Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Empress of India 1891""


HMS Druide/HMS Druide :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Druid, du nom des druides du polythéisme celtique, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Druid (1761) était un sloop de 10 canons lancé en 1761 et coulé comme brise-lames en 1773. HMS Druid ( 1776) était un sloop de 16 canons, anciennement en service civil sous le nom de Brilliant. Elle a été achetée en 1776, convertie en navire de pompiers et rebaptisée HMS Blast en 1779, et a finalement été vendue en 1783. Le HMS Druid (1783) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1783, converti en navire de troupes en 1798 et démantelé. en 1813. Le HMS Druid (1825) était un cinquième rang de 46 canons lancé en 1825 et vendu en 1863. Le HMS Druid (1869) était une corvette à vis en bois lancée en 1869 et vendue en 1886. Le HMS Druid (1911) était un Acheron- destroyer de classe lancé en 1911 et vendu en 1921. Le HMS Druid devait être un destroyer de classe Daring mais il fut rebaptisé HMS Diana en 1946 avant d'être lancé en 1952.

HMS Druid_(1783)/HMS Druid (1783):
Le HMS Druid était une frégate de cinquième rang de classe Hermione de 32 canons de la Royal Navy britannique, lancée en 1783 à Bristol. Elle a servi dans les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes, capturant de nombreux petits prix. L'un de ses commandants, le capitaine Philip Broke, a décrit le Druid comme un "navire point d'honneur", c'est-à-dire un navire trop grand pour courir mais trop petit pour combattre. Lui et son biographe étaient d'avis que c'était une honte d'utiliser un navire comme lui comme navire de guerre. Elle est dissoute en 1813, après une carrière de trente ans.
HMS Druid_(1825)/HMS Druid (1825):
Le HMS Druid était une frégate de cinquième rang de classe Seringapatam de 46 canons construite pour la Royal Navy dans les années 1820, le nom de navire de sa sous-classe.
HMS Druid_(1869)/HMS Druid (1869):
Le HMS Druid était une corvette à vis en bois de classe britannique construite pour la Royal Navy à la fin des années 1860. Il passa sa vie militaire outre-mer au Cap de Bonne-Espérance et dans les stations d'Amérique du Nord et des Antilles et fut vendu à la ferraille en 1886.
HMS Druid_(1911)/HMS Druid (1911):
Le HMS Druid était l'un des 20 destroyers de classe Acheron construits pour la Royal Navy dans les années 1910. Achevé en 1912, le navire a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS Drury_(K316)/HMS Drury (K316):
Le HMS Drury était une frégate de classe Captain, initialement commandée pour être construite pour la marine américaine en tant qu'escorte de destroyers de classe Evarts. Avant qu'elle ne soit terminée en 1942, elle a été transférée à la Royal Navy en vertu d'un prêt-bail et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été le seul navire de la Royal Navy à porter le nom de Drury, du nom du capitaine Thomas Drury, commandant du HMS Alfred aux Antilles en 1795.
HMS Dryade/HMS Dryade :
Huit navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Dryad, d'après les nymphes des arbres de la mythologie grecque. Le HMS Dryad (1795) était un cinquième rang de 36 canons lancé en 1795, envoyé au service portuaire en 1832 et démantelé en 1860. Le HMS Dryad était une frégate à vis établie en 1860 mais annulée en 1864. Le HMS Dryad (1866) était un sloop à vis en bois lancé en 1866 et démantelé vingt ans plus tard. Le HMS Dryad (1893) était une canonnière torpille de classe Dryad lancée en 1893 et ​​renommée HMS Hamadryad en 1918 avant d'être vendue pour démolition en 1920. Le HMS Dryad devait être un croiseur léger commandé en 1918. Cependant, elle a été annulée plus tard. cette année-là avant son lancement. Trois écoles de navigation ont été temporairement renommées Dryad : le HMS Drudge a été renommé HMS Dryad du 26 janvier 1919 jusqu'à plus tard dans la même année. Le HMS Rattler a été renommé HMS Dryad entre septembre 1919 et 1924. Le HMS Carstairs a été renommé HMS Dryad du 4 janvier 1924 au 15 août 1924. Le dernier HMS Dryad (établissement à terre) était une frégate en pierre et abritait l'école de guerre maritime de la Royal Navy.
HMS Dryade_(1795)/HMS Dryade (1795) :
Le HMS Dryad était une frégate à voile de cinquième rang de la Royal Navy qui a servi pendant 64 ans, d'abord pendant les guerres napoléoniennes, puis dans la suppression de l'esclavage. Elle a combattu dans une action notable à un seul navire en 1796 lorsqu'elle a capturé la frégate française Proserpine , une action qui vaudra plus tard à son équipage la Médaille du service général de la marine . Dryad a été démantelé à Portsmouth en 1860.
HMS Dryade_(1866)/HMS Dryade (1866) :
Le HMS Dryad était un sloop à vis de classe Amazon à 4 canons, lancé à Devonport en 1866. Il a servi dans les stations des Indes orientales et d'Amérique du Nord, participant à la guerre d'Abyssinie, à une confrontation avec les Français à Tamatave et à la guerre d'Égypte. Elle fut vendue pour démolition en 1885.
HMS Dryade_(1893)/HMS Dryade (1893) :
Le HMS Dryad était le nom des canonnières torpilleurs de la classe Dryad. Elle a été lancée à Chatham Dockyard le 22 novembre 1893, la première de la classe à être achevée. Elle a servi comme dragueur de mines pendant la Première Guerre mondiale et a été démantelée en 1920.
HMS Dryad_(établissement_à terre)/HMS Dryad (établissement à terre) :
Le HMS Dryad est une ancienne frégate en pierre (établissement à terre). C'était la maison de la Royal Navy's Maritime Warfare School de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à ce qu'elle déménage au HMS Collingwood à Fareham en 2004. Le site a été remis au ministère de la Défense en 2005 et est maintenant occupé par la Defence School of Policing and Garde.
HMS Dublin/HMS Dublin :
Cinq navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Dublin, du nom de la ville irlandaise de Dublin : le HMS Dublin (1709) était un yacht de 10 canons lancé en 1707 et démantelé en 1752. Le HMS Dublin devait être un yacht de 10 canons . Il a été rebaptisé HMS Dorset (1753) avant son lancement en 1753 et a été vendu en 1815. Le HMS Dublin (1757) était un navire de ligne de troisième classe de 74 canons lancé en 1757 et démantelé en 1784. HMS Dublin (1812) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1812. Elle a été réduite à 50 canons en 1826 et a été reléguée aux fonctions portuaires en 1845. Elle a été vendue pour démolition en 1885. Le HMS Dublin (1912) était une lumière de classe Town croiseur lancé en 1912 et vendu à la casse en 1926.
HMS Dublin_(1757)/HMS Dublin (1757):
Le HMS Dublin était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Adam Hayes à Deptford Dockyard et lancé le 6 mai 1757.
HMS Dublin_(1812)/HMS Dublin (1812):
Le HMS Dublin était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 13 février 1812 à Rotherhithe.Dublin a partagé le produit de la capture le 17 juillet 1813 de l'Union avec Abercrombie.Le 19 décembre 1812, le HMS Rolla a repris le le baleinier Frédéric. Rolla a partagé l'argent de récupération pour Frederick avec Dublin et Inconstant. En 1826, Dublin a été réduit à un navire de 40 canons. Elle est devenue le vaisseau amiral du commandant en chef de la flotte du Pacifique, l'amiral Sir Graham Hamond, 2e baronnet de 1835 à 1838, et le contre-amiral Richard Darton Thomas (1777-1857), de 1841 à 1845.Dublin a été vendu hors de la marine en 1885.
HMS Dublin_(1912)/HMS Dublin (1912):
Le HMS Dublin, avec Chatham et Southampton, était un croiseur léger de classe Town du sous-groupe Chatham, chacun coûtant en moyenne 334 053 £.
HMS Duc_de_la_Vauginon_(1779)/HMS Duc de la Vauginon (1779):
Le HMS Duc de la Vaguinon (ou Duc de la Vaugignon) était le cotre corsaire français Duc de la Vauguyon, lancé en 1779, que les Britanniques capturèrent plus tard la même année. Les Britanniques l'ont emmenée dans la Royal Navy, mais elle a été presque immédiatement perdue; sa carrière totale n'a duré qu'environ neuf mois.
HMS Duchesse/HMS Duchesse :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Duchess : HMS Duchess (1652), un navire de 24 canons, anciennement le navire français Duchesse capturé en 1652 et vendu en 1654. HMS Duchess (1679), un navire de second rang de 90 canons lancé en 1679. Il a été rebaptisé HMS Princess Anne en 1701, HMS Windsor Castle en 1702 et HMS Blenheim en 1706. Il a été démantelé en 1763. HMS Duchess (1916), un bateau à aubes nommé Duchess of Fife lancé en 1903, et mis au service de la Royal Navy de 1916 à 1919. Le navire fut vendu en 1923. Le HMS Duchess (H64), un destroyer de classe D lancé en 1932 et coulé lors d'une collision avec le HMS Barham en 1939. Le HMS Duchess (D154), un audacieux -class destroyer lancé en 1951. Il a été transféré à la Royal Australian Navy en 1964, et a été démantelé en 1980.
HMS Duchesse_(1679)/HMS Duchesse (1679):
Le HMS Duchess était un navire de deuxième rang de 90 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par John Shish à Deptford Dockyard, et lancé en mai 1679. En 1696, la duchesse était allongée dans la Tamise lorsqu'elle fut passée par le célèbre corsaire Capt. William Kidd dans la galère de l'aventure. Kidd n'a pas offert le salut habituel à la duchesse, et le furieux capitaine Stewart de la duchesse a tiré un coup de la proue de Kidd, forçant Kidd (entouré d'une «forêt de navires de guerre de la Royal Navy») à se hisser et à être embarqué. Stewart a ensuite impressionné 30 des meilleurs marins triés sur le volet par Kidd. L'un des bailleurs de fonds influents de Kidd est venu à son aide, obligeant Stewart à remplacer les marins impressionnés, mais plutôt que de renvoyer l'équipage d'origine de Kidd, il a remplacé ses pires fauteurs de troubles. La duchesse a été renommée HMS Princess Anne en 1701, HMS Windsor Castle en 1702 et HMS. Blenheim en 1706. En 1709, Blenheim a été reconstruit au chantier naval de Woolwich, restant un second rang de 90 canons. Elle a continué à servir jusqu'en 1763, date à laquelle elle a été démantelée.
HMS Duchesse_(H64)/HMS Duchesse (H64):
Le HMS Duchess était un destroyer de classe D construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Le navire a d'abord été affecté à la flotte méditerranéenne avant d'être transféré à la station chinoise au début de 1935. Il a été temporairement déployé en mer Rouge à la fin de 1935 pendant la crise d'Abyssinie, avant de retourner à son lieu d'affectation où il est resté jusqu'à la mi-1939. . La duchesse a été transférée à la flotte méditerranéenne juste avant le début de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939. Alors qu'elle escortait le cuirassé HMS Barham vers les îles britanniques, elle a été accidentellement percutée par le cuirassé dans un épais brouillard et a coulé avec de lourdes pertes de vie le 12 Décembre 1939.
HMS Duchess_of_Cumberland/HMS Duchesse de Cumberland :
Deux navires qui ont servi la Royal Navy ont été nommés Duchess of Cumberland : le HMS Duchess of Cumberland (1781) était le corsaire américain Congress, de Beverley, Massachusetts. Le Congrès était armé de dix-huit canons de 9 livres et avait un équipage de 120 hommes. Le HMS Oiseaux l'a capturée à un moment donné entre le 16 juin et le 2 juillet 1781. La Royal Navy a accueilli le Congrès en tant que sloop de 16 canons HMS Duchess of Cumberland , sous le commandement du commandant Edward Marsh . Le duchesse de Cumberland a fait naufrage le 22 septembre 1781 au cap St. Mary's pendant un épais brouillard. Elle avait escorté un convoi de Placentia, Terre-Neuve-et-Labrador. Le coupeur armé engagé par Sa Majesté, la duchesse de Cumberland.
HMS Duchess_of_York/HMS Duchesse d'York :
Deux navires qui ont servi la Royal Navy britannique ont porté le nom de HMS Duchess of York ou Dutchess of York, en l'honneur de la duchesse d'York : la duchesse d'York était un cotre armé engagé qui a servi sous contrat entre le 9 mars 1795 et le 2 janvier 1799 Elle était de 54 tonnes (bm), et était armée de six canons de 4 livres. La date de fin du contrat peut être incorrecte. Le 5 mars 1799, elle captura le navire français Thomas. Elle a peut-être aussi été le cotre Duchess of York qui, avec le cotre Fly, a amené à Portsmouth en février 1800 les goélettes corsaires françaises Dorade et Honfleur . Le HMS Duchess of York a été lancé à Calcutta en 1801. Il a servi dans l'expédition de la mer Rouge en 1802 et a ensuite été vendu au commerce. Elle a fait quelques voyages à Port Jackson, en Nouvelle-Galles du Sud, et a fait naufrage en février 1811 au large de Madagascar.
HMS Duchess_of_York_ (1801)/HMS Duchesse d'York (1801):
Le Duchess of York a été construit en 1801 à Calcutta, en Inde britannique, pour la Royal Navy. Elle a servi à l'appui de l'expédition de la mer Rouge (1801-1802) et aurait ensuite été vendue pour le commerce mercantile. Elle a fait du commerce dans les Indes orientales et a fait quelques voyages à Port Jackson, en Nouvelle-Galles du Sud. Duchesse d'York a fait naufrage le long de la côte de Madagascar en 1811.
HMS Duckworth/HMS Duckworth :
HMS Duckworth peut se référer à : HMS Duckworth (BDE-19) un destroyer d'escorte en construction aux États-Unis mais achevé en mai 1943 pour l'USN sous le nom d'USS Burden R. Hastings. HMS Duckworth (K351) un destroyer d'escorte établi sous le nom d'USS Gary (DE-61) mais transféré à la fin en août 1943 à la RN en tant que frégate de classe Captain.
HMS Duckworth_(K351)/HMS Duckworth (K351) :
Le HMS Duckworth (K351) était une frégate de classe Captain de la Royal Navy. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu'escorte de convoi et navire de guerre anti-sous-marine dans la bataille de l'Atlantique et a été un tueur de sous-marins efficace, étant crédité de la destruction de cinq sous-marins pendant le conflit.
HMS Duff/HMS Duff :
Un navire de la Royal Navy a porté le nom de HMS Duff, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Duff devait être une frégate de classe Captain. Elle a cependant été retenue par l'US Navy comme destroyer d'escorte de classe Evarts USS LeHardy. Le HMS Duff (K352) était une frégate de classe Captain, anciennement USS Lamons. Il a été lancé en 1943, est retourné à l'US Navy en 1945 et mis au rebut en 1946.
HMS Duff_(K352)/HMS Duff (K352) :
Le HMS Duff (K352) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine en tant que destroyer d'escorte de classe Buckley de la marine américaine USS Lamons (DE-64), il a été transféré à la Royal Navy avant d'être achevé.
HMS Duguay-Trouin/HMS Duguay-Trouin :
Deux navires ont servi la Royal Navy britannique sous le nom de HMS Duguay-Trouin , tous deux capturés par des corsaires français du nom de René Duguay-Trouin : le HMS Duguay-Trouin était un sloop corsaire français de 18 canons lancé en 1779 au Havre . Le HMS Surprise l'a capturée en 1780 et la Royal Navy britannique l'a mise en service sous son nom actuel. Elle vendit Duguay Trouin le 30 octobre 1783. Elle devint alors l'Antillais Christopher, et plus tard un esclavagiste. Elle fut perdue à Charleston en septembre 1804. Le HMS Duguay-Trouin était la goélette que les HMS Ferret et Hussar capturèrent le 30 mars 1809. Cette lettre de marque fut commandée en avril pour transporter huit canons. Elle a ensuite servi dans l'escadron de Sir John Borlase Warren.
HMS Duguay-Trouin_(1780)/HMS Duguay-Trouin (1780):
Le HMS Duguay-Trouin était un sloop corsaire français de 18 canons lancé en 1779 au Havre. La surprise l'a capturée en 1780 et la Royal Navy britannique l'a mise en service sous son nom actuel. Elle vendit Duguay-Trouin le 30 octobre 1783. Elle devint alors le Christopher des Antilles. Elle a capturé plusieurs navires marchands français. Plus tard, elle est devenue un navire négrier, effectuant cinq voyages dans le cadre du commerce triangulaire des esclaves. Elle a été perdue à Charleston en septembre 1804 dans un ouragan.
HMS Duke/HMS Duke :
Sept navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont été appelés HMS Duke : HMS Duke (1652) était un navire de 12 canons en service en 1652. HMS Duke (1682) était un second rang de 90 canons lancé en 1682. Elle était reconstruit en 1701 et rebaptisé HMS Prince George. Elle a été accidentellement brûlée en 1758. Le HMS Duke était un second rang de 90 canons lancé en 1678 sous le nom de HMS Vanguard. Elle a coulé en 1703 mais a été relevée en 1704 et reconstruite entre 1705 et 1710. Elle a été rebaptisée HMS Duke en 1728 et a été démantelée en 1733 pour être reconstruite, relancée en 1739 et servant jusqu'à sa démolition en 1769. HMS Duke (1739 ) était un pompier de 8 canons acheté en 1739 (à ne pas confondre avec le second rang mentionné ci-dessus relancé la même année) et utilisé à St Tropez en 1742. Le HMS Duke (1745) était un pompier de 8 canons capturé des Français en 1745 et vendu en 1748. Le HMS Duke (1761) était un magasin de 10 canons qui a sombré en 1761 au large de Pondichéry. Le HMS Duke (1777) était un second calibre de 90 canons lancé en 1777 et relégué au service portuaire en 1799. Il fut démantelé en 1843. Le HMS Duke (établissement à terre) était un établissement d'entraînement à Malvern, Worcestershire entre 1941 et 1946, plus tard devenant le Royal Radar Establishment.
HMS Duke_(1682)/HMS Duke (1682):
Le HMS Duke était un navire de second ordre de 90 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 13 juin 1682 au chantier naval de Woolwich. Elle a subi une reconstruction en 1701 en tant qu'autre second rang de 90 canons et a été rebaptisée HMS Prince George (après le futur George II). Après sa reconstruction, elle a servi dans la guerre de Succession d'Espagne, combattant dans la bataille de Malaga et la prise de Gibraltar. Le 4 novembre 1719, le prince George reçut l'ordre d'être mis en pièces et reconstruit à Deptford par Richard Stacey, et il fut relancé le 4 septembre 1723 en tant que second rang de 90 canons construit pour l'établissement de 1719. En juin 1757, Prince George fut emmené au chantier naval de Portsmouth pour des réparations. Les travaux ont duré quatre mois pour un coût total de 9 513 £, après quoi le navire a été remis en service en tant que navire amiral du contre-amiral Broderick. Le 13 avril 1758, le prince George était en mer dans le golfe de Gascogne lorsqu'un incendie se déclara sous les ponts. Les flammes se sont rapidement propagées dans tout le navire et il a sombré avec la perte de 485 membres d'équipage sur 745.
HMS Duke_(1739)/HMS Duke (1739):
Le HMS Duke était un pompier de 8 canons de la Royal Navy. Elle a été acquise pour le service en 1739, après avoir été un navire marchand, et a servi dans la guerre de l'oreille de Jenkins et la guerre de succession d'Autriche, étant dépensée dans une opération navale en 1742.
HMS Duke_(1777)/HMS Duke (1777):
Le HMS Duke était un navire de seconde classe de 98 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 18 octobre 1777 à Plymouth. d'Ouessant en juillet 1778 et la bataille des Saintes (connue des Français sous le nom de Bataille de la Dominique), ou bataille de la Dominique, qui a eu lieu du 9 avril 1782 au 12 avril 1782, pendant la guerre d'indépendance américaine. Sous le commandement du capitaine Alan Gardner (plus tard baron Gardner), elle a servi dans l'escadron blanc sous le contrôle général de l'amiral George Rodney. Duke a été employé au service portuaire à partir de 1799 et a été démantelé en 1843.
HMS Duke_(établissement_terre)/HMS Duke (établissement terre):
Le HMS Duke était un établissement côtier de la Royal Naval basé à Great Malvern, au large de St Andrews Road. Il a été mis en service le 27 mai 1941 et, en mai 1943, il était utilisé pour fournir un hébergement sous tente aux New Entry Stokers. À partir de la date de sa mise en service, il avait un navire de dépôt nominal basé à Chatham - un baleinier de 27 pieds (8,2 m). L'établissement a été désarmé le 31 mars 1946 et est devenu le Royal Signals and Radar Establishment.
HMS Duke_of_Edinburgh/HMS Duke of Edinburgh :
Le HMS Duke of Edinburgh était le navire de tête des croiseurs cuirassés de la classe Duke of Edinburgh construits pour la Royal Navy au début des années 1900. Il est stationné en Méditerranée au début de la Première Guerre mondiale et participe à la poursuite du croiseur de guerre allemand SMS Goeben et du croiseur léger SMS Breslau. Après que les navires allemands aient atteint les eaux ottomanes, le navire a été envoyé en mer Rouge à la mi-août pour protéger les convois de troupes arrivant d'Inde. Le duc d'Édimbourg a été transféré à la Grande Flotte en décembre 1914 et a participé à la bataille du Jutland en mai 1916. Il n'a pas été endommagé pendant la bataille et a été le seul navire de son escadron à survivre. Elle a finalement été transférée dans l'océan Atlantique en août 1917 pour des fonctions d'escorte de convoi. Le navire a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS Duke_of_Gloucester_ (1807)/HMS Duke of Gloucester (1807):
Le HMS Duke of Gloucester (ou Gloucester) était un brick de 10 canons de la Royal Navy qui a été lancé au chantier naval royal de Kingston à Kingston, en Ontario. Navire de la Marine provinciale, pendant la guerre de 1812, le brick a pris part à plusieurs des premiers combats entre les forces navales britanniques et américaines sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent. Alors qu'il était en réparation à York, le duc de Gloucester fut capturé par les Américains en 1813. Un mois plus tard, les Britanniques détruisirent le brick lors de la bataille de Sackett's Harbour.
HMS Duke_of_Kent/HMS Duke of Kent :
Duke of Kent était une ligne de navires de combat proposée de 170 canons qui aurait été conçue par le futur arpenteur de la marine Joseph Tucker en 1809. Un tel navire, s'il avait été construit, serait devenu le navire le plus lourdement armé de son temps. Un modèle à l'échelle 1:96 du navire survit dans la collection du National Maritime Museum de Greenwich et un ensemble de dessins à l'échelle 1:48 se trouve dans la collection du Science Museum de Londres. Dans un ouvrage de 1932, l'historien naval Geoffrey Swinford Laird Clowes doutait de la paternité des dessins, déclarant qu'ils avaient peut-être été fabriqués à une date ultérieure dans le but de renforcer la réputation de Tucker en tant qu'architecte naval.
HMS Duke_of_Rutland_ (1784)/HMS Duke of Rutland (1784) :
Le HMS Duke of Rutland était un brick de 6 canons de la Royal Navy. C'était à l'origine un brick marchand, acheté en avril 1784 à la Jamaïque par le vice-amiral Gambier et mis en service cette année-là sous le lieutenant Brown. Un ouragan le 30 juillet 1784 à la Jamaïque l'a détruite. L'amiral Gambier avait acquis deux bricks mais l'Amirauté annula leur achat et ordonna à Gambier de les vendre. En juillet, les deux, Duke of Rutland et Antelope, sont arrivés à Port Royal pour être préparés à la vente. Duke of Rutland était ancré au large du port lorsque l'ouragan du 30 juillet a fait traîner ses ancres et s'échouer sur la cale du hangar à bateaux. Quand elle a été retirée, on a découvert qu'elle s'était cassé le dos. Elle a été vendue localement pour 220 £. Le même ouragan a coulé Antelope sur le quai ouest.
HMS Duke_of_Wellington/HMS Duke of Wellington :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de Duke of Wellington HMS Duke of Wellington (1852), un navire de premier ordre de 131 canons de la ligne de la Royal Navy TSS Duke of York (1935), un vapeur rebaptisé Duke of Wellington pendant la Seconde Guerre mondiale pour le service en tant que navire de débarquement, infanterie
HMS Duke_of_Wellington_(1852)/HMS Duke of Wellington (1852):
Le HMS Duke of Wellington était un navire de premier ordre de 131 canons de la ligne de la Royal Navy. Lancé en 1852, il était symptomatique d'une ère de changement technologique rapide dans la marine, étant propulsé à la fois par la voile et la vapeur. Un des premiers navires à vapeur, il était encore équipé de mâts imposants et de vergues carrées, et était le navire amiral de Sir Charles Napier.
HMS Duke_of_York/HMS Duke of York :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Duke of York, du nom de nombreux détenteurs du titre de Duke of York (ou Duke of York and Albany) : le HMS Duke of York (1763) était un cotre à 4 canons acheté en 1763 et vendu en 1776, le HMS Duke of York (17) était un cuirassé de classe King George V lancé en 1940 et démantelé en 1958. Le plan initial était de le nommer HMS Anson, mais il a été renommé avant le lancement et le nom était donné au navire suivant dans sa classe à la place.
HMS Duke_of_York_(17)/HMS Duke of York (17) :
Le HMS Duke of York était un cuirassé de classe King George V de la Royal Navy. Lancé en mai 1937, le navire a été construit par John Brown and Company à Clydebank, en Écosse, et mis en service dans la Royal Navy le 4 novembre 1941, puis a servi au combat pendant la Seconde Guerre mondiale. À la mi-décembre 1941, le duc d'York transporta le Premier ministre Winston Churchill aux États-Unis pour rencontrer le président Franklin D. Roosevelt. Le voyage à travers les mers a été difficile même pour l'Atlantique Nord, Churchill a écrit à sa femme "Etre dans un navire par un temps comme celui-ci, c'est comme être dans une prison, avec le risque supplémentaire de se noyer." Entre mars et septembre 1942, le duc d'York a été impliqué dans des tâches d'escorte de convoi, notamment en tant que navire amiral de la force de couverture lourde du convoi PQ-17, mais en octobre, il a été envoyé à Gibraltar où il est devenu le navire amiral de la Force H. En octobre 1942, Le duc d'York a été impliqué dans l'invasion alliée de l'Afrique du Nord, mais n'a vu que peu d'action car son rôle ne l'obligeait qu'à protéger les porte-avions qui l'accompagnaient. Le duc d'York a arrêté le navire portugais Gil Eannes le 1er novembre 1942 et un commando a arrêté Gastão de Freitas Ferraz. Les Britanniques avaient capté un trafic radio indiquant un espionnage naval, compromettant peut-être le secret de la prochaine opération Torch. Après l'opération Torch, le duc d'York a participé aux opérations Camera and Governor, qui étaient des opérations de diversion conçues pour détourner l'attention des Allemands de l'opération Husky, l'invasion de la Sicile. Le 4 octobre, le Duke of York a opéré avec son navire jumeau Anson pour couvrir une force de croiseurs et de destroyers alliés et le porte-avions américain Ranger , lors de l' opération Leader , qui a attaqué des navires allemands au large de la Norvège. L'attaque a coulé quatre navires marchands et gravement endommagé sept autres. Le 26 décembre 1943, le Duke of York faisait partie d'un groupe de travail qui rencontra le cuirassé allemand Scharnhorst au large du cap nord de la Norvège. Au cours de l'engagement qui a suivi, Scharnhorst a frappé le duc d'York à deux reprises avec peu d'effet, mais a elle-même été touchée par plusieurs des obus de 14 pouces du duc d'York, faisant taire l'une de ses tourelles et frappant une chaufferie. Après avoir échappé temporairement au feu nourri du duc d'York, le Scharnhorst a été frappé à plusieurs reprises par des torpilles, permettant au duc d'York d'ouvrir à nouveau le feu, contribuant au naufrage éventuel du Scharnhorst après une action en cours d'une durée de dix heures et demie. En 1945, Duke of York a été affecté à la flotte britannique du Pacifique en tant que navire amiral, mais a subi des problèmes mécaniques à Malte qui l'ont empêché d'arriver à temps pour voir toute action avant la capitulation du Japon. Après la guerre, Duke of York est resté actif jusqu'à ce qu'il soit désarmé en novembre 1951. Il a finalement été mis au rebut en 1957.
HMS Duke_of_York_ (1763)/HMS Duke of York (1763):
Le HMS Duke of York était un cutter britannique à 4 canons et le premier navire de la Royal Navy nommé d'après le duc d'York. Le navire fut acheté par la Marine pour 370 £ le 16 mars 1763 et armé à Woolwich le 3 avril (coût supplémentaire de 410 £ 1s 10d). Le navire est entré en service en avril de la même année sous le commandement du lieutenant Thomas Montagu et affecté à l'estuaire de la Tamise. En juin 1766, il fut retiré de la réserve et le 1er juillet 1766, l'Amirauté britannique le vendit pour 40 £.
HMS Dulverton/HMS Dulverton :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Dulverton après la chasse à Dulverton : le HMS Dulverton (L63), lancé en 1941, était un destroyer de type II Hunt. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été sabordée en 1943 après avoir été gravement endommagée par une attaque aérienne allemande. Le HMS Dulverton (M35), lancé en 1982, était un navire de lutte contre les mines de la classe Hunt. En 1997, il a été converti pour servir de patrouilleur. Elle a été mise hors service en 2004 et en 2008, elle a été achetée par la Lituanie, entrant en service en 2011 sous le nom de Kuršis.
HMS Dulverton_(L63)/HMS Dulverton (L63) :
Le HMS Dulverton était un destroyer de classe Hunt de type II de la Royal Navy. Lancé en 1941, il servit pendant la Seconde Guerre mondiale jusqu'à ce qu'il soit endommagé par des avions allemands en 1943 lors de la bataille de Leros, et fut sabordé. Le commandant lors de sa dernière bataille était Stuart Austen Buss, MVO, DSC, RN. Il n'a pas survécu. Le Dulverton a été commandé à Alexander Stephen and Sons of Govan au déclenchement de la guerre en 1939. Il a été déposé le 16 juillet 1940 et lancé le 1er avril 1941. Il a été achevé en septembre 1941.
HMS Dulverton_(M35)/HMS Dulverton (M35):
Le HMS Dulverton était un navire de lutte contre les mines de classe Hunt de la Royal Navy britannique, lancé en 1982 et converti en 1997 en patrouilleur. Le navire a été déclaré excédentaire et mis sur la liste du MoD pour élimination en 2004. En 2008, il a été acheté par la Lituanie, avec Cottesmore. Thales a obtenu la maîtrise d'œuvre pour moderniser les navires avec un système de chasse aux mines technologiquement avancé, comprenant le système Sonar 2193 monté sur la coque, des systèmes de propulsion, de commande et de contrôle et des systèmes de déminage. Le navire est entré en service dans la marine lituanienne en 2011 sous le nom de Kuršis.
HMS Dumbarton_Castle/HMS Dumbarton Castle :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Dumbarton Castle après le château de Dumbarton. Le HMS Dumbarton Castle (1707), à l'origine de la Royal Scots Navy, était une frégate prise dans la Royal Navy en 1707. Le HMS Dumbarton Castle (K388) a été lancé en tant que corvette de classe Castle et a ensuite été renommé frégate. Il a été construit en 1944 et a servi dans l'Atlantique Nord avant d'être mis en réserve en 1946 avant d'être démoli. Le HMS Dumbarton Castle (P265) était un patrouilleur de classe Castle lancé en 1981 et vendu en 2010 au Bangladesh sous le nom de BNS Bijoy.
HMS Dumbarton_Castle_ (1707)/HMS Dumbarton Castle (1707) :
Le HMS Dumbarton Castle était le navire de la marine royale écossaise du même nom transféré à la Royal Navy par l'Acte d'Union de 1707. Sa conception était basée sur le bâtiment standardisé de sixième rang de 20 canons en Angleterre à l'époque. Après sa mise en service, elle a été affectée à Home Waters. Elle a été capturée par les Français en avril 1708 au large de Waterford. Le château de Dumbarton a été le premier navire nommé de la Royal Navy.
HMS Dumbarton_Castle_ (K388)/HMS Dumbarton Castle (K388) :
Le HMS Dumbarton Castle (K388) était l'une des 44 corvettes de classe Castle construites pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a participé à la bataille de l'Atlantique pendant la guerre.
HMS Dumbarton_Castle_ (P265)/HMS Dumbarton Castle (P265) :
Le HMS Dumbarton Castle (P265) était un patrouilleur offshore de la Royal Navy britannique. Son rôle principal était la protection des actifs offshore du Royaume-Uni, y compris les installations pétrolières et gazières et la pêche jusqu'à la limite de 200 milles marins (370 km; 230 mi). Elle a passé une grande partie de son temps déployée dans l'Atlantique Sud en tant que navire de garde, patrouillant autour des îles Falkland et de la Géorgie du Sud, en alternance avec son navire jumeau HMS Leeds Castle. Sa longue association avec les îles Falkland a permis à la compagnie du navire d'ajouter son nom au tableau d'honneur écrit en rochers blancs sur la colline en face de Stanley en 2007.
HMS Duncan/HMS Duncan :
Sept navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Duncan, d'après l'amiral Adam Duncan, 1er vicomte Duncan de Camperdown, héros de la bataille de Camperdown. Le HMS Duncan (1804) était le mercantile Carron, lancé à Bombay Dockyard en 1792. Elle a effectué trois voyages de l'Inde à la Grande-Bretagne pour la British East India Company entre le 4 novembre 1795 et le 17 juin 1801. La Royal Navy l'a achetée en 1804 pour le service comme un cinquième rang et l'a renommé HMS Dover en 1807. Il a fait naufrage au large de Madras en 1811. Le HMS Duncan (1811) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1811, réduit au service portuaire en 1826 et démantelé en 1863. HMS Duncan (1859) était un propulseur à vis de 101 canons de premier ordre lancé en 1859, employé au service portuaire sous le nom de HMS Pembroke en 1890, rebaptisé HMS Tenedos en 1905 et vendu en 1910. Le HMS Duncan (1901), lancé en 1901, était un cuirassé de classe Duncan qui a combattu les installations allemandes sur la côte belge pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu en 1920. Le HMS Duncan (D99) était un destroyer de classe D, lancé en 1932 et mis au rebut en 1945. HMS Duncan (F80) était une frégate de classe Blackwood de type 14, lancée en 1957 et en service de 1958 à 1985. HMS Dunca n (D37) est un destroyer de type 45 lancé le 11 octobre 2010.
HMS Duncan_(1811)/HMS Duncan (1811):
Le HMS Duncan était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 2 décembre 1811 à Deptford Wharf. Il fut mis en service portuaire en 1834 et démoli en 1863.
HMS Duncan_(1901)/HMS Duncan (1901):
Le HMS Duncan était le navire de tête de la classe Duncan de six navires de cuirassés pré-dreadnought de la Royal Navy. Construits pour contrer un groupe de cuirassés russes rapides, Duncan et ses navires jumeaux étaient capables de naviguer à 19 nœuds (35 km/h ; 22 mph), ce qui en faisait les cuirassés les plus rapides au monde. Les cuirassés de la classe Duncan étaient armés d'une batterie principale de quatre canons de 12 pouces (305 mm) et ils étaient globalement similaires aux cuirassés de la classe London, bien qu'avec un déplacement légèrement réduit et une disposition de blindage plus fine. En tant que tels, ils reflétaient un développement des navires de seconde classe plus légers du cuirassé de classe Canopus . Duncan a été construit entre sa pose de quille en juillet 1899 et son achèvement en octobre 1903. Duncan a servi dans la flotte méditerranéenne jusqu'en 1905, date à laquelle il a été transféré à la flotte de la Manche. Au cours de cette période, il a été endommagé dans deux accidents, le premier lors d'une collision avec le HMS Albion à la fin de 1905 et le second lorsqu'il s'est échoué au large de l'île de Lundy l'année suivante. Duncan a servi dans la flotte de l'Atlantique de 1907 à la fin de 1908, date à laquelle il a été transféré à la flotte méditerranéenne. En 1912, elle a été transférée à la Home Fleet lorsque la flotte méditerranéenne a été réorganisée en un escadron de celle-ci, et l'année suivante, elle est devenue un navire-école d'artillerie. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale en août 1914, Duncan était en cours de réaménagement; une fois qu'elle est revenue au service en septembre, elle a rejoint ses navires jumeaux sur la Patrouille du Nord. En 1915, Duncan est transféré au 9th Cruiser Squadron basé dans l'Atlantique central. Plus tard cette année-là, elle a été réaffectée au 2e escadron détaché pour soutenir la marine royale italienne et, en 1916, elle a été envoyée à Salonique, en Grèce. Là, elle a participé à des opérations contre les royalistes grecs qui s'opposaient à entrer en guerre aux côtés des Alliés. Duncan retourna en Grande-Bretagne en février 1917 et fut converti en navire-caserne avant d'être démoli en 1920.
HMS Duncan_(D37)/HMS Duncan (D37):
Le HMS Duncan est le sixième et dernier des destroyers de défense aérienne de type 45 ou de classe Daring construits pour la Royal Navy et lancés en 2010. Duncan porte le nom d'Adam Duncan, 1er vicomte Duncan (1er juillet 1731 - 4 août 1804), qui a vaincu la flotte néerlandaise lors de la bataille de Camperdown le 11 octobre 1797. Le destroyer a servi dans les mers Méditerranée, Noire et des Caraïbes, et en 2019 a été déployé dans le golfe Persique en réponse aux tensions accrues avec l'Iran dans la région.
HMS Duncan_(D99)/HMS Duncan (D99):
Le HMS Duncan était un destroyer de classe D leader construit pour la Royal Navy au début des années 1930. Le navire a d'abord été affecté à la flotte méditerranéenne avant d'être transféré à la station chinoise au début de 1935 où il est resté jusqu'à la mi-1939. Duncan est retourné dans la flotte méditerranéenne juste après le début de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939. Il a été transféré à la Home Fleet en décembre 1939, bien qu'il ait été gravement endommagé lors d'une collision le mois suivant et ait nécessité des réparations qui ont duré jusqu'en juillet 1940. Le navire a rejoint la Force H à Gibraltar en octobre, escortant les plus gros navires et divers convois jusqu'en mars 1941, date à laquelle elle a été transférée en Afrique de l'Ouest pour des fonctions d'escorte de convoi pendant quelques mois. Duncan a rejoint la 13e flottille de destroyers à Gibraltar en juillet et a escorté plusieurs convois vers Malte pendant le reste de l'année. Après un radoub, il retourna brièvement à la 13e flottille de destroyers avant de rejoindre la flotte de l'Est dans l'océan Indien pour participer à l'opération Ironclad en mai 1942. Le navire fut rappelé chez lui pour être converti en destroyer d'escorte à la fin de 1942. Duncan fut affecté à Escorter le groupe B-7 dans l'Atlantique Nord après sa conversion en mai 1943. Elle a escorté un certain nombre de convois avant d'avoir besoin d'un long radoub de novembre à mai 1944. Elle a aidé à couler deux sous-marins allemands en octobre 1943. Le navire a été affectée à des tâches anti-sous-marines dans les approches occidentales après la fin de son radoub en mai 1944, et Duncan y resta jusqu'en avril 1945. À ce moment-là, elle fut transférée à des patrouilles anti-sous-marines côtières pour contrer tout effort de dernière minute de la Kriegsmarine pour interférer avec les lignes de ravitaillement alliées vers le continent. Mis en réserve le mois suivant, Duncan était en mauvais état et fut vendu à la ferraille plus tard dans l'année. La démolition, cependant, ne fut achevée qu'en 1949.
HMS Duncan_(F80)/HMS Duncan (F80):
Le HMS Duncan était le cinquième navire RN nommé d'après l'amiral Adam Duncan. C'était une frégate de classe Blackwood de la Royal Navy qui a servi dans la guerre de la morue.
HMS Dundalk_(J60)/HMS Dundalk (J60):
Le HMS Dundalk était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il n'a pas été terminé à temps pour participer à la Première Guerre mondiale et a coulé après avoir heurté une mine en 1940.
HMS Dundas/HMS Dundas :
Le HMS Dundas était une frégate de guerre anti-sous-marine de classe Blackwood de la Royal Navy.
HMS Dundee/HMS Dundee :
Un certain nombre de navires de la Royal Navy ont été nommés Dundee, d'après la ville d'Écosse. HMS Dundee (1911), un vapeur d'embarquement armé de la Première Guerre mondiale HMS Dundee (L84), un sloop de la Seconde Guerre mondiale
HMS Dundee_(L84)/HMS Dundee (L84) :
Le HMS Dundee était un sloop de classe Shoreham de la Royal Navy britannique. Le navire a été construit au chantier naval de Chatham et est entré en service en 1933. Le navire a servi principalement comme escorte de convoi dans l'Atlantique. Il fut coulé par un sous-marin allemand alors qu'il escortait l'un de ces convois en septembre 1940.
HMS Dunedin/HMS Dunedin :
Le HMS Dunedin était un croiseur léger de classe Danae de la Royal Navy, fanion numéro D93. Elle a été lancée des chantiers d'Armstrong Whitworth, Newcastle-on-Tyne le 19 novembre 1918 et mise en service le 13 septembre 1919. Elle a été le seul navire de la Royal Navy à porter le nom de Dunedin (du nom de la capitale de l'Écosse, généralement Anglicisé comme Édimbourg).
HMS Dunkerque/HMS Dunkerque :
Quatre navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Dunkirk, d'après le port maritime de Dunkerque, en France : le HMS Dunkerque (1656) était un ketch à 2 canons capturé aux Français en 1656 et vendu en 1660. Le HMS Dunkerque (1651) était un Quatrième taux de 48 canons. Elle a été lancée en 1651 sous le nom de Worcester, mais elle a été rebaptisée Dunkerque à la Restauration en 1660. Elle a été reconstruite en 1704 et 1734, et a été démantelée en 1749. Le HMS Dunkirk (1754) était un quatrième taux de 60 canons lancé en 1754. Elle était en service portuaire à partir de 1778 et a été vendue en 1782. Le HMS Dunkirk (D09) était un destroyer de classe Battle lancé en 1945 et démantelé en 1965.
HMS Dunkirk%27s_Prize_(1705)/Prix du HMS Dunkerque (1705) :
Le HMS Dunkirk's Prize était un corsaire français de 26 canons, Le Hocquart de St Malo pris par le HMS Dunkirk en septembre 1705. Elle fut achetée et immatriculée le 15 novembre 1705. Elle fut mise en service dans la Royal Navy en 1706 pour servir dans les Antilles. Elle a été échouée et perdue alors qu'elle poursuivait un corsaire français qui s'est également échoué et a été capturé. Elle a été perdue en 1708. Le Dunkerque's Prize était le troisième navire nommé puisqu'il a été utilisé pour un ketch à 2 canons capturé aux Français en 1656 et vendu en 1660.
HMS Dunkerque_(1651)/HMS Dunkerque (1651) :
Worcester était une frégate de troisième rang de 48 canons construite pour la marine du Commonwealth d'Angleterre à Woolwich Dockyard et lancée en 1651. Après la restauration en 1660, elle fut rebaptisée HMS Dunkirk. En 1677, son armement avait été porté à 60 canons. En 1704, il subit une reconstruction à Blackwall Yard, redémarrant en tant que navire de ligne de quatrième rang de 60 canons. Le 12 septembre 1729, Dunkerque reçut l'ordre d'être mis en pièces à Portsmouth et reconstruit par Joseph Allin le jeune en tant que quatrième rang de 60 canons pour l'établissement de 1719. Elle est relancée le 3 septembre 1734. Dunkerque est démantelée en 1749.
HMS Dunkerque_(1754)/HMS Dunkerque (1754) :
Le HMS Dunkirk était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Edward Allin au chantier naval de Woolwich selon le tirant d'eau spécifié par l'établissement de 1745 tel que modifié en 1750, et lancé le 22 juillet 1754.
HMS Dunkerque_(D09)/HMS Dunkerque (D09) :
Le HMS Dunkirk (D09) était un destroyer de flotte de classe Battle plus récent ou de 1943 de la Royal Navy (RN) britannique. Bien qu'il y ait eu d'autres navires de la marine qui avaient été nommés Dunkerque, dès les années 1650, il avait une signification supplémentaire après l'évacuation de Dunkerque entre fin mai et début juin 1940, dans laquelle plus de 300 000 Britanniques, ainsi que des troupes françaises, ont été secourus par une flotte hétéroclite de navires. Dunkerque a été construit par Alexander Stephen et Sons of Govan. Elle a été lancée le 27 août 1945 et mise en service le 27 novembre 1946.
HMS Dunoon_(J52)/HMS Dunoon (J52):
Le HMS Dunoon était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il n'a pas été terminé à temps pour participer à la Première Guerre mondiale et a été coulé par une mine en 1940.
HMS Dunraven / HMS Dunraven :
Le HMS Dunraven était un Q-Ship de la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Le 8 août 1917, à 130 milles au sud-ouest d'Ouessant dans le golfe de Gascogne, déguisé en charbonnier Boverton et commandé par Gordon Campbell, VC, Dunraven repéra l'UC-71 , commandé par l'Oberleutnant zur See Reinhold Saltzwedel. Saltzwedel croyait que le navire déguisé était un navire marchand. Le sous-marin a submergé et fermé avec Dunraven avant de faire surface à l'arrière à 11 h 43 et d'ouvrir le feu à longue distance. Dunraven a fait de la fumée et a envoyé un groupe de panique (un petit nombre d'hommes qui "abandonnent le navire" lors d'une attaque pour continuer à se faire passer pour un marchand). Les obus ont commencé à frapper Dunraven, faisant exploser ses grenades sous-marines et incendiant sa poupe. Son équipage est resté caché laissant les feux brûler. Ensuite, un canon de 4 pouces (102 mm) et son équipage ont été emportés, révélant l'identité de Dunraven en tant que navire de guerre, et l'UC-71 a été submergé. Une deuxième "panic party" a abandonné le navire. Dunraven a été touché par une torpille. Une troisième "partie de panique" est passée par-dessus bord, ne laissant que deux canons armés. L'UC-71 a fait surface, a bombardé Dunraven et a de nouveau été submergé. Campbell a répondu avec deux torpilles qui ont manqué, et vers 15 heures, le sous-marin en bon état a quitté cette zone. Un seul membre de l'équipage de Dunraven a été tué, mais le Q-Ship coulait. Le destroyer britannique HMS Christopher a récupéré les survivants de Dunraven et l'a pris en remorque pour Plymouth, mais Dunraven a coulé à 1h30 du matin tôt le 10 août 1917 au nord d'Ouessant. En reconnaissance, deux Croix de Victoria ont été décernées, l'une au premier lieutenant du navire, le lieutenant Charles George Bonner RNR, et l'autre, par scrutin, à un tireur, le maître Ernest Herbert Pitcher. Le capitaine Campbell a écrit plus tard: "Cela avait été un combat juste et honnête, et je l'ai perdu. Se référant à mon équipage, les mots ne peuvent exprimer ce que je ressens. Personne ne m'a laissé tomber. Personne n'aurait pu faire mieux." Le capitaine Campbell avait avait déjà reçu la Croix de Victoria, en février 1917, pour le naufrage du U-83.
HMS Dunvegan_Castle/HMS Dunvegan Castle :
Le HMS Dunvegan Castle était un paquebot britannique qui a été converti en croiseur marchand armé (AMC) pendant la Seconde Guerre mondiale. Harland et Wolff l'ont construit avec son navire jumeau Dunnottar Castle à Belfast en 1936. Union-Castle Line a exploité le château de Dunvegan sur des services réguliers entre Southampton et l'Afrique du Sud jusqu'en 1939. Lorsque la guerre a éclaté, elle a été réquisitionnée par l'Amirauté et mise en service en tant que HMS Dunvegan Castle . Elle a escorté des convois alliés de la Sierra Leone vers la Grande-Bretagne à partir de janvier 1940. En août 1940, un sous-marin allemand l'a torpillée et coulée dans les approches occidentales, tuant 27 membres de son équipage.
HMS Dunwich / HMS Dunwich :
Le HMS Dunwich faisait partie des six rangs standardisés de 20 canons construits à la fin du XVIIe siècle. Après la mise en service, elle a passé sa carrière principalement dans Home Waters avec des incursions au Maroc, en Amérique du Nord et en Méditerranée. Elle a participé à la capture de cinq corsaires. Elle a été coulée comme brise-lames en 1714.Dunwich était le seul navire ainsi nommé dans la Royal Navy.
HMS Durban / HMS Durban :
Le HMS Durban était un croiseur léger de classe Danae de la Royal Navy. Il a été lancé depuis les chantiers de la Scotts Shipbuilding and Engineering Company le 29 mai 1919 et mis en service le 1er novembre 1921.
Nain HMS / Nain HMS :
Sept navires de la Royal Navy ont été nommés Dwarf : le HMS Dwarf (1810) était un cotre de classe Decoy. Elle a participé à la capture d'un corsaire français, et à des opérations en Gironde. Après la fin des guerres napoléoniennes, elle a capturé des navires de contrebande. Elle fit naufrage en mars 1824. Le HMS Dwarf (1826) était un cotre lancé à Cowes. Elle a effectué un service de chantier naval puis a été transférée à la Garde côtière. Elle a été vendue en 1862. Le HMS Dwarf (1843) était un navire à vis en fer, le mercantile Mermaid que l'Amirauté a acheté en 1843. C'était le premier navire à vis de la Royal Navy. Elle fut vendue en septembre 1853. Le HMS Dwarf (1856) était une canonnière de classe Cheerful à vis à bois lancée à Blackwall. Elle a été rompue en 1863 à Haslar. Le HMS Dwarf (1867) était une canonnière à vis composite lancée à Woolwich en 1867. Elle fut vendue à Devonport en 1886. Le HMS Dwarf (1898) fut la première canonnière de classe Bramble à voir le service. Elle a été démantelée en 1926. Le HMS Dwarf (1936) a été lancé à Dartmouth en tant qu'offre de sous-marins. Elle a été encaissée en 1963.
HMS Nain_(1810)/HMS Nain (1810):
Le HMS Dwarf était un cotre de classe Decoy lancé en 1810. Il participa à la capture d'un corsaire français et à des opérations en Gironde. Après la fin des guerres napoléoniennes, elle a capturé des navires de contrebande. Elle fait naufrage en mars 1824.
HMS Nain_(1843)/HMS Nain (1843):
Le HMS Dwarf a été lancé en 1840 sous le nom de mercantile Mermaid. La Royal Navy l'a acheté en 1843 en tant que premier navire à propulsion par vis de la Marine. Elle est dissoute en 1853.
HMS E1/HMS E1 :
Le HMS E1 (désigné sous le nom de HMS D9) était un sous-marin britannique de classe E qui a été construit par Chatham Dockyard et a coûté 101 700 £. E1 a été posé le 14 février 1911. Il a été lancé le 9 novembre 1912 et a été mis en service le 6 mai 1913. Pendant la Première Guerre mondiale, il faisait partie de la flottille de sous-marins britanniques dans la Baltique.
HMS E10/HMS E10 :
Le HMS E10 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Elle a été posée le 10 juillet 1912 et a été mise en service le 10 mars 1914. Elle a coûté 105 700 £. E10 a été perdu en mer du Nord le ou vers le 18 janvier 1915.
HMS E11/HMS E11 :
Le HMS E11 était un sous-marin de classe E de la Royal Navy lancé le 23 avril 1914. E11 a été l'un des sous-marins les plus réussis en action lors des opérations navales de 1915 dans la campagne des Dardanelles, coulant plus de 80 navires de toutes tailles en trois tours de la Mer de Marmara.
HMS E12/HMS E12 :
Le HMS E12 était un sous-marin britannique de classe E construit par HM Dockyard, Chatham. Elle a été posée le 16 décembre 1912 et mise en service le 14 octobre 1914. Ses coûts de construction se sont élevés à 101 900 £. Pendant la Grande Guerre, des filets anti-sous-marins dans les Dardanelles ont empêtré ses hydravions avant, le forçant à descendre à une profondeur de 245 pieds. À l'époque, c'était la plus grande profondeur atteinte par un sous-marin britannique. L'E12 n'a réussi à faire surface que pour subir le feu des batteries côtières, mais a évité d'autres dommages. Il survécut à la guerre et fut vendu à la ferraille à Malte le 7 mars 1921.
HMS E13/HMS E13 :
Le HMS E13 était un sous-marin britannique de classe E construit par HM Dockyard, Chatham. Le E13 a été posé le 16 décembre 1912 et mis en service le 9 décembre 1914. La coque a coûté 101 900 £ (10 403 900 £ en 2022).
HMS E14/HMS E14 :
Le HMS E14 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Pendant la Première Guerre mondiale, deux de ses capitaines ont reçu la Croix de Victoria, et plusieurs de ses officiers et hommes ont également été décorés. Le HMS E14 a été posé le 14 décembre 1912 et mis en service le 18 novembre 1914. Sa coque a coûté 105 700 £. Il est coulé par les obus des batteries côtières des Dardanelles le 28 janvier 1918.
HMS E15/HMS E15 :
Le HMS E15 était un sous-marin de classe E de la Royal Navy, mis en service en 1914.
HMS E16/HMS E16 :
Le HMS E16 était un sous-marin de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness pour la Royal Navy. Elle a été posée le 15 mai 1913 et a été mise en service le 27 février 1915. Sa coque a coûté 105 700 £. L'E16 a été la première classe E à couler un sous-marin U-6, coulé à 6,4 km au sud-ouest de l'île de Karmøy au large de Stavanger, en Norvège, le 15 septembre 1915. L'E16 a été coulé par une mine à Heligoland Bight le 22 août 1916. Il n'y avait aucun survivant.
HMS E17/HMS E17 :
Le HMS E17 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Il a été mis en chantier le 29 juillet 1914, lancé le 16 janvier 1915 et mis en service le 7 avril 1915. Le HMS E17 a fait naufrage au large de Texel en mer du Nord le 6 janvier 1916. Son équipage a été secouru par un croiseur néerlandais Noordbrabant. Ils ont été internés. La tourelle de commandement de l'E17 est conservée en tant que monument au Royal Navy Submarine Museum de Gosport, au Royaume-Uni.
HMS E18/HMS E18 :
Le HMS E18 était un sous-marin de classe E de la Royal Navy, lancé en 1915 et perdu dans la mer Baltique en mai 1916 alors qu'il opérait à partir de Reval. Les circonstances exactes du naufrage restent un mystère. L'épave du sous-marin a été découverte en octobre 2009.
HMS E19/HMS E19 :
Le HMS E19 était un sous-marin de classe E de la Royal Navy, mis en service en 1914 à Vickers, Barrow-in-Furness. Pendant la Première Guerre mondiale, elle faisait partie de la flottille de sous-marins britanniques dans la Baltique.
HMS E2/HMS E2 :
Le HMS E2 (commandé à l'origine sous le nom de HMS D10) était un sous-marin britannique de classe E construit par Chatham Dockyard. E2 a été posé le 14 février 1911 et lancé le 23 novembre 1912. Il a été vendu le 7 mars 1921 à B Zammit, Malte.
HMS E20/HMS E20 :
Le HMS E20 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Il est mis en chantier le 25 novembre 1914 et mis en service le 30 août 1915. Il est coulé, torpillé par l'UB-14, le 6 novembre 1915.
HMS E21/HMS E21 :
Le HMS E21 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Elle a été lancée le 24 juillet 1915 et mise en service le 1er octobre 1915. E21 a été vendue le 14 décembre 1921.
HMS E22/HMS E22 :
Le HMS E22 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Elle a été posée le 27 août 1914 et a été mise en service le 8 novembre 1915.
HMS E23/HMS E23 :
Le HMS E23 était un sous-marin de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Il est mis au repos le 28 septembre 1914 et mis en service le 6 décembre 1915. L'E23 torpille le dreadnought allemand SMS Westfalen (18 900 tonnes) et l'emporte au large de Terschelling le 19 août 1916. L'E23 est vendu le 6 septembre 1922 à Sunderland.
HMS E24/HMS E24 :
Le HMS E24 était un sous-marin de classe E de la Royal Navy construit par Vickers, Barrow-in-Furness. Elle a été lancée le 9 décembre 1915 et a été mise en service le 9 janvier 1916. E24 était un sous-marin de pose de mines.E24 a été exploité au large de Heligoland Bight le 24 mars 1916. Une opération de sauvetage a été tentée en 1973 car elle était considérée comme un U allemand -bateau.
HMS E25/HMS E25 :
Le HMS E25 était un sous-marin britannique de classe E construit par William Beardmore and Company, Dalmuir. Il faisait partie, avec le futur E26, d'une paire de sous-marins commandés par la marine ottomane le 29 avril 1914, mais fut repris par la Royal Navy et reçut le nom E25. Elle a été posée en novembre 1914, lancée le 23 août 1915 et mise en service le 4 octobre 1915. Le HMS E25 a été vendu le 14 décembre 1921.[1]
HMS E26/HMS E26 :
Le HMS E26 était un sous-marin britannique de classe E construit par William Beardmore and Company, Dalmuir. Il faisait partie, avec le futur E25, d'une paire de sous-marins commandés par la marine ottomane le 29 avril 1914, mais fut repris par la Royal Navy et reçut le nom E26. Elle a été posée en novembre 1914, lancée le 11 novembre 1915 et mise en service le 3 octobre 1915. Le HMS E26 a été perdu de toutes les mains en mer du Nord, probablement à proximité de l'est de l'Ems, le 3 juillet 1916 ou vers cette date. Son épave a été retrouvée par un groupe de plongeurs hollandais en 2006.[2]
HMS E27/HMS E27 :
Le HMS E27 était un sous-marin britannique de classe E construit par Yarrow Shipbuilders, Scotstoun. Elle a été lancée le 9 juin 1917 et mise en service en août 1917. Le HMS E27 a été vendu à John Cashmore Ltd à Newport pour démolition le 6 septembre 1922.
HMS E29/HMS E29 :
Le HMS E29 était un sous-marin britannique de classe E construit par Armstrong Whitworth, Newcastle-Upon-Tyne. Il a été lancé le 1er juin 1915 et mis en service en octobre 1915. E29 a subi une explosion dans le compartiment de la batterie qui a tué quatre hommes le 9 janvier 1916. E29 a été vendu le 21 février 1922.
HMS E3/HMS E3 :
Le HMS E3 était le troisième sous-marin de classe E à être construit, construit à Barrow par Vickers en 1911-1912. Construits avec une compartimentation et une endurance jusque-là inatteignables, ce sont les meilleurs sous-marins de la Royal Navy au début de la Première Guerre mondiale. Elle a été coulée lors de la toute première attaque réussie contre un sous-marin par un autre, lorsqu'elle a été torpillée le 18 octobre 1914 par le U-27.
HMS E30/HMS E30 :
Le HMS E30 était un sous-marin britannique de classe E construit par Armstrong Whitworth, Newcastle upon Tyne. Elle a été posée le 29 juin 1914 et a été mise en service en novembre 1915. Le HMS E30 a été perdu dans la mer du Nord, aurait été miné au large d'Orfordness, Suffolk le 22 novembre 1916, le champ de mines n'a été découvert que le 25 novembre. Il n'y a pas eu de survivants.
HMS E31/HMS E31 :
Le HMS E31 était un sous-marin britannique de classe E construit par Scotts, Greenock. Elle a été posée en décembre 1914, mise en service le 8 janvier 1916 et vendue à la ferraille le 6 septembre 1922.
HMS E32/HMS E32 :
Le HMS E32 était un sous-marin britannique de classe E construit par J. Samuel White, Cowes, île de Wight. Il est lancé le 16 août 1916 et mis en service en octobre 1916. Le HMS E32 est vendu à Sunderland le 6 septembre 1922.
HMS E33/HMS E33 :
Le HMS E33 était un sous-marin britannique de classe E construit par John Thornycroft, Woolston, Hampshire. Elle a été lancée le 18 avril 1916 et mise en service en novembre 1916. L'E33 a été vendue à John Cashmore Ltd pour être mise au rebut dans leur chantier de Newport le 6 septembre 1922.
HMS E34/HMS E34 :
Le HMS E34 était un sous-marin britannique de classe E construit par John Thornycroft, Woolston, Hampshire. Elle a été lancée le 27 janvier 1917 et mise en service en mars 1917. Le HMS E34 a coulé le U-boot UB-16 au large de Harwich en mer du Nord le 10 mai 1918. E34 a été exploité près de l'Eijerlandse Gronden, les sables entre les îles frisonnes Texel et Vlieland le 20 juillet 1918. Il n'y avait aucun survivant.
HMS E35/HMS E35 :
Le HMS E35 était un sous-marin britannique de classe E construit par John Brown, Clydebank. Elle a été lancée le 20 mai 1916 et mise en service le 14 juillet 1917. Le E35 a coulé le U-154 (l'un des croiseurs U-boot de 1 512 tonnes conçus à l'origine comme transporteurs de marchandises) au large de l'île de Madère le 11 mai 1918. Ce naufrage a été aidé par les renseignements britanniques qui avaient appris un rendez-vous prévu entre deux sous-marins au large du cap Saint-Vincent. E35 a été vendu à Newcastle le 6 septembre 1922.
HMS E36/HMS E36 :
Le HMS E36 était un sous-marin de classe E construit par John Brown, Clydebank pour la Royal Navy. Elle a été posée le 7 janvier 1915 et a été mise en service le 16 novembre 1916. Le E36 a été coulé lors d'une collision avec le E43 au large de Harwich en mer du Nord le 19 janvier 1917. Il n'y a eu aucun survivant. Le 15 septembre 2013, le pêcheur néerlandais Hans Eelman a trouvé un gros objet métallique près de l'île de Texel, à l'aide d'un sonar. On pensait que l'objet était l'épave d'un sous-marin de type E et qu'il s'agissait d'un E36, mais des rapports ultérieurs ont prouvé que ce n'était pas le cas.
HMS E37/HMS E37 :
Le HMS E37 était un sous-marin britannique de classe E construit par Fairfield, Govan, Clyde. Il a été lancé le 2 septembre 1915 et mis en service le 17 mars 1916. Le E37 a été perdu en mer du Nord le 1er décembre 1916. Il n'y a eu aucun survivant.
HMS E38/HMS E38 :
Le HMS E38 était un sous-marin britannique de classe E construit par Fairfield, Govan, Clyde. Il est lancé le 13 juin 1916 et mis en service le 10 juillet 1917. Le E38 est vendu à la ferraille à Newport le 6 septembre 1922.
HMS E39/HMS E39 :
Le HMS E39 était un sous-marin britannique de classe E lancé par Palmers, Jarrow en 1916 et achevé par Armstrong Whitworth, Newcastle upon Tyne. Il a été lancé le 18 mai 1916 et a été mis en service en octobre 1916. Le HMS E39 a été vendu le 13 octobre 1921, mais en décembre 1922, il a sombré dans la baie de Watwick à l'entrée de Milford Haven, Pembrokeshire, alors qu'il était remorqué par les démolisseurs de navires.
HMS E4/HMS E4 :
Le HMS E4 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers, Barrow-in-Furness, au coût de 101 900 £. L'E4 est posé le 16 mai 1911, lancé le 5 février 1912 et mis en service le 28 janvier 1913. Le 24 septembre 1915, l'E4 est attaqué par le dirigeable allemand SL3. Le 15 août 1916, il entre en collision avec le navire jumeau E41 lors d'exercices au large de Harwich. Les deux navires ont coulé et il n'y avait que 14 survivants, tous de E41. Les deux bateaux ont été renfloués, réparés et remis en service. Il est vendu le 21 février 1922 à la Upnor Ship Breaking Company.
HMS E40/HMS E40 :
Le HMS E40 était un sous-marin britannique de classe E lancé par Palmer, Jarrow en 1916 et achevé par Armstrong Whitworth, Newcastle upon Tyne. Elle a été lancée le 9 novembre 1916 et a été mise en service en mai 1917. Au cours de son service pendant la Première Guerre mondiale, alors qu'elle patrouillait dans les eaux scandinaves, l'E40 a rencontré un U-boot. Alors que le sous-marin plongeait, le capitaine a été touché par des éclats d'obus et a dû être traîné; l'écoutille s'est bloquée et le navire a pris l'eau, allant droit au fond. Au bout d'une heure, l'air était mauvais ; avec le capitaine inconscient, le premier lieutenant a demandé à l'équipage s'il pouvait utiliser l'oxygène restant pour essayer de soulever le sous-marin. Cela a réussi et le E40 a réussi à regagner Middlesbrough où il avait été porté disparu, présumé coulé. Le capitaine a survécu. Le HMS E40 a été vendu le 14 décembre 1921.
HMS E41/HMS E41 :
Le HMS E41 était un sous-marin britannique de classe E construit par Cammell Laird, Birkenhead. Elle a été posée le 26 juillet 1915 et a été mise en service en février 1916.
HMS E42/HMS E42 :
Le HMS E42 était un sous-marin britannique de classe E construit par Cammell Laird, Birkenhead. Elle a été lancée le 22 octobre 1915 et mise en service en juillet 1916. Elle a servi pendant la Première Guerre mondiale, frappant avec une torpille le cuirassé SMS Moltke le 25 avril 1918 et effectuant une attaque infructueuse sur le U-92 le 1er juillet 1918.E42 a été vendu pour la ferraille à Poole le 6 septembre 1922.
HMS E43/HMS E43 :
Le HMS E43 était un sous-marin britannique de classe E construit par Swan Hunter, Wallsend. Elle a été posée le 22 décembre 1914 et a été mise en service le 20 février 1916. Le 19 janvier 1917, E43 est entré en collision avec E36 au large de Harwich en mer du Nord ; E36 a coulé avec toutes les mains. Le E43 a été vendu le 3 janvier 1921 mais s'est échoué en remorque à l'ouest de St Agnes Head, Cornwall le 25 novembre 1921.
HMS E44/HMS E44 :
Le HMS E44 était un sous-marin britannique de classe E construit par Swan Hunter, Wallsend. Elle a été posée le 8 janvier 1916 et mise en service le 18 juillet 1916. E44 a été vendue à la ferraille dans le sud du Pays de Galles le 13 octobre 1921.
HMS E45/HMS E45 :
Le HMS E45 était un sous-marin britannique de classe E construit par Cammell Laird, Birkenhead. Il a été lancé le 25 janvier 1916 et a été mis en service en août 1916. Le E45 a torpillé le U-boot UC-62 en mer du Nord le 15 octobre 1917. Le E45 a été vendu dans le sud du Pays de Galles le 6 septembre 1922.
HMS E46/HMS E46 :
Le HMS E46 était un sous-marin britannique de classe E construit par Cammell Laird, Birkenhead. Elle a été lancée le 4 avril 1916 et a été mise en service en octobre 1916. Le HMS E46 a été vendu dans le sud du Pays de Galles le 6 septembre 1922.
HMS E47/HMS E47 :
Le HMS E47 était un sous-marin de classe E lancé par Fairfield, Govan pour la Royal Navy et complété par William Beardmore, Dalmuir. Elle a été lancée le 29 mai 1916 et a été mise en service en octobre 1916.
HMS E48/HMS E48 :
Le HMS E48 était un sous-marin britannique de classe E lancé par Fairfield Shipbuilding and Engineering Company, Govan en 1916 et achevé par William Beardmore and Company, Dalmuir. Il a été lancé le 2 août 1916 et a été mis en service en février 1917. Le HMS E48 a été utilisé comme cible en 1921. Il a été vendu à John Cashmore Ltd et mis au rebut à Newport en juillet 1928.
HMS E49/HMS E49 :
Le HMS E49 était un sous-marin de classe E construit par Swan Hunter, Wallsend pour la Royal Navy. Elle a été posée le 15 février 1915 et a été mise en service le 14 décembre 1916. E49 a été minée au large des îles Shetland le 12 mars 1917. Le champ de mines a été posé par le sous-marin allemand UC-76 le 10 mars 1917. Il n'y a eu aucun survivant. . E49 se trouve à 96 pieds (29 m) avec ses arcs arrachés.
HMS E5/HMS E5 :
Le HMS E5 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers Barrow-in-Furness. Elle a été posée le 9 juin 1911 et a été mise en service le 28 juin 1913. Elle a coûté 106 700 £. E5 a été coulé, probablement en heurtant une mine, le 7 mars 1916.
HMS E50/HMS E50 :
Le HMS E50 était un sous-marin britannique de classe E construit par John Brown, Clydebank. Elle a été lancée le 13 novembre 1916 et a été mise en service le 23 janvier 1917. E50 a été endommagé lors d'une collision avec le sous-marin de la marine impériale allemande UC-62 alors qu'il était immergé dans la mer du Nord au large du navire léger North Hinder le 19 mars 1917. E 50 a été perdu le 1er février 1918, et on croyait auparavant qu'elle avait heurté une mine en mer du Nord au large du South Dogger Light Vessel . En 2011, l'épave a été retrouvée par une expédition danoise beaucoup plus près de la côte danoise, à 65 NM à l'ouest de Nymindegab.
HMS E51/HMS E51 :
Le HMS E51 était un sous-marin britannique de classe E construit à l'origine à Yarrow, Scotstoun, mais transféré à Scotts, Greenock le 3 mars 1915. Le HMS E51 a été lancé le 30 novembre 1916 et mis en service le 27 janvier 1917. Le E51 a été vendu à la ferraille le 13 octobre 1921. .
HMS E52/HMS E52 :
Le HMS E52 était un sous-marin britannique de classe E commandé à Yarrow Shipbuilders, Scotstoun, mais transféré le 3 mars 1915 à William Denny and Brothers, Dumbarton. Elle a été lancée le 25 janvier 1917. E52 a coulé le sous-marin UC-63 près de Goodwin Sands, détroit de Douvres le 1er novembre 1917. E52 a été vendu le 3 janvier 1921 à Brixham.
HMS E53/HMS E53 :
Le HMS E53 était un sous-marin britannique de classe E construit par William Beardmore and Company, Dalmuir. Elle a été lancée en 1916 et a été mise en service en mars 1916. E53 a été vendue à la ferraille le 6 septembre 1922.
HMS E54/HMS E54 :
Le HMS E54 était un sous-marin britannique de classe E construit par William Beardmore, Dalmuir. Elle a été posée le 1er février 1915 et a été mise en service en mai 1916. Elle a coulé l'UC-10 le 21 août 1916 et l'U-81 le 1er mai 1917. L'E54 a été vendue à la ferraille le 14 décembre 1921.
HMS E55/HMS E55 :
Le HMS E55 était un sous-marin britannique de classe E construit par William Denny, Dumbarton. Il est lancé le 5 février 1916 et mis en service en mars 1916. Le E55 est vendu à la ferraille à Newcastle le 6 septembre 1922.
HMS E56/HMS E56 :
Le HMS E56 était un sous-marin britannique de classe E construit par William Denny, Dumbarton. Elle a été posée le 1er décembre 1914, lancée le 19 juin 1916 et mise en service le 8 août 1916. E56 a été vendue à la ferraille à Granton, Édimbourg, le 9 juin 1923.
HMS E6/HMS E6 :
Le HMS E6 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers Barrow-in-Furness. Elle a été posée le 12 novembre 1911 et a été mise en service le 17 octobre 1913. Elle a coûté 106 900 £.
HMS E7/HMS E7 :
Le HMS E7 était un sous-marin britannique de classe E construit à Chatham Dockyard. Elle a été déposée le 30 mars 1912 et mise en service le 16 mars 1914. Elle a coûté 105 700 £.
HMS E8/HMS E8 :
Le HMS E8 était un sous-marin britannique de classe E construit à Chatham Dockyard. Elle a été posée le 30 mars 1912 et a été mise en service le 18 juin 1914. Elle a coûté 105 700 £. Pendant la Première Guerre mondiale, elle faisait partie de la flottille de sous-marins britanniques dans la Baltique.
HMS E9/HMS E9 :
Le HMS E9 était un sous-marin britannique de classe E construit par Vickers, Barrow. Elle a été posée le 1er juin 1912 et a été mise en service le 18 juin 1914.
HMS Eagle/HMS Eagle :
Dix-huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Eagle, du nom de l'aigle. Le HMS Eagle (1592) était un ancien marchand acheté en 1592 et utilisé comme carcasse de carénage. Elle a été vendue en 1683. Le HMS Eagle (1648) était un sloop chaloupe de 6 canons, répertorié jusqu'en 1653. Le HMS Eagle (1650) était un navire de 12 canons, anciennement le navire français Aigle, capturé en 1650 et vendu en 1655. HMS Eagle (1660) était un navire armé de 22 canons, précédemment nommé HMS Selby. Elle a été rebaptisée HMS Eagle en 1660, utilisée comme pompier à partir de 1674 et coulée comme fondation en 1694. Le HMS Eagle (1670) était un pompier de 6 canons capturé aux Algériens en 1670 et dépensé en 1671. Le HMS Eagle (1672) était un pompier de 6 canons acheté en 1672 et coulé en 1673. Le HMS Eagle (1679) était un troisième rang de 70 canons lancé en 1679, reconstruit en 1699 et détruit en 1707. Le HMS Eagle (1696) était un bateau de conseil de 10 canons lancé en 1696 et fait naufrage en 1703. Le HMS Eagle (pompier vers 1745) était un pompier coulé en 1745 comme brise-lames. Le HMS Eagle (1745) était un quatrième rang de 58 canons lancé en 1745 et vendu en 1767. Le HMS Eagle (1754) était un sloop de 14 canons lancé en 1745. Son sort est inconnu. Le HMS Eagle (1774) était un troisième rang de 64 canons lancé en 1774. Il fut attaqué par le submersible Turtle pendant la Révolution américaine, fut mis en service portuaire à partir de 1790 et rebaptisé HMS Buckingham en 1800. Il fut démantelé en 1812. HMS Eagle (1794) était un canonnier à 4 canons, anciennement un hoy hollandais acheté en 1794. Il fut vendu en 1804. Le HMS Eagle (1803) était un brick à 12 canons, anciennement le Venteux français. Loire l'a capturé en 1803. La Royal Navy l'a rebaptisé HMS Eclipse en 1804 et l'a vendu en 1807. Le HMS Eagle (1804) était un troisième taux de 74 canons lancé en 1804. Il a été réduit à 50 canons en 1830 puis est devenu une formation école en 1860, rebaptisée HMS Eaglet en 1918. Elle a été perdue dans un incendie en 1926; l'épave fut vendue en 1927. Le HMS Eagle (1812) était un brick monocanon construit en 1812 qui servait de tender à Poictiers. Le smack de pêche américain Yankee a utilisé un stratagème pour capturer Eagle le 4 juillet 1812. Le HMS Eagle (1814) était une canonnière américaine capturée lors de la bataille du lac Borgne le 14 décembre 1814. Elle est restée en service jusqu'au 4 juin 1815 au moins. pour elle et les autres navires capturés à la bataille a été payé en juillet 1821. Le HMS Eagle (établissement à terre) était le nom du centre de formation de la Royal Naval Volunteer Reserve à Liverpool à partir de 1904. Il a été rebaptisé HMS Eaglet en 1918. HMS Eagle (1918 ) était l'un des premiers porte-avions, converti à partir d'un cuirassé chilien inachevé, l'Almirante Cochrane, lancé en 1918 et coulé en 1942. Le HMS Eagle devait être un porte-avions de classe Audacious, établi en 1944, mais annulé en 1945. HMS Eagle (R05) était un porte-avions de classe Audacious initialement désigné HMS Audacious, lancé en 1946 et démantelé en 1978.
HMS Eagle_(1679)/HMS Eagle (1679):
Le HMS Eagle était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy, construit au chantier naval de Portsmouth en 1677/79. Une fois terminée, elle a été placée en ordinaire pendant 10 ans. Elle était en commission active pendant la guerre de Succession d'Angleterre en participant à la bataille de Barfleur. Elle a été reconstruite en 1699 à Chatham. Elle a de nouveau joué un rôle actif au début de la guerre de Succession d'Espagne en participant à la prise de Gibraltar et à la bataille de Velez Malaga. Elle a fait naufrage dans les îles Scilly en octobre 1707. Elle était le septième navire à porter le nom d'Eagle depuis qu'il a été utilisé pour une coque de carénage, un ex-marchand, acheté en 1592 et vendu à Chatham en 1683.HMS Eagle était décerné l'honneur de bataille Barfleur 1692, Gibraltar 1704 et Velez-Malaga 1704.
HMS Eagle_(1745)/HMS Eagle (1745):
Le HMS Eagle était un navire de quatrième rang de 58 canons de la ligne de la Royal Navy construit à King's Yard à Harwich par John Barnard et lancé en 1745.
HMS Eagle_(1774)/HMS Eagle (1774):
Le HMS Eagle était un navire britannique de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 2 mai 1774 à Rotherhithe.
HMS Eagle_(1794)/HMS Eagle (1794):
Le HMS Eagle était un hoy néerlandais que l'Amirauté a acheté en 1794. Elle a été mise en service dans la Royal Navy en mars 1794 sous les ordres du lieutenant David Hamline pour les îles anglo-normandes. Elle et plusieurs de ses navires jumeaux - (Lion, Repulse, Tiger et Scorpion) - faisaient partie d'un escadron de courte durée sous Philippe d'Auvergne à Jersey dans les îles anglo-normandes. Eagle a été payé en 1795 puis prêté au Conseil des transports de la Royal Navy en mars 1796. Eagle a été remis en service en septembre 1796 sous les ordres du lieutenant Henry Hardacre. Le 31 janvier 1799, il est conduit à terre à Studland Bay sur la côte de l'île de Purbeck dans le Dorset en Angleterre, mais il est renfloué et remis en service. Elle était l'un des navires qui partageaient le produit de l' incident de Vlieter le 28 août 1799. À partir de juin 1800, le lieutenant William Nazer commanda Eagle. La Royal Navy vendit Eagle à Portsmouth en novembre 1804.
HMS Eagle_(1804)/HMS Eagle (1804):
Le HMS Eagle était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 27 février 1804 à Northfleet. Le 31 mars, il a été conduit à terre et gravement endommagé à Northfleet. Elle a été amenée à quai pour des réparations. Le 11 novembre 1804, Glatton, avec Eagle, Majestic, Princess of Orange, Raisonable, Africiane, Inspector, Beaver et les navires armés loués Swift et Agnes, participèrent à la capture de l'Upstalsboom, HL De Haase, Master.Eagle revint vers les Downs au début de 1814. En janvier 1815, elle était au chantier naval de Chatham en cours de réparation. En 1830, elle a été réduite à un navire de 50 canons. En novembre 1844, le capitaine George B. Martin l'a commandée pour le service sur la station des Antilles et de l'Amérique du Nord. Elle était de retour à Devonport en 1848. En 1860, elle était employée par le service de la Garde côtière à Milford Haven. Il a été rebaptisé HMS Eaglet en 1918, alors qu'il était le centre d'entraînement de la Royal Naval Reserve pour le nord-ouest de l'Angleterre. Un incendie a détruit Eagle en 1926.
HMS Eagle_(1918)/HMS Eagle (1918):
Le HMS Eagle était l'un des premiers porte-avions de la Royal Navy. Commandé par le Chili lors de la course de dreadnought sud-américaine sous le nom de cuirassé de classe Almirante Latorre Almirante Cochrane , il a été déposé avant la Première Guerre mondiale. Au début de 1918, il a été acheté par la Grande-Bretagne pour être converti en porte-avions ; ce travail fut terminé en 1924. Son achèvement fut retardé par des problèmes de main-d'œuvre et la possibilité qu'il soit racheté par le Chili pour être reconverti en cuirassé, ainsi que la nécessité d'essais comparatifs pour déterminer la disposition optimale des porte-avions. Le navire a d'abord été affecté à la flotte méditerranéenne, puis plus tard à la station chinoise, passant très peu de temps dans les eaux territoriales, à part pour des radoubs périodiques. Eagle a passé les neuf premiers mois de la Seconde Guerre mondiale dans l'océan Indien à la recherche de pillards commerciaux allemands. Au début de la guerre, la Fleet Air Arm manquait désespérément de chasseurs et Eagle était équipé uniquement de bombardiers torpilleurs Fairey Swordfish jusqu'à la fin de 1940. Elle a été transférée en Méditerranée en mai 1940, où elle a escorté des convois vers Malte et la Grèce et attaqué la navigation italienne, les unités navales et les bases en Méditerranée orientale. Le navire a également participé à la bataille de Calabre en juillet, mais ses avions n'ont réussi à marquer aucun coup lorsqu'ils ont tenté de torpiller des croiseurs italiens pendant la bataille. Chaque fois qu'Eagle n'était pas en mer, ses avions étaient débarqués et utilisés à terre. Le navire a été relevé par un transporteur plus moderne en mars 1941 et a reçu l'ordre de chasser les navires de l'Axe dans l'océan Indien et l'Atlantique Sud. Son avion a coulé un coureur de blocus allemand et a désactivé un pétrolier allemand au milieu de 1941, mais n'a trouvé aucun autre navire de l'Axe avant que le navire ne reçoive l'ordre de rentrer chez lui pour un radoub en octobre. Après avoir terminé un vaste radoub au début de 1942, le navire a effectué des voyages livrant des avions de chasse à Malte pour renforcer ses défenses aériennes au cours de la première moitié de 1942. Le sous-marin allemand U-73 a torpillé et coulé Eagle le 11 août 1942 alors qu'Eagle escortait un convoi. à Malte lors de l'opération Pedestal.
HMS Eagle_(R05)/HMS Eagle (R05):
Le HMS Eagle était un porte-avions de classe Audacious de la Royal Navy, en service de 1951 à 1972. Jusqu'à l'arrivée des porte-avions de la classe Queen Elizabeth au 21e siècle, elle et sa sœur Ark Royal étaient les deux plus grands porte-avions de la Royal Navy jamais construits. Il a été mis en chantier le 24 octobre 1942 au chantier naval Harland and Wolff à Belfast comme l'un des quatre navires de la classe Audacious. Ceux-ci ont été établis pendant la Seconde Guerre mondiale dans le cadre du renforcement de la marine britannique pendant ce conflit. Deux ont été annulés à la fin des hostilités, et les deux autres ont été suspendus. Initialement désigné Audacious, il fut rebaptisé Eagle (le quinzième navire de la Royal Navy à recevoir ce nom), prenant le nom du troisième navire annulé de la classe le 21 janvier 1946. Il fut finalement lancé par la princesse Elizabeth le 19 mars 1946.Bien que Eagle a été achevé en octobre 1951 sans poste de pilotage incliné, un a été ajouté trois ans plus tard. En 1952, elle a participé au premier grand exercice naval de l'OTAN, l'exercice Mainbrace.
HMS Eaglet/HMS Eaglet :
Cinq navires et un établissement d'entraînement de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Eaglet : HMS Eaglet (1655) était un ketch de 8 canons construit en 1655 et vendu en 1674. HMS Eaglet (1691) était un ketch de 10 canons lancé en 1691 et capturé en 1693 par les Français au large de l'île d'Arran. Le HMS Eaglet (1855) était un bateau à aubes, loué entre 1855 et 1857. Le HMS Eaglet (1918) a été lancé en 1804 sous le nom d'Eagle et renommé alors qu'il était un navire-école en 1918. Il a été détruit par un incendie en 1926 et l'épave a été vendue en 1927. Le HMS Eaglet (1926) était un sloop de 24 classes lancé sous le nom de Sir Bevis en 1918, rebaptisé Irwell en 1923 et Eaglet en 1926. Il a été démantelé en 1971. Le HMS Eaglet (établissement à terre) a été fondé en 1904 et déplacé à terre après la démolition du dernier navire nommé en 1971.
HMS Eaglet_(établissement_terre)/HMS Eaglet (établissement terre) :
Le HMS Eaglet est une frégate en pierre de la Royal Navy à Liverpool, Merseyside. La base abrite un certain nombre d'unités, notamment: Royal Naval Reserve, Royal Marines Reserve Merseyside, Naval Regional Command Northern England, Liverpool URNU, HMS Biter, HMS Charger, Sea Cadet Corps et Liverpool Royal Navy et Royal Marines Carrières Bureau. De 1904 à 1918, il a opéré sous le nom de HMS Eagle.
HMS Earl_of_Peterborough_ (1915)/HMS Earl of Peterborough (1915) :
Le HMS Earl of Peterborough était un moniteur de classe Lord Clive de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale, du nom de Charles Mordaunt, 3e comte de Peterborough, un général britannique de la guerre de Succession d'Espagne qui a combattu en Espagne. La batterie principale originale de 12 pouces du navire a été retirée d'un cuirassé obsolète de classe Majestic, le HMS Mars. Les moniteurs de classe Lord Clive ont été construits à l'origine en 1915 pour engager l'artillerie côtière allemande dans la Belgique occupée pendant la Première Guerre mondiale. Le comte de Peterborough, cependant, était employé différemment, étant envoyé en Méditerranée orientale une fois terminé pour servir avec la flotte là-bas. Au début de 1916, elle bombarda les positions turques dans les Dardanelles et pendant le reste de la guerre fut active contre les unités turques en Égypte, en Palestine et en Turquie même. Après l'armistice de novembre 1918, le comte de Peterborough et ses sœurs ont été mis en réserve en attendant leur mise au rebut, car la raison de leur existence a pris fin avec la libération des côtes dirigées par le pouvoir central. En 1921, le comte de Peterborough a été mis au rebut avec toutes ses sœurs.
HMS Earnest/HMS Earnest :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Earnest : HMS Earnest (1805) était un brick de 12 canons lancé à Lieth en 1805 et vendu en 1816. Il devint alors le marchand Earnest et continua à naviguer jusqu'en 1850. HMS Earnest (1856) était une canonnière à bois lancée en 1856 et vendue en 1895. HMS Earnest (1896) était un destroyer lancé en 1896 et vendu en 1920
HMS Earnest_(1805)/HMS Earnest (1805) :
Le HMS Earnest a été lancé à Leith en 1805 comme l'un des 48 derniers bricks de classe Archer pour la Royal Navy britannique. Au cours de sa carrière navale, Earnest a capturé cinq petits corsaires et de nombreux navires marchands. En 1816, l'Amirauté la vendit et elle devint le marchand Earnest. Elle a continué à naviguer et a été répertoriée pour la dernière fois en 1850.
HMS Earnest_(1896)/HMS Earnest (1896):
Le HMS Earnest était un destroyer torpilleur à "trente nœuds" de la Royal Navy britannique. Il a été construit par Laird, Son & Company à leur chantier naval de Birkenhead comme l'un des six destroyers de classe Earnest commandés dans le cadre du programme de construction 1895-1896 de la Royal Navy, qui ont ensuite été classés comme membres de la classe B. Earnest a été lancé le 7 novembre 1896 et a été achevé en novembre 1897. Earnest a servi en Méditerranée de 1898 à 1907, avant de retourner en Grande-Bretagne. Elle est restée en service pendant la Première Guerre mondiale, étant employée à des missions de patrouille et d'escorte de convois en mer du Nord et en mer d'Irlande. Earnest a été vendu à la ferraille le 7 janvier 1920.
HMS Eastbourne/HMS Eastbourne :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Eastbourne, du nom de la ville balnéaire d'East Sussex : le HMS Eastbourne (J127) était un dragueur de mines de la classe Bangor lancé en 1940 et vendu en 1948. Le HMS Eastbourne (F73) était un Whitby- frégate de classe lancée en 1955 et vendue à la casse en 1985.
HMS Eastbourne_(F73)/HMS Eastbourne (F73) :
Le HMS Eastbourne était une frégate anti-sous-marine de classe Whitby, ou Type 12, de la Royal Navy du Royaume-Uni.
HMS Easton/HMS Easton :
Le HMS Easton était un destroyer de classe Hunt de type III de la Royal Navy britannique. Easton a été construit par le constructeur naval J Samuel White en 1941-1942, lancé le 11 juillet 1942 et achevé le 7 décembre 1942. Easton a passé la majeure partie de la Seconde Guerre mondiale en mer Méditerranée, où elle a participé au naufrage de deux sous-marins. , avant de retourner en Grande-Bretagne en 1945. Le service d'après-guerre du navire était limité et, après une période d'utilisation comme carcasse, il a été démoli en 1953.
Écho HMS/Écho HMS :
Un certain nombre de navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Echo, d'après l'Echo de la mythologie grecque HMS Echo (1758) était un sixième rang de 24 canons capturé en France en 1758 et vendu en 1770. HMS Echo (1780) était le Cerf- Hussard, cotre de classe gréé en brick, de dix-huit canons de 6 livres, lancé en 1779 ou 80 et capturé le 7 juillet 1780, le HMS Echo (1782) était un sloop de 16 canons lancé en 1782 et démantelé en 1797. Le HMS Echo (1797 ) était un sloop de 16 canons lancé en 1797 et vendu en 1809. Il est ensuite devenu baleinier avant de faire naufrage en 1821. Le HMS Echo (1809) était un sloop de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1809 et démantelé en 1817. Le HMS Echo (1827) était un bateau à aubes en bois lancé en 1827, converti en remorqueur en 1830, et vendu en 1885. Le HMS Echo (H23) était un destroyer de classe E lancé en 1934 et prêté à la marine grecque à partir de 1944 à 1956, puis démantelé. Le HMS Echo (A70) était un navire hydrographique de classe Echo lancé en 1957 et vendu en 1986. Le HMS Echo (H87) est un navire hydrographique de classe Echo, lancé en 2002 et mis hors service en juin 2022.
HMS Écho_(1758)/HMS Écho (1758) :
Le HMS Echo était un sixième rang de 24 canons de la Royal Navy, en service actif entre 1758 et 1764, pendant la guerre de Sept Ans. À l'origine la corvette française L'Echo, elle a été capturée par le HMS Juno en 1758 et réaménagée en chasseur corsaire. Stationnée dans les Caraïbes, elle a capturé un total de cinq navires ennemis au cours des cinq années suivantes. Elle a été déclarée excédentaire par rapport aux besoins de la marine à la fin de la guerre en 1763 et a été mise hors service à Chatham Dockyard. Après six ans au chantier naval, elle fut vendue hors service en 1770.
HMS Écho_(1797)/HMS Écho (1797) :
Le HMS Echo, lancé en 1797 à Douvres, était un sloop de guerre de la Royal Navy. Elle a servi sur la station de la Jamaïque entre 1799 et 1806, et y a capturé un petit nombre de corsaires. La Marine l'a vendue en 1809 et elle est devenue baleinière. Elle a effectué quatre voyages complets de chasse à la baleine mais a fait naufrage dans la mer de Corail en avril 1820 lors de son cinquième voyage à la baleine.
Écho HMS_(H23)/Écho HMS (H23) :
Le HMS Echo était un destroyer de classe E de la Royal Navy britannique qui a servi dans les théâtres de l'Atlantique, de l'Arctique et de la Méditerranée pendant la Seconde Guerre mondiale, avant d'être transféré à la Royal Hellenic Navy en 1944 et renommé Navarinon, jusqu'à sa mise au rebut en 1956.
Écho HMS_(H87)/Écho HMS (H87) :
Le HMS Echo a été le premier des deux navires de relevés hydrographiques polyvalents commandés par la Royal Navy. Avec son navire jumeau, le HMS Enterprise, ils ont formé la classe Echo de navires d'étude. Il a été construit par Appledore Shipbuilders dans le Devon en 2002 et était le neuvième navire de la Royal Navy à porter ce nom. Elle a pris sa retraite du service en 2022.
HMS Éclair / HMS Éclair :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Eclair : Le premier Eclair était une "barque latine" française, lancée le 5 juillet 1771, reclassée en corvette en 1783. Entre le 22 juin et le 24 septembre 1792, elle s'embarqua pour Malte, Tunis et les îles d'Hyères sous le commandement du lieutenant de vaisseau Basterot de La Barrière. Elle était sous le commandement du lieutenant de vaisseau Roubaud lorsque le HMS Leda et le HMS Illustrious la capturèrent le 16 juin 1793, au sud de Marseille. La Royal Navy l'a mis en service en tant que navire de poste de 22 canons. Elle est devenue une poudrière en avril 1797 et a été vendue en 1806. Le deuxième Eclair était un canonnier à 3 canons capturé aux Français en 1795. Elle a été convertie en goélette avant de naviguer vers les Antilles en 1796. Elle a été rebaptisée Safety in 1802 et encombré. La sécurité a été répertoriée comme navire de garde aux Antilles en 1808 et comme navire-prison en 1810. Elle réapparut ensuite comme carcasse de réception à Tortola en 1841. Elle fut finalement démantelée en 1879. Le troisième HMS Eclair (1801) était un 10- goélette à canon. Sous le commandement de l'enseigne de vaiseau Sougé, elle a navigué jusqu'à Basse-Terre. Garland, un tendre de Daphné, la captura au mouillage de Grande-Anse, les Saintes en 1801. Eclair fut rebaptisé Pickle en 1809 et vendu en 1818. Le quatrième HMS Eclair (1807) était un brick de classe Cruizer de 18 canons. sloop lancé en 1807 et démantelé en 1831. Le cinquième Eclair, était à l'origine le sloop de 6 canons HMS Infernal. Infernal a été renommé Eclair en 1844 puis renommé Rosamund en 1846; Rosamund est devenue une usine flottante en 1863 et a finalement été démantelée en 1865.
HMS Eclair_(1801)/HMS Eclair (1801):
Le HMS Eclair était une goélette de la marine française lancée en 1799 et capturée en 1801. Les Britanniques l'ont mise en service sous son nom français et l'ont armée de douze caronades de 12 livres. En 1804, elle s'est engagée dans une action de navire unique remarquable, bien qu'indécise, avec le corsaire français de 22 canons Grande Decide. En 1809, elle a été rebaptisée Pickle. En décembre 1812, elle et trois autres petits navires britanniques engagèrent la frégate française de 40 canons Gloire dans une autre action remarquable et indécise. Elle a été vendue en 1818.
HMS Éclipse/HMS Éclipse :
Huit navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Eclipse : HMS Eclipse (1797), une canonnière de 12 canons et 169 tonnes lancée à Blackwall le 29 mars 1797. Elle a été mise en vente en août 1802 et vendue en octobre. HMS Eclipse (1804), un brick français de classe Vesuve à 4 canons appelé à l'origine Volage, puis Venteux, que la Royal Navy captura en 1803 et initialement nommé HMS Eagle jusqu'à ce qu'il la rebaptise en 1804. Il la vendit en avril 1807. HMS Eclipse (1807) un sloop de classe Cruizer de 18 canons lancé à Douvres le 4 août 1807 et vendu le 31 août 1815. Il a fait du commerce avec l'Inde jusqu'en 1823. Puis, entre 1823 et 1845, il a effectué sept voyages en tant que baleinier. HMS Eclipse (1819), un brig-sloop de classe Cherokee de 10 canons qui est devenu pendant un certain temps un paquet du service postal postal, naviguant au départ de Falmouth, en Cornouailles. Elle a été vendue le 10 novembre 1863. HMS Eclipse (1860), un sloop à vis en bois de 700 tonnes lancé à Millwall le 18 septembre 1860 et démantelé en juillet 1867. HMS Eclipse (1867), une vis à bois de classe Eclipse de 1 267 tonnes Sloop initialement nommé Sappho mais renommé avant son lancement à Sheerness le 14 novembre 1867. Converti en navire magasin en 1888 et vendu en 1921. HMS Eclipse , le navire de tête de sa classe de croiseurs. Lancé à Portsmouth le 19 juillet 1894 et vendu en août 1921. HMS Eclipse, un destroyer de classe E lancé à Denny le 12 avril 1934 et coulé par une mine en mer Égée le 24 octobre 1943.
HMS Éclipse_(1804)/HMS Éclipse (1804) :
Le HMS Eclipse était un canonnier en brique ou chaloupe-canonnière de la classe Vésuve de la marine française lancé à Saint-Malo en 1793 sous le nom de Volage. Elle a été rebaptisée Venteux en 1795 (peut-être aussi Vérité le 30 mai 1795, bien qu'il s'agisse peut-être d'un deuxième navire du même nom. La Royal Navy britannique l'a capturée en 1803 et l'a mise en service sous le nom de HMS Eagle, mais l'a ensuite rebaptisée HMS Eclipse en 1804. Elle a eu une carrière tout à fait banale avant que la Marine ne la vende en 1807.
HMS Éclipse_(1807)/HMS Éclipse (1807) :
Le HMS Eclipse était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy construit par John King à Douvres et lancé en 1807. Il a servi au large du Portugal puis dans l'océan Indien lors de la prise de l'Île de France. Peu de temps après, elle captura Tamatave. Elle fut vendue pour le service marchand en 1815. Elle fit du commerce avec l'Inde jusqu'en 1823. Puis entre 1823 et 1845 elle fit sept voyages comme baleinière.
HMS Éclipse_(1860)/HMS Éclipse (1860) :
Le HMS Eclipse était un canonnier de première classe de classe Cormorant à 4 canons lancé en 1860 depuis le chantier naval de J. Scott Russell & Co., Millwall. Elle a servi sur la station australienne, a pris part à la deuxième guerre de Taranaki , notamment en fournissant des hommes à une brigade navale qui a attaqué le bastion maori de Gate Pā. La classe entière n'a jamais été satisfaisante en tant que canonnières, en partie à cause de leur tirant d'eau excessif, et Eclipse a été démantelé à Sheerness en 1867, seulement 7 ans après son lancement.
HMS Éclipse_(1894)/HMS Éclipse (1894) :
Le HMS Eclipse était un croiseur protégé de classe Eclipse construit pour la Royal Navy au milieu des années 1890.
HMS Éclipse_(H08)/HMS Éclipse (H08) :
Le HMS Eclipse était un destroyer de classe E de la Royal Navy qui a servi dans les théâtres de l'Atlantique, de l'Arctique et de la Méditerranée pendant la Seconde Guerre mondiale, jusqu'à ce qu'il soit coulé par une mine dans la mer Égée le 24 octobre 1943.
HMS Eden/HMS Eden :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Eden : le HMS Eden (1814) était un sixième rang de 24 canons lancé en 1814. Il fut utilisé pour des expériences entre 1816 et 1817, et fut démantelé en 1833. Le HMS Eden (1903 ) était un destroyer de classe River lancé en 1903 et coulé lors d'une collision avec le SS France en 1916.
HMS Eden_(1903)/HMS Eden (1903):
Le HMS Eden était un destroyer de classe River de type Hawthorn Leslie commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1901 à 1902. Nommé d'après la rivière Eden dans le nord de l'Angleterre, il était le deuxième navire à porter ce nom depuis son introduction en 1814.
HMS Edgar/HMS Edgar :
Il y a huit navires de la Royal Navy britannique qui ont été nommés HMS Edgar. HMS Edgar (1668), un troisième taux de 70 canons lancé en 1668, reconstruit en 1700 et détruit dans un incendie accidentel en 1711. HMS Edgar (1758), un quatrième taux de 60 canons lancé en 1758 et coulé comme brise-lames en 1774 HMS Edgar (1779), un 3e rang de 74 canons lancé en 1779, converti en carcasse de prison en 1813, rebaptisé Retribution en 1814, et démantelé en 1835. HMS Edgar (1858), un 91 canons à hélice de second rang lancé en 1858, prêté au service des douanes en tant que carcasse en 1870, et vendu en 1904. Le cinquième Edgar, lancé en 1859, fut rebaptisé Hood en 1860. HMS Edgar (1890), un croiseur de classe Edgar lancé en 1890 et vendu en 1921 HMS Edgar (51), porte-avions lancé en mars 1944, rebaptisé Perseus en juin, et démantelé en 1958. Le huitième Edgar devait être un croiseur de 9 000 tonnes ; projeté en 1945, le navire est annulé en mars 1946.
HMS Edgar_(1668)/HMS Edgar (1668):
Le HMS Edgar était un navire de troisième rang de 72 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Baylie de Bristol et lancé en 1668. Le chroniqueur et administrateur naval Samuel Pepys a visité la ville pendant sa construction, notant qu'à son avis, "il sera un beau navire". En 1685, elle portait 74 canons. En mai 1689, Edgar participa à la guerre de neuf ans sous le commandement de Cloudesley Shovell, qui devint plus tard amiral de la flotte et après des blessures lors de la catastrophe navale de Scilly en 1707, il mourut. Pendant cette guerre, Edgar était présent au premier combat de la bataille de la baie de Bantry lorsqu'une flotte française débarquait des troupes contre le roi Guillaume III. En 1700, Edgar a subi une reconstruction au chantier naval de Portsmouth en tant que navire de 70 canons. Elle a été reconstruite une deuxième fois par Burchett de Rotherhithe en tant que navire de 70 canons pour l'établissement de 1706, relancée le 31 mars 1709. Edgar a été détruit par un incendie à Spithead, Hampshire en 1711. Tous à bord ont péri. Le naufragé a été nettoyé en mai 1844.
HMS Edgar_(1758)/HMS Edgar (1758):
Le HMS Edgar était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 16 novembre 1758 à Rotherhithe. Le médecin Thomas Denman a servi sur Edgar jusqu'en 1763. Elle a été coulée comme brise-lames en 1774.
HMS Edgar_(1779)/HMS Edgar (1779):
Le HMS Edgar était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, qui a servi dans les guerres de la Révolution américaine, de la Révolution française et napoléoniennes. Lancée en 1779, elle participe aux batailles du Cap Saint-Vincent (en 1780) et de Copenhague (en 1801), deux des principaux engagements navals des guerres. Edgar a également servi de navire amiral à deux amiraux différents et a été le théâtre d'une mutinerie en 1808. Après la fin de sa carrière active, elle a été employée comme navire-prison avant que sa vie de 56 ans ne prenne fin en 1835, lorsque elle a reçu l'ordre de se séparer.
HMS Edgar_(1890)/HMS Edgar (1890):
Le HMS Edgar était un croiseur de première classe de la Royal Navy et le premier navire de la classe Edgar. Elle a été construite à Devonport et lancée le 24 novembre 1890. Elle a servi sur la China Station et pendant la Première Guerre mondiale dans la campagne de Gallipoli, avec ses sœurs Endymion, Grafton et Theseus.
HMS Édimbourg/HMS Édimbourg :
Six navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Edinburgh, pour la ville écossaise d'Edimbourg. De plus, un navire de la Royal Navy a porté le nom similaire HMS Duke of Edinburgh.
HMS Édimbourg_(16)/HMS Édimbourg (16) :
Le HMS Edinburgh était un croiseur léger de classe Town de la Royal Navy, qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. C'était l'un des deux derniers croiseurs de classe Town, qui formaient la sous-classe Edinburgh. Édimbourg a vu beaucoup de service de combat pendant la Seconde Guerre mondiale, en particulier dans la mer du Nord et la mer Arctique, où elle a été coulée par des torpilles en 1942.
HMS Édimbourg_(1811)/HMS Édimbourg (1811) :
Le HMS Edinburgh était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 26 novembre 1811 à Rotherhithe. En 1846, elle a été prise en main au chantier naval de Portsmouth et convertie en propulsion à vis à vapeur en tant que « blockship ». La conversion fut achevée le 19 août 1852. Dans cette transformation, son déplacement fut augmenté à 2 598 tonnes et son effectif de canons réduit à 60 (ou 56 : les rapports diffèrent). Elle a agi comme navire de garde pour Devonport jusqu'en février 1854, date à laquelle elle a été affectée à la flotte envoyée dans la Baltique sous Sir Charles Napier. Elle était le vaisseau amiral du contre-amiral Henry Ducie Chads, troisième commandant de la flotte, et a participé au bombardement et à la prise de la forteresse russe de Bomarsund sur Åland. Elle retourna dans la Baltique en 1855. Par la suite, elle fut un navire de garde à Sheerness et à Leith, et fut vendue à la Marine pour avoir été démolie en 1866.
HMS Édimbourg_(1882)/HMS Édimbourg (1882) :
Le HMS Edinburgh était un cuirassé à toute épreuve de la classe Colossus qui a servi dans la Royal Navy de l'ère victorienne. C'était le navire jumeau du HMS Colossus, commencé avant lui mais achevé après. L'Edimbourg a été le premier cuirassé britannique depuis le HMS Warrior, lancé en 1860, à transporter de l'artillerie à chargement par la culasse dans le cadre de son armement principal. Warrior avait été équipé de 10 canons à chargement par la culasse Armstrong de 110 livres, qui ne s'étaient pas avérés satisfaisants, pour compléter ses 26 chargeurs par la bouche. Les canons d'Edimbourg étaient transportés dans deux tourelles positionnées près du centre du navire, et les tourelles étaient montées en échelon. On s'attendait à ce qu'en montant les tourelles de cette manière, au moins un canon de chaque tourelle puisse tirer d'avant en arrière le long de la ligne de quille, et les quatre canons pourraient tirer sur des roulements latéraux; il était prévu que chaque partie de l'horizon puisse être couverte par au moins deux canons. En pratique, il a été constaté que le tir trop près de la ligne de quille causait des dommages inacceptables à la superstructure, et que le tir à travers le pont causait de la même manière des dommages au pont. Avant Édimbourg, le positionnement de la tourelle dans les cuirassés britanniques avait produit une variété de solutions; la difficulté était que les deux facteurs importants impliqués, une protection maximale et une visibilité maximale, étaient essentiellement incompatibles l'un avec l'autre. Dans ce navire, la tourelle de commandement était positionnée en avant du mât avant pour une bonne vision panoramique; la maison des cartes était cependant placée sur son toit, et toute la zone entourée de petits canons, de chandeliers et d'autres obstacles à la vue. Le problème n'a été résolu que lorsque la volonté politique de construire des navires plus grands a permis à son tour plus d'espace pour les installations de commandement.
HMS Édimbourg_(D97)/HMS Édimbourg (D97) :
Le HMS Edinburgh était un destroyer de type 42 (lot 3) de la Royal Navy. Édimbourg a été construit par Cammell Laird de Birkenhead. Il a été lancé le 14 avril 1983 et mis en service le 17 décembre 1985. Le plus grand des destroyers de type 42, Édimbourg était connu sous le nom de "Forteresse de la mer". Edinburgh était le dernier des destroyers de type 42 à servir dans la Royal Navy et a été mis hors service le 6 juin 2013.
HMS Edlingham_(M2623)/HMS Edlingham (M2623):
Le HMS Edlingham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Edlingham dans le Northumberland.
HMS Effingham/HMS Effingham :
Le HMS Effingham était l'un des cinq croiseurs lourds de classe Hawkins construits pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il ne fut pas terminé pendant la guerre et la construction se poursuivit très lentement après la fin de la guerre en 1918. Achevé en 1925, le navire fut affecté à la station des Indes orientales, servant parfois de navire amiral. Elle est rentrée chez elle en 1932 et a été affectée à la flotte de réserve comme navire amiral pendant les quatre années suivantes. Effingham a été réarmée et modernisée en 1937-1938, puis a repris son rôle précédent. Lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé en septembre 1939, Effingham a été affecté à la patrouille du Nord, mais de graves problèmes de moteur l'ont obligée à passer la majeure partie des six mois suivants en réparation. Entre les visites du chantier naval, le navire a transporté une charge d'or en lingots au Canada et a été brièvement affecté à la station Amérique du Nord et Antilles. Après un long radoub au début de 1940, Effingham a soutenu les troupes alliées pendant la campagne de Norvège, bombardant principalement les positions allemandes et fournissant un soutien de tir naval aux troupes à terre. Alors qu'il transportait des troupes et des fournitures à Bodø le 18 mai, le navire a heurté un haut-fond en raison d'une erreur de navigation et a coulé en eau peu profonde. Son équipage a été évacué sans perte et le croiseur détruit par une paire de torpilles d'un destroyer d'accompagnement. Son épave a été récupérée après la guerre avec seulement quelques épaves mineures restantes.
HMS Egeria / HMS Egeria :
Trois navires de la Royal Navy ont été appelés HMS Egeria : le premier HMS Egeria (1807) était un sloop de classe Cormorant de 18 canons (plus tard 26 canons) lancé à Bridport en 1807 et démoli en 1864. Le second HMS Egeria ( 1873) était un sloop composite à vis de classe Fantome à 4 canons lancé à Pembroke en 1873 et vendu en 1911. Le troisième HMS Egeria (A72) était un navire d'étude de classe Echo, construit par William Weatherhead & Sons, Cockenzie, commandé en 1959 et vendu en 1985.
HMS Egeria_ (1807)/HMS Egeria (1807):
Le HMS Egeria était un sloop de classe Cormorant de 26 canons de la Royal Navy lancé à Bridport en 1807. Pendant la guerre des canonnières, il captura trois corsaires et plusieurs navires marchands. Après les guerres napoléoniennes, elle continua son service actif jusqu'en 1825, après quoi elle servit de navire de réception ou d'hébergement. Elle a finalement été rompue en 1865.
HMS Egeria_(1873)/HMS Egeria (1873):
Le HMS Egeria était un sloop à vis à 4 canons de la classe Fantome lancé à Pembroke le 1er novembre 1873. Il porte le nom d'Egeria, une nymphe des eaux de la mythologie romaine, et fut le deuxième navire de la Royal Navy à porter ce nom. Après une carrière bien remplie aux Indes orientales, dans le Pacifique, en Australie et au Canada, elle est vendue pour démolition en 1914 et brûlée à Burrard Inlet en Colombie-Britannique.
HMS Eggesford/HMS Eggesford :
Le HMS Eggesford était un destroyer de classe Hunt de type III de la Royal Navy. Elle est entrée en service en janvier 1943, effectuant des escortes de convoi, des patrouilles et des attaques anti-navires pendant la majeure partie du reste de la Seconde Guerre mondiale. En 1957, il est vendu à la marine ouest-allemande, servant de navire-école pour l'école d'armement sous-marin jusqu'en 1968.
HMS Églantine/HMS Églantine :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Eglantine : HMS Eglantine (1917) un sloop de classe Anchusa lancé en 1917 et vendu en 1921 HMS Eglantine (K197), une corvette de classe Flower lancée et transférée à la Royal Norwegian Navy en 1941
HMS Eglinton / HMS Eglinton :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Eglinton. Le HMS Eglinton (1916) était un dragueur de mines de classe Racecourse lancé en 1916 et vendu en 1922. Le HMS Eglinton (L87) était un destroyer de classe Hunt lancé en 1939 et mis au rebut en 1956.
HMS Eglinton_(1916)/HMS Eglinton (1916):
Le HMS Eglinton était un dragueur de mines de classe Racecourse de la Royal Navy construit en 1916. La classe Racecourse (également appelée classe Ascot) comprenait 32 sloops de dragage de mines côtiers à roues à aubes. Le navire porte le nom de l'hippodrome d'Eglinton.
HMS Eglinton_(L87)/HMS Eglinton (L87):
Le HMS Eglinton (L87) était un destroyer de classe I Hunt de la Royal Navy construit par Vickers-Armstrongs sur la rivière Tyne et lancé le 28 décembre 1939. Il a été adopté par la ville d'Alton, Hampshire, dans le cadre du Warship Campagne de la semaine en 1942.
HMS Egmont/HMS Egmont :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Egmont : HMS Egmont (1768), un navire de troisième rang de 74 canons lancé en 1768, et démantelé en 1799. HMS Egmont (1776) était une goélette de huit canons et 100 tonnes de charge, lancé en 1768. La Royal Navy l'a achetée mais elle a sombré le 12 juillet 1776 alors qu'elle tentait d'entrer à Trepassy, ​​Terre-Neuve, sous le commandement du lieutenant Alexander Christie. Le HMS Egmont (1776) était une goélette de huit canons et de 199 tonneaux de charge, achetée en 1778. Le 14 juillet 1779, Egmont, sous le commandement du lieutenant John Gardiner, rencontra le brick corsaire américain Wildcat. Egmont a tenté de s'échapper mais a été contraint de frapper après avoir perdu deux hommes tués, l'un d'eux par l'équipe d'arraisonnement de Wildcat. Le 16 juillet, le HMS Surprise a pu capturer Wildcat, de 14 canons et 75 hommes, à dix semaines des stocks, et libérer le lieutenant Gardiner et 20 de ses hommes qui étaient à son bord, mais Egmont elle-même s'était séparée plus tôt. La Royal Navy a mis Wildcat en service sous le nom de Trepassey. Le HMS Egmont (1810), un autre navire de ligne de troisième rang de 74 canons, lancé en 1810 et vendu en 1875. Le HMS Egmont, entre 1904 et 1914, (cuirassé, anciennement HMS Achilles (1863), renommé en 1904) Fort St Angelo à Birgu, Malte (1912-1933). Une frégate en pierre, ainsi nommée lorsque le HMS Achilles mentionné ci-dessus a été utilisé comme navire de dépôt.
HMS Egmont_(1768)/HMS Egmont (1768):
Le HMS Egmont était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 29 août 1768 à Deptford. Elle a été conçue par Sir Thomas Slade, et était le seul navire construit à son projet.Egmont faisait partie de l'escadron commandé par l'amiral John Gell le 14 avril 1793 qui escortait un navire espagnol, le St. Jago, qu'ils avaient capturé aux Français retour à Portsmouth. La propriété du navire espagnol a fait l'objet d'un débat et n'a été réglée que le 4 février 1795, lorsque la valeur de la cargaison a été estimée à 935 000 £. À cette époque, tous les équipages, capitaines, officiers et amiraux pouvaient s'attendre à une part du prix en argent - la part de l'amiral Hood était de 50 000 £. Outre Egmont, les navires qui l'ont escortée à Portsmouth étaient le HMS St George, le HMS Edgar, le HMS Ganges et le HMS Phaeton.Egmont a subi de lourds dommages lors de la bataille d'Ouessant en 1778. Son capitaine a signalé à l'Amirauté que le navire avait reçu onze boulets de canon à tribord. côté et deux autres à travers le grand mât. Le mât d'artimon avait été traversé par une balle et tombé par-dessus bord et le mât de misaine s'était brisé dans sa section centrale. Egmont faisait partie de la flotte de Lord Hood qui occupa Toulon en août 1793. Avec les HMS Courageux, Meleager, Tartar et Robust, elle couvrit le débarquement, le 27 août, de 1500 hommes envoyés pour chasser les républicains occupant les forts gardant le port. Une fois les forts sécurisés, le reste de la flotte de Hood, accompagné de 17 navires de ligne espagnols qui venaient d'arriver, pénétra dans la rade.Egmont participa à la bataille du cap Saint-Vincent (1797) sous le commandement du capitaine Jean Suton. Elle a été démantelée en 1799.
HMS Egmont_(1810)/HMS Egmont (1810):
Le HMS Egmont était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 7 mars 1810 à Northfleet. En janvier 1819, la London Gazette rapporta que le Parlement avait voté une subvention à tous ceux qui avaient servi sous le commandement de Lord Vicomte Keith en 1812, entre 1812 et 1814, et en Gironde. Egmont a été répertorié parmi les navires qui avaient servi sous Keith dans la Gironde. Il a été converti pour servir de magasin en 1862 et a été vendu à la Marine en 1875.
HMS Egret/HMS Egret :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom d'Egret, d'après l'oiseau, l'Egret : le HMT Egret (1918) était un chalutier engagé entre 1918 et 1919. Le HMS Egret (L75) était un sloop de classe Egret lancé en 1938 et coulé en 1943.
HMS Egret_(L75)/HMS Egret (L75):
Le HMS Egret était un sloop de la Royal Navy britannique, le navire de tête de sa classe. Elle a été construite par J. Samuel White à Cowes, île de Wight, a été lancée le 31 mai 1938 et est entrée en service le 11 novembre de la même année. Egret a servi d'escorte de convoi avec le Western Approaches Command de 1940 jusqu'à sa perte en août 1943 : elle était en patrouille anti-sous-marine dans le golfe de Gascogne lorsqu'elle a été coulée par un missile guidé au combat, le premier navire à être perdu dans cette manière.
HMS Ekins_(K552)/HMS Ekins (K552) :
Le HMS Ekins (K552) était une frégate britannique de classe Captain de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit à l'origine comme destroyer d'escorte de la classe Buckley de la marine américaine, il a servi dans la Royal Navy de 1943 à 1945.
HMS Electra/HMS Electra :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Electra, d'après la figure mythologique grecque, Electra : HMS Electra (1806) était un brick-sloop de 16 canons lancé en 1806 et fait naufrage en 1808. Le HMS Electra (1808) était un 16 -gun brick-sloop, anciennement l'Espiegle français. Elle a été capturée en 1808 par le HMS Sybille et a été vendue en 1816. Le HMS Electra (1837) était un sloop de 18 canons lancé en 1837 et vendu en 1862. Le HMS Electra (1896) était un destroyer de classe Brazen lancé en 1896 et reclassé comme un destroyer de classe C en 1913. Il fut vendu à la casse en 1920. Le HMS Electra (H27) était un destroyer de classe E lancé en 1934 et coulé en 1942.
HMS Electra_(1806)/HMS Electra (1806):
Le HMS Electra était un sloop de 16 canons de la Royal Navy britannique de la classe Seagull lancé le 23 janvier 1806. Il a fait naufrage en 1808.
HMS Electra_(1808)/HMS Electra (1808):
Le HMS Electra était un sloop de 16 canons. Elle a été construite par l' Entreprise Ethéart , Saint-Malo , en tant que brick français de classe Curieux Espiègle et lancée en 1804. Elle a été armée en 1807 à Saint Servan . La frégate britannique Sybille l'a capturée le 16 août 1808. Il y avait déjà un Espiegle dans la Royal Navy, alors la Marine a pris le navire qu'elle venait de capturer en service sous le nom de HMS Electra, son prédécesseur Electra ayant fait naufrage en mars. Electra a capturé un corsaire américain avant d'être vendu en 1816.
HMS Electra_ (1896)/HMS Electra (1896):
Le HMS Electra était un destroyer de 30 nœuds à trois entonnoirs construit à Clydebank et commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1895-1896. C'était le quatrième navire à porter ce nom depuis qu'il a été introduit en 1806 pour un brick de 16 canons. En 1913, il a été regroupé avec des navires similaires en tant que destroyer de classe C.
HMS Electra_(H27)/HMS Electra (H27) :
Le HMS Electra était l'un des neuf destroyers de classe E construits pour la Royal Navy dans les années 1930. Coulé lors de la bataille de la mer de Java, Electra a été témoin de nombreuses batailles navales, dont la bataille du détroit du Danemark et le naufrage du Prince of Wales et du Repulse. L'épave du navire a été découverte en 2003 et avait été gravement endommagée par des sauveteurs illégaux en 2016.
HMS Éléphant/HMS Éléphant :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Elephant, du nom de l'éléphant. Deux autres navires ont initialement reçu ce nom, mais ont ensuite été modifiés. HMS Elephant (1705) - le premier navire nommé était un magasin français capturé acheté en 1705 et encombré en 1709. HMS Elephant (1776) - un magasin de 10 canons acheté en 1776 et vendu en 1779. HMS Elephant (1786) - un 74 - canon de troisième rang lancé en 1786, réduit à un quatrième rang de 58 canons en 1818 et démantelé en 1830. HMS Minotaur (1863), navire de tête de sa classe de navires de guerre à toute épreuve et connu sous le nom d'Elephant pendant la construction. HMS Hermes (R12) - porte-avions créé en 1945 sous le nom de HMS Elephant. Navire renommé Hermes avant l'achèvement.
HMS Éléphant_(1776)/HMS Éléphant (1776) :
Le HMS Elephant était un magasin de 10 canons de la Royal Navy qui a servi activement pendant la guerre d'indépendance américaine. Anciennement un navire marchand nommé Union, elle a été achetée par l'Amirauté en 1776 et envoyée en Amérique du Nord pour ravitailler de plus gros navires de guerre en action contre les rebelles américains. Elle a été capturée par un corsaire américain de 20 canons le 8 mai 1779, à la suite d'une action rapide qui a tué son capitaine et cinq membres de son équipage. Reprise par les Britanniques deux jours plus tard, elle a été naviguée en Écosse où elle a été vendue hors du service de la Marine en décembre 1779.
HMS Éléphant_(1786)/HMS Éléphant (1786) :
Le HMS Elephant était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy. Il a été construit par George Parsons à Bursledon, Hampshire, et lancé le 24 août 1786. Fin novembre 1790, le navire a évité de justesse la destruction lorsque la foudre l'a frappé alors qu'il se trouvait dans le port de Portsmouth. Le mât de hune principal a explosé mais n'a pas plongé à travers le pont arrière car il était toujours retenu par le mât de hune. En 1801, le vice-amiral Horatio Nelson a choisi Elephant comme navire amiral pendant la bataille de Copenhague en raison de son adéquation aux eaux peu profondes. C'est sur ce navire qu'il aurait braqué son télescope sur son œil aveugle et affirmé ne pas être en mesure de voir un signal lui ordonnant de se retirer. Au milieu de l'année 1803, l'escadron du capitaine Henry William Bayntun, composé de Cumberland, Hercule, Bellerophon, Elephant et Vanguard ont capturé Poisson Volant et Supérieur. La Royal Navy a mis les deux en service. Le navire participe au Blocus de Saint-Domingue la même année. Les Britanniques patrouillaient au large du Cap-François. Le 24 juillet, l'escadre, composée du Bellerophon, de l'Elephant, du HMS Theseus et du HMS Vanguard, croise deux navires français de 74 canons, Duquesne et Duguay-Trouin, et la frégate Guerrière, qui tentent de s'échapper du Cap-François. L'escadron se lance à la poursuite et, le 25 juillet, révise et capture Duquesne après quelques coups de feu, tandis que Duguay-Trouin et Guerrière réussissent à échapper à leurs poursuivants et à s'enfuir en France. Un homme a été tué à bord du Bellerophon lors de la poursuite. Elephant resta bloquant Cap-François jusqu'en novembre, lorsque le commandant français de la garnison là-bas, le général Rochambeau, fut contraint de se rendre. Pour empêcher Rochambeau de s'échapper, les lancements de Bellerophon et Elephant se sont rendus dans le passage de Caracol où ils ont coupé la goélette française Découverte les 22 et 23 novembre. Les Français se sont officiellement rendus le 30 novembre. Le HMS Elephant, sous le commandement de Francis Austen, captura le corsaire américain Swordfish en décembre 1812 pendant la guerre de 1812.
HMS Elfin / HMS Elfin :
HMS Elfin a été le nom de plus d'un navire de la Royal Navy britannique et peut faire référence à : HMS Elfin (1849), un yacht à aubes lancé en 1849 et utilisé pendant de nombreuses années comme bateau d'expédition par la cour royale, placé sur le liste de vente en 1901 HMS Elfin (1905), un tender, ancien navire du Département de la Guerre Dundas, transféré à la Royal Navy en 1905 et vendu en 1928 HMS Elfin (1933), un navire de récupération de torpilles lancé en 1933, rebaptisé Nettle en 1941, vendu en 1957, et maintenant conservé aux Pays-Bas sous le nom d'Elfin
HMS Elfin_ (1933)/HMS Elfin (1933):
Le HMS Elfin (numéro de fanion T25) était un navire de récupération de torpilles construit pour la Royal Navy. Elle a été construite par J. Samuel White & Company, East Cowes, île de Wight, a été lancée le 20 novembre 1933 et mise en service le 16 janvier 1934. Elle portait le numéro de constructeur 1754. Son port d'attache était l'établissement d'essais de torpilles de la Marine HMS Vernon, et elle était basée à Portland. Un sistership, Redwing, a été construit sous le numéro de constructeur 1753 et était stationné au HMS Defiance, Devonport. Elfin a été rebaptisé Nettle pendant la Seconde Guerre mondiale, et a ensuite été vendu pour mise au rebut. Elle a survécu au service commercial et a été préservée.
HMS Elgin/HMS Elgin :
HMS Elgin a été le nom de deux navires de la Royal Navy : HMS Elgin, également connu sous le nom de Countess of Elgin, un navire armé en service de 1811 à 1814 HMS Elgin (1919), un dragueur de mines de classe Hunt lancé en 1919
HMS Elgin_(J39)/HMS Elgin (J39):
Le HMS Elgin était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il n'a pas été terminé à temps pour participer à la Première Guerre mondiale. Une mine l'a gravement endommagée en 1944; elle a été vendue à la ferraille en 1945.
HMS Eling_(1798)/HMS Eling (1798):
Le HMS Eling était l'un des six navires construits selon une conception expérimentale par Sir Samuel Bentham. On ne sait pas quand elle a été lancée, bien que ce soit peut-être en 1796. Après que l'Amirauté l'ait achetée en 1798 pour la Royal Navy, elle a pris part à plusieurs campagnes et a capturé un corsaire et d'autres navires. Elle fut démantelée en 1814 après plusieurs années d'ordinaire.
HMS Elizabeth / HMS Elizabeth :
Douze navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Elizabeth. La plupart de ces navires ont été nommés en l'honneur de la reine Elizabeth I d'Angleterre : le navire anglais Elizabeth (1514), également connu sous le nom de Great Elizabeth, était un navire acheté en 1514 et détruit plus tard cette année-là. Elle avait été auparavant le marchand Salvator. Le navire anglais Elizabeth Jonas (1559) était un grand galion de 56 canons lancé en 1559. Il a été reconstruit en 1597-98. Elle a été vendue en 1618. Le navire anglais Elizabeth (1577) était un navire de 16 canons en service entre 1577 et 1588. Le HMS Elizabeth (1647) était une frégate de 38 canons lancée en 1647. Elle a servi pendant la Seconde Guerre anglo-néerlandaise mais a été incendié par les Hollandais en 1667. Le HMS Elizabeth (1648) était un hoy acheté par les royalistes en 1648. Elle a déserté aux parlementaires en 1649 et a été vendue en 1653. Le HMS Elizabeth (1679) était un navire de troisième rang de la ligne lancée en 1679. Elle a été reconstruite en 1704, mais capturée par les Français plus tard cette année-là. Le HMS Elizabeth (1706) était un troisième rang de 70 canons lancé en 1706. Il a été reconstruit pour transporter 64 canons en 1737 et a été démantelé en 1766. Le HMS Elizabeth (1769) était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne lancé en 1769. Elle a servi dans la guerre d'indépendance américaine et la guerre de la Révolution française, et a été démantelée en 1797. Le HMS Elizabeth (1795) était un canonnier à 3 canons acheté en 1795 et en service jusqu'en 1801 au moins. Le HMS Elizabeth (1805 cutter) était un cutter de 10 canons capturé aux Espagnols en 1805. Elle a sombré en 1807. Le HMS Elizabeth (1805) était une goélette de 14 canons que le HMS Kingfisher a capturée aux Français en 1805. Vers 1812, la Marine l'a agrandie et l'a convertie en brick. Elizabeth a chaviré en 1814. Le HMS Elizabeth (1807) était un navire de ligne de troisième rang de 74 canons lancé en 1807. Il a servi pendant les guerres napoléoniennes et a été démantelé en 1820. Elizabeth, cotre ; Le 7 janvier 1812, alors qu'il naviguait au large de Plymouth, il découvrit Deux Freres, de Lorient, que Pelorus avait récemment capturé, et amena Deux Freres au port.
HMS Elizabeth_(1679)/HMS Elizabeth (1679):
Le HMS Elizabeth était un troisième rang de 70 canons construit à Barnards Yard à Deptford Green par William et Robert Castle de Rotherhithe en 1678/80. Elle a occupé une commission active pendant la guerre de Succession d'Angleterre, combattant dans les trois grands engagements. Elle a été reconstruite à Portsmouth entre 1699 et 1704. Elle a été capturée par les Français au large des îles Scilly en novembre 1704. Elle était dans la marine française jusqu'à ce qu'elle soit supprimée en 1720. Elle était le septième navire à porter le nom d'Elizabeth depuis qu'il était utilisé pour un navire de 900 tonnes (bm) acheté en 1514 et détruit en 1514. Le HMS Elizabeth a reçu le Battle Honour Barfleur 1692.
HMS Elizabeth_(1706)/HMS Elizabeth (1706):
Le HMS Elizabeth était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy, construit au chantier naval de Woolwich et lancé le 1er août 1706. Le 4 septembre 1733, des ordres furent émis ordonnant à Elizabeth d'être démontée et reconstruite selon les propositions de 1733. de l'établissement de 1719 à Chatham, d'où elle fut relancée le 29 novembre 1737. Elizabeth continua à servir jusqu'en 1766, date à laquelle elle fut dissoute.
HMS Elizabeth_(1769)/HMS Elizabeth (1769):
Le HMS Elizabeth était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 17 octobre 1769 au chantier naval de Portsmouth. En 1778, James Bisset servit sur le navire en tant que lieutenant nouvellement nommé sous les ordres du capitaine Frederick Maitland. Maitland avait épousé la cousine germaine de Bisset, Margaret Louisa Dick d'Édimbourg. Elle a été séparée en 1797.
HMS Elizabeth_(1805)/HMS Elizabeth (1805):
Le HMS Elizabeth était une goélette corsaire française que la Royal Navy a capturée en 1805 et mise en service sous son nom actuel. Elle a participé à un engagement et à une campagne qui ont valu à ses équipages des fermoirs à la Médaille du service général de la Marine. Il a été perdu de toutes parts en 1814 lorsqu'il a chaviré aux Antilles.
HMS Elizabeth_(1805_cutter)/HMS Elizabeth (1805_cutter) :
Le HMS Elizabeth était un coupeur d'expédition espagnol nommé Elizabet que le HMS Bacchante a capturé au large de La Havane en 1805. La Royal Navy britannique l'a mis en service sous son nom actuel. Elle disparut en 1807, crue sombré sans laisser de trace.
HMS Elizabeth_(1807)/HMS Elizabeth (1807):
Le HMS Elizabeth était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 23 mai 1807 à Blackwall.
HMS Elk/HMS Elk :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Elk, autre nom de l'orignal européen : HMS Elk (1804) était un brick de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1804 et démantelé en 1812. HMS Elk (1813) était un sloop de 18 canons de classe Cruizer lancé en 1813 et vendu en 1836. Le HMS Elk (1847) était un sloop de 16 canons lancé en 1847. Il a été rebaptisé WV 13 lorsqu'il a été transféré aux garde-côtes en 1863. , rebaptisé WV 28 plus tard cette année-là. Il fut vendu en 1893. Le HMS Elk (1868) était un sloop à hélice composite lancé en 1868, utilisé comme remorqueur à partir de 1890 et vendu en 1905 pour être utilisé comme drague.
HMS Elk_(1804)/HMS Elk (1804):
Le HMS Elk était un sloop de classe Cruizer, construit en pin et lancé en 1804. Il a servi sur la station de la Jamaïque où il a capturé un certain nombre de corsaires. Elle a été démantelée en 1812.
HMS Elk_(1847)/HMS Elk (1847):
Le HMS Elk était un sloop de classe Acorn de 482 tonnes et 16 canons de la Royal Navy lancé le 29 septembre 1847 depuis le chantier naval de Chatham. (commandé par John Fane Charles Hamilton) jusqu'à son affectation à la station australienne en 1859. Elle chercha le HMS Sappho avec le HMVS Victoria après la disparition de Sappho dans le détroit de Bass en février 1858. En 1860, elle participa à la première guerre de Taranaki. Elle quitta la gare d'Australie en mars 1860 et à son arrivée en Angleterre fut payée. Elle a été transférée aux garde-côtes de Sa Majesté en 1863 et a été rebaptisée WV.13 et elle a ensuite été rebaptisée WV.28. Elle a été vendue en mai 1893.
HMS Elphinstone/HMS Elphinstone :
Aucun navire de la Royal Navy ne portait directement le nom de HMS Elphinstone. Cependant, il y avait trois navires nommés Elphinstone de la Compagnie des Indes orientales et de la Royal Indian Marine qui avaient des liens étroits avec la Royal Navy. Ils portent le nom de Lord Elphinstone. Elphinstone (1824) était un sloop de 18 canons. Elle a été construite par Hilhouse & Sons et lancée en 1824. Elle a opéré à partir de Londres en tant qu'East Indiaman et a participé avec la Royal Navy à la guerre de Flagstaff en Nouvelle-Zélande. Elle a été vendue en 1862. Le HMINS Elphinstone (1887) a été initialement lancé en 1887 en tant que navire marchand Hindoo. Elle a été achetée la même année pour être utilisée comme navire de troupes par la Royal Indian Marine. Elle était sur la liste de vente en 1919. HMINS Elphinstone (1921) était un sloop de classe Anchusa construit pour la Royal Navy et lancé sous le nom de HMS Ceanothus. En 1921, il fut transféré à la Royal Indian Marine et rebaptisé Elphinstone. Elle a fait naufrage en 1925 au large des îles Nicobar.
HMS Elsenham_(M2624)/HMS Elsenham (M2624):
Le HMS Elsenham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Elsenham dans l'Essex. Certains autres incluent le HMS Mickleham et le HMS Petersham.
HMS Emeraude/HMS Emeraude :
Neuf navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Emerald. Le HMS Emerald (1757) était un sixième rang de 28 canons, à l'origine l'Emeraude française. Elle a été capturée en 1757 par le HMS Southampton et démantelée en 1761. Le HMS Emerald (1762) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1762 et démantelé en 1793. Le HMS Emerald (1795) était un cinquième rang de 36 canons lancé en 1795 et démantelé en 1836. Le HMS Emerald (1820) était un appel d'offres acheté en 1820 et démantelé en 1847. Le HMS Emerald (1856) était une frégate à vis à bois lancée en 1856 et vendue en 1869. Le HMS Emerald (1876) était une vis corvette lancée en 1876 et vendue en 1906. Le HMS Emerald était une frégate blindée, lancée en 1861 sous le nom de HMS Black Prince, renommée en 1904 et vendue en 1923. Le HMS Emerald était une canonnière lancée en 1869 sous le nom de HMS Hawk. Elle a été rebaptisée HMS Amelia en 1888, HMS Colleen en 1905, HMS Colleen Old en 1916, HMS Emerald en 1918 et HMS Cuckoo plus tard en 1918. Elle a été vendue en 1922. HMS Emerald (D66) était un croiseur léger de classe Emerald lancé en 1920 et démantelée en 1948. Une frégate fictive nommée Emerald est commandée à la bataille de Camperdown par le personnage principal du roman de 1816 de Lady Caroline Lamb, Glenarvon.
HMS Emerald_(1757)/HMS Emerald (1757):
Le HMS Emerald était une frégate de 28 canons de la Royal Navy qui a été en service actif pendant la guerre de Sept Ans. Lancé en 1744 sous le nom de navire de la marine française L'Emeraude , il fut capturé par le HMS Southampton le 21 septembre 1757 et amené au chantier naval de Portsmouth où il fut réaménagé du service britannique. Elle a été rebaptisée Emerald en décembre 1757 et mise en service dans la Royal Navy en avril 1758 sous le commandement du capitaine Thomas Cornwall. Emerald a été affecté à des fonctions de patrouille et de convoi dans les îles sous le vent britanniques à partir de janvier 1759, obtenant trois victoires sur les corsaires français dans les suivants deux ans. En juillet 1760, le commandement fut transféré au capitaine Charles Middleton, qui resta avec Emerald pour le reste de son service dans les Caraïbes. La frégate retourna en Angleterre en septembre 1761 et fut mise hors service au chantier naval de Portsmouth en octobre. Il a été déclaré excédentaire par rapport aux besoins de la marine le 7 octobre et démantelé au chantier naval de Portsmouth en novembre 1761.
HMS Emerald_(1795)/HMS Emerald (1795) :
Le HMS Emerald était une frégate de cinquième rang de classe Amazone de 36 canons que Sir William Rule a conçue en 1794 pour la Royal Navy. L'Amirauté ordonna sa construction vers la fin mai 1794 et les travaux commencèrent le mois suivant au chantier naval de Northfleet. Elle fut achevée le 12 octobre 1795 et rejoignit la flotte de l'amiral John Jervis en Méditerranée. En 1797, Emerald était l'un des nombreux navires envoyés pour traquer et capturer le Santisima Trinidad paralysé, qui s'était échappé des Britanniques lors de la bataille du cap Saint-Vincent. Emerald était censée avoir été présente à la bataille du Nil mais en mai 1798 une tempête la sépara de l'escadre d'Horatio Nelson et elle arriva dans la baie d'Aboukir neuf jours trop tard. Elle fait partie de l'escadron du contre-amiral John Thomas Duckworth lors de l'action du 7 avril 1800 au large de Cadix. Emerald servit dans les Caraïbes tout au long de l'année 1803 dans la flotte de Samuel Hood, puis participa à l'invasion de Sainte-Lucie en juillet, et du Surinam au printemps suivant. De retour dans les eaux natales pour des réparations en 1806, elle a servi dans les approches occidentales avant de rejoindre une flotte sous l'amiral James Gambier en 1809 et de prendre part à la bataille des routes basques. En novembre 1811, elle a navigué à Portsmouth où elle a été désarmée en ordinaire. Aménagé en navire de réception en 1822, il est finalement démantelé en janvier 1836.
HMS Emerald_(1876)/HMS Emerald (1876):
Le HMS Emerald était une corvette de classe Emerald de la Royal Navy, construite au chantier naval de Pembroke et lancée le 18 août 1876.
HMS Emerald_(D66)/HMS Emerald (D66) :
Le HMS Emerald était un croiseur léger de classe Emerald de la Royal Navy. Elle a été construite par Armstrong à Newcastle-on-Tyne, la quille étant posée le 23 septembre 1918. Elle a été lancée le 19 mai 1920 et mise en service le 14 janvier 1926.
HMS Eminent_(W_116)/HMS Eminent (W 116):
Le HMS Eminent (W 116) était un remorqueur de la classe Favorite de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Empereur/HMS Empereur :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Emperor. Un troisième était prévu, mais n'entra jamais en service : le HMS Emperor (1856) était un yacht à vapeur acheté en 1856 et mis en service en 1857. Il fut donné en 1858, devenant le Banryū japonais. Le HMS Emperor devait être un porte-avions d'escorte. Elle a été déposée pour la Royal Navy en 1942, mais a été reprise et lancée en 1943 sous le nom d'USS Nassuk Bay, puis rebaptisée USS Solomons. Le HMS Emperor (D98) était un porte-avions d'escorte de classe Ameer, construit à l'origine sous le nom de porte-avions d'escorte de classe Bogue USS Pybus. Il a été lancé en 1942, transféré à la Royal Navy en prêt-bail en 1943 et retourné à l'US Navy en 1946.
HMS Empereur_(D98)/HMS Empereur (D98):
L'USS Pybus (CVE-34) était initialement un porte-avions d'escorte de la classe Bogue de la marine américaine. Le navire a été transféré au Royaume-Uni pour servir dans la Royal Navy en tant que porte-avions d'escorte de classe Ruler HMS Emperor (D98) dans le cadre du programme de prêt-bail de la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1943, le navire participe aux opérations contre le cuirassé allemand Tirpitz et aux invasions de la Normandie et du sud de la France. Renvoyé aux États-Unis après la guerre, le porte-avions est vendu à la ferraille en 1946.
HMS Emperor_of_India/HMS Emperor of India :
Le HMS Emperor of India était un cuirassé de classe Iron Duke de la Royal Navy britannique. Elle devait à l'origine s'appeler Delhi mais a été renommée avant d'être achevée, en l'honneur du roi George V, qui était également empereur des Indes. Le navire a été déposé le 31 mai 1912 au chantier naval Vickers et a été lancé le 27 novembre 1913. Le navire fini a été mis en service un an plus tard en novembre 1914, peu après le début de la Première Guerre mondiale. Elle était armée d'une batterie principale de dix canons de 13,5 pouces (343 mm) et était capable d'une vitesse de pointe de 21,25 nœuds (39,36 km/h ; 24,45 mph). Dès sa mise en service, l'empereur des Indes rejoint le 4e escadron de combat de la grande flotte, basé à Scapa Flow. Elle a pris part à de nombreuses sorties dans le nord de la mer du Nord pour imposer le blocus de l'Allemagne, ainsi qu'à de fréquents exercices d'entraînement et exercices de tir. L'empereur des Indes était à quai pour un radoub fin mai 1916, il n'était donc pas disponible pour la bataille du Jutland. Le danger accru des sous-marins a conduit la Grande Flotte et la flotte allemande de haute mer à poursuivre des stratégies plus prudentes après le Jutland, ce qui a conduit à une guerre moins mouvementée. Après la guerre, l'empereur des Indes a été envoyé dans la flotte méditerranéenne, où il s'est impliqué dans l'intervention alliée dans la guerre civile russe en mer Noire de 1919 à 1921. Elle est restée en Méditerranée jusqu'en 1926, date à laquelle elle a été transférée à la flotte de l'Atlantique. Le traité naval de Londres de 1930 exigeait que l'empereur des Indes et ses trois navires jumeaux soient démantelés. En 1931, elle et Marlborough ont subi une série de tests d'armes qui se sont avérés très bénéfiques pour les futures conceptions de cuirassés britanniques. L'empereur des Indes a finalement été vendu à la ferraille en février 1932 et a été démantelé peu de temps après.
HMS Emphatic_(W_154)/HMS Emphatic (W 154):
Le HMS Emphatic (W 154) était un remorqueur de la classe Favorite de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Emphatic a été construit aux États-Unis et transféré à la Royal Navy dans le cadre d'un prêt-bail. Elle a participé au débarquement de Normandie et a été renvoyée dans la marine américaine après la guerre. Elle a été transférée à la marine philippine en 1948 et a reçu le nom d'Ifugao. Elle a été supprimée en 1979.
HMS Empire_Battleaxe/HMS Empire Battleaxe :
Empire Battleaxe était un navire britannique de la Seconde Guerre mondiale et sous le nom de HMS Donovan en service dans la Royal Navy juste après la Seconde Guerre mondiale. Construit comme un navire de débarquement de type C1-S-AY1, l'infanterie nommée Cape Berkeley, elle a ensuite vu le service marchand en tant qu'Empire Battleaxe avant d'être mise en service dans la Royal Navy en tant que HMS Empire Battleaxe puis Donovan. Après avoir été désarmée, elle est retournée au service marchand sous le nom d'Empire Battleaxe et a été renvoyée aux États-Unis où elle a de nouveau été rebaptisée Cape Berkeley. Un projet de vente en 1948 à la Chine et de changement de nom en Hai C a échoué et elle a été mise au rebut en 1966.
HMS Empire_Dace/HMS Empire Dace :
Le HMS Empire Dace était un ferry côtier de 716 GRT qui a été construit en 1942 en tant que navire marchand par Swan, Hunter & Wigham Richardson Ltd Newcastle upon Tyne, Royaume-Uni pour le ministère des Transports de guerre (MoWT). En 1943, il est réquisitionné par la Royal Navy. Elle a servi jusqu'en décembre 1944, date à laquelle elle a heurté une mine et a coulé dans les eaux grecques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

House at 103 Roslyn Avenue

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...