Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMS Afridi L-07/F-07""


HMP chapel_riot/HMP chapel riot :
L' émeute de la chapelle HMP était une perturbation carcérale qui a eu lieu au pénitencier de Sa Majesté, à St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador , qui s'est produite le 9 février 2014, dans la chapelle de la prison.
HMQS Gayundah/HMQS Gayundah :
Le HMQS Gayundah était une canonnière en fer plat exploitée par la Force de défense maritime du Queensland et plus tard par la Royal Australian Navy (sous le nom de HMAS Gayundah). Elle est entrée en service en 1884 et a été mise hors service et vendue à une société civile en 1921. Elle a ensuite servi de barge de sable et de gravier à Brisbane jusqu'aux années 1950, date à laquelle elle a été ferraillée. En 1958, Gayundah s'est échoué à Woody Point près de Redcliffe, pour servir de structure de brise-lames.
moucheron HMQS/moucheron HMQS :
Le HMQS Midge était un lancement de torpilles qui a servi avec la Force de défense maritime du Queensland, les Forces navales du Commonwealth et la Royal Australian Navy. Après son entrée en service en 1887, Midge a servi de "bateau de piquetage" le long de la rivière Brisbane jusqu'à la Fédération en 1901, date à laquelle elle a été transférée au Commonwealth. Après cela, elle a servi de bateau-école jusqu'en 1912, date à laquelle elle a été mise hors service.
Mineur HMQS / Mineur HMQS :
Le HMQS Miner était un navire construit pour l'armée du Queensland avant d'être transféré à la Force de défense maritime du Queensland. Elle n'a pas été prise en charge par les Forces navales du Commonwealth à la Fédération en 1901 et vendue par la suite.
Moustique HMQS/moustique HMQS :
Le HMQS Mosquito était un torpilleur exploité par la Force de défense maritime du Queensland et les Forces navales du Commonwealth. Elle est entrée en service en 1885 et après que la Fédération a été transférée aux Forces navales du Commonwealth, servant de navire-école jusqu'à ce qu'elle soit payée en 1910.
Loutre HMQS/Loutre HMQS :
Le HMQS Otter a été lancé en 1884 et a servi de navire de patrouille au sein de la Force de défense maritime du Queensland et des Forces navales du Commonwealth. Elle a été payée et vendue en 1906, mais la Royal Australian Navy l'a réquisitionnée dans les deux guerres mondiales.
HMQS Paluma/HMQS Paluma :
Le HMQS Paluma était une canonnière en fer plat exploitée par la Force de défense maritime du Queensland et plus tard par la Royal Australian Navy (sous le nom de HMAS Paluma). Elle est entrée en service le 28 octobre 1884, a été mise hors service en 1916 puis vendue au Victorian Ports and Harbours Department, qui l'a exploitée sous le nom de Rip jusqu'en 1948, date à laquelle elle a pris sa retraite. Elle a été ferraillée en 1950-1951.
HMR/HMR :
HMR peut faire référence à : HMR, le code IATA de l'aéroport de Hamar, Stafsberg, en Norvège HMR, le code OACI de NAC Air, une compagnie aérienne canadienne HMR, le code ISO 639-3 pour la langue Hmar de l'Inde .17 HMR, une rimfire cartouche de fusil
HMRC Vigilant/HMRC Vigilant :
Un certain nombre de navires des services fiscaux britanniques, parfois connus sous le nom de Inland Revenue, HM Customs and Excise, HM Revenue and Customs, et plus récemment UK Border Agency, ont été nommés Vigilant : HMRC Vigilant (1901) était un coupeur de douane construit en 1901 et converti en péniche en 1920. Il est actuellement désarmé en attente de préservation. Le HMRC Vigilant (1921) était l'ancien HMS Esther, acquis en 1921 et le seul navire fiscal dans les années 1920. Le HMRC Vigilant (1947) était l'ancien HMS Benbecula, acquis en 1947. Le HMC Vigilant est un coupeur des douanes construit en 2003 et en service à partir de 2009 (anciennement HMRC Vigilant et HMCC Vigilant).
HMRC Vigilant_ (1947)/HMRC Vigilant (1947) :
Le HMRC Vigilant était un chalutier naval de classe Isles, anciennement HMS Benbecula, acquis par le HM Customs and Excise en 1946 et équipé pour le service des douanes. Elle a participé à de nombreuses opérations clandestines en coopération avec la Direction des enquêtes de HM Customs and Excise, contre la contrebande. Initialement, de 1947 à 1953, elle était basée à Gravesend Reach sur la Tamise, commandée par Peter de Neumann. En 1953, sa base a été déplacée à Southampton Water. Vigilant était océanique et de loin le plus gros navire jamais exploité par HM Customs and Excise. Son commandant et son officier en chef devaient chacun détenir des certificats de maîtrise à l'étranger, ainsi que recevoir des commissions des douanes HM. Elle a parfois voyagé vers les lieux de pêche des bancs de Terre-Neuve, au large de l'Islande, dans la Baltique et les mers du Nord et d'Irlande. La toute première émission télévisée en direct à l'extérieur d'un navire a été réalisée à partir d'elle lors de la conférence de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) de 1950 à Torquay. Stafford Cripps, alors chancelier de l'Échiquier, a vécu et diverti à son bord pendant la conférence.
HMRI/HMRI :
HMRI peut faire référence à : His Majesty's Railway Inspectorate, au Royaume-Uni Housing Market Renewal Initiative, au Royaume-Uni Huntington Medical Research Institutes, à Pasadena, Californie Hunter Medical Research Institutem à Newcastle, Nouvelle-Galles du Sud
HMRK Zrinjski_Mostar/HMRK Zrinjski Mostar :
HMRK Zrinjski Mostar ( croate : Hrvatski muški rukometni klub Zrinjski Mostar , anglais : Croat Men's Handball Club Zrinjski Mostar ) est une équipe de handball masculine fondée en Croatie de la ville de Mostar , en Bosnie-Herzégovine . Le club joue dans la Première Ligue de la Fédération de Bosnie-Herzégovine - Sud. Il fait partie de la société sportive Zrinjski Mostar. Les fans de HMRK Zrinjski sont connus sous le nom d'Ultras. La plus grande réalisation de Zrinjski a été d'atteindre les 16 derniers de la Coupe Challenge EHF 2017-2018 et de remporter la Coupe nationale en 2017. L'équipe est composée à plus de 90% de joueurs de Mostar.
HMRS/HMRS :
HMRS peut faire référence à : Hawk Mountain Ranger School, une école de recherche et de sauvetage en Pennsylvanie, United States Historical Model Railway Society, une organisation britannique
HMR 1883/HMR 1883 :
HMR 1883 (1-[5-[2-(5-chloro-o-anisamido)éthyl]-2-méthoxyphényl]sulfonyl-3 méthylthiourée) et son sel de sodium HMR 1098, sont des médicaments anti-arythmiques expérimentaux classés comme composés de sulfonylthiourée. Leur objectif principal est de traiter la fibrillation ventriculaire causée par l'ischémie myocardique. Ils ont été synthétisés via des modifications structurelles du glibenclamide, un médicament antidiabétique. HMR 1883 et le glibenclamide agissent en inactivant les canaux potassiques sensibles à l'ATP (KATP) responsables de l'efflux de potassium. Contrairement au glibenclamide, HMR 1883 a été suggéré de cibler sélectivement le sous-type Kir6.2/SUR2A KATP, trouvé principalement dans les membranes des cellules cardiaques. Cependant, les données montrant que HMR 1098 inhibe le sous-type Kir6.2/SUR1 KATP présent dans les cellules bêta pancréatiques sécrétant de l'insuline remettent en question ce point de vue.
HMR International_School,_Bangalore/HMR International School, Bangalore :
HMR International School Bangalore (HMR) est une école bien connue à Bangalore, en Inde. Il est situé près de la croix de Hennur à Bangalore, près du dépôt de bus de Hennur. L'école fait partie des groupes HMR et suit le programme CBSE.
HMS/HMS :
HMS ou hms peut faire référence à :
HMSA/HMSA :
HMSA peut faire référence à Hawthorne Math and Science Academy, une école à Hawthorne, Californie, USA Hawaii Medical Service Association
HMSAS Africana/HMSAS Africana :
Le HMSAS Africana était un chalutier dragueur de mines de la Force de défense maritime sud-africaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle était à l'origine un navire de recherche sur la pêche maritime et a ensuite été équipée pour des fonctions de déminage et d'enquête au début des années 1930. Elle a été retenue pour des missions d'enquête au large des côtes sud-africaines tout au long de la guerre et en octobre 1942, elle a participé au sauvetage des survivants du cargo américain Anne Hutchinson après avoir été torpillé par le U-504 au large de l'est de Londres. En plus de l'enquête, elle a été largement utilisée pour les opérations de recherche et de sauvetage dans la dernière partie de la guerre et sa dernière opération de sauvetage a été de secourir 49 survivants du Canadian SS Point Pleasant Park qui a été torpillé par le U-510 le 23 février 1945 au large du côte de la baie de Luderitz.Après la guerre, l'Africana a été renvoyée au ministère sud-africain des pêches maritimes et a été réaménagée en tant que navire d'enquête sur la pêche, commençant sa première enquête d'après-guerre en mai 1947. Elle est restée en service dans ce rôle jusqu'à ce que 1950 quand elle a été remplacée par le nouveau navire hydrographique Africana II. Elle a été vendue à Benjamin Gelcer qui l'a utilisée comme chalutier de pêche. Elle a ensuite rejoint la flotte de pêche d'Irwin et Johnson et a été utilisée jusqu'en 1965, date à laquelle elle a finalement été retirée du service de pêche et démolie à Table Bay et vendue comme ferraille.
HMSAS Afrikander/HMSAS Afrikander :
Le HMS Tickler était une canonnière à fer plat de classe Gadfly de la Royal Navy lancée en 1879. Elle a été transférée à Simon's Town en Afrique du Sud en 1885 et convertie en briquet à vapeur en 1902. En 1919, elle est devenue le HMS Afrikander et a été transférée à l'Afrique du Sud. Service naval en 1923, devenant le HMSAS Afrikander. Il a été renvoyé dans la Royal Navy en décembre 1932 et renommé HMS Afrikander II en 1933. Il a finalement été démantelé à Simon's Town en 1937.
HMSAS Bloemfontein/HMSAS Bloemfontein :
Le HMSAS Bloemfontein était un dragueur de mines de classe Algerine construit pour la Royal Navy au Canada pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire s'appelait à l'origine Rosamund (numéro de fanion: J439) et a passé plusieurs années à nettoyer des champs de mines en Europe après avoir été achevé en 1945 avant d'être placé en réserve. Rosamund a été acheté par l'Afrique du Sud en 1947 et rebaptisé plus tard HMSAS Bloemfontein. Le navire a passé la majeure partie de sa carrière au début de la marine sud-africaine à s'entraîner ou à effectuer des visites de bonne volonté dans des pays étrangers. Il a été désarmé à la fin des années 1950 et a été remis en service en 1961 pour servir de navire-école provisoire jusqu'à ce que l'établissement de formation à terre alors en construction soit achevé. Cela s'est produit en 1963 et Bloemfontein est retourné brièvement dans la réserve avant d'être jugé excédentaire par rapport aux besoins. Le navire a été coulé comme cible en 1967.
HMSAS Natal/HMSAS Natal :
Le HMSAS Natal (numéro de fanion : K10) était l'une des trois frégates de classe Loch de la marine sud-africaine (SAN). Il a été construit sous le nom de HMS Loch Cree (K430) pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a été transféré au SAN avant son achèvement en 1945 et renommé HMSAS Natal. Quelques heures seulement après avoir terminé son armement, le navire a coulé un sous-marin allemand au large des côtes de l'Écosse au début de 1945. Il s'est vu confier des fonctions d'escorte de convoi pendant les quelques mois restants de la guerre en Europe. Natal a fait renforcer son armement anti-aérien pour le service en Extrême-Orient après son arrivée en Afrique du Sud en juin. En septembre-octobre, le navire a participé à la réoccupation de la Malaisie britannique avant de rentrer chez lui le mois suivant. Il a ensuite été affecté au transport des troupes d'Egypte et a participé à l'annexion des îles du Prince Édouard à la fin de 1947. Avec ses navires jumeaux, le Natal a effectué des visites portuaires en Afrique centrale en 1948. Il a été mis en réserve en 1953 et a été converti dans un navire hydrographique au milieu des années 1950. Le navire a participé à l' Année géophysique internationale 1957-1958 et à l' expédition internationale de l'océan Indien 1962-1963 . Natal était obsolète en 1972 et a été coulé comme cible cette année-là.
HMSAS Parktown/HMSAS Parktown :
Deux navires du service naval sud-africain ont porté le nom de HMSAS Parktown, du nom de la banlieue de Johannesburg à Parktown, en Afrique du Sud : le HMSAS Parktown (T39) était un baleinier, lancé en 1929 sous le nom de MV Southern Sky, vendu en 1936 pour devenir le MV Sidney Smith , et réquisitionné en 1940 pour être converti en dragueur de mines magnétique. Il a été coulé par des bateaux électriques allemands au large de Tobrouk le 21 juin 1942. Le HMSAS Parktown (T55) était un baleinier, lancé en Norvège en 1925 sous le nom de MV Lobito, rebaptisé MV Suderoy (et plus tard MV Suderoy I) avant d'être réquisitionné le 3 juillet 1941 pour être transformé en dragueur de mines. Elle a été désarmée en septembre 1944 et remise à la Royal Navy en 1946 pour élimination.
HMSAS Parktown_(T39)/HMSAS Parktown (T39) :
Le HMSAS Parktown était un baleinier dragueur de mines des services navals sud-africains qui a été coulé pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été construite en tant que baleinière Southern Sky pour la Southern Whaling and Sealing Company en 1929 et vendue en 1936 à l'Union Whaling Company, acquérant le nouveau nom de Sidney Smith. Elle a été réquisitionnée le 8 août 1940 sous le nom de HMSAS Parktown et a été convertie pour balayer les mines magnétiques. Elle arrive à Tobrouk le 10 juin 1942 juste à temps pour participer à l'évacuation des forces alliées. Elle fut le dernier navire à quitter le port de Tobrouk avant sa capitulation devant les forces allemandes le 20 juin 1942. Parktown embarqua 60 soldats et remorqua un remorqueur à l'extérieur du port. Sa vitesse réduite l'a amenée à être attaquée par des bateaux électriques allemands, très probablement des bateaux électriques allemands de Derna. Les coups de feu des bateaux à moteur ont détruit le pont, rompu la chaudière, tué ou blessé la moitié des hommes à bord et fait exploser les munitions à bord, l'obligeant finalement à arrêter de bouger et à mettre le feu au navire. Il est finalement coulé le soir du 21 juin 1942 par un VTT allié venu chercher des survivants.
HMSAS Protea_ (1922)/HMSAS Protea (1922) :
Le HMSAS Protea a été le premier navire hydrographique utilisé par le service naval sud-africain (qui est devenu plus tard la marine sud-africaine). Le navire a été construit en tant que dragueur de mines pour être nommé HMS Ventnor en 1917, mais a été renommé HMS Verwood en 1918 avant son lancement. Il a de nouveau été renommé et lancé sous le nom de HMS Crozier le 1er juillet 1919. Le navire a été converti d'un dragueur de mines en un navire hydrographique en 1921 et transféré aux forces sud-africaines en 1922, où il a été mis en service sous le nom de HMSAS Protea. Elle a servi de navire hydrographique jusqu'en 1933, date à laquelle elle a été renvoyée dans la Royal Navy. Protea a finalement été vendu par la Royal Navy et rebaptisé MV Queen of the Bay où il a continué à opérer comme embarcation de plaisance à partir de Blackpool. Elle a ensuite été vendue à la marine espagnole et rebaptisée lieutenant-capitaine Remigio Verdia, et utilisée comme navire de ravitaillement pour exécuter des blocus, faisant passer en contrebande des fournitures aux antifascistes en Espagne pendant la guerre civile. Il s'est échoué et a coulé au large de Carthagène en Espagne en 1939.
HMSAS Protea_(K51)/HMSAS Protea (K51) :
Le HMSAS Protea (numéro de fanion : K51) était un navire hydrographique de la marine sud-africaine. Le navire a été construit à l'origine comme une corvette de classe Flower pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale sous le nom de Rockrose et a été vendu à l'Afrique du Sud après la guerre. Rockrose a d'abord été affecté à des fonctions d'escorte de convoi dans l'Atlantique Nord après son achèvement en 1941, mais a ensuite été transféré dans les eaux sud-africaines, puis en Extrême-Orient avec la même mission. Elle est rentrée chez elle en 1945 et a été payée. Deux ans plus tard, le navire a été acheté par l'Afrique du Sud et a été converti en navire d'étude en 1949. Protea était obsolète à la fin des années 1950 et a été mis en réserve en 1957. Le navire a été vendu en 1962 et a été converti en chalutier de pêche avec le nom de Justin. L'entreprise a ensuite échoué et elle a été mise au rebut en 1967.
HMSHost/HMSHost :
HMSHost est une société américaine de restauration autoroutière et aéroportuaire, filiale à 100% de la société italienne Autogrill SpA Depuis 2014, Steve Johnson est le PDG de HMSHost.
HMS A1/HMS A1 :
Le HMS A1 a été le premier sous-marin de conception britannique de la Royal Navy et le premier à subir des pertes mortelles. Elle était le navire de tête des premiers sous-marins britanniques de classe A et le seul à avoir un seul tube lance-torpilles à proue. Elle a en fait été coulée deux fois : d'abord en 1904 lorsqu'elle est devenue la première victime sous-marine, avec la perte de toutes les mains ; cependant, elle a été récupérée, mais a de nouveau coulé en 1911, cette fois alors qu'elle était sans pilote. L'épave a été découverte en 1989 et a été désignée en vertu de la loi sur la protection des épaves en 1998. L'épave est une épave protégée gérée par Historic England.
HMS A10/HMS A10 :
Le HMS A10 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy dans la première décennie du 20e siècle. Après avoir survécu à la Première Guerre mondiale, elle a été vendue à la ferraille en 1919.
HMS A11/HMS A11 :
Le HMS A11 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy dans la première décennie du 20e siècle. Après avoir survécu à la Première Guerre mondiale, elle a été vendue à la ferraille en 1920.
HMS A12/HMS A12 :
Le HMS A12 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy dans la première décennie du 20e siècle. Après avoir survécu à la Première Guerre mondiale, elle a été vendue à la ferraille en 1920.
HMS A13/HMS A13 :
Le HMS A13 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy dans la première décennie du 20e siècle. Elle a été le premier sous-marin britannique à ne pas utiliser de moteur à essence. Après avoir survécu à la Première Guerre mondiale, elle a été vendue à la ferraille en 1920.
HMS A2/HMS A2 :
Le HMS A2 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy dans la première décennie du 20e siècle.
HMS A3/HMS A3 :
Le HMS A3 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy dans la première décennie du 20e siècle. Elle a coulé en 1912. L'épave est une épave protégée gérée par Historic England.
HMS A4/HMS A4 :
Le HMS A4 était l'un des premiers sous-marins de la Royal Navy. Elle était membre de la première classe A britannique de sous-marins. Comme toute sa classe, elle a été construite à Vickers, Barrow-in-Furness.
HMS A5/HMS A5 :
Le HMS A5 était l'un des premiers sous-marins de la Royal Navy. Elle était membre du groupe deux de la première classe A britannique de sous-marins. Comme tous les membres de sa classe, elle a été construite à Vickers Barrow-in-Furness.
HMS A6/HMS A6 :
Le HMS A6 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle.
HMS A7/HMS A7 :
Le HMS A7 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Elle a coulé dans un accident d'entraînement en 1914 avec la perte de tout son équipage. Les efforts pour la sauver ont échoué et son épave est un site protégé. Il est interdit de plonger dessus sans autorisation du ministère de la Défense.
HMS A8/HMS A8 :
Le HMS A8 était l'un des premiers sous-marins de la Royal Navy. Elle était membre du groupe deux des sous-marins britanniques de classe A de 1903. Comme les autres membres de sa classe, elle a été construite à Vickers Barrow-in-Furness. Elle a coulé avec la perte de 15 membres d'équipage à la suite d'un accident alors qu'il courait à la surface dans le détroit de Plymouth le 8 juin 1905. Un plongeon soudain dans la proue a fait que le sous-marin a été submergé par l'écoutille de la tourelle. Seuls 4 ont survécu. . Elle a été récupérée quatre jours après l'accident, auquel cas un rivet desserré a été trouvé dans le bordé de la proue. Le sous-marin a ensuite été réparé et remis en service et utilisé pour l'entraînement pendant la Première Guerre mondiale avec l'A9 dans le cadre de la première flottille de sous-marins, opérant près de Devonport jusqu'au début de 1916. Il a été démoli en octobre 1920 à Dartmouth.
HMS A9/HMS A9 :
Le HMS A9 était un sous-marin de classe A construit pour la Royal Navy dans la première décennie du 20e siècle. Après avoir survécu à la Première Guerre mondiale, elle a été vendue à la ferraille en 1920.
HMS Abastor/HMS Abastor :
Le HMS Abastor était un établissement d'entraînement de la Royal Navy impliqué dans la planification de PLUTO, le pipeline sous-marin qui alimentait les troupes alliées en carburant lors de la libération de l'Europe en 1944. Il était situé à Tilbury, Essex. Il y avait un autre établissement de formation PLUTO sous le nom de HMS Abatos à Woolston, Southampton. Le navire de dépôt nominal d'Abastor était le NAB Interlude (43627), un bateau auxiliaire naval qui prenait la forme d'une vedette portuaire à essence. Il a été en service comme navire de dépôt du 1er novembre 1943 à juillet 1945, date à laquelle il a été retransféré pour devenir une vedette portuaire.
HMS Abatos / HMS Abatos :
Le HMS Abatos était un établissement à terre de la Royal Navy responsable de la planification de l'opération Pluton, la construction du pipeline sous-marin qui alimentait les troupes alliées en carburant lors de la libération de l'Europe en 1944, après le jour J. Il y avait un autre établissement d'entraînement à l'opération Pluto à Tilbury, sous le nom de HMS Abastor. L'Amirauté a réquisitionné les restes de l'usine Supermarine à Woolston, Southampton en 1943. La base a été mise en service le 21 septembre 1943 en tant qu'offre au HMS Shrapnel . Juste avant le jour J, la force a établi son quartier général au 21 Upper Vicarage Road, Woolston. Le quartier général avait déménagé à Norfolk House en 1945, et a déménagé à nouveau le 26 novembre 1945 à Rex House. Abatos a été payé en mars 1946, bien qu'aucune nouvelle nomination n'ait été faite dans la liste de la marine d'octobre 1945. L'établissement avait un navire de dépôt désigné, le Naval Auxiliary Boat Gondolier Prince .
HMS Abbotsham_(M2787)/HMS Abbotsham (M2787):
Le HMS Abbotsham était l'un des 93 navires de la classe Ham de dragueurs de mines côtiers. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -ham. Le dragueur de mines a été nommé d'après Abbotsham dans le Devon. Abbotsham faisait partie de la troisième série de dragueurs de mines de classe Ham, avec une coque entièrement en bois, et a été construit par William Blackmore, achevé le 10 janvier 1957. La classe Ham s'est avérée trop petite pour transporter des équipements de dragage de mines modernes, et comme beaucoup de la classe, l'Abbotsham fut rapidement placé en réserve opérationnelle, entrant dans cet état en novembre 1957. Il resta en réserve opérationnelle à Rosneath jusqu'en 1966, date à laquelle il fut placé sur la liste d'élimination, le navire étant vendu en 1967.
HMS Abdiel/HMS Abdiel :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Abdiel, d'après Abdiel, un séraphin de Milton's Paradise Lost. Le HMS Abdiel (1915) était un destroyer de classe Marksman, construit sous le nom de HMS Ithuriel mais renommé avant d'être lancé en 1915. Il fut vendu pour démolition en 1936. Le HMS Abdiel (M39) était un minelayer de classe Abdiel lancé en 1940 et coulé par un mine en 1943. Le HMS Abdiel (N21) était un poseur de mines d'exercice et un navire de soutien à la lutte contre les mines lancé en 1967 et démantelé en 1988.
HMS Abdiel_(1915)/HMS Abdiel (1915):
Le HMS Abdiel était un chef de flottille de classe Marksman de la Royal Navy, construit par Cammell Laird pendant la Première Guerre mondiale. Elle a été convertie en poseur de mines pendant la construction, mise en service en 1916 et a servi à la bataille du Jutland. Après la fin de la guerre, Abdiel a servi dans la Baltique pendant la guerre civile russe. Elle a été vendue à la ferraille en 1936.
HMS Abdiel_(M39)/HMS Abdiel (M39):
Le HMS Abdiel était un minelayer de classe Abdiel qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi dans la flotte méditerranéenne (1941), la flotte orientale (1942), la Home Fleet (1942-1943) et la flotte méditerranéenne (1943). Abdiel a été coulé par des mines allemandes dans le port italien de Tarente en 1943. Bien que conçu comme un poseur de mines rapide, sa vitesse et sa capacité l'ont rendu apte à être employé comme moyen de transport rapide.
HMS Abdiel_(N21)/HMS Abdiel (N21):
Le HMS Abdiel était un minelayer de la Royal Navy qui a servi pendant la guerre froide. Abdiel a été commandé à Thornycroft en juin 1965. Il a été déposé au chantier naval de Thornycroft à Woolston le 23 mai 1966 et lancé le 22 janvier 1967. Il a été mis en service le 17 octobre 1967. Son numéro de fanion était N21.
HMS Abeille_(1796)/HMS Abeille (1796):
Le HMS Abeille était un cotre de 14 canons de la marine française lancé en 1793 sous le nom de Bonnet Rouge que le HMS Dryad a capturé en 1796. Il a été emmené dans la Royal Navy sous le nom de HMS Abeille, mais n'a apparemment jamais servi et a été démantelé en 1798.
HMS Abelia_(K184)/HMS Abelia (K184):
Le HMS Abelia était une corvette de classe Flower qui a servi dans la Royal Navy et a été construite par Harland et Wolff en 1941. Elle a été lancée le 28 novembre 1940 et a été équipée pour le déminage. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale; son commandant pour certaines parties de 1943 et 1944 était le lieutenant Orme G. Stuart. Le 9 janvier 1944, Abelia rencontra un U-boot alors qu'il était en service d'escorte de convoi et se déplaça pour attaquer avec des grenades sous-marines. Le lieutenant Stuart a ordonné une augmentation de vitesse à 950 yards (870 m) pour éviter d'être torpillé, ne sachant pas que le U-boot était équipé de torpilles T5, pour lesquelles il aurait dû augmenter la vitesse à 700 yards (640 m). Abelia a été touchée et a perdu son gouvernail, et le sous-marin s'est échappé. Il a été vendu en 1947 et est devenu le navire marchand Kraft en 1948. Il a été rebaptisé Arne Skontorp en 1954. Il a finalement été démoli en décembre 1966.
HMS Abercrombie/HMS Abercrombie :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Abercrombie, du nom du général Sir Ralph Abercromby, mais en utilisant la variante orthographique de son nom : le HMS Abercrombie (1809) était un troisième rang de 74 canons, auparavant le français D'Hautpoul. Elle a été capturée en 1809 et vendue en 1817. Le HMS Abercrombie (1915) était un moniteur de classe Abercrombie. Elle était initialement prévue sous le nom de Farragut, puis rebaptisée Admiral Farragut, M1 et General Abercrombie, avant d'être rebaptisée HMS Abercrombie avant son lancement en 1915. Elle fut vendue en 1927. Le HMS Abercrombie (F109) était un moniteur de classe Roberts lancé en 1942 et mis au rebut. en 1954.
HMS Abercrombie_(1915)/HMS Abercrombie (1915):
Le HMS Abercrombie était un moniteur de classe Abercrombie de la Royal Navy de la Première Guerre mondiale.
HMS Abercrombie_(F109)/HMS Abercrombie (F109) :
Le HMS Abercrombie était un moniteur de classe Roberts de la Royal Navy de la Seconde Guerre mondiale. Elle était le deuxième moniteur à porter le nom du général Sir Ralph Abercrombie. Abercrombie a été construit par Vickers Armstrong, Tyne. Elle a été posée le 26 avril 1941, lancée le 31 mars 1942 et achevée le 5 mai 1943. Elle a utilisé une tourelle de canon de 15 pouces construite à l'origine comme pièce de rechange pour Furious. (Bien que Furious ait été conçu pour être équipé de deux tourelles simples de 18 pouces, des tourelles jumelles de 15 pouces ont été construites en réserve au cas où la tourelle de 18 pouces s'avérerait infructueuse.)
HMS Aberdare / HMS Aberdare :
Le HMS Aberdare était le nom de navire de sa sous-classe de dragueurs de mines de classe Hunt construits pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale. Il a survécu aux deux guerres mondiales pour être démoli en 1947.
HMS Aberdeen / HMS Aberdeen :
Le HMS Aberdeen était un sloop de classe Grimsby de la Royal Navy britannique. Construit à Devonport Dockyard, Plymouth, Royaume-Uni par Thornycroft (Southampton, Royaume-Uni), il est lancé le 22 janvier 1936.
HMS Aberford/HMS Aberford :
Le HMS Aberford était l'un des 20 bateaux de la classe Ford de patrouilleurs construits pour la Royal Navy dans les années 1950. Leurs noms ont tous été choisis parmi les villages se terminant par -gué. Ce bateau a été nommé d'après Aberford, West Yorkshire. La marine kenyane a reçu Aberford en cadeau après l'indépendance et la formation de la marine. Il a été rebaptisé KNS (pour Kenya Navy Ship) Nyati et a été le premier navire de la marine kenyane. Elle a été retirée et abandonnée à la fin des années 1960 au large du chantier Southern Engineering à Mbaraki Creek à Mombasa et finalement échouée et mise au rebut en 1975.
HMS Aberfoyle/HMS Aberfoyle :
Le HMS Aberfoyle était un tender de la Royal Navy britannique. Le navire a été acheté le 4 novembre 1920 à la Lough Swilly Steamboat Company à Derry. Le navire a été nommé en mars 1938 sous le nom de HMS Dolphin et a été placé comme navire-mère à Portsmouth. Le navire a été vendu en 1947.
HMS Abergavenny / HMS Abergavenny :
Le HMS Abergavenny était à l'origine comte d'Abergavenny, un Indien de l'Est naviguant pour la Compagnie britannique des Indes orientales (EIC). En tant qu'Inde orientale, elle fit deux voyages en Chine entre 1790 et 1794. La Royal Navy l'acheta en 1795, la convertit en un navire de ligne de quatrième rang de 56 canons et la renomma. Un an plus tard, la Compagnie des Indes orientales construisit un nouveau navire beaucoup plus grand qui fut également nommé le comte d'Abergavenny et qui coula au large de la baie de Weymouth en 1805. Le HMS Abergavenny fut vendu pour démolition en 1807.
HMS Abigaïl/HMS Abigaïl :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Abigail : le HMS Abigail (1666) était un pompier à 4 canons acheté en 1666 et dépensé plus tard cette année-là. Le HMS Abigail (1812) était un cutter à 3 canons capturé aux Danois par le HMS Hamadryad en 1812 et vendu en 1814.
HMS Abingdon/HMS Abingdon :
Le HMS Abingdon était un dragueur de mines de classe Hunt de la sous-classe Aberdare construit pour la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale.
HMS Aboukir/HMS Aboukir :
Quatre navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Aboukir, d'après la baie d'Abou Qir, site de la bataille du Nil : le HMS Aboukir (1798) était un navire de ligne de troisième rang de 74 canons, anciennement le navire français Aquilon capturé à la bataille du Nil en 1798 et démantelé en 1802. Le HMS Aboukir (1807) était un navire de troisième rang de 74 canons lancé en 1807, en service portuaire à partir de 1824 et vendu en 1838. Le HMS Aboukir (1848 ) était un navire de ligne de second rang de 90 canons lancé en 1848. Il fut réaménagé avec une propulsion à vis en 1858 et fut vendu en 1877. Le HMS Aboukir (1900) était un croiseur de classe Cressy lancé en 1900 et torpillé avec deux navires jumeaux le 22 septembre 1914.
HMS Aboukir_(1807)/HMS Aboukir (1807):
Le HMS Aboukir était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy, lancé le 18 novembre 1807 à Frindsbury. En 1812, Aboukir a servi de navire amiral au contre-amiral Thomas Byam Martin dans la mer Baltique et a participé à la défense de Riga.Elle a été mise en service portuaire en 1824, et a été vendue en 1838.
HMS Aboukir_(1848)/HMS Aboukir (1848):
Le HMS Aboukir était un navire de second rang de 90 canons de la ligne de la Royal Navy lancé en 1848.
HMS Aboukir_(1900)/HMS Aboukir (1900):
Le HMS Aboukir était un croiseur blindé de classe Cressy construit pour la Royal Navy vers 1900. Une fois terminé, il fut affecté à la flotte méditerranéenne et y passa la majeure partie de sa carrière. De retour au pays en 1912, elle est mise en réserve. Remis en service au début de la Première Guerre mondiale, il joua un rôle mineur dans la bataille d'Heligoland Bight quelques semaines après le début de la guerre. Aboukir a été coulé par le sous-marin allemand U-9, avec deux de ses navires jumeaux, le 22 septembre 1914; 527 hommes de son complément sont morts.
Abondance HMS/Abondance HMS :
Deux navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Abundance : HMS Abundance (1799) était un magasin-navire lancé et acheté en 1799 ; il fut vendu en mai 1823. Le HMS Abundance (1855) était un navire-magasin à vis à coque en fer acheté en janvier 1855 sous le nom de HMS Alfred, rebaptisé HMS Abundance en février de la même année et vendu en 1856.
HMS Abondance_(1799)/HMS Abondance (1799) :
Le HMS Abundance était un transport de la Royal Navy lancé et acheté en 1799. L'Amirauté l'a vendu en 1823.
HMS Abyssinia_(1870)/HMS Abyssinia (1870):
Le HMS Abyssinia était un moniteur de parapet commandé, conçu et construit par J & W Dudgeon spécifiquement pour la Bombay Marine pour la défense du port de Bombay. Elle a été conçue par Sir Edward Reed et était une version plus petite et donc une demi-sœur des moniteurs de classe Cerberus Cerberus et Magdala. Il était prévu qu'Abyssinia et Magdala serviraient en soutien mutuel sur la même station. Étant donné que l'exigence navale stipulée était de deux navires pour la défense côtière de la région de Bombay, le Bureau de l'Inde a été pressé par le Conseil de l'Amirauté et le constructeur en chef de commander deux navires de la classe Cerberus. Après la passation de la commande de Magdala, les contraintes budgétaires ont obligé à acquérir un navire plus petit et moins cher. L'Abyssinie, tout en étant similaire à Magdala, était plus petite et coûtait 20 000 £ de moins. Elle avait un franc-bord légèrement inférieur, un épaulement plus court, pouvait transporter moins de charbon et avait environ un nœud de vitesse en moins. Le voyage en ferry jusqu'à sa base de Bombay a été effectué par ses propres moyens, sans l'utilisation d'aucune voile. Contrairement à ses demi-sœurs, la coque n'a pas été construite pour le voyage, qu'elle a fait plus rapidement qu'eux.
HMS Acacia/HMS Acacia :
Deux navires de la Royal Navy britannique ont été baptisés HMS Acacia. HMS Acacia (1915), un sloop de classe Acacia lancé en 1915 et vendu en 1922. HMS Acacia (T02), un chalutier de classe Tree lancé en 1940 et vendu en 1946.
HMS Acanthus/HMS Acanthus :
Le HMS Acanthus était une corvette de la classe Flower de la Royal Navy.
HMS Acasta/HMS Acasta :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Acasta, tandis que deux autres étaient prévus : le HMS Acasta (1797) était une frégate de cinquième rang de 40 canons lancée en 1797 et démolie en 1821. Le HMS Acasta devait être une vis en bois frégate. Elle a été déposée en 1861 mais a été annulée en 1863. Le HMS Acasta (1912) était un destroyer de classe Acasta lancé en 1912 et vendu à la ferraille en 1921. Le HMS Acasta (H09) était un destroyer de classe A lancé en 1929. Elle était coulé en 1940 par les cuirassés allemands Scharnhorst et Gneisenau. Le HMS Acasta (P452) devait être un sous-marin de classe Amphion, mais a été annulé en 1945.
HMS Acasta_(1797)/HMS Acasta (1797):
Le HMS Acasta était une frégate de cinquième rang de la Royal Navy de 40 canons. Elle a servi dans les guerres de la Révolution française et napoléoniennes, ainsi que dans la guerre de 1812. Bien qu'elle n'ait jamais participé à des actions notables à un seul navire ni participé à une bataille majeure alors qu'elle était à la bataille de Saint-Domingue, elle a capturé nombreuses prises et débarrasser les mers de nombreux corsaires espagnols, français et américains. Elle a finalement été démantelée en 1821.
HMS Acasta_(1912)/HMS Acasta (1912):
Le HMS Acasta était un destroyer de classe Acasta de la Royal Navy et le nom de navire de cette classe. Elle a été construite entre 1911 et 1913, et a été initialement désignée comme destroyer lance-torpilles de classe K, portant à plusieurs reprises les numéros de fanion G40, H59 (1914) ou H00 (1918). Elle a vu un service étendu pendant la Première Guerre mondiale, y compris à la bataille du Jutland, où elle a été gravement endommagée. Elle a été vendue pour rupture en 1921.
HMS Acasta_(H09)/HMS Acasta (H09):
Le HMS Acasta était l'un des huit destroyers de classe A construits pour la Royal Navy (RN) dans les années 1920. Le navire a passé la majeure partie des années 1930 affecté à la flotte méditerranéenne. Au cours des premiers mois de la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, Acasta passa un temps considérable dans les eaux espagnoles pour faire respecter le blocus des armes imposé par la Grande-Bretagne et la France des deux côtés du conflit. Au début de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939, le navire se voit confier des missions d'escorte de convoi dans la Manche et les approches occidentales qui durent jusqu'en avril 1940 lorsque les Allemands envahissent la Norvège. Ce mois-là, l'Acasta a été transféré à la Home Fleet et a soutenu les opérations alliées en Norvège. Alors qu'il escortait le porte-avions Glorious le 8 juin 1940, il fut coulé par les cuirassés Scharnhorst et Gneisenau, mais pas avant d'avoir gravement endommagé l'ancien navire.
HMS Ace_(P414)/HMS Ace (P414) :
HMS Ace (P414) était le nom attribué à un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy qui a été établi le 3 décembre 1943 et lancé à Devonport Dockyard le 14 mars 1945 pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle n'a pas été achevée en raison de la fin de la guerre, mais la coque a été utilisée pour des essais d'explosifs avant son arrivée en juin 1950 chez MM. Smith & Houston de Port Glasgow, en Écosse, pour être démolie.
HMS Achates/HMS Achates :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Achates d'après Achates, un personnage de la mythologie romaine. Un sixième était prévu mais jamais achevé : le HMS Achates (1573) était un navire de 13 canons lancé en 1573, encaissé en 1590 et vendu en 1605. Le HMS Achates (1808) était un brick de classe Cherokee de 10 canons lancé en 1808 et fait naufrage en 1810 au large de la Guadeloupe. Le HMS Achates (1809) était un brick de 16 canons, à l'origine le Milan français, lancé en 1807, que le HMS Surveillante captura le 30 octobre 1809, et qui fut vendu en 1818. Le HMS Achates (1912) était un destroyer de classe Acasta lancé en 1912 et vendu en 1921. Le HMS Achates (H12) était un destroyer de classe A lancé en 1929 et coulé en 1942 par le croiseur allemand Admiral Hipper. Le HMS Achates devait être un sous-marin de classe Amphion. Elle a été lancée en 1945, mais n'a jamais été achevée et a été coulée comme cible en 1950. Un HMS Achates fictif , un navire de ligne de 64 canons, apparaît dans Success to the Brave , le 15e roman de la série Richard Bolitho écrit par Douglas Reeman (écrit sous le nom d'Alexander Kent).
HMS Achates_(1912)/HMS Achates (1912):
Le HMS Achates était un destroyer de classe Acasta (ou K) de la Royal Navy britannique. Elle a été construite par le constructeur naval écossais John Brown et a été construite entre 1912 et 1913. Comme tous les destroyers de classe Acasta, Achates était armé de trois canons de 4 pouces (102 mm) et de deux tubes lance-torpilles, avec une vitesse spécifiée de 29 nœuds ( 54 km/h ; 33 mph). Achates a servi tout au long de la Première Guerre mondiale, servant avec la Grande Flotte dans les premières années de la guerre et prenant part à la bataille du Jutland en 1916. Plus tard dans la guerre, elle a servi comme escorte de convoi. Elle fut vendue à la ferraille en 1921.
HMS Achates_(H12)/HMS Achates (H12):
Le HMS Achates était un destroyer de classe A construit pour la Royal Navy à la fin des années 1920. Achevé en 1930, il a d'abord servi dans la flotte méditerranéenne. Il a été coulé le 31 décembre 1942 lors de la bataille de la mer de Barents.
HMS Achates_(P433)/HMS Achates (P433):
Le HMS Achates était un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy, lancé en 1945 mais non achevé et utilisé comme cible au large de Gibraltar en juin 1950.
HMS Acheron/HMS Acheron :
Huit navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Acheron d'après Acheron, une rivière d'Hadès dans la mythologie grecque. Le HMS Acheron (1803) était un bombardier de 8 canons acheté en 1803 et capturé et incendié par les frégates françaises Incorruptible et Hortense près de Gibraltar le 4 février 1805. Le HMS Acheron (1838) était un sloop à aubes en bois lancé en 1838 et vendu en 1855 Le HMS Acheron devait être un sloop à vis. Elle a été posée en 1861 mais elle a été annulée en 1863 avant son lancement. Le HMS Northumberland était une frégate cuirassée lancée en 1866. Elle est devenue un navire de base en 1898 et a été rebaptisée HMS Acheron en 1904. Elle a été encaissée sous le nom de C8 en 1908, rebaptisée C68 en 1926, a été vendue en 1927 et revendue sous le nom de hulk Stedmound. Le HMS Acheron (1879) était un torpilleur lancé en 1879 et vendu en 1902. Le HMS Acheron (1911) était un destroyer de classe Acheron lancé en 1911 et vendu en 1921. Le HMS Acheron (H45) était un destroyer de classe A lancé en 1930 et coulé par une mine au large de l'île de Wight en 1940. Le HMS Acheron (P411) était un sous-marin diesel-électrique de classe Amphion lancé en 1947 et mis au rebut en 1972.
HMS Acheron_(1803)/HMS Acheron (1803):
Le HMS Acheron était le mercantile New Grove, lancé à Whitby en 1799, que l'Amirauté acheta en 1803 et équipa comme navire-bombe. Elle a servi en Méditerranée pendant environ un an. Le 3 février 1805, elle et Arrow escortaient un convoi de Malte vers l'Angleterre lorsqu'ils rencontrèrent deux frégates françaises. Arrow et Acheron ont pu sauver la majorité des navires du convoi par leur résistance avant qu'ils ne soient obligés de frapper. Arrow a coulé presque immédiatement après sa reddition et Acheron a été si gravement endommagé que les Français l'ont brûlée. Cependant, l'abnégation des navires britanniques permit à presque tous les navires du convoi de s'échapper.
HMS Acheron_(1838)/HMS Acheron (1838):
Le HMS Acheron était le dernier sloop à aubes en bois de la classe Hermès commandé pour la Royal Navy. Elle a été lancée à Sheerness en 1838. Elle a passé deux commissions en Méditerranée avant d'être reclassée comme navire d'étude en 1847. Entre 1848 et 1851, elle a effectué une étude côtière de la Nouvelle-Zélande, la première de ce type depuis le capitaine Cook. Elle a été payée à Sydney et était tendre au HMS Calliope. Il est vendu à Sydney en 1855. L'Achéron est le deuxième navire nommé puisqu'il sert à une bombe de 8 canons, acheté en octobre 1803 puis capturé par les Français en Méditerranée et incendié le 3 février 1805.
HMS Acheron_(1911)/HMS Acheron (1911):
Le HMS Acheron était le nom du navire du destroyer de classe Acheron de la Royal Navy britannique. Elle porte le nom de la rivière Acheron, considérée dans la mythologie grecque comme une branche de la rivière Styx. Elle était le cinquième navire de la Royal Navy à porter ce nom.
HMS Acheron_(H45)/HMS Acheron (H45):
Le HMS Acheron était un destroyer de classe A de la Royal Navy. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale dans les eaux intérieures et au large des côtes norvégiennes, avant de devenir une perte de guerre précoce lorsqu'elle a coulé après avoir heurté une mine au large de l'île de Wight le 17 décembre 1940. Le site de l'épave est désigné sous la protection des restes militaires. Loi de 1986.
HMS Acheron_(P411)/HMS Acheron (P411):
Le HMS Acheron (P411) était un sous-marin de classe Amphion de la Royal Navy, établi le 26 août 1944, lancé le 25 mars 1947 et achevé en 1948.
HMS Achille/HMS Achille :
Quatre navires de la Royal Navy ont été baptisés HMS Achille, du nom du héros grec Achille. L'orthographe française célèbre la capture des navires de ce nom aux Français. Le HMS Achille (1745) était un sloop français de 8 canons capturé en 1745 pendant la guerre de Succession d'Autriche et capturé plus tard par les Espagnols. Le HMS Achille (1778) était un navire de ligne de troisième rang de 78 canons, lancé à l'origine sous le nom d'Annibal français en 1778. Il a été rebaptisé Achille en 1786 et a été capturé lors du Glorious First of June en 1794. en 1796. Le HMS Achille (1780) était un magasin acheté en 1780 et vendu en 1784. Le HMS Achille (1798) était un troisième rang de 74 canons lancé en 1798. Il combattit à la bataille de Trafalgar et fut vendu en 1865.
HMS Achille_(1798)/HMS Achille (1798):
Le HMS Achille était un navire de troisième rang de 74 canons de la ligne de la Royal Navy. Elle a été construite par Cleverley Bros., un chantier naval privé à Gravesend, et lancée le 16 avril 1798. Sa conception était basée sur les lignes du navire français capturé Pompée. C'était le quatrième navire de la Royal Navy à porter le nom du héros grec Achille dans le style français.
HMS Achille/HMS Achille :
Plusieurs navires de la Royal Navy ont été nommés Achille, d'après le héros grec Achille. Quatre autres, dont deux prix, avaient l'orthographe française du nom, Achille. Le HMS Achilles (1747) était une goélette de 8 canons achetée en 1747. Elle fut capturée en 1748 par les Espagnols. Le HMS Achilles (1757) était un quatrième rang de 60 canons lancé en 1757, encombré en 1780 et vendu en 1784. Le HMS Achilles (1863) était une frégate cuirassée lancée en 1863. Elle est devenue un navire de base en 1902 et a été rebaptisé HMS Hibernia . Il fut rebaptisé HMS Egmont en 1904, HMS Egremont en 1916 et HMS Pembroke en 1919. Il fut vendu en 1923. Le HMS Achilles (1905) était un croiseur blindé de classe Warrior lancé en 1905 et vendu en 1921. Achilles II était un chalutier armé , engagé en 1914 et coulé par une mine le 26 juin 1918. Le HMS Achilles (70) était un croiseur léger de classe Leander lancé en 1932. Il fut transféré à la Royal New Zealand Navy sous le nom de HMNZS Achilles en 1941, mais fut renvoyé en 1946 Elle a été transférée à la Royal Indian Navy en 1948 sous le nom de HMIS Delhi, devenant finalement INS Delhi. Il a été démoli en 1978. Le HMS Achilles (F12) était une frégate de classe Leander lancée en 1968. Elle a été vendue au Chili en 1990 et rebaptisée Ministro Zenteno.
HMS Achille_(1757)/HMS Achille (1757):
Le HMS Achilles était un navire de quatrième rang de 60 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Barnard et Turner à Harwich selon le projet spécifié par l'établissement de 1745 tel que modifié en 1750, et lancé en 1757. Il a été commandé en novembre 1755 Le HMS Achilles était un quatrième rang de la classe Dunkerque, avec le HMS Dunkerque et le HMS America.
HMS Achille_(1863)/HMS Achille (1863):
Le HMS Achilles était une frégate blindée construite pour la Royal Navy dans les années 1860. À son achèvement en 1864, elle fut affectée à la flotte de la Manche. Le navire a été désarmé en 1868 pour être remis en état et réarmé. Lorsqu'il fut remis en service en 1869, il fut affecté comme navire de garde de la Fleet Reserve dans le district de Portland jusqu'en 1874. Achilles fut réaménagé et réarmé à nouveau en 1874 et devint le navire de garde du district de Liverpool en 1875. Deux ans plus tard, il a rejoint la flotte de la Manche avant de se rendre en Méditerranée en 1878. Le navire est retourné à la flotte de la Manche en 1880 et a servi jusqu'à ce qu'il soit payé en 1885. Achilles a été remis en service en 1901 comme navire de dépôt à Malte sous une succession de différents noms . Il a été transféré à Chatham en 1914 et a de nouveau été renommé plusieurs fois avant d'être vendu à la ferraille en 1923. Achilles a subi plus de modifications de son gréement et de son armement que tout autre navire de guerre britannique, avant ou depuis.
HMS Achille_(1905)/HMS Achille (1905) :
Le HMS Achilles était un croiseur blindé de classe Warrior construit pour la Royal Navy au cours de la première décennie du XXe siècle. Elle a servi avec le 2nd Cruiser Squadron pendant la majeure partie de la Première Guerre mondiale. Le navire n'a pas participé à la bataille du Jutland en 1916, mais a coulé le raider allemand Leopard en 1917. Achilles est devenu un navire-école en 1918 et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS Achille_(F12)/HMS Achille (F12) :
Le HMS Achilles était une frégate de classe Leander de la Royal Navy. Elle a été construite par Yarrow à Glasgow. Elle a été lancée le 21 novembre 1968 et mise en service le 9 juillet 1970. Elle a été vendue au Chili en 1991 et a servi dans la marine chilienne en tant que Ministro Zenteno. Il a été emporté de son poste d'amarrage à Talcahuano par un tsunami suite au tremblement de terre chilien de février 2010 et s'est échoué sur la côte à quelques kilomètres au nord. Elle a été sabordée le mois suivant par la marine chilienne comme danger pour la navigation.
HMS Acorn/HMS Acorn :
Six navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Acorn. Un septième était prévu mais jamais achevé : le HMS Acorn (1649) était un navire de 22 canons engagé entre 1649 et 1654. Le HMS Acorn (1807) était un navire-sloop de classe Cormorant de 18 canons lancé en 1807 et démantelé en 1819. Le HMS Acorn (1826) était un sloop de 18 canons lancé en 1826 et détruit en 1828. Le HMS Acorn devait être un sloop de 18 canons, mais la commande a été annulée en 1831. Le HMS Acorn (1838) était un brick de 12 canons. lancé en 1838. Il a été utilisé comme coque de charbon à partir de 1861 et a été vendu en 1869. Le HMS Acorn (1884) était un sloop à vis composite de classe Mariner lancé en 1884 et vendu en 1899. Le HMS Acorn (1910) était un Acorn-classe destroyer lancé le 1er juillet 1910 et vendu en 1921.
HMS Acorn_ (1910)/HMS Acorn (1910):
Le HMS Acorn était un destroyer de la Royal Navy britannique et le navire de tête de sa classe. Il a été construit par John Brown and Company dans leur chantier naval de Clydebank, construit et achevé en 1910. Le navire a servi tout au long de la Première Guerre mondiale et a été vendu à la ferraille en 1921.
HMS Actéon/HMS Actéon :
Six navires et un établissement à terre de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Actaeon ou HMS Acteon, d'après Actaeon, une figure de la mythologie grecque : HMS Actaeon (1757) était une frégate de sixième rang de 28 canons lancée en 1757 et vendue comme inutilisable en 1766. Le HMS Actaeon (1775) était une frégate de sixième rang de 28 canons lancée en 1775 et échouée et incendiée en 1776. Le HMS Actaeon (1778) était un navire à deux étages de cinquième rang de 44 canons lancé en 1778, sur le service portuaire de 1795 et vendu en 1802. Le HMS Acteon (1805) était le brick français de 16 canons Actêon que le HMS Egyptienne captura en 1805 au large de Rochefort ; Acteon a été démantelé en 1816. Le HMS Actaeon (1831) était un sixième rang de 26 canons lancé en 1831. Il a été converti en navire d'étude en 1856, prêté au Cork Harbour Board en 1870 en tant que ponton et vendu en 1889. Le HMS Actaeon était un hulk, à l'origine le HMS Vernon de quatrième rang de 50 canons qui faisait partie de l'école de torpilles de la Marine, le HMS Vernon. Il a été rebaptisé HMS Actaeon en 1886 et a été vendu en 1923. Le HMS Actaeon (U07) était un sloop modifié de classe Black Swan lancé en 1945 et vendu à l'Allemagne de l'Ouest en 1959 sous le nom de Hipper. Elle a été encaissée en 1964 et vendue pour démolition en 1967. Le HMS Actaeon (établissement à terre) était un établissement à terre, faisant à l'origine partie du HMS Vernon. Il a été établi en tant que commandement distinct en 1905 et payé en 1922. Le HMS Ariadne (1859) était le HMS Actaeon original, renommé et mis en service en 1905 et vendu en 1922. Le HMS Dido (1869) était le HMS Actaeon II entre 1906 et 1922.
HMS Actéon_(1757)/HMS Actéon (1757) :
Le HMS Actaeon était une frégate de sixième rang de classe Coventry de 28 canons de la Royal Navy. Son équipage était de 200 personnes et, lorsqu'il était entièrement équipé, il était armé de 24 canons de neuf livres, soutenus par quatre canons de trois livres et douze canons pivotants de 1⁄2 livres.
HMS Actéon_(1775)/HMS Actéon (1775) :
Le HMS Actaeon était une frégate de sixième rang de classe Enterprise de 28 canons de la Royal Navy.
HMS Actéon_(1831)/HMS Actéon (1831) :
Le HMS Actaeon était une frégate de sixième rang de 26 canons de la Royal Navy.
HMS Actéon_(U07)/HMS Actéon (U07) :
Le HMS Actaeon était un sloop modifié de classe Black Swan de la Royal Navy. Elle a été posée par John I. Thornycroft & Company, Woolston, Southampton le 15 mai 1944 et lancée le 25 juillet 1945. Le navire a été mis en service le 24 juillet 1946, avec le fanion numéro U07.
HMS Actéon_(1805)/HMS Actéon (1805) :
Le HMS Acteon (ou Actaeon), était le brick Actéon, lancé en France en 1804 en tant que deuxième de la classe Lynx à deux navires. La Royal Navy britannique l'a capturée en 1805 mais l'a abandonnée. La marine l'a finalement mise en service en 1809. Elle était à l'invasion britannique de l'Île de France et a ensuite servi dans la Manche, la mer du Nord, la Baltique et le Chesapeake. Elle a été démantelée en 1816.
HMS Actif_(1794)/HMS Actif (1794):
Le HMS Actif était censé être le corsaire britannique Active que les Français ont capturé en 1793 et ​​qui est devenu le corsaire français Actif. Iphigénie reprit Actif le 16 mars 1794. La Royal Navy la prit en service mais elle sombra le 26 novembre. Tout son équipage a été sauvé.
HMS Actif_(1758)/HMS Actif (1758) :
Le HMS Active était une frégate à voile de sixième rang de classe Coventry de 28 canons de la Royal Navy , lancée en 1758. Elle était l'un des ravisseurs du navire espagnol Hermione . Après la reddition d'Hermione, ses ravisseurs ont découvert qu'elle transportait une importante cargaison d'or et d'argent qui conduirait à la plus grande somme d'argent décernée à l'équipage d'un navire de guerre britannique. Le 1er septembre 1778, les frégates françaises Charmante et Dédaigneuse capturèrent Active après qu'une tempête l'eut démâtée. La marine française a mis Active en service sous son nom actuel. Elle a été démantelée en 1795.
HMS Actif_(1799)/HMS Actif (1799) :
Le HMS Active était une frégate de cinquième rang de la Royal Navy lancée le 14 décembre 1799 à Chatham Dockyard. Sir John Henslow l'a conçue comme une amélioration des frégates de classe Artois. Elle a servi pendant les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes, capturant de nombreux navires ennemis. Ses équipages ont participé à une campagne et à trois actions qui les qualifieraient plus tard pour la Médaille du service général de la marine. Elle reprit du service après les guerres et fut finalement démantelée en 1860.
HMS Actif_(1845)/HMS Actif (1845) :
Le HMS Active était une frégate de cinquième rang de classe Pique de 36 canons lancée en 1845, devenant un navire-école en 1863 et rebaptisée HMS Tyne puis HMS Durham en 1867. Elle était commandée par le capitaine Byles en 1879, lorsque les membres de l'équipage est apparu sur scène au Lyceum Theatre dans la pièce Jack Crawford de James Roland MacLaren. Elle a été vendue en 1908.
HMS Actif_(1869)/HMS Actif (1869) :
Le HMS Active était une corvette de classe Volage construite pour la Royal Navy à la fin des années 1860. Lancé en 1869, il est entré en service en 1873 et était le navire du Commodore au cap de Bonne-Espérance et à la station de l'Afrique de l'Ouest. Son équipage a servi à terre dans les troisièmes guerres anglo-ashanti et zoulou. De 1885 à 1898, le navire était le navire amiral de l'escadron d'entraînement. Active a été vendu à la ferraille en 1906.
HMS Actif_(1911)/HMS Actif (1911) :
Le HMS Active était le nom de navire de sa classe de trois croiseurs éclaireurs construits pour la Royal Navy dans les années 1910. Achevé en 1911, il a été brièvement affecté à plusieurs unités différentes jusqu'à ce que le navire devienne le chef de flottille de la 2e flottille de destroyers (DF) en 1914. Lorsque la Première Guerre mondiale a commencé en août de cette année-là, le 2e DF a été affecté au Grand Flotte où leur tâche principale était de protéger la flotte des sous-marins. Au début de 1916, Active fut affecté à la Grande Flotte et joua un rôle mineur dans la bataille du Jutland plus tard dans l'année. Peu de temps après, elle a été brièvement affectée en tant que chef de flottille de la 4e flottille de destroyers et a escorté le corps principal de la Grande Flotte lors de l'action du 19 août. À la fin de l'année, le navire était affecté à la Dover Patrol et était présent lors de deux batailles avec des destroyers allemands, mais n'était engagé ni dans l'un ni dans l'autre. Active était basé en Irlande au début de 1918, mais fut rapidement transféré à la flotte méditerranéenne et basé à Gibraltar pour le reste de la guerre. Le navire fut réduit en réserve en 1919 et vendu à la ferraille l'année suivante.
HMS Actif_(F171)/HMS Actif (F171) :
Le HMS Active était une frégate de classe Type 21 de la Royal Navy. Construit par Vosper Thornycroft, Southampton, Angleterre, il était complété par des lanceurs Exocet en position «B», les premiers de la classe à en être équipés.
HMS Actif_(H14)/HMS Actif (H14) :
Le HMS Active, le dixième Active, lancé en 1929, était un destroyer de classe A. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, participant au naufrage de quatre sous-marins. Elle a été rompue en 1947.
HMS Active_(Frégate_Type_31)/HMS Active (Frégate Type 31) :
Le HMS Active est une frégate de type 31 prévue et le treizième navire de la Royal Navy à porter ce nom. En mai 2021, les noms des cinq navires de type 31 prévus ont été annoncés par le First Sea Lord. Les noms ont été choisis pour représenter des thèmes clés qui représentent les plans futurs de la Royal Navy et des Royal Marines - déploiement avancé de navires à l'étranger ; opérant dans l'Atlantique Nord; opérations de transport ; technologie et innovation; et la Future Commando Force. Active, du nom de la frégate Type 21 qui a servi pendant la guerre des Malouines, symbolise le déploiement avancé des navires à l'étranger. Le plan du projet Type 31 prévoit que les cinq unités de la classe seront en service d'ici février 2030.
Activité HMS_(D94)/Activité HMS (D94) :
Le HMS Activity était un porte-avions d'escorte qui a servi dans la Royal Navy du Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, elle a été vendue au service marchand sous le nom de MV Breconshire, servant pendant plus de 20 ans jusqu'à sa mise au rebut en 1967.
HMS aigu/HMS aigu :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Acute : le HMS Acute (1797) était une canonnière de 12 canons lancée en 1797 et vendue en 1802. Le HMS Acute (1804) était un brick de 12 canons lancé en 1804. Elle a été réduit au service portuaire en 1813 et a été transféré aux garde-côtes en 1831. Le HMS Acute (J106) était un dragueur de mines de classe Algerine commandé sous le nom de HMS Alert mais renommé en 1941 et lancé en 1942. Il a été utilisé comme cible en 1964.
HMS Aiguë_(1797)/HMS Aiguë (1797) :
Le HMS Acute était un canonnier de classe Acute lancé en 1797 et vendu en 1802.
HMS Adam_%26_Eve/HMS Adam & Eve :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Adam & Eve : le HMS Adam & Eve (1652) était un magasin de 20 canons capturé aux Hollandais en 1652 et vendu en 1657. Le HMS Adam & Eve (1665) était un 6 -gun hoy capturé aux Hollandais en 1665 et coulé comme fondation en 1673.
HMS Adamant/HMS Adamant :
Trois navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Adamant : le HMS Adamant (1780) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1780. Il fut réduit au service portuaire en 1809 et démoli en 1814. Le HMS Adamant (1911) était un navire de dépôt sous-marin lancé en 1911, mis en service en 1912 et vendu en 1932. Le HMS Adamant (A164) était un navire de dépôt sous-marin lancé en 1940 et démantelé en 1970.
HMS Adamant_(1780)/HMS Adamant (1780) :
Le HMS Adamant était un navire de guerre de quatrième rang de classe Portland de 50 canons de la Royal Navy britannique. Elle a servi pendant la guerre d'indépendance américaine, les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes au cours d'une carrière qui a duré trente ans. Construit pendant la guerre d'indépendance américaine, il a passé les trois dernières années de la guerre au large des côtes américaines et a participé à la bataille du cap Henry et à la bataille de la Chesapeake. Les années de paix ont été passées soit dans les Caraïbes, soit au large de la Nouvelle-Écosse, avant que le déclenchement des guerres de la Révolution française ne l'amène à servir dans les îles sous le vent et au large des côtes britanniques. C'est alors qu'il servait dans les eaux britanniques qu'il fut pris dans la mutinerie du Nore. En tant que l'un des deux seuls navires à deux ponts à rester en action pendant la mutinerie, elle a dû maintenir le blocus hollandais en créant l'illusion de faire partie d'une flotte plus importante, qu'elle a gérée avec succès. Adamant a ensuite combattu à la bataille de Camperdown, après quoi elle a déménagé dans la Manche, puis dans l'océan Indien via le cap de Bonne-Espérance. Ici, elle a participé à la destruction du raider commercial français Preneuse et, dans ses dernières années, a capturé un certain nombre de corsaires. Il devint navire de réception et navire amiral d'un amiral de port pendant les dernières années des guerres napoléoniennes, jusqu'à sa démolition en juin 1814.
HMS Adamant_(1911)/HMS Adamant (1911):
Le HMS Adamant était un navire de dépôt de sous-marins de la Royal Navy. Elle a été spécialement construite pour soutenir trois des nouveaux sous-marins de classe D dans le cadre du programme naval 1910/11, permettant à une petite partie d'une flottille d'être déployée loin de la base principale.
HMS Adamant_(A164)/HMS Adamant (A164) :
Le HMS Adamant était un navire de dépôt de sous-marins de la Seconde Guerre mondiale. Achevé en 1942, il a servi dans la flotte de l'Est (Colombo/Trincomalee) avec la 4e flottille de sous-marins (comprenant neuf bateaux de classe T) d'avril 1943 à avril 1945, puis s'est déplacé avec sa flottille à Fremantle, en Australie. En 1950, elle retourna en Angleterre, où elle resta jusqu'en 1954 comme vaisseau amiral de l'Officier Supérieur, Flotte de Réserve, Portsmouth. En 1953, elle a participé à la revue de la flotte pour célébrer le couronnement de la reine Elizabeth II. En octobre 1954, elle a été commandée comme navire de dépôt au 3e escadron de sous-marins à Rothesay, où elle était basée jusqu'en octobre 1957. Elle a ensuite remonté le Clyde à Faslane sur Gare Loch (1959 - 1962), mettant fin à la présence permanente du RN à Rothesay. Au début de 1963, elle a bougé au 2ème Escadron Sous-marin à Devonport. En mars 1966, elle a été répertoriée pour élimination. En septembre 1970, elle arrive à Inverkeithing pour être démantelée. Adamant était capable de desservir jusqu'à neuf sous-marins à la fois tout en accueillant leurs équipages. Ses installations à bord comprenaient une fonderie, des ateliers de machines légères et lourdes, des ateliers de réparation d'électricité et de torpilles et des équipements pour soutenir les ajusteurs, les modélistes, les chaudronniers et les constructeurs navals. Après la guerre, la sophistication technique accrue des sous-marins et l'augmentation concomitante du nombre de personnel technique nécessaire pour les entretenir ont réduit sa capacité de soutien à six sous-marins à la fois. En 1963, tous ses canons d'origine ont été retirés et remplacés par deux supports de canon quadruples et deux jumeaux Bofors de 40 mm. Sa conception comprenait une cloison torpille d'un pouce à 10 pieds (3,0 m) à l'intérieur et une armure en acier de deux pouces pour protéger son pont central.
Additionneur HMS/Additionneur HMS :
Sept navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Adder, du nom du serpent : HMS Adder (1782) était une galère de 8 canons achetée en 1782 et vendue en 1787. HMS Adder (1797) était une canonnière de 12 canons lancée en 1797 et démantelé en 1805. Le HMS Adder (1805) était un brick de 12 canons lancé en 1805 mais capturé par les forces françaises l'année suivante après s'être échoué sur la côte française. Le HMS Adder (1813) était un brick de 12 canons lancé en 1813 et transféré au service des garde-côtes en 1826. Il a fait naufrage en 1832. Le HMS Adder (1814) était un cotre lancé en 1814 sous le nom de HMS Seagull. Il a été rebaptisé HMS Adder en 1817 et est resté en service jusqu'en 1825. Le HMS Adder (1826) était un paquebot en bois, lancé en 1826 sous le nom de navire GPO Crocodile. Elle a été transférée à la Marine en 1837 et a été vendue en 1870. Le HMS Adder (1905) était un appel d'offres transféré du Département de la Guerre en 1905. Elle a été rebaptisée HMS Attentive en 1919 et a été vendue en 1923.
HMS Adélaïde/HMS Adélaïde :
Trois navires de la Royal Navy britannique ont porté le nom de HMS Adelaide. Ils ne doivent pas être confondus avec trois navires de la Royal Australian Navy nommés HMAS Adelaide. Les navires de guerre britanniques sont : Le HMS Adelaide (1827) était un tender, anciennement le négrier Josephine, acheté en 1827 et vendu en 1833. Le HMS Adelaide (1848) était un tender, anciennement un négrier, acheté en 1848 et naufragé en 1850. HMS Adelaide était un appel d'offres, transféré du Département de la guerre en 1905 sous le nom de HMS Fidget (1905). Elle a été rebaptisée HMS Adelaide en 1907, HMS Adda en 1915, HMS St Angelo en 1933 et a été vendue en 1937.
HMS Admiral_Rainier_(1800)/HMS Admiral Rainier (1800):
Le HMS Admiral Rainier était un brick hollandais de 16 canons que les Britanniques ont capturé le 23 août 1800 à Kuyper's Island, Java. Ils l'ont prise en service et l'ont nommée d'après l'amiral Peter Rainier, le chef de l'expédition britannique. Après que les Britanniques l'aient vendue en 1803, les Français l'ont apparemment capturée en 1804 et l'ont vendue au gouvernement colonial néerlandais à Batavia pour une patrouille anti-piraterie. Son équipage javanais s'est mutiné en 1806 et a finalement navigué vers Penang où des navires de la British East India Company (EIC) ont saisi le navire. Elle est revenue au service britannique, seulement pour être capturée et reprise par des navires de l'EIC. Son destin ultime est inconnu.
HMS Amirauté/HMS Amirauté :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Admiralty, du nom de l'Amirauté, l'organisme chargé de l'administration de la marine : le HMS Admiralty (1814) était un yacht lancé en 1814. Il fut rebaptisé HMS Plymouth en 1830, et utilisé pour service portuaire à partir de 1866, rebaptisé YC 1. Il fut vendu en 1870. HMS Admiralty (1831) était un yacht lancé en 1831, et rebaptisé HMS Fanny la même année.
HMS Adonis_(1806)/HMS Adonis (1806):
Le HMS Adonis était le nom du navire de sa classe de goélettes de la Royal Navy pendant la guerre napoléonienne. Elle a été construite aux Bermudes en utilisant du cèdre des Bermudes et achevée en 1806. Elle a eu une carrière relativement calme, principalement sur la station de Terre-Neuve, avant que l'Amirauté ne la vende en 1814. Elle est alors devenue le mercantile Adonis et a navigué vers l'Afrique et l'océan Indien jusqu'à ce qu'elle fait naufrage en juin 1835 aux Maldives.
Avantage HMS/Avantage HMS :
Trois navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Advantage : HMS Advantage (1590) était un navire de 18 canons construit en 1590 et incendié en 1613. HMS Advantage (1652) était un navire de 26 canons capturé aux Hollandais en 1652 et vendu en 1655. Le HMS Advantage (W133) était un remorqueur de sauvetage de la classe Favorite mis en service en 1943 dans le cadre du prêt-bail et retourné à la marine américaine en 1946.
Avantage HMS_(W_133)/Avantage HMS (W 133) :
Le HMS Advantage (W 133) était un remorqueur de la classe Favorite de la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit aux États-Unis, il a été transféré à la Royal Navy dans le cadre d'un prêt-bail. Advantage a servi jusqu'à la fin de la guerre avec la Royal Navy et a été renvoyé aux États-Unis après la guerre. Vendu à une compagnie maritime marchande chinoise, il servit successivement comme 109, Ming 309, et Kaoshiung jusqu'à sa mise à la ferraille en 1965.
HMS Aventure/HMS Aventure :
Douze navires de la Royal Navy ont été baptisés Adventure. Un treizième était prévu mais jamais achevé : Adventure (1594) était une galère de 26 canons lancée en 1594 et démolie en 1645. HMS Adventure (1646) était un navire de 32 canons lancé en 1646, reconstruit en 1691 et capturé par les Français en 1709. Le HMS Adventure (1709) était un cinquième rang de 40 canons lancé en 1709 et démantelé en 1741. Le HMS Adventure (1741) était un navire de ligne de quatrième rang lancé en 1741, reconstruit en cinquième rang de 32 canons en 1758 et vendu en 1770. Le HMS Adventure (1763) était un cotre de 12 canons acheté en 1763 et vendu en 1768. Le HMS Adventure (1771) était un navire d'étude, à l'origine un charbonnier nommé Marquis de Rockingham. Elle a été achetée en 1771 et renommée Rayleigh, puis renommée Adventure plus tard cette année-là. Elle a accompagné le HMS Resolution lors du deuxième voyage de James Cook dans le Pacifique (1772–1775). Elle est revenue au service commercial après l'expédition de Cook; il a été coulé dans le fleuve Saint-Laurent en 1811. Le HMS Adventure (1784) était un cinquième rang de 44 canons lancé en 1784 et démantelé en 1816. Le HMS Adventure était un transport de 10 canons lancé en 1809 sous le nom de HMS Aid (1809). Il a été converti en navire d'étude en 1817 et renommé HMS Adventure en 1821. Il a été vendu en 1853. Le HMS Adventure était un magasin à vis en fer, lancé en 1855 sous le nom de HMS Resolute (1855). Il a été rebaptisé HMS Adventure en 1857 et a été démantelé en 1877. Le HMS Adventure devait être un bélier torpilleur. Elle a été commandée en 1885 mais a été annulée avant son lancement. HMS Adventure (1891) était une canonnière fluviale lancée en 1891, transférée en Afrique centrale britannique en 1896 et vendue en 1921. HMS Adventure (1904) était un croiseur éclaireur de classe Adventure lancé en 1904 et vendu en 1920. HMS Adventure (M23) était un minelayer lancé en 1924. Il a été utilisé comme navire de réparation à partir de 1944 et a été vendu en 1947.
HMS Aventure_(1646)/HMS Aventure (1646) :
Le HMS Adventure était un quatrième rang de 34 canons de la marine anglaise, construit par Peter Pett II au chantier naval de Woolwich et lancé en 1646. Avec le déclenchement de la guerre civile anglaise, elle a servi du côté parlementaire jusqu'en 1649. Elle a été incorporée dans le Commonwealth Navy en 1650. Elle a participé à la bataille de Douvres en 1652, à la bataille de Portland et à la bataille de Gabbard en 1653. L'aventure a été employée à l'ambassade de Bulstrode Whitelocke en Suède, 1653–1654. Après la Restauration, elle a été incorporée dans la Royal Navy. Elle était présente à la bataille de Lowestoft (1665) et à la bataille de Solebay (1672). Elle a également participé aux actions Golden Horse et Two Lions en 1681. Elle était à la bataille de Barfleur en 1692. Elle a capturé plusieurs navires dans la dernière partie de sa carrière, avant d'être capturée par les Français en 1709.Adventure était le deuxième nommé navire puisqu'il servait à une galère de 26 canons, construit à Deptford en 1594 et démantelé en 1645.
HMS Aventure_(1771)/HMS Aventure (1771) :
Le HMS Adventure était une barque achetée par la Royal Navy en 1771. Elle avait été le navire marchand Marquis of Rockingham, lancé en 1770 à Whitby. Dans le service naval, elle a navigué avec Resolution lors de la deuxième expédition de James Cook dans le Pacifique en 1772–1775. Elle fut le premier navire à faire le tour du globe d'ouest en est. Après son retour, il servit de magasin jusqu'en 1779. La marine le vendit en 1783 et il reprit une carrière civile, mais en conservant le nom d'Adventure. Elle a été perdue en mai 1811.
HMS Aventure_(1904)/HMS Aventure (1904):
HMS Adventure était le nom du navire de sa classe de deux croiseurs éclaireurs construits pour la Royal Navy au cours de la première décennie du 20e siècle. Pendant deux ans après avoir été achevé en 1905, le navire était en réserve. Elle a été commissionnée au milieu de 1907 en tant que chef de flottille dans la Home Fleet. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en août 1914, elle est affectée à des patrouilles dans la Manche. Au milieu de 1915, Adventure a été transféré dans les eaux irlandaises pour y servir de navire amiral. Début 1918, le navire escorte des convois jusqu'à Gibraltar avant d'être transféré en Méditerranée à la fin de la guerre. Elle est rentrée chez elle au milieu de 1919 et a été payée. Adventure a été vendu à la ferraille au début de 1920.
HMS Aventure_(M23)/HMS Aventure (M23) :
Le HMS Adventure, numéro de fanion M23, était un croiseur de pose de mines de classe Adventure de la Royal Navy construit dans les années 1920 qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Son commandant entre 1928 et 1929 était le futur First Sea Lord John HD Cunningham. Mis sur cale à Devonport en novembre 1922 et lancé en juin 1924, Adventure fut le premier navire construit pour servir de poseur de mines ; elle a également été le premier navire de guerre à utiliser des moteurs diesel, utilisés pour la croisière. Adventure a d'abord rejoint la flotte de l'Atlantique, puis a été transféré à la China Station en 1935. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le navire a été endommagé en 1941 et 1944, et a été converti en péniche de débarquement en 1944. En 1945, Adventure a été réduit à la réserve et en 1947, elle a été vendue et démolie pour la ferraille.
Avis HMS/Avis HMS :
Huit navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Advice : le navire anglais Advice (1586) était une pinasse à 9 canons lancée en 1586 et vendue en 1617. Le HMS Advice (1650) était un quatrième rang de 40 canons Elizabeth- frégate de classe lancée en 1650 et capturée par des corsaires français en 1711. Le HMS Advice (1712) était un quatrième rang de 50 canons lancé en 1712. Il fut rebaptisé HMS Milford en 1744 et fut vendu en 1749. Le HMS Advice (1745) fut un quatrième rang de 50 canons lancé en 1745 et démantelé en 1756. Le HMS Advice (1779) était un cutter de 10 canons acheté en 1779 et détruit en 1793. Le HMS Advice (1796) était un cutter de 4 canons lancé en 1796 et répertorié pour la dernière fois en 1799. HMS Advice (1800) était un bateau de conseil lancé en 1800 et vendu en 1805. HMS Advice (1837) était un paquebot à aubes lancé pour le GPO sous le nom de Vixen en 1823. Elle a été transférée à la Marine en 1837 et a été vendu en 1870.
Avis HMS_(1650)/Avis HMS (1650) :
Advice était l'une des six frégates de quatrième rang de 40 canons, construites pour le Commonwealth d'Angleterre dans le cadre du programme 1650, elle serait transférée à la marine du Royaume d'Angleterre lors de la restauration de la monarchie en mai 1660. Pendant son temps avec la marine du Commonwealth, elle combattra dans deux engagements majeurs de la flotte de la première guerre anglo-néerlandaise , à savoir la bataille de Portland et la bataille du Gabbard . Après la restauration, elle sera impliquée dans la seconde guerre anglo-néerlandaise, en particulier la bataille de Lowestoft et la bataille de St James Day. Elle serait également présente à l'attaque du Vile ou plus connue sous le nom de Holmes Bonfire. Elle verrait l'action contre les Algériens à la bataille de Bugia. Pendant la troisième guerre anglo-néerlandaise, elle combattra à la bataille de Solebay, à la bataille de Schooneveld et à la bataille de Texel. Elle combattra également les Français lors de la bataille de la baie de Bantry. Elle verrait le service dans les Indes occidentales et orientales avant d'être reconstruite à Woolwich. Advice était le deuxième navire nommé puisqu'il était utilisé pour une pinasse de 9 canons lancée au chantier naval de Woolwich en 1586 et vendue en 1617.
Avis HMS_(1712)/Avis HMS (1712) :
Le HMS Advice était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit par Joseph Allin l'aîné selon l'établissement des dimensions de 1706 à Deptford Dockyard, et lancé le 8 juillet 1712. En 1744, il fut renommé HMS Milford. , et elle a été vendue hors de la marine en 1749.
Avis HMS_(1745)/Avis HMS (1745) :
Le HMS Advice était un navire de quatrième rang de 50 canons de la ligne de la Royal Navy, construit à Southampton aux dimensions prévues dans les propositions de 1741 de l'établissement de 1719, et lancé le 26 février 1745.Advice a servi jusqu'à ce qu'il soit démantelé en 1756.
Avis HMS_(1779)/Avis HMS (1779) :
Le HMS Advice était un cotre de 10 canons que la Royal Navy a acheté en 1779. Il a fait naufrage en 1793.
Avis HMS_(1796)/Avis HMS (1796) :
HMS Advice était le bâtiment Brilliant de coupeur mercantile à Itchen Ferry que la Royal Navy a acheté en 1796 alors qu'elle construisait. La Marine souhaitait l'employer comme goélette de conseil armée. M.S.Wilson l'a commandée en novembre 1796 et elle était basée à Plymouth. Elle a été convertie en plate-forme de coupe en 1797 et a fait réparer des défauts entre juin et août 1799 à Plymouth.À partir d'environ 1798, Advice servait d'appel d'offres à Royal William, puis ancré à Portsmouth et servait de navire amiral à l'amiral Sir Peter Parker, puis Amiral Mark Milbanke, commandant en chef, Portsmouth. Le 15 juin 1798, les offres Advice capturèrent Stadt Emden. Le 31 mai 1799, les offres Advice et Ann capturèrent Rosalio et Betty. Le 30 avril 1800, les offres Advice et Ann capturèrent Embden. La carrière et le sort ultérieurs d'Advice sont incertains. Une source clé rapporte que le lieutenant Joseph Nourse l'a commandée en 1802 et l'a emmenée à Trinidad pour y servir d'annexe. Il poursuit en rapportant que le lieutenant John Salter la commandait en 1804, mais qu'elle a été perdue aux Antilles en 1804. Cependant, cette information est très discutable. La même source ailleurs indique que le lieutenant Nourse prend le commandement de Advice en 1802 et la fait naviguer à Trinidad. Bien que la même source ne mentionne pas le lieutenant Salter, il est improbable que dans les deux cas un lieutenant commande un si petit navire avec un équipage de seulement dix hommes. Enfin, la première source sur les pertes de navires de guerre britanniques entre 1650 et 1859 ne fait aucune mention d'un Conseil perdu après 1793, aux Antilles ou ailleurs. Une autre source majeure de la Royal Navy rapporte que l'avis de cet article a été répertorié pour la dernière fois en août 1799. Il semble que la marine ait déposé l'avis à Portsmouth, libérant ainsi le nom de l'avis nouvellement construit. (Le nouveau Conseil était trois fois plus grand, en longueur et en poids, que son prédécesseur.) Ensuite, les "Principle Officers and Commissioners of His Majesty's Navy", ont proposé "His Majesty's Cutter Advice, lying at Portsmouth" en vente le 1 avril 1807.
Avis HMS_(1800)/Avis HMS (1800) :
Le HMS Advice était le deuxième d'une classe de deux bateaux-conseils gréés en goélette de la Royal Navy. Advice a été lancé en 1800 et mis en service en janvier 1801 sous le lieutenant William Robertson, pour Jersey. En août 1802, elle passe sous le commandement du lieutenant Joseph Nourse. Conseil (appel d'offres), de six canons, était répertorié comme étant à Portsmouth le 2 octobre 1802, sous le commandement du lieutenant Nourse. Nourse l'a naviguée pour Trinidad, quittant Portsmouth le 27 octobre. Là, elle a servi de soumissionnaire à la colonie. La carrière et le sort ultérieurs de Conseil sont incertains. Une source déclare que la conception d'Advice s'est avérée insatisfaisante, de sorte que non seulement la Marine n'a plus construit de navires selon cette conception, mais aucun officier n'a suivi Nourse à sa tête. Cependant, ailleurs, la même source a Nourse commandant et naviguant vers Trinidad un autre bateau-conseil / annexe Advise, suivi aux commandes par le lieutenant J. Salter. Cependant, une autre source indique que l'avis a été répertorié pour la dernière fois en 1799. Ce navire a probablement été désarmé à Portsmouth vers 1800, avant le lancement de l'avis de cet article, et a été vendu en 1807. Le 4 août 1803, Nourse, maintenant un Commandant, a pris le commandement de Cyane. Il a probablement été suivi à la tête de l'Advise par le lieutenant Salter.
HMS Advice_Prize/HMS Advice Prize :
Deux navires de la Royal Navy ont porté le nom de HMS Advice Prize. Le nom indique que les navires ont été pris comme prix par des navires nommés Advice, puis mis en service dans la marine : le HMS Advice Prize (1693) était un sloop capturé aux Français en 1693 et ​​vendu en 1695. Le HMS Advice Prize (1704) était un 18 -canon de sixième rang capturé aux Français en 1704 et vendu en 1712.
HMS Enée_(P427)/HMS Enée (P427) :
Le HMS Aeneas (P427) était un sous-marin britannique de classe Amphion de la Royal Navy, construit par Cammell Laird et lancé le 9 octobre 1945. Il a été nommé d'après le héros Aeneas de la mythologie grecque.
HMS Aeolus/HMS Aeolus :
Cinq navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Aeolus, d'après l'un des nombreux personnages nommés Aeolus qui apparaissent dans la mythologie grecque : le HMS Aeolus (1758) était une frégate de cinquième rang de 32 canons lancée en 1758. Elle a été placée sur le port service en 1796, rebaptisé HMS Guernsey en 1800, et démantelé en 1801. Le HMS Aeolus (1800) était autrefois le navire français Pallas, un cinquième rang de 36 canons, qu'un escadron captura en 1800 au large des côtes françaises. Elle a été rebaptisée Pique en 1801. Elle a été vendue pour démolition en 1819. Le HMS Aeolus (1801) était une frégate de cinquième rang de 32 canons lancée en 1801 et démantelée en 1817. Le HMS Aeolus (1825) était un cinquième canon de 46 -rate frégate lancée en 1825. Elle a été utilisée pour le service portuaire à partir de 1855 et a été démantelée en 1886. Le HMS Aeolus (1891) était un croiseur protégé de deuxième classe de classe Apollo lancé en 1891 et vendu en 1914.
HMS Aeolus_(1758)/HMS Aeolus (1758):
Le HMS Aeolus (1758) était une frégate de cinquième rang de 32 canons de la Royal Navy. En 1800, il a été rebaptisé HMS Guernsey. Le nom original du navire vient de la mythologie grecque et signifie « mouvement rapide/agile ». Le navire est commémoré par un temple néo-classique à Kew Gardens, à Londres. Le temple Aeolus a été conçu par William Chambers, avec deux autres temples, comme un mémorial à trois navires britanniques impliqués dans des victoires navales pendant la guerre de Sept Ans.
HMS Aeolus_(1801)/HMS Aeolus (1801):
Le HMS Aeolus était une frégate de cinquième rang de classe Amphion de 32 canons de la Royal Navy. Il a été lancé en 1801 et a servi dans les guerres de la Révolution française et napoléoniennes, et la guerre de 1812. Commandé pendant les dernières années des guerres de la Révolution française, Aeolus a d'abord été engagé dans le travail de convoi, avant d'être envoyé aux Antilles, où elle participe aux opérations au large de Saint-Domingue et bloque les navires français dans les ports. Elle a été impliquée dans la poursuite du Duquesne de 74 canons après sa mise en mer et a aidé à sa capture. Aeolus retourna opérer au large des côtes britanniques et fit partie de l'escadron de Sir Richard Strachan à la fin de 1805. L'escadron rencontra une partie de la flotte franco-espagnole en fuite que Nelson avait vaincue de manière décisive deux semaines auparavant à la bataille de Trafalgar , et après les avoir amenés au combat, a capturé toute la force. Après avoir passé du temps hors de l'Irlande et de l'Amérique du Nord, Aeolus se trouve dans les Caraïbes en 1809 et participe à la prise de la Martinique. Déployé avec l'escadron du capitaine Philip Broke après le déclenchement de la guerre de 1812, Aeolus a participé à la capture de l' USS Nautilus , le premier navire de chaque côté perdu pendant la guerre, à la poursuite de l' USS Constitution et à la capture du corsaire américain Snapper . Aeolus a été utilisé comme magasin à Québec après la fin de la guerre, et après son retour en Grande-Bretagne, il a été désarmé à la fin des guerres napoléoniennes. Elle fut finalement vendue en 1817.
HMS Aetna/HMS Aetna :
Dix navires de la Royal Navy ont été nommés HMS Aetna (historiquement orthographié Ætna) ou HMS Etna, d'après le volcan Etna : HMS Aetna (1691) était un pompier de 8 canons lancé en 1691 et capturé par les Français en 1697. HMS Aetna ( 1739) était un pompier de 8 canons acheté en 1739 et vendu en 1746. Le HMS Etna (1756) était un pompier de 8 canons acheté en 1756. Elle a été convertie en sloop plus tard cette année-là et a été vendue en 1763. Le HMS Etna (1771 ) était un pompier de 8 canons acheté en 1771. Il a été rebaptisé HMS Scorpion et converti en sloop plus tard cette année-là et a été vendu en 1780. Le HMS Aetna (1776) était un bombardier de 8 canons lancé en 1776 et démantelé en 1784 Le HMS Aetna (ou Etna) était une corvette française de classe Etna de 20 canons que le HMS Melampus et le HMS Childers ont capturé aux Français en 1796. La Royal Navy l'a classée au sixième rang et l'a rebaptisée HMS Cormorant en 1797; il fit naufrage en 1800. Le HMS Aetna (1803) était le Success mercantile lancé en 1803 à Littlehampton. L'Amirauté a acheté ici en 1803 pour la convertir en Royal Navy un bombardier de 8 canons. La Marine l'a vendue en 1816 et elle est revenue au service commercial sous son nom d'origine. Elle a fait naufrage en 1823. Le HMS Aetna (1824) était un bombardier de 6 canons lancé en 1824. Elle a été convertie en navire d'étude en 1826 et a été vendue en 1846. Le HMS Aetna (1855) était un 14 canons de la classe Aetna. batterie flottante à vis à toute épreuve. Il a été couché en 1854, mais a pris feu et s'est lancé en 1855. Il a été démoli sur la berge. Le HMS Aetna (1856) était une batterie flottante blindée à vis de classe Aetna allongée de 16 canons lancée en 1856. Elle a été utilisée pour le service portuaire à partir de 1866, a été incendiée en 1873 et démolie en 1874.aussi : Aetna (1883) était un Remorqueur de chantier naval à aubes en fer de classe Malte de 530 tonnes construit par Laird Brothers, Birkenhead. Elle a été ferraillée en 1929.
HMS Aetna_(1803)/HMS Aetna (1803):
Le HMS Aetna (ou HMS Etna) était le Success mercantile lancé en 1803 à Littlehampton. L'Amirauté a acheté ici en 1803 pour le convertir en bombardier de la Royal Navy. Aetna a participé à la deuxième bataille de Copenhague en 1807 et à la bataille des routes basques en 1809. Plus tard, elle a participé à l'attaque de Fort McHenry lors de la bataille de Baltimore et au bombardement de Fort Washington, Maryland en 1814, pendant la guerre de 1812. La Marine l'a vendue en 1816 et elle est revenue au service commercial sous son nom d'origine. Elle a navigué à Calcutta, à Rio de Janeiro, et plus localement jusqu'à ce qu'elle fasse naufrage en 1823.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

House at 103 Roslyn Avenue

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...