Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Antelope H36""


HMS Agamemnon/HMS Agamemnon :
Cinq navires (et un sous-marin en construction) de la Royal Navy ont été baptisés HMS Agamemnon, du nom du légendaire roi grec Agamemnon. Le HMS Agamemnon (1781) était un troisième rang de 64 canons lancé en 1781. Il a pris part à la bataille de Trafalgar en 1805 et a fait naufrage en 1809. Le HMS Agamemnon (1852) était un second rang propulsé par vis de 91 canons lancé en 1852 et vendu en 1870. Le HMS Agamemnon (1879) était un cuirassé de classe Ajax lancé en 1879 et démantelé en 1903. Le HMS Agamemnon (1906) était un cuirassé de classe Lord Nelson lancé en 1906, utilisé comme navire cible à partir de 1920 et vendu en 1927. HMS Agamemnon (M10) Le MV Agamemnon fut réquisitionné comme poseur de mines auxiliaire pour le Barrage Nord en 1940 et rendu en 1946. Le HMS Agamemnon (S124) est un sous-marin nucléaire de classe Astute actuellement en construction.
HMS Agamemnon_(1781)/HMS Agamemnon (1781):
Le HMS Agamemnon était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy britannique. Elle a servi dans la guerre d'indépendance américaine, la révolution française et les guerres napoléoniennes, et a combattu dans de nombreuses batailles navales majeures de ces conflits. Elle est connue comme étant le navire préféré de Nelson et a été nommée d'après le mythique ancien roi grec Agamemnon, étant le premier navire de la Royal Navy à porter ce nom. Le futur Lord Nelson a servi comme capitaine d'Agamemnon à partir de janvier 1793 pendant 3 ans et 3 mois, période pendant laquelle elle a vu un service considérable en Méditerranée. Après le départ de Nelson, elle a été impliquée dans les infâmes mutineries de 1797 à Spithead et au Nore, et en 1801 était présente à la première bataille de Copenhague, mais s'est échouée avant de pouvoir entrer dans l'action. Malgré le penchant de Nelson pour le navire, il avait fréquemment besoin de réparations et de réaménagements, et aurait probablement été encombré ou mis au rebut en 1802 si la guerre avec la France n'avait pas recommencé. Elle a combattu à la bataille de Trafalgar le 21 octobre 1805, dans le cadre de la colonne météorologique de Nelson, où elle a forcé la reddition du quatre pont espagnol Santísima Trinidad. La carrière ultérieure d'Agamemnon a été servie dans les eaux sud-américaines au large du Brésil. Son état usé et médiocre a contribué à son naufrage lorsqu'en juin 1809, elle s'est échouée sur un banc inexploré à l'embouchure de la rivière Plate , tout en cherchant un abri avec le reste de son escadron contre une tempête. Toutes les mains et la plupart des magasins du navire ont été sauvés, mais l'état des bois du navire a rendu impossible la libération du navire; son capitaine a été dégagé de la responsabilité de la perte du navire grâce à des documents détaillant ses défauts. En 1993, l'épave d'Agamemnon a été localisée et plusieurs artefacts ont depuis été récupérés, dont l'un de ses canons.
HMS Agamemnon_(1852)/HMS Agamemnon (1852):
Le HMS Agamemnon était un cuirassé de 91 canons de la Royal Navy commandé par l'Amirauté en 1849, en réponse à la menace perçue de la France par sa possession de navires de la classe Napoléon.
HMS Agamemnon_(1879)/HMS Agamemnon (1879):
Le HMS Agamemnon était un cuirassé à tourelle blindée de classe Ajax de la Royal Navy de l'époque victorienne, le navire jumeau du HMS Ajax. Agamemnon et Ajax ont été construits selon le même design et étaient des versions plus petites et moins chères d'Inflexible. La classe est connue sous le nom de classe Ajax parce qu'Ajax a été établie en premier bien qu'Agamemnon ait été achevée un jour avant sa sœur.
HMS Agamemnon_(1906)/HMS Agamemnon (1906):
Le HMS Agamemnon était l'un des deux cuirassés pré-dreadnought de la classe Lord Nelson lancés en 1906 et achevés en 1908. Il était l'avant-dernier cuirassé pré-dreadnought de la Royal Navy à être construit, suivi de son navire jumeau, le Lord Nelson. Il est affecté à la flotte de la Manche au début de la Première Guerre mondiale en 1914. Le navire est transféré en mer Méditerranée avec Lord Nelson au début de 1915 pour participer à la campagne des Dardanelles. Elle a effectué un certain nombre de bombardements contre les fortifications turques et en soutien aux troupes britanniques. Agamemnon est resté en Méditerranée après la conclusion de cette campagne pour empêcher le croiseur de bataille allemand SMS Goeben et le croiseur léger Breslau de pénétrer en Méditerranée. Agamemnon a abattu le Zeppelin allemand LZ-55 (LZ-85) lors d'une mission de bombardement au-dessus de Salonique en 1916. Le 30 octobre 1918, l'Empire ottoman a signé l'armistice de Mudros à bord du navire alors qu'il était ancré à Lemnos dans le nord de la mer Égée. Mer. Il a été converti en navire cible radiocommandé après son retour au Royaume-Uni en mars 1919 et a commencé le service en 1921. Agamemnon a été remplacé par Centurion à la fin de 1926 et vendu à la ferraille en janvier 1927, le dernier pré-dreadnought en service dans la Royal Navy.
HMS Agamemnon_(M10)/HMS Agamemnon (M10):
Le MV Agamemnon était un cargo lancé en 1929 pour la Blue Funnel Line entre les ports du Royaume-Uni et l'Extrême-Orient. Elle a été réquisitionnée par la Royal Navy pour être convertie en poseur de mines auxiliaire HMS Agamemnon. Elle a rejoint le 1er escadron de pose de mines basé à Kyle of Lochalsh (port ZA) posant des mines pour le barrage nord de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque la pose de mines a été achevée en octobre 1943, elle a été retenue pour être convertie en navire de commodités dans le cadre d'une base navale mobile pour les navires de guerre de la flotte britannique du Pacifique. Elle a subi une nouvelle conversion à Vancouver en 1944, y compris l'installation d'une salle de cinéma et d'une cantine pour être occupées par des équipages marchands du service auxiliaire de la flotte royale. La conversion était incomplète lorsque les hostilités avec le Japon ont pris fin et elle a été renvoyée à Blue Funnel Line en 1946.
HMS Agamemnon_(S123)/HMS Agamemnon (S123):
Le HMS Agamemnon est le sixième sous-marin de la flotte à propulsion nucléaire de classe Astute de la Royal Navy et est actuellement en construction. Elle sera le sixième navire de la Royal Navy à porter ce nom, après le légendaire roi grec Agamemnon. Le 25 mars 2010, BAE Systems a reçu le feu vert du gouvernement pour commencer la construction des bateaux 5 et 6 (Anson et Agamemnon), recevant un contrat de 300 millions de livres sterling pour la "construction initiale" du bateau 5 et la "longue avance". activités d'approvisionnement "pour le bateau 6. Les travaux de construction initiaux ont commencé sur le bateau 6 fin 2010 et se poursuivent à partir de 2011. Le 15 septembre 2011, il a été annoncé que le bateau 5 devait s'appeler Anson; il avait été précédemment déclaré que le bateau 5 (en tant que S123) serait Agamemnon et le bateau 6 Anson, et on pense maintenant que le nom Agamemnon sera transféré au bateau 6. Sa quille a été posée le 18 juillet 2013, lorsque le ministre de la Défense Equipement, Support et Technologie, Philip Dunne, a dévoilé le "Agamemnon Keel Unit". Ses tableaux électriques ont été mis sous tension, pour la première fois, le 1er octobre 2020, mettant le bateau "en direct".
HMS Aggressive_(établissement_à_terre)/HMS Aggressive (établissement à terre) :
Le HMS Aggressive était un établissement à terre de la Royal Navy britannique pendant la Seconde Guerre mondiale, basé à Newhaven, East Sussex.
Agresseur HMS/Agresseur HMS :
Un navire de la Royal Navy a porté le nom de HMS Aggressor, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Aggressor (1801) était un brick de 14 canons lancé en 1801 et vendu en 1815. Le HMS Aggressor (P446) devait être un Amphion -sous-marin de classe. Elle a été commandée en 1945 mais annulée plus tard cette année-là.
HMS Azincourt/HMS Azincourt :
Cinq navires de la Royal Navy ont été appelés HMS Agincourt, du nom de la bataille d'Agincourt de 1415, et la construction d'un autre a commencé mais n'est pas terminée. Le HMS Agincourt (1796) était un navire de ligne de troisième rang de 64 canons acheté à la Compagnie des Indes orientales, où il avait été nommé Earl Talbot, en 1796. Il devint un navire-prison en 1812 et fut rebaptisé HMS Bristol. Elle a été vendue en 1814. Le HMS Agincourt (1817) était un troisième taux de 74 canons lancé en 1817. Elle a été utilisée pour le service portuaire à partir de 1848, a été rebaptisée HMS Vigo en 1865 et a été vendue en 1884. Le HMS Agincourt (1865) était un Frégate cuirassée de classe Minotaure lancée en 1865. Elle a été rebaptisée HMS Boscawen et utilisée pour le service portuaire à partir de 1904, a été rebaptisée HMS Ganges II en 1906, est devenue une carcasse de charbon nommée C109 en 1908 et a été démantelée en 1960. Le HMS Agincourt devait avoir était un cuirassé de la classe Queen Elizabeth. Elle a été commandée en 1914, mais annulée cette année-là. Le HMS Agincourt (1913) était un cuirassé construit à l'origine pour le Brésil sous le nom de Rio de Janeiro et lancé en 1913. Il a été vendu à la Turquie sous le nom de Sultan Osman, mais la Royal Navy l'a repris avant sa livraison au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Elle était présente à la bataille du Jutland et a été vendue en 1922. Le HMS Agincourt (D86) était un destroyer de classe Battle lancé en 1945. Elle a été convertie en piquet radar en 1959 et ferraillée en 1974. Le HMS Agincourt (S125) est un Sous-marin de classe Astute en construction et devant être mis en service en 2024.
HMS Azincourt_(1796)/HMS Azincourt (1796):
Le HMS Agincourt était un navire de troisième rang de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 23 juillet 1796 à Blackwall Yard, à Londres. L'Amirauté l'a achetée sur les stocks de la Compagnie des Indes orientales en 1796, qui l'avait appelée Earl Talbot. la Médaille du service général naval que l'Amirauté a autorisée en 1850 à tous les réclamants survivants. Elle a été désarmée en 1809 et convertie en navire de troupes le 6 janvier 1812 sous le nom de HMS Bristol.
HMS Azincourt_(1817)/HMS Azincourt (1817):
Le HMS Agincourt était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 19 mars 1817 à Devonport. Il fut mis en service portuaire en 1848 et vendu hors de la Marine en 1884.
HMS Azincourt_(1865)/HMS Azincourt (1865):
Le HMS Agincourt était une frégate blindée de classe Minotaur construite pour la Royal Navy dans les années 1860. Elle a passé la majeure partie de sa carrière en tant que navire amiral du commandant en second de l'escadron de la Manche. Pendant la guerre russo-turque de 1877-1878, elle fait partie des cuirassés envoyés à Constantinople pour empêcher une occupation russe de la capitale ottomane. Agincourt a participé à la revue de la flotte du jubilé d'or de la reine Victoria en 1887. Le navire a été mis en réserve deux ans plus tard et a servi de navire-école de 1893 à 1909. Cette année-là, il a été converti en coque de charbon et renommé C.109. Agincourt a servi à Sheerness jusqu'à sa vente à la ferraille en 1960.
HMS Azincourt_(1913)/HMS Azincourt (1913):
Le HMS Agincourt était un cuirassé dreadnought construit au Royaume-Uni au début des années 1910. Faisant à l'origine partie du rôle du Brésil dans une course aux armements navals en Amérique du Sud, il a la particularité de monter plus de canons lourds (quatorze) et plus de tourelles (sept) que tout autre cuirassé dreadnought, conformément à l'exigence des Brésiliens d'un design particulièrement impressionnant. Le Brésil a commandé le navire en 1911 sous le nom de Rio de Janeiro à la société britannique Armstrong Whitworth. Cependant, l'effondrement du boom du caoutchouc au Brésil et un réchauffement des relations avec l'Argentine, le principal rival du pays, ont conduit à la vente du navire alors en construction à l'Empire ottoman. Les Ottomans l'ont rebaptisé Sultan Osman I, du nom du fondateur de l'empire, et le navire était presque terminé lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté. Le gouvernement britannique l'a saisie pour être utilisée par la Royal Navy, ainsi qu'un autre dreadnought ottoman en cours de construction en Grande-Bretagne. Cet acte a provoqué du ressentiment dans l'Empire ottoman, car les paiements pour les deux navires étaient complets, et a contribué à la décision du gouvernement ottoman de rejoindre les puissances centrales. Rebaptisé Azincourt par la Royal Navy, il rejoint la Grande Flotte en Mer du Nord. Pendant la guerre, le navire a passé la majeure partie de son temps en patrouilles et en exercices, bien qu'il ait participé à la bataille du Jutland en 1916. Agincourt a été mis en réserve en 1919 et vendu à la ferraille en 1922 pour répondre aux conditions de la marine de Washington. Traité.
HMS Azincourt_(D86)/HMS Azincourt (D86) :
Le HMS Agincourt (D86) était un destroyer de flotte de classe Battle plus récent ou de 1943 de la Royal Navy. Elle a été nommée en l'honneur de la bataille d'Azincourt, menée en 1415 pendant la guerre de Cent Ans. Agincourt a été construit par R. & W. Hawthorn, Leslie & Company Limited sur la rivière Tyne. Elle a été lancée le 29 janvier 1945 et mise en service le 25 juin 1947.
HMS Azincourt_(S125)/HMS Azincourt (S125) :
Le HMS Agincourt (également connu sous le nom d'Astute Boat 7) est un sous-marin de la flotte à propulsion nucléaire de classe Astute en construction pour la Royal Navy et le septième de sa classe. Le nom du bateau a été confirmé en mai 2018, après avoir porté le nom de travail d'Ajax. La confirmation du septième et dernier bateau de classe Astute a été donnée dans l'examen stratégique de défense et de sécurité 2010, bien que la commande n'ait été passée qu'en 2018. Le 11 décembre 2012, le gouvernement britannique a annoncé que des articles à long délai de livraison avaient été commandés pour les bateaux 6 et 7. Le 6 mars 2018, le ministre de l'Approvisionnement de la Défense, Guto Bebb, a confirmé que le ministère de la Défense avait obtenu l'approbation du Trésor pour signer un contrat pour Astute Boat 7, après qu'un document de la Marine divulgué ait suggéré qu'il pourrait ne pas être acheté par mesure de réduction des coûts. En mai 2018, il a été signalé que la construction de Boat Seven avait commencé. Elle a été projetée comme étant prête pour le service entre 2024 et 2026 et sera basée à Faslane (HMNB Clyde).
HMS Aglaia/HMS Aglaia :
Le HMS Aglaia était le corsaire français Aglaé, capturé en 1782 et intégré à la Royal Navy. La Royal Navy l'a vendu en 1783.
Aide HMS/Aide HMS :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Aid : Aid (1562) était un navire de 18 canons lancé en 1562, reconstruit en 1580 et démantelé en 1599. HMS Aid (1809) était un transport de 10 canons lancé en 1809 Il a été utilisé comme navire d'étude à partir de 1817, a été rebaptisé HMS Adventure en 1821 et a été vendu en 1853.
Aide HMS_(1809)/Aide HMS (1809) :
Le HMS Aid était un navire de transport de la Royal Navy lancé en 1809 à Kings Lynn. Elle était le nom d'une classe de six navires de stockage construits à cet effet, les seuls navires construits en tant que tels pendant les guerres napoléoniennes.Commandé en 1808, il a été construit par M. Thomas Brindley à King's Lynn, Norfolk.Elle a été convertie en enquête navire entre décembre 1816 et mars 1817 à Sheerness. Le commandant William Henry Smyth l'a commandée en janvier 1817. Le 14 septembre 1817, alors qu'elle était sous le commandement de Smyth, elle était à Lebida (Leptis Magna), avec le HMS Weymouth. Là, ils ont chargé des colonnes, des marbres et d'autres antiquités à ramener en Angleterre. L'aide a été rebaptisée HMS Adventure en 1821. Sous le nom de HMS Adventure, le navire a été déployé pendant cinq ans entre 1826 et 1830 dans une enquête sur la Patagonie, sous le commandement du capitaine Phillip. Roi. Le navire était accompagné du HMS Beagle, un navire légèrement plus petit (90,3 pieds de long), qui effectuait son premier de trois grands voyages. Adventure a été vendu à Plymouth par l'Amirauté le 19 mai 1853 pour 750 £.
HMS Aigle/HMS Aigle :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Aigle, du nom français de Eagle : HMS Aigle était une frégate française lancée en 1780 que la marine française acheta en 1782 et que les Britanniques capturèrent la même année. Les Britanniques l'ont emmenée dans la Royal Navy en tant que cinquième rang de 38 canons sous son nom actuel. Il fit naufrage en 1798 sur l'île Plane (Île Plane) (37°10′54″N 10°19′40″E) au large du cap Farina, Tunisie, suite à une erreur de navigation. Tout l'équipage a été sauvé. Le HMS Aigle (1801) était un cinquième rang de 36 canons lancé en 1801. Il a été utilisé comme coque de charbon à partir de 1853, coulé en eau peu profonde lors d'expériences de torpilles et a été vendu en 1870 pour démolition.
HMS Aigle_(1801)/HMS Aigle (1801):
Le HMS Aigle était une frégate de cinquième rang de 36 canons de la Royal Navy. Commandé le 15 septembre 1799 et construit au chantier naval de Bucklers Hard, il fut lancé le 23 septembre 1801. Plus de cinquante membres de son équipage furent impliqués dans le massacre d'Easton lorsqu'il se rendit à Portland en avril 1803 pour faire pression sur les recrues. Son capitaine et trois autres officiers ont été jugés pour meurtre mais ont été acquittés. Une grande partie de la carrière d'Aigle en tant que frégate a été consacrée à essayer de garder la Manche exempte de navires de guerre et de navires marchands ennemis. Le 22 mars 1808, elle est la première dans l'action contre deux grandes frégates françaises, obligeant l'une à chercher refuge dans les batteries de l'île de Groix et forçant l'autre sur le rivage. Aigle a participé à la bataille des routes basques en avril 1809, lorsque l'action partiellement réussie du capitaine Thomas Cochrane a commencé par une force d'attaque de brûlots contre une flotte française, ancrée au large de l'Île-d'Aix. Apportant initialement un soutien aux équipages des pompiers, Aigle a ensuite aidé à forcer la reddition des navires français échoués Ville de Varsovie et Aquilon . En juillet 1809, Aigle participe à la campagne de Walcheren, une opération amphibie contre le royaume de Hollande, effectuant un bombardement de Flushing de deux jours qui conduit à sa capitulation le 15 août. La campagne a finalement été un échec et les forces britanniques se sont retirées en septembre. En octobre 1811, Aigle est envoyée en Méditerranée, où elle et son équipage attaquent l'île d'Elbe avant d'être invités à fournir un soutien naval lors de l'invasion et de l'occupation de la ville de Gênes. Réaménagé en janvier 1820, sa poupe carrée est remplacée par une poupe circulaire, lui donnant un angle de tir plus large et une meilleure protection à l'arrière. Convertie en corvette en 1831, elle retourne en Méditerranée sous Lord Clarence Paget. En 1852, il devient charbonnier et navire de réception avant d'être utilisé comme cible pour les torpilles et vendu pour démolition en 1870.
HMS Aimwell/HMS Aimwell :
Le HMS Aimwell (W 113) était un remorqueur de la classe Favorite de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Aire/HMS Aire :
Le HMS Aire, rebaptisé plus tard Tamar, était une frégate de classe River de la Royal Navy (RN). Aire a été construit selon les spécifications de la RN en tant que frégate de classe River du groupe II. Elle a servi dans l'Atlantique Nord pendant la Seconde Guerre mondiale. En tant que frégate de classe River , Aire était l'une des 151 frégates lancées entre 1941 et 1944 pour être utilisées comme escortes de convois anti-sous-marins, du nom de rivières du Royaume-Uni. Les navires ont été conçus par l'ingénieur naval William Reed, de la Smith's Dock Company de South Bank-on-Tees, pour avoir l'endurance et les capacités anti-sous-marines des sloops de classe Black Swan, tout en étant rapides et bon marché à construire dans les chantiers navals civils en utilisant les machines (par exemple, les moteurs à vapeur alternatifs au lieu des turbines) et les techniques de construction mises au point dans la construction des corvettes de la classe Flower. Son but était d'améliorer les classes d'escorte de convoi en service dans la Royal Navy à l'époque, y compris la classe Flower. Après sa mise en service en juillet 1943, Aire participe à des missions de convoi dans l'océan Atlantique. Elle a occupé ce poste pendant deux ans, jusqu'en 1945, date à laquelle elle a participé à plusieurs exercices anti-sous-marins (A/S) au large de Tobermory, en Écosse. En mars 1946, il fut rebaptisé Tamar alors qu'il servait de navire de base à Hong Kong. En novembre 1946, son nom est revenu à Aire et elle a été répertoriée pour être payée à Singapour. Le 20 décembre 1946, alors qu'Aire naviguait de Hong Kong à Singapour, elle rencontra un typhon. Le navire s'est échoué sur Bombay Reef dans la mer de Chine orientale et est devenu une perte totale. Les 85 membres d'équipage à bord ont été secourus par le navire de dépôt, le HMS Bonaventure.
HMS Airedale/HMS Airedale :
Le HMS Airedale était un destroyer de classe Hunt construit pour être utilisé par la Royal Navy britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est entrée en service au début de 1942 en tant qu'escorte de convoi, étant affectée à la flotte méditerranéenne en mai. Airedale a été coulé alors qu'il escortait un convoi d'Alexandrie à Malte le 15 juin 1942 par le Sturzkampfgeschwader 3.
HMS Aisne_(D22)/HMS Aisne (D22):
Le HMS Aisne (D22) était un destroyer de flotte de classe Battle de 1943 ou plus tard de la Royal Navy. Elle porte le nom d'une des batailles de l'Aisne. L'Aisne a été construit par Vickers-Armstrongs sur la Tyne. Elle a été lancée le 12 mai 1945, le premier navire de guerre depuis le jour de la Victoire, et mise en service le 20 mars 1947.
HMS Ajax/HMS Ajax :
Huit navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Ajax d'après le héros grec Ajax : le HMS Ajax (1767) était un navire de troisième rang de 74 canons lancé en 1767 et vendu en 1785. Le HMS Ajax (1798) était un 74 -canon de troisième rang lancé en 1798. Il a combattu à la bataille de Trafalgar en 1805 et a été brûlé par accident en 1807. Le HMS Ajax (1809) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1809. Il a été converti à la propulsion à vis en 1846 et démantelé en 1864. Le HMS Ajax était un troisième rang de 78 canons lancé en 1835 sous le nom de HMS Vanguard. Il a été rebaptisé HMS Ajax en 1867 et a été démantelé en 1875. Le HMS Ajax (1880) était un cuirassé cuirassé de classe Ajax lancé en 1880 et vendu en 1904. Le HMS Ajax (1912) était un cuirassé de classe King George V lancé en 1912. et démantelé en 1926. Le HMS Ajax (22) était un croiseur léger de classe Leander lancé en 1934. Il participa à la bataille de River Plate et fut démantelé en 1949. Le HMS Ajax (F114) était une frégate de classe Leander lancé en 1962 et démantelé en 1988. Le HMS Ajax (851F) était une barge de l'Amirauté construite en 1956. Elle était amarrée à Jupiter Point sur la rivière Lynher, Plymouth pour une formation de matelotage par le HMS Raleigh de 1987 à 2008.
HMS Ajax_(1767)/HMS Ajax (1767):
Le HMS Ajax était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy , construit par Thomas Bucknall au chantier naval de Portsmouth et lancé le 23 décembre 1767. Il a été conçu par William Bateley et était le seul navire construit à son tirant d'eau. Elle avait un équipage de 600 hommes.Elle a vu de nombreuses actions dans la guerre d'indépendance américaine, prenant part aux batailles du cap Saint-Vincent, de la Chesapeake, de Saint-Kitts et des Saintes.Elle a été conduite à terre et endommagée à Sainte-Lucie en le grand ouragan de 1780 mais a été récupéré. Le 12 avril 1782, elle combattit contre la flotte française à la bataille des Saintes sous le commandement du capitaine Nicholas Charrington. Elle fut vendue en 1785.
HMS Ajax_(1798)/HMS Ajax (1798):
Le HMS Ajax était un navire de troisième rang de classe Ajax de 74 canons de la ligne de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par John Randall & Co de Rotherhithe et lancée sur la Tamise le 3 mars 1798. Ajax a participé à l'opération égyptienne de 1801, à la bataille du cap Finisterre en 1805 et à la bataille de Trafalgar, avant qu'elle ne soit perdue dans un incendie désastreux. en 1807 lors de l'opération des Dardanelles.
HMS Ajax_(1809)/HMS Ajax (1809):
Le HMS Ajax était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 2 mai 1809 à Blackwall Yard.
HMS Ajax_(1880)/HMS Ajax (1880):
Le HMS Ajax était le nom de sa classe de cuirassés à toute épreuve construits pour la Royal Navy dans les années 1870. Achevé en 1883, il est immédiatement mis en réserve jusqu'en 1885, date à laquelle le navire est mis en service pour la première fois. Plus tard cette année-là, l'Ajax a été affecté comme navire de la garde côtière en Écosse et y est resté pendant les six années suivantes. Elle a été réduite à nouveau à la réserve en 1891 et a été retirée du service une décennie plus tard. Le navire a été vendu à la ferraille en 1904, puis démantelé.
HMS Ajax_(1912)/HMS Ajax (1912):
Le HMS Ajax était le troisième des quatre cuirassés dreadnought de classe King George V construits pour la Royal Navy au début des années 1910. Après sa mise en service en 1913, elle passa l'essentiel de sa carrière affectée à la Home et à la Grand Fleet. En plus de participer à la tentative ratée d'intercepter les navires allemands qui avaient bombardé Scarborough, Hartlepool et Whitby à la fin de 1914, à la bataille du Jutland en mai 1916 et à l'action peu concluante du 19 août, son service pendant la Première Guerre mondiale consistait généralement en des patrouilles de routine. et formation en mer du Nord. Après la guerre, l'Ajax est affectée à la flotte méditerranéenne, où elle participe à l'intervention alliée dans la guerre civile russe en mer Noire en 1919-1920. Le navire a été déployé dans les eaux turques pendant la crise de Chanak de septembre à octobre 1922. L'Ajax a été mis en réserve en 1924 avant d'être vendu à la ferraille deux ans plus tard conformément aux termes du traité naval de Washington.
HMS Ajax_(22)/HMS Ajax (22):
Le HMS Ajax était un croiseur léger de classe Leander qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est devenue célèbre pour son rôle dans la bataille de River Plate, la bataille de Crète, la bataille de Malte et comme escorte de ravitaillement lors du siège de Tobrouk. Ce navire était le huitième de la Royal Navy à porter ce nom. En février 1942, elle est adoptée par la communauté civile d'Halifax.
HMS Ajax_(F114)/HMS Ajax (F114):
Le HMS Ajax était une frégate de classe Leander de la Royal Navy. Elle a été construite par la célèbre société Cammell Laird de Birkenhead. Ajax a été lancé le 16 août 1962 et mis en service le 10 décembre 1963. Il était à l'origine destiné à s'appeler HMS Fowey et établi en tant que classe Rothesay, mais a plutôt fait partie du lot 1 de la classe Leander.
HMS Akbar / HMS Akbar :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Akbar, le mot arabe pour Great. Deux autres étaient prévus mais jamais mis en service : le HMS Akbar devait être un troisième rang de 74 canons. Elle a été déposée en 1807 mais a été annulée en 1809. Le HMS Akbar était un quatrième rang de 54 canons, l'ancien East Indiaman Marquis Cornwallis, lancé en 1801 et acheté en 1805. et rebaptisé Cornwallis. Elle a été rebaptisée HMS Akbar en 1811 et utilisée comme navire de troupes. Il a été utilisé pour le service portuaire à partir de 1824 et a été vendu en 1862. Le HMS Akbar était un navire-école lancé en 1816 sous le nom de HMS Hero de 74 canons. Elle a été rebaptisée HMS Wellington en 1816 et Akbar en 1862. Elle a été vendue pour démolition en 1906. HMS Akbar (1841) était une frégate à aubes en bois lancée en 1841 et vendue en 1859. HMS Akbar était un navire à coque en fer propulsé par vis lancé en 1876 sous le nom de HMS Temeraire. Il devient navire-école en 1904 et est rebaptisé HMS Indus II, puis HMS Akbar en 1915. Il est vendu en 1921. Le HMS Akbar devait être un dragueur de mines de la classe Catherine. Elle a été lancée en 1942 mais retenue pour servir dans l'US Navy.
HMS Al_Rawdah_ (1941)/HMS Al Rawdah (1941):
Le HMS Al Rawdah était un navire de la Royal Navy. Elle a été construite en 1911 et baptisée à l'origine Chenab pour la Nourse Line de Londres. En 1930, le navire est vendu à Khedivial Mail Steamship & Graving Dock et rebaptisé Ville De Beyrouth. En 1939, le navire a été revendu et renommé Al Rawdah. En 1940, le ministère britannique de la navigation a réquisitionné le navire et il a été géré par la British-India Steam Navigation Company Ltd. En 1946, Al Rawdah a été rendu à ses propriétaires et mis au rebut en 1953.
HMS Alacrité/HMS Alacrité :
Neuf navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Alacrity : HMS Alacrity (1806) était un brick de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1806 et capturé par les Français en 1811. HMS Alacrity (1818) était un Cherokee de 10 canons -class brick-sloop lancé en 1818 et vendu en 1835. Le HMS Alacrity (1856) était un sloop à vis en bois lancé en 1856 et vendu en 1864. Le HMS Alacrity (1872) était l'ancien navire civil Ethel, acheté en 1872 et vendu en 1882 Le HMS Alacrity (1885) était un croiseur de troisième classe de la classe Surprise, lancé en 1885 et vendu en 1913. Le croiseur original de troisième classe de la classe Surprise HMS Surprise (1885) lancé en 1885 a été renommé HMS Alacrity en 1913 et vendu en 1919. Le HMS Alacrity (1919) était un yacht et un navire d'expédition lancé sous le nom de Margarita en 1900, rebaptisé Semiramis en 1910 et Mlada en 1913. Il a été réquisitionné en 1918 et mis en service en 1919 sous le nom de HMS Alacrity. Elle a été payée en 1922, vendue en 1923 et démantelée en 1936. Le HMS Alacrity (U60) était un sloop de classe Black Swan modifié lancé en 1944 et démantelé en 1956. Le HMS Alacrity (F174) était une frégate de type 21 lancée en 1974. Elle a servi dans la guerre des Malouines et a été vendue au Pakistan en 1994 et rebaptisée Badr.
HMS Alacrity_(1806)/HMS Alacrity (1806):
Le HMS Alacrity était un sloop de classe Cruizer construit par William Rowe à Newcastle et lancé en 1806. Il servit dans la Baltique et participa à la prise de Copenhague en 1807. Il captura un grand corsaire avant d'être victime d'un Français. de guerre en 1811 dans une action au cours de laquelle son capitaine ne réussit pas à se distinguer. Elle a ensuite servi dans la marine française jusqu'à sa démolition en 1822.
HMS Alacrity_(1872)/HMS Alacrity (1872):
Le HMS Alacrity était une goélette de la Royal Navy, construite par John Cuthbert, Millers Point, Nouvelle-Galles du Sud comme le yacht Ethel que la Royal Navy a acheté en 1872. Elle a commencé son service sur la station australienne de Sydney en 1873 comme appel d'offres pour le HMS Clio . Elle a ensuite été utilisée pour des opérations anti-merles dans le Pacifique Sud et également pour des levés hydrographiques des Fidji et de l'Australie. Le 3 juin 1873, l'Alacrity s'échoue dans la baie de Vita, aux îles Fidji. Elle a été renflouée. Elle a été payée en 1882 et vendue à la colonie de la Nouvelle-Galles du Sud, qui l'a convertie en garde-corps poudrier. L'Alacrity était utilisée comme carcasse d'hébergement à Bantry Bay pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Alacrity_(F174)/HMS Alacrity (F174) :
Le HMS Alacrity était une frégate de type 21 de la Royal Navy. Alacrity était active pendant la guerre des Malouines de 1982, où elle a coulé un navire de ravitaillement, a survécu à des attaques de missiles Exocet et a sauvé des hommes de l'Atlantic Conveyor. Elle a été transférée au Pakistan le 1er mars 1994 et rebaptisée PNS Badr.
HMS Alacrity_(U60)/HMS Alacrity (U60):
Le HMS Alacrity était un sloop modifié de classe Black Swan de la Royal Navy. Elle a été construite pour servir d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a été achevée trop tard pour voir l'action. Elle a ensuite participé à la guerre de Corée entre 1950 et 1952. Elle a été ferraillée en 1956.
HMS Alamein / HMS Alamein :
Le HMS Alamein (D17) était un destroyer de flotte de classe Battle de 1943 ou de la Royal Navy britannique. Elle a été nommée en l'honneur de la bataille d'El Alamein, qui a eu lieu en 1942 pendant la Seconde Guerre mondiale, entre les forces du Commonwealth et l'Afrika Korps allemand. Alamein a été construit par R. & W. Hawthorn, Leslie & Company Limited sur la Tyne. Elle a été lancée le 12 mai 1945 et mise en service le 20 mars 1946.
HMS Alaric_(P441)/HMS Alaric (P441):
Le HMS Alaric (P441) était un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy, construit par Cammell Laird, mis en chantier en mai 1944 et lancé le 18 février 1946.
Alarme HMS/Alarme HMS :
Dix navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alarm, tandis qu'un autre était prévu mais plus tard annulé : le HMS Alarm (1758) était une frégate de cinquième rang de 32 canons, lancée en 1758. Elle fut le premier navire de la Royal Navy à avoir un coque gainée de cuivre. Elle a été démantelée en 1812. HMS Alarm (1763) était un cutter à 4 canons acheté en 1763 et vendu en 1780. HM galley Alarm était une galère achetée en 1777 et sabordée pour éviter la capture en juillet 1778. HMS Alarm (1799) était un sixième rang de 24 canons capturé aux Hollandais en 1799, et rebaptisé Helder puis Heldin en 1800 et vendu en 1802. Le HMS Alarm (1810) était un lougre de huit carronades transféré des douanes en 1810 et rendu aux douanes en 1812 ou 1813 Le HMS Alarm devait être un sixième rang de 28 canons établi en 1832 et annulé plus tard cette année-là. Le HMS Alarm (1845) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1845. Il a été converti en carcasse de charbon en 1860 et vendu en 1904. Le HMS Alarm (1892) était une canonnière torpille de classe Alarm, lancée en 1892 et vendue en 1907. Le HMS Alarm (1910) était un destroyer de classe Acorn, lancé en 1910 et vendu en 1921. Le HMS Alarm (1940) était l'ancien remorqueur naval de la classe Saint Saint Ewe construit en 1919 et loué par le gouvernement irakien en 1940 comme dragueur de mines ; renommé Alarm II en 1942 et renvoyé en 1946. Le HMS Alarm (J140) était un dragueur de mines de classe algérienne lancé en 1942, endommagé par des avions allemands en 1943 et déclaré perte totale constructive. Elle a été ferraillée en 1944.
Alarme HMS_(1758)/Alarme HMS (1758) :
Le HMS Alarm était une frégate de classe Niger de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy et fut le premier navire de la Royal Navy à porter ce nom. Il a été construit à King's Yard à Harwich par John Barnard. Gainé de cuivre en 1761, il a été le premier navire de la Royal Navy à avoir une coque entièrement gainée de cuivre.
Alarme HMS_(1810)/Alarme HMS (1810) :
Alarm était un lougre que la Royal Navy britannique a acquis des commissaires des douanes en 1810. Elle a fait une petite capture avant que la marine ne la renvoie aux douanes en 1812. En 1811, le lieutenant Robert Forbes a été nommé pour commander Alarm à Leith. Le 25 juin, il capture le sloop danois Emanuel, Svend Torgenson, capitaine. Il l'a amenée à Leith le 1er juillet. L'alarme a été renvoyée aux douanes en 1812. NB : la base de données du National Maritime Museum fait référence à l'alarme en tant que lougre engagé et donne une période de service de 1810–1813.
Alarme HMS_(1892)/Alarme HMS (1892) :
Le HMS Alarm était une canonnière torpille de la Royal Navy britannique et le nom du navire de sa classe. L'alarme a été construite par Sheerness Dockyard de 1891 à 1894. Elle a été vendue à la ferraille en 1907.
Alarme HMS_(1910)/Alarme HMS (1910) :
Le HMS Alarm était un destroyer de classe Acorn de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par John Brown and Company à leur chantier naval de Clydebank, en cours de construction entre 1910 et 1911, achevée en mars 1911. L'alarme avait des machines à turbine à vapeur alimentées au mazout conçues pour donner une vitesse de 27 nœuds (31 mph; 50 km / h). L'armement se composait de deux canons de 4 pouces (102 mm), de deux canons de 12 livres (3 pouces, 76 mm) et de deux tubes lance-torpilles de 21 pouces (533 mm). L'alarme a servi pendant la Première Guerre mondiale, à la fois en mer du Nord dans le cadre de la grande flotte et plus tard en mer Méditerranée. Elle a été vendue à la ferraille en 1921.
HMS Albacore/HMS Albacore :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Albacore, du nom de l'Albacore, une espèce de poisson : HMS Albacore (1781) était un sloop de 16 canons, anciennement corsaire américain Royal Louis. Elle a été capturée en 1781 par le HMS Nymphe et le HMS Amphion et a été vendue en 1784. Le HMS Albacore (1793) était un sloop de 16 canons lancé à Rotherhithe. Elle captura plusieurs corsaires avant d'être vendue en 1802. Le HMS Albacore (1804) était un sloop de 18 canons lancé en 1804 et vendu en 1815. Elle devint marchande, quittant Guernesey. Elle a été perdue le 12 octobre 1821 alors qu'elle naviguait de Buenos Aires à la Barbade. Le HMS Albacore (1828) était une goélette lancée en 1828 et vendue en 1832. Le HMS Albacore (1856) était une canonnière à vis en bois lancée en 1856, le nom de la classe 1855 Albacore. Il a été utilisé comme navire-citerne à partir de 1874, a été encombré en 1882 et a été démantelé en 1885. Le HMS Albacore (1883) était une canonnière à vis composite lancée en 1883, le nom de la classe 1883 Albacore. Il a été vendu en 1906. Le HMS Albacore (1909) était un destroyer lancé en 1906 et acheté en 1909. Il a été reclassé comme destroyer de classe B en 1913 et a été vendu en 1919. Le HMS Albacore (J101) était un dragueur de mines de classe algérienne. lancé en 1942 et démantelé en 1963.
HMS Albacore_ (1793)/HMS Albacore (1793):
Le HMS Albacore (ou Albicore) a été lancé en 1793 à Rotherhithe. Elle a capturé plusieurs corsaires et une corvette de la marine française avant d'être vendue en 1802.
HMS Albacore_ (1804)/HMS Albacore (1804):
Le HMS Albacore (ou HMS Albicore) a été lancé en 1804 à Bristol. Elle a participé à deux actions notables. La Royal Navy britannique l'a vendu en 1815 et il est devenu un navire marchand, naviguant au départ de Guernesey. Elle a été perdue le 12 octobre 1821 alors qu'elle naviguait de Buenos Aires à la Barbade.
HMS Albacore_ (1909)/HMS Albacore (1909):
Le HMS Albacore était un destroyer à "trente nœuds" de la Royal Navy britannique, qui a ensuite été classé dans la classe B. Elle a été construite par Palmer's of Yarrow en tant qu'entreprise privée, lancée en 1906 et achetée en 1909. Elle a servi pendant la Première Guerre mondiale avant d'être vendue à la ferraille en 1919.
HMS Alban / HMS Alban :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alban. Un autre était prévu mais jamais achevé: le HMS Alban (1806) était une goélette de 10 canons lancée en 1806. Elle était aux mains des Danois entre 1810 et 1811 et fit naufrage le 18 décembre 1812 à Aldeburgh, Suffolk lors d'une tempête; un seul marin et une femme ont survécu. Le HMS Alban (1813) était une goélette de 14 canons, anciennement la lettre américaine de 4 canons de la marque William Bayard, lancée à New York en 1812, que la Royal Navy britannique captura en 1813 et mit en service. Il a eu une carrière irréprochable et a été démantelé en 1822. Le HMS Alban (1826) était un bateau à aubes en bois lancé en 1826, reconstruit plus tard et finalement démantelé en 1860. Le HMS Alban devait être un canonnier de classe Philomel. Elle a été mise sur pied en 1860 mais annulée en 1863.
HMS Alban_(1806)/HMS Alban (1806):
Le HMS Alban était l'une des douze goélettes de classe Adonis de la Royal Navy et a été lancée en 1806. Elle a servi pendant les guerres napoléoniennes. Pendant la guerre des canonnières, elle a participé à deux combats avec des canonnières danoises, au cours du second desquels les Danois l'ont capturée. Les Britanniques l'ont reprise sept mois plus tard, mais elle a fait naufrage en 1812.
HMS Alban_(1813)/HMS Alban (1813):
Le HMS Alban était la lettre américaine de la marque William Bayard, lancée à New York en 1812, que la Royal Navy britannique captura en 1813 et mit en service. Elle a eu une carrière sans exception et a été démantelée en 1822.
HMS Albany / HMS Albany :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Albany : le HMS Albany (1745) était un sloop de 14 canons lancé en 1745 et capturé par les Français en 1746. Le HMS Albany était un sloop de 14 canons, lancé sous le nom de HMS Tavistock (1745 ). Elle a été rebaptisée HMS Albany en 1747 et a été vendue en 1763. HMS Albany (1776) était l'ex-American Rittenhouse. Elle fut achetée en 1776 et démantelée en 1780.
HMS Albatros/HMS Albatros :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Albatross, du nom de l'oiseau de mer, l'albatros. Un septième était prévu mais jamais achevé : le HMS Albatross (1795) était un brick de 16 canons lancé en 1795 et vendu en 1807. Le HMS Albatross (1826) était une goélette de sondage achetée en 1826 et vendue en 1833. Le HMS Albatross (1842 ) était un brick de 16 canons lancé en 1842 et démantelé en 1860. Le HMS Albatross devait être un sloop à vis à bois. Il a été commandé en 1862 mais a été annulé en 1863. Le HMS Albatross (1873) était un sloop à vis composite de classe Fantome lancé en 1873 et démantelé en 1889. Le HMS Albatross (1898) était un destroyer lance-torpilles lancé en 1898, reclassé comme un Destroyer de classe C en 1913 et vendu en 1920. Le HMAS Albatross (appel d'offres pour hydravions) était un appel d'offres pour hydravions lancé en 1928 pour la Royal Australian Navy. Il a été transféré à la Royal Navy en 1938 et converti en navire de réparation en 1942. Il a été vendu au service commercial en 1946 et a été vendu à la casse en 1954.
HMS Albatros_(1873)/HMS Albatros (1873):
Le HMS Albatross était un sloop de classe Fantome à 4 canons construit pour la Royal Navy au milieu des années 1870.
HMS Albatros_(1898)/HMS Albatros (1898):
Le HMS Albatross était un destroyer lance-torpilles expérimental de la Royal Navy autorisé en vertu des estimations navales de 1896–97 et construit par John I. Thornycroft & Company de Chiswick sur la Tamise. Elle a été contractée pour être plus rapide, plus grande et plus puissante que les conceptions existantes.
HMS Albemarle/HMS Albemarle :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Albemarle après George Monck, 1er duc d'Albemarle (parfois l'orthographe Albermarle est vue). Le HMS Albemarle (1664) était un navire en service en 1664. Rien de plus n'est connu. Le HMS Albemarle (1667) était un pompier de 6 canons acheté et dépensé en 1667. Le HMS Albemarle (1680) était un navire de ligne de second rang de 90 canons lancé en 1680, rebaptisé Union en 1709, reconstruit en 1726 et démantelé en 1749. Le HMS Albemarle (1779) était un sixième rang de 28 canons, auparavant le navire français Menagere. Il fut capturé en 1779 et vendu en 1784. Le HMS Albemarle (1901) était un cuirassé de la classe Duncan lancé en 1901. Il fut démantelé en 1919.
HMS Albemarle_(1680)/HMS Albemarle (1680):
Le HMS Albemarle était un navire de second rang de 90 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 29 octobre 1680 à Harwich. Elle a également été renommée HMS Union à cette époque. Elle a subi une deuxième reconstruction à Chatham, d'où elle a été relancée le 8 février 1726 en tant que deuxième évaluateur de 90 canons construit pour l'établissement de 1719. L'Union a été dissoute en 1749.
HMS Albemarle_(1779)/HMS Albemarle (1779):
Le HMS Albemarle était une frégate de sixième rang de 28 canons de la Royal Navy. Elle avait été construite en tant que marchand français Ménagère, que la marine française a achetée en 1779. Un escadron britannique l'a capturée en septembre et elle a été mise en service dans la Royal Navy. Parmi ses commandants au cours de sa courte carrière se trouvait le capitaine Horatio Nelson, qui remportera plus tard plusieurs victoires célèbres sur les Français. La Marine l'a vendu en 1784. Il est ensuite redevenu un navire marchand. En 1791, elle a transporté des condamnés à Port Jackson dans le cadre de la troisième flotte. Elle a ensuite navigué vers l'Inde où elle a récupéré une cargaison pour le compte de la British East India Company. Alors qu'elle rentrait en Angleterre, un corsaire français la captura.
HMS Albemarle_(1901)/HMS Albemarle (1901):
Le HMS Albemarle était un cuirassé pré-dreadnought de la classe Duncan de la Royal Navy, du nom de George Monck, 1er duc d'Albemarle. Construits pour contrer un groupe de cuirassés russes rapides, l'Albemarle et ses navires jumeaux étaient capables de naviguer à 19 nœuds (35 km/h ; 22 mph), ce qui en faisait les cuirassés les plus rapides au monde. Les cuirassés de la classe Duncan étaient armés d'une batterie principale de quatre canons de 12 pouces (305 mm) et ils étaient globalement similaires aux cuirassés de la classe London, bien qu'avec un déplacement légèrement réduit et une disposition de blindage plus fine. En tant que tels, ils reflétaient un développement des navires de seconde classe plus légers du cuirassé de classe Canopus . Albemarle a été construit entre sa pose de quille en janvier 1900 et son achèvement en novembre 1903. Albemarle a eu une carrière assez calme. Il passa ses premières années au service de la flotte méditerranéenne de 1903 à 1905, date à laquelle il fut transféré à la flotte de la Manche. En 1907, elle a été réaffectée à la Flotte de l'Atlantique ; au début de 1910, elle est transférée à la Home Fleet, d'abord dans le cadre du 4th Battle Squadron et plus tard du 6th Battle Squadron. Elle a servi avec la Grande Flotte sur la Patrouille du Nord au début de la Première Guerre mondiale. Elle a ensuite été envoyée à Mourmansk en Russie pour des tâches de garde et de déglaçage pendant la majeure partie de 1916. À son retour en Angleterre, elle a subi un radoub et était en réserve pour le reste de la guerre. Désarmé en avril 1919, il est démoli en 1920.
HMS Albion/HMS Albion :
Neuf navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Albion d'après Albion, nom archaïque de la Grande-Bretagne : HMS Albion (1763) était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne lancé en 1763. Il fut converti en batterie flottante en 1794 et fit naufrage en 1797. Le HMS Albion (1798) était le mercantile Albion lancé à Sunderland en 1797 que la Royal Navy acheta en 1798 pour servir de sloop. La Marine l'a vendue à Sheerness en 1803. Elle est devenue un transport. Il est possible qu'elle ait sombré en août 1808. Le HMS Albion (1802) était un troisième taux de 74 canons lancé en 1802. Elle a été utilisée pour le service portuaire à partir de 1831 et a été démantelée en 1836. Le HMS Albion (1842) était un 90- canon de second rang lancé en 1842. Elle a été convertie en propulsion à vis en 1861 et a été démantelée en 1884. Le HMS Albion (1898) était un cuirassé pré-dreadnought de classe Canopus lancé en 1898 et vendu en 1919. Le HMS Albion (R07) était un porte-avions de classe Centaur lancé en 1947. Il a été converti en porte-avions commando en 1962, vendu en 1973, revendu plus tard dans l'année puis démantelé. Le HMS Albion (L14) est un navire Dock de plate-forme d'atterrissage de classe Albion lancé en 2001 et actuellement en service. D'autres navires RN nommés "Albion" étaient ; Albion II, un chalutier armé repris en 1915 et coulé par une mine en 1916. Albion II, un bateau à aubes Bristol utilisé pour le déminage en 1915. Albion III, un yacht à vapeur, repris de 1916 à 1919.
HMS Albion_(1763)/HMS Albion (1763):
Le HMS Albion était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy. Il a été construit par Adam Hayes à Deptford Dockyard et lancé le 16 mai 1763, après avoir été adapté d'une conception de l'ancien navire de 90 canons Neptune qui avait été construit en 1730. Il a été le premier navire à s'appeler HMS Albion. Il fut le premier d'une série de navires construits sur les mêmes lignes, qui devint connu sous le nom de navire de ligne de la classe Albion. la flotte britannique sous le commandement du vice-amiral Byron réussit à éviter la défaite des forces françaises supérieures. La prochaine action d'Albion eut lieu un an plus tard, le 17 avril 1780, lorsque les flottes britannique et française se rencontrèrent lors de la bataille de la Martinique. Un mois plus tard, le 15 mai, les flottes se sont à nouveau rencontrées et après quelques jours de manœuvres, la tête de ligne britannique a affronté les navires de guerre français les plus en arrière. Albion, à la tête de l'avant-garde de la flotte britannique, a subi de lourdes pertes, mais avec peu de résultats. À peine quatre jours plus tard, les deux flottes se sont affrontées pour la troisième fois, mais encore une fois, elles étaient indécises, Albion étant fortement engagée comme auparavant, subissant de nombreuses pertes dans le processus. et amarré sur l'estuaire de la Tamise. Elle était positionnée dans le Middle Swin, à sept milles au nord-est de Foulness Point.
HMS Albion_(1798)/HMS Albion (1798):
Le HMS Albion était le mercantile Albion lancé à Sunderland en 1797 que la Royal Navy acheta en 1798. La Navy le vendit à Sheerness en 1803. Il devint un transport. Il est possible qu'elle ait sombré en août 1808.
HMS Albion_(1802)/HMS Albion (1802):
Le HMS Albion était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été lancée à Perry's Blackwall Yard sur la Tamise le 17 juin 1802. Elle a été démolie à Chatham Dockyard en 1836.
HMS Albion_(1842)/HMS Albion (1842):
Le HMS Albion était un navire de second ordre de 90 canons de la ligne de la Royal Navy. Commandé en 1839, il a été construit au chantier naval de Plymouth, lancé le 6 septembre 1842 et achevé le 23 janvier 1844. Albion a été conçu par Sir William Symonds, était le seul navire de sa classe à avoir jamais servi de voilier, et le dernier Deux ponts britanniques à achever et entrer en service sans machine à vapeur. Elle était le nom du navire d'une classe de trois seconds taux - les autres étant Aboukir et Exmouth.
HMS Albion_(1898)/HMS Albion (1898):
Le HMS Albion était un cuirassé pré-dreadnought de la Royal Navy britannique et un membre de la classe Canopus. Destinés au service en Asie, l'Albion et ses navires jumeaux étaient plus petits et plus rapides que les cuirassés de classe Majestic précédents, mais conservaient la même batterie de quatre canons de 12 pouces (305 mm). Elle portait également une armure plus fine, mais incorporait un nouvel acier Krupp, qui était plus efficace que l'armure Harvey utilisée dans les Majestics. Albion a été établi en décembre 1896, lancé en juin 1898 et mis en service dans la flotte en juin 1901. Albion a passé les premières années de sa carrière à l'étranger sur la China Station de 1901 à 1905, avant de retourner dans les eaux britanniques pour servir avec le Flotte de la Manche et plus tard la Flotte de l'Atlantique. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale en août 1914, elle fut mobilisée et renvoyée dans la flotte de la Manche, mais fut rapidement envoyée dans l'Atlantique pour aider à se défendre contre la possibilité que des navires de guerre allemands sortent de la mer du Nord. En décembre et janvier 1915, elle soutient les opérations contre l'Afrique du Sud-Ouest allemande. Le navire est transféré en mer Méditerranée en janvier 1915 pour participer à la campagne des Dardanelles. Elle participa à des attaques majeures contre les fortifications côtières ottomanes défendant les Dardanelles en mars 1915, mais les flottes britannique et française se révélèrent incapables de forcer le détroit. Au cours de ces opérations, Albion a été endommagée par l'artillerie ottomane à deux reprises. En octobre 1915, elle a été transférée à Salonique pour soutenir les opérations alliées contre la Bulgarie à travers la Grèce alors neutre, mais elle n'a vu aucune autre action. Elle a été renvoyée en Irlande en avril 1916 pour servir de navire de garde, rôle qu'elle a rempli jusqu'en octobre 1918, date à laquelle elle a été réduite à un navire de caserne. Albion est vendu à la ferraille en décembre 1919 et démantelé l'année suivante.
HMS Albion_(L14)/HMS Albion (L14) :
Le HMS Albion est un quai de transport amphibie de la Royal Navy, le premier de la classe Albion à deux navires. Construit par BAE Systems Marine à Barrow-in-Furness, Albion a été lancé en mars 2001 par le Princess Royal. Son navire jumeau, Bulwark, a été lancé en novembre 2001, également depuis Barrow. Affilié à la ville de Chester et basé à Plymouth, il est le neuvième navire à porter le nom d'Albion (d'après Albion, un ancien nom de la Grande-Bretagne), remontant au navire de guerre de 74 canons de 1763, et le dernier transporté par un porte-avions désarmé en 1973 après 19 ans de service. Conçu comme un navire de guerre amphibie, Albion transporte des troupes, normalement des Royal Marines, et des véhicules jusqu'à la taille du char de combat principal Challenger 2. Elle peut déployer ces forces en utilisant quatre Landing Craft Utility (LCU) et quatre Landing Craft Vehicle and Personnel (LCVP). Un poste de pilotage prend en charge les opérations d'hélicoptère. L'avenir d'Albion a été examiné dans le cadre de l'examen stratégique de défense et de sécurité de 2010. Elle a été le navire amiral de la flotte de décembre 2010 à octobre 2011, puis à nouveau de mars 2018 à janvier 2021.
HMS Albion_(R07)/HMS Albion (R07):
Le HMS Albion (R07), surnommé "The Old Grey Ghost of the Borneo Coast", était un porte-avions léger de classe Centaur de 22 000 tonnes de la Royal Navy.
HMS Albrighton/HMS Albrighton :
Le HMS Albrighton était un destroyer de classe Hunt de type III construit pour la Royal Navy britannique. Il entre en service en février 1942, effectuant d'abord une attaque contre des navires allemands dans la Manche, puis participe au raid de Dieppe, sauvant les survivants du destroyer en perdition HMS Broke. Albrighton a ensuite été chargé de rechercher et de détruire le croiseur auxiliaire allemand Komet , puis a escorté un convoi à Gibraltar en prévision du débarquement allié en Afrique du Nord. Entre décembre 1942 et avril 1943, il participa au naufrage de trois autres navires de l'Axe avec la première flottille de destroyers. Lors du débarquement de Normandie en juin 1944, l'Albrighton servit de navire de quartier général, puis coula deux chalutiers allemands dans les semaines qui suivirent l'invasion. Après avoir été converti en destroyer au début de 1945, il fut endommagé lors d'une collision avec un Landing Ship, puis fut affecté à la British Eastern Fleet. Cependant, la guerre a pris fin avant qu'elle ne soit déployée et Albrighton est entré en réserve. En 1957, il est réaménagé à Liverpool, puis vendu à la marine ouest-allemande et mis en service sous le nom de Raule. Elle a servi de navire-école jusqu'en 1968, date à laquelle elle a été désaffectée et vendue pour la ferraille à Hambourg l'année suivante.
HMS Albuera/HMS Albuera :
Le HMS Albuera (numéro de fanion I51) était un destroyer de classe Battle de la Royal Navy commandé le 10 mars 1943 à Vickers Armstrong sur la Tyne. Il est mis au repos le 16 septembre 1943 et lancé le 28 août 1945. La commande est annulée le 15 octobre 1945 et il est vendu incomplet pour démolition à Thos. W. Ward arrivant à Inverkeithing le 21 novembre 1950
HMS Albury / HMS Albury :
Le HMS Albury était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il n'a pas été terminé à temps pour participer à la Première Guerre mondiale et a survécu à la Seconde Guerre mondiale pour être vendu à la ferraille en 1947. .
HMS Alcantara / HMS Alcantara :
Le HMS Alcantara peut désigner l'un ou l'autre des deux paquebots qui ont été utilisés par la Royal Navy (RN) britannique en temps de guerre, adoptant le préfixe "HMS" lorsqu'il était en service RN : RMS Alcantara (1913) - lancé en 1913 et coulé au combat pendant la Seconde Guerre mondiale. Première guerre avec SMS Greif en 1916. RMS Alcantara (1926) - lancé en 1926 et servi comme croiseur marchand armé et navire de troupes pendant la Seconde Guerre mondiale. Mis au rebut en 1958.
HMS Alceste / HMS Alceste :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alceste, du nom d'Alceste, personnage de la mythologie grecque : HMS Alceste (1793) était un cinquième rang de 32 canons capturé aux Français en 1793. Les Britanniques l'ont transféré aux Sardes cette année-là. , mais les Français l'ont reprise en 1794. Les Britanniques l'ont reprise en 1799 et l'ont vendue pour démolition en 1802. Le HMS Alceste (1806) était un cinquième rang de 38 canons, auparavant le navire français Minerve. Elle a été capturée en 1806 et a fait naufrage en 1817.
HMS Alceste_(1806)/HMS Alceste (1806):
Le HMS Alceste a été construit à Rochefort en 1804 pour la marine française sous le nom de Minerve, une frégate de classe Armide. Au printemps 1806, avant sa capture, elle engagea le HMS Pallas, alors sous Lord Cochrane. Pendant le duel, elle s'est échouée mais Cochrane a dû interrompre son attaque lorsque des renforts français sont apparus. Les Britanniques l'ont capturée lors d'une action le 25 septembre 1806, et la Royal Navy a mis Minerve en service sous le nom d'Alceste en mars 1807; Alceste a ensuite continué à servir tout au long des guerres napoléoniennes. Le 29 novembre 1811, Alceste dirige une escadre britannique qui capture un convoi militaire français transportant plus de 200 canons à Trieste dans les Balkans. Après cette perte, Napoléon a changé la direction de son expansion prévue vers l'est en 1812 des Balkans à la Russie. L'historien britannique James Henderson a suggéré que les deux événements étaient liés et pourraient avoir changé le cours de la guerre. En 1814, Alceste a été converti en navire de troupes et utilisé pour transporter des soldats britanniques en Amérique du Nord pendant la guerre de 1812. À la suite du traité de Paris en 1815, Alceste a transporté Lord Amherst lors de sa mission diplomatique de 1816 en Chine. Au retour, elle a heurté un récif dans la mer de Java ; son épave a ensuite été pillée et incendiée par des pirates malais.
HMS Alcide/HMS Alcide :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alcide Le HMS Alcide (1755) était un navire de troisième rang de 64 canons, capturé aux Français en 1755 et vendu en 1772. Le HMS Alcide (1779) était un navire de 74 canons navire de ligne de troisième rang, lancé en 1779 et démantelé en 1817. Le HMS Alcide (P415) était un sous-marin de classe Amphion lancé en 1945 et vendu en 1974.
HMS Alcide_(1779)/HMS Alcide (1779):
Le HMS Alcide, la version française et italienne de "Alcides", un autre nom pour Heracles, était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, conçu par Sir Thomas Slade et construit par Adam Hayes à Deptford Dockyard en cours de lancement le 30 juillet 1779.
HMS Alcide_(P415)/HMS Alcide (P415):
Le HMS Alcide (P415), était un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy, construit par Vickers-Armstrongs et lancé le 12 avril 1945.
HMS Alcmène / HMS Alcmène :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alcmene. Dans la mythologie grecque, Alcmène ou Alcmène (grec : Aλκμήνη) était la mère d'Héraclès : le HMS Alcmène (1779) était un cinquième rang de 32 canons capturé aux Français en 1779 et vendu en 1784. Le HMS Alcmène (1794) était un 32- canon de cinquième rang lancé en 1794 et détruit en 1809. Le HMS Alcmène (1809) était un cinquième de 38 canons, anciennement la frégate française Topaze. Elle a été capturée en 1809 et commandée en tant que HMS Jewel. Elle a été rebaptisée HMS Alcmene plus tard cette année-là et a été démantelée en 1816.
HMS Alcmène_(1794)/HMS Alcmène (1794):
Le HMS Alcmene était un cinquième rang de classe Alcmene de 32 canons de la Royal Navy. Cette frégate a servi pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes sous le commandement de plusieurs officiers notables. Alcmène était active sur plusieurs théâtres de la guerre, passant la plupart de son temps à naviguer à la recherche de navires ennemis ou corsaires, et à escorter des convois. Elle a combattu à la bataille de Copenhague en 1801 et a servi dans le blocus des côtes françaises pendant les dernières guerres napoléoniennes jusqu'à ce qu'elle fasse naufrage sur la côte française en 1809.
HMS Aldborough/HMS Aldborough :
HMS Aldborough est le nom de plusieurs navires de la Royal Navy : HMS Aldborough (1691), un ketch lancé en 1691, explosé accidentellement en 1696 HMS Aldborough (1706), un sixième lancé en 1706, démantelé en 1727 HMS Aldborough (1727), un sixième lancé en 1727, démantelé 1742 HMS Aldborough (1743), un sixième taux lancé 1743, vendu 1749 HMS Aldborough (1756), un sixième taux lancé 1756, démantelé 1777 HMS Aldborough, un dragueur de mines de classe Hunt renommé HMS Leamington
HMS Aldborough_(1706)/HMS Aldborough (1706):
Le HMS Aldborough était un navire de sixième rang de 24 canons de la Royal Navy, acheté en 1706 et en service dans les eaux méditerranéennes et anglaises jusqu'en 1727, date à laquelle il a été reconstruit en sixième rang de 374 tonnes (mesure du constructeur) conformément à l'établissement de 1719 pour Sixième taux. Après la reconstruction, elle a passé sa carrière aux Antilles, dans les eaux territoriales et en Méditerranée. Elle a finalement été brisée à Deptford le 31 mars 1742. Aldborough était le deuxième navire nommé puisqu'il était utilisé pour un ketch à 10 canons. lancé par Johnson d'Aldeburgh le 6 mai 1691 et explosé accidentellement le 17 août 1698.
HMS Aldborough_(1727)/HMS Aldborough (1727):
Le HMS Aldborough était un navire de sixième rang de 20 canons de la Royal Navy, construit en 1727 selon l'établissement de 1719 et en service dans les Antilles, la mer du Nord et la Méditerranée jusqu'en 1742. Le futur amiral, Hugh Palliser, servit à bord Aldborough comme aspirant au début de sa carrière navale.
HMS Aldborough_(1743)/HMS Aldborough (1743):
Le HMS Aldborough était un navire de sixième rang de 20 canons de la Royal Navy, lancé en 1743 et en service dans les eaux de l'Atlantique et des Caraïbes jusqu'en 1749.
HMS Aldenham / HMS Aldenham :
Le HMS Aldenham (numéro de fanion L22) était un destroyer d'escorte de la classe Type III Hunt. La Royal Navy a ordonné sa construction en juillet 1940. Une fois achevée en février 1942, elle a été déployée pour escorter des convois. Aldenham est l'un des navires crédités du naufrage du U-587 le 27 mars 1942. Après avoir fait le tour de l'Afrique, il rejoint la flotte méditerranéenne, escortant des convois entre Alexandrie, Malte et Tobrouk. Elle a participé à l'invasion alliée de la Sicile, aux débarquements à Salerne et à Anzio, à la campagne du Dodécanèse et à l'opération Dragoon avant d'être affectée à la campagne de l'Adriatique. Le 14 décembre 1944, Aldenham a été coulé par une mine navale dans la mer Adriatique au large de l'île de Pag après avoir dirigé une force de la Royal Navy dans une mission de bombardement contre des cibles sur l'île de Pag et près de la ville de Karlobag en soutien aux partisans yougoslaves. Bien que le reste de la force soit venu chercher des survivants, le temps froid et les graves dommages causés à Aldenham n'ont permis le sauvetage que de 63 membres de son équipage. Son épave, brisée en deux par l'explosion, est découverte en 1999-2000. L'épave a été déclarée tombe de guerre, où 126 membres d'équipage et deux partisans à bord d'Aldenham au moment de l'exploitation sont morts. Elle était le dernier destroyer de la Royal Navy perdu pendant la Seconde Guerre mondiale.
HMS Alderney/HMS Alderney :
Cinq navires de la Royal Navy ont été appelés HMS Alderney, du nom de l'île d'Aurigny. Le HMS Alderney (1735) était un bombardier de 8 canons lancé en 1735 et encombré en 1741. Le HMS Alderney (1743) était un sixième rang de 24 canons, construit à l'origine sous le nom de HMS Squirrel mais renommé en 1742 et lancé en 1743. Elle a été vendue en 1749. Le HMS Alderney (1757) était un sloop de 12 canons lancé en 1757 et vendu en 1783. Il est peut-être devenu le baleinier Alderney, pris par les Espagnols en 1797. Le HMS Alderney (P416) était un sous-marin de classe Amphion lancé en 1945 et démantelé en 1972. Le HMS Alderney (P278) était un navire de patrouille de classe Island, lancé en 1979 et mis hors service en 2001. Il a été vendu à la marine du Bangladesh en 2002 et renommé Karotoa.
HMS Aurigny_(1757)/HMS Aurigny (1757) :
Le HMS Alderney était un sloop de classe Alderney de 10 canons (plus tard 12 canons) de la Royal Navy qui a servi activement pendant la guerre de Sept Ans et la guerre d'indépendance américaine. Lancé en 1757, il fut principalement déployé en mer du Nord pour protéger les flottes de pêche britanniques et le commerce marchand. À ce titre, elle captura deux corsaires américains, Hawk en 1779 et le 12 canons Lady Washington en 1780. Elle fut retirée du service de la marine à la fin de la guerre d'indépendance américaine et vendue à des particuliers à Deptford Dockyard le 1er mai 1783. Elle est devenue le baleinier Alderney qui a opéré entre 1784 et 1797, lorsque les Espagnols l'ont capturée au large du Chili.
HMS Alderney_(P416)/HMS Alderney (P416) :
Le HMS Alderney (P416/S66), était un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy, construit par Vickers-Armstrongs à Barrow et lancé le 25 juin 1945 par Mme Molly Wallis, épouse de Sir Barnes Wallis. Elle était la 12e de la classe et a été ferraillée en 1972.
HMS Alecto/HMS Alecto :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alecto, d'après Alecto, l'une des Erinyes de la mythologie grecque : le HMS Alecto (1781) était un navire de pompiers de 12 canons lancé en 1781 et vendu en 1802. Le HMS Alecto (1839) était un sloop à aubes en bois lancé en 1839 et démantelé en 1865. Le HMS Alecto (1882) était un navire à aubes composite lancé en 1882 et vendu en 1899. Le HMS Alecto (1911) était un navire de dépôt lancé en 1911 et vendu en 1949.
HMS Alecto_(1839)/HMS Alecto (1839):
Le HMS Alecto était un sloop de classe Alecto conçu par Sir William Symonds, inspecteur de la marine. Initialement classé comme navire à vapeur (SV3), sa classification sera changée en Sloop de troisième classe. Elle a d'abord servi en Méditerranée, avant son bras de fer avec le Rattler. Elle a passé son temps dans les Amériques et principalement dans la patrouille anti-esclavagiste au large de la côte ouest de l'Afrique. Il a été brisé en novembre 1865. Alecto était le deuxième navire nommé puisqu'il était utilisé pour un navire de pompiers de 12 canons, lancé par le roi de Douvres le 26 mai 1781 et vendu en 1802.
Alerte HMS/Alerte HMS :
Seize navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alert (ou les variantes Alerte et Alaart), tandis qu'un autre était prévu : HMS Alert (1753), un cotre de 8 canons en service de 1753 à 1754. HMS Alert (1777), un cotre de 10 canons lancé à Douvres en 1777, converti en sloop la même année, et capturé dans la Manche par le Junon en 1778 ; coulé en décembre 1779 au large des côtes américaines. Les archives françaises la montrent servant comme Alerte, un cotre de quatorze canons de 4 livres et évalué comme un prix à 32 289 Lt. HMS Alert (1779), cotre de 10 canons lancé à Douvres en 1778 et capturé par la frégate française Diligente en septembre 1780 dans le golfe de Gascogne. Le prix a été évalué à Lt52,405. Au service français, elle était armée de six canons de 8 livres et de douze obusiers de 18 livres. La persévérance le reprit dans les eaux nord-américaines le 7 décembre 1781, après une forte résistance. HMS Alert (1790), une goélette de 4 canons achetée en 1790, fait naufrage en 1791, mais peut-être sauvée et démolie en 1799. HMS Alert (1793), un sloop de 16 canons lancé à Rotherhithe en 1794 et capturé par l'Unité française en mai au large de l'Irlande ; fait naufrage plus tard cette année-là dans la baie d'Audierne après une action avec le HMS Flora et le HMS Arethusa . HMS Alert (1795), un brick-sloop de 8 canons lancé à Bombay en 1795. HMS Alerte, un brick-sloop de 14 canons lancé en 1787, capturé aux Français en 1793, repris par les Français après avoir été brûlé jusqu'à la ligne de flottaison la même année et reconstruit par eux, capturé par le HMS Captain en 1799, rebaptisé HMS Minorca et vendu en 1802. HMS Alert (1804), ancien charbonnier Oxford, acheté en 1804 et capturé par l'USS Essex en 1812 ; resta au service des États-Unis jusqu'en 1829. HMS Allart (1807) (ou Alaart), un sloop danois de 16 canons capturé en 1807 et repris par les Danois en 1809. Elle devait s'appeler Cassandra. HMS Alert (1813), un brick-sloop de classe Cruizer, lancé en 1813 et vendu en 1832. HMS Alert (1835), un brick de 8 canons lancé en 1835 à Rotherhithe et démantelé en 1851. HMS Alert (1848 ), un brick de 8 canons, auparavant négrier, capturé en 1848 et vendu en 1850. HMS Alert (1856), un sloop à vis en bois de classe Cruizer lancé en 1856 à Pembroke Dock. Il a été converti pour l'exploration de l'Arctique en 1874, a atteint 82°N lors de l'expédition de 1876, a travaillé comme navire hydrographique et a été prêté à la marine américaine et au gouvernement canadien. Elle a été immobilisée en 1884 et vendue. HMS Alert (1894), un sloop de classe Alert lancé en 1894 à Sheerness. Il a été prêté à l'autorité civile de Bassorah en 1918, et leur a été vendu en 1926 pour être utilisé comme navire-pilote. Il a été démantelé en 1949. Alert était un dragueur de mines de classe Algerine, rebaptisé HMS Acute en 1941 avant d'être lancé en 1942. HMS Alert (K647), une frégate de classe Bay lancée en 1945, à l'origine Dundrum Bay et Loch Scamadale. Elle a été vendue en 1971. De plus, la Royal Navy a utilisé plusieurs navires armés loués sous le nom d'Alert, dont plusieurs cotres Alert et un lougre Alert.
Alerte HMS_(1777)/Alerte HMS (1777) :
Le HMS Alert était un cotre de 10 canons lancé à Douvres en 1777 qui a été converti en sloop la même année. Le 19 septembre 1777, pendant la guerre d'indépendance américaine, Alert a attrapé et engagé le brigantin américain de 16 canons Lexington dans Canal. Après deux heures de combat, Lexington a endommagé le gréement d'Alert et a interrompu l'action, mais l'équipage d'Alert a rapidement réussi à réparer le navire et a rattrapé Lexington, qui était maintenant pratiquement à court de munitions et incapable de répondre au feu d'Alert. Après un autre bombardement d'une heure et demie par Alert, Lexington a frappé ses couleurs, se rendant à Alert. Lexington avait perdu 7 hommes tués et 11 blessés, tandis qu'Alert avait deux tués et 3 blessés. Au cours de l'action du 17 juin 1778, Alert engagea le Lugger Coureur français de 10 canons et, après 90 minutes, força Coureur à frapper. Alert fut capturé dans la Manche par le Junon le 17 juillet 1778 ; Les archives françaises la montrent servant comme Alerte, un cotre de quatorze canons de 4 livres et évalué comme un prix à 32 289 Lt. Elle a sombré en décembre 1779 au large des côtes américaines.
Alerte HMS_(1779)/Alerte HMS (1779) :
Le HMS Alert était un cotre de 18 canons de la Royal Navy. Elle a participé à la guerre d'indépendance américaine, où elle a été capturée par la marine française et mise à leur service. Elle faisait partie de l'escadron sous Grasse jusqu'à ce qu'une frégate britannique la reprenne.
Alerte HMS_(1793)/Alerte HMS (1793) :
Le HMS Alert a été lancé en 1793 pour la Royal Navy. En mai 1794, la marine française l'a capturée et l'a mise en service sous le nom d'Alerte. Quelques mois plus tard, la Royal Navy l'a détruit.
Alerte HMS_(1804)/Alerte HMS (1804) :
Le HMS Alert était le charbonnier Oxford, lancé à Howdon en 1803 que la Royal Navy acheta en 1804 et rebaptisé HMS Alert. Elle a eu une carrière mondaine dans la Royal Navy en escortant des convois jusqu'en 1812, peu après le déclenchement de la guerre de 1812, elle a eu le malheur de rencontrer la frégate USS Essex, qui a capturé Alert. La marine américaine a utilisé Alert comme magasin et navire de réception jusqu'à ce qu'elle soit démolie en 1829.
Alerte HMS_(1856)/Alerte HMS (1856) :
Le HMS Alert était un sloop à vis en bois de 17 canons de la classe Cruizer de la Royal Navy, lancé en 1856 et démantelé en 1894. Il était le onzième navire de la Royal Navy à porter ce nom (ou une variante de celui-ci), et a été remarquée pour son travail d'exploration de l'Arctique; en 1876, elle atteint une latitude record de 82° Nord. Alert a brièvement servi dans la marine américaine et a terminé sa carrière au sein du Service maritime du Canada en tant que navire phare et bouée.
Alerte HMS_(K647)/Alerte HMS (K647) :
HMS Alert une frégate de classe Bay de la Royal Navy. Elle a été initialement prévue comme navire de classe Loch Loch Scamdale , et réorganisée sous le nom de Dundrum Bay lors de la construction. Elle a été achevée sous le nom d'Alert, un yacht de l'Amirauté pour les fonctions de commandement et de diplomatie de la canonnière dans les stations de la Méditerranée et de l'Extrême-Orient.Alert a été vendu pour être démoli en octobre 1971.
HMS Alexander / HMS Alexander :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alexander : le HMS Alexander (1688) était un pompier de 12 canons capturé en 1688 et accidentellement brûlé en 1689. Le HMS Alexander (1778) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1778. Elle a été capturée par les Français en 1794 mais a été reprise en 1795. Elle a été encombrée en 1805 et a été démantelée en 1819. Le HMS Alexander (1788) était un navire-magasin en service entre 1788 et 1790. Le HMS Alexander (1796) était un 6 -goélette à canon achetée en 1796 et vendue en 1802. Le HMS Alexander (1806) était un second rang de 80 canons capturé aux Français en 1806. Elle fut utilisée pour le service portuaire à partir de 1811 et vendue en 1822. Le HMS Alexander était un ancien Brise-glace russe, anciennement nommé Saint Alexandre Nevsky. Elle a été saisie après la Révolution d'Octobre en 1917 et commandée sous le nom de HMS Alexander. Il est rendu aux Russes blancs en 1919. Il est rebaptisé Lénine par l'Union soviétique. Navires civils nommés Alexander en service naval : Alexander (navire de 1813), de 252 tonneaux (bm), est construit à Aberdeen. L'Amirauté l'a engagée pour une expédition de découverte entre 1818 et 1819. Elle a navigué avec un autre navire loué, Isabella. Alexander (1863) était un navire de transport à vis en fer construit à Renfrew. Il était piloté par la Royal Navy et a servi de navire de ravitaillement pendant les guerres néo-zélandaises. En 1865, elle fit naufrage près de Taranaki.
HMS Alexander_(1778)/HMS Alexander (1778):
Le HMS Alexander était un troisième rang de 74 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée à Deptford Dockyard le 8 octobre 1778. Au cours de sa carrière, elle a été capturée par les Français, puis reprise par les Britanniques. Elle a combattu sur le Nil en 1798 et a été démantelée en 1819. Elle a été nommée d'après Alexandre le Grand.
HMS Alexander_ (1796)/HMS Alexander (1796):
Le HMS Alexander était la goélette corsaire française Alexandre que la Royal Navy britannique a capturée en 1796, achetée et mise en service comme annexe du HMS Prince of Wales, et plus tard comme navire de troupes. Elle a remporté deux actions à un seul navire contre des adversaires de force égale ou supérieure. La Marine l'a vendue en 1802.
HMS Alexandra_(1875)/HMS Alexandra (1875):
Le HMS Alexandra était une batterie centrale à toute épreuve de la Royal Navy victorienne, dont la carrière en mer s'est déroulée de 1877 à 1900. Elle a passé une grande partie de sa carrière en tant que vaisseau amiral et a participé à des opérations visant à dissuader l'agression de l'Empire russe contre l'Empire ottoman en 1878 et le bombardement d'Alexandrie en 1882. Son équipage l'appelait affectueusement Old Alex. Elle a été nommée d'après la princesse Alexandra (plus tard la reine Alexandra) épouse d'Edward, prince de Galles (plus tard le roi Édouard VII).
HMS Alexandrie/HMS Alexandrie :
Quatre navires qui ont servi la Royal Navy ont porté, ou étaient destinés à porter, le nom de HMS Alexandria, d'après la ville d'Égypte : HMS Alexandria (1801) était la frégate française Régénérée, capturée à Alexandrie en 1801, renommée, puis démantelée en 1804. Alexandria était un tender qui a servi entre 1802 et 1803. Alexandria (1806) était une frégate de cinquième rang lancée en 1806 et démantelée en 1818. Le HMS Alexandria (1943) était une frégate de classe River commandée à Montréal en 1943. Cependant , la commande a été annulée en décembre.
HMS Alfred / HMS Alfred :
Quatre navires qui ont servi la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alfred : le HMS Alfred (1778) était un navire de troisième rang de 74 canons, lancé en 1778 et hors service en 1814. L'USS Alfred, lancé en 1774 sous le nom de Black Prince, était capturé par des navires de guerre britanniques le 9 mars 1778, près de la Barbade, et a servi comme HMS Alfred, un sloop de 20 canons, jusqu'en 1782. Le HMS Alfred (1793) était un brick armé de 8 canons, engagé entre 1793 et ​​1801 HMS Alfred (1819 ) était un navire de ligne de troisième rang de 74 canons, lancé en 1811 sous le nom de HMS Asia, rebaptisé HMS Alfred en 1819 et démantelé en 1865 HMS Alfred (1855) était un magasin à vis, rebaptisé HMS Abundance en 1855, hors service en 1856
HMS Alfred_(1778)/HMS Alfred (1778):
Le HMS Alfred était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 22 octobre 1778 à Chatham Dockyard.
HMS Algérie/HMS Algérie :
Huit navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Algerine : HMS Algerine (1810) était une goélette de 10 canons lancée en 1810 et fait naufrage en 1813. Le HMS Algerine était à l'origine un brick de 12 canons, anciennement le français Pierre Cézar . Elle a été capturée en 1808 et nommée HMS Tigress. En 1814, elle fut convertie en cotre de 14 canons sous le nom de HMS Algerine et vendue en 1818. Le HMS Algerine (1823) était un brick de 10 canons sous le commandement du commandant Charles Wemyss lorsqu'elle fut perdue au large d'Hydra en une bourrasque au début de 1826. Le HMS Algerine (1829) était un sloop de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1829 et vendu en 1844. Le HMS Algerine (1857) était une canonnière à vis en bois de classe Algerine lancée en 1857, vendue en mercantile service en 1872 et démantelé en 1894. HMS Algerine (1880) était un canonnier de classe Algerine construit par Harland et Wolff, lancé en 1880 et déplaçant 835 tonnes. Il fut vendu en 1892. Le HMS Algerine (1895) était un sloop de classe Phoenix lancé en 1895, déplaçant 1050 tonnes. Elle était sur la China Station pendant la rébellion des Boxers, et a été vendue en 1919 et détruite en 1923. Le HMS Algerine (J213) était un dragueur de mines de classe Algerine lancé en 1941 et coulé en 1942.
HMS Algerine_(1810)/HMS Algerine (1810):
Le HMS Algerine était une goélette de 10 canons de classe Pigmy de la Royal Navy. Il est lancé en mars 1810. Il sert en mer du Nord puis est transféré aux Antilles où il fait naufrage en 1813.
HMS Algerine_(1895)/HMS Algerine (1895):
Le HMS Algerine était un sloop à vis en acier de classe Phoenix de la Royal Navy. Elle a été lancée à Devonport en 1895, a participé à l'action en Chine pendant la rébellion des boxeurs et a ensuite servi sur la station du Pacifique. Elle a été dépouillée de son équipage à Esquimalt en 1914 et transférée à la Marine royale canadienne en 1917, sous le nom de NCSM Algerine. Elle a été vendue comme navire de sauvetage en 1919 et a fait naufrage en 1923.
HMS Algérie_(J213)/HMS Algérie (J213) :
Le HMS Algerine était le navire de tête de sa classe homonyme de dragueurs de mines construits pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, les dragueurs de mines de classe Algerine. Initialement affecté à la mer du Nord, il a été transféré pour diriger la 12e flottille de déminage. La flottille a été postée en Méditerranée pour aider à l'opération Torch. En 1942, après une opération de déminage réussie au large de Bougie, il est torpillé par le sous-marin italien Ascianghi, faisant couler l'Algerine, ne laissant que huit survivants.
HMS Alger_(1854)/HMS Alger (1854):
Le HMS Alger était un navire de seconde classe de 91 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été initialement commandée au chantier naval de Pembroke le 3 octobre 1833 en tant que premier rang de 110 canons sur un dessin de Sir William Symonds. Le 10 décembre 1834, la commande pour Alger fut changée en un deux ponts de 74 canons, mais cela fut changé une fois de plus en un navire de 110 canons le 5 février 1839. La commande fut modifiée une fois de plus, pour la compléter en tant que 90- navire de ligne de classe Albion le 26 décembre 1840, et il a été déposé au chantier naval de Plymouth le 10 juillet 1843. Ses conceptions ont été modifiées une fois de plus et elle a été commandée à nouveau le 25 avril 1847 avec une conception allongée. L'Amirauté ordonna qu'elle soit équipée d'une propulsion à vis pendant sa construction en 1852. En mai 1855, elle participa à la prise de Kertch et de Yenikale pendant la guerre de Crimée. Ensuite, elle a servi à Malte et a ensuite été un navire de dépôt pour la flottille de canonnières à Portsmouth. Elle était présente à la revue de la flotte de 1856 à Spithead.
HMS Alisma_(K185)/HMS Alisma (K185):
Le HMS Alisma était une corvette de classe Flower qui a servi dans la Royal Navy.
HMS Allégeance_(1779)/HMS Allégeance (1779):
Le HMS Allegiance était le navire américain King George, que les Britanniques ont capturé en 1779 et amené dans la Royal Navy en tant que sloop armé de quatorze canons de 6 livres. Les Français l'ont capturée en 1782 et les Britanniques l'ont reprise en 1783, mais ne l'ont pas remise en service.
Alliance HMS/Alliance HMS :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Alliance : HMS Alliance , à l'origine la frégate néerlandaise Alliantie capturée à la marine néerlandaise au large de la Norvège le 22 août 1795 que la Royal Navy utilisait comme magasin de 22 canons. Vendu en mai 1802. HMS Alliance (W77), navire de tête de sa classe de quatre remorqueurs, lancé en 1910 et sabordé à Hong Kong en 1941 pour empêcher sa capture par les forces d'invasion japonaises. HMS Alliance (P417), un sous-marin lancé en 1945 mais non achevé avant 1947, et maintenant un navire musée et le seul membre survivant de sa classe.
HMS Alliance_(P417)/HMS Alliance (P417) :
Le HMS Alliance (P417/S67) est un sous-marin de classe A, de classe Amphion ou de classe Acheron de la Royal Navy, établi vers la fin de la Seconde Guerre mondiale et achevé en 1947. Le sous-marin est le seul exemple survivant de la classe, ayant été un navire commémoratif et musée depuis 1981. Les sous-marins de la classe Amphion ont été conçus pour être utilisés en Extrême-Orient, où la taille de l'océan Pacifique rendait la longue portée, la vitesse de surface élevée et le confort relatif pour l'équipage des caractéristiques importantes pour permettre des zones de patrouille beaucoup plus grandes et des périodes en mer plus longues que celles auxquelles les sous-marins britanniques opérant dans l'Atlantique ou la Méditerranée devaient faire face. Alliance était l'un des sept bateaux de classe A complétés par un mât snort - les autres bateaux avaient tous des mâts installés en 1949.
HMS Alligator/HMS Alligator :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Alligator, du nom du reptile marin, l'alligator. Un quatrième navire était prévu mais annulé plus tard: le HMS Alligator (1780) était un sloop de 14 canons lancé en 1780. En avril 1782, il était à Accra, en compagnie de Leander lorsqu'ils détruisirent un magasin français et capturèrent plusieurs forts. Sur le chemin du retour en Grande-Bretagne le 26 juin, elle rencontra une frégate française au large des îles Scilly et une poursuite s'ensuivit et finalement une action de deux heures au cours de laquelle trois hommes furent tués et son capitaine et onze autres blessés. Finalement, elle a frappé à Fée. Entre 1782 et 1783, elle était connue sous le nom d'Alligator No.2. En octobre 1783, il devient le paquebot Courrier de New-York, opérant à partir de Lorient, et reprend la route Lorient-New York en décembre. Il est transféré à la Régie de Paquebots en mai 1787 et utilisé sur les lignes Le Havre-New York et Le Havre-Antilles. En tant que paquebot, il avait un équipage de 47 hommes et était armé de seize canons de 6 livres. Elle fut mise en vente en décembre 1788 et en janvier 1789 elle fut vendue au Havre à Sr Ruellen. En 1794, elle a été rebaptisée Alligator. Le HMS Alligator (1787) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1787 et vendu en 1814. Le HMS Alligator (1821) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1821, encombré en décembre 1846 en tant qu'hôpital et magasin à Hong Kong jusqu'à ce qu'il soit frappé là en octobre 1865. Le HMS Alligator devait être une corvette à vis en bois. Elle a été mise sur pied en 1860, mais annulée en 1863.
HMS Alligator_(1787)/HMS Alligator (1787):
Le HMS Alligator était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy. Elle a été commandée à l'origine pendant la guerre d'indépendance américaine, mais a été achevée trop tard pour servir pendant le conflit. Au lieu de cela, elle a eu une carrière active pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes. Mis en service au cours des dernières années de paix avant le déclenchement de la guerre avec la France, Alligator a servi dans les eaux britanniques, effectuant des voyages aussi loin que la Méditerranée et la côte nord-américaine. Pendant la période de conflit qui a commencé en 1793, Alligator a passé un temps considérable aux Antilles sous un certain nombre de commandants et a été efficace dans les opérations anti-corsaires. Malgré cela, elle a été immobilisée pendant une période commençant en 1795 et a été réduite à un navire de troupes de 16 canons en 1800. D'autres services ont suivi aux Antilles, soutenant les mouvements de la flotte et de l'armée autour des îles et participant à la capture de plusieurs frégates françaises. Elle fut de nouveau immobilisée et, à l'approche de la fin des hostilités, fut jugée excédentaire et vendue en 1814.
HMS Alligator_(1821)/HMS Alligator (1821):
Le HMS Alligator était un sixième rang de classe Atholl de 28 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée à Cochin, en Inde britannique, le 29 mars 1821. Alligator, sous le commandement du capitaine Lambert, a opéré en Nouvelle-Zélande en 1834, partant le 31 mars 1834, mais est revenu à nouveau en septembre de la même année pour sauver l'équipage et les passagers de Harriet, qui a fait naufrage près du cap Egmont, Taranaki et était détenu par les Ngāti Ruanui. En mars 1834, Alligator était sur place (et a tiré le salut de 13 coups de canon) lors du premier hissage du premier drapeau national de la Nouvelle-Zélande, à Waitangi, Bay of Islands. Elle devint finalement un navire de dépôt à Trincomalee en juin 1841, puis fut convertie en navire de troupes en juillet 1842. Alligator fut finalement encombré comme hôpital pour marins à Hong Kong en décembre 1846.
HMS Allington_Castle/HMS Allington Castle :
Le HMS Allington Castle était l'une des 44 corvettes de classe Castle construites pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été nommée d'après le château d'Allington dans le Kent. Achevé en 1944, il servit d'escorte de convoi pendant la guerre et de patrouille de pêche en 1945-1947, avant d'être vendu à la ferraille en 1958.
Château_HMS Alnwick_(K405)/Château HMS Alnwick (K405) :
Le HMS Alnwick Castle était l'une des 44 corvettes de classe Castle construites pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été nommée d'après le château d'Alnwick dans le Northumberland. Achevé à la fin de 1944, le navire a servi d'escorte de convoi jusqu'à la fin de la guerre, aidant à couler un sous-marin allemand. La corvette fut mise en réserve après la guerre et vendue à la ferraille en 1958.
HMS Alonzo_(1801)/HMS Alonzo (1801):
Le HMS Alonzo était un navire lancé à Shields en 1800 que la Royal Navy britannique a acheté en 1801. Pendant les guerres napoléoniennes, il a servi dans la Manche et la Baltique. À la fin de la guerre, elle a servi de ponton à divers titres avant d'être sabordée de Leith en 1842.
HMS Alphea_(1806)/HMS Alphea (1806):
Le HMS Alphea a été construit en cèdre des Bermudes comme cotre et lancé en 1804. Plus tard, il a été converti en goélette. Elle a capturé un certain nombre de petits prix avant septembre 1813 lorsqu'elle a explosé dans une action à un seul navire avec la perte de tout son équipage.
HMS Alresford / HMS Alresford :
Le HMS Alresford était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il n'a pas été terminé à temps pour participer à la Première Guerre mondiale et a survécu à la Seconde Guerre mondiale pour être vendu à la ferraille en 1947. .
HMS Altham/HMS Altham :
Le HMS Altham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Altham dans le Lancashire. Altham (numéro de fanion M2602) faisait partie de la première série de dragueurs de mines de classe Ham, avec une construction en bois composite et en aluminium. Il a été construit par Camper et Nicholsons de Gosport, achevé le 8 juillet 1953. Le navire mis en service à Hythe, Hampshire le 13 juillet 1953, servant avec le 232nd Mine Sweeper Squadron à Harwich dans l'Essex de 1954 à 1956, entrant en réserve à Rosneath le le Gare Loch dans le nord-ouest de l'Écosse en 1957. Altham a été transféré à la Marine royale malaise le 1er avril 1958, rebaptisé Sri Johor. Sri Johor a fait retirer son équipement de déminage et remplacé par deux autres canons Oerlikon de 20 mm et quatre canons de salut de 2 livres, bien que l'équipement de déminage ait été réaménagé plus tard. Sri Johor a été séparé en 1967.
HMS Alyssum/HMS Alyssum :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Alyssum : HMS Alyssum (1915) était un sloop de classe Arabis lancé en 1915 et coulé en 1917 HMS Alyssum (K100) était une corvette de classe Flower lancée en 1941 et transférée à la France Libre Forces navales à la fin. Elle a été coulée en 1942
HMS Alyssum_(1915)/HMS Alyssum (1915):
Le HMS Alyssum était un sloop de dragage de mines de classe Arabis de la Royal Navy britannique qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. Alyssum a été construit en 1915 par Earle's Shipbuilding et a été utilisé pour des missions de déminage, d'escorte et de patrouille dans les mers du Nord et d'Irlande. Le sloop a coulé après avoir heurté une mine allemande le 18 mars 1917.
HMS Amaranthe / HMS Amaranthe :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Amaranthe, une forme du nom français du genre herbacé Amaranth : le HMS Amaranthe était un sloop de 14 canons, anciennement le français Amarante, lancé en 1793. Elle a été capturée en 1796. et fait naufrage en 1799. Le HMS Amaranthe était une corvette de quatrième rang, anciennement la Vénus néerlandaise capturée en 1799 et démantelée en 1804. Le HMS Amaranthe était un sloop de classe Cruizer de 18 canons lancé en 1804 et vendu en 1815.
HMS Amaranthe_(1804)/HMS Amaranthe (1804):
Le HMS Amaranthe était un sloop de classe Cruizer de la Royal Navy de 18 canons construit par John Dudman à Deptford Wharf et lancé en 1804. Il a servi dans les Caraïbes, prenant part à une action et à deux campagnes qui ont gagné les membres de son équipage qui ont survécu. jusqu'en 1847 la NGSM. Elle a été vendue en 1815.
HMS Amaranthus_(K17)/HMS Amaranthus (K17):
Le HMS Amaranthus (K17) était une corvette de classe Flower de la Royal Navy. Elle a participé à la Seconde Guerre mondiale, étant impliquée dans l'escorte de convois d'Afrique de l'Ouest vers le Royaume-Uni à partir de mai 1941.
HMS Amaryllis/HMS Amaryllis :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Amaryllis : HMS Amaryllis (1915) un sloop de classe Arabis lancé en 1915 et vendu en 1923 HMS Amaryllis, une corvette de classe Flower annulée avant d'être désaffectée. Par la suite réorganisé en tant que corvette de classe Castle HMS Allington Castle
HMS Amazon/HMS Amazon :
Neuf navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Amazon, du nom des mythiques guerrières. Le HMS Amazon (1745) était une frégate de 26 canons, anciennement le navire français Panthère, construit en 1744 et capturé en 1745. Elle fut vendue en 1763. Le HMS Amazon (1773) était une frégate de 32 canons lancée en 1773 et démolie en 1794. Le HMS Amazon (1795) était une frégate de 36 canons lancée en 1795 à Rotherhithe. Elle s'est échouée et a été perdue en 1797 lorsque le HMS Indefatigable et le HMS Amazon ont vaincu le navire français Droits de l'Homme en 1797. Le HMS Amazon (1799) était une frégate de 38 canons lancée en 1799 à Woolwich et démolie en 1817. HMS Amazon (1821) était une frégate de 46 canons lancée en 1821. Elle a été convertie pour transporter 24 canons en 1844 et vendue en 1863. Le HMS Amazon (1865) était un sloop à vis en bois de classe Amazon lancé en 1865 et coulé le 9 juillet 1866 dans une collision dans la Manche. Le HMS Amazon (1908), lancé en 1908, était un destroyer de classe Tribal stationné à Douvres, en Angleterre, pendant la Première Guerre mondiale. Il a été démantelé en 1919. Le HMS Amazon (D39), lancé en 1926, était un prototype de destroyer, la première nouvelle construction de la Royal Navy après la Première Guerre mondiale. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été démantelé en 1948. Le HMS Amazon (F169), lancé en 1971, fut la première frégate Type 21, et la seule à ne pas avoir participé à la guerre des Malouines. Elle a été vendue au Pakistan en 1993 et ​​rebaptisée Babur.
HMS Amazone_(1773)/HMS Amazone (1773) :
Le HMS Amazon était une frégate de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy , armée d'une batterie principale de vingt-six 12 livres (5,4 kilogrammes). Il est lancé au chantier naval de Rotherhithe en 1773. Mis en service en février 1776 pour la guerre des Amériques, il participe dès son arrivée aux opérations contre New York. Elle a ensuite servi dans les îles sous le vent où, en octobre 1780, elle a failli faire naufrage dans un ouragan. Amazon était dans l'escadron de Samuel Hood le 29 avril 1781, lorsqu'il engagea la flotte française sous François Joseph Paul de Grasse à la bataille de Fort Royal . En mai 1781, elle fait partie d'un escadron sous Francis Samuel Drake, envoyé par Rodney pour aider à la défense de Tobago mais arrive trop tard. Après un service supplémentaire dans les îles sous le vent et les eaux nord-américaines, Amazon a navigué vers l'Angleterre. Elle arriva à Portsmouth en février 1782, où elle paya. Emmené à Plymouth en 1784, Amazon était équipé pour l'ordinaire. Il y servit comme navire de réception en 1791 et fut démantelé en juin 1794.
HMS Amazone_(1795)/HMS Amazone (1795) :
Le HMS Amazon était une frégate de 36 canons, construite à Rotherhithe par (John et William) Wells & Co. en 1795 sur un dessin de Sir William Rule. Portant une batterie principale de canons d'épaule de 18 livres, elle était la première d'une classe de quatre frégates. Elle a passé toute sa carrière dans la Manche, faisant partie de l'escadron côtier sous Sir Edward Pellew. Il fait naufrage dans la baie d'Audierne en 1797, à la suite d'un engagement avec le navire de ligne français Droits de l'Homme.
HMS Amazone_(1799)/HMS Amazone (1799):
Le HMS Amazon était une frégate de classe Amazon de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy. Elle a servi pendant les guerres révolutionnaires françaises et napoléoniennes sous plusieurs commandants navals notables et a joué un rôle clé dans la bataille de Copenhague sous Edward Riou, qui commandait l'escadron de frégates lors de l'attaque. Après que Riou ait été tué pendant la bataille, le commandement est brièvement dévolu à John Quilliam. Quilliam a fait une impression significative sur Horatio Nelson, qui a nommé Quilliam pour servir sur le navire amiral HMS Victory. Amazon est passé à William Parker, qui a poursuivi l'association avec Nelson avec un service en Méditerranée et une participation à la chasse aux Antilles pendant la campagne de Trafalgar. Amazon rejoint ensuite l'escadre de Sir John Borlase Warren dans l'Atlantique et participe à la défaite des forces de Charles-Alexandre Léon Durand Linois lors de l'action du 13 mars 1806. Au cours de la bataille, elle traque et capture la frégate de 40 canons Belle Poule. Amazon a continué en service pendant plusieurs années, étant actif dans la lutte contre les pillards et les corsaires, avant d'être retiré du service actif à la fin de 1811. Il a été maintenu en service ordinaire pendant plusieurs années après la fin des guerres napoléoniennes, avant d'être démantelé en 1817.
HMS Amazone_(1908)/HMS Amazone (1908):
Le HMS Amazon était un destroyer de classe Tribal construit pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Il a survécu à la Première Guerre mondiale et a été vendu en 1919. Pendant la Première Guerre mondiale, il a servi en mer du Nord et dans la Manche avec la 6e flottille de destroyers.
HMS Amazone_(D39)/HMS Amazone (D39) :
Le HMS Amazon était un prototype de destroyer commandé pour la Royal Navy en 1924. Il a été conçu et construit par Thornycroft en réponse à une demande de l'amirauté pour un nouveau design de destroyer intégrant les leçons et les avancées technologiques de la Première Guerre mondiale. Leurs grands rivaux Yarrow ont produit un design similaire et compétitif - celui d'Ambuscade.
HMS Amazone_(F169)/HMS Amazone (F169) :
Le HMS Amazon a été la première frégate Type 21 de la Royal Navy. Sa quille a été posée au chantier naval Vosper Thornycroft à Southampton, en Angleterre. Le navire a subi un incendie en Extrême-Orient en 1977, attirant l'attention sur le risque de construire des navires de guerre avec une superstructure en aluminium.
HMS Amberley_Castle_ (K386)/HMS Amberley Castle (K386) :
Le HMS Amberley Castle était une corvette de classe Castle de la Royal Navy du Royaume-Uni. Elle a été nommée d'après le château d'Amberley près d'Arundel dans le West Sussex.
HMS Amboine_(1796)/HMS Amboine (1796):
Le HMS Amboyna était le brick néerlandais Harlingen, que les Britanniques ont capturé dans les Indes orientales en 1796. Ils l'ont rebaptisé Amboyna après leur récente capture de l'île d'Ambon. Elle a ensuite servi brièvement dans la Royal Navy avant d'être démantelée en 1802.
HMS Ambroise/HMS Ambroise :
Deux navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Ambrose, d'après Saint Ambrose : le HMS Ambrose (1903) était un cargo qui a été mis en service comme croiseur marchand armé, plus tard converti en navire de dépôt. Elle a été rebaptisée HMS Cochrane en 1938 et a été démantelée en 1946. Le HMS Ambrose (1939) était le bateau de pêche Carmania II engagé en novembre 1939 et renommé Ambrose en avril 1940. Elle a été rendue à ses propriétaires en décembre 1945. HMS Ambrose (rivage établissement) était la base sous-marine de Dundee pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Dundee International Submarine Memorial y a été construit pour commémorer les sous-mariniers perdus pendant la guerre de Dundee.
HMS Ambroise_(1903)/HMS Ambroise (1903):
Le HMS Ambrose était un navire à vapeur construit en 1903 en tant que paquebot. La Booth Steam Ship Company a assuré son service régulier entre Liverpool et le Brésil jusqu'à la Première Guerre mondiale. Ambrose a été converti en croiseur marchand armé (AMC) de la Royal Navy en 1914–15, puis en navire de dépôt de sous-marins en 1917. Après la Première Guerre mondiale, il a soutenu les sous-marins de la Royal Navy en Extrême-Orient de 1919 à 1928, date à laquelle il a été posé. dans la flotte de réserve. En 1938, Ambrose a été rebaptisé HMS Cochrane et converti en navire de dépôt de destroyers. Cochrane a survécu à la Seconde Guerre mondiale et a été démoli en 1946.
HMS Embuscade/HMS Embuscade :
Neuf navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Ambuscade : HMS Ambuscade (1746) était un cinquième rang de 40 canons, anciennement le navire français Embuscade, capturé en 1746. Elle a combattu le cap Finisterre, capturé le corsaire Vainqueen et s'est battu avec Boscawen contre de la Clue au large de Lagos. Elle fut vendue à Deptford en 1762. Le HMS Ambuscade (1773) était une frégate de cinquième rang de 32 canons lancée en 1773, capturée par la corvette française Bayonnaise lors de l'action du 14 décembre 1798 et rebaptisée Embuscade. Elle a été reprise par les Britanniques en 1803 et démantelée en 1810. Le HMS Ambuscade était la frégate française de 40 canons Embuscade, que la Royal Navy a capturée en 1798. Elle a été rebaptisée HMS Seine lorsque la précédente Ambuscade a été reprise en 1803. Elle a été brisée en 1813. Le HMS Ambuscade était la frégate néerlandaise de 32 canons Embuscade, que la Royal Navy a capturée le 30 août 1799 par l'escadron de Mitchell dans le Vlieter. Fondée le 9 juillet 1801 à Sheerness, mais sauvée. Initialement ajouté sous le nom d'Ambuscade, mais renommé Helder le 25 mars 1803 avant d'entrer en service avec la RN. Le HMS Ambuscade était une frégate française Pomone de 38 canons, que la Royal Navy a capturée en 1811. Elle a été démantelée en 1812. Le HMS Ambuscade a été initialement établi en 1830 en tant que cinquième rang, mais a été renommé HMS Amphion avant d'être finalement lancé en 1846. comme la première frégate à vapeur de la Royal Navy. Le HMS Ambuscade (1913), lancé en 1913, était un destroyer de classe Acasta qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et a été mis au rebut en 1921. Le HMS Ambuscade (D38), lancé en 1926, était un prototype de destroyer qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1946. Le HMS Ambuscade (F172) était une frégate de type 21 lancée en 1973 qui a combattu pendant la guerre des Malouines. En 1993, elle a été vendue au Pakistan et renommée Tariq.
HMS Embuscade_(1746)/HMS Embuscade (1746):
Le HMS Ambuscade était une frégate de cinquième rang de 40 canons de la Royal Navy. Elle était autrefois le navire français Embuscade , capturé en 1746. Embuscade était une conception unique de 38 canons de Pierre Chaillé , avec des canons de 26 × 8 livres et 12 × 4 livres et a été lancée au Havre le 19 mars 1745 Il est capturé dans la Manche par le HMS Defiance le 21 avril 1746. Embuscade livrée lors de la première bataille du cap Finisterre le 3 mai 1747, commandée par le capitaine John Montagu. Elle captura le corsaire Vainqueen le 12 juillet 1757 et combattit avec Edward Boscawen contre Jean-François de La Clue-Sabran à la bataille de Lagos le 19 août 1759. Elle fut vendue à Deptford en 1762 à des aventuriers privés.
HMS Embuscade_(1773)/HMS Embuscade (1773):
Le HMS Ambuscade était une frégate de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy, construite dans le chantier naval de Grove Street d'Adams & Barnard à Depford en 1773. Les Français l'ont capturée en 1798 mais les Britanniques l'ont reprise en 1803. Elle a été démantelée en 1810.
HMS Embuscade_(1913)/HMS Embuscade (1913):
Le HMS Ambuscade était un destroyer de classe Acasta de la Royal Navy et a été lancé en 1913. Il a servi tout au long de la Première Guerre mondiale, faisant partie de la Grande Flotte et prenant part à la bataille du Jutland, servant dans la patrouille de Douvres et dépensant ce dernier une partie de la guerre en tant qu'escorte de convoi. Elle fut vendue à la ferraille en 1921.
HMS Embuscade_(D38)/HMS Embuscade (D38) :
Le HMS Ambuscade était un destroyer de la Royal Navy britannique qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle et son concurrent Thornycroft, le HMS Amazon, étaient des prototypes conçus pour exploiter les progrès de la construction et des machines depuis la Première Guerre mondiale et ont formé la base de l'évolution des destroyers de la Royal Navy jusqu'au Tribal de 1936. Elle a été lancée à Yarrow le 15 janvier 1926, a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, et a été démantelé à Troon en 1946.
HMS Embuscade_(F172)/HMS Embuscade (F172) :
Le HMS Ambuscade était une frégate de type 21 de la Royal Navy. Elle a été construite par Yarrow Shipbuilders Ltd, Glasgow, Ecosse. Elle est entrée en service en 1975. Ambuscade a participé à la guerre des Malouines de 1982. Ambuscade a été vendue au Pakistan en 1993 et ​​est toujours en service sous le nom de PNS Tariq.
Embuscade HMS / Embuscade HMS :
Trois navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Ambush. Ambush, ou Ambush No. 5, était une canonnière américaine (Gunboat No. 5), lancée en 1805, capturée à la bataille du lac Borgne en 1814, et vendue en 1815. Deux sous-marins étaient : le HMS Ambush (P418), lancé en 1945, était un sous-marin de classe Amphion. Le HMS Ambush (S120), lancé en 2011, est un sous-marin de la classe Astute.
HMS Embuscade_(1814)/HMS Embuscade (1814) :
Le HMS Ambush, ou Ambush No. 5, était la canonnière américaine No. 5, lancée en 1805. Elle a servi en Méditerranée plus tard cette année-là. La Royal Navy l'a capturé à la bataille du lac Borgne le 14 décembre 1814. Il a été vendu en 1815.
HMS Embuscade_(P418)/HMS Embuscade (P418) :
Le HMS Ambush (P418/S68/S18), était un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy, construit par Vickers Armstrong et lancé le 24 septembre 1945. En 1948, il participa aux essais du tuba sous-marin. En 1951, elle a entendu et décodé un message de détresse du HMS Affray, qui a été coulé avec la perte ultime des 75 mains. En 1953, elle a participé à la revue de la flotte pour célébrer le couronnement de la reine Elizabeth II.
HMS Embuscade_(S120)/HMS Embuscade (S120) :
Le HMS Ambush est un sous-marin d'attaque à propulsion nucléaire de classe Astute de la Royal Navy, le deuxième bateau de sa classe. Ambush est le troisième navire et le deuxième sous-marin à porter ce nom dans le service de la Royal Naval. Elle a été commandée en 1997, mise en chantier en 2003 et mise en service en 2013.
HMS Ameer / HMS Ameer :
Deux navires ont été baptisés HMS Ameer : HMS Ameer (D01), un porte-avions d'escorte de classe Bogue envoyé à la Royal Navy britannique dans le cadre d'un prêt-bail. La désignation originale de l'USS Liscome Bay (CVE-56), un porte-avions d'escorte de classe Casablanca. A coulé avec une perte de vie catastrophique le 24 novembre 1943.
HMS Ameer_(D01)/HMS Ameer (D01):
Le HMS Ameer (D01) était un porte-avions d'escorte américain, l'USS Baffins (CVE-35), qui a été transféré à la Royal Navy à la mi-1943. En tant que porte-avions d'escorte de classe Ruler, il a servi en Extrême-Orient jusqu'à la fin de la guerre. Ameer a été renvoyé dans la marine américaine en 1946 et vendu au service commercial.
HMS Amelia/HMS Amelia :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Amelia, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Amelia (1796) était un cinquième rang de 38 canons, anciennement la frégate française Proserpine, lancée en 1785. Elle fut capturée en 1796 par le HMS Dryad et a été démantelé en 1816. Le HMS Amelia (1856) était une canonnière à vis en bois de classe Albacore lancée en 1856 et démantelée en 1865. Le HMS Amelia était auparavant le HMS Argus, un navire de garde-côtes lancé en 1851, rebaptisé HMS Amelia en 1872, HMS Fanny en 1889, utilisé comme navire de défense à flèche à partir de 1902 et vendu en 1907. Le HMS Amelia était auparavant le HMS Hawk, une canonnière des garde-côtes lancée en 1869. Elle a été rebaptisée HMS Amelia en 1888, HMS Colleen en 1905, HMS Colleen Old en 1916, HMS Emerald en 1918 et HMS Cuckoo plus tard en 1918 avant d'être vendu en 1922. Le HMS Amelia devait être un dragueur de mines de classe Catherine. Elle a été lancée aux États-Unis en 1943 et devait être transférée à la Royal Navy, mais a plutôt été retenue par l'US Navy, où elle a servi comme USS Competent.
HMS Amelia_(1796)/HMS Amelia (1796):
Proserpine était une frégate de classe Hébé de 38 canons de la marine française lancée en 1785 que le HMS Dryad captura le 13 juin 1796. L'Amirauté chargea Proserpine dans la Royal Navy en tant que cinquième rang, le HMS Amelia . Elle a passé 20 ans dans la Royal Navy, participant à de nombreuses actions dans les guerres de la Révolution française et napoléoniennes, capturant un certain nombre de prix et servant dans des patrouilles anti-contrebande et anti-esclavagistes. Son action la plus notable fut son combat intense et sanglant, mais peu concluant, en 1813 avec la frégate française Aréthuse. Amelia a été démantelée en décembre 1816.
HMS Amérique/HMS Amérique :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS America : le navire anglais America (1650) était un navire marchand armé en service naval entre 1650 et 1654. Le HMS America (1748) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1748. Il fut rebaptisé Le HMS Boston en 1756 et fut vendu en 1757. Le HMS America (1757) était un navire de quatrième rang de 60 canons lancé en 1757 et démantelé en 1771. Le HMS America (1777) était un navire de troisième rang de 64 canons. la ligne a été lancée en 1777. Elle a été échouée en 1800, récupérée et est devenue un navire-prison. Il fut prêté au Transport Board en 1804 et démoli en 1807. Le HMS America (1794) était un troisième rang de 74 canons, anciennement l'Amérique française. Il fut capturé en 1794 et rebaptisé HMS Impetueux en 1795. Il fut démantelé en 1813. Le HMS America (1810) était un navire de troisième rang de 74 canons lancé en 1810 et démantelé en 1867.
HMS America_(1757)/HMS America (1757):
Le HMS America était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit pour servir pendant la guerre de Sept Ans contre la France et l'Espagne. Mise en service en 1757, l'America fut affectée aux flottes britanniques bloquant les ports français de l'Atlantique et de la Méditerranée et joua un rôle actif dans la bataille de Lagos en 1759. Après un carénage en 1760, elle fut naviguée vers les Indes orientales pour combattre contre les forces espagnoles. dans les Philippines. L'Amérique a été rendue à l'Angleterre à la fin de la guerre et a été démantelée en 1771.
HMS America_(1777)/HMS America (1777):
Le HMS America était un navire de troisième ordre de 64 canons de la ligne de la Royal Navy, conçu par John Williams et construit par Adam Hayes à Deptford Dockyard et a été lancé le 5 août 1777. Le nom était un nom traditionnel dans la Royal Navy et poursuivi sans relâche malgré la guerre d'indépendance américaine en 1776.
HMS America_(1810)/HMS America (1810):
Le HMS America était un navire de troisième ordre de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 21 avril 1810 à Blackwall Yard.En 1812, il faisait partie d'un escadron britannique composé de la frégate Curacoa et Swallow lorsqu'ils ont intercepté un Français convoi parti de Gênes le 11 juin en direction de Toulon. Le convoi était composé de 14 navires marchands, plusieurs canonnières, et surtout, le brick-corvette Renard, de 16 canons, sous le commandement du Lieutenant de vaisseau Charles Baudin, et la goélette Goéland, de 12 canons, sous le commandement de l'Enseigne de vaisseau Belin. Le 15 juin, les Britanniques poussent les Français à se réfugier à l'île Sainte-Marguerite. Le lendemain, Swallow a failli effectuer une reconnaissance, les deux autres navires britanniques devant attendre à cause des eaux peu profondes. Bien que les escortes françaises soient sorties lorsqu'elles ont vu Swallow s'apaiser, elles ont ensuite fait demi-tour lorsque les vents se sont levés et ont emmené leur convoi vers Fréjus. Là, les navires d'escorte français ont embarqué des renforts puis se sont tournés pour engager Swallow. Une action optimiste mais peu concluante s'en est suivie. Finalement, Swallow a décollé pour rejoindre les deux plus gros navires britanniques, qui arrivaient, tandis que Renard et Goéland ont rejoint leur convoi, maintenant dans la baie de Grimaud. L'action a coûté à Swallow six hommes tués et 17 blessés, sur 109 hommes à bord. Renard avait un équipage de 94 hommes, qui avait été doublé par les troupes engagées à Fréjus. Au total, elle perdit 14 hommes tués et 28 blessés, dont son capitaine, le lieutenant Baudin. Goéland avait un équipage de 113 hommes mais ses pertes ne sont pas connues. Elle ne s'est pas engagée profondément dans la bataille, bien qu'elle ait échangé des tirs avec Swallow. En 1827, l'Amérique a été réduite à un quatrième rang. Au cours de la montée des tensions avec les États-Unis au sujet du différend frontalier de l'Oregon, le HMS America a été envoyé dans le nord-ouest du Pacifique en 1845. Quittant le détroit de Juan de Fuca le 1er octobre, le navire a navigué pour le Royaume d'Hawaï et plus tard la station du Pacifique à Valparaíso, au Chili. Pendant son séjour à la station du Pacifique, le capitaine John Gordon a ordonné que la précieuse cargaison du HMS Daphne soit déplacée sur son navire et parte pour la livrer au Royaume-Uni. Pour avoir enlevé le deuxième navire britannique le plus puissant sur la côte pacifique des Amériques pendant la crise de l'Oregon, Gordon a été traduit en cour martiale et réprimandé. L'Amérique a été démantelée en 1867.
HMS Améthyste/HMS Améthyste :
Six navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Amethyst, tandis qu'un autre était prévu : le HMS Amethyst (1793) était une frégate de cinquième rang de 36 canons, à l'origine la frégate française Perle, lancée en 1790, capturée en 1793 et ​​détruite au large d'Aurigny. en 1795. Le HMS Amethyst (1799) était un cinquième rang de 36 canons de classe Penelope lancé en 1799 et détruit en 1811. Le HMS Amethyst (1844) était un sixième rang de 26 canons de classe Spartan lancé en 1844 et vendu en 1869 pour être utilisé comme navire câblier. Le HMS Amethyst (1873) était une corvette à vis de classe Amethyst lancée en 1873 et vendue en 1887. Le HMS Amethyst (1903) était un croiseur de classe Topaze lancé en 1903 et mis au rebut en 1920. Le HMS Amethyst (F116) était un Black Swan modifié. sloop de classe lancé en 1943. Elle a ensuite été désignée comme frégate, a été impliquée dans l' incident du Yangtze en 1949 et a été démantelée en 1957. Le HMS Amethyst devait être un dragueur de mines de classe River . Il a été rebaptisé HMS Waveney avant d'être lancé en 1983, et a été vendu à la marine bangladaise en 1994, rebaptisé Shapla.
HMS Améthyste_(1793)/HMS Améthyste (1793) :
Le HMS Amethyst a été lancé en 1790 sous le nom de frégate française Perle. La Royal Navy britannique en prit possession à Toulon en 1793. Il fit naufrage en 1795 à Alderney.
HMS Améthyste_(1799)/HMS Améthyste (1799) :
Le HMS Amethyst était une frégate de cinquième rang de classe Penelope de 36 canons de la Royal Navy, lancée en 1799 à Deptford. L'améthyste a servi pendant les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes, remportant plusieurs prix. Elle a également participé à deux actions de bateaux et à deux actions de navires qui ont valu à son équipage des fermoirs pour la Médaille du service général de la marine. Elle a été démolie en 1811 après avoir subi de graves dommages lors d'une tempête.
HMS Améthyste_(1844)/HMS Améthyste (1844) :
Le HMS Amethyst était un voilier à trois mâts gréé aurique. C'était un sixième rang de 26 canons de classe Spartan lancé en 1844 et vendu en 1869 pour être utilisé comme navire câblier. Elle a servi dans la guerre de Chine 1856-60 (dans la rivière Canton) et est intervenue dans la guerre civile mexicaine en 1859 en bloquant Mazatlán. C'était au cours d'un voyage qui l'a emmenée autour du monde.Ensemble avec le HMS Iris, elle a été prêtée par l'Amirauté à l'Atlantic Telegraph Company en 1864, les deux navires étant largement modifiés en 1865 pour transporter le câble de l'Atlantique depuis les usines du fabricant au quai d'Enderby, à East Greenwich, Londres, vers le Great Eastern à son amarrage Sheerness. Le câble était enroulé dans de grands réservoirs cylindriques au quai avant d'être introduit dans le «Great Eastern». Le « Amethyst » et le « Iris » transfèrent les 2 500 miles (4 022 km) de câble au « Great Eastern », à partir de février 1865, une opération qui dura plus de trois mois. Les deux navires ont été utilisés à nouveau dans le même but en 1866 et à nouveau en 1869 par la Telegraph Construction & Maintenance Company (Telcon). En tant que voiliers obsolètes qui devaient être remorqués tout en transportant le câble, aucun des deux navires n'était capable de fonctionner de manière indépendante, et les deux étaient décrits comme des "hulks" dans les rapports contemporains. Iris a ensuite été vendu à Telcon lors de sa mise hors service le 16 octobre 1869.
HMS Améthyste_(1873)/HMS Améthyste (1873) :
Le HMS Amethyst était le navire de tête des corvettes de classe Amethyst construites pour la Royal Navy au début des années 1870. Elle a participé à la troisième guerre anglo-ashanti en 1873 avant de servir de navire d'officier supérieur pour le côté sud-américain de l'Atlantique Sud. Le navire a été transféré à la station du Pacifique en 1875 et a combattu lors de la bataille de Pacocha contre le cuirassé péruvien rebelle Huáscar deux ans plus tard. Cela en a fait le seul voilier britannique en bois à avoir jamais combattu un adversaire blindé. Après un long radoub, l'Amethyst a de nouveau servi de navire d'officier supérieur sur la station sud-américaine de 1882 à 1885. Il a été vendu à la ferraille deux ans plus tard.
HMS Améthyste_(1903)/HMS Améthyste (1903) :
Le HMS Amethyst était un croiseur protégé de troisième classe de la classe Topaze de la Royal Navy. Il a été lancé en 1903, a servi pendant la Première Guerre mondiale aux Dardanelles et à Gallipoli, en Méditerranée et dans l'Atlantique Sud. Elle a été vendue à la ferraille en 1920.
HMS Améthyste_(F116)/HMS Améthyste (F116) :
Le HMS Amethyst était un sloop modifié de classe Black Swan de la Royal Navy. Elle a été posée par Alexander Stephen and Sons de Linthouse, Govan, Écosse le 25 mars 1942, lancée le 7 mai 1943 et mise en service le 2 novembre 1943, avec le fanion numéro U16. Après la Seconde Guerre mondiale, elle a été modifiée et renommée frégate, et renumérotée F116.
HMS Amfitrite_(1804)/HMS Amfitrite (1804):
Le HMS Amfitrite était une frégate de cinquième rang de 38 canons de la Royal Navy. Elle avait auparavant servi dans la marine espagnole avant d'être capturée pendant les guerres napoléoniennes et mise en service dans la Royal Navy. L'Amirauté l'a renommé HMS Blanche après avoir passé un peu plus d'un an en tant qu'Amfitrite. Elle était le seul navire de la marine à porter ce nom spécifique, bien qu'un certain nombre d'autres navires aient utilisé l'orthographe anglaise conventionnelle et aient été nommés HMS Amphitrite. Son exploit le plus notable fut sa capture de Guerrière en 1806. Blanche fit naufrage en 1807.
Amitié HMS/Amitié HMS :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Amity : HMS Amity (1650) était un navire de 36 canons acheté en 1650 et vendu en 1667 HMS Amity (1673) était un pompier de 6 canons acheté en 1673 et coulé la même année en tant que fondation à Sheerness Dockyard HMS Amity (1794) était un pompier de 10 canons acheté en 1794 et vendu en 1800 HMS Amitie (1804) était une goélette de 14 canons capturée aux Français en 1804. Elle a été utilisée comme pompier au Raid on Boulogne HMS Amity (1943) était un dragueur de mines de classe Catherine destiné à la Royal Navy mais conservé par les États-Unis sous le nom d'USS Defence
HMS Amity_(1650)/HMS Amity (1650):
L'Amity était un navire de quatrième rang de 36 canons du Commonwealth d'Angleterre. Elle a été achetée par le Parlement le 18 janvier 1650 (après avoir été embauchée en novembre 1649) et renommée. Elle a été nommée dans la Force navale parlementaire sous le nom d'Amity. Pendant la première guerre anglo-néerlandaise, elle a participé à la bataille de Portland et à la bataille de The Gabbard. Elle a été incorporée dans la marine anglaise après la Restauration en mai 1660. Pendant la Seconde Guerre anglo-néerlandaise, elle a participé à la bataille de Lowestoft, à la bataille des quatre jours et au combat de la Saint-Jacques. Elle a été vendue le 27 novembre 1667. Amity a été le premier navire nommé dans la marine anglaise ou royale.
HMS Amphion/HMS Amphion :
Sept navires de la Royal Navy britannique ont porté le nom de HMS Amphion, du nom du héros grec Amphion. Le HMS Amphion (1780), lancé en 1780, était un cinquième rang de 32 canons. Le HMS Amphion (1798), lancé en 1798, était un cinquième rang de 32 canons. Le HMS Amphion (1846), lancé en 1846, était une frégate à vis à coque en bois. Le HMS Amphion (1883), lancé en 1883, était un croiseur protégé de classe Leander. Le HMS Amphion (1911), lancé en 1911, était un croiseur éclaireur de classe Active, il a été coulé le 6 août 1914, devenant ainsi le premier navire de la Royal Navy à être coulé pendant la Première Guerre mondiale. Le HMS Amphion, lancé en 1934, était un Leander -croiseur léger de classe transféré à la Royal Australian Navy et renommé HMAS Perth. Le HMS Amphion (P439), lancé en 1944, était le nom du navire de sa classe de sous-marins. (Avant le lancement, elle a échangé ses noms avec le HMS Anchorite.)
HMS Amphion_(1780)/HMS Amphion (1780):
Le HMS Amphion était une frégate de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy de la classe Amazon construite à Chatham en 1780 qui a explosé le 22 septembre 1796.
HMS Amphion_(1798)/HMS Amphion (1798):
Le HMS Amphion était une frégate de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy. Elle a servi pendant les guerres napoléoniennes. Amphion a été construit par Betts, de Mistleythorn, et a été lancé le 19 mars 1798.
HMS Amphion_(1846)/HMS Amphion (1846):
Le HMS Amphion était une frégate à vis à coque en bois de 36 canons de la Royal Navy. Elle a été initialement commandée en tant que navire à voile, mais plus tard réorganisée en tant que prototype de conversion de frégate à vis.
HMS Amphion_(1883)/HMS Amphion (1883):
Le HMS Amphion était un croiseur de seconde classe de la classe Leander qui servait dans la Royal Navy. Elle a été construite à Pembroke Dockyard, mise en chantier en 1881, lancée en 1883 et achevée au cours de l'exercice 1885–86, puis reposée ordinairement à Devonport. Elle a été commissionnée pour les manœuvres annuelles de 1887 et 1888. Elle a été remise en service en décembre 1888. a servi dans le Pacifique jusqu'en 1890, en Méditerranée de 1890 à 1895, en ordinaire à Devonport de 1895 à 1897 et dans le Pacifique une fois de plus de 1897 à 1904, ayant un carénage en 1900.
HMS Amphion_ (1911)/HMS Amphion (1911):
Le HMS Amphion était un croiseur de reconnaissance de classe Active construit pour la Royal Navy avant la Première Guerre mondiale. Achevé en 1913, il fut initialement affecté à la Première Flotte et devint chef de flottille de destroyers à la mi-1914. Lorsque la guerre a commencé, sa flottille a été affectée à la Harwich Force. Lors d'une patrouille le premier jour complet de la guerre, Amphion et ses destroyers rencontrèrent et coulèrent un poseur de mines allemand, le SMS Königin Luise, mais pas avant qu'elle n'ait posé plusieurs de ses mines. En revenant de patrouiller le lendemain matin, Amphion a heurté une mine le 6 août 1914 au large de l' estuaire de la Tamise et a coulé avec la perte de 132 membres d'équipage tués. C'est le premier navire de la Royal Navy à être coulé pendant la Première Guerre mondiale. Le site de l'épave est protégé et ne peut être plongé sans l'autorisation du ministère de la Défense.
HMS Amphion_(P439)/HMS Amphion (P439) :
Le HMS Amphion (P439), était un sous-marin de la classe Amphion de la Royal Navy, construit par Vickers Armstrong et lancé le 31 août 1944.Le HMS Amphion, plus tard S43, fut le premier de la classe à être lancé en août 1944. Elle devait à l'origine être nommé HMS Anchorite mais leurs noms ont été échangés avant le lancement. De la classe, seuls Amphion et HMS Astute ont été achevés avant la fin de la guerre, et aucun n'a été impliqué dans les hostilités. En 1953, elle a participé à la revue de la flotte pour célébrer le couronnement de la reine Elizabeth II.
HMS Amphitrite/HMS Amphitrite :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Amphitrite, ou HMS Amfitrite, d'après Amphitrite, une déesse de la mer de la mythologie grecque : le HMS Amphitrite (1778) était un sixième rang de 24 canons lancé en 1778 et fait naufrage en 1794. Le HMS Amphitrite était un sixième rang de 28 canons lancé en 1778 sous le nom de HMS Pomona (1778). Elle a été rebaptisée Amphitrite en 1795 et a été démantelée en 1811. Le HMS Amphitrite (1799) était un cinquième rang de 40 canons capturé aux Hollandais en 1799. Elle a été rebaptisée Imperieuse en 1801 et a été démantelée en 1805. HMS Amfitrite (1804) était un cinquième taux de 38 canons capturé par le HMS Donegal des Espagnols en 1804. Elle a été rebaptisée Blanche en 1805 et a fait naufrage en 1807. Le HMS Amphitrite (1816) était un cinquième taux lancé en 1816. Elle a été prêtée à des entrepreneurs en 1862 et a été démantelé en 1875. Le HMS Amphitrite (1898) était un croiseur blindé de classe Diadem lancé en 1898. Il a été converti en minelayer en 1917 et a été vendu en 1920.
HMS Amphitrite_(1778)/HMS Amphitrite (1778):
Le HMS Amphitrite était un navire de poste de sixième rang de classe Porcupine de 24 canons de la Royal Navy. Elle a servi pendant la Révolution américaine principalement dans la guerre économique. D'une part, elle protégea le commerce en capturant ou en aidant à capturer un certain nombre de corsaires, dont certains furent alors mis en service par la Royal Navy. D'autre part, elle a également capturé de nombreux navires marchands américains, la plupart de petite taille. Amphitrite a fait naufrage au début de 1794.
HMS Amphitrite_(1898)/HMS Amphitrite (1898):
Le HMS Amphitrite était un navire de la classe Diadem de croiseurs protégés de la Royal Navy, qui a servi pendant la Première Guerre mondiale.
HMS Amsterdam/HMS Amsterdam :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Amsterdam, du nom de la ville d'Amsterdam : HMS Amsterdam (1804) était la frégate hollandaise Proserpine, lancée en 1801, que les Britanniques capturèrent en 1804 lorsqu'ils capturèrent le Suriname. Il fut vendu en 1815. Le HMS Amsterdam (1914) était un navire marchand lancé en 1894 et mis en service en 1914 comme vapeur d'embarquement armé. Elle est renvoyée en septembre 1919.
HMS Anaconda_(1813)/HMS Anaconda (1813):
Le HMS Anaconda était un sloop de 18 canons de la Royal Navy pendant la guerre de 1812. Elle naviguait en tant que corsaire américain jusqu'à ce que les marins du HMS Sceptre la capturent en 1813. Elle a servi brièvement dans la Royal Navy pendant les dernières étapes de la Guerre de 1812, notamment à la bataille de la Nouvelle-Orléans, avant d'être vendu à la Jamaïque en 1815.
HMS Anacréon/HMS Anacréon :
Quatre navires de la Royal Navy britannique ont porté le nom de HMS Anacreon, du nom du poète grec Anacreon. Le HMS Anacreon (1799) était le corsaire français Anacreon, que le HMS Champion a capturé en 1799. Il a été vendu en 1802. Le HMS Anacreon était le mercantile Anacreon lancé à Sunderland en 1800 que la Marine a acquis en 1804 pour être utilisé comme navire de défense de 16 canons. . La Marine l'a rendue à ses propriétaires en 1805, et elle a fait naufrage en 1823. Le HMS Anacreon (1813) était un navire-sloop de classe Cormorant lancé en 1813 et perdu, présumé avoir sombré de toutes les mains, en février 1814 alors qu'il était en route de Lisbonne . Le HMS Anacreon (1815) était une goélette lancée en 1815 et transférée aux douanes l'année suivante.
HMS Anacréon_(1799)/HMS Anacréon (1799):
Le HMS Anacreon était un corsaire français lancé en 1798 que la Royal Navy a capturé en 1799 et mis en service. Elle a eu une brève carrière au cours de laquelle elle a remporté quelques prix mineurs et engagé deux navires ennemis dans une action peu concluante. Elle fut vendue en décembre 1802.
HMS Anacréon_(1813)/HMS Anacréon (1813) :
Le HMS Anacréon a eu une carrière extrêmement brève. Elle a été commandée au début de 1813 et a été perdue en un an.
HMS Anchorite_(P422)/HMS Anchorite (P422):
Le HMS Anchorite (P422/S22), était un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy, construit par Vickers Armstrong et lancé le 22 janvier 1946.
HMS Anchusa/HMS Anchusa :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Anchusa d'après la fleur : le HMS Anchusa (1917), un sloop de classe Anchusa lancé en 1917. Il a été coulé par le SM U-54 au large de l'Irlande le 16 juillet 1918. Le HMS Anchusa (K186), un Corvette de classe Flower lancée à Harland et Wolff le 15 janvier 1941 et vendue en 1946. Les nouveaux propriétaires la renommèrent Silverlord.
HMS Anchusa_(K186)/HMS Anchusa (K186) :
Le HMS Anchusa (plus tard rebaptisé Silverlord et Sir Edgar) était une corvette de classe Flower qui a servi dans la Royal Navy. Il a été lancé en 1941 dans le cadre du programme de construction en temps de guerre mis en place par la Royal Navy peu avant la chute de la France. Construit par Harland and Wolff à Belfast (l'un des 34 navires de la classe Flower à être construits en Irlande du Nord), il a incorporé un certain nombre d'améliorations aux navires de la classe Flower antérieurs, qui ont amélioré ses performances d'escorte de convois. Elle avait un équipage relativement petit de 96 personnes, avec un déplacement de près de 1000 tonnes, mais elle était montée avec le mortier anti-sous-marin Hedgehog, qui lançait des charges de profondeur détonantes par contact sur un sous-marin ennemi loin du bateau lui-même. Son armement de surface se composait d'un canon de 102 mm et de six canons de 20 mm sur des supports simples. Son armement sous-marin se composait du Hedgehog susmentionné et de soixante-dix grenades sous-marines. Elle a contribué à endommager les activités des sous-marins allemands dans la région de la Manche et dans l'Atlantique, et a été utilisée comme navire marchand après la guerre, rebaptisée Silverlord en 1949. Elle a été rebaptisée Sir Edgar en 1954, mais a été perdue sur 18 janvier 1960. Elle a été récupérée mais ensuite mise au rebut à Maurice.
HMS Andrew/HMS Andrew :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Andrew : le HMS Andrew (1417) était une caraque capturée en 1417. Elle a sombré en 1420. Le HMS St Andrew (1622) était un navire de 42 canons lancé en 1622. Elle était connue sous le nom de Andrew pendant le Commonwealth anglais, mais est revenu au nom de St Andrew après la Restauration. Elle a fait naufrage en 1666. Le HMS Andrew (P423) était un sous-marin de classe Amphion lancé en 1946 et démantelé en 1977.
HMS Andrew_(P423)/HMS Andrew (P423):
Le HMS Andrew (P423/S23/S63), était un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy, construit par Vickers Armstrong et lancé le 6 avril 1946. Le sous-marin était équipé d'un canon de pont de 4 pouces (102 mm) en 1964 pour service lors de la confrontation Indonésie-Malaisie pour contrer les jonques qui font du blocus. L'arme a été tirée pour la dernière fois en décembre 1974. Elle a été vendue en 1977 et a été démantelée. Andrew a été brièvement le plus ancien sous-marin de classe Amphion à rester en service, a été le dernier sous-marin britannique avec un canon de pont, a été le dernier sous-marin britannique en service de la Seconde Guerre mondiale et a été le premier sous-marin à utiliser un "snort" pour traverser l'Atlantique (en mai 1953).
HMS Andromaque/HMS Andromaque :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Andromaque, d'après la figure d'Andromaque dans la mythologie grecque. Un cinquième était prévu mais jamais réalisé. Le HMS Andromache (1781) était un cinquième de 32 canons lancé en 1781 et démantelé en 1811. A servi de navire de communication lors de la bataille des Saintes en 1782. Le HMS Andromache (1799) était un cinquième de 38 canons, anciennement le Frégate française Junon. Elle a été capturée en 1799 et nommée HMS Princess Charlotte, rebaptisée HMS Andromache en 1812 et démantelée en 1828. Le HMS Andromache (1832) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1832. Elle a été convertie en poudrière en 1854 et a été démantelé en 1875. Le HMS Andromache (1890) était un croiseur protégé de classe Apollo lancé en 1890. Il a été converti en minelayer en 1909 et a été démoli en 1920. Le HMS Andromache (P424) devait être un sous-marin de classe Amphion. Elle a été annulée en 1945.
HMS Andromaque_(1781)/HMS Andromaque (1781):
Le HMS Andromache était une frégate de cinquième rang de classe Amazone de 32 canons de la Royal Navy. Elle a été lancée en 1781 et a servi pendant 29 ans jusqu'à ce qu'elle soit démantelée en 1811.
HMS Andromaque_(1832)/HMS Andromaque (1832):
Le HMS Andromache était un sixième rang de 28 canons lancé en 1832. Il a été converti en poudrière en 1854 et a été démantelé en 1875. Il a emmené William Napier en Chine et a participé à la guerre avec la Chine à Canton en 1834.
HMS Andromaque_(1890)/HMS Andromaque (1890):
Le HMS Andromache était un croiseur protégé de classe Apollo de la Royal Navy. William Henry White l'a conçu, et il a été construit à Chatham Dockyard et lancé le 14 août 1890. Le coût total de la construction était de 186 234 £. Andromaque a été initialement alloué à une division de la réserve de la flotte.
HMS Andromède/HMS Andromède :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Andromeda, du nom de l'héroïne grecque Andromeda. Le HMS Andromeda (1777) était un sixième rang de 28 canons lancé en 1777 et perdu dans un ouragan en 1780. Le HMS Andromeda (1784) était un cinquième rang de 32 canons lancé en 1784, mis en service portuaire à partir de 1808 et démantelé en 1811. Le HMS Andromeda (1812) était un sixième rang de 24 canons, anciennement l'Américain Hannibal. Elle a été capturée en 1812 et vendue en 1816. Le HMS Andromeda devait être un sixième rang. Il fut rebaptisé HMS Nimrod en 1827 avant d'être lancé en 1828. Le HMS Andromeda (1829) était un cinquième rang de 46 canons lancé en 1829 et vendu en 1863. Le HMS Andromeda (1897) était un croiseur de classe Diadem lancé en 1897. Plus tard, il a servi de dépôt et de navire-école, rebaptisé HMS Powerful II en 1913, HMS Impregnable II en 1919 et HMS Defiance en 1931. Il a été démantelé en 1956. Le HMS Andromeda (1917) était un sloop de classe Anchusa lancé en 1917 pour le service avec la marine française sous le nom d'Andromede. Le HMS Andromeda (F57) était une frégate de classe Leander lancée en 1967. Elle a été vendue à la marine indienne en 1995 et mise en service sous le nom de Krishna.
HMS Andromeda_(1777)/HMS Andromeda (1777):
Le HMS Andromeda était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy. Andromeda fut le premier navire de la Royal Navy commandé par ce nom, en septembre 1777 sous le commandement du capitaine Henry Byrne. Le 30 mai 1778, elle captura et brûla le brick corsaire américain Angelica en mer alors qu'elle ramenait le général Sir William Howe en Angleterre. Il a coulé au large de la Martinique lors du grand ouragan de 1780 le 11 octobre 1780, tuant tout l'équipage.
HMS Andromeda_(1784)/HMS Andromeda (1784):
Le HMS Andromeda était une frégate de cinquième rang de classe Hermione de 32 canons de la Royal Navy. Elle a été posée en 1781 et lancée en 1784 . Elle a été mise en service pour la première fois en 1788 lorsque le capitaine Prince William Henry en a pris le commandement et a navigué pour les Antilles. Le prince William Henry l'a payée en 1789 et elle n'a été commandée à nouveau qu'en 1790 en réponse à l'armement espagnol. En 1792, Andromeda rejoignit l'escadron Evolution de la Royal Navy dans la Manche avant de naviguer pour les îles sous le vent où elle resta jusqu'à la fin de 1793 lorsque le capitaine Lord Northesk la ramena à la maison. Elle a été réaménagée pendant une grande partie de 1794 avant de rejoindre en septembre la station Downs. Le capitaine William Taylor prit le commandement en 1795, la naviguant brièvement à Terre-Neuve avant de retourner dans la flotte de la mer du Nord en 1796. Elle y resta 3 ans, s'emparant de la frégate batave de 36 canons Zefir dans le Firth of Forth en mars 1798 et participant au Raid sur Dunkerque en juillet 1800. Après une autre période de service dans les îles sous le vent, Andromeda rentra chez elle à la paix d'Amiens et fut désarmée au chantier naval de Portsmouth où elle fut démantelée en septembre 1811.
HMS Andromeda_(1897)/HMS Andromeda (1897):
Le HMS Andromeda était l'un des huit croiseurs protégés de classe Diadem construits pour la Royal Navy dans les années 1890. Une fois terminé en 1899, le navire a été affecté à la flotte méditerranéenne où il a aidé à escorter un yacht royal lors de sa croisière à travers la mer Méditerranée. Après un carénage, il est affecté à la China Station en 1904 et rentre chez lui trois ans plus tard pour être réduit en réserve. Andromeda a été converti en navire-école en 1913 et est resté dans ce rôle sous divers noms jusqu'en 1956. Cette année-là, il a été vendu à la ferraille et démantelé en Belgique, le dernier navire construit à Pembroke encore à flot.
HMS Andromeda_(F57)/HMS Andromeda (F57):
Le HMS Andromeda était une frégate de classe Leander de la Royal Navy. Elle a été construite au HM Dockyard Portsmouth. Elle a été lancée le 24 mai 1967 et mise en service dans la Royal Navy le 2 décembre 1968. Elle a pris part à la guerre des Malouines. Il a été vendu à l'Inde en 1995, pour être utilisé comme navire-école, rebaptisé INS Krishna. Elle a finalement été désarmée en mai 2012.
HMS Anémone/HMS Anémone :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Anemone : HMS Anemone (1915) était un sloop de classe Acacia lancé en 1915 et vendu en 1922 HMS Anemone (K48) était une corvette de classe Flower, lancée en 1940 et vendue en 1949
HMS Angler_(1897)/HMS Angler (1897):
Le HMS Angler était un destroyer à deux entonnoirs et 30 nœuds commandé par la Royal Navy dans le cadre des estimations navales de 1895-1896. Elle était le deuxième navire à porter ce nom. Il fut lancé en 1897, servit à Chatham et Portsmouth et fut vendu pour démolition en 1920.
HMS Anglesea/HMS Anglesea :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Anglesea. Un quatrième navire de la Royal Navy portait le nom apparenté HMS Anglesey : HMS Anglesea (1694), un quatrième rang de 44 canons lancé en 1694 et le premier navire de guerre construit au chantier naval de Plymouth. Elle a été coulée comme brise-lames au large de Sheerness en 1742. HMS Anglesea (1742), un cinquième rang de 44 canons lancé en 1742, capturé par la France en 1745 et dans le service naval français sous le nom de L'Anglesea jusqu'en 1753. HMS Anglesea (1746), un cinquième rang de 44 canons lancé en 1746 et coulé comme brise-lames en 1764. HMS Anglesey (P277), un patrouilleur offshore lancé en 1978 et vendu à la marine du Bangladesh en 2003.
HMS Anglesea_(1694)/HMS Anglesea (1694):
Le HMS Anglesea (appelé HMS Anglesey à l'occasion) était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé à Plymouth Dockyard en 1694.Anglesea était l'un des quatre navires envoyés à Madagascar dans le cadre d'une mission anti-piraterie sous Thomas Warren en 1699.Anglesea a été réduit à un cinquième rang en 1719 et a subi une reconstruction en 1725.
HMS Anglesea_(1742)/HMS Anglesea (1742):
Le HMS Anglesea était un navire de ligne de sixième rang de 44 canons qui a vu le service de la Royal Navy entre 1742 et 1745, pendant la guerre de Succession d'Autriche. En 1745, Anglesea fut capturé lors d'un engagement avec le navire français de 50 canons de la ligne Apollon. La capture du navire a entraîné un amendement des articles de guerre britanniques, concernant la responsabilité des commandants de faire tout leur possible pour s'engager avec l'ennemi. Après sa capture, le navire a été mis au service français sous le nom de L'Anglesea. Elle a été retirée des listes de la marine française en 1753.
HMS Angora / HMS Angora :
Le HMS Angora était un navire à passagers britannique qui a été réquisitionné de la Marine marchande par la Royal Navy pour servir de poseur de mines auxiliaire et de transport pendant la Première Guerre mondiale.
HMS Anguilla / HMS Anguilla :
Le HMS Anguilla (K500) était une frégate de classe Colony du Royaume-Uni en service de 1943 à 1946 qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été initialement commandée par la marine américaine en tant que frégate de patrouille de classe Tacoma USS Hallowell (PF-72), rebaptisée plus tard USS Machias (PF-72), et a été transférée avant l'achèvement.
HMS Anna/HMS Anna :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom d'Anna ou HMS Anna : Anna (navire de 1739) était un magasin de 8 canons que la Marine a loué en 1739 et acheté en 1741. Il a été déclaré inutilisable plus tard en 1741 et a été sabordé. Le HMS Anna (1805) était une goélette de 12 canons nommée Anna achetée en 1804 et commandée sous le nom de HMS Demerara. Les Français la capturèrent en 1805. Cependant, elle fut apparemment reprise et reprit le nom d'Anna, un autre HMS Demerara (1806) étant déjà entré en service ; elle a été démantelée en 1809.
HMS Annan_(K404)/HMS Annan (K404):
Le HMS Annan était une frégate de classe River construite pour la Royal Navy, mais a été transférée à la Marine royale canadienne avant sa mise en service. Elle a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale et a combattu principalement en tant qu'escorte de convoi lors de la bataille de l'Atlantique. Il a été renvoyé au Royaume-Uni après la guerre et rapidement vendu au Danemark, qui a renommé le navire Niels Ebbesen. Il a été principalement utilisé comme navire-école jusqu'en 1963, date à laquelle il a été démoli à Odense. Elle a été nommée pour la rivière Annan en Écosse au service britannique et canadien et Niels Ebbesen au service danois.
HMS Anne/HMS Anne :
Un certain nombre de navires de la marine anglaise ou de la Royal Navy ont porté le nom d'Anne ou Ann : le navire anglais Ann (1416) était un ballinger en service en 1416. Le navire anglais Ann (1417) était un ballinger en service en 1417. Le HMS Anne ( 1654) était une frégate de classe Speaker de 52 canons lancée sous le nom de Bridgewater en 1654 et renommée en 1660. Elle a accidentellement explosé en 1673. Le HMY Anne était un yacht royal construit en 1661. Le HMS Anne (1678) était un 70 canons. navire de ligne de troisième rang lancé en 1678 et incendié après la bataille de Beachy Head en 1690. Le HMS Anne (1702) était un navire de pompiers acheté en 1702. Le HMS Anne (1798) était un navire armé de 14 canons acheté en 1798 et vendu en 1802. Le HMS Anne (1915) était un porte-hydravions, anciennement le marchand allemand Aenne Rickmers. Il fut saisi en 1914 et rebaptisé en 1915. Il devint charbonnier de la flotte en 1918 et fut vendu en 1919.
HMS Anne_(1654)/HMS Anne (1654):
Bridgewater était une frégate de classe Speaker de troisième rang de 52 canons construite pour la marine du Commonwealth d'Angleterre à Deptford et lancée en 1654. Après la restauration en 1660, son nom a été changé en HMS Anne. Elle a été accidentellement explosée en 1673. Sa reconstruction a été effectuée pendant la seconde guerre hollandaise par Chistopher Pett à Woolwich.
HMS Anne_(1678)/HMS Anne (1678):
Le HMS Anne était un navire de troisième rang de 70 canons de la ligne des Anglais, construit dans le cadre du programme de construction de 1677 par Phineas Pett II au chantier naval de Chatham en 1677/78. Elle a combattu dans la guerre de Succession d'Angleterre de 1688 à 1697. Elle a combattu dans la bataille de Beachy Head où elle a été gravement endommagée et s'est échouée. Elle a été brûlée par les Anglais pour éviter d'être capturée par les Français. L'épave est une épave protégée gérée par Historic England. C'était le sixième navire à porter le nom d'Anne puisqu'il était utilisé pour un ballinger construit à Southampton en 1416 et vendu le 26 juin 1426.
HMS Anne_(1915)/HMS Anne (1915):
Le HMS Anne était un porte-hydravions de la Royal Navy utilisé pendant la Première Guerre mondiale. Convertis à partir du cargo allemand capturé Aenne Rickmers , les deux avions du navire ont mené des missions de reconnaissance aérienne, d'observation et de bombardement en Méditerranée orientale et en mer Rouge de 1915 à 17, même si le navire n'a été mis en service dans la Royal Navy qu'à la mi-1915. Elle a été désarmée à la fin de 1917 et est devenue charbonnière de la marine marchande pendant la dernière année de la guerre. Anne a été vendue en 1922 et a eu une succession de propriétaires et de noms jusqu'à ce qu'elle soit mise au rebut en 1958.
HMS Anne_Galley/HMS Anne Galley :
Le HMS Anne Galley était un navire de pompiers de 8 canons de la Royal Navy, lancé en 1739 et en service actif pendant la guerre de Succession d'Autriche contre l'Espagne et la France. Employé contre la flotte espagnole en 1744 au large de Toulon, il est détruit en engageant le navire amiral espagnol Real Felipe.
HMS Anson / HMS Anson :
Huit navires ou sous-marins de la Royal Navy ont été nommés HMS Anson, du nom de l'amiral George Anson : HMS Anson (1747), un quatrième rang de 60 canons lancé en 1747 et vendu en 1773. HMS Anson (1763), un cotre de 6 canons qui a été construit par les Français sous le nom de L'Iroquois en 1759. Les Britanniques ont capturé le navire en 1760 et l'ont renommé Anson. En 1763, Anson a heurté un haut-fond au large de Susan Island, New York. dans le fleuve Saint-Laurent et a coulé. HMS Anson (1781), un troisième rang de 64 canons lancé en 1781, réduit vers 1794 à une grande frégate de 44 canons et fait naufrage en 1807. HMS Anson (1812), un troisième rang de 74 canons, utilisé sur le service portuaire à partir de 1831, en tant que bagnard à partir de 1844 et démoli en 1851. HMS Anson (1860), cuirassé à hélice de 91 canons lancé en 1860, rebaptisé Alger en 1883 et démoli en 1904. HMS Anson (1886), un cuirassé de classe Admiral lancé en 1886 et vendu en 1909. HMS Anson (1916), un projet de croiseur de bataille de classe Admiral, commandé en 1916 et annulé en 1918. HMS Anson était le nom prévu du HMS Duke of York, mais il a été renommé avant le lancement et le nom a été réattribué. HMS Anson (79), un cuirassé de classe King George V lancé en 1940 et démantelé en 1957. HMS Anson (S123), le cinquième sous-marin de classe Astute, lancé le 20 avril 2021.
HMS Anson_(1747)/HMS Anson (1747):
Le HMS Anson était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à Bursledon par Philemon Ewer selon le projet spécifié par l'établissement de 1745, et lancé le 10 octobre 1747.Anson a servi jusqu'en 1773, date à laquelle il a été vendu. de la marine.Aujourd'hui, un modèle du navire apparaît sur un monument à Ewer dans l'église paroissiale de Bursledon.
HMS Anson_(1781)/HMS Anson (1781):
Le HMS Anson était un navire de la Royal Navy, lancé à Plymouth le 4 septembre 1781. À l'origine un navire de troisième rang de 64 canons, il combattit à la bataille des Saintes. Le navire s'est avéré trop faible pour se tenir dans la ligne de bataille, donc en 1784, il a été rasé pour produire une frégate de 44 canons (cinquième taux). Plus forte que la frégate moyenne de l'époque, la frégate razee Anson a ensuite eu une carrière réussie pendant les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes, opérant principalement contre des corsaires, mais aussi dans de petites actions contre des frégates ennemies. Anson a fait naufrage le 29 décembre 1807. Pris au piège par une rive sous le vent au large de Loe Bar, Cornwall, Angleterre, elle a heurté les rochers et entre 60 et 190 hommes ont été tués. Le traitement ultérieur des corps récupérés des marins noyés a suscité la controverse et a conduit à la loi de 1808 sur l'inhumation des noyés.
HMS Anson_(1812)/HMS Anson (1812):
Le HMS Anson était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 11 mai 1812 à Hull. comme navire de probation pour les femmes condamnées, et y fut finalement démantelé en 1851.
HMS Anson_ (1886)/HMS Anson (1886):
Le HMS Anson était le dernier des six cuirassés cuirassés de classe Admiral construits pour la Royal Navy dans les années 1880. Le navire a été achevé, à l'exception de son armement, en 1887, mais a dû attendre deux ans pour que ses canons soient installés. Elle a été affectée à la flotte de la Manche au milieu de 1889 en tant que vaisseau amiral du commandant en second de la flotte. Deux ans plus tard, le navire à passagers SS Utopia a coulé avec la perte de 562 vies après une collision avec Anson dans la baie de Gibraltar. Au milieu de 1893, Anson a été transférée à la flotte méditerranéenne, puis est rentrée chez elle en 1900 lorsqu'elle a été affectée à la flotte de réserve. Elle a été remise en service pour la Home Fleet au début de 1901. Anson a été payé trois ans plus tard, puis vendu à la ferraille en 1909.
HMS Anson_(79)/HMS Anson (79):
Le HMS Anson était un cuirassé de classe King George V de la Royal Navy, du nom de l'amiral George Anson. Elle a été construite par Swan Hunter et Wigham Richardson Shipyard et lancée le 24 février 1940, achevée le 22 juin 1942. Son achèvement a été retardé pour permettre l'installation d'un radar de contrôle de tir et d'armes anti-aériennes supplémentaires. Elle devait à l'origine s'appeler Jellicoe, mais a été rebaptisée Anson en février 1940. Anson a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, escortant neuf convois russes dans l'Arctique en décembre 1943. Elle a participé à des mouvements de diversion pour détourner l'attention de l'opération Husky. en juillet 1943. En octobre de la même année, il participe à l'opération Leader. En février 1944, elle a couvert l'opération Tungsten, la frappe aérienne réussie contre le cuirassé allemand Tirpitz. Le contre-amiral Cecil Harcourt accepta la reddition des forces japonaises occupant Hong Kong à bord d'Anson en août 1945, et après la fin de la guerre, le navire devint le navire amiral du 1er escadron de combat de la flotte britannique du Pacifique. Anson est revenu dans les eaux britanniques le 29 juillet 1946, passant les trois années suivantes en service actif dans la marine d'après-guerre. Elle est finalement placée en réserve et « mise sous cocon » en 1949, passant huit ans dans cet état. Le 17 décembre 1957, il a été acheté pour la ferraille par Shipbreaking Industries, Faslane.
HMS Anson_(S123)/HMS Anson (S123):
Le HMS Anson est le cinquième sous-marin nucléaire de la flotte de classe Astute de la Royal Navy. C'est le huitième navire de la Royal Navy à porter ce nom, après l'amiral George Anson.
Réponse HMS/Réponse HMS :
Les navires suivants de la Royal Navy ont porté le nom de Answer ou HMS Answer : Answer (1590) était un galion de 21 canons construit en 1590, reconstruit en 1604 et vendu en 1629. Le HMS Answer (P425) devait être un Amphion- sous-marin de classe, mais il a été annulé en 1945.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hurlet

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...