Rechercher dans ce blog

vendredi 9 septembre 2022

Dioryctria mutatella


Diop Kamau/Diop Kamau :
Diop Kamau (né Don Jackson, le 16 mars 1958) est un militant américain des droits civiques qui enquête et travaille à résoudre les cas d'inconduite, de négligence ou d'abus de la police. En 1994, il a fondé policeabuse.com, et en est également le PDG.
Diopa/Diopa :
Diopa est un genre de papillons de nuit de la famille des Erebidae. Le genre a été érigé par Francis Walker en 1858.
Diopâtre/Diopâtre :
Diopatra est un genre de vers polychètes de la famille des Onuphidae.
Diopatra (mythologie) / Diopatra (mythologie):
Dans la mythologie grecque , Diopatra ( grec ancien : Διοπατρη Diopatrê ) était une naïade du mont Othrys et l'une des Spercheides . Elle était la fille du dieu du fleuve Spercheus et de la naïade Deino. Comme le raconte Cérambus, lorsque le dieu Poséidon tomba amoureux de Diopatre, le dieu transforma ses sœurs en peupliers afin de ravir la jeune fille. Le nom de Diopatra signifie "famille divine" qui vient de dion et patra.
Diopatra cuprea/Diopatra cuprea :
Diopatra cuprea, communément appelé ver à plumes, ver décorateur ou parfois ver orné, est une espèce de ver polychète de la famille des Onuphidae, décrite pour la première fois par l'entomologiste français Louis Augustin Guillaume Bosc en 1802. Il est originaire du nord-ouest de l'océan Atlantique, la mer des Caraïbes et le golfe du Mexique.
Diope/Diope :
Diope (grec ancien : Διόπη) était une ville de l'ancienne Arcadie mentionnée par Stephanus de Byzance. Son site n'est pas localisé.
Diopécéphale/Diopécéphale :
Diopecephalus est un genre de ptérosaure ptérodactyloïde du Tithonien inférieur (Jurassique supérieur) du calcaire lithographique, en Bavière, en Allemagne. Le type et la seule espèce est D. kochi , bien que le nom ait été appliqué à Pterodactylus longicollum , avec longicollum répertorié à tort comme espèce type.
Diopeithes / Diopeithes :
Diopeithes ( grec : Διoπείθης ; vécut au 4ème siècle avant JC) était un général athénien, probablement père du poète Ménandre , qui fut envoyé au Thrace Chersonèse vers 343 avant JC, à la tête d'un corps de colons athéniens ou cleruchs. s'étant soulevés au sujet de leurs frontières entre ces colons et les Cardiens, ces derniers furent soutenus, mais pas par les armes en premier lieu, par le roi Philippe II de Macédoine (359-336 avant JC), qui, lorsque les Athéniens protestèrent, proposa que leur querelle avec Cardia devrait être renvoyé à l'arbitrage. Cette proposition étant rejetée avec indignation, Philippe envoya des troupes au secours des Cardiens, et Diopeithes riposta en ravageant le district maritime de Thrace, qui était soumis aux Macédoniens, tandis que Philippe était absent à l'intérieur du même pays lors de son expédition contre Teres. et Cersobleptes. Philippe envoya une lettre de remontrance à Athènes, et Diopeithes fut mis en accusation par la partie macédonienne, non seulement pour son agression sur le territoire du roi, mais aussi pour les moyens auxquels il recourut pour le soutien de ses mercenaires. Il a été défendu par Démosthène dans l'oraison, toujours existante, Sur la Chersonèse, 341 av. J.-C., et la défense a réussi, car il a été autorisé à conserver son commandement. Après cela, et probablement pendant la guerre de Philippe avec Byzance (340 av. J.-C.), Diopeithes envahit à nouveau le territoire macédonien en Thrace, prit les villes de Crobyle et Tiristasis et asservit les habitants, et lorsqu'un ambassadeur, nommé Amphilochus, vint négocier pour A la libération des prisonniers, il s'empara de sa personne au mépris de toute loi internationale, et l'obligea à payer neuf talents pour sa rançon. L'inimitié de Diopeithes envers Philippe semble l'avoir recommandé à la faveur du roi de Perse Artaxerxès III, qui, comme nous l'apprenons d'Aristote, lui envoya des cadeaux précieux, qui arrivèrent juste avant sa mort.
Diophane de Nicée/Diophane de Nicée :
Diophane de Nicée ou Diophane le Bithynien (; grec : Διοφάνης) était un écrivain agricole grec du 1er siècle av. Il était originaire ou associé à la ville de Nicée en Bithynie (nord-ouest de l'Anatolie). Diophane a abrégé en six livres le très long manuel agricole de Cassius Dionysius, qui s'étendait sur vingt livres. Les deux œuvres s'intitulaient Georgika ("Agriculture"). Diophane a dédié son travail au roi Deiotarus de Galatie celtique dans le centre de l'Anatolie, au sud-est de sa patrie. par Mago. L'œuvre de Diophane à son tour devait donc contenir de nombreux extraits reflétant la pratique agricole punique. L'abrégé de Diophane était plus populaire dans les temps anciens que l'original de Cassius Dionysius, mais les deux œuvres sont maintenant perdues. Diophane est cité une fois par l'écrivain agricole latin Varro et plusieurs fois dans la compilation grecque byzantine Geoponica. Il a également été cité par son compatriote Bithynien Florentinus. Voici une liste partielle des fragments survivants : Plantation par les phases de la lune. Comment déterminer la qualité du sol d'une ferme. Utilisation de l'eau de pluie. Prédire le type et la qualité du vin que produira un vignoble. Protéger la vigne du gel et de la rouille. Clôturer un vignoble. Préparation et utilisation des cuves de fermentation (pithoi). Vin nouveau et ancien, blanc et rouge. Donne un bon arôme à l'huile d'olive. Cultiver des pistaches. Greffe de pommes. Faire pousser des poires. Adéquation des différents types de greffage. Laurier en pleine croissance à partir de graines. Séchage du safran. Tuer les prasokourides, un ravageur des cultures de poireaux. Faire face aux scorpions. Le miel et comment le conserver. Chasse aux loups. Ajout de miel au vin pour l'exportation.
Diophantine/Diophantine :
Diophantin signifie se rapportant à l'ancien mathématicien grec Diophantus. Plusieurs concepts portent ce nom : Approximation diophantienne Équation diophantienne Quintuple diophantien Ensemble diophantien
Approximation diophantienne/approximation diophantienne :
En théorie des nombres, l'étude de l'approximation diophantienne traite de l'approximation des nombres réels par des nombres rationnels. Il porte le nom de Diophante d'Alexandrie. Le premier problème était de savoir dans quelle mesure un nombre réel peut être approché par des nombres rationnels. Pour ce problème, un nombre rationnel a/b est une "bonne" approximation d'un nombre réel α si la valeur absolue de la différence entre a/b et α ne peut pas diminuer si a/b est remplacé par un autre nombre rationnel avec un plus petit dénominateur. Ce problème a été résolu au XVIIIe siècle au moyen de fractions continues. Connaissant les "meilleures" approximations d'un nombre donné, le principal problème du champ est de trouver des bornes supérieures et inférieures nettes de la différence ci-dessus, exprimées en fonction du dénominateur. Il apparaît que ces bornes dépendent de la nature des nombres réels à approximer : la borne inférieure pour l'approximation d'un nombre rationnel par un autre nombre rationnel est plus grande que la borne inférieure pour les nombres algébriques, elle-même plus grande que la borne inférieure pour tous les nombres réels. Ainsi, un nombre réel qui peut être mieux approché que la borne des nombres algébriques est certainement un nombre transcendantal. Cette connaissance permit à Liouville, en 1844, de produire le premier nombre transcendantal explicite. Plus tard, les preuves que π et e sont transcendantes ont été obtenues par une méthode similaire. Les approximations diophantiennes et la théorie transcendantale des nombres sont des domaines très proches qui partagent de nombreux théorèmes et méthodes. Les approximations diophantiennes ont également des applications importantes dans l'étude des équations diophantiennes. La médaille Fields 2022 a été décernée à James Maynard pour ses travaux sur l'approximation diophantienne.
Équation diophantienne/Équation diophantienne :
En mathématiques , une équation diophantienne est une équation polynomiale , impliquant généralement deux inconnues ou plus, de sorte que les seules solutions intéressantes sont les solutions entières. Une équation diophantienne linéaire équivaut à une constante la somme de deux monômes ou plus, chacun de degré un. Une équation diophantienne exponentielle est une équation dans laquelle des inconnues peuvent apparaître dans les exposants. Les problèmes diophantiens ont moins d'équations que d'inconnues et impliquent de trouver des nombres entiers qui résolvent simultanément toutes les équations. Comme de tels systèmes d'équations définissent des courbes algébriques, des surfaces algébriques ou, plus généralement, des ensembles algébriques, leur étude fait partie de la géométrie algébrique appelée géométrie diophantienne. Le mot diophantien fait référence au mathématicien hellénistique du IIIe siècle, Diophante d'Alexandrie, qui a étudié ces équations et a été l'un des premiers mathématiciens à introduire le symbolisme dans l'algèbre. L'étude mathématique des problèmes diophantiens initiée par Diophante est maintenant appelée analyse diophantienne. Alors que les équations individuelles présentent une sorte de puzzle et ont été considérées à travers l'histoire, la formulation de théories générales des équations diophantiennes (au-delà du cas des équations linéaires et quadratiques) a été une réalisation du XXe siècle.
Géométrie diophantienne / Géométrie diophantienne :
En mathématiques, la géométrie diophantienne est l'étude des équations diophantiennes au moyen de méthodes puissantes en géométrie algébrique. Au 20e siècle, il est devenu clair pour certains mathématiciens que les méthodes de géométrie algébrique sont des outils idéaux pour étudier ces équations.
Quintuple diophantien/Quintuple diophantien :
En mathématiques, un m-tuple diophantien est un ensemble de m entiers positifs { une 1 , une 2 , une 3 , une 4 , … , une m } {\displaystyle \{a_{1},a_{2},a_{3 },a_{4},\ldots ,a_{m}\}} tel que 1 ≤ je < j ≤ m { \displaystyle 1\leq i<j\leq m} . Un ensemble de m nombres rationnels positifs avec la propriété similaire que le produit de deux quelconques est un moins qu'un carré rationnel est connu sous le nom de m-tuple diophantien rationnel.
Ensemble diophantin/ensemble diophantin :
En mathématiques, une équation diophantienne est une équation de la forme P(x1, ..., xj, y1, ..., yk) = 0 (généralement abrégé P(x, y) = 0) où P(x, y ) est un polynôme à coefficients entiers, où x1, ..., xj désignent des paramètres et y1, ..., yk désignent des inconnues. Un ensemble diophantien est un sous-ensemble N j {\displaystyle \mathbb {N} ^{j}} , l'ensemble de tous les j-uplets de nombres naturels, de sorte que pour une équation diophantienne P(x, y) = 0, X ¯ ∈ S ⟺ ( ∃ y ¯ ∈ N k ) ( P ( X ¯ , y ¯ ) = 0 ) . {\displaystyle {\bar {x}}\in S\iff (\exists {\bar {y}}\in \mathbb {N} ^{k})(P({\bar {x}},{\ bar {y}})=0).} C'est-à-dire qu'une valeur de paramètre est dans l'ensemble diophantien S si et seulement si l'équation diophantienne associée est satisfaisable sous cette valeur de paramètre. L'utilisation des nombres naturels à la fois dans S et la quantification existentielle reflète simplement les applications habituelles en calculabilité et en théorie des modèles. Peu importe que les nombres naturels se réfèrent à l'ensemble des entiers non négatifs ou des entiers positifs puisque les deux définitions de l'ensemble diophantien sont équivalentes. On peut aussi bien parler d'ensembles diophantiens d'entiers et remplacer librement la quantification sur les nombres naturels par la quantification sur les entiers. Il suffit également de supposer que P est un polynôme sur Q {\displaystyle \mathbb {Q}} et de multiplier P par les dénominateurs appropriés pour obtenir des coefficients entiers. Cependant, si la quantification sur les rationnels peut également être remplacée par la quantification sur les entiers est un problème ouvert notoirement difficile. Le théorème MRDP stipule qu'un ensemble d'entiers est diophantien si et seulement s'il est dénombrable par calcul. Un ensemble d'entiers S est dénombrable par calcul si et seulement s'il existe un algorithme qui, lorsqu'on lui donne un entier, s'arrête si cet entier est membre de S et s'exécute indéfiniment sinon. Cela signifie que le concept d'ensemble diophantien général, appartenant apparemment à la théorie des nombres, peut être pris plutôt en termes logiques ou de théorie de la récursivité. Ceci est loin d'être évident, cependant, et représente l'aboutissement de plusieurs décennies de travail. L'achèvement par Matiyasevich du théorème MRDP a réglé le dixième problème de Hilbert. Le dixième problème de Hilbert était de trouver un algorithme général qui puisse décider si une équation diophantienne donnée a une solution parmi les nombres entiers. Alors que le dixième problème de Hilbert n'est pas un énoncé mathématique formel en tant que tel, l'acceptation presque universelle de l'identification (philosophique) d'un algorithme de décision avec un prédicat calculable total nous permet d'utiliser le théorème MRDP pour conclure que le dixième problème est insoluble.
Diophante/Diophante :
Diophante d'Alexandrie ( grec ancien : Διόφαντος ὁ Ἀλεξανδρεύς ; né probablement entre 200 et 214 après J.-C. ; mort vers l'âge de 84 ans, probablement entre 284 et 298 après J. Arithmetica, dont beaucoup sont aujourd'hui perdus. Ses textes traitent de la résolution d'équations algébriques. Les équations diophantiennes («géométrie diophantienne») et les approximations diophantiennes sont des domaines importants de la recherche mathématique. Diophante a inventé le terme παρισότης (parisotes) pour désigner une égalité approximative. Ce terme a été rendu par adaequalitas en latin et est devenu la technique d'adéquation développée par Pierre de Fermat pour trouver des maxima pour les fonctions et les lignes tangentes aux courbes. Diophante fut le premier mathématicien grec à reconnaître les fractions comme des nombres ; ainsi il a permis des nombres rationnels positifs pour les coefficients et les solutions. Dans l'usage moderne, les équations diophantiennes sont généralement des équations algébriques à coefficients entiers, pour lesquelles des solutions entières sont recherchées.
Diophantus (cratère) / Diophantus (cratère):
Diophante est un cratère d'impact lunaire qui se trouve dans la partie sud-ouest de la Mare Imbrium. Il a été nommé d'après l'ancien mathématicien grec Diophante. Il forme une paire avec le plus grand cratère Delisle au nord. Diophante a une large paroi intérieure et une faible élévation centrale. Au nord de Diophantus se trouve la rainure sinueuse désignée Rima Diophantus, du nom du cratère. Diophante C se trouve près de l'extérieur du mur sud-ouest.
Diophantus (général) / Diophantus (général):
Diophantus ( grec : Διόφαντος Diofados ), fils d' Asclepiodorus , de Sinope , était un général au service de Mithridate VI de Pontus . Diophantus était actif dans les campagnes de Mithridates dans le royaume du Bosphore et ailleurs autour de la mer Noire, bien que leur chronologie soit contestée. Une inscription trouvée lors des fouilles de Chersonesos glorifie Diophantus comme "le premier envahisseur étranger à conquérir les Scythes". Au cours de sa première expédition de Crimée, il soulagea le siège de Chersonesos par le roi scythe Palacus et soumit ses alliés, les Tauri. Il termina cette campagne à Scythian Neapolis. Au cours de la deuxième campagne, Diophantus a stoppé une autre invasion des Scythes, qui avaient uni leurs forces aux Rhoxolanoi sous Tasius. À un moment donné au cours de ces campagnes, il établit un bastion à Eupatorium sur la rive orientale de la Crimée. Vers 107 avant JC, Mithridate envoya Diophante à Panticapaeum avec la tâche de persuader le roi du Bosphore Paerisades V de céder son royaume à Mithridate. Pendant qu'il était dans la ville, les Scythes, dirigés par un certain Saumacus, se révoltèrent et tuèrent Paerisades, tandis que Diophante réussit à peine à s'échapper vers Chersonesos. De retour à Pontus, Diophante a rallié ses forces et a navigué vers la Crimée avec une grande flotte. Le soulèvement scythe a été réprimé et le royaume du Bosphore a été réduit à une dépendance du Pont.
Diophante II.VIII/Diophante II.VIII :
Le huitième problème du deuxième livre d' Arithmetica de Diophante (vers 200/214 après JC - vers 284/298 après JC) consiste à diviser un carré en une somme de deux carrés.
Diophantus and_Diophantine_Equations/Diophantus et Diophantine Equations :
Diophante et équations diophantiennes est un livre d'histoire des mathématiques, sur l'histoire des équations diophantiennes et leur solution par Diophante d'Alexandrie. Il a été initialement écrit en russe par Isabella Bashmakova et publié par Nauka en 1972 sous le titre Диофант и диофантовы уравнения. Il a été traduit en allemand par Ludwig Boll sous le nom de Diophant und diophantische Gleichungen (Birkhäuser, 1974) et en anglais par Abe Shenitzer sous le nom de Diophantus and Diophantine Equations (Dolciani Mathematical Expositions 20, Mathematical Association of America, 1997).
Diophante d'Abae/Diophante d'Abae :
Diophantus ( grec ancien : Διόφαντος ), né Herais ( grec ancien : Ἡραΐς ; fl. IIe siècle avant JC), était une personne intersexuée qui vivait au IIe siècle avant JC et combattit comme soldat avec Alexandre Balas . Sa vie est connue des travaux de Diodorus Siculus.
Diophante l'Arabe/Diophante l'Arabe :
Diophante l'Arabe ( grec ancien : ∆ιόφαντος ὁ Ἀράβιος ) était un enseignant et sophiste arabe à Athènes au 4ème siècle après JC. Son élève le plus célèbre était Libanius (336–340). Il était actif pendant le règne de Julien l'Apostat (361–363). Le lieu de naissance de Diophante en Arabie est inconnu. C'était peut-être Petra , également le lieu de naissance du iatrosophiste du Ve siècle Gessius de Petra et un lieu associé au sophiste contemporain et collègue de Diophante , Epiphane de Syrie . Il n'est pas répertorié parmi les rhéteurs et sophistes de Gerasa par Stephanus de Byzance. Selon Eunapius, qui a assisté à ses conférences dans la période 362-367, Diophante a recruté des étudiants d'Arabie. Il a également été accusé d'enlèvement d'étudiants. Selon le propre récit de Libanius, il est allé à Athènes dans l'intention de devenir un élève d'Épiphane de Syrie, mais a été pris en embuscade par des passionnés de Diophante qui l'ont emprisonné dans une cellule jusqu'à ce qu'il prête serment de devenir l'élève de Diophante. Son serment à Diophante ne lui interdisait pas d'assister à d'autres conférences. Libanius rapporte que Diophante avait également été brutalisé par des voyous. Diophantus est mentionné dans l'entrée de la Suda byzantine pour Libanius. Il est mort peu de temps après. Il a laissé deux fils qu'Eunapius décrit comme dévoués au gain commercial et à la vie luxueuse. Diophantus a parfois été confondu avec le mathématicien le plus célèbre, Diophantus d'Alexandrie, et son origine ethnique (arabe) a parfois été attribuée à ce dernier. Il faut aussi le distinguer du philosophe et prêtre des mystères égyptien du même nom cité par Libanius dans une lettre de 362.
Diophile/Diophile :
Diophila est un genre de papillons de nuit de la famille des Autostichidae. Il était auparavant placé dans la famille des Cosmopterigidae.
Diophile bathrota/Diophile bathrota :
Diophila bathrota est un papillon de nuit de la famille des Autostichidae. On le trouve en Afrique du Sud.
Claricome de Diophila/claricome de Diophila :
Diophila claricoma est un papillon de nuit de la famille des Autostichidae. On le trouve en Ouganda. L'envergure est d'environ 12 mm. Les ailes antérieures sont fuscous irrégulièrement irritées de fuscous foncé et avec une étroite tache basale noirâtre, produite angulairement sur le dos et sur la côte avec une strie presque jusqu'au milieu. Il y a une tache triangulaire d'irroration fuscous foncée sur la costa vers le milieu, son bord antérieur plutôt surélevé, et une tache dorsale noirâtre en face de son apex. Une plus petite tache d'irroration fuscous foncée se trouve sur la côte aux trois quarts. Les ailes postérieures sont plutôt gris foncé.
Diophon/Diophon :
Diophon (1921 - après 1935) était un cheval de course pur-sang britannique et un père. Il était probablement le meilleur poulain de deux ans de sa génération en Angleterre en 1923 lorsqu'il remporta quatre de ses cinq courses, dont les July Stakes Lavant Stakes et Middle Park Stakes. Au printemps suivant, il a donné à son propriétaire Aga Khan III la première de ses nombreuses victoires classiques lorsqu'il a remporté les 2000 Guinées. Il n'a pas réussi à gagner à nouveau cette année-là, mais est revenu pour remporter trois prix précieux en 1925. Après sa retraite de la course, il a eu un certain succès en tant qu'étalon reproducteur.
Diopisthoporus/Diopisthoporus :
Diopisthoporus est un genre d'acoels. C'est le seul genre de la famille monotypique Diopisthoporidae
Dioplethes/Dioplethes :
Dans la mythologie grecque, Dioplethes était un prince phthien en tant que fils du roi Myrmidon et peut-être Peisidice (fille d'Eole), donc frère d'Antiphus, acteur, Erysichthon, Eupolemeia et Hiscilla. Dans certains récits, il était le père de Périères, roi de Messénie.
Dioplotherium/Dioplotherium :
Dioplotherium est un genre éteint de mammifère connu des gisements du Néogène dans le sud-est des États-Unis.
Dioprosopa/Dioprosopa :
Dioprosopa est un genre de drones de la famille des Syrphidae. Il existe au moins deux espèces décrites dans le genre Dioprosopa, toutes deux trouvées dans le Nouveau Monde. Dioprosopa était autrefois considéré comme un sous-genre de Pseudodoros, mais a été promu au rang de genre à la suite d'études phylogénétiques en 2018.
Diopside/Diopside :
Le diopside est un minéral pyroxène monoclinique de composition MgCaSi2O6. Il forme des séries de solutions solides complètes avec l'hédenbergite (FeCaSi2O6) et l'augite, et des solutions solides partielles avec l'orthopyroxène et la pigeonite. Il forme des cristaux de couleur variable, mais généralement vert terne, dans la classe prismatique monoclinique. Il présente deux clivages prismatiques distincts à 87 et 93° typiques de la série des pyroxènes. Il a une dureté Mohs de six, une dureté Vickers de 7,7 GPa à une charge de 0,98 N et une densité de 3,25 à 3,55. Il est transparent à translucide avec des indices de réfraction de nα = 1,663–1,699, nβ = 1,671–1,705 et nγ = 1,693–1,728. L'angle optique est de 58° à 63°.
Diopsine/Diopsine :
Diopsina est un genre de mouches aux yeux pédonculés de la famille des Diopsidae.
Diopsiulus annandalei/Diopsiulus annandalei :
Diopsiulus annandalei, est une espèce de mille-pattes de la famille des Stemmiulidae. Elle est endémique du Sri Lanka.
Diopsiulus ceylonicus/Diopsiulus ceylonicus :
Diopsiulus ceylonicus, est une espèce de mille-pattes de la famille des Stemmiulidae. Elle est endémique du Sri Lanka.
Diopsiulus greeni/Diopsiulus greeni :
Diopsiulus greeni, est une espèce de mille-pattes de la famille des Stemmiulidae. Elle est endémique du Sri Lanka.
Diopsiulus madaraszi/Diopsiulus madaraszi :
Diopsiulus madaraszi, est une espèce de mille-pattes de la famille des Stemmiulidae. Elle est endémique du Sri Lanka.
Diopsoidea/Diopsoidea :
Les Diopsoidea sont une superfamille cosmopolite petite mais diversifiée de muscoïdes acalyptrates, particulièrement répandus sous les tropiques. Un certain flux existe dans la circonscription familiale de ce groupe, les Strongylophthalmyiidae et Tanypezidae faisant autrefois partie de ce groupe mais maintenant dans les Nerioidea.
Dioptase/dioptase :
La dioptase est un minéral cyclosilicate de cuivre vert émeraude intense à vert bleuâtre. Il est transparent à translucide. Son éclat est vitreux à sub-adamantin. Sa formule est Cu6Si6O18·6H2O (également signalé comme CuSiO2(OH)2). Il a une dureté de 5, la même que l'émail des dents. Sa gravité spécifique est de 3,28 à 3,35 et il a deux directions de clivage parfaites et une très bonne. De plus, la dioptase est très fragile et les échantillons doivent être manipulés avec beaucoup de soin. C'est un minéral trigonal, formant des cristaux à 6 côtés terminés par des rhomboèdres. Il est populaire auprès des collectionneurs de minéraux et est parfois taillé en petites pierres précieuses. Il peut également être broyé et utilisé comme pigment pour la peinture.
Dioptrie (homonymie)/Dioptrie (homonymie) :
Dans l'usage moderne, dioptrie ou dioptrie est une mesure de la puissance de réfraction d'un système optique. Dioptrie peut également faire référence à : Historiquement, une lentille dioptrique Tout système de lentille, tel qu'un télescope Un viseur dioptrique Une lentille de gros plan utilisée en photographie Un théodolite ou un appareil de mesure d'angle d'arpenteur similaire Une dioptrie, un ancien appareil d'arpentage Une alidade Un spéculum chirurgical Un instrument pour dessiner le crâne par projections
Viseur dioptrique/Viseur dioptrique :
La dioptrie est un composant de visée à ouverture utilisé pour aider à viser des appareils, principalement des armes à feu, des fusils à air comprimé et des arbalètes. On le retrouve notamment comme élément de mire arrière sur les carabines. Pour obtenir une ligne de visée utilisable, le dioptre doit avoir un élément de guidon complémentaire. Les lignes de visée dioptrique et globe sont couramment utilisées dans les épreuves de tir à la carabine de match ISSF.
Dioptines/Dioptines :
Dioptinae est une sous-famille de la famille des papillons Notodontidae. Les Dioptinae sont un groupe presque exclusivement néotropical de papillons diurnes, dont beaucoup présentent une coloration brillante des ailes et sont impliqués dans des anneaux de mimétisme avec des papillons (en particulier Ithomiini) et des papillons des sous-familles Sterrhinae et Arctiinae.
Dioptis/Dioptis :
Dioptis est un genre de papillons de nuit de la famille des Notodontidae. Il se compose des espèces suivantes : Dioptis aeliana Bates, 1862 Dioptis angustifascia Hering, 1925 Dioptis areolata Walker, 1854 Dioptis beckeri Miller, 2008 Dioptis butes (Druce, 1885) Dioptis candelaria Druce, 1885 Dioptis charila Druce, 1893 Dioptis charon Druce, 1893 Dioptis cheledonis Druce, 1893 Dioptis chloris Druce, 1893 Dioptis climax Prout, 1918 Dioptis columbiana Hering, 1925 Dioptis curvifascia Prout, 1918 Dioptis cyma Hübner, 1818 Dioptis dentisteriga Hering, 1925 Dioptis egla Druce, 1893 Dioptis Druce eteocles (5,18) , 1877) Dioptis fratelloi Miller, 2008 Dioptis ilerdina Bates, 1862 Dioptis incerta Hering, 1925 Dioptis indentata Hering, 1925 Dioptis leucothyris (Butler, 1876) Dioptis longipennis (Schaus, 1913) Dioptis meon (Cramer, 1775) Dioptis nigrivenis Hering, 1925 obliquaria (Warren, 1905) Dioptis onega Bates, 1862 Dioptis otanes Druce, 1893 Dioptis pallene Druce, 1893 Dioptis paracyma Prout, 1918 Dioptis pellucida Warren, 1901 Diop tis peregrina Hering, 1925 Dioptis phelina C. et R. Felder, 1874 Dioptis proix Prout, 1918 Dioptis restricta Warren, 1901 Dioptis roraima Druce, 1893 Dioptis stenothyris Prout, 1918 Dioptis subalbata (Dognin, 1904) Dioptis tessmanni Hering, 1925 Dioptis trailii ( Butler, 1877) Dioptis uniguttata Warren, 1901 Dioptis vacuata Warren, 1905 Dioptis vitrifera Warren, 1905 Dioptis zarza (Dognin, 1894)
Dioptis aeliana/Dioptis aeliana :
Dioptis aeliana est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Henry Walter Bates en 1862. On le trouve dans les basses terres du Brésil amazonien. C'est la seule espèce connue de Dioptis dont les ailes postérieures sont presque entièrement orange ocre. Il fait partie d'un complexe de mimétisme avec Brevioleria aelia (le papillon qui a conduit Bates à nommer l'espèce), Hyposcada illinissa, Napeogenes sylphis, Oleria gunilla et Oleria ilerdina.
Dioptis angustifascia/Dioptis angustifascia :
Dioptis angustifascia est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Hering en 1925. On le trouve au Pérou.
Dioptis areolata/Dioptis areolata :
Dioptis areolata est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Francis Walker en 1854. On le trouve au Brésil et au Venezuela.
Dioptis beckeri/Dioptis beckeri :
Dioptis beckeri est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par James S. Miller en 2008. On le trouve à Rondônia au Brésil. La longueur des ailes antérieures est de 15,5 à 18 mm pour les mâles et de 19 à 20 mm pour les femelles. La couleur de fond des ailes antérieures est hyaline (ressemblant à du verre), avec des veines brun foncé lorsqu'elles traversent les zones hyalines. Les ailes postérieures sont hyalines, également avec des veines brun foncé dans la zone hyaline.
Dioptis butes/Dioptis butes :
Dioptis butes est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1885. On le trouve du Costa Rica au nord du Belize et de Veracruz au Mexique.
Dioptis candelaria/Dioptis candelaria :
Dioptis candelaria est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1885. On le trouve au Costa Rica et au Panama.
Dioptis charila/Dioptis charila :
Dioptis charila est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1893. On le trouve dans le nord de l'Amérique du Sud et au sud dans le bassin amazonien, au moins jusqu'à Loreto, au Pérou.
Dioptis charon/Dioptis charon :
Dioptis charon est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1893. On le trouve en Bolivie et dans les basses terres du sud-est du Pérou. Les adultes ont une large bande alaire antérieure transversale blanche et une bande alaire postérieure submarginale ocre-orange.
Dioptis cheledonis/Dioptis cheledonis :
Dioptis cheledonis est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1893. On le trouve en Équateur et au Pérou.
Dioptis chloris/Dioptis chloris :
Dioptis chloris est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1893. On le trouve dans le sud de l'Équateur et au Pérou.
Point culminant de Dioptis/point culminant de Dioptis :
Dioptis climax est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Louis Beethoven Prout en 1918. On le trouve au Brésil.
Dioptis columbiana/Dioptis columbiana :
Dioptis columbiana est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Hering en 1925. On le trouve en Colombie.
Dioptis curvifascia/Dioptis curvifascia :
Dioptis curvifascia est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Louis Beethoven Prout en 1918. On le trouve au Brésil et au Pérou.
Dioptis cyma/Dioptis cyma :
Dioptis cyma est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Jacob Hübner en 1818. On le trouve au Pérou, au Brésil et en Guyane française.
Dioptis dentisteriga/Dioptis dentisteriga :
Dioptis dentisteriga est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Hering en 1925. On le trouve au Pérou.
Dioptis egla/Dioptis egla :
Dioptis egla est un papillon de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1893. On le trouve au Brésil, au Pérou et en Équateur. Les larves se nourrissent d'espèces de Geonoma.
Dioptis étéocles/Dioptis étéocles :
Dioptis eteocles est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1885. On le trouve au Nicaragua, au Honduras et au Guatemala.
Dioptis fatima/Dioptis fatima :
Dioptis fatima est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Heinrich Benno Möschler en 1877. On le trouve au Brésil, au Venezuela, en Guyane, au Suriname, en Guyane française et au Pérou.
Dioptis fratelloï/Dioptis fratelloï :
Dioptis fratelloi est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par James S. Miller en 2008. Il n'est connu que du mont Wokomung et du versant nord du mont Roraima dans l'ouest de la Guyane. La longueur des ailes antérieures est de 19-19,5 mm pour les mâles et de 21 mm pour les femelles. La couleur de fond des ailes antérieures est hyaline (ressemblant à du verre), avec des veines brun noirâtre lorsqu'elles traversent les zones hyalines. Les ailes postérieures sont hyalines, également avec des veines brun noirâtre dans la zone hyaline.
Dioptis ilerdina/Dioptis ilerdina :
Dioptis ilerdina est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Henry Walter Bates en 1862. On le trouve au Brésil et au Pérou.
Dioptis incerta/Dioptis incerta :
Dioptis incerta est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Hering en 1925. On le trouve au Pérou.
Dioptis indentata/Dioptis indentata :
Dioptis indentata est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Hering en 1925. On le trouve au Brésil.
Dioptis leucothyris/Dioptis leucothyris :
Dioptis leucothyris est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Arthur Gardiner Butler en 1876. On le trouve au Brésil et au Pérou.
Dioptis longipennis/Dioptis longipennis :
Dioptis longipennis est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par William Schaus en 1913. On le trouve au Costa Rica, au Panama et au Nicaragua. Les larves se nourrissent des espèces Asterogyne, Calyptrogyne, Geonoma et Prestoea.
Dioptis meon/Dioptis meon :
Dioptis meon est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Pieter Cramer en 1775. On le trouve en Guyane et au Suriname.
Dioptis nigrivenis/Dioptis nigrivenis :
Dioptis nigrivenis est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Hering en 1925. On le trouve en Équateur et au Pérou.
Dioptis obliquaria/Dioptis obliquaria :
Dioptis obliquaria est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par William Warren en 1905. On le trouve dans le sud-est du Pérou.
Dioptis onega/Dioptis onega :
Dioptis onega est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Henry Walter Bates en 1862. On le trouve au Brésil. Il a une ressemblance remarquable avec son co-imitateur Oleria onega.
Dioptis otanes/Dioptis otanes :
Dioptis otanes est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1893. On le trouve en Équateur et au Pérou.
Dioptis pallène/Dioptis pallène :
Dioptis pallene est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1893. On le trouve en Équateur et au Pérou.
Dioptis paracyma/Dioptis paracyma :
Dioptis paracyma est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Louis Beethoven Prout en 1918. On le trouve au Suriname, en Guyane et en Guyane française.
Dioptis pellucida/Dioptis pellucida :
Dioptis pellucida est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par William Warren en 1901. On le trouve en Colombie. Il existe une forme d'aile postérieure brune, qui appartient à un complexe de mimétisme avec plusieurs espèces d'Ithomiini, dont Hypoleria lavinia, Ithomia diasia, Oleria amalda et Pseudoscada timna.
Dioptis peregrina/Dioptis peregrina :
Dioptis peregrina est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Hering en 1925. On le trouve au Pérou.
Dioptis phelina/Dioptis phelina :
Dioptis phelina est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Cajetan et Rudolf Felder en 1874. Il est endémique de la région de Bogota en Colombie.
Dioptis proix/Dioptis proix :
Dioptis proix est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Louis Beethoven Prout en 1918. On le trouve dans l'est du Pérou.
Dioptis restricta/Dioptis restricta :
Dioptis restricta est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par William Warren en 1901. Il est endémique de l'est du Brésil et peut-être du Pérou.
Dioptis roraima/Dioptis roraima :
Dioptis roraima est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1893. On le trouve en Guyane et au Venezuela.
Dioptis stenothyris/Dioptis stenothyris :
Dioptis stenothyris est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Louis Beethoven Prout en 1918. On le trouve au Brésil et au Pérou.
Dioptis subalbata/Dioptis subalbata :
Dioptis subalbata est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Paul Dognin en 1904. On le trouve en Bolivie.
Dioptis tessmanni/Dioptis tessmanni :
Dioptis tessmanni est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Hering en 1925. On le trouve au Pérou.
Dioptis trailii/Dioptis trailii :
Dioptis trailii est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Arthur Gardiner Butler en 1877. Il est présent dans des localités du bassin supérieur de l'Amazone au Brésil et au Pérou, et est connu d'au moins une localité du centre du Venezuela.
Dioptis uniguttata/Dioptis uniguttata :
Dioptis uniguttata est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par William Warren en 1901. On le trouve en Colombie et en Équateur.
Dioptis vacuata/Dioptis vacuata :
Dioptis vacuata est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par William Warren en 1905. On le trouve au Panama. C'est le plus grand membre du genre Dioptis, les femelles atteignant une longueur d'aile antérieure de 25 mm.
Dioptis vitrifera/Dioptis vitrifera :
Dioptis vitrifera est un papillon de nuit de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par William Warren en 1905. On le trouve en Amazonie péruvienne.
Dioptis zarza/Dioptis zarza :
Dioptis zarza est un papillon nocturne de la famille des Notodontidae décrit pour la première fois par Paul Dognin en 1894. On le trouve en Équateur.
Dioptre/Dioptre :
Un dioptre (parfois aussi appelé dioptre ou dioptre, du grec : διόπτρα) est un instrument classique d'astronomie et d'arpentage, datant du IIIe siècle av. Le dioptre était un tube de visée ou, alternativement, une tige avec une vue aux deux extrémités, attachée à un support. S'il est équipé de rapporteurs, il pourrait être utilisé pour mesurer des angles.
Île de Dioptra/Île de Dioptra :
L'île de Dioptra ( bulgare : остров Диоптра , romanisée : ostrov Dioptra , IPA : [ˈɔstrov diˈɔptrɐ] ) est l'île rocheuse remarquable de 290 m de long dans la direction est-ouest et de 45 m de large au large de l'extrémité nord-ouest de Low Island dans les îles Shetland du Sud , et séparée de l'île Beslen au sud-est par un passage se rétrécissant à 21 m en certains points. Sa superficie est de 0,92 ha. L'élément porte le nom de l' instrument d'arpentage classique dioptra et en association avec d'autres noms dans la région découlant du développement ou de l'utilisation précoce d'instruments et de méthodes géodésiques.
Dioptrie/Dioptrie :
Une dioptrie (orthographe britannique) ou dioptrie (orthographe américaine) est une unité de mesure de dimension de longueur réciproque, équivalente à un mètre réciproque, 1 dioptrie = 1 m−1. Il est normalement utilisé pour exprimer la puissance optique d'une lentille ou d'un miroir courbe, qui est une grandeur physique égale à l'inverse de la distance focale, exprimée en mètres. Par exemple, une lentille de 3 dioptries focalise des rayons lumineux parallèles à 1⁄3 mètre. Une fenêtre plate a une puissance optique de zéro dioptrie, car elle ne fait pas converger ou diverger la lumière. Les dioptries sont aussi parfois utilisées pour d'autres inverses de distance, en particulier les rayons de courbure et la vergence des faisceaux optiques. Le principal avantage de l'utilisation de la puissance optique plutôt que de la distance focale est que la formule de la lentille mince a la distance de l'objet, la distance de l'image et la distance focale comme des inverses. De plus, lorsque des lentilles relativement minces sont placées à proximité les unes des autres, leurs puissances s'additionnent approximativement. Ainsi, une lentille mince de 2,0 dioptries placée à proximité d'une lentille mince de 0,5 dioptries donne presque la même distance focale qu'une seule lentille de 2,5 dioptries. Bien que le dioptre soit basé sur le système SI-métrique, il n'a pas été inclus dans la norme, de sorte qu'il n'y a pas de nom ou de symbole international pour cette unité de mesure - dans le système international d'unités, cette unité de puissance optique aurait besoin à spécifier explicitement comme le mètre inverse (m−1). Cependant, la plupart des langues ont emprunté le nom d'origine et certains organismes nationaux de normalisation comme DIN spécifient un nom d'unité (dioptrie, dioptrie, etc.) et un symbole d'unité dpt. En soins de la vue, le symbole D est fréquemment utilisé. L'idée de numéroter les lentilles en fonction de l'inverse de leur distance focale en mètres a été suggérée pour la première fois par Albrecht Nagel en 1866. Le terme dioptrie a été proposé par l'ophtalmologiste français Ferdinand Monoyer en 1872, sur la base de l'utilisation antérieure du terme dioptrice par Johannes Kepler.
Correction dioptrique/Correction dioptrique :
La correction dioptrique est l'expression de l'ajustement de l'instrument optique à l'acuité visuelle variable des yeux d'une personne. Il s'agit de l'ajustement d'un objectif pour fournir une mise au point compatible lorsque les yeux du spectateur ont des capacités visuelles différentes. L'un des résultats est moins de tension sur les yeux, ce qui permet une visualisation optimale et une mise au point en profondeur et en contraste lors de la composition d'une photographie ou de la visualisation d'un élément à travers un appareil composé d'objectifs ou d'éléments d'objectif.
Dioptrique/Dioptrique :
La dioptrique est la branche de l'optique traitant de la réfraction, de même la branche traitant des miroirs est connue sous le nom de catoptrique. La dioptrique est l'étude de la réfraction de la lumière, notamment par les lentilles. Les télescopes qui créent leur image avec un objectif qui est une lentille convexe (réfracteurs) sont dits des télescopes « dioptriques ». Une première étude de la dioptrie a été menée par Ptolémée en relation avec l'œil humain ainsi que la réfraction dans des milieux tels que l'eau. La compréhension des principes de la dioptrie a été encore élargie par Alhazen, considéré comme le père de l'optique moderne.
Dioptrique/Dioptrique :
"La dioptrique" (en anglais "Dioptrique", "Optics", ou "Dioptrics"), est un court traité publié en 1637 inclus dans l'un des Essais écrits avec le Discours sur la méthode de René Descartes. Dans cet essai, Descartes utilise divers modèles pour comprendre les propriétés de la lumière. Cet essai est connu comme la plus grande contribution de Descartes à l'optique, car il s'agit de la première publication de la loi de la réfraction.
Dioptrochasma/Dioptrochasma :
Dioptrochasma est un genre de papillons de nuit de la famille des Geometridae.
Dior/Dior :
Christian Dior SE (français: [kʁistjɑ̃ djɔʁ]), communément appelé Dior (stylisé DIOR), est une maison de couture de luxe française contrôlée et présidée par l'homme d'affaires français Bernard Arnault, qui dirige également LVMH, le plus grand groupe de luxe au monde. Dior détient 42,36 % des actions et 59,01 % des droits de vote au sein de LVMH. La société a été fondée en 1946 par le couturier français Christian Dior (1905-1957), originaire de Normandie. Cette marque vend des chaussures et des vêtements exclusifs aux boutiques Dior. La haute couture relève de la division Christian Dior Couture. Pietro Beccari est le PDG de Christian Dior Couture depuis 2018.
Dior (homonymie)/Dior (homonymie) :
Dior est un détaillant de vêtements français. Dior peut aussi faire référence à : Dior (nom de famille)
Dior (chanson)/Dior (chanson):
" Dior " est une chanson du rappeur américain Pop Smoke sortie par Victor Victor Worldwide et Republic Records le 11 février 2020, en tant que troisième et dernier single de sa première mixtape Meet the Woo (2019). Chanson de drill et de hip hop, elle a été écrite par Pop Smoke et son producteur 808Melo. "Dior" a été inclus en tant que morceau bonus sur la deuxième mixtape de Pop Smoke Meet the Woo 2, avec un remix mettant en vedette le rappeur américain Gunna. La version originale est réapparue sur le premier album studio posthume de Pop Smoke Shoot for the Stars, Aim for the Moon (2020) en tant que morceau bonus, puis enfin une fois de plus sur l'édition de luxe de sa suite Faith (2021). Dans les paroles de la chanson, Pop Smoke parle de flirter avec les femmes et d'acheter les derniers vêtements de marque. "Dior" a été largement acclamé par les critiques, dont beaucoup l'ont considéré comme un hymne de New York et sa chanson phare. La chanson a été nominée pour la meilleure performance rap aux 63e Grammy Awards annuels. Peu de temps après la mort de Pop Smoke le 19 février 2020, le single a culminé au numéro 22 du Billboard Hot 100 américain et au numéro 33 du UK Singles Chart. "Dior" a culminé dans le top 60 des charts record dans dix autres pays, dont la Grèce, où il a culminé à la sixième place. Le single a également reçu plusieurs certifications, dont une certification triple platine aux États-Unis par la Recording Industry Association of America (RIAA). JLShotThat a réalisé le clip de "Dior", qui représente Pop Smoke dansant avec un groupe de personnes dans un parking et dans un club de strip-tease. Pop Smoke a interprété la chanson pour VevoDSCVR et Rolling Loud en 2019. À la suite du meurtre de George Floyd et des troubles civils qui ont suivi, la chanson est devenue un hymne de premier plan contre la brutalité policière.
Dior (nom de famille)/Dior (nom de famille) :
Dior est un patronyme. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Christian Dior (1905–1957), créatrice de mode française Catherine Dior (1917-2008), membre de la résistance française et sœur de Christian Dior Maurice Dior (1873-1946), industriel français et père de Christian et Catherine Dior Françoise Dior (1932–1993), nièce de Christian Dior et partisan bien connu de la cause nazie d'après-guerre Jerry Dior (1932–2015), graphiste américaine Karen Dior (1967–2004), interprète et réalisatrice américaine de films pour adultes
Dior Angus/Dior Angus :
Dior Thomas Angus (né le 18 janvier 1994) est un footballeur professionnel anglais qui joue comme attaquant pour le club EFL League Two de Harrogate Town. Il a commencé sa carrière dans le football hors championnat, jouant pour Solihull Moors, Leamington (en prêt), Banbury United (en prêt), Kidderminster Harriers, Worcester City (en prêt), Daventry Town, Stratford Town et Redditch United. Il a déménagé à Port Vale en janvier 2018 après avoir marqué 17 buts pour Redditch dans la première moitié de la saison 2017-18. De Vale, il a été prêté à Tamworth, Nuneaton Borough et Barrow, avant de rejoindre Barrow avec un contrat permanent en mai 2019. Il a aidé Barrow à être promu dans la Ligue de football en tant que champion de la Ligue nationale lors de la saison 2019-2020, avant passer à Wrexham en janvier 2021. Il a été vendu à Harrogate Town en septembre 2022.
Dépôts Dior/Dépôts Dior :
Dior Deposits est le premier album studio du rappeur américain Guapdad 4000. Il est sorti le 25 octobre 2019 chez TWNSHP et Warner Records. Il comprend des fonctionnalités de Tory Lanez, 6LACK, Chance the Rapper, G-Eazy, Buddy et Denzel Curry, entre autres.
Dior Fall_Sow/Dior Fall_Sow :
Elisabeth Dior Fall Sow est une juriste et juriste sénégalaise. Elle a été la première femme procureur du Sénégal, nommée auprès de la République près le Tribunal de première instance de Saint-Louis en 1976. Elle est présidente d'honneur de l'Association des femmes juristes.
Salle Dior/Salle Dior :
Dior Hall (né le 2 janvier 1996) est un coureur de haies américain spécialisé dans le 100 mètres haies. Originaire de Denver, Colorado , en tant que lycéen, Hall a fréquenté la Denver School of Science and Technology , mais a couru à la George Washington High School car la DSST n'aligne pas d'équipe d'athlétisme. Elle a établi un World Youth Best intérieur de 60 mètres au CSM Twilight Collegiate Open à Golden, Colorado. Hall a participé au 100 mètres haies aux Championnats du monde juniors d'athlétisme de 2012. Lors de la finale, elle aurait été en tête lorsqu'elle a heurté un obstacle et est tombée au-dessus du dernier obstacle, subissant une disqualification. Hall a été la médaillée d'argent aux Championnats du monde juniors d'athlétisme 2013. Championnats d'athlétisme. Le 27 juillet, Hall a remporté la médaille d'argent aux Championnats du monde juniors de l'IAAF 2014. Le temps de Hall de 12,92 secondes au 100 mètres haies a battu le record du lycée américain de 35 ans de 12,95 détenu par Candy Young de Pennsylvanie. L'arrivée de Hall derrière les étudiants de première année de l'Université de Géorgie, Kendell Williams, a complété un doublé des médailles pour les États-Unis.
Dior Homme/Dior Homme :
Dior Homme est la division masculine de Christian Dior SA, le détaillant français de vêtements. Dior Men est sous la direction artistique de Kim Jones depuis le printemps/été 2019. Elle était dirigée par Hedi Slimane depuis la saison automne/hiver 2001-02. Sous la direction d'Hedi Slimane, Dior Men a introduit une silhouette mince caractéristique qui a depuis pris son envol dans l'industrie de la mode. Les premières collections se sont plongées dans l'exploration du sexe masculin. Le look s'assombrit pendant la période Lustre qui s'inspire de la scène électro de Berlin. Depuis 2004 A/W, Dior Men explore les différents styles du Rock and Roll. Le logo actuellement utilisé par Dior Homme est une abeille, généralement en bas à droite des pulls et en haut à droite des polos. Depuis 2007 et le départ d'Hedi Slimane, Kris Van Assche met en place un style plus formel et minimal. Au fil des saisons, il adoucit la silhouette noire raide devenue trop clichée et opte pour des modèles qui ajoutent une allure athlétique à la silhouette filiforme Dior Men. Ce nouveau look se caractérise par une attention aux détails et une palette de couleurs de nuances de noir, gris, bleu ou marron. Au cours des années 1980 et 1990, la ligne de vêtements pour hommes de Dior s'appelait Dior Monsieur. Fin 2007, Dior Men a commencé à produire une gamme de soins de la peau pour hommes en six pièces, avec Hedi Slimane en concevant le packaging. La gamme de soins de la peau est disponible à la vente en France et en grands magasins dans de nombreux autres pays. Depuis mars 2018, la ligne homme Dior s'appelle Dior Men au lieu de Dior Homme. Le changement était sous l'influence du directeur créatif Kim Jones.
Dior Johnson/Dior Johnson :
Dior Johnson (né le 28 janvier 2004) est un basketteur américain qui fréquente la Southern California Academy à Los Angeles, en Californie. Engagé à Pittsburgh, il est une recrue quatre étoiles consensuelle et l'un des meilleurs joueurs de la classe 2022.
Dior Lowhorn/Dior Lowhorn :
Dior Alexandros Lowhorn (né le 15 avril 1987) est un basketteur professionnel américain. Il joue maintenant pour Abejas de León du LNBP. Il a joué au basketball universitaire pour Texas Tech et San Francisco.
Dior Vargas/Dior Vargas :
Dior Vargas est une militante féministe américaine de la santé mentale et l'instigatrice d'un projet axé sur la création d'une communauté pour éradiquer la stigmatisation de la maladie mentale pour les personnes de couleur. Elle est basée dans sa ville natale de New York. Elle est actuellement coordinatrice de la sensibilisation pour le projet Urok, ainsi que conseillère en cas de crise pour Crisis Text Line et animatrice pour le groupe de soutien des jeunes adultes au NAMI-NYC Metro.
Dior et_moi/Dior et moi :
Dior et moi ( français : Dior et moi ) est un film documentaire français de 2014 écrit et réalisé par Frédéric Tcheng sur le travail créatif du designer Raf Simons pour Christian Dior SA Le film a été présenté en première au Festival du film de Tribeca le 17 avril 2014. Il est sorti en salles aux États-Unis le 10 avril 2015 par The Orchard et en France le 8 juillet 2015 par Dissidenz Films. Le film est centré sur la première saison de Simons chez Dior et comprend des apparitions non parlantes de Marion Cotillard, Isabelle Huppert, Jennifer Lawrence, Sharon Stone et Harvey Weinstein. Le documentaire a reçu des critiques positives de la part des critiques.
Diora/Diora :
Diora (ou Deora) était un évêque médiéval de Rochester. Diora fut consacrée entre 765 et 772. Il mourut entre 781 et 785. Vers 779 environ, le roi Ethelbert accorda des terres à l'intérieur de la ville de Rochester à Diora et à son clergé de la cathédrale.
Diora, Mali/Diora, Mali :
Diora est une petite ville et une commune du cercle de Tominian dans la région de Ségou au Mali. En 1998, la commune comptait 12 305 habitants.
Diora Baird/Diora Baird :
Diora Lynn Baird (née le 6 avril 1983) est une actrice américaine et ancienne mannequin pour Guess? qui est apparu dans des films tels que Wedding Crashers (2005), Accepted (2006), The Texas Chainsaw Massacre: The Beginning (2006), Young People Fucking (2007), My Best Friend's Girl (2008), Stan Helsing (2009), et Transit (2012).
Diora cajamarcaensis/Diora cajamarcaensis :
Diora est un genre de plantes des Agavoideae. Il ne contient qu'une seule espèce connue, Diora cajamarcaensis, endémique du Pérou.
Diorama/Diorama :
Un diorama est une réplique d'une scène, généralement un modèle tridimensionnel grandeur nature ou miniature, parfois enfermé dans une vitrine en verre pour un musée. Les dioramas sont souvent construits par des amateurs dans le cadre de passe-temps connexes tels que la modélisation de véhicules militaires, la modélisation de figurines miniatures ou la modélisation d'avions. ou détruit.
Diorama, Goi%C3%A1s/Diorama, Goiás :
Diorama est une municipalité de l'est de l'État de Goiás, au Brésil.
Diorama (Efteling)/Diorama (Efteling):
Le Diorama est un monde miniature dans le parc d'attractions Efteling aux Pays-Bas. Le monde montagneux très détaillé, ou Diorama, a été conçu par Anton Pieck et ouvert en 1971, en l'honneur du 20e anniversaire d'Efteling. Les visiteurs peuvent se promener dans une vitrine de 60 mètres de long avec des montagnes, des petits villages, des châteaux et des églises, les trains en mouvement et les automobiles et l'eau qui coule. La majeure partie du diorama se déroule de jour, mais une plus petite partie est consacrée à la nuit. Le paysage a été entièrement construit en polystyrène. Le Diorama est la première attraction avec les contributions de Ton van de Ven, le directeur créatif d'Efteling à l'époque. Il a fait quelques croquis pour cela, mais ils n'ont pas été utilisés pour le Diorama ; des années plus tard, ils ont été utilisés pour l'une des scènes du dark-ride Dreamflight. L'attraction a été entièrement rénovée en 2007, toutes les voies ferrées ont été remplacées, les mécanismes de commutation pour les signaux sont supprimés et il y a sept petites attractions du "vrai efteling" où ajouté.
Diorama (album_Kenshi_Yonezu)/Diorama (album Kenshi Yonezu) :
diorama est le premier album du musicien japonais Kenshi Yonezu, sorti le 16 mai 2012. C'était le premier album studio sorti sous son vrai nom, et le premier à utiliser sa propre voix par opposition à ses albums Vocaloid sortis sous le nom Hachi. L'album a été l'une des meilleures sorties indépendantes au Japon en 2012 et a été l'un des lauréats des 5e CD Shop Awards.
Diorama (Silverchair_album)/Diorama (Silverchair album):
Diorama est le quatrième album studio du groupe de rock alternatif australien Silverchair, sorti le 31 mars 2002 par Atlantic/Eleven. Il a remporté le ARIA Music Award 2002 du meilleur groupe et du meilleur album rock. L'album a été coproduit par Daniel Johns et David Bottrill. Alors que Bottrill avait travaillé sur des albums pour une variété d'autres groupes, Diorama a marqué le premier crédit de production pour le chanteur Johns. Johns a écrit la majeure partie de l'album au piano au lieu de sa guitare habituelle, tandis que le groupe a pris une pause de 12 mois après leur précédent album studio, Neon Ballroom. Silverchair a travaillé avec le compositeur Van Dyke Parks sur Diorama ; l'album contient de nombreux arrangements orchestraux et des ballades puissantes, un changement par rapport à la musique grunge typique de leur travail antérieur, mais cohérent avec les orchestrations précédentes du groupe sur Neon Ballroom. Le titre de l'album fait référence à "un monde dans un monde". Quatre singles sont sortis : "The Greatest View", "Without You", "Luv Your Life", "Across the Night". Tous sont apparus sur le classement des singles australiens. Diorama a réussi dans les charts mais n'a pas été aussi bien accueilli par la critique que les albums précédents du groupe. Il a atteint la première place du classement des albums de l'Australian Recording Industry Association (ARIA) et a reçu une note de 71 (sur 100) sur l'agrégateur de critiques Metacritic. Il a été certifié triple platine par ARIA, s'est vendu à plus de 210 000 exemplaires et a remporté cinq prix ARIA en 2002. Diorama a été nominé pour l'album le plus vendu en 2003, et trois chansons de l'album ont été nominées pour des prix au cours des deux années.
Diorama (groupe)/Diorama (groupe):
Diorama est un groupe électropop allemand. Le nom du groupe est une métaphore qui représente leur conception de la musique comme forme d'expression artistique.
Diorama (homonymie)/Diorama (homonymie) :
Un diorama est un dispositif théâtral du XIXe siècle ou un modèle tridimensionnel moderne. Diorama peut également faire référence à : Diorama (album Silverchair), 2002 Diorama (album de Kenshi Yonezu), 2012 Diorama (groupe), un groupe électropop allemand Diorama, Goiás, une ville de l'état de Goiás, Brésil Diorama (Efteling), une attraction à Efteling parc d'attractions aux Pays-Bas Effet diorama, truquage miniature d'une photographie
Diorama Arts_Cooperative/Diorama Arts Cooperative :
Diorama Arts Cooperative (DAC) était un mélange d'acteurs, d'artistes, de danseurs, de designers, de journalistes, de musiciens et de thérapeutes qui ont utilisé The Diorama, Regent's Park entre les années 1976 et 1992. En septembre 1981, DAC est devenu un organisme de bienfaisance incorporé 'Diorama Arts Center Ltd .' (DACL). Du Theatres Trust : "Dans les années 1970, le collectif artistique a créé un petit théâtre dans un centre artistique animé, largement connu comme un lieu d'art, d'artisanat, de théâtre, de concerts et plus encore." Extrait du livre The Diorama Arts Project : "Diorama arts est un groupe artistique communautaire particulièrement concerné par les personnes handicapées et défavorisées, qui envisage de convertir le bâtiment Regents Park Diorama pour en faire son siège social." Noël 1992 a vu Diorama Arts Center Ltd. laissant le bâtiment en tant que propriétaire, les commissaires du domaine de la Couronne (CEC) et le conseil de Camden (CC) ont déménagé l'organisation dans un nouveau développement à proximité dans la rue Osnaburgh. Le Old Diorama Arts Center (ODAC), basé sur le campus de Regent's Place, continue le DACL à l'heure actuelle.
Diorbhail Nic_a%27_Bhriuthainn/Diorbhail Nic a' Bhriuthainn :
Dorothy Brown ( gaélique écossais : Diorbhail Nic a 'Bhriuthainn ; décédée en 1644) était une poète et compositrice gaélique écossaise qui vivait sur l' île de Luing à Argyll , en Écosse .
Diorchis/Diorchis :
Diorchis est un genre de vers plats appartenant à la famille des Hymenolepididae.Le genre a une distribution cosmopolite.Espèce : Diorchis acuminatus (Clerc, 1902) Diorchis americanus Ransom, 1909 Diorchis brevis Rybicka, 1957 Diorchis bulbodes Mayhew, 1929 Diorchis danutae Czaplinski, 1956 Diorchis diorchis ( Fuhrmann, 1913) Diorchis donis Ajinov, 1960 Diorchis endacantha (Dubinina, 1953) Diorchis flavescens Krefft, 1871 Diorchis formosensis Sugimoto, 1934 Diorchis inflata (Rudolphi, 1819) Diorchis longicirrosa Meggitt, 1927 Diorchis longiovum Schiller, 1953 Hovorka & Macko, 1972 Diorchis ovofurcata Czaplinski, 1972 Diorchis paranansomi Tanzola, 1992 Diorchis parvogenitalis Mathevossian, 1945 Diorchis ransomi Schultz, 1940 Diorchis sobolevi Spasskaya, 1950 Diorchis spasskajae Spasskii, 1963 Diorchis spinata Mayhew, 1929 Diorchis stefanskii Czaplinski, 1956 Diorchis tuvensis Spasskii, 1963 Diorchis wigginsi Schultz, 1940
Diores/Diores :
Dans la mythologie grecque, Diorês (grec ancien : Διώρης) faisait référence à quatre personnes différentes. Diorês, père d'Automédon qui était le conducteur de char d'Achille pendant la guerre de Troie. Diorês, chef du contingent Elis pendant la guerre de Troie. Il était le fils d'Amarynceus (Diorês Amaryngkëidês). Diores a été tué par Peiros. Diorês , un prince troyen qui a participé aux jeux organisés par l'exilé Enée en Sicile. Il a été tué par Turnus, l'homme qui s'est opposé à Enée en Italie. Diorês, fils d'Éole, qui a épousé sa sœur Polymela. Avec l'approbation de son père, il épousa sa sœur Polymèle qui était autrement sur le point d'être mise à mort à cause de son histoire d'amour secrète avec Ulysse.
Diores (araignée)/Diores (araignée) :
Diores est un genre d'araignées de la famille des Zodariidae.
Diorhabda/Diorhabda :
Diorhabda est un genre de coléoptères de la famille des Chrysomelidae. Les coléoptères se nourrissent de Tamarix (tamaris ou cèdre salé). Le genre est originaire d'Europe et d'Asie, mais plusieurs espèces ont été intentionnellement introduites en Amérique du Nord comme agents de lutte biologique contre Tamarix. Les noms communs incluent le coléoptère du tamaris et la chrysomèle du thuya. Gahan, 1896 Diorhabda persica (Faldermann, 1837) Diorhabda sublineata (Lucas, 1849)
Diorhabda carinata/Diorhabda carinata :
Diorhabda carinata est une espèce de coléoptère connu sous le nom de grand coléoptère du tamaris (plus grand coléoptère du tamaris) qui se nourrit de tamaris d'Ukraine, de l'est de la Turquie et de la Syrie à l'est du nord-ouest de la Chine, du Kirghizistan et du Pakistan, s'étendant aussi loin au sud que le sud de l'Iran. Il est utilisé en Amérique du Nord comme agent de lutte biologique contre le cèdre salé ou le tamaris (Tamarix spp.), une espèce envahissante dans les écosystèmes arides et semi-arides (où le plus grand coléoptère du tamaris et ses espèces sœurs étroitement apparentées peuvent également être moins précisément désignés 'coléoptère du thuya', 'coléoptère du thuya', 'coléoptère du thuya' ou 'coléoptère du tamaris').
Diorhabda carinulata/Diorhabda carinulata :
Diorhabda carinulata est une espèce de coléoptère connu sous le nom de coléoptère du tamaris du nord, qui se nourrit de tamaris du sud de la Russie et de l'Iran jusqu'à la Mongolie et l'ouest de la Chine. Ce coléoptère est utilisé en Amérique du Nord comme agent de lutte biologique contre le cèdre salé ou le tamaris (Tamarix spp.), une espèce envahissante dans les écosystèmes arides et semi-arides (où D. carinulata et ses espèces sœurs étroitement apparentées sont également moins précisément appelées le « coléoptère du thuya », « chrysomèle du thuya », « chrysomèle du thuya » ou « chrysomèle du tamaris »).
Diorhabda allongé/Diorhabda allongé :
Diorhabda elongata est une espèce de coléoptère connu sous le nom de coléoptère méditerranéen du tamaris (MTB) qui se nourrit de tamaris du Portugal et de l'Algérie jusqu'au sud de la Russie. Le MTB est utilisé en Amérique du Nord comme agent de lutte biologique contre le cèdre salé ou le tamaris (Tamarix spp.), une espèce envahissante dans les écosystèmes arides et semi-arides (où le MTB et ses espèces sœurs étroitement apparentées sont également moins précisément appelés le « coléoptère du cèdre », le « criocère du cèdre », le « coléoptère du cèdre » ou le « coléoptère du tamaris ») (Tracy et Robbins 2009).
Diorhabda meridionalis/Diorhabda meridionalis :
Diorhabda meridionalis est une espèce de coléoptère connu sous le nom de coléoptère du tamaris du sud (SoTB) qui se nourrit de tamaris de la Syrie à l'ouest et au sud de l'Iran et au sud du Pakistan. Le SoTB peut avoir un potentiel d'utilisation en Amérique du Nord comme agent de lutte biologique contre le cèdre salé ou le tamaris (Tamarix spp.), Une espèce envahissante dans les écosystèmes arides et semi-arides (où il pourrait être moins précisément mentionné avec ses espèces étroitement apparentées espèces sœurs comme le « coléoptère du thuya », « la chrysomèle du thuya », « la chrysomèle du thuya » ou « la chrysomèle du tamaris ») (Tracy et Robbins 2009).
Diorhabda sublineata/Diorhabda sublineata :
Diorhabda sublineata est un coléoptère connu sous le nom de coléoptère subtropical du tamaris (STB). L'espèce a été décrite pour la première fois par Hippolyte Lucas en 1849. Elle se nourrit de tamaris du Portugal, d'Espagne et de France au Maroc, au Sénégal, en Algérie, en Tunisie, en Égypte, au Yémen et en Irak. Il est utilisé en Amérique du Nord comme agent de lutte biologique contre le cèdre salé ou le tamaris (Tamarix spp.), une espèce envahissante dans les écosystèmes arides et semi-arides (où le STB et ses espèces sœurs étroitement apparentées peuvent également être moins précisément appelés le « coléoptère du cèdre », le « criocère du cèdre », le « coléoptère du cèdre » ou le « coléoptère du tamaris ») (Tracy et Robbins 2009).
Aéroport_international_Diori Hamani/Aéroport international Diori Hamani :
L'aéroport international Diori Hamani (code AITA : NIM code OACI : DRRN) est un aéroport situé à Niamey, la capitale du Niger. Il est situé à 9 km (5,6 mi) de Niamey dans la banlieue sud-est de la ville, le long de la Route Nationale 1, la principale autoroute reliant Niamey à l'est de la nation. Le complexe aéroportuaire comprend également la base principale de l'armée de l'air des forces armées du Niger.
Dioridium/Dioridium :
Dioridium est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Dioridium borgmeieri (Lane, 1972) Dioridium hirsutum Zajciw, 1961
Dioridium borgmeieri/Dioridium borgmeieri :
Dioridium borgmeieri est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae.
Dioridium hirsutum/Dioridium hirsutum :
Dioridium hirsutum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae.
Diorio/Diorio :
Diorio est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Derek Diorio, écrivain et acteur canadien Jerry Diorio, joueur de football américain Joe Diorio, guitariste de jazz américain Nicholas DiOrio, joueur de football américain Ron Diorio, joueur de baseball américain Tyce Diorio, danseuse américaine Verónica Diorio, personnage fictif de Graduados
Diorios/Diorios :
Diorios ou Dhiorios ( grec : Διόριος , turc : Tepebaşı ) est un village du district de Kyrenia à Chypre , à 2 km à l'ouest de Myrtou . Il est sous le contrôle de facto de Chypre du Nord.
Diorissimo/Diorissimo :
Diorissimo est un parfum floral publié par la marque de mode Christian Dior et créé par le maître parfumeur français Edmond Roudnitska. Initialement introduit en 1956, Diorissimo est une tentative de simuler le muguet. La fleur était la préférée du créateur Dior, décorant sa papeterie, son jardin et souvent son revers, ainsi que l'inspiration pour sa collection printemps 1954, mais le parfum de la fleur est difficile à recréer en parfum car aucune huile essentielle ne peut être obtenue à partir de les vraies fleurs. Par conséquent, le parfum de lys de Diorissimo a largement utilisé des molécules créées en laboratoire pour évoquer la fleur et est souvent considéré comme l'effort le plus réussi de l'histoire de la parfumerie. Diorissimo a également des notes d'ylang-ylang, d'amaryllis, de boronia et de jasmin.Le parfum aurait été l'un des préférés de Diana, princesse de Galles.Au fil du temps, Diorissimo a été reformulé pour se conformer aux réglementations de l'International Fragrance Association (IFRA), en particulier pour supprimer deux composants clés identifiés comme des allergènes potentiels. Néanmoins, au 21ème siècle, Diorissimo a continué à figurer sur les listes des plus grands parfums de tous les temps.
Diorite/Diorite :
La diorite (DY-ə-ryte) est une roche ignée intrusive formée par le lent refroidissement souterrain du magma (roche en fusion) qui a une teneur modérée en silice et une teneur relativement faible en métaux alcalins. Sa composition est intermédiaire entre le gabbro à faible teneur en silice (mafique) et le granite à forte teneur en silice (felsique). La diorite se trouve dans les ceintures de construction de montagnes (orogènes) sur les marges des continents. Il a la même composition que la roche volcanique à grains fins, l'andésite, qui est également courante dans les orogènes. La diorite est utilisée depuis la préhistoire comme pierre décorative. Il a été utilisé par l'empire akkadien de Sargon d'Akkad pour les sculptures funéraires et par de nombreuses civilisations ultérieures pour les sculptures et la pierre de construction.
Diorite, Michigan/Diorite, Michigan :
Diorite est une communauté non constituée en société du comté de Marquette dans l'État américain du Michigan. La communauté est située dans le canton d'Ely. En tant que communauté non constituée en société, Diorite n'a pas de limites légalement définies ni de statistiques démographiques propres.
Dioro/Dioro :
Dioro peut faire référence à Dioro, Mali Dioro, Burkina Faso
Dioro, Burkina_Faso/Dioro, Burkina Faso :
Dioro, Burkina Faso est un village du département de Thion de la province de la Gnagna à l'est du Burkina Faso. Le village compte 575 habitants.
Dioro, Mali/Dioro, Mali :
Dioro est une ville et une commune rurale du cercle de Ségou dans la région de Ségou au centre-sud du Mali. La commune s'étend sur une superficie d'environ 586 kilomètres carrés sur la rive droite du fleuve Niger et comprend la ville et 29 des villages environnants. Au recensement de 2009, la commune comptait 47 876 habitants. La ville de Dioro est située à 57 km au nord-est de Ségou sur la rive du fleuve.
Dioro-Folgou/Dioro-Folgou :
Dioro-Folgou est un village du département de Thion de la province de la Gnagna à l'est du Burkina Faso. Le village compte 351 habitants.
Diorocète/Diorocète :
Diorocetus est un genre éteint de baleine à fanons, appartenant à la famille des Diorocetidae. Les fossiles se trouvent dans les strates marines du Miocène en Amérique du Nord et au Japon.
Diors/Diors :
Diors (prononciation française : [djɔʁ] (écouter)) est une commune du département de l'Indre dans le centre de la France.
Diorus/Diorus :
Diorini est une tribu de coléoptères de la sous-famille des Cerambycinae, contenant le seul genre Diorus et la seule espèce Diorus biapiculatus.
Diory Hern%C3%A1ndez/Diory Hernández :
Diory Hernández (né le 8 avril 1984) est un joueur de champ intérieur professionnel dominicain qui est actuellement agent libre. Il a joué dans la Major League Baseball (MLB) pour les Braves d'Atlanta de 2009 à 2011.
Dioryche/Dioryche :
Dioryche est un genre de coléoptères de la famille des Carabidae, contenant les espèces suivantes : Dioryche braccata (Bates, 1891) Dioryche cavernosa (Putzeys, 1875) Dioryche chinnada Andrewes, 1921 Dioryche clara Andrewes, 1922 Dioryche colombensis (Nietner, 1857) Dioryche convexa Andrewes , 1924 Dioryche indochinensis (Bates, 1889) Dioryche liparops Andrewes, 1933 Dioryche longula (Bates, 1892) Dioryche melanauges Andrewes, 1922 Dioryche nagpurensis (Bates, 1891) Dioryche sericea Andrewes, 1922 Dioryche solida Andrewes, 1933 Dioryche torta WS8 Macleana, 1 an Kataïev, 2002
Dioryctria/Dioryctria :
Dioryctria est un genre de papillons de nuit. Il a été décrit par Philipp Christoph Zeller en 1846.
Dioryctria abietella/Dioryctria abietella :
Dioryctria abietella est un papillon nocturne de la famille des Pyralidae. On le trouve en Europe. L'envergure est de 27 à 33 mm. Le papillon vole en une génération de fin mai à septembre.[1] Les chenilles se nourrissent de pins et d'autres conifères.
Dioryctria abietivorella/Dioryctria abietivorella :
Dioryctria abietivorella, le coneworm du sapin, est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Augustus Radcliffe Grote en 1878 et se trouve en Amérique du Nord depuis le sud du Canada jusqu'à la Californie à l'ouest et la Caroline du Nord à l'est.
Dioryctria adamsi/Dioryctria adamsi :
Dioryctria adamsi est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Herbert H. Neunzig et LC Dow en 1993 et ​​est connu du Belize.
Dioryctria albovittella/Dioryctria albovittella :
Dioryctria albovittella, la teigne de la pointe du pinyon, est une espèce de papillon de nuit de la famille des Pyralidae. On le trouve en Amérique du Nord notamment au Nouveau-Mexique. L'envergure est d'environ 25 mm. Les adultes sont grisâtres. Les ailes antérieures sont marquées en zigzag. Les ailes postérieures sont blanc grisâtre. Les adultes volent de fin juin à août en une génération par an. Les larves se nourrissent de pin pinyon. Ils se nourrissent sous l'écorce des terminaux des brindilles, produisant des plaies ceinturantes qui provoquent le dépérissement des brindilles. Il y a souvent un suintement de poix au site de la plaie. Les larves peuvent également tunneliser les cônes. Les larves plus âgées sont brun doré clair avec une tête brun foncé. L'espèce hiverne au premier stade larvaire dans un cocon de soie sur l'écorce. La nymphose a lieu dans les terminaux et les cônes.
Dioryctria amatella/Dioryctria amatella :
Dioryctria amatella, le papillon de nuit de la pomme de pin du sud, est une espèce de papillon de nuit de la famille des Pyralidae. On le trouve dans le sud-est des États-Unis, du Maryland au sud jusqu'en Floride et à l'ouest jusqu'au Texas. L'envergure est de 27 à 32 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé à brunes à presque noires et sont ornées de motifs audacieux avec de multiples taches blanches contrastantes et des bandes transversales en zig-zag. Les ailes postérieures sont gris clair à beige. Il y a une à quatre générations par an, avec des adultes en vol de début avril à début novembre. Les larves se nourrissent d'espèces de Pinus. Ils se nourrissent des bourgeons, des fleurs mâles et femelles, des pousses, des branches, des tiges et des cônes de première et deuxième année. L'alimentation provoque de grandes masses externes de brai. L'espèce hiverne au stade larvaire précoce à la base des cônes persistants, sous les écailles des bourgeons ou dans les galles fusiformes sur les branches et les tiges.
Dioryctria assamensis/Dioryctria assamensis :
Dioryctria assamensis est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura en 1971 et est connu d'Assam, en Inde, d'où son épithète d'espèce est dérivée. Les larves se nourrissent de Pinus khasya. Ils forent dans les pousses de leur plante hôte.
Dioryctria aulloi/Dioryctria aulloi :
Dioryctria aulloi est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Barbey en 1930, et est connu d'Espagne et d'Inde. Il a été enregistré en Chine en 2009. L'envergure est de 26,5 à 31,5 mm. Les larves se nourrissent d'Abies pinsapo, creusent des tunnels et hivernent dans les brindilles. Ils migrent souvent entre les rameaux.
Dioryctria auranticella/Dioryctria auranticella :
Dioryctria auranticella, la teigne de la pomme de pin ponderosa, est un papillon de nuit de la famille des Pyralidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Augustus Radcliffe Grote en 1883. On la trouve dans l'ouest de l'Amérique du Nord, du sud de la Colombie-Britannique jusqu'à la Californie et l'Arizona, à l'est jusqu'au Dakota du Sud et au Nouveau-Mexique. Son envergure est de 10,5 à 14 mm. Les ailes antérieures sont orange et les ailes postérieures sont blanches. Les adultes volent de la mi-juillet au début août. Les larves se nourrissent de Pinus ponderosa et de Pinus attenuata. Ils se nourrissent généralement des cônes de leur plante hôte, mais se nourrissent occasionnellement des rameaux.
Dioryctria banksiella/Dioryctria banksiella :
Dioryctria banksiella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura, Eugene G. Munroe et Douglas Alexander Ross en 1969, et on le trouve au Canada depuis l'Alberta et les Territoires du Nord-Ouest vers l'est. Les larves se nourrissent de rouille gallicole occidentale (Endocronartium harknessii) sur les troncs de Pinus banksiana. Les stades précoces marquent le tissu biliaire sous l'écorce, tandis que les stades ultérieurs minent le tissu biliaire.
Dioryctria batesella/Dioryctria batesella :
Dioryctria batesella est une espèce de teigne du museau appartenant au genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura et Herbert H. Neunzig en 1986 et est connu du Guatemala, du Nicaragua et du Honduras. La longueur des ailes antérieures est de 11 à 14 mm. La couleur de fond est brun rougeâtre. Les ailes postérieures sont de couleur fumée et plus foncées vers le termen. Les larves se nourrissent des cônes de Pinus oocarpa et Pinus caribae.
Dioryctria baumhoferi/Dioryctria baumhoferi :
Dioryctria baumhoferi est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Carl Heinrich en 1956 et est connu des États américains d'Arizona et de Californie. Les larves se nourrissent des rameaux de Pinus ponderosa.
Dioryctria caesirufella/Dioryctria caesirufella :
Dioryctria caesirufella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par André Blanchard et Edward C. Knudson en 1983 et est connu de l'État américain du Texas. La longueur des ailes antérieures est de 7,2 à 10,4 mm pour les mâles et de 8,3 à 10,5 mm pour les femelles. Les ailes antérieures ont une couleur de fond gris bleuâtre avec une poussière rougeâtre. Les ailes postérieures sont gris ocre et plus foncées le long de la marge extérieure. Les larves se nourrissent peut-être de Taxodium distichum.
Dioryctria cambiicola/Dioryctria cambiicola :
Dioryctria cambiicola, la teigne occidentale du pin, est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Harrison Gray Dyar Jr. en 1914 et se trouve en Amérique du Nord, de la Colombie-Britannique et de l'Alberta jusqu'à la Californie et le Nouveau-Mexique. Les ailes antérieures sont brun rougeâtre, tandis que les ailes postérieures sont brun foncé. Les larves se nourrissent de Pinus ponderosa et Pinus contorta. Ils creusent dans le cambium sous l'écorce et occasionnellement dans les rameaux, les bourgeons et à la base des cônes.
Dioryctria castanea/Dioryctria castanea :
Dioryctria castanea est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par John David Bradley en 1969 et est connu de l'Inde. Les adultes ont une coloration distincte violacée ou marron rougeâtre des ailes antérieures. Des larves ont été élevées sur Pinus kesiya.
Dioryctria cibriani/Dioryctria cibriani :
Dioryctria cibriani est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura et Herbert H. Neunzig en 1986 et est connu du Mexique. L'envergure est de 23 à 29 mm. Les ailes antérieures ont une couleur de fond brune avec des écailles argentées irisées blanches ou grises, brun rougeâtre et roses. Les ailes postérieures sont grises et plus foncées le long de la marge postérieure. Des adultes ont été enregistrés en mars, juillet et août suggérant au moins deux générations par an. Les larves se nourrissent de Pinus leiophylla, Pinus maximinoi et Pinus oocarpa. Ils attaquent les cônes qui ont commencé leur deuxième année de croissance, forant à travers les écailles, les graines et l'axe. Une cloque de résine se forme sur la surface du cône ou du pédoncule. Celui-ci contient des excréments. Les larves sont brun orangé avec des nuances gris foncé.
Dioryctria clarioralis/Dioryctria clarioralis :
Dioryctria clarioralis, la teigne du coneworm, est un papillon de nuit de la famille des Pyralidae. On le trouve dans l'est des États-Unis, notamment en Floride, au New Jersey et en Virginie. Les larves se nourrissent de diverses espèces de Pinus, dont Pinus palustris. Ils ont été signalés attaquant la grappe de fleurs et les pousses de leur plante hôte.
Dioryctria contortella/Dioryctria contortella :
Dioryctria contortella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura, Eugene G. Munroe et Douglas Alexander Ross en 1969 et est connu en Amérique du Nord en Colombie-Britannique, en Alberta et à Washington. Les adultes ont des ailes antérieures noires et blanches avec une zone basale brun rougeâtre. Les larves creusent des galeries dans le gonflement de la rouille vésiculeuse causée par les espèces de Peridermium sur Pinus contorta.
Dioryctria cuitecensis/Dioryctria cuitecensis :
Dioryctria cuitecensis est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Herbert H. Neunzig en 1990 et est connu de Cuiteco, au Mexique, d'où son épithète d'espèce est dérivée. La longueur des ailes antérieures est de 15,5 à 17 mm. Les adultes sont grands, foncés et uniformément marqués.
Dioryctria delectella/Dioryctria delectella :
Dioryctria delectella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par George Duryea Hulst en 1895. On le trouve en Amérique du Nord, notamment en Oregon et à Washington.
Dioryctria disclusa/Dioryctria disclusa :
Dioryctria disclusa , le coneworm en toile ou la teigne de la pomme de pin rouillée , est une espèce de papillon de nuit de la famille des Pyralidae . On le trouve en Amérique du Nord, du Nouveau-Brunswick à la Floride, à l'ouest du Texas et au nord du Manitoba. L'envergure est d'environ 24 mm. Les ailes antérieures sont orange jaunâtre à l'intérieur de la ligne antémédiane et orange plus foncé au-delà de cette ligne. Les ailes postérieures sont gris pâle avec une bordure blanche. Les larves se nourrissent des cônes en développement des espèces de Pinus. Ils sont bruns avec une fine bande noire sur chaque segment abdominal et une tête brun foncé.
Dioryctria dominguensis/Dioryctria dominguensis :
Dioryctria dominguensis est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Herbert H. Neunzig en 1996 et est connu de la République dominicaine. La longueur des ailes antérieures est de 13,5 à 16 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est fuscous, tandis que les ailes postérieures sont pâles fuscous, mais plus foncées le long des nervures et des bords des ailes. Les larves se nourrissent peut-être de Pinus occidentalis.
Dioryctria durangoensis/Dioryctria durangoensis :
Dioryctria durangoensis est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Akira Mutuura et Herbert H. Neunzig en 1986 et a été décrit de Durango, au Mexique, d'où son épithète d'espèce est dérivée.
Dioryctria ebeli/Dioryctria ebeli :
Dioryctria ebeli , la teigne du coneworm de la côte sud , est une espèce de papillon de nuit de la famille des Pyralidae . On le trouve dans les États américains de Floride, le sud de la Caroline du Sud, la Géorgie, l'Alabama, le Massachusetts et le sud-est de la Louisiane. Les larves se nourrissent d'espèces de Pinus. Ils se nourrissent généralement des cônes en développement de leur plante hôte, mais se trouvent parfois aussi sur les jeunes pointes de branches en croissance. En hiver, ils ont été signalés sur des galles de rouille fusiforme.
Dioryctria erythropasa/Dioryctria erythropasa :
Dioryctria erythropasa est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Harrison Gray Dyar Jr. en 1914 et se trouve du sud de l'Arizona le long de la côte pacifique mexicaine jusqu'en Amérique centrale. L'envergure est de 23 à 32 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est variable, mais généralement avec des maculations blanches sur un fond brun rougeâtre et souvent fortement nuancé de gris. Les ailes postérieures varient du brun clair au brun gris clair. Il y a deux à trois générations par an. Les larves se nourrissent de Pinus chiapensis, Pinus douglasiana, Pinuslawsonii, Pinus leiophylla, Pinus maximartinezii, Pinus maximinoi, Pinus michoacana et Pinus oocarpa. Ils se nourrissent à l'intérieur des conelets et des cônes. L'alimentation provoque l'accumulation d'amas de résine mélangés à des excréments sur la surface du cône. La galerie larvaire est irrégulière et passe par l'axe du cône, des graines et des écailles. Parfois les larves se nourrissent de graines, construisent une galerie plus ou moins spiralée et ne forent pas l'axe. Les larves ont également été observées se nourrissant des chancres causés par Cronartium conigenum. Ici, ils forment des galeries irrégulières, repoussant les excréments qui s'accumulent avec de la soie et de la résine à la surface du chancre. Les jeunes larves sont brunes, tandis que les larves matures sont vert vif avec de petites taches sombres évidentes.
Dioryctria fanjingshana/Dioryctria fanjingshana :
Dioryctria fanjingshana est une espèce de papillon nocturne du genre Dioryctria. Il a été décrit par H. Li en 2009. On le trouve en Chine. L'envergure est de 22 à 26 mm. Les ailes antérieures sont brun rougeâtre, teintées de brun foncé et de blanc grisâtre. Les ailes postérieures sont brun grisâtre.
Dioryctria fordi/Dioryctria fordi :
Dioryctria fordi est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Julian P. Donahue et Herbert H. Neunzig en 2002 et est connu de l'État américain de Californie. L'envergure est d'environ 15 millimètres (0,59 po). Les ailes antérieures sont blanches avec des écailles rouge pâle et noires. Les adultes volent de juin à octobre. Les larves se nourrissent peut-être de Pinus sabiniana.
Dioryctria gulosella/Dioryctria gulosella :
Dioryctria gulosella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par George Duryea Hulst en 1890 et est connu des États-Unis, notamment du Colorado, du Nouveau-Mexique et de la Californie. L'envergure est de 21 à 27 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé avec une fine couche clairsemée de blanc, donnant à la couleur générale un gris cendré foncé. Les ailes postérieures sont blanches, mais enfumées à l'apex et un peu le long du termen.
Dioryctria hodgesi/Dioryctria hodgesi :
Dioryctria hodgesi est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Herbert H. Neunzig en 2003 et est connu du Nevada et du sud-est de la Californie aux États-Unis. Les ailes antérieures sont blanches avec des bandes dentelées bordées de noir fortement contrasté. Il y a des taches d'écailles rougeâtres dans la zone sous-basale et suivant les lignes antémédiane et postmédiale. Les adultes volent de juillet à septembre. Les larves se nourrissent peut-être de Pinus monophylla.
Dioryctria horneana/Dioryctria horneana :
Dioryctria horneana est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Harrison Gray Dyar Jr. en 1919 et est endémique à Cuba. L'envergure est de 22 à 30 mm. Les larves se nourrissent des cônes de Pinus cubensis, Pinus caribea et Pinus tropicalis.
Dioryctria inyoensis/Dioryctria inyoensis :
Dioryctria inyoensis est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Herbert H. Neunzig en 2003 et est connu de l'État américain de Californie.
Dioryctria juniperella/Dioryctria juniperella :
Dioryctria juniperella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Hiroshi Yamanaka en 1990. On le trouve en Corée et au Japon. L'envergure est de 19 à 20 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est fuscous noirâtre mélangé à du fuscous brunâtre. Les larves se nourrissent d'espèces de Juniperus, dont Juniperus chinensis et Juniperus procumbens. Ils attachent les feuilles de leur plante hôte et se nourrissent de l'intérieur. Les larves sont vert foncé avec une tête brun jaunâtre. Ils atteignent une longueur de 7 à 9 mm.
Dioryctria kunmingella/Dioryctria kunmingella :
Dioryctria kunmingella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Ping-Yuan Wang et Shih-Mei Sung en 1985 et est connu de Chine.
Dioryctria magnifica/Dioryctria magnifica :
Dioryctria magnifica est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Eugene G. Munroe en 1958 et est connu de Chine.
Dioryctria majorella/Dioryctria majorella :
Dioryctria majorella est une espèce de teigne du museau du genre Dioryctria. Il a été décrit par Harrison Gray Dyar Jr. en 1919 et est connu du Mexique. L'envergure est de 20 à 26 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est brun grisâtre avec deux bandes transversales gris pâle. Les ailes postérieures sont grises, mais plus foncées le long des marges. Les larves se nourrissent de Pinus caribaea var. hondurensis, Pinus leiophylla, Pinus maximinoi et Pinus oocarpa. Ils se nourrissent de cônes et de branches infestés par Cronartium conigenum.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Elena Bryukhovets

Trilogie des éléments/Trilogie des éléments : La trilogie Elements est une trilogie de films de la cinéaste indo-canadienne Deepa Mehta...