Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMNZS Blackpool


NCSM Sea_Cliff_(K344)/NCSM Sea Cliff (K344) :
Le NCSM Sea Cliff était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Leamington, en Ontario, mais en raison d'une possible confusion avec le HMS Leamington, elle reçoit un nom associé à la ville. Après la guerre, il est vendu à la marine chilienne et rebaptisé Covadonga. Initialement nommée Megantic, elle a été commandée le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de classe River 1943-1944. Elle a été mise en chantier le 20 juillet 1943 par Davie Shipbuilding and Repairing Co. Ltd. à Lauzon, Québec et lancée le 7 août 1944. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 26 septembre 1944 à Québec.

NCSM Shawinigan/NCSM Shawinigan :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Shawinigan. NCSM Shawinigan (K136) (I), une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne et a été perdue lors de la bataille de l'Atlantique. NCSM Shawinigan (MM 704) (II), un navire de défense côtière de la classe Kingston des Forces canadiennes, mis en service en 1997.
NCSM Shawinigan_(K136)/NCSM Shawinigan (K136) :
Le NCSM Shawinigan était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique pour protéger les convois. Elle a été coulée en 1944. Elle a été nommée pour Shawinigan, Québec.
NCSM Shawinigan_(MM_704)/NCSM Shawinigan (MM 704) :
Le NCSM Shawinigan est un navire de défense côtière de la classe Kingston qui a servi dans les Forces canadiennes et la Marine royale canadienne depuis 1997. Le Shawinigan est le cinquième navire de sa classe. Elle est le deuxième navire à utiliser la désignation NCSM Shawinigan. Le navire est affecté aux Forces maritimes de l'Atlantique (FMAR(A)) et est basé à la BFC Halifax.
NCSM Shearwater/NCSM Shearwater :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Shearwater. NCSM Shearwater (K02), un sloop commandé et plus tard un appel d'offres de sous-marins dans la BFC Shearwater de la Marine royale canadienne, une base des Forces canadiennes
NCSM Shediac/NCSM Shediac :
Le NCSM Shediac était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de la ville de Shediac, au Nouveau-Brunswick.
NCSM Sherbrooke/NCSM Sherbrooke :
Le NCSM Sherbrooke était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte océanique. Elle porte le nom de Sherbrooke, Québec.
NCSM Sioux_(R64)/NCSM Sioux (R64) :
Le NCSM Sioux était un destroyer de classe V de la Marine royale canadienne qui a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée. Elle a été lancée sous le nom de HMS Vixen pour la Royal Navy britannique avant d'être transférée à la Marine royale canadienne. Elle porte alors le nom du peuple Sioux des provinces de l'ouest du Canada.
NCSM Skeena/NCSM Skeena :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Skeena. Le NCSM Skeena (D59) (I) était un destroyer de classe River actif de 1931 à 1944. Le NCSM Skeena (DDH 207) (II) était un destroyer d'escorte de classe St. Laurent actif de 1957 à 1993. 1941. L'unité de cadets possède des artefacts du navire, y compris la cloche du premier navire.
NCSM Skeena_(D59)/NCSM Skeena (D59) :
Le NCSM Skeena était un destroyer de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne (MRC) de 1931 à 1944. Il ressemblait à la classe A de la Royal Navy et portait initialement le fanion D59, changé en 1940 en I59. Elle a été construite par John I. Thornycroft & Company à Woolston, Hampshire et mise en service dans la MRC le 10 juin 1931 à Portsmouth, Angleterre. Skeena et son jumeau le NCSM Saguenay ont été les premiers navires construits spécifiquement pour la Marine royale canadienne. Elle est arrivée à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 3 juillet 1931.
NCSM Skeena_(DDH_207)/NCSM Skeena (DDH 207) :
Le NCSM Skeena était un destroyer de classe St. Laurent qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes de 1957 à 1993. Skeena a été construit comme destroyer d'escorte et a été converti dans les années 1960 en destroyer porte-hélicoptères. En 1972, le navire a été désigné unité de langue française, la deuxième en service au Canada. Abandonné en 1994, le navire est démantelé en Inde.
NCSM Smiths_Falls/NCSM Smiths Falls :
Le NCSM Smiths Falls était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Smiths Falls, en Ontario. Elle était la dernière corvette de la classe Flower à entrer en service dans la MRC.
NCSM Snowberry/NCSM Snowberry :
Le NCSM Snowberry était une corvette de la classe Flower qui a été construite à l'origine pour la Royal Navy, mais qui a passé la majeure partie de la guerre en service dans la Marine royale canadienne. Elle a combattu principalement comme escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique.
NCSM Somers_Isles/NCSM Somers Isles :
Le NCSM Somers Isles était une installation d'entraînement temporaire et une frégate de pierre pour la Marine royale canadienne (MRC) aux Bermudes de 1944 à 1945 pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, la base a été fermée. À partir du milieu de 1944, la formation de préparation des navires de guerre stationnés sur la côte est du Canada a eu lieu dans les eaux des Bermudes, car elle permettait de s'entraîner toute l'année par rapport au site de préparation précédent de la MRC, St.Margaret's Bay et Pictou, Nouvelle-Écosse.
NCSM Sorel/NCSM Sorel :
Le NCSM Sorel était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte océanique. Elle porte le nom de Sorel, au Québec.
NCSM Spikenard/NCSM Spikenard :
Le NCSM Spikenard était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle a été nommée pour la fleur de nard.
NCSM Spitfire/NCSM Spitfire :
Le NCSM Spitfire était une canonnière à voile de 65 tonnes construite au chantier naval de Cuthberts, à Port Jackson, en Australie et lancée le 3 avril 1855 pour la colonie de la Nouvelle-Galles du Sud. Sa coque était gainée de cuivre de 22 onces. Elle a été le premier navire de guerre construit en Australie pour un gouvernement colonial. Le Spitfire a été donné à la colonie du Queensland en 1859 et il a été utilisé comme cotre pilote sur la baie de Moreton. En 1860, elle a été utilisée dans le cadre d'une expédition pour trouver l'embouchure de la rivière Burdekin. Elle devait devenir le bateau-pilote de Cooktown, jusqu'à ce qu'elle soit mise hors service en 1885 et achetée par le capitaine Alex Mathewson, pour être utilisée comme bateau de pêche. Elle a été vendue en 1892 à Dan Moynahan et SB Andreassen et lors d'un cyclone en 1896, elle a été endommagée au large de l'île Hinchinbrook.
NCSM Springhill_(K323)/NCSM Springhill (K323) :
Le NCSM Springhill était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique, principalement dans la bataille du Saint-Laurent. Elle porte le nom de Springhill, en Nouvelle-Écosse. Springhill a été commandé en juin 1942 dans le cadre du programme de construction de classe River 1942-1943 . Elle a été mise en chantier le 5 mai 1943 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 7 septembre plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 21 mars 1944 à Victoria, en Colombie-Britannique.
NCSM St._Boniface/NCSM St. Boniface :
Le NCSM St. Boniface était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Pendant la guerre, le navire a été utilisé comme escorte de convoi lors de la bataille de l'Atlantique. Après la guerre, le navire a été vendu pour un usage civil en tant que navire marchand, le dernier étant immatriculé en 1954.
NCSM St._Catharines_(K325)/NCSM St.Catharines (K325) :
Le NCSM St. Catharines était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle a été nommée pour St. Catharines, Ontario. Après la guerre, il a été reconverti en navire météorologique à l'usage du ministère des Transports du Canada. Le St. Catharines a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Elle a été mise en chantier le 2 mai 1942 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 5 décembre plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 31 juillet 1943 à Esquimalt.
NCSM St._Croix/NCSM St. Croix :
Deux navires de la marine canadienne ont été baptisés NCSM St. Croix. Le NCSM St. Croix (I81) (I) était un destroyer de classe Town initialement mis en service sous le nom d'USS McCook (DD-252) jusqu'à son transfert à la Marine royale canadienne en 1940 par l'intermédiaire de la Royal Navy. Le NCSM St. Croix (DDE 256) (II) était un destroyer de la classe Restigouche qui a servi dans la MRC de 1958 à l'unification en 1968, puis dans le Commandement maritime des Forces canadiennes de 1968 à 1974.
NCSM St._Croix_(DDE_256)/NCSM St.Croix (DDE 256) :
Le NCSM St. Croix était un destroyer de classe Restigouche qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes de 1958 à 1974. Quatrième navire mis en service dans la classe, il était le deuxième navire à porter ce nom. Après sa mise hors service, le navire a été utilisé comme navire-école à Halifax, en Nouvelle-Écosse, jusqu'en 1991, date à laquelle le St. Croix a été vendu pour démolition.
NCSM St._Eloi/NCSM St. Eloi :
Le NCSM St. Eloi était l'un des douze chalutiers navals de la classe Battle construits et utilisés par la Marine royale canadienne (MRC) pendant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a été transféré au ministère canadien de la Marine et des Pêcheries et transformé en navire-phare. Rebaptisé Lightship No. 20, le navire est revenu au service de la MRC en 1940 pour devenir le Gate Vessel 12 pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, le chalutier est revenu au service du gouvernement et a été abandonné en 1962.
NCSM St._John%27s/NCSM St. John's :
Le NCSM St. John's est une frégate de classe Halifax qui a servi dans les Forces canadiennes et la Marine royale canadienne depuis sa mise en service en 1996. Elle est le onzième des douze navires de sa classe qui est basée sur le projet de frégate de patrouille canadienne. St. John's porte le nom de la ville de St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador, une ville portuaire associée à l'histoire et au patrimoine navals canadiens, et est le premier navire de la Marine royale canadienne à porter ce nom. St. John's participe à des missions des Forces armées canadiennes protégeant la souveraineté du Canada dans l'océan Atlantique et appliquant les lois canadiennes dans sa mer territoriale et sa zone économique exclusive. St. John's a été déployé dans des missions dans tout l'océan Atlantique, jusqu'à l'océan Indien; spécifiquement le golfe Persique et la mer d'Oman sur les opérations antiterroristes, au nord jusqu'à Grise Fiord et dans les Caraïbes où elle a joué un rôle en aidant à arrêter le flux de drogues illicites vers l'Amérique du Nord. Elle est affectée aux Forces maritimes de l'Atlantique (FMAR(A)) et son port d'attache est à Halifax, en Nouvelle-Écosse.
NCSM St._Julien/NCSM St. Julien :
Le NCSM St Julien était l'un des douze chalutiers navals de la classe Battle construits et utilisés par la Marine royale canadienne (MRC) pendant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a été transféré au ministère canadien de la Marine et des Pêcheries et transformé en navire-phare. Redésigné Lightship No. 22, le navire est resté en tant que tel jusqu'en 1958. Le navire a été vendu pour un usage commercial et renommé Centennial et a été en service jusqu'en 1978.
NCSM St._Lambert/NCSM St. Lambert :
Le NCSM St. Lambert était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Saint-Lambert, Québec.
NCSM St._Laurent/NCSM St. Laurent :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM St. Laurent. Le NCSM St. Laurent (H83) (I) a d'abord servi la Royal Navy en tant que destroyer de classe C standard de l'entre-deux-guerres HMS Cygnet (H83) avant d'être transféré à la Marine royale canadienne pour servir de destroyer de classe River pendant la Seconde Guerre mondiale NCSM St Laurent (DDH 205) (II) était le navire de tête des destroyers de classe St. Laurent de la guerre froide
NCSM St._Laurent_(DDH_205)/NCSM St. Laurent (DDH 205) :
Le NCSM St. Laurent était un destroyer de classe St. Laurent qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes de 1955 à 1974. C'était le navire de tête de sa classe, le premier navire de guerre moderne conçu et construit au Canada.St. Laurent a été couché le 24 novembre 1950 par Canadian Vickers à Montréal. Elle a été lancée le 30 novembre de l'année suivante et a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 29 octobre 1955 et portait initialement le fanion numéro DDE 205 comme escorte de destroyer. Le premier ministre Louis Saint-Laurent était présent lors de sa mise en service. Elle aurait coûté 15 000 000 $ à construire. Elle a subi une conversion en escorte d'hélicoptère destroyer (DDH) au début des années 1960 et a été officiellement reclassée avec le fanion DDH 205 le 4 octobre 1963.
NCSM St._Pierre/NCSM St. Pierre :
Le NCSM St. Pierre était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a vu l'action comme escorte de convoi pendant la bataille de l'Atlantique. Elle a été nommée pour Havre-Saint-Pierre, Québec, dont le nom a été raccourci en raison de sa longueur. Après la guerre, elle fut vendue au Pérou et rebaptisée Teniente Palacios en 1947. St. Pierre fut commandée le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de la classe River 1943-1944 . Elle a été mise en chantier le 30 juin 1943 par Davie Shipbuilding and Repairing Co. Ltd. à Lauzon, Québec et lancée le 1er décembre plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 28 août 1944 à Québec.
NCSM St._Stephen_(K454)/NCSM St. Stephen (K454) :
Le NCSM St. Stephen était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de St. Stephen, au Nouveau-Brunswick. St. Stephen a été commandé le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de la classe River 1943-1944 . Elle a été mise en chantier le 5 octobre 1943 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 6 février 1944. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 28 juillet 1944 à Esquimalt.
NCSM St._Thomas_(K488)/NCSM St. Thomas (K488) :
Le NCSM St. Thomas était une corvette de la classe Castle de la Marine royale canadienne. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale dans la bataille de l'Atlantique, participant au naufrage du sous-marin allemand U-877 en 1944. Initialement commandé par la Royal Navy britannique sous le nom de Sandgate Castle, le navire a été transféré au Canada avant d'être terminé. . Après la guerre, la corvette est convertie à un usage commercial et rebaptisée Camosun III, puis Chilcotin et Yukon Star en 1958 avant d'être démantelée à Washington en 1974.
NCSM Stadacona/NCSM Stadacona :
Le NCSM Stadacona était un patrouilleur commandé de la Marine royale canadienne (MRC) qui a servi pendant la Première Guerre mondiale et l'après-guerre jusqu'en 1920. Avant d'entrer en service dans la MRC, le navire était le yacht privé Columbia. Après la guerre, Stadacona a effectué des levés hydrographiques. Le navire a été vendu pour un usage commercial en 1920 et a été incendié pour être récupéré en 1948. Stadaconé est un nom historique associé au Canada, aux voyages de Jacques Cartier, à la colonie de Samuel de Champlain et à la ville de Québec.
NCSM Star/NCSM Star :
Le NCSM Star est une division de la Réserve navale (DRN) des Forces canadiennes située à Hamilton, en Ontario. Surnommé une frégate de pierre, le NCSM Star est un établissement naval basé à terre pour la formation de marins à temps partiel ainsi qu'un centre de recrutement local pour la Marine royale canadienne (MRC). Deuxième plus ancienne des 24 divisions de la Réserve navale situées dans les grandes villes du Canada, Star a été créée le 15 mars 1923 sous le nom de Hamilton Half Company de la Réserve des volontaires de la Marine royale du Canada (RCNVR), puis le 1er novembre 1941 sous le nom de NCSM Star.
NCSM Ste._Therese_(K366)/NCSM Ste. Thérèse (K366):
NCSM Ste. Therese était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, Québec. Après la guerre, elle a été convertie en frégate de classe Prestonian et a servi jusqu'en 1967. Ste. Thérèse a été commandée le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de la classe River 1943-1944 . Elle a été mise en chantier le 18 mai 1943 par Davie Shipbuilding and Repairing Co. Ltd. à Lauzon, Québec et lancée le 16 octobre plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 28 mai 1944 à Lévis, Québec.
NCSM Stellarton/NCSM Stellarton :
Le NCSM Stellarton était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Stellarton, en Nouvelle-Écosse. Après la guerre, il a été vendu à la marine chilienne.
NCSM Stettler_(K681)/NCSM Stettler (K681) :
Le NCSM Stettler était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Stettler, en Alberta. Après la guerre, elle a été convertie en frégate de classe Prestonian et a servi jusqu'en 1966. Stettler a été commandée en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de classe River 1942-1943 . Elle a été posée le 31 mai 1943 par Canadian Vickers Ltd. à Montréal, Québec et lancée le 9 octobre plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 7 mai 1944 à Montréal.
NCSM Stone_Frégate/NCSM Stone Frégate :
Le NCSM Stone Frigate est un dortoir du Collège militaire royal du Canada à Kingston, en Ontario. Construit pour être un entrepôt naval, il a été converti à son usage actuel en 1876 lors de la création du collège.
NCSM Stone_Town_(K531)/NCSM Stone Town (K531) :
Le NCSM Stone Town était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de St. Marys, en Ontario, mais il y avait déjà un navire portant ce nom dans les marines du Commonwealth, alors ils ont choisi le surnom de la ville pour sa représentation. Après la guerre, il a été reconverti en navire météorologique à l'usage du ministère des Transports du Canada. Stone Town a été commandé le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de classe River 1943-1944 . Elle a été posée le 17 novembre 1943 par Canadian Vickers Ltd. à Montréal, Québec et lancée le 28 mars 1944. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 21 juillet 1944 à Montréal.
NCSM Stormont/NCSM Stormont :
Plusieurs unités de la Marine royale canadienne ont été nommées NCSM Stormont. NCSM Stormont (K444), une frégate de classe River renommée Matane avant sa mise en service. Le navire a servi dans la bataille de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale. NCSM Stormont (K327), une frégate de classe River qui a servi dans la bataille de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale.
NCSM Stormont_(K327)/NCSM Stormont (K327) :
Le NCSM Stormont est une ancienne frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique, mais a servi dans l'océan Arctique. Elle a été nommée pour Stormont, Ontario. Après la guerre, elle a été transformée en yacht de luxe Christina par le milliardaire grec Aristote Onassis. Elle continue de naviguer. Stormont a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de classe River 1942-1943 . Elle a été mise en chantier le 23 décembre 1942 par Canadian Vickers Ltd. à Montréal et lancée le 14 juillet 1943. Elle a été mise en service dans la MRC à Québec le 27 novembre 1943 avec le fanion K327.
NCSM Stratford/NCSM Stratford :
Le NCSM Stratford était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dragueur de mines a participé à la bataille de l'Atlantique et à la bataille du Saint-Laurent. En mars 1945, Stratford est entré en collision avec un autre navire et a été rendu inutilisable. Le dragueur de mines a été démantelé en 1946. Il porte le nom de la ville de Stratford, en Ontario.
NCSM Strathadam_(K682)/NCSM Strathadam (K682) :
Le NCSM Strathadam était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Strathadam, au Nouveau-Brunswick. Après la guerre, elle a été intégrée à la marine israélienne naissante sous le nom de Misgav. Strathadam a été commandé le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de classe River 1943-1944 . Elle a été posée le 6 décembre 1943 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 20 mars 1944. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 29 septembre à Victoria, en Colombie-Britannique.
NCSM Strathroy/NCSM Strathroy :
Le NCSM Strathroy était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle a été nommée pour Strathroy-Caradoc, Ontario. Après la guerre, il a été vendu à la marine chilienne.
NCSM Sudbury/NCSM Sudbury :
Le NCSM Sudbury était une corvette de la classe Flower qui a servi la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Sudbury, en Ontario.
NCSM Suderoy/NCSM Suderoy :
Après la chute de la Norvège face à l'Allemagne nazie le 10 juin 1940, le navire-usine norvégien de baleines Suderøy et ses chasseurs de baleines, Suderøy IV (J03), Suderøy V (J04), Suderøy VI (J05) et Star XVI reçurent l'ordre de naviguer vers Halifax de Hampton Roads, où ils s'étaient réfugiés. En juin 1940, à Halifax, les Suderøy IV, V et VI sont affrétés par le gouvernement norvégien en exil par la Marine royale canadienne, convertis et mis en service comme dragueurs de mines.
NCSM Summerside/NCSM Summerside :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Summerside. NCSM Summerside (K141) (I), une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la bataille de l'Atlantique. NCSM Summerside (MM 711) (II), un navire de défense côtière de la classe Kingston des Forces canadiennes, mis en service en 1999.
NCSM Summerside_(K141)/NCSM Summerside (K141) :
Le NCSM Summerside était une corvette de la classe Flower qui a servi la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi dans plusieurs théâtres navals de la guerre. Elle porte le nom de Summerside, Île-du-Prince-Édouard. Après la fin de la guerre, le navire a été vendu à la ferraille et démantelé.
NCSM Summerside_(MM_711)/NCSM Summerside (MM 711) :
Le NCSM Summerside est un navire de défense côtière de la classe Kingston de la Marine royale canadienne qui sert dans les Forces canadiennes depuis 1999. Le Summerside est le douzième et dernier navire de sa classe. Elle est le deuxième navire à utiliser la désignation NCSM Summerside. Il est affecté aux Forces maritimes de l'Atlantique (FMAR(A)) et est basé à la BFC Halifax.
NCSM Sussexvale_(K683)/NCSM Sussexvale (K683) :
Le NCSM Sussexvale était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Sussex, au Nouveau-Brunswick. Son nom a été modifié pour éviter toute confusion avec d'autres navires de guerre alliés nommés Sussex. Après la guerre, elle a été convertie en frégate de classe Prestonian et a servi jusqu'en 1966. Elle était la dernière frégate lancée par la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Programme de construction de classe River. Elle a été mise en chantier le 15 novembre 1943 par Davie Shipbuilding and Repairing Co. Ltd. à Lauzon, Québec et lancée le 12 juillet 1944. À un moment donné en 1944, son nom a été changé pour Sussexvale. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 29 novembre 1944 à Québec.
NCSM Swansea_(K328)/NCSM Swansea (K328) :
Le NCSM Swansea était une frégate de la classe Canadian River qui a été le chasseur de sous-marins le plus victorieux de la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale, ayant participé à la destruction de quatre d'entre eux. Elle a servi dans la bataille de l'Atlantique de 1943 à 1945. Après la guerre, elle a été réaménagée en frégate de classe Prestonian. Elle porte le nom de Swansea, en Ontario. Swansea a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction 1942-1943. Elle a été mise en chantier le 15 juillet 1942 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 19 décembre 1942. Swansea a été mise en service dans la MRC à Victoria, en Colombie-Britannique, le 4 octobre 1943 avec le fanion K328.
NCSM Swift_Current/NCSM Swift Current :
Le NCSM Swift Current (fanion J254) était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1941, le navire de guerre sert de navire-école et d'escorte de convoi et participe aux batailles du Saint-Laurent et de l'Atlantique. Après la guerre, le navire a été désarmé jusqu'à sa réacquisition pendant la guerre de Corée. Ne réintégrant jamais le service au Canada, le Swift Current est vendu à la marine turque en 1958. Rebaptisé Bozcaada, le dragueur de mines est abandonné en 1971.
NCSM Tecumseh/NCSM Tecumseh :
Le NCSM Tecumseh est une division de la Réserve navale (DRN) des Forces canadiennes située à Calgary, en Alberta. Surnommé une frégate de pierre, le NCSM Tecumseh est un établissement d'entraînement naval basé à terre avec un équipage de marins à temps partiel et sert également de centre de recrutement local pour la Marine royale canadienne (MRC). C'est l'une des 24 divisions de la Réserve navale situées dans les grandes villes du Canada.
NCSM Terra_Nova/NCSM Terra Nova :
Le NCSM Terra Nova (DDE 259) était un destroyer de classe Restigouche qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes de 1959 à 1997. Après son radoub final, il était un destroyer lance-missiles. C'était le sixième navire de sa classe et le premier navire de guerre canadien à porter le nom de Terra Nova. L'insigne du navire rend hommage à la rivière Terra Nova à Terre-Neuve ainsi qu'à un ancien navire civil, le Terra Nova, qui s'est fait connaître lors d'un voyage d'exploration scientifique en Antarctique. Ils sont représentés par un fleuve et l'Antarctique (symbolisé par un pingouin) sur l'insigne du navire.
NCSM The_Pas/NCSM The Pas :
Le NCSM The Pas était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte océanique lors de la bataille de l'Atlantique et de navire-école. Elle porte le nom de The Pas, au Manitoba.
NCSM Thetford_Mines_(K459)/NCSM Thetford Mines (K459) :
Le NCSM Thetford Mines était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Thetford Mines, Québec. Thetford Mines a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Elle a été posée le 7 juillet 1943 par Morton Engineering & Dry Dock Co. à Québec, Québec et lancée le 30 octobre plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 24 mai 1944 à Québec.
NCSM Thiepval/NCSM Thiepval :
Le NCSM Thiepval était l'un des douze chalutiers navals de la classe Battle utilisés par la Marine royale canadienne (MRC). Après avoir servi sur la côte est du Canada à la fin de la Première Guerre mondiale, Thiepval a été transférée sur la côte ouest, où elle a passé le reste de sa carrière. En 1924, Thiepval a visité l'Union soviétique et le Japon dans le cadre des efforts de soutien pour une tentative de vol autour du monde. Thiepval a heurté un rocher et a coulé au large de la côte de la Colombie-Britannique en 1930, et son épave est depuis devenue une attraction populaire pour les plongeurs.
NCSM Thorlock/NCSM Thorlock :
Le NCSM Thorlock était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Thorold, en Ontario. Son nom a été changé en raison de la préférence locale. Après la guerre, il a été vendu à la marine chilienne.
NCSM Thunder/NCSM Thunder :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Thunder; Le NCSM Thunder (J156), un dragueur de mines de la classe Bangor mis en service en 1941 et démantelé en 1947. Le NCSM Thunder (MCB 153), un dragueur de mines de la classe Bay mis en service en 1953 et vendu à la France en 1954. Le NCSM Thunder (MCB 161), un Dragueur de mines de classe Bay mis en service en 1957 et mis hors service en 1997.
NCSM Thunder_(J156)/NCSM Thunder (J156) :
Le NCSM Thunder (fanion J156) était un dragueur de mines de la classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dragueur de mines entre en service en 1941 et participe à la bataille de l'Atlantique et au débarquement de Normandie. Après la guerre, Thunder a été vendu à la ferraille et démantelé.
NCSM Thunder_(MCB_153)/NCSM Thunder (MCB 153) :
Le NCSM Thunder (numéro de coque MCB 153) était un dragueur de mines de classe Bay qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant trois mois et demi en 1954 avant d'être vendu à la Marine française pour devenir La Paimpolaise. Le navire porte le nom de Thunder Bay et est le deuxième navire à porter ce nom. Son nom a été donné à son remplaçant, le NCSM Thunder (MCB 161).
NCSM Thunder_(MCB_161)/NCSM Thunder (MCB 161) :
Le NCSM Thunder (numéro de coque MCB 161) était un dragueur de mines de la classe Bay qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la guerre froide. Le navire porte le nom de Thunder Bay. C'était le troisième navire à porter le nom et le deuxième de la classe, remplaçant un ancien navire vendu à la France. Le dragueur de mines est entré en service en 1957 et a été désarmé en 1997.
NCSM Timmins/NCSM Timmins :
Le NCSM Timmins était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a servi pendant la bataille de l'Atlantique de 1942 à 1945. Elle a été commandée à Yarrows Ltd. à Esquimalt, en Colombie-Britannique et a été mise à quai le 14 décembre 1940. Elle a été lancée le 26 juin 1941 et mis en service le 10 février 1942. Il porte le nom de la communauté de Timmins, en Ontario. Elle était légèrement armée d'un canon de 4 pouces et d'un canon naval de 2 livres. Elle a utilisé des grenades sous-marines pour la guerre anti-sous-marine. Elle était équipée d'un équipage de 85 marins et 6 officiers. Son insigne officieux était un chat suffisant tenant un sous-marin dans sa patte. Depuis les six premiers mois elle a exécuté des devoirs de défense côtière sur la côte ouest. En octobre 1942, elle reçut l'ordre de se rendre sur la côte est en passant par le canal de Panama. De novembre 1942 à juillet 1945, elle escorta des convois avec la Western Local Escort Force qui opérait de New York à St. John's, Terre-Neuve. En novembre 1942, Timmins est affecté à l'escorte du convoi ON145. Le 21 novembre, le convoi est attaqué par le U-518. Le sous-marin a torpillé et coulé le marchand britannique Empire Sailor. Timmins et le NCSM Minas ont sauvé 42 survivants du navire. Elle a été mise hors service le 15 juillet 1945. En 1948, elle a été vendue et transformée en un cargo marchand appelé Guayaquil. Elle a été déclarée perdue le 3 août 1960.
NCSM Toronto/NCSM Toronto :
Le NCSM Toronto peut faire référence à : Le NCSM Toronto (K538) était une frégate de la classe River qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été vendu en 1956. Le NCSM Toronto (FFH 333) est une frégate de la classe Halifax en service depuis 1993.
NCSM Toronto_(FFH_333)/NCSM Toronto (FFH 333) :
Le NCSM Toronto (FFH 333) est une frégate de la classe Halifax qui a servi dans les Forces canadiennes depuis 1993. Le Toronto est le quatrième navire de sa classe, qui est le nom du projet de frégate de patrouille canadienne. Il s'agit du deuxième navire de la MRC à porter le nom de la plus grande ville du Canada. Lorsqu'elle n'est pas en opération, elle est affectée aux Forces maritimes de l'Atlantique (FMAR(A)) et est basée à la BFC Halifax. Toronto participe à des missions MARLANT protégeant la souveraineté du Canada dans l'océan Atlantique et appliquant les lois canadiennes dans sa mer territoriale et sa zone économique exclusive.
NCSM Toronto_(K538)/NCSM Toronto (K538) :
Le NCSM Toronto était une frégate de classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale et comme frégate de classe Prestonian de 1953 à 1956. Elle a été nommée pour Toronto, Ontario. Elle a ensuite été acquise par la Royal Norwegian Navy et renommée Garm, puis à nouveau en 1965 sous le nom de HNoMS Valkyrien. Le Toronto a été commandé le 1er février 1943 sous le nom de Giffard (après Giffard, Québec) dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1943-1944. Il a été mis en chantier le 10 mai 1943 par Davie Shipbuilding & Repairing Co. Ltd. à Lauzon et lancé le 18 septembre 1943. Son nom a été changé pour Toronto et il a été mis en service dans la MRC le 6 mai 1944 avec le fanion K538.
Sentier du NCSM/sentier du NCSM :
Le NCSM Trail était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle a été nommée pour Trail, en Colombie-Britannique.
NCSM Transcona/NCSM Transcona :
Le NCSM Transcona était un dragueur de mines de la classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est lancée le 26 avril 1941. Après la guerre, elle est transférée à la Gendarmerie royale du Canada sous le nom de French. Le navire a servi jusqu'en 1961 avant d'être vendu à la ferraille et démantelé plus tard cette année-là.
NCSM Trentonian/NCSM Trentonian :
Le NCSM Trentonian était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique et de la Manche en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Trenton, en Ontario, mais en raison d'un conflit de dénomination avec un autre navire, son nom a été changé. Elle a été coulée en 1945.
NCSM Trillium/NCSM Trillium :
Le NCSM Trillium était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle était l'une des dix corvettes prêtées à la marine canadienne par la Royal Navy et la seule qui est restée une escorte océanique tout au long de la guerre. Elle a été nommée d'après le genre de plantes à fleurs Trillium, qui comprend le wakerobin, la tri fleur et la racine de naissance.
NCSM Trinity_(MCB_157)/NCSM Trinity (MCB 157) :
Le NCSM Trinity (numéro de coque MCB 157) était un dragueur de mines de la classe Bay qui a été construit pour la Marine royale canadienne pendant la guerre froide. Entré en service en 1954, le dragueur de mines est désarmé en 1958 et transféré à la marine turque. Rebaptisé Terme, le navire est resté en service jusqu'en 1991.
NCSM Trois_Rivi%C3%A8res/NCSM Trois Rivières :
Le NCSM Trois Rivières (fanion J269), alternativement orthographié Trois-Rivières et Trois-Rivières, était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire est entré en service en 1942 et a servi de navire de patrouille et d'escorte de convoi lors de la bataille de l'Atlantique. Après la guerre, le dragueur de mines est transféré à la Gendarmerie royale du Canada et rebaptisé MacBrien. Le navire a été vendu à la ferraille et démantelé en 1960.
NCSM Truro/NCSM Truro :
Le NCSM Truro (fanion J268) était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dragueur de mines entre en service en 1942 et prend part à la bataille de l'Atlantique et à la bataille du Saint-Laurent. Après la guerre, le navire a été transféré à la Gendarmerie royale du Canada et renommé Herchmer. En 1946, Herchmer est vendu pour être converti en mercantile et réapparaît sous le nom de Gulf Mariner. Le navire a été abandonné en 1964 sur la rive du fleuve Fraser après l'échec des plans de conversion en drague suceuse. La carcasse abandonnée a été brisée.
NCSM Tuna/NCSM Tuna :
Le NCSM Tuna était un torpilleur commandé par la Marine royale canadienne (MRC) qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. Construit comme le yacht civil à grande vitesse Tarantula, le navire était l'un des nombreux yachts convertis que la MRC a utilisés pendant la guerre. Après la guerre, le navire a été abandonné et dépouillé.
NCSM Ungava/NCSM Ungava :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Ungava. Le NCSM Ungava (J149), un dragueur de mines de la classe Bangor mis en service le 5 septembre 1941 et mis hors service le 3 avril 1946. Le NCSM Ungava (MCB 148), un dragueur de mines de la classe Bay mis en service le 4 juin 1954 et mis hors service le 23 août 1957 lors de son transfert à Dinde.
NCSM Ungava_(J149)/NCSM Ungava (J149) :
Le NCSM Ungava était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a participé à la bataille de l'Atlantique et à la bataille du Saint-Laurent. Après la guerre, elle a été ferraillée. Elle porte le nom de la baie d'Ungava.
NCSM Ungava_(MCB_148)/NCSM Ungava (MCB 148) :
Le NCSM Ungava (numéro de coque MCB 148) était un dragueur de mines de la classe Bay construit pour la Marine royale canadienne pendant la guerre froide. Entré en service en 1954, le dragueur de mines est désarmé en 1958 et transféré à la marine turque. Rebaptisé Tekirdağ, le navire est resté en service jusqu'en 1991 et a été démantelé en 2002.
NCSM Unicorn/NCSM Unicorn :
Le NCSM Unicorn est une division de la Réserve navale des Forces canadiennes (DRN) située à Saskatoon, en Saskatchewan. Surnommée une frégate de pierre, Unicorn est un établissement d'entraînement naval basé à terre avec un équipage de marins à temps partiel et sert également de centre de recrutement local pour la Marine royale canadienne (MRC). C'est l'une des 24 divisions de la Réserve navale situées dans les grandes villes du Canada.
NCSM Valleyfield_(K329)/NCSM Valleyfield (K329) :
Le NCSM Valleyfield était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle a été torpillée et coulée en mai 1944, la seule frégate de classe River perdue par la MRC. Elle a été nommée pour Salaberry-de-Valleyfield, Québec. Valleyfield a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Il a été mis en chantier le 30 novembre 1942 par Morton Engineering and Dry Dock Co. à Québec et lancé le 17 juillet 1943. Il a été mis en service dans la MRC le 7 décembre 1943 à Québec.
NCSM Vancouver/NCSM Vancouver :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Vancouver. L'un a été nommé en l'honneur de l'explorateur George Vancouver, les autres en l'honneur de la ville de Vancouver. Nommé en l'honneur de George Vancouver; Le NCSM Vancouver (F6A) (I) était un destroyer de classe S Thorneycroft qui a servi dans la Royal Navy en tant que HMS Toreador de 1919 jusqu'à son transfert à la Marine royale canadienne en 1928. Le navire a été mis hors service et mis au rebut en 1937. Nommé d'après la ville de Vancouver; Le NCSM Vancouver (K225) (II) était une corvette de classe Flower qui a été renommée NCSM Kitchener (K225) avant son lancement en novembre 1941. Le NCSM Vancouver (K240) (III) était une corvette de classe Flower qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. . Le Vancouver a servi de sa commission en mars 1942 jusqu'à la fin de la guerre, lorsqu'il a été mis hors service en juin 1945. Le NCSM Vancouver (IV) était un navire hydrographique lancé en juin 1965 et vendu en 1982. NCSM Vancouver (FFH 331) (V) est une frégate de la classe Halifax servant dans les Forces canadiennes depuis 1993.
NCSM Vancouver_(F6A)/NCSM Vancouver (F6A) :
Le NCSM Vancouver était un destroyer de classe S Thornycroft, anciennement HMS Toreador, construit pour la Royal Navy en 1917-1919. Voyant un service limité dans la Royal Navy, le navire a été prêté à la Marine royale canadienne en mars 1928. Le destroyer a principalement servi de navire-école jusqu'en 1936, date à laquelle le navire a été abandonné.
NCSM Vancouver_(FFH_331)/NCSM Vancouver (FFH 331) :
Le NCSM Vancouver est une frégate de classe Halifax de la Marine royale canadienne lancée le 8 juillet 1989, en tant que deuxième navire de sa classe. Il est basé à la BFC Esquimalt sur la côte ouest du Canada et est le troisième navire à porter le nom de Vancouver, en Colombie-Britannique.
NCSM Vancouver_(K240)/NCSM Vancouver (K240) :
Le NCSM Vancouver était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a vu l'action principalement dans les théâtres de l'Atlantique et du Pacifique. Elle a été nommée pour Vancouver, en Colombie-Britannique. Elle était le deuxième navire mis en service et le troisième au total à porter le nom de Vancouver.
NCSM Vegreville/NCSM Vegreville :
Le NCSM Vegreville était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a participé à la bataille du Saint-Laurent, à la bataille de l'Atlantique et à l'invasion de la Normandie. Elle a été séparée après la guerre en 1947. Elle porte le nom de Vegreville, en Alberta.
NCSM Venture/NCSM Venture :
Le NCSM Venture était une goélette à trois mâts construite pour la Marine royale canadienne comme navire-école en 1937. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale à Halifax, en Nouvelle-Écosse. C'était le deuxième navire commandé par la Marine royale canadienne à porter le nom de Venture. En 1943, la goélette est rebaptisée Harbour Craft 190. La goélette est vendue à des intérêts privés après la guerre et rebaptisée Alfred & Emily avant d'être détruite par un incendie en 1951.
NCSM Victoria_(SSK_876)/NCSM Victoria (SSK 876) :
Le NCSM Victoria est un sous-marin chasseur-tueur (SSK) à longue portée de la Marine royale canadienne, le navire de tête de sa classe. Elle porte le nom de la ville de Victoria, en Colombie-Britannique. Elle a été achetée à la Royal Navy et est l'ancien HMS Unseen (S41). La classe a également été renommée à partir de la classe Upholder.
NCSM Victoriaville_(K684)/NCSM Victoriaville (K684) :
Le NCSM Victoriaville était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Victoriaville, Québec. Après la guerre, elle a été convertie en frégate de classe Prestonian en 1959. En 1966, elle a été convertie en annexe de plongée et rebaptisée Granby, servant ainsi jusqu'en 1973, date à laquelle elle a été mise hors service pour la dernière fois. Le Victoriaville est commandé le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1943-1944. Elle a été mise en chantier le 2 décembre 1943 par George T. Davie Shipbuilding Ltd. à Lauzon, Québec et lancée le 23 juin 1944. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 11 novembre 1944 à Québec.
NCSM Ville_de_Québec/NCSM Ville de Québec :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Ville de Québec (signifiant « Québec » en anglais). Le NCSM Ville de Québec (K242) (I) était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le NCSM Ville de Québec (FFH 332) (II) est une frégate de la classe Halifax au service des Forces canadiennes de 1993 à aujourd'hui.
NCSM Ville_de_Québec_(K242)/NCSM Ville de Québec (K242) :
Le NCSM Ville de Québec était une corvette révisée de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle a été nommée pour la ville de Québec, Québec. Après la guerre, le navire a été vendu à des intérêts commerciaux, en service jusqu'en 1952.
NCSM Ville_de_Qu%C3%A9bec_(FFH_332)/NCSM Ville de Québec (FFH 332) :
Le NCSM Ville de Québec (FFH 332) (communément appelé VDQ) est une frégate de classe Halifax qui a servi dans les Forces canadiennes et la Marine royale canadienne depuis 1993. Ville de Québec est le troisième navire de sa classe qui est le nom de le projet de frégate de patrouille canadienne. La frégate est le deuxième navire de la Marine royale canadienne à porter le nom de Ville de Québec et est le seul navire de guerre entièrement bilingue au Canada. Il est affecté aux Forces maritimes de l'Atlantique (FMAR(A)) et est basé à la BFC Halifax. Le navire participe à des missions MARLANT protégeant la souveraineté du Canada dans l'océan Atlantique et appliquant les lois canadiennes dans sa mer territoriale et sa zone économique exclusive.
NCSM Vimy/NCSM Vimy :
Le NCSM Vimy était l'un des douze chalutiers navals de la classe Battle construits et utilisés par la Marine royale canadienne (MRC) pendant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a été transféré au ministère canadien de la Marine et des Pêcheries et transformé en navire-phare. Redésigné Lightship No. 5, le navire est resté au service du gouvernement canadien jusqu'à ce qu'il soit peut-être démoli pour la ferraille en 1958.
NCSM Vison/NCSM Vison :
Le NCSM Vison était un yacht armé de la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a été acquis en 1940 pour être utilisé comme patrouilleur et plus tard, comme navire-école. En 1946, après la fin de la guerre, Vison a été vendu en propriété privée. Le navire a été construit sous le nom d'Avalon en 1931 par Pusey & Jones de Wilmington, Delaware, États-Unis pour le compte d'Ogden L. Mills, le secrétaire au Trésor des États-Unis. Pendant son service pendant la Seconde Guerre mondiale, Vison a participé à la bataille de l'Atlantique et à la bataille du Saint-Laurent en escortant des convois et en les défendant contre les sous-marins allemands.
NCSM Wallaceburg/NCSM Wallaceburg :
Le NCSM Wallaceburg était un dragueur de mines de classe Algerine qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale comme escorte de convoi pendant la bataille de l'Atlantique. Après la guerre, le navire a été utilisé de 1950 à 1959 pour la formation des cadets. En 1959, il est vendu à la Marine belge et sert jusqu'en 1969 sous le nom de Georges Lecointe, le deuxième navire à porter le nom de Georges Lecointe.
NCSM Wasaga/NCSM Wasaga :
Le NCSM Wasaga (fanion J162) était un dragueur de mines de la classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1941, le dragueur de mines participe à la bataille de l'Atlantique et au débarquement de Normandie. Après la fin de la guerre, le navire est vendu en 1946 et démoli en 1947.
NCSM Waskesiu/NCSM Waskesiu :
Le NCSM Waskesiu était une frégate de la classe River de la Marine royale canadienne. La frégate a servi d'escorte de convoi lors de la bataille de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale. C'était la première frégate construite et mise en service dans la Marine royale canadienne. Après la guerre, le navire a été vendu en Inde où il a été rebaptisé Hooghly. Nommé d'après la ville de Prince Albert, en Saskatchewan, il y avait déjà un navire de guerre nommé "Prince Albert". La Marine royale canadienne a ensuite nommé le navire d'après la ville la plus proche du parc national de Prince Albert. Le Waskesiu a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme initial de construction de la classe River de 1942-1943. Le navire a été mis en chantier le 2 mai 1942 par Yarrows Ltd. à Esquimalt, en Colombie-Britannique et lancé le 3 avril 1943. La frégate a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 16 juin 1943 à Victoria, en Colombie-Britannique, avec le fanion numéro K 330.
NCSM Wentworth_(K331)/NCSM Wentworth (K331) :
Le NCSM Wentworth était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle a été nommée en l'honneur de la ville de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. Elle ne pouvait pas être nommée NCSM Dartmouth par crainte de confusion avec le HMS Dartmouth, et a donc été nommée d'après un ancien résident célèbre, le lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse, Sir John Wentworth. Son nom est souvent associé à tort au comté de Wentworth, en Ontario, en l'honneur de la ville de Hamilton. Wentworth a été commandé en avril 1942 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Elle a été mise en chantier le 11 novembre 1942 par Yarrows Ltd. à Esquimalt, en Colombie-Britannique et lancée le 6 mars 1943. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 7 décembre 1943 à Victoria, en Colombie-Britannique.
NCSM West_York/NCSM West York :
Le NCSM West York était une corvette de classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Nommé d'après Weston, Ontario, il a été construit par Midland Shipyards Ltd. à Midland, Ontario et mis en service le 6 octobre 1944 à Collingwood.
NCSM Westmount/NCSM Westmount :
Le NCSM Westmount (fanion J318) était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1942, le dragueur de mines a passé toute la guerre sur la côte atlantique du Canada. Après la guerre, le navire a été mis en réserve jusqu'à sa réacquisition en 1952 pendant la guerre de Corée. N'ayant jamais repris du service dans la Marine royale canadienne, le navire a été vendu à la marine turque en 1958. Rebaptisé Bornova (également orthographié Bor Nova), le dragueur de mines a été abandonné en 1972.
NCSM Wetaskiwin/NCSM Wetaskiwin :
Le NCSM Wetaskiwin était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de la ville de Wetaskiwin, en Alberta. Wetaskiwin a été la première corvette construite sur la côte du Pacifique à entrer en service dans la Marine royale canadienne.
NCSM Weyburn/NCSM Weyburn :
Le NCSM Weyburn était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Weyburn, en Saskatchewan. Il a été coulé par le mien en 1943.
NCSM Whitby/NCSM Whitby :
Le NCSM Whitby était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Whitby, en Ontario.
NCSM Whitehorse/NCSM Whitehorse :
Le NCSM Whitehorse est un navire de défense côtière de la classe Kingston qui sert dans les Forces canadiennes depuis 1998. Le Whitehorse est le sixième navire de sa classe. Premier navire portant le nom de la ville du Yukon, le navire est affecté aux Forces maritimes du Pacifique (MARPAC) et est basé à la BFC Esquimalt.
NCSM Whitethroat/NCSM Whitethroat :
Le NCSM Whitethroat était un poseur de mines contrôlé basé sur le chalutier naval de classe Isles construit pour le Canada au Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire a été achevé vers la fin de la guerre et la majeure partie de son service naval a été consacrée au démantèlement des défenses érigées pendant la guerre. En 1946, le navire a été désarmé et est devenu un auxiliaire naval et a reçu le nouveau préfixe CNAV Whitethroat. En tant qu'auxiliaire, Whitethroat a été utilisé comme plate-forme de recherche navale et pour réparer les câbles sous-marins. Réactivé pour la guerre de Corée en tant que minelayer à nouveau, le navire est retourné au service auxiliaire sur la côte du Pacifique de 1954 à 1967. Le Whitethroat a été vendu à la ferraille en 1967.
NCSM William_Hall/NCSM William Hall :
William Hall (AOPV 433). sera le quatrième patrouilleur extracôtier de la classe Harry DeWolf pour la Marine royale canadienne. La classe découle du projet de navire de patrouille extracôtier de l'Arctique dans le cadre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale et est principalement conçue pour la patrouille et le soutien des régions arctiques du Canada. Nommé d'après le quartier-maître William Nelson Edward Hall, qui fut le premier Afro-Canadien à recevoir la Croix de Victoria. Il a reçu la médaille pour ses actions lors du siège de Lucknow en 1857 pendant la rébellion indienne. La quille de William Hall a été posée le 17 février 2021 et la coque a flotté le 27 novembre 2022.
NCSM Windflower/NCSM Windflower :
Le NCSM Windflower était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des tâches d'escorte de convoi lors de la bataille de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale.
NCSM Windsor/NCSM Windsor :
Le NCSM Windsor est un sous-marin chasseur-tueur (SSK) à longue portée de la Marine royale canadienne, le deuxième sous-marin de la classe Victoria. Elle porte le nom de la ville de Windsor, en Ontario. Construit pour la Royal Navy en tant que sous-marin de la classe Upholder HMS Unicorn (numéro de fanion S43), il a été acheté par le Canada lorsque le Royaume-Uni a décidé de passer à une flotte entièrement nucléaire.
NCSM Winnipeg/NCSM Winnipeg :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Winnipeg. Le NCSM Winnipeg (J337) (I) était un dragueur de mines de classe Algerine qui a servi dans la Marine royale canadienne. Le NCSM Winnipeg a servi de sa commission de mars 1943 à novembre 1946. Le NCSM Winnipeg (FFH 338) (II) est une frégate de classe Halifax servant dans le Commandement maritime des Forces canadiennes depuis 1996.
NCSM Winnipeg_(FFH_338)/NCSM Winnipeg (FFH 338) :
Le NCSM Winnipeg est une frégate de la classe Halifax qui sert dans la Marine royale canadienne depuis 1996. Le Winnipeg est le neuvième navire de sa classe, dont la conception est issue du projet de frégate de patrouille canadienne. C'est le deuxième navire de guerre canadien à porter le nom de NCSM Winnipeg. Winnipeg participe aux missions MARPAC des Forces canadiennes protégeant la souveraineté du Canada dans l'océan Pacifique et l'océan Arctique et dans l'application des lois canadiennes sur ses océans territoriaux et sa zone économique exclusive. Le navire a été déployé sur des missions dans tout le Pacifique, ainsi que dans l'océan Indien ; en particulier sur les opérations antiterroristes dans le golfe Persique et la mer d'Oman, et les opérations de lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes. Le navire est affecté aux Forces maritimes du Pacifique (MARPAC) et son port d'attache est la Base maritime des Forces canadiennes à Esquimalt.
NCSM Winnipeg_(J337)/NCSM Winnipeg (J337) :
Le NCSM Winnipeg était un dragueur de mines de la classe Algerine qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Utilisé principalement comme escorte de convoi, le navire a servi dans la bataille de l'Atlantique. Après la guerre il est mis en réserve avant d'être vendu à la Belgique et rebaptisé AF Dufour. Elle a servi dans la marine belge jusqu'en 1966.
NCSM Wolf/NCSM Wolf :
Le NCSM Wolf était un yacht armé de la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale qui a servi sur la côte de la Colombie-Britannique au Canada. Construit en 1915 sous le nom de yacht Wenowah, avec l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, le navire a été mis au service de la marine américaine sous le nom d'USS Wenonah (SP-165) en tant que navire de patrouille. Le navire a escorté des convois entre les États-Unis et l'Europe et entre Gibraltar et Bizerte, Tunis et Gênes, en Italie. Après la guerre, Wenonah a été prêté au United States Coast and Geodetic Survey pendant trois ans et demi avant d'être vendu à des intérêts privés en 1928. En propriété privée, le navire a été renommé au moins deux fois, notamment Stranger et Blue Water. Avec le début de la Seconde Guerre mondiale, la Marine royale canadienne cherchait des navires capables d'effectuer des patrouilles. Cependant, le manque de navires canadiens les a amenés à acquérir des navires de leur voisin du sud. Blue Water a été acquis en 1940 pour servir sur la côte de la Colombie-Britannique et a utilisé un patrouilleur. Après la guerre, le navire a été revendu à des propriétaires commerciaux et renommé Gulfstream. Le Gulfstream a fait naufrage au large de Powell River, en Colombie-Britannique, le 11 octobre 1947.
NCSM Woodstock/NCSM Woodstock :
Le NCSM Woodstock était une corvette révisée de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Woodstock, en Ontario.
NCSM Yellowknife/NCSM Yellowknife :
Le NCSM Yellowknife est un navire de défense côtière de la classe Kingston qui sert dans les Forces canadiennes depuis 1998. Le Yellowknife est le septième navire de sa classe. Elle est le premier navire à utiliser la désignation Yellowknife dans la Marine royale canadienne. Le navire de défense côtière est affecté aux Forces maritimes du Pacifique (MARPAC) et est basé à la BFC Esquimalt.
NCSM York/NCSM York :
Le NCSM York est une division de réserve de la Marine royale canadienne (DRN) située à Toronto, en Ontario. Surnommé une frégate de pierre, le NCSM York est un établissement naval terrestre pour les marins à temps partiel ainsi qu'un centre de recrutement local pour la Réserve navale canadienne.
NCSM Ypres/NCSM Ypres :
Le NCSM Ypres était l'un des douze chalutiers navals de la classe Battle construits et utilisés par la Marine royale canadienne (MRC) pendant la Première Guerre mondiale. Nommé d'après les deuxième et troisième batailles d'Ypres, le navire est entré en service en 1918, patrouillant la côte est du Canada à la recherche d'activités sous-marines. Après la guerre, le navire est resté en service comme patrouilleur et navire-école. En 1938, le navire a été remis en service en tant que navire porte, rebaptisé Gate Vessel 1, en service à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le 12 mai 1940, le navire-porte a été percuté et coulé lors d'une collision avec le cuirassé britannique HMS Revenge .
NCSM Yukon/NCSM Yukon :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Yukon. Le NCSM Yukon (DDE 263) était un destroyer de la classe Mackenzie datant de la guerre froide. Le NCSM Yukon était un sous-marin de classe Canada prévu annulé en 1989.
NCSM Yukon_(DDE_263)/NCSM Yukon (DDE 263) :
Le NCSM Yukon était un destroyer de classe Mackenzie qui a servi dans la Marine royale canadienne (MRC) et plus tard dans les Forces canadiennes. Elle a été la première unité navale canadienne à porter ce nom. Elle porte le nom du fleuve Yukon qui coule de la Colombie-Britannique au Yukon et en Alaska aux États-Unis. Entré en service en 1963, il a été principalement utilisé comme navire-école sur la côte ouest. Elle a été mise hors service en 1993 et ​​vendue pour être utilisée comme récif artificiel et coulée en tant que telle à Sunken Harbor au large de San Diego, Californie en 2000.
NCSM d%27Iberville/NCSM d'Iberville :
Le NCSM d'Iberville est une division de la Réserve navale (DRN) des Forces canadiennes située à Rimouski, au Québec. Surnommé frégate de pierre, le NCSM d'Iberville est un établissement naval terrestre pour les marins à temps partiel ainsi qu'un centre de recrutement local pour la Marine royale canadienne (MRC). C'est l'une des 24 divisions de la Réserve navale situées dans les grandes villes du Canada.
HMC active/HMC active :
HMC Active est un navire de patrouille côtière de la Force frontalière du Royaume-Uni, anciennement David, une embarcation autonome de sauvetage et de récupération exploitée par BP. Elle a été construite par Holyhead Marine, Holyhead et Delta Marine, Stockport et a été exploitée par BP comme bateau de sauvetage à bord d'un plus grand navire de soutien offshore. David a été acquis par la UK Border Force en octobre 2016 et renommé HMC Active.
HMC Eagle/HMC Eagle :
Le HMC Eagle est un navire de patrouille côtière de la Force frontalière du Royaume-Uni, anciennement Iain, une embarcation autonome de sauvetage et de récupération exploitée par BP. Elle a été construite à l'origine par Holyhead Marine, Stockport et était exploitée par BP comme bateau de sauvetage à bord de plus grands navires de soutien offshore. Iain a été acquis par la UK Border Force en juin 2016 et renommé HMC Eagle.
Console HMC ML_Q050/HMC ML Q050 :
Le HMC ML Q050 a été le premier d'une série de vedettes Fairmile B Motor Launch (ML) en bois de construction canadienne livrées à la Marine royale canadienne (MRC) le 18 novembre 1941. Conçu à l'origine pour la Royal Navy par WJ Holt de l'Amirauté britannique et construit par le constructeur de bateaux britannique Fairmile Marine, pendant la Seconde Guerre mondiale, 80 chaloupes à moteur Fairmile B ont été construites au Canada pour servir dans les forces côtières de la MRC.
Console HMC ML_Q051/HMC ML Q051 :
Le HMC ML Q051 était un chasseur de sous-marins amélioré en bois Fairmile B Motor Launch (ML) livré à la Marine royale canadienne (MRC) le 24 novembre 1941. Conçu à l'origine pour la Royal Navy par WJ Holt de l'Amirauté britannique et construit par les Britanniques constructeur de bateaux Fairmile Marine, pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre-vingts vedettes à moteur Fairmile B ont été construites au Canada pour servir avec les forces côtières de la MRC.
Console HMC ML_Q052/HMC ML Q052 :
Le HMC ML Q052 était un chasseur de sous-marin amélioré en bois Fairmile B Motor Launch (ML) livré à la Marine royale canadienne (MRC) le 31 octobre 1941. Conçu à l'origine pour la Royal Navy par WJ Holt de l'Amirauté britannique et construit par le constructeur de bateaux britannique Fairmile Marine , pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre-vingts vedettes motorisées Fairmile B ont été construites au Canada pour servir dans les forces côtières de la MRC.
Console HMC ML_Q053/HMC ML Q053 :
Le HMC ML Q053 était un chasseur de sous-marin amélioré en bois Fairmile B Motor Launch (ML) livré à la Marine royale canadienne (MRC) le 17 novembre 1941. Conçu à l'origine pour la Royal Navy par WJ Holt de l'Amirauté britannique et construit par le constructeur de bateaux britannique Fairmile Marine , pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre-vingts vedettes motorisées Fairmile B ont été construites au Canada pour servir dans les forces côtières de la MRC.
Console HMC ML_Q054/HMC ML Q054 :
Le HMC ML Q054 était un chasseur de sous-marins amélioré en bois Fairmile B Motor Launch (ML) livré à la Marine royale canadienne (MRC) le 17 octobre 1941. Conçu à l'origine pour la Royal Navy par WJ Holt de l'Amirauté britannique et construit par les Britanniques constructeur de bateaux Fairmile Marine, pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre-vingts vedettes à moteur Fairmile B ont été construites au Canada pour servir avec les forces côtières de la MRC.
Console HMC ML_Q055/HMC ML Q055 :
Le HMC ML Q055 était un chasseur de sous-marins amélioré en bois Fairmile B Motor Launch (ML) livré à la Marine royale canadienne (MRC) le 6 novembre 1941. Conçu à l'origine pour la Royal Navy par WJ Holt de l'Amirauté britannique et construit par les Britanniques constructeur de bateaux Fairmile Marine, pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre-vingts chaloupes à moteur Fairmile B ont été construites au Canada pour servir avec les forces côtières de la MRC.
Console HMC ML_Q056/HMC ML Q056 :
Le HMC ML Q056 était un chasseur de sous-marins amélioré en bois Fairmile B Motor Launch (ML) livré à la Marine royale canadienne (MRC) le 23 novembre 1941. Conçu à l'origine pour la Royal Navy par WJ Holt de l'Amirauté britannique et construit par les Britanniques constructeur de bateaux Fairmile Marine, pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre-vingts chaloupes à moteur Fairmile B ont été construites au Canada pour servir avec les forces côtières de la MRC.
Console HMC ML_Q057/HMC ML Q057 :
Le HMC ML Q057 était un chasseur de sous-marins amélioré en bois Fairmile B Motor Launch (ML) livré à la Marine royale canadienne (MRC) le 28 octobre 1941. Conçu à l'origine pour la Royal Navy par WJ Holt de l'Amirauté britannique et construit par British constructeur de bateaux Fairmile Marine, pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre-vingts chaloupes à moteur Fairmile B ont été construites au Canada pour servir avec les forces côtières de la MRC.
HMC Nimrod/HMC Nimrod :
Le HMC Nimrod est un navire de patrouille côtière de la Force frontalière du Royaume-Uni, anciennement Euan, une embarcation autonome de sauvetage et de récupération exploitée par BP. Elle a été construite à l'origine par Delta Power Group, Stockport et était exploitée par BP comme bateau de sauvetage à bord de plus grands navires de soutien offshore. Euan a été acquis par la UK Border Force en juillet 2016 et renommé HMC Nimrod.
Projets HMC_in_Central_and_Eastern_Europe/Projets HMC en Europe centrale et orientale :
HMC Projects en Europe centrale et orientale est un organisme de bienfaisance enregistré et une société à responsabilité limitée par garantie opérant depuis le Royaume-Uni. Il offre aux étudiants et aux enseignants de 14 pays d'Europe centrale et orientale la possibilité d'étudier ou d'enseigner respectivement dans une école indépendante britannique pendant une année universitaire.
Protecteur HMC/Protecteur HMC :
HMC Protector est un coupeur des forces frontalières (douanes) du Royaume-Uni, anciennement le Tavi des gardes-frontières finlandais. Il a été construit par Uki Workboat en Finlande et a été acquis par la UK Border Force en 2013. Après une période de radoub, le navire a été mis en service par la ministre de l'Intérieur de l'époque, Theresa May, le 17 mars 2014. Protector a remplacé le HMC Sentinel, qui a pris sa retraite en 2013.
Chercheur HMC/Chercheur HMC :
Le HMC Searcher est l'un des quatre navires de coupe exploités par la UK Border Force dans le rôle de patrouiller dans les eaux du Royaume-Uni. Il a été lancé par Damen Shipyards aux Pays-Bas en 2002.
Chercheur HMC/chercheur HMC :
HMC Seeker est un coupeur de l'Agence des frontières (douanes) du Royaume-Uni. Il a été lancé par Damen Shipyards aux Pays-Bas en 2001 et est l'un des quatre coupeurs de 42 mètres (138 pieds) anciennement exploités par HM Revenue and Customs, puis à partir de 2008, il a été exploité par la UK Border Agency et après sa dissolution en 2013 exploité par la Force frontalière.
Sentinelle HMC/Sentinelle HMC :
Le HMC Sentinel était un navire de patrouille exploité par la Border Force dans le rôle de patrouiller dans les eaux du Royaume-Uni. Il s'agit d'un navire Vosper Thornycroft 'Island Class' et a été mis en service en 1993.
HMC Valiant/HMC Valiant :
HMC Valiant est une Border Force (douanes), anciennement UK Border Agency, cotre du Royaume-Uni. Elle a été lancée par Damen Shipyards aux Pays-Bas en 2003 et est l'un des quatre coupeurs de 42 mètres (138 pieds) anciennement exploités par le fisc et les douanes de Sa Majesté, et depuis 2008 exploités par la UK Border Agency et après sa dissolution en 2013 exploités par la Force frontalière britannique.
HMC Vigilant/HMC Vigilant :
HMC Vigilant est un coupeur de l'Agence des frontières (douanes) du Royaume-Uni. Il a été lancé par Damen Shipyards aux Pays-Bas en 2003 et est l'un des quatre cotres de 42 mètres (138 pieds) exploités par la UK Border Force.
HMC Westeinde_RandstadRail_station/HMC Westeinde RandstadRail gare :
HMC Westeinde est un arrêt RandstadRail à La Haye, aux Pays-Bas.
HMCyS Vijaya/HMCyS Vijaya :
Le HMCyS Vijaya , nommé en l'honneur de Vijaya , le premier roi du Sri Lanka , était un dragueur de mines de classe algérienne de la Royal Ceylon Navy , le premier navire de guerre de cette marine. Vijaya avait été construit sous le nom de HMS Flying Fish (J370) pour la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a été donné à Ceylan par le Royaume-Uni lors de la formation en 1951 de la marine de Ceylan.
HMD/HMD :
HMD peut faire référence à :
HMDA/HMDA :
HMDA peut faire référence à : Home Mortgage Disclosure Act Hyderabad Metropolitan Development Authority, une agence d'urbanisme élargie de la ville d'Hyderabad, en Inde Hexaméthylènediamine, un produit chimique industriel Assistant dentaire de l'hôpital
HMDB/HMDB :
HMDB peut faire référence à la base de données des marqueurs historiques Base de données du métabolome humain
HDMI/HMDI :
HMDI peut faire référence à : MDI hydrogéné ou 4,4′-diisocyanato dicyclohexylméthane, généralement abrégé en H12MDI Diisocyanate d'hexaméthylène, généralement abrégé en HDI
HMDS/HMDS :
HMDS peut faire référence à : l'un des deux réactifs apparentés en chimie organométallique : Hexaméthyldisilazane ([(CH3)3Si]2NH) Hexaméthyldisilazide ([(CH3)3Si]2NM) M = Li comme dans Lithium bis(triméthylsilyl)amide (LiHMDS) M = Na comme bis(triméthylsilyl)amide de sodium (NaHMDS) M = K comme bis(triméthylsilyl)amide de potassium (KHMDS) Hexaméthyldisiloxane (O[Si(CH3)3]2) Her Majesty's Diplomatic Service, of the United Kingdom Affichage monté sur casque et la vue, un système pour les pilotes militaires Harvest Moon DS, un jeu vidéo
Architectes HMDW/Architectes HMDW :
HMDW Architects est un cabinet d'architecture basé à Londres et à Chichester. La pratique est dirigée par le principal Russell Hanslip et les réalisateurs Simon Dyson et Nick Weedon. Le cabinet est spécialisé dans les bâtiments classés et réalise des inspections quinquennales pour de nombreuses églises du sud-est. Les réalisateurs sont enregistrés auprès de l'AABC. Il a restauré et retravaillé des bâtiments datant à l'origine du XIe siècle et a participé à la rénovation du centenaire du Phoenix Cinema, le plus ancien cinéma en activité de Londres.
HMD Global/HMD Global :
HMD Global Oy, sous la marque HMD et Nokia Mobile, est un fabricant finlandais de téléphones mobiles. La société est composée de l'activité de téléphonie mobile que Nokia a vendue à Microsoft en 2014, puis rachetée en 2016. HMD a commencé à commercialiser des smartphones et des téléphones polyvalents de marque Nokia le 1er décembre 2016. La société détient les droits exclusifs sur la marque Nokia pour les téléphones mobiles. téléphones par le biais d'un accord de licence. La marque HMD n'est utilisée qu'à des fins professionnelles et n'apparaît pas dans la publicité, tandis que le nom "Nokia Mobile" est utilisé sur les réseaux sociaux. HMD a un partenariat avec Google et utilise le système d'exploitation Android dans le cadre du programme Android One sur leurs smartphones. , tandis que les téléphones polyvalents de HMD utilisent la plate-forme Series 30+, ou plus récemment, le KaiOS dérivé de Firefox OS. HMD a son siège social à Espoo, en Finlande, et est en grande partie dirigé par d'anciens dirigeants de Nokia. Le premier PDG était Arto Nummela, un vétéran de Nokia depuis 17 ans, jusqu'en juillet 2017, lorsque le président de la société, Florian Seiche, a pris la relève en tant que PDG. La fabrication est sous-traitée à la filiale de Foxconn, FIH Mobile. Nokia a investi dans HMD et reste un partenaire, fixant des exigences obligatoires et fournissant des brevets et des technologies, en échange de paiements de redevances. HMD utilise une stratégie marketing annonçant les téléphones Nokia comme "purs, sécurisés et à jour" (faisant référence à une interface Android standard et à son engagement envers des mises à jour rapides) ainsi que la confiance et la nostalgie de la marque.
HMD Motorsports/HMD Motorsports :
HMD Motorsports (anciennement BN Racing) est une équipe de course américaine des séries IndyCar Series et Indy Lights. L'équipe appartient à Henry Malukas.
HME/HME :
HME peut faire référence à : HME, Incorporated, un fabricant américain de camions sur mesure Exostoses multiples héréditaires Ehrlichiose humaine monocytotrope, une maladie infectieuse Équipement médical à domicile Gare de Hamble, en Angleterre Échangeur de chaleur et d'humidité Métalloélastase de macrophages humains, une enzyme Extrusion à chaud Hermes Aviation, un ancienne compagnie aérienne de Malte Effet sur le marché intérieur Huishui Miao, une langue de la Chine Explosif artisanal, souvent utilisé dans les engins explosifs improvisés Aéroport d'Oued Irara–Krim Belkacem, en Algérie Gare de Humen, China Railway code pinyin HME
HME, Incorporée/HME, Incorporée :
HME, Incorporated (Hendrickson Mobile Equipment) est un fabricant de camions de pompiers sur mesure du Michigan. La société a été fondée en 1913 sous le nom de Hendrickson Motor Truck Company par Mangus Hendrickson. Hendrickson Motor Truck Company a été achetée par The Boler Company en 1978 et a ensuite vendu la partie fabrication de camions en 1985. Après que le groupe Atonne, situé dans le Wyoming, Michigan, a acheté l'entreprise en 1985, l'entreprise s'est spécialisée dans la fabrication d'incendie sur mesure. cabines et châssis de camions. Les appareils d'incendie de HME portent les désignations de nom de modèle SilverFox et HME Ahrens-Fox.HME a été le premier fabricant de camions de pompiers sur mesure à construire un châssis à cabine basculante et le premier fabricant à créer un appareil d'incendie alimenté au gaz naturel comprimé.
HMF/HMF :
HMF peut faire référence à: HandMade Films, une société cinématographique britannique Hannah Montana Forever (Hannah Montana saison 4) His or Her Majesty's Frigate, un préfixe de navire; voir Her Majesty's Ship HMF Engineering, un fabricant de systèmes d'échappement Langue Hmong Don, parlée au Vietnam Fortifiant du lait humain Hydroxymethylfurfural, un composé organique dérivé de la déshydratation de certains sucres Hypergol Maintenance Facility, au Kennedy Space Center en Floride, États-Unis Norrlandsflyg, un Opérateur d'hélicoptère suédois
Ingénierie HMF / Ingénierie HMF :
HMF Engineering, Inc. est un fabricant américain de systèmes d'échappement de rechange améliorant les performances. HMF est un fabricant et distributeur mondial de systèmes d'échappement de rechange pour VTT, UTV et motos. HMF Performance fabrique des systèmes d'échappement de rechange pour les VTT (véhicules tout-terrain) et les motos hors route Honda, Suzuki, Kawasaki, Yamaha, Can-Am, KTM, Polaris, Kymco et Arctic Cat, ainsi que pour Honda, Suzuki, Yamaha, Kawasaki, BMW. et les motos Ducati.
HMG/HMG :
HMG peut faire référence à :
HMG-CoA/HMG-CoA :
Le β-hydroxy β-méthylglutaryl-CoA (HMG-CoA), également connu sous le nom de 3-hydroxy-3-méthylglutaryl coenzyme A, est un intermédiaire dans les voies du mévalonate et de la cétogenèse. Il est formé à partir d'acétyl CoA et d'acétoacétyl CoA par la HMG-CoA synthase. Les recherches de Minor J. Coon et Bimal Kumar Bachhawat dans les années 1950 à l'Université de l'Illinois ont conduit à sa découverte. L'HMG-CoA est un intermédiaire métabolique dans le métabolisme des acides aminés à chaîne ramifiée, qui comprennent la leucine, l'isoleucine et la valine. Ses précurseurs immédiats sont le β-méthylglutaconyl-CoA (MG-CoA) et le β-hydroxy β-méthylbutyryl-CoA (HMB-CoA). L'HMG-CoA réductase catalyse la conversion de l'HMG-CoA en acide mévalonique, une étape nécessaire à la biosynthèse de cholestérol.
HMG-CoA réductase/HMG-CoA réductase :
L'HMG-CoA réductase (3-hydroxy-3-méthyl-glutaryl-coenzyme A réductase, symbole officiel HMGCR) est l'enzyme contrôlant la vitesse (NADH-dépendante, EC 1.1.1.88 ; NADPH-dépendante, EC 1.1.1.34) de la voie du mévalonate, la voie métabolique qui produit le cholestérol et d'autres isoprénoïdes. L'HMGCR catalyse la conversion de l'HMG-CoA en acide mévalonique, une étape nécessaire dans la biosynthèse du cholestérol. Normalement, dans les cellules de mammifères, cette enzyme est supprimée de manière compétitive de sorte que son effet est contrôlé. Cette enzyme est la cible des médicaments anti-cholestérol largement disponibles, connus collectivement sous le nom de statines, qui aident à traiter la dyslipidémie. L'HMG-CoA réductase est ancrée dans la membrane du réticulum endoplasmique et a longtemps été considérée comme ayant sept domaines transmembranaires, le site actif étant situé dans un long domaine carboxyle terminal du cytosol. Des preuves plus récentes montrent qu'il contient huit domaines transmembranaires. Chez l'homme, le gène de la HMG-CoA réductase (NADPH) est situé sur le bras long du cinquième chromosome (5q13.3-14). Des enzymes apparentées ayant la même fonction sont également présentes chez d'autres animaux, plantes et bactéries.
HMG-CoA reductase_family/HMG-CoA reductase family :
En biologie moléculaire, la famille des HMG-CoA réductases est une famille d'enzymes qui participent à la voie du mévalonate, la voie métabolique qui produit le cholestérol et d'autres isoprénoïdes. Il existe deux classes distinctes d'enzymes hydroxyméthylglutaryl-coenzyme A (HMG-CoA) réductase : la classe I comprend les enzymes eucaryotes et la plupart des enzymes archées EC 1.1.1.34, tandis que la classe II comprend les enzymes procaryotes EC 1.1.1.88. Classe I HMG-CoA réductases catalysent la synthèse dépendante du NADP du mévalonate à partir du 3-hydroxy-3-méthylglutaryl-CoA (HMG-CoA). Chez les vertébrés, la HMG-CoA réductase liée à la membrane est l'enzyme limitant la vitesse de la biosynthèse du cholestérol et d'autres isoprénoïdes. Chez les plantes, le mévalonate est le précurseur de tous les composés isoprénoïdes. La réduction de HMG-CoA en mévalonate est régulée par une rétro-inhibition par les stérols et les métabolites non stérols dérivés du mévalonate, y compris le cholestérol. Chez les archées, l'HMG-CoA réductase est une enzyme cytoplasmique impliquée dans la biosynthèse des chaînes latérales isoprénoïdes des lipides. Les HMG-CoA réductases de classe I consistent en un domaine membranaire N-terminal (dépourvu d'enzymes archées) et une région catalytique C-terminale. La région catalytique peut être subdivisée en trois domaines : un domaine N (N-terminal), un grand domaine L et un petit domaine S (inséré dans le domaine L). Le domaine L lie le substrat, tandis que le domaine S lie le NADP. Les HMG-CoA réductases de classe II catalysent la réaction inverse des enzymes de classe I, à savoir la synthèse dépendante du NAD de HMG-CoA à partir de mévalonate et de CoA. Certaines bactéries, telles que Pseudomonas mevalonii, peuvent utiliser le mévalonate comme seule source de carbone. Les enzymes de classe II n'ont pas de domaine membranaire. Leur région catalytique est structurellement liée à celle des enzymes de classe I, mais elle se compose de seulement deux domaines : un grand domaine L et un petit domaine S (inséré dans le domaine L). Comme pour les enzymes de classe I, le domaine L se lie au substrat, mais le domaine S se lie au NAD (au lieu du NADP dans la classe I).
HMG-CoA synthase/HMG-CoA synthase :
,
Boîte HMG/boîte HMG :
En biologie moléculaire, la HMG-box (High Mobility Group Box) est un domaine protéique impliqué dans la liaison à l'ADN.
HMG20A/HMG20A :
La protéine du groupe à haute mobilité 20A est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène HMG20A.
HMG20B/HMG20B :
Le régulateur dépendant de l'actine associé à la matrice SWI / SNF de la sous-famille E de la chromatine lié au membre 1 est une protéine qui chez l'homme est codée par le gène HMG20B.
HMGA/HMGA :
HMGA est une famille de protéines de groupe à haute mobilité caractérisées par un AT-hook. Ils codent pour une "petite protéine non histone associée à la chromatine qui n'a pas d'activité transcriptionnelle intrinsèque mais peut moduler la transcription en modifiant l'architecture de la chromatine". Les mammifères ont deux orthologues : HMGA1 et HMGA2.
HMGA1/HMGA1 :
La protéine de groupe à haute mobilité HMG-I/HMG-Y est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène HMGA1.
HMGA2/HMGA2 :
Le crochet AT 2 du groupe à haute mobilité, également connu sous le nom de HMGA2, est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène HMGA2.
HMGB1/HMGB1 :
La protéine de boîte 1 du groupe à haute mobilité, également connue sous le nom de protéine de groupe à haute mobilité 1 (HMG-1) et d'amphotérine, est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène HMGB1.HMG-1 appartient au groupe à haute mobilité et contient un HMG -boîte de domaine.
HMGB2/HMGB2 :
La protéine de groupe à haute mobilité B2, également connue sous le nom de protéine de groupe à haute mobilité 2 (HMG-2), est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène HMGB2.
HMGB3/HMGB3 :
La protéine B3 du groupe à haute mobilité est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène HMGB3.
HMGB4/HMGB4 :
La protéine B4 du groupe à mobilité élevée est un facteur de transcription qui, chez l'homme, est codé par le gène HMGB4.
HMGCS2/HMGCS2 :
La 3-hydroxy-3-méthylglutaryl-CoA synthase 2 (mitochondriale) est une enzyme chez l'homme qui est codée par le gène HMGCS2. La protéine codée par ce gène appartient à la famille des HMG-CoA synthase. C'est une enzyme mitochondriale qui catalyse la deuxième réaction limitante de la cétogenèse, une voie métabolique qui fournit de l'énergie dérivée des lipides à divers organes pendant les périodes de privation de glucides, comme le jeûne, par l'ajout d'un troisième groupe acétyle à l'acétoacétyl-CoA. , produisant de l'HMG-CoA. Les mutations de ce gène sont associées à un déficit en HMG-CoA synthase (également connu sous le nom de HMGCS2D), affectant la synthèse des corps cétoniques. Des variants de transcription épissés alternativement codant différentes isoformes ont été trouvés pour ce gène.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Huppert's reagent

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...