Rechercher dans ce blog

lundi 10 octobre 2022

Emperor Tenji of Japan


Empereur Norton/Empereur Norton :
Joshua Abraham Norton (4 février 1818 - 8 janvier 1880), connu sous le nom d'empereur Norton, était un résident de San Francisco, Californie qui, en 1859, s'est proclamé "Norton I., empereur des États-Unis". En 1863, après l'invasion du Mexique par Napoléon III, il prend le titre secondaire de « Protecteur du Mexique ». Norton est né en Angleterre mais a passé la majeure partie de sa jeunesse en Afrique du Sud. Quittant Cape Town, probablement à la fin de 1845, il arriva à Boston, via Liverpool, en mars 1846 et à San Francisco à la fin de 1849. On ne sait rien de ses allées et venues ni de ses occupations au cours des trois années et demie qui ont suivi. Pendant les premières années après son arrivée à San Francisco, Norton a réussi à gagner sa vie en tant que négociant en matières premières et spéculateur immobilier, devenant l'un des citoyens les plus riches de la ville. Cependant, il a été financièrement ruiné à la suite d'une tentative ratée de s'accaparer le marché du riz lors d'une pénurie provoquée par une famine en Chine. Il a acheté une cargaison de riz péruvien à 12 cents la livre (26 ¢ / kg); mais davantage de navires péruviens sont arrivés au port, ce qui a fait chuter le prix à quatre cents la livre (8,8 ¢/kg). Il a ensuite perdu un procès prolongé dans lequel il a tenté d'annuler son contrat de riz, et sa notoriété publique s'est estompée. Norton n'a pas complètement disparu de la scène. Mais, il "réinitialise" de façon spectaculaire sa relation au monde qui l'entoure en septembre 1859, lorsqu'il se déclare empereur des États-Unis. Norton n'avait aucun pouvoir politique formel; néanmoins, il était traité avec déférence à San Francisco, et la monnaie émise à son nom était honorée dans les établissements qu'il fréquentait. Certains le considéraient comme fou ou excentrique, mais les citoyens de San Francisco célébraient sa présence impériale et ses proclamations, comme son ordre de dissolution forcée du Congrès des États-Unis et ses nombreux décrets appelant à la construction d'un pont et d'un tunnel traversant la baie de San Francisco. pour relier San Francisco à Oakland. Bien que Norton ait reçu de nombreuses faveurs de la ville, les marchands ont également capitalisé sur sa notoriété en vendant des souvenirs portant son nom. "San Francisco vivait de l'empereur Norton", écrivit le biographe de Norton, William Drury, "pas Norton de San Francisco". Le 8 janvier 1880, Norton s'effondra au coin des rues California et Dupont (maintenant Grant) et mourut avant de pouvoir être reçu un traitement médical. Selon le San Francisco Chronicle, plus de 10 000 personnes ont envahi les rues de San Francisco pour lui rendre hommage lors de ses funérailles. Norton a été immortalisé comme base des personnages de la littérature de Mark Twain, Robert Louis Stevenson, Christopher Moore, Morris et René Goscinny, Selma Lagerlöf, Neil Gaiman et Charles Bukowski.
Empereur Norton_Records/Empereur Norton Records :
Emperor Norton Records était un label de musique électronique, hip-hop et dance basé à Los Angeles. Parmi les artistes présentés sur le label figuraient Ladytron, Arling & Cameron, Money Mark, Ugly Duckling et Fantastic Plastic Machine. De plus, il a publié les bandes sonores de films tels que Lost in Translation, CQ et The Virgin Suicides. La société a été nommée d'après Joshua A. Norton, un citoyen de San Francisco connu pour s'être proclamé empereur des États-Unis et protecteur du Mexique en 1859. La société a été achetée par Rykodisc en 2004 et a ensuite été fermée avec acrimonie plus tard cette année-là, avec Rykodisc héritant de son back-catalogue. Le 23 mars 2006, il a été annoncé que Warner Music Group avait acquis Ryko Corporation pour 67,5 millions de dollars.
Empereur Norton_in_popular_culture/Empereur Norton dans la culture populaire :
Joshua Abraham Norton (4 février 1818 - 8 janvier 1880), connu sous le nom de Norton I ou Empereur Norton, était un célèbre citoyen de San Francisco qui, en 1859, s'est proclamé « Empereur des États-Unis » et, plus tard, « Protecteur du Mexique ». ." Bien qu'il soit généralement considéré comme fou, ou du moins très excentrique, les citoyens de San Francisco du milieu à la fin du XIXe siècle ont célébré la présence royale de Norton et ses actes.
Empereur Otto/Empereur Otto :
L'empereur Otton peut faire référence à : Otto Ier, empereur du Saint Empire romain germanique (962-973) Otto II, empereur du Saint Empire romain germanique (967-983) Otto III, empereur du Saint Empire romain germanique (983-1002) Otto IV, empereur du Saint Empire romain germanique (1198-1215)
Pic de l'Empereur/Pic de l'Empereur :
Emperor Peak est un sommet montagneux de 3 127 mètres (10 259 pieds) situé dans les montagnes Purcell de la Colombie-Britannique, au Canada. Il est situé à 43 km (27 mi) au nord de Kaslo, à la limite nord du parc provincial et de la zone protégée de Purcell Wilderness Conservancy. Le sommet le plus élevé le plus proche est Archduke Mountain, à un kilomètre (0,62 mi) à l'est. Ces deux pics constituent le double sommet du massif Archiduc-Empereur. Le nom de la montagne a été officiellement adopté le 20 juin 1972, lorsqu'il a été approuvé par la Commission de toponymie du Canada. Le sommet a été nommé pour son apparence royale et pour le Concerto de l'Empereur de Beethoven, tel que soumis par l'alpiniste Curt Wagner qui avait escaladé la montagne en 1967.
Pic de l'Empereur_(Alaska)/Pic de l'Empereur (Alaska) :
Emperor Peak est un sommet de montagne glaciaire de 6 805 pieds (2 070 m) situé dans les chaînes limitrophes des montagnes côtières, dans l'État américain de l'Alaska. Emperor Peak est situé dans la chaîne de Taku du champ de glace de Juneau, à 32 km au nord de Juneau et à 2 km au sud-sud-ouest de Taku Towers, sur un terrain géré par la forêt nationale de Tongass. La chaîne de Taku est une crête orientée nord-sud au bord du glacier de Taku. Cette montagne a été nommée en 1964 par les membres du Juneau Icefield Research Project, et officiellement adoptée en 1965 par l'US Geological Survey.
Manchot Empereur_(musique)/Manchot Empereur (musique):
Emperor Penguin est un duo américain de musique électronique basé à Chicago composé du DJ Lazlo Minimart et du claviériste Melvoin Stanke. Leur son mêle samples, synthés, sons trouvés et électro-funk. En 1999, ils sortent leur premier album, Shatter the Illusion of Integrity, Yeah. Un deuxième album complet, Extreme Gaming, a suivi plus tard cette année-là. Ils ont demandé à leurs fans de voter sur le site Web de leur label pour déterminer le titre de leur troisième album sorti en 2000 sous le nom de Mysterious Pony. En 2001, ils ont sorti un EP de quatre chansons, qui mettait en vedette le bassiste/guitariste Jack Flapjack, le claviériste Nord 2000 et le batteur Ferrari sur deux titres.
Empereur Philippe_(homonymie)/Empereur Philippe (homonymie) :
L'empereur Philippe peut faire référence à : Philippe I (empereur romain) (204-249 ; Philippe l'Arabe), César, empereur de l'Empire romain Philippe II (empereur romain) (237-249 ; Philippe le Jeune), César, empereur du Empire romain Philippe Ier, empereur latin (1243-1283), empereur de l'Empire latin de Constantinople Philippe II, empereur latin (1278-1331), empereur de l'Empire latin de Constantinople Philippe III, empereur latin (1329-1374), empereur de l'Empire latin de Constantinople
Empereur Ping_of_Han/Empereur Ping de Han :
L'empereur Ping (9 avant JC - 3 février 6 après JC) était le onzième empereur de la dynastie chinoise des Han de 1 avant JC à 6 après JC. Après la mort de l'empereur Ai sans enfant, le trône fut transmis à son cousin l'empereur Ping - alors un enfant de huit ans. Wang Mang a été nommé régent par la grande impératrice douairière Wang. Insatisfait de la régence dictatoriale de son père, en l'an 3 après JC, le fils de Wang, Wang Yu (王宇), a conspiré avec les oncles maternels de l'empereur Ping du clan Wei contre Wang, mais après leur découverte, Wang n'avait pas seulement Wang Yu et les Weis (à l'exception de Consort Wei) mis à mort, mais a également profité de cette occasion pour accuser de nombreux ennemis politiques réels ou potentiels de faire partie du complot et pour les exécuter ou les exiler. Dès lors, la dynastie Han n'existe plus que de nom. En outre, Wang Mang a également désigné sa fille comme épouse impératrice de l'empereur Ping pour codifier sa légitimité au pouvoir. L'empereur Ping aurait été empoisonné par Wang Mang après avoir régné moins de six ans, car Wang craignait de venger ses oncles, et son successeur, l'enfant empereur Ruzi, serait choisi par nul autre que Wang Mang lui-même.
Empereur Qianshao_of_Han/Empereur Qianshao de Han :
L'empereur Qianshao de Han ( chinois :漢前少帝, 193 avant JC - 15 juin 184 avant JC), nom personnel dit Liu Gong ( chinois :劉恭), était le troisième empereur de la dynastie Han en Chine. Il était un fils, probablement le fils aîné, de l'empereur Hui, probablement par une concubine - bien qu'il y ait une controverse à ce sujet - et adopté par l'épouse de l'empereur Hui, l'impératrice Zhang Yan. À l'instigation de sa grand-mère, l'impératrice douairière Lü, l'impératrice Zhang fit mettre à mort la mère de l'empereur Qianshao. On sait très peu de choses sur la vie et la personnalité de l'empereur Qianshao. Il n'y a que quelques événements majeurs importants dans sa vie qui sont documentés (ce qui n'inclut même pas l'année de sa naissance). En 188 av. J.-C., son père, l'empereur Hui, mourut et lui, qui avait été précédemment nommé prince héritier, succéda au trône. Cependant, sa grand-mère, maintenant la grande impératrice douairière Lü, présidait publiquement toutes les affaires du gouvernement. Quelque temps en 184 avant JC ou avant, l'empereur Qianshao découvrit qu'il n'était en fait pas le fils de l'impératrice douairière Zhang et que sa mère avait été mise à mort. Il a fait l'erreur de dire que lorsqu'il serait grand, ceux qui avaient tué sa mère paieraient pour cela. La grande impératrice douairière Lü, une fois qu'elle en a entendu parler, l'a fait emprisonner secrètement dans le palais et a annoncé publiquement qu'il était gravement malade et incapable de recevoir qui que ce soit. Après un certain temps, elle a dit aux fonctionnaires qu'il était toujours malade et incapable de gouverner, et qu'il souffrait également d'une psychose. Elle a proposé qu'il soit déposé et remplacé. Les fonctionnaires se sont conformés à ses souhaits et il a été déposé et mis à mort. Il a été remplacé par son frère Liu Yi, dont le nom a ensuite été changé en Liu Hong. L'empereur Qianshao, considéré comme une simple marionnette de la grande impératrice douairière Lü, est souvent omis de la liste officielle des empereurs de la dynastie Han.
Empereur Qinzong/Empereur Qinzong :
L'empereur Qinzong de Song (23 mai 1100 - 14 juin 1161), nom personnel Zhao Huan, était le neuvième empereur de la dynastie Song de Chine et le dernier empereur de la dynastie des Song du Nord. L'empereur Qinzong était le fils aîné et héritier présomptif de l'empereur Huizong. Sa mère était l'épouse de l'impératrice de l'empereur Huizong, l'impératrice Wang. En 1126, lorsque les forces de l'empire Jin dirigé par Jurchen envahirent l'empire Song, commençant le premier siège de Bianjing. Effrayé, l'empereur Huizong avait l'intention de fuir mais fut convaincu par ses fonctionnaires d'abdiquer d'abord puis de fuir. Huizong abdiqua alors et passa son trône à l'empereur Qinzong, puis prit lui-même le titre de Taishang Huang ("Empereur à la retraite") et s'enfuit à la campagne.
Gamme Empereur/Gamme Empereur :
La chaîne de l'empereur est une chaîne de montagnes située dans la partie nord de l'île de Bougainville, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Plusieurs volcans sont situés dans la chaîne, dont le point culminant de l'île - le mont Balbi.
Empereur Reigen/Empereur Reigen :
L'empereur Reigen (霊元天皇, Reigen-tennō, 9 juillet 1654 - 24 septembre 1732) était le 112e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Reigen a duré de 1663 à 1687.
Empereur Reizei/Empereur Reizei :
L'empereur Reizei (冷泉天皇, Reizei-tennō, 12 juin 950 - 21 novembre 1011) était le 63e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Reizei s'est étendu de 967 à 969, se terminant par son abdication et retraite.
Empereur Renzong_of_Song/Empereur Renzong_of_Song :
Empereur Renzong of Song (30 mai 1010 - 30 avril 1063, calendrier chinois : 14 avril 1010 (la 3e année de Dazhongxiangfu, 大中祥符三年) - 29 mars 1063 (la 8e année de Jiayou, 嘉祐八年)) , nom personnel Zhao Zhen, était le quatrième empereur de la dynastie Song de Chine. Il a régné pendant environ 41 ans de 1022 à sa mort en 1063 et a été le plus long empereur régnant de la dynastie Song. Il était le sixième fils de son prédécesseur, l'empereur Zhenzong, et a été remplacé par le fils de son cousin, Zhao Shu, qui a pris le trône en tant qu'empereur Yingzong parce que ses propres fils sont morts prématurément. Son nom personnel d'origine était Zhao Shouyi mais il a été changé par décret impérial en 1018 en "Zhao Zhen", qui signifie "de bon augure" en chinois.
Empereur Renzong_of_Western_Xia/Empereur Renzong de Western Xia :
L'empereur Renzong de Western Xia (1124 - 16 octobre 1193), né Li Renxiao ( chinois :李仁孝), était le cinquième empereur de la dynastie Xia occidentale dirigée par les Tangut de Chine. Son règne de 1139 à 1193 fut le plus long de tous les empereurs Xia occidentaux. Li Renxiao était le fils aîné de l'empereur Chongzong et lui succéda à l'âge de seize ans. Après être monté sur le trône, Renzong a fait des ouvertures amicales à la dynastie Jin. En politique intérieure, Renzong a créé de nombreuses écoles et utilisé des examens pour choisir ses fonctionnaires. Il respecta le confucianisme et construisit de nombreux temples adorant Confucius. À l'époque de Tiansheng, Renzong engagea un lama tibétain comme conseiller religieux et imprima de nombreux exemplaires des enseignements bouddhistes. En 1170, Renzong découvrit un complot pour le tuer. Il a exécuté les généraux qui étaient derrière le complot. En conséquence, Renzong se méfie de ses généraux d'armée et l'armée commence à tomber dans l'incompétence. Au cours de ses dernières années, Western Xia a commencé à mener des guerres contre divers ennemis. Le règne de Renzong a été l'apogée de la dynastie Xia occidentale. De nombreuses tribus du nord et de l'ouest sont devenues des États vassaux des Xia occidentaux, et l'accent mis par Renzong sur la politique intérieure a permis au gouvernement central d'être plus efficace. Son règne coïncide avec l'apogée des dynasties Song du Sud et Jin, et il y a eu relativement peu de conflits entre ces trois pays. Il mourut en 1193 après avoir régné pendant plus d'un demi-siècle comme son père avant lui.
Empereur Rich%C5%AB/Empereur Richū :
L'empereur Richū (履中天皇, Richū-tennō), également connu sous le nom de Ōenoizahowake no Mikoto (大兄去来穂別尊) était le 17e empereur légendaire du Japon, selon l'ordre de succession traditionnel. Aucune date précise ne peut être attribuée à la vie de cet empereur. ou règne, mais il est conventionnellement considéré comme ayant régné de 400 à 405.
Empereur Rokuj%C5%8D/Empereur Rokujō :
L'empereur Rokujō (六条天皇, Rokujō-tennō, 28 décembre 1164 - 23 août 1176) était le 79e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne a duré de 1165 à 1168.
Empereur Rosko/Empereur Rosko :
Michael Joseph Pasternak (né le 26 décembre 1942), connu sous son nom de scène Emperor Rosko, est un présentateur américain de programmes de musique rock, surtout connu pour ses émissions sur Radio Caroline et BBC Radio 1 au Royaume-Uni dans les années 1960 et au début des années 1970.
Empereur Rui/Empereur Rui :
L'empereur Rui peut se référer à : Yang Pu (900-939), anciennement empereur Rui de Wu (吳睿帝) Empereur Zhengtong (1427-1464), nom posthume Empereur Rui de Ming (睿皇帝) Empereur Jiaqing (1760-1820), nom posthume Empereur Rui de Qing (睿皇帝)
Empereur Ruizong_of_Tang/Empereur Ruizong de Tang :
L'empereur Ruizong de Tang (22 juin 662 - 13 juillet 716), nom personnel Li Dan, également connu à certains moments de sa vie sous les noms de Li Xulun, Li Lun, Wu Lun et Wu Dan, était le cinquième et le neuvième empereur de la dynastie Tang. Il était le huitième fils de l'empereur Gaozong et le quatrième fils de la seconde épouse de l'empereur Gaozong, l'impératrice Wu. Il était entièrement une figure de proue pendant son premier règne lorsqu'il était contrôlé par sa mère, et il était le dirigeant titulaire et fantoche de l'empire Tang de 684 à 690. Au cours de son deuxième règne après la mort de sa mère, un pouvoir et une influence importants ont été exercés par sa sœur dominatrice, la princesse Taiping. En février 684, la mère de Li Dan, l'impératrice Wu, a rétrogradé son frère aîné l'empereur Zhongzong (Li Xian) qui avait tenté de régner sans sa mère et l'a nommé empereur (en tant qu'empereur Ruizong). L'empereur Ruizong, cependant, était une figure de proue creuse sous le contrôle de sa mère et n'avait aucun pouvoir réel, même nominalement, son nom n'était pas inclus dans les documents ou ordres émis. Il n'était même pas en mesure de se déplacer librement dans sa résidence privée, et encore moins de s'occuper des affaires gouvernementales. Dès lors, la dynastie Tang n'existait que de nom et l'impératrice douairière Wu gouverna la Chine pendant plus de six ans en tant que quasi-empereur. L'impératrice Wu, convaincue que l'empire était entièrement sous son contrôle, décida finalement de s'emparer du trône. Ainsi, en octobre 690, l'empereur Ruizong céda le trône impérial à sa mère, qui s'installa comme impératrice régnante - la seule femme de l'histoire chinoise à avoir jamais règne avec ce titre. Elle a publié un décret qui a mis fin à la dynastie Tang et a fondé la dynastie Zhou. L'empereur Ruizong a été réduit au poste de prince héritier, avec le titre non conventionnel de Huangsi (皇嗣, "successeur impérial"). Dans les années suivantes, les neveux de l'impératrice Wu, Wu Chengsi et Wu Sansi, ont tenté de faire nommer l'un d'eux héritier du trône, mais Wu Zetian a résisté à ces appels. Finalement, en octobre 698, face à l'invasion étrangère et au mécontentement intérieur, l'impératrice Wu accepta la suggestion du chancelier Di Renjie et rappela l'exilé Li Xian dans la capitale Luoyang. Bientôt, Li Dan a proposé de céder le poste de prince héritier à son frère aîné, et Li Xian est devenu prince héritier à la place. En 705, un coup d'État renversa Wu Zetian et rétablit l'empereur Zhongzong sur le trône. Les cinq années du règne de l'empereur Zhongzong ont été dominées par l'épouse impératrice de Zhongzong, l'impératrice Wei. Au début de juillet 710, l'empereur Zhongzong mourut, prétendument empoisonné par l'impératrice Wei qui nomma alors le plus jeune fils de Zhongzong, Li Chongmao, le prince de l'empereur Wen (en tant qu'empereur Shang). À peine deux semaines plus tard, la sœur de Li Dan, la princesse Taiping, et le fils de Li Dan, Li Longji, le prince de Linzi, ont lancé un coup d'État qui a entraîné la mort de l'impératrice Wei. La princesse Taiping, Li Longji et le frère de Li Longji, Li Chengqi, le prince des Song, ont alors persuadé Li Dan de prendre le trône lui-même, et il a accepté, revenant sur le trône à la place de l'empereur Shang. Li Longji, bien que n'étant pas le fils aîné, a été nommé prince héritier en raison de ses réalisations. Bientôt, cependant, les tensions entre la princesse Taiping, qui avait un pouvoir immense, une confiance totale en l'empereur et de nombreux partisans, et Li Longji (qui a été créé prince héritier) montèrent. Li Longji a constamment critiqué sa tante pour avoir influencé l'administration de son père, ce qui a été en vain. Au lieu de cela, la princesse Taiping a également répondu à la proposition de le retirer du poste de prince héritier, ce qui a été en vain. Finalement, en septembre 712, l'empereur Ruizong, croyant que les signes astrologiques appelaient à un changement d'empereur, abdiqua en faveur de Li Longji (en tant qu'empereur Xuanzong). Cependant, à la suggestion de la princesse Taiping, l'empereur Ruizong, portant désormais le titre de Taishang Huang (empereur à la retraite), a continué à exercer un pouvoir réel et supérieur. Cela a permis à la princesse Taiping de continuer à participer et à avoir une influence dans les affaires gouvernementales sans changement et avait toujours le pouvoir de résister obstinément et de lutter amèrement contre Li Longji (maintenant l'empereur Xuanzong). Finalement, en 713, soupçonnant la princesse Taiping de planifier un coup d'État, l'empereur Xuanzong a agi en premier, tuant ses associés et la forçant à se suicider. Après la mort de la princesse Taiping, l'empereur Ruizong lui-même cède les pouvoirs impériaux à l'empereur Xuanzong et quitte la scène gouvernementale. Il mourut en 716.
Empereur Saga/Empereur Saga :
L'empereur Saga (嵯峨天皇, Saga-tennō, 3 octobre 786 - 24 août 842) était le 52e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Saga a duré de 809 à 823.
Empereur Sakuramachi/Empereur Sakuramachi :
L'empereur Sakuramachi (桜町天皇, Sakuramachi-tennō, 8 février 1720 - 28 mai 1750) était le 115e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le nom de naissance de Sakuramachi était Teruhito avant qu'il ne soit intronisé comme empereur en 1735, un règne qui durera jusqu'en 1747 avec sa retraite. Comme pour les empereurs précédents pendant la période Edo, le shogunat Tokugawa contrôlait le Japon. Le rôle de l'empereur était une figure religieuse qui exerçait des fonctions limitées. Cela a changé lorsque Sakuramachi a obtenu la permission du Shōgun de restaurer certains rites impériaux. Des cérémonies telles que la fête des récoltes qui étaient auparavant absentes depuis plus de 250 ans étaient désormais autorisées. Sakuramachi avait une femme et une concubine avec qui il a engendré 4 enfants. Son premier fils deviendrait l'empereur Momozono, tandis que sa deuxième fille serait plus tard l'impératrice Go-Sakuramachi. Sakuramachi mourut le 28 mai 1750, soit près de trois ans après son abdication.
Empereur Sanj%C5%8D/Empereur Sanjō :
L'empereur Sanjō (三条天皇, Sanjō-tennō, 5 février 976 - 5 juin 1017) était le 67e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Sanjō s'étend de 1011 à 1016.
Empereur Seimu/Empereur Seimu :
L'empereur Seimu (成務天皇, Seimu-tennō), également connu sous le nom de Wakatarashi hiko no Sumera mikoto (稚足彦天皇), était le 13e empereur légendaire du Japon, selon l'ordre de succession traditionnel. Le Kojiki et le Nihon Shoki (collectivement connus sous le nom de Kiki) enregistrent les événements qui ont eu lieu pendant la vie présumée de Seimu. Cet empereur légendaire est surtout connu pour organiser ses gouvernements locaux en procédant aux premières nominations de ce type dans les provinces sous son règne. Seimu n'avait qu'une seule femme enregistrée qui lui a donné un seul enfant, il avait aussi une concubine mais elle n'avait pas d'enfants. Cela contraste fortement avec son père, qui aurait eu au moins 80 enfants avec plusieurs épouses. Le règne de Seimu est traditionnellement considéré comme ayant duré de 131 à 190 après JC, un problème s'est finalement produit lorsque son fils unique serait décédé à un jeune âge. Seimu a nommé l'un de ses neveux comme prince héritier avant sa mort en 190 après JC, marquant la première des générations suivantes qui céderaient le trône à un successeur non direct. Bien que l'emplacement de la tombe de Seimu (le cas échéant) soit inconnu, il est traditionnellement vénéré dans une tombe commémorative shintoïste. Les historiens modernes sont arrivés à la conclusion que le titre « d'empereur » et le nom « Seimu » ont été utilisés par les générations suivantes pour décrire cet empereur légendaire. Il a également été proposé que Seimu ait régné en fait beaucoup plus tard qu'il n'est attesté.
Empereur Seinei/Empereur Seinei :
L'empereur Seinei (清寧天皇, Seinei-tennō) (444 - 27 février 484) était le 22e empereur légendaire du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Aucune date précise ne peut être attribuée à la vie ou au règne de cet empereur, mais il est conventionnellement considéré comme ayant régné de 480 à 484.
Empereur Seiwa/Empereur Seiwa :
L'empereur Seiwa (清和天皇, Seiwa-tennō, 10 mai 850 - 7 janvier 881) était le 56e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Seiwa s'étend de 858 à 876.
Empereur Senka/Empereur Senka :
L'empereur Senka (宣化天皇, Senka-tennō) (467 - 15 mars 539) était le 28e empereur légendaire du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Aucune date précise ne peut être attribuée à la vie ou au règne de cet empereur, mais il est conventionnellement considéré comme ayant régné du 25 janvier 536 au 15 mars 539.
Empereur Sévère/Empereur Sévère :
L'empereur Sévère peut faire référence à ces empereurs romains : Marcus Didius [Severus] Julianus Augustus (133/137–193), empereur romain de l'Année des Cinq Empereurs (193) Lucius Septimius [Severus] Eusebes Pertinax Augustus (145–211), empereur fondateur (193–211) de la dynastie Severan Marcus Aurelius [Severus] Antoninus Augustus (« Caracalla ») (188–217), deuxième empereur (198–217) de la dynastie Severan Marcus Opellius [Severus] Macrinus Augustus (165– 218), empereur romain (217-218), intermède de la dynastie Severan Marcus Aurelius [Severus] Alexander Augustus (208-235), dernier empereur (222-235) de la dynastie Severan Flavius ​​Valerius [Severus] Augustus (mort 307) , empereur d'Occident (306–307) Flavius ​​Libius [Severus] Serpentius Augustus (420–465), empereur d'Occident (461–465)
Empereur Shaka_le_Grand/Empereur Shaka le Grand :
L'empereur Shaka le Grand est un poème épique basé sur la tradition orale zoulou, compilé en zoulou puis traduit par le poète sud-africain Mazisi Kunene. Le poème suit la vie de Shaka Zulu, documentant ses exploits en tant que roi du peuple zoulou, qui a produit des progrès considérables dans la structure de l'État et les technologies militaires des Zulu. Certains critiques expriment leur inquiétude quant à l'historicité du récit. Cependant, l'adoption par Kunene d'une perspective africaine sur le règne de Shaka exprime une tentative de comprendre les horreurs apparentes observées par les Européens dans l'histoire de Shaka.
Empereur Shang/Empereur Shang :
L'empereur Shang peut se référer à : l'empereur Shang des Han (105-106, r. 106) l'empereur Shang des Tang (695-713, r. 710) l'empereur Shang des Han du Sud (920-943, r. 942), mieux connu sous le nom de son nom personnel Liu Bin
Empereur Shang_of_Han/Empereur Shang de Han :
L'empereur Shang de Han (chinois : 漢殤帝 ; pinyin : Hàn Shāng Dì ; Wade–Giles : Han Shang-ti ; fin octobre ou début novembre 105 - 21 septembre 106) était un jeune empereur de la dynastie chinoise des Han et le cinquième empereur de le Han de l'Est. Né Liu Long (chinois : 劉隆), l'enfant a été placé sur le trône par l'impératrice douairière Deng alors qu'il avait à peine 100 jours, bien qu'il ait un frère aîné, Liu Sheng (劉勝). L'impératrice douairière Deng a également gardé Liu Hu (劉 祜) - le cousin de douze ans du jeune empereur et futur empereur An de Han - dans la capitale Luoyang comme assurance contre la mort de l'empereur. Liu Hu monta sur le trône lorsque l'empereur Shang mourut en 106 ; cependant, la douairière Deng est toujours restée régente de l'adolescent empereur An. Un décret de l'impératrice douairière Deng pendant ce règne a mis en lumière l'inefficacité bureaucratique.
Empereur Shang_of_Tang/Empereur Shang de Tang :
L'empereur Shang (695 ou 698 - 5 septembre 714), également connu sous le nom d'empereur Shao (少帝), nom personnel Li Chongmao, était un empereur de la dynastie Tang de Chine, régnant brièvement en 710. Li Chongmao était le plus jeune fils de l'empereur Zhongzong , né d'une des concubines de Zhongzong. À partir de 710, l'impératrice Wei et sa fille Li Guo'er la princesse Anle étaient extrêmement puissantes, mais Li Guo'er n'a pas réussi à convaincre l'empereur Zhongzong d'avoir sa princesse héritière créée. L'impératrice Wei, quant à elle, voulait devenir impératrice régnante comme sa belle-mère, la mère de l'empereur Zhongzong, Wu Zetian. Les historiens traditionnels pensaient qu'elle et Li Guo'er avaient empoisonné l'empereur Zhongzong en juillet 710, bien que ce soit peut-être un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque qui ait tué l'empereur Zhongzong. L'impératrice Wei s'est alors arrangée pour que Li Chongmao, alors prince de Wen, succède à l'empereur Zhongzong en tant qu'empereur, dans l'espoir de contrôler le jeune adolescent en tant qu'impératrice douairière et régente. Les plans de l'impératrice douairière Wei, cependant, ont été déjoués lorsque la sœur de l'empereur Zhongzong, la princesse Taiping, et son neveu Li Longji, le prince de Linzi, ont lancé un coup d'État moins d'un mois après l'intronisation de l'empereur Shang. L'impératrice Wei et Li Guo'er ont été tués lors du coup d'État, et le 25 juillet, le jeune empereur a été contraint de céder le trône impérial au père de Li Longji, Li Dan, le prince de Xiang, un ancien empereur (en tant qu'empereur Ruizong). Li Chongmao, qui n'avait été empereur que pendant 17 jours, a été renvoyé à un rang princier et renvoyé de la capitale Chang'an. Il mourut quatre ans plus tard sans être revenu dans la capitale. Immédiatement après sa mort, Li Longji, qui avait alors succédé à son père l'empereur Ruizong (en tant qu'empereur Xuanzong), a restauré la dignité impériale de Li Chongmao et lui a donné le nom posthume Shang qui signifie littéralement « mort en bas âge ». Li Chongmao est également connu dans les histoires sous le nom d'Empereur Shao, qui signifie littéralement « le jeune empereur ». La plupart des historiens traditionnels ne le considéraient pas comme un empereur légitime et ne l'incluaient pas dans la liste des empereurs de la dynastie Tang, bien que les historiens modernes le fassent généralement.
Empereur Shao/Empereur Shao :
L'empereur Shao signifie littéralement "le jeune empereur". Dans l'histoire chinoise, ce terme était utilisé - généralement comme un surnom - pour désigner soit ceux qui sont devenus empereurs à un très jeune âge, soit les empereurs qui ont régné brièvement (généralement pendant moins de 5 ans). Le terme a d'abord été utilisé pour les «anciens et derniers jeunes empereurs» Qianshao et Houshao de Han, qui ont régné de 188 à 180 avant JC mais n'étaient en fait que de simples marionnettes de l'impératrice douairière Lü. Il peut faire référence à : l'empereur Qianshao de Han (règne : 188-184 av. J.-C.), nom personnel Liu Gong (Qian signifie "ancien"), l'empereur Houshao de Han (règne : 184-180 av. J.-C.), nom personnel Liu Hong (Hou signifie " Plus tard") Empereur Shao de Han (règne : 125), mieux connu sous le nom de marquis de Beixiang, nom personnel Liu Yi Empereur Shao de Han (règne : 189), mieux connu sous le nom de prince de Hongnong, nom personnel Liu Bian Empereur Shao de Liu Song (règne : 422-424) Empereur Shao de Tang (règne : 710), l'empereur Shang de Tang (Shang fait également référence à la minorité d'âge de l'empereur) Empereur Shao de Jin plus tard, mieux connu sous son nom personnel Shi Chonggui
Empereur Shao_of_Song/Empereur Shao_of_Song :
Empereur Shao de (Liu) Song ((劉)宋少帝) (406 - 4 août 424), également connu sous son titre post-destitution Prince de Yingyang (營陽王), nom personnel Liu Yifu (劉義符), surnom Chebing (車兵), était un empereur de la dynastie chinoise Liu Song. Il était le fils aîné de l'empereur fondateur, l'empereur Wu, et est devenu empereur après la mort de son père en 422. Les fonctionnaires que son père a laissés en charge du gouvernement sont devenus convaincus qu'il était inapte à gouverner, et ainsi déposé et tué en 424, faisant de son jeune frère plus capable Liu Yilong (empereur Wen) l'empereur.
Empereur Shengwu/Empereur Shengwu :
L'empereur Shengwu peut faire référence à: Tuoba Jiefen (vers les années 190), chef Xianbei An Lushan (703–757), empereur de Yan dont le seul nom d'époque était Shengwu Liu Zhiqian (mort en 894), père de l'empereur fondateur des Han du Sud Liu Yan Gengis Khan (vers 1162-1227), grand-père de l'empereur fondateur Kublai de la dynastie Yuan
Empereur Shengzong_de_Liao/Empereur Shengzong de Liao :
L'empereur Shengzong de Liao (16 janvier 972 - 25 juin 1031), nom personnel Wenshunu, nom sinisé Yelü Longxu, était le sixième empereur de la dynastie chinoise Liao dirigée par les Khitan et son monarque régnant le plus longtemps.
Empereur Shenwu/Empereur Shenwu :
L'empereur Shenwu peut faire référence à: Gao Huan (496–547), régent de l'Est Wei et père de l'empereur fondateur du Nord Qi Gao Yang Liu Chong (895–954), empereur fondateur du Nord Han Li Jiqian (963–1004), chef Tangut et grand-père de l'empereur fondateur de Western Xia Li Yuanhao
Empereur Shenzong_of_Song/Empereur Shenzong of Song :
L'empereur Shenzong de Song (25 mai 1048 - 1er avril 1085), nom personnel Zhao Xu, était le sixième empereur de la dynastie Song de Chine. Son nom personnel d'origine était Zhao Zhongzhen mais il l'a changé en "Zhao Xu" après son couronnement. Il régna de 1067 jusqu'à sa mort en 1085.
Empereur Shenzong_of_Western_Xia/Empereur Shenzong de Western Xia :
L'empereur Shenzong de Western Xia (1163–1226), né Li Zunxu ( chinois :李遵頊), était le huitième empereur de la dynastie chinoise des Xia occidentaux dirigée par les Tangut . Il régna de 1211 à 1223.
Empereur Shij%C5%8D/Empereur Shijō :
L'empereur Shijō (四条天皇, Shijō-tennō) (17 mars 1231 - 10 février 1242) était le 87e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Ce règne s'étale sur les années 1232 à 1242.
Empereur Shirakawa/Empereur Shirakawa :
L'empereur Shirakawa (白河天皇, Shirakawa-tennō, 7 juillet 1053 - 24 juillet 1129) était le 72e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Shirakawa a duré de 1073 à 1087.
Empereur Shizong_of_Jin/Empereur Shizong de Jin :
L'empereur Shizong de Jin (29 mars 1123 - 20 janvier 1189), nom personnel Wulu, nom sinisé Wanyan Yong (à l'origine Wanyan Xiu), était le cinquième empereur de la dynastie Jin de Chine dirigée par Jurchen. Régnant de 1161 à 1189 sous le nom d'ère "Dading", le règne de l'empereur Shizong fut le plus long et le plus stable parmi les empereurs de la dynastie Jin.
Empereur Shizong_de_Liao/Empereur Shizong de Liao :
L'empereur Shizong de Liao (29 janvier 919 - 7 octobre 951), nom personnel Wuyu, nom sinisé Yelü Ruan, était le troisième empereur de la dynastie Liao de Chine dirigée par les Khitan. Il était le fils de Yelü Bei, le fils aîné d'Abaoji (empereur Taizu), le fondateur de la dynastie Liao. Il monta sur le trône impérial en 947 après la mort de son oncle, l'empereur Taizong, qui l'éleva en l'absence de son père.
Empereur Shun/Empereur Shun :
L'empereur Shun ( chinois :帝舜; pinyin : Dì Shùn ) était un chef légendaire de la Chine ancienne, considéré par certaines sources comme l'un des trois souverains et des cinq empereurs étant le dernier des cinq empereurs. La tradition veut qu'il ait vécu entre 2294 et 2184 av. La tradition veut également que ceux qui portent le nom de famille Chen (陳) soient des descendants de l'empereur Shun. Le duc Hu de Chen, descendant de Shun, est devenu le fondateur de l'État de Chen. Plus tard, les empereurs de la dynastie Chen tels que Chen Baxian revendiqueraient également la descendance de Shun.
Empereur Shun_ (homonymie)/Empereur Shun (homonymie) :
L'empereur Shun (fl. 2233 av. J.-C. - 2184 av. J.-C.) était un chef légendaire de la Chine ancienne. L'empereur Shun, Shundi ou Shun Di peut également faire référence à : l'empereur Shun de Han (115-144), empereur de la dynastie Han l'empereur Shun de Liu Song (467-479), l'empereur de la dynastie Liu Song Toghon Temür (1320- 1370), empereur de la dynastie Yuan Li Zicheng (1606-1645), le seul empereur de Shun Shundi (royaume fictif), un royaume fictif de Goopy Gyne Bagha Byne Shun Di, un personnage de Virtua Fighter
Empereur Shun_of_Han/Empereur Shun of Han :
L'empereur Shun de Han (chinois simplifié : 汉顺帝 ; chinois traditionnel : 漢順帝 ; pinyin : Hàn Shùn Dì ; Wade–Giles : Han Shun-ti ; 115-20 septembre 144) était un empereur de la dynastie chinoise des Han et le septième empereur des Han de l'Est. Il régna de 125 à 144. L'empereur Shun (prince Bao) était le fils unique de l'empereur An de Han. Après la mort de l'empereur An en 125, l'impératrice douairière Yan, sans enfant mais aspirant à conserver le pouvoir, a déplacé le prince Bao (dont elle avait à tort fait dépouiller l'empereur An en 124) du trône en faveur de Liu Yi, le marquis de Beixiang. Après la mort de Liu Yi après avoir régné moins de sept mois, les eunuques fidèles au prince Bao, dirigés par Sun Cheng, ont mené un coup d'État réussi contre l'impératrice douairière, et le prince Bao a été déclaré empereur à l'âge de 10 ans. Le peuple avait de grandes attentes. pour l'empereur Shun, dont le règne a suivi son père incompétent et violent. Cependant, alors que la personnalité de l'empereur Shun était douce, il était tout aussi incompétent que son père et la corruption se poursuivait sans relâche parmi les eunuques et les fonctionnaires. Il a également trop confié le gouvernement au père de sa femme, l'impératrice Liang Na, Liang Shang (梁商) - un homme aux manières douces, intègre mais peu capable - puis au fils de Liang Shang, Liang Ji - un homme corrompu et autocratique. En général, le règne de l'empereur Shun était une amélioration par rapport à celui de son père, mais cette amélioration mineure n'a pas pu endiguer le déclin continu de la dynastie des Han de l'Est. L'empereur Shun est décédé à l'âge de 29 ans après avoir régné pendant 19 ans. Il a été remplacé par son fils l'empereur Chong.
Empereur Shun_of_Song/Empereur Shun of Song :
L'empereur Shun de (Liu) Song ((劉)宋順帝) (8 août 467 - 23 juin 479), nom personnel Liu Zhun (劉準), nom de courtoisie Zhongmou (仲謀), surnom Zhiguan (智觀), fut le dernier empereur de la dynastie Liu Song de Chine. Il devint empereur en 477 après que son violent frère aîné, l'empereur Houfei, fut assassiné par son serviteur à l'instigation du général Xiao Daocheng, mais durant son bref règne, il fut effectivement la marionnette de Xiao. En 479, Xiao l'a forcé à céder le trône à Xiao, mettant fin à Liu Song et commençant le Qi du Sud. Plus tard cette année-là, l'ancien empereur Shun a été tué par des gardes censés le protéger, et le clan Liu a également été massacré.
Empereur Shunzong_of_Tang/Empereur Shunzong de Tang :
L'empereur Shunzong de Tang (février à mars 761 - 11 février 806), nom personnel Li Song, était un empereur de la dynastie chinoise Tang. Il fut créé prince héritier en 779 et devint empereur en 805 après la mort de son père l'empereur Dezong, dont il était le fils aîné. Son règne a duré moins d'un an, car, en raison de sa maladie, les puissants eunuques ont pu lui faire approuver un transfert du trône à son fils Li Chun, qui a pris le trône en tant qu'empereur Xianzong. L'empereur Shunzong a été honoré du titre de Taishang Huang (empereur à la retraite). Il mourut en 806, certains historiens ultérieurs soupçonnant qu'il avait été assassiné par les eunuques qui avaient organisé la succession de l'empereur Xianzong. Pendant son court règne, l'empereur Shunzong et ses proches associés Wang Shuwen et Wang Pi ont employé des individus tels que Liu Zongyuan, Liu Yuxi, Han Ye (韓瞱) et Han Tai (韓泰), pour tenter de réformer et de rajeunir l'administration. Ses réformes, destinées à renforcer le pouvoir impérial sur les seigneurs de guerre régionaux et les eunuques, furent plus tard connues sous le nom de Réforme de Yongzhen (永貞革新), du nom de son nom d'époque de Yongzhen. Alors que les associés de l'empereur Shunzong ont perdu le pouvoir après sa cession du trône, le règne ultérieur de l'empereur Xianzong était connu pour sa réaffirmation du pouvoir impérial.
Empereur Sh%C5%8Dk%C5%8D/Empereur Shōkō :
L'empereur Shōkō (称光天皇, Shōkō-tennō, 12 mai 1401 - 30 août 1428) était le 101e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne a duré de 1412 à 1428.
Empereur Sh%C5%8Dmu/Empereur Shōmu :
L'empereur Shōmu (聖武天皇, Shōmu-tennō, 22 septembre 701 - 4 juin 756) était le 45e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Shōmu s'étend de 724 à 749, pendant la période Nara.
Empereur Suinin/Empereur Suinin :
L'empereur Suinin (垂仁天皇, Suinin-tennō), également connu sous le nom d'Ikumeiribikoisachi no Sumeramikoto (活目入彦五十狭茅天皇) était le 11e empereur légendaire du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. On en sait moins sur Suinin que sur son père, et de même, il est également considéré comme un "empereur légendaire". Le Kojiki et le Nihon Shoki (collectivement connus sous le nom de Kiki) enregistrent les événements qui ont eu lieu pendant la vie présumée de Suinin. Ce récit légendaire raconte comment il a ordonné à sa fille Yamatohime-no-mikoto d'établir un nouveau sanctuaire permanent pour Amaterasu (la déesse du soleil), qui est finalement devenu le grand sanctuaire d'Ise. D'autres événements qui ont été enregistrés en même temps que son règne incluent les origines de la lutte sumo sous la forme d'un match de lutte impliquant Nomi no Sukune. Le règne de Suinin est traditionnellement considéré comme ayant duré de 29 avant JC à 70 après JC. Au cours de sa vie présumée, il a engendré dix-sept enfants avec deux épouses principales (impératrice) et six épouses. L'un de ses fils est devenu le prochain empereur à sa mort en 70 après JC, mais l'emplacement de la tombe de son père (le cas échéant) est inconnu. Suinin est traditionnellement vénéré dans une tombe commémorative shintoïste (misasagi) à Nishi-machi, Amagatsuji, ville de Nara.
Empereur Suizei/Empereur Suizei :
L'empereur Suizei (綏靖天皇, Suizei-tennō), également connu sous le nom de Kamununakawamimi no Mikoto (神沼河耳命), était le deuxième empereur légendaire du Japon selon l'ordre traditionnel de succession. On sait très peu de choses sur cet empereur en raison du manque de matériel disponible pour une vérification et une étude plus approfondies. Suizei est connu comme un "empereur légendaire" parmi les historiens car son existence réelle est contestée. Un récit légendaire du Kojiki déclare que Suizei est devenu empereur après avoir reçu le titre de prince héritier par son demi-frère en raison de sa bravoure concernant un complot de meurtre. Le règne de Suizei a commencé en 581 avant JC, il avait une femme et un fils unique qui serait devenu le prochain empereur à sa mort en 549 avant JC.
Empereur Sujin/Empereur Sujin :
Empereur Sujin (崇神天皇, Sujin-tennō), également connu sous le nom de Mimakiirihikoinie no Mikoto (御眞木入日子印恵命) dans le Kojiki, et Mimakiiribikoinie no Sumeramikoto (御間城入彦五十瓊殖天皇ira) ou Hatsamikonishira (御肇國天皇) dans le Nihon Shoki était le dixième empereur du Japon. Alors que Sujin est le premier empereur dont les historiens acceptent largement l'existence, il est toujours qualifié d '"empereur légendaire" en raison d'un manque d'informations disponibles et parce que les dates de son règne varient. Le Kojiki et le Nihon Shoki (collectivement connus sous le nom de Kiki) enregistrent des événements qui ont eu lieu pendant la vie présumée de Sujin. Ce récit légendaire raconte comment il a installé un nouveau sanctuaire à l'extérieur du palais impérial pour consacrer Amaterasu. On lui attribue également l'initiation du culte d'Ōmononushi (associé à la divinité du mont Miwa) et l'expansion de son empire en envoyant des généraux dans quatre régions du Japon dans ce qui est devenu la légende du shogun Shidō. Le règne de cet empereur est conventionnellement attribué aux années 97 avant JC - 30 avant JC. Au cours de sa vie présumée, il a engendré douze enfants avec une épouse principale (impératrice) et deux épouses. Sujin a choisi son futur héritier sur la base des rêves que deux de ses fils avaient, dans ce cas, son fils cadet est devenu l'empereur Suinin à sa mort en 30 av. Comme d'autres empereurs de cette période, l'emplacement de la tombe de Sujin, s'il existe, est inconnu. Il est traditionnellement vénéré au kofun Andonyama à Tenri, Nara.
Empereur Suk%C5%8D/Empereur Sukō :
L'empereur Sukō (崇光天皇, Sukō Tennō) (25 mai 1334 - 31 janvier 1398) était le troisième des empereurs de la cour du nord pendant la période des cours du nord et du sud au Japon. Selon les érudits pré-Meiji, son règne a duré de 1348 à 1351.
Empereur Sushun/Empereur Sushun :
L'empereur Sushun (崇峻天皇, Sushun-tennō, mort en 592) était le 32e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Sushun s'est étendu de 587 à 592.
Empereur Sutoku/Empereur Sutoku :
L'empereur Sutoku (崇徳天皇, Sutoku-tennō, 7 juillet 1119 - 14 septembre 1164) était le 75e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Sutoku s'est étendu de 1123 à 1142.
Empereur Suzaku/Empereur Suzaku :
L'empereur Suzaku (朱雀天皇(すざくてんのう), Suzaku-tennō, 7 septembre 921 - 6 septembre 952) était le 61e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Suzaku s'étend de 930 à 946 .
Empereur Suzong_of_Tang/Empereur Suzong de Tang :
Empereur Suzong de Tang (jour yihai, 711-16 mai 762; r. 756-762), nom personnel Li Heng, né Li Sisheng (李嗣升), connu sous le nom de Li Jun (李浚) de 725 à 736, connu sous le nom de Li Yu (李璵) de 736 à 738, connu brièvement sous le nom de Li Shao (李紹) en 738, était un empereur de la dynastie Tang et le fils de l'empereur Xuanzong. Suzong monta sur le trône après que son père se soit enfui au Sichuan pendant la rébellion d'An Lushan en 756 ; Li Heng lui-même s'était enfui dans la direction opposée, à Lingwu, où il fut déclaré empereur par l'armée. Une grande partie du règne de l'empereur Suzong a été consacrée à réprimer la rébellion susmentionnée, qui a finalement été réprimée en 763 sous le règne de son fils l'empereur Daizong. Pendant le règne de l'empereur Suzong, la tradition des eunuques devenant des fonctionnaires de haut rang a commencé, Li Fuguo devenant le commandant des gardes impériaux et possédant un pouvoir presque absolu près du règne de l'empereur Suzong. Li Fuguo s'est allié et ami avec la femme de l'empereur Suzong, l'impératrice Zhang, au début du règne de l'empereur Suzong, et dans une alliance de pouvoir, tous deux ont dégagé la cour de toute opposition contre eux, mais à la fin du règne de l'empereur Suzong, les deux sont devenus des ennemis. . En 762, alors que l'empereur Suzong était gravement malade, Li Fuguo tua l'impératrice Zhang dans une lutte pour le pouvoir et peu de temps après, l'empereur Suzong mourut d'un infarctus du myocarde. Il a été remplacé par son fils l'empereur Daizong, qui a finalement réussi à tuer Li Fuguo, mais la tradition des eunuques au pouvoir avait commencé. La mort de Suzong le 16 mai est survenue 13 jours seulement après la mort de son père, l'empereur Xuanzong.
Empereur Taish%C5%8D/Empereur Taishō :
L'empereur Taishō (大正天皇, Taishō-tennō, 31 août 1879 - 25 décembre 1926) était le 123e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession, et le deuxième souverain de l'Empire du Japon du 30 juillet 1912 jusqu'à sa mort en 1926. Le nom personnel de l'empereur était Yoshihito (嘉仁). Selon la coutume japonaise, pendant qu'il règne, l'Empereur est simplement appelé "l'Empereur". Après sa mort, il est connu sous un nom posthume, qui est le nom de l'époque coïncidant avec son règne. Ayant régné pendant la période Taishō, il est connu comme "l'Empereur Taishō".
Empereur Taiwu_of_Northern_Wei/Empereur Taiwu de Northern Wei :
L'empereur Taiwu du nord de Wei ((北)魏太武帝, 408–452), nom personnel Tuoba Tao (拓拔燾), nom Xianbei Büri (佛貍), était un empereur du nord de Wei. Il était généralement considéré comme un dirigeant capable, et pendant son règne, le nord de Wei a à peu près doublé de taille et a uni tout le nord de la Chine, mettant ainsi fin à la période des seize royaumes et, avec la dynastie du sud Liu Song, a commencé la période des dynasties du sud et du nord. de l'histoire de la Chine ancienne. Il était un fervent taoïste, sous l'influence de son premier ministre Cui Hao, et en 444, à la suggestion de Cui Hao et croyant que les bouddhistes avaient soutenu la rébellion de Gai Wu (蓋吳), il ordonna l'abolition du bouddhisme, à peine de la mort. Ce fut le premier des trois désastres de Wu pour le bouddhisme chinois. À la fin de son règne, son règne a commencé à être cruel et son peuple a également été épuisé par ses guerres incessantes contre Liu Song. En 452, il a été assassiné par son eunuque Zong Ai, qui a mis son fils Tuoba Yu sur le trône mais a ensuite assassiné Tuoba Yu également. Les autres fonctionnaires ont renversé Zong et ont mis le petit-fils de l'empereur Taiwu, Tuoba Jun (fils de Tuoba Huang le prince héritier, qui est décédé avant lui) sur le trône en tant qu'empereur Wencheng.
Empereur Taizong%27s_campaign_against_Tuyuhun/Campagne de l'empereur Taizong contre Tuyuhun :
L'empereur Taizong de Tang (r. 626-649), le deuxième empereur de la dynastie Tang a fait face à des défis tout au long de son règne de la part du voisin occidental de Tang, l'état de Tuyuhun, dont Busabuo Khan Murong Fuyun a constamment défié l'autorité Tang dans les régions frontalières. En 634, l'empereur Taizong lança une attaque majeure, commandée par le général de division Li Jing, contre Tuyuhun, infligeant de lourdes défaites aux forces de Tuyuhun et obligeant les subordonnés de Murong Fuyun à l'assassiner en 635. Tuyuhun, ainsi affaibli, ne resta plus une puissance majeure dans le région, et tandis que Tang, ironiquement, jouait le rôle de protecteur du fils de Murong Fuyun, le Gandou Khan Murong Shun, et de son petit-fils, le Ledou Khan Murong Nuohebo, Tuyuhun n'a jamais pu se remettre, en particulier avec son voisin du sud-ouest, l'Empire tibétain, l'attaquer sans cesse. En 672, sous le règne du fils de l'empereur Taizong, l'empereur Gaozong de Tang, Tang a été contraint de déplacer les restes de Tuyuhun sur son propre territoire, mettant fin à Tuyuhun.
Empereur Taizong%27s_campaign_against_Xueyantuo/Campagne de l'empereur Taizong contre Xueyantuo :
L'empereur Taizong de Tang (r. 626-649), le deuxième empereur de la dynastie Tang, au début de son règne, s'était allié à Xueyantuo, un vassal du puissant Khanat Tujue oriental (Göktürk), contre Tujue oriental, que Tang a vaincu en 630. Lors de la défaite de Eastern Tujue, Zhenzhu Khan Yi'nan de Xueyantuo a repris l'ancien territoire de Eastern Tujue, et alors qu'il était officiellement soumis à Tang, il augmentait sa propre force. Lorsque l'empereur Taizong a tenté de restaurer le Tujue oriental en 639 sous le Qilibi Khan Ashina Simo (également connu sous le nom de Li Simo) pour contrer la montée en puissance de Xueyantuo, Xueyantuo s'est engagé dans plusieurs batailles avec le Tujue oriental nouvellement restauré, afin d'empêcher ce retour. Le grand général Tang Li Shiji est venu temporairement protéger Tujue oriental contre Xueyantuo et a vaincu les forces Xueyantuo en 641. Mais en 644, avec l'empereur Taizong occupé par une campagne contre Goguryeo, les forces Xueyantuo ont lancé une nouvelle campagne, ont vaincu Tujue oriental, forçant Ashina Simo fuir vers Tang. Par la suite, Goguryeo a demandé l'aide de Xueyantuo, mais Yi'nan a évité un nouveau conflit, voulant éviter une bataille directe avec Tang. Après la mort de Yi'nan en 645, cependant, son fils Duomi Khan Bazhuo a commencé à combattre lourdement les forces Tang. En 646, les forces Tang ont contre-attaqué, et après avoir vaincu Bazhuo, le vassal de Xueyantuo, Huige, s'est levé et l'a tué. Son cousin, le Yitewushi Khan Duomozhi, s'est rendu aux forces Tang, mettant fin à Xueyantuo.
Empereur Taizong%27s_campaign_against_the_Western_Regions/Campagne de l'empereur Taizong contre les régions de l'Ouest :
Dans les années qui ont suivi l'assujettissement par Tang Taizong du Khaganat turc oriental , l'empereur a commencé à exercer son pouvoir militaire vers les cités-États oasis du bassin du Tarim (partie de la zone connue dans les histoires chinoises sous le nom de régions occidentales ). Ces États, peuplés de peuples Tocharian et Saka, étaient vaguement alliés au Khaganat turc occidental. En 640, l'empereur Taizong envoya le commandant militaire Hou Junji pour vaincre et annexer Gaochang (Karakhoja) - la première tentative d'une dynastie chinoise d'établir une présence militaire et politique permanente dans la région depuis Fu Jian au IVe siècle. En 644, après que Karasahr (Yanqi) - un allié dans la campagne contre Karakhoja - se soit retourné contre Tang et s'est allié au Khaganat turc occidental , le commandant Tang à Karakhoja, Guo Xiaoke , a attaqué et capturé le roi de Karasahr, Long Tuqizhi , mais Karasahr se sont rebellés par la suite. En 648, le général ethniquement turc Tang Ashina She'er, qui était le deuxième fils de Shibi Khan, a attaqué à la fois Karasahr et Kucha dans le nord du Tarim, conquérant les deux. Kashgar et Khotan dans le Tarim occidental se sont alors également soumis à Tang, permettant à la dynastie de dominer la région jusqu'à ce qu'elle soit brièvement saisie par le Tibet sous le règne du fils de l'empereur Taizong, l'empereur Gaozong.
Empereur Taizong_recevoir_l'envoyé_tibétain/Empereur Taizong recevant l'envoyé tibétain :
L'empereur Taizong recevant l'envoyé tibétain (également appelé 步辇图, Bùniǎn Tú) est une peinture sur soie de Yan Liben pour montrer la rencontre amicale entre la dynastie Tang et le Tibet. La peinture mesure 129 centimètres (51 pouces) de long sur 38,5 centimètres (15,2 pouces) de large. Bunian Tu se trouve au Musée du Palais de Pékin. Comme pour d'autres peintures chinoises très anciennes, le rouleau de Pékin est probablement une copie ultérieure fidèle de l'original de Yan Liben, peut-être de la dynastie Song, mais les sceaux des collectionneurs impériaux et les commentaires ajoutés montrent que il était très apprécié depuis au moins le début du XIVe siècle.
Empereur Taizong_of_Jin/Empereur Taizong de Jin :
L'empereur Taizong de Jin (25 novembre 1075 - 9 février 1135), nom personnel Wuqimai, nom sinisé Wanyan Sheng, était le deuxième empereur de la dynastie Jin de Chine dirigée par Jurchen. Son nom d'époque était "Tianhui" (天會). Pendant son règne, la dynastie Jin a conquis la dynastie Liao dirigée par les Khitan. Il a ensuite dirigé les Jin dans leurs campagnes contre la dynastie Song, a capturé la capitale des Song du Nord en 1127 et a ensuite régné sur la majeure partie du nord de la Chine. Après sa mort, il a été honoré à titre posthume du nom de temple Taizong par son successeur, l'empereur Xizong.
Empereur Taizong_de_Liao/Empereur Taizong de Liao :
L'empereur Taizong de Liao (25 novembre 902 - 18 mai 947), nom personnel Yaogu, nom sinisé Yelü Deguang, nom de courtoisie Dejin, était le deuxième empereur de la dynastie Liao de Chine dirigée par les Khitan.
Empereur Taizong_of_Song/Empereur Taizong of Song :
Zhao Jiong (20 novembre 939 - 8 mai 997), connu sous le nom de Zhao Guangyi de 960 à 977 et Zhao Kuangyi avant 960, également connu sous son nom de temple Taizong après sa mort, était le deuxième empereur de la dynastie Song de Chine. Il régna de 976 à sa mort en 997. Il était un frère cadet de son prédécesseur l'empereur Taizu et le père de son successeur l'empereur Zhenzong. Pourquoi l'empereur Taizong a succédé à son frère plutôt qu'aux fils adultes de l'empereur Taizu (Zhao Dezhao et Zhao Defang, qui sont tous deux morts dans la vingtaine pendant son règne) n'est pas entièrement compris par les historiens ultérieurs. Selon l'histoire officielle, sa succession a été confirmée par l'empereur Taizu sur le lit de mort de leur mère l'impératrice douairière Du à la suite de ses instructions. Une histoire populaire remontant au moins au 11ème siècle suggère que l'empereur Taizong a assassiné son frère à la faible lueur des bougies lorsque le son d'une hache aurait été entendu. Quoi qu'il en soit, Zhao Guangyi était préfet de la capitale Song Kaifeng depuis 961 où il consolida progressivement le pouvoir. Il était le seul prince vivant pendant le règne de l'empereur Taizu (en tant que prince de Jin) et plaçait au-dessus de tous les grands conseillers lors d'audiences régulières. Au cours des trois premières années de son règne, il a intimidé le seigneur de guerre Qingyuan Chen Hongjin et le roi Wuyue Qian Chu pour qu'ils se soumettent et a facilement conquis les Han du Nord, réunifiant ainsi la Chine propre pour la première fois en 72 ans. Cependant, les guerres irrédentistes ultérieures pour conquérir les anciens territoires de la dynastie Tang de la dynastie Liao au nord et de la dynastie Early Lê au sud-ouest se sont avérées désastreuses: après les échecs de la bataille de la rivière Gaoliang et de la bataille de Bạch Đằng , les seize préfectures et le nord Le Vietnam (au moins dans son intégralité) resterait hors du contrôle chinois jusqu'à la dynastie Ming au 14ème siècle. On se souvient de l'empereur Taizong comme d'un empereur travailleur et diligent. Il accorda une grande attention au bien-être de son peuple et rendit l'Empire Song plus prospère. Il a adopté les politiques de centralisation des Zhou ultérieurs, qui comprennent l'augmentation de la production agricole, l'élargissement du système d'examen impérial, la compilation d'encyclopédies, l'expansion de la fonction publique et la limitation supplémentaire du pouvoir des jiedushis. Tous les empereurs ultérieurs des Song du Nord étaient ses descendants, ainsi que le premier empereur des Song du Sud. Cependant, à partir de l'empereur Xiaozong, les empereurs suivants étaient des descendants de son frère, l'empereur Taizu. Cela découlait en grande partie de l' incident de Jingkang , au cours duquel la plupart des descendants de l'empereur Taizong ont été enlevés par la dynastie Jin dirigée par les Jurchen , forçant l'empereur Gaozong à chercher un successeur parmi les descendants de Taizu, car le fils unique de Gaozong était mort jeune.
Empereur Taizong_of_Tang/Empereur Taizong des Tang :
L'empereur Taizong de Tang (28 janvier 598 - 10 juillet 649), ancien prince de Qin, nom personnel Li Shimin, était le deuxième empereur de la dynastie Tang de Chine, régnant de 626 à 649. Il est traditionnellement considéré comme un co-fondateur de la dynastie pour son rôle en encourageant Li Yuan, son père, à se rebeller contre la dynastie Sui à Jinyang en 617. Taizong a ensuite joué un rôle central dans la défaite de plusieurs des adversaires les plus dangereux de la dynastie et dans la consolidation de son règne sur la Chine. Taizong est considéré pour être l'un des plus grands empereurs de l'histoire de la Chine et désormais, son règne est devenu considéré comme le modèle exemplaire par rapport auquel tous les futurs empereurs ont été mesurés. Son époque, le « règne de Zhenguan ( chinois :貞觀之治; pinyin : Zhēnguàn Zhī Zhì ) » est considérée comme un âge d'or dans l'histoire chinoise ancienne et a été traitée comme un matériel d'étude requis pour les futurs princes héritiers. Taizong a continué à développer des systèmes d'examen impériaux. Il a demandé à ses officiers de devenir fidèles aux politiques et non aux personnes, afin d'éliminer la corruption. Sous l'ère Zhenguan, la Chine Tang a prospéré économiquement et militairement. Pendant plus d'un siècle après sa mort, la Chine a connu la prospérité et la paix apportées par la solidification de la protection impériale sur les régions chinoises. En étendue territoriale, il couvrait la plupart des territoires précédemment détenus par la dynastie Han et des parties de la Corée moderne, du Vietnam, de la Russie, de la Mongolie, du Xinjiang et des régions d'Asie centrale. Cette ère de consolidation et de conquête a jeté les bases du règne de Xuanzong, considéré comme l'apogée de la dynastie Tang. En 630, l'empereur Taizong envoya son général Li Jing contre les Turcs de l'Est, battant et capturant leur Jiali Khan Ashina Duobi et détruisant leur pouvoir. Cela a fait de Tang la puissance dominante en Asie orientale et centrale, et l'empereur Taizong a ensuite pris le titre de Tengeri Qaghan ( chinois :天可汗; pinyin : Tiān Kěhán ; Wade – Giles : T'ien K'ehan , " Tenger Khan " ou le Dieu comme Empereur). Il a également lancé une série de campagnes contre les États oasis du bassin du Tarim et contre les armées de leur principal allié, les Turcs occidentaux. Pendant son règne, les armées Tang ont annexé Karakhoja en 640, Karasahr en 644 et Kucha en 648. Finalement, les Tang ont vaincu et annexé le khaganat de Gokturk occidental après que Su Dingfang ait vaincu Qaghan Ashina Helu en 657. Contrairement à une grande partie de la noblesse de son temps, l'empereur Taizong était un rationaliste franc et un érudit de la logique et de la raison scientifique, méprisant ouvertement les superstitions et les revendications des signes du ciel. Il a également modifié des rites importants afin d'alléger le fardeau du travail agricole. L'historien chinois moderne Bo Yang a estimé que l'empereur Taizong a atteint la grandeur en endurant des critiques que d'autres auraient du mal à accepter tout en s'efforçant de ne pas abuser de son pouvoir absolu (en utilisant l'empereur Yang de Sui comme exemple négatif), ainsi que par son emploi de chanceliers compétents tels que Fang Xuanling, Du Ruhui et Wei Zheng. L'épouse de l'empereur Taizong, l'impératrice Zhangsun, s'est également avérée être une assistante compétente.
Empereur Taizu_of_Jin/Empereur Taizu de Jin :
L'empereur Taizu de Jin (1er août 1068 - 19 septembre 1123), nom personnel Aguda, nom sinisé Min ( chinois :旻; pinyin : Mín ), était le fondateur et le premier empereur de la dynastie Jin de Chine dirigée par Jurchen . Il était à l'origine le chef de la tribu Wanyan, la plus dominante parmi les tribus Jurchen qui étaient des sujets de la dynastie Liao dirigée par les Khitan. À partir de 1114, Aguda a uni les tribus Jurchen sous son règne et s'est rebellé contre la dynastie Liao. Un an plus tard, il se déclare empereur et fonde la dynastie Jin. Au moment de sa mort, la dynastie Jin avait conquis la plupart des territoires de la dynastie Liao et était devenue une puissance majeure dans le nord de la Chine. En 1145, il fut honoré à titre posthume du nom de temple Taizu par son descendant l'empereur Xizong. Le nom [Wanyan] Aguda est transcrit [Wan-yen] A-ku-ta en Wade-Giles ; l'orthographe alternative Akutta (probablement issue de la reconstruction de la langue Jurchen) apparaît également dans un très petit nombre de livres.
Empereur Taizu_of_Song/Empereur Taizu of Song :
L'empereur Taizu de Song (21 mars 927 - 14 novembre 976), nom personnel Zhao Kuangyin, nom de courtoisie Yuanlang, fut le fondateur et premier empereur de la dynastie Song de Chine. Il régna de 960 jusqu'à sa mort en 976. Ancien général militaire distingué de la dynastie des Zhou ultérieurs, l'empereur Taizu est arrivé au pouvoir après avoir organisé un coup d'État et forcé l'empereur Gong, le dernier dirigeant des Zhou ultérieurs, à abdiquer le trône dans son favoriser. Pendant son règne, l'empereur Taizu a conquis les États de Southern Tang, Later Shu, Southern Han et Jingnan, réunifiant ainsi la majeure partie de la Chine proprement dite et mettant ainsi fin à la période tumultueuse des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes. Pour renforcer son contrôle, il a diminué le pouvoir des généraux militaires et s'est appuyé sur des fonctionnaires civils dans l'administration. Il a été remplacé par son frère cadet, Zhao Kuangyi (Empereur Taizong).
Empereur Taizu_of_Zhou/Empereur Taizu de Zhou :
L'empereur Taizu de Zhou peut faire référence à : Guo Wei (904-954), qui fonda en 951 une dynastie appelée Zhou (connue dans l'histoire sous le nom de Zhou ultérieur) Wu Sangui (1612-1678), qui fonda en 1678 une dynastie rebelle appelée Zhou
Empereur Takakura/Empereur Takakura :
L'empereur Takakura (高倉天皇, Takakura-tennō, 20 septembre 1161 - 30 janvier 1181) était le 80e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne a duré de 1168 à 1180.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

IPGCL

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...