Rechercher dans ce blog

vendredi 30 décembre 2022

Habicht mountain""


Habib Tanvir/Habib Tanvir :
Habib Tanvir (1er septembre 1923 - 8 juin 2009) était l'un des dramaturges indiens les plus populaires en ourdou, hindi, directeur de théâtre, poète et acteur. Il est l'auteur de pièces telles que Agra Bazar (1954) et Charandas Chor (1975). Pionnier du théâtre ourdou et hindi, il était surtout connu pour son travail avec les tribus Chhattisgarhi, au Naya Theatre, une compagnie de théâtre qu'il a fondée en 1959 à Bhopal. Il a ensuite inclus des formes de performance indigènes telles que nacha, pour créer non seulement un nouveau langage théâtral, mais aussi des jalons tels que Charandas Chor, Gaon ka Naam Sasural, Mor Naam Damad et Kamdeo ka Apna Basant Ritu ka Sapna. "le théâtre du peuple" existait dans les villages, qu'il s'efforçait d'apporter aux "instruits" urbains, employant à la fois des artistes folkloriques comme des acteurs aux côtés d'acteurs urbains. Il est décédé le 8 juin 2009 à Bhopal après une maladie de trois semaines. À sa mort, il était le dernier des acteurs-gérants pionniers du théâtre indien, qui comprenait Sisir Bhaduri, Utpal Dutt et Prithviraj Kapoor, et souvent il dirigeait des pièces avec une distribution gigantesque, comme Charandas Chor, qui comprenait un orchestre de 72 personnes. sur scène et Agra Bazaar, avec 52 personnes. Au cours de sa vie, il a remporté plusieurs prix nationaux et internationaux, dont le Sangeet Natak Akademi Award en 1969, Jawarharlal Nehru Fellowship en 1979, Padma Shri en 1983, Kalidas Samman 1990, Sangeet Natak Akademi Fellowship in 1996, et le Padma Bhushan en 2002. En dehors de cela, il avait également été nommé pour devenir membre de la Chambre haute du Parlement indien, le Rajya Sabha (1972-1978). Sa pièce Charandas Chor (Charandas, The Thief) lui a valu le Fringe First Award au Festival international de théâtre d'Édimbourg en 1982, et en 2007, elle a été incluse dans la liste des 60 meilleures œuvres de l'Inde depuis l'indépendance du Hindustan Times qui disait : "une une dramaturgie innovante, impulsée à la fois par Brecht et les idiomes folkloriques, Habib Tanvir séduit au-delà des barrières linguistiques dans ce son plus grand succès de tous les temps sur un voleur à la Robin des Bois."
Habib Tawa/Habib Tawa :
Habib Tawa (né le 31 octobre 1945) à Tripoli, au Liban, est un historien, journaliste et mathématicien français.
Habib Tengour/Habib Tengour :
Habib Tengour (né le 29 mars 1947) est un poète, sociologue et anthropologue franco-algérien. Il est né à Mostaganem dans l'est de l'Algérie française en 1947. La famille Tengour a déménagé en France quand Habib avait cinq ans, et il y a grandi dans une famille ouvrière. Il a étudié la sociologie en France et a poursuivi ses études en Algérie à l'Université de Constantine. Bien que son travail s'inspire fortement de divers aspects de la culture et de la tradition algérienne, Tengour écrit principalement en français. Son premier ouvrage publié est un livre de poésie surréaliste Tapapakitaques ou la poésie-île (1976). Son principal traducteur en anglais est Pierre Joris, professeur à l'Université d'Albany. Tengour vit à Paris et à Constantine.
Habib Thiam/Habib Thiam :
Habib Thiam (21 janvier 1933 - 26 juin 2017) était un homme politique sénégalais. Il a été Premier ministre du Sénégal à deux reprises, du 1er janvier 1981 au 3 avril 1983, puis du 8 avril 1991 au 3 juillet 1998. Il a également été président de l'Assemblée nationale de 1983 à 1984.
Habib Ullah_Khan_(homme politique)/Habib Ullah Khan (homme politique) :
Habib Ullah Khan est un homme politique du Parti nationaliste du Bangladesh et ancien député de Comilla-5.
Habib Ullah_Sarkar/Habib Ullah Sarkar :
Habib Ullah Sarkar est un homme politique bangladais du Parti nationaliste du Bangladesh qui a été député de Mymensingh-9 et Mymensingh-6.
Université Habib/Université Habib :
L'Université Habib (HU) (ourdou : دانش گاہِ حبیب) est une université privée d'arts libéraux située à Karachi, au Pakistan. Basée sur un campus de 6,3 acres (295 800 pieds carrés) à Gulistan-e-Jauhar, Karachi, il s'agit d'une université multidisciplinaire proposant des diplômes de premier cycle en sciences, ingénierie, arts, sciences humaines et sociales. Il est fortement axé sur les arts libéraux et exige que tous ses étudiants suivent un ensemble de cours d'arts libéraux comprenant la sociologie, l'histoire, la philosophie et l'anthropologie.
Habib Wahid/Habib Wahid :
Habib Wahid (né le 15 octobre 1979) est un compositeur et chanteur bangladais. Il travaille sur la musique pop moderne, l'EDM et une fusion de la musique folk bengali traditionnelle avec de la techno contemporaine et des rythmes urbains. Sa musique est principalement influencée par les Bangladais britanniques, alors qu'il vivait au Royaume-Uni en tant qu'étudiant. Il est le fils du chanteur des années 1970 Ferdous Wahid. Il a également produit de la musique dans des films bengalis indiens. Il a remporté le Bangladesh National Film Award du meilleur directeur musical pour le film Projapoti (2011).
Habib Wali_Mohammad/Habib Wali Mohammad :
Habib Wali Mohammad ( ourdou : حبِیب ولی محمد ), (16 janvier 1921 - 3 septembre 2014) était un chanteur pakistanais de ghazal et de lecture de films.
Habib Younes/Habib Younes :
Habib Younes (arabe : حبيب يونس) est un poète libanais, journaliste, écrivain politique et professeur à la Faculté de communication de masse de l'Université libanaise, né en 1959. Il a seize livres publiés à son actif, il est considéré comme une référence en arabe. Langue. Il a publié des dizaines d'études et d'articles sur divers sujets et dans divers magazines, journaux et sites Web. Il est journaliste de programmes télévisés ; les programmes vont de la politique, l'histoire, la culture et l'art. Il est également dramaturge et auteur de poèmes chantés et composés par des artistes libanais. Il a également un certain nombre de morceaux à son actif et il est critique musical. Il est le récipiendaire du Prix des droits de l'homme, décerné par «l'Organisation des droits de l'homme et des droits de l'homme» en 2004. Il est l'une des personnalités libanaises passionnantes.
Habib Youssouf/Habib Youssouf :
Habib Youssouf (né le 19 février 1998) est un footballeur comorien qui joue actuellement en tant que défenseur du Volcan Club de Moroni. Au niveau des jeunes, il a disputé la Coupe COSAFA U-20 2016, marquant contre le Mozambique.
Habib Zabalawi/Habib Zabalawi :
Habib Saeed Zabalawi est un journaliste jordanien qui travaille chez BeIN Sports depuis 2013 et agent des joueurs de la FIFA depuis 2010.
Habib Zargarpour/Habib Zargarpour :
Habib Zargarpour (né le 9 mars 1964) est un superviseur des effets visuels iranien, superviseur de l'infographie, directeur artistique et directeur créatif. Zargarpour a travaillé sur les films Twister (1996) et The Perfect Storm (2000), pour lesquels il a été nominé pour deux Oscars et a remporté deux BAFTA Awards. À l'heure actuelle, il est le seul Asiatique à être nominé pour l'Oscar des meilleurs effets visuels.
Habib al-Ajami/Habib al-Ajami :
Habib ibn Muhammad al-'ajami al-Basri (arabe: حبيب بن محمد العجمي البصريast) également connu sous le nom de Habib al-Ajami (حبيب العجمي) et Habib al-Farsi (حبيبart الفارس inves) et un musulman, et le Saint-, Saint-, de Saint-, de Saint-, de Saint, de Saint-, de Saint-, de Saint-, de Saint-, de Saint-, de Saint-, de Saint, de Saint-Orfe, de Saint-Or Ascendance persane. Différentes dates de sa mort sont données dans les sources, telles que 113 AH (731 CE), 120 (738), 125 (743) et 130 (747-48). Habib-i Ajami s'est installé à Bassorah, où se trouve son sanctuaire. C'est un disciple de Hasan al-Basri. Son disciple est Dāwūd al-Tai.Selon Ibn Hajar, Habib est un solide narrateur de hadiths. Hasan al-Basri, Ibn Sirrin, Abu Tamima al-Hujaymi et Bakir bin Abdullah ont rapporté des hadiths de lui, et Sulayman al-Taymi, Hammad bin Salama, Jafar bin Sulayman et Mu'tamir bin Sulayman ont rapporté de lui. Bukhari l'a également mentionné dans al-Adab al-Mufrad (I, 366) et al-Tarikh al-Kabir (II, 326). Bien qu'Ibn al-Jawzi dise que Habib, le narrateur du hadith, est une autre personne, cette information doit être considérée avec prudence à moins qu'elle ne soit confirmée par d'autres sources.
Habib al-Rahman_al-%27Azmi/Habib al-Rahman al-'Azmi :
Habib al-Rahman al-'Azmi est né à Maunath Bhanjan, district de Mau (Uttar Pradesh), Inde. Il a terminé l'éducation formelle de Mau en 1922 et a commencé à enseigner. Il est connu pour son travail scientifique sur le Hadith et le Fiqh.
Habib al-siyar/Habib al-siyar :
Le Ḥabīb al-siyar fī akhbār afrād al-bashar (persan : حبیب السیر فی اخبار افراد البشر ; "Le bien-aimé des carrières rapportant des multitudes de personnes") est une histoire universelle de l'historien persan Khvandamir (mort en 1535/6).
Habib de_las_Salas/Habib de las Salas :
Habib de las Salas de la Rosa (né le 19 avril 1987) est un haltérophile olympique colombien. Il a représenté son pays aux Jeux olympiques d'été de 2016. Il a remporté la médaille de bronze dans son épreuve aux Championnats panaméricains d'haltérophilie 2022 qui se sont tenus à Bogotá, en Colombie. Il a remporté la médaille d'argent dans son épreuve aux Jeux sud-américains de 2022 à Asunción, au Paraguay.
Habib el-Adly/Habib el-Adly :
Habib Ibrahim El-Adly (arabe : حبيب إبراهيم العادلي, prononcé [ħæˈbiːb ebɾɑˈhiːm elˈʕædli] ; né le 1er mars 1938) est un ancien homme politique égyptien. Il a été ministre de l'Intérieur égyptien de novembre 1997 à janvier 2011. Il a été le plus ancien ministre de l'Intérieur sous le président Hosni Moubarak. Après la révolution égyptienne de 2011, Adly a été reconnu coupable de corruption et de complot en vue de tuer des manifestants et a été condamné à la prison à vie. Cette condamnation a ensuite été abandonnée.
Habib ibn_Abd_al-Rahman_al-Fihri/Habib ibn Abd al-Rahman al-Fihri :
Habib ibn Abd al-Rahman al-Fihri (arabe : حبيب بن عبدالرحمن الفهري) (? - mai/juin 757) était un noble arabe de la famille Oqbid ou Fihrid, et brièvement dirigeant de l'Ifriqiya (Afrique du Nord) de 755 à 757 Habib ibn Abd al-Rahman était le fils et l'héritier désigné de l'homme fort et dirigeant ifriqiyen Abd al-Rahman ibn Habib al-Fihri, qui avait gouverné l'Ifriqiya de manière semi-indépendante depuis 745. Habib avait servi comme wali à Barqa (Cyrénaïque) sur son au nom du père. En 755, lors d'un coup d'État de palais, l'émir Abd al-Rahman ibn Habib est assassiné par ses frères Ilyas ibn Habib et Abd al-Wareth ibn Habib. Ilyas s'est rapidement proclamé chef de l'Ifriqiya. Le jeune Habib a fui Kairouan et s'est réfugié à Tunis chez son oncle Amran ibn Habib, consterné par le fratricide. Amran a aidé Habib à lever une armée pour venger le meurtre de son père. Les armées se sont rencontrées au sud de Tunis à la fin de 755, mais avant que la bataille ne soit ordonnée, un accord a été conclu pour partager l'Ifriqiya entre les Fihrids. Amran devait se voir attribuer le gouvernement de Tunis et des environs, le jeune Habib le gouvernement du sud de Gafsa et de Nefzoua, laissant Ilyas avec Kairouan et le reste de l'Ifriqiya. Le règlement fait, Habib se rendit à Kairouan, tandis qu'Ilyas accompagna Amran à Tunis. Mais une fois à Tunis, Ilyas ordonna soudain l'arrestation d'Amran et de sa coterie et les envoya enchaînés en al-Andalus. Ilyas fonce alors sur Kairouan et fait pression sur le jeune Habib pour qu'il accepte de partir pour al-Andalus. Un navire est armé, et même appareillé, mais est contraint de rentrer au port par des vents contraires. Au cours de cet intermède farfelu, Habib a été saisi par des partisans de son défunt père Abd al-Rahman, qui a rapidement proclamé Habib émir d'Ifriqiya et a levé une armée en son nom. Les deux armées se rencontrèrent aux environs de Laribus. Mais avant que la bataille ne soit enjointe, Habib défia Ilyas de résoudre la querelle en combat singulier. D'abord hésitant, Ilyas finit par consentir, à la demande de ses propres commandants. Habib a vaincu et tué Ilyas, portant sa tête comme trophée lors d'une procession de retour à Kairouan. Cela a eu lieu en décembre 755. En apprenant la défaite d'Ilyas, Abd al-Wareth et les partisans restants d'Ilyas ont fui vers le sud et se sont réfugiés parmi les Berbères de Warfajuma. Sous-tribu des Nafzawa, les Warfajuma avaient été incendiés par les Kharijites (Sufrites) et séparés lors de la Grande Révolte berbère des années 740. Abd al-Wareth entreprit de comploter avec leur chef Asim ibn Jamil al-Warfajumi pour prendre le pouvoir à Kairouan et déposer son neveu Habib. Pour rallier leurs armes, les rebelles se déclarent en faveur du calife abbasside Al-Mansur. En 756-57, tenant compte du danger, Habib ibn Abd al-Rahman partit vers le sud contre les Warfajuma, laissant le cadi Abu Quraib en charge de Kairouan. Mais l'armée ifriqiyenne fut carrément vaincue par les rebelles berbères. Habib a procédé à se réfugier à Gabès et a fait appel à Abu Quraib pour envoyer des renforts de Kairouan. Mais ceux-ci ont été interceptés par la force berbère et, apprenant que les rebelles s'étaient déclarés pour les Abbassides, ont décidé de passer à eux. Au début de 757, les Warfajjuma sous Asim ibn Jamil, marchant sous la bannière noire des Abbassides, entrent à Kairouan sans opposition. Le Fihrid Abd al-Wareth disparaît des chroniques à cette époque. Habib, qui a été chassé de Gabès, a rassemblé ses forces dans les collines des Aurès et s'est précipité pour récupérer Kairouan mais a été vaincu et tué par les Berbères dans la périphérie de la ville en mai-juin 757. a été très débattue. Il est allégué par des chroniqueurs arabes qu'en s'emparant de la ville, les Berbères de Warfajuma, possédés par une ferveur fanatique (sufrite) kharijite, se mirent à piller la ville de Kairouan et à commettre de grands massacres de la population civile (la marque radicale soufrite du kharijitisme arboré par les dirigeants Warfajuma considéraient tous les non-Kharijites comme de purs apostats méritant la mort). Entre-temps, profitant de la querelle de la famille Fihrid, les Ibadites qu'Abd al-Rahman ibn Habib avait chassés dans les collines tripolitaines du Jebel Nafusa en 752 firent leur retour. Ralliés par leur nouvel imam Abu al-Khattab al-Ma'afiri, les Ibadites s'emparèrent de Tripoli en 757. Bien qu'étant également une secte kharijite, les Ibadites étaient considérablement moins fanatiques que les soufrites et furent horrifiés d'apprendre les massacres de Kairouan. En 758, les Ibadites entreprirent de vaincre les Warfajuma et de capturer Kairouan, mettant fin à la terreur soufrite et établissant un imamat (ibadite) kharijite sur l'Ifriqiya.
Habib ibn_Abi_Ubaida_al-Fihri/Habib ibn Abi Ubaida al-Fihri :
Habib ibn Abi Ubaida al-Fihri (arabe : حبيب بن أبي عبيدة الفهري) (mort en octobre 741) était un commandant militaire arabe de l'illustre famille Fihrid (ou 'Oqbid') qui a joué un rôle important dans l'histoire ancienne de l'Ifriqiya (Tunisie ) et al-Andalus (Espagne).
Habib ibn_Bahriz/Habib ibn Bahriz :
Ḥabīb ibn Bahrīz (fl. début du IXe siècle), également appelé ʿAbdishoʿ bar Bahrīz, était un évêque et un érudit de l'Église d'Orient, célèbre pour ses traductions du syriaque vers l'arabe. Il a également écrit des ouvrages originaux sur la logique, le droit canonique et l'apologétique. Ibn Bahrīz est probablement né entre le milieu et la fin du VIIIe siècle. Son lieu de naissance est inconnu. Il était contemporain du calife abbasside al-Maʾmūn (r. 813–833) et du médecin Jibrīl ibn Bukhtīshūʿ. Il est peut-être mort peu de temps avant la propre mort d'Ibn Bukhtīshūʿ en 827. Il était d'origine persane, comme l'indique le nom de son père, Bahrīz. Son propre prénom était Ḥabīb, tandis que ʿAbdishoʿ («serviteur de Jésus») était un nom religieux qu'il prenait en entrant dans l'église. Il a servi comme évêque de Ḥarrān et plus tard comme métropolite de Mossoul et Ḥazza. Selon al-Jāḥiz, il avait l'ambition de devenir catholicos, mais l'écrivain musulman commente avec moquerie qu'il n'avait pas la taille, la voix ou la longue barbe requises. Ibn Bahrīz était l'un des premiers traducteurs du mouvement de traduction gréco-syro-arabe. Selon Ibn al-Nadīm, Ibn Bahrīz a écrit des résumés des Catégories et de l'Interprétation d'Aristote, a traduit de nombreux ouvrages philosophiques en arabe et a écrit des commentaires sur les classiques pour al-Maʾmūn. Le calife a également commandé un traité arabe sur la logique, Kitāb ḥudūd al-manṭiq («Définitions de la logique»), qu'Ibn Bahrīz a basé sur les catégories et l' Isagoge de Porphyre . Ibn Bahrīz était également lié à d'autres élites abbassides. Il a traduit Nicomachus de Gerasa's Introduction to Arithmetic du syriaque en arabe pour Ṭāhir ibn al-Ḥusayn. Il a également traduit des ouvrages de médecine pour Ibn Bukhtīshūʿ. Ibn Bahrīz a également écrit des ouvrages pour défendre la christologie de son église, dont un dirigé contre deux ouvrages jacobites. Ibn al-Nadīm a écrit que "sa sagesse était proche de la sagesse de l'Islam", car il a défendu "l'unité de l'hypostase" contre la doctrine des Jacobites et des Melkites. Un traité apologétique d'Ibn Bahrīz est connu, intitulé Maqāla fī l-tawḥīd wa-l-tathlīth («Traité sur l'unité et la trinité»). C'est une défense de la Trinité et un argument selon lequel cela n'implique pas le Trithéisme. Il est conservé en deux manuscrits dans des collections privées à Alep et n'a jamais été publié. Son manuel de droit canonique relatif au mariage et à l'héritage, écrit en syriaque, a été publié. Selon ʿAbdishoʿ bar Brikha, il a également écrit une "explication des différents services religieux". Ibn Bahrīz est probablement le "ʿAbdīshūʿ, le nestorien mutrān [métropolitain]" qui a pris part à un débat public ou à une discussion sur différentes christologies dans les années 820 avant un vizir musulman anonyme. Il existe un bref compte rendu de cet événement en arabe par un auteur anonyme, probablement un jacobite, qui a été intitulé Une discussion christologique par son éditeur. Il est conservé dans trois manuscrits. Les participants melkites et jacobites - Theodore Abū Qurra et Abū Rāʾita al-Takrītī, respectivement - sont bien connus.
Habib ibn_Maslama_al-Fihri/Habib ibn Maslama al-Fihri :
Ḥabīb ibn Maslama al-Fihrī ( arabe : حبيب بن مسلمة الفهري ; vers 617 - vers 662) était un général arabe lors des premières conquêtes musulmanes , sous Mu'awiyah ibn Abi Sufyan .
Habib ibn_Muzahir/Habib ibn Muzahir :
Ḥabīb ibn Muẓāhir al-Asadī (arabe : حبيب بن مظاهر الأسدي, romanisé : Ḥabīb ibn Muẓāhir al-Asadī) était du clan Banu Asad, et l'un des compagnons d'Ali, Hasan ibn Ali et Husayn ibn Ali. Il était l'un des habitants de Kufa qui a envoyé des lettres à Husayn ibn Ali (petit-fils de Muhammad) et l'a invité à Kufa. Cependant, lorsqu'il s'est rendu compte que les habitants de Kufa avaient rompu leur allégeance à Husayn, il a quitté Kufa, a rejoint Husayn et a été martyrisé à l'âge de 75 ans alors qu'il combattait dans l'armée de Husayn, à Karbala.
Habib ibn_Zayd_al-Ansari/Habib ibn Zayd al-Ansari :
Ḥabīb ibn Zayd al-Anṣārī (arabe : حبيب بن زيد الأنصاري) sahaba et martyr de l'Islam.
Habib ibn al-Muhallab/Habib ibn al-Muhallab :
Habib ibn al-Muhallab al-Azdi (arabe : حبيب بن المهلب الأزدي) (mort en 720) était gouverneur de province omeyyade et commandant militaire, et membre de la famille muhallabid. Il a ensuite participé à la révolte de son frère Yazid ibn al-Muhallab et a été tué dans la bataille d'al-Aqr.
Habib le_Charpentier/Habib le Charpentier :
Habib le charpentier, ou Habib Al-Najjar, était, selon la croyance de certains musulmans, un martyr qui vivait à Antioche à l'époque de Jésus-Christ. Dans la tradition musulmane, Habib a cru au message des disciples du Christ envoyé au peuple de Ya-Sin et a ensuite été martyrisé pour sa foi. La mosquée de Habib-i Neccar (ottoman pour Habib al-Najjar), sous le mont Silpius, contient la tombe de Habib ainsi que celle de Sham'un Al-Safa (Pierre, également connu sous le nom de Simon le pur). Certaines sources ont identifié Habib avec Saint Agabus des Actes des Apôtres, un chrétien des premiers temps qui a subi le martyre à Antioche à l'époque de Jésus. Ce lien est contesté, car la tradition chrétienne soutient qu'Agabus a été martyrisé à Jérusalem, et non à Antioche comme les musulmans le croient Habib. Toutes les sources musulmanes mentionnent l'occupation d'Habib en tant que charpentier.
Habib ur_Rahman/Habib ur Rahman :
Habib ur Rahman (arabe : حبیب الرحمان) est un prénom masculin arabe, ce qui signifie ami du Miséricordieux. Il peut faire référence à: Hakim Habibur Rahman (1881–1947), médecin Unani, littérateur, journaliste, homme politique et chroniqueur à Dhaka, (aujourd'hui Bangladesh) Habib ur Rahman (officier de l'armée nationale indienne) (1913–1978), officier de la British Armée indienne et armée nationale indienne Habibur Rahman Kandhalvi (1924–1991), érudit et auteur islamique pakistanais Muhammad Habibur Rahman (1928–2014), juge en chef de la Cour suprême du Bangladesh Habib Rahman (détenu) (né vers 1982), Afghan détenu à Guantanamo Habibur Rehman Mondal (né en 1986), footballeur indien Habib-ur-Rehman (acteur) (1929–2016), acteur de cinéma, réalisateur, producteur et acteur de télévision pakistanais Habib Rahman (architecte) (1915–1995), architecte indien Habibur Rahman (joueur de cricket) (né en 1987), joueur de cricket bangladais Habibur Rehman (hockey sur gazon) (né en 1925), joueur de hockey olympique pakistanais Habib ur Rahman (homme politique) (né en 1948), homme politique pakistanais Habib Rahman (haltérophile) (né en 1933), pakistanais Haltérophile olympique Habibur Rahman (Bogra politici an) (1931–2002), homme politique du Parti nationaliste du Bangladesh Habibur Rahman (homme politique Jamaat-e-Islami) (c. 1935–2010) Habibur Rahman (poète) (1923–1976), journaliste, poète et écrivain bangladais Habibur Rahman (homme politique Chuadanga) Habibur Rahman (homme politique indien) (décédé en 2016), enseignant indien et homme politique du Bengale occidental Habibur Rahman (officier de police ) (né en 1967), policier bangladais Habiburrahman Shakir (1903-1975), imam tatar, théologien, éditeur
Habib ur_Rahman_(officier_de_l'armée_nationale_indienne)/Habib ur Rahman (officier de l'armée nationale indienne) :
Habib ur Rahman (1913-1978) était un officier de l'armée de l'armée nationale indienne (INA) qui a été accusé de "faire la guerre contre Sa Majesté le roi empereur". Il a été chef de cabinet de Subhas Chandra Bose à Singapour et a accompagné Bose lors de son dernier vol fatal de Taipei à Tokyo, partageant les derniers instants de sa vie. Rahman a également joué un rôle important dans la première guerre du Cachemire. Convaincu que le maharaja Hari Singh voulait exterminer les musulmans du Jammu-et-Cachemire, il se joignit au général de division Zaman Kiani pour lancer une rébellion contre le maharaja du Gujrat au Pendjab pakistanais. Rehman et sa force de volontaires ont lancé une attaque contre la ville de Bhimber. Mais, les archives de la 11e cavalerie de l'armée pakistanaise indiquent que leurs efforts n'ont pas abouti, et finalement la cavalerie était responsable de la conquête de Bhimber.
Habib ur_Rahman_ (homme politique)/Habib ur Rahman (homme politique) :
Habib ur Rahman ( ourdou : حبيب الرحمان ) était un homme politique pakistanais originaire de Kalpani , Gagra , district de Buner qui a été ministre de la Zakat et de l'huissier, de l'Auqaf, du Hajj et des affaires religieuses à l' Assemblée de Khyber Pakhtunkhwa de 2013 à 2018. Rahman est décédé des suites de COVID -19 en 2021.
Habiba/Habiba :
Habiba (arabe : حَبِيْبَه, ḥabībah), alternativement Habibah et Habeeba, est un prénom féminin d'origine arabe signifiant bien-aimé, chéri ou amant, issu du prénom masculin Habib. Habiba ou Habiba peut faire référence à :
Habiba Ahmed_Abd_Elaziz_Ramadan/Habiba Ahmed Abd Elaziz Ramadan :
Habiba Ahmed Abd Elaziz Ramadan (22 novembre 1986 - 14 août 2013) était une journaliste et militante égyptienne qui a été tuée le 14 août 2013 lors du massacre de Rabaa en août 2013 par un tireur d'élite lors des manifestations qui ont suivi l'éviction de Mohamed Morsi en tant que président. d'Egypte. Au moment de sa mort, elle travaillait pour Gulf News. Elle avait une suite importante sur Facebook avec plus de 34 000 abonnés. Une campagne de collecte de fonds caritative a été mise en place par certains de ses amis via Charity: water. Une vidéo a également été créée pour la campagne décrivant Habiba et encourageant les gens à faire un don.
Habiba Al_Marashi/Habiba Al Marashi :
Habiba Al Marashi est une écologiste émiratie. En 1991, elle a fondé l'Emirates Environmental Group, qu'elle continue de présider. En 2004, elle a fondé l'Arabia CSR Network (ACSRN), consacré à la responsabilité sociale des entreprises dans la région arabe. Elle a été qualifiée de « figure la plus reconnaissable du mouvement environnemental des Émirats arabes unis » et est largement saluée pour son travail environnemental, en encourageant la coopération des secteurs public et privé dans le recyclage, l'environnementalisme et la durabilité. Elle siège au conseil d'administration du Pacte mondial des Nations Unies (UN GC). Al Marashi est depuis longtemps un fervent partisan des meilleures pratiques environnementales aux Émirats et a fréquemment fait pression pour le changement dans les forums et événements publics.
Habiba Alsafar/Habiba Alsafar :
Habiba Sayeed Alsafar (arabe : حبيبة الصفار, née en 1977) est une généticienne émiratie, ingénieure biomédicale et universitaire. Elle est professeure adjointe de génie biomédical à l'Université de Khalifa et directrice du centre de biotechnologie de l'Université de Khalifa. Elle est largement reconnue pour son travail sur l'identification des facteurs de risque génétiques du diabète dans la population bédouine indigène des Émirats arabes unis et a été classée 52e parmi les « 100 femmes arabes les plus puissantes » de 2015 par Arabian Business. En 2016, elle a reçu la bourse internationale L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science.
Habiba Atta_Forson/Habiba Atta Forson :
Habiba Atta Forson (née le 18 août) est une administratrice de football vétéran ghanéenne et une ancienne athlète d'athlétisme du Ghana. Le 24 octobre 2019, elle a contesté et remporté un poste pour siéger au conseil exécutif de l'Association ghanéenne de football, faisant d'elle la seule femme actuellement membre du conseil exécutif de l'Association ghanéenne de football. Elle est connue pour être la première personne à avoir introduit le football féminin au Ghana. Elle est également la fondatrice de Fabulous Ladies, l'une des équipes de football féminines les plus populaires au Ghana.
Habiba Bouhamed_Chaabouni/Habiba Bouhamed Chaabouni :
Habiba Bouhamed Chaabouni est professeur de génétique médicale à l'Université de Tunis.
Habiba Demb%C3%A9l%C3%A9/Habiba Dembélé :
Habiba Dembélé Sahouet est une journaliste et animatrice de télévision ivoirienne. Elle est actuellement présentatrice du journal télévisé 13 heures et 20 heures sur la chaîne principale La Première (RTI), centrée sur Abidjan. Le 11 février 2008, un incendie s'est déclaré dans les studios alors qu'elle tournait pendant 20 heures, l'obligeant à abandonner sa présentation et fuir le bâtiment. L'incendie a détruit plusieurs studios mais a été généralement maîtrisé par les pompiers.
Habiba Djahnine/Habiba Djahnine :
Habiba Djahnine est une réalisatrice algérienne de films notamment documentaires, commissaire de festivals internationaux de cinéma, écrivaine, essayiste et féministe.
Habiba Djilani/Habiba Djilani :
Habiba Djilani Horchani (arabe : حبيبة الجيلاني الحرشاني), (17 septembre 1949, à Tunis - 12 septembre 2007, à Tunis) a été la première femme chirurgienne tunisienne et la première chirurgienne thoracique tunisienne et africaine.
Habiba Ghribi/Habiba Ghribi :
Habiba Ghribi (arabe : حبيبة الغريبي) (née le 9 avril 1984) est une coureuse tunisienne de moyenne et longue distance spécialisée dans le 3000 mètres steeple. Elle a remporté la médaille d'or aux Jeux olympiques d'été de 2012, donnant à son pays sa première médaille olympique par une femme. Elle est également la détentrice du record tunisien de l'épreuve, ayant couru 9: 05.36 au Mémorial van Damme à Bruxelles en septembre 2015. Ghribi a participé à plusieurs reprises aux Championnats du monde de cross-country de l'IAAF mais a rencontré plus de succès sur la piste, remportant un médaille d'argent en steeple aux Championnats d'Afrique d'athlétisme 2006 et une médaille de bronze au 1500 mètres aux Jeux méditerranéens de 2009. Elle a représenté la Tunisie aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, terminant treizième de la toute première course olympique féminine de steeple. Aux Jeux d'anniversaire de Müller en 2016, elle a remporté le 3000 m steeple féminin. Elle a été élue meilleure sportive de l'année 2009 par le quotidien arabe Assahafa.
Habiba Ifrakh/Habiba Ifrakh :
Habiba Ifrakh (née le 3 mars 1978) est une ancienne joueuse de tennis professionnelle marocaine. Formée à la Wifaq Tennis Academy de Rabat, Ifrakh a été membre de l'équipe marocaine de la Fed Cup entre 1995 et 2009, remportant sept simples et un double en 14 rencontres. . Elle a également représenté le Maroc aux Jeux méditerranéens et aux Jeux panarabes. Ifrakh avait un meilleur classement mondial de 652 en simple et a fait deux apparitions au tableau principal du WTA Tour. En 2001, en tant que participante wildcard à Casablanca, elle a remporté son match du premier tour contre la joueuse néerlandaise Kristie Boogert.
Habiba Marzouk/Habiba Marzouk :
Habiba Marzouk (née le 14 mai 2002) est une gymnaste rythmique individuelle égyptienne représentant l'Égypte aux compétitions internationales et Wadi Degla SC aux compétitions nationales.
Habiba Mohamed_Ahmed_Alymohmed/Habiba Mohamed Ahmed Alymohmed :
Habiba Mohamed Ahmed Alymohmed est une joueuse de squash qui a participé à la tournée de l'Association professionnelle de squash (PSA) de 2011 à 2015. Ses réalisations en tant que joueuse comprennent cinq titres du British Junior Open, quatre victoires dans des tournois professionnels et une deuxième place dans deux autres événements professionnels. Elle a également enregistré quatre victoires contre les 10 meilleures joueuses. À l'automne 2017, elle s'est inscrite à l'Université de Columbia et joue dans l'équipe féminine.
Habiba Msika/Habiba Msika :
Habiba Msika, également orthographiée Messika (حبيبة مسيكة), (née en 1903 à Testour - 21 février 1930 à Tunis), était une chanteuse, danseuse et actrice tunisienne. Née Marguerite Msika, elle était la nièce de la chanteuse Leila Sfez. Elle gravit rapidement les échelons de la renommée sous le pseudonyme Habiba (« bien-aimée »). Prototype de la libre et maîtresse de son destin, chanteuse charismatique et actrice audacieuse, adulée par la population tunisienne, Msika était un phénomène de société à son époque. Le film La Danse du feu de Salma Baccar parle de sa carrière.
Habiba Nosheen/Habiba Nosheen :
Habiba Nosheen (ourdou : حبیبہ نوشین) est une journaliste d'investigation. Son film Outlawed in Pakistan a été présenté en première au Festival du film de Sundance en 2013 et a été qualifié de "parmi les vedettes" de Sundance par le Los Angeles Times. Une version plus longue du film a été diffusée sur PBS Frontline. Le documentaire radiophonique de Nosheen en 2012, "What Happened at Dos Erres?" a été diffusé sur This American Life et a été qualifié de "chef-d'œuvre de la narration" par The New Yorker . Nosheen a reçu de nombreux prix pour ses reportages, dont le Peabody, trois prix Emmy. De 2017 à 2019, Nosheen a coanimé la série de magazines d'information The Fifth Estate de CBC Television. Elle a été la première personne de couleur à être nommée co-animatrice de The Fifth Estate en trois décennies. En 2022, Nosheen a publié une série de podcasts d'investigation en 8 parties avec Spotify et Gimlet Media intitulée Conviction: The Disappearance of Nuseiba Hasan. Le podcast est une enquête de trois ans sur la disparition d'une Canadienne qui a disparu en 2006 sans laisser de trace.
Habiba Rahman_Khan/Habiba Rahman Khan :
Habiba Rahman Khan est une politicienne de la Ligue Awami du Bangladesh et membre du Parlement du Bangladesh à partir d'un siège réservé.
Habiba Sadou/Habiba Sadou :
Habiba Sadou ( arabe : حبيبة سعدو , née le 1er novembre 1986) est une footballeuse internationale algérienne qui joue en tant que défenseure de l' équipe nationale féminine de football d'Algérie . Elle a concouru pour l'Algérie à la Coupe d'Afrique des Nations féminine 2018, disputant deux matches.
Habiba Sar%C4%81bi/Habiba Sarâbi :
Le Dr Habiba Sarābi (Dari : حبیبه سرابی) (née en 1956) est une hématologue, une politicienne et une réformatrice de la reconstruction de l'Afghanistan après la prise du pouvoir par les talibans. En 2005, elle a été nommée gouverneur de la province de Bamyan - la première femme afghane à devenir gouverneur de province. Elle a été ministre afghane des affaires féminines et ministre de la culture et de l'éducation. Sarabi a joué un rôle déterminant dans la promotion des droits et de la représentation des femmes et des questions environnementales. Elle appartient à l'ethnie Hazara d'Afghanistan. Son nom de famille est parfois orthographié Sarobi.
Habiba Zehi_Ben_Romdhane/Habiba Zehi Ben Romdhane :
Habiba Zehi Ben Romdhane était ministre tunisienne de la santé. Elle a pris ses fonctions dans le gouvernement tunisien intérimaire qui a commencé le 28 janvier 2011, après que les protestations aient délogé un gouvernement autoritaire de longue date. Habiba Zehi Ben Romdhane a obtenu un diplôme de santé publique de la Faculté de médecine de l'Université de Tunis (1978) et en santé publique à l'Université Laval (1979), à l'Université de Chicago (1981) et à l'Université de Tokyo (1988). Elle est professeur de médecine préventive à la Faculté de médecine de l'Université de Tunis et chef du Laboratoire de recherche sur l'épidémiologie et la prévention des maladies cardiovasculaires et a travaillé avec l'Organisation mondiale de la santé. En 2001, elle a reçu le Prix des sociétés maghrébines des sciences médicales. Elle est membre fondatrice de la Ligue tunisienne d'épidémiologie et d'autres sociétés médicales nationales et internationales. Romdhane est né en 1950 à El Ksar dans le gouvernorat de Gafsa en Tunisie. Son mari, Mahmoud Ben Romdhane, est économiste et membre du parti politique Ettajdid Movement.
Habiba bint_Jahsh/Habiba bint Jahsh :
Habiba bint Jaḥsh (arabe : حبيبة بنت جحش) était une compagne de Mahomet.
Habibabad/Habibabad :
Habibabad ( ourdou : حبِيب آباد ), (anciennement Wan Radha Ram ) est une ville de Pattoki Tehsil dans le district de Kasur dans la province du Pendjab , au Pakistan . La population est d'environ 150 000 habitants.
Habibabad, Fars/Habibabad, Fars :
Habibabad ( persan : حبيب اباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād ) est un village du district rural de Sornabad , district de Hamaijan , comté de Sepidan , province de Fars , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 80, dans 20 familles.
Habibabad, Hamadan/Habibabad, Hamadan :
Habibabad ( persan : حبيب اباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād ) est un village du district rural de Solgi , district de Khezel , comté de Nahavand , province de Hamadan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 359 habitants, répartis en 88 familles.
Habibabad, Ispahan/Habibabad, Ispahan :
Habibabad ( persan : حبيب آباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād ) est une ville et la capitale du district d' Habibabad , dans le comté de Borkhar , province d' Ispahan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 9 078 habitants, répartis en 2 403 familles.
Habibabad, Masjed_Soleyman/Habibabad, Masjed Soleiman :
Habibabad ( persan : حبيب اباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād ) est un village du district rural de Tolbozan , district de Golgir , comté de Masjed Soleyman , province du Khouzistan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 34, dans 5 familles.
Habibabad, Mazandaran/Habibabad, Mazandaran :
Habibabad ( persan : حبيب اباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād ) est un village du district rural de Katra , district de Nashta , comté de Tonekabon , province de Mazandaran , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 147, dans 42 familles.
Habibabad, Natanz/Habibabad, Natanz :
Habibabad ( persan : حبيب اباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād ) est un village du district rural d' Emamzadeh Aqaali Abbas , district d' Emamzadeh , comté de Natanz , province d' Ispahan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 23, dans 6 familles.
Habibabad, Nukabad/Habibabad, Nukabad :
Habibabad ( persan : حبيب آباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād ) est un village du district rural de Gowhar Kuh , district de Nukabad , comté de Khash , province du Sistan et du Baluchestan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 122 habitants, répartis en 32 familles.
Habibabad, Shushtar/Habibabad, Shushtar :
Habibabad ( persan : حبيب اباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād ; également connu sous le nom de Dasīm et Desīm ) est un village du district rural de Shahid Modarres , dans le district central du comté de Shushtar , province du Khuzestan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 64, dans 8 familles.
Habibabad, Téhéran/Habibabad, Téhéran :
Habibabad Téhéran ( persan : حبيباباد , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād Téhéran ; également connu Ḩabībābād pishva varamin Téhéran ) est une ville du district rural d'Asgariyeh , dans le district central du comté de Pishva , province de Téhéran , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 2 333 habitants, répartis en 551 familles.
Habibabad-e Durag/Habibabad-e Durag :
Habibabad-e Durag ( persan : حبيب اباددورگ , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād-e Dūrag ; également connu sous le nom de Ḩabībābād ) est un village du district rural de Rostam-e Do , dans le district central du comté de Rostam , province du Fars , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 28, dans 6 familles.
Habibabad-e Mazdak/Habibabad-e Mazdak :
Habibabad-e Mazdak ( persan : حبيب ابادمزدك , également romanisé sous le nom de Ḩabībābād-e Mazdak ; également connu sous le nom de Dārtāk ) est un village du district rural de Sarrud-e Shomali , dans le district central du comté de Boyer-Ahmad , province de Kohgiluyeh et Boyer-Ahmad , Iran. Au recensement de 2006, sa population était de 776 habitants, répartis en 165 familles.
Habibabad (homonymie)/Habibabad (homonymie) :
Habibabad est une ville du Pakistan. Habibabad (persan : حبيباباد) peut également faire référence à : Habibabad, Fars Habibabad, Rostam, Fars Province Habibabad, Hamadan Habibabad, Ispahan Habibabad, Jarqavieh Sofla, Isfahan County, Isfahan Province Habibabad, Natanz, Ispahan Province Habibabad, Masjed Soleyman, Khuzestan Province Habibabad , Shushtar, Khuzestan Province Habibabad-e Mazdak, Kohgiluyeh and Boyer-Ahmad Province Habibabad, Mazandaran Habibabad, Razavi Khorasan Habibabad, Nukabad, Khash County, Sistan and Baluchestan Province Habibabad, Téhéran Habibabad District
District d'Habibabad/District d'Habibabad :
Le district d'Habibabad (en persan : بخش حبیب آباد) est un district (bakhsh) du comté de Borkhar, dans la province d'Ispahan, en Iran. Le district compte trois villes : Habibabad, Shadpurabad et Komeshcheh. Lors du recensement de 2006, sa population était de 22 074 habitants et 5 668 familles vivaient dans le district. Le district a un district rural (dehestan) : le district rural de Borkhar-e Sharqi.
Gare d'Habibabad/Gare d'Habibabad :
La gare d'Habibabad ( ourdou et punjabi : حبیب آباد ریلوے اسٹیشن ) est située dans la ville d' Habibabad , district de Kasur de la province du Pendjab , au Pakistan .
Habibah Abdul_Rahim/Habibah Abdul Rahim :
Habibah binti Abdul Rahim (née vers 1961) est une éducatrice malaisienne et ancienne directrice générale de l'éducation de janvier 2020 à avril 2021.
Habibah Ruth_Garba/Habibah Ruth Garba :
Habibah Ruth Garba est commodore de l'air dans l'armée de l'air nigériane. Elle est la première femme à être promue au grade de commodore de l'air dans l'armée de l'air nigériane. Elle a porté le Karis Award en 2013 et le Female Achievers' Award de la conférence Women in Management, Business and Public Service (WIMBIZ) 2018 au Nigeria.
Habibah bint_Ubayd_Allah/Habibah bint Ubayd Allah :
Habibah bint Ubayd Allah (arabe : حبيبة بنت عبيد الله, romanisé : Habîbe bint-i Ubeyd Allāh) est la fille d'Ubayd Allah ibn Jahsh et de Ramla bint Abi Sufyan.
Habibak/Habibak :
Habibak ( persan : حبيبك , également romanisé sous le nom de Ḩabībak ; également connu sous le nom de Jībak et Jīb Bak ) est un village du district rural de Poshtkuh-e Mugui , dans le district central du comté de Fereydunshahr , province d'Ispahan , Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 45, dans 8 familles.
Habiballah Esmaili/Habiballah Esmaili :
Habiballah Esmaili (حبیب اله اسماعیلی) est un historien iranien qui était le rédacteur en chef de la revue (aujourd'hui disparue) History Book of the Month History and Geography.
Habibar Rahman/Habibar Rahman :
Habibar Rahman (bengali : হাবিবর রহমান ; né le 31 janvier 1945) est un homme politique de la Ligue Awami du Bangladesh et le député sortant de Bogra-5. Il a été élu député en 2018 en tant que candidat de la Bangladesh Awami League.
Îles Habibas/Îles Habibas :
Les îles Habibas (arabe : جزر حبيبة) 35°43′29″N 1°8′00″W sont situées à environ 12 km au large des côtes algériennes, au nord-ouest d'Oran. Les îles consistent en une île principale de 1,3 km de long entourée d'un archipel couvrant une superficie totale d'environ 40 ha. Le point culminant des îles Habibas atteint 105 m. Les îles sont d'origine volcanique. Les îles Habibas relèvent de la municipalité de Bou Zedjar dans la province d'Aïn Témouchent, en Algérie. Il n'y a pas de centres de population permanents, mais il y a une petite jetée, un phare (construit en 1879) et quelques petits bâtiments. Les îles constituent la réserve naturelle marine des îles Habibas. Fin 2006, un projet de réhabilitation et d'entretien de l'île devait commencer, soutenu par des financements algériens et français. L'objectif affiché était de soutenir l'écosystème local.
Habibganj/Habibganj :
Rani Kamalapati est une banlieue de Bhopal, en Inde, dans le canton de BHEL dans la ville de Bhopal. Il est remarquable pour la gare de Rani Kamalapati, la deuxième gare la plus fréquentée de la ville après la jonction de Bhopal. Cette gare a été "reconstruite sur les lignes de la gare allemande de Heidelberg" dans le cadre d'un partenariat public-privé pour un coût de 1 milliard de roupies indiennes (environ 13,4 millions de dollars). La gare de Rani Kamalapati dit qu'il s'agit de la première gare de classe mondiale de l'Inde. Rani Kamalapati abrite également le siège divisionnaire de la "Division de Bhopal" des chemins de fer du centre-ouest.
Habibganj, Berasia/Habibganj, Berasia :
Habibganj est un village du district de Bhopal dans le Madhya Pradesh, en Inde. Il est situé dans le tehsil de Berasia.
Gare_Habibganj/Gare Habibganj :
La gare de Rani Kamalapati (code de gare : RKMP), est une gare de la ville de Bhopal et fait partie du West Central Railway. Il est situé à Rani Kamalapati, New Bhopal et se trouve sur la ligne de route principale Jhansi – Bhopal – Itarsi. C'est la première gare ferroviaire privée de l'Inde. En novembre 2021, le gouvernement du Madhya Pradesh a changé son nom de la gare d'Habibganj à la gare de Rani Kamalapati à la mémoire de la reine Gond Rani Kamlapati.
Habibganj%E2%80%93Dahod Fast_Passenger/Habibganj–Dahod Fast Passenger :
Le Dahod Habibganj Fast Passenger est un train de voyageurs des chemins de fer indiens, qui circule entre la gare Habibganj de Bhopal, la capitale du Madhya Pradesh et la gare Dahod de Dahod dans le Gujarat.
Habibganj%E2%80%93Indore Junction_AC_Double_Decker_Express/Habibganj–Indore Junction AC Double Decker Express :
Le 22183 / 84 Bhopal Habibganj–Indore Junction AC Double Decker Express est un train express appartenant à la zone Indian Railways – West Central Railway qui relie Bhopal Habibganj et Indore Junction en Inde. Il fonctionne sous le numéro de train 22183 de Bhopal Habibganj à Indore Junction et sous le numéro de train 22184 dans le sens inverse, desservant l'État du Madhya Pradesh.
Habibganj%E2%80%93Jabalpur Jan_Shatabdi_Express/Habibganj–Jabalpur Jan Shatabdi Express :
Le 12061 / 12062 Rani Kamalapati–Jabalpur Jan Shatabdi Express est un type de service de train Shatabdi Express proposé par West Central Railway.
Habibganj%E2%80%93New Delhi_Shatabdi_Express/Habibganj–New Delhi Shatabdi Express :
Le New Delhi Bhopal Habibganj Shatabdi Express est un train exploité par le Northern Railway qui relie New Delhi, la gare principale du territoire de la capitale indienne, New Delhi, et la gare de Rani Kamlapati, la gare ferroviaire de banlieue de la ville de Bhopal, l'état capitale de l'État indien central du Madhya Pradesh. C'est l'un des trains les plus rapides d'Inde avec une vitesse maximale autorisée de 150 km/h. Il fonctionne sur le tronçon New Delhi-Agra. Le train a commencé son service en 1988 et a été le premier train Shatabdi à être introduit. Le train roule à une vitesse moyenne de 84 km/h (52 mph), arrêts compris. Il existe un plan de l'IR pour raccourcir son temps de trajet de 2 heures 06 minutes à 1 heure 35 minutes (95 minutes) dans la section New Delhi - Agra à une vitesse moyenne de 130 km/h (81 mph) lorsque le maximum La vitesse autorisée dans cette section est augmentée à 200 km/h (124 mph). Le train a été prolongé jusqu'à la gare de Rani Kamlapati dans le budget ferroviaire de 2014-15 [1].
Habibi/Habibi :
Habibi ou Habeebi peut faire référence à :
Habibi (J'ai_besoin_de_votre_amour)/Habibi (J'ai besoin de ton amour):
" Habibi (I Need Your Love) " est une chanson du rappeur jamaïcain Shaggy avec un ensemble composé du chanteur congolais-suédois Mohombi, du chanteur libano-australien Faydee et du chanteur roumain Costi. Dans une version ultérieure spécialement publiée ciblant les marchés de langue anglaise, la chanson est rebaptisée "I Need Your Love" créditant Shaggy comme interprète principal avec Mohombi, Faydee et Costi. La chanson a été écrite par l'artiste australien d'origine libanaise Faydee et l'artiste roumain Costi. La chanson est en arabe, anglais et espagnol. "Habibi" signifie "mon amour" en langue arabe. De plus, un certain nombre de versions linguistiques mixtes ont été publiées, notamment le bulgare, le français et le russe.
Habibi (Ricky_Rich_and_ARAM_Mafia_song)/Habibi (chanson de Ricky Rich et ARAM Mafia) :
« Habibi » (qui signifie « mon amour » en arabe) est une chanson des rappeurs suédois Ricky Rich et ARAM Mafia. Il a culminé au numéro 29 du Sverigetopplistan, le classement officiel des singles suédois et a passé 21 semaines dans le classement. Il est devenu viral sur TikTok en 2021 et a également été cartographié en Allemagne, en Autriche et en Suisse, devenant Ricky Rich ainsi que le tout premier succès international d'ARAM Mafia. Un clip vidéo officiel a été publié pour la chanson réalisée par Viktor Blomdahl qui mettait en vedette Ricky Rich et l'actrice et danseuse Jeamy Blessed.
Habibi (groupe)/Habibi (groupe):
Habibi est un groupe de rock américain de Brooklyn, New York. Ils sont un mélange de rock psychédélique et d'harmonies de groupes de filles des années 60. Le nom Habibi signifie "mon amour", un mot arabe que Rahill Jamalifard a grandi malgré son origine iranienne (le terme n'est pas utilisé en Iran).
Habibi (roman_graphique)/Habibi (roman graphique) :
Habibi est un roman graphique en noir et blanc de Craig Thompson publié par Pantheon en septembre 2011. Le livre de 672 pages se déroule dans un paysage islamique fictif avec des "images de conte de fées", et dépeint la relation entre Dodola et Zam, deux enfants esclaves en fuite, qui sont déchirés et subissent de nombreuses transformations à mesure qu'ils grandissent dans de nouveaux noms et de nouveaux corps, qui s'avèrent être des obstacles à leur amour lorsqu'ils se réunissent plus tard. Le site Web du livre décrit son concept comme une histoire d'amour et une parabole sur la relation de l'humanité avec le monde naturel qui explore des thèmes tels que la fracture culturelle entre les pays du premier monde et les pays du tiers monde, et les points communs entre le christianisme et l'islam. par des publications telles que Time, Elle, Salon, NPR et des critiques pour la beauté de sa conception visuelle et de son cadre épique, il a également été critiqué pour avoir déformé divers éléments tels que la sexualité et sa représentation de la culture arabe.
Habibi (cheval)/Habibi (cheval):
Habibi (né le 4 septembre 2009) est un cheval de course pur-sang néo-zélandais. Elle est surtout connue pour avoir remporté le Derby de Nouvelle-Zélande en 2013 ; l'une des cinq pouliches depuis 1980 à avoir réussi cet exploit. Elle est formée par Donna et Dean Logan. Habibi a fait ses débuts en course en octobre 2012, gagnant sur sa piste natale de Ruakaka. Les victoires à Avondale et Ellerslie ont suivi, avant qu'on ne lui demande d'affronter les meilleurs garçons de trois ans lors du carnaval de Noël d'Ellerslie. Cette décision s'est avérée fructueuse, Habibi remportant facilement les Great Northern Guineas le lendemain de Noël et les Championship Stakes le jour de l'An. Ces victoires l'ont rendue invaincue en cinq départs et l'ont vue devenir une favorite pour le Derby de Nouvelle-Zélande. Une solide course pour la troisième place dans les Guinées d'Avondale était sa seule course de préparation ultérieure au Derby. Dans le Derby, elle est partie de la barrière intérieure, s'est installée à quatre sur le rail avant de se dégager dans la ligne droite et d'écraser une autre pouliche, Fix, pour une victoire en demi-longueur. Cette victoire a donné au coureur Vinnie Colgan son cinquième succès dans le Derby de Nouvelle-Zélande, le plus grand nombre de tous les coureurs depuis que la course a été déplacée à Ellerslie en 1973.
Habibi (roman)/Habibi (roman):
Habibi est un roman pour jeunes adultes de 1997 de Naomi Shihab Nye. Il raconte l'histoire de Liyana Abboud, 14 ans, et de sa famille, son père arabe, sa mère américaine et son frère Rafik, qui ont quitté leur maison à Saint-Louis pour la maison natale de M. Abboud en Palestine dans les années 1990. C'est semi-autobiographique. Le premier roman de Nye a été nommé meilleur livre pour jeunes adultes de l'ALA, livre remarquable de l'ALA, livre de la bibliothèque publique de New York pour l'âge des adolescents et meilleur livre pour les jeunes lecteurs du Texas Institute of Letters. Il a reçu le Jane Addams Children's Book Award, décerné chaque année à un livre pour enfants qui fait avancer les causes de la paix et de l'égalité sociale. En 2000, il a également reçu le Middle East Book Award for Youth Literature.
Habibi (poète)/Habibi (poète):
Habibi ( azerbaïdjanais : Həbibi ; حبیبی ; 1470 - 1519 ou 1520) était un poète azerbaïdjanais de la fin du XVe et du début du XVIe siècle. Il est considéré comme le poète azerbaïdjanais le plus important de sa génération. Habibi a passé les premières années de sa vie à la cour du souverain Aq Qoyunlu Yaqub Beg, où il a commencé à écrire ses premiers poèmes. En 1502, il devint un poète de cour safavide, obtenant le titre de "roi des poètes" du roi safavide Ismail Ier. Ses œuvres ont été écrites dans sa langue azerbaïdjanaise natale et traitaient de sujets comme l'amour, l'alcool, l'hurufisme et le soufisme. Il a influencé les grands poètes ultérieurs, dont Fuzuli, et a eu une influence significative sur le développement de la littérature azerbaïdjanaise. Habibi passa ses dernières années en Anatolie, où il mourut en 1519 ou 1520.
Habibi (nom de famille)/Habibi (nom de famille) :
Habibi est un nom de famille. Les personnes portant le nom de famille incluent: Abdul Hai Habibi (1910–1984), historien et homme politique afghan Abdullah Habibi (fl. 1972–2017), général de l'armée afghane et diplomate Alfian Habibi (né en 1985), footballeur indonésien Emam-Ali Habibi (né en 1931 ), lutteur libre iranien Emile Habibi (1922–1996), écrivain et homme politique arabe palestinien et israélien Goudarz Habibi (né en 1947), footballeur iranien Hamed Habibi (né en 1978), poète et écrivain iranien Hassan Habibi (1937–2013), homme politique iranien , avocat et universitaire Hassan Habibi (footballeur) (né en 1939), footballeur et entraîneur iranien Majid Habibi (né en 1981), doubleur et réalisateur de doublage iranien Mohammad-Nabi Habibi (1946-2019), homme politique et sociologue iranien Nader Habibi, Iranien -L'économiste américain Natavan Habibi (né en 1981), la chanteuse et actrice azerbaïdjanaise Paul Habibi (né avant 2004), l'entrepreneur immobilier et universitaire américain Shafiqa Habibi (né en 1947), la journaliste, militante et politicienne afghane Shahla Habibi (1958-2017), Iranien p oliticien
Habibi Ana/Habibi Ana :
Habibi Ana (arabe : حبيبي أنا) est le quatrième album studio de la chanteuse libanaise Haifa Wehbe sorti en 2008. L'album contient 15 titres. Haifa a travaillé avec divers auteurs-compositeurs, compositeurs et arrangeurs célèbres sur cet album. L'album contient les trois singles déjà sortis, "Mosh Adra Astna", "Mat'olesh Lehad" et "Hasa Ma Bena". Au Moyen-Orient, les ventes d'albums ont connu des difficultés en raison du manque de promotion de Haifa, car elle se concentrait davantage sur sa carrière d'actrice et cinématographique à l'époque.
Habibi Dah_(Nari_Narain)/Habibi Dah (Nari Narain):
« Habibi Dah (Nari Narain) » (arabe : حبيبي ده (ناري نارين), romanisé : That's My Love (My Fire is Two Fire)) est une chanson arabe populaire en hindi du chanteur égyptien Hisham Abbas, avec des parties de la chanson chantées en Hindi du chanteur indien Jayashri avec également l'actrice Riva Bubber. Le single est devenu platine en Égypte et a remporté le prix de la meilleure vidéo aux Oscars égyptiens.
Habibi Funk_Records/Habibi Funk Records :
Habibi Funk Records est un label de réédition basé à Berlin, en Allemagne, dédié à la musique du monde arabe. Il a été co-fondé par Jannis Stürtz, qui travaille également comme DJ sous le nom de Habibi Funk. Le label est surtout connu pour ses albums et livrets d'accompagnement de groupes de funk et de soul arabes des années 1960-80.
Habibi je_t'aime/Habibi je t'aime :
" Habibi I Love You " est une chanson de 2013 d' Ahmed Chawki avec le rappeur Pitbull . La chanson originale était bilingue en arabe interprétée par Chawki en dialecte arabe (plutôt qu'en arabe classique) et une section rap en anglais interprétée par Pitbull. Le single a été produit par RedOne. Le clip a été tourné à Miami, en Floride. La chanson a également été interprétée dans d'autres langues comme le français, l'espagnol et le néerlandais. Il a cartographié en France et aux Pays-Bas.
Habibi Ke_Nain/Habibi Ke Nain :
« Habibi Ke Nain » (trad. Les yeux de la bien-aimée) est une chanson hindi romantique indienne de 2019 exprimée par Shreya Ghoshal et Jubin Nautiyal qui est écrite par Irfan Kamal pour le film Dabangg 3
Habibi Oud/Habibi Oud :
"Habibi Oud" (Return my Darling) est un single d'Amal Hijazi de son premier album Akher Gharam. La ballade, exprimant la loyauté dans une relation, a été un succès au Liban et a fait ses débuts au numéro un du pays, ce qui en fait le troisième single consécutif de Hijazi là-bas, après " Akher Gharam " et " Rayyah Balak ". De plus, "Habibi Oud" a été un succès dans des pays comme la Syrie, la Jordanie et l'Égypte, devenant l'un des plus grands succès de Hijazi. En tant que l'une des chansons les plus populaires de Hijazi, la chanson occupait une place importante dans tous ses concerts. Deux scènes différentes du clip de "Habibi Oud" existent. Au début, Hijazi chante sur une plate-forme, comme dans une performance privée alors qu'elle chante à propos de son amant. D'autres scènes la montrent chantant en solo devant un groupe de danseurs derrière divers fonds colorés. Même des années après sa sortie, "Habibi Oud" est toujours considérée comme l'une des chansons les plus artistiques de Hijazi, selon la plupart des critiques.
Habibi Public_Inter_College/Habibi Public Inter College :
Habibi Public Inter College est un lycée de Moradabad, dans l'Uttar Pradesh, en Inde. L'école est affiliée à UP Madhyamik Shiksha Parishad. C'est une institution subventionnée par le gouvernement.
Restaurant Habibi/Restaurant Habibi :
Le restaurant Habibi est un restaurant libanais, moyen-oriental et syrien à Portland, Oregon.
Habibi Yah_Habibi/Habibi Yah Habibi :
Habibi Yah Habibi (hébreu : חֲבִיבִי יָהּ חֲבִיבִי) est un zemer bien connu d'Asher Mizrahi, composé par Rahamim Omar. Le zemer a acquis une popularité particulière parmi les juifs Mizrahi, désormais traditionnellement chanté lors d'occasions religieuses. En particulier, il est chanté pendant trois festivals de pèlerinage (Pesach, Shavuot, Succot) en raison de la ligne de clôture "וְאָז יֵרָאֶה כָּל זְכוּרֶךָ שָׁלֹשׁ פְּעָמִים בַּשָּׁנָה" ("alors tous vos mâles feront un pèlerinage trois fois par an" - une paraphrase d'une paraphrase d'une citation biblique).
Lycée Habibia/Lycée Habibia :
Le lycée Habibia ( persan : لیسه عالی حبیبیه ) est une école du sud-ouest de Kaboul , en Afghanistan, qui a formé de nombreux membres de l'élite afghane ancienne et actuelle, dont le président Ashraf Ghani et le musicien Ahmad Zahir . Elle a été fondée par le roi Habibullah Khan en 1903. Elle est située au sud de la ville dans un quartier connu sous le nom de Carteh Seh. Il a subi de graves dommages lors de la guerre civile des années 1990 entre les différentes factions moudjahidines qui avaient renversé le gouvernement communiste de Mohammad Najibullah en 1992.
Habibie %26_Ainun/Habibie & Ainun :
Habibie & Ainun est un film dramatique biographique indonésien de 2012 produit par Manoj Punjabi et Dhamoo Punjabi de MD Pictures. Mettant en vedette Reza Rahadian, Bunga Citra Lestari et Tio Pakusadewo, le film est basé sur les mémoires écrites par le 3e président de la République d'Indonésie, BJ Habibie à propos de sa femme, Hasri Ainun Habibie, également nommée "Habibie et Ainun". Le film, sorti le 20 décembre 2012, a attiré la plus grande audience théâtrale à ce jour dans l'histoire du cinéma indonésien avec 4,7 millions de téléspectateurs. Il est également devenu le film le plus rentable de MD Pictures produit à ce jour. Le film a été suivi d'une préquelle, Rudy Habibie en 2016, avec Rahadian reprenant son rôle.
Habibie (nom de famille)/Habibie (nom de famille) :
Habibie est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: BJ Habibie (1936–2019), président de l'Indonésie 1998–1999 Hasri Ainun Habibie (1937–2010), médecin indonésien et épouse du président BJ Habibie Junus Effendi Habibie (1937–2012), diplomate indonésien et frère du président BJ Habibie Rusli Habibie (né en 1963), homme politique indonésien, neveu du président BJ Habibie et actuel gouverneur de Gorontalo
Habibitch/Habititch :
Habibitch, de son vrai nom Lissia Benoufella, est une artiste non binaire, danseuse voguing et waacking d'origine franco-algérienne, anciennement connue sous le nom d'Ari de B. En tant que militante féministe décoloniale queer, elle transforme les pistes de danse en espaces politiques.
Habibler, Germencik/Habibler, Germencik :
Habibler est un village du district de Germencik, dans la province d'Aydın, en Turquie. Au recensement turc de 2010, elle comptait 214 habitants.
Habibollah Akhlaghi/Habibollah Akhlaghi :
Habibollah Akhlaghi (persan : حبیب‌الله اخلاقی, né le 3 août 1985 à Andimeshk) est un lutteur iranien. Il est Ph.D. étudiant en gestion du sport à l'Université Shahid Chamran d'Ahvaz.
Habibollah Asgaroladi/Habibollah Asgaroladi :
Habibollah Asgaroladi Mosalman ( persan : حبيب‌الله عسگراولادی مسلمان ; 3 janvier 1932 - 5 novembre 2013) était un homme politique conservateur et principiste iranien de premier plan qui était le chef du parti de la coalition islamique , un parti politique conservateur très influent en Iran. Il a également été candidat à la présidence à deux reprises, d'abord en juillet 1981 et ensuite en 1985. Lors des élections présidentielles de 1981, au cours desquelles il s'est présenté à la présidence, une tentative a été faite pour l'assassiner devant son domicile dans la rue Iran, mais ce a échoué et a entraîné la mort de son garde du corps, mais Asgaroladi lui-même s'est échappé en grande partie indemne.
Habibollah Ashouri/Habibollah Ashouri :
Habibollah Ashouri ( persan : حبیب‌الله آشوری ) était un religieux et révolutionnaire chiite iranien . Mehdi Khalaji déclare qu'avant la révolution iranienne, Ashouri faisait partie du cercle restreint d'Ali Khamenei à Mashhad, mais les deux se sont séparés après qu'Ashouri ait écrit un essai sur le monothéisme (Tawhid) et Khamenei a déclaré que l'essai avait plagié ses conférences. Selon Khalaji, l'essai a utilisé des principes théologiques pour élaborer une vision islamique de la société sans classes. Ashouri a été accusé d '"apostasie" et exécuté par la suite en 1981. L'une de ses accusations était ses croyances hérétiques telles que reflétées dans l'essai Tawhid. Selon James A. Bill, il faisait partie « des religieux de conviction modérée [qui] étaient devenus les cibles de la droite extrémiste ».
Habibollah Bitaraf/Habibollah Bitaraf :
Habibolah Bitaraf (persan : حبیب‌الله بی‌طرف) est un homme politique réformiste iranien. Il a été ministre de l'Énergie pendant 8 ans sous la présidence de Mohammad Khatami. Il a également été gouverneur de la province de Yazd. Il a été nommé ministre de l'énergie par le président Hassan Rohani le 8 août 2017, mais il était le seul candidat à ne pas avoir obtenu le vote de confiance du parlement le 20 août 2017, avec 133 oui, 132 voix contre, 17 abstentions et 6 votes nuls.Bitaraf est membre fondateur du Front islamique de participation iranienne.
Habibollah Chaichian/Habibollah Chaichian :
Habibollah Chaichian (persan : حبیب‌الله چایچیان) (1923-30 novembre 2017) était un éminent poète iranien connu pour ses poèmes religieux et rituels.
Habibollah Dahmardeh/Habibollah Dahmardeh :
Habibollah Dahmardeh ( persan : حبیب الله دهمرده ; né en 1952 à Zabol ) est le gouverneur des provinces du Sistan et du Baluchestan , du Lorestan et de Kerman et membre du Parlement islamique d'Iran dans les dixième et onzième mandats. Il est titulaire d'un doctorat en mathématiques de l'Université d'Oxford et est membre de la faculté de l'Université du Sistan et ancien conseiller du président de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran.
Habibollah Hedayat/Habibollah Hedayat :
Habibollah Hedayat (دکتر حبیب الله هدایت) (2013–1917), connu comme le père des sciences modernes de la nutrition en Iran, est le fondateur de l'Institut national de recherche sur la nutrition et la technologie alimentaire (NNFTRI) et de la Faculté de nutrition et des sciences de l'alimentation (FNFS) en Iran. Son travail de pionnier dans les sciences de la nutrition au cours des 50 dernières années, inspiré par des valeurs et des opinions humanistes, a été reconnu par la communauté universitaire iranienne, l'industrie et les organisations gouvernementales, ainsi que par les autorités internationales de l'alimentation et de la nutrition.
Habibollah Latifi/Habibollah Latifi :
Habibollah Latifi (حبیب الله لطیفی) est un étudiant en droit iranien kurde à l'Université d'Azad et un militant kurde qui a été accusé de Moharebeh ("faire la guerre contre Dieu") et condamné à mort par un tribunal révolutionnaire islamique en Iran. Il est accusé d'avoir commis des actes de violence (accusation qu'il nie) en coopération avec le Parti de la vie libre du Kurdistan (PJAK) en 2007. Latifi a été décrit comme "un étudiant hétéro et un athlète qui aime la nature et les montagnes de son pays". ." Il a été arrêté en octobre 2007 et condamné à mort en 2008 lors d'une audience qui a duré quelques minutes et qui a suivi quatre mois d'interrogatoire et de torture. Sa peine a été confirmée par une cour d'appel en 2009. Son avocat a été informé le jeudi 22 décembre 2010 que Latifi devait être exécuté le dimanche 26 décembre 2010 à la prison de Sanandaj dans la province du Kurdistan, en Iran. Son exécution a été interrompue après que son avocat a demandé un complément d'enquête sur son affaire dans une lettre adressée au chef du pouvoir judiciaire Sadeq Larijani. Latifi a rencontré sa famille dimanche matin. Amnesty International a demandé à l'Iran de commuer la peine de Latifi. Ils notent qu'il n'a pas été représenté par un avocat lors de son procès, qui s'est déroulé à huis clos. "Il est clair que Habibollah Latifi n'a pas bénéficié d'un procès équitable selon les normes internationales, ce qui rend la nouvelle de son exécution imminente d'autant plus odieuse", a déclaré Malcolm Smart, directeur d'Amnesty International pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. , son avocat a déclaré: "Il n'était même pas présent à Sanandaj à cette époque et menait une vie secrète dans un autre endroit. Nous avons demandé au tribunal de première instance et à la cour d'appel d'examiner ces accusations et de convoquer tous ceux qui pensent que M. Latifi était présent à l'un de ces événements et déclare l'avoir vu pendant. D'autre part, nous avons demandé à la famille qui a donné refuge à M. Latifi d'être convoquée et de témoigner devant le tribunal, ce qui n'a pas été abordé. Le tribunal a annoncé les rapports d'officiers de police sont suffisants pour que le tribunal rende une décision. » En mai 2011, United4Iran a signalé que, selon plusieurs sources, Latifi souffrait « de diverses maladies, dont une une infection, des problèmes cardiaques et une insuffisance rénale. » La sœur de Latifi a déclaré : « Je demande à toutes les organisations de défense des droits de l'homme et à quiconque est en mesure d'aider de se manifester. Mais je pense toujours que ce qui doit être fait doit venir de l'intérieur du pays." Le 2 septembre 2015, il a été annoncé que la condamnation à mort de Habibollah Latifi avait été annulée par Ali Khamenei.
Habibollah Peyman/Habibollah Peyman :
Habibollah Peyman ( persan : حبیب‌الله پیمان ; né en 1935) est un homme politique iranien. Il est le fondateur et le chef d'un parti politique islamiste socialiste, nommé Jonbesh Moslamanan Mobarez, qui est interdit par le gouvernement religieux d'Iran. Il est également l'un des dirigeants de l'influente alliance politique de l'opposition iranienne, les Forces nationalistes-religieuses. Il s'agit d'un groupe de politiciens, de penseurs universitaires (tels que Ezzatollah Sahabi, Yousefi Eshkevari et Ebrahim Yazdi) et de certains partis, connus pour croire à la fois aux études islamiques et aux intérêts nationalistes. Bien qu'il ait lutté contre le gouvernement pré-révolutionnaire du Shah, Peyman a passé quelques années en prison pour avoir diffusé ses idées politiques, et notamment en raison de son implication dans le mouvement nationaliste-religieux, à l'époque de la République islamique également. Il a publié quelques articles et livres sur des questions politiques, des débats théoriques sur la liberté de l'homme dans le Coran et l'islam, le socialisme et l'idéologie islamique. Lui et son parti pourraient être considérés comme l'aile gauche du mouvement nationaliste-religieux en Iran.
Habibollah Sayyari/Habibollah Sayyari :
Habibollah Sayyari ( persan : حبیب‌الله سیاری , né en 1955) est l'adjoint de coordination de l' armée de la République islamique d'Iran et l'ancien commandant de la marine de la République islamique d'Iran (la «marine régulière»). C'est un ancien Marine Commando qui a combattu dans la guerre Iran-Irak.
Autoroute Habibollahi/Autoroute Habibollahi :
L'autoroute Habibollahi est une autoroute en Iran. Il est situé dans l'ouest d'Ispahan, reliant l'autoroute Mirza Kouchak Khan et l'autoroute Shahid Meysami.
Habibpur/Habibpur :
Habibpur est une ville de recensement du district de Bhagalpur dans l'État indien du Bihar.
Habibpur, Malda/Habibpur, Malda :
Habibpur est un village du bloc CD d'Habibpur dans la subdivision de Malda Sadar du district de Malda dans l'État du Bengale occidental, en Inde.
Habibpur, Nadia/Habibpur, Nadia :
Habibpur est une ville de recensement située dans le bloc CD de Ranaghat I dans la subdivision de Ranaghat du district de Nadia, au Bengale occidental, en Inde.
Habibpur (bloc_de_développement_communautaire)/Habibpur (bloc de développement communautaire) :
Habibpur est un bloc de développement communautaire qui forme une division administrative dans la subdivision de Malda Sadar du district de Malda dans l'État indien du Bengale occidental.
Habibpur (homonymie)/Habibpur (homonymie) :
Habibpur fait référence à une ville de recensement à Bhagalpur, Bihar, Inde Habibpur fait également référence à : Habibpur, Malda, un village du district de Malda, Bengale occidental, IndeHabibpur (bloc de développement communautaire), dans le district de Malda, Bengale occidental, Inde ), dans le district de Malda, Bengale occidental, IndeHabibpur, Nadia, un village du district de Nadia, Bengale occidental, Inde
Habibpur Assembly_constituency/Habibpur Assembly circonscription :
La circonscription d'Habibpur Assembly est une circonscription d'assemblée du district de Malda, dans l'État indien du Bengale occidental. Le siège est réservé aux tribus répertoriées.
Gare d'Habibpur/Gare d'Habibpur :
La gare d'Habibpur est une gare du système de chemin de fer de banlieue de Kolkata et exploitée par Eastern Railway. Il est situé à Mahishya para, Raghabpur, Habibpur sur la ligne Ranaghat – Shantipur dans le district de Nadia dans l'État indien du Bengale occidental. Cette gare dessert la région de Ranaghat I et Habibpur.
Habibi/Habibti :
Habibti (née en 1980) était un cheval de course pur-sang et une jument pur-sang de race irlandaise, formé en Grande-Bretagne, qui était l'un des sprinteurs les mieux notés de l'histoire des courses européennes. Habibti était invaincu à l'âge de deux ans, remportant les Lowther Stakes du groupe deux en Angleterre et les Moyglare Stud Stakes en Irlande. Au début de 1983, elle a fait campagne sur de plus longues distances sans succès avant de passer au sprint en été. Elle a remporté ses quatre courses restantes cette saison-là, remportant la July Cup à Newmarket, le William Hill Sprint Championship à York, la Vernons Sprint Cup à Haydock Park et le Prix de l'Abbaye à l'hippodrome de Longchamp. À la fin de la saison, elle a été nommée Cheval britannique de l'année et a été classée meilleure pouliche de trois ans des trente-six dernières années par Timeform. Habibti a eu moins de succès lorsqu'il a été maintenu à l'entraînement à quatre ans, mais a remporté les King's Stand Stakes à Royal Ascot. À la fin de 1984, elle a été retirée au haras, où elle a eu peu de succès en tant que productrice de gagnants.
Habibu Idris_Shuaibu/Habibu Idris Shuaibu :
Habibu Idris Shuaibu (né le 21 novembre 1954) a été administrateur militaire de l'État du Niger au Nigeria d'août 1998 à mai 1999, date à laquelle il a cédé le contrôle à Abdulkadir Kure, démocratiquement élu. Habibu Shuaibu était un assistant du général Ibrahim Babangida. En 1989, alors qu'il était au US Army Command and General Staff College, Fort Leavenworth, Kansas, il a rédigé une thèse non publiée intitulée "Military Involvement in Politics in Nigeria: The Effect on Nigerian Army". S'exprimant comme l'un de ceux qui ont soutenu le putsch du général Babangida le 27 août 1985, il a affirmé que la raison du coup d'État contre Muhammadu Buhari était que Buhari n'avait pas distribué de postes aux officiers subalternes. Nommé administrateur de l'État du Plateau en août 1996, il a insisté avec insistance le peuple à soutenir et à coopérer avec l'administration de Sani Abacha pour lui permettre d'accomplir la tâche qui l'attend. Habibu Shuaibu a pris sa retraite de l'armée en tant que colonel.
Habibu Kinyogoli/Habibu Kinyogoli :
Habibu Kinyogoli (né le 2 octobre 1948) est un boxeur tanzanien. Il a participé à l'épreuve masculine poids plume aux Jeux olympiques d'été de 1972. Kinyogoli a également représenté la Tanzanie aux Jeux du Commonwealth britannique de 1970 et 1974. Il a remporté une médaille d'argent aux Jeux Africains de 1973 dans la catégorie poids coq.
Habib/Habibul :
Habibul est un nom bengali. Les personnes notables portant le nom incluent: Habibul Ahsan , épidémiologiste bangladais Mohammad Habibul Alam , homme politique bangladais Habibul Bashar (né en 1972), joueur de cricket bangladais Habibul Islam Habib , homme politique bangladais Syed Habibul Haque , homme politique bangladais
Habibul Ahsan/Habibul Ahsan :
Habibul Ahsan est un épidémiologiste bangladais. Ahsan est né au Bangladesh. Après avoir obtenu son baccalauréat en médecine et son baccalauréat en chirurgie à l'Université de Dhaka en 1989, Ahsan a obtenu une maîtrise en sciences médicales à l'Université d'Australie-Occidentale en 1992. Il a mené des recherches postdoctorales en épidémiologie moléculaire à l'Université de Columbia de 1993 à 1995. En En 2018, l'Université de Chicago a nommé Ahsan à la chaire de service distingué Louis Block au sein du Département des sciences de la santé publique.
Habibul Bachar/Habibul Bachar :
Qazi Habibul Bashar ( bengali : কাজী হাবিবুল বাশার ; né le 17 août 1972) est un joueur de cricket bangladais à la retraite et l'ancien capitaine de l'équipe de cricket du Bangladesh. Sous la direction de Dav Whatmore, il s'est avéré être le capitaine le plus titré à diriger l'équipe du Bangladesh pour franchir plusieurs étapes. La première victoire d'essai du Bangladesh est passée entre ses mains en 2004 contre le Zimbabwe. Sous la direction de Bashar, le Bangladesh a battu l'Australie, l'Inde, l'Afrique du Sud et le Sri Lanka dans des matchs à overs limités. Bashar est actuellement l'un des sélectionneurs en chef de BCB, avec Abdur Razzak et Minhajul Abedin.
Habibul Islam_Bhuiyan/Habibul Islam Bhuiyan :
Habibul Islam Bhuiyan Avocat et homme politique bangladais qui était ministre du droit, de la justice et des affaires parlementaires du Bangladesh.
Habibul Islam_Habib/Habibul Islam Habib :
Habibul Islam Habib est un homme politique du Parti nationaliste du Bangladesh et ancien député de Satkhira-1.
Habibullah/Habibullah :
Habibullah également orthographié Habib Ullah, Habibollah, Habeeb-Allah etc. (arabe : حَبِيْبَُ ٱلله), est un prénom masculin musulman signifiant bien-aimé de Dieu, issu de la forme masculine du nom Habib. Il peut faire référence à :
Habibullah (détenu de Bagram)/Habibullah (détenu de Bagram) :
Le mollah Habibullah était un Afghan qui est décédé alors qu'il était détenu aux États-Unis le 4 décembre 2002. Sa mort faisait partie de celles classées comme un homicide, bien que la déclaration militaire initiale ait décrit sa mort comme étant due à des causes naturelles. Le frère d'Habibullah était un chef taliban. Carlotta Gall, journaliste du New York Times en Afghanistan, a été la première à découvrir l'histoire en 2003. Le capitaine Carolyn Wood, commandant de la compagnie Alpha du 519e bataillon de renseignement militaire, et le capitaine Christopher Beiring, commandant de la 377e compagnie de police militaire, ont dirigé leurs troupes au point de collecte de Bagram pour confiner leurs captifs les bras menottés au-dessus de la tête afin de les priver de sommeil. Le lieutenant-général Daniel K. McNeill a ensuite été cité dans la presse niant que les prisonniers de Bagram avaient été enchaînés au plafond ou détenus dans des chaînes attachées au plafond. Leurs troupes ont régulièrement agenouillé leurs captifs sur le côté de leurs cuisses. Ils ont appelé ces "coups de conformité". Au cours d'une enquête de la Division des enquêtes criminelles, leurs troupes ont affirmé qu'on leur avait dit - à tort - que ce type de coup était un recours légal et autorisé à la force.
Habibullah Abdurazzaq/Habibullah Abdurazzaq :
Habibullah Abdurazzaq ( tadjik : Ҳабибуллоҳ Абдураззоқ ) (7 novembre 1937 - 19 janvier 2021) était un acteur et directeur de théâtre et de cinéma tadjik. Il a été nommé membre de l'Union des cinéastes de l'URSS en 1973.
Habibullah Bahar_Chowdhury/Habibullah Bahar Chowdhury :
Habibullah Bahar Chowdhury (1906 - 15 avril 1966) était un homme politique, journaliste, sportif et écrivain de l'ancien Bengale oriental, aujourd'hui Bangladesh, qui a servi dans les sphères politiques de l'Inde britannique et du Pakistan.
Habibullah Bahar_College/Habibullah Bahar College :
Le Habibullah Bahar College (bengali : হাবীবুল্লাহ বাহার কলেজ) est un collège de Dhaka, au Bangladesh, qui a été fondé en 1969. Le Habibullah Bahar College est situé à Shantinagar, dans le centre-ville de Dhaka. C'est un collège universitaire puisqu'il propose désormais des cours de spécialisation et de maîtrise sur 27 matières dans le cadre de l'Université nationale. Établi sur plus d'un acre (4 000 m2) de terrain, il y a cinq bâtiments à plusieurs étages, un bâtiment à douze étages, deux bâtiments à huit étages, en plus de divers autres bâtiments dans l'enceinte.
Habibullah Baig/Habibullah Baig :
Le Dr Habibullah Baig était un homme politique indien qui a été membre de l'Assemblée législative de Madras et maire de Madras en 1967-68. Il appartenait à la Ligue musulmane. Il a battu KSG Haja Shareef lors des élections à l'Assemblée législative du Tamil Nadu en 1967 pour la circonscription de l'Assemblée du port.
Habibullah Fawzi/Habibullah Fawzi :
Habibullah Fawzi est un citoyen afghan, qui était un haut diplomate pendant l'administration talibane de l'Afghanistan et a été nommé au Haut Conseil afghan pour la paix en septembre 2010. Fawzi avait été chargé d'affaires à l'ambassade des talibans en Arabie saoudite. Le 7 janvier 2002, Newsday a décrit Habibullah comme l'un des hauts dirigeants talibans qui avait fait défection, s'était exilé au Pakistan et cherchait un rôle pacifique dans la politique afghane. Les transfuges ont relancé un parti politique défunt, Jamiat Khudamul Furgan, traduit par "Association des serviteurs du Coran". En 2005, Habibullah et trois autres anciens dirigeants talibans décrits comme modérés, Abdul Hakim Mujahid, Arsullah Rahmani et Rahmatullah Wahidyar ont rencontré des responsables. de l'administration Hamid Karzai pour discuter de la possible reddition des combattants talibans actifs. Radio Free Europe a interviewé Habibullah en mars 2005. Dans une interview publiée le 4 mars 2005, Radio Free Europe, Habibullah a déclaré que les modérés avaient été en pourparlers avec l'administration Karzai pour les deux années précédentes. Habibullah et les trois autres hommes avaient été nommés sur la liste 1267 des Nations Unies, une liste de plusieurs centaines d'individus auxquels les pays membres devaient imposer des sanctions financières parce qu'ils étaient soupçonnés de jouer un rôle dans le terrorisme international. La liste a été publiée pour la première fois en 1999. Les Nations Unies ont retiré Habibullah et les trois autres hommes en juillet 2011. En septembre 2011, Habibullah était l'un des anciens responsables talibans qui a fourni des détails sur la façon dont un messager taliban avait assassiné Burnahuddin Rabbani, l'ancien président. d'Afghanistan qui a présidé le Haut Conseil pour la paix. « … portant des vêtements de style afghan – shalwar kamez et turban – est venu de Quetta à Kaboul avec un message de paix des talibans. Il a rencontré Rabbani et Stanekzai. Rabbani l'attendait. Il était censé être un membre clé des talibans. Ils ont discuté de la paix et après la fin de la réunion, Rabbani s'est levé pour souhaiter au revoir à cet homme. Rabbani et les talibans se sont étreints et c'est là qu'il s'est fait exploser.
Habibullah Huseynov/Habibullah Huseynov :
Habibullah Huseynov (russe : Габибулла Ейнуллаевич Гусейнов ; 10 octobre 1910 - 16 avril 1945) était un colonel de l'Armée rouge azerbaïdjanaise iranienne et un héros posthume de l'Union soviétique. Huseynov a émigré à Bakou, travaillant comme chargeur et monteur. Il est enrôlé dans l'Armée rouge sous la direction du Komsomol en 1928 et devient officier d'artillerie. Il a été arrêté et emprisonné en tant qu'espion iranien pendant la Grande Purge. Il a été libéré des mois plus tard et est devenu commandant de bataillon d'artillerie anti-aérienne, servant dans ce rôle pendant la Seconde Guerre mondiale. Après que son unité, qui faisait partie de la 13e division de fusiliers, ait été encerclée dans l'ouest de la Biélorussie après que les Allemands ont lancé l'opération Barbarossa, Huseynov a mené les restes de son commandement dans une évasion. Le bataillon est alors réorganisé et assure la défense aérienne de Kalinine et Rybinsk. En juin 1942, Huseynov devient commandant d'un bataillon anti-aérien défendant Ivanovo. En octobre 1942, il devient commandant d'un régiment d'artillerie anti-aérienne, qui est transféré à la 1ère Armée de la Garde deux mois plus tard. Le régiment a combattu dans le raid Tatsinskaya alors qu'il était attaché au 24e corps de chars. Entre juin et septembre 1943, Huseynov était chef d'état-major de la 4e division d'artillerie antiaérienne. En septembre 1943, il prend le commandement de la 67th Anti-Aircraft Artillery Division, qu'il dirigera jusqu'à sa mort. La division a combattu dans l' offensive de la Baltique , la poche de Courlande , l' offensive de Prusse orientale et l' offensive de Samland . Huseynov a été tué au combat lors de l'offensive de Samland le 16 avril 1945.
Habibullah Jan/Habibullah Jan :
Habibullah Jan (décédé le 4 juillet 2008) était un chef de guerre afghan qui a été élu pour représenter la province de Kandahar dans la Wolesi Jirga afghane, la chambre basse de sa législature nationale, en 2005. Il était membre de la tribu Alizai. Il a siégé au "Kandahar Security Shura". Il était "parfois rival du [président] Karzai", selon un rapport préparé à l'École supérieure de la marine. Karzai a créé le district de Zhari à partir de certaines parties des districts de Maywand et de Panjwai en 2004 en récompense pour Habibullah Jan aidant à vaincre les talibans à Kandahar. Il a été assassiné par des hommes armés le 4 juillet 2008, alors qu'il rentrait chez lui après avoir visité un avant-poste de l'armée afghane dans le district de Zhari. . Le rapport de l'école de la marine affirmait que ses assassins étaient des talibans.
Habibullah Jan_ (homonymie)/Habibullah Jan (homonymie) :
Habibullah Jan peut faire référence à : Habibullah Jan (Gardez) a dénoncé le captif de Guantanamo Kakai Khan Habibullah Jan (Nimroz), un administrateur de district, assassiné le 25 février 2003—voir 2003 en Afghanistan Habibullah Jan, un représentant de la Wolesi Jirga, assassiné le 5 juillet 2008
Habibullah Karzaï/Habibullah Karzaï :
Habibullah Khan Karzai est un puissant chef afghan du clan Popalzai. Il est un aîné et considéré comme un chef de la famille Karzai. Son frère cadet, Abdul Ahad Karzai, était le père du président Hamid Karzai. Habibullah Khan Karzai a été conseiller spécial et rédacteur de discours du roi Zahir Shah et l'a accompagné lors de la visite d'État du roi aux États-Unis sous la présidence de John F. Kennedy. Il a également été envoyé principal du ministère afghan des Affaires étrangères et représentant permanent de l'Afghanistan auprès des Nations Unies. Habibullah Karzai est considéré par de nombreux Afghans comme un érudit très érudit en philosophie et en politique.
Habibullah Khan/Habibullah Khan :
Habibullah Khan (Pashto/Dari : حبيب الله خان ; 3 juin 1872 - 20 février 1919) fut l'émir d'Afghanistan de 1901 jusqu'à sa mort en 1919. Il était le fils aîné de l'émir Abdur Rahman Khan, auquel il succéda de plein droit. primogéniture en octobre 1901. Son grand-père était Mohammad Afzal Khan.
Habibullah Khan_Khattak/Habibullah Khan Khattak :
Le lieutenant-général Habibullah Khan Khattak, également connu sous le nom de Muhammad Habibullah Khan (17 octobre 1913 - 1994) était un officier de l'armée pakistanaise né à Wana, Khyber Pakhtunkhwa, au Pakistan. Il était le fils de Khan Bahadur Kuli Khan Khattak, et était le frère cadet de l'ancien gouverneur Khyber Pakhtunkhwa Aslam Khattak, de l'ancien ministre fédéral Yusuf Khattak et de Begum Kulsum Saifullah Khan. Son fils Ali Kuli Khan Khattak a également atteint le grade de lieutenant général et a pris sa retraite en tant que chef d'état-major général (CGS) en 1998. Son fils, comme lui, appartenait au célèbre régiment baloutche.
Habibullah Khan_Marwat/Habibullah Khan Marwat :
Khan Habibullah Khan (également connu sous le nom de Khan Habibullah Khan Marwat) (14 octobre 1901 - 5 décembre 1978) était le 1er président du Sénat du Pakistan et ancien juge de la Haute Cour de Peshawar. Il a également été le 10e ministre de l'Intérieur du Pakistan sous le régime d'Ayub Khan avant de servir deux mandats en tant que président du Sénat du Pakistan sous l'administration de Zulfikar Ali Bhutto. En 1937, Habibullah Khan rejoignit le mouvement Khaksar et travailla dans la province frontalière du Nord-Ouest.
Habibullah Khan_Tarin/Habibullah Khan Tarin :
Le major (à la retraite) Habibullah Khan Tarin (né en 1947) est un ancien officier de l'armée pakistanaise, membre de l'Assemblée provinciale et ancien président de l'Assemblée Khyber Pakhtunkhwa. Il appartient à la tribu Tarin (ou Tareen) du district de Haripur, Hazara, Pakistan et est installé dans le village de Darwesh. Khan n'a pas participé à diverses élections, en raison d'accusations de corruption portées contre lui dans différents stratagèmes, et plus tard, lors de son retour en politique, il a été disqualifié aux élections de 2008 pour Fake Degree, et actuellement, Khan n'occupe toujours aucun poste gouvernemental. Il est actuellement en PML N et son fils devrait concourir à sa place dans les années à venir depuis sa circonscription pk40 haripur.
Habibullah Khan_Tarzi/Habibullah Khan Tarzi :
L'ambassadeur Habibullah Khan Tarzi ( pachto : حبيب الله خان طرزي , né en 1896) a été chef de la délégation afghane à Paris de 1923 à 1924. Il a occupé ce poste pour accroître les relations diplomatiques / économiques entre la France et l'Afghanistan. Tarzi continuerait à jouer des rôles critiques dans les affaires étrangères afghanes en tant que représentant temporaire en France de 1928 à 1929, et au Japon de 1933 à 1939. Habibullah Khan Tarzi est devenu le sous-ministre des Affaires étrangères de l'Afghanistan de 1932 à 1933. Il a pris quelques années plus tard, cependant, et est resté avec sa famille. Ce n'est qu'en 1946, lorsqu'il est nommé représentant temporaire en Chine, que Habibullah Khan Tarzi reviendra à la politique internationale. Après moins d'un an en Chine, il présentera ses lettres de créance au président Harry S. Truman en tant qu'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Afghanistan aux États-Unis d'Amérique. Après avoir développé une relation très amicale avec le président Truman, Habibullah Khan Tarzi restera à ce poste à Washington, DC de 1946 à 1953. Peu de temps après l'arrivée au pouvoir du président Dwight D. Eisenhower, Habibullah Khan Tarzi quitta les États-Unis et retourna à Kaboul. Habibullah Khan Tarzi et sa femme Shahira Begum Tarzi ont eu quatre fils et trois filles.
Habibullah Mukhtar/Habibullah Mukhtar :
Maulana Habibullah Mukhtar (né le 28 avril 1944 - 2 novembre 1997) ( ourdou : مولانا ڈاکٹر محمد حبیب اللہ مختار ) était un érudit et écrivain islamique pakistanais qui a été chancelier de Jamia Uloom-ul-Islamia et secrétaire général de Wifaq ul Madaris -Arabie, Pakistan.
Habibullah Qaderi/Habibullah Qaderi :
L'ingénieur Habibullah Qaderi (né en 1961 dans la province de Kandahar, en Afghanistan) est un ancien ministre de la lutte contre les stupéfiants en Afghanistan, qui a servi entre janvier 2004 et juillet 2007. Qaderi a démissionné en juillet 2007 pour occuper le poste de conseiller général afghan à Ottawa, Ontario, Canada. Il a été remplacé comme ministre de la lutte contre les stupéfiants par le général Khodaidad.
Habibullah Qurayshi/Habibullah Qurayshi :
Ḥabībullāh Qurayshī ( bengali : হাবিবুল্লাহ কুরাইশি ; 1865 - 1943) était un érudit islamique bengali et pédagogue du mouvement Deobandi . Il était le directeur général fondateur d'Al-Jamiatul Ahlia Darul Ulum Moinul Islam.
Habibullah Siraji/Habibullah Siraji :
Habibullah Sirajee (31 décembre 1948 - 24 mai 2021) était un poète bangladais. Il a reçu le prix Ekushey Padak en 2016 du gouvernement du Bangladesh pour sa contribution à la langue et à la littérature. Il a été directeur général de la Bangla Academy du 20 décembre 2018 jusqu'à sa mort. Sirajee a également été président de Jatiya Kabita Parishad (Conseil national de la poésie).
Habibullo Rajabov/Habibullo Rajabov :
Habibullo Rajabov est un indologue du Tadjikistan. En 2018, il a reçu le Padma Sri par le président de l'Inde pour sa contribution aux domaines de l'éducation et de la littérature. Il est le premier ressortissant tadjik à recevoir le prix.
Habibull%C4%81h Kalak%C4%81ni/Habibullāh Kalakāni :
Habibullah Kalakani ( Dari : حبیب‌الله کلکانی , 19 janvier 1891 - 1er novembre 1929), également connu sous son surnom " Bacha-ye Saqao " (également romanisé Bachai Sakao ; littéralement fils du porteur d'eau) était le dirigeant de l'Afghanistan à partir du 17 janvier au 13 octobre 1929, ainsi qu'un chef des Saqqawistes. Pendant la guerre civile afghane , il a capturé de vastes étendues de l'Afghanistan et a gouverné Kaboul pendant ce que l'historiographie afghane appelle la «période saqqawiste». Il était d'origine tadjike. Aucun pays n'a reconnu Kalakani comme dirigeant de l'Afghanistan. Pendant la guerre civile afghane (1928-1929), il a contesté le trône afghan avec Amanullah Khan. Après avoir vaincu Amanullah, il a finalement été vaincu par Mohammed Nadir Shah. Khalilullah Khalili , poète lauréat kohistanais, a dépeint le roi Habibullah Kalakani comme le "meilleur gestionnaire des importations et des exportations gouvernementales".
Habibun Nahar/Habibun Nahar :
Habibun Nahar (né le 18 septembre 1954) est un homme politique de la Ligue Awami du Bangladesh et membre sortant de Jatiya Sangsad de la circonscription de Bagerhat-3 et vice-ministre de l'Environnement, des Forêts et du Changement climatique.
Habibur Rahman_(Awami_League_politician)/Habibur Rahman (politicien de la Ligue Awami) :
Habibur Rahman (bengali : হাবিবুর রহমান ; 1919-1978), également connu sous son daak naam Tota Mia (bengali : তোতা মিঞা), était un homme politique et avocat bangladais. Il faisait partie de la Ligue Awami et était un ancien député de la circonscription de Sylhet-9.
Habibur Rahman_(Bogra_politicien)/Habibur Rahman (Bogra politicien) :
Habibur Rahman (4 février 1931-11 mai 2002) était un homme politique du Parti nationaliste du Bangladesh et député de Bogra-7 et Bogra-1.
Habibur Rahman_(homme politique Chuadanga)/Habibur Rahman (homme politique Chuadanga) :
Habibur Rahman Hobi est un homme politique du district de Chuadanga au Bangladesh et ancien député de la circonscription de Chuadanga-2 en 1988.
Habibur Rahman_(politicien_indien)/Habibur Rahman (homme politique indien) :
Qari Habibur Rahman Attari Amjadi (1996 - 16 janvier 2016) était un enseignant et homme politique indien du Bengale occidental appartenant au Congrès national indien . Il a été élu cinq fois législateur de l'Assemblée législative du Bengale occidental.
Habibur Rahman_(homme politique Jamaat-e-Islami)/Habibur Rahman (homme politique Jamaat-e-Islami) :
Habibur Rahman (vers 1935 - 23 septembre 2010) Homme politique du district de Chuadanga au Bangladesh, orateur islamique et ancien député de la circonscription de Chuadanga-2 en 1991.
Habibur Rahman_(bureaucrate)/Habibur Rahman (bureaucrate) :
Habibur Rahman, également connu sous le nom de Md. Habibur Rahman, est un fonctionnaire bangladais et secrétaire principal de la division de l'électricité du ministère de l'Énergie, de l'Énergie et des Ressources minérales. Il est président de Bangladesh-China Renewable Energy Company (Pvt.) Limited.
Habibur Rahman_(joueur de cricket)/Habibur Rahman (joueur de cricket) :
Habibur Rahman (né le 18 juillet 1987) est un joueur de cricket bangladais de première classe qui joue pour la division Rajshahi. Il a fait ses débuts au Twenty20 (T20) le 21 novembre 2016 en jouant pour Comilla Victorians dans la Premier League du Bangladesh 2016-17 .
Habibur Rahman_(poète)/Habibur Rahman (poète) :
Habibur Rahman (1923-1976) était un journaliste, poète et écrivain bangladais.
Habibur Rahman_(officier_de_police)/Habibur Rahman (officier de police) :
Habibur Rahman ( bengali : হাবিবুর রহমান ; né le 1er janvier 1967) est un officier de police bangladais. Il est un IGP supplémentaire et actuellement chef de la police touristique. Avant de rejoindre ici, il a servi comme DIG de Dhaka Range. Auparavant, il était DIG de l'administration et de la discipline au quartier général de la police de Dhaka. Il est également secrétaire général de la Fédération Bangladesh Kabaddi et vice-président de la Fédération internationale Kabaddi. Outre la responsabilité de la police, il est également connu pour ses activités spéciales et son travail pour les personnes défavorisées du pays, en particulier les femmes trans et les gitans de l'eau. Rahman est né en 1967 à Chandro Dighulia dans le district de Gopalganj, au Pakistan oriental, au Pakistan. Il a rejoint le 17e BCS Police Cadre en tant que surintendant adjoint de la police (ASP).
Habibur Rahman_Dayal/Habibur Rahman Dayal :
Habibur Rahman Dayal est un homme politique du Parti nationaliste du Bangladesh et un député de Kishoreganj-2.
Habibur Rahman_Habib/Habibur Rahman Habib :
Habibur Rahman Habib (né le 27 novembre 1972) est un homme politique bangladais et membre sortant du Parlement bangladais de Sylhet-3.
Habibur Rahman_Kandhalvi/Habibur Rahman Kandhalvi :
Allama Ḥabīburraḥmān Ṣiddīqī Kāndhalvī (1924-1991) était un érudit et auteur islamique du Pakistan.
Habibur Rahman_Khairabadi/Habibur Rahman Khairabadi :
Habībur Rahmān Khairābadi (également connu sous le nom de Mufti Habībur Rahmān ; né le 11 août 1933) est un érudit et juriste musulman indien qui est Mufti au Darul Uloom Deoband. Il est un ancien élève de Darul Uloom Mau, Mazahir Uloom et de l'Université musulmane d'Aligarh. Il est l'auteur de livres tels que The Rules of Slaughter et The Importance of Zakat. Il a signé le tout premier édit religieux de Darul Uloom Deoband contre le terrorisme en 2008.
Habibur Rahman_Khan/Habibur Rahman Khan :
Habibur Rahman Khan était juge de la division de la Haute Cour de la Cour suprême du Bangladesh et le seul président de la Commission vérité et responsabilité.
Habibur Rahman_Mia/Habibur Rahman Mia :
Habibur Rahman Mia est un politicien de la Ligue Awami du Bangladesh et l'ancien député de Patuakhali-5.
Habibur Rahman_Milon/Habibur Rahman Milon :
Habibur Rahman Milon (1935 - 14 juin 2015) était un journaliste bangladais. Il a reçu le prix Ekushey Padak en 2012 par le gouvernement du Bangladesh.
Habibur Rahman_Mollah/Habibur Rahman Mollah :
Habibur Rahman (27 janvier 1942 - 6 mai 2020) était un homme politique de la Ligue Awami du Bangladesh et un membre de 4 mandats de Jatiya Sangsad représentant les circonscriptions de Dhaka-4 et Dhaka-5.
Habibur Rahman_Nomani/Habibur Rahman Nomani :
Maulana Habibur Rahman Nomani (21 août 1926 - 17 août 2005) était un homme politique indien de l'Uttar Pradesh et appartient au Congrès national indien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hugh Adair

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...