Rechercher dans ce blog

mardi 29 novembre 2022

Gender wars


Écarts entre les sexes_en_mathématiques_et_lecture/Écarts entre les sexes en mathématiques et en lecture :
Les écarts entre les sexes en mathématiques et en lecture font référence à la constatation selon laquelle, en moyenne, les deux sexes obtiennent des résultats différents en mathématiques et en lecture aux tests. En moyenne, les garçons et les hommes dépassent en mathématiques, tandis que les filles et les femmes dépassent en lecture.
Antécédents de genre / Antécédents de genre :
L'histoire du genre est un sous-domaine de l'histoire et des études de genre, qui examine le passé du point de vue du genre. C'est à bien des égards une excroissance de l'histoire des femmes. La discipline examine de quelle manière les événements historiques et la périodisation ont un impact différent sur les femmes et sur les hommes. Par exemple, dans un article influent de 1977, « Les femmes ont-elles eu une Renaissance ? », Joan Kelly s'est demandé si la notion de Renaissance était pertinente pour les femmes. Les historiens du genre s'intéressent également à la façon dont la différence de genre a été perçue et configurée à différents moments et lieux, généralement en supposant que ces différences sont socialement construites. Ces constructions sociales du genre à travers le temps sont également représentées comme des changements dans les normes de comportement attendues pour ceux qui sont étiquetés masculins ou féminins. Ceux qui étudient l'histoire du genre notent ces changements dans les normes et ceux qui les exécutent au fil du temps et interprètent ce que ces changements disent sur le climat social/culturel/politique plus large.
Identités de genre_en_Thaïlande/Identités de genre en Thaïlande :
En Thaïlande, comme ailleurs, on peut trouver plusieurs rôles de genre différents, des identités et divers marqueurs visuels de la masculinité et de la féminité. La demande d'identité positive augmente en Thaïlande et le soutien augmente. : 52–85
Identité de genre/Identité de genre :
L'identité de genre est le sens personnel de son propre genre. L'identité de genre peut être en corrélation avec le sexe attribué à une personne ou en différer. Chez la plupart des individus, les divers déterminants biologiques du sexe sont congruents et cohérents avec l'identité de genre de l'individu. L'expression de genre reflète généralement l'identité de genre d'une personne, mais ce n'est pas toujours le cas. Bien qu'une personne puisse exprimer des comportements, des attitudes et des apparences compatibles avec un rôle de genre particulier, une telle expression ne reflète pas nécessairement son identité de genre. Le terme identité de genre a été inventé par le professeur de psychiatrie Robert J. Stoller en 1964 et popularisé par le psychologue John Money. Dans la plupart des sociétés, il existe une division fondamentale entre les attributs de genre attribués aux hommes et aux femmes, un genre binaire auquel la plupart des gens adhèrent et qui inclut les attentes de masculinité et de féminité dans tous les aspects du sexe et du genre : sexe biologique, identité de genre et expression de genre. Certaines personnes ne s'identifient pas à certains ou à tous les aspects du genre attribués à leur sexe biologique ; certaines de ces personnes sont transgenres, non binaires ou genderqueer. Certaines sociétés ont des troisièmes catégories de genre. Le livre de 2012 Introduction to Behavioral Science in Medicine dit qu'à quelques exceptions près, «l'identité de genre se développe étonnamment rapidement dans les premières années de l'enfance et, dans la majorité des cas, semble devenir au moins partiellement irréversible à l'âge de 3 ou 4 ans». L'Endocrine Society a déclaré: "Des preuves scientifiques considérables ont émergé démontrant un élément biologique durable sous-jacent à l'identité de genre. Les individus peuvent faire des choix en raison d'autres facteurs dans leur vie, mais il ne semble pas y avoir de forces externes qui poussent véritablement les individus à changer d'identité de genre. "Les essentialistes soutiennent que l'identité de genre est déterminée à la naissance par des facteurs biologiques et génétiques, tandis que les constructivistes sociaux soutiennent que l'identité de genre et la façon dont elle est exprimée sont socialement construites, plutôt déterminées par des influences culturelles et sociales. Ces positions ne sont pas mutuellement exclusives, car une identité de genre innée peut s'exprimer de différentes manières dans différentes cultures.
Clinique d'identité de genre/Clinique d'identité de genre :
Une clinique d'identité de genre est un type de clinique spécialisée fournissant des services liés aux soins de santé transgenres.
Identité de genre_sous_Titre_IX/Identité de genre sous Titre IX :
Le titre IX des amendements de 1972 sur l'éducation des États-Unis interdit la discrimination "fondée sur le sexe" dans les programmes et activités éducatifs qui reçoivent une aide financière du gouvernement fédéral. L'administration Obama a interprété le titre IX comme couvrant la discrimination fondée sur le sexe assigné, l'identité de genre et le statut de transgenre. L'administration Trump a déterminé que la question de l'accès aux installations séparées par sexe devrait être laissée aux États et aux districts scolaires locaux pour décider. La validité de la position de l'exécutif est testée devant les tribunaux fédéraux.
Gender in_Bible_translation/Genre dans la traduction de la Bible :
Le genre dans la traduction de la Bible concerne diverses questions, telles que le genre de Dieu et les antécédents génériques en référence aux personnes. Bruce Metzger déclare que la langue anglaise est tellement biaisée envers le sexe masculin qu'elle restreint et obscurcit le sens de la langue originale, qui était plus inclusive de genre qu'une traduction littérale ne le transmettrait. Wayne Grudem n'est pas d'accord, estimant qu'une traduction devrait essayer de faire correspondre les mots de la langue d'origine plutôt que d'introduire l'opinion du traducteur quant à savoir si les mots d'origine signifiaient inclure les deux sexes ou non, et qu'essayer d'être non sexiste aboutit à des résultats vagues et style d'écriture tordu. Michael Marlowe soutient d'un troisième point de vue, que la Bible est patriarcale et qu'un langage non sexiste déforme son sens dans une tentative de traducteurs comme Metzger d'imposer leurs vues modernes progressistes sur le texte. Le sujet a des sous-entendus théologiques et politiques. Paul Mankowski dit que les traducteurs de langue inclusive se plient aux tabous politiques féministes plutôt que d'essayer de traduire avec précision, tandis que Marmy Clason dit que leurs adversaires sont motivés par l'hostilité au féminisme plutôt que par la fidélité au sens original. La nouvelle version standard révisée (NRSV) a été l'une des premières traductions majeures à adopter un langage non sexiste. La version King James a traduit au moins un passage en utilisant une technique que beaucoup rejettent maintenant dans d'autres traductions, "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés enfants de Dieu" (Matthieu 5:9). Le mot grec υἱοὶ qui apparaît dans l'original est généralement traduit par "fils", mais dans ce passage, les traducteurs ont choisi d'utiliser le terme "enfants" qui incluait les deux sexes. Les opposants au langage non sexiste croient que les lecteurs qui ne connaissent pas les langues d'origine peuvent être influencés par une signification compromise qu'ils croient être féministe.
Gender in_Bugis_society/Gender in Bugis society :
Le peuple Bugis est le plus nombreux des trois principaux groupes ethniques du sud de Sulawesi, en Indonésie, avec environ 3 millions de personnes. La plupart des Bugis sont musulmans, mais de nombreux rites préislamiques continuent d'être honorés dans leur culture, y compris l'idée que le genre existe sur un spectre. La plupart des Bugis se sont convertis de l'animisme à l'islam au début du XVIIe siècle; un petit nombre de Bugis se sont convertis au christianisme, mais l'influence de l'islam est toujours très importante dans leur société. Contrairement au genre binaire, la société Bugis reconnaît cinq genres : makkunrai, oroané, bissu, calabai et calalai. Le concept des cinq genres est un élément clé de leur culture depuis au moins six siècles, selon l'anthropologue Sharyn Graham Davies, citant des traditions similaires en Thaïlande, en Malaisie, en Inde et au Bangladesh. Oroané est vaguement comparable aux hommes cisgenres, makkunrai aux femmes cisgenres , calalai aux hommes transgenres et calabai aux femmes transgenres, tandis que les bissu sont vaguement comparables aux personnes androgynes ou intersexuées et sont des chamans vénérés ou des prêtres communautaires. La classification des calabai, calalai et bissu comme troisième sexe est contestée. Ces rôles peuvent également être vus comme des vocations professionnelles et spirituelles fondamentales, qui ne sont pas aussi directement impliquées dans des désignations telles que masculin et féminin. Dans la vie sociale quotidienne, les bissu, les calabai et les calalai peuvent entrer dans les lieux d'habitation et les villages de à la fois femmes et hommes.
Sexe en_danois_et_suédois/Sexe en danois et en suédois :
En danois et en suédois standard, les noms ont deux genres grammaticaux et les pronoms ont les deux mêmes genres grammaticaux en plus de deux genres naturels similaires à l'anglais.
Gender in_Dutch_grammar/Genre dans la grammaire néerlandaise :
En néerlandais, le genre d'un nom détermine les articles, les formes d'adjectifs et les pronoms qui sont utilisés en référence à ce nom. Le genre est un sujet compliqué en néerlandais, car selon la zone géographique ou chaque locuteur individuel, il y a soit trois genres dans une structure régulière, soit deux genres dans une structure dichotomique (neutre/commun avec des vestiges d'une structure à trois genres). Les deux sont identifiés et maintenus dans un langage formel.
Genre en_anglais/Genre en anglais :
Un système de genre grammatical, dans lequel chaque nom était traité comme masculin, féminin ou neutre, existait en vieil anglais, mais est tombé en désuétude pendant la période du moyen anglais; par conséquent, l'anglais moderne n'a en grande partie pas de genre grammatical. L'anglais moderne manque de genre grammatical dans le sens de toutes les classes de noms nécessitant une inflexion ou un accord masculin, féminin ou neutre; cependant, il conserve des caractéristiques relatives au genre naturel avec des noms et des pronoms particuliers (tels que femme, fille, mari, oncle, lui et elle) pour désigner spécifiquement des personnes ou des animaux de l'un ou l'autre sexe et des pronoms neutres (tels que it) pour les objets asexués. De plus, dans certains cas, les pronoms féminins sont utilisés par certains locuteurs pour désigner les navires (et plus rarement certains avions et machines analogues), les églises, les États-nations et les îles. Certains aspects de l'utilisation du genre en anglais ont été influencés par la poussée vers une préférence pour une langue non sexiste. Cela s'applique en particulier à l'évitement au 21e siècle du générique par défaut il lorsqu'il se réfère à une personne de sexe inconnu en faveur du neutre ils en tant que troisième personne du singulier. Certaines formes féminines traditionnelles de noms (comme auteur et poétesse) sont également de plus en plus évitées, la forme masculine de ces noms (auteur et poète) étant devenue neutre.
Genre dans les_films_d'horreur/Genre dans les films d'horreur :
La représentation du genre dans les films d'horreur, en particulier les représentations de femmes, a fait l'objet de commentaires critiques. Les critiques et les chercheurs ont fait valoir que les films d'horreur dépeignent une violence graphiquement détaillée, contiennent des situations érotiques ou sexuellement chargées qui frôlent la pornographie et se concentrent davantage sur le fait de blesser ou de tuer des personnages féminins par opposition aux personnages non féminins. Beaucoup perçoivent également des thèmes récurrents de malheur pour les personnages masculins qui manifestent une masculinité ou une sexualité manifeste. La réception du public est suggérée par les chercheurs comme étant affectée par la représentation respective des sexes représentée dans ces films.
Genre dans_l'administration_publique/Genre dans l'administration publique :
Le genre a historiquement joué un rôle important dans l'administration publique. La perception du genre et d'autres facteurs influencent la façon dont les gens perçoivent l'administration publique et la bureaucratie. Dans la société d'aujourd'hui, l'administration publique reste largement ségréguée en ce qui concerne le genre, bien qu'il soit devenu courant de plaider pour un plus grand nombre de politiques d'égalité et de non-discrimination.
Gender in_security_studies/Genre dans les études de sécurité :
Le genre est un sujet d'intérêt dans les études de sécurité, un sous-domaine des relations internationales et de la politique comparée.
Le genre dans la_fiction_speculative/Le genre dans la fiction spéculative :
Le genre a été un thème important exploré dans la fiction spéculative. Les genres qui composent la fiction spéculative (SF), la science-fiction, le fantastique, la fiction surnaturelle, l'horreur, la fiction de super-héros, la science-fantastique et les genres apparentés (fiction utopique et dystopique), ont toujours offert l'opportunité aux écrivains d'explorer les conventions sociales, y compris le genre , les rôles de genre et les croyances sur le genre. Comme toutes les formes littéraires, le genre de science-fiction reflète les perceptions populaires des époques dans lesquelles les créateurs individuels écrivaient; et les réponses de ces créateurs aux stéréotypes de genre et aux rôles de genre. De nombreux écrivains ont choisi d'écrire avec peu ou pas de remise en question des rôles de genre, reflétant plutôt efficacement leurs propres rôles de genre culturels dans leur monde fictif. Cependant, de nombreux autres écrivains ont choisi d'utiliser la science-fiction et des formats non réalistes afin d'explorer les conventions culturelles, en particulier les rôles de genre. Cet article traite des travaux qui ont exploré ou élargi le traitement du genre dans la science-fiction. En plus des genres humains traditionnels, la science-fiction a étendu l'idée de genre pour inclure les humains transgenres et les espèces extraterrestres hypothétiques et les robots, et les genres trans-réels imaginés, comme avec des extraterrestres qui sont vraiment hermaphrodites ou ont un troisième sexe, ou des robots. qui peuvent changer de genre à volonté ou qui sont sans genre.
Genre dans_les_sports_des_jeunes/Genre dans les sports pour les jeunes :
Le genre dans les sports pour les jeunes fait référence au rôle et à l'influence que les jeunes hommes et femmes ont dans le sport. La participation des jeunes aux sports est une question qui essaie toujours d'être améliorée et de plaire à tous les genres. Il existe des organisations à travers le monde qui tentent d'améliorer la disparité des taux de participation entre les garçons et les filles. Chaque sport peut être pratiqué aussi bien par les filles que par les garçons.
Inégalité entre les sexes/inégalité entre les sexes :
L'inégalité entre les sexes est le phénomène social dans lequel les hommes et les femmes ne sont pas traités de manière égale. Le traitement peut découler de distinctions concernant la biologie, la psychologie ou les normes culturelles répandues dans la société. Certaines de ces distinctions sont empiriquement fondées, tandis que d'autres semblent être des constructions sociales. Alors que les politiques actuelles dans le monde provoquent des inégalités entre les individus, ce sont les femmes qui sont les plus touchées. L'inégalité entre les sexes affaiblit les femmes dans de nombreux domaines tels que la santé, l'éducation et la vie professionnelle. Des études montrent les différentes expériences des sexes dans de nombreux domaines, notamment l'éducation, l'espérance de vie, la personnalité, les intérêts, la vie de famille, les carrières et l'affiliation politique. L'inégalité entre les sexes est vécue différemment selon les cultures et affecte également les personnes non binaires.
Inégalité de genre_en_Australie/Inégalité de genre en Australie :
L'inégalité entre les sexes peut être définie comme le traitement inégal des individus en fonction de leur sexe. Les individus peuvent être marginalisés et discriminés de la société et être limités à participer à la société en raison de leur sexe. Les femmes, les hommes et les personnes transgenres et non binaires australiens peuvent tous être confrontés à des aspects de l'inégalité entre les sexes.
Inégalité de genre_au_Bangladesh/Inégalité de genre au Bangladesh :
L'inégalité entre les sexes s'est beaucoup améliorée au Bangladesh, les inégalités dans des domaines tels que l'éducation et l'emploi restent des problèmes persistants, de sorte que les femmes ont peu de liberté politique. En 2015, le Bangladesh était classé 139e sur 187 pays selon l'indice de développement humain et 47e sur 144 pays interrogés selon l'indice d'inégalité entre les sexes en 2017. De nombreuses inégalités résultent de l'extrême pauvreté et des normes de genre traditionnelles centrées sur une parenté patrilinéaire et patriarcale. système en milieu rural.
Inégalité de genre_en_Bolivie/Inégalité de genre en Bolivie :
Bien que la Constitution bolivienne garantisse l'égalité des droits pour les femmes et les hommes, les femmes boliviennes sont confrontées à des luttes et à la discrimination dans plusieurs aspects de leur vie. Selon le Rapport sur le développement humain publié par le Bureau du Programme des Nations Unies pour le développement, en Bolivie << les hommes reçoivent une éducation plus importante et meilleure que les femmes, bénéficient d'une assistance sanitaire accrue et meilleure que les femmes et ont la possibilité de générer des revenus plus importants tout en travaillant moins. ..si l'on considère que les femmes, contrairement aux hommes, ont aussi... la responsabilité quasi exclusive du travail domestique". Selon une étude de l'Organisation panaméricaine de la santé menée dans douze pays d'Amérique latine, la Bolivie a la prévalence la plus élevée de violence domestique contre les femmes parmi ces pays. Les femmes boliviennes sont également exposées à un machisme excessif, étant utilisées comme outils promotionnels dans la publicité populaire qui renforce les stéréotypes et les hypothèses sur les femmes. La mortalité maternelle et l'analphabétisme chez les femmes sont parmi les taux les plus élevés au monde. Étant donné que les hommes sont généralement plus instruits que les femmes, en particulier parmi la population indigène, le taux élevé d'analphabétisme rend difficile pour les femmes l'apprentissage de la langue dominante espagnole, ce qui les empêche de participer au marché du travail. Dans l'économie informelle, la Bolivie compte environ 65 % de travailleurs migrants internationaux, ce qui est l'un des plus élevés d'Amérique latine. L'accès aux soins de santé est limité. En 1992-1993, les taux annuels de mortalité des enfants de moins de 5 ans étaient de 205,5 pour 1 000 et 98,5 pour 1 000.
Inégalité de genre_en_Chine/Inégalité de genre en Chine :
En 2019, la Chine se classait au 39e rang sur 189 pays selon l'Indice d'inégalité entre les sexes (GII) du Programme des Nations Unies pour le développement. Parmi les composantes GII, le taux de mortalité maternelle de la Chine était de 32 sur 100 000 naissances vivantes. Dans le domaine de l'éducation, 58,7 % des femmes âgées de 25 ans et plus avaient terminé leurs études secondaires, tandis que la statistique correspondante pour les hommes était de 71,9 %. Le taux de participation des femmes à la main-d'œuvre était de 63,9 % (contre 78,3 % pour les hommes) et les femmes détenaient 23,6 % des sièges à l'Assemblée populaire nationale. En 2019, la Chine se classait 39e sur les 162 pays étudiés au cours de l'année.
Inégalité de genre_en_Égypte/Inégalité de genre en Égypte :
Les rôles de genre traditionnels en Égypte sont répandus et clairement définis. Ces rôles sont largement associés aux structures familiales islamiques traditionnelles, dans lesquelles les rôles des femmes sont étroitement liés à la sphère domestique et les rôles des hommes liés à la sphère publique (voir : Les femmes en Égypte). Les rôles de genre sont basés sur des différences biologiques supposées entre les sexes et peuvent conduire à des expériences de vie radicalement différentes ainsi qu'à des opportunités et des résultats pour les individus. Par conséquent, lorsqu'on examine un certain nombre d'indicateurs, les femmes se trouvent souvent désavantagées par rapport aux hommes. En 2017, l'indice d'inégalité entre les sexes (GII) du PNUD a classé l'Égypte au 108e rang sur 162 pays, avec une valeur globale de 0,449, où un score de zéro représente une parité parfaite entre les sexes selon les paramètres utilisés. Ces indicateurs suggèrent de fortes disparités entre les sexes dans les domaines de la santé reproductive, du fonctionnement économique et de l'autonomisation globale. Les raisons des inégalités sont nombreuses ; les normes et attitudes sociales, les pressions économiques, les croyances religieuses et les forces structurelles contribuent toutes à maintenir le statu quo.
Inégalité de genre_en_El_Salvador/Inégalité de genre au Salvador :
L'inégalité entre les sexes se retrouve dans divers domaines de la vie salvadorienne tels que l'emploi, la santé, l'éducation, la participation politique et la vie de famille. Bien que les femmes salvadoriennes jouissent d'une protection égale devant la loi, elles sont souvent désavantagées par rapport à leurs homologues masculins. Dans le domaine politique, les femmes ont les mêmes droits que les hommes, mais le pourcentage de femmes au pouvoir par rapport aux hommes est faible. Bien que de nombreux progrès aient été réalisés depuis la fin de la guerre civile salvadorienne en 1992, les femmes salvadoriennes sont toujours confrontées à l'inégalité entre les sexes.
Inégalité de genre_au_Honduras/Inégalité de genre au Honduras :
L'inégalité entre les sexes au Honduras a connu des améliorations dans certains domaines concernant l'inégalité entre les sexes, tandis que d'autres ont régressé vers une plus grande inégalité depuis les années 1980. La comparaison des chiffres des Rapports sur le développement humain des Nations Unies de 2011 et de 2019 permet de comprendre l'évolution de l'inégalité entre les sexes au Honduras. Dans le classement du Rapport sur le développement humain de 2011 pour l'indice d'inégalité entre les sexes, le Honduras s'est classé 121e sur 187 pays. Dans le Rapport sur le développement humain 2019, le Honduras est tombé à la 132e place sur 189 pays du classement. Alors que le classement général du pays a chuté, cela indique que les progrès vers l'égalité des sexes ne sont pas réalisés au même niveau que les autres pays du monde. Bon nombre des inégalités découlent de normes et de traditions culturelles de longue date qui sont en place depuis des centaines d'années. Datant de l'influence coloniale espagnole sur la société agricole de la Méso-Amérique d'avant le XVIe siècle.
Inégalité de genre_en_Inde/Inégalité de genre en Inde :
L'inégalité entre les sexes en Inde fait référence aux inégalités en matière de santé, d'éducation, économiques et politiques entre les hommes et les femmes en Inde. Divers indices internationaux d'inégalité entre les sexes classent l'Inde différemment sur chacun de ces facteurs, ainsi que sur une base composite, et ces indices sont controversés. Les inégalités entre les sexes et leurs causes sociales ont un impact sur le rapport de masculinité en Inde, la santé des femmes au cours de leur vie, leur , et même les conditions économiques aussi. Cela empêche également l'institution de lois égales sur le viol pour les hommes. L'inégalité entre les sexes en Inde est un problème à multiples facettes qui concerne principalement les hommes et qui désavantage les hommes, ou qui affecte chaque sexe de la même manière. Cependant, lorsque la population indienne est examinée dans son ensemble, les femmes sont désavantagées à plusieurs égards importants. Bien que la constitution indienne accorde aux hommes et aux femmes des droits égaux, des disparités entre les sexes subsistent. La recherche montre que la discrimination sexuelle est principalement en faveur des hommes dans de nombreux domaines, y compris le lieu de travail. La discrimination affecte de nombreux aspects de la vie des femmes, du développement de carrière et des progrès aux troubles de santé mentale. Alors que les lois indiennes sur le viol, la dot et l'adultère ont à cœur la sécurité des femmes, ces pratiques hautement discriminatoires se poursuivent à un rythme alarmant, affectant la vie de nombreuses personnes aujourd'hui.
Inégalité de genre_au_Japon/Inégalité de genre au Japon :
En dépit d'être une société très développée et moderne, le Japon a des niveaux élevés d'inégalité entre les sexes. En 2015, le pays avait un revenu par habitant de 38 883 dollars américains, se classant au 22e rang sur 188 pays et au 18e rang de l'indice de développement humain. Son classement sur l'indice d'inégalité entre les sexes était 19e dans le rapport 2019, ce qui est relativement faible pour les pays développés. La disparité entre les revenus et l'inégalité entre les sexes est due à la persistance des normes de genre dans la société japonaise. L'inégalité fondée sur le sexe se manifeste dans divers aspects de la vie sociale au Japon, de la famille à la représentation politique, jouant un rôle particulier dans les possibilités d'emploi, l'éducation et le revenu, et se produit en grande partie en raison des différents rôles de genre dans la société japonaise traditionnelle et moderne. L'inégalité réside également dans le divorce et le mariage des couples de même sexe en raison à la fois d'un manque de lois protectrices sur le divorce et de la présence de lois restrictives sur le mariage; la discrimination existe en dehors de la loi et est présente dans la société moderne du Japon.
Inégalité de genre_au_Libéria/Inégalité de genre au Libéria :
L'ampleur des inégalités entre les sexes varie à travers le Libéria en ce qui concerne le statut, la région, les zones rurales/urbaines et les cultures traditionnelles. En général, les femmes au Libéria ont moins accès à l'éducation, aux soins de santé, à la propriété et à la justice que les hommes. Le Libéria a subi deux guerres civiles dévastatrices de 1989 à 1996 et de 1999 à 2003. Les guerres ont laissé le Libéria presque détruit avec une infrastructure minimale et des milliers de morts. Le Libéria a un classement du Rapport sur le développement humain de 174 sur 187 et un classement de l'Indice d'inégalité entre les sexes de 154 sur 159. Malgré les progrès de l'économie du Libéria depuis la fin de sa deuxième guerre civile en 2003, il reste l'un des pays les plus pauvres du monde d'aujourd'hui avec des niveaux élevés de pauvreté et de privation, exacerbés par les crises économiques et la hausse des prix alimentaires.
Inégalité de genre_au_Mexique/Inégalité de genre au Mexique :
L'inégalité entre les sexes au Mexique fait référence aux libertés disparates en matière de santé, d'éducation et de capacités économiques et politiques entre les hommes et les femmes au Mexique. Il a diminué au cours de l'histoire, mais continue de persister sous de nombreuses formes, notamment la disparité dans la représentation et la participation politiques des femmes, l'écart de rémunération entre les sexes et les taux élevés de violence domestique et de fémicide. En 2016, le Forum économique mondial classe le Mexique au 66e rang en termes d'égalité des sexes sur 144 pays. L'inégalité structurelle entre les sexes est relativement homogène entre les États mexicains car il existe très peu de différences régionales dans les inégalités présentes.
Inégalité de genre_au_Népal/Inégalité de genre au Népal :
L'inégalité entre les sexes au Népal fait référence aux disparités et aux inégalités entre les hommes et les femmes au Népal, un pays enclavé d'Asie du Sud. L'inégalité entre les sexes est définie comme une inégalité de traitement et d'opportunités due à des différences perçues basées uniquement sur des questions de genre. L'inégalité entre les sexes est un obstacle majeur au développement humain dans le monde, car le sexe est un déterminant à la base de la discrimination dans divers domaines tels que la santé, l'éducation, la représentation politique et les marchés du travail. Bien que le Népal se modernise et que les rôles de genre changent, la société traditionnellement patriarcale crée des obstacles systématiques à l'égalité des sexes.
Inégalité de genre_au_Nigeria/Inégalité de genre au Nigeria :
L'inégalité entre les sexes fait référence à une inégalité de traitement ou de perception des individus entièrement ou partiellement due à leur genre ou à leur sexe. Elle découle de différences dans les rôles de genre socialement construits. L'inégalité entre les sexes au Nigéria est influencée par différentes cultures et croyances. Dans la plupart des régions du Nigéria, les femmes sont considérées comme subordonnées à leurs homologues masculins, en particulier dans le nord du Nigéria ainsi que dans d'autres secteurs, notamment l'industrie de la musique, la politique et le secteur de l'éducation au Nigéria. On pense généralement que les femmes sont les mieux placées pour garder le foyer. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » L'article 2 de l'UNDHR réaffirme également l'égalité des personnes humaines comme suit : « Toute personne a droit à tous les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration, sans distinction d'aucune sorte, telle que la race, la couleur, le sexe, la langue, religion, opinion politique ou autre, origine nationale ou sociale, fortune, naissance ou autre statut.
Inégalité de genre_en_Corée_du_Sud/Inégalité de genre en Corée du Sud :
L'inégalité entre les sexes en Corée du Sud est toute opportunité ou traitement inégal auquel les hommes et les femmes sont confrontés en Corée du Sud. L'inégalité entre les sexes en Corée du Sud découle d'idéologies patriarcales profondément enracinées avec des rôles de genre spécifiquement définis. Alors que l'inégalité entre les sexes reste particulièrement répandue dans l'économie et la politique sud-coréennes, elle s'est améliorée dans les soins de santé et l'éducation.
Inégalité de genre_in_Sri_Lanka/Inégalité de genre au Sri Lanka :
L'inégalité entre les sexes au Sri Lanka est centrée sur les inégalités qui surviennent entre les hommes et les femmes au Sri Lanka. Plus précisément, ces inégalités affectent de nombreux aspects de la vie des femmes, à commencer par les avortements sélectifs selon le sexe et les préférences masculines, puis l'éducation et la scolarisation dans l'enfance, qui influencent les opportunités d'emploi, les droits de propriété, l'accès à la santé et la participation politique à l'âge adulte. Bien que le Sri Lanka soit bien classé sur plusieurs indices d'égalité des sexes par rapport à d'autres pays de la région, certaines sources remettent également en question la véracité de ces indices. Cependant, à l'échelle mondiale, le Sri Lanka se classe relativement plus bas sur les indices d'égalité des sexes. Dans l'ensemble, ce modèle d'histoire sociale qui déresponsabilise les femmes produit un cycle de sous-évaluation des femmes, ne leur offrant qu'un accès secondaire aux soins de santé et à l'éducation et donc moins d'opportunités d'occuper des emplois ou des formations de haut niveau, ce qui exacerbe ensuite le problème de la faible participation politique et de la baisse droits sociaux, un cycle étudié et noté par le Dr Elaine Enarson, une sociologue des catastrophes qui étudie le lien entre les catastrophes et le rôle des femmes.
Inégalité de genre_au_Soudan/Inégalité de genre au Soudan :
Le Soudan est un pays en développement qui fait face à de nombreux défis en matière d'inégalité entre les sexes. Freedom House a attribué au Soudan le classement le plus bas possible parmi les régimes répressifs en 2012. Le Soudan du Sud a reçu une note légèrement plus élevée, mais il a également été classé comme "non libre". Dans le rapport de 2013 sur les données de 2012, le Soudan se classe 171e sur 186 pays selon l'indice de développement humain (IDH). Le Soudan est également l'un des rares pays à ne pas avoir signé la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW). Malgré cela, des changements positifs ont eu lieu en ce qui concerne l'égalité des sexes au Soudan. En 2012, les femmes représentaient 24,1% de l'Assemblée nationale du Soudan. Les femmes soudanaises représentent un plus grand pourcentage du parlement national que dans de nombreux pays occidentaux. Pourtant, les inégalités entre les sexes au Soudan, en particulier en ce qui concerne les mutilations génitales féminines et la disparité entre les femmes et les hommes sur le marché du travail, suscitent l'inquiétude de la communauté internationale. Au lendemain de la révolution soudanaise de 2018/19, où les femmes ont joué un rôle important dans l'opposition à l'ancien gouvernement, un certain nombre de lois ont été modifiées et des femmes ont été nommées à des postes de direction dans le gouvernement de transition.
Inégalité de genre_en_Thaïlande/Inégalité de genre en Thaïlande :
Les changements sociaux et économiques intervenus en Thaïlande au cours des dernières décennies ont des implications importantes pour la qualité et la quantité de la main-d'œuvre. Les rôles économiques et non économiques des femmes en Thaïlande remontent à plusieurs centaines d'années dans l'histoire thaïlandaise, lorsqu'il y avait des attitudes discriminatoires traditionnelles à l'égard des femmes dans la culture thaïlandaise. La transformation de la structure sociale et économique de la Thaïlande depuis les années 1960 a entraîné des disparités entre les sexes dans la société thaïlandaise. Récemment, la position des femmes thaïlandaises sur le marché du travail s'est beaucoup améliorée par rapport au passé grâce à la modernisation. En 2011, la Thaïlande se classait au 69e rang sur 143 pays dans l'indice d'inégalité entre les sexes. En économie du travail, l'inégalité entre les sexes est largement débattue en termes de concepts de ségrégation sexuelle et de discrimination dans l'emploi. Le gouvernement thaïlandais et les organisations non gouvernementales ont mis en place de nombreuses politiques et programmes pour lutter contre les inégalités entre les sexes au cours des dernières décennies.
Inégalité de genre_in_Tonga/Inégalité de genre aux Tonga :
Les questions d'égalité des sexes deviennent de plus en plus importantes au niveau international, et afin de combler les écarts dans l'égalité des hommes par rapport aux femmes, une compréhension approfondie des différences de culture, des normes de genre et du cadre juridique d'un pays est nécessaire pour donner des suggestions politiques qui diminueront la discrimination à laquelle les femmes sont confrontées partout. Tonga, un royaume insulaire du Pacifique, a une faible égalité des sexes telle que mesurée par l'indice d'inégalité entre les sexes (GII). Certaines questions essentielles à prendre en compte lors de l'examen des questions d'inégalité entre les sexes aux Tonga comprennent : les normes de genre, le cadre juridique des Tonga, les traités sur l'égalité des sexes auxquels les Tonga participent, les politiques d'inégalité entre les sexes mises en œuvre par le gouvernement des Tonga, les organisations aux Tonga qui luttent pour promouvoir l'égalité des sexes, et les possibilités économiques offertes aux femmes aux Tonga.
Inégalité de genre_en_Ukraine/Inégalité de genre en Ukraine :
L'inégalité entre les sexes en Ukraine fait référence aux inégalités économiques, sociales, politiques et éducatives entre les hommes et les femmes ukrainiennes subies en raison de leur sexe. Selon plusieurs rapports, il s'agit d'un problème permanent à tous les niveaux de la société ukrainienne, où la discrimination des femmes fait inévitablement partie de la vie quotidienne. Les causes profondes de ces circonstances seraient liées à des attitudes patriarcales et à des stéréotypes sexistes profondément enracinés dans la culture ukrainienne traditionnelle. L'environnement culturel en Ukraine est aggravé par un état de droit médiocre, un pouvoir insuffisant des institutions sociales et un manque de volonté politique. En réponse aux préoccupations, le gouvernement ukrainien a tenté d'élaborer diverses législations, en particulier concernant la discrimination sexuelle institutionnelle et personnelle. Malheureusement, la mise en œuvre pratique du système juridique et de l'application de la loi reste insatisfaisante et les femmes ukrainiennes sont toujours confrontées à différents types de discrimination (juridique, politique, etc.). La pratique affecte de nombreux aspects de leur vie quotidienne, du développement de carrière aux problèmes de santé et aux résultats. dans un niveau élevé de violence dirigée contre les femmes. Lors de l'invasion russe de l'Ukraine en 2022, il était interdit aux hommes de 18 à 60 ans de quitter l'Ukraine, ce qui exposait systématiquement les hommes à un risque accru de blessures et de mort. En 2017, l'Ukraine se classait au 88e rang sur 189 pays sur l'indice d'inégalité entre les sexes (GII) du Programme des Nations Unies pour le développement.
Inégalité de genre_au_Venezuela/Inégalité de genre au Venezuela :
L'inégalité entre les sexes au Venezuela est toujours un problème dans le pays malgré les mesures visant à lutter contre la discrimination.
Inégalités de genre_dans_les_programmes/Inégalités de genre dans les programmes :
L'inégalité entre les sexes dans les programmes révèle des indications selon lesquelles les apprenants féminins et masculins ne sont pas traités de la même manière dans divers types de programmes. Il existe deux types de cursus : formel et informel. Les programmes formels sont introduits par un gouvernement ou un établissement d'enseignement. De plus, ils sont définis comme des ensembles d'objectifs, de contenu, de ressources et d'évaluation. Les programmes d'études informels, également définis comme cachés ou non officiels, font référence aux attitudes, valeurs, croyances, hypothèses, comportements et agendas non déclarés qui sous-tendent le processus d'apprentissage. Ceux-ci sont formulés par des individus, des familles, des sociétés, des religions, des cultures et des traditions. Plus particulièrement, l'inégalité entre les sexes est apparente dans le programme des écoles et des instituts de formation des enseignants (TEI). L'éducation physique (EP) est particulièrement délicate, car des problèmes d'égalité entre les sexes provenant de stéréotypes préconçus sur les garçons et les filles se posent souvent. On croit souvent que les garçons sont meilleurs en exercice physique que les filles et que celles-ci sont meilleures dans les activités « à la maison », comme la couture et la cuisine. Cette croyance prévaut dans de nombreuses cultures à travers le monde et n'est pas liée à une seule culture.
Inégalité de genre_dans_les_Caraïbes_anglaises/Inégalité de genre dans les Caraïbes anglaises :
L'inégalité entre les sexes dans les Caraïbes anglophones fait référence aux écarts entre les individus en fonction du sexe dans les pays anglophones des Caraïbes. Ces lacunes persistent dans les domaines des dotations en capital humain et physique, des opportunités économiques et de la capacité à faire des choix pour atteindre les résultats souhaités (agence). Les pays des Caraïbes se sont rapprochés de la Convention des Nations Unies sur l'élimination de la discrimination. contre les femmes (CEDAW), mais selon le département Caraïbes d'ONU Femmes, il reste encore du travail à faire pour parvenir à l'égalité des sexes dans la région. Dans les Caraïbes anglophones, les femmes sont désavantagées sur le marché du travail ainsi que dans la législature, tandis que les hommes et les garçons sont confrontés à des résultats inégaux en matière d'éducation. L'approche des capacités d'Amartya Sen affirme que toutes les inégalités, y compris celles liées au genre, empêchent les individus de saisir des opportunités et de choisir parmi ces opportunités pour atteindre les résultats souhaités.
Inégalités de genre_au_Royaume_Uni/Inégalités de genre au Royaume-Uni :
Au Royaume-Uni, le sexisme ou l'inégalité des genres désigne les incohérences entre les individus dues au genre. Le sujet couvre une variété de préoccupations allant de l'éducation à l'égalité des chances en termes d'emploi et de salaire.
Inégalités de genre_aux_États-Unis/Inégalités de genre aux États-Unis :
L'inégalité entre les sexes aux États-Unis a diminué tout au long de son histoire et des progrès significatifs vers l'égalité ont été réalisés, principalement au début des années 1900. Cependant, malgré ces progrès, l'inégalité entre les sexes aux États-Unis continue de persister sous de nombreuses formes, notamment la disparité dans la représentation et la participation politiques des femmes, la ségrégation professionnelle et la répartition inégale du travail domestique. La réduction de l'inégalité entre les sexes a été l'objectif de plusieurs textes législatifs majeurs depuis 1920 et se poursuit encore aujourd'hui. En 2021, le Forum économique mondial classe les États-Unis au 30e rang en termes d'égalité des sexes sur 149 pays. En plus de l'inégalité à laquelle sont confrontées les femmes, l'inégalité, les préjugés et la violence contre les hommes et les femmes transgenres, ainsi que les personnes non conformes au genre et les personnes non binaires, sont également répandus aux États-Unis. Les personnes transgenres souffrent de préjugés sur le marché du travail et dans l'emploi, de niveaux plus élevés de violence domestique, de taux plus élevés de crimes haineux, en particulier de meurtres, et de niveaux plus élevés de brutalités policières par rapport à la population cisgenre.
Gender issues_in_the_American_Civil_War/Gender issues in the American Civil War :
Pendant la guerre civile américaine , le comportement sexuel, les rôles de genre et les attitudes ont été affectés par le conflit, en particulier par l'absence d'hommes à la maison et l'émergence de nouveaux rôles pour les femmes comme les soins infirmiers. L'avènement de la photographie et une distribution plus facile des médias, par exemple, ont permis un meilleur accès au matériel sexuel pour le simple soldat.
Lentille de genre_investissement/Investissement de lentille de genre :
L'investissement dans une perspective de genre est la pratique consistant à investir pour un rendement financier tout en tenant compte des avantages pour les femmes, à la fois en améliorant les opportunités économiques et en garantissant le bien-être social des filles et des femmes. Le terme a été inventé vers 2009 et est devenu une pratique de plus en plus populaire au milieu des années 2010. L'investissement dans une perspective de genre peut inclure le financement d'entreprises appartenant à des femmes, d'entreprises ayant de solides antécédents en matière d'emploi de femmes ou d'entreprises qui améliorent la vie des femmes et des filles avec leurs produits et services. Sarah Kaplan et Jackie VanderBurg de US Trust ont écrit à propos de la pratique que "les femmes qui lancent et développent des entreprises dans le monde ont un déficit de crédit collectif estimé à 320 milliards de dollars (la différence entre le capital qu'elles recherchent et le crédit auquel elles ont accès), ce qui crée une opportunité majeure pour les investisseurs."
Intégration du genre/Intégration du genre :
L'intégration de la dimension de genre est le concept de politique publique consistant à évaluer les implications pour les personnes de différents sexes d'une action politique planifiée, y compris la législation et les programmes. L'intégration propose une approche pluraliste qui valorise la diversité parmi les personnes de genres différents. Le concept d'intégration de la dimension de genre a été proposé pour la première fois lors de la Troisième Conférence mondiale sur les femmes de 1985 et a ensuite été poussé dans la communauté du développement des Nations Unies. L'idée a été officiellement présentée en 1995 lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes et a été citée dans le document qui a résulté de la conférence, la Plate-forme d'action de Pékin.
Gender mainstreaming_in_mine_action/Intégration du genre dans l'action contre les mines :
L'intégration de la dimension de genre dans l'action contre les mines est l'application de l'intégration de la dimension de genre à l'action contre les mines. Il est de plus en plus adopté par les organisations internationales et étatiques d'action contre les mines.
Gender mainstreaming_in_teacher_education_policy/Intégration du genre dans la politique de formation des enseignants :
L'intégration du genre dans la politique de formation des enseignants fait référence aux efforts visant à examiner et à modifier les processus de formulation et de mise en œuvre des politiques dans tous les domaines et à tous les niveaux dans une perspective de genre afin d'aborder et de corriger les disparités existantes et émergentes entre les hommes et les femmes. Il s'agit d'une stratégie visant à modifier le processus de conception, de mise en œuvre et d'évaluation des politiques en tenant compte des besoins, des priorités, des intérêts et des valeurs spécifiques au genre et souvent divers d'hommes et de femmes dans des positions différentes. Dans ce contexte, l'intégration de la dimension de genre concerne la prise de conscience de l'existence des disparités entre les sexes et de leurs causes et implications, et garantit qu'elles sont traitées à chaque phase du cycle politique ou des analyses et révisions des politiques.
Marquage de genre_dans_les_titres_d'emploi/Marquage de genre dans les intitulés de poste :
Un titre de poste spécifique au sexe est un nom d'emploi qui spécifie ou implique également le sexe de la personne qui exécute ce travail. Par exemple, en anglais, le titre de poste stewardess implique que la personne est une femme. Un titre de poste non sexiste, en revanche, est celui qui ne précise ni n'implique le sexe, comme pompier ou avocat. Dans certains cas, il peut être discutable de savoir si un titre est spécifique au genre ; par exemple, président semble désigner un homme (à cause de la terminaison -homme), mais le titre s'applique aussi parfois aux femmes. Les partisans d'un langage non sexiste préconisent généralement l'utilisation de titres de poste non sexistes, en particulier dans les contextes où le sexe de la personne en question n'est pas connu ou spécifié. Par exemple, ils préfèrent l'hôtesse de l'air à l'hôtesse de l'air ou à l'hôtesse de l'air, et le policier au policier ou à la policière. Dans certains cas, cela peut impliquer de déprécier l'utilisation de certains titres spécifiquement féminins (comme auteur), encourageant ainsi l'utilisation de la forme non marquée correspondante (comme auteur) en tant que titre totalement neutre. Ce qui précède s'applique à la neutralité de genre en anglais et dans certaines autres langues sans genre grammatical (où le genre grammatical est une caractéristique de la grammaire d'une langue qui exige que chaque nom soit placé dans l'une de plusieurs classes, comprenant souvent le féminin et le masculin). Dans les langues à genre grammatical, la situation est modifiée par le fait que les noms de personnes sont souvent contraints d'être intrinsèquement masculins ou féminins, et la production de titres véritablement neutres en termes de genre peut ne pas être possible. Dans de tels cas, les partisans d'un langage non sexiste peuvent plutôt se concentrer sur la garantie que les mots féminins et masculins existent pour chaque emploi et qu'ils sont traités avec un statut égal.
Minorités de genre_and_the_Church_of_Jesus_Christ_of_Latter-day_Saints/Minorités de genre et l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours :
L'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (Église SDJ) a toujours enseigné les rôles de genre comme une partie importante de sa doctrine, cependant, les dirigeants n'ont commencé que récemment à aborder directement la diversité des genres et les expériences des personnes transgenres, non binaires, intersexuées, et d'autres minorités de genre dont l'identité et l'expression de genre diffèrent de la norme.
Neutralité de genre/neutralité de genre :
La neutralité de genre (forme adjective : neutre de genre), également connue sous le nom de neutralisme de genre ou mouvement de neutralité de genre, est l'idée que les politiques, la langue et les autres institutions sociales (structures sociales ou rôles de genre) doivent éviter de distinguer les rôles selon le sexe des personnes. ou le sexe. Ceci afin d'éviter la discrimination résultant de l'impression qu'il existe des rôles sociaux pour lesquels un sexe est plus adapté qu'un autre. La disparité dans l'égalité des sexes à travers l'histoire a eu un impact significatif sur de nombreux aspects de la société, y compris le marketing, les jouets, l'éducation et les techniques parentales. Afin d'accroître la neutralité de genre ces dernières années, la société a mis l'accent sur l'utilisation d'un langage inclusif et sur la défense de l'égalité.
Gender neutrality_in_English/Gender neutrality in English :
Un langage non sexiste est un langage qui minimise les hypothèses sur le genre social ou le sexe biologique des personnes auxquelles il est fait référence dans la parole ou l'écriture. Contrairement à la plupart des autres langues indo-européennes, l'anglais ne conserve pas le genre grammatical et la plupart de ses noms, adjectifs et pronoms ne sont donc pas spécifiques au genre. Dans la plupart des autres langues indo-européennes, les noms sont grammaticalement masculins (comme en espagnol el humano) ou grammaticalement féminins (comme en français la personne), ou parfois grammaticalement neutres (comme en allemand das Mädchen), quel que soit le sexe réel du référent . En abordant le genre naturel, les anglophones utilisent des stratégies linguistiques qui peuvent refléter l'attitude du locuteur face à la question ou l'acceptabilité sociale perçue de ces stratégies.
Neutralité de genre_en_portugais/neutralité de genre en portugais :
Le langage non sexiste en portugais est un courant récent de revendications pour une plus grande égalité des sexes et une plus grande inclusion sociale entre les hommes, les femmes et les individus non binaires. Il peut être divisé en langage inclusif ou non sexiste, et langage non binaire ou neutre ou néolangage. Le langage inclusif vise à utiliser des mots existants pour inclure tous les genres, tandis que le langage neutre utilise des mots nouveaux ou modifiés pour y parvenir.
Neutralité de genre_en_espagnol/neutralité de genre en espagnol :
La réforme linguistique féministe a proposé la neutralité de genre dans les langues à genre grammatical, comme l'espagnol. Le genre grammatical en espagnol fait référence à la façon dont les noms espagnols sont classés en masculin (se terminant souvent par -o) ou féminin (se terminant souvent en -a). Comme dans d'autres langues romanes - comme le portugais, auquel l'espagnol est très similaire - un groupe d'hommes et de femmes, ou une personne de sexe inconnu, est généralement désigné par la forme masculine d'un nom et/ou d'un pronom. Les partisans de la modification du langage non sexiste considèrent que cela est sexiste et exclusif des personnes non conformes au genre. Ils soulignent également le sexisme sous-jacent des mots dont la forme féminine a un sens différent, souvent moins prestigieux. Certains soutiennent qu'un espagnol non sexiste peut réduire les stéréotypes de genre, déconstruire les rôles de genre sexistes et la discrimination sur le lieu de travail.
Gender neutrality_in_genderless_languages/Gender neutrality in genderless languages :
Une langue asexuée est une langue naturelle ou construite qui n'a pas de distinctions de genre grammatical, c'est-à-dire aucune catégorie nécessitant un accord morphologique entre les noms et les pronoms associés, les adjectifs, les articles ou les verbes. La notion de langue asexuée est distincte de celle de genre la neutralité ou le langage non sexiste, c'est-à-dire une formulation qui ne présuppose pas un genre naturel particulier. Un discours dans une langue grammaticalement asexuée n'est pas nécessairement neutre en termes de genre, bien que les langues asexuées excluent de nombreuses possibilités de renforcement des stéréotypes liés au genre, car elles incluent toujours des mots ayant des significations spécifiques au genre (comme "fils" et "fille"), et peut inclure des distinctions de genre entre les pronoms (comme "il" et "elle").
Gender neutrality_in_languages_with_gendered_third-person_pronouns/Sender neutrality in languages ​​with gendered third-person pronoms :
Un pronom à la troisième personne est un pronom qui fait référence à une entité autre que le locuteur ou l'auditeur. Certaines langues avec des pronoms spécifiques au genre les ont dans le cadre d'un système de genre grammatical, un système d'accord où la plupart ou tous les noms ont une valeur pour cette catégorie grammaticale. Quelques langues avec des pronoms spécifiques au genre, comme l'anglais, l'afrikaans, le defaka, le khmu, le malayalam, le tamoul et le yazgulyam, manquent de genre grammatical ; dans ces langues, le genre adhère généralement au «genre naturel», qui est souvent basé sur le genre biologique. D'autres langues, y compris la plupart des langues austronésiennes, manquent entièrement de distinctions de genre dans les pronoms personnels, ainsi que de tout système de genre grammatical. Dans les langues à genre pronominal, des problèmes d'utilisation peuvent survenir dans des contextes où une personne de sexe social non spécifié ou inconnu est référée mais les pronoms couramment disponibles sont spécifiques au genre. Différentes solutions à ce problème ont été proposées et utilisées dans différentes langues.
Gender neutrality_in_languages_with_grammatical_gender/Gender neutrality in languages ​​with grammatical genre :
La neutralité de genre dans les langues à genre grammatical est l'utilisation d'une formulation équilibrée dans son traitement des genres dans un sens non grammatical. Par exemple, les partisans d'un langage non sexiste contestent l'utilisation traditionnelle des noms et pronoms masculins (par exemple «homme» et «il») lorsqu'ils se réfèrent à deux sexes ou plus ou à une personne de sexe inconnu dans la plupart des langues indo-européennes et afro. - Langues asiatiques. Cette position est souvent inspirée par les idées féministes sur l'égalité des sexes. La neutralité de genre est également utilisée familièrement lorsque l'on souhaite inclure des personnes qui s'identifient comme des genres non binaires ou comme asexués.
Norme de genre/norme de genre :
La normalisation de genre est la pratique consistant à ajuster les tests physiques pour les hommes et les femmes de manière à garantir qu'ils ont des taux de réussite à peu près égaux pour chaque sexe. Dans Bauer c. Lynch, la Cour d'appel des États-Unis pour le quatrième circuit a conclu que la normalisation fondée sur le sexe est autorisée en vertu du titre VII de la loi sur les droits civils de 1964, qui couvre la discrimination dans l'emploi.
Romans de genre/romans de genre :
Un roman de genre est un genre de roman qui présente le genre, ou le concept de genre, comme thème central de l'intrigue du roman. Le concept de genre peut être utilisé pour lancer un débat sur les stéréotypes de genre, l'égalité des sexes ou l'inversion des rôles de genre dans les livres. Ce terme est synonyme de fiction genrée. Les romans de genre peuvent être classés non seulement dans le genre de la fiction genrée, mais aussi dans le crime, le roman de mœurs, les romans d'amour, les romans occidentaux, la fantaisie et la science-fiction. Un roman de genre se caractérise par le thème central du genre, qui est exposé dans l'intrigue, par les personnages ou dans le contexte du roman. Cela implique l'inclusion de personnages transgenres ou androgynes et la remise en question des rôles de genre traditionnels. Un autre thème central est le développement de conflits axés sur le genre tout au long de l'intrigue, en particulier à travers des contextes où le genre est écrit d'une manière qui est controversée par rapport aux normes sociétales de la période d'écriture. Les romans de genre peuvent également entrer dans la catégorie de la littérature féministe. Les romans de genre célèbres incluent Left Hand of Darkness d'Ursula K. Le Guin, Orgueil et préjugés de Jane Austen, The Power de Naomi Alderman et The Book Thief de Markus Zusak. Beaucoup de ces romans de genre ont été acclamés par la critique pour avoir remis en question les rôles et les attentes de genre. Les romans de genre en tant que genre contemporain ont leurs fondements à la fin des années 1940. Plus tard, au 21e siècle, les œuvres de Jeffrey Eugenides, Jeff Garvin et Jessica Herthel ont brisé les normes de genre stéréotypées et ont tenté de déformer les opinions traditionalistes sur le genre.
Sexe de_Dieu/Sexe de Dieu :
Le genre de Dieu peut être considéré comme un aspect littéral ou allégorique d'une divinité. Dans les religions polythéistes, les dieux ont souvent des genres qui leur permettraient d'interagir sexuellement entre eux, et même avec les humains. Les religions abrahamiques adorent un Dieu unique, qui, dans la plupart des interprétations de Yahweh, Allah et Dieu le Père, n'est pas censé avoir un corps physique. Bien que souvent désignées par des pronoms sexués, de nombreuses dénominations abrahamiques utilisent le «genre divin» principalement comme une analogie pour mieux se rapporter au concept de Dieu, sans connotation sexuelle. Dans les traditions chrétiennes avec le concept de la Trinité, on pense que Jésus est une manifestation physique appelée Dieu le Fils, qui est un homme. Dans le mormonisme, Dieu le Père est un homme et est marié à la mère céleste féminine.
Genre de_Dieu_dans_le_christianisme/Genre de Dieu dans le christianisme :
Dieu dans le christianisme est représenté par la Trinité de trois hypostases ou «personnes» décrites comme Père, Fils et Saint-Esprit. Alors que "Père" et "Fils" invoquent implicitement le sexe masculin, le genre du Saint-Esprit depuis les temps les plus reculés était également représenté comme incluant des aspects féminins (en partie à cause du genre grammatical, en particulier dans l'église syriaque). De plus, le concept (féminin) de la Sainte Sagesse a été identifié avec le Christ le Logos et donc avec Dieu le Fils depuis les temps les plus reculés. Aujourd'hui, il y a une poussée parmi certains chrétiens pour l'utilisation de pronoms différents pour décrire Dieu que ceux traditionnellement tenus. Alors que le texte biblique et la foi chrétienne dans son ensemble utilisent fréquemment des pronoms masculins pour décrire Dieu, cela n'est pas cohérent avec les croyances chrétiennes sur qui est Dieu. Les termes ostensiblement masculins «Père» et «Fils» ont été explicitement déclarés être pris comme métaphoriques, et non comme représentant l'essence divine, par Grégoire de Nazianze (IVe siècle). La même position est toujours maintenue dans le Catéchisme de l'Église catholique de 1992.
Genre de_Dieu_dans_le_judaïsme/Genre de Dieu dans le judaïsme :
Bien que le genre de Dieu dans le judaïsme soit mentionné dans le Tanakh avec des images et des formes grammaticales masculines, la philosophie juive traditionnelle n'attribue pas le concept de sexe à Dieu. Parfois, la littérature aggadique juive et le mysticisme juif traitent Dieu comme ayant un genre.
Genre de_Dieu_dans_le_sikhisme/Genre de Dieu dans le sikhisme :
Quelle que soit la signification de la langue maternelle du mantra, la traduction anglaise standard neutralise le genre implicite de Dieu dans le sikhisme.
Sexe des_connecteurs_et_attaches/Sexe des connecteurs et des attaches :
Dans les métiers et la fabrication électriques et mécaniques, chaque moitié d'une paire de connecteurs ou de fixations d'accouplement se voit classiquement attribuer la désignation mâle ou femelle. Le connecteur femelle est généralement un réceptacle qui reçoit et maintient le connecteur mâle. Parfois, les termes fiche et prise ou prise sont utilisés, notamment en référence aux connecteurs électriques. Dans certains cas, les broches du connecteur peuvent avoir le sexe nominal opposé au connecteur monté, tel que le connecteur RCA. L'assignation est une analogie directe avec les rapports sexuels homme/femme, la partie portant une ou plusieurs protubérances ou qui s'emboîte dans l'autre étant désignée masculine, par opposition à la partie contenant les empreintes correspondantes, ou s'emboîtant à l'extérieur de l'autre, étant désignée féminine. L'extension de l'analogie aboutit à l'utilisation du verbe s'accoupler pour décrire le processus de connexion de deux parties correspondantes. Dans certains cas (notamment les connecteurs d'alimentation électrique), le genre des connecteurs est sélectionné selon des règles rigides, pour imposer un sens de directionnalité à sens unique (par exemple un flux de puissance d'un appareil à un autre). Cette distinction de genre est mise en œuvre pour améliorer la sécurité ou assurer une fonctionnalité appropriée en empêchant la configuration de configurations dangereuses ou non fonctionnelles. En termes de théorie mathématique des graphes, un réseau de distribution d'énergie électrique composé de fiches et de prises est un arbre orienté, les flèches de direction correspondant au transfert d'énergie électrique femelle-mâle à travers chaque connexion accouplée. Il s'agit d'un exemple où des connecteurs mâles et femelles ont été délibérément conçus et affectés pour appliquer physiquement une topologie de réseau sûre. Dans d'autres contextes, tels que la plomberie, le flux à sens unique n'est pas appliqué via l'attribution du sexe du connecteur. Les flux à travers les réseaux de canalisations peuvent être bidirectionnels, comme dans les réseaux de distribution d'eau souterrains qui ont une redondance intégrée. Dans les situations de plomberie où un écoulement unidirectionnel est souhaité, il est mis en œuvre par d'autres moyens (par exemple, alimentation par gravité ou clapets anti-retour unidirectionnels), et non par des schémas de genre homme-femme.
Sexe du_Saint-Esprit/Sexe du Saint-Esprit :
Dans la théologie chrétienne, le genre du Saint-Esprit a fait l'objet de débats ces derniers temps. Le genre grammatical du mot « esprit » est féminin en hébreu (רוּחַ, rūaḥ), neutre en grec (πνεῦμα, pneûma) et masculin en latin (spiritus). Le grec neutre πνεῦμα est utilisé dans la Septante pour traduire l'hébreu רוּחַ. Les pronoms utilisés pour s'adresser au Saint-Esprit, cependant, sont masculins. Le Saint-Esprit était en outre assimilé à la Sagesse (grammaticalement féminine) de Dieu par deux premiers pères de l'Église, Théophile d'Antioche (décédé en 180) et par Irénée (décédé en 202/3). Cependant, la majorité des théologiens ont historiquement identifié la Sagesse avec le Christ Logos. Grégoire de Nazianze au quatrième siècle a écrit que des termes comme «Père» et «Fils» en référence aux personnes de la trinité ne doivent pas être compris comme exprimant des essences ou des énergies de Dieu, mais doivent être compris comme des métaphores. La même position est toujours maintenue dans le Catéchisme de l'Église catholique de 1992.
Paradoxe de genre/paradoxe de genre :
Le paradoxe de genre est un phénomène sociolinguistique observé pour la première fois par William Labov , dans lequel «les femmes se conforment plus étroitement que les hommes aux normes sociolinguistiques qui sont ouvertement prescrites, mais se conforment moins que les hommes lorsqu'elles ne le sont pas». Plus précisément, le « paradoxe » découle de données sociolinguistiques montrant que les femmes sont plus susceptibles d'utiliser des formes de prestige et d'éviter les variantes stigmatisées que les hommes pour une majorité de variables linguistiques, mais qu'elles sont également plus susceptibles de conduire le changement de langue en utilisant des formes de variables innovantes. .
Parité hommes/femmes :
La parité entre les sexes est une mesure statistique utilisée pour décrire les rapports entre les hommes et les femmes, ou les garçons et les filles, dans une population donnée. La parité entre les sexes peut faire référence à la représentation proportionnelle des hommes et des femmes dans un groupe donné, également appelée sex-ratio, ou elle peut signifier le rapport entre tout indicateur quantifiable chez les hommes par rapport au même indicateur chez les femmes. Les termes parité entre les sexes et égalité entre les sexes sont parfois utilisés de manière interchangeable, mais la parité entre les sexes diffère de l'égalité entre les sexes en ce qu'il s'agit d'une mesure descriptive uniquement et n'implique pas de jugements de valeur ou ne plaide pas en faveur de changements politiques comme le fait l'égalité entre les sexes. Cependant, la parité entre les sexes peut être l'une des mesures importantes utilisées pour évaluer l'état de l'égalité des sexes au sein d'un groupe ou d'une organisation. Dans le domaine de la sociologie, la parité entre les sexes est généralement comprise comme faisant référence à une distinction binaire entre les personnes basée sur les différences d'identité et de sexe. Bien que le mot « genre » fasse partie du terme, le sens tel qu'il est utilisé est plus proche du sexe assigné que de l'identité de genre.
Écart de rémunération entre les sexes/Écart de rémunération entre les sexes :
L'écart de rémunération entre les sexes ou l'écart salarial entre les sexes est la différence moyenne entre la rémunération des hommes et des femmes qui travaillent. On constate généralement que les femmes sont moins bien payées que les hommes. Il existe deux chiffres distincts concernant l'écart salarial : l'écart salarial non ajusté par rapport à l'écart salarial ajusté. Ce dernier tient généralement compte des différences dans les heures travaillées, les professions choisies, l'éducation et l'expérience professionnelle. Aux États-Unis, par exemple, le salaire annuel moyen non ajusté d'une femme représente 79 % du salaire moyen d'un homme, contre 95 % pour le salaire moyen ajusté. Les raisons sont liées à des facteurs juridiques, sociaux et économiques, et vont au-delà » salaire égal pour un travail égal ». Les facteurs sociaux incluent des sujets tels que la discrimination fondée sur le sexe, la pénalité de maternité par rapport à la prime de paternité, le congé parental et les normes de genre. De plus, les conséquences de l'écart de rémunération entre les sexes dépassent les griefs individuels, entraînant une réduction de la production économique, des pensions plus faibles pour les femmes et moins d'opportunités d'apprentissage. Les causes et les conséquences susmentionnées de l'écart de rémunération entre les sexes seront discutées plus en détail dans la durée de cette page. L'écart de rémunération entre les sexes peut être un problème du point de vue des politiques publiques car il réduit la production économique et signifie que les femmes sont plus susceptibles de dépendre des prestations sociales, en particulier à un âge avancé.
Gender pay_gap_in_Australia/Écart de rémunération entre les sexes en Australie :
L'écart de rémunération entre les sexes en Australie examine la persistance d'un écart de rémunération entre les sexes en Australie. En Australie, le principe du "salaire égal pour un travail égal" a été introduit en 1969. L'anti-discrimination fondée sur le sexe a été légiférée en 1984. Malgré cette législation, la différence entre les salaires hebdomadaires moyens à temps plein a augmenté au cours des deux dernières décennies , passant d'un minimum de 14,9 % en 2004 à un maximum de 18,9 % en 2015. L'écart de rémunération est depuis revenu à 14,1 %, potentiellement le résultat de deux nouveaux textes législatifs, la loi sur l'égalité des sexes sur le lieu de travail de 2012 et la loi sur le travail équitable. Loi de 2009. Certaines organisations syndicales et chercheurs ont reproché à ces lois de contenir des limitations importantes qui nuisent à leur efficacité. Dans un article publié en 2015 dans le Cambridge Journal of Economics, deux experts du marché du travail ont fait valoir que "l'engagement politique hésitant du gouvernement envers la législation sur l'égalité suggère généralement que l'inégalité salariale entre les sexes restera une caractéristique persistante de l'emploi australien". Un rapport commandé par le gouvernement australien en 2016 ont constaté que la discrimination sexuelle était le principal moteur de l'écart de rémunération entre les sexes en Australie, suivie par des interruptions plus longues de la vie professionnelle pour les femmes et la ségrégation industrielle et professionnelle.
Gender pay_gap_in_India/Écart de rémunération entre les sexes en Inde :
L'écart de rémunération entre les sexes en Inde fait référence à la différence de revenus entre les femmes et les hommes dans l'emploi rémunéré et sur le marché du travail. Pour l'année 2013, l'écart de rémunération entre les sexes en Inde était estimé à 24,81 %. En outre, tout en analysant le niveau de participation des femmes à l'économie, ce rapport classe l'Inde parmi les 10 derniers pays de sa liste. Ainsi, en plus de l'inégalité salariale, il existe également une inégalité de représentation, car si les femmes constituent près de la moitié de la population indienne (environ 48 % du total), leur représentation dans la population active ne représente qu'environ un quart du total.
Gender pay_gap_in_New_Zealand/Écart de rémunération entre les sexes en Nouvelle-Zélande :
L'écart de rémunération entre les sexes en Nouvelle-Zélande correspond à la différence entre les salaires horaires médians des hommes et des femmes en Nouvelle-Zélande. En 2020, l'écart de rémunération entre les sexes est de 9,5 %. C'est un indicateur économique utilisé pour mesurer l'égalité salariale. L'écart de rémunération entre les sexes est une statistique officielle publiée chaque année par Stats NZ et tirée de l'enquête sur la population active auprès des ménages. Jusqu'en 1960, des taux de rémunération distincts pour les hommes et les femmes effectuant le même travail étaient légaux dans les secteurs public et privé. Il existe maintenant une législation interdisant la discrimination fondée sur le sexe dans l'emploi. La loi de 1960 sur l'égalité de rémunération dans la fonction publique a aboli les échelles de rémunération fondées sur le sexe dans la fonction publique et, en 1972, cela a été étendu au secteur privé dans la loi sur l'égalité de rémunération. La loi sur les droits de l'homme (1993) et la loi sur les relations de travail de 2000 interdisent la discrimination fondée sur le sexe dans tous les aspects de l'emploi, y compris la rémunération. La Nouvelle-Zélande est signataire d'accords internationaux avec l'Organisation internationale du travail et la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes qui interdisent la discrimination sexuelle dans l'emploi. Par comparaisons internationales, la Nouvelle-Zélande est modérément placée sur les indices mondiaux d'égalité salariale. Il existe une plus grande différence dans l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes d'ethnies maories et du Pacifique que ceux d'ethnies européennes. Deux sources principales de l'écart de rémunération entre les sexes en Nouvelle-Zélande ont été suggérées : les femmes sont souvent regroupées dans les professions les moins rémunérées (ségrégation professionnelle) et les femmes sont sous-représentées dans les postes de niveau supérieur et de direction. En tant qu'indicateur économique de l'inégalité entre les sexes, un écart entre les sexes ne valide pas l'allégation de non-respect des principes d'égalité salariale et de salaire égal pour un travail égal. Il n'existe pas de mesure internationale standard de l'écart salarial entre les sexes. L'écart salarial entre les sexes, publié par l'OCDE, permet une comparaison internationale. Il est calculé en utilisant le salaire horaire médian versé aux travailleurs masculins et féminins à temps plein. L'écart salarial entre les sexes en Nouvelle-Zélande comprend les travailleurs à temps partiel et à temps plein pour inclure les quelque 30 % de femmes travaillant moins de 30 heures rémunérées par semaine.
Gender pay_gap_in_Russia/Écart de rémunération entre les sexes en Russie :
En Russie, l'écart salarial existe (après 1991, mais aussi avant) et l'analyse statistique montre qu'il ne peut en grande partie s'expliquer par des qualifications inférieures des femmes par rapport aux hommes. D'autre part, la ségrégation professionnelle fondée sur le sexe et la discrimination sur le marché du travail semblent en être pour une large part. des femmes salariées en pourcentage du salaire horaire brut moyen des hommes salariés. En d'autres termes, il s'agit de la différence entre 1 et le ratio de rémunération entre les sexes (ratio de rémunération entre les sexes = (salaire moyen des femmes/salaire moyen des hommes)*100 %). Il sert dans une certaine mesure d'indicateur du niveau d'inégalité entre les sexes dans un pays, mais plus encore de l'inégalité des chances auxquelles sont confrontées les femmes et les hommes sur le marché du travail. L'indicateur reflète également les exigences incompatibles de la carrière et de la famille ainsi que le risque de pauvreté des ménages monoparentaux, deux problèmes auxquels sont principalement confrontées les femmes. La révolution d'octobre (1917) et la dissolution de l'Union soviétique en 1991 ont façonné l'évolution de la écart salarial entre les sexes. Ces deux principaux tournants de l'histoire russe encadrent l'analyse de l'écart salarial entre hommes et femmes en Russie que l'on trouve dans la littérature économique. Par conséquent, l'étude de l'écart salarial peut être examinée sur deux périodes : l'écart salarial en Russie soviétique (1917-1991) et l'écart salarial pendant la transition et après la transition (après 1991).
Gender pay_gap_in_sports/Écart de rémunération entre les sexes dans le sport :
L'écart de rémunération entre les sexes dans le sport examine la persistance des inégalités de rémunération dans le sport, en particulier pour les athlètes féminines qui ne perçoivent pas les mêmes revenus que leurs homologues, qui diffèrent selon le sport. Selon les recherches menées par la BBC, "un total de 83% des sports récompensent désormais les hommes et les femmes de manière égale". Cependant, cela ne signifie pas que l'écart salarial dans le sport s'est rétréci ou a disparu. En 2018, Forbes a publié la liste des 100 athlètes les mieux payés, et ce sont tous des athlètes masculins. Une situation similaire s'est également produite en 2017, où il n'y avait qu'une seule athlète féminine - la joueuse de tennis Serena Williams - qui a rejoint la liste et s'est classée n ° 56. Billie Jean King a sensibilisé au problème de l'inégalité de rémunération au début des années 1970, lorsqu'elle a reçu 2 900 $ de moins que son homologue masculin à l'Open d'Italie. La chronologie de l'écart de rémunération entre les sexes dans le sport montre les événements importants qui se sont produits depuis les années 1970.
Gender pay_gap_in_the_United_States/Écart de rémunération entre les sexes aux États-Unis :
L'écart de rémunération entre les sexes aux États-Unis est une mesure entre les revenus des hommes et des femmes dans la population active. Lors du calcul de l'écart salarial, l'écart salarial non ajusté par rapport à l'écart salarial ajusté est utilisé. L'écart salarial ajusté tient compte des différences d'heures travaillées, de professions choisies, d'éducation et d'expérience professionnelle, tandis que l'écart salarial non ajusté est la différence globale des gains horaires bruts des hommes et des femmes aux États-Unis. Le salaire annuel moyen féminin non ajusté est d'environ 80 % du salaire moyen masculin, contre 95 % pour le salaire moyen ajusté.
Gender pay_gap_in_the_United_States_tech_industry/Écart de rémunération entre les sexes dans l'industrie technologique aux États-Unis :
L'écart de rémunération entre les sexes dans l'industrie technologique aux États-Unis est la différence de rémunération entre les hommes et les femmes qui travaillent dans des domaines tels que le génie logiciel. Bien qu'elles postulent pour les mêmes emplois dans les mêmes entreprises, les femmes reçoivent des offres d'emploi moins rémunérées que leurs homologues masculins 63 % du temps. En 2018, des rapports montrent que pour chaque dollar gagné par un homme moyen, les femmes ne gagnaient que 82 cents et les femmes des communautés sous-représentées gagnaient encore moins. Les législatures des États ont commencé à prendre des mesures pour résoudre l'écart de rémunération entre les sexes, la Californie ouvrant la voie, suivant l'exemple de l'Islande. L'écart n'affecte pas les femmes de toutes les races de la même manière et décourage les femmes, en particulier celles qui sont des minorités sous-représentées, de continuer à rechercher des opportunités dans l'industrie technologique. L'écart salarial dans l'industrie technologique est le résultat d'une multitude de facteurs, notamment des offres initiales inférieures et l'absence de négociations. À mesure que l'industrie technologique devient plus influente dans l'économie des États-Unis, il sera important que les entreprises offrent un salaire égal pour un travail égal et soient intentionnelles dans la construction de bassins de candidats plus représentatifs de la population dans son ensemble. Des entreprises telles qu'Apple, Amazon et Google ont été proactives pour tenter de corriger l'écart salarial et ont commencé à engager des ressources financières pour éliminer l'écart. Les rapports de 2019 ont montré que l'écart de rémunération s'était réduit à 3 % après s'être maintenu à 4 % les deux années précédentes.
Écart de pension_genre/Écart de pension entre hommes et femmes :
L'écart de pension entre hommes et femmes (également appelé écart de pension entre hommes et femmes) correspond à la différence en pourcentage de revenu de pension entre les femmes et les hommes. Elle est souvent calculée comme la différence entre la pension moyenne de l'homme et la pension moyenne de la femme, exprimée en pourcentage de celle de l'homme. L'écart est en moyenne de 26 % dans les pays de l'OCDE.
Polarisation de genre/Polarisation de genre :
La polarisation des genres est un concept en sociologie de la psychologue américaine Sandra Bem qui déclare que les sociétés ont tendance à définir la féminité et la masculinité comme des genres opposés polaires, de sorte que les comportements et attitudes acceptables pour les hommes ne sont pas considérés comme appropriés pour les femmes, et vice versa. La théorie est une extension de la distinction de sexe et de genre en sociologie dans laquelle le sexe fait référence aux différences biologiques entre les hommes et les femmes, tandis que le genre fait référence aux différences culturelles entre eux, de sorte que le genre décrit les « rôles, comportements, activités, et attributs qu'une société donnée considère appropriés pour les hommes et les femmes ». Selon Bem, la polarisation des sexes commence lorsque les différences sexuelles naturelles sont exagérées dans la culture ; par exemple, les femmes ont moins de cheveux que les hommes, et les hommes ont plus de muscles que les femmes, mais ces différences physiques sont culturellement exagérées lorsque les femmes s'épilent le visage, les jambes et les aisselles, et lorsque les hommes se livrent à des exercices de musculation pour accentuer leur masse musculaire . Elle a expliqué que la polarisation des sexes va plus loin, lorsque les cultures construisent "des différences à partir de zéro pour rendre les sexes encore plus différents les uns des autres qu'ils ne le seraient autrement", peut-être en dictant des styles de cheveux spécifiques pour les hommes et les femmes, qui sont sensiblement distincts ou séparés. styles de vêtements pour hommes et femmes. Lorsque les genres deviennent polarisés, selon la théorie, il n'y a pas de chevauchement, pas de comportements ou d'attitudes partagés entre les hommes et les femmes ; au contraire, ils sont nettement opposés. Elle a fait valoir que ces distinctions deviennent si «globales» qu'elles «imprègnent pratiquement tous les aspects de l'existence humaine», pas seulement les coiffures et les vêtements, mais la façon dont les hommes et les femmes expriment leurs émotions et ressentent le désir sexuel. Elle a fait valoir que les différences hommes-femmes «se superposent à tant d'aspects du monde social qu'un lien culturel est ainsi forgé entre le sexe et pratiquement tous les autres aspects de l'expérience humaine». les institutions de base d'une société sont construites. Par exemple, les règles fondées sur la polarisation des sexes ont été codifiées dans la loi. Dans la société occidentale d'un passé assez récent, de telles règles ont empêché les femmes de voter, d'exercer des fonctions politiques, d'aller à l'école, de posséder des biens, de servir dans les forces armées, d'accéder à certaines professions ou de pratiquer des sports spécifiques. Par exemple, les premiers Jeux olympiques modernes étaient un événement sportif réservé aux hommes dont les femmes étaient exclues, et cela a été identifié comme un excellent exemple de polarisation des sexes. En outre, le terme a été appliqué à la critique littéraire. Selon Scott Coltrane et Michele Adams, la polarisation des sexes commence tôt dans l'enfance lorsque les filles sont encouragées à préférer le rose au bleu, et lorsque les garçons sont encouragés à préférer les camions jouets aux poupées, et le la distinction homme-femme est communiquée aux enfants d'innombrables façons. Les enfants apprennent en observant les autres et par tutelle directe ce qu'ils « peuvent et ne peuvent pas faire en termes de comportement genré », selon Elizabeth Lindsey et Walter Zakahi. Bem a fait valoir que la polarisation des sexes définit des scripts mutuellement exclusifs pour être un homme et une femme. Les scripts peuvent avoir une influence puissante sur la façon dont une personne se développe ; par exemple, si une personne est un homme, elle développera probablement des façons spécifiques de voir le monde, avec certains comportements considérés comme « masculins », et apprendra à s'habiller, à marcher, à parler et même à penser de manière sociale. manière approuvée pour les hommes. De plus, tout écart par rapport à ces scripts était considéré comme problématique, éventuellement défini comme des «actes immoraux» qui bafouent les coutumes religieuses, ou considéré comme «psychologiquement pathologique». Bem a fait valoir qu'en raison de la polarisation passée, les femmes étaient souvent confinées à des rôles axés sur la famille dans la sphère privée, tandis que les hommes étaient considérés comme des représentants professionnels dans la sphère publique. Les cultures varient considérablement selon ce qui est considéré comme approprié pour les rôles masculins et féminins et selon la manière dont les émotions sont exprimées.
Police de genre/police de genre :
La police du genre est l'imposition ou l'application d'expressions de genre normatives à un individu qui est perçu comme ne réalisant pas correctement, par son apparence ou son comportement, son genre ou son sexe qui lui a été attribué à la naissance (voir performativité du genre). La police du genre sert à dévaloriser ou à délégitimer les expressions qui s'écartent des conceptions normatives du genre, renforçant ainsi la binarité du genre. Selon Judith Butler, le rejet des individus dont le genre n'est pas normatif est une composante de la création de sa propre identité de genre. L'intégration de la dimension de genre est un concept de politique publique, tandis que la police du genre est un phénomène social plus général. Il est courant que les performances normatives de genre soient encouragées et récompensées, tandis que les performances non normatives sont découragées par des punitions ou des réactions généralement négatives. Le contrôle des performances non normatives varie en intensité, allant de commentaires décourageants relativement mineurs à des actes de violence brutaux. Les tactiques de police du genre varient également considérablement, en partie en fonction du sexe perçu de la cible individuelle.
Préférence de genre/Préférence de genre :
La préférence de genre peut faire référence à : La sélection du sexe, la tentative d'influencer le sexe de la progéniture L'identité de genre, l'identification personnelle du genre
Quota de genre/quota de genre :
Un quota de genre est un outil utilisé par les pays et les partis pour accroître la représentation des femmes au sein de la législature. Les femmes sont largement sous-représentées dans les parlements et représentent une moyenne de 25,8 % dans les parlements du monde. En novembre 2021, des quotas de genre avaient été adoptés dans 132 pays. Partout dans le monde, les quotas varient considérablement dans leur application et l'étape du processus électoral ciblée, créant trois principaux types de quotas : les quotas de candidats légiférés, les quotas volontaires des partis et les sièges réservés. Indépendamment de leur prévalence, ils sont une mesure controversée, créant des débats concernant leurs impacts, tant négatifs que positifs.
Quota de genre_(homonymie)/Quota de genre (homonymie) :
Le quota de genre peut faire référence à: Quota de genre § Notes Représentation des genres dans les conseils d'administration des entreprises § Quotas de genre Réservation en Inde § Système de quota de genre au Pakistan § Quota du père de la fonction publique, pour le congé de paternité en Norvège
Réforme du genre_en_espéranto/Réforme du genre en espéranto :
L'asymétrie de genre est un aspect de la langue auxiliaire internationale construite, l'espéranto, qui a été contestée par de nombreuses propositions visant à régulariser à la fois le genre grammatical et lexical. * Dans le texte ci-dessous, lorsqu'un mot ou un usage proposé n'est pas grammaticalement correct selon les règles standard de la grammaire en espéranto, il sera marqué d'un astérisque.
Gender representation_in_sports_politics/Représentation des genres dans la politique sportive :
La représentation des genres dans la politique sportive examine les questions relatives à la manière dont les hommes et les femmes s'engagent dans le même événement sportif sans négliger aucun des sexes. La principale considération concerne les femmes et leur faible participation à la plupart des événements sportifs. Cet article tend à résoudre le problème.
Gender representation_in_video_games/Représentation du genre dans les jeux vidéo :
La représentation des hommes et des femmes dans les jeux vidéo, comme dans d'autres médias, fait l'objet de recherches dans les études de genre et est discutée dans le contexte du sexisme dans les jeux vidéo. Bien que les femmes représentent environ la moitié des joueurs de jeux vidéo, elles sont nettement sous-représentées en tant que personnages dans les jeux grand public, malgré l'importance des héroïnes emblématiques telles que Samus Aran ou Lara Croft. La représentation des femmes dans les jeux reflète souvent les rôles de genre traditionnels, l'objectivation sexuelle ou des stéréotypes tels que celui de la «demoiselle en détresse». Les personnages masculins sont souvent représentés de manière stéréotypée comme grands et musclés, et les personnages LGBT ont mis du temps à apparaître dans les jeux vidéo en raison de l'hétéronormativité du médium. La recherche indique que la façon dont les sexes sont représentés dans les jeux peut influencer la perception des joueurs des rôles de genre, et que les jeunes filles préfèrent jouer un personnage de leur genre beaucoup plus que les garçons. En moyenne, les jeux dirigés par des femmes vendent moins d'exemplaires que ceux dirigés par des hommes, mais ont également des budgets marketing inférieurs.
Gender representation_on_corporate_boards_of_directors/Représentation des genres au sein des conseils d'administration :
La représentation hommes-femmes au sein des conseils d'administration des entreprises fait référence à la proportion d'hommes et de femmes qui occupent des postes de membre du conseil d'administration. Pour mesurer la diversité des genres dans les conseils d'administration, les études utilisent souvent le pourcentage de femmes occupant des sièges au conseil d'administration et le pourcentage d'entreprises comptant au moins une femme dans leur conseil d'administration. Globalement, les hommes occupent plus de sièges au conseil d'administration que les femmes. En 2018, les femmes détenaient 20,8 % des sièges au conseil d'administration des entreprises du Russell 1000 (contre 17,9 % en 2015). La plupart des pourcentages de représentation des femmes au sein des conseils d'administration concernent uniquement les conseils d'administration des sociétés ouvertes. Les entreprises privées ne sont pas tenues de divulguer des informations sur leur conseil d'administration, de sorte que les données sont moins disponibles. Les raisons du ratio disproportionné entre les sexes des administrateurs font l'objet de nombreux débats. Une enquête menée auprès de plus de 4 000 administrateurs a révélé que les administrateurs masculins de plus de 55 ans citaient le manque de candidates qualifiées comme principale raison de la stagnation du nombre de réalisatrices. En revanche, dans la même étude, les femmes administratrices et les jeunes administrateurs masculins considéraient que le réseautage à prédominance masculine qui conduisait souvent à la nomination d'administrateurs était la raison de la lenteur des progrès des femmes. de l'égalité de traitement, l'inégalité dans la représentation des sexes au sein des conseils peut être combattue par des réformes de l'égalité des chances, de l'égalité des résultats ou en diffusant des informations sur les préjugés sexistes. Les gouvernements et les entreprises ont tenté de remédier à la disproportion de la représentation des sexes dans les conseils d'administration par le biais de deux types de mesures de réforme, y compris la législation imposant des quotas de genre (une réforme basée sur le principe de l'égalité des résultats) et de se conformer ou d'expliquer les lignes directrices (une réforme basée sur le principe d'égalité des chances).
Gender responsive_approach_for_girls_in_the_juvenile_justice_system/Approche sensible au genre pour les filles dans le système de justice pour mineurs :
L'approche sensible au genre pour les filles dans le système de justice pour mineurs représente une tendance émergente dans les communautés et les tribunaux à travers les États-Unis, l'Australie et l'Amérique latine, car un nombre croissant de filles entrent dans le système de justice pour mineurs. Une approche sensible au genre au sein du système de justice pour mineurs met l'accent sur la prise en compte des circonstances et des besoins uniques des femmes lors de la conception des structures, des politiques et des procédures du système de justice pour mineurs.
Révélation du sexe_party/Partie de révélation du genre :
Une fête de révélation du genre est une fête organisée pendant la grossesse pour révéler le sexe du bébé à la famille et aux amis des futurs parents, et parfois aux parents eux-mêmes. La technologie de discernement prénatal du sexe fournit les informations nécessaires. La pratique est née aux États-Unis à la fin des années 2000. Elle est distincte d'une baby shower, mais parfois associée à celle-ci, où l'activité principale consiste à offrir aux futurs parents des cadeaux pour leur futur enfant. La fête de révélation du genre implique souvent des stéréotypes de genre tels que le rose et le bleu désignant respectivement les filles et les garçons. La pratique est controversée et a été critiquée pour l'utilisation d'effets spéciaux élaborés et dangereux, qui ont directement contribué à de multiples décès, blessures et les incendies de forêt à grande échelle, à savoir l'incendie de la scierie de 2017 et l'incendie d'El Dorado de 2020. La pratique a également été critiquée pour avoir renforcé les stéréotypes de genre et l'essentialisme de genre binaire.
Rôle de genre/Rôle de genre :
Un rôle de genre, également connu sous le nom de rôle sexuel, est un rôle social englobant une gamme de comportements et d'attitudes qui sont généralement considérés comme acceptables, appropriés ou souhaitables pour une personne en fonction de son sexe. Les rôles de genre sont généralement centrés sur les conceptions de la masculinité et de la féminité, bien qu'il existe des exceptions et des variations. Les spécificités concernant ces attentes sexospécifiques peuvent varier d'une culture à l'autre, tandis que d'autres caractéristiques peuvent être communes à un éventail de cultures. En outre, les rôles de genre (et les rôles de genre perçus) varient en fonction de la race ou de l'ethnicité d'une personne. Les rôles de genre influencent un large éventail de comportements humains, y compris souvent les vêtements qu'une personne choisit de porter, la profession qu'elle exerce, les relations personnelles personne entre et comment elle se comporte dans ces relations. Bien que les rôles de genre aient évolué et se soient élargis, ils maintiennent traditionnellement les femmes dans la sphère "privée" et les hommes dans la sphère "publique". oppressant, inexact et sexiste.
Rôle de genre_dans_la_langue/Rôle de genre dans la langue :
De nombreuses langues ont des ensembles distincts d'énonciation et/ou d'écriture, selon que le locuteur ou l'écrivain soit un homme ou une femme, et/ou selon que la ou les parties adressées sont des hommes ou des femmes.
Rôles de genre_among_the_indigenous_peoples_of_North_America/Rôles de genre parmi les peuples autochtones d'Amérique du Nord :
Les rôles de genre traditionnels chez les Amérindiens et les Premières Nations ont tendance à varier considérablement selon la région et la communauté. Comme dans toutes les sociétés de l'ère précolombienne, les traditions historiques peuvent ou non refléter les attitudes contemporaines. Dans de nombreuses communautés, ces choses ne sont pas discutées avec des étrangers.
Rôles de genre_en_Afghanistan/Rôles de genre en Afghanistan :
La société afghane est cohérente dans ses attitudes envers les principes sous-jacents du genre. C'est l'application de ces principes qui varie d'un groupe à l'autre ; et il existe un large éventail de normes établies pour le comportement féminin accepté, ainsi que des différences dans les attitudes masculines envers le traitement correct des femmes. Des contradictions surgissent entre les pratiques coutumières traditionnelles, dont beaucoup empiètent sur les droits des femmes et sont étrangères à l'esprit de l'islam, l'autre canon fonctionnel qui met l'accent sur l'égalité, la justice, l'éducation et le service communautaire pour les hommes et les femmes. De plus, les préceptes de l'islam sont eux-mêmes sujets à diverses interprétations parmi les réformistes et les islamistes. La réforme du genre était au cœur des questions litigieuses qui ont provoqué la chute du roi Amanullah en 1929. le retrait volontaire du voile et la fin de l'isolement des femmes. La Constitution de 1964 a automatiquement émancipé les femmes et leur a garanti le droit à l'éducation et la liberté de travailler.
Rôles de genre_en_Espagne_franquiste/Rôles de genre dans l'Espagne franquiste :
Les rôles de genre dans l'Espagne franquiste sont devenus plus régressifs après la fin de la guerre civile espagnole. Les femmes, qui avaient atteint un certain degré de libération sous la Seconde République, ont été contraintes de rentrer au foyer. La misogynie et l'hétéronormativité sont devenues les piliers de la nouvelle Espagne fasciste, soutenues par l'eugénisme hispanique. Dans ce système, toute personne qui n'adhérait pas aux rôles de genre imposés par l'État et la religion et qui exprimait une déviance par rapport aux normes sexuelles catholiques romaines était considérée à la fois par l'Église et l'État comme un pervers sexuel. Les rôles de genre dépendaient du fait qu'un homme ou une femme était marié ou non et avait des enfants. Pour les femmes mariées, leur rôle était d'être une mère. Pour les hommes, leur rôle était de soutenir le foyer. Pour les femmes célibataires, les rôles de genre étaient souvent plus complexes en raison de la nécessité économique de travailler alors que les rôles de genre dictaient strictement que la place d'une femme devait être exclusivement à la maison. Ces rôles de genre auraient un impact sur tous les aspects de la vie, y compris les fréquentations et le mariage. La féminité espagnole moderne est entrée conceptuellement en Espagne à la suite de l'émergence de la culture consumériste. Ce concept a lancé le premier défi majeur aux rôles de genre imposés par le régime. La Sección Feminina a joué un rôle essentiel en forçant les femmes à se conformer à leurs rôles de genre, sanctionnées par l'État pour le faire. Alors que ces normes commençaient à changer dans les années 1960 et 1970, l'organisation a tenté d'en changer certaines pour rester culturellement pertinentes.
Rôles de genre_dans_l'islam/Rôles de genre dans l'islam :
Les rôles de genre dans l'islam sont basés sur les écritures, les traditions culturelles et la jurisprudence. Le Coran, le livre sacré de l'islam, indique que les hommes et les femmes sont spirituellement égaux. Le Coran déclare : "Ceux qui font le bien, qu'ils soient hommes ou femmes, et qui ont la foi entreront au paradis et ne seront jamais lésés, même autant que le point sur une pierre de datte." Cependant, cette notion d'égalité n'a pas été reflétée dans plusieurs lois des institutions à base musulmane. Le Coran ne précise pas les rôles de genre pour les femmes, mais la pratique islamique le fait. Cela s'explique en partie par le fait que les hommes et les femmes se voient parfois attribuer des droits et des attentes culturelles différents. Hadith Sahih Bukhari (9:89:252) déclare qu'un homme est censé être le « gardien de [sa] famille », tandis qu'une femme est censée être la « gardienne de la maison de son mari et de ses enfants ». pays basés, les femmes sont légalement empêchées d'exercer certains droits.
Rôles de genre_in_Sri_Lanka/Rôles de genre au Sri Lanka :
Tous les groupes ethniques au Sri Lanka ont des distinctions claires concernant les rôles des sexes. Sri Lanka a été la première nation au monde à élire une femme chef de gouvernement, Sirimavo Bandaranaike. Bandaranaike a remporté les élections en 1960 après que SWRD Bandaranaike, le chef précédent qui était aussi son mari, a été assassiné par un espion. Alors que le Sri Lanka excelle relativement en ce qui concerne les indices d'égalité des sexes, il existe encore de nombreux problèmes sous-jacents liés à l'inégalité des sexes au Sri Lanka. D'une manière générale, les femmes au Sri Lanka sont responsables de la cuisine, de l'éducation des enfants et des tâches ménagères. Dans les familles qui dépendent de l'agriculture, les femmes sont chargées de désherber et d'aider à la récolte. Parmi les familles pauvres, les femmes effectuent également un travail à temps plein pour les individus de la classe supérieure. De plus, le rôle de l'homme consistait autrefois à apporter un soutien matériel à sa famille en s'occupant de ses affaires. Au centre de la hiérarchie se trouvent les enfants, qui se mêlent librement et reçoivent beaucoup d'affection des deux sexes. Dans les classes moyennes et supérieures, l'éducation des enfants peut durer jusqu'au début de la vingtaine et les femmes peuvent se mêler aux hommes ou même occuper des emplois qui étaient autrefois réservés aux hommes.
Rôles de genre_dans_l'agriculture/Rôles de genre dans l'agriculture :
Les rôles de genre dans l'agriculture sont un sujet d'étude fréquent par les sociologues et les économistes agricoles. Les historiens les étudient également, car ils sont importants pour comprendre la structure sociale des sociétés agraires, voire industrielles. L'agriculture offre de nombreuses opportunités d'emploi et de moyens de subsistance dans le monde entier. Cela peut également refléter l'inégalité entre les sexes et la répartition inégale des ressources et des privilèges entre les sexes. En particulier, les femmes pastorales, des minorités ethniques, autochtones et rurales continuent de faire face à de nombreux obstacles lorsqu'elles tentent d'accéder et de contrôler les ressources naturelles, les dispositifs technologiques et les services agricoles ; de plus, ils ne sont pas impliqués dans les processus de prise de décision. La plupart du temps, ces obstacles trouvent leurs racines dans des pratiques de discrimination, qui influencent fortement l'indépendance des femmes. hommes, en particulier dans les pays en développement. Plusieurs organisations telles que l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture et des recherches indépendantes ont indiqué que l'augmentation des sociétés de genre peut apporter plus de profits et de sécurité alimentaire pour la communauté.
Rôles de genre_dans_l'enfance/Rôles de genre dans l'enfance :
Les rôles de genre sont des stéréotypes influencés par la culture qui créent des attentes pour un comportement approprié pour les hommes et les femmes. Une compréhension de ces rôles est évidente chez les enfants dès l'âge de quatre ans. Les enfants entre 3 et 6 mois peuvent faire des distinctions entre les visages masculins et féminins. À dix mois, les nourrissons peuvent associer certains objets aux femelles et aux mâles, comme un marteau avec les mâles ou une écharpe avec les femelles. Les rôles de genre sont influencés par les médias, la famille, l'environnement et la société. En plus de la maturation biologique, les enfants se développent dans un ensemble de normes sociales et comportementales sexospécifiques ancrées dans la structure familiale, les habitudes de jeu naturelles, les amitiés étroites et la jungle sociale foisonnante de la vie scolaire. Les rôles de genre rencontrés dans l'enfance jouent un rôle important dans la formation du concept de soi d'un individu et influencent la façon dont un individu noue des relations plus tard dans la vie.
Rôles de genre_dans_les_communautés_non-hétérosexuelles/Rôles de genre dans les communautés non hétérosexuelles :
Les rôles de genre dans les communautés non hétérosexuelles font l'objet de nombreux débats ; certaines personnes pensent que les rôles de genre hétérosexuels traditionnels sont souvent appliqués à tort aux relations non hétérosexuelles au moyen d'une culture et d'attitudes hétéronormatives à l'égard de ces relations non conformes.
Rôles de genre_in_post-communist_Central_and_Eastern_Europe/Rôles de genre dans l'Europe centrale et orientale post-communiste :
Les changements dans les rôles de genre en Europe centrale et orientale après la chute du communisme ont fait l'objet d'études historiques et sociologiques.
Rôles de genre_en_mésoamérique_précolombienne/Rôles de genre en Mésoamérique précolombienne :
Les rôles de genre en Méso-Amérique étaient de nature complémentaire, ce qui signifie que les hommes et les femmes avaient des rôles distincts mais tout aussi importants dans la société. Les preuves suggèrent également l'existence d'une ambiguïté et d'une fluidité de genre dans les sociétés mésoaméricaines précolombiennes. Les relations et les rôles de genre variaient également entre les différentes cultures et sociétés mésoaméricaines, au fil du temps et en fonction du statut social. La Méso-Amérique ou Méso-Amérique (en espagnol : Mesoamérica) est une région et une zone culturelle des Amériques, s'étendant approximativement du centre du Mexique au Honduras et au Nicaragua, au sein desquelles un certain nombre de sociétés précolombiennes ont prospéré avant la colonisation espagnole des Amériques au XVIe siècle. et XVIIe siècles. Les garçons, par exemple, reçoivent des jouets avec lesquels jouer qui établissent leur avenir en présentant leurs futurs rôles économiques. Le stéréotype selon lequel les femmes jouent un rôle minimal dans la famille est loin d'être exact. Bien que le rôle des femmes dans l'agriculture ait été sous-estimé, sans les contributions des femmes à l'agriculture, la famille ne survivrait pas. être considérées comme des pratiques culturelles distinctes. Les rôles de genre et les relations de genre sont plutôt devenus soumis aux pratiques de la domination coloniale espagnole et au système de casta qui catégorisait racialement les Mésoaméricains et leurs descendants indigènes et mixtes. Cependant, malgré la suppression par la colonisation espagnole, certains aspects des rôles de genre mésoaméricains précolombiens ont survécu dans les communautés autochtones à ce jour.
Théorie du schéma de genre/Théorie du schéma de genre :
La théorie du schéma de genre a été officiellement introduite par Sandra Bem en 1981 en tant que théorie cognitive pour expliquer comment les individus deviennent sexués dans la société et comment les caractéristiques liées au sexe sont maintenues et transmises aux autres membres d'une culture. Les informations associées au genre sont principalement transmises à travers la société par le biais de schémas ou de réseaux d'informations qui permettent à certaines informations d'être plus facilement assimilées que d'autres. Bem soutient qu'il existe des différences individuelles dans le degré auquel les gens détiennent ces schémas de genre. Ces différences se manifestent par le degré de typage sexuel des individus.
Script de genre/Script de genre :
Un scénario de genre est un concept dans les études féministes qui fait référence à des structures ou des chemins créés par des normes sociétales que l'on est censé suivre en fonction du sexe qui leur est attribué à la naissance. L'American Psychological Association définit le scénario de genre comme "une séquence d'événements organisée dans le temps et liée au genre". Le script de genre est également étroitement lié au concept de rôles de genre. Les scripts de genre ont été qualifiés de démonstration de la construction sociale du genre.
Auto-identification de genre/Auto-identification de genre :
L'auto-identification de genre est le concept selon lequel le sexe ou le genre légal d'une personne doit être déterminé par son identité de genre sans aucune exigence médicale, comme par le biais d'une déclaration solennelle. C'est un objectif majeur du mouvement des droits des transgenres. Les partisans de l'auto-identification affirment que les exigences médicales pourraient forcer les personnes trans à subir une intervention chirurgicale, constituent un contrôle d'accès intrusif et humiliant, et que l'auto-identification permettrait aux personnes transgenres de vivre plus facilement au quotidien sans préjugés. Les partisans soutiennent également qu'il n'y a aucune preuve que de telles lois aient causé des problèmes dans les pays où elles ont été introduites, comme en Irlande, où elle a été introduite en 2015. L'auto-identification est opposée par certaines féministes, qui considèrent la sécurité dans des endroits comme des refuges. et les prisons, et l'équité dans les sports, soient affectées négativement, les opposants envisagent également l'affirmation de l'auto-identification chez les enfants atteints de dysphorie de genre pour les mettre sur la voie d'une transition médicale de genre. ou expert médical sont impliqués, fait partie de la loi de 18 pays : Argentine, Belgique, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Danemark, Equateur, Islande, Irlande, Luxembourg, Malte, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pakistan, Portugal, Suisse et l'Uruguay. Les propositions visant à l'introduire se sont révélées controversées dans certains pays, comme l'Espagne et le Royaume-Uni. Dans les pays organisés en fédérations, comme l'Australie, le Canada et le Mexique, la reconnaissance juridique du genre peut principalement relever de la compétence infranationale et peut donc varier d'une province à l'autre. Au sein d'une même juridiction, les procédures légales de reconnaissance du genre peuvent être différentes pour différents documents, tels que les certificats de naissance ou les passeports, et ne sont pas toujours le seul déterminant de la reconnaissance du genre dans la vie quotidienne, comme dans les soins de santé, l'accès aux installations, ou dans les relations personnelles. L'autodétermination du troisième sexe est disponible en Inde et au Népal.
Sensibilité au genre/sensibilité au genre :
La sensibilité au genre est le processus par lequel les gens sont sensibilisés à la façon dont le genre joue un rôle dans la vie à travers leur traitement des autres. Les relations de genre sont présentes dans toutes les institutions et la sensibilité au genre se manifeste particulièrement dans la reconnaissance des privilèges et de la discrimination liés au genre ; les femmes sont généralement considérées comme défavorisées dans la société. Les formations sur la sensibilité au genre sont utilisées pour éduquer les gens, généralement les employés, à devenir plus conscients et sensibles au genre dans leur vie ou sur leur lieu de travail. Ils sont de plus en plus populaires aux États-Unis, en particulier dans les domaines de l'industrie des services, tels que la santé et l'éducation.
Sensibilisation au genre/Sensibilisation au genre :
La sensibilisation au genre est l'enseignement de la sensibilité au genre et l'encouragement de la modification du comportement par la sensibilisation aux problèmes d'égalité des sexes. L'objectif de la sensibilisation au genre est d'aborder les problèmes d'égalité des sexes et d'encourager les participants à rechercher des solutions. Cela peut être réalisé en menant diverses campagnes de sensibilisation, centres de formation, ateliers, programmes, etc. Dans le domaine des sciences humaines et sociales, la sensibilisation est considérée comme une propension ou une disposition consciente qui vise à modifier le comportement afin qu'il soit certains enjeux. La sensibilisation au genre peut être considérée comme "la propension informée par la prise de conscience à se comporter d'une manière sensible aux questions de justice et d'égalité des sexes". Elle est liée à l'autonomisation des femmes. Les théories de la sensibilisation au genre affirment que la modification du comportement des enseignants et des parents (etc.) envers les enfants qui peut avoir un effet causal sur l'égalité des sexes. d'autres genres." Cela aide les gens à "examiner leurs attitudes et croyances personnelles et à remettre en question les 'réalités' qu'ils pensaient connaître.
Séparation des sexes_dans_le_judaïsme/Séparation des sexes dans le judaïsme :
Dans le judaïsme, en particulier dans le judaïsme orthodoxe, il existe un certain nombre de contextes dans lesquels les hommes et les femmes sont séparés afin de se conformer aux divers éléments de la halakha et d'empêcher les hommes et les femmes de se mélanger. Les autres courants du judaïsme séparent rarement les sexes, pas plus que la société occidentale laïque.
Étoile du genre/Étoile du genre :
L' étoile de genre ( allemand : Gendersternchen ) est un style typographique non standard utilisé par certains auteurs dans un langage non sexiste en allemand. Il est formé en plaçant un astérisque après la racine et en ajoutant le suffixe pluriel féminin "-innen". Par exemple, Fahrer (conducteur [masculin], singulier et pluriel) devient Fahrer*innen (conducteurs). L'étoile de genre permet de faire référence à tous les genres tout en incluant également les personnes non binaires. Les alternatives à l'étoile de genre incluent Binnen-I (avec un I majuscule médian), l'écart entre les sexes (où un trait de soulignement remplace l'astérisque) ou en utilisant des termes intrinsèquement neutres en termes de genre, tels que « personnes » au lieu de « homme » ou « femme ». La star du genre a été nommée anglicisme allemand de l'année en 2018 par le Leibniz-Institut für Deutsche Sprache.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hump Creek Corson County

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...