Rechercher dans ce blog

samedi 24 décembre 2022

Guille Franco


Guillaume Repin/Guillaume Repin :
Guillaume Repin (26 août 1709 - 2 janvier 1794) était un prêtre et martyr français. Il a été béatifié le 19 février 1984 par le pape Jean-Paul II.
Guillaume Rippert/Guillaume Rippert :
Guillaume Rippert (né le 30 avril 1985 à Paris) est un ancien footballeur français qui a joué comme défenseur.
Guillaume Robin/Guillaume Robin :
Guillaume Robin, était un architecte et entrepreneur général du XVe siècle originaire d'Anjou. Robin doit sa renommée au roi René d'Anjou qui a utilisé son savoir-faire pour la réalisation de plusieurs monuments en Anjou. Dès 1435, René d'Anjou demande à son maître d'œuvre, Robin, de doubler la superficie de sa demeure royale du château d'Angers par une galerie dont l'escalier porte sa devise sur la voûte. Il lui fait également construire le châtelet vers 1450. En 1453, Robin refait le pavage du transept nord de la cathédrale Saint-Maurice d'Angers. Il a également construit dans la cathédrale l'escalier de droite permettant d'accéder à la bibliothèque du transept sud. Il travailla à la construction de la cathédrale d'Angers en même temps que le maître verrier André Robin qui plaça les vitraux de la cathédrale. En 1454, à la fin de la guerre de Cent Ans, René d'Anjou hérite des ruines du château de sa mère dans la commune du Vieil-Baugé, encore resplendissante de la victoire française à la bataille de Baugé. Il y fait construire un pavillon de chasse de la taille d'un manoir, qui deviendra le château de Baugé. Les travaux furent achevés en 1465.
Guillaume Rocheron/Guillaume Rocheron :
Guillaume Rocheron est un superviseur des effets visuels français né en 1981 à Paris. Il a commencé sa carrière en 2000 à la BUF Compagnie basée à Paris, et après cinq ans là-bas, il a été invité à travailler pour la Moving Picture Company. Il a remporté l'Oscar lors de la 85e cérémonie des Oscars pour le film Life of Pi dans la catégorie des meilleurs effets visuels. Il a partagé sa victoire avec Donald R. Elliott, Erik-Jan de Boer et Bill Westenhofer. En 2020, il a reçu sa deuxième nomination aux Oscars pour les meilleurs effets visuels et sa deuxième victoire, pour le film de 2019, 1917, à la 92e cérémonie des Oscars.
Guillaume Rocquelin/Guillaume Rocquelin :
Guillaume Rocquelin (né le 14 août 1974) est un ingénieur français de Formule 1. Il est actuellement responsable de la Driver Academy de l'équipe de Formule 1 Red Bull Racing et était auparavant responsable de l'ingénierie de course de 2015 à 2022. Il est l'ancien ingénieur de course du quadruple champion du monde Sebastian Vettel.
Guillaume Rondelet/Guillaume Rondelet :
Guillaume Rondelet (27 septembre 1507 - 30 juillet 1566), également connu sous le nom de Rondeletus/Rondeletius, était professeur Regius de médecine à l'Université de Montpellier dans le sud de la France et chancelier de l'Université entre 1556 et sa mort en 1566. Il a acquis une renommée en tant que anatomiste et naturaliste avec un intérêt particulier pour la botanique et l'ichtyologie. Son œuvre majeure était un long traité sur les animaux marins, qui a pris deux ans à écrire et est devenu un ouvrage de référence standard pendant environ un siècle après, mais son impact durable réside dans son éducation d'une liste d'élèves vedettes qui sont devenus des figures de proue dans le monde. de la science de la fin du XVIe siècle.
Guillaume Roquille/Guillaume Roquille :
Jean Guillaume Roquille (26 octobre 1804 - 1er février 1860) était un ferblantier et poète français qui écrivait en langue franco-provençale. Certaines de ses œuvres étaient burlesques, mais beaucoup étaient des commentaires sérieux sur les conditions misérables des travailleurs dans les régions industrielles du bassin de Saint-Étienne et de Lyon.
Guillaume Rose/Guillaume Rose :
Guillaume Rose (né le 6 janvier 1969 à Monaco) est un homme politique monégasque. Depuis 2018, il est membre du Conseil National de Monaco et Président de la Commission Environnement et Cadre de Vie. Depuis 2019, il est également Directeur Général Exécutif du Monaco Economic Board.
Guillaume Rouet/Guillaume Rouet :
Guillaume Rouet (né le 13 août 1988) est un joueur de rugby à XV. Il joue demi de mêlée pour Bayonne dans le Top 14. Né en France, il joue au niveau international pour l'Espagne. Son frère Sébastien Rouet est également rugbyman et international espagnol.
Guillaume Rouger/Guillaume Rouger :
Guillaume Rouger (né le 21 octobre 1975) est un footballeur professionnel à la retraite. Il a joué comme attaquant.
Guillaume Rouill%C3%A9/Guillaume Rouillé :
Guillaume Rouillé (latin : Gulielmus Rovillium ; vers 1518-1589), également appelé Roville ou Rovillius, était l'un des libraires-imprimeurs humanistes les plus en vue du Lyon du XVIe siècle. Il inventa le format du livre de poche appelé le sextodécimo, imprimé de seize feuillets à la feuille in-folio, soit la moitié de la taille du format in-octavo, et publia de nombreux ouvrages d'histoire et de poésie ainsi que de médecine, en plus de ses utiles compilations et manuels.Rouillé est né à Tours. Bien qu'il fût français, il fit son apprentissage dans l'imprimerie vénitienne de Gabriele Giolito de' Ferrari, et conserva ses liens avec Venise comme source de textes après son arrivée à Lyon vers 1543.Parmi ses œuvres figurait la traduction française par Barthélemy Aneau du livre d'emblèmes pionnier d'Andrea Alciato, qui faisait partie d'une importante entreprise d'édition à Lyon par l'équipe de Guillaume Rouillé et son imprimeur Macé Bonhomme, 1549, qui s'étendit aux traductions en italien et en espagnol. Rouillé a également publié des livres d'impression de Paolo Giovio et Gabriele Simeoni. Un autre travail d'iconographie a été l'utile compilation de types de portraits de l'Antiquité, Promptuarii iconum insigniorum à seculo hominum, subiectis eorum vitis, per compendium ex probatissimis autoribus desumptis (Première et deuxième parties, 1553, etc.) dans lequel chaque tête de portrait en forme de médaille a été suivi d'une brève biographie. Plus tard, il fut l'un des quatre imprimeurs qui éditèrent l'édition "Hommage des imprimeurs lyonnais à Michel de Villanueva" d'une Materia Medica, en hommage à son ami Michael "Servetus", exécuté pour hérésie. Les éditions françaises ont suivi, Promptuaire des Medalles des plus renommées personnes..., 1581, etc. Sur ses pages de titre, sa marque était bien en évidence: un aigle affiché au sommet d'un globe sur un piédestal, flanqué de serpents aux queues entrelacées. Ses héritiers ont continué la presse dans le 17ème siècle. Rouillé est mort à Lyon.
Guillaume Rozier/Guillaume Rozier :
Guillaume Rozier (né en avril 1996) est un ingénieur français, agrégateur de données, consultant en science des données, qualifié le 5 janvier 2021 par le quotidien Les Echos de « Data Scientist le plus médiatisé du moment ». Il est à l'origine du site CovidTracker qui regroupe des données sur le Covid-19 en France. Aussi, ce site héberge VaccinTracker et ViteMaDose qui regroupent les rendez-vous disponibles pour la vaccination contre le Covid-19.
Guillaume Rufin/Guillaume Rufin :
Guillaume Rufin (prononciation française : [ɡijom ʁyfɛ̃] ; né le 26 mai 1990) est un joueur de tennis professionnel français. Son classement en simple le plus élevé est le n ° 81 mondial, obtenu en septembre 2013. Il a reçu une wildcard pour l'Open de France 2009, ses débuts au niveau ATP. Au premier tour, un jour avant son 19e anniversaire, il a battu Eduardo Schwank, 6–1, 6–3, 6–3. Rufin a franchi une nouvelle étape dans sa jeune carrière le 25 octobre 2009, lorsqu'il a remporté le titre de Florianópolis Challenger au Brésil, battant Pere Riba en finale, 6–4, 3–6, 6–3. Il a atteint les quarts de finale de l'Open 13 2010 à Marseille. Au premier tour, Rufin a battu l'heureux perdant Laurent Recouderc, 7–5, 4–6, 7–6. Il a enchaîné en battant Yannick Mertens de Belgique, 6–3, 2–6, 6–2. Il est finalement tombé face au n ° 92 mondial Mischa Zverev , 7–5, 6–7, 6–3. Rufin a reçu une wildcard pour l'US Open 2010 et a battu Leonardo Mayer en quatre sets avant de s'incliner face à Paul-Henri Mathieu au deuxième tour.
Guillaume Sabourin/Guillaume Sabourin :
Guillaume Sabourin (né le 25 septembre 1979) est un ancien footballeur professionnel qui a joué comme attaquant.
Guillaume Samica/Guillaume Samica :
Guillaume Samica (né le 28 septembre 1981) est un ancien joueur de volley-ball professionnel français, membre de l'équipe de France de 2003 à 2012. Participant aux Jeux Olympiques d'Athènes 2004, et médaillé d'argent au Championnat d'Europe 2009 et au Mondial 2006 Ligue.
Guillaume Sarkozy/Guillaume Sarkozy :
Guillaume Georges Didier Sárközy de Nagy-Bócsa plus simplement connu sous le nom de Guillaume Sarkozy, est un entrepreneur français et vice-président du MEDEF, le syndicat français du patronat. Guillaume Sarkozy est le frère aîné de l'ancien président français Nicolas Sarkozy. Il a un demi-frère, Olivier Sarkozy. Il est inscrit au collège et au lycée privés catholiques du cours Saint-Louis de Monceau, puis au lycée public Janson-de-Sailly, tous deux situés à Paris. Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur de l'École spéciale des travaux publics (ESTP) de Paris. 1976). Il rejoint ensuite IBM France où il est ingénieur commercial (1976-1979). En 1979, il devient COO de Tissage de Picardie et en est le PDG depuis 1981. Il devient également PDG de Tissage Rinet (1985) et Velveterie ( 1990), qu'il fusionne avec Tissage de Picardie. Il est maintenant propriétaire de l'entreprise, l'ayant achetée à la famille de sa première épouse. Tissage de Picardie est l'un des leaders mondiaux des tissus d'ameublement. Située dans le département de la Somme, elle emploie environ 120 personnes et exporte environ 65 % de sa production. Guillaume Sarkozy entre au CNPF, rebaptisé plus tard MEDEF, où il est président de la commission de la protection sociale. Il est aujourd'hui vice-président du MEDEF (depuis 2000), et est également président de l'Union des industries textiles (UIT) depuis 2000.
Guillaume Saurina/Guillaume Saurina :
Guillaume Jérôme Patrick Saurina (né le 4 août 1981) est un handballeur français qui joue pour le HBC Nantes. Il est le meilleur buteur de tous les temps en Division française, avec un total de 1224 buts marqués.
Guillaume Sayer/Guillaume Sayer :
Pierre Guillaume Sayer (18 octobre 1799 - 7 août 1868) était un commerçant de fourrures métis dont le procès marqua un tournant dans la fin du monopole de la Compagnie de la Baie d'Hudson (CBH) sur le commerce des fourrures en Amérique du Nord.
Guillaume Schiffman/Guillaume Schiffman :
Guillaume Schiffman est un directeur de la photographie français connu pour les films qu'il a réalisés avec le réalisateur Michel Hazanavicius, dont OSS 117 : Le Caire, nid d'espions en 2006 et OSS 117 : Perdus à Rio en 2009. Schiffman est notamment connu pour son travail sur The Artiste avec Hazanavicius. Schiffman a tourné The Artist en couleur, puis l'a monochrome en noir et blanc dans le laboratoire. Le 24 janvier 2012, Schiffman a reçu sa toute première nomination aux Oscars pour son travail sur le film muet The Artist. Schiffman a remporté le prix BAFTA de la meilleure photographie en 2012 pour The Artist. Il a été invité à rejoindre l'Académie des arts et des sciences du cinéma en juin 2012 avec 175 autres personnes.Guillaume Schiffman est le fils de feu la scénariste et réalisatrice française Suzanne Schiffman. Son père était américain.
Guillaume Schnaebel%C3%A9/Guillaume Schnaebelé :
Guillaume Schnaebelé ou Wilhelm Schnäbele (1831 - 5 décembre 1900) était un fonctionnaire français d'Alsace, surtout connu pour avoir été arrêté par des Allemands lors de l'incident de Schnaebele d'avril 1887 (ou affaire) qui a failli conduire à la guerre entre la France et l'Allemagne.Qui a causé l'incident et pourquoi reste spéculatif, mais il a été suggéré que le chancelier allemand Otto von Bismarck en était l'instigateur, pour un certain nombre de raisons possibles : inciter la France à déclencher une guerre, évaluer l'étendue du soutien français au boulangisme ou créer des tensions avec la France pour forcer le renouvellement d'une alliance de neutralité russo-allemande qui faisait débat à la cour de Russie. D'autres y voient simplement une série de conséquences imprévues, notables pour le rôle joué par le général français Georges Ernest Boulanger. Cet incident et un certain nombre d'autres incidents impliquant le général Boulanger sont des éléments de ce que l'on appelle l' affaire Boulanger , une série d'embarras pour le gouvernement nouvellement formé de la Troisième République française que certains considèrent comme ayant presque conduit à un coup d'État.
Guillaume Sch%C3%BCtz/Guillaume Schütz :
Guillaume Schütz (31 mars 1903 - 26 novembre 1932) était un footballeur luxembourgeois. Il a participé au tournoi masculin aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Guillaume Seignac/Guillaume Seignac :
Guillaum Seignac (25 septembre 1870 - 2 octobre 1924) était un peintre académique français.
Guillaume Senez/Guillaume Senez :
Guillaume Senez (né le 6 juillet 1978) est un réalisateur et scénariste belge. Il a étudié à l'Institut National de Radioélectricité et de Cinématographie (INRACI) à Bruxelles et en est diplômé. Il a fait ses débuts dans un long métrage en 2015 avec Keeper, dont la première a eu lieu au Festival international du film de Toronto en 2015. Le film a reçu huit nominations aux 7e Magritte Awards et en a remporté trois, dont celui du meilleur premier long métrage. . Aux 9e Magritte, il remporte cinq prix (le plus pour l'événement), dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Senez.
Guillaume Silvestre_Delahaye/Guillaume Silvestre Delahaye :
Guillaume-Silvestre Delahaye (1734 Rouen - 1802/3 Saint-Domingue) était un botaniste français, un illustrateur botanique et un prêtre ou abbé catholique romain qui s'est impliqué dans la rébellion des esclaves de 1791 à Saint-Domingue sur l'île d'Hispaniola.Il était natif de Rouen et avait été diacre à la paroisse de l'église Sainte-Jeanne d'Arc, et avait étudié le droit à Caen. Sa carrière au service de l'Église avait vacillé lorsqu'en 1757 il fut découvert par la police parisienne au lit avec une certaine Marguerite Desmarais et accusé de « débauche ». Il n'y a pas eu de condamnation, cependant, et il a été libéré sans autre problème. pendant 23 ans, il s'est occupé de rechercher l'utilisation des plantes tropicales, de les peindre et de les décrire. Il fit la connaissance d'un autre botaniste français, Palisot de Beauvois, arrivé sur l'île en 1788, et ensemble ils envoyèrent au moins six envois de graines à André Thouin. Il publie deux traités de botanique en Cap-Français, l'un en 1781 et l'autre en 1789. Le Cercle des Philadelphes décide en mars 1788 de publier l'ouvrage de Delahaye 'Florindie , ou Histoire physico-économique des végétaux de la Torride' par abonnement et en conséquence imprimé un prospectus de quatre pages, qui proposait une histoire naturelle illustrée en deux volumes de Saint-Domingue à 66 livres le volume. Le manuscrit fut envoyé en France pour faire graver les planches sous la direction du botaniste Antoine Laurent de Jussieu. Cependant, la Révolution française est intervenue et le projet n'a jamais été achevé. Si le livre avait été publié comme prévu, il aurait été l'une des premières et des plus importantes contributions à la botanique coloniale. À un moment donné, il annonce prématurément l'abolition de l'esclavage à Saint-Domingue, provoquant la consternation des propriétaires d'esclaves. Bien qu'il ait été arrêté par Jeannot Bullet, l'un des chefs des insurgés, Delahaye a été traité avec courtoisie et ses conseils ont été activement recherchés. Delahaye lui-même possédait des esclaves, et il devint évident que les raisons de l'insurrection ne concernaient pas nécessairement la seule abolition, mais incarnaient un large éventail de griefs. Il existe des récits contradictoires sur la mort de Delahaye - une version affirmant qu'il s'est noyé ou s'est noyé au Cap en 1803, tandis qu'Adolphe Cabon (1873-1961), l'historien d'Haïti, a estimé qu'il avait été tué par les rebelles en 1802 de peur qu'il pourrait les trahir. Un troisième point de vue est qu'il a été tué par les insurgés noirs lors d'un massacre de blancs français en juillet 1793.
Guillaume Soisson/Guillaume Soisson :
Guillaume Soisson (18 novembre 1866 - 27 août 1938) était un ingénieur et homme politique luxembourgeois du Parti de la droite. Conservateur, Soisson entre au cabinet d'Hubert Loutsch en 1915 comme directeur général des Travaux publics et directeur général de l'Agriculture. Il démissionne, avec le Premier ministre, le 24 février 1916. Il entre au cabinet pour la deuxième fois, sous Émile Reuter, comme directeur général des Travaux publics : en remplacement de Guillaume Leidenbach, démissionnaire le 14 avril 1923.
Guillaume Soro/Guillaume Soro :
Guillaume Kigbafori Soro (né le 8 mai 1972) est un homme politique ivoirien qui a été Premier ministre de Côte d'Ivoire d'avril 2007 à mars 2012. Avant son service en tant que Premier ministre, Soro a dirigé le Mouvement patriotique de Côte d'Ivoire, et plus tard les Forces nouvelles en tant que secrétaire général. En mars 2012, Soro est devenu président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. Il a démissionné de ce poste en février 2019, annonçant en juin 2019 qu'il se présente pour succéder au président Alassane Ouattara.
Guillaume Stengel/Guillaume Stengel :
Wilhelm Ludwig "Guillaume" Stengel (7 août 1846 - 15 mai 1917) était musicien et professeur de musique.
Guillaume St%C3%A9phan/Guillaume Stéphan :
Guillaume Stéphan (né le 10 septembre 1982) est un ancien footballeur professionnel français. Milieu de terrain, il a passé deux saisons avec le Tours FC en Ligue 2 et Championnat National après avoir joué pour les réserves de Ligue 1 En Avant de Guingamp (2003 à 2004) et Paris Saint-Germain (2002 à 2003).
Guillaume Suon/Guillaume Suon :
Guillaume Suon (né le 26 novembre 1982) est un cinéaste franco-cambodgien.
Guillaume Sutre/Guillaume Sutre :
Guillaume Sutre (né en 1969) est un violoniste classique français.
Guillaume S%C3%A9ron/Guillaume Séron :
Guillaume Séron était un athlète belge dont l'épreuve principale était le water-polo. Séron a concouru pour le club de natation et de water-polo de Bruxelles, et l'équipe a été sélectionnée pour représenter la Belgique aux Jeux olympiques d'été de 1900 à Paris, en France. L'équipe a remporté une médaille d'argent après avoir perdu en finale contre le club de natation d'Osborne, qui représentait la Grande-Bretagne, mais cela est venu après que l'équipe belge ait battu deux équipes françaises lors des tours précédents.
Guillaume Taraval/Guillaume Taraval :
Guillaume Thomas Taraval (21 décembre 1701 - avril 1750) était un peintre suédois d'origine française.
Guillaume Tell_(Gr%C3%A9try)/Guillaume Tell (Grétry):
Guillaume Tell (Guillaume Tell) est un opéra comique, décrit comme un drame mis en musique, en trois actes d'André Grétry, Le texte français était de Michel-Jean Sedaine d'après une pièce du même nom d'Antoine-Marin Lemierre.
Guillaume Tell_(athlète)/Guillaume Tell (athlète):
Guillaume Tell (8 juillet 1902 - 6 octobre 1998) était un coureur de fond français. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1924 et aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Guillaume Tell_(homonymie)/Guillaume Tell (homonymie) :
Guillaume Tell est le nom français du héros folklorique suisse Guillaume Tell. Le nom peut également faire référence à : Guillaume Tell (Grétry), un opéra-comique français du XVIIIe siècle Guillaume Tell (athlète), un olympien français des années 1920 Guillaume Tell (1795), un navire de guerre français de la période révolutionnaire Guillaume Tell et le Clown ("Les Aventures de Guillaume Tell"), un court métrage français de 1898 présentant des trucs photographiques
Guillaume Thierry/Guillaume Thierry :
Guillaume Thierry (né le 15 septembre 1986) est un athlète d'athlétisme de la République de Maurice. Il a d'abord représenté son pays au saut à la perche au cours duquel il a participé aux Championnats du monde juniors d'athlétisme de 2003 à Sherbrooke, au Canada. Il participe maintenant au décathlon et détient le record national mauricien établi les 11 et 12 septembre 2013 à Nice, en France, aux VIIe Jeux de la Francophonie. Il est le premier Mauricien à marquer plus de 7000 points dans cette épreuve.
Guillaume Thomas_Fran%C3%A7ois_Raynal/Guillaume Thomas François Raynal :
Guillaume Thomas Raynal (12 avril 1713 - 6 mars 1796) était un écrivain et homme de lettres français du siècle des Lumières.
Guillaume Th%C3%A9venot/Guillaume Thévenot :
Guillaume Thevenot (né le 13 septembre 1993 à La Garenne-Colombes) est un cycliste français faisant partie de l'équipe amateur du CC Nogent-sur-Oise en France.
Guillaume Tirel/Guillaume Tirel :
Guillaume Tirel, connu sous le nom de Taillevent (français : " coupe-vent ", c'est-à-dire un fanfaron oisif) (né vers 1310 à Pont-Audemer - 1395), était une figure importante de l'histoire des débuts de la cuisine française. Il fut cuisinier à la Cour de France à l'époque des premiers rois Valois et de la guerre de Cent Ans. Son premier poste était enfant de cuisine (garçon de cuisine) de la reine Jeanne d'Évreux. À partir de 1326, il est queux, chef de cuisine de Philippe VI. En 1347, il devient écuyer du Dauphin de Viennois et son queux en 1349. En 1355 il devient écuyer du duc de Normandie, en 1359 son queux et en 1361 son sergent d'armes. Le duc de Normandie devient Charles Quint en 1368 et Tirel continue à son service. A partir de 1381, il est au service de Charles VI. Guillaume Tirel est généralement considéré comme l'un des premiers maîtres cuisiniers véritablement "professionnels". Il mourut en 1395 à environ 80 ans. Il a élargi une collection de recettes comme Le Viandier, un livre célèbre sur la cuisine et la technique culinaire, considéré comme l'un des premiers traités professionnels écrits en France et sur lequel la tradition gastronomique française a été fondée. Le livre est divisé en trois sections. L'un décrit la bonne façon de présenter un plat, un autre se concentre sur l'utilisation d'épices dans les plats et le troisième souligne l'importance de séparer la viande et le poisson des sauces lors de la préparation d'un plat. Il a eu une influence inestimable sur les livres ultérieurs sur la cuisine française et est important pour les historiens de l'alimentation en tant que source détaillée sur la cuisine médiévale du nord de la France. Sous le règne de Philippe VI, Taillevent a joué un rôle majeur dans l'essor de la faveur de la cour pour les vins rouges forts produits dans le sud de la France ainsi que ceux issus de la Bourgogne. Les éditions du Viandier se trouvent à la Bibliothèque du Congrès et dans d'autres collections publiques. Guillaume Tirel influence toujours la cuisine du monde moderne. Aujourd'hui, de nombreux restaurants nommés "Taillevent" capitalisent sur la réputation de Guillaume Tirel. "Guillaume Tirel" était aussi le nom d'une entreprise de restauration bruxelloise (1989-1999). De plus, il existe une école hôtelière, le Lycée Hôtelier Guillaume Tirel, qui dispose de 4 restaurants d'application et concentre leurs pratiques sur les fondements de l'œuvre de Guillaume Tirel au Viander. La pierre tombale de Guillaume Tirel est conservée à l'église Saint-Léger de Saint- Germain-en-Laye. Il a été enterré dans une pierre tombale créée pour le montrer portant une armure et portant trois marmites et un bouclier.
Guillaume Tremblay/Guillaume Tremblay :
Guillaume Tremblay (né le 14 avril 1984) est un homme politique canadien. Ancien membre du Parti québécois à l'Assemblée nationale du Québec de 2008 à 2012, il est actuellement maire de Mascouche. Né à Mascouche, Québec, Tremblay a fréquenté le Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne et a obtenu un diplôme en administration. Il a également été élu conseiller municipal indépendant à Mascouche en 2005 et a été directeur d'un magasin d'électronique local à Lachenaie. Il a été élu pour représenter la circonscription de Masson aux élections provinciales de 2008, battant la sortante Ginette Grandmont de l'ADQ. Il ne s'est pas présenté aux élections provinciales de 2012. Il annonce son intention de se présenter à la mairie de Mascouche aux élections municipales de 2013. Il a remporté l'élection avec 53,6 % des voix.
Guillaume Tronchet/Guillaume Tronchet :
Guillaume Tronchet (22 octobre 1867 - 7 février 1959) était un architecte français. Son travail faisait partie de l'événement d'architecture du concours d'art des Jeux olympiques d'été de 1928.
Guillaume Turlan/Guillaume Turlan :
Guillaume Turlan (né le 18 octobre 1996) est un rameur français. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 2020 avec son frère jumeau Thibaud.
Guillaume Ulens/Guillaume Ulens :
Guillaume Ulens (11 juillet 1909 - 10 novembre 1970) était un footballeur belge. Il a disputé un match pour l'équipe nationale belge de football en 1935.
Guillaume V_Arnaud_de_La_Mothe/Guillaume V Arnaud de La Mothe :
Guillaume V Arnaud de La Mothe était un évêque catholique du XIVe siècle de Bazas et de Saint-Bertrand-de-Comminges, tous deux en France. V à Saintes, Charente-Maritime mais il s'arrangea pour échanger voir avec son neveu Thibaut ou Théobald de Castillon, son remplaçant à Bazas. Il mourut à Saintes en 1313.
Guillaume Van_Den_Eynde/Guillaume Van Den Eynde :
Guillaume Isaac Van Den Eynde (12 octobre 1884 - 19 octobre 1948) était un footballeur belge. Il a disputé 13 matchs avec l'équipe nationale belge de football de 1904 à 1912.
Guillaume Van_Keirsbulck/Guillaume Van Keirsbulck :
Guillaume Van Keirsbulck (né le 14 février 1991) est un coureur cycliste professionnel belge, qui roule actuellement pour l'UCI ProTeam Alpecin – Deceuninck.
Guillaume Van_Strydonck/Guillaume Van Strydonck :
Guillaume Van Strydonck (10 décembre 1861, Namsos - 2 juillet 1937, Saint-Gilles) était un peintre belge. Il était d'abord réaliste, mais s'est ensuite tourné vers l'impressionnisme.
Guillaume Van_Tongerloo/Guillaume Van Tongerloo :
Guillaume Van Tongerloo (29 décembre 1933 - 19 janvier 2017) était un cycliste belge. Il a participé à l'épreuve de poursuite par équipe aux Jeux olympiques d'été de 1956.
Guillaume Van_Volxem/Guillaume Van Volxem :
Guillaume-Hippolyte Van Volxem (13 février 1791 - 17 avril 1868) était un avocat et homme politique libéral belge. Diplômé de l'École de droit de Bruxelles, il devient avocat au barreau de Bruxelles. Il a commencé sa carrière politique en 1830, lorsqu'il a été désigné comme membre temporaire du congrès national. La même année, il est élu échevin de Bruxelles et réélu en 1836. Plus tard, il devient membre du conseil provincial du Brabant et membre de la Chambre des représentants belge (1837-1845). Après la mort de Nicolas-Jean Rouppe en 1838, il devient le deuxième bourgmestre de la capitale belge depuis l'indépendance du pays en 1830, puisque le conseil communal le désigne le 13 septembre 1838 pour remplir les fonctions de bourgmestre de Bruxelles (1838-1841). Il démissionne de ses fonctions de bourgmestre lorsque, le 13 avril 1841, il devient ministre de la Justice (1841-1842) dans le cabinet de Jean-Baptiste Nothomb qui succède ce jour-là au libéral Joseph Lebeau, démissionnaire. Mais van Volxem ne reste ministre que vingt mois, car Nothomb, le 14 décembre 1842, prend à son compte le poste de ministre de la Justice, en plus du poste de Premier ministre. Le 16 avril 1843, le poste de ministre de la Justice revient au catholique Jules d'Anethan après les élections belges du printemps 1843. En 1845, à 54 ans, Guillaume van Volxem se retire de la vie politique. Il était le père de Jules Van Volxem.
Guillaume Van_der_Hecht/Guillaume Van der Hecht :
Guillaume Victor Van der Hecht, (30 juin 1817, Bruxelles - 10 septembre 1891, Bruxelles) était un peintre paysagiste, lithographe et dessinateur belge ; dans le style romantique.
Guillaume Vanden_Houten/Guillaume Vanden Houten :
Guillaume Vanden Houten (né le 3 avril 1893, date de décès inconnue) était un footballeur belge. Il a disputé un match pour l'équipe nationale belge de football en 1921.
Guillaume Vandive/Guillaume Vandive :
Guillaume Vandive (, également Vandivout et Van Dievoet ; ) (22 novembre 1680 - 1706) était un imprimeur et libraire français. Il était un maître artisan sous le patronage du Dauphin de France. Les locaux de Vandive se trouvaient rue Saint-Jacques à Paris. Sa marque de commerce était le "Crown Dolphin". Vandive a publié des livres en français et en latin sur les thèmes de la théologie janséniste, du commerce et des voyages. Après sa mort à 26 ans, l'entreprise de Vandive a été poursuivie par Nicolas Simart qui a épousé la veuve de Vandive. Des discordes familiales et des actions en justice s'ensuivirent.
Guillaume Veau/Guillaume Veau :
Guillaume Veau était un trouvère français du XIIIe siècle. Trois chansons courtoises lui sont attribuées dans le manuscrit vatican Reg.lat.1490 : J'ai amé trestout mon vivant Meudre achoison n'euc onques de chanter S'amours loiaus m'a fait soufrirLes deux premières sont unica, c'est-à-dire , ils n'apparaissent dans aucune autre source. Ils se terminent tous les deux sur une note autre que le centre tonal des quatre premières phrases. Les mélodies "modérément fleuries" des trois sont écrites sous forme de mesure.
Guillaume Veillet/Guillaume Veillet :
Guillaume Veillet est un journaliste culturel et chercheur français en ethnomusicologie né le (1975-06-16)16 juin 1975 à Ambilly (Haute-Savoie).
Guillaume Verdier/Guillaume Verdier :
Guillaume Verdier est un architecte naval français réputé pour ses conceptions de voiliers de haute performance.
Guillaume Victorin/Guillaume Victorin :
Guillaume Victorin (né le 26 mai 1990) est un athlète français spécialisé dans le saut en longueur. Il a remporté une médaille de bronze aux Championnats d'Europe U23 2011. Il a également terminé huitième aux Championnats d'Europe 2018. Ses records personnels dans l'épreuve sont de 8,00 mètres en extérieur (+1,7 m/s, Albi 2018) et 7,91 mètres en intérieur (New York 2014).
Guillaume Vigneault/Guillaume Vigneault :
Guillaume Vigneault, (né le 5 août 1970 à Montréal, Québec) est un romancier canadien. Il est le fils de Gilles Vigneault.
Guillaume Violé/Guillaume Violé :
Guillaume Viole (mort en 1568) était un évêque catholique français. Il fut évêque de Paris de 1564 à 1568. En 1564, Charles IX de France nomma Guillaume Viole évêque de Paris en remplacement d'Eustache du Bellay qui démissionna en 1563. Il fut consacré évêque le 18 mars 1565. Il mourut le 4, 1568 et fut inhumé dans le chœur de Notre-Dame de Paris.
Guillaume Visser/Guillaume Visser :
Guillaume Visser (20 avril 1880 - 1952) était un rameur belge. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1912 à Stockholm avec le quatre avec barreur masculin où ils ont été éliminés en quart de finale. Sur une période de dix ans, il a remporté 19 médailles aux Championnats d'Europe, dont 13 médailles d'or.
Guillaume Vogels/Guillaume Vogels :
Guillaume Vogels (9 juin 1836, à Bruxelles - 9 janvier 1896, à Ixelles) était un peintre impressionniste belge.
Guillaume Voiriot/Guillaume Voiriot :
Guillaume Voiriot (20 novembre 1712 - 9 décembre 1799) était un portraitiste français.
Guillaume Vuilletet/Guillaume Vuilletet :
Guillaume Vuilletet (né le 20 juillet 1967) est un homme politique français qui est député à l'Assemblée nationale de la 2e circonscription du Val-d'Oise depuis 2017. Il est membre de La République En Marche ! (LREM) et auparavant membre du Conseil régional d'Île-de-France.Vuilletet a été membre d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV) de 2010 à 2015 avant de co-fonder le Parti écologiste avec François de Rugy. Il est actuellement secrétaire général du parti et, avec de Rugy, a soutenu Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle française de 2017. Vuilletet a été nommé par LREM aux élections législatives françaises de 2017 dans le Val-d'Oise et a été élu député de la 2e circonscription du département.
Guillaume Wafo-Tapa/Guillaume Wafo-Tapa :
Guillaume Wafo-Tapa est un joueur français de Magic: The Gathering. Mieux connu pour avoir remporté le Pro Tour Yokohama en 2007, la carrière de Wafo-Tapa a comporté trois autres top huit du Pro Tour et six top huit du Grand Prix. Il est également connu en tant que concepteur de deck et pour sa forte préférence pour les decks de contrôle. En 2014, Wafo-Tapa a été élu au Magic: The Gathering Hall of Fame.
Guillaume Warmuz/Guillaume Warmuz :
Guillaume Warmuz (né le 22 mai 1970) est un entraîneur de football français et ancien joueur qui a joué comme gardien de but. Il a disputé 374 matchs de Ligue 1 pendant 13 saisons, représentant dans la compétition Lens et Monaco.
Guillaume Weijzen/Guillaume Weijzen :
Guillaume Hendrik "Chick" Weijzen (né le 21 janvier 1935 à Maastricht) est un canoéiste de vitesse néerlandais qui a concouru du début au milieu des années 1960. Participant à deux Jeux olympiques d'été, il a obtenu son meilleur résultat de septième au K-4 1000 m à Tokyo en 1964. Le fils de Weijzen, Marc, a concouru en canoë pour les Pays-Bas aux Jeux olympiques d'été de 1992 à Barcelone.
Guillaume Wittouck/Guillaume Wittouck :
Guillaume Wittouck (1749 - 1829) était un avocat et haut magistrat belge. Il était le grand-père de l'industriel Paul Wittouck et du navigateur belge Guillaume Delcourt.
Guillaume Yango/Guillaume Yango :
Guillaume Yango (né le 31 janvier 1982 à Aubervilliers, France) est un basketteur français qui a disputé 29 matchs avec le club français de la ligue Pro A Le Mans Sarthe Basket lors de la saison 2009-2010 et 15 matchs avec le Paris-Levallois Basket lors de la saison 2010-2010. saison 2011. Yango a commencé sa carrière de joueur universitaire au College of Southern Idaho. Il a ensuite aidé à mener les Tigers de l'Université du Pacifique aux victoires du premier tour du tournoi NCAA en 2004 et 2005.
Guillaume Yenoussi/Guillaume Yenoussi :
Guillaume Yenoussi (né le 2 juin 1997) est un footballeur professionnel togolais qui joue comme ailier pour le club de Championnat National 2 de Chambly et l'équipe nationale du Togo.
Affaire Guillaume/Affaire Guillaume :
L' affaire Guillaume ( allemand : Guillaume-Affäre ) était un scandale d'espionnage en Allemagne pendant la guerre froide . Le scandale tournait autour de la dénonciation d'un espion est-allemand au sein du gouvernement ouest-allemand et a eu de profondes répercussions politiques en Allemagne, la plus importante étant la démission du chancelier ouest-allemand Willy Brandt en 1974. Vers 1973, les organisations de sécurité ouest-allemandes ont reçu des informations que l'un des assistants personnels de Brandt, Günter Guillaume, était un espion pour l'État est-allemand. On a demandé à Brandt de continuer à travailler comme d'habitude, et il a accepté, prenant même des vacances privées avec Guillaume. Guillaume a été arrêté le 24 avril 1974. Guillaume avait en effet été un espion pour l'Allemagne de l'Est, supervisé par Markus Wolf, chef de l'administration principale du renseignement du ministère est-allemand de la Sécurité d'État (Stasi). Brandt a démissionné de son poste de chancelier le 6 mai 1974 (bien qu'il soit resté président des sociaux-démocrates et ait dirigé le parti jusqu'en 1987). Selon Vasili Mitrokhin, lorsque le KGB a découvert Guillaume, ils ont ordonné à Wolf de le retirer parce que Brandt avait été un bon ami de l'Union soviétique et ils voulaient qu'il reste au pouvoir.
Guillaume d%27Abbes_de_Cabrebolles/Guillaume d'Abbes de Cabrebolles :
Guillaume d'Abbes de Cabrebolles, également Guillaume d'Abbes, baron de Cabreroles, (21 mars 1718, Bédarieux - 1er octobre 1802, Saint-Martin-d'Aumes) était un avocat français du XVIIIe siècle et encyclopédiste à l'âge de Éclaircissement.
Guillaume d%27Amiens/Guillaume d'Amiens :
Guillaume d'Amiens ou Guillaume le Peigneur (floruit fin XIIIe siècle) était un trouvère et peintre amiénois. Toute sa musique est contenue dans un chansonnier d'Arras, aujourd'hui manuscrit "Latin 1490" à la Bibliotheca Apostolica Vaticana. Dans celle-ci, les rubriques qui accompagnent les chansons identifient Guillaume comme un paigneur, "peintre". Il est peut-être même l'artiste qui a ajouté la grande enluminure qui précède ses chants dans le manuscrit. La conservation de ses œuvres dans un seul livre est un cas identique à celui des compagnons trouvères Adam de la Halle et Jehannot de l'Escurel. La seule référence à Guillaume (la forme française de Guillaume) en dehors du chansonnier se trouve dans une liste de contribuables à Amiens en 1301, qui mentionne un « Guillaume le Peintre » (Willelmi pictoris en latin). Le corpus musical de Guillaume comprend huit rondeaux monophoniques, deux chansons d'amour et un virelai. Il a également écrit quatre autres poèmes lyriques qui ne survivent pas avec la musique. Les rondeaux et les virelai de Guillaume sont typiques de l'époque, bien qu'avec de légères variations dans les refrains, représentant peut-être la manière dont ils ont été réellement interprétés. Dans "Prendés i garde", une irrégularité de la prosodie se traduit par une irrégularité de la musique. Ses mélodies mettent généralement l'accent sur la quinte juste de D à A.
Guillaume d%27Andlau/Guillaume d'Andlau :
Guillaume d'Andlau, (né en 1962, Normandie, France), est propriétaire du château d'Andlau et président de l'Association des châteaux forts d'Alsace.
Guillaume d%27Angleterre/Guillaume d'Angleterre :
Guillaume d'Angleterre est un poème épique du XIIe siècle en vieux français, composé de 3310 vers. L'auteur s'identifie comme Crestiiens sur la première ligne du poème, ce qui a suscité de nombreux débats dans la communauté philologique romane quant à savoir si l'auteur est Chrétien de Troyes.
Guillaume d%27Aspremont_Lynden/Guillaume d'Aspremont Lynden :
Guillaume Bernard Ferdinand Charles, comte d'Aspremont Lynden (1815–1889) était membre du Sénat belge et ministre des Affaires étrangères (1871–1878).
Guillaume d%27Aure/Guillaume d'Aure:
Guillaume d'Aure, OSB, est né à Toulouse, France et mort le 3 décembre 1353 à Avignon. Il était un moine bénédictin français et cardinal. Il était le fils de Bernard VII Dodon, comte de Comminges, et de Bertrande, comtesse d'Aure, fille d'Arnaud, vicomte de l'Arboust. Il avait un frère, Raymond Roger d'Aure.
Guillaume d%27Avan%C3%A7on/Guillaume d'Avançon :
Guillaume d'Avançon de Saint-Marcel (1535-juillet 1600) était archevêque d'Embrun en France et cardinal.
Guillaume d%27Ercuis/Guillaume d'Ercuis :
Guillaume d'Ercuis (1265 - 1314/15) était l'aumônier du roi Philippe III de France et le tuteur de son fils, le roi Philippe IV. Il était notaire royal et, comme homme du roi, chanoine des cathédrales de Laon, Noyon, Senlis, Mello, Marchais et de Reims, archidiacre de Laon et de Thiérache. Il tire son nom de sa petite seigneurie d'Ercuis (ancien français Arcuys ou Erquez ; latin Arquetum) dans le Beauvaisis entre Neuilly-en-Thelle et Cires-lès-Mello, à environ 55 km de Paris. A Ercuis, il érige une chapelle dédiée à la Vierge Marie, desservie par les moines de l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris. Ses parents étaient Guillaume d'Ercuis (1240-1302) et Helisende. Son frère s'appelait Jean; il était serviteur de Philippe IV. Guillaume d'Ercuis tenait un journal, son livre de raison notant ses dépenses pour l'achat de domaines, de mobilier et de livres. Certaines annotations se rapportent à sa vie personnelle et à la vie de cour. Son descendant, H. Coustant d'Yanville, publie une Notice sur Guillaume d'Ercuis, précepteur de Philippe le Bel (Beauvais 1864).
Guillaume d%27Estouteville/Guillaume d'Estouteville :
Guillaume d'Estouteville, OSB (vers 1412-1483) était un aristocrate français de sang royal qui devint un évêque et un cardinal de premier plan. Il a occupé un certain nombre d'offices de l'Église simultanément. Il procéda au réexamen du dossier de Jeanne d'Arc et l'exonéra des charges retenues contre elle. Il réforme les statuts de l'Université de Paris. A Rome, il devint l'un des membres les plus influents de la Curie, en tant que Protecteur officiel de la France dans les affaires ecclésiastiques. Le pape Sixte IV le nomme chambellan de la Sainte Église romaine (Camerlingue). Sa grande richesse lui a permis d'être un mécène généreux des arts, en particulier dans la construction et l'ornement des églises.
Guillaume d%27Hauberat/Guillaume d'Hauberat :
Guillaume d'Hauberat (mort en 1749) était un architecte et constructeur français. Entre autres choses, il était l'architecte de la cour de Charles III Philippe, électeur palatin. En 1716, l'architecte parisien Robert de Cotte l'a amené à Bonn pour soutenir les projets de construction de l'électeur de Cologne, Joseph Clemens de Bavière.
Guillaume d%27Hugues/Guillaume d'Hugues:
Guillaume IX d'Hugues (mort le 27 octobre 1648) fut archevêque d'Embrun du 16 novembre 1612 au 27 octobre 1648 et diplomate du roi de France. Guillaume IX d'Hugues, troisième fils de Michel et Delphine du Pré, est né à Pouzols dans le diocèse de Béziers. Il entra très jeune chez les Frères Mineurs Conventuels, et fut professeur jusqu'à l'âge de 37 ans environ. Le roi Henri IV de France entreprit les affaires de France dans diverses cours d'Italie, d'Allemagne et d'Angleterre et Marie de Médicis, en tant que régente, nomma Guillaume à l'archevêché d'Embrun en 1612. Il se rendit en Espagne en accompagnant Elisabeth de France, pour épouser Philippe IV, et conduit en Angleterre, Henriette de France, épouser le futur Charles Ier d'Angleterre après avoir négocié ces mariages. Il fit construire plusieurs monuments remarquables à Embrun et mourut dans son diocèse le 27 octobre 1648.
Guillaume de_Baillou/Guillaume de Baillou :
Guillaume de Baillou (latin : Ballonius) (1538-1616) était un médecin français né à Paris. Il appartenait à la famille Baillou, l'une des plus anciennes familles aristocratiques d'Europe.
Guillaume de_Barr%C3%AAme_de_Ch%C3%A2teaufort/Guillaume de Barrême de Châteaufort :
Guillaume de Barrême de Châteaufort (6 janvier 1719, à Arles - 6 novembre 1775, à Arles), chevalier, était un peintre français. Il est issu d'une famille juive convertie de Navarre installée à Arles sous la direction du docteur Salomon de la Rabissa (baptisé Jean de Barrême au début du XVIe siècle et naturalisé français en 1541). Guillaume épousa Élisabeth de Campan en 1750 et eut une fille avec elle avant de la quitter vers 1758 pour vivre avec Catherine Raspal, sœur de son ami le peintre Antoine Raspal. Le couple aura 4 enfants entre 1760 et 1772, dont le peintre Jacques Réattu. Quelques années avant sa mort, Guillaume s'installe à Rome et y est reçu dans une académie de peinture.
Guillaume de_Beaujeu/Guillaume de Beaujeu :
Guillaume de Beaujeu, alias Guillaume de Beaujeu (vers 1230 - 1291) fut le 21e Grand Maître des Templiers, de 1273 jusqu'à sa mort lors du siège d'Acre en 1291. Il fut le dernier Grand Maître à présider en Palestine.
Guillaume de_Bellecombe/Guillaume de Bellecombe :
Guillaume Léonard de Bellecombe (20 février 1728 - 28 février 1792) était gouverneur général de la Réunion, Saint-Domingue et Pondichéry, et révolutionnaire républicain. Selon la plupart des récits, il est né en 1728 en France. Bellecombe s'est engagé au Royal Roussillon et a participé aux expéditions militaires françaises outre-mer de la 2ème partie du 18ème siècle. Il a eu ses dernières batailles en Nouvelle-France (1755-1760) et une expédition surprise à St. John's, Terre-Neuve en 1762. Il s'est opposé aux Anglais partout, que ce soit sur les mers, sur le continent américain ou aux Indes. Il est gouverneur de Saint-Domingue à la fin de sa carrière (1781-1785). Les Bellecombe ont contribué à déclencher la révolution des esclaves qui éclata bientôt en 1791. Cet événement conduisit à la création de la République d'Haïti en 1804. Bellecombe se retira en France en 1792 et mourut la même année.
Guillaume de_Berghes/Guillaume de Berghes :
Guillaume de Berghes ou de Glymes (1551-1609), baron de Grimbergen, fut évêque d'Anvers de 1597 à 1601 et archevêque de Cambrai de 1601 jusqu'à sa mort.
Guillaume de_Bertier_de_Sauvigny/Guillaume de Bertier de Sauvigny :
Guillaume de Bertier de Sauvigny (1912-2004) était un historien français. Il a été professeur d'histoire moderne et contemporaine à l'Institut catholique de Paris de 1949 à 1977. Il a reçu trois prix de l'Académie française : le prix Thiers pour Le comte Ferdinand de Bertier et l'énigme de la Congrégation en 1949 , le Grand Prix Gobert pour La Restauration en 1956, et le Prix Yvan Loiseau pour Metternich en 1987.
Guillaume de_Bette,_1er_marquis_de_Lède/Guillaume de Bette, 1er marquis de Lède :
Guillaume de Bette, 1er marquis de Lede (vers 1600 - 23 juin 1658), baron de Péronne, seigneur d'Impe, chevalier de Santiago, était un commandant militaire et diplomate des Pays-Bas espagnols.
Guillaume de_Bonne-Carrère/Guillaume de Bonne-Carrère :
Guillaume de Bonne-Carrère (13 février 1754 - 1825), diplomate français, est né à Muret en Languedoc. Il débute sa carrière dans l'armée, mais entre bientôt dans le service diplomatique sous Vergennes. Ami d'Honoré Gabriel Riqueti, comte de Mirabeau et de Charles François Dumouriez, il devient très actif dans la Révolution française et Dumouriez lui rétablit le titre de directeur général du département des affaires étrangères (mars 1792). Il reste au ministère, conservant les habitudes de la diplomatie de l'ancien régime, jusqu'en décembre 1792, date à laquelle il est envoyé en Belgique comme agent de la république, mais il est impliqué dans la trahison de Dumouriez et est arrêté le 2 avril 1793. Pour se justifier, il publie un récit de sa conduite depuis le début de la Révolution. Il est libéré de prison en juillet 1794. Napoléon ne lui fait pas confiance et ne lui confie que des missions sans importance. Après 1815, Bonne-Carrère se retire dans la vie privée, dirigeant une lucrative entreprise de voitures publiques entre Paris et Versailles.
Guillaume de_Bray/Guillaume de Bray :
Guillaume de Bray (né à Bray en Ile-de-France, date inconnue ; mort à Orvieto, le 29 avril 1282) était un cardinal ecclésiastique et catholique romain, poète et mathématicien. On prétend que Guillaume était maître en théologie, mais la pierre tombale du cardinal indique qu'il était instruit en droit canonique et civil. Il n'y a aucune référence à ce qu'il ait jamais été légat papal, nonce ou recteur provincial (gouverneur). Pour autant qu'on le sache, sa carrière de cardinal s'est déroulée entièrement à l'intérieur de la Curie romaine. Sa première fonction connue était celle d'archidiacre de l'église de Reims. Il était déjà archidiacre lorsqu'il apparaît comme doyen de la cathédrale de Laon (ca. 1250-1262)
Guillaume de_Champvent/Guillaume de Champvent :
Guillaume de Champvent ou Guillaume de Champvent (vers 1239 - 21 mars 1301) était le fils d'Henri, seigneur de Champvent, frère d'Othon de Champvent et de Pierre de Champvent, cousin d'Otto de Grandson. Il a suivi Pierre II, comte de Savoie en Angleterre et a servi le roi Henri III d'Angleterre en tant que diplomate. Sa carrière ecclésiastique en Angleterre, étant doyen de St. Martin's Le Grand à Londres à partir de 1262. Son influence à la cour en 1262 est attestée par son adhésion à la liste des témoins savoyards pour une charte relative à la dot de la reine Alianor. A son retour à Lausanne, Edouard Ier d'Angleterre nommera Louis Ier de Vaud à Saint-Martin Le Grand. Il est élu évêque de Lausanne en 1273, il entame une vigoureuse politique de restauration des droits de son Eglise, qui l'oppose à la Savoie et aux bourgeoisie lausannoise, politique qu'il mène en s'appuyant sur l'Empire. Il participe avec Edouard Ier d'Angleterre à la succession de Philippe Ier, Comte de Savoie en 1285 qui aboutit à la création de la Baronnie de Vaud, confiée à Louis Ier de Vaud. Il bâtit les châteaux épiscopaux de Bulle et de Lucens ; il acquiert celui de Glérolles. En 1275 eut lieu la consécration de la cathédrale de Lausanne par le pape Grégoire X.
Guillaume de_Chanac/Guillaume de Chanac :
Guillaume de Chanac (mort le 30 décembre 1383) était un bénédictin français devenu cardinal. Il fut abbé à l'abbaye de Bèze, puis abbé à Saint-Florent de 1354 à 1368. Il fut évêque de Chartres puis évêque de Mende, pendant de brèves périodes jusqu'en 1371. Il soutient le Collège de Chanac Pompadour à Paris, du nom de son grand-oncle du même nom.
Guillaume de_Chastillon/Guillaume de Chastillon :
Guillaume Chastillon de la Tour (fl. 1550-1610) était un compositeur français d'airs de cour et de chansons. Il publie trois livres d'airs en 1590 à Caen.
Guillaume de_Chateauneuf/Guillaume de Châteauneuf :
Guillaume de Chateauneuf (mort vers 1258, à Acre) était le dix-neuvième Grand Maître des Chevaliers Hospitaliers, servant d'abord de 1242 à 1244 en tant que successeur de Pierre de Vieille-Brioude. Il a été capturé lors de la bataille de La Forbie en 1244, retenu en otage en Égypte et racheté lors de la sixième croisade. Durant sa captivité, son poste est occupé par intérim par Jean de Ronay. De Ronay mourut en 1250 et de Châteauneuf fut libéré peu de temps après. Il a été remplacé par Hugues de Revel.
Guillaume de_Dammartin/Guillaume de Dammartin :
Guillaume de Dammartin était un architecte français du XVe siècle. Il est surtout connu pour avoir conçu le plan original de la cathédrale de Nantes en Bretagne et a commencé la construction en 1434.
Guillaume de_Deguileville/Guillaume de Deguileville :
Guillaume de Deguileville (1295 - avant 1358) était un cistercien et écrivain français. Sa paternité est illustrée par un acrostiche dans Le Pèlerinage de la Vie Humaine, deux dans Le Pèlerinage de l'Âme et un dans Le Pèlerinage de Jhesucrist. Ces acrostiches prennent la forme d'une suite de strophes commençant chacune par une lettre du nom de Deguileville. Selon les indications de la Vie, son père s'appelait Thomas, il portait le nom de son parrain et son saint patron était Guillaume de Chaalis. Rien ne prouve que son nom soit lié à un village de Guileville.
Guillaume de_Dole/Guillaume de Dole :
Guillaume de Dole (également connu sous le nom de (Le) Roman(s) de la Rose, ou Guillaume de Dole) est une romance narrative en vieux français de Jean Renart. Composé au début du XIIIe siècle, le poème compte 5 656 vers et se distingue particulièrement par le grand nombre de chansons qu'il contient et par sa protagoniste féminine active. Le roman comprend quarante-six chansons (ou parties de celles-ci); c'est le premier exemple existant dans la littérature française d'un texte qui combine narratif et lyrique. Sa forme fut rapidement imitée, par des auteurs comme Gerbert de Montreuil, et à la fin du XIIIe siècle elle était devenue canonique. Le poème raconte les aventures du personnage principal et de sa sœur Liénor. Guillaume est accepté à la cour de l'empereur Conrad qui est tombé amoureux de Liénor malgré son aversion antérieure pour l'amour et le mariage. Guillaume devient l'un des favoris de l'empereur et les négociations de mariage se déroulent de manière positive. Le sénéchal de l'empereur découvre cependant un détail intime sur le corps de Liénor et s'en sert pour insinuer à l'empereur et à sa cour qu'elle n'est plus vierge ; l'astucieux Liénor, avec une ruse, prouve son accusation fausse et épouse l'empereur.
Guillaume de_Farges/Guillaume de Farges :
Guillaume de Farges était un prêtre français du XIVe siècle : neveu du pape Clément V, il fut archidiacre de Leicester de 1310 jusqu'à sa mort en 1346.
Guillaume de_Ferri%C3%A8res/Guillaume de Ferrières :
Guillaume de Ferrières, Vidame de Chartres (c. 1150 - ?Avril 1204) était un noble français, probablement la même personne que le trouvère dont les œuvres ne sont enregistrées que par le Vidame de Chartres, son titre. Huit chansons au total ont été attribuées au Vidame, bien que toutes sauf une aient des attributions contradictoires avec d'autres. Il ne doit pas être confondu avec Raoul de Ferrières (fl. 1200-10), également trouvère. Guillaume a participé aux troisième (1188–1192) et quatrième croisades (1201–4) et est mort en Roumanie dans le cadre de cette dernière. Une référence dans la chanson Combien que j'aie demouré du Vidame à un séjour forcé dans une "terre haïe" fait probablement référence au séjour de Guillaume dans le sud-ouest de la France en 1188, avant le départ de la Croisade, alors que les chefs (Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste ) se chamaillaient. Une autre preuve liant le trouvère à Guillaume comprend une citation de deux strophes de la chanson la plus populaire du Vidame, Quant la saison du dous tens s'assurance, dans la romance chevaleresque Guillaume de Dole, qui a été écrite probablement dans les années 1220. Quant la saison a été implicitement écrit quelques années auparavant. Les mélodies plutôt brouillées et incertaines qui accompagnent les poèmes du Vidame confirment en outre une date ancienne (avant 1200) pour le trouvère. Un élément de preuve relatif à l'identité du Vidame n'a pas encore été suffisamment expliqué. Le blason avec lequel le trouvère est représenté dans son portrait miniature du Chansonnier du Roi appartenait au milieu du siècle à la famille Meslay, qui ne devint vidames de Chartres qu'en 1224. Une seule des huit chansons diversement attribuées au Vidame n'est pas aussi attribué à un autre. Seuls trois, cependant, sont régulièrement mis en doute comme étant les siens, et un seul d'entre eux - Quant foillissent li boscage - n'est presque certainement pas le sien. L'un des deux autres, Desconsilliez plus que nus hom qui soit, qui survit sans musique, est attribué dans un manuscrit à Li viscuens de Chartres (le vicomte de Chartres), probablement une erreur de vidame. Cinq des chansons de Vidame sont fondamentalement isométriques et décasyllabiques. Les trois autres sont hétérométriques mais principalement octosyllabiques. À la seule exception de Li plus desconfortés du mont, toutes ses mélodies sont conservées sous forme de mesure et couvrent chacune plus d'une octave en gamme. Bien que la plupart survivent avec des structures modales, celles-ci varient d'un manuscrit à l'autre et ne sont pas fiables.
Guillaume de_Ferri%C3%A8res_(cardinal)/Guillaume de Ferrières (cardinal):
Guillaume de Ferrières (latin : Guilelmus de Ferrariis, de Fornariis) (né en Provence, à une date inconnue ; mort le 7 septembre 1295 à Perpignan) était un bureaucrate français provençal au service du roi Charles II de Naples, et un cardinal catholique romain . Guillaume détenait le grade académique de Magister. Il a été professeur de droit à l'Université de Toulouse, ca. 1284. Il était prévôt de l'église de Marseille, 1289-1295, et aumônier papal. Il a également occupé les titres de Consiliarius et Familiaris du roi Charles. Il a été vice-chancelier du roi Charles II de Naples, 1290-1295, en Provence. Dans une lettre écrite à Aix-en-Provence le 24 novembre 1290, le prévôt Guillaume déclare qu'il opérait sous l'autorité du roi en vertu d'une commission spéciale. A la demande du roi Charles II, Guillaume de Ferrières est créé cardinal -prêtre par le pape Célestin V lors d'un Consistoire tenu à L'Aquila le 18 septembre 1294 ; Guillaume se voit confier l'église titulaire de San Clemente à Rome. Il participe au conclave de 1294, suite à la démission du pape Célestin V le 13 décembre 1294. Le 24 décembre, les cardinaux élisent Benedetto Caetani, cardinal prêtre des SS. Silvestro e Martino, qui prit le nom de Boniface VIII. Le cardinal Guillaume fut nommé légat de Boniface VIII le 30 juin 1295 et envoyé en France pour désamorcer une querelle qui commençait entre Philippe IV de France, Charles II de Sicile et Charles d'Alençon et de Valois. Il est ensuite envoyé en Espagne pour confirmer la paix entre Charles II de Sicile et le roi Jacques II d'Aragon, et procéder à l'investiture du royaume de Valence et du royaume d'Aragon. Des précisions utiles sur la mission sont fournies par le Registre de Guillaume de Mandagot, archevêque d'Embrun. Mandagot venait d'être consacré évêque par Boniface VIII lui-même le jour de Pâques 1295, et il se dirigea vers le nord très peu de temps après. Il est à Embrun la troisième semaine de juin où il est reçu, installé et rendu hommage. Il a alors immédiatement tenu un synode. Mais il reçut un ordre spécial du pape pour se rendre en Catalogne, avec le cardinal Guillaume de Ferrières et le roi Charles II de Naples. Il liquida ses affaires et, le 30 juillet, partit à la rencontre du groupe voyageant au nord de Rome. Le parti se rendit en Catalogne, rejoint par l'archevêque d'Arles, Rostagne de Capre. Le parti a rencontré le roi James et les négociations ont été conclues. L'accord a ensuite été scellé par le mariage du roi Jacques II avec la fille du roi Charles II, Blanche d'Anjou, le 29 octobre ou le 1er novembre 1295, dans la ville catalane de Vilabertran. Les affaires conclues, la fête a commencé son voyage de retour. Le cardinal Guillaume ne parvint qu'à Perpignan où il tomba malade et mourut le 7 septembre 1295. Il fut inhumé dans l'église franciscaine de cette ville. Ignorant encore sa mort, le pape Boniface écrivit une lettre au cardinal Guillaume le 19 septembre, dans laquelle il remarquait la maladie de Guillaume et sa frustration face au retard des négociations avec le roi Jacques d'Aragon. Le 25 novembre 1295, le Trésor de la Le Collège des cardinaux a versé à la succession du cardinal Guilelmus de Fornariis sa part d'une donation faite par l'abbé du monastère de S. Giorgio à Venise. Le domaine n'a cependant pas participé à la distribution de l'argent du recteur du Comtat Venaissin car le cardinal Guillaume était décédé avant la Saint-Michel. La succession recevait toujours des distributions sur les sommes dues du vivant du cardinal Guillaume mais qui n'étaient payées que bien après sa mort; le 12 mars 1296, il reçoit de l'argent donné par l'abbé de Cluny, et à Pâques de l'argent donné par l'archevêque de Tours.
Guillaume de_Fondaumi%C3%A8re/Guillaume de Fondaumière :
Guillaume de Fondaumière (28 juin 1971, Marseille, France) est co-PDG de Quantic Dream.
Guillaume de_Fontenay/Guillaume de Fontenay :
Guillaume de Fontenay (né le 6 mars 1969) est un réalisateur et scénariste canadien de Montréal, Québec. Il est surtout connu pour son premier long métrage Sympathy for the Devil (Sympathie pour le diable), qui a reçu trois nominations aux Prix Écrans canadiens lors de la 8e édition des Prix Écrans canadiens en 2020. Avant de sortir Sympathy for the Devil, de Fontenay a travaillé principalement au théâtre. et la publicité, et a réalisé le court métrage Le Retour triptyque en 2012. Il a d'abord signé pour réaliser Sympathy for the Devil au milieu des années 2000 après avoir lu le livre du correspondant de guerre Paul Marchand, mais le film a été retardé par diverses complications de production, dont la mort de Marchand en 2009, et n'a été achevé ou sorti qu'en 2019. Aux Canadian Screen Awards, de Fontenay a été nominé aux côtés de Guillaume Vigneault et Jean Barbe pour le meilleur scénario adapté, et le film a également été nominé pour le John Dunning Best First Feature Award. Vigneault, Barbe et de Fontenay ont également reçu une nomination pour le Prix Iris du meilleur scénario aux 22e Prix du cinéma québécois, où de Fontenay était également nominé pour le meilleur réalisateur.
Guillaume de_F%C3%A9lice,_4th_Count_Panzutti/Guillaume de Félice, 4th Count Panzutti :
Guillaume Adam de Félice, 4e comte de Panzutti (1803-1871) était un noble savoyard, théologien et abolitionniste.
Guillaume de_Gadagne/Guillaume de Gadagne :
Guillaume de Gadagne (mort en 1601) était un soldat et noble français. Il est issu de la famille Guadagni, une riche famille de banquiers et d'hommes d'affaires de Pontassieve près de Florence qui avait été chassée d'Italie par les Médicis.
Guillaume de_Gisors/Guillaume de Gisors :
Guillaume de Gisors (1219-1307) était le fils d'Hugues III de Gisors et petit-fils de Jean de Gisors.
Guillaume de_Grandchamp_de_Grantrie/Guillaume de Grandchamp de Grantrie :
Guillaume de Grandchamp de Grantrie fut ambassadeur de France auprès de l'Empire ottoman de 1566 à 1571. Dès 1566, il proposa notamment à la cour ottomane un plan, imaginé par Charles IX de France et Catherine de Médicis, pour installer les huguenots français et les luthériens français et allemands. en Moldavie, afin de créer une colonie militaire et un tampon contre les Habsbourg. Ce plan avait également l'avantage supplémentaire d'éloigner les huguenots de France, alors un problème majeur en raison des guerres de religion françaises. Il s'offrit à devenir le Voïvode de Moldavie, qui paierait un tribut de 20 000 ducats aux Ottomans. En 1569, pendant le mandat de Grandchamp, les Ottomans s'emparèrent de navires français et étrangers sous pavillon français afin de recouvrer une dette estimée à 150 000 Écus ou ducats que Charles IX devait à l'usurier ottoman Joseph Nasi. Après des protestations, seuls les navires et marchandises français ont été conservés, pour un montant total d'environ 42 000 ducats. Les marchandises ont été au moins partiellement restituées avec la signature des Capitulations de 1569.
Guillaume de_Groot/Guillaume de Groot :
Guillaume de Groot (1839-1922) était un sculpteur belge. Né à Bruxelles, il se forme auprès du sculpteur Égide Mélot. Son œuvre comprend : des figures de Namur et du Luxembourg à l'arc du Cinquantenaire à Bruxelles quatre figures allongées sur les frontons des fenêtres de la Bourse de Bruxelles, pour l'architecte Léon Suys, vers 1870 figure de la Musique, une des quatre figures sur les trumeaux de la façade, ainsi que le Génie de l'Art doré, au sommet des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique pour l'architecte Alphonse Balat, vers 1875 figure héroïque du Labour pour la gare de Tournai, 1881 statue en bronze de Charles Rogier, Place de la Liberté, 1897
Guillaume de_Grysperre/Guillaume de Grysperre :
Guillaume de Grysperre (1543/4-1622) était un juriste devenu membre du Conseil privé de Bruxelles.
Guillaume de_Harsigny/Guillaume de Harsigny :
Guillaume de Harsigny (1300 - 10 juillet 1393) était un médecin français et médecin de la cour de Charles V de France. Lorsque Harcigny pratiquait la médecine, il voyagea à travers la Méditerranée - notamment en Italie, en Palestine, en Syrie et en Égypte. Il a appris de nouvelles techniques médicales et compilé des informations dans des manuscrits médicaux au cours de ses voyages. Il est devenu plus célèbre, cependant, pour avoir opéré le crâne du roi Charles VI de France pendant la guerre de Cent Ans. L'un des médecins les plus notables de son époque, à 92 ans, Harsigny a joué un rôle crucial dans la récupération de Charles VI de France d'un coma provoqué par une crise de folie. En 1393, Harcigny mourut dans sa maison à Laon, France . Après sa mort en 1393, Harsigny a été enterré dans une tombe qui présentait l'un des premiers exemples de sculpture médiévale de tombe de cadavre (tombe transi). Juste avant sa mort, Harcigny a commandé la création de sa tombe transi pour refléter à quoi ressemblait son cadavre. l'heure de sa mort. La sculpture est actuellement exposée au Musée de Laon.
Guillaume de_Jerphanion/Guillaume de Jerphanion :
Guillaume de Jerphanion, né à Pontevès en 1877, mort à Rome le 22 octobre 1948, était un jésuite français, .
Guillaume de_Joyeuse/Guillaume de Joyeuse :
Guillaume de Joyeuse (1520-1592) était un commandant militaire français pendant les guerres de religion françaises. D'abord destiné à l'église, il assuma la charge de vicomte de Joyeuse à la mort de son frère aîné en 1554. Il fut ensuite nommé lieutenant général du Languedoc, sous le gouverneur Antoine de Crussol. À ce titre, il s'est imposé comme un dur persécuteur du protestantisme. Lorsque les guerres civiles éclatent en 1562, il assume ses responsabilités militaires, combattant régulièrement avec les vicomtes de Languedoc tout au long des premières guerres civiles. Il remporta contre eux une victoire notable en 1568 sur le domaine de Montfran. Il n'a pas propagé le massacre de la Saint-Barthélemy sur le territoire qu'il contrôlait et est resté fidèle à la couronne pendant la cinquième guerre civile, combattant avec les mécontents. En 1582, il est élevé maréchal de France par Henri III. Il se trouva de plus en plus attiré par la Ligue catholique (France) après sa formation officielle et quand Henri III fut assassiné en 1589, il combattit contre la Navarre pour Charles, duc de Mayenne et la ligue. Il mourut en 1592.
Guillaume de_La_Perri%C3%A8re/Guillaume de La Perrière :
Guillaume de La Perrière (1499/1503 à Toulouse - 1565) fut l'un des premiers auteurs français de livres d'emblèmes. Son œuvre est souvent associée à la Renaissance française. La Perrière a relaté les événements de sa ville natale de Toulouse. Son œuvre la plus connue est Le Théâtre des bons engins, publié à Paris en 1539, et fut édité dans des éditions ultérieures, publiées en 1540 et 1585. Plus récemment, Le miroir politique de La Perrière (1555) a retenu l'attention, grâce au travail de Michel Foucault. Foucault identifie l'œuvre de La Perrière comme appartenant à la France moderne et préfigurant les discours de gouvernementalité.
Guillaume de_Lamberty/Guillaume de Lamberty :
Guillaume de Lamberty (vers 1660-1733), journaliste ainsi qu'agent et correspondant hanovrien à La Haye de 1706 à 1718, est né en Suisse de parents italiens. Il est surtout connu pour son ouvrage en quatorze volumes toujours utile aux historiens du XXIe siècle, Mémoires pour servir à l'histoire du XVIIIe siècle, une collection de précieux documents diplomatiques et militaires sur la période de la guerre de la Succession d'Espagne et la Grande Guerre du Nord entre 1696 et 1718.
Guillaume de_Lamboy,_Baron_de_Cortesheim/Guillaume de Lamboy, Baron de Cortesheim :
Guillaume III de Lamboy de Dessener, 1590 à 1659, était un maréchal dans l'armée impériale, qui a servi dans la guerre de Trente Ans de 1618 à 1648 et la guerre franco-espagnole de 1635 à 1659. Né à Kortessem, puis aux Pays-Bas espagnols, aujourd'hui dans le Limbourg, en Belgique, Lamboy était membre de la noblesse catholique francophone de Wallonie. Pendant la révolte hollandaise, ils sont restés fidèles aux dirigeants des Habsbourg d'Espagne et du Saint Empire romain germanique. Lamboy lui-même a rejoint l'armée impériale qui a réprimé la révolte de Bohême. Bien qu'il soit un proche disciple de Wallenstein, il soutient le complot visant à l'éliminer en 1634. En 1636, il commande les troupes impériales pendant un siège de neuf mois à Hanau, avant d'être contraint de battre en retraite, un événement encore commémoré chaque juin lors du Lamboyfest. Il remporta une grande victoire à La Marfée en 1641 mais fut capturé peu après par les troupes françaises lors d'une douloureuse défaite à Campine. Seulement libéré de captivité après deux ans, il est retourné dans l'armée et a fait campagne avec un succès mitigé en tant que commandant suprême des forces de l'électeur Ferdinand de Cologne. Il a pris sa retraite du service actif après le traité de Westphalie de 1648 et s'est installé en Bohême.
Guillaume de_Lamoignon/Guillaume de Lamoignon :
Guillaume de Lamoignon (1617-1677) était un juriste français. Il est connu pour le travail qu'il a fait pour préparer la codification des lois françaises. Il devint en 1644 maître des requêtes au Parlement. Il prend une part active à la Fronde du Parlement contre Mazarin. Il devient premier président du Parlement en 1658. Membre distingué de la Compagnie du Saint-Sacrement, il est très dévoué à la cause catholique. Il engagea Colbert à renoncer à ramener à vingt-sept ans l'âge de l'ordination sacerdotale, et les années requises pour les vœux monastiques à vingt ans pour les femmes et vingt-sept pour les hommes. Il avait des tendances gallicanes, et en 1663 il prend la parole devant le Parlement en faveur des « libertés de l'Église gallicane » contre une thèse soupçonnée d'ultramontanisme. Neveu de l'évêque Potier de Beauvais, ami proche du janséniste Hermant, Lamoignon était censé sympathiser avec Port Royal, mais il choisit René Rapin, jésuite, comme précepteur de ses fils, qu'il fit également connaître de près à Bourdaloue. Lorsqu'en 1664 les jansénistes défèrent au Parlement une réfutation des Provinciales de Pascal écrites par les jésuites, le décret qui condamne ce livre épargne néanmoins les jésuites. A cette occasion, Lamoignon dit au roi qu'il avait été « témoin des débordements injustes des jansénistes dans tous les différends qu'ils avaient avec la Compagnie de Jésus ; et ce parti janséniste, qui se formait dans le royaume à la diffusion de le nouvel enseignement, n'était qu'une cabale qui deviendrait pernicieuse à l'État ». avec le récit de cet incident dont ce dernier a tiré le célèbre poème du " Lutrin ".
Guillaume de_Lamoignon_de_Blancmesnil/Guillaume de Lamoignon de Blancmesnil :
Guillaume II de Lamoignon, seigneur de Blancmesnil et de Malesherbes (Paris, 1683-1772) était un magistrat français.
Guillaume de_Littera/Guillaume de Littera :
Guillaume de Littera (1371-1452) était un chanoine catholique français et prévôt à Aix-en-Provence ainsi que vicaire dans un diocèse englobant plusieurs localités de Provence. Il devient grand propriétaire terrien après avoir hérité de Meyreuil et de Rousset.
Guillaume de_Lorris/Guillaume de Lorris :
Guillaume de Lorris (vers 1200 - vers 1240) était un érudit et poète français de Lorris. Il est l'auteur de la première partie du Roman de la Rose. On sait peu de choses sur lui, si ce n'est qu'il a écrit la première partie du poème vers 1230, et que l'œuvre a été achevée quarante ans plus tard par Jean de Meun. Il n'est connu que par la mention de Jean de Meun, (de Meung en français), dans ''Roman de la Rose''. Le poème de Lorris a été traduit en vers moyen anglais par Chaucer, et en vers anglais moderne par FS Ellis.
Guillaume de_Machaut/Guillaume de Machaut :
Guillaume de Machaut ( français : [ɡijom də maʃo] , ancien français : [ɡiˈʎawmə də maˈtʃaw (θ)] ; également Machau et Machault ; vers 1300 - avril 1377) était un compositeur et poète français qui était la figure centrale de l'ars style nova dans la musique médiévale tardive. Sa domination du genre est telle que les musicologues modernes utilisent sa mort pour séparer l'ars nova du mouvement ultérieur de l'ars subtilior. Considéré comme le compositeur et poète français le plus important du XIVe siècle, il est souvent considéré comme le principal compositeur européen du siècle. en raison de sa propre implication dans la création et la préservation de ses manuscrits. Machaut incarne l'aboutissement de la tradition poète-compositeur remontant aux traditions de troubadour et de trouvère ; jusqu'au XVe siècle, sa poésie a été grandement admirée et imitée par d'autres poètes, dont Geoffrey Chaucer et Eustache Deschamps, ce dernier étant l'élève de Machaut. formes chantées (en particulier le lai et les formes fixes : rondeau, virelai et ballade). Parmi ses seules œuvres sacrées survivantes, Messe de Nostre Dame, est la plus ancienne mise en musique complète connue de l'Ordinaire de la messe attribuable à un seul compositeur. D'autres œuvres notables incluent les rondeaux "Ma fin est mon commencement" et "Rose, liz, printemps, verdure" ainsi que le virelai "Douce Dame Jolie".
Guillaume de_Marcillat/Guillaume de Marcillat :
Guillaume de Marcillat (vers 1470-1529) était un peintre et artiste vitrail français.
Guillaume de_Melun,_Prince_of_Espinoy/Guillaume de Melun, Prince d'Espinoy :
Guillaume de Melun (1588-1635) était un noble des Pays-Bas espagnols, gouverneur et grand bailli du comté de Hainaut et connétable de Flandre, qui conspira contre le gouvernement.
Guillaume de_Montfort/Guillaume de Montfort :
Guillaume de Montfort peut désigner : Guillaume de Montfort de Hainaut, premier seigneur de Montfort l'Amaury Guillaume de Montfort (évêque de Paris) Guillaume de Montfort (évêque de Saint-Malo)
Guillaume de_Montfort_(évêque_de_Paris)/Guillaume de Montfort (évêque de Paris) :
Guillaume de Montfort (anglais : Guillaume de Montfort) (mort le 27 août 1101) était un évêque français, notamment l'évêque de Paris de 1095 à 1101.
Guillaume de_Montfort_(évêque_de_Saint-Malo)/Guillaume de Montfort (évêque de Saint-Malo) :
Guillaume de Montfort, (mort le 27 septembre 1432 à Sienne, Italie) était un clerc français du XVe siècle, évêque de Saint-Malo et cardinal.
Guillaume de_Montfort_of_Hainaut/Guillaume de Montfort of Hainaut :
Guillaume de Montfort, également connu sous le nom de Guillaume de Hainaut, était un noble français de la fin du Xe siècle, premier seigneur de Montfort-l'Amaury. Il fut remplacé comme seigneur de Montfort-l'Amaury par son fils Amaury Ier de Montfort. Guillaume est peut-être le fils d'Amaury, comte de Valenciennes.
Guillaume de_Montmirail/Guillaume de Montmirail :
Guillaume de Montmirail était un noble français, qui fut élu premier maire de La Rochelle en 1199. Il fut aussi le premier maire de l'histoire de France. Sa nomination résulte du droit de La Rochelle à se constituer en commune, accordé par Guillaume X, duc d'Aquitaine, et confirmé par sa fille Aliénor d'Aquitaine. Guillaume était assisté dans ses fonctions par 24 magistrats municipaux et 75 notables qui avaient juridiction sur les habitants. En vertu de la charte communale, la ville avait le droit de frapper ses propres pièces et d'exploiter certaines entreprises en franchise d'impôts royaux, dispositions qui favoriseraient le développement de la classe moyenne entrepreneuriale (bourgeoisie). Guillaume de Montmirail est également enregistré comme étant seigneur du territoire de Boscodon.
Guillaume de_Montmorency-Thor%C3%A9/Guillaume de Montmorency-Thoré :
Guillaume de Montmorency, comte de Thoré (c. 1547-c. 1593) était un noble français et un commandant militaire pendant les dernières guerres de religion françaises. Thoré faisait partie de ces nobles catholiques perçus comme indulgents envers le protestantisme et, à ce titre, lors du massacre de la Saint-Barthélemy, il craignait pour sa vie. Peu de temps après le massacre alors que la France retombait dans la guerre civile, Thoré, manquant d'expérience militaire et désireux de faire ses preuves militairement, rejoignit le siège de La Rochelle. Peu de temps après le siège et la fin de la quatrième guerre de religion. Thoré a commencé à conspirer contre la couronne. Il fait partie de ceux qui animent l'ambitieux esprit d'Alençon avec l'idée de se rebeller en faveur de la Navarre captive et de la liberté de Condé. Lorsque le complot a été découvert, Thoré, dont l'implication était connue, a été arrêté. Lui et son frère Méru ont fui en Allemagne, cherchant à lever une armée. Réussis dans cette entreprise, ils furent empêchés de revenir par la captivité de leur frère Montmorency qu'ils craignaient d'être exécuté s'ils rentraient en France. À cette époque, cependant, craignant le factionnalisme d'Alençon et désireux d'être assuré de sa loyauté, le roi ordonna la libération de Montmorency. Thoré mena un groupe avancé de reiters allemands en France en octobre 1575, sa petite force serait cependant anéantie par Guise à la bataille de Dormans . Malgré cette perte, la principale force mercenaire entrerait en France au début de 1576, et en combinaison avec l'évasion d'Alençon de la cour, la couronne serait contrainte à la paix favorable de Monsieur .
Guillaume de_Montrevel/Guillaume de Montrevel :
Guillaume de Montrevel était un chevalier, courtisan et diplomate français médiéval. Il mène une croisade contre les chevaliers teutoniques en Prusse, au service du duc de Bourbon, et assiste aux batailles de Rosebecque, Verneuil et Bourbourg. Il fut plus tard conseiller et chambellan du duc de Bourbon puis du roi de France et précepteur du Dauphin. Il a également agi comme diplomate à Chypre, en Aragon et en Angleterre. Il a également agrandi son château, Château de la Faye, notamment en construisant la tour nord-est. Ses deux fils sont morts à la bataille d'Azincourt et l'une de ses deux filles a épousé Guillaume de Charriol. Il mourut en décembre 1413.
Guillaume de_Morlaye/Guillaume de Morlaye :
Guillaume de Morlaye (vers 1510-vers 1558) était un luthiste, compositeur et éditeur de musique de la Renaissance française. Il fut l'élève d'Albert de Rippe et vécut et travailla à Paris. En 1552, il reçut une licence de dix ans pour publier de la musique d'Henri II et, entre 1553 et 1558, publia quatre recueils de luth en collaboration avec Michel Fezandat et six recueils de luth compilés par Albert de Rippe. Il a également publié trois livres de ses propres compositions pour guitare Renaissance à quatre cours entre 1552 et 1553, y compris des fantaisies et des danses, ainsi que des arrangements pour luth de Pierre Certon et Claudin de Sermisy.
Guillaume de_Nangis/Guillaume de Nangis :
Guillaume de Nangis (mort en 1300), également connu sous le nom de Guillaume de Nangis, était un chroniqueur français. William était moine à l'abbaye de Saint-Denis au nord de Paris. Vers 1285, il fut chargé de la bibliothèque abbatiale en tant que custos cartarum, et il mourut en juin ou juillet 1300. Ayant sans doute fait quelques travaux sur les manuscrits latins sur lesquels se fondent les Grandes Chroniques de France, Guillaume écrivit un long Chronicon, traitant avec l'histoire du monde depuis la création jusqu'en 1300. Pour la période antérieure à 1113 cet ouvrage ne fait que répéter celui de Sigebert de Gembloux et d'autres ; mais après cette date, il contient du matériel nouveau et précieux. La chronique a eu des suites ultérieures par d'autres auteurs, bien que la soi-disant "seconde suite", par Jean de Venette, qui reprend les événements jusqu'en 1368, n'était pas une suite du Chronicon mais plutôt une chronique indépendante qui se trouvait être liée dans le même manuscrit que la chronique de Nangis. Les autres écrits de Guillaume sont : Gesta Ludovici IX ; Gesta Philippi III, sive Audacis; Chronicon abbreviatum regum Francorum; et une traduction française du même ouvrage écrit pour les laïcs. Faisant usage de la grande réserve de manuscrits de Saint-Denis, William était un compilateur plutôt qu'un auteur, et à l'exception de la dernière partie du Chronicon, ses écrits n'ajoutent pas matériellement à notre connaissance de l'époque. Dans sa Gesta Ludovici IX, il a inclus une lettre de Sempad le connétable à Henri Ier de Chypre. Parmi ses principales sources pour le règne de Louis IX figure la chronique latine perdue du Primat de Saint-Denis. Ses deux chroniques sont cependant devenues très populaires et ont trouvé plusieurs continuateurs, Jean de Joinville faisant partie de ceux qui ont fait usage du Chronicon. Cet ouvrage de 1113 à 1300, avec des suites jusqu'en 1368, a été édité par H. Géraud pour la Société de l'histoire de France (Paris, 1843), et pratiquement tous les écrits de Guillaume se trouvent dans le vingtième volume du Recueil des historiens des Gaules et de la France (Paris, 1738-1876). Une traduction française du Chronicon se trouve dans la Collection des mémoires relatives à l'histoire de France de Guizot (Paris, 1823–1835).
Guillaume de_Nogaret/Guillaume de Nogaret :
Guillaume de Nogaret (1260 - 13 avril 1313) était un homme d'État français, conseiller et gardien du sceau de Philippe IV de France.
Guillaume de_Palerme/Guillaume de Palerme :
Guillaume de Palerme ("Guillaume de Palerne") est un poème d'amour français, plus tard traduit en anglais où il est également connu sous le nom de Guillaume et le loup-garou. La romance en vers français a été composée c. 1200, commandée par la comtesse Yolande (qui est généralement identifiée comme Yolande, fille de Baudouin IV, comte de Hainaut). : 214-15 La version en prose du roman français, imprimée par N Bonfons, a traversé plusieurs éditions. Le poème anglais en vers allitératifs, commandé par Humphrey de Bohun, 6e comte de Hereford, a été écrit c. 1350 par un poète nommé William. : 215 Un seul manuscrit survivant de la version anglaise est conservé au King's College de Cambridge. L' Oxford English Dictionary a cité ce poème comme étant la première utilisation connue du singulier they en anglais écrit.
Guillaume de_Pierre_Godin/Guillaume de Pierre Godin :
Guillaume de Pierre Godin (Guilhem de Peyre Godin) (vers 1260 - 1336) était un théologien dominicain français et cardinal.
Guillaume de_Puylaurens/Guillaume de Puylaurens :
Guillaume de Puylaurens (en occitan, Guilhèm de Puèglaurenç ; en latin, Guillelmus de Podio Laurenti ; en anglais, Guillaume de Puylaurens) est un chroniqueur latin du XIIIe siècle, auteur d'une histoire du catharisme et de la croisade des Albigeois. Il naquit peu après 1200 à Toulouse, où il étudia peut-être à l'université naissante et obtint le titre de "Maître". Il travailla avec l'évêque de Foulques vers 1228-1230. Il fut curé à Puylaurens (Tarn) de 1237 à 1240 (d'où son nom) et durant cette période fut proche du successeur de Foulques comme évêque, Raimond du Fauga. A partir de 1244, il fut aumônier de Raymond VII de Toulouse et assista à la mort de Raymond le 27 septembre 1249. Il vécut jusqu'en 1274 au moins, travaillant occasionnellement pour l'Inquisition. Son œuvre s'intitule simplement Cronica (en anglais, « Chronicle »).
Guillaume de_Rochefort/Guillaume de Rochefort :
Guillaume de Rochefort (vers 1433 [ou 1439] - 12 août 1492) était un avocat qui a été Lord Chancelier de France, sous les rois français Louis XI et Charles VIII. Guillaume serait né à Pluvault ou Rochefort-sur-Nenon (Jura), et était le fils de Jacques II et de son épouse Agnès de Cléron. Il était également le frère aîné de Guy de Rochefort, un autre chancelier de France. Il débute sa carrière au service des ducs de Bourgogne Philippe le Bon et Charles le Téméraire, d'abord comme conseiller puis comme chambellan de Bourgogne. La première épouse de Guillaume était Guye de Vurry ou Wourey, dame de Fouchereau; elle donna naissance à quatre enfants, et mourut en 1487. Après sa mort, Guillaume épousa Anne de la Trémoille. En janvier 1484, Rochefort fit une déclaration aux États généraux, selon laquelle le roi Richard III d'Angleterre avait assassiné son neveu, le roi Édouard V d'Angleterre, et pris la couronne pour lui-même. On suppose qu'il a obtenu ces informations de Dominic Mancini, qui aurait été en contact personnel avec lui le mois précédent.
Guillaume de_Saint-André%C3%A9/Guillaume de Saint-André :
Guillaume de Saint-André (fl. XIVe siècle) était le secrétaire et le biographe de Jean IV de Bretagne.
Guillaume de_Salluste_Du_Bartas/Guillaume de Salluste Du Bartas :
Guillaume de Salluste Du Bartas (1544, à Monfort - juillet 1590, à Mauvezin) était un courtisan et poète gascon huguenot. Docteur en droit de formation, il a servi à la cour d'Henri de Navarre pendant la plus grande partie de sa carrière. Du Bartas était célèbre dans toute l'Europe des XVIe et XVIIe siècles pour sa poésie divine, en particulier L'Uranie (1574), Judit (1574), La Sepmaine ; ou, Création du monde (1578), et La Seconde Semaine (1584-1603).
Guillaume de_Sardes/Guillaume de Sardes :
Guillaume de Sardes, est écrivain, photographe, historien de l'art et conservateur français. Il est né le 14 avril 1979. En tant que critique littéraire, il collabore avec des magazines comme Commentaire, Edwarda, et des journaux littéraires comme Service littéraire. Il est l'éditeur de Prussian Blue (magazine) (magazine d'art).
Guillaume de_Sax/Guillaume de Sax :
Guillaume de Sax (1889-1945) était un acteur belge. De Sax est né Guillaume Henri Robert de Ségur Lamoignon en Belgique et mort en France. Il était marié à l'actrice Cécile Sorel.
Guillaume de_Sonnac/Guillaume de Sonnac :
Guillaume de Sonnac (mort le 6 avril 1250) fut Grand Maître des Templiers de 1247 à 1250.
Guillaume de_Tonqu%C3%A9dec/Guillaume de Tonquédec :
Guillaume Emmanuel Marie de Quengo de Tonquédec (né le 18 octobre 1966) est un acteur français de théâtre, de télévision et de cinéma. Il s'est d'abord fait connaître dans son pays natal pour son rôle de Renaud Lepic dans la série Fais pas ci, fais pas ça (2007-2017) sur France 2, avant de remporter le César du meilleur second rôle pour sa performance dans What's in a Name. ? en 2013. De Tonquédec a été fait Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres en 2015 par la ministre de la Culture Fleur Pellerin.
Guillaume de_Tournemire/Guillaume de Tournemire :
Guillaume de Tournemire (18 juillet 1901 - 16 août 1970) était un pentathlète moderne français. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1924.
Guillaume de_Van/Guillaume de Van :
Guillaume de Van (2 juillet 1906 à Memphis - 2 juillet 1949 à Amalfi) de son vrai nom William Carrolle Devan, était un musicologue et chef de chœur français d'origine américaine. Étudiant à l'université de Princeton, il se rend ensuite à Rome pour se former au chant grégorien. Au début des années 1930, il devient chef de chœur, dirigeant le chœur arménien à Paris. En 1935, en collaboration avec l'abbé Ducaud-Bourget, il fonde l'ensemble vocal Les Paraphonistes de Saint-Jean des Matines. Avec cet ensemble, il interprète et enregistre pour la première fois plusieurs œuvres vocales profanes et religieuses du Moyen Âge. Parmi ces œuvres, il enregistre la création mondiale de la Messe de Nostre Dame de Guillaume de Machaut en 1936 dont il réalise l'une des premières transcriptions intégrales publiées par le Corpus mensurabilis musicae en 1950. En 1942, il est nommé par le régime de Vichy conservateur de le nouveau département de la musique de la Bibliothèque nationale de France, jusqu'en 1944. A ce titre, il collabore avec les musicologues nazis du Sonderstab Musik. Après la Libération de la France, il est suspendu de ses fonctions le 24 août 1944.
Guillaume de_Varax/Guillaume de Varax :
Guillaume de Varax (mort le 11 avril 1466) était un évêque franco-suisse. Guillaume est né de parents aristocratiques, Etienne de Varax et Claudine de Saint-Amour. Son père était seigneur de Romans et de Saint-André-en-Bresse. Il devint moine dans l'Ordre de Saint-Benoît à l'abbaye de l'Île Barbe quelque temps avant 1440. En 1440, il devint prieur à Fréterive, et en 1446 abbé de la Sacra di San Michele. De 1460 à 1462, il fut évêque de Belley, et de 1462 à sa mort comme évêque de Lausanne.
Guillaume de_Vienne/Guillaume de Vienne :
Guillaume de Vienne, parfois identifié comme Guillaume VI de Vienne (mort le 18 février 1407), était un prélat français, archevêque de Rouen à partir de 1389.
Guillaume de_Villaret/Guillaume de Villaret :
Guillaume de Villaret (vers 1235 - 1305), était le vingt-quatrième Grand Maître des Chevaliers Hospitaliers, poste qu'il occupa de 1296 à 1305, succédant à Odon de Pins. Il fut remplacé par son neveu, Foulques de Villaret, dont il avait beaucoup fait avancer la carrière.
Guillaume de_Vottem/Guillaume de Vottem :
Guillaume de Vottem (mort en 1403), était prieur de l'abbaye bénédictine Saint-Jacques le Mineur, à Liège. Une chronique de Liège de 1402, qui survit dans un manuscrit du XVIe siècle aujourd'hui à la Bibliothèque royale de Belgique, a été attribuée à sa paternité.
Guillaume de_l%27H%C3%B4pital/Guillaume de l'Hôpital :
Guillaume François Antoine, marquis de l'Hôpital ( français : [ɡijom fʁɑ̃swa ɑ̃twan maʁki də lopital] ; parfois orthographié L'Hospital ; 1661 - 2 février 1704), également connu sous le nom de Guillaume-François-Antoine Marquis de l'Hôpital, Marquis de Sainte-Mesme, comte d'Entremont et seigneur d'Ouques-la-Chaise, était un mathématicien français. Son nom est fermement associé à la règle de l'Hôpital pour le calcul des limites impliquant les formes indéterminées 0/0 et ∞/∞. Bien que la règle ne soit pas originaire de l'Hôpital, elle est apparue pour la première fois dans son traité de 1696 sur le calcul infinitésimal, intitulé Analyse des Infiniment Petits pour l'Intelligence des Lignes Courbes. Ce livre était un premier exposé systématique du calcul différentiel. Plusieurs éditions et traductions dans d'autres langues ont été publiées et il est devenu un modèle pour les traitements ultérieurs du calcul.
Guillaume de_la_Sudrie/Guillaume de la Sudrie :
Guillaume de la Sudrie (la Sudré) (mort le 18 avril 1373) était un dominicain et cardinal français, né à Laguenne, en Corrèze. Il fut évêque de Marseille à partir de 1361. Il fut fait cardinal le 18 septembre 1366 par le pape Urbain V et fut évêque d'Ostie de 1367 à 1373.
Guillaume du_Bellay/Guillaume du Bellay :
Guillaume du Bellay, seigneur de Langey (1491 - 9 janvier 1543), était un diplomate et général français issu d'une famille angevine notable sous le roi François Ier. Il est né au château de Glatigny, près de Souday, en 1491. Son père, Louis du Bellay-Langey était un fils cadet de la famille angevine du Bellay, qui dès le XIVe siècle s'est distinguée au service des ducs d'Anjou puis des rois de France ; et Louis avait six fils, qui comptaient parmi les meilleurs serviteurs de François Ier. Guillaume, l'aîné, est l'une des figures les plus remarquables de l'époque ; brave soldat, humaniste et historien, il fut surtout le diplomate le plus habile aux ordres de François Ier, prodigieusement actif et excellant dans les négociations secrètes. Il entre très tôt au service militaire, est fait prisonnier à Pavie (1525) et partage la captivité de François Ier. Son habileté et son dévouement l'attachent au roi. Ses missions en Espagne, en Italie, en Angleterre et en Allemagne étaient innombrables ; envoyé trois fois en Angleterre en 1529-1530, il s'occupa de l'exécution du traité de Cambrai et aussi de la question du divorce d'Henri VIII, et avec l'aide de son frère Jean, alors évêque de Paris, il obtint une décision favorable à Henri VIII de la Sorbonne (2 juillet 1530). En 1526, il est payé 2 050 livres par le roi pour certaines « articules » qu'il lui envoie de Rome, peut-être des œuvres d'art pour la collection grandissante de François. De 1532 à 1536, bien qu'il se rende trois fois en Angleterre, il est principalement employé dans unir les princes allemands contre Charles Quint ; en mai 1532, il signa le traité de Scheyern avec les ducs de Bavière, le landgrave de Hesse et l'électeur de Saxe, et en janvier 1534 le traité d'Augsbourg. Pendant la guerre de 1537, François Ier l'envoie en mission dans le Piémont ; il fut gouverneur de Turin de décembre 1537 à fin 1539, puis remplaçant le maréchal d'Annebaut comme gouverneur de tout le Piémont, il fit preuve d'une grande capacité d'organisation. Mais à la fin de 1542, accablé par le travail, il est contraint de rentrer en France et meurt à Saint-Symphorien-de-Lay près de Lyon le 9 janvier 1543. Rabelais, témoin oculaire, a laissé un récit émouvant de son la mort. Il fut inhumé dans la cathédrale du Mans, où un monument fut élevé à sa mémoire, avec l'inscription : « Ci gît Langey, dont la plume et l'épée Ont dépassé Cicéron et Pompée » ; On dit que Charles V a remarqué que Langey, par ses propres efforts, a fait plus de mal et a déjoué plus de projets que tous les Français réunis. Guillaume du Bellay était le protecteur dévoué de la liberté de pensée ; sans vraiment rejoindre les réformateurs, il a défendu les innovateurs contre leurs adversaires fanatiques. En 1534-1535, il tenta même, sans succès, de provoquer une rencontre entre François Ier et Melanchthon ; et en 1541 il intervint en faveur des Vaudois. Rabelais était le plus célèbre de ses clients, et le suivit dans le Piémont de 1540 à 1542. Guillaume était lui-même un historien précieux, et un écrivain clair et précis. Il imita Tite-Live dans ses Ogdoades, histoire de la rivalité entre François Ier et l'empereur à partir de 1521, dont, s'il n'eut pas le temps de l'achever, d'importants fragments subsistent, insérés par son frère Martin du Bellay (mort en 1559) dans son Mémoires (1569).
Guillaume du_Tillot/Guillaume du Tillot :
Léon Guillaume (du) Tillot (Bayonne, 22 mai 1711 - Paris, 1774) était un homme politique français imprégné des idéaux libéraux des Lumières, qui à partir de 1759 était le ministre du duché de Parme sous Philippe, duc de Parme et son épouse la princesse Louise-Élisabeth de France. À une époque où Bourbon France et Bourbon Espagne considéraient Parme comme un point d'intérêt stratégique, Tillot favorisa la politique française à l'étranger et des réformes de grande envergure au sein du duché de Parme. Il est fait marquis de Felino. La carrière de Tillot était de sa propre fabrication. Fils d'un valet de chambre, il étudie au Collège des Quatre-Nations à Paris, puis passe à la cour de Charles III d'Espagne ; après le départ de Charles pour être roi de Sicile, Tillot est rattaché à la maison de Philippe de Bourbon, dont il devient secrétaire particulier et trésorier. Il organise des fêtes pour Philippe à Chambéry et ailleurs.
Guillaume du_Vair/Guillaume du Vair :
Guillaume du Vair (7 mars 1556 - 3 août 1621) était un auteur et avocat français.
Guillaume et_les_sortil%C3%A8ges/Guillaume et les sortilèges :
Guillaume et les sortilèges est un film français de 2007 réalisé par Pierre Léon.
Guillaume le_Roberger_de_Vausenville/Guillaume le Roberger de Vausenville :
Alexandre-Henry-Guillaume le Roberger de Vausenville était un astronome et mathématicien français du XVIIIe siècle.
Guillaume le_Rouge/Guillaume le Rouge :
Guillaume Le Rouge (G. Le Rouge ou W(illelmus) de Rouge ; fl. 1450–1465) était un musicien néerlandais de l'école bourguignonne. Il prend un poste à la cour de Charles d'Orléans, servant dans la chapelle de 1451 à 1465. Il reste une chanson de ses compositions, Se je fais duel je n'en ouis mais.
Guillaume le_Vinier/Guillaume le Vinier :
Guillaume le Vinier (vers 1190-1245) était un clerc et trouvère, l'un des compositeurs les plus prolifiques du genre. Il a laissé des compositions dans tous les sous-genres majeurs de la poésie trouvère : chansons d'amour, jeux-partis, a lai, a descort, chanson de mal mariée et ballade. Il a écrit des chansons mariales et même un dialogue imaginaire avec un rossignol. Son œuvre peut être datée avec une certaine précision : le poème « En tous tens » est cité dans le Roman de la violette, écrit vers 1225.Guillaume est né dans une famille bourgeoise aisée d'Arras, fils de Philippe le Vinier et d'Alent . Son frère cadet, Gilles le Vinier, était également trouvère. Les deux ont échangé au moins deux jeux-partis : « Frere, ki fait mieus » et « Sire frere, fetes m'un jugemen ». (Le premier a peut-être servi de modèle pour la chanson anonyme "A ce que je vuel comencier" (RS1272), bien que cette hypothèse ait été faite uniquement sur la base d'une forme poétique partagée, puisqu'aucune mélodie contemporaine ne survit pour RS1272, qui peut Guillaume est appelé « magister » dans une charte de 1245 et « maistre » dans les copies manuscrites de ses chansons, il était donc certainement un clerc. Une de ses chansons (RS378) fait référence au 'je' ayant été autrefois à l'Abbaye de Saint-Vaast. Néanmoins, une charte de 1245 note qu'il a épousé un certain Hauydis, qui s'est remarié avec un certain Robert de Humbercourt à la mort de Guillaume. Guillaume était bien lié aux autres trouvères actifs dans et autour d'Arras. Il a composé des jeux-partis avec Colart le Boutellier, Andrieu Contredit et Adam de Givenchi pour certains, et peut aussi avoir collaboré avec Moniot d'Arras, Thomas Herier et le Roi de Navarre. Colart, Adam et Jehan Erart lui ont tous dédié des œuvres. Il a exprimé une dette de gratitude envers le style de Gace Brulé dans "Voloirs de faire" et a cité "N'est pas a soi" de Gace dans l'un de ses jeux-partis avec Gilles. La chanson mariale non accréditée "Vierge pucele roiaus", qui est calquée sur la pièce en vieil occitan "Lo clar tems vei brunezir" de Raimon Jordan, peut appartenir à Guillaume. La plupart de la musique de Guillaume est sous forme de mesure, bien que "Chancon envoisie" soit donné partiellement en notation mensurale dans le Chansonnier Cangé. Ses mélodies ont généralement une gamme supérieure à une octave. Selon Karp, "l'interprétation modale des mélodies ne semble pas appropriée". La date de la mort de Guillaume doit être antérieure à la Pentecôte (4 juin) de l'année 1245, puisqu'il est inscrit dans la Nécrologie de la Confrérie des jongleurs et des bourgeois. d'Arras pour cette année-là.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ibone

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...