Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Honeysuckle


HMS Glaïeul_(K34)/HMS Glaïeul (K34) :
Le HMS Gladiolus était une corvette de classe Flower de la Royal Navy, le premier navire de sa classe. Il a été déposé à la Smiths Dock Company sur la rivière Tees le 19 octobre 1939, lancé le 24 janvier 1940 et mis en service le 6 avril 1940. Gladiolus a participé activement à la bataille de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale et a passé la majeure partie de sa carrière militaire en escorte de convoi dans l'Atlantique Nord. Elle a été perdue au combat le 16 octobre 1941.

HMS Glamorgan_(D19)/HMS Glamorgan (D19) :
Le HMS Glamorgan était un destroyer de classe County de la Royal Navy avec un déplacement de 5 440 tonnes. Le navire a été construit par Vickers-Armstrongs à Newcastle Upon Tyne et porte le nom du comté gallois de Glamorgan. Il a été lancé le 9 juillet 1964 et livré à la Royal Navy deux ans plus tard. en 1974, elle a fait l'objet d'un radoub, lorsque la tourelle `` B '' a été remplacée par quatre lanceurs Exocet dans le but de fournir à la Royal Navy, réduite à un porte-avions d'attaque, le HMS Ark Royal , une capacité de combat en surface au-delà de la gamme de 4,5 /Pistolets de 6 pouces. Une mise à jour beaucoup plus coûteuse, coûtant 63 millions de livres sterling, a équipé Glamorgan en 1977-1980 d'un système informatisé C3 ADWAS bien avant son montage d'origine, mais limité par la nature manuelle essentielle de la tourelle de 4,5 pouces et des missiles Seacat et Seaslug vieillissants. . Au printemps et au début de l'été 1982, Glamorgan a été impliquée dans la guerre des Malouines au cours de laquelle elle a engagé les forces terrestres argentines et protégé la navigation. Dans les derniers jours de la guerre, des techniciens de la marine argentine ont tiré un missile terrestre MM-38 Exocet qui a frappé le navire causant des dommages et tuant 14 membres de son équipage.Il a été réaménagé à la fin de 1982 et son dernier déploiement actif pour la Royal Navy était sur la côte du Liban en 1984. En 1986, Glamorgan a été vendu à la marine chilienne et renommé Almirante Latorre. Le destroyer a servi pendant 12 ans jusqu'à la fin de 1998. Le 11 avril 2005, il a coulé alors qu'il était remorqué pour être démoli.
HMS Glasgow/HMS Glasgow :
Neuf navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Glasgow d'après la ville écossaise de Glasgow : Le premier HMS Glasgow (1707) était un sixième rang de 20 canons, auparavant le navire écossais Royal Mary. Il fut transféré à la Royal Navy en 1707 et vendu en 1719. Le deuxième HMS Glasgow (1745) était un sixième rang de 24 canons lancé en 1745 et vendu en 1756. Le troisième HMS Glasgow (1757) était un sixième de 20 canons. lancé en 1757 et brûlé accidentellement en 1779. Le quatrième HMS Glasgow (1814) était une frégate de classe Endymion de cinquième rang de 40 canons lancée en 1814 et démantelée en 1829. Le cinquième HMS Glasgow (1861) était une frégate à vis en bois lancé en 1861 et vendu en 1884. Le sixième HMS Glasgow (1909) était un croiseur léger de classe Town lancé en 1909 et vendu en 1927. Le septième HMS Glasgow (C21) était un croiseur léger de classe Town lancé en 1936 et mis au rebut en 1958. Le huitième HMS Glasgow (D88) était un destroyer de type 42 lancé en 1976. Il a été mis hors service en 2005 et mis au rebut en 2009. Le neuvième HMS Glasgow (frégate de type 26) est actuellement en construction et sera le navire de tête du Royal Les frégates Type 26 de la Marine.
HMS Glasgow_(1707)/HMS Glasgow (1707):
Le HMS Glasgow était le navire de la marine royale écossaise Royal Mary transféré à la Royal Navy par l'Acte d'Union de 1707. Sa conception était basée sur les sixièmes cadences standardisées de 20 canons. Après sa mise en service, elle a été affectée à Home Waters. Il prit un corsaire en 1708 et un autre en 1712. Il fut vendu en 1719. Le Glasgow fut le premier navire de ce nom dans la Royal Navy.
HMS Glasgow_(1757)/HMS Glasgow (1757):
Le HMS Glasgow était un navire de poste de sixième rang de 20 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1757 et a participé à la guerre d'indépendance américaine. Sous le commandement du capitaine William Maltby, elle a couru sur des rochers à Cohasset, Massachusetts le 10 décembre 1774. Renfloué et est arrivé à Boston le 15 pour des réparations. Le capitaine Maltby a été relevé de son commandement lors d'une cour martiale et remplacé par Tyringham Howe entre le 8 et le 15 janvier 1775. Elle est surtout célèbre pour sa rencontre avec le voyage inaugural de la Marine continentale au large de Block Island le 6 avril 1776. Dans Cette action, Glasgow engagea un escadron de 6 navires de la Marine Continentale, parvenant à s'échapper intact. Elle a capturé un prix en avril 1778, mais il a fui et a coulé. Plus tard, elle a chassé deux grandes frégates continentales dans les Caraïbes avant d'être accidentellement brûlée à Montego Bay, en Jamaïque, en 1779.
HMS Glasgow_(1861)/HMS Glasgow (1861):
Le HMS Glasgow était une frégate à vis en bois, le cinquième navire du nom à servir dans la Royal Navy. Glasgow a été lancé au chantier naval de Portsmouth le 28 mars 1861. Malgré l'introduction de navires blindés en 1858 et rendant les coques en bois obsolètes, Glasgow a été construit en bois pour utiliser certains des stocks importants de bois de construction navale alors stockés en Grande-Bretagne. En effet, Glasgow serait l'un des derniers navires de la Royal Navy à être entièrement construit en bois. Son seul et unique déploiement à l'étranger fut comme vaisseau amiral aux Indes orientales de 1871 à 1875. Du 24 mai 1871 jusqu'à sa mise hors service, elle fut commandée par le capitaine Theodore Morton Jones. Pendant ce temps, elle était le vaisseau amiral du contre-amiral James Cockburn puis d'Arthur Cumming, après la mort de Cockburn. Glasgow fut désarmé le 20 juillet 1875 et vendu pour démolition en décembre 1884. Glasgow fut utilisé par le sultan Bargash de Zanzibar comme modèle pour son yacht royal HHS Glasgow, Bargash ayant été impressionné par le navire lors de sa visite à Zanzibar en 1873.
HMS Glasgow_ (1909)/HMS Glasgow (1909):
Le HMS Glasgow était l'un des cinq navires de la sous-classe Bristol des croiseurs légers de classe Town construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Achevé en 1910, le navire a été brièvement affecté à la Home Fleet avant d'être affecté à la patrouille des côtes d'Amérique du Sud. Peu de temps après le début de la Première Guerre mondiale en août 1914, Glasgow captura un navire marchand allemand. Elle a passé les mois suivants à rechercher des pillards commerciaux allemands. Le navire reçut alors l'ordre de rejoindre l'escadron du contre-amiral Christopher Cradock dans leur recherche de l'escadron allemand d'Asie de l'Est. Il retrouve l'escadre allemande le 1er novembre au large du Chili lors de la bataille de Coronel. Ils étaient plus nombreux que la force de Cradock et étaient individuellement plus puissants, coulant les deux croiseurs blindés de Cradock, bien que Glasgow n'ait été que légèrement endommagé. Le navire s'est replié sur la côte du Brésil pour des réparations et pour attendre des renforts. Ils sont arrivés fin novembre sous le commandement du vice-amiral Doveton Sturdee et étaient considérablement plus puissants que l'escadron d'Asie de l'Est. Après avoir navigué vers les îles Falkland pour faire le plein début décembre, les navires britanniques ont été surpris par les Allemands qui se sont retirés lorsqu'ils ont réalisé le nombre de navires que Sturdee avait sous ses ordres. Ils ont poursuivi les Allemands en retraite et ont coulé quatre de leurs cinq navires lors de la bataille des îles Falkland, Glasgow aidant à couler l'un des croiseurs légers allemands. C'était l'un des navires chargés de traquer le seul survivant, ce qu'il a finalement fait, avec un autre croiseur, lors de la bataille de Más a Tierra en mars 1915. Glasgow a passé les deux années suivantes à rechercher des pillards commerciaux et à protéger les navires alliés au large des côtes. Côte sud-américaine, bien qu'il n'ait pas réussi à localiser un raider commercial actif dans l'Atlantique Sud au début de 1916. Le navire a été transféré dans la mer Adriatique au milieu de 1918 et a joué un rôle mineur dans la deuxième bataille de Durazzo quelques mois plus tard. Il a été réduit en réserve après la fin de la guerre, mais a ensuite servi de navire-école en 1922-1926 avant d'être vendu à la ferraille en 1927.
HMS Glasgow_(C21)/HMS Glasgow (C21):
Le HMS Glasgow était un croiseur de classe Town mis en service en septembre 1937. Elle a participé au raid de la Fleet Air Arm qui a paralysé la flotte italienne à Taranto en 1940. Elle a eu la malheureuse expérience de couler deux navires alliés pendant son service en temps de guerre, une fois par accident. collision et l'autre par des coups de feu après un cas d'erreur d'identité.
HMS Glasgow_(D88)/HMS Glasgow (D88):
Le HMS Glasgow était un destroyer Type 42 de la Royal Navy. Le dernier des destroyers du lot 1 de type 42, Glasgow a été mis en service en 1979. Le destroyer a combattu pendant la guerre des Malouines et, le 12 mai 1982, a été endommagé par une bombe d'un A-4 Skyhawk argentin. Glasgow faisait partie du 3e Escadron de destroyers de la Royal Navy avec le HMS York (capitaine D3), le HMS Edinburgh et le HMS Liverpool. Le 3e Escadron de destroyers était basé à Rosyth dans les années 1980 et au début des années 1990 avant d'être transféré à Portsmouth lorsque Rosyth Dockyard a été privatisé et réaménagé. Le destroyer a été mis hors service en 2005 et démoli en 2009.
HMS Glasgow_(Frégate_Type_26)/HMS Glasgow (frégate Type 26) :
Le HMS Glasgow est la première frégate de type 26 à être construite pour la Royal Navy du Royaume-Uni. La classe Type 26 remplacera partiellement les treize frégates Type 23 de la marine et sera un navire de guerre multi-missions conçu pour soutenir la guerre anti-sous-marine, la défense aérienne et les opérations à usage général.
HMS Glasgow_error/Erreur HMS Glasgow :
L'erreur HMS Glasgow est une erreur de timbre-poste 6d produite par les îles Falkland en 1964. Elle commémore le 50e anniversaire de la bataille des îles Falkland en 1914. L'erreur comportait le mauvais navire, le HMS Glasgow, au lieu du HMS Kent, qui aurait dû être utilisé. Apparemment, une feuille a été envoyée à un marchand de timbres aux États-Unis qui n'a pas remarqué l'erreur. On pense que seule la feuille de 60 timbres a été produite; seuls 17 timbres ont été enregistrés. Un seul timbre de la collection de Sir Gawaine Baillie a été vendu en 2004 pour 24 000 £, et un autre exemple a été vendu en mai 2005 pour 29 000 CHF. Plus récemment, un exemple marginal s'est vendu en décembre 2006 pour 30 555 £.
HMS Glatton/HMS Glatton :
Quatre navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Glatton. Le premier HMS Glatton (1795) était un quatrième rang de 56 canons, à l'origine un East Indiaman acheté en 1795 et converti. Participe à la bataille de Camperdown en 1797 et à la bataille de Copenhague en 1801. Converti en dépôt d'eau en 1814 et coulé en brise-lames en 1830. Le deuxième HMS Glatton (1855) était une batterie flottante blindée de classe Aetna lancée en 1855 et démolie en 1864. Le troisième HMS Glatton (1871) était un navire à tourelle lancé en 1871 et vendu en 1903. Le quatrième HMS Glatton (1914) était un navire de défense côtière, à l'origine le norvégien Bjørgvin, acheté en 1915 et accidentellement explosé en septembre 1918.
HMS Glatton_ (1795)/HMS Glatton (1795):
Le HMS Glatton était un quatrième rang de 56 canons de la Royal Navy. Wells & Co. of Blackwell l'a lancée le 29 novembre 1792 pour la Compagnie britannique des Indes orientales (EIC) sous le nom d' East Indiaman Glatton . La Royal Navy l'a acheté en 1795 et l'a converti en navire de guerre. Glatton était inhabituel en ce sens qu'il était pendant un certain temps le seul navire de ligne que la Royal Navy avait armé exclusivement de carronades. (Finalement, elle est revenue à un armement plus conventionnel de fusils et de caronades.) Elle a servi dans la mer du Nord et la Baltique, et comme moyen de transport pour les condamnés vers l'Australie. Elle est ensuite retournée au service naval en Méditerranée. Après la fin des guerres napoléoniennes, l'Amirauté l'a convertie en dépôt d'eau à Sheerness. En 1830, l'Amirauté convertit Glatton en brise-lames et le coula à Harwich.
HMS Glatton_ (1871)/HMS Glatton (1871):
Le HMS Glatton était un moniteur de poitrine qui a servi dans la Royal Navy de Victoria.
HMS Glatton_(1914)/HMS Glatton (1914):
Le HMS Glatton et son navire jumeau Gorgon ont été construits à l'origine comme navires de défense côtière pour la Marine royale norvégienne, respectivement sous le nom de Bjørgvin et Nidaros. Elle a été réquisitionnée de Norvège au début de la Première Guerre mondiale, mais n'a été achevée qu'en 1918, bien qu'elle ait été lancée plus de trois ans plus tôt. Le 16 septembre 1918, avant même d'être entrée en action, elle subit un important incendie dans l'un de ses chargeurs de 6 pouces et dut être sabordée pour empêcher une explosion de ses principaux chargeurs qui aurait dévasté Douvres. Son épave a été partiellement récupérée en 1926 et déplacée dans une position à l'extrémité nord-est du port où elle ne gênerait pas la circulation. Il a ensuite été enterré par une décharge sous l'actuel terminal de car-ferry.
HMS Gleaner/HMS Gleaner :
HMS Gleaner ou HMSML Gleaner a été le nom de plus d'un navire de la Royal Navy du Royaume-Uni et peut faire référence à : HMS Gleaner (1809), un ketch mercantile lancé en 1802, engagé en 1808, acheté en 1809, et perdu en 1814 HMS Gulnare (1833), canonnière lancée en 1833, rebaptisée HMS Gleaner en 1838, et ferraillée en 1849 HMS Gleaner (1854), canonnière lancée en 1854 et vendue en 1868 HMS Gleaner (1890), canonnière torpille lancée en 1890 et vendu en 1905 HMS Gleaner (1906), annexe acquise en 1906 et vendue en 1921 HMS Gleaner (J83), navire hydrographique lancé en 1937, converti en dragueur de mines en 1939, et vendu en 1950 HMSML Gleaner (H86) , un lancement de moteur d'enquête en commission de 1983 à 2018
HMS Gleaner_(1809)/HMS Gleaner (1809):
Le HMS Gleaner était le ketch mercantile Gleaner, lancé en 1802. Il a servi la Royal Navy en tant que « ketch Gleaner loué » du 12 juillet 1808 jusqu'à ce que la Marine l'achète en 1809. Au départ, il servait de navire léger et de navire d'étude. Du début de 1811 à août 1811, elle servit en Méditerranée, où elle captura un navire ottoman. Elle est alors redevenue un allège de chantier et un navire léger. Puis en 1812 elle était sur la station nord-américaine où elle participa à la capture de plusieurs navires marchands. Ensuite, elle retourna en Méditerranée où elle captura un corsaire. Enfin, il servit au large de la côte nord de l'Espagne où il fit naufrage le 2 mars 1814.
HMS Gleaner_(H86)/HMS Gleaner (H86):
Le HMSML Gleaner (H86) était le plus petit navire commandé de la Royal Navy, au moment de son démantèlement, avec une longueur d'un peu moins de 15 mètres et un équipage de seulement neuf (deux officiers, un Senior Rating et six Junior Ratings). Elle était basée à Devonport, Plymouth. Le préfixe de navire "HMSML" signifie Her Majesty's Survey Motor Launch. Le Gleaner a été retiré du service en février 2018. Un navire de remplacement, le HMS Magpie, a été mis en service en juin 2018.
HMS Gleaner_(J83)/HMS Gleaner (J83) :
Le HMS Gleaner était l'un des 21 dragueurs de mines de classe Halcyon construits pour la Royal Navy dans les années 1930.
HMS Glengyle / HMS Glengyle :
Le HMS Glengyle était un cargo de 9 919 GRT qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que navire de débarquement d'infanterie (grand) de la Royal Navy. Elle a transporté le Commonwealth et d'autres troupes alliées dans des opérations amphibies. Glengyle a pu faire une bonne vitesse lors de longs voyages océaniques vers les zones opérationnelles, puis avec ses péniches de débarquement, transporter l'infanterie d'assaut, les véhicules et les magasins vers les côtes défendues.
HMS Glenmore/HMS Glenmore :
Deux navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Glenmore : le HMS Glenmore (1796) était une frégate de classe Amazon de 36 canons lancée en 1796 et vendue en 1814. Le HMS Glenmore (1939) était le vapeur à aubes Glen Gower, lancé en 1922. Il a été engagé comme dragueur de mines en 1939, est devenu un navire antiaérien en 1942 et a été utilisé comme navire d'hébergement entre 1945 et 1947.
HMS Glenmore_(1796)/HMS Glenmore (1796):
Le HMS Glenmore était une frégate de classe Amazon lancée en 1796. Elle a été vendue en 1814.
HMS Glentham_(M2631)/HMS Glentham (M2631):
Le HMS Glentham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Glentham dans le Lincolnshire.
Paillettes HMS/Paillettes HMS :
Le HMS Glitter était un dériveur en acier de l'Amirauté de la Royal Navy, construit en 1918. Il était l'un des 38 navires nommés de la classe qui ont été achevés en 1917-1918. Il est devenu un navire de base en 1939, prenant le nom de HMS Raleigh, et a été vendu au service civil sous le nom d'Ocean Raleigh en 1946. Il a été démoli en avril 1960.
HMS Global_Maritime/HMS Global Maritime :
HMS Global Maritime est un conglomérat maritime dont le siège est à New Albany, Indiana. La société se compose de cinq divisions - American Queen Steamboat Company, Victory Cruise Line, HMS Ferries, Seaward Services et HMS Consulting. La ligne opère dans le monde entier, mais principalement en Amérique du Nord et au Japon.
HMS Glorieux/HMS Glorieux :
Le HMS Glorious était le deuxième des trois croiseurs de bataille de la classe Courageous construits pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Conçus pour soutenir le Baltic Project défendu par le premier seigneur de la mer, Lord Fisher, ils étaient relativement légèrement armés et blindés. Glorious a été achevé à la fin de 1916 et a passé la guerre à patrouiller en mer du Nord. Elle a participé à la deuxième bataille de Heligoland Bight en novembre 1917 et était présente lorsque la flotte allemande de haute mer s'est rendue un an plus tard. Glorious a été payé après la guerre, mais a été reconstruit en tant que porte-avions à la fin des années 1920. Elle pouvait transporter 30% d'avions de plus que sa demi-sœur Furious qui avait un tonnage similaire. Après sa remise en service en 1930, elle a passé la majeure partie de sa carrière à opérer en mer Méditerranée. Après le début de la Seconde Guerre mondiale en 1939, Glorious passa le reste de l'année à chasser sans succès le croiseur allemand Admiral Graf Spee dans l'océan Indien avant de retourner en Méditerranée. Elle a été rappelée chez elle en avril 1940 pour soutenir les opérations en Norvège. Lors de l'évacuation d'avions britanniques de Norvège en juin, le navire a été coulé par les cuirassés allemands Scharnhorst et Gneisenau en mer du Nord, faisant plus de 1 200 morts.
HMS Glory/HMS Glory :
Dix navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Glory, ou la variante française HMS Gloire : HMS Glory (1747) était un cinquième rang de 44 canons, anciennement le navire français de 44 canons La Gloire, capturé aux Français en 1747, et a été vendu pour être démantelé en 1763. Le HMS Glory (1763) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1763. Il a été rebaptisé HMS Apollo en 1774 et a été démantelé en 1786. Le HMS Glory (1781) était un lougre de 8 canons , anciennement la Gloire française. Il a été capturé en 1781 et démantelé en 1783. Le HMS Glory (1788) était un second rang de 98 canons lancé en 1788. Il a été converti en navire-prison en 1809, en poudreuse en 1814 et démantelé en 1825. HMS Gloire (1795) était la frégate française de 32 canons Gloire capturée aux Français en 1795; elle a été vendue en 1802. Le HMS Gloire (1806) était un cinquième rang de 36 canons capturé aux Français en 1806 et démantelé en 1812. Le HMS Gloire était un cinquième rang de 38 canons, auparavant l' Iphigénie française . Elle a été capturée en 1814 et mise en service sous le nom de HMS Palma. Il a été rebaptisé HMS Gloire plus tard cette année-là et a été vendu en 1817. Le HMS Glory (1899) était un cuirassé de classe Canopus lancé en 1899. Il a été rebaptisé HMS Crescent en 1920 lorsqu'il est devenu un navire de dépôt et a été démantelé en 1922. Le HMS Glory IV était autrefois le croiseur russe Askold, saisi par les Britanniques en 1918 et utilisé comme navire de dépôt jusqu'à ce qu'il soit renvoyé dans la marine soviétique en 1920. Le HMS Glory (R62) était un porte-avions de classe Colossus lancé en 1943 et mis au rebut. en 1961.
HMS Glory_(1763)/HMS Glory (1763):
Le HMS Glory était une frégate de classe Niger de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy et était le deuxième navire de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Glory_(1788)/HMS Glory (1788):
Le HMS Glory était un navire de second rang de 98 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 5 juillet 1788 à Plymouth.
HMS Glory_ (1899)/HMS Glory (1899):
Le HMS Glory était un cuirassé pré-dreadnought de la Royal Navy britannique et un membre de la classe Canopus. Destinés au service en Asie, le Glory et ses navires jumeaux étaient plus petits et plus rapides que les cuirassés de classe Majestic précédents, mais conservaient la même batterie de quatre canons de 12 pouces (305 mm). Elle portait également une armure plus fine, mais incorporait un nouvel acier Krupp, qui était plus efficace que l'armure Harvey utilisée dans les Majestics. Glory a été établi en décembre 1896, lancé en mars 1899 et mis en service dans la flotte en novembre 1900. Glory a passé une grande partie de sa carrière en temps de paix à l'étranger. Il est affecté à la China Station de 1901 à 1905, avant de retourner dans les eaux britanniques pour un bref passage avec la Channel Fleet puis la Home Fleet de fin 1905 à début 1907. Après un carénage en 1907, il est ensuite envoyé en Méditerranée. Fleet, où elle resta jusqu'en avril 1909. Elle retourna ensuite en Grande-Bretagne et fut réduite au statut de réserve. Elle est restée inactive jusqu'au déclenchement de la Première Guerre mondiale en août 1914, date à laquelle elle a été mobilisée dans le 8th Battle Squadron. En octobre 1914, Glory est transféré à la station North America and West Indies, où il sert de navire amiral de l'escadron. En juin 1915, elle fut réaffectée en Méditerranée et elle prit part à la campagne des Dardanelles, bien qu'elle ait vu peu d'action pendant cette période, car son équipage était nécessaire à terre pour soutenir les troupes combattant dans la campagne de Gallipoli. En août 1916, Glory fut envoyé à Mourmansk, en Russie, pour soutenir l'allié de la Grande-Bretagne en gardant le port vital ouvert pour les approvisionnements envoyés pour le front de l'Est. Là, elle a servi de navire amiral de l'escadron britannique du nord de la Russie. Il retourna en Grande-Bretagne en 1919, fut mis hors service et rebaptisé HMS Crescent en 1920, avant d'être finalement vendu à des démolisseurs de navires en décembre 1922.
HMS Glory_(R62)/HMS Glory (R62):
Le HMS Glory (R62) était un porte-avions de classe Colossus de la Royal Navy britannique mis en place le 27 août 1942 par Harland et Wolff à Belfast. Elle a été lancée le 27 novembre 1943 par Lady Cynthia Brooke, épouse du Premier ministre d'Irlande du Nord.
HMS Gloucester/HMS Gloucester :
Onze navires, et un prévu, de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Gloucester, d'après Gloucester, la ville d'Angleterre. Le HMS Gloucester (1654) (également Glocester) était un navire de 54 canons lancé en 1654 et détruit en 1682 au large de Great Yarmouth. Le HMS Gloucester (1695) était un quatrième taux de 60 canons lancé en 1695, en service portuaire après 1706, et démantelé en 1731. Le HMS Gloucester (1709) était un quatrième taux de 60 canons lancé en juillet 1709 et capturé par les Français en octobre de la même année. Le HMS Gloucester (1711) était un quatrième rang de 50 canons en service de 1711 à 1724. Le HMS Gloucester (1737) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1737 et brûlé en 1742 pour empêcher la capture. Le HMS Gloucester (1745) était un quatrième rang de 50 canons en service de 1745 à 1764. Le HMS Gloucester (1812) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1812 et vendu en 1884. Le HMS Gloucester (1909) était un croiseur léger de classe Town. en service de 1909 à 1921. Le HMS Gloucester (C62) était un croiseur de classe Town lancé en 1937 et coulé au large de la Crète en 1941. Le site de l'épave est un lieu protégé en vertu de la loi sur la protection des restes militaires. Le HMS Gloucester était conçu comme une frégate de type 61 et a été commandé au chantier naval de Portsmouth en 1956, mais annulé plus tard. Le HMS Gloucester (D96) était un destroyer de type 42 lancé en 1982, mis en service en septembre 1985 et retiré du service le 30 juin 2011. De plus, un brick de 10 canons nommé HMS Duke of Gloucester a été lancé sur le lac Érié en 1807, capturé par les Américains en avril 1813 et détruite par les Britanniques quelques semaines plus tard.
HMS Gloucester_(1654)/HMS Gloucester (1654):
La frégate Gloucester (orthographiée Glocester par des sources contemporaines) est une troisième classe de haut-parleur, mise en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Gloucester après la restauration de la monarchie anglaise en 1660. Le navire a été commandé en décembre 1652, construit à Limehouse dans l'est de Londres. , et lancé en 1654. Le navire de guerre transportait James Stuart, duc d'York (le futur roi Jacques II d'Angleterre) en Écosse, lorsque le 6 mai 1682, il heurta un banc de sable au large de la côte de Norfolk et coula rapidement. Le duc faisait partie des personnes sauvées, mais jusqu'à 250 personnes se sont noyées, y compris des membres du parti royal; on pense que l'intransigeance de James a retardé l'évacuation des passagers et de l'équipage. Le Gloucester participa à l'invasion britannique de la Jamaïque (1655) et à la bataille de Lowestoft (3 juin 1665). En 1666, elle fit partie de la flotte qui attaqua un convoi hollandais au large de Texel. Elle a combattu dans la bataille des quatre jours (1er au 4 juin 1666) et a également pris part à la bataille de la Saint-Jacques (5 juillet 1666), à l'attaque de la flotte de Smyrne (mars 1672), à la bataille de Solebay (28 mai 1672) et les batailles de Schooneveld (7 juin et 14 juin 1673). Fin 1673, après avoir participé à la bataille de Texel (11 août 1673), elle est envoyée en Méditerranée. Gloucester a subi une refonte complète à Portsmouth en 1678, lorsqu'elle a été en grande partie reconstruite, à grands frais. En 2007, après une recherche de quatre ans, l'épave de Gloucester a été découverte par une équipe de plongeurs sous-marins, qui a depuis récupéré une variété d'artefacts, notamment des aides à la navigation, des vêtements, des chaussures et d'autres effets personnels. L'épave a été revendiquée par Claire Jowitt de l'Université d'East Anglia comme «la découverte maritime historique la plus importante depuis la remontée du Mary Rose en 1982». Une exposition relative à l'épave se tiendra au Castle Museum de Norwich en 2023.
HMS Gloucester_(1695)/HMS Gloucester (1695):
Le HMS Gloucester était un navire de quatrième rang de 60 canons construit pour la Royal Navy dans les années 1690. Elle a passé la majeure partie de sa carrière aux Antilles et a participé à la guerre de Succession d'Espagne de 1701-15. Le navire a été encombré en 1708 et démoli en 1731.
HMS Gloucester_(1709)/HMS Gloucester (1709):
Le HMS Gloucester était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à Rotherhithe selon l'établissement de 1706, et lancé le 25 juillet 1709. La carrière de Gloucester avec la Royal Navy fut brève, car le 26 octobre 1709, elle a été capturé par les forces françaises au large de Cape Clear Island.
HMS Gloucester_(1711)/HMS Gloucester (1711):
Le HMS Gloucester était un navire de ligne de quatrième rang de 50 canons construit à Deptford par Joseph Allin l'aîné pour la Royal Navy en 1710/11. Elle a participé à la Guerre de Succession d'Espagne. Le navire a été brûlé pour empêcher sa capture après avoir été endommagé lors d'une tempête lors du voyage autour du monde du commodore George Anson en 1742.
HMS Gloucester_(1745)/HMS Gloucester (1745):
Le HMS Gloucester était un navire de quatrième rang de 50 canons construit pour la Royal Navy dans les années 1740. Elle a participé à la guerre de Succession d'Autriche de 1740 à 1748, capturant quatre corsaires français. Le navire a été démoli en 1764.
HMS Gloucester_(1812)/HMS Gloucester (1812):
Le HMS Gloucester était un navire de ligne de classe Vengeur de 74 canons de troisième rang construit pour la Royal Navy dans les années 1810. Elle a joué un rôle mineur dans les guerres napoléoniennes et a été réduite en frégate de quatrième rang de 50 canons en 1831-1832. Le navire a été converti en navire de réception et démantelé en 1884.
HMS Gloucester_(1909)/HMS Gloucester (1909):
Le HMS Gloucester était un croiseur léger de classe Town construit pour la Royal Navy dans la première décennie du XXe siècle. Le navire a été initialement affecté à la Home Fleet lors de sa mise en service en 1910 et a été transféré à la flotte méditerranéenne en 1913. Il a été impliqué dans la chasse aux navires allemands Goeben et Breslau après le début de la Première Guerre mondiale en août 1914. Gloucester a été détaillé plusieurs fois. pendant la guerre pour rechercher des raiders commerciaux allemands, mais son seul succès fut la capture d'un navire de ravitaillement au début de 1915. Elle joua un rôle mineur dans la bataille du Jutland au milieu de 1916, puis passa la majeure partie du reste de la guerre en la mer Adriatique. Le navire fut mis en réserve en 1919 et fut vendu à la ferraille en 1921.
HMS Gloucester_(62)/HMS Gloucester (62):
Le HMS Gloucester faisait partie du deuxième lot de trois croiseurs légers de classe Town construits pour la Royal Navy à la fin des années 1930. Mis en service peu de temps avant le début de la Seconde Guerre mondiale en août 1939, le navire a d'abord été affecté à la station chinoise et a été transféré dans l'océan Indien, puis en Afrique du Sud pour rechercher des pillards commerciaux allemands. Elle a été transférée à la flotte méditerranéenne au milieu des années 1940 et a passé une grande partie de son temps à escorter les convois de Malte. Gloucester a joué des rôles mineurs dans la bataille de Calabre en 1940 et la bataille du cap Matapan en 1941. Elle a été coulée par des bombardiers en piqué allemands le 22 mai 1941 lors de la bataille de Crète avec la perte de 722 hommes sur un équipage de 807. Gloucester a acquis le surnom de "The Fighting G" après avoir remporté cinq honneurs de bataille en moins d'un an.
HMS Gloucester_(D96)/HMS Gloucester (D96) :
Le HMS Gloucester était un destroyer Batch 3 Type 42 de la Royal Navy, construit par Vosper Thorneycroft à Woolston, Southampton et lancé le 2 novembre 1982 par la duchesse de Gloucester. Le Gloucester était l'un des quatre derniers modifiés de la classe à être construit, avec une conception de coque allongée offrant de meilleures qualités de tenue de mer, une plus grande endurance et une `` virure '' externe pour contrer la fissuration longitudinale, vue sur les navires précédents de ce type. Les lettres de reconnaissance du poste de pilotage portées par Gloucester étaient GC et son indicatif international était GBBF.
Ver luisant HMS/Ver luisant HMS :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Glowworm du nom de l'insecte, tandis que deux autres étaient prévus : Glowworm, fut brièvement le nom d'un destroyer côtier lancé le 12 décembre 1906 et rebaptisé HMS TB7. Il fut vendu en mai 1921. HMS Glowworm (1916), une canonnière de classe Insect, lancée le 5 février 1916 et vendue en 1928. HMS Glowworm (H92), un destroyer de classe G lancé le 22 juillet 1935, coulé le 8 avril 1940 par le croiseur lourd allemand Admiral Hipper au large de la Norvège. Glowworm a été affecté à un destroyer de classe G en construction au chantier naval William Denny à Dumbarton en 1945. Le navire s'appelait à l'origine HMS Guinevere mais a été renommé en septembre 1945 en HMS Glowworm, et renommé à nouveau en octobre en HMS Gift. La construction a été annulée le 1er décembre 1945 avant l'achèvement. Glowworm a été attribué en octobre 1945 à un destroyer similaire de classe G en construction par John I. Thornycroft & Company Limited, et initialement appelé HMS Gift. La construction a été annulée le 12 décembre 1945 avant l'achèvement.
HMS Glowworm_(H92)/HMS Glowworm (H92) :
Le HMS Glowworm était un destroyer de classe G construit pour la Royal Navy au milieu des années 1930. Pendant la guerre civile espagnole, le navire a passé une partie de 1936 et 1937 dans les eaux espagnoles, appliquant le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Glowworm a été transféré de la flotte méditerranéenne peu après le début de la Seconde Guerre mondiale vers les îles britanniques, pour escorter les navires dans les eaux locales. En mars 1940, il est transféré à la Home Fleet, juste à temps pour participer aux premières étapes de la campagne de Norvège. Le 8 avril 1940, Glowworm rencontra des destroyers allemands transportant des troupes pour envahir la Norvège dans le cadre de l'opération Weserübung. Les destroyers allemands tentent de se désengager tout en appelant à l'aide le croiseur lourd Admiral Hipper. Dans le chaos de la bataille, le Glowworm lourdement endommagé a percuté l'Amiral Hipper, qui a cassé la proue du destroyer et il a coulé peu de temps après. Le commandant de Glowworm a reçu le VC sur recommandation du commandant de Hipper. Il n'y a eu qu'une seule autre occasion où un VC a été décerné sur la recommandation de l'ennemi pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Gnat/HMS Gnat :
Quatre navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Gnat d'après l'insecte. Le premier HMS Gnat (1856) était une canonnière de classe Cheerful construite au chantier naval de Laird et lancée le 10 mai 1856. Elle a été démantelée en août 1864. Le deuxième HMS Gnat (1867) était une canonnière à vis composite lancée au chantier naval de Pembroke le 26 Novembre 1867. Elle a fait naufrage sur l'île de Balabac dans la mer de Chine méridionale le 11 novembre 1868. Le troisième HMS Gnat (1906) était un petit destroyer côtier lancé par Thornycroft à Chiswick le 1er décembre 1906 et vendu pour démolition le 9 mai 1921. Le le plus récent HMS Gnat (T60) était une canonnière de classe Insect lancée par Lobnitz and Co. Shipyard à Renfrew en Écosse le 3 décembre 1915. Elle a été torpillée par un sous-marin le 21 octobre 1941 et échouée à Alexandrie, où elle a été convertie en un plate-forme anti-aérienne fixe. Elle est rompue en 1945.
HMS Gnat_(T60)/HMS Gnat (T60):
Le HMS Gnat était une canonnière de classe Insect de la Royal Navy. Elle a été construite par Lobnitz et lancée en 1915. Gnat a servi pendant la Première Guerre mondiale dans le cadre d'une flottille opérant sur les fleuves Tigre et Euphrate. Après la guerre, le navire a été transféré en Chine, où en 1927, Gnat a participé à l'incident de Nankin. Le Gnat commença la Seconde Guerre mondiale toujours en Chine, mais fut remorqué jusqu'en Méditerranée en 1940. Là, la canonnière participa à un assaut sur Tobrouk avant d'être torpillée par un sous-marin allemand. Bien que Gnat n'ait pas coulé et ait été échoué à Alexandrie, en Égypte, où le navire a été utilisé comme plate-forme anti-aérienne. Le navire a été déclaré perte totale constructive et démoli en 1945.
HMS Godétia/HMS Godétia :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Godetia : HMS Godetia (1916) un sloop de classe Arabis lancé en 1916 et démoli en 1937. HMS Godetia (K72), une corvette de classe Flower lancée et coulée en 1940. HMS Godetia (K226), une corvette de classe Flower commandée à l'origine sous le nom de HMS Dart, elle a été lancée en 1941 et habitée par la Belgique de l'achèvement jusqu'en 1944, date à laquelle elle a été renvoyée dans la Royal Navy. Elle a été ferraillée en 1947.
HMS Godetia_ (1916)/HMS Godetia (1916):
Le HMS Godetia était un sloop de classe Arabis du Royal Navy Fishery Protection Squadron. Elle a été lancée en 1916, avait un déplacement de charge profonde de 1 350 tonnes, et a été démantelée en 1937. Pendant une courte période, elle a servi dans l'Arctique, et le 9 mai 1923, un chalutier de Hull - le Lord Astor - a été saisi par un Canonnière russe au large de Mourmansk pour pêche illégale présumée. Le chalutier a été capturé après que Godetia soit retourné brièvement en Norvège pour se recharger et se réapprovisionner. Le Godetia fut bientôt relevé par le HMS Harebell sous le commandement du capitaine Evans, commandant de l'escadron de croiseurs de protection des pêches.
HMS Godetia_(K226)/HMS Godetia (K226):
Le HMS Godetia (numéro de fanion : K226 ; initialement nommé HMS Dart) était la deuxième corvette de la classe Flower portant ce nom et construite pour la Royal Navy. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale au sein de la Section Belge de la Royal Navy (RNSB). Avec la libération de la Belgique à la fin de 1944, le navire est renvoyé au Royaume-Uni. Comme d'autres corvettes de classe Flower, le navire porte le nom d'une fleur éponyme.
HMS Goélan/HMS Goélan :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Goelan, l'anglicisation de Goéland, le mot breton pour mouette : le HMS Goelan était le sloop français de 14 canons Goéland, que le HMS Penelope et le HMS Proserpine capturèrent en 1793, et qui fut vendu en 1794. Le HMS Goeland (1803) était le sloop français de 16 canons Goéland, lancé en 1801, qui faisait partie de la capitulation le 13 octobre 1803 aux Cayes ; Le HMS Pique et le HMS Pelican ont été répertoriés comme ravisseurs. Goelan est démantelé en 1810.
HMS Chardonneret/HMS Chardonneret :
Quatre navires de la Royal Navy et un établissement à terre ont porté le nom de HMS Goldfinch, probablement d'après l'oiseau le chardonneret européen :
HMS Chardonneret_(1889)/HMS Chardonneret (1889) :
Le HMS Goldfinch était une canonnière de classe Redbreast de la Royal Navy, construite au chantier naval de Sheerness et lancée le 18 mai 1889.
HMS Chardonneret_(1910)/HMS Chardonneret (1910) :
Le HMS Goldfinch était un destroyer de classe Acorn construit pour la Royal Navy. Achevé en 1911, le navire a passé sa carrière dans les eaux territoriales et a participé à la Première Guerre mondiale dans le cadre de la Grande Flotte. Elle a fait naufrage dans le brouillard sur Start Point, Sanday , l'une des îles Orcades du nord , dans la nuit du 18 au 19 février 1915. Son épave a été démolie en avril 1919.
HMS Goliath/HMS Goliath :
Six navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Goliath d'après le géant biblique Goliath. Le premier HMS Goliath (1781) était un troisième rang de 74 canons qui a combattu lors de la bataille du Nil. Le deuxième HMS Goliath a été renommé en 1826 avant son achèvement, devenant le HMS Clarence, un navire de ligne de 84 canons achevé en 1827 et incendié en 1884. Le troisième HMS Goliath (1842) était un navire de ligne de 80 canons, construit en 1842. Il a été converti en propulsion à vis en 1857 et brûlé en 1875. Le quatrième HMS Goliath (1898) était un cuirassé lancé en 1898 et coulé par le torpilleur ottoman Muavenet-i Milliye en 1915. Les cinquième et sixième Goliaths étaient des remorqueurs réquisitionné pour être utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Goliath_(1781)/HMS Goliath (1781):
Le HMS Goliath était un navire de troisième rang de 74 canons de la Royal Navy. Elle a été construite par Adam Hayes à Deptford Dockyard et lancée le 19 octobre 1781. Elle était présente à la bataille du cap Saint-Vincent, à la bataille du Nil et à la bataille de Copenhague. Elle a été démantelée en 1815.
HMS Goliath_(1842)/HMS Goliath (1842):
Le HMS Goliath était un navire de seconde classe à deux ponts de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 25 juillet 1842 à Chatham Dockyard. pour les garçons de workhouse. Goliath a été détruit par un incendie le 22 décembre 1875 alors qu'il était à l'ancre dans la Tamise près de Grays. Sur les quelque 500 personnes à bord, 23 garçons ont été tués.
HMS Goliath_(1898)/HMS Goliath (1898):
Le HMS Goliath était un cuirassé pré-dreadnought de la Royal Navy britannique et un membre de la classe Canopus. Destinés au service en Asie, le Goliath et ses navires jumeaux étaient plus petits et plus rapides que les cuirassés de classe Majestic précédents, mais conservaient la même batterie de quatre canons de 12 pouces (305 mm). Elle portait également une armure plus fine, mais incorporait un nouvel acier Krupp, qui était plus efficace que l'armure Harvey utilisée dans les Majestics. Goliath a été posé en janvier 1897, lancé en mars 1898 et mis en service dans la flotte en mars 1900. Le navire a été déployé à la station chinoise de sa mise en service jusqu'en 1903, date à laquelle il est retourné en Grande-Bretagne ; elle a été renvoyée dans les eaux d'Asie de l'Est, mais en cours de route, elle a été réaffectée à la flotte méditerranéenne. Au début de 1906, elle a été transférée à la Channel Fleet, suivie d'un passage dans la Home Fleet à partir du début de 1907. Elle a été envoyée en Méditerranée une deuxième fois en 1908, puis est revenue à la Home Fleet en 1909, avant d'être mise hors service. en 1913. Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale en août 1914, Goliath est mobilisé dans le 8e Escadron de combat. Il a d'abord servi de navire de garde dans le Loch Ewe, l'un des ports utilisés par la Grande Flotte, avant d'escorter la traversée des troupes britanniques vers la Belgique fin août. Goliath a ensuite pris part aux opérations contre l'Afrique orientale allemande, participant au blocus du croiseur léger allemand SMS Königsberg dans la rivière Rufiji. À partir de mars 1915, elle fait partie de la campagne des Dardanelles et reste en soutien du débarquement à Gallipoli en avril. Le 13 mai 1915, Goliath est coulé dans la baie de Morto au large du cap Helles par trois torpilles du destroyer ottoman Muâvenet-i Millîye. Sur son équipage de 750, 570 ont été tués dans le naufrage.
HMS Good_Hope/HMS Good Hope :
Quatre "navires" de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Good Hope. Le premier HMS Good Hope (1664), de 35 canons, fut capturé par les Français en mai 1665. Le second HMS Good Hope (1665), de 6 canons, était un flyboat capturé aux Hollandais en 1665 et vendu en 1667. Le Le troisième HMS Good Hope (1901) était un croiseur cuirassé de classe Drake lancé en 1901 et coulé en 1914 lors de la bataille de Coronel. Le quatrième HMS Good Hope était un «navire de pierre», ou une base d'entraînement d'officiers de marine basée à terre, située à Sea View, à quelques kilomètres de Port Elizabeth, en Afrique du Sud. Il était situé dans un hôtel de luxe nouvellement construit (The Seaview Hotel) et disposait d'un terrain de golf, d'une piscine à marée et d'un court de tennis. Il a été lancé en 1942 par la Royal Navy et était la seule installation en dehors du Royaume-Uni où des hommes de tout le Commonwealth britannique pouvaient être formés pour une commission dans le RNVR. Il a été fermé en 1944. Il y avait aussi une frégate sud-africaine de classe Loch SAS Good Hope, qui a été établie sous le nom de HMS Loch Boisdale en 1944 mais renommée et transférée à la marine sud-africaine avant son achèvement.
HMS Good_Hope_ (1901)/HMS Good Hope (1901) :
Le HMS Good Hope était l'un des quatre croiseurs blindés de classe Drake construits pour la Royal Navy vers 1900 ; elle s'appelait à l'origine Africa, mais a été renommée avant son lancement. Il devint le vaisseau amiral du 1er escadron de croiseurs de la flotte de l'Atlantique en 1906, et fut le vaisseau amiral du 2e escadron de croiseurs en 1908. Il fut réduit à la réserve en 1913, mais fut remis en service au milieu de 1914. Lorsque la guerre est déclarée en août 1914, Good Hope reçoit l'ordre de renforcer le 4th Cruiser Squadron et devient le vaisseau amiral du contre-amiral Christopher Cradock. Cradock a déplacé les navires disponibles de son escadron plus tard ce mois-là sur la côte de l'Amérique du Sud pour rechercher des pillards commerciaux allemands. Il reçut alors l'ordre plus au sud jusqu'au détroit de Magellan de bloquer toute tentative de l'escadron allemand d'Asie de l'Est de pénétrer dans l'Atlantique Sud. Il retrouve l'escadre allemande le 1er novembre au large du Chili. L'escadre allemande était plus nombreuse que la force de Cradock et était individuellement plus puissante; ils ont coulé les deux croiseurs cuirassés de Cradock lors de la bataille de Coronel. Bonne Espérance a été perdue de toutes parts.
HMS Goodall_(K479)/HMS Goodall (K479):
Le HMS Goodall (K479) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine en tant que destroyer d'escorte de classe Evarts de la marine américaine USS Reybold (DE-275), il a servi dans la Royal Navy de 1943 jusqu'à son naufrage en 1945.
HMS Goodson_(K480)/HMS Goodson (K480):
Le HMS Goodson (K480), à l'origine USS George (DE-276), était un destroyer d'escorte de classe Evarts, affecté au Royaume-Uni dans le cadre d'un prêt-bail. Le navire a été déposé sous le nom de George le 20 mai 1943 au Boston Navy Yard et nommé d'après Eugene Frank George, décoré à titre posthume de la Navy Cross à Guadalcanal. Elle a été affectée au Royaume-Uni dans le cadre du prêt-bail le 22 juin 1943; lancé le 8 juillet 1943; transféré au Royaume-Uni le 9 octobre 1943; et commandé dans la Royal Navy britannique sous le nom de HMS Goodson. Pendant le reste de la Seconde Guerre mondiale, elle a servi sur le devoir d'escorte et de patrouille dans l'Atlantique et le long de la côte anglaise. Elle soutient l'invasion alliée de l'Europe en Normandie le 6 juin 1944. Endommagée le 25 juin par le U-984 commandé par Heinz Sieder, elle est rendue à la marine américaine le 21 octobre. Le 9 janvier 1947, elle fut vendue à John Lee de Belfast, en Irlande du Nord. Un navire ultérieur nommé George a été lancé le 14 août 1943 à la Defoe Shipbuilding Company, Bay City, Michigan.
HMS Gore_(K481)/HMS Gore (K481) :
Le HMS Gore (K481) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine en tant que destroyer d'escorte de classe Evarts de la marine américaine USS Herzog (DE-277), il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1946.
HMS Gorée/HMS Gorée :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Goree, du nom de l'île de Gorée, et de sa capture par les Britanniques en 1758 : HMS Goree était un sloop de 10 canons lancé en 1729 sous le nom de magasin HMS Hayling. Elle a été convertie et renommée HMS Goree en 1759 et a été démantelée en 1763. HMS Goree (1759) était un sloop capturé aux Français en 1759 et payé en 1763. HMS Goree (1800) était un sloop de 16 canons capturé de la Français en 1800 et vendu en 1806. Le HMS Goree était un sloop de 16 canons lancé en 1794 sous le nom de HMS Favorite. Elle a été capturée par les Français en 1806, reprise en 1807 et emmenée dans la marine sous le nom de HMS Goree. Elle est devenue une carcasse de prison en 1814 et a été démantelée en 1817.Voir aussi HMS Gore (K481), une frégate en service de 1943 à 1946
HMS Gorgon/HMS Gorgon :
Cinq navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Gorgon, du nom de la Gorgone de la mythologie grecque : le HMS Gorgon (1785) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1785. Il fut transformé en magasin en 1793, en batterie flottante en 1805 et en a été démantelé en 1817. Le HMS Gorgon (1837) était une frégate à vapeur lancée en 1837 et démantelée en 1864. Le HMS Gorgon (1871) était un navire de défense côtière, lancé le 18 juillet 1871 et démantelé en 1903. Le HMS Gorgon (1914 ) était un navire de défense côtière, à l'origine le Nidaros norvégien, en service pendant la Première Guerre mondiale et vendu à la ferraille en 1928. Le HMS Gorgon (J346) était un dragueur de mines de classe Catherine acquis en 1943 et retourné à l'US Navy en 1946.
HMS Gorgone_(1785)/HMS Gorgone (1785) :
Le HMS Gorgon était un navire à deux ponts de cinquième rang de 44 canons de la classe Adventure de 911 tonnes, lancé à Blackwall Yard en 1785 et achevé en tant que navire de troupes. Elle a ensuite été convertie en magasin. Elle a également servi de navire de garde et de navire-hôpital à plusieurs reprises avant d'être démantelée en 1817.
HMS Gorgon_(1837)/HMS Gorgon (1837):
Le HMS Gorgon était un sloop à vapeur en bois de 6 canons, lancé en 1837. En 1840, il participa au bombardement d'Acre et, en 1843, il fit partie de l'escadron de la Royal Navy stationné à River Plate pendant la guerre civile uruguayenne. Elle a été convertie en navire de troupes et en 1858 a aidé Agamemnon dans la pose du premier câble télégraphique transatlantique. Elle fut vendue pour démolition en 1864.
HMS Gorgon_(1871)/HMS Gorgon (1871):
Le HMS Gorgon a été le premier navire commandé des quatre moniteurs de parapet de classe Cyclops construits pour la Royal Navy dans les années 1870.
HMS Gorgon_ (1914)/HMS Gorgon (1914):
Le HMS Gorgon et son navire jumeau Glatton étaient deux moniteurs construits à l'origine comme navires de défense côtière pour la Marine royale norvégienne, respectivement sous le nom de HNoMS Nidaros et Bjørgvin, par Armstrong Whitworth à Elswick. Elle a été achetée à la Norvège au début de la Première Guerre mondiale, mais n'a été achevée qu'en 1918, bien qu'elle ait été lancée plus de trois ans plus tôt. Elle a engagé des cibles en Flandre occupée pendant les derniers mois de la guerre et a tiré les derniers coups de feu de la guerre contre de telles cibles le 15 octobre 1918. Elle a été utilisée comme navire cible après plusieurs tentatives de vente qui avaient échoué avant d'être vendue pour ferraille en 1928.
HMS Goshawk / HMS Goshawk :
Cinq navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Goshawk, du nom de l'oiseau de proie, l'autour des palombes. Un sixième navire a été renommé avant d'être lancé : Navires HMS Goshawk (1806) était un brick-sloop de 16 canons lancé en 1806 et fait naufrage en 1813. HMS Goshawk (1814) était un brick-sloop de 18 canons lancé en 1814 et expédié à Canada pour l'achèvement. Elle s'est avérée inadaptée et a été vendue en 1815. Le HMS Goshawk devait être un brig-sloop de 12 canons mais il a été rebaptisé HMS Nerbudda en 1845 avant d'être lancé en 1847. Le HMS Goshawk (1856) était un albacore en bois de classe canonnière à vis lancée en 1856 et démolie en 1869. Le HMS Goshawk (1872) était une canonnière à vis composite lancée en 1872. Elle a été encaissée en 1902 et vendue c. 1906. Le HMS Goshawk (1911) était un destroyer de classe Acheron lancé en 1911 et vendu en 1921. Établissement à terre Le HMS Goshawk (établissement à terre) était une station aérienne de la Royal Naval à Trinidad, mise en service en 1940 et payée en 1946.
HMS Goshawk_ (1911)/HMS Goshawk (1911):
Le HMS Goshawk était un destroyer de classe Acheron de la Royal Navy qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu pour démolition en 1921. Il était le sixième navire de la Royal Navy à porter le nom de l'oiseau de proie, Accipiter gentilis.
HMS Gosport / HMS Gosport :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Gosport, du nom de la ville de Gosport dans le Hampshire, située à proximité de la base navale de Portsmouth : le HMS Gosport (1696) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1696. Il fut capturé par les Français en 1706. Le HMS Gosport (1707) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1707 et démantelé en 1735. Le HMS Gosport (1741) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1741 et démantelé en 1768.
HMS Gosport_(1696)/HMS Gosport (1696):
Le HMS Gosport était un cinquième rang de 32 canons construit par William Collins de Shoreham en 1695/96. Elle a passé sa carrière dans des patrouilles de lutte contre la piraterie et dans des missions de protection commerciale dans les eaux intérieures, en Amérique du Nord et aux Antilles. Elle a été capturée par les Français en 1706. Elle a été le premier navire à porter le nom de Gosport dans la marine anglaise et royale.
HMS Gossamer_ (1890)/HMS Gossamer (1890):
Le HMS Gossamer était une canonnière torpille de classe Sharpshooter de la Royal Navy britannique. Elle a été construite à Sheerness Dockyard de 1889 à 1891. Elle a été convertie en dragueur de mines en 1909 et a continué ces fonctions pendant la Première Guerre mondiale. Gossamer a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS Gould_(K476)/HMS Gould (K476):
Le HMS Gould (K476) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine en tant que destroyer d'escorte de classe Evarts de la marine américaine USS Lovering (DE-272), il a servi dans la Royal Navy de 1943 jusqu'à son naufrage en 1944.
HMS Gozo/HMS Gozo :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Gozo d'après l'île méditerranéenne de Gozo : le HMS Malta (goélette de 1800) était une goélette espagnole de 10 canons construite et lancée aux États-Unis d'Amérique en 1797. Les Britanniques l'ont capturée en 1800 et renommée son HMS Gozo en décembre 1800. Il fut vendu en 1804. Le HMS Gozo (J287) était un dragueur de mines de classe Algerine de la Seconde Guerre mondiale lancé en 1943 et transféré en Grande-Bretagne dans le cadre d'un prêt-bail. Elle a été renvoyée dans la marine américaine en 1946. Le 2 octobre 1948, les États-Unis l'ont vendue à la Royal Hellenic Navy, qui l'a rebaptisée Polemistis (M 74). La marine grecque l'a payé le 10 décembre 1973. Il a été coulé comme cible en 1975.
HMS Grace_(1794)/HMS Grace (1794):
Le HMS Grace était l'une des 11 barges à voile de la Tamise que l'Amirauté a achetées en 1794 pour la Royal Navy britannique. Après le déclenchement des guerres de la Révolution française, la marine s'est retrouvée sans navires capables de travaux côtiers et d'opérations fluviales. En 1795, l'Amirauté a commencé à commander des goélettes spécialement conçues ou des canonnières gréées en brigantine. MG Garnault a commandé Grace en octobre 1796. Son remplaçant était MW Goodall. En juin 1798, M. Edward Dawson prit le commandement. Le 10 juillet, Dawson et M. John Matthew Miller, maître de New Betsey, dînèrent ensemble à New Betsey, avec leurs familles et d'autres sous-officiers, tandis que les deux barges étaient à Sheerness. Le repas comprenait la consommation de beaucoup de vin et un désaccord s'est développé entre Miller et Dawson. Dawson a quitté New Betsey et a atterri sur la plage. Lorsque Miller est sorti d'un bateau pour aider les dames à débarquer, Dawson est venu et, utilisant son cintre, a poignardé Miller, le tuant. Le procès de Dawson a eu lieu le 25 juillet à Maidstone, où le jury l'a rapidement reconnu coupable de meurtre. Dawson a été pendu le 27 juillet à Penenden Heath. Les "Principal Officers and Commissioners of His Majesty's Navy" ont offert Grace, de 69 tonnes (bm), à vendre le 24 octobre 1798. Elle a ensuite vendu.
HMS Gracieuse_(1804)/HMS Gracieuse (1804):
Le HMS Gracieuse était une goélette armée française que la Royal Navy a capturée en 1804. Alors qu'elle servait dans la Royal Navy dans les Caraïbes, elle a capturé deux petits navires armés. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1808.
HMS Grafton/HMS Grafton :
Neuf navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Grafton, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Grafton (1679) était un navire de troisième rang de 70 canons de ligne lancé en 1679, reconstruit en 1700, et capturé par les Français en 1707. Le HMS Grafton (1694) était un navire de pompiers acheté en 1694 et vendu en 1696. Le HMS Grafton (1709) était un troisième taux de 70 canons lancé en 1709, reconstruit en 1725 et démantelé en 1744. Le HMS Grafton (1750) était un Troisième taux de 70 canons lancé en 1750 et vendu en 1767. Le HMS Grafton (1771) était un troisième taux de 74 canons lancé en 1771. Il a été utilisé pour le service portuaire à partir de 1792 et a été démantelé en 1816. Le HMS Grafton (1892) était un croiseur de classe Edgar lancé en 1892 et démantelé en 1920. Le HMS Grafton (H89) était un destroyer de classe G lancé en 1935 et torpillé en 1940. Le HMS Grafton devait être un destroyer. Elle a été commandée en 1944 mais a été annulée en 1945. Le HMS Grafton (F51) était une frégate de classe Blackwood (Type 14) lancée en 1957 et démantelée en 1971. Le HMS Grafton (F80) était une frégate de Type 23. Il a été vendu à la marine chilienne et livré en 2007, rebaptisé Almirante Lynch FF 07.
HMS Grafton_(1679)/HMS Grafton (1679):
Le HMS Grafton était un troisième rang de 70 canons construit au chantier naval de Woolwich en 1677/79. Elle fut livrée à Chatham et placée en Ordinaire en 1679. Elle fut chargée en 1683 de participer à l'évacuation de Tanger, au Maroc. Elle a servi pendant la guerre de Succession d'Angleterre en combattant dans les batailles de Beachy Head et de Barfleur. Elle a été reconstruite en 1699/1701. Elle était en commission active pendant la guerre de Succession d'Espagne. Elle a combattu dans la bataille de Vigo, la prise de Gibraltar et la bataille de Velez Malaga. Elle a été prise par les Français en 1707 et incorporée dans la marine française. Enfin, étant brisée à Brest en 1744. Elle fut nommée en l'honneur du fils illégitime de Charles II, Henry Fitzroy, l'un de ses fils avec Barbara Palmer (duchesse de Cleveland). Henry Fitzroy a été nommé duc de Grafton en 1675. Il a été le premier navire à porter le nom de Grafton dans la marine anglaise et royale. Le HMS Grafton a reçu les honneurs de bataille Barfleur 1692 Vigo 1702, Gibraltar 1704 et Velez-Malaga 1704.
HMS Grafton_(1709)/HMS Grafton (1709):
Le HMS Grafton était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été construite par Swallow and Fowler, de Limehouse, Londres aux dimensions de l'établissement de 1706, et a été lancée le 9 août 1709. Elle a passé quelque temps sous le commandement de George Forbes, 3e comte de Granard, et en 1718, elle a été commandée par Nicholas Haddock, et était présent à la bataille du cap Passaro. En 1738, elle était stationnée à la Nore, alors qu'elle était commandée par Richard Lestock. Le 21 septembre 1722, Grafton reçut l'ordre d'être mis en pièces et reconstruit dans l' établissement de 1719 à Woolwich , d'où il fut relancé le 25 novembre 1725. Il resta en service jusqu'en 1744, date à laquelle il fut démantelé.
HMS Grafton_(1750)/HMS Grafton (1750):
Le HMS Grafton était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy, construit au chantier naval de Portsmouth selon le tirant d'eau spécifié par l'établissement de 1745 et lancé le 29 mars 1750. Le navire a servi dans l'échec de l'expédition de Louisbourg (1757) .
HMS Grafton_(1771)/HMS Grafton (1771):
Le HMS Grafton était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Adam Hayes et lancé le 26 septembre 1771 au chantier naval de Deptford. L'un des plus gros navires de la marine, elle avait un équipage de 550 hommes.
HMS Grafton_(1892)/HMS Grafton (1892):
Le HMS Grafton était un croiseur de première classe de la classe Edgar, lancé en 1892. Il a servi dans le service colonial et pendant la Première Guerre mondiale. Grafton a survécu à la guerre et a été démantelé dans les années 1920.
HMS Grafton_(F51)/HMS Grafton (F51) :
Le HMS Grafton était l'une des douze frégates de classe Blackwood (également connue sous le nom de classe Type 14) de frégates anti-sous-marines de second ordre construites pour la Royal Navy dans les années 1950.
HMS Grafton_(F80)/HMS Grafton (F80) :
Le HMS Grafton est une frégate de type 23 anciennement en service dans la Royal Navy. Elle était le neuvième navire à porter le nom et porte le nom du duc de Grafton. Commandé en janvier 1992, Grafton a été mis en chantier le 13 mai 1993 par Yarrow Shipbuilders. La frégate a été lancée le 5 novembre 1994 et mise en service dans la Royal Navy le 29 mai 1997 avec le fanion numéro F80. En 2007, le navire a été transféré au Chili sous le nom d'Almirante Lynch et, après avoir subi une mise à niveau importante de 2019 à 2020, reste en service dans la marine chilienne.
HMS Grafton_(H89)/HMS Grafton (H89):
Le HMS Grafton (H89) était un destroyer de classe G construit pour la Royal Navy au milieu des années 1930. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le navire passa un temps considérable dans les eaux espagnoles, appliquant les mesures de non-intervention convenues par la Grande-Bretagne et la France. Après le début de la Seconde Guerre mondiale, elle a été transférée de la flotte méditerranéenne en Grande-Bretagne pour des tâches d'escorte et d'inspection de contrebande. Grafton était en train de se réaménager lorsque la campagne de Norvège a commencé en avril 1940, mais le navire a escorté des convois vers la Norvège une fois son radoub terminé. Elle a évacué les troupes britanniques de la tête de pont de Dunkerque en mai, mais a été coulée par un sous-marin allemand après s'être arrêtée pour sauver les survivants d'un autre destroyer britannique.
HMS Grampus/HMS Grampus :
Onze navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Grampus d'après deux membres de la famille des dauphins (Delphinidae) : Grampus griseus, également connu sous le nom de dauphin de Risso, et Orcinus orca, également connu sous le nom d'épaulard. Le HMS Grampus (1731) était un sloop de 14 canons lancé en 1731. Elle a sombré dans la Manche en 1742. Le HMS Grampus (1743) était un sloop de 14 canons lancé en 1743 et a été capturé par les Français en 1744. Le HMS Grampus ( 1746) était un sloop de 14 canons lancé en 1746. Il a été converti en navire de pompiers et renommé Strombolo en 1775. Il a été encombré en 1780. Le HMS Grampus était un navire de ligne de troisième rang de 70 canons lancé en 1751 sous le nom de HMS. Buckingham. Elle a été rebaptisée HMS Grampus en 1777 et utilisée comme magasin. Le HMS Grampus (1782) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1782 et démantelé en 1794. Le HMS Grampus était un quatrième rang de 54 canons, à l'origine l'East Indiaman Ceres, que l'Amirauté a acheté en 1795; il s'échoua et fut abandonné en 1799. Le HMS Grampus (1802) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1802. Il fut utilisé pour le service portuaire à partir de 1820, devint le premier des navires-hôpitaux de la Seamen's Hospital Society et fut vendu en 1832. Le HMS Grampus (1845) était un quatrième rang de 50 canons, initialement lancé en 1784 sous le nom de HMS Tremendous de troisième rang de 74 canons. Elle a été réduite à 50 canons en 1845 et renommée HMS Grampus. Elle a servi de poudrière à partir de 1856 et a été vendue en 1897. Le HMS Grampus (1910) était un destroyer de classe Beagle lancé en 1910 sous le nom de HMS Nautilus. Il a été rebaptisé HMS Grampus en 1913 et a été vendu en 1920. Le HMS Grampus (N56) était un sous-marin de classe Grampus lancé en 1936 et coulé par des torpilleurs italiens en 1940. Le HMS Grampus (S04) était un sous-marin de classe Porpoise lancé en 1957. Il a été utilisé comme navire-école de 1976 à 1979, et a été coulé comme cible en 1980.
HMS Grampus_(1802)/HMS Grampus (1802):
Le HMS Grampus était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la classe Diomède de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1802
HMS Grampus_(N56)/HMS Grampus (N56):
Le HMS Grampus (N56) était le navire de tête de sa classe de sous-marins poseurs de mines de la Royal Navy. Elle a été construite à Chatham Dockyard et lancée le 25 février 1936. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale au large de la Chine avant de rejoindre la mer Méditerranée. Elle a été coulée de toutes les mains par la Regia Marina le 16 juin 1940. Le 16 juin 1940, sous le commandement du capitaine de corvette CA Rowe, Grampus a posé des mines dans la région de Syracuse et Augusta, en Sicile. Elle a été vue par le torpilleur italien Circe, qui était en patrouille anti-sous-marine avec Clio, Calliope et Polluce. En très peu de temps, Grampus a été détruit. L'épave est remontée à la surface avec des bulles d'air et de l'huile. Polluce a été crédité du meurtre. Il n'y a pas eu de survivants. Certaines sources donnent la date de cette action au 24 juin 1940.
HMS Grampus_(S04)/HMS Grampus (S04):
Le HMS Grampus (S04) était un sous-marin de la classe Porpoise. Sa quille a été posée en 1955 par Cammell Laird à Birkenhead. Elle a été lancée par Lady Shepheard le 30 mai 1957. Elle a été mise en service pour la première fois le 19 décembre 1958.
HMS Granado / HMS Granado :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Granado (ou HMS Grenado, ou Grenada) : le HMS Granado (1695) a été lancé à Douvres en 1695 en tant que bombardier. Elle a vu le service actif dans la guerre de neuf ans et a été démantelée en mai 1718 à Woolwich. Le HMS Granado (1742) a été lancé à Harwich en 1742, pendant la guerre de Succession d'Autriche en tant que sloop de guerre. Au cours de cette guerre, elle a capturé un corsaire français. Pendant la guerre de Sept Ans, il servit à la fois de sloop et de bombardier et participa à des opérations navales au large des côtes françaises et aux Antilles. Après que la marine l'ait vendue en 1763, elle est devenue le prince marchand Frederick. Vers 1775, elle devient la baleinière Prudence dans la pêche à la baleine boréale. Vers 1781, elle devint un transport gouvernemental; elle a fait naufrage le 20 mai 1782 sur la côte de l'Inde.
HMS Granado_(1695)/HMS Granado (1695):
Le HMS Granado était un bombardier de classe Serpent de la Royal Navy, l'un des dix navires de ce type mis en service en 1695 pour soutenir les assauts terrestres sur les ports continentaux. Elle a vu le service actif dans la guerre de Neuf Ans dans le cadre des flottes commandées par les amiraux Berkeley et Rooke. Elle a ensuite été affectée à des fonctions de croisière en Méditerranée. En 1711, Granado a accompagné son navire jumeau le Basilisk lors de l'expédition britannique le long du fleuve Saint-Laurent en Amérique du Nord. En 1714, elle retourna à Woolwich pour des réparations, où elle fut mise hors service et placée en régime ordinaire. Elle a été démantelée au chantier naval de Woolwich le 9 mai 1718.
HMS Granado_(1742)/HMS Granado (1742):
Le HMS Granado a été lancé à Harwich en 1742, pendant la guerre de Succession d'Autriche en tant que sloop de guerre. Au cours de cette guerre, elle a capturé un corsaire français. Pendant la guerre de Sept Ans, il servit à la fois de sloop et de bombardier et participa à des opérations navales au large des côtes françaises et aux Antilles. Lorsque la marine l'a vendue en 1763, elle est devenue le prince marchand Frederick. Vers 1775, il devint le baleinier Prudence, naviguant dans la pêche britannique à la baleine du Nord. Vers 1781, elle devint un transport gouvernemental et fit naufrage le 20 mai 1782 sur la côte de l'Inde.
Graphique HMS/Graphique HMS :
Le HMS Graph (numéro de fanion P715) était un sous-marin allemand de type VIIC que la Royal Navy britannique a capturé pendant la Seconde Guerre mondiale. Commandée en tant que U-570 dans la Kriegsmarine de l'Allemagne nazie au milieu de 1941, elle a été attaquée et capturée lors de sa première patrouille. Elle a fourni à la fois à la Royal Navy et à la marine des États-Unis des informations importantes sur les sous-marins allemands et a effectué trois patrouilles de combat avec un équipage de la Royal Navy, devenant ainsi le seul U-boot à voir le service actif des deux côtés pendant la guerre. Elle a été retirée du service en 1944 en raison de problèmes d'entretien. Alors qu'il était remorqué jusqu'aux brisants pour être mis au rebut, il s'échoua sur l'île d'Islay, au large de la côte ouest de l'Écosse. Une partie de l'épave a été retirée comme ferraille, mais certaines épaves y restent jusqu'à nos jours.
HMS Grappler/HMS Grappler :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Grappler : le HMS Grappler (1797) était un brick de 12 canons de classe Courser lancé en 1797 et détruit et incendié en 1803. Le HMS Grappler (1845) était un bateau à aubes en fer lancé en 1845 et vendu en 1850. Le HMS Grappler (1855) était un mortier lancé en 1855, rebaptisé MV18 plus tard cette année-là, et encombré en 1866. Il fut vendu en 1896. Le HMS Grappler (1856) était une canonnière de classe Albacore lancée en 1856 et vendu au service commercial en 1868. Le HMS Grappler (1880) était une canonnière à vis composite de classe Banterer lancée en 1880. Elle est devenue un navire de défense à flèche en 1904 et a été vendue en 1907.
HMS Grappler_(1856)/HMS Grappler (1856):
Le HMS Grappler était une canonnière de classe Albacore de la Royal Navy. Elle a servi sur ce qui est maintenant la côte de la Colombie-Britannique de 1859 jusqu'à ce qu'elle soit vendue au service commercial en 1868. Elle a coulé avec d'importantes pertes de vie à la suite d'un incendie en 1883.
HMS Grasshopper/HMS Grasshopper :
Huit navires et une station côtière de la Royal Navy ont été nommés HMS Grasshopper, du nom de la sauterelle, un type courant d'insecte herbivore. Le HMS Grasshopper (1776) était un sloop de 14 canons. Elle a été rebaptisée HMS Basilisk en 1779 et convertie en pompier; Basilisk a été vendu en 1783. Le HMS Grasshopper (1806) était un brig-sloop de classe Cruizer lancé en 1806 et échoué à Texel le jour de Noël 1811. Elle a été capturée le lendemain et mise au service des Pays-Bas sous le nom d'Irene jusqu'à ce qu'elle soit démantelée en 1822. Le HMS Grasshopper (1813) était le deuxième brig-sloop de classe Cruizer de ce nom; lancé en 1813, il fut converti en navire-sloop en 1822 et vendu en 1832. Il devint ensuite baleinier dans la British Southern Whale Fisheries, effectuant quatre voyages entre 1832 et 1847. Le HMS Grasshopper (1856) était une canonnière de classe Albacore. , lancé à la flotte du Nord en 1856 et vendu à Newchang en 1871. Le HMS Grasshopper (1887) était une canonnière torpille de classe Grasshopper construite en 1887 au chantier naval de Sheerness et vendue en 1905. Le HMS Grasshopper devait être le nom d'une classe Cricket destroyer côtier (plus tard rétrogradé en torpilleur de première classe), mais avant son lancement en 1907, il fut rebaptisé Torpedo Boat Number 9. Il fut perdu en juillet 1916 dans une collision en mer du Nord. Le HMS Grasshopper (1909) était un destroyer de classe Beagle, lancé à Fairfield en 1909, qui a servi dans la campagne de Gallipoli. Elle a été vendue pour démolition le 1er novembre 1921. Le HMS Grasshopper (T85) était une canonnière fluviale de classe Dragonfly . Il a été lancé en 1938 et coulé, avec son navire jumeau HMS Dragonfly, par les forces japonaises au sud de Singapour le 14 février 1942 avec de lourdes pertes en vies humaines. HMS Grasshopper était le nom de la base de la Royal Navy à Weymouth, Dorset pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Grasshopper_(1806)/HMS Grasshopper (1806):
Le HMS Grasshopper était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1806, a capturé plusieurs navires et a pris part à deux actions notables avant que les Néerlandais ne la capturent en 1811. Elle a ensuite servi la marine néerlandaise jusqu'à sa démolition en 1822.
HMS Grasshopper_(1813)/HMS Grasshopper (1813):
Le HMS Grasshopper était un sloop de classe Cruizer de 18 canons de la Royal Navy construit au chantier naval de Portsmouth par Nicholas Diddams et lancé en 1813. Il était le deuxième navire de la classe à porter ce nom; le premier Grasshopper s'était échoué à Texel et s'était rendu à la République batave le jour de Noël 1811. L'actuel Grasshopper resta en service jusqu'à sa vente en 1832. Il devint alors baleinier dans la Southern Whale Fisheries, effectuant quatre voyages entre 1832 et 1847.
HMS Grasshopper_ (1909)/HMS Grasshopper (1909):
Le HMS Grasshopper était un destroyer de classe Beagle (ou classe G) de la Royal Navy britannique. Les Beagles étaient des navires alimentés au charbon, conçus pour une vitesse de 27 nœuds (31 mph; 50 km / h), armés d'un canon de 4 pouces (102 mm et de deux tubes lance-torpilles. Grasshopper a été construit par Fairfield Shipbuilding & Engineering Company à leur chantier Govan , entre 1909 et 1910, lancé le 23 novembre 1909 et achevé en juillet 1910. Grasshopper fut transféré à la flotte méditerranéenne en 1913 et passa la majeure partie de la Première Guerre mondiale en Méditerranée , participant à la campagne de Gallipoli , avant de retourner dans les eaux britanniques en 1917. Il est vendu à la ferraille en novembre 1921.
HMS Grasshopper_(T85)/HMS Grasshopper (T85) :
Le HMS Grasshopper était une canonnière fluviale de classe Dragonfly construite pour la Royal Navy à la fin des années 1930. Une fois terminé, il a été envoyé à la station chinoise où il a été déployé sur le fleuve Yangtsé pour relever la canonnière de classe Insect HMS Gnat. Elle y resta jusqu'à la déclaration de guerre de l'Empire du Japon en décembre 1941. Elle fut ensuite transférée à la base navale de Singapour et participa à la campagne de Malaisie au début de 1942. Vers la fin de la bataille de Singapour, elle évacua la base le 11 Février avec son navire jumeau HMS Dragonfly. Trois jours plus tard, il a été attaqué et coulé par des avions japonais au large de l'île de Sebayer. La plupart des survivants du navire ont ensuite été capturés à Sumatra par les troupes japonaises.
HMS Gravelines_(D24)/HMS Gravelines (D24) :
Le HMS Gravelines était un destroyer de classe Battle de la Royal Navy. Elle a été nommée d'après la bataille de Gravelines, qui a eu lieu en 1588, entraînant la défaite de la marine anglaise contre l'Armada espagnole. Gravelines a été construit par Cammell Laird de Birkenhead. Elle a été posée le 10 août 1943, lancée le 30 novembre 1944 et achevée le 14 juin 1946.
HMS Grebe/HMS Grebe :
Le HMS Grebe était la désignation de la Royal Navy pour l'aéroport d'Alexandrie d'avant-guerre, connu sous le nom de Dekheila, lors de son utilisation pendant la Seconde Guerre mondiale comme base à terre pour les avions de la Fleet Air Arm (FAA). Les coordonnées sont données sous la forme 31°08′0″N 29°48′0″E également connue sous le nom de LG-34, et renumérotée LG-235.
HMS grec/HMS grec :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Grecian : le HMS Grecian (1814) était la goélette américaine à cinq canons de la marque Grecian capturée en 1814, armée de 10 canons et vendue en 1822. Le HMS Grecian (1821) était le Le coupe-revenu de 10 canons Dolphin, que la Marine a acheté et renommé en 1821, et vendu en 1827. Le HMS Grecian (1838) était un brick-sloop de 16 canons lancé en 1838 et démantelé en 1865. Le HMS Grecian (J352) était un Dragueur de mines de classe Catherine lancé aux États-Unis en 1943, transféré au Royaume-Uni dans le cadre d'un prêt-bail, rendu aux Américains en 1947, transféré par eux à la marine turque la même année, rebaptisé Edincik et frappé en 1974.
HMS Grecian_(1814)/HMS Grecian (1814):
Grecian était une goélette américaine lancée en 1812. Pendant la guerre de 1812, elle reçut une lettre de marque. La Royal Navy l'a capturée le 5 février 1814 et l'a mise en service en tant que HMS Grecian. Elle fut vendue en 1822. En 1823 elle devint marchande. En 1824, la marine chilienne l'a capturée, mais elle s'est échappée et, par la suite, a peut-être servi pendant un certain temps comme corsaire espagnol. Après la fin de la guerre d'indépendance péruvienne, elle retourna apparemment à des activités plus conventionnelles et fut probablement perdue en 1829, bien qu'elle soit toujours répertoriée en 1830 comme naviguant entre Londres et Lima.
HMS Grecian_(1821)/HMS Grecian (1821):
Le HMS Grecian était l'ancien coupeur de revenu Dolphin, lancé à Cowes en 1799, que la Royal Navy a acheté en 1821 et renommé. Elle a capturé une goélette pirate en 1823. La Royal Navy a vendu Grecian en 1828.
HMS Grecian_(1838)/HMS Grecian (1838):
Le HMS Grecian était un sloop de classe Acorn de seize canons construit pour la Royal Navy dans les années 1830.
HMS Greenwich/HMS Greenwich :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Greenwich d'après la ville de Greenwich, qui fait maintenant partie de Londres : le HMS Greenwich (1666) était un quatrième rang de 54 canons lancé en 1666. Il a été reconstruit en 1699 et de nouveau en 1730, avant fait naufrage en 1744. Le HMS Greenwich (1747) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1747 et capturé par les Français en 1757. Le HMS Greenwich (1777) était un East Indiaman de 26 canons acheté en 1777 et vendu en 1783. HMS Greenwich (1778) était un sloop de 12 canons capturé aux Américains en 1778 et naufragé en 1779. Le HMS Greenwich était auparavant le HMS Rodney, un troisième rang de 74 canons lancé en 1809. Il fut rebaptisé Greenwich en 1827 et réarmé à 50 canons avant d'être vendu en 1836. Le HMS Greenwich (1915) était un marchand grec, converti sur les stocks en navire de dépôt et lancé en 1915. Il fut vendu au service commercial en 1946 et rebaptisé Hembury.
HMS Greenwich_(1666)/HMS Greenwich (1666):
Le HMS Greenwich était un navire de quatrième rang de 54 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Christopher Pett au chantier naval de Woolwich et lancé en 1666. Greenwich a été reconstruit au chantier naval de Portsmouth en 1699 en tant que quatrième rang de 46 à 54 canons. Elle a combattu lors de l'action d'août 1702 dans le cadre d'un escadron sous l'amiral John Benbow, mais s'est tenue en retrait de l'engagement. En conséquence, son capitaine Cooper Wade a été jugé et reconnu coupable de lâcheté et abattu. Le 16 avril 1724, elle reçut l'ordre d'être mise en pièces à Chatham et reconstruite en quatrième rang de 50 canons aux dimensions de l'établissement de 1719, relancée le 15 février 1730. Le 20 octobre 1744, alors qu'elle se préparait à rejoindre le Hulk HMS Lark , ils ont été frappés par des vents de force ouragan qui ont causé de graves dommages aux deux navires, qui ont ensuite coulé. De Greenwich, le capitaine Allen et 85 autres personnes ont été noyés. Les navires de Sa Majesté St Albans, Bonetta et Thunder ont également été perdus dans cet incident.
HMS Greenwich_(1747)/HMS Greenwich (1747):
Le HMS Greenwich était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été construite pendant la guerre de Succession d'Autriche et a participé à la guerre de Sept Ans, au cours de laquelle elle a été capturée par les Français et mise à leur service sous le même nom. Elle a fait naufrage peu de temps après. Construit à Lepe, Greenwich était l'un des nombreux navires de 50 canons conçus selon les dimensions fixées dans l'établissement de 1745. Elle n'a eu que trois commandants britanniques au cours de sa carrière dans la Royal Navy. Son premier, John Montagu, la commanda à la fin de la guerre de Succession d'Autriche, après quoi elle fut arpentée et probablement désarmée. Elle a été renvoyée au service actif sous William Holburne avec le déclenchement de la guerre de Sept Ans , bien qu'il ait rapidement été remplacé par Robert Roddam . Roddam l'emmena dans les Caraïbes où, en 1757, il rejoignit une escadre française sous Joseph de Bauffremont. Bien qu'il soit largement en infériorité numérique, Roddam a combattu son navire pendant 12 heures avant de le rendre. Pris au service français, Greenwich faisait partie d'un escadron sous Guy François de Coetnempren, comte de Kersaint, qui fut attaqué par une force beaucoup plus petite de trois navires britanniques à la bataille du Cap-Français. Les deux camps s'infligent de lourds dégâts avant de rompre, Greenwich ayant été considérablement perméable. Il subit quelques réparations avant d'escorter un convoi vers la France. La force d'escorte fut prise dans un coup de vent en janvier 1758 et trois navires s'échouèrent et firent naufrage, dont Greenwich.
HMS Greenwich_(1777)/HMS Greenwich (1777):
Le HMS Greenwich était le East Indiaman Greenwich, lancé en 1766 qui a effectué quatre voyages en Inde pour la British East India Company. La Royal Navy l'a achetée en 1777 pour l'utiliser comme frégate pendant la guerre d'indépendance américaine, mais l'a ensuite convertie en magasin et en navire de réception. Elle a servi dans les eaux nord-américaines et au large du port anglais de Sheerness entre 1777 et 1783, mais a finalement été déclarée excédentaire par rapport aux besoins et vendue à des particuliers à Deptford Dockyard.
HMS Greenwich_(1778)/HMS Greenwich (1778):
Le HMS Greenwich était le corsaire américain Greenwich que le HMS Maidstone captura le 20 avril 1778. Il servit un peu plus d'un an, notamment en Géorgie, avant d'être brûlé en mai 1779.
HMS Greetham_(M2632)/HMS Greetham (M2632):
Le HMS Greetham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Tous les navires de cette classe avaient des noms choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été construit par la société Herd & McKenzie à Buckie, Moray et a été nommé d'après Greetham, Lincolnshire. Entré en service en 1955, le navire a été transféré à la marine libyenne en 1962 en prêt et définitivement en 1966. Rebaptisé Zuara, le dragueur de mines a été utilisé comme patrouilleur jusqu'en 1973. Zuara a été vendu au capitaine Morgan Cruises de Malte pour un usage commercial et renommé Madame Davina. Le navire a été mis hors service en 2007 et désarmé à Sliema Creek. Lady Davinia a coulé à ses amarres en 2008 et est devenue pendant une courte période une attraction de plongée, mais en 2011, l'épave a été partiellement démolie après avoir été qualifiée de danger pour la navigation.
HMS Grenade/HMS Grenade :
Quatre navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Grenada (ou Granada), du nom de l'île de Grenade : le HMS Grenada (1693) (ou Granada) était un bombardier de 12 canons de 279 tonnes (bm) lancé à Rotherhithe le 26 juin 1693. Elle était sous le commandement du capitaine Thomas Willshaw et participait à un bombardement du Havre le 16 juillet 1694 lorsqu'un obus tiré de la ville explosa sur elle, "la faisant exploser". Le HMS Grenada (1804) était la goélette corsaire française Harmonie, lancée en 1800 et capturée en 1803 que les habitants de Grenade donnèrent à la Royal Navy en 1804 ; à la fin de 1810, elle est vendue pour rupture. Le HMS Grenada (1807) était le corsaire français de 16 canons Iéna , que le HMS Cruizer a capturé en mer du Nord en 1807. La Royal Navy l'a mise en service mais il n'est pas clair qu'elle ait jamais été mise en service; elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1814.
HMS Grenade_(1804)/HMS Grenade (1804):
Le HMS Grenada était la goélette française Harmonie, lancée en 1800 et armée à Cayenne en 1803 en tant que corsaire. Les bateaux d'un escadron de la Royal Navy britannique l'ont coupé du port du Marin , en Martinique , le 16 novembre 1803. Les citoyens de Grenade l'ont achetée et l'ont donnée à la Royal Navy , qui l'a commandée en 1804 sous le nom de HMS Grenada . Elle a ensuite été convertie en brick. Elle captura neuf petits corsaires français avant d'être vendue pour démolition en 1810.
Grenade HMS/Grenade HMS :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Grenade : le HMS Grenade (H86) était un destroyer de classe G lancé en 1935 et coulé en 1940. Le HMS Grenade (G53) était un destroyer de classe Weapon commandé en 1943 et annulé en 1944 avant qu'elle ne soit couchée.
HMS-Grenade_(H86)/HMS-Grenade (H86) :
Le HMS Grenade (H86) était un destroyer de classe G construit pour la Royal Navy dans les années 1930. Elle a été transférée de la flotte méditerranéenne peu de temps après le début de la Seconde Guerre mondiale pour servir dans les eaux territoriales. Le navire a participé aux premières étapes de la campagne de Norvège en avril 1940. Des bombardiers en piqué allemands Junkers Ju 87 Stuka ont coulé Grenade alors qu'il évacuait les troupes alliées lors de l' opération Dynamo le 29 mai 1940.
HMS Grenadier/HMS Grenadier :
Le HMS Grenadier (numéro de fanion : T334) était un chalutier de classe militaire de la Royal Navy britannique, qui a servi de navire de guerre anti-sous-marine pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a été construit par Cook, Welton & Gemmell à Beverley, en Angleterre. Elle a été posée le 13 juin 1942, lancée le 26 septembre 1942 et finalement mise en service le 10 février 1943. Son rôle était de soutenir les convois et de dissuader les attaques des sous-marins allemands à l'aide de grenades sous-marines. Cette classe de navire pourrait être équipée de canons supplémentaires, et le Grenadier aurait eu une paire supplémentaire de canons Oerlikon de 20 mm et un radar monté sur mât de type 290. Son engagement le plus notable a eu lieu le 16 mars 1945. Ce matin-là, elle était en convoi aux côtés du marchand de vapeur Inger Toft , opérant désormais sous l'égide du ministère des Transports de guerre , lorsqu'à 9 heures, Inger Toft a été frappé par une torpille tirée du sous-marin allemand U-722 et a commencé à couler rapidement. Le capitaine du Grenadier à l'époque était l'A/SkrLt Arthur George Day de la Royal Navy Reserve. C'était une pratique courante en cas d'attaque, pour le skipper d'ordonner à l'équipage de mettre le navire à pleine propulsion tout en larguant des grenades sous-marines, pour éviter d'être touché en essayant de chasser le U-boot coupable. L'A/SkrLt Day s'est rendu compte que les hommes d'Inger Toft dont le navire était maintenant tombé sous l'eau auraient peu de chances de survie s'ils suivaient cette routine. Il a ordonné à ses hommes de tourner le navire dans la direction du navire coulé. Tout en risquant finalement son navire et tout son équipage, ils ont réussi à sauver l'ensemble de l'équipage de 30 hommes d'Inger Toft, y compris le capitaine, des eaux glaciales. Pour ses actions, l'A/SkrLt Arthur George Day a été mentionné dans les dépêches, il a reçu une feuille de chêne à porter sur sa médaille de guerre 1939-1945. Après la guerre, il est retourné à son occupation d'avant-guerre en tant que skipper opérant à partir du petit port de pêche de Milford Haven, Pembrokeshire Wales. Une fois la guerre terminée, Grenadier a d'abord été vendu à une entreprise de pêche marchande à Grimsby, elle a été rebaptisée Thurinigia, plus tard en En 1947, elle a été convertie pour la combustion au mazout, mais en 1966, elle a été vendue pour la ferraille.
HMS Grenville/HMS Grenville :
Quatre navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Grenville. Le vice-amiral Sir Richard Grenville était un marin, explorateur et soldat élisabéthain : le HMS Grenville (1763), une goélette de 12 canons de 69 tonneaux achetée à Terre-Neuve le 7 juin 1763, anciennement appelée Sally, et utilisée comme navire d'étude. Démantelé en mars 1775. HMS Grenville (1916), destroyer de tête lancé le 17 juin 1916 et vendu en décembre 1931. HMS Grenville (H03), destroyer de tête de classe G lancé le 15 août 1935 et coulé le 19 janvier 1940. HMS Grenville (R97), un destroyer de classe U, lancé le 12 octobre 1942 et éliminé en 1983. La Marine royale canadienne a également exploité un navire de protection des pêches, le NCSM Grenville, lancé à Toronto en 1915.
HMS Grenville_(1754)/HMS Grenville (1754):
Le HMS Grenville était une goélette (plus tard rééquipée en brick) construite à Marblehead, Massachusetts, et initialement nommée Sally. Le navire a été acheté et renommé Grenville (pour le premier ministre britannique George Grenville) par Thomas Graves, gouverneur de Terre-Neuve le 7 août 1763 à Terre-Neuve. De 1763 à 1767, l'arpenteur et explorateur anglais James Cook commanda Grenville, son premier commandement indépendant. Elle a été rééquipée en brick, à la demande de Cook. Parmi de nombreux avantages, la plus grande maniabilité d'un brick était importante pour les travaux d'arpentage. (C'est une idée fausse courante qu'une goélette de cette époque naviguait mieux au vent qu'un brick.) Grenville a quitté Deptford le 22 avril 1765 et a aperçu Cape Race le 31 mai. Pour chaque saison estivale du commandement de Cook, Grenville a navigué de Deptford à Terre-Neuve. et du Labrador pour arpenter les eaux côtières. Une grande partie de la zone qu'il couvrait n'avait fait l'objet d'aucun arpentage préalable. Cook a utilisé de nouvelles techniques d'arpentage, utilisant des théodolites basés à terre pour enregistrer la position du bateau d'un navire qui effectuait une enquête en cours sur les profondeurs. Cela a évité de nombreuses inexactitudes liées au calcul de la position du bateau d'arpentage à partir d'un navire dont la position pourrait ne pas être totalement connue avec précision. En 1766, Cook a pu faire une détermination exacte de la longitude à partir des observations d'une éclipse solaire. A la fin de la campagne de prospection de 1767, Grenville s'échoue près du phare de Nore lors d'une violente tempête (peu après avoir embarqué un pilote pour l'estuaire de la Tamise). L'équipage a été enlevé et le navire est parti tandis que la tempête a mis deux jours à se dissiper. Il est débarqué à la marée haute suivante. En 1768, Cook quitte Grenville pour entreprendre son premier tour du monde à bord du HMS Endeavour. En 1770, Grenville a amené des troupes à Tobago depuis la Barbade et elles, avec des troupes de Fort Granby, ont aidé à réprimer une rébellion d'esclaves. Le navire a été démoli en mars 1775.
HMS Grenville_(1916)/HMS Grenville (1916):
Le HMS Grenville était un chef de flottille de classe Parker de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par Cammell Laird pendant la Première Guerre mondiale, lancée le 17 juin 1916 et achevée le 11 octobre de la même année. Grenville a servi avec la Grande Flotte pour le reste de la guerre, à laquelle elle a survécu. Le navire a participé à des opérations dans la Baltique pendant la guerre civile russe à l'hiver 1919-1920, avant d'entrer dans une longue période de réserve. Elle fut vendue à la ferraille en décembre 1931.
HMS Grenville_(H03)/HMS Grenville (H03):
Le HMS Grenville était le chef de flottille des destroyers de classe G, construits pour la Royal Navy au milieu des années 1930. Elle a passé la majeure partie de la période d'avant-guerre dans le cadre de la flotte méditerranéenne. Le navire a été transféré dans les îles britanniques pour escorter les navires dans les eaux locales peu après le début de la Seconde Guerre mondiale. En janvier 1940, Grenville a heurté une mine à l'extérieur de l'estuaire de la Tamise et a coulé avec la perte de 77 membres de son équipage.
HMS Grenville_(R97)/HMS Grenville (R97):
Le HMS Grenville était le deuxième navire de ce nom à servir dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Grenville et sept autres destroyers de classe U ont été commandés dans le cadre du programme d'urgence. Elle a été lancée à Swan Hunter et Wigham Richardson Ltd., Wallsend-on-Tyne le 12 octobre 1942 et mise en service le 27 mai 1943. La pratique de la Royal Navy avait été de nommer tous les destroyers d'une classe avec des noms commençant par la lettre de classe, dans ce U". Cependant, la Royal Navy était revenue à une pratique antérieure consistant à nommer le chef de flottille d'après un éminent marin historique, dans ce cas après le vice-amiral Sir Richard Grenville , un soldat et marin élisabéthain.
HMS Gretna_ (1918)/HMS Gretna (1918):
Le HMS Gretna était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy commandé vers la fin de la Première Guerre mondiale et vendu pour démolition en 1928. C'est le seul navire de la Royal Navy à porter le nom de Gretna.
HMS Greyhound/HMS Greyhound :
Seize navires différents de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Greyhound, d'après le lévrier, une race de chien remarquable pour sa vitesse. Le navire anglais Greyhound (1545) était un navire de 45 canons construit en 1545, reconstruit en 1558 et détruit en 1563 Greyhound était un navire en service en 1585 Le navire anglais Greyhound (1636) était un navire de 12 canons lancé en 1636 et explosé en 1656 action avec le navire anglais espagnol Greyhound (1657) était un navire de 20 canons capturé aux royalistes en 1657 et utilisé comme navire de pompiers en 1666 Le navire anglais Greyhound (1672) était un sixième rang de 16 canons en service de 1672 à 1698 HMS Greyhound (1694) était un bombardier de 6 canons acheté en 1694 et vendu en 1698 HMS Greyhound (1702) était un cinquième rang de 42 canons lancé à Ipswich en 1702 et détruit Teignmouth (ou Tynemouth?) Août 1711 HMS Greyhound (1712) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1712 et capturé par les Espagnols en 1718 HMS Greyhound (1719) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1719, aux mains des Espagnols en avril 1722, et démantelé 1741 HMS Greyhound (1741) était un sixième rang de 20 canons en service de 1741 à 1768 HMS Greyhound (1763) était un cotre de 15 canons acheté en 1763, encombré en 1776, et vendu 1780 HMS Greyhound (1773) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1773 et détruit 1780 HMS Greyhound (1780) était un cotre de 14 canons acheté en 1780, rebaptisé Viper en 1781, et vendu en octobre 1809 HMS Greyhound (1783) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1783 et détruit en 1808. Parce que Greyhound a servi dans la campagne égyptienne de la marine entre le 8 mars 1801 et le 2 septembre, ses officiers et son équipage se sont qualifiés pour le fermoir "Egypte" à la Médaille du service général de la marine , que l'Amirauté autorisa en 1850 pour tous les ayants droit survivants. Le HMS Euphrates (1813) a été nommé Greyhound, mais renommé avant son lancement, le HMS Greyhound (1859) était un sloop de classe Greyhound lancé en 1859, réduit au service portuaire en 1869 et vendu en 1906. Le HMS Greyhound (1900) était un sloop de classe Greyhound. destroyer en service de 1900 à 1919 Le HMS Greyhound (H05) était un destroyer de classe G lancé en 1935 et coulé par des bombardiers en piqué allemands en 1941 Le HMS Greyhound devait être un destroyer de classe G, commandé en 1944 mais annulé en décembre 1945
HMS Greyhound_(1672)/HMS Greyhound (1672) :
Le HMS Greyhound a été construit par Anthony Deane après son transfert au chantier naval de Portsmouth (le chantier naval de Harwich a été fermé à la fin de 1667) en tant que Master Shipwright. C'était une petite frégate à la pointe de la technologie qui a peut-être servi de précurseur aux Sixth Rates standard de 20 canons des années 1690. C'était un navire standard de 16 canons. Son nom a été choisi pour refléter ses lignes fines en tant que navire de protection commerciale. Elle a été commandée en juillet 1672 pour la protection des pêches, a transporté des troupes à Tanger en 1681 et a passé la majeure partie de sa carrière dans la mer d'Irlande, y compris les opérations autour de Londonderry. Elle a patrouillé la mer du Nord et la Manche avec son dernier service avec la flotte. Il a été vendu en 1698. Greyhound était le troisième navire nommé puisqu'il a été utilisé pour un navire de 45 canons lancé à Deptford en 1545, reconstruit en 1558 puis naufragé en 1563 au large du Rye.
HMS Greyhound_(1702)/HMS Greyhound (1702) :
Le HMS Greyhound était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à Ipswich et lancé en 1702. Son nom est alternativement orthographié Greyhond. Greyhound a servi jusqu'en 1711, date à laquelle il a fait naufrage.
HMS Greyhound_(1712)/HMS Greyhound (1712) :
Le HMS Greyhound était membre du Gibraltar Group de sixième rang de 24 canons. Après sa mise en service, elle a passé sa carrière dans les eaux intérieures et la Méditerranée dans des fonctions de protection commerciale. Elle a été capturée par cinq navires de guerre espagnols au large du Maroc en 1718 puis reprise en 1719 et brûlée. Greyhound était le huitième navire nommé depuis qu'il a été utilisé pour un navire de 45 canons lancé à Deptford en 1545, reconstruit en 1558 et détruit en 1563 au large du Rye.
HMS Greyhound_(1720)/HMS Greyhound (1720):
Le HMS Greyhound était membre du 1719 Establishment Group de sixième taux de 20 canons. Après avoir commandé, elle a passé la première partie de sa carrière en Amérique du Nord et aux Antilles. Plus tard, elle était à Home Waters et finissait en Méditerranée sur les droits de protection commerciale. Il a été vendu à Deptford en octobre 1742. Le Greyhound était le neuvième navire nommé depuis qu'il a été utilisé pour un navire de 45 canons lancé à Deptford en 1545, reconstruit en 1558 et naufragé au large du Rye en 1573.
HMS Greyhound_(1741)/HMS Greyhound (1741):
Le HMS Greyhound était un navire de sixième rang de 20 canons de la Royal Navy, construit en 1740-41 selon les modifications de 1733 de l'Establishment de 1719, et en service dans les Antilles, les Amériques et les Caraïbes. Après un long service, y compris la capture en solitaire de deux autres navires de taille et d'armement équivalents, Greyhound fut conduit à terre dans la Tamise à Erith, Kent en janvier 1768. Elle fut par conséquent déclarée innavigable et vendue hors service trois mois plus tard.
HMS Greyhound_(1773)/HMS Greyhound (1773):
Le HMS Greyhound était une frégate de sixième rang modifiée de la classe Mermaid de la Royal Navy. Elle a été mise en service pour la première fois en octobre 1775 sous le commandement du capitaine Archibald Dickson.
HMS Greyhound_(1780)/HMS Greyhound (1780):
Le HMS Greyhound était un cotre que l'Amirauté britannique a acheté en 1780 et renommé Viper en 1781. Viper a capturé plusieurs corsaires français dans les eaux autour de la Grande-Bretagne et a pris part à un engagement notable. Elle fut vendue en octobre 1809.
HMS Greyhound_(1900)/HMS Greyhound (1900):
Le HMS Greyhound était un destroyer Hawthorn Leslie à trois entonnoirs et 30 nœuds commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1898 à 1899.
HMS Greyhound_(H05)/HMS Greyhound (H05) :
Le HMS Greyhound était un destroyer de classe G construit pour la Royal Navy dans les années 1930. Greyhound a participé à la campagne de Norvège en avril 1940, à l'évacuation de Dunkerque en mai et à la bataille de Dakar en septembre avant d'être transféré à la flotte méditerranéenne en novembre. Le navire escortait généralement les plus gros navires de la flotte méditerranéenne alors qu'ils protégeaient les convois contre les attaques de la flotte italienne. Elle a coulé deux sous-marins italiens alors qu'elle escortait elle-même des convois au début de 1941. Greyhound a été coulé par des bombardiers en piqué allemands Junkers Ju 87 Stuka au nord-ouest de la Crète le 22 mai 1941 alors qu'elle escortait les cuirassés de la flotte méditerranéenne tentant d'intercepter les navires allemands transportés par la mer. forces d'invasion destinées à la Crète.
HMS Griffin/HMS Griffin :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Griffin, du nom de la créature légendaire, le Griffin : le HMS Griffin (1655) était un navire royaliste de 12 canons, capturé par les parlementaires en 1655. Il a sombré en 1664. Le HMS Griffin (1690 ) était un pompier de 8 canons lancé en 1690, reconstruit en 1702 et vendu en 1737. Le HMS Griffin (1712) était un cinquième rang de 44 canons, auparavant le Griffon français. Il fut capturé en 1712 et restitué à la France en 1713. Le HMS Griffin (1778) était un cotre de 12 canons acheté en 1778 et vendu en 1786. Sous le commandement du lieutenant Inglis, il captura un brick corsaire français de seize canons de 6 livres. le 21 mai 1779 environ. Le HMS Griffin (H31) était un destroyer de classe G lancé en 1935. Il fut transféré à la Marine royale canadienne en 1943 et rebaptisé NCSM Ottawa, et fut vendu en 1946.
HMS Griffin_(1758)/HMS Griffin (1758):
Le HMS Griffin était une frégate de sixième rang de classe Coventry de 28 canons de la Royal Navy.
HMS Griffin_(H31)/HMS Griffin (H31):
Le HMS Griffin (H31) était un destroyer de classe G, construit pour la Royal Navy au milieu des années 1930. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a participé à la campagne norvégienne d'avril-mai 1940 et à la bataille de Dakar en septembre avant d'être transférée à la flotte méditerranéenne en novembre. Elle escortait généralement les plus gros navires de la flotte méditerranéenne alors qu'ils protégeaient les convois contre les attaques de la flotte italienne. Griffin a participé à la bataille du cap Matapan en mars 1941 et aux évacuations de la Grèce et de la Crète en avril-mai 1941. En juin, elle a participé à la campagne Syrie-Liban et escortait des convois et les plus gros navires de la flotte méditerranéenne jusqu'à ce qu'elle a été transféré à la flotte de l'Est en mars 1942. Griffin n'a vu aucune action dans le raid japonais de l'océan Indien en avril, mais a escorté des convois pendant la majeure partie de son temps dans l'océan Indien. En juin, elle est retournée en Méditerranée pour escorter un autre convoi à Malte dans le cadre de l'opération Vigorous. À partir de novembre 1942, il est converti en destroyer d'escorte au Royaume-Uni et est transféré à la Marine royale canadienne le 1er mars 1943. Le navire, maintenant rebaptisé NCSM Ottawa, est affecté à l'escorte de convois dans l'Atlantique Nord jusqu'à ce qu'il soit transféré en mai 1944 pour protéger les forces impliquées dans le Débarquement de Normandie. En collaboration avec d'autres destroyers, l'Ottawa a coulé trois sous-marins allemands au large des côtes françaises avant de retourner au Canada pour un long radoub. Après la fin de la guerre européenne en mai 1945, elle a été utilisée pour amener les troupes canadiennes jusqu'à ce qu'elle soit payée en octobre 1945. Ottawa a été vendue à la ferraille en août 1946.
HMS Griffon/HMS Griffon :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Griffon, une orthographe alternative de la créature légendaire, le Griffin. Un autre navire était prévu, mais plus tard annulé et commandé à partir d'un autre chantier naval : le HMS Griffon (1758) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1758 et fait naufrage en 1761. Le HMS Griffon (1808) était un brick français de 16 canons lancé en 1806. Le HMS Bacchante l'a capturée en 1808 et la marine l'a vendue en 1819. Elle a ensuite servi comme navire marchand jusqu'à c. 1846. Le HMS Griffon devait être un sloop de classe Cherokee de 10 canons, commandé en 1820 mais annulé en 1828 et commandé à nouveau, cette fois à Chatham Dockyard. Le HMS Griffon (1832) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1832. Elle était en service portuaire à partir de 1854, a été utilisée comme carcasse de charbon à partir de 1857 et a été démolie en 1869. Elle a été répertoriée comme HMS Griffin de 1858. Le HMS Griffon (1860) était un navire à vis en bois lancé en 1860 et échoué après une collision en 1866. Le HMS Griffon (1876) était un navire à vis en composite lancé en 1876 et vendu au Board of Trade en 1891 sous le nom de hulk Richmond. Le HMS Griffon (1896) était un destroyer de classe Earnest lancé en 1896, reclassé en destroyer de classe B en 1913 et vendu en 1920.
HMS Griffon_(1860)/HMS Griffon (1860):
Le HMS Griffon était un canonnier de classe Philomel qui a servi dans la Royal Navy du Royaume-Uni de 1860 à 1866. Le navire à vapeur, construit par Northfleet, a été lancé le 25 février 1860 dans le cadre de la classe Philomel, il était destiné pour succéder au canonnier de classe Intrepid. Le Griffon a été perdu le 2 octobre 1866 lorsqu'il est accidentellement entré en collision avec le HMS Pandora, qui deviendra plus tard l'USS Jeannette, au large de Little Popo (aujourd'hui Aného), au Togo. Les équipages des deux navires ont été secourus; le Pandora a été transféré à la réserve avant de reprendre le service actif l'année suivante et d'être vendu plus tard à Allen Young. Une enquête a été menée sur la perte du Griffon et le commandant Stubbs du Pandora a été traduit en cour martiale pour sa part dans l'incident. En 1867, la Gazette navale et militaire décrivait les conclusions de la commission : « Le bon signal au Griffon était « Virez immédiatement ! cela ne peut pas être fait." En raison de ce problème, l'officier du Griffon a tenté d'utiliser le signal diurne. Il a été mal interprété par les personnes à bord du Pandora, ce qui a conduit à la collision. La Gazette a conclu qu'"il y a plus de cinq ans, le commandant Colomb a inventé un système de signaux entièrement disponible à toutes fins... qui a remplacé avec le plus grand bénéfice l'ancien système. La perte du Griffon n'est, en bref, qu'une autre page de la vieille histoire - la résistance à l'amélioration par le Conseil de l'Amirauté." Le système de Colomb, qui utilisait de la chaux brûlante et était déjà utilisé par la flotte de la Manche de la marine, a été adopté par le reste de la Royal Navy la même année. Stubbs a ensuite été "placé au bas de la liste des commandants et ... renvoyé [de] son ​​navire".
HMS Griffon_(1896)/HMS Griffon (1896):
Le HMS Griffon était un destroyer lance-torpilles de classe B de la Royal Navy britannique. Elle a été achevée par Laird, Son & Company, Birkenhead, en 1896.
HMS Grimsby/HMS Grimsby :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Grimsby : HMS Grimsby (U16) était un sloop de classe Grimsby mis en service en 1934 et coulé en 1941 HMS Grimsby (M108) est un chasseur de mines de classe Sandown mis en service en 1999
HMS Grimsby_(M108)/HMS Grimsby (M108):
Le HMS Grimsby était un chasseur de mines de classe Sandown de la Royal Navy britannique et le deuxième navire à porter ce nom.
HMS Grimsby_(U16)/HMS Grimsby (U16):
Le HMS Grimsby était un sloop de la Royal Navy britannique, le navire de tête de sa classe. Grimsby a été construit dans les années 1930 et est entré en service en 1934. Servant la majeure partie de son service d'avant-guerre à Hong Kong, Grimsby a été déployé sur des missions d'escorte de convoi le long de la côte est de la Grande-Bretagne et dans la mer Méditerranée pendant la Seconde Guerre mondiale, et a été coulé par des bombardiers en piqué au large de Tobrouk le 25 mai 1941.
HMS Grindall_(K477)/HMS Grindall (K477):
Le HMS Grindall (K477) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine en tant que destroyer d'escorte de classe Evarts de la marine américaine USS Sanders (DE-273), il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1945, puis dans la marine américaine sous le nom de USS Grindall (DE-273) d'août à octobre 1945.
Broyeur HMS/broyeur HMS :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés Grinder : le HMS Grinder (1809), était un navire britannique armé utilisé comme annexe, capturé en 1810 par des canonnières danoises, repris en 1811, et vendu en 1832. Le HMS Grinder, était un 14- sloop à vis de canon commandé en 1847 et renommé HMS Miranda avant son lancement. HMS Grinder (1855), une canonnière de classe Dapper de 232 tonnes et 3 canons, lancée en 1855, et démantelée en 1864. Trois remorqueurs de chantier naval ont également été nommés Grinder : Grinder, un remorqueur à aubes en bois, de 332 tonnes, a été lancé en 1868 et vendu en 1919. Grinder était un remorqueur de 300 tonnes commandé en 1941 mais capturé sur les stocks à la chute de Hong Kong. Les Japonais l'achèvent en 1943 sous le nom de Nagashima. Grinder était un remorqueur à aubes de 710 tonnes lancé en 1958.
HMS Grinder_(1809)/HMS Grinder (1809):
Grinder était une canonnière servant d'appel d'offres, plutôt que de navire de guerre commandé, au HMS Anholt, la garnison britannique sur l'île d'Anholt pendant la guerre des canonnières. Les origines de Grinder sont obscures, mais les Danois l'ont capturée en 1810 et les Britanniques l'ont reprise en 1811. Elle a été vendue en 1832.
HMS Grinder_(1855)/HMS Grinder (1855) :
Le HMS Grinder était une canonnière en bois de classe Dapper à 3 canons , lancée le 7 mars 1855. Bien qu'elle ait servi pendant neuf ans, sa période la plus active a été sa première année lorsqu'elle a servi dans la guerre de Crimée .
HMS Griper/HMS Griper :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Griper : le HMS Griper (1797) était un canonnier lancé en 1797 et vendu en 1802. Le HMS Griper (1804) était un brick de 12 canons lancé en 1804 et naufragé en 1807. Le HMS Griper (1813) était un brick de 12 canons lancé en 1813. Il a été utilisé comme sloop de découverte de 2 canons dans l'Arctique à partir de 1824, transféré aux garde-côtes en 1836, utilisé comme cible à partir de 1856 et a finalement été brisé en 1868. Le HMS Griper (1855) était une canonnière à vis en bois de classe Albacore lancée en 1855 et démantelée en 1869. Le HMS Griper (1879) était une canonnière à vis en fer lancée en 1879. Elle a été utilisée pour le service portuaire à partir de 1905 et renommée YC 373. Il est devenu un navire de base en 1923 et a été rebaptisé HMS Flora, puis HMS Afrikander en 1933. Il a été vendu en 1937. Le HMS Griper (W112) était un remorqueur de sauvetage de classe Assurance lancé en 1942. Il a été vendu au Singapore Harbour Board en 1946 et renommé Surabaja en 1962.
HMS Griper_(1797)/HMS Griper (1797):
Le HMS Griper était un canonnier de classe Courser lancé en 1797 et vendu en 1802.
HMS Griper_(1804)/HMS Griper (1804):
Le HMS Griper était un gunbrig de classe Archer lancé en 1804 et détruit en 1807.
HMS Griper_(1813)/HMS Griper (1813):
Le HMS Griper était un brick de classe Bold de la Royal Navy britannique, construit en 1813 par Mark Williams et John Davidson à Hythe. Elle a participé à l'expédition de 1819 dans l'Arctique dirigée par William Parry, a fait un voyage au Groenland et en Norvège en 1823 et a pris part à la troisième expédition de Parry en 1824 en tant que navire de soutien. Son équipage en 1819, 1823 ou 1824, s'est qualifié pour la "Médaille de l'Arctique", que l'Amirauté a délivrée en 1857. Elle a finalement été démantelée en 1868.
Groupe HMS/Groupe HMS :
Le groupe HMS est une société holding diversifiée de construction de machines et d'ingénierie, un fabricant de pompes, de compresseurs et d'équipements pétroliers et gaziers dont les actifs de production et d'ingénierie sont situés en Russie et à l'étranger. Le siège social de la société est situé à Moscou, en Russie.
HMS Grouper_(1804)/HMS Grouper (1804):
Le HMS Grouper était une goélette de classe Ballahoo de la Royal Navy composée de quatre carronades de 12 livres et d'un équipage de 20 personnes. Le maître d'œuvre du navire était Goodrich & Co., aux Bermudes, et il a été lancé en 1804. Grouper a fait naufrage au large de la Guadeloupe en 1811. Cette goélette était le seul navire de la Royal Navy à utiliser ce nom.
HMS Grove_(L77)/HMS Grove (L77) :
Le HMS Grove (L77) était un destroyer de classe Hunt de la Royal Navy. Elle avait été achevée au début de 1942 au chantier Swan Hunter à Wallsend-on-Tyne.
HMS Growler / HMS Growler :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Growler HMS Growler (1797), un brick de classe Courser lancé en 1797 et capturé par des corsaires français le 21 décembre 1797. La Marine française l'a mis en service sous son nom actuel. La Royal Navy l'a récupérée dans un état délabré en 1809. Growler était un appel d'offres pour le HMS Vanguard en septembre 1803. Le HMS Growler (1804), un gun-brig lancé en 1804 et vendu en 1815 Le HMS Growler était l'USS Growler, une goélette de cinq canons qui ont servi pendant la guerre de 1812, changeant de mains trois fois, devenant finalement le HMS Hamilton. HMS Growler (1841), un sloop, démantelé en janvier 1854 à Portsmouth. HMS Growler (1856), une canonnière à vis de classe Albacore. démantelé le 14 décembre 1864 à Malte. HMS Growler (1868), un navire de combat de classe Beacon, lancé en 1868 et vendu à la ferraille en 1887. HMS Growler (1942), un remorqueur de sauvetage. Plus tard RFA Growler
HMS Growler_(1797)/HMS Growler (1797):
Le HMS Growler était un brick de classe Courser construit pour la Royal Navy britannique à Northfleet et lancé en 1797 sous le nom de GB n° 26 ; elle a été rebaptisée Growler le 7 août de la même année. Le lieutenant William Wall a commandé Growler en mai. En août, le lieutenant John Hollingsworth a remplacé Wall. Capture : Les corsaires français Espiègle et Rusé capturèrent Growler au large de Dungeness le 21 décembre 1797. Growler escortait un convoi dans la Manche par une nuit sans lune lorsque les deux corsaires s'approchèrent. Ils l'ont prise pour un marchand, se sont approchées de chaque côté et l'ont sommée de se rendre. L'officier de quart, pris par surprise, a tiré un coup de feu. Les deux corsaires l'accostent aussitôt et lui lancent des grappins. Les Britanniques ont réussi à couper les grappins d'un côté, le corsaire de ce côté est tombé et a tiré une bordée avant de revenir à côté. Les corsaires envoyèrent des équipes d'abordage par-dessus bord. Le lieutenant Hollingsworth a été abattu et est mort dans la lutte qui a suivi. Les Britanniques ont alors été forcés de frapper. En 1799, une cour martiale a honorablement acquitté le maître de Growler de sa perte. Marine française : La marine française a acheté Growler en novembre 1798 et a conservé son nom. Recapture : Les Britanniques ont trouvé Growler dans un état très délabré le 1er août 1809 à Veere sur l'île de Walcheren au début de la campagne de Walcheren.
HMS Growler_(1804)/HMS Growler (1804):
Le HMS Growler était un brick de classe Archer construit pour la Royal Navy britannique et lancé en 1804. Il a capturé plusieurs corsaires français et un corsaire danois, et a pris part à deux actions qui ont valu à son équipage la Médaille du service général de la marine (NGSM). Elle a été vendue en 1815.
HMS Growler_(1841)/HMS Growler (1841):
Le HMS Growler était un sloop de classe Driver à pagaie, construit en 1841 et démantelé en 1854. En 1847, il transporta des Africains libérés en Sierra Leone pour y être réinstallés.
HMS Guachapin_(1800)/HMS Guachapin (1800):
Le HMS Guachapin était un brick, l'ancienne lettre espagnole de la marque Guachapin, lancé à Bayonne en 1800, que les Britanniques ont capturé au début de 1800 et mis en service dans la Royal Navy. Sous pavillon britannique, elle captura un corsaire espagnol plus grand et mieux armé qu'elle. Elle a également servi lors des captures des îles de Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Thomas, Sainte-Croix, Tobago et Sainte-Lucie, et du Surinam. Elle a servi à Antigua comme navire de garde mais a fait naufrage en 1811. Elle a ensuite été récupérée et vendue.
HMS Guadeloupe/HMS Guadeloupe :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Guadeloupe, du nom de l'archipel de la Guadeloupe : HMS Guadeloupe (1760) était un sloop en service de 1760 à octobre 1762. Condamné à Antigua. Le HMS Guadeloupe (1763) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1763 et coulé pour éviter d'être capturé en 1781. Il a ensuite été récupéré et remis en service par les Français. Le HMS Guadeloupe (1809) était un sloop de 16 canons, anciennement le Nisus français, que la Royal Navy a capturé en 1809 et vendu en 1814.
HMS Guadeloupe_(1763)/HMS Guadeloupe (1763):
Le HMS Guadeloupe (ou Guadaloupe), était une frégate de classe Coventry de sixième rang de 28 canons de la Royal Navy. Le navire a été conçu par Sir Thomas Slade et a été initialement contracté pour être construit avec le constructeur naval du Pembrokeshire John Williams de Neyland ; cependant, il a fait faillite et l'Amirauté a transféré la commande au chantier naval de Plymouth. La Guadeloupe a servi pendant la guerre d'indépendance américaine. En mai 1778, elle était sous le commandement du capitaine Hugh Robinson. À Yorktown, ses hommes, ses magasins et ses armes ont été débarqués pour soutenir l'armée britannique pendant le siège. Lorsqu'elle a essuyé des tirs de batteries côtières, les Britanniques l'ont sabordée dans la rivière York, en Virginie, le 10 octobre 1781 pour empêcher les Français de la capturer. La marine française l'a ensuite récupérée puis mise en service en avril 1783 après l'avoir réparée. Elle est arrivée à Brest. Elle est condamnée le 8 juillet 1786 à Rochefort à être désactivée et radiée.
HMS Gardien/HMS Gardien :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Guardian : le HMS Guardian (1784) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1784 et converti en navire de transport en 1789. Il a heurté un iceberg dans l'océan Austral cette année-là, mais a été échoué avec succès, avant de faire naufrage dans un ouragan. Le HMS Guardian (1932) était un navire de pose de filets et de photographie lancé en 1932 et mis au rebut en 1962. Le HMS Guardian (P245) était un navire de soutien acheté pour servir dans les îles Falkland. Elle avait été à l'origine la championne civile de Seaforth. Elle a été vendue en 1987.
HMS Guardian_(1784)/HMS Guardian (1784) :
Le HMS Guardian était un deux-ponts de cinquième rang de classe Roebuck de 44 canons de la Royal Navy, converti plus tard pour transporter des magasins. Elle a été achevée trop tard pour participer à la guerre d'indépendance américaine et a plutôt passé plusieurs années à l'arrêt dans l'ordinaire, avant d'entrer finalement en service comme magasin et transport de condamnés vers l'Australie, sous les ordres du lieutenant Edward Riou. Riou a navigué Guardian, chargé de provisions, d'animaux, de forçats et de leurs surveillants, jusqu'au cap de Bonne-Espérance où il a pris plus de fournitures. Près de deux semaines après son départ pour la deuxième étape du voyage, un iceberg a été aperçu et Riou a envoyé des bateaux pour collecter de la glace afin de reconstituer ses réserves d'eau. Avant qu'il ne puisse terminer le réapprovisionnement, un changement soudain de temps a obscurci l'iceberg et Guardian est entré en collision avec lui en essayant de s'éloigner. Elle a été gravement endommagée et en danger immédiat de naufrage. L'équipage a fait des tentatives de réparation frénétiques, mais sans succès apparent. Riou a finalement permis à la plupart de l'équipage de prendre les bateaux du Guardian, mais a refusé de quitter son navire. Finalement, grâce à un travail continu, lui et le reste de l'équipage ont pu naviguer sur le navire, désormais réduit à un peu plus qu'un radeau, jusqu'au Cap, un voyage de neuf semaines décrit comme "presque sans précédent". Riou a fait échouer le Guardian pour l'empêcher de couler, mais peu de temps après, un ouragan a frappé la côte, la détruisant. Les restes ont été vendus en 1791.
HMS Guardian_(1932)/HMS Guardian (1932):
Le HMS Guardian était un navire de pose de filets de la Royal Navy, lancé en 1932 et mis au rebut en 1962. Il était également équipé pour le remorquage de cibles et la photographie de tir. Une deuxième couche de filet, HMS Protector, a été construite selon une conception modifiée. Lancé en 1936, Protector a été démoli en 1970.
HMS Guernesey/HMS Guernesey :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Guernsey, du nom de l'île de Guernesey. Deux autres étaient prévus mais jamais achevés : le HMS Guernsey était un navire de 22 canons lancé sous le nom de HMS Basing en 1654 et renommé HMS Guernsey en 1660. Il fut converti en pompier en 1688 et démantelé en 1693. Le HMS Guernsey (1696) fut un quatrième rang de 48 canons lancé en 1696. Il a été reconstruit en 1740, encombré en 1769 et vendu en 1786. Le HMS Guernsey était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1758 sous le nom d'Aeolus (bien que le nom apparaisse parfois comme Eolus). Elle a été mise en service dans le port en 1796, rebaptisée HMS Guernsey en 1800 et démantelée en 1801. Le HMS Guernsey devait être un sloop à vis en bois. Elle fut commandée en 1861 et annulée en 1863. Le HMS Guernsey devait être un destroyer. Il a été commandé sous le nom de HMS Gael en 1944, mais a été annulé en 1945. Le HMS Guernsey (P297) était un patrouilleur de classe Island lancé en 1977, payé en 2003 et vendu au Bangladesh en 2004 où il a été renommé BNS Sangu.
HMS Guernesey_(1696)/HMS Guernesey (1696) :
Le HMS Guernsey était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Blackwall Yard en 1696. Il a été reconstruit selon l'établissement de 1706 au chantier naval de Woolwich et a été relancé le 24 octobre 1717. Le 23 février 1737 commandes ont été délivrés pour que Guernesey soit démonté et reconstruit à Chatham selon les propositions de 1733 de l'établissement de 1719. Elle a été relancée le 11 août 1740 et est restée en service actif jusqu'en 1769, date à laquelle elle a été encaissée. Guernesey a été vendue hors de la marine en 1786.
HMS Guerriere_(1806)/HMS Guerriere (1806):
La Guerrière était une frégate de 38 canons de la Marine nationale française, conçue par Forfait. Les Britanniques l'ont capturée et l'ont remise en service sous le nom de HMS Guerriere. Elle est surtout connue pour son combat contre l'USS Constitution. Sa carrière avec les Français comprenait une sortie avec Duguay-Trouin en 1803, au cours de laquelle les deux navires ont été forcés de s'échapper d'un navire britannique. Ils ont été harcelés par des forces britanniques de forces diverses lors de leur voyage de retour au port et ont tout juste atteint la sécurité de La Corogne, Guerrière étant engagée par le HMS Culloden de 74 canons jusqu'à ce qu'elle atteigne l'entrée du port. Elle a navigué en 1806 avec plusieurs autres navires français pour attaquer les baleiniers britanniques et russes, mais a été poursuivie et amenée à l'action par le HMS Blanche. Après une bataille acharnée, Blanche force Guerrière à se rendre et la ramène en Grande-Bretagne. Maintenant commandée sous le nom de HMS Guerriere, elle est allée aux Antilles et a servi au large des côtes américaines pendant plusieurs années. Elle captura un certain nombre de corsaires et se trouvait toujours dans les eaux américaines après le déclenchement de la guerre de 1812. Le 19 août 1812, Guerriere, sous les ordres du capitaine James Richard Dacres, aperçut la frégate américaine Constitution, sous Isaac Hull. Les deux navires se sont fermés et après un engagement féroce, l'Américain a réussi à tirer sur l'avant et le mât principal de Guerriere, le laissant irréalisable. Dacres a frappé ses couleurs pour éviter de nouvelles effusions de sang; les Américains ont ensuite transféré son équipage à Constitution et ont mis le feu au Guerriere gravement endommagé.
HMS Guerri%C3%A8re/HMS Guerrière :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Guerriere, français pour "guerrier". Le premier HMS Guerriere était un navire de troisième rang de 74 canons, à l'origine le navire français Peuple Souverain, capturé le 2 juillet 1798 lors de la bataille du Nil. Elle a été utilisée comme pure carcasse à partir de 1800 et démantelée en 1810. Le deuxième HMS Guerriere (1806) était une frégate de cinquième rang de 38 canons, à l'origine française, capturée en 1806 par le HMS Blanche au large des îles Féroé. Pendant la guerre de 1812, il fut capturé par la frégate américaine USS Constitution après une bataille le 19 août 1812 et brûlé.
HMS Guinée_(1649)/HMS Guinée (1649):
La Guinée était un navire de quatrième rang de 38 canons du Royaume d'Angleterre. Sa commission initiale était en tant que navire royaliste pendant la guerre civile anglaise nommé Charles. Elle a été capturée puis mise en service dans la Force navale parlementaire sous le nom de Guinée. Pendant la première guerre anglo-néerlandaise, elle a participé à la bataille de Kentish Knock, à la bataille de Portland et à la bataille de The Gabbard. Pendant la seconde guerre anglo-néerlandaise, elle a participé à la bataille de Lowestoft, à la bataille de Vagen et au combat de la Saint-Jacques. Il fut vendu le 27 novembre 1667. La Guinée était le seul navire nommé de la marine anglaise ou royale. Charles était le quatrième navire nommé puisqu'il était utilisé pour une pinasse de 16 canons, construite à Woolwich et vendue en 1616.
HMS Gurkha / HMS Gurkha :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Gurkha, tandis que deux ont été nommés HMS Ghurka, du nom d'un peuple originaire du Népal et qui a servi avec distinction dans l'armée britannique au sein de la Brigade des Gurkhas. HMS Ghurka (1888) était le nom attribué au Torpedo Boat No 7, lancé pour la Royal Indian Marine en 1888, transféré à la Royal Navy en 1892, rebaptisé No 101 en 1901 et vendu en 1920 HMS Ghurka (1907) était un Tribal- destroyer de classe lancé en 1907 et coulé par une mine en 1917 HMS Gurkha (F20) était un destroyer de classe Tribal lancé en 1937 et coulé lors d'une attaque aérienne en 1940 HMS Gurkha (G63) était un destroyer de classe L construit comme HMS Larne ( G63), mais renommé en 1940 après la perte du précédent Gurkha, et lancé plus tard cette année-là. Il a été coulé en 1942. Le HMS Gurkha (F122) était une frégate de classe Tribal lancée en 1960 et vendue à l'Indonésie en 1984, rebaptisée Wilhelmus Zakarias Yohannes, jusqu'à sa suppression en 2000.
HMS Gurkha_(F122)/HMS Gurkha (F122):
Le HMS Gurkha était une frégate de classe Tribal de la Royal Navy. Elle porte le nom d'un groupe ethnique situé au Népal et qui continue de servir dans l'armée britannique.
HMS Gurkha_(F20)/HMS Gurkha (F20):
Le HMS Gurkha était un destroyer de classe Tribal qui a servi activement dans la campagne de Norvège en 1940, où il a été coulé.
HMS Gurkha_(G63)/HMS Gurkha (G63):
Le HMS Gurkha était un destroyer de classe L de la Royal Navy britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle devait à l'origine s'appeler Larne conformément à sa lettre de classe. Cependant, après le coulage du Gurkha de classe Tribal en avril 1940, les officiers et les hommes des régiments Gurkha ont chacun souscrit une journée de salaire pour le remplacer et Larne a été renommé avant son lancement. Son seul commandant (le commandant Charles Nugent Lentaigne) était le frère de Joe Lentaigne qui était officier dans le 4th (Prince of Wales' Own) Gurkhas.
HMS Guysborough/HMS Guysborough :
Le HMS Guysborough était un dragueur de mines de classe Bangor à moteur VTE de la Royal Navy. Avant sa mise en service, elle a été transférée à la Marine royale canadienne en prêt. Elle a participé à la bataille de l'Atlantique et à l'invasion de la Normandie. Elle a été torpillée par le sous-marin allemand U-868 en 1945 alors qu'elle retournait au Royaume-Uni.
HMS H1/HMS H1 :
Le HMS H1 était un sous-marin de classe H construit par Canadian Vickers Co., Montréal pour la Royal Navy britannique. Elle a été posée le 11 janvier 1915 et a été mise en service le 26 mai 1915. Le H1 a traversé l'Atlantique de St. John's, Terre-Neuve à Gibraltar, escorté par le croiseur marchand armé HMS Calgarian. Elle était accompagnée de H2, H3 et H4. H1 a coulé par erreur le sous-marin italien H5 au large de Cattaro le 15 avril 1918. H1 a été vendu le 7 mars 1921 à Malte.
HMS H10/HMS H10 :
Le HMS H10 était un sous-marin britannique de classe H construit par la Canadian Vickers Co., Montréal. Elle a été posée à une date inconnue et a été mise en service en juin 1915. Le HMS H10 a été perdu en mer du Nord le 19 janvier 1918. Il avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage, une longueur de 171 pieds (52 m), et une autonomie en surface de 1 600 milles marins (3 000 km; 1 800 mi) à 10 nœuds (19 km / h; 12 mph).
HMS H11/HMS H11 :
Le HMS H11 était un sous-marin britannique de classe H construit par Fore River Yard, Quincy, Massachusetts. Elle a été posée à une date inconnue et a été mise en service en 1915. H11 ainsi que HMS H12 à HMS H20 ont tous été construits en Amérique mais ont été internés par le gouvernement des États-Unis jusqu'à ce que les États-Unis entrent dans la Première Guerre mondiale. H11 a été vendu le 20 octobre 1920 à Douvres et perdu en remorquage jusqu'au chantier du démolisseur. L'épave a été identifiée en 2007.
HMS H12/HMS H12 :
Le HMS H12 était un sous-marin britannique de classe H construit par Fore River Yard, Quincy, Massachusetts. Elle a été posée à une date inconnue et mise en service en 1915. Le HMS H12 ainsi que le HMS H11 et le HMS H13 jusqu'au HMS H20 ont tous été construits en Amérique mais ont été internés par le gouvernement des États-Unis jusqu'à ce que les États-Unis entrent dans la Première Guerre mondiale. Le HMS H12 était vendu en avril 1920 à Douvres.
HMS H2/HMS H2 :
Le HMS H2 était un sous-marin britannique de classe H construit par Canadian Vickers, à Montréal. Elle a été mise en chantier le 11 janvier 1915 et mise en service le 4 juin 1915. Après sa mise en service, le H2 a traversé l'Atlantique de St. John's, Terre-Neuve à Gibraltar, escorté par le croiseur marchand armé HMS Calgarian. Elle était accompagnée de H1, H3 et H4. H2 a été vendu à Malte le 7 mars 1921.
HMS H21/HMS H21 :
Le HMS H21 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness, en tant que premier des sous-marins de classe H du lot 3. Elle a été lancée le 20 octobre 1917 et a été mise en service le 28 janvier 1918. H21 était une conception améliorée de la classe H qui produisait un déplacement plus important et les derniers tubes lance-torpilles de 21 pouces remplaçant les anciens tubes lance-torpilles de 18 pouces. Cela serait incorporé dans tous les sous-marins de classe H du lot 3. Le HMS H21 a été vendu à John Cashmore Ltd le 13 juillet 1926 pour être mis au rebut à Newport.
HMS H22/HMS H22 :
Le HMS H22 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness, dans le cadre des sous-marins de classe Batch 3 H. Elle a été lancée le 14 novembre 1917 et a été mise en service le 6 novembre 1918. Le HMS H22 a été vendu le 19 février 1929 et a été démantelé à Charlestown, Fife.
HMS H23/HMS H23 :
Le HMS H23 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness dans le cadre du sous-marin de classe Batch-3 H. Elle a été lancée le 29 janvier 1918 et a été mise en service le 25 mai 1918. Elle avait un effectif de 22 membres d'équipage. Le HMS H23 a été vendu le 4 mai 1934 à Sunderland.
HMS H24/HMS H24 :
Le HMS H24 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness, dans le cadre des sous-marins de classe H du lot 3. Elle a été lancée le 14 novembre 1917 et mise en service le 30 avril 1918. Le H24 a été percuté par le HMS Vancouver en juillet 1922, endommageant gravement sa tourelle. Le HMS H24 a été vendu le 4 mai 1934 à Sunderland.
HMS H25/HMS H25 :
Le HMS H25 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness, dans le cadre des sous-marins de classe Batch 3 H. Elle a été lancée le 27 avril 1918 et a été mise en service le 16 juillet 1918. Elle avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Le HMS H25 a été vendu le 19 février 1929 et a été démantelé à Charlestown, Fife.
HMS H26/HMS H26 :
Le HMS H26 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness, dans le cadre des sous-marins de classe Batch 3 H. Elle a été lancée le 15 novembre 1917 et a été mise en service le 29 décembre 1918. Elle avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Le HMS H26 est vendu le 30 août 1935 à Newport.
HMS H28/HMS H28 :
Le HMS H28 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness, dans le cadre des sous-marins de classe H du lot 3. Il a été déposé le 18 mars 1917 et mis en service le 29 juin 1918. Le H28 était le seul sous-marin britannique à avoir été en service actif pendant les deux guerres mondiales et a finalement été démoli en 1944.
HMS H29/HMS H29 :
Le HMS H29 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness. Il a été déposé le 19 mars 1917 et mis en service le 14 septembre 1918. Le HMS H29 a été coulé lors d'essais au chantier naval de Devonport à la suite d'un récent radoub le 9 août 1926. Cinq civils et un membre d'équipage sont morts. H29 a été élevé et vendu à Pembroke Dock le 7 octobre 1927.
HMS H3/HMS H3 :
Le HMS H3 était un sous-marin britannique de classe H construit par Canadian Vickers Co, Montréal. Elle a été mise en chantier le 11 janvier 1915 et mise en service le 3 juin 1915. Après sa mise en service, elle a traversé l'Atlantique de St. John's, Terre-Neuve à Gibraltar, escortée par le croiseur marchand armé HMS Calgarian. Elle était accompagnée de H1, H2 et H4. H3 a été exploité dans le golfe de Cattaro, Adriatique le 15 juillet 1916.
HMS H30/HMS H30 :
Le HMS H30 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness. Elle a été posée le 18 mars 1917 et a été mise en service le 19 octobre 1918. Elle avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Le H30 est vendu le 30 août 1935 à John Cashmore Ltd pour démolition à Newport.
HMS H31/HMS H31 :
Le HMS H31 était un sous-marin britannique de classe H construit par Vickers Limited, Barrow-in-Furness. Elle a été posée le 19 avril 1917 et a été mise en service le 21 février 1919. Le HMS H31 a survécu jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Pendant la guerre, il participe à l'opération de maintien du cuirassé allemand Scharnhorst à Brest en France en novembre 1941 avant le "Channel Dash" vers les ports d'attache allemands en compagnie du Gneisenau et du Prinz Eugen en février 1942. Au cours de l'opération, le H31 est coulé par des causes inconnues, mais la plupart pensent qu'il a été miné dans le golfe de Gascogne le 24 décembre 1941.
HMS H32/HMS H32 :
Le HMS H32 était un sous-marin de classe H construit pour la Royal Navy. Le sous-marin est entré en service en 1919 et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, l'un des sept seuls de la classe à le faire. Pendant la Warship Week 1942, le H32 fut adopté par le Lydney RDC (Gloucestershire). Le sous-marin a été vendu à la ferraille en 1944.
HMS H33/HMS H33 :
Le HMS H33 était un sous-marin britannique de classe H construit par Cammell Laird, Birkenhead. Elle a été posée le 20 novembre 1917 et mise en service le 17 mai 1919. En mars 1937, le sous-marin a navigué sur le canal Gloucester et Sharpness en compagnie du H49 dont le commandant avait organisé le voyage. Pendant la Warship Week de mars 1942, le H33 fut adopté par East Dean RDC (Gloucestershire). Le HMS H33 a été démoli à Troon le 19 mai 1944.
HMS H34/HMS H34 :
Le HMS H34 était un sous-marin britannique de classe H construit par Cammell Laird, Birkenhead. Le navire a été posé le 20 novembre 1917 et mis en service le 10 septembre 1919. Il avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Le HMS H34 était l'un des sept sous-marins de classe H à avoir survécu jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pendant la Warship Week 1942, le H34 a été adopté par West Dean RDC (Gloucestershire). Il est vendu à la casse à Troon en juillet 1945.
HMS H4/HMS H4 :
Le HMS H4 était un sous-marin britannique de classe H construit par la Canadian Vickers Co., Montréal. Elle a été posée le 11 janvier 1915 et a été mise en service le 5 juin 1915. Après sa mise en service, le HMS H4 et les navires jumeaux H1, H2 et H3 ont traversé l'Atlantique de St. John's, Terre-Neuve à Gibraltar, escortés par le croiseur marchand armé HMS Calgarian . Le H4 coula le U-boot UB-52 dans l'Adriatique le 23 mai 1918. Il fut vendu le 30 novembre 1921 à Malte.
HMS H41/HMS H41 :
Le HMS H41 était un sous-marin britannique de classe H construit par Armstrong Whitworth, à Newcastle Upon Tyne, en Angleterre. Elle a été posée le 17 septembre 1917 et a été mise en service en novembre 1918.
HMS H42/HMS H42 :
Le HMS H42 était un sous-marin britannique de classe H qui a coulé avec la perte des 24 membres de son équipage après une collision accidentelle en 1922. Le sous-marin a été construit par Armstrong Whitworth, Newcastle Upon Tyne. Elle a été déposée en septembre 1917 et a été mise en service le 1er mai 1919. Le 23 mars 1922, sous le commandement du lieutenant de la Royal Navy Douglas Staley, le H42 pratiquait des attaques de torpilles contre des destroyers britanniques au large d'Europa Point, à Gibraltar, lorsqu'elle a fait surface de manière inattendue seulement 30 ou 120 yards (27 ou 110 mètres) – les sources divergent – ​​devant le destroyer HMS Versatile. Polyvalent, faisant 20 nœuds, est allé à toute vitesse à l'arrière sur ses moteurs et a mis sa barre à bâbord, mais n'avait pas encore commencé à répondre à sa barre lorsqu'il a percuté le H42 à l'arrière de la tourelle, coupant presque le sous-marin en deux. H42 a coulé avec la perte de toutes les mains. Une enquête a trouvé H42 en faute pour avoir fait surface là où elle l'a fait contre les instructions.
HMS H43/HMS H43 :
Le HMS H43 était un sous-marin britannique de classe H construit par Armstrong Whitworth, Newcastle Upon Tyne. Elle a été posée le 4 octobre 1917 et a été mise en service le 25 novembre 1919. Elle avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Le HMS H43 était l'un des sept sous-marins de classe H à avoir survécu jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le HMS H43 a été vendu en novembre 1944 et a été démoli à Troon en 1945.
HMS H44/HMS H44 :
Le HMS H44 était un sous-marin de classe H de la Royal Navy. Elle a été construite par Armstrong Whitworth et lancée le 17 février 1919. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Il fut vendu en 1944 et démantelé à Troon en février 1945.
HMS H47/HMS H47 :
Le HMS H47 était un sous-marin britannique de classe H construit par William Beardmore and Company, Dalmuir. Elle a été posée le 20 novembre 1917 et a été mise en service le 25 février 1919. Elle avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Le HMS H47 a été coulé dans une collision avec le sous-marin britannique de classe L L12 au large de Milford Haven, au Pays de Galles, le 9 juillet 1929. Vingt et un membres d'équipage ont été perdus avec seulement trois survivants.
HMS H48/HMS H48 :
Le HMS H48 était un sous-marin britannique de classe H construit par William Beardmore and Company, Dalmuir. Elle a été posée le 30 novembre 1917 et a été mise en service le 23 juin 1919. Elle avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Le HMS H48 est vendu le 30 août 1935 à Llanelly.
HMS H49/HMS H49 :
Le HMS H49 était un sous-marin britannique de classe H construit par William Beardmore and Company, Dalmuir. Il a été lancé le 15 juillet 1919 et mis en service le 25 octobre 1919. Le sous-marin a servi activement pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a été coulé au large des Pays-Bas par des patrouilleurs allemands le 18 octobre 1940.
HMS H5/HMS H5 :
Le HMS H5 était un sous-marin britannique de classe H de la Royal Navy qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. Le bateau, qui a été lancé en juin 1915, a été perdu après avoir été percuté par un navire marchand britannique au large de la baie de Caernarfon en mars 1916. Il avait été confondu avec un sous-marin allemand et a coulé avec la perte de toutes les mains.
HMS H50/HMS H50 :
Le HMS H50 était un sous-marin britannique de classe H construit par William Beardmore and Company, Dalmuir. Elle a été posée le 23 janvier 1918 et a été mise en service le 3 février 1920. Elle avait un effectif de 22 membres d'équipage. Le HMS H50 était l'un des sept navires à avoir survécu jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il est vendu à la casse en juillet 1945 à Troon.
HMS H51/HMS H51 :
Le HMS H51 était un sous-marin britannique de classe H construit par HM Dockyard, Pembroke Dock. Elle a été posée à une date inconnue, lancée le 15 novembre 1918 et mise en service dans la Royal Navy britannique le 1er septembre 1919. Elle avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage. Le HMS H51 est vendu à la casse le 6 juin 1924 puis revendu le 17 juillet 1924 aux démolisseurs de navires.
HMS H52/HMS H52 :
Le HMS H52 était un sous-marin britannique de classe H construit par HM Dockyard, Pembroke Dock. Il a été déposé à une date inconnue, lancé le 31 mars 1919 et mis en service le 16 décembre 1919, le dernier navire de combat de construction galloise à entrer dans la Royal Navy britannique. Le HMS H52 a été vendu le 9 novembre 1927.
HMS H6/HMS H6 :
Le HMS H6 était un sous-marin britannique de classe H de la Royal Navy construit par Canadian Vickers & Co. pendant la Première Guerre mondiale.
HMS H7/HMS H7 :
Le HMS H7 était un sous-marin britannique de classe H construit par la Canadian Vickers Co, Montréal, Québec, Canada. Elle a été posée le 19 mai 1915 et a été mise en service en juin 1915. Le HMS H7 a été vendu en 1921. Il avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage, une longueur de 171 pieds (52 m), et une gamme de surface de 1 600 nautiques miles (3000 km; 1800 mi) à 10 nœuds (19 km / h; 12 mph).
HMS H8/HMS H8 :
Le HMS H8 était un sous-marin britannique de classe H construit par la Canadian Vickers Co., Montréal. Elle a été mise sur cale le 19 mai 1915 et mise en service en juin 1915. Comme d'autres sous-marins de construction canadienne, elle a traversé l'Atlantique pour servir dans la mer du Nord et, en reconnaissance de cela, elle est d'abord restée sous le commandement de son capitaine canadien, le lieutenant -Commandant BL Johnson, RNR avec un équipage en grande partie de réserve. Le HMS H8 est vendu le 29 novembre 1921 à Arbroath.
HMS H9/HMS H9 :
Le HMS H9 était un sous-marin britannique de classe H construit par la Canadian Vickers Co., Montréal. Il est mis sur cale à une date inconnue et mis en service en juin 1915. Lancé par J. Grace Gardner à Montréal le 22 mai 1915 (d'après la cloche du navire). Le HMS H9 a été vendu le 30 novembre 1921 à Malte. Il avait un effectif de vingt-deux membres d'équipage, une longueur de 171 pieds (52 m) et une autonomie en surface de 1600 milles marins (3000 km; 1800 mi) à 10 nœuds (19 km / h; 12 mph).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hurlet

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...