Rechercher dans ce blog

mercredi 19 octobre 2022

Eudalaca aequifascia


Eucosmophora paraguayensis/Eucosmophora paraguayensis :
Eucosmophora paraguayensis est un papillon nocturne de la famille des Gracillariidae. Il est connu du Paraguay. La longueur des ailes antérieures est de 3,0–3,7 mm pour les mâles. Les larves se nourrissent probablement d'une espèce de sapotacées et minent probablement les feuilles de leur plante hôte.

Eucosmophora pithecollobiae/Eucosmophora pithecollobiae :
Eucosmophora pithecollobiae est un papillon nocturne de la famille des Gracillariidae. Il est connu du Belize et de la Floride aux États-Unis. La longueur des ailes antérieures est de 3 à 3,9 mm pour les mâles et de 3,3 à 4 mm pour les femelles. Les larves se nourrissent de Pithecollobium guadalupense, Pithecollobium macrandrium et Pithecollobium unguis-cati. Ils minent les feuilles de leur plante hôte. La piste serpentine initiale est souvent effacée par la tache façonnée par la larve du troisième stade. La surface supérieure de la mine est cireuse translucide. La larve reste visible à l'intérieur de la mine tout au long de son développement. Des parties de la surface supérieure de la mine sont décolorées par les excréments liquides excrétés par les stades se nourrissant de sève. La larve enlève des plaques de parenchyme du sol de la mine, en particulier à la périphérie. Les excréments vert foncé sont concentrés le long des bords de la mine.
Eucosmophora pouteriae/Eucosmophora pouteriae :
Eucosmophora pouteriae est un papillon nocturne de la famille des Gracillariidae. Il est connu du Costa Rica. La longueur des ailes antérieures est de 3,2–3,6 mm pour les mâles et de 3,7 mm pour les femelles. Les larves se nourrissent de Pouteria campechiana. Ils minent les feuilles de leur plante hôte. La mine ancienne est serpentine, jaune-tan, avec une ligne de sciure centrale sombre. La surface inférieure de la mine tachetée est brun-jaune et semble être bien enfoncée dans le parenchyme car elle est initialement peu visible des deux surfaces des feuilles. Les mines sont souvent formées près de la nervure médiane. La tache s'étend entre les veines latérales adjacentes, mais peut traverser les veines lorsqu'elle est située à la périphérie du limbe. Les stades qui se nourrissent de tissus enlèvent des plaques de parenchyme à la surface supérieure des feuilles. Le cocon est marron chocolat.
Eucosmophora prolata/Eucosmophora prolata :
Eucosmophora prolata est un papillon nocturne de la famille des Gracillariidae. Elle est connue du Venezuela. La longueur des ailes antérieures est de 3,7 mm pour les femelles. Les larves se nourrissent probablement d'une espèce de sapotacées et minent probablement les feuilles de leur plante hôte.
Eucosmophora schinusivora/Eucosmophora schinusivora :
Eucosmophora schinusivora est un papillon nocturne de la famille des Gracillariidae. On le trouve à Paraná, au Brésil. Les larves se nourrissent de Schinus terebinthifolus. Ils minent les feuilles de leur plante hôte.
Eucosmophora sidéroxylonelle/Eucosmophora sidéroxylonelle :
Eucosmophora sideroxylonella est un papillon nocturne de la famille des Gracillariidae. Il est connu de Cuba et de Floride. La longueur des ailes antérieures est de 3,4 mm pour les mâles et de 3,8 mm pour les femelles. Les larves se nourrissent de Lyonia fruticosa, Dipholis salicifolia, Manilkara jaimiqui, Sideroxylon foetidissimum, Sideroxylon celastrinum et Sideroxylon pallidum. Ils minent les feuilles de leur plante hôte. La mine se trouve sur la face supérieure des jeunes feuilles, dessinant la feuille longitudinalement en un rouleau ou un pli, qui recouvre la mine à l'abri des regards.
Eucosmophora trimétalla/Eucosmophora trimétalla :
Eucosmophora trimétalla est un papillon nocturne de la famille des Gracillariidae. Il est connu de Guyane. La longueur des ailes antérieures est de 3,7 mm pour les mâles et les femelles.
Eucosmophyes/Eucosmophyes :
Eucosmophyes est un genre de papillons nocturnes appartenant à la sous-famille des Olethreutinae de la famille des Tortricidae.
Eucosmophyes icelitodes/Eucosmophyes icelitodes :
Eucosmophyes icelitodes est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae décrit pour la première fois par Edward Meyrick en 1913. On le trouve au Sri Lanka.
Eucotylidae/Eucotylidae :
Eucotylidae est une famille de trématodes appartenant à l'ordre Plagiorchiida.Genera : Eucotyle Cohn, 1904 Neoeucotyle Kanev, Radev & Fried, 2002 Parataisia ​​Teixeira de Freitas, 1959 Tamerlania Skrjabin, 1924 Tanaisia ​​Skrjabin, 1924
Eucrada/Eucrada :
Eucrada est un genre de scarabées guetteurs et araignées de la famille des Ptinidae. Il y a au moins deux espèces décrites dans Eucrada.
Eucrada humeralis/Eucrada humeralis :
Eucrada humeralis est une espèce de coléoptère de la famille des Ptinidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Eucradinae/Eucradinae :
Eucradinae est une sous-famille de coléoptères de la mort et des araignées de la famille des Ptinidae. Il y a au moins 5 genres et environ 18 espèces décrites dans Eucradinae. La sous-famille Hedobiinae, avec Anobiinae et plusieurs autres, étaient autrefois considérées comme des membres de la famille Anobiidae, mais le nom de famille a depuis été changé en Ptinidae.
Eucraera/Eucraera :
Eucraera est un genre de papillons de nuit de la famille des Lasiocampidae. Le genre a été décrit pour la première fois par Tams en 1930.
Eucraera koellikerii/Eucraera koellikerii :
Eucraera koellikerii est une espèce de papillon Lasiocampidae, elle est connue d'Angola, du Congo, de Guinée équatoriale, du Kenya, du Mozambique, d'Afrique du Sud et de Tanzanie.
Eucraera magna/Eucraera magna :
Eucraera magna est une espèce de papillon Lasiocampidae, il est connu de la Sierra Leone et de l'Érythrée.
Eucranium/Eucrâne :
Eucranium est un genre de Scarabaeidae ou de scarabées de la superfamille des Scarabaeoidea.
Eucranta/Eucranta :
Eucranta est un genre d'annélides marins de la famille des Polynoidae (vers cochenilles). Le genre comprend 5 espèces réparties dans le monde à des profondeurs d'environ 40 à 600 m, principalement des hautes latitudes des hémisphères nord et sud.
Eucrante (mythologie) / Eucrante (mythologie):
Dans la mythologie grecque , Eucrante ( grec ancien : Εὐκράντη Eukrantê signifie «le porteur de l'accomplissement») était l'une des 50 néréides , filles de nymphe de la mer du «vieil homme de la mer» Nereus et de l' océanide Doris .
Eucrate/Eucrate :
Eucrate est un genre de crabes de la famille des Euryplacidae.
Eucrate crenata/Eucrate crenata :
Eucrate crenata , le crabe euryplacid à ​​épines émoussées , est une espèce de crabe indo-pacifique de la famille des Euryplacidae . Il a envahi la mer Méditerranée depuis la mer Rouge par la migration lessepsienne par le canal de Suez.
Eucratee/Eucrée :
Eucratea est un genre de bryozoaires appartenant à la famille monotypique des Eucrateidae.Les espèces de ce genre se trouvent dans l'hémisphère nord.Espèce : Eucratea loricata (Linnaeus, 1758) Eucratea wallaysii Westendorp, 1843
Eucrate/Eucrate :
Eucrates était un ordinateur analogique hybride d'enseignement et d'apprentissage créé par Gordon Pask en 1956, en réponse à une demande du Solartron Electronic Group pour une machine à exposer à l'exposition de la Physical Society à Londres. Son fonctionnement était basé sur la simulation du fonctionnement des neurones. Le Solartron EUCRATES II a été créé par CEG Bailey, T. Robin McKinnon Wood et Gordon Pask.
Eucratideia/Eucratideia :
Eucratideia ( grec : Εὐκρατίδεια ) était une ancienne ville de Bactriane mentionnée par quelques écrivains anciens. C'était très probablement une fondation d'Eucratides I qui est le dirigeant le plus important du royaume gréco-bactrien avec le nom d'Eucratides. On ne sait pas grand-chose de cette ville et il pourrait s'agir simplement d'un changement de nom d'une ville déjà existante plutôt que d'une nouvelle fondation. Renommer les villes était une pratique courante dans le monde antique. Le candidat le plus probable est Ai-Khanoum, bien que Dilbarjin soit un autre candidat.
Eucratides I/Eucratides I :
Eucratides I le Grand ( grec Koinē : Εὐκρατίδης , Eúkratides Mégas ) (règne 172/171-145 avant JC) était l'un des rois gréco-bactriens les plus importants. Eucratides a renversé la dynastie Euthydemid et a restauré les Diodotids au pouvoir. Il s'est battu contre les dirigeants hellénistiques et indiens les plus à l'est de l'Inde, détenant un territoire dans l'Indus et jusqu'à Barigaza jusqu'à ce qu'il soit finalement vaincu par Ménandre et repoussé en Bactriane. Eucratide a frappé une monnaie vaste et prestigieuse, suggérant une règle d'une importance et d'une prospérité considérables. Son fils, Hélioclès I fut le dernier roi grec à régner en Bactriane, alors que les Yuezhi envahissaient le pays c. 120 avant notre ère.
Eucratides II/Eucratides II :
Eucratides II ou Eukratides II ( grec : Εὐκρατίδης Β΄ ) était un roi gréco-bactrien qui était un successeur et probablement un fils d' Eucratides I. Il semble probable qu'Eucratides II a régné pendant une période relativement courte après le meurtre de son homonyme, jusqu'à ce que il fut détrôné dans la guerre civile dynastique provoquée par le même meurtre : "Quand Eucratide revenait des Indes, il fut tué sur le chemin du retour par son fils, qu'il avait associé à son règne, et qui, sans cacher son parricide, comme s'il il n'a pas tué un père mais un ennemi, a couru avec son char sur le sang de son père et a ordonné que le cadavre soit laissé sans sépulture" Justin XLI,6 Au cours de ses premières années, Eucratides II peut avoir été un co- régent de son père : sur ses monnaies ultérieures, il ajoute le titre Soter (Sauveur), ce qui pourrait indiquer qu'il régnait désormais de son propre chef. Peu de temps après la mort d'Eucratides II, le dernier roi de Bactriane Hélioclès Ier (probablement un autre membre de la même dynastie des Diodotides) a été vaincu par les tribus Yuezhi, qui ont expulsé les rois grecs de Bactriane.
Eucratodes/Eucratodes :
Eucratodes agassizii est une espèce de crabes de la famille des Xanthidae, la seule espèce du genre Eucratodes.
Eucratoscelus/Eucratoscelus :
Eucratoscelus est un genre de tarentules d'Afrique de l'Est qui a été décrit pour la première fois par Reginald Innes Pocock en 1898. En mars 2020, il contient deux espèces, trouvées en Tanzanie et au Kenya : E. constrictus et E. pachypus.
Eucratoscelus constrictus/Eucratoscelus constrictus :
Eucratoscelus constrictus est une espèce de tarentule appartenant à la famille des Theraphosidae. Ils produisent un venin qui contient un groupe de peptides neurotoxiques.
Eucratoscelus pachypus/Eucratoscelus pachypus :
Eucratoscelus pachypus, également connu sous le nom de tarentule de babouin à pattes robustes de Tanzanie ou de tarentule à pattes épaisses, a été décrit pour la première fois par Gunter Schmidt et Volker von Wirth en 1990. On le trouve en Tanzanie, originaire de régions arides, et c'est un fouisseur obligatoire.
Eucreadium/Eucreadium :
Eucreadium est un genre de trématodes de la famille des Opecoelidae.
Eucrenonaspides/Eucrenonaspides :
Eucrenonaspides oinotheke est une espèce de crustacé de la famille des Psammaspidae, endémique de Tasmanie, seule espèce décrite dans le genre Eucrenonaspides. Les Eucrenonaspides sont une variante des Anaspidaceans. Il a été décrit à partir d'une source au 9 Payton Place, Devonport, Tasmanie en 1980, ce qui en fait "le premier syncaride de source enregistré dans la région australienne". Il est répertorié comme espèce vulnérable sur la liste rouge de l'UICN. Une autre espèce non décrite est connue du sud-ouest de la Tasmanie.
Eucriotettix/Eucriotettix :
Eucriotettix est un genre de sauterelles terrestres (Orthoptera : Caelifera) de la tribu Thoradontini. Des espèces ont été signalées depuis l'Asie tropicale : l'Inde, l'Indochine, jusqu'à la Nouvelle-Guinée.
Eucrite/Eucrite :
Les eucrites sont des météorites pierreuses achondritiques, dont beaucoup proviennent de la surface de l'astéroïde 4 Vesta et font partie du clan des météorites HED. Ils constituent le groupe d'achondrites le plus courant avec plus de 100 météorites trouvées. Les eucrites sont constituées de roche basaltique de la croûte de 4 Vesta ou d'un corps parent similaire. Ils sont principalement composés de pyroxène pauvre en calcium, de pigeonite et de plagioclase riche en calcium (anorthite). Sur la base des différences de composition chimique et des caractéristiques des cristaux composants, ils sont subdivisés en plusieurs groupes : les eucrites non cumulées sont la variété la plus courante et peuvent être subdivisés davantage: Les eucrites de la série principale se sont formées près de la surface et sont principalement des brèches de régolithe lithifiées sous la pression de dépôts plus récents sus-jacents. Les eucrites à tendance Stannern sont une variété rare. On pense que les eucrites de tendance Nuevo Laredo proviennent de couches plus profondes de la croûte de 4 Vesta et constituent un groupe de transition vers les eucrites cumulées. Les eucrites cumulées sont des types rares avec des cristaux orientés, censés s'être solidifiés dans des chambres magmatiques au plus profond de la croûte de 4 Vesta. Les eucrites polymictes sont des brèches de régolithe constituées principalement de fragments d'eucrite et de moins d'une partie sur dix de diogénite. Ils sont moins fréquents.
Eucritta/Eucritta :
Eucritta (qui signifie « vraie créature ») est un genre éteint de tétrapodes souches de l'époque Viséan dans la période carbonifère de l'Écosse. Le nom du type et de la seule espèce, E. melanolimnetes ("véritable créature du lagon noir") est un hommage au film d'horreur de 1954 Creature from the Black Lagoon. . Une grande partie de ces caractéristiques étaient plésiomorphes, ce qui signifie qu'elles ressemblaient à la condition "primitive" acquise lors de l'apparition des vertébrés à quatre membres ("amphibiens", au sens large). Avec un crâne court et large, de grands yeux et des membres fortement construits, Eucritta ressemblait proportionnellement à Balanerpeton, un tétrapode terrestre contemporain qui était l'un des premiers membres de Temnospondyli, un groupe de tétrapodes à succès qui a peut-être produit des amphibiens modernes. Cependant, Eucritta manquait d'adaptations clés du temnospondyle, ni de certaines adaptations des reptiliomorphes (la lignée des tétrapodes qui conduirait aux reptiles et autres amniotes). Dans d'autres cas, il possède certaines caractéristiques communes à chacun. Ses parents les plus proches peuvent avoir été des baphétides tels que Megalocephalus, basé sur la possession de légères baies sur le bord avant des orbites. les groupes ont divergé au Carbonifère plutôt qu'avant, au Dévonien. Ses proportions de membres soutiennent les préférences terrestres tandis que les caractéristiques squelettiques suggèrent qu'il utilisait le pompage buccal, le type de respiration utilisé par les amphibiens modernes.
Eucropie/Eucropie :
Eucropia est un genre de papillons de nuit de la famille des Noctuidae.
Eucrosie/Eucrose :
Eucrosia est un genre de plantes herbacées, vivaces et bulbeuses de la famille des Amaryllis (Amaryllidaceae, sous-famille des Amaryllidoideae) réparties de l'Équateur au Pérou. Le nom est dérivé du grec eu, beau, et krossos, une frange, faisant référence aux longues étamines. Le genre contient huit espèces. Phaedranassa et Rauhia sont les genres les plus étroitement liés à Eucrosia.
Eucrosia aurantiaca/Eucrosia aurantiaca :
Eucrosia aurantiaca est une espèce de plante endémique de l'Equateur. Ses habitats naturels sont les forêts sèches subtropicales ou tropicales et les maquis secs subtropicaux ou tropicaux. Il est menacé par la perte de son habitat. Il pousse à partir de bulbes de 10 cm de long et de 7–8 cm de diamètre. Il y a généralement deux feuilles pétiolées (pétiolées), de couleur bleu-vert, avec un limbe (lame) qui mesure 40 cm de long et 20–25 cm de large. Les feuilles n'apparaissent qu'après la floraison. Les fleurs sont ombelles, sur une tige (scape) jusqu'à 1 m de long, jaunes, avec des étamines avec de longs filaments proéminents. En culture, les plantes doivent être maintenues au chaud et au sec lorsque les feuilles se fanent, et arrosées uniquement lorsque les fleurs ou les feuilles commencent repousser, lorsqu'une exposition ensoleillée est requise.
Eucrosie bicolore / Eucrosie bicolore :
Eucrosia bicolor est une espèce de plante trouvée en Équateur et au Pérou. Ses habitats naturels sont des zones de plaines saisonnièrement sèches. C'était la première espèce d'Eucrosia à être décrite scientifiquement, en 1817, et la première à être introduite en culture en Europe, fleurissant en dehors de sa patrie pour la première fois en 1817. C'est l'espèce d'Eucrosia la plus cultivée. Il pousse à partir de bulbes jusqu'à 4,5 cm de diamètre. Les feuilles légèrement glauques, qui apparaissent généralement au moment de la floraison, ont de courts pétioles et limbes (lames) qui mesurent 20 cm de long sur 10 cm de large. Les fleurs sont ombelles, sur une tige (hampe) atteignant 60 cm de hauteur, de couleur rouge pâle, avec des étamines à longs filaments proéminents. Les étamines sont jaunes dans la var équatorienne. bicolore et rouge dans la var péruvienne. charruemanii. Lorsqu'elle est cultivée en Europe, elle doit être maintenue au sec à 10 °C ou plus lorsque les feuilles se fanent, et arrosée à nouveau lorsque les fleurs et les feuilles commencent à apparaître au printemps, lorsqu'elle doit être conservée dans un endroit ensoleillé.
Eucrosia calendulina/Eucrosia calendulina :
Eucrosia calendulina est une espèce de plante endémique du Pérou. Tous les membres du genre Eucrosia poussent à partir de bulbes et ont des feuilles pétiolées (pétiolées) à larges lames (lames). Les fleurs zygomorphes sont produites en ombelle. Les étamines ont de longs filaments proéminents.E. calendulina n'est connue que des limites inférieures de la forêt de Cachil au Pérou. L'espèce est menacée par la destruction de son habitat.
Eucrosia dodsonii/Eucrosia dodsonii :
Eucrosia dodsonii est une espèce de plante endémique de l'Équateur. Son habitat naturel est constitué de forêts de montagne humides subtropicales ou tropicales. Il est menacé par la perte de son habitat. Il pousse à partir de bulbes de 2,5 à 5 cm de diamètre. Les feuilles pétiolées (pétiolées) ont des limbes (lames) de 20 cm de long sur 12 cm de large. Les fleurs zygomorphes sont jaunes, produites en ombelle sur une tige haute de 60 cm (scape); les étamines ont de longs filaments saillants. Contrairement à la plupart des espèces du genre, E. dodsonii n'a pas de nectaires.En culture, les plantes doivent être maintenues au chaud et au sec lorsque les feuilles se fanent, et arrosées uniquement lorsque les fleurs ou les feuilles recommencent à pousser, lorsqu'une position ensoleillée est nécessaire pour environ la moitié de la journée.
Eucrosia eucrosioides/Eucrosia eucrosioides :
Eucrosia eucrosioides est une espèce de plante que l'on trouve dans le sud-ouest de l'Équateur et le nord du Pérou. Ses habitats naturels sont des zones de plaines saisonnièrement sèches. Il pousse à partir de bulbes de 3 à 4 cm de diamètre. Les feuilles pétiolées (pétiolées) sont glauques et ont des limbes (lames) de 25 cm de long sur 20 cm de large. Les fleurs zygomorphes sont orange, produites en ombelle ; les étamines ont de longs filaments saillants. Dans son habitat naturel, la floraison a lieu d'août à octobre. On pense que les fleurs sont adaptées à la pollinisation des papillons, mais un seul rapport de visite de colibris est enregistré pour cette espèce.En culture, les plantes doivent être maintenues au chaud et au sec lorsque les feuilles se fanent et arrosées uniquement lorsque les fleurs ou les feuilles commencent à pousser. encore une fois, lorsqu'une position ensoleillée est requise.
Eucrosia mirabilis/Eucrosia mirabilis :
Eucrosia mirabilis est une espèce de plante d'Equateur. Dans la description scientifique originale de 1869, on pensait qu'il venait du Pérou, mais il y a peu de preuves qu'il y ait jamais poussé. La plante a disparu de la culture jusqu'à ce qu'elle soit découverte en Équateur en 1997. Ses habitats naturels sont des zones de plaines saisonnièrement sèches à des altitudes de 1500 m. Elle pousse à partir de bulbes d'environ 7 cm de diamètre. Une à trois feuilles pétiolées bleu-vert apparaissent après la floraison, avec des limbes (lames) de 40 cm de long sur 20 cm de large. Environ 30 fleurs zygomorphes, jaune-vert, sont produites en ombelle sur une tige haute de 60 à 90 cm (hampe); les étamines ont de longs filaments blancs proéminents. Dans son habitat naturel, la floraison s'étend d'août à décembre. On pense que les fleurs sont adaptées à la pollinisation des papillons, mais un seul rapport de visite de colibris est enregistré pour cette espèce.En culture, les plantes doivent être maintenues au chaud et au sec lorsque les feuilles se fanent et arrosées uniquement lorsque les fleurs ou les feuilles commencent à pousser. encore une fois, lorsqu'une position ensoleillée est requise.
Eucrosia stricklandii/Eucrosia stricklandii :
Eucrosia stricklandii est une espèce de plante endémique de l'Equateur. Ses habitats naturels sont les forêts sèches subtropicales ou tropicales et les maquis secs subtropicaux ou tropicaux. Il est menacé par la perte de son habitat. Il pousse à partir de bulbes d'environ 4 cm de diamètre. Les feuilles pétiolées (pétiolées) ont des limbes (lames) de 20 cm de long sur 11 cm de large. Les fleurs zygomorphes sont produites en ombelle sur une tige haute de 40 cm (scape) et sont rouges chez var. stricklandii, rose en var. Montana. Les étamines ont de longs filaments proéminents. En culture, les plantes doivent être maintenues au chaud et au sec lorsque les feuilles se fanent, et arrosées uniquement lorsque les fleurs ou les feuilles recommencent à pousser, lorsqu'une exposition ensoleillée est requise.
Eucrossus/Eucrossus :
Eucrossus villicornis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae, la seule espèce du genre Eucrossus.
Eucroste/Eucroste :
Eucrostes est un genre de papillons de nuit de la famille des Geometridae. Il a été érigé par Jacob Hübner en 1823.
Eucrostes disparata/Eucrostes disparata :
Eucrostes disparata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Francis Walker en 1861. On le trouve au Sri Lanka, en Éthiopie, à Taïwan, au Japon et en Australie. L'envergure de l'adulte est de 15 mm. L'adulte a les ailes verdâtres avec une large marge brune. Il y a deux lignes submarginales blanches. Un point rouge distinct se trouve au milieu de chaque aile postérieure et un point rouge pâle dans chaque aile antérieure.
Eucrostes indigenata/Eucrostes indigenata :
Eucrostes indigenata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Charles Joseph Devillers en 1789. On le trouve dans la région méditerranéenne, à l'intérieur des terres jusqu'en Macédoine du Nord et en Hongrie. La sous-espèce lanjeronica se trouve dans le sud de l'Espagne et en Algérie. L'envergure des ailes est de 14 à 16 mm pour les mâles et de 18 à 20 mm pour les femelles. Il y a deux à trois générations par an. Les adultes volent d'avril à octobre. A Malte, des adultes ont été signalés jusqu'au début du mois de novembre. Les larves se nourrissent d'espèces d'Euphorbia, notamment E. spinosa, E. pinea, E. cyparissias, E. virgata et E. platyphyllos. L'espèce hiverne au stade larvaire.
Eucrotala/Eucrotala :
Eucrotala est un genre de papillons nocturnes appartenant à la famille des Tineidae.
Eucryphie/Eucryphie :
Eucryphia est un petit genre d'arbres et de grands arbustes originaires des régions tempérées du sud de l'Amérique du Sud et de la côte est de l'Australie, principalement la Tasmanie. Parfois placées dans une famille à part entière, les Eucryphiaceae, des classifications plus récentes les placent dans les Cunoniacées. Il existe sept espèces, deux en Amérique du Sud et cinq en Australie, et plusieurs hybrides nommés.
Eucryphia cordifolia/Eucryphia cordifolia :
Eucryphia cordifolia, l'ulmo, est une espèce d'arbre de la famille des Cunoniacées. On le trouve au Chili et en Argentine. Il est menacé par l'exploitation forestière et la perte d'habitat. L'habitat naturel se trouve le long de la Cordillère des Andes de 38 à 43°S, et jusqu'à 700 mètres (2300 pieds) au-dessus du niveau de la mer. C'est un arbre très élégant avec un tronc épais et une cime large et peut atteindre plus de 12 m de haut. Il fleurit en février et mars, selon la latitude et l'altitude. Le fruit est une capsule d'environ 1,5 cm (0,6 po) de longueur.
Eucryphia glutinosa/Eucryphia glutinosa :
Eucryphia glutinosa, le buisson de broussailles ou nirrhe, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Cunoniaceae, originaire des habitats boisés humides du Chili. C'est un grand arbuste à feuilles caduques ou un petit arbre, atteignant 10 m (33 pi) de haut sur 6 m (20 pi) de large, avec des feuilles vert foncé brillantes virant au rouge en automne. Des fleurs blanches parfumées à quatre pétales simples (ou parfois doubles) avec des étamines proéminentes apparaissent à la fin de l'été. L'épithète spécifique latine glutinosa signifie "collant, gluant". Le plus robuste de son genre, c'est un sujet populaire pour la culture dans les parcs et jardins , apprécié pour son feuillage et sa floraison tardive. Il nécessite un sol humide et acide avec des racines à l'abri du soleil. Il a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society
Eucryphia jinksii/Eucryphia jinksii :
Eucryphia jinksii, le bois de cuir de Springbrook, est une espèce d'arbres rares de la forêt tropicale que l'on trouve dans le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, de la famille des plantes Cunoniaceae. Ils poussent naturellement jusqu'à 30 m de haut mais n'ont été découverts comme une nouvelle espèce qu'en 1994 par David Jinks. La distribution endémique, très restreinte et menacée d'Eucryphia jinksii a obtenu le statut de conservation "en danger", officiellement répertoriée dans la réglementation en vigueur depuis le 27 septembre 2013 , de la législation du gouvernement du Queensland, la Nature Conservation Act 1992.
Eucryphia lucida/Eucryphia lucida :
Eucryphia lucida, le leatherwood, est une espèce d'arbre ou de grand arbuste endémique des forêts de l'ouest de la Tasmanie, en Australie. Une plante attrayante utilisée à la fois en horticulture et en apiculture, elle a été promue par la branche tasmanienne du SGAP de l'époque comme une alternative à la gomme bleue de Tasmanie (Eucalyptus globulus) pour l'emblème floral de Tasmanie. Il a été décrit comme E. billarderi à un moment donné, ce qui est maintenant un synonyme.
Eucryphia milliganii/Eucryphia milliganii :
Eucryphia milliganii, également connu sous le nom de bois de cuir nain, est un arbuste ou un petit arbre endémique des régions de Tasmanie. Il pousse dans l'ouest et le sud de la Tasmanie où on le trouve le plus souvent dans les zones de landes alpines et subalpines. C'est l'espèce sœur de la plante horticole populaire Eucryphia lucida également connue sous le nom de Leatherwood.
Eucryphia moorei/Eucryphia moorei :
Eucryphia moorei, communément appelé bois rose, prunier ou bois de cuir oriental est un arbre trouvé dans le sud-est de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Il se produit également juste de l'autre côté de la frontière dans la chaîne Howe à Victoria. Le bois rose est l'espèce d'arbre dominante des forêts tropicales tempérées fraîches du sud-est de la Nouvelle-Galles du Sud. Les jeunes plantes poussent souvent comme des hémiépiphytes.
Eucryphia wilkiei/Eucryphia wilkiei :
Eucryphia wilkiei est une espèce d'arbustes de la forêt tropicale endémique des zones restreintes de forêts nuageuses au sommet des montagnes dans la région des tropiques humides du nord-est du Queensland, en Australie. Depuis novembre 2013, les botanistes classent Eucryphia dans la famille des Cunoniaceae.Naturellement, ils poussent de 1 à 6 m (3 à 20 pieds) de haut et ne se trouvent que dans une plage d'altitude d'environ 1 200 à 1 500 m (4 000 à 5 000 pieds).En janvier 1970 Jack (John H.) Wilkie (1902–1997), spécialiste des orchidées et explorateur botanique de la région du mont Bellenden Ker, est le premier Européen-Australien à les découvrir scientifiquement. Bernie Hyland a officiellement décrit scientifiquement le nom de l'espèce en 1997. La distribution endémique et très restreinte d'Eucryphia wilkiei a obtenu le statut de conservation de "vulnérable", officiellement répertorié dans le règlement en vigueur depuis le 27 septembre 2013, de la législation du gouvernement du Queensland, la Nature Conservation Loi de 1992.
Eucrypta/Eucrypta :
Eucrypta est un genre de plantes à fleurs contenant seulement deux espèces. Le nom du genre Eucrypta signifie "bien caché", ce qui signifie que les graines sont "cachées" dans les petits fruits à poils verts. Les deux espèces sont généralement connues sous le nom de hideseeds. Ils sont tous deux originaires du sud-ouest des États-Unis. Ce sont de petites plantes annuelles à l'aspect de mauvaises herbes avec un feuillage vert collant et aromatique. Les feuilles sont fortement lobées et ressemblent un peu à des frondes de fougère. Certaines plantes ont très peu de feuilles et sont principalement des tiges portant des fleurs et des fruits. Les petites fleurs sont en forme de cloche et peuvent être blanches ou légèrement roses ou violettes. Ce sont parmi les premières plantes à pousser après qu'une zone a été défrichée par un incendie. Espèce : Eucrypta chrysanthemifolia - cachet tacheté, eucrypta commun Eucrypta micrantha - cachet du désert délicat, eucrypta à petites fleurs
Eucrypta chrysanthemifolia/Eucrypta chrysanthemifolia :
Eucrypta chrysanthemifolia est une espèce de plante à fleurs de la famille des feuilles d'eau connue sous le nom commun de cachemire tacheté. Il est originaire du sud-ouest des États-Unis, de la Californie et de la Basse-Californie adjacente. On le trouve dans un certain nombre d'habitats, de la côte à la montagne en passant par le désert.
Eucrypta micrantha/Eucrypta micrantha :
Eucrypta micrantha est une espèce de plante à fleurs de la famille des feuilles d'eau connue sous le nom commun de cachet du désert délicat. Il est originaire du sud-ouest des États-Unis, des déserts de Californie et du nord-ouest du Mexique. On le trouve dans un certain nombre de types d'habitats désertiques et montagneux.
Eucryptite/Eucryptite :
L'eucryptite est un minéral de silicate d'aluminium contenant du lithium de formule LiAlSiO4. Il cristallise dans le système cristallin trigonal - rhomboédrique. Il se présente généralement sous une forme granuleuse à massive et peut remplacer de manière pseudomorphique le spodumène. Il a une cassure fragile à conchoïdale et un clivage indistinct. Il est transparent à translucide et varie de l'incolore au blanc au brun. Il a une dureté Mohs de 6,5 et une densité de 2,67. Optiquement, il est positif uniaxial avec des valeurs d'indice de réfraction de nω = 1,570 - 1,573 et nε = 1,583 - 1,587. Sa présence typique se situe dans les pegmatites riches en lithium en association avec l'albite, le spodumène, la pétalite, l'amblygonite, la lépidolite et le quartz. Il se présente comme un produit d'altération secondaire du spodumène. Il a été décrit pour la première fois en 1880 pour un événement dans sa localité type, Branchville, Connecticut. Son nom vient du grec pour bien caché, pour son occurrence typique enchâssée dans l'albite.
Eucryptogona/Eucryptogona :
Eucryptogona est un genre de papillons de nuit de la famille des Eriocottidae.
Eucryptogona trichobathra/Eucryptogona trichobathra :
Eucryptogona trichobathra est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae décrit par Oswald Bertram Lower en 1901. On le trouve dans l'État australien de la Nouvelle-Galles du Sud. L'envergure est d'environ 20 mm. Les ailes antérieures sont fuscous grisâtres, fortement mêlées d'écailles ferrugineuses, rougeâtres et noires. Les marques sont noirâtres et obscures et il y a une strie diffuse sous la costa, de la base au milieu, ainsi qu'une strie sur le pli de la base à la cellule et une tache à la fin de la cellule, une marque en au milieu de la cellule, une tache diffuse sur la marge interne près de la base et une strie interrompue le long du termen, bordée en arrière par un rougeâtre fuscous. Les ailes postérieures sont fuscous.
Eucryptorrhynchus brandti/Eucryptorrhynchus brandti :
Eucryptorrhynchus brandti, le charançon du museau, est un insecte de la famille des charançons. Dans son aire de répartition d'origine en Chine, il cause des dégâts importants à son unique hôte, Ailanthus altissima, arbre céleste. Ainsi, le charançon est à l'étude en tant que contrôle biologique de l'arbre du ciel dans les régions où l'arbre n'est pas indigène. En particulier, l'insecte agit comme vecteur de Verticillium nonalfalfae, un champignon du sol qui cause la flétrissure verticillienne. Eucryptorrhynchus brandti produit une génération par an, les larves et les adultes hivernant. Les charançons adultes se nourrissent de feuilles, de bourgeons et de pétioles. Les larves se développent sous l'écorce de la plante hôte, creusent et se nourrissent, pour émerger sous forme d'adultes à travers des trous d'émergence ronds de 4 millimètres de diamètre.
Euctémon/Euctémon :
Euctemon ( grec : Εὐκτήμων , gen. Εὐκτήμωνος ; fl. 432 avant JC ) était un astronome athénien . Il était un contemporain de Meton et a travaillé en étroite collaboration avec cet astronome. On sait peu de choses sur son travail en dehors de son partenariat avec Meton et de ce qui est mentionné par Ptolémée. Avec Meton, il fait une série d'observations des solstices (les points où le Soleil est vu le plus loin de l'équateur) afin de déterminer la durée de l'année tropique. Geminus et Ptolémée le citent comme source sur le lever et le coucher des étoiles. La description de Pausanias de la Grèce nomme Damon et Philogenes et les enfants d'Euctemon. Le cratère lunaire Euctemon porte son nom.
Euctemon (cratère) / Euctemon (cratère):
Euctemon est un cratère d'impact lunaire situé dans la partie nord de la Lune, le long du bord nord-ouest du cratère Baillaud. Au sud-ouest d'Euctemon se trouve la grande plaine fortifiée Meton, et au nord-nord-est se trouve le cratère De Sitter. En raison de son emplacement, Euctemon apparaît raccourci lorsqu'il est vu de la Terre. Le sol intérieur de ce cratère a été refait surface quelque temps après la formation d'origine, laissant une plaine presque plane et sans relief entourée par le bord extérieur usé. Ce sol n'est marqué que par un certain nombre de minuscules cratères et le petit cratère Euctemon K près de la paroi intérieure sud-ouest. Un petit cratère a traversé le bord ouest et s'est joint au cratère principal par un espace dans son bord est. Les deux cratères partagent désormais un fond commun. Juste au nord se trouve un autre petit cratère, Euctemon H, qui forme maintenant une large fente à travers le bord. Le long de la crête qui sépare Euctemon de Baillaud est perché le petit cratère Euctemon N.
Euctenidiacea/Euctenidiacea :
Les Euctenidiacea, nom commun des nudibranches doridés, sont un sous-ordre taxonomique d'escargots de mer ou de limaces, des mollusques gastéropodes marins de l'ordre des Nudibranchia. Bouchet & Rocroi (2005) ont rejeté le nom Anthobranchia au motif qu'il incluait également Onchidium au moment de la publication originale. Doridina est équivalente et utilisée dans la dernière classification. Une étude phylogénétique morphologique, publiée en 2000, par Wägele & Willan a montré que la sous-clade Gnathodoridacea (= Bathydoridoidea) et la sous-clade Doridacea (= Phanerobranchia + Cryptobranchia + Porostomata) forment chacune un groupe monophylétique. Dans une étude ultérieure, publiée en 2002, A. Valdés a conclu que les superfamilles Doridoidea et Phyllidioidea (appelées par lui Cryptobranchia + Porostomata) formaient un clade. Il a élargi l'utilisation de Cryptobranchia pour englober toute la sous-clade Doridacea. Ce mouvement n'a pas été suivi dans la taxonomie de Bouchet et Rocroi.
Eucteniza/Eucteniza :
Eucteniza (yook-tə-NY-zə) est un genre d'araignées trappes de la famille des Euctenizidae contenant au moins 14 espèces présentes au Mexique et dans le sud des États-Unis. Les espèces se distinguent par une partie arrière ramollie de la carapace et les mâles possèdent de grandes épines sur les deux premières paires de pattes de marche qui sont utilisées pour tenir les femelles pendant l'accouplement. Comme d'autres araignées trappes, elles créent des terriers avec un couvercle à charnière, d'où elles attendent le passage d'insectes et d'autres arthropodes pour s'en prendre. De nombreuses espèces ne sont connues que d'une ou deux localités, ou seulement de spécimens mâles. On s'attend à ce que d'autres espèces soient découvertes. Eucteniza est étroitement liée aux araignées des genres Entychides et Neoapachella.
Eucteniza relata/Eucteniza relata :
Eucteniza relata , l' araignée trappe du sud-ouest , est une espèce d' araignée trappe à couvercle de plaquette de la famille des Euctenizidae . On le trouve aux États-Unis et au Mexique.
Euctenizidae/Euctenizidae :
Les Euctenizidae (anciennement la sous-famille des Cyrtaucheniidae Euctenizinae) sont une famille d'araignées mygalomorphes. Ils sont maintenant considérés comme plus proches des Idiopidae.
Eucténochasmatie/Euctenochasmatie :
Euctenochasmatia est un groupe éteint de ptérosaures ptérodactyloïdes. Il a été nommé par David Unwin en 2003 comme le groupe qui contient l'ancêtre commun le plus récent de Pterodactylus et Ctenochasma, et tous leurs descendants. Les eucténochasmatiens étaient des ptérosaures spécialisés qui avaient un cou allongé ainsi que des dents spécialisées. Une famille particulière au sein de ce groupe est celle des Ctenochasmatidae, dont la plupart des membres avaient des dents très distinctives alignées dans leur museau allongé. Un genre appelé Pterofiltrus n'avait que 112 dents, mais ces dents couvrent environ 55,8% du crâne total, et le crâne lui-même mesurait environ 208 millimètres (8,2 pouces) de longueur.
Euctenospila/Euctenospila :
Euctenospila est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae. Il ne contient qu'une seule espèce, Euctenospila castalis, que l'on trouve en République démocratique du Congo (Kasaï occidental) et en Éthiopie.
Euctenostega/Euctenostega :
Euctenostega est un genre de papillons de nuit de la famille des Geometridae.
Eucumbene, New_South_Wales/Eucumbene, Nouvelle-Galles du Sud :
Eucumbene est une localité du conseil régional de Snowy Monaro en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Lors du recensement de 2016, Eucumbene avait une population de 12 personnes.
Barrage Eucumbene/Barrage Eucumbene :
Le barrage d'Eucumbene est un important barrage en remblai en terre fermé avec un tremplin de saut à ski et un déversoir à godets avec deux vannes levantes verticales sur la rivière Eucumbene dans les Snowy Mountains de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. L'objectif principal du barrage est la production d'hydroélectricité et est l'un des seize grands barrages qui composent le Snowy Mountains Scheme, un vaste complexe hydroélectrique et d'irrigation construit dans le sud-est de l'Australie entre 1949 et 1974 et maintenant géré par Snowy Hydro. Le réservoir retenu s'appelle Lake Eucumbene, le plus grand lac de stockage du Snowy Mountains Scheme.
Rivière Eucumbene/Rivière Eucumbene :
La rivière Eucumbene, une rivière pérenne du bassin versant de la rivière Snowy, est située dans la région des Snowy Mountains de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie.
Eucutta, Mississippi/Eucutta, Mississippi :
Eucutta est une communauté non constituée en société du comté de Wayne, dans l'État américain du Mississippi.
Ruisseau Eucutta/ruisseau Eucutta :
Eucutta Creek est un ruisseau de l'État américain du Mississippi. C'est un affluent de la rivière Chickasawhay.Eucutta est un nom dérivé de la langue Choctaw, signifiant très probablement "grand étang". le ruisseau Eucutta. De nombreuses agences environnementales du comté de Wayne ont nettoyé le déversement depuis lors.
Eucyanoïdes/Eucyanoïdes :
Eucyanoides est un genre de papillon monotypique de la sous-famille des Arctiinae. Sa seule espèce, Eucyanoides investigationum, se trouve au Panama. Le genre et l'espèce ont été décrits pour la première fois par Hervé de Toulgoët en 1988.
Eucyclidés/Eucyclidés :
Les Eucyclidae sont une famille de gastéropodes de la superfamille des Seguenzioidea (selon la taxonomie des Gastropoda de Bouchet & Rocroi, 2005). Cette famille n'a pas de sous-familles.
Eucyclodes/Eucyclodes :
Eucyclodes est un genre de papillons de nuit de la famille des Geometridae. Selon la récente révision du Catalog of Life, seul E. buprestaria est inclus dans le genre. D'autres espèces sont classées dans Chloromachia.
Eucyclodes buprestaria/Eucyclodes buprestaria :
Eucyclodes buprestaria est un papillon nocturne de la famille des Geometridae. On le trouve dans la moitié sud de l'Australie et en Tasmanie. L'envergure est d'environ 30 mm. Les larves se nourrissent de Cassytha glabella et de Cassytha pubescens.
Eucyclodes divapala/Eucyclodes divapala :
Eucyclodes divapala est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Francis Walker en 1861. On le trouve au Sri Lanka, ainsi qu'à Taiwan. La chenille est vert olive. Ses segments thoracique et postérieur sont brun violacé. Il est connu pour se nourrir d'espèces de Myrtus. La chrysalide est verdâtre mais tachetée de brun violacé.
Eucyclodes gavissima/Eucyclodes gavissima :
Eucyclodes gavissima, le papillon géomètre vert à bandes orange orientales, est une espèce de papillon de nuit de la famille des Geometridae décrite par Francis Walker en 1861. On le trouve dans la sous-région indienne, au Sri Lanka, au Bhoutan, dans l'ouest de la Chine, à Taïwan, au Vietnam, à Sumatra et à Bornéo. .
Eucyclodes sanguilineata/Eucyclodes sanguilineata :
Eucyclodes sanguilineata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Frederic Moore en 1868. On le trouve au Bengale dans ce qui est aujourd'hui l'Inde et le Bangladesh.
Eucyclodes semialba/Eucyclodes semialba :
Eucyclodes semialba est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Francis Walker en 1861. On le trouve au Sri Lanka, dans le nord-est de l'Himalaya en Inde, au Myanmar et au Sundaland.
Eucyclogobe/Eucyclogobe :
Eucyclogobius est un genre de poisson de la famille des Gobiidae endémique de Californie aux États-Unis.
Eucyclopera/Eucyclopera :
Eucyclopera est un genre de papillons de nuit de la famille des Erebidae. Le genre a été érigé par George Hampson en 1895.
Eucyclopera abdulla/Eucyclopera abdulla :
Eucyclopera abdulla est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. On le trouve au Mexique.
Eucyclopera boliviana/Eucyclopera boliviana :
Eucyclopera boliviana est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. On le trouve en Bolivie.
Eucyclopera carpintera/Eucyclopera carpintera :
Eucyclopera carpintera est un papillon de nuit de la sous-famille des Arctiinae décrit pour la première fois par William Schaus en 1910. On le trouve au Costa Rica.
Chorion d'Eucyclopera/chorion d'Eucyclopera :
Le chorion d'Eucyclopera est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. On le trouve au Vénézuela.
Eucyclopera cynara/Eucyclopera cynara :
Eucyclopera cynara est un papillon de nuit de la famille des Erebidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1894. On le trouve au Mexique.
Eucyclopera cynossema/Eucyclopera cynossema :
Eucyclopera cynossema est un papillon de nuit de la famille des Erebidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1894. On le trouve au Mexique et au Guatemala.
Eucyclopera cypris/Eucyclopera cypris :
Eucyclopera cypris est un papillon de nuit de la sous-famille des Arctiinae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1894. On le trouve au Mexique et au Guatemala.
Eucyclopera ducei/Eucyclopera ducei :
Eucyclopera ducei est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. On le trouve en Colombie.
Eucyclopera flaviceps/Eucyclopera flaviceps :
Eucyclopera flaviceps est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. On le trouve en Argentine.
Eucyclopera minuta/Eucyclopera minuta :
Eucyclopera minuta est un papillon nocturne de la famille des Erebidae décrit pour la première fois par Walter Rothschild en 1912. On le trouve en Papouasie-Nouvelle-Guinée. La longueur des ailes antérieures est d'environ 7 mm. Les ailes antérieures sont blanches, la moitié basale de l'aile gris fuligineux brunâtre du milieu de la cellule à la marge postérieure. Il y a une large sous-terminale et une ligne terminale étroite, toutes deux gris pâle. Les ailes postérieures sont blanc grisâtre.
Eucyclopera plagidisca/Eucyclopera plagidisca :
Eucyclopera plagidisca est un papillon de nuit de la famille des Erebidae décrit pour la première fois par George Hampson en 1895. On le trouve au Bhoutan.
Eucyclotome/Eucyclotome :
Eucyclotoma est un genre d'escargots de mer, mollusques gastéropodes marins de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma albomacula/Eucyclotoma albomacula :
Eucyclotoma albomacula est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma bicarinata/Eucyclotoma bicarinata :
Eucyclotoma bicarinata est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma carinulata/Eucyclotoma carinulata :
Eucyclotoma carinulata est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma cingulata/Eucyclotoma cingulata :
Eucyclotoma cingulata est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma cymatodes/Eucyclotoma cymatodes :
Eucyclotoma cymatodes est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotome exilis/Eucyclotome exilis :
Eucyclotoma exilis est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotome fusiforme/Eucyclotome fusiforme :
Eucyclotoma fusiformis est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma hindsii/Eucyclotoma hindsii :
Eucyclotoma hindsii est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotome inquinata/Eucyclotome inquinata :
Eucyclotoma inquinata est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma lactea/Eucyclotoma lactea :
Eucyclotoma lactea est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma stegeri/Eucyclotoma stegeri :
Eucyclotoma stegeri, nom commun tourelle de Steger, est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma tricarinata/Eucyclotoma tricarinata :
Eucyclotoma tricarinata est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotome trivaricosa/Eucyclotome trivaricosa :
Eucyclotoma trivaricosa est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucyclotoma varicifera/Eucyclotoma varicifera :
Eucyclotoma varicifera est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Raphitomidae.
Eucylliba/Eucylliba :
Eucylliba est un genre d'acariens de la famille des Uropodidae.
Eucylle/Eucyle :
Eucyllus est un genre de charançons à nez large de la famille des coléoptères Curculionidae. Il y a environ huit espèces décrites dans Eucyllus.
Eucyllus saesariatus/Eucyllus saesariatus :
Eucyllus saesariatus est une espèce de charançon à nez large de la famille des coléoptères Curculionidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Eucyllus vagans/Eucyllus vagans :
Eucyllus vagans est une espèce de charançon à nez large de la famille des coléoptères Curculionidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Eucynodontie/Eucynodontie :
Eucynodontia ("vraies dents de chien") est un clade de thérapsides cynodontes comprenant des mammifères et la plupart des cynodontes non mammifères. Les eucynodontes les plus anciens sont connus du Trias précoce et peut-être du Permien supérieur. Eucynodontia comprend deux sous-groupes majeurs, Cynognathia et Probainognathia. Le clade a été nommé en 1982 par Thomas Kemp, qui l'a défini comme tous les cynodontes plus dérivés que Thrinaxodon. En 2001, Hopson et Kitching ont redéfini le clade Eucynodontia comme le groupe le moins inclusif contenant Mammalia et Exaeretodon. .
Eucyon/Eucyon :
Eucyon ( grec : εὖ eu : bon, vrai ; κῠ́ων cyon : chien ) est un genre éteint de canidé ressemblant à un coyote omnivore moyen qui est apparu pour la première fois dans l'ouest des États-Unis à la fin du Miocène moyen il y a 10 millions d'années. Il avait la taille d'un chacal et pesait environ 15 kg. Son espèce E. zhoui était l'un des nombreux mammifères nord-américains qui ont envahi l'Asie de l'Est il y a environ 5 à 6 millions d'années, suivi du genre qui s'est éteint il y a 3 millions d'années. Il est proposé que ce genre ait donné naissance au genre Canis il y a 6 millions d'années. : p56–58
Eucypris/Eucypris :
Eucypris est un genre d'ostracodes appartenant à la famille des Cyprididae.Le genre a une distribution cosmopolite.Espèce : Eucypris accipitrina Anichini Pini, 1968 Eucypris anglica Fox, 1967
Eucyrta/Eucyrta :
Eucyrta est un genre de papillons de nuit de la famille des Erebidae érigé par Felder en 1874.
Eucyrta albicollis/Eucyrta albicollis :
Eucyrta albicollis est un papillon de nuit de la sous-famille des Arctiinae décrit pour la première fois par Felder en 1874. On le trouve au Brésil, au Pérou et en Guyane française.
Eucyrtops/Eucyrtops :
Eucyrtops est un genre d'araignées trappes blindées australiennes qui a été décrit pour la première fois par Reginald Innes Pocock en 1897. En mai 2019, il ne contient que deux espèces : E. eremaeus et E. latior.
Eucytheridae/Eucytheridae :
Les Eucytheridae sont une famille de crustacés appartenant à l'ordre des Podocopida.
Euda Car%C3%ADas/Euda Carías :
Euda María Carías Morales (née le 7 mai 1984) est une athlète guatémaltèque de taekwondo. Elle a remporté la médaille de bronze dans la division poids coq féminin (-53 kg) aux Championnats du monde de taekwondo 2009 , qui était la première médaille du Guatemala aux Championnats du monde de taekwondo depuis 1995, lorsque Heidy Juárez a remporté le bronze chez les poids moyens féminins.
Eudactylina/Eudactylina :
Eudactylina est un genre de copépodes qui parasitent les poissons élasmobranches. Il contient les espèces suivantes :
Eudactylina corrugata/Eudactylina corrugata :
Eudactylina corrugata est une espèce de copépode parasite trouvée sur la petite raie (Leucoraja erinacea) et la raie épineuse (Amblyraja radiata) qui n'est connue que de St. Andrews, au Nouveau-Brunswick et de Woods Hole, au Massachusetts.Eudactylina corrugata n'est connue que des femelles. Ils mesurent environ 1,7 millimètre (0,067 po) de long et se fixent aux lamelles secondaires des branchies de leurs hôtes à l'aide de leurs maxillipèdes chélates (griffés). L'espèce a été décrite en 1930 par Ruby Bere.
Eudactylinidae/Eudactylinidae :
Eudactylinidae est une famille de copépodes dont la plupart vivent comme parasites sur les branchies des poissons élasmobranches ; deux genres vivent sur les branchies des poissons téléostéens (Heterocladius et Jusheyus). La famille des Eudactylinidae comprend les genres suivants : Bariaka Cressey, 1966 Carnifossorius Deets & Ho, 1988 Dangoka Izawa, 2011 Eudactylina Van Beneden, 1853 Eudactylinella CB Wilson, 1932 Eudactylinodes CB Wilson, 1932 Eudactylinopsis Pillai, 1968 Heterocladius198 Deets & Ho, Benzira 198 Deets & Ho, Smith, Bullard & Braswell, 2007 Jusheyus Deets & Benz, 1987 Nemesis Risso, 1826 Protodactylina Laubier, Maillard & Oliver, 1966
Eudactylota/Eudactylota :
Eudactylota est un genre de papillons de nuit de la famille des Gelechiidae.
Eudactylota abstemia/Eudactylota abstemia :
Eudactylota abstemia est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé en Arizona. L'envergure est de 8 à 11 mm. Les adultes ressemblent à Eudactylota iobapta, mais les ailes antérieures ont des écailles plus blanc rosé.
Eudactylota barberella/Eudactylota barberella :
Eudactylota barberella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. On le trouve au Mexique et aux États-Unis, où il a été signalé en Arizona, au Colorado et au Nouveau-Mexique. L'envergure est de 11 à 14 mm. Les ailes antérieures sont brunes, brun rouge, brun gris, blanc gris et blanc avec de nombreuses écailles aux reflets violets. Les ailes postérieures sont pâles fuscous, orange brillant.
Eudactylota diadota/Eudactylota diadota :
Eudactylota diadota est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé en Arizona. L'envergure est de 9,5 à 12 mm. Les adultes ressemblent à Eudactylota iobapta, mais il y a des écailles roses sur la marge costale des ailes antérieures du fascia à l'apex.
Eudactylota iobapta/Eudactylota iobapta :
Eudactylota iobapta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. On le trouve au Mexique et aux États-Unis, où il a été signalé en Arizona et au Texas. L'envergure est de 9 à 13 mm. Les ailes antérieures sont principalement brun orangé brillant, avec la marge costale mélangée de brun et de blanc, le fascia blanc cassé et une strie chamois sur la marge costale commençant au fascia. Les ailes postérieures fuscous, brun orangé luisant.
Eudaemon (homonymie)/Eudaemon (homonymie) :
Eudaemon était une ancienne ville d'Arabie, aujourd'hui Aden. Eudaemon ou Eudaimonia peut également faire référence à : Eudaemon (mythologie), un type de démon dans la mythologie grecque Eudaimonia, un concept de l'éthique et de la philosophie politique aristotélicienne Eudaemons, un groupe de physiciens des années 1970 nommé d'après le concept aristotélicien Eudaemonia (mite), un genre de papillons originaires d'Afrique sub-saharienne
Eudaemon (mythologie) / Eudaemon (mythologie):
L' eudaemon , eudaimon ou eudemon ( grec : εὐδαίμων ) dans la mythologie grecque était un type de démon ou de génie (divinité), qui à son tour était une sorte d'esprit. Un eudaemon était considéré comme un bon esprit ou un ange, et le mauvais cacodaemon était son esprit opposé.
Eudaemonia (papillon de nuit)/Eudaemonia (papillon de nuit) :
Eudaemonia est un genre de papillons de nuit de la famille des Saturniidae. Ils sont originaires d'Afrique subsaharienne et ont des "queues" remarquables et extrêmement allongées sur les ailes postérieures.
Eudaemonia argiphontes/Eudaemonia argiphontes :
Eudaemonia argiphontes est une espèce de papillon de nuit de la famille des Saturniidae. On le trouve en Afrique, notamment en République centrafricaine, au Gabon, en Guinée et en Guinée équatoriale.
Eudaemonia argus/Eudaemonia argus :
Eudaemonia argus est une espèce de papillon de nuit de la famille des Saturniidae. On le trouve en Afrique, dans des régions telles que le Gabon, le Nigeria, la Côte d'Ivoire, le Togo, la Guinée et le Bénin. Les adultes ont des ailes aux nuances rosâtres à brunâtres, avec plusieurs petits ocelles sur les ailes postérieures ; les mâles ont des "queues" beaucoup plus longues et plus fines sur les ailes postérieures que les femelles.
Eudaemonia troglophylla/Eudaemonia troglophylla :
Eudaemonia troglophylla est une espèce de papillon de nuit de la famille des Saturniidae. On le trouve en Angola, en République démocratique du Congo, en Guinée équatoriale, en République centrafricaine, au Nigeria et au Gabon.
Eudémons/Eudaémons :
Les Eudaemons étaient un petit groupe dirigé par les étudiants diplômés en physique J. Doyne Farmer et Norman Packard à l'Université de Californie à Santa Cruz à la fin des années 1970. L'objectif immédiat du groupe était de trouver un moyen de battre la roulette à l'aide d'un ordinateur dissimulé, mais un objectif plus noble était d'utiliser l'argent de la roulette pour financer une communauté scientifique. Le nom du groupe a été inspiré par la philosophie de l'eudémonisme.
Poule Eudaf / Poule Eudaf :
Eudaf Hen (Eudaf "le Vieux") est une figure de la tradition galloise. On se souvient de lui comme d'un roi des Britanniques et du père d' Elen Luyddog et de Conan Meriadoc dans des sources telles que le conte gallois en prose Le rêve de Macsen Wledig et la chronique latine de Geoffrey de Monmouth Historia Regum Britanniae . Il figure également dans les généalogies galloises. Geoffrey de Monmouth l'appelle Octavius, une corruption et une fausse-latinisation du vieux gallois/breton Outham (plus tard orthographié Eudaf). Selon la généalogie galloise médiévale de Mostyn MS. 117, Eudaf était un ancêtre direct du roi Arthur.
Eudaimonia/Eudaimonia :
Eudaimonia (grec : εὐδαιμονία [eu̯dai̯moníaː] ; parfois anglicisé comme eudaemonia ou eudemonia, ) est un mot grec se traduisant littéralement par l'état ou la condition de « bon esprit », et qui est communément traduit par « bonheur » ou « bien-être ». Dans les œuvres d'Aristote, eudaimonia était le terme désignant le bien humain le plus élevé dans la tradition grecque plus ancienne. C'est le but de la philosophie-prudence pratique, y compris l'éthique et la philosophie politique, de considérer et d'expérimenter ce qu'est réellement cet état et comment il peut être atteint. C'est donc un concept central de l'éthique aristotélicienne et de la philosophie hellénistique ultérieure, avec les termes aretē (le plus souvent traduit par «vertu» ou «excellence») et phronesis («sagesse pratique ou éthique»). Discussion des liens entre ēthikē aretē (vertu de caractère) et eudaimonia (bonheur) est l'une des préoccupations centrales de l'éthique ancienne, et un sujet de beaucoup de désaccord. En conséquence, il existe de nombreuses variétés d'eudémonisme.
Eudaimonisma / Eudaimonisma :
Eudaimonisma est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae. Il ne contient qu'une seule espèce, Eudaimonisma batchelorella, qui se trouve en Australie, où il a été signalé dans le Queensland, le Territoire du Nord et l'Australie du Sud. Les ailes antérieures sont brun pâle avec une barre plus foncée fragmentée sur le bout de l'aile. Les ailes postérieures sont blanches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gangåsvatnet

Gangstagrass/Gangstagrass : Gangstagrass est un groupe américain de bluegrass et de hip hop, surtout connu pour la chanson thème de l&#...