Rechercher dans ce blog

lundi 26 décembre 2022

Gyeongju Bomun lake resort


Gyaruo/Gyaruo :
Gyaruo (qui peut être écrit comme ギャル男, ギャルオ, ギャル汚 en japonais) est un sous-groupe de la culture de la jeunesse japonaise moderne. Ils sont l'équivalent masculin du gyaru. Le suffixe o qui est ajouté au mot, est une lecture du kanji pour masculin (男). Et récemment, le kanji pour « sale » en japonais (汚), qui a également la même lecture, est souvent utilisé par gyaru et gyaruo d'une manière légère, se moquant d'eux-mêmes en raison de la réputation que leur sous-culture a acquise au sein de la société. en raison de leur peau foncée, de leurs coiffures et du style de vêtements souvent rugueux et rugueux qu'ils portent. Les Gyaruo se caractérisent par leur bronzage profond, leurs cheveux teints, leur style de vie de fête et leur goût pour tous les types de musique de transe, y compris la musique de danse para-para, Eurobeat, etc.
Gyas/Gyas :
Gyas est un personnage de Virgil's The Aeneid , dont l'apparition la plus étendue est l'un des capitaines de la course de bateaux du livre 5. Il apparaît également (brièvement) dans les livres 1 et 12. Il a été revendiqué comme l'ancêtre éponyme de la Gens Gegania , famille patricienne de la République romaine.
Gyas (moissonneur)/Gyas (moissonneur) :
Gyas est un genre de moissonneurs de la famille des Sclerosomatidae.
Gyas annulatus/Gyas annulatus :
Gyas annulatus est une espèce de moissonneurs de la famille des Sclerosomatidae des Alpes.
Gyas titanus/Gyas titanus :
Gyas titanus est une espèce de moissonneur trouvée en Europe. C'est la plus grande espèce européenne de moissonneur.
Gyascutus/Gyascutus :
Gyascutus est un genre de coléoptères de la famille des Buprestidae, contenant les espèces suivantes : Gyascutus allenrolfeae (Verity, 1978) Gyascutus caelatus (LeConte, 1858) Gyascutus carolinensis Horn, 1883 Gyascutus castaneus (Helfer, 1953) Gyascutus dianae (Helfer, 1954) Gyascutus fulgidus (Barr, 1969) Gyascutus granulatus (Van Dyke, 1942) Gyascutus insularis (Helfer, 1953) Gyascutus jeanae (Nelson, 1988) Gyascutus pacificus (Chamberlin, 1938) Gyascutus paragranulatus Nelson, 2000 Gyascutus planicosta (LeConte8) Gyascutus westista (LeConte8), 185 , 2000
Gyascutus caelatus/Gyascutus caelatus :
Gyascutus caelatus est une espèce de coléoptère métallique de la famille des Buprestidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Gyascutus carolinensis/Gyascutus carolinensis :
Gyascutus carolinensis est une espèce de coléoptère métallique de la famille des Buprestidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Gyascutus dianae/Gyascutus dianae :
Gyascutus dianae est une espèce de coléoptère métallique de la famille des Buprestidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Gyascutus fulgidus/Gyascutus fulgidus :
Gyascutus fulgidus est une espèce de coléoptère métallique de la famille des Buprestidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Gyascutus jeanae/Gyascutus jeanae :
Gyascutus jeanae est une espèce de coléoptère métallique de la famille des Buprestidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Gyascutus pacificus/Gyascutus pacificus :
Gyascutus pacificus est une espèce de coléoptère métallique de la famille des Buprestidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Gyascutus planicosta/Gyascutus planicosta :
Gyascutus planicosta est une espèce de coléoptère métallique de la famille des Buprestidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Gyasi/Gyasi :
Gyasi peut faire référence aux personnes suivantes : Prénom Gyasi Ross, auteur, avocat, rappeur, conférencier et conteur américain Gyasi Zardes (né en 1991), joueur de football américain Gyasi, l'acteur britannique Dr. K Gyasi (1929 - 2012), le musicien ghanéen Edwin Gyasi (né en 1991), le footballeur néerlandais Emanuel Quartsin Gyasi (né en 1994), le footballeur ghanéen-italien Jeff Gyasi (né en 1989), le footballeur nigérian Kwaku Gyasi, Chanteur de gospel ghanéen Raymond Gyasi (né en 1994), ailier de football ghanéen Yaa Gyasi (né en 1989), romancier ghanéen-américain Prince Gyasi Nyantakyi (né en 1995), artiste visuel international ghanéen
Gyasi Ross/Gyasi Ross :
Gyasi Ross est un auteur, avocat, rappeur, conférencier et conteur Blackfeet. Il est l'auteur de deux livres Don't Know Much About Indians (mais j'ai écrit un livre sur nous quand même) (2011) et How to Say I Love You in Indian (2014) et il écrit régulièrement pour le Huffington Post, Gawker et le pays indien aujourd'hui.
Gyasi Zardes/Gyasi Zardes :
Gyasi A. Zardes (né le 2 septembre 1991) est un footballeur professionnel américain qui joue comme attaquant pour l'Austin FC de la Major League Soccer et l'équipe nationale des États-Unis. Né à Hawthorne, en Californie, Zardes faisait partie de l'académie des jeunes LA Galaxy avant de jouer au football universitaire pour Cal State Bakersfield. Après avoir joué trois saisons avec les Roadrunners, Zardes a signé pour le LA Galaxy en tant que joueur local. Lors de sa première saison, il s'est immédiatement imposé comme un habitué de l'équipe de Bruce Arena, et la saison suivante, il a marqué 16 buts en aidant le Galaxy à remporter la MLS Cup 2014. Sa performance pour le Galaxy en 2014 a permis à Zardes de faire ses débuts pour les États-Unis. States contre le Chili en janvier 2015. Avant la saison 2018, Zardes a été échangé au Columbus Crew. Il était un partant immédiat pour l'entraîneur-chef Gregg Berhalter alors qu'il marquait 19 buts lors de sa première saison avec le Crew. Zardes serait nommé MLS Comeback Player of the Year Award pour 2018. En 2020, Zardes a aidé à mener le Columbus Crew à sa deuxième Coupe MLS, battant les Sounders de Seattle en finale.
Gyaspur/Gyaspur :
Gyaspur est un hameau de l'ouest de l'Uttar Pradesh, en Inde, très probablement nommé d'après Ghiyasuddin Balban, un dirigeant de la dynastie des esclaves. conduisant à l'estimation approximative que le village aurait été construit entre 1266 et 1287 après JC. La caste principale du village est Tyagi. Le village a fait d'énormes sacrifices dans la lutte pour la liberté des Indiens. En 1857, les habitants de ce village ont été persécutés par les Britanniques pour avoir participé à la rébellion qui a abouti au lynchage de 5 officiers britanniques à cheval, venus au village pour mater la rébellion. En représailles pour la mort de 5 officiers britanniques, sans connaissance réelle de leurs assassins, les dirigeants britanniques ont imposé des sanctions sévères entraînant de graves difficultés pour les habitants de Gyaspur et de 4 autres villages environnants : Kumheda, Khindora, Bhaneda et Suhana. En conséquence, les villageois ont énormément souffert pendant près d'un siècle jusqu'à ce que le pays accède à l'indépendance. Le village est bien connu dans la région. M. Manmohan Tyagi est l'actuel Pradhan du village.
Gyasuddin Cheikh/Gyasuddin Cheikh :
Shaikh Gyasuddin Habibuddin est un homme politique indien. Il a été membre de l'Assemblée législative du Gujarat de la circonscription de l'Assemblée de Shahpur de 2007 à 2012 et de la circonscription de l'Assemblée de Dariapur de 2012 à 2022. Il est associé au Congrès national indien.
Gyatog/Gyatog :
Dans la cuisine tibétaine, les Gyatog sont des nouilles, un peu comme celles de la variété Han, faites avec des œufs, de la farine et de la soupe aux os.
Gyatsho Tshering/Gyatsho Tshering :
Gyatsho Tshering (1936 au Sikkim - 25 juin 2009 à Minneapolis), également orthographié Gyatso Tsering, était un érudit tibétain de nationalité indienne. Il était l'ancien directeur de la Bibliothèque des œuvres et archives tibétaines.
Gyatso/Gyatso :
Gyatso ou Gyamco (tibétain : རྒྱ་མཚོ, Wylie : rgya mtsho, ZYPY : Gyamco), est un nom personnel tibétain signifiant « océan ». Il s'écrit également Rgya-mtsho en translittération Wylie, Gyaco en pinyin tibétain, Gyatsho en transcription phonétique simplifiée Tournadre et Gyatso en transcription phonétique simplifiée THDL. Dans le dialecte de Lhassa, il se prononce [càtsʰo] ou [càmtsʰo]. Conformément à cette dernière prononciation, il peut également être orthographié "Gyamtso" en anglais. Les personnes notables dont les noms incluent "Gyatso" incluent: Chaque Dalaï Lama, autre que le 1er, a eu Gyatso comme deuxième mot de son nom personnel; par exemple, l'actuel Dalaï Lama s'appelle Tenzin Gyatso. Voir la liste des Dalaï Lamas ; Chödrak Gyatso, le 7ème Karmapa ; Chögyam Trungpa (Chögyam est l'abréviation de Chögyi Gyamtso), enseignant bouddhiste; Geshe Kelsang Gyatso, le fondateur de la Nouvelle Tradition Kadampa (NKT) ; Khenpo Tsültrim Gyamtso, un lama Karma Kagyu ; Palden Gyatso , un moine qui a servi trente-trois ans en tant que prisonnier politique Desi Sangye Gyatso , personnalité politique du 17ème siècle Geshe Sherab Gyatso , politicien communiste du 20ème siècle Thubten Gyatso , un moine australien Gelug . Le moine Gyatso, un personnage du dessin animé Nickelodeon Avatar : le dernier maître de l'air.Autres entités portant un nom similaire : Gyamco, village au Tibet
Gyatso (album)/Gyatso (album):
Gyatso est le dernier album studio du groupe de jazz punk industriel 16-17, sorti le 10 mai 1994 par Pathological Records et Big Cat Records, réédité par Savage Land 2008.
Gyatt/Gyatt :
Gyatt peut faire référence à : Edward E. Gyatt (1921-1942), un soldat du Corps des Marines des États-Unis qui a reçu la Silver Star pendant la Seconde Guerre mondiale USS Gyatt, le nom de plus d'un navire de la marine américaine
Gyau/Gyau :
Gyau est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Joe Gyau (né en 1992), joueur de football américain Joseph Agyemang-Gyau (1939-2015), joueur de football ghanéen et dirigeant traditionnel Phillip Gyau (né en 1966), joueur de football et entraîneur américain
Gyawali/Gyawali :
Jnawali ( népalais : ज्ञवाली ) est un nom de famille ou un nom de famille trouvé au Népal . Il est également écrit comme Gyawali, Gnyawali, Gnawali ou Gyanwali ; cependant, Jnawali est l'orthographe correcte basée sur les lettres utilisées pour former la lettre ज्ञ. Le nom de famille appartient à une caste Brahmane/Kshatriya au Népal.
GyazMail/GyazMail :
GyazMail est un client de messagerie pour macOS, développé et maintenu par le programmeur japonais Goichi Hirakawa. Il prend en charge les protocoles POP3, IMAP et SMTP. Sa gestion de plusieurs comptes de messagerie comprend des boîtes aux lettres locales. Gyazmail est basé sur le macOS Cocoa natif et écrit en Objective-C. Pour sa fonction de recherche, GyazMail utilise la bibliothèque d'expressions régulières Oniguruma, qui prend en charge une variété d'encodages de caractères, ce qui est particulièrement pertinent pour les langues asiatiques. La version 1.0.1 est sortie en 2003.
Gyazo/Gyazo :
Gyazo est un programme de capture d'écran open source et gratuit pour Windows, macOS et Linux. Le programme permet aux utilisateurs de créer des captures d'écran et de les télécharger sur le Web, produisant une URL unique vers la capture d'écran. Le nom du programme "Gyazo" est un jeu de mots sur le mot japonais pour "image" (画像, gazō).
Empenner/Empanner :
Jibe peut faire référence à : Gybe, une orthographe alternative de jibe, une manœuvre de voile Chinese jibe, un type de jibe Godspeed You ! Black Emperor, un groupe post-rock canadien, communément abrégé en GY!BE God Speed ​​You! Black Emperor , un film de moto japonais qui a donné son nom au groupe.
Gyda Christensen/Gyda Christensen :
Gyda Martha Kristine Christensen (née Andersen ; 21 mai 1872 - 20 août 1964) était une actrice, danseuse, chorégraphe et directrice générale norvégienne.
Gyda Eiriksdatter/Gyda Eiriksdatter :
Gyda Eiriksdottir du Hordaland (Gyða Eiríksdóttir) était une concubine norvégienne semi-légendaire à l'époque viking. Elle apparaît dans la saga de Harald Fairhair (saga Harald Hårfagres) dans Heimskringla de Snorri Sturluson. L'histoire n'est mentionnée dans aucune autre source.
Gyda Ellefsplass_Olssen/Gyda Ellefsplass Olssen :
Gyda Ellefsplass Olssen (née le 16 novembre 1978 à Elverum) est une tireuse sportive norvégienne. À vingt-neuf ans, Olssen a fait ses débuts officiels pour les Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin, où elle a participé à deux épreuves de tir à la carabine. Elle s'est classée trente-quatrième sur quarante-sept tireuses à la carabine à air comprimé féminine de 10 m, avec un score total de 391 points. Près d'une semaine plus tard, Olssen a concouru pour sa deuxième épreuve, 50 m carabine 3 positions, où elle a pu tirer 195 cibles en position couchée, et 190 chacune en position debout et à genoux, pour un score total de 575 points, terminant seulement à la vingt-septième place.
Gyda Enger/Gyda Enger :
Gyda Enger (née le 14 janvier 1993) est une sauteuse à ski norvégienne, qui représente le club Hernes IL. Elle a fait ses débuts en Coupe Continentale, le plus haut niveau de saut à ski féminin, le 8 mars 2006 avec une 19e place à Vaaler. Elle a terminé cinq fois parmi les 10 meilleures. Âgée de 15 ans en 2008, elle a été sélectionnée pour la première équipe nationale norvégienne à participer à un championnat du monde, avec Anette Sagen, Line Jahr et Silje Sprakehaug. Elle a représenté la Norvège au Mondial 2011 Championnat à Oslo.
Gyda Hansen/Gyda Hansen :
Gyda Hansen (7 février 1938 - 20 août 2010) était une actrice de cinéma danoise. Elle est apparue dans 22 films entre 1963 et 2000.
Parc_national de Gyda/Parc national de Gyda :
Le parc national de Gyda (parc national de Gydansky ; russe : Национальный парк «Гыданский») est le parc national le plus septentrional de la Sibérie occidentale. Le parc couvre le terrain arctique de la péninsule de Gyda et des îles voisines de la mer de Kara. Il est situé dans le district de Tazovsky de l'Okrug autonome de Yamalo-Nenets. Jusqu'en 2019, c'était un 'zapovednik' (réserve naturelle intégrale).
Gyda Oil_Field/Gyda Oil Field :
Gyda ( norvégien : Gydafeltet ) est un champ pétrolier offshore situé dans la partie sud de la Norvège de la mer du Nord avec les champs Ula , Tambar et Tambar East constituant la zone UGT , généralement attribués aux principaux domaines d'activité d'exploration et de production de DONG Energy. Le champ Gyda a été découvert en 1980 et a commencé à produire le 21 juin 1990. Le champ contient 39,6 millions de m3 confirmés de pétrole et 6,6 milliards de mètres cubes de gaz naturel.
Péninsule de Gyda/Péninsule de Gyda :
La péninsule de Gyda ( russe : Гыда́нский полуо́стров , romanisé : Gydansky poluostrov ) est une caractéristique géographique de la côte sibérienne de la mer de Kara . Il tire son nom de la rivière Gyda, qui coule sur la péninsule. Il mesure environ 400 km de long et 360 km de large. Cette large péninsule se situe entre les estuaires des fleuves Ob (golfe d'Ob) et Yenisei (golfe de Yenisei). Le coin sud-ouest de la péninsule est limité par l'estuaire de Taz, et de l'autre côté de la rivière se trouve la péninsule de Yamal. Le climat de toute la région est arctique et rude.
Rivière Gyda / Rivière Gyda :
La rivière Gyda est une rivière de Russie. Il traverse le territoire du district de Tazovsky de l'Okrug autonome de Yamalo-Nenets. La longueur de la rivière est de 147 km, la superficie de son bassin versant est de 6820 km2. Il tire son nom des Nenets qui vivent près de la rivière.
Gyda Westvold_Hansen/Gyda Westvold Hansen :
Gyda Westvold Hansen (née le 20 avril 2002) est une skieuse norvégienne de combiné nordique qui représente IL Nansen. Elle est devenue la toute première championne du monde de combiné nordique féminin après avoir remporté la médaille d'or dans la course inaugurale du Championnat du monde, tremplin normal individuel/5 km, aux Championnats du monde de ski nordique FIS 2021. Elle est la championne du monde junior 2021 en tremplin normal individuel. et a remporté la médaille d'argent lors de la même épreuve en 2019 et 2020. Westvold Hansen était également membre de l'équipe norvégienne qui a remporté la médaille d'or dans la compétition de tremplin normal par équipe mixte aux Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2020. Elle est la cousine de la fondeuse Thérèse Johaug.
Gyda of_Sweden/Gyda of Sweden :
Gyda Anundsdotter de Suède , également connue sous le nom de Guda et Gunhild (décédée vers 1048/1049), était une princesse suédoise médiévale et de l'époque viking et reine consort danoise , épouse du roi Sweyn II du Danemark .
Gydan/Gydan :
Gydan peut faire référence à : Péninsule de Gydan, une péninsule de la mer de Kara Baie de Gydan, une baie de la réserve naturelle de la mer de Kara Gydan, la réserve naturelle la plus au nord de la Sibérie occidentale Montagnes de Gydan, un nom obsolète pour les montagnes de la Kolyma Toundra de Yamal-Gydan, une écorégion du nord de la Sibérie
Gyde/Gyde :
Gyde peut faire référence à: Gyde Jørgensen, champion d'échecs danois de 1911 Gyde Spandemager (décédé en 1543), prétendue sorcière danoise Praxille Gydé, boxeuse française, championne des poids mouches de l'Union européenne de boxe, 1932-1935
Gyde Jensen/Gyde Jensen :
Gyde Jensen (né le 14 août 1989 à Rendsburg) est un homme politique allemand du Parti libéral démocrate (FDP) qui siège au Bundestag depuis 2017.
Gyde Spandemager/Gyde Spandemager :
Gyde Spademager (mort en 1543) était une prétendue sorcière danoise. Elle fut l'une des premières femmes exécutées pour sorcellerie au Danemark et en Scandinavie.
Passe Gydo/Passe Gydo :
Gydo Pass est situé dans le Western Cape, province d'Afrique du Sud sur la route régionale R303 (Western Cape) entre Ceres et Citrusdal.
Gye, Meurthe-et-Moselle/Gye, Meurthe-et-Moselle :
Gye (prononciation française : [ʒi]) est une commune du département de Meurthe-et-Moselle dans le nord-est de la France.
Gye-dong/Gye-dong :
Gye-dong est un dong (quartier) de Jongno-gu à Séoul, en Corée du Sud. C'est un dong légal (법정동 法定洞) administré sous son dong administratif (행정동 行政洞), Gahoe-dong. Joongang Bath, le plus ancien bain public de Corée, est situé à l'extrémité nord de la rue principale. Il possède également une ancienne quincaillerie et un magasin d'huile de sésame des années 1970, ainsi que des restaurants et des cafés du même style.
Gye de_Baekje/Gye de Baekje :
Gye de Baekje (mort en 346, r. 344-346) était le douzième roi de Baekje, l'un des Trois Royaumes de Corée.
Gye de_Samhan/Gye de Samhan :
Le roi Gye ( coréen : 기정 ; Hanja : 箕 貞) était le 9e roi de la confédération Mahan. Il a régné de 33 avant notre ère à 17 avant notre ère. Son vrai nom était Gye ( coréen : 정 ; Hanja : 貞 ).
Gyearbuor Asante/Gyearbuor Asante :
Frederick Christopher Kwabena Gyearbuor Asante (4 novembre 1941 - 2 août 2000) était un acteur ghanéen surtout connu pour son rôle dans la comédie de situation Channel 4 Desmond's , dans laquelle il jouait le rôle de l'étudiant adulte gambien Matthew.
Gyebaek/Gyebaek :
Gyebaek, ou Kyebaek (décédé le 20 août 660), était un général de l'ancien royaume coréen de Baekje du début au milieu du VIIe siècle. On sait peu de choses sur sa vie personnelle, y compris l'année et le lieu de sa naissance.
Gyebaek (série télévisée)/Gyebaek (série télévisée) :
Gyebaek ( coréen : 계백 ; Hanja : 階 伯 ) est une série dramatique d'époque sud-coréenne de 2011, mettant en vedette Lee Seo-jin , Cho Jae-hyun , Song Ji-hyo et Oh Yeon-soo . Il a été diffusé sur MBC du 23 juillet au 22 novembre 2011 les lundis et mardis à 21h55 pour 32 épisodes. La série a été tournée au MBC Dramia dans la province de Gyeonggi.
Gyebangsan (Gangwon)/Gyebangsan (Gangwon):
Gyebangsan est une montagne entre les comtés de Hongcheon et Pyeongchang, Gangwon-do en Corée du Sud. Il a une altitude de 1 577 m (5 174 pieds). Les plantes vasculaires de la montagne ont été répertoriées selon la «Liste rouge» de l'UICN. Ils comprennent Iris minutoaurea Makino.
Gyebangsan (Sud_Gyeongsang)/Gyebangsan (Sud Gyeongsang) :
Gyebangsan est une montagne du Gyeongsangnam-do, située au sud-est de la Corée du Sud.
Gyedu-Blay Ambolley/Gyedu-Blay Ambolley :
Gyedu-Blay Ambolley est un musicien, auteur-compositeur, producteur et compositeur ghanéen. Premier musicien du Ghana et du monde à incorporer formellement des formes de rap dans les rythmes highlife locaux, Ambolley a créé le genre musical Simigwa.
Gyegwansan/Gyegwansan :
Gyegwansan est une montagne en Corée du Sud. Sa zone s'étend sur le comté de Gapyeong dans le Gyeonggi-do et Chuncheon, la capitale du Gangwon-do. Gyegwansan a une altitude de 665,4 m (2183 pieds).
Gyejoksan/Gyejoksan :
Gyejoksan (Gangwon) dans le comté de Yeongwol, Gangwon-do en Corée du Sud. 890 mètres. Gyejoksan (Daejeon) dans le district de Daedeok, Daejeon. 429 mètres. Gyejoksan (Suncheon/Gwangyang) dans les villes de Suncheon et Gwangyang, Jeollanam-do. 682 mètres. Gyejoksan (Gurye) dans le comté de Gurye, Jeollanam-do. 703 mètres.
Gyejoksan (Daejeon)/Gyejoksan (Daejeon) :
Gyejoksan est une montagne de Corée du Sud. Il a une altitude de 429 mètres. Les montagnes s'étalent comme des pattes de poulet. A l'ouest, la montagne Sungjae (390 m) se dresse côte à côte. Il est composé de pics montagneux en quatre cercles ronds, suivis de montagnes par Kwangbyeongsan, Usanbong et Gahaksan. La montagne est l'emplacement de Jangdong Green Bath qui a ouvert ses portes en juin 1995. Gyejoksan est l'un des huit endroits populaires pour les touristes qui sont désignés par le gouvernement de la ville. Ces huit sites comprennent les montagnes Sikjangsan, Bomunsan, Gubongsan (구봉산) et Jangtaesan, le lac Daecheonghosu, ainsi que Yuseong Spa et Expo Science Park.
Gyejoksan (Gangwon)/Gyejoksan (Gangwon) :
Gyejoksan est une montagne du comté de Yeongwol, Gangwon-do en Corée du Sud. Il a une altitude de 889,6 m (2 919 pieds).
Gens Gyele/Gens Gyele :
Les Gyele (Bagyele / Bajele), également connus sous le nom de Kola (Bakola) ou Koya (Bakoya), sont les pygmées du sud du Cameroun et des régions adjacentes du Gabon et de la Guinée équatoriale. Ils vivent parmi les mécènes bantous, les Mvumbo et les Bassa. Ils parlent une variété ou une langue étroitement liée au Mvumbo. Ethniquement, les Gyele sont proches des autres peuples Mbenga tels que les Aka et les Baka, mais leurs langues ne sont pas proches. Il existe deux dialectes, Jele qui était étroitement associé au Mvumbo, et Kola (également prononcé Koya), qui était étroitement associé au Basaa. Les autres peuples agricoles avec lesquels ils vivent sont les Yasa, les Batanga, les Bakoko, les Mvae, les Ewondo et les Beti.
Gym/Gyem :
Gyem peut être, langue Gyem Gyem Dorji Gyem - un esprit elfique
Gyem Dorji/Gyem Dorji :
Gyem Dorji est un homme politique bhoutanais qui est membre de l'Assemblée nationale du Bhoutan depuis octobre 2018.
Langue gyem/langue gyem :
Le gyem est une langue kainji de l'État de Bauchi, au Nigéria.
Gyemyeongsan/Gyemyeongsan :
Gyemyeongsan est une montagne située à Chungju, dans la province du Chungcheong du Nord, en Corée du Sud. Il a une altitude de 774 m (2 539 pieds). Le mont Gyemyeongsan garde la ville de Chungju, et il est connu pour sa beauté avec ses pics Ambong aux formes impressionnantes. Le parc du mont Gyemyeong se dresse comme un poing vers le lac Chungju. Ce petit sommet est connu sous le nom de mont Simhang. Jongdaengi-gil est une route forestière qui fait le tour du mont Simhang.
Gyenesdi%C3%A1s/Gyenesdiás :
Gyenesdiás est un village du comté de Zala, en Hongrie. Gyenesdiás est situé sur la rive nord du lac Balaton, à côté de la ville de Keszthely.
Fête de Gyenpren/Festival de Gyenpren :
Le festival Gyenpren est un festival annuel célébré par les chefs et les habitants de Kwahu Tafo dans la région orientale du Ghana. Elle est généralement célébrée au mois de juin.
Gyeogam Yurok/Gyeogam Yurok :
Le Gyeogam Yurok (격암유록), également connu sous le nom de Namsago Prophecy (남사고예언서), est un livre qui aurait été écrit par l'érudit Joseon Nam Sago (1509-1571) qui se faisait appeler "Gyeogam".
Gyeomji de_Geumgwan_Gaya/Gyeomji de Geumgwan Gaya :
Gyeomji de Geumgwan Gaya (r. 492–521) était le neuvième dirigeant de Geumgwan Gaya, un État Gaya de l'ancienne Corée. Il était le fils du roi Jilji et de la reine Bangwon.
Gyeon/Gyeon :
Gyeon (甄), (堅) est un nom de famille coréen.
Gyeon Ae-bok/Gyeon Ae-bok :
Gyeon Ae-bok, souvent appelée Lady Gyeon dans certaines sources historiques, était la fille de Gyeon Hwon et l'épouse de Bak Yeong-gyu. Ce couple avait de bonnes relations avec Wang Geon puisque Wang considère Bak comme son frère aîné. Pour cette raison, leur fille aînée est devenue l'une des épouses de Wang et les autres filles sont devenues les épouses du troisième fils de Wang. Ces filles ont ensuite été connues à titre posthume sous le nom de Lady Dongsanwon, Queen Mungong et Queen Munseong.
Gyeon Hwon/Gyeon Hwon :
Gyeon Hwon ( coréen : 견훤 ; Hanja : 甄萱 ; c.867 - 27 septembre 936, r. 892 - mars 934) était le roi et fondateur de Baekje plus tard , l'un des trois royaumes ultérieurs de Corée , et régna de 892 à 935. Certains documents rendent son nom comme "Jin Hwon" (진훤). Il était également l'ancêtre du clan Hwanggan Gyeon. Des récits substantiels de sa vie sont conservés dans le Samguk Sagi, qui présente un seul récit, et le Samguk Yusa, qui présente des extraits à son sujet provenant de diverses sources.
Gyeon Singeom/Gyeon Singeom :
Gyeon Singeom ( coréen : 견신검 ; Hanja : 甄神劍 ; ? - septembre 936, r. 15 novembre 935 - 936) était le deuxième et dernier roi de Hubaekje , l'un des trois derniers royaumes de Corée . Il est monté sur le trône après avoir conspiré avec ses deux frères, Yanggeom et Yonggeom, pour renverser leur père Gyeon Hwon et tuer l'héritier oint, leur jeune demi-frère Geumgang. Les frères ont placé Gyeon Hwon en prison, mais il a pu s'échapper. Gyeon Hwon a dirigé l'armée de Goryeo contre eux en 936 après JC dans l'actuelle Seonsan dans la ville de Gumi, détruisant l'armée de Singeom. Le roi Taejo de Goryeo a estimé que le complot était l'œuvre des frères de Singeom et a accordé à Singeom un titre noble. Les récits varient quant à savoir si Yanggeom et Yonggeom ont été envoyés en exil ou tués.
Gyeong-gu/Gyeong-gu :
Kyung-gu est un prénom masculin coréen. La signification diffère en fonction du hanja avec lequel le nom est écrit. Il y a 54 hanja avec la lecture "kyung" et 56 hanja avec la lecture "gu" sur la liste officielle des hanja du gouvernement sud-coréen qui peuvent être utilisés dans les prénoms. Les personnes portant ce nom incluent : Ri Kyong-ku, l'un des prisonniers de longue durée non convertis de Corée du Sud Sol Kyung-gu (né en 1968), acteur sud-coréen
Gyeong Dae-seung/Gyeong Dae-seung :
Gyeong Dae-seung (Hangul : 경대승, Hanja : 慶大升) (1154 - 4 août 1183) était le troisième des nombreux dictateurs militaires qui ont régné à la fin de la période Goryeo. Contrairement à ses prédécesseurs, le général Gyeong était déterminé à résoudre les problèmes de Goryeo et à aider le peuple à prospérer. Sa popularité auprès du peuple suscita la jalousie du roi Myeongjong de Goryeo. Sa dictature militaire sur Goryeo a signifié une brève période de paix dans le royaume ravagé par la guerre.
Gyeongae de_Silla/Gyeongae de Silla :
Gyeongae de Silla (mort en 927) (r. 924–927) était le 55e dirigeant du royaume coréen de Silla.
Gyeongancheon/Gyeongancheon :
Gyeongancheon est une rivière de Corée du Sud. C'est un affluent de la rivière Han. Le cours d'eau a été étudié pour le climat potentiel futur, le changement d'utilisation des terres et la couverture végétale.
Gyeongbokgung/Gyeongbokgung :
Gyeongbokgung ( coréen : 경복궁 ; Hanja : 景福宮 ), également connu sous le nom de palais Gyeongbokgung ou palais Gyeongbok , était le principal palais royal de la dynastie Joseon . Construit en 1395, il est situé dans le nord de Séoul, en Corée du Sud. Le plus grand des cinq grands palais construits par la dynastie Joseon, Gyeongbokgung a servi de résidence aux rois de la dynastie Joseon, aux maisons des rois, ainsi qu'au gouvernement de Joseon. Gyeongbokgung a continué à servir de palais principal de la dynastie Joseon jusqu'à ce que les locaux soient détruits par un incendie pendant la guerre d'Imjin (1592-1598) et abandonnés pendant deux siècles. Cependant, au 19ème siècle, toutes les 7 700 chambres du palais ont ensuite été restaurées sous la direction du prince régent Heungseon sous le règne du roi Gojong. Quelque 500 bâtiments ont été restaurés sur un site de plus de 40 hectares. Les principes architecturaux de l'ancienne Corée ont été incorporés dans la tradition et l'apparence de la cour royale de Joseon. Au début du XXe siècle, une grande partie du palais a été systématiquement détruite par le Japon impérial. Le 21 janvier 1963, il a été désigné bien culturel. Depuis les années 1990, le complexe du palais fortifié est progressivement restauré dans sa forme d'origine. Aujourd'hui, le palais est sans doute considéré comme le plus beau et le plus grandiose des cinq palais. Il abrite également le musée national du palais et le musée national du folklore dans les locaux du complexe.
Gare de Gyeongbokgung/Gare de Gyeongbokgung :
La station Gyeongbokgung est une station de métro sur la ligne 3 du métro métropolitain de Séoul. C'est la station de métro la plus proche du Palais Gyeongbokgung. La gare se trouve également à proximité du complexe gouvernemental de Séoul, de l'Agence nationale de police de Corée du Sud et d'autres bâtiments administratifs du quartier.
Gyeongbong/Gyeongbong :
Gyeongbong (coréen : 경봉, chinois : 鏡峰 1892-1982) était un moine bouddhiste coréen, ordonné en 1907 à l'âge de 15 ans, Maître Gyeongbong est né à Milyang, province de Gyeongnam, en 1892. Maître Gyeongbong était abbé du temple de Tongdo en Yangsan, l'un des temples les plus importants de l'ordre Jogye en Corée. Au temple Tongdo, Maître Gyeongbong est devenu célèbre pour les nombreux moines qu'il a enseignés. Après avoir eu 90 ans, Maître Gyeongbong a commencé à donner des discours sur le dharma, auxquels plus de mille personnes assistaient régulièrement. En 1982, Maître Gyeongbong écrivit sa dernière conférence, "Touchez la barre transversale à minuit", et mourut.
Gyeongbu/Gyeongbu :
Le nom Gyeongbu fait référence au corridor Séoul-Busan en Corée du Sud. Il est utilisé comme nom de la ligne de chemin de fer de Gyeongbu et de l'autoroute de Gyeongbu, qui relient toutes deux Séoul, la capitale et la plus grande ville de Corée du Sud, à Busan, le plus grand port et la deuxième plus grande ville. Le nom "Gyeongbu" est formé des premiers caractères des noms "Gyeongseong" 경성 (京城) et "Busan" 부산 (釜山).
Autoroute Gyeongbu/autoroute Gyeongbu :
L'autoroute Gyeongbu (coréen : 경부고속도로; Gyeongbu Gosokdoro) (Asian Highway Network AH 1) est la deuxième autoroute la plus ancienne et la plus fréquentée de Corée du Sud, reliant Séoul à Suwon, Daejeon, Gumi, Daegu, Gyeongju, Ulsan et Busan. Il a la route numéro 1, ce qui signifie son rôle d'autoroute la plus importante de Corée du Sud. La longueur totale de Séoul à Busan est de 416 kilomètres (258 mi) et la limite de vitesse affichée est de 100 kilomètres par heure (62 mph), appliquée principalement par des radars.
Ligne Gyeongbu/Ligne Gyeongbu :
La ligne Gyeongbu (Gyeongbuseon) est une ligne ferroviaire en Corée du Sud et est considérée comme la plus importante et l'une des plus anciennes du pays. Il a été construit en 1905, reliant Séoul à Busan via Suwon, Daejeon et Daegu. C'est de loin la ligne ferroviaire la plus fréquentée de Corée du Sud. Tous les types de trains à grande vitesse, express, locaux et de marchandises assurent un service fréquent sur toute sa longueur.
Chemin de fer à grande vitesse Gyeongbu / Chemin de fer à grande vitesse Gyeongbu :
Le chemin de fer à grande vitesse de Gyeongbu, également connu sous le nom de Gyeongbu HSR, est la première ligne ferroviaire à grande vitesse de Corée du Sud entre Séoul et Busan. Les trains à grande vitesse KTX exploitent trois sections de la ligne: le 1er avril 2004, la première entre une jonction près de la gare de Geumcheon-gu Office, Séoul et une jonction à la gare de Daejeonjochajang au nord de Daejeon, et une seconde entre une jonction à la gare d'Okcheon , au sud-est de Daejeon, et une jonction près de la gare de Jicheon, au nord de Daegu sont entrées en service ; puis le 1er novembre 2010, le troisième tronçon, entre une jonction à l'ouest de Daegu et Busan est devenu opérationnel. Les lacunes manquantes dans les zones urbaines de Daejeon et Daegu étaient en construction pour une ouverture prévue en 2014, des voies séparées vers la gare de Séoul étaient également prévues. Les extrémités temporaires des trois tronçons ont été reliées à la ligne conventionnelle parallèle de Gyeongbu par des voies qui serviront de branches d'interconnexion une fois l'ensemble de la ligne achevé. Le 1er août 2015, les travaux de construction dans les zones urbaines de Daejeon et Daegu ont été achevés ; toutes les sections de la ligne LGV étaient connectées. Depuis novembre 2010, deux services ferroviaires utilisent la ligne: la ligne Gyeongbu KTX, avec des trains circulant le long du Gyeongbu HSR ou de la ligne parallèle Gyeongbu uniquement; et la ligne Honam KTX, avec des trains quittant le Gyeongbu HSR à Daejeon et continuant sur la ligne conventionnelle Honam. Un certain nombre d'autres lignes à grande vitesse partant du Gyeongbu HSR sont en construction ou prévues, et plusieurs autres services KTX utilisant des lignes ferroviaires conventionnelles de connexion sont également prévus. Après 2016, le service SRT privé a commencé ses opérations sur le chemin de fer depuis la gare de Suseo à Séoul.
Gyeongbuk College_of_Health/Gyeongbuk College of Health :
Gyeongbuk College of Health est une université privée située à Gimcheon, en Corée du Sud.
Ligne Gyeongbuk/Ligne Gyeongbuk :
La ligne Gyeongbuk est une ligne ferroviaire desservant la province du Gyeongsang du Nord en Corée du Sud. La ligne va de Gimcheon sur la ligne Gyeongbu via Sangju, Jeomchon (jonction avec la ligne Mungyeong) et Yecheon à Yeongju sur la ligne Jungang.
Ligne Gyeongbuk_(1924%E2%80%931945)/Ligne Gyeongbuk (1924–1945) :
La ligne Gyeongbuk (慶北線, Keihoku-sen) était une ligne ferroviaire du chemin de fer privé Chōsen (Chōtetsu) dans la Corée de l'époque coloniale, située dans la province du Gyeongsang du Nord, reliant Gimcheon (sur la ligne principale de la ligne Gyeongbu du chemin de fer gouvernemental Chōsen) avec Gyeongbuk Andong.
Gyeongbuk Provincial_College/Gyeongbuk Provincial College :
Le Collège provincial de Gyeongbuk est le seul collège provincial de Daegu et de Gyeongbuk. Le prédécesseur du Collège provincial de Gyeongbuk est le Yecheon Junior College, créé en 1997. Au moment de sa création, l'université se composait de huit départements, à la fois dans les domaines de l'automobile et du génie civil. Le Yecheon Junior College a changé son nom en Gyeong Province College en 1998. En 2008, le Gyeong Province College a changé son nom en Gyeongbuk Provincial College.
Pagode Gyeongcheonsa/Pagode Gyeongcheonsa :
La pagode Gyeongcheonsa est le trésor national de Corée n° 86. Elle a été désignée par le gouvernement sud-coréen le 20 décembre 1962. Une inscription sur le premier étage de la pagode indique qu'elle a été érigée la quatrième année du roi Chungmok en 1348. Le La pagode a été placée pour la première fois dans le temple Gyeongcheonsa, aujourd'hui perdu, qui se trouvait au pied du mont Buso à Gwangdeok-myeon, Gaepung-gun, province de Gyeonggi-do. Pendant l'occupation japonaise de la Corée, en 1907, la pagode a été transportée au Japon. En 1918, la pagode a été restituée et placée sur le terrain du palais Gyeongbokgung. Aujourd'hui, la pagode se dresse dans l'une des salles principales du Musée national de Corée. La pagode mesure 13,5 m de haut et compte dix étages. Cependant, en raison de la fondation à trois niveaux, c'est une erreur courante de croire que la pagode a treize étages. Contrairement à la plupart des pagodes de l'ère Goryeo, cette pagode est en marbre. Le matériau de prédilection des sculpteurs coréens était généralement le granit. La pagode Wongaksa de la dernière ère Joseon est stylistiquement très similaire et aurait été fortement influencée par la pagode Gyeongcheonsa. La pagode Gyeongcheonsa repose sur une fondation à trois niveaux qui se projette dans quatre directions comme une croix. Les trois premiers étages de la pagode partagent la même forme que la fondation. Chaque panneau de cette fondation à plusieurs niveaux est sculpté de bouddhas, de bodhisattvas, de fleurs et de motifs arabesques. Les étages restants sont de forme carrée et partagent des détails complexes qui tentent de créer l'illusion que la pagode de marbre est en bois. Chaque étage restant a des balustrades, un toit en croupe et à pignon, des avant-toits et des sculptures suggérant que chaque toit est en tuiles. Cette pagode est très précieuse car elle préserve le style architectural en bois de l'ère Goryeo qui a été en grande partie perdu. Selon l'administration sud-coréenne du patrimoine culturel, cette pagode est l'un des plus beaux exemples de travail de la pierre coréenne et est d'une grande valeur artistique.
Ligne Gyeongchun/Ligne Gyeongchun :
La ligne Gyeongchun est une ligne ferroviaire régionale entre Séoul et Chuncheon, en Corée du Sud, exploitée par Korail. Son nom est dérivé de Gyeong (京, signifiant la capitale, Séoul) et Chuncheon. Il a été entièrement reconstruit dans les années 2000. Le service y est assuré entre la gare de Sangbong sur la ligne Jungang à l'est de Séoul et la gare de Chuncheon, dans le cadre du système de métro métropolitain de Séoul, depuis le 21 décembre 2010. Une classe de service ferroviaire régional nommée ITX-Cheongchun a commencé ses opérations le 28 février. 2012, reliant Chuncheon aux stations Cheongnyangni et Yongsan.
Gyeongdan/Gyeongdan :
Gyeongdan (경단) ou gâteau aux boulettes de riz coréen est un type de tteok (gâteau de riz) à base de riz gluant ou d'autres farines de céréales gluantes. Lorsque la céréale autre que le riz est utilisée, son nom est généralement spécifié, créant des noms composés tels que susugyeongdan (수수 경단, "gâteau en boule de sorgho"). Le nom chapssalgyeongdan (찹쌀경단, "gâteau de boulettes de riz gluant") peut également être utilisé, mais le chapssal peut être, et est généralement, omis. Le gyeongdan peut être préparé en pétrissant de la farine de riz gluant en boules de la taille d'une châtaigne, puis en les faisant bouillir dans de l'eau et en les enrobant de miel, de purée de haricots rouges ou de haricots mungo, ou de graines de sésame grillées et moulues, etc. Les gyeongdan ont différents types de gomul (고물; Sésame ou haricots en poudre, utilisés pour enrober le tteok, le gâteau de riz, afin d'améliorer son apparence et son goût.), Les rendant jolis, mais ils ne sont pas inflexibles même après une longue période à cause du gomul. La pâte de haricots blancs, qui est sur la table pour l'anniversaire d'un enfant, est décorée de pâte de haricots rouges, ce qui signifie que les haricots rouges combattent les mauvais esprits.
Gyeongdeok de_Silla/Gyeongdeok de Silla :
Gyeongdeok de Silla (景德王; 742–765) était le 35e souverain de Silla et fils du roi Seongdeok (règne 702–737). Il succède à son frère aîné, le roi Hyoseong, le 34e dirigeant de Silla. Son règne est considéré comme un âge d'or dans l'histoire de Unified Silla, en particulier pour l'art et l'architecture bouddhistes. Il est noté comme un patron intentionnel du bouddhisme et un individu politique et religieux influent. Le roi Gyeongdeok a également tenté de centraliser le pays en réorganisant le gouvernement et en normalisant les pratiques de dénomination. Avec sa mère comme régente, le fils de Gyeongdeok, le roi Hyegong, lui succède après sa mort.
Ligne Gyeongdong/Ligne Gyeongdong :
La ligne Gyeongdong (慶東線, Keitō-sen) était une ligne de chemin de fer à voie étroite de 762 mm (2 pi 6,0 po) du chemin de fer Chōsen (Chōtetsu) de la Corée de l'époque coloniale, dans la province du Gyeongsang du Nord.
Marché de Gyeongdong/Marché de Gyeongdong :
Le marché de Gyeongdong ou marché de Kyungdong, situé dans le district de Dongdaemun à Séoul, est l'un des plus grands marchés de phytothérapie et de ginseng de Corée du Sud. Depuis sa création en 1960, le marché fournit 70% des ingrédients phytothérapeutiques du pays et compte plus de 1 000 magasins et cliniques de médecine orientale dans la région. Le marché de Gyeongdong sert également de marché de gros et de détail vendant des produits agricoles et du poisson sur environ 300 000 mètres carrés, soit environ cinq fois la taille du stade de la Coupe du monde de Séoul Sangam. Il est desservi par la station Jegi-dong du métro de Séoul sur la ligne 1.
Gyeonggaksan/Gyeonggaksan :
Gyeonggaksan est une montagne de la province du Jeolla du Nord, en Corée du Sud. Il a une altitude de 659 mètres.
Ligne Gyeonggang/Ligne Gyeonggang :
La ligne Gyeonggang (경강선) est une ligne ferroviaire en Corée du Sud, qui comprend actuellement deux sections distinctes. Le premier, qui a ouvert le 24 septembre 2016, fait partie du système de métro métropolitain de Séoul dans le Gyeonggi-do, en Corée du Sud, et va de la ville de Seongnam à la ville de Yeoju, coïncidant en partie avec le tracé de l'ancien métro à voie étroite. Ligne Suryeo. La deuxième section, entièrement située dans la province de Gangwon, s'étend entre Gangneung et Wonju et a ouvert le 22 décembre 2017, en prévision des Jeux olympiques d'hiver de 2018. Cette section de la ligne offre un service KTX depuis Séoul, via la ligne Jungang. À l'avenir, les deux sections des lignes doivent être connectées et la ligne Gyeonggang sera prolongée vers l'ouest jusqu'à Siheung.
Gyeonggi Academy_of_Foreign_Languages/Académie Gyeonggi des langues étrangères :
L'Académie des langues étrangères de Gyeonggi, ou GAFL (경기외국어고등학교, 京畿外國語高等學校) est un lycée de langue étrangère situé à Uiwang-si, Gyeonggi-do, en Corée. Il est équipé de deux dortoirs pour étudiants, chacun pour des sexes différents, avec ses propres inspecteurs de dortoir comme personnel. Les étudiants sont divisés en huit classes par niveau et par langue (anglais et japonais, anglais et chinois, japonais et chinois) dans laquelle ils souhaitent se spécialiser. Il a été initialement créé sous le nom de Myongji Foreign Language High School le 2 mars 2004 par la Fondation Myongji. Il a été géré sous le nom de Myongji Foreign Language High School pendant 5 ans, mais en raison de la situation financière en déclin de la Fondation Myongji, l'école a été reprise par l'Institut Bong-ahm en 2008. Par conséquent, l'Institut Bong-ahm a changé le nom de l'école en nom actuel de l'Académie des langues étrangères de Gyeonggi, avec des changements dans divers domaines, notamment le directeur, l'uniforme scolaire, les inspecteurs des dortoirs et le fonctionnement de la cafétéria de l'école. Bien qu'il ait conservé les matières d'origine, ou «majors», le département international de GAFL a changé le programme de son département de programmes internationaux en programme de diplôme du baccalauréat international en 2011, faisant de GAFL le premier lycée coréen à adopter le programme. Actuellement, il y a neuf ans de diplômés, avec des anciens répartis dans diverses universités, y compris SKY (universités) de premier plan au niveau national et diverses universités à l'étranger.
Gyeonggi Arts_High_School/Gyeonggi Arts High School :
Gyeonggi Arts High School (Hangul : 경기예술고등학교), également connu sous l'abréviation Gyeonggi Yego (Hangul : 경기예고) est un lycée public situé à Bucheon, en Corée du Sud. C'est le seul lycée financé par l'État parmi les lycées d'art situés à Gyeonggi-do et dispose d'un dortoir pouvant accueillir plus de 200 personnes.
Gyeonggi Broadcasting_Corporation/Gyeonggi Broadcasting Corporation :
Gyeonggi Broadcasting Corporation (KFM 99.9) (coréen : 경기방송; Hanja : 京畿放送) (indicatif HLDS-FM), est une société de radiodiffusion dont le siège est à Suwon, Gyeonggi, Corée, créée le 15 janvier 1997, puis lancée le 2 décembre 1997. Il s'agit d'un radiodiffuseur FM à Séoul, Incheon, Gyeonggi, le numéro de téléphone est la fréquence KFM est de 99,9 MHz, sur une puissance de 5 kW si un réseau de diffusion similaire à KBS, MBC, SBS (Corée). Le 30 mars 2020 à minuit, KFM 99,9 MHz a cessé de fonctionner, après 23 ans de diffusion radio. Le dernier programme avant la fermeture est 8090 Concert.
Gyeonggi Gwangju_FC/Gyeonggi Gwangju FC :
Le Gyeonggi Gwangju FC est un club de football sud-coréen basé dans la ville de Gwangju. Il a joué au troisième niveau du football sud-coréen.
Gare de Gyeonggi Gwangju/Gare de Gyeonggi Gwangju :
La gare de Gyeonggi Gwangju (coréen : 경기광주역 ; Hanja : 京畿廣州驛) est une gare ferroviaire sur la ligne Gyeonggang du métro métropolitain de Séoul. Il est situé à Yeok-dong, Gwangju, Gyeonggi, Corée du Sud.
Gyeonggi International_Trade_High_School / Lycée de commerce international de Gyeonggi :
Gyeonggi International Trade High School (경기국제통상고등학교) est un lycée public situé à Bucheon, Gyeonggi-do, Corée du Sud.
Musée_d'art_de_Gyeonggi/Musée d'art de Gyeonggi :
Le Gyeonggi Museum of Art est un musée d'art ouvert en 2006 à Ansan, en Corée du Sud, en tant qu'institution artistique et culturelle pour 13 millions d'habitants. Fondé par Gyeonggi-do et géré par la Fondation culturelle Gyeonggi, le musée d'art de Gyeonggi-do est devenu un musée d'art représentatif de la région métropolitaine de Séoul en communiquant avec les visiteurs par le biais d'activités de collecte, de préservation, de recherche, d'exposition et d'éducation sur l'art moderne. , qui sera un futur atout du Gyeonggi-do.
Province de Gyeonggi/Province de Gyeonggi :
Gyeonggi-do (coréen : 경기도, prononciation coréenne : [kjʌ̹ŋ.ɡi.do̞]) est la province la plus peuplée de Corée du Sud. Son nom, Gyeonggi, signifie "京 (la capitale) et 畿 (les environs)". Ainsi, Gyeonggi-do peut être traduit par "Séoul et les environs de Séoul". Séoul, la plus grande ville et capitale du pays, se trouve au cœur de la région, mais est administrée séparément en tant que ville spéciale de niveau provincial depuis 1946. Incheon, la troisième plus grande ville du pays, se trouve sur la côte de la province et a été administrée de la même manière en tant que ville métropolitaine de niveau provincial depuis 1981. Les trois juridictions sont collectivement appelées Sudogwon et couvrent 11 730 km2 (4 530 milles carrés), avec une population combinée de 25,5 millions d'habitants, soit plus de la moitié de la population totale de Corée du Sud .
Gyeonggi Provincial_Government_Northern_Office_station/Gyeonggi Provincial Government_Northern Office station :
La station du bureau du nord du gouvernement provincial de Gyeonggi (coréen : 경기도청북부청사역 ; Hanja : 京畿道廳北部廳舍驛) est une station de la ligne U à Shingok-dong, Uijeongbu, Gyeonggi-do, Corée du Sud.
Bureau_provincial_de_l'éducation_du_Gyeonggi/Bureau provincial de l'éducation du Gyeonggi :
Le bureau provincial de l'éducation de Gyeonggi est le bureau de l'éducation de la province de Gyeonggi, en Corée du Sud. Le directeur actuel est Lee Jae-jeong. Il a été créé en 1956.
Gyeonggi Science_High_School/Gyeonggi Science High School :
Le lycée scientifique de Gyeonggi (GSHS, coréen : 경기과학고등학교), créé en 1983 à l'origine en tant que lycée scientifique, est actuellement un lycée scientifique pour les surdoués à Suwon, en Corée du Sud. C'était le premier lycée scientifique établi en Corée du Sud et a été transformé en lycée scientifique pour les surdoués, étant l'un des quatre en Corée du Sud. Il s'agit du troisième passage du lycée scientifique au lycée scientifique pour les surdoués conformément à la loi sur la promotion de l'éducation des surdoués (coréen : 영재교육진흥법).
Gyeonggi Suwon_International_School/École internationale Gyeonggi Suwon :
L'école internationale de Gyeonggi Suwon (GSIS) est une école internationale située à Suwon, dans la province de Gyeonggi, en Corée du Sud. GSIS est l'une des deux écoles de Corée du Sud accréditées par l'IBO pour offrir les trois programmes : le PYP, le MYP et le DP. Il a ouvert ses portes le 16 septembre 2006 et éduque les élèves de la maternelle (3-4 ans) à la 12e année.
Dialecte Gyeonggi/dialecte Gyeonggi :
Le dialecte Gyeonggi (경기 방언) ou dialecte de Séoul (서울 사투리/서울말) de la langue coréenne est le dialecte de prestige de la langue et la base de la forme standardisée utilisée en Corée du Sud. Il est parlé dans toute la péninsule coréenne et dans la diaspora coréenne, mais il est principalement concentré dans la région de la capitale nationale de Séoul, la partie la plus densément peuplée de la Corée du Sud, qui comprend les villes de Séoul et d'Incheon, ainsi que toute la province du Gyeonggi. . Il est également parlé dans la ville de Kaesong et les comtés de Kaepung et Changpung en Corée du Nord. Plus récemment, le dialecte Gyeonggi a connu une utilisation accrue dans des contextes en ligne, ce qui a conduit à son tour à l'utilisation du dialecte par la majorité des jeunes Coréens, quelle que soit leur affiliation régionale. L'utilisation prolifique des canaux de communication en ligne devrait conduire à une adoption plus large du dialecte Gyeonggi, au lieu de dialectes régionaux distincts.
Région de Gyeonggi/Région de Gyeonggi :
La région de Gyeonggi ( coréen : 경기 지방 ; Hanja : 京畿地方 ; RR : Gyeonggi Jibang ; MR : Kyŏnggi Jibang ) est la région de Séoul , Incheon et Gyeonggi-do , une partie de la Corée du Sud .
Gyeonggibuk Science_High_School/Gyeonggibuk Science High School :
Gyeonggibuk Science High School (GBS, coréen : 경기북과학고등학교) est un lycée scientifique d'Uijeongbu, en République de Corée, créé en 2005. Il s'appelait Uijeongbu Science High School (UIS) avant le 7 janvier 2008. Certains étudiants coréens s'appelaient GBS "Uigwak" qui vient de la prononciation de UIS. Il y a environ 230 étudiants dont la plupart entrent à l'université en deuxième année. GBS couvre une superficie de 25 000 m2 avec 18 salles de classe et 16 laboratoires. Tous les étudiants vivent dans le dortoir, deux étudiants par chambre.
Gyeongguk daejeon/Gyeongguk daejeon :
Gyeongguk daejeon (traduit par Code d'État ou Code national) est un code de droit complet qui comprend toutes les lois, coutumes et décrets publiés depuis la fin de la dynastie Goryeo jusqu'au début de la dynastie Joseon. Trié selon les ministères concernés (Yukyo), il avait été la base de plus de 500 ans de politique de la dynastie Joseon. Le code de loi précédent était le Gyeongje yukjeon (經濟六典, Six Codes of Governance) et son édition révisée, Sokyukjeon (續六典, Amended Six Codes of Governance) qui ont été publiés sous le règne du fondateur de l'État, le roi Taejo. La nouvelle compilation commença en 1460 (Sejo 6) par la partie relative à la Fiscalité. En 1467 (Sejo 13), la compilation de l'ensemble du livre était terminée et nommée Gyeongguk Daejeon, mais des révisions et des suppléments répétés ont retardé la publication finale. Lorsque Seongjong fut couronné, une première révision commença à être mise en place en 1471 et se nomma Sinmyo Daejeon (辛卯大典). Puis il fut rénové en 1474 et donc nommé le Gabo Daejeon (甲午大典). Une troisième version, l'Eulsa Daejeon, est sortie en 1485 (Seongjong 32) et a été enregistrée comme la dernière.
Gyeongguksa/Gyeongguksa :
Gyeongguksa est un temple bouddhiste de l'ordre Jogye à Séoul, en Corée du Sud. Fondée en 1325, elle est située au 753 Jeongneung-dong, dans le quartier Seongbuk-gu de la ville.
Gyeonggyojang/Gyeonggyojang :
Gyeonggyojang ( coréen : 경교장 ; Hanja : 京橋莊 ) est une maison japonaise construite en Corée sous la domination japonaise située à Jongno-gu , Séoul . Du 4 novembre 1945 à 1949, c'était la résidence privée et la résidence officielle de Kim Gu, le gouvernement provisoire de la République de Corée et le siège du Parti de l'indépendance de la Corée. De 1949 à 1952, il a été utilisé comme bâtiment de l'ambassade de la République de Chine en Corée.
Gyeongheo/Gyeongheo :
Kyong Ho Seonsa (coréen : 경허선사, Hanja : 鏡虛禪師, 1849–1912) était un célèbre maître coréen Sŏn et le 75e patriarche du coréen Sŏn. Son nom d'origine était Song Tonguk (송동욱, 宋東旭) ; et son nom de dharma était Sŏng'u (성우, 惺牛). Il est connu comme le renouveau du bouddhisme Sŏn coréen moderne. Song Tonguk est né en Corée du Sud (Chŏnju, province de Chŏlla), et entra dans la sangha à l'âge de neuf ans en 1857. Il fut ordonné au monastère Ch'ŏnggye situé à Uiwang, dans la province de Kyŏnggi. Le jeune moine étudie sous la tutelle de Kyehŏ–sŏnsa. À l'âge de 14 ans, en 1862, Kyehŏ–sŏnsa se déshabille et envoie Kyŏnghŏ–sŏnsa à Manhwa–sŏnsa pour poursuivre ses études à Tonghak–sa. Kyŏnghŏ se distingue rapidement en tant que conférencier sūtra jusqu'à ce qu'un incident dramatique se produise en 1879 alors que Kyŏnghŏ se rend à Séoul pour rencontrer son ancien professeur Kyehŏ–sŏnsa. En chemin, il entra dans un village à la recherche d'un abri contre une tempête de pluie et découvrit que tous les habitants du village étaient morts d'une épidémie. Kyŏnghŏ en vint à comprendre que sa connaissance des sūtras bouddhistes ne l'aidait pas à résoudre les problèmes de vie et de mort. Lorsque Kyŏnghŏ retourna dans son monastère, il renvoya sommairement tous ses élèves et commença une pratique sérieuse de la méditation Sŏn. Le kongan avec lequel il travaillait était celui de Maître Lingyun (771-853) "L'âne n'est pas encore fait et le cheval est déjà arrivé." Il comprit soudain la signification de son kongan lorsqu'il lut les mots : "Même si je devenais une vache, il n'y aurait pas de narines." Kyŏnghŏ atteignit l'illumination le 15 novembre 1887. Après son réveil, Kyŏnghŏ écrivit : En apprenant qu'il n'y a pas de narines, je réalise que le monde entier est ma maison ; sur le chemin sous la montagne Yŏnam en juin, les gens dans les champs profitent de la journée en chantant le chant de la bonne récolte. Kyŏnghŏ se consacre désormais à l'enseignement du Sŏn dans divers monastères dont Pŏmŏ–sa, Haein–sa et Sŏnggwang–sa jusqu'à sa disparition en 1905. Ses activités de 1905 jusqu'à sa mort en 1912 ne sont pas claires. Certains prétendent qu'il a erré dans la partie nord de la Corée en tant que mendiant ; et d'autres sources rapportent qu'il a vécu une vie de laïc, laissant pousser ses cheveux et enseignant les classiques confucéens. Le rôle de Kyŏnghŏ dans le bouddhisme coréen est important car ses principaux disciples, Suwŏl–sŏnsa (1855–1928), Hyewŏl–sŏnsa (1861–1937), Man'gong–sŏnsa (1871–1946) et Hanam–sŏnsa (1876–1951) étaient extrêmement importants dans la transmission du dharma. Kyŏnghŏ est reconnu comme le fondateur du bouddhisme Sŏn coréen moderne : il a ravivé l'idée de Chinul du kanhwa Sŏn et a également vécu la vie d'un bodhisattva avec ses actions sans entrave, à la manière de son lointain prédécesseur Wŏnhyo (617-686). Kyŏnghŏ était également un grand partisan de l'enseignement de la méditation Sŏn aux bouddhistes laïcs, ce qui était révolutionnaire car il se consacrait à la fois à la méditation dans un ermitage et vivait également parmi les bouddhistes laïcs du monde séculier. Le style de vie non conventionnel et le caractère excentrique de Kyŏnghŏ lui ont valu des critiques ainsi que la renommée parmi les adeptes des maîtres Sŏn de style "liberté sauvage".
Gyeongheung Eo_clan/Clan Gyeongheung Eo :
Le clan Gyeongheung Eo ( coréen : 경흥 어씨 ; Hanja : 慶興 魚氏) était l'un des clans coréens. Leur Bon-gwan était situé dans le comté de Kyonghung, dans la province du Hamgyong du Nord. Selon des recherches en 2000, le nombre de personnes au sein du clan Gyeongheung Eo était de 542. Leur fondateur était Eo Gye bok. Il était un petit-fils d'Eo Seok gyu (Hanja : 魚石奎) et a servi comme Menxia Shilang (Hanja : 門下侍郎) sous la dynastie Ming. Il a immigré à Kyonghung et a fondé le clan Gyeongheung Eo.
Rivière Gyeongho/Rivière Gyeongho :
La rivière Gyeongho est une rivière de l'ouest du Gyeongsangnam-do, dans le sud de la Corée du Sud. Il s'élève sur les pentes orientales de Jirisan et coule en bordure du parc national de Jirisan, rejoignant la rivière Deokcheon au lac Jinyang. Par la suite, il se déverse dans la rivière Nam, puis dans la rivière Nakdong, qui transporte ses eaux dans la mer du Japon (mer de l'Est). La rivière Gyeongho est ainsi nommée car on dit que « son eau est aussi claire qu'un miroir ». La clarté de la rivière et les paysages spectaculaires des zones qu'elle traverse ont incité les poètes, les écrivains et les artistes à enregistrer la beauté de la rivière en vers et sur toile. La rivière Gyeongho attire également les aventuriers. Elle est large, avec peu de rochers, ce qui en fait une rivière merveilleuse pour le rafting. Elle a même été présentée comme la seule rivière offrant des possibilités de rafting au sud de la rivière Han. De nombreuses espèces rares peuvent être trouvées dans et à proximité de la rivière Gyeongho, y compris la loutre d'Europe en voie de disparition.
Gyeonghuigung/Gyeonghuigung :
Le palais Gyeonghui (en coréen : Gyeonghuigung, littéralement palais de l'harmonie sereine) est un palais situé à Séoul, en Corée du Sud. C'était l'un des "cinq grands palais" construits par la dynastie Joseon.
Gyeonghwa/Gyeonghwa :
Gyeonghwa ou Kyunghwa (경화) peut désigner : Lady Gyeonghwa (경화궁부인) Princess Gyeonghwa (Gongyang) (경화궁주) Queen Gyeonghwa (경화왕후) Princess Gyeonghwa (경화공주) Kyung-hwa (경화공주) Kyung-hwa (경화공주) Kyung-hwa (경화공주) Kyung-hwa (경화공주) Kyung-hwa (유경화) Sung Kyung-hwa (성경화) Park Kyung-hwa (박경화) Kim Kyong-hwa (김경화) Kyung Wha Chung (정경화) Kyunghwa Lee (이경화) Han Kyeong-hwa (한경화) Kang Kyung- wha (강경화) Gare de Gyeonghwa (경화역)
Gyeongin/Gyeongin :
Le nom Gyeongin fait référence au corridor Séoul-Incheon en Corée du Sud et est utilisé comme nom pour la ligne de chemin de fer Gyeongin, l'autoroute Gyeongin et le canal Gyeongin (qui a été achevé en 2011 et s'appelle maintenant le canal Arabaetgil), tous qui relient Séoul, la capitale et la plus grande ville de Corée du Sud, à la ville voisine d'Incheon, le deuxième plus grand port et la quatrième plus grande ville. Le nom "Gyeongin" est formé des premiers caractères des noms "Gyeongseong" (la forme coréenne de l'ancien nom japonais de Séoul) et "Incheon".
Autoroute Gyeongin/autoroute Gyeongin :
L'autoroute Gyeongin, officiellement l'autoroute n° 120, est une autoroute sud-coréenne reliant le district de Yangcheon à Séoul au district de Nam à Incheon. C'est la plus ancienne autoroute de Corée du Sud. La construction a commencé le 24 mars 1967. Le segment initial entre Gajwa dans le district Seo d'Incheon et Yangpyeong-dong dans le district Yeongdeungpo de Séoul a ouvert le 21 décembre 1968. En 1985, le segment le plus à l'est entre Yangpyeong et l'échangeur Shinwol a été transféré à Séoul, faisant de Shinwol dans le district de Yancheong le nouveau terminus. La route numéro 2 lui a été attribuée en 1983. En 2001, la Corée du Sud a rationalisé à nouveau son système de numérotation des autoroutes et elle a été renommée route 120.
Ligne Gyeongin/Ligne Gyeongin :
La ligne Gyeongin (Gyeonginseon) est une ligne ferroviaire principale en Corée du Sud, reliant actuellement la gare de Guro à Séoul et Incheon. Les services de banlieue le long de la ligne fonctionnent sur la ligne 1 du métro de Séoul.
Université nationale_d'éducation_de_Gyeongin/Université nationale d'éducation de Gyeongin :
L'Université nationale d'éducation de Gyeongin (GINUE) (경인교육대학교) est un établissement de formation des enseignants pour les futurs enseignants du primaire public en Corée du Sud. Elle a été fondée le 23 mai 1946 sous le nom de Gaeseong School of Education à Gyeonggi-do (경기도립 개성사범학교). En 2003, l'institution a changé son nom de l'Université nationale d'éducation d'Inchon (INUE) (인천교육대학교) à l'Université nationale d'éducation de Gyeongin. L'université est le plus grand institut d'enseignement pour la formation des futurs enseignants du primaire en Corée. L'université compte deux campus: le campus d'Incheon à Gyesan-dong, Gyeyang-gu, Incheon et le campus de Gyeonggi à Seoksu-dong, Manan-gu, Anyang à Gyeonggi-do. L'université propose des programmes d'études supérieures et de premier cycle et possède une école primaire rattachée.
Gyeongin National_University_of_Education_station/Gyeongin National University of Education station :
La station de l'Université nationale d'éducation de Gyeongin est située dans le district de Gyeyang de la ville métropolitaine d'Incheon en Corée du Sud. La station a été ouverte en 1999 et s'appelait la station de l'université nationale d'éducation d'Incheon. En 2003, le terme a été changé suite au changement d'université. L'université a changé son nom en Université nationale d'éducation de Gyeongin.
Chemin de fer de Gyeongin/Chemin de fer de Gyeongin :
Le Keijin Railway LP ( japonais :京仁鐵道合資会社, Keijin Tetsudō gōshi gaisha ; coréen : 경인철도 합자회사, Gyeongin Cheoldo Habjahoesa ) était une compagnie ferroviaire privée de l' Empire coréen . Il a ouvert la première ligne de chemin de fer sur la péninsule coréenne, allant de Noryangjin, sur la rive du fleuve Han en face de Gyeongseong, à Chukhyeon à Incheon, le 18 septembre 1899. Peu de temps après, le 8 juillet 1900, la ligne a été prolongée à travers le Han Rivière vers Gyeongseong.
Ligne Gyeongjeon/Ligne Gyeongjeon :
La ligne Gyeongjeon (Gyeongjeonseon) est une ligne ferroviaire desservant les provinces du sud du Gyeongsang et du sud du Jeolla en Corée du Sud. Il couvre un total de 300,6 km, de la gare de Samnangjin à Miryang, dans le sud du Gyeongsang, à la gare de Gwangju Songjeong à Gwangju, dans le sud du Jeolla.
Gyeongjong/Gyeongjong :
Gyeongjong ou Kyŏngjong peut faire référence à : Gyeongjong de Joseon, r. 1720–1724, souverain coréen Gyeongjong de Goryeo, r. 976–981, souverain coréen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hump Creek Corson County

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...