Rechercher dans ce blog

mardi 29 novembre 2022

Gender Public Advocacy Coalition


Bourgeon Gendai%C5%8D/Boudo Gendai :
Gendai budō (現代武道), signifiant littéralement "budō moderne", ou Shinbudō (新武道), signifiant littéralement "nouveau budō" sont les deux termes faisant référence aux arts martiaux japonais modernes, qui ont été établis après la restauration Meiji (1866–1869). Kobudō ou koryū sont à l'opposé de ces termes faisant référence aux anciens arts martiaux établis avant la restauration Meiji.
Gendang Beleq_(danse)/Gendang Beleq (danse) :
La danse Gendang Beleq est une tradition de danse folklorique sacrée du peuple Sasak de Lombok dans l'ouest de Nusa Tenggara, en Indonésie. Cette danse présente des performances de danse avec de gros tambours, appelées gendang beleq. Le gendang beleq peut être exécuté pendant les cérémonies du cycle de vie, telles que la célébration de la naissance, la circoncision, le mariage et les funérailles. Il peut également être exécuté lors d'une cérémonie pour invoquer la pluie ou lors de célébrations pour les fêtes nationales.
Gendang beleq / Gendang beleq :
Gendang beleq est un spectacle de danse et de musique de l'île de Lombok, en Indonésie. C'est une performance populaire parmi les indigènes Sasak. Le nom gendang beleq est un terme en langue Sasak, qui signifie "gros tambour (gros gendang)", car la performance concerne un groupe de musiciens jouant, dansant et marchant avec leurs instruments traditionnels, centrés sur deux joueurs de gros tambours (gendang).
Gendargenoy/Gendargenoy :
Gendargenoy ( tchétchène : Gendargenoy , Гендаргеной ) est un teip tchétchène (clan). Son centre est le village de Gendargana. Il existe une hypothèse selon laquelle il serait originaire de la zone historique de la République tchétchène appelée Nashkha.
Gendaria Thana/Gendaria Thana :
Gendaria ( bengali : গেন্ডারিয়া ) est un Thana du district de Dhaka dans la division de Dhaka , au Bangladesh . Sa superficie est de 1,83 kilomètres carrés (0,71 milles carrés).
Gendarmes (Breithorn)/Gendarmes (Breithorn) :
Le gendarme (allemand et français (gendarme) pour policier, italien : quota), mais également connu sous le nom de Breithorn Twin oriental (allemand : östlicher Breithornzwilling) est un sommet des Alpes Pennines, situé à la frontière entre la Suisse et l'Italie, entre la canton du Valais et la région de la Vallée d'Aoste. Il fait partie de la chaîne du Breithorn, située à l'est du col de Theodul. Il est situé juste à l'est de son autre jumeau, le Breithorn Twin occidental, et à l'ouest de la Roccia Nera.
Gendarme (homonymie)/Gendarme (homonymie) :
Un gendarme () est un membre d'une gendarmerie, bien que le mot soit souvent utilisé à tort pour désigner n'importe quel policier français. Gendarme peut également faire référence à : Gendarme (historique) (ou gens d'arme), un cavalier français médiéval ou moderne Gendarme (alpinisme), un sommet de roche isolé sur un sommet ou une crête de montagne
Gendarme (historique)/Gendarme (historique):
Un gendarme était un cavalier lourd de naissance noble, servant principalement dans l'armée française de la fin du Moyen Âge au début de la période moderne. Héritiers des chevaliers des armées féodales médiévales françaises, les gendarmes français jouissaient également d'une excellente réputation et étaient considérés comme la meilleure force de cavalerie lourde européenne jusqu'au déclin des idéaux chevaleresques en grande partie en raison des développements en constante évolution de la technologie de la poudre à canon. Ils ont fourni aux rois de France une puissante force régulière de lanciers blindés qui, lorsqu'ils étaient correctement employés, dominaient les champs de bataille de la fin du Moyen Âge et du début de l'ère moderne. Leur disparition symbolique est généralement considérée comme la bataille de Pavie , qui à l'inverse est considérée comme confirmant la montée des Tercios espagnols en tant que nouvelle force militaire dominante en Europe.
Gendarme (alpinisme)/Gendarme (alpinisme) :
Un gendarme est un pinacle de roche sur une crête de montagne. Ils sont typiques des zones alpines. Les gendarmes se forment souvent à l'intersection de deux crêtes en raison de la moindre érosion des glaciers ici. Le nom provient des Alpes françaises, où ils étaient considérés comme ressemblant à la police de gendarmerie.
Gendarme Montagne/Gendarme Montagne :
Gendarme Mountain est un sommet de l'Alberta, au Canada. La montagne surveille la région comme un gendarme, d'où son nom.
Gendarme à_New_York/Gendarme à New York :
Gendarme à New York ( français : Le gendarme à New York ) est une suite de 1965 du film comique français Les Troupes de Saint-Tropez . Il met en vedette Louis de Funès dans le rôle du gendarme aux côtés de Michel Galabru, Christian Marin, Guy Grosso et Michel Modo.
Gendarmenmarkt/Gendarmenmarkt :
Le Gendarmenmarkt (en anglais : Gut Market) est une place de Berlin et le site d'un ensemble architectural comprenant la salle de concert de Berlin et les églises française et allemande. Au centre de la place se dresse une statue monumentale du poète Friedrich Schiller. La place a été créée par Johann Arnold Nering à la fin du XVIIe siècle sous le nom de Linden-Markt et reconstruite par Georg Christian Unger en 1773. Le Gendarmenmarkt porte le nom du régiment de cuirassiers Gens d'Armes, qui avait des écuries sur la place jusqu'en 1773. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la plupart des bâtiments ont été gravement endommagés ou détruits. Aujourd'hui, tous ont été restaurés.
Gendarmerie/Gendarmerie :
Corps de gendarmerie de Saint-Marin Corpo della Gendarmeria dello Stato della Città del Vaticano Gendarmería Nacional Argentina
Gendarmerie/Gendarmerie :
Une gendarmerie () est une force militaire ayant des missions de maintien de l'ordre auprès de la population civile. Le terme gendarme (en anglais : ) est dérivé de l'expression française médiévale gens d'armes, qui se traduit par "hommes d'armes" (littéralement, "personnes armées"). En France et dans certains pays francophones, la gendarmerie est une branche des forces armées chargée de la sécurité intérieure dans certaines parties du territoire (principalement dans les zones rurales et les petites villes dans le cas de la France), avec des fonctions supplémentaires de police militaire pour la forces armées. Il a été introduit dans plusieurs autres pays d'Europe occidentale lors des conquêtes napoléoniennes. Au milieu du XXe siècle, un certain nombre d'anciens mandats français et possessions coloniales (comme le Liban, la Syrie, la Côte d'Ivoire et la République du Congo) ont adopté une gendarmerie après l'indépendance. Un concept similaire existe en Europe de l'Est sous la forme de troupes internes, qui sont présentes dans de nombreux pays de l'ex-Union soviétique et de ses anciens pays alliés. Certaines des organisations de gendarmerie modernes les plus importantes comprennent la gendarmerie nationale française, la garde nationale française, la garde civile espagnole, la gendarmerie roumaine, la gendarmerie nationale algérienne, la gendarmerie nationale argentine, les garde-côtes américains, la gendarmerie nationale burkinabé, les carabiniers italiens, les carabiniers chiliens, les moldaves. Carabinieri, Royal Netherlands Marechaussee, la Gendarmerie royale marocaine, la Garde nationale républicaine portugaise, la Žandarmerija serbe, la Garde nationale mexicaine, la Garde nationale tunisienne, la Gendarmerie turque et la Royal Canadian Mounted Police/Gendarmerie royale du Canada.
Gendarmerie (Autriche)/Gendarmerie (Autriche) :
La Gendarmerie fédérale (en allemand : Bundesgendarmerie) était une agence de police fédérale autrichienne. Il était responsable d'environ les deux tiers de la population sur environ 98% du territoire national autrichien, aux côtés du Corps fédéral des gardes de sécurité ( Bundessicherheitswachekorps ) et du Corps des détectives ( Kriminalbeamtenkorps ). Tous les services répressifs autrichiens ont été fusionnés dans l'agence de la police fédérale (Bundespolizei), avec effet au 1er juillet 2005.
Gendarmerie (Belgique)/Gendarmerie (Belgique) :
La gendarmerie (française) ou Rijkswacht (néerlandais) était l'ancienne force de gendarmerie nationale du Royaume de Belgique. Elle est devenue une organisation de police civile en 1992, statut qu'elle a conservé jusqu'au 1er janvier 2001, date à laquelle elle a été, avec les autres forces de police existantes en Belgique, supprimée et remplacée par la police fédérale et la police locale.
Gendarmerie (Bulgarie)/Gendarmerie (Bulgarie) :
La gendarmerie bulgare '(Жандармерия - Zhandarmeriya) fait partie du ministère bulgare des affaires intérieures ou «MIA». (Bulgare : "Министерство на вътрешните работи" ou "МВР", prononcé [mevere]). Il fait partie du Service national de police du pays. La Genderarmerie est issue des Troupes de l'Intérieur du MIA après la période de transition d'un régime socialiste à la démocratie entre 1989 et 1991. Elle était organisée comme un Service National "Gendarmerie", égal en statut et indépendant du Service National "Police". Il s'agissait d'une force de police spéciale militarisée, déployée pour sécuriser des installations et des bâtiments importants, pour répondre aux émeutes et pour contrer les menaces des militants. Ses agents sont formés pour intervenir aussi bien en milieu urbain qu'en milieu sauvage afin d'être en mesure d'exercer un large éventail de missions. Pour le devoir anti-émeute, les commandos sont équipés de pistolets Makarov 9x18, d'équipements de protection, de grenades à gaz, de bâtons de police et d'armes non létales. Lorsqu'ils effectuent des opérations tactiques à haut risque, ils sont armés de fusils AKS-74U de 5,45 x 39 mm, qui sont des versions spécialisées du fusil d'assaut Kalachnikov d'origine. La Gendarmerie devait être une structure de force intermédiaire entre l'armée et la police à statut militaire. Les membres du service avaient des grades de style militaire allant du sergent au colonel, suivant un système utilisé dans toutes les forces de police bulgares. Le commandant général de la force était généralement un général de division. La réforme du ministère de l'Intérieur de 2012 a dissous le service et absorbé ses effectifs et son équipement dans la police avec un changement de dénomination de la gendarmerie aux forces de police spécialisées ( bulgare : Специализирани полицейски сили , traduit par erreur en anglais par forces de police spéciales , que l'on pouvait voir sur certains des vêtements quotidiens de ses militaires). Le changement de nom est revenu à Gendarmerie en 2014, mais le service n'a pas retrouvé son statut distinct et il est resté une partie de la Direction principale de la police nationale (Главна дирекция "Национална полиция").
Gendarmerie (Republika_Srpska)/Gendarmerie (Republika Srpska):
La gendarmerie du ministère de l'Intérieur de Republika Srpska (serbe: жандармерија мcess Ses fonctions sont des missions complexes liées à la protection de l'ordre en Republika Srpska. Il a été formé en septembre 2019 et promu cérémonieusement le 24 septembre 2019 au centre de formation du ministère de l'Intérieur à Zalužani où il siège.
Gendarmerie (Roumanie)/Gendarmerie (Roumanie):
La Jandarmeria Română ( prononciation roumaine: [ʒandarmeˈri.a roˈmɨnə] ) est la force de gendarmerie nationale de Roumanie , chargée de tâches d'application de la loi à haut risque et spécialisées. C'est l'une des deux principales forces de police de Roumanie (l'autre étant la police roumaine - une force civile), toutes deux ayant juridiction sur la population civile. La gendarmerie relève du ministère de l'Intérieur et n'a pas la responsabilité de la police des forces armées roumaines. Ce devoir incombe à la police militaire subordonnée aux forces terrestres roumaines.
Gendarmerie (Suisse)/Gendarmerie (Suisse) :
Pour les autres corps appelés Gendarmerie, voir Gendarmerie (homonymie) . Pour le concept, voir Gendarmerie. La gendarmerie est la branche en uniforme de la police cantonale des cantons francophones de la Suisse, et ses membres ne sont pas des soldats mais des civils. Les premiers corps de gendarmes suisses ont leurs origines dans les gendarmes à pied qui ont servi Napoléon Bonaparte lors de son séjour en Suisse, alors que ce pays était occupé par les Français, Actuellement, l'autorité policière est exercée par des cantons individuels, qui sont comme des États souverains. La police cantonale est généralement subdivisée en deux corps : la gendarmerie, organisation en uniforme au sein de laquelle s'exercent les missions de patrouille et d'intervention policières, et peuvent mener des enquêtes judiciaires. la sûreté, enquêteurs civils qui travaillent au sein de la police judiciaire (moyenne et grande criminalité). Toutefois, dans certains cantons, les gendarmes ont la faculté de mener des enquêtes locales ou judiciaires.
Gendarmerie (homonymie)/Gendarmerie (homonymie) :
Une gendarmerie est une force de police militaire qui fait généralement partie des forces armées d'un pays et qui est responsable de la police de la population civile (et généralement des forces armées également). Les organisations dont les noms contiennent le mot "gendarmerie" incluent : Gendarmerie Carabinieri Gendarmerie chilienne Garde civile (Espagne) Corps de gendarmerie de Saint-Marin Corps de gendarmerie de la Cité du Vatican Gendarmerie crétoise Gendarmerie nationale djiboutienne Force de gendarmerie européenne Police fédérale (Mexique) Feldgendarmerie Gendarmerie (Autriche) Gendarmerie (Belgique) Gendarmerie (Bulgarie) Gendarmerie (Suisse) ) Gendarmerie (Turquie) Gendarmerie Nationale (Bénin) Gendarmerie Nationale (Burkina-Faso) Gendarmerie Nationale (Burundi) Gendarmerie Nationale (Cameroun) Gendarmerie Nationale (Tchad) Gendarmerie Nationale (France) Gendarmerie Nationale (Gabon) Gendarmerie Nationale (Madagascar) Gendarmerie Nationale ( Mali) Gendarmerie Nationale (Mauritanie) Gendarmerie Nationale (Niger) Ge ndarmerie nationale (Rwanda) Gendarmerie nationale (Sénégal) Gendarmerie nationale gendarmerie togolaise (Serbie) Gendarmerie grand-ducale Gendarmerie grecque Guarda Nacional Republicana Guardia di Finanza Troupes internes Police militaire (Brésil) Force d'action rapide Garde nationale républicaine (Portugal) Gendarmerie roumaine Gendarmerie royale du Canada Maréchaussée royale (Pays-Bas) Gendarmerie royale marocaine
Gendarmerie General_Command/Commandement général de la gendarmerie :
Le Commandement général de la gendarmerie ( turc : Jandarma Genel Komutanlığı ) est la force de gendarmerie nationale de la République de Turquie . Il s'agit d'une branche de service du ministère turc de l'intérieur responsable du maintien de l'ordre public dans les zones qui ne relèvent pas de la compétence des forces de police (généralement dans les zones rurales), ainsi que d'assurer la sécurité intérieure ainsi que d'effectuer d'autres tâches spécifiques assignées par certaines lois et réglementations. En temps de guerre, certains de ses éléments peuvent être subordonnés aux forces terrestres turques par le président de la Turquie. Le Commandant de la Gendarmerie rend compte au Ministre de l'Intérieur. La gendarmerie a ses racines dans l'organisation d'application de la loi militaire de l'Empire ottoman "Subaşı" (plus tard connue sous le nom de "Zaptiye"). Une force antérieure similaire appelée "Şurta" existait pendant l'empire seldjoukide médiéval.
Gendarmerie Intelligence_Organisation/Organisation Gendarmerie Intelligence :
Jandarma İstihbarat ve Terörle Mücadele ou Jandarma İstihbarat Teşkilatı (abbr. JİTEM ou JİT ; anglais : « Gendarmerie Intelligence and Counter-Terrorism » ou « Gendarmerie Intelligence Organization ») est l'agence de renseignement non officielle et illégale de la gendarmerie turque. Le JİTEM était actif dans le conflit kurdo-turc. Après le scandale de Susurluk, les anciens premiers ministres Bülent Ecevit et Mesut Yılmaz ont confirmé l'existence du JİTEM. Selon Murat Belge de l'Université Bilgi d'Istanbul, qui a rapporté avoir été torturé en 1971 par son fondateur, Veli Küçük, le JİTEM est une incarnation de l'État profond. En d'autres termes, il est utilisé par "l'Establishment" pour faire respecter de prétendus intérêts nationaux. On dit aussi qu'il s'agit de la branche militaire d'Ergenekon, une organisation nationaliste turque clandestine. En 2008, les dénégations officielles de longue date de l'existence du JİTEM ont commencé à s'effondrer devant les tribunaux, alors que d'anciens membres de l'appareil de sécurité « de l'État profond » turc témoignent de leur participation à des activités secrètes et illégales au cours des dernières décennies dans le cadre de l'enquête en cours sur Ergenekon. .
Gendarmerie nationale/Gendarmerie nationale :
Gendarmerie Nationale désigne le plus souvent : Gendarmerie Nationale (France) Gendarmerie Nationale (Belgique), fusionnée avec la police belge en 2001Gendarmerie Nationale peut également désigner : Gendarmerie Nationale (Algérie) Gendarmerie Nationale (Bénin) Gendarmerie Nationale (Burkina-Faso) Gendarmerie Nationale ( Burundi) Gendarmerie Nationale (Cameroun) Gendarmerie Nationale (Tchad) Gendarmerie Nationale (Gabon) Gendarmerie Nationale (Madagascar) Gendarmerie Nationale (Mali) Gendarmerie Nationale (Mauritanie) Gendarmerie Nationale (Niger) Gendarmerie Nationale (Sénégal) Gendarmerie Nationale (Togo)
Gendarmerie Nationale_(Algérie)/Gendarmerie Nationale (Algérie) :
La gendarmerie nationale ( arabe : الدرك الوطني ), est la force de gendarmerie nationale de la République algérienne démocratique et populaire . Dans le cadre des Forces armées algériennes est commandée par un général de division qui rend compte directement au ministre de la Défense nationale. Elle a été créée en 1962 par le décret n°019-62 du 23 août 1962 peu après son indépendance. En 2012, la gendarmerie compte 130 000 hommes. Bien que généralement considérée comme une force paramilitaire polyvalente et compétente, la gendarmerie a été mise à rude épreuve dans la gestion des troubles civils depuis 1988. Elle a souvent manqué d'effectifs suffisants sur les lieux des troubles et ses unités ont été insuffisamment formées et équipées pour lutter contre les émeutes. La gendarmerie a cependant démontré sa capacité à éradiquer les groupes terroristes opérant depuis des cachettes de montagne. Le commandant actuel est le général Nouredine Gouasmia, qui a succédé au général Abderrahmane Arar en 2020.
Gendarmerie Nationale_(Niger)/Gendarmerie Nationale (Niger):
La Gendarmerie Nationale ( français : Gendarmerie Nationale Nigérienne ) est la gendarmerie nationale du Niger . La gendarmerie nationale relève des forces armées nigériennes et relève du ministère de la défense. Ils sont responsables de l'application de la loi dans les zones rurales. La police civile du Niger, la Police nationale, est une agence distincte relevant du ministère de l'Intérieur, de la Sécurité publique et de la Décentralisation, et est responsable du maintien de l'ordre dans les zones urbaines. La gendarmerie nationale compte environ 3 700 membres. La gendarmerie nationale est calquée sur la gendarmerie nationale de son ancienne puissance coloniale, la France. En tant que paramilitaire, il est en uniforme, classé et entraîné de manière militaire. La Gendarmerie Nationale parraine un club de football semi-professionnel, l'Union Sportive de la Gendarmerie Nationale, qui évolue en Super Ligue.
Gendarmerie Nationale Togolaise/Gendarmerie Nationale Togolaise :
La gendarmerie nationale togolaise ( français pour la gendarmerie nationale togolaise ) est une branche des forces armées togolaises . Ses 2 710 gendarmes protègent les personnes et les biens en milieu rural, contrôlent les routes et les communications et contribuent à porter assistance à la population en cas d'urgence.
Gendarmerie Search_and_Rescue_Battalion_Command/Commandement du bataillon de recherche et de sauvetage de la gendarmerie :
Le commandement du bataillon de recherche et de sauvetage de la gendarmerie ( turc : Jandarma Arama Kurtarma Tabur Komutanlığı ) ou sous le nom de JAK , est l'unité de recherche et de sauvetage du commandement général de la gendarmerie en Turquie . Il a plusieurs missions pour toutes sortes de catastrophes naturelles et d'origine humaine pouvant survenir à l'intérieur de lieux nationaux et étrangers dans les montagnes, les grottes, les canyons, sous l'eau pour mener des opérations de recherche et de sauvetage avec, a été créé le 1er septembre 1999 à Ankara sous le commandement de la Gendarmerie Commando Spécial Ordre Public. Pour effectuer ces tâches; Au sein du commandement du bataillon JAK, il existe une compagnie spéciale de recherche et de sauvetage composée de compagnies de recherche et de sauvetage en cas de catastrophe et d'équipes de recherche et de sauvetage d'alpinisme, sous-marines et canines.
Opérations_spéciales_de_gendarmerie/Opérations_spéciales de gendarmerie :
Les opérations spéciales de la gendarmerie (en turc : Jandarma Özel Harekat) ou JÖH, est l'unité des opérations spéciales du commandement général de la gendarmerie turque. Ses tâches comprennent la recherche et la destruction, l'infiltration et la reconnaissance. Les membres de l'unité reçoivent une formation approfondie à l'école Jandarma de Foça ainsi que par des instructeurs sélectionnés des forces armées turques. Ses trois compagnies travaillent sous la direction des régions militaires auxquelles elles sont affectées, mais peuvent également recevoir des missions de leur quartier général à Ankara. Il a été créé en 1991, au plus fort du conflit turco-kurde. Il a récemment été impliqué dans l'occupation turque du nord de la Syrie. Les membres de l'unité sont dans les salles d'entraînement de 16 semaines du commandement de l'école des opérations terroristes du commando de gendarmerie à Foça. Toutes sortes d'armes légères, utilisation de mortier, entraînement au lance-roquettes Entraînement aux manœuvres sous le feu, destruction de cible alpinisme Utilisation du GPS, recherche de directions sur de longues distances camouflage Être capable de résister à la fatigue et à l'insomnie, Prendre la bonne décision sous le stress S'adapte aux différents climats et terrains besoins Lutte contre le terrorisme dans une zone résidentielle Reconnaissance, destruction, destruction d'explosifs Évacuation par hélicoptère, hélicoptère de contact et pilotage d'hélicoptère Transition dans l'eau Les stagiaires doivent effectuer une course à la carabine de 10 kilomètres, une course à la campagne de 15 kilomètres et une course de force. Les mouvements de base tels que la navette, la navette et les pompes sont effectués dans les cours d'éducation physique de guerre. Les candidats commando parcourent un total de 300 kilomètres en conditions de course. De plus, un cours de tireur d'élite pour 12 personnes est également offert. Il reçoit également une formation de Spécialisation Gendarmerie Commando.
Gendarmerie Special_Public_Security_Command / Gendarmerie Special Public Security Command :
Le Commandement spécial de la sécurité publique de la gendarmerie ( turc : Jandarma Özel Asayiş Komutanlığı ) ou sous le nom de JÖAK , est l'unité tactique du Commandement général de la gendarmerie . Il a plusieurs missions qui incluent des actions antiterroristes, des opérations sous-marines, le sauvetage d'otages, le contrôle des émeutes et d'autres actions criminelles à haut risque. Les membres de l'unité reçoivent une formation approfondie à l'école Jandarma de Foça ainsi que par des instructeurs sélectionnés de l'armée. Toutes les compagnies d'équipes travaillent sous la direction des régions de police et de gendarmerie auxquelles elles sont affectées, mais peuvent également recevoir des missions du siège de la Jandarma à Ankara. Son rôle est similaire à celui de son homologue français, le GIGN.
Gendarmerie and_Coast_Guard_Academy/Gendarmerie and Coast Guard Academy :
L' Académie de la gendarmerie et des garde-côtes ( turc : Jandarma ve Sahil Güvenlik Akademisi ) est une académie pour la formation du personnel de la gendarmerie turque et des garde-côtes turcs située à Ankara , en Turquie . L'école a été trouvée le 31 juillet 2016, mais symboliquement 1904 est acceptée. Le directeur de l'école est le général de brigade Murat Bulut depuis 2020.
Gendarmerie d'Haïti/Gendarmerie d'Haïti :
La Gendarmerie d'Haïti ( français : Gendarmerie d'Haïti [ʒɑ̃daʁməʁi da.iti] ), également connue sous le nom de gendarmerie haïtienne , était une gendarmerie collaborationniste élevée par les États-Unis lors de son occupation d'Haïti au début du XXe siècle. Créée à la fin de 1915, la gendarmerie a été opérationnelle de 1916 à 1928, période pendant laquelle elle a été la seule force militaire d'Haïti, gagnant une réputation d'ingérence active dans le gouvernement civil qui a peut-être ouvert la voie à la future politisation des forces armées d'Haïti. De 1918 à 1920, la gendarmerie d'Haïti a mené la deuxième guerre du Caco, l'une des soi-disant «guerres de la banane». Elle a été réorganisée sous le nom de Garde d'Haïti en 1928, formant le noyau de ce qui allait devenir l'armée haïtienne moderne.
Gendarmerie (Serbie)/Gendarmerie (Serbie) :
La gendarmerie ( serbe : Жандармерија , romanisée : Žandarmerija ) est la force de gendarmerie nationale de la République de Serbie . Elle est placée sous l'autorité de la direction de la police du ministère serbe de l'intérieur et a été créée le 28 juin 2001, après la dissolution des unités spéciales de police (PJP). La gendarmerie en Serbie existait sous sa forme précédente de 1860 à 1920. En tant qu'unité spéciale au sein de la police serbe, son rôle peut être comparé à ceux de l'OMON russe et des anciennes unités ukrainiennes de Berkut. En 2017, la gendarmerie compte environ 2 800 membres. Le commandement de la gendarmerie est à Belgrade. Les tâches de la gendarmerie sont à la fois civiles et militaires, notamment la sécurisation de la « zone de sécurité au sol » le long de la ligne administrative avec le Kosovo et la fourniture d'équipes de secours en cas de catastrophe (voir ci-dessous).
Gendarmstien/Gendarmstien :
Gendarmstien (en anglais : Border Guard Trail) est un sentier de randonnée qui longe la partie orientale de la frontière entre le Danemark et l'Allemagne. Il fait partie du sentier E6.
Langage de genre/Langage de genre :
Gende ( Gendeka , Gene ; également Bundi ) est une langue papoue parlée dans la province de Madang , en Papouasie-Nouvelle-Guinée .
Gendebelo/Gendebelo :
Gendebelo (également appelé Gende Belo) était une ancienne ville commerçante musulmane en Éthiopie. Son emplacement a été découvert en 2009 par une équipe d'archéologues français.
Gendelman/Gendelman :
Gendelman est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Howard E. Gendelman (né en 1954), médecin américain Ofir Gendelman (né en 1971), diplomate israélien Zvi Gendelman (né en 1956), homme politique israélien
Gendema/Gendema :
Gendema est une ville rurale du district de Pujehun dans la province méridionale de la Sierra Leone. Gendema se trouve dans l'extrême sud de la Sierra Leone, à la frontière internationale avec la République du Libéria. Gendema est le siège de la chefferie de Soro Gbema et est un centre commercial entre les Sierra-Léonais et les Libériens de l'autre côté de la frontière. Les principaux habitants de Gendema sont les peuples Mende, Vai et Kissi.
Genden/Genden :
Genden est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Eric M. Genden, oto-rhino-laryngologiste américain Peljidiin Genden (1892–1937), éminent dirigeant politique de la République populaire mongole
Gendenwitha/Gendenwitha :
Gendenwitha (également orthographié Gendewitha) est un personnage mythologique représenté par l'étoile du matin dans la mythologie iroquoise. Son nom signifie "Il apporte le jour". Gendenwitha était à l'origine une belle jeune fille qui était aimée de Sosondowah, un grand chasseur retenu captif comme garde par Dawn. Dawn a transformé Gendenwitha en Morning Star après que Sosondowah ait tenté d'en faire son épouse.
Genre/Sexe :
Le genre est l'ensemble des caractéristiques relatives à la féminité et à la masculinité et qui les différencient. Selon le contexte, cela peut inclure les structures sociales fondées sur le sexe (c'est-à-dire les rôles de genre) et l'identité de genre. La plupart des cultures utilisent un genre binaire, dans lequel le genre est divisé en deux catégories, et les personnes sont considérées comme faisant partie de l'une ou de l'autre (garçons/hommes et filles/femmes) ; ceux qui sont en dehors de ces groupes peuvent relever du terme générique non binaire. Certaines sociétés ont des genres spécifiques en plus de «l'homme» et de la «femme», comme les hijras d'Asie du Sud; ceux-ci sont souvent appelés troisièmes genres (et quatrièmes genres, etc.). La plupart des chercheurs s'accordent à dire que le genre est une caractéristique centrale de l'organisation sociale. devenu plus tard connu sous le nom d'identité de genre) en 1955, bien que Madison Bentley ait déjà défini en 1945 le genre comme «l'avers socialisé du sexe», et le livre de Simone de Beauvoir de 1949, The Second Sex, a été interprété comme le début de la distinction entre sexe et genre dans théorie féministe. Avant les travaux de Money, il était rare d'utiliser le mot genre pour désigner autre chose que des catégories grammaticales. Cependant, le sens du mot Money ne s'est répandu que dans les années 1970, lorsque la théorie féministe a adopté le concept d'une distinction entre le sexe biologique et la construction sociale du genre. La plupart des spécialistes contemporains des sciences sociales, des spécialistes des sciences du comportement et des biologistes, de nombreux systèmes juridiques et organismes gouvernementaux, ainsi que des agences intergouvernementales telles que l'OMS, font une distinction entre le genre et le sexe. Dans d'autres contextes, le terme genre est utilisé pour remplacer le sexe sans représenter une différence conceptuelle claire. Par exemple, dans la recherche sur des animaux non humains, le genre est couramment utilisé pour désigner le sexe biologique des animaux. Ce changement de sens du genre remonte aux années 1980. En 1993, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a commencé à utiliser le genre au lieu du sexe pour éviter toute confusion avec les rapports sexuels. Plus tard, en 2011, la FDA a inversé sa position et a commencé à utiliser le sexe comme classification biologique et le genre comme "l'auto-représentation d'une personne en tant qu'homme ou femme, ou la façon dont cette personne est répondue par les institutions sociales en fonction de la présentation de genre de l'individu". Les sciences sociales ont une branche consacrée aux études de genre. D'autres sciences, comme la sexologie et les neurosciences, s'intéressent également au sujet. Les sciences sociales abordent parfois le genre comme une construction sociale, et les études de genre le font particulièrement, tandis que la recherche en sciences naturelles étudie si les différences biologiques entre les femmes et les hommes influencent le développement du genre chez les humains ; les deux éclairent le débat sur la mesure dans laquelle les différences biologiques influencent la formation de l'identité de genre et du comportement genré. Dans certaines littératures anglaises, il existe également une trichotomie entre le sexe biologique, le genre psychologique et le rôle social du genre. Ce cadre est apparu pour la première fois dans un article féministe sur le transsexualisme en 1978.
Gender, Institutions_and_Development_Database/Base de données sur le genre, les institutions et le développement :
La base de données Genre, institutions et développement (GID) de l'OCDE, ou GID-DB, contient plus de 60 indicateurs de données sur l'égalité des sexes. Le GID-DB a été introduit en 2006 par le Centre de développement de l'OCDE pour fournir un outil de données pour aider les chercheurs et les décideurs politiques à déterminer et analyser les obstacles au développement social et économique des femmes. Il fournit ces données liées au genre pour un maximum de 162 pays, de l'Afghanistan au Zimbabwe, couvrant ainsi toutes les régions et catégories de pays et de revenus du monde.
Sexe, lieu_%26_Culture/Sexe, lieu et culture :
Gender, Place & Culture: A Journal of Feminist Geography est une revue à comité de lecture publiée 12 fois par an par Taylor & Francis. C'est la principale revue internationale de géographie féministe et elle vise à fournir "un forum de débat sur la géographie humaine et les disciplines connexes sur la recherche théoriquement informée concernant les questions de genre". La rédactrice en chef de la revue à partir de 2021 est Lena Grip de l'Université de Karlstad.
Genre, technologie_et_développement/Genre, technologie et développement :
Gender, Technology and Development (GTD) est une revue en double aveugle à comité de lecture qui sert de forum pour explorer les liens entre les relations entre les sexes, le développement et/ou le changement technologique. L'objectif de la revue est de fournir une plate-forme de recherche et de théorisation originales sur les significations changeantes du genre, en ce qui concerne les progrès de la science et des technologies et/ou les changements sociaux, politiques, économiques et culturels. En particulier, la revue s'intéresse à les aborder dans le contexte de phénomènes transnationaux et à s'engager dans des dialogues qui transcendent les frontières géographiques. Il est publié trois fois par an. La revue a été fondée en 1997 et jusqu'en 2016 a été publiée par SAGE Publications en association avec le programme Gender and Development Studies de l'Asian Institute of Technology. Depuis 2017, la revue est publiée par Taylor and Francis Group, également en association avec l'Asian Institute of Technology. Cette revue est membre du Committee on Publication Ethics (COPE).
Sexe, Travail_et_Organisation/Sexe, Travail et Organisation :
Gender, Work & Organization est une revue académique bimestrielle à comité de lecture. La revue a été créée en 1994 et est publiée par John Wiley & Sons. Il couvre la recherche sur le rôle du genre sur le lieu de travail. Les rédacteurs en chef sont Alison Pullen (Université Macquarie), Patricia Lewis (Université du Kent) et Banu Ozkazanc-Pan (Université Brown). En plus des numéros réguliers, la revue publie plusieurs numéros spéciaux par an et a une nouvelle section, Feminist Frontiers, consacrée aux conversations et sujets contemporains du féminisme.
Analyse comparative entre les sexes_Plus/Analyse comparative entre les sexes Plus :
L'analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) est un processus analytique créé par Condition féminine Canada pour analyser les aspects «genrés» de la politique du gouvernement canadien afin d'évaluer les différentes expériences des femmes, des hommes et des personnes non binaires aux politiques, programmes et initiatives. . Le « Plus » considère l'intersectionnalité de nombreux autres facteurs identitaires (comme la race, l'origine ethnique, la religion, l'âge, l'éducation, l'orientation sexuelle, la culture, le revenu, la langue et le handicap mental ou physique) qui composent notre identité, et comment les relations entre ces facteurs les facteurs identitaires influent sur la manière dont nous vivons les programmes et les initiatives du gouvernement. Plutôt qu'une forme de plaidoyer, l'ACS+ passe par un certain nombre d'étapes analytiques qui devraient être au premier plan dans l'esprit des décideurs, au lieu d'être ajoutées, pour les aider à poser des questions et à remettre en question les hypothèses, ce qui se traduira par une politique qui tient compte de la diversité du Canada. Femmes et Égalité des genres Canada est responsable de la mise en œuvre de l'ACS+ à l'échelle du gouvernement, mais tous les ministères et organismes canadiens se sont engagés envers le processus.
Discrimination_de_prix_basée_sur_le_sexe_aux_États-Unis/Discrimination de prix fondée sur le sexe aux États-Unis :
La discrimination fondée sur le sexe par les prix est une forme de discrimination économique qui se produit lorsqu'un sexe se voit facturer un prix différent de celui d'un autre sexe pour des biens ou des services identiques. La discrimination des prix fondée sur la race et la classe existe également. Les actes de discrimination ont souvent des ramifications juridiques, mais une étude sur la discrimination des prix fondée sur le sexe examine d'abord les disparités de prix entre les sexes. À partir de là, la question de savoir si les disparités de prix entre les sexes prouvent une intention de discriminer ou constituent une discrimination illégale peut devenir une enquête juridique qui est développée en examinant la loi de la juridiction applicable. La discrimination des prix fondée sur le sexe est généralement désapprouvée, mais pas universellement. Aux États-Unis, quelques États ont adopté des lois interdisant la discrimination des prix fondée sur le sexe, mais ces politiques sont largement inappliquées. En règle générale, les disparités de prix affectent négativement les femmes plus souvent que les hommes. Par exemple, une étude du Département de la protection des consommateurs et des travailleurs de la ville de New York a révélé qu'en moyenne, les produits pour femmes coûtaient 7 % de plus que des produits similaires pour hommes. La tarification basée sur le sexe existe dans de nombreux secteurs, notamment les assurances, le nettoyage à sec, la coiffure, les boîtes de nuit, les vêtements et les produits de soins personnels. La légalité de la discrimination par les prix fondée sur le sexe dans les marchés d'appariement fait l'objet de débats aux États-Unis et dans l'Union européenne depuis les années 1990. Le débat est centré sur la question de savoir si la tarification fondée sur le sexe est une forme de discrimination fondée sur le sexe. En d'autres termes, au lieu que les prix soient basés sur une analyse basée sur le marché des effets sur la concurrence, la tarification basée sur le sexe peut plutôt renforcer les stéréotypes négatifs sur les femmes et les hommes sur les marchés correspondants. Des disparités de prix basées sur le sexe ont été constatées dans les soins personnels prix des produits, des ventes au détail et des services aux consommateurs. Ils existent également dans la tarification des assurances, telles que l'assurance maladie et l'assurance automobile. D'autres études suggèrent que des disparités de prix basées sur le sexe se produisent souvent lors de la négociation et de l'achat de voitures neuves. Les prix réduits basés sur le sexe peuvent également être un type de discrimination de prix basée sur le sexe. Une réduction de prix courante basée sur le sexe est une promotion "ladies 'night", dans laquelle les clientes paient moins pour les boissons alcoolisées ou des frais de couverture inférieurs à ceux des clients masculins. Les taxes à la consommation sur certains produits mais pas sur d'autres ont également été considérées comme une forme de disparité des prix selon le sexe. Par exemple, aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni, les tampons sont souvent soumis à une taxe à la consommation, tandis que les produits connexes tels que les préservatifs, les lubrifiants et plusieurs autres articles médicaux sont exonérés de la taxe. Les opposants à l'application des lois contre la tarification basée sur le sexe avancent deux arguments. Ils suggèrent que les tribunaux devraient rejeter les affaires impliquant des prix fondés sur le sexe parce que le préjudice subi par le demandeur est si insignifiant qu'il ne devrait pas avoir droit à réparation. Ils invoquent également l'efficacité économique comme justification. En réponse à l'argument de l'efficacité économique, les chercheurs suggèrent que la tarification basée sur le sexe devrait être interdite pour des raisons morales, déclarant que le sexe ne devrait pas être utilisé comme indicateur d'autres caractéristiques, en particulier lorsqu'il est basé sur des stéréotypes.
Indifférent au genre/Aveugle au genre :
Dans l'éducation, les affaires, le droit et d'autres domaines, la cécité au genre ou la cécité au sexe est la pratique consistant à ne pas tenir compte du genre en tant que facteur important dans les interactions entre les personnes.
Paradoxe de l'égalité des sexes/paradoxe de l'égalité des sexes :
Le paradoxe de l'égalité entre les sexes est la constatation que diverses différences entre les sexes en matière de personnalité et de choix professionnel sont plus importantes dans les pays plus égalitaires entre les sexes. Des différences plus importantes se trouvent dans les traits de personnalité des Big Five, les traits de la triade noire, l'estime de soi, la dépression, les valeurs personnelles, les choix professionnels et éducatifs. Ce phénomène est apparemment paradoxal car on s'attendrait à ce que les différences se réduisent à mesure que les pays deviennent plus égalitaires entre les sexes. Diverses explications du paradoxe ont été proposées. Certains chercheurs suggèrent que davantage de stéréotypes et d'attentes sexospécifiques dans des pays plus égalitaires entre les sexes sont responsables et que les femmes des pays moins développés sont plus susceptibles de choisir les domaines STEM, en raison du besoin accru de sécurité et d'un bon salaire. D'autres théorisent que les différences entre les sexes profondément enracinées et intrinsèques sont moins restreintes et se matérialisent plus facilement dans les pays où règne l'égalité des sexes.
Langage non sexiste/Langage non sexiste :
Un langage non sexiste ou un langage inclusif est un langage qui évite les préjugés envers un sexe ou un genre particulier. En anglais, cela inclut l'utilisation de noms qui ne sont pas spécifiques au genre pour désigner des rôles ou des professions, la formation de phrases de manière égale et l'arrêt de l'utilisation générale de termes masculins ou féminins. Par exemple, les mots policier et hôtesse de l'air sont des titres de poste sexospécifiques; les termes non sexistes correspondants sont policier et hôtesse de l'air. D'autres termes spécifiques au genre, tels qu'acteur et actrice, peuvent être remplacés par le terme masculin à l'origine; par exemple, acteur utilisé quel que soit son sexe. Certains termes, tels que président, qui contiennent la composante -homme mais qui ont traditionnellement été utilisés pour désigner des personnes sans distinction de sexe, sont désormais considérés par certains comme spécifiques au genre. Un exemple de formation de phrases de manière égale serait d'utiliser mari et femme au lieu de homme et femme. Des exemples d'abandon de l'utilisation générale des termes masculins en anglais font référence à ceux dont le sexe est inconnu ou indéterminé comme singulier eux, et utilisent des humains, des personnes ou l'humanité, au lieu de l'homme ou de l'humanité.
Titre non sexiste/Titre non sexiste :
Un titre non sexiste est un titre qui n'indique pas l'identité de genre, quelle qu'elle soit, de la personne à laquelle on s'adresse formellement. Les honorifiques sont utilisés dans des situations où il est inapproprié de se référer à quelqu'un uniquement par son prénom ou son nom de famille, comme lorsqu'on adresse une lettre ou lorsqu'on présente la personne à d'autres. Par comparaison, les titres honorifiques traditionnels de Miss, Mrs, Ms et Mr indiquent tous le genre binaire de l'individu. Ces titres sont utilisés pour éviter de spécifier le genre pour : les personnes qui souhaitent ne pas indiquer de genre (binaire ou autre) les personnes dont le genre n'est pas connu les personnes dont le sexe biologique n'est pas sur le genre binaire (intersexe) les personnes dont l'identité de genre ne adapter le binaire de genre Des militants, des partisans et des groupes tels que le Trans Educators Network, The Trevor Project et GLAAD travaillent à la sensibilisation et à l'acceptation des titres honorifiques alternatifs, y compris Mx.
Violence liée au genre/Violence liée au genre :
La violence liée au genre ou la violence basée sur le genre comprend tout type de violence dirigée contre des personnes en raison de leur sexe ou de leur identification sexuelle. Les types de violence liée au genre comprennent : La violence contre les femmes (parfois appelée simplement « violence de genre ») La violence contre les hommes La violence contre les personnes LGBT Le dénigrement des personnes transsexuelles, la violence contre les personnes trans et non binaires Le dénigrement des homosexuels, qui peut être lié à l'expression de genre Violence sexiste en ligne, violence contre l'un des groupes ci-dessus (bien que disproportionnellement des femmes) qui a lieu en ligne
Prisons sensibles au genre/Prisons sensibles au genre :
Les prisons sensibles au genre (également appelées corrections sensibles au genre ou programmes sensibles au genre) sont des prisons construites pour fournir des soins spécifiques au genre aux femmes incarcérées. Les programmes carcéraux contemporains fondés sur le sexe ont été présentés comme une solution au nombre croissant de femmes dans le complexe industriel pénitentiaire et au surpeuplement des prisons californiennes. Ces programmes varient dans leur intention et leur mise en œuvre et sont fondés sur l'idée que les délinquantes diffèrent de leurs homologues masculins dans leurs histoires personnelles et leurs parcours vers la criminalité. Les programmes multidimensionnels axés sur les comportements féminins sont considérés par beaucoup comme efficaces pour freiner la récidive.
Programmation carcérale_spécifique au genre_aux_États-Unis/Programmation pénitentiaire spécifique au genre aux États-Unis :
Aux États-Unis, les programmes pénitentiaires sexospécifiques sont des programmes créés pour préparer les femmes incarcérées à une réinsertion réussie et minimiser la récidive. Les programmes pénitentiaires et leur structure ont considérablement changé au fil des décennies pour répondre aux besoins des femmes dans les programmes sexospécifiques. L'accent mis sur les programmes sexospécifiques s'est accru au cours des années 1970 et 1980, une époque marquée par une augmentation substantielle de la population carcérale féminine. Les programmes traditionnels dans les établissements correctionnels pour femmes ont été jugés inefficaces puisque la plupart étaient structurés pour répondre aux besoins des hommes. Par exemple, les parcours des femmes vers la prison impliquent généralement des drogues, tandis que les hommes sont généralement impliqués dans des crimes violents. De plus, les femmes sont plus susceptibles d'avoir des expériences d'abus sexuels et/ou physiques par rapport aux hommes.
Genre : Une_catégorie_utile_d'analyse_historique/Genre : Une catégorie utile d'analyse historique :
"Gender: A Useful Category of Historical Analysis" est un article de Joan Wallach Scott publié pour la première fois dans l'American Historical Review (AHR) en 1986. C'est l'un des articles les plus cités de l'histoire de l'AHR et a été réimprimé dans le cadre de Le livre de Scott de 1989, Gender and the Politics of History. En 2008, l'AHR a concentré son numéro de décembre sur le papier, avec six articles sur le papier, dont un par Scott elle-même. À cette époque, "Gender: A Useful Category of Historical Analysis" était l'article AHR le plus visité sur JSTOR, ayant été consulté plus de 38 000 fois depuis 1997 - plus de 16 000 vues de plus que le deuxième article le plus populaire de cette revue.
GenderFail/GenderFail :
GenderFail est une initiative d'édition et de programmation créée par Be Oakley qui cherche à encourager les projets dans une perspective intersectionnelle et queer. De nombreux projets sont liés par le slogan "Radical Softness as a Boundless Form of Resistance". La presse est actuellement basée à Brooklyn, New York. Dans un article du 16 avril 2020 "Nos New-Yorkais préférés sur les meilleures choses dans les cinq arrondissements" dans Conde Nast Traveler, le conservateur Legacy Russell a mentionné GenderFail comme l'une de leurs choses préférées à New York.
GenrePAC/GenrePAC :
GenderPAC (Gender Public Advocacy Coalition) était une organisation de défense des droits des LGBT basée à Washington, DC, qui s'efforçait de garantir que les salles de classe, les communautés et les lieux de travail soient des lieux sûrs pour que chaque personne puisse apprendre, grandir et réussir, qu'elle soit ou non conforme aux attentes de masculinité ou féminité. Il a été actif de 1995 à 2009.
Genre %26_Développement/Genre et développement :
Gender & Development est une revue à comité de lecture publiée tous les trois ans par Routledge et Oxfam pour fournir "promouvoir, inspirer et soutenir les politiques et pratiques de développement". La rédactrice en chef est Caroline Sweetman (Oxfam, GB).
Sexe %26_Historique/Sexe et historique :
Gender & History est une revue académique internationale. C'est une revue académique importante pour les articles relatifs à l'histoire de la féminité, de la masculinité et des relations de genre. Les éditeurs actuels sont Rosemary Elliot, Maud Bracke, James Simpson et Stuart Airlie à Glasgow, en Écosse, et Cheryl Krasnick Warsh, Cathryn Spence et Katharine Rollwagen à Nanaimo, en Colombie-Britannique, au Canada. Il a été édité par Karen Adler et Ross Balzaretti entre 2004 et 2010. Il a été édité par Lynn Abrams, Alexandra Shepard et Eleanor Gordon de 2010 à 2016. Il a été édité par Sarah Chambers, Mary Jo Maynes et Tracey Deutsch de 2008 à 2018.
Genre %26_Société/Genre et société :
Gender & Society est une revue académique à comité de lecture qui couvre la recherche dans le domaine des études de genre. Le rédacteur en chef est Jo Reger (Université d'Oakland). Il a été créé en 1987 et est actuellement publié par SAGE Publications en association avec Sociologists for Women in Society.
Genre (homonymie)/Genre (homonymie) :
Le genre est l'ensemble des caractéristiques relatives à la masculinité et à la féminité et qui les différencient. Genre ou Sexes peut également faire référence à :
Sexe (flux)/Sexe (flux) :
Le Gender (prononciation néerlandaise : [ˈɣɛndər]) est un ruisseau de la province néerlandaise du Brabant du Nord. Il prend sa source dans les plaines marécageuses à l'origine près de Steensel et traverse Veldhoven et son district oriental de Meerveldhoven dans une direction générale est-nord-est en direction d'Eindhoven. le plateau de Campine. Des cours d'eau similaires incluent le Dommel, le Kleine Dommel, le Keersop, le Tongelreep, l'Aa, le Binnendieze et le Run. Tous ces cours d'eau fusionnent à un moment ou à un autre pour former finalement la rivière Dieze à Den Bosch, qui à son tour se jette dans la rivière Maas. Près d'Eindhoven, le Gender coulait à l'origine juste au nord des murs de la ville médiévale, servant de partie nord de la ville douves, pour se terminer au confluent avec le ruisseau Dommel. Dès le XVe siècle, son cours a été dévié vers le sud à travers le centre-ville, pour fournir à la ville des réserves d'eau douce et des moyens d'extinction d'incendie. Au 19ème siècle, le tronçon de la vieille ville avait été comblé et le genre se terminait maintenant à De Vest, le fossé de la ville, lui-même relié au Dommel. Des fouilles archéologiques dans les années 1980 et 1990 avant la construction d'un nouveau centre commercial centre ont mis en lumière plusieurs branches de la section artificielle du centre-ville du Gender, y compris une connexion avec les douves du château d'Eindhoven, qui se trouvait juste à l'est des murs de la ville. La canalisation au XXe siècle et l'émergence de zones résidentielles à grande échelle dans le bassin du Genre ont vu le dernier tronçon avant la coupure du centre-ville. Afin de réguler les niveaux d'eau des ruisseaux Dommel et Gender, qui menaçaient parfois d'inonder le centre-ville d'Eindhoven, un canal de drainage ( Afwateringskanaal ) a été creusé à la fin des années 1930 pour relier le Dommel au canal Beatrix nouvellement construit et ainsi éliminer l'excès l'eau. Dans ce canal, le Genre se décharge maintenant. Une autre section en aval du Gender entre le canal et l'étang d'Engelsbergen reste, mais reçoit peu d'eau du ruisseau d'origine. Deux quartiers d'Eindhoven situés sur ses rives ont été nommés d'après le flux de genre : Genderdal («Gender Dale») et Genderbeemd («Gender Meadow»).
Annonces de genre/Annonces de genre :
Gender Advertisements est un livre de 1979 d'Erving Goffman. Les travaux de Goffman ont conduit à un certain nombre d'autres études. Dans Gender Advertisements, Goffman analyse la manière dont le genre est représenté dans la publicité à laquelle tous les individus sont couramment exposés. Taille relative : Selon Goffman, la taille relative peut être définie comme "une façon dont le poids social - le pouvoir, l'autorité, le rang, la fonction, la renommée - se fait écho de manière expressive dans les situations sociales par la taille relative, en particulier la taille". Avec la taille relative, les femmes sont généralement représentées plus petites ou plus basses que les hommes en termes de circonférence et de taille. Bien que les hommes aient tendance à être biologiquement plus grands ou plus grands que les femmes, Goffman suggère que cette différence de taille est manipulée dans les publicités créées par l'homme pour transmettre une différence de statut ou de pouvoir dans certaines situations sociales. Le concept selon lequel la taille relative traduit le statut social reste pertinent même lorsque les femmes sont représentées comme l'individu le plus grand ou le plus grand à l'écran ou sur papier. Goffman déclare que dans les rares occasions où les femmes sont représentées plus grandes que les hommes, les hommes semblent presque toujours être subordonnés au statut de classe sociale et / ou représentés comme inférieurs. L'homme le plus grand, l'homme devant ou l'homme qui a attiré l'attention sur lui dans la publicité doit représenter la force et le pouvoir, tandis que les femmes sont souvent représentées comme faibles ou moins importantes pour la publicité. Toucher féminin : les femmes sont souvent représentées en train de toucher des personnes ou des objets de manière rituelle, touchant parfois à peine l'objet ou la personne. Goffman soutient que "les femmes dans la publicité posent fréquemment en "utilisant leurs doigts et leurs mains pour tracer les contours d'un objet, ou pour le bercer ou pour caresser sa surface". Ce toucher rituel doit être distingué du genre utilitaire qui saisit, manipule ou retient ». Ce type de toucher encourage l'idée que les femmes sont sexuellement disponibles, faibles et vulnérables dans le sens de leur agence, de leur langage corporel et de leur individualité par rapport aux hommes. Changement moderne : Dans la société d'aujourd'hui, nous commençons à voir un changement dans la représentation des genres dans les médias, en particulier dans l'industrie de la mode masculine. Les créateurs de mode commencent maintenant à brouiller les frontières entre masculinité et féminité. Dans la première publicité, le mâle a une prise très douce et délicate sur la rose par rapport à la prise agressive typique des hommes dans les publicités. Dans les deux autres exemples, les deux hommes décrivent non seulement l'idée de toucher féminin, mais également le concept d'auto-toucher. Classement des fonctions : Goffman explique que le classement des fonctions est lorsque les hommes et les femmes collaborent pour accomplir une tâche, l'homme prend le «rôle exécutif». Goffman illustre ce phénomène publicitaire tel qu'illustré sur le lieu de travail, à la maison, en public et avec les enfants. L'idée est que les femmes sont dépeintes comme le moindre rôle dans la scène et que les hommes sont aux commandes. Ce rôle n'est représenté que dans les environnements collaboratifs. "Deux des catégories de Goffman - la taille relative et le classement des fonctions - n'étaient pas des représentations courantes dans les publicités des magazines. Dans l'ensemble, de nombreuses publicités ne montraient que des femmes ou des hommes plutôt que les deux sexes ensemble ou une scène de famille. public." "Ce qu'Erving Goffman partage avec les féministes contemporaines, c'est la conviction ressentie que sous la surface du comportement social ordinaire, d'innombrables petits meurtres de l'esprit et de l'esprit ont lieu quotidiennement." La famille : Lorsque les familles sont représentées dans la publicité, les parents sont plus proches de leurs enfants du même sexe et, dans certains cas, les hommes sont séparés du reste de la famille, de manière protectrice. Le père a tendance à garder une distance avec les membres de sa famille. Cet acte montre la protection, selon Goffman. Le père est la sécurité de la famille, le protecteur et le pourvoyeur. Ritualisation de la subordination : La ritualisation de la subordination sert à démontrer le pouvoir et la supériorité, ou l'absence de, grâce à des techniques de positionnement du corps telles que l'inclinaison de la tête, l'inclinaison du corps, le toucher féminin, le retrait autorisé, la flexion timide du genou, l'allongement, etc. Le pouvoir et la supériorité sont généralement associés à la masculinité, tandis que la vulnérabilité et l'objectivation sont généralement associées à la féminité. Retrait sous licence : lorsqu'un sujet est représenté dans une publicité comme regardant au loin, regardant un objet, semblant perdu, inattentif, désespéré, confus ou contrarié. Cela montre souvent que la personne est retirée de la scène elle-même ou perdue dans ses pensées. Ce sujet peut être féminin dans la plupart des cas, mais aussi masculin dans certains cas. Scott Morris et Katherine Warren expliquent plus en détail ce terme en disant : "Lorsque les femmes ne sont pas présentées comme renfermées, elles sont présentées comme trop engagées, au point de perdre le contrôle : rire de manière incontrôlable ou être submergées par une émotion extrême." Ils ont également tendance à apparaître excessivement en phase avec leurs émotions et leur langage corporel général. Le retrait sous licence se retrouve non seulement dans les publicités, mais aussi dans les émissions de télévision, les films, les magazines, les journaux et autres médias, amplifiant ainsi l'impact du message du phénomène. que le travail était "unique à l'époque pour employer une méthode désormais appelée" analyse de contenu sémiotique "" et qu'il "[fournissait] la base d'analyses textuelles ... telles que les approches poststructuralistes et psychanalytiques". Elle a également noté que des universitaires féministes comme Jean Kilbourne "[ont construit] leurs découvertes très convaincantes et largement diffusées sur la nature du genre dans la publicité sur les catégories originales de Goffman".
Gender Affair_Advisor_to_the_Chief_of_Staff/Conseiller en matière de genre auprès du chef de cabinet :
La conseillère en matière de genre (GENAD) auprès du chef d'état-major de la défense (en hébreu : יועצת הרמטכ״ל לענייני מגדר, en abrégé יוהל״ם Yohalam) est une femme officier des Forces de défense israéliennes chargée de promouvoir des conditions permettant une l'utilisation des capacités des femmes servant dans les FDI ; promouvoir l'égalité des chances pour les femmes pendant leur service militaire; et l'assimilation des femmes aux postes de direction militaire. Depuis 2021, le poste est occupé par le brigadier-général Ella Shado-Shechtman.
Gender Balance_Council/Conseil de l'équilibre entre les sexes :
Le Conseil pour l'équilibre entre les sexes (GBC) est une entité fédérale émiratie chargée d'élaborer et de mettre en œuvre le programme d'équilibre entre les sexes aux Émirats arabes unis. Le Conseil est présidé par Manal bint Mohammed bin Rashid Al Maktoum, présidente de Dubai Women Establishment. La responsabilité du Conseil, y compris l'examen de la législation, des politiques et des programmes actuels, et la proposition ou la mise à jour de nouvelles lois ou programmes afin d'atteindre l'équilibre entre les sexes sur le lieu de travail ainsi que de réduire l'écart entre les sexes dans tous les secteurs gouvernementaux, d'améliorer le classement des Émirats arabes unis dans les rapports sur la compétitivité mondiale sur l'égalité des sexes et atteindre l'équilibre entre les sexes dans les postes de prise de décision, ainsi que promouvoir le statut des Émirats arabes unis en tant que référence en matière de législation sur l'équilibre entre les sexes.
Gender Bender_(The_X-Files)/Gender Bender (Les X-Files) :
"Gender Bender" est le quatorzième épisode de la première saison de la série télévisée de science-fiction américaine The X-Files, diffusée sur le réseau Fox le 21 janvier 1994. Il a été écrit par Larry et Paul Barber, réalisé par Rob Bowman, et a présenté une apparition en tant qu'invité de Nicholas Lea, qui apparaîtra plus tard dans le rôle récurrent d'Alex Krycek. L'épisode est une histoire "Monster-of-the-Week", une intrigue autonome qui n'est pas liée à la mythologie globale de la série. L'émission est centrée sur les agents du FBI Fox Mulder (David Duchovny) et Dana Scully (Gillian Anderson) qui travaillent sur des affaires liées au paranormal, appelées X-Files. Dans cet épisode, Mulder et Scully commencent à enquêter sur une série de meurtres à la suite de rencontres sexuelles. Les deux découvrent bientôt qu'un membre d'une secte religieuse vivant dans le Massachusetts peut être responsable - et peut ne pas être humain. L'épisode a été inspiré par le désir du producteur Glen Morgan pour "un épisode avec plus d'un côté sexy"; les écrivains ont eu du mal à écrire une histoire qui montrait le sexe comme effrayant et introduisait également une communauté de type Amish. "Gender Bender" a été vu par environ 6,8 millions de foyers lors de sa diffusion initiale. L'épisode a ensuite rencontré des réponses critiques mitigées, faisant face à des critiques pour sa fin abrupte deus ex machina . L'analyse académique de l'épisode l'a placé dans une tradition de science-fiction qui attribue un élément puissant et surnaturel au contact physique avec des extraterrestres. Il a également été considéré comme reflétant les inquiétudes suscitées par l'émergence des rôles de genre dans les années 1990.
Genre Benders / Genre Benders :
"Gender Benders" est le douzième épisode de la troisième saison de Taboo, diffusée le 18 octobre 2004. C'est le 36e épisode à être diffusé.
Mélangeur de genre/Mélangeur de genre :
Gender Blender (ISBN 0-385-74696-2, 2006) est un roman pour jeunes adultes écrit par Blake Nelson. Le livre explore les différences entre les hommes et les femmes et les dramatise d'une manière que les enfants comprendront.
Gender Development_Index/Indice de développement du genre :
L'indice de développement du genre (IDG) est un indice conçu pour mesurer l'égalité des sexes. Le GDI, ainsi que la Mesure d'autonomisation des femmes (GEM), ont été introduits en 1995 dans le Rapport sur le développement humain rédigé par le Programme des Nations Unies pour le développement. L'objectif de ces mesures était d'ajouter une dimension sexospécifique à l'indice de développement humain (IDH). La première mesure qu'ils ont créée en conséquence était le GDI. Le GDI est défini comme une "mesure sensible à la distribution qui tient compte de l'impact sur le développement humain des écarts existants entre les sexes dans les trois composantes de l'IDH" (Klasen 243). Sensible à la distribution signifie que l'ISDH prend en compte non seulement le niveau moyen ou général de bien-être et de richesse dans un pays donné, mais se concentre également sur la manière dont cette richesse et ce bien-être sont répartis entre différents groupes au sein de la société. L'IDH et le GDI (ainsi que le GEM) ont été créés pour rivaliser avec les mesures de développement générales plus traditionnelles basées sur le revenu telles que le produit intérieur brut (PIB) et le produit national brut (PNB).
Éducation au genre/Éducation au genre :
"Gender Education" (également connu sous le nom de "Sex and Violence") est un épisode de la série télévisée comique britannique The Goodies. Écrit par The Goodies, avec des chansons et de la musique de Bill Oddie.
Autonomisation des genres_Mesure/Mesure d'autonomisation des genres :
Le Gender Empowerment Measure (GEM) est un indice conçu pour mesurer l'égalité des sexes. GEM est la tentative du Programme des Nations Unies pour le développement de mesurer l'étendue de l'inégalité entre les sexes dans les pays du monde, sur la base d'estimations du revenu économique relatif des femmes, de la participation à des postes bien rémunérés avec un pouvoir économique et de l'accès à des postes professionnels et parlementaires. Il a été introduit en même temps que l'indice de développement lié au genre (IDG), mais mesure des sujets tels que l'autonomisation qui ne sont pas couverts par cet indice.
Égalité des genres_Architecture_Réforme/Réforme de l'architecture de l'égalité des genres :
La campagne GEAR (Gender Equality Architecture Reform) était un réseau de plus de 300 groupes de défense des droits des femmes, des droits de l'homme et de la justice sociale à travers le monde. La campagne GEAR a exhorté les États membres de l'ONU et le Secrétariat de l'ONU à aller de l'avant rapidement pour créer une nouvelle entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes. GEAR exhorte également l'ONU à mettre en place dès maintenant un processus transparent pour recruter le sous-secrétaire général le plus qualifié pour diriger cette agence. L'ONU doit agir sans plus tarder pour mettre en œuvre les changements qu'elle a reconnus à plusieurs reprises comme essentiels à l'accomplissement de son mandat d'œuvrer pour l'égalité des sexes en tant que composante essentielle du développement, des droits de l'homme, de la paix et de la sécurité.
Gender Equality_Bureau/Bureau de l'égalité des genres :
Le Bureau pour l'égalité des sexes (男女共同参画局, Danjo Kyōdō Sankakukyoku) a été créé en 2001 en tant que division du Bureau du Cabinet japonais chargé de planifier et de coordonner les politiques du gouvernement japonais relatives à l'égalité des sexes. Le Bureau pour l'égalité des sexes mène des recherches sur des sujets concernant les questions de genre - compilant les résultats dans un rapport annuel appelé «Livre blanc».
Gender Equality_Duty_in_Scotland/Gender Equality Duty en Écosse :
La loi de 2006 sur l'égalité a été complétée ultérieurement par des obligations spécifiques. L'obligation générale d'égalité stipule que les personnes ne doivent pas faire l'objet de discrimination en fonction de leur âge, de leur race, de leur sexe, de leur religion, de leur handicap et de leur orientation sexuelle et exige des organismes publics qu'ils prennent au sérieux les menaces de harcèlement ou de discrimination fondées sur le changement de sexe (c. préjugés). Le respect de cette obligation nécessite d'agir selon les règles imposées par le gouvernement écossais. Il incombe à chaque organisme public de publier un programme d'égalité entre les femmes et les hommes qui doit être révisé tous les trois ans. Il doit également y avoir un rapport annuel sur les mesures prises pour atteindre les objectifs définis dans le programme d'égalité. Les objectifs pourraient porter sur la manière dont les autorités envisagent d'abolir la discrimination et le harcèlement ainsi que l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes. Mais de nombreux autres facteurs jouent également dans le devoir d'égalité des sexes. Selon la Commission pour l'égalité des chances, les femmes et les hommes devraient également exercer leur droit à l'égalité en matière de congé parental après la naissance ou l'adoption d'un enfant. Un autre facteur important est que le Gender Equality Duty ne s'applique pas seulement aux grandes entreprises. Elle s'applique également aux organismes publics comme les écoles et à l'éducation en général. Elle a été remplacée par une obligation générale d'égalité en vertu de la loi de 2010 sur l'égalité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hume and Hovell expedition

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...