Rechercher dans ce blog

vendredi 9 septembre 2022

Diosmiplex


Dioryctria mutuurai/Dioryctria mutuurai :
Dioryctria mutuurai est une espèce de papillon nocturne du genre Dioryctria. Il a été décrit par Herbert H. Neunzig en 2003 et est connu de l'État américain de Californie.

Dioryctria nivaliensis/Dioryctria nivaliensis :
Dioryctria nivaliensis est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Rebel en 1892 et est connu des îles Canaries. Les larves se nourrissent de Pinus canariensis.
Dioryctria okanaganella/Dioryctria okanaganella :
Dioryctria okanaganella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura, Eugene G. Munroe et Douglas Alexander Ross en 1969. On le trouve dans l'ouest de l'Amérique du Nord, du sud de la Colombie-Britannique au nord de la Californie. Les ailes antérieures sont noires et blanches, avec des écailles rouges sur toute l'aile, en particulier dans les zones basales et terminales. Les adultes volent de la fin juin au début juillet. Les larves se nourrissent de Pinus ponderosa. Ils portaient dans les sites d'alimentation précédents de Dioryctria dans le cambium sous l'écorce ou dans les brindilles.
Dioryctria okui/Dioryctria okui :
Dioryctria okui est une espèce de papillon nocturne du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura en 1958 et est connu du Japon. Les larves se nourrissent du feuillage de l'épinette.
Dioryctria peltieri/Dioryctria peltieri :
Dioryctria peltieri est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Joseph de Joannis en 1908 et est connu d'Algérie. Les larves se nourrissent des cônes des espèces de Cedrus atlantica.
Dioryctria pentictonella/Dioryctria pentictonella :
Dioryctria pentictonella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura, Eugene G. Munroe et Douglas Alexander Ross en 1969 et se trouve en Amérique du Nord, de la Colombie-Britannique au sud de la Californie. Les ailes antérieures sont noires et blanches avec des écailles rougeâtres dans les zones basale, sous-basale, médiale et terminale. Les adultes volent de la mi-avril au début juin. Les larves se nourrissent de Pinus ponderosa et Pinus contorta. Ils se nourrissent des bourgeons de leur plante hôte.
Dioryctria peyerimhoffi/Dioryctria peyerimhoffi :
Dioryctria peyerimhoffi est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Joseph de Joannis en 1921 et est connu d'Algérie et du Maroc. Les larves se nourrissent de Cedrus atlantica. Ils minent les jeunes cônes de leur plante hôte.
Dioryctria pineae/Dioryctria pineae :
Dioryctria pineae est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Otto Staudinger en 1859 et est connu de la péninsule ibérique, de la France, de l'Italie, de la Croatie et de la Grèce. L'envergure est de 36–37 mm.
Dioryctria pinicolella/Dioryctria pinicolella :
Dioryctria pinicolella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Hans Georg Amsel en 1962 et est connu d'Amérique centrale, notamment du Mexique et du Guatemala. L'envergure est de 27 à 32 mm. Les ailes antérieures sont grises avec des nuances plus foncées et deux bandes en zigzag gris vif qui traversent l'aile. Les larves se nourrissent d'Abies religiosa, Pinus cembroides, Pinus hartwegii, Pinus leiophylla, Pinus montezumae, Pinus oocarpa, Pinus radiata, Pinus rudis, Pseudotsuga macrolepis. Les larves creusent les écailles, les graines et l'axe des cônes de leur plante hôte. Ils infestent également les chancres de la rouille causés par les espèces de Cronartium. Les larves sont brun rosé foncé, avec une tête brun foncé. Une fois adultes, ils deviennent gris verdâtres ou violacés.
Dioryctria ponderosae/Dioryctria ponderosae :
Dioryctria ponderosae, la teigne des rameaux ponderosa, est un papillon de nuit de la famille des Pyralidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Harrison Gray Dyar Jr. en 1914. On la trouve en Amérique du Nord, de Washington et du Montana jusqu'à la Californie et le nord du Mexique. Les ailes antérieures sont noires avec quelques écailles rougeâtres dans les zones basales, sous-basales et terminales. Il y a une tache discocellulaire blanche, qui contraste fortement avec l'aile antérieure. Les larves se nourrissent de Pinus ponderosa. Ils forent dans le cambium sous l'écorce de la plante hôte, produisant des masses de poix sur le tronc.
Dioryctria postmajorella/Dioryctria postmajorella :
Dioryctria postmajorella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Herbert H. Neunzig en 1996 et est connu de la République dominicaine. La longueur des ailes antérieures est de 12 à 15 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est grise, tandis que les ailes postérieures sont pâles, mais plus foncées le long des nervures et des bords des ailes. Les larves se nourrissent peut-être de Pinus occidentalis.
Dioryctria pryeri/Dioryctria pryeri :
Dioryctria pryeri, le splendide papillon de nuit à cornes, est une espèce de papillon de nuit du genre Dioryctria. Il a été décrit par Ragonot en 1893, et est connu du Japon, de Taiwan et de Chine. L'envergure est d'environ 17 mm. Les larves se nourrissent des cônes et des branches de diverses espèces de Pinus, dont Pinus tabulaeformis, Pinus massoniana et Pinus koraiensis.
Dioryctria pseudotsugella/Dioryctria pseudotsugella :
Dioryctria pseudotsugella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Eugene G. Munroe en 1959 et est connu du sud de la Colombie-Britannique et de l'Alberta et du sud jusqu'au Nouveau-Mexique. L'envergure des ailes est de 10 à 11 mm. Les ailes antérieures sont brunes avec des bandes blanches et une tache discocellulaire. Les larves se nourrissent des espèces Pseudotsuga menziesii, Picea, Abies et Tsuga. Ils se nourrissent principalement des cônes et du cambium de leur plante hôte, mais ont également été observés sur les aiguilles.
Dioryctria pygmaeella/Dioryctria pygmaeella :
Dioryctria pygmaeella , la teigne du cyprès chauve , est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria . Il a été décrit par Émile Louis Ragonot en 1887 et est limité aux plaines côtières de l'est des États-Unis et de l'est du Texas. Il y a jusqu'à trois générations par an. Les larves se nourrissent dans les cônes de Taxodium distichum et Taxodium ascendens. Les jeunes larves mangent le chorion et creusent dans le cône après avoir fait des trous exploratoires.
Dioryctria raoi/Dioryctria raoi :
Dioryctria raoi est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura en 1971 et est connu du nord de l'Inde. Les larves se nourrissent de Pinus roxburghii et d'autres espèces de Pinus. Ils forent dans les pousses de leur plante hôte.
Dioryctria reniculelloides/Dioryctria reniculelloides :
Dioryctria reniculelloides, le ver du cône de l'épinette, est un papillon nocturne de la famille des Pyralidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Akira Mutuura et Eugene G. Munroe en 1973. On la trouve de la Nouvelle-Écosse à l'Alaska, du sud à l'est jusqu'à New York et du sud à l'ouest jusqu'en Californie et au Nouveau-Mexique. Il a été signalé en Chine en 2009. Occasionnellement abondant, souvent en conjonction avec des épidémies de la tordeuse des bourgeons de l'épinette, le coneworm de l'épinette (Dioryctria reniculelloides Mutuura & Munroe) se produit dans la plupart ou la totalité de l'aire de répartition de l'épinette en Amérique du Nord, se nourrissant de nouveau feuillage et cônes d'épinette et souvent de sapin baumier (Ives et Wong, 1988). Lorsqu'il est abondant, il peut être un ravageur sérieux « particulièrement sur l'épinette blanche » (Hedlin et al. 1980). L'envergure est de 9,5 à 11 mm. Les ailes antérieures sont gris brunâtre avec des lignes noires en zigzag, bordées de blanc. Les ailes postérieures sont gris brunâtre clair avec une bordure claire. Les adultes volent de juin à août en une génération par an. Les larves se nourrissent de Picea, Pseudotsuga menziesii, Tsuga, Abies et Pinus contorta. Ils se nourrissent généralement des cônes de leur plante hôte, mais se retrouvent parfois aussi sur les pousses et les aiguilles. Les larves de la tordeuse des bourgeons de l'épinette causent parfois des dommages superficiels sur les cônes, mais leur effet sur la culture de semences est minime (Ives et Wong 1988), du moins dans le centre du Canada. Capables de causer moins de 10 % d'une culture de graines, les larves du cochylidé des cônes (Henricus fuscodorsana Kearfott) se nourrissent des cônes, endommageant les écailles et les graines (Hedlin et al. 1980). L'espèce hiverne sous forme de larve de premier stade. La nymphose a lieu fin juin et début juillet.
Dioryctria resiniphila/Dioryctria resiniphila :
Dioryctria resiniphila est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Segerer et Pröse, en 1997, et il a été décrit depuis la Grèce. Il a été enregistré en Chine en 2009. L'envergure est de 26 à 30 mm. Les larves se nourrissent d'Abies cephalonica. Ils se nourrissent des cônes de leur plante hôte.
Dioryctria resinosella/Dioryctria resinosella :
Dioryctria resinosella, la teigne des pousses du pin rouge, est une espèce de noctuelle de la famille des Pyralidae décrite par Akira Mutuura en 1982. On la trouve en Ontario et dans le nord des États-Unis. Les larves se nourrissent de Pinus resinosa. Ils infestent les nouvelles pousses et les cônes de leur plante hôte.
Dioryctria robiniella/Dioryctria robiniella :
Dioryctria robiniella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Pierre Millière en 1865, et est connu de France, d'Espagne, de Croatie et d'Italie. L'envergure est de 21 à 22 mm.
Dioryctria rossi/Dioryctria rossi :
Dioryctria rossi est une espèce de papillon nocturne du genre Dioryctria. Ce papillon a été découvert et nommé par le Dr Douglas Alexander Ross, entomologiste en chef au laboratoire et centre de recherche d'entomologie forestière de Vernon à Vernon, en Colombie-Britannique, de 1950 à 1970. Il a été décrit par Eugene G. Munroe en 1959. On le trouve dans l'ouest de l'Amérique du Nord, du sud de la Colombie-Britannique au nord du Mexique et à l'est du Nouveau-Mexique. L'envergure est de 22 à 34 mm. Les ailes antérieures sont brun orangé, sans ligne transversale interne et avec des marques blanchâtres, principalement constituées d'une strie longitudinale. Les ailes postérieures sont pâles. Les larves se nourrissent de Pinus ponderosa, Pinus arizonica et Pinus durangensis. Ils se nourrissent des cônes de leur plante hôte. Les larves mesurent environ 30 mm de long et sont brunes avec des bandes sous-dorsales gris foncé et une tête brun rougeâtre.
Dioryctria rubéole/Dioryctria rubéole :
Dioryctria rubella, la teigne du pin, est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par George Hampson en 1891 et est connu d'Asie du Sud-Est, notamment de Chine et des Philippines. Les larves ont été observées se nourrissant de Pinus kesiya, Pinus merkusii, Pinus caribaea, Pinus taeda et Pinus massoniana. Ils creusent généralement des tunnels et se nourrissent à l'intérieur des pousses de leur plante hôte. Mais endommagez également les branches et les jeunes cônes.
Dioryctria schuetzeella/Dioryctria schuetzeella :
Dioryctria schuetzeella est un papillon nocturne de la famille des Pyralidae. On le trouve dans la majeure partie de l'Europe, à l'exception de la péninsule balkanique, de la péninsule ibérique, de l'Irlande et de l'Ukraine. L'envergure est de 21 à 28 mm. Le papillon vole en une génération de juin à août. Les chenilles se nourrissent de Picea abies.
Dioryctria sierra/Dioryctria sierra :
Dioryctria sierra est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Herbert H. Neunzig en 2003 et est connu de l'État américain de Californie.
Dioryctria simplicella/Dioryctria simplicella :
Dioryctria simplicella est un papillon nocturne de la famille des Pyralidae. Il est connu d'Europe, à l'exception des parties méridionales. L'envergure est de 21 à 30 mm. Les adultes volent de juillet à septembre en une génération par an. Les larves se nourrissent des pousses de Pinus sylvestris et des espèces apparentées.
Dioryctria stenopterella/Dioryctria stenopterella :
Dioryctria stenopterella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Hans Georg Amsel en 1960 et est connu d'Iran.
Dioryctria subtracta/Dioryctria subtracta :
Dioryctria subtracta est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Carl Heinrich en 1956 et est connu de l'État américain du Nouveau-Mexique. L'envergure est de 23 à 25 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé, finement parsemées de blanc faisant apparaître la couleur de fond gris cendré foncé. Les ailes postérieures sont blanches, avec une légère teinte fumée vers l'apex chez les femelles.
Dioryctria sylvestrella/Dioryctria sylvestrella :
Dioryctria sylvestrella, le nouveau nodule du pin ou foreur du pin maritime, est un papillon nocturne de la famille des Pyralidae. On le trouve en Europe, dans certaines parties de l'Asie et de l'Afrique du Nord. L'adulte est un petit insecte tacheté de brun et de blanc d'une envergure de 28 à 35 mm (1,1 à 1,4 po). Le papillon vole en une seule génération de juin à octobre[1] et est un ravageur du pin maritime et de plusieurs autres espèces de pins dont se nourrissent les chenilles.
Dioryctria symphoniella/Dioryctria symphoniella :
Dioryctria symphoniella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par George Hampson en 1899 et est connu d'Assam, en Inde.
Dioryctria sysstratiotes/Dioryctria sysstratiotes :
Dioryctria sysstratiotes est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Harrison Gray Dyar Jr. en 1919 et est connu du Guatemala.
Dioryctria taedae/Dioryctria taedae :
Dioryctria taedae est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Schaber et Wood en 1971 et est connu du Maryland au sud-est des États-Unis. La longueur des ailes antérieures est d'environ 12 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est brun très foncé. Les ailes postérieures sont gris fumé. Il y a deux générations par an, avec des adultes en vol fin août et de nouveau début octobre. Les larves se nourrissent de Pinus taeda. Les larves de la première génération attaquent les pousses terminales de leur plante hôte. L'autre génération se nourrit du développement des cônes de deuxième année au printemps suivant.
Dioryctria taedivorella/Dioryctria taedivorella :
Dioryctria taedivorella , la petite teigne de la pomme de pin à encens , est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria . Il a été décrit par Herbert H. Neunzig et Nancy Antoine Leidy en 1989 et est connu d'Amérique du Nord, où on le trouve de l'est de la Virginie et de la Caroline du Nord au nord de l'Alabama et du Mississippi. La longueur des ailes antérieures est de 12 à 15 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est brune. Les ailes postérieures sont gris fumé, mais plus foncées le long des marges. Les larves se nourrissent de Pinus taeda (pin à encens).
Dioryctria taiella/Dioryctria taiella :
Dioryctria taiella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Hans Georg Amsel en 1970 et est connu d'Afghanistan et du Pakistan. Les larves se nourrissent d'Arceuthobium oxycedri. Les premiers stades pénètrent dans les pousses aériennes, tandis que les larves matures se nourrissent de l'extérieur, principalement à la base des pousses et provoquent la mort des pousses.
Dioryctria tumicolella/Dioryctria tumicolella :
Dioryctria tumicolella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura, Eugene G. Munroe et Douglas Alexander Ross en 1969, et est connu de la Colombie-Britannique, au Canada, mais est peut-être présent dans tout le nord-ouest de l'Amérique du Nord. L'envergure est de 12,5 à 15 mm. Les adultes sont noirs et blancs, avec seulement quelques écailles rouge brunâtre dans la zone sous-basale. Les larves ont été observées se nourrissant dans des renflements de rouille vésiculeuse (Peridermium) sur Pinus ponderosa.
Dioryctria vancouverella/Dioryctria vancouverella :
Dioryctria vancouverella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura, Eugene G. Munroe et Douglas Alexander Ross en 1969 et est connu du sud de la Colombie-Britannique, au Canada. Il porte le nom de la ville de Vancouver, d'où le spécimen type a été recueilli. Les ailes antérieures sont noires et blanches avec des écailles brun-rouge dans les zones basale, sous-basale, médiane et terminale. Les adultes volent de juillet à début août. Les larves se nourrissent principalement de Pinus contorta var. contorta, mais ils ont également été signalés sur Pinus mugo, Pinus nigra et Pinus radiata introduits. Ils se nourrissent principalement des bourgeons de la plante hôte, mais peuvent également se nourrir de pousses.
Dioryctria westerlandi/Dioryctria westerlandi :
Dioryctria westerlandi est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Julian P. Donahue et Herbert H. Neunzig en 2002 et est connu de l'État américain de Californie, mais l'aire de répartition peut s'étendre jusqu'au Nevada. L'envergure est de 13,5 à 18,5 millimètres (0,53 à 0,73 po). Les adultes sont pâles avec des bandes transversales fortement contrastées et des taches rougeâtres. Les adultes volent de juillet à octobre. Les larves se nourrissent peut-être de Pinus jeffreyi.
Dioryctria yatesi/Dioryctria yatesi :
Dioryctria yatesi , le ver du pin des montagnes , est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria . Il a été décrit par Akira Mutuura et Eugene G. Munroe en 1979 et est limité aux montagnes de la côte sud-est des États-Unis et du Tennessee. Les larves se nourrissent de Pinus pungens. Ils portaient les cônes de leur plante hôte.
Dioryctria yiai/Dioryctria yiai :
Dioryctria yiai est une espèce de papillon nocturne du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura et Eugene G. Munroe en 1972 et est connu de Taiwan et de Chine. Il y a une génération par an. Les larves se nourrissent de Pinus massoniana. Ils endommagent les branches, les cônes et les pousses de leur plante hôte. L'espèce hiverne au stade larvaire dans la branche, le cône ou la pousse endommagés.
Dioryctria yuennanella/Dioryctria yuennanella :
Dioryctria yuennanella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Aristide Caradja en 1937 et est connu du Yunnan, en Chine. Les larves se nourrissent de Pinus armandii. Ils endommagent les cônes de deux ans pendant la période de croissance rapide.
Dioryctria zimmermani/Dioryctria zimmermani :
Dioryctria zimmermani, la teigne du pin de Zimmerman, est un papillon de nuit de la famille des Pyralidae. On le trouve dans le sud du Canada et dans les régions du nord-est et des Grands Lacs des États-Unis. Il existe une population isolée dans l'est du Nebraska. L'envergure est d'environ 37 mm. Les ailes antérieures sont tachetées de gris et de rouge/brun avec des marques claires et foncées en zigzag. Les ailes postérieures sont blanc jaunâtre. Il y a une génération par an. Les larves se nourrissent de diverses espèces de Pinus, mais préfèrent le pin autrichien et le pin sylvestre. Les jeunes larves se déplacent vers des sites protégés sous les écailles de l'écorce ou dans des crevasses sous une branche latérale principale. Ici, ils tissent une chambre de soie. A la mi-avril, après avoir hiverné, les larves se nourrissent de l'écorce de leur plante hôte. Ils extraient l'écorce interne de la tige principale et peuvent également se nourrir à l'intérieur des pousses terminales. Il est considéré comme un ravageur sérieux des espèces de pins dans le Midwest des États-Unis. Les larves adultes mesurent de 18 à 25 mm de long. Ils sont de couleur blanc sale à rose ou vert.
Diorygme/Diorygme :
Diorygma est un genre de champignons lichénisés de la famille des Graphidaceae. Le genre a été circonscrit par Franz Gerhard Eschweiler en 1824. Les espèces du genre sont largement distribuées dans les régions tropicales et subtropicales du monde.
Diorygma fuscum/Diorygma fuscum :
Diorygma fuscum est une espèce de lichen crustacé corticole (vivant dans l'écorce) de la famille des Graphidaceae. Trouvé en Chine, il a été officiellement décrit comme une nouvelle espèce en 2016 par Jian Li et Ze-Feng Jia. Le spécimen type a été collecté à Wanmulin, ville de Fangdao (Jian'ou, province du Fujian) à une altitude de 310 m (1 020 pieds); ici, il a été trouvé poussant sur l'écorce. L'épithète spécifique fuscum ("marron") fait référence aux ascospores matures du lichen, qui sont de couleur brunâtre. Les produits chimiques secondaires qui se produisent dans le lichen comprennent l'acide stictique (majeur) et des quantités mineures à infimes d'acide constictique, d'acide hypostictique et d'acide hypoconstictique. La présence d'acide stictique aide à distinguer cette espèce du Diorygma pruinosum similaire.
Diorygma incantatum/Diorygma incantatum :
Diorygma incantatum est une espèce de lichen crustacé corticole (logement de l'écorce) de la famille des Graphidaceae. On le trouve dans le nord et le sud du Brésil.
Diorygma microsporum/Diorygma microsporum :
Diorygma microsporum est une espèce de lichen de la famille des Graphidacées. Il a été décrit comme nouveau pour la science en 2011. Il a une distribution néotropicale et a été collecté en Floride, en Colombie et au Brésil.
Diorygma pauciseptatum/Diorygma pauciseptatum :
Diorygma pauciseptatum est une espèce de lichen corticole (logement de l'écorce) de la famille des Graphidaceae. Trouvé au Brésil, il a été officiellement décrit comme nouveau pour la science en 2014 comme un effort collaboratif de plusieurs lichénologues : Shirley Feuerstein, Iane Cunha, André Aptroot et Marcela Cáceres. Le spécimen type a été collecté par le premier auteur à Fazenda São Paulo (Itaguatins, état de Tocantins), où il a été trouvé poussant sur l'écorce d'un arbre. Le lichen a un thalle opaque, irrégulier, vert jaunâtre, dépourvu de sorédies et d'isidies. Il se caractérise des autres espèces de Diorygma par ses ascospores, qui mesurent 28–32 sur 7 μm et ont de 7 à 9 septa transversaux ; cette espèce a des ascospores avec le moins de septa du genre. De plus, cette espèce contient des acides norstictique et connorstictique, qui sont des produits de lichen qui peuvent être détectés par chromatographie sur couche mince.
Diorygma salazinicum/Diorygma salazinicum :
Diorygma salazinicum est une espèce rare de lichen de la famille des Graphidacées. Trouvé en Thaïlande, il a été officiellement décrit comme une nouvelle espèce en 2014 par Jutarat Sutjaritturakan et Klaus Kalb. Le spécimen type a été collecté à Tambon Wangmai (district de Thai Mueang), où il a été trouvé poussant sur l'écorce d'un arbre à feuilles caduques non identifié. Le lichen n'est connu que de la localité type. L'épithète spécifique fait référence à la présence d'acide salazinique, un produit chimique secondaire. D'autres composés présents dans le lichen sont l'acide stictique, des quantités mineures d'acide cryptostictique et d'acide peristictique, ainsi que des traces d'acide norstictique.
Diorygma sticticum/Diorygma sticticum :
Diorygma sticticum est une espèce de lichen de la famille des Graphidacées. Il a été décrit comme nouveau pour la science en 2011. On le trouve en Thaïlande.
Diorygopyx/Diorygopyx :
Diorygopyx est un genre de Scarabaeidae ou de scarabées de la superfamille des Scarabaeoidea.
Dioryméropsis/Diorymérops :
Diorymeropsis est un genre de charançons des fleurs de la famille des coléoptères Curculionidae. Il y a environ 11 espèces décrites dans Diorymeropsis.
Diorymeropsis xanthoxyli/Diorymeropsis xanthoxyli :
Diorymeropsis xanthoxyli est une espèce de charançon des fleurs de la famille des coléoptères Curculionidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dioryx/Dioryx :
Dioryx est un genre d'escargots terrestres à respiration aérienne de la famille des Alycaeidae. Il était autrefois considéré comme un sous-genre d'Alycaeus.
Dios/Dios :
Dios peut faire référence à : Dios, espagnol pour Dieu Dios, un personnage de la série anime/manga Revolutionary Girl Utena Désorption ionisation sur silicium, une technique d'ionisation en spectrométrie de masse dios (malos), un groupe de rock de Hawthorne, Californie, anciennement connu sous le nom de "dios" dios (album), un album sorti en 2004 par dios (Malos) Syndrome d'obstruction intestinale distale, un syndrome d'obstruction observé dans la mucoviscidose
Dios, patria_y_rey/Dios, patria y rey :
Dios, patria y rey ​​était une devise du carlisme. Ces trois mots (qui peuvent être traduits par "Dieu, Roi et Patrie"), ont été la devise et la pierre angulaire du carlisme tout au long de son existence. Ce que le carlisme entendait par ceux-ci était : Dios (Dieu) : le carlisme croit en la foi catholique comme pierre angulaire de l'Espagne et doit être politiquement actif dans sa défense. Patria (Patrie): Le carlisme est fortement patriotique, le traditionalisme voit la patrie comme l'imbrication de communautés (municipales, régionales, espagnoles) réunies en une seule. Rey (Roi) : Le concept de souveraineté nationale est rejeté. La souveraineté est dévolue au roi, à la fois légitime dans le sang et dans les actes, de la branche carliste de la maison de Bourbon. Mais ce pouvoir est limité par la doctrine de l'Église et les Lois et Usages du Royaume, et par une série de Conciles, de Cortès traditionnelles et d'organismes intermédiaires indépendants de l'État. Le roi doit également être le défenseur des pauvres et le gardien de la justice. Il n'est pas rare que la devise apparaisse dans une autre version, à savoir "Dios, Patria, Fueros, Rey".
Dios (album)/Dios (album) :
dios est un album de dios Malos publié par Startime International en 2004. Cet album a été choisi comme l'un des 100 meilleurs choix de l'éditeur d'Amazon.com en 2005 (#84).
Dios (malos)/Dios (malos):
Le groupe dios (malos), anciennement "dios" avant l'été 2004, est un groupe de musique originaire de Hawthorne, en Californie. Le groupe est composé de l'auteur-compositeur-interprète Joel Morales, des claviéristes James Cabeza de Vaca et Edwin Kampwirth, du bassiste John Paul Caballero et du batteur Patrick Butterworth. En 2004, ils ont sorti leurs dios (alors) éponymes sur StarTime avec des critiques généralement positives. Pitchfork Media a noté l'album 8,0 sur 10 et a déclaré qu'il rendait la pop californienne "un peu moins prévisible". Un album de suivi, dios (malos) a été moins bien accueilli, obtenant 6,1 de Pitchfork.
Dios (malos)_(album)/Dios (malos) (album):
dios (malos) est un album du groupe du même nom, dios (malos). Il est sorti par Vagrant Records le 11 octobre 2005.
Dios Buhawi/Dios Buhawi :
Ponciano Elofre (parfois orthographié Ponciano Elopre), plus tard appelé Dios Buhawi (Hiligaynon pour "Tornado / Whirlwind God"), était un cabeza (chef) d'un barangay à Zamboanguita dans le Negros Oriental, aux Philippines, et le chef d'une révolte politico-religieuse sur Negros à la fin du 19e siècle contre les Espagnols.
Dios Hiéron/Dios Hiéron :
Dios Hieron (grec ancien : Διὸς Ἱερόν) peut faire référence à : Dios Hieron (Ionia) Dios Hieron (Lydia)
Dios Hieron_(Ionie)/Dios Hieron (Ionie):
Dios Hieron ( grec ancien : Διὸς Ἱερόν , signifiant « sanctuaire de Zeus ») était une ville de l' ancienne Ionie , entre Lebedus et Colophon . La position que Stéphane de Byzance attribue au lieu semble s'accorder avec le récit de Thucydide où il est mentionné. Il appartenait à la Ligue délienne puisqu'il est mentionné dans les registres d'hommage d'Athènes entre les années 454/3 et 416/5 avant notre ère. D'autre part, un décret athénien de l'année 427/6 avant notre ère indique qu'à cette époque Dios Hieron dépendait de Colophon. Thucydide écrit qu'en l'an 412 avant notre ère, les Chians, après s'être révoltés contre les Athéniens, ont équipé plusieurs navires dans le but d'encourager d'autres villes à se révolter. Ils étaient à Annaea puis à Dios Hieron, où ils ont rencontré les navires athéniens qui étaient sous le commandement de Diomedon. Les navires Chian s'enfuirent de là vers Ephèse et Teos. Pline l'Ancien dit qu'à son époque, les habitants de Dios Hieron sont venus à Ephèse pour régler leurs affaires juridiques. Son site est situé près de Kurukemer, en Turquie asiatique.
Dios Hieron_(Lydia)/Dios Hieron (Lydia):
Il est situé à 9 km. au nord-est d'Ödemiş/İzmir. (réf : Tmolos'ta saklı kutsal bir kent Dioshieron, Hüseyin Üreten, Journal of International Social Research, Vol 9, Numéro 44 : 562-578) Dios Hieron (grec ancien : Διὸς Ἱερόν, signifiant « Sanctuaire de Zeus') était une ville de l'ancienne Lydie, dans la haute vallée de la rivière Cayster. La ville est devenue une partie de la République romaine et de la province romaine d'Asie avec l'annexion du royaume de Pergame. Il portait également le nom de Diospolis (Διόσπολις), et a été cité par le géographe byzantin du VIe siècle Stephanus de Byzance sous ce nom. Elle a été rebaptisée Christopolis ou Christoupolis (Χριστούπολις, signifiant «ville du Christ») au 7ème siècle et était connue sous le nom de Pyrgium ou Pyrgion (Πυργίον) à partir du 12ème siècle. Pyrgion tomba aux mains des Turcs en 1307 et devint la capitale du beylik d'Aydin. La ville frappait des pièces de monnaie dans l'Antiquité, souvent avec l'inscription "Διοσιερειτων". Son site est situé près de Birgi, en Turquie asiatique.
Dios Ke_Te_Crew/Dios Ke Te Crew :
Dios Ke Te Crew (une faute d'orthographe satirique de l'expression galicienne "Deus que te criou!") Est un groupe de musique Rap formé en 2003 à Ordes, Galiza. Ses membres sont DJ Murdock, Sokram, Mou et Jamas. Leurs chansons sont interprétées en langue galicienne. Plus tard, ils ont également formé un groupe de graffiti et de breakdance. Tous ces aspects du hip hop se rejoignent dans les performances live du groupe, où il est courant d'assister à la peinture de graffitis en arrière-plan de la scène et au breakdance, pendant que le groupe joue ses chansons. Leurs paroles ont tendance à être fortement politiques, critiquant des choses comme le capitalisme, la Guardia Civil, la monarchie espagnole, la discrimination de la langue galicienne ou la corruption.
Dios Nunca_Muere/Dios Nunca Muere :
Dios Nunca Muere (en anglais : God Never Dies) est une valse mexicaine écrite par le compositeur et violoniste Macedonio Alcalá en 1868. Est l'hymne de facto de l'État d'Oaxaca. Dios Nunca Muere a été chanté par des chanteurs célèbres comme Pedro Infante et Javier Solís. Il existe deux versions de la création de cette valse. Le premier dit qu'il a été composé lorsque Macedonio Alcala et sa femme traversaient une situation économique précaire et que le compositeur risquait de mourir, puis son ami Roberto Maqueo, voyant leur sort, l'a quitté sans qu'il remarque 12 pesos en argent. L'autre version dit que des indigènes d'un village voisin lui ont rendu visite pour demander une valse pour le patron de son peuple et ont payé 12 pesos en argent. On raconte que lorsque Alcalá reçut l'argent, il s'assit sur son lit et dessina sur un mur les premières mesures de la valse, qu'il transcrivit plus tard sur papier ; Il a appelé cette valse Dios Nunca Muere en remerciement d'avoir reçu de l'aide quand il en avait besoin. A cette composition ont été attribuées plusieurs paroles dont la plus connue, a été écrite en 1955 par Vicente Garrido Calderón.
Dios de_Pactos/Dios de Pactos :
Dios de Pactos est le vingt-quatrième album du chanteur chrétien Marcos Witt. L'album a été enregistré en direct de Miami, en Floride. Le single éponyme de l'album a remporté la catégorie "Chanson de l'année" aux Arpa Awards 2004.
Dios es_Bueno/Dios es Bueno :
Dios es Bueno est le vingt-neuvième album publié par Marcos Witt. Cet album a été enregistré en direct à Porto Rico. Il comprenait également un DVD qui contient quatre vidéoclips. Cet album a remporté le Latin Grammy et le Billboard Music Award dans la catégorie du meilleur album chrétien.
Dios le_Guarde/Dios le Guarde :
Dios le Guarde est un village et une municipalité de la province de Salamanque, dans l'ouest de l'Espagne, qui fait partie de la communauté autonome de Castille-Leon. Il est situé à 72 kilomètres (45 mi) de la capitale provinciale de Salamanque et à partir de 2016 a une population de 139 personnes.
Dios nos_libre_del_dinero/Dios nos libre del diner :
" Dios nos libre del dinero " (stylisé comme " Dio $ No $ Libre del Dinero "; trad. " God Save Us from Money ") est une chanson enregistrée par la chanteuse et compositrice espagnole Rosalía . Il est sorti via Sony et Columbia Records aux côtés de sa piste A "Milionària". Ces deux chansons complètent le single à deux faces " Fucking Money Man ", sorti le 3 juillet 2019. La sortie des chansons a été soutenue par un clip vidéo de 4:47 minutes réalisé par Bàrbara Farré qui contient Rosalia chantant avec les deux chansons tout en participant à d'anciens concours télévisés, puis en brûlant l'argent qu'elle en a obtenu.
Dios y_Federaci%C3%B3n/Dios y Federación :
Dios y Federación (en anglais : Dieu et Fédération) est considérée comme la devise traditionnelle de l'État du Venezuela. Il a d'abord été utilisé comme cri de ralliement des forces rebelles pendant la guerre fédérale, et il a ensuite été incorporé dans les armoiries du pays après la fin du conflit en 1863.
Diosa Canales/Diosa Canales :
Diosa Canales (née sous le nom de Dioshaily Rosfer Canales Gil le 11 janvier 1987 à El Tigre, Venezuela) est une chanteuse, actrice et mannequin vénézuélienne. Diosa Canales est sur le point de sortir son premier album, La Bomba Sexy de Venezuela, décrit comme une fusion de merengue et de reggaeton. Diosa est connue pour faire des promesses de se déshabiller si l'équipe nationale de football de son pays remporte un tournoi de football, tout comme Larissa Riquelme fait ; les deux se sont déjà nus en public plusieurs fois. Aussi, comme Riquelme, elle est devenue un phénomène Internet : d'abord, quand elle s'est mise nue devant sa twitcam et a été regardée par plus de 30 000 personnes en moins de 12 minutes et est devenue un sujet tendance jusqu'à ce qu'elle soit censurée par Twitter, et plus tard quand elle est apparue vêtue de vêtements courts aux couleurs de son équipe nationale de football. Elle a également travaillé comme modèle de calendrier. En mars 2015, Canales a été transportée d'urgence à l'hôpital après une chute d'un poteau alors qu'elle pratiquait une routine de pole dance; en atterrissant sur sa poitrine, elle a fait éclater son implant mammaire. Elle s'est complètement rétablie. En mai 2016, elle et son mari Jose Roberto Rojas Romero (32 ans) ont été arrêtés pour avoir prétendument battu sa belle-mère.
Diosa Costello/Diosa Costello :
Juana de Dios Castrello , mieux connue sous le nom de Diosa Costello (23 avril 1913 - 20 juin 2013), était une artiste, interprète, productrice et propriétaire de club portoricaine, souvent appelée "la bombe latine".
Diosa Izumo_FC/Diosa Izumo FC :
Le Diosa Izumo FC (ディオッサ出雲FC) est un club de football féminin évoluant dans la ligue de football japonaise Chugoku League. Sa ville natale est la ville d'Izumo.
Diosa del_Mar/Diosa del Mar :
La Diosa del Mar (en espagnol : déesse de la mer) était une goélette en bois qui a coulé au large de l'île de Catalina à 14 h 25 le 30 juillet 1990.
Diosas de_Plata/Diosas de Plata :
The Silver Goddesses ( espagnol : Diosas de Plata ) est un prix cinématographique décerné chaque année par l' Association mexicaine des journalistes de cinéma (PECIME) en reconnaissance des professionnels et de l'excellence de l'industrie cinématographique mexicaine, telle qu'évaluée par les membres votants de l'association. La première cérémonie de remise des prix a eu lieu en 1963; faisant de Tlayucan (1962) le premier lauréat des déesses d'argent du meilleur film et dans huit catégories différentes.
Diosbelys Hurtado/Diosbelys Hurtado :
Diosbelys Hurtado (né le 4 septembre 1973 à Santiago, Cuba) est un boxeur cubano-espagnol et ancien champion NBA, IBA et WBA Light Welterweight (super léger).
Diosbert Rivero/Diosbert Rivero :
Diosbert Alexander Rivero Cantillo (né le 3 mai 2000) est un footballeur vénézuélien qui joue pour le club espagnol CD Calamonte en tant qu'attaquant.
Dioscore/Dioscore :
Dioscore est un genre de papillons de nuit de la famille des Geometridae.
Dioscorea/Dioscorea :
Dioscorea est un genre de plus de 600 espèces de plantes à fleurs de la famille des Dioscoreaceae, originaires des régions tropicales et tempérées chaudes du monde. La grande majorité des espèces sont tropicales, avec seulement quelques espèces s'étendant dans les climats tempérés. Il a été nommé par le moine Charles Plumier d'après l'ancien médecin et botaniste grec Dioscoride.
Dioscorea abysmophila/Dioscorea abysmophila :
Dioscorea abysmophila est une liane herbacée du genre Dioscorea. Il est originaire du Venezuela, avec la localité type répertoriée comme "Estado do Amazonas, São Gabriel, Rio Negro". Une note incluse avec le spécimen type, collecté en 1945, indique que le spécimen a été collecté sur un terrain rocheux d'une haute chaîne de montagnes. Un autre spécimen, collecté en 2000, est répertorié comme ayant été collecté sur le versant nord boisé d'une chaîne de montagnes côtières près des sources de la rivière Temerla.
Dioscorea abyssinica/Dioscorea abyssinica :
Dioscorea abyssinica est une liane herbacée du genre Dioscorea originaire de plusieurs pays d'Afrique centrale, dont le Bénin, le Burkina Faso, la République centrafricaine, l'Érythrée, l'Éthiopie, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Libéria, le Mali, le Nigéria, le Sénégal et le Soudan. Les tubercules féculents de la plante sont comestibles et sont soit récoltés dans la nature, soit cultivés; cependant, ils sont difficiles à obtenir en raison de la profondeur à laquelle ils poussent dans le sol. Il se propage par graines.
Dioscorea acanthogene/Dioscorea acanthogene :
Dioscorea acanthogene est une liane herbacée du genre Dioscorea ; il est originaire de Bolivie, du centre-ouest du Brésil, de Colombie, du Paraguay et du Pérou. Un spécimen collecté en Bolivie en 2002 a été obtenu sur le bord d'une route broussailleuse dans une zone sèche et peu boisée.
Dioscorea acuminata/Dioscorea acuminata :
Dioscorea acuminata est une liane herbacée de la famille des Dioscoreaceae, classée comme espèce en voie de disparition par la liste rouge de l'UICN. Il est indigène du plateau central de Madagascar où il est présent sur un substrat rocheux dans un habitat en mosaïque prairie-bois. Il existe une confusion quant à savoir si le tubercule est récolté pour la consommation humaine, car les chercheurs sur le terrain ont probablement identifié à tort Dioscorea maciba comme cette espèce. Cependant, la Liste rouge de l'UICN contient également une entrée pour D. maciba qui ne cite pas cette espèce comme étant consommée par l'homme.
Dioscorea aesculifolia/Dioscorea aesculifolia :
Dioscorea aesculifolia est une liane herbacée du genre Dioscorea. Le spécimen type a été collecté au Brésil en 1994. Le spécimen type est endommagé, mais il semble avoir des feuilles palmées avec des folioles disposées en groupes de cinq - une caractéristique qui contraste avec les feuilles simples de la plupart des espèces connues du genre. Dioscorea.
Dioscorea aguilarii/Dioscorea aguilarii :
Dioscorea aguilarii est une liane herbacée du genre Dioscorea qui est originaire d'El Salvador. Le spécimen type a été collecté en 1994 dans une forêt de chênes entre Pena del Cuervo et Cerro El Yupe.
Dioscorea alata/Dioscorea alata :
Dioscorea alata, également connu sous le nom d'igname violette, ube (, ), ou igname plus grande, parmi de nombreux autres noms, est une espèce d'igname (un tubercule). Les tubercules sont généralement de couleur violet-violet vif à lavande vif (d'où le nom commun), mais certains vont du crème au blanc uni. Il est parfois confondu avec le taro et la patate douce d'Okinawa (Ipomoea batatas cv. Ayamurasaki), bien que D. alata soit également cultivé à Okinawa, où il est connu sous le nom de beniimo (紅芋). Originaire des tropiques asiatiques, D. alata est connue de l'homme depuis l'Antiquité.
Dioscorea alatipes/Dioscorea alatipes :
Dioscorea alatipes est une liane herbacée du genre Dioscorea. Il est indigène de la préfecture de Morondava à Madagascar et est répertorié comme vulnérable sur la Liste rouge de l'UICN en 2017, après avoir été répertorié comme en voie de disparition en 2001. Il a été confondu avec une autre espèce de Dioscorea, D. bako qui est une source de nourriture de les peuples indigènes de la région. D. alatipes pousse dans les zones forestières sur des sols sableux ou sur un substrat calcaire. Cette espèce est gérée pour la consommation humaine dans le cadre du projet SuLaMa. Selon l'UICN, l'espèce est menacée par la surexploitation des tubercules ainsi que par l'expansion des terres agricoles dans la région.
Dioscorea althaeoides/Dioscorea althaeoides :
Dioscorea althaeoides est une plante grimpante herbacée du genre Dioscorea qui est indigène des provinces du Guizhou, du Sichuan et de l'est de Xizang en Chine, en plus de la région du Yunnan en Thaïlande. Une saponine de spirostanol acétylée autrefois inconnue, la dioscine-6′-O-acétate, a été découverte dans les rhizomes de la plante.
Dioscorea altissima/Dioscorea altissima :
Dioscorea altissima est une plante grimpante herbacée du genre Dioscorea qui est indigène aux zones boisées du Brésil, de la Bolivie, du Pérou, de l'Amérique centrale au nord du Panama et des Caraïbes. Ses tubercules sont récoltés et cuits pour la consommation humaine, et ils sont également cultivés au Brésil à petite échelle. Cette espèce a été introduite à Porto Rico.
Dioscorea amaranthoides/Dioscorea amaranthoides :
Dioscorea amaranthoides est une liane herbacée du genre Dioscorea. On le trouve en Bolivie, au Brésil, au Paraguay et au Pérou. Un spécimen a été trouvé dans les environs de Machu Picchu, au Pérou, dans une zone boisée près de l'eau.
Dioscorea amazonum/Dioscorea amazonum :
Dioscorea amazonum est une vigne herbacée du genre Dioscorea originaire de Bolivie, du Brésil, de Colombie, de Guyane française, de Guyane, de Panama, du Pérou, du Suriname et du Venezuela. Des spécimens ont été collectés dans des zones boisées à proximité de routes et de rivières.
Dioscorea analalavensis/Dioscorea analalavensis :
Dioscorea analalavensis est une liane herbacée du genre Dioscorea originaire de Madagascar.
Dioscorea ancachsensis/Dioscorea ancachsensis :
Dioscorea ancachsensis est une plante herbacée du genre Dioscorea originaire du Pérou. On ne sait pas si ces spécimens sont matures, mais ils se distinguent de la plupart des spécimens de la plupart des espèces de Dioscorea en ce sens qu'ils mesurent environ 5 cm de diamètre. Un de ces spécimens, collecté sur une colline ouverte à Cuzco, comprend du feuillage, des fleurs et un tubercule et mesure environ 4 sur 5 cm lorsqu'il est pressé.
Dioscorea andromedusae/Dioscorea andromedusae :
Dioscorea andromedusae est une plante grimpante herbacée du genre Dioscorea originaire du Pérou, où le spécimen type a été récolté dans les grottes à flanc de colline de San Andres.
Dioscorea balcanica/Dioscorea balcanica :
Dioscorea balcanica est une plante herbacée vivace de la famille des Dioscoreaceae.
Dioscorea bernoulliana/Dioscorea bernoulliana :
Dioscorea bernoulliana est un type d'igname de la famille des Dioscoreaceae. Il est originaire du Belize, du Guatemala, du Honduras et du Mexique. Il pousse généralement dans les bois, les forêts et les mangroves.
Dioscorea bulbifera/Dioscorea bulbifera :
Dioscorea bulbifera (communément appelée pomme de terre aérienne, igname aérienne, igname amère, igname effrontée, igname de pomme de terre, igname aérienne et igname de panais) est une espèce de véritable igname de la famille des ignames, Dioscoreaceae. Il est originaire d'Afrique, d'Asie et du nord de l'Australie. Elle est largement cultivée et s'est naturalisée dans de nombreuses régions (Amérique latine, Antilles, sud-est des États-Unis et diverses îles océaniques). Elle est également connue sous le nom de up-yam en anglais pidgin nigérian, car la plante est cultivée pour ses bulbilles que pour ses tubercules.
Dioscorea cayenensis/Dioscorea cayenensis :
Dioscorea cayenensis est une espèce d'igname du genre Dioscorea qui est une culture domestiquée largement consommée en Afrique de l'Ouest. Dioscorea rotundata est parfois traité comme une sous-espèce, et parfois aussi comme une espèce distincte. Les noms communs incluent l'igname de Guinée, l'igname jaune et l'igname de Guinée jaune. Il peut s'agir d'un hybride triploïde entre le D. rotundata cultivé et le D. burkilliana sauvage.
Dioscorea cayenensis_subsp._rotundata/Dioscorea cayenensis subsp. rotonde :
Dioscorea cayenensis subsp. rotundata, communément appelée igname blanche, igname d'Afrique de l'Ouest, igname de Guinée ou nom blanc, est une sous-espèce d'igname originaire d'Afrique. C'est l'une des ignames cultivées les plus importantes. Kokoro est l'un de ses cultivars les plus importants. Il est parfois traité comme une espèce distincte de Dioscorea cayenensis.
Dioscorea chimborazensis/Dioscorea chimborazensis :
Dioscorea chimborazensis est un type d'igname de la famille des Dioscoreaceae. Il est endémique de l'Equateur.
Dioscorea chouardii/Dioscorea chouardii :
Dioscorea chouardii (synonyme : Borderea chouardii) est une plante herbacée de la famille des Dioscoreaceae. Il est endémique d'un seul rocher situé dans les Pyrénées d'Aragon, en Espagne.
Dioscorea communis/Dioscorea communis :
Dioscorea communis ou Tamus communis est une espèce de plante à fleurs de la famille des ignames Dioscoreaceae et est communément appelée bryonie noire, phoque de la dame ou liseron noir.
Dioscorea composita/Dioscorea composita :
Dioscorea composita, ou barbasco, est une espèce d'igname du genre Dioscorea, originaire du Mexique. Il est remarquable pour son rôle dans la production de diosgénine, qui est un précurseur de la synthèse d'hormones telles que la progestérone. Russell Marker a développé l'extraction et la fabrication d'hormones à partir de D. mexicana chez Syntex, en lançant le commerce de D. composita au Mexique. Marker a également découvert que la variété composita avait une teneur en diosgénine beaucoup plus élevée que la variété mexicana, et qu'elle est donc venue remplacer cette dernière dans la production d'hormones synthétiques.
Dioscorea deltoidea/Dioscorea deltoidea :
Dioscorea deltoidea, l'igname du Népal, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Dioscoreaceae. Son aire de répartition naturelle s'étend de l'Himalaya jusqu'au centre-sud de la Chine et à l'Asie du Sud-Est continentale. Ses tubercules contiennent de la diosgénine et sont récoltés par les populations locales pour traiter diverses affections, notamment les troubles gastro-intestinaux et les vers intestinaux. Les tubercules sont également consommés après ébullition, lavage et cuisson. Il pousse dans les forêts et les sols riches en humus.
Dioscorea dregeana/Dioscorea dregeana :
Dioscorea dregeana, l'igname sauvage, est une liane vivace originaire des régions orientales de l'Afrique australe. Il est couramment utilisé et commercialisé comme médicament traditionnel, ou muti.
Dioscorea dumetorum/Dioscorea dumetorum :
Dioscorea dumetorum, également connu sous le nom d'igname amère, d'igname en grappe ou d'igname à trois feuilles, est une espèce d'igname du genre Dioscorea que l'on trouve en Afrique.
Dioscorea elephantipes/Dioscorea elephantipes :
Dioscorea elephantipes, le pied d'éléphant ou pain hottentot, est une espèce de plante à fleurs du genre Dioscorea de la famille des Dioscoreaceae, originaire de l'intérieur sec de l'Afrique du Sud.
Dioscorea esculenta/Dioscorea esculenta :
Dioscorea esculenta, communément appelée petite igname, est une espèce d'igname originaire de l'île d'Asie du Sud-Est et introduite en Proche-Océanie et en Afrique de l'Est par les premiers voyageurs austronésiens. Il est cultivé pour ses tubercules comestibles, bien qu'il ait des tubercules plus petits que le Dioscorea alata plus largement cultivé et qu'il soit généralement épineux.
Dioscorea floribunda/Dioscorea floribunda :
Dioscorea floribunda, l'igname médicinale ou sabot de mulet, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Dioscoreaceae. On le trouve du centre du Mexique au nord de l'Amérique centrale. Il est cultivé commercialement pour sa teneur en diosgénine.
Dioscorea floridana/Dioscorea floridana :
Dioscorea floridana, l'igname de Floride, est une espèce végétale originaire de Floride, d'Alabama, de Géorgie et de Caroline du Sud. Il pousse dans des endroits humides et sablonneux à basse altitude. Dioscorea floridana est une vigne vivace qui s'enroule sur d'autres végétaux et se propage au moyen de rhizomes souterrains jaunes. Les tiges peuvent atteindre une hauteur de plus de 4 m du sol. Les feuilles sont ovoïdes à triangulaires, jusqu'à 12 cm de long, n'enserrant pas la tige. Les fleurs sont jaune orangé.
Dioscorea fordii/Dioscorea fordii :
Dioscorea fordii est une vigne herbacée avec des feuilles disposées de manière opposée et de grands rhizomes féculents qui poussent verticalement dans le sol. Il est indigène des provinces chinoises du Fujian, du Guangdong, du Guangxi, du Hunan et du Zhejiang, où il se trouve généralement dans les zones forestières ou sur un sol perturbé le long des routes ou des rivières. L'espèce est cultivée en Chine pour l'alimentation et comme utilisation en chinois traditionnel. Médicament. Par rapport à l'igname chinoise bien connue, Dioscorea polystachya, D. fordii présente une teneur en amidon plus élevée, mais une teneur en protéines plus faible. La composition nutritionnelle du rhizome de la plante a été étudiée, révélant qu'il contient environ 76,5 % d'amidon, 9,9 % de protéines et 1,03 % de fibres en poids sec.
Dioscorea hamiltonii/Dioscorea hamiltonii :
Dioscorea hamiltonii est une espèce de Dioscorea originaire du sud de la Chine, de Taïwan, du nord de l'Indochine (Thaïlande, Vietnam, Myanmar) et de l'Himalaya (Népal, Sikkim, Bhoutan, Assam). Dioscorea hamiltonii est utilisé comme ingrédient dans un type de chè : chè củ maii.
Dioscorea hastifolia/Dioscorea hastifolia :
Dioscorea hastifolia, l'igname Adjigo (ˈadʒɪɡəʊ), également connue sous le nom de Warram, est une igname aux longs tubercules blancs comestibles originaire du sud-ouest de l'Australie. C'est une vigne grimpante à feuilles hâlées, en fer de lance, et porte des fruits triangulaires verts. Les tubercules sont utilisés par les aborigènes australiens comme source de glucides, qui cultivaient la plante de manière intensive. Une fois les fleurs jaunes ensemencées, la plante est déterrée en hiver et rôtie.
Dioscorea hispida/Dioscorea hispida :
Dioscorea hispida , également connue sous le nom d' igname indienne à trois feuilles , ( tagalog : nami ) est une espèce d' igname du genre Dioscorea , originaire d' Asie du Sud et du Sud-Est . Connu pour être toxique lorsqu'il est frais, un traitement soigneux est nécessaire pour le rendre comestible.
Dioscorea japonica/Dioscorea japonica :
Dioscorea japonica, connu sous le nom d'igname de montagne d'Asie de l'Est, yamaimo ou igname de montagne japonaise, est un type d'igname (Dioscorea) originaire du Japon (y compris les îles Ryukyu et Bonin), de Corée, de Chine, de Taïwan et d'Assam. Dioscorea japonica est utilisé pour aliments. Le jinenjo, également appelé igname sauvage, est une variété apparentée d'igname japonaise utilisée comme ingrédient dans les nouilles soba.
Dioscorea juxtlahuacensis/Dioscorea juxtlahuacensis :
Dioscorea juxtlahuacensis est une espèce végétale endémique d'une petite zone de l'État d'Oaxaca au sud du Mexique. Il n'est connu que du district de Santiago Juztlahuaca dans les montagnes de la Sierra Madre del Sur, où il pousse dans des forêts de chênes et de genévriers à feuilles caduques à des altitudes de 1500 à 1700 m. sol ou enroulés sur d'autres végétaux jusqu'à 60 cm au-dessus du sol. Les feuilles sont en forme de cœur, jusqu'à 3 cm de long et 4 cm de large. Les inflorescences staminées (mâles) mesurent jusqu'à 10 cm de long, avec 1 à 4 fleurs vertes, formées à l'aisselle des feuilles. Les inflorescences pistillées (femelles) sont plus courtes, seulement environ 1,5 cm de long. Les graines mesurent environ 1,1 mm de long et présentent un réseau complexe de décorations en relief à la surface.
Dioscorea mexicana/Dioscorea mexicana :
Dioscorea mexicana, igname mexicaine ou cabeza de negro est une espèce d'igname du genre Dioscorea. Dioscorea mexicana est une dioscorea caudiciforme ayant soit un caudex en forme de dôme partiellement à complètement au-dessus du sol avec une couche extérieure épaisse et ligneuse jusqu'à 3 pieds ( 90 cm) de diamètre et 8 à 10 pouces (20 à 25 cm) de hauteur. Le caudex de D. mexicana est divisé en plaques polygonales régulières qui deviennent protubérantes avec l'âge et séparées par des fissures profondes. Les vignes annuelles vigoureuses qui peuvent atteindre 30 pieds (9 m) de long avant de mourir en hiver, qui poussent à partir du caudex, portent des feuilles en forme de cœur. Il se distingue par sa production de diosgénine, précurseur de la synthèse d'hormones telles que la progestérone. Russell Marker a développé l'extraction et la fabrication d'hormones à partir de D. mexicana chez Syntex. Plus tard, le commerce mexicain de barbasco s'est plutôt concentré sur Dioscorea composita, car cette variété a une teneur plus élevée en diosgénine.
Dioscorea opposita/Dioscorea opposita :
Dioscorea opposita est un synonyme obsolète de deux espèces d'ignames : l'igname chinoise (Dioscorea polystachya), une igname largement cultivée originaire de Chine Dioscorea oppositifolia, une igname originaire du sous-continent indien
Dioscorea oppositifolia/Dioscorea oppositifolia :
Dioscorea oppositifolia est un type d'igname (Dioscorea) originaire du Myanmar (Birmanie) et du sous-continent indien (Inde, Sri Lanka, Bangladesh).
Dioscorea orangeana/Dioscorea orangeana :
Dioscorea orangeana, est une plante tubéreuse à fleurs grimpantes du genre Dioscorea, endémique de la Forêt d'Orangea près d'Antsiranana à Madagascar, d'où elle tire son nom. Le tubercule est peut-être comestible et, contrairement à la plupart des autres espèces de Dioscorea, le tubercule a de nombreux lobes en forme de doigt par opposition à un seul tubercule. Parce que la plante est nouvelle pour la science et la récolte possible par les populations locales, l'état de conservation de Dioscorea orangeana est très préoccupant.
Dioscorea orizabensis/Dioscorea orizabensis :
Dioscorea orizabensis est une espèce d'igname de la famille des Dioscoreaceae. Il est originaire des États de Jalisco et de Veracruz au Mexique. La plante est une géophyte tubéreuse grimpante qui pousse dans les forêts de montagne.
Dioscorea ovinala/Dioscorea ovinala :
Dioscorea ovinala est une espèce d'igname de la famille des Dioscoreaceae. Il est endémique de Madagascar et pousse principalement dans les forêts sèches de feuillus.
Dioscorea pentaphylla/Dioscorea pentaphylla :
Dioscorea pentaphylla est une espèce de plante à fleurs de la famille des ignames connue sous le nom commun d'igname à cinq feuilles. Il est originaire du sud et de l'est de l'Asie (Chine, Inde, Indochine, Indonésie, Philippines, etc.) ainsi que de la Nouvelle-Guinée et du nord de l'Australie. Il est largement cultivé comme culture vivrière et naturalisé à Cuba et sur plusieurs chaînes d'îles du Pacifique (y compris Hawaï). Dioscorea pentaphylla est une vigne épineuse qui s'enroule dans le sens antihoraire autour d'objets et d'autres plantes. Il peut atteindre 10 mètres de long. Les feuilles disposées en alternance sont composées, divisées en 3 à 5 folioles mesurant chacune jusqu'à 10 centimètres de long. La plante produit des bulbilles en forme de fer à cheval d'environ un centimètre de long. De nouvelles plantes peuvent germer à partir des bulbilles. Les fleurs sont portées en épis. La vigne pousse à partir d'un tubercule. Les spécimens peuvent peser 3 livres et peuvent être situés à plus d'un mètre sous terre. Les tubercules de la vigne peuvent être cuits et mangés.
Dioscorea praehensilis/Dioscorea praehensilis :
Dioscorea praehensilis est une espèce d'igname du genre Dioscorea originaire d'Afrique. C'est l'ancêtre sauvage des cultures domestiquées d'Afrique de l'Ouest Dioscorea rotundata et Dioscorea cayennensis. C'est une liane avec une racine de tubercule comestible trouvée dans les forêts tropicales africaines et les forêts tropicales saisonnières. Les racines atteignent leurs réserves maximales d'amidon pendant la saison sèche. L'espèce renouvelle ses tiges chaque année au début de la saison des pluies.
Dioscorea pseudomacrocapsa/Dioscorea pseudomacrocapsa :
Dioscorea pseudomacrocapsa est une espèce d'igname de la famille des Dioscoreaceae. Il est présent dans le sud-est du Brésil et pousse dans les forêts tropicales humides.
Dioscorea quartiniana/Dioscorea quartiniana :
Dioscorea quartiniana est une géophyte à tubercule grimpant de la famille des Dioscoreaceae. Il est originaire du Bénin, du Botswana, du Burundi, du Tchad, du Congo, de la Côte d'Ivoire (Côte d'Ivoire), de l'Érythrée, de l'Éthiopie, de la Gambie, du Ghana, du Kenya, de Madagascar, du Malawi, du Mozambique, de la Namibie, du Nigéria, du Rwanda, de la Sierra Leone, de l'Afrique du Sud. , Soudan, Tanzanie, Ouganda, Zambie et Zimbabwe. Cette espèce est présente dans les forêts, les prairies et les zones rocheuses.
Dioscorea rimbachii/Dioscorea rimbachii :
Dioscorea rimbachii est une espèce de la famille des Dioscoreaceae. Il est endémique de l'Equateur, où il pousse à des altitudes de 2 000 à 4 000 mètres.
Dioscorea rosei/Dioscorea rosei :
Dioscorea rosei est une liane de la famille des Dioscoreaceae. Il est endémique de l'Équateur et il est menacé par la destruction de son habitat.
Dioscorea sansibarensis/Dioscorea sansibarensis :
Dioscorea sansibarensis est une espèce de plante à fleurs de la famille des ignames connue sous le nom commun d'igname de Zanzibar. Il est originaire de Madagascar et d'Afrique tropicale, de l'ouest de la Tanzanie à la Guinée et du sud au Mozambique, et il est connu ailleurs comme une espèce introduite (y compris dans le sud de la Floride). Dioscorea sansibarensis pousse à partir d'un tubercule jusqu'à 40 centimètres de large. La vigne peut dépasser 7 mètres de long et peut mesurer 3 centimètres de large. Il s'enroule dans le sens antihoraire et peut atteindre et saisir les arbres porteurs avant de produire sa première feuille. Les feuilles en forme de cœur mesurent jusqu'à 46 centimètres de long sur 58 de large. La pointe peut se rétrécir en une extension en forme de queue. Les bulbilles mesurent jusqu'à 6 centimètres de large et peuvent être violacées. Dans certaines régions d'Afrique, on pense que cette plante a des propriétés magiques. Les tubercules et les bulbilles sont toxiques.
Dioscorea sericea/Dioscorea sericea :
Dioscorea sericea (noms communs : igname sauvage, racine de colique, racine de rhumatisme) est un type de géophyte tubéreux grimpant de la famille des Dioscoreaceae. Il est originaire de Colombie et du Pérou.
Dioscorea spicata/Dioscorea spicata :
Dioscorea spicata est une plante herbacée vivace de la famille des Dioscoreaceae.
Dioscorea stipulosa/Dioscorea stipulosa :
Dioscorea stipulosa est un type de géophyte tubéreux grimpant de la famille des Dioscoreaceae. Il est endémique de la province du Cap oriental en Afrique du Sud.
Dioscorea strydomiana/Dioscorea strydomiana :
Dioscorea strydomiana est une espèce d'igname en danger critique d'extinction d'Afrique du Sud avec moins de 250 individus matures connus.
Dioscorea sylvatica/Dioscorea sylvatica :
Dioscorea sylvatica ("pied d'éléphant de forêt") est une espèce de vigne tubéreuse volubile originaire d'Afrique. Il est commun et répandu dans les forêts et les fourrés, dans toutes les zones de précipitations estivales d'Afrique orientale et australe.
Dioscorea transversa/Dioscorea transversa :
Dioscorea transversa, l'igname crayon, est une vigne de l'est et du nord de l'Australie. Les feuilles sont en forme de cœur, brillantes, avec 5 à 7 nervures proéminentes. Les gousses sont arrondies, vertes ou roses avant de sécher en une texture papyracée brun paille. Les tubercules comestibles sont généralement minces et longs. Il existe deux formes: une forêt tropicale orientale et une forme sclérophylle humide qui n'a pas de bulbilles, et une forme septentrionale qui se produit dans les forêts ouvertes et qui a de petites bulbilles et de gros tubercules enterrés.
Dioscorea trifida/Dioscorea trifida :
Dioscorea trifida est une espèce de plante à fleurs de la famille des Dioscoreaceae. C'est une espèce d'igname (genre Dioscorea). Il est originaire des Caraïbes et d'Amérique centrale et du Sud. Ses nombreux noms communs incluent l'igname indienne, le cush-cush et le yampee. Il s'appelle mapuey au Venezuela, inhame au Brésil, tabena et ñame en Colombie, sacha papa au Pérou et ñampi au Costa Rica.
Dioscorea trilinguis/Dioscorea trilinguis :
Dioscorea trilinguis est une géophyte tubéreuse grimpante de la famille des Dioscoreaceae. Il est originaire du sud-est du Brésil (Bahia, Rio de Janeiro, São Paulo) et pousse dans les forêts tropicales, les forêts sèches et sur les sols argileux.
Dioscorea villosa/Dioscorea villosa :
Dioscorea villosa est une espèce de vigne tubéreuse volubile originaire de l'est de l'Amérique du Nord. Il est communément appelé igname sauvage, racine de colique, racine de rhumatisme, os du diable et igname à quatre feuilles. Il est commun et répandu dans une aire de répartition s'étendant du Texas et de la Floride au nord du Minnesota, de l'Ontario et du Massachusetts.
Dioscorea wallichii/Dioscorea wallichii :
Dioscorea wallichii est un type de géophyte tubéreux grimpant de la famille des Dioscoreaceae. Il est originaire du Bangladesh, de la Chine, de l'Inde, de la Malaisie, du Myanmar et de la Thaïlande. Il a un tubercule cylindrique comestible d'environ 1 mètre de long et 3 à 6 centimètres de large. Le tubercule est blanc lorsqu'il est jeune, devenant jaune et filandreux une fois vieilli.
Dioscorea zingiberensis/Dioscorea zingiberensis :
Dioscorea zingiberensis, est une espèce d'igname, un légume racine tubéreuse. Il a été cultivé en Chine pour la production de diosgénine, un intermédiaire pharmaceutique important pour la synthèse des hormones stéroïdes. Les rhizomes produisent également des saponines stéroïdiennes (TSS) dans le cadre d'un traitement des maladies cardiovasculaires.
Dioscoréacées/Dioscoracées :
Dioscoreaceae () est une famille de plantes à fleurs monocotylédones, avec environ 715 espèces connues dans neuf genres. Le membre le plus connu de la famille est l'igname (certaines espèces de Dioscorea). Le système APG (1998) et le système APG II (2003) le placent tous deux dans l'ordre des Dioscoreales, dans le clade des monocotylédones. Cependant, la circonscription a changé dans le système APG II, le système de 2003 étant élargi pour inclure les plantes qui, dans le système de 1998, étaient traitées dans les familles Taccaceae et Trichopodaceae.
Dioscoreales/Dioscoreales :
Les Dioscoreales sont un ordre de plantes à fleurs monocotylédones dans les systèmes de classification modernes, tels que Angiosperm Phylogeny Group et Angiosperm Phylogeny Web. Au sein des monocotylédones, les Dioscoreales sont regroupées dans les monocotylédones lilioïdes où elles entretiennent une relation de groupe sœur avec les Pandanales. Les Dioscoreales doivent contenir la famille des Dioscoreaceae qui comprend l'igname (Dioscorea) qui est une importante source de nourriture dans de nombreuses régions. Les systèmes plus anciens avaient tendance à placer tous les monocotylédones lilioïdes à feuilles veinées réticulées (comme les Smilacaceae et les Stemonaceae avec les Dioscoraceae) dans les Dioscoreales. Tel qu'il est actuellement circonscrit par l'analyse phylogénétique utilisant des méthodes combinées de morphologie et de molécules, Dioscreales contient de nombreuses vignes veinées réticulées chez les Dioscoraceae, il comprend également les Burmanniaceae myco-hétérotrophes et les Nartheciaceae autotrophes. L'ordre se compose de trois familles, 22 genres et environ 850 espèces.
Dioscoreophyllum/Dioscoreophyllum :
Dioscoreophyllum est un genre de trois espèces de plantes à fleurs de la famille des Menispermaceae, originaire d'Afrique. Les espèces sont des lianes.
Dioscoreophyllum gossweileri/Dioscoreophyllum gossweileri :
Dioscoreophyllum gossweileri est une espèce végétale originaire d'Angola. C'est une vigne volubile avec des feuilles profondément trilobées et une inflorescence racémeuse. Dioscoreophyllum gossweileri Exell, J. Bot. 73(Suppl.): 10. 1935.
Dioscoreophyllum volkensii/Dioscoreophyllum volkensii :
Dioscoreophyllum volkensii, la baie de la sérendipité, est une vigne tropicale dioïque de la forêt tropicale de la famille des Menispermaceae. Il est originaire de la majeure partie de l'Afrique tropicale, de la Sierra Leone à l'Érythrée, et au sud de l'Angola et du Mozambique. Il pousse à basse altitude, du niveau de la mer jusqu'à 400 m. Certains auteurs séparent les plantes de plus de 200 m comme une espèce distincte D. cumminsii (Stapf) Diels. Il existe deux variétés : Dioscoreophyllum volkensii var. volkensii. Endémique de l'île de Bioko en Guinée équatoriale. Dioscoreophyllum volkensii var. fernandense (Hutch. & Dalziel) Troupin. Afrique continentale.
Dioscoride Lanza/Dioscoride Lanza :
Dioscoride Lanza (né le 24 avril 1898) était un pilote automobile italien. Il a participé à 30 courses entre 1936 et 1955 - dont il a commencé 24 - la plupart dans une Maserati. Son meilleur résultat est une quatrième place à la Coppa Ciano Junior.
Dioscoride (stoïque)/Dioscoride (stoïque) :
Dioscoride ( grec : Διοσκορίδης , fl. 225 avant JC), parfois connu sous le nom de Dioscurides , était un philosophe stoïcien , le père de Zénon de Tarse et un élève de Chrysippe . Toutes les autres informations ont été perdues. Un autre Dioscoride est mentionné par Diogène Laërce. Ce philosophe était pyrrhoniste et élève de Timon de Phlius.
Dioscorides (homonymie) / Dioscorides (homonymie):
Pedanius Dioscorides (vers 40-90 après JC) était un médecin, pharmacologue et botaniste grec. Dioscorides ou Dioscurides peuvent également faire référence à : Dioscurides (neveu d'Antigonus I) (fl. 314–313 av. J.-C.), un amiral pendant les guerres des Diadoques. Dioscoride (stoïcien) (fl. 225 av. J.-C.), philosophe stoïcien. Dioscoride (poète) (3ème siècle avant JC), épigrammatiste hellénistique.
Dioscoride (poète) / Dioscoride (poète):
Dioscoride ( grec : Διοσκουρίδης , Dioskourídēs ; 3ème siècle avant JC) était un épigrammatiste grec de la période hellénistique .
Dioscorine/Dioscorine :
La dioscorine est une toxine alcaloïde isolée des tubercules d'igname tropicale sur plusieurs continents. Il a été utilisé comme poison de singe dans certains pays africains et comme poison de flèche pour aider à la chasse dans plusieurs régions d'Asie. Il a été isolé pour la première fois de Dioscorea hirsute (synonyme de Dioscorea hirsuta) par Boorsma en 1894 et obtenu sous forme cristalline par Schutte en 1897, et a depuis été trouvé dans d'autres espèces de Dioscorea. La dioscorine est une neurotoxine qui agit en bloquant le récepteur nicotinique de l'acétylcholine. La dioscorine est généralement isolée en tandem avec d'autres alcaloïdes tels que la dioscine, mais est généralement la toxine la plus puissante du mélange. C'est un convulsivant, produisant des symptômes similaires à la picrotoxine, avec laquelle il partage un mécanisme d'action similaire. (La dioscorine ne doit pas être confondue avec la dioscorine, la protéine de stockage de l'igname.)
Dioscoro L._Umali/Dioscoro L. Umali :
Dioscoro Lopez Umali (17 novembre 1917 - 1er juillet 1992) était un agriculteur philippin et scientifique national des Philippines, connu comme «le père de la sélection végétale philippine». Il a reçu plusieurs distinctions et honneurs internationaux pour ses réalisations et améliorations exceptionnelles du riz, du maïs et d'autres plantes économiques. L'Institut international de recherche sur le riz a nommé un laboratoire en son honneur. Umali est décédé le 1er juillet 1992 au Makati Medical Center.
Dioscoro S._Rabor/Dioscoro S. Rabor :
Dioscoro Siarot Rabor ((1911-05-18) 18 mai 1911–(1996-03-25) 25 mars 1996), également connu sous le nom de Joe Rabor, était un ornithologue, zoologiste et écologiste philippin. Connu comme le "père de la conservation de la faune philippine", il a dirigé plus de 50 expéditions sur la faune aux Philippines, est l'auteur de 87 articles et articles scientifiques et a décrit 69 nouveaux taxons d'oiseaux et de nombreuses espèces de mammifères. En 1965, il a attiré l'attention du public sur les espèces en voie de disparition statut de l'aigle des Philippines.
Dioscore/Dioscore :
Dioscore (également Dioscoros, Dioskoros ou Dioscurus) peut faire référence à : Théodore, Philippa et Compagnons (y compris Dioscorus), martyr du IIIe siècle et saint Dioscurus, père de Sainte Barbara (IIIe siècle) Dioscorus (consul 442), consul romain à 442 Le pape Dioscore Ier d'Alexandrie, le pape copte d'Alexandrie déposé à Chalcédoine pour son leadership au deuxième concile d'Ephèse (444-454) Le pape Dioscore II d'Alexandrie, le pape copte d'Alexandrie (516-517) l'antipape Dioscore (mort en 530), légat papal de Justinien Ier à Constantinople; plus tard antipape Dioscoros , gouverneur byzantin d'Égypte c. 535 Dioscore d'Aphrodito, poète et avocat (mort après 585) Dioscoros, Abuna Dioskoros (Aba Wolde Tensai) Archevêque orthodoxe éthiopien et thaumaturge (1919–1997) Dioscoros, Abune Dioskoros Évêque orthodoxe érythréen de Seraye, et a revendiqué le patriarche d'Érythrée (contesté ) (né en 1935)
Dioscore Kuriakose/Dioscore Kuriakose :
Mor Dioscorus Kuriakose (né le 11 mai 1957) est un évêque syriaque orthodoxe, actuellement abbé de Malecuriz Dayro et métropolite des églises Simhasana dans le nord du Kerala. Kuriakose appartient à la famille Ponnamkuzhy, Arakunnam.
Dioscore of_Aphrodito/Dioscore of Aphrodito :
Flavius ​​Dioscorus ( grec : Φλαύϊος Διόσκορος , romanisé : Flavios Dioskoros ) a vécu au 6ème siècle après JC dans le village d' Aphrodito , en Égypte , et est donc appelé par les érudits modernes Dioscorus d'Aphrodito . Bien qu'Égyptien, il composa de la poésie en grec, la langue culturelle de l'époque byzantine. Les manuscrits, qui contiennent ses corrections et révisions, ont été découverts sur papyrus en 1905 et sont maintenant conservés dans des musées et des bibliothèques du monde entier. Dioscore était également occupé par des travaux juridiques, et des documents juridiques et des brouillons impliquant lui, sa famille, Aphroditans et d'autres ont été découverts avec sa poésie. En tant qu'administrateur du village d'Aphrodito, il a composé des pétitions au nom de ses citoyens, qui sont uniques pour leurs qualités poétiques et religieuses. Dioscore était chrétien (un copte) et vivait dans un environnement religieux actif. La collection de papyrus grecs et coptes associés à Dioscore et Aphrodito est l'une des découvertes les plus importantes de l'histoire de la papyrologie et a jeté un éclairage considérable sur le droit et la société de l'Égypte byzantine.
Dioscurides (neveu_d'Antigone_I)/Dioscurides (neveu d'Antigone Ier) :
Dioscurides ou Dioskourides ( grec : Διοσκουρίδης , fl. 314–313 avant JC) était un neveu d' Antigonus I Monophthalmus et amiral pendant les guerres des Diadoques . On sait très peu de choses sur lui. Il était peut-être le frère d'un autre neveu d'Antigonus, Polemaios, fils de Polemaios. Dioscuride est mentionné pour la première fois dans l'histoire de Diodore de Sicile en 314 av. J.-C., lorsqu'il dirigea 80 navires de l'Hellespont et de Rhodes pour assister Antigone lors de son siège de Tyr. Cela indique peut-être qu'il avait été chargé par son oncle de lever des navires dans ces zones. Antigonus l'envoya alors avec une flotte de 190 navires en mer Égée, avec pour tâche d'amener les îles locales à transférer leur soutien à Antigonus. Dioscuride a apparemment réussi cette mission, et cet événement est généralement considéré par les érudits modernes comme marquant la création de la Ligue nésiotique. À la fin de 313 avant JC, Dioscuride a dirigé une flotte antigonide pour défendre Lemnos contre les Athéniens, qui avaient été encouragés à attaquer le l'île par le rival d'Antigone, Cassandre. On ne sait plus rien de lui par la suite. Selon le biographe d'Antigone, Richard Billows, cela peut être dû au fait que Dioscuride est mort jeune, ou parce qu'il a participé plus tard à la rébellion infructueuse de Polemaios contre Antigone.
Diosdado/Diosdado :
Diosdado, nom espagnol signifiant "Dieu donné" et agnat de Théodore, est le nom de :
Diosdado Cabello/Diosdado Cabello :
Diosdado Cabello Rondón (né le 15 avril 1963) est un homme politique vénézuélien et actuel membre de l'Assemblée nationale du Venezuela, où il était auparavant président. Il est également membre actif des forces armées vénézuéliennes, avec le grade de capitaine. Cabello a joué un rôle clé dans le retour au pouvoir d'Hugo Chávez après la tentative de coup d'État vénézuélien de 2002. Il est devenu un membre dirigeant du Movimiento V República (MVR) de Chavez et reste un membre dirigeant du Parti socialiste uni du Venezuela au pouvoir, dans lequel le MVR a été fusionné en 2007. Gouverneur de l'État de Miranda de 2004 à 2008, il a perdu les élections de 2008. à l'éminent chef de l'opposition Henrique Capriles Radonski et a ensuite été nommé ministre des Travaux publics et du Logement. En novembre 2009, il est en outre nommé à la tête de la Commission nationale des télécommunications, fonction traditionnellement indépendante du ministère des Travaux publics et du Logement. En 2010, il a été élu député de son État natal de Monagas. En 2011, le président Hugo Chávez l'a nommé vice-président du parti au pouvoir au Venezuela, le PSUV. En 2012, il a été élu et assermenté président de l'Assemblée nationale du Venezuela, le parlement du pays. Il a été élu président de l'Assemblée nationale chaque année jusqu'en 2016. Il a été le deuxième et dernier président de l'Assemblée nationale constituante de 2017. Les allégations de corruption impliquant Cabello incluent le fait d'être à la tête d'une organisation internationale de trafic de drogue, d'accepter des pots-de-vin de Derwick Associates pour des projets de travaux publics au Venezuela, d'utiliser le népotisme pour récompenser des amis et des membres de la famille et de diriger des colectivos tout en les payant avec des fonds de Petróleos de Venezuela. En 2013, au moins 17 allégations formelles de corruption ont été déposées contre Cabello au bureau du procureur du Venezuela. Le 26 mars 2020, le département d'État américain a offert 10 millions de dollars pour obtenir des informations afin de le traduire en justice pour trafic de drogue et narco-terrorisme. Souvent décrit comme le deuxième, sinon le plus puissant homme du Venezuela, Reuters note que Cabello possède une "influence significative sur les militaires et les législateurs ainsi que des liens étroits avec les hommes d'affaires". Bien qu'il soit le chef du parti de Chavez, sa réputation générale est celle d'un pragmatique plutôt que d'un idéologue.
Diosdado G._Alesna/Diosdado G. Alesna :
Diosdado G. Alesna (né le 18 mai 1909, date de décès inconnue) était un écrivain philippin Cebuano et Visayan. Ses pseudonymes reconnus comprenaient Diody Mangloy, Rigor Tancredo, Reynaldo Lap, Buntia, La Roca, Melendres et Flordeliz Makaluluoy.
Diosdado Gabi/Diosdado Gabi :
Diosdado Gabi, surnommé Prince (né le 9 septembre 1979 à Davao City, Philippines) est un boxeur professionnel philippin à la retraite.
Diosdado Gonz%C3%A1lez_Marrero/Diosdado González Marrero :
Diosdado González Marrero est un dissident cubain. Il était membre du Parti de la paix, de la démocratie et de la liberté. Il a été emprisonné lors de la répression du Printemps noir contre les dissidents en 2003 et nommé prisonnier d'opinion par Amnesty International. L'épouse de González Marrero, Alejandrina García de la Riva, rapporte qu'elle a été harcelée :
Diosdado Lozano/Diosdado Lozano :
Diosdado Lozano est un coureur olympique de demi-fond équato-guinéen. Il a représenté son pays au 1500 mètres masculin aux Jeux olympiques d'été de 1984. Son temps était de 4:34.71 dans la première manche.
Diosdado Macapagal/Diosdado Macapagal :
Diosdado Pangan Macapagal Sr. (tagalog: [makapaˈɡal] ; 28 septembre 1910 - 21 avril 1997) était le neuvième président des Philippines, servant de 1961 à 1965, et le sixième vice-président, servant de 1957 à 1961. Il a également a été membre de la Chambre des représentants et a dirigé la Convention constitutionnelle de 1970. Il était le père de Gloria Macapagal Arroyo, qui a suivi son chemin en tant que président des Philippines de 2001 à 2010. Originaire de Lubao, Pampanga, Macapagal est diplômé de l'Université des Philippines et de l'Université de Santo Tomas, toutes deux à Manille, après quoi il a travaillé comme avocat pour le gouvernement. Il a été élu pour la première fois en 1949 à la Chambre des représentants, représentant le 1er district de sa province natale de Pampanga. En 1957, il est devenu vice-président sous le règne du président Carlos P. Garcia, qu'il a ensuite battu aux élections de 1961. En tant que président, Macapagal a travaillé pour réprimer la corruption et la corruption et pour stimuler l'économie philippine. Il a introduit la première loi de réforme agraire du pays, placé le peso sur le marché des changes libres et libéralisé les contrôles des changes et des importations. Beaucoup de ses réformes, cependant, ont été paralysées par un Congrès dominé par le parti rival Nacionalista. Il est également connu pour avoir déplacé la célébration du jour de l'indépendance du pays du 4 juillet au 12 juin, commémorant le jour où le président Emilio Aguinaldo a déclaré unilatéralement l'indépendance de la Première République des Philippines de l'Empire espagnol en 1898. Il s'est présenté à la réélection en 1965, et a été battu par Ferdinand Marcos. Sous Marcos, Macapagal a été élu président de la convention constitutionnelle de 1970 qui rédigera plus tard ce qui est devenu la Constitution de 1973, bien que la manière dont la charte a été ratifiée et modifiée l'a amené à remettre en question plus tard sa légitimité. Il est décédé d'une insuffisance cardiaque, d'une pneumonie et de complications rénales en 1997, à l'âge de 86 ans. Macapagal était également un poète réputé de langue espagnole, bien que son œuvre poétique ait été éclipsée par sa biographie politique.
Diosdado Mbele/Diosdado Mbele :
Diosdado Mbele Mba Mangue (né le 8 avril 1997) est un footballeur équato-guinéen qui joue comme défenseur central du Futuro Kings FC et de l'équipe nationale de Guinée équatoriale. Il est sous la direction de Dil sports Promotion depuis l'âge de 13 ans.
Diosdado Miko_Eyanga/Diosdado Miko Eyanga :
Diosdado Miko Eyanga (né le 10 octobre 1990) est un nageur équato-guinéen. Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 2020.
Diosdado Palma/Diosdado Palma :
Diosdado Palma (né le 1er avril 1965) est un footballeur péruvien. Il a disputé un match pour l'équipe nationale de football du Pérou en 1991. Il faisait également partie de l'équipe péruvienne pour le tournoi Copa América de 1991.
Diosdado Peralta/Diosdado Peralta :
Diosdado "Dado" Madarang Peralta (né le 27 mars 1952) est un avocat et juriste philippin qui a été juge en chef des Philippines de 2019 à 2021. Il a précédemment été juge associé à la Cour suprême des Philippines à partir du 13 janvier. , 2009 au 22 octobre 2019. Il est le troisième juge président du Sandiganbayan à être nommé au haut tribunal.
Diosdado Sim%C3%B3n/Diosdado Simón :
Diosdado Simón Villares (Torremenga, 15 octobre 1954 - Cáceres, 28 avril 2002) était un chercheur espagnol, biologiste, botaniste, arboriculteur et professeur d'environnement. Il a étudié la biologie à l'UCM et a étudié la végétation de l'Estrémadure. Il a été directeur des parcs et jardins de Cáceres et membre d'ADENEX. Cette association lui a rendu hommage en 2003 en donnant son nom à leur prix ADENEX- Diosdado Simón. Il meurt d'un cancer du poumon en 2002 alors qu'il prépare l'exposition d'orchidées Por huevos (par œufs, Orchis signifie testicule en latin). Il était marié à l'avocate Dolores Neria et ils ont eu deux enfants. La mairie de Cáceres a donné son nom à un jardin qu'il a conçu, Jardín Diosdado Simón, situé entre les musées, Museo de Pedrilla et Museo de Guayasamín, qui a accueilli sa dernière exposition Por huevos.
Diosdado Talamayan/Diosdado Talamayan :
Diosdado Aenlle Talamayan, DD, Ph.D., STD (né le 19 octobre 1932) est l'archevêque émérite de l'archidiocèse métropolitain de Tuguegarao dans la province de Cagayan, sur l'île de Luzon, aux Philippines, après sa retraite le 15 juin 1932. 2011. Le pape Benoît XVI l'a remplacé par Sergio Utleg.
Diosdani Castillo/Diosdani Castillo :
Diosdani Castillo Vergel (né le 22 novembre 1987), également connu sous le nom de Diosdany Castillo, est un lanceur de baseball cubain des Rieleros de Aguascalientes de la Ligue mexicaine de baseball. Castillo a joué pour les Naranjas de Villa Clara dans la série nationale cubaine et pour l'équipe nationale de baseball de Cuba lors de la Classique mondiale de baseball 2013. En juillet 2014, Castillo a été expulsé de l'équipe de Villa Clara pour une tentative de défection ratée dans le but de jouer dans la Major League Baseball. Il a réussi à faire défection de Cuba au Mexique en août. Il a commencé la saison 2016 avec les Tigres de Quintana Roo, mais a été échangé aux Rieleros de Aguascalientes le 7 juin 2016. Il a été libéré par les Rieleros le 21 juin 2016, après deux départs.
Diose/Diose :
Un diose est un monosaccharide contenant deux atomes de carbone. Étant donné que la formule chimique générale d'un monosaccharide non modifié est (C·H2O)n, où n est égal ou supérieur à trois, il ne répond pas à la définition formelle d'un monosaccharide. Cependant, comme il correspond à la formule (C·H2O)n, il est parfois considéré comme le sucre le plus basique. Il n'y a qu'un seul diose possible, le glycolaldéhyde (2-hydroxyéthanal), qui est un aldodiose (un cétodiose n'est pas possible puisqu'il n'y a que deux carbones).
Dioselina Valderrama/Dioselina Valderrama :
Dioselina Valderrama Reyes (née le 28 avril 1984) est une ancienne footballeuse mexicaine d'origine américaine qui a joué comme milieu de terrain pour l'équipe nationale du Mexique aux Jeux olympiques d'été de 2004. Au niveau du club, elle a joué pour Bonita Rebel.
Dioses y_perros/Dioses y perros :
Dioses y perros (trad. 'Gods and Dogs') est un film dramatique espagnol de 2014 réalisé par David Marqués et Rafael Montesinos. Il met en vedette Hugo Silva et Megan Montaner.
Diosgénine/Diosgénine :
La diosgénine, une sapogénine phytostéroïde, est le produit de l'hydrolyse par des acides, des bases fortes ou des enzymes de saponines, extraites des tubercules d'espèces d'ignames sauvages Dioscorea, comme le Kokoro. Produit sans sucre (aglycone) d'une telle hydrolyse, la diosgénine est utilisée pour la synthèse commerciale de la cortisone, de la prégnénolone, de la progestérone et d'autres produits stéroïdiens.
Diosig/Diosig :
Diosig ( hongrois : Bihardiószeg ) est une commune du comté de Bihor , Crișana , Roumanie avec une population de 6 816 personnes. Il est composé de deux villages, Diosig et Ianca (Jankafalva). La commune est située dans la partie nord-ouest du département, sur les rives de la rivière Ier. Diosig se trouve à la frontière avec la Hongrie, à 35 km (22 mi) au nord du siège du comté, Oradea. Il est traversé par la route nationale DN19, qui relie Oradea aux villes de Carei, Satu Mare et Sighetu Marmației au nord-est. Au recensement de 2002, 56,5 % des habitants étaient hongrois, 32,6 % roumains et 10,7 % roms. 53,4% étaient réformés, 27,7% orthodoxes roumains, 8,2% catholiques romains, 4,9% pentecôtistes, 2,2% adventistes du septième jour et 1,5% baptistes.
Dioskomé/Dioskomé :
Dioskome était une ville de l'ancienne Phrygie, habitée à l'époque hellénistique, romaine et byzantine. Son site est provisoirement situé près de Kırka en Turquie asiatique.
Diosma/Diosma :
Diosma est un genre de plantes à fleurs de la famille des Rutacées, originaire des provinces du Cap en Afrique du Sud. Le genre a été décrit pour la première fois par Carl Linnaeus en 1753.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Elektron company""

Prince élégant/Prince élégant : Elegant Prince (15 mars 1974 - 2000) était un cheval de course pur-sang vendu pour un record mondial de...