Rechercher dans ce blog

lundi 12 décembre 2022

God Level


Dieu et_Science :_Le_retour_des_Ti-Girls/Dieu et la Science : Le retour des Ti-Girls :
God and Science: Return of the Ti-Girls est un roman graphique du dessinateur américain Jaime Hernandez, publié en 2012 après la sérialisation dans Love and Rockets: New Stories #1–2 en 2008–2009. L'histoire est la plus longue histoire de super-héros que Henrandez ait produite; il présente des personnages de bandes dessinées que le personnage Maggie Chascarillo avait rassemblés dans les histoires de Locas de Hernandez, mais qui ne l'avaient pas été jusqu'à ce que cette histoire apparaisse d'elle-même.

Dieu et_Sexe/Dieu et Sexe :
God and Sex: What the Bible Really Says est un livre de Michael Coogan, publié en 2010.
Dieu et_Texas/Dieu et Texas :
God and Texas est une pièce en un acte de 1943 de Robert Ardrey. God and Texas est une pièce de théâtre de fiction qui se déroule pendant la bataille d'Alamo. En 1943, la pièce était l'une des cinq mises à disposition gratuitement pour que les membres des forces armées puissent la produire sans autorisation spéciale ni paperasserie. God and Texas a été publié en plusieurs volumes. Il a été imprimé dans son intégralité dans le numéro de septembre 1943 de Theatre Arts Magazine. En 1944, il a été rassemblé dans le volume The Best One-Act Plays of 1943. En 2004, il a été collecté, avec une introduction de Glenn Young, dans le volume Let Freedom Ring: 7 Patriotic Plays.
Dieu et_une_fille/Dieu et une fille :
God and a Girl est la deuxième sortie et le premier album complet de l'artiste/compositeur chrétien Joy Whitlock, sorti sur Ardent Records. L'album contient 14 titres, dont 4 sur son EP The Fake sorti en 2005. Le titre de l'album vient du thème des conversations de Whitlock avec Dieu tout au long de chaque chanson. Certains sont écrits de son point de vue à Dieu, d'autres de Dieu à elle. Comme sur son EP, des chaînes de lutte, de douleur, de doute et de rédemption sont tissées tout au long de l'album. "Holding on to Me" est sorti en tant que premier single de l'album, recueillant des émissions de radio sur les stations chrétiennes aux États-Unis.
Dieu et_l'éternité/Dieu et l'éternité :
Dieu et l'éternité sont des concepts importants en théologie. Les théistes disent que Dieu existe éternellement. La façon dont cela est compris dépend de la définition de l'éternité utilisée. Dieu peut exister dans l'éternité ou en dehors du concept humain du temps, mais aussi à l'intérieur du temps.
Dieu et_genre/Dieu et genre :
Dieu et le genre peuvent faire référence à : Genre de Dieu Genre dans la traduction de la Bible Genre et religion
Dieu et_le_genre_dans_l'hindouisme/Dieu et le genre dans l'hindouisme :
Dans l'hindouisme, il existe diverses approches pour conceptualiser Dieu et le genre. Beaucoup d'hindous se concentrent sur l'Absolu impersonnel (Brahman) qui est asexué. D'autres traditions hindoues conçoivent Dieu comme bigender (à la fois féminin et masculin), alternativement masculin ou féminin, tout en chérissant l'hénothéisme de genre, c'est-à-dire sans nier l'existence d'autres dieux dans l'un ou l'autre sexe. La tradition Shakti conçoit Dieu comme une femme. D'autres traditions Bhakti de l'hindouisme ont des dieux masculins et féminins. Dans la mythologie indienne ancienne et médiévale, chaque deva masculin du panthéon hindou est associé à un féminin qui est souvent un devi.
Dieu et_l'Abîme/Dieu et l'Abîme :
Bitter Grace de New York a joué pendant dix ans et a traversé des cycles continus de changements de line-up pendant la réalisation de cet album. Semblable dans la veine au son de Joy Division, Bauhaus et autres rockers goth post-punk, God and the Abyss a été un long voyage qui a duré du premier enregistrement en 1985 à la sortie finale en 1997. Un CD très sombre dans son ensemble, le seul fondateur Gustavo Lapis Ahumad est passé par trois claviéristes, deux guitaristes et trois batteurs afin de compléter l'album.
Dieu et_le_FBI/Dieu et le FBI :
God and the FBI, provisoirement intitulé In Dog Years I'm Dead, est le dix-septième album studio de l'auteur-compositeur-interprète américain Janis Ian, initialement publié en 2000 par Windham Hill Records. Le titre ultime de l'album, et le thème de sa chanson titre d'ouverture, datent d'une décennie avant sa sortie lorsque Ian a demandé que les dossiers du FBI de ses parents, qui étaient des militants noirs passionnés des droits civiques, lui soient rendus publics. Au temps de Dieu et la fabrication du FBI, Ian pensait que ce serait son dernier album en raison des mauvaises ventes de disques depuis son retour à l'enregistrement au milieu des années 1990, et de sa prise de conscience qu'elle ne pourrait pas survivre en jouant des concerts-bénéfice pour des causes comme Zero Population Growth. Par conséquent, Ian a abandonné les prétentions commerciales des versions précédentes, faisant une grande partie des sessions en interne plutôt qu'en studio, et faisant dix chansons avec un seul groupe. Ian a cependant recommencé à travailler avec le coproducteur John Jennings, qui avait produit son album de 1995 Revenge, tandis qu'une chanson, "Memphis" était un duo avec Willie Nelson et comportait une guitare principale de Chet Atkins.
Dieu et_l'Homme/Dieu et l'Homme :
God and the Man est un film dramatique muet britannique de 1918 réalisé par Edwin J. Collins et mettant en vedette Langhorn Burton, Joyce Carey et Bert Wynne. Il a été adapté d'un roman de 1881 de Robert Buchanan.
Dieu et_la_Nouvelle_Physique/Dieu et la Nouvelle Physique :
Dieu et la nouvelle physique est un livre de vulgarisation scientifique de 1983 écrit par le scientifique anglais Paul Davies.
Dieu et_le_moi_dans_Hegel/Dieu et le moi dans Hegel :
Dieu et le Soi chez Hegel : Au-delà du subjectivisme est un livre de 2017 de Paolo Diego Bubbio, dans lequel l'auteur soutient que « la conception de Dieu et du soi de Hegel détient la clé pour surmonter le subjectivisme à la fois en philosophie de la religion et en métaphysique ».
Dieu et_l'État/Dieu et l'État :
Dieu et l'État (appelé par son auteur Les sophismes historiques de l'école doctrinaire du communisme) est un manuscrit inachevé du philosophe anarchiste russe Mikhail Bakunin, publié à titre posthume en 1882. L'ouvrage critique le christianisme et le mouvement technocratique alors en plein essor d'un matérialiste , perspective anarchiste et individualiste.
Dieu soit_avec_vous/Dieu soit avec vous :
Dieu soit avec vous est une phrase d'adieu. Il peut également faire référence à :
Dieu devient_l'univers/Dieu devient l'univers :
La croyance que Dieu est devenu l'univers est une doctrine théologique qui a été développée à plusieurs reprises dans l'histoire et qui soutient que le créateur de l'univers est en fait devenu l'univers. Historiquement, pour les versions de cette théorie où Dieu a cessé d'exister ou d'agir comme une entité séparée et consciente, certains ont utilisé le terme pandéisme, qui combine des aspects du panthéisme et du déisme, pour désigner une telle théologie. Un concept similaire est le panenthéisme , qui fait que le créateur ne devient l'univers qu'en partie, mais reste également transcendant dans une autre partie. Des textes hindous comme le Mandukya Upanishad parlent de l'indivis qui est devenu l'univers.
Que Dieu vous bénisse/que Dieu vous bénisse :
Que Dieu vous bénisse (les variantes incluent que Dieu vous bénisse ou vous bénisse) est une expression anglaise courante généralement utilisée pour souhaiter des bénédictions à une personne dans diverses situations, en particulier pour "vouloir le bien d'une autre personne", en réponse à un éternuement, et aussi, quand se séparer ou rédiger un adieu. L'expression a été utilisée dans la Bible hébraïque par les Juifs (cf. Nombres 6:24) et par les Chrétiens, depuis l'époque de l'Église primitive comme une bénédiction, ainsi qu'un moyen d'offrir à une personne la vitesse de Dieu. De nombreux membres du clergé, lorsqu'ils bénissent leurs fidèles individuellement ou en groupe, utilisent l'expression « Que Dieu vous bénisse ».
Complexe de Dieu/complexe de Dieu :
Un complexe divin est une croyance inébranlable caractérisée par des sentiments constamment gonflés de capacité personnelle, de privilège ou d'infaillibilité. Une personne avec un complexe divin peut refuser d'admettre la possibilité de son erreur ou de son échec, même face à des preuves irréfutables, des problèmes insolubles ou des tâches difficiles ou impossibles. La personne est également très dogmatique dans ses opinions, ce qui signifie qu'elle parle de ses opinions personnelles comme si elles étaient incontestablement correctes. Quelqu'un avec un complexe divin peut ne pas se soucier des conventions et des exigences de la société et peut demander une considération ou des privilèges particuliers. Le complexe divin n'est pas un terme clinique ni un trouble diagnosticable et n'apparaît pas dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM ). Le nom diagnostique reconnu pour les comportements associés à un complexe divin est le trouble de la personnalité narcissique (NPD). Un complexe divin peut également être associé à la manie ou à un complexe de supériorité. La première personne à utiliser le terme « complexe divin » fut Ernest Jones (1913-1951). Sa description, du moins dans la table des matières des Essais de psychanalyse appliquée, décrit le complexe divin comme la croyance que l'on est un dieu.
Dieu empereur/Dieu empereur :
Dieu-Empereur ou Dieu Empereur peut faire référence à :
Dieu à vendre/Dieu à vendre :
God for Sale: Daivam Vilppanakku est un film dramatique satirique malayalam de 2013 écrit et réalisé par Babu Janardhanan et mettant en vedette Kunchacko Boban dans le rôle principal avec Jyothi Krishna, Suraj Venjaramoodu, Anumol, Tini Tom et Thilakan joue d'autres rôles essentiels. Le film se concentre sur les chefs spirituels frauduleux et les demi-dieux qui augmentent en nombre et l'aborde avec une teinte satirique. C'était le dernier film dans lequel Thilakan a joué avant sa mort.
Dieu ne plaise / Dieu ne plaise :
God forbid est un idiome signifiant "J'espère que cela n'arrivera pas". D'autres utilisations peuvent inclure : God Forbid, groupe de métal américain
Jeu de Dieu/jeu de Dieu :
Un jeu de dieu est un jeu de vie artificielle qui place le joueur dans la position de contrôler le jeu à grande échelle, en tant qu'entité dotée de pouvoirs divins et surnaturels, en tant que grand leader, ou sans personnage spécifié (comme dans Spore), et les place en charge d'un décor de jeu contenant des personnages autonomes à garder et à influencer.
Gène de Dieu/gène de Dieu :
L'hypothèse du gène de Dieu propose que la spiritualité humaine soit influencée par l'hérédité et qu'un gène spécifique, appelé transporteur vésiculaire de monoamine 2 (VMAT2), prédispose les humains aux expériences spirituelles ou mystiques. L'idée a été proposée par le généticien Dean Hamer dans le livre de 2004 intitulé The God Gene: How Faith is Hardwired into our Genes. L'hypothèse du gène de Dieu est basée sur une combinaison d'études génétiques comportementales, neurobiologiques et psychologiques. Les principaux arguments de l'hypothèse sont : (1) la spiritualité peut être quantifiée par des mesures psychométriques ; (2) la tendance sous-jacente à la spiritualité est partiellement héréditaire ; (3) une partie de cette héritabilité peut être attribuée au gène VMAT2 ; (4) ce gène agit en modifiant les niveaux de monoamine ; et (5) la spiritualité offre un avantage évolutif en fournissant aux individus un sens inné de l'optimisme.
Casque de Dieu/Casque de Dieu :
Le casque de Dieu est un appareil expérimental appelé à l'origine le casque Koren du nom de son inventeur Stanley Koren. Il a été développé par Koren et le neuroscientifique Michael Persinger pour étudier la créativité, l'expérience religieuse et les effets de la stimulation subtile des lobes temporaux. Les rapports des participants sur une "présence ressentie" tout en portant le casque de Dieu ont attiré l'attention du public et ont donné lieu à plusieurs documentaires télévisés. L'appareil a été utilisé dans les recherches de Persinger dans le domaine de la neurothéologie, l'étude des prétendues corrélations neuronales de la religion et de la spiritualité. L'appareil, placé sur la tête d'un sujet expérimental, génère des champs magnétiques très faibles, que Persinger qualifie de "complexes". Comme d'autres stimulations neurales avec des champs magnétiques de faible intensité, ces champs sont approximativement aussi forts que ceux générés par un combiné de téléphone fixe ou un sèche-cheveux ordinaire, mais beaucoup plus faibles que ceux d'un aimant de réfrigérateur ordinaire et environ un million de fois plus faibles que ceux générés par le transcrânien. stimulation magnétique. Persinger rapporte que de nombreux sujets ont rapporté "des expériences mystiques et des états modifiés" en portant le casque de Dieu. Les fondements de sa théorie ont été critiqués dans la presse scientifique. Les rapports anecdotiques de journalistes, d'universitaires et de documentaristes ont été mitigés et plusieurs effets rapportés par Persinger n'ont pas encore été reproduits de manière indépendante. Une tentative de réplication publiée dans la littérature scientifique a signalé un échec à reproduire les effets de Persinger et les auteurs ont proposé que la suggestibilité des participants, une mise en aveugle inappropriée des participants ou une méthodologie idiosyncratique pourraient expliquer les résultats de Persinger. Persinger soutient que la réplication était techniquement défectueuse, mais les chercheurs ont maintenu leur réplication. Un seul groupe a publié une réplique directe d'une expérience God Helmet. D'autres groupes n'ont signalé aucun effet ou ont généré des expériences similaires en utilisant des faux casques ou des casques qui ne sont pas allumés, et ont conclu que les différences de personnalité des participants expliquaient ces expériences inhabituelles.
Dieu aide_ceux_qui_s'aident/Dieu aide ceux qui s'aident eux-mêmes :
L'expression « Dieu aide ceux qui s'aident » est une devise qui met l'accent sur l'importance de l'initiative personnelle et du libre arbitre. L'expression est connue dans le monde entier et est utilisée pour inspirer les gens à s'entraider. L'expression est née dans la Grèce antique comme "les dieux aident ceux qui s'aident" et peut avoir été à l'origine proverbiale. Il est illustré par deux des Fables d'Esope et un sentiment similaire se retrouve dans le drame grec ancien. Bien qu'il ait été communément attribué à Benjamin Franklin, le libellé anglais moderne apparaît plus tôt dans l'œuvre d'Algernon Sidney. Un ajout humoristique au dicton dit: "Dieu aide ceux qui s'aident, mais Dieu aide ceux qui se font prendre en train de s'aider eux-mêmes". L'expression est souvent confondue avec une citation scripturaire, bien qu'elle ne soit pas énoncée textuellement dans la Bible. Certains chrétiens considèrent l'expression comme contraire au message biblique de la grâce et de l'aide de Dieu aux démunis, bien qu'en harmonie avec les appels bibliques à l'effort individuel. Une variante de l'expression peut également être trouvée dans le Coran (13:11).
Dieu dans les_religions_abrahamiques/Dieu dans les religions abrahamiques :
Le concept de Dieu dans les religions abrahamiques est centré sur le monothéisme. Les trois grandes religions monothéistes que sont le judaïsme, le christianisme et l'islam, aux côtés de la foi bahá'íe, du samaritanisme, des druzes et des rastafaris, sont toutes considérées comme des religions abrahamiques en raison de leur culte partagé de Dieu (appelé Yahweh en hébreu et Allah en hébreu). arabe) que ces traditions prétendent se révéler à Abraham. Les religions abrahamiques partagent les mêmes traits distinctifs : toutes leurs traditions théologiques sont dans une certaine mesure influencées par la représentation du Dieu d'Israël dans la Bible hébraïque ; tous tracent leurs racines à Abraham en tant que patriarche commun. Le dieu abrahamique dans ce sens est la conception de Dieu qui reste une caractéristique commune de toutes les religions abrahamiques. Dieu est conçu comme un, éternel, omnipotent, omniscient et créateur de l'univers. Dieu est généralement mentionné uniquement avec des articles grammaticaux masculins, et est en outre considéré comme ayant les propriétés de sainteté, de justice, d'omnibienveillance et d'omniprésence. Les partisans des religions abrahamiques croient que Dieu est aussi transcendant, ce qui signifie qu'il est à la fois en dehors de l'espace et du temps et donc non soumis à quoi que ce soit au sein de sa création, mais en même temps un Dieu personnel, impliqué, écoutant la prière et réagissant à la actions de ses créatures. Les opinions divergent parmi les spécialistes de la religion sur la question de savoir si le mormonisme appartient aux traditions du christianisme ou s'il s'agit d'une religion abrahamique distincte. Le mouvement hétérogène Rastafari avec des racines en Jamaïque est classé par certains chercheurs comme un mouvement socio-religieux international, et par d'autres comme une religion abrahamique distincte ou un nouveau mouvement religieux.
Dieu dans le christianisme/Dieu dans le christianisme :
Dieu dans le christianisme est considéré comme l'être éternel et suprême qui a créé et préserve toutes choses. Les chrétiens croient en une conception monothéiste de Dieu, qui est à la fois transcendante (entièrement indépendante et éloignée de l'univers matériel) et immanente (impliquée dans l'univers matériel). Les enseignements chrétiens sur la transcendance, l'immanence et l'implication de Dieu dans le monde et son amour pour l'humanité excluent la croyance que Dieu est de la même substance que l'univers créé (rejet du panthéisme) mais acceptent que la nature divine de Dieu était hypostatiquement unie à la nature humaine. nature en la personne de Jésus-Christ, dans un événement unique connu sous le nom de "l'Incarnation". Bien que certaines premières sectes du christianisme, telles que les ébionites judéo-chrétiennes, aient protesté contre l'apothéose de Jésus, le concept de Jésus ne faisant qu'un avec Dieu a été accepté par la majorité des chrétiens païens. Cela a formé un aspect de la scission du christianisme primitif et du judaïsme, alors que les vues chrétiennes des Gentils sur Dieu ont commencé à diverger des enseignements juifs traditionnels de l'époque. La théologie des attributs et de la nature de Dieu a été discutée depuis les premiers jours du christianisme, avec Irénée écrivant au 2ème siècle: "Sa grandeur ne manque de rien, mais contient toutes choses". Au 8ème siècle, Jean de Damas a répertorié dix-huit attributs qui restent largement acceptés. Au fil du temps, les théologiens chrétiens ont développé des listes systématiques de ces attributs, certaines basées sur des déclarations dans la Bible (par exemple, la prière du Seigneur, indiquant que le Père est aux cieux), d'autres basées sur un raisonnement théologique. Le Royaume de Dieu est une expression importante dans les évangiles synoptiques, et bien qu'il y ait un accord quasi unanime parmi les érudits sur le fait qu'il représente un élément clé des enseignements de Jésus, il y a peu d'accord scientifique sur son interprétation exacte. Bien que le Nouveau Testament ne ont une doctrine formelle de la Trinité en tant que telle, "elle parle à plusieurs reprises du Père, du Fils et du Saint-Esprit ... de manière à obliger une compréhension trinitaire de Dieu". Vers l'an 200 de notre ère, Tertullien formule une version de la doctrine de la Trinité qui affirme clairement la divinité de Jésus. Ce concept a ensuite été développé lors du premier concile de Nicée en 325 après JC, et une forme définitive ultérieure a été produite par le concile œcuménique de 381. La doctrine trinitaire soutient que Dieu le Fils, Dieu le Père et Dieu le Saint-Esprit sont tous différentes hypostases (personnes) d'une substance, et n'est pas traditionnellement considérée comme faisant partie du trithéisme. Le trinitarisme a ensuite été pratiqué à travers le christianisme de Nicée par la suite, et forme une pierre angulaire des compréhensions chrétiennes modernes de Dieu, bien que certaines dénominations chrétiennes aient des vues non trinitaires sur Dieu.
Dieu déguisé/Dieu déguisé :
God in Disguise (en suédois : Förklädd gud ; parfois traduit en anglais par A God Disguised ou Disguised God), op. 24, est une cantate (officiellement "suite lyrique") pour narrateur, soprano, baryton, chœur mixte et orchestre écrite en 1940 par le compositeur suédois Lars-Erik Larsson. De style mélodieux et pastoral, le Dieu déguisé néoromantique est une mise en scène d'un poème narratif de 1933 du poète suédois Hjalmar Gullberg ; Le poème de Gullberg est lui-même basé sur le prologue d'une pièce hellénique, dans laquelle le dieu Apollon est exilé de l'Olympe et condamné à la servitude mortelle en tant que berger thessalien jouant de la flûte. La cantate, créée à la radio suédoise le 1er avril 1940 sous la direction du compositeur, fut un succès instantané. Il reste non seulement l'une des compositions les plus célèbres de Larsson, mais aussi l'un des morceaux les plus fréquemment joués de la musique savante suédoise.
Dieu au_Ciel..._Arizona_sur_Terre/Dieu au Ciel... Arizona sur Terre :
God in Heaven... Arizona on Earth (en espagnol : Una bala marcada) est un western espagnol de 1972 réalisé par Juan Bosch et interprété par Peter Lee Lawrence, Frank Braña, Maria Pia Conte et Roberto Camardiel.
Dieu dans l'hindouisme/Dieu dans l'hindouisme :
Le concept de Dieu dans l'hindouisme varie dans ses diverses traditions. L'hindouisme couvre un large éventail de croyances telles que l'hénothéisme, le monothéisme, le polythéisme, le panenthéisme, le panthéisme, le pandéisme, le monisme, l'agnosticisme, l'athéisme et le non-théisme. Les formes de théisme sont mentionnées dans la Bhagavad Gita. La dévotion émotionnelle ou amoureuse (bhakti) à un dieu primaire tel que les avatars de Vishnu (Krishna par exemple), Shiva et Devi (tel qu'émergé au début de la période médiévale) est maintenant connue sous le nom de mouvement Bhakti. L'hindouisme contemporain peut être classé en quatre grandes traditions. : Vaishnavisme, Shaivisme, Shaktisme et Smartisme. Le Vaishnavisme, le Shaivisme et le Shaktisme vénèrent respectivement Vishnu, Shiva et Devi - la Mère Divine - comme la Suprême, ou considèrent toutes les divinités hindoues comme des aspects de la Réalité Suprême sans forme ou Brahman. D'autres sectes mineures telles que Ganapatya et Saura se concentrent sur Ganesha et Surya en tant que Suprême. Les hindous qui suivent l'Advaita Vedanta considèrent qu'Ātman dans chaque être vivant est le même que Vishnu ou Shiva ou Devi, ou bien identique à l'absolu métaphysique éternel, appelé Brahman dans l'hindouisme. Un tel système philosophique d'Advaita ou de non-dualisme tel qu'il s'est développé dans l'école Vedanta de la philosophie hindoue, en particulier tel qu'énoncé dans les Upanishads et popularisé par Adi Shankara au 8ème siècle, a eu une influence sur l'hindouisme. Les hindous suivant Dvaita Vedanta considèrent que le Le Soi individuel, connu sous le nom de jīvātmans, et l'Absolu métaphysique éternel appelé Brahman dans l'hindouisme existent en tant que réalités indépendantes, et qu'elles sont distinctes. Un tel système philosophique de Dvaita ou de dualisme tel qu'il s'est développé dans l'école Vedanta de la philosophie hindoue, en particulier tel qu'énoncé dans les Vedas et popularisé par Madhvacharya au 13ème siècle, a eu une influence sur l'hindouisme. En particulier, l'influence de la philosophie de Madhva a été la plus importante et la plus prononcée sur l'école Chaitanya du Vaishnavisme du Bengale. Madhva dit qu'au début il n'y avait qu'un seul Dieu et que c'était Narayana ou Vishnu et a refusé d'accepter toute affirmation selon laquelle d'autres divinités hindoues, telles que Brahma ou Shiva, pourraient être également les plus élevées.
Dieu dans l'islam/Dieu dans l'islam :
Dieu dans l'Islam (arabe : ٱللَّٰه, romanisé : Allāh, contraction de ٱلْإِلَٰه al-'Ilāh, lit. "le Dieu") est considéré comme le créateur éternel et le soutien de l'univers, qui finira par ressusciter tous les humains. Dans l'islam, Dieu est conçu comme un dieu parfait, singulier, immortel, omnipotent et omniscient, complètement infini dans tous ses attributs. L'islam souligne en outre que Dieu est le plus miséricordieux. Selon la théologie islamique, Dieu n'a ni corps physique ni sexe, bien qu'il soit toujours mentionné avec des articles de grammaire masculine, et il n'y a rien d'autre qui lui ressemble de quelque manière que ce soit. Par conséquent, l'islam rejette la doctrine de l'incarnation et la notion d'un dieu personnel comme anthropomorphique, car elle est considérée comme dégradante pour la transcendance de Dieu. Le Coran prescrit le critère transcendantal fondamental dans le verset suivant : « [Il est] le Créateur des cieux et de la terre. rien du tout qui lui ressemble, et c'est lui qui entend et qui voit [toutes choses]" (42:11). Par conséquent, l'Islam rejette strictement et catégoriquement toutes les formes d'anthropomorphisme et d'anthropopathisme du concept de Dieu. Le concept islamique de Dieu souligne qu'il est absolument pur et libre de toute association avec d'autres êtres, ce qui signifie attribuer les pouvoirs et les qualités de Dieu à sa création. , et vice versa. Dans l'islam, Dieu n'est jamais représenté dans aucune image. Le Coran interdit spécifiquement d'attribuer des partenaires pour partager sa souveraineté singulière, car il est considéré comme l'absolu sans être second, indivisible et incomparable, qui ne ressemble à rien, et rien ne lui est comparable. Ainsi, Dieu est absolument transcendant, unique et totalement différent de tout ce qui se trouve dans le monde ou du monde car il est au-delà de toutes les formes de pensée et d'expression humaines. La description la plus brève et la plus complète de Dieu dans l'Islam se trouve dans la sourate al-Ikhlas. , sans début ni fin ; absolu, non limité par le temps, le lieu ou les circonstances, ni soumis à aucun décret de manière à être déterminé par des limites précises ou des temps fixes, mais est le Premier et le Dernier. Il n'est pas un corps formé, ni une substance circonscrite avec des limites ou déterminée par la mesure ; il ne ressemble pas non plus aux corps en tant qu'ils sont susceptibles d'être mesurés ou divisés. Les substances n'existent pas non plus en lui ; il n'est pas non plus un accident, et les accidents n'existent pas en lui. Il n'est pas non plus semblable à tout ce qui existe, ni rien qui lui ressemble ; il n'est pas non plus déterminé en quantité, ni compris par des limites, ni circonscrit par des différences de situation, ni contenu dans les cieux, et transcende les limites spatiales et temporelles, et reste au-delà des limites de la compréhension et des perceptions humaines.
Dieu dans le jaïnisme/Dieu dans le jaïnisme :
Dans le jaïnisme, on dit que la piété est la qualité inhérente de chaque âme. Cette qualité, cependant, est atténuée par l'association de l'âme avec la matière karmique. Toutes les âmes qui ont atteint l'état naturel de félicité infinie, de connaissance infinie (kevala jnana), de puissance infinie et de perception infinie sont considérées comme Dieu dans le jaïnisme. Le jaïnisme rejette l'idée d'une divinité créatrice responsable de la manifestation, de la création ou du maintien de cet univers, mais a plutôt des âmes appelées devas et devis qui ont atteint le ciel pour leurs mérites et leurs actes, qui influencent l'univers pendant un temps déterminé jusqu'à ce qu'ils obtiennent eux-mêmes réincarné pour atteindre et poursuivre le cycle de l'illumination. Selon la doctrine jaïn, l'univers et ses constituants (âme, matière, espace, temps et principes de mouvement) ont toujours existé. Tous les constituants et actions sont régis par des lois naturelles universelles et une âme parfaite, une entité immatérielle ne peut pas créer ou affecter une entité matérielle comme l'univers.
Dieu dans le judaïsme/Dieu dans le judaïsme :
Dieu dans le judaïsme a été conçu de diverses manières. Traditionnellement, le judaïsme soutient que Yahweh, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob et le dieu national des Israélites, a délivré les Israélites de l'esclavage en Égypte et leur a donné la loi de Moïse au mont Sinaï telle que décrite dans la Torah. Les juifs croient traditionnellement en une conception monothéiste de Dieu (Dieu n'est qu'un), qui est à la fois transcendante (entièrement indépendante et éloignée de l'univers matériel) et immanente (impliquée dans l'univers matériel). Dieu est conçu comme unique et parfait , libre de tous les défauts, déficiences et défauts, et en outre considéré comme omnipotent, omniprésent, omniscient et complètement infini dans tous ses attributs, qui n'a pas de partenaire ou d'égal, étant le seul créateur de tout ce qui existe. Dans le judaïsme, Dieu n'est jamais représenté dans aucune image. La Torah interdit expressément d'attribuer des partenaires pour partager sa souveraineté singulière, car il est considéré comme l'absolu sans être second, indivisible et incomparable, qui ne ressemble à rien et rien ne lui est comparable. Ainsi, Dieu ne ressemble à rien dans ou du monde en ce qu'il est au-delà de toutes les formes de pensée et d'expression humaines. Les noms de Dieu les plus souvent utilisés dans la Bible hébraïque sont le Tétragramme (hébreu : יהוה, romanisé : YHWH) et Elohim. D'autres noms de Dieu dans le judaïsme traditionnel incluent El-Elyon, El Shaddai et Shekhinah. Selon la théologie juive rationaliste articulée par le philosophe et juriste juif médiéval Moïse Maïmonide, qui a ensuite dominé une grande partie de la pensée juive officielle et traditionnelle, Dieu est compris comme l'être absolu, indivisible et incomparable qui est la divinité créatrice - la cause et la conservatrice de toute existence. Maïmonide a affirmé la conception d'Avicenne de Dieu comme l'Être suprême, à la fois omniprésent et incorporel, existant nécessairement pour la création de l'univers tout en rejetant la conception d'Aristote de Dieu comme moteur immobile, ainsi que plusieurs des vues de ce dernier telles que le déni de Dieu en tant que créateur et affirmation de l'éternité du monde. Les interprétations traditionnelles du judaïsme soulignent généralement que Dieu est personnel mais aussi transcendant et capable d'intervenir dans le monde, tandis que certaines interprétations modernes du judaïsme soulignent que Dieu est une force ou un idéal impersonnel plutôt qu'un être surnaturel concerné par l'univers.
Dieu en_moi/Dieu en moi :
" God in Me " est une chanson du duo de gospel contemporain américain Mary Mary mettant en vedette la chanteuse de gospel américaine Kierra " Kiki " Sheard . Il est sorti en tant que deuxième single de leur quatrième album studio The Sound (2008) et figurait également sur leur album des plus grands succès Go Get It (2012). et a été écrit par Mary Mary et la productrice Warryn Campbell, mari de la membre Erica Campbell. Le single est le premier du groupe à figurer sur le Billboard Hot 100 depuis leur premier single, " Shackles ", classé en 2000. La chanson a remporté la chanson de l'année lors de la 25e édition des Stellar Awards .
Dieu dans_le mormonisme/Dieu dans le mormonisme :
Dans le mormonisme orthodoxe, le terme Dieu fait généralement référence au Dieu biblique le Père, que les saints des derniers jours appellent Elohim, et le terme Divinité fait référence à un conseil de trois personnes divines distinctes composées de Dieu le Père, Jésus-Christ (son Fils premier-né , que les saints des derniers jours appellent Jéhovah) et le Saint-Esprit. Cependant, dans la théologie des saints des derniers jours, le terme Dieu peut également faire référence, dans certains contextes, à la divinité dans son ensemble ou à chaque membre individuellement. Les saints des derniers jours croient que le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont trois êtres distincts, et que le Père et Jésus ont perfectionné et glorifié des corps physiques, tandis que le Saint-Esprit est un esprit sans corps physique. Les saints des derniers jours croient également qu'il existe d'autres dieux et déesses en dehors de la Divinité, comme une Mère céleste - qui est l'épouse de Dieu le Père - et que les saints des derniers jours fidèles peuvent atteindre la divinité dans l'au-delà. Le terme Parents Célestes est utilisé pour désigner collectivement le partenariat divin du Père Céleste et d'une Mère Céleste. Joseph Smith a enseigné que Dieu était autrefois un homme sur une autre planète avant d'être exalté à la divinité. Cette conception diffère de la Trinité chrétienne traditionnelle de plusieurs manières, dont l'une est que le mormonisme n'a pas adopté ou a continué à soutenir la doctrine du Credo de Nicée, que le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont de la même substance ou être. De plus, le mormonisme enseigne que l'intelligence qui habite chaque être humain est coéternelle avec Dieu. Les mormons utilisent le terme omnipotent pour décrire Dieu et le considèrent comme le créateur : ils le comprennent comme étant tout-puissant et éternel mais soumis à la loi naturelle éternelle qui régit les intelligences, la justice et la nature éternelle de la matière (c'est-à-dire que Dieu a organisé le monde mais n'a pas créer à partir de rien). La conception mormone de Dieu diffère également considérablement de la tradition juive du monothéisme éthique dans laquelle élohim (אֱלֹהִים) est une conception complètement différente. Cette description de Dieu représente l'orthodoxie mormone, formalisée en 1915 sur la base d'enseignements antérieurs. D'autres branches actuellement existantes et historiques du mormonisme ont adopté différentes visions de Dieu, comme la doctrine Adam-Dieu et le Trinitarisme.
Dieu à_la_recherche_de_l'homme/Dieu à la recherche de l'homme :
Dieu à la recherche de l'homme : une philosophie du judaïsme est un ouvrage sur la philosophie juive du rabbin Dr. Abraham Joshua Heschel. Heschel considérait le titre de l'œuvre comme une formule paradoxale, enracinée dans la tradition rabbinique, résumant l'histoire humaine telle qu'elle est vue dans la Bible : Dieu à la recherche de l'homme. Dans Dieu à la recherche de l'homme, Heschel exprime une croyance en un Dieu personnel qui voit l'humanité comme des partenaires dans la création, forgeant un monde rempli de justice et de compassion. l'humanité et le monde, tandis que dans Dieu à la recherche de l'homme, Heschel se concentre particulièrement sur la révélation juive et l'orthopraxie.
Dieu dans le sikhisme/Dieu dans le sikhisme :
Dans le sikhisme, Dieu est conçu comme l'Unité qui imprègne l'intégralité de la création et au-delà. Il demeure dans toute la création comme symbolisé par le symbole Ik Onkar. L'Un est indescriptible mais connaissable et perceptible pour quiconque renonce à son égoïsme et médite sur cette Unité. Les gourous sikhs ont décrit Dieu de nombreuses manières dans leurs hymnes inclus dans le Guru Granth Sahib, l'écriture sainte du sikhisme, mais l'unité de Dieu sans forme est constamment soulignée tout au long. Dieu est décrit dans le mantar Mul (lit. l'énoncé principal), le premier passage du Guru Granth Sahib: ੴ ਸਤਿ ਨਾਮੁ ਕਰਤਾ ਪੁਰਖੁ ਨਿਰਭਉ ਨਿਰਵੈਰੁ ਅਕਾਲ ਮੂਰਤਿ ਅਜੂਨੀ ਸੈਭੰ ਗੁਰ ਪ੍ਰਸਾਦਿ॥॥॥॥॥ ਨਿਰਵੈਰੁ ਅਕਾਲ ਮੂਰਤਿ ਅਜੂਨੀ ਗੁਰ ਪ੍ਰਸਾਦਿ ਪ੍ਰਸਾਦਿ॥ ikk ōankār sat(i)-nām(u) karatā purakh(u) nirabha'u niravair(u) akāla mūrat(i) ajūnī saibhan(g) gur(a) prasād(i). s'appelle la vérité, Elle existe dans toute la création, et elle n'a pas peur, Elle ne hait pas, et elle est intemporelle, universelle et auto-existante ! Vous arriverez à le connaître par la grâce du Gourou.
Dieu in_Tenrikyo/Dieu in Tenrikyo :
Dans Tenrikyo, Dieu est un être divin unique et créateur de l'univers entier. Les deux premiers caractères du kanji japonais pour Tenri-O-no-Mikoto sont 天理, où 天 fait référence au ciel ou à la divinité, et 理 fait référence à la raison ou à la connaissance, ainsi "Tenri" (天理) fait référence à la connaissance divine ou céleste, et ajoute en un sens une nature divine à la vérité elle-même alors que "天理" signifie aussi "loi naturelle" ou son pseudonyme, "loi divine". Le nom anglais le plus fréquemment utilisé pour désigner Tenri-Ō-no-Mikoto en dehors du rituel est "God the Parent"; en japonais, le nom commun équivalent est Oyagamisama. Dans Tenrikyo, Dieu n'a pas de sexe. Les adeptes de Tenrikyo varient dans leur compréhension de ce créateur, de la compréhension précoce de l'esprit (kami, dieu/divinité) à travers la causalité naturelle sous-jacente (Tsukihi, lune-soleil) et finalement à une compréhension d'une relation parentale entre le créateur et eux-mêmes ( oya, parent). Cette progression de la compréhension est un enseignement clé de Tenrikyo, où il est admis que tout doit procéder "étape par étape" - par petites étapes de compréhension au lieu de grands sauts de foi.
Dieu en_trois_personnes_(album)/Dieu en trois personnes (album) :
God in Three Persons est un opéra rock/album concept du groupe d'art rock américain The Residents, sorti en 1988. Il s'agit d'un homme nommé arbitrairement 'Mr. X' - qui se lie d'amitié avec deux jumeaux siamois. Les chansons sont toutes chantées d'une manière rythmique parlée, semblable au blues parlant. L'intégralité du contenu lyrique de l'album est écrit en octamètre trochaïque, un mètre poétique rare utilisé notamment dans le poème d'Edgar Allan Poe "The Raven". Un motif central de l'album est le riff d'orgue de " Double Shot (Of My Baby's Love) " du groupe de rock fraternel des années 1960 The Swingin 'Medallions . Un album de bande originale d'accompagnement, comprenant la plupart des pistes d'accompagnement instrumentales, a également été publié. Dieu en trois personnes a reçu une note de 5 étoiles d'AllMusic.
Dieu dans_une_pilule%3F/Dieu dans une pilule ? :
Dieu dans une pilule ? Meher Baba on LSD and The High Roads était une brochure de 1966 contenant des messages de Meher Baba dénonçant la consommation de drogues telles que la marijuana et le LSD, affirmant finalement qu'elles étaient nocives "physiquement, mentalement et spirituellement". La brochure a été publiée en 1966 par Sufism Reoriented en utilisant des citations de Meher Baba où il a dénigré l'idée que les drogues hallucinogènes et psychédéliques, en particulier le LSD, mais aussi la marijuana, la psilocybine et d'autres drogues, pourraient être utilisées pour susciter une perspicacité spirituelle significative. Meher Baba a écrit: "Si Dieu peut être trouvé par le biais de n'importe quelle drogue, Dieu n'est pas digne d'être Dieu." Il a été compilé à partir de lettres adressées à plusieurs universitaires occidentaux, dont Allan Cohen, Robert Dreyfuss et Richard Alpert. La brochure a été épuisée, mais en 2003, le matériel a été republié dans A Mirage Will Never Quench Your Thirst, A Source of Wisdom About Drugs. par Laurent Weichberger (Fondation Sheriar, 2003). Le nouveau livre contient du matériel non contenu dans l'original God in A Pill? et une section intitulée God in A Pill? Revisited, qui réimprime ces citations de Dieu dans A Pill ? qui provenaient directement de Meher Baba liés à la drogue.
Dieu à_l'ère_de_la_science%3F/Dieu à l'ère de la science ? :
Dieu à l'ère de la science ? A Critique of Religious Reason est un livre de 2012 du philosophe néerlandais Herman Philipse, écrit en anglais et publié au Royaume-Uni. Philipse trouva que son Manifeste athée (1995) était écrit trop hâtivement et superficiellement, et décida de mettre en place un ouvrage plus complet pour réfuter systématiquement tous les arguments en faveur de l'existence de Dieu et de l'adhésion à toute forme de théisme. personne religieuse justifie l'existence de Dieu, Philipse présente un "arbre de décision religieuse" qui conduit à quatre catégories de théistes. Il commence par demander : est-ce que l'affirmation « Dieu existe » est une affirmation de vérité factuelle ? Sinon, quelqu'un prétend que Dieu n'existe pas réellement, mais qu'il n'est qu'une métaphore. Les défenseurs de cette position suivent, selon Philipse, la tradition de Wittgenstein et sont actuellement représentés par des personnes comme DZ Phillips et Karen Armstrong. Si oui, est-il nécessaire d'invoquer une argumentation (logique) ou une preuve (empirique) pour étayer cette affirmation de vérité ? Sinon, quelqu'un prétend que Dieu existe réellement, mais que l'on peut l'affirmer sans invoquer aucune sorte d'argumentation ou de preuve. Alvin Plantinga fait partie des défenseurs de cette position, visant à expliquer le monde dans le cas où Dieu existe, ce qui reste lui-même une question de foi (un axiome ou un présupposé, selon Plantinga). Si oui, cette argumentation ou cette preuve doit-elle être de nature scientifique (être passée par la méthode scientifique), et n'y a-t-il aucune possibilité d'obtenir complètement une preuve de Dieu à travers ses propres normes ? Sinon, quelqu'un prétend que Dieu existe réellement, et qu'on peut le prouver, mais pas de manière scientifique. Les défenseurs de cette position usent de ce que Philipse appelle des "arguments typiquement religieux", comme la révélation, les textes religieux, l'expérience religieuse, la prière, le parler en langues, une convulsion avec écume à la bouche etc. Bien que lui-même agnostique, le biologiste évolutionniste Stephen Jay Gould a décrit ce point de vue comme une magisteria non chevauchante (NOMA) : la science et la religion sont deux entreprises entièrement différentes et n'ont rien à dire l'une sur l'autre ; par conséquent, la science ne peut pas évaluer l'existence de Dieu. L'opposé de cela est l'argument du dieu des lacunes, à savoir que si la science ne peut expliquer un phénomène donné, la religion le peut, souvent en postulant un dieu. Si oui, quelqu'un prétend que Dieu existe réellement et que son existence peut être démontrée à l'aide de preuves scientifiques. Cette position est tenue par des gens comme Richard Swinburne et Stephen D. Unwin, qui, par exemple, essaient de montrer la probabilité de l'existence de Dieu en utilisant le théorème de Bayes. Le mouvement de conception intelligente (ID) prétendait posséder des preuves scientifiques du mythe traditionnel de la création divine qui réfuterait la théorie de l'évolution (entre autres faits scientifiques). Outre ID, il existe de nombreux autres mouvements créationnistes à prétention scientifique. Ensuite, Philipse essaie de réfuter les arguments de chaque catégorie étape par étape, mais surtout du dernier cas, à savoir le théorème de Bayes tel qu'utilisé par Swinburne. Sur la base de ses critiques des deux derniers cas («Dieu est surnaturel» et «l'existence de Dieu est à la portée de la théologie naturelle»), il conclut que: l'existence de Dieu est un prédicat dénué de sens, selon les définitions des dualistes de substance et des surnaturalistes. (Voir aussi, non-cognitivisme théologique). Si le théisme avait un sens, il n'aurait aucun pouvoir prédictif sur les preuves existantes, car les théistes rendent l'affirmation infalsifiable chaque fois que la preuve du contraire est expliquée par des réponses comme "Dieu agit de manière mystérieuse" (voir aussi le problème du mal). Les arguments bayésiens sont donc inapplicables. Par conséquent, parce qu'aucune des stratégies n'est épistémologiquement satisfaisante, on devrait conclure que l'athéisme est une position plus fondée sur des principes que le théisme.
God in_the_Bah%C3%A1%CA%BC%C3%AD_Faith/Dieu dans la foi bahá'íe :
La conception bahá'íe de Dieu est essentiellement monothéiste. Dieu est l'être impérissable et incréé qui est la source de toute existence. Il est décrit comme "un Dieu personnel, inconnaissable, inaccessible, source de toute Révélation, éternel, omniscient, omniprésent et tout-puissant". Bien que transcendante et inaccessible directement, son image se reflète dans sa création. Le but de la création est que le créé ait la capacité de connaître et d'aimer son créateur. Dieu communique sa volonté et son but à l'humanité par des intermédiaires, connus sous le nom de Manifestations de Dieu, qui sont les prophètes et les messagers qui ont fondé les religions depuis la préhistoire jusqu'à nos jours.
Dieu dans_le_Dock/Dieu dans le Dock :
God in the Dock est une collection d'essais et de discours inédits de CS Lewis, recueillis auprès de nombreuses sources après sa mort. Son titre implique "Dieu en procès" et le titre est basé sur une analogie faite par Lewis suggérant que les êtres humains modernes, plutôt que de se considérer comme se tenant devant Dieu en jugement, préfèrent placer Dieu en procès tout en agissant comme son juge. Ce livre a été initialement publié au Royaume-Uni sous le titre Undeceptions: Essays on Theology and Ethics, tandis qu'un livre plus court, publié par Fontana en 1979 et intitulé God in the Dock: Essays on Theology, n'inclut pas beaucoup d'essais dans cette plus grande collection .
Dieu est_Grand_(no._2)/Dieu est Grand (no. 2):
God is Great #2 est une sculpture de l'artiste britannique d'origine zambienne John Latham. Créée en 1991, l'œuvre conceptuelle comportait des copies de la Bible, du Coran et d'un volume du Talmud, chacun coupé en deux et attaché à une feuille de verre, donnant l'illusion que les trois volumes étaient enfermés dans le verre. Latham a expliqué que le travail faisait référence à l'origine commune du judaïsme, du christianisme et de l'islam. En 2005, la sculpture devait être présentée dans le cadre d'une rétrospective de l'œuvre de Latham à la galerie Tate Britain à Londres. Après les attentats à la bombe du 7 juillet 2005 à Londres par des militants islamiques, les membres du personnel de la galerie ont exprimé leur inquiétude quant au fait que des musulmans offensés par l'œuvre pourraient commettre des actes de violence dans la galerie. La Tate Britain a décidé de ne pas inclure la pièce dans l'exposition. Latham a été irrité par la décision de la galerie, leur demandant de rendre l'œuvre en sa possession. La controverse a suscité l'intérêt des médias et, en novembre, la Tate Britain a organisé un débat d'experts sur la question. La décision de la Tate de ne pas exposer l'œuvre a été largement critiquée, y compris par des groupes musulmans et des commentateurs, qui ont accusé la galerie de promouvoir l'idée que les musulmans étaient fanatiques, intolérants et instables.
Dieu est_Amour/Dieu est Amour :
Dieu est Amour peut se référer à : "Celui qui n'aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour." - Dans 1 Jean, chapitre 4:8 "Dieu est amour. Quiconque vit dans l'amour vit en Dieu, et Dieu en eux." - Dans 1 Jean, chapitre 4:16 Deus caritas est - latin pour "Dieu est amour", la première encyclique du pape Benoît XVI Dieu est amour - une œuvre d'art de Leonid Denysenko
Dieu est_l'église_pentecôtiste_d'amour/Dieu est l'église pentecôtiste d'amour :
L'Église pentecôtiste Dieu est amour ( IPDA ) ( portugais : Igreja Pentecostal Deus É Amor ) est une dénomination chrétienne pentecôtiste au Brésil . Le siège social est à São Paulo.
Dieu est_mort/Dieu est mort :
" Dieu est mort " ( allemand : Gott ist tot ; également connu sous le nom de la mort de Dieu ) est une déclaration largement citée faite par le philosophe allemand Friedrich Nietzsche . Nietzsche a utilisé l'expression pour exprimer son idée que les Lumières avaient éliminé la possibilité de l'existence de Dieu. Les partisans de la forme la plus forte de la théologie de la mort de Dieu ont utilisé l'expression dans un sens littéral, ce qui signifie que le Dieu chrétien, qui avait existé à un moment donné, a cessé d'exister. La déclaration complète de Nietzsche est : Dieu est mort. Dieu reste mort. Et nous l'avons tué. Comment allons-nous nous consoler, les meurtriers de tous les meurtriers ? Ce que le monde a possédé de plus sacré et de plus puissant a saigné sous nos couteaux : qui essuiera ce sang de nous ? Quelle eau y a-t-il pour nous nettoyer? Quelles fêtes d'expiation, quels jeux sacrés aurons-nous à inventer ? La grandeur de cet acte n'est-elle pas trop grande pour nous ? Ne devons-nous pas devenir nous-mêmes des dieux simplement pour en paraître dignes ? L'expression est apparue dans la collection de 1882 de Nietzsche The Gay Science ( Die fröhliche Wissenschaft , également traduit par «La poursuite joyeuse de la connaissance et de la compréhension»). Il est plus célèbre associé à son Ainsi parlait Zarathustra (Also sprach Zarathustra), qui est le plus responsable de la popularité de l'expression. D'autres philosophes avaient déjà discuté du concept, notamment Philipp Mainländer et Georg Wilhelm Friedrich Hegel.
Dieu est_mort_(homonymie)/Dieu est mort (homonymie) :
"Dieu est mort" est une déclaration largement citée par le philosophe allemand Friedrich Nietzsche. Dieu est mort peut également faire référence à : La mort de Dieu, un livre de 1961 de Gabriel Vahanian "La mort de Dieu" (chanson), un single de Roy Harper Dieu est mort (roman), le premier roman de l'auteur américain Ron Currie Jr God Is Dead, volume 48 de la série manga Bleach "God Is Dead", une chanson du Smith Street Band tirée de leur album 2020 Don't Waste Your Anger "God Is Dead?", un single de Black Sabbath God Is Dead (bandes dessinées), une série de Jonathan Hickman et Mike Costa
Dieu est_grand/Dieu est grand :
Dieu est grand peut faire référence à : Le Takbir, l'expression arabe "Allāhu Akbar", souvent traduite par "Dieu est grand" Dieu est grand et je ne le suis pas (Dieu est grand, je suis toute petite), un film français de 2001 Dieu is Great (n ° 2), une sculpture de 1991 de John Latham
Dieu est_notre_refuge/Dieu est notre refuge :
Dieu est notre refuge, K. 20, est un motet à quatre voix en sol mineur de Wolfgang Amadeus Mozart. Basé sur le Psaume 46, il a été composé en juillet 1765 pendant le séjour de Mozart à Londres lors de la grande tournée de la famille Mozart en cadeau pour le British Museum avec une autre œuvre supposée : un ensemble de variations en la majeur, K. 21a. Monsieur: Je suis ordonné par le Comité permanent des administrateurs du British Museum, de vous signifier qu'ils ont reçu le cadeau des performances musicales de votre très ingénieux Fils que vous avez eu le plaisir de leur faire dernièrement, et de vous rendre leurs remerciements pour la même chose."
Dieu roi/Dieu roi :
Dieu roi, ou Dieu-Roi, est un terme désignant un dirigeant déifié ou une divinité païenne vénérée sous l'apparence d'un roi. En particulier, il est utilisé pour désigner : les pharaons égyptiens un roi sacré dans toute autre religion polythéiste
Dieu kveld_Norge !/Dieu kveld Norge ! :
God kveld Norge est une émission norvégienne de célébrités et de divertissement animée par Dorthe Skappel depuis son lancement sur TV2 en 1997. Son titre se traduit par Good Evening Norway. Le thème musical est basé sur le Requiem de Mozart.
Mode Dieu/Mode Dieu :
Le mode Dieu peut désigner : le mode Dieu, un terme à usage général désignant un code de triche dans les jeux vidéo qui rend un joueur invincible. Le mode Dieu (jeu vidéo), un jeu vidéo sorti en 2013 pour les PC et les consoles Windows. ), un épisode de Person of Interest "God Mode" (chanson) par le raccourci du rappeur 360 Windows Master Control Panel, parfois appelé Windows God Mode
Dieu morgon/Dieu morgon :
Dieu morgon peut se référer à : Bonjour, une salutation en suédois "Dieu morgon" (chanson Chips), 1981 "Dieu morgon" (chanson Uno & Irma), 2007
Dieu morgon_(Chips_song)/Dieu morgon (Chips song):
" God morgon " est une chanson pop en suédois , interprétée par le groupe pop et country Chips , alors nommé " Sweets 'n Chips ", au Swedish Melodifestivalen 1981, où il a terminé 2e. Ses paroles parlent du matin. "God morgon" a été écrit par Lasse Holm et Torgny Söderberg. Avec cette chanson, Elisabeth Andreasson et Britta "Tanja" Johansson ont fait leurs débuts au Melodifestivalen. En 1981, "God morgon" est également sorti en single. Le 5 avril 1981, la chanson est entrée numéro un sur la liste suédoise Svensktoppen. La chanson a également été enregistrée avec des paroles en anglais, comme "Good Morning". Pendant les spectacles de Kikki, Bettan & Lotta de 2001 à 2004, le texte de la chanson était souvent changé en God afton (Bonsoir), car la plupart des spectacles avaient lieu le soir. En mai-juin 2017, un enregistrement d' Ida Redig a pu être entendu dans les publicités de lit de Kungsängen. À Så mycket bättre 2017, la chanson a été enregistrée par Tomas Andersson Wij.
Dieu morgon_(Uno_%26_Irma_song)/Dieu morgon (chanson Uno & Irma):
" God morgon " est une chanson écrite par Uno Svenningsson et Staffan Hellstrand , et interprétée par Uno Svenningsson et Irma Schultz Keller au Melodifestivalen 2007. La chanson a participé à la demi-finale dans la ville de Jönköping le 3 février 2007, d'où elle a atteint Andra chansen . Une fois sur place, la chanson n'a pas atteint la finale à l'intérieur de la Stockholm Globe Arena. Les paroles de la chanson décrivent le matin arrivant dans une ville. Le 5 mars 2007, le single de la chanson est sorti, culminant à la 18e place du classement suédois des singles. La chanson est entrée à Svensktoppen le 15 avril 2007, atteignant la 7e position. La semaine suivante, il était tombé à la 9e position, avant d'être éliminé la semaine prochaine. Pendant le Melodifestivalen 2012, la chanson était l'un des numéros "Tredje chansen".
Objet divin/objet divin :
Dans la programmation orientée objet, un objet divin (parfois aussi appelé objet omniscient ou omniscient) est un objet qui fait référence à un grand nombre de types distincts, a trop de méthodes non liées ou non catégorisées, ou une combinaison des deux. L'objet dieu est un exemple d'anti-modèle et d'odeur de code. Une technique de programmation courante consiste à séparer un gros problème en plusieurs problèmes plus petits (une stratégie de division pour mieux régner) et à créer des solutions pour chacun d'eux. Une fois les petits problèmes résolus, le gros problème dans son ensemble est résolu. Par conséquent, un objet donné pour un petit problème n'a besoin de se connaître que sur lui-même. De même, il n'y a qu'un seul ensemble de problèmes qu'un objet doit résoudre : ses propres problèmes. Cela suit également le principe de responsabilité unique. En revanche, un programme qui emploie un objet dieu ne suit pas cette approche. La plupart des fonctionnalités globales d'un tel programme sont codées dans un seul objet "omniscient", qui conserve la plupart des informations sur l'ensemble du programme et fournit également la plupart des méthodes de manipulation de ces données. Parce que cet objet contient tant de données et nécessite tant de méthodes, son rôle dans le programme devient divin (qui sait tout et englobe tout). Au lieu que les objets du programme communiquent directement entre eux, les autres objets du programme s'appuient sur l'objet dieu unique pour la plupart de leurs informations et interactions. Étant donné que cet objet est étroitement couplé à (référencé par) une grande partie de l'autre code, la maintenance devient plus difficile qu'elle ne le serait dans une conception de programmation plus uniformément divisée. Les modifications apportées à l'objet au profit d'une routine peuvent avoir des effets imprévus sur d'autres routines non liées. Un objet dieu est l'analogue orienté objet de ne pas utiliser de sous-programmes dans les langages de programmation procéduraux ou d'utiliser beaucoup trop de variables globales pour stocker les informations d'état. Alors que la création d'un objet divin est généralement considérée comme une mauvaise pratique de programmation, cette technique est parfois utilisée pour les environnements de programmation restreints (tels que les microcontrôleurs), où l'augmentation des performances et la centralisation du contrôle sont plus importantes que la maintenabilité et l'élégance de la programmation.
Dieu de_Abraham/Dieu d'Abraham :
Dieu d'Abraham (yiddish : גאָט פֿון אַבֿרהם, prononcé Got fun Avrohom, Got fin Avruhom) est une prière juive en yiddish, récitée par les femmes et les filles dans de nombreuses communautés juives à la fin du sabbat, marquant sa conclusion (alors que les hommes sont dans la synagogue priant Maariv). Dans certaines sectes hassidiques, il est également récité par les hommes avant le service Havdalah (Havdole). Il est attribué à tort à Lévi Its'hak de Berditchev ; on le trouve dans de vieux livres de prières d'avant son temps. C'est la prière yiddish la plus courante.
Dieu de_Bath/Dieu de Bath :
God of Bath (coréen : 목욕의 신) est une série de manhwa sud-coréen écrite et illustrée par Ha Il-kwon. Lancé le 14 juillet 2011, ce manhwa de webtoon est sorti sur Naver Webtoon. La version imprimée du premier volume de God of Bath est sortie le 8 mai 2012. Le webtoon devait être adapté en long métrage en 2014, bien que le film n'ait jamais été créé.
Dieu du_noir/Dieu du noir :
Dieu du noir, stylisé comme GXX XX BXXXK Volume. 1 est une mixtape du musicien hip hop américain SpaceGhostPurrp. Il est sorti gratuitement le 3 février 2012, des mois avant son premier album Mysterious Phonk : The Chronicles of SpvcxGhxztPvrrp.
Dieu des_Lames/Dieu des Lames :
God of Blades est un jeu à défilement latéral développé par le studio américain White Whale Games et sorti le 27 septembre 2012.
Dieu du_carnage/Dieu du carnage :
God of Carnage (à l'origine en français Le Dieu du carnage ) est une pièce de théâtre de Yasmina Reza qui a été publiée pour la première fois en 2008. Il s'agit de deux groupes de parents; le fils d'un couple a blessé le fils de l'autre couple dans un parc public. Les parents se réunissent pour discuter de la question d'une manière civilisée. Cependant, au fur et à mesure que la soirée avance, les parents deviennent de plus en plus puérils et la rencontre tourne au chaos. Écrite à l'origine en français, la pièce a été traduite en anglais par le traducteur Christopher Hampton et a été acclamée dans des productions à Londres et à New York.
Dieu du_Chaos/Dieu du Chaos :
" God of Chaos " est le dixième épisode et la finale de la première saison de la série dramatique télévisée américaine Hell On Wheels , diffusée le 15 janvier 2012 sur AMC . Il est écrit par Tony Gayton et Joe Gayton et réalisé par David Von Ancken. Dans l'épisode, Thomas C. Durant (Colm Meaney) et Lily Bell (Dominique McElligott) conspirent pour gagner les intérêts des investisseurs qui arrivent, après qu'elle ait plaidé pour que Cullen Bohannon (Anson Mount) ne laisse pas son chemin vengeur le ruiner ; Sean et Mickey McGinnes (Ben Esler, Phil Burke) prennent leur propre revanche sur The Swede (Christopher Heyerdahl); et Elam (Common) et Eva (Robin McLeavy) commencent chacun à voir l'avenir différemment.
Dieu du_cricket/Dieu du cricket :
God of Cricket ( hindi : गॉड ऑफ क्रिकेट ) est un film sportif biopic de Bollywood de 2021 . Le film est sorti le 24 avril 2021. Réalisé par Sudesh Kanojia et coproduit par Vinay Bhardwaj et Pranav Jain, le film met en scène Sangram Singh en tant que joueur de cricket en tête entre autres. Il tourne autour des événements fictifs avec une chronique documentaire de Sachin Tendulkar , un ancien joueur de cricket indien souvent reconnu pour ses points les plus marqués au cricket international.
Dieu de_chaque_histoire/Dieu de chaque histoire :
God of Every Story est le troisième album studio de la musicienne chrétienne contemporaine Laura Story, dont l'album est sorti par Fair Trade Services le 30 septembre 2013, et le producteur de l'album était Ed Cash. L'album a connu des succès dans les charts commerciaux, ainsi qu'un accueil positif de la part des critiques de musique.
Dieu des joueurs/Dieu des joueurs :
God of Gamblers ( chinois :賭 神; lit. God of Gambling ) est un film d' action-comédie dramatique de 1989 à Hong Kong écrit et réalisé par Wong Jing avec un casting de stars dirigé par Chow Yun-fat , Andy Lau , Joey Wong et Sharla Cheung.
God of_Gamblers_3 :_The_Early_Stage/God of Gamblers 3 : The Early Stage :
God of Gamblers 3: The Early Stage ( chinois :賭神三之少年賭神) est un film d'action-comédie de 1996 écrit, produit et réalisé par Wong Jing et mettant en vedette Leon Lai, Anita Yuen, Jordan Chan, Gigi Leung et François Ng. Il s'agit d'une préquelle réussie et bien accueillie du film original God of Gamblers avec Chow Yun-fat et ne doit pas être confondu avec le film de Stephen Chow God of Gamblers III: Back to Shanghai.
Dieu des_joueurs_II/Dieu des joueurs II :
God of Gamblers II ( chinois :賭 俠; cantonais Yale : Dou Hap ; allumé 'Knight of Gambling') est un film d'action comique de 1990 à Hong Kong écrit et réalisé par Wong Jing . Il met en vedette Andy Lau en tant que chevalier des joueurs, Stephen Chow en tant que saint des joueurs et Ng Man-tat en tant que Blackie Tat. Ce film est une suite à la fois de God of Gamblers, qui comprenait le personnage de Lau, et de All for the Winner, qui mettait en vedette Chow et Ng. Ce film ne doit pas être confondu avec God of Gamblers Returns, également sorti sous le nom de God of Gamblers 2, et essentiellement la véritable suite du God of Gamblers original. Dans ce film, malchanceux, Sing (Chow) cherche le Dieu des joueurs dans l'espoir de devenir son disciple. Malheureusement, le Dieu des joueurs est inaccessible et hors du pays, la dernière fois qu'il a été entendu au Brésil, et Michael Chan, le Chevalier des joueurs (Lau) remplace le Dieu des joueurs. Lorsqu'un faux tente de se faire passer pour le chevalier des joueurs dans une énorme arnaque, c'est au vrai chevalier et saint des joueurs de faire équipe et de vaincre leur redoutable challenger. Le film combine des séquences d'action complexes avec un timing comique précis.
God of_Gamblers_III:_Back_to_Shanghai/God of Gamblers III : Retour à Shanghai :
God of Gamblers III: Back to Shanghai ( chinois simplifié :赌侠2之上海滩赌圣; chinois traditionnel :賭俠2之上海灘賭聖; pinyin : Dǔxiá èr Shànghǎi tān Dǔshèng ; lit. Knight of Gamblers II: Shanghai Beach's Saint of Gamblers) est une comédie hongkongaise de 1991, une suite de God of Gamblers II (1990). Le film est réalisé par Wong Jing et met en vedette Stephen Chow et Ng Man-tat. God of Gamblers III continue l'histoire du Saint of Gamblers (Chow) et ne présente pas le Knight of Gamblers ou le God of Gamblers. L'histoire raconte que Chow remonte accidentellement dans le temps à Shanghai en 1937, alors qu'il essaie de comprendre comment retourner à Hong Kong en 1991.
God of_Gamblers_Returns/Dieu des joueurs revient :
God of Gamblers Returns ( chinois :賭 神 2; cantonais Yale : Du shen xu ji ; lit. 'God of Gamblers 2'), également connu sous le nom de God of Gamblers 'Return et The Return of the God of Gamblers , est un 1994 Hong Kong film d'action-drame-comédie écrit et réalisé par Wong Jing. Il mettait en vedette Chow Yun-fat, Tony Leung Ka-fai, Sharla Cheung, Charles Heung, Jacklyn Wu et Chingmy Yau. À ne pas confondre avec le God of Gamblers II de 1991, également réalisé par Wong Jing.
Dieu du_bonheur_(film)/Dieu du bonheur (film) :
God of Happiness est une comédie noire germano-française-géorgienne de 2015 réalisée par Dito Tsintsadze et mettant en vedette Lasha Bakradze, Elie James Blezes, Nadeshda Brennicke, Tina Meliava et Ufuk Bozkurt.
Dieu d'_Israël/Dieu d'Israël :
Dieu d'Israël peut se référer à : Dieu dans le judaïsme, Dieu tel qu'il est compris dans la discussion théologique juive. Yahweh, le dieu national des anciens royaumes d'Israël et de Juda. Tétragramme, les quatre lettres hébraïques YHWH comme nom de Dieu, et diverses prononciations qui leur sont données. El Shaddai, l'un des noms du Dieu d'Israël.
Dieu d'amour/Dieu d'amour :
God of Love peut faire référence à : Divinités de l'amour dans diverses cultures God of Love (album), un album de 1995 du groupe punk hardcore Bad Brains God of Love (film), un court métrage primé aux Oscars Ziggy, rappeur tunisien qui a disséqué Roudayna
God of_Love_ (album)/God of Love (album) :
God of Love est le sixième album studio du groupe musical américain Bad Brains. C'est le premier album du groupe depuis I Against I, sorti en 1986, avec sa formation originale. Il est sorti en 1995 sur Maverick Records. La sortie contient leur mélange habituel de punk/métal hardcore et de reggae, mais avec plus de ce dernier que tout autre album de Bad Brains. La chanson titre orientée heavy rock a été diffusée en vidéo sur MTV. Soutenu par une énorme promotion du label et une ouverture de la tournée Ill Communication des Beastie Boys, le groupe s'est effondré lorsque le chanteur instable, HR, a été arrêté à plusieurs reprises; il a été impliqué dans le passage à tabac d'un skinhead, d'un agent de sécurité et du manager du groupe lors d'incidents distincts au cours de la tournée. Le groupe a raté une performance au Madison Square Garden avec les Beastie Boys en raison du comportement des RH, ce qui a conduit à une autre rupture. Le groupe s'est réuni en 1997. Cet album a été réédité le Record Store Day, le 16 avril 2011, à seulement 2 000 exemplaires accompagné d'un 7".
Dieu d'amour_(film)/Dieu d'amour (film) :
God of Love est un court métrage américain de 2010 écrit et réalisé par Luke Matheny et produit par Gigi Dement, Ryan Silbert et Stefanie Walmsley. Le film a été tourné en noir et blanc avec la caméra Red One par le directeur de la photographie Bobby Webster. Dans le film, un chanteur de salon et joueur de fléchettes de championnat nommé Raymond Goodfellow est désespérément amoureux d'un camarade de groupe, mais elle n'a d'amour que pour son meilleur ami. Le crooner prie quotidiennement Dieu pour que sa bien-aimée tombe amoureuse de lui. Un soir, ses prières sont exaucées lorsqu'il reçoit une boîte de fléchettes magiques aux pouvoirs de Cupidon. Raymond décide d'utiliser les fléchettes pour établir sa propre relation amoureuse. Le film est inclus en tant que fonctionnalité spéciale dans la version Blu-ray de 127 heures.
Dieu de_nos_pères/Dieu de nos pères :
"God of Our Fathers" est un hymne chrétien américain du XIXe siècle, écrit en 1876 pour commémorer le 100e anniversaire de la déclaration d'indépendance des États-Unis. L'hymne a été écrit par Daniel C. Roberts, un prêtre de l'Église épiscopale protestante servant, à l'époque, en tant que recteur des églises épiscopales St. Thomas & Grace à Brandon, Vermont. Roberts avait servi pendant la guerre civile américaine dans le 84th Ohio Infantry. En 1892, Roberts a envoyé l'hymne de manière anonyme à la Convention générale de l'Église épiscopale pour qu'il soit examiné par un groupe chargé de réviser l'hymne épiscopal. Si le groupe acceptait son hymne, Roberts a dit qu'il leur enverrait son nom. La commission l'a approuvé. L'éditeur d'hymnes et organiste George W. Warren devait choisir un hymne pour la célébration du centenaire de la Constitution des États-Unis. Ils ont choisi les paroles de Roberts, qui étaient à l'origine chantées sur un air appelé "Russian Hymn". Warren a écrit une nouvelle chanson intitulée "National Hymn".
Dieu du_renouveau/Dieu du renouveau :
" God of Revival " est une chanson de Bethel Music , Brian Johnson et Jenn Johnson , qui est sortie en tant que premier single du douzième album live de Bethel Music , Revival's in the Air (2020), le 7 février 2020. La chanson a été écrite par Brian Johnson et Phil Wickham. Brian Johnson a également collaboré à la production du single avec Joel Taylor. " God of Revival " a culminé au numéro 22 du classement américain Hot Christian Songs.
Dieu de_River_Lok/Dieu de River Lok :
God of River Lok est une série télévisée hongkongaise produite par TVB. Situé dans la période des Trois Royaumes, l'histoire raconte la romance entre Zhen Fu (cantonais : Yan Fuk) et Cao Zhi (cantonais : Cho Chik). La série compte sept épisodes d'environ 60 minutes chacun. Il a été diffusé pour la première fois à Hong Kong sur TVB Jade le 30 mars 1975.
Dieu de_cette_ville/Dieu de cette ville :
Dieu de cette ville peut faire référence à : Dieu de cette ville (album Passion), 2008 Dieu de cette ville (album Bluetree), 2009
Dieu de_cette_ville_(Bluetree_album)/Dieu de cette ville (album Bluetree) :
God of This City est un album du groupe chrétien contemporain Bluetree. Il est sorti le 3 mars 2009 et s'est classé n ° 103 sur le Billboard 200. Il s'agit essentiellement d'une version restylée et éditée du premier album du groupe, Greater Things.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hugh Earnshaw

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...