Rechercher dans ce blog

mardi 20 décembre 2022

Green lumber fallacy


Visière verte/Visière verte :
Les visières vertes sont un type de visière qui ont été portées le plus souvent de la fin du 19e siècle au milieu du 20e siècle par les comptables, les télégraphistes, les éditeurs de copie et d'autres personnes engagées dans des professions axées sur la vision et les détails pour réduire la fatigue oculaire due à l'incandescence précoce. les lumières et les bougies, qui avaient tendance à être dures (la lampe de banquier classique avait un abat-jour vert pour des raisons similaires). Parce qu'ils étaient souvent portés par des personnes impliquées dans la comptabilité, l'audit, l'économie et la budgétisation, ils sont devenus associés à ces activités. la partie visière également. Un fabricant, la Featherweight Eyeshade Company, a décrit leur visière comme "saine, couleur particulièrement reposante pour les yeux". Les visières vertes sont toujours sur le marché, généralement vendues sous le nom de "visières de revendeur". Ils conservent une certaine popularité dans la communauté des joueurs. Plusieurs personnes, dont William Mahony, ont reçu des brevets pour leurs conceptions de visière.
Fée verte/Fée verte :
La fée verte peut faire référence à : l'absinthe, une boisson alcoolisée Le livre de la fée verte (1892) dans la série Lang's Fairy Books La fougère la fée verte, l'une des fées arc-en-ciel dans les livres Rainbow Magic Une personne qui fournit illégalement du cannabis médical en Nouvelle-Zélande
Famine verte/famine verte :
La famine verte est le terme utilisé pour désigner une condition dans laquelle un pays ou une région souffre de famine même si les champs sont verts en l'absence de sécheresse - il a été décrit comme "souffrant parmi l'abondance". La famine est causée par des problèmes tels que "les prix élevés des denrées alimentaires, associés à des taux de natalité élevés et une mauvaise gestion des terres", les inondations et parfois des problèmes écologiques d'origine humaine tels que les pénuries d'eau et la déforestation. Elle est parfois causée par une mauvaise récolte l'année précédente qui entraîne un épuisement des réserves de nourriture pendant les mois d'hiver, donc un manque de nourriture au printemps et en été même lorsque la récolte à venir semble "verte" et potentiellement abondante. Le phénomène a été noté dans la province de Sidamo, en Éthiopie, dès les années 1980, lorsque des maladies bactériennes et de faibles pluies ont causé la destruction d'une grande partie de la récolte d'ensete après que les agriculteurs ont dû vendre leurs récoltes plutôt que de les manger afin de payer de lourdes taxes. dans les années 1990, quand après une période de sécheresse, le sorgho poussait mais ne portait pas de graines ; et à nouveau dans les années 2000, lorsque «les pluies récentes [en 2003] ont créé un paysage luxuriant qui masque une faim sévère». Dans les années 1990, la Corée du Nord a souffert d'une période de famine causée par le mauvais temps et des transports inefficaces. Cette période est devenue connue sous le nom de «mars ardue»; les changements politiques dans les pays qui soutenaient auparavant l'économie nord-coréenne ont réduit ou éliminé les sources de soutien extérieur.
Champs verts,_Ooty/Champs verts, Ooty :
Green Fields est une banlieue de la ville d'Ooty dans l'État du Tamil Nadu en Inde. Il constitue le quartier no. 9 de la circonscription d'Ooty du Tamil Nadu.
Figuier vert/Figuier vert :
Le figuier vert ou figuier de Timor (Sphecotheres viridis) est une espèce d'oiseau de la famille des Oriolidae. Il est endémique des forêts, des bois, des mangroves et des broussailles des îles indonésiennes de Roti et de Timor. Il est modérément commun, il est donc considéré comme le moins préoccupant par BirdLife International et l'UICN.
Green finance_and_the_Belt_and_Road_Initiative/Green finance and the Belt and Road Initiative :
La finance verte est officiellement promue comme une caractéristique importante de l'initiative "la Ceinture et la Route", l'initiative de développement économique mondial phare de la Chine. La vision officielle de la BRI appelle à une "ceinture et route vertes" respectueuse de l'environnement.
Boules de feu vertes/boules de feu vertes :
Les boules de feu vertes sont un type d'objet volant non identifié (OVNI) signalé depuis le début des années 1950. Les premières observations se sont produites principalement dans le sud-ouest des États-Unis, en particulier au Nouveau-Mexique. Bien que certains ufologues et organisations d'ufologie considèrent que les boules de feu vertes sont d'origine extraterrestre artificielle, des explications courantes et non pseudoscientifiques ont été fournies, y compris des bolides naturels.
Drapeau vert/Drapeau vert :
Un drapeau vert a diverses significations.
Flash vert/Flash vert :
Le flash vert et le rayon vert sont des phénomènes optiques météorologiques qui se produisent parfois de manière transitoire autour du moment du coucher ou du lever du soleil. Lorsque les conditions sont réunies, une tache verte distincte est brièvement visible au-dessus du membre supérieur du Soleil ; l'aspect vert ne dure généralement pas plus de deux secondes. Rarement, le flash vert peut ressembler à un rayon vert jaillissant du point du coucher ou du lever du soleil. Les éclairs verts se produisent parce que l'atmosphère terrestre peut provoquer la séparation ou la réfraction de la lumière du Soleil en différentes couleurs. Les éclairs verts sont un groupe de phénomènes similaires qui proviennent de causes légèrement différentes, et par conséquent, certains types d'éclairs verts sont plus courants que d'autres.
Flash vert_(homonymie)/Cligno vert (homonymie) :
Un flash vert est un phénomène optique. Green Flash peut également faire référence à : Green Flash (film), une comédie dramatique "Green Flash" (chanson) de 2008, du groupe d'idols japonais AKB48 Green Flash Brewing Company, une brasserie en Californie, US Green Flash Handicap, un cheval américain course
Flotte verte/Flotte verte :
La flotte verte fait référence aux véhicules spécifiques au combat des forces armées et aux véhicules électriques appartenant à l'entreprise.
Flotteur vert/Flotteur vert :
Le flotteur vert (Lasmigona subviridis) est une espèce de moule d'eau douce, un mollusque bivalve aquatique de la famille des Unionidae, les moules de rivière. Cette espèce est endémique aux États-Unis.
Protéine fluorescente verte/protéine fluorescente verte :
La protéine fluorescente verte (GFP) est une protéine qui présente une fluorescence vert vif lorsqu'elle est exposée à la lumière dans la gamme du bleu à l'ultraviolet. Le label GFP fait traditionnellement référence à la protéine isolée pour la première fois à partir de la méduse Aequorea victoria et est parfois appelé avGFP. Cependant, des GFP ont été trouvés dans d'autres organismes, notamment des coraux, des anémones de mer, des zoanithidés, des copépodes et des lancelettes. Le GFP d'A. victoria a un pic d'excitation majeur à une longueur d'onde de 395 nm et un mineur à 475 nm. Son pic d'émission est à 509 nm, qui se situe dans la partie verte inférieure du spectre visible. Le rendement quantique de fluorescence (QY) de la GFP est de 0,79. La GFP de la pensée marine (Renilla reniformis) a un seul pic d'excitation majeur à 498 nm. La GFP est un excellent outil dans de nombreuses formes de biologie en raison de sa capacité à former un chromophore interne sans nécessiter de cofacteurs accessoires, de produits géniques ou d'enzymes/substrats autres que l'oxygène moléculaire. En biologie cellulaire et moléculaire, le gène GFP est fréquemment utilisé en tant que reporter d'expression. Il a été utilisé sous des formes modifiées pour fabriquer des biocapteurs, et de nombreux animaux ont été créés qui expriment la GFP, ce qui démontre une preuve de concept qu'un gène peut être exprimé dans un organisme donné, dans des organes sélectionnés ou dans des cellules d'intérêt. La GFP peut être introduite chez des animaux ou d'autres espèces par des techniques transgéniques, et maintenue dans leur génome et celui de leur progéniture. À ce jour, la GFP a été exprimée dans de nombreuses espèces, notamment des bactéries, des levures, des champignons, des poissons et des mammifères, y compris dans des cellules humaines. Les scientifiques Roger Y. Tsien, Osamu Shimomura et Martin Chalfie ont reçu le prix Nobel de chimie 2008 le 10 octobre 2008 pour leur découverte et le développement de la protéine fluorescente verte. La plupart des gènes disponibles dans le commerce pour la GFP et les protéines fluorescentes similaires ont une longueur d'environ 730 paires de bases. La protéine naturelle a 238 acides aminés. Sa masse moléculaire est de 27 kD. Par conséquent, la fusion du gène GFP au gène d'une protéine d'intérêt peut augmenter considérablement la taille et la masse moléculaire de la protéine, et peut altérer la fonction naturelle de la protéine ou modifier sa localisation ou sa trajectoire de transport dans la cellule.
Vert pour_tous/Vert pour tous :
Green For All est une organisation dont l'objectif déclaré est de construire une économie verte tout en sortant les citoyens de la pauvreté. Il s'agit d'un groupe basé à DC qui rassemble des syndicats et des écologistes pour faire pression en faveur de mesures anti-pauvreté et d'une économie d'énergie propre. Green For All a été cofondé par Van Jones, ancien directeur du Ella Baker Center for Human Rights et Majora Carter, ancien directeur de Sustainable South Bronx, et a été officiellement lancé en septembre 2007 dans le cadre de la Clinton Global Initiative.
Vert pour_Danger/Vert pour Danger :
Green for Danger est un roman policier populaire de 1944 de l'écrivain britannique Christianna Brand, loué pour son intrigue intelligente, ses personnages intéressants et son cadre hospitalier en temps de guerre. Il a été transformé en un film de 1946 qui est considéré par les historiens du cinéma comme l'une des plus grandes adaptations à l'écran d'un roman policier de l'âge d'or. (L'épisode 2016 de la BBC Father Brown "The Rod of Asclepius" est également une adaptation du roman).
Vert pour_Danger_(film)/Vert pour Danger (film) :
Green for Danger est un thriller britannique de 1946, basé sur le roman policier du même nom de 1944 de Christianna Brand. Il a été réalisé par Sidney Gilliat et met en vedette Alastair Sim, Trevor Howard, Sally Gray et Rosamund John. Le film a été tourné aux Pinewood Studios en Angleterre. Le titre fait référence au code couleur utilisé sur les bonbonnes de gaz utilisées par les anesthésistes.
Formule verte/Formule verte :
En mathématiques, la formule de Green peut faire référence à : Le théorème de Green dans le calcul intégral Les identités de Green dans le calcul vectoriel La fonction de Green dans les équations différentielles La formule de Green pour la mesure de Green dans l'analyse stochastique
Grenouille verte/Grenouille verte :
La grenouille verte peut faire référence à diverses grenouilles dans le monde : Pelophylax, un véritable genre de grenouille de la famille des Ranidae trouvé dans l'Ancien Monde Plus précisément, la grenouille comestible (P. kl. esculenta), la Pelophylax la plus commune d'Europe Lithobates clamitans, une véritable espèce de grenouille dans la famille des Ranidae d'Amérique du Nord qui comprend également la sous-espèce de grenouille bronzée Litoria aurea, une espèce d'Hylidae ("véritable rainette") d'Australie, également connue sous le nom de grenouille verte et dorée, de grenouille verte ou de grenouille verte et dorée Grenouille verte Hybrid Bus , une compagnie de bus aux Philippines qui comprend les premiers bus électriques hybrides du pays dans leur flotte
Fonction verte/Fonction verte :
La fonction de Green peut faire référence à : La fonction de Green d'un opérateur différentiel La théorie de Deligne–Lusztig (fonction de Green) dans la théorie de la représentation des groupes finis de type Lie La fonction de Green (théorie à plusieurs corps) dans la théorie à plusieurs corps
Meubles verts/Meubles verts :
Les meubles verts sont souvent fabriqués à partir de bois normal, il n'y a rien comme des meubles verts. Les meubles sont peints avec de la couleur verte, des matériaux issus de forêts durables, qui ont de faibles niveaux de matériaux toxiques, sont fabriqués localement et suffisamment durables pour durer. Ces produits sont généralement faciles à réparer, à démonter et à recycler. Les produits certifiés par le C2C de MBDC (McDonough Braungart Design Chemistry, Cradle 2 Cradle) en sont des exemples, comme les sièges de bureau certifiés de Herman Miller, Mebelluks (Russie) et Steelcase. Ces produits peuvent être démontés, triés dans leurs éléments constitutifs et recyclés en fin de vie.
Fantôme vert_(homonymie)/Fantôme vert (homonymie) :
Green Ghost est un jeu de société. Green Ghost ou Green Ghost peut également faire référence à : Un fantôme vert Slimer de Ghostbusters, commercialisé sous le nom de The Green Ghost Un nom éphémère du lutteur Crash Holly Un titre alternatif du film The Unholy Night Un personnage créé par Johnston McCulley Un nom alternatif pour le Ghost in Nedor Comics
Don vert / Don vert :
Les cadeaux verts sont une tendance émergente qui se traduit par un impact environnemental plus faible ainsi qu'un impact plus faible sur les budgets personnels du processus d'offre de cadeaux. Cela a commencé avec l'idée de recycler l'emballage autour d'un cadeau et s'est étendu à l'état d'esprit qui se présente comme pouvant être choisi ou créé dans le but de recycler ou de réduire leur impact environnemental et budgétaire. Le concept de re-gifting beupon. Pour cette raison, l'une des étapes les plus importantes pour un cadeau vert réussi consiste pour l'hôte à indiquer que le cadeau vert est non seulement approuvé, mais préféré. Un événement qui présente des cadeaux verts encourage les personnes invitées à pratiquer le niveau de cadeaux verts avec lequel le donneur est à l'aise : Re-offrir un article jamais utilisé ou légèrement utilisé. Utilisez du papier d'emballage recyclé, des nœuds ou des sacs-cadeaux. Remplacez le papier d'emballage par du papier journal ou du tissu. Deux exemples d'emballages traditionnels en tissu sont le furoshiki et le bojagi. Créez un cadeau à la main. Offrez un laissez-passer ou une adhésion à un zoo, un musée ou un parc d'État et national local.
Gingembre vert_vin/Vin de gingembre vert :
Le vin de gingembre vert peut désigner : le vin de gingembre, souvent vendu dans des bouteilles vertes, parfois avec "Green" sur l'étiquette "Green Ginger Wine", une chanson des Rumjacks
Poterie_émaillée_verte_d_Atzompa/Poterie émaillée verte d'Atzompa :
La poterie émaillée verte d'Atzompa est un style de poterie émaillée, originaire de la ville d'Oaxaca, au Mexique, de Santa María Atzompa. La quasi-totalité de la poterie fabriquée ici est de couleur vert jade, en raison de la glaçure au monoxyde de plomb qui y est traditionnellement appliquée.
Dressing de la déesse verte / Dressing de la déesse verte :
La déesse verte est une vinaigrette contenant généralement de la mayonnaise, de la crème sure, du cerfeuil, de la ciboulette, de l'anchois, de l'estragon, du jus de citron et du poivre.
Poisson-chat doré vert/Poisson-chat doré vert :
Le poisson-chat d'or vert (Corydoras melanotaenia) est un poisson d'eau douce tropical appartenant à la sous-famille des Corydoradinae de la famille des Callichthyidae. Il est originaire des eaux intérieures d'Amérique du Sud et se trouve dans le bassin de la rivière Meta en Colombie. Le poisson pousse jusqu'à 2,3 po (5,8 cm) de long. Il vit dans un climat tropical dans une eau avec un pH de 6,0 à 8,0, une dureté de l'eau de 2 à 25 dGH et une plage de température de 73 à 77 ° F (23 à 25 ° C). Il se nourrit de vers, de crustacés benthiques, d'insectes et de matières végétales. Il pond ses œufs dans une végétation dense et les adultes ne gardent pas les œufs. En captivité, les œufs sont attachés aux larges feuilles des plantes ; les œufs éclosent au bout de cinq jours. Habituellement, une session de ponte produit environ 150 à 180 œufs. Le poisson-chat d'or vert est d'une importance commerciale dans l'industrie du commerce des aquariums.
Marchandises vertes_escroquerie/arnaque aux marchandises vertes :
L'escroquerie des produits verts, également connue sous le nom de "jeu des produits verts", était un stratagème de fraude populaire aux États-Unis du XIXe siècle dans lequel les gens étaient dupés pour payer de la fausse monnaie sans valeur. Il s'agit d'une variante de l'escroquerie du cochon dans un sac en utilisant de l'argent au lieu d'autres biens comme un cochon. Dans l'escroquerie typique aux produits verts, la marque, ou la victime, répondait aux dépliants diffusés dans tout le pays par les escrocs ("hommes aux produits verts") qui prétendaient proposer à la vente de la monnaie contrefaite "authentique". Cette monnaie aurait parfois été imprimée avec des plaques de gravure volées. Les victimes, vivant généralement en dehors des grandes villes, seraient incitées à se rendre chez les vendeurs de produits verts pour conclure la transaction. Les victimes étaient guidées par un "pilote" pour se voir montrer de grandes quantités de monnaie authentique - représentée comme étant de la contrefaçon - qui était ensuite placée dans un sac ou une sacoche. Les victimes ont ensuite reçu des offres d'achat de l'argent à un prix bien inférieur à leur valeur nominale. Pendant qu'une victime négociait un prix ou était autrement distraite, un autre complice (le «sonnerie») échangeait le sac d'argent contre un sac contenant de la sciure de bois, du papier vert ou d'autres objets sans valeur. Les victimes partiraient sans être au courant du changement et ne voulaient pas signaler le crime, car tenter d'acheter de la monnaie contrefaite était en soi un crime et la victime risquait d'être arrêtée.
Accaparement vert/Accaparement vert :
L'accaparement vert, également connu sous le nom de colonialisme vert, est l'appropriation étrangère de terres et de ressources à des fins environnementales, entraînant un modèle de développement injuste. Les objectifs de l'accaparement vert sont variés; cela peut être fait pour l'écotourisme, la conservation de la biodiversité ou des services écosystémiques, pour l'échange d'émissions de carbone ou pour la production de biocarburants. Il implique des gouvernements, des ONG et des entreprises, travaillant souvent en alliances. Les accaparements verts peuvent entraîner le déplacement des résidents locaux des terres où ils vivent ou gagnent leur vie.
Produit_intérieur_gross vert/Produit intérieur brut vert :
Le produit intérieur brut vert (PIB vert ou GGDP) est un indice de croissance économique dont les conséquences environnementales de cette croissance sont prises en compte dans le PIB conventionnel d'un pays. Le PIB vert monétise la perte de biodiversité et comptabilise les coûts causés par le changement climatique. Certains spécialistes de l'environnement préfèrent des indicateurs physiques (tels que "déchets par habitant" ou "émissions de dioxyde de carbone par an"), qui peuvent être agrégés à des indices tels que "l'indice de développement durable".
Green grow_the_rushes,_O/Green grow les rushes, O :
Le livre de la Bible référencé devrait lire l'Apocalypse, pas l'Apocalypse. C'est incorrect lorsque je le recherche sur Google sous "Green Gorw the Rushes", mais lorsque j'ai créé un journal, j'ai été renvoyé à une page indiquant qu'il avait été corrigé. Veuillez publier la copie correcte sur votre site. Il n'y a pas de Livre des Révélations dans la Bible.
Croissance verte/Croissance verte :
La croissance verte est un terme qui décrit une voie hypothétique de croissance économique qui est écologiquement durable. Il est basé sur la compréhension que tant que la croissance économique reste un objectif prédominant, un découplage de la croissance économique de l'utilisation des ressources et des impacts environnementaux négatifs est nécessaire. En tant que telle, la croissance verte est étroitement liée aux concepts d'économie verte et de développement sobre en carbone ou durable. L'un des principaux moteurs de la croissance verte est la transition vers des systèmes énergétiques durables. Les partisans des politiques de croissance verte soutiennent que des politiques vertes bien mises en œuvre peuvent créer des opportunités d'emploi dans des secteurs tels que les énergies renouvelables, l'agriculture verte ou la foresterie durable. Plusieurs pays et organisations internationales, telles que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Banque mondiale et les Nations Unies, ont élaboré des stratégies sur la croissance verte ; d'autres, comme le Global Green Growth Institute (GGGI), se consacrent spécifiquement à la question. Le terme croissance verte a été utilisé pour décrire des stratégies nationales ou internationales, par exemple dans le cadre de la reprise économique après la récession de la COVID-19, souvent présentée comme une reprise verte. Les détracteurs de la croissance verte soulignent que les approches de la croissance verte ne tiennent pas pleinement compte du changement sous-jacent des systèmes économiques nécessaire pour faire face à la crise climatique, à la crise de la biodiversité et à d'autres dégradations de l'environnement. Les critiques pointent plutôt vers des cadres alternatifs pour le changement économique tels que l'économie circulaire, la décroissance, l'économie du beignet ou des changements fondamentaux similaires qui tiennent mieux compte des limites planétaires.
Guides verts/Guides verts :
Un guide vert (ou guide de durabilité) est un ensemble de règles et de directives fournies à l'usage d'une population générale ou sélective pour atteindre l'objectif de devenir plus vert ou durable. Le guide sert à orienter les particuliers, les agences, les entreprises, les entreprises, etc. vers des ressources qui peuvent les aider à devenir plus durables (ou «vertes»), à mesure que la durabilité devient un choix de mode de vie plus populaire et croissant. Les guides sont disponibles de plusieurs manières, mais la plus populaire est via des sites Web pour éviter d'utiliser du papier. Il y a également eu une vague de guides sur les sites Web des universités pour encourager les étudiants à adopter un mode de vie plus durable.
Mèche verte/Mèche verte :
Le porte-queue vert (Callophrys rubi) est un petit papillon de la famille des Lycaenidae.
Main verte/Main verte :
La main verte peut faire référence à : la main verte (baleinière), un terme désignant un membre d'équipage inexpérimenté d'un baleinier du XIXe siècle lors de son premier voyage La main verte, un court métrage américain de 1940 sur la délinquance juvénile Le gang de la main verte, un antisioniste , groupe palestinien anti-britannique 1929-1930 The Green Hand: aventures d'un lieutenant de marine, un roman de 1856 de George Cupples Greenhand Degree, un niveau d'adhésion à la National FFA Organization
Main verte_(chasse à la baleine)/Main verte (chasse à la baleine) :
Une main verte (également « greenhand » ou « greenie ») est un terme désignant un membre d'équipage inexpérimenté d'un baleinier du XIXe siècle lors de son premier voyage, et qui aurait généralement le plus petit « lay », ou part, dans les bénéfices.
Chapeau vert/chapeau vert :
Green Hat peut faire référence à : Green Hat (société de logiciels), acquise par IBM en 2012 Orientation de la pensée en termes de nouvelles idées dans le livre d'Edward de Bono Six Thinking Hats Green Hat Films, une société cinématographique américaine dirigée par Todd Phillips Green Hat , un film de 2004 de Fendou Liu Chapeau vert, le chapeau ecclésiastique pour un évêque Le chapeau vert, un roman de 1924 de Michael Arlen Chapeau vert (idiome chinois), un terme chinois pour cocu
Ermite vert/Ermite vert :
L'ermite vert (Phaethornis guy) est un grand colibri qui est un éleveur résident du sud de l'Amérique centrale (Costa Rica et Panama) du sud au nord de l'Amérique du Sud (nord-est du Venezuela et Trinidad, et le nord des Andes de l'est du Pérou)
Héron vert/Héron vert :
Le héron vert (Butorides virescens) est un petit héron d'Amérique du Nord et centrale. Butorides vient du moyen anglais butor "bitor" et du grec ancien -oides, "ressemblant", et virescens est le latin pour "verdâtre". "héron à dos vert". Les oiseaux de la sous-espèce nominale (quel que soit l'arrangement taxonomique préféré) sont des vagabonds extrêmement rares en Europe occidentale - par exemple, une observation dans le Pembrokeshire en 2018 n'était que la deuxième observation enregistrée au Pays de Galles; des individus de la côte pacifique de l'Amérique du Nord peuvent également s'égarer jusqu'à Hawaï.
Autoroute verte/Autoroute verte :
Une autoroute verte est une chaussée construite selon un concept relativement nouveau de conception de chaussée qui intègre la fonctionnalité de transport et la durabilité écologique. Une approche environnementale est utilisée tout au long de la planification, de la conception et de la construction. Le résultat est une autoroute qui profitera au transport, à l'écosystème, à la croissance urbaine, à la santé publique et aux collectivités environnantes.
Maison verte/Maison verte :
Une maison verte est un type de maison conçue pour être écologiquement durable. Les maisons vertes se concentrent sur l'utilisation efficace de "l'énergie, de l'eau et des matériaux de construction". Une maison verte peut utiliser des matériaux de construction durables, respectueux de l'environnement et/ou recyclés. Il peut inclure des sources d'énergie durables telles que l'énergie solaire ou géothermique, et être situé de manière à tirer le meilleur parti des caractéristiques naturelles telles que la lumière du soleil et la couverture arborée afin d'améliorer l'efficacité énergétique.
Grimpereau vert/Riane vert :
Le grimpereau vert (Chlorophanes spiza) est un petit oiseau de la famille des tangaras. On le trouve dans le Nouveau Monde tropical du sud du Mexique au sud du Brésil et à Trinidad. C'est le seul membre du genre Chlorophanes.
Hébergement vert/Hébergement vert :
L'hébergement vert ou hébergement éco-responsable est un hébergement Internet qui implique des stratégies pour réduire l'impact environnemental de leurs activités. Celles-ci peuvent inclure l'utilisation accrue d'énergies renouvelables, la plantation d'arbres, de plantes et d'herbe autour et au-dessus des centres de données, et davantage d'activités quotidiennes telles que la conservation de l'énergie et l'utilisation d'appareils économes en énergie. le marketing, pour apaiser les inquiétudes des consommateurs, et la compensation carbone, l'achat de certificats verts, pour compenser les émissions de carbone.
Gestion_verte_des_ressources_humaines/Gestion verte des ressources humaines :
La gestion verte des ressources humaines (Green HRM ou GHRM) est apparue comme un concept académique issu du débat sur le développement durable et la durabilité des entreprises. Wehrmeyer (1996) est souvent présenté comme jetant les bases avec son idée que "si une entreprise doit adopter une approche respectueuse de l'environnement dans ses activités, les employés sont la clé de son succès ou de son échec". L'une des définitions les plus courantes fait référence au GHRM comme "les aspects GRH de la gestion environnementale". Une définition plus large considère le GHRM comme "des phénomènes pertinents pour comprendre les relations entre les activités organisationnelles qui ont un impact sur l'environnement naturel et la conception, l'évolution, la mise en œuvre et l'influence des systèmes de GRH". former les employés à des pratiques plus écologiques et encourager les employés à rejoindre et à trouver des initiatives durables. En mai 2011, le Journal allemand de la gestion des ressources humaines a publié un numéro spécial sur GHRM, qui comprend cinq contributions.
Poisson perroquet à bosse vert/Poisson perroquet à bosse vert :
Le poisson perroquet à bosse vert ( Bolbometopon muricatum ) est la plus grande espèce de poisson perroquet , atteignant des longueurs de 1,5 m (4,9 pieds) et pesant jusqu'à 75 kg (165 lb). On le trouve sur les récifs des océans Indien et Pacifique, de la mer Rouge à l'ouest aux Samoa à l'est, et des îles Yaeyama au nord à la Grande Barrière de Corail, en Australie, au sud. D'autres noms communs incluent bumphead perroquet, perroquet à bosse, perroquet à deux têtes, perroquet buffle et perroquet géant. C'est la seule espèce du genre monotypique Bolbometopon et c'est le plus grand poisson herbivore habitant les récifs coralliens.
Chasse verte/Chasse verte :
La chasse verte (également éco-chasse , concept de balle verte , fléchettes vertes ou safari de fléchettes ) est la pratique consistant à suivre et à tirer sur le gibier avec des fusils ou des arcs tranquillisants non létaux, puis à relâcher vivants les animaux capturés. La chasse verte est généralement pratiquée lorsque la tranquillisation de l'animal est nécessaire à des fins vétérinaires, de surveillance ou de translocation d'espèces. chasser sans réellement tuer l'animal (similaire à la pratique de capture et de remise à l'eau promue par la pêche récréative moderne), en laissant intacte l'abondance de la faune et en contribuant ainsi directement aux initiatives de conservation. Les mesures et les détails d'un animal tranquillisé sont généralement acceptés par les journaux de bord de l'organisation de chasse et des montures de trophées en fibre de verre peuvent être faites pour récompenser le chasseur. L'éco-chasse présente d'autres avantages, car le chasseur a la possibilité supplémentaire d'être tenu régulièrement informé des mouvements futurs de l'animal si le dard faisait partie d'un projet de suivi des animaux par GPS. Bien que toujours coûteuse (parfois plus de 25 000 USD), la chasse verte est plus économique car les frais sont généralement inférieurs à la chasse au trophée (jusqu'à 60 000 USD). Les frais financent le projet de conservation qui nécessite un animal immobilisé pour la micropuce, l'entaille des oreilles, la collecte de tissus ou le suivi GPS et tout fonds supplémentaire peut être utilisé pour soutenir la gestion de l'aire protégée concernée. En raison de la balistique terminale considérablement réduite, le chasseur doit s'approcher à moins de 30 mètres (98 pieds) de l'animal cible pour le lancer avec succès, souvent beaucoup plus près que nécessaire pour la chasse traditionnelle. Il existe également des safaris de dard en groupe, où un groupe de spectateurs assiste à la chasse sans participer aux procédures. Idéalement, toutes les chasses vertes impliquent un vétérinaire pour administrer l'anesthésie en toute sécurité et garantir que les procédures donnent la priorité au bien-être de l'animal. L'immobilisation doit avoir lieu le matin lorsque les températures sont plus fraîches, les oreilles et les yeux des animaux immobilisés doivent être couverts pour réduire le stress lors de l'échantillonnage, des mesures et d'autres procédures, après quoi un antidote est administré afin d'inverser l'effet de tranquillisation. Les espèces de félins sont particulièrement vulnérables à l'anesthésie et doivent être surveillées pendant 24 heures après l'immobilisation. Des critiques ont surgi sur la possibilité que des animaux particuliers soient trop fréquemment tranquillisés dans l'intérêt de générer des revenus, des cas de corruption aboutissant à une perte de soutien à la chasse verte par le gouvernement, les organisations de conservation et de chasse.
Hydre verte/Hydre verte :
-->
Hydrogène vert/Hydrogène vert :
L'hydrogène vert (GH2 ou GH2) est un hydrogène produit par une énergie renouvelable ou à partir d'une énergie bas carbone. L'hydrogène vert a des émissions de carbone nettement inférieures à l'hydrogène gris, qui est produit par reformage à la vapeur du gaz naturel, qui constitue l'essentiel du marché de l'hydrogène. L'hydrogène vert produit par l'électrolyse de l'eau représente moins de 0,1 % de la production totale d'hydrogène. Il peut être utilisé pour décarboner des secteurs difficilement électrifiables, comme la sidérurgie ou la cimenterie, et contribuer ainsi à limiter le changement climatique. Le coût de production élevé est le principal facteur expliquant la faible utilisation de l'hydrogène vert. Néanmoins, le marché de l'hydrogène devrait croître, certaines prévisions concernant le coût de production de l'hydrogène passant de 6 $/kg en 2015 à environ 2 $/kg d'ici 2025. En 2020, de grandes entreprises européennes ont annoncé leur intention de faire passer leurs flottes de camions à l'hydrogène. . L'hydrogène vert peut être mélangé dans les gazoducs existants et également utilisé pour produire de l'ammoniac vert, le principal constituant de la production d'engrais. Il est suggéré par les organismes de l'industrie de l'hydrogène que l'ammoniac vert sera compétitif par rapport aux coûts de l'ammoniac produit de manière conventionnelle (ammoniac gris) d'ici 2030.
Hylie verte/Hylie verte :
L'hylia verte (Hylia prasina) est un genre monotypique répandu en Afrique tropicale, où il habite principalement le sous-étage et la strate médiane de la forêt humide. C'est un insectivore de la canopée qui avait été provisoirement placé dans la famille des fauvettes Cettiidae, mais en 2019, son affectation à une nouvelle famille, les Hyliidae, a été fortement soutenue.
Ibis vert/Ibis vert :
L'ibis vert (Mesembrinibis cayennensis), également connu sous le nom d'ibis de Cayenne, est un échassier de la famille des ibis Threskiornithidae. C'est le seul membre du genre Mesembrinibis. Il s'agit d'un éleveur résident du Honduras au Nicaragua, du Costa Rica et de l'ouest du Panama, et de l'Amérique du Sud au nord de l'Argentine. Il entreprend quelques déplacements saisonniers locaux en saison sèche.
Iguane vert/Iguane vert :
L'iguane vert (Iguana iguana), également connu sous le nom d'iguane américain ou d'iguane vert commun, est une grande espèce de lézard arboricole, principalement herbivore, du genre Iguana. Habituellement, cet animal s'appelle simplement l'iguane. L'iguane vert s'étend sur une vaste zone géographique; il est originaire du sud du Brésil et du Paraguay jusqu'au Mexique au nord, et a été introduit d'Amérique du Sud à Porto Rico et est très commun dans toute l'île, où il est familièrement connu sous le nom de gallina de palo ("poulet de bambou" ou "poulet de l'arbre") et considérée comme une espèce envahissante ; aux États-Unis, des populations sauvages existent également dans le sud de la Floride (y compris les Florida Keys), à Hawaï, dans les îles Vierges américaines et dans la vallée du Rio Grande au Texas. Les iguanes verts ont également colonisé avec succès l'île d'Anguilla, arrivant sur l'île en 1995 après avoir traversé les Caraïbes en rafting depuis la Guadeloupe, où ils ont été introduits. Herbivore, il s'est considérablement adapté au niveau de la locomotion et de l'osmorégulation grâce à son régime alimentaire. Il atteint 1,5 m (4,9 pi) de longueur de la tête à la queue, bien que quelques spécimens aient grandi de plus de 2 m (6,6 pi) avec un poids corporel supérieur à 20 lb (9,1 kg). Communément trouvé en captivité comme animal de compagnie en raison de sa disposition calme et de ses couleurs vives, il peut être très exigeant de s'en occuper correctement. Les exigences d'espace et le besoin d'un éclairage et d'une chaleur spéciaux peuvent s'avérer difficiles pour l'amateur.
Iguane vert_en_captivité/Iguane vert en captivité :
L'iguane vert (Iguana iguana) est le reptile le plus commercialisé à l'échelle mondiale, représentant 46 % du commerce total de reptiles aux États-Unis de 1996 à 2012, avec des importations annuelles atteignant 1 million en 1996. En 1995, plus de 800 000 animaux ont été importés dans le États-Unis uniquement, provenant principalement d'exploitations d'élevage en captivité basées dans leur pays d'origine (Honduras, El Salvador, Colombie et Panama). Ils peuvent vivre jusqu'à 30 ans selon les propriétaires. En 1998, une Journée nationale de sensibilisation aux iguanes (NIAD) a été créée pour décourager les consommateurs de considérer les iguanes comme des «animaux de compagnie jetables». Malgré le faible coût et l'attrait du "marché de masse" de ces animaux, ils exigent de s'occuper correctement tout au long de leur vie. Le plus souvent, le régime alimentaire, l'éclairage et les autres conditions de logement des iguanes verts sont inadéquats, provoquant la mort de 70% des iguanes verts en captivité au cours de leur première année de vie.
Pigeon_impérial vert/Pigeon impérial vert :
Le pigeon impérial vert (Ducula aenea) est un grand pigeon forestier. La vaste gamme s'étend du Népal, du sud de l'Inde et du Sri Lanka vers l'est jusqu'au sud de la Chine, en Indonésie et aux Philippines.
Impérialisme vert/Impérialisme vert :
L'impérialisme vert ou l'éco-impérialisme ou l'éco-colonialisme ou l'impérialisme environnemental est une épithète désobligeante pour l'ingérence supposée des forces occidentales majoritairement progressistes dans les affaires intérieures des nations pour la plupart en développement au nom de l'environnementalisme. En tant qu'épithète péjorative, il désigne un type d'impérialisme, qui utilise les appels moraux du changement climatique et de la protection des ressources pour faciliter le contrôle politique et pratique des ressources du Sud global par le Nord global. Par exemple, l'UE essaie de réglementer les effets négatifs potentiels de la production de biomasse également au-delà de ses frontières par une réglementation transnationale.
Vert en_Islam/Vert en Islam :
La couleur verte (arabe : أخضر, romanisé : 'akhḍar) a un certain nombre d'associations traditionnelles dans l'Islam. Dans le Coran, il est associé au paradis. Le vert a été adopté par les chiites, et reste particulièrement populaire dans l'iconographie chiite, mais il est également largement utilisé par les États sunnites, notamment dans le drapeau de l'Arabie saoudite et le drapeau du Pakistan. Il y a aussi une couleur verte islamique qui a l'hexagone #009000.
Politique_industrielle verte/Politique industrielle verte :
La politique industrielle verte (GIP) est une politique gouvernementale stratégique qui tente d'accélérer le développement et la croissance des industries vertes pour passer à une économie à faible émission de carbone. Une politique industrielle verte est nécessaire car les industries vertes telles que les énergies renouvelables et les infrastructures de transport public à faible émission de carbone sont confrontées à des coûts élevés et à de nombreux risques en termes d'économie de marché. Par conséquent, ils ont besoin du soutien du secteur public sous la forme d'une politique industrielle jusqu'à ce qu'ils deviennent commercialement viables. Les spécialistes des sciences naturelles avertissent que des mesures immédiates doivent être prises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et atténuer les effets du changement climatique. Les spécialistes des sciences sociales soutiennent que l'atténuation du changement climatique nécessite une intervention de l'État et une réforme de la gouvernance. Ainsi, les gouvernements utilisent le GIP pour résoudre les problèmes économiques, politiques et environnementaux du changement climatique. Le GIP est propice à une transformation économique, institutionnelle et technologique durable. Elle va au-delà de la structure économique du marché libre pour remédier aux défaillances du marché et aux problèmes d'engagement qui entravent l'investissement durable. Une GIP efficace renforce le soutien politique à la réglementation du carbone, qui est nécessaire pour la transition vers une économie à faible émission de carbone. Plusieurs gouvernements utilisent différents types de GIP qui conduisent à divers résultats. Le GIP et la politique industrielle sont similaires, bien que le GIP ait des défis et des objectifs uniques. Le GIP est confronté au défi particulier de concilier enjeux économiques et environnementaux. Il traite d'un degré élevé d'incertitude quant à la rentabilité des investissements verts. En outre, il répond à la réticence de l'industrie à investir dans le développement vert et aide les gouvernements actuels à influencer la future politique climatique. Le GIP offre des opportunités de transition énergétique vers les énergies renouvelables et une économie à faible émission de carbone. Un grand défi pour la politique climatique est le manque de soutien de l'industrie et du public, mais le GIP crée des avantages qui attirent le soutien pour la durabilité. Elle peut créer une gestion de niche stratégique et générer une « spirale verte », ou un processus de rétroaction qui combine les intérêts industriels avec la politique climatique. Le GIP peut protéger les employés des industries émergentes et en déclin, ce qui accroît le soutien politique aux autres politiques climatiques. La tarification du carbone, les transitions énergétiques durables et la diminution des émissions de gaz à effet de serre ont plus de chances de succès à mesure que le soutien politique augmente. Le GID est étroitement associé à la relance verte, un ensemble de directives politiques visant à faire face aux effets économiques du COVID-19 et aux effets environnementaux du changement climatique en encourageant l'expansion des énergies renouvelables et la croissance des emplois verts. Cependant, le GIP fait face à de nombreux risques. Certains risques incluent de mauvais choix du gouvernement quant aux industries à soutenir ; captation politique de la politique économique; ressources gaspillées; action inefficace pour lutter contre le changement climatique; mauvaise conception des politiques qui manque d'objectifs politiques et de stratégies de sortie; différends commerciaux; et défaut de coordination. Des mesures stratégiques peuvent être prises pour gérer les risques de GIP. Certains incluent la communication, la transparence et la responsabilité des secteurs public et privé ; politique avec des objectifs clairs, des techniques d'évaluation et des stratégies de sortie; l'apprentissage des politiques et l'expérimentation des politiques ; gestion des loyers verts ; des institutions solides; et une presse libre. Les gouvernements de divers pays, États, provinces, territoires et villes utilisent différents types de politiques industrielles vertes. Des instruments politiques distincts conduisent à plusieurs résultats. Les exemples incluent les politiques de lever et de coucher du soleil, les subventions, la recherche et le développement, les exigences de contenu local, les tarifs de rachat, les crédits d'impôt, les restrictions à l'exportation, les mandats de consommation, les règles de marchés publics écologiques et les normes de portefeuille d'énergies renouvelables.
Infrastructure verte/Infrastructure verte :
L'infrastructure verte ou infrastructure bleu-vert fait référence à un réseau qui fournit les « ingrédients » pour résoudre les défis urbains et climatiques en construisant avec la nature. Les principales composantes de cette approche comprennent la gestion des eaux pluviales, l'adaptation au climat, la réduction du stress thermique, l'augmentation de la biodiversité, la production alimentaire, une meilleure qualité de l'air, la production d'énergie durable, une eau propre et des sols sains, ainsi que des fonctions plus anthropocentriques, telles qu'une augmentation qualité de vie grâce aux loisirs et à la fourniture d'ombre et d'abris dans et autour des villes et des cités. L'infrastructure verte sert également à fournir un cadre écologique pour la santé sociale, économique et environnementale de l'environnement. Plus récemment, des universitaires et des militants ont également appelé à des infrastructures vertes qui favorisent l'inclusion sociale et l'égalité plutôt que de renforcer les structures préexistantes d'accès inégal aux services basés sur la nature. dans des normes telles que SuRe, la norme pour une infrastructure durable et résiliente. Cependant, les infrastructures vertes peuvent également signifier des « infrastructures à faible émission de carbone », telles que les infrastructures d'énergie renouvelable et les systèmes de transport public (voir « infrastructures à faible émission de carbone »). Les infrastructures bleu-vert peuvent également être une composante de « systèmes de drainage durables » ou de « systèmes de drainage urbains durables » (SuDS ou SUDS) conçus pour gérer la quantité et la qualité de l'eau, tout en apportant des améliorations à la biodiversité et à l'agrément.
Green infrastructure_for_stormwater_management/Infrastructure verte pour la gestion des eaux pluviales :
L'infrastructure verte est définie aux États-Unis par l'article 502 du Clean Water Act comme l'ensemble des mesures qui utilisent des systèmes végétaux ou de sol, des surfaces perméables, la collecte et la réutilisation des eaux pluviales, infiltrent ou évapotranspirent les eaux pluviales et réduisent les flux vers les systèmes d'égouts ou vers les eaux de surface. . L'infrastructure verte englobe diverses pratiques de gestion de l'eau telles que les toits végétalisés, les jardins absorbants et d'autres mesures pour capter, filtrer et réduire les eaux pluviales. L'infrastructure verte empêche ou réduit la quantité d'eau qui s'écoule dans les égouts pluviaux et s'avère être un outil important pour les villes confrontées à des débordements d'égouts unitaires et à des problèmes de nutriments. Il offre de nombreux avantages environnementaux, sociaux et économiques tels que l'amélioration de la qualité des eaux de surface, la conservation de l'eau et la sécurité communautaire. L'infrastructure verte est une approche rentable et résiliente de la gestion des eaux pluviales. Alors que l'infrastructure des eaux pluviales grises est conçue pour éloigner les eaux pluviales de l'environnement bâti, l'infrastructure verte traite l'eau à la source.
Iora vert/Iora vert :
L'iora verte (Aegithina viridissima) est un oiseau qui appartient à la famille des Aegithinidés. On le trouve dans la péninsule thaï-malaise, à Sumatra et à Bornéo. Ses habitats comprennent les forêts de plaine, la forêt secondaire et la forêt de mangrove. Il est menacé par la perte d'habitat et l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) l'a évalué comme quasi menacé.
Prise verte/Prise verte :
Le caran vert ( Caranx caballus ), également connu sous le nom de cric à cheval , est une espèce abondante de poissons marins côtiers de la famille des carangidés . L'espèce est répartie dans l'est de l'océan Pacifique le long de la côte américaine de l'île de Santa Cruz au large de la Californie au nord jusqu'au Pérou au sud, ainsi que dans un certain nombre d'îles, dont les Galapagos et récemment Hawaï. Le cric vert se distingue des autres espèces de carangidés similaires par un certain nombre de caractéristiques, notamment le nombre de branchiospines et d'écailles de la ligne latérale, et la présence d'une paupière adipeuse. C'est une espèce modérément grande, atteignant au moins 55 cm de longueur et 2,81 kg, bien que des rapports non confirmés suggèrent une taille maximale beaucoup plus grande. Il vit dans un large éventail d'environnements du plateau continental, y compris les estuaires, les baies, les récifs et les monts sous-marins au large, vivant à la fois pélagiquement et démersalement. Le carangue verte est une espèce prédatrice, se nourrissant d'une variété de poissons, de crustacés et de céphalopodes, ainsi que de zooplancton. La plupart des poissons sont sexuellement matures lorsqu'ils atteignent 38 cm, le frai ayant lieu entre mai et octobre. L'espèce est d'une grande importance pour les pêcheries dans toute son aire de répartition, capturée par des chaluts pélagiques, une variété de méthodes de filet et des lignes et hameçons. Le carangue verte intéresse également les pêcheurs, pris aux appâts et aux leurres, bien qu'il ne soit considéré que comme juste en qualité gustative.
Geai vert/geai vert :
Le geai vert (Cyanocorax luxuosus) est une espèce de geais du Nouveau Monde, et se trouve en Amérique centrale. Les adultes mesurent environ 27 cm (11 po) de long et sont de couleur variable dans leur aire de répartition; ils ont généralement des têtes bleues et noires, des ailes et un manteau verts, des queues vert bleuâtre, des becs noirs, des anneaux oculaires jaunes ou bruns et des pattes sombres. Le régime alimentaire de base se compose d'arthropodes, de vertébrés, de graines et de fruits. Le nid est généralement construit dans un buisson épineux; la femelle incube la couvée de trois à cinq œufs. Il s'agit d'une espèce commune de geai avec une large gamme et l'Union internationale pour la conservation de la nature a classé son état de conservation comme étant "le moins préoccupant".
Maillot vert/Maillot vert :
Dans les courses cyclistes sur route (par exemple, les courses par étapes du Grand Tour), le maillot vert est un maillot de course distinctif porté par le meilleur finisseur le plus régulier de la compétition. Alors que le leader de la course du Tour de France portera le maillot jaune, ou "maillot jaune ", le maillot vert ("maillot vert") sera porté par le leader du concours par points. Depuis 2009, la Vuelta a España utilise également le maillot vert pour signifier le leader du concours aux points. Dans le Giro d'Italia, le maillot vert a été, de 1974 à 2011, porté par le Roi de la Montagne, leader de la compétition des spécialistes de l'escalade.
Jery ​​vert/Jery vert :
Le Jery vert (Neomixis viridis) est un oiseau qui appartient à la famille des Cisticolidés. Elle est endémique de Madagascar. Son habitat naturel est la forêt de plaine humide subtropicale ou tropicale.
Emploi vert/Emploi vert :
Les emplois verts (emplois cols verts, emplois durables, éco-emplois ou emplois environnementaux) sont, selon le Programme des Nations Unies pour l'environnement, "les travaux dans les activités agricoles, manufacturières, de recherche et développement (R&D), administratives et de services qui contribuent ) substantiellement à la préservation ou à la restauration de la qualité de l'environnement. Plus précisément, mais pas exclusivement, cela inclut les emplois qui aident à protéger les écosystèmes et la biodiversité ; à réduire la consommation d'énergie, de matériaux et d'eau grâce à des stratégies à haut rendement ; à décarboniser l'économie ; et à minimiser ou à éviter complètement génération de toutes formes de déchets et de pollution. Le secteur de l'environnement a le double avantage d'atténuer les défis environnementaux et de contribuer à la croissance économique. Les emplois verts, selon le Bureau of Labor Statistics des États-Unis, sont classés comme « des emplois dans les entreprises qui produisent des biens ou des services qui profitent à l'environnement ou préservent les ressources naturelles » ou « des emplois dans lesquels les tâches des travailleurs consistent à rendre les processus de production de leur établissement plus respectueux de l'environnement ». respectueux ou utilisent moins de ressources naturelles ». Le Bureau of Labor Statistics classe les emplois verts dans les catégories suivantes : conservation de l'eau, foresterie durable, biocarburants, énergie géothermique, assainissement de l'environnement, durabilité, auditeurs énergétiques, recyclage, véhicules électriques, énergie solaire et énergie éolienne. Ces définitions incluent les emplois qui cherchent à utiliser ou développer des formes d'énergie renouvelables (c'est-à-dire éolienne, hydroélectrique, géothermique, éolienne, gaz d'enfouissement et déchets solides municipaux) et accroître leur efficacité. Dans le domaine des emplois verts, l'éducation, la formation et la sensibilisation du public sont également incluses. Ces emplois visent à faire respecter les réglementations, à soutenir l'éducation et à accroître l'influence du public au profit de l'environnement.
Jobfish vert / Jobfish vert :
Le jobfish vert ( Aprion virescens ), également connu sous le nom de jobfish gris , vivaneau gris ou vivaneau élancé , et en hawaïen comme uku , est une espèce de poisson marin à nageoires rayonnées , un vivaneau appartenant à la famille des Lutjanidae . On le trouve dans la région Indo-Pacifique. Cette espèce habite divers environnements de récifs à des profondeurs allant de près de la surface à 120 mètres (390 pieds). C'est une espèce très importante pour la pêche commerciale locale et est populaire comme poisson de chasse, bien qu'il ait été signalé qu'il provoque une intoxication à la ciguatera. On le trouve également dans le commerce des aquariums. Cette espèce est le seul membre connu de son genre.
Coq vert / Coq vert :
La sauvagine verte ( Gallus varius ), également connue sous le nom de sauvagine javanaise , forktail ou sauvagine verte javanaise , est la plus éloignée et la première à diverger il y a au moins 4 millions d'années parmi les quatre espèces de sauvagine. Une hybridation avec du poulet domestique a également été signalée. La sauvagine verte est un oiseau de taille moyenne (jusqu'à 75 cm de long) de la famille des faisans Phasianidae.
Martin-pêcheur vert/Martin-pêcheur vert :
Le martin-pêcheur vert (Chloroceryle americana) est une espèce de "martin-pêcheur d'eau" de la sous-famille des Cerylinae de la famille des Alcedinidae. On le trouve du sud du Texas aux États-Unis jusqu'en Amérique centrale, dans tous les pays continentaux d'Amérique du Sud, à l'exception du Chili, et à Trinité-et-Tobago.
Labéo vert/Labéo vert :
Le labéo vert ou labéo de montagne (Labeo fisheri), est une espèce de poisson d'eau douce de la famille des Cyprinidés. On ne le trouve qu'au Sri Lanka, où il est présent dans les cours d'eau du bassin de la rivière Mahaweli.
Voie verte_(route)/Voie verte (route) :
Une voie verte est un type de route au Royaume-Uni, généralement une route rurale non goudronnée.
Requin lanterne verte / Requin lanterne verte :
La lanterne verte (Etmopterus virens) est une espèce d'aiguillat commun de la famille des Etmopteridae, que l'on trouve dans le centre-ouest de l'océan Atlantique. Cette espèce se produit généralement sur la pente continentale supérieure en dessous d'une profondeur de 350 m (1150 pieds). Atteignant 26 cm (10 po) de longueur, la lanterne verte a un corps élancé avec une longue queue fine et des denticules dermiques bas et coniques sur ses flancs. Il est brun foncé ou gris avec une coloration noire ventrale, qui contient des photophores émetteurs de lumière qui peuvent remplir une fonction cryptique et/ou sociale. On pense que les requins lanternes vertes sont grégaires et peuvent attaquer leurs proies, calmars et poulpes souvent plus gros qu'eux, en meute. La reproduction est vivipare aplacentaire, les femelles donnant naissance à des portées de un à trois petits. Ce requin relativement commun est une prise accessoire occasionnelle et sans valeur de la pêche commerciale; actuellement, il ne semble pas être significativement menacé par les activités humaines.
Cuve verte/Cuve verte :
L'algue verte (アオノリ; 青海苔) au Japon, le chou marin (海白菜) ou hutai (滸苔) en Chine, et le parae (파래) en coréen, est un type d'algues vertes comestibles, comprenant des espèces de les genres Monostroma et Ulva (Ulva prolifera, Ulva pertusa, Ulva intestinalis). Il est cultivé commercialement dans certaines régions de la baie au Japon, en Corée et à Taïwan, comme la baie d'Ise. Il est riche en minéraux tels que le calcium, le magnésium, le lithium, les vitamines et les acides aminés tels que la méthionine. On l'appelle aussi aosa (アオサ, Ulva pertusa) dans certains endroits du Japon. Des algues comestibles similaires, avec des noms indigènes traduits par "laver", se trouvent dans de nombreux autres pays du monde. Porphyra umbilicalis, une algue rouge, est récoltée sur les côtes de l'Ecosse, du Pays de Galles et de l'Irlande. (Voir laverbread.) À Hawaï, "l'espèce Porphyra atropurpurea est considérée comme une grande délicatesse, appelée Limu luau".
Feuille verte_(homonymie)/Feuille verte (homonymie) :
La feuille verte, ou loriquet à poitrine écailleuse, est un oiseau australien. La feuille verte peut également faire référence à : Ale Yarok (Green Leaf), un parti israélien de légalisation du cannabis. The Green Leaf, un groupe de rock expérimental américain Green leaf box, un eucalyptus originaire du nord de l'Australie Volatils des feuilles vertes, composés organiques libérés lorsque les plantes subissent des lésions tissulaires Paruline à feuilles vertes, trouvée dans les montagnes du Caucase, dans le centre-sud de l'Europe
Green leaf_volatiles/Volatils des feuilles vertes :
Les composés volatils des feuilles vertes (GLV) sont des composés organiques volatils qui sont libérés lorsque les plantes subissent des lésions tissulaires. Plus précisément, ils comprennent des aldéhydes, des esters et des alcools de composés à 6 carbones libérés après une blessure. Ces composés sont produits et émis très rapidement et sont utilisés par presque toutes les plantes vertes. Les plantes libèrent constamment des GLV, mais les plantes non stressées les libèrent en quantités beaucoup plus faibles. Certains de ces produits chimiques agissent comme des composés de signalisation entre les plantes de la même espèce, d'autres espèces ou même des formes de vie très différentes comme les insectes. Certains de ces produits chimiques, mais pas nécessairement tous, agissent essentiellement comme des phéromones végétales.[12] Les GLV ont également des propriétés antimicrobiennes pour prévenir l'infection au site de la blessure.
Vert gauche/Vert gauche :
Le terme gauche verte fait principalement référence à une affiliation politique qui combine des éléments de politique verte et de politique de gauche dans les pays où le terme est utilisé. Il s'agit principalement d'une idéologie axée sur la justice sociale et les droits de l'homme, avec une expansion axée sur les droits des autres espèces. Il est souvent utilisé en contraste avec les partis verts de centre-gauche, qui tentent de concilier leurs objectifs environnementaux avec un cadre capitaliste, et, rarement, les partis verts de centre-droit (comme le Parti vert letton et le Parti vert écologiste du Mexique), qui soutiennent opinions anti-féministes. Des exemples de partis de «gauche verte» incluent GroenLinks aux Pays-Bas, le Parti vert des États-Unis, le Mouvement gauche-vert en Islande et le Parti vert d'Aotearoa en Nouvelle-Zélande. Le nom «Gauche verte» est également utilisé par une variété d'organisations qui épousent les principes socialistes ou marxistes, mais avec un plus grand accent sur la préservation de l'environnement que les itérations précédentes du socialisme et du communisme.
Prêts verts/Prêts verts :
Le prêt vert fait référence à un prêt dépendant de critères environnementaux pour l'utilisation prévue des fonds. Il s'inscrit dans le cadre plus large de l'investissement durable et vise à réduire l'impact sur l'environnement des nouvelles activités de prêt.
Libéralisme vert/libéralisme vert :
Le libéralisme vert, ou environnementalisme libéral, est un libéralisme qui inclut la politique verte dans son idéologie. Les libéraux verts sont généralement libéraux sur les questions sociales et «verts» sur les questions économiques. Le terme «libéralisme vert» a été inventé par le philosophe politique Marcel Wissenburg dans son livre de 1998 Green Liberalism: The Free and The Green Society. Il soutient que le libéralisme doit rejeter l'idée de droits de propriété absolus et accepter des contraintes qui limitent la liberté d'abuser de la nature et des ressources naturelles. Cependant, il rejette le contrôle de la croissance démographique et tout contrôle sur la répartition des ressources comme incompatibles avec la liberté individuelle, privilégiant plutôt le contrôle de l'offre : une production plus efficace et des freins à la surproduction et à la surexploitation. Ce point de vue tend à dominer le mouvement, bien que les critiques disent qu'il place en fait les libertés individuelles au-dessus de la durabilité.
Libertarianisme vert / Libertarianisme vert :
Le libertarianisme vert est une forme de politique verte. Alternativement, c'est une forme de libertarianisme dans laquelle le marché libre fournit des résultats bénéfiques (ou bénins) pour l'environnement. Marcel Wissenburg (2009) soutient que les partisans de cette dernière constituent une minorité de théoriciens politiques verts.
Ligne verte_(métro_de_Stockholm)/Ligne verte (métro de Stockholm) :
La ligne verte (en suédois : Gröna linjen) est la plus ancienne des trois lignes de métro de Stockholm. La longue ligne de 41,256 kilomètres (25,635 mi) comprend une seule ligne au nord du centre-ville, se divisant en trois branches au sud du centre-ville. Le premier tronçon de la ligne a ouvert ses portes en tant que métro en 1950, bien que certaines parties de la ligne remontent aux années 1930 et étaient à l'origine utilisées par le tramway de Stockholm.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hugh Earnshaw

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...