Rechercher dans ce blog

mercredi 16 novembre 2022

Françoise Macchi


Fran%C3%A7ois Bourque/François Bourque :
François Bourque (né le 18 novembre 1984 à New Richmond, Québec) est un skieur alpin canadien. François Bourque a commencé ses débuts nationaux en 2002. Bourque a remporté le super-G aux Championnats du monde juniors de 2003 et l'épreuve combinée aux Championnats du monde juniors de 2004. Au cours de la saison 2005, il a décroché une troisième place au super-G lors d'une épreuve de la Coupe du monde à Garmisch, en Allemagne. Au cours de la saison 2006, il a décroché une autre troisième place lors d'une épreuve de la Coupe du monde, cette fois au slalom géant à Alta Badia, en Italie. Aux Jeux olympiques d'hiver de 2006, Bourque a terminé en 4e place en slalom géant et en 8e place en super-G.

Fran%C3%A7ois Boutin/François Boutin :
François Boutin (21 janvier 1937 - 1er février 1995) était un entraîneur de chevaux pur-sang français. Fils d'agriculteur, il est né dans le village de Beaunay dans le nord du département de la Seine Maritime. Il a commencé à monter à cheval à un jeune âge et a participé à des compétitions de saut d'obstacles et de cross-country. Il débute sa carrière de coureur professionnel en conduisant des chevaux en courses attelées puis après avoir été apprenti en course de plat, obtient son brevet d'entraîneur en 1964. François Boutin a été l'entraîneur des écuries de Jean-Luc Lagardère et de la famille Stavros Niarchos. Au cours de sa carrière de plus de trente ans, il a été le premier gagnant de l'argent en France à sept reprises (1976, 1978-1981, 1983-1984). Bien que la victoire lui ait échappé dans la course hippique la plus prestigieuse de France, le Prix de l'Arc de Triomphe, Boutin a remporté la Poule d'Essai des Poulains à six reprises et la plupart des autres courses importantes du pays à plusieurs reprises. Courir hors de France Le cheval de Boutin, Sagaro, a été le premier à remporter la Gold Cup d'Ascot en Angleterre trois années de suite. De plus, des chevaux entraînés par Boutin ont remporté les 2000 Guinées anglaises de 1982, les 1000 Guinées de 1987 et les Matron Stakes en Irlande (Noureev, monté par le jockey d'écurie Philippe Paquet, a terminé premier des Deux mille Guinées de 1980, mais a ensuite été disqualifié). François Boutin a entraîné April Run pour Diana M. Firestone qui a gagné en France et a remporté deux victoires consécutives lors du 1981-82 Joe Hirsch Turf Classic Invitational à Belmont Park. Aux États-Unis, on se souvient surtout de Boutin en tant qu'entraîneur de la pouliche du Temple de la renommée Miesque qui a remporté deux victoires consécutives dans le Breeders' Cup Mile en 1987 et 1988 et d'Arazi, dont la victoire époustouflante dans la Breeders' Cup Juvenile de 1991 a été suivi par son bouleversement choquant lors du Kentucky Derby de 1992. De son premier mariage, il a eu un fils, Eric, et deux filles, Patricia et Nathalie. Veuf, il s'est remarié en 1989 avec la princesse Lucy Young Ruspoli, la fille de William T. Young de Lexington, Kentucky. Patricia travaille actuellement dans le domaine des courses. En 1995, François Boutin meurt d'un cancer du foie à Paris. Le Prix François Boutin de l'hippodrome de Deauville-La Touques à Deauville est nommé en son honneur. Ses petits-enfants lui rendent le trophée.
Fran%C3%A7ois Bouvard/François Bouvard :
François Bouvard (vers 1684-1760) était un compositeur français de l'époque baroque. Lyonnais d'origine, Bouvard débute sa carrière de chanteur à l'Opéra de Paris à l'âge de seize ans. Lorsque la qualité de sa voix se dégrade, il part étudier à Rome et se consacre au violon et à la composition. Son premier opéra, la tragédie en musique Médus, paraît à Paris en 1702.
Fran%C3%A7ois Bouvier/François Bouvier :
François Bouvier est un réalisateur de cinéma et de télévision canadien d'origine québécoise.Ses crédits incluent les films Jacques et novembre (Jacques et novembre), Unfaithful Mornings (Les Matins infidèles), Les Pots cassés, Winter Stories (Histoires d'hiver), Maman Last Call, Paul à Québec et La Bolduc, et des épisodes d'Urgence, Quai #1, Tribu.com, Miss Météo, Les Hauts et les bas de Sophie Paquin, 30 vies et Jérémie. Il a été nominé aux prix Génie du meilleur réalisateur aux 11e prix Génie en 1990 pour Les Matins infidèles et du meilleur scénario adapté au 20e prix Génie en 1999 pour Histoires d'hiver.
Fran%C3%A7ois Boux_de_Casson/François Boux de Casson :
François Boux de Casson (24 février 1908 - 31 janvier 1981) était un aristocrate français, propriétaire terrien et homme politique de droite. Il a été membre de la Chambre des députés de 1936 à 1940, représentant Les Sables-d'Olonne en Vendée.
Fran%C3%A7ois Bovon/François Bovon :
François Bovon (13 mars 1938 - 1er novembre 2013) était un bibliste et historien suisse du christianisme primitif. Il était professeur émérite Frothingham d'histoire de la religion à la Harvard Divinity School. Bovon était diplômé de l'Université de Lausanne et titulaire d'un doctorat en théologie de l'Université de Bâle (sous la direction d'Oscar Cullmann). De 1967 à 1993, il enseigne à la Faculté de théologie de l'Université de Genève. Bovon était professeur honoraire à l'Université de Genève et en 1993, il a reçu un doctorat honorifique de la Faculté de théologie de l'Université d'Uppsala, en Suède. Il a été président de la Société suisse de théologie de 1973 à 1977 et président du Studiorum Novi Testamenti Societas en 2000. Bovon a été l'auteur de nombreux ouvrages sur le christianisme primitif et a coédité le premier volume des Écrits apocryphes chrétiens dans la série La Pléiade (éditions Gallimard). Il a également écrit plusieurs livres sur Luc l'évangéliste et l'évangile de Luc, dont un important commentaire critique (dans la série EKK).
Fran%C3%A7ois Boyer/François Boyer :
François Boyer (1920 - 24 mai 2003) était un scénariste français. Il a obtenu un succès considérable avec sa première tentative d'écriture de scénario, Forbidden Games (1952). Au départ, il ne trouva aucun studio intéressé par son travail, il repensa donc le scénario sous forme de roman et le publia en 1947 sous le titre The Secret Game. Bien que le roman ait obtenu peu ou pas de succès dans son pays natal, il est devenu un énorme succès commercial en Amérique. D'un coup, le roman de Boyer était une propriété en vogue, alors le réalisateur René Clément, en collaboration avec deux écrivains Jean Aurenche et Pierre Bost, a contribué à en faire un scénario. Bien que Boyer reçoive le mérite de l'histoire du film, on sait peu de choses sur la proportion de son propre scénario qui est passé à l'écran. Le film a été un énorme succès international et a remporté un Oscar d'honneur du meilleur film en langue étrangère de son année. Bien que Boyer soit resté prolifique tout au long des années 1950, 1960 et 1970, peu de ses travaux ultérieurs ont eu autant d'impact que Forbidden Games. Son film de 1962 La Guerre des Boutons, cependant, a été refait par le producteur David Puttnam en 1994 sous le nom de La Guerre des Boutons.
Fran%C3%A7ois Boziz%C3%A9/François Bozizé :
François Bozizé Yangouvonda (né le 14 octobre 1946) est un homme politique centrafricain qui a été président de la République centrafricaine de 2003 à 2013. Bozizé est devenu un officier supérieur de l'armée dans les années 1970, sous le règne de Jean-Bédel Bokassa. Après l'éviction de Bokassa, Bozizé a servi dans le gouvernement en tant que ministre de la Défense de 1979 à 1981 et en tant que ministre de l'Information de 1981 à 1982. Il a participé à une tentative de coup d'État ratée en 1982 contre le président André Kolingba et a ensuite fui le pays. Des années plus tard, il a servi comme chef d'état-major de l'armée sous le président Ange-Félix Patassé, mais il a commencé une rébellion contre Patassé en 2001. Les forces de Bozizé ont capturé la capitale, Bangui, en mars 2003, alors que Patassé était à l'extérieur du pays, et Bozizé a pris le pouvoir. , inaugurant une période transitoire de gouvernement. Il a remporté l'élection présidentielle de mars-mai 2005 lors d'un second tour de scrutin et a été réélu lors de l'élection présidentielle de janvier 2011, remportant le vote au premier tour. En décembre 2012, la RCA a été plongée dans un soulèvement par les forces rebelles qui ont condamné le gouvernement Bozizé pour ne pas avoir honoré les accords de paix après la guerre de Bush en République centrafricaine en 2007. Le 24 mars 2013, Bozizé s'est enfui au Cameroun via la République démocratique du Congo. après que les forces rebelles ont attaqué Bangui et pris le contrôle du palais présidentiel. Là, il a été hébergé par Paul Biya, président du Cameroun. Le 29 mai 2013, un mandat d'arrêt international a été émis contre Bozizé par la justice centrafricaine.
Fran%C3%A7ois Bracci/François Bracci :
François Bracci (né le 31 octobre 1951 à Beinheim) est un entraîneur et ancien joueur de football français. Il a obtenu un nombre total de 18 sélections internationales pour l'équipe de France. Jouant pour l'Olympique de Marseille (1971-1979), il était membre de l'équipe de France qui a participé à la Coupe du Monde de la FIFA 1978.
Fran%C3%A7ois Brandt/François Brandt :
François Antoine Brandt (29 décembre 1874 - 4 juillet 1949) était un rameur néerlandais qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1900 à Paris. Brandt faisait partie de l'équipe néerlandaise de huit qui a remporté une médaille de bronze avec Hermanus Brockmann comme barreur. Brockmann a également dirigé le bateau de Brandt et Roelof Klein lors de la demi-finale des couples avec barreur, qu'ils ont perdu contre la France. La paire s'est rendu compte que le poids de 60 kg de Brockmann les désavantageait; ils l'ont remplacé par un garçon local de 33 kg et ont remporté la finale en battant de justesse l'équipe de France. Brandt avait un diplôme en génie civil et jusqu'en 1938 a travaillé pour les chemins de fer néerlandais. Plus tard, il devint évêque de Belgique et des Pays-Bas pour l'Église catholique libérale.
Fran%C3%A7ois Brassard/François Brassard :
François Joseph Brassard (6 octobre 1908 à Métabetchouan - 26 avril 1976 à Québec) était un ethnomusicologue, organiste, compositeur et professeur de musique canadien. Brassard a étudié le piano avec Rolland-Georges Gingras, l'orgue avec Omer Létourneau et l'harmonie avec Robert Talbot. Boursier de l'Académie de musique du Québec, il fut l'élève de Léo-Pol Morin et de Claude Champagne à Montréal en 1930. Il termina sa formation en 1933-1934 à Paris avec Albert Bertelin et Guy de Lioncourt et en 1935 à Londres. Royal College of Music avec Ralph Vaughan Williams. Brassard a été organiste de 1930 à 1970 à l'église Saint-Dominique de Jonquière, (Québec). À partir de 1940, il recueille plus de 1200 chansons folkloriques canadiennes-françaises lors de voyages à travers le Canada et publie une série d'articles et d'essais. Ses arrangements ont été diffusés en deux séries sur CBC Radio. Il enseigne également à l'Université Laval à partir de 1946 et travaille aux archives du folklore. L'une de ses élèves notables est la compositrice Micheline Coulombe Saint-Marcoux. Sa composition Panis angelicus remporte un prix en 1942 de la Société des musiciens d'église de la province de Québec. La salle de concert du Cégep de Jonquière a été nommée Salle François Brassard en son honneur en 1965.
Fran%C3%A7ois Braud/François Braud :
François Braud (né le 27 juillet 1986 à Pontarlier, Doubs) est un ancien skieur de combiné nordique français et sous-officier.
Fran%C3%A7ois Braun/François Braun :
François Braun, né en 1962, est un médecin urgentiste et homme politique français. Le 4 juillet 2022, il est nommé ministre de la Santé et de la Prévention dans le gouvernement d'Élisabeth Borne.
Fran%C3%A7ois Bremer/François Bremer :
François Bremer (20 janvier 1900 - 1960) était un haltérophile luxembourgeois. Il a participé à l'épreuve masculine des poids moyens aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Fran%C3%A7ois Briatte/François Briatte :
François Briatte (27 septembre 1805 - 30 janvier 1877) était un homme politique suisse, membre du Conseil d'État du canton de Vaud (1845-1861), membre et plusieurs fois président du Conseil des États suisse.
Fran%C3%A7ois Brient/François Brient :
François Brient (1er juin 1901 - 14 novembre 1979) était un coureur cycliste français. Il participe au Tour de France 1924.
Fran%C3%A7ois Brigneau/François Brigneau :
François Brigneau (30 avril 1919 - 9 avril 2012) était un journaliste et auteur d'extrême droite français qui était une figure de proue de l'Ordre nouveau, du Front national et du Parti des forces nouvelles.
Fran%C3%A7ois Brisson/François Brisson :
François Brisson (né le 9 avril 1958) est un ancien footballeur professionnel et entraîneur français. Il fait partie des joueurs les plus disputés en Ligue 1, avec 505 apparitions à son actif. Depuis 2021, il est dépisteur à Marseille.
Fran%C3%A7ois Brochet/François Brochet :
François Brochet (3 janvier 1925 - 10 août 2001) était un sculpteur, peintre et imprimeur français. Tout au long de sa carrière, il a eu de nombreuses expositions à Paris, Chicago, New York et Los Angeles. Le gouvernement français a fait plusieurs achats d'œuvres de Brochet pour la commune d'Auxerre du département de l'Yonne, tandis que de nombreuses œuvres existent dans des collections privées. En 54 ans, il a produit plus d'un millier de sculptures.
Fran%C3%A7ois Brottes/François Brottes :
François Brottes (né le 31 mars 1956 à Valence, Drôme) était membre de l'Assemblée nationale de France. Il a représenté la 5e circonscription de l'Isère de 1997 à 2012 en tant que député socialiste, radical, citoyen et divers gauche. Brottes est également maire de Crolles. En 2012, il est nommé directeur de Réseau de Transport d'Électricité, et est remplacé à l'assemblée par son suppléant, Pierre Rebeaud.
Fran%C3%A7ois Brousse/François Brousse :
François Brousse (7 mai 1913 - 25 octobre 1995) était un professeur de philosophie qui avait principalement enseigné dans la région Languedoc-Roussillon et est l'auteur de quelque 80 ouvrages dont de la poésie, des essais (métaphysiques, astronomiques, historiques et ésotériques), des romans, des pièces de théâtre et des livres d'histoires. Il a été un pionnier des cafés philo qui fleurissent un peu partout en France à la fin du XXe siècle. Brousse est né à Perpignan, France et mort à Clamart, France.
Fran%C3%A7ois Brueren/François Brueren :
François Brueren (né le 16 janvier 1940) est un patineur de vitesse belge. Il a participé au 500 mètres masculin aux Jeux olympiques d'hiver de 1964.
Fran%C3%A7ois Bruhat/François Bruhat :
François Georges René Bruhat (français: [bʁy.a] ; 8 avril 1929 - 17 juillet 2007) était un mathématicien français qui a travaillé sur les groupes algébriques. L'ordre de Bruhat d'un groupe de Weyl, la décomposition de Bruhat et les fonctions de Schwartz-Bruhat portent son nom. Il était le fils du physicien (et directeur associé de l'École Normale Supérieure pendant l'occupation) Georges Bruhat, et le frère de la physicienne Yvonne Choquet-Bruhat.
Fran%C3%A7ois Brun-Buisson/François Brun-Buisson :
François Alexis Brun-Buisson (né le 23 septembre 1863, date de décès inconnue) était un escrimeur français. Il a participé au fleuret masculin des maîtres et aux épreuves de sabre des maîtres masculins aux Jeux olympiques d'été de 1900.
Fran%C3%A7ois Brune/François Brune :
François Brune (né le 30 septembre 1940), de son vrai nom Bruno Hongre, est un auteur et professeur français. Il collabore au Monde Diplomatique où il écrit des articles sur la publicité.
Fran%C3%A7ois Brune_(prêtre)/François Brune (prêtre) :
François Brune (18 août 1931, Vernon, Eure - 16 janvier 2019, Paris) était un prêtre et écrivain catholique français.
Fran%C3%A7ois Br%C3%A9da/François Bréda :
François Bréda ( hongrois : Bréda Ferenc ; 20 février 1956 - 16 mai 2018) était un essayiste, poète, critique littéraire, historien littéraire, traducteur et théâtrologue roumain.
Fran%C3%A7ois Bucher/François Bucher :
François C. Bucher (1927 - 9 novembre 1999) était un médiéviste américain d'origine suisse, historien de l'art, écrivain sur l'art médiéval et contemporain et éminent professeur émérite d'art et d'architecture médiévaux à la Florida State University.
Fran%C3%A7ois Budan_de_Boislaurent/François Budan de Boislaurent :
Ferdinand François Désiré Budan de Boislaurent (28 septembre 1761 - 6 octobre 1840) était un mathématicien amateur français, surtout connu pour un tract, Nouvelle méthode pour la résolution des équations numériques, publié pour la première fois à Paris en 1807, mais basé sur des travaux de 1803. Budan est né à Limonade, Cap-Français, Saint-Domingue (aujourd'hui Haïti) le 28 septembre 1761. Sa première éducation était à Juilly, France. Il se rend ensuite à Paris où il étudie la médecine, obtenant un doctorat pour une thèse intitulée Essai sur cette question d'économie médicale : Convient-il qu'un malade soit instruit de sa situation ? Budan mourut à Paris le 6 octobre 1840. Budan explique dans son livre comment, étant donné un polynôme unitaire p(x), les coefficients de p(x+1) peuvent être obtenus en développant un triangle de type Pascal avec en première ligne les coefficients de p(x), plutôt qu'en développant des puissances successives de x+1, comme dans le triangle de Pascal proprement dit, puis en sommant ; ainsi, la méthode a la saveur de la combinatoire des chemins de réseau. Pris avec la règle des signes de Descartes, cela conduit à une borne supérieure sur le nombre de racines réelles qu'un polynôme a à l'intérieur d'un intervalle ouvert. Bien que le théorème de Budan, comme on appelait ce résultat, ait été repris entre autres par Pierre Louis Marie Bourdon (1779-1854), dans son célèbre manuel d'algèbre, il tendait à être éclipsé par un résultat équivalent dû à Joseph Fourier, car le conséquence d'un conflit de priorité. L'intérêt pour le théorème de Budan a été ravivé parce que certains autres résultats de calcul en sont plus facilement déductibles que de la version de Fourier du théorème. Le livre de Budan a été lu outre-Manche ; par exemple, Peter Barlow en fait mention dans son entrée sur l'approximation dans son dictionnaire (1814), bien que la regroupant avec la méthode de Joseph-Louis Lagrange comme étant précise, mais d'un intérêt plus théorique que pratique. Le travail de Budan sur l'approximation a été étudié par Horner lors de la préparation de son célèbre article dans les Philosophical Transactions de la Royal Society de Londres en 1819 qui a donné naissance au terme méthode de Horner ; Horner commente ici et ailleurs les résultats de Budan, d'abord sceptique quant à la valeur du travail de Budan, mais s'y réchauffant plus tard. Ainsi, ces écrivains en anglais ont une appréciation différente de l'œuvre de Budan par rapport à un écrivain français, comme Bourdon ; en effet, Horner a été félicité sur Budan pour sa capacité à passer directement de p(x) à p(x+a) pour tout a, plutôt que de procéder par étapes à la manière de Budan. Barlow et Horner montrent une certaine connaissance des travaux d'un autre écrivain de langue française, Louis-Benjamin Francoeur (1773-1849), qui a également cherché à obtenir les coefficients de p(x+a) à partir de ceux de p(x) le long de la lignes de Budan et Horner à peu près au même moment où Horner a publié son travail pour la première fois. Mais le nom et le théorème de Budan n'apparaissent que dans les éditions tardives du livre de Francoeur. Budan, comme d'autres écrivains en français de l'époque travaillant sur l'extraction des racines, ne mentionne pas Paolo Ruffini, bien que Ruffini ait été en correspondance avec Lagrange ; ce n'était pas seulement un défaut anglais. Les travaux de Ruffini sur le sujet datent, en premier lieu, de 1804, mais, comme pour Budan puis Horner, plusieurs remaniements ultérieurs.
Fran%C3%A7ois Budet/François Budet :
François Budet (3 octobre 1940 - 5 juillet 2018) était un auteur-compositeur-interprète, romancier et poète français.
Fran%C3%A7ois Buisseret/François Buisseret :
François Buisseret (1549-1615) était un ecclésiastique des Pays-Bas Habsbourg devenu évêque de Namur et archevêque de Cambrai.
Fran%C3%A7ois Bujon_de_l%27Estang/François Bujon de l'Estang :
François Bujon de l'Estang (né le 21 août 1940) est un diplomate français qui a été ambassadeur de la République française aux États-Unis de 1995 à 2002.
Fran%C3%A7ois Buloz/François Buloz :
François Buloz (20 septembre 1803 - 12 janvier 1877) était un littérateur français, rédacteur en chef de magazine et administrateur de théâtre. Il est né à Vulbens, en Haute-Savoie, près de Genève, et mort à Paris. D'abord employé comme chimiste, puis comme imprimeur et correcteur, il devient rédacteur en chef de la Revue des deux Mondes en 1831. Opérant un virage audacieux dans sa direction, Buloz porte la revue au sommet de l'édition française en y apportant quelques des talents littéraires les plus célèbres de France : Sainte-Beuve, Victor Hugo, Alfred de Vigny, Alfred de Musset, George Sand, Balzac, Dumas père et finalement Octave Feuillet, Hippolyte Taine et Ernest Renan. Du 17 octobre 1838 au 2 mars 1848, Buloz est administrateur en chef de la Comédie-Française.
Fran%C3%A7ois Bunel_the_Younger/François Bunel le Jeune :
François Bunel, peintre historique français, s'est épanoui à Blois en 1550. C'était un artiste distingué, qui a peint de nombreux sujets religieux pour les églises.
Fran%C3%A7ois Burgat/François Burgat :
François Burgat, né le 2 avril 1948 à Chambéry, est un politologue et arabisant français, chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en poste à l'IREMAM (Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman) à Aix en Provence. Il a été chercheur principal du programme de recherche du Conseil européen de la recherche "Quand l'autoritarisme échoue dans le monde arabe WAFAW" (2013-2017). Ayant donné des conférences à travers le monde pour un large éventail d'institutions universitaires ou de groupes de réflexion tels que le Forum économique mondial, l'OTAN, l'Union européenne, etc. Il a enseigné et fait des recherches à l'Université de Constantine, Algérie (1973-1980), à le CEDEJ français au Caire (1989-1993), comme directeur du Centre français d'archéologie et des sciences sociales de Sana'a, Yémen (1997-2003), puis comme directeur de l'Institut Français du Proche Orient (Syrie, Jordanie , Liban, Palestine, Irak) basé à Damas (2008-2012) puis Beyrouth (2012-2013). Il est également membre du Conseil européen des relations étrangères (ECFR).
Fran%C3%A7ois Buzot/François Buzot :
François Nicolas Léonard Buzot (1er mars 1760 - 18 juin 1794) était un homme politique français et chef de la Révolution française.
Fran%C3%A7ois Byssot_de_la_Rivi%C3%A8re/François Byssot de la Rivière :
François Byssot de la Rivière (1612-1673) est l'un des premiers personnages du Nouveau Monde, sa présence étant enregistrée à l'Île-aux-Ruaux en 1639 lorsque les jésuites prennent possession de la propriété. Il épousa Marie Couillard à Québec le 25 octobre 1648. Byssot était actif dans un certain nombre d'activités et son nom est associé à certaines des premières concessions de terres et était également une personne de marque dans la justice seigneuriale. En 1661, il reçoit, de la Compagnie des Cent-Associés, une concession dans l'actuel Labrador. Il a peut-être construit un poste à Mingan. Il a construit la première tannerie et a obtenu d'autres concessions importantes dans la pêche et la récolte des phoques. Il avait douze enfants, dont deux, Jean-Baptiste et François-Joseph, ont atteint une certaine notoriété dans l'histoire canadienne.
Fran%C3%A7ois B%C3%A9chard/François Béchard :
François Béchard (18 avril 1830 - 13 avril 1897) était un agriculteur québécois et une personnalité politique. Il a représenté Iberville puis St. Johns—Iberville à la Chambre des communes du Canada en tant que membre libéral de 1867 à 1896. Il a été membre du Sénat du Canada pour la division De Lorimier de 1896 à 1897. Il est né à Mount Johnson (aujourd'hui Mont-Saint-Grégoire), Bas-Canada en 1830, fils de François Béchard et de Clémence Gozette, et fait ses études au Collège de Saint-Hyacinthe. Il a servi comme major dans la milice locale et a été maire de Saint-Grégoire. Béchard fut nommé au Sénat en septembre 1896 et mourut en 1897 à Montréal alors qu'il était encore en poste.
Fran%C3%A7ois B%C3%A9darida/François Bédarida :
François Bédarida, (14 mars 1926 à Lyon - 16 septembre 2001 à Fontaine-le-Port) était un historien universitaire français. Son travail était centré sur l'Angleterre victorienne et la France pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a apporté d'importantes contributions à la recherche sur l'étude de l'Holocauste. Il a été directeur de la Maison française d'Oxford entre autres rôles de leadership.
Fran%C3%A7ois B%C3%A9gaudeau/François Bégaudeau :
François Bégaudeau (prononciation française : [fʁɑ̃swa beɡodo] ; né le 27 avril 1971) est un écrivain, journaliste et acteur français. Il est surtout connu pour avoir co-écrit et joué dans Entre les murs (2008), un film basé sur son roman de 2006 du même nom. Le film a remporté la Palme d'Or au Festival de Cannes 2008 et a reçu une nomination aux Oscars du meilleur film en langue étrangère en 2009.
Fran%C3%A7ois B%C3%A9geot/François Bégeot :
François Bégeot (11 avril 1908 - 28 avril 1992) était un coureur de fond français. Il a participé au marathon des Jeux olympiques d'été de 1932.
Fran%C3%A7ois B%C3%A9ranger/François Béranger :
François Béranger (1937, Amilly, Loiret - 2003) était un chanteur français et libertaire de gauche.
Fran%C3%A7ois B%C3%A9roalde_de_Verville/François Béroalde de Verville :
François Béroalde de Verville (27 avril 1556 - 19-26 octobre 1626) était un romancier, poète et intellectuel de la Renaissance française. Il est né à Paris, fils de Matthieu Brouard (ou Brouart), dit « Béroalde », professeur d'Agrippa d'Aubigné et de Pierre de l'Estoile et d'un huguenot ; sa mère, Marie Bletz, était la nièce de l'humaniste et hébraïsant François Vatable (dit "Watebled"). Au moment du massacre de la Saint-Barthélemy, sa famille s'enfuit à Genève (1573), mais Béroalde revient à Paris en 1581. Pendant les guerres civiles, Béroalde abjure le calvinisme et rejoint les factions autour d'Henri III de France (il peut aussi avoir servi dans l'armée). En 1589, il s'installe à Tours (le parlement français s'y est enfui de 1589 à 1594) et devient chanoine (canon) du chapitre cathédral de Saint Gatien, Tours, où il restera jusqu'à sa mort.
Fran%C3%A7ois B%C5%93spflug/François Bœspflug :
François Bœspflug (30 mai 1945) est un historien français du christianisme et de l'art chrétien, en particulier du Moyen Âge. Il se spécialise dans l'iconographie de la Bible moralisée.
Fran%C3%A7ois C._Antoine_Simon/François C. Antoine Simon :
François C. Antoine Simon (alias Antoine Simon) (1843-1923) fut président d'Haïti du 6 décembre 1908 au 3 août 1911. Il mena une rébellion contre Pierre Nord Alexis et lui succéda à la présidence.
Fran%C3%A7ois Cabarrus/François Cabarrus :
François Cabarrus ou Francisco Cabarrús Lalanne, comte de Cabarrús (1752–1810) était un aventurier français et un financier espagnol.
Fran%C3%A7ois Cacault/François Cacault :
François Cacault (1742, Nantes - 10 octobre 1805, Clisson) était un diplomate français des périodes révolutionnaire et napoléonienne.
Fran%C3%A7ois Cadoret/François Cadoret :
François Benjamin Pierre Joseph Cadoret (13 février 1887 - 24 juin 1948) était un homme politique français. Cadoret est né à Riec-sur-Belon le 13 février 1887. L'élevage et l'entreprise ostréicole familiale, Les Huitres Cadoret, avaient été fondés en 1880, et Cadoret y a commencé à travailler. Il est élu au conseil municipal en 1912 et devient maire en 1919, poste qu'il conserve jusqu'à sa mort. Cadoret a été conseiller général du canton de Pont-Aven entre 1922 et 1945. Il a siégé à la Chambre des députés de 1930 à 1936 et a dirigé la Ligue française de rugby de 1934 à 1941. Il a ensuite dirigé des organisations de pêche. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur et meurt le 24 juillet 1948, à l'âge de 61 ans.
Fran%C3%A7ois Calderaro/François Calderaro :
François Calderaro (né le 15 juin 1964) est un attaquant de football français à la retraite. Au PSG, il a joué comme remplaçant lors de la victoire de la finale de la Coupe de France 1993 contre le FC Nantes.
Fran%C3%A7ois Calmels/François Calmels :
François Calmels (né le 11 décembre 1981) est un golfeur professionnel français qui joue actuellement sur le circuit européen.
Fran%C3%A7ois Calvet/François Calvet :
François Calvet (né le 1er avril 1953 à Perpignan) est un homme politique français, membre de l'Assemblée nationale. Il représente le département des Pyrénées-Orientales et est membre de l'Union pour un mouvement populaire. Le 25 septembre 2011, il est élu sénateur des Pyrénées-Orientales et quitte donc l'Assemblée nationale. Son adjoint est Jean-Pierre Romero, maire de Port-Vendres. Il est membre du Groupe d'étude sur la question du Tibet de l'Assemblée nationale.
Fran%C3%A7ois Cammas/François Cammas :
Lambert-François-Thérèse Cammas (1743-1804) était un peintre, architecte et ingénieur français,
Fran%C3%A7ois Camoin/François Camoin :
François André Camoin (20 juin 1939 - 18 mars 2019), né à Nice, France, était un nouvelliste américain.
Fran%C3%A7ois Campaux/François Campaux :
François Campaux, (14 avril 1906 à Auxerre - 8 août 1983 à Paris), était un réalisateur, scénariste et dramaturge français.
Fran%C3%A7ois Capois/François Capois :
François Capois (ou François Cappoix ; 1766 - 8 octobre 1806, surnommé Capois-La-Mort, également Cappoix-la-Mort, signifiant "Capois-Mort") était un officier haïtien de la Révolution haïtienne (1791-1794) pour l'indépendance de France. Il est né à Port-de-Paix, Saint-Domingue sur l'île d'Hispaniola, sur la plantation de Laveaux/Lapointe. Son nom était une transformation du nom cappouet, propriétaire de la plantation.
Fran%C3%A7ois Cappus/François Cappus :
François Cappus (16 ans ?? - Dijon, novembre 1716) était un compositeur français.
Fran%C3%A7ois Caret/François Caret :
François d'Assise Caret, SS.CC., (né François Toussaint Caret ; 4 juillet 1802 - 26 octobre 1844) était un prêtre catholique français de la Congrégation des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie, un institut religieux de l'Église catholique romaine .
Fran%C3%A7ois Carli/François Carli :
François Carli (11 avril 1872 - 19 décembre 1957) était un sculpteur français.
Fran%C3%A7ois Carlo_Antommarchi/François Carlo Antommarchi :
François Carlo Antommarchi (5 juillet 1780 à Morsiglia, Corse - 4 mars 1838 à Santiago de Cuba, Cuba) fut le médecin de Napoléon de 1818 à sa mort en 1821. Il commença ses études à Livourne, en Italie, et obtint plus tard le diplôme de docteur en Philosophie et médecine à l'Université de Pise en mars 1808. Antommarchi se rend ensuite à Florence, en Italie, et est attaché à l'hôpital de Santa Maria Nuova. Antommarchi a obtenu le diplôme de chirurgien en 1812 de l'Université de Florence (c'est-à-dire l'Université impériale) et a été nommé par son président en tant que procureur. À ce titre, Antommarchi travailla sous Paolo Mascagni (1752–1815) à partir du 7 juillet 1813. Antommarchi quitta Florence pour Sainte-Hélène pour devenir le médecin de Napoléon Ier jusqu'à sa mort. Antommarchi a pris ce poste à la demande de la mère de Napoléon Maria Letizia Ramolino et de son oncle le cardinal Joseph Fesch. Antommarchi reçut une lettre d'engagement le 19 décembre 1818. Antommarchi fut envoyé à Sainte-Hélène en remplacement du Dr Barry Edward O'Meara comme médecin personnel de Napoléon, car l'illustre captif n'accepterait pas d'accepter des médecins comme le Dr Alexander Baxter ou le Dr James Roch Verling, qui lui ont été proposés par son gardien Sir Hudson Lowe. Cependant, Napoléon n'a pas été aussi impressionné par les compétences médicales d'Antommarchi et l'a même renvoyé de son service à quelques reprises, pour le laisser reprendre ses fonctions peu de temps après. Dans les derniers instants de sa maladie, Antommarchi est secondé par le docteur Archibald Arnott, qui est accepté par Napoléon à la demande pressante de ses deux officiers, le comte Montholon et le grand-maréchal Bertrand. Après la mort de Napoléon, Antommarchi a écrit Les Derniers Moments de Napoléon où il a conclu que Napoléon était mort d'un cancer de l'estomac. En 1831, Antommarchi se rendit en Pologne et devint l'inspecteur général des hôpitaux polonais pendant le soulèvement de novembre où il assista le peuple polonais dans un soulèvement contre les Russes. Il s'enfuit à Paris pour échapper aux forces du tsar. Antommarchi a ensuite immigré en Louisiane où il a fait don du masque mortuaire en bronze de Napoléon aux habitants de la Nouvelle-Orléans en 1834. Antommarchi a vécu à Veracruz, au Mexique, pendant une brève période, et y a été employé comme médecin itinérant. Il a quitté le Mexique et s'est installé à Santiago de Cuba, Cuba, où il a de nouveau travaillé comme médecin et a enseigné en privé l'anatomie et la sculpture. Le déménagement à Cuba a été incité par Antommarchi à la recherche de son cousin Antonio Juan Benjamin Antommarchi, qui a fait fortune dans les plantations de café. Antommarchi est devenu habile à effectuer des interventions chirurgicales pour l'ablation des cataractes. Il mourut à Cuba, de la fièvre jaune, le 3 avril 1838, à l'âge de 57 ans.
Fran%C3%A7ois Caron/François Caron :
François Caron (1600-1673) était un Huguenot français réfugié aux Pays-Bas qui a servi la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (Vereenigde Oost-Indische Compagnie ou VOC) pendant 30 ans, passant de compagnon de cuisine au directeur général à Batavia (Jakarta), un seul grade en dessous du gouverneur général. Il a pris sa retraite du VOC en 1651, et a ensuite été recruté pour devenir directeur général de la nouvelle Compagnie française des Indes orientales en 1665 jusqu'à sa mort en 1673. Caron est parfois considéré comme le premier Français à mettre les pieds au Japon, bien qu'il ait été en fait né à Bruxelles dans une famille de réfugiés huguenots. Il n'est devenu citoyen français naturalisé que lorsqu'il a été persuadé par Colbert de prendre la tête de la Compagnie française des Indes orientales, dans la soixantaine. Ainsi, le missionnaire dominicain français d'origine française Guillaume Courtet peut avoir la revendication la plus forte. Quoi qu'il en soit, le premier exemple connu de relations franco-japonaises les précède tous les deux, étant la visite de Hasekura Tsunenaga en France en 1615.
Fran%C3%A7ois Caron_(officier_de_la_marine_francaise)/François Caron (officier de la marine française):
François Michel Marie Ignace Caron (né le 6 août 1937) est un officier et historien de la marine française.
Fran%C3%A7ois Caron_(homonymie)/François Caron (homonymie) :
François Caron (1600-1673), réfugié huguenot français aux Pays-Bas qui a servi la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et exploré le Japon François Caron (homme politique) (1766-1848), représentant de Saint-Maurice à l'Assemblée législative du Bas-Canada François Caron ( économiste) (1931-2014), historien et économiste français François Caron (hockeyeur) (né en 1984), hockeyeur canadien François Caron (acteur), acteur français de cinéma et de télévision François Caron (officier de la marine française) (né en 1937), français Officier de marine et historien
Fran%C3%A7ois Caron_(homme politique)/François Caron (homme politique) :
François Caron (septembre 1766 - 12 novembre 1848) était un agriculteur et une personnalité politique du Bas-Canada. Il représenta Saint-Maurice à l'Assemblée législative du Bas-Canada de 1810 à 1814. Il signa de son nom François Caront. Il est né à Saint-Roch-des-Aulnaies, fils de Michel Caron et de Marie-Josephte Parent. Il s'installe à Yamachiche avec ses parents en 1783. En 1791, il épouse Catherine Lamy. Caron a servi comme lieutenant dans la milice pendant la guerre de 1812, atteignant plus tard le grade de major. Il faisait partie d'un groupe de chanteurs connus sous le nom de "Chantres de Machiche". Caron ne se présente pas pour être réélu à l'Assemblée en 1814. Il est président de l'Assemblée des Patriotes tenue à Yamachiche en juillet 1837. Caron décède à Rivière-du-Loup à l'âge de 82 ans. Ses frères Michel et Charles siègent également à l'Assemblée. . Son petit-fils Édouard Caron a siégé à l'Assemblée de Québec.
Fran%C3%A7ois Castaing/François Castaing :
François J. Castaing (né le 18 mars 1945 à Marseille) est un cadre automobile chez Renault, American Motors et Chrysler. Il est ingénieur diplômé de l'École Nationale Supérieure d'Arts et Métiers de Paris, et a travaillé en Europe pour Gordini et Renault avant d'être nommé vice-président de l'ingénierie produit et du développement chez American Motors Corporation (AMC).
Fran%C3%A7ois Catonn%C3%A9/François Catonné :
François Catonné est un directeur de la photographie français. Il a remporté le César 1993 de la meilleure photographie pour son travail sur Indochine.
Fran%C3%A7ois Catrou/François Catrou :
François Catrou (prononciation française : [fʁɑ̃swa katʁu]) (28 décembre 1659 - 12 octobre 1737) était un historien, traducteur et prêtre jésuite français.
Fran%C3%A7ois Cautaerts/François Cautaerts :
François Cautaerts (1810 à Bruxelles - 1881 à Bruxelles) est un peintre d'art belge du XIXe siècle. Il a réalisé plusieurs tableaux à caractère historique et religieux. Quelques tableaux de François Cautaerts : Le fumeur de pipe (musée Bruges) Le Christ et les pharisiens Le vol d'Orion par Aurore La sainte famille Milton et son paradis perdu La mariée Johanna Gray Les joueurs de cartes L'homme vif
Fran%C3%A7ois Cavanna/François Cavanna :
François Cavanna (22 février 1923 - 29 janvier 2014) était un auteur et rédacteur en chef de journal satirique français. Il a contribué à la création et au succès d'Hara-Kiri et de Charlie Hebdo. Il a écrit dans une variété de genres, notamment le reportage, la satire, les essais, les romans, l'autobiographie et l'humour. Il a également traduit six livres sur des dessinateurs célèbres. Cavanna est née à Nogent-sur-Marne. Bien qu'il ait grandi en France, il a grandi entouré d'immigrants italiens car son père était originaire de Bettola, en Italie. Il a traité de cette vie dans ses livres Les Ritals et L'œil du lapin. À l'âge de 16 ans, il a occupé divers emplois à temps partiel. Il livrait des lettres pour le service postal, vendait des fruits et légumes et était apprenti maçon. Ses débuts journalistiques surviennent en 1945 lorsqu'il commence à travailler pour le quotidien Libération. En novembre 1969, l'hebdomadaire sœur de Hara-Kiri est interdit. Cavanna a eu l'idée de renommer le magazine pour le numéro de la semaine prochaine, et ainsi, Charlie Hebdo est né. Plus tard, il s'est tourné vers l'écriture autobiographique. Les Ritals, traitaient de son enfance, tandis que Les Russkoffs (et plus tard Maria) traitaient de son expérience de la Seconde Guerre mondiale. Les Russkoffs est le roman pour lequel il remporte le Prix Interallié en 1979. Dans Bête et méchant et Les yeux plus grands que le ventre, il raconte ses expériences hilarantes à Hara-Kiri et Charlie Hebdo. Son dernier livre publié de son vivant, Lune de miel, traite de la maladie de Parkinson de Cavanna.
Fran%C3%A7ois Celis/François Celis :
François Celis était un coureur de fond belge. Il a participé au marathon masculin aux Jeux olympiques d'été de 1908.
Fran%C3%A7ois Cellier/François Cellier :
François Arsène Cellier (14 décembre 1849 - 5 janvier 1914), souvent appelé Frank, était un chef d'orchestre et compositeur anglais. Il est connu pour son mandat de directeur musical et chef d'orchestre de la D'Oyly Carte Opera Company lors des premières éditions et des premières reprises des opéras savoyards. Succédant à son frère aîné Alfred à la tête de la compagnie en 1878, Cellier consacre presque tout le reste de sa vie à l'opéra-comique. Il a été directeur musical des séries originales de neuf opéras de Gilbert et Sullivan et de quatorze longs métrages d'autres écrivains au Savoy Theatre entre 1881 et 1902. Il a composé des chansons et aussi quelques courts levers de rideau qui ont été bien accueillis mais ont rarement été relancés. .
Fran%C3%A7ois Certain/François Certain :
François Certain (né le 16 décembre 1977 à Mont-Saint-Aignan) est footballeur.
Fran%C3%A7ois Certain_de_Canrobert/François Certain de Canrobert :
François Marcellin Certain de Canrobert (né François Certain Canrobert ; 27 juin 1809 - 28 janvier 1895) était un maréchal français. Il a démontré sa capacité pendant le Second Empire français en participant à la bataille d'Alma, à la bataille de Magenta, à la bataille de Solférino et à la bataille de Gravelotte. Fervent partisan de Napoléon III, il devint, sous la Troisième République française, l'une des figures de proue du parti bonapartiste (français : parti bonapartiste) et président, de 1876 à 1894, du Sénat (français : Sénat) au sein de la France. groupe parlementaire "Appel au peuple" ( français : Appel au peuple ).
Fran%C3%A7ois Ceulemans/François Ceulemans :
François Ceulemans était un tireur sportif belge. Il a participé à deux épreuves aux Jeux olympiques d'été de 1920.
Fran%C3%A7ois Cevert/François Cevert :
Albert François Cevert Goldenberg (25 février 1944 - 6 octobre 1973) était un pilote automobile français qui a participé au championnat du monde de Formule 1. Il a participé à 48 Grands Prix du Championnat du monde, remportant une victoire, 13 podiums et 89 points en carrière.
Fran%C3%A7ois Chabas/François Chabas :
François Joseph Chabas (2 janvier 1817, Briançon, Hautes-Alpes - 17 mai 1882, Versailles) était un égyptologue français. Chabas est issu d'un milieu modeste, étudie à Chalon et devient négociant en vins. Autodidacte, il apprend le latin, le grec et d'autres langues. Intéressé par l'anthropologie, il se tourne vers l'étude des langues de l'ancien égyptien. Chabas fut membre de plusieurs sociétés savantes et plus tard président du Conseil départemental de Saône-et-Loire. Entre 1876 et 1880, Chabas édita la revue L'Égyptologie. Ses travaux ont beaucoup contribué à élucider l'histoire de l'invasion et de la répulsion des Hyksos en Égypte. Chabas a été élu membre étranger de l'Académie royale des arts et des sciences des Pays-Bas en 1865. Il a été élu membre de l'American Philosophical Society en 1869.
Fran%C3%A7ois Chabot/François Chabot :
François Chabot (23 octobre 1756 - 5 avril 1794) était un homme politique français.
Fran%C3%A7ois Chalais/François Chalais :
François Chalais ( français: [ʃalɛ] ; 15 décembre 1919 - 1er mai 1996) était un éminent reporter, journaliste, écrivain et historien du cinéma français. Le prix François Chalais au Festival de Cannes annuel porte son nom.
Prix_Fran%C3%A7ois Chalais/Prix François Chalais :
Le prix François Chalais ( français : Prix François Chalais ) est décerné lors de deux événements principaux, le Festival de Cannes (depuis 1997) et les Prix des jeunes reporters (depuis 1999). Il a été créé pour rendre hommage au journaliste et historien du cinéma français François Chalais, sous les auspices de son épouse Mei Chen. Il récompense un film dédié aux valeurs d'affirmation de la vie et du journalisme, et met en lumière la présence des journalistes à Cannes même. Il a également récompensé le Festival du film de Sarlat (2006-2009) et le Scénario Honfleur (2006-2009). Le Prix François Chalais a été créé en 1996 par son épouse Mei-Chen Chalais pour rendre hommage au travail du grand reporter et cinéaste qui a couvert près de cinquante éditions du Festival. Il est décerné chaque année à la veille de la compétition officielle et récompense un film dédié aux valeurs du journalisme.
Fran%C3%A7ois Chamoux/François Chamoux :
François Chamoux (4 avril 1915 - 21 octobre 2007) était un helléniste et archéologue français, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.
Fran%C3%A7ois Chapot/François Chapot :
François Chapot (13 septembre 1926 - février 1997) était un marin suisse. Il a participé à l'épreuve du 6 mètres aux Jeux olympiques d'été de 1952.
Fran%C3%A7ois Charles-Roux/François Charles-Roux :
François Charles-Roux (19 novembre 1879 - 26 juin 1961) était un homme d'affaires, historien et diplomate français. Il est né à Marseille.
Fran%C3%A7ois Charles_Archile_Jeanneret/François Charles Archile Jeanneret :
François Charles Archile Jeanneret (18 novembre 1890 - 1967) était le 22e chancelier de l'Université de Toronto, occupant le poste de 1959 à 1965.
Fran%C3%A7ois Charpentier/François Charpentier :
François Charpentier (15 février 1620 - 22 avril 1702) était un archéologue et homme de lettres français.
Fran%C3%A7ois Charri%C3%A8re/François Charrière :
François Charrière (1er septembre 1893 - 11 juillet 1976) était l'évêque catholique romain de Lausanne, Genève et Fribourg de 1945 à 1970.
Fran%C3%A7ois Chassagnite/François Chassagnite :
François Chassagnite (21 juin 1955, Ussel - 8 avril 2011, Nice) était un trompettiste de jazz français, qui a joué avec l'Orchestre National de Jazz, Gérard Badini, Gil Evans et d'autres.
Fran%C3%A7ois Chau/François Chau :
François Chau (né le 26 octobre 1959) est un acteur cambodgien américain. Il est connu pour ses rôles de Dr Pierre Chang dans ABC's Lost, de Dr Chang dans le film 21 & Over et, en 2015-18, d'industriel Jules-Pierre Mao, personnage récurrent dans The Expanse d'Amazon.
Fran%C3%A7ois Chaumette/François Chaumette :
François Chaumette (1923-1996) était un acteur français.
Fran%C3%A7ois Chaumette_(ingénieur)/François Chaumette (ingénieur) :
François Chaumette (né en décembre 1963) est ingénieur électricien à l'Université de Rennes 1 (IRISA) à Rennes, France. Chaumette a été nommé Fellow de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) en 2013 pour ses contributions au contrôle robotique basé sur la vision.
Fran%C3%A7ois Chaussier/François Chaussier :
François Chaussier (2 juillet 1746 - 19 juin 1828) était un anatomiste français originaire de Dijon. Son nom est associé au Prix Chaussier. Il fait ses études de médecine à Besançon puis revient à Dijon où il travaille comme médecin hospitalier. Pendant ce temps, il a effectué des recherches pionnières dans le domaine de la médecine légale. En 1780, il devint professeur d'anatomie. En 1794, il est convoqué à Paris par Antoine-François Fourcroy (1755-1809), chargé de rédiger un rapport sur l'établissement des établissements d'enseignement de la santé. Ce rapport est présenté à la Convention nationale le 27 novembre 1794. Par la suite, Chaussier reste à Paris où il devient professeur à l'École polytechnique, et chef obstétricien à la Maternité de Paris, où il est le collègue de Jean-Louis Baudelocque (1745 –1810). En 1822, Chaussier est élu membre de l'Académie des sciences. Chaussier est reconnu pour avoir introduit une procédure de réanimation des nouveau-nés «presque morts». Il a également effectué une étude descriptive de tous les muscles du corps humain et a développé un nouveau système de désignation des muscles. Il a également mené des enquêtes précoces sur la névralgie.
Fran%C3%A7ois Chausson/François Chausson :
François Chausson, (né en 1966) est un historien français des XXe et XXIe siècles, professeur d'histoire romaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. François Chausson est un spécialiste du milieu de la cour impériale et de l'historiographie du IIe au Ve siècle et a travaillé sur l'épigraphie sénatoriale et impériale ainsi que sur la prosopographie impériale et sénatoriale du IIe au Ve siècle, liée notamment à l'étude de l'Auguste. Histoire.
Fran%C3%A7ois Chauveau/François Chauveau :
François Chauveau (10 mai 1613 - 3 février 1676) était un artiste français, connu comme graveur au burin, dessinateur et peintre.
Fran%C3%A7ois Chauvon/François Chauvon :
François Chauvon était un compositeur baroque et hautboïste. Il fut l'élève de François Couperin. En 1717, il compila un recueil de solos pour hautbois intitulé Tibiades. Ses autres ouvrages publiés sont datés entre les années 1712 et 1736.
Fran%C3%A7ois Chavane/François Chavane :
François Chavane (1910–1992) était un producteur et scénariste français.
Fran%C3%A7ois Cheng/François Cheng :
François Cheng ( chinois :程抱一; pinyin : Chéng Bàoyī ; né le 30 août 1929) est un académicien, écrivain, poète et calligraphe français d'origine chinoise. Il est l'auteur d'essais, de romans, de recueils de poésie et de livres sur l'art écrits en langue française, et le traducteur de certains des grands poètes français en chinois.
Fran%C3%A7ois Chesnais/François Chesnais :
François Chesnais (22 janvier 1934 - 29 octobre 2022) était un économiste et universitaire français.
Fran%C3%A7ois Chevalier/François Chevalier :
François Chevalier (27 mai 1914 - 6 mai 2012) était un éminent historien français de l'Amérique latine. Sa publication la plus connue est La formation des grands domaines au Mexique (Paris 1952). Traduit en espagnol (1956) et en anglais (1963), il s'agit d'un ouvrage classique et pionnier sur l'histoire agraire du Mexique colonial, point de départ pour des études ultérieures sur les haciendas mexicaines, suscitant une discussion sur leur caractère fondamentalement féodal ou capitaliste.
Fran%C3%A7ois Chevalier_(cycliste)/François Chevalier (cycliste):
François Chevalier (14 mai 1893 - 10 janvier 1983) était un coureur cycliste français. Il participe au Tour de France 1919.
Fran%C3%A7ois Chevalley/François Chevalley :
François Chevalley (16 février 1924 - 22 mai 2011) était un coureur cycliste suisse. Il participe au Tour de France 1953.
Fran%C3%A7ois Chifflart/François Chifflart :
François-Nicolas Chifflart (21 mars 1825 - 19 mars 1901) était un peintre, illustrateur et graveur français.
Fran%C3%A7ois Chollet/François Chollet :
François Chollet est un ingénieur logiciel français et chercheur en intelligence artificielle qui travaille actuellement chez Google. Chollet est le créateur de la bibliothèque d'apprentissage en profondeur Keras, publiée en 2015, et l'un des principaux contributeurs au framework d'apprentissage automatique TensorFlow. Ses recherches portent sur la vision par ordinateur, l'application de l'apprentissage automatique au raisonnement formel, l'abstraction et la manière d'atteindre une plus grande généralité en intelligence artificielle. Ses articles ont été publiés lors de conférences majeures dans le domaine, notamment la Conférence sur la vision par ordinateur et la reconnaissance de formes (CVPR), la Conférence sur les systèmes de traitement de l'information neuronale (NeurIPS), la Conférence internationale sur les représentations de l'apprentissage (ICLR). Il est l'auteur de Xception: Deep Learning with Depthwise Separable Convolutions, qui figure parmi les dix articles les plus cités dans les procédures CVPR.Chollet est l'auteur de Deep Learning with Python, le co-auteur avec Joseph J. Allaire de Deep Learning With R, et le créateur du défi Abstraction and Reasoning Corpus (ARC). Le 1er décembre 2021, François Chollet a remporté le Global Swiss AI Award pour les percées en IA.
Fran%C3%A7ois Chopart/François Chopart :
François Chopart (20 octobre 1743 - 9 juin 1795) était un chirurgien français né à Paris. Il a fait ses études de médecine aux hôpitaux de l'Hôtel-Dieu, de la Pitié et de Bicêtre. En 1771, il devient professeur de chirurgie pratique à l'École pratique de Paris et, en 1782, succède à Toussaint Bordenave (1728-1782) à la chaire de physiologie. Chopart a été un pionnier de la chirurgie urologique, mettant l'accent sur le traitement de l'appareil urinaire dans son ensemble. En 1791/92, il publie le Traité des maladies des voies urinaires en deux volumes. Avec Pierre-Joseph Desault (1744-1795), il est l'auteur du traité chirurgical Traité des maladies chirurgicales et des opérations qui leur conviennent. Il existe trois éponymes associés au pied qui portent son nom : « Amputation de Chopart » : Séparation de l'avant-pied au niveau de l'articulation médio-tarsienne. « Fracture-luxation de Chopart » : Luxation du pied par les articulations talo-naviculaire et calcanéo-cuboïdienne accompagnée de fractures associées. « Articulation de Chopart » ou articulation transverse du tarse : Articulation entre l'arrière-pied et le médio-pied. En 1795, François Chopart meurt à Paris lors d'une épidémie de choléra.
Fran%C3%A7ois Choquette/François Choquette :
François Choquette (né le 3 janvier 1974) est un homme politique canadien, qui a été élu à la Chambre des communes du Canada lors de l'élection de 2011 et réélu en 2015 avant d'être défait en 2019. Il a représenté la circonscription électorale de Drummond en tant que député du Nouveau parti démocratique. Avant d'être élue, Choquette était enseignante. Choquette est titulaire d'un baccalauréat en enseignement secondaire en français et en histoire et d'une maîtrise en littérature. Choquette s'est également présentée sans succès aux élections fédérales de 2006 à Drummond. Après les élections de 2015, Choquette a été nommée porte-parole du NPD en matière de langues officielles au 42e Parlement canadien. Choquette a parrainé un projet de loi d'initiative parlementaire (projet de loi C-203) qui exigerait que les juges de la Cour suprême soient parfaitement bilingues en anglais et en français. Cependant, il a été rejeté, les libéraux et les conservateurs ayant voté contre le projet de loi.
Fran%C3%A7ois Chouteau/François Chouteau :
François Gesseau Chouteau (7 février 1797 - 18 avril 1838) était un pionnier américain, commerçant de fourrures, homme d'affaires et dirigeant communautaire connu sous le nom de « fondateur » ou « père » de Kansas City, Missouri.
Fran%C3%A7ois Christophe_Edmond_de_Kellermann/François Christophe Edmond de Kellermann :
François Christophe Edmond de Kellermann, 3e duc de Valmy (1802-1868) était un éminent homme d'État, historien politique et diplomate sous la monarchie de Juillet. Il était le fils de François Étienne de Kellermann et le petit-fils du maréchal François Christophe de Kellermann. Élu à la Chambre des députés en 1842, il se retire de la politique en 1848. A sa mort le titre s'éteint.
Fran%C3%A7ois Christophe_de_Kellermann/François Christophe de Kellermann :
François-Étienne-Christophe Kellermann ou de Kellermann, 1er duc de Valmy (allemand : Franz Stephan Christoph Edler von Kellermann ; 28 mai 1735 - 23 septembre 1820) était un commandant militaire français, plus tard le général d'Armée, un maréchal de l'Empire et franc-maçon. Le maréchal Kellermann a occupé divers rôles tout au long de deux conflits d'époque, les guerres de la Révolution française et les guerres napoléoniennes. Kellermann est l'un des noms inscrits sous l'Arc de Triomphe, sur la colonne 3.
Fran%C3%A7ois Ch%C3%A2telet/François Châtelet :
François Châtelet (27 avril 1925 - 26 décembre 1985) était historien de la philosophie, philosophie politique et professeur de tradition socratique. Il était l'époux de la philosophe Noëlle Châtelet, la sœur de Lionel Jospin.
Fran%C3%A7ois Ch%C3%A2telet_(athlète)/François Châtelet (athlète):
François Châtelet (né le 27 février 1939) est un coureur de demi-fond français. Il a participé au 800 mètres masculin aux Jeux olympiques d'été de 1964.
Fran%C3%A7ois Ch%C3%A2telet_(mathématicien)/François Châtelet (mathématicien) :
François Châtelet (11 septembre 1912 - 19 avril 1987, 75 ans) était un mathématicien à l'Université de Besançon qui a introduit le groupe de Weil-Châtelet et les surfaces de Châtelet. Son père était le mathématicien Albert Châtelet.
Fran%C3%A7ois Ch%C3%A9reau/François Chéreau :
François Chéreau, dit François Ier Chéreau (20 mars 1680, à Blois - 16 avril 1729, à Paris) était un graveur de portraits et de reproductions d'œuvres d'art célèbres sous le règne de Louis XIV.
Fran%C3%A7ois Ch%C3%A9ron/François Chéron :
François Cheron, dit Chéron, (17 juin 1764 à Paris - 16 janvier 1829), était un écrivain français et un haut fonctionnaire.
Fran%C3%A7ois Ch%C3%A9r%C3%A8que/François Chérèque :
François Chérèque (1er juin 1956 - 2 janvier 2017) était un syndicaliste français et dirigeant du syndicat français CFDT (Confédération française démocratique du travail).
Fran%C3%A7ois Ciccolini/François Ciccolini :
François Ciccolini (né le 3 juin 1962) est un entraîneur de football français et ancien footballeur.
Fran%C3%A7ois Civil/François Civil :
François Civil (prononciation française : [fʁɑ̃.swa si.vil] ; né le 29 janvier 1990) est un acteur français. Il est apparu dans des longs métrages en français et en anglais et est connu pour ses rôles dans Frank (2014), As Above, So Below (2014), The Wolf's Call (2019), Someone, Somewhere (2019) et Who You Think I. Suis (2019). Civil a figuré deux fois dans la liste des Révélations des César Awards, respectivement en 2009 et 2012, et a reçu un Trophée Chopard au Festival de Cannes 2019.
Fran%C3%A7ois Claessens/François Claessens :
François Claessens (2 octobre 1897, Berchem - 29 septembre 1971, Anvers) était un gymnaste belge qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1920. En 1920, il était membre de l'équipe belge de gymnastique qui a remporté la médaille d'argent dans l'épreuve par équipe du système européen.
Fran%C3%A7ois Clary/François Clary :
François Clary (24 février 1725 - 20 janvier 1794) était un riche marchand franco-irlandais et est l'ancêtre de nombreux monarques européens par deux de ses filles. Il était le père de Julie Clary, reine de Naples et d'Espagne et des Indes par mariage avec Joseph Bonaparte, frère de Napoléon Bonaparte. Il était également le père de Désirée Clary, qui fut d'abord fiancée à Napoléon et devint plus tard reine de Suède et de Norvège par mariage avec le roi Charles XIV Jean.
Fran%C3%A7ois Claude_Amour,_marquis_de_Bouill%C3%A9/François Claude Amour, marquis de Bouillé :
François Claude Amour, marquis de Bouillé (19 novembre 1739 - 14 novembre 1800) était un général français. Après s'être distingué lors de la guerre de Sept Ans, il est nommé gouverneur de la Guadeloupe en 1768. Ses exploits militaires les plus connus se déroulent aux Antilles pendant la guerre d'indépendance américaine, où il participe à la capture française d'un certain nombre des possessions britanniques. Après cette guerre, il retourna en France, où il exerça des commandements militaires dans le nord-est du pays au moment de la Révolution française. Royaliste engagé, il est l'un des principaux conspirateurs impliqués dans la fuite ratée de la famille royale en 1791, dont l'échec contraint Bouillé à l'exil. Il a continué à être actif dans des rôles consultatifs auprès des membres de la première coalition, qui s'opposait aux forces de la France révolutionnaire dans les premières années de la guerre d'indépendance française. Il est mort en exil à Londres et est mentionné comme un royaliste détesté dans l'hymne national français, La Marseillaise.
Fran%C3%A7ois Claude_Chauvelin/François Claude Chauvelin :
François Claude Bernard Louis de Chauvelin (Paris, 1716 - Versailles, 1773), marquis de Chauvelin, était un soldat, diplomate et écrivain français. Il était correspondant de Voltaire. L'un de ses trois enfants avec sa femme Agnès Thérèse Mazade d'Argeville (qu'il épousa en 1759), était Bernard-François, marquis de Chauvelin.
Fran%C3%A7ois Claude_du_Barail/François Claude du Barail :
François Claude comte du Barail (25 mai 1820, à Versailles - 30 janvier 1902) était un général de division et ministre français de la guerre sous la présidence du maréchal MacMahon. A dix-neuf ans, il s'engage dans les lanciers d'Oran, et se distingue par sa bravoure à Mostaganem en février 1840, est mentionné dans les dépêches de l'armée en 1842, et nommé la même année, lieutenant. Décoré pour sa conduite en faisant la tribu d'Abd al-Qadir, il obtient le grade de lieutenant après la bataille d'Isly, où il est blessé, et, après avoir combattu à Laghouat, il est promu chef d'escadron au 5e régiment de hussards. L'année suivante, il est promu lieutenant-colonel, et reçoit le commandement du cercle supérieur de Laghouat, il part aux chasseurs pour passer la garde. Nommé colonel du 1er régiment de cuirassiers le 30 décembre 1857, il revient en Afrique en 1860, à la tête du 3e chasseurs et participe, avec deux escadrons du régiment, à la guerre du Mexique en 1862. Pendant la guerre franco-prussienne de 1870 –1871, Barail reçoit le commandement d'une division de cavalerie composée de quatre régiments de Chasseurs d'Afrique. Sa conduite lui vaut le grade de général de brigade le 23 mars 1871. De mai 1873 à mai 1874, il est ministre de la Guerre dans le gouvernement d'Albert de Broglie. Il est notamment l'autorité sur l'organisation générale de l'armée. Ici s'achève sa carrière. Au moment de la chute de MacMahon (1879), amis de Gambetta, et pendant sa retraite il se consacre à la rédaction de ses mémoires.
Fran%C3%A7ois Clemmons/François Clemmons :
François Scarborough Clemmons (né le 23 avril 1945) est un chanteur, acteur, écrivain et professeur américain. Il est connu pour ses apparitions en tant que "Officier Clemmons" dans la série télévisée PBS Mister Rogers' Neighborhood de 1968 à 1993.
Fran%C3%A7ois Clerc/François Clerc :
François Jacques Clerc (né le 18 avril 1983) est un ancien footballeur professionnel français qui a joué comme arrière droit.
Fran%C3%A7ois Clouet/François Clouet :
François Clouet (vers 1510 - 22 décembre 1572), fils de Jean Clouet, était un miniaturiste et peintre de la Renaissance française, particulièrement connu pour ses portraits détaillés de la famille régnante française.
Fran%C3%A7ois Cluzet/François Cluzet :
François Cluzet (né le 21 septembre 1955) est un acteur de cinéma et de théâtre français. Cluzet a collaboré avec de nombreux réalisateurs européens et américains importants, dont Claude Chabrol, Bertrand Tavernier, Claire Denis, Agnieszka Holland, Robert Altman et Olivier Assayas. En 2007, il a remporté un César français après avoir joué le rôle d'un médecin soupçonné de double homicide dans le thriller Tell No One (titre original Ne le dis à personne). Cluzet est peut-être mieux connu pour son rôle de Philippe dans le film à succès international Intouchables (2011).
Fran%C3%A7ois Cl%C3%A9mencin/François Clémencin :
François Clémencin (7 octobre 1878 - 6 mars 1950) était un sculpteur français. Son travail faisait partie de l'épreuve de sculpture du concours d'art des Jeux olympiques d'été de 1932.
Fran%C3%A7ois Cl%C3%A9ment/François Clément :
François Clément ([1714, Bèze, Côte-d'Or - 29 mars 1793, Paris) était un historien français et membre de la congrégation bénédictine de Saint-Maur.
Fran%C3%A7ois Cl%C3%A9ment_Lafaury/François Clément Lafaury :
François Clément Lafaury (1834, Saugnac-et-Cambran −1908, Saugnac-et-Cambran) était un entomologiste français spécialisé dans les lépidoptères. Il est honoré du nom de Choristoneura lafauryana. Sa collection est conservée au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. François Clément Lafaury devient Membre de la Société entomologique de France en 1858. Il s'intéresse principalement à la faune lépidoptère des Landes dont les Microlépidoptères.
Fran%C3%A7ois Cl%C3%A9ment_Sauvage/François Clément Sauvage :
François Clément Sauvage était un géologue et ingénieur des mines français. Il est né à Sedan le 4 avril 1814 et mort à Paris le 11 novembre 1872. Le nom de Sauvage est l'un des 72 noms de la Tour Eiffel.
Fran%C3%A7ois Cogn%C3%A9/François Cogné :
François Cogné (10 août 1876 - 9 avril 1952) était un sculpteur français. Son travail faisait partie de l'épreuve de sculpture du concours d'art des Jeux olympiques d'été de 1924. Il a créé une statue équestre d'Hubert Lyautey, premier résident général français au Maroc. Elle a été exposée pour la première fois sur ce qui en 1938 était la place Lyautey (aujourd'hui place Muhammad V), bien que la statue soit maintenant conservée dans les murs du consulat de France à Casablanca. On lui attribue, entre autres œuvres, la statue de Georges Clemenceau exposée sur Champs Élysées.
Fran%C3%A7ois Coignet/François Coignet :
François Coignet (10 février 1814 - 30 octobre 1888) était un industriel français et un pionnier dans le développement du béton armé en tant que premier à utiliser le béton armé de fer pour construire des bâtiments.
Fran%C3%A7ois Coillard/François Coillard :
François Coillard (17 juillet 1834 à Asnières-les-Bourges, Cher, France - 27 mai 1904 à Lealui, Barotseland, Rhodésie du Nord) était un missionnaire français qui travaillait pour la Société missionnaire évangélique de Paris en Afrique australe.
Fran%C3%A7ois Cointeraux/François Cointeraux :
François Cointeraux (1740-1830) était un architecte français. Il "découvre" l'architecture en pisé de terre dans la région lyonnaise et promulgue son usage à Paris. Né à Lyon, il est le neveu d'un maître maçon, avec qui il apprend le dessin, l'architecture et la perspective. Il commence à travailler dans sa ville natale et à Grenoble comme entrepreneur en construction et géomètre pour Lyon jusqu'en 1786, date à laquelle il entre au concours de l'Académie d'Amiens, il est reçu en 1787, et s'installe à Paris l'année suivante. Il y fonde plusieurs écoles d'architecture rurale. Son travail à cette époque était principalement orienté vers la construction de bâtiments en terre battue incombustible à des fins agricoles. En 1789, il est distingué par la Société Royale d'Agriculture de Paris. En l'an III du calendrier révolutionnaire, il fait partie de la Société des inventions et découvertes. Il est l'inventeur de la crécise un appareil mécanique permettant la production de briques en pisé, il dérive de cet appareil une autre invention, l'épurateur de légumes, permettant de sécher les légumes. Il invente également la pierre carton et étudie le béton. Il était un auteur productif, produisant 72 livrets relatifs à la construction en pisé, et ces écrits ont été traduits et largement diffusés, aidant ce style de construction à s'épanouir. Il s'intéresse aussi à l'agriculture, étant le premier auteur, avec Léon de Perthuis de Laillevault en 1805 et 1810, à étudier la construction rurale dans l'agronomie française, dans une apologie du pisé et de son usage. Il s'intéresse également aux manufactures construites dans un style industriel. Il est l'architecte de dizaines d'édifices en pisé à Lyon et ses environs, à Grenoble, Amiens et Napoléon-Vendée, ville qu'il fut chargé de reconstruire en 1807 par Emmanuel Crétet, ministre de l'Intérieur et directeur du Corps des ponts, Eaux et forêts de Napoléon. La ville, détruite à la Révolution française, est reconstruite par Cointeraux, son utilisation du pisé est critiquée par l'Empereur, qui qualifie son travail de "ville de boue", et on lui reproche d'avoir gaspillé les moyens dont il disposait.
Fran%C3%A7ois Coli/François Coli :
François Coli (5 juin 1881 - vraisemblablement le 8 mai 1927 ou après) était un pilote et navigateur français surtout connu comme le partenaire de vol de Charles Nungesser dans leur tentative fatale de réaliser le premier vol transatlantique.
Fran%C3%A7ois Colimon/François Colimon :
François Colimon (10 juillet 1934 - 4 novembre 2022) était un prélat catholique haïtien. Colimon est né en Haïti et a été ordonné prêtre en 1962. Il a été évêque coadjuteur du diocèse catholique romain de Port-de-Paix de 1978 à 1982, puis a été évêque du diocèse de 1982 jusqu'à sa démission en 2008. .
Fran%C3%A7ois Colin_de_Blamont/François Colin de Blamont :
François Colin de Blamont (22 novembre 1690 - 14 février 1760) était un compositeur français de l'époque baroque. Né à Versailles sous le nom de François Colin, il servit comme musicien royal et fut finalement anobli en 1750, son nom de famille devenant Colin de Blamont. Il fut le protégé de Michel Richard Delalande et succéda à ce dernier comme maître de la Chapelle Royale à sa mort en 1726. Blamont écrivit des motets et des cantates ainsi que des œuvres scéniques, dont l'opéra Les fêtes grecques et romaines, destiné à être le premier en un nouveau genre, le ballet héroïque, qui contestera la suprématie de l'opéra-ballet.
Fran%C3%A7ois Colletet/François Colletet :
François Colletet (1628-1680 ?) était un poète français, fils du poète Guillaume Colletet. Sa poésie est considérée comme inférieure à celle de son père et il est ridiculisé par Nicolas Boileau.
Fran%C3%A7ois Collignon/François Collignon :
François Collignon (vers 1609 - 18 janvier 1687) était un graveur, marchand d'estampes et éditeur français. Collignon est né à Nancy, France. Il se forme d'abord localement dans l'atelier de Jacques Callot. Après 1630, il s'installe en Italie où il poursuit ses études et crée sa propre entreprise. Bien qu'il ait commencé comme graveur, Collignon est devenu une figure majeure de l'édition et de la vente d'estampes. Les artistes pour lesquels il a produit des œuvres incluent Pietro Testa, Cornelis Bloemaert, Pietro da Cortona, Nicolas Poussin, Charles Le Brun, Simon Vouet et Jean Le Pautre. Il mourut à Rome le 18 janvier 1687. L'éditeur et graveur flamand Arnold van Westerhout qui vivait à Rome à cette époque racheta le fonds de François Collignon après sa mort en 1687.
Fran%C3%A7ois Colomines/François Colomines :
François Colomines (22 juin 1895 - 30 décembre 1980) était un coureur cycliste français. Il participe au Tour de France 1921.
Fran%C3%A7ois Combefis/François Combefis :
François Combefis (ou Combefisius) (novembre 1605 - 23 mars 1679) était un patrologue dominicain français. Il a publié des œuvres inédites de saint Jean Chrysostome.
Fran%C3%A7ois Compaor%C3%A9/François Compaoré :
François Compaoré (né le 11 janvier 1954) est un homme politique burkinabé. Il a été conseiller économique du président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, de 1989 à 2014 ; c'est le frère cadet de Compaoré.
Fran%C3%A7ois Connan/François Connan :
François Connan (1508 – 1551, Paris) était un juriste français qui a participé au développement humaniste d'une jurisprudence historique. Il était l'élève d'Andrea Alciato à l'Université de Bourges où il était condisciple et ami de Jean Calvin. Plus tard, il est devenu l'un des épigones les plus distingués de l'université. Son œuvre la plus célèbre est la Commentaria iuris civilis (Paris, 1538), une analyse du droit romain et de la théorie juridique.
Fran%C3%A7ois Cooren/François Cooren :
François Cooren, Ph.D, est un chercheur français et canadien en communication et a été, de 2005 à 2008, l'éditeur de Communication Theory. Il a terminé son doctorat. au Département de communication de l'Université de Montréal en 1996, sous la direction de James R. Taylor. Il a été directeur de ce même département de 2006 à 2015, où il est professeur titulaire. Cooren a également effectué un post-doctorat à l'Université de Louvain-la-Neuve, en Belgique. Cooren est l'ancien président de l'International Communication Association (2010-2011), un boursier de l'ICA depuis 2013 et un chercheur distingué de la NCA depuis 2017. Les recherches de Cooren portent principalement sur la communication organisationnelle dans les situations banales et d'urgence. Il fait partie de ce qu'on appelle désormais dans le domaine l'École de communication organisationnelle de Montréal, qui propose la communication comme le « site et la surface » des organisations, c'est-à-dire que ces dernières émergent et sont entretenues par des processus de communication. Cela s'écarte de ce que l'on pourrait appeler la communication organisationnelle conventionnelle, qui considère la communication comme un phénomène se déroulant dans des organisations préexistantes. Ce point de vue particulier, inspiré des travaux de Taylor et Van Every, Weick et d'autres, conduit Cooren à utiliser l'analyse d'interaction et l'analyse de conversation comme sa principale source de données, bien que, alors que d'autres analystes d'interaction ou de conversation ne cherchent pas à expliquer quoi que ce soit au-delà de l'interaction observée, Cooren, à la suite des travaux d'Harold Garfinkel ou encore de Gabriel Tarde, utilise le micro - les interactions - pour trouver une explication à ce qui se passe au niveau macro - organisationnel.
Fran%C3%A7ois Copp%C3%A9e/François Coppée :
François Edouard Joachim Coppée (26 janvier 1842 - 23 mai 1908) était un poète et romancier français.
Fran%C3%A7ois Coquery/François Coquery :
François Coquery (né le 22 septembre 1948) est un coureur cycliste français. Il a participé au Tour de France 1971.
Fran%C3%A7ois Corbier/François Corbier :
François Corbier (17 octobre 1944 - 1er juillet 2018) était un présentateur de télévision et auteur-compositeur français.
Fran%C3%A7ois Cormier-Bouligeon/François Cormier-Bouligeon :
François Cormier-Bouligeon (27 mai 1972) est un homme politique français de La République En Marche ! (LREM) qui siège à l'Assemblée nationale française depuis les élections de 2017, représentant la 2e circonscription des Ardennes.
Fran%C3%A7ois Cornil_Bart/François Cornil Bart :
François Cornil Bart (16 juin 1677 - 22 avril 1755) était un officier de marine français qui atteignit le grade de vice-amiral. Il était le fils du célèbre corsaire Jean Bart.
Fran%C3%A7ois Cornut-Gentille/François Cornut-Gentille :
François Cornut-Gentille (né le 22 mai 1958 à Saint-Mandé, Val-de-Marne) est un homme politique français des Républicains qui est membre de l'Assemblée nationale de France depuis 1993, représentant le département de la Haute-Marne.
Fran%C3%A7ois Corriveau/François Corriveau :
François Corriveau (né le 7 novembre 1969) est un homme politique au Québec, au Canada, et était membre de l'Action démocratique du Québec (ADQ) à l'Assemblée nationale pour la circonscription électorale de Saguenay (maintenant connue sous le nom de René-Lévesque), dans la Côte -Région Nord, de 2002 à 2003.
Fran%C3%A7ois Corteggiani/François Corteggiani :
François Corteggiani (21 septembre 1953 - 21 septembre 2022) était un dessinateur et écrivain français de bande dessinée.
Fran%C3%A7ois Cosserat/François Cosserat :
François Cosserat (1852-1914) était un ingénieur et mathématicien français connu pour ses théories sur les corps déformables écrites avec son frère Eugène.
Fran%C3%A7ois Cosset/François Cosset :
François Cosset (Picardie, vers 1610 - vers 1673) était un compositeur français. Ses œuvres comprennent 8 messes, dont 4 composées à Reims en 1659.
Fran%C3%A7ois Cotinaud/François Cotinaud :
François Cotinaud (né le 9 août 1956) est un saxophoniste et clarinettiste français, compositeur et peintre sonore.
Fran%C3%A7ois Coty/François Coty :
François Coty (né Joseph Marie François Spoturno en Corse ; 3 mai 1874 - 25 juillet 1934) était un parfumeur, homme d'affaires, éditeur de journaux, homme politique et mécène français. Il a été le fondateur de la société de parfums Coty, aujourd'hui une multinationale. Il est considéré comme le père fondateur de la parfumerie moderne. En 1904, son premier succès, le parfum La Rose Jacqueminot lance sa carrière. Il a rapidement commencé à exporter des parfums de France et, en 1910, il avait des filiales à Moscou, Londres et New York. Pendant la révolution russe de 1917, ses actifs à Moscou, qui consistaient en actions et en fonds, ont été confisqués par le gouvernement soviétique, faisant de lui un ennemi de toujours du communisme. À la fin de la Première Guerre mondiale, sa réussite financière fait de lui l'un des hommes les plus riches de France, lui permettant d'agir en tant que mécène des arts, de collectionner des œuvres d'art, des demeures historiques et de chercher à jouer un rôle politique. En 1922, il prend le contrôle du quotidien Le Figaro. Pour freiner la montée du socialisme et du communisme en France, il fonde deux autres quotidiens en 1928. En 1923, il est élu sénateur de Corse, et maire d'Ajaccio de 1931 à 1934. Craignant l'extension du communisme, il subventionne divers journaux de droite. mouvements d'ailes. En 1933, face à une classe politique qu'il juge incapable, il publie une réforme de l'État et fonde son propre mouvement Solidarité française, qui se radicalise après sa mort. Au moment de sa mort, à 60 ans, sa fortune est fortement diminuée du fait de son divorce, du coût élevé de la gestion de son empire de presse et des contrecoups de la crise économique de 1929.
Fran%C3%A7ois Couchepin/François Couchepin :
François Couchepin (né le 19 janvier 1935) est un avocat et ancien homme politique suisse qui a été chancelier de la Suisse de 1991 à 1999. Il était membre de l'ancien Parti libéral-démocrate suisse (FDP / PRD).
Fran%C3%A7ois Coudray/François Coudray :
François Coudray (né vers 1678 à Villecerf, dans la province de Champagne (aujourd'hui commune de Messon dans le département français de l'Aube) et mort le 29 avril 1727 à Dresde, duché de Saxe (aujourd'hui État fédéral de Saxe, Allemagne)) est un sculpteur français qui a passé la plus grande partie de sa vie artistique à Dresde où il a été le premier sculpteur du roi Auguste II le Fort.
Fran%C3%A7ois Coulomb_the_Elder/François Coulomb l'Ancien :
François Coulomb l'Ancien était un architecte naval français et constructeur de navires de guerre (ingénieur-constructeur), le fils de Laurent Coulomb. François Coulomb est né le 24 janvier 1654 à La Ciotat et mort le 20 mars 1717 à Toulon. Il fut d'abord connu dans les archives sous le nom de « Coulomb fils » car il collabora avec son père, Laurent Coulomb, à la construction de navires de guerre ; puis il est devenu "François père" car son propre fils, également nommé François, travaillait en collaboration avec lui. En 1680, il s'occupe de l'école de construction de Toulon et rédige un manuel de construction. Il remplace son père à Toulon, lorsque celui-ci est nommé constructeur à Lorient en 1690. Au cours de sa carrière, il conçoit et construit à Toulon 34 navires pour le roi de France, plus 2 navires pour l'Ordre de Saint-Jean. de Jérusalem (les Chevaliers de Malte).
Fran%C3%A7ois Coulomb_the_Younger/François Coulomb le Jeune :
François Coulomb le Jeune (La Ciotat, 1691 - Toulon, juillet 1751) était un architecte naval français (ingénieur-constructeur), fils de François Coulomb l'Ancien. Au cours de sa carrière, il a conçu 18 navires pour la Marine nationale française et a supervisé la construction de la plupart d'entre eux.
Fran%C3%A7ois Coulombe-Fortier/François Coulombe-Fortier :
François Coulombe-Fortier (né le 15 novembre 1984) est un taekwondoïste canadien. En 2011, Coulombe-Fortier a remporté une médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 2011 et plus tard dans l'année, elle a remporté une médaille d'argent au tournoi de qualification olympique panaméricain et, ce faisant, s'est qualifiée pour participer aux Jeux olympiques d'été de 2012. Aux Jeux olympiques d'été de 2012, il a atteint les quarts de finale, battant Gadzhi Umarov au premier tour avant de perdre contre Daba Modibo Keita en quart de finale. Coulombe-Fortier est également un champion du championnat panaméricain et a également remporté de nombreuses médailles au monde. événements de coupe à travers le monde.
Fran%C3%A7ois Coulon_de_Villiers/François Coulon de Villiers :
François Coulon de Villiers (1712 - 22 mai 1794) était un officier militaire français issu d'une famille militaire influente dans la guerre française et indienne , puis un officier influent de la communauté de la Nouvelle-Espagne à la Nouvelle-Orléans .
Fran%C3%A7ois Couperin/François Couperin :
François Couperin (français: [fʁɑ̃swa kupʁɛ̃] ; 10 novembre 1668 - 11 septembre 1733) était un compositeur, organiste et claveciniste baroque français. Il était connu sous le nom de Couperin le Grand ("Couperin le Grand") pour le distinguer des autres membres de la famille Couperin aux talents musicaux.
Fran%C3%A7ois Coupry/François Coupry :
François Coupry (19 juillet 1947, Hyères) est un écrivain français.
Fran%C3%A7ois Courson_de_la_Villehelio/François Courson de la Villehelio :
François Courson de la Villehelio était chef de Yanam dans ce qui est aujourd'hui l'Inde pendant la domination coloniale française. De la Villehelio est né en Île-de-France en 1791. Ses parents étaient François-Thérès Courson de la Villehelio et Amélie Courson de la Villehelio (née de Kersauson du Vijac). De la Villehelio est nommé par le roi Louis XVIII chef de Yanam le 21 juillet 1814. Un arrêté royal du 9 juin 1824 le relève de ses fonctions. Cependant, son mandat a pris fin le 19 avril 1825. De la Villehelio est resté à Yanam jusqu'à sa mort le 28 mai 1830. À Yanam, le village Coursonpeta (aujourd'hui Kurasampeta) a été nommé en l'honneur de De la Villehelio.
Fran%C3%A7ois Couturier/François Couturier :
François Couturier (né le 2 mai 1950 à Fleury-les-Aubrais, Orléans) est un pianiste de jazz français.
Fran%C3%A7ois Craenhals/François Craenhals :
François Craenhals (15 novembre 1926 - 2 août 2004) était un dessinateur de bandes dessinées belge surtout connu pour les séries de bandes dessinées Chevalier Ardent et Les 4 As.
Fran%C3%A7ois Cros/François Cros :
François Cros (né le 25 mars 1994) est un joueur de rugby français. Il occupe la ligne arrière et il joue actuellement pour Toulouse dans le Top 14.
Fran%C3%A7ois Croteau/François Croteau :
François William Croteau (né le 29 janvier 1972) est un ancien membre du conseil municipal de Montréal et le maire de l'arrondissement de Rosemont–La Petite–Patrie, poste auquel il a été élu pour la première fois en 2009. Croteau est né et a grandi à Terrebonne, Québec. Université de Montréal. Il détient également une maîtrise en administration des affaires de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il a été chargé de cours à l'UQAM, donnant des cours sur la gestion de la ville et a également obtenu un doctorat en gouvernance urbaine. Il a également été membre du personnel politique de Nicolas Girard, député du Parti Québécois de Gouin avant d'être élu au conseil municipal. Le 19 juin 2013, il s'est déclaré candidat au poste de maire par intérim de Montréal après la démission de Michael Pommebaum. Cependant, lors de la séance du conseil du 25 juin pour sélectionner le nouveau maire par intérim, Croteau a retiré sa candidature avant le vote, soutenant l'éventuel vainqueur Laurent Blanchard.
Fran%C3%A7ois Crouzet/François Crouzet :
François Crouzet (20 octobre 1922 - 20 mars 2010) était un historien français. Considéré comme le plus grand historien français de Grande-Bretagne de sa génération, il était professeur émérite d'histoire moderne à l'Université de Paris-Sorbonne au moment de sa mort.
Fran%C3%A7ois Cr%C3%A9peau/François Crépeau :
François Crépeau, (né le 14 avril 1960) est un avocat canadien et professeur titulaire à la Faculté de droit de l'Université McGill, ainsi qu'un ancien directeur du Centre McGill sur les droits de la personne et le pluralisme juridique. La professeure Crépeau a été titulaire de la Chaire International Francqui Professor en sciences sociales 2017-2018 à l'Université catholique de Louvain, en collaboration avec six autres universités belges. En 2016-2017, il a été titulaire de la chaire de professeur invité Robert F. Drinan, SJ sur les droits de l'homme à l'Université de Georgetown (Washington, DC). Il a été professeur invité dans les institutions suivantes : Centre de recherches sur les droits de l'homme, Université de Paris Panthéon-Assas (2018), Institut international des droits de l'homme (Strasbourg) (2001, 2002, 2007, 2008 , 2015) ; Institut universitaire de hautes études internationales (IUHEI-Genève, 2007), Institut des hautes études internationales, Université de Paris II (2002), Université d'Auvergne-Clermont 1 (1997). En 2017, il a été nommé Officier de l'Ordre du Canada pour ses recherches sur les droits des migrants et des réfugiés en droit international.
Fran%C3%A7ois Cr%C3%A9pieul/François Crépieul :
François Crépieul (16 mars 1638-1702) était un missionnaire jésuite au Canada et vicaire apostolique pour les Indiens Montagnais. Crépieul est né à Arles, France. Dans sa jeunesse, il étudie au collège des Jésuites de sa ville natale et dans celui de Douai, devenant membre de l'ordre de Tournai en 1659. Il poursuit ses études à Lille et Douai et enseigne à Lille et Cambrai. En 1670, il s'embarqua pour le Canada. Après avoir terminé ses études théologiques au Collège de Québec, il fut affecté en octobre 1671 à la région de Tadoussac où, avec un dévouement inlassable et un grand succès, il travailla pendant vingt-huit ans parmi les tribus montagnaises et algonquines. Écrivant à ses frères, il leur dit que la vie d'un missionnaire montagnais est un martyre ennuyeux et prolongé, et que ses voyages et les cabanes des sauvages sont de véritables écoles de patience, de pénitence et de résignation. À l'intention de ses compagnons missionnaires, Crépieul rédige une série d'instructions intéressantes et pratiques reprenant les résultats de son long service parmi les Indiens. Ces observations sont données dans le soixante-troisième volume de The Jesuit Relations de Reuben Gold Thwaites. En 1696 ou 1697, il fut nommé vicaire apostolique des Montagnais et, à la cessation de la mission quelques années plus tard, s'installa à Québec, où il passa le reste de sa vie. Claude Dablon, supérieur de toutes les missions du Canada, le qualifie de « véritable apôtre ».
Fran%C3%A7ois Cr%C3%A9pin/François Crépin :
François Crépin (30 octobre 1830 - 30 avril 1903) était un important botaniste du XIXe siècle et directeur du Jardin botanique national de Belgique. Crépin est né à Rochefort, en Belgique. Le genre Crepinella (Araliaceae) porte son nom. En tant que taxonomiste, il a circonscrit de nombreuses plantes dans le genre Rosa. Il est mort à Bruxelles. Son herbier belge et son herbier des roses sont conservés dans les collections du Jardin botanique de Meise.
Fran%C3%A7ois Cupis_de_Renoussard/François Cupis de Renoussard :
François Cupis de Renoussard Seigneur de Renoussard, dit le cadet (10 novembre 1732 - 13 octobre 1808) était un compositeur, violoncelliste et professeur de musique classique français du XVIIIe siècle.
Fran%C3%A7ois Cureau_de_La_Chambre/François Cureau de La Chambre :
François Cureau de La Chambre (19 juillet 1630 au Mans - 22 mars 1680 à Versailles) était un médecin français sous le règne de Louis XIV.
Fran%C3%A7ois Curiel/François Curiel :
François Curiel (né en 1948) est un citoyen français, commissaire-priseur, spécialiste de la joaillerie et président de Christie's en Europe, basé à Genève, en Suisse.
Fran%C3%A7ois Cusset/François Cusset :
François Cusset ( français : [kysɛ] ; né le 9 mars 1969) est un écrivain, historien intellectuel et professeur de civilisation américaine à l'Université de Nanterre. Cusset était élève à l'Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud. Il a été chercheur associé au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), enseignant de culture française contemporaine à Reid Hall et professeur à l'Institut d'études politiques de Paris. Il est le frère de l'écrivain Catherine Cusset.
Fran%C3%A7ois Cuzin/François Cuzin :
François Cuzin est professeur à l'Université de Nice, Sophia-Antipolis. En 1988, il a remporté le prix Richard Lounsbery pour "ses contributions originales à l'élucidation des mécanismes impliqués dans la transformation des cellules malignes, en particulier la démonstration de la contribution nécessaire de deux oncogènes".
Fran%C3%A7ois Cyrille_Grand%27Eury/François Cyrille Grand'Eury :
François Cyrille Grand'Eury (9 mars 1839, Houdreville - 22 juillet 1917, Malzéville) était un géologue, paléontologue et professeur de mathématiques français. Il étudie à l'École Loritz de Nancy et à l'École des mines de Saint-Étienne, puis travaille comme ingénieur des mines à Roche-la-Molière. De 1863 à 1899, il enseigne les cours de mathématiques à l'École des mines de Saint-Étienne, où il reçoit en 1883 le titre de professeur. À partir de 1877, il est membre de la Société géologique de France et en 1885, il est élu membre correspondant de l'Académie des Sciences. On se souvient de lui pour ses recherches stratigraphiques sur les bassins houillers et pour ses recherches sur la formation du charbon. On lui attribue l'établissement de la succession chronologique des flores associées aux veines de charbon de l'étage stéphanien (du nom du développement de cet étage à Saint-Étienne). Il a mené des études exhaustives de la flore du charbon (Cordaites, Calamites, et al) et a décrit en 1877 le genre Tubiculites.
Fran%C3%A7ois D%27Haene/François D'Haene :
François D'Haene (né le 24 décembre 1985 à Lille) est un athlète de haut niveau français spécialisé dans l'ultra et la course en montagne. Il a remporté l'Ultra-Trail du Mont-Blanc en 2012, 2014, 2017 et 2021. et le Grand Raid sur La Réunion dans l'Océan Indien en 2013, 2014 et 2016. Il est le vainqueur du premier Ultra-Trail World Tour, en 2014. Il détient le record de vitesse de l'Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB), 167 km en 20 h 11 min 44 sec, un record qu'il a amélioré en 2017 (170 km en 19 h 01 min 32 s). Il est également connu pour être le plus rapide sur le GR20 en Corse, le traversant en 31 h 06 min.Le 17 octobre 2017, il établit un nouveau record sur le John Muir Trail dans la Sierra Nevada en Californie, le terminant en 2 jours, 19 heures , et 26 minutes. Le 17 juillet 2021, D'Haene a remporté l'ultramarathon Hardrock 100 mile en 21:45:51; battant à la fois le record dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et le record global, tous deux précédemment détenus par Kilian Jornet. Ancien kinésithérapeute, il est devenu vigneron en 2012. Marié, père de trois enfants, il vit dans le Beaujolais.
Fran%C3%A7ois D%27Onofrio/François D'Onofrio :
François D'Onofrio (né le 6 octobre 1990), également connu sous le nom de Francesco D'Onofrio, est un footballeur professionnel belge qui joue pour Seraing. Il détient également la nationalité italienne.
Fran%C3%A7ois Daenen/François Daenen :
François Daenen (18 août 1919 - 16 avril 2001) était un footballeur belge. Il a disputé 17 matches avec l'équipe nationale belge de football de 1945 à 1953. Il a également été nommé dans l'équipe belge pour le tournoi de qualification du groupe 2 pour la Coupe du monde de football de 1954.
Fran%C3%A7ois Dagognet/François Dagognet :
François Dagognet (français : [dagɔɲɛ] ; 24 avril 1924 - 3 octobre 2015) était un philosophe français du XXe siècle. François Dagognet est né à Langres. Il a étudié les sciences et la philosophie et a été l'élève de Georges Canguilhem. Il a été professeur de philosophie à l'université de Lyon avant de devenir professeur de philosophie à l'université Panthéon-Sorbonne. Dagognet a beaucoup écrit sur la philosophie du corps.
Fran%C3%A7ois Dalle/François Dalle :
François Dalle (18 mars 1918 - 9 août 2005) était un entrepreneur français qui a été PDG de la multinationale française de cosmétiques L'Oréal entre 1957 et 1984.
Fran%C3%A7ois Dambourg%C3%A8s/François Dambourgès :
François Dambourgès (1742 - 13 décembre 1798) était un homme d'affaires, un officier de milice et une personnalité politique du Bas-Canada. Il est né à Salies, France en 1742 et a étudié à Bayonne. Dambourges est venu à la paroisse de Saint-Thomas à Montmagny, Québec en 1763, où il a établi une entreprise. Il a servi avec les Royal Highland Emigrants et a aidé à défendre la ville de Québec lors de l'invasion américaine de 1775-1776. Dambourgès devint lieutenant en 1776 et fut fait prisonnier en 1777. Il se retira avec demi-solde en 1784. Il fut nommé juge de paix et servit dans la milice locale, devenant colonel en 1790. En 1792, il fut élu au 1er Parlement du Bas-Canada pour Devon. En 1795, Dambourgès devient capitaine du Royal Canadian Volunteer Regiment et s'installe à Montréal. Il y mourut d'une pleurésie en 1798. Sa fille Marie-Elisabeth épousa plus tard Roger, le fils d'Augustin-Jérôme Raby.
Fran%C3%A7ois Damiens/François Damiens :
François Georges Henri Marie Ghislain Joseph Damiens ( français : [damjɛ̃] ; né le 17 janvier 1973) est un acteur belge.
Fran%C3%A7ois Dancie/François Dancie :
François Dancie était un professeur d'escrime français qui a rédigé deux traités au XVIIe siècle. C'était un gentilhomme du Limousin dans le centre de la France. Il peut s'agir de François Dancie de Nonards, enregistré comme épousant Jeanne de Linnars, fille de Jacques de Linnars, juge de Bretenaux. Le frère de Jeanne, Jean, était marié à Marie de Maynard, fille de Géraud de Maynard, conseiller au Parlement de Toulouse, et également sœur du poète François de Maynard, qui écrivit un poème pour la publication de Dancie en 1623. Premier ouvrage de Dancie, Discours des armes et methode pour bien tirer de l'espée et poignard (Discourse Of Arms And Method To Properly Fence With The Sword And Dagger) est un manuscrit en deux parties, écrit quelque temps avant 1617. La première partie se concentre sur l'épée et le poignard, la deuxième sur l'épée simple. Dancie est bref dans sa description de la posture et de la garde, se concentrant principalement sur l'entraînement de l'adversaire dans une attaque ainsi que sur la façon de faire face à des adversaires trop agressifs. Le second, L'Espee de combat est un développement plus complet du système de Dancie publié en 1623. Dans cet ouvrage, il déverse des critiques sur ceux qui suivent la méthode « classique » de l'escrime, comme Agrippa, mais loue des maîtres comme les Calvacabos de Bologne, qui enseignaient à la Cour de France à l'époque. La méthodologie de Dancie concerne principalement l'élaboration et la lutte contre une attaque de l'adversaire ainsi que la manière d'affronter un ennemi enragé et imprudent. Le travail de Dancie ne semble pas avoir été réimprimé après 1623, et il ne semble pas non plus avoir été référencé dans un texte futur.
Fran%C3%A7ois Daneels/François Daneels :
François Daneels (né en 1921 à Tubize, Belgique - 20 avril 2010 à Tubize, Belgique) était un saxophoniste classique virtuose de renommée internationale, un compositeur prolifique et un professeur de musique belge. De 1954 à 1981, Daneels a été professeur de saxophone à son alma mater, le Conservatoire Royal de Bruxelles.
Fran%C3%A7ois Darlan/François Darlan :
Jean Louis Xavier François Darlan (7 août 1881 - 24 décembre 1942) était un amiral et homme politique français. Né à Nérac, Darlan est diplômé de l'École navale en 1902 et gravit rapidement les échelons après son service pendant la Première Guerre mondiale. Il est promu contre-amiral en 1929, vice-amiral en 1932, lieutenant-amiral en 1937 avant d'être finalement nommé amiral et Chef d'état-major de la marine en 1937. En 1939, Darlan est promu amiral de la flotte, grade créé spécialement pour lui. Darlan était commandant en chef de la marine française au début de la Seconde Guerre mondiale. Après l'armistice de la France avec l'Allemagne en juin 1940, Darlan sert sous le régime de Vichy de Philippe Pétain en tant que ministre de la Marine, et en février 1941, il prend les fonctions de vice-président du Conseil, ministre des Affaires étrangères, ministre de l'Intérieur et ministre de la Défense nationale. , faisant de lui le chef de facto du gouvernement de Vichy. En avril 1942, Darlan démissionne de ses ministères à Pierre Laval sur l'insistance allemande, mais conserve son poste de commandant en chef des forces armées françaises. Darlan était à Alger lorsque les Alliés ont envahi l'Afrique du Nord française en novembre 1942. Le commandant allié Dwight D. Eisenhower a conclu un accord controversé avec Darlan, le reconnaissant comme haut-commissaire de France pour l'Afrique du Nord et de l'Ouest. En retour, Darlan a ordonné à toutes les forces françaises en Afrique du Nord de cesser la résistance et de coopérer avec les Alliés. Moins de deux mois plus tard, le 24 décembre, Darlan est assassiné par Fernand Bonnier de La Chapelle, un monarchiste et anti-vichyste de 20 ans.
Fran%C3%A7ois Datelin/François Datelin :
François Datelin, dit Fanchon Brioché, était un célèbre marionnettiste français du XVIIe siècle. Fils de Jean Brioché, il reprend le théâtre de marionnettes de son père aux foires Saint-Laurent et Saint-Germain à la mort de ce dernier. Selon Brossette, il surpassa même son père dans l'art de faire jouer et parler agréablement ses marionnettes. En 1677, Boileau immortalise le fils de Brioché dans sa sixième épître à Racine : "Et non loin de la place où siège Brioché…". C'est lui dont le singe Fagotin fut tué d'un coup d'épée par Cyrano de Bergerac qui l'avait pris pour un domestique qui lui faisait la grimace et donna lieu, de la part de son ancien amant d'Assoucy, à une curieuse œuvre littéraire intitulée Combat de Cirano de Bergerac contre le singe de Brioche au bout du Pont-Neuf. Le nom et le rôle de Fagotin, mort dans le duel si inégal contre Cyrano, lui survécurent et Fagotin fut, jusqu'aux dernières années du XVIIe, le compagnon obligé de tout bon manipulateur de marionnettes.
Fran%C3%A7ois Daudet/François Daudet :
François Daudet (né le 20 janvier 1965) est un pianiste classique français. Né à Lyon, Daudet obtient le premier prix de piano du Conservatoire de Paris, et le premier grand prix du concours international Claude Kahn en 1983. Il bénéficie de l'enseignement de Germaine Mounier et Menahem Pressler. Il a remporté des concours internationaux à Colmar, Graz, Trapani, Florence et a remporté un premier prix international au concours La Gloire de Mozart. Il s'est produit dans de nombreux pays d'Europe, d'Amérique et d'Asie. Ses partenaires sont Marie-Annick Nicolas, Natalie Chee, Virginie Robilliard, David Louwerse et Dorothée Bocquet. Ses enregistrements ont reçu plusieurs récompenses dans la presse spécialisée.
Fran%C3%A7ois Daumas/François Daumas :
François Félix Eugène Daumas (3 janvier 1915 - 6 octobre 1984) était un égyptologue français qui a été directeur de l'Institut français d'archéologie orientale de 1959 à 1969.
Fran%C3%A7ois Dauphin/François Dauphin :
François Dauphin (né le 6 juillet 1953 à Saint Norbert, Québec) est un ancien joueur de handball canadien qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1976. Il faisait partie de l'équipe canadienne de handball, qui a terminé onzième au tournoi olympique de 1976. Il a disputé les cinq matches et marqué trois buts.
Fran%C3%A7ois Dauphinais/François Dauphinais :
François Genthon dit Dauphinais (1er janvier 1815 - 15 février 1889) était une personnalité politique du Manitoba d'origine métisse. Il a été membre du gouvernement provisoire d'Assiniboia et membre du Conseil législatif du Manitoba de 1871 à 1876. Fils de Michel Genthon dit Dauphinais et de Victorie Ouellette, il a représenté Saint-François Xavier au congrès de 1869 et a été vice-président du gouvernement provisoire. Il fut arrêté par les troupes de Garnet Wolseley en 1870. Dauphinais fut marié deux fois : d'abord avec Françoise Paul puis, en 1882, avec Marguerite Morin. Il mourut à St. John, Dakota du Nord, à l'âge de 74 ans.
Fran%C3%A7ois Dauvern%C3%A9/François Dauverné :
François Georges Auguste Dauverné (16 février 1799 - 4 novembre 1874) était un trompettiste français qui, en 1827, fut le premier à utiliser la nouvelle trompette à trois soupapes en fa dans l'exécution publique. Dauverné a été parmi les premiers à réaliser le potentiel de la trompette à pistons nouvellement inventée après l'arrivée d'un spécimen, envoyé par Spontini de Prusse à Paris en 1826, et est crédité d'avoir persuadé plusieurs compositeurs d'écrire pour elle, les trois premiers étant Chélard ( Macbeth, 1827), Berlioz (Waverley Overture, 1827) et Rossini (Guillaume Tell, 1829) (Tarr nd). A 15 ans, il entre à la Musique des Gardes-du-Corps du Roi comme trompettiste et devient plus tard premier trompettiste de l'orchestre de l'Académie Royale de Musique. En 1833, il devint le premier professeur de trompette au Conservatoire de Paris, enseignant à la fois la trompette à pistons et la trompette naturelle où son élève le plus célèbre fut Jean-Baptiste Arban (Tarr sd). François Dauverné se retira de l'enseignement le 1er janvier 1859 (Tarr sd) et mourut à Paris le 4 novembre 1874.
Fran%C3%A7ois David/François David :
François David (14 octobre 1870 - 1er octobre 1939), d'origine assyrienne, était l'évêque catholique chaldéen d'Amadiyah en Irak. Il fut consacré évêque par le patriarche chaldéen Yousef VI Emmanuel II Thomas le 15 août 1910. Il devint le principal consécrateur de l'archevêque français Antonin Drapier de rite latin, qui devint plus tard le délégué apostolique en Indochine française et y ordonna des évêques. La lignée chaldéenne comprend donc quelques membres de l'épiscopat de rite latin au Vietnam. Mgr François Daoud (David) †
Fran%C3%A7ois Daviet_de_Foncenex/François Daviet de Foncenex :
François Daviet (1734-1799) était un officier militaire et mathématicien savoyard du XVIIIe siècle. Le nom de famille est parfois également rapporté dans les sources originales comme Daviet de Foncenex, probablement du village d'origine de la famille.
Fran%C3%A7ois De_Deken/François De Deken :
François De Deken (11 septembre 1912 - 24 janvier 2004) était un footballeur belge. Il a disputé un match pour l'équipe nationale belge de football en 1936.
Fran%C3%A7ois De_Keersmaecker/François De Keersmaecker :
François De Keersmaecker (né le 12 avril 1958 à Willebroek) a été président de l'Association royale belge de football (URBSFA/KBVB) du 24 juin 2006 au 24 juin 2017. Dans cette fonction, il s'est activement engagé dans la candidature de la Belgique et des Pays-Bas. en tant que pays hôte de la Coupe du monde 2018. François De Keersmaecker est diplômé en droit et avocat à Malines. En plus d'être le président de l'Association belge de football, il est également membre du Conseil du marketing et de la télévision de la FIFA depuis le 1er juillet 2007 et deuxième vice-président de la Commission Juridique de l'UEFA depuis le 1er juillet 2007. Les fonctions antérieures que François De Keersmaecker a exercées dans la fédération belge étaient président du Comité provincial d'Anvers du 12 décembre 1987 au 22 août 1996, membre du Comité Sportif du 12 septembre 1986 au 11 décembre 1987, membre du Comité Provincial d'Anvers du 25 octobre 1985 au 11 septembre 1986 et arbitre dans la Provinci al Commission d'arbitrage d'Anvers du 24 novembre 1980 au 24 octobre 1985. De Keersmaecker est le gendre de l'ancien président de l'Association Louis Wouters qui à son tour était aussi le gendre d'Oscar Vankesbeeck, également ancien Président de l'association.
Fran%C3%A7ois De_Pauw/François De Pauw :
François De Pauw (28 décembre 1926 - 21 février 2009) était un basketteur belge. Il a participé au tournoi masculin des Jeux olympiques d'été de 1948.
Fran%C3%A7ois De_Wael/François De Wael :
François De Wael (10 novembre 1922 - 15 décembre 2006) était un footballeur belge. Il a disputé un match pour l'équipe nationale belge de football en 1944.
Fran%C3%A7ois De_Wagheneire/François De Wagheneire :
François De Wagheneire (19 septembre 1937 - septembre 2015) était un cycliste belge. Il a participé à trois épreuves aux Jeux olympiques d'été de 1956.
Fran%C3%A7ois Debeauvais/François Debeauvais :
François Debeauvais (1902 à Rennes - 20 mars 1944, Colmar) était un nationaliste breton et collaborateur en temps de guerre de l'Allemagne nazie. Son nom est également orthographié dans de nombreuses variantes « bretonnes » : François Debauvais, Fransez Debeauvais, Fransez Debauvais, Fañch Debeauvais, Fañch Debauvais, Fañch deb.
Fran%C3%A7ois Debon/François Debon :
François Hyppolite Debon (2 décembre 1807, Paris - 29 février 1872, Paris), était un peintre français. Il a étudié sous Antoine-Jean Gros et Abel de Pujol, et a exposé au Salon de Paris, où il a remporté plusieurs médailles, dont une de troisième classe en 1844 et deux de deuxième classe en 1835 et 1868. Baudelaire a dit de la peinture de Debon de 1845 La Bataille de Hastings "Quel talent ! Quelle énergie !" Cette toile a ensuite été perdue dans un incendie au musée des Beaux-Arts de Caen en 1905.
Fran%C3%A7ois Debret/François Debret :
François Debret (27 juin 1777 - 19 février 1850) était un architecte et franc-maçon français du XIXe siècle. Il faisait partie d'un groupe d'architectes universitaires influents dans les années 1820 et 1830 qui ont fait progresser les préceptes de Percier et Fontaine, bien que peu de ses propres travaux survivent.
Fran%C3%A7ois Debr%C3%A9/François Debré :
François Debré (3 avril 1942 - 14 septembre 2020) était un écrivain et journaliste français. Lauréat du prix Albert Londres en 1977, il était membre de la Société des gens de lettres.
Fran%C3%A7ois Decrombecque/François Decrombecque :
François Decrombecque (4 décembre 1884 - 7 août 1960) était un marcheur français. Il a participé au 10 kilomètres marche hommes aux Jeux olympiques d'été de 1924.
Fran%C3%A7ois Degelas/François Degelas :
François Degelas (10 juillet 1928 - 19 novembre 2004) était un footballeur belge. Il a disputé quatre matches avec l'équipe nationale belge de football de 1955 à 1957.
Fran%C3%A7ois Deguelt/François Deguelt :
François Deguelt (prononciation française : [fʁɑ̃swa dəgɛl], né Louis Deghelt, 4 décembre 1932 - 22 janvier 2014) était un chanteur français, surtout connu pour sa participation au nom de Monaco aux concours Eurovision de la chanson de 1960 et 1962.
Fran%C3%A7ois Dehez/François Dehez :
François Dehez (6 novembre 1931 - 18 juillet 2017) était un escrimeur belge. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1956 et 1960.
Fran%C3%A7ois Delage/François Delage :
François Delage est un homme d'affaires, entrepreneur, investisseur, conseiller et membre du conseil d'administration français.
Fran%C3%A7ois Delamontagne/François Delamontagne :
François Delamontagne (né le 25 mars 1979 à Rennes) est un golfeur professionnel français.
Fran%C3%A7ois Delange/François Delange :
François Delange (1935 - juin 2007) était un médecin et chercheur belge qui a contribué à la recherche sur la thyroïde. Il a effectué des études de terrain sur la prévalence du goitre dans le monde et a mené des recherches pionnières dans le dépistage précoce de l'hypothyroïdie congénitale. Delange a étudié à l'Université libre de Bruxelles (ULB) et a obtenu son diplôme de médecine en 1960. thèse intitulée Etude d'une endémie goitreuse en Afrique Centrale : Influence de la croissance et des facteurs d'environnement sur la fonction thyroïdienne. Il a passé la majeure partie de sa carrière professionnelle au CHU Saint Pierre, devenant finalement chef de clinique et professeur de pédiatrie à l'ULB, jusqu'à sa retraite à l'âge de 60 ans, en 1995. Après son diplôme de docteur en médecine, il a rejoint le laboratoire d'André Ermans au CHU Saint-Pierre et a axé ses études sur l'étude du goitre et de la carence en iode en Afrique centrale. Il a été le plus actif dans la région de l'ancien Zaïre, effectuant plus de 30 voyages de recherche entre 1965 et 1982. Il a étudié la carence en iode au niveau de la population et a montré le rôle du manioc (manioc) et du thiocyanate dans le goitre endémique et a travaillé sur l'utilisation de huile iodée dans la prévention des troubles liés à la carence en iode. Delange a également effectué des recherches sur le dépistage néonatal de l'hypothyroïdie congénitale, en utilisant les niveaux de TSH comme marqueur de l'hypothyroïdie. world.Delange a été membre du Conseil international pour le contrôle des troubles liés à la carence en iode (ICCIDD) et a été membre du conseil d'administration depuis sa fondation en 1986. Il a travaillé comme directeur exécutif de l'ICCIDD entre 1995 et 2001.Au cours de sa carrière, Delange auteur ou co-auteur de 12 livres et 361 publications, il a également présenté plus de 200 communications lors de rencontres internationales choses.
Fran%C3%A7ois Delapierre/François Delapierre :
François Delapierre (4 novembre 1970 - 20 juin 2015) était un homme politique français. Il a été secrétaire national du Parti de gauche de décembre 2010 jusqu'à sa mort. Il a également été conseiller régional d'Île-de-France de février 2009 jusqu'à sa mort. Il était auparavant membre du Parti socialiste de 1986 à 2008. Il est né à Paris. Delapierre est décédé d'un cancer du cerveau le 20 juin 2015 à Paris, à l'âge de 44 ans.
Fran%C3%A7ois Delarozi%C3%A8re/François Delarozière :
François Delarozière (né en 1963) est le directeur artistique de La Machine, une société française qui est une collaboration entre artistes, designers, fabricants et techniciens et qui se spécialise dans la production de machines performantes géantes, souvent des créatures. Il a collaboré avec des compagnies françaises et internationales dans des productions allant du théâtre traditionnel au street art expérimental.
Fran%C3%A7ois Delattre/François Delattre :
François Delattre (né le 15 novembre 1963) est un diplomate et haut fonctionnaire français qui est ambassadeur de France en Allemagne depuis 2022. De 2019 à 2022, Delattre a été secrétaire général du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères sous les ministres Jean- Yves Le Drian et Catherine Colonna. Il a précédemment été ambassadeur de France aux États-Unis de 2011 à 2014 et représentant permanent auprès des Nations Unies à New York et chef de la mission française à l'ONU de 2014 à 2019.
Fran%C3%A7ois Delecour/François Delecour :
François Delecour (né le 30 août 1962) est un pilote de rallye français.
Fran%C3%A7ois Deley/François Deley :
François Deley (né le 27 mars 1956) est un ancien nageur belge papillon, nage libre et quatre nages. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1972 et aux Jeux olympiques d'été de 1976.
Fran%C3%A7ois Delfau/François Delfau :
François Delfau (né en 1637 à Montel en Auvergne, France ; mort le 13 octobre 1676 à Landevenec en Normandie) était un théologien bénédictin français, une autorité en théologie patristique.
Fran%C3%A7ois Delibes/François Delibes :
François Pierre Delibes (né le 1er août 1873, date de décès inconnue) était un escrimeur français. Il a participé aux épreuves individuelles de fleuret et de sabre des maîtres aux Jeux olympiques d'été de 1900.
Fran%C3%A7ois Delisle/François Delisle :
François Delisle (né le 22 mars 1967) est un réalisateur, scénariste, producteur, directeur de la photographie, monteur, acteur et compositeur canadien.
Fran%C3%A7ois Delloye/François Delloye :
François Delloye (16 décembre 1888 - 14 novembre 1958) était un athlète belge. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1908 à Londres. Au 1500 mètres, Delloye s'est classé cinquième de sept dans sa demi-finale initiale et ne s'est pas qualifié pour la finale. Il a également participé aux Jeux olympiques d'été de 1912 à Stockholm.
Fran%C3%A7ois Delmas/François Delmas :
François Delmas (24 août 1913 - 3 mars 2002) était un homme politique français. Il est maire de Montpellier de 1959 à 1977 et brièvement député à l'Assemblée nationale. Il a également été secrétaire d'État à l'Environnement dans le gouvernement de Raymond Barre de 1978 à 1981.
Fran%C3%A7ois Deloncle/François Deloncle :
Antoine Benoît François Deloncle (14 août 1856 - 21 octobre 1922) était un orientaliste, journaliste, diplomate et homme politique français qui fut député des Basses-Alpes de 1889 à 1898, député de la Cochinchine de 1902 à 1910, puis de nouveau député des Basses-Alpes de 1912 à 1914. Il est membre du groupe colonial, partisan de l'expansion et de la consolidation de l'empire colonial français et opposé à l'empire britannique rival. Il dépeint les Britanniques comme des despotes oppressifs par rapport aux Français civilisés et tolérants.
Fran%C3%A7ois Delpla/François Delpla :
François Delpla (né en 1948) est un historien français. Il est spécialiste de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale et de la Résistance française. Il a été l'un des contributeurs au Livre noir du capitalisme. Il obtient un doctorat en 2002 de l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) pour une thèse "Décision et décideurs français et britanniques de la chute de Daladier aux lendemains de Montoire (mars-novembre 1940)" sous la direction de Jean-Claude Allain
Fran%C3%A7ois Delsarte/François Delsarte :
François Alexandre Nicolas Chéri Delsarte (19 novembre 1811 - 20 juillet 1871) était un chanteur, orateur et coach français. Bien qu'il obtienne un certain succès en tant que compositeur, il est surtout connu comme professeur de chant et de déclamation (oratoire).
Fran%C3%A7ois Deluga/François Deluga :
François Deluga (né le 18 novembre 1956 à Cauderan, Bordeaux, Gironde) est membre de l'Assemblée nationale de France, représentant la 8e circonscription de la Gironde. Agent d'assurances de profession, Deluga est élu pour la première fois en 1989, lorsqu'il est élu maire du Teich, auquel il est réélu en 1995, 2001 et 2008. Aux élections de 1997, il remporte le 8e de Gironde. pour la première fois en battant Robert Cazalet de l'UDF. Au cours de cette législature, il a été membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées. Il n'a servi qu'un seul mandat, avant d'être battu aux élections de 2002 par Marie-Hélène des Esgaulx de l'UMP. Lors d'un match revanche en 2007, des Esgaulx triomphe une deuxième fois. Lors des élections régionales de 2004, Deluga est élu au Conseil régional d'Aquitaine, où il est ensuite choisi pour être le 8e vice-président, en charge du tourisme. 2008, des Esgaulx a démissionné suite à son élection au Sénat français et une élection partielle a eu lieu dans sa circonscription. De nouveau debout, Deluga a remporté l'élection, battant Yves Foulon de l'UMP, et a promis de démissionner de son poste au Conseil régional.
Fran%C3%A7ois Delzenne/François Delzenne :
L'adjudant-chef François Paul Delzenne était un as de l'aviation de la Première Guerre mondiale crédité de sept victoires aériennes.
Fran%C3%A7ois Demachy/François Demachy :
François Demachy est un parfumeur français. Il a été formé à Charabot. Il a été remplacé comme Parfumeur de la Maison Dior par Francis Kurkdjian, mais il est resté parfumeur sous les marques ombrelles LVMH.
Fran%C3%A7ois Demeure/François Demeure :
François Demeure (né le 25 juin 1975) est un haltérophile belge. Il a participé à l'épreuve masculine des poids légers aux Jeux olympiques d'été de 2000.
Fran%C3%A7ois Demol/François Demol :
Frans Demol (19 août 1895 à Beersel - 14 février 1966), surnommé Protje, était un ancien footballeur international belge et entraîneur de la Belgique.
Fran%C3%A7ois Denhaut/François Denhaut :
François Denhaut (1877-1952) était un aviateur français connu pour avoir conçu, construit et piloté le premier hydravion en 1912.
Fran%C3%A7ois Denis_N%C3%A9e/François Denis Née :
François Denis Née (1732 - 19 août 1817) était un graveur français. Il est né et mort à Paris. Il se forme auprès de Jacques-Philippe Le Bas et ouvre une boutique avec Louis-Joseph Masquelier l'Ancien dans les années 1770 rue des Francs-Bourgeois, puis s'installe rue de Fleurus après la Révolution française, où ils réalisent des lithographies. Il est surtout connu pour ses gravures d'œuvres de Jean-Baptiste Lallemand ainsi que sa participation aux Conquêtes de l'Empereur de Chine, œuvre majeure commandée par les jésuites Jean-Denis Attiret, Giuseppe Castiglione, Ignaz Sichelbart et Jean Damascene. . Il s'agit d'une série de 12 gravures complémentaires coordonnées par Charles-Nicolas Cochin, avec des cuivres gravés à Paris entre 1772 et 1774 aux frais du souverain Qianlong. Il a également travaillé pour les vues du Temple de Diane à Nismes, sous la direction du graveur français Claude-René-Gabriel Poulleau. Avec d'autres artistes, ils ont marqué la renommée de Charles-Louis Clérisseau et de ses Antiquités de la France. Ses élèves comprenaient Joseph C. Maillet (1751–1811), éditeur et marchand d'imprimés
Fran%C3%A7ois Denis_Tronchet/François Denis Tronchet :
François Denis Tronchet (23 mars 1726 - 10 mars 1806) était un juriste français, surtout connu pour avoir défendu Louis XVI de France lors de son procès (avec Malesherbes et Deseze) et pour avoir contribué à la rédaction du code civil français.
Fran%C3%A7ois Denis_de_Rivoyre/François Denis de Rivoyre :
François Denis de Rivoyre (1er mai 1884 - 29 décembre 1946) était un cavalier français. Il a participé à deux épreuves aux Jeux olympiques d'été de 1928.
Fran%C3%A7ois Denys_L%C3%A9gitime/François Denys Légitime :
François Denys Légitime (20 novembre 1841 - 29 juillet 1935) était un général haïtien qui a été président d'Haïti de 1888 à 1889.
Fran%C3%A7ois Depeaux/François Depeaux :
François Depeaux (13 juillet 1853 - 11 octobre 1920) était un industriel français, collectionneur d'art et mécène. Il fut l'un des défenseurs de l'Ecole de Rouen.
Fran%C3%A7ois Derand/François Derand :
François Derand (né entre 1588 et 1591 à Vic-sur-Seille ; mort le 29 octobre 1644 à Agde) était un architecte jésuite français.
Fran%C3%A7ois Dermaut/François Dermaut :
François Dermaut (9 novembre 1949 - 19 mars 2020) était un dessinateur français de bandes dessinées. Il est notamment connu pour la série Les Chemins de Malefosse.
Fran%C3%A7ois Descostes/François Descostes :
François Descostes (21 mars 1846 - 24 août 1908) était un écrivain, avocat et homme politique savoyard.
Fran%C3%A7ois Desjardins/François Desjardins :
François Desjardins (né en 1970) est un dirigeant d'entreprise canadien. Il a occupé le poste de président et chef de la direction de la Banque Laurentienne du Canada entre 2015 et 2020.
Fran%C3%A7ois Desjordy_Moreau_de_Cabanac/François Desjordy Moreau de Cabanac :
François Desjordy Moreau de Cabanac (1666-1726) était soldat, seigneur et administrateur en Nouvelle-France. Il servit comme commandant (gouverneur militaire) de Trois-Rivières de 1725 à 1726. Son nom apparaît aussi comme de Sourdy, de Jordy ou Desjordis. Fils de Pierre-François de Jordy et d'Élisabeth de Pradines, il est né à Carcassonne en France . En 1682, il devient cadet dans le régiment de Besançon. En 1685, il est nommé lieutenant dans les troupes régulières coloniales et se rend en Nouvelle-France. De Cabanac est stationné à Montréal jusqu'en 1687 et participe à la défense de Québec contre le major-général sir William Phips en 1690. En 1696, il est nommé commandant du fort Frontenac. La même année, il reçoit la seigneurie des Aulnets. Il se marie deux fois : d'abord avec Anne Nolan en 1696 puis, en 1705, avec Louise-Catherine, la fille de René Robinau de Bécancour, après le décès de sa première épouse. . Il acquit la seigneurie des Îles Bouchard par son second mariage. De 1711 à 1712, il est commandant au fort Chambly. En 1718, de Cabanac reçoit la croix de Saint-Louis. En 1720, il est nommé major de la ville de Trois-Rivières ; son oncle Joseph Desjordy de Cabanac avait occupé le même poste de 1712 à 1713. Il fut nommé commandant de Trois-Rivières en 1725 sous le nom de François Desjordy de Saint-Georges. De Cabanac décède à Trois-Rivières au début de 1726 et y est inhumé le 16 février de la même année. La rue De Cabanac à Trois-Rivières est nommée en son honneur mais est rebaptisée rue Saint-Joseph en 1961 puis rue Fernand- Goneau en 1975.
Fran%C3%A7ois Deslaugiers/François Deslaugiers :
François Deslaugiers (3 décembre 1934 à Alger - 18 décembre 2009 à Marseille) était un architecte français.
Fran%C3%A7ois Desrochers/François Desrochers :
François Desrochers est un homme politique et enseignant du Québec, Canada. Il a été député de l'Action démocratique du Québec à l'Assemblée nationale pour la circonscription électorale de Mirabel de 2007 à 2008. Desrochers est titulaire d'un baccalauréat en enseignement secondaire de l'Université du Québec à Montréal et poursuit actuellement une maîtrise dans le même domaine à l'Université de Sherbrooke Avant son élection, Desrochers a été enseignant dans les écoles publiques pendant neuf ans en sciences humaines et directeur adjoint à l'École secondaire des Patriotes de Saint-Eustache. Desrochers a d'abord été élu à l'ADQ (dont il était membre depuis 1995 ) lors des élections de 2007 avec 44 % des voix. La sortante du Parti québécois, Denise Beaudoin, a terminé deuxième avec 34 % des voix. Desrochers est entré en fonction le 12 avril 2007. Le 19 avril 2007, il a été choisi pour être le ministre fantôme de l'Éducation de l'opposition officielle.
Fran%C3%A7ois Dessertenne/François Dessertenne :
François Dessertenne (1917–2006) était un médecin français qui a décrit pour la première fois le type spécial de tachycardie ventriculaire en 1966 connu sous le nom de torsades de pointes. En 1948, Dessertenne devient professeur adjoint de médecine à l'hôpital Lariboisière en France, assistant du professeur Yves Bouvrain (1910-2002).
Fran%C3%A7ois Devienne/François Devienne :
François Devienne (français: [dəvjɛn] ; 31 janvier 1759 - 5 septembre 1803) était un compositeur français et professeur de flûte au Conservatoire de Paris.
Fran%C3%A7ois Devosge/François Devosge :
François Devosge, François III Devosge ou Claude François III (25 janvier 1732, Gray, Haute-Saône - 22 décembre 1811, Dijon) était un portraitiste et peintre d'histoire français. Parmi ses élèves figurent François Rude, Pierre-Paul Prud'hon et Claude Hoin. Il est surtout connu pour son travail en tant que fondateur de l'École de dessin de Dijon. Son fils Anatole Devosge (1770–1850) était également peintre, tandis que son père Claude François Devosge (1697–1777) était sculpteur et architecte.
Fran%C3%A7ois Devouassoud/François Devouassoud :
François Devouassoud (septembre 1831 - 1905) était un guide de montagne français qui fit de nombreuses premières ascensions dans les Alpes, notamment en tant que guide de Douglas William Freshfield, qui affirmait que Devouassoud "était le premier guide alpin à porter son piolet dans les neiges de une portée éloignée ».
Fran%C3%A7ois Devries/François Devries :
François De Vries, également nommé Sooi ou Frans (né le 21 août 1913 à Anvers — mort le 17 février 1972) était un footballeur belge.
Fran%C3%A7ois Diday/François Diday :
François Diday (10 février 1802, Genève - 28 octobre 1877, Genève) était un peintre paysagiste et promoteur d'art suisse.
Fran%C3%A7ois Diederich/François Diederich :
François Diederich (9 juillet 1952, à Ettelbruck - 23 septembre 2020) était un chimiste luxembourgeois spécialisé en chimie organique.
Fran%C3%A7ois Dieussart/François Dieussart :
François Dieussart (également Frans ; Armentières, vers 1600 - Londres, 1661) était un sculpteur wallon qui a travaillé pour des mécènes de la cour en Angleterre, en République néerlandaise et en Europe du Nord, produisant des bustes de portrait à l'italienne.
Fran%C3%A7ois Digard/François Digard :
François Digard (23 octobre 1948 - 30 juillet 2017) était un homme politique français qui a été maire de Saint-Lô entre 1995 et 2014.
Fran%C3%A7ois Divisia/François Divisia :
François Divisia (1889–1964) était un économiste français surtout connu pour l'indice Divisia et l'indice des agrégats monétaires Divisia.
Fran%C3%A7ois Dogaer/François Dogaer :
François Dogaer (6 juillet 1897 - 1970) était un footballeur belge. Il a disputé trois matches pour l'équipe nationale belge de football en 1921.
Fran%C3%A7ois Dollier_de_Casson/François Dollier de Casson :
François Dollier de Casson (1636 - 27 septembre 1701) est né en France dans une riche famille bourgeoise et militaire. Il commence sa vie d'adulte dans l'armée qu'il quitte au bout de trois ans pour poursuivre ses études et devenir prêtre. Devenu sulpicien, il est affecté en Nouvelle-France, affectation qu'il accepte avec une certaine réticence. Il arrive à Québec en 1666 et est immédiatement envoyé comme aumônier militaire avec Prouville de Tracy dans une action contre les Agniers. Il fut actif comme missionnaire et explorateur jusqu'à devenir supérieur des Sulpiciens en Nouvelle-France en 1671. Il construisit également le premier canal. En 1674, François revient en France pour un repos prolongé et sert de précepteur à son neveu. Il revient au Canada en 1678 et sert les Sulpiciens jusqu'à sa mort. François Dollier de Casson est peut-être mieux connu pour son Histoire de Montréal. Il a également contribué à l'architecture des églises et a été vicaire général du diocèse de Québec. Il a ordonné le premier arpentage des rues de Montréal, exécuté par le notaire et arpenteur Bénigne Basset Des Lauriers, créant le tracé des rues de ce qui est maintenant connu sous le nom de Vieux-Montréal. Il fut l'un des personnages clés de la première tentative de creusement du canal de Lachine, en 1689.
Fran%C3%A7ois Dominique/François Dominique :
François Dominique peut faire référence à : François Dominique de Barberie de Saint-Contest François Dominique de Reynaud, Comte de Montlosier, homme politique français François Dominique (écrivain), qui a travaillé avec Louis Zukofsky

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Germs: Biological Weapons and America's Secret War

Allemagne national_speedway_team/Équipe nationale allemande de speedway : L'équipe nationale allemande de speedway est l'équipe...