Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Loch Eil K611""


HMS LST-429/HMS LST-429 :
Le HMS LST-429 était un navire de débarquement de chars de classe LST-1 de la marine américaine qui a été transféré à la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme beaucoup de sa classe, le navire n'a jamais été nommé. Au lieu de cela, elle était désignée par sa désignation de coque.
HMS LST_3002/HMS LST 3002 :
Le HMS LST 3002 était l'un des premiers de sa classe de navire de débarquement de chars (LST). Il a eu une carrière courte mais intéressante qui a démontré la robustesse de la conception et de la construction de sa classe de navires. Elle a été construite au chantier de Swan Hunter sur la Tyne et mise en service en août 1945 après des essais d'acceptation. Elle a navigué de la Tyne à travers le Pentland Firth jusqu'au Gareloch, rencontrant et coulant une mine de contact flottante sur le chemin. Elle a embarqué des magasins à Roseneath et a travaillé au large de la Clyde en septembre. Elle a navigué pour l'Extrême-Orient de manière indépendante. Elle a quitté Suez à 0600 le 9 décembre. Après avoir traversé le canal de Suez dans le golfe de Suez avec une cargaison de transporteurs de chars Scammel, elle a été percutée dans des conditions calmes à 0028 le 10 décembre, par le navire Victory, SS Poland Victory, à environ 190 km au sud de Suez. . Elle a été heurtée à peu près au milieu du navire, provoquant un trou d'environ 44 pieds (13 m) de large sur le pont supérieur et 32 ​​pieds (9,8 m) de large à la quille et coupant le LST presque en deux, ne laissant qu'environ 10 pieds (3,0 m) à la tenir ensemble. L'un des bateaux du navire a été endommagé lors de la collision et l'autre semblait réticent à céder à la gravité. L'équipage du LST a abandonné le navire, étant emmené à bord du Poland Victory par une échelle de corde alors qu'il occupait une position embarquée dans le LST. Un membre de l'équipage a perdu la vie dans l'accident. Il était le matelot de 2e classe Keith Larcombe et est enterré au cimetière commémoratif de guerre de Suez. Le LST 3002 était toujours à flot le lendemain matin et un équipage réduit l'a remonté à bord. Le reste de l'équipage a été emporté par Poland Victory. Le dragueur de mines de classe algérienne HMS Maenad était présent jusqu'à ce que les navires auxiliaires de la flotte royale Prince Salvor et Salvage Duke prennent lentement le LST en remorque vers Port Taufiq (ou Tewfik) en y arrivant dans l'après-midi du 12 décembre. Là, elle a été mise en cale sèche dans le petit chantier naval pour des réparations temporaires, l'équipage réduit restant à bord. Les réparations comprenaient l'installation de grandes poutres à dos fort chevauchant le trou et le placage sur l'espace. De nouveau en état de naviguer, mais montrant toujours des signes de blessure, en juillet 1946, elle a navigué vers Dockyard Creek, port de La Valette, Malte pour terminer les réparations en cale sèche. Les réparations terminées en septembre 1946, elle rentra chez elle, faisant escale à Gibraltar en cours de route, payant audacieusement le fanion volant. Il est désarmé à Roseneath en novembre 1946. Cet incident met la réputation du LST (Large Slow Target) pratiquement insubmersible à rude épreuve. Une grande partie du choc de la collision a été encaissée par les transporteurs de chars sans lesquels ce LST aurait été coupé en deux. Remarquablement, les deux parties du navire partiellement sectionné naviguaient confortablement ensemble, grâce sans doute à l'excellence de la conception et de la construction, mais aussi à l'habileté avec laquelle il avait été lesté.
HMS LST_3041/HMS LST 3041 :
Le LST 3041 était un Landing Ship, Tank qui a servi dans la Royal Navy à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avant d'être converti en ferry commercial. Elle a ensuite été réquisitionnée par la Marine lors de la crise de Suez et a été ferraillée en 1960.
HMS LST_3519/HMS LST 3519 :
Le HMS LST 3519 était un Landing Ship, Tank de la Royal Navy, entré en service durant les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été affrété pour le service civil sous le nom d'Empire Baltic à partir de 1946, servant de premier ferry RO-RO jusqu'à ce que la marine suspende la charte et réquisitionne le navire pendant la crise de Suez en 1956. Elle est brièvement revenue au service normal, mais a pris sa retraite peu après. et a finalement été vendu pour rupture.
HMS La_Hogue/HMS La Hogue :
Le HMS La Hogue était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 3 octobre 1811 à Deptford. Elle a été nommée d'après la bataille de La Hogue en 1692. "La Hogue de 1811 [...] arborait un lion vert et chocolat, sa gueule grimaçante arborant des rangées de dents blanches et une énorme langue rouge."Pendant la guerre de 1812, sous le commandement de Thomas Bladen Capel, le 16 Mai 1813 Hogue reprend et envoie à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le paquet Ann. Ann était en route de la Jamaïque vers Halifax lorsque le corsaire américain Yorktown l'avait capturée. Cependant, le corsaire américain Young Teazer a de nouveau capturé Ann et l'a envoyée à Portland, dans le Maine. Plus tard, La Hogue réussit à piéger Young Teazer au large des côtes de la Nouvelle-Écosse, en Amérique du Nord britannique. Le 16 août 1813, La Hogue captura le navire portugais Flor de Mar. Au moment où le HMS Tenedos était en vue. La Hogue fut jeté à terre à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 12 novembre 1813 lors d'une tempête. Elle a été renflouée, réparée et remise en service. Du 7 au 8 avril 1814, les chaloupes de La Hogue, Endymion, Maidstone et Borer attaquèrent la pointe de Pettipague. En 1847, l'Amirauté a décerné la Médaille du service général de la marine avec fermoir "8 avril Boat Service 1814" à tous les réclamants survivants de l'action. Le raid a été commandé par Coote, qui a été promu à la suite du succès, tout comme le lieutenant Pyne de La Hogue qui l'a aidé. En septembre 1814, La Hogue a atterri près de la station de phare Old Scituate avec l'intention d'envoyer un raid faire la fête en ville. Rebecca et Abigail Bates, les filles du gardien du phare, ont repoussé l'attaque en jouant d'un tambour et d'un fifre laissés à la gare. Elle a été convertie en frégate à vapeur propulsée par vis en 1850. À partir de 1852, elle a agi comme navire de garde à Devonport sous le commandement du capitaine William Ramsay et a vu son dernier service, toujours sous Ramsay, en service dans la mer Baltique pendant la Crimée. Guerre. Le 18 septembre 1855, elle s'est échouée au large de Renskär, en Suède, et a été gravement endommagée. Elle a été renflouée avec l'aide de trois canonnières après que ses canons du pont inférieur aient été retirés. Elle a finalement été démolie en 1865.
HMS La_Malouine_(K46)/HMS La Malouine (K46):
Le HMS La Malouine était une corvette de la classe Flower de la Royal Navy, qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Commandé à l'origine par la Marine nationale française sous le même nom, après la chute de la France, le navire a été saisi par le Royaume-Uni et mis en service dans la Royal Navy en 1940. La corvette est restée en service jusqu'à sa démolition en 1947.
HMS Labuan_(K584)/HMS Labuan (K584):
Le HMS Labuan (K584), ex-Gold Coast, était une frégate de classe Colony du Royaume-Uni qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été initialement commandée par la marine américaine en tant que frégate de patrouille de classe Tacoma USS Harvey (PF-80) et brièvement renommée Gold Coast avant d'être transférée à la Royal Navy avant son achèvement.
HMS Laburnum_(1915)/HMS Laburnum (1915):
Le HMS Laburnum était un sloop de classe Acacia de la Royal Navy construit par Charles Connell and Company, Scotstoun. Il fut sabordé lors de la chute de Singapour en 1942.
HMS Lacédémonien / HMS Lacédémonien :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Lacedaemonian, du nom d'un habitant de la région de Grèce également connue sous le nom de Laconie : le HMS Lacedemonian (1796) était un brick de 12 canons, anciennement le corsaire français Lacédémonienne. Elle a été capturée en 1796 mais a été reprise par les Français en 1797. Le HMS Lacedaemonian (1812) était un cinquième rang de 38 canons lancé en 1812 et démantelé en 1822.
HMS Lacedemonian_ (1796)/HMS Lacedemonian (1796):
Le HMS Lacedemonian (ou Lacedaemonian) était le brick français Lacédémonienne, lancé en 1793, que les Britanniques capturèrent en 1796 près de la Barbade. Elle était à la capture de Sainte-Lucie en mai de l'année suivante, mais les Français l'ont reprise un an plus tard.
HMS Lady_Nelson_(1798)/HMS Lady Nelson (1798):
Le navire d'arpentage armé de Sa Majesté Lady Nelson a été chargé en 1799 d'arpenter la côte australienne. À l'époque, de grandes parties de la côte australienne n'étaient pas cartographiées et la Grande-Bretagne n'avait revendiqué qu'une partie du continent. Le gouvernement britannique craignait que, dans le cas où des colons d'une autre puissance européenne s'établiraient en Australie, tout conflit futur en Europe conduirait à un élargissement du conflit dans l'hémisphère sud au détriment du commerce que la Grande-Bretagne cherchait à développer. C'est dans ce contexte que Lady Nelson a été choisie pour arpenter et établir la souveraineté sur des parties stratégiques du continent. Le Lady Nelson quitte Portsmouth le 18 mars 1800 et arrive à Sydney le 16 décembre 1800 après avoir été le premier navire à atteindre la côte est de l'Australie via le détroit de Bass. Avant cette date, tous les navires avaient contourné la pointe sud de la Tasmanie pour atteindre leur destination. Les travaux d'arpentage de Lady Nelson ont commencé peu de temps après son arrivée à Sydney, initialement dans la région du détroit de Bass. Elle a été impliquée dans la découverte de Port Phillip, sur la côte de Victoria, dans l'établissement de colonies sur la rivière Derwent et à Port Dalrymple en Tasmanie, à Newcastle et Port Macquarie en Nouvelle-Galles du Sud, et sur l'île Melville au large de la côte nord de la continent.
HMS Lady_Shirley/HMS Lady Shirley :
Le HMS Lady Shirley (T464), également connu sous le nom de HMT Lady Shirley, était un chalutier de pêche réquisitionné par la Royal Navy en 1940 et converti pour des missions de guerre anti-sous-marine. Elle a coulé le U-111 le 4 octobre 1941, capturant 44 membres de son équipage. Lady Shirley a elle-même été coulée le 11 décembre 1941 par une seule torpille du U-374.
HMS Coccinelle/HMS Coccinelle :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Ladybird, du nom de la famille des coccinelles (Coccinellidae). Le premier HMS Ladybird (1916) était une canonnière de classe Insect lancée en 1916 et coulée au large de Tobrouk en 1941. Le deuxième HMS Ladybird (1950) était un navire de base acheté en 1950 et rendu au propriétaire d'origine en 1953. Le troisième HMS Ladybird (1970) est un appel d'offres lancé en 1970.
HMS Ladybird_(1916)/HMS Ladybird (1916):
Le HMS Ladybird était une canonnière de classe Insect de la Royal Navy , lancée en 1916. Cette classe est également appelée «grandes canonnières chinoises». Construit à l'origine pour patrouiller le Danube pendant la Première Guerre mondiale, il a navigué pour la Chine depuis Malte en février 1927 pour servir sur le fleuve Yangtze.
HMS Ladybird_(1950)/HMS Ladybird (1950):
Le HMS Ladybird a commencé sa vie sous le nom de MV Wusueh, un ferry construit pour le cours inférieur du fleuve Yangtsé entre Shanghai et Hankow, exploité par la China Navigation Company (CNCo), dirigée par l'homme d'affaires britannique John Samuel Swire. En 1941, il fut réquisitionné par le ministère britannique des transports de guerre et utilisé d'abord comme navire de troupes, puis comme navire-hôpital, autour de la Malaisie et de la Birmanie. En 1946, elle a été renvoyée à CNCo, rénovée et employée sur le service de ferry Hong Kong - Canton / Macao. En 1950, au début de la guerre de Corée, la Royal Navy l'a achetée, l'a réaménagée avec du matériel de communication, l'a rebaptisée HMS Ladybird et l'a envoyée pour être amarrée à la base navale américaine de Sasebo, au Japon, en tant que quartier général naval et navire de communication. pour les forces de blocus du Commonwealth. A la fin de la guerre, elle est de nouveau renvoyée à la CNCo qui la vend pour rupture.
HMS Laërtes/HMS Laërtes :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Laertes, d'après soit Laertes, une figure de la mythologie grecque, soit Laertes, un personnage du Hamlet de Shakespeare : le HMS Laertes (1913) était un destroyer de classe Laforey lancé sous le nom de HMS Sarpedon en 1913, mais renommé peu de temps après. Il fut vendu pour démolition en 1921. Le HMT Laertes (T137) était un chalutier marchand armé de la Royal Navy. Elle a été torpillée et coulée par le U-201 le 25 juillet 1942 au large de Freetown, en Sierra Leone. Le HMS Laertes (J433) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1944 et démantelé en 1959.
HMS Laërtes_(1913)/HMS Laërtes (1913) :
Le HMS Laertes était un destroyer de classe Laforey construit pour la Royal Navy dans les années 1910.
HMS Laforey/HMS Laforey :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Laforey, du nom de l'amiral Sir Francis Laforey : le HMS Laforey (1913) était un destroyer de classe Laforey. Il s'appelait auparavant HMS Florizel, mais a été renommé avant d'être lancé en 1913. Il a été coulé par une mine en 1917. Le HMS Laforey (G99) était un destroyer de classe L, lancé en 1941 et coulé en 1944.
HMS Laforey_(1913)/HMS Laforey (1913):
Le HMS Laforey était le navire de tête de sa classe de destroyers construits pour la Royal Navy. Lancé un an avant le début de la Première Guerre mondiale, il était rattaché à la Dover Patrol. Laforey a participé à plusieurs engagements avec des torpilleurs allemands, y compris la bataille de Noordhinder Bank et l'action du 17 mars 1917. Laforey a été coulé en 1917 par une mine britannique après avoir escorté plusieurs cargos vers la France. Elle porte le nom de Francis Laforey, capitaine du HMS Spartiate à la bataille de Trafalgar en 1805.
HMS Laforey_(G99)/HMS Laforey (G99):
Le HMS Laforey était un destroyer de classe L de la Royal Navy. Elle a été mise en service et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, et a été torpillée et coulée par un U-boot en 1944. Elle avait été adoptée par la communauté civile de Northampton en novembre 1941.
HMS Lagan / HMS Lagan :
Le HMS Lagan (K259) était une frégate de classe River de la Royal Navy (RN). Lagan a été construit selon les spécifications de la RN en tant que frégate de classe River du groupe II. Elle a servi dans l'Atlantique Nord pendant la Seconde Guerre mondiale. En tant que frégate de classe River , Lagan était l'une des 151 frégates lancées entre 1941 et 1944 pour être utilisées comme escortes de convois anti-sous-marins, du nom de rivières du Royaume-Uni. Les navires ont été conçus par l'ingénieur naval William Reed, de la Smith's Dock Company de South Bank-on-Tees, pour avoir l'endurance et les capacités anti-sous-marines des sloops de classe Black Swan, tout en étant rapides et bon marché à construire dans les chantiers navals civils en utilisant les machines (par exemple, les moteurs à vapeur alternatifs au lieu des turbines) et les techniques de construction mises au point dans la construction des corvettes de la classe Flower. Son but était d'améliorer les classes d'escorte de convoi en service dans la Royal Navy à l'époque, y compris la classe Flower. Après sa mise en service en décembre 1942, le Lagan servit dans des missions d'escorte de convoi et participa à des exercices de guerre anti-sous-marine au large de Lough Foyle. Le 12 mai 1942, Lagan, avec le HMS Biter et le HMS Broadway, coula le sous-marin allemand U-89. Le lendemain, Lagan et le HMCS Drumheller ont coulé le U-753. Alors que Lagan faisait partie du convoi ON 202, il a été attaqué par le U-270. À 04 h 57 le 20 septembre 1943, une torpille GNAT a frappé la poupe du Lagan, causant des dommages critiques au navire et 29 morts. Elle a été remorquée par le remorqueur HMS Destiny jusqu'à Mersey, arrivant le 24 septembre, où Lagan a été déclarée perte totale constructive. L'épave est vendue à la ferraille à Troon le 21 mai 1946.
HMS Lagos_(D44)/HMS Lagos (D44):
Le HMS Lagos était un destroyer de classe Battle de la Royal Navy. Elle a été nommée en l'honneur de la bataille de Lagos qui s'est déroulée en 1759 au large des côtes du Portugal, entre la Royal Navy et une flotte française, aboutissant à une victoire britannique.
HMS Lamerton_(L88)/HMS Lamerton (L88):
Le HMS Lamerton était un destroyer de classe Hunt de type II de la Royal Navy. Elle a été vendue à la marine indienne en 1952, où elle a servi comme INS Gomati. Après la guerre, au début de 1946, elle est réduite au statut de réserve à Harwich.
HMS Lancaster / HMS Lancaster :
Il y a eu six navires de la Royal Navy nommés HMS Lancaster : le HMS Lancaster (1694) était un premier taux de 80 canons construit en 1694, puis reconstruit et relancé en 1722, et reconstruit pour la troisième fois en un troisième taux de 66 canons en 1749. Le HMS Lancaster (1797) était un Indiaman de l'Est, aménagé en navire de troisième rang de 64 canons en 1797. Le HMS Lancaster (1823) était une frégate de 1823, mise au rebut en 1864. Le HMS Lancaster (1902) était un Monmouth-classe croiseur de 1902 qui a porté ses fruits en 1919. Le HMS Lancaster (G05), anciennement USS Philip, était un destroyer de classe Wickes transféré dans le cadre de l'accord de 1940 Destroyers for Bases. HMS Lancaster (F229), une frégate de type 23 mise en service en 1992 et actuellement en service.
HMS Lancaster_(1694)/HMS Lancaster (1694):
Le HMS Lancaster était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Bursledon le 3 avril 1694. , son armement de 80 canons, auparavant transporté sur deux ponts d'artillerie, a été transporté sur trois, bien qu'il ait continué à être classé au troisième rang. Le 15 février 1743, elle reçut l'ordre d'être mise en pièces et reconstruite au chantier naval de Woolwich en tant que troisième rang de 66 canons selon les propositions de 1741 de l'établissement de 1719. Cette reconstruction l'a ramenée à un deux ponts et elle a été relancée le 22 avril 1749. Lancaster a été démantelée en 1773.
HMS Lancaster_(1797)/HMS Lancaster (1797):
Le HMS Lancaster était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 29 janvier 1797 à Rotherhithe. Elle a été conçue et construite comme l'East Indiaman Pigot pour la Compagnie britannique des Indes orientales, mais la marine l'a achetée sur les stocks en raison d'une pénurie de navires de guerre pour poursuivre les guerres de la Révolution française.
HMS Lancaster_(1902)/HMS Lancaster (1902):
Le HMS Lancaster était l'un des 10 croiseurs blindés de la classe Monmouth construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. À la fin, elle a été affectée au 3e escadron de croiseurs de la flotte méditerranéenne. Elle y resta jusqu'en 1912 lorsqu'elle rentra chez elle pour être mise en réserve. Le navire a été remis en service en 1913 pour le service avec le 4e escadron de croiseurs sur la station Amérique du Nord et Antilles. Il y resta jusqu'à ce qu'il soit affecté à la Grande Flotte en 1915. Il fut transféré dans le Pacifique en 1916 et devint le vaisseau amiral de l'Escadron de l'Est en 1918. Le navire fut vendu à la ferraille en 1920.
HMS Lancaster_(F229)/HMS Lancaster (F229) :
Le HMS Lancaster est une frégate Duke-class Type 23 de la Royal Navy, lancée par la reine Elizabeth II le 24 mai 1990. Le navire est connu sous le nom de "The Queen's Frigate", le duc de Lancaster étant un titre subsidiaire du Souverain. Étant le troisième navire de la classe Type 23, le Lancaster s'est vu attribuer à l'origine le numéro de fanion F232 jusqu'à ce qu'il soit noté que le 232 est le formulaire de rapport de la Royal Navy pour les échouements et les collisions et donc considéré comme malchanceux. C'est l'un des rares navires restants dans la flotte avec quelques femmes officiers mais des ponts de mess réservés aux hommes. Il est assez fréquent qu'au retour d'opérations longues, elle soit survolée par le bombardier Avro Lancaster qui fait partie du Battle of Britain Memorial Flight basé à RAF Coningsby.
HMS Lancaster_Castle/HMS Lancaster Castle :
Le HMS Lancaster Castle était une corvette de classe Castle de la Royal Navy. Il servit dans la défense des convois de 1944 à 1945, il fut mis en réserve en 1946 et finalement ferraillé en 1960.
HMS Lance/HMS Lance :
Deux navires de guerre de la Royal Navy britannique ont été appelés HMS Lance après la lance. Le premier HMS Lance (1914) était un destroyer lancé à Thornycroft en 1914 et a tiré le premier coup de feu britannique de la Première Guerre mondiale le 5 août 1914 lorsqu'il a intercepté le minelayer allemand Königin Luise. Le deuxième HMS Lance (G87) était un destroyer de classe L et M lancé en 1940 et coulé par avion à Malte le 9 avril 1942. Il a été récupéré et remorqué jusqu'à Chatham mais s'est avéré à son arrivée irréparable.
HMS Lance_(1914)/HMS Lance (1914):
Le HMS Lance était un destroyer de classe Laforey de la Royal Navy. Lancé quelques mois avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale et rattaché à la Harwich Force, Lance participe à plusieurs engagements durant la guerre, dont le naufrage du Königin Luise et la bataille de Texel. Elle était responsable du tir du premier coup de feu britannique de la guerre.
HMS Lance_(G87)/HMS Lance (G87):
Le HMS Lance était un destroyer de classe L de la Royal Navy. Elle est entrée en service pendant la Seconde Guerre mondiale et a eu une carrière courte mais mouvementée, servant dans les eaux intérieures et la mer Méditerranée. Elle a été endommagée lors de deux attaques aériennes consécutives à Malte en 1942. Elle a été remorquée en Grande-Bretagne, a déclaré une perte totale constructive et a été mise au rebut. Elle avait été adoptée par la communauté civile de Bexley et Welling, Kent en novembre 1941.
HMS Landrail/HMS Landrail :
Cinq navires de la Royal Navy et une station aérienne du Royal Naval Air Service ont porté le nom de HMS Landrail, autre nom de l'oiseau plus communément appelé râle des genêts : HMS Landrail (1806) était une goélette à 4 canons lancée en 1806 et vendu vers 1816. Le HMS Landrail (1855) était un remorqueur à aubes en bois, auparavant en service civil sous le nom de Gipsy King. Elle a été achetée en 1855 et vendue en 1856. Le HMS Landrail (1860) était un canon à vis à bois de classe Philomel lancé en 1860 et vendu au service civil en 1869, rebaptisé Walrus. Elle a fait naufrage en octobre 1876 HMS Landrail (1886) était un torpilleur de classe Curlew lancé en 1886 et coulé comme cible en 1906. HMS Landrail (1914) était un destroyer de classe Laforey lancé en 1914. Elle devait être nommée HMS Hotspur, mais renommé en 1913. Il fut vendu en 1921. HMS Landrail était le nom donné au RNAS Machrihanish, en service entre 1940 et 1963.
HMS Landrail_(1806)/HMS Landrail (1806) :
Le HMS Landrail était une goélette de classe Cuckoo construite par Thomas Sutton à Ringmore, Teignmouth. Comme toute sa classe, elle transportait quatre caronades de 12 livres et avait un équipage de 20 personnes. Elle a eu une carrière relativement calme pendant les guerres napoléoniennes et la guerre de 1812 jusqu'en 1814 où elle a été prise dans une action notable, puis reprise. Elle a été vendue vers 1818.
HMS Landrail_(1914)/HMS Landrail (1914) :
Le HMS Landrail était un destroyer de classe Laforey de la Royal Navy britannique. La classe Laforey (ou classe L) était la classe de destroyers commandés dans le cadre du programme de construction 1912-1913 de la Royal Navy, qui étaient armés de trois canons de 4 pouces (102 mm) et de quatre tubes lance-torpilles et étaient capables de 29 nœuds (54 km /h ; 53 km/h). Le navire, qui devait initialement s'appeler Hotspur mais a été renommé avant son lancement, a été construit par le constructeur naval écossais Yarrow entre 1912 et 1914, Landrail a servi pendant la Première Guerre mondiale. Elle fit partie de la Harwich Force dans les premières années de la guerre, prenant part à la bataille de Heligoland Bight en 1914, à la bataille de Dogger Bank en 1915 et à la bataille du Jutland en 1916. Plus tard dans la guerre, elle rejoignit le First Destroyer Flottille basée à Portsmouth où elle a servi d'escorte de convoi. Elle a survécu à la guerre et a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Lapwing / HMS Lapwing :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Lapwing, du nom du vanneau du nord, une espèce d'oiseau : le HMS Lapwing (1764) était un cotre de 10 canons lancé en 1764 et perdu en 1765. Le HMS Lapwing (1785) était un 28 -canon de sixième rang lancé en 1785. Il a été utilisé pour le service portuaire à partir de 1813 et a été démantelé en 1828. Le HMS Lapwing (1825) était un brick de classe Cherokee à 6 canons lancé en 1825, utilisé comme brise-lames à partir de 1845, et vendu en 1861. Le HMS Lapwing (1856) était un navire à vis en bois de la classe Vigilant lancé en 1856 et vendu en 1864. Le HMS Lapwing (1867) était un navire à vis en bois de la classe Plover lancé en 1867 et vendu en 1885. Le HMS Lapwing (1889 ) était une canonnière à vis composite de classe Redbreast lancée en 1889 et vendue en 1910. Le HMS Lapwing (1911) était un destroyer de classe Acheron lancé en 1911 et vendu pour démolition en 1921. Le HMS Lapwing (U62) était un sloop de classe Black Swan lancé en 1943 et coulé par un U-boot en 1945.
HMS Lapwing_(1785)/HMS Lapwing (1785):
Le HMS Lapwing était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy.
HMS Lapwing_(1911)/HMS Lapwing (1911):
Le HMS Lapwing était un destroyer de classe Acheron de la Royal Navy qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu pour démolition en 1921. Il était le septième navire de la Royal Navy à porter le nom de Vanellus vanellus, le vanneau nord.
HMS Lapwing_(U62)/HMS Lapwing (U62):
Le HMS Lapwing (U62) était un sloop de classe Black Swan modifié de la Royal Navy. Nommé d'après l'oiseau du même nom, il a été construit par Scotts Shipbuilding and Engineering Company, Greenock, sur les rives de la rivière Clyde. Il est lancé le 16 juillet 1943. Le 20 mars 1945, le HMS Lapwing escorte une partie du convoi russe JW 65 vers Mourmansk, lorsqu'il est torpillé par le sous-marin allemand U-968. Frappé au milieu du navire, il a coulé en 20 minutes avec la perte de 158 vies. 61 hommes ont été secourus.
HMS Largo_Bay_(K423)/HMS Largo Bay (K423) :
Le HMS Largo Bay était une frégate anti-aérienne de classe Bay de la Royal Navy britannique, du nom de Largo Bay à Fife. Le navire a été commandé à l'origine à William Pickersgill & Sons Ltd. de Southwick, Sunderland le 25 janvier 1943 sous le nom de frégate de classe Loch Loch Foin , et mis en chantier le 8 février 1944. Cependant, le contrat a ensuite été modifié et le navire a été achevé pour une conception révisée en tant que frégate anti-aérienne de classe Bay , lancée le 3 octobre 1944 et mise en service le 26 janvier 1946.
HMS Largs/HMS Largs :
Le HMS Largs était un ancien navire fruitier (banane) de la Compagnie Générale Transatlantique (French Line) capturé par le navire de la Royal Navy HMS Faulknor cinq mois après la bataille de France alors qu'il était amarré à Gibraltar en novembre 1940 et mis en service comme "navire d'embarquement océanique". Elle est ensuite devenue un navire du quartier général des opérations combinées pour presque toutes les opérations amphibies importantes de la Seconde Guerre mondiale, y compris les opérations Torch, Husky et Overlord et elle serait occupée par des équipages de la marine, de l'armée et de l'armée de l'air.
HMS Lark/HMS Lark :
Seize navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Lark ou HMS Larke, du nom de l'oiseau, l'alouette : le HMS Larke (1588) était une pinasse en service en 1588. Le HMS Larke (1656) était un navire de 8 canons capturé par les Parlementaires des royalistes en 1656 et vendu en 1663. Le HMS Larke (1675) était un sixième taux de 18 canons lancé en 1675 et vendu en 1698. Le HMS Larke (1703) était un quatrième taux de 42 canons lancé en 1703, reconstruit en 1726 , encombré en 1742 et détruit en 1744. Le HMS Larke (1744) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1744 et vendu en 1757. Le HMS Lark (1762) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1762 et brûlé pour éviter d'être capturé en 1778. Le HMS Lark (1779) était un cotre de 16 canons acheté en 1779, gréé en sloop à partir de 1781 et vendu en 1784. Le HMS Lark (1794) était un sloop de 16 canons lancé en 1794. Il a sombré en 1809. Le HMS Lark (1830) était un coupeur d'enquête à 2 canons lancé en 1830 et démantelé en 1860. Le HMS Lark (1855) était une canonnière à vis de classe Dapper lancée en 1855 et vendue en 1878. Le HMS Lark (1877) était un surv ey goélette, auparavant en service civil sous le nom de Falcon. Elle a été achetée en 1877, rebaptisée HMS Sparrowhawk plus tard cette année-là et vendue en 1889. HMS Lark (1880) était une goélette d'étude lancée en 1880 et vendue en 1887. HMS Lark était un sloop de classe Doterel lancé en 1879 sous le nom de HMS Kingfisher. Il a été rebaptisé HMS Lark en 1892 et HMS Cruizer en 1893. Il a été vendu en 1919. Le HMS Lark était un sloop de classe Cruizer lancé en 1852 sous le nom de HMS Cruizer. Il a été rebaptisé HMS Cruiser en 1857 et HMS Lark en 1893 en tant que navire-école. Elle a été vendue en 1912. Le HMS Lark (1913) était un destroyer de classe Laforey, précédemment nommé HMS Haughty mais renommé peu de temps après son lancement en 1913. Elle a été vendue en 1923. Le HMS Lark (U11) était un sloop de classe Black Swan modifié. lancé en 1943. Il a été torpillé en 1945, récupéré par les Russes et remis en service avec eux sous le nom de Neptun. Elle a été démolie en 1956.
HMS Lark_(1762)/HMS Lark (1762):
Le HMS Lark était une frégate de cinquième rang de classe Richmond de 32 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1762 et détruite dans la baie de Narragansett en 1778, pendant la guerre d'indépendance américaine.Entre le 29 mai et le 18 juillet, les Britanniques ont capturé un certain nombre de navires : les sloops Sally et Fancy, snow Baron D'Ozell, Olive Branch, sloop Betsey et la goélette Sally. Lark partagea le prix avec Kingfisher, Hope, Sphinx et la galère Pigot. L'escadron de l'amiral français d'Estaing arriva dans la baie de Narragansett le 29 juillet 1778 pour soutenir l'armée américaine sous le général George Washington pendant la bataille de Rhode Island. Le 30 juillet, quatre navires de ligne français pénètrent dans la baie de Narrangansett et se positionnent au nord de l'île de Conanicut pour soutenir les forces américaines et françaises dans la bataille de Rhode Island. L'arrivée des navires français a piégé plusieurs navires britanniques, dont Lark. Le 5 août 1778, alors que Lark quittait Newport, le capitaine Richard Smith la fit incendier et couper ses câbles. Elle a ensuite dérivé vers le rivage. La Royal Navy a fini par devoir détruire dix de ses propres navires en tout.
HMS Lark_(1794)/HMS Lark (1794):
Le HMS Lark était un sloop de 16 canons de la classe Cormorant, lancé en 1794 à Northfleet. Elle a servi principalement dans les Caraïbes, où elle a remporté un certain nombre de prix, certains après une action assez intensive. Lark a sombré au large de Saint-Domingue en août 1809, avec la perte de son capitaine et de presque tout son équipage.
HMS Lark_(1880)/HMS Lark (1880):
Le HMS Lark était une goélette de la Royal Navy, construite par Westacott's, Barnstaple et lancée le 4 décembre 1880. Elle a commencé son service sur la station australienne en 1882. Elle a entrepris des travaux d'arpentage dans le détroit de Bougainville, la baie de Choisel et l'île de San Cristobel. Au cours de sa vie, le chirurgien du navire à bord était Henry B. Guppy qui a également fait de nombreuses recherches scientifiques pendant les voyages. En 1883, Lark sous CF Oldham a transporté l'équipage de la barque Illie qui a fait naufrage dans les îles Salomon à Brisbane. Elle a vendu à Sydney en décembre 1887. Basée à Hobart, elle a été revendue en 1888 et a été utilisée comme commerçant commercial côtier dans les îles Salomon basé à Sydney.
HMS Lark_(1913)/HMS Lark (1913):
Le HMS Lark était un destroyer de classe Laforey de la Royal Navy britannique. La classe Laforey (ou classe L) était la classe de destroyers commandés dans le cadre du programme de construction 1912-1913 de la Royal Navy, qui étaient armés de trois canons de 4 pouces (102 mm) et de quatre tubes lance-torpilles et étaient capables de 29 nœuds (33 mph ; 54 km/h). Le navire, qui devait initialement s'appeler Haughty mais a été renommé avant son lancement, a été construit par le constructeur naval écossais Yarrow entre 1912 et 1913. Lark a servi pendant la Première Guerre mondiale. Elle a fait partie de la Harwich Force dans les premières années de la guerre, prenant part à la bataille de Heligoland Bight en 1914, à la bataille de Dogger Bank en 1915.
HMS Lark_(U11)/HMS Lark (U11):
Le HMS Lark était un sloop modifié de classe Black Swan de la Royal Navy. Elle a été posée par Scotts Shipbuilding and Engineering Company, Greenock le 5 mai 1942, lancée le 28 août 1943 et mise en service le 10 avril 1944, avec le fanion numéro U11.
HMS Larke_(1675)/HMS Larke (1675):
Le HMS Larke (ou Lark) a été contracté pour être construit par Sir Anthony Deane de Blackwall , fait chevalier après avoir quitté le chantier naval de Portsmouth en 1673. Elle avait les lignes de Greyhound et était un navire standard de 18 canons. Elle a été commandée en juin 1675 pour la protection commerciale, elle a patrouillé la mer du Nord et la Manche avec son dernier service avec la flotte. Elle a pris un certain nombre de corsaires pendant son service. Elle a été vendue le 3 mai 1698.Larke était le troisième navire nommé lorsqu'il a été utilisé pour une pinasse en service en 1588.
HMS Larkspur/HMS Larkspur :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Larkspur : HMS Larkspur (1915) était un sloop de classe Acacia lancé en 1915 et vendu en 1922 HMS Larkspur (K82) était une corvette de classe Flower, lancée en 1940, servit comme USS Fury 1942-45, vendu en 1946
HMS Larkspur_(K82)/HMS Larkspur (K82):
Le HMS Larkspur était une corvette de classe Flower, construite pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, et était en service dans la bataille de l'Atlantique. En 1942, elle a été transférée à la marine des États-Unis dans le cadre de l'accord de prêt-bail inversé et rebaptisée USS Fury, l'une des canonnières de la classe Temptress. Avec la fin des hostilités, elle a été renvoyée dans la Royal Navy et vendue au service commercial.
HMS Larne / HMS Larne :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Larne, d'après la ville de Larne. Un cinquième a été renommé peu de temps avant d'être lancé : le HMS Larne (1814) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1814 et vendu en 1828. Le HMS Larne était un sloop de 18 canons, lancé en 1829 sous le nom de HMS Lightning, rebaptisé HMS Larne en 1832. et démantelé en 1866. Le HMS Larne (1910) était un destroyer de classe Acorn lancé en 1910 et vendu en 1921. Le HMS Larne devait être un destroyer de classe L. Il a été rebaptisé HMS Gurkha peu avant son lancement en 1940, et a été coulé en 1943. Le HMS Larne (J274) était un dragueur de mines de classe algérienne lancé en 1943. Il a été vendu à la marine italienne en 1947 et rebaptisé Eritrea, puis Alabarda en 1951. Elle a rompu en 1981.
HMS Larne_(1829)/HMS Larne (1829):
Le HMS Larne était un sloop de classe Comet de 18 canons construit pour la Royal Navy dans les années 1820. Elle est dissoute en 1866.
HMS Larne_(1910)/HMS Larne (1910):
Le HMS Larne était l'un des 20 destroyers de classe Acorn (plus tard de classe H) construits pour la Royal Navy. Le destroyer a servi pendant la Première Guerre mondiale. La classe Acorn était plus petite que la classe Beagle précédente mais fonctionnait au mazout et était mieux armée. Lancé en 1910, le Larne participa à des exercices qui se déroulèrent l'année suivante, subissant des avaries pendant l'activité, puis à une démonstration navale pour les députés en 1912. Au début de la guerre, le navire servit avec la deuxième flottille de destroyers de la Grande Flotte. Le destroyer entreprit des patrouilles anti-sous-marines autour des îles britanniques, de Devonport aux Hébrides extérieures. Bien qu'il ait été impliqué dans de nombreuses actions, le navire n'a coulé aucun sous-marin ennemi. Larne a mis fin à la guerre à Brindisi avec la flotte méditerranéenne. Après l'Armistice, le destroyer est mis en réserve avant d'être vendu pour être démantelé en 1921.
HMS Larne_(J274)/HMS Larne (J274):
Le HMS Larne (J274) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif pendant la Seconde Guerre mondiale. Il survécut à la guerre et fut vendu à l'Italie en 1947 sous le nom d'Alabarda (F 560).
HMS Lasham_(M2636)/HMS Lasham (M2636):
Le HMS Lasham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Lasham dans le Hampshire.
HMS Lassoo_(1915)/HMS Lassoo (1915) :
Le HMS Lassoo était un destroyer de classe Laforey construit pour la Royal Navy dans les années 1910.
HMS Latone/HMS Latone :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Latona, d'après le nom romanisé du personnage Leto, de la mythologie grecque : HMS Latona (1781) était un cinquième rang de 38 canons lancé en 1781. Il fut utilisé pour le service portuaire à partir de 1813 et fut vendu en 1816. Le HMS Latona (1821) était un cinquième rang de 46 canons lancé en 1821, mis en vente en 1869 et démantelé en 1875. Le HMS Latona (1890) était un croiseur protégé de classe Apollo lancé en 1890. Il a été utilisé comme minelayer en 1907 et a été vendu en 1920. Le HMS Latona (M76) était un minelayer de classe Abdiel lancé en 1940 et coulé en 1941.
HMS Latone_(1781)/HMS Latone (1781):
Le HMS Latona était une frégate de cinquième rang de 36 canons de la Royal Navy qui a servi pendant la guerre d'indépendance américaine, les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes. Peu de temps après son lancement en 1781, il participe à la bataille de Dogger Bank contre une escadre hollandaise en mer du Nord. En septembre 1782, le Latona participe au secours de Gibraltar et est le premier navire du convoi à franchir le détroit, lorsque Richard Howe l'envoie en avant pour espionner l'état de la flotte franco-espagnole dans la baie d'Algésiras. À la fin de 1792, lorsque les Britanniques ont commencé à se réarmer en prévision d'une autre guerre avec la France, Latona a subi un radoub et a été remis en service pour la flotte de la Manche. Le 18 novembre 1793, elle repéra, poursuivit et engagea un escadron de six navires de ligne et quelques navires plus petits. Elle n'a pas pu retenir longtemps les navires ennemis et ils se sont échappés avant que le reste de la flotte britannique ne puisse les rattraper. Toujours avec la flotte de Howe en mai 1794, Latone et ses compatriotes attendent un important convoi de céréales à destination de la France en provenance des États-Unis. Les Britanniques ont finalement trouvé ce qu'ils cherchaient au large d'Ouessant le 28 mai et ont commencé une bataille en cours qui s'est terminée trois jours plus tard, le Glorious First of June. Latona a échappé à de graves dommages malgré sa participation active à la bataille, venant en aide au navire de ligne HMS Bellerophon et tirant sur deux 74 français avant de le remorquer en lieu sûr. Latona a opéré avec un escadron britannique lors de l' invasion anglo-russe de la Hollande en août 1799 et était présent lors de l' incident de Vlieter , lorsqu'un escadron néerlandais s'est rendu sans résistance. Il servit ensuite dans la Baltique avant d'être désarmé et désarmé en ordinaire, peu après le traité d'Amiens. Les hostilités reprennent en mai 1803, mais le Latona ne sera remis en service qu'à la fin de 1804. En avril 1806, il est envoyé aux Antilles et fait partie d'un petit escadron de quatre frégates qui capturent Curaçao, le 1er janvier 1807. Naviguant dans le port en deuxième position, derrière le HMS Arethusa, elle a aidé la frégate britannique à capturer le Kenau Hasselar de 36 canons avant de débarquer des hommes pour prendre d'assaut la ville et ses défenses. Lorsque le Junon de 40 canons échappe à un blocus des Îles des Saintes en février 1809, il est poursuivi par Latona, une deuxième frégate et deux bricks. Alors que la frégate française engageait le HMS Superieure de 14 canons, Latone la rattrapa et la força à frapper. Une expédition française dans les Caraïbes sous Amable Troude en avril s'est également retrouvée piégée lorsqu'elle s'est arrêtée aux îles des Saintes. Lorsque les îles ont été capturées par une force dirigée par le major-général Frederick Maitland, l'escadre française a été forcée de fuir. Latona, le navire de ligne HMS Pompee et la frégate HMS Castor ont poursuivi le D'Hautpoul de 74 canons qui a frappé deux jours plus tard, lorsque d'autres navires britanniques sont apparus à l'horizon. Latona a été converti en navire de troupes en mai 1810 puis encombré en 1813. En octobre de cette année-là, il a commencé son service comme navire de réception à Leith, puis en décembre, il a été remis en service comme navire de guerre et utilisé comme navire amiral de l'amiral Sir William Johnstone Hope. . Elle fut vendue en 1816.
HMS Latone_(1890)/HMS Latone (1890):
Le HMS Latona était un croiseur protégé de classe Apollo de la Royal Navy qui a servi de 1890 à 1920.
HMS Latone_(M76)/HMS Latone (M76) :
Le HMS Latona était un minelayer de classe Abdiel de la Royal Navy. Il a servi brièvement pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a été coulé moins de six mois après sa mise en service.
HMS Lauderdale_(L95)/HMS Lauderdale (L95) :
Le HMS Lauderdale était un destroyer de classe Hunt de la Royal Navy. Les navires de cette classe ont été conçus comme des navires bon marché et faciles à construire pour l'escorte de convoi et les missions anti-sous-marines. Elle a été nommée comme ses sœurs après une chasse au renard, dans son cas une dans le Berwickshire. Des obligations de guerre ont été émises pour financer la construction de navires de guerre. Au cours de la Warship Week tenue en 1942, la communauté civile du Berwickshire a adopté le navire. Elle a été le seul navire de guerre de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Launceston/HMS Launceston :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Launceston : le HMS Launceston (1711) était un navire de cinquième rang de 40 canons en service à partir de 1711 et démantelé à Deptford Dockyard en 1726. Le HMS Launceston (1741) était un navire de 44 canons navire de cinquième rang en service de 1741 à 1784.
Château_HMS Launceston_(K397)/Château HMS Launceston (K397) :
Le HMS Launceston Castle (K397) était une corvette de classe Castle de la Royal Navy du Royaume-Uni, du nom du château de Launceston à Cornwall. Le navire a été construit pendant la Seconde Guerre mondiale et a servi principalement comme escorte de convoi.
HMS Laura_ (1806)/HMS Laura (1806):
Le HMS Laura était une goélette de classe Adonis de la Royal Navy, lancée en 1806 aux Bermudes. Laura a servi pendant les guerres napoléoniennes avant qu'un corsaire français ne la capture au début de la guerre de 1812. Elle était brièvement une lettre de marque américaine avant que les Britanniques ne la reprennent en 1813. Bien qu'elle l'ait reprise, les Britanniques n'ont pas remis Laura au service. .
HMS Laurel/HMS Laurel :
Dix navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Laurel. Un autre était prévu mais jamais terminé. Le premier navire britannique du nom a servi dans la marine du Commonwealth. Tous ont été nommés d'après la famille des plantes Lauracées. Le navire anglais Laurel (1651) était un navire de 50 canons lancé en 1651 et fait naufrage en 1657. Le HMS Laurel (1759) était un sloop de 12 canons, anciennement le corsaire Beckford. Elle a été achetée en 1759 et vendue en 1763. Le HMS Laurel (1763) était un cutter de 10 canons acheté en 1763 et vendu en 1771. Le HMS Laurel (1779) était une frégate de sixième rang de 28 canons lancée en 1779. Elle a sombré dans 1780. Le HMS Laurel devait être une frégate de sixième rang de 28 canons, mais la commande pour elle fut annulée en 1783 après la faillite de son constructeur. Le HMS Laurel était un navire de poste de 22 canons, anciennement la corvette française Jean Bart. Elle fut capturée en 1795 et vendue en 1797 à la Jamaïque. Le HMS Laurel était le Sireene néerlandais, lancé en 1786, capturé en 1796 lors de la capitulation de la baie de Saldanha et mis en service en tant que navire de poste de 24 canons HMS Daphne. Elle a été convertie en navire-prison en 1798 et rebaptisée HMS Laurel ; elle a été vendue en 1821. Le HMS Laurel (1806) était un navire de poste de 22 canons lancé en 1806 et capturé en 1808 par les Français, qui l'ont mise en service sous le nom de Laurel mais l'ont ensuite vendue à des propriétaires commerciaux qui l'ont rebaptisée Esperance. Les Britanniques l'ont reprise en 1810 et l'ont rebaptisée HMS Laurestinus ; elle a fait naufrage en 1813. Le HMS Laurel (1809) était une frégate de cinquième rang de 36 canons, anciennement la Fidelle française. Elle a été capturée sur les stocks en 1809 et a fait naufrage en 1812. Le HMS Laurel (1813) était une frégate de cinquième rang de 38 canons lancée en 1813. Elle a été utilisée pour le service portuaire à partir de 1864 et a été démolie en 1885. HMS Laurel (1913) était un destroyer de classe Laforey lancé en 1913 sous le nom de HMS Redgauntlet, mais renommé peu de temps après. Il fut vendu en 1921. Le HMT Laurel (T 29) était un chalutier lancé en 1930, acquis par l'Amirauté en 1935 et converti en dragueur de mines. Elle a servi tout au long de la Seconde Guerre mondiale avant d'être vendue en 1946. Après de nombreuses années de service commercial, elle a été ferraillée en 1955.
HMS Laurel_(1779)/HMS Laurel (1779):
Le HMS Laurel était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy. Laurel a été mis en service pour la première fois en octobre 1779 sous le commandement du capitaine Thomas Lloyd. Elle a navigué pour les îles sous le vent le 13 avril 1780, mais a fait naufrage le 11 octobre lors du grand ouragan de 1780 à la Martinique. Lloyd et tous les membres de son équipage sauf 12 sont morts.
HMS Laurel_(1913)/HMS Laurel (1913):
Le HMS Laurel était un destroyer de classe Laforey qui a servi dans la Royal Navy. Lancé le 6 mai 1913 sous le nom de HMS Redgauntlet, le navire a été renommé le 30 septembre sous un ordre de l'Amirauté pour devenir l'un des premiers destroyers de classe alphabétique. Lors de sa mise en service, le navire a rejoint la 3e flottille de destroyers et a opéré dans le cadre de la force Harwich pendant la Première Guerre mondiale. Pendant la bataille de Heligoland Bight, Laurel a dirigé une flottille qui a poursuivi des torpilleurs allemands, s'engageant avec G194 et G196, et a été endommagé au combat avec le croiseur Mainz. Le navire a également joué un rôle mineur dans les batailles de Dogger Bank, du détroit de Douvres et du Jutland. Avec la cessation des hostilités, le navire est mis en réserve et démoli le 1er novembre 1921.
HMS Lavande/HMS Lavande :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Lavender : HMS Lavender (1915) était un sloop de classe Acacia lancé en 1915 et coulé en 1917 HMS Lavender (K60) était une corvette de classe Flower, lancée en 1940 et vendue en 1946
HMS Laverock_(1913)/HMS Laverock (1913):
Le HMS Laverock était un destroyer de classe Laforey de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1913 et est entrée en service en octobre 1914. Laverock a servi pendant la Première Guerre mondiale, opérant avec la Force de Harwich et dans la Manche. Elle a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Lavinia / HMS Lavinia :
Le HMS Lavinia était une frégate de 44 canons de la Royal Navy. Lancé en 1806 à Milford Haven, il servit pendant les guerres napoléoniennes et participa à la campagne de Walcheren en 1809. Il servait de ponton dans le port de Plymouth en 1868 où il fut ensuite coulé lors d'une collision avec un navire à vapeur allemand.
HMS Lawford / HMS Lawford :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Lawford, du nom de l'amiral Sir John Lawford : le HMS Lawford (1913) était un destroyer de classe Laforey, précédemment nommé HMS Ivanhoe mais rebaptisé peu après son lancement en 1913. Il fut vendu pour démolition en 1921. Le HMS Lawford (K514) était une frégate de classe Captain lancée en 1943. Elle a été transférée à la Royal Navy en prêt-bail et a été coulée lors d'une attaque aérienne en 1944.
HMS Lawford_(1913)/HMS Lawford (1913):
Le HMS Lawford était un destroyer de classe Laforey de la Royal Navy britannique. La classe Laforey (ou classe L) était la classe de destroyers commandés dans le cadre du programme de construction 1912-1913 de la Royal Navy, qui étaient armés de trois canons de 4 pouces (102 mm) et de quatre tubes lance-torpilles et étaient capables de 29 nœuds (54 km /h ; 53 km/h). Le navire, qui devait initialement s'appeler Ivanhoe mais a été renommé avant son lancement, a été construit par le constructeur naval écossais Fairfields entre 1912 et 1914. Lawford a été en service pendant toute la Première Guerre mondiale. Initialement, elle faisait partie de la Harwich Force, opérant en mer du Nord et dans la Manche, et prenant part à la bataille de Heligoland Bight en 1914 et à la bataille de Dogger Bank en 1915. En septembre 1915, elle fut transférée en Méditerranée, prenant part dans la campagne de Gallipoli avant de retourner dans la force de Harwich en juin 1916. Elle prit part à la bataille du détroit de Douvres en octobre 1916 et en janvier 1918 transférée à Devonport où elle fut employée à des fonctions d'escorte de convoi jusqu'à la fin de la guerre. Lawford a été vendu à la ferraille en 1922.
HMS Lawford_(K514)/HMS Lawford (K514):
Le HMS Lawford (K514) était une frégate de classe Captain convertie par la Royal Navy (fanion DE-516), construite aux États-Unis en 1944. Elle a été convertie en navire QG pour le débarquement de Normandie. Le 8 juin 1944, alors qu'il opérait au large de Juno Beach, il fut touché par le feu ennemi lors d'une attaque aérienne et coula. Trente-sept membres de son équipage sont morts. Le rapport récapitulatif des dommages de la Royal Navy indique que le navire a été touché par une "torpille aérienne", ce qui signifie une torpille larguée d'un avion. Cependant, une enquête sur le navire entreprise dans le cadre de la série télévisée Channel 4 "Wreck Detectives" a trouvé des preuves que le navire avait été démoli et coulé par une explosion interne, indiquant un coup d'une ou plusieurs bombes ou d'un ancien missile guidé tel comme un Hs-293 ​​ou (moins probable) un Fritz X. Un examen plus approfondi suggère que le terme "torpille aérienne" utilisé dans les résumés des dommages RN était en fait destiné à désigner des missiles guidés. L'épave repose dans 21 mètres d'eau à 49° 25′43″N 00°23′47″O.
HMS Lawson_(K516)/HMS Lawson (K516):
Le HMS Lawson (K516) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine en tant que destroyer d'escorte DE-518 de classe Evarts de la marine américaine, il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1946.
HMS Leamington/HMS Leamington :
Le HMS Leamington est le nom de deux navires de la Royal Navy : le HMS Leamington (1918) était un dragueur de mines de la classe Hunt lancé en 1918 et vendu en 1928 le HMS Leamington (G19) était un destroyer de la classe Wickes USS Twiggs transféré à la Royal Navy sous le Destroyers for Bases Agreement en 1940. Il a été transféré de la Royal Navy à la Royal Canadian Navy en 1942, et est revenu à la Royal Navy en 1950 et mis au rebut l'année suivante.
HMS Leamington_(1918)/HMS Leamington (1918):
Le HMS Leamington était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il n'a pas été terminé à temps pour participer à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1928.
HMS Leander/HMS Leander :
Six navires de la Royal Navy, ont été nommés HMS Leander après le héros grec Leander : HMS Leander (1780) était un quatrième rang de 52 canons lancé en 1780. Il a été capturé par les Français en 1798, mais a été repris par les Russes en 1799 et retour. Elle a été rebaptisée HMS Hygeia en 1813 alors qu'elle était utilisée comme dépôt médical, et a été vendue en 1817. Le HMS Leander (1813) était un quatrième taux de 58 canons lancé en 1813 et démantelé en 1830. Le HMS Leander (1848) était un 50 -canon de quatrième rang lancé en 1848. Il a été converti en propulsion à vis en 1861 et a été vendu en 1867. Le HMS Leander (1882) était un croiseur protégé de classe Leander lancé en 1882. Il est devenu un navire de dépôt en 1904 et a été vendu en 1920 Le HMS Leander (1931) était un croiseur léger de classe Leander lancé en 1931. Il fut transféré à la marine néo-zélandaise en 1937, renvoyé en 1945 et mis au rebut en 1949. Le HMS Leander (F109) était une frégate de classe Leander lancée en 1961 et dépensé comme objectif en 1989.
HMS Leander_(1780)/HMS Leander (1780):
Le HMS Leander était un quatrième rang de 50 canons de classe Portland de la Royal Navy, lancé à Chatham le 1er juillet 1780. Il a servi sur la côte ouest de l'Afrique, aux Antilles et à la station Halifax. Pendant les guerres de la Révolution française, elle a participé à la bataille du Nil avant qu'un navire français ne la capture. Les Russes et les Turcs la reprirent et la renvoyèrent à la Royal Navy en 1799. Le 23 février 1805, alors qu'il se trouvait à la gare d'Halifax, Leander captura la frégate française Ville de Milan et reprit son prix, le HMS Cleopatra. Le 25 avril 1805, des tirs de canon de Leander tuèrent un marin américain alors que Leander tentait de fouiller un navire américain au large des côtes américaines à la recherche de contrebande. L'« affaire Leander » qui en résulta contribua à l'aggravation des relations entre les États-Unis et la Grande-Bretagne. En 1813, l'Amirauté convertit Leander en navire-hôpital sous le nom d'Hygeia. Hygie a été vendue en 1817.
HMS Leander_(1813)/HMS Leander (1813):
Le HMS Leander était une frégate de 50 canons (classée au quatrième rang) de la Royal Navy qui a servi pendant les guerres napoléoniennes, la guerre de 1812 et la Seconde Guerre de Barbarie. Leander et sa proche sœur, le HMS Newcastle, étaient un nouveau type de navire dans la Royal Navy, étant des frégates exceptionnellement grandes et puissantes. Ils ont été commandés en réponse à la menace posée par les lourdes frégates américaines à pont de longeron, pendant la guerre de 1812. Leander s'est avéré un navire réussi, qui a opéré dans des escadrons qui ont chassé les frégates américaines, mais n'a finalement pas réussi à les attraper avant la fin de la guerre. . Réaménagé pour servir de vaisseau amiral aux amiraux sur les stations étrangères, Leander a participé à l'action avec la flotte de l'amiral Edward Pellew lors du bombardement d'Alger en 1816, tirant plus de 3 000 coups de feu et subissant de graves pertes. Il passa quelque temps comme vaisseau amiral sur la station nord-américaine, puis dans les Indes orientales, avant de retourner en Grande-Bretagne en 1822 et d'être désarmé l'année suivante en tant que navire de réception. Elle a passé le reste de sa carrière dans ce rôle, jusqu'à sa rupture en 1830.
HMS Leander_(1848)/HMS Leander (1848):
Le HMS Leander était une frégate de 50 canons (classée au quatrième rang) de la Royal Navy qui a servi pendant la guerre de Crimée. Leander a opéré de 1849 à 1856 comme frégate à voile. Elle a servi de vaisseau amiral au contre-amiral Charles Howe Fremantle en mer Noire pendant la guerre de Crimée, du 6 janvier 1855 au 23 septembre 1856. Elle a ensuite été réaménagée et remise en service le 16 février 1861 en tant que frégate à vis à vapeur. Du 23 mai 1863 au 16 juin 1866, il fut le navire amiral de la Pacific Station Southern Division basée à Valparaíso, au Chili, avant de retourner en Grande-Bretagne le 17 novembre 1866 et d'être démantelé en 1867.
HMS Leander_(1882)/HMS Leander (1882):
Le HMS Leander était un croiseur de deuxième classe, nom du navire des premiers croiseurs de classe Leander de la Royal Navy. Lors d'une révolution au Panama en 1900, Leander a aidé à protéger la vie et les biens des résidents étrangers.
HMS Leander_(F109)/HMS Leander (F109):
Le HMS Leander (F109) était le nom de la frégate de classe Leander de la Royal Navy (RN). Elle était à l'origine destinée à faire partie de la classe Rothesay et aurait été connue sous le nom de Weymouth. Léandre était, comme le reste de la classe, nommé d'après une figure de la mythologie grecque classique. Il a été construit par le chantier naval Harland & Wolff à Belfast, en Irlande du Nord et a été lancé le 28 juin 1961. Il a été mis en service le 27 mars 1963.
HMS Leda/HMS Leda :
Le HMS Leda peut faire référence à l'un des navires suivants de la Royal Navy britannique nommé d'après le Leda de la mythologie grecque : HMS Leda (1783), un cinquième rang de 36 canons lancé en 1783 et coulé en 1795 HMS Leda (1800), un 38- canon cinquième cadence lancé en 1800 et détruit 1808 HMS Leda (1809), un cinquième rang de 36 canons lancé en 1809 et vendu 1817 HMS Leda (1828), un cinquième rang de 46 canons lancé en 1828, utilisé comme carcasse de police à partir de 1864, et vendu en 1906 HMS Leda (1892), une canonnière torpille lancée en 1892, convertie en dragueur de mines en 1909 et vendue en 1920 HMS Leda (J93), lancé en 1937, était un dragueur de mines de classe Halcyon coulé par le U-435 le 20 septembre 1942
HMS Leda_(1800)/HMS Leda (1800):
Le HMS Leda, lancé en 1800, était le navire de tête d'une classe réussie de quarante-sept frégates à voile de 38 canons de la Royal Navy britannique. La conception de Leda était basée sur le français Hébé , que les Britanniques avaient capturé en 1782. (Hébé elle-même était le nom du navire des frégates françaises de classe Hébé . Hébé a donc la rare distinction d'être le modèle à la fois pour un Français et un Classe de frégate britannique.) Leda a fait naufrage à l'embouchure de Milford Haven en 1808, le capitaine Honeyman a été exonéré de tout blâme, car il s'agissait d'une erreur de pilote.
HMS Leda_(1828)/HMS Leda (1828):
Le HMS Leda était une frégate de cinquième rang de classe Seringapatam de 46 canons construite pour la Royal Navy dans les années 1820, l'un des sept navires de la sous-classe Druid.
HMS Leda_(1892)/HMS Leda (1892):
Le HMS Leda était une canonnière torpille de classe Alarm de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par Sheerness Dockyard de 1891 à 1893. Elle a été convertie en dragueur de mines en 1908-1909 et a continué ces fonctions pendant la Première Guerre mondiale. Leda a été mis au rebut en 1922.
HMS Ledbury/HMS Ledbury :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Ledbury, du nom de Ledbury Hunt, Herefordshire : Le premier HMS Ledbury (L90), lancé en 1940 était un destroyer de classe Hunt qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1958. Le deuxième et actuel HMS Ledbury (M30), lancé en 1979, est un navire de lutte contre les mines de classe Hunt.
HMS Ledbury_(L90)/HMS Ledbury (L90):
Le HMS Ledbury était un destroyer d'escorte de la classe Hunt Type II. La Royal Navy a ordonné la construction de Ledbury deux jours après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et JI Thornycroft Ltd a posé sa quille dans leur chantier de Southampton le 24 janvier 1940. Les dommages causés par un raid aérien au chantier ont retardé sa construction et elle n'a lancé que le 27 septembre. 1941. Sa mission initiale était d'effectuer des missions d'escorte entre Scapa Flow et l'Islande. Elle est restée dans ce théâtre pendant la première partie de la guerre, période pendant laquelle elle a servi avec le malheureux convoi arctique PQ 17 en juin 1942, dont vingt-quatre navires ont été perdus. Seulement deux mois plus tard, elle a pris le rôle de escorte rapprochée dans le convoi Pedestal vers Malte. Au cours des attaques féroces qui ont poursuivi le convoi, Ledbury a revendiqué trois avions ennemis détruits et cinq endommagés, et était l'un des trois destroyers qui ont aidé le pétrolier paralysé Ohio à pénétrer dans le Grand Harbour. Elle a ajouté à ses honneurs de bataille avec les débarquements alliés en Sicile, à Salerne et des opérations dans l'Adriatique et la mer Égée. La Royal Navy a finalement mis au rebut Ledbury en 1958.
HMS Ledbury_(M30)/HMS Ledbury (M30):
Le HMS Ledbury, le deuxième navire du nom, est un navire de lutte contre les mines de classe Hunt de la Royal Navy. Il a été lancé en décembre 1979 et mis en service le 11 juin 1981, le deuxième navire de sa classe. Elle a coûté 65 millions de livres sterling au moment de la construction, ce qui était à l'époque le coût au mètre le plus cher pour toutes les classes de navires construits par la Royal Navy. La majeure partie de ce coût est allée à la recherche et au développement de la coque en plastique renforcé de verre de Ledbury.
HMS Ledsham_(M2706)/HMS Ledsham (M2706):
Le HMS Ledsham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Ledsham, Cheshire ou Ledsham, West Yorkshire. Le HMS Ledsham est maintenant amarré à Deptford Creek, à Londres, où il est le centre du Minesweeper Collective, une coopérative d'artistes. Le dragueur de mines abrite un studio d'impression et est un lieu d'événements artistiques et musicaux. Après de nombreuses années amarrées à Deptford Creek dans la nuit du 5 janvier 2017, une explosion près de l'ancien dragueur de mines a conduit le navire à prendre feu tandis que les pompiers de Londres ont déployé une douzaine de camions de pompiers sur les lieux de l'incendie.
HMS Lee/HMS Lee :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Lee : le HMS Lee (1776) était un sloop de 8 canons servant sur les lacs canadiens en 1776. Le HMS Lee (1780) était une galère de 8 canons, anciennement nommée Adder, achetée en 1780 et vendu en 1784. Le HMS Lee (1814) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1814 et démantelé en 1822. Le HMS Lee (1857) était une canonnière à vis en bois lancée en 1857 et coulée en action en 1859. Le HMS Lee ( 1860) était un canon à vis en bois de classe Philomel lancé en 1860 et démantelé en 1875. Le HMS Lee (1899) était un destroyer lancé en 1899, classé comme destroyer de classe C en 1913 et naufragé en 1909.
HMS Lee_(1814)/HMS Lee (1814):
Le HMS Lee était un navire de poste de sixième rang de classe Cyrus de 20 canons de la Royal Navy construit en 1814 par Josiah et Thomas Brindley, neveux de Lord Nelson, dans l'un de leurs trois chantiers à Frindsbury dans le Kent. Le Lee a été mis en service pour la première fois en janvier 1815 sous les ordres du capitaine James Bremer. Après la fin des guerres napoléoniennes, en août 1815, le capitaine John Pasco reçut le commandement du HMS Lee et fut employé dans la Manche pour la répression de la contrebande. Il est resté son capitaine jusqu'à ce que Lee soit payé en septembre 1818. Lee a été retenue dans l'ordinaire pendant encore quatre ans avant d'être vendue pour rupture en mai 1822.
HMS Lee_(1899)/HMS Lee (1899):
Le HMS Lee était un destroyer Doxford à trois cheminées - 30 nœuds commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1898 à 1899. Elle était le sixième navire à porter ce nom depuis son introduction en 1776 pour un sloop de 6 canons pour le service sur les Grands Lacs.
HMS Leeds_Castle/HMS Leeds Castle :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Leeds Castle après le château de Leeds, près de Maidstone dans le Kent. Le HMS Leeds Castle (K384) était une corvette de classe Castle (bien que plus tard rebaptisée frégate), construite en 1944. Le HMS Leeds Castle (P258) est un patrouilleur de classe Castle lancé en 1980.
HMS Leeds_Castle_ (K384)/HMS Leeds Castle (K384) :
Le HMS Leeds Castle était une corvette de classe Castle de la Royal Navy, à l'origine avec le fanion numéro K384. Elle a été construite par William Pickersgill & Sons Ltd. à Sunderland, lancée le 12 octobre 1943 et achevée en février 1944. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a servi dans le groupe d'escorte B3, protégeant les convois de l'Atlantique jusqu'à la fin de la guerre en 1945. Elle a ensuite a rejoint l'escadron d'entraînement anti-sous-marin à Portland, Royaume-Uni, et a continué dans ce rôle jusqu'à ce qu'elle soit payée à Chatham, Angleterre, Royaume-Uni en novembre 1956, après avoir servi un total de 12 ans et demi. Comme pour les autres corvettes de classe Castle survivantes, elle avait été repensée en frégate en 1948 et son numéro de fanion a donc été changé en F384. En 1953, elle a participé à la revue de la flotte pour célébrer le couronnement de la reine Elizabeth II. Elle a été ferraillée en 1958. Elle a été utilisée pour représenter un navire anti-sous-marin allemand dans le film de 1955 The Cockleshell Heroes, tout comme le HMS Flint Castle.
Château_HMS Leeds_(P258)/Château HMS Leeds (P258) :
Le HMS Leeds Castle (P258) était un patrouilleur de classe Castle construit par Hall, Russell & Company d'Aberdeen, en Écosse, pour la Royal Navy. Elle a été lancée en octobre 1980 et mise en service en août suivant. Elle a été impliquée dans la guerre des Malouines de 1982, opérant entre les territoires britanniques de l'île de l'Ascension, en Géorgie du Sud, et les îles Falkland en tant que navire d'expédition commandé par le capitaine de corvette Colin Hamilton. Le château de Leeds a passé beaucoup de temps à effectuer des tâches de protection de la pêche dans tout le Royaume-Uni, ainsi qu'à être utilisé comme navire de garde dans les îles Falkland. En 2000, Leeds Castle a subi une remise en état de huit mois, retournant à la flotte au début de 2001.
Légion HMS / Légion HMS :
Deux destroyers de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Legion, du nom de la légion romaine. Le premier, le HMS Legion (1914), fut lancé en 1914 et vendu en 1921. Le second, le HMS Legion (G74), fut lancé en 1939 et coula lors d'une attaque aérienne au large de Malte en 1942.
Légion HMS_ (1914)/Légion HMS (1914) :
Le HMS Legion était un destroyer de classe Laforey construit pour la Royal Navy dans les années 1910.
Légion HMS_(G74)/Légion HMS (G74) :
Le HMS Legion était un destroyer de classe L de la Royal Navy. Elle est entrée en service pendant la Seconde Guerre mondiale et a eu une carrière courte mais mouvementée, servant dans les eaux territoriales et en Méditerranée. Il a été coulé lors d'une attaque aérienne sur Malte en 1942. Le navire avait été adopté par la communauté civile britannique de l'arrondissement municipal de Cheltenham, Gloucestershire en novembre 1941.
HMS Leith/HMS Leith :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Leith, du nom du port écossais historique de Leith : le HMS Leith (1777) fut lancé en 1744 ou 1746 dans les « Plantations » britanniques, plus précisément la colonie du Maryland en tant que navire marchand Leith. De 1764 à 1777, elle a fait du commerce avec le Groenland en tant que baleinière. Entre 1777 et 1782, elle a servi la Royal Navy comme transporteur et a loué un navire de guerre armé. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1783. Le HMS Leith (U36) était un sloop de classe Grimsby lancé en 1933 et vendu en 1946 au service civil. Il fut rebaptisé Byron and Friendship avant d'être acquis par la Royal Danish Navy en 1949 et rebaptisé HDMS Galathea. Elle a été vendue à la ferraille en 1955.
HMS Leith_(1777)/HMS Leith (1777):
Le HMS Leith, également connu sous le nom de navire armé de location HM Leith, a été lancé en 1744 ou 1746 dans les "Plantations" britanniques, plus précisément dans la colonie du Maryland. De 1764 à 1777, elle était Groenlandaise, c'est-à-dire baleinière, dans les eaux à l'est du Groenland. Entre 1777 et 1782, elle a servi la Royal Navy comme transporteur et a loué un navire de guerre armé. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1783.
HMS Leith_(U36)/HMS Leith (U36):
Le HMS Leith était un sloop de classe Grimsby de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Lennox/HMS Lennox :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Lennox, probablement d'après la région écossaise historique de Lennox, et son duché et son comté associés : le HMS Lennox (1914) était un destroyer de classe Laforey, établi sous le nom de HMS Portia, mais renommé HMS Lennox en 1913, avant d'être lancé en 1914. Il est vendu en 1921. Le HMS Lennox (J276) est un dragueur de mines de classe Algerine. Il a été commandé en 1939, mais la commande a été annulée et transférée à un autre chantier naval. Lennox a finalement été lancé en 1943 et a été démantelé en 1961.
HMS Lennox_(1914)/HMS Lennox (1914):
Le HMS Lennox était un destroyer de classe Laforey construit pour la Royal Navy dans les années 1910.
HMS Lennox_(J276)/HMS Lennox (J276):
Le HMS Lennox (J276) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Lenox/HMS Lenox :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Lenox : le HMS Lenox (1678) était un troisième rang de 70 canons lancé en 1678. Il fut reconstruit en 1701, puis de nouveau en 1723, avant d'être coulé comme brise-lames en 1756. HMS Lenox (1758) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1758. Il a été coulé comme brise-lames en 1784, avant d'être relevé et démoli en 1789.
HMS Lenox_(1678)/HMS Lenox (1678):
Le HMS Lenox était un troisième rang de 70 canons construit à Deptford Dockyard en 1677/78. Elle était commission inactive pour la guerre de Succession d'Angleterre combattant dans les batailles de Beachy Head et de Barfleur. Elle a été reconstruite en 1699. De nouveau en commission active pour la guerre de Succession d'Espagne, combattant lors de la prise de Gibraltar et de la bataille de Velez Malaga. Elle a suivi cela avec la bataille de Passero. Elle a été reconstruite à nouveau en 1721. Elle a été active dans la guerre avec l'Espagne, capturant le Princesa puis servant dans les eaux territoriales, la Méditerranée et enfin les Antilles. Elle était en action au large de La Havane en 1745. Elle rentra chez elle et fut placée en Ordinaire. Elle a finalement été coulée comme brise-lames à Sheerness en 1756. Elle a été nommée en l'honneur du fils illégitime de Charles II, Charles Lennox, son fils avec Louise de Keroualle (duchesse de Portsmouth). Charles Lennox a été nommé duc de Lennox en 1675 . Ce fut le premier navire à porter le nom de Lenox (également orthographié Lennox) dans la marine anglaise et royale. Le HMS Lenox/Lennox a reçu le Battle Honor Barfleur 1692, Gibraltar 1704, Velez-Malaga 1704 et Passero 1718.
HMS Lenox_(1758)/HMS Lenox (1758):
Le HMS Lenox était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 25 février 1758 à Chatham Dockyard. Il a été coulé comme brise-lames en 1784.
HMS Leocadia / HMS Leocadia :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Leocadia : Le HMS Leocadia (1781) était la frégate espagnole de 34 canons Santa Leocadia, capturée par le HMS Canada en 1781 et mise en service en tant que frégate de 36 canons. Elle a été vendue en 1794. Le HMS Leocadia (1804) était la frégate espagnole de 36 canons Santa Clara capturée lors de l'action du 5 octobre 1804. Elle a d'abord été rebaptisée Leocadia avant d'être mise en service sous le nom de Clara. Vendu en 1815. Le HMS Leocadia (1805) était un brick espagnol de 16 canons capturé par le HMS Helena en 1805. Il fut vendu en 1814.
HMS Leonidas/HMS Leonidas :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Leonidas en l'honneur de Léonidas Ier, roi de l'ancienne Sparte. Le premier HMS Leonidas (1807), lancé en 1807, construit par John Pelham de Frindsbury était une frégate de cinquième rang de 36 canons, utilisée comme poudrière à partir de 1872 et vendue en 1894. Le deuxième HMS Leonidas (1913), lancé en 1913, était un destroyer de classe Laforey. Elle a servi avec la 3e flottille de destroyers et comme escorte de convoi pendant la Première Guerre mondiale et a été démantelée en 1922.
HMS Leonidas_(1913)/HMS Leonidas (1913):
Le HMS Leonidas était un destroyer de classe Laforey de la Royal Navy. Il a été lancé le 30 octobre 1913. Il a servi pendant la Première Guerre mondiale avec la 3e flottille de destroyers et comme escorte de convoi et a été démantelé en 1922. Le navire s'appelait à l'origine Rob Roy, mais le nom a été changé après l'introduction d'un nouveau schéma de dénomination. donner à tous les navires de la même classe des noms commençant par la même lettre. Le coût global du navire était de 100 000 £
HMS Léopard/HMS Léopard :
Onze navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Leopard après le léopard : HMS Leopard (1635) était un navire de 34 canons lancé en 1635 et capturé par les Hollandais en 1653. HMS Leopard (1659) était un navire de 54 canons lancé en 1659, encombré à partir de 1686 et coulé comme brise-lames en 1699. John Tyrrell était lieutenant sur ce navire en 1672. Le HMS Leopard (1672) était un pompier de 6 canons acheté en 1672 et dépensé l'année suivante à la bataille de Texel. Le HMS Leopard (1703) était un quatrième rang de 54 canons lancé en 1703, reconstruit en 1721 et démantelé en 1739. Le HMS Leopard (1741) était un quatrième rang de 50 canons en service de 1741 à 1761. Le HMS Leopard (1790), célèbre pour son rôle dans l'affaire Chesapeake-Leopard, était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1790, un navire de troupes de 1812 et fait naufrage en 1814. Le HMS Leopard (1794) était un navire de 4 canons autrefois un hollandais hoy, acheté 1794 et vendu 1808. Le HMS Leopard (1850) était une frégate à aubes à coque en bois, lancée en 1850 et vendue en 1867. Le HMS Leopard (1897) était un destroyer de classe C en service de 1897 à 1919. Leopard, lancé en 1927, était un chacal français- destroyer de classe, saisi en 1940, transféré aux Forces françaises libres et fait naufrage au large de Benghazi le 27 mai 1943. Le HMS Leopard (F14), lancé en 1955, était le navire de tête de sa classe de frégates. Elle a rompu en 1977.
HMS Léopard_(1659)/HMS Léopard (1659) :
Leopard était une frégate de quatrième rang de 44 canons de la Royal Navy anglaise, construite à l'origine pour la marine du Commonwealth d'Angleterre à Deptford, et lancée en février 1659. En 1666, son armement avait été porté à 56 canons. la fondation d'un brise-lames en 1699.
HMS Léopard_(1703)/HMS Léopard (1703) :
Le HMS Leopard était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à Rotherhithe et lancé le 15 mars 1703.Leopard a subi une reconstruction selon l'établissement de 1719 à Woolwich, et a été relancé le 18 avril 1721. Leopard a servi jusqu'en 1739, date à laquelle elle fut démantelée.
HMS Léopard_(1741)/HMS Léopard (1741) :
Le HMS Leopard était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit selon les propositions de 1733 de l'établissement de 1719 à Blackwall Yard, et lancé le 30 octobre 1741.Leopard a été démantelé en 1761.
HMS Léopard_(1790)/HMS Léopard (1790) :
Le HMS Leopard était un quatrième rang de classe Portland de 50 canons de la Royal Navy. Elle a servi pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes et s'est distinguée par les actions de son capitaine en 1807, emblématiques des tensions qui ont éclaté plus tard lors de la guerre de 1812 entre la Grande-Bretagne et l'Amérique. Elle a fait naufrage en 1814.
HMS Léopard_(1794)/HMS Léopard (1794) :
Le HMS Leopard était un navire de 4 canons, anciennement un hoy néerlandais, acheté en février 1794. Il fut armé à Deptford entre avril et 13 mai et mis en service sous le lieutenant Benjamin Maitland. Elle a été payée en janvier 1795. Le lieutenant Benjamin Rose l'a remise en service en juin. Bien que certains documents indiquent que Leopard a été démantelé un Sheerness en avril 1795, cela semble être en contradiction avec la nomination du lieutenant Ross à son poste et d'autres documents qui indiquent que la Marine l'utilisa comme pitch boat à partir de 1796 avant de le vendre en 1808. Les principaux officiers et commissaires de la marine de Sa Majesté proposèrent à la vente le "pitch boat Leopard" le 6 octobre 1808.
HMS Léopard_(1897)/HMS Léopard (1897) :
Le HMS Leopard était un destroyer Vickers à trois cheminées - 30 nœuds commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1895 à 1896. C'était le neuvième navire à porter ce nom depuis son introduction en 1635 pour un navire de 34 canons, capturé par les Hollandais en 1653.
HMS Léopard_(F14)/HMS Léopard (F14) :
Le HMS Leopard (F14) était une frégate anti-aérienne Type 41 de classe Leopard de la Royal Navy britannique, du nom du léopard.
HMS Levant / HMS Levant :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Levant, du nom du Levant, nom historique de la Méditerranée orientale. Un troisième devait être renommé Levant, mais cela n'a jamais été réalisé: le HMS Levant (1758) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1758 et démantelé en 1780. Le HMS Levant devait être un cinquième rang de 36 canons capturé des Danois en 1807 sous le nom de HMS Venus. Elle devait être renommée en 1809, mais fut réduite au service portuaire cette année-là et fut vendue en 1815. Le HMS Levant (1813) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1813. Elle fut brièvement capturée en 1813, mais fut bientôt repris et démantelé en 1820.
HMS Levant_(1758)/HMS Levant (1758):
Le HMS Levant était une frégate de sixième rang de 28 canons de la classe Coventry, qui a vu le service de la Royal Navy contre la France pendant la guerre de Sept Ans, et contre la France, l'Espagne et les colonies américaines pendant la guerre d'indépendance américaine. Principalement chasseur de corsaires, il a également été conçu pour rivaliser avec les petites frégates françaises, mais avec une coque plus large et une construction plus robuste au détriment d'une certaine vitesse et d'une certaine maniabilité. Lancé en 1758, le Levant est affecté à la station jamaïcaine de la Royal Navy à partir de 1759 et fait ses preuves en battant neuf navires français au cours de ses trois premières années en mer. Elle faisait également partie de l'expédition britannique contre la Martinique en 1762 mais n'a joué aucun rôle dans le débarquement ou la défaite ultérieure des forces françaises à Fort Royal. La frégate a été mise hors service à la suite de la déclaration de paix de la Grande-Bretagne avec la France en 1763, mais a été remise en service en 1766 pour des missions de patrouille dans les Caraïbes. Désarmé une deuxième fois en 1770, il est réintégré au déclenchement de la guerre d'indépendance américaine et envoyé en Méditerranée dans le cadre d'une petite escadre britannique basée à Gibraltar. Au cours des trois années suivantes, elle a capturé ou coulé un total de quatorze vaisseaux ennemis, dont un corsaire américain de 18 canons. En 1779, elle rapporta à la maison la nouvelle d'un assaut espagnol imminent sur Gibraltar, avant la déclaration de guerre de l'Espagne à la Grande-Bretagne. La frégate vieillissante a finalement été retirée du service de la Marine plus tard cette année-là, et son équipage a été renvoyé sur d'autres navires. Elle a été démantelée à Deptford Dockyard en 1780, après avoir remporté un total de 31 victoires en 21 ans en mer.
HMS Levant_(1813)/HMS Levant (1813):
Le HMS Levant était un sixième rang de classe Cyrus de 20 canons de la Royal Navy construit par William Courtney, de Chester. Elle était l'un des cinq navires de guerre britanniques que l'USS Constitution a capturés ou détruits pendant la guerre de 1812. Elle a été rapidement reprise et, après 1817, a été reclassée comme sloop de guerre. Elle est dissoute en 1820.
HMS Leven/HMS Leven :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Leven, probablement d'après la rivière Leven, Fife en Écosse. Le HMS Leven (1813) était un navire de poste de classe Cyrus de sixième rang de 20 canons lancé en 1813. Sous le commandement de William Fitzwilliam Owen, il arpenta la côte de l'Afrique de 1821 à 1826. Il a été démantelé en 1848. Le HMS Leven (1857) était une canonnière de classe Algerine lancée en 1857. Elle a combattu pendant la Seconde Guerre anglo-chinoise et en 1860 est devenue le dernier navire de la Royal Navy à partir duquel un homme a été « pendu à la cour ». -bras". Elle a été démantelée en 1873. Le HMS Leven (1898) était un destroyer de classe Gipsy lancé en 1898. Elle a servi dans la Home Fleet et la Dover Patrol pendant la Première Guerre mondiale et a été démantelée en 1920. De plus : le HMS Loch Leven (AF 642) était un chalutier armé lancé en 1928 et repris par l'Amirauté en 1939 pour le déminage. Elle a été remise au commerce en 1946 et mise au rebut en 1954.
HMS Leven_(1813)/HMS Leven (1813):
Le HMS Leven était un navire de poste de sixième rang de 20 canons (parfois appelé sloop) de la classe Cyrus, pour la Royal Navy. Elle a été construite à Ipswich et lancée le 23 décembre 1813. Elle était remarquable en tant que navire d'étude qui a cartographié de vastes étendues de la côte africaine lors d'un voyage de 1821 à 1826, sous le commandement du capitaine William Fitzwilliam Owen. Leven Point près du cap Vidal dans le KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud, porte le nom du navire.
HMS Leven_(1898)/HMS Leven (1898):
Le HMS Leven était un destroyer Fairfield "30 nœuds" de la Royal Navy, plus tard classé dans la classe C. Il a été construit en 1898-1899 et a servi dans la Royal Navy jusqu'à la Première Guerre mondiale, coulant un sous-marin allemand en 1918. Leven a été vendu pour démolition en 1920.
HMS Leveret/HMS Leveret :
Au moins quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Leveret. Le HMS Leveret (1806), était un sloop de classe Cruizer lancé en 1806 et détruit l'année suivante. HMS Leveret (1808), était un brick-sloop de classe Cherokee lancé en 1808 et vendu en 1822. HMS Leveret (1825), était un autre brick-sloop de classe Cherokee lancé en 1825 et vendu en 1843. HMS Leveret (1856), était une canonnière de classe Albacore lancée en 1856 et démantelée en 1867.
HMS Leveret_(1806)/HMS Leveret (1806):
Le HMS Leveret était un sloop de classe Cruizer construit à Douvres, en Angleterre, et lancé en 1806. Il a fait naufrage en 1807.
HMS Léviathan / HMS Léviathan :
Quatre navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Leviathan : Le premier Leviathan était un navire de ligne de troisième rang de 70 canons lancé en 1750 sous le nom de Northumberland, rebaptisé en 1777 et coulé en 1780 dans l'Atlantique. Le deuxième HMS Leviathan (1790) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1790. Il a combattu à la bataille de Trafalgar, a été utilisé comme navire condamné à partir de 1816 et vendu en 1848. Le troisième HMS Leviathan (1901) était un Drake- croiseur blindé de classe lancé en 1901 et vendu à la ferraille en 1920. Le quatrième Léviathan était un porte-avions de classe Majestic. Elle a été lancée en 1945 mais jamais achevée et mise au rebut en 1968.
HMS Léviathan_(1790)/HMS Léviathan (1790) :
Le HMS Leviathan était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy britannique, lancé le 9 octobre 1790.
HMS Léviathan_(1901)/HMS Léviathan (1901) :
Le HMS Leviathan était l'un des quatre croiseurs blindés de classe Drake construits pour la Royal Navy vers 1900. Il a été affecté à la station chinoise une fois terminé, puis a servi dans la flotte méditerranéenne en 1905–06. Elle a été affectée au 7th Cruiser Squadron en 1907 avant d'être brièvement réduite à la réserve. Leviathan a été remis en service en 1909 pour le service avec le 4e Escadron de croiseurs avant d'être placé en réserve en 1913. Remis en service à la mi-1914, il a été affecté au 6e Escadron de croiseurs de la Grande Flotte au début de la Première Guerre mondiale. du reste de l'année à la recherche de raids commerciaux allemands et d'escorte de convois avant de devenir le vaisseau amiral du 1er escadron de croiseurs. Au début de 1915, il est réaffecté au 6th Cruiser Squadron avant de devenir le navire amiral de la North America and West Indies Station, basée au Royal Naval Dockyard dans la forteresse impériale des Bermudes, en mars. Le Leviathan a conservé ce poste pendant les trois années suivantes jusqu'à ce qu'il soit relevé de ses fonctions de navire amiral au début de 1918 et commence à escorter des convois d'Amérique du Nord vers la Grande-Bretagne. Elle fut mise en réserve en 1919 et vendue à la ferraille au début de 1920.
HMS Lewes / HMS Lewes :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Lewes d'après la ville anglaise. Le HMS Lewes (1918) était l'un des 24 dragueurs de mines à roues à aubes de classe Racecourse, construits en mars 1918 par Fleming & Ferguson Shipbuilders à Paisley près de Glasgow. Le HMS Lewes (G68) était initialement l'USS Craven (DD-70), un destroyer de classe Caldwell, dans la marine des États-Unis et a été lancé le 29 juin 1918 par le Norfolk Navy Yard. Elle a été mise en service sous le nom de HMS Lewes le 23 octobre 1940. Le navire a été sabordé au large de l'Australie en 1946.
HMS Li_Wo/HMS Li Wo :
Le HMS Li Wo était un patrouilleur auxiliaire de la Royal Navy britannique, qui a été coulé le 14 février 1942 par des navires de guerre japonais alors qu'il attaquait à lui seul un convoi ennemi pendant la campagne de Malaisie.
HMS Liberté/HMS Liberté :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Liberty. Navire anglais Liberty (1632), un grand navire naufragé en 1650 HMS Liberty (1768) était un sloop appartenant à John Hancock confisqué par la Royal Navy en 1768 pour non-paiement des droits de douane. Elle a été commandée sous le capitaine William Reid en tant que navire de rente. En juillet 1769, elle saisit deux navires du Connecticut et les amena à Newport, Rhode Island. Un groupe de citoyens de Newport est monté à bord du Liberty, a brisé ses canots de sauvetage, a coupé ses mâts et ses câbles et l'a mis à la dérive. Elle s'est échouée sur une petite île voisine puis a brûlé. Le HMS Liberty (1779) était un cotre acheté en 1779, plus tard rééquipé en brick, et vendu à la Barbade en 1816. HMS Liberty - brick à voile coulé lors d'une collision en 1804. HMS Liberty - brick à voile servant d'appel d'offres au Lion en 1901. Le HMS Liberty était un bateau à aubes/balayeur de mines initialement nommé Roslin Castle et renommé Wanderer en 1913. Le HMS Liberty (1913), lancé en 1913, était un destroyer de classe Laforey qui a servi pendant la Première Guerre mondiale, a combattu à la bataille de Jutland en 1916, et a été démantelé en 1921. Le HMS Liberty (J391), lancé en 1943, était un dragueur de mines de classe Algerine qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est vendu à la Marine belge en 1949 et rebaptisé Adrien de Gerlache.
HMS Liberté_(1768)/HMS Liberté (1768):
Liberty était un sloop appartenant à John Hancock, un marchand américain. Saisi par les douaniers à Boston en 1768, il a été mis en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Liberty, et elle a été brûlée l'année suivante par des colons américains à Newport, Rhode Island dans l'un des premiers actes de défi ouvert contre la couronne britannique par American colons.
HMS Liberty_ (1913)/HMS Liberty (1913):
Le HMS Liberty était un destroyer de classe Laforey qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Lancé le 15 septembre 1913 sous le nom de HMS Rosalind, le navire a été renommé le 30 septembre sous un ordre de l'Amirauté pour devenir l'un des premiers destroyers de classe alphabétique. Lors de sa mise en service, le navire a rejoint la troisième flottille de destroyers et a opéré dans le cadre de la force Harwich. Pendant la bataille d'Heligoland Bight, le Liberty s'est engagé avec les torpilleurs allemands G194 et G196 et a marqué deux coups sûrs sur le croiseur Mainz. Le 8 février 1917, le destroyer éperonna et coula le sous-marin allemand UC-46. Le navire a également joué un rôle mineur dans les batailles de Dogger Bank , du détroit de Douvres et du Jutland , en plus d'agir comme escorte de convoi et de patrouiller le barrage de Douvres . Avec la cessation des hostilités, le navire est mis en réserve et vendu pour être démoli le 5 novembre 1921.
HMS Liberty_(J391)/HMS Liberty (J391):
Le HMS Liberty (J391) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur à turbine pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle survécut à la guerre et fut vendue à la Belgique en 1949 sous le nom d'Adrien de Gerlache (M900).
HMS Lichfield/HMS Lichfield :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Lichfield, du nom de la ville de Lichfield dans le Staffordshire. Le HMS Lichfield (1658) était un pompier de 20 canons, à l'origine le navire royaliste Patrick. Elle fut capturée en 1658 par les parlementaires et renommée. Elle a été rebaptisée Happy Entry en 1665. Son sort est inconnu. Le HMS Lichfield (1695) était un quatrième rang de 48 canons lancé en 1695, reconstruit en 1730 et démantelé en 1744. Le HMS Lichfield (1746) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1746 et fait naufrage sur la côte nord-africaine en 1758. Il y avait aussi le HMS Lichfield Prize, un cinquième rang de 36 canons capturé aux Français en 1703 et vendu en 1706.
HMS Lichfield_(1695)/HMS Lichfield (1695):
Le HMS Lichfield était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit au chantier naval de Portsmouth et lancé le 4 février 1695. Lichfield a continué en service jusqu'en 1744, date à laquelle elle a été démantelée.
HMS Lichfield_(1746)/HMS Lichfield (1746):
Le HMS Lichfield était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à King's Yard à Harwich par John Barnard aux dimensions prévues dans les propositions de 1741 de l'établissement de 1719, et lancé le 26 juin 1746. Elle était naufragé sur la côte barbare de l'Afrique du Nord le 28 novembre 1758.
HMS Liddesdale_(L100)/HMS Liddesdale (L100) :
Le HMS Liddesdale était un destroyer de classe Hunt de type II de la Royal Navy construit par Vickers-Armstrong à Newcastle et lancé le 19 août 1940. Il a été déposé le 20 novembre 1939 et mis en service le 28 février 1941. Il a servi d'escorte de convoi dans le Mer Méditerranée.
HMS Liffey/HMS Liffey :
Un certain nombre de navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Liffey, d'après le fleuve irlandais. Un autre était prévu mais renommé avant d'entrer en service : le HMS Liffey devait être un cinquième rang de 36 canons. Elle a été rebaptisée HMS Eridanus en 1812 et lancée en 1813. Le HMS Liffey (1813) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1813 et démantelé en 1827. Le HMS Liffey (1856) était une frégate à vis de classe Liffey de 24 canons de 3915 tonnes, lancé en 1856. Il est devenu un magasin Hulk en 1877 et a été vendu en 1903. Le HMS Liffey (1904) était un destroyer de type Foyle, lancé en 1904, renommé destroyer de classe River en 1913 et vendu pour démantèlement en 1919. HMS Liffey (T81), un chalutier de classe Axe.
HMS Liffey_(1856)/HMS Liffey (1856):
Le HMS Liffey était le nom de cinq frégates à vis en bois de la classe Liffey de 51 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée le 6 mai 1856, à Devonport Dockyard, Plymouth.
HMS Liffey_(1904)/HMS Liffey (1904):
Le HMS Liffey était un destroyer de classe River de type Laird commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1903-1904. Nommé d'après la rivière Liffey traversant Dublin, il était le troisième et dernier navire à porter ce nom depuis son introduction en 1813 pour un 4e rang de 50 canons vendu en 1827.
HMS Lightfoot_ (1915)/HMS Lightfoot (1915):
Le HMS Lightfoot était un chef de flottille de classe Marksman de la Royal Navy britannique. La construction par J. Samuel White a commencé en juin 1914, peu avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, et le navire a été lancé et achevé en 1915. Il a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS Lightning/HMS Lightning :
Dix navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Lightning. Le premier HMS Lightning (1691) était un navire de pompiers de 8 canons lancé en 1691 et capturé par les Français en 1705. Le deuxième HMS Lightning (1740) était un bombardier de 8 canons lancé en 1740 et capturé au large de Livourne pendant la guerre de la Succession d'Autriche en 1746. Le sloop de 14 canons HMS Viper (1746), lancé en 1746, fut converti en brûlot et rebaptisé Lightning en 1755. Il fut vendu en 1762 Le sloop de 14 canons HMS Sylph (1776), acheté en 1776, fut converti en pompier et rebaptisé Lightning en 1779. Il fut vendu en 1783. Le cinquième HMS Lightning (1806) était un pompier de classe Thai lancé en 1806, converti en sloop en 1808 et vendu en 1816. Le sixième HMS Lightning (1823), lancé en 1823, était un bateau à aubes, l'un des premiers navires à vapeur de la Navy List. Elle a d'abord servi de paquebot, mais a ensuite été convertie en navire d'étude océanographique. Le septième HMS Lightning (1829) était un sloop de 18 canons lancé en 1829, rebaptisé Larne en 1832 et démantelé en 1866. Le huitième HMS Lightning (1876) était un torpilleur, construit par John Thornycroft. Elle a été le premier navire de mer à être armé de torpilles automotrices. Elle fut plus tard connue sous le nom de TB-1. Le neuvième HMS Lightning (1895), lancé en 1895, était un destroyer de classe Janus. Elle a servi pendant la Première Guerre mondiale jusqu'à ce qu'elle heurte une mine en 1915 qui l'a coulée. Le dixième HMS Lightning (G55), lancé en 1940, était un destroyer de classe L qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Le torpilleur à moteur allemand S-55 le torpille et le coule le 12 mars 1943 dans le détroit de Sicile.
HMS Lightning_(1806)/HMS Lightning (1806):
Le HMS Lightning a été lancé en 1806 en tant que pompier de classe thaïlandaise. Comme les autres membres de sa classe, elle fut rapidement convertie en sloop. Elle a participé à la deuxième bataille de Copenhague, a remporté un certain nombre de petits prix et a été vendue en 1816.
HMS Lightning_(1823)/HMS Lightning (1823) :
Le HMS Lightning, lancé en 1823, était un bateau à aubes, l'un des premiers navires à vapeur de la Navy List. Elle a d'abord servi de paquebot, mais a ensuite été convertie en navire d'étude océanographique. En 1835, Lightning effectuait des levés dans la mer d'Irlande sous le commandement d'Edward Belcher. : 221 En 1836, elle a participé à des essais menés par le professeur Barlow dans la Tamise Estuaire pour mesurer la vitesse et la consommation de charbon à différentes pressions de vapeur. À des pressions plus basses, la vitesse était réduite, mais l'économie de carburant s'améliorait, permettant une plus grande autonomie. Les canaux étroits autour des îles Åland n'avaient jamais été correctement arpentés, et Lightning a effectué ce travail, puis a guidé l'escadron transportant des troupes vers le site de débarquement pour l'assaut réussi sur la forteresse de Bomarsund en août 1854. : 275–280 En 1865 -67 Le Lightning était commandé par le Capitaine EJ Bedford qui effectuait des levés sur les côtes ouest de la Grande-Bretagne. Elle a ensuite été mise à la disposition de Charles Wyville Thomson et William Benjamin Carpenter pour une étude de dragage en eau profonde dans l'Atlantique Nord en 1868. Ce fut le premier d'une série de voyages scientifiques. Les derniers étaient dans le HMS Porcupine. Thomson et Carpenter avaient reçu le soutien de la Royal Society pour les explorations en haute mer pour tester l'idée d'Edward Forbes selon laquelle il n'y avait pas de vie - une zone azoïque - dans les océans en dessous de quelques centaines de brasses. La Royal Society a persuadé l'Amirauté de fournir un navire, Lightning à cet effet. Le voyage du Lightning en août et septembre 1868, sous le commandement du commandant WH May, fut assailli par le mauvais temps, aggravé par le fait que le Lightning était maintenant un vieux navire. Néanmoins, d'importantes découvertes ont été faites. Les dragages les plus profonds, à 650 brasses (1 190 m), ont trouvé des preuves de la vie animale. Les mesures de température ont dissipé l'idée précédente d'une température constante de 4 ° C à de grandes profondeurs, avec des températures à la fois plus froides et plus chaudes, suggérant des courants océaniques profonds. De nombreuses espèces jusqu'alors inconnues ont été découvertes. Ces découvertes ont conduit à un soutien continu de la Royal Society et de l'Amirauté pour de nouvelles explorations en haute mer.: 322 Lightning a ensuite été employé pour arpenter la côte ouest de la Grande-Bretagne sous le commandement de J. Richards, et a été démantelé en 1872.
HMS Lightning_(1876)/HMS Lightning (1876):
Le HMS Lightning était un torpilleur, construit par John Thornycroft à Church Wharf à Chiswick pour la Royal Navy, qui est entré en service en 1876 et a été le premier navire de mer à être armé de torpilles automotrices Whitehead. Il a ensuite été rebaptisé Torpedo Boat No. 1. Tel qu'il a été construit à l'origine, Lightning avait deux colliers tombants pour lancer des torpilles; ceux-ci ont été remplacés en 1879 par un seul tube lance-torpilles à l'avant. Il transportait également deux torpilles de rechargement au milieu du navire. Le Lightning passa sa vie comme ravitailleur de l'école de torpilles HMS Vernon à Portsmouth et fut utilisé pour certaines expériences. Elle est rompue en 1896.
HMS Lightning_ (1895)/HMS Lightning (1895) :
Le HMS Lightning était un destroyer de classe Janus de la Royal Navy britannique, plus tard désigné destroyer de classe A, construit par Palmers et lancé en 1895.
HMS Lightning_(G55)/HMS Lightning (G55) :
Le HMS Lightning était un destroyer de classe L de la Royal Navy. Elle a été lancée le 22 avril 1940 et coulée le 12 mars 1943 par le bateau lance-torpilles à moteur allemand S-55.Commandé dans le cadre du programme de 1937 et établi sous le nom de travail n° J4502, Hawthorn Leslie & Co de Newcastle Upon Tyne a obtenu le contrat pour la construire. avec des machines fournies par Parsons. Elle serait le 10e navire de la Royal Navy à porter le nom de Lightning. La construction a été achevée le 28 mai 1941, mais avait été retardée par la livraison tardive des trois supports jumeaux de 4,7 pouces nécessaires pour répondre à la conception originale. Le coût de l'appel d'offres était de 440 807 £, ce qui excluait des articles tels que des armes et du matériel de communication fournis par l'Amirauté. Le 25 mars 1942, Lightning a été adopté par l'arrondissement de Doncaster dans le cadre d'un plan d'épargne national de la Warship Week . Doncaster et les arrondissements environnants ont collecté plus de 800 000 £ d'épargne nationale et ont effectivement payé le navire. Au même moment, T / S Lightning a été formé à Doncaster pour les cadets de la Marine, qui continue à ce jour. Le HMS Lightning a fait l'objet d'un dessin d'Oscar Parkes créé dans une carte postale populaire par J Salmon Ltd Sevenoaks Kent.
HMS Lily/HMS Lily :
Neuf navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Lily ou HMS Lilly : navire anglais Lily (1642), de 12 canons et 110 tonneaux, acheté en 1642 et sous le commandement du capitaine Isaias Blowfield lors de son naufrage en septembre 1653 alors qu'il était jeté à terre dans une tempête. Navire anglais Lily (1657), un ketch de 6 canons lancé en 1657 et vendu en 1667. Navire anglais Lily (1672), un sloop de 6 canons lancé en 1672 et sous le commandement du capitaine William Sherwin lors de son naufrage en 1674. HMS Lily, un sloop de 16 canons. Elle était autrefois le brick Sir Charles Grey, acheté en 1795 et nommé HMS Spencer. Elle fut rebaptisée Lily (ou Lilly) en 1800, capturée par le corsaire français Dame Ambert en 1804, et rebaptisée Général Ernouf. Elle explosa et fut perdue en 1805 lors d'un engagement avec le HMS Renard. HMS Lilly , un brick, l'ancien paquebot Swallow de la British East India Company , lancé en 1779, acheté en 1804 et vendu en 1811. HMS Lily (1837), un brick de 16 canons de classe Racer lancé en 1837, converti au charbon hulk C29 en 1860, rebaptisé C15 et vendu en 1908. HMS Lily (1861), un canonnier de classe Cormorant à 4 canons lancé en 1861 et démantelé en 1867. HMS Lily (1874), un canonnier de classe arabe à 3 canons lancé en 1874 et fait naufrage au large du Labrador en 1889. HMS Lily (1915), un sloop de classe Acacia lancé en 1915, converti en navire de dépôt en 1923, rebaptisé Vulcan II. Elle fut rebaptisée Adamant II en 1930 et vendue la même année.
HMS Lily_(1837)/HMS Lily (1837):
Le HMS Lily était un sloop de classe Racer de 16 canons construit pour la Royal Navy dans les années 1830.
HMS Lily_(1874)/HMS Lily (1874):
Le HMS Lily était un navire de combat composite de classe arabe construit pour la Royal Navy. Il a été lancé en 1874, a servi dans les eaux chinoises et nord-américaines et a fait naufrage sur la côte du Labrador le 16 septembre 1888.
HMS Limbourne_(L57)/HMS Limbourne (L57) :
Le HMS Limbourne (L57) était un destroyer d'escorte de classe Hunt, exploité par la Royal Navy. Elle a été coulée au combat, au large de Guernesey occupée par les Allemands, le 23 octobre 1943.
HMS Linaria_(K282)/HMS Linaria (K282):
Le HMS Linaria était une corvette de classe Flower de la Royal Navy, qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine pour la marine américaine sous le nom de Clash (PG-91), anciennement CN-309, il a été lancé le 18 novembre 1942 par Midland Shipyards, Ltd., Midland, Ontario, Canada. Une fois terminé, Clash a été transféré à la Royal Navy le 19 juin 1943 et mis en service sous le nom de HMS Linaria. Le 27 juillet 1946, elle est renvoyée dans l'US Navy. Jamais mis en service dans l'US Navy, Clash a été vendu le 15 janvier 1948 pour un usage commercial et aurait été rebaptisé Porto Offuro.
HMS Lincoln/HMS Lincoln :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Lincoln d'après la ville de Lincoln : le HMS Lincoln (1695) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1695. Il a sombré en 1703. Le HMS Lincoln (G42) était à l'origine un destroyer de classe Town. en service dans l'US Navy sous le nom d'USS Yarnall. Il est transféré à la Royal Navy en 1940, prêté à la marine norvégienne en 1941, puis à la marine soviétique en 1944 sous le nom de Ruzni. Elle a servi avec eux jusqu'en 1952, date à laquelle elle a été vendue à la casse. Le HMS Lincoln (F99) était une frégate de classe Salisbury lancée en 1960 et démantelée en 1983.
HMS Lincoln_(1695)/HMS Lincoln (1695):
Le HMS Lincoln était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy anglaise, lancé au chantier naval de Woolwich le 12 septembre 1695. Lincoln a été perdu le 29 janvier 1703 lorsqu'il a sombré.
HMS Lincoln_(F99)/HMS Lincoln (F99):
Le HMS Lincoln (F99) était une frégate de direction d'avion de classe Salisbury ou Type 61 de la Royal Navy.
HMS Linnet/HMS Linnet :
Neuf navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Linnet d'après le linnet, un oiseau de la famille des pinsons : le HMS Linnet (1806) était un brick de 14 canons, initialement nommé Speedwell, que le navire français Gloire a capturé au large de Madère en 1813. Elle devient le corsaire américain Bunker's Hill. Pomone et Cydnus la reprirent le 4 mars 1814 mais elle ne fut pas reprise au service de la Royal Navy. Le HMS Linnet (1813) était un brick de 16 canons qui opérait sur les lacs canadiens. Le HMS Linnet (1817) était un cotre d'arpentage lancé en 1817 et vendu en 1833 pour démolition. Le HMS Linnet (1835) était un brick de 8 canons lancé en 1835 et vendu en 1866. Le HMS Linnet (1860) était une canonnière à vapeur de classe Britomart lancée en 1860 et démolie en 1872. Le HMS Linnet (1880) était une vis composite gunvessel lancé en 1880. Après sa vente en 1904, le navire a été converti en navire de sauvetage. Le HMS Linnet était un appel d'offres nommé à l'origine Napier de Magdala. Il a été rebaptisé Hasty en 1913 et vendu en 1920. Le HMS Linnet (1913) était un destroyer de classe Laforey, initialement prévu sous le nom de HMS Havock. Il a été lancé en 1913 et vendu en 1921. Le HMS Linnet (M69) était un minelayer de classe Linnet lancé en 1938 et démantelé en 1964.
HMS Linnet_(1806)/HMS Linnet (1806):
Le HMS Linnet était à l'origine le coupeur de revenus de Sa Majesté Speedwell, lancé en 1797, que la Royal Navy a acheté en 1806. Linnet a capturé un certain nombre de corsaires avant que la frégate française Gloire ne la capture en 1813. Les Français l'ont vendue ou transférée aux Américains, qui exploitaient elle en tant que corsaire Bunkers Hill. En mars 1814, les Britanniques la reprirent, mais ne la remirent pas en service.
HMS Linnet_(1814)/HMS Linnet (1814):
Le HMS Linnet était un brick de 16 canons, construit en 1814 par la Royal Navy à l'île aux Noix, au Canada, sous le nom de Niagara. Renommée Linnet et commandée par le commandant Daniel Pring, RN, elle a servi sur le lac Champlain pendant la guerre de 1812. Les Américains l'ont capturée en 1814 lors de la bataille du lac Champlain à Plattsburgh, New York, et l'ont mise en service bien qu'elle n'ait plus jamais navigué. . Elle a été vendue en 1825.
HMS Linnet_(1913)/HMS Linnet (1913):
Le HMS Linnet était un destroyer de classe Laforey qui a servi dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Lancé le 16 août 1913 sous le nom de HMS Havock, le navire a été renommé le 30 septembre sous un ordre de l'Amirauté pour devenir l'un des premiers destroyers d'une classe nommée par ordre alphabétique. Cette convention est ensuite devenue la norme. Lors de sa mise en service, le navire a rejoint la troisième flottille de destroyers et a opéré dans le cadre de la force Harwich. Le destroyer a d'abord été commandé par le commandant Loftus Jones qui a nommé sa fille Linnette d'après le navire. Pendant la guerre, le destroyer a participé à la bataille de Heligoland Bight en 1914 et a escorté des poseurs de mines lors de missions de pose de mines. C'est au cours de l'une de ces dernières missions que le navire a failli être touché par un canon lancé par le minelayer Amphion. Avec la cessation des hostilités, le navire est mis en réserve et vendu pour être démoli le 4 novembre 1921.
HMS Linnet_(M69)/HMS Linnet (M69):
Le HMS Linnet était l'un des trois poseurs de mines de la classe Linnet de la Royal Navy construits en 1938.
HMS Lion/HMS Lion :
Dix-neuf navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Lion ou HMS Lyon, d'après le lion, un animal traditionnellement associé au courage, et également utilisé dans plusieurs motifs héraldiques représentant l'Angleterre, l'Écosse et la monarchie britannique. Un autre navire était prévu mais jamais achevé : le navire anglais Lion (1509) était un navire de 36 canons de la Royal Scottish Navy capturé en 1511 et vendu en 1513. Le navire anglais Lion (1536) était un navire de 50 canons construit en 1536 et le la liste de la marine jusqu'en 1559. Le navire anglais Lion (1547) était le navire écossais Lion, capturé en 1547 et plus tard perdu au large de Harwich. Le navire anglais Lion (1557) était un navire de 40 canons, également connu sous le nom de Golden Lion. Elle a été reconstruite quatre fois, en 1582, 1609, 1640 et 1658. Après sa reconstruction de 1609, elle a été renommée Red Lion, mais cela a été redevenu Lion après la reconstruction de 1640. Elle a été vendue en 1698. Le HMS Lion (1665) était un ketch à 6 canons, également connu sous le nom de Young Lion. Elle a été capturée aux Hollandais en 1665, vendue en 1667, rachetée en 1668 et coulée comme fondation à Sheerness en 1673. Le HMS Lion (1683) était un cinquième taux capturé aux Algériens en 1683 et vendu la même année. Le HMS Lion (1702) était un hoy de 4 canons de 99 tonnes acheté en 1702. Un corsaire français l'a capturée au large de Beachy Head en 1708, mais elle a été reprise en 1709. Le HMS Lion (1709 hoy) était un 4-gun hoy lancé en 1709. Il fit naufrage en 1752. Le HMS Lion (1709) était un troisième rang de 60 canons lancé en 1709, reconstruit en 1738 et vendu en 1765. Le HMS Lion (1753) était un transport lancé en 1753, encombré en 1775, et vendu en 1786. HMS Lyon (1753) était un hoy vendu en 1786 HMS Lion (1763) était un cutter acheté en 1763 et vendu en 1771. HMS Lion (1774) était un navire de découverte en service de 1774 à 1785. HMS Lion (1777) était un troisième rang de 64 canons lancé en 1777. Il a été utilisé comme simple carcasse à partir de 1816 et a été vendu pour démolition en 1837. HMS Lion (1781) était une goélette achetée vers 1781 et vendue en 1785. HMS Lion (1794) était un canonnier à 4 canons, à l'origine un hoy hollandais. Elle fut achetée en 1794 et vendue en 1795. Le HMS Lion (1823) était la goélette pirate Gata, construite à Baltimore en 1820, que la Royal Navy captura en 1823 et mit en service. Elle a participé à de nombreuses expéditions contre les pirates, a repris certains de leurs prix et a capturé un navire négrier. La Marine le vendit en 1826. Le HMS Lion (1847) était un second calibre de 80 canons lancé en 1847. Il fut converti en propulsion à vis en 1859 et devint un navire-école après 1871. Il fut vendu pour démolition en 1905. HMS Lion (1910) était un cuirassé de classe Lion lancé en 1910 et vendu en 1924. Le HMS Lion (1939) devait être un cuirassé de classe Lion. Elle a été posée en 1939, mais les travaux ont été suspendus plus tard cette année-là, et de nouveau en 1942. La commande a finalement été annulée en 1945 et elle a été démolie sur la cale de halage. Le HMS Lion (C34) était un croiseur de classe Tiger lancé en 1944 sous le nom de HMS Defence de classe Minotaur. Elle a finalement été achevée selon une conception révisée en 1960. Elle a été mise en réserve en 1964 et a été mise au rebut en 1975.
HMS Lion_(1709)/HMS Lion (1709):
Le HMS Lion ou Lyon était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit au chantier naval de Chatham pour l'établissement de 1706 et lancé le 20 janvier 1709.
HMS Lion_(1709_hoy)/HMS Lion (1709_hoy):
Le HMS Lion (ou Lyon) était un magasin lancé en 1709. Il fit naufrage à Port Isaac le 26 août 1752. Le Lion était sous le commandement de Samuel Wakerel, maître. Tout son équipage a été sauvé, ainsi qu'une partie de sa cargaison de bois.
HMS Lion_(1777)/HMS Lion (1777):
Le HMS Lion était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, de la classe Worcester, lancé le 3 septembre 1777 au chantier naval de Portsmouth.
HMS Lion_ (1794)/HMS Lion (1794):
Le HMS Lion était un hoy néerlandais que l'Amirauté a acheté en 1794. Elle a été mise en service dans la Royal Navy en mars 1794 sous le lieutenant Stephen Donovan. Elle et plusieurs de ses navires jumeaux ( Eagle , Repulse , Tiger et Scorpion ), faisaient partie d'un escadron de courte durée sous Philippe d'Auvergne à Jersey . La marine la vendit à Jersey le 20 novembre 1795.
HMS Lion_(1823)/HMS Lion (1823):
Le HMS Lion était la goélette pirate Gata, construite à Baltimore en 1820, que la Royal Navy captura en 1823 et mit en service. Elle a participé à de nombreuses expéditions contre les pirates, a repris certains de leurs prix et a capturé un navire négrier. La Marine l'a vendue en 1826.
HMS Lion_ (1847)/HMS Lion (1847):
Le HMS Lion était un navire de ligne de deuxième ordre de 80 canons de classe Vanguard construit pour la Royal Navy dans les années 1840. Elle a été équipée d'une propulsion à vapeur en 1858–1859. En 1871, le Lion a été converti en navire-école au HM Dockyard, Devonport. Le navire a été vendu à la ferraille en 1905.
HMS Lion_ (1910)/HMS Lion (1910):
Le HMS Lion était un croiseur de bataille construit pour la Royal Navy dans les années 1910. Elle était le navire de tête de sa classe, surnommée les "Splendid Cats". Ils représentaient des améliorations significatives par rapport à leurs prédécesseurs de la classe Infatigable en termes de vitesse, d'armement et de blindage. C'était en réponse aux premiers croiseurs de bataille allemands, la classe Moltke, qui étaient beaucoup plus grands et plus puissants que les premiers croiseurs de bataille britanniques, la classe Invincible. Le Lion a servi de navire amiral des croiseurs de bataille de la Grande Flotte tout au long de la Première Guerre mondiale, sauf lorsqu'il était en cours de réaménagement ou en réparation. Il a coulé le croiseur léger allemand Cöln lors de la bataille de Heligoland Bight et a servi de navire amiral du vice-amiral David Beatty lors des batailles de Dogger Bank et du Jutland. Elle a été si gravement endommagée lors de la première de ces batailles qu'elle a dû être remorquée jusqu'au port et a été en réparation pendant plus de deux mois. Au cours de la bataille du Jutland, elle a subi un grave incendie de propulseur qui aurait pu détruire le navire sans la bravoure du major de la Royal Marine Francis Harvey, le commandant de la tourelle à canon, qui a reçu à titre posthume la Croix de Victoria pour avoir ordonné l'inondation du magasin. L'incendie a détruit une tourelle de canon qui a dû être retirée pour être reconstruite alors qu'elle était en réparation depuis plusieurs mois. Elle a passé le reste de la guerre en patrouilles sans incident dans la mer du Nord, bien qu'elle ait fourni une couverture éloignée lors de la deuxième bataille de Heligoland Bight en 1917. Elle a été mise en réserve en 1920 et vendue à la ferraille en 1924 aux termes du Washington. Traité naval.
HMS Lion_(C34)/HMS Lion (C34):
Le HMS Lion était un croiseur léger de classe Tiger de la Royal Navy britannique, commandé à l'origine en 1942 comme l'un de la classe Minotaur et établi la même année en tant que Défense par Scotts Shipbuilding and Engineering Company à Greenock en Écosse le 6 juin 1942. Le travail a été s'est arrêté et n'a pas recommencé avant le milieu des années 1950 pour être achevé en tant que croiseur de défense aérienne en attendant l'introduction de destroyers de classe County équipés de missiles guidés dans la marine. Elle a été mise en service en 1960. Les trois Tigres devaient être convertis en porte-hélicoptères, mais Lion a été mis en réserve en 1965 et a servi de réserve de pièces de rechange pour les deux autres jusqu'à sa mise hors service en 1972, suivie d'une vente à la ferraille en 1975.
HMS Little_Belt/HMS Little Belt :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Little Belt. Le nom était une traduction du nom original du premier navire, un prix danois capturé. Le nom danois est celui du détroit qui sépare Funen du continent danois et qui relie le Kattegat à la mer Baltique. Le HMS Little Belt (1807) était un sixième rang de 20 canons, anciennement le navire danois Lillebælt. Elle a été capturée à la bataille de Copenhague en 1807. Elle a été impliquée dans une bataille avec le président américain de l'USS en 1811 et a été vendue plus tard cette année-là. Le HMS Little Belt (1812) était un sloop à 3 canons, anciennement le sloop marchand Friends Good Will, que les Britanniques capturèrent en juillet 1812 et que les Américains capturèrent en 1813, mais qui s'échoua en octobre 1813 et fut incendié par un corps expéditionnaire britannique en Décembre.
HMS Little_Belt_ (1807)/HMS Little Belt (1807) :
Le Lillebælt était un navire de guerre danois de 22 canons lancé en 1801. Les Danois l'ont remis à la Royal Navy en 1807 et il est devenu le navire de poste de 20 canons HMS Little Belt. Lors d'une action à un seul navire en 1811, alors que les États-Unis d'Amérique étaient en paix avec la Grande-Bretagne, l'USS President a tiré sur Little Belt, pensant ostensiblement qu'il s'agissait du HMS Guerriere, qui avait récemment impressionné un marin de l'USS Spitfire. L'histoire ne sait pas qui a tiré en premier, les deux parties affirmant que l'autre avait tiré au départ. Cette action était l'"affaire Little Belt" éponyme. Le capitaine britannique Arthur Batt Bingham a soutenu que les Américains avaient tiré les premiers et que, bien que son navire ait subi de lourdes pertes, il ne s'était à aucun moment rendu. Little Belt a été démantelée en 1819.
HMS Little_Belt_ (1812)/HMS Little Belt (1812) :
Le HMS Little Belt était le sloop marchand Friends Good Will, lancé en 1811, que les Britanniques capturèrent peu après le début de la guerre de 1812. Les Britanniques le mirent en service sous le nom de Little Belt, l'armèrent de trois canons et l'incorporèrent au Flotte du lac Érié de la Royal Navy. La goélette américaine Scorpion l'a capturée lors de la bataille du lac Érié et les Américains l'ont mise en service sous son nom actuel. Une tempête la poussa à terre en octobre 1813 et un corps expéditionnaire britannique la brûla en décembre 1813.
HMS Littleham_(M2707)/HMS Littleham (M2707):
Le HMS Littleham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Littleham dans le Devon.
HMS Lively/HMS Lively :
Seize navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Lively. Un autre était prévu, mais renommé avant d'être lancé : le HMS Lively (1689) était un cinquième rang de 30 canons capturé aux Français en 1689. Il a été repris par les Français plus tard cette année-là. Le HMS Lively (1709) était un sixième rang de 12 canons acheté en 1709 et vendu en 1712. Le HMS Lively (1713) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1713. Il a été démantelé en 1738 et reconstruit comme le prochain HMS Lively. Le HMS Lively (1740) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1740 et vendu en 1750. Le HMS Lively (1756) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1756. Il fut capturé par les Français en 1778, mais fut repris en 1781. , et fut vendu en 1784. Le HMS Lively (1779) était un sloop de 14 canons acheté sur les stocks et lancé en 1779. Il fut saisi par les Américains qu'il avait fait prisonnier en 1782 et remis aux Espagnols à La Havane. Le HMS Lively (1794) était une frégate de cinquième rang de 32 canons lancée en 1794 et détruite au large de Rota Point, près de Cadix en 1798. Le HMS Lively (1794 fireship) était un fireship acheté en 1794 et vendu en 1798. HMS Lively (1797) était un magasin de 16 canons, acheté sur les stocks et lancé en 1797. Il fut supprimé des listes de la marine en 1802. Le HMS Lively (1804) était une frégate de cinquième rang de 38 canons lancée en 1804 et détruite au large de Malte en 1810. Le HMS Lively était un cotre engagé puis acheté en 1805. Son sort est inconnu. Le HMS Lively devait être une frégate de cinquième rang de 36 canons. Elle a été rebaptisée HMS Scamander en 1812 et a été lancée en 1813. HMS Lively (1813) était une frégate de cinquième rang de 38 canons lancée en 1813. Elle a été reléguée au service portuaire en 1831 et a été vendue en 1862. HMS Lively (1856) était une canonnière à vis en bois lancée en 1856. Elle fit naufrage en 1863 sur la côte hollandaise. Le HMS Lively (1870) était un navire d'expédition à aubes en bois lancé en 1870 et fait naufrage en 1883 près de Stornoway. Le HMS Lively (1901) était un destroyer lance-torpilles de classe B lancé en 1900, acquis par la marine en 1901 et vendu en 1920. Le HMS Lively (G40) était un destroyer de classe L lancé en 1941 et coulé en 1942.
HMS Lively_(1713)/HMS Lively (1713) :
Le HMS Lively était membre du Gibraltar Group de sixième rang de 24 canons. Après sa mise en service, elle a passé sa carrière dans les eaux territoriales à des fonctions de protection commerciale. Elle a été brisée en 1738. Lively était le huitième navire nommé depuis qu'il a été utilisé pour un navire de 45 canons lancé à Deptford en 1545, reconstruit en 1558 et détruit en 1563 au large du Rye.
HMS Lively_(1756)/HMS Lively (1756):
Le HMS Lively était un navire de poste de 20 canons de la Royal Navy, lancé en 1756. Pendant la guerre de Sept Ans, il a capturé plusieurs navires, notamment la corvette française Valeur en 1760. Elle a ensuite servi pendant la guerre d'indépendance américaine, où elle a aidé lancer la bataille de Bunker Hill. Les Français l'ont capturée en 1778, mais les Britanniques l'ont reprise en 1781. Elle a été vendue en 1784.
HMS Lively_(1794)/HMS Lively (1794):
Le HMS Lively était une frégate de classe Alcmene de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy britannique lancée le 23 octobre 1794 à Northam, Devon. Elle a pris part à trois actions, l'une à un seul navire, l'autre à une bataille majeure et l'autre à une expédition de bateaux découpés - qui, en 1847, qualifieraient ses équipages pour la délivrance de la Médaille du service général de la marine. Lively a fait naufrage en 1798.
HMS Lively_(1804)/HMS Lively (1804):
Le HMS Lively était une frégate de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy, lancée le 23 juillet 1804 au chantier naval de Woolwich et mise en service plus tard ce mois-là. Elle était le prototype de la classe Lively de frégates de 18 livres, conçue par l'arpenteur de la marine, Sir William Rule. C'était probablement la conception de frégate britannique la plus réussie des guerres napoléoniennes, à laquelle quinze autres navires jumeaux seraient commandés entre 1803 et 1812.
HMS Lively_(1900)/HMS Lively (1900):
Le HMS Lively était un destroyer lance-torpilles de classe B de la Royal Navy britannique. Il a été construit de manière spéculative par Laird, Son & Company, Birkenhead, anticipant de nouvelles commandes de navires de ce type, et a été acheté par la marine en 1901.
HMS Lively_(G40)/HMS Lively (G40):
Le HMS Lively était un destroyer de classe L de la Royal Navy. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été coulée en Méditerranée lors d'une attaque aérienne le 11 mai 1942. Mise en service en 1941, elle a été brièvement active dans les eaux territoriales, naviguant en mer du Nord, mais a rapidement été réaffectée en Méditerranée, où elle était active dans le cadre de la flotte méditerranéenne et de la Force K, basée à Malte. Lively a participé à l'escorte de plusieurs convois vers et depuis l'île, ainsi qu'à l'interception des convois de ravitaillement ennemis vers l'Afrique du Nord. Elle a pris part aux première et deuxième batailles de Syrte et a été endommagée à plusieurs reprises lors d'attaques aériennes et de surface. Elle a finalement été coulée au large de Tobrouk en mai 1942 alors qu'elle tentait d'intercepter un convoi ennemi.
HMS Liverpool/HMS Liverpool :
Sept navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Liverpool d'après la ville de Liverpool, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Liverpool (1741) était une frégate de cinquième rang de 44 canons, construite sous le nom de HMS Enterprise mais renommée avant d'être lancée en 1741. Elle fut vendu en 1756 et devint corsaire. Elle a été rachetée par la marine en 1759 et est entrée en service sous le nom de HMS Looe de 30 canons (1759). Elle a été vendue en 1763. Le HMS Liverpool (1758) était une frégate de sixième rang de 28 canons lancée en 1758 et détruite en 1778. Le HMS Liverpool (1814) était une frégate de 50 canons, reclassée plus tard comme navire de quatrième rang du ligne, lancée en 1814 et vendue en 1822. Le HMS Liverpool devait être une frégate de classe Southampton de quatrième rang de 58 canons, commandée en 1825 et annulée en 1829. Le HMS Liverpool (1860) était une frégate à vis de quatrième rang lancée en 1860 et vendu en 1875. Le HMS Liverpool (1909) était un croiseur léger de classe Town lancé en 1909 et mis au rebut en 1921. Le HMS Liverpool (C11) était un croiseur léger de classe Town plus tard lancé en 1938 et mis au rebut en 1958. Le HMS Liverpool ( D92) était un destroyer de type 42 lancé en 1980 et déployé dans le golfe Persique pendant la guerre en Irak (opération Telic). Liverpool était également l'ancien nom du navire de ligne HMS Imaum (1836), qui a été pris dans le Royal Navy en 1836 en cadeau de l'Imaum de Mascate à la couronne britannique; cependant, le nom de Liverpool n'a pas été utilisé dans la Royal Navy pour ce navire.
HMS Liverpool_(1758)/HMS Liverpool (1758):
Le HMS Liverpool était une frégate de sixième rang de classe Coventry de 28 canons de la Royal Navy. Lancée en 1758, elle a servi activement pendant la guerre de Sept Ans et la guerre d'indépendance américaine. Elle a fait naufrage à Jamaica Bay, près de New York, en 1778.
HMS Liverpool_(1814)/HMS Liverpool (1814):
Le HMS Liverpool était une frégate de classe Endymion de la Royal Navy, reclassée en quatrième classe. Elle a été construite par Wigram, Wells and Green et lancée à Woolwich le 21 février 1814. Elle a été construite en pitchpin, ce qui a permis une construction rapide au détriment de la durabilité. Son service principal était à la station des Indes orientales d'où, en 1819, elle mena avec succès la campagne punitive contre Al Qasimi, une puissance navale belligérante basée à Ras Al Khaimah que les Britanniques considéraient comme pirate. Elle a été vendue en 1822 mais a continué à opérer dans le golfe Persique pendant une période indéterminée par la suite.
HMS Liverpool_ (1860)/HMS Liverpool (1860):
Le HMS Liverpool était une frégate de quatrième rang de la Royal Navy.
HMS Liverpool_ (1909)/HMS Liverpool (1909):
Le HMS Liverpool était un croiseur léger de classe Town de 4 800 tonnes de la Royal Navy mis en service en 1909. Nommé d'après la ville portuaire de Liverpool, le croiseur a servi en permanence dans les eaux territoriales subordonnées à la Home Fleet de 1909 aux premières étapes de la Première Guerre mondiale. . Pendant la guerre, Liverpool a combattu dans la bataille de Heligoland Bight, a opéré au large des côtes de l'Afrique de l'Ouest et a servi dans l'Adriatique et la mer Égée. Le 27 octobre 1914, le croiseur assiste au sauvetage de l'équipage d'Audacious. Liverpool a fait des efforts pour remorquer le cuirassé jusqu'au port, mais Audacious a finalement chaviré et explosé. Après la signature de l'armistice, Liverpool opéra en mer Noire pendant la guerre civile russe jusqu'à sa mise en réserve en juin 1919.
HMS Liverpool_(C11)/HMS Liverpool (C11):
Le HMS Liverpool, nommé d'après la ville portuaire de Liverpool dans le nord-ouest de l'Angleterre, était un croiseur léger de classe Town de la Royal Navy en service de 1938 à 1952. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Liverpool a remporté quatre honneurs de bataille et a été gravement endommagé en deux attaques de bombardiers torpilleurs italiens. Le croiseur a opéré de diverses manières avec les stations navales des Indes orientales et de la Chine et avec les flottes méditerranéenne et intérieure. Alors qu'il était affecté comme vaisseau amiral à la China Station en janvier 1940, le croiseur a provoqué un incident diplomatique avec le Japon lorsqu'il a intercepté le paquebot Asama Maru au large des côtes du Japon. Liverpool a pris part aux batailles du convoi Espero et de la Calabre , aux convois arctiques et à l' opération Harpoon lors des convois de Malte . Le 14 juin 1942, lors de l' opération Harpoon , Liverpool subit une attaque aérienne et dut subir des réparations et un réaménagement à Rosyth , en Écosse, pour le reste de la guerre. Liverpool a repris du service en 1945 et a été affecté comme navire amiral de la flotte méditerranéenne. Au début des années 1950, le croiseur s'est abrité à Port-Saïd pour soutenir l'administration britannique de la zone du canal de Suez, lorsque la guérilla égyptienne a fait campagne contre lui. Le croiseur a été mis hors service en 1952 à une époque où la Royal Navy se contractait rapidement en force. Liverpool a été démantelé en 1958, à Rosyth.
HMS Liverpool_(D92)/HMS Liverpool (D92):
Le HMS Liverpool était un destroyer de type 42 de la Royal Navy. Il a été construit par Cammell Laird à Birkenhead et lancé le 25 septembre 1980 par Lady Strathcona, épouse d'Euan Howard, alors ministre d'État à la Défense. Liverpool était le dernier Type 42 Batch 2 en service.
HMS Lézard/HMS Lézard :
Douze navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont été nommés Lizard après The Lizard, une péninsule de Cornwall. Navires Le navire anglais Lizard (1512) était un navire répertorié entre 1512 et 1522. Le navire anglais Lizard (1652) était un navire royaliste de pompiers de 16 canons capturé par les parlementaires en 1652 et dépensé en 1666. Le HMS Lizard (1673) était un 4- sloop lancé en 1673 et capturé par les Hollandais en 1674. Le HMS Lizard (1694) était un sixième rang de 24 canons lancé en 1694 et détruit en 1696. Le HMS Lizard (1697) était un sixième rang de 24 canons lancé en 1697 et vendu en 1714. HMS Lizard (1744) était un sloop de 14 canons lancé en 1744 et fait naufrage le 27 février 1747 (Certaines sources donnent 1748 mais 1747 n'a pas commencé le 1er janvier) [Note 1] HMS Lizard (1757) était un 28- canon de sixième rang lancé en 1757, utilisé pour le service portuaire à partir de 1795 et vendu en 1828. Le HMS Lizard (1782) était le cotre français de classe Cerf Lézard de dix-huit canons de 6 livres, construit par Jacques et Daniel Denys à Dunkerque et lancé le 10 Mars 1781. Elle est capturée le 2 octobre 1782 dans les rades du port neutre (danois) de Tranquebar et emmenée à Bombay. Là, elle fut relâchée en France en 1783, après avoir été présente à la bataille de Cuddalore, et réintégrée sur les listes en janvier 1784. Elle fut démantelée en 1784. Le HMS Lizard (1840) était un bateau à aubes en bois lancé en 1840 et coulé en 1843 lors d'une collision avec le sloop à aubes français Veloce. Le HMS Lizard (1844) était une canonnière à aubes en fer lancée en 1844 et démolie en 1869. Le HMS Lizard (1886) était une canonnière à vis composite lancée en 1886 et vendue en 1905. Le HMS Lizard (1911) était un destroyer de classe Acheron lancé en 1911 et vendu en 1921. Établissements à terre HMS Lizard (établissement à terre) était une base de barges de débarquement d'opérations combinées, à Shoreham, West Sussex, mise en service en 1942 et fermée en 1945.
HMS Lézard_(1694)/HMS Lézard (1694) :
Le HMS Lizard faisait partie des six rangs standardisés de 20 canons construits à la fin du 17e siècle. Elle a été commandée pour le service dans le canal de Bristol, suivi de la mer d'Irlande. Il a disparu en Méditerranée lorsqu'il a été perdu de toutes ses mains en mai 1696. Lizard était le quatrième navire à porter ce nom puisqu'il était utilisé pour un navire de 120 mesures de constructeur répertorié de 1512 à 1522.
HMS Lézard_(1697)/HMS Lézard (1697) :
Le HMS Lizard faisait partie des six rangs standardisés de 20 canons construits à la fin du 17e siècle. Il a été mis en service dans les Indes orientales, puis en Méditerranée, suivi de Home Waters dans la mer d'Irlande. .
HMS Lézard_(1757)/HMS Lézard (1757) :
Le HMS Lizard était une frégate de sixième rang de classe Coventry de 28 canons de la Royal Navy, en service de 1757 à 1828. Nommée d'après le Lizard, une péninsule du sud des Cornouailles, elle était un navire à larges faisceaux et robuste conçu pour de longues périodes. en mer. Son équipage était de 200 personnes et, lorsqu'il était entièrement équipé, il était armé de 24 canons de neuf livres, soutenus par quatre canons de trois livres et douze canons pivotants de 1⁄2 livres. Malgré sa construction robuste, elle a été en proie à des problèmes de maintenance et a dû être retirée du service à plusieurs reprises pour réparation. Lizard a vu le service actif entre 1757 et 1793, lors de l'implication britannique dans la guerre de Sept Ans , la guerre d'indépendance américaine et la guerre d'indépendance française . Elle a participé à d'importantes opérations navales dans les Caraïbes et en Amérique du Nord, notamment la prise britannique de Québec et de Montréal, le siège de La Havane et la bataille de Saint-Kitts. Elle a également remporté un total de neuf victoires en mer sur des navires ennemis, principalement des corsaires français en action dans les eaux américaines et européennes. Retiré du service actif en 1794, le Lizard a finalement été réaménagé en navire-hôpital et affecté à un poste d'amarrage près de l'île de Burntwick où il a reçu des marins marchands soupçonnés de souffrir de maladies telles que la fièvre jaune et la peste bubonique. Ce qui avait été conçu comme une affectation temporaire s'est poursuivi pendant 28 ans, le Lizard devenant finalement le dernier des navires de classe Coventry encore en activité. Elle a été retirée du service, 71 ans après son lancement, et a été vendue à la ferraille à Deptford Dockyard en septembre 1828.
HMS Lézard_(1844)/HMS Lézard (1844) :
Le HMS Lizard était un navire de combat à aubes en fer de seconde classe de la classe Jackal de la Royal Navy. Elle a été construite par Robert Napier and Sons à Govan sur une conception de William Symonds, l'arpenteur de la marine. Elle a été lancée en 1844, a été endommagée lors du blocus anglo-français du Río de la Plata, a exercé des fonctions de protection de la pêche au large de l'Écosse et a été démolie en 1869.
HMS Lézard_(1886)/HMS Lézard (1886) :
Le HMS Lizard était une canonnière à vis de classe Bramble de la Royal Navy, construite par Harland & Wolff, Belfast et lancée le 27 novembre 1886. Elle a commencé son service sur la station australienne en janvier 1888, servant dans les eaux néo-zélandaises. Le commandant John Campbell Watson a été nommé commandant en juillet 1899 et a servi jusqu'à la fin de 1902. En 1900, elle a été détachée pour servir à la station chinoise pendant la rébellion des boxeurs, et elle est restée dans les eaux chinoises jusqu'en août 1901, date à laquelle elle est retournée en Australie. station. Elle a été le premier navire de guerre à entrer dans Kiama, en Nouvelle-Galles du Sud. Son équipage a été payé en septembre 1902 et renvoyé chez lui sur un bateau à vapeur. Elle a été immobilisée à Sydney en 1904.
HMS Lézard_(1911)/HMS Lézard (1911) :
Le HMS Lizard était un destroyer de classe Acheron de la Royal Navy britannique. Elle porte le nom de la péninsule de Lizard dans le comté de Cornwall en Angleterre. et était le douzième navire de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Llandaff_(F61)/HMS Llandaff (F61):
Le HMS Llandaff était une frégate de direction d'avion de classe Salisbury ou Type 61 de la Royal Navy britannique, du nom du district de Llandaff à Cardiff, au Pays de Galles. Elle a été construite par Hawthorn Leslie and Company à Hebburn sur la rivière Tyne, posée le 27 août 1953 et lancée le 30 novembre 1955.
HMS Llewellyn/HMS Llewellyn :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Llewellyn, un nom gallois, et un utilisé par un certain nombre de personnages historiques, dont Llywelyn le Grand : le HMS Llewellyn (1848) était un paquet de pagaies en bois lancé en 1848 et vendu au service commercial en 1850. Le HMS Llewellyn (1913) était un destroyer de classe Laforey, construit sous le nom de HMS Picton mais renommé avant d'être lancé en 1913. Il fut vendu en 1922.
HMS Llewellyn_(1913)/HMS Llewellyn (1913):
Le HMS Llewellyn était un destroyer de classe Laforey qui a servi dans la Royal Navy. Désigné le 14 décembre 1912 sous le nom de HMS Picton, le navire a été renommé le 30 septembre 1913 sous un ordre de l'Amirauté pour devenir l'un des premiers destroyers de classe alphabétique, lancé le 30 octobre. Lors de sa mise en service, le navire a rejoint la troisième flottille de destroyers et a opéré dans le cadre de la force Harwich pendant la Première Guerre mondiale. Le destroyer a pris part à la bataille de Heligoland Bight, ainsi qu'à des patrouilles anti-sous-marines et à des tâches d'escorte. C'est au cours d'une de ces patrouilles le 4 décembre 1916 que le navire attaqua sans succès le sous-marin allemand UB-18. Le 17 mars 1917, le destroyer a été touché à la proue par une torpille lancée par un torpilleur allemand alors qu'il sauvait les survivants du destroyer coulé Paragon, mais est revenu au port en toute sécurité en reculant. Avec la cessation des hostilités, le navire a été placé en réserve. Bien que par la suite proposé à la vente à la marine finlandaise, le Llewellyn fut plutôt retiré du service et vendu pour être démantelé le 18 mars 1922.
HMS Lobelia/HMS Lobelia :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Lobelia : HMS Lobelia (1916) un sloop de classe Arabis lancé en 1916 et vendu en 1920 HMS Lobelia (K05), une corvette de classe Flower lancée en 1941 et transférée aux FNFL plus tard année sous le même nom. Retourné dans la Royal Navy en avril 1947 et vendu le mois suivant pour le service commercial
HMS Loch_Achanalt/HMS Loch Achanalt :
Le HMS Loch Achanalt était une frégate de classe Loch de la Royal Navy qui a été prêtée et a servi avec la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Commandé à Henry Robb, Leith, le 24 juillet 1942 en tant que frégate de classe River, l'ordre a été modifié et le navire mis en chantier le 14 septembre 1943 et lancé par Mme AV Alexander, épouse du Premier Lord de l'Amirauté le 23 Mars 1944 et achevé le 11 août 1944. Après la guerre, il fut transféré à la Royal New Zealand Navy et rebaptisé Pukaki.
HMS Loch_Achray_(K426)/HMS Loch Achray (K426) :
Le HMS Loch Achray était une frégate de classe Loch de la Royal Navy. Il a été construit par Smith's Dock Co. Ltd. à South Bank-on-Tees et lancé le 7 juillet 1944. Après avoir servi pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été vendu à la Royal New Zealand Navy et renommé HMNZS Kaniere (F426) en septembre 1948. Après avoir servi pendant la guerre de Corée, il est utilisé comme navire-école à partir de 1957. Il est vendu en 1966 pour démolition à Hong Kong.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

House Committee Parliament of Malaysia""

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...