Rechercher dans ce blog

samedi 3 décembre 2022

Georges Contenau


Georges Abrial/Georges Abrial :
Georges Abrial (1898 à Paris - 1970 à Vauville, Manche) était un des premiers aérodynamiciens français.

Georges Achille-Fould/Georges Achille-Fould :
Georges Achille-Fould ou George-Achille Fould-Stirbey (24 août 1868 - 24 août 1951) était un peintre français. Achille-Fould est née à Asnières-sur-Seine en tant que fille de l'actrice Joséphine Wilhelmine Valérie Simonin, plus connue sous son pseudonyme Gustave Haller, et de l'homme politique Gustave-Eugène Fould (l'un des banquiers de la famille Fould). Elle est adoptée avec sa sœur, la peintre Consuelo Fould, par le prince Stirbey. Sa peinture Courtship a été incluse dans le livre de 1905 Women Painters of the World. Son travail a également fait partie de l'épreuve de peinture du concours d'art des Jeux olympiques d'été de 1924. Achille-Fould est décédé à Bruxelles.
Georges Adda/Georges Adda :
Georges Adda (arabe : جورج عدة) (22 septembre 1916 à Tunis - 28 septembre 2008 à Tunis), était un homme politique et syndicaliste tunisien, et ancien dirigeant du Parti communiste tunisien.
Georges Adwan/Georges Adwan :
Georges Adwan (arabe : جورج عدوان, né en 1947 à Deir el Qamar) est un avocat et un homme politique libanais. Il occupe actuellement le poste de vice-président du comité exécutif du parti des Forces libanaises depuis 2005.
Georges Ad%C3%A9agbo/Georges Adéagbo :
Georges Adéagbo (né en 1942) est un sculpteur béninois connu pour son travail d'objets trouvés. Originaire de Cotonou, Adéagbo a étudié le droit à Abidjan avant de s'installer en France pour poursuivre ses études. Il revient au Bénin en 1971 à la mort de son père et commence à créer des installations et des environnements isolés de la famille et de la société. Au début des années 1990, il commence à être reconnu, culminant avec la réception du Prix d'Honneur à la Biennale de Venise en 1999. Adéagbo rassemble la matière de son art partout où il voyage.
Georges Aeby/Georges Aeby :
Georges Aeby (21 septembre 1913 - 15 décembre 1999) était un footballeur suisse qui a joué pour la Suisse lors de la Coupe du monde de football de 1938. Il a également joué pour le FC Biel-Bienne, le Servette FC, le FC Lausanne-Sport et l'Urania Genève Sport. Il était le frère cadet de Paul Aeby.
Georges Aeschlimann/Georges Aeschlimann :
Georges Aeschlimann (11 janvier 1920 - 10 novembre 2010) était un coureur cycliste suisse. Il a participé au Tour de France 1948 et 1949.
Georges Agabekov/Georges Agabekov :
Georges Sergeevich Agabekov (nom de famille original Arutyunov ; russe : Георгий Серге́евич Агабеков, translittération Georgiĭ Sergeevich Agabekov) (1896–1937) était un soldat de l'Armée rouge soviétique, tchékiste, agent de l'OGPU et chef de la section orientale de l'OGPU (1928–1929). Premier officier supérieur de l'OGPU à faire défection vers l'Ouest (1930), il a écrit des livres révélateurs, qui ont conduit à des arrestations massives d'agents de renseignement soviétiques à travers le Proche-Orient et l'Asie centrale.
Georges Ahnne/Georges Ahnne :
Georges Ahnne (21 mars 1903 - 3 août 1949) était un homme politique polynésien français qui a représenté la Polynésie française à l'Assemblée nationale française de 1946 jusqu'à sa mort en 1949. Ahnne était un descendant de missionnaires protestants. Il a étudié le droit à Bordeaux et a travaillé comme avocat à Papeete. Il est élu à l'Assemblée constituante lors des élections législatives françaises de juin 1946. Il est réélu aux élections législatives françaises de novembre 1946. Il a été remplacé comme député par Pouvanaa a Oopa.
Georges Aill%C3%A8res/Georges Aillères :
George Aillères (né le 3 décembre 1934 à Poucharramet) est un joueur de rugby à XV français qui a représenté la France lors de la Coupe du monde 1968. Il est le père de l'international français de rugby à XV Pierre Aillères. Il est surnommé "Le Cube" ("Le Cube") en raison de sa "présence physique imposante".
Georges Akieremy/Georges Akieremy :
Georges Akieremy Owondo (né le 15 septembre 1983 au Gabon) est un attaquant de football gabonais à la retraite.
Georges Akl/Georges Akl :
Georges Akl est un peintre libanais, né à Damour.
Georges Al_Rassi/Georges Al Rassi :
Georges Al Rassi ( arabe : جورج الراسي ; 29 janvier 1980 - 27 août 2022) était un acteur, chanteur, mannequin, musicien et auteur-compositeur libanais né dans une famille typiquement artistique. Son père jouait du oud et ses sœurs jouaient et chantaient. A 16 ans, Georges Al Rassi décroche son premier contrat : un contrat de six mois pour se produire à Options, la discothèque internationale, à Kaslik, au Liban.
Georges Aleka_Damas/Georges Aleka Damas :
Georges Aleka Damas (18 novembre 1902 - 4 mai 1982) était un homme politique gabonais qui a été président de l'Assemblée nationale du Gabon de 1964 à 1975. Il a également composé l'hymne national du Gabon, "La Concorde".
Georges Altman/Georges Altman :
Georges Altman (21 mai 1901 - 1960) était un journaliste et résistant français. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été impliqué dans l'organisation Franc-Tireur. Après-guerre, il participe à la création du parti de gauche Rassemblement démocratique révolutionnaire.
Georges Ambourouet/Georges Ambourouet :
Georges Ambourouet (né le 1er mai 1986) est un footballeur professionnel gabonais qui évolue au poste de défenseur de Lozo Sport. Entre 2003 et 2016, il a fait 41 apparitions marquant un but pour l'équipe nationale du Gabon.
Georges Aminel/Georges Aminel :
Georges Aminel (1922-2007) était un acteur français de théâtre, de cinéma et de télévision. Son père était originaire de la Martinique.
Georges Amsel/Georges Amsel :
Georges Amsel (7 mai 1933 - 11 mars 2017) était un physicien français, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique.
Georges Anderla/Georges Anderla :
Georges Anderla (27 mars 1921 à Prague - 26 avril 2005 à Antibes) était un économiste français d'origine tchèque. Alors qu'il travaillait pour l'OCDE en 1973, il a créé un modèle statistique de l'accumulation des connaissances humaines. Il a commencé par définir la technologie connue en 1 ap. jusqu'en 1973. Si Anderla a raison, la quantité de connaissances humaines en 1973 était 128 fois supérieure à celle de l'an 1 après JC.
Georges Andrique/Georges Andrique :
Georges Andriques (2 novembre 1874 - 1964) était un peintre impressionniste français. Il est né et mort à Calais. Il a surtout peint à l'huile mais a également travaillé à l'aquarelle. Andrique réalise de nombreuses affiches dont des publicités pour le port de Calais. Il reste relativement inconnu, en partie à cause de la destruction d'une partie importante de son œuvre dans un incendie dans les années 1940. Il a été décoré Chevalier de la Légion d'honneur en 1962.
Georges André%C3%A9/Georges André :
Georges André (26 juillet 1876 - 19 mars 1945) était un curleur français qui a remporté le bronze aux Jeux olympiques d'hiver de 1924. Dans la compétition de bobsleigh à quatre des mêmes Jeux olympiques, il a terminé quatrième.
Georges André%C3%A9_Kohn/Georges André Kohn :
Georges André Kohn (23 avril 1932 - 20 avril 1945) était un parent éloigné de la famille bancaire Rothschild d'Angleterre. Son père Armand Edouard Kohn (1894-1962) était le directeur de l'hôpital Rothschild à Paris, et sa mère Suzanne Jenny (née Netre; 1895-1945) était une cousine germaine de Bertrand Léopold Goldschmidt, gendre de Lionel Nathan de Rothschild. Le père de Georges André était juif mais lui, sa mère et ses frères et sœurs aînés étaient des catholiques romains pratiquants. Georges et sa famille ont été arrêtés la dernière semaine de juillet 1944; ils faisaient partie d'un groupe d'éminents juifs qui avaient précédemment obtenu un statut protecteur en France occupée. Georges faisait partie d'un groupe de cinquante et une personnes déportées lors du dernier transport du camp de transit de Drancy en France le 17 août 1944, une semaine avant la libération de Paris, avec ses parents, sa grand-mère Jeanne Marie (75 ans), ses sœurs Antoinette (22 ans) et Rose Marie (18 ans) et son frère Philippe (21 ans). Le wagon dans lequel ils ont été déportés était attaché à la fin du dernier train de Drancy qui transportait également le commandant de Drancy SS Hauptsturmführer Alois Brunner et d'autres militaires allemands. Ils avaient l'intention d'utiliser les cinquante et un déportés juifs comme otages potentiels. Lors du trajet en train vers l'est vers les camps, certains des prisonniers se sont échappés, notamment Rose Marie et Phillipe Kohn. Georges veut les accompagner mais est arrêté par son père qui craint des représailles pour les évasions sur ceux qui restent. Armand se rendit à Buchenwald et survivra à la guerre, Suzanne et Antoinette furent transportées de Buchenwald à Bergen-Belsen où toutes deux moururent peu de temps après ; Jeanne Marie et Georges ont été envoyés à Auschwitz-Birkenau, où Jeanne Marie a été gazée peu après son arrivée. Georges est placé à la caserne n° 11, avec d'autres enfants juifs. Il s'est rapidement lié d'amitié avec Jacqueline Morgenstern qui était proche d'âge, était française et parlait également français. Armand, Philippe et Rose Marie ont survécu à la guerre. Georges faisait partie d'un groupe de vingt enfants juifs choisis à la demande de Kurt Heissmeyer par Josef Mengele pour être envoyés d'Auschwitz au camp de concentration de Neuengamme pour des expériences médicales. A Neuengamme, Georges et les autres enfants, neuf autres garçons et dix filles, âgés de cinq à douze ans, ont été infectés par des bacilles vivants de la tuberculose par Heissmeyer. Plus tard, ils ont tous subi une ablation chirurgicale de leurs ganglions lymphatiques axillaires pour étude. En avril 1945, l'armée britannique avançait à travers la Basse-Saxe vers l'emplacement de Neuengamme et la ville de Hambourg. Comme les expériences médicales menées sur les enfants seraient un motif d'inculpation de crimes de guerre, un ordre a été émis de Berlin pour disposer des preuves, qui incluaient le meurtre de Georges et des autres enfants. Trois jours avant son treizième anniversaire, dans la nuit du 20 avril 1945, Georges et les autres enfants sont amenés à l'école Bullenhuser Damm à Hambourg et pendus dans le sous-sol. Son corps a été ramené à Neuengamme le lendemain et ils ont été incinérés.
Georges Anglade/Georges Anglade :
Georges Anglade (18 juillet 1944 - 12 janvier 2010) était un géographe, professeur, écrivain et homme politique haïtien-canadien.
Georges Antenen/Georges Antenen :
Georges Antenen (20 décembre 1903 - 25 mars 1979) était un cycliste suisse. Il a participé à deux épreuves aux Jeux olympiques d'été de 1924. Il a également été le champion suisse de la course nationale sur route en 1930 et 1933.
Georges Antoine/Georges Antoine :
Georges Anthony était un barreur d'aviron belge qui a remporté une médaille de bronze dans le duo avec barreur aux Jeux olympiques d'été de 1928. Il a également pris part à la huitième épreuve, mais son équipe n'a pas réussi à atteindre la finale.
Georges Antoine_Chabot/Georges Antoine Chabot :
Georges Antoine Chabot (13 avril 1758, Montluçon - 18 avril 1819, Paris), dit Chabot de Lallier, était un juriste et homme d'État français.
Georges Aperghis/Georges Aperghis :
Georges Aperghis ( grec : Γιώργος Απέργης ; né le 23 décembre 1945) est un compositeur grec travaillant principalement dans le domaine du théâtre musical expérimental mais a également composé une grande quantité de musique de chambre non programmée. Il vit en France et a été marié à l'actrice Édith Scob jusqu'en 2019, date à laquelle elle est décédée. Aperghis a étudié avec Iannis Xenakis et a fondé la compagnie de musique et de théâtre ATEM (Atelier Théâtre et Musique). Il était "compositeur en résidence" à Strasbourg, France. En 2011, il a été le premier récipiendaire du prix de musique Mauricio Kagel. Aperghis est honoré du BBVA Foundation Frontiers of Knowledge Award in Contemporary Music pour sa réinvention du théâtre musical, utilisant le son, le geste, l'espace et la technologie et impliquant les interprètes dans le processus de composition.
Georges Appert/Georges Appert :
Georges Appert (1850-1934) était un historien, universitaire, écrivain et japonologue français. Il était juriste et professeur de droit à l'Université de Tokyo.
Georges Arlin/Georges Arlin :
Georges Arlin (17 mai 1902 - 27 janvier 1992) était un joueur français de hockey sur gazon. Il a participé au tournoi masculin aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Georges Arnaud/Georges Arnaud :
Henri Girard (16 juillet 1917 - 4 mars 1987) était un auteur français qui utilisait le pseudonyme de Georges Arnaud. Il est né à Montpellier. Il est l'auteur du roman The Wages of Fear (en français : Le Salaire de la peur).
Georges Arnoux/Georges Arnoux :
Georges Arnoux (3 août 1891 - 11 novembre 1971) était un compositeur français aux tendances nationalistes bretonnes.
Georges Arvanitas/Georges Arvanitas :
Georges Arvanitas (13 juin 1931 - 25 septembre 2005) était un pianiste et organiste de jazz français.
Georges Athanasiad%C3%A8s/Georges Athanasiadès :
Georges Athanasiadès (27 juillet 1929 - 3 février 2022) était un organiste et chef de chœur suisse.
Georges Augoyat/Georges Augoyat :
Georges Augoyat (31 janvier 1882 - 22 mars 1963) était un cycliste français. Il a participé à l'épreuve de sprint masculin aux Jeux olympiques d'été de 1900.
Georges Auguste/Georges Auguste :
Georges Auguste (né en 1933 à Petit-Goâve) est un peintre haïtien. Auguste peint des scènes de la vie rurale haïtienne dans des couleurs vibrantes. Son style est connu sous le nom de « Raw Art ».
Georges Auric/Georges Auric :
Georges Auric (français: [ɔʁik] ; 15 février 1899 - 23 juillet 1983) était un compositeur français, né à Lodève, Hérault, France. Il était considéré comme l'un des Six, un groupe d'artistes officieusement associés à Jean Cocteau et Erik Satie. Avant d'avoir 20 ans, il avait orchestré et écrit de la musique de scène pour plusieurs ballets et productions scéniques. Il a également eu une longue et brillante carrière de compositeur de films.
Georges Azenstarck/Georges Azenstarck :
Georges Azenstarck (1934 - 2 septembre 2020) était un photographe français.
Georges Azzi/Georges Azzi :
Georges Azzi ( arabe : جورج قزي ; né en 1979) est le co-fondateur de Helem , une organisation libanaise à but non lucratif travaillant à l'amélioration du statut juridique et social des personnes LGBT, et est le directeur exécutif de la Fondation arabe pour les libertés et l'égalité .
Georges Az%C3%A9ma/Georges Azéma :
Georges Azéma (décédé le 9 mai 1864) était un historien français originaire de la Réunion. Fils de l'écrivain Étienne Azéma et frère du docteur Mazaé Azéma, son fils Henri était également médecin ; son grand-père Jean-Baptiste Azéma avait brièvement servi comme gouverneur de la Réunion ; d'autres parents incluent le poète Jean-Henri Azéma et l'historien Jean-Pierre Azéma.
Georges Ba/Georges Ba :
Georges Ba (né le 21 janvier 1979) est un ancien footballeur professionnel ivoirien qui a joué comme attaquant.
Georges Baal/Georges Baal :
Georges Baal (né György Balassa ; 17 mai 1938 - 6 décembre 2013) était un écrivain, théâtrologue, acteur, metteur en scène et psychologue hongrois. Georges Baal est décédé d'une crise cardiaque le 6 décembre 2013, à l'âge de 75 ans, à Saint-Mandé, Paris, France, où il vivait depuis 1956.
Georges Bach/Georges Bach :
Georges François Bach (né le 12 juin 1955) est un homme politique luxembourgeois qui a été membre du Parlement européen de 2009 à 2019. Il est membre du Parti populaire chrétien-social, qui fait partie du Parti populaire européen. Il a été président de le Syndicat des cheminots luxembourgeois SYPROLUX de 2003 à 2009.
Georges Baconnet/Georges Baconnet :
Georges Baconnet (1892-1961) était un acteur de théâtre et de cinéma français. Il fut sociétaire de la Comédie-Française de 1946 à sa mort.
Georges Badin/Georges Badin :
Georges Badin (13 mars 1927 - 23 novembre 2014) était un poète et peintre français. Georges Badin a été conservateur du Musée d'Art Moderne de Céret de 1967 à 1986.
Georges Baert/Georges Baert :
Georges Baert (4 juin 1926 - 5 octobre 2017) était un basketteur belge. Il a participé au tournoi masculin des Jeux olympiques d'été de 1948.
Georges Bakar/Georges Bakar :
George Michel Bakar (né le 20 avril 1946 au Caire, en Égypte) est un archéparche de l'Église gréco-catholique melkite.
Georges Baklanoff/Georges Baklanoff :
Georgy Andreyevich Baklanoff, connu sous le nom de Georges Baklanoff (parfois orthographié Baklanov ; 4 janvier 1881 [OS 23 décembre 1880] - 6 décembre 1938) était un baryton d'opéra russe qui a eu une carrière internationale active de 1903 jusqu'à sa mort en 1938. Possédant un puissant et voix souple, il a chanté des rôles d'une grande variété de périodes musicales et dans de nombreuses langues. Il a également été très apprécié par le public et les critiques pour ses capacités d'acteur. Le début de carrière de Baklanoff s'est déroulé dans de grands théâtres russes; y compris les théâtres Bolchoï et Mariinsky. En 1910, il commença à se produire dans d'importants opéras du monde entier et devint membre à la fois de la Boston Opera Company (1910-1915) et de l'Opéra d'État de Vienne (1912-1914). De 1917 à 1928, il était le premier baryton de Chicago et en 1928-1929, il était membre de la Philadelphia Civic Opera Company. De 1932 jusqu'à sa mort en 1938, il fut membre du Théâtre de Bâle. Il est également apparu en tant qu'artiste invité dans d'importants théâtres internationaux.
Georges Balagny/Georges Balagny :
George ou Georges Balagny était un photographe français du quartier des Batignolles à Paris, France. Il est né le 16 février 1837 et mort à Paris le 17 décembre 1919. Fils d'Auguste Balagny et d'Adélaïde Léopoldine Genet, son père était notaire et futur maire du 17e arrondissement de Paris, puis de la commune de Maule. Georges obtient d'abord une licence en droit puis un doctorat, avant d'abandonner sa carrière d'avocat pour se consacrer à la recherche en photographie dans son atelier de la rue Salneuve. Il publie plusieurs textes sur son œuvre sous le nom de George Balagny. Il est reçu membre de la Société française de photographie et promu Officier d'Académie de l'Ordre des Palmes Académiques. Après avoir acheté le château du Buat à Maule, il s'y marie, le 2 juillet 1872, avec Berthe Salneuve, cousine de l'ancien député de son père. Leur enfant unique, Robert Balagny, devient avocat.
Georges Balandier/Georges Balandier :
Georges Balandier (21 décembre 1920 - 5 octobre 2016) était un sociologue, anthropologue et ethnologue français réputé pour ses recherches en Afrique subsaharienne. Balandier est né à Aillevillers-et-Lyaumont. Il a été professeur à la Sorbonne (Université René Descartes, Paris-V), et est membre du Centre d'études africaines (Ceaf), centre de recherche de l'École pratique des hautes études (École pour les hautes études en sciences sociales). Il a occupé pendant de nombreuses années la direction éditoriale des Cahiers Internationaux de Sociologie (précédemment détenue par son mentor Georges Gurvitch) et a dirigé la série Sociologie d'Aujourd'hui aux Presses Universitaires de France. Il a été élu à l'American Philosophical Society en 1976. Il est décédé le 5 octobre 2016 à l'âge de 95 ans.
Georges Boule/Georges Boule :
Georges Ball (11 septembre 1838 - 30 mai 1928), également connu sous le nom de George Ball, était un homme politique canadien et marchand de bois. Né à Champlain, Bas-Canada, Ball a été membre de l'Assemblée législative du Québec pour Nicolet de 1897 à 1900. Il a été élu à la Chambre des communes du Canada en tant que membre du Parti conservateur du Canada lors de l'élection fédérale de 1900 pour le circonscription de Nicolet. Il est défait aux élections fédérales de 1904 et de nouveau à l'élection partielle de 1906 à Nicolet. Élection partielle : Élection de M. Lemieux pour siéger dans Gaspé, 3 décembre 1906
Georges Ballery/Georges Ballery :
Georges Ballery (né le 18 juillet 1937) est un lutteur français. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1960 et aux Jeux olympiques d'été de 1964.
Georges Baltus/Georges Baltus :
Georges Marie Baltus (3 mai 1874 - 24 décembre 1967) était un peintre belge. Son travail faisait partie de l'épreuve de peinture du concours d'art des Jeux olympiques d'été de 1932. Son fils était le peintre Ado Baltus.
Banque Georges/Banque Georges :
Georges Bank (anciennement connu sous le nom de St. Georges Bank) est une grande zone surélevée du fond marin entre Cape Cod, Massachusetts (États-Unis) et Cape Sable Island, Nouvelle-Écosse (Canada). Il sépare le golfe du Maine de l'océan Atlantique. L'origine de son nom est obscure. La carte Velasco de 1610, préparée pour le roi Jacques Ier d'Angleterre, utilisait le nom de "S. Georges Banck", une pratique courante lorsque le nom du saint patron anglais, St. George, était répandu dans le monde colonisé par l'Angleterre. Dans les années 1850, il était simplement connu sous le nom de Georges Bank.
Georges Baptiste_Fran%C3%A7ois_Allix/Georges Baptiste François Allix :
Georges Baptiste François Allix (27 juillet 1808 à Gasny - 29 mai 1881 dans la même commune) était ingénieur militaire dans la marine française. Il est notamment le concepteur de la frégate à hélice La Souveraine, lancée à Lorient le 3 juin 1856.
Georges Barathon/Georges Barathon :
Georges Barathon était un lutteur français. Il a participé à l'épreuve poids plume freestyle aux Jeux olympiques d'été de 1920.
Georges Baraton/Georges Baraton :
Georges Baraton (12 avril 1904 - 11 novembre 1962) était un coureur de demi-fond français. Il a participé au 800 mètres aux Jeux olympiques d'été de 1924 et aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Georges Barboteu/Georges Barboteu :
Georges Yves Barboteu (1er avril 1924 - 30 septembre 2006) était un corniste et compositeur français.
Georges Bardet/Georges Bardet :
Georges, Louis, Bardet (1885–1966) était un médecin français connu pour avoir décrit pour la première fois une maladie génétique rare. Dans sa thèse de fin d'études à l'Université de Paris en 1920, Bardet a écrit sur une condition médicale caractérisée par l'obésité, la rétinite pigmentaire, la polydactylie et l'hypogonadisme. Deux ans plus tard, le médecin hongrois Arthur Biedl a décrit les mêmes symptômes chez deux sœurs, indépendamment des découvertes de Bardet. Cette condition est depuis devenue connue sous le nom de syndrome de Bardet-Biedl. Georges Bardet était l'oncle de Jean Bardet, le fondateur des Éditions du Seuil.
Georges Bareau/Georges Bareau :
Georges Marie Valentin Bareau (11 avril 1866 à Paimbœuf - 4 janvier 1931 à Nantes) était un sculpteur français.
Georges Barri%C3%A8re/Georges Barrière :
Georges Barrière (28 mars 1881 à Chablis - 1944 à Đồ Sơn) est un peintre français. Il se rend à Paris à l'âge de 19 ans pour suivre les cours de Léon Bonnat et Jules Adler aux Beaux-Arts de Paris. Ses peintures ont été exposées au Salon d'Automne en 1903, à la Société des Artistes Indépendants en 1906, et au Salon des Artistes Français en 1909. Pendant la Première Guerre mondiale, il a fait de nombreux croquis de la vie des tranchées des soldats français, avec des titres comme "Sous les Marmites au poste de secours de la cote 204". Après la guerre ses peintures sont exposées à la Société nationale des Beaux-Arts. Les dix dernières années de sa vie se passent en Indochine. En 1934, à l'âge de 52 ans, il remporte le Prix de l'Indochine avec un portrait de son ami le sculpteur suisse August Heng (1891-1968), mais sa bourse complétée par la suite ne rentre pas en France. l'intérêt pour les techniques artistiques locales, et les historiens de l'art vietnamiens modernes ont comparé de manière critique son approche de Français à l'étranger avec des peintres tels que Joseph Inguimberty qui ont adopté les techniques vietnamiennes. L'historien de l'art Nguyễn Quang Phòng en particulier (1996) classe Barrière comme représentant de la deuxième génération d'enseignants de français qu'il juge dépourvus du talent et même de la moralité de la première génération. Bien que d'autres écrivains vietnamiens plus récents aient davantage apprécié Barrière. Il mourut dans la station balnéaire de Đồ Sơn près de Haiphong.
Georges Barr%C3%A8re/Georges Barrère :
Georges Barrère (Bordeaux, 31 octobre 1876 - New York, 14 juin 1944) était un flûtiste français.
Bassin Georges/Bassin Georges :
Georges Basin peut faire référence à : Georges Basin dans le golfe du Maine George's Basin - un quai du XIXe siècle à Liverpool, en Angleterre
Georges Bataille/Georges Bataille :
Georges Albert Maurice Victor Bataille ( ; français: [ʒɔʁʒ batɑj] ; 10 septembre 1897 - 9 juillet 1962) était un philosophe et intellectuel français travaillant dans la philosophie, la littérature, la sociologie, l'anthropologie et l'histoire de l'art. Ses écrits, qui comprenaient des essais, des romans et de la poésie, exploraient des sujets tels que l'érotisme, le mysticisme, le surréalisme et la transgression. Son travail s'avérera influent sur les écoles ultérieures de philosophie et de théorie sociale, y compris le poststructuralisme.
Georges Bataille%27s_Story_of_the_Eye/Histoire de l'oeil de Georges Bataille :
L'histoire de l'œil de Georges Bataille est une adaptation cinématographique expérimentale de 2004 du roman de 1928, l'histoire de l'œil de l'écrivain français Georges Bataille. Le film, réalisé par Andrew Repasky McElhinney, se déroule dans une maison apparemment abandonnée où un groupe de personnes se livrent à des actes de passion muets. Le film couvre une période allant du soir au matin, et les accouplements sexuels entre les membres de la maison deviennent de plus en plus déchirants à mesure que la lumière du jour arrive. L'histoire de l'œil de Georges Bataille a commencé comme une installation vidéo avant d'être reconfigurée en long métrage. Variety a déclaré que le film affirmait la "fraîcheur certifiable" de McElhinney. Le film a eu sa première en salles à New York en septembre 2004, et son soutien a été dirigé par Dave Kehr du New York Times, qui a écrit sur la production; "C'est une transgression au sens littéral, un acte d'agression que Bataille aurait sans doute apprécié. Ce n'est pas un film à consommation passive, mais un film qui mord en retour." Dans l'essai, "Realism, Real Sex, And The Film expérimental - Médiation de l'érotisme Dans "L'histoire de l'œil de Georges Bataille", Beth Johnson examine les rôles des rêves dans le cinéma de McElhinney en déclarant; "La vision de McElhinney peut également être assimilée à des appropriations antérieures non érotiques de la transgression de la réalité telles que The Never Ending Story (Die unendliche Geschichte, Wolfgang Petersen, 1984), un film qui montre le relais entre la réalité et le fantasme à travers l'utilisation de une manette de commande, utilisée pour accéder à d'autres domaines de/dans l'espace et le temps."
Georges Bauer/Georges Bauer :
Georges Bauer (29 septembre 1904 - 4 février 1987) était un joueur de water-polo luxembourgeois. Il a participé au tournoi masculin aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Georges Baussan/Georges Baussan :
Georges Baussan (1874 - 1958) était un architecte haïtien. Il a travaillé à Port-au-Prince. Son œuvre la plus célèbre fut la conception du Palais National d'Haïti en 1917 qui remporta un concours international. Il meurt en 1958 à l'âge de 82 ans.
Georges Bayle/Georges Bayle :
Georges Bayle (22 août 1918 - 13 janvier 1987) était un écrivain français.
Georges Bayle_(catcheur)/Georges Bayle (catcheur):
Georges Bayle (né le 25 février 1914, date de décès inconnue) était un lutteur français. Il a concouru en poids coq gréco-romain masculin aux Jeux olympiques d'été de 1936.
Georges Bayrou/Georges Bayrou :
Georges Bayrou (21 décembre 1883 - 5 décembre 1953) était un footballeur français. Il a participé au tournoi masculin aux Jeux olympiques d'été de 1908.
Georges Beauchemin/Georges Beauchemin :
Georges Beauchemin (17 juin 1891 - 25 février 1957) était un chanteur et vétérinaire canadien, qui a sorti des disques pour les maisons d'enregistrement Starr et His Master's Voice, ainsi que deux enregistrements sous le pseudonyme de Roger Mainville pour la compagnie Duprex. Beauchemin a été l'un des premiers musiciens québécois à commercialiser sa musique en masse.
Georges Beaucourt/Georges Beaucourt :
Georges Beaucourt (15 avril 1912 - 1er mars 2002) était un footballeur français qui a participé à la Coupe du monde de football de 1934. Il a joué au football de club avec Lille et Lens ; il fut également gérant de Lens entre 1941 et 1942.
Georges Bellenger/Georges Bellenger :
Georges Marie Bellenger (19 septembre 1878 - 22 décembre 1977) était un officier et pilote français. Il suit une formation de mitrailleur après son acceptation à l'École Polytechnique en 1898. Georges Bellenger est un passionné d'aviation depuis son enfance en France au début du XXe siècle.
Georges Belmont/Georges Belmont :
Georges Belmont, né Georges Pelorson (19 juillet 1909 - 26 décembre 2008), était un écrivain et traducteur littéraire français. Ses traductions de l'anglais vers le français comprenaient les travaux d'Evelyn Waugh, Henry James, Henry Miller, Graham Greene, Anthony Burgess et Erica Jong vers le français. Il a également écrit dix romans et recueils de poésie, et a travaillé comme journaliste, fondant le magazine de célébrités sur papier glacé Jours de France.
Georges Benedetti/Georges Benedetti :
Georges Benedetti (29 juillet 1930 - 19 novembre 2018) était un homme politique français.
Georges Beno%C3%AEt/Georges Benoît :
Georges Benoît (27 novembre 1883 - 1942) était un directeur de la photographie français qui a travaillé sur plus de soixante films au cours de sa carrière. À l'époque du muet, il travaillait principalement à Hollywood. Plus tard, il travaille dans sa France natale sur des films comme Le Départ de Jacques Tourneur (1931). Entre 1929 et 1934, il est apparu dans une dizaine de films en tant qu'acteur. Benoît a également travaillé en Argentine où il a réalisé le film Juan Sin Ropa de 1919 et a été directeur de la photographie pour l'épopée historique La Charge des Gauchos (1928).
Georges Bensoussan/Georges Bensoussan :
Georges Bensoussan (né le 17 février 1952) est un historien français. Bensoussan est né au Maroc. Il est rédacteur en chef de la Revue d'histoire de la Shoah. Il a remporté le prix Mémoire de la Shoah de la Fondation Jacob Buchman en 2008. Ses Juifs dans les pays arabes : le grand déracinement (initialement publié en français en 2012 sous le titre Juifs en pays arabes), publié en traduction en 2019, est considéré comme une histoire définitive des communautés juives du monde arabe. Le 10 octobre 2015, lors d'une émission de radio, il paraphrase Smaïn Laacher, musulman, professeur algérien de sociologie à l'Université de Strasbourg, en disant : « dans les familles arabes françaises, les bébés tètent des anti -Sémitisme avec le lait de leur mère ; » en fait, dans une longue discussion sur l'antisémitisme musulman, Laacher avait utilisé l'expression : « C'est comme dans l'air que nous respirons ». En réponse à ces propos, le Collectif contre l'islamophobie en France et la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme ont engagé des poursuites pénales à son encontre pour incitation présumée à la haine raciale. En janvier 2017, il a été acquitté de ces charges, un verdict qui a été confirmé en appel en mars 2018 et en septembre 2019 par la Cour de cassation.
Georges Bereta/Georges Bereta :
Georges Bereta (né le 15 mai 1946 à Saint-Étienne) est un ancien attaquant de football français d'origine polonaise. De 1966 à 1974, il joue à Saint-Étienne avant de s'installer à Marseille jusqu'à sa retraite en 1978.
Georges Berger/Georges Berger :
Georges Berger (14 septembre 1918 à Molenbeek-Saint-Jean, près de Bruxelles - 23 août 1967 au Nürburgring) était un pilote de course qui a piloté une Gordini lors de ses deux Grands Prix du Championnat du monde de Formule 1. Il a d'abord concouru dans les années 1950 sur une Formule 2 Jicey à moteur BMW avec laquelle il a terminé troisième du Grand Prix des Frontières à Chimay. En 1953, il a couru pour l'équipe Simca-Gordini et a terminé cinquième sur la même piste. Il engage la même voiture (un 4 cylindres 1,5 litre Gordini type 15) au Grand Prix de Belgique mais abandonne après seulement trois tours sur panne moteur. L'année suivante, il a couru une Gordini avec rien de plus qu'une quatrième position à Rouen. Après cela, il a disparu de la course monoplace. Plus tard dans sa carrière, il a partagé la Ferrari gagnante du Tour de France automobile de 1960. Il a été tué au volant d'une Porsche 911 lors du Marathon de la Route de 84 heures de 1967 au Nürburgring.
Georges Berger_(ingénieur)/Georges Berger (ingénieur) :
Paul Georges Louis Berger (5 octobre 1834, Paris - 8 juillet 1910, Versailles) était un ingénieur, homme politique et amateur d'art français.
Georges Berger_(gymnaste)/Georges Berger (gymnaste):
Georges Berger (1er mai 1897 - 16 novembre 1952) était un gymnaste français qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1920.
Georges Berg%C3%A9/Georges Bergé :
Georges Roger Pierre Bergé (3 janvier 1909 - 15 septembre 1997) était un général de l'armée française qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'engage dans les Forces françaises libres, où il prend le commandement de la 1re compagnie de chasseurs parachutistes. Il est mentionné par David Stirling comme l'un des co-fondateurs du Special Air Service (SAS). En Grande-Bretagne et en Égypte, il organise la formation des agents alliés envoyés en France et dirige la première mission aéroportée en France occupée, baptisée Opération Savannah. Il a combattu en Syrie et en Crète. Après sa capture par les Allemands, il fut emprisonné au château de Colditz.
Georges Bernaert/Georges Bernaert :
Georges Bernaert (né en 1897, date de décès inconnue) était un haltérophile belge. Il a participé à l'épreuve masculine des poids lourds aux Jeux olympiques d'été de 1924.
Georges Bernanos/Georges Bernanos :
Louis Émile Clément Georges Bernanos ( français: [ʒɔʁʒ bɛʁnanɔs] ; 20 février 1888 - 5 juillet 1948) était un auteur français et un soldat de la Première Guerre mondiale . Catholique aux tendances monarchistes , il critiquait la pensée élitiste et s'opposait à ce qu'il a identifié comme du défaitisme. Il pensait que cela avait conduit à la défaite de la France et à l'occupation éventuelle par l'Allemagne en 1940 pendant la Seconde Guerre mondiale. Ses deux romans majeurs "Sous le soleil de Satan" (1926) et le "Journal d'un curé de campagne" (1936) tournent tous deux autour d'un curé qui combat le mal et le désespoir dans le monde. La plupart de ses romans ont été traduits en anglais et fréquemment publiés en Grande-Bretagne et aux États-Unis.
Georges Bernardi/Georges Bernardi :
Georges Bernardi (1922-1999) était un entomologiste français, lisant et parlant russe, français et anglais. Il fut le seul représentant français à participer à l'élaboration du Code international de nomenclature zoologique.
Georges Berr/Georges Berr :
Georges Berr (30 juillet 1867 - 21 juillet 1942) à Paris, était un acteur et dramaturge français, sociétaire et sociétaire de la Comédie-Française de 1886 à 1923. Sous les pseudonymes Colias et Henry Bott il écrivit plusieurs pièces, notamment en collaboration avec Louis Verneuil. Il était l'oncle de Jean-Pierre Aumont.
Georges Berthet/Georges Berthet :
Georges Berthet (18 septembre 1903 - 14 août 1979) était un sportif français qui a participé aux Jeux olympiques d'hiver de 1924 à Chamonix et aux Jeux olympiques de 1928 à Amsterdam. Berthet est né aux Rousses. En 1923, il est champion de France de combiné nordique et septième au classement international de saut à ski. Il a remporté une médaille de bronze olympique aux Jeux olympiques d'hiver de 1924 à Chamonix. Il faisait partie de l'équipe de France qui est arrivée à la troisième place de la patrouille militaire derrière la Suisse et la Finlande. Six équipes participent à l'épreuve du 31 janvier 1924 mais seules quatre terminent le parcours. Les autres membres de l'équipe étaient Camille Mandrillon, Adrien Vandelle et Maurice Mandrillon. Il est mort à Morez.
Georges Berthoin/Georges Berthoin :
Georges Berthoin (né le 17 mai 1925 à Nérac, Lot-et-Garonne) est un homme politique et diplomate français qui a été chef de cabinet de Jean Monnet de 1952 à 1955. Il a été fait officier de la Légion d'honneur en 2006. , et commandeur de l'Ordre national du Mérite en 2013.
Georges Berthoulat/Georges Berthoulat :
Georges Berthoulat (16 août 1859 - 5 juillet 1930) est un homme politique français. Après des études de droit, il devient directeur de cabinet du préfet du Cher, puis, en 1885, secrétaire général du département du Cantal. En 1888, il démissionne pour se lancer dans le journalisme, d'abord au Progrès à Lyon, puis au journal La Liberté à Paris. Député de Seine-et-Oise de 1902 à 1906, il rejoint le groupe colonial et s'oppose à Le « radicalisme dreyfusard » et la politique d'Émile Combes. Il fait partie des orateurs qui s'opposent à la loi séparant l'Église et l'État en 1905. Battu aux élections de 1906, il est élu sénateur de Seine-et-Oise en 1920 et rejoint le groupe de l'Union républicaine. Berthoulat est resté au Sénat jusqu'à sa mort après une intervention chirurgicale en 1930.
Georges Bertier/Georges Bertier :
Georges Alphonse Bertier (1877-1962) était un éducateur français, directeur de l'École des Roches et co-fondateur du scoutisme laïc en France. Co-fondateur des Eclaireurs de France, il fonde l'une des premières troupes scoutes enregistrées en 1910 à l'École des Roches (pionnière de l'Active learning). Il a été président des Eclaireurs de France entre 1920 et 1936, puis président des Eclaireurs Neutres de France de 1952 à sa mort.
Georges Bertin/Georges Bertin :
Georges Bertin (25 février 1948 - 2 février 2022) était un sociologue français.
Georges Berton/Georges Berton :
Georges Berton (13 décembre 1907 - 26 avril 2001) était un coureur cycliste français. Il participe au Tour de France 1929.
Georges Besan%C3%A7on/Georges Besançon :
Georges Besançon (1866-1934) fonde et dirige la revue aéronautique L'Aérophile. Besançon était aéronaute (« aéronaute ») et journaliste. Besançon a aidé à former le célèbre aérostier Salomon Andrée, probablement à la fin des années 1880. En 1892, Besançon et le scientifique Gustave Hermite ont envoyé des instruments sur des ballons en tissu ou en papier dans la haute atmosphère pour des recherches météorologiques. En 1901, Hermite et Besançon envoient de petits ballons en caoutchouc instrumentés conçus pour se dilater jusqu'à ce qu'ils éclatent à haute altitude. Puis leurs instruments descendraient en parachute. Besançon fonda le périodique aéronautique L'Aérophile en 1893, et en resta le directeur jusqu'en 1910 au moins.
Georges Bess/Georges Bess :
Georges Bess (né en 1947) est un dessinateur et créateur de bandes dessinées, surtout connu pour ses collaborations avec Alejandro Jodorowsky.
Georges Besse/Georges Besse :
Georges Besse (25 décembre 1927 - 17 novembre 1986) était un homme d'affaires français qui dirigeait plusieurs grandes entreprises françaises contrôlées par l'État. Il a été assassiné devant son domicile parisien par le groupe terroriste Action directe. Au moment de sa mort, il était le PDG du constructeur automobile français Renault.
Georges Bettembourg/Georges Bettembourg :
Georges Bettembourg était un alpiniste et skieur français. Issu d'une famille d'alpinistes et de guides, il est considéré comme un alpiniste d'élite qui a réalisé de nombreuses ascensions importantes dans les Alpes françaises, l'Amérique du Nord, l'Himalaya et le Karakoram, dont une ascension à deux de Broad Peak (1978); Kangchenjunga (descendu avant le sommet) (1979); Kusum Kangguru (1979); Nuptse (1979); et Shivling (1981). Il a également fait de nombreuses descentes à ski de grandes montagnes dont Broad Peak, Makalu II et Mont Blanc. Il a grimpé et/ou skié avec d'autres sommités de son époque dont Doug Scott, Joe Tasker, Peter Boardman, Greg Child, Yannick Seigneur et Patrick Vallencant. L'autobiographie de Bettembourg de 1981 est La Mort Blanche. Il est mort à 32 ans le 18 août 1983 par une chute de pierre sur l'Aiguille Verte.
Georges Beuchat/Georges Beuchat :
Georges Beuchat (11 février 1910 - 20 octobre 1991) était un inventeur français, plongeur sous-marin, homme d'affaires et pionnier emblématique des activités sous-marines et fondateur de Beuchat. Tout au long de sa vie, Beuchat n'a cessé de développer des produits qui ont considérablement amélioré l'activité sous-marine telle que nous la connaissons aujourd'hui. Nombre de ses inventions et innovations sont entrées dans l'histoire, notamment la bouée de surface en 1948, le premier boîtier de caméra sous-marine en 1950 et les premières palmes ventilées (les Jetfins en 1964).
Georges Bever/Georges Bever :
Georges Bever (1884-1973) était un acteur de cinéma et de télévision français.
Georges Biassou/Georges Biassou :
George Biassou (1er janvier 1741 - 14 juillet 1801) fut l'un des premiers dirigeants du soulèvement des esclaves de 1791 à Saint-Domingue qui déclencha la Révolution haïtienne. Avec Jean-François et Jeannot, il a été prophétisé par le prêtre vaudou, Dutty Boukman, pour mener la révolution. Comme certains autres chefs d'esclaves, il a combattu avec les royalistes espagnols contre les autorités révolutionnaires françaises en Haïti colonial. Vaincu par son ancien allié Toussaint Louverture, qui s'était allié aux Français après avoir promis de libérer les esclaves, Biassou resta au service de la couronne espagnole. Il se retire de Saint-Domingue en 1795 et s'installe avec sa famille en Floride, qui fait alors partie de la colonie espagnole de Cuba. En Floride, Biassou change son prénom en Jorge. Les dirigeants espagnols l'ont chargé de la milice noire en Floride. Il a commencé à nouer des alliances là-bas lorsque son beau-frère a épousé un fugitif de Caroline du Sud. La Floride avait servi de refuge aux planteurs et aux esclaves pendant la Révolution américaine.Georges Biassou est né en 1741 sur l'île d'Hispaniola, en tant qu'esclave dans une plantation de canne à sucre dans la colonie française de Saint-Domingue, aujourd'hui Haïti. Il a été l'un des premiers dirigeants de la révolte des esclaves de 1791 à Saint-Domingue, au cours de laquelle lui et ses collègues dirigeants, Jean-François Papillon et Jeannot Bullet, ont tué les propriétaires de plantations dont ils étaient les esclaves. Cela a finalement conduit à la révolution haïtienne (1791-1804). Biassou et Jean-François ont proposé de cesser la révolte, en échange de l'émancipation, mais la France était préoccupée par de multiples guerres, et a donc rejeté cette proposition. En 1793, une guerre entre la France et l'Espagne se manifeste à Hispaniola. Biassou et ses compagnons révolutionnaires ont été priés d'aider l'Espagne à lutter contre la France en échange de la liberté, ce à quoi ils ont accepté. La France a aboli l'esclavage dans tout son empire en 1794, mais Biassou est resté fidèle à l'Espagne. En 1796, Biassou a déménagé à Saint-Augustin, en Floride, où il est devenu le général de la milice noire libre stationnée à Fort Matanzas. Il y mourut en 1801.
Georges Bidault/Georges Bidault :
Georges-Augustin Bidault (prononciation française : [ʒɔʁʒ bido] ; 5 octobre 1899 - 27 janvier 1983) était un homme politique français. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est actif dans la Résistance française. Après la guerre, il a été ministre des Affaires étrangères et Premier ministre à plusieurs reprises. Il rejoint l'Organisation armée secrète ; cependant, il a toujours nié son implication.
Georges Bilot/Georges Bilot :
Georges Bilot (12 mai 1885 - 9 février 1964) était un footballeur français qui a joué comme milieu de terrain et défenseur. Il a disputé le premier match de l'histoire de l'équipe de France, un match nul 3–3 contre la Belgique le 1er mai 1904. Au niveau des clubs, il a joué pour le FC Paris.
Georges Biscot/Georges Biscot :
Georges Biscot (15 septembre 1889 - 18 décembre 1944) était un acteur de cinéma français. Il a joué dans quelque 28 films entre 1916 et sa mort en 1944. Il est apparu dans des films comme Barrabas en 1920, et il est mort le 18 décembre 1944 à Paris.
Georges Bizet/Georges Bizet :
Georges Bizet (né Alexandre César Léopold Bizet ; 25 octobre 1838 - 3 juin 1875) était un compositeur français de l'époque romantique. Mieux connu pour ses opéras dans une carrière écourtée par sa mort prématurée, Bizet a remporté peu de succès avant sa dernière œuvre, Carmen, qui est devenue l'une des œuvres les plus populaires et les plus jouées de tout le répertoire lyrique. Au cours d'une brillante carrière d'étudiant au Conservatoire de Paris, Bizet remporte de nombreux prix, dont le prestigieux Prix de Rome en 1857. Il est reconnu comme un pianiste exceptionnel, même s'il choisit de ne pas capitaliser sur cette compétence et se produit rarement en public. De retour à Paris après presque trois ans en Italie, il constate que les principaux théâtres lyriques parisiens préfèrent le répertoire classique établi aux œuvres des nouveaux venus. Ses compositions pour clavier et orchestre ont également été largement ignorées; en conséquence, sa carrière est au point mort et il gagne sa vie principalement en arrangeant et en transcrivant la musique des autres. Inquiet du succès, il entreprend de nombreux projets théâtraux au cours des années 1860, dont la plupart sont abandonnés. Aucun de ses deux opéras qui ont atteint la scène à cette époque - Les pêcheurs de perles et La jolie fille de Perth - n'ont connu un succès immédiat. Après la guerre franco-prussienne de 1870-1871, au cours de laquelle Bizet servit dans la Garde nationale, il eut peu de succès avec son opéra en un acte Djamileh, bien qu'une suite orchestrale dérivée de sa musique de scène pour la pièce L'Arlésienne d'Alphonse Daudet fut instantanément populaire. La production de son dernier opéra, Carmen, a été retardée par crainte que ses thèmes de trahison et de meurtre n'offensent le public. Après sa création le 3 mars 1875, Bizet est convaincu que l'œuvre est un échec ; il mourut d'une crise cardiaque trois mois plus tard, ignorant que ce serait un succès spectaculaire et durable. Le mariage de Bizet avec Geneviève Halévy a été heureux par intermittence et a produit un fils. Après sa mort, son travail, à part Carmen, a été généralement négligé. Des manuscrits ont été donnés ou perdus, et les versions publiées de ses œuvres ont été fréquemment révisées et adaptées par d'autres mains. Il n'a fondé aucune école et n'a pas eu de disciples ou de successeurs évidents. Après des années de négligence, ses œuvres ont commencé à être jouées plus fréquemment au XXe siècle. Les commentateurs ultérieurs l'ont acclamé comme un compositeur brillant et original dont la mort prématurée a été une perte importante pour le théâtre musical français.
Georges Blanc/Georges Blanc :
Georges Blanc (prononciation française : [ʒɔʁʒ blɑ̃] ; né le 2 janvier 1943 à Bourg-en-Bresse dans l'Ain) est un chef et restaurateur français, trois étoiles Michelin et quatre toques au guide Gault et Millau.
Georges Blanc_(homonymie)/Georges Blanc (homonymie) :
Georges Blanc peut faire référence à : Georges Blanc (pilote) (1887-1960), as de l'aviation français de la Première Guerre mondiale Georges Blanc (chef) (né en 1943), chef cuisinier français et propriétaire du restaurant George Blanc
Georges Blanc_(pilote)/Georges Blanc (pilote) :
L'adjudant Georges Pierre Blanc était un as de l'aviation de la Première Guerre mondiale crédité de cinq victoires aériennes.
Georges Blond/Georges Blond :
Georges Blond (Jean-Marie Hoedick, 11 juillet 1906 à Marseille - 16 mars 1989 à Paris), était un écrivain français. Écrivain prolifique principalement d'histoire mais aussi d'autres sujets, y compris la fiction, Blond était également impliqué dans des activités politiques d'extrême droite.
Georges Blondel/Georges Blondel :
Georges Blondel (8 mars 1856 - 31 juillet 1948) était un historien français, spécialisé dans l'histoire de l'Allemagne et de l'Autriche avant 1914. Né en 1856 à Dijon, France, Blondel a obtenu son doctorat en 1881 et en 1894 a été nommé professeur de lettres à Université de Lille. Il meurt en 1948 à Paris. Après avoir obtenu son doctorat en 1881 et le grade d'agrégé en 1883, il est nommé à une chaire de droit à Lyon en 1884 et 10 ans plus tard est nommé professeur de lettres à Lille. Il a ensuite enseigné à l'École des Hautes Études Commerciales et au Collège de France à Paris.
Georges Blun/Georges Blun :
Georges Blun (1er juin 1893 - 1999) était un journaliste et agent de renseignement français qui était le correspondant à Berlin du Journal de Paris.
Georges Boco/Georges Boco :
Georges Boco (né le 17 mai 1963) est un ancien boxeur professionnel béninois. En tant qu'amateur, il a participé à l'épreuve masculine des poids welters aux Jeux olympiques d'été de 1984.
Georges Bohas/Georges Bohas :
Georges Bohas (né en 1946) est professeur émérite de français à l'École normale supérieure de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France et spécialiste de la rédaction et de la traduction de textes sémitiques et arabes. Il est membre du laboratoire ICAR.G. Bohas est titulaire d'un diplôme d'agrégation française d'arabe.
Georges Boillot/Georges Boillot :
Georges Louis Frederic Boillot (3 août 1884 - 19 mai 1916) était un pilote de course automobile du Grand Prix de France et un pilote de chasse de la Première Guerre mondiale.
Georges Boireau/Georges Boireau :
Georges Boireau était un boxeur français. Il a participé à l'épreuve masculine poids plume aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Georges Boisot/Georges Boisot :
Georges Boisot (14 septembre 1774 - 19 décembre 1853) est né à Mézières, Vaud. Il a été ministre de l'Intérieur de la République helvétique de 1798 à 1803. Plus tard, il est devenu secrétaire du Département vaudois de l'Intérieur, suivi d'un poste de chancelier d'État du canton suisse.
Georges Bokw%C3%A9/Georges Bokwé :
Georges Motase Bokwé (né le 14 juillet 1989) est un footballeur camerounais évoluant au poste de gardien de but.
Georges Bonhivers/Georges Bonhivers :
Georges Bonhivers (né le 2 mars 1900, date de décès inconnue) était un footballeur belge. Il a disputé un match pour l'équipe nationale belge de football en 1927.
Georges Bonnefous/Georges Bonnefous :
Georges Edouard Félix Bonnefous (30 novembre 1867 - 27 mai 1956) était un homme politique républicain progressiste français qui a été député de Seine-et-Oise de 1910 à 1936. Il a été ministre du Commerce et de l'Industrie du 11 novembre 1928 au 3 novembre 1929 dans le gouvernements de Raymond Poincaré et d'Aristide Briand.
Georges Bonnet/Georges Bonnet :
Georges-Étienne Bonnet (22/23 juillet 1889 - 18 juin 1973) était un homme politique français qui a été ministre des Affaires étrangères en 1938 et 1939 et était une figure de proue du Parti radical.
Georges Bonnet_(écrivain)/Georges Bonnet (écrivain) :
Georges Bonnet (9 juin 1919 - 22 février 2021) était un écrivain et poète français.
Georges Bontemps/Georges Bontemps :
Georges Bontemps était directeur d'un éminent fabricant de verre français au 19ème siècle, a déménagé en Angleterre pour travailler et est accrédité avec la réinvention d'une technique de fabrication de verre de couleur rubis qui a été utilisée pour la première fois par les Vénitiens au 16ème siècle. Il a été membre du jury à l'Exposition internationale de 1862 à Londres et à l'Exposition universelle (1867) à Paris.
Georges Borchardt/Georges Borchardt :
Georges Borchardt est un agent littéraire en Amérique ; il a représenté des personnalités telles que le général Charles de Gaulle auprès de Jane Fonda.
Georges Bordier/Georges Bordier :
Georges Bordier (7 avril 1880 - 9 octobre 1948) était un tireur sportif français. Il a participé à l'épreuve du 50 m à la carabine aux Jeux olympiques d'été de 1924.
Georges Bordonove/Georges Bordonove :
Georges Bordonove (25 mai 1920, Enghien-les-Bains, Seine-et-Oise - 16 mars 2007, Antony, Hauts-de-Seine) était un biographe et romancier français.
Georges Borgeaud/Georges Borgeaud :
Georges Borgeaud (27 juillet 1914, à Lausanne - 6 décembre 1998, à Paris) était un écrivain et éditeur suisse.
Georges Bortoli/Georges Bortoli :
Georges Bortoli (28 juin 1923 - 13 juillet 2010) était un journaliste et auteur français. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, Bortoli débute sa carrière à Tunis et se consacre pendant dix ans à couvrir les problèmes de l'Afrique du Nord et de la Tiers-Monde. Vers la fin des années 1950, il se tourne vers la télévision et devient, entre autres, l'un des présentateurs du journal télévisé de la RTF à Paris. Dans les années 1960, Bortoli s'impose comme un spécialiste de l'Union soviétique et est notamment correspondant de l'ORTF puis de la station Antenne 2 à Moscou pendant plusieurs années. Il a ensuite été éditorialiste en relations internationales pendant plusieurs décennies.
Georges Boss%C3%A9/Georges Bossé :
Georges Bossé (né le 5 novembre 1943) est un homme politique à la retraite de la province canadienne de Québec. Il a été maire de Verdun de 1993 jusqu'à sa fusion avec la ville de Montréal en 2001 et a ensuite été conseiller municipal de Montréal et membre du comité exécutif de Montréal (c'est-à-dire le cabinet municipal).
Georges Bou-Jaoud%C3%A9/Georges Bou-Jaoudé :
Georges Bou-Jaoudé , CM (27 décembre 1943 - 28 mars 2022) était un hiérarque catholique maronite , qui a été archevêque de l' archéparchie catholique maronite de Tripoli au Liban .
Georges Boucher/Georges Boucher :
John Georges "Buck" Boucher (19 août 1895 - 17 octobre 1960) était un défenseur professionnel canadien de hockey sur glace qui a joué pour les Sénateurs d'Ottawa, les Maroons de Montréal et les Black Hawks de Chicago dans l'Association nationale de hockey et la Ligue nationale de hockey entre 1915 et 1932. Né à Ottawa, en Ontario, Buck était l'un des six frères. Ses frères Frank, Bobby et Billy ont tous joué dans la LNH. Leur père, Tom Boucher, a joué au football de rugby, remportant le championnat canadien en 1894, 1896, 1897 et 1901. Boucher a commencé sa carrière d'athlète professionnel dans le football comme demi-arrière pour les Rough Riders d'Ottawa de la Ligue canadienne de football. Après trois ans de football, il est passé au hockey.
Georges Boudarel/Georges Boudarel :
Émile Raymond Georges Marius Boudarel (21 décembre 1926 - 26 décembre 2003) était un universitaire et militant communiste français qui a été accusé d'avoir torturé des prisonniers français pour le Viet Minh pendant la première guerre d'Indochine.
Georges Boulanger_(violoniste)/Georges Boulanger (violoniste) :
George Pantazi (18 avril 1893 - 3 juin 1958), mieux connu sous son nom de scène Georges Boulanger, était un violoniste, chef d'orchestre et compositeur roumain.
Georges Bouligand/Georges Bouligand :
Georges Louis Bouligand (13 octobre 1889 - 12 avril 1979) était un mathématicien français qui a introduit les cônes paratingent et les cônes contingents.
Georges Boulogne/Georges Boulogne :
Georges Boulogne (1er juillet 1917 - 23 août 1999) était un footballeur et entraîneur français, mieux connu pour son passage en tant qu'entraîneur de l'équipe de France de football. Il est né à Haillicourt. Il a joué au football amateur pour l'AC Amboise et le CO Saint-Dizier, où il a commencé sa carrière d'entraîneur. Il quitte ensuite la France pour la Belgique, où il entraîne le Racing Club de Gand et le RCS Verviétois. Il revient en France et dirige les CA Vitry et Mulhouse. Il entre à la FFF en 1958 comme instructeur national (professeur d'entraîneurs) et devient entraîneur de l'équipe nationale en 1969. Il donne son nom au city stade d'Amboise.
Georges Bourgeois/Georges Bourgeois :
Georges Bourgeois est un huissier de justice et homme politique français. Il est né le 20 avril 1913 à Mulhouse et mort le 1er août 1978 dans la même ville.
Georges Bouriano/Georges Bouriano :
Georges Bouriano/George Burianu était un pilote automobile roumain (20 août 1901, Brăila - 1996, Waterloo) qui a couru dans la Bugatti T35C. Il a terminé deuxième du Grand Prix de Monaco en 1929. Il était le dernier participant vivant à la course.
Georges Bouton/Georges Bouton :
Georges Bouton (1847–1938) était un fabricant de jouets et ingénieur français qui, avec son compatriote français Jules-Albert de Dion, fonda la société De Dion-Bouton en 1883. Le couple travailla pour la première fois en 1882 pour produire un véhicule à vapeur automoteur. Le résultat donna naissance à l'entreprise qui, à l'époque, portait le nom de Dion. Bouton était le vainqueur nominal de la «première course automobile au monde» le 28 avril 1887, lorsqu'il conduisait un véhicule de Dion-Bouton à 2 kilomètres du pont de Neuilly au bois de Boulogne. Il était aussi le seul concurrent.
Georges Braque/Georges Braque :
Georges Braque ( BRA(H)K, français : [ʒɔʁʒ bʁak] ; 13 mai 1882 - 31 août 1963) était un peintre, collagiste, dessinateur, graveur et sculpteur français majeur du XXe siècle. Ses contributions les plus notables ont été son alliance avec le fauvisme à partir de 1905 et le rôle qu'il a joué dans le développement du cubisme. L'œuvre de Braque entre 1908 et 1912 est étroitement associée à celle de son collègue Pablo Picasso. Leurs œuvres cubistes respectives ont été indiscernables pendant de nombreuses années, mais la nature tranquille de Braque a été partiellement éclipsée par la renommée et la notoriété de Picasso.
Georges Brassens/Georges Brassens :
Georges Charles Brassens (prononciation française : [ʒɔʁʒ(ə) ʃaʁl bʁasɛ̃s] ; 22 octobre 1921 - 29 octobre 1981) était un auteur-compositeur-interprète et poète français. En tant que figure emblématique en France, il est devenu célèbre grâce à ses chansons élégantes avec leur musique harmoniquement complexe pour voix et guitare et des paroles articulées et diverses. Il est considéré comme l'un des poètes français les plus accomplis de l'après-guerre. Il a également mis en musique des poèmes de poètes connus et relativement obscurs, dont Louis Aragon (Il n'y a pas d'amour heureux), Victor Hugo (La Légende de la Nonne, Gastibelza), Paul Verlaine, Jean Richepin , François Villon (La Ballade des Dames du Temps Jadis) et Antoine Pol (Les Passantes). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été contraint par les Allemands de travailler dans un camp de travail dans une usine de moteurs d'avions BMW à Basdorf près de Berlin en Allemagne (mars 1943). Brassens y rencontra quelques-uns de ses futurs amis, comme Pierre Onténiente, qu'il appela Gibraltar parce qu'il était « solide comme un roc ». Ils deviendront plus tard des amis proches. Après avoir reçu dix jours de congé de maladie en France, il a décidé de ne pas retourner au camp de travail. Brassens s'est réfugié dans une petite impasse appelée "Impasse Florimont", dans le 14e arrondissement de Paris, un quartier populaire, où il a vécu plusieurs années avec sa propriétaire, Jeanne Planche, une amie de sa tante. Planche vivait avec son mari Marcel dans une pauvreté relative : sans gaz, sans eau courante, ni électricité. Brassens y resta caché jusqu'à la fin de la guerre cinq mois plus tard, mais y resta finalement 22 ans. Planche a inspiré la chanson Jeanne de Brassens. Il a écrit et chanté, avec sa guitare, plus d'une centaine de ses poèmes. Entre 1952 et 1976, il enregistre quatorze albums qui incluent plusieurs chansons populaires françaises telles que Les copains d'abord, Chanson pour l'Auvergnat, La mauvaise réputation et Mourir pour des idées. La plupart de ses textes sont teintés d'humour noir et sont souvent anarchistes. En 1967, il reçoit le Grand Prix de Poésie de l'Académie française. En dehors de Paris et de Sète, il a vécu à Crespières (près de Paris) et à Lézardrieux (Bretagne).
Georges Brausch/Georges Brausch :
Georges Edouard Jean Baptiste Brausch (31 octobre 1915 - 27 juin 1964) était un administrateur colonial belge d'origine britannique, ethnographe et universitaire.
Georges Brégy/Georges Brégy :
Georges Bregy (né le 17 janvier 1958 à Rarogne) est un attaquant et milieu de terrain de football suisse à la retraite. Il a été sélectionné 54 fois et a marqué 12 buts pour l'équipe nationale suisse entre 1984 et 1994. Il a disputé quatre matchs lors de la Coupe du monde de football de 1994 et a marqué un but sur coup franc contre les États-Unis. Bregy a remporté le titre de meilleur buteur en Suisse en 1984, après avoir marqué 21 buts au cours de la saison. Il a entraîné Rarogne, Lausanne, Thoune, Zürich et Stäfa.
Georges Breitman/Georges Breitman :
Georges Breitman (27 mars 1920 - 27 janvier 2014) était un athlète français d'athlétisme qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1948 et aux Jeux olympiques d'été de 1952. Il est né à Paris.
Georges Breuille/Georges Breuille :
Georges Breuille était un joueur français de hockey sur gazon. Il a participé au tournoi masculin aux Jeux olympiques d'été de 1920.
Georges Briard/Georges Briard :
Georges Briard (17 mai 1917 - 30 juillet 2005 New York) était un designer américain des années 1950, 1960 et 1970. Il est surtout connu pour sa vaisselle et sa verrerie emblématiques - des tasses et assiettes aux plats de service plaqués or. Sa collection signature était stockée dans des grands magasins renommés, tels que Neiman Marcus et Bonwit Teller. Né Jakub Brojdo à Ekaterinoslav, il a déménagé de Pologne à Chicago en 1937 et a adopté le nom de Jascha Brojdo. Il a étudié à l'Art Institute of Chicago où il a obtenu son MFA, tout en vivant à Oak Park avec son oncle médecin Aaron Broyde. Il a servi dans l'armée américaine tout au long de la Seconde Guerre mondiale en tant qu'interprète russe. En tant qu'interprète de l'armée parlant couramment plusieurs langues, il a fait partie de l'état-major du général George S. Patton. En 1947, il est démobilisé de l'armée et commence à travailler à New York avec Max Wille, qu'il a rencontré à l'école des beaux-arts. Brojdo a commencé à peindre des plateaux de service en métal à vendre, et évidemment Wille a trouvé le nom de Georges Briard pour marquer les pièces commerciales - Brodjo était aussi peintre et utiliserait son vrai nom sur ses œuvres d'art, mais Georges Briard est devenu sa signature en tant que designer de ces articles commerciaux, très populaires et nombreux. Ses créations remarquables ont d'abord été produites par M. Wille Company, puis en partenariat avec Philip Stetson. En 2004, il a reçu le Frank S. Child Lifetime Achievement Award de la Society of Glass and Ceramic Decorators, en l'honneur de ses contributions extraordinaires à l'industrie de la décoration du verre et de la céramique. Il a été précédé dans la mort par sa femme, Bronya (née Marks). Il est décédé à New York à l'âge de 88 ans.
Georges Bridgland/Georges Bridgland :
Georges Bridgland (26 février 1915 - juillet 1997) était un jockey français triple vainqueur de la British Classic et un entraîneur vainqueur de St Leger et de l'Arc de Triomphe. Il est né Georges Albert Richard Bridgland de parents britanniques en France le 26 février 1915. Sa carrière d'équitation a duré de 1928 à 1948. Avant-guerre, il était un jockey de premier plan dans sa France natale, devenant vice-champion du Championnat de France des Jockeys. en 1936. Puis, en raison de la Seconde Guerre mondiale, il s'installe en Angleterre, où il remporte trois Classiques. Les deux premières étaient des courses de guerre - la St Leger de 1941 sur Sun Castle, la Oaks de 1944 sur Hycilla. Le troisième était le Derby de 1947, le premier à se tenir un samedi, qu'il a remporté sur l'outsider non fantaisiste Pearl Diver, battant le favori Tudor Minstrel et refusant au champion jockey Gordon Richards ce qui aurait été sa première victoire au Derby. Peu de temps après, il a commencé à s'entraîner et a également réussi. Il a remporté le St Leger 1956 avec Cambremer, les King George VI and Queen Elizabeth Stakes 1957 avec Montaval et le Prix de l'Arc de Triomphe avec Prince Royal en 1964. Il est décédé en juillet 1997 à l'âge de 82 ans.
Georges Bronchard/Georges Bronchard :
Georges Bronchard (21 janvier 1887 - 27 avril 1918) était un coureur cycliste français. Il termine dernier du Tour de France 1906. Il a été tué pendant la Première Guerre mondiale.
Georges Brossard/Georges Brossard :
Georges Brossard (11 février 1940 - 26 juin 2019) était un entomologiste canadien et fondateur de l'Insectarium de Montréal. Il est décédé le 26 juin 2019 à l'âge de 79 ans.
Georges Brosteaux/Georges Brosteaux :
Georges Brosteaux (2 janvier 1902 - 13 novembre 1959) était un coureur cycliste belge. Il participe au Tour de France 1927.
Georges Brugmann/Georges Brugmann :
Georges Edmond Brugmann (1829-1900) était un financier et philanthrope belge.
Georges Bruguier/Georges Bruguier :
Victorien Félix Bruguier (16 mars 1884 - 20 août 1962), dit Georges Bruguier, était un homme politique et journaliste français. Né à Nîmes, Georges Brugier est le fils du syndicaliste Victorien Bruguier. Il a étudié le droit à l'Université de Montpellier et a travaillé pour le journal de gauche La Dépêche de Toulouse. Bruguier a servi dans l'armée française pendant la Première Guerre mondiale et a reçu la Croix de Guerre et la Médaille militaire. Après la guerre, Bruguier devient actif en politique bien qu'il ne soit membre d'un parti politique que dans les années 1930 lorsqu'il rejoint la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) (Parti socialiste français). Il se présente sans succès aux élections municipales de 1919 et 1924 sur des listes soutenues par la SFIO et le Parti radical. Il est élu au Sénat français pour représenter le département du Gard lors d'une élection partielle en 1924, siégeant avec la gauche démocrate jusqu'à son adhésion à la SFIO, et enfin au conseil municipal l'année suivante. Réélu lors des élections sénatoriales ultérieures, Bruguier était toujours en fonction en juillet 1940 lorsqu'il fut l'un des 80 à voter contre l'octroi de pouvoirs spéciaux à Philippe Pétain et la création du régime de Vichy. En conséquence, il fut démis de ses fonctions par le régime de Vichy et interné à Saint-Paul-d'Eyjeaux où il resta jusqu'à sa libération en 1944. Il fut maire de Nîmes et siégea aux assemblées provisoires consultatives et constituantes de 1944 à 1946 mais ne ne pas se présenter aux élections à la nouvelle Assemblée nationale de France à l'expiration de son mandat. Quittant la politique, il s'installe à Carcassonne où il travaille comme écrivain et journaliste. Il meurt à Carcassonne et y est inhumé au Cimetière de la Cité. En plus de ses honneurs militaires, Bruguier était officier de la Légion d'honneur.
Georges Bruhat/Georges Bruhat :
Georges Bruhat (21 décembre 1887 - 1er janvier 1945) était un physicien français.
Georges Brul%C3%A9/Georges Brulé :
Georges Brulé (23 octobre 1876 - 31 octobre 1961) était un pentathlète moderne français. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1912 et 1920.
Georges Brunschvig/Georges Brunschvig :
Georges Brunschvig (21 février 1908 - 14 octobre 1973) était un avocat suisse et président de la Fédération suisse des communautés juives (SIG). Sur le plan international, il est surtout connu pour avoir représenté le demandeur dans le "procès de Berne" de 1934-1935.
Georges Buchard/Georges Buchard :
Georges Buchard (21 décembre 1893 - 22 janvier 1987) était un escrimeur français. Il a remporté des médailles à l'épée lors de quatre Jeux olympiques.
Georges Buckley/Georges Buckley :
Georges Buckley (né le 23 avril 1974) est un arbitre international péruvien. Buckley est devenu arbitre de la FIFA en 2006. Il a arbitré lors des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA 2014, à commencer par le match entre le Venezuela et la Bolivie.
Georges Bugnet/Georges Bugnet :
Georges Charles-Jules Bugnet (1879 - 1981) était un écrivain canadien-français et un hybrideur de plantes. Il écrit de la poésie, des contes, des articles, des pièces de théâtre et quatre romans dont le plus connu est La Forêt (en anglais : The Forest), publié en 1935. Ses deux premiers romans, Les Lys de sang (1922) et Nipsya (1924) , ont été publiés sous le pseudonyme d'Henri Doutremont. Il a introduit le cultivar de rose 'Thérèse Bugnet', du nom de sa sœur.
Georges Buisson/Georges Buisson :
George Louis Hubert Buisson (2 décembre 1878 - 31 janvier 1946) était un dirigeant syndical français et un militant de la Résistance. Né à Évreux, Buisson y travaille dans une boutique, puis s'installe à Rouen et en 1898 à Paris, où il travaille dans une mercerie. Il adhère à la Fédération des salariés (FEC) en 1901, et rejoint également le Parti socialiste français. Cependant, en 1905, lors de sa fusion avec la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), il n'y adhère pas, mais se présente aux élections locales en tant que socialiste indépendant. En 1908, Buisson est élu secrétaire adjoint de la FEC, devenant trésorier. en 1910, et secrétaire administratif en 1914. Elle était affiliée à la Confédération générale du travail (CGT), et Buisson entreprit beaucoup pour la CGT, notamment en coordonnant la création de la Fédération nationale des ouvriers de l'éclairage. Pendant la Première Guerre mondiale, Buisson sert dans l'infanterie, puis revient au syndicalisme et devient en 1920 secrétaire général de la FEC, qui obtient un siège à la commission administrative de la CGT. En 1921, il devient vice-président de la Fédération internationale des employés, techniciens et cadres. Il reste à la CGT lorsque les communistes se séparent et, à partir de 1925, siège au Conseil national de l'économie. En 1926, il épouse Suzanne Lévy, figure éminente de la SFIO, puis il adhère lui-même au parti. jusqu'en 1939, date à laquelle la CGT est interdite. Il a été actif dans la Résistance française, tout comme Suzanne. Elle a été capturée par la Gestapo et tuée plus tard, tandis que George s'est enfui à Londres. Il y travaille avec Charles de Gaulle et devient délégué auprès du gouvernement d'Alger. En août 1943, il est nommé délégué CGT à l'Assemblée Consultative, le premier à y prendre la parole, et son vice-président. Après la libération de la France, il revient à Paris et sert à nouveau à la direction de la CGT jusqu'à sa mort en 1946.
Georges Burdeau/Georges Burdeau :
Georges Burdeau (1905-1988) était un constitutionnaliste français.
Georges Burou/Georges Burou :
Georges Burou (6 septembre 1910 - 17 décembre 1989) était un gynécologue français qui dirigeait une clinique à Casablanca, au Maroc, et est largement reconnu pour l'innovation moderne en matière de chirurgie de changement de sexe pour les femmes trans. Parmi les patients notables figurent Coccinelle, April Ashley et Jan Morris. Chirurgiens , dont Stanley Biber, ont crédité les méthodes de Burou comme base de leurs techniques.
Georges Butaud/Georges Butaud :
Georges Butaud (6 juin 1868 - 26 février 1926) était un anarchiste individualiste français et un militant du véganisme. Il prône l'anarchisme naturiste et fonde un des premiers restaurants végétaliens à Paris.
Georges B%C3%A9arun%C3%A9/Georges Béaruné :
Georges Béaruné (né le 27 juillet 1989) est un footballeur calédonien qui évolue au poste de défenseur de l'AS Magenta en Super Ligue de Nouvelle-Calédonie.
Georges B%C3%A9dard/Georges Bédard :
Georges Bédard (né vers 1946 à Ottawa, Ontario) est un ancien membre du conseil municipal d'Ottawa représentant le quartier Rideau-Vanier. Ce quartier couvre la Basse-Ville, Sandy Hill et Vanier. Né et élevé dans la région, Bédard vit actuellement à Sandy Hill. Il a fréquenté l'Université Carleton, où il a obtenu un diplôme en sciences politiques. Il s'est d'abord impliqué dans la politique locale dans l'effort réussi pour bloquer la construction de l'autoroute King Edward. Il a été élu pour la première fois au conseil municipal à un jeune âge en 1974 et a siégé au conseil jusqu'en 1980. Au cours de cette période, il était surtout connu pour ses efforts pour préserver les structures patrimoniales. Après avoir quitté le conseil, il est devenu président de la fondation Héritage Canada. Il est également parmi les fondateurs du Festival franco-ontarien et de Pollution Probe d'Ottawa. Il a ensuite rejoint la fonction publique fédérale en tant que négociateur des revendications territoriales. Il a également occupé plusieurs autres fonctions, notamment celle de président du Festival des tulipes d'Ottawa. Lors des élections de 2003 à Ottawa, il est retourné au conseil municipal d'Ottawa, remplaçant Madeleine Meilleur qui était devenue membre de l'Assemblée législative provinciale. Meilleur a approuvé le retour de Bédard au conseil municipal et il a élu avec 42% des voix, son plus proche rival obtenant 27%. Il a été réélu aux élections de 2006 à Ottawa avec 47% des voix contre son plus proche, Bruce McConville, 45%, la marge de victoire la plus étroite de tous les conseillers sortants. Il a perdu l'élection d'Ottawa en 2010 face à Mathieu Fleury.
Georges B%C3%A9gu%C3%A9/Georges Bégué :
Georges Pierre André Bégué (22 novembre 1911 - 18 décembre 1993), nom de code Bombproof, était un ingénieur français et agent de l'organisation clandestine du Royaume-Uni, le Special Operations Executive (SOE). Le but du SOE en France, occupée par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, était de mener des activités d'espionnage, de sabotage et de reconnaissance. Les agents du SOE se sont alliés aux groupes de la Résistance française et leur ont fourni des armes et du matériel parachutés depuis l'Angleterre. Bégué a été le premier des 470 agents de la section SOE F (France) infiltrés en France. Il était un opérateur sans fil. Il a proposé l'utilisation de la BBC pour transmettre des messages codés aux groupes de résistance en Europe, une pratique qui est devenue omniprésente. Il a également organisé le premier de plusieurs milliers de parachutages de fournitures et d'armes aux groupes de résistance en France. Il est capturé par la police française en octobre 1941. Il s'évade de prison en 1942 et retourne au Royaume-Uni.
Georges B%C3%A9n%C3%A9z%C3%A9/Georges Bénézé :
Georges Bénézé (1888-1978) était un philosophe français de formation scientifique, ce qui lui a permis de tempérer les critiques français de la théorie de la relativité d'Einstein dans les années 1920. Bénézé était un disciple et éditeur du philosophe français Alain. Après avoir terminé ses études supérieures en tant qu'élève de l'École normale supérieure (Paris), il enseigne la philosophie de Hegel dans plusieurs lycées de province, notamment à Poitiers où Jean Hyppolite est élève, puis devient professeur au lycée Henri-IV à partir de 1936. Collaborateur régulier de L'Œuvre, journal collaborationniste de la France de Vichy, Bénézé est condamné à l'Indignité nationale en vertu des Ordonnances de 1944, puis licencié de la fonction publique. Le journal intime d'Alain témoigne de ses visites régulières à son ancien maître jusqu'en 1950. Ses mémoires des enseignements philosophiques d'Alain (Généreux Alain) sont publiés en 1962.
Georges B%C5%93uf/Georges Bœuf :
Georges Bœuf (21 décembre 1937 - 25 août 2020) était un compositeur, musicien et saxophoniste français. Il a composé des opéras et des musiques de film, entre autres.
Georges C._Benjamin/Georges C. Benjamin :
Georges C. Benjamin (né le 28 septembre 1952) est un responsable américain de la santé publique qui a été directeur exécutif de l'American Public Health Association depuis 2002, et auparavant secrétaire du département de la santé et de l'hygiène mentale du Maryland au cabinet du gouverneur. Parris Glendening de 1999 à 2002. Il est membre du National Infrastructure Advisory Council.
Georges Cabane/Georges Cabane :
Georges Cabana (23 octobre 1894 - 6 février 1986) était un prêtre catholique canadien et archevêque de Sherbrooke de 1952 à 1967. Né à Granby, Québec, Cabana a étudié au Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke, Séminaire de Saint -Hyacinthe, et le Grand Séminaire de Montréal. Il a été ordonné prêtre en 1918. En 1941, il a été nommé archevêque titulaire d'Anchialus et archevêque coadjuteur de Saint-Boniface, au Manitoba. En 1952, il est nommé archevêque coadjuteur de Sherbrooke et devient archevêque de Sherbrooke en 1952. Il assiste au Concile Vatican II et est membre du Coetus Internationalis Patrum. Il a démissionné en 1967 et a été nommé archevêque titulaire de Succuba. Il est décédé en 1986.
Georges Cabanier/Georges Cabanier :
L'amiral Georges Cabanier (21 novembre 1906 - 26 octobre 1976) était un officier de marine français et amiral, en plus du grand chancelier de la Légion d'honneur.
Georges Cadoudal/Georges Cadoudal :
Georges Cadoudal ( breton : Jorj Kadoudal ; 1er janvier 1771 - 25 juin 1804), parfois appelé simplement Georges , était un homme politique breton et chef de la Chouannerie pendant la Révolution française . Il est nommé à titre posthume maréchal de France en 1814 par les Bourbons réintégrés. Cadoudal signifie en langue bretonne « guerrier revenant du combat ».
Georges Cadoudal_(musicien)/Georges Cadoudal (musicien):
Georges Cadoudal (6 juillet 1929 - 13 juin 2021) était un sonneur et musicien français. Aux côtés d'Étienne Rivoallan, il forme un groupe de sonneurs voué au renouveau de la musique bretonne après la Seconde Guerre mondiale. Membre fondateur du Bagad Bourbriac, il en fut le parrain de 1953 à 1964.
Georges Caïn/Georges Caïn :
Georges-Jules-Auguste Cain (16 avril 1856, Paris - 4 mars 1919, Paris) était un peintre, illustrateur et écrivain français, spécialisé dans l'histoire de Paris, de ses monuments et de ses théâtres.
Georges Calas/Georges Calas :
Georges Calas est professeur de minéralogie (émérite) à Sorbonne Université et membre honoraire de l'Institut universitaire de France.
Georges Callot/Georges Callot :
Georges Callot (1857-1903), artiste et éducateur français, connu pour ses peintures de nu, allégoriques et de genre. Il a également travaillé comme peintre décorateur.
Georges Calmon/Georges Calmon :
Georges Jean André Calmon (26 mai 1910 - 25 octobre 1989) était un cavalier français. Il a participé à deux épreuves aux Jeux olympiques d'été de 1956.
Georges Candilis/Georges Candilis :
Georges Candilis ( grec : Γεώργιος Κανδύλης ; 29 mars 1913 - 10 mai 1995) était un architecte et urbaniste gréco-français.
Georges Canguilhem/Georges Canguilhem :
Georges Canguilhem (; français: [kɑ̃ɡijɛm, kɑ̃ɡilɛm] ; 4 juin 1904 - 11 septembre 1995) était un philosophe et médecin français spécialisé en épistémologie et en philosophie des sciences (en particulier la biologie).
Georges Capdeville/Georges Capdeville :
Pierre Georges Louis Capdeville (30 octobre 1899 - 24 février 1991) était un arbitre de football français, qui a contrôlé la finale de la Coupe du monde de football de 1938 à Paris entre l'Italie et la Hongrie. Il est le seul arbitre à avoir arbitré une finale de Coupe du monde dans son pays natal. Capdeville a été l'arbitre de la finale de la Coupe de France en 1936 dans le match entre le Racing Club de Paris et Charleville, et a également été en charge du match Yougoslavie contre Angleterre lors de la dernière tournée européenne de la Football Association avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.
Georges Carbasse/Georges Carbasse :
Georges Carbasse (né le 29 septembre 1944) est un ancien lutteur français qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1972.
Georges Carcagne/Georges Carcagne :
Georges Carcagne (7 janvier 1908 - 18 juillet 1990) était un boxeur français. Il a participé à l'épreuve masculine des poids légers aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Georges Carnus/Georges Carnus :
Georges Carnus (né le 13 août 1940) est un ancien footballeur international français qui a joué comme gardien de but.
Georges Carpentier/Georges Carpentier :
Georges Carpentier (prononciation française : [ʒɔʁʒ kaʁ.pɑ̃ˈtje] ; 12 janvier 1894 - 28 octobre 1975) était un boxeur, acteur et pilote de la Première Guerre mondiale français. Il a combattu principalement en tant que poids lourd léger et poids lourd au cours d'une carrière de 1908 à 1926. Surnommé "l'homme aux orchidées", il mesurait 5 pieds 11 + 1⁄2 pouces (182 cm) et son poids au combat variait de 147 à 175 livres ( 67 à 79 kg). Carpentier était connu pour sa vitesse, ses excellentes compétences en boxe et son coup de poing extrêmement dur. La salle omnisports parisienne Halle Georges Carpentier porte son nom.
Georges Carrier/Georges Carrier :
Georges Carrier (4 septembre 1910 - 5 mai 1993) était un basketteur français. Il a participé au tournoi masculin aux Jeux olympiques d'été de 1936.
Georges Carr%C3%A8re/Georges Carrère :
Georges Carrère (19 mai 1897 - 31 décembre 1986) était un violoniste classique français et directeur du Conservatoire de Bordeaux et de l'Orchestre Philharmonique de Bordeaux.
Georges Casanova/Georges Casanova :
Georges Casanova (26 juillet 1890 - 20 février 1932) était un escrimeur français. Il a remporté une médaille de bronze à l'épée par équipe aux Jeux olympiques d'été de 1920.
Georges Casolari/Georges Casolari :
Georges Casolari (5 mai 1941 - 7 octobre 2012) était un footballeur français.
Georges Castéra/Georges Castéra :
Georges Castera (27 décembre 1936 - 24 janvier 2020) était un poète et écrivain haïtien. Il a été membre fondateur de l'Association des écrivains haïtiens et de l'Atelier Jeudi Soir. Il a écrit en français, en créole haïtien et en espagnol. Il est l'oncle du poète rap germano-haïtien Frederik Torch Hahn.
Georges Catroux/Georges Catroux :
Georges Albert Julien Catroux (29 janvier 1877 - 21 décembre 1969) était un général et diplomate de l'armée française qui a servi pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale et a été grand chancelier de la Légion d'honneur de 1954 à 1969.
Georges Cattaui/Georges Cattaui :
Georges Cattaui (14 septembre 1896 - 1974) était un écrivain français d'origine juive égyptienne. Cousin germain de Jean de Menasce, il appartenait à l'aristocratie juive d'Alexandrie, où il passa ses premières années.
Georges Caussade/Georges Caussade :
Georges Paul Alphonse Emilien Caussade (20 novembre 1873 - 5 août 1936) était un compositeur, théoricien de la musique et professeur de musique français.
George Chakra/Georges Chakra :
Georges Chakra (arabe : جورج شقرا) est un créateur de mode haute couture libanais basé à Beyrouth. Georges Chakra a créé sa marque en 1985 et expose ses collections culturelles à la Fashion Week de Paris depuis le milieu des années 1990.
Georges Chamarat/Georges Chamarat :
Georges Chamarat (30 mars 1901 - 21 novembre 1982) était un acteur français. Il est apparu dans plus de 100 films et émissions de télévision entre 1929 et 1981. Il a joué dans le film Les Aventures d'Arsène Lupin, qui a été inscrit au 7e Festival international du film de Berlin.
Georges Chanot_III/Georges Chanot III :
Georges Chanot III (11 janvier 1831 - 11 mars 1895) était un luthier (ou luthier) français qui dirigeait une entreprise prospère à Londres à la fin du XIXe siècle. Né à Paris en France en 1830, fils de Georges Chanot II et frère cadet d'Adolphe Chanot, il fut à l'origine l'apprenti de son père George Chanot II à Paris, puis travailla comme assistant de Charles Adolphe Maucotel (c.1820- 1858) à Rupert Street à Londres de 1851 à 1857. Lorsque Maucotel a pris sa retraite, Chanot a acheté l'entreprise et à partir de 1858, il l'a dirigée avec succès depuis le 157 Wardour Street dans le quartier de Soho à Londres, vendant principalement des violons fabriqués par son père. Cependant, il menait une vie extravagante et dépensait son argent aussi vite qu'il le gagnait. En 1881, il est au centre d'une affaire judiciaire concernant un violon auquel il avait apposé une fausse étiquette Carlo Bergonzi puis vendu comme authentique. Sa tromperie a été découverte par le luthier William Ebsworth Hill mais Chanot a nuancé son aveu de culpabilité en affirmant que c'était une pratique courante dans le commerce de vente de violons; le tribunal n'a pas été convaincu par son explication et l'a reconnu coupable. Malgré ses activités douteuses, Chanot s'est forgé une réputation durable comme l'un des meilleurs luthiers de Londres au XIXe siècle. Les invités de son atelier comprenaient des violonistes notables tels que Joseph Joachim, August Wilhelmj et Henryk Wieniawski. Il détenait un mandat royal en tant que luthier du duc d'Édimbourg. Ses violons remportèrent des prix lors d'expositions en Grande-Bretagne et en 1878, il fut le seul luthier anglais à recevoir une "mention honorable" à l'Exposition de Paris en 1878. Il épousa Sarah Hollier (1830-1894) à Londres en 1854. Son trois fils, Joseph Antony Chanot, Frederick William Chanot et George Adolphus Chanot le suivirent dans l'entreprise. Le couple a également eu trois filles. Georges Chanot III est décédé à Londres en 1895. Dans son testament, il a laissé 3355 £ 5s 8d. Il a été enterré avec sa femme dans le cimetière de St Mary à Sydenham dans l'Oxfordshire, d'où est originaire la famille de sa femme.
Georges Chaperot/Georges Chaperot :
Georges Chaperot (né le 21 avril 1902, date de décès inconnue) était un scénariste français qui a co-écrit l'histoire du film A Cage of Nightingales (1945) avec René Wheeler, pour lequel ils ont tous deux reçu une nomination aux Oscars en 1947. Leur L'histoire servira plus tard d'inspiration pour le film à succès The Chorus (2004).
Georges Chapouthier/Georges Chapouthier :
Georges Chapouthier (né le 27 mars 1945 à Libourne) est un neuroscientifique et philosophe français.
Georges Chappé/Georges Chappé :
Georges Chappe (né le 5 mars 1944) est un cycliste français à la retraite, surnommé Jojo au cours de sa carrière professionnelle. Il a été professionnel de 1965 à 1975. En 1970, il a remporté le Critérium International. En 1968, Chappe remporte une étape du Tour de France, mais en 1971, il est lanterne rouge. Il a également participé au contre-la-montre par équipe aux Jeux olympiques d'été de 1964.
Georges Charachidz%C3%A9/Georges Charachidzé :
Georges Charachidzé (Giorgi Sharashidze ; géorgien : გიორგი შარაშიძე) (11 février 1930 - 20 février 2010) était un érudit franco-géorgien des cultures caucasiennes. Ses travaux les plus importants se sont concentrés sur l'histoire du féodalisme géorgien, les croyances religieuses païennes des Géorgiens ainsi que la mythologie comparée du Caucase et les langues du Caucase du Nord.
Georges Charles_Clou%C3%A9/Georges Charles Cloué :
Georges Charles Cloué (20 août 1817 à Paris - 25 décembre 1889 à Paris) était un officier de marine français, administrateur colonial et homme politique. Il accède au grade de vice-amiral et participe à l'intervention française au Mexique. Il devient ensuite gouverneur de la Martinique du 30 août 1871 à 1874. Il est ministre de la Marine et des Colonies du 23 septembre 1880 au 13 novembre 1881 dans le premier ministère de Jules Ferry. La rue de l'Amiral-Cloué dans le 16e arrondissement de Paris porte son nom.
Georges Charles_Marius_Engerrand/Georges Charles Marius Engerrand :
Georges Charles Marius Engerrand (11 août 1877, Libourne, France - 2 septembre 1961, Mexico) était un géologue et archéologue franco-mexicain. Il a étudié à l'Université de Bordeaux, obtenant des licences en géologie (1897) et en botanique (1898 ). Étudiant à l'université, il fut un dreyfusard dans la polémique sur la fausse condamnation du capitaine Alfred Dreyfus. Par conséquent, sous le parrainage du géographe et anarchiste français Élisée Reclus, après avoir obtenu son diplôme, il a émigré en Belgique pour éviter le service dans l'armée française. En Belgique, il a enseigné, fait des recherches sur le terrain et publié sur des sujets géologiques et archéologiques, y compris l'identification controversée des «éolithes», ou d'éventuels outils de pierre primitifs remontant bien au Pléistocène. En 1907, Engerrand s'installe au Mexique, où il continue son travail en archéologie et en géologie et est devenu citoyen mexicain en 1908. Il a été professeur de préhistoire au Musée national d'anthropologie et successeur de Franz Boas en tant que directeur de l'Escuela Internacional de Arqueología e Historia. Parmi de nombreuses contributions, il a joué un rôle clé dans le développement d'une chronologie stratigraphique préhistorique pour la vallée du Mexique et dans l'étude de l'art rupestre dans le nord-ouest de la Basse-Californie. Cependant, le climat politique pendant la Révolution mexicaine était défavorable et, en 1917, Engerrand a de nouveau émigré vers États-Unis. Après avoir brièvement enseigné au Mississippi, il a été membre du département d'anthropologie de l'Université du Texas de 1920 à 1961, produisant une étude ethnographique de la communauté d'immigrants allemands de Wends au Texas.
Georges Charpak/Georges Charpak :
Georges Charpak ( français: [ʃaʁpak] ; né Jerzy Charpak , 1er août 1924 - 29 septembre 2010) était un physicien français d'origine polonaise, qui a reçu le prix Nobel de physique en 1992.
Georges Charpentier/Georges Charpentier :
Georges Charpentier (22 décembre 1846 - 15 novembre 1905) était un éditeur français du XIXe siècle qui s'est fait connaître comme un champion des écrivains naturalistes, en particulier Émile Zola, Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il a également promu les peintres impressionnistes et, avec sa femme, Marguerite Charpentier, a constitué une petite mais importante collection d'art.
Georges Charpy/Georges Charpy :
Georges Augustin Albert Charpy (1er septembre 1865 - 25 novembre 1945) était le scientifique français qui a créé le test d'impact Charpy. Il fréquente l'École polytechnique de 1885 à 1887 et obtient un diplôme en artillerie de marine. En 1887, il devient professeur à l'École Monge. En 1892, il publie sa thèse de physique. En 1920, il devient professeur de métallurgie à l'École Nationale Supérieure des Mines de Paris. En 1922, il devient professeur de chimie générale à l'École polytechnique.
Georges Chastellain/Georges Chastellain :
Georges Chastellain (vers 1405 ou vers 1415 - 20 mars 1475), chroniqueur et poète bourguignon, était originaire d'Alost en Flandre. Les ouvrages historiques de Chastellain sont précieux pour la précision des informations qu'ils contiennent. En tant que poète, il était célèbre parmi ses contemporains. Il fut le grand maître de l'école des grands rhétoriqueurs, dont les principales caractéristiques étaient le goût des formes les plus artificielles et une profusion de latinismes et de graecismes.
Georges Chaulet/Georges Chaulet :
Georges Chaulet (25 janvier 1931 - 13 octobre 2012) était un écrivain français surtout connu pour la série Fantômette, une série qu'il a créée en 1961. Ses livres étaient destinés aux jeunes lecteurs et Fantômette mettait en vedette une super-héroïne pour la première fois dans la littérature française. Il est également l'auteur de Les 4 As, une série créée en 1957. Il a également publié la série de livres pour enfants Le Petit Lion.
Georges Chelon/Georges Chelon :
Georges Chelon (né le 4 janvier 1943) est un chanteur et compositeur français. Il est fait membre de l'Ordre des Arts et des Lettres en 1985.
Georges Chenet/Georges Chenet :
Georges Chenet (13 juin 1881 - 31 mai 1951) était un archéologue français d'Argonne qui a participé à des fouilles en Syrie.
Georges Chennevi%C3%A8re/Georges Chennevière :
Georges Chennevière était le pseudonyme de Léon Debille (22 mai 1884 à Paris - 21 août 1927 à Paris), poète et dramaturge français.
Georges Chihane/Georges Chihane :
Georges Chihane (né le 31 mai 1953 à Haret Sakhr, Liban) est l'actuel évêque de l'éparchie catholique maronite du Caire.
Georges Chometon/Georges Chometon :
Georges Chometon (né le 9 novembre 1928 à Saint-Bonnet-le-Chastel (Puy-de-Dôme)), est un ancien homme politique français.
Georges Christen/Georges Christen :
Georges Christen (né le 21 décembre 1962 à Luxembourg) est un homme fort luxembourgeois. Il détient 23 records du monde Guinness, dont celui de la bouillotte la plus rapide gonflée par la puissance pulmonaire. D'autres dossiers impliquent de déchirer des annuaires téléphoniques, de remorquer des trains et de tirer des avions.
Georges Cipriani/Georges Cipriani :
Georges Cipriani (né le 12 avril 1950) est un ancien militant du groupe Action directe.
Georges Claes/Georges Claes :
Georges Claes (7 janvier 1920, Boutersem - 14 mars 1994) était un coureur cycliste belge. Il remporte Paris-Roubaix en 1946 et 1947. Il termine à la troisième place du Paris-Roubaix 1948.
Georges Clairin/Georges Clairin :
Georges Jules Victor Clairin (11 septembre 1843, Paris - Pouldu, Clohars-Carnoët 2 septembre 1919) était un peintre et illustrateur orientaliste français. Il a été influencé par l'imagerie orientale de l'architecture mauresque, et a visité l'Afrique du Nord à plusieurs reprises, en particulier l'Algérie, le Maroc et l'Égypte. À Paris, il a mené la vie d'un mondain et s'est lié d'amitié avec l'actrice glamour Sarah Bernhardt, son amie depuis 50 ans, et est aujourd'hui surtout connue pour ses portraits intimes "en costume" et informels d'elle.
Georges Claude/Georges Claude :
Georges Claude (24 septembre 1870 - 23 mai 1960) était un ingénieur et inventeur français. Il est connu pour ses premiers travaux sur la liquéfaction industrielle de l'air, pour l'invention et la commercialisation de l'éclairage au néon, et pour une grande expérience sur la production d'énergie en pompant de l'eau de mer froide depuis les profondeurs. Il a été considéré par certains comme "l'Edison de la France". Claude a été un collaborateur actif des occupants allemands de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, pour laquelle il a été emprisonné en 1945 et déchu de ses honneurs.
Georges Clauzade/Georges Clauzade :
Ferdinand Joseph Georges Alexandre Clauzade (2 septembre 1914 - 10 juillet 2002) était un botaniste et lichénologue français. Sa spécialité était la flore lichen de France et de la région méditerranéenne.
Georges Clémenceau/Georges Clémenceau :
Georges Benjamin Clemenceau (, également américain : , français : [ʒɔʁʒ bɛ̃ʒamɛ̃ klemɑ̃so] ; 28 septembre 1841 - 24 novembre 1929) était un homme d'État français qui a été Premier ministre de la France de 1906 à 1909 et de nouveau de 1917 à 1920. Un personnage clé des radicaux indépendants, il était un ardent défenseur de la séparation de l'Église et de l'État, de l'amnistie des communards exilés en Nouvelle-Calédonie, ainsi que de l'opposition à la colonisation. Clemenceau, médecin devenu journaliste, a joué un rôle central dans la politique de la Troisième République, menant notamment avec succès la France à la fin de la Première Guerre mondiale. Après qu'environ 1 400 000 soldats français aient été tués entre l'invasion allemande et l'armistice, il a exigé une victoire totale sur l'Empire allemand. Clemenceau représentait des réparations, un transfert de colonies, des règles strictes pour empêcher un processus de réarmement, ainsi que la restitution de l'Alsace-Lorraine, qui avait été annexée à l'Allemagne en 1871. Il a atteint ces objectifs grâce au traité de Versailles signé à Paris. Conférence de paix (1919-1920). Surnommé Père la Victoire ("Père de la Victoire") ou Le Tigre ("Le Tigre"), il a poursuivi sa position dure contre l'Allemagne dans les années 1920, mais pas tout à fait autant que le président Raymond Poincaré ou l'ancien commandant suprême allié Ferdinand Foch, qui pensait que le traité était trop indulgent envers l'Allemagne, déclarant de manière célèbre: "Ce n'est pas la paix. C'est un armistice de vingt ans." Clemenceau a obtenu des traités de défense mutuelle avec le Royaume-Uni et les États-Unis, pour s'unir contre une éventuelle future agression allemande, mais ceux-ci n'ont jamais pris effet.
Georges Cloarec/Georges Cloarec :
Georges Cloarec (22 décembre 1923, à Saint-Rémy-sur-Avre - 21 février 1944, au mont Valérien) était un combattant de la résistance française, volontaire dans l'armée de libération FTP-MOI dans le groupe Manouchian.
Georges Cloetens/Georges Cloetens :
Georges Cloetens, né Josse Léopold Cloetens le 7 mars 1871 à Bruxelles et mort le 13 août 1949 à Ixelles, est un facteur et inventeur d'orgues belge, principalement connu pour l'invention de l'orphéal (1908) et du luthéal (1919).
Georges Closson/Georges Closson :
Georges Alexandre Closson (1865, Reims - 1945, Paris) était un architecte français.
Georges Cl%C3%A9ment/Georges Clément :
Georges Claude Clément était un athlète français d'athlétisme qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1900 à Paris, en France. Clément a participé au 400 mètres. Il s'est classé quatrième dans sa manche du premier tour (demi-finales) et ne s'est pas qualifié pour la finale.
Georges Cl%C3%A9ment_Ratsimbazafiarison/Georges Clément Ratsimbazafiarison :
Georges Clément Ratsimbazafiarison est un homme politique malgache. Membre de l'Assemblée nationale de Madagascar, il a été élu membre du parti Tiako I Madagasikara ; il représente la circonscription d'Ihosy.
Georges Cochery/Georges Cochery :
Georges Charles Paul Cochery (20 mars 1855 - 10 août 1914) était le fils de Louis-Adolphe Cochery. Cochery fut député du département du Loiret de son père de 1885 à 1914, cinq fois président de la commission du budget, ministre des finances (1895-1898) et vice-président de la chambre (1898-1902), et de nouveau ministre des finances dans le Cabinet Briand, 1909.
Georges Cochevelou/Georges Cochevelou :
Georges Cochevelou (1889-1974) était interprète, militaire et banquier. Il découvre et reconstitue la harpe celtique du Moyen Âge et, avec son fils harpiste Alan Stivell, est à l'origine de son renouveau en Bretagne dans les années 1950.
Georges Cochon/Georges Cochon :
Georges Cochon (1879-1959) était tapissier, anarchiste et secrétaire de la Fédération des Locataires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Humiko Hayasi mayor""

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...