Rechercher dans ce blog

lundi 10 octobre 2022

Emperor Nintoku of Japan


Empereur Go-Hanazono/Empereur Go-Hanazono :
L'empereur Go-Hanazono (後花園天皇, Go-Hanazono-tennō) (10 juillet 1419 - 18 janvier 1471) était le 102e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne s'étendit de 1428 à 1464. ou dans certaines sources plus anciennes, peut être identifié comme "Hanazono, le second" ou comme "Hanazono II".
Empereur Go-Horikawa/Empereur Go-Horikawa :
L'empereur Go-Horikawa (後堀河天皇, Go-Horikawa-tennō) (22 mars 1212 - 31 août 1234) était le 86e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne a duré de 1221 CE à 1232 CE. Ce souverain du XIIIe siècle a été nommé d'après l'empereur Horikawa du Xe siècle et go- (後), se traduit littéralement par « plus tard » ; et ainsi, il est parfois appelé le "plus tard empereur Horikawa". Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le "deuxième" ; et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme "Horikawa, le second" ou comme "Horikawa II".
Empereur Go-Ichij%C5%8D/Empereur Go-Ichijō :
L'empereur Go-Ichijō (後一条天皇, Go-Ichijō-tennō, 12 octobre 1008 - 15 mai 1036) était le 68e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Go-Ichijō s'étend de 1016 à 1036.Ce souverain du XIe siècle a été nommé d'après l'empereur Ichijō et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il est parfois appelé le «plus tard empereur Ichijō», ou, dans certaines sources plus anciennes, peut être identifié comme «l'empereur Ichijō, le second».
Empereur Go-Kameyama/Empereur Go-Kameyama :
L'empereur Go-Kameyama (後亀山天皇, Go-Kameyama Tennō) (vers 1347 - 10 mai 1424) était le 99e empereur du Japon, selon l'ordre de succession traditionnel. Il régna de 1383 au 21 octobre 1392, devenant le dernier empereur de la Cour du Sud. Son nom personnel était Hironari (熙成). Ce souverain du XIVe siècle a été nommé d'après l'empereur Kameyama du XIIIe siècle et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il pourrait être appelé le "plus tard empereur Kameyama". Le mot japonais «go» a également été traduit pour signifier le «deuxième»; et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme "Kameyama, le second" ou comme "Kameyama II".
Empereur Go-Kashiwabara/Empereur Go-Kashiwabara :
L'empereur Go-Kashiwabara (後柏原天皇, Go-Kashiwabara-tennō, 19 novembre 1462 - 18 mai 1526) était le 104e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Il régna du 16 novembre 1500 au 19 mai 1526. Son nom personnel était Katsuhito (勝仁). Son règne marqua le nadir de l'autorité impériale pendant le shogunat Ashikaga.
Empereur Go-Komatsu/Empereur Go-Komatsu :
L'empereur Go-Komatsu (後小松天皇, Go-Komatsu-tennō, 1er août 1377 - 1er décembre 1433) était le 100e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession, et le sixième et dernier empereur de la Cour du Nord. Il est officiellement considéré comme le prétendant du Nord du 24 mai 1382 au 21 octobre 1392, date à laquelle, lors de l'abdication de l'empereur Go-Kameyama, Go-Komatsu aurait été un empereur légitime (le 100e souverain) à partir de cette date. En 1392, à la suite de l'unification post-Nanboku-chō des deux tribunaux autrefois rivaux, l'empereur du Sud, l'empereur Go-Kameyama, conclut un accord avec Go-Komatsu pour alterner le contrôle du trône entre les tribunaux du Nord et du Sud sur un plan décennal. ce qui a effectivement marqué la fin des revendications de souveraineté de la cour du sud. Cependant, Go-Komatsu a renié, non seulement au pouvoir pendant 20 ans jusqu'à sa propre abdication le 5 octobre 1412, mais a été remplacé par son propre fils, plutôt que par un de l'ancienne Cour du Sud. Selon les érudits pré-Meiji, le règne de Go-Komatsu en tant qu'empereur légitime s'est étendu de 1392 à 1412. L'actuelle famille impériale japonaise descend des trois empereurs de la Cour du Nord. Ce "souverain" Nanboku-chō a été nommé d'après l'empereur Kōkō du IXe siècle, et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard". Le Gukanshō de Jien explique que Kōkō était appelé "l'Empereur de Komatsu". Le prétendant et empereur du XIVe siècle peut être appelé le «plus tard empereur Kōkō» ou le «plus tard empereur Komatsu». Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le "deuxième" ; et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur potentiel peut être identifié comme "Komatsu, le second" ou comme "Komatsu II".
Empereur Go-K%C5%8Dgon/Empereur Go-Kōgon :
L'empereur Go-Kōgon (後光厳天皇, Go-Kōgon-tennō, 23 mars 1338 - 12 mars 1374) était le 4e des empereurs de la cour du nord pendant la période des cours du nord et du sud. Selon les érudits pré-Meiji, son règne a duré de 1352 à 1371. Ce "souverain" Nanboku-chō a été nommé d'après son père l'empereur Kōgon et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il peut être appelé "le dernier empereur Kōgon", ou, dans certaines sources plus anciennes, peut être identifié comme "l'empereur Kōgon, le second", ou comme "l'empereur Kōgon II".
Empereur Go-K%C5%8Dmy%C5%8D/Empereur Go-Kōmyō :
L'empereur Go-Kōmyō (後光明天皇, Go-Kōmyō-tennō, 20 avril 1633 - 30 octobre 1654) était le 110e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Go-Kōmyō s'est étendu de 1643 à 1654.Ce souverain du 17ème siècle a été nommé d'après l'empereur Nanboku-chō du 14ème siècle Kōmyō et go- (後), se traduit par plus tard, et ainsi, il pourrait être appelé "le dernier empereur Kōmyō". Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le second, et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme "Kōmyō, le second", ou comme Kōmyō II".
Empereur Go-Mizunoo/Empereur Go-Mizunoo :
L'empereur Go-Mizunoo (後水尾天皇, Go-Mizunoo-tennō, 29 juin 1596 - 11 septembre 1680) était le 108e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. 1611 à 1629, et fut le premier empereur à régner entièrement pendant la période Edo. Ce souverain du 17ème siècle a été nommé d'après l'empereur Seiwa du 9ème siècle, parfois appelé à titre posthume Mizunoo (水尾) parce que c'est l'emplacement de sa tombe, et se traduit par "plus tard", et donc, il pourrait être appelé le "plus tard". Empereur Mizunoo". Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le "deuxième", et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme "Mizunoo II".
Empereur Go-Momozono/Empereur Go-Momozono :
L'empereur Go-Momozono (後桃園天皇, Go-Momozono-tennō, 5 août 1758 - 16 décembre 1779) était le 118e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Il porte le nom de son père, l'empereur Momozono. Le libellé de go- (後) dans le nom se traduit par "plus tard", il a donc également été appelé "Plus tard l'empereur Momozono", "Momozono, le second" ou "Momozono II". Go-Momozono devint empereur en 1771, mais eut un court règne qui dura jusqu'à sa mort en 1779. Les événements de son règne se limitèrent à une série de calamités naturelles survenues en 1772, à part cela, la situation politique avec le Shōgun était calme. Les choses ont atteint un point critique vers la fin de la vie de Go-Momozono sous la forme d'un problème de succession car l'empereur n'avait pas de successeur éligible. En conséquence, il adopta à la hâte un fils sur son lit de mort qui devint plus tard le prochain empereur.
Empereur Go-Murakami/Empereur Go-Murakami :
L'empereur Go-Murakami (後村上天皇, Go-Murakami-tennō) (1328 - 29 mars 1368) était le 97e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession, et membre de la Cour du Sud pendant le Nanboku-chō période de tribunaux rivaux. Il régna du 18 septembre 1339 au 29 mars 1368 (Shōhei 23, 11e jour du 3e mois). Son nom personnel était Noriyoshi (義良). Il régna de Sumiyoshi, Ōsaka, Yoshino, Nara et d'autres lieux temporaires. Ce souverain du XIVe siècle a été nommé d'après l'empereur Murakami du Xe siècle et go- (後), se traduit par « plus tard » ; et ainsi, il est parfois appelé le "plus tard empereur Murakami". Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le "deuxième"; et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme " Murakami, le second " ou comme " Murakami II ".
Empereur Go-Nara/Empereur Go-Nara :
L'empereur Go-Nara (後奈良天皇, Go-Nara-tennō, 26 janvier 1495 - 27 septembre 1557) était le 105e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Il régna du 9 juin 1526 jusqu'à sa mort en 1557, durant la période Sengoku. Son nom personnel était Tomohito (知仁).
Empereur Go-Nij%C5%8D/Empereur Go-Nijō :
L'empereur Go-Nijō (後二条天皇, Go-Nijō-tennō, 9 mars 1285 - 10 septembre 1308) était le 94e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Il régna de 1301 à sa mort en 1308. et ainsi, il est parfois appelé le "plus tard empereur Nijō", ou, dans certaines sources plus anciennes, peut être identifié comme "Nijō, le second" ou comme "Nijo II".
Empereur Go-Reizei/Empereur Go-Reizei :
L'empereur Go-Reizei (後冷泉天皇, Go-Reizei-tennō, 28 août 1025 - 22 mai 1068) était le 70e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Go-Reizei s'est étendu sur les années 1045-1068. Ce souverain du 11ème siècle a été nommé d'après l'empereur Reizei du 10ème siècle et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il est parfois appelé le "plus tard empereur Reizei". Le mot japonais "go" a également été traduit pour signifier le "deuxième" ; et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme "Reizei, le second" ou comme "Reizei II".
Empereur Go-Saga/Empereur Go-Saga :
L'empereur Go-Saga (後嵯峨天皇, Go-Saga-tennō, 1er avril 1220 - 17 mars 1272) était le 88e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Ce règne s'est étendu sur les années 1242 à 1246. Ce souverain du XIIIe siècle a été nommé d'après l'empereur Saga du VIIIe siècle et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il est parfois appelé la "Saga de l'empereur ultérieur". Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le "deuxième" ; et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme "Saga, le second" ou comme "Saga II".
Empereur Go-Sai/Empereur Go-Sai :
L'empereur Go-Sai (後西天皇, Go-Sai-tennō, 1er janvier 1638 - 22 mars 1685), également connu sous le nom d'empereur Go-Saiin (後西院天皇, Go-Saiin-tennō), était le 111e empereur de Le Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Go-Sai s'est étendu de 1655 à 1663. Ce souverain du XVIIe siècle a été nommé d'après l'empereur Junna du IXe siècle et go- (後), se traduit par plus tard, et donc, il aurait pu être appelé le "plus tard empereur Junna". L'empereur Go-Sai ne pouvait pas transmettre le trône à ses descendants. Pour cette raison, il était connu sous le nom d'empereur Go-Saiin, d'après un nom alternatif de l'empereur Junna, qui avait affronté et atteint un compromis avec des problèmes similaires. Cet empereur était aussi appelé "Empereur du Palais de l'Ouest" (西院の帝, Saiin no mikado). Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le second, et ainsi, cet empereur pourrait être identifié comme "Junna II". Pendant l'ère Meiji, le nom est devenu simplement Go-Sai.
Empereur Go-Sanj%C5%8D/Empereur Go-Sanjō :
L'empereur Go-Sanjō (後三条天皇, Go-Sanjō-tennō, 3 septembre 1032 - 15 juin 1073) était le 71e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Go-Sanjō s'étend de 1068 à 1073.Ce souverain du XIe siècle a été nommé d'après l'empereur Sanjō et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il est parfois appelé le "plus tard empereur Sanjō", ou, dans certaines sources plus anciennes, peut être identifié comme "Sanjō, le second" ou comme "Sanjo II". C'est pendant et à cause de son règne que l'emprise de Fujiwara sur le pouvoir a été brisée; suivant le règne de Go-Sanjo, leur pouvoir a continué à décliner jusqu'en 1150, où tout semblant de leur pouvoir a disparu.
Empereur Go-Shirakawa/Empereur Go-Shirakawa :
L'empereur Go-Shirakawa (後白河天皇, Go-Shirakawa-tennō, 18 octobre 1127 - 26 avril 1192) était le 77e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne de jure a duré de 1155 à 1158, bien qu'il ait effectivement maintenu le pouvoir impérial pendant près de trente-sept ans grâce au système insei - les érudits diffèrent quant à savoir si son règne peut vraiment être considéré comme faisant partie du système insei, étant donné que le La rébellion Hōgen a sapé la position impériale. Cependant, il est largement reconnu qu'en déjouant politiquement ses adversaires, il a atteint une plus grande influence et un plus grand pouvoir que l'autorité réduite de la position de l'empereur pendant cette période ne le permettrait autrement. À titre posthume, ce souverain du XIIe siècle a été nommé d'après l'empereur Shirakawa du XIe siècle. Go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il est parfois appelé le "plus tard empereur Shirakawa", ou dans certaines sources plus anciennes, peut être identifié comme "Shirakawa, le second" ou comme "Shirakawa II". Exceptionnellement, les années du règne de Go-Shirakawa sont plus spécifiquement identifiées par plus d'un nom d'ère ou nengō ; Kyūju (1154-1156) et Hōgen (1156-1159). Il fut de facto le dernier véritable empereur, avant que le shogun ne devienne le véritable chef du pays de 1192, après sa mort, à 1868.
Empereur Go-Suzaku/Empereur Go-Suzaku :
L'empereur Go-Suzaku (後朱雀天皇, Go-Suzaku-tennō, 14 décembre 1009 - 7 février 1045) était le 69e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Go-Suzaku s'est étendu de 1036 à 1045.Ce souverain du XIe siècle a été nommé d'après l'empereur Suzaku du Xe siècle et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard ;" et ainsi, il est parfois appelé le "plus tard empereur Suzaku". Le mot japonais "go" a également été traduit pour signifier le "deuxième" ; et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme " Suzaku, le second " ou comme " Suzaku II ".
Empereur Go-Toba/Empereur Go-Toba :
L'empereur Go-Toba (後鳥羽天皇, Go-Toba-tennō, 6 août 1180 - 28 mars 1239) était le 82e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne a duré de 1183 à 1198. Ce souverain du XIIe siècle a été nommé d'après l'empereur Toba, et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il est parfois appelé le "plus tard empereur Toba". Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le "deuxième"; et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme "Toba le Second" ou comme "Toba II".
Empereur Go-Tsuchimikado/Empereur Go-Tsuchimikado :
L'empereur Go-Tsuchimikado (後土御門天皇, Go-tsuchimikado-tennō) (3 juillet 1442 - 21 octobre 1500) était le 103e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne a duré de 1464 à 1500. Ce souverain du XVe siècle a été nommé d'après l'empereur Tsuchimikado du XIIe siècle et go- (後), se traduit littéralement par « plus tard » ; et ainsi, il pourrait être appelé le «dernier empereur Tsuchimikado», ou, dans certaines sources plus anciennes, peut être identifié comme «l'empereur Tsuchimikado, le second» ou comme «l'empereur Tsuchimikado II».
Empereur Go-Uda/Empereur Go-Uda :
L'empereur Go-Uda (後宇多天皇, Go-Uda-tennō, 17 décembre 1267 - 16 juillet 1324) était le 91e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne a duré de 1274 à 1287. Ce souverain du XIIIe siècle a été nommé d'après l'empereur Uda du IXe siècle et go- (後), se traduit littéralement par "plus tard" ; et ainsi, il est parfois appelé le «dernier empereur Uda», ou dans certaines sources plus anciennes, peut être identifié comme «l'empereur Uda, le second» ou comme «l'empereur Uda II».
Empereur Go-Y%C5%8Dzei/Empereur Go-Yōzei :
L'empereur Go-Yōzei (後陽成天皇, Go-Yōzei-tennō, 31 décembre 1571 - 25 septembre 1617) était le 107e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. années 1586 jusqu'à son abdication en 1611, correspondant à la transition entre la période Azuchi-Momoyama et la période Edo. Ce souverain du XVIe siècle a été nommé d'après l'empereur Yōzei du IXe siècle, et go- (後), se traduit par plus tard, et ainsi, il pourrait être appelé le «plus tard empereur Yōzei». Le mot japonais go a également été traduit pour signifier le second, et dans certaines sources plus anciennes, cet empereur peut être identifié comme "Yōzei, le second" ou comme "Yōzei II".
Empereur Gong/Empereur Gong :
L'empereur Gong (恭帝 Gongdi, "Empereur révérencieux") peut faire référence à : l'empereur Gong de Jin (386-421) l'empereur Gong de Western Wei (537-557) Yang You (605-619), appelé empereur Gong de Sui Yang Tong (605–619), le frère de Yang You, parfois aussi appelé empereur Gong de Sui Chai Zongxun (953–973), empereur Gong de Zhou ultérieur, empereur Gong de Song (1271–1323 ?)
Empereur Gong_of_Jin/Empereur Gong de Jin :
Empereur Gong de Jin ( chinois simplifié :晋恭帝; chinois traditionnel :晉恭帝; pinyin : Jìn Gōng Dì ; Wade – Giles : Chin Kung-ti ; 386 - octobre ou novembre 421), nom personnel Sima Dewen ( chinois :司馬德文; pinyin : Sīmǎ Déwén), fut le dernier empereur de la dynastie des Jin de l'Est (266-420) en Chine. Il est devenu empereur en 419 après que son frère handicapé, l'empereur An, ait été tué par le régent Liu Yu, et pendant son bref règne, le pouvoir réel était entre les mains de Liu Yu. Le 5 juillet 420, sous la pression de Liu Yu, il cède le trône à Liu Yu, mettant fin à l'existence de Jin. Liu Yu fonda Liu Song et, en octobre ou novembre 421, croyant que l'ancien empereur Jin constituait une menace pour son règne, le fit asphyxier avec une couverture.
Empereur Gong_of_Song/Empereur Gong_of_Song :
L'empereur Gong des Song (2 novembre 1271 - 1323), nom personnel Zhao Xian, était le 16e empereur de la dynastie Song de Chine et le septième empereur de la dynastie des Song du Sud. Sixième fils de son prédécesseur, l'empereur Duzong, Zhao Xian monta sur le trône vers l'âge de quatre ans et régna moins de deux ans avant d'être contraint d'abdiquer en 1276. Il fut remplacé par son cinquième frère, Zhao Shi, intronisé en tant qu'empereur Duanzong.
Empereur Gong_of_Sui/Empereur Gong de Sui :
L'empereur Gong de Sui peut faire référence à deux dirigeants à la fin de la dynastie Sui : Yang You (605–619, régna de 617–618), empereur fantoche installé par le rebelle Li Yuan (futur empereur Gaozu de Tang) Yang Tong (604– 619, règne 618-619), empereur fantoche dominé par le rebelle Wang Shichong
Empereur Gong_of_Western_Wei/Empereur Gong de Western Wei :
L'empereur Gong de Western Wei ((西)魏恭帝) (537–557), nom personnel né Yuan Kuo (元廓), plus tard changé en Tuoba Kuo (拓拔廓), fut le dernier empereur des Western Wei -- un État croupion et successeur de Northern Wei. Il a été nommé empereur en 554 après que son frère aîné, l'empereur Fei, ait été déposé par le général suprême Yuwen Tai. Il avait peu de pouvoir réel et en 556, après la mort de Yuwen Tai, le neveu de Yuwen Tai, Yuwen Hu, servant de tuteur au fils de Yuwen Tai, Yuwen Jue, a forcé l'empereur Gong à céder le trône à Yuwen Jue, mettant fin à Western Wei et commençant à Northern Zhou. L'ancien empereur a été tué en 557. Parce que l'autre État successeur de la branche du nord de Wei, le Wei de l'Est, était tombé en 550, l'empereur Gong peut également être considéré comme le dernier empereur du nord de Wei.
Empereur Gordien/Empereur Gordien :
L'empereur Gordien peut faire référence à : Gordien Ier de Rome Gordien II de Rome Gordien III de Rome
Groupe Empereur/Groupe Empereur :
Emperor Group est un groupe diversifié d'entreprises fondé par Albert Yeung à Hong Kong. Le père d'Albert Yeung, M. Yeung Shing, a ouvert un magasin de montres nommé "Shing On Kee Watch Shop" en 1942, jetant les bases de l'entreprise. Six sociétés du Groupe sont cotées au Main Board de la Bourse de Hong Kong. Il s'agit notamment d'Emperor International Holdings Limited (code boursier : 163), qui se concentre sur l'investissement immobilier et le développement immobilier ; Emperor Watch and Jewellery Limited (code boursier : 887), qui se spécialise dans la vente au détail de montres de luxe et de bijoux raffinés ; Emperor Entertainment Hotel Limited (code boursier : 296), qui se concentre sur les hôtels et les jeux à Macao ; Emperor Capital Group Limited (code boursier : 717), qui fournit une large gamme de services financiers ; et Emperor Culture Group Limited (code boursier : 491), qui s'occupe principalement d'activités de divertissement, de médias et de développement culturel ; et Ulferts International Limited (code boursier : 1711), qui s'occupe de la vente au détail en chaîne de meubles européens haut de gamme.
Empereur Guangwu_of_Han/Empereur Guangwu de Han :
L'empereur Guangwu de Han ( chinois :漢光武帝; 15 janvier 5 avant JC - 29 mars 57 après JC), né Liu Xiu (劉秀), nom de courtoisie Wenshu (文叔), était un monarque chinois. Il a servi comme empereur de la dynastie Han en restaurant la dynastie en 25 après JC, fondant ainsi la dynastie des Han de l'Est (plus tard Han). Il a d'abord régné sur certaines parties de la Chine, et grâce à la suppression et à la conquête des seigneurs de guerre régionaux, l'ensemble de la Chine proprement dite a été consolidé au moment de sa mort en 57 après JC. Liu Xiu était l'un des nombreux descendants de la famille impériale Han. Suite à l'usurpation du trône Han par Wang Mang et à la guerre civile qui a suivi lors de la désintégration de l'éphémère dynastie Xin de Wang, il est devenu l'un des nombreux descendants de la dynastie déchue à revendiquer le trône impérial. Après avoir rassemblé des forces et s'être proclamé empereur face à des concurrents, il a pu vaincre ses rivaux, détruire l'armée paysanne des Chimei, connue pour sa désorganisation et sa maraude, et enfin réunifier la Chine en 36 après JC. Il a établi sa capitale à Luoyang. , à 335 kilomètres (208 mi) à l'est de l'ancienne capitale Chang'an ( Xi'an moderne ), inaugurant la dynastie des Han de l'Est (plus tard Han). Il a mis en œuvre des réformes (notamment une réforme agraire, quoique sans grand succès) visant à corriger certains des déséquilibres structurels responsables de la chute des anciens Han occidentaux. Ses réformes ont donné un nouveau bail de 200 ans à la dynastie Han. Les campagnes de l'empereur Guangwu comportaient de nombreux généraux compétents, mais curieusement, il manquait de grands stratèges. C'est peut-être parce qu'il se montrait lui-même comme un brillant stratège ; il instruisait souvent ses généraux sur la stratégie à distance, et ses prédictions étaient généralement exactes. Cela a souvent été imité par les empereurs ultérieurs qui se considéraient comme de grands stratèges mais qui manquaient en fait de l'éclat de l'empereur Guangwu - généralement avec de grands résultats désastreux. La combinaison de décision et de miséricorde de l'empereur Guangwu était également unique parmi les empereurs de l'histoire chinoise. Il a souvent recherché des moyens pacifiques plutôt que des moyens belliqueux pour mettre des zones sous son contrôle. Il était, en particulier, un des rares exemples d'un empereur fondateur d'une dynastie qui n'a tué, par jalousie ou paranoïa, aucun des généraux ou des fonctionnaires qui ont contribué à ses victoires une fois son règne assuré.
Empereur Guangzong_of_Song/Empereur Guangzong of Song :
L'empereur Guangzong de Song (宋光宗) (30 septembre 1147 - 17 septembre 1200), nom personnel Zhao Dun, était le 12e empereur de la dynastie Song de Chine et le troisième empereur de la dynastie Song du Sud. Il était le troisième fils de son prédécesseur, l'empereur Xiaozong. Sa mère était la première épouse de l'empereur Xiaozong, Lady Guo (郭 氏; 1126-1156), qui a été honorée à titre posthume comme «l'impératrice Chengmu» (成穆皇后). Son règne était relativement pacifique, mais son manque de piété filiale a finalement poussé les fonctionnaires à le remplacer par son fils, l'empereur Ningzong.
Empereur Hanazono/Empereur Hanazono :
L'empereur Hanazono (花園天皇, Hanazono-tennō, 14 août 1297 - 2 décembre 1348) était le 95e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Son règne a duré de 1308 à 1318.
Empereur Hanzei/Empereur Hanzei :
L'empereur Hanzei (反正天皇, Hanzei-tennō) était le 18e empereur légendaire du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Aucune date précise ne peut être attribuée à la vie ou au règne de cet empereur, mais il est conventionnellement considéré comme ayant régné à partir de 406 CE à 410 CE.
Empereur Haute_Couture/Empereur Haute Couture :
L'Empereur Haute Couture est le nom d'une peinture à l'huile sur toile canadienne de 2011 représentant Stephen Joseph Harper qui a été le 22e Premier ministre du Canada du 6 février 2006 au 4 novembre 2015. La peinture est l'œuvre de l'artiste canadienne Margaret Sutherland de Kingston Ontario. L'œuvre a fait les manchettes nationales après avoir été dévoilée publiquement par le salon annuel avec jury du Conseil des arts de Kingston à la bibliothèque publique de Kingston Frontenac.
Empereur He/Empereur He :
Empereur He peut faire référence aux empereurs chinois suivants : Empereur He de Han (règne : 88-105) Empereur He de Southern Qi (règne : 501-502)
Empereur He_of_Han/Empereur He de Han :
L'empereur He de Han ( chinois :漢和帝 ; pinyin : Hàn Hé Dì ; Wade–Giles : Han Ho-ti ; 79 - 13 février 106) était un empereur de la dynastie chinoise des Han qui régna de 88 à 106. Il était le 4e empereur des Han de l'Est. Empereur Il était le fils de l'empereur Zhang. Il monta sur le trône à l'âge de neuf ans et régna pendant 17 ans. C'est sous le règne de l'empereur He que les Han de l'Est ont commencé leur déclin. Les conflits entre les clans consorts et les eunuques ont commencé lorsque l'impératrice douairière Dou (la mère adoptive de l'empereur He) a nommé les membres de sa propre famille d'importants fonctionnaires du gouvernement. Sa famille était corrompue et intolérante aux dissensions. En 92, l'empereur He put remédier à la situation en éloignant les frères de l'impératrice douairière avec l'aide de l'eunuque Zheng Zhong et de son frère Liu Qing le prince de Qinghe. Cela a à son tour créé un précédent pour que les eunuques soient impliqués dans les affaires importantes de l'État. La tendance continuerait à s'intensifier au cours du siècle suivant, contribuant à la chute de la dynastie Han. De plus, alors que les révoltes des Qiang, stimulées par des fonctionnaires Han corrompus et/ou oppressifs, ont commencé pendant le règne de son père l'empereur Zhang, elles ont commencé à créer des problèmes majeurs pour les Han pendant le règne de l'empereur He et dureront jusqu'au règne de l'empereur Ling. Empereur Lui-même semblait être un homme bon et doux. Cependant, il lui manquait la perspicacité de son père et de son grand-père, l'empereur Ming, en matière de gouvernance et de jugement de caractère. Bien que le règne de l'empereur He ait sans doute commencé le long déclin de Han, des progrès scientifiques notables ont été réalisés au cours de cette période, y compris l'invention du papier par l'eunuque Cai Lun en 105. Une tendance supplémentaire qui a commencé avec l'empereur He était le manque d'héritiers impériaux - la plupart de l'empereur Ses fils sont décédés avant lui et, à sa mort, il n'avait que deux enfants mâles vivants, dont aucun n'a survécu longtemps après sa mort. Alors que de nombreuses dynasties ont connu des crises de succession déclenchées par les nombreux fils d'un empereur rivalisant pour lui succéder, dans le cas des Han de l'Est, les crises ont été déclenchées par le manque d'héritiers masculins directs, ajoutant encore à l'instabilité dynastique.
Empereur He_of_Southern_Qi/Empereur He du Qi du Sud :
L'empereur He du Qi du Sud ((南)齊和帝) (488–2 mai 502; r. 14 avril 501– 20 avril 502), nom personnel Xiao Baorong (蕭寶融), nom de courtoisie Zhizhao (智昭), était le dernier empereur de la dynastie chinoise des Qi du Sud. Il a été mis sur le trône par les généraux Xiao Yingzhou (蕭穎冑) et Xiao Yan en 501 en tant que candidat concurrent pour le trône à son frère aîné violent et arbitraire Xiao Baojuan. En 502, Xiao Baojuan ayant été vaincu et tué et Xiao Yingzhou mort, Xiao Yan s'empara du trône de l'empereur He et prit le trône lui-même, mettant fin au Qi du Sud et commençant la dynastie Liang. Bientôt, Xiao Yan fit mettre à mort l'ancien empereur He, âgé de 14 ans.
Empereur Heizei/Empereur Heizei :
L'empereur Heizei (平城天皇, Heizei-tennō, 773 - 5 août 824), également connu sous le nom de Heijō-tennō, était le 51e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Heizei a duré de 806 à 809.
Empereur Henri/Empereur Henri :
L'empereur Henri peut se référer à : Henri l'Oiseleur (876 – 936), roi d'Allemagne, mais les empereurs romains étaient numérotés comme s'il avait été l'empereur Henri II, empereur romain germanique (972 – 1024) Henri III, empereur romain germanique (1017 – 1056) Henri IV, empereur du Saint Empire romain germanique (1050–1106) Henri V, empereur du Saint Empire romain germanique (1081–1125) Henri VI, empereur du Saint Empire romain germanique (1165–1197) Henri VII, empereur du Saint Empire romain germanique (vers 1274–1313) Henri de Flandre (vers 1174-1216), empereur latin de Constantinople
Empereur Higashiyama/Empereur Higashiyama :
L'empereur Higashiyama (東山天皇, Higashiyama-tennō, 21 octobre 1675 - 16 janvier 1710) était le 113e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne de Higashiyama s'étend de 1687 à son abdication en 1709 correspondant à l'ère Genroku. Les cent années précédentes de paix et d'isolement au Japon avaient créé une relative stabilité économique. Les arts, le théâtre et l'architecture ont prospéré.
Empereur Horikawa/Empereur Horikawa :
L'empereur Horikawa (堀河天皇, Horikawa-tennō, 8 août 1079 - 9 août 1107) était le 73e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne d'Horikawa s'est étendu de 1087 à 1107.
Empereur Houshao_of_Han/Empereur Houshao de Han :
L'empereur Houshao de Han (Liu Hong 劉弘; vers mars 196 avant JC - 14 novembre 180 avant JC) était le quatrième empereur de la dynastie Han en Chine. Il était un fils de l'empereur Hui, probablement par une concubine - bien qu'il y ait une certaine controverse à ce sujet - et adopté par l'épouse de l'empereur Hui, l'impératrice Zhang Yan. À l'instigation de sa grand-mère, l'impératrice douairière Lü, l'impératrice Zhang fit mettre à mort la mère de l'empereur Houshao. On sait très peu de choses sur la vie et la personnalité de l'empereur Houshao. Il n'y a que quelques événements majeurs importants dans sa vie qui sont documentés (ce qui n'inclut même pas l'année de sa naissance). En 188 av. J.-C., son père, l'empereur Hui, mourut et son frère Liu Gong succéda au trône en tant qu'empereur Qianshao, nommé, cependant, parce que l'impératrice douairière Lu exerçait personnellement le pouvoir du gouvernement et détenait le pouvoir pour elle-même. En 187 av. J.-C., il fut nommé marquis de Xiangcheng. En 186 av. J.-C., après la mort de son frère Liu Buyi (劉不疑), le prince de Hengshan, il fut nommé prince de Hengshan et son nom fut changé en Liu Yi, probablement parce qu'il était considéré comme inapproprié d'avoir son nom ( ou les noms de ses ancêtres masculins) partagent des caractères avec ses titres. Quelque temps pendant ou avant 184 avant JC, l'empereur Qianshao a découvert qu'il n'était pas, en fait, le fils de l'impératrice douairière Zhang et que sa mère, comme la mère du prince Hong, avait été mise à mort. L'empereur Qianshao a commis l'erreur de faire remarquer publiquement que lorsqu'il serait grand, l'impératrice douairière Zhang paierait pour cela. La grande impératrice douairière Lü, une fois qu'elle en a entendu parler, a fait emprisonner secrètement l'empereur Qianshao dans le palais et a annoncé publiquement qu'il était gravement malade et incapable de recevoir qui que ce soit. Après un certain temps, la grande impératrice douairière Lü a déclaré aux fonctionnaires qu'il était toujours malade et incapable de gouverner, et qu'il avait également souffert d'une psychose. Elle a proposé qu'il soit déposé et remplacé. Les fonctionnaires se sont conformés à ses souhaits et il a été déposé et mis à mort. Le prince Hong a ensuite succédé à son frère sur le trône en tant qu'empereur Houshao et en fait en tant que marionnette incontestable de la grande impératrice douairière Lü. Parce que la grande impératrice douairière Lü était en fait la figure absolue au pouvoir et qu'elle avait toujours tous les pouvoirs de l'empire, une chose qui est normalement faite lorsqu'un nouvel empereur succède au trône - la réinitialisation de l'année civile à une - n'a pas été faite ; au contraire, le calendrier a continué depuis le début du règne de l'empereur Qianshao. À l'automne 180 avant JC, la grande impératrice douairière Lü mourut d'une maladie. L'empereur Houshao, cependant, n'avait toujours pas de pouvoirs réels, car la plupart des pouvoirs étaient encore largement contrôlés par le clan Lü. En effet, le testament de la grande impératrice douairière l'obligeait à épouser la fille de son neveu Lü Lu (呂禄) et à en faire l'impératrice. Les fonctionnaires du gouvernement impérial, dirigés par Chen Ping et Zhou Bo, cependant, ont formé un complot contre le clan Lü, et ils ont réussi à surprendre le clan Lü et à les massacrer. Ensuite, les conspirateurs se sont rencontrés et ont affirmé qu'aucun des fils de l'empereur Hui n'était réellement le sien. Admettant qu'ils craignaient que ces enfants impériaux, une fois adultes, ne se vengent des fonctionnaires, les conspirateurs résolurent de trouver un empereur de remplacement. Après une période de désaccord, ils se sont installés sur l'oncle de l'empereur Houshao, le prince Liu Heng de Dai. Le prince Heng arriva bientôt dans la capitale Xi'an et fut déclaré empereur, et l'empereur Houshao fut renversé. Initialement, l'un des fonctionnaires impliqués dans le complot, le cousin de l'empereur Houshao, Liu Xingju, le marquis de Dongmou, a simplement expulsé l'empereur Houshao du palais et l'a fait rester au ministère des fournitures du palais. Certains membres de la garde impériale souhaitaient toujours résister au coup d'État mais ont finalement été persuadés par les fonctionnaires de s'abstenir. Quelque temps plus tard cette année-là, l'empereur Houshao a été exécuté. Les historiens sont d'avis que sa femme, l'impératrice Lü, a également été exécutée, mais il n'y a aucune preuve explicite à l'appui de ce point de vue. L'empereur Houshao, considéré comme une simple marionnette de la grande impératrice douairière Lü, est totalement omis de la liste officielle des empereurs de la dynastie Han.
Empereur Huai_of_Jin/Empereur Huai de Jin :
Empereur Huai de Jin ( chinois simplifié :晋怀帝; chinois traditionnel :晉懷帝; pinyin : Jìn Huái Dì ; Wade–Giles : Chin Huai-ti ; 284 - 14 mars 313), nom personnel Sima Chi (司馬熾) , nom de courtoisie Fengdu (豐度), était un empereur de la dynastie Jin (266–420). L'empereur Huai a été capturé en 311 et exécuté plus tard en 313 sous l'ordre de Liu Cong, dirigeant de l'état Xiongnu de Han Zhao.
Empereur Huan_of_Han/Empereur Huan de Han :
L'empereur Huan de Han ( chinois :漢 桓 帝; pinyin : Hàn Huán Dì ; Wade – Giles : Han Huan-ti ; 132-25 janvier 168) était le 27e empereur de la dynastie Han après avoir été intronisé par l' impératrice douairière et son frère Liang Ji le 1er août 146. Il était un arrière-petit-fils de l'empereur Zhang. Après que l'empereur Zhi ait été empoisonné à mort par le puissant fonctionnaire Liang Ji en 146, Liang Ji a persuadé sa sœur, la régente impératrice douairière Liang, de faire de Liu Zhi, 14 ans, le marquis de Liwu, qui était fiancé à leur sœur Liang. Nüying (梁女瑩), empereur. Au fil des années, l'empereur Huan, offensé par la nature autocratique et violente de Liang Ji, est devenu déterminé à éliminer la famille Liang avec l'aide d'eunuques. L'empereur Huan a réussi à éliminer Liang Ji en 159, mais cela n'a fait qu'augmenter l'influence de ces eunuques sur tous les aspects du gouvernement. La corruption pendant cette période avait atteint un point d'ébullition. En 166, les étudiants universitaires se sont soulevés pour protester contre le gouvernement et ont appelé l'empereur Huan à éliminer tous les fonctionnaires corrompus. Au lieu d'écouter, l'empereur Huan a ordonné l'arrestation de tous les étudiants impliqués. L'empereur Huan a été largement considéré comme un empereur qui aurait pu avoir une certaine intelligence mais manquait de sagesse pour gouverner son empire; et son règne a grandement contribué à la chute de la dynastie des Han de l'Est. Hou Hanshu (Histoire des Han postérieurs) raconte qu'un envoyé romain (peut-être envoyé par l'empereur Marc Aurèle) atteignit la capitale chinoise Luoyang en 166 et fut accueilli par l'empereur Huan. L'empereur Huan mourut en 168 après avoir régné pendant 22 ans ; il avait 36 ​​ans. Il fut remplacé par l'empereur Ling de Han.
Empereur Huanzong_of_Western_Xia/Empereur Huanzong de Western Xia :
L'empereur Huanzong de Western Xia (1177-1206), né Li Chunyou ( chinois :李純佑), était le sixième empereur de la dynastie Xia occidentale de Chine, régnant de 1193 à 1206.
Empereur Hui/Empereur Hui :
L'empereur Hui peut se référer à : l'empereur Hui de Han (210 av. Vietnam : Lê Kính Tông (1588-1619) Dục Đức (1852-1883)
Empereur Hui_of_Han/Empereur Hui de Han :
L'empereur Hui de Han (Liu Ying 劉盈; 210 avant JC - 26 septembre 188 avant JC) était le deuxième empereur de la dynastie chinoise des Han. Il est également connu sous le nom de Han Huidi ( chinois :漢惠帝Hàn Huìdì). Il était le deuxième fils de l'empereur Gaozu (Liu Bang, de la famille Liu), le premier empereur Han, et de l'impératrice Lü du puissant clan Lü (Maison de Lü). On se souvient généralement de Han Huidi comme d'un personnage quelque peu faible dominé et terrorisé par sa mère, Lü (Lu Hou, qui est devenue l'impératrice douairière après avoir encouragé son mari à commander personnellement une guerre dans laquelle il est mort d'une blessure par flèche). Huidi était personnellement gentil et généreux, mais incapable d'échapper à l'impact de la méchanceté de Lu Hou. Cependant, il a mis fin aux lois sur le brûlage des livres et l'enterrement des savants. Il a essayé de protéger Ruyi, le prince Yin de Zhao, son jeune demi-frère, d'être assassiné par l'impératrice douairière Lü, mais a échoué. Après cela, il se livra à l'alcool et au sexe et mourut à un âge relativement jeune. L'épouse de l'empereur Hui était l'impératrice Zhang Yan, une de ses nièces par sa sœur la princesse Yuan de Lu ; leur mariage était le résultat de l'insistance de l'impératrice douairière Lü et était sans enfant. L'impératrice douairière Lü a installé deux de ses fils présumés qu'elle a adoptés dans son clan, Liu Gong et Liu Hong (connus collectivement sous le nom d'empereurs Shao de Han), les fils de la ou des concubines de l'empereur après sa mort sans héritier désigné : cependant ils et le reste du clan Lu a été exterminé et Liu Heng a été établi comme empereur, en tant qu'héritier du clan Liu, établissant ainsi fermement la succession de la famille Liu en tant que famille dynastique des Han.
Empereur Hui_of_Jin/Empereur Hui de Jin :
Empereur Hui de Jin ( chinois simplifié :晋惠帝 ; chinois traditionnel :晉惠帝 ; pinyin : Jìn Huì Dì ; Wade–Giles : Chin Hui-ti ; 259 - 8 janvier 307), nom personnel Sima Zhong (司馬衷) , nom de courtoisie Zhengdu (正度), était le deuxième empereur de la dynastie Jin (266–420). L'empereur Hui était un dirigeant handicapé par le développement, et tout au long de son règne, il y a eu des combats intestins constants entre les régents, les princes impériaux (ses oncles et cousins) et son épouse l'impératrice Jia Nanfeng pour le droit de le contrôler (et donc l'administration impériale), causant de grandes souffrances au peuple et sapant considérablement la stabilité de la dynastie des Jin occidentaux, conduisant finalement à des rébellions des cinq barbares qui ont conduit à la perte par Jin du nord et du centre de la Chine et à l'établissement des seize royaumes concurrents. Il a été brièvement déposé par son grand-oncle Sima Lun, qui a lui-même usurpé le trône, en 301, mais plus tard cette année-là, il a été rétabli sur le trône et a continué à être l'empereur jusqu'en 307, date à laquelle il a été empoisonné, probablement par le régent Sima Yue.
Empereur Huizong_of_Song/Empereur Huizong of Song :
L'empereur Huizong de Song (7 juin 1082 - 4 juin 1135), nom personnel Zhao Ji, était le huitième empereur de la dynastie des Song du Nord de Chine. C'était aussi un calligraphe très connu. Né en tant que 11e fils de l'empereur Shenzong, il monta sur le trône en 1100 à la mort de son frère aîné et prédécesseur, l'empereur Zhezong, car le fils unique de l'empereur Zhezong mourut prématurément. Il a vécu dans le luxe, la sophistication et l'art dans la première moitié de sa vie. En 1126, lorsque la dynastie Jin dirigée par Jurchen envahit la dynastie Song pendant les guerres Jin-Song, l'empereur Huizong abdiqua et passa sur son trône à son fils aîné, Zhao Huan qui prit le titre d'empereur Qinzong tandis que Huizong prit le titre honorifique de Taishang. Huang (ou "Empereur à la retraite"). L'année suivante, la capitale Song, Bianjing, est conquise par les forces Jin lors d'un événement historiquement connu sous le nom d'incident de Jingkang. L'empereur Huizong et l'empereur Qinzong et le reste de leur famille ont été capturés par les Jurchens et ramenés dans la capitale Jin, Huiningfu en 1128. Le souverain Jurchen, l'empereur Taizong de Jin, a donné à l'ancien empereur Huizong un titre, Duke Hunde (littéralement "Besotted Duke"), pour l'humilier. Après que Zhao Gou, le seul fils survivant de Huizong à avoir évité d'être capturé par les Jin, se soit déclaré dixième empereur de la dynastie en tant qu'empereur Gaozong, les Jurchens ont utilisé Huizong, Qinzong et d'autres membres de la famille impériale pour faire pression sur Gaozong et sa cour pour qu'ils se rendent. . L'empereur Huizong est mort à Wuguo après avoir passé environ neuf ans en captivité. Malgré son incompétence à diriger, l'empereur Huizong était connu pour sa promotion du taoïsme et ses talents en poésie, peinture, calligraphie et musique. Il a parrainé de nombreux artistes à sa cour impériale et le catalogue de sa collection répertorie plus de 6 000 peintures connues.
Empereur Huizong_of_Western_Xia/Empereur Huizong de Western Xia :
L'empereur Huizong de Western Xia (1060–1086), né Li Bingchang ( chinois :李秉常), était le troisième empereur de la dynastie chinoise des Xia occidentaux dirigée par les Tangut , régnant de 1067 à 1086. Après la mort subite de son père, Huizong monta sur le trône au jeune âge de six ans. Sa mère, l'impératrice douairière Liang (梁太后), est devenue régente pour le reste du règne de Huizong. En 1076, Huizong a eu seize ans et était censé assumer le contrôle direct du trône, mais a été arrêté par l'énorme influence de la douairière. Les deux se sont disputés sur la politique culturelle de l'empire: l'empereur Huizong a soutenu la sinisation, tandis que l'impératrice douairière Liang a soutenu la tangutisation (ironique, considérant que Huizong était d'héritage paternel Tangut et Liang était d'héritage ethnique Han). L'impératrice douairière Liang a finalement fait mettre Huizong en résidence surveillée; en conséquence, Huizong a demandé l'aide de la dynastie Song. La dynastie Song a ensuite envahi les Xia occidentaux sur le principe de libérer Huizong, mais l'invasion a été repoussée. L'impératrice douairière Liang a alors forcé Huizong à épouser sa nièce, qui deviendrait également une puissante impératrice douairière. Ainsi, les Xia occidentaux avaient deux impératrices douairières Liang différentes. Il a été déprimé par le contrôle de sa mère et Huizong est décédé plus tard à l'âge de 26 ans. Huizong a été remplacé par son fils, l'empereur Chongzong.
Empereur Ichij%C5%8D/Empereur Ichijō :
L'empereur Ichijō (一条天皇, Ichijō-tennō, 15 juillet 980 - 25 juillet 1011) était le 66e empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Le règne d'Ichijō s'étend de 986 à 1011.
Empereur Ingy%C5%8D/Empereur Ingyō :
L'empereur Ingyō (允恭天皇, Ingyō-tennō) était le 19e empereur légendaire du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. Aucune date précise ne peut être attribuée à la vie ou au règne de cet empereur, mais il est conventionnellement considéré comme ayant régné à partir de à 453.
Île de l'Empereur/Île de l'Empereur :
L'île de l'Empereur est une petite île de la baie Marguerite, située au nord-est des îles Courtier dans les îles Dion. Les îles de ce groupe ont été découvertes et cartographiées grossièrement en 1909 par l'expédition antarctique française. Cette île a été étudiée en 1948 par le Falkland Islands Dependencies Survey et ainsi nommée par le UK Antarctic Place-Names Committee parce qu'un isthme bas de roche et de galets à l'extrémité sud-est de l'île était le site de reproduction hivernale des manchots empereurs.
Empereur Itoku/Empereur Itoku :
L'empereur Itoku (懿徳天皇, Itoku-tennō), également connu sous le nom de Ōyamatohikosukitomo no Mikoto (大倭日子鉏友命) était le quatrième empereur légendaire du Japon, selon l'ordre traditionnel de succession. On sait très peu de choses sur cet empereur en raison du manque de matériel disponible pour une vérification et une étude plus approfondies. Itoku est connu comme un "empereur légendaire" parmi les historiens car son existence réelle est contestée. Rien n'existe dans le Kojiki autre que son nom et sa généalogie. Le règne d'Itoku aurait commencé en 510 avant JC, il avait une femme et deux fils. Après sa mort en 477 av. J.-C., son premier fils est censé être devenu le prochain empereur.
Empereur Jianwen/Empereur Jianwen :
L'empereur Jianwen peut se référer à : l'empereur Jianwen de Jin (320–372, régna de 371 à 372), l'empereur de la dynastie Jin l'empereur Jianwen de Liang (503–551, régna de 549 à 551), l'empereur de la dynastie Liang Jianwen l'empereur (1377–1402, régna 1398-1402), empereur de la dynastie Ming
Empereur Jianwen_of_Jin/Empereur Jianwen de Jin :
Empereur Jianwen de Jin ( chinois simplifié :晋简文帝; chinois traditionnel :晉簡文帝; pinyin : Jìn Jiǎnwén Dì ; Wade–Giles : Chin Chien-wen-ti ; 320 - 12 septembre 372), nom personnel Sima Yu (司馬昱), nom de courtoisie Daowan (道萬), était un empereur de la dynastie des Jin de l'Est (266-420) en Chine. Il était le frère cadet de l'empereur Ming et installé par le chef militaire Huan Wen. Avant de monter sur le trône, il avait occupé des postes importants dans les administrations de ses petits-neveux l'empereur Mu, l'empereur Ai et l'empereur Fei. À la fois dans son service à ses petits-neveux et dans son propre règne en tant qu'empereur, il est généralement considéré comme une figure velléitaire qui a fait preuve de suffisamment de sagesse pour continuer à survivre et à étendre le règne de Jin, mais dont l'efficacité a également été compromise par son dévouement excessif à discussions philosophiques sur le taoïsme et d'autres philosophies apparentées.
Empereur Jianwen_of_Liang/Empereur Jianwen de Liang :
L'empereur Jianwen de Liang (梁簡文帝; 2 décembre 503-551), nom personnel Xiao Gang (蕭綱), nom de courtoisie Shizuan (世纘), surnom Liutong (六通), était un empereur de la dynastie chinoise Liang. Il n'était pas initialement le prince héritier de son père l'empereur Wu, le fondateur de la dynastie, mais est devenu le prince héritier en 531 après la mort de son frère aîné Xiao Tong. En 549, le général rebelle Hou Jing a capturé la capitale Jiankang, et Hou a ensuite tenu à la fois l'empereur Wu et le prince héritier Gang sous son pouvoir, faisant monter le prince héritier Gang sur le trône (en tant qu'empereur Jianwen) après la mort de l'empereur Wu plus tard cette année-là. Pendant le règne de l'empereur Jianwen, il était presque entièrement sous le contrôle de Hou, et en 551, Hou, prévoyant de prendre le trône lui-même, força d'abord l'empereur Jianwen à céder le trône à son petit-neveu Xiao Dong le prince de Yuzhang, puis envoya des messagers pour étouffer l'ancien empereur.
Empereur Jiemin_of_Northern_Wei/Empereur Jiemin de Northern Wei :
Empereur Jiemin du nord de Wei ((北)魏節閔帝) (498 - 21 juin 532), également connu sous le nom d'empereur Qianfei (前廢帝), parfois désigné par le titre de pré-ascension Prince of Guangling (廣陵王), nom personnel Yuan Gong (元恭), nom de courtoisie Xiuye ​​(脩業), était un empereur de la dynastie des Wei du Nord dirigée par Xianbei en Chine. Il est devenu empereur après que les membres du clan du général suprême Erzhu Rong, après qu'Erzhu Rong a été tué par l'empereur Xiaozhuang, ont renversé l'empereur Xiaozhuang. L'empereur Jiemin a tenté de faire revivre l'État de Wei du Nord, mais avec son pouvoir limité par les Erzhus, il n'a pas été en mesure d'accomplir grand-chose. Après que le général Gao Huan ait vaincu les Erzhus en 532, l'empereur Jiemin a été emprisonné par Gao puis empoisonné à mort par l'empereur Xiaowu, que Gao a fait empereur.
Empereur Jimmu/Empereur Jimmu :
L'empereur Jimmu (神武天皇, Jinmu-tennō) était le premier empereur légendaire du Japon selon le Nihon Shoki et le Kojiki. Son ascension est traditionnellement datée de 660 av. Dans la mythologie japonaise, il était un descendant de la déesse du soleil Amaterasu, par l'intermédiaire de son petit-fils Ninigi, ainsi qu'un descendant du dieu de la tempête Susanoo. Il lança une expédition militaire depuis Hyūga près de la mer intérieure de Seto, captura Yamato et en fit son centre de pouvoir. Dans le Japon moderne, l'adhésion légendaire de Jimmu est marquée comme la Journée de la Fondation nationale le 11 février. Au milieu des sentiments nationalistes des années 1930 et 1940 au Japon impérial, il était dangereux de remettre en question l'existence de Jimmu. Les historiens ont souligné qu'il n'y a aucune preuve de l'existence de Jimmu, la plupart des érudits s'accordant à dire qu'il est une figure légendaire. Cependant, les histoires de lui peuvent refléter des événements réels.
Empereur Jing/Empereur Jing :
L'empereur Jing peut faire référence à : l'empereur Jing de Han (188-141 av. J.-C.) l'empereur Jing de Jin (208-255) l'empereur Jing de Wu (235-264) l'empereur Jing de Liang (543-558) l'empereur Jing du nord de Zhou (573 -581) Empereur Jing de Western Liang (fl. 607)
Empereur Jing_of_Han/Empereur Jing de Han :
L'empereur Jing de Han (Liu Qi 劉啟; 188 avant JC - 9 mars 141 avant JC) était le sixième empereur de la dynastie chinoise des Han de 157 à 141 avant JC. Son règne a vu la limitation du pouvoir des rois/princes féodaux qui a abouti à la Rébellion des Sept États en 154 av. L'empereur Jing a réussi à écraser la révolte et les princes se sont ensuite vu refuser le droit de nommer des ministres pour leurs fiefs. Cette décision a contribué à consolider le pouvoir central, ce qui a ouvert la voie au long règne de son fils, l'empereur Wu de Han. L'empereur Jing avait une personnalité compliquée. Il a poursuivi la politique de son père, l'empereur Wen, de non-ingérence générale dans le peuple, a réduit les impôts et autres charges et a encouragé l'économie gouvernementale. Il poursuit et magnifie la politique de réduction des peines pénales de son père. Sa gouvernance légère du peuple était due aux influences taoïstes de sa mère, l'impératrice Dou. Il a été critiqué pour son ingratitude générale envers les autres, y compris les traitements sévères de Zhou Yafu, le général dont les capacités ont permis sa victoire dans la rébellion des sept États, et son épouse l'impératrice Bo. Il était le dernier empereur de Han qui était l'ancêtre commun de tous les empereurs ultérieurs ; tous les empereurs ultérieurs des Han occidentaux étaient des descendants de l'empereur Wu, tandis que tous les empereurs des Han orientaux étaient des descendants de son sixième fils Liu Fa, le prince Ding de Changsha.
Empereur Jing_of_Liang/Empereur Jing de Liang :
L'empereur Jing de Liang ( chinois :梁敬帝; 543-558), nom personnel Xiao Fangzhi (蕭方智), nom de courtoisie Huixiang (慧相), surnom Fazhen (法真), était un empereur de la dynastie chinoise Liang. En tant que seul fils survivant de l'empereur Yuan, il a été déclaré empereur par le général Chen Baxian en 555, mais en 557, Chen l'a forcé à céder le trône et a établi la dynastie Chen. En 558, Chen le fit tuer.
Empereur Jing_of_Northern_Zhou/Empereur Jing de Northern Zhou :
L'empereur Jing de Zhou du Nord ((北)周靜帝) (573-581), nom personnel né Yuwen Yan (宇文衍), plus tard Yuwen Chan (宇文闡), était le dernier empereur de la dynastie chinoise des Zhou du Nord dirigée par Xianbei . Il est devenu empereur à l'âge de six ans, après que son père, l'empereur Xuan, lui ait officiellement transmis le trône, mais l'empereur Xuan a conservé les pouvoirs impériaux. Après la mort de l'empereur Xuan en 580, le fonctionnaire Yang Jian, le père de l'épouse de l'empereur Xuan Yang Lihua, a pris le pouvoir en tant que régent. Yang vainquit bientôt le général Yuchi Jiong, qui tenta de lui résister, et en 581, le jeune empereur Jing lui céda le trône, mettant fin au nord de Zhou et établissant la dynastie Sui. Yang fit bientôt mettre à mort le jeune empereur, ainsi que d'autres membres du clan impérial Yuwen du nord de Zhou.
Empereur Jingyuan/Empereur Jingyuan :
L'empereur Jingyuan peut faire référence à: Yao Yizhong (280–352), chef de guerre et général de l'ethnie Qiang, ancêtre des empereurs Qin ultérieurs Hanpu (fl. 10e siècle), chef de l'ethnie Jurchen, ancêtre des empereurs Jin
Empereur Jingzong_de_Liao/Empereur Jingzong de Liao :
L'empereur Jingzong de Liao (1er septembre 948 - 13 octobre 982), nom personnel Yelü Xian, nom de courtoisie Xianning, était le cinquième empereur de la dynastie Liao de Chine dirigée par les Khitan. Il a amélioré l'efficacité du gouvernement et réduit la corruption. Il était connu pour avoir fait la guerre avec la dynastie des Song du Nord. Il mourut lors d'un voyage de chasse où sa femme servit plus tard comme régente de son fils encore âgé de 11 ans, le futur empereur Shengzong.
Empereur Jingzong_of_Tang/Empereur Jingzong de Tang :
L'empereur Jingzong de Tang (22 juillet 809 - 9 janvier 827), nom personnel Li Zhan, était un empereur de la dynastie Tang de Chine. Il régna de 824 à 827. L'empereur Jingzong était le fils aîné de l'empereur Muzong et le frère aîné des futurs empereur Wenzong et empereur Wuzong. L'empereur Jingzong est devenu empereur à l'âge de 15 ans et son court règne serait éclipsé par des eunuques corrompus contrôlant l'armée impériale de Shence (神策軍), qui en viendrait à dominer son règne ainsi que celui de son jeune frère l'empereur Wenzong. . Indifférent au pouvoir, Jingzong a cédé à la recherche du plaisir et a vécu dans l'opulence tandis que des eunuques tels que Wang Shoucheng et des fonctionnaires tels que Li Fengji conservaient le pouvoir réel. Vers le nouvel an 827, après avoir régné moins de quatre ans, l'empereur Jingzong est assassiné par un groupe de conspirateurs. L'empereur Jingzong n'avait que 17 ans lorsqu'il mourut.
Empereur Jingzong_of_Western_Xia/Empereur Jingzong de Western Xia :
Empereur Jingzong de Western Xia (1003–1048), né Li Yuanhao ( chinois :李元昊) ou Tuoba Yuanhao ( chinois :拓跋元昊), également connu sous le nom de Zhao Yuanhao (趙元昊), Weiming Yuanhao (嵬名元昊) et Weiming Nangxiao (嵬名曩霄), était l'empereur fondateur de la dynastie Xia occidentale de Chine, régnant de 1038 à 1048. Il était le fils aîné du souverain Tangut Li Deming.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

IPGCL

Wikipédia : À propos/Wikipédia : À propos : Wikipédia est une encyclopédie que tout le monde peut modifier, et des dizaines de millions...