Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Blackwood F78""


HMS Burslem_(1918)/HMS Burslem (1918):
Le HMS Burslem était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale. Elle devait à l'origine s'appeler Blakeney, mais cela a été changé pour éviter tout conflit entre le nom du navire et l'emplacement côtier du même nom à Norfolk, à la place le Le navire porte le nom de Burslem, une ville du Staffordshire.
HMS Bury_(1919)/HMS Bury (1919):
Le HMS Bury était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale.
Outarde HMS/Outarde HMS :
Quatre navires de la Royal Navy britannique ont été nommés HMS Bustard d'après l'Outarde : le HMS Bustard (1806) a été lancé en 1803 sous le nom de brick Royal George pour le service des impôts. La Royal Navy l'a acheté en 1806 et l'a renommé HMS Bustard. Elle a servi en service actif entre 1808 et 1815, se distinguant dans les opérations en Méditerranée. La Royal Navy l'a vendu en 1815 et il est devenu le baleinier Royal George. Elle a fait trois voyages de chasse à la baleine et a été perdue en 1825 lors de son quatrième. Le HMS Bustard (1818) était un brig-sloop de classe Cherokee ; elle a été vendue en 1829. Le HMS Bustard (1855) était une canonnière à vis à bois de classe Albacore ; elle a été vendue à Hong Kong en 1869. Le HMS Bustard (1871) était une canonnière à vis en fer de classe Ant ; répertorié jusqu'en 1921 mais peut-être vendu en novembre 1917.
HMS Bustler/HMS Bustler :
Plusieurs navires de la Royal Navy britannique ont porté le nom de Bustler : le HMS Bustler (1782) était le mercantile Shillelagh, que l'Amirauté acheta en janvier 1782. Il fut vendu en 1788 et remis en service marchand. En 1793, elle devint corsaire et fit une capture notable. Elle est ensuite devenue un Antillais que les Français ont capturé en 1795. Le HMS Bustler (1805) était un brick de classe Confounder que les Français ont capturé en 1808 lorsqu'il s'est échoué près du Cap Gris-Nez et que les tentatives de l'incendier ont échoué. La marine française l'a mise en service en tant que Bustler. Les Britanniques l'ont reprise en 1813 alors qu'elle servait de navire de station à Zierikzee après l'échec des tentatives de saborder. Le HMS Bustler (1853) était un remorqueur à aubes, anciennement Merry Andrew, acheté en 1855 pour le service de la guerre de Crimée. Elle a été vendue en 1893 HMS Bustler (1890), un remorqueur à aubes en fer de 346 GRT, anciennement Conqueror, acheté en 1896; vendu en 1921 Le HMS Bustler (1942) était un remorqueur de sauvetage diesel construit à Leith en 1942 qui a participé à l'opération Overlord et a ensuite été transféré à la RFA. Il a été vendu en 1973, puis commercialisé sous le nom de Mocni et Smjeli, puis démantelé en 1989. Le RMAS Bustler (A225) était un remorqueur de chantier naval diesel construit à Hessle en 1981 pour le Royal Maritime Auxiliary Service. Elle a ensuite été exploitée par Serco Denholm sous le nom de SD Bustler et vendue en 2013.
HMS Bustler_(1782)/HMS Bustler (1782):
Le HMS Bustler était le mercantile Shillelagh, que l'Amirauté acheta en janvier 1782. Il fut vendu en 1788 et retourna au service commercial. En 1793, elle devint corsaire et fit une capture notable. Elle devint alors une Antillaise que les Français capturèrent en 1795.
HMS Bustler_(1805)/HMS Bustler (1805) :
Le HMS Bustler a été lancé à Topsham en 1805. Les Français l'ont capturé en 1808 lorsqu'il s'est échoué et les tentatives de l'incendier ont échoué. La marine française l'a mise en service en tant que Bustler. Les Britanniques l'ont reprise en 1813 lorsque les tentatives de son équipage pour la saborder ont échoué. La Royal Navy ne l'a pas mise en service et sa disposition ultérieure est actuellement obscure.
HMS occupé/HMS occupé :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Busy : le HMS Busy (1778) était un cotre de 10 canons acheté sur les stocks par la Royal Navy en 1778. Il fut vendu en 1792. Le HMS Busy (1797) était un cotre de 18 canons. brick-sloop lancé en 1797. Elle a sombré alors qu'elle servait à la North America Station en 1807.
HMS Occupé_(1797)/HMS Occupé (1797):
Le HMS Busy a été lancé en 1797 en tant que seul membre de sa classe de brig-sloops. Elle a capturé un corsaire français et de nombreux petits marchands, mais a passé la majeure partie de sa carrière à escorter des convois à destination et en provenance des Antilles. Elle a sombré en 1807 alors qu'elle servait à la gare de Halifax, en Nouvelle-Écosse.
HMS Buttercup/HMS Buttercup :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Buttercup, du nom de la fleur de renoncule : le HMS Buttercup (1915) était un sloop de classe Arabis que Barclay Curle and Company, Whiteinch, a construit et lancé le 24 octobre 1915. Le 25 décembre 1917 elle a percuté et aidé à couler le SM U-87. La Royal Navy a vendu Buttercup le 5 février 1920, après quoi il est devenu le navire de sauvetage commercial Semper Paratus . La marine italienne l'a acquise et l'a naviguée à partir de 1933 sous le nom de Teseo ; Des bombardiers alliés l'ont coulée à Trapani le 11 avril 1943. Le HMS Buttercup (K193) était une corvette de classe Flower lancée par Harland & Wolff Ltd., Belfast, le 10 avril 1941. Elle a servi du 23 avril 1942 au 20 décembre 1944 dans le Royal Navy Section Belge, avec équipage de volontaires belges. Transféré le 20 décembre 1944 à la Royal Norwegian Navy sous le nom de HNoMS Buttercup. La Norvège l'a achetée en 1946 et l'a rebaptisée HNoMS Nordkyn. En 1956, elle a été vendue et ses acheteurs l'ont convertie en une baleinière à moteur diesel nommée Thoris. Elle a été ferraillée en 1969.
HMS Buttercup_(K193)/HMS Buttercup (K193):
Le HMS Buttercup (numéro de fanion : K193) était une corvette de classe Flower construite pour la Royal Navy. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale d'abord dans le cadre de la Royal Navy Section Belge (RNSB), puis plus tard dans le cadre de la Royal Norwegian Navy. Entre 1946 et 1957, elle a servi comme HNoMS Nordyn. Le gouvernement norvégien l'a ensuite vendue et elle est devenue la baleinière Thoris jusqu'à sa démolition en 1969.
HMS Buzzard/HMS Buzzard :
Quatre navires et deux établissements à terre de la Royal Navy ont été nommés HMS Buzzard d'après l'oiseau, la buse :
HMS Buzzard_(1887)/HMS Buzzard (1887):
Le HMS Buzzard était un sloop à vis composite de classe Nymphe et le quatrième navire de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Byard_(K315)/HMS Byard (K315):
Le HMS Byard était une frégate de classe Captain de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle porte le nom de Sir Thomas Byard, qui commandait le HMS Bedford à la bataille de Camperdown en 1797 pendant les guerres de la Révolution française. Initialement destiné à l'US Navy en tant que destroyer d'escorte de classe Buckley de type turbo-électrique (TE), le HMS Byard reçut provisoirement le nom d'USS Donaldson (ce nom fut réaffecté au DE 44). Cependant, le navire a été détourné vers la Royal Navy avant son lancement.
HMS Byron/HMS Byron :
Le HMS Byron était une frégate de classe Captain de la Royal Navy construite aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Nommé d'après le vice-amiral l'honorable John Byron dont les fréquentes rencontres avec le mauvais temps au cours des années suivantes lui ont valu le surnom de "Foul Weather Jack". Initialement établi sous le nom de DE-79, un destroyer d'escorte de classe Buckley de type turbo-électrique (TE), il a été détourné vers la Royal Navy et nommé HMS Byron avant le lancement.
HMS C1/HMS C1 :
Le HMS C1 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C10/HMS C10 :
Le HMS C10 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1922.
HMS C11/HMS C11 :
Le HMS C11 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a été perdu après avoir été percuté en 1909.
HMS C12/HMS C12 :
Le HMS C12 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C13/HMS C13 :
Le HMS C13 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C14/HMS C14 :
Le HMS C14 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C15/HMS C15 :
Le HMS C15 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1922.
HMS C16/HMS C16 :
Le HMS C16 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1922.
HMS C17/HMS C17 :
Le HMS C17 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1919.
HMS C18/HMS C18 :
Le HMS C18 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS C19/HMS C19 :
Le HMS C19 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C2/HMS C2 :
Le HMS C2 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C20/HMS C20 :
Le HMS C20 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS C21/HMS C21 :
Le HMS C21 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS C22/HMS C22 :
Le HMS C22 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C23/HMS C23 :
Le HMS C23 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C24/HMS C24 :
Le HMS C24 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS C25/HMS C25 :
Le HMS C25 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS C26/HMS C26 :
Le HMS C26 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle.
HMS C27/HMS C27 :
Le HMS C27 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle.
HMS C28/HMS C28 :
Le HMS C28 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS C29/HMS C29 :
Le HMS C29 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle.
HMS C3/HMS C3 :
Le HMS C3 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a été utilisé pour démolir un viaduc lors du raid de Zeebrugge en 1918.
HMS C30/HMS C30 :
Le HMS C30 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS C31/HMS C31 :
Le HMS C31 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Elle a heurté une mine en 1915 et a coulé avec la perte de toutes les mains.
HMS C32/HMS C32 :
Le HMS C32 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau s'est échoué dans la Baltique en 1917 et a dû être détruit pour empêcher sa capture.
HMS C33/HMS C33 :
Le HMS C33 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a coulé de toutes parts le 4 août 1915 après avoir heurté une mine.
HMS C34/HMS C34 :
Le HMS C34 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a été coulé par un sous-marin allemand en 1917.
HMS C35/HMS C35 :
Le HMS C35 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle.
HMS C36/HMS C36 :
Le HMS C36 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1919.
HMS C37/HMS C37 :
Le HMS C37 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1919.
HMS C38/HMS C38 :
Le HMS C38 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy du Royaume-Uni au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1919.
HMS C4/HMS C4 :
Le HMS C4 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1922.
HMS C5/HMS C5 :
Le HMS C5 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1919.
HMS C6/HMS C6 :
Le HMS C6 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1919.
HMS C7/HMS C7 :
Le HMS C7 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C8/HMS C8 :
Le HMS C8 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1920.
HMS C9/HMS C9 :
Le HMS C9 était l'un des 38 sous-marins de classe C construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Le bateau a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1922.
HMS Cacafogo / HMS Cacafogo :
Un à trois navires peuvent avoir servi la Royal Navy britannique sous le nom de Cacafogo, ou Cacafoga, ou Cacafuago, ou Cacafuego, tous étant l'espagnol familier pour "Spitshit" ou "Shitfire". Navire de mortier : La première mention d'un Cacafuego a eu lieu en 1797. La flottille du contre-amiral Horatio Nelson à la bataille de Santa Cruz de Tenerife (1797) contenait un navire de mortier. Selon certains témoignages, le nom du mortier était Ray; d'autres enregistrements le donnent comme Cacafuego. Les deux sont possibles, bien que Ray n'apparaisse pas dans la base de données du National Maritime Museum (NMM) comme étant à Santa Cruz, bien que Cacafuago le fasse, et il n'y a aucune mention de Ray avant le 20e siècle. La flottille sous Nelson, à Thésée, avait capturé deux bateaux de mortier et un lancement armé à Cadix lors d'une action le 5 juillet.Canonnière : une lettre datée du 11 janvier 1799 existe de l'amiral Vincent à Gibraltar aux officiers d'artillerie concernant la fourniture d'un Canon de 24 livres pour la canonnière Cacafogo. La base de données NMM répertorie une canonnière Cacafuego mise en service en Méditerranée en 1799. Elle rapporte en outre que le lieutenant Benjamin Symes l'a commandée de 1803 à 1804. Le lieutenant Symes est décédé en 1804. Il avait apparemment été nommé au HMS Hunter, mais on ne sait pas si il l'avait rejointe.En 1806, la canonnière Cacafoga envoya à Gibraltar Alert, Hanson, capitaine, un navire danois qui naviguait de Malaga à Flensburg.Cacafogo, de deux canons, était sous le commandement du lieutenant Richard Cull le 25 mars 1809 lorsque elle a été détruite. Elle avait été envoyée à Tanger pour livrer des dépêches. Elle y est arrivée le 25 mars et a navigué le soir même pour Gibraltar avec du courrier pour le contre-amiral à Cadix. Au matin, elle était au sud de Gibraltar et se dirigeait vers Europa Point pour entrer dans la baie. Elle s'est approchée trop près de la terre et malgré ses tentatives de virer de bord ou d'utiliser ses balayages, elle a été poussée sur les rochers à environ 300 mètres de la pointe et a été bousculée. Le mortier et la canonnière étaient peut-être le même navire. Hepper décrit la canonnière comme ayant été achetée en 1797. Lyon aussi traite les deux comme le même navire. Navire-prison : Cacafogo était un navire-prison loué de 366 tonnes (bm) qui a servi du 6 février 1808 au 1er novembre 1809. Elle a ensuite été transférée à la commission des transports.
HMS Cachalot/HMS Cachalot :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Cachalot, d'après le mammifère marin, le cachalot ou le cachalot : le HMS Cachalot (Z7) était un baleinier anti-sous-marin de classe Z construit en 1915 par la Smith's Dock Company à Middlesbrough et vendu en 1933 (alors navire de sauvetage Gladiator). Le HMS Cachalot (N83) était un sous-marin de la classe Grampus lancé en 1937 et percuté et coulé par un torpilleur italien en 1941. Le HMS Cachalot (S06) était un sous-marin de la classe Porpoise lancé en 1957 et vendu pour démolition en 1979.
HMS Cachalot_(N83)/HMS Cachalot (N83):
Le HMS Cachalot (N83) était l'un des six sous-marins poseurs de mines de classe Grampus de la Royal Navy. Elle a été construite à Scotts, Greenock et lancée le 2 décembre 1937. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale dans les eaux territoriales et en Méditerranée. Il a été percuté et coulé par le torpilleur italien Generale Achille Papa le 30 juillet 1941.
HMS Cachalot_(S06)/HMS Cachalot (S06):
Le HMS Cachalot (S06) était un sous-marin de la classe Porpoise. Sa quille a été posée le 1er août 1955 par Scotts Shipbuilding and Engineering Company à Greenock. Elle a été lancée le 11 décembre 1957 et mise en service le 1er septembre 1959.
HMS Cadix/HMS Cadix :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Cadiz : Le premier Cadiz était un brûlot acheté en 1688 et dépensé en 1692 à la bataille de Barfleur. Le deuxième HMS Cadiz (D79), lancé en 1944, était un destroyer de classe Battle. Elle a été transférée à la marine pakistanaise en 1957 et rebaptisée Khaibar.
HMS Cadix_(D79)/HMS Cadix (D79) :
Le HMS Cadiz était un destroyer de classe Battle de la Royal Navy. Elle a été nommée d'après la bataille de Cadix, au cours de laquelle les Français ont assiégé la ville espagnole en 1810, qui a finalement été levée en 1812 après la défaite française à la bataille de Salamanque. Elle a été transférée à la marine pakistanaise en 1956 et nommée PNS Khaibar. Elle a été coulée au large de son port d'attache de Karachi par le bateau lance-missiles de la marine indienne, INS Nirghat pendant la guerre indo-pakistanaise de 1971.
HMS Cadmus/HMS Cadmus :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Cadmus, du nom de Cadmus, un prince de la mythologie grecque : le HMS Cadmus (1808) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1808. Il est devenu un navire de garde-côtes en 1835. , a été rebaptisé WV24 en 1863 et a été vendu en 1864. Le HMS Cadmus était un brick de 12 canons lancé en 1851 sous le nom de HMS Despatch. Elle a été rebaptisée HMS Cadmus en 1863 alors qu'elle servait de navire de quart, et a été vendue en 1901. Le HMS Cadmus (1856) était une corvette à vis en bois lancée en 1856 et démantelée en 1879. Le HMS Cadmus (1903) était un sloop de classe Cadmus lancé en 1903 et vendu en 1921. Le HMS Cadmus (J230) était un dragueur de mines de classe algérienne lancé en 1942 et vendu à la marine belge en 1950. Il a été rebaptisé Georges Lecointe et a servi jusqu'en 1959. Il a été démoli en 1960.
HMS Cadmus_(1856)/HMS Cadmus (1856):
Le HMS Cadmus était une corvette à vis en bois lancée le 20 mai 1856 au chantier naval de Chatham. Le 4 janvier 1865, elle s'est échouée à Chatham, Kent. Elle a été renflouée. Cadmus a heurté des rochers à Salcombe le 5 juin 1869 et a été gravement endommagé. Elle a donc été échouée. Elle a été emmenée à Plymouth le lendemain. Elle a été démantelée en 1879 à Devonport.
HMS Cadmus_(1903)/HMS Cadmus (1903):
Le HMS Cadmus était un sloop de classe Cadmus de la Royal Navy. Il a été lancé à Sheerness en 1903, a fait toute sa carrière en Extrême-Orient et a été vendu à Hong Kong en 1921.
HMS Cadmus_(J230)/HMS Cadmus (J230):
Le HMS Cadmus (J230) était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur à turbine pendant la Seconde Guerre mondiale. Lancé en 1942, le navire a survécu à la guerre et a été vendu à la Belgique en 1950 sous le nom de Georges Lecointe (M901).
HMS Caerleon_ (1918)/HMS Caerleon (1918):
Le HMS Caerleon était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale.
HMS César/HMS César :
Quatre navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Caesar, du nom du général et dictateur romain Jules César. Caesar a été commandé en tant que troisième taux de 74 canons du chantier naval de Plymouth en 1777, mais la construction a été annulée en 1783. Le HMS Caesar (1793) était un troisième taux de 80 canons lancé en 1793, utilisé comme dépôt de l'armée après 1814 et démantelé. 1821. Le HMS Caesar (1853) était un deuxième taux propulsé à vis de 90 canons lancé en 1853 et vendu en 1870. Le HMS Caesar (1896) était un cuirassé de classe Majestic lancé en 1896 et vendu en 1921. Le HMS Caesar (R07) était un Destroyer de classe C lancé en 1944 et démantelé en 1967.
HMS Caesar_(1793)/HMS Caesar (1793):
Le HMS Caesar, également Cæsar, était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 16 novembre 1793 à Plymouth. Il a été conçu par Sir Edward Hunt et était le seul navire construit à son tirant d'eau. Elle était également l'un des deux seuls navires de 80 canons de construction britannique de l'époque, l'autre étant le HMS Foudroyant.
HMS Caesar_(1896)/HMS Caesar (1896):
Le HMS Caesar était un cuirassé pré-dreadnought de classe Majestic de la Royal Navy, nommé d'après le chef militaire et politique romain Jules César. Le navire a été construit au chantier naval de Portsmouth, en commençant par sa quille posée en mars 1895. Il a été lancé en septembre 1896 et a été mis en service dans la flotte en janvier 1898. Il était armé d'une batterie principale de quatre 12 pouces (305 mm) canons et une batterie secondaire de douze canons de 6 pouces (152 mm). Le navire avait une vitesse de pointe de 16 nœuds (30 km/h ; 18 mph). César a servi dans la flotte méditerranéenne après un bref passage dans la flotte de la Manche. En 1905, elle a repris le service avec une flotte de la Manche maintenant réorganisée et a également fait partie de la flotte de l'Atlantique pendant un certain temps. Au service de la Home Fleet à partir de 1907, il est mis en réserve en 1912. Suite au déclenchement de la Première Guerre mondiale, Caesar retourne dans la Channel Fleet avant d'être transféré à la North America and West Indies Station en 1915 après un bref passage en tant que un navire de garde à Gibraltar. De 1918 à 1919, il servit de navire de dépôt, d'abord en mer Méditerranée et en mer Égée, puis en mer Noire, en appui aux opérations navales contre les bolcheviks. Dans ce dernier rôle, elle était le dernier des cuirassés pré-dreadnought à voir le service en dehors du Royaume-Uni. De retour en Angleterre en 1920, il est mis hors service et vendu à la ferraille en 1921.
HMS Caesar_(R07)/HMS Caesar (R07):
Le HMS Caesar était l'un des trente-deux destroyers de classe C construits pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, membre de la sous-classe Ca à huit navires. Mise en service en 1944, elle a été construite en tant que chef de flottille avec des logements supplémentaires pour les officiers d'état-major. Le navire a été affecté à la Home Fleet de 1944 à 1945 et a escorté un convoi arctique ainsi que les navires capitaux de la flotte.
HMS Caicos_(K505)/HMS Caicos (K505):
Le HMS Caicos était une frégate de classe Colony du Royaume-Uni qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été initialement commandée par la marine américaine en tant que frégate de patrouille de classe Tacoma USS Hannam et a été transférée à la Royal Navy avant l'achèvement. Il a été nommé d'après les îles Caïques. Après son retour sous la garde de l'US Navy, elle a été vendue à l'Argentine et a servi dans la marine argentine (Armada de la Republica Argentina) comme frégate sous les noms ARA Trinidad (P-34) et ARA Santísima Trinidad (P-34) à partir de 1948 à 1962. Après un radoub, il a ensuite servi comme navire d'étude sous le nom d'ARA Augusto Lasserre (Q-9) de 1963 à 1969.
HMS Le Caire_(D87)/HMS Le Caire (D87) :
Le HMS Cairo (D87) était un croiseur léger de classe C de la Royal Navy, du nom de la capitale égyptienne, Le Caire. Jusqu'à présent, il a été le seul navire de la Royal Navy à porter ce nom. Elle faisait partie du groupe Carlisle de la classe C des croiseurs.
HMS Caistor_Castle/HMS Caistor Castle :
Le HMS Caister Castle était l'une des 44 corvettes de classe Castle construites pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Calcutta/HMS Calcutta :
Cinq navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Calcutta, du nom de la ville indienne de Calcutta (aujourd'hui Kolkata). Le premier HMS Calcutta (1795) était un quatrième rang de 54 canons, à l'origine l'East Indiaman Warley et acheté en 1795, capturé par les Français en 1805 et détruit par des navires britanniques en 1809. Le deuxième HMS Calcutta (1831) était un 84- canon de second rang lancé en 1831, converti en navire-école de tir en 1865 et vendu en 1908. Le troisième Calcutta était le HMS Hercules, rebaptisé Calcutta en 1909. Le quatrième Calcutta était la canonnière HMS Handy, rebaptisée Calcutta en 1916. Le cinquième HMS Calcutta (D82) était un croiseur léger lancé en 1918 et coulé en action en 1941.
HMS Calcutta_(1795)/HMS Calcutta (1795):
Le HMS Calcutta était l'East Indiaman Warley, converti en un quatrième rang de 56 canons de la Royal Navy. Ce vaisseau de ligne servit un temps de transport armé. Elle a également transporté des condamnés en Australie dans un voyage qui est devenu un tour du monde. Le Magnanime français de 74 canons a capturé Calcutta en 1805. En 1809, après qu'elle se soit échouée pendant la bataille des routes basques et que son équipage l'ait abandonnée, une équipe d'arraisonnement britannique l'a brûlée.
HMS Calcutta_(1831)/HMS Calcutta (1831):
Le HMS Calcutta était un navire de ligne de second ordre de 84 canons de la Royal Navy, construit en teck selon un projet de Sir Robert Seppings et lancé le 14 mars 1831 à Bombay. C'était le seul navire jamais construit à son tirant d'eau. Elle transportait son effectif de canons à canon lisse et à chargement par la bouche sur deux ponts d'artillerie. Son effectif était de 720 hommes (38 officiers, 69 sous-officiers, 403 marins, 60 garçons et 150 marines).
HMS Calcutta_(D82)/HMS Calcutta (D82) :
Le HMS Calcutta était un croiseur léger de classe C de la Royal Navy, du nom de la ville indienne de Calcutta. Elle faisait partie du groupe Carlisle de la classe C des croiseurs. Elle a été établie par Vickers Limited à Barrow-in-Furness en 1917 et lancée le 9 juillet 1918. Calcutta a été commandé trop tard pour voir l'action dans la Première Guerre mondiale et a été converti en croiseur anti-aérien en 1939. Calcutta a servi pendant la campagne norvégienne et l'évacuation de Dunkerque en 1940. Elle a été utilisée pour escorter des convois alliés à travers la Méditerranée et a été coulée le 1er juin 1941 par des avions de la Luftwaffe au large d'Alexandrie, en Égypte.
HMS Calder/HMS Calder :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Calder en l'honneur de l'amiral Sir Robert Calder, un contemporain de l'amiral Nelson : le HMS Calder devait être une frégate de classe Captain lancée à Mare Island en 1942, mais le navire a été retenu par les États-Unis. , et mis en service dans la marine américaine sous le nom d'USS Gilmore. Le HMS Calder devait être une autre frégate de classe Captain lancée à Mare Island en 1942, mais le navire a été retenu par les États-Unis et mis en service dans la marine américaine sous le nom d'USS Finnegan. Le HMS Calder (K349) était une autre frégate de classe Captain, lancée au chantier naval de Bethlehem Hingham le 27 février 1943 et fournie à la Royal Navy dans le cadre d'un prêt-bail. Il a été renvoyé aux États-Unis en octobre 1945 et mis au rebut en 1948.
HMS Calder_(K349)/HMS Calder (K349) :
Le HMS Calder était une frégate de classe Captain de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été nommé d'après l'amiral Sir Robert Calder, Bt. KCB , qui a été nommé capitaine de la flotte de l'amiral John Jervis en 1796, et a participé à la bataille du cap Saint-Vincent le 14 février 1797. Initialement destiné à l'US Navy en tant que destroyer de classe Buckley de type turbo-électrique (TE) escorte, le HMS Calder reçut provisoirement le nom d'USS Formoe. Cependant, la livraison a été détournée vers la Royal Navy avant le lancement.
HMS Caledon/HMS Caledon :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Caledon : le HMS Caledon (1808) était un sloop de 16 canons, anciennement le navire français Henri. Il fut capturé aux Français en 1808 et vendu en 1811. Le HMS Caledon (D53) était un croiseur léger de classe C lancé en 1916. Il fut converti en navire anti-aérien en 1943 et vendu à la casse en 1948.
HMS Caledon_(D53)/HMS Caledon (D53) :
Le HMS Caledon était un croiseur léger de classe C construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était le nom du navire de la sous-classe Caledon de la classe C. Elle a survécu aux deux guerres mondiales pour être ferraillée en 1948.
HMS Calédonie/HMS Calédonie :
Cinq navires et trois établissements à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Caledonia d'après le nom latin de l'Écosse :
HMS Calédonie_(1807)/HMS Calédonie (1807) :
Caledonia était un brick britannique qui a servi sur les Grands Lacs pendant la guerre de 1812. Caledonia a été construit à Malden dans le Haut-Canada pour la Compagnie du Nord-Ouest et lancé en 1807. Au début de la guerre, le navire a été réquisitionné par la Marine provinciale et joua un rôle important dans le siège de Fort Mackinac , transportant des troupes et des canons sur l'île. Le 9 octobre 1812, Caledonia et Detroit (anciennement le brick armé américain Adams , qui avait été capturé après le siège de Detroit ) étaient ancrés près de Fort Erie dans le cours supérieur de la rivière Niagara. Tous deux avaient transporté des troupes et du matériel vers l'est, mais Caledonia transportait également une précieuse cargaison de fourrures. Une expédition en bateau américaine commandée par le lieutenant Jesse Elliott a capturé les deux bricks. Caledonia a été emmené au chantier naval de Black Rock, mais Detroit a été emporté par le courant et contraint de jeter l'ancre à portée des canons britanniques. Après un duel d'artillerie, le câble a été coupé et Detroit a dérivé sur la rivière, s'échouant sur l'île Squaw (aujourd'hui connue sous le nom d'île Unity) où elle a été abandonnée, et finalement incendiée et détruite. Caledonia a été mis au service des États-Unis sous le nom d'USS Caledonia.
HMS Calédonie_(1808)/HMS Calédonie (1808) :
Le HMS Caledonia était un navire de premier ordre de 120 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 25 juin 1808 à Plymouth. Elle était le vaisseau amiral de l'amiral Pellew en Méditerranée.
HMS Calédonie_(1862)/HMS Calédonie (1862) :
Le HMS Caledonia était un cuirassé de la classe Prince Consort. Construit à l'origine comme un navire à vapeur à deux ponts de la ligne de la classe Bulwark, le Caledonia a été converti sur les stocks de construction en une frégate blindée.
HMS Calendula/HMS Calendula :
Le HMS Calendula était une corvette de classe Flower, construite pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, et était en service dans la bataille de l'Atlantique. En 1942, elle a été transférée à la marine des États-Unis dans le cadre de l'accord de prêt-bail inversé et renommée USS Ready, l'une des canonnières de la classe Temptress. Avec la fin des hostilités, elle a été renvoyée dans la Royal Navy et vendue au service commercial.
HMS Calgary_(1913)/HMS Calgary (1913) :
Le SS Calgarian était un paquebot à turbine à vapeur de la Allan Line qui a été construit en 1914 et converti en croiseur marchand armé de la Royal Navy. Jusqu'en 1916, elle a servi avec le 9th Cruiser Squadron, patrouillant au large de l'Afrique de l'Ouest, puis au large de la côte est des États-Unis. Elle a passé le reste de sa carrière à faire des traversées transatlantiques entre le Canada et la Grande-Bretagne. Un sous-marin de la marine impériale allemande l'a coulé au large de l'île de Rathlin, en Irlande, le 1er mars 1918. Trois torpilles l'ont frappée et son naufrage a tué deux officiers et 47 marins.
HMS Calliope/HMS Calliope :
Cinq navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Calliope d'après la muse Calliope dans la mythologie grecque : le HMS Calliope (1808) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1808 et démantelé en 1829. HMS Calliope (1837) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1837. Elle a été utilisée comme chapelle flottante en 1860 et comme usine à partir de 1865. Elle a été démantelée en 1883. Le HMS Calliope (1884) était une corvette de classe Calypso ou troisième croiseur de classe lancé en 1884. Il a été utilisé comme navire de forage de la Royal Naval Reserve à partir de 1907, a été rebaptisé HMS Helicon en 1915 et a repris le nom de HMS Calliope en 1931. Il a été vendu en 1951. Le HMS Calliope (1914) était un C -croiseur léger de classe lancé en 1914, navire de tête du sous-groupe Calliope. Elle a été vendue en 1931. Le HMS Calliope était à l'origine le sloop de classe Shoreham HMS Falmouth. Il a été lancé en 1932 et renommé HMS Calliope en 1952 lorsqu'il a remplacé le HMS Calliope de 1884 en tant que navire de forage du RNR. Elle a été démantelée en 1968. Le HMS Calliope (établissement à terre), l'une des quatorze unités de la Royal Naval Reserve, est une "frégate de pierre" située sur la rive Gateshead de la rivière Tyne, entre le pont Tyne et le pont Gateshead Millennium.
HMS Calliope_(1808)/HMS Calliope (1808):
Le HMS Calliope était un sloop de classe Cherokee de la Royal Navy, lancé en 1808. Il opérait principalement en mer du Nord où il captura de nombreux petits navires marchands et un corsaire français. Elle était également présente à la bataille du lac Borgne, près de la Nouvelle-Orléans. Elle est dissoute en 1829.
HMS Calliope_(1837)/HMS Calliope (1837):
Le HMS Calliope était un sixième rang de 28 canons lancé en octobre 1837 et démantelé en novembre 1883.
HMS Calliope_(1884)/HMS Calliope (1884):
Le HMS Calliope était une corvette de classe Calypso (plus tard classée comme croiseur de troisième classe) de la Royal Navy du Royaume-Uni qui a servi de 1887 à 1951. Illustrant la nature transitoire de la fin de la marine victorienne, Calliope était une corvette à voile—la dernier navire de ce type construit pour la Royal Navy, mais complété le gréement complet avec un moteur puissant. L'acier était utilisé pour la coque et, comme les premières corvettes à coque en fer, Calliope était recouverte de bois et cuivrée sous la ligne de flottaison, de la même manière que les navires en bois. 19e siècle", lorsque le navire était le seul navire présent à éviter d'être coulé ou échoué dans le cyclone tropical qui a frappé Apia, Samoa en 1889. Après sa retraite du service actif, Calliope a servi de navire-école jusqu'en 1951, date à laquelle il a été vendu pour rupture.
HMS Calliope_(1914)/HMS Calliope (1914):
Le HMS Calliope était un croiseur léger de classe C de la Royal Navy en construction au début de la Première Guerre mondiale. Calliope et son navire jumeau Champion étaient tous deux basés sur l'ancien croiseur Caroline. Ils étaient en fait des navires d'essai pour l'utilisation de turbines à engrenages, ce qui a entraîné un entonnoir de moins. Ils ont également reçu une armure légèrement plus épaisse. Ils ont conduit à la première sous-classe cambrienne.
HMS Calliope_(établissement_terre)/HMS Calliope (établissement terre) :
Le HMS Calliope est un centre de formation et une « frégate de pierre » de la Royal Naval Reserve, situé à Gateshead, Tyne and Wear.
HMS Calpe/HMS Calpe :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Calpe, du nom d'un ancien nom du Rocher de Gibraltar ou Mons Calpe. HMS Calpe (1800), sloop de 14 canons, anciennement le San Josef espagnol, capturé en 1800 et vendu en 1802 HMS Calpe (L71), destroyer de classe Hunt de type II lancé en 1941, transféré à la Marine royale danoise en 1952 en tant que Rolfe Krake, et vendu pour démolition en 1966 HMS Calpe (établissement à terre de 1965), quartier général de la Royal Naval Reserve à Gibraltar jusqu'en 1993
HMS Calpe_(1800)/HMS Calpe (1800):
Le HMS Calpe était l'ancienne polacca San José de 14 canons de la marine espagnole, construite à l'origine en 1796 en Grèce. Les Britanniques l'ont capturée en 1800 et l'ont commandée comme sloop de guerre. Elle servit à la bataille de la baie d'Algésiras avant que la marine ne la vende en 1802. Elle subit des réparations et réapparut comme marchand dans les registres de 1805 ; cependant, elle fit naufrage aux Dardanelles en 1805.
HMS Calpe_(L71)/HMS Calpe (L71):
Le HMS Calpe (numéro de fanion L71) était un destroyer d'escorte de classe Hunt de type II de la Royal Navy britannique. Construit à la suite du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Calpe a escorté des convois pendant la guerre et a participé au raid de Dieppe. Calpe est un ancien nom de Gibraltar. Collaborant avec l'USS Wainwright le 13 décembre 1943, elle a participé au naufrage du sous-marin allemand U-593. Calpe a été prêté puis vendu à la marine danoise, restant actif jusqu'à ce qu'il soit démoli en Suède en 1966.
HMS Calypso/HMS Calypso :
Les navires suivants de la Royal Navy ont reçu le nom de Calypso, d'après Calypso, une nymphe de la mer dans la mythologie grecque : HMS Calypso (1783), un sloop de 16 canons de 342 tonnes de charge, lancé à Graves, Deptford le 27 septembre 1783. Elle a coulé lors d'une violente tempête le 30 juillet 1803 avec la perte de tout son équipage lorsqu'un Antillais lourdement chargé se heurta à elle. HMS Calypso (1805), un sloop de 18 canons de la classe Cruizer lancé à Dudman, Deptford Wharf le 2 février 1805 ; non démantelé avant 1821. HMS Calypso (1826), un sloop de classe Cherokee de 10 canons. Commandé en 1824 pour la construction à Deptford Dockyard; rebaptisée Hyène en 1826; et annulé le 21 février 1831. Calypso devait être un brick de 10 canons de la classe Cherokee. Lancé en mars 1825 à Chatham Dockyard sous le nom de HMS Hyaena ; lancé le 19 août 1826 et rebaptisé Calypso la même année; achevé comme yacht pour le gouverneur de Malte. Plus tard, elle est devenue un brick du service de messagerie de la poste pour la Royal Navy. Elle a navigué de Halifax, Nouvelle-Écosse pour Falmouth, Cornouailles le 29 janvier 1833, sous le commandement du lieutenant Richard Peynton, RN. Un jour plus tard, une pêche a vu Calypso entourée de glace et tirant avec ses fusils en signe de détresse. La glace a empêché le bateau de pêche de venir à son secours. Calypso a été perdu le 1er février 1833; tous à bord sont morts. Calypso, un sloop de 10 canons de la classe Cherokee. Mis en place en 1829 au chantier naval de Woolwich ; renommé Hyène en 1830; annulé en 1831. HMS Calypso (1845), un sixième taux lancé à Chatham Dockyard en mai 1845; démantelé le 29 janvier 1866. HMS Blonde (1819), un cinquième rang de 46 canons de 1 103 tonnes bm. Lancé à Deptford Dockyard le 12 janvier 1819. Relégué au service portuaire en 1850 ; rebaptisé HMS Calypso le 9 mars 1870 et vendu le 28 février 1895. HMS Calypso (1883), une corvette de classe Calypso lancée en 1883, utilisée comme navire-école pour la Réserve navale royale de Terre-Neuve à partir de 1902, rebaptisée HMS Briton en 1916, vendue en 1922 et utilisé comme carcasse de stockage, et maintenant inondé au nord de Lewisporte. HMS Calypso (D61), un croiseur de classe C de la sous-classe Caledon ; lancé en 1917 et coulé en 1940 par le sous-marin italien Alpino Bagnolini.
HMS Calypso_(1783)/HMS Calypso (1783):
Le HMS Calypso était un sloop de classe Echo de la Royal Navy. Elle a été construite à Deptford entre 1781 et 1783, lancée le 27 septembre 1783 et mise en service pour la première fois le 1er décembre 1783 pour le service au large de l'Irlande du Nord et de l'Écosse. Elle a servi dans la mer du Nord, l'Atlantique et les Antilles. Le Calypso a coulé alors qu'il agissait comme escorte de convoi le 30 juillet 1803 après avoir heurté un navire marchand antillais lors d'une violente tempête.
HMS Calypso_(1805)/HMS Calypso (1805):
Le HMS Calypso était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy. Elle a été construite à Deptford Wharf entre 1804 et 1805, et lancée en 1805. Elle a servi dans la mer du Nord et la Baltique, notamment à la bataille de Lyngør, qui a effectivement mis fin à la guerre des canonnières. La Calypso est démantelée en mars 1821.
HMS Calypso_(1883)/HMS Calypso (1883):
Le HMS Calypso était une corvette (désignée comme croiseur de troisième classe à partir de 1887) de la Royal Navy et le navire de tête de sa classe homonyme. Construit pour les croisières lointaines à l'apogée de l'Empire britannique, le navire a servi de navire de guerre et de navire-école jusqu'en 1922, date à laquelle il a été vendu. Classée à l'origine comme une corvette à vis, la Calypso était également l'une des dernières corvettes à voile de la Royal Navy, mais a complété un gréement de voile étendu avec un moteur puissant. Parmi les premiers des plus petits croiseurs à recevoir des coques en acier au lieu de fer, la coque était néanmoins recouverte de bois et cuivrée sous la ligne de flottaison, tout comme les navires en bois. Contrairement à Calliope, le membre le plus célèbre de la classe, Calypso avait un calme carrière, consistant principalement en des croisières d'entraînement dans l'océan Atlantique. En 1902, le navire de guerre est envoyé dans la colonie de Terre-Neuve et sert de navire-école pour la Réserve navale royale de Terre-Neuve avant et pendant la Première Guerre mondiale. En 1922, la Calypso a été déclarée excédentaire et vendue, puis utilisée comme carcasse de stockage. Sa coque existe toujours, inondée dans la baie des Exploits au sud d'Embree à Terre-Neuve.
HMS Calypso_(D61)/HMS Calypso (D61):
Le HMS Calypso (D61) était un croiseur de classe C de la sous-classe Caledon de la Royal Navy, lancé en 1917 et coulé en 1940 par le sous-marin italien Alpino Bagnolini. Calypso a été construit par Hawthorn Leslie and Company. Sa quille a été posée en février 1916 et elle a été achevée en juin 1917.
Came HMS_(K264)/Came HMS (K264) :
Le HMS Cam (K264) était une frégate de classe River de la Royal Navy (RN) de 1944 à 1945. Elle a servi dans des fonctions de défense de convoi dans l'Atlantique Nord pendant la Seconde Guerre mondiale. Cam a été construit selon les spécifications de la RN en tant que frégate de classe River du groupe II, bien que Cam ait été l'un des rares à être propulsé par un moteur à turbine. La classe River était une classe de 151 frégates lancées entre 1941 et 1944 pour être utilisées comme escortes de convois anti-sous-marins et portaient le nom de rivières du Royaume-Uni. Les navires ont été conçus par l'ingénieur naval William Reed, de la Smith's Dock Company de South Bank-on-Tees, pour avoir l'endurance et les capacités anti-sous-marines des sloops de classe Black Swan, tout en étant rapides et bon marché à construire dans les chantiers navals civils en utilisant les machines (par exemple, les moteurs à vapeur alternatifs au lieu des turbines) et les techniques de construction mises au point dans la construction des corvettes de la classe Flower. Son but était d'améliorer les classes d'escorte de convoi en service dans la Royal Navy à l'époque, y compris la classe Flower. Après sa mise en service en janvier 1944, Cam participa à des exercices de guerre anti-sous-marine au large de Tobermory, Mull et Lough Foyle avant d'être affecté à l'escorte de convoi dans l'Atlantique Nord. En mai et juin 1944, Cam participa au débarquement de Normandie. Le 18 juillet 1944, Cam patrouillait dans la Manche avec le NCSM Waskesiu, le NCSM Grou et le NCSM Outremont avec le NCSM New Waterford et le NCSM Cape Breton à proximité. Une observation potentielle de sous-marin a été signalée à 08h30, et les navires sont sortis pour le rencontrer. Une explosion s'est produite alors que Cam lançait des grenades sous-marines sur la cible potentielle, endommageant gravement la poupe du navire et en blessant 55. Cam a été remorqué par le Cap-Breton jusqu'à une bouée au large de Yarmouth Roads, tandis que les plus gravement blessés ont d'abord été transférés à New Waterford et puis à RNH Haslar. Le 19 juillet, Cam a été remorqué par remorqueur jusqu'à Portsmouth où il a été déclaré perte totale. Lors d'une enquête ultérieure, il a été déterminé que les grenades sous-marines avaient probablement touché l'épave du navire de munitions Ajax ou Crestflower, qui ont tous deux été coulés dans la région le 8 août 1940. Des munitions américaines pour armes légères ont été trouvées sur le pont du poste de Cam. -explosion. Le 22 juin 1945, Cam est vendu à la ferraille. En juillet 1945, elle est démantelée à Sunderland.
HMS Camberley_(1918)/HMS Camberley (1918):
Le HMS Camberley était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale. Il a opéré comme annexe à l'école de navigation.
HMS Cambria / HMS Cambria :
Le HMS Cambria est une unité de la Royal Naval Reserve associée à Cardiff ; c'est actuellement la seule unité RNR au Pays de Galles. L'unité a été mise en service en 1947, puis a déménagé sur son site actuel, l'ancien Service Married Quarters à Sully. Après une reconstruction, il a été rouvert le 15 octobre 1980. En 2019, la Royal Navy a commandé la construction d'un siège social majeur et d'un centre de formation au HMS Cambria pour abriter la Royal Naval Reserve, la Royal Marines Reserve et les University Royal Naval Units.
HMS Cambria_(établissement_terre)/HMS Cambria (établissement terre) :
Le HMS Cambria est la principale unité de la Royal Naval Reserve au Pays de Galles. Il est basé à Sully près de la capitale galloise, Cardiff.
HMS Cambrian/HMS Cambrian :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Cambrian, d'après Cambria, le nom classique du Pays de Galles : le HMS Cambrian (1797) était un cinquième rang de 40 canons lancé en 1797 et fait naufrage en 1828. Le HMS Cambrian (1841) était un 36 -canon de cinquième rang lancé en 1841. Il fut encaissé en 1872, converti en usine flottante en 1880 et vendu en 1892. Le HMS Cambrian (1893) était un croiseur de seconde classe de classe Astraea lancé en 1893. Il servait de base navire de 1916, rebaptisé HMS Harlech. Il fut rebaptisé HMS Vivid en 1921 et vendu en 1923. Le HMS Cambrian (1916) était un croiseur léger de classe C lancé en 1916 et vendu en 1934. Le HMS Cambrian (R85) était un destroyer de classe C. Elle a été déposée sous le nom de HMS Spitfire, mais a été renommée avant son lancement en 1943. Elle a été vendue en 1971.
HMS Cambrian_(1797)/HMS Cambrian (1797):
Le HMS Cambrian était une frégate de cinquième rang de 40 canons de la Royal Navy. Elle a été construite et lancée à Bursledon en 1797 et a servi dans la Manche, au large de l'Amérique du Nord et en Méditerranée. Elle a été brièvement le vaisseau amiral de l'amiral Mark Milbanke et du vice-amiral Sir Andrew Mitchell au cours de sa carrière, et était présente à la bataille de Navarin. Le Cambrian a fait naufrage au large de Grabusa en 1828.
HMS Cambrian_(1893)/HMS Cambrian (1893):
Le HMS Cambrian était un croiseur protégé de deuxième classe de la Royal Navy, construit au chantier naval de Pembroke et lancé le 30 janvier 1893. Il était le dernier navire amiral de la station australienne. Le prince Louis de Battenberg, plus tard premier seigneur de la mer, a commandé Cambrian dans la flotte méditerranéenne d'octobre 1894 à mai 1897. En mars 1901, elle a été commandée au HMNB Devonport par le capitaine Frederick Sidney Pelham, avec un équipage de 345, pour devenir le navire de l'officier supérieur sur la station de la côte sud-est de l'Amérique. À partir de mai 1901, elle est commandée par le commodore Robert Leonard Groome, lorsque le capitaine Pelham est transféré sur un autre navire. Le capitaine Frank Finnis est nommé commodore de 2e classe aux commandes de la station sud-est américaine basée sur le Cambrian en juin 1902, et arrive pour prendre le commandement le mois suivant. À la mi-août, le commandant Edward Stafford Fitzherbert commandait le navire lorsqu'il visita Montevideo et Santos, au Brésil. Elle a continué à Bahia et Rio de Janeiro les mois suivants. En 1907, elle était sur la Station Méditerranéenne. Elle a commencé le service sur la Station d'Australie le 3 octobre 1905 sous le commandement de Capitaine EF Gaunt arrivant à Sydney en décembre. Elle quitta la station australienne après l'arrivée de la flotte de la marine australienne et retourna en Angleterre le 13 octobre 1913. À son arrivée en Angleterre, elle fut payée. Il a été converti en navire de base et renommé HMS Harlech en mars 1916 et plus tard HMS Vivid en septembre 1921.
HMS Cambrian_(1916)/HMS Cambrian (1916):
Le HMS Cambrian était un croiseur léger de classe C construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était le nom de sa sous-classe de quatre navires. Affecté à la Grande Flotte dès son achèvement en 1916, le navire n'a joué qu'un petit rôle pendant la guerre. Cambrian a été affecté aux flottes de l'Atlantique et de la Méditerranée dans les années 1920 et a été envoyé pour soutenir les intérêts britanniques en Turquie pendant la crise de Chanak de 1922-1923. Le navire est mis en réserve fin 1929. Il est vendu à la ferraille en 1934.
HMS Cambrian_(R85)/HMS Cambrian (R85):
Le HMS Cambrian était l'un des huit destroyers de classe C construits pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. mis en service au milieu de 1944, il est affecté à la Home Fleet et escorte deux convois arctiques ainsi que des éléments plus importants de la flotte lors d'opérations au large des côtes norvégiennes occupées par l'Allemagne.
HMS Cambridge/HMS Cambridge :
Cinq navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Cambridge, du nom de la ville anglaise de Cambridge ou de l'un des ducs de Cambridge : le HMS Cambridge (1666) était un navire de troisième rang de 70 canons lancé en 1666 et fait naufrage en 1694. Le HMS Cambridge (1695) était un navire de troisième rang de 80 canons lancé en 1695. Il a été reconstruit en 1715 et démoli en 1750. Le HMS Cambridge (1755) était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne lancée en 1755. Elle était en service portuaire à partir de 1793 et ​​a été démantelée en 1808. Le HMS Cambridge (1815) était un second taux de 80 canons lancé en 1815. Elle est devenue un navire-école d'artillerie en 1856 et a été démantelée en 1869. Le HMS Cambridge (1869) était un premier rang de 116 canons lancé en 1858 sous le nom de HMS Windsor Castle. Il a été rebaptisé HMS Cambridge en 1869 lorsqu'il a remplacé le navire de 1815 en tant que navire d'artillerie au large de Plymouth. Il a été vendu en 1908. HMS Cambridge (établissement à terre), mis en service comme établissement à terre entre 1956 et 2001 (anciennement nommé HM Gunnery School, Devonport, puis Cambridge Gunnery School à Wembury).
HMS Cambridge_(1666)/HMS Cambridge (1666):
Le HMS Cambridge était un navire de troisième ordre de 70 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé en 1666 à Deptford Dockyard.Le 14 mars 1674, Cambridge, commandé par Arthur Herbert (plus tard 1er comte de Torrington) avec le HMS Newcastle et le HMS Crown a capturé le Néerlandais East Indiaman Wapen van Rotterdam lors de la bataille de Ronas Voe, dans le cadre de la troisième guerre anglo-néerlandaise. Cambridge a fait naufrage en 1694.
HMS Cambridge_(1695)/HMS Cambridge (1695):
Le HMS Cambridge était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne de la Royal Navy , lancé à Deptford Dockyard le 21 décembre 1695. Une combinaison de mauvaises qualités de navigation et d'une structure très lourde l'a gardé en réserve pendant de nombreuses années. Enfin mise en service actif pendant la guerre de l'oreille de Jenkins, elle joua un rôle indiscutable dans l'expédition de Sir John Norris en 1740 dans le golfe de Gascogne et à la bataille de Toulon en 1744. De 1746 à 1748, elle fut de nouveau retirée du service. tandis que l'on envisageait de la reconstruire avec moins d'armes. L'enquête n'a pas été concluante et Cambridge a été démantelée à Chatham Dockyard en 1750.
HMS Cambridge_(1755)/HMS Cambridge (1755):
Le HMS Cambridge était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, conçu par Sir Joseph Allin et construit à Deptford Dockyard par Adam Hayes selon le projet spécifié par l'établissement de 1745 tel que modifié en 1750, et lancé le 21 octobre. 1755.
HMS Cambridge_(1815)/HMS Cambridge (1815):
Le HMS Cambridge était un navire de troisième rang de 80 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 23 juin 1815 à Deptford Dockyard. Elle a été construite sur les lignes du navire danois Christian VII, qui avait été capturé en 1807 lors de la deuxième bataille de Copenhague.
HMS Cambridge_(établissement_terre)/HMS Cambridge (établissement terre) :
Le HMS Cambridge était un établissement côtier de la Royal Navy au sud de Plymouth au Royaume-Uni, mis en service entre 1956 et 2001. Anciennement nommé HM Gunnery School, Devonport, puis Cambridge Gunnery School à Wembury. Le site s'appelait HMS Cambridge d'après un navire du même nom, un navire de ligne de troisième rang de 80 canons qui servait à former les marins au tir dans le port de Plymouth à partir de 1856. Il a été remplacé par le premier taux HMS Windsor Castle (rebaptisé HMS Cambridge ) en 1869 avant que l'école d'artillerie ne soit déplacée sur terre à la caserne navale de Plymouth en 1907. Cela a duré jusqu'en 1940 lorsqu'un champ de tir utilisé par l'armée et la marine a été ouvert à l'ancien camp de vacances de Wembury Point (sur le site actuel) qui a été nommée Cambridge Gunnery School. En 1956, l'école a été mise en service en tant qu'établissement à terre indépendant et a été mise hors service le 30 mars 2001. Le site a été acheté en 2006 par le National Trust ; l'installation principale, qui comprenait des supports pour une gamme de canons navals standard, a été démolie et dégagée, et le site est revenu à la nature.
HMS Chameau/HMS Chameau :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Camel, d'après le chameau : HMS Camel (1667) était un pompier de 6 canons capturé en 1667 et dépensé plus tard cette année-là. Le HMS Camel (1776) était un sixième rang, anciennement le mercantile Yorkshire, lancé en 1776 à Whitby. La Royal Navy l'a achetée en 1776, l'a convertie en transport armé en 1782-1783 et l'a vendue en 1784. Le HMS Camel (1788) était un magasin de 24 canons, lancé à l'origine en 1782 sous le nom de HMS Mediator de 44 canons. . Elle a été convertie en magasin et rebaptisée Camel en 1788, et a été démolie en 1810. Le HMS Camel (1813) était un magasin construit à Calcutta sous le nom de East Indiaman Severn. La marine l'a achetée en 1813 et l'a vendue en 1831 au service commercial. Elle a ensuite effectué un voyage pour la Compagnie britannique des Indes orientales. Son entrée dans le Lloyd's Register de 1842 porte la mention "manquante". Le HMS Camel (1855) était un mortier lancé en 1855. Il a été rebaptisé MV14 plus tard cette année-là, et a été converti en allège-grue en 1871 et renommé YC6. Le HMS Camel (1856) était une canonnière à vis en bois de classe Albacore lancée en 1856 et démolie en 1864.
HMS Chameau_(1776)/HMS Chameau (1776):
Le HMS Camel était le mercantile Yorkshire, que la Royal Navy a acheté pour être utilisé comme frégate de sixième rang. Elle a capturé quelques navires marchands aux Antilles, mais a passé la majeure partie de son service à escorter des convois à travers l'Atlantique. Elle a été convertie en transport armé en 1782–83. La Marine l'a vendue en 1784.
HMS Chameau_(1813)/HMS Chameau (1813):
Le HMS Camel a été lancé en 1812 à Calcutta sous le nom de Severn. Elle a navigué en Angleterre où la marine l'a achetée pour l'utiliser comme navire de troupes et de transport. Elle a eu une carrière navale sans incident et la marine l'a vendue en 1831. Son nouveau propriétaire l'a rendue à son nom de Severn. Elle a fait un voyage au Bengale et retour pour la Compagnie britannique des Indes orientales (EIC). Elle a continué à commercer avec l'Inde mais a disparu vers 1841.
HMS Caméléon/HMS Caméléon :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Chameleon, ou les variantes archaïques HMS Cameleon ou HMS Camelion, d'après le Caméléon : HMS Chameleon (1777) était un sloop de 14 canons lancé en 1777. Il a sombré en 1780. HMS Chameleon ( 1780) était un brick de 16 canons, anciennement le navire civil Hawke. Elle a été achetée en 1780 et vendue en 1783. Le HMS Cameleon (1795) était un brig-sloop de 18 canons lancé en 1795, désarmé en 1805 et démantelé en 1811. Le HMS Cameleon (1816) était un Cherokee de 10 canons- sloop de classe brick lancé en 1816 et vendu en 1849. HMS Camelion (1860) était un sloop à vis de classe Camelion lancé en 1860 et vendu en 1883. HMS Cameleon (1910) était un destroyer de classe Acorn lancé en 1910 et vendu pour démolition en 1921. Le HMS Chameleon (J387) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1944 et démantelé en 1966.
HMS Caméléon_(1795)/HMS Caméléon (1795):
Le HMS Cameleon (ou Camelion) était un sloop de classe Royal Navy Diligence, lancé en 1795. Il était construit en sapin (pin), ce qui permettait une construction rapide, mais au détriment de la durabilité. Il captura quelques petits vaisseaux et un corsaire, et servit en Méditerranée avant d'être désarmé en 1805, et démantelé en 1811.
HMS Caméléon_(1910)/HMS Caméléon (1910):
Le HMS Cameleon était l'un des 20 destroyers de classe Acorn construits pour la Royal Navy dans les années 1910. Achevée en 1910, elle a vu le service actif dans la Première Guerre mondiale.
HMS Camélia/HMS Camélia :
Le HMS Camellia peut faire référence à l'un des deux navires de la Royal Navy nommé d'après Camellia, le genre de plantes à fleurs : HMS Camellia (1915), un sloop de classe Azalea lancé en 1915, qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été vendu en 1923. HMS Camellia (K31), une corvette de classe Flower lancée en 1940, qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été vendue en 1946.
HMS Camélia_(K31)/HMS Camélia (K31) :
Le HMS Camellia était une corvette de classe Flower qui a servi dans la Royal Navy. Elle a été posée le 14 novembre 1939, lancée le 4 mai 1940 et mise en service le 18 juin 1940.
HMS Camilla/HMS Camilla :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Camilla : le HMS Camilla (1776) était un sixième rang de 20 canons lancé en 1776, utilisé pour le service portuaire à partir de 1814 et vendu en 1831. Le HMS Camilla (1847) était un 16 canons sloop lancé en 1847. Elle a été perdue dans un typhon en 1860.
HMS Camilla_(1776)/HMS Camilla (1776):
Le HMS Camilla était un navire de poste de classe Sphinx de 20 canons de la Royal Navy. Camilla a été construit à Chatham Dockyard sur une conception de John Williams et a été lancé en 1776. Il a servi pendant la Révolution américaine, les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes, avant d'être vendu en 1831.
HMS Campanie / HMS Campanie :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Campania d'après la région de Campanie en Italie : RMS Campania était un paquebot britannique appartenant à la Cunard Steamship Line Shipping Company, lancé en 1892. En attendant sa démolition en 1914, l'Amirauté britannique l'a acheté pour convertir en croiseur marchand armé pouvant transporter des hydravions. Le premier HMS Campania (1914), acheté en 1914, était le paquebot RMS Campania converti en annexe pour hydravions. Il est entré en collision avec Royal Oak et Glorious en 1918 et a coulé dans le Firth of Forth. Le site de l'épave a été désigné en vertu de la loi sur la protection des épaves le 1er décembre 2001. Le deuxième HMS Campania (D48) était un porte-avions d'escorte lancé en 1943. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été démantelé en 1955.
HMS Campanie_(1914)/HMS Campanie (1914) :
Le HMS Campania était un ravitailleur d'hydravions et un porte-avions, converti à partir d'un vieux paquebot par la Royal Navy au début de la Première Guerre mondiale. Une fois sa conversion terminée au milieu de 1915, le navire passa son temps à mener des essais et des exercices avec la Grande Flotte. Celles-ci ont révélé la nécessité d'un poste de pilotage plus long pour permettre aux avions plus gros de décoller, et elle a été modifiée en conséquence. La Campanie a raté la bataille du Jutland en mai 1916, mais a effectué un certain nombre de patrouilles avec des éléments de la Grande Flotte. Elle n'a jamais vu de combat et a rapidement été reléguée à un rôle d'entraînement en raison de ses vieilles machines. En novembre 1918, la Campanie était ancrée avec les navires capitaux de la Grande Flotte lorsqu'une tempête soudaine fit traîner son ancre. Sans deuxième ancre posée, elle a heurté plusieurs des navires et les collisions ont percé sa coque; elle a lentement coulé, sans perte de vie.
HMS Campania_(D48)/HMS Campania (D48):
Le HMS Campania était un porte-avions d'escorte de la Royal Navy qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a été utilisé comme salle d'exposition flottante pour le Festival of Britain de 1951 et comme navire de commandement pour l' opération Hurricane de 1952 , le test du prototype de bombe atomique britannique. Il a été construit aux chantiers navals Harland & Wolff à Belfast, en Irlande du Nord. Lorsque la construction a commencé en 1941, elle était destinée à être un cargo réfrigéré pour le transport d'agneau et de mouton de Nouvelle-Zélande, mais a été réquisitionnée par le gouvernement britannique pendant la construction et achevée et lancée comme transporteur d'escorte, entrant en service au début de 1944. Le navire était de une conception similaire, mais pas identique aux autres navires de la classe Nairana.
HMS Campanule/HMS Campanule :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Campanula : HMS Campanula (1915) un sloop de classe Arabis lancé en 1915 et vendu en 1922 HMS Campanula (K18), une corvette de classe Flower lancée en 1940 et démolie en 1947
HMS Campbell/HMS Campbell :
Deux navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Campbell : le HMS Campbell (1796) était une goélette achetée aux Antilles en 1796 et vendue en 1803. Le HMS Campbell (D60) était un chef de flottille de type Admiralty (ou de classe Scott), lancé en 1918, qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale avant d'être vendu à la ferraille en 1947.
HMS Campbell_(D60)/HMS Campbell (D60):
Le HMS Campbell était un chef de flottille de type Amirauté (également connu sous le nom de classe Scott) de la Royal Navy britannique. Construit par Cammell Laird, Douglas a été mis en service en décembre 1918, juste après la fin de la Première Guerre mondiale. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Campbell a principalement servi d'escorte de convoi, en particulier sur la côte est du Royaume-Uni. Elle a survécu à la guerre et a été vendue à la ferraille en 1947.
HMS Campbeltown / HMS Campbeltown :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Campbeltown, du nom de Campbeltown en Écosse, et un troisième a été annoncé : le HMS Campbeltown était un destroyer de classe Town, anciennement le destroyer de classe Wickes USS Buchanan de la marine américaine. Elle a été transférée à la Royal Navy dans le cadre de l'accord de 1940 Destroyers for Bases et a été consacrée au raid de St Nazaire en 1942. Le HMS Campbeltown était une frégate de type 22 lancée en 1987, désaffectée en 2011 et ferraillée en 2013. Le HMS Campbeltown sera une frégate de type 31.
HMS Campbeltown_(F86)/HMS Campbeltown (F86) :
Le HMS Campbeltown était une frégate du lot 3 de type 22 de la Royal Navy britannique. Construit par Cammell Laird Shipbuilders Ltd. à Birkenhead. Elle faisait partie du troisième lot de Type 22, qui étaient plus gros que leurs prédécesseurs et incorporaient des armes rapprochées avancées après les leçons tirées de la guerre des Malouines de 1982. Elle a été désarmée le 7 avril 2011.
HMS Campbeltown_(I42)/HMS Campbeltown (I42):
Le HMS Campbeltown était un destroyer de classe Town de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle était à l'origine le destroyer américain USS Buchanan et était l'un des 50 destroyers obsolètes de la marine américaine transférés à la Royal Navy en 1940 dans le cadre de l'accord Destroyers for Bases. Campbeltown est devenu l'un des plus célèbres de ces navires lorsqu'il a été utilisé dans le raid de St Nazaire en 1942.
HMS Campbeltown_(Frégate_Type_31)/HMS Campbeltown (frégate Type 31) :
Le HMS Campbeltown est une frégate de type 31 de la Royal Navy et le troisième navire nommé d'après Campbeltown, une ville d'Argyll and Bute en Écosse. En mai 2021, les noms des cinq navires de type 31 prévus ont été annoncés par le First Sea Lord. Les noms ont été choisis pour représenter des thèmes clés qui représentent les plans futurs de la Royal Navy et des Royal Marines, avec Campbeltown après le premier navire à porter le nom, qui a joué un rôle central dans le raid de St Nazaire, une attaque commando majeure sur le port occupé de St Nazaire et la destruction de sa cale sèche en 1942. Le plan du projet Type 31 prévoit que les cinq unités de la classe seront en service d'ici février 2030.
HMS Camperdown/HMS Camperdown :
Quatre navires de la Royal Navy et une division de la Royal Naval Reserve ont été nommés HMS Camperdown après la bataille de Camperdown en 1797 : le HMS Camperdown (1797) était un navire de troisième rang de 74 canons, anciennement le Jupiter hollandais. Elle a été capturée à la bataille de Camperdown en 1797 mais n'était pas viable et n'a été utilisée que comme navire-prison (pour les prisonniers français) vendue par la Royal Navy en 1817. Le HMS Camperdown était un premier taux de 106 canons lancé en 1820 comme HMS Trafalgar. Il a été rebaptisé HMS Camperdown en 1825, a été utilisé pour le service portuaire à partir de 1854 et est devenu une carcasse de charbon en 1857. Il a été rebaptisé HMS Pitt en 1882 et a été vendu en 1906. Le HMS Camperdown (1885) était un cuirassé de classe Admiral lancé en 1885. , encombré en 1908 et vendu en 1911. Le HMS Camperdown (D32) était un destroyer de classe Battle lancé en 1944 et démantelé en 1970 Le HMS Camperdown (RNR) était un centre de formation de la Royal Naval Reserve à Dundee soutenant la division Tay entre le 21 octobre 1970 et 31 mai 1994.
HMS Camperdown_(1885)/HMS Camperdown (1885) :
Le HMS Camperdown était un cuirassé de classe Admiral de la Royal Navy, du nom d'Adam Duncan, 1er vicomte Duncan de Camperdown.
HMS Camperdown_(D32)/HMS Camperdown (D32) :
Le HMS Camperdown était un destroyer de classe Battle de la Royal Navy (RN). Elle a été nommée d'après la bataille de Camperdown, un engagement naval entre les Britanniques et les Néerlandais qui a eu lieu en 1797 et qui a abouti à une victoire britannique. Elle a été construite par Fairfields et lancée le 8 février 1944 et mise en service le 18 juin 1945.
HMS Canada/HMS Canada :
Quatre navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Canada, du nom de l'ancienne colonie britannique et moderne Dominion du Canada : le HMS Canada (1765) était un navire de ligne de troisième rang de 74 canons lancé en 1765. Il est devenu un navire-prison en 1810. , et fut vendu démantelé en 1834. Le HMS Canada devait être un premier ordre de la classe Wolfe de 112 canons. Elle a été posée en 1814, mais annulée en 1832 et démantelée sur les stocks. Le HMS Canada (1881) était une corvette à vis lancée en 1881 et vendue en 1897. Le HMS Canada (1913) était un cuirassé que la marine chilienne avait commandé sous le nom d'Almirante Latorre. Elle a été lancée en 1913, mais le gouvernement britannique l'a achetée en 1914 après le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Le gouvernement britannique l'a revendue au Chili en 1920, et en tant qu'Almirante Latorre, elle a servi la marine chilienne jusqu'à ce qu'elle soit démantelée au Japon après 1959.
HMS Canada_(1765)/HMS Canada (1765) :
Le HMS Canada était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 17 septembre 1765 au chantier naval de Woolwich. Le 2 mai 1781, le Canada engagea et captura le navire espagnol Santa Leocadia, de 34 canons. En 1782, Le Canada était sous le commandement de William Cornwallis lorsqu'il a pris part à la bataille de Saint-Kitts. Plus tard cette année-là, elle participe à la bataille des Saintes. Elle a pris part à l'action du 6 novembre 1794 sous Charles Powell Hamilton et a réussi à éviter la capture.
HMS Canada_(1881)/HMS Canada (1881):
Le HMS Canada était une corvette à vis de classe Comus de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1881 et vendue à la ferraille en 1897. Son insigne de proue a été retiré avant d'être vendu à la ferraille et est exposé au Maritime Museum of British Columbia.
HMS Canceaux_(1764)/HMS Canceaux (1764):
Le HMS Canceaux était un sloop actif à la fois dans l'exploration hydrographique des côtes du Canada atlantique et de la Nouvelle-Angleterre et dans la guerre d'indépendance des États-Unis. Elle a joué un rôle essentiel dans la bataille pour le contrôle du Maine, en particulier lors de l'incendie de Falmouth. Elle a commencé sa vie en tant que navire marchand et sera finalement transformée en navire militaire pour la Royal Navy, équipée pour commander le rasage des principales colonies. Après avoir quitté l'estuaire du fleuve Saint-Laurent en 1771, Canceaux a activement façonné l'histoire maritime de la Révolution américaine.
HMS Candytuft/HMS Candytuft :
Au moins trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Candytuft : HMS Candytuft (1917) était un sloop de classe Anchusa lancé en mai 1917 et torpillé et échoué en novembre 1917. HMS Candytuft (K09) était une corvette de classe Flower lancée en Juillet 1940. Elle a été transférée à la marine des États-Unis en mars 1942 sous le nom d'USS Tenacity HMS Candytuft (K484) était une corvette de classe Flower modifiée lancée en septembre 1943, mais qui a servi comme NCSM Long Branch (K487) avec la Marine royale canadienne de Janvier 1944 à juin 1945.
HMS Candytuft_(K09)/HMS Candytuft (K09):
Le HMS Candytuft était une corvette de classe Flower, construite pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, et était en service dans la bataille de l'Atlantique. En 1942, elle a été transférée à la marine des États-Unis dans le cadre de l'accord de prêt-bail inversé et renommée USS Tenacity, l'une des canonnières de la classe Temptress. Avec la fin des hostilités, elle a été renvoyée dans la Royal Navy et vendue au service marchand.
HMS Canopus/HMS Canopus :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Canopus : Le premier HMS Canopus (1798) était un navire de ligne français de troisième rang de 80 canons lancé en 1797, capturé à la bataille du Nil, et mis en service dans la Royal Navy. Marine. Elle a été mise au rebut en 1887. Le deuxième HMS Canopus (1897) était un cuirassé pré-dreadnought de classe Canopus lancé en 1898 et finalement démantelé en 1920. Elle a combattu dans la bataille des îles Falkland en 1914.HMS Canopus était aussi le nom d'une base d'entraînement de la Royal Navy à Alexandrie pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Canopus_(1798)/HMS Canopus (1798):
Le HMS Canopus était un navire de troisième rang de 84 canons de la ligne de la Royal Navy britannique. Elle avait auparavant servi dans la marine française en tant que Franklin de classe Tonnant, mais a été capturée après moins d'un an de service par la flotte britannique sous le commandement du contre-amiral Horatio Nelson à la bataille du Nil en 1798. Ayant servi les Français pendant moins de six mois entre son achèvement en mars 1798 et sa capture en août 1798, elle a finalement servi les Britanniques pendant 89 ans. Sa carrière a commencé comme vaisseau amiral du contre-amiral Armand Blanquet du Chayla, commandant en second à la bataille du Nil, où elle s'est distinguée par sa résistance acharnée avant d'être contrainte de se rendre avec plus de la moitié de son équipage mort ou blessé, et la plupart des ses armes désactivées. Pris au service britannique, il a été réaménagé et a servi de navire amiral à plusieurs amiraux. Commandé par Francis Austen, Canopus était le navire amiral du contre-amiral Thomas Louis en Méditerranée sous Nelson et a raté de peu les combats à Trafalgar. Elle a vu l'action avec la flotte de Duckworth à la bataille de Saint-Domingue, et est restée avec lui pendant la tentative de forcer les Dardanelles, et les opérations à l'appui de l'expédition d'Alexandrie en 1807. Elle est restée active contre les Français en Méditerranée pour le reste de les guerres napoléoniennes , aidant à débarquer deux grands navires français de la ligne lors d'un incident notable en 1809. Canopus est resté en service après la fin des guerres, servant de navire amiral jusqu'au milieu du XIXe siècle, mais comme la voile a cédé la place à vapeur, elle a été reléguée à des fonctions de soutien à Devonport, devenant un navire de réception, un appel d'offres et une carcasse d'amarrage. Elle a finalement été vendue pour rupture en 1887, après près de quatre-vingt-dix ans au service britannique.
HMS Canopus_(1897)/HMS Canopus (1897):
Le HMS Canopus était un cuirassé pré-dreadnought de la Royal Navy britannique et le navire de tête de la classe Canopus. Destinés au service en Asie, le Canopus et ses navires jumeaux étaient plus petits et plus rapides que les cuirassés de classe Majestic précédents, mais conservaient la même batterie de quatre canons de 12 pouces (305 mm). Elle portait également une armure plus fine, mais incorporait un nouvel acier Krupp, qui était plus efficace que l'armure Harvey utilisée dans les Majestics. Canopus a été posé en janvier 1897, lancé en octobre de la même année et mis en service dans la flotte en décembre 1899. Canopus a servi dans la flotte méditerranéenne lors de sa mise en service jusqu'en 1903, date à laquelle elle a été mise hors service pour réaménagement. En 1905, elle est envoyée en Asie de l'Est, mais le renouvellement de l'Alliance anglo-japonaise cette année-là rend sa présence dans les eaux asiatiques inutile. Elle est plutôt retournée en Grande-Bretagne et a servi dans plusieurs commandements de flotte dans les eaux britanniques, notamment la flotte de l'Atlantique, la flotte de la Manche et enfin la Home Fleet. Un autre court déploiement en Méditerranée a suivi en 1908–1909. De retour en Grande-Bretagne, elle est placée en réserve. Au début de la Première Guerre mondiale en août 1914, elle est mobilisée pour le service dans la station d'Amérique du Sud, où elle patrouille pour les pillards du commerce allemand. Elle a participé à la recherche de l'escadron allemand d'Asie de l'Est du vice-amiral Maximilian von Spee. Trop lent pour suivre les croiseurs de l'amiral Sir Christopher Cradock, il manqua la bataille de Coronel en novembre 1914, où Cradock fut vaincu. Amarré à Port Stanley en tant que batterie défensive, il tire les premiers coups de feu de la bataille des Malouines en décembre, ce qui conduit Spee à interrompre l'attaque avant d'être pourchassé et détruit par les croiseurs de bataille de l'amiral Doveton Sturdee. Canopus a été transféré en Méditerranée au début de 1915 pour la campagne des Dardanelles. Elle participa à des attaques majeures contre les fortifications côtières ottomanes défendant les Dardanelles en mars 1915, mais les flottes britannique et française se révélèrent incapables de forcer le détroit. Après la fin de la campagne de Gallipoli avec le retrait des forces alliées en janvier 1916, Canopus patrouilla dans l'est de la Méditerranée, mais ne vit aucune autre action. Il a été retiré du service en avril 1916 et a été converti en navire de caserne au début de 1918. Après la guerre, le navire a été démantelé en 1920.
HMS Canso/HMS Canso :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Canso, du nom de la ville de Canso en Nouvelle-Écosse : le HMS Canso (1813), une goélette capturée en 1813 pendant la guerre de 1812 et vendue en 1816 le HMS Canso (J21), un dragueur de mines transféré pendant la construction à la Marine royale canadienne en 1942 pour le service de la Seconde Guerre mondiale sous le nom de NCSM Canso, retourné à la Royal Navy en 1945 et démantelé en 1948
HMS Canso_(1813)/HMS Canso (1813):
Le HMS Canso était la lettre américaine de la goélette de marque Lottery, lancée en 1811, qu'un escadron britannique a capturé en 1813. La Royal Navy a mis Lottery en service sous le nom de HMS Canso et elle a servi pendant la guerre de 1812 et brièvement par la suite. La marine la vendit en 1816.
HMS Canterbury/HMS Canterbury :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Canterbury, du nom de la ville anglaise de Canterbury : le HMS Canterbury (1692) était un magasin de 8 canons acheté en 1692 et coulé en 1703. Il fut élevé puis vendu. Le HMS Canterbury (1693) était un quatrième rang de 60 canons lancé en 1693. Il a été reconstruit en 1722 et 1744, date à laquelle il a été réarmé pour transporter 58 canons. Elle était en service portuaire à partir de 1761 et a été démantelée en 1770. Le HMS Canterbury (1915) était un croiseur léger de classe C lancé en 1915 et vendu en 1934. Il y avait aussi le HMS Canterbury Castle, une corvette de classe Castle prévue, annulée en 1943.
HMS Cantorbéry_(1693)/HMS Cantorbéry (1693) :
Le HMS Canterbury était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Deptford le 18 décembre 1693. Il a été reconstruit à Portsmouth selon l'établissement de 1719 et a été relancé le 15 septembre 1722. Chester, pendant la guerre de l'oreille de Jenkins, captura le Caracca St Joseph espagnol le 23 septembre 1739. Le St.Joseph était probablement le prix unique le plus précieux de la guerre. Le 25 avril 1741, il reçut l'ordre d'être mis en pièces et reconstruit à Plymouth Dockyard en tant que quatrième rang de 58 canons selon les propositions de 1741 de l'établissement de 1719. Il fut relancé le 5 février 1744. Canterbury fut mis en service portuaire en 1761 et démantelé en 1770.
HMS Cantorbéry_(1915)/HMS Cantorbéry (1915) :
Le HMS Canterbury était un croiseur léger de classe C de la Royal Navy qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et la guerre civile russe. Elle faisait partie du groupe cambrien de la classe C.
HMS Capel/HMS Capel :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Capel : HMS Capel (BDE-45) a été lancé en 1942 et affecté à la Royal Navy en prêt-bail, puis réaffecté à l'US Navy en 1943 et rebaptisé USS Andres (DE-45 ) en tant qu'escorte de destroyers de classe Evarts HMS Capel (K470) a été établi en tant qu'escorte de destroyers de classe Evarts USS Wintle (DE-266), puis transféré à la Royal Navy en tant que frégate de classe Captain HMS Capel sous prêt-bail en 1943.
HMS Capel_(K470)/HMS Capel (K470):
Le HMS Capel était une frégate de classe Captain, construite aux États-Unis en tant qu'escorte de destroyers de classe Evarts et transférée à la Royal Navy en vertu d'un prêt-bail, qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a été déposé sous le nom d'USS Wintle (DE-266) le 11 mars 1943 par le Boston Navy Yard, Boston, Massachusetts, et lancé le 22 avril 1943, parrainé par Mme Mary Clyde Wintle. Le 14 juin 1943, le navire est affecté au Royaume-Uni ; et elle a été transférée à la Royal Navy et mise en service en tant que HMS Capel le 16 août 1943. Le navire a été nommé d'après l'amiral Sir Thomas Bladen Capel (1776-1853).
HMS Capelin_(1804)/HMS Capelin (1804):
Le HMS Capelin était une goélette de classe Ballahoo de la Royal Navy transportant quatre caronades de 12 livres et un équipage de 20 personnes. L'entrepreneur principal du navire était Goodrich & Co., aux Bermudes, et il a été lancé en 1804. Comme beaucoup de sa classe et les goélettes de classe Coucou apparentées, elle a succombé aux périls de la mer relativement tôt dans sa carrière.
HMS Le Cap_(D88)/HMS Le Cap (D88) :
Le HMS Capetown était un croiseur léger de classe C de la Royal Navy, du nom de la ville sud-africaine du Cap. Jusqu'à présent, il a été le seul navire de la Royal Navy à porter ce nom. Elle faisait partie du groupe Carlisle de la classe C des croiseurs. Elle a été posée par Cammell Laird le 23 février 1918 et lancée le 28 juin 1918. Elle a été naviguée à Pembroke Dock pour pourvoirie, un processus finalement achevé en février 1922, après quoi elle a été affectée à la station America and West Indies, basée au Royal Naval Dockyard, sur l'île d'Irlande aux Bermudes jusqu'en 1929. Le Cap a été mis en service trop tard pour participer à la Première Guerre mondiale, mais a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme la plupart de ses sœurs, elle a d'abord été affectée à la Méditerranée et plus tard à la mer Rouge. Capetown a sauvé les 20 survivants du sloop de guerre de classe Arabis HMS Valerian après que Valerian a sombré dans l'océan Atlantique à 18 milles marins (33 km) au sud des Bermudes le 22 octobre 1926 lors d'un ouragan avec la perte de la plupart de son équipage. Elle a passé une grande partie de sa carrière avec la flotte de l'Est, y compris une période entre les guerres de juillet 1934 à août 1938, date à laquelle elle est retournée au Royaume-Uni pour un radoub. Il rejoint la flotte méditerranéenne en août 1940. Alors qu'il est déployé en mer Rouge, il est torpillé et gravement endommagé par le torpilleur à moteur italien MAS 213 au large de Massawa, le 6 avril 1941. Sept membres de son équipage perdent la vie. Après un an de réparations à Bombay, elle servit dans la flotte de l'Est jusqu'en 1943. Elle retourna ensuite au Royaume-Uni et rejoignit la Home Fleet. Lors du débarquement de Normandie en juin 1944, Capetown a été déployé en tant que navire de contrôle de la navette / dépôt au Mulberry A placé vers la mer afin de diriger les convois entrants vers des postes d'amarrage ou des mouillages. Ceres était ancré à terre pour contrôler les convois de retour de navires déchargés avec le Shuttle Control Command pour les deux navires embarqués au Cap. Le Shuttle Control Command était chargé de tenir l'armée informée des arrivées prévues et de les diriger vers les secteurs de déchargement appropriés. .
HMS Caprice/HMS Caprice :
Le HMS Caprice était un destroyer de classe C de la Royal Navy, commandé le 16 février 1942 à Yarrow, Scotstoun. Elle devait à l'origine s'appeler HMS Swallow, mais cela a été changé en Caprice avant le lancement pour correspondre à son nom de classe révisé. C'est le seul navire de guerre britannique à avoir porté ce nom. Elle a été adoptée par la communauté civile de Bexley et Welling, dans le cadre du programme Warship Week.
Capitaine HMS/Capitaine HMS :
Sept navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Captain : le HMS Captain (1678) était un troisième rang de 70 canons lancé en 1678. Il a été reconstruit en 1708 et de nouveau en 1722, et converti en hulk en 1739, finalement démantelé en 1762. HMS Captain (1743) était un troisième taux de 70 canons lancé en 1743. Elle a été réduite à 64 canons en 1760, et convertie en magasin et rebaptisée HMS Buffalo en 1777. Elle a été démantelée en 1783. HMS Captain ( 1787) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1787. Il fut affecté au service portuaire en 1809 et gravement endommagé par un incendie accidentel en 1813 et démoli quelques mois plus tard. Le HMS Captain était un troisième rang de 72 canons lancé en 1783 sous le nom de HMS Carnatic. Il a été rebaptisé HMS Captain en 1815 et a été démantelé en 1825. Le HMS Captain était un premier canon de 100 canons lancé en 1786 sous le nom de HMS Royal Sovereign. Il a été rebaptisé HMS Captain lorsqu'il a été réduit au service portuaire en 1825. Il a été démantelé en 1841. Le HMS Captain devait être un navire à vis en fer, mais le nom a été changé et il a été lancé sous le nom de HMS Agincourt en 1865. HMS Captain (1869) était un navire à tourelle à mât lancé en 1869. Il a sombré dans un coup de vent en 1870 au large du cap Finisterre.
Capitaine HMS_(1678)/Capitaine HMS (1678) :
Le HMS Captain était un troisième rang de 70 canons construit au chantier naval de Woolwich en 1677/78. Après avoir siégé à l'Ordinaire pendant dix ans, elle était dans la commission active de la Guerre de Succession d'Angleterre combattant à Beachy Head et Barfleur. Elle était en Ordinaire jusqu'en 1706 quand elle a été reconstruite. Elle était en commission active pendant la dernière moitié de la guerre de Succession d'Espagne mais n'a combattu dans aucun engagement majeur. Elle était à la bataille de Passero I 1718. Elle a été reconstruite en 1720/22. Elle a fait deux incursions dans la Baltique bien que la majeure partie de sa carrière tardive ait été passée comme garde à Portsmouth. Il a été encombré en 1740 et finalement brisé en 1762. Il a été le premier navire à porter le nom de capitaine dans la marine anglaise et royale. Le HMS Captain a reçu le Battle Honor Barfleur 1692 et le Passero 1718.
Capitaine HMS_(1743)/Capitaine HMS (1743) :
Le HMS Captain était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne de la Royal Navy, construit selon les propositions de 1733 de l'établissement de 1719 au chantier naval de Woolwich, et lancé le 14 avril 1743.Francis Light, fondateur de Penang, a servi pour un quelques mois comme apprenti sur Capitaine vers 1759. En 1760, le Capitaine est réduit à un navire de 64 canons. Le 12 août 1771, le capitaine entra dans le port de Boston avec John Montagu, contre-amiral de l'escadron bleu et nouvellement nommé commandant en chef de la station nord-américaine. Elle a servi de vaisseau amiral de Montagu alors qu'il supervisait le soutien de la Royal Navy à l'application des douanes en vertu des Townshend Acts. Le capitaine était présent dans le port de Boston - avec l' Active et le Kingfisher - le 16 décembre 1773 lorsque la Boston Tea Party a eu lieu. Les navires étaient prêts à l'action et "on s'attendait à ce que les hommes de guerre interviennent" pour empêcher la destruction du thé, mais selon l'amiral Montagu, les dirigeants civils n'ont jamais appelé à son aide. Il a affirmé que s'ils l'avaient fait, il aurait pu facilement empêcher la destruction du thé, "mais doit avoir mis en danger la vie de nombreuses personnes innocentes en tirant sur la ville", vraisemblablement avec les armes du capitaine. En 1777, le capitaine a été converti pour servir comme magasin et rebaptisé Buffalo. Bien qu'il s'agisse d'un magasin, Buffalo partagea, avec Thetis et Alarm, le produit de la capture par Southampton du corsaire français de 12 canons Comte de Maurepas, le 3 août 1780. En 1781, avec 60 canons à bord, bien qu'elle n'en ait que 18 -pilons sur le pont inférieur, il a participé à la quatrième guerre anglo-néerlandaise à la bataille de Dogger Bank. : 46 Buffalo a repris le rôle de magasin jusqu'à ce qu'il soit démantelé en 1783.
Capitaine HMS_(1787)/Capitaine HMS (1787) :
Le HMS Captain était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 26 novembre 1787 à Limehouse. Elle a servi pendant les guerres révolutionnaires françaises et napoléoniennes avant d'être mise au service du port en 1799. Un accident l'a fait brûler et couler en 1813. Plus tard cette année-là, elle a été élevée et brisée.
Capitaine HMS_ (1869)/Capitaine HMS (1869) :
Le HMS Captain était un navire de guerre majeur construit pour la Royal Navy en tant qu'entreprise semi-privée, à la suite d'un différend entre le concepteur et l'Amirauté. Avec un blindage en fer forgé, une propulsion à vapeur et une batterie principale montée dans des tourelles blindées rotatives, le navire était, à première vue, assez innovant et redoutable. Cependant, une mauvaise conception et des modifications de conception ont abouti à un navire en surpoids et finalement instable. En termes de navigabilité, il a été signalé comme étroitement comparable au navire à tourelle à franc-bord plus élevé HMS Monarch , mais son franc-bord réduit a ajouté un sentiment de «lenteur». Le capitaine a chaviré dans une mer agitée, cinq mois seulement après sa mise en service, faisant près de 500 morts.
HMS Captivité/HMS Captivité :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Captivity. Dans les deux cas, il s'agissait de vieux navires qui avaient été renommés après leur conversion en navires-prison : le HMS Captivity était un ancien troisième rang de 64 canons lancé en 1772 sous le nom de HMS Monmouth. Il est devenu un navire-prison et a été rebaptisé HMS Captivity en 1796. Il a été démantelé en 1816. Le HMS Captivity était un ancien troisième rang de 74 canons lancé en 1786 sous le nom de HMS Bellerophon. Il est devenu un navire-prison en 1815 et a été rebaptisé HMS Captivity en 1824. Il a été vendu en 1836.
HMS Caradoc/HMS Caradoc :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Caradoc, du nom de Caradoc, personnage semi-légendaire de l'histoire galloise, ou d'autres personnages de ce nom : le HMS Caradoc (1847) était une canonnière à aubes en fer lancée en 1847 et vendue en 1870. Le HMS Caradoc (D60) était un croiseur léger de classe C lancé en 1916. Il est devenu un navire de base en 1944 et a été démoli en 1946.
HMS Caradoc_(D60)/HMS Caradoc (D60):
Le HMS Caradoc était un croiseur léger de classe C construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'un des quatre navires de la sous-classe Caledon. Affecté à la Grande Flotte pendant la guerre, le navire a participé à la deuxième bataille de Heligoland Bight à la fin de 1917. Caradoc a été brièvement déployé dans la Baltique à la fin de 1918 pour soutenir les forces anti-bolcheviques pendant la campagne britannique dans la Baltique, puis a été transféré à la flotte méditerranéenne au début de 1919 et passa l'année et demie suivante à faire la même chose en mer Noire pendant la guerre civile russe. Le navire a été retiré de la mer Noire au milieu des années 1920 pour observer la guerre gréco-turque de 1919-1922 et la crise de Chanak de la fin de 1922. Caradoc a passé la majeure partie du reste de son temps entre les guerres mondiales à l'étranger ou en réserve avec des déploiements. vers l'Extrême-Orient et la Gare de l'Amérique du Nord et des Antilles. Remise en service avant le début de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939, elle retourne à la station nord-américaine où elle aide à intercepter deux forceurs de blocus allemands. Le navire a été transféré à la flotte de l'Est au début de 1942, mais n'a vu aucune action avant d'être converti en navire-école au milieu de 1943 en Afrique du Sud. Le Caradoc a été envoyé à Ceylan où il est devenu un navire d'hébergement en 1944. Il est brièvement devenu le navire amiral de la flotte en août 1945 avant de rentrer chez lui plus tard dans l'année. Le navire fut mis en réserve à la fin de l'année et vendu à la ferraille au début de 1946.
Carcasse HMS/Carcasse HMS :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Carcass, du nom de la carcasse, une première forme de bombe incendiaire ou d'obus : le HMS Carcass (1695) était un bombardier de 8 canons lancé en 1695 et vendu en 1713. Le HMS Carcass ( 1740) était un bombardier de 14 canons lancé en 1740 et vendu en 1748. Le HMS Carcass (1759) était un bombardier de 8 canons lancé en 1759 et vendu en 1784.
HMS Carcass_(1759)/HMS Carcass (1759):
Le HMS Carcass était un bombardier de classe Infernal de la Royal Navy, plus tard réaménagé en navire de sondage. Un jeune Horatio Nelson a servi à son bord en tant qu'aspirant lors d'une expédition dans l'Arctique en 1773.
HMS Cardiff/HMS Cardiff :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Cardiff, du nom de la capitale galloise, Cardiff : le HMS Cardiff (1652) était un navire de 34 canons, anciennement le navire néerlandais Fortune. Elle fut capturée en 1652 par le HMS Tiger (1647) et vendue en 1658. Le HMS Cardiff (D58) était un croiseur léger de classe C lancé en 1917 et démantelé en 1946. Le HMS Cardiff (D108) était un Type 42 (Lot 1 ) destroyer lancé en 1974. Elle a été impliquée dans les guerres des Malouines et du Golfe et a participé à la préparation de l'invasion de l'Irak en 2003. Elle a été mise hors service en 2005 et vendue à la ferraille. Le HMS Cardiff sera une frégate de type 26. La devise des navires est "Agris in cardine rerum" qui se traduit par "En cas d'urgence".
HMS Cardiff_(D108)/HMS Cardiff (D108) :
Le HMS Cardiff était un destroyer britannique de type 42 et le troisième navire de la Royal Navy à être nommé en l'honneur de la capitale galloise de Cardiff. Cardiff a servi dans la guerre des Malouines , où elle a été impliquée dans l' incident de tir ami de la Gazelle de l' armée britannique en 1982 . Elle a également abattu le dernier avion argentin du conflit et a accepté la reddition d'une garnison de 700 hommes dans la colonie de Port Howard. Pendant la guerre du Golfe de 1991, son hélicoptère Lynx a coulé deux dragueurs de mines irakiens. Elle a ensuite participé à la préparation de l'invasion de l'Irak en 2003 dans le cadre de la patrouille constante d'Armilla de la Royal Navy, mais n'a pas été impliquée dans l'invasion proprement dite. Cardiff a été mis hors service en juillet 2005 et envoyé à la casse malgré les appels d'anciens militaires pour qu'il soit conservé en tant que navire-musée et attraction touristique locale à Cardiff.
HMS Cardiff_(D58)/HMS Cardiff (D58) :
Le HMS Cardiff était un croiseur léger de classe C construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'un des cinq navires de la sous-classe Ceres et a passé la majeure partie de sa carrière en tant que vaisseau amiral. Affecté à la Grande Flotte pendant la guerre, le navire a participé à la deuxième bataille de Heligoland Bight à la fin de 1917. Cardiff a été brièvement déployé dans la Baltique à la fin de 1918 pour soutenir les forces anti-bolcheviques pendant la campagne britannique dans la Baltique pendant la guerre civile russe. . Elle a ensuite été transférée à la flotte méditerranéenne au début de 1919 et a passé la majeure partie du reste de l'année dans la mer Adriatique. Au début de 1920, le navire était en mer Noire pour soutenir les Blancs contre les bolcheviks. Cardiff a passé la majeure partie du reste de son temps entre les guerres mondiales à l'étranger ou en réserve. Le navire a joué un rôle mineur dans la Seconde Guerre mondiale car il a été initialement affecté à la patrouille du Nord, mais est devenu un navire-école à la fin de 1940 et a continué dans ce rôle pour le reste de la guerre. Cardiff a été vendu à la ferraille au début de 1946, puis démantelé.
HMS Cardiff_(Frégate_Type_26)/HMS Cardiff (Frégate Type 26) :
Le HMS Cardiff est la deuxième frégate Type 26 du lot 1 à être construite pour la Royal Navy du Royaume-Uni. Le premier acier a été coupé le 14 août 2019. La classe Type 26 remplacera partiellement les treize frégates Type 23 de la marine et sera un navire de guerre multi-missions conçu pour la guerre anti-sous-marine, la défense aérienne et les opérations générales. La frégate est actuellement en cours de construction au chantier naval BAE Systems à Govan, Glasgow avec ses navires frères HMS Glasgow et Belfast et sera le deuxième à entrer en production dans le cadre du contrat de 3,7 milliards de livres sterling pour les trois navires, annoncé par le MoD en 2017.
HMS Cardigan_Bay_ (K630)/HMS Cardigan Bay (K630) :
Le HMS Cardigan Bay était une frégate anti-aérienne de classe Bay de la Royal Navy britannique, du nom de Cardigan Bay, au large de Ceredigion, au Pays de Galles. Le navire a été initialement commandé à Henry Robb de Leith en 1943 sous le nom de frégate de classe Loch Loch Laxford , et mis en chantier le 14 avril 1944 sous le nom de travail de l'Amirauté n ° J11861. Cependant, le contrat a ensuite été modifié et le navire a été achevé selon une conception révisée en tant que frégate antiaérienne de classe Bay , et lancé le 28 décembre 1944 sous le nom de Cardigan Bay , le premier navire de la Royal Navy à porter ce nom. Elle a été achevée le 15 juin 1945.
HMS Cardinham_(M2615)/HMS Cardinham (M2615):
Le HMS Cardinham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Son nom est généralement mal orthographié comme Cardingham, mais elle a été nommée d'après le village de Cardinham à Cornwall. Son décompte de casquette et ses bouées de sauvetage affichaient le nom de Cardinham. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines porte le nom de Cardinham.
HMS Carisbrooke_Castle_ (K379)/HMS Carisbrooke Castle (K379) :
Le HMS Carisbrooke Castle (K379) était l'une des 44 corvettes de classe Castle construites pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Carlisle / HMS Carlisle :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Carlisle, d'après Carlisle, Cumbria : le HMS Carlisle (1693) était un quatrième rang de 60 canons lancé en 1693 et ​​fait naufrage en 1696. Le HMS Carlisle (1698) était un quatrième rang de 48 canons. lancé en 1698 et explosé accidentellement en 1700. Le HMS Carlisle (D67) était un croiseur de classe C lancé en 1918 et démoli en 1949.
HMS Carlisle_(1693)/HMS Carlisle (1693):
Le HMS Carlisle était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy anglaise, lancé à Deptford le 11 février 1693. Carlisle fit naufrage en 1696.
HMS Carlisle_(1698)/HMS Carlisle (1698):
Le HMS Carlisle était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy anglaise, lancé au chantier naval de Plymouth en 1698. Il a accidentellement explosé en 1700.
HMS Carlisle_(D67)/HMS Carlisle (D67):
Le HMS Carlisle était un croiseur léger de classe C de la Royal Navy, du nom de la ville anglaise de Carlisle. Elle était le nom du navire du groupe Carlisle de la classe C de croiseurs. Carlisle a été crédité d'avoir abattu onze avions de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale et a été le navire anti-aérien le plus performant de la Royal Navy.
HMS Carlotta / HMS Carlotta :
HMS Carlotta a été le nom de deux bricks de la Royal Navy britannique, et peut faire référence à : HMS Carlotta, était le brick français Carlotta (1807) lancé en 1807 que le HMS Belle Poule a capturé en 1810, et qui a fait naufrage en 1812. HMS Carlotta (1812), était le brick Pylades, probablement capturé en 1812, et rebaptisé Carlotta après le naufrage de son prédécesseur, et démantelé en 1815.
HMS Carlotta_(1812)/HMS Carlotta (1812):
Les origines du HMS Carlotta sont obscures. En janvier 1812, l'amiral Edward Pellew nomma le lieutenant Richard Howell Fleming pour commander Pyllades, rebaptisé plus tard Carlotta. Certaines sources traitent cette Carlotta comme la Carlotta récupérée. Cependant, la base de données du National Maritime Museum (NMM) les traite comme deux navires. Les ressources en ligne actuellement disponibles ne fournissent pas d'informations sur Pylades, sa capture ou toute autre origine. Il n'y avait apparemment aucun navire de la marine française de ce nom, ce qui suggère qu'il s'agissait d'un navire marchand. De plus, la base de données NMM attribue la capture du brick Carlotta au HMS Carlotta capturé en 1810, et Pylades au second HMS Carlotta. Si la Royal Navy capturait ou acquérait autrement Pylades peu de temps avant le naufrage du premier Carlotta, il serait conforme à la pratique de la Marine de nommer Pylades Carlotta car il y avait déjà un Pylades en service actif. Sous le commandement de Fleming, Carlotta captura plusieurs petits navires, dont un corsaire français, et participa à divers services sur les côtes de la Toscane et de Gênes. Carlotta a partagé le produit de la capture le 24 mai 1813 du corsaire Columbo, qui peut être le corsaire auquel il est fait allusion. Les véritables ravisseurs semblent avoir été Nautilus et Redwing.Le 13 octobre 1812, Carlotta a arrêté le canapé St Vittoria et a mis un équipage de prix composé de l'aspirant Hugh Stewart Morris et de deux marins, Francis Baynson et François Richie, à bord avec des instructions qu'ils devaient naviguez-la en compagnie de Carlotta jusqu'à Malte. Cependant, le 19 octobre, St Vittoria a suivi son propre chemin, s'arrêtant d'abord à Port St Vito, puis naviguant vers Palerme. Là, Morris a vendu une partie de sa cargaison. Après avoir passé près de trois semaines à Palerme, Stewart a navigué vers Cephalu où il s'est débarrassé du reste de la cargaison. Puis il a sabordé St Vittoria, mais a vendu l'épave pour 373 onces d'or à un homme nommé "Fellipo". Morris, Baynson et Richie se sont partagé le produit et se sont rendus à Messine. Cependant, le lieutenant-colonel Coffin, sous-intendant général à Messine, les arrêta au moment où ils s'apprêtaient à prendre un bateau pour la Calabre, et les envoya à Malte. Une cour martiale convoquée à Port Mahon à bord de l' Hibernia les 8 et 9 avril 1813 condamna les trois mécréants à se voir imposer le paiement de tous les salaires et prix en souffrance. Il a également condamné Morris à deux ans d'isolement, après quoi il ne pourrait jamais servir comme sous-officier ou officier dans la marine. Baynson a été condamné à 200 coups de fouet. Richie était un Français impressionné et la cour martiale a statué qu'il devait être traité comme un prisonnier de guerre. Carlotta a été payé en février 1815 et démantelé en mai à Pater (Pembroke Dock).
HMS Carmen_(1800)/HMS Carmen (1800):
Le HMS Carmen (souvent El Carmen, ou parfois Carmine), était la frégate espagnole Nuestra Señora del Carmen, construite en 1770 à Ferrol. La Royal Navy britannique l'a capturée le 6 avril 1800 et l'a mise en service sous le nom de HMS Carmen. Elle a servi dans la Méditerranée jusqu'à son retour en Grande-Bretagne en 1801. Là, l'Amirauté l'a fait désarmer en ordinaire. Elle a été vendue en décembre.
HMS Carnarvon / HMS Carnarvon :
Le HMS Carnarvon était l'un des six croiseurs cuirassés de la classe Devonshire construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Elle a été affectée au 3e escadron de croiseurs de la flotte méditerranéenne à la fin en 1905 et a été transférée au 2e escadron de croiseurs de la flotte de l'Atlantique en 1907. Elle a été affectée à la troisième flotte de réserve en 1909 et est devenue le navire amiral du 5e escadron de croiseurs de la deuxième flotte de réserve en 1912. Lorsque la Première Guerre mondiale a commencé en août 1914, elle a été affectée à la station du Cap-Vert pour rechercher des pillards commerciaux allemands tout en protégeant la navigation britannique. Carnarvon a été transféré dans l'Atlantique Sud deux mois plus tard et affecté à l'escadron qui a détruit l'escadron allemand d'Asie de l'Est lors de la bataille des Malouines. Elle a été affectée à la station d'Amérique du Nord et des Antilles en 1915 et a continué à patrouiller contre les pillards allemands et à escorter les convois jusqu'à la fin de la guerre. En 1919, il devient navire-école puis est vendu à la ferraille en 1921.
HMS Carnarvon_Bay/HMS Carnarvon Bay :
Le HMS Carnarvon Bay était une frégate anti-aérienne de classe Bay construite pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Carnatic/HMS Carnatic :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Carnatic d'après la région carnatique : le HMS Carnatic (1783) était un navire de ligne de classe Carnatic de 74 canons lancé en 1783. Il a été rebaptisé Capitaine en 1815 et démantelé en 1825. HMS Le Carnatic (1823) était un navire de ligne de classe Cornwallis de 72 canons lancé en 1823 mais jamais mis en service. Il fut converti en charbonnier en 1860 et en poudrier en 1886 avant d'être vendu en 1914. Il fut démantelé en Allemagne.
HMS Carnatic_(1783)/HMS Carnatic (1783):
Le HMS Carnatic était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 21 janvier 1783 à Deptford Wharf. La Compagnie britannique des Indes orientales paya sa construction et la présenta à la Royal Navy. Le 17 mai 1815, l'Amirauté la rebaptisa HMS Captain. Le capitaine a été démantelé le 30 septembre 1825.
HMS Carnatic_(1823)/HMS Carnatic (1823):
Le HMS Carnatic était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 21 octobre 1823 au chantier naval de Portsmouth. Sa conception était basée sur le HMS Cornwallis, tel qu'achevé. Carnatic a été encombré en 1860 et vendu hors de la marine en 1914.
HMS Carnation/HMS Carnation :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Carnation. Le HMS Carnation (1807) était un sloop de classe Cruizer lancé en 1807, mais capturé par les Français en 1808 et incendié par les Britanniques en 1809. Le HMS Carnation (1813) était un autre sloop de classe Cruizer, lancé en 1813 , et coulé comme cible en 1867. Le HMS Carnation (1915) était un sloop de classe Azalea, lancé en 1915 et vendu pour démolition en 1922. Le HMS Carnation (K00) était une corvette de classe Flower, lancée en 1940, qui a servi dans la marine royale néerlandaise en tant que Friso de 1943 à 1945, puis en tant que navire marchand.
HMS Carnation_(1807)/HMS Carnation (1807):
Le HMS Carnation était un sloop de classe Cruizer de 18 canons de la Royal Navy construit par Taylor à Bideford et lancé en 1807. Après que le brick français Palinure l'a capturée, elle a été brûlée par les Français pour empêcher sa reprise.
HMS Caroline/HMS Caroline :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Caroline : le HMS Caroline (1794) était un canonnier à 3 canons, anciennement une barge, acheté en 1794. Il fut vendu en 1802. Le HMS Caroline (1795) était un cinquième canon de 36 canons. taux lancé en 1795 et démantelé en 1815. Le HMS Caroline était un brick de 14 canons, anciennement le navire français Affronteur, que le HMS Doris a capturé en 1803 et qui a probablement été démantelé en 1807. Les comptes diffèrent quant à savoir si elle a été commandée ou à la place était un navire loué servant la Royal Navy sous contrat. Le HMS Caroline (1809) était une goélette que le HMS Halifax a capturée aux Français en 1809 et qui a été répertoriée jusqu'en 1814. Le HMS Caroline (1856) était une canonnière à vis à bois de la classe Albacore, lancée en 1856 et démantelée en 1862. HMS Caroline (1859) était une canonnière à voile servant dans les eaux néo-zélandaises. Elle a été achetée en 1859 et vendue en 1863. Le HMS Caroline (1882) était une corvette à vis composite de classe Satellite lancée en 1882. Elle a été réaffectée au service portuaire en 1897 puis est devenue un navire-école et a été rebaptisée HMS Ganges en 1908. Elle fut rebaptisé Puissant III en 1913 et Imprenable IV en 1919. Il fut finalement vendu en 1929. Le HMS Caroline (1914) est un croiseur léger de classe C lancé en 1914 et mis hors service en 2011. À partir de 1924, il servit de quartier général de l'Irlande du Nord division de la Royal Naval Reserve jusqu'en 2010, date à laquelle la division a déménagé à terre et a été remise en service sous le nom de HMS Hibernia.
HMS Caroline_(1795)/HMS Caroline (1795):
Le HMS Caroline était une frégate de classe Phoebe de cinquième rang de 36 canons de la Royal Navy. Elle a été conçue par Sir John Henslow et lancée en 1795 à Rotherhithe par John Randall. Caroline était une copie allongée du HMS Inconstant avec une vitesse améliorée mais plus d'instabilité. La frégate a été mise en service en juillet 1795 sous les ordres du capitaine William Luke pour servir dans la flotte de la mer du Nord de l'amiral Adam Duncan. Caroline a passé moins d'un an en mer du Nord avant d'être transférée à la gare de Lisbonne. Ici, elle a été chargée de traquer ou d'interdire la navigation française tout en protégeant les navires marchands britanniques, son service l'emmenant de Lisbonne à Cadix et dans la mer Méditerranée. En 1799, le navire a aidé au suivi de la flotte française de l'amiral Étienne Eustache Bruix, et en 1800, il a participé au blocus de Cadix. En 1803, Caroline apporta la nouvelle de la déclaration de guerre avec la France aux Indes orientales où elle resterait pour le reste de son service. Le rôle principal du navire aux Indes était d'attaquer les possessions des Français et de leurs alliés et à ce titre, il participa à un certain nombre d'événements importants, dont la campagne de Java de 1806-1807 au cours de laquelle il combattit l'action du 18 octobre 1806. La frégate a également joué un rôle actif dans la campagne du golfe Persique de 1809, l'invasion des îles Spice où son équipage a joué un rôle déterminant dans la capture de Banda Neira et l'invasion de Java en 1811. Après cela, Caroline est rentrée chez elle pour être payée à Portsmouth où elle était encombré. Son dernier commandant, et le plus réussi, était le capitaine Sir Christopher Cole. Caroline a été démantelée à Deptford en 1815.
HMS Caroline_(1882)/HMS Caroline (1882):
Le HMS Caroline était un sloop à vis composite de classe Satellite de la Royal Navy , construit au chantier naval de Sheerness , équipé de machines Maudslay, Sons and Field et lancé le 25 novembre 1882. Il a ensuite été reclassé en tant que corvette .
HMS Caroline_(1914)/HMS Caroline (1914):
Le HMS Caroline est un croiseur léger de classe C désaffecté de la Royal Navy qui a servi au combat pendant la Première Guerre mondiale et a servi de centre administratif pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Caroline a été lancé et mis en service en 1914. Au moment de sa mise hors service en 2011, il était le deuxième navire le plus ancien du service de la Royal Navy, après le HMS Victory. Elle a servi de quartier général statique et de navire-école pour la Royal Naval Reserve, basée à Alexandra Dock, Belfast, Irlande du Nord, pour les dernières étapes de sa carrière. Elle a été transformée en navire musée. À partir d'octobre 2016, elle a subi une inspection et des réparations de sa coque à Harland and Wolff et a ouvert ses portes au public le 1er juillet 2017 à Alexandra Dock dans le quartier du Titanic à Belfast.Caroline était le dernier croiseur léger britannique de la Première Guerre mondiale en service, et elle est le dernier survivant de la bataille du Jutland encore à flot. Elle est également l'un des trois seuls navires de guerre de la Royal Navy survivants de la Première Guerre mondiale, avec le moniteur de 1915 HMS M33 (dans le chantier naval de Portsmouth), et le sloop de classe Flower HMS President, (anciennement HMS Saxifrage) généralement amarré sur la Tamise à Blackfriars mais à partir de février 2016, dans le bassin numéro 3, Chatham.
HMS Carrère_(1801)/HMS Carrère (1801):
Carrère était une frégate française qui servit brièvement dans la marine française avant que les Britanniques ne la capturent en 1801, la nommant HMS Carrere. Elle semble n'avoir jamais vu de service actif significatif après sa capture car elle a été désarmée en 1802 et finalement vendue en 1814.
Porte-avions HMS_(1805)/Porteur HMS (1805) :
Le HMS Carrier était un cutter de 10 canons, l'ex-mercantile Frisk, que la Royal Navy a acheté en 1805. Elle a capturé deux corsaires, une action ayant valu à son équipage une Médaille du service général de la marine. Elle s'échoua en 1808, ce qui permit aux Français de la capturer. Il est devenu un corsaire français que la Royal Navy a repris en 1811, mais n'a apparemment pas repris en service.
HMS Carron/HMS Carron :
Cinq navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Carron : le HMS Carron (1813), un navire de poste de classe Cyrus de 20 canons construit en 1813 et naufragé en 1820. Le HMS Carron (1827), un bateau à aubes en bois lancé en 1827, encombré en 1846, vendu en 1877, et démantelé en 1885. Le HMS Carron (1855), un mortier lancé en avril 1855, rebaptisé HMS MV17 en septembre 1855, encombré en 1866, et démantelé en 1884. Le HMS Carron ( R30), un destroyer de classe C lancé en 1944, désarmé en 1963 et démantelé en 1967. HMS Carron (M1212), un chasseur de mines lancé en 1983 et vendu au Bangladesh en 1994.
HMS Carron_(1813)/HMS Carron (1813):
Le HMS Carron était un navire de poste de sixième rang de classe Cyrus de 20 canons de la Royal Navy construit en 1813 par Edward Adams, à Bucklers Hard dans le Hampshire. Elle a fait naufrage en 1820.
HMS Carron_(R30)/HMS Carron (R30):
Le HMS Carron était l'un des trente-deux destroyers de classe C construits pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, membre de la sous-classe Ca à huit navires. Mise en service à la fin de 1944, elle fut affectée à la Home Fleet et escorta les plus gros navires de la flotte lors d'opérations au large de la Norvège occupée par l'Allemagne. Carron a été vendu à la ferraille en 1967.
HMS Carstairs/HMS Carstairs :
Le HMS Carstairs était un dragueur de mines de classe Hunt de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale. Il devait à l'origine s'appeler Cawsand, mais cela a été modifié pour éviter tout conflit entre le nom du navire et un emplacement côtier. Le 4 janvier 1924, il fut rebaptisé HMS Dryad, mais revint à Carstairs le 15 août 1924.
HMS Carysfort/HMS Carysfort :
Cinq navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Carysfort : le HMS Carysfort (1766) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1766 et vendu en 1813 le HMS Carysfort (1836) était un sixième rang de 26 canons lancé en 1836 et vendu en 1861 Le HMS Carysfort (1878) était une corvette à vis de classe Comus lancée en 1878 et vendue en 1899 Le HMS Carysfort (1914) était un croiseur léger de classe C lancé en 1914 et mis au rebut en 1931 Le HMS Carysfort (R25) était un destroyer de classe C lancé en 1944 et vendu en 1970
HMS Carysfort_(1766)/HMS Carysfort (1766):
Le HMS Carysfort était une frégate de sixième rang de classe Coventry de 28 canons de la Royal Navy. Elle a servi pendant la guerre d'indépendance américaine, la Révolution française et les guerres napoléoniennes au cours d'une carrière qui a duré plus de quarante ans. Elle a eu un certain nombre de commandants notables au cours de cette période et a participé à plusieurs actions à un seul navire contre des adversaires français et américains. Elle a pris plusieurs corsaires pendant la guerre d'indépendance américaine , bien que l'une de ses actions les plus notables ait été la reprise de Castor , une frégate de la Royal Navy qu'un escadron français avait capturé près de trois semaines plus tôt et qu'un équipage de prix français naviguait vers la France. Carysfort s'est engagée et a forcé la reddition de son plus grand adversaire, rendant Castor aux Britanniques, mais non sans une controverse sur la question des prix en argent. Carysfort a passé la fin de la Révolution française et les premières guerres napoléoniennes dans des stations à l'Est et plus tard aux Antilles. Carysfort retourna en Grande-Bretagne en 1806 où elle fut immobilisée en ordinaire. L'Amirauté la vendit finalement en 1813.
HMS Carysfort_(1836)/HMS Carysfort (1836):
Le HMS Carysfort était une frégate à voile de sixième rang de la Royal Navy, lancée en 1836 et nommée en l'honneur du comte de Carysfort, qui avait été un ancien seigneur (civil) de l'Amirauté. Son capitaine, Lord George Paulet, occupa les îles hawaïennes pendant cinq mois en 1843. Elle fut mise hors service en 1847 et finalement démantelée en 1861.
HMS Carysfort_(1914)/HMS Carysfort (1914):
Le HMS Carysfort était un croiseur léger de classe C construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il était l'un des six navires de la sous-classe Caroline et a été achevé en 1915. Affecté à la Grande Flotte, à la Harwich Force et au Dover Patrouille pendant la guerre, le navire a servi de vaisseau amiral pendant une partie de la guerre. Son seul combat connu fut une courte bataille contre des torpilleurs allemands dans la Manche, bien qu'elle patrouillait très activement en mer du Nord et cherchait sans succès des navires allemands. Carysfort a été affecté aux flottes intérieure et atlantique après la guerre et a été envoyé à la flotte méditerranéenne pendant la crise de Chanak de 1922–23 pour soutenir les intérêts britanniques en Turquie. En 1922, elle patrouillait au large des côtes irlandaises pendant la guerre civile irlandaise. Le navire a été placé en réserve après son retour au pays en 1923 et, en plus de transporter des troupes outre-mer, est resté en réserve jusqu'à ce qu'il soit vendu à la ferraille en 1931.
HMS Carysfort_(R25)/HMS Carysfort (R25):
Le HMS Carysfort était un destroyer de classe C de la Royal Navy. Elle a été commandée en 1941, à l'origine sous le nom de HMS Pique. Son nom a été changé pour se conformer aux initiales "Ca" de ses sept navires jumeaux. Elle porte le nom de John Proby, un homme politique qui était également Lord de l'Amirauté en 1750. En 1752, il fut créé Baron Carysfort. Son fils, William Proby, Lord Proby, et son petit-fils, Granville Proby, 3e comte de Carysfort, étaient tous deux officiers de marine, ce dernier devint finalement amiral. Elle était le cinquième navire de guerre de la Royal Navy à porter le nom de Carysfort. Elle a été construite et motorisée par J. Samuel White & Co. La quille devait être posée le 4 mai 1943 mais a été retardée jusqu'au 12 mai 1943 en raison des bombardements allemands. Elle a été lancée le 25 juillet 1944 et achevée le 20 février 1945. Son numéro de fanion d'origine était R25, devenu D25 après la Seconde Guerre mondiale.
HMS Cassandra/HMS Cassandra :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Cassandra après Cassandra, de la mythologie grecque. Un quatrième était prévu, mais jamais achevé : le HMS Cassandra devait être un cinquième rang de 36 canons. Elle a été commandée en 1782 mais annulée plus tard cette année-là. Le HMS Cassandra (1806) était un cutter de 10 canons lancé en 1806. Elle a sombré en 1807. Le HMS Cassandra (1916) était un croiseur léger de classe C lancé en 1916 et coulé par une mine en 1918. Le HMS Cassandra (R62) était un Destroyer de classe C, initialement prévu sous le nom de HMS Tourmaline mais renommé en 1942 et lancé en 1943. Il a été démoli en 1967.
HMS Cassandra_(1806)/HMS Cassandra (1806):
Le HMS Cassandra était une goélette de classe Adonis de la Royal Navy pendant la guerre napoléonienne. Elle a été construite aux Bermudes en utilisant du cèdre des Bermudes et achevée en 1806. Cassandra a été mise en service en octobre 1806 sous le commandement du lieutenant George Le Blanc. Elle a reçu l'ordre de porter des dépêches à l'escadron bloquant Bordeaux, France. Lorsqu'elle rencontra la frégate de cinquième rang HMS Naiad le 13 août 1807, Le Blanc quitta Cassandra pour porter les dépêches à Naiad. Deux bourrasques soudaines ont roulé Cassandra sur ses extrémités de poutre, la faisant chavirer et la faisant couler la poupe en premier. Onze hommes et une femme et son enfant se sont noyés.
HMS Cassandra_(1916)/HMS Cassandra (1916):
Le HMS Cassandra était un croiseur léger de classe C de la Royal Navy. Elle faisait partie du groupe Caledon de la classe C des croiseurs. Cassandra a eu une courte carrière, mise en service en juin 1917 et coulée par une mine lors de l'intervention britannique dans la guerre civile russe le 5 décembre 1918. Elle a été construite par Vickers Limited, Barrow in Furness et posée en mars 1916, lancée le 25 novembre 1916 et mis en service dans la marine en juin 1917.
HMS Cassandra_(R62)/HMS Cassandra (R62):
Le HMS Cassandra était un destroyer de classe C de la Royal Navy, commandé en février 1942 à Yarrow Shipbuilders. Elle devait à l'origine s'appeler HMS Tourmaline, mais cela a été changé en Cassandra en novembre 1942 pour correspondre à son nom de classe révisé. Elle a été posée le 30 janvier 1943 et lancée le 29 novembre 1943.
HMS Castle_Harbour/HMS Castle Harbour :
Le HMS Castle Harbour était un navire portuaire civil de 730 tonnes qui a été retiré du commerce (TUFT) pendant la Seconde Guerre mondiale par le Royal Naval Dockyard aux Bermudes pour être utilisé par le Royal Naval Examination Service et plus tard armé et commandé comme navire de guerre, assurer la défense du port contre les sous-marins.
HMS Castor/HMS Castor :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Castor. Nommé d'après l'un des jumeaux Gémeaux de la mythologie grecque. Castor signifie aussi "celui qui excelle". Le HMS Castor (1781) était un cinquième rang de 36 canons que le HMS Flora a capturé aux Néerlandais en 1781. Un mois plus tard, les Français Frippone ont capturé Castor au large de Cadix. Le HMS Castor (1785) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1785. Il passa brièvement aux mains des Français en 1794, mais fut repris. Il fut vendu en 1819. Le HMS Castor (1832) était un cinquième rang de 36 canons lancé en 1832. En 1860, il devint un navire-école. Il fut vendu en 1902. Le HMS Castor (1915) était un croiseur léger de classe C lancé en 1915. Il fut vendu en 1936.
HMS Castor_(1785)/HMS Castor (1785):
Le HMS Castor était une frégate de cinquième rang de classe Amazon de 32 canons de la Royal Navy. Elle a servi pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes. Les Français l'ont brièvement capturée pendant la campagne de l'Atlantique de mai 1794, mais elle n'a passé que 20 jours aux mains des Français lorsqu'un navire britannique l'a reprise avant que son équipage de prix ne puisse atteindre un port français. Castor a finalement servi dans de nombreux théâtres de guerre, passant du temps dans les eaux au large des îles britanniques, en Méditerranée et dans l'Atlantique, ainsi que dans les Caraïbes.
HMS Castor_(1832)/HMS Castor (1832):
Le HMS Castor était une frégate de cinquième rang de 36 canons de la Royal Navy. Castor a été construit au chantier naval de Chatham et lancé le 2 mai 1832. Elle faisait partie d'une classe de frégates à deux navires, construite selon une conception de 1828 par Sir Robert Seppings et dérivée de la classe Stag antérieure. La classe Castor avait encore 13 pouces (33 cm) de faisceau pour monter les munitions les plus lourdes. Castor a coûté un total de 38 292 £, à équiper pour la mer. Son premier capitaine fut Lord John Hay et, en septembre 1832, Castor était à Lisbonne. Le 27 août 1834, elle entre en collision avec le Revenue Cutter Cameleon au large de South Foreland, Douvres, coulant Cameleon avec la perte de la majeure partie de son équipage. Cet incident a conduit à la cour martiale des officiers et de l'équipage de Castor le 6 septembre 1834 à Plymouth. Les officiers ont été acquittés mais le lieutenant de quart a été démis de ses fonctions, il a été admis et prouvé qu'un quart convenable n'avait pas été tenu. Elle a pris part à la guerre égypto-ottomane (1839-1841), également connue sous le nom de Seconde Guerre syrienne, lorsque la flotte méditerranéenne britannique sous l'amiral Sir Robert Stopford, a soutenu l'Empire ottoman et a pris des mesures pour obliger les Égyptiens à se retirer de Beyrouth. Au cours de la crise orientale de 1840, Castor participe au bombardement de Saint-Jean d'Acre le 3 novembre 1840. Quatre marins (les marins John O'Brein, Silneck Thomas, Smith William et Weaver Frederick) sont tués à bord lors de la capture de Saint Jean d'Acre. Ils ont été enterrés à Malte, dans le cimetière et jardin historique de Msida Bastion, Floriana, Malte, où un monument est encore visible. Après avoir navigué sur la côte de l'Irlande, elle a été envoyée à la gare des Indes orientales ; avant d'être désarmé à Chatham en 1842. En 1845, Castor était à la China Station sous le commandement du capitaine Graham. Des officiers, des marins et des Royal Marines de Castor ont participé au siège de Ruapekapeka Pā du 27 décembre 1845 au 11 janvier 1846 pendant la guerre de Flagstaff en Nouvelle-Zélande. Sept marins ont été tués dans la bataille pour prendre la forteresse fortifiée qui a été construite par les Maoris. En 1852, Castor était sur la station du cap de Bonne-Espérance sous le commandement du commodore Wyvill. Elle est venue en aide au HM Troopship Birkenhead, lorsque le Birkenhead a fait naufrage le 26 février 1852.Elle a été utilisée comme navire-école à partir de janvier 1860, et était un navire-école de la Royal Naval Reserve à North Shields à partir d'avril 1862, après avoir été réduite à 22 canons. Le 28 janvier 1885, elle fut heurtée par le bateau à vapeur Mercator à South Shields, dans le comté de Durham. Mercator essayait d'éviter une collision avec le paquebot Winthorpe. Castor a été vendu à Sheerness le 25 août 1902 pour avoir été démoli au chantier de démolition de Castle & Sons à Woolwich.
HMS Castor_(1915)/HMS Castor (1915):
Le HMS Castor faisait partie de la sous-classe cambrienne de la classe C des croiseurs légers. Elle a servi pendant la Première Guerre mondiale et la guerre civile russe.
HMS Caterham_(1919)/HMS Caterham (1919):
Le HMS Caterham était un dragueur de mines de la classe Hunt de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale. Il a opéré comme tender à l'école de navigation. Elle a été mise hors service avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et a été vendue en 1935 à Cashmore, de Newport, Monmouthshire pour être démantelée.
HMS Cato/HMS Cato :
Trois navires nommés HMS Cato ou Cato ont servi la Royal Navy : le HMS Cato (1782) était un quatrième rang de classe Grampus de 50 canons qui a disparu, présumé avoir sombré, vers janvier 1783. RFA Cato (1914) a été lancé le 5 mai 1914 par Campbeltown Shipbuilding, Campbeltown pour Bristol Steam Navigation. Elle est réquisitionnée comme transporteur de magasin le 4 novembre 1914 pour la Royal Fleet Auxiliary. Il coula le 3 mars 1940 après avoir heurté une mine que le sous-marin allemand U-29 avait posée dans le canal de Bristol (51,42°N 03,33°W / 51,42 ; -03,33). Le HMS Cato (J16) était un dragueur de mines lancé le 7 septembre 1942 par Associated Shipbuilders, de Seattle, Washington, États-Unis. Elle a été transférée à la Royal Navy le 28 juillet 1843 dans le cadre d'un prêt-bail. Une torpille humaine allemande Neger le coula le 6 juillet 1944 au large de la Normandie.
HMS Cato_ (1782)/HMS Cato (1782):
Le HMS Cato était un navire de quatrième rang de classe Grampus de 50 canons de la Royal Navy. Faisant partie d'une classe de navires construits pour servir pendant la guerre d'indépendance américaine, Cato a été mis en service en 1782. Il est devenu le navire amiral de Sir Hyde Parker et a navigué avec lui jusqu'à la gare des Indes orientales plus tard dans l'année. Après s'être arrêté à Rio de Janeiro le 12 décembre, le navire a navigué vers le cap de Bonne-Espérance et n'a jamais été revu. Les théories sur sa disparition incluent son naufrage dans des endroits tels que la côte de Malabar et les Maldives, et l'équipage assassiné par des indigènes. Sir John Knox Laughton soutient qu'il est plus probable que Cato ait pris feu et ait explosé en mer.
HMS Cattistock/HMS Cattistock :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Cattistock après la chasse au Cattistock : le HMS Cattistock (1917), lancé en 1917, était un dragueur de mines de la classe Hunt qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. Le HMS Cattistock (L35), lancé en 1940, était un Le destroyer de classe Hunt de type I qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale HMS Cattistock (M31), lancé en 1981, est un navire de lutte contre les mines de classe Hunt
HMS Cattistock_(L35)/HMS Cattistock (L35) :
Le HMS Cattistock (L35) était un destroyer de classe I Hunt de la Royal Navy. Elle était membre du premier sous-groupe de la classe Hunt et a servi tout au long de la Seconde Guerre mondiale avant d'être mise au rebut en 1957.
HMS Cattistock_(M31)/HMS Cattistock (M31):
Le HMS Cattistock, le troisième navire de ce nom, est un navire de lutte contre les mines de classe Hunt de la Royal Navy. Il a été lancé en 1981 et mis en service le 5 mars 1982, le troisième navire de sa classe.
HMS Cavalier_(R73)/HMS Cavalier (R73):
Le HMS Cavalier est un destroyer de classe C à la retraite de la Royal Navy. Elle a été déposée par J. Samuel White and Company à East Cowes le 28 mars 1943, lancée le 7 avril 1944 et mise en service le 22 novembre 1944. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et dans diverses commissions en Extrême-Orient jusqu'à sa mise hors service. en 1972. Après sa mise hors service, elle a été conservée en tant que navire-musée et réside actuellement au chantier naval historique de Chatham.
HMS Cavendish/HMS Cavendish :
Le HMS Cavendish est le nom de deux navires de la Royal Navy : le HMS Cavendish (1918), un croiseur de classe Hawkins construit en 1918, rebaptisé HMS Vindictive, et converti en porte-avions le HMS Cavendish (R15), un destroyer de classe C construit en 1944
HMS Cavendish_(R15)/HMS Cavendish (R15):
Le HMS Cavendish était l'un des huit destroyers de classe C construits pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Mise en service à la fin de 1944, elle a été construite en tant que chef de flottille avec des logements supplémentaires pour les officiers d'état-major. Le navire a été affecté à la Home Fleet en 1945 après avoir travaillé où il a escorté des navires capitaux de la flotte. Cavendish a été vendu à la ferraille en 1967.
HMS Cawsand_Bay/HMS Cawsand Bay :
Le HMS Cawsand Bay était une frégate anti-aérienne de classe Bay de la Royal Navy britannique, du nom de Cawsand Bay à Cornwall. Le navire a été commandé à l'origine à la Blyth Shipbuilding Company de Blyth, Northumberland le 25 janvier 1943 sous le nom de frégate de classe Loch Loch Rowan , et mis en chantier le 24 avril 1944. Cependant, le contrat a ensuite été modifié et le navire a été achevé. conception en tant que frégate anti-aérienne de classe Bay , lancée le 26 février 1945 et achevée le 13 novembre 1945.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ibn al-Rūmi

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...