Rechercher dans ce blog

samedi 5 novembre 2022

Finnish motor gunboat Nuoli 4


Autorité_de_supervision_financière_financière/Autorité finlandaise de surveillance financière :
L'Autorité finlandaise de surveillance financière (FIN-FSA ; en finnois : Finanssivalvonta [Fiva] ; en suédois : Finansinspektionen [FI]) est l'autorité de régulation financière du gouvernement finlandais, responsable de la régulation des marchés financiers en Finlande.
Fédération Finlandaise de Floorball_Fédération/Fédération Finlandaise de Floorball :
Fondée en 1985, la Fédération finlandaise de floorball (SSBL) (en finnois : Suomen Salibandyliitto) est l'instance dirigeante du floorball en Finlande. Le nombre de joueurs professionnels licenciés de la SSBL est de 39 104 (en mai 2006), ce qui en fait le troisième sport le plus populaire du pays, après le football associatif et le hockey sur glace. La SSBL organise les compétitions Salibandyliiga et Finland Floorball Cup. Outre la meilleure ligue nationale de floorball, il existe une autre ligue où plus de 1800 équipes s'affrontent dans 10 divisions (6 hommes, 4 femmes).
Musée_d'art_populaire finlandais/Musée d'art populaire finlandais :
Le musée d'art populaire finlandais est situé sur le terrain du musée d'histoire de Pasadena à Pasadena, en Californie. Le seul musée de ce type aux États-Unis, il a été créé en 1974 par Yrjö Alfred Paloheimo, originaire de Finlande, qui était le mari de Leonora "Babsie" Curtin.Paloheimo a servi comme agent consulaire de la Finlande en Californie du Sud, Arizona, et Nouveau Mexique. Pendant 17 ans, les bureaux du consulat de Finlande ont été situés dans le manoir. Paloheimo a fondé la Fondation Finlandia et a établi Järvenpää, en Finlande, comme ville sœur de Pasadena dans ce pays. Lui et sa femme ont également adopté quatre enfants finlandais qui ont été élevés sur le domaine Fenyes. La structure en forme de chalet suisse, construite en séquoia avec un toit en pierre, a été construite en 1910 comme garage pour le domaine Wigmore d'Arthur Fleming. L'architecte de Fleming, Frederick Roehrig, a également conçu des parties du Green Hotel à Pasadena. En 1949, Paloheimo a appris que la structure inhabituelle était à vendre et l'a déplacée sur le terrain du domaine Fenyes pour servir de musée d'art populaire, de maison d'hôtes et de sauna. Paloheimo a rempli le bâtiment de meubles de ferme qu'il a récupérés dans plusieurs provinces de Finlande et a fait lui-même une grande partie du travail de la pierre et du jardinage. Le musée possède de grandes étendues de pelouse, avec le magnifique Fenyes Mansion en arrière-plan, idéales pour se promener. À l'intérieur du musée, un grand salon appelé "Tupa" est meublé de meubles et d'objets paysans finlandais du début du XIXe siècle. Les visiteurs peuvent voir un foyer ouvert ou "Takka" utilisé pour le chauffage et la cuisine, des poteaux et des supports suspendus appelés "Leipävartaat" pour stocker le pain au levain de seigle, et "Tuoli" ou des chaises sculptées à la main par les agriculteurs comme cadeaux de mariage à leurs filles, ainsi comme de nombreux autres objets fabriqués à la main finlandais. Le musée d'art populaire finlandais et les jardins Finlandia ont été officiellement inaugurés en 1974. Actuellement entretenus par le musée d'histoire de Pasadena, les visites du musée d'art populaire sont souvent incluses dans les visites du domaine Feynes.
Finnois Folk_High_School_in_Göteborg/Lycée folklorique finlandais à Göteborg :
Le lycée folklorique finlandais de Göteborg ( suédois : Finska folkhögskolan i Göteborg ) est une école secondaire de Göteborg , en Suède . C'est l'une des 150 écoles de ce type dans le système éducatif suédois. En 2014, l'école compte un effectif de 45 personnes, dont un proviseur, deux directeurs d'études, 30 professeurs et aides-enseignants et du personnel de service. L'école est située dans une banlieue défavorisée avec de nombreux immigrants, en dehors du centre de Göteborg. Au début, l'école ne desservait que les immigrants de langue finnoise, mais en 1996, elle a été désignée lycée folklorique multiculturel, accueillant des immigrants parlant le somali, l'arabe et le kurde. Le personnel et les étudiants parlent plus de 24 langues maternelles différentes.
Autorité_finlandaise_de_sécurité_alimentaire/Autorité finlandaise de sécurité alimentaire :
L'Autorité finlandaise de sécurité alimentaire (Evira, finnois : Elintarviketurvallisuusvirasto, suédois Livsmedelssäkerhetsverket) est un organisme centralisé relevant du ministère finlandais de l'Agriculture et des Forêts. Son objectif statutaire est d'assurer la sécurité alimentaire, de promouvoir la santé et le bien-être des animaux et de développer les conditions préalables à la production végétale et animale et à la santé des végétaux. L'autorité a été fondée en 2006 et son premier directeur général était Jaana Husu-Kallio. Depuis 2012, le directeur général est Matti Aho. Après des réductions de personnel en 2015, l'autorité compte environ 650 employés. Le bureau principal est à Viikki, Helsinki, mais l'autorité a également des bureaux régionaux à Joensuu, Kuopio, Lappeenranta, Loimaa, Oulu, Seinäjoki et Turku.
Finlandais Food_Workers%27_Union/Syndicat finlandais des travailleurs de l'alimentation :
Le Syndicat finlandais des travailleurs de l'alimentation (en finnois : Suomen Elintarviketyöläisten Liitto, SEL) est un syndicat représentant les travailleurs de l'industrie alimentaire en Finlande. Le Syndicat finlandais des travailleurs de l'alimentation et des boissons a été créé en 1905, mais interdit en 1930. À titre de mesure temporaire, la nouvelle Fédération finlandaise des syndicats (SEK) a admis les travailleurs de l'alimentation au Syndicat général des travailleurs finlandais, mais en décembre 1932, il les diviser en un nouveau Syndicat finlandais des travailleurs de l'alimentation. À partir de 1945, le syndicat est dirigé par Kalle Lindholm, membre du Parti communiste finlandais. Alors qu'une minorité de partisans du Parti social-démocrate est parti en 1960 pour rejoindre le syndicat rival des travailleurs généraux et spécialisés, celui-ci a rejoint le SEL en 1970, peu après la fusion du SEK avec la nouvelle Organisation centrale des syndicats finlandais. Le nombre de membres du SEL a augmenté rapidement et, en 1998, il avait atteint 43 497. En 2020, ce chiffre était tombé à 30 047.
Footballeur_finlandais_Manager_of_the_Year/Entraîneur finlandais de football de l'année :
Le titre d'entraîneur finlandais de football de l'année est décerné en Finlande depuis 1981. La nomination est faite par l'Association finlandaise des entraîneurs de football.
Footballeur finlandais_de_l'année/Footballeur finlandais de l'année :
Il existe trois prix différents du joueur finlandais de l'année en Finlande. Les journalistes sportifs élisent leur "joueur de l'année" masculin depuis 1947, l'Association finlandaise de football le leur depuis 1953. En 1976, la FA a commencé à sélectionner une "joueuse de l'année" féminine.
Institut finlandais de recherche forestière/Institut finlandais de recherche forestière :
L'Institut finlandais de recherche forestière ( finnois : Metsäntutkimuslaitos , suédois : Skogsforskningsinstitutet ), connu sous le nom de Metla , est une agence subordonnée au ministère de l'Agriculture et des Forêts du gouvernement finlandais . Il a pour mission statutaire de promouvoir, par la recherche, la gestion et l'utilisation économique, écologique et socialement durable des forêts. Metla est l'un des plus grands instituts de recherche forestière d'Europe, avec un budget annuel d'environ 40 millions d'euros et 9 unités de recherche principales (à Joensuu, Kannus, Kolari, Läyliäinen de Loppi, Parkano, Punkaharju de Savonlinna, Rovaniemi, Suonenjoki et Vantaa).
Championnat de Finlande de Formule_Trois/Championnat de Finlande de Formule 3 :
Le championnat finlandais de Formule 3 était une série de courses automobiles monoplaces basée en Finlande. Le championnat utilisait de petites voitures de Formule 3, conçues pour donner de l'expérience aux pilotes avant de passer à des niveaux supérieurs de la course automobile. Le championnat finlandais de Formule 3 s'est déroulé de 1958 à 1960, de 1984 à 1986 et de 2000 à 2009, et pour sa dernière saison en 2010, il est devenu connu sous le nom de Nordic F3 Masters. Un championnat indépendant connu sous le nom de championnat scandinave et nordique de Formule 3 s'est déroulé entre 1984-1985 et 1992-2001.
Finlandais General_Workers%27_Union/Syndicat général finlandais des travailleurs :
Le Syndicat général finlandais des travailleurs ( finnois : Suomen Työläisliitto ) était un syndicat général représentant les travailleurs en Finlande. Le syndicat a été créé en 1930 par le Parti social-démocrate, pour accepter les travailleurs qui avaient démissionné de la Fédération des syndicats finlandais (SAJ), mécontents de sa direction communiste. Le SAJ a été interdit plus tard dans l'année et le Syndicat général des travailleurs est devenu le noyau de la nouvelle Fédération finlandaise des syndicats (SAK), bien que nombre de ses membres aient été transférés dans des syndicats nouvellement formés et spécifiques à l'industrie. En 1955, le Le syndicat comptait 10 713 membres. Elle est restée affiliée à la SAK lorsque de nombreux syndicats sont partis pour former une nouvelle Fédération syndicale finlandaise, qui a fusionné en 1969 avec la SAK pour former l'Organisation centrale des syndicats finlandais. Le Syndicat général des travailleurs s'est affilié à la nouvelle fédération, ses membres étant passés à 15 766. En 1970, la plupart des membres du syndicat appartenaient à l'industrie chimique et à la fabrication générale. Cette année-là, il fusionne avec la majorité du Syndicat des travailleurs généraux et spécialisés pour former le Syndicat des travailleurs de la chimie.
Institut géodésique finlandais/Institut géodésique finlandais :
L' Institut géodésique finlandais ( finnois : Geodeettinen laitos , suédois : Geodetiska institutet ) était un institut de recherche finlandais spécialisé dans la géodésie et les sciences et technologies de l'information géospatiale . Il a été fusionné avec le National Land Survey of Finland en 2015 et son nom a été changé en Institut finlandais de recherche géospatiale. Il est situé à Masala, Kirkkonummi.
Gouvernement finlandais/Gouvernement finlandais :
Le gouvernement finlandais ( finnois : Suomen valtioneuvosto ; suédois : Finlands statsråd ; lit. `` Conseil d'État finlandais '') est la branche exécutive et le cabinet de la Finlande , qui dirige la politique de la Finlande et est la principale source de législation proposée au Parlement . Le gouvernement a une responsabilité ministérielle collective et représente la Finlande au Conseil de l'Union européenne. Dans le cabinet Marin en exercice, le gouvernement comprend 19 ministres à la tête de 12 ministères. Les gouvernements de coalition majoritaire sont devenus le fondement du gouvernement finlandais ; à quelques exceptions historiques près, un gouvernement est généralement constitué des représentants de deux grands partis et d'un certain nombre de petits partis.
Gardes finlandais%27_Rifle_Battalion/Bataillon de fusiliers des gardes finlandais :
Bataillon de fusil Finnish Guards (Finnish: Henkikaartin 3. Suomen Tarkk'ampujapataljoona, Swedish: Livgardets 3: E Finska SkarpskyttebatalJon, Russian: лейб-вварди Ced 3-й с т лjon), BATUADICIED-GARALICIED-GARALICIED-GARAVIDE) familièrement connue sous le nom de Garde de Finlande ( finnois : Suomen kaarti , suédois : Finska gardet ) était une unité militaire finlandaise de 1829 à 1905 basée à Helsinki . Poursuivant l'héritage du bataillon d'entraînement finlandais (1817), il faisait partie de l'armée impériale russe et de la seule unité finlandaise de la garde impériale russe. De plus, pendant une grande partie de son histoire, le bataillon a été la seule unité militaire finlandaise opérationnelle. En raison de son statut à la fois de pièce maîtresse nationale et de membre de la garde impériale, il avait un rôle visible en Finlande. Le bataillon des gardes finlandais a participé à quatre campagnes en dehors de la Finlande. Deux d'entre eux comprenaient des combats réels: le premier en 1831 lors du soulèvement polonais de novembre et pour la deuxième fois, sur le front des Balkans de la guerre russo-turque . La plus célèbre des batailles auxquelles elle a participé était la bataille de Gorni Dubnik en 1877. L'unité a également été déployée en 1849 pour aider à réprimer le soulèvement hongrois et plus tard pendant la guerre de Crimée pour garder la frontière occidentale de la Russie. Cependant, il n'a pas engagé d'action lors de ces déploiements. En temps de paix, le bataillon était responsable de la garde à Helsinki et participait chaque année aux exercices militaires russes à Krasnoye Selo.Le quartier Kaartinkaupunki a été nommé d'après le bataillon, car il était basé dans la caserne des gardes (finnois : Kaartin kasarmi) à côté du Kasarmitori à Helsinki. L'actuel Guard Jaeger Regiment a la Garde de Finlande dans sa lignée officielle.
Association finlandaise de handball_/Association finlandaise de handball :
L' Association finlandaise de handball ( finnois : Suomen Käsipalloliitto ) ( SKPL ) est l'organe administratif et de contrôle du handball et du beach handball en République de Finlande . Fondée en mai 1941, SKPL est membre fondateur de la Fédération européenne de handball (EHF) et de la Fédération internationale de handball (IHF).
Ligue finlandaise de handball_League/Ligue finlandaise de handball :
La SM-liiga finlandaise est le nom de la ligue professionnelle de handball de Finlande.
Agence finlandaise du patrimoine/Agence finlandaise du patrimoine :
L'Agence finlandaise du patrimoine ( finnois : Museovirasto , suédois : Museiverket ), anciennement connue en anglais sous le nom de National Board of Antiquities , préserve le patrimoine culturel matériel de la Finlande : collecte, étudie et distribue ses connaissances. L'agence est une institution culturelle et de recherche, mais c'est aussi une autorité gouvernementale chargée de la protection des sites archéologiques, du patrimoine bâti, des environnements de valeur culturelle et historique et des biens culturels, en collaboration avec d'autres fonctionnaires et musées. L'Agence propose une large gamme gamme diversifiée de services, une équipe professionnelle de spécialistes, les expositions et les collections de ses nombreux musées, de vastes archives et une bibliothèque scientifique spécialisée, tous à la disposition du grand public. L'Agence finlandaise du patrimoine est rattachée à la Ministère de l'Éducation.
Musée_du_patrimoine finlandais/Musée du patrimoine finlandais :
Le Musée du patrimoine finlandais de Fairport Harbor, Ohio, États-Unis est une organisation à but non lucratif fondée pour préserver et perpétuer le patrimoine et les traditions culturelles finlandaises. L'intérêt principal du musée est la formation continue de ses membres et du grand public en matière de patrimoine et de culture finlandais. Le personnel du musée archive l'histoire finlandaise et finno-américaine en collectant, en préservant et en exposant des livres, des documents, des archives et des artefacts spéciaux. Ces objets sont acquis ou documentés pour leur valeur dans l'histoire, la biographie, la généalogie, le commerce et le folklore finlandais et finno-américains. Le musée a récemment acquis le bâtiment qui servait autrefois de mairie, de gendarmerie et de caserne de pompiers. Les travaux de rénovation du bâtiment, qui souffraient de déficiences structurelles et d'autres problèmes, ont commencé à l'automne 2006. Le musée a ouvert ses portes le 30 juin 2007.
Temple de la renommée du hockey finlandais/Hall of Fame du hockey finlandais :
Le temple de la renommée du hockey finlandais est hébergé et administré par le Suomen Jääkiekkomuseo («musée finlandais du hockey sur glace»), qui fait partie du centre du musée Vapriikki, à Tampere, en Finlande. Le Suomen Jääkiekkomuseo a été fondé en 1979 avec pour mission d'enregistrer, de documenter et d'exposer des objets, des photographies et des documents imprimés liés au hockey sur glace finlandais. Le Kanada-malja original et la coupe Aurora Borealis sont exposés avec un certain nombre de récompenses Liiga à usage actif et de souvenirs de hockey, notamment des chandails et des équipements de jeu des saisons précédentes. Depuis 1985, le Hockey Hall of Fame Finland a honoré des joueurs, des entraîneurs, des arbitres, des influenceurs et des membres des médias distingués qui ont eu un impact significatif sur le hockey sur glace en Finlande, en les nommant chacun Suomen Jääkiekkoleijona (« Lion finlandais du hockey sur glace »). . Chaque Jääkiekkoleijona est désigné par le numéro chronologique de son intronisation. Y compris la classe d'intronisation de 2021, il y a 262 intronisés au Temple de la renommée du hockey en Finlande. Sur les 262 intronisés, onze sont des femmes.
Chien courant finlandais / Chien courant finlandais :
Le chien courant finlandais (suomenajokoira, Bracke finlandais) est une race de chien élevée à l'origine pour la chasse au lièvre et au renard.
Association des chasseurs finlandais%27_/Association des chasseurs finlandais :
L'Association finlandaise des chasseurs ( finnois : Suomen Metsästäjäliitto ) est la plus grande association volontaire de chasseurs de Finlande, composée de plus de 2 500 clubs de chasse et de plus de 150 000 membres. L'association a été fondée en 1921 et se compose aujourd'hui de 16 organisations de district. Son siège social est situé à Riihimäki. Il est membre de l'association européenne des chasseurs FACE ainsi que de la National Defence Training Association of Finland. Un magazine membre appelé Jahti-Jakt est publié par l'association quatre fois par an. Le magazine est distribué à tous les membres de l'association, mais il est également possible de s'abonner au magazine sans être membre. Le but de l'association est de promouvoir les intérêts des chasseurs finlandais et les activités des clubs de chasse. Cela comprend : Participation à l'élaboration de politiques de chasse nationales et internationales. Fournir du matériel de formation et d'éducation aux chasseurs. Organisez des camps de jeunes et d'autres activités pour les jeunes. Maintenir la responsabilité des compétitions finlandaises de tir axées sur la chasse (telles que le biathlon à l'orignal) et promouvoir les champs de tir. Promeut la culture finlandaise de la chasse, par exemple par la fondation du Musée finlandais de la chasse - Suomen Metsästysmuseo (fondé en 1930). Publier de la documentation sur la chasse. L'association a reçu des subventions du ministère finlandais de l'éducation et de la culture.
Finlandais III_Corps/Finnish III Corps :
Il y a eu deux formations finlandaises appelées III Corps (III Armeijakunta, III AK): III Corps pendant la guerre d'hiver III Corps pendant la guerre de continuation
Finlandais III_Corps_(Continuation_War)/Finnish III Corps (Continuation War) :
Le III Corps ( finnois : III Armeijakunta , III AK ) était un corps de l' armée finlandaise pendant la guerre de continuation , où la Finlande a combattu aux côtés de l'Allemagne nazie contre l' Union soviétique . Formé à partir du V Corps en temps de paix et subordonné au haut commandement de l'armée allemande en Norvège, le III Corps a d'abord combattu dans le nord de la Finlande sur le flanc du XXXVI Corps allemand, participant à l' opération finno-allemande Arctic Fox . En février 1944, il fut déplacé dans l'isthme de Carélie juste avant le lancement de l'offensive soviétique Vyborg-Petrozavodsk. Après l' armistice de Moscou , le IIIe corps a pris le commandement général des forces finlandaises participant à la guerre de Laponie , le retrait des forces allemandes du nord de la Finlande.
Finlandais III_Corps_(Winter_War)/Finnish III Corps (Winter War):
Le III Corps ( finnois : III Armeijakunta ) était une unité de l' armée finlandaise pendant la guerre d'hiver . Le III Corps avec le II Corps forment l'Armée de l'Isthme (Kannaksen armeija). Pendant la majeure partie de la guerre, il a défendu la ligne Mannerheim sur le côté nord de la rivière Vuoksi contre les attaques soviétiques.
II_Corps finlandais/IIe Corps finlandais :
Il y a eu deux formations finlandaises appelées II Corps ( II Armeijakunta , II AK ): II Corps pendant la guerre d'hiver II Corps pendant la guerre de continuation
Finlandais II_Corps_(Continuation_War)/Finnish II Corps (Continuation War) :
Le II Corps ( finnois : II Armeijakunta ) était une unité de l' armée finlandaise pendant la guerre de continuation . Pendant la guerre, le corps a participé au combat d'abord au nord-ouest du lac Ladoga et sur l'isthme de Carélie avant de se déplacer vers la région de Povenets-Lac Segozero à la fin de 1941. Au cours de l'offensive soviétique de 1944, le corps a mené une retraite de combat dans la région d'Ilomantsi, avec des parties de ses forces participant à la bataille d'Ilomantsi qui a suivi.
Finlandais II_Corps_(Winter_War)/Finnish II Corps (Winter_War):
Le II Corps ( finnois : II Armeijakunta ) était une unité de l' armée finlandaise pendant la guerre d'hiver . Le II Corps avec le III Corps forment l'Armée de l'Isthme (Kannaksen armeija). Le corps était commandé par le lieutenant-général Harald Öhquist. Le corps a combattu dans les batailles féroces autour de Summa et dans la défense de Viipuri.
IV_Corps finlandais / IVe Corps finlandais :
Il y a eu deux formations finlandaises appelées IV Corps (IV Armeijakunta, IV AK): IV Corps pendant la guerre d'hiver IV Corps pendant la guerre de continuation
Finlandais IV_Corps_(Continuation_War)/Finnish IV Corps (Continuation War) :
Le IV Corps ( finnois : IV Armeijakunta ) était une unité de l' armée finlandaise pendant la guerre de continuation . Lors de l'invasion finlandaise de l'isthme de Carélie en 1941, elle encercla trois divisions soviétiques dans la région au sud de Vyborg avant d'être dissoute. Reconstitué en 1944, le corps est la cible du fer de lance de l'offensive soviétique Vyborg-Petrozavodsk. Des éléments du corps ont combattu dans la bataille décisive de Tali-Ihantala à la fin de la guerre.
Finlandais IV_Corps_(Winter_War)/Finnish IV Corps (Winter War):
Le IV Corps était une formation de l'armée finlandaise pendant la guerre d'hiver contre l'Union soviétique. Il a défendu la zone au nord du lac Ladoga contre les attaques soviétiques. Il était commandé par le général de division Juho Heiskanen et à partir du 4 décembre 1939 par le général de division Woldemar Hägglund. Le IV Corps a vaincu les troupes soviétiques supérieures en utilisant des tactiques de motti.
Finlandais I_Corps_(Continuation_War)/Finnish I Corps (Continuation War) :
Le I Corps (finnois : I Armeijakunta) fait référence à plusieurs unités éphémères de l'armée finlandaise avant et pendant la guerre de continuation. Le I Corps le plus ancien a participé à la fois à l'invasion finlandaise de Ladoga Karelia et à l'invasion finlandaise de l'isthme de Carélie en 1941 avant d'être dissous au début de 1942, avant d'être renommé V Corps.
Finlandais I_Corps_(Winter_War)/Finnish I Corps (Winter War):
Le I Corps était une formation de l'armée finlandaise pendant la guerre d'hiver. Il a été formé le 25 février à partir de parties du II Corps devenues trop importantes pour fonctionner correctement. Il a combattu pendant les phases finales de la guerre sur le front au nord de Viipuri.
Association_de_hockey_sur_glace_finnoise/Association finlandaise de hockey sur glace :
L' Association finlandaise de hockey sur glace ( finnois : Suomen Jääkiekkoliitto , suédois : Finlands Ishockeyförbund ) est l'instance dirigeante du hockey sur glace en Finlande . En 1927, l'Association finlandaise de patinage a introduit le hockey sur glace dans son programme et, par le biais de cette organisation, la Finlande a rejoint la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) en 1928. L'Association finlandaise de hockey sur glace a été créée le 20 janvier 1929 et comprenait dix-sept clubs. Depuis la fin des années 1980, la Finlande a connu une période de succès sur la scène internationale et, à partir de 2022, l'équipe nationale masculine est classée première au monde et l'équipe nationale féminine est classée troisième au monde par l'IIHF. L'Association de hockey a beaucoup investi dans le développement des jeunes pour produire des joueurs de hockey sur glace de classe mondiale.
Championnats_d'athlétisme_en_salle_de_Finlande/Championnats de Finlande d'athlétisme en salle :
Les championnats finlandais d'athlétisme en salle (en finnois : Yleisurheilun sisäratojen Suomen-mestaruuskilpailut) sont une compétition annuelle d'athlétisme en salle organisée par l'Association finlandaise d'athlétisme amateur, qui sert de championnat national finlandais pour ce sport. Organisée pour la première fois en 1962, la compétition était ouverte aux athlètes non finlandais et plusieurs athlètes étrangers (principalement des Suédois) ont été couronnés champions de Finlande. Les titres de champion ont été réservés aux ressortissants finlandais à partir de 1987, les concurrents étrangers étant réduits au statut d'invité uniquement. La compétition comprend une épreuve de 300 mètres haies, ce qui est très rare en tant qu'épreuve de championnat national senior. De plus, les championnats d'hiver de lancer du disque et de lancer du javelot ont lieu chaque année à la même période, mais se déroulent généralement à l'extérieur en raison des contraintes du site.
Organisation_générique_de_la_division_d'infanterie finlandaise/Organisation générique de la division d'infanterie finlandaise :
Organisation générique de la division d'infanterie finlandaise
Infanterie finlandaise_Regiment_200/Régiment d'infanterie finlandais 200 :
Le régiment d'infanterie 200 (finnois : Jalkaväkirykmentti 200, JR 200, estonien : Jalaväerügement 200, JR 200) ou soomepoisid (Finnish Boys) était une unité de l'armée finlandaise pendant la Seconde Guerre mondiale composée principalement de volontaires estoniens, qui préféraient lutter contre les Union soviétique dans les rangs de l'armée finlandaise au lieu des forces armées de l'Allemagne.
Institut finlandais/Institut finlandais :
Institut finlandais peut faire référence à : Institut finlandais d'Athènes Institut finlandais de Londres Institut finlandais de Tallinn
Institut finlandais_à_Athènes/Institut finlandais à Athènes :
L'Institut finlandais d'Athènes (en grec : Φινλανδικό Iνστιτούτο Aθηνών, Finlandikó Institoúto Athinón, FIA) est un institut scientifique de Finlande, opérant à Athènes, en Grèce. L'objectif principal de l'institut est de pratiquer et de promouvoir la recherche sur l'archéologie, l'histoire, la langue et la culture grecques de l'Antiquité à nos jours. C'est l'un des 19 instituts archéologiques étrangers opérant en Grèce. L'institut a ouvert ses portes en 1984, ce qui en fait le deuxième plus ancien institut scientifique de Finlande opérant à l'étranger. L'actuel directeur de l'institut est Petra Pakkanen (2021–). Les opérations de l'institut sont soutenues et fondées par la Fondation de l'Institut finlandais d'Athènes.
Institut finlandais_de_la_santé_et_du_bien-être/Institut finlandais de la santé et du bien-être :
L'Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL, finnois : Terveyden ja hyvinvoinnin laitos, suédois : Institutet för hälsa och välfärd ; jusqu'en 2019, Institut national de la santé et du bien-être) est un institut finlandais de recherche et de développement relevant du ministère des Affaires sociales et Santé. THL a été créé le 1er janvier 2009, avec la fusion de l'Institut national de santé publique de Finlande (KTL) et du Centre national de recherche et de développement pour le bien-être et la santé. C'est la plus grande organisation d'experts relevant du ministère et sa principale source de consultation en matière de connaissances scientifiques.
Institut finlandais_de_médecine_moléculaire/Institut finlandais de médecine moléculaire :
L'Institut finlandais de médecine moléculaire (FIMM) est un institut de recherche international qui étudie le mécanisme moléculaire des maladies par des méthodes impliquant la génétique et la biologie des systèmes médicaux. La recherche combine la technologie et la recherche de haut niveau avec des patients uniques et des matériaux de biobanque. L'objectif de la FIMM est de transférer les données de la recherche à une utilisation médicale dans le domaine de la santé, c'est-à-dire d'améliorer et de promouvoir la médecine personnalisée. Le FiMM est membre d'EU-LIFE, une alliance des principaux centres de recherche en sciences de la vie en Europe.
Institut finlandais_de_vérification_de_la_convention_sur_les_armes_chimiques/Institut finlandais de vérification de la convention sur les armes chimiques :
L'Institut finlandais pour la vérification de la Convention sur les armes chimiques (VERIFIN) est un institut finlandais remplissant plusieurs rôles en faveur du désarmement des armes chimiques. Créé en 1994 dans le prolongement d'un projet de recherche lancé en 1973, il est situé au sein du département de chimie du campus de Kumpula de l'Université d'Helsinki. Financé par le ministère finlandais des Affaires étrangères, sa tâche principale est de développer des méthodes améliorées de vérification du désarmement des armes chimiques. L'approche particulière adoptée consiste à affiner les techniques chimiques analytiques pour identifier les traces d'armes chimiques, leurs précurseurs et leurs produits de dégradation. L'institut est l'autorité nationale de la Finlande en vertu de la Convention sur les armes chimiques, effectuant de nombreuses tâches requises par le traité, telles que la préparation des déclarations du gouvernement finlandais à l'OIAC sur les inventaires de substances contrôlées et l'escorte des inspections de l'OIAC des installations de production chimique finlandaises. C'est également l'un des 18 laboratoires désignés par l'OIAC dans le monde pour effectuer des tests de vérification des armes chimiques, un rôle qu'il remplit depuis 1998. L'institut organise également plusieurs cours sur la vérification des armes chimiques pour les chimistes des pays en développement. En 2014, VERIFIN a reçu le prix OPCW-La Haye en reconnaissance de son leadership exceptionnel dans le développement de méthodes de vérification avancées à utiliser dans la détection et l'identification des armes chimiques et de leurs composants.
Institut finlandais_de_Tallinn/Institut finlandais de Tallinn :
L'Institut finlandais de Tallinn (estonien : Soome Instituut) est une organisation à but non lucratif dont le siège social est situé à Tallinn, en Estonie. Les objectifs de l'institut sont de maintenir, développer et renforcer la coopération culturelle finno-estonienne dans différents domaines de l'art, de l'éducation et de la société. L'institut est maintenu par la Fondation de l'Institut finlandais en Estonie. L'institut a été fondé en 1991. L'institut a également des locaux à Tartu. L'institut appartient aux instituts culturels et universitaires finlandais.
Institut finlandais_au_Royaume-Uni_et_Irlande/Institut finlandais au Royaume-Uni et en Irlande :
L'Institut finlandais au Royaume-Uni et en Irlande (finnois : Suomen Britannian- ja Irlannin-instituutti, suédois : Finlandsinstitutet i Storbritannien och Irland), anciennement l'Institut finlandais de Londres (Suomen Britannian- ja Irlannin-instituutti) est un organisme privé à but non lucratif fondation, financée principalement par le ministère finlandais de l'éducation et de la culture. Il fait partie du réseau international de 17 instituts culturels et universitaires finlandais et opère au Royaume-Uni, en République d'Irlande et en Finlande. L'Institut gère deux programmes : Arts et Société. L'Institut appartient au réseau Team Finland qui soutient la diplomatie, les affaires et la culture finlandaises à l'étranger. L'institut est membre d'EUNIC London, le réseau des instituts culturels des États membres de l'UE.
Institut finlandais des affaires internationales/Institut finlandais des affaires internationales :
L'Institut finlandais des affaires internationales (FIIA, finnois : Ulkopoliittinen instituutti, suédois : Utrikespolitiska institutet, UPI) est un institut de recherche indépendant situé à Töölö, Helsinki, qui produit des informations d'actualité sur les relations internationales et l'Union européenne. Il publie également la revue Ulkopolitiikka.
Institut finlandais_de_recherche_marine/Institut finlandais de recherche marine :
L' Institut finlandais de recherche marine ( FIMR ) ( finnois : Merentutkimuslaitos et suédois : Havsforskningsinstitutet ) était un institut de recherche fondé en 1918 qui était subordonné au ministère des Transports et des Communications . L'objectif principal de l'institut était de produire des informations sur les sciences marines pour faciliter la prise de décision, pour les Finlandais et dans le cadre d'une collaboration internationale, et pour une utilisation dans la navigation. La recherche biologique ne serait pas incluse pendant plusieurs décennies, et les quatre divisions internes étaient dirigées par des physiciens ou des géophysiciens dans les années 1950. L'Institut était à l'origine situé au 8 rue Konstantinin (aujourd'hui Meritullinkadun) sur le port maritime d'Helsinki, et en 1926 a déménagé à un mile au sud dans un bâtiment gouvernemental au 2 rue Tähtitornin. Il y est resté jusqu'en septembre 2005, date à laquelle son siège est devenu Dynamicum, un bâtiment. partage avec l'Institut météorologique finlandais à Kumpula, Helsinki. L'institut a été fermé début 2009 et ses fonctions ont été réparties entre l'Institut finlandais de l'environnement (SYKE) et l'Institut météorologique finlandais (FMI).
Institut finlandais de la santé au travail/Institut finlandais de la santé au travail :
L'Institut finlandais de la santé au travail (FIOH, en finnois Työterveyslaitos) est une organisation qui promeut les aspects positifs de la vie professionnelle et aide à en minimiser les inconvénients. Pour ce faire, la FIOH étudie comment promouvoir au mieux la santé, le bien-être et la sécurité au travail, par exemple en ayant une organisation saine ou une solide culture de la sécurité au travail. La FIOH étudie également quels risques dans la vie professionnelle peuvent avoir des effets néfastes sur la santé tels que l'exposition à des produits chimiques au travail et quelles interventions contribuent le mieux à minimiser ces risques tels que la ventilation ou les équipements de protection individuelle. secteur du ministère finlandais des affaires sociales et de la santé. Son fonctionnement repose sur une recherche et un développement multidisciplinaires. Ses résultats de recherche sont appliqués aux pratiques en milieu de travail via des services de conseil, de formation et de conseil aux décideurs politiques. L'objectif de la FIOH est de travailler pour promouvoir, plutôt que mettre en danger, la santé et la capacité fonctionnelle. Environ 55 % du budget de la FIOH sont financés par l'État et 45 % sont autogénérés grâce, par exemple, au financement de la recherche de l'UE et à la vente de services de conseil spécialisés.
International finlandais_(badminton)/International finlandais (badminton) :
L'International finlandais est un tournoi international de badminton ouvert organisé en Finlande depuis 2014. Jusqu'en 2013, l'Open de Finlande a été nommé International finlandais. En 2014, le deuxième tournoi international en Finlande a été lancé sous le nom de Finlandais International, puis le tournoi original a changé son titre en Finland Open.
Société finlandaise du baccalauréat international/Société finlandaise du baccalauréat international :
La Société finlandaise du Baccalauréat International ry. (FIBS) est une organisation finlandaise enregistrée pour les étudiants et les diplômés de l'IB. Les membres de la FIBS sont des étudiants qui suivent actuellement le programme du diplôme du baccalauréat international en Finlande. L'objectif de l'organisation est de faire progresser la reconnaissance de l'IB dans les établissements d'enseignement supérieur finlandais et d'aider et de faciliter le placement des étudiants dans les universités. FIBS vise en outre à défendre les droits des étudiants de chaque étudiant de l'IB, actuels et passés, à rester en contact avec toutes les institutions de l'IB en Finlande et à réaliser une société. Il est également membre de l'Union finlandaise des étudiants du deuxième cycle du secondaire (SLL).
Iraniens finlandais / Iraniens finlandais :
Les Iraniens finlandais ou les Finlandais iraniens ou les Iraniens en Finlande sont des Finlandais d'origine iranienne.
Parti_islamique finlandais/Parti islamique finlandais :
Le Parti islamique finlandais ( finnois : Suomen islamilainen puolue , Parti islamique finlandais ) est une association islamiste non enregistrée en Finlande, qui vise le statut de parti politique enregistré. Il a été fondé en septembre 2007 par l'ancien espion du KGB Abdullah Tammi. Ses fondateurs sont des Finlandais convertis à l'islam.
Championnats_de_Finlande_de_Curling_Junior/Championnats de Finlande de_Curling_Junior :
Les championnats finlandais de curling junior sont les championnats nationaux des équipes masculines et féminines de curling junior en Finlande. Les curleurs de niveau junior doivent avoir moins de 21 ans. Les championnats ont lieu chaque année depuis 1998 pour les hommes juniors et depuis 2005 pour les femmes juniors, organisés par l'Association finlandaise de curling (finnois : Suomen Curlingliitto).
Chou finlandais/Chou finlandais :
Le chou finlandais ( romani : Kàlo ; suédois : Kalé ; finnois : Kaale , également Suomen romanit - " Romani finlandais ") est un groupe de Roms qui vivent principalement en Finlande et en Suède . Leurs principales langues sont le finnois, le suédois et le romani finnois.
Finnois Kalo_language/Finnois Kalo langue :
Le Kalo finlandais (kaalengo tšimb) est une langue de la famille des langues romani (un sous-groupe de l'indo-européen) parlée par le Kale finlandais. La langue est liée mais pas mutuellement intelligible avec Scandoromani ou Angloromani. Le Kalo finlandais compte entre 6 000 et 10 000 locuteurs et de nombreux jeunes ne connaissent pas la langue. La majorité des locuteurs appartiennent à des générations plus âgées et environ les deux tiers des Roms en Finlande parlent encore la langue. Il y a eu des efforts de relance. Des dictionnaires et des livres de grammaire ont été produits et certaines universités proposent le kalo finnois. Le Kalo finlandais présente certaines similitudes avec les langues romani de Hongrie où l'accent est mis sur la première syllabe du mot. Cela peut être lié au fait que les mots finnois et hongrois ont une accentuation fixe de l'initiale du mot, une caractéristique qui se serait diffusée dans les langues romani. Le kalo finlandais est enseigné dans les écoles depuis la fin des années 1980 et certains cours étaient disponibles dans les années 1970.
Front finlandais du travail/Front finlandais du travail :
Le Front finlandais du travail (finnois : Suomen Työrintama, ST) était un parti nazi en Finlande dans les années 1930. Le Front finlandais du travail a été fondé en août 1936 et enregistré en janvier 1937. Les fondateurs Yrjö Raikas, Sven B. Oksanen et Björn Smeds avaient auparavant été actifs au sein de l'Organisation populaire finlandaise. Selon ses règles, le ST s'est efforcé d'accroître l'appréciation de travail et d'améliorer la situation économique et sociale de l'État. Avec ces mesures, le ST a affirmé vouloir jeter les bases d'une nouvelle société civile plus cohésive. Le ST était initialement situé sur Temppelikatu et à partir du printemps 1937 sur Mechelininkatu. Sven R. Hiili était le vice-président du ST et Oksanen était le secrétaire.
Temple_du_travail finlandais/Temple du travail finlandais :
Le temple du travail finlandais (également connu sous le nom de Big Finn Hall ou Finlandia Club) est un centre culturel et communautaire finno-canadien (« salle finlandaise ») et un point de repère local situé au 314, rue Bay, dans le quartier finlandais de Thunder Bay, en Ontario. Construit en 1910, le temple du travail finlandais a été à un moment donné l'un des plus grands halls ouvriers au Canada en plus d'être le centre de la vie culturelle et politique finlandaise dans le nord-ouest de l'Ontario. Actuellement, la salle abrite le restaurant historique Hoito, un musée, et comprend une grande scène, une piste de danse et une salle ainsi que des salles de réunion pour divers groupes. Le temple du travail finlandais est l'un des principaux lieux du festival du film de Bay Street.
Détachement naval finlandais de Ladoga/Détachement naval finlandais de Ladoga :
Le détachement naval finlandais de Ladoga ( finnois : Laatokan laivasto-osasto ) était une unité navale finlandaise stationnée sur le lac Ladoga entre 1920–1940 et 1941–1944.
Pays des lacs finlandais / Pays des lacs finlandais :
La région des lacs finlandais ou district des lacs finlandais ( finnois : Järvi-Suomi , "Lake Finland", suédois : Insjöfinland ) est la plus grande des quatre régions paysagères dans lesquelles la géographie de la Finlande est divisée. Le paysage vallonné et couvert de forêts du plateau lacustre est dominé par des drumlins et de longs eskers sinueux. Les deux sont des vestiges glaciaires après le retrait des glaciers continentaux qui ont creusé et creusé la surface du pays il y a environ 10 000 ans. Les bassins lacustres du Lakeland proviennent du travail conjoint de l'altération et de l'érosion des fractures dans le substratum rocheux. L'érosion qui a créé les dépressions s'est produite avant et pendant les périodes glaciaires du Quaternaire. L'érosion le long des fractures a produit des entrées linéaires entre les lacs.
Landrace finlandaise/Landrace finlandaise :
Le terme Finlandais Landrace peut faire référence à l'une des races de bétail suivantes originaires de Finlande : Mouton finlandais Landrace ou Finnsheep Chèvre finlandaise Landrace
Landrace_chèvre finlandaise/Chèvre Landrace finlandaise :
La Landrace finlandaise, également appelée Finngoat (finnois : Suomenvuohi), est une race de chèvre originaire de l'ouest de la Finlande. La race peut avoir une variété de couleurs, mais elle est généralement grise, pie ou blanche, et des individus à cornes et à cornes sont présents. Les chèvres Landrace finlandaises sont généralement utilisées pour la traite, car il n'y a pas une forte tradition de viande de chèvre dans la cuisine finlandaise, contrairement à l'Europe du Sud. Les Finngoats sont la seule race de chèvre originaire de Finlande et proviennent de chèvres indigènes croisées avec d'autres importations européennes, en particulier de Suisse.
Laponie finlandaise / Laponie finlandaise :
Le Chien de Laponie finlandais (ou Chien de Laponie finlandaise) est une race robuste, facile à vivre et de taille moyenne de type Spitz. Traditionnellement, il a été utilisé pour l'élevage des rennes. Bien qu'il soit l'une des races de chiens les plus populaires dans son pays natal, la Finlande, il n'est pas très nombreux en dehors des pays nordiques.
Coupe de la Ligue finlandaise/Coupe de la Ligue finlandaise :
La Coupe de la Ligue finlandaise était une compétition de football à élimination directe disputée chaque année pendant la pré-saison en hiver par des équipes de Veikkausliiga. La coupe de la ligue a été abolie après le tournoi 2016 et remplacée par la phase de groupes de la Coupe de Finlande à partir de la saison 2017. La Coupe de la Ligue sera rejouée au printemps 2022.
Régiment finlandais des sauveteurs/Régiment finlandais des sauveteurs :
Finliandsky Guard Regiment (russe : Финляндский лейб-гвардии полк) était un régiment d'infanterie de la Garde impériale russe.
Société de littérature finlandaise/Société de littérature finlandaise :
La Société de littérature finlandaise ( finnois : Suomalaisen Kirjallisuuden Seura ry ou finnois : SKS ) a été fondée en 1831 pour promouvoir la littérature écrite en finnois. Parmi ses premières publications figurait le Kalevala, l'épopée nationale finlandaise.
Jeune fille finlandaise/jeune fille finlandaise :
La jeune fille de Finlande ( finnois : Suomi-neito , suédois : Finlands mö ) est la personnification nationale de la Finlande .
Ligne principale finlandaise/Ligne principale finlandaise :
La ligne principale finlandaise ( finnois : Päärata ; suédois : Stambanan ) est une ligne ferroviaire principale électrifiée de 810 kilomètres (500 mi) de long en Finlande , aujourd'hui entre les villes d' Helsinki et d' Oulu . La ligne principale a été ouverte pour la première fois le 17 mars 1862; à cette époque, la ligne de chemin de fer de 108 kilomètres (67 mi) ne s'étendait qu'entre Helsinki et Hämeenlinna. La voie ferrée passe par Helsinki, Riihimäki, Hämeenlinna, Tampere, Parkano, Seinäjoki, Kokkola, Ylivieska et Oulu. Le futur projet Suomirata vise à améliorer l'actuel tronçon Riihimäki – Tampere soit en construisant des voies supplémentaires sur la ligne principale existante, soit en créant une toute nouvelle ligne droite. L'objectif est de réduire le temps de trajet de Tampere à Helsinki de 1 heure 33 minutes actuellement à environ une heure.
Maîtres finlandais/Maîtres finlandais :
Le Finnish Masters était un tournoi de golf du Challenge Tour entre 1998 et 2000. Il se jouait chaque année au Master Golf Club d'Espoo, en Finlande.
Union finlandaise des médias/Union finlandaise des médias :
Le Syndicat finlandais des médias ( finnois : Viestintäalan ammattiliitto ) était un syndicat représentant les travailleurs de l'industrie de l'imprimerie en Finlande. Le syndicat a été fondé en 1894 sous le nom de Syndicat finlandais des imprimeurs et des relieurs. Il s'affilia à la Fédération syndicale finlandaise, puis à la Fédération syndicale finlandaise jusqu'en 1956, date à laquelle il démissionna. En 1960, il est membre fondateur d'une nouvelle fédération syndicale finlandaise, mais il en démissionne en 1967. A partir de 1969, il est membre de l'Organisation centrale des syndicats finlandais. En 1998, le syndicat comptait 29 100 membres. En 2008, le syndicat a entamé des pourparlers avec six syndicats de fabrication au sujet d'une éventuelle fusion. En fin de compte, seuls le syndicat finlandais des médias et le syndicat chimique ont persévéré dans les pourparlers et, fin 2009, les deux ont fusionné pour former le syndicat industriel TEAM.
Finlandais Men%27s_Curling_Championship/Championnat finlandais de curling masculin :
Le championnat finlandais de curling masculin est le championnat national de curling masculin en Finlande. Elle a lieu chaque année depuis 1983. De 1983 à 1998, elle était connue sous le nom de Coupe de Finlande. Depuis 1999, l'équipe du championnat finlandais est déterminée par l'équipe gagnante de la ligue finlandaise des championnats masculins.
Finlandais Metal_Expo/Finnish Metal Expo :
Finnish Metal Expo était une foire et un festival de heavy metal organisés chaque année à Kaapelitehdas à Ruoholahti, Helsinki, Finlande depuis 2005.
Institut météorologique finlandais/Institut météorologique finlandais :
L' Institut météorologique finlandais (FMI; finlandais : Ilmatieteen laitos ; suédois : Meteorologiska institutet ) est l'agence gouvernementale responsable de la collecte et de la communication des données et des prévisions météorologiques en Finlande. Il fait partie du ministère des Transports et des Communications mais fonctionne de manière semi-autonome. L'Institut est une organisation de recherche et de service impartiale avec une expertise couvrant un large éventail d'activités scientifiques atmosphériques autres que la collecte et la communication de données et de prévisions météorologiques. Le siège de l'Institut est situé sur le campus de Kumpula, à Helsinki, en Finlande.
Championnat de Finlande de curling mixte/Championnat de Finlande de curling mixte :
Le championnat finlandais de curling double mixte est le championnat national de curling mixte en Finlande. Il a lieu chaque année depuis 2005.
Championnat de Finlande de curling en double mixte/Championnat de Finlande de curling en double mixte :
Le championnat finlandais de curling en double mixte est le championnat national de curling en double mixte en Finlande. Il a lieu chaque année depuis 2008.
Musée finlandais_des_jeux/Musée finlandais des jeux :
Le Musée finlandais des jeux (en finnois : Suomen pelimuseo) est un musée dédié à l'histoire des jeux finlandais situé au Vapriikki Museum Center à Tampere, en Finlande. L'exposition du musée se compose de 100 jeux finlandais, de six salles d'époque thématiques, d'une salle de jeux vidéo et d'un espace d'exposition changeant. Dans l'ensemble, le musée compte environ 85 jeux numériques jouables. Le musée a été créé grâce à une campagne de financement participatif organisée en 2015. La campagne de financement participatif a recueilli 85 860 € auprès de 1 120 contributeurs. Les principaux bailleurs de fonds comprenaient les sociétés de jeux Supercell, Housemarque et Colossal Order. En plus des jeux numériques, le Musée finlandais des jeux collectionne et expose également des jeux de société, des jeux de cartes, des jeux de figurines, des jeux de rôle et des GN. fin juin 2017, plus de 100 000 personnes avaient visité le musée. Les expositions temporaires ont porté sur les histoires personnelles du jeu, la convention de jeu de rôle Ropecon, le développement du jeu de réalité virtuelle POLLEN et le pixel art. Le musée a reçu le prix Sensation de l'année prix aux Finnish Game Awards en avril 2017. La Society for the History of Technology a décerné au Musée finlandais des jeux le Dibner Award for Excellence in Museum Exhibits en 2018.
Musée finlandais_de_l'horlogerie/Musée finlandais de l'horlogerie :
Le Musée finlandais de l'horlogerie (finnois : Suomen Kellomuseo, suédois : Finlands Urmuseum) est un musée horloger situé dans le centre d'exposition WeeGee House à Tapiola, Espoo.
Musée finlandais_d'histoire_naturelle/Musée finlandais d'histoire naturelle :
Le Musée finlandais d'histoire naturelle ( finnois : Luonnontieteellinen keskusmuseo , suédois : Naturhistoriska centralmuseet ), créé en 1988, est une institution de recherche relevant de l' Université d'Helsinki en Finlande , basée à Helsinki , en Finlande . C'est un musée d'histoire naturelle responsable des collections nationales botaniques, zoologiques, géologiques et paléontologiques, constituées d'échantillons du monde entier. Les collections servent à des fins scientifiques, d'information publique et d'éducation. En ce qui concerne les emplacements et les bâtiments, le musée est divisé en trois : le musée d'histoire naturelle, le jardin botanique de Kaisaniemi et le jardin botanique de Kumpula. De 1869 à 2014, il comprenait également un département géologique indépendant, mais qui a maintenant été transféré au jardin botanique de Kumpula.
Centre d'information sur la musique finlandaise/Centre d'information sur la musique finlandaise :
Le Centre d'information sur la musique finlandaise (Fimic) était une organisation dédiée à la promotion et à l'archivage de la musique finlandaise. Membre de l'Association internationale des centres d'information musicale (IAMIC), de l'Association internationale des bibliothèques musicales (IAML) et de l'Association internationale des archives sonores et audiovisuelles (IASA), Fimic héberge une vaste bibliothèque de partitions, de parties et d'enregistrements, et distribue des partitions musicales inédites. L'organisation couvre presque tous les genres de musique finlandaise, allant des compositions classiques contemporaines au rock et à la musique folklorique.
Syndicat des musiciens finlandais%27_/Union des musiciens finlandais :
L'Union des musiciens finlandais (finnois : Suomen Muusikkojen Liitto ry, suédois : Finlands Musikerförbund rf) est un syndicat représentant les musiciens en Finlande. Le syndicat a été fondé en 1917 et était initialement dirigé par Robert Kajanus. Alors que la plupart des membres du syndicat, ses figures de proue étaient des compositeurs, mais en 1945, ils se séparèrent pour former la Société finlandaise des compositeurs. Cette année-là, le syndicat s'est affilié à la Fédération finlandaise des syndicats (SAK), mais il a quitté en 1957. En 1974, il a rejoint le successeur de la SAK, l'Organisation centrale des syndicats finlandais. En 2020, le syndicat comptait 3 605 membres. Environ un tiers de ses membres sont des musiciens d'orchestre, des solistes et des chefs d'orchestre, et le reste comprend des musiciens populaires et des danseurs de ballet. Le syndicat est membre de la Fédération internationale des musiciens et de l'Union nordique des musiciens. Le syndicat est propriétaire de Radio Helsinki, de la salle G Livelab et de résidences d'artistes à Londres, Berlin et Raseborg.
Championnats_nationaux_de_badminton_de_Finlande/Championnats nationaux de badminton de Finlande :
Les championnats nationaux finlandais de badminton sont un tournoi organisé pour couronner les meilleurs joueurs de badminton de Finlande. Le tournoi a commencé en 1955.
Ballet_national de Finlande/Ballet national de Finlande :
Le Ballet national de Finlande (Suomen Kansallisbaletti) est une compagnie de ballet professionnelle de l'Opéra national de Finlande, à Helsinki, en Finlande. La compagnie a été fondée en 1922 et emploie actuellement 73 danseurs. C'est la seule compagnie finlandaise qui interprète régulièrement un répertoire de ballet classique. L'actuelle directrice Madeleine Onne a rejoint l'entreprise en 2018, après Kenneth Greve (2008-2018), Dinna Bjørn (2001-2008) et Jorma Uotinen (1992-2001). L'école de ballet de l'opéra et du ballet national de Finlande travaille en étroite collaboration avec le ballet national. L'école dispose de 30 places d'enseignement secondaire pour la formation de danseurs professionnels et de 150 élèves d'arts de base (jeunes étudiants).
Galerie nationale finlandaise/Galerie nationale finlandaise :
La Galerie nationale finlandaise (finnois : Suomen Kansallisgalleria, suédois : Finlands Nationalgalleri) est la plus grande institution muséale d'art de Finlande. Il se compose de l'Ateneum, un musée d'art ; Kiasma, un musée d'art contemporain ; et le musée d'art Sinebrychoff, une maison historique et un musée d'art. Les fonctions de l'organisation sont soutenues par le département de conservation, le département d'administration et de services et Kehys, le département de développement du musée d'art.
Opéra_et_Ballet_nationaux_de_Finlande/Opéra et Ballet nationaux de Finlande :
L' Opéra et ballet national finlandais ( finnois : Suomen Kansallisoopera ja -baletti ; suédois : Finlands Nationalopera och -balett ) est une compagnie d'opéra et de ballet finlandaise basée à Helsinki . Il a son siège à l'Opéra sur la côte de la baie de Töölönlahti à Töölö, qui a ouvert ses portes en 1993, et appartient à l'État par l'intermédiaire des propriétés du Sénat. L'Opéra comprend deux auditoriums, l'auditorium principal de 1 350 places et un auditorium de studio plus petit de 300 à 500 places.
Championnats_nationaux_de_course_sur_route_de_Finlande/Championnats nationaux de course sur route de Finlande :
Le championnat national finlandais de course sur route est une course cycliste où les cyclistes finlandais décident qui deviendra le champion de l'année à venir. Les vainqueurs de chaque épreuve reçoivent un maillot cycliste symbolique, tout comme le drapeau national, ces couleurs peuvent être portées par le coureur lors d'autres événements de course sur route dans le pays pour montrer son statut de champion national. Les rayures du champion peuvent être combinées dans la conception du kit d'équipe d'un coureur sponsorisé à cette fin.
Organisation_nationale_socialiste_du_travail_finlandaise/Organisation nationale_socialiste_du_travail_finlandaise :
L'Organisation nationale-socialiste finlandaise du travail (en finnois : Suomen Kansallissosialistinen Työjärjestö, SKT) était un parti nazi finlandais dirigé par Teo Snellman. Le mouvement qui a fonctionné pendant l'armistice et la guerre de continuation était également connu sous le nom d'Organisation nationale réformée du travail (KUT) et de Parti national-socialiste ouvrier finlandais (SKTP). L'organe du parti était Vapaa Suomi ("Finlande libre"), qui est apparu entre 1940 et 1944.SKT et SKTP ont été abolis sur la base de l'article 21 de l'accord de paix conclu entre la Finlande et l'Union soviétique le 23 septembre 1944, immédiatement le le jour même où l'accord a été approuvé et est entré en vigueur.
Théâtre_national finlandais/Théâtre national finlandais :
Le Théâtre national finlandais (finnois : Suomen Kansallisteatteri), créé en 1872, est un théâtre situé dans le centre d'Helsinki, du côté nord de la place de la gare centrale d'Helsinki. Le Théâtre national de Finlande est le plus ancien théâtre professionnel de langue finnoise de Finlande. Il était connu sous le nom de Théâtre finlandais jusqu'en 1902, date à laquelle il a été rebaptisé Théâtre national finlandais. Pendant les trente premières années de son existence, le théâtre a fonctionné principalement comme une compagnie de tournée. Le théâtre n'a acquis une résidence permanente qu'en 1902, lorsqu'une structure construite à cet effet a été érigée au cœur d'Helsinki, à côté de la gare principale de la ville. Le bâtiment qui abrite aujourd'hui le Théâtre national finlandais a été achevé en 1902 et conçu par l'architecte Onni Tarjanne dans le style romantique national, inspiré du nationalisme romantique. Le théâtre fonctionne toujours dans ces locaux aujourd'hui et, au fil des ans, le bâtiment s'est agrandi de sa taille d'origine pour englober trois autres scènes permanentes. Outre la scène principale (Suuri näyttämö), le théâtre comprend la petite scène (Pieni näyttämö) construite en 1954 (par les architectes Heikki Siren et Kaija Siren), la scène Willensauna construite en 1976 et le studio Omapohja construit en 1987. Le Le théâtre est souvent associé à l'écrivain romantique national finlandais Aleksis Kivi, car le mémorial Aleksis Kivi est situé en face.
Championnats nationaux_de_contre_la_montre_de_Finlande/Championnats nationaux de Finlande de contre-la-montre :
Les championnats nationaux finlandais de contre-la-montre ont lieu depuis 1999.
Fondation finlandaise du patrimoine naturel/Fondation finlandaise du patrimoine naturel :
La Fondation finlandaise du patrimoine naturel sr ( finnois : Luonnonperintösäätiö sr ) est une fondation fondée en 1995 par l'activiste écologique finlandais Pentti Linkola . Il a été fondé pour préserver les forêts anciennes restantes. La fondation reçoit des dons de particuliers et d'entreprises, puis achète des zones forestières jugées suffisamment uniques pour mériter d'être protégées. La protection des forêts est doublement garantie - les forêts sont protégées par les lois finlandaises sur la protection de la nature, mais aussi en étant légalement la propriété de la Fondation finlandaise du patrimoine naturel.
Marine finlandaise/Marine finlandaise :
La marine finlandaise ( finnois : Merivimat , suédois : Marinen ) est l'une des branches des Forces de défense finlandaises . La marine emploie 2 300 personnes et environ 4 300 conscrits sont formés chaque année. Les navires de la marine finlandaise reçoivent le préfixe de navire «FNS», abréviation de «navire de la marine finlandaise», mais cela n'est pas utilisé dans les contextes de langue finlandaise. La marine finlandaise comprend également des forces côtières et de l'artillerie côtière.
Bande de la marine finlandaise/Bande de la marine finlandaise :
La fanfare de la marine finlandaise ( finnois : Laivaston soittokunta , LAIVSK ) est la fanfare représentative officielle de la marine finlandaise servant depuis son quartier général dans la ville côtière du sud-ouest de Turku . La zone de responsabilité du groupe comprend Turku et l'ouest de la Finlande. La fanfare militaire de 32 membres est actuellement dirigée par deux chefs d'orchestre, le capitaine de corvette Petri Junna et le capitaine lieutenant Tero Haikala. Les musiciens travaillent au sein du Navy Command Finland dans la même ville où ils sont basés.
Agence de presse finlandaise/Agence de presse finlandaise :
L'agence de presse finlandaise ( finnois : Suomen Tietotoimisto , STT ; suédois : Finska Notisbyrån , FNB ) est une agence de presse finlandaise , créée en 1887 et basée à Helsinki . L'actionnaire majoritaire de STT est Sanoma Media Finland du groupe Sanoma. Le radiodiffuseur de service public finlandais Yle fait partie des actionnaires minoritaires. STT est une agence sœur du service de presse suédois TT, du norvégien NTB et du danois Ritzau.
Cauchemars finlandais/Cauchemars finlandais :
Finnish Nightmares est un webcomic de Karoliina Korhonen, présentant la vie quotidienne et les luttes de Matti, un Finlandais socialement maladroit. Le webcomic est particulièrement populaire en Chine, où la vision finlandaise de la vie privée et de l'espace personnel a touché une corde sensible chez les habitants des villes surpeuplées.
Comité_Olympique Finlandais/Comité Olympique Finlandais :
Le Comité olympique finlandais ( finnois : Suomen Olympiakomitea ry ; suédois : Finlands Olympiska Kommitté rf ) est le comité national olympique en Finlande pour le mouvement des Jeux Olympiques . Il s'agit d'une organisation à but non lucratif qui sélectionne des équipes et collecte des fonds pour envoyer des concurrents finlandais aux événements olympiques organisés par le Comité international olympique (CIO).
Open de Finlande/Open de Finlande :
L'Open de Finlande peut faire référence à : l'Open de Finlande (fléchettes) l'Open de Finlande (badminton) l'Open de Finlande (golf)
Open de Finlande_(badminton)/Open de Finlande (badminton) :
L'Open de Finlande (jusqu'en 2013 connu sous le nom de Finlandais International), est un tournoi international de badminton ouvert organisé en Finlande depuis 1990. Il a été interrompu en 1994, 1995 et entre 1997 et 2001. En 2013, il a eu lieu pour la quatrième fois dans le Energia Areena à Vantaa. En 2014, le deuxième tournoi international en Finlande a été lancé sous le nom de Finlandais International, puis ce tournoi a changé son titre en Finland Open. À partir de 2023, ce sera un tournoi BWF World Tour Super 500.
Open de Finlande_ (fléchettes)/Open de Finlande (fléchettes) :
L'Open de Finlande est un tournoi de fléchettes qui a débuté en 1981. Il a été abandonné pendant un an avant de se reproduire en 1983 où il a eu lieu chaque année.
Open de Finlande_(golf)/Open de Finlande (golf) :
L'Open de Finlande est un tournoi de golf joué en Finlande, actuellement dans la Nordic Golf League. C'était autrefois un événement du Challenge Tour de 1990 à 2004. Il a été joué à Espoon Golfseura à Espoo, en Finlande. Il a été fondé sous le nom de Scandinavian Tipo Trophy avant d'être sponsorisé par Volvo à partir de 1991.
Opération finlandaise_du_NKVD/Opération finlandaise du NKVD :
L' opération finlandaise du NKVD était une arrestation massive, une exécution et des déportations de personnes d'origine finlandaise en Union soviétique par le NKVD pendant la période de la Grande Purge (1937-1938). Cela faisait partie des opérations de masse plus importantes du NKVD qui ciblaient de nombreuses nationalités minoritaires en Union soviétique. Différentes estimations vont de 8 000 à 25 000 Finlandais tués ou disparus pendant la répression.
Société finlandaise de recherche_opérationnelle/Société finlandaise de recherche opérationnelle :
La Société finlandaise de recherche opérationnelle (FORS) (en finnois, Suomen Operaatiotutkimussseura ry) est une société professionnelle à but non lucratif pour le domaine scientifique de la recherche opérationnelle en Finlande. La société est reconnue par la Fédération internationale des sociétés de recherche opérationnelle et son sous-groupe, l'Association des sociétés européennes de recherche opérationnelle, comme la principale société nationale de recherche opérationnelle de son pays.
Organisation finlandaise_du_Canada/Organisation finlandaise du Canada :
L'Organisation finlandaise du Canada (FOC, finnois : Kanadan Suomalainen Järjestö) est une organisation culturelle finlandaise canadienne. Elle a été créée en 1911 sous le nom d'Organisation socialiste finlandaise du Canada (Kanadan Suomalainen Sosialistinen Järjestö). FOC est la plus ancienne organisation culturelle nationale pour les Finlandais au Canada. Il a d'abord été lié au Parti social-démocrate du Canada et plus tard au Parti communiste du Canada. Aujourd'hui, FOC n'est plus associé à la politique. Elle compte moins de 200 membres, qui sont pour la plupart des personnes âgées des régions de Toronto, Vancouver, Sudbury et Thunder Bay.
Fédération finlandaise de course d'orientation/Fédération finlandaise de course d'orientation :
La Fédération finlandaise de course d'orientation ( finnois : Suomen Suunnistusliitto , SSL , suédois : Finlands Orienteringsförbund ) est l'instance dirigeante du sport de la course d'orientation en Finlande. La fédération a été fondée en 1945 et compte environ 60 000 membres. La Fédération finlandaise de course d'orientation publie le magazine d'orientation Suunnistaja.
Comité_paralympique finlandais/Comité paralympique finlandais :
Le Comité paralympique finlandais (en finnois : Suomen Paralympiakomitea) est le Comité national paralympique en Finlande pour le mouvement des Jeux paralympiques. Il s'agit d'une organisation à but non lucratif qui sélectionne les équipes et collecte des fonds pour envoyer des concurrents finlandais aux événements paralympiques organisés par le Comité international paralympique (IPC). L'organisation a été fondée en 1994. L'identité visuelle a été créée par le designer britannique Richard Johnson.
Parlement finlandais_Annexe/Annexe du Parlement finlandais :
L'annexe du Parlement finlandais (finnois : Pikkuparlamentti, suédois : Lilla parlamentet "Petit Parlement") est un bâtiment situé au centre d'Helsinki, en Finlande. Il abrite les bureaux d'une centaine de membres du Parlement finlandais. Le bâtiment a été construit en 2004 et la conception provient de la candidature gagnante d'un concours de design organisé de 1998 à 2000. Le bâtiment a été conçu par l'architecte Pekka Helin et son équipe. Outre les bureaux, le bâtiment abrite un bureau d'information "Kansalaisinfo" ouvert au public, le secrétariat européen du Parlement, le bureau du médiateur parlementaire et les bureaux de la Grande commission et de la commission des affaires étrangères du Parlement. Les matériaux utilisés pour construire le bâtiment Pikkuparlamenti comprennent de nombreux types de bois et de pierre, par exemple du bouleau, de l'érable et du pin, ainsi que du granit provenant de divers endroits en Finlande. Le nom "Pikkuparlamenti" vient d'un restaurant qui se trouvait à l'origine sur le même site.
Parti finlandais/Parti finlandais :
Le Parti finlandais ( finnois : Suomalainen Puolue ) était un parti politique conservateur fennoman du Grand-Duché autonome de Finlande et de la Finlande indépendante . Né des conflits linguistiques en Finlande dans les années 1860, le parti cherchait à améliorer la position de la langue finnoise dans la société finlandaise. Johan Vilhelm Snellman, Yrjö Sakari Yrjö-Koskinen et Johan Richard Danielson-Kalmari en étaient les leaders idéologiques. L'organe principal du parti était le journal Suometar, plus tard Uusi Suometar, et ses membres étaient parfois appelés Suometarians (suomettarelaiset).
Finlandais%27s_Bleu-Blancs/Bleu-Blancs du peuple finlandais :
Les Bleus-blancs du peuple finlandais ( finnois : Suomen Kansan Sinivalkoiset , SKS ; suédois : Finlands Folkets Blåvita ) étaient un parti politique finlandais avec un programme ultranationaliste , dirigé par la personnalité politique controversée Olavi Mäenpää . Il a été fondé en 1993 sous le nom de Front populaire indépendant (Sitoutumaton kansanrintama) et était connu sous le nom de Front national (Kansallinen Rintama) de 1997 à 2001. Le SKS est devenu un parti politique enregistré en 2002 et a perdu ce statut en avril 2007. En 2010, Mäenpää et ses partisans ont rejoint le Parti de la liberté et le SKS a été dissous. Lors des élections municipales de 2004, le parti a obtenu 3,6% de tous les votes à Turku, Mäenpää obtenant plus de voix que tout autre candidat de la ville. Le parti a ensuite obtenu deux sièges au conseil municipal, mais le titulaire de l'autre siège, le vice-président Timo "Betoni" Virtanen, a été expulsé du parti peu de temps après. Le pourcentage de voix du parti à l'échelle nationale a culminé (0,20%) lors des élections au Parlement européen de 2004 . Les candidats bien connus étaient le président Mäenpää et Matti Järviharju, qui avait été vice-président du Parti de la droite constitutionnelle et est devenu plus tard le président d'un autre petit parti.
Finlandais %27s_Délégation/Délégation populaire finlandaise :
La Délégation populaire finlandaise (finnois : Suomen kansanvaltuuskunta suédois : Finska folkdelegationen) était un organisme gouvernemental, créé par un groupe de membres du Parti social-démocrate de Finlande (SDP), pour servir de gouvernement de la République socialiste ouvrière finlandaise pendant la Guerre civile finlandaise. Le président de la délégation était l'ancien président du Parlement Kullervo Manner. La délégation a pris le pouvoir au début de la guerre civile en supplantant le premier sénat de Pehr Evind Svinhufvud et le Parlement, après quoi elle a adopté des lois et des textes aspirant à une réforme sociale contrôlée. conformément à la politique du mouvement ouvrier. Un Conseil central des travailleurs parlementaire fonctionnait également aux côtés de la délégation, même si son rôle dans l'administration des rouges restait plutôt mineur. La plus ambitieuse des entreprises législatives de la Délégation était une proposition de nouvelle constitution, qui visait à maintenir un fondement démocratique. La loi n'a pas pu être mise en œuvre au milieu de la guerre et les progrès ont avancé dans la direction complètement opposée. La Russie soviétique était la seule nation à reconnaître la délégation comme le gouvernement légitime de la Finlande. Aux dernières étapes de la guerre, au début d'avril 1918, la délégation a déménagé d'Helsinki à Vyborg d'où ses membres ont finalement fui vers Petrograd.
Peuple finlandais%27s_Democratic_League/Ligue démocratique populaire finlandaise :
La Ligue démocratique populaire finlandaise ( finnois : Suomen Kansan Demokraattinen Liitto , SKDL ; suédois : Demokratiska Förbundet för Finlands Folk , DFFF ) était une organisation politique finlandaise dans le but d'unir les gauches du Parti social-démocrate finlandais . Il a été fondé en 1944 lorsque les lois anticommunistes en Finlande ont été abrogées en raison des demandes de l'Union soviétique, et a duré jusqu'en 1990, date à laquelle il a fusionné avec la nouvelle Alliance de gauche. À l'époque, le SKDL était l'un des plus grands partis de gauche d'Europe capitaliste, son principal parti membre, le Parti communiste de Finlande, étant l'un des plus grands partis communistes à l'ouest du rideau de fer. Le SKDL a connu son plus grand succès électoral lors des élections législatives de 1958 , lorsqu'il a obtenu un soutien d'environ 23% et une représentation de 50 députés sur 200 au total, ce qui en fait le plus grand parti de l'Eduskunta. SKDL a rejoint plusieurs gouvernements finlandais. Le premier ministre de la SKDL fut Yrjö Leino qui prit ses fonctions en novembre 1944. Après les élections législatives de 1945, la SKDL fut un acteur majeur de la coalition Paasikivi III avec les sociaux-démocrates et les partis du centre, et en 1946, Mauno Pekkala de la SKDL devint Premier ministre. Le gouvernement Pekkala a dirigé l'État jusqu'à l'été 1948, après quoi le SKDL n'a participé à aucune coalition jusqu'en 1966. Les gouvernements de la fin des années 1960, dirigés par des sociaux-démocrates et comprenant le centre, étaient appelés front populaire par le SKDL. Le parti a quitté le gouvernement au printemps 1971 mais est revenu en 1975. La troisième coalition de Kalevi Sorsa était la dernière dans laquelle SKDL était, jusqu'en décembre 1982.
Peuple finlandais%27s_Organisation/Organisation populaire finlandaise :
L' Organisation populaire finlandaise ( finnois : Suomen Kansan Järjestö , SKJ ) ( suédois : Finlands Folkorganisation , FFO ) était un parti nazi bilingue fondé par le capitaine Jaeger Arvi Kalsta . Les partisans du mouvement étaient également appelés Kalstaites après le chef. La réunion inaugurale de l'organisation a eu lieu en mars 1933 et a réuni environ 500 membres. SKJ a publié les magazines Herää Suomi ("Finland Awake"), Hakkorset et Hakaristi ("Swastika", éditeur Thorvald Oljemark). En plus de ses propres magazines, l'organisation avait sa propre maison d'édition Vasara. L'organisation portait un uniforme marron comme le Sturmabteilung du parti nazi allemand et utilisait la salutation "Finland Awake!" Le parti a reçu un certain soutien parmi la population suédophone d'Uusimaa. L'organisation n'a reçu que 2 733 voix lors des élections législatives finlandaises de 1933, Jaakko Seise obtenant près du quart des voix. Cependant, à son apogée, SKJ comptait 20 000 membres. En raison du déménagement de Kalsta à Rovaniemi pour gérer un hôtel, le parti a cessé ses activités en 1936, mais Kalsta a repris sa carrière nazie en 1940 en fondant l'Organisation des nationaux-socialistes. Galerie
Finlandais People%27s_Party/Parti populaire finlandais :
Le Parti populaire finlandais ( finnois : Suomalainen Kansanpuolue ) était un parti politique mineur en Finlande . Le parti a participé aux élections législatives de 1951 et a obtenu 243 voix (0,01%).
Peuple finlandais%27s_Unity_Party/Parti de l'unité du peuple finlandais :
Le Parti de l'unité du peuple finlandais ( finnois : Suomen Kansan Yhtenäisyyden Puolue , SKYP) était une scission du Parti rural de Finlande . Le parti a été formé alors que certains des membres du groupe parlementaire du Parti rural de Finlande voulaient soutenir l'idée de réélire le président finlandais Urho Kekkonen sans élections présidentielles pour les années 1974-1978. Cela était impossible pour le président Veikko Vennamo en raison des différends de longue date entre Vennamo et le Parti du centre. L'objectif principal pour Urho Kekkonen était alors de diminuer dans l'Europe du Nord les tensions entre la République Fédérale d'Allemagne et la République Démocratique Allemande ainsi que les raisons entre les USA et l'Union Soviétique. Une façon d'améliorer la position de la neutralité soupçonnée d'avoir été favorable à l'Union soviétique dans certains pays de l'OTAN comme l'Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis était d'organiser la CSCE à Helsinki en 1975 qui avait été préparée sous diverses formes depuis 1969 au ministère pour les affaires étrangères de la Finlande. Kekkonen ne voulait pas d'élections où ses adversaires politiques pourraient critiquer publiquement sa politique étrangère juste avant la CSCE. S'abstenir de critiquer était impossible pour le Parti rural de Finlande car il s'appuyait sur la critique de l'urbanisation trop largement acceptée par la Ligue agraire et son président Veikko Vennamo s'était opposé à la réélection de Kekkonen en 1962 et 1968. 8 septembre 1972, 12 les membres du groupe parlementaire du Parti rural de Finlande ont quitté la réunion. Ils ont protesté contre les mesures prises par le président Veikko Vennamo. Il avait déclaré que Mauno Kurppa et Heikki Kainulainen avaient été limogés du conseil d'administration du parti et que les députés Lauri Linna et Artturi Niemelä étaient temporairement interdits de participer aux travaux parlementaires du groupe parlementaire du parti. Le 24 octobre 1972, ceux qui avaient débrayé formèrent leur propre groupe parlementaire, ce qui conduisit aux contre-actions. Veikko Vennamo a forcé les sociétés enregistrées de base du parti à évincer les membres du nouveau groupe parlementaire concurrent ou a fait évincer les sociétés enregistrées, qui refusaient d'évincer leurs députés membres. Dans la circonscription électorale de Laponie, Vennamo a dû faire évincer toutes les sociétés de base comme le les sociétés de base enregistrées ont refusé d'évincer ensemble les membres du parlement. Pour assurer le succès des membres évincés des parlements, une révision de la loi sur les partis de Finlande a été faite avec l'aide des partis pro-Kekkonen ainsi que des députés évincés du Parti rural de Finlande. Selon la révision, les membres du parlement peuvent obtenir les subventions du parti stare au nouveau parti au cas où la moitié ou plus de tous les députés changent de parti. Aux élections générales de 1972, le Parti rural de Finlande comptait 18 députés. Avec la révision de la loi sur les partis, les positions économiques des 12 députés ont été garanties pour les élections générales de l'année 1975. Veikko Vennamo a appelé ceux qui soutenaient la loi et avaient quitté son parti "le billet de banque épineux" (par exemple ceux qui ont des billets de banque à la place de l'épine dorsale ; finnois : seteliselkärankaiset, également un jeu de mots sur le terme finlandais pour les vertébrés) comme un rappel sévère de la corruption politique avec l'aide des subventions parlementaires de l'État.
Les Finlandais d'abord/Les Finlandais d'abord :
Le peuple finlandais d'abord (finnois : Suomen Kansa Ensin, le peuple finlandais d'abord) est un parti politique nationaliste en Finlande. Elle a été fondée en 2018.
Fédération de police finlandaise/Fédération de police finlandaise :
La Fédération de la police finlandaise (en finnois : Suomen Poliisijärjestöjen Liitto, SPJL) est un syndicat représentant la police et les travailleurs associés en Finlande. Le syndicat a été fondé en 1923. En 1945, il s'est affilié à la Fédération finlandaise des syndicats (SAK), mais il a quitté en 1956. En 1969, il a rejoint le successeur de la SAK, l'Organisation centrale des syndicats finlandais. En 1984, il était mécontent des liens de la fédération avec le Parti social-démocrate, il a donc été transféré à la Confédération des employés salariés (TVK). En 1992, il était passé à 12 940 membres. Cependant, cette année-là, TVK a fait faillite et le syndicat a été transféré à la Confédération finlandaise des professionnels (STTK). Le Syndicat des officiers a été créé en tant que section de la SPJL. En 2016, le syndicat a de nouveau changé de fédération, quittant la STTK et rejoignant la Confédération des syndicats du personnel professionnel et de direction en Finlande. En 2020, le syndicat comptait environ 11 000 membres, dont 90 % de policiers en service en Finlande.
Orchestre_symphonique_de_la_radio_finnoise/Orchestre symphonique de la radio finlandaise :
L' Orchestre symphonique de la radio finlandaise ( finnois : Radion sinfoniaorkesteri , suédois : Radios symfoniorkester ) est un orchestre de diffusion finlandais basé à Helsinki et l'orchestre de la Société de radiodiffusion finlandaise (Yle). L'orchestre donne principalement des concerts au Centre de musique d'Helsinki. Le financement principal provient des droits de licence de télévision de la population finlandaise.
Chemin de fer finlandais_Musée/Musée finlandais du chemin de fer :
Le musée ferroviaire finlandais (finnois : Suomen Rautatiemuseo) est situé à Hyvinkää, en Finlande. Elle a été fondée en 1898 et située à Helsinki. Le musée a été déplacé à Hyvinkää en 1974. Le musée se trouve sur le site d'origine de la gare et de la gare de triage du chemin de fer Hanko-Hyvinkää. En plus du bâtiment de la gare, il y a une rotonde et plusieurs autres bâtiments préservés, principalement des années 1870. Le musée dispose également d'une voie ferrée à vapeur vive, où des trajets en train sont proposés au public lors de journées spéciales pendant les mois d'été.
Championnat de Finlande des rallyes/Championnat de Finlande des rallyes :
Le championnat finlandais des rallyes est le championnat national des rallyes en Finlande. La série compte actuellement quatre classes; Super4 (y compris les R5, S2000 et les anciennes voitures WRC), Production4 (y compris les voitures du Groupe N), R2 (y compris les voitures R2 et R1) et Super2 (y compris les autres voitures à 2 roues motrices à l'exception de R2 et R1).
Force_de_déploiement_rapide finlandaise/Force de déploiement rapide finlandais :
La Force finlandaise de déploiement rapide (FRDF) ( finnois : Suomen Kansainvälinen Valmiusjoukko ) est le fer de lance de la force internationale des Forces de défense finlandaises (FDF). Il peut également être utilisé pour la défense nationale. La force est formée pour participer dans le cadre d'opérations multinationales de maintien de la paix et de gestion de crise, et peut être déployée à court préavis.Bien que le FRDF soit un complément plutôt qu'un remplacement pour les forces traditionnelles de maintien de la paix, de nombreux casques bleus finlandais ont une formation FRDF et des soldats FRDF sont principalement utilisés comme bassin de recrutement pour les missions internationales de maintien de la paix, qui peuvent consister en un mélange de réservistes normaux, de réservistes formés par les FRDF et de soldats professionnels (principalement des officiers). Formé en 1996, le premier bataillon est devenu opérationnel en 1998. Des éléments du groupe ont été déployés pour la première fois en 1999 dans le cadre de l'opération KFOR au Kosovo.
Royaume finlandais_Union/Union du royaume finlandais :
L'Union du royaume finlandais ( Suomen Valtakunnan Liitto , SVL) était une organisation opérant en Finlande pendant la guerre de continuation , dont la tâche était de rassembler les forces pro-nazies sous la même organisation faîtière et en même temps de les rapprocher. Le but ultime de SVL après la victoire dans la guerre était de former un système à parti unique en Finlande comme l'Allemagne. Il a été allégué que la SVL avait été préparée par l'Allemagne nazie pour effectuer un coup d'État national-socialiste contre le gouvernement finlandais dans le cas où la Finlande chercherait une paix séparée avec l'Union soviétique. Le SVL était dirigé par Mauno Vannas, professeur d'ophtalmologie et Rolf Nevanlinna, professeur de mathématiques et développeur de la théorie de Nevanlinna et son programme avait été personnellement approuvé par Himmler et Alfred Rosenberg. Selon les auteurs Juha Pohjonen et Oula Silvennoinen, le célèbre héros de guerre finlandais, le capitaine Lauri Törni, faisait également partie de cette opération. L'Union du royaume finlandais comprenait un nombre impressionnant de représentants de l'art, de la culture et de la science; les plus connus étaient le sculpteur Wäinö Aaltonen, le géologue Väinö Auer, le compositeur Yrjö Kilpinen, le linguiste JJ Mikkola et le réalisateur Risto Orko.
Croix-Rouge finlandaise/Croix-Rouge finlandaise :
La Croix-Rouge finlandaise (FRC, finnois : Suomen Punainen Risti, suédois : Finlands Röda Kors) est un membre indépendant de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, qui est l'une des organisations internationales les plus importantes et les plus connues au monde. et dans le domaine de l'aide humanitaire. FRC compte plus de 90 000 membres et environ 45 000 bénévoles actifs en Finlande. FRC se compose de 12 chapitres régionaux et 550 succursales locales à travers le pays. La secrétaire générale actuelle est Mme Kristiina Kumpula. Fin 2006, la FRC employait 1 168 personnes, dont 136 travaillaient au siège à Helsinki. La Croix-Rouge finlandaise est basée sur le volontariat et possède des antennes dans presque toutes les municipalités de Finlande. La structure organisationnelle comporte trois niveaux : les sections locales, les chapitres régionaux et le siège national. Au niveau local, les activités des sections sont déterminées en grande partie par le dévouement de leurs membres.
Réflexion finlandaise_Expérience/Expérience de réflexion finlandaise :
L'expérience finlandaise de réflexion (FIRE) est une expérience sismique de réflexion qui a été réalisée en collaboration avec le Service géologique de Finlande, l'Institut sismologique de Finlande (Université d'Helsinki), la Division de géophysique de l'Université d'Oulu, l'Observatoire géophysique de Sodankylä et la Russie. société Spetsgeofysika au cours des années 2001–2004. Les profils FIRE comprennent au total plus de 2100 kilomètres de profils de réflexion sismique à haute résolution qui recoupent toutes les unités proéminentes du substratum rocheux de la Finlande. Le budget du projet FIRE était d'env. 17 millions d'euros, dont la majeure partie a été financée par le remboursement de la dette nationale russe envers la Finlande en tant qu'équipements et services scientifiques. Des sondages sismiques ont été effectués sur quatre profils à travers la Finlande. Les FIRE 1 et 2 traversent le sud et le centre de la Finlande du nord-est au sud-ouest et FIRE 3 d'est en ouest. FIRE 4 traverse le socle rocheux du nord de la Finlande du nord au sud. Les résultats de la sismique réflexion ont été utilisés pour affiner les interprétations des structures profondes de la croûte du bouclier baltique. et en 2021 ont été intégrés aux archives de données FIN-EPOS.
Mouvement réformateur finlandais/Mouvement réformateur finlandais :
Le Mouvement réformateur finlandais (finnois : Korjausliike, korj), est un parti politique conservateur finlandais. Il a été fondé par les 19 députés qui ont quitté le parti finlandais le 13 juin 2017 pour protester contre l'élection de Jussi Halla-aho à la tête du parti. Le nouveau groupe parlementaire de ces transfuges s'appelait initialement Nouvelle Alternative (finnois : Uusi vaihtoehto, UV ; suédois : Nytt alternativ, NA). Un nouveau nom pour le parti a été annoncé le 19 juin. L'association de ce nom a été officiellement enregistrée le 3 juillet 2017. Le parti était présidé par Sampo Terho, ministre des Affaires européennes, de la Culture et des Sports, jusqu'en juin 2019. Il comprend également tous les autres ministres du cabinet qui étaient auparavant membres des Finlandais. Parti : Timo Soini, Jussi Niinistö, Jari Lindström et Pirkko Mattila. C'était l'un des trois partis qui composaient le cabinet Sipilä jusqu'à sa démission le 8 mars 2019. Il a perdu tous les sièges aux élections de 2019. En avril 2022, il a changé son nom en Mouvement réformateur finlandais.
Conseil finlandais des réfugiés/Conseil finlandais des réfugiés :
Le Conseil finlandais pour les réfugiés est une organisation humanitaire non gouvernementale qui protège les droits des personnes touchées par le déplacement.
Fonds de secours finlandais/Fonds de secours finlandais :
Le Fonds de secours finlandais était une organisation d'aide humanitaire lancée par l'ancien président américain Herbert Hoover en décembre 1939. Il était destiné à soutenir les civils finlandais pendant la guerre d'hiver. En mars 1940, il avait recueilli 2,5 millions de dollars américains. La campagne de Hoover a été annoncée dans 1 400 journaux à travers les États-Unis. Les contributions les plus importantes provenaient de donateurs privés (1,9 million de dollars), d'annonces dans les journaux (652 869 $), d'entreprises industrielles (318 188 $) et de syndicats (27 294 $). Les revenus de la première projection du film Autant en emporte le vent dans l'État de Washington ont été reversés au fonds de secours.
Fédération finlandaise des sports des réservistes/Fédération finlandaise des sports des réservistes :
La Fédération sportive des réservistes finlandais (RESUL) est la fédération sportive nationale des organisations bénévoles de la défense nationale. Il s'agit d'une organisation à but non lucratif enregistrée opérant en Finlande, son siège social étant situé à Helsinki.
Fédération finlandaise de rugby/Fédération finlandaise de rugby :
La Fédération finlandaise de rugby (SRL) ( finnois : Suomen Rugbyliitto ) est reconnue comme l'instance dirigeante nationale du rugby en Finlande. Il est membre de plusieurs organisations, dont World Rugby et Rugby Europe. La SRL a été fondée en 1968 et compte parmi ses membres des clubs de rugby finlandais et l'Association finlandaise des arbitres de rugby. La mission de SRL est de développer le sport en Finlande et de soutenir les clubs locaux dans leurs activités. L'organisation est responsable de l'équipe nationale masculine à XV, de l'équipe nationale masculine à VII, de l'équipe nationale féminine à XV, de l'équipe nationale féminine à VII. La SRL administre et organise également des compétitions nationales de rugby en Finlande. L'intérêt pour le rugby en Finlande a augmenté ces dernières années et SRL croit fermement que le rugby a un avenir en Finlande, où les sports d'équipe et de contact sont appréciés. Cela se traduit par un important soutien financier et organisationnel du ministère finlandais de l'éducation et des départements des sports des conseils locaux.
Parti_rural finlandais/Parti rural finlandais :
Le Parti rural finlandais ( finnois : Suomen maaseudun puolue , SMP ; suédois : Finlands landsbygdsparti , FLP ) était un parti politique agraire et populiste en Finlande . Commençant comme une faction dissidente de la Ligue agraire en 1959 sous le nom de Parti des petits paysans de Finlande ( Suomen Pientalonpoikien Puolue ), le parti a été identifié avec la personne de Veikko Vennamo , un ancien député de la Ligue agraire connu pour son opposition à la politique du président Urho Kekkonen. Vennamo a été président du Parti rural finlandais entre 1959 et 1979. Le soutien au parti était à son apogée dans les années 1970 et 1980, sa part des voix atteignant environ 10 % lors de certaines élections parlementaires. Dans les années 1990, le parti est tombé en difficulté financière et a été dissous en 1995 (officiellement dissous en 2003). Le parti des Vrais Finlandais est le successeur du Parti rural finlandais.
Agence finlandaise de sécurité et des produits chimiques/Agence finlandaise de sécurité et des produits chimiques :
L' Agence finlandaise de sécurité et des produits chimiques , ou Tukes ( finnois : Turvallisuus- ja kemikaalivirasto , anciennement Turvatekniikan keskus , suédois : Säkerhets- och kemikalieverket ) est une agence au sein du ministère de l'Emploi et de l'Économie de Finlande . Sa tâche est de surveiller et de faire respecter la sécurité et la conformité aux réglementations en matière de technologie, de produits chimiques et de matières dangereuses, de sécurité au travail et de sécurité des consommateurs et des produits. Il s'agit de l'autorité compétente de l'État membre (MSCA) pour les réglementations REACH, CLP, BPD et SEVESO III de l'Union européenne en Finlande. Cependant, les aliments, les médicaments et la sécurité médicale sont régis par différentes agences (Evira, Fimea et Valvira, respectivement). Ses principales divisions sont : Surveillance d'installations et de mines Surveillance de produits et d'équipements Services d'assistance et de développement Surveillance de produits chimiques
Fédération finlandaise de voile/Fédération finlandaise de voile :
La Fédération finlandaise de voile est l'instance dirigeante nationale du sport de la voile en Finlande, reconnue par la Fédération internationale de voile.
Sauna finlandais_(Virginie,_Minnesota)/sauna finlandais (Virginie, Minnesota) :
Le sauna finlandais est un ancien bain public de Virginie, dans le Minnesota, aux États-Unis. Il a ouvert vers 1912 pour répondre aux besoins des Américains finlandais urbains qui souhaitaient maintenir la tradition du sauna finlandais. Il a été inscrit au registre national des lieux historiques en 1980 pour son importance locale dans les thèmes de l'architecture et de l'histoire sociale. Il a été nominé pour représenter la forte influence de la culture finlandaise américaine sur la chaîne de fer et les services commerciaux développés pour la perpétuer.
École finlandaise_au_Japon/École finlandaise au Japon :
L'école finlandaise au Japon ( japonais :日本 フ ィ ン ラ ン ド 学校; finnois : japonais suomalainen koulu ), surnommée JASUKO , était une école internationale finlandaise à Ōtsu , préfecture de Shiga , au Japon. Il desservait les élèves de la 1re à la 11e année, puis la maternelle-6e.
Finlandais Seafarers%27_Union/Finnish Seafarers' Union :
Le Syndicat finlandais des gens de mer ( FSU , anciennement connu sous le nom de Syndicat des marins finlandais ; finlandais : Suomen Merimies-Unioni , SMU ) est un syndicat représentant les travailleurs du transport maritime et fluvial en Finlande . Le Syndicat des marins et pompiers d'Helsinki a été fondé en 1916 et, à partir de 1920, il était connu sous le nom de Syndicat finlandais des marins et pompiers, couvrant l'ensemble du pays. Il a été interdit en 1930, mais un groupe de syndicalistes socialistes a immédiatement fondé un nouveau syndicat du même nom, et ainsi le syndicat considère son histoire comme continue à partir de 1916. En 1934, il a rejoint la Fédération finlandaise des syndicats (SAK) .En 1938, Niilo Wälläri a été élu président du syndicat, connu pour son plaidoyer en faveur de l'action revendicative. Sous sa direction, le syndicat a obtenu un atelier fermé pour la marine marchande finlandaise. Le nombre de membres du syndicat a augmenté, atteignant 6 805 en 1955, mais en 1956, il a démissionné de la SAK. Trois ans plus tard, c'était un affilié fondateur de la rivale Fédération des syndicats finlandais (SAJ), et depuis 1969, il est affilié à son successeur, l'Organisation centrale des syndicats finlandais. En 1998, le syndicat comptait 10 146 membres, tandis qu'en 2020, ses membres étaient d'environ 9 500.
Marins finlandais%27s_Mission/Mission des marins finlandais :
La Mission des marins finlandais ( finnois : Suomen Merimieskirkko ry , suédois : Finlands Sjömanskyrka rf ) a été créée en 1875. Elle a été créée pour aider les Finlandais voyageant à l'étranger, en particulier les marins et les travailleurs migrants. Il s'agit d'une organisation chrétienne qui, en plus de fournir des services religieux et une pastorale, vise également à fournir des services culturels et sociaux à la communauté finlandaise. Le secrétaire général ( Pääsihteeri ) à partir de 2015 est Hannu Suihkonen. La Mission des marins finlandais travaille en étroite collaboration avec l'Église évangélique luthérienne de Finlande, bien qu'il s'agisse d'une organisation distincte. Le clergé luthérien finlandais est basé dans les missions. Il existe également d'autres congrégations et membres du clergé luthériens finlandais en dehors de la Finlande, mais la Mission des marins finlandais et l'Église finlandaise à l'étranger travaillent ensemble pour éviter les doubles emplois.
Service_renseignement_de_sécurité_finlandais/Service finlandais de renseignement de sécurité :
Le service finlandais de renseignement de sécurité ( finnois : Suojelupoliisi , Supo ; suédois : Skyddspolisen ), anciennement la police de sécurité finlandaise , est l' agence de sécurité et de renseignement de la Finlande en charge de la sécurité nationale, comme le contre-espionnage et le contre-terrorisme , sous la juridiction du ministère de l'Intérieur. L'agence a joué un rôle distinct pendant la guerre froide dans la surveillance des communistes ainsi que dans l'équilibre entre l'indépendance finlandaise et l'apaisement soviétique. Après les années 1990, Supo s'est davantage concentré sur la lutte contre le terrorisme et dans les années 2010, sur la prévention des opérations hybrides.
Fédération finlandaise des sports de tir/Fédération finlandaise des sports de tir :
La Fédération finlandaise de tir sportif, Finnish Suomen Ampumaurheiluliitto (SAL), a été fondée en 1919 et est une organisation faîtière pour le tir sportif en Finlande, représentant de nombreuses organisations internationales de tir sportif en Finlande.SAL est le représentant finlandais pour les organisations internationales de tir International Shooting Sport Federation , Confédération internationale de tir pratique, Fédération mondiale de tir sur banc, Union internationale de tir à la silhouette métallique, Comité international des associations de chargeurs par la bouche et Confédération européenne de tir.
Langue des signes finnoise/Langue des signes finnoise :
La langue des signes finlandaise (finnois : suomalainen viittomakieli) est la langue des signes la plus couramment utilisée en Finlande. Il y a 3 000 (estimation 2012) sourds finlandais qui ont la langue des signes finlandaise comme première langue. Comme le système finlandais enregistre les utilisateurs en fonction de leur langue écrite, et non uniquement de leur langue parlée, presque toutes les personnes sourdes qui signent sont affectées de cette manière et peuvent être incluses dans les chiffres globaux de la langue finnoise. Historiquement, l'objectif était l'oralisme, par lequel les sourds apprenaient à parler le finnois oral, même s'ils ne pouvaient pas l'entendre ; les personnes âgées sont donc enregistrées sous ces chiffres. En 2014, seules 500 personnes ont enregistré la langue des signes finlandaise comme première langue. Il existe plusieurs langues des signes qui relèvent de cette étiquette; FSL pour ceux qui peuvent voir; Finnois signé, qui ne suit pas les mêmes règles grammaticales, et une version pour les aveugles et les sourds. Ainsi, il y a environ 8 000 personnes qui utilisent linguistiquement une langue des signes finlandaise. De nombreuses estimations indiquent 5 000, mais ce sont des exagérations dérivées des 14 000 personnes sourdes en Finlande (dont beaucoup ne parlent pas la langue des signes finlandaise). La langue des signes finlandaise est dérivée de la langue des signes suédoise, qui est une langue différente de la langue des signes suédoise finnoise (qui est une langue finnoise suédoise dérivée de la langue des signes finlandaise, dont il y a environ 90 locuteurs en Finlande), dont elle a commencé à se séparer. langue indépendante au milieu du XIXe siècle. La législation finlandaise a reconnu la langue des signes finlandaise comme l'une des langues nationales de la Finlande en 1995 lorsqu'elle a été incluse dans la constitution renouvelée. La Finlande est alors devenue le troisième pays au monde à reconnaître une langue des signes comme langue naturelle et le droit de l'utiliser comme langue maternelle. Des cours de "langue des signes" sont dispensés en Finlande depuis les années 1960. À cette époque, l'instruction enseignait les signes mais suivait l'ordre des mots finlandais (voir Langue codée manuellement ). Plus tard, alors que la recherche sur les langues des signes en général et sur la langue des signes finlandaise en particulier a déterminé que les langues des signes ont tendance à avoir une grammaire très différente des langues orales, l'enseignement de la langue des signes finlandaise et du finnois signé a divergé.
Association finlandaise de ski/Association finlandaise de ski :
L' Association finlandaise de ski ( finnois : Suomen Hiihtoliitto , suédois : Finlands skidförbund ) est un organe directeur du ski en Finlande , basé à Helsinki et à Lahti . Elle est membre de la FIS et pratique le ski de fond, le saut à ski, le ski nordique et le ski alpin. Il a été créé en 1908 sous le nom de Liitto Suomen hiihtourheilun edistämiseksi. Le premier président était Lennart Munck Af Flukila. Son nom moderne a été adopté en 1931.
Social_Democratic_Journalists%27_finlandais/Syndicat des journalistes sociaux-démocrates finlandais :
Le Syndicat des journalistes sociaux-démocrates finlandais (en finnois : Suomen Sosialidemokraattinen Sanomalehtimiesliitto, SSSL) est un syndicat représentant les journalistes en Finlande. Le syndicat a été fondé en 1907 à Tampere par des journalistes travaillant pour des publications du Parti social-démocrate de Finlande. Son premier président fut Kaapo Murros, et en 1911, Kullervo Manner lui succéda. Le syndicat s'affilia à la Fédération syndicale finlandaise, puis de 1931 à 1958 à la Fédération syndicale finlandaise, à une nouvelle Fédération syndicale finlandaise à partir de 1960. , et enfin, depuis 1969, est affilié à l'Organisation centrale des syndicats finlandais. Le syndicat a célébré son centième anniversaire en 2007. Il reste une petite organisation et, en 2020, comptait 271 membres.
Fédération_socialiste finlandaise/Fédération socialiste finlandaise :
La Fédération socialiste finlandaise ( finnois : Amerikan Suomalainen Sosialistijärjestö ) était une fédération linguistique du Parti socialiste d'Amérique qui réunissait les immigrants de langue finnoise aux États-Unis dans une organisation nationale conçue pour mener la propagande et l'éducation pour le socialisme au sein de leur communauté. En 1936, en réponse à une scission entre les factions du Parti socialiste qui a vu l'aile modérée du parti démissionner en masse pour former la Fédération social-démocrate d'Amérique, la Fédération socialiste finlandaise est également partie pour se rétablir en tant que Ligue finlandaise américaine pour la démocratie.
Finlandais Socialist_Workers%27_Republic/République Socialiste Ouvrière Finlandaise :
La République socialiste ouvrière finlandaise (FSWR), plus communément appelée Finlande rouge, était un État socialiste finlandais autoproclamé qui a gouverné certaines parties du pays pendant la guerre civile finlandaise de 1918. Il a été défini le 29 janvier 1918 par le gouvernement finlandais. Délégation populaire, les rouges et les gardes rouges du Parti social-démocrate finlandais, après la révolution socialiste en Finlande le 26 janvier 1918. Son seul premier ministre était Kullervo Manner, président du comité central. Le nom "République socialiste ouvrière finlandaise" ( Finnois : Suomen sosialistinen työväentasavalta ) n'apparaissait que dans le traité entre la délégation populaire finlandaise et le Conseil russe des commissaires du peuple , signé le 1er mars 1918. La délégation populaire avait auparavant utilisé le nom de République de Finlande ( Suomen tasavalta ), mais le dirigeant soviétique VI Lénine a proposé ajouter les attributs "République socialiste ouvrière" dans le nom lors des négociations. La Délégation populaire a par la suite reproché à ses délégués d'avoir succombé à la demande de Lénine, car le nom officiel de l'État aurait dû être décidé par les Finlandais eux-mêmes.
Société finlandaise_des_sciences_et_des_lettres/Société finlandaise des sciences et des lettres :
La Société finlandaise des sciences et des lettres est une académie finlandaise des sciences naturelles, des sciences sociales et des sciences humaines. Elle est connue en latin sous le nom de Societas Scientiarum Fennica, en suédois sous le nom de Finska Vetenskaps-Societeten et en finnois sous le nom de Suomen Tiedeseura. C'est une académie des sciences bilingue (suédois et finnois) et la plus ancienne des quatre académies des sciences de Finlande. La société a été fondée en 1838 et est basée à Helsinki. Il compte au total 120 membres ordinaires finlandais à part entière, à l'exclusion des membres ayant atteint l'âge de 67 ans (un membre qui atteint l'âge de 67 ans conserve ses droits de membre mais laisse son siège ouvert à l'élection d'un nouveau membre), et environ 120 membres étrangers. Il est divisé en quatre sections : I : mathématiques et physique, II : biosciences, III : sciences humaines et IV : sciences sociales. La société publie un annuaire, Sphinx, et la série de livres Commentationes Humanarum Litterarum, Commentationes Scientiarum Socialium, Bidrag till kännedom av Finlands natur och folk et L'histoire de l'apprentissage et des sciences en Finlande 1828-1918. Il décerne également un certain nombre de prix et de bourses pour des travaux scientifiques et universitaires. Outre la Société finlandaise des sciences et des lettres, il existe trois autres académies en Finlande : l'Académie finlandaise des sciences et des lettres et deux académies des sciences de l'ingénieur. Les quatre académies finlandaises ont une organisation faîtière pour la coopération, le Conseil des académies finlandaises.
Spitz finlandais/Spitz finlandais :
Le Spitz finlandais (finnois : suomenpystykorva) est une race de chien originaire de Finlande. La race a été initialement formée pour chasser tous les types de gibier, des écureuils et autres rongeurs aux ours. C'est un « pointeur d'écorce », indiquant la position du gibier en aboyant, et attirant l'attention du gibier sur lui-même, permettant une approche plus facile pour le chasseur. Son objectif initial de chasse au gibier était de pointer vers le gibier qui s'enfuyait dans les arbres, comme les tétras et les grands tétras, mais il sert également bien à la chasse au wapiti. Certaines personnes sont même connues pour s'en prendre à un ours. Dans son pays d'origine, la race est encore principalement utilisée comme chien de chasse. La race est amicale et aime généralement les enfants, elle convient donc à la vie domestique. Le Spitz finlandais est le chien national de la Finlande depuis 1979.
Personnalité_sportive_finlandaise_de_l'année/Personnalité sportive finlandaise de l'année :
La personnalité sportive finlandaise de l'année est choisie chaque année depuis 1947 par les journalistes sportifs nationaux. De plus, la meilleure athlète féminine était nominée chaque année jusqu'en 2009.
Association finlandaise de squash_/Association finlandaise de squash :
L'association finlandaise de squash ("Suomen Squashliitto" en finnois) est l'organisation nationale du squash en Finlande.
Association finlandaise de normalisation_Association finlandaise de normalisation :
L'Association finlandaise de normalisation (SFS, finnois : Suomen Standardisoimisliitto SFS ry, suédois : Finlands Standardiseringsförbund) est l'organisme central de normalisation en Finlande. C'est une organisation membre de l'ISO et du CEN, représentant la Finlande dans ces organisations. SFS est responsable des normes internationales et nationales, les premières étant traduites à partir des normes ISO. L'organisation agit en tant qu'organisation centrale pour 13 organismes nationaux de rédaction de normes différents, tels que SESKO et FICORA.
Locomotive_à_vapeur_finlandaise_classe_A5/Locomotive à vapeur finlandaise classe A5 :
La locomotive à vapeur finlandaise de classe A5 était une classe de deux locomotives, étant la première classe de locomotives fabriquées en Finlande. Ces premières locomotives finlandaises étaient des expériences de production, qui ont permis aux chemins de fer nationaux d'étudier les méthodes de construction des locomotives. Les locomotives des chemins de fer de l'État ont commandé la construction d'un atelier à Helsinki en 1868, en même temps 10 locomotives de passagers ont été commandées à la Grande-Bretagne pour la ligne de chemin de fer de Saint-Pétersbourg (voir Locomotive à vapeur finlandaise classe C1). En conséquence, les locomotives produites dans l'atelier d'Helsinki étaient similaires à celles produites en Grande-Bretagne. Les locomotives produites par les Britanniques ont été construites en 1869 tandis que les premières locomotives finlandaises ont été construites en 1874 et 1875. Les locomotives britanniques ont défini les caractéristiques de conception des locomotives finlandaises A3, A5. Le prix des locomotives finlandaises produites dans le pays était presque 50 % plus élevé que celui des locomotives importées. L'A5 n° 58 est conservée au musée ferroviaire finlandais. Jusqu'aux années 1920, elle tirait des trains de voyageurs dans le sud de la Finlande. Au cours de ses dernières années d'exploitation, il a également été utilisé pour les manœuvres. Les locomotives A5 étaient surnommées "Lankkihattu" parce qu'elles étaient similaires aux locomotives A6, qui étaient équipées de dômes à vapeur en laiton.
Locomotive_à_vapeur_finlandaise_classe_B1/Locomotive à vapeur finlandaise classe B1 :
La locomotive à vapeur finlandaise de classe B1 est une 0-4-2ST construite par Beyer, Peacock & Company, dans sa fonderie Gorton à Manchester, en Angleterre. Neuf ont été construits entre 1868 et 1890. Ils ont été conçus pour être utilisés comme locomotives de manœuvre. Le numéro 9 est la plus ancienne locomotive préservée de Finlande et est conservé au musée ferroviaire finlandais. Le B1 était surnommé "Ram". Ils étaient numérotés 9–10, 53–56, 150–151. Les locomotives B1 ont été retirées dans les années 1920. Le dernier a été retiré en 1928.
Locomotive_à_vapeur_finlandaise_classe_C1/Locomotive à vapeur finlandaise classe C1 :
Les locomotives à vapeur finlandaises de classe C1 étaient typiques des principes victoriens de la conception des locomotives et des 0-6-0 britanniques de l'époque avec des cylindres intérieurs et un mouvement de liaison Stephenson. Il existe une similitude avec la classe NER C1, les classes Caledonian Railway 294 et 711, les classes Caledonian Railway 812 et 652, la classe LB&SCR C et la classe SER O. Les cheminées à bois et les côtés de la cabine en bois ont été installés pour les conditions finlandaises. Il convient de rappeler que le Grand-Duché de Finlande était une partie autonome de l'Empire russe jusqu'en 1917. Neilson a également fourni un certain nombre de 0-6-0 similaires de 5 pieds à d'autres chemins de fer de l'Empire russe, mais il reste peu de photographies et de dessins. . Le n° 1427 au musée finlandais des chemins de fer est le seul exemple conservé, et est donc le seul exemple survivant des divers types 0-6-0 qui étaient autrefois courants dans tout l'empire russe au 19ème siècle. C'est donc l'un des rares indices quant à la conception de ces locomotives russes 0-6-0 dont nous disposons aujourd'hui. En fait, la n ° 30 a fini par rester à la gare de Finlande, à Saint-Pétersbourg, en Russie en 1918 pendant les guerres civiles en Finlande et en Russie. La n ° 1427 est la deuxième locomotive la plus ancienne de Finlande après la Beyer Peacocks 0-4-2T de 1868. Il s'agit du numéro de constructeur 1427, d'une classe finlandaise C1 et du numéro 21. C'était la première locomotive de fret des chemins de fer finlandais, alors appelée SVR. En particulier, c'était le premier d'un lot de 10 fournis (numéros de constructeur 1427–1436 et numéros courants 21–30) au chemin de fer Riihimaki – Saint-Pétersbourg en 1869. Plus tard, ils ont également couru vers Helsinki et Turku. La locomotive a été retirée en 1926. La dernière de la classe a été retirée en 1929.
Locomotive_à_vapeur_finlandaise_classe_C5/Locomotive à vapeur finlandaise classe C5 :
La locomotive à vapeur finlandaise de classe C5 a été commandée en 1880 par les chemins de fer finlandais à l'usine allemande Hanomag pour la ligne ferroviaire Tampere-Vaasa. Les locomotives ont été achevées entre 1881 et 1882 et ont reçu la désignation de classe C5. Les locomotives C5 avaient des cylindres intérieurs, comme dans les autres locomotives de la série C. À l'origine, il était prévu que les locomotives soient utilisées à la fois pour le fret et les passagers. Mais les locomotives de passagers étaient considérées comme inutiles, car à cette époque, la vitesse maximale des trains sur la ligne ferroviaire de Tampere et Vaasa n'était que de 26,7 kilomètres à l'heure (16,6 mph). Les locomotives C5 se sont rapidement révélées insuffisamment puissantes pour les pentes de la ligne ferroviaire de Tampere et Vaasa. Les locomotives C5 ont été déplacées vers la ligne plus plate Seinäjoki – Oulu, où elles ont fonctionné de manière satisfaisante. Dans les années 1900, les locomotives C5 ont été transférées à des tâches de manœuvre dans les gares de triage de diverses villes de Finlande. Ils étaient agiles et donc adaptés aux tâches de manœuvre. En raison de l'agilité de la locomotive C5, elle a été surnommée "Bliksti" ou un "aperçu". Aujourd'hui, le musée ferroviaire finlandais expose une classe C5.
Locomotive_à_vapeur_finlandaise_classe_F1/Locomotive à vapeur finlandaise classe F1 :
La locomotive à vapeur finlandaise de classe F1 était une classe de locomotives-citernes, qui n'avaient pas besoin d'être tournées dans les gares terminales. Le réservoir d'eau était situé sous l'espace derrière la cabine, contrairement aux locomotives-citernes plus modernes où les réservoirs d'eau étaient généralement placés de chaque côté ou au-dessus de la chaudière. Des locomotives F1 étaient utilisées à Helsinki, Tampere, Turku et Viipuri pour le trafic local, qu'elles pouvaient facilement gérer. Lorsque le transport local au début des années 1900 a augmenté, les locomotives F1 se sont avérées plus suffisamment puissantes et elles ont été remplacées par des locomotives Vk1/I1 plus puissantes. Ils étaient employés pour déplacer des trains mixtes légers sur de courtes distances, une tâche pour laquelle ils étaient bien adaptés. Les F1 ont été retirées dans les années 1930. Le seul F1 survivant est le numéro 132 du Musée ferroviaire finlandais, qui est peint dans la livrée qui a été appliquée comme neuve.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ibn 'Asakir

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...