Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Firefly


HMS Ems_(1809)/HMS Ems (1809):
Le HMS Ems était un schuyt néerlandais que la Royal Navy a capturé en 1809. Elle était le seul navire de son nom à servir dans la Royal Navy. Aucun navire de ce nom n'apparaît dans Colledge & Barlow (2006). Ems semble avoir eu une carrière sans incident ; en 1812 et 1813, elle était à Yarmouth. Il fut converti en porteur d'eau, probablement en 1813. En décembre 1815, l'Amirauté mit trois schuyts, Patriot, Jahde et Ems en vente à Chatham. Tous vendus en 1815.
HMS émuleux/HMS émuleux :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Emulous, signifiant « désireux ou ambitieux d'égaler ou de surpasser un autre » : le HMS Emulous (1806) était un sloop de classe Cruizer lancé en 1806 et naufragé en 1812. HMS Emulous (1812 ) était la goélette américaine USS Nautilus, que les Britanniques ont capturée en 1812 ; il a été vendu en 1817. Le HMS Emulous (1819) était un sloop de classe Cherokee lancé en 1819. En 1823, il est devenu un paquet lorsque la Royal Navy a repris le Post Office Packet Service. En 1843, elle est remise à la Garde côtière. En 1864, elle a été rebaptisée WV13. Elle a été vendue en 1865 pour rupture.
HMS Emulous_(1806)/HMS Emulous (1806):
Le HMS Emulous était un sloop de classe Cruizer de 18 canons de la Royal Navy, construit par William Row à Newcastle et lancé en 1806. Il a survécu à une bataille peu concluante mais sanglante avec une frégate française pendant les guerres napoléoniennes et a remporté un certain nombre de prix, y compris deux corsaires, à la gare d'Halifax pendant la guerre de 1812 avant de faire naufrage en 1812.
HMS Enard_Bay/HMS Enard Bay :
Le HMS Enard Bay était une frégate anti-aérienne de classe Bay de la Royal Navy britannique, du nom d'Enard Bay à Caithness. Le navire a été commandé à l'origine à la Smiths Dock Company de South Bank, Middlesbrough le 25 janvier 1943 sous le nom de frégate de classe Loch Loch Bracadale , et mis en chantier le 27 mai 1944. Cependant, le contrat a ensuite été modifié et le navire a été achevé à un conception révisée en tant que frégate anti-aérienne de classe Bay , lancée le 31 octobre 1944 et achevée le 4 janvier 1946.
HMS Enchanteresse/HMS Enchanteresse :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Enchantress : HMS Enchantress (1804) était le mercantile Enchantress lancé à Ringmore en 1802 que la Navy acheta en 1804 comme navire armé de 4 ou 14 canons, requalifié en brick. sloop, et utilisé pour le service portuaire à partir de 1813. La marine l'a transférée au service des impôts en août 1818. Elle a peut-être été en service jusqu'en 1850. Le HMS Enchantress (1862) était un navire d'expédition lancé en 1862, est devenu le yacht de l'Amirauté, vendu pour démolition en 1889. HMS Enchantress (1888) était un navire d'expédition lancé en 1865 sous le nom de HMS Helicon, rebaptisé Enchantress en 1888, vendu en 1905. HMS Enchantress (1903) était un yacht de l'Amirauté lancé en 1903, vendu pour démolition en 1935 Le HMS Enchantress (L56) était un sloop de classe Bittern lancé en 1934, vendu en 1945 et rebaptisé Lady Enchantress, démantelé en 1952.Enchantress était le navire négrier Manuela (ou Emanuela) que le HMS Brisk a capturé au large de la côte est de l'Afrique le 10 août 1860, avec 846 esclaves à bord. La Royal Navy l'utilisa comme navire de ravitaillement et il fit naufrage le 20 février 1861 à Mayotte dans le canal du Mozambique sans jamais avoir été mis en service.
HMS Enchanteresse_(1804)/HMS Enchanteresse (1804) :
Le HMS Enchantress était le navire marchand du même nom, lancé en 1802 à Ringmore. La Royal Navy britannique l'a acheté en 1804. Elle a ensuite passé sa carrière à Bristol en tant que magasin. Elle a été transférée au service des douanes en 1817 et peut y avoir servi jusqu'en 1850 environ.
HMS Enchanteresse_(L56)/HMS Enchanteresse (L56) :
Le HMS Enchantress (L56) était un sloop de classe Bittern, construit pour la Royal Navy britannique. Elle était le navire de tête de sa classe, établie sous le nom de Butor, mais renommée Enchanteresse avant d'être lancée par Lady Jean Alice Elaine Cochrane. Il a été actif pendant la Seconde Guerre mondiale, servant principalement d'escorte de convoi, et a été un navire de guerre anti-sous-marin couronné de succès, crédité de la destruction d'un sous-marin italien en 1942.
Rencontre HMS/Rencontre HMS :
Six navires de la marine anglaise ou de la Royal Navy ont porté le nom de Encounter ou HMS Encounter : Encounter (1616) était un navire de découverte en service en 1616. Le HMS Encounter (1805) était un brick de 12 canons lancé en 1805 et fait naufrage en 1812. Le HMS Encounter (1846) était une corvette à vis en bois lancée en 1846 et démantelée en 1866. Le HMS Encounter (1873) était une corvette à vis en bois de classe Amethyst lancée en 1873 et vendue en 1888. Le HMS Encounter était un Challenger- croiseur protégé de classe lancé en 1902. Il a été transféré à la Royal Australian Navy en 1919, rebaptisé HMAS Penguin en 1923 alors qu'il servait de navire de dépôt, et a été sabordé en 1932. Le HMS Encounter (H10) était un destroyer de classe E lancé en 1934 et coulé en 1942.
Rencontre avec le HMS_(1846)/Rencontre avec le HMS (1846) :
Le HMS Encounter a été commandé en tant que sloop de première classe à propulsion à vis le 5 février 1845 pour être construit à Pembroke, conformément à la conception développée par John Fincham, maître charpentier à Portsmouth. Son armement devait se composer de 8 canons (2 x 85 cwt, 4 x 65 cwt et 2 x 25 cwt). Elle devait avoir une machine à vapeur plus puissante évaluée à 360 chevaux nominaux. En 1848, elle serait modifiée à l'arrière et allongée à Deptford avant l'achèvement. Un deuxième navire (Harrier) fut commandé le 26 mars 1846 mais après la pose de sa quille à Pembroke Dockyard, sa construction fut suspendue le 9 septembre 1846 puis annulée cinq ans plus tard, le 4 avril 1851. Encounter fit radicalement modifier son armement en 1850 et elle a été démantelée à Devonport en 1866. Rencontre était le troisième navire nommé depuis son introduction pour un navire de découverte en service en 1616.Harrier était le quatrième navire nommé depuis que le nom a été introduit pour un sapin de classe 'Cruizer' construit un brick de 18 canons sloop, lancé par Barnard de Deptford le 22 avril 1804 et sombré dans l'océan Indien en mars 1809.
Rencontre avec le HMS_(1873)/Rencontre avec le HMS (1873) :
Le HMS Encounter était une corvette de classe Amethyst construite pour la Royal Navy au début des années 1870.
Rencontre HMS_(H10)/Rencontre HMS (H10) :
Le HMS Encounter était un destroyer de classe E construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Bien qu'affecté à la Home Fleet une fois terminé, le navire a été attaché à la flotte méditerranéenne en 1935-1936 pendant la crise d'Abyssinie. Pendant la guerre civile espagnole de 1936–39, elle a passé un temps considérable dans les eaux espagnoles, appliquant le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Encounter a été affecté à des tâches d'escorte de convoi et de patrouille anti-sous-marine dans les approches occidentales, lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé en septembre 1939. Elle a participé à la campagne de Norvège avant de rejoindre la Force H au milieu des années 1940 et était présente lors des batailles de Dakar et du Cap. Spartivento plus tard cette année-là. Le navire a été transféré à la flotte méditerranéenne en 1941 où il a escorté des convois vers Malte. Encounter a été gravement endommagé lors de son réaménagement à Malte quelques semaines après son arrivée en Méditerranée et a été brièvement réaffecté à la Force H une fois ses réparations terminées avant de rejoindre la flotte méditerranéenne plus tard dans l'année. À la fin de l'année, le navire a été transféré à la flotte de l'Est à Singapour et a passé plusieurs mois au début de 1942 à des missions d'escorte de convoi sous le contrôle du commandement américano-britannique-néerlandais-australien (ABDACOM). Elle était l'un des navires alliés chargés d'intercepter les convois d'invasion japonais pendant la campagne néerlandaise des Indes orientales en février 1942 et a participé à la bataille de la mer de Java. Encounter a été coulé quelques jours plus tard lors de la deuxième bataille de la mer de Java le 1er mars et la plupart de son équipage a été secouru par un navire japonais le lendemain. Environ un quart d'entre eux sont morts en captivité avant la fin de la guerre en 1945. L'épave du navire a été découverte en 2007 et avait été presque totalement détruite par des sauveteurs illégaux en 2016.
HMS Endeavour/HMS Endeavour :
Le HMS Endeavour[g] était un navire de recherche de la Royal Navy britannique que le lieutenant James Cook a commandé en Australie et en Nouvelle-Zélande lors de son premier voyage de découverte de 1768 à 1771. Il a été lancé en 1764 sous le nom de charbonnier Earl of Pembroke, la Marine l'achetant en 1768 pour une mission scientifique dans l'océan Pacifique et pour explorer les mers à la recherche de la supposée Terra Australis Incognita ou "terre méridionale inconnue". Commandée en tant que His Majesty's Bark Endeavour, elle quitta Plymouth en août 1768, contourna le cap Horn et atteignit Tahiti à temps pour observer le transit de Vénus à travers le Soleil en 1769. Elle a ensuite mis les voiles dans l'océan en grande partie inexploré au sud, s'arrêtant aux îles de Huahine, Bora Bora et Raiatea à l'ouest de Tahiti pour permettre à Cook de les revendiquer pour la Grande-Bretagne. En septembre 1769, elle jeta l'ancre au large de la Nouvelle-Zélande, devenant le premier navire européen à atteindre les îles depuis le Heemskerck d'Abel Tasman 127 ans plus tôt. En avril 1770, Endeavour est devenu le premier navire européen à atteindre la côte est de l'Australie, Cook débarquant à ce qui est maintenant connu sous le nom de Botany Bay. Endeavour a ensuite navigué vers le nord le long de la côte australienne. Elle a évité de justesse la catastrophe après s'être échouée sur la Grande Barrière de Corail, et Cook a dû jeter ses armes par-dessus bord pour l'alléger. Endeavour a été échoué sur le continent australien pendant sept semaines pour permettre des réparations rudimentaires à sa coque. Reprenant son voyage, elle boitilla dans le port de Batavia en octobre 1770, son équipage ayant juré de garder le secret sur les terres qu'ils avaient visitées. De Batavia, Endeavour continua vers l'ouest, contourna le cap de Bonne-Espérance le 13 mars 1771 et atteignit le port anglais de Douvres le 12 juillet, après avoir été en mer pendant près de trois ans. Le navire a été largement oublié après son voyage dans le Pacifique, passant les trois années suivantes à transporter des troupes et des marchandises vers et depuis les îles Falkland. Elle a été rebaptisée en 1775 après avoir été vendue à des particuliers et utilisée pour transporter du bois de la Baltique. Réengagé comme transport de troupes britanniques pendant la guerre d'indépendance américaine, il fut finalement sabordé lors d'un blocus de la baie de Narragansett, Rhode Island en 1778. Des preuves historiques indiquent que le navire a été coulé juste au nord de l'île Goat dans le port de Newport, avec quatre autres britanniques. transports.Des reliques d'Endeavour sont exposées dans les musées maritimes du monde entier, y compris une ancre et six de ses canons. Une réplique d'Endeavour a été lancée en 1994 et est amarrée le long de l'Australian National Maritime Museum dans le port de Sydney. La navette spatiale Endeavour de la NASA a été nommée d'après ce navire, tout comme le module de commande d'Apollo 15, qui a emmené un petit morceau de bois du navire de Cook dans l'espace, et la capsule SpaceX Crew Dragon C206 a été baptisée Endeavour pendant Demo-2. Le navire est également représenté sur la pièce de cinquante cents néo-zélandaise.
HMS Endeavour_(1694_bomb_vessel)/HMS Endeavour (1694 bombardier):
Le HMS Endeavour était un bombardier à 4 canons de la Royal Navy, acheté en 1694 mais vendu hors service l'année suivante.
HMS Endeavour_(1763_cutter)/HMS Endeavour (1763_cutter) :
Le HMS Endeavour était un cutter à 4 canons de la Royal Navy, mis en service en 1763 et utilisé pour des patrouilles côtières au large de Beachy Head, dans le sud de l'Angleterre. Endeavour a été vendu hors service en 1771.
HMS Endeavour_(1781)/HMS Endeavour (1781):
Le HMS Endeavour était une goélette de 14 canons de la Royal Navy, achetée à des propriétaires privés en 1782 pour aider à l'effort militaire britannique pendant la guerre d'indépendance américaine. sa classe, avec une longueur de pont de canon de 60 pieds (18,3 m), un faisceau de 9 pieds 6 pouces (2,9 m) et une charge de 118 tonnes. Elle a été équipée après son achat de 14 canons de quatre livres. Son coût d'achat n'est pas enregistré.
Endurance HMS/Endurance HMS :
Deux navires de la Royal Navy ont été appelés HMS Endurance après l' Endurance de Sir Ernest Shackleton , le navire écrasé dans la glace de la mer de Weddell lors de son expédition antarctique de 1914-1915. La devise des navires, Fortitudine Vincimus (By Endurance We Conquer), était la devise de la famille de Shackleton. Le HMS Endurance (1967), fanion numéro A171, a servi de patrouilleur britannique des glaces de l'Antarctique de 1967 à 1991. Elle a été construite au Danemark en 1956 sous le nom d'Anita Dan et achetée par la Royal Navy en 1967. Le HMS Endurance (A171), était un Brise-glace de classe 1A1 qui a été en service entre 1991 et 2008 en remplacement du premier HMS Endurance. Il a été construit en Norvège en 1990 sous le nom de Polar Circle et loué par la Royal Navy en 1991, puis acheté et renommé en 1992. Il a été démoli en Turquie en 2016.
HMS Endurance_(1967)/HMS Endurance (1967):
Le HMS Endurance était un navire de patrouille des glaces de la Royal Navy qui a servi de 1967 à 1991. Il a été rendu public lorsqu'il a été impliqué dans la guerre des Malouines de 1982. La reddition finale de la guerre, dans les îles Sandwich du Sud, a eu lieu à bord de l'Endurance.
HMS Endurance_(A171)/HMS Endurance (A171) :
Le HMS Endurance était un brise-glace qui a servi de navire de patrouille des glaces de la Royal Navy entre 1991 et 2008. Construit en Norvège sous le nom de MV Polar Circle, il a été affrété par la Royal Navy en 1991 sous le nom de HMS Polar Circle, avant d'être acheté et renommé HMS Endurance en 1992 en remplacement du précédent HMS Endurance dont la coque avait été fragilisée par la collision avec un iceberg. Endurance était un brise-glace de classe 1. Ses deux moteurs diesel Bergen BRG8 produisaient plus de 8000 chevaux-vapeur lui permettant de traverser la glace jusqu'à 1 mètre (3 pieds 3 pouces) d'épaisseur à 3 nœuds (5,6 km / h). Son système de propulsion utilisait une hélice à pas variable contrôlée par ordinateur et des propulseurs de poupe et d'étrave. Elle transportait deux hélicoptères Lynx modifiés pour la glace qui ont joué un rôle déterminant dans la réalisation de la série documentaire de la BBC Planet Earth en 2006. Le navire a été désarmé à Portsmouth de 2009 à 2016, à la suite de graves dommages causés par des inondations à la suite d'une erreur lors de l'entretien de routine sur un crépine d'aspiration de mer. En octobre 2013, il a été signalé qu'elle serait mise au rebut; en juillet 2015, le navire a été proposé à la vente pour une utilisation ultérieure ou un recyclage et a quitté Portsmouth en remorque vers l'installation de recyclage des navires de Leyal en Turquie le 1er juin 2016.
HMS Endymion/HMS Endymion :
Quatre navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Endymion d'après le héros grec Endymion. Le HMS Endymion (1779), lancé en 1779, était un cinquième rang de classe Roebuck de 44 canons. Elle a fait naufrage sur un récif de corail près des îles Turques et Caïques en 1790. Le HMS Endymion (1797), lancé en 1797, était le navire de tête des frégates de classe Endymion. Elle a servi dans les guerres de la Révolution française et napoléoniennes. Pendant la guerre de 1812, elle combattit en duel avec l'USS President le 15 janvier 1815, désactivant le navire américain. Il devint navire de réception en 1859 et fut démantelé en juin 1868. Le HMS Endymion (1865), lancé en 1865, était une frégate à vis. Il a été mis hors service en 1879 et prêté pour être utilisé comme navire-hôpital en 1881. Vendu hors service en 1885, il a été utilisé comme navire administratif jusqu'en 1904, avant d'être vendu pour démolition en décembre de la même année. Le HMS Endymion (1891), lancé en 1891, était un croiseur de classe Edgar. Elle a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été démantelée en 1921.
HMS Endymion_(1797)/HMS Endymion (1797):
Le HMS Endymion était un cinquième rang de 40 canons qui a servi pendant les guerres de la Révolution française, les guerres napoléoniennes, la guerre de 1812 et pendant la première guerre de l'opium. Elle a été construite selon les lignes du prix français Pomone capturé en 1794. En raison de ses propriétés de maniement et de navigation exceptionnelles, les frégates de classe Severn ont été construites selon ses lignes, bien que les sabords aient été réorganisés pour monter une paire supplémentaire de canons par côté, les navires étaient en bois tendre et n'ont été construits que vers la fin des guerres napoléoniennes. Elle était célèbre pour sa bataille contre l'USS President le 15 janvier 1815, au cours de laquelle elle a attrapé la frégate américaine et l'a paralysée, ce qui a conduit à la capture finale du président quelques heures plus tard. En dehors de cela, Endymion était connu comme le voilier le plus rapide de la Royal Navy à l'ère de la voile, enregistrant 14,4 nœuds (26,7 km/h) au large et près de 11,0 nœuds (20,4 km/h) au près. Le dernier service actif a eu lieu pendant la première guerre de l'opium et comprenait des opérations sur le fleuve Yangtze. Il devint navire de réception en 1859 et fut démantelé en juin 1868. Tout au long de sa carrière, Endymion fut loué pour ses remarquables qualités de navigation. Elle était donc un commandement hautement souhaitable pour les capitaines de frégate. Même dans les années 1830, longtemps après son service de guerre, elle était considérée comme la référence des frégates de la Royal Navy. Lorsqu'elle était en compagnie de navires beaucoup plus récents, elle était encore capable de les surpasser.
HMS Endymion_(1865)/HMS Endymion (1865):
Le HMS Endymion était une frégate à vis en bois de classe Ister de 21 canons, le troisième des quatre navires de ce nom à servir dans la Royal Navy. Elle était la dernière frégate en bois construite à Deptford Dockyard. Elle a été mise en service en 1866 et a passé une grande partie de son service à Malte. En 1869-1870, elle a navigué autour du monde dans le cadre d'un escadron volant. Elle est restée en service de première ligne jusqu'en 1874. Endymion a ensuite servi de navire de garde à Hull, Yorkshire jusqu'en 1879, dernièrement avec ses chaudières condamnées comme inaptes au service. Un projet de l'utiliser comme navire amiral à Harwich, Essex à partir de 1875 a été abandonné en raison de la perte du HMS Vanguard. Pendant son séjour à Hull, l'équipage d'Endymion a aidé la police locale à combattre un certain nombre d'incendies dans des bâtiments et des parcs à bois. L'Emdymion a été prêté au Metropolitan Asylums Board en 1881 pour être utilisé comme navire administratif et hospitalier, initialement à Greenwich, Kent et plus tard à Dartford. Il a été vendu hors service en 1885 et a servi de navire administratif jusqu'en 1904. Endymion a été vendu en décembre 1904 et démantelé en 1905.
HMS Endymion_(1891)/HMS Endymion (1891):
Le HMS Endymion était un croiseur protégé de première classe de la classe Edgar. Elle a servi en Chine pendant la rébellion des Boxers et plus tard pendant la Première Guerre mondiale, et a été vendue en 1920.
HMS Engadine/HMS Engadine :
Deux navires de guerre de la Royal Navy ont été appelés HMS Engadine. Le HMS Engadine (1911) était un ravitailleur d'hydravions qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et était présent à la bataille du Jutland. Elle était à l'origine un navire marchand nommé d'après la vallée de l'Engadine en Suisse, et le nom a été conservé. Le HMS Engadine (1941) était un navire de transport d'avions lancé en mai 1941. RFA Engadine était un navire de soutien d'hélicoptères de la Royal Fleet Auxiliary qui a pris part à la guerre des Malouines.
HMS Engadine_(1911)/HMS Engadine (1911):
Le HMS Engadine était un ravitailleur d'hydravions qui a servi dans la Royal Navy (RN) pendant la Première Guerre mondiale. Converti du paquebot transmanche SS Engadine, il était initialement équipé de hangars temporaires pour trois hydravions pour des missions de reconnaissance aérienne et de bombardement en mer du Nord. Elle a participé au raid de Cuxhaven à la fin de 1914 avant de commencer une conversion plus approfondie en 1915 qui a augmenté sa capacité à quatre avions. L'Engadine a été transférée à la flotte de croiseurs de bataille à la fin de 1915 et a participé à la bataille du Jutland en 1916 lorsqu'un de ses avions a effectué la première mission de reconnaissance plus lourde que l'air lors d'une bataille navale. Il a été transféré en Méditerranée en 1918. Il a été revendu à ses propriétaires d'origine en 1919 et a repris son rôle d'avant-guerre. L'Engadine a été vendue en 1933 à une société philippine et rebaptisée SS Corregidor. Il a été coulé avec de lourdes pertes en vies humaines par une mine en décembre 1941 lors de l'invasion des Philippines au début de la guerre du Pacifique.
HMS Engadine_ (1941)/HMS Engadine (1941):
Le HMS Engadine était un cargo de 9 909 GRT établi à la Greenock Dockyard Company, Greenock, Écosse le 16 mars 1940, lancé le 26 mai 1941 et achevé le 17 novembre 1941. Il a été commandé par Clan Line et devait être nommé Clan Buchanan (le précédent Clan Buchanan ayant été coulé par le croiseur auxiliaire allemand Pinguin le 28 avril 1941). Cependant, l'Amirauté l'a réquisitionnée pour la Royal Navy avant l'achèvement et renommée d'après le premier HMS Engadine pour être utilisée comme navire de dépôt d'hydravions. Elle a été prêtée à la marine américaine de novembre 1942 à juillet 1943. Après la guerre, elle a été restaurée au clan Line en 1946 et lui a donné son nom initialement prévu. Le navire a été démoli à Carthagène, en Espagne, en novembre 1962.
HMS Angleterre_(1693)/HMS Angleterre (1693) :
Le HMS England était un cinquième rayon de 42 canons acheté en 1693. Il a servi dans le canal de Bristol ou la mer du Nord. Elle a été coulée par une escadre française en 1695. Le Gibraltar était le seul navire nommé de la Royal Navy.
HMS Entreprise/HMS Entreprise :
Quinze navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Enterprise (ou HMS Enterprize) tandis qu'un autre était prévu : le HMS Enterprise (1705) était un sixième rang de 24 canons, anciennement la frégate française L'Entreprise, capturée en mai 1705. Elle fit naufrage en octobre 1707. Le HMS Enterprise (1709) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1709. Il subit une grande réparation en 1718–19, fut encombré en 1740 et aménagé comme navire-hôpital en 1745 avant d'être vendu en 1749. HMS Liverpool (1741), une frégate de 44 canons, devait s'appeler Enterprise, mais fut renommée cinq mois avant son lancement en 1741. Le HMS Enterprize (1743) était un sloop de 8 canons capturé aux Espagnols en 1743. Elle était employée uniquement dans la Méditerranée comme navire d'expédition et d'appel d'offres, et a été vendu en 1748 à Minorque. Le HMS Enterprise était un cinquième rang de 48 canons lancé en 1693 sous le nom de HMS Norwich (1693). Elle a été rebaptisée Enterprise en 1744 en tant que cinquième rang de 44 canons et a été démantelée en 1771. Le HMS Enterprise (1774) était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons lancée en août 1774, en service portuaire à partir de 1790 et démantelée. en 1807. HMS Enterprize (1775) était un tender de 10 canons capturé par les Américains en 1775, voir USS Enterprise (1775). Le HMS Enterprise était un navire utilisé pour le service portuaire, lancé en 1778 sous le nom de HMS Resource. La ressource a été reconstruite en tant que batterie flottante de 22 canons en 1804, rebaptisée Enterprise en 1806 et vendue en 1816. Le HMS Enterprise (1824) était un navire à aubes en bois acheté en 1824 et en service jusqu'en 1830. Le HMS Enterprise (1848) était un sloop d'enquête lancé en 1848, utilisé comme carcasse à charbon à partir de 1860 et vendu en 1903. Le HMS Enterprise devait être un sloop à vis en bois. Elle a été établie en 1861, rebaptisée HMS Circassian en 1862 mais annulée en 1863. HMS Enterprise (1864) était un sloop cuirassé commandé comme HMS Circassian, mais renommé en 1862. Elle a été lancée en 1864 et vendue en 1884. HMS Enterprise (D52 ) était un croiseur léger de classe Emerald lancé en 1919 et vendu en 1946. Le HMS Enterprise (A71) était un navire d'étude côtière de classe Echo lancé en 1958 et vendu en 1985. Le HMS Enterprise (H88) est un multi-rôle de classe Echo navire d'étude (hydrographique/océanographique) lancé en 2002 et actuellement en service. Quatre autres navires qui ont servi dans la Royal Navy ont également été nommés Enterprise, mais n'étaient pas des navires de guerre commandés et n'avaient donc pas le préfixe "HMS". Enterprise, était un bateau à aubes armé de la British East India Company qui a servi aux côtés de la flotte pendant la première guerre de Chine de 1839 à 1840 et la deuxième guerre birmane en 1852. Enterprise, était un remorqueur non commandé qui était en service au chantier naval de Portsmouth de 1899 à 1919 quand elle a été rebaptisée Emprise. Elle a continué à servir jusqu'en 1947. Enterprise, était un dériveur de filet anti-sous-marin de patrouille auxiliaire sans commission avec les forces locales de Harwich de 1914 à 1918. Enterprise II, était un dériveur sans commission, initialement basé à Larne mais transféré dans les eaux italiennes en novembre 1915. Dans En mars 1916, il heurte une mine navale au large de Brindisi et coule avec huit victimes.
HMS Entreprise_(1705)/HMS Entreprise (1705) :
Le HMS Enterprise (parfois orthographié Enterprize) était un sixième rang de 24 canons (nommé Enterprise ou L'Entreprenante) de la marine française capturé par le HMS Triton (également orthographié Tryton) le 7 mai 1705. Elle était enregistrée en tant que navire de la Royal Navy. le 1er juin 1705 et mis en service peu de temps après. Elle a servi en Méditerranée et avec l'escadron de l'amiral Byng dans les Downs, elle a fait naufrage en 1707 avec la perte de toutes les mains. L'Enterprise a été le premier navire nommé de la Royal Navy.
HMS Entreprise_(1774)/HMS Entreprise (1774) :
Le HMS Enterprise (parfois orthographié à tort Enterprize) était une frégate de classe Enterprise de sixième rang de 28 canons de la Royal Navy. Elle était le nom de navire de sa classe de vingt-sept navires.
HMS Enterprise_(1848)/HMS Enterprise (1848) :
Le HMS Enterprise était un navire de découverte de l'Arctique établi comme navire marchand et acheté en 1848 avant son lancement pour rechercher l'expédition perdue de Sir John Franklin. Elle a fait deux voyages dans l'Arctique avant de devenir un dépôt de charbon, et a finalement été vendue en 1903. Elle était la dixième Enterprise (ou Enterprize) à servir dans la Royal Navy.
HMS Enterprise_(1864)/HMS Enterprise (1864) :
Le septième HMS Enterprise de la Royal Navy était un sloop blindé lancé en 1864 à Deptford Dockyard. Conçu à l'origine comme un sloop à vis en bois de la classe Camelion, il a été repensé par Edward Reed et complété comme un cuirassé de batterie centrale. Le navire a passé l'essentiel de sa carrière affecté à la flotte méditerranéenne avant de retourner en Angleterre en 1871 où il a été désarmé. L'entreprise a été vendue à la ferraille en 1885.
HMS Entreprise_(A71)/HMS Entreprise (A71) :
Le neuvième HMS Enterprise (A 71) de la Royal Navy était un navire de levés côtiers de classe Echo construit par MW Blackmore & Sons de Bideford et mis en service en 1959. Avec ses navires jumeaux HMS Echo et HMS Egeria, la carrière d'Enterprise s'est déroulée dans les levés hydrographiques. des mers, des bancs de sable et des côtes de la côte Est et de la Manche orientale. Elle était bien connue dans les ports de l'est de l'Angleterre et a montré le drapeau lors de nombreuses visites officielles dans les ports belges, néerlandais et allemands de la côte de la mer du Nord et jusqu'à Cologne. Après que la série télévisée américaine Star Trek soit devenue populaire, Enterprise est inévitablement devenu connu dans toute la marine sous le nom de "Starship". Elle a été mise en vente par vente en 1985.
HMS Enterprise_(D52)/HMS Enterprise (D52) :
Le HMS Enterprise était l'un des deux croiseurs légers de classe Emerald construits pour la Royal Navy. Elle a été construite par John Brown & Company, la quille étant posée le 28 juin 1918. Elle a été lancée le 23 décembre 1919 et mise en service le 7 avril 1926. Elle était le 14e navire à servir dans la Royal Navy à porter le nom Enterprise, un nom encore utilisé aujourd'hui dans la Royal Navy. L'Enterprise a été complétée par un prototype de tourelle jumelle de 6" à la place de la conception originale de deux supports simples à l'avant ; et avec les essais concluants, elle a été conservée pour le reste de sa carrière de service. Cette tourelle a ensuite été intégrée à la conception du Leander, Classes Amphion et Arethusa. L'installation de la tourelle occupait moins d'espace que les canons "A" et "B" superposés d'Emerald, donc le pont a été placé plus en avant. Le pont était d'une nouvelle conception, étant un seul bloc surmonté d'une tour directrice , plutôt que les plates-formes traditionnelles construites autour du mât de misaine et de la timonerie surmontées d'un toit de repérage.Cette conception de pont apparaîtra dans les croiseurs de classe County.
HMS Entreprise_(H88)/HMS Entreprise (H88) :
Le HMS Enterprise, le dixième navire à porter ce nom, est un navire multirôle d'étude - océanographique hydrographique (SVHO) de la Royal Navy. Elle a un navire jumeau, le HMS Echo, et ensemble, ils forment la classe Echo de navires hydrographiques.
HMS Enterprize_(1743)/HMS Enterprize (1743) :
Le HMS Enterprize, également connu sous le nom de HMS Enterprise, était un sloop de 8 canons de la Royal Navy. Enterprize était une barca-longa capturée aux Espagnols en 1743 et réévaluée en tant que sloop. Elle a passé toute sa carrière en Méditerranée en tant que navire d'expédition et d'appel d'offres, étant mise en service en 1743 sous le lieutenant Thomas Herring. Elle était présente à la bataille de Toulon en 1744, puis désarmée en 1745. Elle fut remise en service sous le lieutenant William Cooper en août 1746, passant encore deux ans au service de la Marine jusqu'à sa mise en vente à Port Mahon. , Minorque à l'été 1748. Il y avait déjà un HMS Enterprize en service pendant son temps avec la Marine, un cinquième rang de 40 canons, qui a été vendu l'année après son homologue plus petit, en 1749.
HMS Entreprenante_(1799)/HMS Entreprenante (1799):
Le HMS Entreprenante (également Entreprenant), était un cotre de 10 canons que la Royal Navy a capturé aux Français en 1798. Les Britanniques l'ont commandée en 1799 et elle a servi pendant la Révolution française et les guerres napoléoniennes, participant à la bataille de Trafalgar. Elle a été le seul navire de la Royal Navy à porter ce nom. Elle a pris part à plusieurs petits engagements, capturant des navires espagnols et français avant d'être vendue en 1812 pour démolition.
HMS Épervier/HMS Épervier :
HMS Epervier a été le nom de plus d'un navire de la Royal Navy britannique et peut faire référence à : HMS Epervier (1797), parfois orthographié HMS Epervoir, un sloop de 16 canons capturé aux Français en 1797 et vendu en 1801 HMS Epervier (1803), un brick-sloop de 16 canons lancé en 1802, capturé aux Français en 1803 et vendu en 1811. HMS Epervier (1812), un brick-sloop de 18 canons lancé en 1812 et capturé par la United States Navy en 1814
HMS Épervier_(1797)/HMS Épervier (1797) :
Le premier HMS Epervier, parfois orthographié HMS Epervoir, était l'ancien brick-aviso naval français puis le corsaire Épervier, lancé en 1788. Les Britanniques l'ont capturé en 1797 et l'ont enregistré en 1798 comme un brig-sloop de 18 canons du Royal Marine. La Marine ne l'a jamais commandée et elle a été vendue en 1801.
HMS Épervier_(1803)/HMS Épervier (1803) :
Le HMS Epervier était un brick français de classe Alcyon de 16 canons. Le HMS Egyptienne l'a capturée dans l'océan Atlantique le 27 juillet 1803; elle a été emmenée au service de la Royal Navy sous son nom actuel. Avant d'être démantelée en 1811, elle remporta plusieurs prises et assista à la bataille de Saint-Domingue. Son équipage a reçu une agrafe à la Médaille du service général de la marine pour sa participation à cette bataille et une autre pour une action en décembre 1808. Elle a été désarmée à la fin de 1810 et a été vendue en 1811.
HMS Épervier_(1812)/HMS Épervier (1812) :
Le HMS Epervier était un sloop de 18 canons de classe Cruizer de la Royal Navy, construit par Ross à Rochester, en Angleterre, et lancé le 2 décembre 1812. L'USS Peacock l'a capturé en 1814 et l'a mis en service. L'USS Epervier disparut en 1815 alors qu'il transportait des dépêches signalant la signature d'un traité avec le Dey d'Alger.
HMS Erebus/HMS Erebus :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Erebus après Erebus, la région sombre d'Hadès dans la mythologie grecque. Le HMS Erebus (1807) était une fusée lancée en 1807, convertie en sloop de 18 canons en 1808, en pompier en 1809 et en navire de poste de 24 canons en 1810. Elle a été vendue en 1819. Le HMS Erebus ( 1826) était un bombardier de 14 canons lancé en 1826. Elle et le HMS Terror ont pris part à l'expédition de James Clark Ross en Antarctique de 1839 à 1843. Les deux navires ont été convertis en propulsion à vis en 1844 et ont pris part au contre-amiral Sir L'expédition de John Franklin dans l'Arctique en 1845. En 1848, leurs équipages les ont abandonnés après s'être retrouvés piégés dans les glaces près de l'île King William. Le HMS Erebus (1856) était une batterie flottante à vis en fer de 16 canons lancée en 1856 et vendue en 1884. Le HMS Erebus était un cuirassé de classe Audacious lancé en 1864 sous le nom de HMS Invincible. Il a été rebaptisé HMS Erebus en 1904, HMS Fisgard II en 1906 et a coulé dans une tempête en 1914. Le HMS Erebus (I02) était un moniteur de classe Erebus lancé en 1916 et démantelé en 1947.
HMS Erebus_(1807)/HMS Erebus (1807):
Le HMS Erebus a été construit à l'origine comme un navire de pompiers de la Royal Navy, mais a servi de sloop et a été réévalué comme tel en mars 1808. Elle a servi dans la Baltique pendant la canonnière et les guerres anglo-russes, où en 1809 elle a été brièvement convertie en un pompier, puis a servi dans la guerre de 1812. En 1814, elle a été convertie en fusée pour tirer des fusées Congreve. Alors qu'il servait au large de l'Amérique, Erebus participa au sac d'Alexandria, en Virginie, et lança les roquettes qui bombardèrent Fort McHenry à Baltimore le 13 septembre 1814. En mars 1815, au large de la Géorgie, elle tira l'avant-dernier coup de la guerre. Il fut désarmé en 1816 et vendu pour démolition en 1819.
HMS Erebus_(1826)/HMS Erebus (1826):
Le HMS Erebus était un bombardier de classe Hecla construit par la Royal Navy dans le chantier naval de Pembroke, au Pays de Galles, en 1826. Le navire était le deuxième de la Royal Navy nommé d'après Erebus, la personnification des ténèbres dans la mythologie grecque. Le navire de 372 tonnes était armé de deux mortiers - un de 13 pouces (330 mm) et un de 10 pouces (254 mm) - et de 10 canons. Le navire a participé à l'expédition de Ross de 1839 à 1843 et a été abandonné en 1848 lors de la troisième expédition de Franklin. L'épave coulée a été découverte par l'expédition canadienne du détroit de Victoria en septembre 2014.
HMS Erebus_(I02)/HMS Erebus (I02) :
Le HMS Erebus était un moniteur de la Première Guerre mondiale lancé le 19 juin 1916 et qui a servi dans les deux guerres mondiales. Elle et son navire jumeau Terror sont connus sous le nom de classe Erebus. Ils ont été nommés d'après les deux bombardiers envoyés pour enquêter sur le passage du Nord-Ouest dans le cadre de l'expédition perdue de Franklin (1845–1848), au cours de laquelle les 129 membres ont finalement péri. Les moniteurs ont été conçus comme des plates-formes de canon stables avec un faible tirant d'eau pour permettre des opérations proches des côtes à l'appui des opérations terrestres, et n'étaient pas destinés à disputer des batailles navales. Erebus était équipé de deux canons de 15 pouces (381 mm) / 42 (retirés du maréchal Ney) dans une seule tourelle avant montée sur une haute barbette pour étendre la portée de tir à 40000 yd (22,7 mi; 36,6 km). La classe Erebus a été conçue pour dépasser les batteries côtières lourdes allemandes et elles étaient également équipées de renflements anti-torpilles très efficaces de chaque côté de la coque.
HMS Erica_(K50)/HMS Erica (K50):
Le HMS Erica était une corvette de classe Flower qui a servi dans la Royal Navy et a été construite par Harland et Wolff en 1941. Elle a été nommée d'après Erica. Mis en service en 1940 et coulé par une mine le 9 février 1943.
HMS Eridge/HMS Eridge :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Eridge : le HMS Eridge (1916) était un dragueur de mines à aubes de classe Racecourse lancé en 1916 et vendu en 1922. Le HMS Eridge (L68) était un destroyer de classe Hunt lancé en 1940. mis hors service en 1942 par un torpilleur à moteur italien au large de l'Égypte et utilisé comme navire de base, avant d'être démoli en 1946.
HMS Eridge_(L68)/HMS Eridge (L68):
Le HMS Eridge était un destroyer de classe Hunt de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1940 et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Erin/HMS Erin :
Le HMS Erin était un cuirassé dreadnought de la Royal Navy, initialement commandé par le gouvernement ottoman à la British Vickers Company. Le navire devait être nommé Reşadiye lorsqu'il est entré en service dans la marine ottomane. La classe Reşadiye a été conçue pour être au moins égale à tout autre navire à flot ou en construction. Lorsque la Première Guerre mondiale a commencé en août 1914, Reşadiye était presque terminée et a été saisie sur ordre de Winston Churchill, le premier lord de l'Amirauté, pour la garder entre les mains des Britanniques et l'empêcher d'être utilisée par l'Allemagne ou des alliés allemands. Il n'y a aucune preuve que la saisie ait joué un rôle dans la déclaration de guerre du gouvernement ottoman à la Grande-Bretagne et à la Triple Entente. Mis à part un rôle mineur dans la bataille du Jutland en mai 1916 et l'action peu concluante du 19 août de la même année, le service d'Erin pendant la guerre consistait généralement en des patrouilles de routine et en un entraînement en mer du Nord. Le navire a été jugé obsolète après la guerre; elle a été réduite à la réserve et utilisée comme navire-école. Erin a servi de navire amiral de la flotte de réserve au Nore pendant la majeure partie de 1920. Elle a été vendue à la ferraille en 1922 et démantelée l'année suivante.
HMS Erin%27s_Isle/HMS Erin's Isle :
Le HMS Erin's Isle était un bateau à aubes pour passagers du Royaume-Uni construit par A&J Inglis pour le Belfast and County Down Railway (B&CDR). Elle a été lancée à Glasgow en 1912 sous le nom de PS Erin's Isle, et a navigué sur des services réguliers sur Belfast Lough jusqu'en 1915. Elle a ensuite été réquisitionnée pour la Royal Navy et est devenue le dragueur de mines HMS Erin's Isle. Le 7 février 1919, il est coulé par une mine au large de Nore. avec la perte de 23 vies.
HMS Erne / HMS Erne :
La Royal Navy possède quatre navires portant le nom de HMS Erne ; le nom vient de l'aigle à queue blanche, également connu sous le nom d'erne. Le navire de poste de sixième rang de 20 canons HMS Erne (1813), lancé en 1813 et fait naufrage en 1819 sur l'île de Sal, au Cap-Vert. La canonnière de classe Albacore HMS Erne (1856) lancée en 1856 et démantelée en 1874. Le destroyer torpilleur HMS Erne (1903) lancé en 1903 et fait naufrage en 1915 à Rattray Head. Le sloop HMS Erne (U03) lancé en 1939, rebaptisé Wessex en 1952, et démantelé en 1965.
HMS Erne_(1903)/HMS Erne (1903):
Le HMS Erne était un destroyer de la classe River de type Palmer commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1901 à 1902. Nommé d'après la rivière Erne en Irlande, il était le troisième navire à porter ce nom depuis son introduction en 1813 pour un brick de 20 canons vendu en 1819.
HMS Erne_(U03)/HMS Erne (U03):
Le HMS Erne, numéro de fanion U03, était un sloop de la classe Black Swan de la Royal Navy. Elle a été posée par Furness Shipbuilding à Haverton Hill-on-Tees, Co. Durham le 21 septembre 1939, lancée le 5 août 1940 et mise en service le 3 avril 1941. Elle a été adoptée par le district de Bootle, alors dans le Lancashire, dans le cadre de Warship Week en 1942. Elle a pris son nom comme d'autres dans sa classe d'oiseaux, dans ce cas un pygargue à queue blanche, également connu sous le nom d'erne.
HMS Escapade/HMS Escapade :
Le HMS Escapade était un destroyer de classe E construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Bien qu'affecté à la Home Fleet à la fin de 1934, le navire a été attaché à la flotte méditerranéenne en 1935-1936 pendant la crise d'Abyssinie. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, elle passa un temps considérable dans les eaux espagnoles, faisant respecter le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Escapade a été affecté à des tâches d'escorte de convoi et de patrouille anti-sous-marine dans les approches occidentales lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé en septembre 1939, mais a été transféré à la Home Fleet à la fin de l'année. Après avoir participé à la campagne de Norvège au début de 1940, elle a participé au devoir anti-invasion et a escorté des navires capitaux à Gibraltar et à l'opération Menace. Le destroyer est retourné dans les îles britanniques pour un service d'escorte continu, ponctué par l'opération Rubble et la chasse à Scharnhorst et Gneisenau au début de 1941. Après un radoub en milieu d'année, il a escorté des convois arctiques et un convoi vers Malte, puis est entré dans un autre radoub à la mi-1942. avant de retourner dans l'Atlantique de la fin de 1942 au début de 1943. Après un radoub, elle est revenue au service dans l'Atlantique plus tard cette année-là, mais a été mise à l'écart pendant plus d'un an lorsqu'un projectile de son arme anti-sous-marine Hedgehog a explosé, causant des dommages importants . Après sa reprise de service fin 1944, il escorte des convois dans les derniers mois de la guerre, puis sert à l'entraînement avant d'être vendu à la ferraille en 1947.
Escorte HMS/Escorte HMS :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Escort : HMS Escort (1757) était un sloop de 14 canons, anciennement corsaire français. Elle a été capturée en 1757 et vendue en 1768. Le HMS Escort (1801) était un brick de 12 canons lancé en 1801 et transféré aux douanes en 1815. Le HMS Escort (1856) était une canonnière à vis en bois de classe Albacore lancée en 1856 et démantelé en 1865. Le HMS Escort (H66) était un destroyer de classe E lancé en 1934. Il fut torpillé en 1940 et coula trois jours plus tard.
Escorte HMS_(H66)/Escorte HMS (H66) :
Le HMS Escort était un destroyer de classe E construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Bien qu'affecté à la Home Fleet une fois terminé, le navire a été attaché à la flotte méditerranéenne en 1935-1936, pendant la crise d'Abyssinie. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, elle passa un temps considérable dans les eaux espagnoles, faisant respecter le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. L'escorte a été affectée à des tâches d'escorte de convoi et de patrouille anti-sous-marine dans les approches occidentales, lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé en septembre 1939. Pendant la campagne de Norvège, le navire a escorté des navires de la Home Fleet, bien qu'il ait remorqué sa sœur HMS Eclipse après le ce dernier navire avait été gravement endommagé par une attaque aérienne allemande. L'escorte est affectée à la Force H fin juin et participe à l'attaque de Mers-el-Kébir début juillet. Il est torpillé quelques jours plus tard par un sous-marin italien, mais est remorqué pendant trois jours vers Gibraltar avant de sombrer.
HMS Esk/HMS Esk :
Le HMS Esk peut faire référence à l'un des navires suivants de la Royal Navy nommé Esk d'après un mot celtique signifiant rivière : HMS Esk (1813), un navire de poste de 20 canons lancé en 1813. Il fut vendu en 1829 et devint le baleinier Matilda, qui entre 1829 et 1845, fit quatre voyages pour la pêche britannique à la baleine australe. HMS Esk (1854), une corvette à vis à bois lancée en 1854. Elle est démantelée en 1870. HMS Esk (1877), une canonnière à vis en fer lancée en 1877. Elle est vendue en 1903. HMS Esk (1905), un tender transféré du département de la guerre en 1905. Elle a été vendue en 1920. HMS Esk (H15), un destroyer de classe E lancé en 1934. Elle a été coulée par une mine en 1940 au nord-ouest de Texel.
HMS Esk_(1813)/HMS Esk (1813):
Le HMS Esk était un sloop de classe Cyrus lancé à Ipswich en 1813. Pendant la guerre de 1812, il captura un corsaire américain et mena une action peu concluante avec un autre. Entre 1825 et 1827, Esk faisait partie de l'escadron d'Afrique de l'Ouest, engagé dans la répression de la traite transatlantique des esclaves, période au cours de laquelle elle a capturé un certain nombre de navires négriers. Un prix qu'elle avait pris s'est également engagé dans une action notable à un seul navire. La Royal Navy a vendu Esk en 1829. Green, Wigram et Green l'ont achetée et entre 1829 et 1845, elle a effectué quatre voyages dans la pêche britannique à la baleine australe en tant que baleinière Matilda.
HMS Esk_(1854)/HMS Esk (1854):
Le HMS Esk était une corvette à vis de classe Highflyer de 21 canons lancée le 12 juin 1854 par J. Scott Russell & Co., Millwall. Elle a participé à la guerre de Crimée, à la seconde guerre de l'opium et à la campagne de Tauranga en Nouvelle-Zélande, et a été démantelée à Portsmouth en 1870.
HMS Esk_(H15)/HMS Esk (H15) :
Le HMS Esk était un destroyer de classe E construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Elle a été conçue pour être facilement convertie en poseur de mines rapide en retirant certains canons et ses tubes lance-torpilles. Bien qu'affecté à la Home Fleet une fois terminé, le navire a été attaché à la flotte méditerranéenne en 1935-1936, pendant la crise d'Abyssinie. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, elle passa un temps considérable dans les eaux espagnoles, faisant respecter le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Esk a été convertie en minelayer lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé en septembre 1939 et a passé la plupart de son temps à poser des mines. Pendant la campagne norvégienne d'avril-juin 1940, le navire a posé des mines dans les eaux territoriales norvégiennes avant l'invasion allemande, mais a été rappelé dans ses eaux territoriales pour reprendre ses fonctions de pose de mines début mai. Au cours d'une de ces sorties, Esk a été coulé lors de la catastrophe de Texel dans la nuit du 31 août 1940, lorsqu'il s'est heurté à un champ de mines allemand nouvellement posé.
HMS Eskimo/HMS Eskimo :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Eskimo : le HMS Eskimo (1914) était un croiseur marchand armé, construit en 1910 pour Wilson Line, mis en service en 1914 et remis en service commercial en 1915. HMS Eskimo (F75) était un destroyer de classe Tribal qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Le HMS Eskimo (F119) était une frégate de classe Tribal. Elle a été coulée comme navire cible en 1986.
HMS Eskimo_(F119)/HMS Eskimo (F119) :
Le HMS Eskimo était une frégate de classe Tribal de la Royal Navy en service de 1963 à 1980. Elle a été ferraillée en 1992. Eskimo a été construit par J. Samuel White, de Cowes, pour un coût de 4 670 000 £. La frégate est lancée le 20 mars 1961 et mise en service le 21 février 1963 avec le fanion numéro F119.
HMS Eskimo_(F75)/HMS Eskimo (F75) :
Le HMS Eskimo était un destroyer de classe Tribal, Eskimo a servi tout au long de la Seconde Guerre mondiale, voyant des actions en Norvège, en Méditerranée, dans la Manche et en Birmanie. Après la guerre, l'Eskimo a été utilisé comme navire d'hébergement et de quartier général, avant d'être finalement utilisé comme cible d'entraînement avant d'être démoli en 1949.
HMS Espérance/HMS Espérance :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Esperance, après espérance, le terme français pour 'espoir' : HMS Esperance (1626) était un sloop capturé en 1626 et donné en 1632. HMS Esperance (1795) a été lancé en 1781 en Amérique, est devenu un navire négrier naviguant de Liverpool, puis un corsaire, a été capturé quatre fois en deux ans, et lors de la dernière capture (en 1795 des Français), est devenu un sloop de 16 canons de la Royal Navy jusqu'à ce qu'il soit vendu en 1798.
HMS Espérance_(1795)/HMS Espérance (1795) :
Le HMS Esperance a été lancé en Amérique en 1781 et est inscrit pour la première fois au Lloyd's Register en 1784 sous le nom de Clementina. Elle a ensuite servi de navire négrier, naviguant au départ de Liverpool lors de deux voyages de traite des esclaves. En 1786, Brent and Co. l'acheta, la rebaptisa Ellis et la fit naviguer pour trois autres voyages en tant qu'esclavagiste. En 1793, elle devient la corsaire Ellis. Les Français l'ont capturée, puis les Espagnols, puis les Français l'ont reprise. Après être revenue à la propriété française, elle est devenue la corvette française Esperance. La Royal Navy l'a capturée en 1795 et l'a mise en service sous le nom de HMS Esperance. Ainsi, dans sa carrière, l'Espérance avait changé de mains six fois. Elle a été vendue en 1798.
HMS Espiegle/HMS Espiegle :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Espiegle HMS Espiegle (1793) était un brick français de 16 canons, lancé à Bayonne en 1788. Nymphe et Circé l'ont capturé au large d'Ouessant le 30 novembre 1793. Il a été vendu en 1802 Le HMS Espiegle (1794) était un aviso français de 12 canons lancé en 1793 à Saint-Malo. Iphigénie la captura aux Antilles le 16 mars 1794. Elle fut commandée par le lieutenant John Fishley. La marine l'a vendue en 1800. Le HMS Espiegle (1804) était un sloop de 16 canons, anciennement le navire civil Wimbury (ou Wembury), lancé à Barnstaple en 1803. L'Amirauté l'a achetée en 1804 et l'a vendue en 1811 pour démolition. Le HMS Espiegle (1812) était un sloop de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1812 et vendu en 1832. Le HMS Espiegle (1844) était un brick de 12 canons lancé en 1844 et vendu en 1861. Le HMS Espiegle (1880) était un Sloop à vis composite de classe Doterel lancé en 1880. Il est devenu un navire à flèche en 1899, a été rebaptisé HMS Argo en 1904 et a été vendu en 1921. Le HMS Espiegle (1900) était un sloop de classe Cadmus lancé en 1900 et vendu en 1923. HMS L'Espiegle (J216) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1942 et démantelé en 1967. Une canonnière nommée Espiegle a servi dans la campagne d'Egypte de la marine entre le 8 mars et le 2 septembre 1801. Ses officiers et son équipage se sont qualifiés pour le fermoir "Egypte" à la Médaille du service général de la marine, que l'Amirauté a décernée en 1847 à tous les réclamants survivants.
HMS Espiegle_(1880)/HMS Espiegle (1880):
Le HMS Espiegle était un sloop de classe Doterel de la Royal Navy, construit au chantier naval de Devonport et lancé le 3 août 1880.
HMS Espiegle_(J216)/HMS Espiegle (J216):
Le HMS Espiegle (J216) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur à turbine pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Espion/HMS Espion :
Trois navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Espion, ce qui signifie « espion ». Un quatrième navire allait porter le nom mais reçut un autre nom à la place : le HMS Espion était un cotre français de classe Levrette de 16 canons lancé en 1781, capturé en 1782 et vendu en 1784. Le HMS Espion était la corvette corsaire française de 16 canons. Robert s'est lancé en 1793 à Nantes. Les Britanniques l'ont capturée en 1793 et ​​l'ont baptisée HMS Espion. Les Français l'ont reprise en 1794 et l'ont prise en service comme Espion. Les Britanniques l'ont reprise en 1795, mais comme un autre Espion était alors en service, les Britanniques ont renommé leur capture HMS Spy. Elle servit sous ce nom jusqu'à ce que la marine la vende en 1801. Spy devint alors un navire négrier, un navire marchand vers l'Amérique du Sud, et de nouveau un corsaire. Les Français l'ont capturée au milieu de 1805 et l'ont envoyée en Guadeloupe. Le HMS Espion était la frégate française Atalante, que les Britanniques ont capturée en 1794 et convertie plus tard en magasin ou en navire de troupes. Elle a fait naufrage, sans perte de vie, en 1799. Espion était le nom initialement choisi pour Little Belt.
HMS Espoir/HMS Espoir :
Sept navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Espoir, d'après le mot français pour « espoir » : Le premier HMS Espoir était un sloop vendu le 23 mars 1784, d'origine inconnue. Le HMS Espoir (1797) était un brick français de quatorze canons de 6 livres que Tahlia captura en Méditerranée. Elle fut vendue en septembre 1804. Le HMS Espoir (1804) était un sloop de classe Cruizer lancé le 22 septembre et démantelé en avril 1821. Le HMS Espoir (1826) était un sloop de classe Cherokee lancé le 9 mai et vendu en 1857. Le HMS Espoir (1860) était un canonnier de classe Philomel lancé le 6 janvier et armé d'un obusier de 68 livres et de quatre obusiers de 24 livres. En 1869, elle a été convertie en drague avec la désignation YC19. Il fut démantelé aux Bermudes en juin 1881. Le HMS Espoir (1880) était une canonnière de classe Banterer lancée le 2 novembre et armée de deux canons de 64 livres et de deux canons lisses de 20 livres. Il a été converti en remorqueur en 1895 et sur la liste de vente en 1903. Le dernier HMS Espoir a été déposé pour la Royal Navy le 23 octobre 1942 à Seattle sous le nom de HMS Espoir (BAM-23), un dragueur de mines de classe Catherine. Cependant, elle a été retenue par la marine américaine sous le nom d'USS Triumph.
HMS Espoir_(1797)/HMS Espoir (1797):
L'Espoir était un brick-sloop français (Fr. brick-aviso) qui a servi pendant 9 ans et demi dans la marine française avant que le HMS Thalia ne la capture en septembre 1797. Au cours de sa courte carrière au service britannique sous le nom de HMS Espoir, elle a remporté trois prix, avec la capture en 1798 du pirate génois plus lourdement armé, la Ligurie, qui a valu à son équipage un fermoir à la Médaille du service général de la marine. Espoir est désarmé en 1799 et vendu en 1804.
HMS Espoir_(1804)/HMS Espoir (1804):
Le HMS Espoir était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy, lancé en 1804. Il a servi pendant les guerres napoléoniennes, principalement en Méditerranée, puis brièvement sur la station nord-américaine. Elle est dissoute en avril 1821.
HMS Essex/HMS Essex :
Le HMS Essex peut faire référence à l'un de ces navires de la Royal Navy britannique nommé d'après le comté d'Essex : le navire anglais Essex (1653), un navire de 60 canons lancé par le Commonwealth d'Angleterre en 1653 et rebaptisé HMS Essex en 1660 ; capturé par les Hollandais en 1666. HMS Essex (1679), un navire de troisième rang de 70 canons lancé en 1679 et fait naufrage à la bataille de la baie de Quiberon en 1759 HMS Essex (1760), un navire de troisième rang de 64 canons lancé en 1760 et vendu en 1799 HMS Essex (1814), une frégate à voile américaine nommée à l'origine USS Essex, capturée par les Britanniques en 1814, utilisée comme navire-prison à partir de 1823, et vendue en 1837 HMS Essex (1901), un croiseur blindé lancé en 1901 et vendu en 1921
HMS Essex_(1679)/HMS Essex (1679):
Le HMS Essex était un troisième rang de 70 canons construit par Sir Henry Johnson de Blackwall en 1678/79. Pendant la guerre de Succession d'Angleterre, elle a combattu dans la dernière action majeure. Elle a été reconstruite en 1699/1700. Pendant la Guerre de Succession d'Espagne, elle a combattu dans la baie de Vigo, la prise de Gibraltar et Velez Malaga. Elle a également combattu à la bataille de Passero en 1718. Elle a été reconstruite à nouveau en 1736-40. Elle était en action au large de Toulon en 1744. Elle était active dans la Manche et contre les ports français pendant la guerre de Sept Ans. Elle a combattu dans la baie de Quiberon en 1759. Elle a fait naufrage dans la baie de Quiberon en novembre 1759. Elle était le deuxième navire à porter le nom d'Essex puisqu'il était utilisé pour un navire de 60 canons construit à Deptford en 1653 et capturé par les Hollandais à la Bataille de Galloper Sand (la bataille des quatre jours) en juin 1666. Le HMS Essex a reçu les honneurs de bataille Barfleur 1692, Vigo 1702, Gibraltar 1704 et Velez-Malaga 1704, Passero 1718 et Quiberon Bay 1759.
HMS Essex_(1760)/HMS Essex (1760):
Le HMS Essex était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 28 août 1760 à Rotherhithe. En mars 1762, l'Essex captura trois petits navires : Amis, un brick (1er mars) Esperance, un corsaire de quatre canons , six canons pivotants et 45 hommes (6 mars) Bien Aimé, corsaire de quatre canons et 52 hommes (7 mars)
HMS Essex_(1901)/HMS Essex (1901):
Le HMS Essex était l'un des 10 croiseurs blindés de la classe Monmouth construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Une fois terminé en 1904, il fut affecté au 2e escadron de croiseurs de la flotte de la Manche. Le navire a été placé en réserve en mars 1906 et remis en service en 1909 pour le service avec le 4th Cruiser Squadron sur la North America and West Indies Station. En 1912, l'Essex rentra chez lui et fut affecté à l'escadron d'entraînement de la Home Fleet. Après un radoub l'année suivante, il rejoint le 4th Cruiser Squadron au début de 1914. Après le début de la Première Guerre mondiale en août, le navire capture un marchand allemand le mois suivant. L'Essex a passé la majeure partie de la première moitié de la guerre dans l'océan Atlantique, escortant des convois et recherchant des pillards commerciaux allemands. Le navire a capturé un autre marchand allemand au milieu de 1916 et a été réduit à des rôles de deuxième ligne tels que navire de dépôt et navire d'hébergement quelques mois plus tard. Elle a été payée en 1919 et vendue à la ferraille deux ans plus tard.
HMS Essington/HMS Essington :
Le HMS Essington peut faire référence à plus d'un navire britannique de la Royal Navy : le HMS Essington (BDE-21), une frégate mise en service en 1942 aux États-Unis pour la Royal Navy qui a été retenue par la United States Navy, dans laquelle elle était en service comme destroyer d'escorte USS Harold C. Thomas (DE-21) de 1943 à 1945 HMS Essington (K353), frégate en service de 1943 à 1945 HMS Essington (M1134), dragueur de mines côtier lancé en 1954 et transféré au Marine malaisienne en 1964Voir aussi Frégate de classe Capitaine Dragueur de mines de classe Ton
HMS Essington_(K353)/HMS Essington (K353):
Le deuxième HMS Essington (K353), et le premier navire du nom à voir le service, était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy en service pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine comme destroyer d'escorte de la classe Buckley de la marine américaine, il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1945.
HMS Etchingham_(M2625)/HMS Etchingham (M2625):
Le HMS Etchingham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Etchingham dans l'East Sussex. Dans les années 1960, Etchingham et son navire jumeau, le Cardinham, étaient au service de la Réserve navale royale de Hong Kong, jusqu'à ce que l'unité soit dissoute le 31 mars 1967.
HMS Éthalion/HMS Éthalion :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Ethalion du nom d'Ethalion, un marin grec mythique transformé en dauphin pour avoir tenté d'enlever Dionysos, tandis qu'un autre était prévu : HMS Ethalion (1797) était une frégate de cinquième rang lancée en 1797 qui servait dans les guerres de la Révolution française mais a fait naufrage en 1799. Le HMS Ethalion (1802) était une frégate de cinquième rang lancée en 1802 qui a servi pendant les guerres napoléoniennes. Elle a été utilisée pour le service portuaire à partir de 1823, a été prêtée à la Harwich Corporation comme brise-lames en 1835 et figurait sur les listes de la marine jusqu'en 1877. Le HMS Ethalion devait être un porte-avions de classe Colossus. Il a été renommé HMS Mars en 1942, mais a ensuite été renommé HMS Pioneer avant son lancement en 1944.
HMS Éthalion_(1797)/HMS Éthalion (1797) :
Le HMS Ethalion était une frégate de cinquième rang de classe Artois de 38 canons de la Royal Navy. Elle a été construite par Joseph Graham de Harwich et lancée le 14 mars 1797. Au cours de sa brève carrière avant son naufrage en 1799 sur la côte française, elle a participé à une bataille majeure et à la capture de deux corsaires et d'une riche prise.
HMS Éthalion_(1802)/HMS Éthalion (1802) :
Le HMS Ethalion était une frégate de 36 canons de la Royal Navy, lancée en 1802 au chantier naval de Woolwich. Elle a finalement été rompue en 1877.
HMS Etrusco_(1794)/HMS Etrusco (1794):
Le HMS Etrusco a été lancé en 1789 à Rhode Island en tant que président Washington. La maison Riggs Popham l'a achetée à Calcutta et lui a transféré le nom et les papiers d'un ancien navire de son nom Etrusco, un navire toscan.
HMS Ettrick/HMS Ettrick :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Ettrick d'après le fleuve écossais, Ettrick Water. HMS Ettrick (1903), un destroyer de classe River, lancé en 1903. Ses arcs ont été soufflés lorsqu'il a été torpillé par le sous-marin allemand UC-61 en 1917, et il n'a pas été réparé. Il a été vendu pour démolition en 1919. Le HMS Ettrick était le chalutier de l'Amirauté de type Mersey Samuel Jameson, lancé en 1918 et rebaptisé Ettrick en 1920. Il a été vendu en 1926, rebaptisé Loughrigg et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale sous le nom de Phyllisia. HMS Ettrick devait être le nom de la corvette de classe Flower HMS Tamarisk, mais elle a été renommée avant son lancement en 1941. HMS Ettrick (K254), une frégate de classe River lancée en 1943 et prêtée à la Marine royale canadienne entre 1944 et 1945. Elle a été rompue en 1953.
HMS Ettrick_(1903)/HMS Ettrick (1903):
Le HMS Ettrick était un destroyer de classe River commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1901-1902. Nommé d'après Ettrick Water dans la région des Scottish Borders au sud d'Édimbourg, il fut le premier navire à porter ce nom dans la Royal Navy. Elle a été lancée en 1903 et a servi pendant la Première Guerre mondiale. Elle a été torpillée par l'UC-61 en 1917.
HMS Ettrick_(K254)/HMS Ettrick (K254):
Le HMS Ettrick était une frégate de la classe River qui a combattu pour la Royal Navy et la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a principalement participé à la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Le navire porte le nom de l'Ettrick Water en Écosse. Ettrick a été commandé le 1er juin 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River. Le navire a été posé le 31 décembre 1941 par John Crown & Sons à Sunderland et lancé le 25 février 1943. Le navire était l'une des six frégates de la classe à être équipée de turbines à vapeur au lieu des machines à pistons standard. Elle a été mise en service dans la Royal Navy le 11 juillet 1943.
HMS Eugénie/HMS Eugénie :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Eugenie : HMS Eugenie (1797) était le corsaire français razee Nouvelle Eugénie que le HMS Indefatigable a capturé le 19 mai 1797. La Marine l'a vendu le 3 janvier 1803. HMS Eugenie (1804) a été lancé à Ipswich en 1800 sous le nom de Mercantile Friends. Elle a navigué en tant que West Indiaman entre Londres et la Jamaïque jusqu'à ce que la Royal Navy britannique l'achète en 1804. En 1807, la Marine l'avait retirée du service et, en 1810, elle l'a vendue. Elle est ensuite retournée au service commercial.
HMS Eugénie_(1797)/HMS Eugénie (1797):
Le HMS Eugénie (ou Eugenia) était le corsaire français Nouvelle Eugénie, lancé à Nantes en 1796 que la Royal Navy britannique captura en 1797 et mit en service. En tant que sloop de brick, elle a servi dans la Manche, escortant principalement des convois, et a été vendue en 1803.
HMS Eugénie_(1804)/HMS Eugénie (1804):
Le HMS Eugenie a été lancé à Ipswich en 1800 sous le nom de Mercantile Friends. Elle a navigué en tant que West Indiaman entre Londres et la Jamaïque jusqu'à ce que la Royal Navy britannique l'achète en 1804. En 1807, la Marine l'avait retirée du service et, en 1810, elle l'a vendue. Elle est ensuite revenue au service mercantile après avoir repris le nom de Friends. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1830.
HMS Euphrate_(1866)/HMS Euphrate (1866):
Le HMS Euphrates était un navire de troupes à coque de fer de la classe Euphrates. Elle a été conçue pour le transport des troupes britanniques vers l'Inde et lancée dans la rivière Mersey le 24 novembre 1866 par Laird Brothers de Birkenhead. Elle était le quatrième et dernier navire de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Euphrates_(établissement_à_terre)/HMS Euphrates (établissement à terre) :
Le HMS Euphrates était un établissement naval à terre de la Royal Navy britannique pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. En 1945, il accueillait l'officier de marine responsable de Bassorah.
HMS Euphrosyne_(1796)/HMS Euphrosyne (1796):
Le HMS Euphrosyne (ou Euphroysene) était un brick américain que le vice-amiral George Elphinstone a acheté pour la Royal Navy à Simon's Bay en 1796 en vue de son attaque contre l'escadron hollandais à Saldanha Bay. Elle a été vendue en 1802.
HMS Europe/HMS Europe :
Six navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont été nommés HMS Europa, d'après le personnage mythologique grec Europa. Le HMS Europa (1673) était une carcasse, un ancien navire hollandais capturé en 1673. Elle a été brûlée par accident en 1675. Le HMS Europa (1765) était un troisième taux de 64 canons lancé en 1765. Elle a été rebaptisée HMS Europe en 1778 et a été démantelé en 1814. Le HMS Europa (1782) était une canonnière mise en service en 1782. Elle était l'une des 12 que la garnison de Gibraltar a lancées pendant le Grand Siège de Gibraltar. Chacun était armé d'un canon de 18 livres et recevait un équipage de 21 hommes tirés de navires de la Royal Navy stationnés à Gibraltar. Porcupine a fourni l'équipage d'Europa. Le HMS Europa (1783) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1783. Elle est devenue un navire de troupes en 1798 et a été vendue en 1814. Le HMS Europa (1854) était un transport loué en 1854. Le HMS Europa (1897) était un diadème de classe croiseur lancé en 1897 et vendu en 1920. Le HMS Europa (établissement à terre) était le nom du dépôt central du Royal Naval Patrol Service à Lowestoft du début de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à sa mise hors service en 1946. C'était à l'origine le jardin de une maison privée et s'appelait Sparrows Nest. Lors de son ouverture en septembre 1939, il s'appelait Pembroke X.
HMS Europe_(1765)/HMS Europe (1765) :
Le HMS Europa était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 21 avril 1765 à Lepe, Hampshire. Elle a été rebaptisée HMS Europe en 1778, et a passé le reste de sa carrière sous ce nom.Terminé trop tard pour voir le service dans la guerre de Sept Ans, la plupart des services européens ont eu lieu pendant la guerre d'indépendance américaine, soutenant les mouvements de la flotte et servant comme vaisseau amiral pour un certain nombre d'amiraux, dont John Montagu, Molyneux Shuldham et Mariot Arbuthnot. Pendant son séjour dans les eaux nord-américaines, elle a participé à l'attaque de Saint-Pierre-et-Miquelon en 1778, et aux batailles de Cape Henry le 16 mars et de Chesapeake en 1781. Ses derniers commandants notables à la fin de la guerre étaient John Duckworth. et Arthur Phillip, ce dernier l'emmenant aux Indes orientales avant de revenir après la fin de la guerre. L'Europe a ensuite été réduite à l'ordinaire dans le retrait de la marine après la fin des hostilités, et n'a pas été réactivée au déclenchement des guerres de la Révolution française. Elle n'est revenue au service qu'en 1796, remise en service en tant que navire-prison basé à Plymouth, rôle dans lequel elle a servi le reste des guerres de la Révolution française et des guerres napoléoniennes, avant d'être finalement démantelée en 1814.
HMS Europe_(1783)/HMS Europe (1783) :
Le HMS Europa était un quatrième rang de 50 canons de la Royal Navy, construit par le chantier naval de Woolwich en 1783. Europa était basé en Jamaïque et s'est échoué à Montego Bay en 1785, mais n'a pas été gravement endommagé. Lorsque les rapports sur le déclenchement des guerres de la Révolution française ont atteint les postes britanniques en Jamaïque, Europa a été envoyé en action avec l'ensemble de l'escadron britannique basé à la Jamaïque, qui se composait de plusieurs frégates de 12 livres et d'un certain nombre de navires plus petits, sous le commandement du commodore John Ford.
HMS Europe_(1897)/HMS Europe (1897) :
Le HMS Europa était un navire des croiseurs protégés de la classe Diadem de la Royal Navy. Elle a été construite par J&G Thompson de Clydebank et lancée le 20 mars 1897. Dans les premières années de sa carrière, elle a servi avec le Channel Squadron. Elle quitta Portsmouth le 19 janvier 1900 avec un nouvel équipage pour le HMS Ramillies, qui était récemment devenu le vaisseau amiral de la station méditerranéenne en second. De retour de Malte, elle a transporté l'équipage payé de Ramillies à Portsmouth, où elle est arrivée le mois suivant. Elle a ensuite reçu l'ordre de prendre des reliefs pour la gare d'Australie.Elle a subi un radoub général en 1902, y compris de nouvelles chaudières.À un moment donné, quelques années plus tard, elle a été mise en réserve à Devonport, où elle a ensuite été remise en service en novembre 1907 pour le Home Flotte et payé en février 1910 mais rejoint la 3e flotte de novembre 1911 au déclenchement de la guerre. Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, il est affecté au 9e Escadron de croiseurs opérant dans l'Atlantique et stationne au large du cap Finisterre comme navire amiral jusqu'en juin 1915. En 1915, il opère au large de Moudros, participant à la campagne des Dardanelles, pour laquelle il reçoit un honneur de bataille. Europa était le navire amiral à Mudros de juillet 1915 à 1919 et payé à Malte en mars 1920. Acheté par GF Bletto le 15 septembre 1920 pour être converti en transporteur d'émigrants, le navire a coulé dans un coup de vent au large de la Corse en janvier 1921. L'épave a été plus tard élevé et démantelé à Gênes.
HMS Europa_(établissement_à terre)/HMS Europa (établissement à terre) :
Le HMS Europa était un établissement de la Royal Navy Shore actif entre 1939 et 1946 pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que dépôt central du Royal Naval Patrol Service (RNPS). Il a été créé après la réquisition de Sparrows Nest Gardens, une résidence privée à Lowestoft dans le Suffolk. Initialement nommée Pembroke X, la base était le quartier général du RNPS, chargé de protéger la côte britannique et ses convois, en particulier d'entreprendre des missions de déminage. Plus de 70 000 hommes et 6 000 navires, dont beaucoup de petits navires civils tels que des chalutiers armés, ont servi dans le RNPS pendant la guerre. La base a été désaffectée en 1946. C'est maintenant le site du Lowestoft War Memorial Museum.
HMS Eurotas/HMS Eurotas :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Eurotas, du nom d'Eurotas, personnage de la mythologie grecque : le HMS Eurotas (1813) était un cinquième rang de 38 canons lancé en 1813 et démantelé en 1817. Le HMS Eurotas (1829) était un 46 -canon de cinquième cadence lancé en 1829, converti en propulsion à vis en 1856 et vendu en 1865.
HMS Euryalus/HMS Euryalus :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Euryalus après Euryalus, l'un des Argonautes - le groupe mythique de héros qui a accompagné Jason dans sa recherche de la Toison d'or. Le HMS Euryalus (1803), lancé en 1803, était une frégate. Commandée par Henry Blackwood, elle était à la bataille de Trafalgar, où elle était le vaisseau amiral de Collingwood après la mort de Nelson. Elle a été démantelée à Gibraltar en 1860. Le HMS Euryalus (1853), lancé à Chatham en 1853, était une frégate à vis en bois de 2 371 tonnes de 35 canons et un équipage de 515. Le HMS Euryalus (1877), lancé en 1877, était une Bacchante -class corvette à vis en fer, vendue en 1897. Le HMS Euryalus (1901), lancé en 1901, était un croiseur blindé de classe Cressy qui a combattu aux Dardanelles pendant la Première Guerre mondiale. Il a été démoli en 1920. HMS Euryalus (42), lancé en 1939 , était un croiseur de classe Dido. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été endommagée lors de la deuxième bataille de Syrte en 1942. Le HMS Euryalus (F15), lancé en 1963, était une frégate de classe Leander, mise au rebut en 1990.
HMS Euryalus_(1803)/HMS Euryalus (1803):
Le HMS Euryalus était une frégate de classe Apollo de 36 canons de la Royal Navy, qui a servi dans la bataille de Trafalgar et la guerre de 1812. Au cours de sa carrière, elle a été commandée par trois personnalités navales éminentes de la période napoléonienne et post-napoléonienne, Henry Blackwood , George Dundas et Charles Napier. Après la fin des guerres napoléoniennes, elle a poursuivi son service actif pendant plusieurs années, avant de passer plus de deux décennies en prison. Elle termine sa carrière à Gibraltar où, en 1860, elle est vendue pour rupture.
HMS Euryalus_(1853)/HMS Euryalus (1853):
Le HMS Euryalus était une frégate à vis à coque en bois de quatrième rang de la Royal Navy , avec une machine à vapeur de 400 chevaux (300 kW) pouvant atteindre plus de 12 nœuds (22 km / h; 14 mph). Elle a été lancée à Chatham en 1853, mesurait 212 pieds de long, déplaçait 3 125 tonnes et avait un effectif de 515 (cela variait légèrement en fonction des normes navales). Lors du bombardement de Kagoshima elle emportait 35 canons, sans compter environ 16 caronades. Dix-sept de ses canons étaient des canons Armstrong à chargement par la culasse. Elle transportait 230 tonnes de charbon et des provisions pour environ trois mois, ainsi que plus de 70 tonnes de plombs et d'obus.
HMS Euryalus_(1901)/HMS Euryalus (1901):
Le HMS Euryalus était un croiseur cuirassé de classe Cressy construit pour la Royal Navy vers 1900. Gravement endommagé par de multiples accidents lors de son aménagement, il ne fut achevé qu'en 1904. Il devint le vaisseau amiral de la station australienne cette année-là et fut réduit en réserve à son retour. en 1905. Remis en service en 1906, il devient navire-école pour la Station Amérique du Nord et Antilles avant d'être mis en réserve auprès de la Troisième Flotte en 1909. Remis en service au début de la Première Guerre mondiale, l'Euryalus est affecté au 7e Escadron de croiseurs. Elle est devenue le vaisseau amiral de la Southern Force défendant l'extrémité orientale de la Manche contre toute attaque allemande, peu de temps après le début de la guerre. Elle était présente à la bataille de Heligoland Bight quelques semaines après le début de la guerre, mais n'a vu aucun combat. Elle a été transférée à des fonctions d'escorte de convoi dans le golfe de Gascogne à la fin de 1914, avant d'être envoyée en Égypte au début de 1915. Euryalus a ensuite été affecté pour soutenir les troupes britanniques pendant la campagne de Gallipoli en fournissant des tirs navals. Elle a couvert le débarquement au cap Helles en avril et a fourni un appui-feu lors d'une offensive britannique ultérieure. Elle devint le navire amiral de la station des Indes orientales en janvier 1916, jusqu'à sa relève en juillet 1917. Plus tard cette année-là, elle commença une conversion en poseur de mines à Hong Kong, mais celle-ci était encore incomplète à la fin de la guerre. Euryalus rentra chez lui en 1919 et fut vendu à la ferraille l'année suivante.
HMS Euryalus_(42)/HMS Euryalus (42):
Le HMS Euryalus était un croiseur de classe Dido de la Royal Navy. Elle a été déposée au chantier naval de Chatham le 21 octobre 1937, lancée le 6 juin 1939 et mise en service le 30 juin 1941. Euryalus était le dernier croiseur construit au chantier naval.
HMS Euryalus_(F15)/HMS Euryalus (F15):
Le HMS Euryalus (F15) était une frégate de classe Leander de la Royal Navy (RN). Comme le reste de la classe, Euryalus a été nommé d'après une figure de la mythologie. Euryalus a été construit par Scotts Shipbuilders de Greenock. Euryalus a été lancé le 6 juin 1963 et mis en service le 16 septembre 1964. Cet Euryalus était le sixième du nom et avait une liaison étroite avec les Lancashire Fusiliers, dont elle portait la devise (Omnia Audax) du 4e Euryalus débarquant son 1er bataillon à W Beach, Gallipoli, où le régiment "a remporté six croix de Victoria avant le petit déjeuner".
HMS Eurydice/HMS Eurydice :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Eurydice, du nom d'Eurydice, personnage de la mythologie grecque : le HMS Eurydice (1781) était un navire de poste de 24 canons lancé en 1781 et démoli en 1834. Le HMS Eurydice (1843) était un Navire de poste de 24 canons lancé en 1843. Il devint navire-école en 1861 et coula en 1878.
HMS Eurydice_(1781)/HMS Eurydice (1781):
Le HMS Eurydice était un navire de poste de classe Porcupine de 24 canons de la Royal Navy construit en 1781 et démantelé en 1834. Au cours de sa longue carrière, il a servi pendant la guerre d'indépendance américaine, les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes. Elle a capturé un certain nombre de corsaires ennemis et a servi dans les Indes orientales et occidentales, dans les eaux méditerranéennes et britanniques et américaines.
HMS Eurydice_(1843)/HMS Eurydice (1843):
Le HMS Eurydice était une corvette de la Royal Navy de 26 canons qui a été victime de l'une des pires catastrophes navales britanniques en temps de paix lorsqu'elle a coulé en 1878.
HMS Evadne / HMS Evadne :
Le HMS Evadne (FY 009) était un yacht converti, commandé comme navire de guerre par la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle survit aujourd'hui sous le nom de yacht Marala.
HMS Everingham_(M2626)/HMS Everingham (M2626):
Le HMS Everingham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Everingham dans l'East Riding of Yorkshire.
Exemple HMS_(P165)/Exemple HMS (P165) :
Le HMS Example est un navire de patrouille et d'entraînement de classe Archer de la Royal Navy, basé au HMS Calliope à Gateshead, en Angleterre. L'exemple a été construit à l'origine pour le Royal Naval Auxiliary Service et a été transféré à la Royal Navy lorsque le RNXS s'est dissous en 1994. Lors du transfert, il a conservé son nom et est devenu le premier navire de la Royal Navy à porter ce nom. fait actuellement partie de l'escadron des forces côtières, anciennement 1er escadron de patrouilleurs. L'énoncé de mission du CFS est de "fournir un soutien pour permettre la conduite d'opérations P2000 sûres et efficaces à l'appui du programme de formation en mer de l'URNU" ; URNU est l'acronyme de University Royal Naval Unit. L'exemple est attaché à l'URNU de Northumbrian, est basé à l'établissement à terre HMS Calliope à Gateshead et compte un équipage de 5 (plus jusqu'à 12 étudiants). L'exemple agit comme un navire-école pour les étudiants de Durham, Newcastle, Northumbria, Teesside et Universités de Sunderland. Le navire participe à des déploiements pendant l'été universitaire et les vacances de Pâques, donnant aux étudiants la possibilité de passer plus de temps à bord du navire et de faire l'expérience d'opérations navales à plus grande échelle avec d'autres URNU.
HMS Excalibur/HMS Excalibur :
Le HMS Excalibur était le navire jumeau du HMS Explorer, les deux sous-marins étant les seuls sous-marins alimentés au peroxyde à haute résistance (HTP) à être construits pour la Royal Navy. C'est le seul navire à être nommé ainsi, en l'honneur de l'épée de la légende arthurienne.
HMS Excellent/HMS Excellent :
Un navire et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Excellent : HMS Excellent (1787) était un 74 canons de troisième rang lancé en 1787. Il fut converti en 58 canons de quatrième rang en 1820 et devint un entraînement au tir navire en 1830. Elle a été démantelée en 1835, mais a donné son nom à la future école d'artillerie. HMS Excellent (établissement à terre) est un établissement à terre à Portsmouth. Installé à l'origine dans un certain nombre de carcasses nommées HMS Excellent depuis 1830, il a été officiellement créé en 1869. Il a déménagé à terre en 1891 et est resté actif jusqu'en 1985, date à laquelle il a cessé d'être un commandement indépendant et a été incorporé au HMS Nelson dans le cadre de HMNB Portsmouth . Le nom continue d'exister en référence aux aspects relevant de la compétence administrative du site. Un certain nombre de navires ont été renommés HMS Excellent tout en servant de maisons ou d'annexes à l'établissement. Navires de base : le HMS Excellent était le navire-école d'origine entre 1830 et 1835. Le HMS Boyne était le HMS Excellent entre 1834 et 1859. Le HMS Queen Charlotte était le HMS Excellent entre 1859 et 1892. Les offres et les navires de dépôt : le HMS Handy était le HMS Excellent entre 1891 et 1916. Le HMS Drudge était le HMS Excellent entre 1916 et 1918. William Leach était le HMS Excellent entre 1919 et 1920. Andrew Jewer était le HMS Excellent entre 1922 et 1948. Hainneville était le HMS Excellent en 1942. La vedette portuaire 3711 était le HMS Excellent entre 1945 et 1962.
HMS Excellent_(1787)/HMS Excellent (1787):
Le HMS Excellent était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy , lancé à Harwich le 27 novembre 1787. Il était le capitaine de John Gell avant qu'il ne soit nommé amiral. Excellent était à Plymouth le 20 janvier 1795 et partageait ainsi le produit de la détention des navires de la marine néerlandaise, East Indiamen, et d'autres navires marchands qui étaient au port au début de la guerre entre la Grande-Bretagne et les Pays-Bas. Bataille du cap St Vincent en 1797. Le 9 octobre 1799, Excellent chasse l'Aréthuse de 18 canons. Aréthuse a tenté de fuir mais une partie de son gréement s'est cassée pendant la nuit, et Excellent l'a rattrapée. Après un bref combat, Aréthuse a fait claquer ses couleurs. Elle a été remise en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Raven. Le 9 avril 1802, le 8th West India Regiment se révolte en Dominique. Ils ont tué trois officiers, emprisonné les autres et pris le contrôle de Fort Shirley. Le jour suivant, le Magnificent, qui était ancré dans la baie de Prince Rupert, envoya un groupe de marines à terre pour rétablir l'ordre. Les mutins ont tiré sur le Magnificent sans effet. Excellent, la frégate Severn et le sloop Gaiete ont assisté le Magnificent, fournissant également des marines. Le 12 avril, le gouverneur Cochrane entre dans Fort Shirley avec le Royal Scots Regiment et le 68th Regiment of Foot. Les rebelles ont été rassemblés sur la batterie supérieure de Fort Shirley avec trois de leurs officiers comme prisonniers et ont présenté les armes aux autres troupes. Ils ont obéi à l'ordre de Cochrane de mettre leurs armes au sol mais ont refusé son ordre d'avancer. Les mutins ont pris leurs armes et ont tiré une volée. Des coups de feu ont été renvoyés, suivis d'une charge à la baïonnette qui a brisé leurs rangs et une fusillade à courte portée s'en est suivie. Les mutins qui ont tenté de s'échapper par le précipice vers la mer ont été exposés à la mitraille et aux tirs de cartouches de Magnificent.
HMS Excellent_(établissement_à terre)/HMS Excellent (établissement à terre) :
Le HMS Excellent est une "frégate de pierre" (établissement à terre) de la Royal Navy située sur l'île Whale près de Portsmouth dans le Hampshire. Le HMS Excellent fait lui-même partie de la Maritime Warfare School, avec un quartier général au HMS Collingwood, bien qu'un certain nombre d'unités hébergées résident sur le site, dont le principal est le quartier général du Fleet Commander (Navy Command Quarter).
HMS Exe/HMS Exe :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Exe, du nom du River Exe : le HMS Exe (1903) était un destroyer de la classe River lancé en 1903 et vendu en 1920. Le HMS Exe (1918) était une canonnière de protection des pêches lancée en 1918 sous le nom de chalutier HMS Thomas Jarvis et renommé Exe en septembre 1920. Il fut vendu en 1928. Le HMS Exe (K92) était une frégate de classe River lancée en 1942 et mise au rebut en 1956.
HMS Exe_(1903)/HMS Exe (1903):
Le HMS Exe était un destroyer de classe River commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1901-1902. Nommé d'après la rivière Exe dans le sud de l'Angleterre qui traverse Exeter dans le comté de Devon, il fut le premier navire à porter ce nom dans la Royal Navy. Elle a servi sur la station chinoise avant la Première Guerre mondiale et en mer du Nord pendant la guerre. Elle a été vendue en 1920.
HMS Exeter/HMS Exeter :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Exeter d'après la ville d'Exeter dans le Devon. Le HMS Exeter (1680) était un troisième rang de 70 canons lancé en 1680. Il a été endommagé lors d'une explosion en 1691 et a été encombré. Elle a été démantelée en 1717. Le HMS Exeter (1697) était un quatrième rang de 60 canons lancé en 1697. Elle a été reconstruite pour transporter 58 canons en 1744 et a été démantelée en 1763. Le HMS Exeter (1763) était un troisième de 64 canons. taux lancé en 1763. Elle a été brûlée comme innavigable en 1784. Le HMS Exeter (68) était un croiseur lourd de classe York lancé en 1929. Elle a combattu à River Plate en 1939 et a été coulée lors de la deuxième bataille de la mer de Java le 1er mars 1942. Le HMS Exeter était prévu comme une frégate de type 61. Elle a été commandée en 1956, mais annulée en 1957. Le HMS Exeter (D89) était un destroyer de type 42, lancé en 1979. Elle a servi pendant la guerre des Malouines et la guerre du Golfe, et était en service jusqu'à sa mise hors service le 27 mai 2009.
HMS Exeter_(1680)/HMS Exeter (1680):
Le HMS Exeter était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne du Royaume d'Angleterre, construit par contrat avec Sir Henry Johnson à Blackwall dans le cadre du programme de construction de 1677. Elle était à la bataille de Beachy Head en 1690. Elle a été accidentellement brûlée à Plymouth en 1691. Ses restes ont été encombrés à Portsmouth jusqu'à ce qu'elle soit brisée en 1717. Elle a été le premier navire à porter le nom d'Exeter dans la marine anglaise et royale.
HMS Exeter_(1697)/HMS Exeter (1697):
Le HMS Exeter était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé au chantier naval de Portsmouth le 26 mai 1697. Il fut impliqué dans des actions répétées contre les Français, en 1702 au large de Terre-Neuve, et en 1705 lorsqu'il captura le frégate Thétis. Elle était en Méditerranée en 1711, et à la bataille de la baie de Quiberon. Elle a été reconstruite selon les propositions de 1733 de l'établissement de 1719 à Plymouth, et relancée le 19 mars 1744. Elle était au siège de Pondichéry en 1748. Samuel Hood, 1er vicomte Hood a brièvement servi à son bord. Exeter a continué à servir jusqu'en 1763, date à laquelle elle a été démantelée.
HMS Exeter_(1763)/HMS Exeter (1763):
Le HMS Exeter était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 26 juillet 1763 à Chatham Dockyard.En 1782, Exeter a participé aux batailles de Sadras, Providien, Negapatam et Trincomalee, et la bataille de Cuddalore en 1783. En 1783, après le retour de la paix entre la France et l'Angleterre et le rappel de l'escadre britannique, Exeter s'échoue en arrivant au cap de Bonne-Espérance. L'escadre française sous Suffren y était ancrée depuis quelques jours, et les navires britanniques et français ont lancé leurs bateaux pour fournir de l'aide. En 1784, elle a été jugée innavigable et a été brûlée.
HMS Exeter_(68)/HMS Exeter (68):
Le HMS Exeter était le deuxième et dernier croiseur lourd de la classe York construit pour la Royal Navy à la fin des années 1920. Mis à part un déploiement temporaire avec la flotte méditerranéenne pendant la crise d'Abyssinie de 1935–36, elle passa la majeure partie des années 1930 affectée à la flotte de l'Atlantique ou à la station Amérique du Nord et Antilles. Lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé en septembre 1939, le croiseur a été chargé de patrouiller dans les eaux sud-américaines contre les raids commerciaux allemands. L'Exeter était l'un des trois croiseurs britanniques qui ont combattu le cuirassé de poche allemand, l'amiral Graf Spee, plus tard cette année-là lors de la bataille de River Plate. Elle a été gravement endommagée pendant la bataille et elle est restée au chantier naval pendant plus d'un an. Une fois ses réparations terminées, le navire a passé la majeure partie de 1941 à escorter des convois avant d'être transféré en Extrême-Orient après le début de la guerre du Pacifique en décembre. L'Exeter était généralement affectée à l'escorte des convois à destination et en provenance de Singapour pendant la campagne de Malaisie, et elle continua ces tâches au début de février 1942 alors que les Japonais se préparaient à envahir les Indes orientales néerlandaises. Plus tard ce mois-là, elle a été affectée à la force de frappe du commandement conjoint américano-britannique-néerlandais-australien (ABDACOM) et elle a joué un rôle plus actif dans la défense des Indes orientales néerlandaises. Le point culminant de cela fut son engagement dans la bataille de la mer de Java plus tard dans le mois alors que les Alliés tentaient d'intercepter plusieurs convois d'invasion de la marine impériale japonaise. Exeter a été paralysée au début de la bataille et elle n'a pas joué un grand rôle lorsqu'elle s'est retirée. Deux jours plus tard, elle a tenté de s'échapper des forces japonaises qui s'approchaient, mais elle a été interceptée et coulée par des navires japonais au début du mois de mars lors de la deuxième bataille de la mer de Java. La plupart de ses membres d'équipage ont survécu au naufrage et ont été secourus par les Japonais. Environ un quart d'entre eux sont morts pendant la captivité japonaise. Son épave a été découverte au début de 2007 et déclarée sépulture de guerre, mais en 2016, sa dépouille avait été détruite par des sauveteurs illégaux.
HMS Exeter_(D89)/HMS Exeter (D89):
Le HMS Exeter était un destroyer de type 42, le cinquième navire de la Royal Navy à s'appeler Exeter, d'après la ville d'Exeter dans le Devon. Le navire a combattu pendant la guerre des Malouines et la première guerre du Golfe, il a été démoli en 2011.
HMS Exmoor/HMS Exmoor :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Exmoor, après la chasse au renard d'Exmoor : le HMS Exmoor (L61) était un destroyer de classe Hunt lancé en 1940 et coulé en 1941. Le HMS Exmoor (L08) était un destroyer de classe Hunt, prévu comme HMS Burton, mais renommé HMS Exmoor en 1941 après le naufrage du premier HMS Exmoor. Il a été lancé en 1941, transféré à la Marine royale danoise en 1952 sous le nom de HDMS Valdemar Sejr et vendu pour démolition en 1966.
HMS Exmoor_(L08)/HMS Exmoor (L08):
Le deuxième HMS Exmoor (L08), ex-HMS Burton, était un destroyer de classe Hunt de la Royal Navy en service de 1941 à 1945. Elle était membre du deuxième sous-groupe de la classe et a servi pendant une grande partie de la guerre mondiale. II. Elle a ensuite servi dans la marine royale danoise en tant que HDMS Valdemar Sejr (F 343).
HMS Exmoor_(L61)/HMS Exmoor (L61):
Le HMS Exmoor était un destroyer de classe Hunt de la Royal Navy. Elle était membre du premier sous-groupe de la classe et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, avant d'être coulée par des bateaux électriques allemands en 1941.
HMS Exmouth/HMS Exmouth :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Exmouth, d'après Edward Pellew, 1er vicomte Exmouth : le HMS Exmouth (1854) était un navire de ligne de second rang propulsé par vis de 90 canons lancé en 1854. Il a été prêté au Metropolitan Asiles comme navire-école en 1877 et a été démantelé en 1905. Le HMS Exmouth (1901) était un cuirassé de classe Duncan lancé en 1901, vendu en 1920 et démantelé en 1922. Le HMS Exmouth (1905) était un navire-école lancé en 1905 Il fut réquisitionné comme navire-dépôt entre 1939 et 1945, avant de redevenir un navire-école nommé Worcester. Il a été démantelé en 1978. Le HMS Exmouth (H02) était un destroyer de classe E lancé en 1934 et coulé par un U-boot en 1940. Le HMS Exmouth (F84) était une frégate de classe Blackwood lancée en 1955 et démantelée en 1979. .
HMS Exmouth_(1854)/HMS Exmouth (1854):
Le HMS Exmouth était un navire de second rang de classe Albion à propulsion par vis de 91 canons de la ligne de la Royal Navy.
HMS Exmouth_(1901)/HMS Exmouth (1901):
Le HMS Exmouth était un cuirassé pré-dreadnought de classe Duncan de la Royal Navy. Construits pour contrer un groupe de cuirassés russes rapides, l'Exmouth et ses navires jumeaux étaient capables de naviguer à 19 nœuds (35 km/h ; 22 mph), ce qui en faisait les cuirassés les plus rapides au monde. Les cuirassés de la classe Duncan étaient armés d'une batterie principale de quatre canons de 12 pouces (305 mm) et ils étaient globalement similaires aux cuirassés de la classe London, bien qu'avec un déplacement légèrement réduit et une disposition de blindage plus fine. En tant que tels, ils reflétaient un développement des navires de seconde classe plus légers du cuirassé de classe Canopus . Exmouth a été établi par Laird Brothers à Birkenhead en août 1899, lancé en août 1901 et achevé en mai 1903. Exmouth a servi de navire amiral pour diverses flottes, dont la flotte méditerranéenne, la flotte de la Manche et la flotte de l'Atlantique depuis sa mise en service en 1903 jusqu'à le début de la Première Guerre mondiale en 1914. À l'origine, elle devait rejoindre le 6e escadron de combat et servir dans la flotte de la Manche, mais cet escadron a été temporairement dissous et elle a rejoint le 3e escadron de combat à Scapa Flow. Exmouth a participé à la patrouille du nord et a ensuite été transférée au 6e escadron nouvellement réformé à la fin de 1914, où elle a bombardé le port occupé par les Allemands à Zeebrugge fin novembre. Au milieu de 1915, le navire est transféré à la campagne des Dardanelles, où il soutient les opérations à terre. Elle a ensuite été transférée en Grèce puis à la gare des Indes orientales à partir de mars 1917. Elle a effectué des missions d'escorte de convoi dans l'océan Indien entre Colombo et Bombay avant de retourner au Royaume-Uni, faisant escale au Cap et en Sierra Leone. Elle est arrivée à Devonport en août 1917 et a payé pour fournir des équipages aux navires anti-sous-marins. L'Exmouth resta en réserve à Devonport jusqu'en avril 1919 et fut utilisé comme navire d'hébergement à partir de janvier 1918. Il fut mis sur la liste de vente en avril 1919 et vendu pour démolition à la Forth Shipbreaking Company le 15 janvier 1920.
HMS Exmouth_(F84)/HMS Exmouth (F84) :
Le HMS Exmouth était une frégate de guerre anti-sous-marine de la Royal Navy de la classe Blackwood ou Type 14.
HMS Exmouth_(H02)/HMS Exmouth (H02) :
Le HMS Exmouth était un chef de flottille de destroyers de classe E construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Bien qu'affecté à la Home Fleet une fois terminé, le navire a été attaché à la flotte méditerranéenne en 1935-1936 pendant la crise d'Abyssinie. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, elle passa un temps considérable dans les eaux espagnoles, faisant respecter le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Exmouth a été affecté à des tâches d'escorte de convoi et de patrouille anti-sous-marine dans les approches occidentales lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé en septembre 1939. Elle a été coulée par un sous-marin allemand en janvier 1940 alors qu'elle escortait un navire marchand au nord de l'Écosse.
Expédition HMS/Expédition HMS :
Six navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Expedition : le navire anglais Expedition (1618) était un navire français de 20 canons capturé en 1618 et répertorié pour la dernière fois en 1652. Le navire anglais Expedition (1637) était un navire de 30 canons lancé en 1637 et vendu. en 1667, le HMS Expedition (1679) était un navire de ligne de 70 canons lancé en 1679. Il fut rebaptisé Prince Frederick en 1715 et vendu en 1784. Le HMS Expedition (1747) était une frégate de 44 canons lancée en 1747 et démantelée en 1764. HMS Expedition (1778) était un cotre de 14 canons lancé en 1778 et répertorié jusqu'en 1801 HMS Expedition (1784) était une frégate de 44 canons lancée en 1784. Elle est devenue un navire de troupes de 26 canons en 1798 et a été démantelée en 1817
Expédition HMS_(1637)/Expédition HMS (1637) :
Expedition était une pinnance de 30 canons au service de la Royal Navy anglaise. Elle a passé sa carrière dans Home Waters. Pendant la guerre civile anglaise, elle a été employée dans la Force navale parlementaire. En 1651, elle est affectée à la marine du Commonwealth. Elle était dans la bataille de Gabbard et Scheveningen en 1653. Lors de la restauration en 1660, elle a participé aux batailles de Lowestoffe, Four Days' Fight et Orfordness en 1666. Elle a été convertie en pompier puis vendue en 1667.Expedition a été le deuxième nommé navire puisqu'il servait à un navire français de 20 canons capturé en 1618 et répertorié jusqu'en 1652.
Expédition HMS_(1679)/Expédition HMS (1679) :
Le HMS Expedition était un navire de ligne de troisième rang de 70 canons construit au chantier naval de Portsmouth en 1677/79. Elle était en commission active pendant la guerre de Succession d'Angleterre en participant aux batailles de Beachy Head et de Barfleur. Elle fut reconstruite en 1699. Encore une fois, pour la guerre de Succession d'Espagne, elle fut commissionnée pour l'opération de Cadix puis retourna en Angleterre où elle siégea pendant deux ans. Elle était en Méditerranée pour la bataille de Marbella en 1705. Elle est ensuite allée aux Antilles et a combattu dans l'action de Wager au large de Carthagène en 1708. Elle a été reconstruite en 1709-14 à l'établissement de 1706. Il passa son temps entre la Baltique et comme navire de garde à Portsmouth avant d'être démantelé à Portsmouth en 1736. Il fut reconstruit en 1736/40 à Deptford Dockyard. C'était le troisième navire à porter le nom d'Expédition puisqu'il était utilisé pour un navire français de 20 canons, capturé en 1618 et répertorié jusqu'en 1652.Il fut le premier navire à porter le nom de Prince Frederick dans la marine anglaise et royale.HMS Expedition a reçu les honneurs de bataille "Barfleur 1692" et "Marbella 1705". En tant que HMS Prince Frederick, elle a reçu les honneurs de bataille "Finisterre 1747", "Louisbourg 1758" et "Québec 1759".
Expérience HMS/Expérience HMS :
Treize navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Experiment : HMS Experiment (1664) était un sloop à double coque construit en 1664 et perdu en 1687. HMS Experiment (1667) était un sloop de 4 canons construit en 1667 et sur la Marine Liste jusqu'en 1682. HMS Experiment (1689) était une frégate de cinquième rang de 32 canons construite en 1689, reconstruite en 1727 et démolie en 1738. Son journal de bord a survécu. Le HMS Experiment (1740) était un sixième rang de 24 canons, lancé en 1740 et vendu en 1763. Il captura le corsaire français Télémaque en 1757 et avait un jeune John Jervis à son bord. Le HMS Experiment (1765) était un magasin, acheté en 1765 et vendu en 1768. Le HMS Experiment (1772) était une canonnière, construite en 1772. Son sort est inconnu. Peut-être perdu dans le grand ouragan de 1780 HMS Experiment (1774) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1774. Le navire français de 50 canons Sagittaire l'a capturée au large de la côte nord-américaine en septembre 1779, pendant la guerre d'indépendance américaine, avec trois marchands. Le HMS Experiment (1781) était un sloop de brick de 14 canons acheté en 1781 et vendu en 1785. Le HMS Experiment (1784) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1784, utilisé comme magasin à partir de 1795 et pour le service portuaire à partir de 1805. Elle a été vendu en 1836. Parce qu'Experiment a servi dans la campagne d'Égypte de la marine entre le 8 mars 1801 et le 2 septembre, ses officiers et son équipage se sont qualifiés pour l'agrafe «Égypte» de la Médaille du service général de la marine, que l'Amirauté a décernée en 1847 à tous les demandeurs survivants. Le HMS Experiment (1793) était un lougre de 10 canons lancé en 1793 que les Espagnols capturèrent en Méditerranée en 1796. Le corsaire britannique Felicity la reprit au début de 1806 mais la Royal Navy ne la remit pas en service. Le HMS Experiment (1794) était un navire de pompiers acheté en 1794 et vendu en 1801. Le HMS Experiment (1799) était une canonnière à 2 canons lancée en 1799, disparue de la liste de la marine en 1809. Le HMS Experiment (1838) était un sloop à aubes en bois servant sur les lacs canadiens. Elle a été achetée en 1838 et vendue en 1848.
Expérience HMS_(1689)/Expérience HMS (1689) :
Le HMS Experiment était un cinquième rang construit dans le cadre du programme de 1689 construit à Deptford Dockyard. Ses armes à feu étaient répertoriées sous d'anciens termes d'armes à feu comme demi-culverines, sakers et sbires. Après la mise en service, elle a passé sa carrière dans les eaux intérieures, l'Amérique du Nord, la Méditerranée et les Antilles. Elle a été réduite à un sixième taux de 20 canons en 1717, puis reconstruite en tant que sixième taux de l'établissement de 1719 en 1724. Son démantèlement a finalement été achevé à Portsmouth en 1738. L'expérience était le troisième navire nommé puisqu'il était utilisé pour un sloop à double coque construit en 1664 et perdu en 1687.
Expérience HMS_(1793)/Expérience HMS (1793) :
Le HMS Experiment a été lancé en 1793, le seul lougre réellement conçu et construit pour la Royal Navy britannique. La marine espagnole l'a capturé en 1796 près de Gibraltar. Un corsaire britannique la reprit en 1806, mais la Royal Navy ne la remit pas en service.
Expérience HMS_(1794)/Expérience HMS (1794) :
L'expérience était l'un des 12 petits navires que le Navy Board a achetés en vertu d'un ordre de l'Amirauté daté du 6 mars 1794. Le but était d'utiliser les navires comme navires de pompiers. Aucun n'a été utilisé comme navire de pompiers; au lieu de cela, la plupart ont servi avec l'escadron de Sir Sidney Smith au large des côtes de la France. L'expérience a été commandée sous M. James Stewart en juin 1794. Elle a été remise en service en août 1798 sous ML Huggins. Elle a été payée en janvier 1799. Le Conseil des commissaires et officiers principaux de la marine a offert l'expérience, de 85 tonnes de charge, gainée de cuivre et attachée, et posée à Woolwich pour la vente le 16 décembre 1801. Elle y a vendu à cette date pour 205 £.
Exploitation HMS_(P167)/Exploitation HMS (P167) :
Le HMS Exploit est un patrouilleur de classe Archer (ou P2000) de la Royal Navy britannique, construit à Woolston par Vosper Thornycroft et mis en service en 1988. Il est affecté à l'escadron des forces côtières de la Royal Navy, exerçant une gamme d'activités à la fois dans le Royaume-Uni et outre-mer. L'équipage du navire se compose d'un personnel permanent du commandant, de deux taux supérieurs et de deux taux subalternes, mais peut accueillir jusqu'à douze élèves avec des officiers de formation généralement embarqués lors de la formation à la navigation. En mer, les étudiants peuvent mettre en pratique les compétences de navigation et de matelotage qu'ils ont acquises en classe lors des soirées de formation hebdomadaires. Il s'agit notamment de la planification cartographique, d'agir en tant qu'officier de quart, d'utiliser le radar du navire et d'effectuer des évolutions de matelotage, de l'ancrage à la sécurisation à quai. L'instruction est donnée en ingénierie, lutte contre les incendies, contrôle des avaries et manutention des navires. Le navire est basé à HMNB Portsmouth.
Explorateur HMS/Explorateur HMS :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Explorer HMS Explorer (sous-marin) un sous-marin expérimental lancé en 1954 et démoli en 1962 HMS Explorer (P164) un petit patrouilleur mis en service en 1986, toujours en service actif
Explorateur HMS_(P164)/Explorateur HMS (P164) :
Le HMS Explorer est un navire de patrouille et d'entraînement de type P2000 de classe Archer de la Royal Navy britannique. Le navire est principalement affecté à l'unité navale royale des universités du Yorkshire (URNU), desservant les universités de Hull, Sheffield et Leeds. Le navire est basé à Kingston-Upon-Hull et opère principalement sur la côte est du Royaume-Uni, en particulier dans et autour de la rivière Humber. Le HMS Explorer est le deuxième navire à porter ce nom ; son prédécesseur était un sous-marin expérimental non armé à turbine Walter basé sur le sous-marin allemand U-1407 de type XVIIB alimenté au peroxyde de test élevé capturé (HTP) lancé en 1956 et mis au rebut en 1965.
HMS Explorer_(sous-marin)/HMS Explorer (sous-marin) :
Le HMS Explorer était un sous-marin britannique expérimental basé sur le U-1407 U-1407 propulsé par le peroxyde d'essai élevé (HTP) allemand capturé. Le U-1407 avait été sabordé à la suite de l'effondrement allemand à la fin de la Seconde Guerre mondiale, a été récupéré et finalement mis en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Meteorite. Son rétablissement a donné l'impulsion à un programme de recherche britannique qui a abouti à la construction de deux sous-marins expérimentaux, le HMS Explorer et le HMS Excalibur. Construits pour les épreuves de vitesse, ils n'étaient pas armés. Leurs moteurs HTP étaient essentiellement des turbines à vapeur, la vapeur étant générée par l'interaction du HTP avec du diesel et un catalyseur. Explorer souffrit de tant de mal de dentition que son premier capitaine ne l'emmena jamais en mer. Lorsque ces problèmes initiaux ont été surmontés, cependant, elle s'est avérée incroyablement rapide, atteignant des vitesses immergées de 25 nœuds (46,3 km/h), aidée par sa coque profilée et ses aménagements rétractables. L'Explorer et son navire jumeau étaient tous deux équipés de la dernière technologie d'évacuation sous-marine, y compris une chambre d'évacuation pour un seul homme, et équipés d'un appareil respiratoire d'évacuation à jour. Explorer et Excalibur étaient connus sous le nom de sous-marins «blonds» en raison de leur oxydant au peroxyde d'hydrogène et ils ont servi à des fins utiles en tant que cibles à grande vitesse pour les forces anti-sous-marines de la Royal Navy. Leur utilisation principale, cependant, était de prouver enfin que le HTP n'était pas pratique en tant que système de propulsion indépendant de l'air pour une utilisation sous-marine. Le HTP était transporté dans des sacs spéciaux à l'extérieur de la coque intérieure sous pression, susceptibles d'exploser de manière inattendue. De plus, la salle des machines (qui n'était pas occupée en cours de route) était souvent le théâtre de flammes apparaissant au sommet de la chambre de combustion et, à au moins une occasion, l'équipage a été contraint d'évacuer la coque sous pression et de se tenir debout sur la partie supérieure. carter pour éviter les fumées qui avaient subitement empli le bateau. Le carburant HTP s'est avéré si gênant que les bateaux sont rapidement devenus connus sous le nom d'Exploder et d'Excruciator. Bien que faisant partie du 3e escadron de sous-marins, les deux sous-marins avaient tendance à opérer de manière indépendante, accompagnés de leur propre navire de dépôt HMS Kingfisher et d'un transporteur de carburant, le porte-eau converti, Royal Fleet Auxiliary RFA Spabeck. Lorsque la marine américaine a réussi à concevoir un réacteur nucléaire adapté à l'installation de sous-marins, le projet HTP a été abandonné et Explorer et Excalibur ont été mis au rebut.
HMS Express/HMS Express :
Huit navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Express, ou Express : Express (navire de 1695) était un bateau de conseil à 6 canons de 77 tonnes (bm) lancé à Portsmouth Dockyard en 1695, et vendu en 1712. HMS Express (1800) était un petit bateau de conseil gréé sur une goélette de 6 canons lancé en 1800 et vendu en 1813. Le HMS Express (1815) était une goélette de 4 canons qui a servi en Méditerranée comme annexe de navire de 1815 jusqu'à ce qu'elle soit vendue à Malte en 1827 Il s'agissait d'Achille, lancé en 1809, et rebaptisé Anna Maria en 1813. En 1814, il servit la Royal Navy comme bateau-conseil sous le nom d'Anna Maria. Le HMS Express (1835) était un brick de six canons et 362 tonnes (bm) lancé à Deptford en 1835 et vendu à Plymouth en 1862. Le HMS Express (1874) était une canonnière à vis composite de quatre canons et 455 tonnes lancée à Doxford en 1874, et vendu en 1889. HMS Express (1896), un destroyer lance-torpilles de classe B lancé en 1896. HMS Express (H61), un destroyer de classe E lancé en 1934. HMS Express (P163), un P2000 Archer-classe patrouilleur, mis en service dans les années 1980, avec le numéro de fanion P163 (rebaptisé et redésigné de XSV Express (A163) après transfert du Royal Naval Auxiliary Service dissous)
HMS Express_(1800)/HMS Express (1800) :
Le HMS Express était le nom d'une classe de deux bateaux-conseils gréés en goélette de la Royal Navy. Express a été lancée en 1800 et a servi jusqu'à ce qu'elle soit vendue en 1813. Au cours de sa carrière, elle a servi dans une action et une campagne qui, en 1847, ont qualifié ses membres d'équipage survivants pour des agrafes à la Médaille du service général de la marine.
HMS Express_(1815)/HMS Express (1815) :
Le HMS Express était le navire marchand américain Achilles, lancé en 1809 en Amérique. Ses propriétaires en 1813 l'ont rebaptisée Anna Maria. En 1814, elle a servi la Royal Navy britannique dans les eaux nord-américaines en tant que bateau-conseil. En 1815, la Royal Navy l'a commandée comme HMS Express, une annexe de navire servant en Méditerranée. En 1816, elle est au bombardement d'Alger. La Marine l'a vendu à Malte en 1827.
HMS Express_ (1896)/HMS Express (1896) :
Le HMS Express était un destroyer lance-torpilles de classe B de la Royal Navy britannique. Elle a été achevée par Laird, Son & Company, Birkenhead, en 1896. Comme de nombreux destroyers britanniques contemporains, elle était une "spéciale du constructeur", conçue selon les spécifications de l'Amirauté mais construite selon la propre conception du constructeur.
HMS Express_(H61)/HMS Express (H61) :
Le HMS Express était un destroyer poseur de mines de classe E construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Bien qu'affecté à la Home Fleet une fois terminé, le navire a été attaché à la flotte méditerranéenne en 1935-1936 pendant la crise d'Abyssinie. Pendant la guerre civile espagnole de 1936–39, elle a passé un temps considérable dans les eaux espagnoles, appliquant le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Express a passé la majeure partie de la première année de la Seconde Guerre mondiale à poser des champs de mines dans les eaux britanniques, néerlandaises et allemandes. Elle a participé à l'évacuation des soldats alliés de Dunkerque en mai-juin 1940, mais a repris la pose de mines par la suite. Le navire était l'un des cinq destroyers britanniques qui sont entrés par inadvertance dans un champ de mines allemand au large des côtes néerlandaises quelques mois plus tard, entraînant le naufrage de deux destroyers et Express ayant sa proue arrachée, l'immobilisant pendant plus d'un an de réparations. Deux mois après son retour au travail, Express escorta le cuirassé Prince of Wales et le croiseur de guerre Repulse (Force Z) à Singapour à la fin de 1941, dans une tentative infructueuse de dissuader l'agression japonaise contre les possessions britanniques en Extrême-Orient. Elle a escorté les navires capitaux dans une tentative d'intercepter les débarquements en Malaisie britannique en décembre et a sauvé leurs survivants après qu'ils aient été coulés par des bombardiers japonais. Express s'est ensuite vu confier des tâches d'escorte de convoi dans et autour de Singapour et des Indes orientales néerlandaises sous le contrôle du commandement américano-britannique-néerlandais-australien (ABDACOM) à mesure que les Japonais avançaient. Elle s'est échappée des Indes orientales et a rejoint le corps principal de la flotte orientale dans l'océan Indien. Le navire a joué un rôle mineur dans la bataille de Madagascar alors qu'il surveillait un porte-avions pendant les dernières étapes de la campagne en 1942. L'Express est rentré chez lui au début de 1943 pour commencer la conversion en destroyer d'escorte. Une fois terminé en juin, le navire a été transféré à la Marine royale canadienne (MRC) et renommé Gatineau. Elle a été affectée à des fonctions d'escorte de convoi avec la Mid-Ocean Escort Force et a participé au naufrage d'un sous-marin allemand en mars 1944. Gatineau a été transférée en Irlande du Nord en préparation de l'invasion de la Normandie en mai et a été envoyée au Canada en juillet pour commencer un long radoub. Le navire n'a été opérationnel que quelques mois avant la fin de la guerre en mai 1945 et il est revenu au Canada peu de temps après. La Gatineau est acquittée au début de 1946 et vendue l'année suivante. Le navire est devenu une partie d'un brise-lames sur la côte de la Colombie-Britannique en 1948.
HMS Express_(P163)/HMS Express (P163) :
Le HMS Express est un navire de patrouille et d'entraînement de type P2000 de classe Archer de la Royal Navy. Initialement affecté au Royal Naval Auxiliary Service, sa coque était noire plutôt que la couleur grise normalement utilisée pour les navires de guerre de la Royal Navy. Lors de son transfert dans la Royal Navy, elle a conservé la couleur noire jusqu'en 2005. Elle est affectée à la Wales University Royal Naval Unit (URNU) des universités de Cardiff, Swansea et South Wales. Les étudiants reçoivent le grade d'élève-officier dans la réserve de la Royal Navy. Jusqu'à 10 étudiants du Pays de Galles URNU peuvent être accueillis à bord, ainsi que 5 compagnies de navires permanents issus de la Royal Navy.
HMS F1/HMS F1 :
Le HMS F1 était un sous-marin britannique de classe F de la Royal Navy. Elle a été construite à Chatham Dockyard, mise en chantier le 1er décembre 1913 et lancée le 31 mars 1915. La F1 a été démolie à Portsmouth en 1920.
HMS F2/HMS F2 :
Le HMS F2 était un sous-marin britannique de classe F de la Royal Navy. Il a été construit chez J. Samuel White à Cowes, mis en chantier le 30 novembre 1914 et lancé le 7 juillet 1917. Le F2 a été vendu pour démolition à Portsmouth en 1922.
HMS F3/HMS F3 :
Le HMS F3 était un sous-marin britannique de classe F de la Royal Navy. Elle a été construite chez John I. Thornycroft & Company, mise en chantier le 12 octobre 1914 et lancée le 9 février 1916. Le F3 a été démantelé à Portsmouth en 1920.
HMS Fairfield_(1919)/HMS Fairfield (1919):
Le HMS Fairfield était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale.
HMS Fée/HMS Fée :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Fairy : HMS Fairy (1778), un sloop de classe Swan de 16 canons, construit en 1778 à Sheerness et démantelé en 1811. HMS Fairy (1812), un sloop de 18 canons Sloop de classe Cruizer, construit en 1812 à Bideford et démantelé en 1821. HMS Fairy (1826), un sloop de classe Cherokee de 10 canons, construit en 1826 à Chatham, et perdu en 1840. HMS Fairy (1897 ), un destroyer de classe Gipsy construit par Fairfields de Glasgow, lancé le 29 mai 1897, qui a sombré le 31 mai 1918 après avoir percuté et coulé le sous-marin allemand UC-75. HMS Fairy (J403), un dragueur de mines de classe Auk construit par Associated Shipbuilders, Seattle, lancé le 5 avril 1943 et prêté à la Royal Navy dans le cadre d'un prêt-bail. Mise en service le 24 mars 1944, elle est renvoyée dans la marine américaine le 13 décembre 1946.
HMS Fairy_(1812)/HMS Fairy (1812):
Le HMS Fairy (1812) était un brig-sloop de classe Cruizer, construit par William Taylor à Bideford et lancé en 1812. Il a escorté des convois pendant la guerre de 1812 et a participé au raid sur Alexandrie, l'incursion de la Royal Navy sur le Potomac en 1814. Elle a été démantelée en 1821.
HMS Fairy_(1897)/HMS Fairy (1897):
Le HMS Fairy était un destroyer à trois cheminées et 30 nœuds de la Première Guerre mondiale. L'un des trois navires similaires construits par Fairfields pour la Royal Navy, il a été commandé dans le cadre des estimations navales de 1896–1897 et le sixième navire de la Royal Navy à porter ce nom. Elle a été classée, avec d'autres navires similaires, comme destroyer de classe C en 1913. Elle a coulé en 1918 à la suite de dommages infligés par l'éperonnage et le naufrage du sous-marin allemand UC-75.
HMS Falcon/HMS Falcon :
Vingt-deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Falcon. Ils portent le nom d'un oiseau de proie exceptionnellement rapide. Le HMS Falcon (1334) était un "ballinger" (vaisseau à rames de taille moyenne) datant de 1334. Il fut vendu en 1352. Le HMS Falcon (1461) était un navire en service de 1461 à 1485. Le HMS Falcon (1544) était un pinasse en service de 1544 à 1578. HMS Falcon (1603) était un navire de 180 bm en service en 1603. HMS Falcon (1646) était un navire de 24 canons acheté en 1646. Il était parti en 1659. HMS Falcon (1647) était un navire de 6 canons capturé aux Royalistes en 1646. Elle a été répertoriée pour la dernière fois en 1653. Le HMS Falcon (1652) était un navire de 10 canons capturé aux Hollandais en 1652. Elle a été utilisée comme pompier en 1653 et vendue en 1658 Elle était également connue sous le nom de Golden Falcon. Le HMS Falcon (1666) était un cinquième rang de 36 canons lancé en 1666. Il a été mis à niveau vers un quatrième rang de 42 canons en 1668, mais est revenu à un cinquième rang de 36 canons en 1691. En 1694, il a été capturé par les Français en le méditéranéen. Le HMS Falcon (1694) était un sixième rang de 24 canons lancé en 1694. En 1695, il fut capturé par trois navires français au large de Dodman. Elle a été reprise en 1703 et démantelée. Le HMS Falcon (1694) a été converti d'un navire marchand en 1694 en un cinquième rang de 38 canons. Elle fut capturée par les Français en 1695. Le HMS Falcon (1704) était un quatrième rang de 32 canons lancé en 1704. En 1709, il fut capturé par les Français de 58 canons Sérieux en Méditerranée. Le HMS Falcon (1744) était un sloop de 14 canons lancé en 1744. En 1745, il fut capturé par les Français au large de Saint Malo. Elle a été reprise en 1746 et rebaptisée Fortune. Vendu en 1770. Le HMS Falcon (1745) était un sloop de 14 canons lancé en 1745. Elle a été convertie en navire de bombardement de 8 canons en 1758. Elle a fait naufrage aux Antilles en 1759. Le HMS Falcon (1771) était un 14 -Sloop de canon lancé en 1771. Elle a été impliquée dans la bataille de Fairhaven, considérée comme le premier engagement naval de la Révolution américaine. Elle a été coulée en 1778 en tant que blockship dans la baie de Narragansett, a été récupérée, puis a coulé en 1779. Le HMS Falcon (1782) était un brig-sloop de 14 canons lancé en 1782. Elle a été utilisée comme pompier et dépensée en 1800 à Dunkerque. Routes. Le HMS Falcon (1801) était un sloop de 14 canons. Elle a été lancée sous le nom de Diadem en 1799; l'Amirauté l'a achetée en 1801 et l'a rebaptisée Falcon. Il la vendit en 1816. Le HMS Falcon (1808) était un sloop danois de 16 canons qui fut retrouvé abandonné en 1807 près de Danzig. Elle était en service en 1808. Le HMS Falcon (1820) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1820. Un moteur a été installé en 1833 puis retiré l'année suivante. Elle a été vendue en 1838. Le HMS Falcon (1854) était un sloop de classe Cruizer de 17 canons lancé en 1854. Elle a été vendue en 1869. Le HMS Falcon (1877) était un canonnier de classe Condor de 14 canons lancé en 1877. Elle était mis en service portuaire en 1890 et vendu en 1920. Le HMS Falcon (1899) était un petit destroyer de classe C lancé en 1899. En 1918, il fut coulé lors d'une collision avec le chalutier John Fitzgerald en mer du Nord. Le HMS Falcon (1931) était une canonnière fluviale lancée en 1931. Elle a été remise à la marine chinoise en 1942 et rebaptisée Lung Huang. Devenu Ying Teh en 1948 et Nan Chiang en 1950. A servi jusqu'en 1974. Le HMS Falcon (Hal Far, Malte) était une station aérienne de la Royal Navy à Hal Far, Malte.
HMS Falcon_(1694)/HMS Falcon (1694):
Le HMS Falcon faisait partie des six rangs standardisés de 20 canons construits à la fin du 17e siècle. Elle a eu une très brève carrière dans la Royal Navy car elle a été capturée peu de temps après sa mise en service par deux navires français. Il fut repris en 1703 puis brisé. Falcon était le douzième vaisseau nommé puisqu'il fut utilisé pour un ballinger datant de 1343 et vendu en 1352.
HMS Falcon_(1704)/HMS Falcon (1704):
Le HMS Falcon était un cinquième rang de 32 canons construit à Deptford Dockyard en 1703/04. Son affectation initiale était avec la flotte de Sir Cloudesley Shovell. Il est ensuite affecté en Méditerranée où il est emmené par les Français en 1709. Le Falcon est le treizième vaisseau à porter ce nom puisqu'il est utilisé pour un ballinger datant de 1343 et vendu en 1352.
HMS Falcon_(1782)/HMS Falcon (1782):
Le HMS Falcon était un sloop de quatorze canons lancé le 23 septembre 1782 depuis Hills Yard à Sandwich. Elle fut dépensée comme pompier lors du raid sur Dunkerque le 7 juillet 1800. Son équipage, sous les ordres du capitaine Butt, partagea avec dix-neuf autres navires le prix en argent décerné pour la découpe de la frégate française La Diserée au cours de la même opération.
HMS Falcon_(1801)/HMS Falcon (1801):
Diadem était un sloop lancé en 1798. L'Amirauté l'a renommé HMS Falcon après l'avoir acheté en 1801 pour éviter toute confusion avec le Diadem de troisième rang préexistant. Le Falcon a servi dans l'Atlantique nord et la Manche, puis dans les eaux danoises pendant la guerre des canonnières. Il fut vendu en 1816. Son nouveau propriétaire le rebaptisa Duke of Wellington et l'emmena aux Indes sous licence de la Compagnie britannique des Indes orientales. Elle a fait naufrage en 1820 à Batavia.
HMS Falcon_(1820)/HMS Falcon (1820):
Le HMS Falcon était un sloop de classe Cherokee de 10 canons construit pour la Royal Navy dans les années 1810. Elle a été vendue en 1838.
HMS Falcon_(1854)/HMS Falcon (1854):
Le HMS Falcon était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy de 17 canons lancé en 1854. Il a servi dans la mer Baltique pendant la guerre de Crimée, puis en Amérique du Nord, en Afrique de l'Ouest et en Australie. Elle fut vendue pour démolition en 1869.
HMS Falcon_ (1899)/HMS Falcon (1899):
Le HMS Falcon était un destroyer Fairfield à trois entonnoirs et 30 nœuds commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1898 à 1899. Elle a passé sa vie dans les eaux territoriales, a fait partie de la patrouille de Douvres pendant la Première Guerre mondiale et a été perdue dans une collision le 1er avril 1918.
HMS Falcon_ (1931)/HMS Falcon (1931):
Le HMS Falcon était une canonnière fluviale de la Royal Navy construite par Yarrow Shipbuilders en 1931 pour la patrouille du Yangtze. L'armement principal de la canonnière était un obusier de 3,7 pouces et l'armement secondaire était un QF 6 livres Nordenfelt. Pour la défense aérienne, la canonnière est armée de dix mitrailleuses qui peuvent également être utilisées contre des cibles de surface. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le HMS Falcon a dû se retirer dans la capitale chinoise de la guerre, Chongqing, avec la force chinoise en retraite pour éviter d'être capturé par l'avancée des envahisseurs japonais. En mars 1941, la canonnière a été payée et son équipage a voyagé par voie terrestre jusqu'à Yangon via la route de Birmanie et ses armes ont été envoyées par des éléphants. Les Britanniques ont décidé de donner le bateau aux Chinois en cadeau, et les Chinois à leur tour, ont commencé à former leur propre équipage en vue de la remise. Falcon a été officiellement remis aux Chinois en février 1942, et le mois suivant, Falcon a officiellement rejoint la marine de la République de Chine (ROCN) et renommé Yīng dé ( chinois :英德). La canonnière a servi avec le ROCN jusqu'au 30 novembre 1949, lorsque le commandant de la flottille fluviale du ROCN a fait défection pour faire avancer la force communiste qui bloquait le fleuve Yangtze, emmenant sept bateaux du côté communiste, dont Yīng dé. Après avoir rejoint la marine de l'Armée populaire de libération (PLAN), la canonnière a de nouveau été renommée, cette fois changée en Nan Chiang, et a servi jusqu'en 1974 jusqu'à sa retraite définitive.
HMS Falkland / HMS Falkland :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Falkland, probablement d'après l'ancien bourg royal de Falkland, Fife : HMS Falkland (1696) était un navire de ligne de quatrième rang de 54 canons, acheté en 1696. Elle fut la première navire de guerre à construire dans ce qui allait devenir les États-Unis. Il a été reconstruit plusieurs fois et transféré hors de la Royal Navy en 1768. Le HMS Falkland (1853) était un sloop de 18 canons lancé en 1853 et vendu en 1862. Il y avait aussi le HMS Falkland Prize, anciennement le fluyt français de 44 canons Seine. Elle a été capturée par les premiers HMS Falkland et HMS Dreadnought en 1704 et renommée. Elle a fait naufrage en 1705, récupérée puis vendue en 1706.
HMS Falkland_(1696)/HMS Falkland (1696):
Le HMS Falkland était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Holland de New Castle, New Hampshire, et acheté par la marine en 1696. Elle avait la distinction d'être le premier navire de guerre construit dans ce qui serait près d'un siècle plus tard, deviendront les États-Unis d'Amérique. Elle fut commandée par l'Amirauté britannique en 1690 et livrée le 2 mars 1696. Au cours de sa carrière, elle escorta des navires marchands vers l'Amérique et, en 1704, engagea le navire français de 36 canons La Seine au large des Açores. Avec le HMS Dreadnought, ils ont réussi à la capturer et l'ont rebaptisée HMS Falkland Prize. Elle a été reconstruite pour la première fois à Chatham Dockyard en 1702 en tant que quatrième rang de 46 à 54 canons. Sa deuxième reconstruction eut lieu à Deptford, où elle fut reconstruite selon l'établissement de 1719 et relancée le 28 août 1720. Le 8 décembre 1742, des ordres furent donnés pour que Falkland soit démonté et reconstruit pour ce qui devait être la dernière fois à Bursledon. , où elle a été reconstruite selon les propositions de 1741 de l'établissement de 1719 par Philemon Ewer, et relancée le 17 mars 1744. Falkland était l'un des navires envoyés pour rechercher le HMS Victory disparu en 1744, et a finalement découvert son sort probable lorsqu'elle arrêté pour se ravitailler à Guernesey. Falkland a été transféré au département de l'avitaillement le 10 août 1768.
HMS Falmouth / HMS Falmouth :
Neuf navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Falmouth, du nom de la ville de Falmouth : HMS Falmouth (1652) était un navire de 30 canons, anciennement le Rotterdam hollandais. Elle a été capturée en 1652 et vendue en 1658. Le HMS Falmouth (1693) était un quatrième taux de 58 canons lancé en 1693 et ​​capturé par des corsaires français en Méditerranée en 1704. Le HMS Falmouth (1708) était un quatrième taux de 50 canons lancé en 1708. Elle a été reconstruite en 1729 et démolie en 1747. Le HMS Falmouth (1752) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1752. Elle a été échouée et abandonnée à Batavia le 16 janvier 1765 après avoir subi de graves dommages de combat au large de Manille. Le HMS Falmouth (1807) était une goélette lancée en 1807. Elle a été utilisée comme navire de chantier naval jusqu'en 1824, date à laquelle elle a été convertie en navire de mortier. Elle est redevenue un briquet de chantier naval en 1846 et a été rebaptisée YC1. Elle a été rebaptisée YC46 en 1870, revenant à Falmouth en 1870, et a été vendue en 1883. Le HMS Falmouth (1814) était un sixième rang de 22 canons lancé en 1814 et vendu en 1825. Le HMS Falmouth devait être un sloop à vis en bois, commandé à Deptford Dockyard en 1860 et annulé la même année. Le HMS Falmouth devait être une corvette à vis à bois posée en 1861 au chantier naval de Chatham et annulée en 1863. Le HMS Falmouth (1910) était un croiseur de classe Town lancé en 1910 et coulé en 1916. Le HMS Falmouth (L34) était un Shoreham- sloop de classe lancé en 1932. Il a été rebaptisé HMS Calliope en janvier 1952 et a été réaffecté en tant que navire de forage. Il a été démantelé en 1968. Le HMS Falmouth (F113) était une frégate anti-sous-marine de classe Rothesay lancée en 1959. Elle a été utilisée comme navire-école à Harwich de 1984 à 1988, date à laquelle elle a été vendue pour démolition.
HMS Falmouth_(1693)/HMS Falmouth (1693):
Le HMS Falmouth était un navire de quatrième rang de 50 canons construit pour la Royal Navy dans les années 1690. Le navire a participé à plusieurs batailles pendant la guerre de Neuf Ans de 1688–1697 et la guerre de Succession d'Espagne (1701–1715), y compris l'action d'août 1702. Il a été capturé par les Français en 1704.
HMS Falmouth_(1708)/HMS Falmouth (1708):
Le HMS Falmouth était un navire de ligne de quatrième rang de 50 canons construit pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XVIIIe siècle. Le navire a participé à plusieurs batailles pendant la guerre de Succession d'Espagne (1701–15) et la guerre de l'oreille de Jenkins (1739–48).
HMS Falmouth_(1752)/HMS Falmouth (1752):
Le HMS Falmouth était un navire de quatrième rang de 50 canons construit pour la Royal Navy dans les années 1750. Elle a participé à la guerre de Sept Ans et a été gravement endommagée lors de la bataille de Manille en 1762 et a été abandonnée comme innavigable aux Indes orientales en 1765.
HMS Falmouth_ (1910)/HMS Falmouth (1910):
Le HMS Falmouth était un croiseur léger de classe Town construit pour la Royal Navy dans les années 1910. Elle était l'un des quatre navires de la sous-classe Weymouth. Le navire a été initialement affecté à la flotte de l'Atlantique à la fin de 1911, mais a été réduit en réserve à la mi-1913. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en 1914, Falmouth est transféré au 1st Light Cruiser Squadron (LCS) de la Grande Flotte puis au 3rd Light Cruiser Squadron à la fin de l'année. Le navire a participé à la plupart des premières actions de la flotte, y compris les batailles de Heligoland Bight, Dogger Bank et Jutland, mais n'a été sérieusement engagé que dans ces dernières. Il a été torpillé et coulé au large de Flamborough Head, dans le Yorkshire, par des sous-marins allemands lors de l'action du 19 août 1916.
HMS Falmouth_(F113)/HMS Falmouth (F113):
Le HMS Falmouth était une frégate anti-sous-marine de classe Rothesay, ou "Type 12 amélioré", construite pour la Royal Navy dans les années 1950. Elle a participé à la troisième guerre de la morue en 1976, éperonnant la canonnière islandaise V/s Týr. Les deux navires ont subi d'importants dommages.
HMS Falmouth_(L34)/HMS Falmouth (L34):
Le HMS Falmouth était un sloop de classe Shoreham de la Royal Navy britannique. Falmouth a été construit à Devonport Dockyard en 1931-1932. Le navire a été utilisé comme navire d'expédition sur la station chinoise dans les années 1930, mais la Seconde Guerre mondiale a entraîné son réarmement et son utilisation pour des tâches d'escorte. À partir de 1952, Falmouth a été utilisé comme navire de forage stationnaire jusqu'à ce qu'il soit démoli en 1968.
HMS Fama / HMS Fama :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Fama : le HMS Fama (1804) était un cinquième rang de 36 canons. Elle a été capturée aux Espagnols en 1804 par le HMS Medusa et le HMS Lively et vendue en 1812. Le HMS Fama (1808) était un brick de 18 canons capturé aux Danois en 1808 et détruit en décembre.
HMS Fama_(1808)/HMS Fama (1808):
Le HMS Fama était le brick danois Fama, de quatorze canons, construit en 1802, que les Britanniques capturèrent en 1808. Il fit naufrage à la fin de l'année.
HMS Fame/HMS Fame :
Neuf navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Fame, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Fame (1646) était un navire royaliste irlandais de 20 canons. Elle a été capturée par les parlementaires en 1649 et a explosé en 1658. Le HMS Fame (1655) était un navire de 30 canons, auparavant le navire français Renommee. Elle a été capturée en 1655 et utilisée comme pompier en 1665. Le HMS Fame (1709) était un sixième rang de 24 canons capturé aux Français en 1665. Elle a été reprise par les Français en 1710. Le HMS Fame (1744) était un 14- sloop d'armes à feu capturé en 1744. Il a sombré dans l'océan Atlantique en 1745. Le HMS Fame (1759) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1759. Il est devenu un navire-prison en 1799 et a été rebaptisé HMS Guildford. Elle a été vendue en 1814. Le HMS Fame (1805) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1805 et démantelé en 1817. Le HMS Fame était un troisième rang de 74 canons lancé en 1798 sous le nom de HMS Dragon. Elle était en service portuaire à partir de 1824 et a été rebaptisée HMS Fame lorsqu'elle a été encaissée en 1842. Elle a été démolie en 1850. Le HMS Fame devait être un sloop à vis en bois de classe Rosario . Elle a été établie en 1861 mais a été annulée en 1863. Le HMS Fame (1896) était un destroyer de classe D lancé en 1896 et vendu en 1921. Le HMS Fame (H78) était un destroyer de classe F lancé en 1934. Elle a été vendue au République dominicaine en 1949 et rebaptisée Generalissimo. Elle a été rebaptisée Sanchez en 1962 et a été rejetée en 1968.
HMS Fame_(1709)/HMS Fame (1709):
Le HMS Fame était un corsaire français de 24 canons, La Renommee pris en Méditerranée en juillet 1709. Il fut inspecté à Port Mahone le 6 juillet 1709 et équipé selon l'ordre de l'amiral Byng. Elle a été mise en service dans la Royal Navy en juillet 1709 pour le service en Méditerranée. Elle a été reprise par trois navires français au large de Port Mahone le 21 septembre 1710. Fame était le troisième navire nommé puisqu'il a été utilisé pour un sixième taux de 24 canons lancé par Ellis de Shoreham le 29 novembre 1695, rebaptisé Newport le 3 septembre 1698, et vendu en 1714.
HMS Fame_ (1759)/HMS Fame (1759):
Le HMS Fame était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, en service pendant la guerre de Sept Ans et la guerre d'indépendance américaine.
HMS Fame_(1805)/HMS Fame (1805):
Le HMS Fame était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, construit au chantier naval de Deptford. Il a été construit sur le même bordereau de construction que le HMS Courageux, sa quille ayant reçu l'ordre d'être posée dessus immédiatement après le lancement de l'autre navire le 26 mars 1800. Les premiers éléments de sa quille ont finalement été posés le 22 janvier 1802, et Fame a été lancé le 8 octobre 1805.
HMS Fame_ (1896)/HMS Fame (1896):
Le HMS Fame était un destroyer à deux entonnoirs et 30 nœuds de la Royal Navy , commandé dans le cadre des estimations navales de 1894–1895 . Il a été lancé en 1896, a servi dans les eaux chinoises toute sa vie et a été vendu à Hong Kong en 1921.
HMS Fame_(H78)/HMS Fame (H78):
Le HMS Fame était un destroyer de classe F construit pour la Royal Navy dans les années 1930. Bien qu'affecté à la Home Fleet une fois terminé, le navire a été attaché à la flotte méditerranéenne en 1935-1936 pendant la crise d'Abyssinie. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, elle passa du temps dans les eaux espagnoles, faisant respecter le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Fame a servi dans la campagne de Norvège en 1940 avant d'être gravement endommagé lorsqu'il s'est échoué en octobre. Le navire a été renfloué plusieurs mois plus tard et a passé un an et demi en réparation. Le Fame a été converti en destroyer d'escorte alors qu'il était en réparation et a été affecté à des tâches d'escorte dans l'Atlantique Nord lorsque les réparations ont été achevées à la mi-1942. Elle a coulé deux sous-marins allemands avant d'être renvoyée dans les eaux côtières britanniques en mai 1944 pour protéger la préparation de l'opération Overlord. Avec deux autres destroyers, elle a coulé un autre sous-marin allemand ce mois-là et a été réaffectée à des fonctions d'escorte au large de la côte ouest de l'Écosse en juillet, où elle est restée jusqu'à la fin de la guerre en mai 1945. Fame est restée en service actif jusqu'à la mi-1947 quand elle a été payé. Le navire a été remis en service un an plus tard et a ensuite été vendu à la République dominicaine en 1949. Il a été démoli en 1968.
HMS Fantaisie/HMS Fantaisie :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Fancy : le HMS Fancy (1806) était un brick de 12 canons lancé en 1806. Il a sombré au large de Montrose en 1811. Le HMS Fancy (1855) était une canonnière de classe Dapper lancée en 1855. En 1876, il est mis en service portuaire avant d'être vendu en 1905. Le HMS Fancy (J308) est un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1943. Il est vendu à la Marine belge en 1951, rebaptisé AF Dufour puis encaissé en 1959 sous le nom de Nzadi. Il a été abandonné et coulé au Congo belge en 1960.
HMS Fantaisie_(J308)/HMS Fantaisie (J308):
Le HMS Fancy (J308) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur à turbine pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle survécut à la guerre et fut vendue à la Belgique en 1951 sous le nom d'AF Dufour (M903).
HMS Fanfan_(1666)/HMS Fanfan (1666) :
Le HMS Fanfan a été construit par Anthony Deane pendant son mandat de maître constructeur naval au chantier naval de Harwich dans le cadre du programme 1665. Alors que le navire a été commandé en tant que sixième taux, il s'agissait en fait d'un yacht construit pour Prince Rupert et prétendument nommé d'après le nom de l'animal de compagnie. d'une de ses amies. Le navire ressemblait davantage à un ketch (classé comme un yacht) qu'à un navire de sixième classe. Il a vu l'action lors de la bataille d'Oxfordness 1666. Puis la Méditerranée avant d'être envoyé en Irlande et en Ecosse. Elle a été convertie en pitch boat en 1692 ou 1693. Fanfan était le seul navire nommé de la Royal Navy.
HMS Fantôme/HMS Fantôme :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Fantome, d'après le mot français Fantôme, qui signifie "fantôme": le HMS Fantome (1810) était un corsaire français de 18 canons, capturé en 1810 par le HMS Melampus et fait naufrage en 1814 Le HMS Fantome (1839) était un sloop de classe Acorn de 16 canons lancé en 1839 et vendu en 1864. Le HMS Fantome (1873) était un sloop à vis composite de classe Fantome lancé en 1873 et vendu en 1889. Le HMS Fantome (1901 ) était un sloop de classe Cadmus lancé en 1901. Il a été utilisé comme navire d'étude à partir de 1906 et a été vendu en 1925. Le HMS Fantome (J224) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1942 et mis au rebut en 1947.
HMS Fantôme_(1810)/HMS Fantôme (1810) :
Le HMS Fantome était un sloop de 18 canons de la Royal Navy. Elle était à l'origine un brick corsaire français nommé Fantôme, que les Britanniques ont capturé en 1810 et mis en service britannique. Fantome a participé à de nombreuses actions pendant la guerre de 1812 jusqu'à ce qu'il soit perdu dans un naufrage à Prospect, en Nouvelle-Écosse, près d'Halifax en 1814.
HMS Fantôme_(1873)/HMS Fantôme (1873) :
Le HMS Fantome était le navire de tête des sloops de classe Fantome construits pour la Royal Navy au milieu des années 1870.
HMS Fantôme_(1901)/HMS Fantôme (1901):
Le HMS Fantome était un sloop de classe Cadmus lancé en 1901, transféré à la Royal Australian Navy en 1914, retourné à la Royal Navy en 1920 et vendu en 1924. Elle était le quatrième navire de la Royal Navy à porter le nom, qui est du français fantôme, signifiant "fantôme".
HMS Fareham_(J89)/HMS Fareham (J89):
Le HMS Fareham était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il n'a pas été terminé à temps pour participer à la Première Guerre mondiale et a survécu à la Seconde Guerre mondiale pour être vendu à la ferraille en 1948. .
HMS Farnborough/HMS Farnborough :
Le HMS Farnborough, également connu sous le nom de (Q-5), était un Q-ship de la Royal Navy britannique qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. Farnborough était un navire marchand lourdement armé avec des armes dissimulées conçues pour inciter les sous-marins à effectuer des attaques de surface. Farnborough a coulé deux sous-marins à son service pendant la Première Guerre mondiale. Le premier sous-marin était le SM U-68 qui impliquait la première utilisation réussie de grenades sous-marines. Le deuxième sous-marin était le SM U-83, qui a été coulé le 17 février 1917 dans une action pour laquelle le capitaine Gordon Campbell de Farnborough a reçu la Croix de Victoria. Le HMS Farnborough a été gravement endommagé lors de l'action et s'est échoué le même jour.
HMS Farndale/HMS Farndale :
Le HMS Farndale était un destroyer de classe Hunt de type 2 de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été démoli en 1962. Il a été jusqu'à présent le seul navire de guerre britannique à porter ce nom.
HMS Farnham_Castle_ (K413)/HMS Farnham Castle (K413) :
Le HMS Farnham Castle (K413) était une corvette de classe Castle de la Royal Navy britannique. Elle a été mise en chantier chez John Crown & Sons Ltd à Sunderland le 25 juin 1943 et lancée le 25 avril 1944 avant d'être mise en service le 31 janvier 1945
HMS Faulknor/HMS Faulknor :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Faulknor d'après des membres de la famille Faulknor, qui comprenait plusieurs officiers de marine distingués : le HMS Faulknor (1914) était un chef de flottille de classe Faulknor réquisitionné par la marine chilienne et lancé en 1914. Elle était retourna au Chili en 1920 et fut commandé comme destroyer de classe Almirante Lynch Almirante Riveros. Le HMS Faulknor (1925) était une canonnière fluviale, anciennement le Po-on civil, acheté en 1925 et vendu en 1928. Le HMS Faulknor (H62) était un destroyer de classe F lancé en 1933 et mis au rebut en 1946.
HMS Faulknor_(1914)/HMS Faulknor (1914):
Le HMS Faulknor était un destroyer britannique de la Première Guerre mondiale. Elle a été achetée par la Royal Navy alors qu'elle était encore en construction en Grande-Bretagne pour la marine chilienne qui l'avait commandée en 1912 dans le cadre de la classe Almirante Lynch. Elle a été rebaptisée d'après la famille Faulknor d'officiers de marine britanniques du XIXe siècle. Faulknor était un grand chef de destroyer qui a d'abord servi dans la Grande Flotte et a pris part à la bataille du Jutland en 1916. À la fin de 1916, elle a été transférée à la Dover Patrol, une force chargée d'empêcher les embarcations de raid allemandes d'accéder à la Chaîne anglaise. Faulknor a mené à la fois des patrouilles défensives et des opérations offensives contre le littoral de la Belgique sous contrôle allemand, participant à la fois au premier et au deuxième raid d'Ostende au printemps 1918. En 1920, après la fin de la guerre, Faulknor et ses sœurs survivantes étaient tous sont retournés au Chili, où elle a servi comme Almirante Riveros. Elle a pris part à la mutinerie navale chilienne de 1931 et a été frappée en 1933, coulée comme cible en 1939.
HMS Faulknor_(H62)/HMS Faulknor (H62):
Le HMS Faulknor était le chef de flottille des destroyers de classe F construits pour la Royal Navy dans les années 1930. Le navire a joué un rôle opérationnel particulièrement actif pendant la Seconde Guerre mondiale, recevant 11 honneurs de bataille et était connu comme "le destroyer le plus travaillé de la flotte". Elle a été le premier navire à couler un sous-marin allemand, a pris part à la campagne de Norvège, a servi avec la Force H en Méditerranée sur les convois de Malte, a escorté des convois vers la Russie et à travers l'Atlantique, et a participé aux invasions de la Sicile, l'Italie et la Normandie, et était à la libération des îles anglo-normandes. Elle a ensuite été mise hors service et vendue à la ferraille à la fin de 1945.
HMS Faversham/HMS Faversham :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Faversham après Faversham : HMS Faversham (1712) était une frégate de 40 canons 1706 Establishment lancée en 1712. Elle a été démantelée à Portsmouth en 1730. HMS Faversham (1741) était une frégate de 44 canons 1733 Frégate d'établissement lancée en 1741. Elle fut vendue en 1749. Le HMS Faversham (1918) était un dragueur de mines de classe Hunt lancé en 1918. Elle fut vendue en 1927 et démantelée à Charlestown en 1928.
HMS Faversham_(1918)/HMS Faversham (1918):
Le HMS Faversham était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale.
Favori HMS_(1806)/Favori HMS (1806) :
Le HMS Favorite était un sloop de classe Cormorant de 18 canons, lancé en 1806 et démantelé en 1821. Au cours de sa carrière, il a navigué jusqu'en Amérique du Nord, dans les Caraïbes, en Afrique, en Amérique du Sud et en Extrême-Orient. Elle captura ou reprit plusieurs navires marchands et une poignée de corsaires.
HMS Favori_(1864)/HMS Favori (1864):
Le HMS Favorite était l'un des trois navires de guerre en bois de dimension modérée (les autres étant le HMS Research et le HMS Enterprise ) sélectionnés par Sir Edward Reed pour être convertis en cuirassés bordés en réponse au rythme accru de la construction de navires de guerre français.
HMS Favori/HMS Favori :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Favorite, ou HMS Favorite : le HMS Favorite (1740) était peut-être un sloop de 14 canons lancé en 1740. Le HMS Favorite (1757) était un sloop de 14 canons lancé en 1757 et vendu en 1784. HMS Favorite (1794) était un sloop de 16 canons lancé en 1794. Les Français l'ont capturée en 1806 et l'ont rebaptisée Favorite, mais les Britanniques l'ont reprise en 1807 et l'ont rebaptisée HMS Goree. Elle est devenue un navire-prison en 1814 et a été démolie en 1817. Le HMS Favorite (1805) était un cotre d'enquête acheté en 1805 et vendu c. 1813. Le HMS Favorite (1806) était un sloop de classe Cormorant de 18 canons démantelé en 1821. Le HMS Favorite (1829) était un sloop de 18 canons lancé en 1829. Elle est devenue une coque de charbon en 1859 et a été vendue en 1905 Elle a porté le nom de Favorite entre 1836 et 1856, et a été désignée C3 et plus tard C77 alors qu'elle était utilisée comme carcasse à charbon. Le HMS Favorite (1864) était une corvette à vis à toute épreuve lancée en 1864 et vendue en 1886.
HMS Favori_(1794)/HMS Favori (1794):
Le HMS Favorite (ou Favorite) était un sloop de classe Cormorant de 16 canons de la Royal Navy, lancé en 1794 à Rotherhithe. Les Français la capturent en 1806 et la rebaptisent Favorite. Cependant, les Britanniques l'ont reprise en 1807 et l'ont rebaptisée HMS Goree. Il est devenu un navire-prison en 1810 et a été démantelé aux Bermudes en 1817.
Favori HMS_(W_119)/Favori HMS (W 119) :
Le HMS Favorite (W 119) était un remorqueur de la classe Favorite de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Fawn/HMS Fawn :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Fawn : HMS Fawn (1805), un brick-corvette de 16 canons, à l'origine le navire français Faune, que Goliath captura dans la Manche en 1805 et qui disparaît des archives en 1806 HMS Fawn (1807), un sloop de guerre de 18 canons lancé en 1807, vendu en 1818 ; elle a ensuite effectué sept voyages baleiniers de 1820 jusqu'à sa démolition en 1844. HMS Fawn (1840), un brigantin à 6 canons, à l'origine le navire négrier portugais Caroline acheté en 1840 à Rio de Janeiro, converti en 1842 en réservoir (eau ) navire, et vendu en mai 1847 au gouvernement provincial du Natal. HMS Fawn (1856), un sloop de guerre à vis à bois de 17 canons lancé en 1856, utilisé comme navire d'étude à partir de 1876 et vendu en 1884 HMS Fawn (1897) était un destroyer de classe Fawn lancé en 1897 et vendu en 1919 Le HMS Fawn (A325) était un navire d'étude de classe Bulldog lancé en 1968 et vendu en 1991
HMS Fawn_(1807)/HMS Fawn (1807):
Le HMS Fawn était un sloop de classe Cormorant de la Royal Navy britannique, lancé en 1807. Avant d'être vendu en 1818, il captura un corsaire et en détruisit un autre, et participa à trois campagnes. En tout, son équipage s'est qualifié pour trois agrafes à la Médaille du service général de la marine (NGSM). Après que la Royal Navy l'ait vendue en 1818, elle est devenue baleinière. Il effectue ensuite sept voyages baleiniers dans le Pacifique, et notamment dans les eaux au large de la Nouvelle-Zélande, entre 1820 et 1844. Il est démoli au retour de son dernier voyage.
HMS Fawn_(1856)/HMS Fawn (1856):
Le HMS Fawn était un sloop de classe Cruizer de 17 canons de la Royal Navy lancé en 1856. Il a servi dans les stations d'Australie, d'Amérique du Nord et du Pacifique avant d'être converti en navire d'étude en 1876. Il a été vendu et démantelé en 1884.
HMS Fawn_ (1897)/HMS Fawn (1897):
Le HMS Fawn était un destroyer Palmer à trois entonnoirs et 30 nœuds commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1896 à 1897. Elle était le quatrième navire à porter ce nom.
HMS Fawn_(A325)/HMS Fawn (A325):
Le HMS Fawn, fanion numéro A325, était un navire hydrographique de classe Bulldog de la Royal Navy britannique. Le 20 novembre 1988, elle a été impliquée dans un incident avec une canonnière guatémaltèque dans les eaux guatémaltèques alors que le HMS Fawn effectuait des travaux de levés hydrographiques pacifiques et légitimes en haute mer dans le golfe du Honduras. Une protestation a été faite au gouvernement guatémaltèque. Fawn a été désarmé en octobre 1991 et vendu à des intérêts en Allemagne de l'Ouest pour devenir un navire de soutien offshore des côtes ouest-africaines et chinoises sous le nom de Red Fulmar.
HMS Fearless/HMS Fearless :
Sept navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Fearless : HMS Fearless (1794) était un canonnier de 12 canons lancé en 1794 et fait naufrage en 1804 à Plymouth Sound en compagnie d'un briquet de chantier naval. Le gros temps a forcé les deux navires à couper de Cawsand Bay et les a conduits à terre près de Redding Point. Qu'un seul homme ait été perdu était dû aux efforts des pêcheurs de Cawsands avec des lanternes et des cordes. Le HMS Fearless (1805) était un brick de 12 canons lancé en 1804 et fait naufrage, sans perte de vie, en 1812 sur les rochers du cap Saint-Sébastien près de Cadix. Le HMS Fearless (1837) était un navire d'étude à roue à aubes en bois, anciennement le Flamer du GPO transféré et renommé en 1837, et démantelé en 1875. Le HMS Fearless (1886) était un croiseur torpilleur lancé en 1886 et vendu en 1905. HMS Fearless (1912) était un croiseur éclaireur de classe Active lancé en 1912 et mis au rebut en 1921. Le HMS Fearless (H67) était un destroyer de classe F lancé en 1934. Il fut endommagé par des avions et sabordé en 1941. Le HMS Fearless (L10) était un Quai de plate-forme de débarquement lancé en 1963. Il a participé à la guerre des Malouines et à la guerre du Golfe, et a été désarmé en 2002. La bataille honore Heligoland 1914 Jutland 1916 Norvège 1940 Atlantique 1941 Malte Convois 1941 Méditerranée 1941 Îles Falkland 1982
HMS Fearless_ (1912)/HMS Fearless (1912) :
Le HMS Fearless était l'un des trois croiseurs de reconnaissance de la classe Active construits pour la Royal Navy peu avant la Première Guerre mondiale. Une fois terminé en 1913, le navire a été affecté au 1er escadron de croiseurs légers (LCS) de la 1ère flotte. Elle est devenue chef de flottille de la 1ère flottille de destroyers (DF) peu de temps avant le début de la guerre en août 1914 et a été transférée à la Harwich Force peu de temps après son début. Fearless a participé à la bataille de Heligoland Bight et au raid de Cuxhaven plus tard cette année-là. Le navire a été transféré à la Grande Flotte au début de 1915 et a joué un rôle mineur dans la bataille du Jutland l'année suivante. Fearless a été converti en navire de dépôt sous-marin peu de temps après et brièvement déployé en Russie plus tard dans l'année. Elle est ensuite devenue le chef de flottille de la 12e flottille sous-marine (SF), initialement basée à Scapa Flow, mais plus tard à Rosyth. Au début de 1918, elle a accidentellement percuté et coulé un sous-marin d'une flottille différente dans le cadre d'un incident qui est devenu sardoniquement connu sous le nom de bataille de l'île de May. Le navire a survécu à la guerre et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS Sans Peur_(H67)/HMS Sans Peur (H67):
Le HMS Fearless était un destroyer de classe F construit pour la Royal Navy dans les années 1930. Bien qu'affecté à la Home Fleet une fois terminé, le navire a été attaché à la flotte méditerranéenne en 1935-1936 pendant la crise d'Abyssinie. Pendant la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, elle passa du temps dans les eaux espagnoles, faisant respecter le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Plusieurs mois après le début de la guerre en septembre 1939, Fearless a aidé à couler un sous-marin et en a coulé un autre en 1940 pendant la campagne de Norvège. Elle est envoyée à Gibraltar au milieu des années 1940 et fait partie de la Force H où elle participe à l'attaque des navires français de Vichy à Mers-el-Kébir et au bombardement de Gênes. Fearless a aidé à couler un dernier sous-marin en 1941 et a escorté de nombreux convois maltais en Méditerranée avant d'être torpillé par un bombardier italien et d'être sabordé le 23 juillet 1941.
HMS Sans Peur_(L10)/HMS Sans Peur (L10):
Le HMS Fearless (L10) était un navire d'assaut amphibie de la Royal Navy qui a servi de 1965 à 2002. L'un des deux quais de plate-forme d'atterrissage de la classe Fearless, il était basé à HMNB Portsmouth et a servi dans le monde entier au cours de ses 37 ans de vie. Elle était le dernier navire de surface à vapeur de la Royal Navy.
HMS Felicity_(J369)/HMS Felicity (J369):
Le HMS Felicity (J369) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Felixstowe_(J126)/HMS Felixstowe (J126):
Le HMS Felixstowe était un dragueur de mines de classe Bangor construit pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Felmersham / HMS Felmersham :
Le HMS Felmersham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Felmersham dans le Bedfordshire.
HMS Fencer_(D64)/HMS Fencer (D64) :
Le HMS Fencer (D64/R308) était un porte-avions d'escorte de classe Attacker de construction américaine qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Acquis par la marine américaine pour être converti en porte-avions d'escorte de classe Bogue ; elle a été transférée à la Royal Navy et mise en service comme escrimeur le 1er mars 1943, dans le cadre de l'accord de prêt-bail. Elle a passé la majeure partie de sa carrière à escorter des convois dans l'Atlantique Nord et l'océan Arctique, elle a été transférée à la flotte britannique des Indes orientales en octobre 1944.
HMS Fermoy_(J40)/HMS Fermoy (J40):
Le HMS Fermoy était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il n'a pas été terminé à temps pour participer à la Première Guerre mondiale et a été paralysé par des bombardiers allemands en 1941 et plus tard mis au rebut.
HMS Fernie/HMS Fernie :
Le HMS Fernie était un destroyer de classe Hunt de type I construit pour la Royal Navy et achevé au milieu des années 1940. Elle a été adoptée par la communauté civile de Market Harborough, Leicestershire, dans le cadre de la campagne Warship Week en 1942. Elle a été le seul navire de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Ferret/HMS Ferret :
Quinze navires et deux établissements à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Ferret, d'après le mammifère domestique, le Ferret : HMS Ferret (1704) était un sloop de 10 canons lancé en 1704 que les Français capturèrent en 1706. HMS Ferret (1711 ) était un sloop de 10 canons lancé en 1711 que les Espagnols capturèrent en 1718. Le HMS Ferret (1721) était un sloop de 6 canons lancé en 1721 et vendu en 1731. Le HMS Ferret (1743) était un sloop de 14 canons lancé en 1743 ; elle a sombré dans un ouragan en 1757. Le HMS Ferret (1760) était un sloop de 14 canons lancé en 1760 ; elle a sombré dans un ouragan en 1776. Le HMS Ferret (1763) était un cotre de 6 canons lancé en 1763 et vendu en 1781. Le HMS Ferret (1784) était un brig-sloop de 12 canons lancé en 1784 et vendu en 1801 ; elle est ensuite devenue baleinière, effectuant six voyages au Brésil, dans le Pacifique Sud et en Nouvelle-Zélande entre 1802 et 1815. Le HMS Ferret (1794) était une canonnière à 4 canons. C'était un hoy hollandais acheté en 1794 et vendu en 1802. Le HMS Ferret (1799) était une goélette de 6 canons achetée en 1799 que les Espagnols capturèrent la même année. Le HMS Ferret (1806) était un brick de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1806 et détruit en 1813. Le HMS Ferret était un brick de 14 canons, auparavant le corsaire américain Rapid. Après que le HMS Maidstone l'ait capturée en 1813, elle est devenue le HMS Nova Scotia. L'Amirauté l'a rebaptisée HMS Ferret en 1813 et l'a vendue en 1820. Le HMS Ferret (1821) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1821 et vendu en 1837. Le HMS Ferret (1840) était un brick de 8 canons lancé en 1840 et fait naufrage en 1869. Le HMS Ferret (1893) était un destroyer de classe Ferret, plus tard fusionné avec la classe A. Il a été lancé en 1893, a été démantelé en 1910 et coulé comme cible en 1911. Le HMS Ferret (1911) était un destroyer de classe Acheron lancé en 1911 et vendu en 1921. Le HMS Ferret (établissement à terre de 1940) était la base à terre de la Royal Navy. à Londonderry, en Irlande du Nord, entre 1940 et 1947. Le HMS Ferret (établissement à terre de 1982) est un centre d'entraînement de la Royal Naval Reserve formé en 1989 au centre du Corps des renseignements à Ashford, dans le Kent. L'unité a été transférée avec le Corps et le Defense Intelligence and Security Center à Chicksands en 1997.
HMS Ferret_(1743)/HMS Ferret (1743):
Le HMS Ferret était un sloop à deux mâts de 14 canons de la Royal Navy, construit sur la spéculation d'Henry Bird à Deptford Wet Dock sur la Tamise, en Angleterre, de la même manière que le précédent Saltash l'avait été deux ans plus tôt. Elle a été achetée lors de la construction par le Navy Board le 6 avril 1743. Le nouveau sloop a été lancé le 10 mai et a été mis en service le même mois sous le commandement du commandant John Moore, et a d'abord servi jusqu'en 1748. Au début de 1749, elle a été modifiée, avec son plage arrière allongée de plusieurs pieds et son mât principal raccourci. En mai 1749, elle a navigué pour la Jamaïque et est restée aux Antilles jusqu'en 1754. Elle a été rééquipée en sloop de navire (par l'ajout d'un mât d'artimon) et remise en service en avril 1755 sous le commandement du commandant Arthur Upton ; elle a été perdue, présumée avoir sombré dans un ouragan au large de la Nouvelle-Écosse le 24 septembre 1757.
HMS Ferret_(1784)/HMS Ferret (1784):
Le HMS Ferret était un brick de la Royal Navy, lancé en 1784 mais non achevé avant 1787. En 1801, la Marine le vendit. Elle devint ensuite baleinière, effectuant six voyages baleiniers dans le Pacifique entre 1802 et 1815. Elle fut démantelée en 1817.
HMS Ferret_(1794)/HMS Ferret (1794):
Le HMS Ferret était un hoy néerlandais que l'Amirauté a acheté en 1794 pour être utilisé comme canonnière. Il la vendit en mai 1802. Ferret fut nommé dans la Royal Navy en mars 1794 sous les ordres du lieutenant John Tucker pour le Nore. En septembre, le lieutenant James Boorder a remplacé Tucker. Le lieutenant John Macredie a remplacé Boorder en juin 1795 à Sheerness, mais l'a payée en février 1796. En mars, Ferret a été transféré au nouveau Conseil des transports. En septembre, Ferret est retourné dans la marine et a été remis en service sous les ordres du lieutenant Nathaniel Stewart. Le lieutenant Archibald Meheux remplaça Stewart en novembre 1798. Les "Principal Officers and Commissioners of the Navy" proposèrent à la vente le "Ferret Gun-Vessel, 68 Tons, lying at Portsmouth" le 12 mai 1802. Ferret vendu en mai 1802.
HMS Ferret_(1806)/HMS Ferret (1806):
Le HMS Ferret était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy construit par Benjamin Tanner à Dartmouth et lancé en 1806, avec 19 mois de retard. Elle a servi sur les stations de la Jamaïque, d'Halifax et de Leith (mer du Nord) au cours desquelles elle a pris trois corsaires comme prix avant de faire naufrage en 1813.
HMS Ferret_(1893)/HMS Ferret (1893):
Le HMS Ferret était un destroyer de classe Ferret qui a servi dans la Royal Navy à partir de 1893 et ​​a été coulé en 1911.
HMS Ferret_(1911)/HMS Ferret (1911):
Le HMS Ferret était un destroyer de classe Acheron de la Royal Navy qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu pour démolition en 1921. Il était le seizième navire de la Royal Navy à porter le nom du mammifère domestique Mustela putorius.
HMS Ferret_(1940_shore_establishment)/HMS Ferret (1940_shore_establishment) :
Le HMS Ferret était un établissement à terre et une base navale de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, situé à Derry. On lui a donné le nom d'un navire en tant que frégate de pierre.
HMS Ferret_(1982_shore_establishment)/HMS Ferret (1982_shore_establishment) :
Le HMS Ferret est une unité de formation de la Royal Naval Reserve basée au Joint Intelligence Training Group (JITG), Chicksands dans le Bedfordshire.
HMS Ferret_(établissement_terre)/HMS Ferret (établissement terre) :
Deux établissements à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Ferret : le HMS Ferret (établissement à terre de 1940) était la base de Londonderry de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, établie en 1940 et fermée en 1947, devenant le HMS Sea Eagle. Le HMS Ferret (établissement à terre de 1982) est une unité d'entraînement de la Royal Naval Reserve créée en 1983 et actuellement active.
HMS Fervent/HMS Fervent :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Fervent, avec un autre navire non construit : le HMS Fervent (1804), construit en 1804, était un gunbrig de classe Archer, qui a été converti en briquet d'amarrage en 1816 et démantelé en 1879. Une frégate à vis en bois a été commandée au chantier naval de Woolwich sous le nom de HMS Fervent en 1846 mais a été annulée en 1849. Le HMS Fervent (1856) était une canonnière de classe Albacore construite en 1856 et démolie en 1879. Le HMS Fervent (1895) était un fervent de classe destroyer lancé en 1895 et vendu à la ferraille en 1920. HMS Fervent, base côtière et quartier général de la Royal Naval à Ramsgate, Kent, 1939–1945.
HMS Fervent_(1895)/HMS Fervent (1895):
Le HMS Fervent était un destroyer de classe Fervent qui servait dans la Royal Navy. Fervent a été lancé le 28 mars 1895 à Paisley.
HMS Feversham_(1696)/HMS Feversham (1696):
Le HMS Feversham était un cinquième rang de 32 canons construit à Shoreham en 1695/97. Sa mission principale était la protection commerciale et les patrouilles de lutte contre la piraterie dans les eaux territoriales et en Amérique du Nord. Elle a été détachée de son affectation en Virginie pour participer à l'attaque de Québec. Elle a fait naufrage lors de son passage pour rejoindre l'expédition avec trois transports le 7 octobre 1711. Elle a été le premier navire à porter le nom de Feversham ou Faversham dans la marine anglaise et royale.
HMS Fidelity_(D57)/HMS Fidelity (D57) :
Le HMS Fidelity (D57) était un navire de service spécial de la Royal Navy britannique pendant la Seconde Guerre mondiale, à l'origine le navire marchand français Le Rhin.
HMS Fieldfare/HMS Fieldfare :
HMS Fieldfare également connu sous le nom de RAF Landing Ground Novar, puis RNAS Evanton et plus tard sous le nom de RAF Evanton, est un aérodrome désaffecté à Ross et Cromarty, en Écosse. Il se trouve sur la rive du Cromarty Firth près du village d'Evanton. Dans l'édition de 1934 de la publication à feuilles mobiles "The Air Pilot" (3e édition) publiée par The Air Ministry, le champ est désigné comme "RAF Landing Ground (Seasonal) Novar". Le nom Novar a ensuite été changé en Evanton.
HMS Fife_(D20)/HMS Fife (D20):
Le HMS Fife a été la première unité des destroyers de classe County Batch 2 de la Royal Navy. Elle a ensuite été vendue au Chili et mise au rebut en 2005.
HMS Fifi/HMS Fifi :
Le HMS Fifi était un bateau à vapeur à vis armé, capturé aux Allemands par des unités de la Royal Navy lors de la bataille du lac Tanganyika et utilisé pour soutenir les opérations anglo-belges sur le lac et ses environs. Elle avait auparavant été exploitée par les Allemands sous le nom de Kingani du nom de la rivière Kingani. Après une courte carrière à soutenir les mouvements de troupes allemandes en Afrique centrale, elle a été défiée de manière inattendue par deux bateaux à moteur, nommés HMS Mimi et HMS Toutou, qui avaient été transportés de Grande-Bretagne au lac par une expédition dirigée par le lieutenant-commandant Geoffrey Spicer-Simson. Les bateaux à moteur plus rapides et plus agiles ont pu chasser Kingani, qui n'a pas pu amener son arme plus grosse sur les petits navires sans se retourner pour leur faire face. Après avoir été frappée à plusieurs reprises et paralysée, et avec son commandant et plusieurs hommes morts, elle s'est rendue et a été ramenée à la base britannique. Mis au service britannique sous le nom de Fifi, il est devenu le premier navire de guerre allemand à être capturé et transféré à la Royal Navy. Fifi a ensuite rejoint la flottille anglo-belge pour attaquer et couler son ancienne épouse, Hedwig von Wissmann, après un engagement prolongé qui a laissé Fifi avec seulement deux obus restants, avant qu'elle ne marque un coup crucial. Elle a soutenu d'autres opérations alliées sur le lac, qui impliquaient de travailler avec les forces terrestres, mais la flottille n'a participé à aucune action offensive et le dernier navire allemand restant, le Graf von Götzen, n'a pas été inquiété. Fifi a passé ses derniers jours en tant que bateau à vapeur du gouvernement, transportant des passagers sur le lac, jusqu'à ce qu'il soit sabordé comme innavigable en 1924.
HMS Fidji_(58)/HMS Fidji (58) :
Le HMS Fiji était le navire de tête de sa classe de 11 croiseurs légers construits pour la Royal Navy peu avant la Seconde Guerre mondiale. Achevé au milieu des années 1940, il est initialement affecté à la Home Fleet et est détaché pour escorter une force chargée de forcer l'Afrique occidentale française à rejoindre la France libre. Le navire a été torpillé en route et a nécessité six mois pour être réparé. Fidji a ensuite été affectée à la Force H où elle a aidé à escorter des convois vers Malte. Le navire est transféré à la flotte méditerranéenne début mai 1941. Après l'invasion de la Crète par les Allemands quelques semaines plus tard, il est coulé par des avions allemands le 22 mai après avoir tiré toutes ses munitions anti-aériennes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

House at 103 Roslyn Avenue

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...