Rechercher dans ce blog

lundi 19 décembre 2022

Greek Cup 1971–72


Argentins grecs/Argentins grecs :
Les Argentins grecs ( grec : Ελληνοαργεντινοί ; espagnol : gréco-argentins ) sont des citoyens argentins d'origine grecque ou des personnes nées en Grèce qui résident en Argentine . Bien qu'ils ne soient pas aussi importants que les autres communautés européennes, les Grecs ont beaucoup contribué à leur nouveau pays. Les premiers immigrants sont arrivés à la fin du XVIIIe siècle, tandis que l'essentiel de l'immigration s'est produit au cours de la première moitié du XXe siècle. Sont inclus les Aroumains et les Mégléno-Roumains, qui se sont adaptés à la société argentine en raison des similitudes linguistiques entre la romance orientale et l'espagnol, ainsi que de l'identité latine des Aroumains et des Mégléno-Roumains.
Forces armées_grecques_au_Moyen_Orient/Forces armées grecques au Moyen-Orient :
Après la chute de la Grèce aux mains des puissances de l'Axe en avril-mai 1941, des éléments des forces armées grecques réussirent à s'échapper vers le Moyen-Orient sous contrôle britannique. Là, ils ont été placés sous le gouvernement grec en exil et ont poursuivi le combat aux côtés des Alliés jusqu'à la libération de la Grèce en octobre 1944. Celles-ci sont connues dans l'histoire grecque sous le nom de Forces armées grecques au Moyen-Orient (Ελληνικές Ένοπλες Δυνάμεις Μέσης Ανατολής).
Uniformes de l'armée grecque/Uniformes de l'armée grecque :
L'armée grecque moderne a une histoire de près de 200 ans, au cours de laquelle a subi des changements dramatiques et a été impliquée dans certains des conflits majeurs sur le continent européen. L'armée grecque moderne tout au long de son histoire a suivi de près les développements internationaux en matière d'équipement et d'uniformes. À l'exception notable des unités d'élite Evzones, qui basaient leurs uniformes sur les vêtements traditionnels indigènes du XVIIIe siècle, le reste de l'armée, comme la plupart des militaires du monde entier, a toujours été prompt à adopter le courant de la mode militaire parmi les armées des influents. Grandes Puissances. Cette influence peut être grossièrement divisée en trois périodes : les uniformes à la française, qui ont dominé tout au long du XIXe siècle (avec de nombreux éléments bavarois sous le règne d'Otton, et quelques influences autrichiennes et russes plus tard), les styles britanniques introduits autour de la guerre mondiale I et utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale et jusqu'à la fin des années 1960, et le style "OTAN" ou américain prédominant à partir de ca. A partir de 1968. Divers éléments ou détails individuels peuvent bien sûr être attribués à d'autres influences, et il y avait aussi des uniformes de transition combinant des conceptions précédentes.
Championnats grecs d'athlétisme/Championnats grecs d'athlétisme :
Les championnats grecs d'athlétisme (grec : Πανελλήνιο πρωτάθλημα στίβου) est une compétition annuelle d'athlétisme en plein air organisée par l'Hellenic Amateur Athletic Association, qui sert de championnat national pour le sport en Grèce. L'événement a eu lieu pour la première fois en 1896 et les événements pour les femmes ont été ajoutés au calendrier en 1930. Les championnats masculins et féminins ont été organisés à la fois comme des compétitions distinctes et sur le même site. Des championnats annuels distincts sont organisés pour les courses sur route et les courses à pied. Il y a aussi un championnat grec d'athlétisme en salle.
Commission_grecque_de_l'énergie_atomique/Commission grecque de l'énergie atomique :
La Commission grecque de l'énergie atomique (GAEC) est une agence gouvernementale indépendante de la Grèce qui est responsable de la sécurité, du développement et de la réglementation atomiques et de la surveillance des rayonnements ionisants et non ionisants produits artificiellement. Le conseil d'administration de sept membres opère sous la tutelle du ministère du développement à travers le secrétariat général de la recherche et de la technologie. Le GAEC a été créé par une loi en 1954. Parmi d'autres scientifiques grecs notables, Leonidas Zervas a été deux fois président de la commission (1964–1965 et 1974–1975).
Greek Australian_Short_Film_Festival/Festival grec du court métrage australien :
Le Greek Australian Short Film Festival (GASFF) est un festival annuel du film basé à Melbourne, en Australie, qui présente des films produits par des Grecs et des personnes d'origine grecque.
Australiens grecs / Australiens grecs :
Les Australiens grecs ( grec : Ελληνοαυστραλοί , Ellinoafstrali ) sont des Australiens d'ascendance grecque. Les Australiens grecs sont l'un des plus grands groupes de la diaspora grecque mondiale. Selon le recensement de 2021, 424 750 personnes ont déclaré avoir une ascendance grecque (seule ou en combinaison avec une autre ascendance), soit 1,7 % de la population australienne. Lors du recensement de 2021, 92 314 résidents australiens sont nés en Grèce. L'immigration grecque en Australie a été l'un des plus importants flux migratoires de l'histoire de l'Australie, en particulier après la Seconde Guerre mondiale et la guerre civile grecque. Le flux de migrants en provenance de Grèce a légèrement augmenté en 2015 en raison de la crise économique en Grèce, l'Australie étant l'une des principales destinations des Grecs au départ, principalement vers Melbourne, où la communauté gréco-australienne est la plus profondément implantée. 88 % des Australiens grecs parlent Grecs et 91% sont membres de l'Église grecque orthodoxe. L'Australie et la Grèce entretiennent également une relation bilatérale étroite basée sur des liens historiques et la riche contribution des Australiens grecs à la société australienne. En 2019, les exportations de services australiens vers la Grèce étaient évaluées à 92 millions de dollars, tandis que les importations de services en provenance de Grèce totalisaient 750 millions de dollars. Le stock d'investissements de l'Australie en Grèce en 2019 s'élevait à 481 millions de dollars, tandis que les investissements en Australie en provenance de la Grèce s'élevaient à 192 millions de dollars.
District_autonome grec/District autonome grec :
Le district autonome grec ( russe : Греческий автономный район ) était un district national créé selon la politique de délimitation nationale en Union soviétique . Il a été créé le 27 février 1930 par le décret de l'ispolkom du kraï d'Azov et de la mer Noire, avec la capitale à stanitsa Krymskaya (aujourd'hui la ville de Krymsk). En 1932, la capitale a été déplacée à stanitsa Nizhne-Bakanskaya. C'était le seul district de subordination républicaine (c'est-à-dire directement subordonné à une république soviétique, plutôt qu'à une entité administrative de niveau intermédiaire). Cette autonomie grecque en Union soviétique a existé jusqu'au 6 mars 1939, date à laquelle elle a été dissoute et l'entité administrative renommée district de Krymsky par le décret de Krasnodar Krai kraikom du Parti communiste panrusse, à la fin de la première vague du Répression soviétique contre les Grecs de souche.
Greek B_Basket_League/Greek B Basket League :
La Ligue grecque de basket-ball B, ou Ligue grecque de basket-ball B (en grec : Ελληνική Β Μπασκετ Λιγκ), est une ligue nationale de basket-ball en Grèce. Il est également connu sous le nom de deuxième championnat national, championnat national B, deuxième ligue nationale, ligue nationale B, troisième division et en grec (Βήτα Εθνική καλαθοσφαίρισης) (Beta Ethniki Basketball). Il est organisé par la Fédération hellénique de basketball (EOK). Il s'agit du 3e niveau du système de ligue de basket-ball en Grèce et a été fondé sous sa forme actuelle en 1986. À l'origine, la ligue a commencé en 1961, sous le nom de championnat national grec de classe B, et c'était le 2e niveau niveau de Basket-ball grec jusqu'en 1986, date à laquelle il a été remplacé à ce titre par la Ligue grecque de basket A2. La Ligue grecque de basket B se déroulait à l'origine sous un format de ligue de deux groupes. De 1986 à 2012, la ligue s'est déroulée sous un format de ligue à un groupe. De 2013 à 2010, il s'est à nouveau déroulé sous un format à deux groupes. Sous le format actuel de la ligue, un total de 58 clubs participent, qui sont séparés en quatre groupes basés sur des critères géographiques.
Bahamiens grecs/Bahamiens grecs :
Les Bahamiens grecs ( grec : Ελληνομπαχαμιανός , romanisé : Ellenobakhamianόs ) comprennent les citoyens bahamiens d'origine grecque totale ou partielle. La plupart des résidents, sinon l'ensemble de la communauté grecque, sont les descendants d'ouvriers grecs venus aux Bahamas dans les années 1880 pour développer l'industrie des éponges.
Ligue grecque de baseball/Ligue grecque de baseball :
La ligue grecque de baseball est la meilleure ligue de baseball amateur en Grèce. La saison inaugurale a eu lieu en 2000 et les premiers champions étaient Marousi 2004. La saison commence chaque mars et se termine chaque novembre avec la finale, une série au meilleur des cinq. Les matchs se jouent exclusivement le week-end. En 2014, le gouvernement grec a décidé l'abolition de la Fédération grecque de baseball en raison du faible nombre de clubs actifs dans ce sport.
Basket_League grecque/Ligue grecque de basket :
La Ligue grecque de basket (GBL), souvent également appelée Ligue grecque de basket-ball A1, ou Championnat grec de basket-ball (à l'origine appelé Championnat panhellénique de basket-ball), et également connue sous le nom de Stoiximan Basket League pour des raisons de parrainage, est le basket-ball professionnel de premier niveau. ligue en Grèce. Il est géré par HEBA ( grec : ΕΣΑΚΕ ), sous l'autorité légale de la Fédération hellénique de basketball (EOK). C'est le niveau le plus élevé du système de ligue grecque. La GBL joue selon les règles de la FIBA ​​et se compose actuellement de 13 équipes, l'équipe la moins bien classée étant reléguée en A2 Basket League et remplacée par le vainqueur des barrages de ce niveau. Il se déroule d'octobre à juin, avec des équipes jouant 22 matchs chacune pendant la saison régulière, et les 8 meilleures équipes participant ensuite aux séries éliminatoires. Le premier championnat grec officiel de basket-ball a eu lieu lors de la saison 1927–28. La ligue a organisé une compétition dans laquelle les équipes de la ligue ont joué sous un format avec un calendrier national, pour la première fois, au cours de la saison 1963–64. La ligue a organisé pour la première fois une ronde éliminatoire lors de la saison 1986-1987. La ligue a autorisé pour la première fois des joueurs étrangers (non grecs) lors de la saison 1988-1989 . La ligue est devenue une compétition entièrement professionnelle au cours de la saison 1992–93. La ligue a toujours été classée parmi les 3 à 5 meilleures ligues nationales nationales de basket-ball européen, depuis le début du classement des ligues. Pour plus d'informations, consultez les classements historiques des ligues nationales européennes de basket-ball et les classements des ligues nationales européennes de basket-ball.
Greek Basket_League_Best_Coach/Meilleur entraîneur de la Ligue grecque de basket :
Le meilleur entraîneur de la Ligue grecque de basket , ou entraîneur de l'année de la Ligue grecque de basket , est un prix annuel décerné au meilleur entraîneur de chaque saison de la ligue grecque de basket-ball professionnel de haut niveau, la Ligue grecque de basket .
Greek Basket_League_Best_Defender/Meilleur défenseur de la Ligue grecque de basket :
Le meilleur défenseur de la Ligue grecque de basket , ou joueur défensif de l'année de la Ligue grecque de basket , est un prix annuel décerné au meilleur joueur défensif de chaque saison de la ligue grecque de basket-ball professionnel de haut niveau, la Ligue grecque de basket .
Greek Basket_League_Best_Young_Player/Meilleur jeune joueur de la Ligue grecque de basket :
Le meilleur jeune joueur de la Ligue grecque de basket est un prix annuel décerné au meilleur joueur de moins de 22 ans de chaque saison de la ligue grecque de basket-ball professionnel de haut niveau, la Ligue grecque de basket.
Greek Basket_League_Finals_MVP/MVP de la finale de la Ligue grecque de basket :
Le prix MVP de la finale de la Ligue grecque de basket, ou prix MVP des éliminatoires de la Ligue grecque de basket (grec : Ελληνικού Α1 Μπάσκετ Πρωταθλήματος Tελικός MVP) est le prix annuel MVP de la finale des séries éliminatoires de la ligue grecque de basket-ball en Grèce.
Greek Basket_League_MVP/MVP de la Ligue grecque de basket :
Le MVP de la Ligue grecque de basket est le prix annuel MVP décerné par la ligue de basket-ball professionnelle de 1er niveau en Grèce, la Ligue grecque de basket. Depuis la saison 2014-15, le prix MVP de la Ligue grecque de basket est voté par les fans en ligne, alors qu'auparavant ce n'était pas le cas. Le vote est actuellement décidé par un ratio de 40 % par les fans et les médias, et 60 % par les entraîneurs en chef et les capitaines de chacune des 14 équipes de la Ligue grecque de basket.Depuis la saison 2010-11, le Basket grec Le leader PIR de la ligue est considéré comme un prix MVP statistique non officiel, basé uniquement sur la statistique de l'indice de performance (PIR). Cela ne doit pas être confondu avec le prix officiel MVP de la Ligue grecque de basket , qui est un prix basé sur un processus de vote et qui est décerné à la fin des éliminatoires de chaque saison.
Greek Basket_League_Most_Improved_Player/Joueur le plus amélioré de la Ligue grecque de basket :
Le joueur le plus amélioré de la Ligue grecque de basket, ou MIP de la Ligue grecque de basket, est un prix annuel pour le joueur le plus amélioré de chaque saison de la ligue grecque de basket-ball professionnel de haut niveau, la Ligue grecque de basket.
Greek Basket_League_Most_Popular_Player/Joueur le plus populaire de la Ligue grecque de basket :
Le joueur le plus populaire de la Ligue grecque de basket , ou MPP de la Ligue grecque de basket , est un prix annuel pour le "joueur le plus populaire" de chaque saison de la ligue grecque de basket-ball professionnel de haut niveau, la Ligue grecque de basket .
Greek Basket_League_Most_Spectacular_Player/Joueur le plus spectaculaire de la Ligue grecque de basket :
Le joueur le plus spectaculaire de la Ligue grecque de basket, ou MSP de la Ligue grecque de basket, est un prix annuel pour le "joueur le plus spectaculaire" de chaque saison de la ligue grecque de basket-ball professionnel de haut niveau, la Ligue grecque de basket. Le prix est décerné au joueur qui est réputé avoir les jeux les plus impressionnants de la saison, et qui ont tendance à être des jeux de slam dunk.
Greek Basket_League_Pentad/Greek Basket League Pentad :
La Greek Basket League Pentad, la Greek Basket League Pentada, ou Greek Basket League Best Five, est un prix annuel pour les 5 meilleurs joueurs de chaque saison de la ligue grecque de basket-ball professionnel de haut niveau, la Greek Basket League.
Greek Basket_League_awards/Récompenses de la Ligue grecque de basket :
Les récompenses de la Ligue grecque de basket sont les récompenses individuelles annuelles décernées par la ligue de basket-ball professionnelle de 1er niveau en Grèce, la Ligue grecque de basket. Depuis la saison 2014-15, les prix sont votés par les fans en ligne, alors qu'auparavant ils ne l'étaient pas. Le vote est actuellement décidé par un ratio de 40% par les fans et les médias, et 60% par les entraîneurs et les capitaines de chacune des équipes de la Ligue grecque de basket. Cependant, les récompenses du joueur le plus populaire et du joueur préféré des femmes sont décidées exclusivement par le vote en ligne des fans.
Greek Basket_League_career_statistical_leaders / Leaders statistiques de la carrière de la Ligue grecque de basket :
Les leaders statistiques de carrière de la Ligue grecque de basket sont les leaders statistiques de tous les temps de la Ligue grecque de basket de haut niveau, depuis la saison 1992-1993, lorsque la ligue a été reconnue pour la première fois par la FIBA, comme une ligue entièrement et entièrement professionnelle de basket-ball. . Bien que la Ligue grecque de basket reconnaisse officiellement les résultats et les championnats des formats antérieurs de la ligue, elle ne reconnaît officiellement les statistiques que depuis le début de l'ère professionnelle de la ligue, avec la saison 1992–93. Les statistiques de la compétition des années précédentes, lorsque la ligue était officiellement classée comme amateur, ne sont pas officiellement reconnues.
Greek Basket_League_individual_statistics/Statistiques individuelles de la Ligue grecque de basket :
Les statistiques individuelles de la Ligue grecque de basket sont les statistiques saison par saison des leaders de la Ligue grecque de basket de haut niveau, depuis que la ligue a formé sa catégorie nationale A, à partir de la saison 1963–64. Les leaders des statistiques saison par saison dans chaque catégorie statistique sont répertoriés en fonction du nombre total de statistiques accumulées au cours d'une saison donnée, plutôt que par moyenne par match, et incluent à la fois la saison régulière et les séries éliminatoires, car c'est ainsi que la ligue compte sa saison par leaders des statistiques de la saison.
Greek Basketball_Championship_career_statistical_leaders / Leaders statistiques de carrière du championnat grec de basket-ball :
Les leaders statistiques de carrière du championnat grec de basket-ball sont les leaders statistiques de tous les temps du championnat grec de basket-ball de haut niveau, depuis que la ligue a formé sa catégorie nationale A, à partir de la saison 1963–64. Les leaders des statistiques de tous les temps sont divisés en catégories distinctes, sur la base des statistiques totales comptées depuis la création de la catégorie nationale A de la ligue, à commencer par la saison 1963-1964, les statistiques totales comptées depuis la formation de la catégorie nationale A1, à partir avec la saison 1986–87, et les statistiques totales comptaient depuis la saison 1992–93, lorsque la ligue a été reconnue pour la première fois par la FIBA ​​​​comme une ligue de basketball entièrement et entièrement professionnelle à 100%. Les statistiques de carrière pour l'histoire de la Ligue grecque de basket ne sont officiellement comptées que depuis la saison 1992–93 (l'ère professionnelle de la compétition).
Greek Basketball_Cup/Coupe grecque de basketball :
La Coupe grecque de basket-ball ou Coupe hellénique de basket-ball (en grec : Κύπελλο Ελλάδος καλαθοσφαίρισης ανδρών) est la compétition annuelle de coupe nationale de basket-ball professionnel de haut niveau en Grèce. Il est organisé par la Fédération hellénique de basketball (EOK).
Greek Basketball_Cup_MVP/MVP de la Coupe grecque de basketball :
Le MVP de la Coupe grecque de basket-ball, ou MVP de la finale de la Coupe grecque de basket-ball, est un prix annuel décerné au joueur le plus précieux de la Coupe grecque de basket-ball, qui est la compétition nationale de coupe de basket-ball masculin professionnel de premier plan dans le pays de Grèce. La Coupe de basket-ball grecque est disputée entre des équipes de la Ligue grecque de basket-ball de niveau 1, de la Ligue grecque de basket-ball A2 de niveau 2 et de la Ligue grecque de basket-B de troisième niveau.
Greek Basketball_Super_Cup/Supercoupe grecque de basketball :
La Super Coupe de basket-ball grecque ou la Super Coupe de la Ligue grecque de basket est la compétition de super coupe nationale de basket-ball professionnel de haut niveau en Grèce. La première édition du tournoi a été organisée par la Fédération hellénique de basket-ball (EOK), en 1986. Il a été disputé par les champions de la Ligue grecque de basket et les vainqueurs de la Coupe grecque de basket-ball. Cependant, la Super Coupe de Grèce de basket-ball a été relancée en 2020, par l'Association hellénique des clubs de basket-ball (HEBA), sous un format de tournoi à quatre finales.
Bains grecs_dans_l'ancienne_Olympie/Bains grecs dans l'ancienne Olympie :
Les bains grecs de l'ancienne Olympie sont les premiers bains du sanctuaire et ils sont situés du côté ouest, à l'extérieur de l'enceinte sacrée de l'Altis, près de la rive de la rivière Kladeos. Ils ont été construits au 5ème siècle avant JC et ont continué à se développer tout au long de leur utilisation. Au IIe siècle après JC, ils ont servi de base à la construction des thermes de Kladeos. Ils sont appelés bains grecs afin de les distinguer des bains de l'époque romaine au même endroit. Le simple bâtiment initial avec le puits s'est progressivement transformé en un espace luxueux avec une architecture plus complexe et de nombreuses décorations et mosaïques. À l'époque romaine, les systèmes d'approvisionnement en eau et de drainage ont été perfectionnés. Il y avait des bains chauds et froids, comme c'était courant dans les zones d'entraînement et les sites de compétitions sportives. Les bains grecs ont été construits pour répondre aux besoins des athlètes, car ils les utilisaient pour se laver après l'entraînement ou après les Jeux olympiques antiques. À cette époque, les athlètes se frottaient le corps avec de l'huile, puis jetaient de la poussière dessus pendant l'entraînement, afin d'améliorer leurs performances. C'était un processus qui prenait du temps, mais qui était nécessaire et suivait un certain rituel. Le nettoyage de leur corps après les séances d'entraînement et les compétitions sportives était très important pour les athlètes. Tout d'abord, ils ont utilisé le strigile pour gratter les huiles et la poussière de leur corps. Ensuite, ils ont été massés pour apaiser le système nerveux. La dernière partie était le «nettoyage» du corps et de l'âme avec de l'eau.
Bataillon_grec_de_Balaklava/Bataillon grec de Balaklava :
Le bataillon grec de Balaklava était une unité militaire de l'armée impériale russe qui a participé aux guerres russo-turques de 1768-1774, 1787-1792 et 1806-1812. Il se composait d'expatriés grecs qui vivaient dans la région de Balaklava. Initialement, le bataillon s'appelait "Greek Infantry Regiment" et en 1797 a été renommé "Greek Balaklava Battalion". Ses soldats grecs venaient du Péloponnèse, des îles de la mer Égée, des îles Ioniennes et des dominions vénitiens en Albanie. Ils étaient expérimentés dans la guérilla et ont contribué de manière significative à l'annexion russe de la Crimée et à l'expulsion des Ottomans de la région. Dans la guerre de 1787-1789, ils ont également combattu en mer avec la flottille à rames du Dniepr et la flotte de la mer Noire. La contribution du bataillon a été cruciale dans les batailles pour la prise de Kaffa (Feodosiya) (1783) et le siège de la forteresse de Sudak. Ils ont participé à la répression russe du soulèvement tatar de 1777-1778 soutenu par l'Empire ottoman et de la rébellion tatare lors de la guerre de 1812 contre Napoléon. Dans la guerre de Crimée de 1853-1856, ils se sont opposés à l'occupation britannique de la ville et du port de Balaklava.La base du régiment d'infanterie grecque était Balaklava après le décret impérial du 18 février 1784. Les soldats se sont installés à Balaklava avec leurs familles, un total nombre d'environ 500 adultes en 1778, porté à environ 1 700 en 1802. Selon le décret impérial du 4 avril 1797, le bataillon était composé de trois compagnies, chacune ayant 100 soldats. Y compris les officiers et autres membres du personnel, son effectif total s'élevait à 396 personnes. Les soldats ont reçu des uniformes rouges et verts et des armes du même type. L'organisation et le fonctionnement du bataillon étaient calqués sur les divisions armées des cosaques du Don, car celles-ci étaient plus proches du caractère grec et des traditions ethniques. Parmi les commandants du bataillon se trouvaient le capitaine Stefanos Beis Mavromichalis (1775-1779, 1794-1801), le major Konstantinos Zaponis (1790-1794), le général Theodosis Reveliotis (1809-1831) et le lieutenant-colonel Lykourgos Katsonis, fils de Lambros Katsonis, (1831- 1859). Le bataillon est dissous en 1859.
Bible grecque/Bible grecque :
La Bible grecque peut se référer à : Traductions de la Bible en grec La Septante, une traduction grecque de la Bible hébraïque (l'Ancien Testament) La Vulgate grecque du Nouveau Testament, une expression polysémique La Bible orthodoxe orientale/grecque, une traduction anglaise de la Bible Textus Receptus, un édition du Nouveau Testament grec publiée par Desiderius Erasmus Texte patriarcal, publié en 1904 par le Patriarcat œcuménique
Braille grec/Braille grec :
Le braille grec est l'alphabet braille de la langue grecque. Il est basé sur les conventions internationales du braille, correspondant généralement à la translittération latine. En grec, il est connu sous le nom de Κώδικας Μπράιγ Kôdikas Brég "Code Braille". Il existe en fait deux alphabets braille grecs, qui diffèrent par l'attribution de quelques lettres : le braille grec moderne utilisé en Grèce et le braille grec international pour les lettres ou mots grecs utilisés en mathématiques ou autrement intégrés en anglais et dans d'autres langues.
Brésiliens grecs/Brésiliens grecs :
Les Brésiliens grecs ( grec : Ελληνοβραζιλιάνοι , romanisé : Ellinovraziliani , portugais : Greco-brasileiros ) sont des résidents brésiliens qui sont entièrement ou partiellement d'origine grecque. Ils sont situés dans tout le Brésil avec un nombre estimé allant d'environ 30 000 personnes à 50 000 Grecs vivant à São Paulo seulement.
Dollar grec / Dollar grec :
Greek Buck était un duo musical canadien, composé de Don Pyle (anciennement de Shadowy Men on a Shadowy Planet et Phono-Comb) et Andrew Zealley. Ils sont surtout connus pour " Spunk ", la chanson thème de la série télévisée américaine Queer as Folk .
Canal d'affaires grec/Canal d'affaires grec :
Greek Business Channel ou GBC a été le premier réseau en Grèce consacré exclusivement aux affaires et à la finance. Il a fourni des détails minutieux sur tous les événements de Grèce, d'Europe et de l'étranger. La programmation visait à diffuser des nouvelles et des informations qui plairont à tous, y compris les propriétaires, les consommateurs, les hommes et les femmes d'affaires et les investisseurs. GBC a été la première chaîne thématique lancée en Grèce, elle est disponible par satellite sur Nova. Il a été lancé en avril 2002 et, pour des raisons inconnues, GBC a cessé ses activités le 1er décembre 2006.
Église_catholique_byzantine_grecque/Église catholique byzantine grecque :
L' Église catholique grecque byzantine ( grecque : Ελληνική Βυζαντινή Καθολική Εκκλησία , Ellinikí Vizantiní Katholikí Ekklisía ; ) ou l' Église gréco-catholique est une église particulière catholique orientale sui iuris de l' Église grecque kourinique et catholique moderne . Ses membres comprennent des habitants de Grèce, de Turquie, d'Italie et de Corse.
Chœur_byzantin grec/Chœur byzantin grec :
Le chœur grec byzantin est un chœur spécialisé dans le chant du chant traditionnel byzantin. Le chœur a été fondé en 1977 par Lykourgos Angelopoulos (également le directeur) et est basé à Athènes, en Grèce. Le chœur a voyagé à travers le monde pour des concerts, participé à des festivals de musique et sorti des enregistrements en studio. Se consacrant à la musique religieuse, la chorale a participé à des offices religieux (avec une veillée monastique moyenne d'une durée d'environ 10 heures de chant perpétuel), notamment les suivantes : Vigiles au monastère du Mont Sinaï (1983) Cologne (1985) Monastère Mega Spelaion ( 1987) Monastère de Vatopedi Mont Athos (1995) Cathédrale de Saint Demetrios à Thessalonique (1993)
Greek C_Basket_League/Greek C Basket League :
La Ligue grecque de basket C , ou Ligue grecque de basket-ball C ( grec : Ελληνική Γ Μπάσκετ Λιγκ ) est le niveau national de quatrième niveau du système de ligue de basket-ball en Grèce. Il est également connu sous le nom de troisième championnat national, championnat national C, troisième ligue nationale, ligue nationale C et quatrième division, ou en grec, Γάμμα Εθνική καλαθοσφαίρισης (Gamma Ethniki Basketball). Il est organisé par la Fédération hellénique de basket-ball (EOK). Il a débuté lors de la saison 1985-1986 et s'est déroulé à l'origine avec un format de ligue de deux groupes. Actuellement, la ligue se compose de six groupes, avec un total de 66 équipes.
Canadiens grecs/Canadiens grecs :
Les Canadiens grecs ( grec : Ελληνοκαναδοί ) sont des citoyens canadiens qui ont un héritage grec complet ou partiel ou des personnes qui ont émigré de Grèce et résident au Canada. Selon le recensement de 2021, 262 140 Canadiens ont déclaré avoir une ascendance grecque.
Exarchat_apostolique_grec-catholique_de_Grèce/Exarchat apostolique gréco-catholique de Grèce :
L'exarchat apostolique de Grèce est un territoire ecclésiastique de l'Église catholique byzantine grecque ou un exarchat apostolique de l'Église catholique en Grèce. Comme il n'y a pas de siège métropolitain dans l'Église grecque byzantine, elle est exemptée directement au Saint-Siège et à la Congrégation pour les Églises orientales. La cathédrale se trouve dans la cathédrale Holy Trinity du siège épiscopal d'Athènes, avec un évêque titulaire responsable de l'ensemble de la communauté catholique grecque byzantine en Grèce.
Exarchat_apostolique_grec-catholique_d'Istanbul/Exarchat apostolique grec-catholique d'Istanbul :
L'Exarchat apostolique gréco-catholique d'Istanbul (ou de Constantinople) (Exarchatus Apostolicus Constantinopolitanus) est le doyen de deux juridictions catholiques orientales pré-diocésaines missionnaires qui constituent l'Église catholique grecque byzantine, une Église catholique orientale de rite byzantin en langue grecque. Elle est directement soumise au Saint-Siège, car l'Église gréco-catholique n'a pas de métropolite. L'exarchat apostolique couvre tout le territoire de la Turquie. Son siège épiscopal de cathédrale est l'Ayatriada Rum Katoliki Kilise (église catholique Holy Trinity Rum) à Istanbul. En 2017, c'était la seule paroisse de l'exarchat et compte 16 paroissiens.
Cathédrale_grecque-catholique,_Ouzhhorod/Cathédrale gréco-catholique, Oujhorod :
La cathédrale Sainte-Croix est une cathédrale gréco-catholique de l'éparchie de Moukatchevo à Uzhhorod, en Ukraine. Il est dédié à l'Exaltation de la Sainte Croix. L'église baroque a été construite en 1646 à la demande des jésuites grâce à des fonds donnés par la famille noble de Drugeth. Il a subi des dommages pendant la guerre d'indépendance de Rákóczi. Après la suppression de la Compagnie de Jésus en 1773, l'impératrice Marie-Thérèse permit aux gréco-catholiques de prendre possession du bâtiment. Il a été rénové selon les conceptions néoclassiques de László Fabri en 1848. Pendant la période soviétique (1945–1991), le bâtiment a été transféré à l'Église orthodoxe russe. Le 10 octobre 1991, après la légalisation et la restauration de l'Église gréco-catholique, la cathédrale a été restituée à l'éparchie gréco-catholique de Moukatchevo. Le 28 juin 2003, les reliques du bienheureux Théodore Romzha ont été transférées à la cathédrale. Selon le site officiel de l'éparchie de Moukatchevo, elle n'a toujours pas sa résidence épiscopale.
Église grecque-catholique/Église grecque-catholique :
Le terme Église gréco-catholique peut désigner un certain nombre d'Églises catholiques orientales suivant la liturgie byzantine (grecque), considérées collectivement ou individuellement. Les termes gréco-catholique, église gréco-catholique ou catholique byzantin, église catholique byzantine peuvent désigner : Individuellement, 14 des 23 Églises catholiques orientales qui utilisent le rite byzantin, alias rite grec : l'Église gréco-catholique albanaise l'Église gréco-catholique biélorusse la l'Église gréco-catholique bulgare l'Église gréco-catholique de Croatie et de Serbie l'Église gréco-byzantine catholique, en Grèce et en Turquie l'Église gréco-catholique hongroise l'Église catholique italo-albanaise l'Église gréco-catholique macédonienne l'Église gréco-catholique melkite l'Église gréco-catholique roumaine (officiellement l'Église roumaine unie à Rome, gréco-catholique) l'Église gréco-catholique russe l'Église gréco-catholique ruthène l'Église gréco-catholique slovaque l'Église gréco-catholique ukrainienne Tout autre groupe de catholiques orientaux suivant le rite byzantin : les catholiques géorgiens de rite byzantin un ordinariat pour les fidèles catholiques orientaux sans ordinaire propre, dans 6 pays L'Église catholique en Grèce , une hiérarchie catholique romaine suivant le rite latin en Grèce
Église_catholique_grecque_de_Croatie_et_de_Serbie/Église gréco-catholique de Croatie et de Serbie :
L' Église gréco-catholique de Croatie et de Serbie ( latin : Ecclesia Graeco-Catholica Croatiae et Serbiae ; serbo-croate : Grkokatolička crkva u Hrvatskoj i Srbiji , Гркокатоличка црква у Хрватској и Србији , sa rite byzantine parfois appelée , en référence à L'Église catholique de Croatie et de Serbie est une Église catholique orientale particulière (sui iuris) en pleine communion avec l'Église catholique. Il se compose de l'éparchie gréco-catholique de Križevci, couvrant la Croatie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, et de l'éparchie gréco-catholique de Ruski Krstur, couvrant la Serbie. L'éparchie de Križevci était dirigée par l'évêque Nikola Kekić jusqu'à sa retraite en mars 2019, et depuis lors, l'éparchie est gouvernée par l'administrateur apostolique Milan Stipić. L'éparchie de Ruski Krstur est dirigée par l'évêque Đura Džudžar depuis sa nomination en 2003 (jusqu'en 2018 comme exarque apostolique). Bien que deux éparchies soient canoniquement liées, l'église n'a pas de structure unifiée, ni de province ecclésiastique propre, puisque Križevci est suffragant de l'archidiocèse de l'Église latine de Zagreb et l'éparchie de Ruski Krstur est directement soumise au Saint-Siège.
Église_catholique_grecque_de_Nazareth/Église gréco-catholique de Nazareth :
L'Église gréco-catholique de l'Annonciation est l'église paroissiale de la communauté gréco-catholique melkite de la ville de Nazareth, dans le nord d'Israël.
Co-cathédrale_grecque-catholique_des_saints_Cyrille_et_Méthode,_Zagreb/Co-cathédrale gréco-catholique des Saints Cyrille et Méthode, Zagreb :
La co-cathédrale gréco-catholique des Saints Cyrille et Méthode ( croate : Grkokatolička konkatedrala Sv. Ćirila i Metoda ) est l'église co-cathédrale historiciste de l' éparchie gréco-catholique de Križevci . Il appartient au Vicariat du Diocèse de Žumberak-Križevci. Il est situé dans la rue Saint-Cyrille et Méthode dans la ville haute de Zagreb, près de la place Saint-Marc.
Éparchie_catholique_grecque_de_Kri%C5%BEevci/Éparchie gréco-catholique de Križevci :
L'éparchie de Križevci est une Église gréco-catholique de Croatie et de Serbie éparchie de l'Église catholique de Croatie, de Slovénie et de Bosnie-Herzégovine. Son éparchie actuelle est Milan Stipić. La cathédrale se trouve dans la cathédrale de la Sainte Trinité, dans le siège épiscopal de Križevci, en Croatie. Il rassemble principalement ses fidèles parmi les Croates de souche du centre et de l'est de la Croatie, et parmi les Ukrainiens et les Rusyns de Slavonie orientale, avec une petite minorité serbe. La liturgie utilisée par l'éparchie est la forme slave du rite byzantin, utilisant la langue slave de la vieille église et l'alphabet cyrillique.
Éparchie_grecque-catholique_de_Mukachevo/Éparchie gréco-catholique de Moukatchevo :
L'éparchie gréco-catholique de Moukatchevo est une éparchie (diocèse) associée à l'Église gréco-catholique ruthène sous un statut et un territoire non identifiés situés à l'ouest de l'Ukraine, à peu près équivalents à l'oblast de Zakarpatska. L'éparchie a été créée par le pape Clément XIV en 1771. L'éparchie est en pleine communion avec l'Église catholique. Ses paroisses observent le rite byzantin qui est également célébré par la majorité des chrétiens orthodoxes, et tel que prévu dans les termes originaux de l'Union d'Uzhhorod. L'éparchie est une éparchie mère d'au moins quatre métropoles modernes, à savoir l'Église gréco-catholique slovaque, l'Église gréco-catholique roumaine, l'Église gréco-catholique hongroise et l'Église métropolitaine catholique byzantine de Pittsburgh aux États-Unis.
Éparchie_grecque-catholique_de_Ruski_Krstur/Éparchie gréco-catholique de Ruski Krstur :
L' éparchie de San Nicola di Ruski Krstur ( serbe : Крстурска гркокатоличка епархија ) est un territoire ecclésiastique de l' Église catholique grecque de Croatie et de Serbie ou éparchie de l' Église catholique de Serbie . Il a été fondé en 2003 en tant qu'exarchat apostolique avec un territoire en Serbie et au Monténégro, et a été réduit au territoire de la Serbie en 2013. En 2018, il a été élevé au rang d'éparchie par le pape François. Depuis 2003, il est dirigé par l'évêque Đura Džudžar. L'éparchie de Ruski Krstur est l'une des deux éparchies de l'Église gréco-catholique de Croatie et de Serbie, avec l'éparchie de Križevci en Croatie. L'éparchie de Ruski Krstur est exemptée directement au Saint-Siège. L'éparchie de Križevci est suffragante de l'archidiocèse de l'Église latine de Zagreb. L'éparchie de Ruski Krstur dessert principalement un groupe de catholiques grecs de Rusyn dans la région de Voïvodine.
Greek Catholic_Seminary_in_Zagreb/Séminaire gréco-catholique de Zagreb :
Le séminaire gréco-catholique de Zagreb est le plus ancien séminaire gréco-catholique du monde en dehors de Rome. Ce grand séminaire est en activité depuis 1681. C'est le principal établissement d'enseignement de l'Église gréco-catholique en Croatie, en Bosnie-Herzégovine et en Slovénie. Historiquement, il a joué un rôle important dans le mouvement illyrien.
Greek Catholic_Union_of_the_USA/Union gréco-catholique des États-Unis :
L'Union gréco-catholique des États-Unis (GCU) est la plus ancienne société de prestations fraternelles continues pour les immigrants Rusyn et leurs descendants aux États-Unis.
Catholiques grecs_au_Monténégro/Catholiques grecs au Monténégro :
Les catholiques grecs du Monténégro sont des chrétiens catholiques orientaux qui pratiquent la liturgie dans le rite byzantin. Depuis 2013, il n'y a plus de juridiction catholique orientale couvrant le Monténégro, et tous les catholiques grecs du pays sont sous la juridiction des évêques locaux de rite latin.
Division du Caucase grec/Division du Caucase grec :
La division grecque du Caucase (grec : Ελληνική Μεραρχία του Καυκάσου), était une division de l'armée russe composée de Grecs de souche des régions du Caucase et du Pont pendant la Première Guerre mondiale. population contre les attaques des milices musulmanes et de l'armée ottomane. Il a été dissous un an plus tard à la suite du traité de Poti.
Championnat grec_Rugby_Union/Championnat grec Rugby Union :
Le championnat grec de rugby à XV est la plus importante compétition nationale de rugby à XV en Grèce. Il a débuté en 2005 et est organisé par la Fédération grecque de rugby. Au cours de la période où les championnats ont eu lieu, la plupart des titres ont été remportés par Athens RFC et un titre a été remporté par Attica Springboks RFC et un par Iraklis Rugby.
Greek Chess_Championship/Championnat grec d'échecs :
Le championnat d'échecs grec se joue normalement l'année suivant l'année du titre. Par exemple, le 24e championnat (pour le titre de 1974) a été disputé en 1975. Le 48e championnat était un tournoi à la ronde à onze joueurs (classement moyen Elo 2421) qui s'est déroulé du 8 au 23 décembre 1998. Ioannes Papaioannou a répété en tant que champion avec un Note 7.0/9.
Église grecque/Église grecque :
L'Église grecque peut faire référence à l'Église orthodoxe orientale Église de Grèce Église grecque orthodoxe Église grecque catholique Église grecque (terme de bowling), le nom d'un coup de rechange particulier dans le bowling Église grecque (Alba Iulia), Roumanie Église grecque, Brăila, Roumanie Église grecque (Brașov ), Roumanie Église grecque (Constanța), Roumanie
Église grecque,_Br%C4%83ila/Église grecque, Brăila :
L'Église grecque (en roumain : Biserica Greacă) est une église orthodoxe roumaine située au 3 Calea Călărașilor, Brăila, Roumanie. Il est dédié à la fête de l'Annonciation. En 1863, la communauté grecque locale a décidé de construire une église, avec des offices en grec. Il desservirait à la fois les habitants grecs de la ville et les Grecs arrivés de l'étranger dans le port de Brăila. L'architecte était Avraam Ioanidis de Bursa. Il a également supervisé la construction, en grande partie exécutée par des ouvriers italiens. L'église est cruciforme, avec deux flèches. Le style architectural dominant est le renouveau byzantin, avec des touches grecques, gothiques et néo-Renaissance. Elle a été achevée en 1872. L'évêque Melchisedec Ștefănescu l'a consacrée la même année. Gheorghe Tattarescu a peint une partie de l'église en 1872. Constantinos Livadas Liochis a poursuivi les travaux en 1901. Dimitrie Belizarie a terminé en 1945-1946. Il y a trois autels. Pendant la construction, un ruisseau a été découvert sous terre. Cela coule dans un puits, et l'eau est bénie chaque année pour l'eau bénite. L'église est administrée par l'archidiocèse du Bas-Danube de l'Église orthodoxe roumaine. Il est classé monument historique par le ministère roumain de la Culture et des Cultes.
Église grecque_(Alba_Iulia)/Église grecque (Alba Iulia) :
L'Église grecque (en roumain : Biserica Grecească) est une église orthodoxe roumaine située au 7, rue Avram Iancu, à Alba Iulia, en Roumanie. Il est dédié à la fête de l'Annonciation. L'église a été construite entre 1782 et 1794. Son nom fait référence aux marchands aroumains qui ont contribué à sa construction. La nécessité de l'église semble liée à la prise de contrôle de l'église de Lipovéni par les gréco-catholiques roumains. Lors de sa construction, il était situé dans un champ en bordure de la ville ; il occupe désormais une position centrale. Le matin du 1er décembre 1918, Mgr Miron Cristea tint un service orthodoxe à l'intérieur de l'église, avant de se rendre à la Grande Assemblée nationale d'Alba Iulia. Église-halle, elle possède une abside semi-circulaire détachée et une nef à trois travées. Le clocher attenant au côté ouest a deux entrées et s'harmonise avec le reste de la structure. L'intérieur dispose d'un balcon en bois. L'impressionnante iconostase a été peinte au début du XIXe siècle par un artiste d'Abrud et ses assistants, dans un style baroque typique. La peinture murale de la fin du XIXe siècle survit dans l'autel. Parmi les possessions de l'église figurent 15 icônes peintes par un artiste Rășinari en 1768, un bougeoir et un encensoir donnés la même année, une autre icône de 1783 et deux autres bougeoirs de 1794. L'église est classée monument historique par le ministère roumain de la Culture et du Religieux. Affaires.
Église grecque_(Bra%C8%99ov)/Église grecque (Brașov) :
L'Église grecque (en roumain : Biserica Grecilor) est une église orthodoxe roumaine située au 12, rue Gheorghe Barițiu, à Brașov, en Roumanie. Il est dédié à la Sainte Trinité.
Église grecque_(Bucarest)/Église grecque (Bucarest) :
L'Église grecque (en roumain : Biserica Greacă) est une église orthodoxe roumaine située au 1, place Pache Protopopescu à Bucarest, en Roumanie, sur le terrain de l'ambassade de Grèce. Il est dédié à la fête de l'Annonciation.
Église grecque_(Constan%C8%9Ba)/Église grecque (Constanța) :
L'Église grecque est une église orthodoxe roumaine située au 36, rue Mircea cel Bătrân, à Constanța, en Roumanie. Elle est dédiée à la fête de la Transfiguration. La plus ancienne église de Constanța, elle a été construite entre 1865 et 1867, à la suite d'un firman émis par le sultan ottoman Abdulaziz. Il est de forme rectangulaire et n'a pas de flèches; comme le souligne le décret, les églises de l'Empire ottoman ne pouvaient pas être plus hautes que les mosquées. La peinture a été réalisée par un iconographe renommé du Mont Athos. En novembre 1878, un Te Deum a eu lieu à l'intérieur, célébrant la victoire dans la guerre d'indépendance roumaine et l'annexion de la Dobroudja du Nord à l'Ancien Empire. Comme le bâtiment de l'église se détériorait et que la paroisse manquait de fonds pour les réparations, la communauté grecque locale a demandé à être prise en charge. Juridiction orthodoxe roumaine. Leur pétition a été approuvée en 1974. La peinture a été refaite en 1991. Les offices ont lieu en roumain et en grec. Depuis 1954, l'église est classée monument historique par le ministère roumain de la Culture et des Affaires religieuses.
Église grecque_et_école_grecque_(Taganrog)/Église grecque et école grecque (Taganrog) :
L'Église grecque des saints Constantin et Hélène (russe : Церковь Константина и Елены), également connue sous le nom d'Église grecque et d'école grecque, était une église et une école grecques orthodoxes situées à Taganrog, en Russie, de 1781 à 1938.
Cinéma grec_(chaîne_TV)/Cinéma grec (chaîne TV) :
Greek Cinema est une chaîne de cinéma en langue grecque qui diffuse les meilleurs films classiques et contemporains de Grèce. C'est la première chaîne de cinéma 24 heures sur 24 au monde consacrée au cinéma grec. Il appartient et est exploité par Attica Media Group, un conglomérat de médias en Grèce spécialisé dans l'édition de magazines ainsi que dans la diffusion télévisée et radiophonique. La chaîne Greek Cinema diffuse une gamme éclectique de films, couvrant toutes les périodes, de l'âge d'or du cinéma grec (les années 1950 et 1960) à des plats plus contemporains des années 1970 à 1990. Il diffuse également des films d'une grande variété de genres, notamment des comédies, des drames, des romances, des crimes, des aventures ainsi que des films historiques. Le cinéma grec diffuse des films des meilleurs studios de cinéma en Grèce, notamment Finos Film, Karayiannis-Karatzopoulos et Papandreou Productions.
Fonction publique grecque/fonction publique grecque :
La fonction publique de la République hellénique , ou secteur public ( grec : Δημόσιος τομέας ), comprend le gouvernement général , les personnes morales de droit public , ainsi que les entreprises qui n'appartiennent pas au gouvernement général et les organisations du chapitre A de Loi 3429/2005 (A 314), qu'elles aient ou non été exclues de son application. En février 2022, 565 418 personnes servaient dans la fonction publique grecque.
Guerre Civile Grecque/Guerre Civile Grecque :
La guerre civile grecque ( grec : ο Eμφύλιος [Πόλεμος], o Emfýlios [Pólemos] , "la guerre civile") a eu lieu de 1946 à 1949. Elle a été principalement menée contre le Royaume établi de Grèce , qui était soutenu par le Royaume-Uni et les États-Unis et a gagné à la fin. L'opposition perdante détenait une république populaire autoproclamée, le gouvernement démocratique provisoire de Grèce, qui était gouverné par le Parti communiste de Grèce (KKE) et sa branche militaire, l'Armée démocratique de Grèce (DSE). Les rebelles étaient soutenus par la Yougoslavie et l'Union soviétique. La guerre a ses racines dans le conflit de la Seconde Guerre mondiale, entre l'organisation de résistance de gauche dominée par les communistes, l'EAM-ELAS, et les forces de résistance anticommunistes vaguement alliées. Il a ensuite dégénéré en une guerre civile majeure entre l'État et les communistes. Les combats ont abouti à la défaite de la DSE par l'armée hellénique. La guerre civile a résulté d'une lutte hautement polarisée entre les idéologies de gauche et de droite qui a commencé en 1943. À partir de 1944, chaque camp a ciblé le vide de pouvoir résultant de la fin de l'occupation de l'Axe ( 1941-1944) pendant la Seconde Guerre mondiale. La lutte a été la première guerre par procuration de la guerre froide et représente le premier exemple d'implication d'après-guerre de la part des Alliés dans les affaires intérieures d'un pays étranger, une mise en œuvre de la politique de confinement de George F. Kennan dans son Long Telegram . La Grèce a finalement été financée par les États-Unis (par le biais de la doctrine Truman et du plan Marshall) et a rejoint l'OTAN (1952), tandis que les insurgés ont été démoralisés par la scission amère entre Joseph Staline de l'Union soviétique, qui voulait mettre fin à la guerre, et Josip Broz Tito de Yougoslavie, qui voulait que cela continue. Les premiers signes de la guerre civile se sont produits de 1942 à 1944, pendant l'occupation de la Grèce par l'Axe. Le gouvernement grec en exil étant incapable d'influencer la situation dans le pays, divers groupes de résistance d'affiliations politiques différentes ont émergé, les dominants étant le Front de libération nationale (EAM) de gauche et sa branche militaire, l'Armée de libération du peuple grec (ELAS). , qui était effectivement contrôlée par le KKE. À l'automne 1943, les frictions entre l'EAM et les autres groupes de résistance ont commencé à entraîner des affrontements dispersés, qui se sont poursuivis jusqu'au printemps 1944, lorsqu'un accord a été conclu pour former un gouvernement d'union nationale qui comprenait six ministres affiliés à l'EAM. Le prélude immédiat de la guerre civile eut lieu à Athènes le 3 décembre 1944, moins de deux mois après le retrait des Allemands de la région. Après un ordre de désarmer, les gauchistes ont démissionné du gouvernement et ont appelé à la résistance. Une émeute (la Dekemvriana) a éclaté et les gendarmes du gouvernement grec ont ouvert le feu sur un rassemblement pro-EAM, tuant 28 manifestants et en blessant des dizaines. Le rassemblement avait été organisé sous prétexte de manifester contre l'impunité perçue des collaborateurs et l'ultimatum de désarmement général, signé par Ronald Scobie, le commandant britannique en Grèce. La bataille a duré 33 jours et a abouti à la défaite de l'EAM. La signature ultérieure du traité de Varkiza (12 février 1945) a sonné le glas de l'ascendant de l'organisation de gauche. L'ELAS a été en partie désarmée et l'EAM a peu après perdu son caractère multipartite pour devenir dominée par le KKE. La guerre a éclaté en 1946, lorsque d'anciens partisans de l'ELAS, qui avaient trouvé refuge dans leurs cachettes et étaient contrôlés par le KKE, ont organisé la DSE et son quartier général du haut commandement. Le KKE a soutenu l'effort et a décidé qu'il n'y avait pas d'autre moyen d'agir contre le gouvernement internationalement reconnu formé après les élections de 1946, que le KKE avait boycotté. Les communistes forment un gouvernement provisoire en décembre 1947 et font du DSE la branche militaire de ce gouvernement. Les États communistes voisins d'Albanie, de Yougoslavie et de Bulgarie ont offert un soutien logistique à ce gouvernement provisoire, en particulier aux forces opérant dans le nord de la Grèce. Malgré quelques revers que les forces gouvernementales ont subis de 1946 à 1948, ils ont finalement gagné en grande partie grâce à l'augmentation de l'aide américaine, à l'échec de la DSE à attirer suffisamment de recrues et aux effets secondaires de la scission Tito-Staline de 1948. La victoire finale de les forces gouvernementales occidentales alliées ont conduit à l'adhésion de la Grèce à l'OTAN en 1952 et ont contribué à définir l'équilibre idéologique du pouvoir en mer Égée pendant toute la guerre froide. La guerre civile a également laissé la Grèce avec un dispositif de sécurité fortement anticommuniste, qui conduirait à la création de la junte militaire grecque de 1967-1974.
Guerre civile grecque_(homonymie)/Guerre civile grecque (homonymie) :
La guerre civile grecque peut faire référence à :
Collège grec,_Oxford/Collège grec, Oxford :
Le Collège grec, créé en 1699, était une tentative de courte durée de créer un collège séparé pour les étudiants orthodoxes grecs à l'Université d'Oxford à Oxford, en Angleterre. Cela a été actif de 1699 à 1705, bien que seuls 15 Grecs soient enregistrés comme membres. Au XVIIe siècle, il y eut des contacts et des échanges de vues théologiques réguliers entre l'orthodoxie orientale et les différentes Églises protestantes (cf. le patriarche Cyrille de Constantinople), certaines visant une union contre leur ennemi dogmatique commun, l'Église catholique romaine. L'idée d'établir un collège grec orthodoxe à Oxford a été suggérée pour la première fois en 1677, mais elle n'a été formellement proposée qu'en 1698 à l'initiative de Benjamin Woodroffe, avant-dernier directeur de Gloucester Hall, et avec le soutien de Lord William Paget, alors ambassadeur au Empire ottoman, la Compagnie du Levant et l'Église orthodoxe grecque. Le projet a finalement échoué en 1705 en raison des objections de l'Église orthodoxe grecque. Il n'y a que 15 Grecs signalés comme membres, bien que les Grecs aient fréquenté Oxford avant et après l'existence du Collège. Un ancien élève du Collège grec était Alexander Helladius.
Colonie grecque,_Jérusalem/Colonie grecque, Jérusalem :
La colonie grecque (hébreu : המושבה היוונית, HaMoshava HaYevanit) est un quartier de Jérusalem, bordant la colonie allemande et Katamon.
Jeunesse_communiste_grecque_%E2%80%93_Rigas_Feraios/Jeunesse communiste grecque - Rigas Feraios :
La jeunesse communiste grec «Rigas Feraios» (grec: ελληνική κομµουνιστική νεολαία «ρήγας φεραίος», abrévié ekon rigas feraos, εκον ρήγας φεραίος) était une organisation de jeunesse communaliste dans Greeece. L'organisation a été baptisée d'après Rigas Feraios, un héros national de la guerre d'indépendance grecque. EKON Rigas Feraios était l'aile jeunesse du Parti communiste grec (Intérieur) et constituait l'épine dorsale du parti. Plutôt que d'être simplement une façade du parti mère, l'organisation de jeunesse de Rigas Feraios a exercé une influence significative sur le parti. À son apogée, EKON Rigas Feraios comptait entre 15 000 et 17 000 membres. L'organisation de jeunesse de Rigas Feraios a été créée en 1967, peu après le début du régime des colonels. C'était la première organisation de jeunesse illégale à émerger après le coup d'État. L'organisation a succédé à la défunte Lambrakis Democratic Youth (DNL), les fondateurs de Rigas Feraios avaient appartenu à la DNL. Les membres de Rigas Feraios ont activement organisé la résistance au nouveau régime, distribué des tracts et peint des graffitis anti-junte dans tout le pays. Le 18 septembre 1968, de nombreux organisateurs de Rigas Feraios avaient été arrêtés par la junte. Le 29 octobre 1968, la direction de Rigas Feraios a été jugée. Les accusés ont été condamnés à des peines de prison allant de 5 à 21 ans. Une tentative ratée d'initier une lutte armée à petite échelle a été lancée en , avec la formation du groupe armé « Aris-Rigas Feraios ». L'organisation Rigas Feraios s'est alignée sur la Nouvelle Gauche, bien qu'influencée par l'eurocommunisme. Lorsque le Parti communiste grec s'est scindé en 1968, Rigas Feraios est devenu de plus en plus lié au Parti communiste grec (Intérieur). Rigas Feraios, qui a adopté une position critique à l'égard de l'Union soviétique, serait désormais en concurrence avec la Jeunesse communiste pro-soviétique de Grèce (KNE) sur l'influence du mouvement de jeunesse de gauche dans le pays. En 1972, Rigas Feraios était la plus grande organisation de jeunesse, bien que KNE l'ait finalement dépassée. EKON Rigas Feraios a joué un rôle clé dans l'organisation du soulèvement de l'école polytechnique d'Athènes en novembre 1973 contre la junte militaire. L'aile étudiante d'EKON Rigas Feraios était connue sous le nom de «lutte démocratique-unité démocratique» (DA-DE). En 1974, DA-DE a remporté 14,6 % du vote national des étudiants, en 1975 16,42 %, en 1976 17,52 %, en 1977 20,94 % et en 1978 16,7 %. lors d'une scission officielle en 1978 lorsque l'aile minoritaire a formé le B Panelladiki. L'influence d'EKON Rigas Feraois décline vers la fin des années 1970. En 1979, DA-DE a remporté 7,5% du vote étudiant national. En 1980, il obtenait 8,9 % et en 1981 10,1 %.
Constitution grecque_de_1822/Constitution grecque de 1822 :
La Constitution grecque de 1822 était un document adopté par la première Assemblée nationale d'Épidaure le 1er janvier 1822. Formellement, c'était le régime provisoire de la Grèce ( grec : Προσωρινό Πολίτευμα της Ελλάδος ), parfois traduit par Constitution temporaire de la Grèce . Considérée comme la première constitution de la Grèce moderne, il s'agissait d'une tentative d'organisation gouvernementale et militaire temporaire jusqu'à la future mise en place d'un parlement national. "Tous les habitants indigènes du territoire grec qui croient au Christ sont des Grecs." Il a remplacé un certain nombre de textes qui avaient été adoptés par des comités révolutionnaires locaux, tels que l'Organisation du Sénat de la Grèce occidentale, l'Ordre juridique de la Grèce orientale et l'Organisation du Sénat du Péloponnèse. Ces comités s'étaient formés l'année précédente, qui avait vu le déclenchement de la guerre d'indépendance grecque. La Constitution a été principalement l'œuvre de l'Italien Vincenzo Gallina et a délibérément évité les principes libéraux et démocratiques des constitutions révolutionnaires françaises de 1793 et ​​1795, ainsi que la constitution de 1787 des États-Unis d'Amérique. Cela a été fait pour ne pas alarmer la Sainte Alliance. Pour la même raison, il n'y avait aucune référence dans la Constitution à la Filiki Eteria. En ce qui concerne la formation de deux organes de l'administration, un modèle multi-central a été adopté avec la composition de deux organes annuels (délibérant et exécutif) qui avaient des tâches mal définies et séparées. Cette déclaration prit la forme officielle d'un texte constitutionnel ; c'est la Constitution d'Epidaure, la première constitution de l'histoire moderne de la Grèce. La constitution était divisée en quatre parties et 109 articles: la partie I traitait des droits religieux et civils des Grecs et statuait sur la prédominance de l'Église orthodoxe grecque et réglementait certains droits de l'homme importants. La partie II traite des questions administratives La partie III décrit les devoirs du législatif La partie IV décrit les devoirs de l'exécutif La constitution est considérée comme libérale et démocratique, bien qu'elle représente un compromis entre les chefs militaires de la Révolution et les propriétaires terriens, qui dominaient Assemblée nationale. La création d'un exécutif et d'un législatif témoigne de la volonté de ces deux centres de pouvoir de maintenir un équilibre politique. L'équivalence constitutionnelle entre le législatif et l'exécutif reflète la méfiance des membres de l'Assemblée nationale et a entraîné la paralysie de la procédure législative. Dans tous les cas, les besoins et les difficultés de la révolution ont entravé la pleine application de la Constitution.
Constitution grecque_de_1823/Constitution grecque de 1823 :
La Constitution grecque de 1823 est le deuxième texte constitutionnel adopté pendant la guerre d'indépendance grecque, qui a commencé en 1821. Au printemps 1823 (mars-avril) a eu lieu la 2e Assemblée nationale, qui a adopté la nouvelle constitution, nommée "Loi d'Epidauros " (Νόμος της Επιδαύρου). Ce fut une période difficile, juste avant le début de la première âpre guerre civile pendant la Révolution. La Constitution de 1823 comprend 99 articles et elle se compose de sept sections : Section A' : A propos de la religion. Section Β' : A propos des droits civils des Grecs. Section Γ' : A propos de la fonction de l'Administration. Section Δ' : Des attributions du Corps Législatif. Section Ε' : A propos des devoirs de l'Organe Exécutif. Section ΣΤ' : A propos des députés. Section Ζ' : A propos du pouvoir judiciaire. Fondamentalement, la Constitution de 1823 a la même structure que la Constitution de 1822. Les dispositions relatives aux droits de l'homme sont plus étendues et la fonction de la justice est réglementée de manière plus détaillée. Petrobey Mavromichalis a été réélu président de l'organe exécutif. La 2e Assemblée a dissous tous les organes législatifs locaux et a abrogé le titre de « haut commandant en chef », qui était auparavant attribué à Theodoros Kolokotronis. La Constitution grecque de 1823 faisait directement référence à la Constitution américaine comme source d'inspiration et incluait en tant qu'amendements des traductions grecques complètes de la Déclaration d'indépendance américaine de 1776 et de la Constitution américaine.
Constitution grecque_de_1827/Constitution grecque de 1827 :
La Constitution grecque de 1827 a été signée et ratifiée en juin 1827 par la Troisième Assemblée nationale à Trézène au cours des dernières étapes de la guerre d'indépendance grecque et a représenté la première étape majeure vers la réalisation d'un système centralisé de gouvernement, regroupant certains des plus disparates. éléments de la lutte de libération. La troisième Assemblée nationale s'est d'abord réunie à Piada (aujourd'hui Nea Epidavros) en 1826, puis à Troezen en 1827. Après avoir élu à l'unanimité John Capodistria comme gouverneur de la Grèce pour un mandat de sept ans, elle a voté pour la Constitution politique de la Grèce. L'Assemblée voulait doter le pays d'un gouvernement stable, calqué sur les idées démocratiques et libérales, et c'est pourquoi elle proclama pour la première fois le principe de la souveraineté populaire : « La souveraineté appartient au peuple ; tout pouvoir émane du peuple et existe pour les gens". Ce principe démocratique clé a été répété dans toutes les constitutions grecques après 1864.
Constitution grecque_de_1844/Constitution grecque de 1844 :
La première constitution du Royaume de Grèce fut la Constitution grecque de 1844. Le 3 septembre 1843, la garnison militaire d'Athènes, avec l'aide de citoyens, se révolta et demanda au roi Otto la concession d'une Constitution. La Constitution proclamée en mars 1844 est issue des travaux de "l'Assemblée nationale des Hellènes du 3 septembre à Athènes" et est un Pacte constitutionnel, c'est-à-dire un contrat entre le monarque et la Nation. Cette Constitution rétablit la monarchie constitutionnelle et s'inspire de la Constitution française de 1830 et de la Constitution belge de 1831. Ses principales dispositions sont les suivantes : Elle établit le principe de la souveraineté monarchique, le monarque étant le pouvoir décisif de l'État ; le pouvoir législatif devait être exercé par le Roi - qui avait aussi le droit de ratifier les lois - par le Parlement, et par le Sénat. Les membres du Parlement ne pouvaient être moins de 80 et ils étaient élus pour un mandat de trois ans au suffrage universel. Les sénateurs étaient nommés à vie par le roi et leur nombre était fixé à 27, bien que ce nombre puisse augmenter en cas de besoin et selon la volonté du monarque, mais il ne pouvait pas dépasser la moitié du nombre des membres du Parlement. La responsabilité des ministres pour les actions du Roi est établie, qui les nomme et les révoque également. La justice émane du Roi et est rendue en son nom par les juges qu'il nomme lui-même. Enfin, cette Assemblée vota la loi électorale du 18 mars 1844, qui fut la première loi européenne prévoyant, en substance, le suffrage universel (mais uniquement pour les hommes). pas enclin à l'appliquer et en brisant à la fois l'esprit et la lettre de la Constitution, il a essayé de rassembler autant de pouvoir que possible. Dans la nuit du 10 octobre 1862, la vague montante de mécontentement conduit le peuple et l'armée à se rebeller et à décider la déposition d'Otto.
Constitution grecque_de_1864/Constitution grecque de 1864 :
La deuxième Assemblée nationale des Hellènes a eu lieu à Athènes (1863-1864) et a traité à la fois de l'élection d'un nouveau souverain ainsi que de la rédaction d'une nouvelle Constitution, mettant ainsi en œuvre la transition de la monarchie constitutionnelle à une république couronnée. Suite au refus du prince Alfred de Grande-Bretagne (qui fut élu à une écrasante majorité lors du premier référendum du pays en novembre 1862) d'accepter la couronne du Royaume de Grèce, le gouvernement offrit la couronne au prince danois George Christian Willem de la maison de Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg, qui fut couronné roi constitutionnel de Grèce sous le nom de "George Ier, roi des Hellènes". La Constitution de 1864 a été rédigée sur le modèle des Constitutions de la Belgique de 1831 et du Danemark de 1849, et a établi en termes clairs le principe de la souveraineté populaire, puisque le seul organe législatif doté de pouvoirs de réversion était désormais le Parlement. En outre, l'article 31 rappelle que tous les pouvoirs émanent de la Nation et s'exercent dans les conditions prévues par la Constitution, tandis que l'article 44 établit le principe de la responsabilité, considérant que le Roi ne possède que les pouvoirs qui lui sont conférés par le Constitution et par les lois qui l'appliquent. L'Assemblée a choisi le système du Parlement à chambre unique (Vouli) avec un mandat de quatre ans, et a ainsi aboli le Sénat, que beaucoup accusaient d'être un outil aux mains de la monarchie. Des élections directes, secrètes et universelles ont été adoptées comme mode d'élection des députés, tandis que les élections devaient se tenir simultanément dans toute la nation. De plus, l'article 71 introduit un conflit entre être député et fonctionnaire salarié ou maire en même temps, mais pas avec servir comme officier de l'armée. La Constitution a repris diverses clauses de la Constitution de 1844, telles que le Roi nomme et révoque les ministres et que ces derniers sont responsables de la personne du monarque, mais elle a également permis au Parlement d'établir des "commissions d'examen". De plus, le Roi conservait le droit de convoquer le Parlement en sessions ordinaires comme en sessions extraordinaires, et de le dissoudre à son gré, à condition toutefois que le décret de dissolution soit également contresigné par le Cabinet. La Constitution reprend textuellement la clause de l'article 24 de la Constitution de 1844, selon laquelle "Le Roi nomme et révoque ses ministres". Cette phrase insinuait que les ministres étaient pratiquement subordonnés au monarque et répondaient ainsi non seulement au Parlement mais aussi à lui. De plus, nulle part il n'est dit dans la Constitution que le Roi est tenu de nommer le Cabinet conformément à la volonté de la majorité au Parlement. C'est pourtant l'interprétation que défendent les forces politiques modernisatrices du pays, invoquant le principe de la souveraineté populaire et l'esprit du régime parlementaire. Ils réussirent finalement à l'imposer par le principe de la "confiance manifeste" du Parlement, qui fut exprimé en 1875 par Charilaos Trikoupis et que, cette même année, dans son discours de la Couronne, le roi George Ier s'engagea expressément à respecter : "J'exige comme condition préalable, de tout ce que j'appelle à mes côtés pour m'aider à gouverner le pays, de posséder la confiance manifeste de la majorité des représentants de la Nation. En outre, j'accepte que cette approbation émane du Parlement, car sans lui l'harmonieuse le fonctionnement du régime serait impossible ». L'instauration du principe de "confiance manifeste" vers la fin de la première décennie de la démocratie sacrée, a contribué à la disparition d'une pratique constitutionnelle qui, à bien des égards, réitérait les expériences négatives de la période du règne d'Othon. En effet, de 1864 à 1875, de nombreuses élections à la validité douteuse avaient eu lieu, tandis que, en plus et surtout, il y avait une implication active du Trône dans les affaires politiques par la nomination de gouvernements minoritaires au Parlement, ou par la démission forcée de gouvernements majoritaires, lorsque leurs opinions politiques se heurtaient à celles de la couronne.
Constitution grecque_de_1911/Constitution grecque de 1911 :
La Constitution grecque de 1911 a été une avancée majeure dans l'histoire constitutionnelle de la Grèce. Suite à la montée au pouvoir d'Eleftherios Venizelos après la révolte de Goudi en 1909, Venizelos entreprit de tenter de réformer l'État. Le principal résultat en fut une révision majeure de la Constitution grecque de 1864. Les modifications les plus remarquables de la Constitution de 1864 concernant la protection des droits de l'homme furent la protection plus efficace de la sécurité personnelle, l'égalité des charges fiscales, du droit à réunion et de l'inviolabilité du domicile. En outre, la Constitution a facilité l'expropriation pour attribuer des biens aux agriculteurs sans terre, tout en protégeant judiciairement les droits de propriété. Parmi les autres changements importants figurent l'institution d'un tribunal électoral pour le règlement des litiges électoraux découlant des élections législatives, l'ajout de nouveaux conflits pour les députés, le rétablissement du Conseil d'État en tant que plus haute juridiction administrative (qui, cependant, a été constituée et ne fonctionnait qu'en vertu de la Constitution de 1927), l'amélioration de la protection de l'indépendance judiciaire et l'instauration de l'inamovibilité des fonctionnaires. Enfin, pour la première fois, la Constitution prévoyait une éducation obligatoire et gratuite pour tous, et déclarait le Katharevousa (c'est-à-dire archaïsant le grec "purifié") comme la "langue officielle de la Nation".
Constitution grecque_de_1927/Constitution grecque de 1927 :
La Constitution grecque de 1927 était la constitution en vigueur pendant la majeure partie de la Seconde République hellénique (1924-1935). La République avait été déclarée en 1924, mais la constitution proposée de 1925 n'a jamais été mise en pratique en raison de la dictature de Theodoros Pangalos en 1925–26. Après le renversement de Pangalos, une nouvelle constitution a été rédigée, qui s'appuyait sur la précédente constitution de 1911, mais la modifiait fortement à plusieurs endroits. La nouvelle constitution de 1927 comptait 127 articles. Toute référence à la monarchie grecque a été supprimée et une république parlementaire, avec une législature bicamérale et un président élu comme chef d'État cérémoniel, a été introduite. Plus particulièrement, pour la première fois, le principe jusque-là non écrit de la majorité parlementaire (dedilomeni) a été officialisé. La constitution de 1927 a été suspendue en octobre 1935, lorsqu'un coup d'État militaire sous Georgios Kondylis a renversé la République et restauré la monarchie, ramenant la constitution de 1911 en vigueur. Des éléments de la Constitution de 1927 se sont néanmoins retrouvés dans la Constitution grecque de 1952.
Constitution grecque_de_1968/Constitution grecque de 1968 :
La Constitution grecque de 1968 ( grecque : Σύνταγμα του 1968 ) était une constitution grecque largement non appliquée promulguée en mai 1968 par le régime militaire qui dirigeait la Grèce depuis le coup d'État du 21 avril 1967. Elle a été confirmée par un plébiscite en septembre 1968 à la suite une campagne de propagande intensive de trois mois par le régime. Il conserva la monarchie grecque et envisagea un retour à un système parlementaire. Le parlement devait être réduit à 150 membres. Le roi Constantin II, qui s'était auto-imposé en exil depuis son contre-coup d'État raté le 13 décembre 1967, serait autorisé à revenir après les premières élections législatives à moins que le gouvernement ne le rappelle plus tôt. Cependant, la junte, dirigée par le Premier ministre Georgios Papadopoulos, a déclaré que les élections n'auraient pas lieu tant que la "mentalité grecque" n'aurait pas été suffisamment réformée. La plupart des garanties des droits civils ont été suspendues jusqu'à ce que le régime civil puisse être rétabli. La constitution réservait explicitement un rôle régulateur à l'armée grecque, qui était chargée du "maintien de l'ordre social et politique". D'autres chiens de garde ont été envisagés sous la forme d'une cour constitutionnelle et d'un puissant Conseil de sécurité nationale. En l'occurrence, comme les élections n'ont jamais eu lieu et que le régime militaire s'est poursuivi, la constitution n'a jamais été pleinement mise en œuvre. Elle a été remplacée par la Constitution grecque de 1973, à nouveau rédigée par la junte, qui a aboli la monarchie et créé une république présidentielle (voir Metapolitefsi).
Constitution grecque_de_1973/Constitution grecque de 1973 :
La Constitution grecque de 1973 ( grecque : Σύνταγμα του 1973 ) était une version modifiée de la Constitution grecque de 1968 (qui n'a jamais été pleinement promulguée) par le dictateur grec Georgios Papadopoulos , dans le but d'abolir la monarchie grecque . La réécriture de Papadopoulos de la constitution de 1968 a remplacé les termes « monarchie parlementaire » et « roi » par « démocratie républicaine » et « président de la Grèce ». La constitution a été promulguée dans le cadre de la tentative ratée de Papadopoulos de libéraliser son régime, mais, comme son prédécesseur de 1968, n'a jamais été pleinement mise en œuvre.
Consulat grec,_Serres/Consulat grec, Serres :
Le consulat grec de Serres est un ancien consulat grec à Serres. Elle a été fondée en 1856, lorsque Serres était située dans le nord-ouest de l'Empire ottoman. Il a cessé ses activités en 1913, lorsque la Grèce a annexé la ville de Serres après la première guerre des Balkans. La juridiction du consulat couvrait le sanjak de Serres, Melnik et Drama. Les activités du consulat se sont concentrées sur la promotion de l'enseignement en langue grecque et la préservation des Grecs de la région
Cuisine grecque/Cuisine grecque :
Greek Cooking est un album du saxophoniste américain Phil Woods avec des performances enregistrées en 1967 pour l'Impulse! étiquette.
Conseil grec_des_réfugiés/Conseil grec des réfugiés :
Le Conseil grec pour les réfugiés est une organisation de défense des droits de l'homme fondée en 1989. En novembre 2021, il a publié un rapport avec Oxfam critiquant les politiques grecques de détention des migrants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hugh Goldie

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...