Rechercher dans ce blog

mercredi 16 novembre 2022

Fraser Park FC


Fran%C3%A7oise Madeleine_d%27Orl%C3%A9ans/Françoise Madeleine d'Orléans :
Françoise Madeleine d'Orléans (13 octobre 1648 - 14 janvier 1664) est née princesse de France et était la duchesse de Savoie en tant que première épouse de Charles Emmanuel II. Elle était une cousine germaine de Louis XIV ainsi que de son mari. Elle était l'épouse savoyarde la plus courte, décédée à l'âge de quinze ans, sans enfant.
Fran%C3%A7oise Mailliard/Françoise Mailliard :
Françoise Mailliard (18 décembre 1929 - 7 juin 2017) était une escrimeuse française. Elle a participé à l'épreuve féminine de fleuret par équipe aux Jeux olympiques d'été de 1960.
Fran%C3%A7oise Makaya/Françoise Makaya :
Françoise Makaya est une femme politique gabonaise. Elle est membre du Parti démocratique gabonais (PDG) et députée à l'Assemblée nationale du Gabon. Suite au décès du président Omar Bongo en juin 2009, Makaya a déclaré en référence à la succession de la présidente du Sénat Rose Francine Rogombe : "On a vu la cérémonie [de prestation de serment] avec une certaine satisfaction parce que c'est une femme mais il y a aussi eu beaucoup d'émotion et de larmes à cause de la mort du président".
Fran%C3%A7oise Mallet-Joris/Françoise Mallet-Joris :
Françoise Mallet-Joris (6 juillet 1930 - 13 août 2016), pseudonyme de Françoise Lilar, est une auteure belge membre du comité du Prix Femina de 1969 à 1971 et nommée à l'Académie Goncourt de novembre 1971 à 2011.
Fran%C3%A7oise Mallison/Françoise Mallison :
Françoise Mallison (née à Lyon en 1940) est une indologue française spécialisée dans l'histoire et les traditions religieuses du Gujarat. Elle a été directrice d'études à l'École pratique des hautes études de la Sorbonne.
Fran%C3%A7oise Marguerite_Jani%C3%A7on/Françoise Marguerite Janiçon :
Françoise Marguerite Janiçon (1711-1789) était une écrivaine suédoise.
Fran%C3%A7oise Marie_de_Bourbon/Françoise Marie de Bourbon :
Françoise Marie de Bourbon (Légitimée de France ; 4 mai 1677 - 1er février 1749) était la plus jeune fille illégitime de Louis XIV de France et de sa maîtresse-en-titre, Françoise-Athénaïs de Rochechouart, marquise de Montespan. À l'âge de 14 ans, elle épouse son cousin germain Philippe d'Orléans, futur régent de France pendant la minorité de Louis XV. Par l'intermédiaire de deux de ses huit enfants, elle est devenue l'ancêtre de plusieurs monarques catholiques romains européens des XIXe et XXe siècles, notamment ceux de Belgique, d'Italie, du Portugal, d'Espagne et de France. Françoise Marie a exercé peu d'influence politique. Elle a participé à la conspiration bâclée de Cellamare en 1718 que les conspirateurs ont orchestrée pour évincer son mari comme régent en faveur de son frère Louis-Auguste, duc du Maine.
Fran%C3%A7oise Massardier-Kenney/Françoise Massardier-Kenney :
Françoise Massardier-Kenney est traductrice et chercheuse en traduction. Elle est directrice de l'Institut de linguistique appliquée et professeure d'études linguistiques modernes et classiques à la Kent State University. Son travail académique comprend le poste de rédactrice en chef de la série de monographies savantes de l'American Translators Association et de co-rédactrice en chef de George Sand Studies. : John Donné. Ce travail est influent dans le domaine de la critique de la traduction.
Fran%C3%A7oise Massy/Françoise Massy :
Françoise Massy FMM (née le 2 mars 1947) est une religieuse et missionnaire catholique française, l'une des sept premières femmes nommées membres de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique, le deuxième département le plus élevé de la Curie Romaine, l'institution administrative du Saint-Siège depuis le 8 juillet 2019, date à laquelle il a été nommé par le pape François. Depuis le 1er octobre 2014, il est le supérieur général des Franciscaines Missionnaires de Marie.
Fran%C3%A7oise Mbango_Etone/Françoise Mbango Etone :
Françoise Mbango Etone (née le 14 avril 1976 à Yaoundé) est une athlète d'origine camerounaise. Elle a concouru au niveau international pour la France depuis 2010. Alors qu'elle concourait pour le Cameroun, Etone a été double médaillée d'or olympique au triple saut aux Jeux olympiques de 2004 à Athènes, en Grèce, et aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin, en Chine. Elle détenait le record olympique du triple saut qu'elle a établi avec une distance de 15,39 m aux Jeux olympiques de Pékin en 2008. Le 15,39 m est le troisième plus long triple saut féminin de l'histoire dans toutes les conditions. Seules 25 femmes ont déjà sauté 15 mètres, Etone a sauté au-delà de 15 mètres lors de 7 de ses 11 dernières tentatives dans la seule finale olympique. Etone était également une sauteuse en longueur talentueuse qui a terminé deuxième aux Championnats d'Afrique en 1999. Etone a été la première athlète féminine représentant le Cameroun à remporter des médailles aux Jeux du Commonwealth, aux Championnats du monde et aux Jeux olympiques. Elle est boursière du programme de la Solidarité Olympique depuis novembre 2002. Au cours de l'année universitaire 2005-2006, elle a vécu à New York grâce à une bourse pour fréquenter l'Université St. John's dans le Queens, New York. La bourse a été rendue possible grâce à la collaboration de la compagnie d'électricité américaine AES Sonel et de l'ambassadeur des États-Unis au Cameroun, Niels Marquardt. Elle a choisi l'Université St. John's pour étudier (avec sa sœur cadette, Berthe) en raison du soutien de l'école aux programmes culturels au Cameroun.
Fran%C3%A7oise Meltzer/Françoise Meltzer :
Françoise Meltzer (née en 1947) est professeur de philosophie de la religion à la Divinity School de l'Université de Chicago. Elle est titulaire de la chaire de littérature comparée à l'Université de Chicago.
Fran%C3%A7oise Meunier/Françoise Meunier :
Françoise Meunier est un médecin belge et ancien directeur général de l'Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC).
Fran%C3%A7oise Minkowska/Françoise Minkowska :
Françoise Minkowska-Brokman (22 janvier 1882 - 15 septembre 1950) était une psychiatre juive française, née en Pologne. Elle était mariée au psychiatre Eugene Minkowski. Leur fils était le pédiatre Alexandre Minkowski. Leur fille Jeannine Pilliard-Minkowski a écrit un mémoire sur la vie et l'œuvre de ses parents. Avec son mari, elle s'est enfuie à Zurich au début de la Première Guerre mondiale, où ils ont suivi une formation de psychiatre à l'Institut Burghölzli dirigé par Eugen Bleuler. Elle a été associée avec les travaux d'Hermann Rorschach, un autre élève de Bleuler. Elle a étudié la vie de Vincent Van Gogh et a soutenu que la maladie de l'artiste n'était pas la schizophrénie, mais l'épilepsie. Elle a créé le Centre Françoise Minkowska, un institut psychiatrique pour réfugiés et migrants.
Fran%C3%A7oise Monod/Françoise Monod :
Françoise Monod (née le 20 avril 1959) est une ancienne nageuse libre suisse. Elle a participé à cinq épreuves aux Jeux olympiques d'été de 1972.
Fran%C3%A7oise Morhange/Françoise Morhange :
Françoise Morhange (1915-1984) était une actrice française. En 1980, elle joue dans Le Voyage en douce sous la direction de Michel Deville.
Fran%C3%A7oise Morvan/Françoise Morvan :
Françoise Morvan (née en 1958 à Rostrenen, Côtes-d'Armor) est une écrivaine française spécialisée dans l'histoire et la culture bretonnes. Elle fait des études littéraires à Colombes, puis à la Sorbonne. Sa thèse de doctorat portait sur la littérature française et traitait de l'œuvre d'Armand Robin. Plus tard, elle a écrit une autre thèse sur le travail sur François-Marie Luzel. Ses travaux ultérieurs relèvent généralement de cinq domaines différents de la littérature :
Fran%C3%A7oise Mor%C3%A9chand/Françoise Moréchand :
Françoise Moréchand (née le 29 mars 1936) est une personnalité de la télévision française au Japon et une auteure. Moréchand a été l'un des premiers étrangers à apparaître en tant que tarento étranger à la télévision japonaise en 1964.
Fran%C3%A7oise Mouly/Françoise Mouly :
Françoise Mouly (français : [muli] ; née le 24 octobre 1955) est une designer, rédactrice et éditrice basée à New York et née à Paris. Elle est surtout connue en tant que co-fondatrice, co-rédactrice en chef et éditrice du magazine de bandes dessinées et graphiques Raw (1980–1991), en tant qu'éditrice de Raw Books et Toon Books, et depuis 1993 en tant que rédactrice artistique du New Yorker. Mouly est mariée au dessinateur Art Spiegelman et est la mère de l'écrivain Nadja Spiegelman. En tant que rédacteur en chef et éditeur, Mouly a eu une influence considérable sur l'augmentation des valeurs de production dans le monde de la bande dessinée de langue anglaise depuis le début des années 1980. Elle a joué un rôle dans la fourniture de débouchés aux dessinateurs nouveaux et étrangers, et dans la promotion de la bande dessinée en tant que forme d'art sérieuse et en tant qu'outil pédagogique. Le gouvernement français a décoré Mouly comme Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2001, et comme Chevalier de la Légion d'Honneur en 2011.
Fran%C3%A7oise M%C3%A9zi%C3%A8res/Françoise Mézières :
Françoise Mézières (18 juin 1909 - 17 octobre 1991) était une kinésithérapeute française de renommée internationale. Elle était également connue pour sa pratique intensive de la kinésiologie appliquée. En 1947, elle développe une technique de physiothérapie, connue sous le nom de Méthode Mézières.
Fran%C3%A7oise Nguele/Françoise Nguele :
Françoise Nguele (née le 30 septembre 1980) est une ancienne judoka camerounaise qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 2000.
Fran%C3%A7oise Nourry/Françoise Nourry :
Françoise Nourry (née le 1er septembre 1948) est une gymnaste française. Elle a participé à six épreuves aux Jeux olympiques d'été de 1968.
Fran%C3%A7oise Nu%C3%B1ez/Françoise Nuñez :
Françoise Nuñez (1957 - 23 décembre 2021) était une photographe française.
Fran%C3%A7oise Nyssen/Françoise Nyssen :
Françoise Nyssen (née le 9 juin 1951) est une éditrice et femme politique franco-belge et ancienne directrice de la maison d'édition Actes Sud. De 2017 à 2018, elle a été ministre de la Culture de la France dans le gouvernement du Premier ministre Édouard Philippe.
Fran%C3%A7oise Olivier-Coupeau/Françoise Olivier-Coupeau :
Françoise Olivier-Coupeau (3 juillet 1959 - 4 mai 2011) était membre de l'Assemblée nationale de France. Olivier-Coupeau est né à Laval, en Mayenne. Elle représente le département du Morbihan (5e circonscription) et est membre du parti Socialiste, radical, citoyen et divers gauche. Elle a été membre du Comité de la Défense nationale et des Forces armées.
Fran%C3%A7oise Ozanne-Rivierre/Françoise Ozanne-Rivierre :
Françoise Ozanne-Rivierre (1941-2007) était une linguiste française basée au LACITO-CNRS, bien connue pour ses travaux sur les langues de Nouvelle-Calédonie. Elle a publié de nombreux articles sur plusieurs de ces langues, en particulier le Iaai ; les différentes langues de Hienghène (Fwâi, Pije, Jawe, Nemi) ; Fagauvéa; et Nyelâyu. Ses intérêts comprenaient l'application de la méthode comparative à l'étude des langues océaniennes. Son mari, Jean-Claude Rivierre, était également linguiste travaillant sur les langues de Nouvelle-Calédonie.
Fran%C3%A7oise Parturier/Françoise Parturier :
Françoise Parturier (1919 - 12 août 1995) était une écrivaine et journaliste française. Elle est la première candidate "symbolique" à l'Académie française en 1970. Fille de docteur en médecine, elle est née à Paris et étudie à l'Université de Paris. En 1947, elle épouse Jean Gatichon. Elle a commencé une carrière dans le journalisme après la Seconde Guerre mondiale. De 1950 à 1951, Parturier enseigne la littérature contemporaine aux États-Unis. Elle collabore régulièrement au Figaro de 1956 à 1975. Parturier écrit trois livres en partenariat avec Josette Raoul-Duval sous le nom de plume "Nicole". En 1959, elle commence à écrire sous son propre nom. Parturier meurt à Neuilly à l'âge de 75 ans.
Fran%C3%A7oise Pascal/Françoise Pascal :
Françoise Pascal (née le 14 octobre 1949) est une actrice, chanteuse, danseuse, mannequin et productrice britannique née à Maurice de parents français. Elle est apparue dans de nombreuses productions cinématographiques et télévisuelles à son apogée de la fin des années 1960 au début des années 1980. Les rôles au cinéma incluent deux films avec Peter Sellers, There A Girl In My Soup (1970) et Soft Beds, Hard Battles (1973). Sa carrière a encore progressé avec des apparitions dans Burke & Hare (1972), La Rose De Fer (1973) et Keep It Up Downstairs (1976). Son plus grand succès a été dans la sitcom britannique à succès Mind Your Language en tant que Danielle Favre. Elle s'est également imposée comme un sex-symbol en tant que Penthouse Pet of the Month d'août 1970 et est apparue sur la première couverture de Club International en 1972.
Fran%C3%A7oise Pascal_(poète)/Françoise Pascal (poète):
Françoise Pascal (Lyon, baptisée le 18 février 1632 - Paris, après 1698) était une poétesse, peintre, dramaturge et parolière française du XVIIe siècle. Fille d'un douanier devenu garde du maréchal de Villeroy, gouverneur de la ville, Françoise Pascal a servi la prestigieuse famille Neufville de Villeroy. Elle est devenue connue pour ses poèmes, ses peintures (aujourd'hui perdues) et surtout ses pièces de théâtre. Elle a été la première femme connue à ce jour dont le travail dramatique a été interprété par des compagnies professionnelles. Elle s'installe à Paris vers 1667, peut-être pour tenter une carrière théâtrale sur les scènes de la capitale, mais apparemment sans succès. Elle évolue ensuite dans certains salons de la capitale française, composant les paroles d'oeuvres musicales et religieuses.
Fran%C3%A7oise Pichard/Françoise Pichard :
Françoise Pichard (née le 2 novembre 1941 à Lion-en-Sullias), également connue sous le nom de Chard et Pscharr, est une dessinatrice politique d'extrême droite française et illustratrice de livres pour enfants.
Fran%C3%A7oise Pitel/Françoise Pitel :
Françoise "Fanchon" Pitel de Longchamp (17 janvier 1662 - 30 septembre 1721) était une actrice française, professionnellement connue sous son nom de scène Mademoiselle Raisin. Elle se retira du théâtre en 1701 et devint la maîtresse de Louis, le Grand Dauphin, dont elle eut trois filles. Elle est née le 17 janvier 1662 à Grenoble d'Henri Pitel de Longchamp et de Charlotte Legrand. Son père, sa mère, son grand-père maternel, sa sœur (Anne) et son beau-frère étaient tous acteurs. Son oncle Jean Patin (1635-1709), également comédien, était marié à Jeanne Beauval, comédienne célèbre pour son rire contagieux. Françoise Pitel est engagée en 1679 à la troupe royale de théâtre de l'Hôtel de Bourgogne (théâtre), et devient membre pionnière de la Comédie-Française en 1680. Elle fait partie des vedettes du théâtre et interprète avec succès des rôles d'héroïnes ingénues dans des comédies. et princesses dans les tragédies. Le 27 novembre 1679, elle épouse le talentueux acteur français Jean-Baptiste Raisin (né en 1656 à Troyes, mort en 1693). Au cours de leur mariage de quatorze ans, elle a eu huit enfants avec lui. Devenue veuve, elle est devenue la maîtresse de Louis de Bourbon, dauphin de France et a eu trois filles de lui : Mlle de Fleury, née à Meudon, est décédée jeune. Anne-Louise, Mlle de Fleury, plus tard Mme d'Avaugour (1695 - août 1716), épouse Anne Errard, marquis d'Avaugour. Charlotte, Mlle de Fleury, plus tard Mme de La Jonchère (6 février 1697 - 1750), épouse Gérard Michel de La Jonchère. En 1701, elle est persuadée de se retirer de la scène pour devenir maîtresse à plein temps du Dauphin. Lorsqu'il mourut en 1711, elle vivait confortablement d'une pension. Elle meurt le 30 septembre 1721 à Vignats.
Fran%C3%A7oise Pollet/Françoise Pollet :
Françoise Pollet (née le 10 septembre 1949 à Boulogne Billancourt) est une soprano française. Elle fait ses débuts en 1983 à l'Opéra de Lübeck dans le rôle de Marschallin dans le Rosenkavalier de Richard Strauss.
Fran%C3%A7oise Pommaret/Françoise Pommaret :
Françoise Pommaret (née en 1954) est une ethno-historienne et tibétologue française. Elle occupe le poste de directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Son travail se concentre sur le Bhoutan. Françoise Pommaret a grandi au Congo. Elle a obtenu son DEA d'histoire de l'art et d'archéologie à la Sorbonne et a complété ses études de tibétain à l'INALCO. Sa thèse de doctorat sur « Les gens qui reviennent des Pays-Bas dans les aires culturelles tibétaines » a reçu le prix Delalande-Guérineau de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Elle travaille au Bhoutan depuis 1981 et a travaillé avec la Bhutan Tourism Corporation entre 1981 et 1986, après quoi elle a participé à des projets éducatifs et culturels au Bhoutan. Elle a été consultante pour l'UNESCO ainsi que commissaire invitée d'expositions. Elle donne des conférences dans le monde entier sur des aspects de l'histoire et de la culture bhoutanaises. Pommaret travaille comme conseiller à l'Institut d'études linguistiques et culturelles (ILCS) de l'Université royale du Bhoutan. Pommaret est également consul honoraire du Bhoutan à Paris et président de l'association des Amis du Bhoutan (fondée en 1987).
Fran%C3%A7oise Pr%C3%A9vost/Françoise Prévost :
Françoise Prévost (vers 1680 à Paris - 1741 à Paris) était une ballerine française qui a contribué à établir la danse dramatique dans le monde primitif du ballet classique. Elle était expressive, légère et dramatique dans le style. En 1699, Prévost fait ses débuts à l'Académie d'Opéra dans le ballet, Atys, remplaçant plus tard Marie-Thérèse de Subligny comme le rôle principal féminin. En 1708, elle joue avec Jean Balon dans la scène finale des Horaces de Corneille. La représentation, bien que seulement de la scène finale de la pièce et entièrement en pantomime, aurait fait pleurer le public. La "pantomime" est venue des théâtres populaires de l'époque et a librement utilisé des gestes audacieux et un langage corporel pour communiquer le récit au public. L'objectif était de transmettre une histoire de sens en utilisant uniquement le mouvement, sans paroles. Toujours intéressée par le potentiel dramatique de la danse, Prevost crée en 1714 un célèbre solo intitulé « Les Caractères de la Danse ». Chorégraphiés sur une suite de danses du compositeur Jean Ferry Rebel, les « personnages » représentaient une série d'amants d'âges et de sexes variés, et Prévost jouait chacun sur un morceau de musique différent : la bourrée, le menuet, le passepied. Elle a enseigné ce solo à ses deux étudiantes les plus accomplies : Marie Camargo et Marie Sallé. Camargo a été la première à apprendre le solo pour ses débuts à l'Opéra de Paris. Son succès grandissant suscite la jalousie chez Prévost et elle relègue Camargo au corps de ballet. Un jour cependant, Camargo a fait un solo d'improvisation spectaculaire pour un danseur disparu. L'arrivée de Marie Salle, et sa recréation dramatique du célèbre solo en un pas de deux d'une riche interaction émotionnelle, ont mis en évidence les différentes approches de la danse de l'époque : l'éclair technique contre la profondeur dramatique. Prevost a pris sa retraite en tant que première danseuse en 1730, remplacée par ses élèves.
Fran%C3%A7oise Pr%C3%A9vost_(actrice)/Françoise Prévost (actrice):
Françoise Prévost (13 janvier 1930 - 30 novembre 1997) était une actrice, journaliste et auteure française. Elle était la fille de l'écrivain Marcelle Auclair. Elle est apparue dans plus de 70 films entre 1949 et 1985.
Fran%C3%A7oise Remacle/Françoise Remacle :
Françoise Remacle est une physico-chimiste belge dont les sujets de recherche ont inclus les échelles de temps rapides en chimie, les interactions chimiques des points quantiques et l'informatique ADN. Elle est directrice de recherche au Fonds national belge de la recherche scientifique et responsable du groupe de physique-chimie théorique à l'Université de Liège.
Fran%C3%A7oise Renet/Françoise Renet :
Françoise Marie Blanche Renet (Paris 20 mai 1924 Paris - Versailles 23 mars 1995) était une organiste française. Elle a étudié avec Marcel Dupré (orgue), Maurice Duruflé (improvisation) et Nadia Boulanger (harmonie). Pendant 30 ans, elle est associée au grand Cavaillé-Coll de Saint-Sulpice (Paris) : en 1955, elle est nommée par Dupré organiste assistante, conservant le même poste également auprès du successeur de Dupré, Jean-Jacques Grunenwald. Elle a également été organiste par intérim lors de l'interreggna Dupré/Grunenwald et Grunenwald/Roth (respectivement 1971-1973 et 1982-1985). De 1972 à 1990, Renet enseigne la classe d'orgue au Conservatoire Marcel Dupré de Meudon.
Fran%C3%A7oise Riopelle/Françoise Riopelle :
Françoise Riopelle (née Lespérance ; 18 juin 1927 - 18 juillet 2022) était une danseuse et chorégraphe canadienne de Montréal. Elle est considérée comme l'une des pionnières de la danse moderne au Québec. Riopelle était également un militant dévoué, associé aux Automatistes, et était l'un des seize signataires du Refus Global en 1948.
Rivière Fran%C3%A7oise/Rivière Françoise :
La rivière Françoise est un affluent de la rivière aux Anglais qui coule dans le territoire non organisé Rivière-aux-Outardes, dans la municipalité régionale de comté de Manicouagan, dans la région administrative de la Côte-Nord, dans la province de Québec, au Canada. La vallée de la rivière Françoise est principalement desservie par le sentier de la rivière des Anglais. La surface de la rivière Françoise est généralement gelée du début décembre à la fin mars, sauf les zones de rapides; toutefois, la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la mi-mars.
Fran%C3%A7oise Robertson/Françoise Robertson :
Françoise Robertson est une actrice canadienne, connue du public américain pour son interprétation de D'orothea Wilson dans la mini-série télévisée More Tales of the City (1998) et sa suite Further Tales of the City (2001). Ces mini-séries étaient des suites de Tales of the City (1994), qui mettait en vedette Cynda Williams dans le rôle de D'orothea. Elle est apparue comme le personnage principal de la troisième histoire du téléfilm Twists of Terror de 1997. Elle est née à Londres, en Angleterre. Sa carrière s'étend sur deux décennies, avec des apparitions dans Sliders, Stargate SG-1, The Minion, V et Supergirl, et les films We All Fall Down et Jesus of Montreal.
Fran%C3%A7oise Robin/Françoise Robin :
Françoise Robin (née en 1968) est professeur d'études tibétaines à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) de Paris, où elle se spécialise dans la langue, le cinéma et la littérature du Tibet. Robin est actuellement secrétaire général de l'Association internationale d'études tibétaines.
Fran%C3%A7oise Roch-Ramel/Françoise Roch-Ramel :
Françoise Roch-Ramel (née Ramel ; 20 septembre 1931 - 26 juin 2001) était une pharmacologue suisse et une experte de premier plan du transport rénal des anions et cations organiques, en particulier de l'acide urique. Originaire de Château-d'Œx, ses recherches portent principalement sur l'excrétion rénale des médicaments et autres xénobiotiques. Elle a été professeure au Département de pharmacologie et de toxicologie de l'Université de Lausanne, où elle a été employée au début des années 1960 comme assistante du professeur Georges Peters.
Fran%C3%A7oise Romand/Françoise Romand :
Françoise Romand, née à Marseille, est une cinéaste française. Tourné en 1985, Mix-Up ou Méli-Mélo de Romand connaît le succès aux États-Unis après sa découverte par Vincent Canby du New York Times. Le journaliste Jonathan Rosenbaum, du Chicago Reader, l'a sélectionné comme le meilleur film parmi ses 10 meilleurs films de 1988 et parmi ses 15 meilleurs films des années 1980. Les autres films de Romand incluent Appelez-moi Madame (Call Me Madame) (1986), Thème Je (The Camera I) (2004), Baiser d'encre (Ink Kiss) (2015).
Fran%C3%A7oise Rosay/Françoise Rosay :
Françoise Rosay (français: [ʁo.zɛ] ; née Françoise Bandy de Nalèche ; 19 avril 1891 - 28 mars 1974) était une chanteuse d'opéra, diseuse et actrice française qui a connu une carrière cinématographique de plus de soixante ans et qui est devenue une figure légendaire dans le cinéma français. Elle a ensuite joué dans plus de 100 films au cours de sa carrière.
Fran%C3%A7oise Sagan/Françoise Sagan :
Françoise Sagan (née Françoise Delphine Quoirez ; 21 juin 1935 - 24 septembre 2004) était une dramaturge, romancière et scénariste française. Sagan était connu pour ses œuvres aux thèmes romantiques forts impliquant des personnages bourgeois riches et désabusés. Son roman le plus connu est son premier - Bonjour Tristesse (1954) - écrit alors qu'elle était adolescente.
Fran%C3%A7oise Saudan/Françoise Saudan :
Françoise Saudan (née le 9 novembre 1939 à Lyon, Martigny) est une femme politique suisse issue du FDP. Les libéraux. Saudan a étudié le droit et a obtenu son doctorat. Après cela, elle a travaillé comme gestionnaire. En 1985, elle est élue au Grand Conseil de Genève et nommée la même année Présidente du FDP Genève. Elle a occupé la présidence jusqu'en 1995, date à laquelle elle a été élue au Sénat le 4 décembre. En 2000-01, elle a été présidente du Conseil des États. Saudan est marié et père de deux enfants. Elle habite à Chêne-Bougeries.
Fran%C3%A7oise Schepmans/Françoise Schepmans :
Françoise Schepmans (née le 18 juin 1960 à Berchem-Sainte-Agathe) est une femme politique belge du Mouvement réformateur, un parti libéral francophone de Belgique. Elle est membre du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale et du Parlement de la Communauté française depuis 2019. Elle a également été maire de Molenbeek de 2013 à 2018 et a été présélectionnée pour le poste de maire mondial en 2018.
Fran%C3%A7oise Seigner/Françoise Seigner :
Françoise Seigner (7 avril 1928 - 13 octobre 2008) était une actrice française. Elle est surtout connue pour son travail théâtral, mais a également joué dans quelques films, tels que The Wild Child (1970) et l'adaptation en 2005 du roman d'Agatha Christie By the Picking of My Thumbs (2005). Elle était la tante des actrices Emmanuelle et Mathilde Seigner. Seigner est décédée d'un cancer du pancréas.
Fran%C3%A7oise Soussaline/Françoise Soussaline :
Françoise Soussaline (née Yerouchalmi) est une biophysicienne et femme d'affaires française, spécialiste de l'imagerie cellulaire. Elle a étudié la physique à l'Université Pierre et Marie Curie et a obtenu un doctorat en spectroscopie moléculaire en 1973. Elle a commencé sa carrière comme chercheuse à l'Inserm, où elle a participé au développement du premier scanner numérique en médecine nucléaire. Elle intègre ensuite le service hospitalier Frédéric-Joliot du Commissariat aux énergies alternatives et à l'énergie atomique où elle développe localement la tomographie par émission de positrons dans le cadre d'une seconde thèse de biophysique soutenue en 1984 à l'université Paris-Sud sous la direction du lauréat du prix Nobel. Georges Charpac. Elle devient maître de conférences en physique et biophysique médicale à l'université Pierre et Marie Curie et à l'université Paris-Sud. En 1985, elle fonde la société IMSTAR, qui conçoit, développe et commercialise des systèmes d'imagerie automatisés pour la recherche en sciences de la vie et les tests de diagnostic. pour les maladies génétiques et les cancers. Entre 2007 et 2009, elle a été vice-présidente des fr:Pôles de compétitivité en Île-de-France fr:Medicen (Pôles de compétitivité Medicen en Île-de-France). Elle est également membre du conseil de surveillance du Centre d'Innovation de la Région Parisienne. Elle fait partie de l'association fr:Femmes et Sciences depuis sa création en 2000 et promeut les sciences comme choix de carrière auprès des filles du secondaire.
Fran%C3%A7oise Sullivan/Françoise Sullivan :
Françoise Sullivan LL.D (née le 10 juin 1923) est une peintre, sculptrice, danseuse et chorégraphe canadienne.
Fran%C3%A7oise Taylor/Françoise Taylor :
Françoise Taylor (née Wauters) était une artiste belgo-britannique (1er janvier 1920 - 24 janvier 2007).
Fran%C3%A7oise Thinat/Françoise Thinat :
Françoise Thinat (née en 1934) à Gien (Loiret), est une pianiste classique française. Elle préside le Concours international de piano d'Orléans qu'elle a fondé en 1994 et enseigne à l'École normale de musique de Paris.
Fran%C3%A7oise Thiry/Françoise Thiry :
Françoise Thiry (née le 28 juin 1945) est une cavalière belge. Elle a participé à l'épreuve de saut d'obstacles par équipe aux Jeux olympiques d'été de 1972.
Fran%C3%A7oise Th%C3%A9r%C3%A8se_de_Voyer_de_Dor%C3%A9e/Françoise Thérèse de Voyer de Dorée :
Françoise Thérèse de Voyer de Dorée (fl. 1681) était une aristocrate française. Elle était l'amante officieuse du roi Louis XIV de France en 1681. L'affaire provoqua un scandale à la cour et la rumeur disait que Madame de Montespan l'avait arrangé pour déranger la relation entre le roi et Madame de Maintenon.
Fran%C3%A7oise Tisseur/Françoise Tisseur :
Françoise Tisseur est analyste numérique et professeure d'analyse numérique au Département de mathématiques de l'Université de Manchester, Royaume-Uni. Elle travaille en algèbre linéaire numérique et en particulier sur les problèmes de valeurs propres non linéaires et les problèmes de matrices structurées, y compris le développement d'algorithmes et de logiciels. en 1993, Diplôme d'Etude Approfondie en 1994, et PhD (Analyse numérique) en 1997. Elle a contribué à des logiciels pour LAPACK, ScaLAPACK et la distribution MATLAB. Tisseur est membre des comités de rédaction du SIAM Journal on Matrix Analysis and Applications, du IMA Journal of Numerical Analysis et du Electronic Journal of Linear Algebra.
Fran%C3%A7oise Tshibola/Françoise Tshibola :
Françoise Tshibola Kashala (née le 28 décembre 1994) est une handballeuse congolaise du HC Heritage et de l'équipe nationale de la RD Congo. Elle a représenté la RD Congo au Championnat du monde de handball féminin 2019.
Fran%C3%A7oise Tulkens/Françoise Tulkens :
Françoise, baronne Tulkens (née le 12 septembre 1942) est une avocate belge et experte en droit pénal et pénal, et ancienne vice-présidente de la Cour européenne des droits de l'homme. Elle a été membre de la Cour depuis 1998, présidente de section depuis 2007 et vice-présidente de février 2011 jusqu'à la fin de son mandat en 2012.
Fran%C3%A7oise Van_De_Moortel/Françoise Van De Moortel :
Françoise Van De Moortel (1941-2005) était une journaliste belge.
Fran%C3%A7oise Vanhecke/Françoise Vanhecke :
Françoise Renilde Irma Vanhecke (née le 19 novembre 1957 à Courtrai, Belgique) est une soprano belge, une artiste, une pianiste, une chercheuse musicale, une professeure de musique et une coach vocale. Elle est connue pour son rôle d'Ida Heiger dans Tristesses. Elle est compositrice de musique sous le pseudonyme d'Irma Bilbao.
Fran%C3%A7oise Vatel/Françoise Vatel :
Françoise Vatel (née Françoise Watel, 28 novembre 1937 - 24 octobre 2005) était une actrice française. Vatel est né à Clichy, Hauts-de-Seine. Elle débute sa carrière au cinéma à l'âge de 16 ans dans Les Premiers outrages de Jean Gourguet, et elle retrouve le réalisateur dans Les promesses dangereuses, La Putain sentimentale et Les frangines. Elle travaille ensuite au théâtre, jouant pendant plusieurs années dans l'Oscar de Claude Magnier. Elle est également apparue dans des films de la Nouvelle Vague, dans Brigitte et Brigitte et Les Contrebandières de Luc Moullet et Les Cousins ​​de Claude Chabrol entre autres. Elle est décédée à Soissons, à l'âge de 67 ans.
Fran%C3%A7oise Verg%C3%A8s/Françoise Vergès :
Françoise Vergès (née le 23 janvier 1952) est une politologue française, historienne, productrice de films, commissaire indépendante, militante et éducatrice publique. Son travail porte sur les études postcoloniales et le féminisme décolonial. Vergès est né à Paris, a grandi à la Réunion et en Algérie, avant de revenir à Paris pour étudier et devenir journaliste. Elle a déménagé aux États-Unis en 1983, étudiant à l'Université de Californie, à San Diego et à Berkeley. Le livre de Vergès A Decolonial Feminism a été publié en anglais en 2021, traduit par Ashley J. Bohrer avec Vergès, avec le soutien d'un PEN anglais. Traduit le prix.
Fran%C3%A7oise Vimeux/Françoise Vimeux :
Françoise Vimeux est une climatologue française. Elle est directrice de recherche scientifique à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), travaille au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE) et au Laboratoire HydroSciences Montpellier (HSM).
Fran%C3%A7oise Wilhelmi_de_Toledo/Françoise Wilhelmi de Toledo :
Françoise Wilhelmi de Toledo (née en 1953 à Genève, Suisse) est médecin et experte en jeûne. Elle est la fondatrice de l'Association médicale pour le jeûne et la nutrition (ÄGHE) et directrice générale de l'entreprise familiale Buchinger Wilhelmi, fondée par Otto Buchinger en 1953.
Fran%C3%A7oise Winnik/Françoise Winnik :
Françoise Winnik (2 mars 1952 - 13 février 2021) était une chercheuse et professeure de chimie canadienne d'origine française. Elle a reçu le Prix Acfas Urgel-Archambault en 2015.Winnink est née et a grandi en France, où elle a obtenu son diplôme de premier cycle en génie chimique à l'École nationale de chimie de Mulhouse, en France, en 1973. Elle a terminé sa maîtrise et son doctorat en Toronto, Canada en 1974 et 1979 respectivement. Elle est ensuite devenue professeure agrégée à l'Université de Montréal. les départements de chimie et de physique de l'Université McMaster au Canada. En 2018, elle a déménagé en Finlande et a travaillé à l'Université d'Helsinki. Elle a été élue membre étranger de la Société finlandaise des sciences et des lettres en 2013. Winnik est décédée dans sa ville natale d'Helsinki le 13 février 2021.
Fran%C3%A7oise Wittington/Françoise Wittington :
Françoise Wittington (née le 7 septembre 1953) est une rameuse française. Elle a participé à l'épreuve féminine de deux de couple aux Jeux olympiques d'été de 1976.
Fran%C3%A7oise Xenakis/Françoise Xenakis :
Marguerite Claude Françoise Xenakis (née Gargouïl ; 27 septembre 1930 - 12 février 2018) était une romancière et journaliste française, née à Blois, Loir-et-Cher. Elle a commencé sa carrière littéraire au début des années 1960, et s'est fait connaître dans les années 1980, lorsqu'elle a commencé à travailler pour Le Matin de Paris, un quotidien, et pour Télématin, un petit-déjeuner télévisé. Elle a présidé le jury du prix littéraire 30 millions d'amis. En 1953, elle épouse Iannis Xenakis, qui deviendra plus tard un important compositeur classique de l'avant-garde d'après-guerre. Leur fille Mâkhi Xenakis, sculpteur et peintre, est née en 1956.
Fran%C3%A7oise Yip/Françoise Yip :
Françoise Fong-Wa Yip (葉芳華; née le 4 septembre 1972) est une actrice canadienne. Elle s'est d'abord fait connaître pour ses performances dans des films de Hong Kong, avant de jouer plus tard également dans des films et des émissions de télévision nord-américains. Elle est surtout connue du public international pour ses rôles dans des films d'action face à Jackie Chan et Jet Li.
Fran%C3%A7oise d%27Alen%C3%A7on/Françoise d'Alençon :
Françoise d'Alençon (1490 - 14 septembre 1550) était la fille aînée de René d'Alençon et de Marguerite de Lorraine, et la sœur cadette et héritière spoliée de Charles IV, duc d'Alençon. Sœur et héritière de Charles IV d'Alençon, elle est spoliée de son héritage par sa belle-sœur Marguerite d'Angoulême, sœur du roi François Ier de France. Son fils Antoine épouse cependant Jeanne III de Navarre, née du second mariage de Marguerite avec Henri II de Navarre. Le petit-fils de Françoise et Marguerite, Henri de Bourbon, deviendra roi de France et de Navarre.
Fran%C3%A7oise d%27Amboise/Françoise d'Amboise :
Françoise d'Amboise (9 mai 1427 - 4 novembre 1485) était une catholique romaine française déclarée «bienheureuse» et une duchesse épouse de Bretagne . Elle est née au château de Thouars. Elle était la fille du riche noble Louis d'Amboise, prince de Talmont et vicomte de Thouars, et de Louise-Marie de Rieux. Pour échapper à la violence de l'époque, elle s'enfuit avec sa mère à la cour de Bretagne, qui résidait à Vannes et, plus tard, à Nantes. À l'âge de trois ans, elle avait été fiancée à Pierre, le deuxième fils de Jean V, duc de Bretagne, pour des raisons politiques. Elle l'épousa à l'âge de quinze ans, en 1442. En 1450, après la mort inattendue du frère aîné de Pierre, son mari vint régner sur la Bretagne sous le nom de Pierre II. Françoise d'Amboise devient duchesse de Bretagne et participe discrètement mais activement au gouvernement de la Bretagne. Elle est venue aider les pauvres et les malades. Elle avait aussi un fort sentiment de justice. Son mari meurt d'une maladie en 1457. Elle entre alors en conflit avec le roi Louis XI qui veut l'épouser. Veuve sans enfants, elle fonde, avec Jean Soreth, le premier monastère des Carmélites de France, en 1463. Elle prend le voile de religieuse en 1468, en entrant au couvent des Trois Maries à Vannes. Elle mourut à Nantes, au monastère des Carmélites. En 1863, elle est béatifiée par le pape Pie IX.
Fran%C3%A7oise d%27Aubign%C3%A9,_Marquise_de_Maintenon/Françoise d'Aubigné, Marquise de Maintenon :
Françoise d'Aubigné (27 novembre 1635 - 15 avril 1719), connue d'abord sous le nom de Madame Scarron puis sous le nom de Madame de Maintenon (français: [madame də mɛ̃t(ə)nɔ̃] (écouter)), était une noble française qui épousa secrètement le roi Louis XIV. Bien qu'elle n'ait jamais été considérée comme reine de France, elle était l'une des plus proches conseillères du roi et la gouvernante des enfants royaux. En 1686, elle fonde la Maison royale de Saint-Louis, une école pour filles issues de familles nobles pauvres.
Fran%C3%A7oise d%27Eaubonne/Françoise d'Eaubonne :
Françoise d'Eaubonne (12 mars 1920 - 3 août 2005) était une auteure française, militante des droits du travail, écologiste et féministe. Son livre de 1974, Le Féminisme ou la Mort, a introduit le terme écoféminisme. Elle a cofondé le Front homosexuel d'action révolutionnaire, une alliance révolutionnaire homosexuelle à Paris.
Fran%C3%A7oise d%27Eaubonne_et_l%27%C3%A9cof%C3%A9minisme/Françoise d'Eaubonne et l'écoféminisme :
Françoise d'Eaubonne et l'écoféminisme est un livre écrit par Caroline Goldblum et publié en 2019 par le Passager Clandestin. Cette publication est parue dans un contexte de regain d'intérêt pour l'écoféminisme en France et de réédition des essais de Françoise d'Eaubonne tels que « écologie et féminisme, révolution ou mutation ? » en 2018 et « le féminisme ou la mort » en 2020. Elle constitue un outil grand public pour comprendre les fondements de l'idée d'Eaubonne de l'écoféminisme et est le premier livre consacré exclusivement à l'écoféminisme d'Eaubonne.
Fran%C3%A7oise d%27Humi%C3%A8res/Françoise d'Humières :
Françoise d'Humières, Dame de Contay, née de Contay (vers 1489-1557), était une fonctionnaire de la cour française ; elle servit comme gouvernante des Enfants de France de 1546 à 1557. Françoise d'Humières était la fille de Charles de Contay, sénéchal du Maine, et de Barbe de Hallwin, et épousa le courtisan Jean d'Humières (mort en 1550) en 1507 Elle hérita de son père la seigneurie de Contay, et devint Dame de Contay. En 1546, elle et son épouse sont nommées gouverneur et gouvernante du Dauphin, puis deviennent la principale gouverneure et gouvernante de tous les enfants du roi Henri II de France et de Catherine de Médicis. Les enfants royaux ont été élevés sous leur tutelle directe, sous les ordres de Diane de Poitiers. En tant que gouverneur en chef et gouvernante, le couple d'Humières dirigeait le personnel de la crèche royale, personnel d'environ 250 personnes, qui comprenait des précepteurs et des gouvernantes de rang inférieur, qui s'occupaient plus directement de chacun des enfants. Parmi elles se trouvait notamment Marie-Catherine Gondi, qui servait de sous-gouvernante. Les enfants royaux ont été principalement élevés loin du reste de la cour au château de Saint-Germain-en-Laye, et lorsque la cour royale a visité Saint Germain, la pépinière a été envoyée au château de Blois ou au château d'Amboise. À partir de 1548, la pépinière a été agrandie pour inclure Mary, Queen of Scots et sa gouvernante (Janet Stewart, Lady Fleming, plus tard Françoise de Paroy) et un entourage écossais personnel d'environ 30 personnes. A la mort de son époux en 1550, il est remplacé comme gouverneur par Claude d'Urfé, chargé des finances de la crèche royale, mais le roi confirme Françoise d'Humières comme gouvernante principale avec la responsabilité de ses enfants. Plusieurs lettres sont connues entre le roi et la reine et les d'Humières concernant l'éducation des enfants royaux.
Fran%C3%A7oise d%27Orl%C3%A9ans/Françoise d'Orléans :
Françoise d'Orléans peut faire référence à : Françoise d'Orléans (1549-1601), seconde épouse de Louis, prince de Condé (1530-1569) Françoise Madeleine d'Orléans (1648-1664), duchesse de Savoie Françoise d'Orléans (1844–1925), duchesse de Chartres Françoise d'Orléans (1902–1953), princesse de Grèce et de Danemark par mariage
Fran%C3%A7oise d%27Orl%C3%A9ans-Longueville/Françoise d'Orléans-Longueville :
Françoise d'Orléans (5 avril 1549 - 11 juin 1601) était la seconde épouse de Louis de Bourbon, prince de Condé, "prince du sang" et chef des huguenots pendant les guerres de religion françaises.
Fran%C3%A7oise de_Bette/Françoise de Bette :
Françoise Bette (1593-1666) fut, de 1637 à 1666, la 26e abbesse de l'abbaye de Forest. Son cousin, Guillaume de Bette, 1er marquis de Lede, était chevalier de l'Ordre de Santiago lié à la cour des Habsbourg. En tant qu'abbesse, elle a dû faire face à des difficultés financières, qu'elle a tenté de résoudre en vendant une partie des terres de l'abbaye. Elle a également tenté de réformer le monastère, qui avait acquis une réputation de discipline lâche. Elle n'a pas particulièrement réussi dans les deux efforts. En 1644, elle commanda un précieux reliquaire de style baroque pour abriter les reliques de sainte Alena. Cela a probablement été payé par sa famille. Il se trouve maintenant dans l'église paroissiale de Forest, en Belgique.
Fran%C3%A7oise de_Br%C3%A9z%C3%A9/Françoise de Brézé :
Françoise de Brézé (vers 1518 - 14 octobre 1577), comtesse suo jure de Maulévrier, était une noble et courtisane française. Elle a été Première dame d'honneur de la reine Catherine de Médicis de 1547 à 1560 et régente de la Principauté de Sedan de 1553 à 1559.
Fran%C3%A7oise de_Cezelli/Françoise de Cezelli :
Françoise de Cezelly (1558 - 16 octobre 1615) était une héroïne de guerre française pendant les guerres de religion françaises. Elle se distingue lors du siège du village de Leucate par les forces espagnoles alliées à la Ligue catholique en 1590, après que son mari, le gouverneur, ait été capturé et exécuté par l'ennemi.
Fran%C3%A7oise de_Chalus/Françoise de Chalus :
Françoise de Chalus (bap. Chalus, 24 février 1734 - Paris, 7 juillet 1821), était une noble et courtisane française. Elle était la mère de Louis, comte de Narbonne-Lara, peut-être par le roi Louis XV de France. Elle était la dame d'honneur de Louise Élisabeth de France en 1749-1759 et l'influente dame d'honneur préférée de la princesse Marie Adélaïde de France en 1764-1800.
Fran%C3%A7oise de_Clossey/Françoise de Clossey :
Françoise de Clossey (née le 12 octobre 1974) est une pianiste et organiste canadienne.
Fran%C3%A7oise de_Dinan/Françoise de Dinan :
Françoise de Dinan (1436-1499), était une héritière française, courtisan et éducatrice. Elle était la gouvernante d'Anne de Bretagne. Elle était la fille et l'héritière de Jacques de Dinan (mort en 1444), seigneur de Beaumanoir et chambellan à la cour de Bretagne, et de Catherine de Rohan. Elle était aussi l'héritière de son oncle paternel Bertrand de Dinan (mort en 1444), maréchal de Bretagne, seigneur de Montafilant, Chateaubriant et Huguetières. Elle est enlevée et mariée de force à Gilles de Bretagne, frère de François Ier, duc de Bretagne et de Pierre II, duc de Bretagne, en 1444. Elle devient veuve en 1450, lorsque son époux est emprisonné et meurt à l'instigation d'Arthur de Montauban, qui voulait l'épouser. Aidée de Françoise d'Amboise, elle épouse Guy XIV de Laval en 1451. En 1488, elle est nommée gouvernante d'Anne de Bretagne et de sa sœur Isabelle. Elle a joué un rôle actif dans les arrangements de mariage politique entourant Anne. En 1494, elle se remarie avec le noble Jean de Proisy.
Fran%C3%A7oise de_Dreux/Françoise de Dreux :
Françoise de Dreux (décédée après 1681) était une noble française, accusée dans la célèbre Affaire des Poisons. Françoise de Dreux était mariée à un membre du Parlement de Paris et cousine de deux juges dans l'affaire Poison. Elle était un membre populaire de la haute société parisienne et décrite comme une beauté charmante. Elle était passionnément amoureuse d'Armand Jean de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu, et cliente régulière de l'empoisonneuse Marguerite Joly. Elle fut traduite en justice en avril 1679 après avoir été désignée par Marie Bosse pour le meurtre de : Monsieur Pajot ; monsieur de Varennes; un de ses amants; un de ses amants concurrents du duc de Richelieu ; les tentatives d'assassinat de son mari et d'Anne de Richelieu (épouse du duc de Richelieu) ; et d'avoir commandé du vin empoisonné à La Voisin. Elle fut acquittée le 27 avril 1680. Une épigramme fut écrite à son sujet et sur l'affaire. Après l'arrestation de son fournisseur de poison, Joly, une ordonnance de réarrestation a été ordonnée en 1681. Elle a quitté le pays pour éviter d'être arrêtée, et à l'appel de son mari et de son amant, elle a été épargnée de toute punition pour ses crimes. sauf l'exil de la capitale. En fin de compte, elle a quand même été autorisée à vivre dans la capitale sous la supervision de son mari. L'affaire contre Françoise de Dreux et Marguerite Leféron, ainsi que celle de Marguerite de Poulaillon, ont attiré l'attention car elles étaient les premières clientes, et les premiers membres des classes supérieures à être impliquées dans l'affaire, et les peines légères à leur égard, malgré leur culpabilité, était considéré comme préjudiciable à la légitimité de la cour ; ils étaient évidemment une preuve de discrimination de classe, car d'autres accusés du même crime dans l'affaire, mais appartenant à une classe sociale différente, ont été condamnés à être exécutés. Un exemple est celui de Madame Philbert, qui assassina en 1673 son mari charpentier Brunet par le poison de Marie Bosse pour épouser son amant, le musicien Philippe Rebille Philbert : son crime fut identique à celui de Leféron, mais elle fut condamnée à la pendaison après avoir sa main droite coupée.
Fran%C3%A7oise de_Foix/Françoise de Foix :
Françoise de Foix, comtesse de Châteaubriant (vers 1495 - 16 octobre 1537) était une maîtresse en chef de François Ier de France .
Fran%C3%A7oise de_Graffigny/Françoise de Graffigny :
Françoise de Graffigny (née Françoise d'Issembourg du Buisson d'Happoncourt ; 11 février 1695 - 12 décembre 1758), mieux connue sous le nom de Madame de Graffigny, était une romancière, dramaturge et hôtesse de salon française. D'abord célèbre comme l'auteur des Lettres d'une Péruvienne, roman publié en 1747, elle devient l'écrivaine vivante la plus connue au monde après le succès de sa comédie sentimentale Cénie en 1750. Sa réputation de dramaturge souffre lors de sa deuxième pièce à la Comédie-Française, La Fille d'Aristide, fut un flop en 1758, et même son roman tomba en disgrâce après 1830. Dès lors et jusqu'au dernier tiers du XXe siècle, elle fut presque oubliée, mais grâce à de nouvelles études et l'intérêt pour les femmes écrivains suscité par le mouvement féministe, Françoise de Graffigny est aujourd'hui considérée comme une écrivaine française importante du XVIIIe siècle.
Fran%C3%A7oise de_Langlade/Françoise de Langlade :
Françoise de Langlade (1921 - 17 juin 1983) était rédactrice en chef de magazine chez Conde Nast Publications et épouse du créateur de mode Oscar de la Renta. Elle a été nommée au Temple de la renommée de la liste internationale des meilleures tenues en 1973.
Fran%C3%A7oise de_Lansac/Françoise de Lansac :
Françoise de Lansac née de Sainte-Maure de Montausier (1582-1657) était une courtisane française. Elle était la gouvernante royale du roi Louis XIV de France et de son frère de 1638 à 1643. Elle était la fille de Gilles de Souvré et mariée à Artus de Saint Gelais en 1601. Elle était une parente du cardinal de Richelieu. En 1638, le roi et le cardinal de Richelieu réorganisent la maison de la reine et remplacent toutes les personnes considérées comme déloyales envers le roi et le cardinal par leurs propres loyalistes. En conséquence, Françoise de Lansac est nommée gouvernante royale, et le comte de Brassac et son épouse Catherine de Brassac ont été nommés aux postes de surintendante de la maison de la reine et de Première dame d'honneur, respectivement, afin de garder la reine et sa maison sous contrôle. Lorsque la reine Anne est devenue régente en 1643, elle l'a remplacée par Marie-Catherine de Senecey .
Fran%C3%A7oise de_Maridor/Françoise de Maridor :
Françoise de Maridor (c. 1558 - 29 septembre 1620) était une courtisane française, dame d'honneur de Catherine de Médicis. Elle est née au château de la Freslonnière vers 1558, fille d'Olivier de Maridor, seigneur de Vaux-en -Belin, Saint-Ouen, La Freslonnière, et Château-Sénéchal et Anne fille de Jacques I er Goyon de Matignon. Lors de son premier mariage en 1574, elle épouse Jean de Coësmes, seigneur de Lucé, l'un des plus riches seigneurs de la Sarthe. Il mourut face aux Huguenots, lors du siège de Lusignan en décembre 1574 ou janvier 1575. Veuve, elle fut courtisée par Charles de La Rochefoucauld - Randan (neveu de François III de La Rochefoucauld) et Jean III ou II de Beaumanoir - Lavardin, qui finira par se battre pour elle (en mai 1575, Beaumanoir tue Randan en duel et se réfugie chez Henri de Navarre en Gascogne). Elle se remarie finalement le 10 janvier 1576, avec Charles de Chambes, Comte de Montsoreau, Chambellan et Grand-chasseur du Duc d'Alençon et d'Anjou. Elle eut quatre filles et deux fils : René de Chambes (vers 1587-1649) Charles de Chambes (1594-1640) Marguerite de Chambes (vers 1590-1634) Françoise de Chambes Françoise de Chambes Suzanne de Chambes (1600-1625)
Fran%C3%A7oise de_Mazarin/Françoise de Mazarin :
Françoise de Mazarin (1688-1742), était une fonctionnaire de la cour française. Elle a été la dame d'atour de la reine Marie Leszczyńska en 1731-1742. Elle est née Françoise de Mailly, fille de Louis de Mailly (1663-1699) et d'Anne-Marie-Françoise de Sainte-Hermine. Elle épousa Louis Phélypeaux, marquis de la Vrillière, le 1er septembre 1700, mais il ne mourut que cinq ans plus tard en 1725, et elle resta veuve. Le 14 juin 1731, elle épousa Paul-Jules de la Porte de Meilleraye, duc de Meilleraye, mais lui aussi mourut après seulement trois mois de mariage. Elle est nommée dame d'atour de la reine Marie Leszczyńska le 25 août 1731, succédant à sa mère. Elle devient l'amie personnelle de la reine et la favorite des dames d'honneur aux côtés de Marie Brûlart, duchesse de Luynes. Elle présente son fils, Louis Phélypeaux, comte de Saint-Florentin, à la cour, où il devient secrétaire d'État. Elle n'aimait pas la position de sa petite-fille, Louise Julie de Mailly-Nesle, comtesse de Mailly, en tant que maîtresse royale, et mourut au milieu d'une intrigue pour remplacer Louise Julie par sa petite-fille cadette, Marie Anne de Mailly-Nesle.
Fran%C3%A7oise de_Montglat/Françoise de Montglat :
Françoise de Montglat née de Longuejoue (décédée en 1633) était une fonctionnaire de la cour française. Elle était la gouvernante royale du roi Louis XIII de France et de ses frères et sœurs. Françoise de Montglat était la fille de Thibaut de Longuejoue et de Madeleine Briçonnet. Elle épouse Robert de Harlay (1550-1607), baron de Montglat et chambellan royal, en 1579. Elle est nommée gouvernante royale des enfants du roi Henri IV de France. Elle reçut la responsabilité des enfants du roi avec la reine Marie de Médicis, ainsi que des enfants du roi avec ses maîtresses, qui furent élevés ensemble. Elle était appelée «Mamangat» par ses charges royales, qui correspondaient avec elle à l'âge adulte. Sa fille Jeanne de Harlay (plus tard Jeanne de Saint George) devint camarade de jeu et sous-gouvernante des enfants royaux, qui l'appelaient "Mamie", et fut plus tard dame d'honneur et correspondante d'Henrietta Maria et, enfin, nommée gouvernante à Anne Marie Louise d'Orléans, duchesse de Montpensier. Ses lettres sont conservées.
Fran%C3%A7oise de_Montmorency-Fosseux/Françoise de Montmorency-Fosseux :
Françoise de Montmorency-Fosseux (1566 - 6 décembre 1614), également appelée "La Belle Fosseuse" ou "La Fosseuse", fut la maîtresse du roi Henri III de Navarre (futur roi Henri IV de France) de 1579 à 1581.
Fran%C3%A7oise de_Panafieu/Françoise de Panafieu :
Françoise de Panafieu (née le 12 décembre 1948) est une femme politique française, membre du parti Les Républicains (LR) et maire du 17e arrondissement de Paris entre 2001 et 2008.
Fran%C3%A7oise de_Paroy/Françoise de Paroy :
Françoise d'Estamville, Dame de Paroy également appelée Mme de Parois ou de Parroys (décédée en 1557), était une fonctionnaire de la cour française. Certaines sources françaises donnent son nom et titre comme "Françoise d'Estainville, dame de Chevreaul et de Perroye".
Fran%C3%A7oise de_Rimini/Françoise de Rimini :
Françoise de Rimini (Francesca da Rimini) est un opéra en quatre actes avec un prologue et un épilogue. Dernier opéra composé par Ambroise Thomas, il met en scène un livret français de Michel Carré et Jules Barbier basé sur un épisode de la Divine Comédie de Dante. L'opéra a été créé par l'Opéra de Paris le 14 avril 1882 mais est tombé dans une relative obscurité jusqu'à sa renaissance en 2011.
Fran%C3%A7oise de_Rohan/Françoise de Rohan :
Françoise de Rohan (1535 - 1er décembre 1591) était une duchesse et courtisan française. Elle a servi de dame d'honneur à la reine Catherine de Médicis.
Fran%C3%A7oise de_Veyrinas/Françoise de Veyrinas :
Françoise de Veyrinas (4 septembre 1943 - 16 août 2008), née Gardey de Soos, était une femme politique française et membre du Parlement européen.
Fran%C3%A7oise en_italien/Françoise en italien :
Françoise en italien est un album de compilation de la chanteuse populaire française Françoise Hardy où toutes les chansons sont en langue italienne. Cette compilation n'a été publiée en Afrique du Sud qu'en 1970 sous le label World Record Co. Elle contient dix titres publiés en singles sous le label italien Compagnia Generale del Disco, de 1968 à 1970.
Fran%C3%A7oise de_Lorraine,_Duchesse_de_Vend%C3%B4me/Françoise de Lorraine, Duchesse de Vendôme :
Françoise de Lorraine (novembre 1592 - 8 septembre 1669) était une princesse de Lorraine et belle-fille d'Henri IV de France. Parfois connue sous le nom de Françoise de Mercœur, elle appartenait à la branche des cadets de Mercœur des ducs souverains de Lorraine et était une nièce de Louise de Lorraine, épouse du précédent roi Henri III. Françoise était l'héritière de son père et, à ce titre, était la duchesse de Mercœur et Penthièvre suo jure.
Fran%C3%A7oiz Breut/Françoiz Breut :
Françoiz Breut (né le 10 décembre 1969 à Cherbourg) est le nom de scène de Françoise Breut, illustratrice et chanteuse française de pop lunatique et mélancolique. Breut s'est impliquée dans la musique lorsque son fiancé de l'époque, la pop star française Dominique A, lui a demandé de contribuer au chant sur trois chansons de son album de 1993, Si Je Connais Harry. Il a ensuite écrit et arrangé la plupart des chansons de son premier album éponyme. Elle a également collaboré avec Yann Tiersen, Louise Attaque et Calexico. Elle vit à Bruxelles, Belgique.
Fran%C3%A7oiz Breut_(album)/Françoiz Breut (album):
Françoiz Breut, également connu sous le nom de 08648046495, est le premier album du chanteur français Françoiz Breut, sorti en 1997. Les chansons ont été écrites par Dominique Ané, le petit ami de Breut à l'époque.
Fran%C3%A7onne/Franconne :
La Françonne est une crique située au nord de Mirabel-aux-Baronnies en France, département de la Drôme, et à l'est de l'ancien quartier juif appelé les Josiols. Ce quartier a existé jusqu'en 1348, date à laquelle les habitants des Josiols ont été assassinés à cause des rumeurs selon lesquelles ils auraient provoqué l'apparition de la peste à Mirabel en empoisonnant les puits. On disait que les Juifs eux-mêmes ne souffraient pas du ravageur car ils buvaient l'eau du ruisseau Françonne. Françonne est aussi le nom du site situé à l'est des Josiols, le ruisseau passant entre les deux. La Françonne rejoint la rivière Gaude, contributrice de la rivière Eygues.
Fran%C3%A7oso/Françoso :
Antônio Benedicto Françoso (né le 12 mars 1941), connu sous le nom de Françoso, est un ancien footballeur brésilien.
Fran%C3%A7oys Bernier/Françoys Bernier :
Françoys Joseph Arthur Maurice Bernier (12 juillet 1927 - 3 février 1993) était un pianiste, chef d'orchestre, producteur de radio, administrateur artistique et professeur de musique canadien. Il a été directeur musical des Festivals de Montréal de 1956 à 1960 et a été un chef d'orchestre actif et un producteur pour la radio de la SRC pendant les années 1950 et au début des années 1960. Il a été directeur général de l'Orchestre symphonique de Québec de 1960 à 1966, puis directeur musical de l'orchestre de 1966 à 1968. Il a également été actif comme professeur de direction d'orchestre dans plusieurs universités, notamment comme premier directeur de la Faculté de musique Département de l'Université d'Ottawa.
Fran%C3%A9 Lessac/Frané Lessac :
Frané Lessac est une auteure, illustratrice et peintre née aux États-Unis qui vit en Australie-Occidentale. Elle a publié de nombreux livres pour enfants et a remporté de nombreux prix pour ses illustrations.
Fran%C4%8Dek Gorazd_Tir%C5%A1ek/Franček Gorazd Tiršek :
Franček Gorazd Tiršek (né le 8 mars 1975) est un tireur sportif slovène qui a remporté trois médailles d'argent et une de bronze aux Jeux paralympiques. Tiršek est devenu tétraplégique dans un accident de voiture en 2003. Avant l'accident, il participait au tir à la carabine de chasse. . A l'âge de 32 ans, il commence à pratiquer le para-tir. Dans ce sport, Tiršek concourt dans la catégorie SH2 dans les disciplines suivantes : R4 Mixte 10 mètres carabine à air comprimé debout SH2, R5 Mixte 10 mètres carabine couchée SH2 et R9 Mixte 50 mètres carabine couchée SH2. Tiršek utilise sa main gauche pour tirer. Aux Jeux paralympiques d'été, Tiršek a représenté la Slovénie à trois reprises, aux Jeux paralympiques d'été de 2012 à Londres, aux Jeux paralympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro et aux Jeux paralympiques d'été de 2020 à Tokyo. A chaque fois, il a remporté une médaille d'argent dans la discipline R4. De plus, il a terminé 7e en R5 en 2016. Il a également été le porte-drapeau de la Slovénie lors de la cérémonie d'ouverture à Rio en 2016. La médaille que Tiršek a remportée à Tokyo était la 50e médaille pour la Slovénie aux Jeux Paralympiques, en tenant compte des médailles que les athlètes ont remporté lorsque la Slovénie faisait partie de la Yougoslavie. Il est entraîné par Polonca Sladič, qui a entraîné des para-tireurs pour plusieurs Jeux paralympiques, et entraîné Živa Dvoršak aux Jeux olympiques d'été de 2020. Après la compétition R4, Sladič a déclaré que Tiršek était presque trop tard pour le 11e coup, mais il a réussi à tirer à temps. Tiršek a déclaré qu'il aurait pu viser l'or s'il avait eu plus de coups disponibles. Plus tard à Tokyo, Tiršek a remporté une médaille de bronze dans l'épreuve R5. Pour ses réalisations dans les sports paralympiques, Tiršek a reçu plusieurs prix et distinctions. Il a été nommé Athlète masculin de l'année par la Fédération sportive paralympique de Slovénie et le Comité paralympique de Slovénie en 2012, 2014, 2015 et 2016. Il a également été nommé Athlète paralympique de l'année en 2013 et 2014.
Fran%C4%8Dek Rudolf/Franček Rudolf :
Franček Rudolf (né le 5 septembre 1944) est un poète, auteur, scénariste, dramaturge, réalisateur, critique et journaliste slovène. Rudolf est né à Lipovci, en Slovénie. Il a grandi en Yougoslavie sous Tito, a terminé ses études secondaires à Maribor et est diplômé de l'Académie du théâtre, de la radio, du cinéma et de la télévision (AGRFT) de l'Université de Ljubljana. Il a commencé comme acteur en 1969, mais s'est rapidement impliqué dans l'écriture de scénarios. Dans les années 1970, il travaille comme scénariste puis réalisateur pour Viba Film. En plus de son travail au cinéma et à la télévision, il a enseigné des cours de cinéma et écrit des critiques de films dans les années 1980. En 1994, il est devenu rédacteur en chef à Radio Slovenije et y est resté jusqu'à sa retraite en 2006. Le premier livre de poésie de Rudolf, Dnevi v Predalu (Jours dans le tiroir), a été publié en 1968. Son volume de poésie le plus récent est Dež, ulice, mesec (Rain, Streets, Moon) a été publié en 2004. Son premier roman, Kam je mama šla? (Where Has Mother Gone?) a été publié en 1975. Quinze romans ont suivi, le plus récent étant Tolmun na dnu reke (Piscine au fond de la rivière) publié en 2006.
Fran%C4%8Deska Kirke/Frančeska Kirke :
Frančeska Kirke (letton : Frančeska Kirke) (15 décembre 1953) est une peintre lettone. Elle est entrée dans le monde de l'art letton en 1974, participant activement à des expositions en Lettonie et à l'étranger.
Fran%C4%8Desko Micalovi%C4%87/Frančesko Micalović :
Frančesko Ratkov Micalović était un imprimeur ragusain du début du XVIe siècle qui a imprimé les premiers livres sur la langue vernaculaire de la population de Raguse contemporaine (Dubrovnik moderne). Micalović a préparé des types d'écriture cyrillique et organisé l'impression de livres de prières à Venise en 1512. Ces livres de prières sont connus sous le nom de Molitvenik et Officio. Micalović a été obligé de collecter des livres imprimés et de les vendre dans sa boutique qu'il devait ouvrir à Dubrovnik et en Serbie ottomane. Dans les documents de 1510 et 1513 signés par Micalović, le livre de prières était appelé "en langue et lettres serbes". Dans les sources, la langue de ces livres de prières et de l'écriture dans laquelle ils sont imprimés est appelée bosnien, ragusain, serbe, croate ou serbo-croate, selon le point de vue de ses auteurs.
Fran%C8%9B %C8%9Aand%C4%83r%C4%83/Franț Țandără :
Franț Țandără (22 février 1930, Izbiceni, comté d'Olt - 2 mai 2004, Giurgiu) était un communiste roumain et un tortionnaire autoproclamé. Țandără est né dans une famille pauvre et dysfonctionnelle. Abandonné par ses deux parents, il devient pupille de l'armée à 11 ans. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il mène une vie vagabonde, avant de devenir en 1946 un sympathisant du Parti communiste roumain à Giurgiu. Selon son récit d'une interview, il s'est attiré les faveurs de Pavel Ștefan, un patron communiste local, qui lui a trouvé du travail à Căile Ferate Române. Après une dispute avec son père, cependant, Țandără a tué son père avec une hache; il a été appréhendé et condamné à 12 ans de travaux forcés. Țandără a passé plusieurs années à faire du travail forcé sur le canal Danube-mer Noire et aurait servi d'informateur aux autorités communistes dans les camps de rééducation. Après avoir été transféré à Culmea, il est envoyé en août 1951 à l'hôpital psychiatrique no. 9 à Bucarest, où il prétend avoir été employé par la Securitate pour aider à la torture et au meurtre de prisonniers politiques. Il a été libéré tôt, après avoir reçu une grâce présidentielle qui, selon lui, a été signée par l'écrivain Mihail Sadoveanu. En 1956, Țandără a succombé à la pression mentale et a été interné dans un hôpital psychiatrique. Après sa libération, il a travaillé comme charpentier et apiculteur. Selon ses propres déclarations, Țandără a torturé et tué plus de 100 personnes, et s'est amusé à le faire, déclarant: "Je détestais la bourgeoisie au maximum. Je voulais tous les tuer" . Ses revendications, où il a demandé à être jugé par un tribunal de ses victimes, font l'objet du livre de 1999 The Road to Damascus: Confession of a former torturer de Doina Jela.Selon Variety, sur les 1 700 Roumains estimés dont la mission sous le régime communiste torturait des prisonniers politiques, Țandără était le seul à ressentir le besoin d'avouer. Il est décédé en 2004 à Giurgiu, sans jamais avoir été poursuivi pour les crimes qu'il a avoués. Son histoire est présentée dans L'après-midi d'un tortionnaire, un film biographique roumain de 2001 réalisé par Lucian Pintilie basé sur le livre de Jela et mettant en vedette Gheorghe Dinică dans le rôle de Țandără.
Fraoch-Eilean/Fraoch-Eilean :
Fraoch-eilean est une petite île avec une population incertaine au nord de Benbecula dans les Hébrides extérieures d'Écosse. Il s'étend sur environ 55 hectares (140 acres) et le point culminant est de 11 mètres (36 pieds). Son nom dérive du gaélique pour "île de bruyère". Il est relié à Grimsay par une chaussée et il y a une colonie appelée Seana Bhaile (gaélique écossais : vieux village). North Uist est au nord et la chaussée North Ford à l'ouest. Les petits îlots d'Eilean Roinoch et Màs Grimsay se trouvent juste au large à l'est. Les cartes de l'Ordnance Survey du 19e et du début du 20e siècle montrent que le nom de l'île est Seanabaily.
Fraoch Bheinn/Fraoch Bheinn :
Fraoch Bheinn (858 m) est une montagne isolée des Highlands du Nord-Ouest, en Écosse, située à la tête du Loch Arkaig à Lochaber. Glen Dessary se trouve au sud et le Glen Kingie sur son côté nord.
Fraoch Eilean,_Loch_Awe/Fraoch Eilean, Loch Awe :
Fraoch Eilean/Ejlean est une petite île située à l'extrémité nord du Loch Awe, un lac d'eau douce à Argyll and Bute, en Écosse. Il est remarquable d'être le site d'un château royal médiéval, aujourd'hui en ruine, qui fut confié à la garde du clan Macnaghten par Alexandre III en 1267.
Fraoch Eilean,_Loch_Lomond/Fraoch Eilean, Loch Lomond :
Fraoch Eilean est une petite île du Loch Lomond, en Écosse. Son nom signifie « île de bruyère » en gaélique écossais. Il est près de Luss sur le continent, et selon la légende, a été utilisé comme prison, en effet sur le plan de 1792 de Charles Ross de Dunbartonshire, Loch Lomond et ses environs, Fraoch Eilean est marqué comme "Prison de Luss". Il est couvert de bruyère et ronces.
Fraochaidh/Fraochaidh :
Fraochaidh (879 m) est une montagne des monts Grampian, située entre Glen Coe et Oban sur la côte ouest de l'Écosse. Il se trouve à la frontière entre Highland et Argyll and Bute. Montagne aux parois escarpées, bon nombre de ses approches sont couvertes d'épaisses plantations forestières. Le meilleur itinéraire vers le sommet est du côté de Glen Coe au nord.
Baie de Fraochy/Baie de Fraochy :
Fraochy Bay est un dessin animé en gaélique écossais créé par Neillydubh Animation Limited et produit par Moja TV pour BBC Alba et financé par MG Alba. La série se déroule dans la ville fictive de Fraochy Bay, théoriquement située quelque part au large de la côte ouest de l'Écosse, sans thème central autre qu'une exploration des personnages légèrement étranges et des événements surréalistes qui se déroulent dans et autour de la ville. La série a fait ses débuts sur BBC Alba à la fin de 2009 avec ses trois premiers épisodes diffusés les 21, 22 et 23 décembre. La série originale de la quatrième série a commencé en avril 2013 et une cinquième série a suivi en octobre 2014 jusqu'au 1er mars 2015.
Fraomar/Fraomar :
Fraomar (latin : Fraomarius) fut brièvement le roi des Bucinobantes, une tribu alamanique, de 372 à 373 environ. En 372/3, l'empereur romain Valentinien Ier attaqua les Alamans et tenta de prendre leur « roi », Macrian, prisonnier . Fraomar a été installé à sa place, mais les Alamans étaient mécontents et Macrian a finalement été renvoyé au pouvoir par ses partisans. En 374, Valentinien est contraint de faire la paix avec Macrien.
Frappelle/Frapelle :
Frapelle (prononciation française : [fʁapɛl] (écouter)) est une commune du département des Vosges dans le Grand Est dans le nord-est de la France.
Frapin/Frapin :
Frapin est un producteur de Cognac basé dans la ville de Segonzac, au cœur de la région de Grande Champagne en France. La famille Frapin est implantée dans le Sud-Ouest de la France depuis 1270, initialement en tant que famille de vignerons. Ils sont ensuite devenus distillateurs et perpétuent cette tradition depuis 20 générations. La région de Grande Champagne est l'endroit où la famille s'installe finalement, établissant son siège social au château de Fontpinot à Segonzac. Aujourd'hui, le domaine Frapin s'étend sur 300 hectares entièrement en Grande Champagne, officiellement classé Premier Grand Cru du Cognac, dont 200 hectares sont plantés en cépage Ugni blanc.
Fraport/Fraport :
Fraport AG Frankfurt Airport Services Worldwide, communément appelée Fraport, est une société de transport allemande qui exploite l'aéroport de Francfort à Francfort-sur-le-Main et détient des participations dans l'exploitation de plusieurs autres aéroports dans le monde. Dans le passé, l'entreprise gérait également le plus petit aéroport de Francfort-Hahn situé à 130 kilomètres à l'ouest de la ville. Elle est cotée à la fois au Xetra et à la Bourse de Francfort. Le directeur général actuel de la société est Stefan Schulte. En 2019, l'entreprise comptait 22 514 employés et un chiffre d'affaires annuel d'environ 3,3 milliards d'euros. Fraport a été le principal sponsor de l'équipe de football de Bundesliga Eintracht Frankfurt de 2002 à 2012. Fraport AG est également impliqué dans les opérations d'assistance en escale dans ses propres aéroports et dans des aéroports exploités par des tiers. Elle opère majoritairement des services d'assistance en escale dans un contexte dérégulé. Fraport a également participé à la préparation de l'aéroport de Francfort et de l'aéroport international Indira Gandhi pour les opérations de l'A380.
Fraport Arena/Fraport Arena :
La Fraport Arena est une arène couverte située à Francfort, en Allemagne. Il est principalement utilisé pour accueillir des matchs de basket-ball, des matchs de volley-ball et des matchs de football en salle. La capacité d'accueil de l'arène est de 5 002 personnes pour les matchs de basket-ball.
Frappato/Frappato :
Frappato di Vittoria ou Frappato est un cépage rouge italien planté principalement en Sicile. En tant que cépage, Frappato produit des vins légers avec un arôme de raisin distinct. Il est le plus souvent considéré comme un composant du seul vin DOCG de Sicile, Cerasuolo di Vittoria, qui se compose de 30 à 50 % de Frappato et de 50 à 70 % de Nero d'Avola. Une étude italienne publiée en 2008 utilisant le typage ADN a montré une relation génétique étroite entre le Sangiovese d'une part et dix autres cépages italiens d'autre part, dont le Frappato. Il est donc probable que Frappato soit un croisement de Sangiovese et d'un autre cépage, jusqu'ici non identifié.
Frappier/Frappier :
Frappier peut faire référence à :
Frappuccino/Frappuccino :
Frappuccino est une gamme de boissons au café glacé mélangées vendues par Starbucks. Il se compose d'une base de café ou de crème, mélangée avec de la glace et des ingrédients tels que des sirops aromatisés et généralement garnie de crème fouettée et / ou d'épices. Les frappuccinos sont également vendus sous forme de boissons au café en bouteille dans les épiceries, les dépanneurs et les distributeurs automatiques.
Frapp%C3%A9/Frappé :
Frappé ou frappe peut faire référence à :
Café Frapp%C3%A9/Café Frappé :
Un café frappé , grec frappé , Nescafé frappé ou simplement frappé ( grec : φραπέ , frapé , [fraˈpe] ) est une boisson au café glacé grec à base de café instantané (généralement, Nescafé séché par pulvérisation ), d'eau, de sucre et de lait. Le mot s'écrit souvent frappe (sans accent). Le frappé a été inventé grâce à l'expérimentation de Dimitris Vakondios, un représentant de Nescafé, en 1957 à Thessalonique. Les Frappés sont parmi les formes de café les plus populaires en Grèce et à Chypre et sont devenus une caractéristique de la culture grecque du café en plein air d'après-guerre.
Fraps/Fraps :
Fraps (dérivé des images par seconde) est un utilitaire d'analyse comparative, de capture d'écran et d'enregistrement d'écran pour Windows développé par Beepa. Il peut capturer à partir de logiciels qui utilisent DirectX et OpenGL, tels que les jeux PC.
Fraquelfing/Fraquelfing :
Fraquelfing (prononciation française : [fʁakɛlfɛ̃] ; allemand : Frackelfingen) est une commune du département de la Moselle dans le Grand Est dans le nord-est de la France.
Frari (nom de famille)/Frari (nom de famille) :
Frari est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Angelo Antonio Frari (1780–1865), médecin dalmate Michele Carlo Frari (1813–1896), professeur d'obstétrique Luigi Frari (1813–1898), médecin et militant politique
Triptyque Frari/Triptyque Frari :
Le triptyque de Frari ou triptyque de Pesaro est une huile sur panneau triptyque de Giovanni Bellini de 1488. Il est signé et daté 1488 au centre du trône de la Vierge Marie, bien qu'il ait fallu plusieurs années pour le produire, ce qui signifie qu'il l'a commencé en 1485. Au revers se trouve une étiquette datant plus précisément de son achèvement, au 15 février 1488. Il est dans la basilique de Santa Maria Gloriosa dei Frari à Venise.Sa scène centrale est la Vierge et l'Enfant intronisés avec deux anges musiciens, flanqués à gauche de saint Nicolas de Bari et de saint Pierre et à droite de saint Marc (patron de Venise ) et saint Benoît. La division de l'œuvre en compartiments est plutôt démodée et a peut-être été explicitement demandée par le commanditaire, mais Bellini l'utilise à son avantage, intégrant l'architecture peinte au cadre, qu'il a lui-même conçu. Cela développe l'illusionnisme de son retable de San Giobbe, plaçant à nouveau la Vierge dans un manteau bleu profond sur un haut trône de marbre, en utilisant une lumière dorée et une abside de style byzanto-vénitien. Sur les côtés, de fines bandes de paysage suggèrent un vaste espace derrière l'œuvre, tandis que l'abside en trompe-l'œil derrière la Vierge porte une inscription indiquant IANUA CERTA POLI DUC MENTEM DIRIGE VITAM : QUAE PERAGAM COMMISSA TUAE SINT OMNIA CURAE ("Certaine porte de ciel, guide [mon] esprit, dirige [ma] vie : que tout ce que je fais te soit confié »).
Fréroz/Froz :
Fraroz (prononciation française : [fʁaʁo]) est une commune du département du Jura en Bourgogne-Franche-Comté dans l'est de la France.
Frary/Frary :
Frary est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Donald Paige Frary (1893-1919), professeur et auteur américain Frank P. Frary (1856–1911), homme politique américain Michael Frary (1918–2005), artiste américain Ralph Frary (1876–1925), joueur de baseball et arbitre américain
Fras/Fras :
Fras peut faire référence à :
Grottes de Frasassi/Grottes de Frasassi :
Les grottes de Frasassi (en italien : Grotte di Frasassi) sont un système de grottes karstiques dans la municipalité de Genga, en Italie, dans la province d'Ancône, dans les Marches. Elles font partie des grottes témoins les plus célèbres d'Italie.
Frasat Ali/Frasat Ali :
Frasat Ali Mughal (31 juillet 1949 - 13 octobre 2022) était un joueur de cricket polyvalent du Kenya qui a joué pour l'équipe de cricket d'Afrique de l'Est. Il a disputé le premier One Day International d'Afrique de l'Est contre la Nouvelle-Zélande, leur premier match de la Coupe du monde 1975. Dans ce match, il a fait un score de 45, le plus élevé jamais réalisé par quiconque de l'équipe de cricket d'Afrique de l'Est. Il a disputé les trois matches de l'Afrique de l'Est lors de la Coupe du monde, mais n'a pris aucun guichet avec ses entraîneurs moyens. Il est décédé le 13 octobre 2022. Frasat Ali a été le premier joueur à ouvrir à la fois le bâton et le bowling dans un One Day International, lorsqu'il l'a fait lors du match de Coupe du monde contre la Nouvelle-Zélande.
Frasca (homonymie)/Frasca (homonymie) :
Frasca International, Inc. est un fabricant de simulateurs de vol situé aux États-Unis. Frasca peut aussi faire référence à :
Champ Frasca/Champ Frasca :
Frasca Field (FAA LID : C16) est un aéroport privé à usage public situé à l'extrémité nord d'Urbana dans le comté de Champaign, Illinois, États-Unis. Il appartient à Frasca Air Service, qui sert également d'opérateur de base fixe (FBO). L'aéroport dessert la grande région métropolitaine de Champaign-Urbana dans le centre-est de l'Illinois. Frasca Field est situé sur la US Route 45 et est accessible via la sortie 184 de la I-74 en direction du nord. Il se trouve de l'autre côté de la ville par rapport à l'aéroport de Willard et est généralement préféré par les opérateurs privés et les entreprises en raison du volume de trafic plus faible.
Frasca International/Frasca International :
Frasca International, Inc., est un fabricant américain d'appareils d'entraînement de simulation de vol, avec plus de 3000 appareils d'entraînement livrés dans environ 70 pays à travers le monde. Basée à Urbana, Illinois, Frasca International a été fondée à Champaign, Illinois en 1958 par Rudy Frasca. Il appartient à FlightSafety International, une division de Berkshire Hathaway, suite à une acquisition en 2022. Les simulateurs de vol Frasca sont utilisés dans tous les segments de l'industrie aéronautique, y compris leur utilisation intensive dans de nombreux programmes d'aviation universitaires de premier plan, notamment Purdue University, Indiana State University , Embry-Riddle Aeronautical University, University of North Dakota, Liberty University, Louisiana Tech University, University of Illinois et Western Michigan University.
Frascarelli/Frascarelli :
Frascarelli est un nom de famille italien. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Andrei Frascarelli (né en 1973), le footballeur brésilien Damián Frascarelli (né en 1985), le footballeur uruguayen Giuseppe Frascarelli (vers 1923–2004), le footballeur italien Leonida Frascarelli (1906–1991), le cycliste italien
Frascaro/Frascaro :
Frascaro est une commune (municipalité) de la province d'Alessandria dans la région italienne du Piémont, située à environ 70 kilomètres (43 mi) au sud-est de Turin et à environ 11 kilomètres (7 mi) au sud-ouest d'Alessandria. Frascaro borde les municipalités suivantes : Borgoratto Alessandrino, Carentino, Castellazzo Bormida, Gamalero et Mombaruzzo.
Frascarolo/Frascarolo :
Frascarolo est une commune (municipalité) de la province de Pavie dans la région italienne de Lombardie, située à environ 60 km au sud-ouest de Milan et à environ 40 km au sud-ouest de Pavie. Au 31 décembre 2004, elle comptait 1 277 habitants et une superficie de 23,4 km2. Frascarolo borde les communes suivantes : Bassignana, Gambarana, Mede, Suardi, Torre Beretti e Castellaro, Valenza.
Frascati/Frascati :
Frascati (prononcé [fraˈskaːti]) est une ville et une commune de la capitale métropolitaine de Rome dans la région du Latium au centre de l'Italie. Il est situé à 20 kilomètres (12 mi) au sud-est de Rome, sur les collines Alban près de l'ancienne ville de Tusculum. Frascati est étroitement associée à la science, étant le siège de plusieurs laboratoires scientifiques internationaux. Frascati produit le vin blanc du même nom. C'est aussi un centre historique et artistique.
Frascati, Varsovie/Frascati, Varsovie :
Frascati (polonais : [fraˈskati]) est un quartier historique et une banlieue intérieure du centre de Varsovie, la capitale de la Pologne. La zone s'étend vers l'est depuis la place des Trois Croix et couvre le vaste parc et les lotissements entourant les rues Frascati et Nullo, situées entre le bâtiment du parlement polonais, la Bourse de Varsovie et le Musée national. Le quartier a été nommé d'après la ville italienne de Frascati.
Frascati (Somerset,_Virginie)/Frascati (Somerset, Virginie) :
Frascati est une maison de plantation de style fédéral du début du XIXe siècle près de Somerset dans le comté d'Orange, en Virginie. Frascati était la résidence de Philip P. Barbour, juge associé de la Cour suprême des États-Unis et homme d'État.
Frascati (homonymie)/Frascati (homonymie) :
Frascati peut faire référence à : Frascati, une ville du centre de l'Italie. Frascati, un quartier de Varsovie, Pologne. Frascati (vin), un vin blanc de cette région italienne. Frascati (Somerset, Virginie), une plantation du XIXe siècle. Manuel de Frascati, un document stipulant la méthodologie de collecte et d'utilisation des statistiques sur la recherche et le développement. Diocèse suburbain catholique romain de Frascati , siège titulaire catholique romain
Cathédrale de Frascati/Cathédrale de Frascati :
La cathédrale de Frascati (en italien : Basilica Cattedrale di San Pietro Apostolo, Duomo di Frascati) est une cathédrale catholique romaine et une basilique mineure à Frascati, en Italie. Dédiée à Saint Pierre l'Apôtre, c'est le siège de l'évêque de Frascati.
Frascati DOC/Frascati DOC :
Frascati, un vin blanc italien, tire son nom de la ville de Frascati, située à 25 km au sud-est de Rome, dans le Latium, en Italie. Les découvertes archéologiques de l'ancienne ville de Tusculum, aujourd'hui Frascati, démontrent la culture du raisin pour le vin depuis le 5ème siècle avant JC. Frascati était l'un des vins préférés de la Rome antique, des papes de la Renaissance, des poètes et des artistes en visite dans le Grand Tour (années 1700 et 1800) et de la génération La Dolce Vita dans les années 1960. Fabriqué à partir de raisins Malvasia di Candia, Malvasia del Lazio, Grechetto, Bombino bianco et Trebbiano, Frascati a obtenu le statut de Denominazione di Origine Controllata (DOC) en 1966 et le statut DOCG en 2011, ce qui en fait l'un des premiers vins DOC d'Italie. La zone Frascati DOC/DOCG est située au cœur des Castelli Romani, Tusculum et Albani Hills au sud de Rome et au nord du lac Albano. Les vignobles s'étendent de 200 à 1 000 pieds d'altitude. Les sols sont bien drainés et volcaniques. Le DOC autorise un minimum de 70% de Malvasia (Bianca di Candia) et/ou Malvasia del Lazio (alias Bombino) et un maximum de 30% de Trebbiano et/ou Greco et un maximum de 10% d'autres raisins blancs. De nombreuses caves du vignoble possèdent d'anciennes grottes romaines. Les caves et les techniques modernes ouvrent désormais la voie à une réputation toujours croissante d'un grand vin de qualité, avec de nombreuses étiquettes primées. Le vin Frascati est un ingrédient de l'apéritif Frascati Frizz.
Manuel de Frascati/Manuel de Frascati :
Le manuel de Frascati est un document énonçant la méthodologie de collecte de statistiques sur la recherche et le développement. Le manuel a été préparé et publié par l'Organisation de coopération et de développement économiques.
Frascati Tokamak_Upgrade/Frascati Tokamak Upgrade :
Le Frascati Tokamak Upgrade (FTU) est un tokamak opérant à Frascati, en Italie. S'appuyant sur l'expérience Frascati Tokamak, FTU est un tokamak compact à champ magnétique élevé (Btor = 8 Tesla). Il a commencé à fonctionner en 1990 et a depuis atteint des objectifs de fonctionnement de 1,6 MA à 8 T et une densité électronique moyenne supérieure à 4 × 1020 par mètre cube. La section poloïdale de FTU est circulaire, avec un limiteur.
Frascatore/Frascatore :
Frascatore est un nom de famille italien. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: John Frascatore (né en 1970), joueur de baseball américain Paolo Frascatore (né en 1992), footballeur italien
Frasch/Frasch :
Frasch peut faire référence à: Frasch, la langue frisonne septentrionale Herman Frasch (1851–1914), ingénieur minier et inventeur allemand Processus Frasch, une méthode d'extraction du soufre des gisements souterrains, conçue par Herman Frasch Tilman Frasch (actif à partir de 1994), historien allemand
Processus de Frasch/processus de Frasch :
Le procédé Frasch est une méthode d'extraction du soufre des gisements souterrains. C'est la seule méthode industrielle de récupération du soufre des gisements élémentaires. La majeure partie du soufre mondial a été obtenue de cette manière jusqu'à la fin du 20e siècle, lorsque le soufre récupéré à partir de sources de pétrole et de gaz est devenu plus courant (voir le procédé Claus ). Dans le procédé Frasch, de l'eau surchauffée est pompée dans le dépôt de soufre ; le soufre fond et est extrait. Le procédé Frasch est capable de produire du soufre de haute pureté.
Fraschini (nom de famille)/Fraschini (nom de famille) :
Fraschini est un nom de famille italien. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Achille Fraschini (né en 1936), le milieu de terrain de football italien Gaetano Fraschini (1816–1887), le ténor italien Mario Fraschini (1938–1983), le sprinter italien
Frascineto/Frascineto :
Frascineto ( Arbëreshë albanais : Frasnita ) est une commune italienne de la province de Cosenza dans la région de Calabre au sud de l'Italie . Il abrite une minorité Arbëresh.
Frasco/Frasco :
Frasco est une ancienne commune du district de Locarno dans le canton du Tessin en Suisse. Le 17 octobre 2020, les anciennes communes de Vogorno, Sonogno, Corippo, Brione (Verzasca) et Frasco ont fusionné pour former la nouvelle commune de Verzasca.
Frascoli/Frascoli :
Frascoli est un nom de famille italien. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Rodolfo Frascoli, concepteur de motos italien Sergio Frascoli (né en 1936), footballeur italien
Frasconi/Frasconi :
Frasconi est un nom de famille italien. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Antonio Frasconi (1919–2013), l'artiste uruguayen-américain Miguel Frasconi (né en 1956), le compositeur américain Pablo Frasconi (né en 1952), le réalisateur américain
Frasdorf/Frasdorf :
Frasdorf est une commune allemande du district de Rosenheim en Bavière.
Fraser/Fraser :
Fraser peut faire référence à :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gladiator 2000 film 2005 soundtrack""

Heureux d'être_gay / Heureux d'être gay : " Glad to Be Gay " est une chanson du groupe britannique de punk rock / new...