Rechercher dans ce blog

jeudi 29 décembre 2022

HMCS Scotian


NCSM Malahat/NCSM Malahat :
Le NCSM Malahat est une division de réserve de la Marine royale canadienne (DRN) située à Victoria, en Colombie-Britannique. Surnommé une frégate de pierre, le NCSM Malahat est un établissement d'entraînement naval basé à terre pour les marins à temps partiel ainsi qu'un centre de recrutement local pour la Réserve navale canadienne. C'est l'une des 24 divisions de la Réserve navale dans les grandes villes du Canada.
NCSM Malaspina/NCSM Malaspina :
Le NCSM Malaspina était un navire de patrouille des pêches du gouvernement canadien mis en service dans la Marine royale canadienne en 1917 et de nouveau en 1939 et qui a donc servi pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. Le navire a été construit en 1913 à Dublin, en Irlande, et patrouillait les pêcheries le long de la côte ouest du Canada. Navire jumeau du CGS Galiano, le Malaspina a également été pris en charge par la Marine royale canadienne, et les deux navires ont mélangé des tâches civiles avec des patrouilles navales et des travaux d'examen, y compris des entraînements et des essais de déminage, pendant une grande partie de la guerre. Le Malaspina a survécu à la guerre et est retourné au travail de protection des pêches en 1920. En 1939, après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le Malaspina a de nouveau été mis en service dans la Marine royale canadienne, servant de navire de patrouille et d'examen, puis de navire-école avant d'être payé en 1945 et vendu à la ferraille en 1946.
NCSM Malpeque/NCSM Malpeque :
Le NCSM Malpeque (fanion J148) était un dragueur de mines de la classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1941, le dragueur de mines participe à la bataille de l'Atlantique et au débarquement de Normandie. Malpeque a été désaffecté en 1945 et mis en réserve. Le navire a été racheté pendant la guerre de Corée, mais le navire n'a jamais été remis en service et a été vendu à la ferraille en 1959.
NCSM Margaree/NCSM Margaree :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Margaree. Le NCSM Margaree (H49) (I) était un destroyer de classe D standard de l'entre-deux-guerres servant d'abord dans la Royal Navy en tant que HMS Diana (H49), puis pendant un mois avec la Marine royale canadienne en tant que destroyer de classe River de septembre à octobre 1940 lorsque elle a été perdue dans une collision avec un cargo. Le NCSM Margaree (DDH 230) (II) a servi de 1957 à 1992 en tant que destroyer de la classe St. Laurent à l'époque de la guerre froide.
NCSM Margaree_(DDH_230)/NCSM Margaree (DDH 230) :
Le NCSM Margaree était un destroyer de classe St. Laurent qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes de 1957 à 1992. Il a été converti en destroyer hélicoptère d'escorte (DDH) au milieu des années 1960 et a été officiellement reclassé avec le fanion DDH 230 le 15 octobre 1965. Le navire a servi jusqu'en 1992, date à laquelle il a été abandonné, vendu à la ferraille et démoli en 1994.
NCSM Margaret_Brooke/NCSM Margaret Brooke :
Le NCSM Margaret Brooke (AOPV 431) est le deuxième patrouilleur hauturier de la classe Harry DeWolf de la Marine royale canadienne (MRC). La classe découle du projet de navire de patrouille extracôtier de l'Arctique dans le cadre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale et est principalement conçue pour la patrouille et le soutien des régions arctiques du Canada. Nommé d'après le sous-lieutenant Margaret Brooke, une infirmière militaire de la MRC qui a tenté de sauver une autre personne lors du naufrage du traversier SS Caribou pendant la Seconde Guerre mondiale. Margaret Brooke a été commandée en 2011, mise en chantier en 2016 et lancée en 2019. Le navire a commencé les essais en mer de l'entrepreneur en mai 2021, et il a été livré à la Marine royale canadienne pour des essais en mer après l'acceptation le 15 juillet 2021. La cérémonie de nomination officielle pour le navire a été menée le 29 mai 2022 en conjonction avec celle du navire jumeau Max Bernays. Le navire a été mis en service le 28 octobre 2022.
NCSM Marvita/NCSM Marvita :
Le MV Marvita, également connu sous le nom de NCSM Marvita (Z44), était un ancien transporteur de rhum, un navire auxiliaire de la Marine royale canadienne et un navire des douanes qui a opéré de 1930 jusqu'à ce qu'il s'échoue et coule le 15 juillet 1954.
NCSM Matane/NCSM Matane :
Le NCSM Matane était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Matane, au Québec. Matane a été initialement commandé sous le nom de Stormont en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Elle a été mise en chantier le 23 décembre 1942 par Canadian Vickers Ltd. à Montréal, Québec et lancée le 29 mai 1943. Son nom a été changé pour Matane en 1942. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 22 octobre 1943 à Montréal.
NCSM Matapédia/NCSM Matapédia :
Le NCSM Matapedia était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte océanique. Elle porte le nom de Matapédia, Québec.
NCSM Max_Bernays/NCSM Max Bernays :
Max Bernays (AOPV 432) est le troisième patrouilleur hauturier de la classe Harry DeWolf pour la Marine royale canadienne. La classe découle du projet de navire de patrouille extracôtier de l'Arctique dans le cadre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale et est principalement conçue pour la patrouille et le soutien des régions arctiques du Canada.
NCSM Mayflower/NCSM Mayflower :
Le NCSM Mayflower était une corvette de la classe Flower qui a servi principalement dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a commencé son service dans la Royal Navy. Elle a vu l'action principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte océanique. Elle a été nommée d'après la plante à fleurs Maianthemum canadense.
NCSM Medicine_Hat/NCSM Medicine Hat :
Le NCSM Medicine Hat (fanion J256) était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1941, le dragueur de mines a été principalement utilisé comme escorte de convoi lors de la bataille de l'Atlantique et de la bataille du Saint-Laurent. Après la guerre, le navire a été désarmé jusqu'à sa réacquisition pendant la guerre de Corée. Ne réintégrant jamais le service dans la Marine royale canadienne, le Medicine Hat est vendu à la marine turque en 1957. Rebaptisé Biga, le dragueur de mines est abandonné en 1963.
NCSM Melville/NCSM Melville :
Le NCSM Melville était un dragueur de mines de la classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne en 1940. Premier navire de la classe Bangor à moteur diesel, le Melville a servi dans la bataille de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, elle a été transférée à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et rebaptisée Cygnus et a servi jusqu'à sa démolition en 1961.
NCSM Merrittonia/NCSM Merrittonia :
Le NCSM Merrittonia était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Merritton, en Ontario. Son nom a été changé à la demande du conseil municipal. Elle s'appelait à l'origine NCSM Pointe Claire, mais elle a été modifiée en mars 1944 avant sa mise en service.
NCSM Messines/NCSM Messines :
Le NCSM Messines était l'un des douze chalutiers navals de la classe Battle construits et utilisés par la Marine royale canadienne (MRC) pendant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a été transféré au ministère canadien de la Marine et des Pêcheries et transformé en navire-phare. Redésigné Lightship No. 3, le navire a été vendu à la ferraille et démantelé en 1962.
NCSM Micmac/NCSM Micmac :
Le NCSM Micmac était un destroyer de classe Tribal qui a servi la Marine royale canadienne de 1945 à 1964. Le Micmac a été le premier navire de guerre moderne et performant construit au Canada. Il a été le premier des quatre destroyers Tribal construits au chantier naval d'Halifax et l'un des huit destroyers de la classe Tribal à servir dans la Marine royale canadienne.
NCSM Middlesex/NCSM Middlesex :
Le NCSM Middlesex était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1944, le navire a servi d'escorte de convoi lors de la bataille de l'Atlantique. Après la guerre, le navire s'échoue le 2 décembre 1946 et est démoli.
NCSM Midland/NCSM Midland :
Le NCSM Midland était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Midland, en Ontario.
NCSM Milltown/NCSM Milltown :
Le NCSM Milltown (fanion J317) était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire est entré en service en 1942 et a participé à la bataille de l'Atlantique, à la bataille du Saint-Laurent et au débarquement de Normandie. Milltown a été abandonné après la guerre, mais racheté en 1952 pendant la guerre de Corée. Le navire n'a jamais repris du service dans la Marine royale canadienne et a été vendu à la ferraille en 1959.
NCSM Mimico/NCSM Mimico :
Le NCSM Mimico était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle a été initialement établie par la Royal Navy sous le nom de HMS Bullrush mais n'a jamais été mise en service dans la RN, étant transférée à la MRC avant l'achèvement. Elle porte le nom de Mimico, en Ontario, une ville qui a finalement été fusionnée avec la plus grande ville de Toronto, en Ontario.
NCSM Minas/NCSM Minas :
Le NCSM Minas était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a participé à la bataille de l'Atlantique et à l'invasion de la Normandie. Elle a été nommée pour le bassin Minas. Après la guerre, elle a été réactivée pendant une courte période en 1955 avant d'être vendue à la ferraille.
NCSM Miramichi/NCSM Miramichi :
Trois unités navales canadiennes ont porté le nom de NCSM Miramichi. Le NCSM Miramichi (J169) (I) était un dragueur de mines de classe Bangor de la Seconde Guerre mondiale qui a servi dans la Marine royale canadienne. Le NCSM Miramichi (MCB 150) (II) était un dragueur de mines de classe Bay, mis en service en juillet 1954, désarmé en octobre 1954 et vendu à la France. Le NCSM Miramichi (MCB 163) (III) était également un dragueur de mines de la classe Bay, mis en service en octobre 1957.
NCSM Miramichi_(J169)/NCSM Miramichi (J169) :
Le NCSM Miramichi était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est restée sur la côte ouest du Canada pendant toute la durée de la guerre. Elle porte le nom de Miramichi, au Nouveau-Brunswick. Après la guerre, elle a été achetée avec l'intention de la convertir à des fins commerciales. Cependant, cela n'a jamais eu lieu et à la place, elle a été mise au rebut en 1949.
NCSM Miramichi_(MCB_150)/NCSM Miramichi (MCB 150) :
Le NCSM Miramichi (numéro de coque MCB 150) était un dragueur de mines de classe Bay qui a servi dans la Marine royale canadienne et la Marine française. Elle s'appelait Miramichi Bay, située à l'embouchure de la rivière Miramichi au Nouveau-Brunswick. Entré en service en 1954, le navire n'a servi dans la Marine royale canadienne que quelques mois avant d'être transféré dans la Marine française. Rebaptisé La Lorientaise, le navire a été utilisé comme dragueur de mines avant d'être converti en patrouilleur en 1973. Le navire a été abandonné en 1986.
NCSM Miramichi_(MCB_163)/NCSM Miramichi (MCB 163) :
Le NCSM Miramichi (numéro de coque MCB 163) était un dragueur de mines de classe Bay qui a été construit pour la Marine royale canadienne pendant la guerre froide. Entré en service en 1957, le navire a été utilisé comme navire-école sur la côte ouest du Canada pendant la majeure partie de sa carrière. Le Miramichi a été désarmé en 1998 et le sort du navire est inconnu.
NCSM Moncton/NCSM Moncton :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Moncton. NCSM Moncton (K139) (I), une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la bataille de l'Atlantique. NCSM Moncton (MM 708) (II), un navire de défense côtière de la classe Kingston des Forces canadiennes, mis en service en 1998.
NCSM Moncton_(K139)/NCSM Moncton (K139) :
Le NCSM Moncton était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi sur les deux côtes du Canada. Elle porte le nom de Moncton, au Nouveau-Brunswick.
NCSM Moncton_(MM_708)/NCSM Moncton (MM 708) :
Le NCSM Moncton est un navire de défense côtière de la classe Kingston qui sert dans les Forces canadiennes depuis 1998. Le Moncton est le neuvième navire de sa classe. Elle est le deuxième navire à utiliser la désignation NCSM Moncton. Le navire est affecté aux Forces maritimes de l'Atlantique (FMAR(A)) et est basé à la BFC Halifax.
NCSM Montcalm/NCSM Montcalm :
Le NCSM Montcalm est une unité de réserve de la Marine royale canadienne basée à Québec, au Québec. Comme pour toutes les divisions de la Réserve navale, ses quelque 150 marins se spécialisent dans la préparation aux urgences nationales, la plongée d'inspection portuaire, le renseignement naval et le recrutement et la rétention du personnel qui complète la Marine royale canadienne à bord des navires et dans les établissements à terre.
NCSM Montréal/NCSM Montréal :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Montréal. NCSM Montréal (K319) (I), une frégate de classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la bataille de l'Atlantique. En service de 1943 à 1945 et mis au rebut en 1947. NCSM Montréal (FFH 336) (II), une frégate de classe Halifax mise en service en 1994.
NCSM Montréal_(K319)/NCSM Montréal (K319) :
Le NCSM Montréal était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi océanique lors de la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Montréal, Québec. Le Montréal a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Elle a été posée le 23 décembre 1942 par Canadian Vickers Ltd. à Montréal et lancée le 12 juin 1943. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 12 novembre 1943 à Montréal.
NCSM Montr%C3%A9al_(FFH_336)/NCSM Montréal (FFH 336) :
Le NCSM Montréal est une frégate de la classe Halifax qui sert dans les Forces canadiennes depuis 1993. Le Montréal est le septième navire de sa classe basé sur le projet de frégate de patrouille canadienne. Elle est le deuxième navire à porter la désignation NCSM Montréal. Il est affecté aux Forces maritimes de l'Atlantique (FMAR(A)) et est basé à la BFC Halifax. Montréal participe à des missions MARLANT protégeant la souveraineté du Canada dans les océans Atlantique et Arctique et appliquant les lois canadiennes dans sa mer territoriale et sa zone économique exclusive. Le navire a également été déployé dans des missions dans tout l'Atlantique et dans l'océan Indien ; spécifiquement le golfe Persique et la mer d'Oman sur les opérations antiterroristes. Le navire a également participé à plusieurs missions de l'OTAN, patrouillant dans l'océan Atlantique dans le cadre de la Force navale permanente de l'Atlantique (STANAVFORLANT) et de son successeur, le Groupe maritime permanent de la Force de réaction de l'OTAN (SNMG1). Le navire est désigné comme une unité linguistique bilingue dans la Marine royale canadienne.
NCSM Moose/NCSM Moose :
Le NCSM Moose était un yacht armé de la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire, à l'origine le yacht Cleopatra construit en 1930 dans le Massachusetts, a été acquis pour la défense du port en 1940. Après la guerre, Moose a été vendu en propriété privée et reconverti en yacht de plaisance. Toujours en service, le navire a été nommé Fraternité, Ottelia, Shogun, Naroma, Eretria, Candida A et à partir de 2019, Uthingo.
NCSM Moose_Jaw/NCSM Moose Jaw :
Le NCSM Moose Jaw était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec le NCSM Chambly, elle a réalisé le premier meurtre de sous-marins de la MRC de la guerre. Elle porte le nom de Moose Jaw, en Saskatchewan.
NCSM Morden/NCSM Morden :
Le NCSM Morden était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte océanique.
NCSM Moresby/NCSM Moresby :
Le NCSM Moresby était un dragueur de mines de la classe Anticosti qui a servi dans les Forces canadiennes de 1989 à 2000. Il porte le nom de l'île Moresby, qui porte à son tour le nom de Fairfax Moresby, ancien commandant en chef de la station du Pacifique à Esquimalt Royal Navy Dockyard. Avant son acquisition par le Canada, Moresby servait de navire de ravitaillement offshore Joyce Tide, construit par Allied Shipbuilders de Vancouver, en Colombie-Britannique. Joyce Tide a été acquis par les Forces canadiennes pour être converti en dragueur de mines et en tant que navire-école pour les réservistes de la Marine. Avec l'entrée en service des navires de défense côtière de la classe Kingston, Moresby a été vendu à des intérêts commerciaux, reprenant sa carrière antérieure. Le navire a été renommé plusieurs fois, le plus récemment Ramco Express en 2007.
NCSM Mulgrave/NCSM Mulgrave :
Le NCSM Mulgrave (fanion J313) était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1942, le dragueur de mines participe à la bataille de l'Atlantique et au débarquement de Normandie. Alors qu'il recherchait des mines navales au large de la France en 1944, le navire en heurta une. Le navire a été remorqué jusqu'au port où Mulgrave a été déclaré perte totale implicite. Désarmé jusqu'à la fin de la guerre, le dragueur de mines est démantelé en 1947.
NCSM Nanaimo/NCSM Nanaimo :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Nanaimo. NCSM Nanaimo (K101) (I), une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la bataille de l'Atlantique. NCSM Nanaimo (MM 702) (II), un navire de défense côtière de la classe Kingston des Forces canadiennes, mis en service en 1997.
NCSM Nanaimo_(K101)/NCSM Nanaimo (K101) :
Le NCSM Nanaimo était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi sur les deux côtes pendant la guerre. Elle a été nommée pour Nanaimo, en Colombie-Britannique.
NCSM Nanaimo_(MM_702)/NCSM Nanaimo (MM 702) :
Le NCSM Nanaimo est un navire de défense côtière de la classe Kingston qui a servi dans les Forces canadiennes et la Marine royale canadienne depuis 1997. Le Nanaimo est le troisième navire de sa classe. Elle est le deuxième navire à utiliser la désignation NCSM Nanaimo. Il est affecté à la Force opérationnelle interarmées du Pacifique (anciennement les Forces maritimes du Pacifique) et son port d'attache est à la BFC Esquimalt.
NCSM Napanee/NCSM Napanee :
Le NCSM Napanee était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Napanee, en Ontario.
NCSM Nene/NCSM Nene :
Le HMS Nene était une frégate de classe River, conçue pour les opérations anti-sous-marines, qui a servi dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1944, elle a été prêtée à la Marine royale canadienne et remise en service sous le nom de NCSM Nene, qui l'a renvoyée dans la Royal Navy en 1945. Après la guerre, elle est restée en réserve jusqu'à son élimination en 1955.
NCSM New_Glasgow/NCSM New Glasgow :
Le NCSM New Glasgow était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale et comme frégate de la classe Prestonian de 1955 à 1965. Elle porte le nom de New Glasgow, en Nouvelle-Écosse. New Glasgow a été commandé en avril 1942 dans le cadre du programme de construction de classe River 1943-1944 . Il a été mis en chantier le 2 décembre 1942 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancé le 23 juin 1943. Le New Glasgow a été mis en service dans la MRC à la base navale d'Esquimalt le 23 décembre 1943 avec le fanion K320.
NCSM New_Liskeard/NCSM New Liskeard :
Le NCSM New Liskeard était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a d'abord été utilisé comme navire-école, puis plus tard comme navire de recherche océanographique. Elle est restée en service jusqu'en 1969.
NCSM New_Waterford/NCSM New Waterford :
Le NCSM New Waterford était une frégate de classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale, puis de nouveau de 1958 à 1966 en tant que frégate de classe Prestonian. Elle a servi principalement dans les eaux autour du Royaume-Uni en tant qu'escorte de soutien de convoi. Elle a été nommée pour New Waterford, en Nouvelle-Écosse. New Waterford a été commandé en juin 1942 dans le cadre du programme de construction de classe River 1942-1943 . Elle a été mise en chantier le 17 février 1943 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 3 juillet 1943. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 21 janvier 1944 à Victoria, en Colombie-Britannique.
NCSM New_Westminster/NCSM New Westminster :
Le NCSM New Westminster était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a vu l'action principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de New Westminster, en Colombie-Britannique.
NCSM Newington/NCSM Newington :
Le NCSM Newington était un patrouilleur de la Marine royale canadienne qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. Avant la guerre, le navire servait de chalutier de pêche et de phare pour le gouvernement canadien. Après la guerre, le navire a été remis au service du gouvernement. Le Newington a été converti en remorqueur en 1920. Vendu à des intérêts privés en 1920, le navire a coulé le 26 août 1959 alors qu'il était désarmé à Burrard Inlet, en Colombie-Britannique.
NCSM Nipigon/NCSM Nipigon :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Nipigon. Le NCSM Nipigon (J154) (I) était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Le NCSM Nipigon (DDH 266) (II) était un destroyer de la classe Annapolis qui a servi pendant la guerre froide.
NCSM Nipigon_(DDH_266)/NCSM Nipigon (DDH 266) :
Le NCSM Nipigon était un destroyer de la classe Annapolis qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes. Elle était la deuxième unité navale canadienne à porter ce nom. Entré en service en 1964, il porte le nom de la rivière Nipigon qui traverse l'Ontario. Nipigon a servi tout au long de la guerre froide sur la côte atlantique du Canada. Il a été désarmé en 1998 et vendu pour servir de récif artificiel au large du Québec.
NCSM Nipigon_(J154)/NCSM Nipigon (J154) :
Le NCSM Nipigon était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a participé à la bataille de l'Atlantique et à la bataille du Saint-Laurent. Elle porte le nom de Nipigon, en Ontario. Après la guerre, elle a été vendue à la Turquie et rebaptisée Bafra. Elle a servi comme tel de 1957 à 1972.
NCSM Nonsuch/NCSM Nonsuch :
Le NCSM Nonsuch est une division de la Réserve navale (DRN) située à Edmonton, en Alberta. Surnommé une frégate de pierre, le NCSM Nonsuch est un établissement naval terrestre pour les marins à temps partiel ainsi qu'un centre de recrutement local pour la Réserve navale des Forces canadiennes. C'est l'une des 24 divisions de la Réserve navale situées dans les grandes villes du Canada.
NCSM Nootka/NCSM Nootka :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Nootka. Le NCSM Nootka (J35) était un dragueur de mines de classe Fundy qui a servi dans la Marine royale canadienne de 1938 à 1943 avant d'être renommé NCSM Nanoose (J35) et mis hors service en 1945. Le NCSM Nootka (R96) était un destroyer de classe Tribal qui a servi la Royal Canadian Marine canadienne de 1946 à 1964.
NCSM Nootka_(J35)/NCSM Nootka (J35) :
Le NCSM Nootka était un dragueur de mines de la classe Fundy qui a servi dans la Marine royale canadienne de 1938 à 1945. Elle a servi pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que dragueur de mines local travaillant à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Elle a été nommée pour Nootka Sound. En 1943, il a été rebaptisé NCSM Nanoose pour permettre au nom d'unité Nootka d'être utilisé par le destroyer NCSM Nootka. Après la guerre, le navire a été vendu à des fins commerciales, devenant le remorqueur Sung Ling. Le registre du navire a été supprimé en 1993.
NCSM Nootka_(R96)/NCSM Nootka (R96) :
Le NCSM Nootka était un destroyer de classe Tribal qui a servi dans la Marine royale canadienne (MRC) de 1946 à 1964. Construit trop tard pour prendre part à la Seconde Guerre mondiale, le navire a servi pendant la guerre de Corée. Elle a reçu le nom d'unité Nootka alors qu'elle était encore en construction à Halifax, en Nouvelle-Écosse, après que la MRC a renommé le dragueur de mines de classe Fundy Nootka (J35) en Nanoose (J35) en 1943. Nootka était le deuxième Tribal canadien à être construit au Canada et le deuxième Navire de guerre canadien pour faire le tour du monde. Le navire a été vendu à la ferraille et démantelé à Faslane, en Écosse, en 1965.
NCSM Noranda/NCSM Noranda :
Le NCSM Noranda était un dragueur de mines canadien de classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne en 1940. Il a été lancé le 13 juin 1941 et a escorté des convois pendant le reste de la guerre. Après la guerre, le dragueur de mines a été réaménagé et transféré à la Gendarmerie royale du Canada sous le nom d'Irvine. En 1962, le navire a été vendu et transformé en yacht Miriana. Rebaptisé Marijana et Viking L&R en 1969, le yacht a coulé en mai 1971 au large de la Jamaïque.
NCSM Norsyd/NCSM Norsyd :
Le NCSM Norsyd était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de North Sydney, en Nouvelle-Écosse, son nom étant une contraction du nom de la ville. Cela était dû à un conflit de nom avec un navire de la Royal Australian Navy. Après la guerre, elle a servi comme navire marchand puis comme corvette dans la marine israélienne.
NCSM North_Bay/NCSM North Bay :
Le NCSM North Bay était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de North Bay, en Ontario.
NCSM Oakville/NCSM Oakville :
Le NCSM Oakville était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Après la guerre, elle a été vendue à la marine vénézuélienne. Elle porte le nom d'Oakville, en Ontario.
NCSM Ojibwa/NCSM Ojibwa :
Le NCSM Ojibwa est un sous-marin de la classe Oberon qui a servi dans la Marine royale canadienne (MRC) et plus tard dans le Commandement maritime des Forces canadiennes (MARCOM). Initialement destiné à servir dans la Royal Navy britannique sous le nom de HMS Onyx, le sous-marin a été transféré à la propriété canadienne avant son achèvement et est entré en service dans la MRC en 1965. Ojibwa a opéré principalement avec les Forces maritimes de l'Atlantique jusqu'à son déclassement en 1998. En 2010, Ojibwa a été désarmé. à la BFC Halifax en attente d'élimination, le musée militaire d'Elgin prévoyant de le conserver en tant que navire-musée. Le sous-marin a été remorqué à Port Burwell, en Ontario, en 2012, et a été ouvert au public en 2013. Il est maintenant le nouveau point central d'un projet de musée d'histoire navale qui sera construit à côté.
NCSM Okanagan/NCSM Okanagan :
Le NCSM Okanagan (S74) était un sous-marin de la classe Oberon qui a servi dans les Forces canadiennes (FC). Elle est entrée en service en 1968 et a passé la majeure partie de sa carrière sur la côte est. Le navire a été désarmé en 1998 et vendu à la ferraille en 2011.
NCSM Onondaga/NCSM Onondaga :
Le NCSM Onondaga (S73) est un sous-marin de la classe Oberon qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes. Construit au milieu des années 1960, l'Onondaga a opéré principalement avec les Forces maritimes de l'Atlantique jusqu'à son démantèlement en 2000 en tant que dernier Oberon canadien. Plusieurs plans de cession du sous-marin ont été élaborés et annulés avant que le Site historique maritime de la Pointe-au-Père à Rimouski n'achète le bateau pour le conserver comme navire-musée. Le sous-marin a été déplacé sur place en 2008 et est ouvert au public.
NCSM Ontario/NCSM Ontario :
Le NCSM Ontario peut faire référence à plusieurs navires : le HMS Ontario (1780), un navire de guerre de sixième rang de la Marine provinciale (de l'époque la province de Québec en Amérique du Nord britannique) et exploité par la Royal Navy dans le lac Ontario ; coulé 1780 NCSM Ontario (C53), un croiseur de classe Minotaur transféré à la Marine royale canadienne en 1944 et mis au rebut en 1960 à la BFC Kingston / Collège militaire royal du Canada, le NCSM Ontario était un sous-marin à propulsion nucléaire de classe Canada annulé en 1989
NCSM Ontario_(C53)/NCSM Ontario (C53) :
Le NCSM Ontario était un croiseur léger de classe Minotaur construit pour la Royal Navy sous le nom de HMS Minotaur (53), mais transféré à la Marine royale canadienne une fois terminé et renommé Ontario. Le HMS Minotaur a été établi le 20 novembre 1941 par Harland & Wolff de Belfast et lancé le 29 juillet 1943. Il a été transféré à la Marine royale canadienne en juillet 1944, et achevé et mis en service sous le nom d'Ontario le 25 mai 1945 à Belfast.
NCSM Orillia/NCSM Orillia :
Le NCSM Orillia était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom d'Orillia, en Ontario.
NCSM Oriole/NCSM Oriole :
Le NCSM Oriole est le voilier-école de la Marine royale canadienne basé à la BFC Halifax à Halifax, en Nouvelle-Écosse. C'est un ketch à voile, actuellement le plus ancien navire en service de la Marine royale canadienne, et aussi le plus ancien navire en service. À l'origine le yacht Oriole IV, le navire a été acquis par la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale, puis est revenu à la propriété privée à la fin. L'Oriole IV a été racheté pendant la guerre froide pour être utilisé sur la côte est du Canada avant de passer à la côte ouest du Canada en 1956. En 2018, le navire-école est retourné sur la côte est.
NCSM Orkney/NCSM Orkney :
Le NCSM Orkney était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne comme escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle porte le nom d'Orkney, en Saskatchewan. Après la guerre, elle a été achetée et utilisée par le mouvement des immigrés israéliens, puis reprise par la marine israélienne naissante et rebaptisée Mivtah. Elle a été vendue par Israël à Ceylan qui l'a rebaptisée Mahasena. Orkney a été commandé en juin 1942 dans le cadre du programme de classe River 1942-1943 . Elle a été mise en chantier le 19 mai 1943 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 18 septembre 1943. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 18 avril 1944 à Victoria, en Colombie-Britannique.
NCSM Oshawa/NCSM Oshawa :
Le NCSM Oshawa était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a été converti en navire de recherche océanographique et est resté dans cette capacité jusqu'à sa mise au rebut en 1966.
NCSM Ottawa/NCSM Ottawa :
Quatre unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Ottawa. Le NCSM Ottawa (H60) (I) était un destroyer de classe C mis en service sous le nom de HMS Crusader (H60) dans la Royal Navy avant de servir dans la Marine royale canadienne de 1938 à 1942. Le NCSM Ottawa (H31) (II) était un destroyer de classe G mis en service sous le nom de HMS Griffin (H31) dans la RN avant de servir dans la MRC de 1943 à 1945. Le NCSM Ottawa (DDH 229) (III) était un destroyer de classe St. Laurent qui a servi dans la MRC et les Forces canadiennes de 1956 à 1992. Le NCSM Ottawa (FFH 341) (IV) est une frégate de la classe Halifax mise en service en 1996.
NCSM Ottawa_(DDH_229)/NCSM Ottawa (DDH 229) :
Le NCSM Ottawa (DDH 229) était un destroyer de classe St. Laurent qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes de 1956 à 1992. Ottawa a été le premier navire bilingue à servir dans la Marine canadienne.
NCSM Ottawa_(FFH_341)/NCSM Ottawa (FFH 341) :
Le NCSM Ottawa est une frégate de classe Halifax de la Marine royale canadienne. L'Ottawa est le douzième et dernier navire de la classe Halifax construit dans le cadre du projet de frégate de patrouille canadienne. C'est le quatrième navire à porter le nom de NCSM Ottawa. Les trois premiers portent le nom de la rivière des Outaouais. Ce navire porte le premier nom de la capitale nationale du Canada, la ville d'Ottawa. Il est affecté aux Forces maritimes du Pacifique (MARPAC) et est basé à l'arsenal HMC, BFC Esquimalt. Ottawa participe à des missions MARPAC protégeant la souveraineté du Canada dans l'océan Pacifique et appliquant les lois canadiennes dans sa mer territoriale et sa zone économique exclusive. Ottawa a également été déployé dans des missions dans tout le Pacifique et dans l'océan Indien; spécifiquement le golfe Persique et la mer d'Oman sur les opérations antiterroristes.
NCSM Otter/NCSM Otter :
Le NCSM Otter était un yacht armé en service dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Lancé en 1921, le navire a été construit sous le nom de Nourmahal pour Vincent Astor de New York en tant que yacht de plaisance. Il a vendu le navire à la fin des années 1920 et il a été rebaptisé Conseco. La Marine royale canadienne, constatant qu'il n'y avait pas assez de navires appropriés appartenant à des Canadiens pour être mis en service dans la marine, a envoyé des propriétaires de yachts canadiens au sud des États-Unis pour trouver ces navires. Conseco a été acquis et amené au nord à Halifax, en Nouvelle-Écosse, où le navire a été converti en yacht armé en 1940. Rebaptisé Otter, le navire a participé à la bataille de l'Atlantique, escortant des convois et patrouillant la côte canadienne. Le 26 mars 1941, Otter a subi un incendie catastrophique à bord qui a coulé le yacht armé. Deux officiers et dix-sept matelots sont morts dans l'incident.
NCSM Outarde/NCSM Outarde :
Le NCSM Outarde (fanion J161) était un dragueur de mines de la classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1941, le navire passa toute la guerre sur la côte ouest du Canada. Après la fin de la guerre, le navire a été vendu en 1946 pour une conversion commerciale et rebaptisé Psing Hsin. En 1950, le navire a été revendu et renommé Content et est resté en service jusqu'à sa démolition en 1951.
NCSM Outremont/NCSM Outremont :
Le NCSM Outremont était une frégate de classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale et de nouveau de 1955 à 1965 en tant que frégate de classe Prestonian. Pendant la guerre, elle a servi principalement d'escorte de convoi. Elle a été nommée pour Outremont, Québec. Outremont a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River 1942-1943 . Elle a été posée le 18 novembre 1942 par Morton Engineering & Dry Dock Co. à Québec et lancée le 3 juillet 1943. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 27 novembre 1943 à Québec.
NCSM Owen_Sound/NCSM Owen Sound :
Le NCSM Owen Sound était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom d'Owen Sound, en Ontario.
NCSM Parry_Sound/NCSM Parry Sound :
Le NCSM Parry Sound était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle a été nommée pour Parry Sound, Ontario.
NCSM Penetang_(K676)/NCSM Penetang (K676) :
Le NCSM Penetang était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne de 1944 à 1945 pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle a été remise en service et a servi comme frégate de classe Prestonian de 1954 à 1956. Elle a été nommée pour Penetanguishene, en Ontario. Le Penetang a été commandé en juin 1942 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942. Il a été mis sur cale sous le nom de Rouyn le 22 septembre 1943 par Davie Shipbuilding & Repairing Co. Ltd. à Lauzon et lancé le 6 juillet 1944. Son nom a été changé et il a été nommé Penetang dans la MRC à Québec le 19 octobre 1944 avec le fanion K676.
NCSM Peterborough/NCSM Peterborough :
Le NCSM Peterborough était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Peterborough, en Ontario. Après la guerre, il a été vendu à la marine dominicaine.
NCSM Pictou/NCSM Pictou :
Le NCSM Pictou était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Pictou, en Nouvelle-Écosse.
NCSM Port_Arthur/NCSM Port Arthur :
Le NCSM Port Arthur était une corvette révisée de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Port Arthur, en Ontario.
NCSM Port_Colborne/NCSM Port Colborne :
Le NCSM Port Colborne était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Port Colborne, en Ontario. Port Colborne a été commandé en avril 1942 dans le cadre du programme de construction de classe River 1942-1943 . Elle a été mise en chantier le 16 décembre 1942 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 21 avril 1943. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 15 novembre 1943 à Victoria, en Colombie-Britannique.
NCSM Port_Hope/NCSM Port Hope :
Le NCSM Port Hope (fanion J280) était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dragueur de mines est entré en service en 1942 et pendant la majeure partie de la guerre, il a servi de navire de patrouille et d'escorte le long des côtes du Canada atlantique et de Terre-Neuve, participant à la bataille du Saint-Laurent. Après la guerre, le navire a été désarmé jusqu'à ce qu'il soit racheté par la Marine royale canadienne pendant la guerre de Corée. Le Port Hope n'a jamais été remis en service et a été vendu à la ferraille et démantelé en 1959.
NCSM Portage/NCSM Portage :
Le NCSM Portage était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a été utilisé comme navire-école avant d'être démoli en 1961.
NCSM Porte_St._Louis/NCSM Porte St. Louis :
Le NCSM Porte St. Louis était un navire porte de classe Porte de la Marine royale canadienne.
NCSM Porte_de_la_Reine/NCSM Porte de la Reine :
Le NCSM Porte de la Reine était un navire porte de classe Porte de la Marine royale canadienne.
NCSM Poundmaker/NCSM Poundmaker :
Le NCSM Poundmaker était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a servi d'escorte de convoi pendant la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de la nation crie Poundmaker de la Saskatchewan. Après la guerre, elle fut vendue au Pérou et rebaptisée Teniente Ferré en 1947. Poundmaker fut commandée le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de classe River 1943-1944. Elle a été posée le 29 janvier 1944 par Canadian Vickers Ltd. à Montréal, Québec et lancée le 21 avril plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 17 septembre 1944 à Montréal.
NCSM Prescott/NCSM Prescott :
Le NCSM Prescott était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Prescott, en Ontario.
NCSM Preserver/NCSM Preserver :
HMCS Preserver est le nom de trois navires de la Marine royale canadienne : HMCS Preserver (1941), chef des navires de dépôt de soutien Fairmile HMCS Preserver (AOR 510), un pétrolier de ravitaillement de classe Protecteur HMCS Preserver, anciennement nommé NCSM Châteauguay, un navire auxiliaire de classe Protecteur prévu
NCSM Preserver_(1941)/NCSM Preserver (1941) :
Le NCSM Preserver était un navire de dépôt des Forces côtières de la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Mis en service en juillet 1942, le Preserver a soutenu les lancements de moteurs canadiens Fairmile B dans les eaux canadiennes et terre-neuviennes pendant la guerre. Le navire a été vendu à la marine péruvienne en 1946 et renommé le navire Mariscal Castilla. Utilisé comme navire de ravitaillement de la flotte, Mariscal Castilla a été rebaptisé Cabo Blanco en 1953. Passé 1960, les sources divergent sur le sort du navire, la plupart indiquant que Cabo Blanco a été démoli pour la ferraille, tandis que l'un déclare que le navire a été vendu à des fins commerciales. un service. Rebaptisé Cayo Blanco puis Petronap, le navire prit feu et fit naufrage sur l'île de San Lorenzo près de Callao le 20 avril 1963.
NCSM Preserver_(AOR_510)/NCSM Preserver (AOR 510) :
Le NCSM Preserver était un ravitailleur auxiliaire de classe Protecteur de la Marine royale canadienne mis en service en 1970. Construit à Saint John, au Nouveau-Brunswick et lancé en 1969, le navire a pris part à plusieurs déploiements outre-mer, dont l'opération Deliverance, mieux connue sous le nom de Affaire somalienne. Le navire a subi une refonte majeure en 2005, après avoir été en proie à des problèmes électriques. Ces difficultés n'ayant pas été résolues, Preserver a été retiré du service en mer en 2014 et a été désarmé le 21 octobre 2016. Le navire a été démantelé à Sydney, en Nouvelle-Écosse, en 2017.
NCSM Prestonian_(K662)/NCSM Prestonian (K662) :
Le NCSM Prestonian était une frégate de classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale et comme frégate de classe Prestonian de 1953 à 1956. Elle a vu l'action principalement comme escorte de convoi. Elle porte le nom de Preston, en Ontario, mais en raison d'une possible confusion avec le HMS Preston, son nom a été modifié. En 1956, elle a commencé son service dans la Royal Norwegian Navy en tant que Troll. Prestonian a été commandé le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de classe River 1943-1944 . Elle a été mise sur cale sous le nom de Beauharnois le 20 juillet 1943 par Davie Shipbuilding and Repairing Co. Ltd. à Lauzon, Québec et lancée le 22 juin 1944. Son nom a été changé pour Prestonian et elle a été mise en service le 13 septembre 1944 à Québec.
NCSM Prévost/NCSM Prévost :
Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Prevost () est une division de la Réserve navale (DRN) des Forces canadiennes située à London, en Ontario. Surnommé une frégate de pierre, le NCSM Prévost est un établissement naval basé à terre pour la formation de marins à temps partiel et qui fonctionne comme centre de recrutement local pour la Marine royale canadienne (MRC). Les marins de réserve Prevost servent sur toutes les classes de navires sur les deux côtes et sur les Grands Lacs et ont servi à de nombreuses reprises outre-mer dans le cadre de missions de l'ONU et de l'OTAN, aux côtés d'unités de défense portuaire.
NCSM Prince_David/NCSM Prince David :
Le NCSM Prince David était l'un des trois paquebots du Canadian National Steamships qui ont été convertis pour la Marine royale canadienne (MRC), d'abord en croiseurs marchands armés au début de la Seconde Guerre mondiale, puis en navires de débarquement d'infanterie (moyens) ou en escorte anti-aérienne. Pendant trois ans, ils ont été les plus gros navires de la MRC. Les trois navires « Prince » ont joué un rôle unique dans l'effort de guerre du Canada : retirés du service marchand, convertis en croiseurs marchands armés, deux d'entre eux (le Prince David et le Prince Henry) ont été reconfigurés en navires de débarquement d'infanterie et un (Prince Robert) en escorte anti-aérienne; les trois navires ont été payés à la fin de la guerre, puis remis au service commercial. Au début de la guerre, en tant que croiseurs marchands armés équipés de canons antiques et de très peu d'armures, le prince David et ses sœurs ont été envoyés pour chasser les sous-marins et les navires de surface ennemis, des tâches mieux adaptées aux navires de guerre. À mesure que les besoins de la MRC changeaient, les navires « Prince » étaient capables de s'adapter à de nouveaux rôles. Leur flexibilité a offert à la MRC une plus grande portée et un meilleur équilibre dans ses opérations. Ils ne fonctionnaient pas comme le gros de la flotte canadienne : pas de va-et-vient précipité à travers l'océan, froid et humide, enchaîné à 50 degrés nord. Le prince David et ses sœurs, chacune avec deux emplois distincts, parcouraient la majeure partie du monde navigable formant une petite marine à part.
NCSM Prince_Henry/NCSM Prince Henry :
Le NCSM Prince Henry était un croiseur marchand armé et un navire de débarquement d'infanterie pendant la Seconde Guerre mondiale pour la Marine royale canadienne. Le navire a commencé son service en tant que paquebot SS Prince Henry pour la Canadian National Steamship Company desservant les ports le long de la côte canadienne de la Colombie-Britannique et les villes du nord-ouest des États-Unis. Cependant, le manque d'opportunités commerciales et l'arrivée de la Grande Dépression ont forcé les propriétaires du navire à envoyer le Prince Henry pour exercer le commerce de passagers le long de la côte est de l'Amérique du Nord. En 1937, le navire est affrété par la Clarke Steamship Company et rebaptisé SS North Star pour servir dans la mer des Caraïbes et le golfe du Saint-Laurent. La Clarke Steamship Company a acheté le navire en 1938. En 1939, avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le North Star était l'un des navires acquis par la Marine royale canadienne pour le service naval, ce qui a rendu le navire à son nom d'origine. Converti en croiseur marchand armé, le prince Henry reçut l'ordre de patrouiller le long de la côte ouest de l'Amérique du Sud pour intercepter les navires marchands allemands tentant de briser le blocus britannique et de retourner en Allemagne. Le prince Henry a participé à l'arrestation de deux navires marchands allemands. Le croiseur marchand armé a escorté des convois dans la campagne américaine des Aléoutiennes avant de retourner au Canada pour subir une conversion en infanterie de navire de débarquement. Suite à la conversion, le prince Henry est envoyé au Royaume-Uni pour participer à l'invasion de la Normandie. Le prince Henry a débarqué des troupes sur Juno Beach le jour J, puis a passé les deux mois suivants à soutenir la tête de pont. Le navire a ensuite été envoyé en mer Méditerranée en préparation de l'opération Dragoon, l'invasion du sud de la France. Le prince Henry était le vaisseau amiral de l'une des forces avancées défrichant les îles côtières avant l'invasion principale. Le prince Henry a continué son service en Méditerranée, débarquant des troupes alliées au Pirée lors de la libération de la Grèce des puissances de l'Axe. Suite à ce service, le prince Henry retourna au Royaume-Uni où le navire fut désarmé par la Marine royale canadienne et prêté à la Royal Navy. Mis au service britannique sous le nom de Prince Henry, le navire a servi de navire d'hébergement et de navire de quartier général à Wilhelmshaven, Plymouth et Falmouth. Après la fin de la guerre, le navire a été acquis par le ministère des Transports de guerre, rebaptisé Empire Parkeston et utilisé comme navire de troupes pour transporter le personnel militaire entre Harwich et le Hook of Holland. En 1956, l'Empire Parkeston était l'un des navires de troupes utilisés pour débarquer les forces d'invasion à Port-Saïd lors de la crise de Suez. Le navire a été mis hors service en 1961 et vendu pour être démoli à La Spezia, en Italie, en 1962.
NCSM Prince_Robert/NCSM Prince Robert :
Le NCSM Prince Robert a été le premier des trois navires frigorifiques à passagers et cargos construits à Birkenhead pour le Canadien National pour opérer le long de la côte de la Colombie-Britannique au cours des années 1930. L'arrivée du navire pendant la Grande Dépression a conduit à l'échec financier du navire et en 1935, le navire était d'une utilisation limitée. Avec le début de la Seconde Guerre mondiale, la Marine royale canadienne a acquis le navire pour l'utiliser comme croiseur marchand armé pour la protection de la côte ouest du Canada. Une fois terminés, le Prince Robert et ses navires jumeaux étaient les navires les plus puissants exploités par les Canadiens jusqu'à l'arrivée de plus gros croiseurs plus tard dans la guerre. Converti à Esquimalt, en Colombie-Britannique et mis en service dans la Marine royale canadienne en septembre 1941, le Prince Robert vit sa première action le long de la côte mexicaine, capturant le cargo allemand Weser plus tard ce mois-là. Le prince Robert a ensuite continué à patrouiller le long de la côte pacifique de l'Amérique du Nord, puis a été envoyé en Australie pour escorter des convois de troupes à travers le Pacifique. Après l'entrée en guerre des États-Unis en 1941, le Prince Robert participe aux opérations navales en Alaska aux côtés de ses sister-ships le Prince Henry et le Prince David. Alors que la menace le long de la côte pacifique du Canada diminuait, un nouveau rôle pour le Prince Robert et il fut converti en croiseur anti-aérien en 1943. Le Prince Robert retourna au service plus tard cette année-là et escorta des convois dans l'océan Atlantique et la mer Méditerranée entre le Royaume-Uni et Naples, Italie, les défendant contre une attaque aérienne. En 1944, le navire a de nouveau été transféré dans le Pacifique et se trouvait à Sydney, en Australie, lorsque le Japon s'est rendu. Le prince Robert reçut l'ordre de se rendre à Hong Kong pour rapatrier les prisonniers de guerre canadiens et aider au contrôle de l'île. Le navire est revenu au Canada le 20 octobre 1945 et a été désarmé le 10 décembre et transféré à la War Assets Corporation pour élimination. Le navire a été vendu à des acheteurs privés qui ont rendu le navire au commerce de fret / passagers sous le nom de Charlton Sovereign en 1948. Charlton Sovereign a transporté des personnes déplacées et des réfugiés d'Europe vers des endroits en Amérique centrale et du Sud. En 1951, le navire est revendu et rebaptisé Lucania. Le Lucania a été utilisé comme navire à passagers entre l'Italie et le Venezuela jusqu'en 1962, date à laquelle le navire a été vendu à la ferraille.
NCSM Prince_Rupert_(K324)/NCSM Prince Rupert (K324) :
Le NCSM Prince Rupert était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Prince Rupert, en Colombie-Britannique. Le Prince Rupert a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Elle a été mise en chantier le 1er août 1942 par Yarrows Ltd. à Esquimalt et lancée le 3 février 1943. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 30 août 1943 à Esquimalt.
NCSM Protecteur/NCSM Protecteur :
Un navire et un futur navire de la Marine royale canadienne ont été nommés NCSM Protecteur; HMCS Protecteur (AOR 509), un pétrolier de ravitaillement en service de 1969 à 2015 HMCS Protecteur, le remplacement prévu du premier navire. Le navire a été mis en chantier le 16 janvier 2020.
NCSM Protecteur_(AOR_509)/HMCS Protecteur (AOR 509) :
Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Protecteur (AOR 509) était le navire de tête des pétroliers de ravitaillement de la classe Protecteur en service dans la Marine royale canadienne. Elle faisait partie des Forces maritimes du Pacifique (MARPAC), port d'attache à la BFC Esquimalt, en Colombie-Britannique. Construit par Saint John Shipbuilding and Dry Docks à Saint John, Nouveau-Brunswick, il a été mis en service le 30 août 1969. Il a été la première unité navale canadienne à porter le nom de Protecteur; cependant, il y a eu plusieurs unités, dont une base, nommée HMCS Protector. Surtout connue pour ses efforts humanitaires, Protecteur a également servi en temps de guerre, notamment l'opération Friction et l'opération Apollo dans la région du golfe Persique, des exercices navals multinationaux et dans le cadre de l'INTERFET au Timor oriental. L'opération Apollo a été le plus grand déploiement de la Marine royale canadienne depuis la guerre de Corée. En six mois, Protecteur a parcouru plus de 50 000 milles marins (93 000 km; 58 000 mi), livrant plus de 150 000 barils (~ 20 000 t) de carburant et 390 palettes de marchandises sèches aux navires de la coalition déployés. Protecteur, ainsi que son navire jumeau Preserver, devaient être désarmés en 2017, cependant, des dommages dus à un incendie de moteur à bord du navire en 2014 ont forcé Protecteur à être désarmé prématurément. Protecteur a été désarmé lors d'une cérémonie d'adieu le 14 mai 2015.
Protecteur du NCSM/Protecteur du NCSM :
La base de la Marine royale canadienne NCSM Protector, également connue sous le nom de base navale de Point Edward, était située à côté du port de Sydney, sur l'île du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse. Il a été fondé en 1940 et utilisé par la marine pendant la Seconde Guerre mondiale. Il servait principalement à approvisionner, protéger et réparer les différents convois de la marine marchande vers Québec, Halifax et le Royaume-Uni. C'était une zone de combat principale pendant la bataille du Saint-Laurent et la bataille plus générale de l'Atlantique. Il a continué à être utilisé pendant les premières étapes de la guerre froide. Il a été désaffecté en 1964 et est devenu la première installation pour abriter le Collège de la Garde côtière canadienne la même année. Actuellement, le parc industriel de Sydport utilise les anciens quais et terrains de la base.
Fournisseur HMCS/Fournisseur HMCS :
HMCS Provider est un nom utilisé par plusieurs navires de la Marine royale canadienne - HMCS Provider (1942), un navire de dépôt de soutien Fairmile HMCS Provider (AOR 508), un navire auxiliaire
Fournisseur NCSM_(1942)/Fournisseur NCSM (1942) :
Le NCSM Provider était un navire de dépôt Fairmile construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Mis en service en décembre 1942, le Provider servit de navire de base dans la mer des Caraïbes, au Québec et à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Après la guerre, le navire a été vendu en service commercial et converti en pétrolier en 1946. Le navire a repris du service en 1947 et a été rebaptisé Maruba. Le navire a navigué sous ce nom jusqu'en 1956, date à laquelle il a été vendu et renommé Olaya. Rebaptisé Orgenos la même année, le pétrolier est acquis par la marine péruvienne en 1960. En 1961, Orgenus est vendu à la ferraille et démantelé au Pérou. Le registre du navire n'a été supprimé qu'en 1992.
Fournisseur HMCS_(AOR_508)/Fournisseur HMCS (AOR 508) :
Le NCSM Provider était un pétrolier de ravitaillement et le seul navire de sa classe d'abord la Marine royale canadienne et plus tard les Forces canadiennes. Elle a été le premier navire de ravitaillement de pétroliers auxiliaires dédié mis en service pour la Marine royale canadienne en 1963, et le plus grand navire construit au Canada à cette date. Initialement affecté à la côte Est, son pont découvert l'a rendu vulnérable et il a été réaffecté à la côte Ouest. Le navire a été désarmé en 1998, vendu à la ferraille et démantelé en Turquie en 2003.
NCSM Qu%27Appelle/NCSM Qu'Appelle :
Le NCSM Qu'Appelle peut faire référence à plusieurs choses différentes nommées d'après la rivière Qu'Appelle en Saskatchewan : le NCSM Qu'Appelle (H69) (I), un destroyer de classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale, a commandé De février 1944 à mai 1946. Le NCSM Qu'Appelle (DDE 264) (II), un destroyer d'escorte de la classe Mackenzie qui a servi dans la MRC et les Forces canadiennes pendant la guerre froide, mis en service en février 1963. CSTC NCSM Qu'Appelle (III) , un centre d'instruction d'été des cadets exploité par les Cadets de la Marine royale canadienne de 1993 à 2004.
NCSM Qu%27Appelle_(DDE_264)/NCSM Qu'Appelle (DDE 264) :
Le NCSM Qu'Appelle était un destroyer de classe Mackenzie qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes. L'insigne et le logo du navire étaient la tête d'un renard tourné vers l'avant centré sur une ligne diagonale double blanche avec une ligne centrale rouge en forme de zigzag du haut à gauche au bas à droite. Le surnom du navire était "Suivez le renard". Elle est la deuxième unité navale canadienne à porter le nom de NCSM Qu'Appelle. Qu'Appelle tire son nom de la rivière Qu'Appelle qui traverse la Saskatchewan et le Manitoba au Canada. Entré en service en 1963, le navire a été largement utilisé comme navire-école sur la côte ouest. Elle a été mise hors service en 1994 et vendue à la casse.
NCSM Quadra/NCSM Quadra :
Le NCSM Quadra est le centre d'instruction des cadets (CIC) de la Marine royale canadienne situé à Goose Spit à Comox, en Colombie-Britannique.
NCSM Quatsino/NCSM Quatsino :
Le NCSM Quatsino (fanion J152) était un dragueur de mines de la classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Entré en service en 1941, le dragueur de mines a passé toute la guerre sur la côte ouest du Canada. Après la guerre, le navire a été vendu pour une conversion commerciale en 1947 et rebaptisé Chen Hsin. En 1950, le navire marchand est vendu et rebaptisé Concord avant d'être démoli en 1951.
NCSM Québec/NCSM Québec :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Québec. Le NCSM Québec (C66) (I) était un croiseur de classe Crown Colony mis en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Uganda (C66) pendant la Seconde Guerre mondiale, puis transféré à la Marine royale canadienne sous le nom de HMCS Uganda (C66). Il est réactivé par la MRC de 1952 à 1956 et rebaptisé NCSM Québec. Le CSTC NCSM Québec (II) était un centre d'entraînement d'été des cadets des cadets de la Marine royale canadienne qui portait le nom de l'unité jusqu'en 2012. Le NCSM Québec était un sous-marin de classe Canada planifié annulé en 1989.
NCSM Queen/NCSM Queen :
Le NCSM Queen est une unité terrestre de la Réserve navale des Forces canadiennes basée à Regina, en Saskatchewan. C'est l'un des deux en Saskatchewan, l'autre étant le NCSM Unicorn à Saskatoon, en Saskatchewan. Situé au 100 Navy Way, le nom du navire dérive de la traduction littérale du mot latin « regina » qui signifie « reine ». Le NCSM Queen a été créé en 1923. Après plusieurs emplacements dans la ville, le NCSM Queen a déménagé dans une résidence permanente à Wascana Park en 1955. Fermé en 1964 en raison de compressions budgétaires, le NCSM Queen a rouvert en 1975. Aujourd'hui, la formation de réserve basée à terre Le NCSM Queen est le visage de la Marine royale canadienne dans le sud de la Saskatchewan et le bâtiment lui-même est considéré autant comme un navire que n'importe quel navire en mer. Les honneurs de bataille de tous les HM Ships Queen ont été hérités par le NCSM Queen. Le Capc Aaron Kaytor a pris le commandement du NCSM Queen en juin 2022, en remplacement du Capf Clark Northey.
NCSM Queen_Charlotte/NCSM Queen Charlotte :
Le NCSM Queen Charlotte est une division de la Réserve navale (DRN) des Forces canadiennes située à Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard. Surnommé une frégate de pierre, le NCSM Queen Charlotte est un établissement d'entraînement naval basé à terre avec un équipage de marins à temps partiel et sert également de centre de recrutement local pour la Marine royale canadienne (MRC). C'est l'une des 24 divisions de la Réserve navale situées dans les grandes villes du Canada.
NCSM Quesnel/NCSM Quesnel :
Le NCSM Quesnel était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a principalement vu le service dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Quesnel, en Colombie-Britannique.
NCSM Quinte/NCSM Quinte :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Quinte; NCSM Quinte (J166), dragueur de mines de classe Bangor entré en service en 1941 et abandonné en 1947. NCSM Quinte (MCB 149), dragueur de mines de classe Bay entré en service en 1954 et abandonné en 1965.
NCSM Quinte_(J166)/NCSM Quinte (J166) :
Le NCSM Quinte (fanion J166) était un dragueur de mines de la classe Bangor construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le navire entre en service en 1941 et participe à la bataille de l'Atlantique. Le 30 novembre 1942, le Quinte s'échoue et coule au large de l'île du Cap-Breton. Le navire a été renfloué et réparé et a passé le reste de la guerre comme navire-école. Après la guerre, le dragueur de mines a été utilisé pour la recherche navale jusqu'à sa mise hors service en 1946. Le navire a été vendu à la ferraille et démantelé en 1947.
NCSM Quinte_(MCB_149)/NCSM Quinte (MCB 149) :
Le NCSM Quinte (numéro de coque MCB 149) était un dragueur de mines de la classe Bay qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la guerre froide. Entré en service en 1954, le dragueur de mines est le deuxième navire à porter ce nom. Le navire a été mis hors service en 1964 et déclaré excédentaire en 1965.
NCSM Raccoon/NCSM Raccoon :
Le NCSM Raccoon était un yacht armé qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Acheté par la Marine royale canadienne en 1940, le navire était à l'origine connu sous le nom de yacht Halonia. Utilisé comme patrouilleur et escorte de convoi, le navire a été coulé par le sous-marin allemand U-165 dans le fleuve Saint-Laurent le 7 septembre 1942. Raccoon escortait alors le convoi QS-33. Tout l'équipage du navire a été perdu.
NCSM Radisson/NCSM Radisson :
Le NCSM Radisson (en français : NCSM Radisson) est une division de la Réserve navale (DRN) des Forces canadiennes située sur l'île Saint-Christophe à Trois-Rivières, au Québec. Surnommé une frégate de pierre, le NCSM Radisson est un établissement d'entraînement naval basé à terre avec un équipage de marins à temps partiel et sert également de centre de recrutement local pour la Réserve navale des Forces canadiennes. C'est l'une des 24 divisions de la Réserve navale situées dans les grandes villes du Canada.
NCSM Rainbow/NCSM Rainbow :
Deux navires de la Marine royale canadienne ont été nommés NCSM Rainbow, du nom de l'arc-en-ciel. NCSM Rainbow (1891), un croiseur protégé de classe Apollo exploité par la Royal Navy de 1893 à 1909 sous le nom de HMS Rainbow, transféré au Canada en 1910 et exploité jusqu'en 1920 NCSM Rainbow (SS 75), un sous-marin de classe Tench exploité par le Marine des États-Unis de 1944 à 1968 sous le nom d'USS Argonaut (SS-475), vendu au Canada en 1968 et exploité jusqu'en 1974
NCSM Rainbow_(1891)/NCSM Rainbow (1891) :
Le NCSM Rainbow était un croiseur protégé de classe Apollo construit pour la Royal Navy de Grande-Bretagne sous le nom de HMS Rainbow entrant en service en 1892. Rainbow a vu le temps dans les eaux asiatiques avant d'être mis en réserve en 1909. En 1910, le croiseur a été transféré à la Marine royale canadienne pour le service. sur la côte Ouest. Au début de la Première Guerre mondiale, le Rainbow était le seul grand navire de guerre canadien ou britannique sur la côte ouest de l'Amérique du Nord. En raison de son âge, le croiseur a été mis hors service en 1917 et vendu à la ferraille en 1920 et démantelé.
NCSM Red_Deer/NCSM Red Deer :
Le NCSM Red Deer était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dragueur de mines a participé à la bataille de l'Atlantique et à la bataille du Saint-Laurent. Elle porte le nom de Red Deer, en Alberta. Après la guerre, le navire a été brièvement racheté par la Marine royale canadienne, mais n'a pas été remis en service et a été vendu à la ferraille et démantelé en 1959.
NCSM Regina/NCSM Regina :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Regina. Le NCSM Regina (K234) (I) était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Le NCSM Regina (FFH 334) (II) est une frégate de la classe Halifax qui sert dans les Forces canadiennes.
NCSM Regina_(FFH_334)/NCSM Regina (FFH 334) :
Le NCSM Regina est une frégate de classe Halifax qui a servi dans les Forces canadiennes et la Marine royale canadienne depuis 1993. Le Regina est le cinquième navire de sa classe, qui est le nom du projet de frégate de patrouille canadienne. Elle est le deuxième navire à porter la désignation NCSM Regina. Il est affecté aux Forces maritimes du Pacifique (MARPAC) et est basé à la BFC Esquimalt.
NCSM Regina_(K234)/NCSM Regina (K234) :
Le NCSM Regina était une corvette révisée de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Regina, en Saskatchewan.
NCSM Reindeer/NCSM Reindeer :
Le NCSM Reindeer était un yacht armé qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a servi principalement dans les eaux locales, escortant des convois jusqu'à devenir un navire-école à Halifax, en Nouvelle-Écosse, à la fin de 1942. Le navire est resté tel quel jusqu'à ce qu'il soit désarmé en réserve en 1945 et vendu. Construit sous le nom de Joséphine en 1926 aux États-Unis et rebaptisé Mascotte, le yacht est acquis par la Marine royale canadienne en 1940. Après la guerre, le navire est vendu.
NCSM Reo_II/NCSM Reo II :
Le NCSM Reo II était un ancien navire de transport de rhum transformé en navire militaire de Meteghan, en Nouvelle-Écosse. Construit en 1931, le navire a été utilisé pour le rhum pendant cinq ans jusqu'à la fin de la prohibition et a été transformé en cargo côtier. Elle a été commandée pendant la Seconde Guerre mondiale par la Marine royale canadienne en tant que dragueur de mines auxiliaire. Déclaré excédentaire par la marine en 1945, il est vendu à des intérêts privés en 1946. Le Reo II se retrouve à Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, sous la garde de la Lunenburg Marine Museum Society. En 1984, le Reo II a été jugé impropre à la réparation et a été sabordé d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, en 1985.
NCSM Resolute/NCSM Resolute :
Le NCSM Resolute (numéro de coque MCB 154) était un dragueur de mines de classe Bay qui a été construit pour la Marine royale canadienne pendant la guerre froide. Entré en service en 1954, le navire a servi sur la côte est du Canada jusqu'en 1964, date à laquelle Resolute a été désaffecté. Le navire a été abandonné en 1965.
NCSM Restigouche/NCSM Restigouche :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Restigouche. Le NCSM Restigouche (H00) (I) était un destroyer de classe River commandé à l'origine sous le nom de HMS Comet (H00) jusqu'à son transfert à la Marine royale canadienne en 1938. Le NCSM Restigouche (DDE 257) (II) était le navire de tête de la classe Restigouche. destroyer qui a servi dans la MRC et les Forces canadiennes.
NCSM Restigouche_(DDE_257)/NCSM Restigouche (DDE 257) :
Le NCSM Restigouche était le navire de tête des destroyers de la classe Restigouche qui ont servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes. Mis en service en 1958, Restigouche est resté en service jusqu'en 1994. Il a été vendu pour être utilisé comme récif artificiel, mais une controverse a éclaté au sujet de son acquisition et à la place, il a été sabordé au large des côtes du Mexique en 2001. Il était le deuxième navire de guerre canadien à porter le nom NCSM Restigouche.
NCSM Restless/NCSM Restless :
Le NCSM Restless était un patrouilleur de la Marine royale canadienne qui a servi pendant la Première Guerre mondiale. Construit à New Westminster, en Colombie-Britannique, il a été acheté pour la patrouille des pêches en 1908 et réquisitionné pour une utilisation navale en 1914. Après la guerre, il a servi comme navire-école au Collège naval royal du Canada, à Esquimalt, en Colombie-Britannique, avant d'être vendu à des fins commerciales. utilisation.
NCSM Rimouski/NCSM Rimouski :
Le NCSM Rimouski était une corvette de la classe Flower de la Marine royale canadienne qui a participé à des missions d'escorte de convoi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Rimouski, Québec.
NCSM Rivière_du_Loup_(K357)/NCSM Rivière du Loup (K357) :
Le NCSM Rivière du Loup était une corvette modifiée de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a combattu principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Rivière-du-Loup, Québec.
NCSM Robert_Hampton_Gray/NCSM Robert Hampton Gray :
Le Robert Hampton Gray (AOPV 435) sera le sixième patrouilleur hauturier de la classe Harry DeWolf pour la Marine royale canadienne. La classe est dérivée du projet de navire de patrouille extracôtier de l'Arctique dans le cadre de l'approvisionnement national en matière de construction navale et est principalement conçue pour la patrouille et le soutien des régions arctiques du Canada. Il devrait être le dernier AOPV naval à être construit et sera suivi de deux autres navires non armés pour la Garde côtière canadienne.
NCSM Rockcliffe/NCSM Rockcliffe :
Le NCSM Rockcliffe était un dragueur de mines de classe Algerine à moteur alternatif construit pour la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, le navire a servi comme navire-école avant d'être démoli en 1960.
NCSM Rosthern/NCSM Rosthern :
Le NCSM Rosthern était une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement dans la bataille de l'Atlantique en tant qu'escorte de convoi. Elle porte le nom de Rosthern, en Saskatchewan.
NCSM Royal_Mount/NCSM Royal Mount :
Plusieurs unités de la Marine royale canadienne ont été nommées NCSM Royal Mount. NCSM Royal Mount (K685), une frégate de classe River renommée Buckingham avant sa mise en service. Le navire a servi dans la bataille de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale. NCSM Royal Mount (K677), une frégate de classe River, commandée sous le nom d'Alvington et renommée avant sa mise en service. Le navire a servi dans la bataille de l'Atlantique pendant la Seconde Guerre mondiale.
NCSM Royal_Mount_(K677)/NCSM Royal Mount (K677) :
Le NCSM Royal Mount était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été utilisée principalement comme escorte de convoi océanique lors de la bataille de l'Atlantique. Elle a été nommée pour le mont Royal, au Québec , mais en raison d'une confusion possible avec le NCSM Montréal , son nom a été inversé. Le Royal Mount a été commandé le 1er février 1943 dans le cadre du programme de construction de la classe River 1943-1944 . Elle a été mise en chantier le 7 janvier 1944 sous le nom d'Alvington par Canadian Vickers Ltd. à Montréal et lancée le 15 avril 1944. Son nom a été changé et elle a été mise en service sous le nom de Royal Mount le 25 août 1944 à Montréal.
NCSM Runnymede/NCSM Runnymede :
Le NCSM Runnymede était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Il porte le nom de York, en Ontario, mais en raison d'une possible confusion avec le NCSM West York, son nom reflète un lien avec cette communauté. Le Prince Rupert est commandé en juin 1942 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Elle a été posée le 11 septembre 1943 par Canadian Vickers Ltd. à Montréal, Québec et lancée le 27 novembre plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 14 juin 1944 à Montréal.
NCSM Sackville_(K181)/NCSM Sackville (K181) :
Le NCSM Sackville est une corvette de la classe Flower qui a servi dans la Marine royale canadienne et a ensuite servi de navire de recherche civil. Elle est maintenant un navire-musée situé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et la dernière corvette de la classe Flower.
NCSM Saguenay/NCSM Saguenay :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Saguenay. Le NCSM Saguenay (D79) était un destroyer de classe A de la Seconde Guerre mondiale personnalisé pour le service canadien dans l'Atlantique Nord. Le NCSM Saguenay (DDH 206) était un destroyer d'escorte de la classe Saint-Laurent de l'époque de la guerre froide
NCSM Saguenay_(D79)/NCSM Saguenay (D79) :
Le NCSM Saguenay était un destroyer de classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne (MRC) de 1931 à 1945. Il était similaire à la classe A de la Royal Navy et portait initialement le fanion D79, changé en 1940 en I79.
NCSM Saguenay_(DDH_206)/NCSM Saguenay (DDH 206) :
Le NCSM Saguenay était un destroyer de classe St. Laurent qui a servi dans la Marine royale canadienne et plus tard dans les Forces canadiennes de 1956 à 1990. Elle était le deuxième navire de sa classe et la deuxième unité navale canadienne à porter le nom de NCSM Saguenay. Après avoir été abandonné par les Forces canadiennes, le navire a été coulé en tant que récif artificiel au large des côtes de la Nouvelle-Écosse.
NCSM Saint_John_(K456)/NCSM Saint John (K456) :
Le NCSM Saint John était une frégate de la classe River qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi principalement d'escorte de convoi dans la bataille de l'Atlantique. Elle porte le nom de Saint John, au Nouveau-Brunswick. Le Saint John a été commandé en octobre 1941 dans le cadre du programme de construction de la classe River de 1942-1943. Elle a été posée le 28 mai 1943 par Canadian Vickers Ltd. à Montréal, Québec et lancée le 25 août plus tard cette année-là. Elle a été mise en service dans la Marine royale canadienne le 13 décembre 1943 à Montréal.
NCSM Sans_Peur/NCSM Sans Peur :
Le NCSM Sans Peur était un yacht armé qui a servi dans la Marine royale canadienne (MRC) pendant la Seconde Guerre mondiale sur les deux côtes. Le navire a été construit comme un yacht en 1933 pour Ernest G. Stanley au chantier John I. Thornycroft & Company à Woolston, Southampton, Royaume-Uni et initialement nommé Trenora. Il a été vendu dans les années 1930 à George Sutherland-Leveson-Gower, 5e duc de Sutherland qui l'a rebaptisé Sans Peur. Le yacht a été repris par la MRC en 1939 et utilisé pour des patrouilles anti-sous-marines et des tâches d'entraînement sur la côte de la Colombie-Britannique. En 1944, le Sans Peur a été transporté vers l'est en Nouvelle-Écosse en tant que navire-école. La MRC avait l'intention de garder Sans Peur dans l'après-guerre, mais des compressions budgétaires obligent le service à se départir du navire en 1947. Sans Peur est d'abord acquis par une compagnie de Montréal avant d'être revendu à une compagnie panaméenne en 1948, qui rebaptise le navire Trenora. Le navire a été reconverti en yacht à Gibraltar et acquis par une famille italienne dans le commerce maritime. En 1972, le Trenora est revendu à des acheteurs japonais qui rebaptisent le navire Sans Peur. En 1975, le navire a été utilisé comme hébergement VIP lors d'un événement à Okinawa. Le sort du navire est inconnu.
NCSM Sarnia/NCSM Sarnia :
Le NCSM Sarnia était un dragueur de mines de la classe Bangor qui a servi dans la Marine royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a participé à la bataille de l'Atlantique et à la bataille du Saint-Laurent. Elle porte le nom de Sarnia, en Ontario. Après la guerre, elle a été réaménagée et transférée aux forces navales turques et rebaptisée Büyükdere. Elle a servi avec eux jusqu'en 1972.
NCSM Saskatchewan/NCSM Saskatchewan :
Plusieurs unités navales canadiennes ont été nommées NCSM Saskatchewan. Le NCSM Saskatchewan (H70) (I) était un destroyer de classe River de la Seconde Guerre mondiale. Le NCSM Saskatchewan (DDE 262) (II) était un destroyer de la classe Mackenzie datant de la guerre froide. Le NCSM Saskatchewan était un sous-marin de classe Canada planifié annulé en 1989
NCSM Saskatchewan_(DDE_262)/NCSM Saskatchewan (DDE 262) :
Le NCSM Saskatchewan était un destroyer de classe Mackenzie qui a servi dans la Marine royale canadienne (MRC) et plus tard dans les Forces canadiennes. Elle était la deuxième unité navale canadienne à porter le nom de NCSM Saskatchewan. Le navire porte le nom de la rivière Saskatchewan qui s'étend de la Saskatchewan au Manitoba au Canada. Entré en service en 1963, il a été principalement utilisé comme navire-école sur la côte ouest. Elle a été mise hors service en 1994 et vendue pour être utilisée comme récif artificiel. Il a été coulé comme tel en juin 1997 au large de la Colombie-Britannique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Huppert's reagent

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...