Rechercher dans ce blog

jeudi 6 octobre 2022

Electrowavez


Étude d'électrophysiologie/Étude d'électrophysiologie :
Une étude d'électrophysiologie cardiaque (test EP ou étude EP) est une procédure peu invasive utilisant des cathéters introduits dans une veine ou une artère pour enregistrer l'activité électrique de l'intérieur du cœur. Cette activité électrique est enregistrée lorsque le cœur est en rythme normal (rythme sinusal) pour évaluer le système de conduction du cœur et rechercher des connexions électriques supplémentaires (voies accessoires), et lors d'éventuels rythmes cardiaques anormaux pouvant être induits. Les études EP sont utilisées pour rechercher la cause, l'emplacement d'origine et le meilleur traitement pour divers rythmes cardiaques anormaux, et sont souvent suivies d'une ablation par cathéter au cours de la même procédure.

Électroplancton/Électroplancton :
Electroplankton ( japonais :エ レ ク ト ロ プ ラ ン ク ト ン, Hepburn : Erekutoropurankuton ) est un jeu vidéo musical interactif développé par indieszero et publié par Nintendo pour la console de jeu vidéo portable Nintendo DS . Il est sorti pour la première fois au Japon en 2005, puis en Amérique du Nord et en Europe en 2006. Ce jeu permet au joueur d'interagir avec du plancton animé et de créer de la musique via l'une des dix interfaces différentes sur le thème du plancton. La première édition d'Electroplankton au Japon est livrée avec un ensemble d'écouteurs de couleur bleue.
Électroplasticité/Électroplasticité :
L'électroplasticité décrit le comportement plastique amélioré d'un matériau solide sous l'application d'un champ électrique. Ce champ électrique peut être interne, entraînant une circulation de courant dans les matériaux conducteurs, ou externe. L'effet du champ électrique sur les propriétés mécaniques va de la simple amélioration de la plasticité existante, telle que la réduction de la contrainte d'écoulement dans des métaux déjà ductiles, à la promotion de la plasticité dans des céramiques autrement cassantes. Les mécanismes exacts qui contrôlent l'électroplasticité varient en fonction du matériau et des conditions exactes (par exemple, la température, la vitesse de déformation, la taille des grains, etc.). L'amélioration de la plasticité des matériaux est d'un grand intérêt pratique car la déformation plastique offre un moyen efficace de transformer les matières premières en produits finis. L'utilisation de l'électroplasticité pour améliorer le traitement des matériaux est connue sous le nom de fabrication assistée électriquement.
Galvanoplastie/galvanoplastie :
La galvanoplastie, également connue sous le nom de dépôt électrochimique ou électrodéposition, est un processus de production d'un revêtement métallique sur un substrat solide par la réduction des cations de ce métal au moyen d'un courant électrique continu. La pièce à revêtir joue le rôle de cathode (électrode négative) d'une cellule électrolytique ; l'électrolyte est une solution d'un sel du métal à revêtir ; et l'anode (électrode positive) est généralement soit un bloc de ce métal, soit un matériau conducteur inerte. Le courant est fourni par une alimentation externe. La galvanoplastie est largement utilisée dans l'industrie et les arts décoratifs pour améliorer les qualités de surface des objets, telles que la résistance à l'abrasion et à la corrosion, le pouvoir lubrifiant, la réflectivité, la conductivité électrique ou l'apparence. Il est utilisé pour augmenter l'épaisseur de pièces sous-dimensionnées ou usées, ou pour fabriquer des plaques métalliques de forme complexe, un procédé appelé électroformage. Il est utilisé pour déposer du cuivre et d'autres conducteurs lors de la formation de cartes de circuits imprimés et d'interconnexions en cuivre dans des circuits intégrés. Il est également utilisé pour purifier des métaux tels que le cuivre. Le terme «galvanoplastie» peut également être utilisé occasionnellement pour les processus qui utilisent un courant électrique pour réaliser l'oxydation des anions sur un substrat solide, comme dans la formation de chlorure d'argent sur un fil d'argent pour fabriquer des électrodes en argent / chlorure d'argent (AgCl) . L'électropolissage, un processus qui utilise un courant électrique pour éliminer les cations métalliques de la surface d'un objet métallique, peut être considéré comme l'opposé de la galvanoplastie.
Marqueur de paintball électropneumatique/Marqueur de paintball électropneumatique :
Un marqueur de paintball électropneumatique est un marqueur de paintball qui utilise un solénoïde pneumatique pour actionner le mouvement du marteau et/ou du boulon.
Électropodagrion/Électropodagrion :
Electropodagrion est une espèce éteinte de demoiselle de la famille des Megapodagrionidae connue à partir d'un fossile trouvé en Europe. Le genre contient une seule espèce décrite, Electropodagrion szwedoi.
Électropoïse/Électropoïse :
L'Electropoise était un faux instrument médical breveté et vendu aux États-Unis d'Amérique par Hercules Sanche, qui a également inventé et vendu d'autres faux instruments plus tard appelés "électrocharlatanisme" tels que "l'Oxydonor" pour remédier à une gamme de maux.
Électropolissage/Électropolissage :
Le polissage électrochimique, également connu sous le nom de polissage électrochimique, polissage anodique ou polissage électrolytique (en particulier dans le domaine de la métallographie), est un processus électrochimique qui élimine la matière d'une pièce métallique, réduisant la rugosité de la surface en nivelant les micro-pics et les vallées, améliorant la finition de surface . Le polissage électrolytique est souvent comparé à l'usinage électrochimique, mais nettement différent de celui-ci. Il est utilisé pour polir, passiver et ébavurer les pièces métalliques. Il est souvent décrit comme l'inverse de la galvanoplastie. Il peut être utilisé à la place du polissage fin abrasif dans la préparation microstructurale.
Electropop/Electropop :
Electropop est un genre musical hybride combinant des éléments des genres électroniques et pop. L'écrivain Hollin Jones l'a décrit comme une variante de la synth-pop mettant fortement l'accent sur son son électronique. Le genre a été développé dans les années 1980 et a connu un regain de popularité et d'influence à la fin des années 2000.
Électropop (Jupiter_Rising_song)/Électropop (chanson de Jupiter Rising) :
Electropop est une chanson issue de l'album Electropop du groupe de danse électronique Jupiter Rising. Il est sorti sur la radio Sirius Satellite le 12 juin 2007 pour téléchargement numérique le 19 juin 2007. La chanson figurait sur la Hot Dance Music du Billboard .
Electropop (album)/Electropop (album):
Electropop est le deuxième album studio du groupe de musique pop / danse électronique / hip hop Jupiter Rising sorti par Chime Entertainment le 11 septembre 2007. L'album contient les singles de danse à succès Electropop and Go!.
Electropop (homonymie)/Electropop (homonymie) :
Electropop est un genre musical qui est une combinaison de musique électronique et de musique pop. Electropop peut également faire référence à: Electropop (album), un album de 2007 de Jupiter Rising "Electropop" (chanson de Jupiter Rising), un single de 2007 de l'album Electropop de Jupiter Rising "Elektropop" (chanson d'Oleg), un single d'Oleg, un concurrent sur Idole suédoise 2011 (Suède)
Électroporation/Électroporation :
L'électroporation, ou électroperméabilisation, est une technique de microbiologie dans laquelle un champ électrique est appliqué aux cellules afin d'augmenter la perméabilité de la membrane cellulaire, permettant l'introduction de produits chimiques, de médicaments, de réseaux d'électrodes ou d'ADN dans la cellule (également appelé électrotransfert). En microbiologie, le processus d'électroporation est souvent utilisé pour transformer des bactéries, des levures ou des protoplastes végétaux en introduisant un nouvel ADN codant. Si les bactéries et les plasmides sont mélangés, les plasmides peuvent être transférés dans les bactéries après l'électroporation, bien que selon ce qui est transféré, des peptides pénétrant dans les cellules ou CellSqueeze pourraient également être utilisés. L'électroporation fonctionne en faisant passer des milliers de volts (~ 8 kV/cm) à travers des cellules en suspension dans une cuvette d'électroporation. Ensuite, les cellules doivent être manipulées avec précaution jusqu'à ce qu'elles aient eu une chance de se diviser, produisant de nouvelles cellules qui contiennent des plasmides reproduits. Ce processus est environ dix fois plus efficace pour augmenter la perméabilité de la membrane cellulaire que la transformation chimique. L'électroporation est également très efficace pour l'introduction de gènes étrangers dans des cellules de culture tissulaire, en particulier des cellules de mammifères. Par exemple, il est utilisé dans le processus de production de souris knock-out, ainsi que dans le traitement des tumeurs, la thérapie génique et la thérapie cellulaire. Le processus d'introduction d'ADN étranger dans des cellules eucaryotes est connu sous le nom de transfection. L'électroporation est très efficace pour transfecter des cellules en suspension à l'aide de cuvettes d'électroporation. L'électroporation s'est avérée efficace pour une utilisation sur des tissus in vivo, pour des applications in utero ainsi que pour la transfection in ovo. Les cellules adhérentes peuvent également être transfectées par électroporation, offrant aux chercheurs une alternative à la trypsinisation de leurs cellules avant la transfection. Un inconvénient de l'électroporation, cependant, est qu'après le processus, l'expression génique de plus de 7 000 gènes peut être affectée. Cela peut poser des problèmes dans les études où l'expression des gènes doit être contrôlée pour garantir des résultats exacts et précis. Bien que l'électroporation en vrac présente de nombreux avantages par rapport aux méthodes d'administration physiques telles que les microinjections et les pistolets à gènes, elle présente encore des limites, notamment une faible viabilité cellulaire. La miniaturisation de l'électroporation a été étudiée, conduisant à la microélectroporation et à la nanotransfection de tissus utilisant des techniques basées sur l'électroporation via des nanocanaux pour acheminer de manière minimalement invasive la cargaison vers les cellules. L'électroporation a également été utilisée comme mécanisme pour déclencher la fusion cellulaire. La fusion cellulaire induite artificiellement peut être utilisée pour étudier et traiter différentes maladies, comme le diabète, régénérer les axones du système nerveux central et produire des cellules aux propriétés souhaitées, comme dans les vaccins cellulaires pour l'immunothérapie contre le cancer. Cependant, la première et la plus connue des applications de la fusion cellulaire est la production d'anticorps monoclonaux dans la technologie des hybridomes, où des lignées cellulaires hybrides (hybridomes) sont formées en fusionnant des lymphocytes B spécifiques producteurs d'anticorps avec une lignée cellulaire de myélome (cancer des lymphocytes B).
Répulsif requin électropositif / Répulsif requin électropositif :
Les métaux électropositifs (EPM) sont une nouvelle classe de matériaux répulsifs contre les requins qui produisent une tension mesurable lorsqu'ils sont immergés dans un électrolyte tel que l'eau de mer. Les tensions produites sont aussi élevées que 1,75 VDC dans l'eau de mer. On suppose que cette tension submerge l'organe ampullaire chez les requins, produisant une action répulsive. Comme les poissons osseux n'ont pas d'organe ampullaire, le répulsif est sélectif pour les requins et les raies. Le processus est électrochimique, donc aucune entrée d'alimentation externe n'est requise. Au fur et à mesure que le travail chimique est effectué, le métal est perdu sous forme de corrosion. Selon l'alliage ou le métal utilisé et son épaisseur, l'effet répulsif électropositif dure jusqu'à 48 heures. La réaction du métal électropositif dans l'eau de mer produit des bulles d'hydrogène gazeux et un hydroxyde non toxique insoluble sous forme de précipité qui se dépose dans la colonne d'eau.
Électro-ordinateur/Électro-ordinateur :
Electroputere SA (qui se traduit par Electropower en anglais) est une société roumaine basée à Craiova. Fondée en 1949, c'est l'une des plus grandes entreprises industrielles de Roumanie. Electroputere a produit plus de 2 400 locomotives diesel et 1 050 locomotives électriques pour les chemins de fer roumains, bulgares, chinois et polonais, produisant en outre d'autres véhicules urbains et des équipements complexes.
Électro-ordinateur LE5100/Électro-ordinateur LE5100 :
L'Electroputere LE 5100, également connue sous le nom de CFR Class 40/41/42, est une famille de locomotives électriques (séparées par 3 classes) construites pour les chemins de fer roumains (CFR) pour une utilisation sur le réseau électrifié roumain. Plus de 1000 Class 40 ont été construits par Electroputere (EP) sous licence ASEA dans les EP Craiova Works de 1967 à 1991. Entré en service en 1965, le Class 40 a également opéré sur des chemins de fer privés après l'abrogation du monopole du CFR sur le transport ferroviaire. La grande majorité de tous les moteurs sont toujours en service, à partir de 2020, étant devenus une icône pour les chemins de fer roumains.
Électro-ordinateur V54/Électro-ordinateur V54 :
L' Electroputere (EP) V54 était une série de tramways produite par Electroputere de Craiova , dans (alors) la République populaire de Roumanie dans les années 1950, avec un total de 265 unités construites, à l'exclusion des 37 unités des tramways du Festival V951 antérieurs , produit par URAC Bucarest. Inspiré du tramway PCC, le nom vient du roumain "Vagon (din anul 19)54", traduit par "Tramcar model year 1954".
Électro-ordinateur VFU/Électro-ordinateur VFU :
Electroputere VFU (anciennement Remar SA) est une société d'ingénierie et de fabrication industrielle basée à Pașcani, dans le comté de Iași, en Roumanie. L'entreprise est un leader dans le segment roumain des pièces de rechange.
Electrorana/Electrorana :
Electrorana est un genre éteint de grenouille qui vivait dans ce qui est aujourd'hui le Myanmar dans les forêts du Cénomanien (Crétacé supérieur), il y a 99 millions d'années. Le type et la seule espèce est E. limoae.
Électroréception et_électrogenèse/Électroréception et électrogenèse :
L'électroréception et l'électrogenèse sont les capacités biologiques étroitement liées de percevoir des stimuli électriques et de générer des champs électriques. Les deux sont utilisés pour localiser les proies; des décharges électriques plus fortes sont utilisées dans quelques groupes de poissons pour étourdir les proies. Les capacités se trouvent presque exclusivement chez les animaux aquatiques ou amphibies, car l'eau est un bien meilleur conducteur d'électricité que l'air. Dans l'électrolocalisation passive, les objets tels que les proies sont détectés en détectant les champs électriques qu'ils créent. En électrolocalisation active, les poissons génèrent un champ électrique faible et détectent les différentes distorsions de ce champ créées par des objets conducteurs ou résistants à l'électricité. L'électrolocalisation active est pratiquée par deux groupes de poissons faiblement électriques, les Gymnotiformes (poissons-couteaux) et les Mormyridae (poissons-éléphants), et par Gymnarchus niloticus, le poisson-couteau africain. Un poisson électrique génère un champ électrique à l'aide d'un organe électrique, modifié à partir des muscles de sa queue. Le champ est dit faible s'il est suffisant pour détecter une proie, et fort s'il est suffisamment puissant pour étourdir ou tuer. Le champ peut être constitué de brèves impulsions, comme chez les poissons-éléphants, ou d'une onde continue, comme chez les poissons-couteaux. Certains poissons fortement électriques, comme l'anguille électrique, localisent les proies en générant un faible champ électrique, puis déchargent fortement leurs organes électriques pour étourdir la proie; d'autres poissons fortement électriques tels que le rayon électrique électrolocalisent passivement. Les astronomes sont uniques en ce qu'ils sont fortement électriques mais n'utilisent pas l'électrolocalisation. Les ampoules électroréceptives de Lorenzini ont évolué tôt dans l'histoire des vertébrés ; on les trouve à la fois dans les poissons cartilagineux comme les requins, et dans les poissons osseux comme les coelacanthes et les esturgeons, et doivent donc être anciens. La plupart des poissons osseux ont secondairement perdu leurs ampoules de Lorenzini, mais d'autres électrorécepteurs non homologues ont évolué à plusieurs reprises, y compris chez deux groupes de mammifères, les monotrèmes (ornithorynques et échidnés) et les cétacés (dauphin de Guyane).
Électro-réflectance/Électro-réflectance :
L'électroréflectance (également : réflectance électromodulée) est le changement de réflectivité d'un solide dû à l'influence d'un champ électrique à proximité ou à l'interface du solide avec un liquide. Le changement de réflectivité est le plus visible à des plages très spécifiques d'énergie photonique, correspondant aux bandes interdites aux points critiques de la zone de Brillouin. L'effet d'électroréflectance peut être utilisé pour obtenir une image plus claire de la structure de la bande aux points critiques où il y a un beaucoup de quasi-dégénérescence. Normalement, la structure de bande aux points critiques (points d'intérêt particulier) doit être mesurée dans un contexte d'adsorption à partir de points non critiques à la limite de la zone de Brillouin. En utilisant un champ électrique puissant, le spectre d'adsorption peut être changé en un spectre qui montre des pics à ces points critiques, éliminant essentiellement les points critiques de l'arrière-plan. L'effet a d'abord été découvert et compris dans les matériaux semi-conducteurs, mais des recherches ultérieures ont prouvé que les métaux aussi présentent une électroréflectance. Une première observation de la réflectivité optique changeante de l'or due à un champ électrique présent a été attribuée à un changement d'indice de réfraction du liquide voisin. Cependant, il a été démontré que cela ne pouvait pas être le cas. La nouvelle conclusion était que l'effet devait provenir d'une modulation de la couche d'or proche de la surface.
Electroretard/Electroretard :
Electroretard est le treizième album des Melvins, sorti en 2001 chez Man's Ruin Records. L'album contient une expérience de backmasking ("Shit Storm"), trois reprises et quatre versions retravaillées d'anciennes chansons de Melvins. Bien que sorti sur CD, il allait voir une sortie LP, mais Man's Ruin a fermé au préalable. Il a ensuite été réédité le 2 juin 2015, avec The Bulls & the Bees EP via Ipecac Recordings.
Électrorétinographie/Électrorétinographie :
L'électrorétinographie mesure les réponses électriques de divers types de cellules de la rétine, y compris les photorécepteurs (bâtonnets et cônes), les cellules rétiniennes internes (cellules bipolaires et amacrines) et les cellules ganglionnaires. Des électrodes sont placées sur la surface de la cornée (chaîne de fibres d'argent/nylon DTL ou jet ERG) ou sur la peau sous l'œil (bandes de détection) pour mesurer les réponses rétiniennes. Les réponses de l'épithélium pigmentaire rétinien (RPE) sont mesurées avec un test EOG avec des électrodes de contact avec la peau placées près des canthi. Au cours d'un enregistrement, les yeux du patient sont exposés à des stimuli standardisés et le signal résultant est affiché indiquant l'évolution temporelle de l'amplitude (tension) du signal. Les signaux sont très petits et sont généralement mesurés en microvolts ou nanovolts. L'ERG est composé de potentiels électriques apportés par différents types de cellules dans la rétine, et les conditions de stimulus (flash ou stimulus de motif, si une lumière de fond est présente, et les couleurs du stimulus et du fond) peuvent provoquer une réponse plus forte de certains composants. Si un ERG flash faible est effectué sur un œil adapté à l'obscurité, la réponse provient principalement du système de bâtonnets. Les flash ERG effectués sur un œil adapté à la lumière refléteront l'activité du système de cônes. Des éclairs suffisamment brillants déclencheront des ERG contenant une onde a (déviation négative initiale) suivie d'une onde b (déviation positive). Le bord d'attaque de l'onde a est produit par les photorécepteurs, tandis que le reste de l'onde est produit par un mélange de cellules comprenant des photorécepteurs, des cellules bipolaires, amacrines et de Müller ou des cellules gliales de Müller. Le motif ERG (PERG), évoqué par un stimulus en damier alterné, reflète principalement l'activité des cellules ganglionnaires rétiniennes.
Embrayage électrorhéologique / Embrayage électrorhéologique :
Un embrayage électrorhéologique (embrayage ER) comprend des éléments d'entraînement et menés, généralement parallèles les uns aux autres, qui peuvent être sélectivement mis en prise par l'application d'une tension à un fluide électrorhéologique (ER). Le fluide ER est utilisé comme couplage entre l'entrée et la sortie (éléments d'entraînement et entraînés). L'embrayage agit comme un amplificateur de puissance et l'effet est rapide (de l'ordre de la milliseconde) et réversible.
Fluide électrorhéologique/Fluide électrorhéologique :
Les fluides électrorhéologiques (ER) sont des suspensions de particules extrêmement fines non conductrices mais électriquement actives (jusqu'à 50 micromètres de diamètre) dans un fluide électriquement isolant. La viscosité apparente de ces fluides change de façon réversible jusqu'à 100 000 en réponse à un champ électrique. Par exemple, un liquide ER typique peut passer de la consistance d'un liquide à celle d'un gel, et inversement, avec des temps de réponse de l'ordre de la milliseconde. L'effet est parfois appelé l'effet Winslow du nom de son découvreur, l'inventeur américain Willis Winslow, qui a obtenu un brevet américain sur l'effet en 1947 et a écrit un article publié en 1949.
Électrorures/Électrorures :
Electrorides Inc est un constructeur de véhicules électriques, basé à Laguna Niguel, en Californie. Le fondateur et PDG de la société est Tedd Abramson. Electrorides Zerotruck a fait ses débuts à la conférence et exposition nationale sur les carburants et véhicules alternatifs à Las Vegas du 11 au 14 mai 2008.
Électrorotation/Électrorotation :
L'électrorotation est le mouvement circulaire d'une particule polarisée électriquement. Semblable au glissement d'un moteur électrique, il peut provenir d'un décalage de phase entre un champ électrique rotatif appliqué et les processus de relaxation respectifs et peut donc être utilisé pour étudier les processus ou, s'ils sont connus ou peuvent être décrits avec précision par des modèles, pour déterminer les propriétés des particules. La méthode est populaire en biophysique cellulaire, car elle permet de mesurer les propriétés cellulaires telles que la conductivité et la permittivité des compartiments cellulaires et de leurs membranes environnantes.
Électros Vekris/Électros Vekris :
Electros Vekris (né en 1950), également connu sous le nom de Babis Vekris, est un artiste américain d'origine grecque réputé pour incorporer des LED (diodes électroluminescentes) qui se déplacent en rythme et en séquence dans ses sculptures, installations artistiques et autres œuvres d'art. Il adopte professionnellement le nom Electros en 1990.
Électroscope/Électroscope :
L'électroscope est un des premiers instruments scientifiques utilisés pour détecter la présence d'une charge électrique sur un corps. Il détecte la charge par le mouvement d'un objet de test en raison de la force électrostatique de Coulomb sur celui-ci. La quantité de charge sur un objet est proportionnelle à sa tension. L'accumulation d'une charge suffisante pour détecter avec un électroscope nécessite des centaines ou des milliers de volts, de sorte que les électroscopes sont utilisés avec des sources à haute tension telles que l'électricité statique et les machines électrostatiques. Un électroscope ne peut donner qu'une indication grossière de la quantité de charge ; un instrument qui mesure quantitativement la charge électrique s'appelle un électromètre. L'électroscope a été le premier instrument de mesure électrique. Le premier électroscope était une aiguille pivotante (appelée versorium), inventée par le médecin britannique William Gilbert vers 1600. L'électroscope à boule de moelle et l'électroscope à feuille d'or sont deux types classiques d'électroscope qui sont encore utilisés dans l'enseignement de la physique pour démontrer les principes de l'électrostatique. Un type d'électroscope est également utilisé dans le dosimètre de rayonnement à fibre de quartz. Les électroscopes ont été utilisés par le scientifique autrichien Victor Hess dans la découverte des rayons cosmiques.
Électrosexuel/Électrosexuel :
Electrosexual est un musicien électronique français, compositeur, interprète, producteur de disques et réalisateur de vidéoclips vivant à Berlin.
Matériau électroformable/Matériau électroformable :
Les matériaux électroformables sont des matériaux composites de la classe des matériaux thermoplastiques. Les matériaux électroformables sont des matières plastiques rigides à température ambiante, qui peuvent se présenter sous la forme d'objets divers ou d'éléments plastiques. Ils peuvent se substituer aux polymères thermoplastiques plus courants tels que le PVC, le PE, le PC, l'EVA. La particularité des matériaux électroformables réside dans leur capacité à devenir fluides et malléables lorsqu'une tension électrique est appliquée aux deux extrémités du matériau, avant de redevenir rigides après suppression de la tension. Ce processus peut être réversible. Ce comportement rend le thermoformage rapide, réversible et facile à utiliser pour de nombreuses applications. L'un des bénéfices majeurs est l'amélioration du confort des produits du quotidien en contact avec le corps humain. Les matériaux électroformables sont particulièrement utiles dans les produits dits thermoformables, notamment dans le domaine des équipements sportifs (eg chaussures de ski, semelles, protections corporelles) et dans le domaine médical (eg attelles). Les matériaux électroformables ne doivent pas être confondus avec les polymères électroactifs car ils ne reposent pas sur le même principe physique.
Électrochoc (album)/Électrochoc (album) :
Electroshock est le cinquième album studio de la chanteuse belge Kate Ryan sorti le 25 juin 2012. After Alive, est le premier album qui n'inclut aucune version de couverture et, également, est entièrement en anglais, à l'exception de la version de "Little Braveheart" présentée sur l'album, qui a des paroles en français chantées par Ryan.
Électrochoc (homonymie)/Électrochoc (homonymie) :
L'électrochoc est l'ancienne terminologie de la thérapie électroconvulsive avec des décharges électriques sur le crâne. Electroshock peut également faire référence à: Electroshock (album), un album de 2012 de Kate Ryan Electroshock (lutteur) (né en 1970), Edgar Luna Pozos, un mexicain Luchador Electroshock weapon, une arme utilisée pour neutraliser une personne en lui administrant un choc électrique
Électrochoc (lutteur)/Électrochoc (lutteur) :
Edgar Luna Pozos (né le 22 avril 1970) est un Luchador mexicain ou lutteur professionnel mieux connu sous le nom de ring Electroshock, qu'il a utilisé tout en travaillant pour la promotion de lutte professionnelle mexicaine Asistencia Asesoría y Administración (AAA) depuis 1997. Pozos est marié à la luchadora Lady Apache et est le frère de Luchador Charly Manson. Comme Electroshock Pozos a été membre des groupes Los Vipers, La Legión Extranjera et Los Wagnermaniacos. Il est le vainqueur du tournoi Rey de Reyes ("King of Kings") 2009 et une fois AAA Mega Champion.
Arme à électrochocs/Arme à électrochocs :
Une arme à électrochocs est une arme moins létale qui utilise un choc électrique pour neutraliser une cible soit en perturbant temporairement le contrôle musculaire volontaire et/ou en se conformant à la douleur. Il existe plusieurs types d'armes à électrochocs. Un électrochoc n'est pas un taser, bien que les deux termes soient souvent utilisés de manière interchangeable, les pistolets paralysants et les Tasers font référence à deux appareils différents. Les pistolets paralysants administrent un choc électrique par contact direct, tandis qu'un appareil Taser administre le choc à travers de fins fils flexibles connectés à deux sondes qui sont tirées dans la cible.
Soudage sous laitier électrique/Soudage sous laitier électrique :
Le soudage sous laitier électroconducteur (ESW) est un procédé de soudage en un seul passage très productif pour les matériaux épais (plus de 25 mm jusqu'à environ 300 mm) en position verticale ou proche de la verticale. (ESW) est similaire au soudage électrogaz, mais la principale différence est que l'arc démarre à un endroit différent. Un arc électrique est initialement amorcé par un fil qui est introduit dans l'emplacement de soudure souhaité, puis le flux est ajouté. Un flux supplémentaire est ajouté jusqu'à ce que le laitier fondu, atteignant la pointe de l'électrode, éteigne l'arc. Le fil est ensuite alimenté en continu à travers un tube de guidage consommable (peut osciller si désiré) dans les surfaces des pièces métalliques et le métal d'apport est ensuite fondu en utilisant la résistance électrique du laitier fondu pour provoquer la coalescence. Le fil et le tube remontent ensuite le long de la pièce tandis qu'un sabot de retenue en cuivre mis en place avant le démarrage (peut être refroidi à l'eau si désiré) est utilisé pour maintenir la soudure entre les plaques en cours de soudage. Le soudage sous laitier électroconducteur est principalement utilisé pour assembler des plaques et/ou des profilés en acier à faible teneur en carbone qui sont très épais. Il peut également être utilisé sur de l'acier de construction si certaines précautions sont respectées, et pour des jeux de barres en aluminium de grande section. Ce processus utilise une tension de courant continu (DC) comprise généralement entre environ 600 A et 40-50 V, des courants plus élevés sont nécessaires pour les matériaux plus épais. Parce que l'arc est éteint, ce n'est pas un processus d'arc.
Électro-intelligent/Électro-intelligent :
Electrosmart est une application Android qui mesure les ondes électromagnétiques de radiofréquence émises par diverses sources telles que les téléphones mobiles (réseaux cellulaires, c'est-à-dire 2G, 3G, 4G, 5G), les points d'accès WiFi, les appareils Bluetooth, etc. L'application utilise l'antenne des téléphones mobiles. pour calculer la pollution des ondes et les classer en fonction de la puissance de cette source particulière. L'application fournit également des recommandations pour modérer l'exposition. Les données collectées sont administrées en France et conservées par le comité d'éthique d'Inria.
Dépôt d'électroétincelles/dépôt d'électroétincelles :
Le dépôt par électroétincelle est un processus de fabrication par micro-soudage généralement utilisé pour réparer les dommages causés aux composants mécaniques de précision ou précieux tels que les outils de moulage par injection. Ce processus peut également être appelé "durcissement par étincelle", "trempe par étincelle" ou "alliage par étincelle".
Electrospinning/Electrospinning :
L'électrofilage est une méthode de production de fibres qui utilise la force électrique pour étirer des fils chargés de solutions de polymères ou de polymères fondus jusqu'à des diamètres de fibres de l'ordre de quelques centaines de nanomètres. L'électrofilage partage les caractéristiques à la fois de l'électropulvérisation et du filage à sec en solution classique des fibres. Le processus ne nécessite pas l'utilisation de chimie de coagulation ou de températures élevées pour produire des fils solides à partir d'une solution. Cela rend le procédé particulièrement adapté à la production de fibres utilisant des molécules larges et complexes. L'électrofilage à partir de précurseurs fondus est également pratiqué ; cette méthode garantit qu'aucun solvant ne peut être transféré dans le produit final.
Electrosport/Electrosport :
L'Electrosport (également décrit comme "Electric-sport") était un véhicule électrique de taille compacte basé sur l'AMC Hornet qui a été converti par l'Electric Fuel Propulsion Company (EFP) de Ferndale, Michigan.
Électropulvérisation/Électropulvérisation :
Le nom électrospray est utilisé pour un appareil qui utilise l'électricité pour disperser un liquide ou pour l'aérosol fin résultant de ce processus. La haute tension est appliquée à un liquide alimenté par un émetteur (généralement un capillaire en verre ou métallique). Idéalement, le liquide atteignant la pointe de l'émetteur forme un cône de Taylor, qui émet un jet de liquide à travers son sommet. Les ondes variqueuses à la surface du jet entraînent la formation de petites gouttelettes liquides très chargées, qui sont dispersées radialement en raison de la répulsion coulombienne.
Ionisation par électrospray/Ionisation par électrospray :
L'ionisation par électrospray (ESI) est une technique utilisée en spectrométrie de masse pour produire des ions à l'aide d'un électrospray dans lequel une haute tension est appliquée à un liquide pour créer un aérosol. Il est particulièrement utile pour produire des ions à partir de macromolécules car il surmonte la propension de ces molécules à se fragmenter lorsqu'elles sont ionisées. L'ESI est différent des autres processus d'ionisation (par exemple, la désorption/ionisation laser assistée par matrice (MALDI)) car il peut produire des ions à charges multiples, étendant efficacement la plage de masse de l'analyseur pour s'adapter aux ordres de grandeur kDa-MDa observés dans les protéines et leurs fragments polypeptidiques associés. La spectrométrie de masse utilisant l'ESI est appelée spectrométrie de masse à ionisation par électrospray (ESI-MS) ou, moins communément, spectrométrie de masse par électrospray (ES-MS). L'ESI est une technique dite «d'ionisation douce», car il y a très peu de fragmentation. Cela peut être avantageux dans le sens où l'ion moléculaire (ou plus précisément un pseudo-ion moléculaire) est presque toujours observé, mais très peu d'informations structurelles peuvent être obtenues à partir du simple spectre de masse obtenu. Cet inconvénient peut être surmonté en couplant l'ESI avec la spectrométrie de masse en tandem (ESI-MS/MS). Un autre avantage important de l'ESI est que les informations en phase solution peuvent être conservées dans la phase gazeuse. La technique d'ionisation par électrospray a été rapportée pour la première fois par Masamichi Yamashita et John Fenn en 1984. Le développement de l'ionisation par électrospray pour l'analyse de macromolécules biologiques a été récompensé par l'attribution du prix Nobel de chimie à John Bennett Fenn en 2002. L'un des instruments originaux utilisé par le Dr Fenn est exposé au Science History Institute de Philadelphie, en Pennsylvanie.
Appareil sensible à l'électricité statique/Appareil sensible à l'électricité statique :
Un dispositif sensible à l'électricité statique (souvent abrégé ESD) est tout composant (principalement électrique) qui peut être endommagé par des charges statiques courantes qui s'accumulent sur les personnes, les outils et d'autres non-conducteurs ou semi-conducteurs. ESD est généralement synonyme de décharge électrostatique.
Analyseur électrostatique/Analyseur électrostatique :
Un analyseur électrostatique ou ESA est un instrument utilisé en optique ionique qui utilise un champ électrique pour permettre le passage des seuls ions ou électrons qui ont une énergie spécifique donnée. Il concentre également ces particules (les concentre) dans une zone plus petite. Les ESA sont généralement utilisés comme composants d'instrumentation spatiale, pour limiter la gamme d'énergie de balayage (détection) et, par conséquent, la gamme de particules ciblées pour la détection et la mesure scientifique. L'analogue le plus proche en optique photonique est un filtre.
Revêtement électrostatique/revêtement électrostatique :
Le revêtement électrostatique est un processus de fabrication qui utilise des particules chargées pour peindre plus efficacement une pièce. La peinture, sous forme de particules en poudre ou de liquide atomisé, est initialement projetée vers une pièce conductrice à l'aide de méthodes de pulvérisation normales, puis est accélérée vers la pièce par une puissante charge électrostatique. Un ajout au revêtement électrostatique (ou e-coating ) consiste à plonger des pièces électriquement conductrices dans un réservoir de peinture qui est ensuite chargé électrostatiquement. La liaison ionique de la peinture au métal crée le revêtement de peinture, dans lequel son épaisseur est directement proportionnelle à la durée pendant laquelle les pièces sont laissées dans le réservoir et à la durée pendant laquelle la charge reste active. Une fois les pièces retirées du réservoir de peinture, elles sont rincées pour éliminer tout résidu de peinture qui n'est pas lié ioniquement, laissant un mince film de peinture liée électrostatiquement sur la surface de la pièce.
Déviation électrostatique/Déviation électrostatique :
La déviation électrostatique fait référence à une manière de modifier la trajectoire d'un faisceau de particules chargées par l'utilisation d'un champ électrique appliqué transversalement à la trajectoire des particules. La technique est appelée électrostatique parce que la force et la direction du champ appliqué changent lentement par rapport au temps qu'il faut aux particules pour traverser le champ, et peuvent donc être considérées comme ne changeant pas (être statiques) pour une seule particule.
Déviation électrostatique_(élément_structurel)/Déviation électrostatique (élément structurel) :
En physique moléculaire/nanotechnologie, la déviation électrostatique est la déformation d'une structure/d'un élément en forme de faisceau plié par un champ électrique (Fig. 1). Cela peut être dû à l'interaction entre les champs électrostatiques et la charge nette ou les effets de polarisation électrique. La structure/l'élément en forme de poutre est généralement en porte-à-faux (fixé à l'une de ses extrémités). Dans les nanomatériaux, les nanotubes de carbone (NTC) sont typiques des déviations électrostatiques. Les mécanismes de déviation électrique dus à la polarisation électrique peuvent être compris comme suit : Comme le montre la Fig.2, lorsqu'un matériau est amené dans un champ électrique (E), le champ a tendance à décaler la charge positive (en rouge) et la charge négative (en bleu) dans des directions opposées. Ainsi, des dipôles induits sont créés. La figure 3 montre une structure/élément en forme de poutre dans un champ électrique. L'interaction entre le moment dipolaire moléculaire et le champ électrique se traduit par un couple induit (T). Alors ce couple tend à aligner le faisceau vers la direction du champ. Dans le cas d'un CNT en porte-à-faux (Fig. 1), il serait plié dans la direction du champ. Pendant ce temps, le couple et la rigidité induits électriquement du CNT se font concurrence. Cette déformation a été observée expérimentalement. Cette propriété est une caractéristique importante pour les NTC promettant des applications de systèmes nanoélectromécaniques, ainsi que pour leur fabrication, séparation et électromanipulation. Récemment, plusieurs systèmes nanoélectromécaniques basés sur des NTC en porte-à-faux ont été signalés, tels que : des nanorelais, des nanocommutateurs, des nanopinces et un dispositif de rétroaction qui sont conçus pour des utilisations de mémoire, de détection ou d'actionnement. Par ailleurs, des études théoriques ont été menées pour tenter de comprendre pleinement la déviation électrique des nanotubes de carbone.
Dispositif_de_détection_électrostatique/Dispositif de détection électrostatique :
Un dispositif de détection électrostatique, ou EDD, est un équipement spécialisé couramment utilisé dans l'examen des documents en question pour révéler des indentations ou des impressions sur du papier qui pourraient autrement passer inaperçues. Il s'agit d'une technique non destructive (n'endommageant pas les preuves en question), permettant d'effectuer des tests supplémentaires. Il s'agit d'une technique sensible capable de détecter des indentations sur des pages plusieurs couches sous la feuille supérieure et plusieurs années après la création des indentations. L'équipement EDD et les techniques d'enquête ont joué un rôle central dans l'annulation d'un certain nombre de condamnations au Royaume-Uni, car il a été possible de démontrer que les déclarations de témoins avaient été modifiées ou signées sur des pages vierges dans l'ordre inverse des notes principales. Cela a été au cœur d'un certain nombre d'affaires examinées par la brigade des crimes graves des West Midlands qui ont fait l'objet d'un appel. Les allégations de falsification de preuves et de déclarations de témoins ont conduit à la dissolution de l'unité et à l'annulation de plus de 60 condamnations, de nombreux appels s'appuyant sur des preuves EDD.
Décharge électrostatique/Décharge électrostatique :
Une décharge électrostatique (ESD) est un flux soudain et momentané de courant électrique entre deux objets chargés électriquement provoqué par un contact, un court-circuit électrique ou une panne diélectrique. Une accumulation d'électricité statique peut être causée par une tribocharge ou par induction électrostatique. L'ESD se produit lorsque des objets chargés différemment sont rapprochés ou lorsque le diélectrique entre eux tombe en panne, créant souvent une étincelle visible. L'ESD peut créer des étincelles électriques spectaculaires (la foudre, avec le son du tonnerre qui l'accompagne, est un événement ESD à grande échelle), mais aussi des formes moins dramatiques qui peuvent ne pas être vues ni entendues, mais néanmoins suffisamment grandes pour endommager les appareils électroniques sensibles . Les étincelles électriques nécessitent une intensité de champ supérieure à environ 40 kV/cm dans l'air, comme cela se produit notamment lors des coups de foudre. D'autres formes d'ESD comprennent la décharge corona des électrodes pointues et la décharge en brosse des électrodes émoussées. Les décharges électrostatiques peuvent provoquer des effets nocifs importants dans l'industrie, notamment des explosions de gaz, de vapeurs de carburant et de poussière de charbon, ainsi que la défaillance de composants électroniques à semi-conducteurs tels que les circuits intégrés. Ceux-ci peuvent subir des dommages permanents lorsqu'ils sont soumis à des tensions élevées. Les fabricants d'électronique établissent donc des zones de protection électrostatiques exemptes d'électricité statique, en utilisant des mesures pour empêcher la charge, comme éviter les matériaux à forte charge et des mesures pour éliminer l'électricité statique telles que la mise à la terre des travailleurs humains, la fourniture de dispositifs antistatiques et le contrôle de l'humidité. Les simulateurs ESD peuvent être utilisés pour tester des appareils électroniques, par exemple avec un modèle de corps humain ou un modèle d'appareil chargé.
Décharges électrostatiques_matériaux/Matériaux de décharge électrostatique :
Les matériaux à décharge électrostatique (matériaux ESD) sont des plastiques qui réduisent l'électricité statique pour protéger contre les dommages aux appareils sensibles à l'électricité statique (ESD) ou pour empêcher l'inflammation accidentelle de liquides ou de gaz inflammables.
Champmètre électrostatique/Champmètre électrostatique :
Un champmètre électrostatique, également appelé compteur statique, est un outil utilisé dans l'industrie du contrôle statique. Il est utilisé pour la mesure sans contact de la charge électrostatique sur un objet. Il mesure la force entre les charges induites dans un capteur et la charge présente à la surface d'un objet. Cette force est convertie en volts, mesurant à la fois la tension de crête initiale et la vitesse à laquelle elle diminue. Fonctionnement : une sonde de contrôle de charge est placée à proximité (1 mm à 5 mm) de la surface à mesurer et le corps de la sonde est porté au même potentiel que l'inconnue mesurée par un circuit électronique. Cela permet d'obtenir une mesure de haute précision qui est pratiquement insensible aux variations des distances sonde-surface. La technique empêche également la formation d'arc entre la sonde et la surface mesurée lors de la mesure de hautes tensions. Méthode alternative : le fonctionnement d'un mesureur de champ électrostatique est basé sur le processus de charge-décharge d'une électrode électriquement flottante : la source corona charge une électrode flottante, qui se décharge avec une fréquence de répétition régulière vers l'électrode de terre. La fréquence de répétition de la décharge est la grandeur mesurée qui est fonction du champ électrostatique de fond. Outre le contrôle de la charge statique dans les environnements sensibles aux décharges électrostatiques (ESD), une autre application possible est la mesure du champ électrique atmosphérique, si une sensibilité suffisante est disponible.
Microscope à force électrostatique/Microscope à force électrostatique :
La microscopie à force électrostatique (EFM) est un type de microscopie à force atomique dynamique sans contact où la force électrostatique est sondée. ("Dynamique" signifie ici que le porte-à-faux oscille et n'entre pas en contact avec l'échantillon). Cette force est due à l'attraction ou à la répulsion de charges séparées. Il s'agit d'une force à longue portée qui peut être détectée à 100 nm ou plus de l'échantillon.
Générateur électrostatique/Générateur électrostatique :
Un générateur électrostatique, ou machine électrostatique, est un générateur électrique qui produit de l'électricité statique, ou de l'électricité à haute tension et à faible courant continu. La connaissance de l'électricité statique remonte aux premières civilisations, mais pendant des millénaires elle n'est restée qu'un phénomène intéressant et mystificateur, sans théorie pour expliquer son comportement et souvent confondue avec le magnétisme. À la fin du XVIIe siècle, les chercheurs avaient mis au point des moyens pratiques de générer de l'électricité par friction, mais le développement des machines électrostatiques n'a vraiment commencé qu'au XVIIIe siècle, lorsqu'elles sont devenues des instruments fondamentaux dans les études sur la nouvelle science de l'électricité. Les générateurs électrostatiques fonctionnent en utilisant une alimentation manuelle (ou autre) pour transformer un travail mécanique en énergie électrique, ou en utilisant des courants électriques. Les générateurs électrostatiques manuels développent des charges électrostatiques de signes opposés rendues à deux conducteurs, en utilisant uniquement des forces électriques, et fonctionnent en utilisant des plaques, des tambours ou des courroies mobiles pour transporter une charge électrique vers une électrode à haut potentiel.
Induction électrostatique/Induction électrostatique :
L'induction électrostatique, également appelée « influence électrostatique » ou simplement « influence » en Europe et en Amérique latine, est une redistribution de la charge électrique dans un objet, causée par l'influence de charges à proximité. En présence d'un corps chargé, un conducteur isolé développe une charge positive à une extrémité et une charge négative à l'autre extrémité. L'induction a été découverte par le scientifique britannique John Canton en 1753 et le professeur suédois Johan Carl Wilcke en 1762. Les générateurs électrostatiques, tels que la machine de Wimshurst, le générateur de Van de Graaff et l'électrophore, utilisent ce principe. Voir aussi Stephen Gray dans ce contexte. En raison de l'induction, le potentiel électrostatique (tension) est constant en tout point d'un conducteur. L'induction électrostatique est également responsable de l'attraction des objets légers non conducteurs, tels que les ballons, les chutes de papier ou de polystyrène, vers les charges électriques statiques. Les lois d'induction électrostatique s'appliquent dans des situations dynamiques dans la mesure où l'approximation quasistatique est valide.
Ion_cyclotron_wave électrostatique/Onde cyclotron ionique électrostatique :
En physique des plasmas, une onde cyclotronique ionique électrostatique est une oscillation longitudinale des ions (et des électrons) dans un plasma magnétisé, se propageant presque (mais pas exactement) perpendiculairement au champ magnétique. L'angle (en radians) entre la direction de propagation et la direction perpendiculaire au champ magnétique doit être supérieur à environ la racine carrée du rapport de masse, m e m je {\displaystyle {\sqrt {\frac {m_{e}}{m_ {i}}}}} , afin que les électrons puissent se déplacer le long des lignes de champ de crête à creux pour satisfaire la relation de Boltzmann. La relation de dispersion est ω 2 = Ω c 2 + k 2 v s 2 {\displaystyle \omega ^{2}=\Omega _{c}^{2}+k^{2}v_{s}^{2}} , où Ωc est la fréquence du cyclotron ionique et vs est la vitesse du son ionique. Cette relation est le résultat des forces de rappel dues à la force de Lorentz (voir Oscillation hybride supérieure pour plus de détails), à la force électrostatique (le terme Te en vs) et à la pression ionique (le terme Ti en vs).
Lentille électrostatique/lentille électrostatique :
Une lentille électrostatique est un dispositif qui aide au transport de particules chargées. Par exemple, il peut guider les électrons émis par un échantillon vers un analyseur d'électrons, de la même manière qu'une lentille optique aide au transport de la lumière dans un instrument optique. Les systèmes de lentilles électrostatiques peuvent être conçus de la même manière que les lentilles optiques, de sorte que les lentilles électrostatiques grossissent ou convergent facilement les trajectoires des électrons. Une lentille électrostatique peut également être utilisée pour focaliser un faisceau ionique, par exemple pour réaliser un microfaisceau pour irradier des cellules individuelles.
Lévitation électrostatique/lévitation électrostatique :
La lévitation électrostatique est le processus d'utilisation d'un champ électrique pour faire léviter un objet chargé et contrecarrer les effets de la gravité. Il a été utilisé, par exemple, dans l'expérience de goutte d'huile de Robert Millikan et est utilisé pour suspendre les gyroscopes dans Gravity Probe B pendant le lancement. En raison du théorème d'Earnshaw, aucun arrangement statique des champs électrostatiques classiques ne peut être utilisé pour faire léviter de manière stable une charge ponctuelle. Il existe un point d'équilibre où les deux champs s'annulent, mais c'est un équilibre instable. En utilisant des techniques de rétroaction, il est possible d'ajuster les charges pour obtenir une lévitation quasi statique.
Haut-parleur électrostatique/Haut-parleur électrostatique :
Un haut-parleur électrostatique (ESL) est une conception de haut-parleur dans laquelle le son est généré par la force exercée sur une membrane suspendue dans un champ électrostatique.
Moteur électrostatique/Moteur électrostatique :
Un moteur électrostatique ou moteur à condensateur est un type de moteur électrique basé sur l'attraction et la répulsion d'une charge électrique. Un autre type de moteur électrostatique est le propulseur à entraînement ionique électrostatique de l'engin spatial où les forces et le mouvement sont créés par des ions accélérant de manière électrostatique.
Accélérateur_de_particules électrostatique/Accélérateur de particules électrostatique :
Un accélérateur de particules électrostatique est un accélérateur de particules dans lequel des particules chargées sont accélérées à une énergie élevée par un potentiel de haute tension statique. Cela contraste avec l'autre grande catégorie d'accélérateurs de particules, les accélérateurs de particules à champ oscillant, dans lesquels les particules sont accélérées par des champs électriques oscillants. En raison de leur conception plus simple, les types électrostatiques ont été les premiers accélérateurs de particules. Les deux types les plus courants sont le générateur Van de Graaf inventé par Robert Van de Graaff en 1929 et l'accélérateur Cockcroft-Walton inventé par John Cockcroft et Ernest Walton en 1932. L'énergie maximale des particules produites par les accélérateurs électrostatiques est limitée par la tension maximale qui peut être réalisé la machine. Celle-ci est à son tour limitée par la rupture de l'isolation à quelques mégavolts. Les accélérateurs oscillants n'ont pas cette limitation, ils peuvent donc atteindre des énergies de particules plus élevées que les machines électrostatiques. Les avantages des accélérateurs électrostatiques par rapport aux machines à champ oscillant comprennent un coût moindre, la capacité de produire des faisceaux continus et des courants de faisceau plus élevés qui les rendent utiles à l'industrie. En tant que tels, ils sont de loin les accélérateurs de particules les plus largement utilisés, avec des applications industrielles telles que la production d'emballages plastiques rétractables, les appareils à rayons X haute puissance, la radiothérapie en médecine, la production de radio-isotopes, les implanteurs ioniques dans la production de semi-conducteurs et la stérilisation. De nombreuses universités dans le monde possèdent des accélérateurs électrostatiques à des fins de recherche. Les accélérateurs à champ oscillant à haute énergie intègrent généralement une machine électrostatique comme premier étage, pour accélérer les particules à une vitesse suffisamment élevée pour les injecter dans l'accélérateur principal. Les accélérateurs électrostatiques sont un sous-ensemble des accélérateurs linéaires (linacs). Alors que tous les linacs accélèrent les particules en ligne droite, les accélérateurs électrostatiques utilisent un champ d'accélération fixe à partir d'une seule source haute tension, tandis que les linacs radiofréquence utilisent des champs électriques oscillants à travers une série d'intervalles d'accélération.
Capteur électrostatique/ Capteur électrostatique :
Un capteur électrostatique convertit le mouvement mécanique en un signal électrique au moyen d'une capacité électrique variable. Ce type de micro, dans lequel la plaque mobile est une anche métallique vibrante, est utilisé dans certains types de pianos électroniques et d'orgues comme méthode peu coûteuse de génération de sons.
Traceur électrostatique/traceur électrostatique :
Un traceur électrostatique est un type de traceur qui dessine des images sur papier avec un processus électrostatique. Ils sont le plus souvent utilisés pour l'ingénierie assistée par ordinateur (IAO), produisant des images tramées via un modèle de toner liquide ou de toner sec. Les modèles à toner liquide utilisent un toner qui est chargé positivement et devient ainsi attiré par la charge négative du papier. Cela se produit après le passage des particules de toner à travers une ligne d'électrodes sous la forme de fils minuscules ou de pointes. L'espacement des fils contrôle la résolution du traceur ; par exemple, 100 ou 400 fils au pouce. Les modèles de toner sec utilisent un processus similaire à la xérographie dans les photocopieurs. Contrairement à une imprimante laser ou un photocopieur, il n'y a pas de tambour de transfert utilisé dans la plupart des traceurs électrostatiques ; le papier d'imagerie est directement exposé au réseau d'électrodes de charge. Les traceurs électrostatiques peuvent imprimer en noir et blanc ou en couleur. Certains modèles gèrent des formats de papier allant jusqu'à six pieds de large. Les versions plus récentes sont des imprimantes laser grand format et concentrent la lumière sur un tambour chargé à l'aide de lasers ou de LED. La qualité d'image produite par certains traceurs électrostatiques était inférieure à celle des traceurs à stylo contemporains, mais la vitesse et l'économie accrues les rendaient utiles. Contrairement à un traceur à plume, le temps de tracé d'un traceur électrostatique pixellisé était indépendant du niveau de détail de l'image. Les traceurs couleur électrostatiques modernes se trouvent dans l'industrie graphique à court terme, imprimant sur une variété de surfaces de papier ou de film plastique. Les traceurs électrostatiques étaient connus aux débuts de l'infographie ; en 1967, plusieurs fabricants fournissaient des traceurs électrostatiques dans le commerce.
Précipitateur électrostatique/Précipitateur électrostatique :
Un dépoussiéreur électrostatique (ESP) est un dispositif sans filtre qui élimine les particules fines, comme la poussière et la fumée, d'un gaz en circulation en utilisant la force d'une charge électrostatique induite entravant au minimum le flux de gaz à travers l'unité. Contrairement aux épurateurs humides, qui s'appliquent directement au milieu fluide en circulation, un ESP applique de l'énergie uniquement aux particules en cours de collecte et est donc très efficace dans sa consommation d'énergie (sous forme d'électricité).
Séparateur électrostatique/Séparateur électrostatique :
Un séparateur électrostatique est un dispositif de séparation massique des particules dans un faisceau chargé de faible énergie. Un exemple est le précipitateur électrostatique utilisé dans les centrales électriques au charbon pour traiter les gaz d'échappement, en éliminant les petites particules qui causent la pollution de l'air. La séparation électrostatique est un processus qui utilise des charges électrostatiques pour séparer les particules de matériau broyées. Processus industriel utilisé pour séparer de grandes quantités de particules de matériaux, la séparation électrostatique est le plus souvent utilisée dans le processus de tri des minerais. Ce processus peut aider à éliminer les matières précieuses du minerai, ou il peut aider à éliminer les matières étrangères pour purifier une substance. Dans l'exploitation minière, le processus de broyage du minerai minier en particules dans le but de séparer les minéraux est appelé enrichissement. Généralement, les charges électrostatiques sont utilisées pour attirer ou repousser des matériaux chargés différemment. Lorsque la séparation électrostatique utilise la force d'attraction pour trier les particules, les particules conductrices adhèrent à un objet de charge opposée, tel qu'un tambour métallique, les séparant ainsi du mélange de particules. Lorsque ce type d'enrichissement utilise une force répulsive, il est normalement utilisé pour modifier la trajectoire des objets qui tombent afin de les trier en différents endroits. De cette façon, lorsqu'un mélange de particules tombe devant un objet répulsif, les particules avec la charge correcte s'éloignent des autres particules lorsqu'elles sont repoussées par l'objet de charge similaire. Une charge électrique peut être positive ou négative - les objets avec une charge positive repoussent d'autres objets chargés positivement, les obligeant ainsi à s'éloigner l'un de l'autre, tandis qu'un objet chargé positivement attirerait un objet chargé négativement, provoquant ainsi le rapprochement des deux . Des expériences montrant le tri électrostatique en action peuvent aider à clarifier le processus. Pour montrer la séparation électrostatique à la maison, une expérience peut être menée en utilisant des cacahuètes qui sont encore dans leur coquille. Lorsque les coques sont retirées des cacahuètes et délicatement brisées en morceaux, un appareil chargé électrostatiquement, comme un peigne frotté rapidement contre un pull en laine, ramassera les coques de cacahuètes avec de l'électricité statique. Les coquilles écrasées légères qui sont chargées de manière opposée au peigne s'éloignent facilement des parties comestibles de l'arachide lorsque le peigne est passé à proximité. La séparation électrostatique des conducteurs est une méthode d'enrichissement ; une autre méthode d'enrichissement courante est l'enrichissement magnétique. La séparation électrostatique est une méthode de tri préférée lorsqu'il s'agit de séparer les conducteurs des non-conducteurs de séparation électrostatique. De la même manière que la séparation électrostatique trie les particules avec différentes charges électrostatiques, la valorisation magnétique trie les particules qui répondent à un champ magnétique. L'enrichissement électrostatique est efficace pour éliminer les particules, telles que les cendres du charbon extrait, tandis que la séparation magnétique fonctionne bien pour éliminer le minerai de fer magnétique des dépôts d'argile dans la terre.
Septum électrostatique/septum électrostatique :
Un septum électrostatique est un dispositif de champ électrique dipolaire utilisé dans les accélérateurs de particules pour injecter ou extraire un faisceau de particules dans ou depuis un synchrotron. Dans un septum électrostatique, essentiellement un septum de champ électrique, deux zones distinctes peuvent être identifiées, une avec un champ électrique et une région sans champ. Les deux zones sont séparées par un mur physique appelé le septum. Une caractéristique importante des septa est d'avoir un champ homogène dans l'espace et aucun champ dans la région du faisceau circulant.
Dépôt_en_vapeur_assisté_par_pulvérisation_électrostatique/Dépôt en phase vapeur assisté par pulvérisation électrostatique :
Le dépôt en phase vapeur assisté par pulvérisation électrostatique (ESAVD) est une technique (développée par une société appelée IMPT) pour déposer des couches minces et épaisses d'un revêtement sur divers substrats. En termes simples, des précurseurs chimiques sont pulvérisés à travers un champ électrostatique vers un substrat chauffé, les produits chimiques subissent une réaction chimique contrôlée et sont déposés sur le substrat en tant que revêtement requis. Les techniques de pulvérisation électrostatique ont été développées dans les années 1950 pour la pulvérisation de particules ionisées sur des substrats chargés ou chauffés. ESAVD (sous la marque IMPT sous le nom de Layatec) est utilisé pour de nombreuses applications sur de nombreux marchés, notamment : Revêtements de barrière thermique pour aubes de turbine de moteur à réaction Diverses couches minces dans la fabrication d'écrans plats et de panneaux photovoltaïques, de cellules solaires à couches minces à base de CIGS et de CZTS. Composants électroniques Revêtements biomédicaux Revêtements de verre (tels qu'autonettoyants) Revêtements de protection contre la corrosionLe procédé présente des avantages par rapport aux autres techniques de dépôt de couches (plasma, faisceau d'électrons) en ce qu'il ne nécessite pas l'utilisation de vide, de faisceau d'électrons ou de plasma, ce qui réduit les coûts de fabrication. Il utilise également moins d'énergie et de matières premières, ce qui le rend plus respectueux de l'environnement. De plus, l'utilisation du champ électrostatique signifie que le processus peut facilement revêtir des pièces 3D complexes.
Pulvérisation électrostatique_ionisation/ionisation par pulvérisation électrostatique :
L'ionisation par pulvérisation électrostatique (ESTASI) est une méthode d'ionisation ambiante pour l'analyse par spectrométrie de masse (MS) d'échantillons situés sur une surface plane ou poreuse, ou à l'intérieur d'un microcanal. Il a été développé en 2011 par le groupe du professeur Hubert H. Girault à l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse. Dans un processus ESTASI typique, une gouttelette d'un solvant protique contenant des analytes est déposée sur une zone d'échantillon d'intérêt qui est elle-même montée sur un substrat isolant. Sous ce substrat et juste en dessous de la gouttelette, une électrode est placée et connectée à une haute tension pulsée (HV) pour charger électrostatiquement la gouttelette pendant la pulsation. Lorsque la pression électrostatique est supérieure à la tension superficielle, des gouttelettes et des ions sont pulvérisés. ESTASI est un procédé sans contact basé sur le couplage capacitif. L'un des avantages d'ESTASI est que l'électrode et la gouttelette d'échantillon agissent sans contact, évitant ainsi toute oxydation ou réduction des composés de l'échantillon à la surface de l'électrode, ce qui se produit souvent lors de l'ionisation par électrospray standard (ESI). ESTASI est une nouvelle technique d'ionisation ambiante puissante qui a déjà trouvé de nombreuses applications dans la détection de différents analytes, tels que des molécules organiques, des peptides et des protéines dont le poids moléculaire peut atteindre 70 kDa. En outre, il a été utilisé pour coupler la SM avec diverses techniques de séparation, notamment l'électrophorèse capillaire et la focalisation isoélectrique sur gel, et il a été appliqué avec succès sous pression atmosphérique à l'analyse directe d'échantillons avec seulement quelques étapes de préparation.
Unités électrostatiques/Unités électrostatiques :
Le système d'unités électrostatiques (CGS-ESU) est un système d'unités utilisé pour mesurer des quantités de charge électrique, de courant électrique et de tension dans le système centimètre-gramme-seconde (ou "CGS") d'unités métriques. Dans les unités électrostatiques, la charge électrique est définie par la force qu'elle exerce sur d'autres charges. Bien que les unités CGS aient été pour la plupart remplacées par le Système international d'unités, les unités électrostatiques sont encore utilisées occasionnellement dans certaines applications, notamment dans certains types de physique. comme en physique des particules et en astrophysique. Les principales unités électrostatiques sont : Le statcoulomb, appelé franklin ou "esu" pour la charge électrique Le statvolt pour la tension Le statampere pour le courant électrique. Les unités CGS-ESU pour les grandeurs magnétiques sont rarement utilisées et n'ont pas de noms particuliers. Les sources ont tendance à utiliser simplement "esu" ou l'unité dérivée exprimée en termes d'unités de base CGS. Par exemple, l'unité d'induction magnétique est g1/2/cm3/2, correspondant à ccgs gauss, et correspondant à ccgs×10−4 tesla, où ccgs = c/(cm/s) = 29979245800 est la partie numérique de la vitesse de lumière c exprimée en unités CGS.
Voltmètre électrostatique/Voltmètre électrostatique :
Le voltmètre électrostatique peut faire référence à un compteur de charge électrostatique, également appelé voltmètre à courant continu de surface, ou à un voltmètre pour mesurer de grands potentiels électriques, traditionnellement appelé voltmètre électrostatique.
Électrostatique/Électrostatique :
L'électrostatique est une branche de la physique qui étudie les charges électriques au repos (électricité statique). Depuis l'Antiquité, on sait que certains matériaux, comme l'ambre, attirent les particules légères après frottement. Le mot grec pour ambre, ἤλεκτρον (ḗlektron), était ainsi la source du mot « électricité ». Les phénomènes électrostatiques proviennent des forces que les charges électriques exercent les unes sur les autres. Ces forces sont décrites par la loi de Coulomb. Même si les forces induites électrostatiquement semblent plutôt faibles, certaines forces électrostatiques sont relativement importantes. La force entre un électron et un proton, qui forment ensemble un atome d'hydrogène, est d'environ 36 ordres de grandeur plus forte que la force gravitationnelle agissant entre eux. Il existe de nombreux exemples de phénomènes électrostatiques, allant de ceux aussi simples que l'attraction d'une pellicule plastique sur la main après son retrait d'un emballage, à l'explosion apparemment spontanée de silos à grains, à l'endommagement des composants électroniques lors de la fabrication, et au photocopieur et au laser. fonctionnement de l'imprimante. L'électrostatique implique l'accumulation de charges à la surface des objets en raison du contact avec d'autres surfaces. Bien que l'échange de charge se produise chaque fois que deux surfaces entrent en contact et se séparent, les effets de l'échange de charge ne sont généralement remarqués que lorsqu'au moins l'une des surfaces a une résistance élevée au flux électrique, car les charges qui sont transférées y sont piégées pendant une durée suffisamment longue pour leurs effets à observer. Ces charges restent alors sur l'objet jusqu'à ce qu'elles se répandent au sol ou soient rapidement neutralisées par une décharge. Le phénomène bien connu d'un "choc" statique est causé par la neutralisation de la charge accumulée dans le corps à partir du contact avec des surfaces isolées.
Activation électrostatique%E2%80%93pneumatique/Activation électrostatique-pneumatique :
L'activation électrostatique-pneumatique est une méthode d'actionnement pour façonner des membranes minces pour les systèmes microélectromécaniques et microoptoélectromécaniques. Cette méthode bénéficie d'un fonctionnement à grande vitesse et d'une faible consommation d'énergie. Il peut également provoquer une grande déflexion sur les membranes minces. Les dispositifs MEMS électrostatiques-pneumatiques se composent généralement de deux membranes avec une cavité scellée entre elles. Un actionneur d'appel à membrane dévie dans la cavité par pression électrostatique pour comprimer l'air et augmenter la pression d'air. Une pression élevée pousse l'autre membrane et provoque une forme de dôme. Avec un actionnement électrostatique direct sur la membrane, une forme concave est obtenue. Cette méthode est utilisée dans les miroirs déformables MEMS pour créer des miroirs convexes et concaves. L'actionnement électrostatique-pneumatique peut doubler le déplacement maximal d'une membrane mince par rapport à la seule membrane actionnée électrostatique. De plus, un avantage mécanique est possible en utilisant l'actionnement électrostatique-pneumatique. La cavité étant remplie d'air, l'amplification mécanique est inférieure à celle des machines hydrauliques avec un fluide non compressible.
Pièces moulées en acier électro/pièces moulées en acier électro :
Electrosteel Castings Limited est une société basée à Kolkata, en Inde. C'est l'un des plus grands fabricants de tuyaux en fonte ductile (DI) du sous-continent indien, avec une capacité de production de 280 000 MT par an. Le chiffre d'affaires actuel de la société est de 277 millions de dollars américains. Electrosteel a été le pionnier dans la mise en place d'une usine de tuyaux en fonte ductile en Inde en 1994 et fait partie des cinq plus grands producteurs de tuyaux en fonte filée au monde.
Électrostephanus/Électrostéphanus :
Electrostephanus est un genre éteint de guêpe couronnée de la famille des hyménoptères Stephanidae, et est le seul genre placé dans la sous-famille Electrostephaninae. Le genre contient quatre espèces décrites, E. brevicornis, E. neovenatus, E. janzeni et E. petiolatus, placées dans deux sous-genres E. (Electrostephanus) et E. (Electrostephanodes). Electrostephanus est connu à partir de plusieurs fossiles de l'Éocène moyen trouvés en Europe.
Électrostriction/Électrostriction :
L'électrostriction (cf. magnétostriction) est une propriété de tous les non-conducteurs électriques, ou diélectriques, qui les fait changer de forme sous l'application d'un champ électrique.
Électrostrymon/Électrostrymon :
Electrostrymon est un genre de papillons néotropicaux de la famille des Lycaenidae.
Angelia Electrostrymon / Angelia Electrostrymon :
Electrostrymon angelia, le porte-queue fauve, est une espèce de porte-queue de la famille des papillons Lycaenidae. On le trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Electrostrymon angelia est 4352.
Denier d'Electrostrymon/Denier d'Electrostrymon :
Electrostrymon denarius est un papillon de la famille des Lycaenidae.
Electrostrymon joya/Electrostrymon joya :
Electrostrymon joya, le porte-queue muet, est un papillon de la famille des Lycaenidae. Il a été décrit par Paul Dognin en 1895. On le trouve du sud du Texas et du Mexique à l'Équateur, au Pérou et à Tobago, ainsi qu'aux Antilles néerlandaises. L'habitat se compose d'ouvertures et de lisières dans les forêts fluviales tropicales semi-décidues et les secondes pousses. L'envergure est de 24 à 30 mm. Le dessus des mâles est brun orangé et le dessous est fauve avec une ligne postmédiane rouge. Les femelles sont identiques à Electrostrymon hugon. Les adultes volent d'avril à janvier sous les tropiques. Il y a trois générations ou plus par an. Ils se nourrissent de nectar de fleurs. Les larves se nourrissent des fleurs de Mangifera indica et de Psiguria racemosa.
Casserole Electrostrymon/casserole Electrostrymon :
Electrostrymon pan est un papillon de la famille des Lycaenidae. Il a été décrit par Dru Drury en 1773 de la Jamaïque.
Électrochirurgie/Électrochirurgie :
L'électrochirurgie est l'application d'une polarité alternative à haute fréquence (radiofréquence) à un tissu biologique comme moyen de couper, coaguler, dessécher ou fulgurer un tissu. (Ces termes sont utilisés de manière spécifique pour cette méthodologie—voir ci-dessous). Ses avantages incluent la capacité de faire des coupes précises avec une perte de sang limitée. Les dispositifs électrochirurgicaux sont fréquemment utilisés lors d'opérations chirurgicales pour aider à prévenir les pertes de sang dans les salles d'opération des hôpitaux ou lors de procédures ambulatoires. Dans les procédures électrochirurgicales, le tissu est chauffé par un courant électrique. Bien que les appareils électriques qui créent une sonde chauffée puissent être utilisés pour la cautérisation des tissus dans certaines applications, l'électrochirurgie fait référence à une méthode différente de l'électrocoagulation. L'électrocoagulation utilise la conduction thermique d'une sonde chauffée à haute température par un courant électrique continu (un peu à la manière d'un fer à souder). Cela peut être accompli par un courant continu provenant de piles sèches dans un dispositif de type lampe-stylo. L'électrochirurgie, en revanche, utilise un courant alternatif de radiofréquence (RF) pour chauffer le tissu par une oscillation intracellulaire induite par RF de molécules ionisées qui entraîne une élévation de la température intracellulaire. Lorsque la température intracellulaire atteint 60 degrés Celsius, la mort cellulaire instantanée se produit. Si les tissus sont chauffés à 60–99 degrés C, les processus simultanés de dessiccation des tissus (déshydratation) et de coagulation des protéines se produisent. Si la température intracellulaire atteint rapidement 100 degrés C, le contenu intracellulaire subit une conversion liquide en gaz, une expansion volumétrique massive et une vaporisation explosive qui en résulte. Appliquées de manière appropriée avec des pinces électrochirurgicales, la dessiccation et la coagulation entraînent l'occlusion des vaisseaux sanguins et l'arrêt du saignement. Bien que le processus soit techniquement un processus d'électrocoagulation, le terme "électrocoagulation" est parfois utilisé de manière vague, non technique et incorrecte pour le décrire. Le processus de vaporisation peut être utilisé pour ablater des cibles tissulaires ou, par extension linéaire, utilisé pour sectionner ou couper des tissus. Alors que les processus de vaporisation/coupe et de dessiccation/coagulation sont mieux réalisés avec des formes d'onde à tension relativement basse, continues ou quasi continues, le processus de fulguration est réalisé avec des formes d'onde modulées à tension relativement élevée. La fulguration est un type superficiel de coagulation, généralement créé par l'envoi d'un courant haute tension modulé à l'arc au tissu qui est rapidement desséché et coagulé. L'application continue de courant à ce tissu à haute impédance entraîne un chauffage résistif et l'obtention de températures très élevées - suffisamment pour provoquer la dégradation des molécules organiques en sucres et même en carbone, d'où les textures sombres de la carbonisation des tissus. La diathermie est utilisée par certains comme synonyme d'électrochirurgie, mais dans d'autres contextes, la diathermie signifie un chauffage diélectrique, produit par la rotation de dipôles moléculaires dans un champ électromagnétique à haute fréquence. Cet effet est le plus largement utilisé dans les fours à micro-ondes ou certains dispositifs d'ablation de tissus qui fonctionnent à des fréquences gigahertz. Des fréquences plus basses, permettant une pénétration plus profonde, sont utilisées dans les processus industriels. L'électrochirurgie RF est couramment utilisée dans pratiquement toutes les disciplines chirurgicales, y compris les procédures chirurgicales dermatologiques, gynécologiques, cardiaques, plastiques, oculaires, de la colonne vertébrale, ORL, maxillo-faciales, orthopédiques, urologiques, neuro- et générales ainsi que certaines procédures dentaires. L'électrochirurgie RF est réalisée à l'aide d'un générateur électrochirurgical RF (également appelé unité électrochirurgicale ou ESU) et d'une pièce à main comprenant une ou deux électrodes - un instrument monopolaire ou bipolaire. Toute l'électrochirurgie RF est bipolaire, donc la différence entre les instruments monopolaires et bipolaires est que les instruments monopolaires ne comprennent qu'une seule électrode tandis que les instruments bipolaires incluent les deux électrodes dans leur conception. L'instrument monopolaire appelé "électrode active" lorsqu'il est sous tension, nécessite l'application d'un autre instrument monopolaire appelé "électrode dispersive" ailleurs sur le corps du patient qui fonctionne pour "défocaliser" ou disperser le courant RF, empêchant ainsi les lésions thermiques du tissu sous-jacent. Cette électrode dispersive est fréquemment et à tort appelée « plot de masse » ou « électrode neutre ». Cependant, pratiquement tous les systèmes électrochirurgicaux RF actuellement disponibles sont conçus pour fonctionner avec des circuits isolés - l'électrode dispersive est directement attachée à l'ESU, et non à la «terre». Le même courant électrique est transmis à la fois à l'électrode dispersive et à l'électrode active, il n'est donc pas "neutre". Le terme "électrode de retour" est également techniquement incorrect puisque les courants électriques alternatifs font référence à une polarité alternative, une circonstance qui entraîne un flux bidirectionnel à travers les deux électrodes du circuit. Les instruments bipolaires sont généralement conçus avec deux électrodes "actives", comme une pince pour sceller les vaisseaux sanguins. Cependant, l'instrument bipolaire peut être conçu de sorte qu'une électrode soit dispersive. Le principal avantage des instruments bipolaires est que la seule partie du patient incluse dans le circuit est celle qui se trouve entre les deux électrodes, une circonstance qui élimine le risque de détournement de courant et d'événements indésirables associés. Cependant, à l'exception des dispositifs conçus pour fonctionner dans un fluide, il est difficile de vaporiser ou de couper des tissus avec des instruments bipolaires.
Electrosynthèse/Electrosynthèse :
L'électrosynthèse en chimie est la synthèse de composés chimiques dans une cellule électrochimique. Par rapport à la réaction redox ordinaire, l'électrosynthèse offre parfois une sélectivité et des rendements améliorés. L'électrosynthèse est activement étudiée en tant que science et a également des applications industrielles. L'électro-oxydation a également un potentiel pour le traitement des eaux usées.
Électrotachyscope/Électrotachyscope :
L'Elektrischen Schnellseher (littéralement "Electrical Quick-Viewer") ou Electrotachyscope était l'un des premiers systèmes cinématographiques développé par le chronophotographe Ottomar Anschütz entre 1886 et 1894. Il a réalisé au moins sept versions différentes de la machine, y compris un projecteur, un judas et plusieurs versions avec des photographies en verre illuminées sur une roue rotative visualisées sur un écran en verre laiteux de 12,5 cm de large par jusqu'à sept personnes en même temps.
Électrotaxie/Électrotaxie :
L'électrotaxie, également connue sous le nom de galvanotaxie, est le mouvement dirigé de cellules biologiques ou d'organismes guidés par un champ ou un courant électrique. Le mouvement dirigé de l'électrotaxie peut prendre plusieurs formes, telles que ; croissance, développement, nage active et migration passive. Une grande variété de cellules biologiques peuvent naturellement détecter et suivre les champs électriques CC. De tels champs électriques apparaissent naturellement dans les tissus biologiques au cours du développement et de la guérison. Ces observations et d'autres ont conduit à des recherches sur la façon dont les champs électriques appliqués peuvent avoir un impact sur la cicatrisation des plaies. Une augmentation du taux de cicatrisation des plaies est régulièrement observée et on pense que cela est dû à la migration cellulaire et à d'autres voies de signalisation activées par le champ électrique. Des recherches supplémentaires ont été menées sur l'impact des champs électriques appliqués sur les métastases cancéreuses, la morphogenèse, le guidage des neurones, la motilité des bactéries pathogènes, la formation de biofilms et de nombreux autres phénomènes biologiques.
Electrotettix/Electrotettix :
Electrotettix est un genre éteint de criquet pygmée trouvé dans l'ambre collecté en République dominicaine. Représenté par une seule espèce, Electrotettix attenboroughi, qui vivait il y a 18 à 20 millions d'années, il se nourrissait principalement de mousses, de champignons et d'algues. Le nom du genre est dérivé de l'électrum, latin pour "ambre", et du grec tettix, qui signifie "sauterelle". L'espèce a été nommée d'après Sir David Attenborough. La femelle mesure 8 millimètres de long : le mâle est inconnu. L'espèce se distingue des membres modernes de la sous-famille des Cladonotinae par le fait qu'elle conserve des ailes résiduelles, une caractéristique perdue quelque part entre les spécimens anciens et les espèces plus modernes. E. attenboroughi a été identifié à partir d'une collection d'ambre de l'Illinois Natural History Survey, qui avait été stockée dans une armoire sous un évier depuis sa collecte dans les années 1950 par l'entomologiste Milton Sanderson.
Électrothéâtre Stanislavski/Électrothéâtre Stanislavski :
L'électrothéâtre Stanislavsky (russe : Электротеатр Станиславский), connu de 1948 à 2013 sous le nom de théâtre dramatique Stanislavsky, et de 1946 à 1948 sous le nom de théâtre d'opéra et de théâtre Stanislavsky, est un théâtre de Moscou. Il a été fondé en 1935 en tant que studio d'opéra et de théâtre. Il fonctionne comme un théâtre dramatique depuis 1948. Depuis 1950, il est situé au 23, rue Tverskaya. En 2013, il a été fermé pour rénovation et en 2015 a été rouvert sous son nom actuel. Il est membre de l'Union des Théâtres d'Europe depuis 2017. Le directeur artistique du théâtre est Boris Yukhananov.
Electrotherapeutics/Electrotherapeutics :
L'électrothérapie est un terme général désignant l'utilisation de l'électricité en thérapeutique, c'est-à-dire dans le soulagement et la guérison des maladies. Il est utilisé comme traitement, comme la thérapie électroconvulsive et la TENS. Dans le fonctionnement technique de l'électrolyse médicale, les précautions les plus minutieuses sont requises. La solution du médicament doit être préparée avec de l'eau aussi pure que possible, récemment distillée. La substance spongieuse formant l'électrode doit être exempte de toute trace de substances électrolytiques. Par conséquent, tous les matériaux utilisés doivent être lavés à l'eau distillée. Le coton absorbant répond à toutes les exigences et s'achète facilement. La zone d'introduction peut être exactement circonscrite en découpant un trou dans une feuille de pansement adhésif qui est appliquée sur la peau et sur laquelle les électrodes électrolytiques sont appuyées. Le grand avantage des méthodes électrolytiques est qu'elles permettent de remplacer un traitement général par un traitement strictement local et que les cellules peuvent être saturées exactement au degré et à la profondeur requis. car la peau leur est imperméable, mais par électrolyse, ils peuvent être introduits à la profondeur exacte requise. Les effets locaux des ions dépendent du dosage ; ainsi une faible dose des ions de zinc stimule la croissance des cheveux, mais une dose plus forte produit la mort du tissu. Naturellement, les différents ions produisent des effets différents. L'électrolyse peut également être utilisée pour extraire du corps des ions nocifs, comme l'acide urique et oxalique d'un patient souffrant de goutte.
Électrothérapie/Électrothérapie :
L'électrothérapie est l'utilisation de l'énergie électrique comme traitement médical. En médecine, le terme électrothérapie peut s'appliquer à une variété de traitements, y compris l'utilisation d'appareils électriques tels que les stimulateurs cérébraux profonds pour les maladies neurologiques. Le terme a également été appliqué spécifiquement à l'utilisation du courant électrique pour accélérer la cicatrisation des plaies. De plus, le terme "électrothérapie" ou "thérapie électromagnétique" a également été appliqué à une gamme de dispositifs médicaux et de traitements alternatifs.
Électrothérapie (cosmétique)/Électrothérapie (cosmétique) :
L'électrothérapie cosmétique est une gamme de soins de beauté qui utilise de faibles courants électriques traversant la peau pour produire plusieurs effets thérapeutiques tels que la tonification musculaire du corps : 226 et le micro-lifting du visage. Elle est basée sur l'électrothérapie, qui a été étudiée et acceptée dans le domaine de la rééducation, bien que "les communautés scientifiques et médicales aient eu tendance à écarter ou à écarter l'utilisation de l'électrothérapie pour des muscles sains". L'utilisation de l'électricité dans les cosmétiques remonte à l'époque fin du 19e siècle, presque cent ans après que Luigi Galvani ait découvert que l'électricité peut faire se contracter le muscle d'une cuisse de grenouille (voir galvanisme). Des recherches ultérieures en électrophysiologie ont été menées par des personnes telles que Robert O. Becker, le Dr Björn Nordenström, ancien président du Comité de sélection Nobel de médecine, et le Dr Thomas Wing, qui a inventé certains des premiers dispositifs à micro-courant.
Électrotherme/Électrotherme :
Electrotherm (India) Limited a été fondée en 1983 pour répondre aux besoins de tous les segments de l'industrie sidérurgique, des fonderies et de l'industrie du traitement thermique. Aujourd'hui, Electrotherm est un conglomérat diversifié ayant des activités dans le domaine de l'ingénierie et des projets destinés à l'industrie de l'acier et de la fonderie ; fabrication de transformateurs ; fabrication d'acier; fabrication de tuyaux en fonte ductile; fabrication de véhicules à batterie; énergie renouvelable; pylône de ligne de transmission et éducation. Electrotherm (India) Limited, constituée en 1983, est le plus grand fabricant indien de fours de fusion à induction utilisés pour la fabrication de l'acier. Plus de 25 millions de tonnes d'acier sont produites chaque année en Inde sur les fours de fusion à induction fournis par Electrotherm au cours des 30 dernières années. Electrotherm a fourni plus de 5500 équipements à plus de 3000 clients dans 58 pays. Electrotherm est engagé dans des activités multi-divisions à savoir. fabrication de fours à induction industriels, d'équipements de chauffage par induction, de fours à arc CC, de transformateurs, de convertisseurs de raffinage des métaux, de fonte brute de haute qualité, de fonte spongieuse, de billettes, de structures, de barres TMT, de tuyaux DI, d'acier allié et de véhicules à batterie. Electrotherm a été créée en 1983 et a initialement construit des fours industriels pour l'industrie de l'acier et des métaux. L'entreprise est surtout connue pour sa gamme de véhicules électriques YO Bykes lancée en 2005. Il y a quatre divisions chez Electrotherm :
Technologie électrothermique-chimique/Technologie électrothermique-chimique :
La technologie électrothermique-chimique (ETC) est une tentative d'augmenter la précision et l'énergie initiale des futurs canons de chars, d'artillerie et de systèmes d'armes rapprochées en améliorant la prévisibilité et le taux d'expansion des propulseurs à l'intérieur du canon. Un pistolet électrothermique-chimique utilise une cartouche de plasma pour allumer et contrôler le propulseur de la munition, en utilisant l'énergie électrique pour déclencher le processus. L'ETC augmente les performances des propulseurs solides conventionnels, réduit l'effet de la température sur l'expansion du propulseur et permet d'utiliser des propulseurs plus avancés et à plus haute densité. La technologie est en cours de développement depuis le milieu des années 1980 et fait actuellement l'objet de recherches actives aux États-Unis par le laboratoire de recherche de l'armée, les laboratoires nationaux Sandia et des sous-traitants de l'industrie de la défense, notamment FMC Corporation, General Dynamics Land Systems, Olin Ordnance et Soreq. Centre de recherche nucléaire. Il est possible que la propulsion électrothermique-chimique des canons fasse partie intégrante du futur système de combat de l'armée américaine et de ceux d'autres pays comme l'Allemagne et le Royaume-Uni. La technologie électrothermique-chimique fait partie d'un vaste programme de recherche et développement qui englobe toute la technologie des pistolets électriques, tels que les pistolets à rail et les pistolets à bobine.
Étanchéité_de_vaisseau_bipolaire_électrothermique/Étanchéité de cuve bipolaire électrothermique :
Le scellement électrothermique bipolaire des vaisseaux (EBVS) est une technologie d'électrochirurgie permettant de sceller les vaisseaux sanguins jusqu'à 7 mm de diamètre. La technologie a été introduite en 1998 et depuis lors, elle a été largement utilisée pour une variété d'interventions chirurgicales laparoscopiques et ouvertes. En plus de sceller les vaisseaux sanguins, les instruments modernes sont conçus pour saisir et couper une variété de tissus. Un certain nombre d'entreprises proposent des systèmes EBVS, notamment BOWA, Covidien, Conmed, Ethicon Endo-Surgery, Erbe Medical, KLS Martin Group, Olympus et Applied Medical.
Retour électrothermique/Retour électrothermique :
En électronique, la rétroaction électrothermique est l'interaction du courant électrique et de la température dans un appareil avec une résistance électrique dépendant de la température. Cette interaction provient du chauffage Joule. La dépendance à la température de la résistance électrique est décrite par la dérivée de la résistance par rapport à la température dR/dT. Les semi-conducteurs présentent généralement un dR/dT négatif. Les supraconducteurs présentent un grand dR/dT positif sur la transition de phase supraconductrice. Les métaux normaux (non supraconducteurs) présentent généralement un dR/dT positif qui diminue jusqu'à zéro à très basse température. Si un appareil a un dR/dT positif, une augmentation de température (par exemple, due à des fluctuations thermiques ou à l'absorption d'un photon) augmentera la résistance électrique R. Si l'appareil est polarisé avec une tension constante V, cette augmentation de la résistance diminuera la puissance Joule P = V2/R. La diminution de l'échauffement Joule va faire revenir l'appareil à sa température d'équilibre. Ceci est connu sous le nom de rétroaction électrothermique négative, car le changement de chauffage Joule s'oppose au changement de température. Si l'appareil est plutôt polarisé avec un courant constant I, la puissance Joule P = I2R augmentera si la température augmente. Ainsi, le chauffage Joule amplifie un changement de température, un effet connu sous le nom de rétroaction électrothermique positive. La situation est inversée pour le cas d'un dR/dT négatif. La rétroaction électrothermique est importante pour décrire les performances de plusieurs types de photodétecteurs tels que le bolomètre, le capteur de bord de transition et le détecteur à photon unique à nanofil supraconducteur.
Instabilité électrothermique/Instabilité électrothermique :
L'instabilité électrothermique (également appelée instabilité d'ionisation, instabilité de non-équilibre ou instabilité de Velikhov dans la littérature) est une instabilité magnétohydrodynamique (MHD) apparaissant dans les plasmas non thermiques magnétisés utilisés dans les convertisseurs MHD. Il a été découvert théoriquement pour la première fois en 1962 et mesuré expérimentalement dans un générateur MHD en 1963 par Evgeny Velikhov. "Cet article montre qu'il est possible d'affirmer de manière suffisamment précise que l'instabilité d'ionisation est le problème numéro un pour l'utilisation d'un plasma à électrons chauds."
Potentiel électrotonique/Potentiel électrotonique :
En physiologie, l'électrotonus fait référence à la propagation passive de la charge à l'intérieur d'un neurone et entre les cellules du muscle cardiaque ou les cellules du muscle lisse. Passif signifie que les changements dépendant de la tension dans la conductance de la membrane ne contribuent pas. Les neurones et autres cellules excitables produisent deux types de potentiels électriques : Le potentiel électrotonique (ou potentiel gradué), un potentiel local non propagé, résultant d'une modification locale de la conductance ionique (par exemple synaptique ou sensorielle qui engendre un courant local). Lorsqu'il se propage le long d'une étendue de membrane, il devient exponentiellement plus petit (décrément). Potentiel d'action, une impulsion propagée. Les potentiels électrotoniques représentent des modifications du potentiel de membrane du neurone qui n'entraînent pas la génération d'un nouveau courant par les potentiels d'action. Cependant, tous les potentiels d'action commencent par des potentiels électrotoniques dépolarisant la membrane au-dessus du potentiel de seuil qui convertit le potentiel électrotonique en potentiel d'action. Les neurones qui sont petits par rapport à leur longueur, comme certains neurones du cerveau, n'ont que des potentiels électrotoniques (on pense que les cellules amacrines en étoile dans la rétine ont ces propriétés) ; les neurones plus longs utilisent des potentiels électrotoniques pour déclencher le potentiel d'action. Les potentiels électrotoniques ont une amplitude qui est généralement de 5 à 20 mV et ils peuvent durer de 1 ms à plusieurs secondes. Afin de quantifier le comportement des potentiels électrotoniques, deux constantes sont couramment utilisées : la constante de temps de membrane τ et la constante de longueur de membrane λ. La constante de temps de la membrane mesure le temps nécessaire à un potentiel électrotonique pour chuter passivement à 1/e ou 37 % de son maximum. Une valeur typique pour les neurones peut être de 1 à 20 ms. La constante de longueur de membrane mesure la distance qu'il faut pour qu'un potentiel électrotonique tombe à 1 / e ou 37% de son amplitude à l'endroit où il a commencé. Les valeurs courantes de la constante de longueur des dendrites sont de 0,1 à 1 mm. Les potentiels électrotoniques sont conduits plus rapidement que les potentiels d'action, mais s'atténuent rapidement et ne conviennent donc pas à la signalisation longue distance. Le phénomène a été découvert pour la première fois par Eduard Pflüger.
Electrotrichogenèse/Electrotrichogenèse :
L'électrotrichogenèse (ETG) implique la stimulation des follicules pileux du cuir chevelu avec la charge électrique d'un champ électrostatique. Trois études sont répertoriées dans la base de données PubMed relatives à la technique. L'électrotrichogénèse a été approuvée en Europe avec le marquage CE, en tant que dispositif médical. Il a également été approuvé par Santé Canada et le bureau de santé australien.
Électrotrophe/Électrotrophe :
Un électrotrophe est un micro-organisme qui peut recevoir les électrons nécessaires à sa croissance à partir d'une borne d'électrode (alimentation électrique). La bactérie chimiolithoautotrophe Acidithiobacillus ferrooxidans, qui vit dans les évents thermiques océaniques, s'est avérée présenter un comportement électrotrophique dans des expériences. En particulier, il commute la source d'électrons pour l'assimilation du carbone des ions Fe2+ diffusibles vers une électrode à condition que le courant électrique soit la seule source d'énergie et d'électrons.
Électrotropisme/Électrotropisme :
L'électrotropisme, également connu sous le nom de galvanotropisme, est une sorte de tropisme qui entraîne la croissance ou la migration d'un organisme, généralement une cellule, en réponse à un champ électrique exogène. Plusieurs types de cellules telles que les cellules nerveuses, les cellules musculaires, les fibroblastes, les cellules épithéliales, les algues vertes, les spores et les tubes polliniques, entre autres, ont déjà été signalés comme répondant en se développant ou en migrant dans une direction préférentielle lorsqu'ils sont exposés à un champ électrique. .
Électrotypage/Électrotypage :
L'électrotypage (également galvanoplastie) est une méthode chimique permettant de former des pièces métalliques reproduisant exactement un modèle. La méthode a été inventée par Moritz von Jacobi en Russie en 1838 et a été immédiatement adoptée pour des applications dans l'imprimerie et dans plusieurs autres domaines. Comme décrit dans un traité de 1890, la galvanotypie produit "un fac-similé exact de tout objet ayant une surface irrégulière, qu'il s'agisse d'une plaque d'acier ou de cuivre gravée, d'une gravure sur bois ou d'une forme de type de montage, à utiliser pour l'impression ; ou une médaille, un médaillon, une statue, un buste ou même un objet naturel, à des fins artistiques. "Dans l'art, plusieurs sculptures "en bronze" importantes créées au 19ème siècle sont en fait du cuivre électrotypé, et non du bronze du tout; les sculptures ont été exécutées par électrotypage au moins dans les années 1930. Dans l'imprimerie, l'électrotypage était devenu une méthode standard de production de plaques pour l'impression typographique à la fin des années 1800. Il complétait l'ancienne technologie de stéréotypage, qui impliquait la coulée de métal. En 1901, les stéréotypistes et les électrotypistes de plusieurs pays avaient formé des syndicats autour de ces métiers. Les syndicats ont persisté dans les années 1970, mais à la fin du XXe siècle, après plus d'un siècle d'utilisation généralisée pour la préparation des plaques, les deux technologies avaient été contournées par les transitions vers l'impression offset et vers de nouvelles techniques de préparation des plaques d'impression.
Solution d'électrovide/solution d'électrovide :
En relativité générale, une solution d'électrovide (électrovide) est une solution exacte de l'équation de champ d'Einstein dans laquelle la seule énergie de masse non gravitationnelle présente est l'énergie de champ d'un champ électromagnétique, qui doit satisfaire le Maxwell sans source (espace-temps courbe) équations appropriées à la géométrie donnée. Pour cette raison, les électrovides sont parfois appelés solutions Einstein-Maxwell (sans source).
Electrovamp/Electrovamp :
Electrovamp est un duo électropop gallois, composé des sœurs Tammy-Jay et Kally Davies (la plus jeune), qui ont été signées chez Island Records. Ils s'appelaient à l'origine Kute et ont soutenu Girls Aloud sur leur What Will the Neighbours Say? Tournée en direct composée de 25 dates au Royaume-Uni. Ils ont sorti quatre singles à ce jour, leur premier single, "I Don't Like the Vibe in the VIP", sorti le 31 décembre 2007, suivi de "Drinks Taste Better When They're Free", sorti le 13 octobre 2008 et apparaît sur la bande originale du film comique de 2008 How to Lose Friends & Alienate People (qui comprend également une autre chanson d'eux, intitulée "I Love What You Do"). Electrovamp a été nominé pour le meilleur nouvel artiste aux TRL Awards 2008 en Italie. Ils travaillent maintenant sur la musique de manière indépendante, se séparant de leurs producteurs en raison de différences créatives. Le groupe a également enregistré la chanson "Playing Hardball", un duo avec le chanteur pop américain Adam Tyler. En avril 2012, leur chanson "Electroqueer" a été incluse sur la compilation This Beat Is... POPTRONIK - Volume One. En mai 2012, ils ont sorti leur troisième single officiel "Hands Up", qui a ensuite été réédité en duo avec la célébrité YouTube Keenan Cahill. Leur dernier single, "Instinctual", est sorti en mars 2014.
Électrovaya/Électrovaya :
Electrovaya Inc. est un développeur et fabricant de batteries lithium-ion portables et de systèmes de gestion de batterie pour les secteurs de l'automobile, de l'entreposage, des véhicules guidés autonomes, du réseau électrique, de la médecine et des appareils mobiles. La société est basée à Mississauga, Ontario, Canada.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ganterschwil

Ganpatrao Deshmukh/Ganpatrao Deshmukh : Ganpatrao Deshmukh (10 août 1927 - 30 juillet 2021) était un homme politique indien. Il a été e...