus tard cette année-là; transféré au HM Coastguard en 1846 et renommé Watch Vessel 37. Le HMS Mastiff (1856) était une canonnière à vis lancée en 1856, initialement désignée sous le nom de HMS Hound ; vendu en 1863. Le HMS Mastiff (1871) était une canonnière de troisième classe à vis de fer lancée en 1871. Converti en appel d'offres en 1890, rebaptisé HMS Snapper en 1914 et vendu en 1931. Le HMS Mastiff (1914) était un Thornycroft M-class destroyer lancé en 1914 et vendu en 1921. Le HMS Mastff (1938) était un chalutier naval de la classe Basset lancé en 1938, coulé par une mine en 1939. Le HMS Mastff (1941), fanion FY350, était un baleinier norvégien de 1929, Busen 9 , engagé par la RN pour la durée de la guerre et rentré en Norvège en décembre 1945.
HMS Mastiff_(1797)/HMS Mastiff (1797):
Le HMS Mastiff a été lancé à Hull en 1790, sous le nom de Herald. De là, elle a fait du commerce avec la Baltique. La Royal Navy britannique l'acheta en 1797, la fit équiper à Leith et la nomma GB №35, puis Mastiff. Elle servit d'escorte de convoi en mer du Nord jusqu'à son naufrage en 1800.
HMS Mastiff_(1914)/HMS Mastiff (1914):
Le HMS Mastiff était un destroyer Thornycroft de classe M qui a combattu pendant la Première Guerre mondiale dans le cadre de la Royal Navy. En tant que variante du destroyer de classe M, le navire avait 6 800 chevaux de plus que la conception conventionnelle, permettant au navire d'atteindre une vitesse de 37,5 nœuds lors de ses essais en mer. Elle était réputée pour être le navire à jeun en service en 1915.
HMS Matabele_(F26)/HMS Matabele (F26):
Le HMS Matabele était un destroyer de classe Tribal de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, coulé par un sous-marin le 17 janvier 1942. Il a été le seul navire de la Royal Navy à porter le nom de Matabele, qui en commun avec les autres navires de la classe Tribal, a été nommé d'après un groupe ethnique de l'Empire britannique. Dans ce cas, il s'agissait de l'anglicisation du peuple Ndebele du Zimbabwe.
HMS Matapan_(D43)/HMS Matapan (D43):
Le HMS Matapan (D43) était un destroyer de flotte de classe Battle plus récent ou de 1943 de la Royal Navy (RN). Elle a été nommée d'après la bataille du cap Matapan entre la Royal Navy et la Regia Marina, qui s'est soldée par une victoire décisive de la force RN, entraînant la destruction de trois croiseurs et de deux destroyers de la marine italienne et a porté un coup dur à la Italiens. Jusqu'à présent, il a été le seul navire de la Royal Navy à porter ce nom. Elle a été placée en réserve à la fin de ses essais en mer et resterait dans un tel état pendant une longue période de temps, finissant par servir dans les années 1970 en tant que navire d'essais de sonar. Dans le processus, elle a survécu à tous ses compagnons de flotte au service de la Royal Navy.
HMS Matchless/HMS Matchless :
Deux navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Matchless : le HMS Matchless (1914) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1914 et vendu en 1921. Le HMS Matchless (G52) était un destroyer de classe M lancé en 1941, vendu au Marine turque en 1959 et renommé Kılıç Ali Paşa, et mis hors service en 1970.
HMS Matchless_(1914)/HMS Matchless (1914):
Le HMS Matchless était un destroyer de classe M de la Royal Navy Admiralty. Matchless a été construit par Swan Hunter de 1913 à 1914 et a été achevé en décembre de la même année. Elle a servi pendant le reste de la Première Guerre mondiale, opérant en mer du Nord dans le cadre de la Force Harwich au début de la guerre et plus tard dans la Manche dans le cadre de la patrouille de Douvres, où elle a participé à la fois à la première et deuxième raid d'Ostende. Bien qu'elle ait été gravement endommagée par une mine allemande en 1915 et impliquée dans plusieurs collisions, elle a survécu à la guerre et a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Matchless_(G52)/HMS Matchless (G52):
Le HMS Matchless était un destroyer de classe M construit pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, elle fut placée en réserve jusqu'en août 1957 et finalement vendue à la marine turque, qui la rebaptisa TCG Kılıç Ali Paşa. Elle a été rayée de la liste de la marine turque et mise au rebut en 1971.
HMS Matilda / HMS Matilda :
Deux navires ont servi la Royal Navy britannique sous le nom de Matilda : le HMS Matilda (1794) était la corvette française Jacobine (ou Jacobin) lancée en 1793 que la Royal Navy capturée en 1794 a mise en service sous le nom de Matilda. Il captura sept corsaires aux Antilles avant d'être converti en navire-hôpital en 1799, et d'être démantelé en 1810. Le HMS Matilda (1805) était le corsaire français Matilde que le HMS Cambrian captura en 1805 et qui participa à l'action en 1805 en Rivière Sainte-Marie. Elle n'a peut-être jamais été mise en service et a été répertoriée pour la dernière fois en 1805.
HMS Matilda_(1794)/HMS Matilda (1794):
Le HMS Matilda était la corvette française Jacobine (ou Jacobin), qui fut lancée en mars 1794 et que les Britanniques capturèrent aux Antilles sept mois plus tard. Matilda a servi aux Antilles jusqu'en 1799, capturant six petits corsaires. En 1799, elle a navigué à Woolwich où elle est devenue un navire-hôpital. Entre 1805 et 1807, elle était le vaisseau amiral du contre-amiral Henry Stanhope. Elle a été démantelée en 1810.
HMS Matilda_(1805)/HMS Matilda (1805):
Le HMS Matilda était le corsaire français Matilde, que le HMS Cambrian a capturé en 1805. La Royal Navy britannique l'a brièvement utilisée cette année-là. Elle est répertoriée pour la dernière fois en 1805.
HMS Maurice/HMS Maurice :
Un navire et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mauritius, en référence à l'ancienne colonie mauricienne : le HMS Mauritius (80) était un croiseur léger de classe Crown Colony lancé en 1939 et démoli en 1965. HMS Mauritius ( établissement à terre) était une station de radio à Maurice, mise en service en 1962. Elle a cessé de fonctionner en 1975 et a été désaffectée en 1976.
HMS Maurice_(80)/HMS Maurice (80) :
Le HMS Mauritius, fanion C80, était un croiseur léger de classe Fidji de la Royal Navy. Le navire a été construit par Swan Hunter, Newcastle upon Tyne. Il porte le nom de Maurice, qui était une colonie britannique lorsqu'il a été construit et est entré en service en 1941.
HMS Mayfly/HMS Mayfly :
Le HMS Mayfly peut faire référence à deux navires de la Royal Navy britannique nommés d'après l'éphémère : Mayfly , un torpilleur lancé en janvier 1907, ayant été nommé HMS TB 11 alors qu'il était en construction; coulé par une mine navale en mars 1916 HMS Mayfly (1915), une canonnière fluviale de classe Fly construite en sections à Yarrow en 1915; prêté au Département de la Guerre en janvier 1918 ; vendu à Bassorah en mars 1923
HMS Meadowsweet_(K144)/HMS Meadowsweet (K144):
Le HMS Meadowsweet était une corvette de classe Flower qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi d'escorte océanique lors de la bataille de l'Atlantique.
HMS Mecklenburgh / HMS Mecklenburgh :
Le HMS Mecklenburgh était un cotre à un mât de 6 canons de la Royal Navy, acheté en 1763 pendant les derniers jours de la guerre de Sept Ans avec la France et affecté à la patrouille côtière au large du Sussex. Après dix ans de service, il a été en partie démantelé et coulé pour faire partie d'un brise-lames dans le port de Sheerness.
HMS Meda/HMS Meda :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Meda : HMS Meda (1880) était une goélette d'étude lancée en 1880 à Barnstaple et achetée cette année-là par la Marine. Elle a été vendue en 1887 au gouvernement de l'Australie-Occidentale. Le HMS Meda (1943) était un lancement de moteur de défense du port lancé en 1943 à Bideford et précédemment connu sous le nom de SDML 3552, SDML 1301 et HDML 1301. Le bateau a servi de marqueur de navigation lors de l'invasion d'Elbe en juin 1944. Après la Seconde Guerre mondiale, elle a été utilisé pour des travaux d'enquête en Méditerranée et en Manche, et renommé HMS Meda en 1949. Le navire a été vendu à un particulier en 1966.
HMS Meda_ (1880)/HMS Meda (1880):
Le HMS Meda était une goélette de la Royal Navy, construite par William Westacott Ship Building Company, Barnstaple et achetée par la Royal Navy en 1880. Elle entreprit des travaux d'arpentage le long du nord-ouest de l'Australie. La rivière Meda et le passage Meda portent son nom. Elle a été vendue en 1887 à la colonie d'Australie-Occidentale.
HMS Médéa/HMS Médéa :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Medea, ou HMS Medee, d'après le Medea de la mythologie grecque, tandis qu'un autre était prévu: le HMS Medea (1744) était un sixième rang de 26 canons, à l'origine le Medee français. Elle a été capturée par le HMS Dreadnought en 1744 et a été vendue en 1745. Elle a ensuite opéré en tant que corsaire Boscawen. Le HMS Medea (1778) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1778 et vendu en 1795. Le HMS Medee était le cinquième rang de 36 canons Médée capturé aux Français en 1800. Il a été utilisé comme navire-prison à partir de 1802 et a été vendu en 1805. Le HMS Medea devait être un cinquième rang de 32 canons de 658 tonnes. Elle a été commandée au chantier naval de Woolwich en 1800 mais a ensuite été annulée. Le HMS Medea (1833) était un sloop à aubes lancé en 1833 et vendu en 1867. Le HMS Medea (1888) était un croiseur de deuxième classe de classe Marathon lancé en 1888 et vendu en 1914. Le HMS Medea (1915) était un destroyer de classe Medea, à l'origine être le grec Kriti. Elle a été achetée sur les routes en 1914, lancée en 1915 et vendue pour démolition en 1921. Le HMS Medea était un moniteur de classe M15, lancé en 1915 sous le nom de HMS M22. Il a été rebaptisé HMS Medea en 1925 et a été vendu en 1938, naufragé après avoir été remorqué jusqu'au chantier du disjoncteur le 23 ou 28 janvier 1939.
HMS Medea_ (1778)/HMS Medea (1778):
Le HMS Medea était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy. Medea a été mis en service pour la première fois en mai 1778 sous le commandement du capitaine William Cornwallis. Elle fut vendue pour rupture en 1805.
HMS Médée_(1833)/HMS Médée (1833) :
Le HMS Medea était l'un des premiers navires à vapeur construits pour la Royal Navy. Le 10 janvier 1831, le nouveau Premier Lord Sir James Graham ordonna que quatre bateaux à aubes soient construits selon des conceptions compétitives. Les navires devaient être propulsés par des moteurs à vapeur Maudslay, Son & Field, transporter une plate-forme de goélette et monter un ou deux canons obus de 10 pouces. Initialement classé simplement comme un navire à vapeur (SV), il a été reclassé comme un sloop à vapeur de deuxième classe lorsque cette catégorisation a été introduite le 31 mai 1844. Conçu par Oliver Lang, le maître charpentier de Woolwich. Elle a été lancée et achevée en 1834, a pris part à la campagne de la côte syrienne et a été démantelée en 1867. Medea était le cinquième navire nommé (orthographié Medea ou Medee) depuis qu'il a été introduit pour un 26 canons, sixième taux (Medee) capturé des Français le 4 avril 1744 par le HMS Dreadnought, vendu en mars 1745 pour devenir le corsaire Boscawen.
Médiateur HMS/Médiateur HMS :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mediator : Le HMS Mediator (1745) était un sloop de 10 canons acheté en 1745 et capturé cette année-là par un corsaire français. Le HMS Mediator (1782) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1782. Il est devenu le magasin HMS Camel en 1788 et a été démantelé en 1810. Le HMS Mediator était un cinquième rang de 44 canons, auparavant le marchand Ann & Amelia. Elle a été achetée en 1804, convertie en brûlot en 1809 et dépensée cette année-là dans la bataille des routes basques.
HMS Mediator_(1745)/HMS Mediator (1745) :
Le HMS Mediator était un sloop de guerre monomât de 10 canons de la Royal Navy, en service aux États-Unis en 1745, pendant la guerre de Succession d'Autriche. Construit dans la baie de Chesapeake en 1742, il fut acheté par la Marine quatre ans plus tard et navigua jusqu'à Portsmouth pour y être aménagé par Peirson Lock. Il fut capturé par un corsaire français en juin 1745, mais repris le lendemain. dans le port d'Ostende le 29 juillet 1745.
HMS Mediator_(1782)/HMS Mediator (1782) :
Le HMS Mediator était un cinquième rang de 44 canons de classe Roebuck de la Royal Navy. Elle a été construite et a servi pendant la guerre d'indépendance américaine, mais a été réduite à un magasin et rebaptisée HMS Camel en 1788. Elle a passé la Révolution française et une partie des guerres napoléoniennes à ce titre avant d'être démantelée en 1810. Construit comme la renaissance d'une conception qui était tombée en disgrâce au fur et à mesure du développement de l'architecture navale, le Mediator était destiné à opérer dans les eaux peu profondes de la côte nord-américaine. Sa première action importante a cependant été menée au large des côtes européennes lorsque son capitaine, James Luttrell, a attaqué et vaincu un convoi américain et français au large de Ferrol, prenant deux navires comme prix. Résistant à une tentative de ses prisonniers de s'emparer de son navire, Luttrell rentra chez lui sous les applaudissements publics et les louanges du roi George III. Le prochain commandant de Mediator, Cuthbert Collingwood, était un ami proche d'Horatio Nelson et a servi avec lui aux Antilles. Là, il a aidé Nelson à faire appliquer les lois sur la navigation, provoquant une controverse avec les autorités civiles et navales locales. En 1788, elle quitta définitivement le service de première ligne et fut transformée en magasin, rebaptisée Camel. Camel a vu un service important dans les guerres de la Révolution française , effectuant plusieurs voyages dans les flottes de la Méditerranée et servant sous plusieurs officiers qui deviendraient importants dans la marine. Elle a également fait des voyages plus loin, retournant parfois aux Antilles, ainsi que des voyages au cap de Bonne-Espérance pour y livrer des fournitures aux armées. Lors d'un tel voyage, elle a été attaquée à l'ancre par une puissante frégate française. Son équipage, ainsi que celui d'un sloop également ancré dans la baie, ont monté une solide défense et, malgré les dommages, ont forcé le navire français à se retirer. Elle passa ses derniers jours à effectuer des voyages vers les différents points chauds du monde, avant d'être finalement retirée du service et démantelée en 1810.
HMS Médine / HMS Médine :
Plusieurs navires et établissements à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Medina, d'après la rivière Medina sur l'île de Wight : le HMS Medina (1772) était un yacht qui servait au gouverneur de l'île de Wight ; elle a été démantelée à Portsmouth en 1832. Le HMS Medina (1813) était un navire de poste de classe Cyrus ; elle a été vendue en 1832. Le HMS Medina (1840) était un bateau à palettes de classe Merlin à 2 canons achevé en 1840. Elle a été convertie en navire d'enquête en 1856 et démolie en mars 1864. Le HMS Medina (1876) était une médina - canonnière de classe lancée en 1876, vendue en 1904. HMS Medina (1916), un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. Le navire s'appelait à l'origine Redmill mais a été renommé avant d'être lancé en 1916 et a été vendu pour démolition en 1921. HMS Medina (établissement à terre), péniche de débarquement et établissement à terre de la Fleet Air Arm, Puckpool, Ryde, île de Wight.
HMS Médine_(1840)/HMS Médine (1840) :
Le HMS Medina était un bateau à aubes à 2 canons de classe Merlin construit pour la Royal Navy dans les années 1830. Le navire est resté en service ordinaire jusqu'à sa mise en service en 1848. Il a été converti en navire d'étude en 1856 et a été démoli en mars 1864.
HMS Médine_(1916)/HMS Médine (1916) :
Le HMS Medina était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la classe L précédente, capable d'une vitesse plus élevée. Initialement établi sous le nom de HMS Redmill par J. Samuel White à East Cowes sur l'île de Wight, le navire a été renommé avant d'être lancé en 1916. Le navire a été affecté à la Grande Flotte et a passé une grande partie de son service dans la guerre anti-sous-marine, escortant des convois ou participant à des patrouilles de chasse aux sous-marins. Bien que le destroyer ait attaqué un certain nombre de sous-marins allemands, aucun n'a été coulé. Après la guerre, Medina a été réaffectée à une flottille de défense à Portsmouth et a finalement été vendue pour être démantelée en 1921.
HMS Méduse/HMS Méduse :
Dix navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Medusa, d'après l'ancienne figure mythologique grecque Medusa : le HMS Medusa (1785) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1785 et fait naufrage en 1798. Le HMS Medusa était un cinquième canon de 38 canons. frégate de taux lancée en 1801. Elle était le navire amiral de Nelson à son retour en Angleterre à Harwich le 9 août, était présente à l'action du 5 octobre 1804 et a été démantelée en 1816. Le HMS Medusa devait être un cinquième taux de 46 canons. Elle a été commandée en 1816, commandée à nouveau en 1830 et annulée en 1831. Le HMS Medusa (1838) était un paquet de pagaies en bois lancé en 1838 et vendu en 1872. Le HMS Medusa (1839) était une canonnière à aubes en fer lancée en 1839 et naufragée en 1853. Le HMS Medusa (1888) était un croiseur de classe Marathon lancé en 1888, en service portuaire à partir de 1910, vendu en 1920 et revendu en 1921. Le HMS Medusa (1915) était un destroyer de classe Medea, anciennement le grec Lesbos. Elle a été achetée en 1914, avant d'être lancée en 1915. Elle a été abandonnée après une collision avec le HMS Laverock et s'est ensuite échouée et a fait naufrage en 1916. Le HMS Medusa était un moniteur de classe M29, précédemment nommé HMS M29. Elle a été rebaptisée HMS Medusa en 1925, convertie en navire de dépôt et renommée HMS Talbot en 1941, HMS Medway II en 1943 et de retour en HMS Medusa en 1944. Elle a été vendue en 1946 et démantelée en 1947. Le HMS Medusa (1939) a été un dragueur de mines auxiliaire réquisitionné en 1939 et transféré à la Royal Australian Navy sous le nom de HMAS Mercedes en 1942. Le HMS Medusa (A353) était un lancement de moteur de défense portuaire, lancé en 1943 sous le nom de ML 1387. Elle a servi le jour J, a été rebaptisée BDB 76 en 1946, SDML 3516 en 1949 et Medusa en 1961. Elle a été désarmée en 1963 et est maintenant un navire-musée.
HMS Méduse_(1801)/HMS Méduse (1801) :
Le HMS Medusa était une frégate de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy qui a servi pendant les guerres napoléoniennes. Lancé le 14 avril 1801, il participe à l'action du 5 octobre 1804 contre une escadre espagnole, lors de l'expédition River Plate en 1807, et effectue plusieurs captures de navires ennemis, avant d'être converti en navire-hôpital en 1813. Il est brisé en place en 1816.
HMS Méduse_(1838)/HMS Méduse (1838) :
Le HMS Medusa était l'un des trois bateaux à aubes à 2 canons de classe Merlin construits pour la Royal Navy dans les années 1830. Elle a été convertie en remorqueur en 1861-1862 et vendue à la ferraille en 1872.
HMS Méduse_(1915)/HMS Méduse (1915) :
Le HMS Medusa était un destroyer de classe Medea de la Royal Navy britannique. C'était l'un des quatre destroyers, de conception similaire à la classe M britannique commandée par la Grèce en juin 1914, que les Britanniques ont achetés pendant la construction en raison du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Medusa (initialement nommé Lesbos) a été lancé par le constructeur naval écossais John Brown en mars 1915 et a été achevé en juillet de la même année. Elle est entrée en service dans la Harwich Force, mais a été abandonnée après avoir été gravement endommagée lors d'une collision le 26 mars 1916.
HMS Méduse_(A353)/HMS Méduse (A353) :
Le HMS Medusa (A353) (anciennement HDML 1387) est une vedette de défense portuaire de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, construite par Newman, RA & Sons Ltd, Poole en 1943.
HMS Medway/HMS Medway :
Onze navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont été nommés HMS Medway, du nom de la rivière Medway. Le HMS Medway (1693), un quatrième rang de 60 canons lancé en 1693, reconstruit en 1718 et encombré en 1740. Il s'est échoué en 1748 et a été démantelé en 1749. Le HMS Medway (1742), un 60 canons quatrième taux lancé en 1742 et sabordé en 1748. HMS Medway (1755), un quatrième taux de 60 canons lancé en 1755. Il a été utilisé comme navire de réception après 1787 et a été rebaptisé HMS Arundel en 1802. Il a été démantelé en 1811 HMS Medway (1756), un magasin de 6 canons acheté en 1756. Il fut utilisé comme navire de chantier naval en 1760 et fut vendu en 1764. HMS Medway (1812), un troisième rang de 74 canons lancé en 1812. Il fut utilisé comme navire condamné après 1847, et a été vendu en 1865. HMS Medway (1876), une canonnière à vis à coque de fer lancée en 1876 et vendue en 1904. HMS Medway (1916), un destroyer de classe M, initialement nommé HMS Redwing. Cela a été changé en Medora en 1915, puis en Medway avant son lancement en 1916. Elle a été vendue en 1921. Le HMS Medway (F25), un navire de dépôt sous-marin lancé en 1928 et coulé par le U-372 en 1942. Le HMS Medway (établissement à terre ), étaient des établissements sous-marins à terre en Méditerranée, répertoriés entre 1942 et 1946. Un certain nombre de navires ont été renommés HMS Medway II tout en servant de navires de dépôt pour l'établissement, notamment: HMS Talbot, anciennement HMS M29 était Medway II entre 1944 et 1945 Le HMS Bagshot était Medway II entre 1945 et 1946. Le HMS Medway était l'ancien char de débarquement HMS LCT 1109. Il était le HMS Medway entre 1959 et 1970 alors qu'il servait de navire de dépôt sous-marin. Le HMS Medway (P223) est un patrouilleur de classe River, il est entré en service en mars 2019.
HMS Medway%27s_Prize_(1704)/Prix du HMS Medway (1704) :
Le prix du HMS Medway était une prise de sixième rang de 28 canons par le HMS Medway le 17 août 1704. Elle a été enregistrée en tant que navire de la Royal Navy le 6 septembre 1704. Elle a été mise en service dans la Royal Navy en 1705 pour servir dans les eaux territoriales puis en Jamaïque. Elle a été vendue à la fin de 1713.Medway's Prize (Soit Medway's Prize ou Medway) était le quatorzième navire nommé depuis qu'il a été utilisé pour un quatrième taux de 60 canons, lancé à Sheerness Dockyard le 20 septembre 1693, reconstruit en 1718, hulk en 1740, échoué en simple carcasse le 18 novembre 1748 à Portsmouth et brisé à Portsmouth en octobre 1749.
HMS Medway_(1693)/HMS Medway (1693):
Le HMS Medway était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé au chantier naval de Sheerness le 20 septembre 1693.Medway, avec Chatham et Triton, a capturé le français Auguste le 19 août 1705.Elle a été reconstruite selon le 1706 Établissement à Deptford Dockyard et relancé le 1er août 1718. Medway a été encombré en 1740. Il a finalement été démantelé en 1749.
HMS Medway_(1742)/HMS Medway (1742):
Le HMS Medway était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit selon les propositions de 1733 de l'établissement de 1719 à Rotherhithe, et lancé le 26 mai 1742. Le Medway a été sabordé en 1748.
HMS Medway_(1755)/HMS Medway (1755):
Le HMS Medway était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à Deptford Dockyard selon le projet spécifié par l'établissement de 1745, et lancé le 14 février 1755. En 1787, Medway a été converti pour servir de navire de réception, et resta dans ce rôle jusqu'en 1811, date à laquelle elle fut dissoute.
HMS Medway_(1812)/HMS Medway (1812):
Le HMS Medway était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 19 novembre 1812 à Northfleet.
HMS Medway_(1916)/HMS Medway (1916):
Le HMS Medway était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. La classe M était une amélioration par rapport à la précédente classe Laforey, capable d'une vitesse plus élevée. Initialement établi sous le nom de HMS Redwing par J. Samuel White à East Cowes sur l'île de Wight, le navire a été renommé avant d'être lancé le 8 mars 1916. Le navire a été affecté à la Grande Flotte et a servi dans la deuxième bataille de Heligoland Bight en soutien du premier escadron de croiseurs légers dans leur action contre les croiseurs légers et dragueurs de mines allemands. Pendant l'action, le navire n'a enregistré aucun coup. Après la guerre, le destroyer est mis en réserve puis vendu pour être démoli le 9 mai 1921.
HMS Medway_(1928)/HMS Medway (1928):
Le HMS Medway (Pennant F25) a été le premier navire de dépôt sous-marin spécialement construit pour la Royal Navy. Elle a été construite par Vickers Armstrong à Barrow-in-Furness à la fin des années 1920. Le navire a servi sur la China Station avant la Seconde Guerre mondiale et a été transféré en Égypte au début de 1940. Ordonné d'évacuer Alexandrie face à l'avancée allemande après la bataille de Gazala en mai 1942, Medway a navigué vers le Liban fin juin. , escorté par un croiseur léger et sept destroyers. Sa forte escorte ne pouvait la protéger ; le 30 juin, un sous-marin allemand l'a torpillé et coulé.
HMS Medway_(P223)/HMS Medway (P223):
Le HMS Medway est un navire de patrouille offshore de classe Batch 2 River pour la Royal Navy. Nommé d'après la rivière Medway dans le Kent, il était le deuxième navire de la classe River Batch 2 à être mis en service et est affecté à long terme en tant que garde de la Royal Navy dans les Caraïbes.
HMS Medway_Prize/HMS Medway Prize :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de Medway Prize ou Medway's Prize , le nom étant donné aux navires qui avaient été capturés et pris comme prix par l'un des navires de la Royal Navy nommé HMS Medway . Dans ce cas, tous les navires ont été capturés par le même HMS Medway : le HMS Medway Prize (1697) était un quatrième rang de 48 canons capturé aux Français en 1697. Il a été encombré en 1699 et coulé en tant que fondation en 1712. HMS Le prix Medway (1704) était un sixième rang de 28 canons capturé aux Français en 1704. Elle a été vendue en 1713. Le prix du HMS Medway (1744) était un cinquième taux précédemment nommé Favorette, capturé aux Français en 1744. Elle a été vendue en 1749.
HMS Meeanee_ (1848)/HMS Meeanee (1848):
Le HMS Meeanee était un navire de seconde classe à deux ponts de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 11 novembre 1842 à Bombay Dockyard. Elle a été nommée d'après la bataille de Meeanee. Le Meanee était à l'origine destiné à s'appeler le Madras et a conservé la figure de proue d'un natif de Madras, bien que cela ne soit plus approprié. Le constructeur en chef du quai et du chantier naval de la société HEI était Cursetjee Rustomjee. Elle a navigué de Bombay pour l'Angleterre en août 1849 avec des artefacts persans pour le British Museum.Meeanee a été équipée d'une propulsion à vis en 1857. En 1870, elle était un navire-hôpital amarré au centre du port de Hong Kong qui s'occupait de l'armée britannique. personnel. Elle est rompue en 1906.
HMS Megaera/HMS Megaera :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Megaera, d'après l'une des Erinyes de la mythologie grecque et romaine, Megaera : HMS Megaera (1783) était un pompier de 14 canons lancé en 1783 et vendu en 1817. HMS Megaera (1837) était un sloop à aubes en bois lancé en 1837 et naufragé en 1843. Le HMS Megaera (1849) était une frégate à vis en fer lancée en 1849, convertie en navire de troupes en 1855 et échouée en 1871 comme non navigable.
HMS Megaera_(1837)/HMS Megaera (1837):
Le HMS Megaera était un sloop à aubes en bois de classe Hermès de la Royal Navy. Elle a été construite au chantier naval de Sheerness. Elle a été lancée en 1837 et a servi deux commissions avant de faire naufrage à la Jamaïque en 1843. Megaera était le deuxième navire nommé depuis qu'il a été utilisé pour un Fireship de 14 canons, lancé par Teague d'Ipswich en mai 1783 et vendu à J. Darkin le 3 avril 1817.
HMS Megaera_(1849)/HMS Megaera (1849):
Le HMS Megaera a été construit à l'origine comme une frégate à vis en fer pour la Royal Navy et était l'un des derniers et des plus grands navires construits par le chantier naval Millwall de William Fairbairn. Lancé le 22 mai 1849, le HMS Megaera fut l'un des premiers navires en fer commandés par la Royal Navy. Elle a été nommée d'après la figure mythologique Megaera, l'une des Erinyes (ou Furies, dans la mythologie romaine). Megaera n'a jamais vu le service comme frégate; juste au moment où elle est entrée en service, une série d'expériences a montré que le fer alors utilisé dans la construction navale présentait des caractéristiques d'éclatement qui rendaient les navires non protégés de son type impropres à être utilisés comme navires de guerre. La Royal Navy a choisi de retirer l'armement du Megaera et de ses quatre navires jumeaux et de les utiliser à la place comme magasins et transports. Cependant, Megaera et ses navires jumeaux n'étaient pas bien adaptés à leur nouveau rôle. Leur logement n'était pas adapté au transport d'un grand nombre de personnel et leur puissance de vapeur était médiocre. Lors de son voyage inaugural en tant que navire de troupes le 7 juin 1851, elle tomba en panne et dut être remorquée jusqu'au port. Megaera a été réaménagé et a navigué à nouveau, ordonné d'utiliser ses voiles pour conserver le charbon. Elle a ensuite vu le service comme magasin en Crimée, et certains membres de son équipage ont participé à une équipe de débarquement à terre. Après la fin de la guerre en 1856, elle a repris des voyages de routine avec des magasins et du personnel de remplacement pour les unités militaires et navales. Suite à un changement de stratégie militaire, le Megaera évacua un petit détachement de 21 soldats de l'artillerie royale de l'île de Saint-Vincent le 10 mai 1853 et les débarqua à la Barbade 2 jours plus tard.
HMS Melampus/HMS Melampus :
Six navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Melampus en l'honneur du légendaire devin grec Melampus. Le HMS Melampus (1757) était une frégate de cinquième rang capturée en 1757 et vendue peu de temps après. Le HMS Melampus (1785) était une frégate de cinquième rang construite en 1785 et vendue en 1815 après avoir servi pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes. Le HMS Melampus (1820) était une frégate de cinquième rang construite en 1820 et vendue en 1908. Le HMS Melampus (1890) était un croiseur protégé de classe Apollo construit en 1890 et vendu en 1910. Le HMS Melampus (1914) était un destroyer construit en 1914 qui a été démantelé en 1921 après avoir servi pendant la Première Guerre mondiale. Le HMS Melampus (1941) était un établissement à terre à Bathurst entre 1941 et 1945.
HMS Melampus_(1785)/HMS Melampus (1785):
Le HMS Melampus était une frégate de cinquième rang de la Royal Navy qui a servi pendant la Révolution française et les guerres napoléoniennes. Elle remporta de nombreux prix avant que les Britanniques ne la vendent à la Marine royale néerlandaise en 1815. Avec les Néerlandais, elle participa à une action majeure à Alger puis à plusieurs expéditions coloniales punitives dans les Indes orientales néerlandaises.
HMS Melampus_(1820)/HMS Melampus (1820):
Le HMS Melampus était une frégate de cinquième rang de classe Leda modifiée de 46 canons construite pour la Royal Navy dans les années 1810. Achevé en 1820, il ne fut mis en service qu'en 1845 pour la station d'Amérique du Sud et fut converti en magasin et navire de réception en 1855. Le navire fut brièvement affecté comme navire de la garde côtière avant d'être désarmé en 1858. Melampus fut converti en navire romain. Navire-chapelle catholique en 1866 puis devenu navire-magasin vingt ans plus tard. Le navire a été vendu à la ferraille en 1906.
HMS Melampus_(1890)/HMS Melampus (1890):
Le HMS Melampus était un croiseur protégé de classe Apollo de la Royal Navy qui a servi de 1890 à 1910.
HMS Melampus_(1914)/HMS Melampus (1914):
Chios était un destroyer de classe Medea établi pour la marine grecque par Fairfield Shipbuilding and Engineering Company, Govan en 1914. Elle a été lancée le 16 décembre 1914 et achevée pour servir dans la Royal Navy sous le nom de HMS Melampus le 29 juin 1915. Le 16 avril En 1917, elle a accidentellement percuté et coulé le sous-marin de classe C C16. Elle est vendue pour rupture le 22 septembre 1921.
HMS Melbreak_(L73)/HMS Melbreak (L73):
Le HMS Melbreak était un destroyer de classe Hunt de la Royal Navy. Elle était membre du troisième sous-groupe de la classe et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Tous les navires de cette classe ont été nommés d'après les chasses au renard britanniques. Elle a été le premier navire de guerre de la Royal Navy à porter ce nom, après la chasse à Melbreak en Cumbrie. En 1942, il est adopté par la communauté civile de Cockermouth dans le Cumberland, dans le cadre de la Warship Week.
HMS Meleager/HMS Meleager :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Meleager, du nom de Meleager, qui aurait pu être un officier macédonien de distinction au service d'Alexandre le Grand, ou Meleager, personnage de la mythologie grecque. Le HMS Meleager (1785) était une frégate de cinquième rang de 32 canons lancée en 1785 et détruite en 1801. Le HMS Meleager (1806) était une frégate de cinquième rang de 36 canons lancée en 1806 et détruite en 1808.
HMS Meleager_(1785)/HMS Meleager (1785):
Le HMS Meleager était une frégate de classe Amazon de 32 canons que Greaves et Nickolson ont construite en 1785 au chantier Quarry House à Frindsbury, Kent, Angleterre. Elle a servi pendant les guerres de la Révolution française jusqu'en 1801, date à laquelle elle a fait naufrage dans le golfe du Mexique.
HMS Meleager_(1806)/HMS Meleager (1806):
Le HMS Meleager était une frégate de classe Persévérance de cinquième rang de 36 canons de la Royal Navy. Il a été lancé en 1806 et a fait naufrage le 30 juillet 1808 au large de la Jamaïque. Au cours de sa brève carrière, elle a capturé deux navires armés et deux marchands sur la station de la Jamaïque. Elle a été nommée d'après Meleager, qui aurait pu être un officier macédonien de distinction au service d'Alexandre le Grand, ou un Meleager un personnage de la mythologie grecque.
HMS Melita/HMS Melita :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Melita, du nom de l'île de Malte : le HMS Melita (1888), lancé en 1888, était un sloop à vis composite de classe Mariner, le seul navire de guerre de la Royal Navy jamais construit à Malte. Il a échangé ses noms avec le HMS Ringdove en 1915 et a été vendu comme navire de sauvetage au Falmouth Docks Board en 1920, lorsque son nom a été changé en Ringdove's Aid. Elle a été revendue en 1927 à la Liverpool & Glasgow Salvage Association, qui a changé son nom en Restorer, et elle a finalement été démantelée en 1937. Le HMS Melita a été lancé en 1889 sous le nom de canonnière à vis composite de classe Redbreast HMS Ringdove. Il est devenu un navire de sauvetage en 1915 et a été renommé HMS Melita (lorsque le premier Melita a été renommé Ringdove). Il fut vendu en 1920. Le HMS Melita (J289), lancé en 1942, était un dragueur de mines de classe Algerine, démoli le 25 février 1959.
HMS Melita_ (1888)/HMS Melita (1888):
Le HMS Melita était un sloop à vis composite de classe Royal Navy Mariner de 8 canons, lancé en 1888 et mis en service en 1892. Elle était le seul navire de guerre important de la Royal Navy jamais construit à Malte Dockyard, elle a été rebaptisée HMS Ringdove en 1915 comme un sauvetage navire et en 1920 a été vendu à la Falmouth Docks Company, qui a changé son nom en Ringdove's Aid. Il est revendu en 1926 à la Liverpool & Glasgow Salvage Association, rebaptisé Restorer, et finalement démantelé en 1937, 54 ans après la pose de sa quille.
HMS Melpomène / HMS Melpomène :
Sept navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Melpomene d'après la muse de la tragédie dans la mythologie grecque antique. Le HMS Melpomene (1794) était une frégate de cinquième rang de 38 canons capturée en 1794 et vendue en 1815 après avoir servi dans les guerres de la Révolution française et napoléoniennes. Le HMS Melpomene (1815) était une frégate française de 38 canons lancée en 1812 que la Royal Navy captura en 1815 et vendue en 1821. Le HMS Melpomene (1857) était une frégate à vis lancée en 1857 et vendue en 1875. Le HMS Melpomene (1888) fut un croiseur léger de classe Marathon lancé en 1888 et vendu en 1905. Le HMS Melpomene était un croiseur protégé de classe Apollo lancé en 1891 sous le nom de HMS Indefatigable. Il a été rebaptisé HMS Melpomone en 1910 et a été vendu en 1913. Le HMS Melpomene (1915) était un destroyer de classe Medea, construit pour la marine grecque sous le nom de Samos. Elle a été achetée en 1914 et lancée en 1915. Elle a été démantelée en 1921. Le HMS Melpomene était un poseur de mines, anciennement le moniteur HMS M31 lancé en 1915. Elle a été rebaptisée HMS Melpomene en 1922 et HMS Menelaus en 1940, étant démantelée en 1948 .
HMS Melpomene_(1794)/HMS Melpomene (1794):
Le HMS Melpomene était une frégate de 38 canons de la Royal Navy. À l'origine un navire français, elle a été capturée à Calvi le 10 août 1794 et a d'abord vu le service britannique dans la Manche, où elle a aidé à contenir les corsaires ennemis. En octobre 1798, elle a chassé un escadron de frégates français envoyé pour trouver la flotte française sous Jean-Baptiste-François Bompart, qui a été mise en déroute à la bataille de l'île Tory et en août 1799, elle a rejoint l'escadron d'Andrew Mitchell pour l'invasion anglo-russe de Hollande. En avril 1800, Melpomène était actif le long des côtes du Sénégal et dirigeait une petite escadre qui s'emparait de l'île de Gorée. Elle retourna ensuite en Manche où, en juillet 1804, elle participa au bombardement du Havre. Pendant une grande partie de 1809, elle a été employée dans la Baltique où elle a combattu dans des actions notables pendant la guerre des canonnières et la guerre anglo-russe .
HMS Melpomene_ (1915)/HMS Melpomene (1915):
Le HMS Melpomene était un destroyer de classe Medea de la Royal Navy britannique. C'était l'un des quatre destroyers, de conception similaire à la classe M britannique commandée par la Grèce en juin 1914, que les Britanniques ont achetés pendant la construction en raison du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Medusa (initialement nommé Samos) a été lancé par le constructeur naval écossais Fairfield en février 1915 et a été achevé en août de la même année. Elle a servi avec la Harwich Force en mer du Nord et plus tard avec la Dover Patrol. Elle a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Melton/HMS Melton :
Le HMS Melton était un dragueur de mines de classe Racecourse de la Royal Navy. La classe Racecourse comprenait 32 sloops de déminage côtiers à roues à aubes. Elle est revenue au service actif pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que HMS Queen of Thanet (J30).
HMS Melville/HMS Melville :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Melville : le HMS Melville était un brick de 18 canons, anciennement le navire français Naiade (Nayade). Le HMS Jason l'a capturée en 1805; Melville a été vendu en 1808. Le HMS Melville (1813), également connu sous le nom de HMS Lord Melville, était un brick de 14 canons lancé en 1813, rebaptisé HMS Star en 1814 et vendu en 1837. Le HMS Melville (1817) était un troisième de 74 canons. rate lancé en 1817, utilisé comme navire-hôpital à partir de 1857, et vendu en 1873.
HMS Melville_(1817)/HMS Melville (1817):
Le HMS Melville était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 17 février 1817 au chantier naval de Bombay. Du 19 janvier 1836 à août 1837, il a servi en Amérique du Nord et aux Antilles en tant que navire amiral du vice-amiral Peter Halkett et était commandé par le capitaine Peter John Douglas. Du 1er septembre 1837 à 1841, elle était le vaisseau amiral du contre-amiral George Elliot et était commandée par Richard Saunders Dundas, pendant ce temps, elle a servi au cap de Bonne-Espérance et dans les Indes orientales et était présente pendant la première guerre de l'opium avec la Chine. .Pendant la guerre de l'opium, 32 officiers, 351 marins et 75 Royal Marines ont servi à son bord, dont 16 marins et quatre marines seraient tués au combat lors de la capture de Bocca Tigris le 7 janvier 1841 et de la campagne qui a suivi le long de la rivière des Perles jusqu'à Canton. Elle a été convertie pour servir de navire-hôpital en 1857 et a été vendue hors de la marine en 1873. Sa vente à Hong Kong a rapporté 35 000 $ HK qui ont été utilisés pour acheter le Royal Naval Hospital à Mount Shadwell.
HMS Mendip_(L60)/HMS Mendip (L60):
Le HMS Mendip (L60) était un destroyer de classe Hunt de la Royal Navy. Elle faisait partie du premier sous-groupe de la classe. Le navire est remarquable pour avoir servi dans les marines de trois autres nations après son utilisation par la Royal Navy. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et plus tard comme navire de la marine égyptienne lors de la crise de Suez. Elle a été capturée au combat le 31 octobre 1956 par la marine israélienne et remise en service sous le nom d'INS Haifa (K-38).
HMS Ménélas_(1810)/HMS Ménélas (1810) :
Le HMS Menelaus était une frégate de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy, lancée en 1810 à Plymouth.
HMS Menestheus/HMS Menestheus :
Le MV Menestheus était un Blue Funnel Liner lancé en 1929. Il a été réquisitionné par la Royal Navy pour être converti en minelayer auxiliaire HMS Menestheus. Elle a rejoint le 1er escadron de pose de mines basé à Kyle of Lochalsh (port ZA) posant des mines pour le barrage nord de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque la pose de mines a été achevée en octobre 1943, elle a été retenue pour être convertie en navire de commodités dans le cadre d'une base navale mobile pour les navires de guerre de la flotte britannique du Pacifique. Elle a subi une nouvelle conversion à Vancouver en 1944, y compris l'installation d'une salle de cinéma et d'une cantine occupées par des équipages marchands du service auxiliaire de la flotte royale. Le navire avait été peint en gris pour le service dans l'Atlantique Nord, mais a été repeint en blanc pour le service dans le Pacifique occidental. La conversion comprenait une brasserie pour fabriquer de la bière destinée à la consommation à bord. Un documentaire technique illustrant l'installation de l'usine de brassage est détenu par l'Imperial War Museum et met en vedette le capitaine de corvette George Brown RNVR. L'English Mild Ale était vendue à 9 pence la pinte dans « la seule brasserie flottante au monde » dans le bar Davy Jones du navire. Lorsque les hostilités avec le Japon ont pris fin, elle a été renvoyée à Blue Funnel Line en 1946.
Mentor HMS/Mentor HMS :
Au moins quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mentor : le HMS Mentor (1780) était un navire armé de nom inconnu et de 24 canons que la Royal Navy britannique a capturé aux Américains en 1778, et que les acheteurs ont converti au Liverpool corsaire qui a peur. Sir Peter Parker l'a achetée à la Jamaïque en 1780 et l'a rebaptisée HMS Mentor ; elle a été brûlée en 1781 lors du siège de Pensacola pour empêcher les Espagnols de la capturer. Le HMS Mentor (1781) était un sloop de 18 canons, l'ancien corsaire du Massachusetts Aurora, que le HMS Royal Oak captura le 10 juillet 1781 ; Mentor a sombré au large des Bermudes après le 16 mars 1783 avec la perte de toutes les mains, y compris les hommes qu'elle avait sauvés du HMS Cerberus. Le HMS Mentor (1914) était un destroyer de classe M Hawthorn lancé en 1914. Il a servi lors du premier raid d'Ostende et de la bataille de Dogger Bank (1915) ; il a été démantelé en 1922. Le HMS Mentor (1981) était un appel d'offres, vendu en 1992. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le ministère de la Défense a repris le château de Lews comme logement pour l'équipage aérien et au sol du 700 Naval Air Squadron. L'escadron exploitait un détachement de six avions Supermarine Walrus à partir d'une cale de halage à Cuddy Point in the Grounds. La base était appelée HMS Mentor.
HMS Mentor_ (1781)/HMS Mentor (1781) :
Le HMS Mentor était la lettre du Massachusetts de la marque Aurora, commandée en 1780. La Royal Navy l'a capturée en juillet 1781 et l'a mise en service en tant que HMS Mentor. Mentor a disparu en 1783.
HMS Mentor_ (1914)/HMS Mentor (1914) :
Le HMS Mentor était un destroyer de classe M Hawthorn Leslie de la Royal Navy britannique. Construit par le constructeur naval de Tyneside Hawthorn Leslie entre 1913 et 1915, Mentor a servi pendant la Première Guerre mondiale. Elle a fait partie de la Harwich Force dans les premières années de la guerre, prenant part à la bataille de Dogger Bank, puis plus tard dans la Manche dans le cadre de la Dover Patrol. Elle a survécu à la guerre et a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Meon/HMS Meon :
Le HMS Meon était une frégate de la classe River qui a servi dans la Royal Navy et la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a été utilisé principalement comme escorte de convoi lors de la bataille de l'Atlantique, mais a également participé à l'invasion de la Normandie. Après la guerre, le navire a été converti en navire de quartier général pour les opérations amphibies et a servi dans le golfe Persique de 1952 à 1965, avant d'être démoli en 1966. Il a été nommé d'après la rivière Meon au Royaume-Uni et a été parrainé par le ville de Bletchley dans le Buckinghamshire.Meon a été commandé le 24 janvier 1942. Le navire a été posé le 31 décembre 1942 par A. & J. Inglis à Glasgow et lancé le 4 août 1943. Il a été mis en service dans la Royal Navy le 31 décembre 1943.
HMS Mercie/HMS Mercie :
Le HMS Mercia était un établissement à terre de la Royal Navy basé à Smith Street, Coventry, au Royaume-Uni. Il a fonctionné comme un centre de formation en communication. Le navire a été mis en service le 1er octobre 1984 et payé le 29 juillet 1994, lorsque la compagnie du navire a été transférée au HMS Forward à proximité de Birmingham. : 111 Lorsque le HMS Mercia a été mis hors service, la cloche de son navire était présenté à la cathédrale de Coventry
HMS Mercurius_(1807)/HMS Mercurius (1807):
Le HMS Mercurius a été lancé à Copenhague en 1806 pour la marine dano-norvégienne sous le nom de HDMS Mercurius. Les Britanniques l'ont capturée à la bataille de Copenhague (1807) et l'ont mise en service sous le nom de HMS Mercurius. Elle a passé toute sa carrière britannique à escorter avec succès des convois vers la mer Blanche, la Baltique et toutes les parties de la mer du Nord. Elle fut vendue en novembre 1815 après la fin des guerres napoléoniennes.
HMS Mercury/HMS Mercury :
Dix-huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mercury, ou HMS Mercure, du nom du Dieu Mercure, de la mythologie romaine : HMS Mercury (1592) était une galère de 6 canons lancée en 1592 et vendue en 1611. HMS Mercury (1620) était un navire lancé en 1620. Son sort est inconnu. Le HMS Mercury (1622) était un navire acheté en 1622. Son sort est inconnu. Le HMS Mercury (1694) était un bateau-conseil de 6 canons lancé en 1694 et capturé par un corsaire français en 1697. Le HMS Mercury (1739) était un pompier de 8 canons acheté en 1739 et sombré en 1744. Le HMS Mercury (1744) était un Un brigantin de 16 canons lancé en 1744 et capturé en 1745. Le HMS Mercury (1745) était un sixième rang de 24 canons lancé en 1745 et démantelé en 1753. Le HMS Mercury (1756) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1756 et détruit en 1777. Le HMS Mercury (1760) était une goélette non classée en service de 1760 à 1765. Le HMS Mercury (1779) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1779 et démantelé en 1814. Le HMS Mercure (1798) était un sloop de 18 canons. Elle était autrefois un corsaire français que Phaeton et Anson ont capturé en 1798. Elle a été rebaptisée HMS Trompeuse en 1799 et a sombré en 1800. Le HMS Mercury (1807) était un appel d'offres lancé en 1807 et démantelé en 1835. Le HMS Mercury (1826) était un Cinquième rang de 46 canons lancé en 1826, utilisé comme carcasse de charbon à partir de 1861 et vendu en 1906. Le HMS Mercury (1837) était un cutter lancé en 1837, rebaptisé YC6 en 1866, HMS Plymouth en 1876 et vendu en 1904. HMS Mercury (1878) était un croiseur et navire d'expédition de classe Iris lancé en 1878, converti en navire de dépôt en 1906 et vendu en 1919. Il devait être nommé HMS Columbine en 1912, mais cela ne s'est pas produit. Le HMS Mercury (1892) était un dragueur de mines auxiliaire coulé pendant la Première Guerre mondiale. Le HMS Mercury (1934) était une réquisition de bateau à aubes pendant la Seconde Guerre mondiale pour être utilisé comme dragueur de mines auxiliaire qui a heurté une mine et a coulé en 1940. HMS Mercury (établissement à terre) était une Royal Naval Communications/Signal School située sur le site de Leydene House près de Petersfield, en Angleterre. L'établissement a été en service entre 1941 et 1993.
HMS Mercury_(1779)/HMS Mercury (1779) :
Le HMS Mercury était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy. Elle a été construite pendant la guerre d'indépendance américaine et a servi pendant les dernières années de ce conflit. Elle a continué à servir pendant les années de paix et a eu une carrière active pendant les guerres de la Révolution française et la plupart des guerres napoléoniennes, jusqu'à sa dissolution en 1814.
HMS Mercury_(1878)/HMS Mercury (1878) :
Le HMS Mercury était l'un des deux navires d'expédition de la classe Iris, rebaptisé plus tard croiseur de deuxième classe construit pour la Royal Navy dans les années 1870. Les deux navires étaient les premiers navires de guerre entièrement en acier de la Royal Navy.
HMS Mercury_(établissement_à terre)/HMS Mercury (établissement à terre) :
Le HMS Mercury était un établissement à terre de la Royal Navy et le site de la Royal Navy Signals School et de la Combined Signals School. Il y avait aussi une branche subsidiaire, le HMS Mercury II.
HMS Meredith_(1763)/HMS Meredith (1763):
Le HMS Meredith était un sloop de 10 canons de la Royal Navy. Elle a été achetée pour le service de la marine en mars 1763 et jusqu'à présent, elle a été le seul navire de la Royal Navy à porter le nom de Meredith. Elle passa vingt et un ans en service, avant d'être vendue le 1er juillet 1784.
HMS Merlin / HMS Merlin :
Quatorze navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Merlin, d'après Merlin, le sorcier de la légende arthurienne (l'établissement à terre RNAS Donibristle, comme les autres bases aéronavales en Écosse, a été nommé d'après l'oiseau de mer): HMS Merlin (1579) était une pinnance de 10 canons construite en 1579 et répertoriée jusqu'en 1601. Le HMS Merlin (1652) était un yacht de 14 canons lancé en 1652 et capturé par une escadre hollandaise au large de Cadix en 1665 alors qu'il convoyait des navires de ravitaillement vers Tanger ; sa résistance a limité les Néerlandais à capturer seulement quatre de ses charges. Le HMS Merlin (1666) était un yacht de 8 canons lancé en 1666 et vendu en 1698. Le HMS Merlin (1699) était un sloop de 2 canons lancé en 1699 et vendu en 1712. Le HMS Merlin (1744) était un sloop de 10 canons lancé en 1744 et vendu en 1750. Le HMS Merlin (1753) était un sloop de 10 canons en service en 1753. Le HMS Merlin (1756) était un sloop de 10 canons lancé en 1756. Il fut capturé par un corsaire français en 1757, mais repris plus tard cette année-là et rebaptisé HMS Zephyr. La frégate française Gracieuse la reprit en août 1778 ; elle fut désarmée et vendue à Toulon en janvier 1780 pour 44 200 Lt. Les acheteurs en firent un corsaire, que le corsaire britannique Fame captura et brûla le 26 août 1780. Le HMS Merlin (1757) était un sloop de 16 canons lancé en 1757, ayant été acheté sur les stocks. Elle a été abandonnée et brûlée en 1777 après s'être échouée sur un banc de sable alors qu'elle attaquait le fort de Mud Island dans le fleuve Delaware sous Philadelphie. Le HMS Merlin (1780) était un sloop de 18 canons lancé en 1780, ayant été acheté sur les stocks. Elle a été vendue en 1795. Le HMS Merlin (1796) était un sloop de 16 canons lancé en 1796 et démantelé en 1803. Le HMS Merlin (1803) était un sloop de 16 canons, auparavant en service civil sous le nom d'Hercules. Elle a été achetée en 1803 et vendue en 1836. Le HMS Merlin (1838) était un paquet de pagaies en bois de 4 canons lancé en 1838 et vendu en 1863. Le HMS Merlin (1871) était une canonnière à vis composite lancée en 1871 et vendue en 1891. HMS Merlin (1901) était un sloop de classe Cadmus lancé en 1901. Il a été utilisé comme navire d'étude à partir de 1906 et a été vendu en 1923. Le HMS Merlin était une station aérienne du Royal Naval Air Service, à Donibristle, Fife. C'était une ancienne station de la RAF, mais elle a été transférée et mise en service en 1939, et a été désaffectée en 1959.
HMS Merlin_(1666)/HMS Merlin (1666):
Le HMS Merlin était un yacht de 8 canons de la Royal Navy, surtout connu pour son utilisation comme prétexte pour la troisième guerre anglo-néerlandaise de 1672 à 1674. En août 1671, Lord Arlington ordonna à Merlin, portant l'épouse de l'ambassadeur anglais Dorothy Osborne, de passer les navires hollandais ancrés près de Brill ; comme convenu par traité, les Néerlandais ont frappé leur drapeau en guise de salut mais n'ont pas tiré de fumée blanche, une courtoisie donnée aux navires de guerre. Le commandant néerlandais Van Ghent a expliqué plus tard qu'il doutait que le Merlin entre dans cette catégorie et qu'il ne voulait pas créer de précédent. Sir George Downing, ambassadeur d'Angleterre à La Haye, reçoit l'ordre d'exiger que les responsables de cette « insulte » soient sévèrement punis, ce que les États généraux des Pays-Bas refusent. Destiné à accroître le soutien du public à la guerre, il a été si manifestement fabriqué qu'il a eu l'effet inverse. Pilote; cela en fait le premier navire de guerre britannique dédié aux travaux d'étude marine, plutôt qu'à l'exploration. Merlin a ensuite été utilisé par le capitaine Greenville Collins pour produire une étude complète du littoral de la côte britannique. L'ouvrage a été publié par Freeman Collins et vendu par Richard Mount de Londres sous le nom de Great Britain's Coasting Pilot. Partiellement basées sur des cartes néerlandaises et reproduisant certaines de leurs erreurs, les cartes constituaient néanmoins une énorme avancée et "permettent à Collins de se classer non seulement parmi les premiers, mais parmi les meilleurs hydrographes anglais".
HMS Merlin_(1744)/HMS Merlin (1744):
Le HMS Merlin était un sloop de guerre gréé dans la neige de 10 canons, le premier des 21 navires de la Royal Navy de la classe Merlin. Lancé en 1744, il fut le premier sloop de la Royal Navy à transporter les nouveaux canons de 6 livres, à la place des canons de 3 livres sur les bateaux précédents. En tant que navire rapide et relativement lourdement armé, il servit activement contre les corsaires français pendant la guerre de Succession d'Autriche, capturant cinq navires ennemis au cours de ses quatre années en mer. Elle était également présente pour la bataille de Saint-Louis-du-Sud en 1748 mais était trop petite pour jouer un rôle vraiment actif dans le bombardement du fort. Le sloop a été désarmé à la fin de la guerre et déclaré excédentaire aux besoins de l'Amirauté en Juillet 1748. Elle a été vendue hors du service de la Marine à Plymouth Dockyard le 16 novembre 1748.
HMS Merlin_(1757)/HMS Merlin (1757):
Le HMS Merlin était un sloop de guerre, portant seize canons, commandé par Samuel Reeve, et a servi pendant la guerre d'indépendance américaine.
HMS Merlin_(1796)/HMS Merlin (1796):
Le HMS Merlin était l'un des deux sloops originaux de la classe Merlin qui ont servi la Royal Navy pendant les guerres de la Révolution française. Elle a été lancée en 1796 et a été démolie en 1803. Sa plus grande réalisation a été son rôle de chef de file dans une flottille hétéroclite de navires locaux qui a vaincu une attaque espagnole contre les colons britanniques au Honduras lors de la bataille de St. George's Caye. Elle a ensuite capturé un certain nombre de petits navires marchands aux Antilles avant de retourner en Grande-Bretagne, où elle a été démolie.
HMS Merlin_(1803)/HMS Merlin (1803):
Le HMS Merlin a été lancé en 1801 à South Shields sous le nom de charbonnier Hercules. En juillet 1803, avec la reprise de la guerre avec la France, l'Amirauté l'acheta. Elle était l'un des quelque 20 navires de ce type que la marine emploierait alors principalement pour les tâches d'escorte de convoi. Elle servit en service actif jusqu'en 1810, capturant un petit corsaire. Il a ensuite servi de navire de réception jusqu'en 1836, date à laquelle la marine l'a vendu pour démolition.
HMS Merlin_(1838)/HMS Merlin (1838):
Le HMS Merlin était le nom de navire de sa classe de trois bateaux à aubes à 2 canons construits pour la Royal Navy dans les années 1830. Il fut converti en navire hydrographique en 1854 puis en canonnière deux ans plus tard. Le navire a été mis hors service en 1858 et a été vendu au service commercial en 1863.
HMS Sirène/HMS Sirène :
Seize navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Mermaid d'après la sirène : HMS Mermaid (1545) était une galère capturée en 1545 et répertoriée jusqu'en 1563. HMS Mermaid (1651) était un navire de 24 canons lancé en 1651, reconstruit en 32 -canon de cinquième rang en 1689, reconstruit à nouveau en 1707 et démantelé en 1734. Le HMS Mermaid (1692) était un pompier de 8 canons capturé en 1692 et brûlé par accident en 1693. Le HMS Mermaid devait être un sixième rang de 24 canons . Il a été rebaptisé HMS Kennington en 1735 et lancé en 1736. Le HMS Mermaid était un quatrième rang de 54 canons lancé en 1708 sous le nom de HMS Ruby. Elle a été rebaptisée HMS Mermaid en 1744 et a été vendue en 1748. HMS Mermaid (1749) était une frégate de sixième rang de 24 canons lancée en 1749 et détruite en 1760. HMS Mermaid (1761) était une frégate de sixième rang de 28 canons lancée en 1761 et détruit au combat en 1778. Le HMS Mermaid (1782) était une frégate de cinquième rang de 32 canons lancée en 1784 et démantelée en 1815. Le HMS Mermaid (1798) était un canonnier à 1 canon acheté en 1798 et vendu en 1800 Le HMS Mermaid (1817) était un cotre construit à Howrah en 1816, acheté par le gouvernement australien en 1817 pour être utilisé comme navire hydrographique. Fait naufrage au large de Cairns en 1829. Le HMS Mermaid (1825) était une frégate de cinquième rang de 46 canons lancée en 1825, utilisée comme poudrière à partir de 1850, prêtée au département de la guerre en 1863 et démolie en 1875. HMS Mermaid (1853) était un garde-côte acheté en 1853 et vendu en 1890. Le HMS Mermaid (1898) était un destroyer de classe Mermaid lancé en 1898 et vendu en 1919. Le HMS Mermaid (U30) était un sloop de classe Black Swan modifié lancé en 1943. Elle était transféré à la marine allemande en 1959 et rebaptisé Scharnhorst, a été encombré pour une formation au contrôle des avaries entre 1974 et 1989, et a été remorqué pour être démantelé en 1990. Le HMS Mermaid (M1184) était un dragueur de mines de classe Ton lancé en 1954 sous le nom de HMS Sullington. Il a été rebaptisé HMS Mermaid lors de sa conversion en navire hydrographique en 1965. Il a été vendu en 1970. Le HMS Mermaid (F76) était une frégate, construite pour la marine ghanéenne sous le nom de Black Star mais annulée, lancée en 1966 mais inutilisée jusqu'à son achat par le Royal Navy en 1972. Vendu à la Royal Malaysian Navy sous le nom de KD Hang Tuah en 1977, plus tard réaménagé en navire-école.
HMS Sirène_(1651)/HMS Sirène (1651) :
Le HMS Mermaid était un cinquième rang de 28 canons construit dans le cadre du programme 1651. Elle a été construite sous contrat à Limehouse. Après sa mise en service, elle a passé son début de carrière avec la flotte de Robert Blake en action au large de Douvres, du Gabbard et en Méditerranée. Après la restauration, elle a servi principalement dans Home Waters. Après sa première reconstruction, elle a servi dans les eaux territoriales, l'Amérique du Nord, la Méditerranée et les Antilles. Après sa deuxième reconstruction, elle a servi à Home Waters et aux Antilles. Sa démolition fut achevée à Deptford le 26 juin 1734. Le Sirène était le deuxième navire nommé puisqu'il fut utilisé pour une galère capturée en 1545 et répertoriée jusqu'en 1563.
HMS Mermaid_ (1749)/HMS Mermaid (1749):
Le HMS Mermaid était un navire de poste de sixième rang de 24 canons de la Royal Navy , construit en 1748-1749, qui a servi pendant la guerre de Sept Ans .
HMS Mermaid_ (1761)/HMS Mermaid (1761):
Le HMS Mermaid était une frégate de sixième rang de classe Mermaid de la Royal Navy. Elle a été mise en service pour la première fois en avril 1761 sous le capitaine George Watson et construite à Blaydes Yard à Kingston-Upon-Hull. Le 8 juillet 1778, le Sagittaire de 50 canons et le Fantasque de 64 canons ont forcé le HMS Mermaid à s'échouer au cap Henhlopen.
HMS Mermaid_ (1784)/HMS Mermaid (1784):
Le HMS Mermaid était une frégate de cinquième rang de classe Active de 32 canons de la Royal Navy, lancée en 1784 et démantelée en 1815. Pendant les guerres de la Révolution française, elle a servi dans les Antilles, la Manche et la Méditerranée. Pendant les guerres napoléoniennes, elle a d'abord servi dans les Amériques, mais à partir du début de 1811, elle était armée en flûte et a servi de navire de troupes jusqu'à ce qu'elle soit démantelée.
HMS Mermaid_ (1798)/HMS Mermaid (1798):
Le HMS Mermaid était un canonnier acheté au Honduras en 1798 pour un usage local. Elle était gréée en sloop, armée d'un long canon de 9 livres et avait un équipage de 25 hommes des "troupes coloniales". Elle a servi pour la défense des colons britanniques au Honduras et a participé à la répulsion de l'expédition espagnole à la bataille de St. George's Caye en septembre 1798. En 1800, après le passage de la menace espagnole, elle fut vendue. On peut soutenir qu'elle mérite la désignation "HMS" car Mermaid n'a jamais été mise en service dans la Royal Navy, et ses officiers et civils. Même dans le cas des « navires armés loués par Sa Majesté », la Marine a fourni le capitaine.
HMS Mermaid_ (1817)/HMS Mermaid (1817):
Le HMS Mermaid était un cotre construit à Howrah, en Inde, en 1816. La Royal Navy britannique l'a acheté à Port Jackson en 1817. La Marine l'a ensuite utilisé pour arpenter les côtes australiennes. En 1820, elle s'échoua et en 1823 fut condamnée pour travaux d'arpentage. La marine l'a vendue au gouvernement colonial qui l'a utilisée pour faire des courses jusqu'à son naufrage en 1829.
HMS Mermaid_ (1898)/HMS Mermaid (1898):
Le HMS Mermaid était un destroyer Hawthorn Leslie à trois entonnoirs et 30 nœuds commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1896-1897. Elle a été lancée en 1898, a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendue pour démolition en 1919.
HMS Mermaid_(U30)/HMS Mermaid (U30):
Le HMS Mermaid était un sloop de classe Black Swan modifié de la Royal Navy. Mermaid a servi comme escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale, participant au naufrage de deux sous-marins allemands tout en escortant des convois arctiques à destination et en provenance de l'Union soviétique. Le Mermaid a été vendu à la République fédérale d'Allemagne en 1959, où il a été rebaptisé Scharnhorst et utilisé comme navire-école.
HMS Merope_(1808)/HMS Merope (1808):
Le HMS Merope était un sloop de classe Crocus de la Royal Navy, lancé en 1808. Il a servi pendant les guerres napoléoniennes et a eu une carrière relativement sans incident qui s'est terminée par sa vente pour démolition en 1815.
HMS Mersey/HMS Mersey :
Cinq navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont été nommés HMS Mersey d'après la rivière Mersey : les navires HMS Mersey (1814) étaient un sixième rang de 26 canons de classe Conway lancé en 1814, utilisé pour le service portuaire à partir de 1832, et démantelé en 1852. Le HMS Mersey (1858) était une frégate à vis en bois lancée en 1858 et vendue en 1875. Le HMS Mersey (1885) était un croiseur protégé de classe Mersey lancé en 1885 et vendu en 1905. Le HMS Mersey (1914) était un Humber- moniteur de classe lancé en 1913 pour le Brésil, mais acheté par la Royal Navy en 1914 et vendu en 1921. Le HMS Mersey (P283) est un patrouilleur hauturier de classe River lancé en 2003 et actuellement en service. Établissements à terre HMS Mersey (établissement à terre) était le dépôt de la Marine à Liverpool, établi en tant que filiale du HMS Eaglet et mis en service en 1940, et payé en 1946. Appels d'offres HMS Mersey était le nom porté par un certain nombre d'appels d'offres à la Mersey Division Royal Naval Reserve HM Motor dragueur de mines 1075 était HMS Mersey Entre 1949 et 1956.Two Ton-class mi des balayeuses portant le nom de HMS Mersey ont servi d'offres au RNR de la division Mersey. Le HMS Amerton M1105 était le HMS Mersey entre 1954 et 1959. Le HMS Pollington M1173 était le HMS Mersey entre 1959 et 1975.
HMS Mersey_(1814)/HMS Mersey (1814):
Le premier HMS Mersey était un navire de poste de classe Conway de 20 canons de sixième rang, lancé en 1814; elle a été réévaluée à 26 canons en 1817. Elle a été lancée trop tard pour participer à la guerre napoléonienne, bien qu'elle ait néanmoins eu une longue et distinguée carrière qui l'a conduite à la gare d'Halifax en 1818, puis à la gare sud-américaine en 1824 jusqu'à son départ en 1827, lorsqu'elle fut ensuite déployée à la station des Caraïbes de cette année jusqu'en 1831. Elle fut finalement démantelée en 1852.
HMS Mersey_(1858)/HMS Mersey (1858):
Le deuxième HMS Mersey a été mis en service en 1858, six ans seulement après la démolition du premier Mersey. Elle et son navire jumeau l'Orlando étaient les plus longs navires de guerre en bois construits pour la Royal Navy. Mesurant 336 pieds de long, le HMS Mersey faisait près de deux fois la taille du HMS Victory, le vaisseau amiral de l'amiral Horatio Nelson à la bataille de Trafalgar. Avec un déplacement de 5643 tonnes, c'était certainement un navire grand et impressionnant à son époque. Elle était lourdement armée et, par rapport à beaucoup de ses homologues, elle était assez rapide avec une vitesse approximative de 12½ nœuds, atteignant 13½ aux essais. La longueur, l'aspect unique du navire, était en fait un talon d'Achille de la Mersey et de l'Orlando. La longueur extrême du navire a exercé d'énormes contraintes sur sa coque en raison de la fusion inhabituelle de machines lourdes et d'une longue coque en bois, ce qui a entraîné l'ouverture de ses coutures. Ils repoussaient les limites de ce qui était possible dans la construction de navires en bois : même le plus gros des cuirassés en bois de 5 000 à 6 000 tonnes du milieu à la fin du XIXe siècle et les bateaux à moteur en bois de 5 000 tonnes construits aux États-Unis pendant la guerre mondiale. Je ne dépassais pas 340 pieds de longueur ni 60 pieds de largeur. Le plus long de ces navires, les frégates de la classe Mersey, échoua et l'un, le HMS Orlando, montra des signes de défaillance structurelle après un voyage de 1863 aux États-Unis. L'Orlando a été démoli en 1871 et le Mersey peu après. Les frégates de la classe Mersey et le plus grand des cuirassés en bois, la classe Victoria de 121 canons , nécessitaient des cerclages internes en fer pour soutenir la coque, comme de nombreux autres navires de ce type. En bref, les historiques de construction et d'utilisation de ces navires indiquaient qu'ils poussaient déjà ou avaient dépassé les limites pratiques de la taille des navires en bois. La Grande-Bretagne avait construit deux longues frégates en 1858 - le HMS Mersey et le HMS Orlando - les navires de combat en bois à un pont les plus longs, les plus grands et les plus puissants. Bien qu'ils ne mesurent que 335 pieds de long, ils ont souffert de la tension de leur longueur, se révélant trop faibles pour affronter un navire de ligne de près. En 1875, Mersey a été désarmé et vendu pour démolition. Certains de ses mâts ont été installés sur le HMS Endymion, qui était alors en cours de réaménagement à Portsmouth.
HMS Mersey_(1885)/HMS Mersey (1885):
Le HMS Mersey était un croiseur protégé de deuxième classe de la classe Mersey. Ils étaient relativement modernes, en ce sens qu'ils étaient les premiers croiseurs à avoir abandonné leurs gréements à voile dans la conception, qui était synonyme des anciens navires de guerre en bois, et étaient désormais uniquement des navires de guerre à vapeur. Il a été construit à Chatham Dockyard et lancé le 31 mars 1885, mais a eu une carrière relativement banale et a été vendu pour démolition en 1905.
HMS Mersey_(1914)/HMS Mersey (1914):
Le HMS Mersey était un moniteur de classe Humber de la Royal Navy. Construit à l'origine par Vickers pour le Brésil et baptisé Madeira, il a été acheté par la Royal Navy en 1914 au déclenchement de la Première Guerre mondiale avec ses navires jumeaux Humber et Severn.
HMS Mersey_(P283)/HMS Mersey (P283):
Le HMS Mersey est un navire de patrouille offshore de classe River de la Royal Navy britannique. Nommé d'après la rivière Mersey, il est le cinquième navire RN à porter le nom et le premier à être nommé Mersey en 84 ans. Divers appels d'offres ont été renommés Mersey pendant leur service avec la Mersey Division Royal Naval Reserve (HMS Eaglet) entre le début des années 1950 et la fin des années 1970. Il a été construit par Vosper Thornycroft à Southampton pour servir de navire de protection des pêches dans les eaux du Royaume-Uni avec ses deux navires jumeaux Tyne et Severn. Tous les trois ont été mis en service en 2003 pour remplacer les cinq anciens patrouilleurs de classe Island. Elle a été mise en service dans la Royal Navy le 28 novembre 2003. À cette époque, Mersey ne devait pas commencer ses fonctions avant février 2004. Mersey était le dernier navire de la Royal Navy à être lancé depuis Vosper Thornycroft à son chantier naval de Woolston ; Jennie Reeve, épouse du contre-amiral Jonathon Reeve, chef du soutien de la flotte, était la marraine du navire.
HMS Mersham_(M2709)/HMS Mersham (M2709):
Le HMS Mersham était un dragueur de mines de classe Ham de la Royal Navy. Tous les navires de la classe portaient le nom de villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Mersham dans le Kent. Construit à Appledore, dans le Devon, Mersham est lancé en avril 1954 et achevé en janvier 1955. En avril 1955, le navire est transféré à la Marine nationale française et en service français, était connu sous son numéro de fanion, M773, jusqu'à ce qu'il soit rebaptisé Violette en 1964. Tout au long des années 1950 et au début des années 1960, le navire effectue des missions de déminage depuis Brest en Bretagne, avant d'être désarmé en 1965. En 1974, le navire est transféré à la Gendarmerie et effectue des missions de patrouille jusqu'à son démantèlement définitif en 1987.
Messager du HMS_(1830)/Messager du HMS (1830) :
Le HMS Messenger était un bateau à aubes en bois, construit en 1824 par Benjamin Wallis à Blackwall en tant que duc d'York, et renommé Messenger lors de son achat par la Royal Navy le 20 août 1830 pour 12 481 £. Au départ, elle était classée comme un paquet de pagaie. En 1831, elle a été remotorisée et allongée de 31⁄2 pieds (4,7 m) pour un coût de 12 560 £. À peu près à cette époque, elle a été réévaluée en tant que sloop. Elle passa Gibraltar en 1830, selon les lettres du comte de Beaconsfield en route vers Cadix, en Espagne. Il a été rapporté que Benjamin Disraeli était sur le bateau. Elle a été aménagée comme dépôt de charbon de mai à décembre 1840 et vendue à Henry Castle & Son pour être démolie le 22 novembre 1861. Son navire jumeau, George IV, a également été acheté par la Royal Navy pour un coût total (y compris Messenger ) de 24 977 £ 9s. 4d., et rebaptisé Hermès.
HMS Météore/HMS Météore :
Neuf navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Meteor d'après le météore, un objet spatial. Le HMS Meteor (1797) était un canon-brigl de 12 canons, lancé à Leith en 1794 sous le nom de navire marchand Lady Cathcart. La Royal Navy l'a achetée en 1797 et l'a d'abord nommée GB n° 34. Elle a été vendue en 1802. De nouveaux propriétaires l'ont rendue au nom de Lady Cathcart et sous ce nom, elle a continué à faire du commerce jusqu'en 1822. Le HMS Meteor (1803) était un 8 -Vaisseau explosif à canon, auparavant en service civil sous le nom de Sarah Ann. Elle a été achetée en 1803 et vendue en 1811. Le HMS Meteor était un sloop de 18 canons lancé en 1805 sous le nom de HMS Starr. Elle a été reconstruite en tant que bombardier en 1812 et a été rebaptisée HMS Meteor. Il a été vendu en 1816. Le HMS Meteor (1823) était un bombardier de 8 canons lancé en 1823. Il est devenu un navire d'étude en 1832 et a été rebaptisé HMS Beacon. Elle a été vendue en 1846. Le HMS Meteor (1824) était un bateau à aubes en bois lancé en 1824 et démoli en 1849. Le HMS Meteor (1839) était une canonnière fluviale lancée en 1839. Son sort est inconnu. Le HMS Meteor (1855) était une batterie flottante blindée de classe Aetna lancée en 1855 et démantelée en 1861. Le HMS Meteor (1914) était un destroyer de classe M Thornycroft lancé en 1914 et vendu en 1921. Le HMS Meteor (G73) était un M -destroyer de classe lancé en 1941. Il a été remis à la marine turque en 1959 et rebaptisé Piyale Pacha. Elle était sur leurs listes de la marine jusqu'en 1979.
HMS Meteor_(1797)/HMS Meteor (1797):
Le HMS Meteor était à l'origine le navire marchand Lady Cathcart lancé à Leith en 1794. La Royal Navy l'a achetée en 1797, l'a utilisée comme canonnier escortant des convois en mer du Nord et l'a vendue en 1802. Elle est ensuite revenue au service commercial sous son nom d'origine et a continué à commercer le long de la côte britannique. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1822.
HMS Meteor_(1803)/HMS Meteor (1803) :
Le HMS Meteor était un bombardier de la Royal Navy. C'était auparavant le West Indiaman Sarah Ann, lancé à Newcastle upon Tyne en 1800 que l'Amirauté acheta en octobre 1803. Il conduisit des bombardements au Havre de Grâce, aux Dardanelles et à Rosas Bay, sur la côte espagnole. Elle fut vendue en 1811. elle retourna ensuite au service commercial sous son nom d'origine, Sarah Ann. Elle a continué à commercer, principalement à travers l'Atlantique Nord. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1863 avec des données obsolètes.
HMS Meteor_(1823)/HMS Meteor (1823) :
Le HMS Meteor était un bombardier de classe Hecla construit pour la Royal Navy dans les années 1820. En juillet 1832, il fut rebaptisé Beacon et reclassé comme navire d'étude, et fut vendu en 1846.
HMS Meteor_(1914)/HMS Meteor (1914):
Le HMS Meteor était un destroyer Thornycroft de classe M qui a servi dans la Royal Navy britannique. Meteor a connu un service étendu tout au long de la Première Guerre mondiale, maintenant des opérations continues à la fois comme escorte de convoi et dans la protection du port.
HMS Meteor_(G73)/HMS Meteor (G73) :
Le HMS Meteor était un destroyer de classe M construit pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
Météorite HMS/Météorite HMS :
Le HMS Meteorite était un sous-marin expérimental développé en Allemagne, sabordé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, puis levé et mis en service dans la Royal Navy. Le sous-marin a été initialement mis en service dans la Kriegsmarine le 13 mars 1945 sous le nom de U-1407. Elle a été construite autour d'un moteur Walter alimenté par du peroxyde à haute résistance (HTP).
HMS Meynell/HMS Meynell :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Meynell : le HMS Meynell (1917) était un dragueur de mines de la classe Hunt lancé en 1917 et vendu en 1922. Le HMS Meynell (L82) était un destroyer de la classe Hunt lancé en 1940, vendu à l'Équateur en 1954 et renommé en 1955 en tant que Presidente Valesco Ibarra. Elle a été frappée en 1978.
HMS Meynell_(L82)/HMS Meynell (L82):
Le HMS Meynell était un destroyer de classe I Hunt de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été vendue à l'Équateur en 1954 où elle a été présidente Velasco Ibarra.
HMS Mickleham_(M2710)/HMS Mickleham (M2710):
Le HMS Mickleham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines porte le nom de Mickleham dans le Surrey.
HMS Middleton/HMS Middleton :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Middleton après la chasse à Middleton : le HMS Middleton (L74), lancé en 1941, était un destroyer de classe Type II Hunt. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été démoli en 1958. Le HMS Middleton (M34), lancé en 1983, est un navire de lutte contre les mines de classe Hunt. De plus, un navire a porté le nom de HMS Lord Middleton : HMS Lord Middleton (FY219) , était un chalutier naval réquisitionné qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été repris par l'Amirauté en 1939 et rendu à ses propriétaires d'origine en 1945. Un autre navire était connu sous le nom de RFA Robert Middleton : RFA Robert Middleton (A241), était un transporteur côtier de classe Dundas de la Royal Fleet Auxiliary.
HMS Middleton_(L74)/HMS Middleton (L74) :
Le HMS Middleton était un destroyer de classe Type II Hunt de la Royal Navy et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Son rôle consistait à fournir un soutien aux opérations de pose de mines dans l'Atlantique et à la protection anti-aérienne des convois nord-russes. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Middleton est retournée à Portsmouth après avoir remporté pas moins de six honneurs de bataille au cours de ses brèves quatre années de service actif. Il resta en réserve jusqu'en 1955 et fut démantelé en février 1958.
HMS Middleton_(M34)/HMS Middleton (M34) :
Le HMS Middleton est un navire de lutte contre les mines de classe Hunt de la Royal Navy britannique. À partir de 2021, elle fait partie du Nine Mine Countermeasures Squadron opérant à partir du HMS Jufair à Bahreïn. Le navire a été lancé par Lord et Lady Blaker en 1983 : Lady Blaker reste la marraine du navire.
HMS Mignonette/HMS Mignonette :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Mignonette : HMS Mignonette (1916), un sloop de classe Arabis lancé le 26 janvier 1916 et coulé par une mine le 17 mars 1917. HMS Mignonette (K38), une corvette de classe Flower lancée le 28 janvier 1941 et vendu en 1946.
HMS Mignonette_(K38)/HMS Mignonette (K38):
Le HMS Mignonette était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi de navire d'escorte dans la bataille de l'Atlantique.
HMS Mignonne/HMS Mignonne :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mignonne, qui signifie « délicat » en français. Mignonne a été capturé par les Britanniques en 1794 dans le port de Calvi, utilisé brièvement puis brûlé en 1797 comme inutile. Mignonne était une corvette de la marine française que les Britanniques ont capturée en 1803 et éliminée en 1804 après s'être échouée à la Jamaïque. Le HMS Mignonne (1806) était le brick de la marine française Phaeton, que Pique captura en 1806. Il fut rebaptisé Musette en 1807 et fut vendu en 1814.
HMS Milan_(1805)/HMS Milan (1805):
Le HMS Milan était une frégate de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy. Elle avait auparavant été Ville de Milan, une frégate de 40 canons de la marine française, mais n'a servi qu'un an avant d'être pourchassée et engagée par la plus petite frégate de 32 canons HMS Cleopatra. Le Ville de Milan a vaincu et capturé son adversaire, mais a subi tellement de dégâts qu'il a été contraint de se rendre sans combat plusieurs jours plus tard lorsque les deux navires ont rencontré le HMS Leander, un quatrième rang britannique. Milan a continué à servir dans la Royal Navy pendant encore dix ans, avant d'être démantelée en 1815, après la conclusion des guerres napoléoniennes.
HMS Milbrook/HMS Milbrook :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Milbrook (ou Millbrook), peut-être du nom de Millbrook, Southampton, près du chantier naval sur la rivière Test dans lequel le premier Milbrook a été construit : HMS Milbrook (1798), une goélette construite pour un conception expérimentale de Samuel Bentham et lancé en 1798. Naufragé en 1808. HMS Milbrook (1915), un destroyer de classe M de l'Amirauté construit par Thornycroft, commencé en novembre 1914, lancé le 12 juillet 1915 et achevé en octobre 1915. Vendu pour démolition le 22 septembre 1921. HMS Millbrook (1982), un appel d'offres de la flotte utilisé pour la formation au matelotage. Jour après jour de Devonport, le navire a suivi des cours de jeunes marins de l'établissement de formation HMS Raleigh.
HMS Milbrook_(1798)/HMS Milbrook (1798):
Le HMS Milbrook (ou Millbrook) était l'un des six navires construits selon une conception expérimentale par Sir Samuel Bentham. Après que la Royal Navy l'ait mise en service au cours de sa carrière d'une décennie, elle a pris part à une action notable à un seul navire et a capturé plusieurs corsaires et autres navires, tous au large des côtes de l'Espagne et du Portugal. Elle a fait naufrage au large des côtes du Portugal en 1808.
HMS Mildura/HMS Mildura :
Le HMS Mildura était un croiseur de classe Pearl construit pour la Royal Navy à la fin des années 1880. Initialement nommé HMS Pelorus, il a été renommé d'après une ville australienne en avril 1890. Conformément à l'Imperial Defence Act de 1887, il a servi principalement dans les eaux australiennes. Le capitaine Henry Leah commanda d'avril 1897 à avril 1900, lorsque le capitaine Henry CA Baynes arriva en Australie à bord du HMS Diana pour prendre le commandement du navire. Il fut remplacé par le capitaine Charles Kingsmill en septembre 1900. Elle faisait partie de l'escorte navale pour la visite du duc et de la duchesse de Cornouailles et d'York (plus tard le roi George V et la reine Mary) en Nouvelle-Zélande à bord du paquebot royal HMS Ophir pendant 1901. Avec le HMS Royal Arthur (navire amiral) et le HMS Pylades, elle visita l'île Norfolk en juillet 1902, Suva, Fidji le mois suivant, et Tonga en septembre. Elle fut vendue à Garnham, Londres pour ferraille en 1906 pour 7 200 £.
HMS Mileham_(M2711)/HMS Mileham (M2711):
Le HMS Mileham était un dragueur de mines de classe Ham de la Royal Navy. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Mileham à Norfolk.
HMS Myriophylle_(K288)/HMS Myriophylle (K288) :
Le HMS Milfoil était une corvette de classe Flower modifiée qui a servi dans la Royal Navy et la marine des États-Unis (sous le nom d'USS Intensity (PG-93)) avant d'être transférée au Panama où elle a servi de baleinier. Pendant la majeure partie de la Seconde Guerre mondiale, elle a opéré de New York en service d'escorte vers la mer des Caraïbes. Elle a effectué 15 courses d'escorte dans ce rôle. En tant qu'USS Intensity, elle a été désignée canonnière de patrouille de classe Action et pilotée par la Garde côtière des États-Unis. Elle a été mise en patrouille à New York pendant un mois en 1944, mais a ensuite été renvoyée pour escorter dans les Caraïbes. Après la disparition de la menace d'une attaque allemande en mai 1945, l'USS Intensity a navigué vers Charleston, en Caroline du Sud, où il est arrivé le 29 juin 1945. Il a été désarmé plus tard cette année-là à Charleston et confié à la Commission maritime des États-Unis. En 1950, il a été vendu à une société panaméenne, Balleneros Ltd., où il a été utilisé comme baleinier appelé Olympic Promoter. Il est ensuite vendu à une société japonaise et rebaptisé Otori Maru № 5. Le navire est démoli à Shodoshima le 1er avril 1966.
HMS Milford/HMS Milford :
Neuf navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Milford : Le HMS Milford était un navire de 22 canons lancé en 1654 sous le nom de HMS Fagons. Elle a été rebaptisée HMS Milford en 1660 et a été brûlée par accident en 1673. Le HMS Milford (1690) était un cinquième taux de 32 canons lancé en 1690 et capturé par les Français en 1693. Le HMS Milford (1695) était un cinquième taux de 32 canons. lancé en 1695 et capturé par deux corsaires français en 1697. Le HMS Milford était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1694 sous le nom de HMS Scarborough. Elle a été capturée par les Français plus tard en 1694 et rebaptisée Duc de Chaulnes. Elle a été reprise en 1696 et mise en service sous le nom de HMS Milford. Elle a été reconstruite en 1705 et détruite en 1720. Le HMS Milford était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1712 sous le nom de HMS Advice. Elle a été rebaptisée HMS Milford en 1744 et vendue en 1749. Le HMS Milford (1759) était un sixième taux de 28 canons lancé en 1759 et vendu en 1785. Le HMS Milford (1809) était un troisième taux de 78 canons lancé en 1809, utilisé pour service portuaire de 1825 et démantelé en 1846. Le HMS Milford (1816) était un navire-citerne en service entre 1816 et 1852. Le HMS Milford (L51) était un sloop de classe Shoreham lancé en 1932 et vendu en 1949.
HMS Milford_(1690)/HMS Milford (1690):
Le HMS Milford était un cinquième rang construit dans le cadre du programme de 1689 construit à Deptford Dockyard. Ses armes à feu étaient répertoriées sous d'anciens termes d'armes à feu comme demi-culverines, sakers et sbires. Après sa mise en service, elle a passé sa courte carrière à Terre-Neuve et dans les eaux territoriales. Il fut pris par les Français en 1693. Milford était le deuxième navire du nom puisqu'il était utilisé pour un navire de 22 canons lancé par Page of Wivenhoe en 1654, rebaptisé Milford en 1660 et brûlé par accident à Livourne le 7 juillet 1673.
HMS Milford_(1695)/HMS Milford (1695):
Le HMS Milford était un cinquième rang de 32 canons construit sous contrat par William Hubbard d'Ipswich en 1694/95. C'était le deuxième navire à porter le nom de Milford puisqu'il était utilisé pour un cinquième rang de 32 canons construit au chantier naval de Woolwich le 30 mars 1690 et capturé par les Français en mer du Nord en novembre 1693.
HMS Milford_(1759)/HMS Milford (1759):
Le HMS Milford était une frégate de sixième rang de classe Coventry de 28 canons de la Royal Navy. Elle a été construite à Milford par Richard Chitty et lancée en 1759. Elle a été vendue pour démolition à Woolwich le 17 mai 1785.
HMS Milford_(1809)/HMS Milford (1809):
Le HMS Milford était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 1er avril 1809 à Milford Haven. Il a été conçu par Jean-Louis Barrallier comme une grande classe 74 et était le seul navire construit à son tirant d'eau. En tant que grand 74, elle transportait 24 pdrs sur son pont de canon supérieur, au lieu des 18 pdrs trouvés sur les 74 de classe moyenne et commune. Milford a été mis en service portuaire en 1825 et a été démantelé en 1846.
HMS Milford_(L51)/HMS Milford (L51):
Le HMS Milford était un sloop de classe Shoreham de la Royal Navy britannique construit à Devonport Dockyard en 1931-1932. Après des opérations en temps de paix sur la station Africa dans les années 1930, Milford a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Son service en temps de guerre entre 1939 et 1943 impliquait principalement des tâches d'escorte de convoi au large de l'Afrique, mais en 1940, elle a également participé à l'opération Catapult et à l'opération Menace, toutes deux ciblant les forces françaises de Vichy à Dakar, au Sénégal, et à la bataille du Gabon, dans laquelle elle a endommagé le sous-marin français de Vichy Poncelet si sévèrement que Poncelet s'est sabordé. Après un service d'entraînement en 1944 et 1945, Milford a été placé en réserve en 1946 et vendu en 1949. Le numéro de fanion original de Milford était L51, mais il a été changé en U51 en mai ou juin 1940.
HMS Milne/HMS Milne :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Milne, du nom du vice-amiral Sir David Milne : le HMS Milne (1914) était un destroyer de classe M de l'Amirauté lancé en 1914 et vendu en 1921. Le HMS Milne (G14) était un classe M destroyer lancé en 1941 et vendu à la marine turque en 1959. Il a été rebaptisé Alp Arslam et a été abandonné en 1970.
HMS Milne_(1914)/HMS Milne (1914):
Le HMS Milne était un destroyer de classe M de la Royal Navy Admiralty. Milne a été construit par John Brown & Company de 1913 à 1914 et a été achevé en décembre de la même année. Elle a servi pendant le reste de la Première Guerre mondiale, d'abord avec la Harwich Force avec laquelle elle a pris part à la bataille de Dogger Bank en janvier 1915, et plus tard avec la Dover Patrol, coulant le sous-marin allemand UC-26 en mai 1917. Milne a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS Milne_(G14)/HMS Milne (G14):
Le HMS Milne était un destroyer de classe M de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle était équipée en tant que chef de flottille.
HMS Mimi_et_HMS_Toutou/HMS Mimi et HMS Toutou :
Le HMS Mimi et le HMS Toutou étaient des vedettes à moteur de la Royal Navy. Après avoir subi un voyage inhabituel de la Grande-Bretagne au lac Tanganyika à l'intérieur de l'Afrique, les navires ont joué un rôle important dans la lutte navale africaine entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale. Les noms signifient Meow et Fido en argot parisien. Ils avaient à l'origine été nommés Chien et Chat par leur ancien commandant, Geoffrey Spicer-Simson, seulement pour voir les noms rejetés par une Amirauté apparemment scandalisée.
HMS Mimosa/HMS Mimosa :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Mimosa : HMS Mimosa (1915) était un sloop de classe Acacia lancé en 1915 et vendu en 1922 HMS Mimosa (K11) était une corvette de classe Flower, lancée en 1941, transférée aux FNFL et coulé en 1942
HMS Minden_(1810)/HMS Minden (1810):
Le HMS Minden était un navire de troisième rang de classe Ganges de 74 canons de la Royal Navy, lancé le 19 juin 1810 depuis Bombay, en Inde. Elle a été nommée d'après la ville allemande de Minden et la bataille de Minden de 1759, une victoire décisive des forces britanniques et prussiennes sur la France pendant la guerre de Sept Ans. La ville est à environ 75 km de Hanovre, d'où vient la maison de Hanovre, la dynastie qui a régné sur le Royaume-Uni de 1714 à 1901.
HMS Mindful_ (1915)/HMS Mindful (1915):
Le HMS Mindful était un destroyer de classe M de l'Amirauté qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Les destroyers de classe M étaient une amélioration par rapport à la classe L précédente, capables d'une vitesse plus élevée. Le navire, lancé en 1915, rejoint la douzième flottille de destroyers sous le chef de flottille Faulknor. Le navire a participé à la bataille du Jutland en mai 1916 et a aidé à couler le torpilleur allemand SMS V48. En mars 1917, le destroyer fut impliqué dans un incident de tir ami, coulant presque le sous-marin britannique G12. En juin de cette année-là, le navire a été impliqué dans le naufrage du navire marchand allemand SS Gamma dans les eaux norvégiennes, ce qui a conduit à une protestation diplomatique du gouvernement norvégien. A la fin de la guerre, Mindful est retiré du service et, en 1921, vendu pour être démantelé.
HMS Minerva/HMS Minerva :
Huit navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Minerva, d'après la déesse Minerva de la mythologie romaine. Le HMS Minerva (1759) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1759, capturé par les Français en 1778, repris en 1781 et rebaptisé HMS Recovery. Elle a été vendue en 1784. Le HMS Minerva (1780) était un cinquième rang de 38 canons lancé en 1780, converti en navire de troupes Pallas en 1798 et démantelé en 1803. Le HMS Minerva (1781) était un magasin de 29 canons acheté en 1781 et vendu 1783. Le HMS Minerva (1805) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1805 et démantelé en 1815. Le HMS Minerva (1820) était un cinquième rang de 46 canons lancé en 1820, envoyé au service portuaire en 1861 et vendu en 1895. HMS Minerva (1895) était un croiseur protégé de classe Eclipse lancé en 1895 et vendu en 1920. Le HMS Minerva (1925) était le moniteur HMS M33 converti en minelayer côtier et renommé en 1925, rebaptisé atelier de défense de flèche C23(M), et sous le nom de hulk C23 en 1946, et plus tard connu sous le nom de RMAS Minerva. Le HMS Minerva (F45) était une frégate de classe Leander lancée en 1964 et vendue à la ferraille en 1993.
HMS Minerva_(1759)/HMS Minerva (1759):
Le HMS Minerva était l'une des quatre frégates de cinquième rang de classe Southampton de 32 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1759 et a servi pendant la guerre de Sept Ans, mais a été capturée en 1778 pendant la guerre d'indépendance américaine et a servi de Minerve française jusqu'à ce qu'elle soit reprise en 1781 et renommée HMS Recovery. Elle a été démantelée en 1784.
HMS Minerva_(1780)/HMS Minerva (1780):
Le HMS Minerva était une frégate de cinquième rang de la Royal Navy de 38 canons. Première des quatre frégates de classe Minerva, elle a été lancée le 3 juin 1780 et mise en service peu de temps après. En 1798, elle fut rebaptisée Pallas et employée comme navire de troupes. Elle a été démantelée en 1803.
HMS Minerva_(1805)/HMS Minerva (1805):
Le HMS Minerva était une frégate de classe Thames de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy, lancée en 1805 à Deptford. Son homonyme était la déesse romaine Minerve. Un manque de matériaux de construction en temps de guerre signifiait que Minerva et sa classe étaient construites selon la conception obsolète de la classe Richmond, vieille de 50 ans, et étaient donc plus petites que de nombreuses frégates contemporaines.
HMS Minerva_(1895)/HMS Minerva (1895):
Le HMS Minerva était un croiseur protégé de classe Eclipse construit pour la Royal Navy au milieu des années 1890.
HMS Minerva_(F45)/HMS Minerva (F45):
Le HMS Minerva (F45) était une frégate de classe Leander de la Royal Navy. Le navire a été mis en service en 1966 et a participé à la patrouille de Beira et à la deuxième guerre de la morue dans les années 1970 et à la guerre des Malouines en 1982. Charles, prince de Galles, a servi à bord du navire dans les années 1970. Entre ces engagements majeurs, la frégate patrouillait dans les eaux territoriales britanniques et participait à des exercices militaires de l'OTAN et britanniques. Minerva a été mis hors service en 1992 et vendu à la ferraille.
HMS Minerve/HMS Minerve :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Minerve, une forme française de Minerva, une déesse de la mythologie romaine : le HMS Minerve était un cinquième rang de 38 canons capturé aux Français en 1795. Elle a été reprise par eux en 1803 et rebaptisée Canonniere, mais a été repris par les Britanniques en 1810 et rebaptisé HMS Confiance. Elle était sur les listes de la marine jusqu'en 1814. Le HMS Minerve (1803) était une carcasse de prison, autrefois un sloop français. Elle a été capturée en 1803 et démantelée en 1811. Minerve était un sous-marin de classe Minerve de la marine française saisi par les Britanniques en 1940. Elle a été exploitée par un équipage français libre jusqu'à son naufrage en 1945.
HMS Minona / HMS Minona :
Le SY Minona était un yacht à vapeur construit avant la Première Guerre mondiale. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il a été réquisitionné par la Royal Navy et est devenu plus tard le navire amiral du commandant du service de remorqueur de sauvetage de Sa Majesté et a été amarré à leur principale installation de base. à Campbeltown sur le Mull of Kintyre en Écosse. Les travaux sur les remorqueurs de sauvetage nécessitaient des marins expérimentés et de nombreux hommes de la marine marchande ont été recrutés directement dans le service de remorqueur de sauvetage HM (sous les articles T124) et ont été officiellement affectés au "HMS Minona" plutôt qu'au Les remorqueurs de haute mer dans lesquels ils ont effectivement servi.
HMS Minorque/HMS Minorque :
Plusieurs navires de la Royal Navy britannique ont porté le nom de HMS Minorca, pour l'île de Minorque, que les Britanniques appelaient "Minorca": HMS Minorca (1740) était un briquet lancé à Deptford en 1740 que les Français capturèrent en 1756. HMS Minorca (1779) était un navire gréé en xebec que la Royal Navy avait construit à Port Mahon, Minorque en 1779. Elle a participé à un engagement majeur en 1780. La Marine l'a sabordée en 1781. Le HMS Minorca était le brick français Alerte (1787), que la Royal Navy captura en 1799 et mit en service, la renommant Minorque ; la marine l'a vendue en 1802. Le HMS Minorca (1805) était un brig-sloop de classe Cruizer. Elle a servi pendant les guerres napoléoniennes en Méditerranée et a été vendue en 1814 après une carrière sans histoire.
HMS Minorque_(1779)/HMS Minorque (1779):
Le HMS Minorca était un navire gréé en xebec que la Royal Navy britannique avait construit au chantier naval de Port Mahon, à Minorque (historiquement appelée "Minorca" par les Britanniques) en 1779. Elle a participé à un engagement majeur en 1780. La Marine l'a sabordée en 1781.
HMS Minorque_(1805)/HMS Minorque (1805) :
Le HMS Minorca était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy, lancé en 1805. Il a servi pendant les guerres napoléoniennes en Méditerranée et a été démantelé après une carrière sans incident.
HMS Minos/HMS Minos :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Minos, d'après les Minos de la mythologie grecque. Le premier HMS Minos (1840) était un ancien navire à vapeur, opérant sur les Grands Lacs de 1840 à 1852. Le deuxième HMS Minos (1914) était un destroyer de classe M de l'Amirauté en service de 1914 à 1920. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Le HMS Minos était une base à terre au port de Lowestoft.
HMS Minotaure/HMS Minotaure :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Minotaur d'après le minotaure, une créature de la mythologie grecque : le HMS Minotaur (1793) était un navire de ligne de troisième rang de 74 canons lancé en 1793. Il a combattu lors des batailles de la Nile et Trafalgar et a fait naufrage en 1810 au large de Texel. Le HMS Minotaur (1816) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1816, renommé Hermes en 1866 et démantelé en 1869. Le HMS Minotaur (1863), commandé sous le nom d'Elephant mais renommé Minotaur avant d'être lancé en 1863, était le navire de tête du Classe Minotaure de cuirassés à toute épreuve. Il a été rebaptisé Boscawen II en 1904, Ganges en 1906 et Ganges II en 1908, et démantelé en 1922. Le HMS Minotaur (1906) était le navire de tête de la classe de croiseurs cuirassés Minotaur, lancé en 1906 et démantelé en 1920. HMS Le Minotaure devait être un croiseur de classe Arethusa. Cependant, ce navire a été annulé et réorganisé en tant que nouvelle classe Town nommée HMS Newcastle. Le HMS Minotaur était le navire de tête de la classe de croiseurs légers Minotaur, lancé en 1943. Il a été transféré à la Marine royale canadienne en 1944 et renommé NCSM Ontario. Elle a été mise hors service en 1958 et démantelée en 1960.
HMS Minotaure_(1793)/HMS Minotaure (1793):
Le HMS Minotaur était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy lancé le 6 novembre 1793 à Woolwich. Elle a été nommée d'après le monstre mythologique à tête de taureau de Crète. Elle a combattu dans trois batailles majeures - Nil, Trafalgar et Copenhague (1807) - avant de faire naufrage, avec de lourdes pertes en vies humaines, en décembre 1810.
HMS Minotaure_(1816)/HMS Minotaure (1816):
Le HMS Minotaur était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 15 avril 1816 à Chatham Dockyard. Elle n'a jamais été commissionnée pour le service en mer; à la fin de la construction, le nouveau navire a été immédiatement placé en réserve au chantier naval de Sheerness jusqu'en 1842, date à laquelle il a été aménagé comme navire de réception pour les conscrits de la marine. En 1859, elle était devenue un navire de garde dans le port de Sheerness et, en 1861, elle a été convertie en lazarette flottante pour les passagers des navires marchands soupçonnés par le service des douanes d'apporter des maladies. Cinq ans plus tard, elle a été naviguée à Gravesend pour servir d'hôpital pour les patients atteints de choléra. En juillet 1866, elle a été rebaptisée Hermes, mais a été démolie à Sheerness Dockyard en 1869.
HMS Minotaure_(1863)/HMS Minotaure (1863):
Le HMS Minotaur était le navire de tête des frégates blindées de classe Minotaur construites pour la Royal Navy dans les années 1860. C'étaient les plus longs navires de guerre à une seule vis jamais construits. Minotaur a mis près de quatre ans entre son lancement et sa mise en service car il a été utilisé pour les évaluations de son armement et de différents gréements à voile. Le navire a passé l'essentiel de sa carrière active en tant que navire amiral de l'escadron de la Manche, y compris lors de la revue de la flotte du jubilé d'or de la reine Victoria en 1887. Il est devenu un navire-école en 1893 et ​​a ensuite été encombré en 1905 lorsqu'il est devenu membre de l'école de formation à Harwich. . Minotaur a été rebaptisé plusieurs fois avant d'être vendu à la ferraille en 1922 et démantelé l'année suivante.
HMS Minotaure_(1906)/HMS Minotaure (1906):
Le HMS Minotaur était le navire de tête des croiseurs blindés de classe Minotaur construits pour la Royal Navy. Lancé en 1906, il servait de vaisseau amiral à la China Station avant la Première Guerre mondiale. Peu de temps après le début de la guerre, le navire a recherché sans succès l'escadron allemand d'Asie de l'Est et a été transféré à la Grande Flotte à la fin de 1914. Pendant le reste de la guerre, Minotaur a servi de navire amiral des 7e et 2e escadrons de croiseurs et a dépensé la plupart de son temps affecté à la Patrouille du Nord. Au milieu de 1916, elle a participé à la bataille du Jutland mais n'a pas tiré avec ses armes pendant la bataille. Le navire a été désarmé en 1919 et vendu à la ferraille l'année suivante.
HMS Minstrel / HMS Minstrel :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Minstrel d'après l'artiste médiéval européen Minstrel : HMS Minstrel (1807) lancé en 1807 et vendu en 1817 HMS Minstrel (1865) une canonnière de classe Britomart lancée en 1865 HMS Minstrel (1911) un Acorn -class destroyer lancé en 1911 HMS Minstrel (J445) dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1944, il fut vendu à la Thaïlande en 1947 et rebaptisé Phosampton. Conservé comme navire-musée HMS Minstrel (1962), un minelayer de classe M lancé sous le nom de MI en 1939, rebaptisé Miner I en 1942 et Minstrel en 1962. Il a été vendu en 1967
HMS Minstrel_(1911)/HMS Minstrel (1911):
Le HMS Minstrel était un destroyer de classe Acorn construit par John I. Thornycroft & Company, Woolston, qui a été prêté à la Marine impériale japonaise (IJN) de 1917 à 1919. Dans l'IJN, elle s'appelait Sendan (栴 檀) ( せ ん だ ん).
HMS Minstrel_(J445)/HMS Minstrel (J445):
Le HMS Minstrel (J445) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a survécu à la guerre et a été vendue à la Thaïlande en 1947 sous le nom de HTMS Phosamton (MSF-1).
HMS Miranda/HMS Miranda :
Trois navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Miranda. Le HMS Miranda (1851) était un sloop à vis lancé en 1851. Elle a été rebaptisée corvette en 1862 et mise au rebut en 1869. Le HMS Miranda (1879) était un sloop de classe Doterel lancé en 1879 et vendu en 1892. Le HMS Miranda (1914) était un destroyer de classe M lancé en 1914 et vendu en 1921.
HMS Miranda_(1851)/HMS Miranda (1851):
Le HMS Miranda était un sloop à vis en bois de 14 canons (15 canons de 1856) de la Royal Navy. Dans le cadre du programme de 1847, il a été conçu par John Fincham, maître constructeur naval de Portsmouth et est considéré comme un rattler amélioré avec la conception approuvée le 3 novembre 1847. Il a été commandé le 25 avril 1847 sous le nom de Grinder de Royal Dockyard, Transparence. Le 3 novembre 1847, elle fut réorganisée sous le nom de Miranda par Sheerness Dockyard. Lancé en 1851, il fut achevé pour voir l'action dans la guerre russe de 1854 - 55. En 1854, il était en mer Blanche et participa au bombardement du port de Kola. Elle a ensuite participé à la mer d'Azov en 1855. Deux membres de son équipage ont reçu la Croix de Victoria pour leur bravoure. Vers la fin de sa carrière, elle a transporté des troupes pendant la guerre de Nouvelle-Zélande. Elle a été reclassée en tant que corvette en 1862, elle a été vendue pour démolition en décembre 1869. Grinder était le deuxième navire nommé depuis qu'il a été introduit pour un appel d'offres d'origine inconnue et vendu le 22 août 1832. Miranda a été le premier navire nommé dans le Royal Marine.
HMS Miranda_(1879)/HMS Miranda (1879):
Le HMS Miranda était un sloop de classe Doterel de la Royal Navy, construit au chantier naval de Devonport et lancé le 30 septembre 1879.
HMS Misoa_(F117)/HMS Misoa (F117):
Le HMS Misoa était un navire de débarquement de chars LST Mk.I de classe Maracaibo de la Royal Navy britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. Pétrolier du lac Maracaibo reconverti, il a participé aux invasions de l'Afrique du Nord, de la Sicile et de la Normandie.
HMS Mistletoe/HMS Mistletoe :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Mistletoe, notamment : HMS Mistletoe (1809), une goélette de classe Shamrock lancée en 1809 et perdue en 1816 HMS Mistletoe (1883) une canonnière composite de classe Albacore lancée en 1883 et vendue en 1907 HMS Mistletoe (1917) un sloop de classe Anchusa lancé en 1917 et vendu en 1921
HMS Mistletoe_(1809)/HMS Mistletoe (1809):
Le HMS Mistletoe a été lancé aux Bermudes en 1809 et a sombré en 1816.
HMS Modeste/HMS Modeste :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Modeste : le HMS Modeste (1759) était un troisième rang de 64 canons, anciennement le Modeste français. Elle a été capturée en 1759, utilisée pour le service portuaire à partir de 1778 et a été démantelée en 1800. Le HMS Modeste (1793) était un cinquième rang de 36 canons, auparavant le Modeste français. Elle fut capturée en 1793, utilisée comme batterie flottante à partir de 1804 et démolie en août 1814. Le HMS Modeste était un cinquième rang de 38 canons, anciennement le Terpsichore français. Elle a été capturée en 1814 mais n'a jamais été mise en service et a été démolie en 1816. Le HMS Modeste (1837) était un sloop de 18 canons lancé en 1837 et vendu en 1866. Le HMS Modeste (1873) était une corvette à vis en bois lancée en 1873 et vendue en 1888. Le HMS Modeste (U42) était un sloop de classe Black Swan modifié lancé en 1944 et vendu en 1961.
HMS Modeste_(1759)/HMS Modeste (1759):
Le HMS Modeste était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle était auparavant le Modeste de 64 canons de la marine française, lancé en 1759 et capturé plus tard cette année-là.
HMS Modeste_(1793)/HMS Modeste (1793):
Le HMS Modeste était une frégate de cinquième rang de 36 canons de la Royal Navy. Elle avait auparavant été un navire de la Marine française sous le nom de Modeste. Lancé en France en 1786, il servit lors des premières actions des guerres de la Révolution française jusqu'à sa capture alors qu'il était dans le port de Gênes, dans des circonstances contestées par les Français et les Britanniques, et qui créa un incident diplomatique. Pris au service britannique, elle a passé le reste de la Révolution française et la plupart des guerres napoléoniennes sous l'enseigne blanche. Elle a servi avec distinction dans les Indes orientales, capturant plusieurs corsaires et navires ennemis, dont la corvette française Iéna. Elle a également servi dans une variété de rôles, en tant que navire de troupes, navire de réception et batterie flottante, jusqu'à ce qu'elle soit finalement démantelée en 1814, à la fin des guerres napoléoniennes.
HMS Modeste_(1837)/HMS Modeste (1837):
Le HMS Modeste était une corvette de la Royal Navy britannique mise en service en 1838 et vendue en 1866.
HMS Modeste_(1873)/HMS Modeste (1873):
Le HMS Modeste était une corvette de classe Amethyst construite pour la Royal Navy au début des années 1870.
HMS Modeste_(U42)/HMS Modeste (U42) :
Le HMS Modeste était un sloop modifié de la classe Black Swan de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par Chatham Dockyard, pendant la Seconde Guerre mondiale, lancée le 29 janvier 1944 et mise en service le 3 septembre 1945. Après la guerre, Modeste a servi avec la flotte britannique d'Extrême-Orient et a participé à la crise de Suez. Il a été payé en réserve pour la dernière fois en 1958 et mis au rebut en 1961.
HMS Mohawk/HMS Mohawk :
Treize navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mohawk, du nom des Mohawks, une tribu indigène d'Amérique du Nord : le HMS Mohawk (1756) était un sloop de 6 canons lancé à Oswego sur les Grands Lacs en 1756 ; les Français s'emparèrent d'elle et de sept autres navires de l'escadron canadien des Grands Lacs lorsque le fort Oswego se rendit au général Montcalm la même année. Le HMS Mohawk (1759) était un canon à neige de 16 canons, construit en 1759, qui a participé à la bataille des Mille-Îles, pendant la guerre française et indienne. Il fut perdu en 1764. Le HMS Mohawk était un corsaire du Massachusetts lancé en 1781 que le HMS Enterprise captura en 1782 et que la Royal Navy mit brièvement en service, avant de le vendre en 1783. Il devint alors négrier et navire marchand, avant de devenir britannique corsaire en 1797. Les Français l'ont capturée en Méditerranée en 1801 et elle a servi la Marine française jusqu'à ce qu'elle soit vendue à Toulon en 1814. Le HMS Mohawk (1795) était une goélette répertoriée en 1795 et opérant sur les Grands Lacs à partir de Kingston, Ontario . Elle fut condamnée en 1803. Le HMS Mowhawk était un sloop répertorié en 1798. On ne sait plus rien d'elle. Le HMS Mohawk était le brick Viper de 12 canons de la marine américaine capturé en 1813 et vendu en 1814. Le HMS Mohawk devait être un brick de classe Cruizer de 18 canons, mais il a été rebaptisé HMS Ontario avant d'être lancé en 1813. Il a été vendu en 1832. Le HMS Mohawk (1843) était un navire à aubes lancé en 1843 et vendu en 1852. Le HMS Mohawk (1856) était un canon à vis en bois de classe Vigilant lancé en 1856. Il fut vendu en 1862 à l'empereur de Chine et rebaptisé Pékin. Le HMS Mohawk (1886) était un croiseur torpilleur de classe Archer lancé en 1886 et vendu en 1905. Le HMS Mohawk (1907) était un destroyer de classe Tribal lancé en 1907 et vendu en 1919. Le HMS Mohawk (F31) était un destroyer de classe Tribal. lancé en 1937. Il fut coulé en avril 1941 lors de l'action au large de Sfax. Le HMS Mohawk (F125) était une frégate de classe Tribal lancée en 1962 et vendue à la ferraille en 1981.
HMS Mohawk_(1759)/HMS Mohawk (1759):
Le HMS Mohawk était une neige construite sur les Grands Lacs en Amérique du Nord qui a participé à la bataille des Mille-Îles pendant la guerre française et indienne. Mohawk a été lancé en 1759; les historiens contestent son origine, l'un d'eux déclarant qu'il s'agissait initialement d'un navire français en construction à Fort Niagara avant que les Britanniques ne s'emparent du fort. Un autre historien affirme que la neige a été commandée pour la construction en réponse à la menace navale française existante sur le fleuve Saint-Laurent et le lac Ontario. Mohawk a fait naufrage en 1764.
HMS Mohawk_(1856)/HMS Mohawk (1856):
Le HMS Mohawk était un navire de combat britannique de classe Vigilant lancé en 1856.
HMS Mohawk_(1886)/HMS Mohawk (1886):
Le HMS Mohawk était un croiseur torpilleur de classe Archer de la Royal Navy, construit par J. & G. Thompson à Glasgow et lancé le 6 février 1886. Son premier service était sur la station du Cap entre 1890 et 1892. En 1893, Mohawk servait sur la station d'Amérique du Nord et des Antilles lorsque des troubles civils ont éclaté sur l'île de la Dominique. Un groupe de Marines et de marins a été débarqué pour aider la police locale à arrêter les émeutes. Quatre émeutiers ont été tués et plusieurs blessés des deux côtés, y compris le commandant de Mohawk, le commandant Edward Henry Bayley, avant que l'ordre ne soit rétabli.Mohawk a commencé le service sur la gare d'Australie en décembre 1897. Au cours de la rébellion des boxeurs en Chine, elle a escorté le nouveau Brigade navale du sud du Pays de Galles à Pékin avant de commencer le service sur la station chinoise. Le 24 avril 1901, elle fut payée dans la Fleet Reserve à Chatham. Elle fut remise en service en janvier 1903 pour remplacer le Scout sur la station méditerranéenne, le commandant Ernest Gaunt étant transféré de ce navire pour prendre le commandement. En avril 1904, elle a servi pendant la campagne du Somaliland, notamment en fournissant des hommes pour le groupe de débarquement qui a pris d'assaut et capturé les forts d'Illig. Elle retourna en Angleterre en 1905 et, le 4 avril de la même année, fut vendue à Garnham pour 4 850 £ pour avoir rompu à Chatham.
HMS Mohawk_(1907)/HMS Mohawk (1907):
Le HMS Mohawk était un destroyer de classe Tribal de la Royal Navy lancé en 1907 et vendu à la ferraille en 1919. Pendant la Première Guerre mondiale, il a servi en mer du Nord et dans la Manche avec la 6e flottille de destroyers, endommagé par une mine en 1915. et combat dans la bataille du détroit de Douvres en 1916.
HMS Mohawk_(F125)/HMS Mohawk (F125) :
Le HMS Mohawk était une frégate de classe Tribal de la Royal Navy en service à partir de 1963. Elle porte le nom d'une tribu d'Amérindiens située dans le sud-est du Canada et dans l'État de New York. Mohawk a été ferraillé en 1983.
HMS Mohawk_(F31)/HMS Mohawk (F31):
Le HMS Mohawk était l'un des 16 destroyers de classe Tribal construits pour la Royal Navy peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale en 1939. Achevé en 1938, le navire fut initialement affecté à la flotte méditerranéenne. Elle a été brièvement impliquée dans l'application du blocus des armes sur les combattants de la guerre civile espagnole au début de 1939. Mohawk est rentré chez lui peu de temps après le début de la Seconde Guerre mondiale et s'est vu confier des tâches d'escorte de convoi, au cours desquelles il a été endommagé par des bombardiers allemands. Elle a joué un rôle actif dans la campagne norvégienne d'avril-mai 1940, escortant des convois à destination et en provenance de Norvège. Le navire a été affecté à la 14e flottille de destroyers (DF) de la flotte méditerranéenne en juin et a commencé à escorter des convois vers Malte et la Grèce. Mohawk a joué un rôle mineur dans la bataille de Calabre en juillet et la bataille du cap Matapan en mars 1941. Le mois suivant, le navire a été coulé par des torpilles tirées par un destroyer italien alors que le 14e DF attaquait un convoi italien, avec la perte de 41 de son équipage.
HMS Moira_(1805)/HMS Moira (1805):
Le HMS Moira (ou HMS Earl of Moira) était une goélette britannique de 14 canons de la Royal Navy, qui sillonnait les eaux du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent pendant la guerre de 1812 . Initialement construit pour la marine provinciale en 1805, le navire a pris part aux engagements sur le lac Ontario. Rebaptisé Charwell en 1814, après la guerre, le navire devient poudrier et navire d'hébergement. Le navire a été vendu en 1837.
HMS Mona%27s_Isle/HMS Mona's Isle :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Mona's Isle ; ils portent le nom de l'île de Man. HMS Mona's Isle (1915), un bateau à aubes manx acheté par la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale HMS Mona's Isle (1939), un paquebot manx réquisitionné par la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale
HMS Monarch/HMS Monarch :
Cinq navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Monarch. HMS Monarch (1747), navire de ligne de troisième rang de 74 canons, à l'origine le Monarque français, capturé en 1747 lors de la deuxième bataille du cap Finisterre, vendu et démantelé en 1760. L'amiral John Byng a été exécuté à bord en 1757. HMS Monarch (1765), troisième rang de 74 canons; Le vaisseau amiral du vice-amiral Onslow à la bataille de Camperdown 1797 ; démantelé en 1813. HMS Monarch (1832), 84 canons de second rang, démantelé en 1866. HMS Monarch (1868), navire à tourelle à mât à toute épreuve, vendu et démantelé en 1905. HMS Monarch (1911), cuirassé de classe Orion, servi dans Première Guerre mondiale, coulé comme cible en 1925.
HMS Monarch_(1747)/HMS Monarch (1747):
Le HMS Monarch était à l'origine le navire de 74 canons de la ligne Monarque de la marine française lancé en mars 1747. Capturé le 14 octobre 1747, il fut mis au service de la Royal Navy en tant que HMS Monarch de troisième ordre. Monarque a été construit pendant la guerre de Succession d'Autriche à Brest sur un dessin de Blaise Ollivier, mais n'a duré que quelques mois en service français. Elle a été capturée par les Britanniques trois mois seulement après avoir été achevée, l'un des nombreux prix remportés par la flotte de Sir Edward Hawke à la bataille du cap Finisterre. Introduit dans la Royal Navy, il a été utilisé pendant le reste de la guerre de Succession d'Autriche comme navire de garde et pour transporter des troupes. Elle a servi pendant la guerre de Sept Ans, faisant partie des flottes envoyées en Amérique du Nord et en Méditerranée sous Hawke, Boscawen et Osborn, et étant commandée à un moment donné par le futur amiral George Rodney. Monarch a été le théâtre de l'exécution de l'amiral Sir John Byng, qui avait été condamné à mort pour ne pas avoir fait de son mieux pendant la bataille de Minorque (1756), et a été abattu sur la dunette de Monarch le 14 mars 1757. Monarch est sorti à la Méditerranée pendant les dernières années de la guerre de Sept Ans, et a joué un rôle dans la victoire britannique à la bataille de Carthagène. Il rentra chez lui et fut réduit au service portuaire, et fut finalement vendu pour démolition en 1760.
HMS Monarch_(1765)/HMS Monarch (1765):
Le HMS Monarch était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Adam Hayes et lancé le 20 juillet 1765 au chantier naval de Deptford.
HMS Monarch_(1832)/HMS Monarch (1832):
Le HMS Monarch était un navire de seconde classe de 84 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 18 décembre 1832 à Chatham Dockyard. Il fut utilisé comme cible à partir de 1862, et démantelé en 1866.
HMS Monarch_(1868)/HMS Monarch (1868):
Le HMS Monarch a été le premier navire de guerre britannique en mer à transporter ses canons dans des tourelles et le premier navire de guerre britannique à transporter des canons de calibre 12 pouces (300 mm).
HMS Monarch_(1911)/HMS Monarch (1911):
Le HMS Monarch était le deuxième des quatre cuirassés dreadnought de classe Orion construits pour la Royal Navy au début des années 1910. Elle a passé la majeure partie de sa carrière affectée à la Home and Grand Fleets. En plus de participer à la tentative ratée d'intercepter les navires allemands qui avaient bombardé Scarborough, Hartlepool et Whitby à la fin de 1914, à la bataille du Jutland en mai 1916 et à l'action peu concluante du 19 août, son service pendant la Première Guerre mondiale consistait généralement en des patrouilles de routine. et formation en mer du Nord. Après la dissolution de la Grande Flotte au début de 1919, Monarch a été transféré dans la Home Fleet pendant quelques mois avant d'être affecté à la Flotte de Réserve. Le navire a été répertorié pour élimination au milieu de 1922, mais a été encombré pour être utilisé comme navire-école stationnaire. À la fin de 1923, le Monarch a été converti en navire cible et a été coulé au début de 1925.
HMS Monck/HMS Monck :
Un navire et un établissement à terre de la Royal Navy ont été nommés HMS Monck, d'après George Monck, 1er duc d'Albemarle. Le HMS Monck (1659) était une frégate de troisième rang de 52 canons lancée en 1659. Elle a été reconstruite en 1702 en tant que navire de ligne de quatrième rang de 60 canons et a fait naufrage en 1720. Le HMS Monck (établissement à terre) était le Quartier général de la formation combinée, mis en service à Largs, Ayrshire, en 1942. En 1944, l'établissement couvrait la formation des transporteurs d'opérations combinées, la caserne navale et la base de péniches de débarquement à Port Glasgow, et l'école ICE de la base navale de Rosneath. L'établissement a été payé en 1946. Le HMS Monck II était le quartier général des péniches de débarquement non attribuées, mises en service à Greenock en 1944 et payées plus tard cette année-là.
HMS Monck_(1659)/HMS Monck (1659):
Le HMS Monck était une frégate de troisième rang de 52 canons construite pour la marine du Commonwealth d'Angleterre à Portsmouth et lancée en 1659. Elle a conservé son nom après la restauration de la monarchie en 1660. En 1677, son armement avait été porté à 60 canons. .Monck a été reconstruit au Greenland South Dockyard, Rotherhithe en 1702 en tant que navire de ligne de quatrième rang de 60 canons. Elle a fait naufrage en 1720.
HMS Mongoose_ (1799)/HMS Mongoose (1799):
Le HMS Mongoose était un prix néerlandais de la Royal Navy britannique capturé en 1799 ou 1800 dans les Indes orientales. Il y a une question quant au nom de son commandant. Un récit indique que le lieutenant Thomas Duvall l'a commandée en 1800; d'autres sources donnent le nom de John Duval. Une source affirme que John Duval en fut nommé commandant. En septembre 1800, le vice-amiral Peter Rainier reçut l'autorisation de l'Amirauté de monter une expédition contre Java, en particulier pour bloquer Batavia. Le 26 septembre, il laissa des instructions pour que le "navire armé" Mongoose et certains autres navires le suivent à Penang dès leur arrivée à Madras Roads. Deux jours plus tard, à la veille de son départ, il alloue ses forces navales. Mongoose devait soit accompagner son drapeau à Victorious, soit à défaut, se diriger vers le détroit de Malacca. La Marine vendit Mongoose en 1803.
Singe HMS/Singe HMS :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Monkey. Le HMS Monkey (1801) était un brick de 12 canons, construit en 1801 à Rochester et fait naufrage le 25 décembre 1810 près de la Bretagne. Le HMS Monkey (1826) était une goélette affectée à l'escadre des Antilles, lancée en 1826 et détruite en 1831 près de Tampico. Le HMS Monkey (1831) était la goélette marchande Courier, construite en 1827 et achetée en octobre 1831 aux Bermudes et rebaptisée Monkey. Elle est restée en service en tant qu'appel d'offres pour le HMS Blossom jusqu'à ce qu'elle soit épuisée en août 1833. Le HMS Monkey (1837) était un paquet de pagaies à vapeur acquis de la poste en 1837 et converti en remorqueur en 1845. Elle a été vendue en 1887 HMS Le Monkey (1896) était un navire-citerne d'eau de chantier naval lancé le 21 décembre 1896 et affecté à Malte jusqu'à ce qu'il soit coulé par un avion allemand le 26 avril 1942.
HMS Monkey_ (1801)/HMS Monkey (1801):
Le HMS Monkey a été lancé en 1801 à Rochester. Elle a servi dans la Manche, la mer du Nord et la Baltique, et a fait naufrage en décembre 1810.
HMS Monkey_ (1826)/HMS Monkey (1826):
Le HMS Monkey était une goélette de la Royal Navy britannique affectée à l'escadre des Antilles, lancée en 1826 à la Jamaïque. Elle a fait trois captures notables d'esclavagistes, l'une impliquant une action à un seul navire contre un esclavagiste beaucoup plus gros et plus lourdement armé qu'elle-même. Elle a fait naufrage en 1831 près de Tampico.
HMS Monkey_ (1831)/HMS Monkey (1831):
Le HMS Monkey était une goélette de la Royal Navy britannique à la station de la Jamaïque. C'était la goélette marchande Courier, construite en 1827. La Marine l'acheta en octobre 1831 aux Bermudes et la rebaptisa Monkey. Elle est restée en service en tant qu'offre du HMS Blossom , en remplacement de son prédécesseur, Monkey , jusqu'à ce qu'elle soit épuisée en août 1833. Il y a un avis de prix en argent attribuant le sauvetage aux membres de l'équipage de Blossom qui étaient à bord de Monkey lors de la sauvegarde cargaison du brick Charles, de Boston, le 1er mai 1832. À l'époque, le commandant de Monkey était le lieutenant Samuel Mercer.
HMS Monmouth / HMS Monmouth :
Sept navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Monmouth. Monmouth était le nom d'un château et est maintenant le nom d'une ville du Pays de Galles ; le nom reconnaît également James Scott, 1er duc de Monmouth, le "Black Duke". Le HMS Monmouth (1666) était un yacht de 8 canons lancé en 1666 et vendu en 1698. Le HMS Monmouth (1667) était un troisième rang de 66 canons lancé en 1667. Il a été reconstruit en 1700 et 1742, et a été démantelé en 1767. Le HMS Monmouth (1772) était un troisième taux de 64 canons lancé en 1772. Il est devenu un navire-prison et nommé HMS Captivity en 1796, et a été démantelé en 1818. Le HMS Monmouth (1796) était un troisième taux de 64 canons, à l'origine le L'Indien Belmont. Elle a été achetée sur les stocks et lancée en 1796. Elle est devenue une pure carcasse en 1815 et a été démantelée en 1834. Le HMS Monmouth était un cinquième rang de 46 canons lancé en 1828 sous le nom de HMS Hotspur. Elle est devenue une coque de chapelle en 1859, a été rebaptisée HMS Monmouth en 1868 et vendue en 1902. HMS Monmouth (1901) était un croiseur blindé de classe Monmouth lancé en 1901 et coulé à la bataille de Coronel en 1914. HMS Monmouth (F235) est une frégate de type 23 lancée en 1991 et désarmée en 2021.
HMS Monmouth_(1667)/HMS Monmouth (1667):
Le HMS Monmouth était un navire de troisième rang de 66 canons de la ligne de la Royal Navy et portait probablement le nom de James, duc de Monmouth. Elle a servi de 1667 à 1767, remportant dix honneurs de bataille au cours d'un siècle de service actif. Il a été reconstruit trois fois au total au cours de sa carrière, devenant à chaque fois un navire entièrement nouveau. Elle a été construite à Chatham Dockyard en 1667 par Phineas Pett II - voyant l'action alors qu'elle était encore dans la Tamise, pendant le raid sur la Medway, et a combattu à la bataille de Solebay en 1672, peu suivie par la bataille de Texel en 1673. Elle a combattu à la bataille de Barfleur en 1692. Monmouth a subi sa première reconstruction au chantier naval de Woolwich en 1700, restant un navire de 66 canons. Elle a combattu à la bataille de la baie de Vigo en 1702 sous l'amiral John Baker qui était également capitaine lors de la prise de Gibraltar et de la bataille de Malaga en 1704. En 1707, elle avait appartenu à la flotte de l'amiral Sir Cloudesley Shovell. Elle a vu l'action lors de la bataille infructueuse de Toulon et était présente lors de la grande catastrophe navale au large des îles Scilly lorsque Shovell et quatre de ses navires (Association, Firebrand, Romney et Eagle) ont été perdus, coûtant la vie à près de 2000 marins. Monmouth a subi peu ou pas de dégâts et a finalement réussi à atteindre Portsmouth. Sa deuxième reconstruction a été effectuée au chantier naval de Portsmouth, où elle a été augmentée à un navire de 70 canons construit selon l'établissement de 1706, et relancé le 3 juin 1718. Le 7 septembre 1739, Monmouth a reçu l'ordre d'être mis en pièces et reconstruit pour ce que devait être la dernière fois à Deptford selon les propositions de 1733 de l'établissement de 1719. Elle est relancée le 6 septembre 1742. En 1747, elle combat à Finisterre et à Ouessant. Le 2 mars 1747, Monmouth, le capitaine Henry Harrison, amena à Plymouth un corsaire français de 20 canons de transport et huit canons pivotants. Le corsaire était le comte de Maurepas et sa capture a nécessité une chasse de trois jours. À peu près au même moment, Monmouth captura le corsaire reine de Hongrie. En 1758, Monmouth captura le plus grand navire français Foudroyant. Après que le commandant de Monmouth, le capitaine Arthur Gardiner (anciennement capitaine de pavillon de Byng), ait été grièvement blessé par un coup de mitraille sur le front et emmené sous le pont, les quatre lieutenants du navire (Robert Carkett, David Winzar, Stephen Hammick et le lieutenant Campbell) ont poursuivi la bataille. Le deuxième lieutenant Stephen Hammick était le commandant du pont inférieur et un poème a été composé par le Colley Cibber qui disait: "Alors que le galant Hammick pointe ses armes avec soin, pas un coup au hasard qu'il ne tire en l'air .... etc. " Le la bataille a été conclue après l'arrivée du HMS Swiftsure, qui a livré la volée finale. Le capitaine du Foudroyant, M. le marquis de Quesne, après avoir rendu son navire au lieutenant Carkett sur le Monmouth, préféra remettre son épée à Carkett, pour qui il avait la plus grande admiration. Les pertes totales sur le Monmouth étaient de 29 tués et 81 blessés. Les morts, dont le capitaine Gardiner, ont été enterrés en mer près du cap de Gata dans l'après-midi du samedi 4 mars. Le navire a ensuite été emmené à Gibraltar pour réparation. Dans un petit coup du sort, le Foudroyant devait plus tard être commandé par Nelson - qui était un cousin du Lt Hammick. Monmouth était également présent à Belle Île en 1761. Après cent ans de service, il fut finalement démantelé en 1767 ; un journal de l'époque lui a donné comme épitaphe Il n'y a pas eu de navire qu'elle ait jamais chassé qu'elle n'ait rattrapé: il n'y a pas eu d'ennemi qu'elle ait jamais combattu qu'elle n'ait pas capturé.
HMS Monmouth_(1772)/HMS Monmouth (1772):
Le HMS Monmouth était un navire de troisième rang de classe Intrepid de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Israel Pownoll et lancé le 18 avril 1772 à Plymouth. Étant relativement compacte par rapport à sa puissance de tir, elle était affectueusement surnommée le "Little Black Ship". Elle n'a pas été immédiatement mise en service, mais a continué à servir pendant la guerre d'indépendance américaine dans un certain nombre de théâtres. Mai 1778 sous le commandement du capitaine Thomas Collingwood. Elle était d'abord dans les Caraïbes, où elle a combattu à la bataille de Grenade, avant de retourner en Grande-Bretagne pour rejoindre une expédition spéciale dirigée par le commodore George Johnstone, pour capturer la colonie néerlandaise au cap de Bonne-Espérance. L'expédition a été surprise par une flotte française à la bataille de Porto Praya et bien que Johnstone ait pu continuer et capturer plusieurs marchands hollandais lors de la bataille de la baie de Saldanha, il n'a pas tenté d'attaquer le cap. Monmouth, sous son capitaine James Alms, a été envoyé avec plusieurs autres navires de guerre pour renforcer la station des Indes orientales, et elle a continué à combattre dans un certain nombre d'actions sous Sir Edward Hughes contre les flottes françaises sous le Bailli de Suffren. Elle est retournée en Grande-Bretagne à la fin des guerres et n'a vu aucun autre service actif. Rebaptisé Captivity et utilisé comme navire-prison à partir de 1796, il a servi pendant les guerres de la Révolution française et de Napoléon et a été démantelé en 1818.
HMS Monmouth_(1796)/HMS Monmouth (1796):
Le HMS Monmouth était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 23 avril 1796 à Rotherhithe. Elle avait été conçue et posée pour la Compagnie des Indes orientales, mais la Marine l'a achetée après le début de la guerre de la Révolution française. Elle a servi à la bataille de Camperdown et pendant les guerres napoléoniennes. Encombré en 1815, il est démantelé en 1834.
HMS Monmouth_(1901)/HMS Monmouth (1901):
Le HMS Monmouth était le nom de navire de sa classe de 10 croiseurs blindés construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du 20e siècle. Les navires étaient également connus sous le nom de County Cruisers (chacun portant le nom d'un comté britannique). Elle a été affectée au 1er escadron de croiseurs de la flotte de la Manche à la fin en 1903. Elle a été transférée à la station chinoise en 1906 et y est restée jusqu'à son retour chez elle en 1913 et a été affectée à la troisième flotte de réserve. Lorsque la Première Guerre mondiale a commencé en août 1914, le navire a été remis en service et affecté au 5e escadron de croiseurs dans l'Atlantique central pour rechercher des raids commerciaux allemands et protéger la navigation alliée. Elle a été détachée à son arrivée pour patrouiller la côte brésilienne à la recherche de navires allemands, et a ensuite reçu l'ordre de se rendre dans l'Atlantique Sud pour rejoindre l'escadron du contre-amiral Christopher Cradock dans leur recherche de l'escadron allemand d'Asie de l'Est. Il retrouve l'escadre allemande le 1er novembre au large du Chili. L'escadre allemande était plus nombreuse que la force de Cradock et était individuellement plus puissante; ils ont coulé les deux croiseurs cuirassés de Cradock lors de la bataille de Coronel. Monmouth était perdu de toutes parts.
HMS Monmouth_(F235)/HMS Monmouth (F235):
Le HMS Monmouth était la sixième frégate Type 23 de classe « Duke » de la Royal Navy. Il était le septième navire à porter ce nom et a été lancé par Lady Eaton en 1991, mis en service deux ans plus tard. Affectueusement connu sous le nom de "The Black Duke", Monmouth était le seul navire en service dans la Royal Navy dont le nom était peint en noir (tous les autres navires RN ont leur nom en rouge) et arborait un drapeau noir uni en plus de l'enseigne. Cela est dû à la dissolution du titre et au noircissement des armoiries du duc de Monmouth en 1685 à la suite de la rébellion de Monmouth contre Jacques II d'Angleterre. Jusqu'à sa mise hors service, Monmouth portait le plus d'honneurs de bataille de tous les noms de navires qui servaient dans la Royal Navy. Le HMS Monmouth a été mis hors service le 30 juin 2021 et est maintenant en attente d'élimination dans le ruisseau Fareham sous la garde de l'organisation des navires d'élimination et de réserve.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ibn Shahriyar

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...