Rechercher dans ce blog

vendredi 18 novembre 2022

French anthem


Fédération Française de Squash_Fédération Française de Squash :
La Fédération Française de Squash ("Fédération Française de Squash"), également connue sous le nom de FFSquash est une organisation créée en 1980 qui prend en charge l'organisation, la coordination et la promotion du squash en France. Il est reconnu par la Fédération Mondiale de Squash et par le Ministère français des Sports.
Société française de statistique/Société française de statistique :
La Société française de statistique (SFdS) est une société savante française fondée en 1997 spécialisée dans les statistiques. Sa vocation est de promouvoir l'utilisation de la statistique, d'en améliorer la connaissance par le public et d'encourager les développements méthodologiques associés.
Stuart français / Stuart français :
Milton French-Stewart IV (né le 20 février 1964), connu professionnellement sous le nom de French Stewart, est un acteur américain, surtout connu pour avoir joué Harry Solomon dans la sitcom NBC 3rd Rock from the Sun. Il a également joué Marv Merchants dans Home Alone 4, Inspector Gadget dans Inspector Gadget 2 et Chef Rudy dans la sitcom Mom de CBS.
French Street_station/French Street station :
French Street est une station de tramway à Charlotte, en Caroline du Nord. La plate-forme insulaire à niveau sur Beatties Ford Road est le terminus ouest de la CityLynx Gold Line et dessert le quartier de Biddleville.
Grèves françaises_Pétrole/Grèves françaises Pétrole :
French Strikes Oil est un roman policier de 1951 de l'écrivain d'origine irlandaise Freeman Wills Crofts. Il s'agit de la vingt-huitième et avant-dernière entrée de sa série de romans mettant en vedette l'inspecteur French, un détective de l'âge d'or de Scotland Yard connu pour sa technique méthodique. Il a été publié aux États-Unis par Dodd Mead sous le titre alternatif de Dark Journey. Aucun autre roman français n'est apparu pendant six ans après cela, bien qu'il ait figuré dans un recueil de nouvelles The Mystery of the Sleeping Car Express publié en 1956.
Français Strother/Français Strother :
[George] French Strother (1730 - 3 juillet 1800) était un planteur, homme politique, avocat et juge du XVIIIe siècle en Virginie, surnommé "l'Intrépide" pour sa rhétorique enflammée lors des débats de la guerre d'indépendance américaine.
French Student_and_Workers_Strike_against_Austerity_2009/French Student and Workers Strike against Austerity 2009 :
Cette action a marqué la première grève générale dans un pays industrialisé depuis la crise financière mondiale de 2007 et 2008. Les étudiants français ont été frustrés par le manque de soutien gouvernemental aux travailleurs, ainsi que par le chômage élevé des jeunes et le faible financement de l'éducation. Des sit-in, des grèves et d'autres manifestations ont été organisées en opposition aux mesures d'austérité proposées.
Études françaises/Études françaises :
French Studies est une revue académique trimestrielle à comité de lecture publiée par Oxford University Press au nom de la Society for French Studies. Créée en 1947, elle couvre toutes les époques de la littérature et de la culture françaises et francophones. Les articles sont publiés en anglais ou en français. La revue est accompagnée d'une publication sœur pour des articles plus courts appelée The French Studies Bulletin. Le rédacteur en chef est Timothy Unwin (Université de Bristol). De 1987 à 1997, son rédacteur en chef était Alan Raitt.
Bulletin d'études françaises_Bulletin/Bulletin d'études françaises :
Le French Studies Bulletin: A Quarterly Supplement est une revue académique trimestrielle à comité de lecture publiée par Oxford University Press au nom de la Society for French Studies. Il couvre tous les aspects de la littérature, de la pensée, de la culture, de la politique ou du cinéma français ou francophone. La revue est la publication sœur des études françaises, mais publie des articles plus courts allant jusqu'à 2 000 mots. Il a été créé en 1981.
Style français/Style français :
French Style est le premier album de Dean Martin pour Reprise Records. Enregistré en février 1962, il contient des chansons et des chansons populaires sur le thème français arrangées par Neal Hefti. Parmi eux « C'est si bon », qui apparaît fréquemment sur les albums de compilation de Dean Martin ; une interprétation du classique "La Vie en rose" d'Edith Piaf ; la chanson titre du classique de la MGM Gigi ; et deux airs classiques de Cole Porter. Initialement publié sous le nom de Reprise LP R (S) -6021 («S» distinguant le pressage stéréo), les morceaux de l'album ont fait leurs débuts sur CD dans le cadre du coffret séquencé chronologiquement Bear Family Everybody Loves Somebody (BCD 16343). Un CD deux contre un ultérieur (avec l'album suivant de Martin Dino Latino ) par Collectors 'Choice a restauré l'ordre de diffusion d'origine.
Soudan français/Soudan français :
Le Soudan français ( français : Soudan français ; arabe : السودان الفرنسي as-Sūdān al-Faransī ) était un territoire colonial français de la Fédération de l'Afrique occidentale française d'environ 1880 à 1959, date à laquelle il a rejoint la Fédération du Mali , puis en 1960, lorsque il est devenu l'État indépendant du Mali. La colonie a été officiellement appelée Soudan français de 1890 à 1899, puis de 1921 à 1958, et a eu une variété de noms différents au cours de son existence. La colonie a d'abord été établie en grande partie comme un projet militaire dirigé par les troupes françaises, mais au milieu des années 1890, elle est passée sous administration civile. Un certain nombre de réorganisations administratives au début des années 1900 ont amené une administration française croissante sur des questions telles que l'agriculture, la religion et l'esclavage. Après la Seconde Guerre mondiale, le Rassemblement démocratique africain (RDA) sous Modibo Keïta est devenu la force politique la plus importante en faveur de l'indépendance. Le Soudan français a d'abord conservé des liens étroits avec la France et a rejoint une fédération éphémère avec le Sénégal en 1959, mais les liens avec les deux pays se sont rapidement affaiblis. En 1960, le Soudan français devient officiellement la République du Mali et commence à s'éloigner davantage du Sénégal et de la France.
Suites françaises_(Bach)/Suites françaises (Bach) :
Les Suites françaises, BWV 812–817, sont six suites que Johann Sebastian Bach a écrites pour le clavier (clavecin ou clavicorde) entre les années 1722 et 1725. Bien que les Suites nos 1 à 4 soient généralement datées de 1722, il est possible que le premier a été écrit un peu plus tôt. Les suites ont ensuite reçu le nom de «français» (première utilisation enregistrée par Friedrich Wilhelm Marpurg en 1762). De même, les Suites anglaises ont reçu une appellation plus tardive. Le nom a été popularisé par le biographe de Bach, Johann Nikolaus Forkel, qui a écrit dans sa biographie de Bach de 1802 : « On les appelle généralement Suites françaises parce qu'elles sont écrites à la française ». Cette affirmation est cependant inexacte : comme les autres suites de Bach, elles suivent une convention largement italienne. Il n'y a pas de manuscrit définitif survivant de ces suites, et l'ornementation varie à la fois en type et en degré selon les manuscrits. Les courantes des première (en ré mineur) et troisième (en si mineur) suites sont de style français ; les courantes des quatre autres suites sont toutes à l'italienne. En tout cas, Bach emploie aussi des mouvements de danse (comme la polonaise de la sixième suite) étrangers à la manière française. Habituellement, le deuxième mouvement rapide après l'allemande est nommé courant (style français) ou corrente (style italien), mais dans toutes ces suites, les seconds mouvements sont nommés courante, selon la liste du catalogue Bach, qui soutient la suggestion que ces suites sont "français". Certains des manuscrits qui nous sont parvenus sont intitulés "Suites Pour Le Clavecin", ce qui a probablement conduit à la tradition de les appeler Suites "françaises". Deux suites supplémentaires, l'une en la mineur (BWV 818), l'autre en mi ♭ majeur (BWV 819), sont liées aux six familières dans certains manuscrits. L'Ouverture à la française, BWV 831, que Bach publia en deuxième partie de Clavier-Übung, est une suite à la française mais non liée aux suites françaises. Certains manuscrits ont des mouvements introuvables dans d'autres copies, qui sont probablement faux.
Supertourisme_Championnat de France/Championnat de France Supertourisme :
Le Championnat de France de Supertourisme (en anglais : French Supertouring Championship) était un championnat de courses de voitures de tourisme organisé par la Fédération Française du Sport Automobile entre 1976 et 2005. Le championnat était disputé sur plusieurs circuits à travers la France, avec des points attribués pour le classement des pilotes. Le pilote gagnant était celui qui avait le plus de points à la fin de la saison. Un titre national a été décerné en 1974, mais un véritable championnat de voitures de tourisme n'a commencé qu'en 1976. Les voitures étaient conduites selon les spécifications du groupe 2 et le championnat s'appelait le Championnat Français de Voiture de Tourisme. À partir de 1982, les règles du groupe A ont été adoptées pour remplacer le groupe 2 sortant, mais en 1983, la FFSA les a modifiées pour qu'elles soient vaguement basées sur le groupe A, évoluant vers les saisons 1987 et 1988, où les machines de type groupe B, appelées "superproduction", étaient autorisé à courir aux côtés du groupe A, dominant la série. Le championnat a changé son nom en Super Tourisme en 1989, lorsque les voitures du Groupe A ont été autorisées à évoluer techniquement pour suivre les voitures de Superproduction plus rapides. Un changement majeur s'est produit en 1991, lorsque la FFSA a adopté un ensemble de règlements similaires au British Touring Car Championship, avec une cylindrée maximale du moteur de 2000 cm3. En 1993, ces réglementations ont été formellement codifiées par la FIA en tant que classe Supertouring D2. Toutes les équipes d'usine ont abandonné le championnat à la fin de 1995 mais la série s'est poursuivie avec des corsaires. Pour rattraper le retard, les kitcars de rallye étaient autorisés sur la grille. En 2001, les voitures Supertouring ont été remplacées dans la série par des voitures silhouette. Malgré le changement de classe, la série a conservé son nom. La dernière saison a eu lieu en 2005, lorsqu'en raison de la hausse des coûts, le championnat a été annulé. Depuis, le championnat de France des circuits le plus prestigieux est le Championnat FFSA GT.
Fédération Française de Natation/Fédération Française de Natation :
La Fédération française de natation (FFN) est une association de droit français de 1901, fondée en février 1919, regroupant les clubs de natation sportive, la natation en eau libre, la natation synchronisée, le plongeon et le water-polo français, qui organise les championnats nationaux compétitions et la sélection des équipes de France. En 2017, la Fédération compte 316 905 membres. La FFN est membre de la Ligue Européenne de Natation (LEN) et de la Fédération Internationale de Natation (Fina). Depuis avril 2017, la FFN est présidée par Gilles Segionale.
Syndicat_des_critiques_de_cinéma_français/Syndicat français des critiques de cinéma :
Le Syndicat français des critiques de cinéma (en français : Syndicat français de la critique de cinéma et des films de télévision) décerne chaque année depuis 1946 un prix (« Prix de la critique », en anglais : « Critics Prize »), le Prix Méliès, au meilleur film français de l'année précédente. D'autres récompenses se sont ajoutées au fil du temps : le Prix Léon Moussinac du meilleur film étranger, ajouté en 1967 ; le Prix Novaïs-Texeira du meilleur court métrage, ajouté en 1999 ; les prix du meilleur premier film français et du meilleur premier film étranger, ajoutés respectivement en 2001 et 2014 ; etc. Chaque année, le Syndicat organise également la Semaine internationale de la critique, qui est la plus ancienne section compétitive parallèle du Festival de Cannes.
Prix_2005_du_Syndicat_français_de_la_critique_de_cinéma/Prix du Syndicat français des critiques de cinéma 2005 :
Les Prix du Syndicat français des critiques de cinéma 2005, décernés le 14 février 2005, ont récompensé les meilleurs films de l'année 2004.
Prix_2006_du_Syndicat_français_de_la_critique_de_cinéma/Prix du Syndicat français des critiques de cinéma 2006 :
Les Prix du Syndicat français des critiques de cinéma 2006, décernés le 30 janvier 2006, ont récompensé les meilleurs films de l'année 2005.
Tarot Français/Tarot Français :
Le jeu de tarot français est un jeu de cartes de tarot de stratégie de prise de tours joué par trois à cinq joueurs utilisant un jeu de tarot traditionnel de 78 cartes. Le jeu est le deuxième jeu de cartes le plus populaire en France et se joue également au Canada francophone.
French Tech / French Tech :
La French Tech est un label décerné aux villes françaises reconnues pour leur écosystème de startups. C'est aussi un nom utilisé par les entreprises françaises technologiquement innovantes à travers le monde. Convaincu de la nécessité de favoriser l'émergence de start-up performantes en France pour générer de la valeur économique et des emplois, le gouvernement français a créé fin 2013 la French Tech Initiative. Sa philosophie : s'appuyer sur les initiatives des membres de la French Tech elles-mêmes, mettre en lumière ce qui existe déjà et créer un effet boule de neige. C'est une ambition partagée, impulsée par l'Etat mais portée et construite avec tous les acteurs de la scène de l'entreprise et des start-up de la French Tech. L'initiative French Tech a également un objectif transversal : renforcer la cohérence des actions publiques en faveur des startups. . Elle ne crée pas une nouvelle organisation ou un nouvel outil public, mais est portée par une équipe réduite, la Mission French Tech, qui travaille en étroite collaboration avec le ministère français de l'Économie et des Finances, le ministère des Affaires étrangères et le Commissariat général à l'investissement. Ses partenaires, piliers de l'initiative, sont des opérateurs nationaux, qui, sous la bannière commune « French Tech », coordonnent leurs actions en faveur des startups : Caisse des Dépôts, Bpifrance et Business France. Financement de l'Initiative French Tech pour les accélérateurs (€ 200 millions) et l'attractivité internationale (15 millions d'euros) fait partie du programme des Investissements d'Avenir. Dans ce cadre, l'opérateur est la Caisse des Dépôts qui s'appuie sur Bpifrance pour les investissements dans les accélérateurs et sur Business France pour les investissements à l'international. .
Fédération Française de Tennis/Fédération Française de Tennis :
La Fédération française de tennis (en français : Fédération française de tennis, FFT) est l'instance dirigeante du tennis en France. Elle a été fondée en 1920 et est chargée de l'organisation, de la coordination et de la promotion du sport. Il est reconnu par la Fédération Internationale de Tennis et par le Ministère français des Sports. Son siège est au stade Roland Garros. Elle a été fondée sous le nom de Fédération Française de Lawn Tennis jusqu'à ce qu'elle devienne la Fédération Française de Tennis en 1976. Les rôles de la FFT incluent l'organisation de compétitions de tennis en France, notamment l'Open de France, le soutien et la coordination des clubs de tennis, et gestion des équipes de France de tennis, y compris leurs équipes de Coupe Davis et de Fed Cup.
Territoire_français_des_Afars_et_des_Issas/Territoire français des Afars et des Issas :
Le Territoire français des Afars et des Issas ( FTAI ; français : Territoire français des Afars et des Issas ) était le nom donné à l'actuel Djibouti entre 1967 et 1977, alors qu'il était encore un territoire d'outre-mer de la France. La région était autrefois connue sous le nom de Somaliland français (Côte française des Somalis). Son nom dérive du peuple Afar de Djibouti et du clan somalien Issa.
Théâtre_français_de_Gustav_III/Théâtre français de Gustave III :
Le Théâtre français de Gustav III était un théâtre de langue française actif en Suède entre 1781 et 1792. La compagnie de théâtre française s'est produite à la fois devant la cour royale suédoise dans les théâtres des palais royaux, ainsi que devant le public suédois à Stockholm. Il est connu pour avoir joué un rôle important dans l'éducation de la génération pionnière d'acteurs au Royal Dramatic Theatre. Le théâtre français a été composé à Paris par Jacques Marie Boutet de Monvel en 1781, lorsqu'il a été engagé par le roi Gustave III de Suède pour se produire devant la cour royale suédoise. Au départ, ils se produisaient exclusivement pour la cour royale dans les théâtres des résidences royales, comme le Drottningholm Palace Theatre et Confidencen. À partir de 1783, ils se produisirent également devant le public suédois à Bollhuset. Les représentations publiques étaient, en pratique, normalement visitées exclusivement par les classes supérieures de Stockholm, capables de comprendre la langue française. Le Théâtre français se présentait devant le public à Bollhuset les mercredis et vendredis, et à la cour royale chaque fois qu'on le lui commandait. La compagnie était considérée comme de grande qualité et jouait les dernières pièces parisiennes. Ils ont partagé Bollhuset avec le Royal Dramatic Theatre à partir de 1788, mais ils se sont produits séparément et appelés respectivement le "Théâtre français" et le "Théâtre suédois". Les acteurs du Théâtre français étaient attendus par le roi pour éduquer les élèves suédois, et bon nombre de la première génération d'acteurs suédois du Théâtre dramatique royal étaient des élèves des acteurs du Théâtre français, tels que Lars Hjortsberg et Fredrica Löf. Le Théâtre français a été dissous après la mort de Gustave III en 1792.
Troisième_République française/Troisième République française :
La Troisième République française ( français : Troisième République , parfois écrite comme La IIIe République ) était le système de gouvernement adopté en France du 4 septembre 1870, lorsque le Second Empire français s'est effondré pendant la guerre franco-prussienne , jusqu'au 10 juillet 1940, après la La chute de la France pendant la Seconde Guerre mondiale a conduit à la formation du gouvernement de Vichy. Les premiers jours de la Troisième République ont été dominés par des perturbations politiques causées par la guerre franco-prussienne de 1870-1871, que la République a continué à mener après la chute de l'empereur Napoléon III en 1870. De dures réparations exigées par les Prussiens après la guerre ont entraîné dans la perte des régions françaises d'Alsace (en conservant le Territoire de Belfort) et de Lorraine (la partie nord-est, c'est-à-dire l'actuel département de la Moselle), les bouleversements sociaux et l'établissement de la Commune de Paris. Les premiers gouvernements de la Troisième République ont envisagé de rétablir la monarchie, mais le désaccord quant à la nature de cette monarchie et à l'occupant légitime du trône n'a pas pu être résolu. Par conséquent, la Troisième République, initialement envisagée comme un gouvernement provisoire, est plutôt devenue la forme permanente de gouvernement de la France. Les lois constitutionnelles françaises de 1875 définissent la composition de la Troisième République. Il se composait d'une Chambre des députés et d'un Sénat pour former la branche législative du gouvernement et d'un président pour servir de chef de l'État. Les appels au rétablissement de la monarchie ont dominé les mandats des deux premiers présidents, Adolphe Thiers et Patrice de MacMahon, mais le soutien croissant à la forme républicaine de gouvernement parmi la population française et une série de présidents républicains dans les années 1880 ont progressivement annulé les perspectives. d'une restauration monarchique. La Troisième République a établi de nombreuses possessions coloniales françaises, dont l'Indochine française, Madagascar française, la Polynésie française et de vastes territoires en Afrique de l'Ouest lors de la ruée vers l'Afrique, toutes acquises au cours des deux dernières décennies du XIXe siècle. Les premières années du XXe siècle ont été dominées par l'Alliance républicaine démocratique, qui était à l'origine conçue comme une alliance politique de centre-gauche, mais qui est devenue au fil du temps le principal parti de centre-droit. La période allant du début de la Première Guerre mondiale à la fin des années 1930 a été caractérisée par une politique fortement polarisée, entre l'Alliance républicaine démocrate et les radicaux. Le gouvernement est tombé moins d'un an après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les forces nazies occupaient une grande partie de la France, et a été remplacé par les gouvernements rivaux de la France libre de Charles de Gaulle (La France libre) et de l'État français de Philippe Pétain (L'État français). Au cours des XIXe et XXe siècles, l'empire colonial français était le deuxième plus grand empire colonial au monde derrière l'empire britannique ; il s'étendait sur 13 500 000 km2 (5 200 000 milles carrés) de terres à son apogée dans les années 1920 et 1930. En termes de population cependant, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, la France et ses possessions coloniales ne comptent que 150 millions d'habitants, contre 330 millions pour la seule Inde britannique. Adolphe Thiers appelait le républicanisme dans les années 1870 « la forme de gouvernement qui divise le moins la France » ; cependant, la politique sous la Troisième République était fortement polarisée. A gauche se tenait la France réformiste, héritière de la Révolution française. À droite se tenait la France conservatrice, enracinée dans la paysannerie, l'Église catholique romaine et l'armée. Malgré l'électorat français fortement divisé et les tentatives persistantes de le renverser, la Troisième République a duré soixante-dix ans, ce qui en fait, à partir de 2022, le système de gouvernement le plus durable en France depuis l'effondrement de l'Ancien Régime en 1789.
Tickner français/Tickner français :
Le français Alexis Tickner (26 août 1930 - 26 août 2021) était un acteur de voix, de cinéma et de télévision américano-canadien, connu pour son travail dans Ocean Productions.
Pain perdu_(bande)/Pain perdu (bande):
French Toast était un groupe américain de Washington, DC qui s'est formé en 2001 et s'est séparé en 2006. Il a commencé comme un duo composé de James Canty et Jerry Busher. Ils ont ajouté un troisième membre, Ben Gilligan, en 2005. Le site Web de Dischord attribue à James Canty la guitare, le chant, les claviers et la batterie, et Jerry Busher est crédité de la basse, de la batterie, du chant et des claviers. Cependant, les trois membres ont fait tourner les instruments lorsque le groupe jouait en direct. Ils ont sorti le Bugman EP en 2002 et le single Hatred Mace en 2003, tous deux sur Arrest Records. En 2005, ils sortent leur premier LP, In A Cave, sur Dischord Records. En 2006, ils ont sorti leur deuxième album complet et d'abord en trois morceaux Ingleside Terrace, également via Dischord Records.
French Toast_Crunch / French Toast Crunch :
French Toast Crunch est une céréale pour petit-déjeuner lancée au milieu des années 1990, aromatisée au goût de pain perdu, par la société General Mills. Les morceaux de céréales ressemblaient à l'origine à des mini tranches de pain perdu, mais General Mills a changé les céréales en un style similaire en apparence à Cinnamon Toast Crunch ; un carré mince et ondulé saupoudré d'arôme de cannelle et de sucre. General Mills a ensuite réintroduit la conception originale. En 2006, General Mills a arrêté French Toast Crunch aux États-Unis. La demande populaire a conduit General Mills à réintroduire le produit le 5 décembre 2014. Pendant ce temps, French Toast Crunch était, et est toujours, produit et commercialisé au Canada sous les noms de « French Toast Crunch » et de « Croque pain doré ». Canadian French Toast Crunch est fabriqué selon la recette et la forme originales (mini pain perdu).
Togoland français/Togoland français :
Le Togo français ( français : Togo français ) était un mandat colonial français de la Société des Nations de 1916 à 1960 en Afrique occidentale française . En 1960, il est devenu la République togolaise indépendante et l'actuelle nation du Togo.
French Top_100_singles_of_the_1990s/Top 100 français des célibataires des années 90 :
Voici une liste des 100 singles les plus vendus en France dans les années 1990 (c'est-à-dire sortie en France du 1er janvier 1990 au 31 décembre 1999).
French Top_100_singles_of_the_2000s/Top 100 français des célibataires des années 2000 :
Voici une liste des 100 singles les plus vendus en France durant les années 2000 (c'est-à-dire sortie en France du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2009).
Touche française/Touche française :
French Touch est le cinquième album studio de la chanteuse franco-italienne Carla Bruni, sorti le 6 octobre 2017 chez Teorema et Barclay.
Tour française/Tour française :
La tour française est une tour située au sommet de Castle Street à Waterford, Munster, Irlande. C'est l'une des six tours survivantes des murs de la ville de Waterford. La tour date vraisemblablement du XIIIe ou XIVe siècle. L'origine du nom est incertaine, mais il pourrait bien être lié à la grande communauté française qui vivait à Waterford à partir de la période suivant la bataille de la Boyne en 1690. Beaucoup de ces personnes étaient d'origine huguenote, et leurs descendants vivent toujours dans Waterford à ce jour. La tour est située à l'endroit où le mur de la ville fait un virage serré, en remontant de Manor Street, après Double Tower, puis en continuant vers le nord jusqu'à Newgate Street le long de Browns Lane.
Ville française,_Missouri/Ville française, Missouri :
French Town est une communauté non constituée en société du comté de Washington, dans l'État américain du Missouri. French Town a été nommé pour le fait qu'une grande partie des premiers colons étaient d'origine française.
Villes_et_Pays_d'art_et_d'histoire de France/Villes et Pays d'art et d'histoire de France :
Depuis 1985, le ministère de la Culture et de la Communication mène une politique de préservation et de valorisation du patrimoine français. Les villes et quartiers historiques ont été désignés Villes et Pays d'Art et d'Histoire ("Villes et Pays d'Art et d'Histoire"). Le ministère apporte un soutien financier et technique aux régions et aux groupements pour les entreprises architecturales et patrimoniales. Le ministère impose aux bénéficiaires l'obligation d'accueillir les travailleurs qu'il a jugés qualifiés pour participer aux projets. Le conseil national des Villes et Pays d'Art et d'Histoire, créé en 1995, participe au développement et à la politique générale du réseau. Il se prononce sur l'éligibilité des villes et des communes à l'appellation Pays d'art et d'histoire et procède au retrait du soutien des monuments où les normes dérapent. Les politiques du réseau sont mises en œuvre par les directions régionales des arts et de la culture (Direction régionale des affaires culturelles : DRAC). Les directions veillent à ce que les projets soient pertinents et s'inscrivent dans la culture de la région. Ils servent également d'intermédiaires entre les localités et l'organisation nationale. En 2005, environ 130 villes et communes faisaient partie de ce réseau.
Canton français/Canton français :
French Township peut faire référence aux cantons suivants aux États-Unis : French Township, Adams County, Indiana French Township, St. Louis County, Minnesota
Canton français,_comté_d'Adams,_Indiana/canton français, comté d'Adams, Indiana :
Le canton français est l'un des douze cantons du comté d'Adams, dans l'Indiana. Au recensement de 2010, sa population était de 1 083 habitants.
French Township,_St._Louis_County,_Minnesota/French Township, St. Louis County, Minnesota :
Le canton français est un canton du comté de Saint Louis, dans le Minnesota, aux États-Unis. La population était de 567 au recensement de 2010. La route 5 du comté de Saint Louis (CR 5) sert de route principale pour le canton. La communauté non constituée en société de Side Lake et le parc d'État de McCarthy Beach sont situés dans le canton français.
Trotteur français/trotteur français :
Le trotteur français est une race française de chevaux de trot élevés pour la course monté et attelé. : 132 Il a été élevé spécifiquement pour la course au XIXe siècle, principalement en Normandie dans le nord-ouest de la France.
Tour français/Tour français :
Le French Turn était le nom donné à l'entrée entre 1934 et 1936 des trotskystes français dans la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO, le nom contemporain du Parti socialiste français). Le French Turn a été répété par les trotskystes dans d'autres pays au cours des années 1930.
French Twinks / French Twinks :
French Twinks est un studio pornographique gay basé en France fondé par le réalisateur et producteur Antoine Lebel en 2013.
Torsion française/Torsion française :
French Twist peut faire référence à : French twist (coiffure), une technique courante de coiffure "updo" French Twist (film), (français : Gazon maudit), une comédie française de 1995 "French Twist" (Gilmore Girls), un épisode de la septième saison de l'émission télévisée Gilmore Girls "French Twist" (Miami Vice), un épisode de la deuxième saison de l'émission télévisée Miami Vice
French Twist_(film)/French Twist (film):
French Twist ( français : Gazon maudit ) est une comédie française culte de 1995 . Il a été écrit et réalisé par Josiane Balasko. Le film était l'un des très rares films français à avoir une version doublée pour le public anglais. Son titre en français est intraduisible mais 'Cursed Lawn' en est une approximation proche. Il fait également référence au rasage (ou non) des poils pubiens, subtile plaisanterie en français faisant allusion au sujet du film. Le film a été sélectionné comme entrée française pour le meilleur film en langue étrangère à la 68e cérémonie des Oscars, mais n'a pas été accepté comme nominé.
Union française/Union française :
L'Union française ( français : Union française ) était une entité politique créée par la Quatrième République française pour remplacer l'ancien système d'empire colonial français, familièrement connu sous le nom d '« Empire français » ( Empire français ). C'était la fin formelle du statut "indigène" (indigène) des sujets français dans les zones coloniales.
French Union_for_Women%27s_Suffrage/Union française pour le suffrage des femmes :
L'Union française pour le suffrage des femmes (UFSF : français : Union française pour le suffrage des femmes) était une organisation féministe française formée en 1909 qui luttait pour le droit de vote des femmes, qui fut finalement accordé en 1945. L'Union adopta une approche modérée. , prônant l'introduction par étapes du suffrage à partir des élections locales et travaillant avec des alliés masculins à la Chambre des députés.
Prix_2000_de_l'Union_française_de_la_critique_de_cinéma/Prix de l'Union française de la critique de cinéma 2000 :
Les lauréats des Prix 2000 de l'Union française de la critique de cinéma sont listés ci-dessous.
Prix_2001_de_l'Union_française_de_la_critique_de_cinéma/Prix de l'Union française de la critique de cinéma 2001 :
Les lauréats des Prix 2001 de l'Union française de la critique de cinéma sont listés ci-dessous.
Université française_d'Egypte/Université française d'Egypte :
L'Université française d'Égypte ( français : Université française d'Égypte , UFE , arabe : الجامعة الفرنسية في مصر , lit. `` l'Université française d'Égypte '') est une université privée à but non lucratif, créée en 2002 au Caire à El-Sherouk ville. Elle est composée de trois facultés : Commerce, Ingénierie et Langues Appliquées. Chaque faculté est composée de différents départements. Tous les diplômes proposés par l'université sont en coordination avec des universités françaises prestigieuses comme Paris III : Université de la Sorbonne, Université de Nantes, Université de Haute Alsace (Mulhouse-Colmar) et Université de Corse. Une convention avec l'Université Paris VI concernant l'école d'ingénieurs a également été signée. L'université est située dans la ville d'El-Shorouk, à 37 km (23 mi) du centre du Caire. L'université utilise le français (principalement), l'anglais et l'arabe dans l'enseignement, et ses diplômés sont capables d'utiliser ces trois langues dans n'importe quel domaine de travail lié à leur spécialisation.
Haute_Volta française/Haute-Volta française :
La Haute-Volta ( français : Haute-Volta ) était une colonie de l' Afrique occidentale française établie le 1er mars 1919, à partir de territoires qui faisaient partie des colonies du Haut Sénégal et du Niger et de la Côte d'Ivoire . La colonie a été dissoute le 5 septembre 1932, certaines parties étant administrées par la Côte d'Ivoire, le Soudan français et la colonie du Niger. Après la Seconde Guerre mondiale, le 4 septembre 1947, la colonie a été relancée dans le cadre de l'Union française, avec ses anciennes frontières. Le 11 décembre 1958, elle est reconstituée en République autonome de Haute-Volta au sein de la Communauté française et, deux ans plus tard, le 5 août 1960, elle accède à l'indépendance totale. Le 4 août 1984, le nom a été changé en Burkina Faso. Le nom Haute-Volta indique que le pays contient la partie supérieure du fleuve Volta. Le fleuve est divisé en trois parties, appelées Volta noire, Volta blanche et Volta rouge.
Uruguayens français/Uruguayens français :
Les Uruguayens français ( français : franco-uruguayen ; espagnol : franco-uruguayen ) sont des citoyens uruguayens d'ascendance française totale ou partielle. Les Uruguayens français forment le troisième plus grand groupe d'ascendance après les Uruguayens espagnols et les Uruguayens italiens. Jusqu'en 1853, la France constituait la principale source d'immigration en Uruguay. Le pays a accueilli le plus grand nombre d'immigrants français en Amérique du Sud après l'Argentine (239 000) et le Brésil (100 000), avec près de 25 000 personnes enregistrées entre 1833 et 1843.
Vallée française/Vallée française :
French Valley est une région située dans le sud-ouest du comté de Riverside, près des villes et communautés de Hemet, Winchester, Murrieta et Temecula dans l'État de Californie, aux États-Unis. Il fait partie des plaines de Leon, contiguës à la plaine de Perris, qui se déverse dans le bassin de Temecula au moyen d'affluents de la rivière Santa Margarita.
Vallée française,_Californie/Vallée française, Californie :
French Valley est un lieu désigné par le recensement situé dans la vallée française du comté de Riverside, en Californie. Le recensement des États-Unis de 2020 a indiqué que la population de la Vallée française était de 35 280, contre 23 067 lors du recensement de 2010. Il est devenu le CDP le plus peuplé du comté de Riverside lorsque Rubidoux a été incorporé dans la vallée de Jurupa.
French Valley_Airport/Aéroport de la Vallée française :
L'aéroport de French Valley (IATA : RBK, FAA LID : F70) est un aéroport à usage public appartenant au comté dans le sud-ouest du comté de Riverside, en Californie, situé sur l'autoroute 79 près des villes de Murrieta et Temecula.
Vanille française_(bande)/Vanille française (bande) :
French Vanilla est un groupe d'art punk américain composé de Sally Spitz (chant), Ali Day (guitare), Daniel Trautfield (saxophone, basse) et Greg Shilton (batterie).
Société Végétarienne Française/Société Végétarienne Française :
La Société Végétarienne Française (également connue sous le nom de Société Végétarienne de France) était une organisation végétarienne, créée en 1882 par G. Goyart. Le but de la Société était de "propager le végétarisme et d'affirmer les avantages de tout ordre qu'il présente".
Vietnamien français/Vietnamien français :
Le français Le vietnamien ou le français vietnamien peut faire référence à : De ou lié à l'une des subdivisions du Vietnam pendant la période du colonialisme français Annam Tonkin Cochinchine Tây Bồi, un pidgin basé en français autrefois parlé au Vietnam Langue française au Vietnam Relations franco-vietnamiennes Français au Vietnam Vietnamiens en France Eurasiens (ascendance mixte) personnes d'origine française et vietnamienne
Village français/Village français :
Village français peut faire référence à :
Village français,_Barbade/Village français, Barbade :
French Village est un lieu peuplé de la paroisse de Saint Peter, à la Barbade.
Village français,_Missouri/Village français, Missouri :
French Village est une communauté non constituée en société dans l'est du comté de Saint-François, Missouri, États-Unis. Il est situé à environ dix milles à l'est de Bonne Terre.
French Village,_Nova_Scotia/French Village, Nouvelle-Écosse :
French Village est une communauté rurale de la municipalité régionale d'Halifax dans la province canadienne de la Nouvelle-Écosse sur la péninsule de Chebucto. Le village français comprenait initialement les villages actuels de Tantallon, Glen Haven et French Village. Les Français qui ont émigré dans la région étaient des familles francophones de la Principauté de Montbéliard (annexée par la France en 1793) et connues sous le nom de "Protestants étrangers". Ils étaient venus en Nouvelle-Écosse entre 1750 et 1752 pour s'établir à Lunenburg, en Nouvelle-Écosse. Contrairement à la croyance, ils n'étaient pas huguenots. L'église est la communauté est l'église Saint-Paul. En 1901, le Halifax and Southwestern Railway a été construit dans la région et le chemin de fer a choisi le nom de French Village pour la gare desservant les trois communautés. La station French Village, actuellement située à Tantallon, a été conservée comme café à côté du sentier récréatif qui suit l'ancienne plate-forme de la Halifax & Southwestern Railway.
Viplavam français/Viplavam français :
French Viplavam est une comédie malayalam, qui marque les débuts en tant que réalisateur de Maju, avec Sunny Wayne, Lal, Chemban Vinod Jose et Arya Salim. Il est sorti le 26 octobre 2018. Du tout premier au dernier plan, le film manquait d'éléments qui lui permettraient d'être qualifié de film. Le film a reçu des critiques négatives de la part des critiques.
Mémorial de guerre français/Mémorial de guerre français :
Le monument aux morts français sur l'avenue Goubert dans le sud de l'Inde est un monument aux soldats indiens qui ont servi dans les forces alliées pendant la Première Guerre mondiale.
French War_Memorial_(Poducherry)/French War Memorial (Poducherry):
Le Mémorial de guerre français de Pondichéry, en Inde (en français : ''Monument aux combattants des Indes francaises morts pour la patrie'') est un mémorial de guerre dédié aux résidents de l'Inde française qui sont morts pour le pays pendant la Première Guerre mondiale. C'est sur l'avenue Goubert à Pondichéry, située en face de la statue de Gandhi.
Guerres_de_Religion_françaises/Guerres_de_Religion_françaises :
Les guerres de religion françaises sont le terme utilisé en référence à une période de guerre civile entre français catholiques et protestants, communément appelés huguenots, qui a duré de 1562 à 1598. Selon les estimations, entre deux et quatre millions de personnes sont mortes de la violence, la famine ou les maladies directement causées par le conflit ; de plus, le conflit a gravement endommagé le pouvoir de la monarchie française. Les combats prirent fin en 1598 lorsque Henri de Navarre, qui s'était converti au catholicisme en 1593, fut proclamé Henri IV de France et promulgua l'édit de Nantes, qui accordait des droits et libertés substantiels aux huguenots. Cependant, les catholiques ont continué à avoir une opinion hostile des protestants en général et ils ont également continué à avoir une opinion hostile de lui en tant que personne, et son assassinat en 1610 a déclenché une nouvelle série de rébellions huguenotes dans les années 1620. Les tensions entre les deux religions se sont accumulées depuis les années 1530, exacerbant les divisions régionales existantes. La mort d' Henri II de France en juillet 1559 a déclenché une lutte prolongée pour le pouvoir entre sa veuve Catherine de Médicis et de puissants nobles. Ceux-ci comprenaient une faction catholique fervente dirigée par les familles Guise et Montmorency et des protestants dirigés par la maison de Condé et Jeanne d'Albret. Les deux parties ont reçu l'aide de puissances extérieures, l'Espagne et la Savoie soutenant les catholiques, tandis que l'Angleterre et la République néerlandaise ont soutenu les protestants. Les modérés, également connus sous le nom de politiques, espéraient maintenir l'ordre en centralisant le pouvoir et en faisant des concessions aux huguenots, plutôt que les politiques de répression menées par Henri II et son père François Ier. Ils furent initialement soutenus par Catherine de Médicis, dont l'édit de janvier 1562 de Saint-Germain a été fortement combattu par la faction Guise et a conduit au déclenchement de combats généralisés en mars. Plus tard, elle a durci sa position et a soutenu le massacre de la Saint-Barthélemy en 1572 à Paris, qui a entraîné la mort de foules catholiques entre 5 000 et 30 000 protestants dans toute la France. Les guerres menaçaient l'autorité de la monarchie et des derniers rois Valois, les trois fils de Catherine, François II, Charles IX et Henri III. Leur successeur Bourbon Henri IV a répondu en créant un État central fort et en étendant la tolérance aux huguenots; cette dernière politique durera jusqu'en 1685, lorsque le petit-fils d'Henri, Louis XIV de France, révoque l'édit de Nantes.
Chemin français/Chemin français :
Le Chemin français ( galicien : Camiño francés , espagnol : Camino francés , basque : Frantses bidea , littéralement le "chemin des Francs") est le GR 65 et le plus populaire des itinéraires du Chemin de Saint-Jacques ( espagnol : Camino de Santiago), l'ancienne route de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice, en Espagne. Il s'étend de Saint-Jean-Pied-de-Port du côté français des Pyrénées à Roncevaux du côté espagnol, puis encore 780 km jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle en passant par les grandes villes de Pampelune, Logroño, Burgos et León. Une promenade typique sur le Camino francés prend au moins quatre semaines, ce qui permet un ou deux jours de repos en cours de route. Certains parcourent le Camino à vélo ou à cheval. Les chemins des villes de Tours, Vézelay et Le Puy-en-Velay se rejoignent à Saint-Jean-Pied-de-Port. Une quatrième route française prend sa source à Arles, en Provence, et franchit la frontière franco-espagnole en un point différent, entre les villes pyrénéennes du Somport et de Canfranc. Ce quatrième itinéraire suit le Chemin Aragonais et rejoint le Chemin Français à Puente la Reina, au sud de Pampelune, en Navarre, à environ 700 kilomètres de Saint Jacques de Compostelle. En 2017, environ 60% des pèlerins se sont rendus à Saint-Jacques-de-Compostelle via le Chemin français selon les statistiques recueillies par le Bureau du pèlerin de Saint-Jacques. En 1993, le Chemin français, avec la route espagnole du Camino de Santiago, a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO pour son importance historique dans le christianisme en tant que route de pèlerinage majeure et son témoignage de l'échange d'idées et de cultures sur toute sa longueur.
Semaine française/Semaine française :
French Week était un journal hebdomadaire en anglais publié en France.
Afrique Occidentale_Française/Afrique Occidentale Française :
L'Afrique-Occidentale française (Français : Afrique-Occidentale française, AOF) était une fédération de huit territoires coloniaux français en Afrique de l'Ouest : Mauritanie, Sénégal, Soudan français (aujourd'hui Mali), Guinée française (aujourd'hui Guinée), Côte d'Ivoire, Haute-Volta (aujourd'hui Burkina Faso), le Dahomey (actuel Bénin) et le Niger. La fédération a existé de 1895 à 1958. Sa capitale était Saint-Louis, Sénégal jusqu'en 1902, puis Dakar jusqu'à l'effondrement de la fédération en 1960.
French West_Africa_in_World_War_II/Afrique occidentale française pendant la Seconde Guerre mondiale :
Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Afrique occidentale française ( Afrique occidentale française , AOF) n'était pas une scène majeure de combats majeurs. Une seule action d'envergure s'y déroule : la bataille de Dakar (23-25 ​​septembre 1940). La région est restée sous le contrôle de la France de Vichy après la chute de la France (25 juin 1940) et jusqu'à l'invasion alliée de l'Afrique du Nord (8-16 novembre 1942). Le Gabon français , la seule colonie de l'Afrique équatoriale française à ne pas rejoindre la France libre après l'armistice, est tombé face à l'invasion des Forces françaises libres des colonies voisines après la bataille du Gabon (8-12 novembre 1940), isolant davantage l'Afrique de l'Ouest. Contrairement à la France métropolitaine, les troupes coloniales françaises en Afrique de l'Ouest n'ont pas été réduites après l'armistice de 1940 et la région a été peu gênée par les puissances de l'Axe, fournissant un complément précieux aux forces de la France libre après sa libération. Avant que cela ne se produise, il y avait des tensions entre les Français et les colonies britanniques voisines, en particulier la Sierra Leone, conduisant à la formation du vol de défense de Freetown en juin 1941, mais aucun incident militaire n'a eu lieu.
Coupe_d'Afrique_de_l'Ouest_de_France/Coupe d'Afrique de l'Ouest de France :
La Coupe d'Afrique occidentale française ou Coupe d'Afrique occidentale française était un tournoi de football (soccer) entre clubs des anciens territoires français d'Afrique occidentale. Cette zone comprenait les états actuels du Bénin (alors Dahomey), du Burkina Faso (alors Haute-Volta), de la Guinée (Guinée), de la Côte d'Ivoire (Côte d'Ivoire), du Mali (alors Soudan), de la Mauritanie (Mauritanie), du Niger et du Sénégal. (Sénégal). L'actuel Togo ne faisait pas partie de l'AOF mais ses clubs ont été admis au tournoi lors des cinq dernières éditions (première en 1955/56). La Ligue d'AOF de Foot-Ball est créée en mars 1946 à Dakar. Le seul territoire français d'Afrique occidentale qui a refusé d'entrer était la Mauritanie. L'organisation est officiellement affiliée à la FFF (FA française) en 1951. La Coupe d'AOF est créée en 1947, lorsque le président de la Ligue d'AOF, M. Barat, reçoit un trophée de la FFF. Il annonce aussitôt une compétition pour le trophée, une Coupe du Sénégal, pour les clubs des « 4 communes du Sénégal », Dakar, Gorée, Rufisque et Saint-Louis. Seize clubs de ces villes, tous du Sénégal actuel, participent au premier tour (1/8 de finale) de la compétition, disputée début avril 1947. Le 17 avril, un nouvel hebdomadaire sportif, "Afriqu'Sports", paraît dans Dakar, qualifiant la compétition de "Coupe d'AOF". Ce nom fut finalement repris par les autres médias, et la seconde édition s'étendit alors bien au-delà du Sénégal. Peu de temps après l'introduction de la coupe de football, des tournois similaires ont été lancés au rugby (1951) et au basket-ball (1952). La première édition en 1947, restreinte au Sénégal, comptait 16 participants ; le plus grand nombre de participants (302) a été atteint en 1958/59, tandis que l'édition finale (en tant que Coupe Interfédérale ; les territoires de l'Afrique occidentale française acquéraient progressivement leur indépendance à l'époque) comptait encore 205 participants (les régions de Guinée et de Côte d 'Ivoire n'est pas entré).
Franc_africain_occidental français/franc ouest_africain français :
Le franc était la monnaie de l'Afrique occidentale française. Le franc français a circulé, ainsi que des billets distincts à partir de 1903 et des pièces à partir de 1944. Il a été remplacé par le franc CFA en 1945.
Compagnie_des_indes_occidentales_francaises/Compagnie_des_indes_occidentales_francaises :
La Compagnie française des Indes occidentales ( français : Compagnie française des Indes occidentales ) était une société commerciale française fondée le 28 mai 1664, environ trois mois avant la fondation de la société orientale correspondante, par Jean-Baptiste Colbert et dissoute le 2 janvier 1674. La La compagnie reçut les possessions françaises des côtes atlantiques de l'Afrique et de l'Amérique, et obtint un monopole sur le commerce avec l'Amérique, qui devait durer quarante ans. Il était censé peupler le Canada, en utilisant les profits de l'économie sucrière qui a débuté en Guadeloupe. Son capital était de six millions de livres et son siège était au Havre. Le capital de la compagnie était si considérable qu'en moins de six mois furent équipés 45 vaisseaux dont ils prirent possession de toutes les places de leur concession, et établirent le commerce. Le 2 janvier 1674, la concession fut révoquée et les différents pays réunis aux dominions du roi, comme auparavant; le roi remboursa les actions des aventuriers. Cette révocation était due en partie aux difficultés financières de la société, causées par ses pertes dans la guerre franco-néerlandaise avec des nations européennes rivales, qui l'avaient obligée à emprunter des sommes importantes et même à aliéner son privilège exclusif pour les côtes de Guinée, mais aussi à ce qu'elle ait en bonne mesure répondu à son but, qui était de reprendre le commerce des Antilles aux Hollandais, qui le leur avaient enlevé. Les négociants français étant si accoutumés au trafic aux Antilles, avec l'autorisation de la compagnie, et y étaient si attachés, qu'il n'était pas douteux qu'ils soutiendraient le commerce après la dissolution de la compagnie.
Antilles françaises/Antilles françaises :
Le terme Antilles françaises ou Antilles françaises ( français : Antilles françaises , [ɑ̃tij fʁɑ̃sɛz] ; créole antillais : Antiy fwansez ) fait référence aux parties de la France situées dans les îles Antilles des Caraïbes : les deux départements d'outre-mer de : la Guadeloupe , y compris la îles de Basse-Terre, Grande-Terre, Les Saintes, Marie-Galante et La Désirade. Martinique Les deux collectivités d'outre-mer que sont : Saint Martin, la moitié nord de l'île du même nom, la moitié sud est Sint Maarten, pays constitutif du Royaume des Pays-Bas. Saint Barthélemy
Australie-Occidentale_française/Australie-Occidentale française :
Le 28 mars 1772, le navigateur breton Louis Aleno de St Aloüarn débarqua sur l'île de Dirk Hartog et devint le premier Européen à revendiquer la possession de l'Australie occidentale au nom du roi Louis XV sous le nom d'Australie occidentale française ( français : Australie-Occidentale française ).
Wikipédia français/Wikipédia français :
Wikipédia en français est l'édition francophone de Wikipédia, l'encyclopédie en ligne gratuite. Cette édition a débuté le 23 mars 2001, deux mois après la création officielle de Wikipédia. Il comptait 2 470 979 articles au 14 novembre 2022, ce qui en fait le cinquième plus grand Wikipédia au total, après les éditions en anglais, cebuano, suédois et allemand, la plus grande édition de Wikipédia en langue romane. Il a le troisième plus grand nombre de modifications et se classe au 6e rang en termes de profondeur parmi les Wikipédias. C'était également la troisième édition, après Wikipédia anglais et Wikipédia allemand , à dépasser le million d'articles: cela s'est produit le 23 septembre 2010. En avril 2016, le projet comptait 4657 éditeurs actifs qui ont effectué au moins cinq modifications au cours de ce mois. En 2008, l'encyclopédie française Quid a annulé son édition 2008, invoquant la baisse des ventes sur la concurrence de l'édition française de Wikipédia. En novembre 2022, il y a 4 512 000 utilisateurs, 158 administrateurs et 69 151 fichiers sur Wikipédia français. Le 2 décembre 2014, le L'encyclopédie Wikipédia francophone est devenue la 3e édition linguistique en nombre d'utilisateurs enregistrés depuis sa création, dépassant pour la première fois l'édition allemande, avec 2 022 504 utilisateurs enregistrés, derrière les éditions en anglais (23 300 456) et en espagnol (3 401 493). Selon une étude de 2013 de Taha Yasseri et al., de l'Oxford Internet Institute, Ségolène Royal (FR) et objet volant non identifié étaient les articles les plus controversés sur Wikipédia français.
Fenêtres françaises/fenêtres françaises :
French Windows est le troisième album solo du musicien irlandais Sonny Condell. Il est sorti en 1999 chez Hummingbird Records.
Français Sans_Larmes/Français Sans Larmes :
French Without Tears est une pièce comique écrite par Terence Rattigan, 25 ans, en 1936.
French Without_Tears_ (homonymie)/French Without Tears (homonymie) :
French Without Tears est une pièce de 1936 French Without Tears peut aussi faire référence à : French Without Tears (film) un film de 1940, basé sur la pièce Le titre de plusieurs cours d'éducation linguistique pour l'enseignement de la langue française aux anglophones
French Without_Tears_(film)/French Without Tears (film):
French Without Tears est une comédie britannique de 1939 réalisée par Anthony Asquith et mettant en vedette Ray Milland. Il était basé sur la pièce de 1936 du même nom de Terence Rattigan, qui a également co-écrit le scénario. Une relation de travail intermittente entre Asquith et Rattigan a commencé avec ce film et s'est poursuivie au cours des 15 années suivantes.
French Women%27s_Curling_Championship/Championnat de France de curling féminin :
La France a un championnat national de curling féminin depuis 1971.
French Women%27s_Volleyball_2_League/Ligue française de volley-ball féminin 2 :
Le Championnat de France d'Élite Féminine ou en (Français : Championnat de France d'Élite féminine) (DEF) est la deuxième division féminine du volleyball français, elle a été créée en 2010 entre la Ligue A et la Nationale 1. A la fin de l'année 2012 /saison 2013, la division fusionne avec la Nationale 1 pour former le Championnat Élite Féminin.
French Women%27s_Volleyball_Cup/Coupe de France de Volleyball Féminin :
La Coupe de France de Volleyball Féminin en (Français : Coupe de France de Volleyball Féminin) est une compétition française de Volleyball féminin disputée chaque année depuis 1986 organisée et régie par la Fédération Française de Volleyball (FFVB).
Femmes françaises_(film)/Femmes françaises (film) :
French Women (titre original : Sous les jupes des filles) est une comédie dramatique française de 2014 et le premier film d'Audrey Dana. Le film raconte les histoires de onze femmes à Paris et met en scène une distribution composée d'Isabelle Adjani, Alice Belaïdi, Laetitia Casta, Audrey Dana, Julie Ferrier, Audrey Fleurot, Marina Hands, Géraldine Nakache, Vanessa Paradis, Alice Taglioni et Sylvie Testud. Le titre français directement traduit est "Sous les jupes des filles".
French Woods_Festival_of_the_Performing_Arts/French Woods Festival of the Performing Arts :
Le French Woods Festival of the Performing Arts est un camp d'été pour les arts de la scène, copropriété de Ron Schaefer et de sa fille, Beth Schaefer, et dirigé par Isaac Baumfeld et fondé en 1969. Le grand camp est situé juste à l'extérieur de Hancock, New York, sur un lac privé connu sous le nom de Sand Pond (New York) dans l'ouest des montagnes Catskill. French Woods offre des programmes de camps d'été en danse, théâtre (y compris théâtre technique et théâtre musical), musique, rock and roll, cirque, magie, arts visuels, planche à roulettes, sport et équitation, et en 2008, 2 400 enfants ont participé au camp, plus de environ 12 semaines, composées de 4 sessions de trois semaines et 1 session d'essai d'une semaine pour les nouveaux campeurs. Selon le New York Times, French Woods, avec l'Interlochen Center for the Arts et Stagedoor Manor, sont considérés comme l'étalon-or des camps de théâtre."
Parti des travailleurs français%27_Parti/Parti des travailleurs français :
Le Parti Ouvrier Français (Français : Parti Ouvrier Français, POF) était le parti socialiste français créé en 1880 par Jules Guesde et Paul Lafargue, le gendre de Karl Marx (célèbre pour avoir écrit Le droit d'être paresseux, qui critiquait le travail en tant que tel, critiquant les cadres moraux fortement libéraux du « droit au travail »). Parti révolutionnaire, il avait pour but d'abolir le capitalisme et de le remplacer par une société communiste. Le parti est né d'une sécession de la Fédération du Parti socialiste ouvrier de France, fondée en 1879, après une scission avec les possibilistes de Paul Brousse. Le programme du parti, rédigé par Guesde avec la contribution de Marx, Lafargue et Friedrich Engels, a été approuvé lors du congrès d'ouverture. Le parti devient officiellement le POF en 1893. En 1902, le parti fusionne avec le Comité central révolutionnaire blanquiste pour former le Parti socialiste de France et finalement fusionne en 1905 avec le Parti socialiste français de Jean Jaurès pour former la Section française de l'Internationale ouvrière. (SFIO). Marcel Cachin, qui mènera en 1920 la scission qui aboutira à la création du Parti communiste français et dirigera le journal L'Humanité, devient membre du POF en 1891. Le Nord, le Pas-de-Calais, la Loire et l'Allier sont les principaux bastions de la force électorale du POF.
Congrès_ouvrier_français_(1876)/Congrès ouvrier français (1876) :
Le Congrès des travailleurs français s'est tenu à Paris du 2 au 9 octobre 1876. C'était le premier d'une série de congrès qui ont eu lieu après la défaite de la Commune de Paris.
Championnats_du_monde_de_france_de_scrabble/Championnats du monde_de_france_de_scrabble :
Les Championnats du monde de Scrabble français (en français : Championnats du monde de Scrabble francophone) sont un tournoi annuel de Scrabble qui se déroule chaque année dans un pays francophone différent. Créé en 1972 par Hippolyte Wouters, il fut le premier des trois championnats du monde de Scrabble à être créé, la version anglaise étant créée en 1991 et la version espagnole en 1997. Contrairement aux versions anglaise et espagnole, les championnats du monde français sont composé de divers tournois, un peu comme les World Series of Poker. Le "Main Event" est le tournoi Elite qui existe depuis 1972, et a été remporté pour la première fois par le créateur du tournoi Hippolyte Wouters.
Destroyers français de la Seconde Guerre mondiale / Destroyers français de la Seconde Guerre mondiale :
Au début des hostilités de la Seconde Guerre mondiale, la Marine française disposait de 71 destroyers en opération et de 27 autres en construction. Les destroyers ont été construits en deux types, les grands destroyers et les petits destroyers. Les grands destroyers étaient les plus grands et les plus rapides du monde à cette époque. À partir de la classe Chacal dans les années 1920, la France a produit une série de six classes de grands destroyers, connus en français sous le nom de contre-torpilleurs, conçus pour couler les croiseurs adverses en les attrapant avec une vitesse supérieure puis avec leurs torpilles. Ils étaient destinés à repousser les destroyers adverses dotés d'une puissance de feu supérieure. Beaucoup considéraient la classe Fantasque comme la quintessence de ce concept de super destroyer. La dernière classe, la classe Mogador, a eu moins de succès en raison des pénalités plus élevées en termes de coût de construction, de coût de fonctionnement et de fiabilité. Les petits destroyers construits dans les années 1920 manquaient de vitesse et de tenue de mer. Les deux premières classes avaient des vitesses de pointe de 28 à 29 nœuds qui étaient insuffisantes pour suivre les navires capitaux des classes Dunkerque et Richelieu qui étaient construits à la fin des années 1920. La classe Hardi de 1932 a été conçue pour avoir une extrémité supérieure de 37 nœuds. L'accent mis sur les gros destroyers et la longue durée de construction ont conduit à un déficit en nombre de destroyers dans la marine française. Pour équilibrer la menace italienne, la classe La Melpoméne de 600 tonnes était un groupe de 13 torpilleurs français construits en 1933. Il a été conçu sur le modèle des torpilleurs italiens de l'époque, mais en raison de sa taille et de sa vitesse de 34,5 nœuds. , la classe est considérée comme un destroyer léger ou un destroyer d'escorte.
French Worsted_Company_Mill_Historic_District/French Worsted Company Mill Historic District :
Le quartier historique de la French Worsted Company Mill comprenait un complexe de moulins historiques à Woonsocket, Rhode Island . Délimité par Hamlet Avenue, Davison Avenue et Manville Road, un complexe de seize bâtiments en brique a été construit entre 1906 et la fin des années 1920. Le complexe abritait la French Worsted Company, un fabricant créé avec des fonds d'investisseurs français amenés par Aram Pothier, le maire québécois de Woonsocket. L'entreprise s'est engagée dans la fabrication de fils de laine peignés fins. L'entreprise a survécu à la Grande Dépression et à la concurrence des usines du Sud, mais a finalement échoué en 1969. Les bâtiments ont ensuite été convertis en une variété d'intérêts de fabrication légère. Le quartier de l'usine a été ajouté au registre national des lieux historiques le 21 mai 2008. Il a été démoli en 2012.
Adverbes français/Adverbes français :
Les adverbes français, comme leurs homologues anglais, sont utilisés pour modifier des adjectifs, d'autres adverbes et des verbes ou des clauses. Ils ne présentent aucune inflexion; c'est-à-dire que leur forme ne change pas pour refléter leur rôle précis, ni aucune caractéristique de ce qu'ils modifient.
Systèmes_radar_de_défense_aérienne_français/Radars de défense aérienne français :
L'organisation française de défense aérienne est intégrée dans l' Armée de l'Air (ALA) militaire , l' armée de l'air française . La défense de l'espace aérien national français a toujours reposé sur 2 axes principaux : la sécurité en temps de paix de l'espace aérien français. Cette mission est exécutée selon les conditions fixées par le premier ministre français en collaboration avec les ministres des transports, des affaires étrangères, de l'industrie, des postes et communications, de l'intérieur et de la colonisation. la défense aérienne militaire nationale consistant en l'ensemble des mesures défensives et contre-offensives contre d'éventuels agresseurs. En temps de paix, le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes développe et évalue tous les moyens classiques possibles des opérations aériennes sur tous types de théâtres. En temps de crise ou de guerre, le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes est responsable de toutes les opérations aériennes offensives et défensives. Le Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA) est le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes, et a pour principales missions : de ralentir et d'évaluer les éventuelles menaces pour le pays en contrôlant par radar l'espace aérien français et environnant pour présenter une image aérienne réelle 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à toutes les autorités civiles et militaires sur laquelle des décisions stratégiques peuvent être prises pour assurer la supériorité aérienne dans l'espace aérien national à tout moment afin d'empêcher ou d'arrêter l'utilisation de l'espace aérien national par tout type d'agresseur d'alerter toutes les autorités civiles et militaires en cas d'attaques aériennes surprises Les missions secondaires du CDAOA, en temps de paix, sont : de commander et de contrôler l'ensemble du trafic aérien militaire en coopération avec le trafic aérien civil sous l'autorité du ministre des transports de commander et de contrôler toutes les opérations de recherche et de sauvetage opérations en cas d'accidents aériens civils ou militaires. En cas de besoin, les fonctions principales de CDAOA seront toujours garanties sur tous les théâtres par l'activation des unités mobiles de détection aériennes, terrestres ou maritimes de toutes les armées françaises. Ces unités peuvent être déployées à tout moment pour soutenir les systèmes opérationnels fixes.
Porte-avions français_Arromanches/Porte-avions français Arromanches :
Arromanches (R95) était un porte-avions de la Marine nationale française, qui a servi de 1946 à 1974. Il était auparavant le HMS Colossus (15) de la Royal Navy. Elle était le nom-navire de la classe Colossus de transporteurs légers. Elle a été mise en service en 1944, mais n'a vu aucune action pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a servi avec la flotte britannique du Pacifique en 1945-1946, en tant que navire de transport et de rapatriement d'avions. En 1946, il est prêté à la Marine Nationale et rebaptisé Arromanches ; elle a été achetée par les Français en 1951. Arromanches a participé à la première guerre d'Indochine en trois campagnes de 1948 à 1954, et à la crise de Suez de 1956. En 1968, elle a été convertie en porte-avions de guerre anti-sous-marine (ASW). Elle a été mise hors service en 1974 et démantelée en 1978.
Porte-avions français B%C3%A9arn/porte-avions français Béarn :
Béarn était un porte-avions converti à partir d'un cuirassé incomplet de classe Normandie pour la Marine Nationale (Marine française) dans les années 1920. Entré en service en 1928, la marine avait l'intention de l'utiliser pour développer des tactiques et des techniques pour l'aviation embarquée. Seul porte-avions produit par la France jusqu'après la Seconde Guerre mondiale, le navire a joué un rôle mineur au début de la guerre, s'entraînant dans les eaux territoriales et menant une formation de pilote. Fin mai 1940, le Béarn a transporté de l'or pour acheter des avions aux États-Unis, mais il a été détourné vers la Martinique dans les Antilles françaises lorsque l'armistice français avec l'Allemagne a été signé en juin. Sous la pression des États-Unis, qui craignaient que les Allemands ne le prennent en charge s'il revenait en France, le porte-avions y resta les quatre années suivantes. Pour apaiser les Américains, le commandant local a accepté de la faire immobiliser à la mi-1942. Le gouvernement français de Vichy lui ordonna de saboter le navire en mai 1943 et il s'exécuta finalement en faisant échouer le Béarn. Elle a été remorquée à Porto Rico après que les îles ont rejoint les Français libres plus tard cette année-là pour des réparations préliminaires qui lui permettraient de se rendre à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, pour être convertie en ferry pour avions. La conversion a été achevée au début de 1945; lors de son premier voyage avec un chargement d'avions, elle est entrée en collision avec un autre navire et a dû se dérouter vers le Maroc français pour des réparations d'urgence. Les réparations complètes ont duré près de six mois et il a ensuite transporté du personnel et du matériel entre la France métropolitaine et l'Afrique du Nord française pendant plusieurs mois. En octobre, le navire a navigué pour l'Indochine française avec des avions, du matériel et des fournitures alors que les Français prévoyaient de reprendre le contrôle de leur colonie occupée par les Japonais. Le Béarn y reste un an avant de rentrer chez lui où il est immédiatement placé en réserve. Deux ans plus tard, le navire a été réactivé en tant que navire amiral du groupe sous-marin et anti-sous-marin de la Marine Nationale et a également servi de ravitailleur de sous-marins. En 1960, le Béarn a été encombré et a servi de navire de caserne jusqu'à ce qu'il devienne si peu économique qu'un navire de remplacement a été construit en 1966. Il a été vendu à la ferraille l'année suivante.
Porte-avions_français_Charles_de_Gaulle/Porte-avions français Charles de Gaulle :
Le Charles de Gaulle est le vaisseau amiral de la Marine française. Le navire, mis en service en 2001, est le dixième porte-avions français, le premier navire de surface à propulsion nucléaire français et le seul porte-avions à propulsion nucléaire achevé en dehors de la marine américaine. Elle porte le nom de l'homme d'État et général français Charles de Gaulle. Le navire transporte un complément d'avions Dassault Rafale M et E-2C Hawkeye, d'hélicoptères AS365F Dauphin Pedro, EC725 Caracal et AS532 Cougar pour la recherche et le sauvetage au combat, ainsi que de l'électronique moderne et des missiles Aster. Il s'agit d'un porte-avions de type CATOBAR qui utilise deux catapultes à vapeur C13‑3 de 75 m d'une version plus courte du système de catapulte installé sur les porte-avions américains de classe Nimitz, une catapulte à la proue et une à l'avant de la zone d'atterrissage. Depuis juillet 2021, le Charles de Gaulle est le seul porte-avions non américain doté d'un système de lancement par catapulte, qui a permis l'exploitation des F/A-18E/F Super Hornets et des C-2 Greyhounds de l'US Navy.
Porte-avions français_Clemenceau/Porte-avions français Clemenceau :
Clemenceau (prononciation française : [klemɑ̃so]), souvent appelé affectueusement le Clem, était le sixième porte-avions de la marine française et le navire de tête de sa classe. Le porte-avions a servi de 1961 à 1997, et a été démantelé et recyclé en 2009. Le porte-avions était le deuxième navire de guerre français à porter le nom de Georges Clemenceau, le premier étant un cuirassé de classe Richelieu établi en 1939 mais jamais terminé. Clemenceau et son navire jumeau Foch ont servi de piliers à la flotte française. Au cours de la carrière du porte-avions, Clemenceau a parcouru plus de 1 000 000 milles marins (1 900 000 km ; 1 200 000 mi) pendant 3 125 jours en mer. Elle était équipée pour manipuler des munitions nucléaires à livrer par son complément aérien, et a ensuite été modifiée pour tirer des missiles à capacité nucléaire. Elle a participé à de nombreux exercices et croisières, voyant des actions pendant la guerre civile libanaise, la guerre du Golfe et des opérations aériennes au-dessus de l'ex-Yougoslavie.
Porte-avions_français_Foch/Porte-avions français Foch :
Foch (prononciation française : [fɔʃ]) était le deuxième porte-avions de classe Clemenceau qui a servi dans la marine française de 1963 à 2000. Le porte-avions était le deuxième navire de guerre nommé en l'honneur du maréchal de France, maréchal britannique et maréchal de Pologne Ferdinand Foch Après avoir servi dans la marine française, le navire est vendu au Brésil et rebaptisé São Paulo.
porte-avions_francais_Joffre/porte-avions français Joffre :
Joffre était le navire de tête prévu de sa classe de porte-avions pour la marine française. Elle a été nommée en l'honneur de Joseph Joffre. Le navire a été posé en 1938, mais n'a jamais été lancé.
Porte-avions_francais_La_Fayette/Porte-avions français La Fayette :
La Fayette était un porte-avions de classe Indépendance de 11 000 tonnes qui a servi la marine française de 1951 à 1963. Elle a été le premier navire français nommé d'après le général marquis de Lafayette du XVIIIe siècle. Elle était initialement USS Langley (CVL-27) au service de la marine américaine de 1943 à 1947 avant d'être transférée dans la marine française.
Porte-avions_français_PA2/Porte-avions français PA2 :
PA2 ( français : Porte-Avions 2 , "Aircraft Carrier 2") était un porte-avions prévu en cours de développement par Thales Naval France et DCNS pour la marine française . La conception était basée sur les porte-avions de la classe Queen Elizabeth développés pour la Royal Navy. Le projet a été annulé dans le Livre blanc de 2013 sur la défense et la sécurité nationale.
Porte-avions_français_Verdun/Porte-avions français Verdun :
Verdun était un porte-avions en cours de développement en France dans les années 1950 qui a été annulé avant la fin de la conception.
alexandrin français/alexandrin français :
L' alexandrin français ( français : alexandrin ) est un mètre poétique syllabique de (nominalement et typiquement) 12 syllabes avec une césure médiane divisant la ligne en deux hémistiches (demi-lignes) de six syllabes chacune. C'était la longue lignée dominante de la poésie française du XVIIe au XIXe siècle et a influencé de nombreuses autres littératures européennes qui ont développé leurs propres alexandrins.
Ambassadeur de France%27s_residence_in_Washington,_D.C./Résidence de l'ambassadeur de France à Washington, DC :
La résidence de l'ambassadeur de France à Washington, DC est située au 2221 Kalorama Road, NW, dans le quartier de Kalorama au nord-ouest de Washington, DC
Interrègne_français et_britannique_dans_les_Indes_orientales_néerlandaises/Interrègne français et britannique dans les Indes orientales néerlandaises :
L'interrègne français et britannique dans les Indes orientales néerlandaises était une période relativement courte d'interrègne français puis britannique dans les Indes orientales néerlandaises qui a eu lieu entre 1806 et 1816. Les Français ont régné entre 1806 et 1811, tandis que les Britanniques ont pris le relais pour 1811 à 1816 et transféra son contrôle aux Néerlandais en 1816. La chute des Pays-Bas au profit de l'Empire français et la dissolution de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales entraînèrent de profonds changements dans l'administration coloniale européenne des Indes orientales, comme l'un des Les guerres ont eu lieu à Java. Cette période, qui a duré près d'une décennie, a été témoin d'un énorme changement à Java, alors que de vigoureux projets d'infrastructure et de défense ont eu lieu, suivis de batailles, de réformes et de changements majeurs d'administration dans la colonie.
Parti_nationaliste_français_et_européen/Parti_nationaliste_français_et_européen :
Le Parti nationaliste français et européen (français : Parti nationaliste français et européen ou PNFE) était une organisation militante nationaliste française active entre 1987 et 1999. Dirigée par Claude Cornilleau jusqu'en 1996, son slogan était « La France d'abord, blanche toujours » (France d' à bord, blanche toujours). Il comptait environ un millier de sympathisants à son apogée.
Guerre française et_indienne/Guerre française et indienne :
La guerre française et indienne (1754-1763) fut le théâtre de la guerre de Sept Ans, qui opposa les colonies nord-américaines de l'Empire britannique à celles des Français, chaque camp étant soutenu par diverses tribus amérindiennes. Au début de la guerre, les colonies françaises comptent environ 60 000 habitants, contre 2 millions dans les colonies britanniques. Les Français en infériorité numérique dépendaient particulièrement de leurs alliés natifs. Deux ans après le début de la guerre française et indienne, en 1756, la Grande-Bretagne déclara la guerre à la France, déclenchant la guerre mondiale de Sept Ans. Beaucoup considèrent la guerre française et indienne comme étant simplement le théâtre américain de ce conflit; cependant, aux États-Unis, la guerre française et indienne est considérée comme un conflit singulier qui n'a été associé à aucune guerre européenne. Les Canadiens français l'appellent la guerre de la Conquête ("Guerre de la Conquête"). Les colons britanniques ont été soutenus à plusieurs reprises par les tribus Iroquois, Catawba et Cherokee, et les colons français ont été soutenus par les tribus membres de la Confédération Wabanaki Abenaki et Mi 'kmaq et les tribus Algonquin, Lenape, Ojibwa, Ottawa, Shawnee et Wyandot (Huron). Les combats se déroulent principalement le long des frontières entre la Nouvelle-France et les colonies britanniques, de la province de Virginie au sud à Terre-Neuve au nord. Cela a commencé par un différend sur le contrôle du confluent de la rivière Allegheny et de la rivière Monongahela appelée les fourches de l'Ohio, et le site du fort français Duquesne à l'emplacement qui est devenu plus tard Pittsburgh, en Pennsylvanie. Le différend a éclaté en violence lors de la bataille de Jumonville Glen en mai 1754, au cours de laquelle des miliciens de Virginie sous le commandement de George Washington, 22 ans, ont tendu une embuscade à une patrouille française. En 1755, six gouverneurs coloniaux ont rencontré le général Edward Braddock, le nouveau venu. commandant de l'armée britannique et planifia une attaque à quatre contre les Français. Aucun n'a réussi et l'effort principal de Braddock s'est avéré un désastre; il perdit la bataille de la Monongahela le 9 juillet 1755 et mourut quelques jours plus tard. Les opérations britanniques ont échoué dans les zones frontalières de la province de Pennsylvanie et de la province de New York entre 1755 et 1757 en raison d'une combinaison de mauvaise gestion, de divisions internes, d'éclaireurs canadiens efficaces, de forces régulières françaises et d'alliés guerriers autochtones. En 1755, les Britanniques s'emparent du fort Beauséjour à la frontière séparant la Nouvelle-Écosse de l'Acadie et ordonnent l'expulsion des Acadiens (1755-1764) peu après. Les ordres de déportation ont été donnés par le commandant en chef William Shirley sans instruction de la Grande-Bretagne. Les Acadiens sont expulsés, tant ceux capturés en armes que ceux qui ont prêté serment de loyauté au roi. Les autochtones ont également été chassés de la terre pour faire place aux colons de la Nouvelle-Angleterre. Le gouvernement colonial britannique est tombé dans la région de la Nouvelle-Écosse après plusieurs campagnes désastreuses en 1757, dont une expédition ratée contre Louisbourg et le siège de Fort William Henry ; ce dernier fut suivi par les indigènes torturant et massacrant leurs victimes coloniales. William Pitt est arrivé au pouvoir et a considérablement augmenté les ressources militaires britanniques dans les colonies à une époque où la France n'était pas disposée à risquer de grands convois pour aider les forces limitées qu'elle avait en Nouvelle-France, préférant concentrer ses forces contre la Prusse et ses alliés qui étaient maintenant engagés dans la guerre de Sept Ans en Europe. Le conflit dans l'Ohio s'est terminé en 1758 avec la victoire anglo-américaine dans le pays de l'Ohio. Entre 1758 et 1760, l'armée britannique lance une campagne pour s'emparer du Canada français. Ils réussirent à s'emparer du territoire des colonies environnantes et finalement de la ville de Québec (1759). L'année suivante, les Britanniques remportent la campagne de Montréal au cours de laquelle les Français cèdent le Canada conformément au traité de Paris (1763). La France a également cédé son territoire à l'est du Mississippi à la Grande-Bretagne, ainsi que la Louisiane française à l'ouest du fleuve Mississippi à son allié l'Espagne en compensation de la perte par l'Espagne de la Floride espagnole au profit de la Grande-Bretagne. (L'Espagne avait cédé la Floride à la Grande-Bretagne en échange du retour de La Havane, Cuba.) La présence coloniale de la France au nord des Caraïbes a été réduite aux îles de Saint-Pierre et Miquelon, confirmant la position de la Grande-Bretagne en tant que puissance coloniale dominante en Amérique du Nord.
Guerres_françaises_et_indiennes/Guerres françaises et indiennes :
Les guerres françaises et indiennes étaient une série de conflits qui se sont produits en Amérique du Nord entre 1688 et 1763, dont certains étaient indirectement liés aux guerres dynastiques européennes. Le titre Guerre française et indienne au singulier est utilisé aux États-Unis spécifiquement pour la guerre de 1754-1763, qui a composé le théâtre nord-américain de la guerre de Sept Ans et dont les conséquences ont conduit à la Révolution américaine. Les guerres françaises et indiennes ont été précédées par les guerres des castors. Au Québec, les différentes guerres sont généralement appelées les guerres intercoloniales. Certains conflits impliquaient des forces espagnoles et hollandaises, mais tous opposaient le Royaume de Grande-Bretagne, ses colonies et leurs alliés autochtones d'un côté à la France, ses colonies et ses alliés autochtones de l'autre. L'une des principales causes des guerres était le désir de chaque pays de prendre le contrôle des territoires intérieurs de l'Amérique, ainsi que de la région autour de la baie d'Hudson ; les deux étaient jugés essentiels à la domination du commerce des fourrures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gernon Bay

Allemand%E2%80%93Guerre polonaise/Guerre germano-polonaise : Guerre germano-polonaise peut faire référence à : Guerre germano-polonaise...