Rechercher dans ce blog

samedi 19 novembre 2022

Friedrich Künzli


Friedrich F%C3%BClleborn/Friedrich Fülleborn :
Friedrich Fülleborn (13 septembre 1866 - 9 septembre 1933) était un médecin spécialisé en médecine tropicale et en parasitologie. Il était originaire de Kulm, en Prusse occidentale, aujourd'hui connue sous le nom de Chełmno, en Pologne. Il a étudié la médecine et les sciences naturelles à Berlin, où l'un de ses professeurs était Heinrich Wilhelm Waldeyer (1835–1921). À partir de 1896, il est médecin militaire affecté à la Schutztruppe en Afrique orientale allemande. En 1898–1900, il participa à l'expédition Nyassa- und Kingagebirgs dans la partie sud de la colonie, où il mena des recherches anthropologiques et ethnographiques. En 1901, il devint directeur du Département d'hygiène tropicale et de médecine tropicale à l'Institut de recherche marine et Maladies tropicales. En 1908, il fut nommé par Georg Thilenius (1868–1937) du Musée d'ethnologie de Hambourg à la tête de "l'expédition des mers du Sud de Hambourg", une mission scientifique dans le Pacifique Sud. En 1930, il succéda à Bernhard Nocht (1857-1945) à la direction de l'Institut des maladies marines et tropicales de Hambourg, poste qu'il conserva jusqu'à sa mort en 1933. Au cours de sa carrière, il effectua plusieurs voyages d'études médicales tropicales en Inde, en Asie de l'Est, au Antilles, etc. Il est surtout connu pour ses recherches filariennes et comme instructeur de cours de médecine tropicale à Hambourg. Alors qu'il travaillait avec des chiens à Hambourg, il a décrit "l'auto-infection" et découvert la route migratoire empruntée par le parasite Strongyloides stercoralis avant de se terminer dans l'intestin. Le terme «méthode de Fülleborn» est une procédure d'examen des ovules parasites dans les matières fécales.

Friedrich Gabriel_Sulzer/Friedrich Gabriel Sulzer :
Friedrich Gabriel Sulzer (10 octobre 1749 - 14 décembre 1830) était un médecin allemand de Gotha, Thuringe. Sulzer possédait une grande collection de minéraux et publiait également de nouveaux résultats sur de nouvelles espèces. En 1791, Sulzer publie avec Johann Friedrich Blumenbach leurs résultats sur un nouveau minéral qu'il a acquis. Il a nommé le minéral strontianite (carbonate de strontium) et a précisé qu'il était distinct de la witherite (carbonate de baryum) et a déclaré qu'il contenait un nouvel élément. Il était à la tête d'une école vétérinaire et d'une école de sages-femmes et médecin en chef du spa local à Ronneburg, Thuringe. De plus, il était le médecin de Dorothea von Medem et de sa sœur Elisa von der Recke. Il faisait partie du Musenhof der Herzogin von Kurland. En 1774, Sulzer, compagnon de Johann Wolfgang von Goethe, consacre toute une monographie académique dans le domaine des sciences sociales et de l'histoire naturelle aux hamsters, intitulée "Une approche d'une histoire naturelle du hamster" ("Versuch einer Naturgeschichte des Hamsters" ). Dans plusieurs cas, il a utilisé le hamster pour documenter l'égalité des droits de tous les êtres, y compris Homo sapiens.
Friedrich Gaedcke/Friedrich Gaedcke :
Friedrich Georg Carl (Friedrich) Gaedcke (5 juin 1828 - 19 septembre 1890) était un chimiste allemand. Il fut la première personne à isoler l'alcaloïde de la cocaïne en 1855. Gaedcke nomma l'alcaloïde "érythroxyline" et publia une description dans la revue Archiv der Pharmazie. Gaedcke travailla dans une pharmacie à Rostock et étudia à Rostock entre 1850 et 1851. En 1856 , il a repris une pharmacie à Dömitz qu'il a dirigée pendant 3 4 ans.
Friedrich Gauermann/Friedrich Gauermann :
Friedrich Gauermann (10 septembre 1807, Scheuchenstein - 7 juillet 1862) était un peintre autrichien. Fils du peintre paysagiste Jacob Gauermann (1773-1843), il est né à Miesenbach près de Gutenstein en Basse-Autriche. Il fut l'un des premiers représentants du style vériste consacré à la nature dans toute sa diversité. C'était l'intention de son père que Gauermann se consacre à l'agriculture, mais l'exemple d'un frère aîné, qui, cependant, mourut tôt, favorisa son inclination. vers l'art. Sous la direction de son père, il a commencé des études de paysage et il a également copié avec diligence les œuvres des principaux maîtres de la peinture animalière qui étaient contenues dans l'académie et la bibliothèque de la cour de Vienne. Au cours de l'été, il a fait des tournées d'art dans les districts de Styrie, Tyrol et Salzbourg. Deux pièces d'animaux qu'il a exposées à l'Exposition de Vienne de 1824 ont été considérées comme des productions remarquables pour ses années, et l'ont conduit à recevoir des commandes en 1825 et 1826 de Prince Metternich et Caraman, ambassadeur de France. Sa réputation a été considérablement accrue par son tableau The Storm , exposé en 1829, et à partir de cette époque, ses œuvres ont été très recherchées et ont obtenu des prix élevés en conséquence. Son ouvrier de terrain était considéré par beaucoup comme la photo la plus remarquable de l'exposition de Vienne de 1834, et ses nombreuses pièces d'animaux lui ont valu une place au premier rang des peintres de cette classe de sujets. La particularité de ses photos est la représentation de figures humaines et animales en rapport avec des paysages appropriés et dans des situations caractéristiques de manière à manifester la nature comme un tout vivant, et il excelle particulièrement à dépeindre la vie libre des animaux dans des paysages sauvages de montagne. Parallèlement à une grande maîtrise des technicités de son art, ses œuvres témoignent d'une observation patiente et fine, d'un traitement libre et correct des détails, d'une coloration audacieuse et claire. Il mourut à Vienne le 7 juillet 1862.Beaucoup de ses tableaux ont été gravés, et après sa mort une sélection de cinquante-trois de ses œuvres a été préparée à cet effet par le Kunstverein autrichien (Art Union).Son art a influencé entre autres le oeuvres de Joseph Heicke.
Friedrich Gaukel/Friedrich Gaukel :
Friedrich Gaukel (9 juin 1784 ou 7 juin 1785 - 8 novembre 1853), également connu sous le nom de Frederick Gaukel, était un fermier, distillateur et aubergiste germano-canadien. Il est né dans le Wurtemberg, dans l'actuelle République fédérale d'Allemagne. Il a d'abord immigré en Pennsylvanie aux États-Unis, puis dans le canton de Waterloo dans le Haut-Canada, aujourd'hui la province canadienne de l'Ontario. Il a joué un rôle déterminant dans la croissance et l'établissement précoces de Berlin, en Ontario (maintenant connu sous le nom de Kitchener), dont il a été décrit comme un «fondateur éminent». Il a exploité une taverne et une auberge à proximité du site du futur hôtel Walper, au coin de la rue King et de la rue Queen, au centre-ville de Kitchener. Son don de terrain pour construire un palais de justice et une prison de comté a permis à Berlin de devenir le siège du comté de Waterloo, accélérant son développement urbain et sa croissance pour devenir une ville.
Friedrich Gedike/Friedrich Gedike :
Friedrich Gedike (15 janvier 1754, Boberow bei Karstädt (Prignitz) (Mark Brandenburg) - 2 mai 1803, Berlin) était un théologien, enseignant et réformateur de l'éducation allemand de la fin du siècle des Lumières. Il fut le destinataire des lettres qui constituèrent le livre de CP Moritz intitulé Voyages d'un Allemand en Angleterre en 1782.
Friedrich Geiger/Friedrich Geiger :
Friedrich Geiger (24 novembre 1907 - 13 juin 1996) était un designer automobile allemand dont les voitures les plus remarquables, la Mercedes-Benz 540K d'avant la Seconde Guerre mondiale et la Mercedes-Benz 300SL d'après-guerre, sont parmi les plus appréciées de l'histoire de l'automobile.
Friedrich Geiger_(musicologue)/Friedrich Geiger (musicologue) :
Friedrich Geiger (né en 1966) est un musicologue allemand.
Friedrich Geisshardt/Friedrich Geisshardt :
Friedrich Geißhardt (22 janvier 1919 - 6 avril 1943) était un ancien as de chasse allemand de la Luftwaffe et récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne pendant la Seconde Guerre mondiale. Un as du vol ou un as de la chasse est un aviateur militaire crédité d'avoir abattu au moins cinq avions ennemis lors d'un combat aérien. La croix de chevalier de la croix de fer était la plus haute distinction des forces armées allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale. Geißhardt est crédité de 102 victoires en 642 missions de combat, dont 37 missions d'appui aérien rapproché. Il a remporté 63 de ses victoires sur le front de l'Est. Dans son total, il y a au moins dix-sept Spitfire. Geißhardt a été mortellement blessé au combat avec des bombardiers américains le 5 avril 1943 et a succombé à ses blessures le lendemain.
Friedrich Gempp/Friedrich Gempp :
Friedrich Gempp (6 juillet 1873 - 21 avril 1947) était un officier de l'armée allemande, qui a finalement atteint le grade de major-général. Il est considéré comme le fondateur et le premier chef du service de renseignement (Abteilung Abwehr) de la Reichswehr dans la République de Weimar.
Friedrich Georg_Hendel/Friedrich Georg Hendel :
Friedrich Georg Hendel (14 décembre 1874 - 26 juin 1936) était un directeur de lycée et entomologiste autrichien principalement intéressé par les diptères. Il a décrit de très nombreuses nouvelles espèces et apporté d'importantes contributions à la taxonomie supérieure des diptères. Il est né à Vienne et mort à Baden bei Wien. Sa collection se trouve au Musée d'histoire naturelle de Vienne.
Friedrich Georg_J%C3%BCnger/Friedrich Georg Jünger :
Friedrich "Fritz" Georg Jünger (1er septembre 1898 - 20 juillet 1977) était un écrivain et avocat allemand. Il a écrit de la poésie, des critiques culturelles et des romans. Il était le frère cadet d'Ernst Jünger.
Friedrich Georg_Leonhard_Miedke/Friedrich Georg Leonhard Miedke :
Friedrich Georg Leonhard Miedke, également Miedtke (janvier 1803 - 16 octobre 1842) était un acteur, chanteur, compositeur, directeur de théâtre, peintre et écrivain allemand
Friedrich Georg_Nissen/Friedrich Georg Nissen :
Friedrich Georg Nissen (28 octobre 1887 - 1969) était un fonctionnaire norvégien. Il est né à Bergen et était cand.jur. par l'éducation. Entré au ministère des Affaires sociales en 1915, il est promu sous-directeur en 1919. En 1924, il passe au ministère des Finances et des Douanes. Il a été promu sous-secrétaire d'État adjoint en 1933 et sous-secrétaire d'État permanent en 1952, avant de prendre sa retraite en 1957. Nissen a présidé le conseil d'administration du Fonds de prêt pour l'éducation de l'État norvégien de 1947 à 1960 et a été membre du conseil. NAVF de 1949 à 1960.
Friedrich Georg_Tilly/Friedrich Georg Tilly :
Friedrich Georg Tilly était le président de Varsovie.
Friedrich Georg_Weitsch/Friedrich Georg Weitsch :
Friedrich Georg Weitsch (8 août 1758, Braunschweig - 30 mai 1828, Berlin) était un peintre et graveur allemand.
Friedrich Georg_Wilhelm_von_Struve/Friedrich Georg Wilhelm von Struve :
Friedrich Georg Wilhelm von Struve (russe : Василий Яковлевич Струве, trans. Vasily Yakovlevich Struve ; 15 avril 1793 - 23 novembre [OS 11 novembre] 1864) était un astronome et géodésien balte allemand de la célèbre famille Struve. Il est surtout connu pour avoir étudié les étoiles doubles et pour avoir lancé un levé de triangulation nommé plus tard Struve Geodetic Arc en son honneur.
Friedrich Georg_von_Bunge/Friedrich Georg von Bunge :
Friedrich Georg von Bunge (13 mars 1802, Kiev - 9 avril 1897, Wiesbaden) était un historien du droit allemand de la Baltique. Il était le frère aîné du botaniste Alexander Bunge (1803-1890). À partir de 1819, il étudia la jurisprudence à l'Université de Dorpat, où il obtint son habilitation de maître de conférences en 1823. En 1831, il devint professeur agrégé de jurisprudence. En 1842, il s'installe à Reval, où il sert comme Syndikus, puis s'installe à Saint-Pétersbourg, où de 1856 à 1865, il travaille comme haut fonctionnaire dans la deuxième division du Greffe de l'Empereur. Il vécut et travailla ensuite à Gotha (à partir de 1865) et à Wiesbaden (à partir de 1878).
Friedrich Gerdes/Friedrich Gerdes :
Friedrich Gerdes (12 décembre 1910 - 19 octobre 1960) était un athlète allemand. Il a participé au lancer du javelot masculin aux Jeux olympiques d'été de 1936. Il a été tué dans un accident de la route à Berlin en 1960.
Friedrich Gerhard/Friedrich Gerhard :
Friedrich Wilhelm Gerhard (24 juillet 1884 à Trakehnen - 16 mai 1950) était un champion équestre et olympique allemand. Il a remporté deux médailles olympiques aux Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin.
Friedrich Gerhard_Rohlfs/Friedrich Gerhard Rohlfs :
Friedrich Gerhard Rohlfs (14 avril 1831 - 2 juin 1896) était un géographe, explorateur, auteur et aventurier allemand.
Friedrich Gernsheim/Friedrich Gernsheim :
Friedrich Gernsheim (17 juillet 1839 - 10 septembre 1916) était un compositeur, chef d'orchestre et pianiste allemand.
Friedrich Gerst%C3%A4cker/Friedrich Gerstäcker :
Friedrich Gerstäcker (10 mai 1816 à Hambourg - 31 mai 1872 à Braunschweig) était un voyageur et romancier allemand.
Friedrich Geselschap/Friedrich Geselschap :
Friedrich Geselschap (5 mai 1835, Wesel - 31 mai 1898, Rome) était un peintre d'histoire allemand, de style classique.
Friedrich Gilly/Friedrich Gilly :
Friedrich David Gilly (16 février 1772 - 3 août 1800) était un architecte allemand et le fils de l'architecte David Gilly. Ses œuvres sont influencées par l'architecture révolutionnaire (Revolutionsarchitektur). Né à Altdamm, Poméranie, (aujourd'hui Dąbie, district de Szczecin, Pologne), Gilly était connu comme un prodige et le professeur du jeune Karl Friedrich Schinkel. En 1788, il s'inscrit à l'Akademie der Bildenden Künste à Berlin. Ses professeurs d'architecture étaient Friedrich Becherer et Carl Gotthard Langhans. Gilly a pris des cours de dessin avec Christian Bernhard Rode, Johann Christoph Frisch, Johann Heinrich Meil, Daniel Nikolaus Chodowiecki et Johann Gottfried Schadow. Dans la partie pratique, il a été enseigné par Carl Gotthard Langhans, Michael Philipp Boumann et le baron Friedrich Wilhelm von Erdmannsdorff. Il a d'abord été employé par l'Oberhofbauamt en 1789 et a travaillé pendant un certain temps avec Bernhard Matthias Brasch sur la reconstruction de Neuruppin. En 1797, Gilly voyagea beaucoup en France, en Angleterre et en Autriche. Les dessins qu'il réalise en France révèlent ses intérêts pour l'architecture et reflètent le climat intellectuel du Directoire. Ils comprennent des vues sur la fontaine de la régénération, la rue des Colonnes - une rue à arcades de colonnes doriques sans fondement menant au théâtre Feydeau - la chambre du Conseil des Anciens aux Tuileries et la grotte de Jean-Jacques Rousseau dans son cadre paysager à Ermenonville, Oise. Sa conception de 1797 pour le monument Frédéric II révèle sa dette envers le néoclassicisme français, en particulier Etienne-Louis Boullée. Ses notes explicatives indiquent qu'il voulait que le bâtiment soit spirituellement édifiant. Le plan du monument fait actuellement partie de la collection du Kupferstichkabinett à Berlin. À partir de 1799, Schinkel a vécu dans la maison Gilly à Berlin et a été enseigné par le père architecte de Friedrich et Friedrich, David Gilly. Gilly a été nommé professeur à la Bauakademie de Berlin à l'âge de 26 ans. De ses projets construits, un seul a survécu: le mausolée ruineux de la renaissance grecque (1800–02; détruit après 1945) à Dyhernfurth près de Breslau (aujourd'hui Brzeg Dolny près de Wrocław, Pologne) , sous la forme d'un temple grec prostyle. Gilly est décédé de la tuberculose à l'âge de 28 ans à Karlsbad, où il a été enterré au cimetière d'Andreaskapelle. Oeuvres de Friedrich Gilly
Friedrich Gisbert_Wilhelm_von_Romberg/Friedrich Gisbert Wilhelm von Romberg :
Friedrich Gisbert Wilhelm Freiherr von Romberg (17 juillet 1729, Schloss Brünninghausen, Dortmund - 21 mai 1809, Berlin) était un officier allemand qui devint lieutenant général (Generalleutnant) dans l'armée prussienne. En tant que gouverneur de Stettin en 1806, il se rendit sans combattre, ce pour quoi il fut condamné à la réclusion à perpétuité par un tribunal militaire prussien.
Friedrich Glasl%27s_model_of_conflict_escalation/Modèle d'escalade des conflits de Friedrich Glasl :
Le modèle d'escalade des conflits de Friedrich Glasl aide à l'analyse des conflits. Des réactions appropriées peuvent être dérivées de cette analyse. Le modèle comporte neuf étapes - contrairement au modèle antérieur de Kurt R. Spillmann, qui décrit cinq étapes distinctes d'escalade. Ces étapes sont regroupées en trois niveaux, qui contiennent chacun trois étapes.
Friedrich Glauser/Friedrich Glauser :
Friedrich Glauser (4 février 1896 à Vienne - 8 décembre 1938 à Nervi) était un écrivain suisse de langue allemande. Il était accro à la morphine et à l'opium pendant la majeure partie de sa vie. Dans son premier roman Gourrama, écrit entre 1928 et 1930, il traite de ses propres expériences à la Légion étrangère française. La veille de son mariage, il a subi un accident vasculaire cérébral causé par un infarctus cérébral et est décédé deux jours plus tard. Le patrimoine littéraire de Friedrich Glauser est archivé aux Archives littéraires suisses à Berne. Depuis 1987, le prix annuel Glauser est l'un des prix d'écriture policière en langue allemande les plus connus.
Friedrich Gna%C3%9F/Friedrich Gnaß :
Friedrich Gnaß (13 novembre 1892 - 8 mai 1958) était un acteur de cinéma allemand. Il est apparu dans 53 films entre 1929 et 1958.
Friedrich Gogarten/Friedrich Gogarten :
Friedrich Gogarten (13 janvier 1887 - 16 octobre 1967) était un théologien luthérien, co-fondateur de la théologie dialectique en Allemagne au début du XXe siècle.
Friedrich Goldmann/Friedrich Goldmann :
Friedrich Goldmann (27 avril 1941 - 24 juillet 2009) était un compositeur et chef d'orchestre allemand.
Friedrich Goll/Friedrich Goll :
Friedrich Goll (1er mars 1829 - 12 novembre 1903) était un neuroanatomiste suisse né à Zofingen, une ville située dans le canton d'Argovie. En 1853, il obtient son doctorat en médecine à l'Université de Zurich et poursuit ses études à Paris, où il étudie auprès du physiologiste Claude Bernard (1813–1878). Il retourna ensuite à Zurich où, à partir de 1855, il travailla comme médecin généraliste. En 1862, il obtint l'habilitation en pathologie spéciale et en pharmacologie à l'Université de Zurich, où de 1863 à 1869, il fut directeur de la polyclinique médicale. De 1885 à 1901, il a été professeur agrégé de pharmacologie à Zurich. Il était un alpiniste passionné et un promoteur de spas et de stations balnéaires dans les Grisons. De 1885 à 1895, il a été président de la Société médicale du canton de Zurich. Goll est connu pour sa description du fasciculus gracilis, un faisceau de fibres axonales de la moelle épinière également connu sous le nom de "tractus de Goll". en l'honneur de sa découverte.
Friedrich Golling/Friedrich Golling :
Friedrich Golling (11 novembre 1883 - 11 octobre 1974) était un escrimeur autrichien qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1912. Golling faisait partie de l'équipe autrichienne de sabre, qui a remporté la médaille d'argent. Dans l'épreuve individuelle au fleuret, il a été éliminé en quart de finale et dans l'épreuve individuelle au sabre, il a été éliminé au premier tour.
Friedrich Gollwitzer/Friedrich Gollwitzer :
Friedrich Gollwitzer (27 avril 1889 - 25 mars 1977) était un général de la Wehrmacht de l'Allemagne nazie qui commandait le corps d'armée LIII. Il a été récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer. Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Gollwitzer est nommé adjudant du bataillon de remplacement. Au même poste, il rejoignit le 2e bataillon du génie de réserve à la mi-janvier 1915 et fut promu lieutenant le 1er juin 1915. Gollwitzer termina la guerre en tant que capitaine, reçut les deux classes de la Croix de fer et l'Ordre du mérite militaire. Gollwitzer se rendit à les troupes soviétiques en juin 1944 lors de l'offensive Vitebsk-Orsha. Condamné comme criminel de guerre en Union soviétique, il a été détenu en octobre 1955. En Allemagne de l'Ouest, Gollwitzer a fait l'objet d'une enquête pour crimes de guerre qui auraient été commis sous son commandement lors de l'invasion de la Pologne en 1939.
Friedrich Goltz/Friedrich Goltz :
Friedrich Leopold Goltz (14 août 1834 - 5 mai 1902) était un physiologiste allemand et neveu de l'écrivain Bogumil Goltz. Né à Posen ( Poznań ), Grand-Duché de Posen , il a étudié la médecine à l' Université de Königsberg et, après deux ans de formation chirurgicale, a été prosecteur d'anatomie à Königsberg. En 1870, il succède à AW Volkmann comme professeur de physiologie à l'Université de Halle, suivi d'un poste de professeur à l'Université de Strasbourg (à partir de 1872). Il est connu pour ses expériences en neurophysiologie et est considéré comme le premier scientifique à avoir pratiqué une hémisphérectomie sur un chien. En 1870, il introduit le "concept hydrostatique" impliquant les canaux semi-circulaires de l'oreille interne et leur capacité à transmettre des sensations de position, et donc à apporter une aide à l'équilibrioception. Goltz a proposé que les canaux traitaient principalement de l'équilibre de la tête et que les mouvements du corps étaient régulés par la conscience plus ou moins consciente qu'un individu a de la position de sa tête dans l'espace. Goltz avait une vision unitaire de la fonction cérébrale. , dont il a fait la démonstration à Londres lors du Congrès médical international de 1881. Ici, il a montré qu'un chien dont des sections de son cortex cérébral avaient été enlevées pouvait encore rester fonctionnel. À l'inverse, le neurologue écossais David Ferrier tenait à la localisation des fonctions cérébrales, ce qu'il a démontré lors de la même conférence. Ferrier a présenté des singes macaques avec une paralysie particulière suite à des chirurgies spécifiques du cortex moteur. La démonstration de Ferrier de la fonctionnalité localisée a impressionné la communauté médicale et a été considérée comme une impulsion majeure dans le développement de la chirurgie neurologique. Il est décédé à Strasbourg (Strasbourg).
Friedrich Gonne/Friedrich Gonne :
Christian Friedrich Gonne (30 mai 1813, Dresde - 30 mars 1906, Dresde) était un peintre de genre allemand, principalement de scènes historiques. Il a également réalisé des portraits et a été auteur occasionnel.
Friedrich Goppelsroeder/Friedrich Goppelsroeder :
Christoph Friedrich Goppelsroeder (1er avril 1837, à Bâle - 14 octobre 1919, à Bâle) était un chimiste suisse, surtout connu pour ses études sur "l'analyse capillaire", un précurseur de la chromatographie sur papier. Il a étudié la chimie à l'Université de Bâle en tant qu'élève de Christian Friedrich Schönbein, puis a poursuivi ses études à l'Université de Berlin sous Franz Leopold Sonnenschein et Heinrich Rose, ainsi qu'à l'Université de Heidelberg, où il a été l'élève de Robert Bunsen. En 1858, il obtient son doctorat et, trois ans plus tard, obtient le titre de maître de conférences à Bâle. En 1869, il devient professeur agrégé de chimie à l'université et, de 1872 à 1880, directeur de l'école de chimie de Mulhouse. A partir de 1880, il travailla dans la recherche privée, puis en 1896 retourna à l'Université de Bâle.
Friedrich Gorenstein/Friedrich Gorenstein :
Friedrich Gorenstein ( russe : Фридрих Наумович Горенштейн , tr. Fridrikh Naumovich Gorenshteyn ; 1932 - 2002) était un auteur et scénariste juif ukrainien . Ses œuvres traitent principalement du stalinisme, de l'antisémitisme et de la vision philosophico-religieuse d'une coexistence pacifique entre juifs et chrétiens.
Friedrich Gottfried/Friedrich Gottfried :
Friedrich Gottfried est un prénom. Les personnes notables portant ce nom incluent : Friedrich Bernhard Gottfried Nicolai (1793–1846), astronome allemand Friedrich Gottfried Abel (1714–1794), médecin allemand
Friedrich Gottfried_Abel/Friedrich Gottfried Abel :
Friedrich Gottfried Abel (8 juillet 1714, Halberstadt - 23 novembre 1794, Halberstadt) était un médecin allemand, fils de l'historien Caspar Abel. Il était évaluateur du collège des médecins, membre de la société littéraire de Halberstadt et maître de l'école Saint-Jean de cette ville.
Friedrich Gotthilf_Osann/Friedrich Gotthilf Osann :
Friedrich Gotthilf Osann (22 août 1794 à Weimar - 30 novembre 1858 à Giessen) était un philologue classique allemand. Il était le frère du médecin Emil Osann (1787–1842) et du chimiste Gottfried Osann (1796–1866). Il a fait ses études aux universités d'Iéna et de Berlin, où il a été l'élève d'August Boeckh. En 1816, il obtient son doctorat et, l'année suivante, entreprend un voyage éducatif à travers l'Allemagne, la France, l'Italie et l'Angleterre. En 1821, il est nommé professeur agrégé de philologie à Iéna, suivi d'un poste de professeur titulaire à l'Université de Giessen en 1825.
Friedrich Gottlieb_Barth/Friedrich Gottlieb Barth :
Friedrich Gottlieb Barth (3 août 1738 - 6 octobre 1794) était un philologue et écrivain allemand. Il est né à Wittenberg, fils de Johann Christian Barth et de sa femme Catarina Elisabeth (née Krause).
Friedrich Gottlieb_Bartling/Friedrich Gottlieb Bartling :
Friedrich Gottlieb Bartling (9 décembre 1798 - 20 novembre 1875) était un botaniste allemand originaire de Hanovre. Il étudia les sciences naturelles à l'Université de Göttingen et, en 1818, entreprit un voyage botanique à travers la Hongrie et la Croatie. En 1822, il devint chargé de cours à Göttingen, où il devint plus tard professeur. En 1837, il est nommé directeur de son jardin botanique. Le genre végétal Bartlingia de la famille des Rubiaceae est nommé en son honneur.
Friedrich Gottlieb_Dietrich/Friedrich Gottlieb Dietrich :
Friedrich Gottlieb Dietrich (1765 ou 1768 – 1850) était un botaniste allemand. Il a utilisé l'abréviation d'auteur F.Dietr. Il a écrit le livre Die Weimarische Flora en 1800 et plus de 30 éditions de Vollständiges Lexicon der Gärtnerei und Botanik entre les années 1802 et 1840.
Friedrich Gottlieb_Klopstock/Friedrich Gottlieb Klopstock :
Friedrich Gottlieb Klopstock ( allemand : [ˈklɔpʃtɔk] ; 2 juillet 1724 - 14 mars 1803) était un poète allemand. Son œuvre la plus connue est le poème épique Der Messias ("Le Messie"). L'une de ses contributions majeures à la littérature allemande a été de l'ouvrir à une exploration en dehors des modèles français.
Friedrich Gottlieb_Stebler/Friedrich Gottlieb Stebler :
Friedrich Gottlieb Stebler (11 août 1852, à Safnern - 7 avril 1935) était un agronome et ethnographe suisse.
Friedrich Gottlieb_S%C3%BCskind/Friedrich Gottlieb Süskind :
Friedrich Gottlieb Süskind (17 février 1767 - 12 novembre 1829) était un théologien protestant allemand né à Neuenstadt am Kocher. En 1783, il commença ses études théologiques au séminaire protestant de Tübingen, puis entreprit un long voyage à travers l'Allemagne (1790). Par la suite, il servit comme "pasteur repentant" à Tübinger Stift, suivi d'un vicariat à Stuttgart (1795). De 1795 à 1798, il servit comme Diakonus (diacre) à Urach. En 1798, il devint professeur associé à l'Université de Tübingen et en 1805 retourna à Stuttgart, où il fut nommé Oberhofprediger et Konsistorialrat. En 1809, il fut impliqué dans la réorganisation liturgique du Wurtemberg. Au sein de ce groupe, il excelle dans le domaine de la dialectique. Son travail était principalement dirigé vers les questions fondamentales apologétiques et dogmatiques du christianisme. Au cours de sa carrière, il fut en conflit constant avec les tenants des philosophies kantienne et fichtéenne.Avec Johann Friedrich Flatt (1759-1821), il fut rédacteur en chef du "Magazin für christliche Dogmatik und Moral" (Magazine de dogmatique et de morale chrétiennes).
Friedrich Gottlieb_Welcker/Friedrich Gottlieb Welcker :
Friedrich Gottlieb Welcker (4 novembre 1784 - 17 décembre 1868) était un philologue et archéologue classique allemand.
Friedrich Gottlob_Haase/Friedrich Gottlob Haase :
Friedrich Gottlob Haase (4 janvier 1808 - 16 août 1867) était un érudit classique allemand. Il est né à Magdebourg le 4 janvier 1808. Haase a étudié aux universités de Halle, Greifswald et Berlin. En 1834, il obtient une nomination à Schulpforta, mais il est suspendu et condamné à six ans de prison pour s'être identifié aux Burschenschaften (associations d'étudiants). Il se rend à Paris, après avoir purgé un an de sa peine. À son retour en 1840, il est nommé professeur à l'Université de Breslau, où il restera jusqu'à sa mort. Il était sans aucun doute l'un des professeurs les plus réussis de son époque en Allemagne et exerça une grande influence sur tous ses élèves. scholia au texte de Thucydide Velleius Paterculus (1858) Sénèque le philosophe (2e édition, 1872) Tacite (1855) Son Vorlesungen über lateinische Sprachwissenschaft a été publié après sa mort par Friedrich August Eckstein et Hermann Peter (1874–1880).
Friedrich Gottlob_Hayne/Friedrich Gottlob Hayne :
Friedrich Gottlob Hayne (18 mars 1763, Jüterbog - 24 avril 1832, Berlin) était un botaniste, taxonomiste, pharmacien et professeur allemand. Hayne a montré un intérêt précoce pour le monde végétal. De 1778 à 1796, il travailla comme pharmacien à Berlin et fit la connaissance du botaniste Carl Ludwig Willdenow d'environ le même âge, qui à l'époque était également pharmacien à Berlin. À partir de 1797, il travaille dans des commissions botaniques et techniques pour le département des usines du gouvernement prussien. De 1801 à 1808, il travailla à Schönebeck sur l'Elbe, où il fut assistant dans la "Royal Prussian Chemical Factory" (plus tard nommée "Hermania"), qui fut fondée en 1793 par le pharmacien Carl Hermann Samuel et fut la première usine chimique allemande. . Pendant son séjour à Schönebeck, il étudie la composition chimique des plantes et collectionne la flore de la région. Après le traité de Tilsit en 1807, le royaume de Prusse a perdu environ la moitié de son territoire, y compris tout le territoire à l'ouest de l'Elbe. Cela incita Hayne à retourner à Berlin en 1808. À partir de 1811, il enseigna à l'Université de Berlin en tant que maître de conférences en botanique et, en 1814, il fut nommé professeur extraordinaire. Après de nombreuses années d'enseignement, il fut nommé professeur de botanique pharmaceutique en 1828. En plus de ses fonctions de conférencier, il dirigea de nombreuses excursions botaniques. Il était connu pour utiliser une terminologie précise dans ses descriptions de plantes. S'étendant sur une période d'environ 30 ans, Hayne a produit 13 volumes de "Getreue Darstellung und Beschreibung der in der Arzneykunde gebräuchlichen Gewächse" chacun avec 48 gravures sur cuivre de plantes pharmaceutiquement intéressantes, principalement réalisées par Friedrich Guimpel et Peter Haas. Hayne était membre honoraire de la Société berlinoise des amis des sciences naturelles.
Friedrich Gottlob_Keller/Friedrich Gottlob Keller :
Friedrich Gottlob Keller (né le 27 juin 1816 à Hainichen, Saxe ; mort le 8 septembre 1895 à Krippen, Saxe) était un machiniste et inventeur allemand qui (en même temps que Charles Fenerty) inventa le procédé de fabrication de la pâte à papier. Il est largement connu pour sa machine à couper le bois (utilisée pour extraire les fibres nécessaires à la réduction en pâte du bois). Contrairement à Charles Fenerty, FG Keller a déposé un brevet pour son invention de la gravure sur bois.
Friedrich Gottlob_Schulze/Friedrich Gottlob Schulze :
Friedrich Gottlob Schulze (28 janvier 1795 - 3 juillet 1860) était un économiste allemand.
Friedrich Gottlob_Uhlemann/Friedrich Gottlob Uhlemann :
Friedrich Gottlob Uhlemann (26 novembre 1792 à Zeitz - 19 avril 1864) était un théologien et éducateur protestant allemand surtout connu comme l'auteur d'ouvrages grammaticaux orientalistes. En 1815, il obtient son doctorat à l'Université de Leipzig, où il est l'élève d'Ernst Friedrich Karl Rosenmüller. Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé pendant plusieurs années comme précepteur privé auprès de la famille de Friedrich Graf Kleist von Nollendorf. De 1822 jusqu'à sa mort en 1864, il fut professeur au Friedrich Wilhelm Gymnasium de Berlin. Parallèlement, il passe son habilitation en théologie à l'Université de Berlin (1823), où en 1835 il est nommé professeur agrégé de théologie. En 1839, il reçoit un doctorat honorifique en théologie de l'Université de Leipzig.
Friedrich Graetz/Friedrich Graetz :
Friedrich Graetz ou Grätz (3 avril 1842, Francfort - 28 novembre 1912 Vienne) était un illustrateur et caricaturiste autrichien. Ses œuvres les plus connues sont apparues dans des magazines satiriques viennois tels que Kikeriki et Der Floh, et dans le magazine américain Puck. Puck a été le premier magazine à imprimer des dessins animés en couleur. De nombreuses caricatures de Graetz étaient politiques, ciblant des questions de responsabilité gouvernementale et de santé publique et appelant à un changement social.
Friedrich Graf_Kleist_von_Nollendorf/Friedrich Graf Kleist von Nollendorf :
Friedrich Emil Ferdinand Heinrich Graf Kleist von Nollendorf (9 avril 1762 - 17 février 1823), né et mort à Berlin, était un maréchal prussien et membre de l'ancienne famille de junker von Kleist.
Friedrich Graf_von_Waldersee/Friedrich Graf von Waldersee :
Friedrich Gustav Graf von Waldersee (né le 21 juillet 1795 à Dessau, mort le 15 janvier 1864 à Potsdam) était un lieutenant général prussien et auteur militaire. Friedrich Graf von Waldersee était un fils de Franz Graf Waldersee, fils de Léopold III, duc d'Anhalt-Dessau. Son frère était Franz Heinrich Graf von Waldersee, son neveu Alfred von Waldersee. Le 2 juillet 1823, il épouse Ottilie von Wedel (1803-1882) à Silligsdorf. Le mariage a produit les enfants suivants : Gustav Ludwig Otto Eduard von Waldersee (1826–1861) Rudolf Karl von Waldersee (1827–1870) Helene von Waldersee (1830–1869) Bertha von Waldersee (1833–1884)Von Waldersee était un officier prussien et soldat professionnel, puis commandant du "Gardekorps Kaiser Alexander Garde-Grenadier-Regiment Nr. 1" à Berlin. Il fut ministre prussien de la guerre de 1854 à 1858. En tant que commandant des troupes prussiennes à Dresde, il réussit à réprimer le soulèvement de mai 1849 à Dresde. Ses écrits traitaient de l'entraînement de l'infanterie et certains d'entre eux ont plus d'une centaine d'éditions imprimées.
Friedrich Graf_von_Wrangel/Friedrich Graf von Wrangel :
Friedrich Heinrich Ernst Graf von Wrangel (13 avril 1784 - 2 novembre 1877) était un Generalfeldmarschall de l'armée prussienne. Allemand de la Baltique, il était surnommé "Papa Wrangel" et était membre de la famille noble balte de Wrangel.
Friedrich Graf_von_der_Schulenburg/Friedrich Graf von der Schulenburg :
Friedrich Bernhard Karl Gustav Ulrich Erich Graf von der Schulenburg (21 novembre 1865 à Bobitz - 19 mai 1939 à St. Blasien) était un général prussien pendant la Première Guerre mondiale et membre du parti nazi pendant l'entre-deux-guerres.
Friedrich Griese/Friedrich Griese :
Friedrich Griese (2 octobre 1890, Lehsten - 1er juillet 1975) était un romancier allemand. Il a été associé au mouvement littéraire nationaliste pendant le Troisième Reich. Griese a surtout écrit sur la vie paysanne dans le nord de l'Allemagne. Ses livres les plus importants ont été écrits avant l'avènement du gouvernement nazi en 1933, il ne peut donc pas être considéré tant comme un partisan des idéologies nazies que comme un précurseur de celles-ci. Il écrit sa première autobiographie, Mein Leben, au sommet de sa popularité en 1934, sa seconde, Leben in dieser Zeit, en 1970. Les romans de Griese sont nostalgiques tant par leur intérêt pour la littérature allemande médiévale que par leur enthousiasme pour une conception idéalisée de l'esprit du paysan allemand. En ce sens, ils sont solidement ancrés dans l'école Blut und Boden (Sang et Sol) populaire sous le Troisième Reich. Cependant, selon Charles Albert Schumann, il s'intéresse davantage au lien avec ses ancêtres qu'à la race telle qu'elle était communément conçue à l'époque. Ses romans les plus connus sont Feuer, Winter et Die Weissköpfe, tous des récits de la vie agraire dans l'Allemagne des XIXe et XXe siècles. Après la Seconde Guerre mondiale, Griese a été brièvement interné au tristement célèbre camp spécial NKVD Fünfeichen. Cependant, il était, après sa libération, capable d'écrire, principalement en tant qu'érudit de Fritz Reuter, pendant les années d'après-guerre. Il a publié un roman, Der Zug der Grossen Vögel, au cours de cette période. Comme la plupart des auteurs populaires du Troisième Reich, il est largement oublié dans l'Allemagne contemporaine et ses livres ne peuvent être obtenus que d'occasion. En 1960, Griese est devenu le premier président de la Fritz Reuter Gesellschaft (FR Society) nouvellement créée. Ces dernières années, le Literaturtage à Lehsten, un colloque à Bad Doberan, le Deutsches Literaturarchiv à Marbach et les archives littéraires Fritz Reuter (Fritz Reuter Literaturarchiv) Hans-Joachim Griephan Berlin ont accordé une attention scientifique à ses œuvres. Une collection de ses lettres et manuscrits est l'un des points focaux du Fritz Reuter Literaturarchiv qui conserve également un index des plus de 600 lettres de et à Friedrich Griese.
Friedrich Grillo/Friedrich Grillo :
Henrich Friedrich Theodor Ernst Grillo (20 décembre 1825, Essen - 16 avril 1888, Düsseldorf-Grafenberg) était un industriel de premier plan dans la région de la Ruhr en Allemagne, en particulier à Essen et Gelsenkirchen. Né le fils d'un marchand d'Essen, dans une famille protestante d'origine italienne (ses ancêtres sont venus de la Valteline, d'où ils ont fui en raison des persécutions religieuses), il a repris l'entreprise de son père et élargi l'éventail des échanges, devenant un homme d'affaires influent. Grillo a été membre du conseil d'administration et fondateur de plusieurs sociétés minières, dont la Schalker Eisenhütte (ferronnerie) en 1872. Friedrich Grillo et, après sa mort, sa veuve Wilhelmine Grillo ont fait don de la propriété et des deux tiers des coûts de construction du Grillo-Theater qui ouvert à Essen en 1892.
Friedrich Groos/Friedrich Groos :
Friedrich Groos (23 avril 1768 - 15 juin 1852) était un médecin et philosophe allemand né à Karlsruhe. Initialement étudiant en droit à Tübingen et Stuttgart, son intérêt s'est ensuite tourné vers la médecine. À partir de 1792, il étudie la médecine à Fribourg-en-Brisgau et à Pavie et, après avoir obtenu son diplôme, devient médecin de la ville (Stadtphysikus) à Karlsruhe. De 1805 à 1813, il travailla comme médecin à plusieurs endroits et, en 1814, devint médecin-chef à l'asile et au Siechenanstalt de Pforzheim. Avec la relocalisation en 1826 de l'asile psychiatrique de Pforzheim à Heidelberg, il s'installe dans cette dernière ville, où il donne également des cours de psychiatrie à l'université. Groos était l'auteur d'ouvrages dans plusieurs matières, telles que la philosophie, la médecine légale, la psychiatrie, etc. Pendant une période de maladie grave, il s'est profondément intéressé à la philosophie stoïcienne. En tant que psychiatre, il croyait que la maladie mentale était due à des causes spirituelles aussi bien que mentales.
Friedrich Gruber/Friedrich Gruber :
Friedrich Gruber (né le 14 juillet 1968) est un marin autrichien. Il a participé à l'épreuve Star aux Jeux olympiques d'été de 1992.
Friedrich Gr%C3%BCnanger/Friedrich Grünanger :
Friedrich Grünanger (25 janvier 1856 - 14 décembre 1929) était un architecte autrichien de Transylvanie qui a travaillé principalement en Bulgarie. Né à Schäßburg en Autriche-Hongrie (aujourd'hui Sighişoara en Roumanie), Grünanger étudie à l'école d'architecture de l'Académie des Beaux-Arts de Vienne entre 1877 et 1879, sous la direction de Friedrich von Schmidt. En tant que style, il était un représentant de l'historisme tardif, du style éclectique, du néo-baroque viennois et de la Sécession viennoise. En 1879, il est nommé à la direction des bâtiments publics, qui fait partie du ministère bulgare de l'intérieur, et devient architecte en chef de Razgrad, plus tard architecte de la cour de Knyaz Alexander de Bulgarie et de son successeur Ferdinand. Au cours de ses trente années de travail en Bulgarie, il a conçu et construit de nombreux bâtiments publics et résidentiels remarquables, principalement à Sofia. En 1908, il retourna en Autriche-Hongrie et se retira à Salzbourg, mais retourna brièvement en Bulgarie entre 1911 et 1914 jusqu'à ce que son travail dans le pays soit interrompu après la Première Guerre mondiale.
Friedrich Gr%C3%BCtzmacher/Friedrich Grützmacher :
Friedrich Wilhelm Ludwig Grützmacher (1er mars 1832 - 23 février 1903) était un célèbre violoncelliste et compositeur allemand de la seconde moitié du XIXe siècle. Il compose principalement pour violoncelle (dont plusieurs concertos et de nombreuses études techniques), mais écrit également des pièces pour orchestre, de la musique de chambre, de la musique pour piano et des mélodies.
Friedrich Guggenberger/Friedrich Guggenberger :
Friedrich Guggenberger (6 mars 1915 - 13 mai 1988) était un amiral allemand qui, au début de sa carrière, était commandant de sous-marin pendant la Seconde Guerre mondiale. De novembre 1940 jusqu'à sa capture en juillet 1943, on lui attribue le naufrage de 17 navires pour un total de 66 848 tonneaux de jauge brute (GRT) et l'endommagement d'un autre pour 6 003 GRT. Il a coulé le porte-avions britannique HMS Ark Royal en novembre 1941. Pour ces réalisations, il a reçu la croix de chevalier de la croix de fer avec des feuilles de chêne de l'Allemagne nazie. Après la guerre, il est devenu chef d'état-major adjoint du commandement de l'OTAN des forces alliées en Europe du Nord.
Friedrich Guimpel/Friedrich Guimpel :
Friedrich Guimpel (1er août 1774 à Berlin - 17 janvier 1839) était un graveur et illustrateur botanique allemand. Artiste et professeur à l'Académie des Arts de Berlin, il a collaboré avec plusieurs botanistes de renom à la création d'ouvrages botaniques illustrés. L'espèce Berberis guimpelii a été nommée en son honneur par Karl Koch et Carl David Bouché. Il est synonyme de Berberis chinensis. Moins connu est que Friedrich Guimpel a également illustré en couleurs au moins un livre médical : Carl Heinrich Weller Die Krankheiten des menschlichen Auges (Berlin 1819) et aussi la deuxième édition du même ouvrage en 1822.
Friedrich Gulda/Friedrich Gulda :
Friedrich Gulda (16 mai 1930 - 27 janvier 2000) était un pianiste et compositeur autrichien qui a travaillé à la fois dans les domaines classique et jazz.
Friedrich Gumpert/Friedrich Gumpert :
Friedrich Adolph Gumpert (27 avril 1841, Lichtenau (Thüringen) - 31 décembre 1906, Leipzig) était un corniste et professeur allemand. Gumpert a reçu sa première éducation musicale à Iéna. À partir de 1860, il est corniste, d'abord à Bad Nauheim, puis (après avoir terminé son service militaire) à Halle. En octobre 1864, à la demande de Carl Reinecke, il devient premier cor du Gewandhausorchester Leipzig, poste qu'il occupe jusqu'en 1899. Il est membre fondateur du Gewandhaus-Bläserquintett, formé en 1896. Gumpert est professeur de cor au Leipzig. Conservatoire de 1882 jusqu'à sa mort. Outre Heinrich Lorbeer, il a pour élèves Anton Horner, Max Hess et Max Pottag, tous trois très influents dans le développement du jeu de cor aux États-Unis. Ses publications (qui apparaissent toutes, à tort, sous le nom de "Gumbert") comprennent douze volumes de livres d'extraits d'orchestre (Orchesterstudien) arrangés pour cor et autres instruments à vent, une méthode pour cor et de nombreux arrangements pour cor et piano.
Friedrich Gundolf/Friedrich Gundolf :
Friedrich Gundolf, né Friedrich Leopold Gundelfinger (20 juin 1880 - 12 juillet 1931) était un érudit littéraire et poète juif allemand et l'un des universitaires les plus connus de la République de Weimar.
Friedrich Gustav_Arvelius/Friedrich Gustav Arvelius :
Friedrich Gustav Arvelius (16/5 février 1753 - 25/13 juillet 1806) était un théologien, pédagogue, dramaturge et poète vivant en Estonie. Il était d'origine finlandaise et balte-allemande. Son pseudonyme était Sembard.
Friedrich Gustav_Carl_Emil_Erlenmeyer/Friedrich Gustav Carl Emil Erlenmeyer :
Friedrich Gustav Carl Emil Erlenmeyer (14 juillet 1864 - 8 février 1921) était un chimiste allemand et le découvreur de la synthèse d'azlactone et d'acides aminés Erlenmeyer-Plöchl. Il était le fils de Richard August Carl Emil Erlenmeyer.
Friedrich Gustav_Carl_Ulrich_Franz_von_Schnehen/Friedrich Gustav Carl Ulrich Franz von Schnehen :
Friedrich Gustav Carl Ulrich Franz von Schnehen (Berlin, 10 novembre 1808 - Schloss Klützkow, 26 août 1893), seigneur de Klützkow, Bahnitz et Wendenberg, était un homme politique et noble allemand.
Friedrich Gustav_Jaeger/Friedrich Gustav Jaeger :
Friedrich Gustav Jaeger (25 septembre 1895 - 21 août 1944) était un combattant de la résistance dans l'Allemagne nazie et un membre du complot du 20 juillet.
Friedrich Gustav_Jakob_Henle/Friedrich Gustav Jakob Henle :
Friedrich Gustav Jakob Henle ( allemand : [ˈhɛnlə] ; 9 juillet 1809 - 13 mai 1885) était un médecin, pathologiste et anatomiste allemand. On lui attribue la découverte de l'anse de Henle dans le rein. Son essai, "On Miasma and Contagia", a été l'un des premiers arguments en faveur de la théorie des germes de la maladie. Il était une figure importante dans le développement de la médecine moderne.
Friedrich Gustav_Lisco/Friedrich Gustav Lisco :
Friedrich Gustav Lisco (12 février 1791 - 5 juillet 1866) était un théologien chrétien protestant allemand né à Brandenburg an der Havel. Son fils, Emil Gustav Lisco, était également prédicateur. Il a étudié à l'Université Viadrina de Francfort et à l'Université de Berlin, où ses professeurs étaient Friedrich Schleiermacher, August Boeckh, Wilhelm Martin Leberecht de Wette et Johann Gottlieb Fichte, ce dernier ayant une influence importante sur sa carrière. À partir de 1814, il travaille comme prédicateur à Berlin. En 1839, il obtient un doctorat honorifique de l'Université de Berlin.
Friedrich Gustav_Piffl/Friedrich Gustav Piffl :
Friedrich Gustav Piffl (15 octobre 1864 - 21 avril 1932) était cardinal de l'Église catholique romaine et archevêque de Vienne. Gustav Piffl est né à Lanškroun, en Bohême, dans ce qui était alors l'empire autrichien. Il était le fils de Rudolf Piffl qui était libraire et commerçant. Il s'est porté volontaire pendant un an dans l'armée autrichienne au début de sa vie. Après avoir décidé de devenir prêtre, il entra au Collège teutonique de S. Maria in Camposanto à Rome et plus tard au monastère de Sankt'Augustin, en Autriche. Il rejoint la Congrégation des Chanoines Réguliers de Saint Augustin en 1883 sous le nom de Friedrich. Il a terminé ses études à l'Université de Vienne, où il a étudié la philosophie.
Friedrich Gustav_Schlick/Friedrich Gustav Schlick :
Friedrich Gustav Schlick (1804-1869) était un peintre et graveur allemand.
Friedrich Gustav_von_Bramann/Friedrich Gustav von Bramann :
Friedrich Gustav von Bramann (25 septembre 1854 - 21 avril 1913) était un chirurgien allemand né à Wilhelmsberg près de Darkehmen, en Prusse orientale. Il a étudié la médecine à l'Université de Königsberg et a rejoint le Corps Hansea. Il devient chirurgien assistant d'Ernst von Bergmann à la Charité de Berlin. En 1889, il déclina l'appel à l'Université de Greifswald et devint maître de conférences à la Charité. En 1890, il est nommé professeur (Ordinarius) de chirurgie à l'Université de Halle an der Saale, succédant à Richard von Volkmann. En 1887-88, il est chirurgien assistant du prince héritier Friedrich Wilhelm à San Remo. Lorsque Friedrich s'est presque étouffé à cause d'un cancer du larynx, il a encouragé Bramann à pratiquer une trachéotomie. Bramann, connu pour son sang-froid glacial, le fit et permit ainsi au prince de monter sur le trône en mars 1888. Lorsque Friedrich mourut trois mois plus tard, la mesure d'urgence de l'autopsie de Bramann, sans tenir compte de l'ancienne évaluation de Morell Mackenzie et Rudolf Virchow. Bramann était connu pour son utilisation de pratiques chirurgicales peu invasives et son travail de pionnier en neurochirurgie. Avec le neurologue Gabriel Anton, il a fait des recherches sur la ponction sous-occipitale et la «méthode Balkenstich» pour le traitement de l'hydrocéphalie. La «méthode Balkenstich» a été introduite pour la première fois en 1908 par Bramann et Anton, et est une procédure dans laquelle le corps calleux (une voie de substance blanche reliant les deux moitiés du cerveau) est percé pour le drainage du liquide céphalo-rachidien. Bramann méprisait la poly-écriture académique et n'a publié que quelques dizaines d'articles et d'articles. Il a été fait chevalier en 1891 et a reçu de hautes décorations pour avoir traité des princes allemands et des dignitaires turcs.
Friedrich Gutmann/Friedrich Gutmann :
Friedrich Bernhard Eugen "Fritz" Gutmann (15 novembre 1886 - 13 avril 1944) était un banquier et collectionneur d'art néerlandais. Un converti du judaïsme, lui et sa femme ont été assassinés par les nazis en 1944, et des parties de sa collection d'art ont été volées par les forces d'occupation allemandes. La collection et le destin de Fritz Gutmann sont décrits par son petit-fils, Simon Goodman, dans le livre de 2015 The Orpheus Clock.
Friedrich G%C3%A4rtner/Friedrich Gärtner :
Friedrich Gärtner (11 janvier 1824 à Munich - 1905 ibid) était un peintre d'architecture allemand.
Friedrich G%C3%B6ppert/Friedrich Göppert :
Friedrich Göppert (25 octobre 1870 - 9 février 1927) était un pédiatre allemand qui a travaillé à l'Université de Göttingen de 1910 à 1927. Il a été le premier à décrire la galactosémie.
Friedrich G%C3%B6tze/Friedrich Götze :
Friedrich Götze (né le 6 août 1951 à Hameln) est un mathématicien allemand, spécialisé dans la théorie des probabilités, les statistiques mathématiques et la théorie des nombres.
Friedrich G%C3%BCnther,_Prince_of_Schwarzburg/Friedrich Günther, Prince de Schwarzburg :
Friedrich Günther, prince de Schwarzburg (5 mars 1901 - 9 novembre 1971) était le dernier chef de la maison de Schwarzburg et héritier des principautés autrefois souveraines de Schwarzburg-Rudolstadt et Schwarzburg-Sondershausen.
Friedrich G%C3%BCnther,_Prince_of_Schwarzburg-Rudolstadt/Friedrich Günther, Prince de Schwarzburg-Rudolstadt :
Friedrich Günther, prince de Schwarzbourg-Rudolstadt (6 novembre 1793 - 28 juin 1867) était un prince souverain de Schwarzbourg-Rudolstadt.
Friedrich Haag/Friedrich Haag :
Friedrich Haag (20 août 1856 - 8 décembre 1941) était un cristallographe allemand pionnier. Un article écrit par Haag dans le de: Zeitschrift für Kristallographie (une revue de cristallographie allemande) a été utilisé par MC Escher dans son étude de la tessellation.
Friedrich Haag_(homme politique)/Friedrich Haag (homme politique) :
Friedrich Haag (14 septembre 1930 - 15 juin 2022) était un homme politique allemand. Membre du Parti libéral-démocrate, il a servi dans le Landtag du Bade-Wurtemberg de 1967 à 1992. Haag est décédé à Stuttgart le 15 juin 2022 à l'âge de 91 ans.
Friedrich Haas/Friedrich Haas :
Friedrich Haas (20 janvier 1924 - 9 avril 1945) était un as de la Luftwaffe de Dillenburg / Hesse , en Allemagne et récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer pendant la Seconde Guerre mondiale . Friedrich Haas a été crédité de 74 victoires aériennes sur tout le front de l'Est (Seconde Guerre mondiale). Haas a été abattu et tué en 1945 au-dessus de Vienne, en Autriche.
Friedrich Haase/Friedrich Haase :
Friedrich Haase (1er novembre 1827 - 17 mars 1911) était un acteur et directeur de théâtre allemand de premier plan. Il est né à Berlin, fils d'un valet du roi Frédéric-Guillaume IV, qui était son parrain.
Friedrich Haerlin/Friedrich Haerlin :
Friedrich Haerlin (né le 24 février 1857 à Gaisburg ; décédé le 28 avril 1941 à Hambourg) était hôtelier et fondateur de l'hôtel Vier Jahreszeiten à Hambourg, en Allemagne.
Friedrich Hagedorn/Friedrich Hagedorn :
Friedrich Hagedorn (1814–1889) était un peintre allemand actif au Brésil. Après vingt ans de résidence dans le pays, il retourne ensuite en Allemagne, sa patrie. Sa production est relativement abondante et toujours attentive à la découverte de nouveaux paysages. Il est né et mort en Allemagne.
Friedrich Hagenauer/Friedrich Hagenauer :
Friedrich Hagenauer (1829–1909) était un ministre presbytérien et missionnaire en Australie qui a établi la mission Ebenezer et la mission Ramahyuck. Le révérend Friedrich Hagenauer et le révérend FW Spieseke de l'Église morave allemande ont été envoyés en Australie et ont établi la station de la mission Ebenezer près du lac Hindmarsh, Victoria, Australie en 1859 dans le territoire de Wergaia. En 1863, Hagenauer a établi la mission Ramahyuck sur les rives de la rivière Avon près du lac Wellington pour abriter les membres du peuple Gunai qui ont survécu aux massacres et aux attaques dans l'ouest et le centre du Gippsland. Le nom combine "Ramah", la maison de Samuel dans le Premier Livre des Rois, avec "beurk", un terme aborigène censé signifier "notre place". La mission cherchait à décourager tous les rituels et cultures tribaux et à les remplacer par des valeurs chrétiennes et des coutumes européennes. La mission a fermé ses portes en 1908 et les quelques résidents restants ont été transférés à la mission du lac Tyers. Il a joué un rôle important dans le lobbying auprès du Conseil pour la protection des aborigènes (BPA) pour introduire le surnom de «loi sur la demi-caste» qui obligeait les autochtones de moins de 34 ans de filiation non autochtone à quitter les missions. Cela a créé beaucoup de détresse pour les peuples autochtones, comme indiqué dans les lettres écrites au BPA qui documentent les demandes d'autorisation de visiter la famille laissée en mission et de répondre aux besoins fondamentaux des personnes qui luttent pour survivre dans une société blanche raciste. Un exemple de cela a été le cas. de Bessie Flower qui était une élève vedette de son école autochtone. Hagenauer semble l'avoir encouragée à venir à sa mission pour enseigner, mais le plan secret était qu'elle épouse l'une de ses stars converties. Les parents de Bessie étaient tous deux autochtones, tandis que le converti de Hagenauer et son mari désigné, Adolph Donald Cameron, étaient métis. Ils se sont mariés quand Bessie avait 17 ans et ils ont eu huit enfants. Adolph et Bessie ont tous deux quitté Hagenauer, mais Bessie a découvert que les autorités tentaient de la séparer de ses enfants. Le secrétaire (PDG) de l'organisme en charge était Hagenauer.
Friedrich Haider/Friedrich Haider :
Friedrich Haider (né le 7 novembre 1961) est un chef d'orchestre et pianiste autrichien.
Friedrich Halm/Friedrich Halm :
Le baron Eligius Franz Joseph von Münch-Bellinghausen (allemand : Eligius Franz Joseph Freiherr von Münch-Bellinghausen) (2 avril 1806 - 22 mai 1871) était un dramaturge, poète et écrivain autrichien de la période Biedermeier autrichienne et au-delà, et est plus généralement connu sous son pseudonyme Friedrich Halm.
Friedrich Harkort/Friedrich Harkort :
Friedrich Harkort (22 février 1793, Hagen - 6 mars 1880), connu sous le nom de "Père de la Ruhr", était l'un des premiers industriels allemands de premier plan et pionnier du développement industriel dans la région de la Ruhr. En 1819, il fonda la première entreprise industrielle atelier à Castle Wetter. Un des premiers partisans des chemins de fer, il proposa la construction d'une ligne de chemin de fer de Cologne à Minden en 1825, qui devint la ligne principale Cologne-Minden, achevée en 1847. En 1826, il construisit une petite piste d'essai, en tant que monorail suivant une conception. de l'Anglais Henry Robinson Palmer.
Friedrich Harms/Friedrich Harms :
Friedrich Harms (24 octobre 1819, à Kiel - 5 avril 1880, à Berlin) était un philosophe réaliste allemand, très influencé par Fichte. Il a étudié la philosophie à l'Université de Kiel en tant qu'élève de Heinrich Moritz Chalybäus. En 1842, il obtient son habilitation à la philosophie à Kiel, où il devient plus tard professeur associé (1848 ; professeur titulaire en 1858). En 1867, il s'installe à l'Université de Berlin en tant que professeur de philosophie.
Friedrich Harth/Friedrich Harth :
Friedrich Harth (né en 1880 à Zentbechhofen, - mort en 1936) était un pionnier allemand du planeur. Entre 1908 et 1923, Harth a construit douze types de planeurs différents et a jeté les bases du développement du vol à voile.
Friedrich Hartig/Friedrich Hartig :
Friedrich Maria Heinrich Anton Franz-Joseph Hartig ou Federico Hartig (29 août 1900, Bolzano - 24 juin 1980, Merano) était un entomologiste italien spécialisé dans les lépidoptères. Friedrich Hartig était un Reichsgraf. En 1963, il découvre la noctuelle du hibou européen.
Friedrich Hartmann_Barisien/Friedrich Hartmann Barisien :
Friedrich Hartmann Barisien (13 février 1724 - 19 août 1796) était un portraitiste allemand de la Baltique, principalement actif dans l'actuelle Lettonie. Il est né à Coburg dans l'Allemagne actuelle. Son père était forgeron, tandis que son grand-père avait immigré de France sous le nom de Parisius ou Parisien, c'est-à-dire "de Paris", d'où le patronyme de la famille. Friedrich Hartmann Barisien était à l'origine censé suivre les traces de son père, mais a plutôt commencé à étudier l'art à Dresde. Là, il rencontra un noble russe qui l'invita à Astrakhan, où il s'installa en 1750. En 1767, il s'installa à Riga et en 1770, il entra au service du duc de Courlande et de Semigallia, Peter von Biron, en tant que peintre de la cour. En 1786, l'Académie impériale des arts de Saint-Pétersbourg lui décerne le titre de "peintre de l'Académie". Son œuvre se compose principalement de portraits de membres des classes supérieures de Courlande. Il a également réalisé des décorations de théâtre et des peintures de plafond pour le palais de Jelgava (perdu) et le palais de Rundale. Friedrich Hartmann Barisien est décédé à Jelgava.
Friedrich Hartmann_Graf/Friedrich Hartmann Graf :
Friedrich Hartmann Graf (23 août 1727 - 19 août 1795) était un flûtiste et compositeur allemand.
Friedrich Hartogs/Friedrich Hartogs :
Friedrich Moritz "Fritz" Hartogs (20 mai 1874 - 18 août 1943) était un mathématicien juif allemand, connu pour ses travaux sur la théorie des ensembles et ses résultats fondamentaux sur plusieurs variables complexes.
Friedrich Hasen%C3%B6hrl/Friedrich Hasenöhrl :
Friedrich Hasenöhrl (allemand : [ˈhaːzn̩øːɐ̯l] ; 30 novembre 1874 - 7 octobre 1915) était un physicien autrichien.
Friedrich Hassaurek/Friedrich Hassaurek :
Friedrich Hassaurek (8 octobre 1831 Vienne, Autriche - 3 octobre 1885 Paris) était un journaliste et ambassadeur des États-Unis.
Friedrich Hassel/Friedrich Hassel :
Friedrich Hassel, de son vrai nom Friedrich Laube, (23 avril 1815 à Spangenberg ou Kassel - 29 septembre 1884) était un enfant acteur, acteur de théâtre, ténor et directeur d'opéra allemand.
Friedrich Haug/Friedrich Haug :
Friedrich Haug (Johann Christoph Friedrich Haug, né le 9 mars 1761 à Niederstotzingen, mort le 30 janvier 1829 à Stuttgart) était un fonctionnaire et poète allemand.
Friedrich Hauser/Friedrich Hauser :
Friedrich Hauser (Stuttgart 1859-Baden-Baden, 1917) était un archéologue classique allemand et historien de l'art. Sa publication unique la plus célèbre est Die Neuattischen Reliefs (Stuttgart: Verlag von Konrad Wittwer, 1889) dans laquelle il a identifié une catégorie de style qu'il a appelée "Néo-Attique" parmi la sculpture qui a été produite dans les cercles hellénistiques ultérieurs au cours du siècle dernier. BCE et au début de la Rome impériale; le corpus que Hauser appelait "Néo-Grenier" se compose de bas-reliefs moulés sur des vases et des plaques décoratifs, employant un style figuratif et drapé qui cherchait son canon de modèles "classiques" à la fin du Ve et au début du IVe siècle à Athènes et en Attique, une première forme du néoclassicisme. John Beazley, qui a établi la technique d'identification des personnalités artistiques des individus et des ateliers dans la peinture sur vase attique, pour construire une histoire des ateliers et des artistes de l'Athènes antique - tout comme Giovanni Morelli l'avait fait récemment pour les artistes du quattrocento - considérait Hauser et les autres érudits allemands Adolf Furtwängler , qui avaient appliqué les techniques morelliennes à la sculpture grecque antique, et Paul Hartwig parmi ses mentors, bien que la méthode de Beazley ne suive pas simplement la leur.
Friedrich Hayek/Friedrich Hayek :
Friedrich August von Hayek ( HY-ək , allemand: [ˈfʁiːdʁɪç ˈʔaʊɡʊst fɔn ˈhaɪɛk] (écouter); 8 mai 1899 - 23 mars 1992), souvent désigné par ses initiales FA Hayek , était un économiste, théoricien du droit et philosophe austro-britannique qui est surtout connu pour sa défense du libéralisme classique. Hayek a partagé le prix Nobel de sciences économiques de 1974 avec Gunnar Myrdal pour leurs travaux sur la monnaie et les fluctuations économiques, et l'interdépendance des phénomènes économiques, sociaux et institutionnels. Son récit de la façon dont les prix changeants communiquent des informations qui aident les individus à coordonner leurs plans est largement considéré comme une réalisation importante en économie, menant à son prix. Hayek a servi pendant la Première Guerre mondiale pendant son adolescence et a déclaré que cette expérience de la guerre et son désir pour aider à éviter les erreurs qui avaient conduit à la guerre l'ont attiré vers l'économie. À l'Université de Vienne, il a étudié l'économie, obtenant finalement son doctorat en droit en 1921 et en sciences politiques en 1923. Il a ensuite vécu et travaillé en Autriche, en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Allemagne ; il est devenu sujet britannique en 1938. La vie universitaire de Hayek s'est principalement déroulée à la London School of Economics , puis à l' Université de Chicago et à l' Université de Fribourg . Il est largement considéré comme un dirigeant de l'Austrian School of Economics, bien qu'il ait également eu des liens étroits avec la Chicago School of Economics. Hayek était également un théoricien social et philosophe politique majeur du XXe siècle et, en tant que cofondateur de la société Mont Pelerin, il a contribué à la renaissance du libéralisme classique dans l'après-guerre. Son œuvre la plus populaire, The Road to Serfdom, s'est vendue à plus de 2,25 millions d'exemplaires (en 2020). Hayek a été nommé Compagnon d'honneur en 1984 pour ses contributions académiques à l'économie. Il a été le premier récipiendaire du prix Hanns Martin Schleyer en 1984. Il a également reçu la médaille présidentielle de la liberté en 1991 des mains du président George HW Bush. En 2011, son article "The Use of Knowledge in Society" a été sélectionné comme l'un des 20 meilleurs articles publiés dans l'American Economic Review au cours de ses 100 premières années.
Friedrich Hayek_bibliographie/Bibliographie de Friedrich Hayek :
Voici la liste chronologique des livres de l'économiste et philosophe de l'école autrichienne Friedrich Hayek. Les dates entre parenthèses sont l'année originale de publication du livre (pas toujours en anglais). L'University of Chicago Press a un projet appelé Collected Works of FA Hayek, une série prévue de 19 éditions nouvellement éditées des livres de Hayek avec des entretiens avec l'auteur, de nouvelles éditions de ses articles et lettres, et des manuscrits inédits.
Friedrich Hayn/Friedrich Hayn :
Friedrich Karl Traugott Hayn (14 mai 1863 - 9 septembre 1928) était un astronome allemand.
Friedrich Hecht/Friedrich Hecht :
Friedrich Hecht (3 août 1903, Vienne - 8 mars 1980, Vienne) était un chimiste et écrivain autrichien. Hecht a étudié la chimie à l'Université de Vienne et, en 1928, il a obtenu un doctorat. Il était assistant à l'Institut de chimie. Il a écrit de la science-fiction sous le pseudonyme de Manfred Langrenus. En 1980, il mourut à Vienne, en Autriche.Même avant l'Anschluss, en 1933, Hecht était membre du (alors illégal) Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSGWP) ou parti nazi et Sturmabteilung ou SA, à partir de 1934, le Schutzstaffel ou SS. En 1938, Hecht s'installe au Département analytique de l'Université de Vienne et y obtient son habilitation en 1941. De 1943 à 1950, il est professeur de microchimie et de géochimie à l'Université de technologie de Graz. De 1959 à 1973, il a été professeur associé de chimie analytique et directeur de l'Institut analytique de Vienne. À Vienne, Hecht a été assisté par Edith Kroupa. En 1938, Hecht a reçu le prix Fritz Pregl pour ses réalisations distinguées en chimie par l'Académie autrichienne des sciences.
Friedrich Hecker/Friedrich Hecker :
Friedrich Franz Karl Hecker (28 septembre 1811 - 24 mars 1881) était un avocat, homme politique et révolutionnaire allemand. Il fut l'un des orateurs et agitateurs les plus populaires de la Révolution de 1848. Après avoir déménagé aux États-Unis, il a servi comme commandant de brigade dans l'armée de l'Union pendant la guerre civile américaine.
Friedrich Heckmann/Friedrich Heckmann :
Friedrich Heckmann (né le 6 mars 1941) est directeur de l'institut de recherche European Forum for Migration Studies et professeur émérite de sociologie à l'École des sciences sociales et économiques de l'Université de Bamberg. Ses principaux intérêts de recherche, d'enseignement et de conseil portent sur la migration et l'intégration sociale. Heckmann a contribué de manière significative à l'institutionnalisation de la recherche sur la migration et l'intégration en Allemagne grâce au lancement du comité de recherche Migration et minorités ethniques (1985) au sein de la Société allemande de sociologie et à la cofondation du Forum européen d'études sur la migration en 1993 comme l'un des premiers instituts de recherche sur la migration et l'intégration en Allemagne. De plus, il a établi des études sur la migration dans le département de sociologie de l'Université de Bamberg.
Friedrich Heer/Friedrich Heer :
Friedrich Heer (10 avril 1916 - 18 septembre 1983) était un historien autrichien né à Vienne.
Friedrich Heeren/Friedrich Heeren :
Friedrich Heeren (11 août 1803 - 2 mai 1885) était un chimiste allemand. Il a obtenu son doctorat à Göttingen et, à partir de 1831, a été instructeur de matières technologiques et chimiques à l'École polytechnique de Hanovre (Höheren Gewerbeschule). Il y enseigne la physique, la minéralogie et la chimie.Avec le technologue Karl Karmarsch (1803-1879), il publie un dictionnaire technique (Technisches Wörterbuch). Aussi, avec Karmarsch, il met au point un procédé de préparation du gun cotton. En 1881, il introduisit un appareil pour tester le lait (lactomètre, brevet n° 241655).
Friedrich Hefty/Friedrich Hefty :
Friedrich Hefty (13 décembre 1894 - 20 janvier 1965), également appelé Frigyes Hefty, était un as de l'aviation austro-hongrois de la Première Guerre mondiale crédité de cinq victoires aériennes confirmées et cinq non confirmées. Son intérêt précoce pour l'aviation l'a amené à abandonner l'école en 1913 et à devenir pilote de planeur. Au début de la Première Guerre mondiale, il a d'abord servi comme observateur aérien, puis comme pilote. Il remporta sa première victoire aérienne en tant qu'observateur, le 7 octobre 1915. Devenu pilote, il remporta neuf autres victoires, dont quatre vérifiées. Le 22 août 1918, il devient l'un des premiers pilotes de combat à sauter en parachute. Hefty a terminé la guerre avec dix récompenses de la Médaille de la bravoure. Après un court passage dans la Red Air Arm hongroise, Hefty s'est lancé dans une carrière dans l'aviation civile. Il a été un pilote pionnier pour Malev et Air France ; il a également dirigé des aéroclubs en Hongrie et au Caire, ainsi que des clubs de vol à voile ailleurs. Après avoir servi comme administrateur pendant la Seconde Guerre mondiale, il a fui la domination communiste de la Hongrie. Il est devenu citoyen américain et est finalement décédé à Detroit, dans le Michigan.
Friedrich Hégar/Friedrich Hégar :
Friedrich Hegar (11 octobre 1841 - 2 juin 1927) était un compositeur, chef d'orchestre et chef fondateur suisse du Tonhalle-Orchester Zürich.
Friedrich Heiler/Friedrich Heiler :
Friedrich Heiler (30 janvier 1892 - 18 avril 1967) était un théologien et historien des religions allemand. Heiler est issu d'une famille catholique romaine. En 1918, il est devenu Privatdozent à l'Université de Munich, d'où il a déménagé en 1920 à la faculté de théologie de l'Université de Marburg, où il est devenu professeur en 1922. Insatisfait du catholicisme romain tridentin de son temps, il est devenu luthérien grâce à l'influence catholique évangélique du libéral Nathan Söderblom après le rencontrant en Suède en 1919 et recevant la Sainte Communion dans l'église luthérienne. Bientôt, il s'impliqua directement dans le mouvement de la Haute Église luthérienne en Allemagne et en 1929 devint président de la Hochkirchliche Vereinigung Augsburgischen Bekenntnisses. Heiler n'a jamais complètement abandonné sa foi catholique romaine, mais a développé davantage l'idée de « catholicité évangélique » basée sur la confession d'Augsbourg de son propre point de vue catholique libéral. Lui, par exemple, n'approuvait pas la doctrine luthérienne traditionnelle de la justification médico-légale. Heiler a favorisé la spiritualité franciscaine et il a influencé la fondation du Tiers-Ordre franciscain luthérien (Evangelische Franziskaner-Tertiaren) en 1927 au sein de la Hochkirchliche Vereinigung. Plus tard, la question de l'absence de succession apostolique dans l'Église évangélique en Allemagne a provoqué la fondation de Hochkirchliche St.-Johannes-Bruderschaft. Heiler est devenu l'Apostolischer Vorsteher de la St.-Johannes-Bruderschaft, s'arrangeant pour recevoir la consécration épiscopale d'un évêque de l'Église gallicane, Petrus Gaston Vigué (de la lignée de succession de Joseph René Vilatte). En tant qu'historien de la religion, après avoir étudié les religions asiatiques, Heiler a développé une vision moderniste et a favorisé l'idée que «l'église sainte unique» comprend également les religions non chrétiennes. Il a également eu une longue querelle littéraire avec Sadhu Sundar Singh, mais l'a néanmoins défendu à temps. Enfin, il a accordé une grande valeur au rôle des femmes dans l'église, même en faveur de l'ordination des femmes. Malgré le libéralisme de Heiler, sa théologie de la haute église était également largement connue parmi d'autres théologiens de la haute église luthérienne, généralement très conservateurs, en dehors de l'Allemagne, en raison d'une tentative œcuménique généralement rare à l'époque, de l'origine catholique romaine de Heiler et de son intérêt pour le mouvement liturgique. . Après l'approche œcuménique du Concile Vatican II de l'Église catholique romaine, Heiler, en tant que théologien œcuménique, s'est moins intéressé à la théologie académique.
Friedrich Heimerdinger/Friedrich Heimerdinger :
Johann Friedrich Andreas Heimerdinger (10 janvier 1817, Hambourg - 3 octobre 1882, Hambourg) était un peintre allemand ; spécialisée dans les natures mortes.
Friedrich Heimler/Friedrich Heimler :
Friedrich Heimler (17 février 1942 - 7 novembre 2018) était un évêque catholique brésilien. Heimler est né en Allemagne et a été ordonné prêtre en 1970. Il a été évêque coadjuteur du diocèse catholique romain d'Umuarama, au Brésil, de 1998 à 2002. Il a ensuite été évêque du diocèse catholique romain de Cruz Alta de 2002 à 2014.
Friedrich Heinrich/Friedrich Heinrich :
Friedrich Heinrich peut faire référence à : Carl Friedrich Heinrich Credner (1809–1876), géologue allemand Carl Friedrich Heinrich Graf von Wylich und Lottum (1767–1841), général d'infanterie prussien Friedrich Heinrich Bidder (1810–1894), physiologiste et anatomiste allemand Friedrich Heinrich Geffcken (1830–1896), diplomate et juriste allemand Friedrich Heinrich Himmel (1765–1814), compositeur allemand Friedrich Heinrich Jacobi (1743–1819), philosophe allemand Friedrich Heinrich von der Hagen (1780–1856), philologue allemand Julius Friedrich Heinrich Abegg (1796-1868), criminaliste allemand
Friedrich Heinrich_Albert_Wangerin/Friedrich Heinrich Albert Wangerin :
Friedrich Heinrich Albert Wangerin (18 novembre 1844 - 25 octobre 1933) était un mathématicien allemand.
Friedrich Heinrich_Ferdinand_Leopold_von_Forcade_de_Biaix/Friedrich Heinrich Ferdinand Leopold von Forcade de Biaix :
Friedrich Heinrich Ferdinand Leopold von Forcade de Biaix, alias Heinrich Friedrich Ferdinand Leopold von Forcade de Biaix, alias Friedrich Heinrich Ferdinand Leopold Marquis de Forcade de Biaix (* 19 décembre 1747, Berlin; † 12 octobre 1808, Schleibitz Manor, Oels, Silésie), était un lieutenant-colonel royal prussien. Il a servi dans l'armée prussienne de 1761 à 1793. Son dernier commandement était celui de commandant du 10e bataillon de fusiliers prussiens, avec lequel il a servi dans les campagnes du Rhin de 1791, où il a reçu le plus haut ordre de mérite militaire du royaume de Prusse pour l'héroïsme, chevalier de l'ordre de Pour le Mérite ( 1791). Il quitte l'armée prussienne après 32 ans de service en 1793 pour cause d'invalidité. Au moment de sa mort, il était le propriétaire du manoir de Schleibitz, près d'Oels, en Silésie. Il était le troisième fils du lieutenant-général royal prussien Friedrich Wilhelm Quirin von Forcade de Biaix, l'un des plus actifs et des plus précieux du roi Frédéric le Grand. officiers. Son parrain de baptême n'était autre que Sa Majesté Frédéric le Grand. En cadeau, le roi ordonna à son père d'accepter le titre héréditaire de Drost zu Neuenrade ("Castellan de Neuenrade") dans le comté de Mark avec l'ordre royal qu'il lui soit transféré à sa mort. Après la mort de son père en 1765, il devient Castellan (Drost) de Neuenrade.
Friedrich Heinrich_Geffcken/Friedrich Heinrich Geffcken :
Friedrich Heinrich Geffcken (9 décembre 1830 - 1er mai 1896) était un diplomate et juriste allemand, né à Hambourg, ville dont son père était sénateur. Après des études de droit à Bonn, Göttingen et Berlin, il fut attaché à la légation hanséatique à Paris en 1854. En 1856, il fut nommé chargé d'affaires de Hambourg auprès de la Prusse à Berlin, puis élevé en 1859 au rang de ministre-résident à Berlin des États hanséatiques (c'est-à-dire également Brême et Lübeck). En 1866, il fut remplacé à ce poste par Friedrich Krüger, originaire de Lübeck, et s'installa à Londres pour y devenir le ministre-résident hanséatique, en remplacement de Rudolf Schleiden. Cependant, avec l'avènement de la Fédération d'Allemagne du Nord, Hambourg a perdu le contrôle de ses affaires étrangères en dehors de l'Allemagne et son poste à Londres a été aboli en 1869.Geffcken est rentré chez lui et a été nommé syndic du Sénat de Hambourg, un poste analogue à un ministre du gouvernement. Le syndic principal était Carl Merck qui était chargé des affaires étrangères, tandis que Kirchenpauer était le représentant de Hambourg au nouveau Conseil fédéral à Berlin. Les activités de Geffcken couvraient l'éducation et l'aide aux pauvres, et il parlait également de questions commerciales, monétaires et fiscales. Désireux de se tourner davantage vers les activités littéraires, il démissionne de son poste de syndic au printemps 1872. Nommé en 1872 professeur d'histoire constitutionnelle et de droit public à l'Université réorganisée de Strasbourg, Geffcken devient en 1880 membre du conseil d'État d'Alsace-Lorraine. D'un tempérament trop nerveux pour supporter la tension des responsabilités de sa position, il se retira de la fonction publique en 1882, et vécut désormais principalement à Munich, où il mourut, étouffé par une fuite accidentelle de gaz dans sa chambre, en 1896.Geffcken était un homme d'une grande érudition et de vastes connaissances, ainsi que d'un sens juridique remarquable, et c'est de ces qualités que découlait l'influence personnelle qu'il possédait. Il était d'ailleurs un écrivain cher et s'est imposé comme essayiste. Il était l'un des conseillers les plus fiables du prince héritier prussien, Frederick William (plus tard l'empereur Frederick), et c'est lui (on dit, à la suggestion de Bismarck) qui a rédigé le projet de la nouvelle constitution fédérale allemande, qui était soumis au quartier général du prince héritier à Versailles pendant la guerre franco-prussienne. C'est aussi Geffcken qui contribua à la rédaction du fameux document que l'empereur Frédéric, lors de son avènement au trône en 1888, adressa au chancelier. Ce mémorandum fit ombrage, et à la publication par Geffcken dans la Deutsche Rundschau (octobre 1888) d'extraits du journal intime de l'empereur Frédéric pendant la guerre franco-prussienne, il fut, sur l'insistance de Bismarck, poursuivi pour haute trahison. Le Reichsgericht (cour suprême), cependant, a annulé l'acte d'accusation et Geffcken a été libéré après avoir été arrêté pendant trois mois. Des publications de toutes sortes sont sorties de sa plume. Parmi ceux-ci figurent Zur Geschichte des orientalischen Krieges 1853–1856 (Berlin, 1881); Frankreich, Russland und der Dreibund (Berlin, 1894); et Staat und Kirche (1875), traduction anglaise par EF Fairfax (1877). Ses écrits sur l'histoire anglaise ont été traduits par SJ Macmullan et publiés sous le titre The British Empire, avec des essais sur le prince Albert de Saxe-Cobourg et Gotha, Palmerston, Beaconsfield, Gladstone et la réforme de la Chambre des lords (1889).
Friedrich Heinrich_Himmel/Friedrich Heinrich Himmel :
Friedrich Heinrich Himmel (20 novembre 1765 - 8 juin 1814) était un compositeur allemand.
Friedrich Heinrich_Hugo_Windischmann/Friedrich Heinrich Hugo Windischmann :
Friedrich Heinrich Hugo Windischmann (13 décembre 1811 à Aschaffenburg –– 23 août 1861 à Munich) était un orientaliste, exégète et dirigeant catholique allemand.
Friedrich Heinrich_H%C3%A4berlin/Friedrich Heinrich Häberlin :
Friedrich Heinrich Häberlin (16 décembre 1834, à Bissegg - 16 octobre 1897) était un homme politique suisse et président du Conseil national suisse (1889/1890). Son frère Eduard Häberlin (1820–1884) était président du Conseil des États suisse (1863). Son fils Heinrich Häberlin (1868–1947) est devenu membre du Conseil fédéral (1920–1934).
Friedrich Heinrich_Jacobi/Friedrich Heinrich Jacobi :
Friedrich Heinrich Jacobi (allemand: [jaˈkoːbi] ; 25 janvier 1743 - 10 mars 1819) était un philosophe allemand influent, une figure littéraire et une mondaine. Il est remarquable pour avoir popularisé le nihilisme, un terme inventé par Obereit en 1787, et l'avoir promu comme le principal défaut de la pensée des Lumières, en particulier dans les systèmes philosophiques de Baruch Spinoza, Immanuel Kant, Johann Fichte et Friedrich Schelling. Jacobi a préconisé Glaube (différemment traduit par foi ou "croyance") et la révélation au lieu de la raison spéculative. En ce sens, Jacobi peut être considéré comme ayant anticipé les écrivains actuels qui critiquent la philosophie laïque comme relativiste et dangereuse pour la foi religieuse. À son époque, il était également bien connu des cercles littéraires pour sa critique du mouvement Sturm and Drang, et implicitement proche associé et partenaire intime de Johann Wolfgang von Goethe, et ses visions de l'individualisme atomisé. Ses projets littéraires sont consacrés à la réconciliation de l'individualisme des Lumières avec l'obligation sociale. Il était le frère cadet du poète Johann Georg Jacobi et le père du grand psychiatre Maximilian Jacobi.
Friedrich Heinrich_Karl_Bobzin/Friedrich Heinrich Karl Bobzin :
Friedrich Heinrich Karl Bobzin (né en 1826) était un artisan et révolutionnaire allemand qui est devenu membre de la Société des travailleurs allemands à Bruxelles en 1847. Il a participé au soulèvement de Bade-Palatinat de 1849. Avec Struve, Bobzin a dirigé les émigrants de la petite bourgeoisie à Londres.
Friedrich Heinrich_Kern/Friedrich Heinrich Kern :
Friedrich Heinrich Kern (né le 19 mars 1980 à Ludwigshafen) est un compositeur, pianiste et harmoniciste de verre allemand. Kern a commencé ses études à la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst Mannheim où il a obtenu un diplôme en composition musicale et piano. Ses principaux professeurs étaient Ulrich Leyendecker et Rudolf Meister. De plus, il a passé un an à étudier la musique coréenne traditionnelle à l'Université nationale de Séoul. En 2007, il a été compositeur invité à l'Université Wesleyan. À partir de 2008, Kern étudie à New York avec Matthias Pintscher et Louis Karchin. Il a reçu une bourse de recherche MacCracken et enseigne maintenant à l'Université de New York. Au cours des 20 dernières années, Kern a composé et produit des centaines de nouvelles compositions et des dizaines de nouvelles œuvres. Il a fait des apparitions remarquées en tant qu'interprète et compositeur aux États-Unis, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. En plus de son travail avec des instruments et des médias électroniques, Kern a composé des œuvres pour instrumentations acoustiques, allant du soliste à l'orchestre complet. Friedrich Heinrich Kern a publié sa thèse, intitulée An Exploration of Compositional Technique in the Operas of Kaaija Saariaho and Christian Jost, en 2016. Il enseigne une classe de composition à l'Université de New York, où il a obtenu un doctorat, et est basé à New York. Les œuvres importantes incluent Von Taufedern und Sternen pour soprano et orchestre, créé par l'Orchestre philharmonique de Baden-Baden en Allemagne ; "...pour une nuit seule", un quatuor à cordes écrit pour le Jack Quartet, et Eins.Zwei pour piano et percussion, créé par l'Ensemble Any/Or. Ses œuvres sont publiées par syncron-arts, Cecilia Music Concept et Edition Impronta, ses enregistrements sont publiés par M=MAXIMAL et Sony Classical.
Friedrich Heinrich_Ranke/Friedrich Heinrich Ranke :
Friedrich Heinrich Ranke (30 novembre 1798 - 2 septembre 1876) était un théologien protestant allemand. Il était le frère de l'historien Leopold von Ranke (1795-1886) et le père du pédiatre Heinrich von Ranke (1830-1909) et de l'anthropologue Johannes Ranke (1836-1916). Il a étudié la théologie et la philologie à l'Université d'Iéna, où il a été l'élève de Heinrich Luden et de Johann Philipp Gabler. Il étudie ensuite la philosophie à l'Université de Halle (à partir de 1817), puis travaille comme instituteur privé à Francfort-sur-l'Oder. En 1826, il est nommé curé de la ville de Rückersdorf. En 1834, il s'installe à Thurnau en tant que doyen et pasteur principal, et quelques années plus tard, il est nommé professeur de théologie à l'Université d'Erlangen en tant que successeur d'Hermann Olshausen (1840). En 1842, il fut nommé Konsistorialrat à Bayreuth, suivi de fonctions comme Konsistorialrat et Hauptprediger à Ansbach. En 1866, il est nommé Oberconsistorialrat à Munich. Il exerce une influence considérable sur la mise en œuvre de l'Erweckungsbewegung (mouvement revivaliste) en Bavière. Il a également promu le développement de la Innere Mission, un mouvement protestant allemand. Ranke était un adversaire du rationalisme théologique.
Friedrich Heinrich_St%C3%B6ckhardt/Friedrich Heinrich Stöckhardt :
Friedrich Heinrich Stöckhardt (14 août 1842 - 4 juin 1920) était un architecte allemand.
Friedrich Heinrich_Vering/Friedrich Heinrich Vering :
Friedrich Heinrich Vering (né à Liesborn en Westphalie, le 9 mars 1833 ; décédé à Prague, le 30 mars 1896) était un avocat canoniste allemand, un défenseur de l'Église catholique contre l'État.
Friedrich Heinrich_Wiggers/Friedrich Heinrich Wiggers :
Friedrich Heinrich Wiggers (15 mars 1746 - 3 mars 1811) était un botaniste allemand qui écrivit une flore du Holstein en 1780. Un certain nombre de variantes de son nom existent, notamment "Fridrich Hindrich" et la latinisation "Fredericus Henricus" et le nom de famille alternatif "Wichers". Wiggers s'inscrit à l'Université de Kiel en 1774 et publie sa thèse, "Primitiae Florae Holsaticae", en 1780. Il obtient son doctorat quatre ans plus tard en 1784, devenant docteur en médecine. Il s'installe à Apenrade dans le Schleswig, où il se marie en 1785 et devient père de quatre enfants. L'abréviation standard de l'auteur FHWigg. est utilisé pour indiquer Wiggers comme l'auteur lors de la citation d'un nom botanique.
Friedrich Heinrich_Wilhelm_Martini/Friedrich Heinrich Wilhelm Martini :
Friedrich Heinrich Wilhelm Martini (31 août 1729, Ohrdruf - 27 juin 1778, Berlin) était un médecin, traducteur et conchologue allemand. Martini qui exerçait la médecine à Hambourg commença, en 1769, le livre de coquillages richement illustré en couleurs : Neues systematisches Conchylien-Cabinet publié par Gabriel Nikolaus Raspe à Nuremberg. Mais il mourut après la parution du troisième tome. Son travail a été poursuivi par Johann Hieronymus Chemnitz (1730–1800) qui a ajouté huit volumes entre 1779 et 1795. Même si l'ouvrage n'utilise pas le système binomial, les deux sont considérés comme les auteurs de la nouvelle espèce figurée. Il était membre de la Berlinische Gesellschaft Naturforschender Freunde.
Friedrich Heinrich_Zinckgraf/Friedrich Heinrich Zinckgraf :
Friedrich Heinrich Zinckgraf (30 octobre 1878 - 7 juin 1954) était un galeriste, marchand d'art et philatéliste allemand de Munich impliqué dans l'aryanisation de la galerie Heinemann appartenant à des Juifs et dans la vente d'art pillé par les nazis, notamment pour le projet de musée de Linz d'Hitler. Après la Seconde Guerre mondiale, il était un partisan du département philatélistique de la Bibliothèque municipale de Munich. Dans les années 1930, il travaille comme commis à la galerie Heinemann sur la Lenbachplatz à Munich. En 1939, il acquiert la galerie par aryanisation après que la propriétaire juive, Mme Franziska Heinemann, ait été emprisonnée pendant quelques semaines par les nazis. Mme Heinemann a pu quitter la prison et le pays après avoir cédé la galerie à Zinckgraf. Elle a déménagé à New York et est décédée en novembre 1940. La Munich Stamp Society a doté une médaille en son honneur et l'a nommée en son honneur. Il est décerné chaque année à de jeunes collectionneurs engagés. Deux ans après sa mort, la ville de Munich lui consacre une rue dans le quartier Großhadern.
Friedrich Heinrich_von_Boetticher/Friedrich Heinrich von Boetticher :
Friedrich Heinrich von Boetticher (1826-1902) était un éditeur, libraire, universitaire et historien de l'art allemand. Boetticher est né le 23 juin 1826 à Riga, dixième des 17 enfants du marchand et propriétaire terrien Carl von Boetticher (1782-1859) et Emilie Wippert (1794-1855). Après avoir fréquenté le lycée de Riga, il étudie la philologie, puis le droit de 1846 à 1849 à Dorpat. Il suit ensuite une formation d'agriculteur à l'institut privé Brösa près de Bautzen, dirigé par son futur beau-frère, l'agronome Ernst Theodor Stöckhardt, et où il épouse en 1850 la fille du pasteur Eugénie Mitschke (1825-1858). La même année, il acquit un manoir dans le village municipal de Großdubrau à Zschillichau, qu'il exploita jusqu'en 1853, après quoi il le vendit et travailla comme gérant de son père à Riga. Il quitte Riga en 1854 et s'installe en Saxe où il acquiert une librairie d'édition à Dresde, à laquelle une boutique d'art sera ensuite rattachée. En 1859, il devint citoyen saxon et, après la mort prématurée de sa première femme, épousa Alexandra von Friede (1822-1908), fille du général de division Carl Johann von Friede. Boetticher était le frère du maire de Riga, Emil von Boetticher (1836–1907), et le père du médecin et généalogiste Walter von Boetticher (1853–1945). Par sa fille aînée Maria (née en 1851), il était beau-père de Karl Pabst (1835-1910), maire de Weimar, et par sa fille Eugénie (née en 1858), beau-père du compositeur Franz Curti. (1854–1898). Boetticher est décédé le 12 février 1902 à Dresde et a été enterré à l'Alter Annenfriedhof (cimetière de l'ancien Annen). Après des années d'études en histoire de l'art, il a publié Malerwerke des neunzehnten Jahrhunderts, Beitrag zur Kunstgeschichte (Peintures du dix-neuvième siècle, contribution à l'histoire de Art) en deux volumes entre 1891 et 1901, qui comprend 50 000 peintures de peintres allemands et de peintres actifs en Allemagne. Cette publication complète est utilisée comme référence standard pour les maisons de vente aux enchères d'art.
Friedrich Heinrich_von_Gottesheim/Friedrich Heinrich von Gottesheim :
Friedrich Heinrich Freiherr von Gottesheim (1749 à Geudertheim - 5 avril 1808 à Prague) était un soldat français et un commandant autrichien à l'époque des guerres de la Révolution française et de la guerre de la troisième coalition.
Friedrich Heinrich_von_Seckendorff/Friedrich Heinrich von Seckendorff :
Friedrich Heinrich Reichsgraf von Seckendorff (5 juillet 1673 - 23 novembre 1763, âgé de 90 ans) était un maréchal et diplomate franconien, au service de la monarchie impériale des Habsbourg d'Autriche. Plus tard, il servit comme commandant de l'armée bavaroise et combattit l'Autriche.
Friedrich Heinrich_von_der_Hagen/Friedrich Heinrich von der Hagen :
Friedrich Heinrich von der Hagen (19 février 1780 - 11 juin 1856) était un philologue allemand, principalement distingué pour ses recherches sur la littérature allemande ancienne. Il est né à Angermünde-Schmiedeberg dans la région d'Uckermark du margraviat de Brandebourg. Après des études de droit à l'Université de Halle, il obtint une nomination juridique au service de l'État à Berlin, mais démissionna en 1806 afin de se consacrer exclusivement aux lettres. En 1810, il est nommé professeur extraordinaire de littérature allemande à l'Université de Berlin. L'année suivante, il fut muté à titre similaire à l'Université de Breslau et, en 1821, il retourna à Berlin en tant que professeur ordinaire. Bien que l'œuvre critique de von der Hagen soit maintenant entièrement dépassée, on lui attribue l'éveil d'un intérêt pour la vieille poésie allemande. Principales publications : le Nibelungenlied, dont il publia quatre éditions, la première en 1810 et la dernière en 1842 le Minnesinger (Leipzig, 1838-1856, 4 vol. en 5 parties) Lieder der altern Edda (Berlin, 1812) Gottfried von Strassburg (Berlin, 1823) une collection de vieux contes allemands sous le titre Gesammtabenteuer (Stuttgart, 1850, 3 vol.) Das Heldenbuch (Leipzig, 1855). Die Thidrekssaga. Hundert Deutsche Erzählungen (comprend Der Busant, 1850; republié en 1961) Il a également publié Über die ältesten Darstellungen der Faustsage (Berlin, 1844); et à partir de 1835, il édita Das neue Jahrbuch der Berlinischen Gesellschaft der deutsche Sprache und Altertumskunde. Sa correspondance avec Christian Gottlob Heyne et Georg Friedrich Benecke a été publiée par K. Dziatzko (Leipzig, 1893).
Friedrich Held/Friedrich Held :
Friedrich Held (21 juillet 1812 - 25 janvier 1872) était un malacologue allemand. Son nom est honoré par l'organisme de recherche Friedrich Held Gesellschaft Verein zur Förderung der wissenschaftlichen Weichtierkunde eV
Friedrich Hendrix/Friedrich Hendrix :
Friedrich ("Fritz") Hendrix (6 janvier 1911 à Aix-la-Chapelle - KIA 30 août 1941 à Proletarskaja près de Leningrad) était un athlète allemand qui participait principalement au 100 mètres. Il a concouru pour l'Allemagne aux Jeux olympiques d'été de 1932 à Los Angeles, aux États-Unis, dans le relais 4 x 100 mètres où il a remporté la médaille d'argent avec ses coéquipiers Helmut Körnig, Erich Borchmeyer et Arthur Jonath. Il était marié à Marie Dollinger qui a participé à trois Jeux Olympiques. Leur fille Brunhilde Hendrix a également remporté une médaille d'argent aux Jeux olympiques d'été de 1960. Il a été tué au combat pendant la Seconde Guerre mondiale.
Friedrich Hensing/Friedrich Hensing :
Friedrich Wilhelm Hensing (17 avril 1719 - 9 novembre 1745), né à Giessen, était un professeur allemand de médecine et d'anatomie à l'Université de Giessen. Le ligament phrénicocolique est appelé ligament de Hensing après lui.
Friedrich Herlin/Friedrich Herlin :
Friedrich Herlin (c. 1425/30 - 1500) était un peintre allemand. Sa première œuvre connue, représentant des scènes de la vie de la Vierge, est datée de 1459. Une signature sur un retable de Nördlingen, datant de 1462, l'identifie comme étant de Rothenburg ob der Tauber, tout comme les documents de citoyenneté de 1467. Néanmoins, il est possible qu'il n'y ait vécu que peu de temps et que ses origines se trouvent à Ulm, où un peintre nommé Hans Herlin a vécu et travaillé de 1449 à 1468. Stylistiquement, il a beaucoup emprunté à Rogier van der Weyden, indiquant beaucoup de familiarité avec l'art des Pays-Bas et de Cologne. La sculpture attachée au retable de 1462 dans l'église Saint-Georges, bien que officiellement répertoriée comme par le soi-disant "Maître de Nördlingen", a été provisoirement attribuée à Nicolaus Gerhaert, ce qui, s'il est vrai, indiquerait des contacts étendus avec les plus hauts cercles artistiques. de l'époque. On sait peu de choses sur Herlin, si ce n'est qu'il mourut à Nördlingen en 1500.
Friedrich Hermann_Otto,_Prince_of_Hohenzollern-Hechingen/Friedrich Hermann Otto, prince de Hohenzollern-Hechingen :
Friedrich Hermann Otto de Hohenzollern-Hechingen (né le 22 juillet 1776 à Namur ; mort le 13 septembre 1838 au château de Lindich à Hechingen) était l'avant-dernier prince de Hohenzollern-Hechingen. Friedrich était le seul enfant d'Hermann, prince de Hohenzollern-Hechingen (1751–1810) et de son épouse la princesse Maximiliane de Gavre (1753 ou 1755 – 1778). De 1806 à 1812, il combat du côté français dans les guerres napoléoniennes et est grièvement blessé lors de la campagne de Russie de 1812.
Friedrich Hermann_Schubert/Friedrich Hermann Schubert :
Friedrich Hermann Schubert (26 août 1925 - 30 juin 1973) était un historien allemand.
Friedrich Hermann_W%C3%B6lfert/Friedrich Hermann Wölfert :
Friedrich Hermann Wölfert (17 novembre 1850 à Riethnordhausen, Kreis Sangerhausen - 12 juin 1897 à Tempelhof (à Berlin) était un éditeur allemand et un pionnier de l'aviation.
Friedrich Herrlein/Friedrich Herrlein :
Friedrich Herrlein (27 avril 1889 - 28 juillet 1974) était un général allemand ( General der Infanterie ) de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale qui commandait le LV Corps . Il a été récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer de l'Allemagne nazie. Herrlein se rendit aux troupes britanniques en 1945 et fut interné jusqu'en 1948.
Friedrich Herzfeld/Friedrich Herzfeld :
Friedrich Herzfeld (également Fritz Herzfeld) (17 juin 1897 - 19 septembre 1967) était un maître de chapelle allemand, musicologue et critique musical.
Friedrich Hessing/Friedrich Hessing :
Friedrich Hessing, après 1913 von Hessing (19 juin 1838, Buch am Wald - 16 mars 1918, Göggingen) était un facteur d'orgues et un pionnier dans le domaine de la technologie orthopédique.
Friedrich Heusler/Friedrich Heusler :
Carl Ludwig David Friedrich Heusler (1er février 1866, Dillenburg - 25 octobre 1947) était un ingénieur minier et chimiste allemand. Il a découvert un groupe spécial d'intermétalliques maintenant connus sous le nom de phases de Heusler, qui sont ferromagnétiques bien que les éléments constitutifs ne soient pas ferromagnétiques.
Friedrich Heyser/Friedrich Heyser :
Friedrich Wilhelm Theodor Heyser (12 septembre 1857 à Gnoien - 7 septembre 1921 à Dresde) était un portraitiste, paysagiste et peintre d'histoire allemand.
Friedrich Hidding/Friedrich Hidding :
Friedrich Wilhelm Hidding (6 novembre 1926 - 2 août 2011) était un joueur de hockey sur gazon allemand qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1952. Il est né à Hamm.
Friedrich Hiebel/Friedrich Hiebel :
Friedrich Hiebel (10 février 1903, Vienne, Autriche - 16 octobre 1989, Dornach, Suisse) était un anthroposophe, journaliste et écrivain autrichien. Friedrich Hiebel est diplômé de l'école de l'abbaye de Kremsmünster. En 1921, il rencontre Rudolf Steiner, à la suggestion duquel il étudie l'histoire à l'Université de Vienne. Il y passe son doctorat en 1928 avec sa thèse sur Wilhelm von Schütz. À partir de 1929, il travaille comme enseignant à l'école Waldorf d'Essen, d'abord, puis à partir de 1930 à Stuttgart et à partir de 1934 à Vienne, en tant que rédacteur en chef de la revue Art Education. En 1939, Hiebel a émigré aux États-Unis et pendant les sept années suivantes, il a été à New York en tant que professeur Waldorf et rédacteur en chef de Education as an Art, puis a travaillé comme conférencier et professeur dans plusieurs universités. En 1945, Hiebel épouse le sculpteur Beulah Emmet. Ils ont eu deux enfants. En 1961, Hiebel a déménagé avec sa famille à Dornach, en Suisse, où en 1963 il est devenu membre du conseil d'administration de la Société anthroposophique et a été nommé successeur d'Albert Steffen à la tête de la section des arts et des sciences humaines au Goetheanum. En 1966, il a pris la direction de l'hebdomadaire Das Goetheanum, qu'il a tenu jusqu'à sa mort en 1989. Ses écrits publiés incluent le Message de beauté de Goethe dans notre monde du vingtième siècle. D'autres de ses écrits publiés sont répertoriés chez Friedrich Hiebel dans Wikipedia allemand et à la Bibliothèque nationale allemande.
Friedrich Hielscher/Friedrich Hielscher :
Friedrich Hielscher (31 mai 1902 - 6 mars 1990) était un intellectuel allemand impliqué dans le mouvement révolutionnaire conservateur pendant la République de Weimar et dans la résistance allemande à l'époque nazie. Il est le fondateur d'un mouvement ésotérique ou néopaïen, l'Unabhängige Freikirche (UFK, « Église libre indépendante »), qu'il dirige de 1933 jusqu'à sa mort.
Friedrich Hieronymus_Truhn/Friedrich Hieronymus Truhn :
Friedrich Hieronymus Truhn (14 novembre 1811 - 30 avril 1886) était un chef d'orchestre, compositeur et écrivain allemand qui travailla principalement à Berlin, Danzig, Elbing et Riga. Il était le fils du maréchal de la cour Nathanael Truhn et le grand-père de Selma Erdmann-Jesnitzer, née Bethge-Truhn, père de Clara et Anna Marie Elizabeth Truhn. Il était un compositeur talentueux de nombreuses chansons, plusieurs œuvres scéniques, et aussi un organisateur clé dans le domaine des chœurs d'hommes.
Friedrich Hildebrandt/Friedrich Hildebrandt :
Friedrich Hildebrandt (19 septembre 1898 - 5 novembre 1948) était un homme politique du parti nazi, un Gauleiter et un SS-Obergruppenführer. Il a été jugé et exécuté pour des crimes de guerre commis à l'époque de l'Allemagne nazie.
Friedrich Hillegeist/Friedrich Hillegeist :
Friedrich Hillegeist (21 février 1895 - 3 décembre 1973) était un homme politique autrichien.
Friedrich Hiller_von_Gaertringen/Friedrich Hiller von Gaertringen :
Friedrich Hiller von Gaertringen (3 août 1864 - 25 octobre 1947) était un archéologue et philologue allemand, spécialiste de l'épigraphie grecque.
Friedrich Hirschl/Friedrich Hirschl :
Friedrich Hirschl (né le 24 janvier 1888, date de décès inconnue) était un footballeur autrichien. Il a disputé deux matches pour l'équipe nationale autrichienne de football en 1908.
Friedrich Hirth/Friedrich Hirth :
Friedrich Hirth, Ph.D. (16 avril 1845 à Gräfentonna, Saxe-Gotha - 10 janvier 1927 à Munich) était un sinologue germano-américain.
Friedrich Hirzebruch/Friedrich Hirzebruch :
Friedrich Ernst Peter Hirzebruch ForMemRS (17 octobre 1927 - 27 mai 2012) était un mathématicien allemand, travaillant dans les domaines de la topologie, des variétés complexes et de la géométrie algébrique, et une figure de proue de sa génération. Il a été décrit comme "le mathématicien le plus important d'Allemagne de l'après-guerre".
Friedrich Hitzig/Friedrich Hitzig :
Georg Friedrich Heinrich Hitzig (8 novembre 1811, à Berlin - 11 octobre 1881, à Berlin) était un architecte allemand, né dans la famille juive Itzig, converti au luthéranisme. Il était l'élève de Karl Friedrich Schinkel. Après son diplôme en 1835, il fonde un cabinet d'architecture à Berlin. En 1855, Hitzig devint membre de l'Académie prussienne des arts. En 1868, il devint sénateur et en 1875 président de l'académie. en 1880, il est élu chef du département de construction de bâtiments de l'Académie de génie civil. Pour son travail, il a fait plusieurs voyages d'études en Italie, en Égypte et en Grèce (1845/57/64).
Friedrich Hochbaum/Friedrich Hochbaum :
Friedrich Hochbaum (7 août 1894 - 28 janvier 1955) était un général allemand pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne de l'Allemagne nazie. Hochbaum se rendit aux troupes soviétiques en mai 1945 et mourut en captivité en janvier 1955.
Friedrich Hoffmann/Friedrich Hoffmann :
Friedrich Hoffmann (19 février 1660 - 12 novembre 1742) était un médecin et chimiste allemand.
Friedrich Hofmeister_Musikverlag/Friedrich Hofmeister Musikverlag :
Friedrich Hofmeister Musikverlag (en abrégé Hofmeister) est un éditeur de musique classique, fondé par Friedrich Hofmeister à Leipzig en 1807. Les premières listes comprenaient les compositeurs Ludwig van Beethoven, Frédéric Chopin et Franz Liszt. Hofmeister a été le premier à publier la Deuxième Symphonie de Mahler. Des ouvrages pédagogiques, comme une Violinenschule d'Hubert Ries (1841), sont toujours en usage. La société vend des partitions à l'international, notamment en Asie et en Amérique.
Friedrich Hohe/Friedrich Hohe :
Friedrich Hohe (1802 - 7 juin 1870) était un lithographe et peintre allemand. Né à Bayreuth, en Bavière, en 1802, son premier professeur de peinture est son père, lui-même peintre. En 1820, il entre à l'Académie royale des beaux-arts de Munich (également connue sous le nom d'Académie de Munich). Par la suite, de 1823 jusqu'à la fin de sa vie, il se consacre à la lithographie. En 1826, Hohe visite l'Italie avec le peintre paysagiste Carl Rottmann. Deux ans plus tard, il entreprend la publication de la galerie Leuchtenberg (1831), puis collabore avec Hanfstängl à la production de la galerie Dresde (1864-1869). Tard dans sa vie, Hohe s'est essayé à la peinture de paysage mais n'y a pas beaucoup réussi. Il mourut à Munich le 7 juin 1870. Le frère aîné de Hohe, Nikolaus Christian Hohe (1798–1868) était également peintre.
Friedrich Hollaender/Friedrich Hollaender :
Friedrich Hollaender (en exil également Frederick Hollander ; 18 octobre 1896 - 18 janvier 1976) était un compositeur et auteur de films allemand.
Friedrich Holzapfel/Friedrich Holzapfel :
Friedrich Holzapfel (20 juillet 1900 - 15 novembre 1969) était un homme politique allemand de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et ancien membre du Bundestag allemand.
Friedrich Honigmann/Friedrich Honigmann :
Friedrich Honigmann (2 mars 1841 à Düren - 19 décembre 1913 à Aix-la-chapelle) était un entrepreneur charbonnier allemand. Il a été fondateur de la société minière Sophia-Jacoba en Allemagne et co-fondateur d'Oranje Nassau Mijnen aux Pays-Bas.
Friedrich Hopfner/Friedrich Hopfner :
Friedrich Hopfner (28 octobre 1881 - 5 septembre 1949) était un géodésiste, géophysicien et scientifique planétaire autrichien. En tant qu'officier de l'Empire austro-hongrois, il a commencé son travail scientifique au Bureau de météorologie. En 1921, il devient astronome en chef du nouveau Service géodésique d'Autriche (Office fédéral de métrologie et de topographie ou Bundesamt für Eich- und Vermessungswesen). De 1936 à 1942 et de 1945 à 1949, il a été professeur à l'Université de technologie de Vienne (TU Wien) et pendant le mandat 1948-9, il a été recteur de l'université.
Friedrich Hopp/Friedrich Hopp :
Friedrich Ernst Hopp (23 août 1789 - 23 juin 1869) était un acteur et écrivain autrichien.
Friedrich Hornemann/Friedrich Hornemann :
Friedrich Conrad Hornemann (15 septembre 1772 - 1801) était un explorateur allemand en Afrique. Hornemann est né à Hildesheim, une ville de Basse-Saxe, en Allemagne, située à environ 30 km au sud-est de Hanovre. Il était un jeune homme quand, au début de 1796, il offrit ses services à l'Association Africaine de Londres comme explorateur en Afrique. L'Association Africaine l'envoya à l'Université de Göttingen pour étudier l'arabe et autrement se préparer à une expédition de l'Est dans les régions inconnues de l'Afrique du Nord. En septembre 1797, il arrive en Égypte, où il poursuit ses études. Lorsque le pays fut envahi par les Français, il fut enfermé dans la citadelle du Caire pour le préserver du fanatisme populaire. Libéré par les Français, il reçoit le patronage de Bonaparte. Le 5 septembre 1798, il rejoignit une caravane revenant au Maghreb depuis La Mecque, s'attachant à un groupe de marchands du Fezzan qui accompagnaient les pèlerins. Comme un chrétien déclaré n'aurait pas été autorisé à rejoindre la caravane, Hornemann a pris le caractère d'un jeune mamelouk commerçant au Fezzan. Il parlait alors, mais indifféremment, l'arabe et le turc, et il était accompagné comme domestique et interprète par Joseph Freudenburg, un Allemand converti à l'islam, qui avait fait trois fois le pèlerinage de La Mecque. En passant par les oasis de Siwa et d'Aujila, un désert rocheux noir a été traversé jusqu'à Temissa dans le Fezzan. Murzuk fut atteint le 17 novembre 1798. Ici, Hornemann vécut jusqu'en juin 1799, se rendant de là à la ville de Tripoli, d'où en août de la même année il envoya ses journaux à Londres. Il est ensuite retourné à Murzuk. Rien d'autre n'est connu avec certitude concernant lui ou sa compagne. A Murzuk Hornemann avait recueilli de nombreuses informations fiables sur les peuples et les pays du Sahara occidental et du Soudan central, et lorsqu'il quitta Tripoli, il avait l'intention de se rendre directement en pays haoussa, région dans laquelle il fut le premier Européen à définitivement Localiser. « Si je ne péris pas dans mon entreprise », écrivait-il dans son journal, « j'espère que dans cinq ans je pourrai mieux faire connaître à la Société les gens dont j'ai donné cette courte description. Le consul britannique à Tripoli apprit d'une source considérée comme digne de confiance que vers juin 1803 Jusef (le nom musulman de Hornemann) se trouvait à Caina, c'est-à-dire à Katsina, dans le nord du Nigéria, en bonne santé et très respecté en tant que marabout. Un rapport parvint à Murzuk en 1819 selon lequel le voyageur était allé à Noofy (Nupe) et y était mort. Hornemann a été le premier Européen des temps modernes à traverser le nord-est du Sahara, et jusqu'en 1910, aucun autre explorateur n'avait suivi sa route à travers le Jebel-es-Suda d'Aujila à Temissa.Le texte original du journal de Hornemann, qui a été écrit en allemand, a été imprimé à Weimar en 1801 ; une traduction anglaise, The Journal of Frederick Hornemann's travels, from Cairo to Mourzouk : the Capital of the Kingdom of Fezzan, in Africa, with maps and dissertations by Major James Rennell, parut à Londres en 1802. Une traduction française de l'ouvrage anglais, faite par ordre des Premiers Consuls et augmentée de notes et d'un mémoire sur les oasis égyptiennes par L. Langlès, fut publiée à Paris l'année suivante. La version française est la plus précieuse des trois. Consultez également les Actes de l'Association africaine (1810) et The Geographical Journal de novembre 1906.
Friedrich Horschelt/Friedrich Horschelt :
Friedrich Horschelt peut faire référence à : Friedrich Horschelt (danseur) (1793–1876), maître de ballet et imprésario allemand Friedrich Horschelt (peintre) (1824–1881), portraitiste allemand
Friedrich Horschelt_(danseur)/Friedrich Horschelt (danseur):
Friedrich Horschelt (14 avril 1793, Cologne - 9 décembre 1876, Munich) était un maître de ballet et impresario allemand.
Friedrich Horschelt_(peintre)/Friedrich Horschelt (peintre):
Friedrich Horschelt (22 novembre 1824, Munich - 27 juillet 1881, Munich) était un portraitiste allemand.
Friedrich Hossbach/Friedrich Hossbach :
Friedrich Hossbach (22 novembre 1894 - 10 septembre 1980) était un officier d'état-major allemand de la Wehrmacht qui, en 1937, était l'adjudant militaire d' Adolf Hitler . Hossbach a créé le document qui est devenu plus tard connu sous le nom de Hossbach Memorandum.
Friedrich Huch/Friedrich Huch :
Friedrich Huch (Braunschweig, 19 juin 1873 - Munich, 12 mai 1913) était un écrivain allemand.
Friedrich Huffzky/Friedrich Huffzky :
Feldwebel Friedrich Huffzky était un as de l'aviation allemand pendant la Première Guerre mondiale. Il était le pilote de l'équipage de chasse biplace allemand le plus titré de la guerre, remportant neuf victoires aériennes confirmées.
Friedrich Hultsch/Friedrich Hultsch :
Friedrich Otto Hultsch (22 juillet 1833, Dresde - 6 avril 1906, Dresde) était un philologue classique allemand et historien des mathématiques dans l'Antiquité.
Friedrich Hund/Friedrich Hund :
Friedrich Hermann Hund (4 février ''''' 1896 - 31 mars 1997) était un physicien allemand de Karlsruhe connu pour ses travaux sur les atomes et les molécules.
Friedrich Hustedt/Friedrich Hustedt :
Friedrich Hustedt (1886 - 1er avril 1968) était un professeur et botaniste allemand, surtout connu pour ses recherches sur la systématique des diatomées. Il est né et a grandi à Brême, en Allemagne. Il a enseigné à l'école pendant 32 ans, devenant en 1924 le directeur de l'école de la Hauffstraße à Brême. Hustedt a d'abord poursuivi son intérêt pour les diatomées comme passe-temps, mais sa position dans la communauté scientifique s'est rapidement développée; ainsi, en 1939, il quitta l'école pour étudier les diatomées à plein temps. Il a décrit plus de 2000 taxons de diatomées et a finalement constitué la plus grande collection privée de diatomées au monde, actuellement hébergée à l'Institut Alfred Wegener pour la recherche polaire et marine à Bremerhaven, en Allemagne. Les genres phycologiques Hustedtia et Hustedtiella commémorent son nom.
Friedrich Huwyler/Friedrich Huwyler :
Friedrich Huwyler (29 septembre 1942 à Bünzen - 4 octobre 2009 à Grossen Mythen) était un homme politique suisse. Il était affilié au Parti libéral-démocrate. Huwyler a été conseiller et maire de 1978 à 1980 pour le gouvernement cantonal de Schwyz. Il était avocat et dirigeait son propre cabinet d'avocats. Il a été nommé directeur de la justice pour deux sessions législatives pour Schwyz de 1996 à 2004. Il a été membre du Conseil cantonal du canton de Schwyz de 2002 à 2004. Huwyler a vécu à Rickenbach (SZ). Huwyler est décédé le 4 octobre 2009 dans un accident de randonnée sur le Grosser Mythen.
Friedrich H%C3%B6gner/Friedrich Högner :
Friedrich Johannes Paul Högner (11 juillet 1897 - 26 mars 1981) était un organiste et musicien d'église allemand.
Friedrich H%C3%B6lderlin/Friedrich Hölderlin :
Johann Christian Friedrich Hölderlin (Royaume-Uni : , États-Unis : ; allemand : [ˈfʁiːdʁɪç ˈhœldɐliːn] (écouter) ; 20 mars 1770 - 7 juin 1843) était un poète et philosophe allemand. Décrit par Norbert von Hellingrath comme "le plus allemand des Allemands", Hölderlin était une figure clé du romantisme allemand. En raison notamment de son association précoce avec et de son influence philosophique sur Georg Wilhelm Friedrich Hegel et Friedrich Wilhelm Joseph Schelling, il fut également un penseur important dans le développement de l'idéalisme allemand. Né à Lauffen am Neckar, Hölderlin eut une enfance marquée par le deuil. Sa mère voulait qu'il entre au ministère luthérien et il fréquenta le Tübinger Stift, où il était ami avec Hegel et Schelling. Il obtint son diplôme en 1793 mais ne put se consacrer à la foi chrétienne, devenant plutôt tuteur. Deux ans plus tard, il fréquente brièvement l'Université d'Iéna, où il interagit avec Johann Gottlieb Fichte et Novalis, avant de reprendre sa carrière de tuteur. Il a lutté pour s'établir en tant que poète et était en proie à une maladie mentale. Il fut envoyé dans une clinique en 1806 mais jugé incurable et plutôt hébergé par un charpentier, Ernst Zimmer. Il passa les 36 dernières années de sa vie dans la résidence de Zimmer et mourut en 1843 à l'âge de 73 ans. Hölderlin suivit la tradition de Johann Wolfgang von Goethe et Friedrich Schiller en tant qu'admirateur de la mythologie grecque et des poètes grecs anciens tels que Pindare et Sophocle. , et a fusionné des thèmes chrétiens et helléniques dans ses œuvres. Martin Heidegger, sur qui Hölderlin a eu une grande influence, a déclaré: "Hölderlin est l'un de nos plus grands penseurs, c'est-à-dire les plus imminents, car il est notre plus grand poète."
Friedrich H%C3%B6ricke/Friedrich Höricke :
Friedrich Höricke (né en 1963) est un pianiste et compositeur allemand.
Friedrich H%C3%BCffmeier/Friedrich Hüffmeier :
Friedrich Hüffmeier (Kunersdorf, 14 juin 1898 - Münster, 13 janvier 1972) était un vice-amiral allemand de la Kriegsmarine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gladiator 2000 film 2005 soundtrack""

Heureux d'être_gay / Heureux d'être gay : " Glad to Be Gay " est une chanson du groupe britannique de punk rock / new...