Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS LST-427


HMS Jane_(1781)/HMS Jane (1781):
Le HMS Jane était le navire de Caroline du Nord General Nash. En septembre-octobre 1780, le général Nash opère comme corsaire et capture plusieurs navires marchands britanniques. Les Britanniques capturèrent le général Nash lorsqu'ils prirent Saint-Eustache le 14 février 1781. La Royal Navy prit le général Nash en service sous le nom de HMS Jane. En 1782, le corsaire américain Tartar captura Jane.
Janissaire HMS / Janissaire HMS :
Le HMS Janissary ou Janizary était une canonnière qui a servi dans la campagne égyptienne de la Royal Navy (du 8 mars au 2 septembre 1801). Elle n'apparaît dans les archives qu'en lien avec la campagne et ses origines avant 1800 ou service après 1801 sont perdues. Son nom honore les janissaires, un corps de troupes ottomanes. Le 2 mars, alors qu'il était sous le commandement du lieutenant John Whilley, le janissaire, avec le cotre Cruelle et le canonnier Dangereuse, protégea le flanc gauche lors du débarquement des troupes dans la baie d'Aboukir. Le cotre Entreprenante, la goélette Malta et le canonnier Negresse couvraient le flanc droit. Les officiers et l'équipage du janissaire se sont donc qualifiés pour l'agrafe «Égypte» de la Médaille du service général de la marine que l'Amirauté a autorisée en 1850 à tous les réclamants survivants.
HMS Janus/HMS Janus :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Janus, d'après Janus, le dieu à deux visages de la mythologie romaine : le HMS Janus (1778) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1778. Il a été rebaptisé HMS Dromedary plus tard cette année-là, et a fait naufrage en 1800 sur les Parasol Rocks à Trinidad. Le HMS Janus (1796) était un cinquième rang de 32 canons, anciennement le Dutch Argo. Elle a été capturée par le HMS Phoenix en 1796, mise en service portuaire à partir de 1798 et vendue en 1811. Le HMS Janus (1844) était un sloop à aubes en bois lancé en 1844 et vendu en 1856. Le HMS Janus (1856) était un bois de classe Clown canonnière à vis lancée en 1856. Elle fut utilisée comme briquet à charbon à partir de 1869 et fut rebaptisée YC 6. Elle fut vendue en 1917. Le HMS Janus (1895) était un destroyer de classe Janus lancé en 1895 et reclassé en destroyer de classe A en 1913. Elle a été vendue en 1914. Le HMS Janus (F53) était un destroyer de classe J lancé en 1938 et coulé en 1944.
HMS Janus_(1778)/HMS Janus (1778):
Le HMS Janus était un cinquième rang de classe Roebuck de 44 canons de la Royal Navy.
HMS Janus_(1796)/HMS Janus (1796):
Le HMS Janus était l' Argo néerlandais de cinquième rang , construit sur le chantier naval de l' Amirauté d'Amsterdam (district naval) et lancé en 1790. Le HMS Phoenix l'a capturé le 12 mai 1796. La Royal Navy britannique l'a mise en service sous le nom de HMS Janus . Elle était un navire de réception en 1798 et en ordinaire en 1807. La Marine l'a vendue en 1811.
HMS Janus_(1895)/HMS Janus (1895):
Le HMS Janus était le navire de tête des destroyers de la classe Janus qui servaient dans la Royal Navy. Elle a été lancée par Palmers en 1895, a servi sur la station chinoise pendant une grande partie de sa carrière et a été vendue en 1912.
HMS Janus_(F53)/HMS Janus (F53):
Le HMS Janus, du nom du dieu romain, était un Javelin ou destroyer de classe J de la Royal Navy. Elle a été commandée au Swan Hunter & Wigham Richardson Limited à Wallsend-on-Tyne dans le cadre du programme de construction de 1936 et mise en chantier le 29 septembre 1937, lancée le 10 novembre 1938 et mise en service le 5 août 1939.
HMS Jaseur/HMS Jaseur :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Jaseur, le nom venant du français pour le waxwing. Le HMS Jaseur (1807) était un brig-sloop de 12 canons que Bombay a capturé au large des îles Andaman en 1807. Elle a sombré, avec la perte de tout son équipage, en 1808. Le HMS Jaseur (1813) était un brig-sloop de classe Cruizer lancé en 1813 et vendu en 1847. Le HMS Jaseur (1857) était une canonnière à vis à bois lancée en 1857 et fait naufrage en 1859. Le HMS Jaseur (1862) était une canonnière à vis à bois de classe Philomel lancée en 1862 et vendue en 1874 aux commissaires de Lumières irlandaises. On ne sait pas s'ils l'ont renommée et combien de temps ils l'ont gardée. Le HMS Jaseur (1892) était une canonnière torpille lancée en 1892 et vendue en 1905. Le HMS Jaseur (1944) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1944 et vendu pour démolition en 1956.
HMS Jaseur_(1807)/HMS Jaseur (1807):
Le HMS Jaseur était à l'origine le brick de la marine française Jaseur que la Royal Navy a capturé en 1807 et mis en service sous le même nom. Elle a participé à une campagne et a été perdue en août 1808.
HMS Jaseur_(1857)/HMS Jaseur (1857):
Le HMS Jaseur était une canonnière de classe Algerine lancée en 1857. Elle a servi sur la station d'Amérique du Nord et des Antilles pendant moins de deux ans avant sa perte en s'échouant sur la banque Bajo Nuevo dans les Caraïbes le 26 février 1859.
HMS Jason/HMS Jason :
Douze navires de la Royal Navy ont été appelés HMS Jason, d'après le personnage mythologique grec Jason : HMS Jason (1673) était un pompier de 6 canons acheté en 1673 et vendu en 1674. HMS Jason (1747) était un 44-gun cinquième taux capturé aux Français en 1747 et vendu en 1793. Le HMS Jason (1763) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1763 et vendu en 1785. Le HMS Jason (1782) était un troisième rang de 64 canons capturé aux Français en 1782. Elle a été rebaptisée HMS Argonaut en 1783 et a été démantelée en 1831. Le HMS Jason (1794) était un cinquième taux de 38 canons lancé en 1794 et détruit en 1798. Le HMS Jason (1800) était un cinquième taux de 36 canons lancé en 1800 et fait naufrage en 1801. Le HMS Jason (1804) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1804 et démantelé en 1815. Le HMS Jason (1813) était un brick de 12 canons, ancien corsaire français. Elle a été capturée en 1813 par le HMS Venerable et a peut-être été renommée plus tard. Le HMS Jason devait être un cinquième rang de 46 canons. Elle a été commandée en 1817 mais a été annulée en 1831. Le HMS Jason (1859) était une corvette à vis à bois lancée en 1859 et démantelée en 1877. Le HMS Jason (1892) était une canonnière torpille de classe Alarm lancée en 1892 et convertie en dragueur de mines. en 1909. Elle a été coulée par une mine navale le 7 avril 1917. Le HMS Jason (J99) était un navire d'étude lancé en 1937. Elle a été convertie en navire anti-sous-marin en 1939 et en dragueur de mines en 1942. Elle a été vendue en 1946 et renommé Jaslock, et a été démantelé en 1950.
HMS Jason_(1763)/HMS Jason (1763):
Le HMS Jason était une frégate de cinquième rang de classe Richmond de 32 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1763 et a servi tout au long de la guerre d'indépendance américaine.
HMS Jason_(1794)/HMS Jason (1794):
Le HMS Jason était une frégate de cinquième rang de classe Artois de 38 canons de la Royal Navy. Elle a servi pendant les guerres de la Révolution française, mais sa carrière a pris fin après seulement quatre ans de service lorsqu'elle a heurté un rocher inexploré au large de Brest et a coulé le 13 octobre 1798. Elle avait déjà eu une carrière mouvementée et a été impliquée dans plusieurs engagements. avec des navires français.
HMS Jason_(1800)/HMS Jason (1800):
Le HMS Jason était une frégate de classe Penelope de cinquième rang de 36 canons, lancée en 1800. Elle a servi l'intégralité de sa carrière dans la Manche, principalement dans l'escadron de frégates du commodore Charles Cunningham. Servant au large des côtes françaises, notamment autour du Havre et de Cherbourg, elle captura plusieurs corsaires français et reprit un navire marchand britannique lors d'une expédition de découpe. N'étant en service que depuis une quinzaine de mois, Jason fait naufrage au large de Saint-Malo le 21 juillet 1801. Son équipage est sauvé puis échangé, et en août son épave est incendiée pour empêcher les Français de la secourir.
HMS Jason_(1804)/HMS Jason (1804):
Le HMS Jason était une frégate de classe Thames de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy, lancée en 1804 à Woolwich. Elle a été démantelée en 1815.
HMS Jason_(1859)/HMS Jason (1859):
Le HMS Jason était une corvette à vis en bois lancée le 10 novembre 1859 pour la Royal Navy à Devonport Dockyard. Elle est rompue en 1877.
HMS Jason_(1892)/HMS Jason (1892):
Le HMS Jason était une canonnière torpille de classe Alarm de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par la Naval Construction & Engineering Co. de 1891 à 1893. Elle a été convertie en dragueur de mines en 1908-1909 et a continué ces fonctions pendant la Première Guerre mondiale. Jason a été coulé par une mine allemande le 7 avril 1917.
HMS Jason_(J99)/HMS Jason (J99):
Le HMS Jason était un dragueur de mines de la classe Halcyon. Elle a été nommée d'après le héros de la mythologie grecque et était le seizième navire de la Royal Navy à porter le nom de Jason. Il fut mis en chantier le 12 décembre 1936, lancé le 6 octobre 1937 et achevé le 9 juin 1938. Il survécut à la Seconde Guerre mondiale et fut vendu en 1946 pour devenir un cargo. Elle a finalement été séparée en 1950. Son numéro de fanion était à l'origine N99, mais a été changé en J99 en mai 1940.
HMS Jasper/HMS Jasper :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Jasper, d'après le minéral Jasper : le HMS Jasper (1808) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1808 et détruit en 1817. Le HMS Jasper (1820) était un 10 -gun Cherokee-class brick-sloop lancé en 1820 et fait naufrage en 1828. L'épave a été vendue en 1831. Le HMS Jasper (1837) était un paquet de pagaies en bois, à l'origine le navire GPO Aladdin. Elle a été transférée à la marine en 1837, a pris feu et a coulé en 1854. HMS Jasper (1855) était une canonnière à vis en bois de classe Dapper lancée en 1855. Elle s'est échouée pendant le siège de Taganrog plus tard en 1855. HMS Jasper (1857 ) était une canonnière à vis en bois de classe Algerine lancée en 1857. Elle fut vendue à l'Empereur de Chine en 1862 et rebaptisée Amoy. Il a été revendu à l'Égypte en 1865. Le HMS Jasper (J407) était un dragueur de mines de classe Catherine lancé sous le nom de HMS Garnet en 1943 et transféré à la Royal Navy en prêt-bail. Il a été rebaptisé HMS Jasper en 1944 et a été renvoyé à l'US Navy en 1946.
HMS Jasper_(1857)/HMS Jasper (1857):
Le HMS Jasper était une canonnière britannique de classe Algerine lancée en 1857.
HMS Java/HMS Java :
Trois navires de la Royal Navy du XIXe siècle ont porté le nom de HMS Java, du nom de l'île de Java en Indonésie. Le premier HMS Java (1806) était un cinquième rang de 32 canons, à l'origine le néerlandais Maria Reijersbergen construit à Amsterdam en 1800 et capturé aux Néerlandais le 18 octobre 1806. Le navire a été perdu, présumé coulé avec la perte de toutes les mains, au large de Rodrigues dans l'océan Indien en mars de l'année suivante. Le deuxième HMS Java (1811) était un cinquième rang de 38 canons, à l'origine la Renommée française construite de 1805 à 1809 à Nantes, et capturée aux Français le 20 mai 1811 au large de Madagascar. Le 29 décembre 1812, le navire est capturé à son tour par le navire américain USS Constitution au large du Brésil, et incendié le lendemain. Le troisième HMS Java (1815) était un quatrième rang de 52 canons construit au chantier naval de Plymouth en 1815. Contrairement à ses homonymes, ce navire a eu une longue carrière dans la Royal Navy, étant démantelé en novembre 1862 à Portsmouth.
HMS Java_(1811)/HMS Java (1811) :
Le HMS Java était une frégate de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy britannique. Elle a été initialement établie en 1805 sous le nom de Renommée, décrite comme une frégate de la marine française de classe Pallas de 40 canons, mais le navire transportait en fait 46 canons. Les Britanniques l'ont capturée en 1811 lors d'une action remarquable lors de la bataille de Tamatave, mais elle est surtout connue pour sa défaite le 29 décembre 1812 lors d'une action de trois heures à un seul navire contre l'USS Constitution. Java avait un effectif d'environ 277, mais lors de son engagement avec Constitution, elle en aurait eu 426 à bord, contre 475 pour son adversaire.
HMS Javelin_(F61)/HMS Javelin (F61):
Le HMS Javelin était un destroyer de classe J de la Royal Navy.
HMS Jed / HMS Jed :
Deux navires ont porté le nom de HMS Jed. Le HMS Jed (1904) était un destroyer de classe River lancé en 1904 et désarmé en 1919. Le HMS Jed (K235) était une frégate de classe River lancée en 1942, mise en réserve en 1946 et démantelée en 1957.
HMS Jed_(1904)/HMS Jed (1904):
Le HMS Jed était un destroyer de classe River de type Thornycroft commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1903-1904. Nommé d'après la rivière Jed dans le sud de l'Écosse, il était le deuxième navire à porter ce nom depuis son introduction en 1814 pour un navire de sixième rang de 26 canons vendu en 1833.
Maillot HMS/Maillot HMS :
Huit navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Jersey d'après l'île de Jersey, qui fait partie des îles anglo-normandes ; dont le HMS Jersey (1654), une frégate mise en service en 1654 le HMS Jersey (1694), un sixième rang mis en service en 1694 le HMS Jersey (1698), une frégate mise en service en 1698 le HMS Jersey (1736), une frégate mise en service en 1736 et utilisée comme un navire-prison pendant la guerre d'indépendance américaine HMS Jersey (1776), un sloop mis en service en 1776 HMS Jersey (1860), un cotre mis en service en 1860 HMS Jersey (F72), un destroyer de classe J mis en service en 1939 et coulé en 1941. HMS Jersey (P295), un patrouilleur de classe Island mis en service en 1976 et vendu au Bangladesh en 1994 sous le nom de BNS Shaheed Ruhul Amin.
Maillot HMS_(1654)/Jersey HMS (1654) :
Le HMS Jersey était une frégate de quatrième rang de 40 canons de la marine anglaise, construite à l'origine pour la marine du Commonwealth d'Angleterre à Maldon, et lancée en 1654. En 1677, son armement avait été porté à 48 canons. En 1669, le chroniqueur Samuel Pepys, alors qu'il était membre du Navy Board, fut temporairement nommé capitaine de Jersey dans le cadre d'une manœuvre légale pour le rendre éligible à siéger en cour martiale. En mars 1689, Jersey, avec le marchand Deliverance, amena des magasins dans la ville de Derry, ce qui lui a permis de soutenir le siège de Derry. L'expédition était commandée par le capitaine James Hamilton, plus tard le 6e comte d'Abercorn. Le Jersey était commandé par le capitaine John Beverley RN. Jersey a été capturé par les Français en 1691.
HMS Jersey_ (1694)/HMS Jersey (1694):
Le HMS Jersey faisait partie des six rangs standardisés de 20 canons construits à la fin du 17e siècle. Après la mise en service, elle a passé la majeure partie de sa carrière aux Antilles. Il y fit naufrage en octobre 1707.Jersey était le deuxième navire nommé puisqu'il était utilisé pour un quatrième rang de 48 canons, lancé par Starling of Malden en 1654, capturé par les Français aux Antilles le 18 décembre 1691, rebaptisé Le Jersey et fut en service jusqu'en 1716.
Maillot HMS _ (1698) / Maillot HMS (1698):
Le HMS Jersey était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à East Cowes sur l'île de Wight, et lancé le 24 novembre 1698. Il a été converti pour servir de carcasse en 1731, et a été coulé dans 1763.
HMS Jersey_ (1736)/HMS Jersey (1736) :
Le HMS Jersey était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit selon les propositions de 1733 de l'établissement de dimensions de 1719 à Plymouth Dockyard, et lancé le 14 juin 1736. Elle a vu l'action dans la guerre de l'oreille de Jenkins et la guerre de Sept Ans , avant d'être convertie en navire-hôpital en 1771. En 1780, elle fut à nouveau convertie, cette fois en navire-prison, et fut utilisée par les Britanniques pendant la guerre d'indépendance américaine .
Maillot HMS_(F72)/Maillot HMS (F72) :
Le HMS Jersey était un destroyer de classe J de la Royal Navy.
HMS Jervis / HMS Jervis :
Le HMS Jervis était un destroyer de classe J de la Royal Navy nommé d'après l'amiral John Jervis (1735–1823). Elle a été établie par R. et W. Hawthorn, Leslie and Company, Limited, à Hebburn-on-Tyne le 26 août 1937. Le navire a été lancé le 9 septembre 1938 et mis en service le 8 mai 1939, quatre mois avant le début de la seconde Guerre mondiale. Conçu comme un chef de flottille pour les destroyers de classe J, qui étaient destinés à constituer la 7e flottille de destroyers, Jervis était le navire jumeau de, et identique à, Kelly, chef de la classe K (formant la 8e flottille) et similaire à Napier de la classe N. Cependant, malgré un palmarès de guerre impressionnant (elle a obtenu 13 honneurs de bataille), elle reste pratiquement inconnue par rapport à sa sœur, Kelly.
HMS Jervis_Bay/HMS Jervis Bay :
Le HMS Jervis Bay était un paquebot britannique converti plus tard en croiseur marchand armé, fanion F40. Il a été lancé en 1922 et coulé au combat le 5 novembre 1940 par le croiseur lourd allemand Admiral Scheer dans une action qui a valu à son capitaine la Croix de Victoria.
Bijou HMS / Bijou HMS :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Jewel : le HMS Jewel (1809) était un cinquième rang de 38 canons, anciennement la frégate française Topaze capturée en 1809 initialement nommée Jewel mais rebaptisée Alcmene plus tard dans l'année. Il a été démantelé en 1816. Le HMS Jewel (J390) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1944 et démantelé en 1967.
HMS Jewel_(J390)/HMS Jewel (J390):
Le HMS Jewel (J390) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur à turbine pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Jonquil/HMS Jonquil :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Jonquil, d'après la fleur : le HMS Jonquil (1915) était un sloop de classe Acacia lancé en 1915 et vendu en mai 1920 au Portugal, devenant le navire de guerre portugais NRP Carvalho Araújo, abandonné en 1959. HMS Jonquil (K68) était une corvette de classe Flower lancée en 1940 et vendue en 1946 devenant le mercantile Lemnos
HMS Jonquil_(K68)/HMS Jonquil (K68):
Le HMS Jonquil était une corvette de classe Flower de la Royal Navy britannique. La corvette, nommée d'après le genre floral Jonquil, a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Mis sur cale par la compagnie Fleming and Ferguson le 27 décembre 1939 et lancé le 9 juillet 1940, le Jonquil entre en service le 20 octobre et assume la responsabilité des convois le mois suivant. Son premier déploiement fut comme escorte du convoi WS.5A, à destination du port ouest-africain de Freetown.Jonquil survécut à la guerre mais fut relégué en réserve à Gibraltar à partir d'août 1945. Achetée par la Grèce, la corvette fut rebaptisée Lemnos et convertie dans un navire marchand. Redésigné Olympic Rider en 1951, le Jonquil coula après une collision avec l'Olympic Cruiser dans l'Antarctique en 1955.
HMS Julia_(1806)/HMS Julia (1806):
Le HMS Julia était un sloop de 16 canons de la Royal Navy britannique de la classe Seagull lancé en février 1806. Après une carrière assez calme d'une décennie, il a fait naufrage à Tristan da Cunha en 1817 avec de lourdes pertes en vies humaines.
HMS Jumna/HMS Jumna :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Jumna, d'après un autre nom pour la rivière Yamuna en Inde. Un navire de la Royal Indian Navy a été nommé HMIS Jumna : le HMS Jumna (1832) était un navire à aubes en fer lancé en 1832. Son sort est inconnu. Le HMS Jumna (1848) était un brig-sloop de 16 canons construit sous le nom de HMS Zebra mais renommé en 1846 et lancé en 1848. Elle a été vendue en 1862. Le HMS Jumna (1866) était un navire de troupes à vis en fer lancé en 1866. Elle est devenue un charbon hulk en 1893 et ​​prend le nom de C110. Elle a été vendue en 1922 sous le nom de hulk Oceanic. Le HMIS Jumna (U21) était un sloop modifié de classe Black Swan lancé en 1940. Il a ensuite été mis en service dans la marine indienne sous le nom d'INS Jamuna et est devenu un navire d'étude en 1957 avant d'être désarmé et démantelé en 1980.
HMS Jumna_ (1848)/HMS Jumna (1848):
Le HMS Jumna était un brick de classe Helena de la Royal Navy , construit au chantier naval de Bombay , initialement destiné à s'appeler HMS Zebra et lancé le 7 mars 1848 sous le nom de Jumna . Elle fut soldée et vendue le 25 juin 1862.
HMS Jumna_ (1866)/HMS Jumna (1866):
Le HMS Jumna était un navire de troupes de classe Euphrate lancé à la Palmers Shipbuilding and Iron Company à Hebburn le 24 septembre 1866. C'était le troisième navire de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Junella / HMS Junella :
Junella était un chalutier de pêche, surtout connu pour son service dans la Royal Navy (en tant que navire de lutte contre les mines HMS Junella) pendant la guerre des Malouines. Elle a été construite en 1975 pour J Marr & Son, une entreprise de pêche basée à Hull. Le 11 avril 1982, elle a été retirée du commerce par le gouvernement britannique et mise en service dans la Royal Navy. Elle était équipée d'un équipement de déminage de l'époque de la Seconde Guerre mondiale au chantier naval de Rosyth, piloté par des marins de la Royal Navy et affecté au 11e Escadron de lutte contre les mines. Elle a navigué le 26 avril mais n'a pu commencer le balayage qu'après la reddition argentine du 14 juin. Entre-temps, elle a été utilisée pour transférer des troupes et des magasins entre les navires et a débarqué des troupes des forces spéciales à San Carlos. Les opérations de déminage ont commencé le 21 juin. Junella est retourné au Royaume-Uni le 11 août, transportant une mine argentine désamorcée. Junella a été remis à un usage commercial après la guerre et en 1983 a été vendu au Royal Greenland Trading Department, rebaptisé Siku. Elle a ensuite servi dans plusieurs autres compagnies sous les noms de Vesttraal et Hill Cove avant de reprendre le nom de Junella avec SA (Fripur), pêchant à Montevideo, en Uruguay. Après avoir été endommagé par un incendie, il a été démoli le 19 juillet 1999.
HMS Juniper/HMS Juniper :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été nommés Juniper pour le genévrier : le HMS Juniper (1809) était une goélette de classe Shamrock lancée aux Bermudes. Elle a participé à une campagne pour laquelle son équipage a reçu la Médaille du service général de la marine (1847) avec fermoir "San Sebastian". Elle a également participé à la capture de plusieurs navires marchands. La marine l'a vendu en 1814. Le HMT Juniper (T123) était un chalutier dragueur de mines de classe Tree lancé en 1939. Le croiseur lourd allemand Admiral Hipper l'a coulé le 8 juin 1940 en mer de Norvège.
HMS Juniper_(1809)/HMS Juniper (1809):
Le HMS Juniper a été lancé aux Bermudes en 1809 pour la Royal Navy britannique. Elle a participé à une campagne pour laquelle son équipage a reçu la Médaille du service général de la marine (1847) avec fermoir "San Sebastian". Elle a également participé à la capture de plusieurs navires marchands. La Marine l'a vendue en 1814.
HMS Juno/HMS Juno :
Sept navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Juno d'après la déesse romaine Juno : le HMS Juno (1757) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1757. Il a été brûlé à Rhode Island en 1778 pour empêcher sa capture. Le HMS Juno (1780) était un cinquième rang de classe Amazon de 32 canons lancé en 1780 et démantelé en 1811. Le HMS Juno (1844) était un sixième rang de 26 canons lancé en 1844. Il a été rebaptisé HMS Mariner en 1878, et est devenu un navire-école nommé HMS Atalanta plus tard cette année-là. Elle a sombré dans l'Atlantique en 1880. Le HMS Juno (1867) était une corvette à vis en bois lancée en 1867 et vendue en 1887. Le HMS Juno (1895) était un croiseur protégé de classe Eclipse lancé en 1895 et vendu en 1920. Le HMS Juno (F46 ) était un destroyer de classe J lancé en 1938 et coulé lors d'une attaque aérienne au large de la Crète en 1941. Le HMS Juno (F52) était une frégate de classe Leander lancée en 1965 et ferraillée en 1994.
HMS Juno_(1757)/HMS Juno (1757):
Le HMS Juno était une frégate de cinquième rang de classe Richmond de 32 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1757 et a servi tout au long de la guerre d'indépendance américaine jusqu'à ce qu'elle soit sabordée en 1778 pour éviter d'être capturée. Elle a engagé l'USS Providence lors de l'évasion de Providence de Providence, Rhode Island le 30 avril 1778.
HMS Juno_(1780)/HMS Juno (1780):
Le HMS Juno était un cinquième rang de classe Amazon de 32 canons de la Royal Navy. Cette frégate a servi pendant la guerre d'indépendance américaine et les guerres de la Révolution française et napoléoniennes.
HMS Juno_(1844)/HMS Juno (1844):
Le HMS Juno était une frégate de sixième rang de classe Spartan de 26 canons de la Royal Navy lancée en 1844 à Pembroke. En tant que HMS Juno, elle a joué le rôle historique en 1857 d'annexer les îles Cocos (Keeling) à l'Empire britannique. Il est rebaptisé HMS Mariner en janvier 1878 puis HMS Atalanta deux semaines plus tard.
HMS Juno_(1895)/HMS Juno (1895):
Le HMS Juno était un croiseur protégé de classe Eclipse construit pour la Royal Navy au milieu des années 1890. Juno a été affecté au 11th Cruiser Squadron opérant depuis l'Irlande. En 1901, elle était l'un des deux navires d'escorte du HMS Ophir, qui transportait le duc et la duchesse de Cornouailles et d'York (plus tard le roi George V et la reine Mary) lors de leur tournée dans l'Empire britannique. L'année suivante, elle servit dans l'escadron de croiseurs. sous le commandement du capitaine Henry Peter Routh. En mai 1902, elle fut emmenée à Portsmouth pour un radoub et le mois suivant, le capitaine David Beatty fut nommé commandant. Elle a participé à la revue de la flotte tenue à Spithead le 16 août 1902 pour le couronnement du roi Édouard VII , et a visité la mer Égée pour des manœuvres combinées avec d'autres navires de l'escadron de la Manche et de la flotte méditerranéenne le mois suivant. Après son retour à Portsmouth en octobre, elle transporta le Lord-Lieutenant d'Irlande et Lady Dudley lors d'une visite à Waterford le 29 octobre. Elle a été affectée à la flotte méditerranéenne plus tard cette année-là, mais Beatty l'a payée peu de temps après. En 1915, elle fut envoyée dans le golfe Persique et participa à un engagement à Bushire en juillet-août 1915 contre les raids tangistanais sous Rais Ali Delvari. Juno retournait à Queenstown, en Irlande. Ayant reçu un avertissement d'activité sous-marine au large de Queenstown, le croiseur a pris des mesures d'évitement et est finalement retourné au port. Cet avertissement n'a pas été étendu au RMS Lusitania, qui a été coulé par un U Boat le vendredi 7 mai 1915. En novembre 1916, Juno a transporté Abdulaziz bin Abdul Rahman Al Saud à Bushire pour rendre visite à Sir Percy Cox, le résident politique britannique dans le golfe Persique. .Juno a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS Juno_(F46)/HMS Juno (F46):
Le HMS Juno était un destroyer de classe J de la Royal Navy établi par la Fairfield Shipbuilding and Engineering Company, Limited, à Govan en Écosse le 5 octobre 1937, lancé le 8 décembre 1938 et mis en service le 25 août 1939. Juno a participé à la bataille de Calabre en juillet 1940 et la bataille du cap Matapan en mars 1941.
HMS Juno_(F52)/HMS Juno (F52):
Le HMS Juno était une frégate de classe Leander de la Royal Navy (RN). Comme le reste de la classe, Juno a été nommé d'après une figure de la mythologie. Elle a été construite par Thornycroft de Woolston, Hampshire. Juno a été lancé le 24 novembre 1965 et mis en service le 18 juillet 1967.
HMS Junon/HMS Junon :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Junon, une forme française de la déesse Juno, de la mythologie romaine : le HMS Junon (1809) était un cinquième rang de 36 canons capturé aux Français en 1809, mais repris par eux plus tard. an. Le HMS Junon (1810) était un cinquième rang de 38 canons, anciennement le Bellone français. Elle a été capturée en 1810 et démantelée en 1817.
HMS Jupiter/HMS Jupiter :
Six navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Jupiter, d'après le dieu romain Jupiter. Le HMS Jupiter (1778) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1778 et détruit en 1808. Le HMS Jupiter (1813) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1813. Il a été utilisé comme navire de troupes à partir de 1837 et comme carcasse de charbon à partir de 1846. Il a été démantelé en 1870. Le HMS Jupiter était une carcasse de charbon, lancée à l'origine en 1833 sous le nom de HMS Forth de 44 canons de cinquième rang. Il a été rebaptisé Jupiter en 1869 et a été vendu en 1883. Le HMS Jupiter (1895) était un cuirassé de classe Majestic lancé en 1895 et mis au rebut en 1920. Le HMS Jupiter (F85) était un destroyer de classe J lancé en 1938 et coulé par une mine en 1942. Le HMS Jupiter (F60) était une frégate de classe Leander lancée en 1967 et vendue à la casse en 1997.
HMS Jupiter_(1778)/HMS Jupiter (1778):
Le HMS Jupiter était un navire de quatrième rang de classe Portland de 50 canons de la Royal Navy. Elle a servi pendant la guerre d'indépendance américaine, les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes au cours d'une carrière qui a duré trente ans. Elle était également l'un des navires les plus rapides de la Royal Navy, comme le montre sa tentative de capturer le cotre Eclipse sous Nathaniel Fanning.
HMS Jupiter_(1895)/HMS Jupiter (1895):
Le HMS Jupiter était un cuirassé pré-dreadnought de classe Majestic de la Royal Navy. Mis en service en 1897, il est affecté à la Channel Fleet jusqu'en 1905. Après un carénage, il est temporairement mis en réserve avant de reprendre du service avec la Channel Fleet en septembre 1905. En 1908 et rendu obsolète par l'apparition des cuirassés de type dreadnought , elle est de nouveau retournée dans la réserve, cette fois avec la Home Fleet. Après un autre radoub, il a eu un sort en tant que navire-école d'artillerie en 1912. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Jupiter a servi dans la flotte de la Manche, puis comme navire de garde sur la rivière Tyne. Elle a été envoyée en Russie en février 1915 pour servir de brise-glace, dégageant une route vers Arkhangelsk pendant que le brise-glace régulier subissait un radoub. Elle a subi son propre radoub plus tard en 1915 et une fois terminée, a été transférée à la patrouille du canal de Suez. Elle retourna en Angleterre à la fin de 1916 et passa le reste de la guerre basée à Devonport. Elle a été ferraillée en 1920.
HMS Jupiter_(F60)/HMS Jupiter (F60):
Le HMS Jupiter (F60) était une frégate de classe Batch 3 Leander de la Royal Navy (RN). Elle était, comme le reste de la classe, nommée d'après une figure de la mythologie. Construit par Yarrow Shipbuilders de Scotstoun, il a été lancé le 4 septembre 1967 et mis en service le 9 août 1969.
HMS Jupiter_(F85)/HMS Jupiter (F85) :
Le HMS Jupiter était un destroyer de classe J de la Royal Navy.
HMS Justice_(W140)/HMS Justice (W140):
Le HMS Justice (W-140), un navire de la Royal Navy classé comme remorqueur de sauvetage, a été construit aux États-Unis sous le nom de remorqueur de sauvetage de classe ATR-1 de l'US Navy ATR-20. Jamais mis en service dans l'US Navy, il a été transféré à la Royal Navy en prêt-bail à la livraison. De retour aux États-Unis après la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle a été renommée BATR-20. Frappé et vendu pour le service commercial en 1946, il a finalement été cloué au sol à Ushuaia, en Argentine et abandonné.
HMS Justitia/HMS Justitia :
Quatre navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Justitia, d'après la déesse Justitia, de la mythologie romaine : HMS Justitia (1777) était un navire-prison, autrefois un navire marchand, acheté en 1777 et en service jusqu'en 1795 au moins. HMS Justitia ( 1807) était un troisième rang de 74 canons capturé aux Danois à la bataille de Copenhague en 1807 et démantelé en 1814. Le HMS Justitia était un troisième rang de 64 canons, autrefois un navire hollandais. Elle a été saisie en 1796 et nommée HMS Zealand, rebaptisée HMS Justitia en 1812 et vendue en 1830. Le HMS Justitia (1830) était un navire condamné, lancé en 1799 sous le nom de British East India Company East Indiaman Admiral Rainier. La Royal Navy l'a acquise en 1804 et l'a commandée comme HMS Hindostan de quatrième rang de 50 canons. Il fut réduit à 20 canons et rebaptisé HMS Dolphin en 1819, puis HMS Justitia en 1830. Il conserva ce nom jusqu'à sa vente en 1855.
HMS Jutland / HMS Jutland :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Jutland, après la bataille du Jutland : le HMS Jutland était un destroyer de classe Battle. Elle a été lancée le 2 novembre 1945 à Hawthorn Leslie, mais n'a jamais été achevée. La coque a été utilisée pour des essais en 1947 et est arrivée à Rosyth pour être démolie en 1957. Le HMS Jutland (D62) était un autre destroyer de classe Battle. Il s'appelait à l'origine HMS Malplaquet, mais a été renommé en 1945 avant d'être lancé en 1946. Il a été démantelé en 1965.
HMS Jutland_(D62)/HMS Jutland (D62):
Le HMS Jutland (D62) était un destroyer de la flotte de classe Battle plus récent ou de 1943 de la Royal Navy du Royaume-Uni. Elle porte le nom de la bataille du Jutland, la plus grande bataille navale de la Première Guerre mondiale. Le premier Jutland a été lancé en 1945, mais a été annulé la même année. Son navire jumeau, Malplaquet - du nom d'une bataille entre la Grande-Bretagne et la France pendant la guerre de Succession d'Espagne en 1709 - a été rebaptisé Jutland juste avant son lancement le 20 février 1946, et a été mis en service le 30 juillet 1947. Le Jutland original a finalement été démantelé en 1957 à Rosyth.
HMS K1/HMS K1 :
Le HMS K1 était un sous-marin de classe K propulsé par turbine à vapeur de la Première Guerre mondiale de la Royal Navy. Le K1 a été coulé pour éviter qu'il ne soit capturé après être entré en collision avec le K4 au large des côtes danoises. Elle patrouillait en surface dans le cadre d'une flottille de sous-marins opérant en ligne devant. La flottille était dirigée par le croiseur léger Blonde, suivi des K1, K3, K4 et K7. L'équipage a survécu et a été enlevé par deux coupeurs envoyés du HMS Blonde. La collision s'est produite vers 17h35 et après consultation des officiers sous-mariniers secourus et concluant que le K1 ne pouvait pas être sauvé, Blonde a ouvert le feu avec l'un de ses canons de 4 pouces et a coulé le sous-marin avec quelques obus à 19h10.
HMS K10/HMS K10 :
Le HMS K10 était un sous-marin de classe K construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Elle a été mise en chantier le 28 juin 1915. Elle a été mise en service le 26 juin 1917. Le K10 a été vendu le 4 novembre 1921. Le K10 a sombré en remorque le 10 janvier 1922. Il avait un effectif de cinquante-neuf membres d'équipage et une longueur de 338 pieds (103 mètres)
HMS K11/HMS K11 :
Le HMS K11 était un sous-marin de classe K construit par Armstrong Whitworth, Newcastle upon Tyne. Le K11 a été posé en octobre 1915 et mis en service en février 1917. Il avait un effectif de 59 membres d'équipage. En 1917, le K11 est endommagé par un incendie lors d'une patrouille en mer du Nord. Elle a été forcée de faire surface et a été remorquée par un destroyer. Le K11 faisait partie de l'exercice désastreux de la bataille de l'île de May. Elle a été forcée de prendre des mesures d'évitement pour éviter K14, mais a survécu à l'exercice. Le K11 a été vendu le 4 novembre 1921.
HMS K12/HMS K12 :
Le HMS K12 était un sous-marin de classe K construit par Armstrong Whitworth, Newcastle upon Tyne. Elle a été posée en octobre 1915 et mise en service en août 1917. Le K12 a pris part à la bataille de l'île de May, survivant à l'exercice désastreux. K12 est entré en collision avec K2 en 1924; K2 a brisé un trou dans le boîtier avant de K12 tandis que K2 a bouclé ses arcs sur environ six pieds. Le K12 a été mis au rebut en 1926 à Charlestown.
HMS K13/HMS K13 :
Le HMS K13 était un sous-marin de classe K propulsé à la vapeur de la Première Guerre mondiale de la Royal Navy. Elle a coulé dans un accident mortel lors d'essais en mer au début de 1917 et a été récupérée et remise en service sous le nom de HMS K22.
HMS K14/HMS K14 :
Le HMS K14 était un sous-marin de classe K construit par Fairfields à Govan, en Écosse. Elle a été déposée en novembre 1915 et mise en service le 22 mai 1917. Le K14 faisait partie de l' exercice Battle of May Island du 31 janvier 1918, au cours duquel sa direction s'est bloquée tout en évitant une collision. Elle a été percutée par le K22 derrière le compartiment des torpilles avant, mais n'a pas coulé et a été réparée. Deux hommes ont été perdus. Le K14 a été vendu le 16 février 1926 à Granton.
HMS K15/HMS K15 :
Le HMS K15 était un sous-marin de classe K construit par Scotts, Greenock. Elle a été posée le 19 avril 1916 et a été mise en service le 30 avril 1918. Le K15 a coulé en raison d'un accident, alors qu'il était amarré le long du croiseur léger Canterbury dans le port de Portsmouth le 25 juin 1921. Elle a ensuite été sauvée en juillet 1921. Le K15 a été vendu en Août 1924 à Upnor.
HMS K16/HMS K16 :
Le HMS K16 était un sous-marin de classe K construit par William Beardmore and Company, Dalmuir. Elle a été déposée en juin 1916 et mise en service le 13 avril 1918. Le seul incident survenu avec le K16 a été une plongée soudaine dans Gare Loch après l'échec de ses hydravions. Elle a refait surface avec succès. Le K16 est amorti le 12 décembre 1920. Il est vendu le 22 août 1924 et est revendu en septembre 1924 à Charlestown.
HMS K17/HMS K17 :
Le HMS K17 était un sous-marin britannique de classe K construit par Vickers à Barrow-in-Furness.
HMS K2/HMS K2 :
Le HMS K2 était le deuxième des sous-marins de la classe K et a été construit au HM Dockyard, à Portsmouth, en Angleterre. Elle a été posée le 13 novembre 1915 et a été mise en service en mai 1917, un an avant la fin de la Première Guerre mondiale. En janvier 1917, le K2 a été endommagé par une explosion et un incendie lors de ses premiers essais de plongée. Le 11 janvier 1924, il est entré en collision avec le K12 alors qu'ils quittaient le port de Portland. K2 a brisé un trou dans le boîtier avant de K12 et a bouclé ses arcs sur environ 6 pieds (1,8 m). Le 7 novembre 1924, le K2 entre en collision avec le H29 lors d'exercices. Le K2 a été vendu le 13 juillet 1926 à John Cashmore Ltd pour être mis au rebut à Newport.
HMS K26/HMS K26 :
Le HMS K26 était le seul sous-marin de classe K modifié de la Royal Navy britannique à être achevé. L'un des six commandés, il a été construit vers la fin de la Première Guerre mondiale mais n'a été achevé que cinq ans après sa fin. Six bateaux, K23-K28 ont été commandés en juin 1918 mais la fin de la guerre signifiait que seul le K26 était achevé, le reste étant tous annulé le 26 novembre 1918. Malgré tout, il fut terminé lentement. Bien que lancé au chantier Vickers en août 1919, il fut remorqué à Chatham en 1920 et achevé en juin 1923. C'était une meilleure conception que les dix-sept K-boats précédents, l'expérience avec eux ayant conduit à divers changements. La proue du cygne a été modifiée et les hydravions déplacés pour fonctionner dans le sillage des hélices. Tout cela a entraîné une réduction de la vitesse d'environ 0,5 nœud (0,9 km/h) en surface par rapport à ses prédécesseurs. Elle avait également six tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 mm) à l'avant au lieu des quatre tubes de 18 pouces (457 mm) des premiers membres de la classe, ce qui l'obligeait à mesurer 12 pieds (4 m) de plus. Les quatre tubes de faisceau de 18 pouces (457 mm) ont néanmoins été conservés. La superstructure a été modifiée pour améliorer la protection des entonnoirs et des prises, et a presque guéri la fâcheuse tendance de l'eau à pénétrer dans les entonnoirs en éteignant les feux de chaudière par mauvais temps. Elle avait également une capacité de 300 tonnes de mazout, au lieu des 197 tonnes des bateaux précédents qui lui donnaient une plus grande autonomie même si son déplacement était plus important. L'endurance sous-marine était similaire à ses prédécesseurs. La disposition améliorée des réservoirs de ballast a réduit le temps de plongée à 3 minutes 12 secondes pour atteindre 80 pieds (24 m). Elle avait également une profondeur de plongée maximale accrue de 250 pieds (76 m). En 1924, elle entreprit avec beaucoup de publicité un long voyage via Gibraltar, Malte et le canal de Suez, vers Colombo et Singapour et retour. Elle a été retirée du service en avril 1931 parce que son déplacement dépassait les limites de déplacement des sous-marins dans le traité naval de Londres de 1930, et démantelée peu de temps après. Elle était le dernier sous-marin à vapeur construit n'importe où dans le monde jusqu'à ce que le premier sous-marin à propulsion nucléaire, l'USS Nautilus, soit lancé en 1954.
HMS K3/HMS K3 :
Le HMS K3 était le navire de tête des sous-marins britanniques de classe K. Elle a été couchée le 21 mai 1915 par Vickers, Barrow-in-Furness. Elle est mise en service le 4 août 1916. En décembre 1916, le K3, avec à son bord le futur roi George VI, plonge de manière incontrôlable. Le navire a plongé à 150 pieds avec la poupe et les hélices élevées au-dessus des vagues. Il a fallu vingt minutes pour libérer le navire de la boue du fond marin et de la surface avec succès. Le 9 janvier 1917, la chaufferie du K3 est inondée en mer du Nord. Le K3 a été impliqué dans un accident avec le 4e Escadron de croiseurs légers, qui a conduit au naufrage du K1, en novembre 1917. Le K3 a également été impliqué dans la "bataille de l'île de May" en 1918. Le 2 mai 1918, le K3 a de nouveau plongé de manière incontrôlable. à 266 pieds qui a écrasé une partie de la coque. Le K3 est vendu le 26 octobre 1921 à la Barking Ship Breaking Company pour démolition à Londres.
HMS K4/HMS K4 :
Le HMS K4 était un sous-marin britannique de classe K construit par Vickers à Barrow-in-Furness. Elle a été posée le 28 juin 1915 et mise en service le 1er janvier 1917, un an avant la fin de la Première Guerre mondiale.
HMS K5/HMS K5 :
Le HMS K5 était l'un des sous-marins de classe K qui ont servi dans la Royal Navy de 1917 à 1921. Elle a été perdue de toutes parts lorsqu'elle a coulé en route vers une simulation de bataille dans le golfe de Gascogne.
HMS K6/HMS K6 :
Le HMS K6 était un sous-marin britannique de classe K construit par HM Dockyard, Devonport. Elle a été posée le 8 novembre 1915 et mise en service en mai 1917. Le K6 a été le premier de la classe K à voir sa proue relevée en la convertissant en forme de cygne bulbeux. En 1917, le K6 n'a pas fait surface lors d'un essai à North Dockyard, Devonport. K6 a été impliqué dans un grave accident d'exercice surnommé la "bataille de l'île de May". Elle était responsable d'avoir percuté K4 et de l'avoir coupée en deux. Elle a été vendue le 13 juillet 1926 à John Cashmore Ltd pour être mise au rebut à Newport.
HMS K7/HMS K7 :
Le HMS K7 était un sous-marin de classe K construit par HM Dockyard, Devonport. Elle a été posée le 8 novembre 1915 et mise en service en juillet 1917. Le K7 était le seul de la désastreuse classe K à s'engager avec un ennemi; le 16 juin 1917, elle a tiré une salve de torpilles sur le sous-marin U-95 et a marqué un coup direct. Cependant, la torpille n'a pas explosé avec ce qui a été décrit comme une chance "K" typique; Le K-7 a échappé aux représailles en s'éloignant à grande vitesse. Le K7 a été impliqué dans un accident avec le 4e Escadron de croiseurs légers. Elle a également été impliquée dans la série catastrophique d'accidents au cours d'un exercice de nuit qui est devenu sarcastiquement connu sous le nom de bataille de l'île de May ; Le K7 a été endommagé en roulant sur le K4 qui coulait. K7 a été vendu le 9 septembre 1921 à Sunderland.
HMS K8/HMS K8 :
Le HMS K8 était un sous-marin britannique de classe K construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Elle fut mise en chantier le 28 juin 1915 et mise en service le 6 mars 1917. Le K8 fut vendu le 11 octobre 1923. Il avait un effectif de cinquante-neuf membres d'équipage et avait une longueur de 338 pieds (103 m).
HMS K9/HMS K9 :
Le HMS K9 était un sous-marin de classe K construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Le K9 est mis en chantier le 28 juin 1915. Il est mis en service le 9 mai 1917. En 1921, le K9 est mis en réserve. Le K9 a été vendu à Charlestown le 23 juillet 1926. Il avait un effectif de cinquante-neuf membres d'équipage et une longueur de 338 pieds (103 m).
HMS Kale/HMS Kale :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Kale : le HMS Kale (1904) était un destroyer de la classe River lancé en 1904 et coulé par une mine en 1918. Le HMS Kale (K241) était une frégate de la classe River lancée en 1942 et vendu en 1956.
HMS Kale_(1904)/HMS Kale (1904):
Le HMS Kale était un destroyer de classe River de type Hawthorn Leslie commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1903-1904. Nommé d'après le Kale Water dans les Scottish Borders, il a été le premier navire à porter ce nom dans la Royal Navy.
HMS Kandahar_(F28)/HMS Kandahar (F28) :
Le HMS Kandahar (F28) était un destroyer de classe K construit pour la Royal Navy dans les années 1930, du nom de la ville afghane de Kandahar.
HMS Kangourou/HMS Kangourou :
Sept navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Kangaroo, du nom du kangourou. HMS Kangaroo (1795), un sloop de 16 canons en sapin construit à Rotherhithe en 1795 et vendu en 1802. HMS Kangaroo (1805), un sloop de 18 canons de classe Merlin lancé en 1805 et vendu en 1815. HMS Kangaroo (1818), un brick d'arpentage acheté en 1818 aux Antilles. Re-gréé en tant que navire en 1823 et fait naufrage au large de Cuba en 1828. HMS Kangaroo (1829), une goélette à 3 canons, ex-Las Damas Argentinas, achetée en 1829 et vendue en 1834. HMS Kangaroo (1852), un 12- gun Acorn-class brick-sloop commandé sous le nom de HMS Dove en 1839, renommé Kangaroo en 1843 et finalement lancé en 1852. Il fut vendu en 1897. Le HMS Kangaroo était le canonnier de classe Philomel HMS Dart, lancé en 1860, rebaptisé Kangaroo en 1882 et démantelé en 1884. HMS Kangaroo (1900), torpilleur de classe B lancé en 1900 et vendu en 1920.
HMS Kangourou_(1795)/HMS Kangourou (1795) :
Le HMS Kangaroo était un sloop de 18 canons de la Royal Navy britannique de la classe Diligence, lancé en 1795 à Rotherhithe, en Angleterre. Elle a servi dans les eaux territoriales et la mer Méditerranée jusqu'à sa vente en 1802.
HMS Kangourou_(1805)/HMS Kangourou (1805) :
Le HMS Kangaroo était un sloop de 18 canons de la Royal Navy lancé en 1805. La Navy l'a vendu en 1815 et il est devenu le baleinier Countess of Morley. Après trois voyages à la baleine, elle est devenue marchande. Elle a peut-être été condamnée vers 1827; elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1833.
HMS Kangourou_(1900)/HMS Kangourou (1900):
Le HMS Kangaroo était un destroyer lance-torpilles de classe B de la Royal Navy britannique. Elle a servi avec la Dover Patrol pendant la Première Guerre mondiale.
HMS Karrakatta_ (1889)/HMS Karrakatta (1889):
Le HMS Karakatta (ou Karrakatta) était une canonnière torpille de classe Sharpshooter de la Royal Navy, lancée en 1889. Elle faisait partie de l'escadron auxiliaire de la station australienne de 1890 à 1903, et fut vendue en 1905.
HMS Cachemire/HMS Cachemire :
HMS Kashmir, a été le nom d'un certain nombre de navires de la Royal Navy, du Cachemire une ancienne partie de l'Empire britannique : HMS Kashmir (1915) - un navire de troupes, anciennement un paquebot P & O. Entre en collision le 6 octobre 1918 avec le HMS Otranto (qui coule au large de la côte ouest d'Islay). HMS Kashmir (F12) — un destroyer de classe K lancé en 1939 et coulé en 1941.
HMS Cachemire_(1915)/HMS Cachemire (1915) :
Le HMS Kashmir était un cargo britannique construit pendant la Première Guerre mondiale pour les routes d'Extrême-Orient de la Peninsular and Oriental Steam Navigation Company (P&O). Elle a servi à ce titre jusqu'à la fin de 1916, date à laquelle elle a été réquisitionnée pour servir de navire de troupes. Elle est entrée en collision avec le navire de troupes HMS Otranto en 1918 qui s'est ensuite échoué sur l'île d'Islay avec de grandes pertes de vie. Le navire a été rendu à la Peninsular and Oriental Steam Navigation Company après la guerre et est resté en service jusqu'en 1932.
HMS Cachemire_(F12)/HMS Cachemire (F12) :
Le HMS Kashmir (F12) était un destroyer de classe K construit pour la Royal Navy dans les années 1930, du nom de l'État princier du Cachemire en Inde britannique.
HMS Katherine / HMS Katherine :
HMS Katherine (ou Catherine) a été le nom de divers navires de la Royal Navy britannique : HMS Katherine (1402), un navire acheté en 1402 et démoli en 1406 HMS Katherine (1415), un navire acheté en 1415 et vendu en 1425 HMS Katherine (1653), un navire de 36 canons capturé en 1653 et vendu en 1658 HMS Katherine (1661), un yacht de 8 canons lancé en 1661 et perdu en 1673 HMS Katherine (1664), un second rang de 82 canons lancé en 1664 , également connu sous le nom de Royal Katherine à partir de 1696, rebaptisé Ramillies en 1706, et fait naufrage en 1760 HMS Katherine (1672), du nom de deux brûlots achetés en 1672, dont l'un fut dépensé en 1672 et l'autre en 1673 HMS Katherine (1674) , un yacht de 8 canons lancé en 1674, rebaptisé Catherine en 1720, et vendu en 1801 HMS Katherine (1692), un magasin acheté en 1692 et vendu en 1701 HMS Catherine (J12), un dragueur de mines de classe Auk
HMS Katoomba/HMS Katoomba :
Le HMS Katoomba était un croiseur de classe Pearl construit pour la Royal Navy, initialement nommé HMS Pandora, construit par Armstrong Whitworth, Elswick, Tyne and Wear et lancé le 27 août 1889. Rebaptisé le 2 avril 1890, sous le nom de Katoomba comme navire amiral de l'Auxiliary Escadron de la Station d'Australie. Elle arriva à Sydney avec l'escadron le 5 septembre 1891. Elle fut endommagée lors d'une collision avec le remorqueur Yatala à Port Adélaïde le 29 décembre 1891. Elle quitta la station australienne le 16 janvier 1906. Elle fut vendue 8 500 £ le 10 juillet 1906. et démantelé à Morecambe.
HMS Keats_(K482)/HMS Keats (K482) :
Le HMS Keats (K482) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine comme destroyer d'escorte de classe Evarts de la marine américaine USS Tisdale (DE-278), il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1946.
HMS Keith / HMS Keith :
Le HMS Keith était un chef de flottille de destroyers de classe B construit pour la Royal Navy vers 1930. Initialement affecté à la flotte méditerranéenne, il a été placé en réserve en 1937, après que les réparations suite à une collision aient été terminées. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le navire a été réactivé et a passé quelque temps dans les eaux espagnoles, appliquant le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Keith a escorté des convois et mené des patrouilles anti-sous-marines au début de la Seconde Guerre mondiale avant d'être coulé à Dunkerque par des avions allemands.
HMS Kellington_(M1154)/HMS Kellington (M1154) :
Le HMS Kellington (M1154) était un dragueur de mines de classe Ton de la Royal Navy, lancé le 12 octobre 1954 et nommé d'après le village de Kellington dans le North Yorkshire. Elle a fait partie du 108e escadron de déminage basé à Malte en 1956 et, en janvier 1957, est revenue à Hythe pour rejoindre la flotte de réserve. Elle a été convertie en chasseur de mines entre 1967 et 1969. Elle a été mise hors service en 1993 et ​​a été remise pour devenir un navire-école pour les cadets de la marine le 23 août 1993. Elle était amarrée sur la rivière Tees à Stockton on Tees dans le comté de Durham. Elle a été achetée purement et simplement le 9 février 1999, mais fermée pour des raisons de santé et de sécurité en 2005. Elle a été démantelée in situ par Able UK en 2009.
HMS Kelly_(F01)/HMS Kelly (F01):
Le HMS Kelly (numéro de fanion F01) était un destroyer de classe K de la Royal Navy britannique et chef de flottille de sa classe. Elle a servi pendant les premières années de la Seconde Guerre mondiale; dans les eaux territoriales, au large de la Norvège et en Méditerranée. Tout au long de son service, Kelly a été commandée par Lord Louis Mountbatten, en tant que commandant (capitaine (D)) de la 5e flottille de destroyers. Elle a été perdue au combat en 1941 lors de la bataille de Crète. Kelly a été construit par Hawthorn Leslie and Company à Hebburn sur la rivière Tyne. Elle a été posée le 26 août 1937, lancée le 25 octobre 1938 et mise en service le 23 août 1939, 11 jours seulement avant le début des hostilités. Elle porte le nom de l'amiral de la flotte Sir John Kelly.
HMS Kelvin_(F37)/HMS Kelvin (F37):
Le HMS Kelvin était un destroyer de classe K de la Royal Navy établi par la Fairfield Shipbuilding and Engineering Company, Limited, à Govan en Écosse le 5 octobre 1937, lancé le 19 janvier 1939 et mis en service le 27 novembre 1939 avec le fanion numéro F37.
HMS Kemerton_(M1156)/HMS Kemerton (M1156) :
Le HMS Kemerton (M1156) était un dragueur de mines de classe Ton de la Royal Navy, lancé le 27 novembre 1953 et nommé d'après le village de Kemerton dans le Gloucestershire. Il est mis en "réserve opérationnelle" à Hythe de 1956 à 1962, avant d'être envoyé dans le golfe Persique au sein du 9th Minesweeper Squadron. Elle a été rompue en 1975 à Poole.
HMS Kempenfelt/HMS Kempenfelt :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Kempenfelt, d'après le contre-amiral Richard Kempenfelt : le HMS Kempenfelt (1915) était un chef de flottille de classe Marksman lancé en 1915 et vendu pour démolition en 1921. Le HMS Kempenfelt (I18) était un C -class destroyer lancé en 1931. Il est transféré à la Marine royale du Canada en 1939 et rebaptisé NCSM Assiniboine (I18). Elle a fait naufrage en 1945 et la carcasse a été vendue en 1952. Le HMS Kempenfelt (R03) était un destroyer de classe W initialement nommé HMS Valentine. Il a été lancé en 1943, vendu à la marine yougoslave en 1956, où il a été nommé Kotor. Elle a été retirée du service en 1971. HMS Kempenfelt était le nom proposé pour le destroyer de classe V HMS Valentine, mais elle a été renommée avant son lancement.
HMS Kempenfelt_(1915)/HMS Kempenfelt (1915):
Le HMS Kempenfelt était un chef de flottille de classe Marksman de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par Cammell Laird dans leur chantier naval de Birkenhead, avec une construction commençant en 1914 et achevée en août 1915. Elle a servi pendant le reste de la Première Guerre mondiale. Elle a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Kempenfelt_(I18)/HMS Kempenfelt (I18):
Le HMS Kempenfelt était un destroyer de classe C construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Chef de flottille, elle a servi dans la Home Fleet avant la Seconde Guerre mondiale et le navire a effectué plusieurs déploiements dans les eaux espagnoles pendant la guerre civile espagnole, appliquant le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Kempenfelt a été transféré à la Marine royale canadienne (MRC) en 1939 et renommé NCSM Assiniboine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a servi comme escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique, coulant un sous-marin allemand par éperonnage, lors de patrouilles anti-sous-marines lors de l'invasion de la Normandie, et a été employée comme transport de troupes après le jour de la Victoire pour le retour des militaires canadiens. , avant d'être mis hors service à la mi-1945. L'Assiniboine a été vendue à la ferraille en 1945, mais elle s'est échouée alors qu'elle était remorquée jusqu'aux brisants et n'a été démolie qu'en 1952.
HMS Kempenfelt_(R03)/HMS Kempenfelt (R03):
Le HMS Kempenfelt était un chef de flottille de destroyers de classe W de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle était le deuxième destroyer de son nom à avoir servi dans la guerre; le premier Kempenfelt a été transféré à la Marine royale canadienne en octobre 1939 et renommé NCSM Assiniboine.
HMS Kempthorne_(K483)/HMS Kempthorne (K483) :
Le HMS Kempthorne (K483) était une frégate de classe Captain de la Royal Navy et nommée d'après le capitaine (plus tard l'amiral Sir) John Kempthorne du HMS Mary Rose en 1669.
Château_HMS Kenilworth_(K420)/Château HMS Kenilworth (K420) :
Le HMS Kenilworth Castle était une corvette de classe Castle de la Royal Navy.
HMS Kennet/HMS Kennet :
Le HMS Kennet était un destroyer de classe River de type Thornycroft commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1902-1903. Nommé d'après la rivière Kennet dans le sud-ouest de l'Angleterre, il fut le premier navire à porter ce nom dans la Royal Navy.
HMS Kennington/HMS Kennington :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Kennington : le HMS Kennington (1736), un sixième de 24 canons, lancé en 1736 et démantelé à Plymouth en 1749. Le HMS Kennington (1756), un sixième de 20 canons navire, lancé en 1756 et démantelé à Sheerness en 1774.
HMS Kent/HMS Kent :
Onze navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Kent, du nom du comté de Kent et du duc de Kent. Le HMS Kent (1652) était un quatrième rang de 46 canons lancé en 1652 sous le nom de Kentish Frigate, rebaptisé Kent en 1660 et détruit en 1672. Le HMS Kent (1679) était un troisième rang de 70 canons lancé en 1679, reconstruit en 1699 et 1724 et démantelé en 1744. Le HMS Kent (1746) était un troisième taux de 70 canons lancé en 1746 et encombré en 1760. Le HMS Kent (1762) était un troisième taux de 74 canons lancé en 1762 et vendu en 1784. HMS Kent (1798) était un troisième taux de 74 canons lancé en 1798, converti en simple carcasse en 1856 et démantelé en 1881. Le HMS Kent (1798) était un canonnier de 16 canons acheté en 1798 et vendu en 1801. Le HMS Kent était avoir été un second taux de 91 canons. Elle a été établie en 1860 mais a été annulée en 1863. Le HMS Kent était à l'origine l' Imprenable de second rang de 98 canons . Il fut rebaptisé HMS Kent en 1888 puis HMS Caledonia en 1891, avant d'être démantelé en 1906. Le HMS Kent (1901) était un croiseur cuirassé de classe Monmouth lancé en 1901 et vendu en 1920. Le HMS Kent (54) était un comté- croiseur lourd de classe lancé en 1926 et vendu en 1948. Le HMS Kent (D12) était un destroyer lance-missiles de classe County lancé en 1961 et vendu en 1997 pour démolition. Le HMS Kent (F78) est une frégate de type 23 lancée en 1998 et actuellement en service.
HMS Kent_(1652)/HMS Kent (1652):
Le navire anglais Kentish (changé en HMS Kent après la restauration de la monarchie en 1660) était une frégate de quatrième rang de 40 canons de la marine du Commonwealth d'Angleterre, construite par contrat à Deptford (pas dans le chantier naval) et lancée en novembre 1652 .Kentish a été mis en service au début de 1653 sous les ordres du capitaine Jacob Reynolds et a participé activement à la bataille de Portland le 18 février de la même année et à la bataille de Gabbard à partir du 2 juin. Le commandement a ensuite été passé au capitaine Edward Witheridge, Kentish étant retourné à Chatham pour l'hiver. Au début de 1654, elle fut affectée à l'escadre britannique en Méditerranée, où elle resta jusqu'à la mi-1655. Son action la plus célèbre a eu lieu le 4 avril 1655, lorsqu'elle a attaqué un escadron de navires de guerre tunisiens stationnés à Porto Farina, sur la côte de Barbarie. Elle a vaincu les navires et le fort à terre pour remporter son troisième honneur de bataille. Elle a servi dans la première et la deuxième guerres hollandaises avec distinction. En tant que navire de la Royal Navy HMS Kent, elle a participé à la bataille de Lowestoft le 13 juin 1665 et à la bataille de la Saint-Jacques le 25 juillet 1666. Elle a fait naufrage en octobre 1672 au large de Cromer.En 2007, lorsque l'épave du HMS Gloucester a été retrouvé à 45 km au large de la côte de Norfolk, la découverte de la cloche du navire a exclu la possibilité que l'épave soit le HMS Kent , le seul autre navire de la Royal Navy de l'époque à avoir fait naufrage dans la région.
HMS Kent_(1679)/HMS Kent (1679):
Le HMS Kent était un navire de troisième rang de 70 canons construit par Sir Henry Johnson de Blackwall en 1677/79. Elle a servi pendant la guerre de Succession d'Angleterre de 1699 à 1697, participant à la bataille de Barfleur. Elle a été reconstruite en 1697/99. Elle a servi pendant la guerre de Succession d'Espagne de 1702 à 1712 et a participé aux batailles de Vigo et de Velez-Malaga. Elle participa à la bataille de Passaro puis servit pendant la courte guerre avec l'Espagne, de décembre 1718 à février 1720. Elle fut reconstruite en 1722/26. Elle a passé les treize années suivantes comme navire de garde à Portsmouth. Dans les années 1740 elle était au large du Cap Finisterre puis aux Antilles. Il rentra chez lui et fut finalement brisé en 1744. Il fut le deuxième navire à porter le nom de Kent puisqu'il fut utilisé pour un navire de 46 canons construit à Deptford en 1652 sous le nom de Kentish, rebaptisé Kent en mai 1660 et naufragé près de Cromer en Octobre 1672.HMS Kent a reçu les honneurs de bataille "Barfleur 1692", "Vigo 1702", "Velez-Malaga 1704" et "Passero 1718".
HMS Kent_(1746)/HMS Kent (1746):
Le HMS Kent était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été commandée au chantier naval de Deptford le 10 mai 1743 et a été construite par Joseph Allin le jeune selon les propositions de 1741 de l'établissement de 1719, et a été lancée le 10 mai 1746. Son premier commandant était Thomas Fox, qui avait auparavant commandé le HMS Newcastle.
HMS Kent_(1762)/HMS Kent (1762):
Le HMS Kent était un navire de troisième rang de classe Bellona de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, conçu par Sir Thomas Slade et construit par Adam Hayes au chantier naval de Deptford et lancé le 23 mars 1762.
HMS Kent_(1798)/HMS Kent (1798):
Le HMS Kent était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 17 janvier 1798 à Blackwall Yard.
HMS Kent_(1901)/HMS Kent (1901):
Le HMS Kent était l'un des 10 croiseurs blindés de la classe Monmouth construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Elle a été placée en réserve lorsqu'elle a été achevée en 1903, mais a été remise en service pour la China Station en 1906. Elle y est restée jusqu'à son retour chez elle en 1913 pour un long radoub. Au début de la Première Guerre mondiale en août 1914, elle était encore en réaménagement. En octobre, Kent reçut l'ordre de se rendre dans l'Atlantique Sud pour rejoindre l'escadron du contre-amiral Christopher Cradock dans leur recherche de l'escadron allemand d'Asie de l'Est, mais arriva aux îles Falkland après la destruction de l'escadron britannique lors de la bataille de Coronel. Au cours de la bataille des îles Falkland qui a suivi à la fin de 1914, le navire a coulé le croiseur léger allemand Nürnberg. Plusieurs mois plus tard, elle découvrit le seul navire allemand survivant de cette bataille et força le croiseur léger Dresde à se saborder lors de la bataille de Más a Tierra. Elle a été affectée à patrouiller la côte sud-américaine pour le reste de 1915, mais a été transférée à la station du Cap au début de 1916 pour commencer les tâches d'escorte de convoi le long de la côte ouest-africaine jusqu'au milieu de 1918, date à laquelle elle est revenue à la station chinoise. Au début de 1919, le navire a été déployé à Vladivostok pour soutenir l'intervention sibérienne contre les bolcheviks pendant la guerre civile russe. Elle y a peu fait militairement, bien qu'elle ait fourni quelques hommes d'équipage pour équiper des canonnières soutenant les Blancs opposés aux bolcheviks. Kent a été vendu à la ferraille en Chine en 1920.
HMS Kent_(54)/HMS Kent (54):
Le HMS Kent, fanion numéro 54, était un croiseur lourd de classe County construit pour la Royal Navy à la fin des années 1920. Elle était le navire de tête de la sous-classe Kent. Une fois terminé, le navire a été envoyé à la China Station où il est resté jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale, à l'exception d'un radoub majeur en 1937-1938. Kent a chassé le cuirassé de poche allemand Admiral Graf Spee dans les Indes orientales à la fin de 1939, puis a été réaffecté à des fonctions d'escorte de convoi de troupes dans l'océan Indien au début de 1940. Il a été transféré en Méditerranée au milieu de 1940, mais a été torpillé peu de temps après son arrivée. . Le navire a été en réparation pendant un an et a ensuite été affecté à la Home Fleet où il a escorté des convois à destination et en provenance du nord de la Russie pendant les années suivantes. Au milieu de 1944, Kent escorta des porte-avions britanniques alors que leurs avions lançaient des attaques contre des navires et des aérodromes allemands en Norvège. Quelques mois plus tard, il était le vaisseau amiral d'une force qui intercepta un convoi allemand dans les eaux norvégiennes et coula deux cargos et cinq escorteurs. Le navire a été désarmé au début de 1945 et placé en réserve jusqu'à ce qu'il soit utilisé comme cible. Kent a été vendu à la ferraille en 1948.
HMS Kent_(D12)/HMS Kent (D12):
Le HMS Kent était un destroyer de classe County de la Royal Navy. Elle et ses sœurs étaient équipées du système SAM de missiles sol-air à moyenne portée Sea Slug Mk-1, ainsi que du Sea Cat SAM à courte portée, de deux tourelles jumelles de 4,5 pouces, de deux canons simples de 20 mm, d'une torpille ASW tubes, et une plate-forme et un hangar qui lui ont permis de faire fonctionner un hélicoptère Wessex. La classe County était de grands navires, avec de bonnes capacités de tenue de mer et une longue portée, et étaient des navires de haute mer idéaux pour leur époque.
HMS Kent_(F78)/HMS Kent (F78):
Le HMS Kent est une frégate de classe Duke de type 23 de la Royal Navy et le douzième navire à porter ce nom, bien que techniquement, il porte le nom du duché plutôt que du comté. Parrainé par la princesse Alexandra, l'hon. Lady Ogilvy (fille de feu le prince George, duc de Kent), Kent a été lancée le 28 mai 1998 et mise en service le 8 juin 2000. Elle a été le premier navire à entrer au service de la Royal Navy au 21e siècle. La lignée de Kent compte seize honneurs de bataille des trois donnés au premier Kent de 46 canons construit en 1653, aux cinq attribués aux neuvième et dixième Kents de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale.
HMS Kentish/HMS Kentish :
Un navire de la Royal Navy a porté le nom de HMS Kentish, tandis que le nom de Kentish était également porté par un navire de guerre de la marine du Commonwealth d'Angleterre ; le nom était une variante du comté anglais de Kent : HMS Kentish (1646) était un marchand armé acheté en 1646 et répertorié jusqu'en 1647. Kentish était une frégate de 46 canons lancée en 1652. Elle fut rebaptisée HMS Kent en 1660, et fut naufragé en 1672.
HMS Kenya/HMS Kenya :
Le HMS Kenya était un croiseur de classe Fidji de la Royal Navy. Le navire a été nommé d'après le Kenya, une possession britannique au moment de la construction du navire.
HMS Keppel / HMS Keppel :
Le HMS Keppel peut faire référence aux navires de la Royal Navy nommés d'après l'amiral Augustus Keppel HMS Keppel (1778) - était le brick corsaire américain de 14 canons New Broom que la Royal Navy a capturé en 1778. Vendu en 1783.[1] HMS Keppel (D84) - un destroyer leader de type Thornycroft, lancé en 1920, démantelé en 1945. HMS Keppel (F85) - une frégate de classe Blackwood, mise hors service dans les années 1970
HMS Keppel_(1778)/HMS Keppel (1778):
Le HMS Keppel était le brick corsaire américain New Broome, de New Haven, Connecticut, qu'Ariel et Savage capturèrent le 21 octobre 1778. Elle fut vendue le 5 août 1783 à Boston.Le capitaine Israel Bishop reçut une commission pour New Broome en juillet 1778.Ariel , sous le commandement du capitaine Charles Phipps, capture New Broom le 22 octobre 1778, ainsi que les goélettes Lark et Three Friends. New Broom était armé de 16 canons et avait quitté New London quand Ariel et Savage l'ont arrêtée au large des hauts-fonds de Nantucket et l'ont envoyée à New York. La Royal Navy britannique l'a achetée à Boston ce mois-là. Elle a été commandée sous le lieutenant Richard Whitworth. En septembre-octobre 1779, Keppel faisait partie de l'escadron de la Royal Navy lors du siège de Savannah. Dans la soirée du 9 septembre 1780, Keppel, sous le commandement du lieutenant Robert Steel, eut une action à un seul navire non concluante de trois heures avec l'USS Saratoga. L'engagement a conduit à la promotion de Steel au rang de maître et commandant. Le 17 juin 1781, Keppel, le capitaine Steel, accompagna le brick Sir Henry Clinton et la sloop Association, qui transportait un petit groupe de loyalistes qui menèrent un raid réussi sur les blockhaus Patriot sur l'île de Leete, près de Sachem Head.
HMS Keppel_(D84)/HMS Keppel (D84):
Le HMS Keppel était un chef de flottille de type Thornycroft construit pour la Royal Navy à la fin de la Première Guerre mondiale. Elle a été achevée trop tard pour servir dans ce conflit, mais a vu un service étendu dans l'entre-deux-guerres et pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle était une escorte de convoi efficace et un tueur de sous-marins, étant crédité de la destruction de cinq sous-marins pendant la bataille de l'Atlantique. Elle était le deuxième des trois navires nommés en l'honneur de l'amiral Augustus Keppel du XVIIIe siècle.
HMS Keppel_(F85)/HMS Keppel (F85):
Le HMS Keppel (F85) était l'une des douze frégates de classe Blackwood (également connue sous le nom de classe Type 14) de frégates anti-sous-marines de second ordre construites pour la Royal Navy dans les années 1950. Elle porte le nom d'Augustus Keppel, qui a servi pendant la guerre de Sept Ans et a été amiral de l'escadron occidental pendant la guerre d'indépendance américaine.
HMS Kestrel / HMS Kestrel :
Quatre navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Kestrel, d'après l'oiseau de proie, la crécerelle : Navires HMS Kestrel (1846) était un brigantin acheté en 1846 et démantelé en 1852. Le HMS Kestrel (1856) était une canonnière à vis en bois de classe Clown lancée en 1856, coulée au combat en 1859, relevée et revendue en 1866 à la marine japonaise. Le HMS Kestrel (1872) était un navire de la classe Frolic lancé en 1872 et vendu en 1888. Le HMS Kestrel (1898) était un destroyer de la classe Brazen lancé en 1898 et vendu en 1921.L'établissement à terre HMS Kestrel était une Royal Naval Air Station and General Établissement de services à Worthy Down, près de Winchester. Il a été mis en service en 1939 après avoir été transféré de la Royal Air Force, et a été désarmé en 1948, avant d'être remis en service en tant qu'établissement des services généraux. Il a été payé à Care and Maintenance en 1950 et renommé HMS Ariel en 1952.
HMS Kestrel_(1856)/HMS Kestrel (1856):
Le HMS Kestrel était une canonnière de classe Clown de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1856, servant en Chine et au Japon dans les années 1850 et 1860. Elle a vu l'action pendant la deuxième guerre de l'opium et la rébellion de Taiping.
HMS Kestrel_(1898)/HMS Kestrel (1898):
Le HMS Kestrel était un destroyer à trois entonnoirs de 30 nœuds construit par Clydebank et commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1895 à 1896. C'était le quatrième navire à porter ce nom depuis qu'il a été utilisé pour la première fois en 1846 pour un brigantin. En 1913, il a été regroupé avec des navires similaires en tant que destroyer de classe C.
HMS Khartoum_(F45)/HMS Khartoum (F45):
Le HMS Khartoum était un destroyer de classe K de la Royal Navy, du nom de la capitale du Soudan, Khartoum.
HMS Khédive_(D62)/HMS Khédive (D62) :
L'USS Cordova (CVE-39) (à l'origine AVG-39 puis plus tard ACV-39) était un porte-avions d'escorte lancé le 27 décembre 1942 par Seattle-Tacoma Shipbuilding de Tacoma, Washington ; parrainé par Mme AE Mitchell. Reclassé CVE-39 le 15 juillet 1943, Cordova a été transféré à la Royal Navy le 25 août 1943, en tant que HMS Khedive (D62) Khedive a servi de navire de commandement pour l'invasion du sud de la France en août 1944. D'avril à août 1945 était avec la flotte des Indes orientales dans le cadre du 21e escadron de porte-avions. Khedive devait participer à l'invasion de Singapour en septembre 1945, baptisée Operation Tiderace. Mais avec la capitulation japonaise, elle a simplement été déployée sur l'île pour des raisons de sécurité. Elle a été renvoyée aux États-Unis le 26 janvier 1946 et vendue au service marchand le 23 janvier 1947 sous le nom de Rempang (plus tard Daphné). Elle a été vendue à la ferraille en Espagne en 1975.
HMS Kilbride/HMS Kilbride :
Le HMS Kilbride était un sloop de la classe Kil, également appelé canonnières, construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il a été conçu pour la guerre anti-sous-marine, mais a été achevé trop tard dans la guerre pour être largement utilisé dans ce rôle. La classe a été conçue pour être à double extrémité pour confondre les observateurs sous-marins et a été peinte en camouflage éblouissant. Kilbride est entré en service vers la fin de la guerre et a été vendu pour un usage commercial en 1920. Il a ensuite été vendu à des propriétaires italiens et a été coulé par des avions britanniques en janvier 1943.
HMS Kimberley_(F50)/HMS Kimberley (F50):
Le HMS Kimberley était un destroyer de classe K de la Royal Navy. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et y a survécu, étant l'une des deux seules de la classe K à le faire. Jusqu'à présent, il a été le seul navire de la Royal Navy à porter le nom de Kimberley, d'après la ville de Kimberley, Northern Cape, site du siège de Kimberley pendant la Seconde Guerre des Boers. Elle a été adoptée par la communauté civile d'Eastwood, Kimberley et Selston, Nottinghamshire en 1942 après une campagne réussie de la Warship Week pour l'épargne nationale.
HMS King_Alfred/HMS King Alfred :
Un navire et deux établissements à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS King Alfred, d'après Alfred le Grand :
HMS King_Alfred_ (1901)/HMS King Alfred (1901):
Le HMS King Alfred était l'un des quatre croiseurs blindés de classe Drake construits pour la Royal Navy vers 1900. Il a servi de navire amiral de la China Station de 1906 jusqu'à sa relève en 1910. À son retour chez lui cette année-là, il a été placé en réserve avant d'être remis en service. au milieu de 1914. Elle a été affectée au 6e escadron de croiseurs de la Grande Flotte au début de la Première Guerre mondiale. Elle a été transférée au 9e escadron de croiseurs en 1915 et affectée à des tâches de protection des convois à la fin de l'année. Le roi Alfred a participé aux recherches infructueuses du raider commercial allemand SMS Möwe en 1916–17 avant de commencer à escorter des convois plus tard cette année-là. Le navire a été torpillé par un sous-marin allemand en 1918, mais remis en service. Elle a été vendue à la ferraille en 1920.
HMS King_Alfred_(1939_shore_establishment)/HMS King Alfred (établissement à terre de 1939) :
Le deuxième "navire" de la Royal Navy à s'appeler HMS King Alfred était l'établissement à terre situé à Hove dans le Sussex. En 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, la Marine recherche un site pour un dépôt de formation pour les officiers de la Royal Navy Volunteer Reserve (RNVR). La division Sussex de la RNVR était basée à Hove et sa vedette à moteur, ML 1649, s'appelait HMS King Alfred et près de la base divisionnaire se trouvait un nouveau centre de loisirs qui venait juste de terminer sa construction. L'Amirauté réquisitionna immédiatement le centre de loisirs et le 11 septembre 1939 le commanda sous le nom de HMS King Alfred sous le commandement du capitaine John Pelly. Les premiers stagiaires arrivèrent le même jour et en mai 1940, 1 700 hommes avaient traversé la base. La plupart d'entre eux étaient des membres de la Royal Navy Volunteer (Supplementary) Reserve d'avant-guerre (RNV(S)R) (le RNV(S)R avait été formé en 1936 pour les messieurs qui s'intéressent au yachting ou à des activités similaires et âgés de 18 ans et 39). La mobilisation des membres du RNV(S)R étant achevée, le rôle du HMS King Alfred a changé pour former de nouveaux officiers du RNVR. Cela nécessitait un cours plus long car de nombreux membres du RNVR n'avaient aucune expérience des activités maritimes ou des «qualités d'officier» requises. Les cours plus longs avaient besoin de plus d'espace, l'Amirauté a donc réquisitionné deux autres locaux: la Mowden School, également à Hove et le Lancing College près de Lancing. L'école Mowden, reprise en 1940, est devenue connue sous le nom de HMS King Alfred II ou HMS King Alfred (M) tandis que le Lancing College, repris en 1941 est devenu le HMS King Alfred III ou HMS King Alfred (L). Le site Hove a continué à être appelé HMS King Alfred ou parfois HMS King Alfred (H). Un cours de formation consistait en dix semaines, les deux premières semaines au HMS King Alfred II, puis six semaines au HMS King Alfred III et la finale quatre semaines à Hove. Après avoir réussi le cours, les hommes ont émergé en tant que sous-lieutenants provisoires par intérim et ont suivi une formation complémentaire au Royal Naval College de Greenwich avant d'être affectés de manière opérationnelle. La formation s'est terminée en décembre 1945, le HMS King Alfred II avait fermé en octobre de la même année et le HMS King Alfred III avait fermé en décembre 1945. En janvier 1946, le HMS King Alfred a déménagé à Exbury près de Southampton et le site de Hove est devenu le HMS King Alfred II. Cela n'a duré que peu de temps car le site de Hove a été rendu à un usage civil en juin 1946 et le site d'Exbury a été renommé HMS Hawke en août 1946. Au cours de ses six années d'existence, plus de 22 500 officiers ont obtenu leur diplôme de l'établissement.
HMS King_Alfred_(1994_shore_establishment)/HMS King Alfred (établissement à terre 1994) :
Le HMS King Alfred est un établissement à terre de la Royal Naval Reserve à Portsmouth, en Angleterre. L'unité compte plus de 200 réservistes et fournit des installations de formation à d'autres unités hébergées, y compris la réserve locale des Royal Marines (RMR) de la ville de Londres (détachement de Portsmouth) et l'unité locale de la marine royale de l'université (URNU). Le HMS King Alfred a précédemment ouvert le 1er avril 1994 sur Whale Island et a été mis en service le 8 juin de la même année, remplaçant les unités fermées du HMS Sussex et du HMS Wessex. En avril 2021, il a déménagé dans la "Semaphore Tower" rénovée, au sein du HMNB Portsmouth. L'unité est affiliée à l'unité navale royale de l'Université de Southampton et à la force combinée des cadets du Bearwood College et assure une représentation locale lors d'événements tels que le Ship Festival, à Chichester; et les services du dimanche du Souvenir à Portsmouth et Hove. Les membres de l'unité sont également détenteurs honoraires de la liberté de la ville de Portsmouth. Penny Mordaunt, députée locale et ancienne secrétaire d'État à la Défense, y a été sous-lieutenant par intérim de 2010 à 2015.
HMS King_Edward_VII/HMS King Edward VII :
Le HMS King Edward VII, du nom du roi Édouard VII, était le navire de tête de sa classe de cuirassés pré-dreadnought construits pour la Royal Navy britannique. Armés d'une batterie de quatre canons de 12 pouces (305 mm) et de quatre canons de 9,2 pouces (234 mm), elle et ses navires frères ont marqué une avancée significative en matière de puissance offensive par rapport aux modèles de cuirassés britanniques antérieurs qui ne portaient pas le 9,2 en canons. Le King Edward VII a été construit au chantier naval de Devonport et a été construit en mars 1902, lancé en juillet 1903 et achevé en février 1905. Le navire est entré en service dans la flotte de l'Atlantique en tant que navire amiral de la flotte avant d'être transféré à la flotte de la Manche en 1907. , où elle a également servi de navire amiral. La Channel Fleet est devenue la Home Fleet en 1909, où elle est restée pendant plusieurs années. Au cours de cette période, la flotte a été réorganisée à plusieurs reprises, le roi Édouard VII se retrouvant finalement dans le 3e escadron de combat en 1912, avec ses sœurs. Les navires ont été envoyés en Méditerranée pendant la première guerre des Balkans pour imposer le transfert de Scutari en Albanie. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale en août 1914, le 3e Escadron de combat est devenu une partie de la Grande Flotte, où le roi Édouard VII a servi pendant les deux années suivantes. La Grande Flotte a effectué de nombreux balayages dans la mer du Nord dans l'espoir d'attraper des navires allemands en mer, mais a rarement trouvé de l'action. Le matin du 6 janvier 1916, alors qu'il se rendait à Belfast pour un radoub, le roi Édouard VII heurta une mine navale qui avait été posée par le croiseur auxiliaire allemand SMS Möwe . Les tentatives de remorquage du roi Édouard VII au port ont échoué lorsqu'il a pris une liste dangereuse, il a donc été abandonné et son équipage évacué vers plusieurs destroyers. Le roi Édouard VII a coulé plus tard dans la journée.
HMS King_George_V/HMS King George V :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS King George V, du nom de George V, roi du Royaume-Uni, tandis qu'un autre était prévu : le HMS King George V devait être un cuirassé de classe Orion. Elle a été rebaptisée HMS Monarch en 1910, avant son lancement en 1911. Capitaine par Lord Stanley. Le HMS King George V (1911) était un cuirassé de classe King George V, à l'origine appelé HMS Royal George, mais renommé en 1910, avant son lancement en 1911. Il a été vendu pour démolition en 1926 et démoli en 1927. Le HMS King George V (41) était un cuirassé de classe King George V lancé en 1939 et démantelé en 1959.
HMS King_George_V_ (1911)/HMS King George V (1911):
Le HMS King George V était le navire de tête de sa classe de quatre cuirassés dreadnought construits pour la Royal Navy au début des années 1910. Elle a passé la majeure partie de sa carrière affectée à la Home and Grand Fleets, servant souvent de vaisseau amiral. En plus de participer à la tentative ratée d'intercepter les navires allemands qui avaient bombardé Scarborough, Hartlepool et Whitby à la fin de 1914, à la bataille du Jutland en mai 1916 et à l'action peu concluante du 19 août, son service pendant la Première Guerre mondiale consistait généralement en des tâches de routine patrouilles et entraînements en mer du Nord. Après la guerre, le King George V devient navire amiral de la Home Fleet puis de la Reserve Fleet avant d'être affecté à la Mediterranean Fleet fin 1920. Le navire évacue les réfugiés lors du grand incendie de Smyrne en septembre 1922 avant de rentrer chez lui au début de 1923. Le roi George V a été réduit en réserve et utilisé comme navire-école jusqu'à la fin de 1926 et a été vendu à la ferraille plus tard dans l'année conformément aux termes du traité naval de Washington.
HMS King_George_V_(41)/HMS King George V (41) :
Le HMS King George V (fanion numéro 41) était le navire de tête des cinq cuirassés britanniques de classe King George V de la Royal Navy. Mis sur cale en 1937 et mis en service en 1940, le King George V a opéré pendant la Seconde Guerre mondiale sur les trois principaux théâtres de guerre navals, l'Atlantique, la Méditerranée et le Pacifique, ainsi qu'une partie de la Home Fleet britannique et des flottes du Pacifique. En mai 1941, avec le HMS Rodney, le roi George V a été impliqué dans la chasse et la poursuite du cuirassé allemand Bismarck, infligeant finalement de graves dommages qui ont conduit au naufrage du navire allemand. Le 1er mai 1942, le destroyer HMS Punjabi a coulé après une collision avec le roi George V dans des conditions brumeuses. Le roi George V a participé à l'opération Husky (le débarquement allié en Sicile) et a bombardé l'île de Levanzo et le port de Trapani. Elle a également escorté une partie de la flotte italienne rendue, qui comprenait les cuirassés Andrea Doria et Duilio, à Malte. En 1945, le roi George V a participé à des opérations contre les Japonais dans le Pacifique. Le King George V est devenu le vaisseau amiral de la British Home Fleet le 1er avril 1941, il le resta pendant le reste de la guerre et devint un cuirassé d'entraînement en novembre 1947.
HMS Kingfisher/HMS Kingfisher :
Quatorze navires de la Royal Navy ont porté le nom de Kingfisher (ou King's Fisher), du nom de l'oiseau martin-pêcheur : Kingfisher était un navire en service entre 1664 et 1667. Le HMS Kingfisher (1675) était un navire de ligne de quatrième rang de 46 canons. construit en 1675, reconstruit en 1699 et démantelé en 1728. Kingfisher était un ketch de 4 canons acheté en 1684 et capturé par les Français en 1690. Le HMS Kingfisher (1745) (ou Kings Fisher) était un sloop de 14 canons lancé à Gosport . Elle a été convertie en un bombardier de 8 canons et a servi comme tel entre 1758 et 1760. Elle a été vendue en 1763. Le HMS Kingfisher (1770) était un sloop de 14 canons lancé en 1770 et brûlé pour éviter la capture en 1778. Le HMS Kingfisher ( 1782) était un brick de 18 canons lancé en 1782, ayant été acheté dans les stocks. Elle a fait naufrage en 1798. Le HMS Kingfisher (1804) était un sloop de 18 canons lancé en 1804 et démantelé en 1816. Le HMS Kingfisher (1823) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1823 qui est devenu un bureau de poste Paquet de service de paquets, naviguant hors de Falmouth, Cornwall. Elle a été vendue en 1838. Le HMS Kingfisher (1845) était un brick de 12 canons lancé en 1845. Elle a été désarmée en 1852, puis a été en service portuaire à partir de 1875. Elle a été vendue en 1890. Le HMS Kingfisher (1879) était un Sloop de classe Doterel lancé en 1879. Il devint un navire-école et fut rebaptisé HMS Lark en 1892, puis HMS Cruizer en 1893. Il fut vendu en 1919. Le HMS Kingfisher était un brick de 16 canons lancé en 1850 sous le nom de HMS Martin. Il a été rebaptisé HMS Kingfisher en 1890, lorsqu'il est devenu un brick d'entraînement. Elle fut vendue en 1907. Le HMS Kingfisher devait être une canonnière fluviale. Il a été commandé en 1912, mais a ensuite été annulé. Le HMS Kingfisher (L70) était un sloop de classe Kingfisher lancé en 1935 et vendu en 1947. Le HMS Kingfisher (1954) était un navire de sauvetage de la classe King Salvor, précédemment renommé HMS King Salvor en 1954. et en service jusqu'en 1960, date à laquelle il a été vendu à la marine argentine. Le HMS Kingfisher (P260) était un patrouilleur de classe Bird lancé en 1974 et vendu en 1996.
HMS Kingfisher_(1675)/HMS Kingfisher (1675):
Kingfisher était un navire de quatrième rang de 46 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Phineas Pett III au chantier naval de Woolwich et lancé en 1675. Il a été spécialement conçu pour contrer les attaques des corsaires algériens, ou pirates, en Méditerranée par se faisant passer pour un marchand, ce qu'elle a réalisé en cachant son armement derrière de fausses cloisons. Elle a également reçu divers moyens de changer son apparence.
HMS Kingfisher_(1770)/HMS Kingfisher (1770):
Le HMS Kingfisher (également orthographié King's Fisher ou Kingsfisher) était le deuxième navire de la classe Swan de 14 canons, pour laquelle 25 navires ont été construits dans les années 1760 et 1770. Elle a été lancée le 13 juillet 1770 à Chatham Dockyard et y a été achevée le 21 novembre 1770. Elle a pris part à la guerre d'indépendance américaine , imposant le blocus de la baie du Delaware et a servi dans la bataille de Turtle Gut Inlet , près de Cape May , New Jersey. Alors qu'elle était sous le commandement temporaire du lieutenant Hugh Christian, elle fut brûlée par son propre équipage pour éviter d'être capturée le 7 août 1778 dans la baie de Narragansett pendant la bataille de Rhode Island.
HMS Kingfisher_(1782)/HMS Kingfisher (1782):
Le HMS Kingfisher était un sloop de 18 canons de la Royal Navy qui a servi pendant la guerre d'indépendance américaine et les guerres de la Révolution française.
HMS Kingfisher_(1804)/HMS Kingfisher (1804):
Le HMS Kingfisher (ou King's Fisher ou Kingsfisher) était un sloop de 18 canons de la Royal Navy, construit par John King et lancé en 1804 à Douvres. Elle a servi pendant les guerres napoléoniennes, d'abord dans les Caraïbes puis en Méditerranée avant d'être démantelée en 1816.
HMS Kingfisher_(1879)/HMS Kingfisher (1879):
Le HMS Kingfisher était un sloop à vis de classe Doterel de la Royal Navy. Elle a été construite au chantier naval de Sheerness et lancée le 16 décembre 1879. Elle a mené des travaux anti-esclavagistes dans les Indes orientales à la fin des années 1880 avant d'être réaffectée en tant que croiseur d'entraînement, rebaptisée HMS Lark le 10 novembre 1892, puis HMS Cruizer le 18 mai 1893. Elle a été vendue en 1919.
HMS Kingfisher_(L70)/HMS Kingfisher (L70):
Le HMS Kingfisher (L70) (plus tard K70) était un navire de patrouille de la Royal Navy et le navire de tête des sloops de classe Kingfisher, établi en 1934 et mis en service en 1935. Elle a participé à l'évacuation de Dunkerque et a passé une grande partie de la Seconde Guerre mondiale. La guerre en tant que navire d'essais expérimentaux. Elle a été vendue à la ferraille en 1947.
HMS Kingfisher_(P260)/HMS Kingfisher (P260):
Le HMS Kingfisher (P260) était un patrouilleur de classe Bird de la Royal Navy britannique.
HMS Kingham_(M2704)/HMS Kingham (M2704):
Le HMS Kingham était un dragueur de mines de classe Ham de la Royal Navy. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Kingham dans l'Oxfordshire.
HMS Kingsmill_(K484)/HMS Kingsmill (K484) :
Le HMS Kingsmill (K484) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine comme destroyer d'escorte DE-280 de classe Evarts de la marine américaine, il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1945, puis dans la marine américaine sous le nom d'USS Kingsmill (DE-280) d'août à octobre 1945.
HMS Kingston/HMS Kingston :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Kingston. Le HMS Kingston (1697) était un quatrième rang de 60 canons, lancé en 1697, reconstruit en 1719 et 1740 et vendu en 1762. Détruit en 1763 alors qu'il était le corsaire Lord Clive. Le HMS Kingston était auparavant le HMS Prince Regent, un quatrième rang de 56 canons lancé en 1814. Il a été rebaptisé HMS Kingston plus tard en 1814 et a été vendu en 1832. Le HMS Kingston était le nom proposé en 1817 pour un quatrième rang de 52 canons finalement lancé en 1822 sous le nom de HMS Portland. Le HMS Kingston (1858) était une goélette, anciennement le négrier Caries. Il a été capturé en 1858 par le HMS Forward et coulé comme lieu de baignade en 1861. Le HMS Kingston (F64) était un destroyer de classe K lancé en 1939 et détruit lors d'une attaque aérienne en 1942. La coque a ensuite été utilisée comme blockship.
HMS Kingston_(1697)/HMS Kingston (1697):
Le HMS Kingston était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Frame à Hull et lancé le 13 mars 1697. Il eut une carrière mouvementée, participant à de nombreux engagements.
HMS Kingston_(F64)/HMS Kingston (F64):
Le HMS Kingston était un destroyer de classe K de la Royal Navy.
HMS Kinross/HMS Kinross :
Le HMS Kinross était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy. Kinross était membre de la conception modifiée de l'Amirauté des dragueurs de mines de classe Hunt, connus sous le nom de classe Aberdare ou groupe Aberdare.
HMS Kipling_(F91)/HMS Kipling (F91):
Le HMS Kipling (F91) était un destroyer de classe K construit pour la Royal Navy dans les années 1930.
HMS Kirkliston_(M1157)/HMS Kirkliston (M1157) :
Le HMS Kirkliston (M1157) était un dragueur de mines de classe Ton de la Royal Navy, construit par Harland and Wolff et lancé le 18 février 1954. Dans un bref épisode de 1956 à 1960, il fut temporairement renommé HMS Kilmorey et affecté à la division Ulster Royal Réserve navale (RNR).
HMS Cerf-Volant/HMS Cerf-Volant :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Kite, du nom du cerf-volant, oiseau de proie : HMS Kite (1764) était un cotre à 6 canons lancé en 1764 et vendu en 1771. HMS Kite (1778) était un 12- coupeur d'armes à feu acheté en 1778, classé comme sloop entre 1779 et 1783, et vendu en 1793. Le HMS Kite (1795) était un brick de 16 canons lancé en 1795 et vendu en 1805. Le HMS Kite (1805) était un 16- canon brig-sloop lancé en 1805 et vendu en 1815. HMS Kite (1826) était un bateau à aubes en bois, anciennement le navire GPO Aetna. Elle a été lancée en 1826, transférée à la marine en 1837 et vendue en 1864. Le HMS Kite (1871) était une canonnière à vis en fer de classe Ant lancée en 1871 et vendue en 1920, devenant une drague. Le HMS Kite (U87) était un sloop de classe Black Swan modifié lancé en 1942 et coulé par un sous-marin allemand en 1944.
HMS Cerf-volant_(U87)/HMS Cerf-volant (U87):
Le HMS Kite (U87) était un sloop de classe Black Swan modifié de la Royal Navy, autrefois commandé par le célèbre chasseur de sous-marins Captain Frederic John Walker. C'était l'un des nombreux navires de cette classe à avoir participé au fameux "six en un voyage" en 1944 (au cours duquel six sous-marins ont été coulés en une seule patrouille). Nommée d'après l'oiseau du même nom, elle a été construite au chantier naval Cammell Laird, Birkenhead, sur les rives de la rivière Mersey (elle devait plus tard être basée de l'autre côté de la rivière à Gladstone Dock, Bootle). Elle a été lancée le 13 octobre 1942 et mise en service le 1er mars 1943.
Château_HMS Knaresborough_(K389)/Château HMS Knaresborough (K389) :
Le HMS Knaresborough Castle (K389) était une corvette de classe Castle de la Royal Navy, construite dans le cadre du programme de guerre de 1943 et nommée d'après le château de Knaresborough dans le Yorkshire, en Angleterre. Elle a été commandée le 19 janvier 1943, lancée au chantier naval de Blyth à Blyth, Northumberland le 29 septembre 1943 et achevée le 5 avril 1944. Elle a été mise au rebut à Glasgow en mars 1956. La cloche du navire est suspendue à l'école primaire St John's Church of England à Knaresborough , North Yorkshire, Angleterre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a servi d'escorte de convoi. En 1953, elle a participé à la revue de la flotte pour célébrer le couronnement de la reine Elizabeth II.
HMS Kruger / HMS Kruger :
Le HMS Kruger était le navire amiral de la flottille britannique de la Caspienne pendant la guerre civile russe. Kruger était un petit cargo avec des installations limitées pour accueillir les passagers. L'armement initial se composait de quatre canons de campagne placés sur l'écoutille de chargement avant et attachés à des balles de coton. Le navire était commandé par un capitaine russe.
HMS L1/HMS L1 :
Le HMS L1 était le bateau de tête des sous-marins de classe L construits pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale.
HMS L10/HMS L10 :
Le HMS L10 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a été coulé en 1918 par des torpilleurs allemands.
HMS L11/HMS L11 :
Le HMS L11 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'un des cinq bateaux de la classe à être équipé comme poseur de mines. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1932.
HMS L12/HMS L12 :
Le HMS L12 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'un des cinq bateaux de la classe à être équipé comme poseur de mines. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1932.
HMS L14/HMS L14 :
Le HMS L14 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'un des cinq bateaux de la classe à être équipé comme poseur de mines. Le bateau survécut à la guerre et fut vendu à la ferraille en 1934.
HMS L15/HMS L15 :
Le HMS L15 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1932.
HMS L16/HMS L16 :
Le HMS L16 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1934.
HMS L17/HMS L17 :
Le HMS L17 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'un des cinq bateaux de la classe à être équipé comme poseur de mines. Le bateau survécut à la guerre et fut vendu à la ferraille en 1934.
HMS L18/HMS L18 :
Le HMS L9 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a été achevé après la guerre et a été vendu à la ferraille en 1936.
HMS L19/HMS L19 :
Le HMS L19 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau n'a pas été achevé avant la fin de la guerre et a été vendu à la ferraille en 1937.
HMS L2/HMS L2 :
Le HMS L2 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale.
HMS L20/HMS L20 :
Le HMS L20 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau n'a pas été achevé avant la fin de la guerre et a été vendu à la ferraille en 1935.
HMS L21/HMS L21 :
Le HMS L21 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau n'a pas été achevé avant la fin de la guerre et a été vendu à la ferraille en 1939.
HMS L22/HMS L22 :
Le HMS L22 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau n'a pas été achevé avant la fin de la guerre et a été vendu à la ferraille en 1935.
HMS L23/HMS L23 :
Le HMS L23 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau n'a pas été achevé avant la fin de la guerre et était l'un des trois bateaux de classe L à servir pendant la Seconde Guerre mondiale. Le L23 a été vendu à la ferraille en 1946.
HMS L24/HMS L24 :
Le HMS L24 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau n'a pas été achevé avant la fin de la guerre et a été coulé lors d'une collision accidentelle en 1924.
HMS L25/HMS L25 :
Le HMS L25 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'un des cinq bateaux de la classe à être équipé comme poseur de mines. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1935.
HMS L26/HMS L26 :
Le HMS L26 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau n'a pas été achevé avant la fin de la guerre et était l'un des trois bateaux de classe L à servir pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été coulée comme cible en 1946.
HMS L27/HMS L27 :
Le HMS L27 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau n'a pas été achevé avant la fin de la guerre et était l'un des trois bateaux de classe L à servir pendant la Seconde Guerre mondiale. Il servit de bateau-école avant d'être démantelé en 1944.
HMS L3/HMS L3 :
Le HMS L23 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1931.
HMS L33/HMS L33 :
Le HMS L33 était un sous-marin britannique de classe L construit par Swan Hunter, Wallsend, établi en septembre 1917, lancé en mai 1919 et achevé en décembre 1920. Il était armé de six tubes lance-torpilles et avait une vitesse de pointe de 17 nœuds ( 31 km/h ; 20 mph) en surface. Elle a eu une carrière sans incident qui comprenait un déploiement à la China Station en 1928. Obsolescent au début des années 1930, L33 a été vendu en février 1932 et démantelé.
HMS L4/HMS L4 :
Le HMS L4 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1934.
HMS L5/HMS L5 :
Le HMS L5 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1931.
HMS L52/HMS L52 :
Le HMS L52 était un sous-marin de classe L de modèle récent construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau ne fut achevé qu'à la fin de la guerre et fut vendu à la ferraille en 1935.
HMS L53/HMS L53 :
Le HMS L53 était un sous-marin de classe L de modèle récent construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau ne fut achevé qu'à la fin de la guerre et fut vendu à la ferraille en 1939.
HMS L54/HMS L54 :
Le HMS L54 était un sous-marin de classe L de modèle récent construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau ne fut achevé qu'à la fin de la guerre et fut vendu à la ferraille en 1939.
HMS L55/HMS L55 :
Le HMS L55 était un sous-marin britannique de classe L construit par Fairfield Shipbuilding and Engineering Company, Govan, Clyde. Elle a été posée le 21 septembre 1917 et mise en service le 19 décembre 1918. En 1919, le L55 a été coulé dans la mer Baltique par des navires bolcheviques alors qu'il faisait partie de l'intervention alliée dans la guerre civile russe. Le sous-marin a été renfloué en 1928 et réparé par les Soviétiques. Après avoir été utilisée pour l'entraînement, elle a finalement été ferraillée dans les années 1950.
HMS L56/HMS L56 :
Le HMS L56 était un sous-marin de classe L de modèle récent construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau ne fut achevé qu'à la fin de la guerre et fut vendu à la ferraille en 1938.
HMS L6/HMS L6 :
Le HMS L6 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1935.
HMS L69/HMS L69 :
Le HMS L69 était un sous-marin de classe L de modèle récent construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau ne fut achevé qu'à la fin de la guerre et fut vendu à la ferraille en 1939.
HMS L7/HMS L7 :
Le HMS L7 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1930.
HMS L71/HMS L71 :
Le HMS L71 était un sous-marin de classe L de modèle récent construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau ne fut achevé qu'à la fin de la guerre et fut vendu à la ferraille en 1938.
HMS L8/HMS L8 :
Le HMS L8 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1930.
HMS L9/HMS L9 :
Le HMS L9 était un sous-marin de classe L construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1927.
HMS LCT_147/HMS LCT 147 :
Le LCT 147 est un navire d'assaut amphibie pour débarquer des chars, d'autres véhicules et des troupes sur des têtes de pont. Construit en 1941 par Stockton Construction, Thornaby-on-Tees, le Mark 2 LCT 147 a participé à l'invasion de l'Afrique du Nord en juin 1943. Le navire a été converti en Landing Craft Rocket au chantier naval de Portsmouth de mars à mai 1943 et renommé LCT (2)(R) 147.LCT 147 a été mis hors service en 1946 et transféré à la marine italienne mais a été vendu au service commercial plus tard cette année-là jusqu'à son acquisition par le Mossad LeAliyah Bet. Le navire a été absorbé par la marine israélienne et est devenu un navire-musée à Haïfa.
HMS LST-305/HMS LST-305 :
Le HMS LST-305 était un navire de débarquement de chars de classe LST-1 de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS LST-362/HMS LST-362 :
Le HMS LST-362 était un navire de débarquement de chars de classe LST-1 de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS LST-364/HMS LST-364 :
Le HMS LST-364 était un navire de débarquement de chars de classe LST-1 de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hugh Adair

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...