Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Halifax 1806""


HMS Chèvrefeuille_(K27)/HMS Chèvrefeuille (K27):
Le HMS Honeysuckle était une corvette de classe Flower qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi d'escorte océanique lors de la bataille de l'Atlantique.

HMS Hong_Kong/HMS Hong Kong :
Le HMS Hong Kong peut désigner l'un des deux navires suivants : le HMS Hong Kong (1857), un tender à vapeur le HMS Hong Kong (K585), une frégate de classe Colony
HMS Hong_Kong_(1857)/HMS Hong Kong (1857) :
Le HMS Hong Kong était un bateau à aubes lancé en 1856. Il fut embauché par la Royal Navy en 1857 et fut actif dans le Guangdong pendant la Seconde Guerre de l'Opium.
Capot HMS/Capot HMS :
Le HMS Hood (fanion numéro 51) était un croiseur de guerre de la Royal Navy (RN). Hood a été le premier des quatre croiseurs de bataille de classe Admiral prévus à être construits pendant la Première Guerre mondiale. Déjà en construction lorsque la bataille du Jutland a eu lieu au milieu de 1916, cette bataille a révélé de graves défauts dans sa conception malgré des révisions drastiques avant qu'elle ne soit achevée quatre ans plus tard. Pour cette raison, il était le seul navire de sa classe à être achevé, car l'Amirauté a décidé qu'il valait mieux commencer par une conception propre sur les croiseurs de combat suivants, menant à la classe G-3 jamais construite. Malgré l'apparition de navires plus récents et plus modernes, Hood est resté le plus grand navire de guerre du monde pendant 20 ans après sa mise en service, et son prestige se reflétait dans son surnom, "The Mighty Hood". Hood a participé à de nombreux exercices de présentation du drapeau entre sa mise en service en 1920 et le déclenchement de la guerre en 1939, y compris des exercices d'entraînement en mer Méditerranée et un tour du monde avec le Special Service Squadron en 1923 et 1924. Elle était attachée à la flotte méditerranéenne après le déclenchement de la deuxième guerre italo-éthiopienne en 1935. Lorsque la guerre civile espagnole éclata l'année suivante, Hood fut officiellement affecté à la flotte méditerranéenne jusqu'à ce qu'elle doive retourner en Grande-Bretagne en 1939 pour une révision. À cette époque, les progrès de l'artillerie navale avaient réduit l'utilité de Hood. Il devait subir une reconstruction majeure en 1941 pour corriger ces problèmes, mais le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939 a maintenu le navire en service sans les mises à niveau. Lorsque la guerre avec l'Allemagne a été déclarée, Hood opérait dans la région autour de l'Islande, et elle a passé les mois suivants à chasser les pillards du commerce allemand et les forceurs de blocus entre l'Islande et la mer de Norvège. Après une brève refonte de son système de propulsion, il navigue comme vaisseau amiral de la Force H, et participe à la destruction de la flotte française à Mers-el-Kebir. Transféré à la Home Fleet peu de temps après, Hood a été envoyé à Scapa Flow et a opéré dans la région comme escorte de convoi et plus tard comme défense contre une éventuelle flotte d'invasion allemande. En mai 1941, Hood et le cuirassé Prince of Wales reçurent l'ordre d'intercepter le cuirassé allemand Bismarck et le croiseur lourd Prinz Eugen, qui étaient en route vers l'Atlantique, où ils devaient attaquer des convois. Le 24 mai 1941, au début de la bataille du détroit du Danemark, Hood fut frappé par plusieurs obus allemands, explosa et coula avec la perte de tous sauf 3 de son équipage de 1 418 personnes. En raison de son invincibilité perçue publiquement, la perte a affecté le moral britannique. La RN a mené deux enquêtes sur les raisons de la disparition rapide du navire. Le premier, tenu peu de temps après la perte du navire, a conclu que le chargeur arrière de Hood avait explosé après qu'un des obus de Bismarck ait pénétré le blindage du navire. Une deuxième enquête a eu lieu après des plaintes selon lesquelles le premier conseil n'avait pas envisagé d'autres explications, telles qu'une explosion des torpilles du navire. Il était plus approfondi que le premier conseil mais concordait avec la conclusion du premier conseil. Malgré l'explication officielle, certains historiens ont continué à croire que les torpilles avaient causé la perte du navire, tandis que d'autres ont proposé une explosion accidentelle à l'intérieur de l'une des tourelles du navire qui atteignait le chargeur. D'autres historiens se sont concentrés sur la cause de l'explosion du magazine. La découverte de l'épave du navire en 2001 a confirmé la conclusion des deux conseils, bien que la raison exacte pour laquelle les chargeurs ont explosé restera probablement inconnue puisque cette partie du navire a été anéantie lors de l'explosion.
HMS Hood_ (1891)/HMS Hood (1891):
Le HMS Hood était un cuirassé pré-dreadnought de classe Royal Sovereign modifié construit pour la Royal Navy au début des années 1890. Il différait des autres navires de la classe en ce qu'il avait des tourelles cylindriques à la place des barbettes et un franc-bord inférieur. Elle a servi la majeure partie de sa carrière active en mer Méditerranée, où son faible franc-bord était moins désavantageux. Le navire a été placé en réserve en 1907 et est devenu plus tard le navire de réception à Queenstown, en Irlande. Hood a été utilisé dans le développement de renflements anti-torpilles en 1913 et a été sabordé à la fin de 1914 pour servir de blockship à l'entrée sud du port de Portland après le début de la Première Guerre mondiale.
HMS Hope/HMS Hope :
Seize navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Hope : le navire anglais Hope (1559) était un galion de 48 canons lancé en 1559. Il fut reconstruit avec 38 canons et rebaptisé Assurance en 1604 et démoli en 1645. Navire anglais Hope (1626) était un navire, anciennement le corsaire français Esperance. Elle a été capturée en 1626 et libérée en 1630. Le navire anglais Hope (1652) était un magasin de 26 canons acheté en 1652 et vendu en 1657. Le HMS Hope (1665) était un navire de 44 canons, anciennement le Dutch Hoop. Elle a été capturée en 1665 et détruite en 1666. Le HMS Hope (1666) était un hoy storeship capturé aux Hollandais en 1666 et repris par eux en 1672. Le HMS Hope (1672) était un pompier à 2 canons capturé aux Hollandais en 1672 et vendu en 1674. Le HMS Hope (1678) était un troisième rang de 70 canons lancé en 1678 et capturé par les Français en 1695. Le HMS Hope (1764) était une goélette de 6 canons achetée en 1764 et vendue en 1778. Le HMS Hope (1775 ) était le brick mercantile américain Sea Nymphe que le HMS Mercury captura le 20 septembre 1775. La Royal Navy l'acheta et la rebaptisa Hope. Le corsaire américain le général Pickering la captura le 21 septembre 1779 et elle devint le corsaire américain duc de Leinster. Le HMS Assurance l'a reprise le 23 mai 1781 et la Royal Navy l'a remise en service sous le nom de HMS Recovery. La Royal Navy la vendit à New York le 14 juin 1783. Le HMS Hope (cotre de 1780) était un cotre de 12 canons, anciennement l'American Lady Washington. Elle a été achetée en 1780, brièvement capturée par les Français en 1781 mais bientôt reprise, et a été vendue en 1785. Le HMS Hope (1780 brig-sloop) était un brig-sloop de 14 canons acheté en 1780 et détruit en 1781. HMS Hope ( 1794) était un canonnier à 3 canons, anciennement un hoy. Elle a été achetée en 1794 et répertoriée jusqu'en 1798. Le HMS Hope (1795) était un sloop de 14 canons, anciennement le Dutch Star. Elle a été capturée en 1795 et vendue en 1807. Le HMS Hope (1808) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1808 et vendu en 1819. Entre 1822 et 1839, elle a fait six voyages en tant que baleinier dans le British Southern Whale Pêcherie. Le HMS Hope (1813) était un tender de 10 canons lancé en 1813. Il a été converti en navire-citerne et renommé YC42 en 1863 et a été en service jusqu'en 1880. Le HMS Hope (1824) était un brick de 3 canons, adapté du Conception de classe Cherokee et lancée en 1824. Elle a été utilisée pour le service portuaire à partir de 1854 et a été démantelée en 1882. Le HMS Hope (1910) était un destroyer de classe Acorn lancé en 1910 et vendu en 1920.
HMS Hope_(1678)/HMS Hope (1678):
Le HMS Hope était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy anglaise, construit par William Castle lancé à Deptford Dockyard en 1678.Il a combattu dans la bataille de Beachy Head (1690) et la bataille de Barfleur.Hope a été capturé en 1695.
HMS Hope_(1910)/HMS Hope (1910):
Le HMS Hope a été le premier navire de guerre construit par Swan Hunter et l'un des 20 destroyers de classe Acorn (plus tard de classe H) construits pour la Royal Navy qui ont servi pendant la Première Guerre mondiale. La classe Acorn était plus petite que la classe Beagle précédente mais fonctionnait au mazout et était mieux armée. Lancé en 1910, Hope a servi avec la deuxième flottille de destroyers de la grande flotte en tant qu'escorte basée à Devonport pendant la majeure partie de la guerre, protégeant des navires comme le RMS Aquitania, jusqu'à ce qu'il soit transféré à Malte pour servir avec la cinquième flottille de destroyers dans le cadre de la Méditerranée. Flotte en 1917. Hope est entré en collision avec et a coulé le destroyer HMS Arno en 1918. Après l'armistice, le destroyer a continué à servir à Malte sous la vente en 1920.
HMS Horatio/HMS Horatio :
Au moins deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS ou HMT Horatio : le HMS Horatio (1807) était une frégate de classe Lively de 38 canons lancée en 1807 et finalement démantelée en 1861. Le HMT Horatio (T153) était un Chalutier naval de classe shakespearienne lancé en 1940, torpillé et coulé le 7 janvier 1943.
HMS Horatio_(1807)/HMS Horatio (1807):
Le HMS Horatio était une frégate de classe Lively de 38 canons de la Royal Navy, construite en bois de sapin dans le chantier de George Parsons à Bursledon.
HMS Hornet/HMS Hornet :
Dix navires et un établissement à terre de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Hornet, du nom de l'insecte : HMS Hornet (1745), un sloop de 14 canons lancé en 1745. Il était aux mains des Français entre 1746 et 1747, et a été vendu en 1770. HMS Hornet (1763), un cutter de 16 canons acheté en 1763 et vendu en 1772. HMS Hornet (1776), un sloop de 14 canons lancé en 1776 et vendu en 1791. HMS Hornet (1794), un 16-gun sloop lancé en 1794, navire-hôpital de 1805 à 1811, et vendu en 1817. HMS Hornet (1794 gunvessel), un hoy néerlandais de 4 canons acheté comme canonnière en 1794 et démantelé en 1795. HMS Hornet (1831), un 6 -goélette à canon lancée en 1831 et achevée en tant que brigantin. Il a été démantelé en 1845. HMS Hornet (1854), un sloop à vis en bois de classe Cruizer, initialement commandé comme goélette, lancé en 1854 et démantelé en 1868. HMS Hornet (1868), un canon à vis composite de classe Beacon lancé en 1868 et vendu en 1899. Le HMS Hornet (1893), un destroyer de classe Havock lancé en 1893 et ​​démantelé en 1909. Le HMS Hornet (1911), un destroyer de classe Acheron lancé en 1911 et démantelé en 1921. Le HMS Hornet ( établissement à terre), une frégate en pierre, une base des forces côtières à Gosport formée vers 1941 et dissoute en 1956.
HMS Hornet_(1794)/HMS Hornet (1794):
Le HMS Hornet était un sloop de 16 canons de la classe Cormorant de la Royal Navy, commandé le 18 février 1793, construit par Marmaduke Stalkart et lancé le 3 février 1794 à Rotherhithe. Hornet a vu la majeure partie de son service actif pendant les guerres de la Révolution française. Pendant les guerres napoléoniennes, il a servi pendant environ six ans comme navire-hôpital avant d'être désarmé en 1811 et vendu en 1817.
HMS Hornet_(canonnier_1794)/HMS Hornet (canonnier 1794) :
Le HMS Hornet était un ancien navire hollandais de 60 tonnes que l'Amirauté britannique a acheté en 1794 pour servir dans la Royal Navy. Après que l'Amirauté ait acheté le Hornet, il a subi un essayage entre mars et le 18 avril à Deptford. Le lieutenant Robert Bayley l'a commandée en avril. Elle fut payée un an plus tard en avril 1795, vendue en juillet et démantelée à Sheerness la même année.
HMS Hornet_(1854)/HMS Hornet (1854):
Le HMS Hornet était un sloop à vis en bois de 17 canons de la classe Cruizer de la Royal Navy, lancé en 1854 et démantelé en 1868.
HMS Hornet_(1893)/HMS Hornet (1893):
Le HMS Hornet était un destroyer torpilleur de classe Havock de la Royal Navy britannique. Elle a été lancée en 1893 et ​​vendue en 1909 pour démolition. Bien que les destroyers torpilleurs de classe Daring aient été commandés en premier, Havock et Hornet ont été achevés plus rapidement, ce qui en fait les premiers destroyers jamais construits.
HMS Hornet_(1911)/HMS Hornet (1911):
Le HMS Hornet était un destroyer de classe Acheron de la Royal Navy qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu pour démolition en 1921. Il était le septième navire de la Royal Navy à porter le nom de Hornet, du nom de l'insecte.
HMS Hoste/HMS Hoste :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Hoste, du nom du capitaine Sir William Hoste. Un troisième était prévu, mais entra en service sous un nom différent : le HMS Hoste (1916) était un chef de flottille de classe Parker lancé en 1916 et coulé lors d'une collision avec le HMS Negro plus tard cette année-là. Le HMS Hoste devait être une frégate cédée en prêt-bail. Le nom a été changé en 1943 en HMS Nyasaland, et elle est devenue une frégate de classe Colony. Le HMS Hoste (K566) était une frégate de classe Captain transférée en prêt-bail en 1943 et rendue à l'US Navy en 1945.
HMS Hoste_(1916)/HMS Hoste (1916):
Le HMS Hoste était un chef de flottille de classe Parker de la Royal Navy. Elle a été construite par Cammell Laird pendant la Première Guerre mondiale, achevée le 13 novembre 1916, mais a été perdue lors d'une collision avec le destroyer Negro le 21 décembre de la même année.
HMS Hoste_(K566)/HMS Hoste (K566):
Le troisième HMS Hoste (K566), ex-Mitchell, était une frégate de classe Captain de la classe Evarts d'escorte de destroyers, initialement commandée pour être construite pour la marine américaine. Avant qu'elle ne soit terminée en 1943, elle a été transférée à la Royal Navy en vertu d'un prêt-bail et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale de 1943 à 1945.
HMS Hostile_(H55)/HMS Hostile (H55) :
Le HMS Hostile (H55) était un destroyer de classe H construit pour la Royal Navy dans les années 1930. Elle a été le premier et jusqu'à présent le seul navire de la Royal Navy à porter le nom d'Hostile. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le navire a passé un temps considérable dans les eaux espagnoles, appliquant le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Elle a été transférée à Freetown, en Sierra Leone, en octobre 1939 pour chasser les raiders commerciaux allemands dans l'Atlantique Sud avec la Force K. Hostile a participé à la première bataille de Narvik en avril 1940 et à la bataille de Calabre en juillet 1940. Le navire a été endommagé par une mine au large du cap Bon dans le détroit de Sicile lors du passage de Malte à Gibraltar le 23 août 1940. Elle a ensuite été sabordée par le HMS Hero .
HMS Hotham/HMS Hotham :
Le HMS Hotham peut faire référence à plus d'un navire de la Royal Navy britannique : le HMS Bahamas (K503), une frégate en service de 1943 à 1946 brièvement nommée Hotham alors qu'elle était en construction en 1943 le HMS Hotham (K583), une frégate qui a servi dans la Royal Navy Marine de 1944 à 1956
HMS Hotham_(K583)/HMS Hotham (K583):
Le HMS Hotham (K583) était une frégate de classe Captain de la classe Buckley d'escorte de destroyers, initialement destinée à la marine américaine. Avant qu'elle ne soit terminée en 1944, elle a été transférée à la Royal Navy en vertu d'un prêt-bail et a été en service de 1944 à 1956, y compris le service pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Hotspur/HMS Hotspur :
Quatre navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Hotspur d'après le surnom de Sir Henry Percy : HMS Hotspur (1810), un cinquième de 36 canons en service de 1810 à 1821 HMS Hotspur (1828), un cinquième de 46 canons lancé en 1828, un pont de chapelle après 1859, rebaptisé Monmouth en 1868, et vendu en 1902 HMS Hotspur (1870), un bélier blindé lancé en 1870 et vendu en 1904 HMS Hotspur (H01), un destroyer de classe H lancé en 1936 et transféré en République dominicaine en 1948
HMS Hotspur_(1810)/HMS Hotspur (1810) :
Le HMS Hotspur était une frégate de cinquième rang de 36 canons de la Royal Navy. Construit par Parsons of Warsash et lancé le 13 octobre 1810.
HMS Hotspur_(1828)/HMS Hotspur (1828) :
Le HMS Hotspur était une frégate de cinquième rang modifiée de classe Seringapatam de 46 canons de la Royal Navy. Elle a été construite à Pembroke Dockyard et lancée le 9 octobre 1828. Elle a été désarmée incomplète à Plymouth en avril 1829. En 1859, elle a été enregistrée comme étant une carcasse de chapelle basée à HMNB Devonport - peut-être amarrée à Hamoaze. Elle a été enregistrée à nouveau en 1865, au même endroit, en tant que carcasse de chapelle catholique romaine. Elle a été rebaptisée HMS Monmouth en 1868 et vendue en 1902, après l'ouverture de l'église catholique romaine de Notre Très Saint Rédempteur à Keyham.
HMS Hotspur_(1870)/HMS Hotspur (1870) :
Le HMS Hotspur était un bélier blindé de la Royal Navy victorienne - un navire de guerre armé de fusils mais dont l'arme principale était un bélier.
HMS Hotspur_(H01)/HMS Hotspur (H01) :
Le HMS Hotspur était un destroyer de classe H construit pour la Royal Navy dans les années 1930. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le navire a passé un temps considérable dans les eaux espagnoles, appliquant le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Pendant la campagne norvégienne de la Seconde Guerre mondiale, elle a combattu lors de la première bataille de Narvik en avril 1940 où elle a été gravement endommagée. Une fois ses réparations terminées, Hotspur a été transféré à Gibraltar où il a participé à la bataille de Dakar en septembre. Un mois plus tard, le navire a été gravement endommagé lorsqu'il a percuté et coulé un sous-marin italien. Elle a reçu des réparations permanentes à Malte et a été transférée à la flotte méditerranéenne lorsqu'elles ont été terminées au début de 1941. Hotspur a participé à la bataille du cap Matapan en mars et a évacué les troupes britanniques et australiennes de Grèce et de Crète en avril-mai. En juin, le navire a participé à la campagne Syrie-Liban et escortait des convois et les plus gros navires de la flotte méditerranéenne jusqu'à ce qu'il soit transféré à la flotte orientale en mars 1942. Hotspur n'a vu aucune action lors du raid japonais dans l'océan Indien en avril, mais elle a escorté un porte-avions en septembre lors des dernières étapes de l'invasion de Madagascar. En juin 1942, le navire retourna en Méditerranée pour escorter un autre convoi vers Malte (opération Vigorous). Il a été converti en destroyer d'escorte à partir de mars 1943 au Royaume-Uni et a été affecté à l'escorte de convois dans l'Atlantique Nord pendant la majeure partie du reste de la guerre. Après un long radoub à la fin de 1944, le Hotspur a escorté des convois dans la mer d'Irlande jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale en mai 1945. Après la guerre, le navire a été utilisé à la fois comme navire-école et en service actif jusqu'à ce qu'il soit placé en réserve dans début 1948. Elle a été vendue à la République dominicaine à la fin de cette année et rebaptisée Trujillo. Après la mort de Rafael Trujillo, qui a dirigé la République dominicaine de 1930 jusqu'à son assassinat en 1961, le navire a été rebaptisé Duarte en 1962, et a finalement été vendu à la ferraille en 1972.
HMS Hound/HMS Hound :
Quinze navires de la Royal Navy ont porté le nom de Hound : le navire anglais Hound (1652) était un navire de 36 canons capturé en 1652, un ponton en 1656 et démantelé en 1660. Le HMS Hound (1656) était un navire de 18 canons capturé en 1656 et utilisé comme navire de pompiers en 1666. Le HMS Hound (1673) était un sloop de 4 canons construit en 1673 et vendu en 1686. Le HMS Hound (1690) était un navire de pompiers de 8 canons lancé en 1690 et dépensé en 1692. Le HMS Hound (1700) était un sloop de 4 canons lancé en 1700 et démantelé en 1714. Le HMS Hound (1732) était un sloop de 14 canons lancé en 1732 et démantelé en 1745. Le HMS Hound (1745) était un 14 canons sloop lancé en 1745 et vendu en 1773. Le HMS Hound (1776) était un sloop de 14 canons lancé en 1776. Il était aux mains des Français entre 1780 et 1782, date à laquelle il fut rebaptisé Levrette. Il fut repris et démantelé en 1784. Le HMS Hound (1790) était un sloop de 16 canons lancé en 1790. En 1794, les frégates françaises Seine et Galatee le capturèrent dans l'Atlantique. Elle est devenue la corvette de la marine française Levrette (ou Levrette n° 2) et a été répertoriée pour la dernière fois en 1796. Le HMS Hound (1796) était un sloop de 16 canons lancé en 1796 et fait naufrage en 1800 au large des Shetland, avec tout son équipage. de 120 hommes et 45 prisonniers de guerre hollandais. Le HMS Hound (1801) était un sloop de 16 canons précédemment nommé Monarch. Elle a été achetée en 1801, convertie en bombardier en 1808 et démantelée en 1812. Le HMS Hound devait être un brick de 8 canons, commandé en 1839 à Chatham Dockyard. La commande a été annulée en 1844 et transférée à Deptford Dockyard où elle a été achevée en tant que prochain HMS Hound. Le HMS Hound (1846) était un brick de 8 canons lancé en 1846, utilisé comme brise-lames à partir de 1872 et vendu en 1887. Le HMS Hound devait être une canonnière de classe Albacore, mais a été renommé HMS Mastiff en 1855, avant le lancement. Le HMS Hound (J307) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1942 et démantelé en 1962.
HMS Hound_(1796)/HMS Hound (1796):
Le HMS Hound était un sloop de la Royal Navy. Elle avait une courte histoire. Après son lancement en 1796, elle captura deux corsaires et en détruisit un troisième avant d'être perdue en 1800.
HMS Hound_(J307)/HMS Hound (J307):
Le HMS Hound était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif construit pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a survécu à la guerre et a été ferraillée en 1962.
HMS Hovingham_(M2637)/HMS Hovingham (M2637):
Le HMS Hovingham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Hovingham dans le North Yorkshire.
HMS Howe_(1805)/HMS Howe (1805):
Le HMS Howe était à l'origine le navire marchand indien construit en teck Kaikusroo que l'amiral Edward Pellew a acheté en 1805 pour servir de frégate de 40 canons. En 1806, l'Amirauté l'aménagea en magasin de 24 canons et le rebaptisa HMS Dromedary. Elle a fait de nombreux voyages, dont un notable en Australie lorsqu'elle a fait venir Lachlan Macquarie et sa famille pour remplacer William Bligh en tant que gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud. Plus tard, elle est devenue prisonnière aux Bermudes. Sa contribution la plus récente, cependant, est à la source d'un riche site archéologique.
HMS Howe_(1815)/HMS Howe (1815):
Le HMS Howe était un navire de premier ordre de 120 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 28 mars 1815 à Chatham. Howe fut démantelé en 1854.
HMS Howe_(1860)/HMS Howe (1860):
Le HMS Howe a été construit comme un navire de première classe à vis de 121 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle et sa sœur HMS Victoria ont été les premiers et les seuls navires britanniques à trois ponts de la ligne à être conçus dès le départ pour la propulsion à vis, mais le Howe n'a jamais été achevé pour le service en mer (et n'a jamais servi sous son nom d'origine). Au cours des années 1860, les premiers cuirassés cuirassés ont progressivement rendu obsolètes les deux et trois ponts non blindés. Le plus grand nombre d'armes qu'elle ait jamais transportées était de 12, lorsqu'elle est finalement entrée en service en tant que navire-école Bulwark en 1885. Howe a été nommé d'après l'amiral Richard Howe. Elle a été rebaptisée une deuxième fois Imprenable le 27 septembre 1886, mais est revenue à Bulwark en 1919 peu de temps avant d'être vendue pour démolition en 1921. Les bois ont été utilisés pour rénover dans le style revivaliste Tudor l'intérieur et le fascia du Liberty Store à Londres. .
HMS Howe_(1885)/HMS Howe (1885):
Le HMS Howe était un cuirassé cuirassé de classe Admiral construit pour la Royal Navy dans les années 1880. Le navire a été affecté à la flotte de la Manche au milieu de 1890 et a été gravement endommagé lorsqu'il s'est échoué à la fin de 1892. Une fois les réparations terminées, Howe a été transféré à la flotte méditerranéenne à la fin de 1893. Il est rentré chez lui à la fin de 1896 et est devenu un navire de garde. en Irlande. Howe y resta jusqu'à la fin de 1901, lorsqu'elle fut affectée à la flotte de réserve. Le navire a été désarmé trois ans plus tard, puis vendu à la ferraille en 1910.
HMS Howe_(32)/HMS Howe (32):
Le HMS Howe (fanion numéro 32) était le dernier des cinq cuirassés britanniques de classe King George V de la Royal Navy. Construit par Fairfield Shipbuilding and Engineering Company, il a été mis en chantier le 1er juin 1937 et lancé le 9 avril 1940. Il devait à l'origine s'appeler Beatty, mais cela a été changé en Howe, du nom de l'amiral Richard Howe. Howe a été achevé le 29 août 1942 après que sa durée de construction ait été prolongée, car les fournitures ont été détournées vers des travaux de priorité plus élevée tels que la construction et la réparation de navires marchands et de navires d'escorte. Comme son navire jumeau le HMS Anson, Howe a passé la majeure partie de sa carrière dans l'Arctique à couvrir les convois russes. En 1943, Howe a participé à l'opération Husky et a bombardé la base navale de Trapani et Favignana à l'appui du débarquement allié. Avec le roi George V, Howe a escorté deux cuirassés italiens rendus à Alexandrie. Howe a également été envoyée dans le Pacifique et attachée à la flotte britannique du Pacifique (Task Force 113), où elle a fourni des bombardements navals pour les débarquements alliés à Okinawa le 1er avril 1945. Après la guerre, Howe a passé quatre ans comme navire amiral de l'escadron d'entraînement. à Portland , avant d'être mis en réserve en 1950. Le cuirassé a été marqué pour élimination en 1957, vendu à la ferraille en 1958 et démantelé en 1961.
HMS Humber/HMS Humber :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Humber, du nom du Humber, un estuaire de l'est de l'Angleterre, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Humber (1690) était un pompier de 8 canons construit en 1690. Son sort est inconnu. Le HMS Humber (1693) était un navire de seconde classe de 80 canons lancé en 1693. Il a été reconstruit en 1708 et 1726, et a été rebaptisé HMS Princess Amelia en 1727. Il a été démantelé en 1752. Le HMS Humber (1748) a été un cinquième rang de 44 canons lancé en 1748 et fait naufrage en 1762. Le HMS Humber (1806) était un sloop de 16 canons capturé aux Français en 1806 et répertorié jusqu'en 1808. Le HMS Humber devait être un canon à vis à bois de classe Philomel . Elle a été déposée en 1861 et annulée en 1863. Le HMS Humber (1878) était un magasin à vis en fer acheté en 1878. Elle avait déjà été lancée pour le service civil en 1876 sous le nom de Harar. Elle a été revendue au service commercial en 1907, rebaptisée Lucia Victoria. Le HMS Humber (1914) était un moniteur de classe Humber acheté en 1914. Il avait déjà été lancé pour la marine brésilienne en 1913 sous le nom de Javary. Elle a été vendue pour être utilisée comme navire-grue en 1920. Le HMS Humber était un dragueur de mines de classe Ton lancé en 1953, mais renommé HMS Bronington en 1959. Le HMS Humber (M2007) était un dragueur de mines de classe River lancé en 1984. Elle a été vendue à la marine brésilienne en 1995 et a été rebaptisé Amorim Do Valle.
HMS Humber_(1693)/HMS Humber (1693):
Le HMS Humber était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Hull le 30 mars 1693. Il a été reconstruit selon l'établissement de 1706 à Deptford en 1708. Ses canons, auparavant montés sur deux ponts d'artillerie, étaient maintenant monté sur trois, bien qu'il soit resté classé comme un troisième taux. Le 30 octobre 1723, Humber reçut l'ordre d'être démonté et reconstruit en établissement de 1719 à Portsmouth. Elle a été rebaptisée HMS Princess Amelia et relancée le 4 octobre 1726. La princesse Amelia a été démantelée en 1752.
HMS Humber_ (1914)/HMS Humber (1914):
Le HMS Humber était un moniteur de classe Humber de la Royal Navy. Construit à l'origine par Vickers pour le Brésil sous le nom de Javary, il a été acheté par la Royal Navy en 1914 au déclenchement de la Première Guerre mondiale avec ses navires jumeaux Severn et Mersey.
HMS Hunter/HMS Hunter :
Dix-huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de Hunter : le navire anglais Hunter (1646) était un dogger capturé en 1646 et vendu en 1649. Le navire anglais Hunter (1652) était un navire de pompiers de 10 canons, auparavant le sloop français Chasseur, capturé en 1652. Elle a été brûlée en 1653. Le navire anglais Hunter (1656) était un navire royaliste de 6 canons, capturé par les parlementaires en 1656. Elle a sombré en 1661. Le HMS Hunter (1672) était un cinquième taux de 30 canons capturé de la Néerlandais en 1672. Elle était sur la liste de la Marine jusqu'en 1677. Le HMS Hunter (1673) était un sloop de 4 canons lancé en 1673 et vendu en 1683. Le HMS Hunter (1690) était un navire de pompiers de 8 canons lancé en 1690. Elle était reconstruit en tant que sixième rang de 24 canons en 1710 et a été capturé par les Espagnols plus tard cette année-là. Le HMS Hunter (1739) était un navire de pompiers de 10 canons acheté en 1739 et rebaptisé HMS Vulcan en 1740. Il fut encombré en 1743. Le HMS Hunter (1756) était un sloop de 10 canons lancé en 1756. Il fut capturé en 1775 par un Corsaire américain, mais repris en 1776 par le HMS Greyhound. Hunter a été déclaré inapte au service et vendu en 1780. Le HMS Hunter (1763) était un coupeur de 8 canons acheté en 1763 et vendu en 1771. Le HMS Hunter (1796) était un sloop de 16 canons acheté, l'un des trois commandés à des constructeurs en Bermudes en 1796 (les autres étant le HMS Dasher et le HMS Driver). Elle a été lancée en 1796 et a fait naufrage en 1797. Le HMS Hunter (1801) était un brick de 18 canons acheté en 1801 et démantelé en 1809. Le HMS General Hunter était un brick de 10 canons lancé en 1805 et capturé par les Américains. en 1813. Le HMS Hunter (1856) était une canonnière à vis à bois de classe Clown lancée en 1856. Elle a été mise sur la liste de vente en 1869 et a été vendue en 1884. Le HMS Hunter (1895) était un destroyer de classe Handy lancé en 1895 et vendu en 1912. Le HMS Hunter (H35) était un destroyer de classe H lancé en 1936 et coulé en 1940. Le HMS Hunter (D80) était un porte-avions d'escorte de classe Bogue, lancé pour l'US Navy sous le nom d'USS Block Island, prêté au Royal Navy, d'abord sous le nom de HMS Trailer, puis à partir de la fin de 1942 sous le nom de HMS Hunter. Elle a été renvoyée dans l'US Navy en 1945. Le HMS Hunter (1945) était un navire de débarquement de chars lancé en 1945 sous le nom de HMS LST 3042. Il a été rebaptisé HMS Hunter en 1947 et transféré au ministère des Transports en 1956, rebaptisé SS Empire. Courlis. Il a été démantelé en 1962. Le HMS Hunter (P284) était un bateau de patrouille et d'entraînement de classe Attacker lancé en 1983 et vendu au Liban en 1991.
HMS Hunter_ (1895)/HMS Hunter (1895):
Le HMS Hunter était l'un des trois destroyers de classe Handy construits pour la Royal Navy dans les années 1890. Achevé en 1896, il passa sa carrière dans les eaux territoriales et fut vendu à la ferraille en 1912.
HMS Hunter_(D80)/HMS Hunter (D80):
L'USS Block Island (CVE-8) (à l'origine AVG puis ACV) était un porte-avions d'escorte de classe Attacker qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a été mis en chantier le 15 mai 1941 sous le nom de Mormacpenn sous contrat avec la Commission maritime à Pascagoula, Mississippi, par Ingalls Shipbuilding, acquis par la marine américaine le 9 janvier 1943 et transféré simultanément via le programme Lend-Lease au Royaume-Uni en tant que remorque. Le 11 janvier 1943, le navire est rebaptisé HMS Hunter (D80) et mis en service par la Royal Navy. En mars 1945, il est rattaché au 21st Aircraft Carrier Squadron. Elle a participé à l'opération Jurist et à l'opération Tiderace en août 1945, la réoccupation de la Malaisie et de Singapour par les Japonais. Le navire a été rendu à la garde des États-Unis le 29 décembre 1945 et vendu au service marchand le 17 janvier 1947 sous le nom d'Almdijk. En octobre 1965, le navire est vendu pour démolition en Espagne.
HMS Hunter_(H35)/HMS Hunter (H35):
Le HMS Hunter était un destroyer de classe H construit pour la Royal Navy au milieu des années 1930. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le navire a appliqué le blocus des armes imposé des deux côtés par la Grande-Bretagne et la France, jusqu'à ce qu'il heurte une mine en mai 1937. Il était en réparation pendant l'année et demie suivante, après quoi il a rejoint le Flotte méditerranéenne. Au cours des premiers mois de la Seconde Guerre mondiale, Hunter a recherché des raiders commerciaux allemands dans l'océan Atlantique jusqu'à ce qu'elle soit transférée en Grande-Bretagne en février 1940. De retour à l'action dans la campagne de Norvège, elle a été coulée par des destroyers allemands lors de la première bataille. de Narvik en avril 1940.
HMS Hurricane_(H06)/HMS Hurricane (H06):
Le HMS Hurricane était un destroyer de classe H qui avait été initialement commandé par la marine brésilienne à la fin des années 1930 sous le nom de Japura, mais a été acheté par la Royal Navy après le début de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939 et renommé plus tard. Une fois achevé en juin 1940, le navire fut temporairement affecté à la Home Fleet avant de commencer à escorter des convois et à effectuer des patrouilles anti-sous-marines. Elle a été gravement endommagée lors d'un raid aérien allemand sur Liverpool en mai 1941 et ses réparations n'ont été achevées qu'au début de 1942. Hurricane a ensuite été nommé chef de flottille du groupe d'escorte B1 affecté à la Mid-Ocean Escort Force, escortant des convois dans l'Atlantique Nord pour les deux prochaines années. Le navire a été torpillé par un sous-marin allemand la veille de Noël 1943 et a dû être sabordé le lendemain car il n'a pas pu retourner au port.
HMS Hursley_(L84)/HMS Hursley (L84) :
Le HMS Hursley était un destroyer d'escorte de classe Hunt de type II de la Seconde Guerre mondiale de la Royal Navy britannique. C'est le seul navire de la Royal Navy à avoir porté ce nom. Hursley est un village du Hampshire. Mis en service en 1942, il sert en Méditerranée, avant d'être transféré dans la marine hellénique en novembre 1943 et rebaptisé Kriti. Elle a participé aux débarquements en Sicile, à Anzio et dans le sud de la France, et est restée au service de la Grèce jusqu'en 1959.
HMS Hurst_Castle/HMS Hurst Castle :
Le HMS Hurst Castle (K416) était l'une des 44 corvettes de classe Castle construites pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Achevé en juin 1944, il commença à escorter des convois en août et fut coulé par un sous-marin allemand le mois suivant.
HMS Hurworth/HMS Hurworth :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Hurworth HMS Hurworth (L28) - un destroyer de classe Hunt, lancé en 1941 et coulé en 1943. HMS Hurworth (M39) - un navire de lutte contre les mines de classe Hunt, lancé en 1984.
HMS Hurworth_(L28)/HMS Hurworth (L28) :
Le HMS Hurworth était un destroyer d'escorte de classe Hunt de type II de la Seconde Guerre mondiale de la Royal Navy britannique. Elle a passé la majeure partie de sa carrière en Méditerranée. Elle a été perdue dans une mine de la mer Égée en 1943.
HMS Hurworth_(M39)/HMS Hurworth (M39):
Le HMS Hurworth est un navire de lutte contre les mines de classe Hunt de la Royal Navy britannique.
HMS Hussar/HMS Hussar :
Dix navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Hussar, du nom du hussard. Le premier HMS Hussar (1727) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1757 et capturé par les Français en 1762 après s'être échoué au large du cap François, Hispaniola en raison de la négligence du pilote et du capitaine. Le deuxième HMS Hussar (1763) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1763 et fait naufrage le 24 novembre 1780 alors qu'il tentait de négocier le passage Hell Gate près de New York. Hussar s'est installé au fond, avec ses mâts au-dessus de l'eau, du côté Bronx (nord) de la rive du canal. Les rumeurs selon lesquelles elle transportait des milliers de livres en pièces d'or n'ont jamais été confirmées et les tentatives répétées de sauvetage de l'épave se sont avérées infructueuses. Le troisième hussard était une galère américaine capturée en 1778 et vendue en 1786. Ce hussard pourrait être la même galère de hussards construite à Philadelphie pendant l'occupation britannique de 1777-1778 sur les ordres du capitaine Sir Andrew Hammond aux loyalistes. Il a été utilisé pendant la bataille de Red Bank et à Fort Mifflin sous Lord Cornwallis. Le quatrième hussard était le protecteur de sixième rang de 26 canons de la marine du Massachusetts , de 586 tonnes (bm), lancé en 1779 à Newburyport, Massachusetts , que le HMS Roebuck et le HMS Medea capturèrent le 5 mai 1781; la Royal Navy l'a renommé HMS Hussar et l'a vendue en 1783. La Compagnie danoise des Indes orientales l'a achetée. Le cinquième HMS Hussar (1784) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1784 et fait naufrage le 27 décembre 1796 lorsqu'une forte tempête l'a conduit à terre à environ 15 milles à l'ouest de l'île de Batz. Le sixième HMS Hussar (1798) était un sloop de 14 canons, à l'origine le corsaire français Hussard, capturé en 1798 et vendu en 1800. Le septième HMS Hussar (1799) était un cinquième rang de 38 canons lancé en 1799 et détruit le 8 février 1804. en s'échouant sur un récif près de l'île de Sein. Son équipage l'a brûlée et la plupart se sont échappés dans des bateaux de pêche qu'ils ont réquisitionnés aux insulaires. Le huitième HMS Hussar (1807) était un cinquième rang de 46 canons lancé en 1807 et utilisé en 1861 comme cible. Le neuvième HMS Hussar (1894) était une canonnière torpille en service de 1894 à 1920. Le dixième HMS Hussar (J82) était un dragueur de mines lancé en 1934 et accidentellement coulé en 1944 au large de la Normandie par des avions de la Royal Air Force.
HMS Hussar_(1757)/HMS Hussar (1757):
Le HMS Hussar était une frégate de sixième rang de classe Coventry de 28 canons de la Royal Navy.
HMS Hussar_(1763)/HMS Hussar (1763):
Le HMS Hussar était une frégate de sixième rang de la Royal Navy, construite en Angleterre en 1761-1763. C'était un navire de 28 canons de la classe Mermaid, conçu par Sir Thomas Slade. Elle a fait naufrage à New York en 1780. Début 2013, un canon de Hussar a été découvert stocké dans un bâtiment de Central Park à New York toujours chargé de poudre à canon et abattu.
HMS Hussard_(1784)/HMS Hussard (1784) :
Le HMS Hussar était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy. Hussar a été mis en service pour la première fois en mai 1790 sous le commandement du capitaine Eliab Harvey.
HMS Hussard_(1799)/HMS Hussard (1799) :
Le HMS Hussar était une frégate de classe Amazon de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy. Lancée fin 1799, la frégate a fait toute sa carrière en servant dans la Manche et au large de l'Espagne. Hussar a principalement servi d'escorte de convoi et de croiseur, occupation dans laquelle la frégate a remporté plusieurs prix, dont le corsaire français Le Général Bessières. Vers la fin de 1803, Hussar fut envoyé pour servir dans l'escadron Ferrol de Sir Edward Pellew. Le 8 février 1804, Hussar rentrait en Angleterre avec des dépêches lorsque le navire fit naufrage au large de l'île de Sein. L'équipage a tenté de rentrer chez lui dans une flotte de bateaux réquisitionnés, mais la majorité a été forcée de se rendre à Brest pour éviter de couler par mauvais temps, où ils ont été faits prisonniers de guerre.
HMS Hussar_(1807)/HMS Hussar (1807):
Le HMS Hussar était une frégate de classe Lively de 38 canons au service de la Royal Navy lancée en 1807 depuis Buckler's Hard. Elle a ensuite été mise à niveau à 46 canons.
HMS Hussard_(1894)/HMS Hussard (1894) :
Le HMS Hussar était une canonnière torpille de classe Dryad de la Royal Navy. Il a été lancé en 1894 et a servi en Méditerranée entre 1896 et 1905 avant d'être utilisé pour la protection de la pêche. Au cours de la campagne des Dardanelles de 1915, son commandant et deux membres de son équipage ont remporté la Croix de Victoria. Elle est rompue en 1921.
HMS Hussar_(J82)/HMS Hussar (J82):
Le HMS Hussar était un dragueur de mines de classe Halcyon de la Royal Navy de la Seconde Guerre mondiale. Alors que les armées alliées avançaient après l'invasion de la Normandie, Hussar, Britomart, Jason et Salamander ont été affectés à la 1ère flottille de déminage (1MF) nettoyant les champs de mines de l'Axe au nord de la Normandie pour ouvrir des ports supplémentaires pour alimenter l'avance. Dans l'après-midi du 27 août 1944, ils balayaient le Cap d'Antifer en préparation du cuirassé Warspite et surveillaient l'Erebus et le Roberts pour engager l'artillerie côtière du Havre retardant l'avancée des troupes canadiennes. L'officier du quartier général attribuant le projet de déminage à la 1MF négligea d'informer le Flag Officer British Assault Area (Rear-Admiral Rivett-Carnac), chargé de défendre les plages d'invasion des E-boats opérant au départ du Havre. 1MF a été observé sur une étape sud-ouest de l'opération de déminage et supposé être des navires allemands procédant à l'attaque des navires alliés au large des plages d'invasion. L'état-major de l'amiral a demandé au 263e Escadron de la RAF et au 266e Escadron de la RAF d'attaquer les navires ennemis présumés. Les escadrons ont répondu avec 16 Typhoons armés de canons de 20 mm et de roquettes non guidées RP-3 High Explosive "60 lb". Les pilotes de la RAF ont identifié 1MF comme étant apparemment une expédition amicale, mais après avoir interrogé leurs ordres, on leur a dit que la Royal Navy n'avait aucun navire dans la région. et Salamander a été endommagé bien au-delà de la réparation économique et radié comme une perte totale constructive. Quatre-vingt-six marins britanniques ont été tués et 124 autres ont été blessés. 1MF a identifié les Typhoons comme amis, et une mauvaise visibilité dans le soleil a empêché une reconnaissance précoce du "tir ami" imminent. Jason a établi un contact radio pour mettre fin à l'attaque.
HMS Hyacinthe/HMS Hyacinthe :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Hyacinth d'après la fleur de jacinthe : le HMS Hyacinth (1806), lancé en 1806, était un navire-sloop de classe Cormorant de 18 canons, démantelé en 1820. Le HMS Hyacinth (1829), lancé en 1829, était un sloop de sixième rang. En 1839, combattant aux côtés du HMS Volage, il détruit 29 navires chinois près de Hong Kong. Cette bataille a été la première de nombreuses victoires décisives des Britanniques sur l'armée de la dynastie Qing lors de la première guerre de l'opium. Le HMS Hyacinth (1881), lancé en 1881, était une corvette de classe Satellite. Il a servi sur la station chinoise et a été vendu pour démolition en 1902. Le HMS Hyacinth (1898), lancé en 1898, était un croiseur léger de classe Highflyer. Elle a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été ferraillée en 1923. Le HMS Hyacinth (K84), lancé en 1940, était une corvette de classe Flower. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, a été prêtée à la Royal Hellenic Navy en 1943 et rebaptisée Apostolis.
HMS Hyacinthe_(1806)/HMS Hyacinthe (1806) :
Le HMS Hyacinth était un sloop de 18 canons de la classe Cormorant de la Royal Navy, lancé en 1806 à Great Yarmouth. En 1810, il est reclassé en poste de 20 canons (mais sans être réarmé). Elle a de nouveau été réévaluée à 24 canons en 1817. Hyacinth a pris part à quelques actions notables sur la côte espagnole, dont l'une s'est qualifiée en 1817 pour la Médaille du service général de la marine. Elle est dissoute en 1820.
HMS Hyacinthe_(1829)/HMS Hyacinthe (1829) :
Le HMS Hyacinth était un sloop de 18 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1829 et a arpenté la côte nord-est de l'Australie sous Francis Price Blackwood au milieu des années 1830. Il participa à la première guerre de l'opium, détruisant, avec le HMS Volage, 29 jonques chinoises. Elle est devenue une coque de charbon à Portland en 1860 et a été démantelée en 1871.
HMS Hyacinthe_(1881)/HMS Hyacinthe (1881) :
Le HMS Hyacinth était un sloop composite de 8 canons de classe Satellite construit pour la Royal Navy, lancé en 1881 et vendu en 1902. Elle et le reste de sa classe ont été reclassées en tant que corvettes en 1884.
HMS Hyacinthe_(1898)/HMS Hyacinthe (1898) :
Le HMS Hyacinth était l'un des trois croiseurs protégés de classe Highflyer construits pour la Royal Navy dans les années 1890. Initialement affecté à la flotte de la Manche, il a passé une grande partie de son début de carrière en tant que navire amiral de la station des Indes orientales. Il est réduit en réserve en 1912 après un long radoub avant de devenir le navire amiral de la station du Cap de Bonne-Espérance en 1913. Après le début de la Première Guerre mondiale en août 1914, il passe les premiers mois de la guerre à escorter des convois autour de l'Afrique du Sud. . Au début de 1915, elle est déployée en Afrique orientale allemande pour bloquer le croiseur léger allemand SMS Königsberg. Elle a détruit un coureur de blocus allemand qui tentait de faire passer le blocus en avril et a coulé un navire marchand allemand au début de 1916. Hyacinth est restée sur la station du Cap pour le reste de la guerre et a été payée en 1919, bien qu'elle n'ait pas été vendue pour ferraille jusqu'en 1923.
HMS Hyacinthe_(K84)/HMS Hyacinthe (K84) :
Le HMS Hyacinth était une corvette de classe Flower de la Royal Navy. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a remporté trois victoires sur des sous-marins ennemis au cours d'une carrière très réussie. Seul Sunflower a réussi à répéter un tel succès parmi ses navires jumeaux. Elle a ensuite servi dans la Royal Hellenic Navy en tant que RHNS Apostolis ( grec : ΒΠ Αποστόλης ), a été renvoyée dans la Royal Navy en 1952 et mise au rebut la même année.
HMS Hyène/HMS Hyène :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Hyaena (ou HMS Hyæna), du nom des Hyena, une famille de mammifères carnivores. Deux autres étaient prévus mais soit commandés sous un autre nom, soit annulés. Le HMS Hyaena (1778) était un navire de poste de 24 canons lancé en 1778. Le Concorde français l'a capturé en 1793 et ​​il est devenu le corsaire Hyene. En 1797 Indefatigable la reprit près de Tenerife. Remis en service sous son ancien nom, Hyaena fut vendu en 1802. Il devint alors le baleinier Recovery et effectua sept voyages à la pêche à la baleine australe avant d'être démantelé en 1813. Le HMS Hyaena (1804) était un sixième rang de 28 canons, anciennement le Espoir civil. Elle a été achetée en 1804 et est devenue un magasin en 1813. Elle a été vendue en 1822. Le HMS Hyaena devait être un brig-sloop de classe Cherokee de 10 canons. Elle a été posée en 1825, mais renommée et lancée en 1826 sous le nom de HMS Calypso. Le HMS Hyaena était un sloop de classe Cherokee de 10 canons en construction sous le nom de HMS Calypso, mais renommé en 1826. Il a été annulé en 1831. Le HMS Hyaena (1856) était une canonnière à vis en bois de classe Albacore lancée en 1856 et vendue en 1870. comme navire de sauvetage. Le HMS Hyaena (1873) était une canonnière à vis en fer de classe Ant lancée en 1873 et vendue en 1906.
HMS Hyène_(1778)/HMS Hyène (1778) :
Le HMS Hyaena (HMS Hyæna) était un navire de poste de classe Porcupine de 24 canons de la Royal Navy lancé en 1778. Les Français l'ont capturée en 1793, l'ont mise en service sous le nom de Hyène, puis l'ont vendue. Elle devint un corsaire que les Britanniques capturèrent en 1797. La Royal Navy la reprit en service sous le nom de Hyène et elle continua à servir jusqu'à ce que la Marine la vende en 1802. L'armateur Daniel Bennett l'acheta et la rebaptisa Recovery. Elle a fait sept voyages en tant que baleinière dans la pêche britannique à la baleine australe et a été démantelée en 1813.
HMS Hyderabad / HMS Hyderabad :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Hyderabad : HMS Hyderabad (1917) le seul Q-ship construit à cet effet de la Première Guerre mondiale lancé en 1917 et vendu en 1920 HMS Hyderabad (K212) une corvette de classe Flower précédemment lancée en 1941 et vendu en 1948
HMS Hydra/HMS Hydra :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Hydra, du nom de l'hydre de Lerne de la mythologie grecque : le HMS Hydra (1778) était un sixième rang de 24 canons lancé en 1778 et vendu en 1783. Le HMS Hydra (1797) était un 38- canon cinquième taux lancé en 1797. Elle a été utilisée comme navire de troupes à partir de 1812 et a été vendue en 1820. Le HMS Hydra (1838) était un sloop à vapeur en bois de classe Hydra lancé en 1838, utilisé comme navire d'étude après 1852, payé en 1868 et vendu en 1870. HMS Hydra (1871) était un navire à tourelle de classe Cyclops lancé en 1871 et vendu en 1903. HMS Hydra (1912) était un destroyer de classe Acheron lancé en 1912 et vendu en 1921. HMS Hydra (J275) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1942. Il a été endommagé par une mine en 1944 et n'a pas été réparé. Il a été démoli en 1945. Le HMS Hydra (A144) était un navire d'étude océanographique lancé en 1965, vendu à l'Indonésie en 1986 et rebaptisé Dewa Kembar.
HMS Hydra_(1797)/HMS Hydra (1797):
Le HMS Hydra lancé en 1797 était une frégate de cinquième rang de la Royal Navy. De 1813 à 1817, elle a servi comme navire de troupes. Elle a été vendue en 1820. Elle a été construite selon la conception de la frégate française capturée Melpomene (prise en 1794).
HMS Hydra_(1838)/HMS Hydra (1838):
Le HMS Hydra était le navire de tête de sa classe de sloops à vapeur en bois de la Royal Navy britannique, lancé en 1838 à Chatham Dockyard. Après avoir participé à des opérations pendant la guerre de Syrie en 1840, elle a ensuite servi dans des opérations anti-esclavagistes et également comme navire de reconnaissance. Elle a été ferraillée en 1870.
HMS Hydra_(1871)/HMS Hydra (1871):
Le HMS Hydra était le deuxième navire achevé des quatre moniteurs de parapet de classe Cyclope construits pour la Royal Navy dans les années 1870. Les navires ont reçu l'ordre de satisfaire les demandes de défense locale pendant la peur de la guerre de 1870, mais le rythme de construction a considérablement ralenti à mesure que la menace de guerre perçue diminuait. Le navire a passé la majeure partie de sa carrière en réserve; sa seule période prolongée de commission fut de quatre mois pendant la guerre russo-turque en 1878, lorsque les Britanniques tentèrent de forcer les Russes à mettre fin à la guerre sans s'emparer de Constantinople. Hydra a été vendu à la ferraille en 1903.
HMS Hydra_(1912)/HMS Hydra (1912):
Le HMS Hydra était l'un des 20 destroyers de classe Acheron construits pour la Royal Navy dans les années 1910. Achevé en 1912, le navire a participé à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS Hydra_(A144)/HMS Hydra (A144):
Le HMS Hydra (numéro de fanion A144) était un navire d'études hydrographiques en haute mer de la Royal Navy, le troisième des trois premiers de la classe Hecla. Le navire a été déposé sous le numéro de chantier 2258 le 14 mai 1964 chez Yarrow Shipbuilders, à Scotstoun sur la rivière Clyde et lancé le 14 juillet 1965 par Mary Lythall, épouse du scientifique en chef (Royal Navy) de l'époque, Basil W Lythall CB (1919 –2001). Elle a été achevée et mise en service pour la première fois le 4 mai 1966 et, en remplacement du navire hydrographique HMS Owen , son commandant et de nombreux membres de son équipage ont formé la première commission du HMS Hydra . Elle a été mise hors service et vendue à la marine indonésienne en 1986 et rebaptisée KRI Dewa Kembar (Pennant Number 932); elle était encore en service en 2019.
HMS Hydra_(J275)/HMS Hydra (J275):
Le HMS Hydra était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif construit pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été gravement endommagée pendant la guerre et a été ferraillée en 1947.
HMS Hortensia/HMS Hortensia :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Hydrangea : HMS Hydrangea (1916) un sloop de classe Arabis lancé en 1916 et vendu en 1920 HMS Hydrangea (K39), une corvette de classe Flower lancée en 1940 et vendue en 1947. Elle est devenue le mercantile Hydralock et a fait naufrage en 1957
HMS Hypérion/HMS Hypérion :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Hyperion, du nom d'Hyperion, l'un des Titans de la mythologie grecque. Un troisième était prévu mais jamais achevé : le HMS Hyperion (1807) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1807 et démantelé en 1833. Le HMS Hyperion devait être une frégate à vis en bois. Il fut commandé en 1861 et annulé en 1863. Le HMS Hyperion (H97) était un destroyer de classe H lancé en 1936. Il fut sabordé en 1940 après avoir été endommagé par une mine.
HMS Hypérion_(H97)/HMS Hypérion (H97) :
Le HMS Hyperion était un destroyer de classe H construit pour la Royal Navy au milieu des années 1930. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le navire a imposé le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés dans le cadre de la flotte méditerranéenne. Au cours des premiers mois de la Seconde Guerre mondiale, Hyperion a recherché des raiders commerciaux allemands dans l'océan Atlantique et a bloqué les navires marchands allemands dans des ports neutres jusqu'à son retour dans les îles britanniques au début de 1940. Le navire a participé à la campagne norvégienne avant d'être transféré. retour à la flotte méditerranéenne peu de temps après. Hyperion a participé à la bataille de Calabre et à la bataille du cap Spada en juillet 1940 tout en escortant les plus gros navires de la flotte. Le navire a couvert plusieurs convois vers Malte avant de heurter une mine et a été délibérément sabordé en décembre 1940.
HMS Hythe_(J194)/HMS Hythe (J194):
Le HMS Hythe était un dragueur de mines de classe Bangor construit pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Ibis_(U99)/HMS Ibis (U99):
Le HMS Ibis, numéro de fanion U99, était un sloop de classe Black Swan de la Royal Navy, nommé d'après l'Ibis. Elle a été construite par Furness Shipbuilding Co. Ltd., Haverton Hill-on-Tees, Co. Durham, a été posée le 22 septembre 1939, lancée le 28 novembre 1940 et achevée le 30 août 1941. Elle a été adoptée par la communauté civile de Stoke Newington à Londres dans le cadre de la campagne d'épargne Warship Week en 1942. Ibis a été coulé par une torpille aéroportée d'un avion italien en Méditerranée occidentale, au nord d'Alger, en Algérie française, le 10 novembre 1942. Le comédien écossais Rikki Fulton était un membre de son équipage.
HMS Icarus/HMS Icarus :
Quatre navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Icarus, d'après l'Icare de la mythologie grecque. HMS Icarus (1814), un sloop de 18 canons lancé en 1814, en service de la garde côtière en 1839, et vendu en 1861. HMS Icarus (1858), un sloop à vis en service de 1858 à 1875. HMS Icarus (1885), un sloop à vis composite de classe Mariner en service de 1885 à 1904. HMS Icarus (D03), un destroyer de classe I établi par John Brown and Company, Limited, à Clydebank en Écosse le 9 mars 1936, lancé le 26 novembre 1936.
HMS Icarus_(1885)/HMS Icarus (1885):
Le HMS Icarus était un canon à vis composite de classe Mariner de 8 canons et le troisième navire de la Royal Navy à porter ce nom. Elle a été lancée en 1885 à Devonport et vendue en 1904.
HMS Icarus_(D03)/HMS Icarus (D03):
Le HMS Icarus était l'un des neuf destroyers de classe I construits pour la Royal Navy dans les années 1930.
HMS Ilex_(D61)/HMS Ilex (D61):
Le HMS Ilex était l'un des neuf destroyers de classe I construits pour la Royal Navy dans les années 1930. C'est le seul navire de la Royal Navy à avoir jamais été nommé d'après Ilex, le genre de plantes à fleurs communément appelé houx.
HMS Ilfracombe/HMS Ilfracombe :
HMS Ilfracombe a été le nom de deux navires de la Royal Navy : HMS Ilfracombe (1918) était un dragueur de mines de classe Hunt renommé Instow avant son lancement HMS Ilfracombe (J95) était un dragueur de mines de classe Bangor lancé en 1941 et mis au rebut en 1948
HMS Illustrious/HMS Illustrious :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Illustrious. La devise du navire est "Vox Non Incerta" qui se traduit par "No Uncertain Sound". Le HMS Illustrious (1789) était un troisième rang de 74 canons et a été lancé à Buckler's Hard en 1789. Il a eu deux engagements contre la marine française, à Toulon en 1793 et ​​à Gênes où il a subi de graves dommages et a remporté un honneur de bataille. Alors qu'il rentrait chez lui en remorque pour des réparations, il s'est échoué à cause d'une tempête extrêmement violente. Peu de temps après, elle a été incendiée et abandonnée. Le HMS Illustrious (1803) a été lancé à Rotherhithe en 1803 et était comme son prédécesseur un troisième rang de 74 canons. Elle a été impliquée dans des batailles au large des routes basques, dans lesquelles elle a remporté un honneur de bataille, et au large de Java en Indonésie. En 1854, il devint un navire-école et continua comme tel jusqu'à ce qu'il soit démantelé en 1868 à Portsmouth. Le HMS Illustrious (1896) était un cuirassé de classe Majestic, lancé en 1896 et mis au rebut en 1920. Deux de ses canons de 12 pouces ont été remontés dans les tourelles Tyne. Le HMS Illustrious (87) était un porte-avions de classe Illustrious mis en service en 1940. La même année, il devint le premier porte-avions à frapper contre une flotte ennemie et resta en service jusqu'en 1954. Le HMS Illustrious (R06) était un avion de classe Invincible. transporteur mis en service en 1982 et désarmé en 2014.
HMS Illustrious_(1789)/HMS Illustrious (1789):
Le HMS Illustrious était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 7 juillet 1789 à Bucklers Hard sous la direction d'Henry Adams. Elle a participé à la bataille de Gênes après laquelle elle a fait naufrage.
HMS Illustrious_(1803)/HMS Illustrious (1803):
Le HMS Illustrious , un navire de ligne de troisième rang de 74 canons et le deuxième du nom, a été construit par Randall & Brent à Rotherhithe où sa quille a été posée en février 1801. Lancé le 3 septembre 1803, il a été achevé à Woolwich. Elle a d'abord été commandée pour la flotte de la Manche sous le capitaine Sir Charles Hamilton et a été impliquée dans la bataille des routes basques en 1809, au cours de laquelle elle a remporté un honneur de bataille, et dans les expéditions contre les quais d'Anvers et a rendu l'Escaut inaccessible aux Français. navires. Le 22 novembre 1810, l'Illustrious fait partie de la flotte qui capture l'Île de France le 3 décembre. Elle participe ensuite à l'invasion de Java (1811) en Indonésie. Elle a été réaménagée à Portsmouth (1813–17) puis mise en réserve jusqu'à sa remise en service en 1832. Elle a été remise en service en 1845, puis utilisée comme navire de garde, navire-hôpital et, enfin, en 1854, elle est devenue une artillerie. navire-école et a continué comme tel jusqu'à ce qu'il soit démantelé en 1868 à Portsmouth.
HMS Illustrious_(1896)/HMS Illustrious (1896):
Le troisième HMS Illustrious de la Royal Navy britannique était un cuirassé pré-dreadnought de classe Majestic. Le navire a été construit au chantier naval de Chatham ; sa quille a été posée en mars 1895, sa coque achevée a été lancée en septembre 1896 et elle a été mise en service dans la flotte en avril 1898. Elle était armée d'une batterie principale de quatre canons de 12 pouces (305 mm) et d'une batterie secondaire de douze canons de 6 pouces (152 mm). Le navire avait une vitesse de pointe de 16 nœuds (30 km/h ; 18 mph). L'Illustrious est affecté à la Flotte Méditerranéenne jusqu'en 1904. Transféré à la Flotte de la Manche (qui sera ensuite réorganisée à la Flotte de l'Atlantique) il subit un carénage qui sera dûment achevé au début de 1906. Rendu obsolète par l'apparition des nouveaux dreadnoughts, il sert avec la Home Fleet à partir de 1908. L'un des plus anciens cuirassés de la Royal Navy lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté, il a servi de navire de garde dans diverses régions du nord de l'Angleterre jusqu'à la fin de 1915. Son armement principal a été retiré et il a ensuite servi de magasin. navire pour le reste de la guerre. Elle a été mise hors service en 1919 et ferraillée l'année suivante.
HMS Illustrious_(87)/HMS Illustrious (87):
Le HMS Illustrious était le navire de tête de sa classe de porte-avions construits pour la Royal Navy avant la Seconde Guerre mondiale. Sa première affectation après l'achèvement et le travail a été avec la flotte méditerranéenne, dans laquelle la réalisation la plus notable de son avion a été de couler un cuirassé italien et d'endommager gravement deux autres pendant la bataille de Tarente à la fin de 1940. Deux mois plus tard, le porte-avions a été paralysé par la plongée allemande. bombardiers et a été réparé aux États-Unis. Après avoir subi des dommages lors du voyage de retour à la fin de 1941 par une collision avec son navire jumeau Formidable, Illustrious a été envoyé dans l'océan Indien au début de 1942 pour soutenir l'invasion de Vichy French Madagascar (opération Ironclad). Après son retour au pays au début de 1943, le navire a fait l'objet d'un long radoub et a été brièvement affecté à la Home Fleet. Elle a été transférée à la Force H pour la bataille de Salerne à la mi-1943, puis a rejoint la flotte de l'Est dans l'océan Indien au début de 1944. Son avion a attaqué plusieurs cibles dans les Indes orientales néerlandaises occupées par le Japon au cours de l'année suivante avant Illustrious a été transféré à la nouvelle flotte britannique du Pacifique (BPF). Le porte-avions a participé aux premières étapes de la bataille d'Okinawa jusqu'à ce que les défauts mécaniques résultant des dommages de combat accumulés deviennent si graves qu'elle a reçu l'ordre de rentrer tôt pour des réparations en mai 1945. La guerre s'est terminée alors qu'elle était dans le chantier naval et l'Amirauté a décidé de la modifier. pour être utilisé comme transporteur d'essais et d'entraînement de la Home Fleet. Dans ce rôle, elle a mené les essais d'appontage pour la plupart des avions navals britanniques d'après-guerre au début des années 1950. Elle était parfois utilisée pour transporter des troupes et des avions vers et depuis des déploiements étrangers, ainsi que pour participer à des exercices. En 1951, elle a aidé à transporter des troupes pour réprimer les émeutes à Chypre après l'effondrement du traité anglo-égyptien de 1936. Elle a été payée au début de 1955 et vendue à la ferraille à la fin de 1956.
HMS Illustrious_(R06)/HMS Illustrious (R06):
Le HMS Illustrious était un porte-avions léger de la Royal Navy et le deuxième des trois navires de classe Invincible construits à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Elle était le cinquième navire de guerre et le deuxième porte-avions à porter le nom d'Illustrious, et était affectueusement connue de son équipage sous le nom de "Lusty". En 1982, le conflit aux Malouines a nécessité l'achèvement d'Illustrious et s'est précipité vers le sud pour rejoindre son navire jumeau HMS Invincible et le porte-avions vétéran HMS Hermes. À cette fin, il a été avancé de trois mois pour être achevé au chantier naval Swan Hunter, puis mis en service le 20 juin 1982 en mer en route vers le chantier naval de Portsmouth pour embarquer des provisions et un équipage supplémentaires. Elle est arrivée aux Malouines pour relever Invincible le 28 août 1982 dans un passé fulgurant. De retour au Royaume-Uni, elle n'a été officiellement mise en service dans la flotte que le 20 mars 1983. Après son déploiement dans l'Atlantique Sud, elle a été déployée dans le cadre de l'opération Southern Watch en Irak, puis de l'opération Deny Flight en Bosnie dans les années 1990 et de l'opération Palliser en Sierra Leone. en 2000. Un vaste réaménagement en 2002 l'a empêchée de s'impliquer dans la guerre en Irak de 2003 , mais elle a été réparée à temps pour aider les citoyens britanniques piégés par la guerre du Liban de 2006 . Après le retrait de son avion British Aerospace Harrier II à voilure fixe en 2010, Illustrious a opéré comme l'un des deux porte-hélicoptères de la Royal Navy. Après 32 ans de service, le navire le plus ancien de la flotte active de la Royal Navy a été officiellement mis hors service le 28 août 2014, même s'il ne serait pas remplacé avant la mise en service du HMS Queen Elizabeth en 2017. Malgré l'annonce du ministère britannique de la Défense en 2012 qu'une fois mis hors service , Illustrious serait préservée pour la nation, en 2016 elle a été vendue et remorquée à la société turque Leyal pour mise au rebut.
HMS Imaum / HMS Imaum :
Le HMS Imaum (parfois appelé Imaun) était un navire de troisième rang de 76 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été construite à Bombay sous le nom de Liverpool et lancée le 10 novembre 1826 pour l'Imaum de Mascate, Said bin Sultan, qui a présenté le navire à la Royal Navy le 9 mars 1836. Elle a été mise en service portuaire à Port Royal, Jamaïque en 1842 , et a été démantelé en 1863. La figure de proue d'Imaum est conservée au Musée maritime de l'Atlantique à Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada.
HMS Immortalité%C3%A9/HMS Immortalité :
HMS Immortalité a été le nom de plus d'un navire de la Royal Navy britannique et peut faire référence à : HMS Immortalité (1795), un cinquième rang de 42 canons, anciennement la frégate française Immortalité, capturée en France en 1798 et mise au rebut en 1806 HMS Immortalité, un cinquième taux de 38 canons, anciennement le français Infatigable, capturé de France en 1806 et mis au rebut en 1811. HMS Immortalité (1814), un cinquième taux de 38 canons, anciennement le français Alcmène, capturé de France en 1814 et rebaptisé HMS Dunira, rebaptisé HMS Immortalité plus tard en 1814, et vendu en 1837 HMS Immortalité (1859), une frégate à vis en bois lancée en 1859 et vendue en 1883 HMS Immortalité (1887), un croiseur cuirassé lancé en 1887 et vendu à la casse en 1907Voir aussi Frégate française Immortalité (1795)
HMS Immortalité%C3%A9_(1887)/HMS Immortalité (1887):
Le HMS Immortalité était l'un des sept croiseurs blindés de la classe Orlando construits pour la Royal Navy au milieu des années 1880. Elle est vendue à la ferraille le 11 janvier 1907.
HMS Imogen/HMS Imogen :
Six navires de la Royal Navy ont été appelés HMS Imogen ou HMS Imogene. Un septième était prévu mais jamais construit : le HMS Imogen (1800) était un sloop de 18 canons, à l'origine le corsaire français Diable-à-Quatre. Elle a été capturée en 1800 et a sombré en 1805. Le HMS Imogen (1805) était un brig-sloop de 16 canons lancé en 1805 et vendu en 1817. Le HMS Imogene (1831) était un sixième rang de 28 canons, initialement nommé HMS Pearl, mais renommé en 1826 et lancé en 1831. Il fut brûlé par accident en 1840. Le HMS Imogene devait être une corvette à vis en bois, commandée en 1861 mais annulée en 1863. Le HMS Imogene (1864) était un navire des garde-côtes lancé en 1864. Elle était renommé HMS Argus en 1884 et vendu en 1903. Le HMS Imogene (1882) était un yacht à vis en fer, anciennement le Jacamar, construit en 1882 par Barclay, Curle & Co, Glasgow. Elle a été achetée en 1882, rebaptisée HMS Impey en 1919 et a été vendue plus tard cette année-là. Le HMS Imogen (D44) était un destroyer de classe I lancé en 1936 et coulé lors d'une collision en 1940.
HMS Imogen_(1800)/HMS Imogen (1800):
Le HMS Imogen (ou Imogene) était le corsaire français Diable à Quatre, construit à Bordeaux en 1792, que Thames et Immortalite capturèrent en 1800. La Royal Navy le prit en service en 1801 sous le nom de HMS Imogen. Elle a sombré en 1805.
HMS Imogen_(1805)/HMS Imogen (1805):
Le HMS Imogen (ou Imogene) était un sloop de 16 canons de la Royal Navy de la classe Seagull lancé en juillet 1805. Il servit principalement dans la campagne de l'Adriatique avant que la Marine ne la vende en 1817.
HMS Imogen_(D44)/HMS Imogen (D44):
Le HMS Imogen était un destroyer de classe I construit pour la Royal Navy au milieu des années 1930. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le navire a imposé le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés dans le cadre de la flotte méditerranéenne. Après le début de la Seconde Guerre mondiale, le navire fut transféré à la Home Fleet et participa à la campagne de Norvège en avril 1940. Imogen coula deux sous-marins allemands avant son propre naufrage à la suite d'une collision accidentelle en juillet 1940.
HMS Imogene_(1831)/HMS Imogene (1831):
Le HMS Imogene était un sixième rang de classe Conway de la Royal Navy, construit par Pembroke Dockyard et lancé le 24 juin 1831. Il a servi dans les Indes orientales, en Chine et en Amérique du Sud, mais a été accidentellement brûlé alors qu'il était hors service le 27 septembre 1840.
HMS Imogene_FC/HMS Imogene FC :
Le HMS Imogen FC est un ancien club sportif d'Istanbul, dans l'Empire ottoman. Le club a été fondé par des Anglais.
HMS Impérial_(D09)/HMS Impérial (D09) :
Le HMS Imperial était l'un des neuf destroyers de classe I construits pour la Royal Navy dans les années 1930. Elle a été sabordée par le HMS Hotspur en 1941 après avoir été paralysée par des bombardiers italiens.
HMS Impérieuse/HMS Impérieuse :
Six navires et un établissement d'entraînement de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Imperieuse : HMS Imperieuse (1793) était un cinquième rang de 40 canons capturé aux Français en 1793. Elle a été rebaptisée HMS Unite en 1803, était en service portuaire de 1832, et a été démantelé en 1858. Le HMS Amphitrite (1799) était un cinquième rang de 40 canons que les Néerlandais ont lancé le 30 octobre 1797 et les Britanniques capturés en 1799. La Royal Navy l'a rebaptisée Imperieuse en 1801; elle a été démantelée en 1805. Le HMS Imperieuse (1805) était un cinquième rang de 38 canons, auparavant le navire espagnol Medea (1797). Elle a été capturée en 1804 et mise en service sous le nom de HMS Iphigenia mais rebaptisée Imperieuse en 1805, mise en service portuaire en 1818 et vendue en 1838. HMS Imperieuse (1852) était une frégate à vis en bois lancée en 1852 et vendue en 1867. HMS Imperieuse (1883) était un croiseur blindé de classe Imperieuse lancé en 1883. Il fut converti en navire de dépôt en 1905 et rebaptisé HMS Sapphire II. Le nom est revenu à Imperieuse en 1909 et elle a été vendue en 1913. Le HMS Imperieuse était l'ancien cuirassé à toute épreuve lancé en 1869 sous le nom de HMS Audacious. Il est devenu le HMS Imperieuse en 1914 alors qu'il servait de navire de réparation. Elle a été vendue en 1927. HMS Imperieuse (établissement de formation) était un établissement de formation de chauffeur mis en place en 1944 à bord des cuirassés obsolètes HMS Resolution et HMS Revenge. L'établissement est désarmé en 1948.
HMS Impérieuse_(1793)/HMS Impérieuse (1793):
L'Impérieuse était une frégate de classe Minerve de 40 canons de la marine française. La Royal Navy l'a capturée en 1793 et ​​elle a d'abord servi comme HMS Imperieuse puis à partir de 1803 comme HMS Unite. Elle est devenue une carcasse d'hôpital en 1836 et a été démantelée en 1858.
HMS Impérieuse_(1805)/HMS Impérieuse (1805):
Le HMS Impérieuse était une frégate de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy. Construit à Ferrol, en Espagne, pour la marine espagnole, il a été lancé sous le nom de Medea en 1797. En 1804, il faisait partie d'un escadron transportant de l'or d'Amérique du Sud vers l'Espagne qui a été saisi par les Britanniques alors que l'Espagne et la Grande-Bretagne étaient en paix. Medea a ensuite été mis en service dans la Royal Navy et a été brièvement nommé HMS Iphigenia avant d'être renommé Imperieuse en 1805. En 1806, le commandement d'Imperieuse a été donné à Lord Cochrane. Elle a été envoyée en Méditerranée où elle a entrepris une série d'exploits notables, capturant un grand nombre de prises de guerre et effectuant des raids contre les positions ennemies le long des côtes françaises et espagnoles. Après un bref retour en Angleterre, Imperieuse participa à l'attaque de la flotte française sur les routes basques en 1809. Pendant la bataille, elle fut fortement engagée, aidant à la destruction de quatre navires de ligne français et d'une frégate. Plus tard cette année-là, elle a participé à la campagne infructueuse de Walcheren. En 1811, Imperieuse retourna en Méditerranée sous le commandement d'Henry Duncan où elle fut employée le long de la côte italienne, opérant avec succès contre la navigation napolitaine et française et les fortifications côtières. Elle retourna en Angleterre en 1814 et fut payée et placée dans l'ordinaire l'année suivante. Converti en navire de quarantaine en 1818, il est finalement vendu et démantelé en 1838.
HMS Impérieuse_(1852)/HMS Impérieuse (1852):
Le HMS Imperieuse (1852) était une frégate à vapeur à vis en bois lancée en 1852. À partir de 1854, le navire a servi dans la mer Baltique pendant la guerre de Crimée. Le 1er avril 1855, Imperieuse s'est échoué au large du phare de Reefness (phare de Røsnæs), à Kalundborg, au Danemark. . Il a été renfloué le lendemain avec l'aide du HMS Euryalus. En août 1855, le capitaine Watson était en charge lorsqu'elle était présente à Cronstadt, la base navale russe de la Baltique; avec James Watt, Centaur et Bulldog La flotte a été impliquée dans un engagement mineur à longue portée de la guerre de Crimée près du phare de Tolbukhin avec les batteries et les canonnières du port le 16 août 1855. En janvier 1860, elle est arrivée à Hong Kong sur les Indes orientales et China Station , où elle est restée pendant les deux années suivantes, opérant au large des côtes de la Chine pendant la deuxième guerre anglo-chinoise de 1856–1860. En août 1861, elle s'est échouée sur un rocher à 140 milles marins (260 km) de Jeddo , Japon. Il a été renfloué trois jours plus tard avec l'aide du HMS Ringdove. Le navire est vendu en mars 1867.
HMS Impérieuse_(1883)/HMS Impérieuse (1883):
Le HMS Imperieuse était le navire de tête de sa classe de deux croiseurs cuirassés construits pour la Royal Navy dans les années 1880. Elle a été vendue à la ferraille en 1913.
HMS Imperieuse_(établissement_de_formation)/HMS Imperieuse (établissement de formation) :
HMS Imperieuse était le nom donné à un établissement d'entraînement flottant de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Implacable/HMS Implacable :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Implacable : Le premier HMS Implacable (1805), lancé en 1795 sous le nom de navire français Duguay-Trouin, était un navire de ligne de troisième rang de 74 canons. Capturée par les Britanniques le 3 novembre 1805, elle est rebaptisée Implacable. Il a été sabordé en 1949, alors le deuxième navire le plus ancien de la Marine (après le HMS Victory). Le deuxième HMS Implacable (1899), lancé en 1899, était un cuirassé de classe Formidable. Elle a servi pendant la Première Guerre mondiale et a combattu aux Dardanelles. Il fut vendu à la casse en 1921. Le troisième HMS Implacable (R86), lancé en 1942, était le navire de tête de sa classe de porte-avions. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été démantelée en 1954.
HMS Implacable_(1805)/HMS Implacable (1805):
Le HMS Implacable était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle était à l'origine le navire de classe Téméraire de la marine française de la ligne Duguay-Trouin , lancé en 1800. Elle a survécu à la bataille de Trafalgar uniquement pour que les Britanniques la capturent lors de la bataille ultérieure du cap Ortegal . Au service britannique, elle a participé à la capture du navire de 74 canons de la marine impériale russe de la ligne Vsevolod ( russe : Всеволод ) dans la Baltique en 1808 pendant la guerre anglo-russe . Plus tard, Implacable est devenu un navire-école. Finalement, il est devenu le deuxième navire le plus ancien de la Royal Navy après le HMS Victory, le navire amiral de Lord Nelson à Trafalgar. Lorsque la Royal Navy a finalement sabordé Implacable en 1949, elle a fait flotter les drapeaux français et britannique côte à côte alors qu'elle coulait.
HMS Implacable_(1899)/HMS Implacable (1899):
Le HMS Implacable était un cuirassé de classe Formidable de la Royal Navy britannique, le deuxième navire du nom. Les navires de classe Formidable étaient des développements de cuirassés britanniques antérieurs, dotés de la même batterie de quatre canons de 12 pouces (305 mm) - bien que des versions plus puissantes de calibre 40 - et une vitesse de pointe de 19 nœuds (35 km / h; 22 mph) de la classe Canopus précédente, tout en adoptant une protection blindée plus lourde. Le navire a été posé en juillet 1898, a été lancé en mars 1899 et a été achevé en juillet 1901. Mis en service en septembre 1901, il a été affecté à la flotte méditerranéenne et a servi avec la flotte jusqu'en 1908. Après un radoub, il a été transféré à la Channel Fleet, puis dans la flotte de l'Atlantique en mai 1909. Désormais obsolète par l'émergence des navires de la classe dreadnought , elle fut affectée au 5e escadron de combat et attachée à la Home Fleet en 1912. Au déclenchement de la Première Guerre mondiale , Implacable, avec l'escadron a été affecté à la flotte de la Manche. Après des opérations avec la Dover Patrol, elle a servi dans la campagne des Dardanelles à l'appui des débarquements alliés à Gallipoli. Elle a participé au débarquement au cap Helles les 25 et 26 avril et a soutenu les forces de l'ANZAC à terre au cours du mois suivant. Fin mai 1915, elle est retirée pour renforcer la flotte italienne à l'extrémité sud de la mer Adriatique après l'entrée en guerre de l'Italie aux côtés des Alliés. Il resta en Méditerranée jusqu'en juin 1917, à l'exception d'un bref retour en Grande-Bretagne en mars et avril 1916 pour un carénage. Après son retour en Angleterre, elle a été immobilisée jusqu'en mars 1918, date à laquelle elle a été convertie pour être utilisée comme navire de dépôt pour la patrouille du Nord. Après la guerre, elle a été mise hors service et finalement vendue à la ferraille en 1921.
HMS Implacable_(R86)/HMS Implacable (R86):
HMS Implacable était le nom du navire de sa classe de deux porte-avions construits pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Une fois achevé en 1944, il fut initialement affecté à la Home Fleet et attaqua des cibles en Norvège pour le reste de l'année. Elle a ensuite été affectée à la flotte britannique du Pacifique (BPF) où elle a attaqué la base navale japonaise de Truk et des cibles dans les îles d'origine japonaises en 1945. Le navire a été utilisé pour rapatrier les prisonniers de guerre alliés libérés (PoWs) et les soldats après les Japonais. reddition, pour le reste de l'année. Implacable est rentré chez lui en 1946 et est devenu le porte-avions d'entraînement à l'appontage de la Home Fleet, un rôle qui a duré jusqu'en 1950. Il a brièvement servi de navire amiral de la Home Fleet en 1950. Pendant ce temps, il a participé à de nombreux exercices et a fait un certain nombre de visites au port. en Europe occidentale. Il a été placé en réserve en 1950 et converti en navire-école en 1952, et a servi de navire amiral du Home Fleet Training Squadron. Le navire a été envisagé pour une modernisation majeure en 1951-1952, mais cela a été rejeté comme trop coûteux et trop long. Implacable a été mis hors service en 1954 et vendu à la ferraille l'année suivante.
HMS Imprenable/HMS Imprenable :
Deux navires et deux établissements de la Royal Navy ont été baptisés HMS Impregnable :
HMS Imprenable_(1786)/HMS Imprenable (1786):
Le HMS Impregnable était un navire de ligne de second rang de 98 canons de la Royal Navy lancé le 15 avril 1786 au chantier naval de Deptford. Elle a fait naufrage en 1799 au large de Spithead.
HMS Imprenable_(1810)/HMS Imprenable (1810):
Le HMS Impregnable était un navire à trois ponts de second rang de 98 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 1er août 1810 à Chatham. Il a été conçu par Sir William Rule et était le seul navire construit à son tirant d'eau. Pendant les guerres napoléoniennes, elle a été utilisée comme navire amiral de l'amiral le duc de Clarence (futur roi Guillaume IV). Elle participe au bombardement d'Alger en 1816 sous le commandement de l'amiral David Milne où elle est deuxième dans l'ordre de bataille. Lors de l'attaque d'Alger, l'Imprenable, isolée des autres navires était une cible large et tentante, attirant l'attention des artilleurs algériens qui l'ont ratissé avant et arrière, elle a été gravement endommagée. 268 coups de feu ont touché la coque, le mât principal a été endommagé à 15 endroits. : 393 Imprenable a perdu M. John Hawkins, aspirant, 37 marins, 10 marines et 2 garçons tués et M. GN Wesley, M. Henry Quinn, 111 marins, 21 marines, 9 sapeurs et mineurs et 17 garçons blessés. L'Imprenable a vu peu d'autres actions, à part une courte commission en Méditerranée, et en 1819, elle a été placée dans la flotte de réserve à Devonport. De mai 1839 à octobre 1841, elle avait relevé le HMS Royal Adelaide alors que le vaisseau amiral du commandant en chef était amarré à l'entrée du Hamoaze. Elle a ensuite revu du service en Méditerranée jusqu'en mai 1843, date à laquelle elle a de nouveau été désarmée avec la flotte de réserve à Devonport. Impregnable a été classé comme navire-école en 1862 et retiré de la flotte de réserve pour commencer le service à Devonport, formant des marins pour la Royal Navy. Le 27 septembre 1886, Impregnable a été remplacé par le HMS Howe qui a été rebaptisé HMS Bulwark car il est devenu un navire-école. L'ancien Imprenable a d'abord terminé ses jours comme annexe du HMS Indus, puis le 9 novembre 1888, il a été rebaptisé HMS Kent pour être utilisé comme carcasse en cas d'épidémie. A cette date, son nom, Imprenable, fut donné au HMS Bulwark (l'ancien HMS Howe), toujours en service à Devonport. Trois ans plus tard, le 22 septembre 1891, il fut de nouveau rebaptisé, cette fois HMS Caledonia, et devint un navire-école écossais pour garçons amarré à Queensferry dans le Firth of Forth. En tant que HMS Caledonia, elle devait passer les 15 prochaines années au mouillage dans le Firth of Forth en tant que navire-école pour les garçons. Le navire était divisé pour l'entraînement par ponts : le pont supérieur était utilisé exclusivement pour l'exercice de voile, le tir et les loisirs. Les ponts principal et intermédiaire étaient utilisés pour les cours et l'instruction de matelotage. Les ponts inférieur et Orlop étaient consacrés aux espaces de vie et de couchage. Le navire-école accueillait 190 officiers et hommes ainsi que 800 garçons. L'instruction couvrait le tir de bateaux, la voile et le tir. On espérait que cette forme de formation inculquerait aux garçons les qualités d'ingéniosité, de courage et d'autonomie. L'enseignement théorique était dispensé dans la « salle d'école ». Cette salle pouvait accueillir 200 garçons à la fois et le faisait souvent. Les 200 garçons ont été répartis en classes de 15 à 20. Commandant l'hon. Robert Francis Boyle commande à partir d'août 1901. Elle est vendue pour démolition en 1906. Les lourdes poutres en chêne du cloître de St Conan's Kirk sont faites de Caledonia et du HMS Duke of Wellington. L'église est située à côté du Loch Awe. Commençant par le HMS Bulwark en 1886 jusqu'à ce qu'Imprenable débarque en 1936 et devienne une frégate de pierre dans le processus, chaque navire ultérieur qui a servi à la place de ce navire en tant que navire-école à Devonport avait été renommé Imprenable en son honneur. L'école de formation a finalement fermé ses portes en 1948.
HMS Impulsif_(D11)/HMS Impulsif (D11) :
Le HMS Impulsive était un destroyer de classe I construit pour la Royal Navy dans les années 1930. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale avant d'être démoli en 1946. Il a été le seul navire de la Marine à porter ce nom.
HMS Incendiaire/HMS Incendiaire :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom Incendiary, d'après Incendiary (capable de provoquer un incendie) : le HMS Incendiary (1778), un pompier de 8 canons, fait naufrage au large de l'île de Wight en 1780. Le HMS Incendiary (1782), un 16- canonnier pompier que les Français capturèrent en 1801 en Méditerranée. HMS Incendiary (1804), un pompier de 14 canons, anciennement Diligence. Vendu en 1812.
HMS Incendiaire_(1782)/HMS Incendiaire (1782) :
Le HMS Incendiary était un pompier de 8 canons de la Royal Navy. Elle était présente à un certain nombre de grandes batailles pendant les guerres de la Révolution française et a capturé ou participé à la capture de plusieurs navires armés. En janvier 1801, elle est dans le golfe de Cadix où elle rencontre l'escadre de l'amiral Ganteume. Le navire de ligne Indivisible de la marine française de 80 canons a reçu le crédit de la capture proprement dite.
HMS Incomparable/HMS Incomparable :
HMS Incomparable était le nom donné par l'amiral John "Jackie" Fisher à une proposition de très grand croiseur de bataille suggérée en 1915. La conception était destinée à monter des canons de 20 pouces, qui auraient été les plus gros jamais montés sur un navire de guerre. Malgré les recherches sur le concept, il n'est jamais entré dans la phase de conception ou n'a pas failli être construit.
HMS inconstant/HMS inconstant :
Six navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Inconstant, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Inconstant (1778) était un cinquième rang de 36 canons, anciennement le navire français Pallas. Il fut capturé en 1778 et rebaptisé HMS Convert en 1783. Il fut démantelé en 1791. Le HMS Inconstant (1783) était un cinquième rang de 36 canons lancé en 1783 et démantelé en 1817. Le HMS Inconstant devait être un 46 canons. cinquième taux. Elle a été commandée en 1825, mais a été annulée en 1832. Le HMS Inconstant (1836) était un cinquième rang de 36 canons lancé en 1836 et vendu en 1862. Le HMS Inconstant (1868) était une frégate à vis à coque de fer lancée en 1868. Elle était utilisé pour le service portuaire à partir de 1898, a été rebaptisé HMS Impregnable II en 1906, fusionné avec HMS Defiance en 1920, rebaptisé HMS Defiance IV en 1922, HMS Defiance II en 1930 et a finalement été vendu en 1956. HMS Inconstant (1914) était un Arethusa- croiseur léger de classe lancé en 1914 et vendu en 1922. Le HMS Inconstant (H49) était un destroyer commandé par la Turquie en 1939 mais réquisitionné lors de sa construction pour la Royal Navy ; il a été nominalement classé avec les destroyers de classe I, lancé en 1941 et retourné en Turquie en 1946. Les Turcs l'ont vendu en 1960.
HMS Inconstant_(1783)/HMS Inconstant (1783) :
Le HMS Inconstant était une frégate de cinquième rang de classe Persévérance de 36 canons de la Royal Navy. Elle a eu une carrière réussie au service de la Révolution française et des guerres napoléoniennes, capturant trois navires de guerre français pendant les campagnes navales de la Révolution française, Curieux, Unité et l'ancien navire britannique HMS Speedy.
HMS Inconstant_ (1868)/HMS Inconstant (1868) :
Le HMS Inconstant était une frégate à vis non blindée à coque en fer construite pour la Royal Navy à la fin des années 1860. Une fois terminé en 1869, il était le navire de guerre le plus rapide au monde et a été affecté à l'escadron de la Manche. Deux ans plus tard, le navire a été transféré à l'escadron détaché pendant une brève période avant d'être payé en réserve en 1872. L'Inconstant a été remis en service en 1880 pour servir avec l'escadron volant qui a fait le tour du monde en 1880–82. Lors du voyage de retour, le navire a été détourné vers l'Égypte pendant la guerre anglo-égyptienne de 1882 et a joué un rôle mineur dans le soutien des opérations à terre. Il a été réduit à nouveau à la réserve après son retour et a servi de navire d'hébergement en 1897. L'Inconstant a été encombré en 1904 et est devenu un navire-école en 1906. Il a continué dans ce rôle, sous divers noms, jusqu'à ce qu'il soit vendu pour la ferraille. en 1955 et par la suite démantelé, l'avant-dernier navire de guerre construit à Pembroke.
HMS Inconstant_ (1914)/HMS Inconstant (1914):
Le HMS Inconstant était l'un des huit croiseurs légers de classe Arethusa construits pour la Royal Navy dans les années 1910. Elle a combattu pendant la Première Guerre mondiale, participant à la bataille du Jutland. Après la guerre, elle a été ferraillée.
HMS inconstant_(H49)/HMS inconstant (H49) :
Le HMS Inconstant était un destroyer de classe I construit pour la marine turque, mais a été acheté par la Royal Navy en 1939.
HMS Infatigable/HMS Infatigable :
Six navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Indefatigable : HMS Indefatigable (1784) était un navire de ligne de troisième rang de 64 canons lancé en 1784, rasé en une frégate de 44 canons en 1795 et démantelé en 1816. C'était le navire popularisé par CS Forester dans les premiers volumes de sa série de romans Hornblower. Le HMS Indefatigable devait être un quatrième rang de 50 canons. Il fut commandé en 1832 mais annulé en 1834. Le HMS Indefatigable (1848) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1848, prêté comme navire-école après 1865 (voir TS Indefatigable,) et vendu en 1914. Le HMS Indefatigable (1891) était un croiseur de deuxième classe de classe Apollo lancé en 1891, rebaptisé HMS Melpomene en 1910 et vendu en 1913. Le HMS Indefatigable (1909) était un croiseur de bataille de classe Indefatigable, lancé en 1909 et coulé à la bataille du Jutland en 1916. Le HMS Indefatigable ( R10) était un porte-avions de classe Implacable, lancé en 1942 et démoli en 1956.
HMS Infatigable_(1784)/HMS Infatigable (1784):
Le HMS Indefatigable était l'un des navires de troisième rang de classe Ardent à 64 canons conçus par Sir Thomas Slade en 1761 pour la Royal Navy. Il a été construit comme navire de ligne, mais la majeure partie de son service actif a eu lieu après sa conversion en frégate razee de 44 canons. Elle a eu une longue carrière sous plusieurs commandants distingués, servant tout au long des guerres de la Révolution française et des guerres napoléoniennes. Elle a remporté quelque 27 prix, seule ou en compagnie, et l'Amirauté a autorisé la délivrance de quatre agrafes à la Médaille du service général de la marine en 1847 à tous les membres survivants de ses équipages des actions respectives. Elle a été démantelée en 1816.
HMS Infatigable_ (1891)/HMS Infatigable (1891) :
Le HMS Indefatigable était un croiseur protégé de classe Apollo de deuxième classe de la Royal Navy britannique. Le navire a été construit par la London and Glasgow Shipbuilding Company de Glasgow entre 1890 et 1892, lancé le 12 mars 1891. En 1910, le navire a été rebaptisé HMS Melpomene et en 1913 a été vendu à la ferraille.
HMS Infatigable_ (1909)/HMS Infatigable (1909) :
Le HMS Indefatigable était le navire de tête de sa classe de trois croiseurs de bataille construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du 20e siècle. Lorsque la Première Guerre mondiale a commencé, Indefatigable servait avec le 2e Escadron de croiseurs de guerre (BCS) en Méditerranée, où elle a poursuivi sans succès le croiseur de bataille Goeben et le croiseur léger Breslau de la marine impériale allemande alors qu'ils fuyaient vers l'Empire ottoman. Le navire bombarda les fortifications ottomanes défendant les Dardanelles le 3 novembre 1914, puis, après un carénage à Malte, retourna au Royaume-Uni en février où il rejoignit le 2nd BCS. Indefatigable a été coulé le 31 mai 1916 lors de la bataille du Jutland, la plus grande bataille navale de la guerre. Faisant partie de la flotte de croiseurs de bataille du vice-amiral Sir David Beatty, elle a été touchée à plusieurs reprises dans les premières minutes de la "Run to the South", la phase d'ouverture de l'action des croiseurs de bataille. Les obus du croiseur de bataille allemand Von der Tann ont provoqué une explosion déchirant un trou dans sa coque, et une deuxième explosion a projeté de gros morceaux du navire à 200 pieds (60 m) dans les airs. Seuls trois des 1 019 membres d'équipage ont survécu.
HMS Infatigable_(R10)/HMS Infatigable (R10):
Le HMS Indefatigable était l'un des deux porte-avions de classe Implacable construits pour la Royal Navy (RN) pendant la Seconde Guerre mondiale. Achevé en 1944, son avion a effectué plusieurs attaques cette année-là contre le cuirassé allemand Tirpitz , n'infligeant que de légers dégâts; ils ont également attaqué des cibles en Norvège. Le navire a été transféré à la flotte britannique du Pacifique (BPF) à la fin de l'année et a attaqué les raffineries de pétrole sous contrôle japonais à Sumatra en janvier 1945 avant de rejoindre les forces américaines en mars alors qu'elles se préparaient à envahir l'île d'Okinawa dans le cadre de l'opération Iceberg. Indefatigable et le BPF ont rejoint les Américains pour attaquer les îles japonaises en juillet et août. Après la fin des hostilités, elle a visité des ports en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud. Après son retour au Royaume-Uni au début de 1946, Indefatigable a été modifié pour des tâches de transport et a transporté des troupes et des civils pour le reste de l'année avant d'être réduit à la réserve. Elle a été remise en service en 1950 en tant que navire-école pour le service avec le Home Fleet Training Squadron, participant à des exercices et effectuant plusieurs escales à l'étranger. Le Conseil d'Amirauté a décidé qu'elle était redondante au début de 1954 et l'a mise hors service plus tard cette année-là. Indefatigable a été vendu à la ferraille l'année suivante.
HMS Indien_(1805)/HMS Indien (1805) :
Le HMS Indian était un sloop construit aux Bermudes et lancé en 1805. Il a capturé plusieurs petits corsaires alors qu'il se trouvait dans les stations des Antilles et d'Halifax avant que la Royal Navy ne le vende en 1817. Sa principale renommée, cependant, est qu'il était le premier commandement de futur contre-amiral Charles Austen, qui était également le frère de la célèbre romancière Jane Austen. Après que la Marine l'ait vendue, elle est devenue baleinière pour Samuel Enderby & Sons. Elle a apparemment navigué pour eux jusqu'au milieu des années 1830; elle a ensuite navigué pour d'autres propriétaires jusqu'au milieu de 1847, pour un total de neuf voyages de chasse à la baleine depuis qu'elle a quitté le service naval.
HMS Indomptable/HMS Indomptable :
Deux navires de guerre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Indomitable : le HMS Indomitable (1907) a été le premier croiseur de guerre au monde, battant le navire jumeau HMS Inflexible de quatre mois. Il a été lancé en 1907 et mis au rebut en 1922. Le HMS Indomitable (92) était un porte-avions de la flotte blindée de classe Illustrious lancé en 1940. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été mis au rebut en 1955. Le HMS Indomitable devait être un Invincible- porte-avions de classe. Il a été rebaptisé HMS Ark Royal en 1978, avant d'être lancé en 1980.
HMS Indomptable_(1907)/HMS Indomptable (1907):
Le HMS Indomitable était l'un des trois croiseurs de bataille de classe Invincible construits pour la Royal Navy avant la Première Guerre mondiale et a eu une carrière active pendant la guerre. Elle a tenté de traquer les navires allemands Goeben et Breslau en Méditerranée lorsque la guerre a éclaté et a bombardé les fortifications turques protégeant les Dardanelles avant même que les Britanniques ne déclarent la guerre à la Turquie. Elle a aidé à couler le croiseur blindé allemand Blücher pendant la bataille de Dogger Bank en 1915 et a remorqué le croiseur de bataille britannique endommagé HMS Lion en lieu sûr après la bataille. Elle a endommagé les croiseurs de bataille allemands Seydlitz et Derfflinger pendant la bataille du Jutland au milieu de 1916 et a vu son navire jumeau HMS Invincible exploser. Jugé obsolète après la guerre, il fut vendu à la ferraille en 1921.
HMS Indomptable_(92)/HMS Indomptable (92) :
Le HMS Indomitable était un porte-avions de classe Illustrious modifié construit pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Initialement prévue pour être la quatrième de la classe, elle a été repensée pour lui permettre d'exploiter plus d'avions, 48 ​​au lieu de 36. Un deuxième hangar a été ajouté au-dessus de l'original, élevant le poste de pilotage de 14 pieds (4,3 m), bien que le hangar -le blindage latéral a dû être réduit pour compenser. Le hangar inférieur a été raccourci par rapport au hangar supérieur en raison du besoin d'ateliers et de logements supplémentaires pour soutenir l'avion ajouté.
HMS Indus/HMS Indus :
Cinq navires et deux établissements de la Royal Navy, et un navire de la Royal Indian Navy ont porté le nom de HMS Indus, d'après le fleuve Indus :
HMS Indus_(1812)/HMS Indus (1812):
Le HMS Indus était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 19 décembre 1812 à Deptford Wharf. Il fut mis en service portuaire en 1840 et fut finalement démantelé en 1868.
HMS Indus_(1839)/HMS Indus (1839):
Le HMS Indus était un navire de seconde classe à deux ponts de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 16 mars 1839 au chantier naval de Portsmouth. La conception de l'Indus était basée sur le danois Christian VII, capturé lors de la deuxième bataille de Copenhague. . Elle a été commandée à l'origine en 1817 en tant que navire de 74 canons, mais la commande a été modifiée en 1820 en un navire de 80 canons. Elle fut attachée à la flotte méditerranéenne et commandée par le capitaine Houston Stewart jusqu'au 30 octobre 1840, date à laquelle le capitaine James Stirling prit la relève en tant que capitaine, servant jusqu'en juin 1844. Le capitaine John Charles Dalrymple Hay l'eut jusqu'au 25 novembre 1856, période pendant laquelle elle servit. en tant que navire amiral du contre-amiral Houston Stewart, basé à Devonport. Le capitaine William King-Hall était son prochain commandant, et elle a continué à servir de navire amiral de Houston Stewart, maintenant sur les stations nord-américaines et antillaises. En 1860, l'Indus a été converti pour servir de poste de garde. Elle a été vendue hors du service en 1898.
HMS Infernal/HMS Infernal :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Infernal : le HMS Infernal (1757) était un bombardier de 8 canons, construit à West Northam en 1757 et vendu en 1774. Le HMS Infernal (1778) était un pompier de 6 canons, construit sur la Tamise en 1778 et vendu hors service en 1783. Le HMS Infernal (1815) était un navire à bombes à 6 canons, construit en 1815 et vendu hors service en 1831. Le HMS Infernal (1843) était un sloop à aubes à 6 canons construit en 1843, rebaptisé Eclair en 1844 et Rosamund en 1846. Il fut converti en usine flottante en 1863 et démantelé deux ans plus tard.
HMS Infernal_(1757)/HMS Infernal (1757):
Le HMS Infernal était un bombardier de 8 canons de la Royal Navy, construit en 1757 et en service jusqu'en 1763. Conçu par Thomas Slade, il était le prototype de six bombardiers de classe Infernal ultérieurs qui ont servi en Méditerranée et aux Antilles pendant la guerre de Sept Ans avec la France. En 1760, il fut réaménagé en sloop et remis en service actif dans les Caraïbes. L'Infernal fut désarmé à la fin de la guerre en 1763 et vendu hors service de la Marine en 1774.
HMS Inflexible/HMS Inflexible :
Cinq navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Inflexible. Le HMS Inflexible (1776) était un sloop de guerre de 280 tonnes lancé en 1776. Le HMS Inflexible a été démonté à Québec et transporté en amont en morceaux et remonté et mis en service en 1776 à Saint-Jean sur le cours supérieur de la rivière Richelieu à la demande du général Carleton. Elle transportait dix-huit canons de 12 livres. Elle a combattu à la bataille de la bataille de l'île Valcour en 1776 sous le commandement de John Schank. Son sort est inconnu. Le HMS Inflexible (1780) était un navire de troisième ordre de 64 canons de la classe Inflexible lancé en 1780. Il a été utilisé comme magasin à partir de 1793, un navire de troupes à partir de 1809 et a été démoli en 1820. Le HMS Inflexible (1845) était un sloop à vis en bois lancé en 1845 et vendu en 1864. Le HMS Inflexible (1876) était un cuirassé à toute épreuve lancé en 1876 et vendu en 1903. Le HMS Inflexible (1907) était un croiseur de bataille de classe Invincible lancé en 1907 et vendu pour démolition en 1921.
HMS Inflexible_(1780)/HMS Inflexible (1780):
Le HMS Inflexible était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 7 mars 1780 à Harwich. En 1783, il participa à la bataille de Cuddalore. Parce qu'Inflexible a servi dans la campagne d'Égypte de la marine (du 8 mars au 8 septembre 1801), ses officiers et son équipage se sont qualifiés pour l'agrafe « Égypte » de la Médaille du service général de la marine que l'Amirauté a autorisée en 1850 à tous les réclamants survivants. En 1807, elle était présente. à la bataille de Copenhague, rejoint le 7 août au large d'Helsingor (capitaine Joshua Rowley Watson). Inflexible est devenu un magasin en 1793 et ​​a finalement été démantelé en 1820.
HMS Inflexible_(1845)/HMS Inflexible (1845):
Le HMS Inflexible était un sloop de classe Bulldog conçu par Sir William Symonds, inspecteur de la marine. À l'origine, elle a été commandée comme sloop de classe Driver , cependant, en vertu de l'ordre de l'Amirauté du 26 décembre 1843, elle a été dirigée pour être construite selon une nouvelle spécification. Après sa mise en service, elle a navigué pour les Indes orientales et a participé à la dernière année de la guerre de Nouvelle-Zélande de 1845 à 1847. Elle était ensuite en mer Noire pour la guerre de Russie suivie de la seconde guerre de l'opium avec la Chine. Il est vendu pour démolition en juillet 1864. L'Inflexible est le troisième navire à porter ce nom puisqu'il est utilisé pour un sloop de 18 canons, lancé par St John's au lac Champlain le 1er octobre 1776 et dont le sort est inconnu.
HMS Inflexible_(1876)/HMS Inflexible (1876):
Le HMS Inflexible était un cuirassé victorien à toute épreuve transportant son armement principal dans des tourelles placées au centre. Le navire a été construit dans les années 1870 pour la Royal Navy afin de s'opposer à la menace croissante perçue de la Regia Marina italienne en Méditerranée. La marine italienne avait commencé à construire une paire de cuirassés, Duilio et Enrico Dandolo, équipés de quatre canons Armstrong de 17,7 pouces (450 mm) pesant 100 tonnes chacun. Ceux-ci étaient supérieurs à l'armement de n'importe quel navire de l'escadron méditerranéen britannique, et Inflexible a été conçu pour les contrer. Inflexibles montaient des canons plus gros que ceux de n'importe quel navire de guerre britannique précédent et avaient le blindage le plus épais jamais installé sur un navire de la Royal Navy. De manière controversée, elle a été conçue de sorte que si ses extrémités non blindées devaient être sérieusement endommagées en action et devenir gorgées d'eau, la flottabilité de la section centrale blindée du navire la maintiendrait à flot et debout. Le navire a été le premier grand navire de guerre à dépendre en partie pour la protection de sa flottabilité d'un pont blindé horizontal sous la ligne de flottaison plutôt que de côtés blindés le long de la ligne de flottaison.
HMS Inflexible_(1907)/HMS Inflexible (1907):
Le HMS Inflexible était l'un des trois croiseurs de bataille de classe Invincible construits pour la Royal Navy avant la Première Guerre mondiale et a eu une carrière active pendant la guerre. Elle a tenté de traquer le croiseur de guerre allemand SMS Goeben et le croiseur léger SMS Breslau dans la mer Méditerranée lorsque la guerre a éclaté et elle et son navire jumeau Invincible ont coulé les croiseurs blindés allemands SMS Scharnhorst et SMS Gneisenau pendant la bataille des îles Falkland. Inflexible a bombardé des forts turcs dans les Dardanelles en 1915, mais a été endommagé par des tirs de retour et a heurté une mine lors de manœuvres. Elle a dû être échouée pour l'empêcher de couler, mais elle a été rafistolée et envoyée à Malte, puis à Gibraltar pour des réparations plus permanentes. Transféré à la Grande Flotte par la suite, il endommagea le croiseur de guerre allemand Lützow lors de la bataille du Jutland en 1916 et vit Invincible exploser. Elle a été jugée obsolète après la guerre et a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Inglefield_(D02)/HMS Inglefield (D02) :
Le HMS Inglefield était un destroyer leader de classe I construit pour la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle était le dernier chef de flottille construit à cet effet par la marine. Il porte le nom de l'amiral du XIXe siècle Sir Edward Augustus Inglefield (1820–1894) et est jusqu'à présent le seul navire de guerre à porter le nom de cette famille de marins. En mai 1940, son numéro de fanion a été changé en I02.
HMS Inglesham_(M2601)/HMS Inglesham (M2601):
Le HMS Inglesham était le premier des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Inglesham dans le Wiltshire.
HMS Inglis/HMS Inglis :
Le HMS Inglis (K570) était une frégate de classe Captain de la Royal Navy. Construit sous le nom d'USS Inglis (DE-525), une escorte de destroyers de classe Evarts, au Boston Navy Yard, Boston, Massachusetts, pour la marine américaine, il a été lancé le 2 novembre 1943 ; accepté et transféré en Grande-Bretagne dans le cadre d'un prêt-bail le 12 janvier 1944. Celui-ci, ainsi que d'autres destroyers d'escorte de classe Evarts, formèrent la classe Captain de frégates de la Royal Navy et jouèrent un rôle vital dans les opérations anti-sous-marines alliées dans l'Atlantique. L'Inglis a été renvoyé à l'US Navy le 20 mars 1946. Il a été vendu à CB Baldridge, Bay, Ohio, en septembre 1947, puis mis au rebut.
HMS Inman_(K571)/HMS Inman (K571):
Le HMS Inman (K471) était une frégate de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine comme destroyer d'escorte DE-526 de classe Evarts de la marine américaine, il a servi dans la Royal Navy de 1944 à 1945.
HMS Insolent/HMS Insolent :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Insolent : le brick français Brave (1793), rebaptisé Arrogante en 1795 et capturé par le HMS Jason le 19 avril 1798, rebaptisé HMS Insolent le 31 août 1798, et servant par la suite dans la Royal Navy jusqu'à vendu le 11 juin 1818. HMS Insolent (1856), une canonnière à vapeur en bois de classe Albacore lancée le 26 janvier 1856 et vendue le 1er mai 1869. HMS Insolent (1881), une canonnière à vapeur en fer de 265 tonnes lancée le 15 mars 1881 et réduit au service portuaire en tant que navire porte dans le port de Portsmouth en janvier 1918; sombré le 1er juillet 1922.
Inspecteur HMS/Inspecteur HMS :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Inspector. Le HMS Inspector (1782) a été lancé à Wivenhoe en 1782 en tant que seul navire construit selon sa conception. Elle a participé à une campagne et a également capturé une poignée de petits navires marchands avant que la marine ne la vende en 1802. Plus particulièrement, son équipage a participé à la mutinerie du Nore. Après sa vente, elle est devenue l'inspecteur des baleiniers. Elle a effectué six voyages complets vers la pêche britannique à la baleine australe. Un corsaire chilien l'a capturée en mai 1819. Finalement, elle a été condamnée comme innavigable à Santander en 1821. Le HMS Inspector a été lancé en 1801 à Mistley sous le nom de mercantile Amity (navire de 1801). La Royal Navy l'acheta en 1803 et la désarma en 1808 avant de la revendre en 1810. Elle retourna ensuite au service commercial. Entre 1818 et 1825, elle effectue quatre voyages comme baleinière. Elle est retournée au service commercial et a été répertoriée pour la dernière fois en 1833 comme étant à Falmouth. Le HMS Inspector était un navire hydrographique en 1822.
Inspecteur HMS_(1782)/Inspecteur HMS (1782) :
Le HMS Inspector a été lancé à Wivenhoe en 1782 en tant que seul navire construit selon sa conception. Elle a participé à une campagne et a également capturé une poignée de petits navires marchands avant que la marine ne la vende en 1802. Plus particulièrement, son équipage a participé à la mutinerie du Nore. Après sa vente, elle est devenue l'inspecteur des baleiniers. Elle a effectué six voyages complets vers la pêche britannique à la baleine australe. Un corsaire chilien l'a capturée en mai 1819. Finalement, elle a été condamnée comme innavigable à Santander en 1821.
Intégrité du HMS/Intégrité du HMS :
Plusieurs navires ont servi la Royal Navy sous le nom de HMS Integrity. Integrity était un cutter construit en Nouvelle-Galles du Sud pour le gouvernement colonial et perdu sans laisser de trace en 1805. Les archives de l'Amirauté suggèrent qu'elle a été achetée ou construite en 1805, ce qui est incorrect, et qu'elle a été répertoriée jusqu'en 1810. Integrity (BAT-4) a été lancé le 28 mars 1942 par Levingston Shipbuilding Co., Orange, Texas, sous contrat avec General Motors. Elle a été achevée et livrée à la Grande-Bretagne dans le cadre d'un prêt-bail le 15 juillet 1942. Elle a servi comme remorqueur de sauvetage en mer avec la Royal Navy, qui l'a renvoyée à la marine américaine à Subic Bay, aux îles Philippines, le 19 février 1946. Frappé de la liste de la marine américaine le 12 avril 1946. La marine américaine l'a remis à la commission de liquidation étrangère du département d'État et il a ensuite été vendu à TY Fong. De plus, la base de données du National Maritime Museum répertorie trois autres navires nommés Integrity Integrity - drifter 86 /07, engagé pour le service entre 1915 et 1919. Integrity (II) - dériveur 67/03, engagé pour le service entre 1916 et 1919. Les dériveurs navals étaient des bateaux construits à cet effet pour un usage naval ou des dériveurs de pêche commerciale réquisitionnés auprès de propriétaires privés. La Royal Navy les utilisait principalement pour entretenir et patrouiller les filets anti-sous-marins. Enfin, Integrity est un remorqueur de chantier naval, l'ex-Empire Cutit, qu'en mars 1947 le ministère des Transports cède à la Royal Navy qui le rebaptise.
HMS Intelligent_(1805)/HMS Intelligent (1805) :
Le HMS Intelligent a été lancé en 1805 à Bridport en tant que gunbrig de classe Confounder. Elle était le seul navire de la Royal Navy à être nommé Intelligent. Elle a eu une carrière sans histoire. L'Amirauté tenta de le vendre en 1805, mais la vente échoua et il devint une barge d'amarrage encore en service en 1864.
HMS Intrépide/HMS Intrépide :
Huit navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Intrepid : HMS Intrepid (1747) était un troisième rang de 64 canons, anciennement le navire français Sérieux. Elle a été capturée en 1747 et démantelée en 1765. Le HMS Intrepid (1770) était un troisième taux de 64 canons lancé en 1770, utilisé pour le service portuaire à partir de 1810 et vendu en 1828. Le HMS Intrepid (1780) était un sloop de 16 canons lancé en 1780. Elle a sombré en 1800. Le HMS Intrepid (1850) était un sloop de découverte à vis en bois, anciennement le libre-échange civil, lancé en 1847. La Marine l'a achetée en 1850 et l'a brièvement nommée HMS Perseverance ; il l'a renommé HMS Intrepid plus tard en 1850. Elle a été abandonnée dans l'Arctique en 1854. HMS Intrepid (1855) était un canon à vis en bois lancé en 1855 et vendu en 1864. HMS Intrepid (1891) était un croiseur protégé de classe Apollo lancé en 1891. Il a été converti en poseur de mines en 1910 et a été coulé en tant que blockship lors du raid de Zeebrugge en 1918. Le HMS Intrepid (D10) était un destroyer de classe I lancé en 1936 et coulé par une attaque aérienne en 1943. HMS Intrepid (L11) était un quai de plate-forme de débarquement de classe Fearless lancé en 1964. Il a été désarmé en 1991 et utilisé pour les pièces de rechange avant d'être envoyé à la casse en 2008.
HMS Intrepid_(1747)/HMS Intrepid (1747):
Le HMS Intrepid était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à l'origine à Toulon pour la marine française. Elle a été lancée en 1740, sous le nom de Sérieux et a combattu à la bataille de Toulon avant sa capture par les Britanniques lors de la première bataille du cap Finisterre en 1747. Après avoir été renommée et réaménagée par la Royal Navy, elle est entrée au service britannique à la fin de 1747. Entre En 1748 et 1752, il est affecté comme navire de garde au large des côtes du Kent, dans le sud-est de l'Angleterre. En 1756, elle rejoignit la flotte méditerranéenne et fut lourdement endommagée lors de la bataille de Minorque, l'une des premières batailles navales de la guerre de Sept Ans, où elle subit 45 pertes. Après avoir subi des réparations et un nouveau carénage, au cours duquel il a été réduit à un navire de ligne de quatrième rang de 60 canons, Intrepid a rejoint la guerre de Sept Ans, prenant part à la bataille de Lagos et à la bataille de la baie de Quiberon en 1759. Elle a traversé l'Atlantique en 1761 et a combattu dans la campagne des Antilles de la guerre, en vedette dans le siège de La Havane l'année suivante. Elle a été démantelée à Chatham en 1765.
HMS Intrepid_(1770)/HMS Intrepid (1770):
Le HMS Intrepid était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 4 décembre 1770 à Woolwich. Elle a été vendue en 1828.
HMS Intrepid_(1855)/HMS Intrepid (1855):
Le HMS Intrepid était un sloop de guerre de la Royal Navy britannique de l'époque victorienne et le navire de tête de six canonnières de classe Intrepid. Elle était membre du Blue Squadron lors de la revue de la flotte du 23 avril 1856 des navires qui avaient pris part à la campagne de la mer Baltique du vice-amiral Sir Charles Napier contre la Russie pendant la guerre de Crimée . Le 17 novembre 1859, Intrepid s'échoua près de Mytilène, en Grèce. Elle faisait partie de la flotte méditerranéenne en 1860.
HMS Intrepid_(1891)/HMS Intrepid (1891):
Le HMS Intrepid était un croiseur protégé de classe Apollo de la Royal Navy construit sur la rivière Clyde et lancé en 1891. Il a ensuite été converti en poseur de mines et coulé en tant que blockship lors du raid de Zeebrugge le 23 avril 1918.
HMS Intrepid_(D10)/HMS Intrepid (D10):
Le HMS Intrepid était l'un des neuf destroyers de classe I construits pour la Royal Navy dans les années 1930.
HMS Intrepid_(L11)/HMS Intrepid (L11):
Le HMS Intrepid (L11) était l'un des deux navires de guerre amphibie de classe Fearless de la Royal Navy. Un quai de plate-forme d'atterrissage (LPD), elle a servi de 1967 à 1999. Basée à HM Naval Base, Devonport, Plymouth, Devon et HM Naval Base Portsmouth, elle a servi dans le monde entier au cours de ses 32 ans de vie. À un moment donné, prévue pour le déclassement en vertu du Livre blanc sur la défense de 1981, elle a été rapidement remise en service pour naviguer dans le cadre de l'opération britannique visant à reprendre les îles Falkland après l'invasion argentine en 1982. Elle a débarqué des troupes lors d'assauts amphibies sur les îles. et la capitulation argentine a été signée sur son pont à la fin de la guerre des Malouines.
HMS Inverness/HMS Inverness :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Inverness : le HMS Inverness (1746) était auparavant le corsaire français Duc de Chartres capturé en 1746. Il fut démantelé en 1750 le HMS Inverness (M102) était un chasseur de mines de la classe Sandown lancé en 1990 et vendu à la marine estonienne en 2006 qui l'a rebaptisé EML Sakala
HMS Inverness_(M102)/HMS Inverness (M102):
Le HMS Inverness (M102) était un chasseur de mines de classe Sandown de la Royal Navy. Elle a été mise hors service par la Royal Navy en 2005, et en 2008 est devenue EML Sakala (M314) de la marine estonienne.
Enquêteur HMS/Enquêteur HMS :
Neuf navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Investigator. Un autre était prévu, mais renommé avant d'être lancé. Le nom Investigator a été transmis à la Marine royale indienne et, après l'indépendance de l'Inde, à son successeur, la Marine indienne, où la lignée des noms de navires d'enquête Investigator se poursuit sans interruption. Le HMS Investigator (1801) était le mercantile Fram, lancé en 1795, que la Royal Navy acheta en 1798 et rebaptisa HMS Xenophon, puis en 1801 converti en navire d'étude sous le nom de HMS Investigator. En 1802, sous le commandement de Matthew Flinders, elle fut le premier navire à faire le tour de l'Australie. La marine l'a vendue en 1810 et elle est revenue au service commercial sous le nom de Xénophon. Elle a probablement rompu vers 1872. Le HMS Investigator (1811) était un brick d'enquête de 16 canons lancé en 1811. Il a été utilisé comme navire de police à partir de 1837 et a été démantelé en 1857. Le HMS Investigator (1823) était un sloop d'enquête acheté en 1823. Son sort est inconnu. Le HMS Investigator (1848) était un navire de découverte acheté en 1848 pour rechercher l'expédition perdue de Sir John Franklin, et abandonné dans l'Arctique en 1853. Le HMS Investigator (1861) était un navire de sondage à aubes en bois lancé en 1861 et vendu en 1869. HMS Investigator (1881) était un navire d'étude à aubes en bois lancé en 1881 et vendu en 1906. Le HMS Investigator devait être un navire d'étude à aubes. Il a été rebaptisé HMS Research en 1887, avant d'être lancé en 1888. Le HMS Investigator (1903) était un navire hydrographique acheté en 1903. Il a été rebaptisé HMS Sealark en 1904 et a été vendu au service commercial en 1919. Le HMS Investigator (1907) était un navire de sondage lancé en 1907 et vendu en 1934. HMIS Investigator (1932) était un navire de sondage de la Royal Indian Navy et plus tard de la marine indienne acheté en 1932 et vendu en 1951.
Enquêteur HMS_(1801)/Enquêteur HMS (1801) :
Le HMS Investigator était le mercantile Fram, lancé en 1795, que la Royal Navy acheta en 1798 et rebaptisa HMS Xenophon, puis en 1801 converti en navire d'étude sous le nom de HMS Investigator. En 1802, sous le commandement de Matthew Flinders, elle fut le premier navire à faire le tour de l'Australie. La marine l'a vendue en 1810 et elle est revenue au service commercial sous le nom de Xénophon. Elle a probablement rompu vers 1872.
HMS Investigator_(1811)/HMS Investigator (1811):
Le HMS Investigator était un brick d'enquête de la Royal Navy. Elle a effectué des tâches d'arpentage jusqu'à ce qu'elle soit payée en 1835. Elle est ensuite devenue un navire de police amarré sur la Tamise. elle a été démantelée en 1857.
HMS Investigator_(1823)/HMS Investigator (1823):
Le HMS Investigator était un sloop d'enquête de la Royal Navy. Elle a été achetée en 1823 pour servir dans les eaux indiennes. Le 1er novembre 1825, l'équipage de huit hommes de l'offre de l'enquêteur, le cotre Star, abandonna Star en mer du Nord ; le navire marchand britannique Amity les a sauvés. Le 8 novembre 1825, l'Investigator elle-même fit naufrage dans la mer du Nord, mais elle survécut et atteignit Harwich, Essex, Angleterre, le 11 novembre 1825. Le sort de l'Investigator est inconnu.
HMS Investigator_(1848)/HMS Investigator (1848):
Le HMS Investigator était un navire marchand acheté en 1848 pour rechercher l'expédition malheureuse de Sir John Franklin dans le passage du Nord-Ouest. Il effectua deux voyages dans l'Arctique et dut être abandonné en 1853, après s'être retrouvé piégé dans la banquise. Son épave a été retrouvée en juillet 2010, au large de l'île Banks dans la mer de Beaufort. Elle était le quatrième navire de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Investigator_(1861)/HMS Investigator (1861):
Le HMS Investigator était un navire de sondage à aubes en bois de la Royal Navy, construit pour mener une expédition sur le fleuve Gabon en Afrique. L'Investigator est déposé le 15 juin 1861 à Deptford et lancé le 16 novembre 1861. Il est initialement commandé par le lieutenant Benjamin Langlois Lefroy au large de la côte ouest de l'Afrique. Le 1er septembre 1863, le capitaine de corvette William Digby Dolben de l'Investigator se noie en traversant la barre de Lagos lorsque le cabriolet, un baleinier à quatre rames, est submergé. Il fut remplacé par le lieutenant Charles Knowles, plus tard vice-amiral Sir Charles Knowles, 4e baronnet dont l'expédition d'août-octobre 1864 sur le Niger fut publiée dans le Royal Geographical Society Journal en janvier 1865. Il fut remplacé par George Truman Morrell en 1865, sous la direction de qui commande, elle a remonté le fleuve Niger, prenant contact avec les tribus locales. En 1867, elle s'échoue dans le fleuve Niger et est attaquée par des habitants hostiles, armés de canons. Deux membres de son équipage ont été tués. Elle a été renflouée après 11 jours et emmenée à Lagos dans un état gravement endommagé. Investigator a été vendu aux autorités locales de Lagos en 1869.
HMS Investigator_Anchors/Ancres du HMS Investigator :
Les ancres du HMS Investigator sont les deux ancres qui ont été larguées du HMS Investigator le matin du samedi 21 mai 1803 par son commandant, Matthew Flinders, afin d'éviter de s'échouer sur l'île du Milieu dans l'archipel de la Recherche sur la côte sud de New Holland (aujourd'hui l'Australie-Occidentale). En 1973, les ancres ont été localisées et récupérées par des membres du Underwater Explorers Club of South Australia (UEC). Les ancres récupérées ont fait l'objet d'un différend de propriété entre divers gouvernements, en particulier ceux d'Australie-Méridionale et d'Australie-Occidentale en raison de leur importance historique en tant qu'artefacts d'un grand voyage d'exploration européenne. Le différend a été résolu avec la propriété des ancres revenant au gouvernement australien qui a ensuite offert l'une des ancres au gouvernement sud-australien. La paire d'artefacts est également connue sous le nom d'Ancres de Flinders.
HMS Invincible_(1747)/HMS Invincible (1747):
Invincible était à l'origine un navire de 74 canons de la ligne de la marine française lancé en octobre 1744. Capturé le 14 mai 1747, il fut mis au service de la Royal Navy en tant que HMS Invincible de troisième rang. Elle a fait naufrage en 1758 après avoir heurté un banc de sable. L'épave est une épave protégée gérée par Historic England.
HMS Invincible_(1765)/HMS Invincible (1765):
Le HMS Invincible était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 9 mars 1765 à Deptford. Invincible a été construit pendant une période de paix pour remplacer les navires usés lors de la guerre de Sept Ans récemment conclue. Le navire a ensuite servi dans la guerre d'indépendance américaine. Mai 1778 sous le commandement du capitaine Anthony Parry. A combattu aux batailles du cap St Vincent en 1780, et sous le commandement du capitaine Charles Saxton, les batailles de la Chesapeake en 1781 et de St Kitts en 1782. Elle a survécu à l'abattage de la marine pendant la prochaine période de paix, et était présente , sous le commandement de Thomas Pakenham, lors du Glorious First of June 1794, où elle fut gravement endommagée et perdit quatorze hommes, et, sous le commandement de William Cayley, l'Invasion de Trinidad (1797), qui aboutit au transfert de Trinidad de l'espagnol.
HMS Invincible_(1808)/HMS Invincible (1808):
Le HMS Invincible était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 15 mars 1808 à Woolwich.
HMS Invincible_(1869)/HMS Invincible (1869):
Le HMS Invincible était un cuirassé cuirassé de classe Audacious de la Royal Navy. Il a été construit au chantier naval de Napier et achevé en 1870. Achevé à peine 10 ans après le HMS Warrior, il transportait encore des voiles ainsi qu'une machine à vapeur.
HMS Invincible_(1907)/HMS Invincible (1907):
Le HMS Invincible était le navire de tête de sa classe de trois croiseurs de bataille construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle et le premier croiseur de bataille à être construit par n'importe quel pays du monde. Pendant la Première Guerre mondiale, elle a participé à la bataille de Heligoland Bight dans un rôle mineur, car elle était la plus ancienne et la plus lente des croiseurs de bataille britanniques présents. Pendant la bataille des îles Falkland, Invincible et son navire jumeau Inflexible ont coulé les croiseurs cuirassés Scharnhorst et Gneisenau presque sans perte pour eux-mêmes, malgré de nombreux coups des navires allemands. Elle était le vaisseau amiral du 3e escadron de croiseurs de guerre pendant la bataille du Jutland en 1916. L'escadron avait été détaché de la flotte de croiseurs de guerre de l'amiral Beatty quelques jours avant la bataille pour l'entraînement au tir avec la grande flotte et avait agi comme sa force de reconnaissance lourde pendant la bataille. . Elle a été détruite par une explosion de chargeur pendant la bataille après que le blindage de l'une de ses tourelles de canon ait été pénétré.
HMS Invincible_(R05)/HMS Invincible (R05) :
Le HMS Invincible était le navire de tête de la Royal Navy de sa classe de trois porte-avions légers. Elle a été lancée le 3 mai 1977 en tant que septième navire à porter ce nom. Elle a été initialement désignée comme porte-avions de guerre anti-sous-marine, mais a été utilisée comme porte-avions pendant la guerre des Malouines, lorsqu'elle a été déployée avec le HMS Hermes. Elle a pris la relève en tant que navire amiral de la flotte britannique lorsque Hermes a été vendu à l'Inde. Invincible a également été déployé dans les guerres yougoslaves et la guerre en Irak. En 2005, elle a été mise hors service et a finalement été vendue à la ferraille en février 2011.
HMS Iphigénie/HMS Iphigénie :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Iphigenia, du nom d'Iphigenia, figure de la mythologie grecque : le HMS Iphigenia (1780) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1780 et incendié par accident en 1801. Le HMS Iphigenia (1804) était un cinquième rang de 38 canons, anciennement le navire espagnol Medea . Elle fut capturée en 1804 et rebaptisée HMS Imperieuse en 1805. Elle fut mise en service portuaire en 1818 et vendue en 1838. Le HMS Iphigenia (1808) était un cinquième rang de 36 canons lancé en 1808. Elle fut prêtée à la Marine Society entre 1833 et 1848, et a été démantelé en 1851. Le HMS Iphigenia (1891) était un croiseur protégé de classe Apollo lancé en 1891, converti en poseur de mines en 1910 et coulé comme blockship lors du raid de Zeebrugge en 1918.
HMS Iphigénie_(1780)/HMS Iphigénie (1780) :
Le HMS Iphigenia était une frégate de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1781 et a servi à peine 20 ans lorsqu'elle a été accidentellement perdue dans un incendie à Alexandrie en 1801.
HMS Iphigénie_(1808)/HMS Iphigénie (1808) :
Le HMS Iphigenia était une frégate de cinquième rang de classe Perseverance de 36 canons de la Royal Navy. Elle a été construite au chantier naval de Chatham par le maître constructeur naval Robert Seppings. Les Français l'ont capturée lors de la débâcle de Grand Port et à leur service elle a participé à la capture de plusieurs navires britanniques. Les Britanniques l'ont reprise et elle a servi dans l'escadron d'Afrique de l'Ouest (ou «escadron préventif»), combattant la traite des esclaves. Il a été démantelé en 1851 après avoir servi pendant de nombreuses années comme navire-école.
HMS Iphigénie_(1891)/HMS Iphigénie (1891) :
Le HMS Iphigenia était un croiseur protégé de classe Apollo de la Royal Navy construit sur la rivière Clyde et lancé en 1891. Il a ensuite été converti en poseur de mines et coulé en tant que blockship lors du raid de Zeebrugge le 23 avril 1918.
HMS Ipswich_(1694)/HMS Ipswich (1694):
Le HMS Ipswich était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Harwich le 19 avril 1694.Il a été reconstruit par Joseph Allin le jeune à Portsmouth selon l'établissement 1719, relancé le 30 octobre 1730. Dans En 1743, elle faisait partie d'un petit escadron de trois navires envoyé dans la baie d'Ajaccio sous les ordres du vice-amiral Thomas Mathews pour enquêter sur les rapports selon lesquels un seul navire espagnol de la ligne y était ancré pour des réparations. En atteignant la baie, l'escadron, composé d' Ipswich , du HMS Revenge et du navire de pompiers HMS Anne Galley , a rencontré et submergé le navire de guerre espagnol de 70 canons Isidoro . Le navire espagnol a été incendié par son équipage pour éviter sa capture et a coulé dans la baie. Ipswich a été encaissé en 1757 et démoli en 1764.
HMS Iris/HMS Iris :
Huit navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Iris d'après la figure mythologique grecque Iris ou d'après la fleur de ce nom. Un neuvième était prévu mais renommé avant d'entrer en service : le HMS Iris était un sixième rang de 28 canons, anciennement l'USS Hancock américain. Les Britanniques ont capturé Hancock en 1777 et l'ont rebaptisée Iris, mais l'ont perdue au profit des Français en 1781, qui l'ont vendue en 1784. Le HMS Iris (1783) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1783. La Marine l'a prêtée à Trinity House en 1803, mais l'a récupérée et réaménagée en 1805. Elle a été rebaptisée HMS Solebay en 1809 et a été démantelée en 1833. Le HMS Iris (1807) était un cinquième rang de 44 canons, anciennement la Marie danoise. Il a été capturé en 1807 et vendu en 1816. Le HMS Iris (1840) était un sixième rang de 26 canons lancé en 1840 et vendu en 1869. Le HMS Iris (1877) était un croiseur de deuxième classe de classe Iris lancé en 1877 et vendu en 1905. Le HMS Iris (1915) était un sloop de classe Acacia lancé en 1915 et vendu en 1920. Le HMS Iris II était un ferry fluvial acquis par la Royal Navy pour être utilisé dans le raid de Zeebrugge. Le HMS Iris (1917) était un ferry ferroviaire converti en " Landing Ship Sternchute (LSS) " Le HMS Iris devait être une corvette de classe Flower . Il a été rebaptisé HMS Coriander avant d'être lancé en 1941, et a été prêté à la Marine française libre cette année-là, rebaptisé Commandant Detroyat. Elle a servi jusqu'en 1947 et a été démantelée en 1948.
HMS Iris_(1840)/HMS Iris (1840):
Le HMS Iris était une frégate de sixième rang de 26 canons lancée le 14 juillet 1840 depuis le chantier naval de Devonport. Elle a passé quelque temps avec l'escadron d'Afrique de l'Ouest réprimant la traite des esclaves et plus tard avec la station des Indes orientales a été impliquée dans des opérations à Bornéo. Iris a été le premier vaisseau amiral de la station australienne entre 1859 et 1861, période pendant laquelle elle a participé à la première guerre de Taranaki. En 1864, elle a été considérablement modifiée pour lui permettre de transporter le câble télégraphique transatlantique jusqu'au navire câblier Great Eastern. Elle a été désaffectée et vendue en 1869.
HMS Iris_(1877)/HMS Iris (1877):
Le HMS Iris est le navire de tête de sa classe de deux navires construits pour la Royal Navy dans les années 1870. Ils ont été les premiers navires de guerre entièrement en acier à servir dans la Royal Navy.
HMS Iron_Duke/HMS Iron Duke :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Iron Duke en l'honneur d'Arthur Wellesley, 1er duc de Wellington, surnommé le "Iron Duke". Le nom est aussi un jeu de mots, car le premier navire ainsi nommé était un cuirassé. Le HMS Iron Duke (1870) était un cuirassé lancé en 1870, payé en 1893, converti en carcasse de charbon et vendu en 1906 pour la ferraille Le HMS Iron Duke (1912) était le nom d'une classe de cuirassés, lancé en 1912 et vendu en 1946 pour la ferraille. Elle est surtout connue pour avoir été le vaisseau amiral de la flotte lors de la bataille du Jutland. Le HMS Iron Duke (F234) est une frégate de type 23 lancée en 1991
HMS Iron_Duke_ (1870)/HMS Iron Duke (1870) :
Le HMS Iron Duke était le dernier des quatre cuirassés de batterie centrale de classe Audacious construits pour la Royal Navy à la fin des années 1860. Achevé en 1871, le navire a été brièvement affecté à la flotte de réserve en tant que navire de garde en Irlande, avant d'être envoyé à la station chinoise en tant que navire amiral. Iron Duke est revenu quatre ans plus tard et a repris ses fonctions de garde. Elle a accidentellement percuté et coulé son navire jumeau, Vanguard, dans un épais brouillard au milieu de 1875 et est retournée en Extrême-Orient en 1878. Le navire s'est échoué deux fois au cours de ce déploiement et est rentré chez lui en 1883. Après un long radoub, Iron Duke a été affecté à la flotte de la Manche en 1885 et y resta jusqu'à ce qu'il redevienne un navire de garde en 1890. Le navire fut converti en carcasse de charbon une décennie plus tard et continua dans ce rôle jusqu'en 1906, date à laquelle il fut vendu à la ferraille et démantelé.
HMS Iron_Duke_ (1912)/HMS Iron Duke (1912) :
Le HMS Iron Duke était un cuirassé dreadnought de la Royal Navy, le navire de tête de sa classe, nommé en l'honneur d'Arthur Wellesley, 1er duc de Wellington. Il a été construit par Portsmouth Dockyard et sa quille posée en janvier 1912. Lancé dix mois plus tard, il a été mis en service dans la Home Fleet en mars 1914 en tant que navire amiral de la flotte. Elle était armée d'une batterie principale de dix canons de 13,5 pouces (343 mm) et était capable d'une vitesse de pointe de 21,25 nœuds (39,36 km/h ; 24,45 mph). Iron Duke a servi de navire amiral de la Grande Flotte pendant la Première Guerre mondiale, y compris lors de la bataille du Jutland. Là, elle a infligé des dommages importants au cuirassé allemand SMS König au début de l'action principale de la flotte. En janvier 1917, il est relevé de ses fonctions de navire amiral de la flotte. Après la guerre, l'Iron Duke a opéré en Méditerranée en tant que navire amiral de la flotte méditerranéenne. Elle a participé à la fois à l'intervention alliée dans la guerre civile russe en mer Noire et à la guerre gréco-turque. Elle a également aidé à l'évacuation des réfugiés de Smyrne. En 1926, il est affecté à la Flotte de l'Atlantique, où il sert de navire-école. Iron Duke n'est resté en service actif que quelques années de plus; en 1930, le traité naval de Londres spécifiait que les quatre cuirassés de la classe Iron Duke devaient être mis au rebut ou autrement démilitarisés. Iron Duke a donc été converti en navire-école d'artillerie; son armure et une grande partie de son armement ont été retirées pour la rendre inapte au combat. Elle a servi à ce titre jusqu'au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939, lorsqu'elle a été amarrée à Scapa Flow en tant que navire de défense portuaire. En octobre, il est gravement endommagé par les bombardiers allemands et s'échoue pour éviter de couler. Elle a continué à servir de plate-forme anti-aérienne pendant toute la durée de la guerre, et a finalement été renflouée et démolie à la fin des années 1940.
HMS Iron_Duke_(F234)/HMS Iron Duke (F234) :
Le HMS Iron Duke est une frégate de type 23 de la Royal Navy et le troisième navire à porter ce nom. Iron Duke a intercepté plusieurs envois importants de drogues illicites expédiés des Caraïbes vers l'Europe. Dans sa seule mission de combat, elle était en action au large de la Libye en 2011, détruisant une batterie d'armes à feu à l'extérieur de la ville assiégée de Misrata. Elle a également tiré des obus étoilés toute la nuit pour éclairer les positions pro-Kadaffi des avions de l'OTAN afin de détruire les lance-roquettes, les décharges de carburant, les magasins de munitions, les batteries d'artillerie et les centres de commandement et de contrôle, tout en confirmant qu'aucun civil ne se trouvait dans la zone.
HMS Irrésistible/HMS Irrésistible :
Quatre navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Irresistible. Un cinquième était prévu mais renommé plus tard : le HMS Irresistible (1782) était un navire de troisième rang de 74 canons lancé en 1782 et démantelé en 1806. Le HMS Irresistible était un navire-prison, lancé sous le nom de HMS Swiftsure en 1787. Elle était capturé par les Français en 1801 et repris lors de la bataille de Trafalgar en 1805. Il a été rebaptisé HMS Irresistible en 1806 et a été démantelé en 1816. Le HMS Irresistible (1859) était un second rang propulsé par vis de 80 canons lancé en 1859. Elle a été utilisé pour le service portuaire à partir de 1869 et a été vendu en 1894. Le HMS Irresistible (1898) était un cuirassé de classe Formidable lancé en 1898 et coulé par une mine en 1915 à Gallipoli, en Turquie. Le HMS Irresistible devait être un porte-avions de classe Audacious. Il a été rebaptisé HMS Ark Royal avant d'être lancé en 1950.
HMS Irrésistible_(1782)/HMS Irrésistible (1782):
Le HMS Irresistible était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 6 décembre 1782 à Harwich.
HMS Irrésistible_(1898)/HMS Irrésistible (1898):
Le HMS Irresistible, le quatrième navire du nom de la Royal Navy britannique, était un cuirassé pré-dreadnought de classe Formidable. Les navires de classe Formidable étaient des développements de cuirassés britanniques antérieurs, dotés de la même batterie de quatre canons de 12 pouces (305 mm) - bien que des versions plus puissantes de calibre 40 - et une vitesse de pointe de 19 nœuds (35 km / h; 22 mph) de la classe Canopus précédente, tout en adoptant une protection blindée plus lourde. Le navire a été posé en avril 1898, lancé en décembre de la même année et achevé en octobre 1901. Mis en service en 1902, il a d'abord servi dans la flotte méditerranéenne jusqu'en avril 1908, date à laquelle il a été transféré à la flotte de la Manche. Désormais surclassé avec l'émergence de la classe des dreadnoughts, il entre en service dans la Home Fleet en 1911 après un radoub. En 1912, elle est affectée au 5th Battle Squadron. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Irresistible, avec l'escadron, a été affecté à la flotte de la Manche. Après des opérations avec la Dover Patrol, au cours desquelles elle bombarde les forces allemandes dans le nord de la France, elle est affectée à la campagne des Dardanelles en février 1915. Elle participe à de nombreuses attaques infructueuses contre les forts ottomans gardant les Dardanelles en février et mars. Ces opérations comprenaient plusieurs raids par des équipes de débarquement pour détruire les batteries d'artillerie côtière ottomane. Le 18 mars, elle a heurté une mine navale qui a causé d'importantes inondations et a désactivé ses moteurs. Sans électricité, elle a commencé à dériver dans la portée des canons turcs, qui ont tiré un feu meurtrier. Les tentatives de remorquage ont échoué, de sorte que son équipage survivant a été évacué et Irresistible a été abandonné et a finalement coulé. Son équipage a subi environ 150 morts dans le naufrage.
HMS Irwell/HMS Irwell :
Le HMS Irwell a été le nom de deux navires de la Royal Navy : le HMS Irwell (1923) était un sloop de guerre de 24 classes lancé sous le nom de Sir Bevis en 1918. Il a été rebaptisé Irwell en 1923 et Eaglet en 1926. Il a été démoli en 1971. HMS Irwell (1926) était un dragueur de mines de classe Hunt établi sous le nom de Bridlington, il a été renommé Goole avant son lancement en 1919. En 1926, il a été achevé et renommé Irwell. Elle a été ferraillée en 1962.
HMS Irwell_(1926)/HMS Irwell (1926):
Le HMS Irwell était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy destiné à servir pendant la Première Guerre mondiale. Il s'appelait à l'origine HMS Bridlington, rebaptisé HMS Goole en 1918 avant d'être lancé le 12 août 1919. elle a été affectée à la Royal Naval Volunteer Reserve en tant que navire de forage. Elle fut rebaptisée Irwell en septembre 1926. Elle arriva à Lacmotts à Liverpool pour rompre le 27 novembre 1962.
HMS Isham_(M2703)/HMS Isham (M2703):
Le HMS Isham était un dragueur de mines de classe Ham de la Royal Navy. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Isham dans le Northamptonshire.
HMS Isis/HMS Isis :
Six navires de la Royal Navy britannique et quatre tenders de la RNVR ont été baptisés HMS Isis, du nom de la déesse égyptienne Isis. Le premier Isis était un quatrième rang de 50 canons probablement lancé en 1744 sous le nom de Colchester. Le deuxième HMS Isis (1747) était le navire français Diamant capturé en 1747 et converti en un quatrième rang de 50 canons, utilisé jusqu'en 1766. Le troisième HMS Isis (1774) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1774, et démantelé en 1810. Le quatrième HMS Isis (1819) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1819, encombré en 1861 et vendu en 1867. Le cinquième HMS Isis (1896) était un croiseur protégé de classe Eclipse utilisé de 1896 à 1920. Le sixième HMS Isis (D87) était un destroyer de classe I lancé en 1936. Le HMS Isis (M2010) était un chasseur de mines de classe Ley lancé en 1955 sous le nom de HMS Cradley, rebaptisé HMS Isis en 1963 et vendu en 1982.
HMS Isis_(1774)/HMS Isis (1774):
Le HMS Isis était un quatrième rang de classe Portland de 50 canons de la Royal Navy. Elle a vu le service pendant la guerre d'indépendance américaine et les guerres révolutionnaires et napoléoniennes françaises. Elle a été construite en 1774 sur la rivière Medway et mise en service sous le capitaine Charles Douglas en 1776, date à laquelle il a navigué avec un escadron pour le soulagement de Québec. Elle a été impliquée dans la mutinerie de Nore et a combattu à la bataille de Cuddalore (1783) et à la bataille de Camperdown (1797). Le navire fut également engagé lors de l'action du 22 août 1795 au large de la Norvège contre une escadre hollandaise. Elle a ensuite servi de navire amiral du vice-amiral Sir Andrew Mitchell lors de l'invasion anglo-russe de 1799 de la Hollande. L'un de ses premiers aspirants était Robert Faulknor le jeune. Elle a combattu dans la bataille de Copenhague en 1801 sous les ordres du capitaine James Walker et a été gravement endommagée par un ouragan pendant la paix d'Amiens lors de la traversée de l'Atlantique pour devenir le navire amiral du vice-amiral Gambier à Terre-Neuve, avant de poursuivre son service à Terre-Neuve, dans les Caraïbes et La Mer du Nord. Elle est dissoute en septembre 1810.
HMS Isis_(1819)/HMS Isis (1819):
Le HMS Isis lancé en 1819 a été commandé en 1811 en tant que 50 canons à deux étages de la quatrième classe Salisbury, mais a été repensé lors de la construction, étant allongé sur les stocks de 11 pieds (3,4 m) et réduit d'un pont à produire une frégate à espar-pont, c'est-à-dire pour transporter des canons supplémentaires sur le pont à espar qui reliait le gaillard d'avant à la dunette. Il était alors prévu qu'elle ait emporté 58 canons comme indiqué dans le tableau, mais cette arme «en forme» a été modifiée le 3 juin 1823 pour la compléter en tant que frégate de 50 canons avec un pont d'espar non armé, et elle a ensuite été réduite en 1830 à une frégate de 44 canons transportant vingt-six canons de 32 livres sur le pont supérieur, douze autres canons de 32 livres sur le pont arrière et deux canons de 32 livres sur le gaillard d'avant avec deux canons obus de 8 pouces.
HMS Isis_(1896)/HMS Isis (1896):
Le HMS Isis était un croiseur protégé de classe Eclipse construit pour la Royal Navy au milieu des années 1890.
HMS Isis_(D87)/HMS Isis (D87):
Le HMS Isis était l'un des neuf destroyers de classe I construits pour la Royal Navy dans les années 1930.
HMS Itchen / HMS Itchen :
Le HMS Itchen peut faire référence à l'un des navires suivants de la Royal Navy britannique nommé d'après le fleuve anglais Itchen : HMS Itchen (1903), un destroyer de classe River lancé en 1903 et torpillé en mer du Nord le 6 juillet 1917 par le sous-marin allemand UC-44. HMS Itchen (K227), une frégate de classe River lancée en 1942 et coulée le 23 septembre 1943 lorsqu'elle a été touchée par une torpille acoustique à tête chercheuse tirée par le sous-marin allemand U-666. Il n'y avait que trois survivants de son équipage et les 81 survivants du HMS Polyanthus et du NCSM St. Croix qu'elle transportait. HMS Itchen (M1217), un dragueur de mines de classe River lancé le 30 juin 1984. Il était basé à Southampton (Solent Division RNR), vendu au gouvernement brésilien en 1998, et rebaptisé Bracui.
HMS Itchen_(1903)/HMS Itchen (1903):
Le HMS Itchen était un destroyer de classe River de type Laird commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1901-1902. Nommé d'après la rivière Itchen dans le sud de l'Angleterre près de Southampton, il fut le premier navire à porter ce nom dans la Royal Navy.
HMS Itchen_(K227)/HMS Itchen (K227):
Le HMS Itchen (K227) était une frégate de classe River de la Royal Navy (RN). Itchen a été construit selon les spécifications de la RN en tant que frégate de classe River du groupe I. Elle a servi dans l'Atlantique Nord pendant la Seconde Guerre mondiale. En tant que frégate de classe River , Itchen était l'une des 151 frégates lancées entre 1941 et 1944 pour être utilisées comme escortes de convois anti-sous-marins, du nom de rivières du Royaume-Uni. Les navires ont été conçus par l'ingénieur naval William Reed, de la Smith's Dock Company de South Bank-on-Tees, pour avoir l'endurance et les capacités anti-sous-marines des sloops de classe Black Swan, tout en étant rapides et bon marché à construire dans les chantiers navals civils en utilisant les machines (par exemple, les moteurs à vapeur alternatifs au lieu des turbines) et les techniques de construction mises au point dans la construction des corvettes de la classe Flower. Son but était d'améliorer les classes d'escorte de convoi en service dans la Royal Navy à l'époque, y compris la classe Flower. Après sa mise en service en décembre 1942, Itchen a participé à des exercices de guerre anti-sous-marine au large de Tobermory, Mull et Lough Foyle jusqu'à la mi-septembre 1943 où elle a été affectée comme escorte de convoi. 18/ON 202. Le 20 septembre à 21 h 51, le NCSM St. Croix est touché et coulé, 81 survivants étant récupérés par Itchen. Pendant ce temps, à 22 h 53 le 20 septembre, le sous-marin allemand U-305 a tiré une torpille sur Itchen mais l'a raté et le HMS Polyanthus a été coulé pour filtrer le sauvetage. À 02 h 01 le matin du 23 septembre, le U-666 a tiré une torpille sur Itchen qui a touché le navire après 70 secondes. La frégate a explosé avec la perte de 230 vies et 3 survivants. Ces navires ont été parmi les premières victimes de la nouvelle torpille GNAT. Les survivants ont été récupérés par le SS Wisła.
HMS Ithuriel/HMS Ithuriel :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été appelés HMS Ithuriel d'après un ange dans le poème épique de John Milton Paradise Lost : Le premier, HMS Ithuriel (1916), était un chef de flottille de classe Marksman nommé à l'origine Gabriel mais renommé avant son lancement en 1916. Après avoir servi pendant la Première Guerre mondiale, elle a été démantelée en 1921. Le second, le HMS Ithuriel (H05), était un destroyer construit pour la marine turque sous le nom de Gayret mais repris par la Royal Navy au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale alors qu'il était encore en cours de construction. Il a été coulé en 1942 mais récupéré à la fin de la guerre pour être mis au rebut.
HMS Ithuriel_(1916)/HMS Ithuriel (1916):
Le HMS Ithuriel était un chef de flottille de classe Marksman de la Royal Navy britannique. Initialement nommé Gabriel, le nom a été changé avant son lancement. Le navire a été construit par Cammell Laird à Birkenhead, lancé le 8 mars 1916 et mis en service en août de la même année. Ithuriel a servi dans la Grande Flotte pendant la Première Guerre mondiale, dirigeant à la fois une flottille de destroyers et une flottille de sous-marins. Elle survécut à la guerre, avant d'être vendue à la ferraille le 8 novembre 1921.
HMS Ithuriel_(H05)/HMS Ithuriel (H05):
Le HMS Ithuriel était un destroyer de classe I construit pour la marine turque, mais a été acheté par la Royal Navy en 1939.
HMS Ivanhoé/HMS Ivanhoé :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Ivanhoe. HMS Ivanhoe (1913), un destroyer rebaptisé HMS Lawford alors qu'il était encore en construction en 1913 HMS Ivanhoe (D16), un destroyer de classe I lancé en 1937, coulé le 1er septembre 1940
HMS Ivanhoé_(D16)/HMS Ivanhoé (D16) :
Le HMS Ivanhoe était un destroyer de classe I construit pour la Royal Navy au milieu des années 1930. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le navire a imposé le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés dans le cadre de la flotte méditerranéenne. Avant le début de la Seconde Guerre mondiale, le navire a été modifié afin de pouvoir être utilisé pour poser des mines en retirant une partie de son armement. Ivanhoe a été transféré au Western Approaches Command peu de temps après le début de la guerre et a aidé à couler un sous-marin allemand en octobre 1939. Elle a été convertie en poseur de mines lors d'un radoub en novembre-décembre et a posé des champs de mines dans les eaux côtières allemandes ainsi que anti-sous-marin champs de mines au large des côtes britanniques jusqu'à ce qu'elle soit reconvertie dans sa configuration de destroyer en février 1940. Ivanhoe est revenu à son rôle de pose de mines pendant la campagne de Norvège en avril 1940, puis a posé un certain nombre de champs de mines au large des côtes néerlandaises pendant la bataille des Pays-Bas en mai. . Le navire a participé à l'évacuation de Dunkerque jusqu'à ce qu'il soit gravement endommagé par des avions allemands le 1er juin. Lors de sa première mission de pose de mines après l'achèvement de ses réparations, elle a heurté une mine allemande et a dû être sabordée le 1er septembre 1940 lors de la catastrophe de Texel .
HMS Iveston_(M1151)/HMS Iveston (M1151) :
Le HMS Iveston était un dragueur de mines de classe Ton de la Royal Navy lancé le 1er juin 1954 par Philip and Son à Dartmouth. Après sa mise hors service en 1992, le HMS Iveston est devenu le navire-école des cadets de la Marine TS Iveston. Elle a été vendue et mise au rebut en mars 2015.
HMS Ivy/HMS Ivy :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Ivy du nom de l'usine. Le premier Ivy était un sloop de classe Acacia mais renommé Marigold avant son lancement en 1915. Le deuxième HMS Ivy (1917) était un sloop de classe Anchusa lancé en 1917 et vendu en 1920. Un troisième Ivy était une corvette de classe Flower avec fanion numéro K204 commandé à Harland & Wolff le 8 avril 1940 mais annulé le 23 janvier 1941.
HMS J1/HMS J1 :
Le HMS J1 (plus tard HMAS J1) était un sous-marin de classe J exploité par la Royal Navy et la Royal Australian Navy.
HMS J2/HMS J2 :
Le HMS J2 (plus tard HMAS J2) était un sous-marin de classe J exploité par la Royal Navy et la Royal Australian Navy.
HMS J3/HMS J3 :
Le HMS J3 (plus tard HMAS J3) était un sous-marin de classe J exploité par la Royal Navy et la Royal Australian Navy.
HMS J4/HMS J4 :
Le HMS J4 (plus tard HMAS J4) était un sous-marin de classe J exploité par la Royal Navy et la Royal Australian Navy.
HMS J5/HMS J5 :
Le HMS J5 (plus tard HMAS J5) était un sous-marin de classe J de la Première Guerre mondiale exploité par la Royal Navy et la Royal Australian Navy.
HMS J6/HMS J6 :
Le HMS J6 était un sous-marin de classe J de la Première Guerre mondiale construit pour la Royal Navy par HM Dockyard à Devonport à Plymouth. Mise en service en 1916, elle a été coulée dans un incident de tir ami par le Q-ship Cymric en octobre 1918.
HMS J7/HMS J7 :
Le HMS J7 (plus tard HMAS J7) était un sous-marin de classe J exploité par la Royal Navy et la Royal Australian Navy.
HMS Jackal/HMS Jackal :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Jackal (ou Jackall), du nom du mammifère prédateur, le chacal : le HMS Jackal (1778) était un cotre de 10 canons acheté en 1778 et vendu en 1785. Le HMS Jackal (1779) était un cotre de 14 canons acheté en 1779. Plus tard en 1779, dix-huit hommes irlandais de son équipage se sont mutinés et l'ont emmenée à Calais où ils l'ont vendue pour 3 000 £. Elle est devenue le corsaire français Jackall, Chacal ou Boulogne. Le HMS Prudente reprend Boullongue le 22 juillet 1781. Il devient corsaire. Jackall a été capturé à nouveau en 1782 par l'USS Deane. Le HMS Jackal (1792) était un brick de 10 canons. C'était un navire acheté en service en 1792. Le HMS Jackal (1801) était un brick de 12 canons lancé en 1801 et fait naufrage sur la côte française en 1807; équipage emmené en captivité. Le HMS Jackal (1844) était un canon à aubes en fer lancé en 1844 et vendu en 1887. Le HMS Jackal était un navire de protection des pêches acheté en 1885 sous le nom de HMS Woodcock. Il a été rebaptisé HMS Jackal en 1886 et a été vendu en 1906. Le HMS Jackal (1911) était un destroyer de classe Acheron lancé en 1911 et vendu en 1920. Le HMS Jackal (F22) était un destroyer de classe J lancé en 1938 et coulé en 1942. .
HMS Jackal_(1801)/HMS Jackal (1801):
Le HMS Jackal (ou Jackall) était un brick de classe Bloodhound de la Royal Navy, lancé en 1801. Il a capturé un certain nombre de petits prix dans la Manche, dont un sloop armé, avant d'être perdu en 1807.
HMS Jackal_(1844)/HMS Jackal (1844):
Le HMS Jackal (également orthographié Jackall ) était un navire de combat à aubes en fer de deuxième classe de classe Jackal de la Royal Navy .
HMS Jackal_ (1911)/HMS Jackal (1911):
Le HMS Jackal était un destroyer de classe Acheron de la Royal Navy qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu pour démolition en 1920. Il était le septième navire de la Royal Navy à être nommé Jackal, d'après le mammifère prédateur du même nom.
HMS Jackal_(F22)/HMS Jackal (F22):
Le HMS Jackal était un destroyer de classe J de la Royal Navy. Achevé en 1939, le Jackal a servi dans la campagne de Norvège et l'évacuation de Dunkerque avant d'être déployé en Méditerranée en 1941. Le Jackal a pris part à la bataille de Crète et a été sabordé après avoir été lourdement endommagé par des bombardiers allemands le 12 mai 1942.
HMS Jackdaw / HMS Jackdaw :
Un certain nombre de navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Jackdaw, notamment : HMS Jackdaw (1806), une goélette de classe Cuckoo vendue en 1816 HMS Jackdaw (1830), une goélette détruite en 1835
HMS Jackdaw_(1806)/HMS Jackdaw (1806):
Le HMS Jackdaw était une goélette de classe Cuckoo de la Royal Navy que William Rowe a construite à Newcastle et lancée en 1806. Elle a eu une carrière relativement peu distinguée, le point bas étant sa capture par ce que certains ont décrit comme une " chaloupe " espagnole. Les frégates britanniques ont repris Jackdaw le lendemain. Elle a ensuite servi de tender à Plymouth avant d'être vendue en 1816.
HMS Jaguar/HMS Jaguar :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Jaguar, du nom du jaguar félin. Le premier HMS Jaguar (F34) était un destroyer de classe J lancé en 1938 et coulé en 1942 par le U-652. Le deuxième HMS Jaguar (F37) était une frégate de classe Leopard lancée en 1957 et vendue à la marine bangladaise en 1978, opérant ensuite sous le nom de BNS Ali Haider.
HMS Jaguar_(F34)/HMS Jaguar (F34):
Le HMS Jaguar était un destroyer de classe J de la Royal Navy. Mise en service en septembre 1939, elle assiste l'année suivante à l'évacuation de Dunkerque, au cours de laquelle Jaguar est endommagé par des bombardiers en piqué. Elle a ensuite servi en Méditerranée et y a participé à plusieurs actions. Elle a été torpillée au large des côtes égyptiennes le 26 mars 1942 et coulée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

House at 103 Roslyn Avenue

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...