Rechercher dans ce blog

jeudi 8 septembre 2022

Dimitar Dimitrov


Diméthoxyphénéthylamine/Diméthoxyphénéthylamine :
Diméthoxyphénéthylamine peut faire référence à : 2,3-diméthoxyphénéthylamine 2,4-diméthoxyphénéthylamine 2,5-diméthoxyphénéthylamine 2,6-diméthoxyphénéthylamine 3,4-diméthoxyphénéthylamine 3,5-diméthoxyphénéthylamine

Diméthoxytrityle/Diméthoxytrityle :
Le diméthoxytrityle, souvent abrégé DMT, est un groupe protecteur largement utilisé pour la protection du groupe 5'-hydroxy dans les nucléosides, en particulier dans la synthèse d'oligonucléotides. Il est généralement lié à une molécule, mais peut exister sous forme de cation stable en solution, où il apparaît Orange vif.
Diméthyl(trifluorométhylthio)arsine/Diméthyl(trifluorométhylthio)arsine :
La diméthyl(trifluorométhylthio)arsine est un composé arsenical développé par le programme de recherche sur les armes chimiques de l'armée américaine et l'un des irritants pulmonaires les plus puissants au monde.
Diméthyl-4-phénylènediamine/Diméthyl-4-phénylènediamine :
La diméthyl-4-phénylènediamine est une amine. Il a été utilisé comme accélérateur pour la vulcanisation du caoutchouc. Il peut être utilisé dans les tests d'oxydase.
Diméthyl-sulfure monooxygénase/Diméthyl-sulfure monooxygénase :
La diméthyl-sulfure monooxygénase (EC 1.14.13.131, diméthylsulfure monooxygénase) est une enzyme dont le nom systématique est le sulfure de diméthyle, NADH : oxygène oxydoréductase. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante sulfure de diméthyle + O2 + NADH + H+ ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} méthanethiol + formaldéhyde + NAD+ + H2ODiméthyl-sulfure monooxygénase a une activité plus faible avec le sulfure de diéthyle et d'autres sulfures d'alkylméthyle à chaîne courte.
Phosphate de diméthyle 4-(méthylthio)phényle/phosphate de diméthyle 4-(méthylthio)phényle :
Le phosphate de diméthyle 4-(méthylthio)phényle est un composé chimique utilisé comme insecticide et acaricide.
diméthylacétylènedicarboxylate/diméthylacétylènedicarboxylate :
Le diméthylacétylènedicarboxylate (DMAD) est un composé organique de formule CH3O2CC2CO2CH3. C'est un diester dans lequel les groupes ester sont conjugués avec une triple liaison CC. En tant que telle, la molécule est hautement électrophile et est largement utilisée comme diénophile dans les réactions de cycloaddition, telles que la réaction de Diels-Alder. C'est aussi un puissant accepteur de Michael. Ce composé existe sous forme de liquide incolore à température ambiante. Ce composé a été utilisé dans la préparation du nédocromil.
Adipate de diméthyle/Adipate de diméthyle :
L'adipate de diméthyle est le composé organique de formule (CH2CH2CO2CH3)2. C'est un liquide huileux incolore. Bien que le principal intérêt commercial des adipates soit lié à la production de nylons, ce diester est utilisé comme plastifiant, solvant pour le décapage des peintures et des résines et dispersant des pigments.
Carbate de diméthyle/carbate de diméthyle :
Le carbate de diméthyle est un insectifuge. Il peut être préparé par la réaction de Diels-Alder du maléate de diméthyle et du cyclopentadiène.
Carbonate de diméthyle/carbonate de diméthyle :
Le carbonate de diméthyle (DMC) est un composé organique de formule OC(OCH3)2. C'est un liquide incolore et inflammable. Il est classé comme un ester carbonaté. Ce composé a trouvé une utilisation comme agent de méthylation et plus récemment comme solvant exempté des restrictions imposées sur la plupart des composés organiques volatils (COV) aux États-Unis. Le carbonate de diméthyle est souvent considéré comme un réactif vert.
Chlorendate de diméthyle/chlorendate de diméthyle :
Le chlorure de diméthyle est un acide chlorendique utilisé comme additif ignifuge.
Diméthylchlorothiophosphate/Diméthylchlorothiophosphate :
Le chlorothiophosphate de diméthyle est un produit chimique utilisé comme intermédiaire dans la fabrication de pesticides et de plastifiants. C'est un organophosphate avec du soufre et du chlore également liés à l'atome de phosphore central. En 1985, American Cyanamid a eu un rejet accidentel de ce produit chimique de son usine de Linden, et il a été senti à 32 km.
Dicarbonate de diméthyle/dicarbonate de diméthyle :
Propriétés Le dicarbonate de diméthyle (DMDC) est un liquide clair et incolore d'une densité de 1,25 g/mL et d'une odeur piquante à haute concentration à température ambiante. Il est principalement utilisé comme conservateur de boisson, auxiliaire de traitement ou stérilisant (SIN n° 242) étant très actif contre les micro-organismes typiques gâchant les boissons comme les levures, les bactéries ou les moisissures. Il agit en inhibant les enzymes impliquées dans le métabolisme microbien, par exemple l'acétate kinase et la L-glutamique décarboxylase. Il a également été proposé que le DMDC inhibe les enzymes alcool déshydrogénase et glycéraldéhyde 3-phosphate déshydrogénase en provoquant la méthoxycarbonylation de leurs composants histidine.
Disulfure de diméthyle/disulfure de diméthyle :
Le disulfure de diméthyle (DMDS) est un composé chimique organique de formule moléculaire CH3SSCH3 qui est le disulfure le plus simple. C'est un liquide inflammable avec une odeur désagréable d'ail.
Acide_diméthyldithiophosphorique/Acide diméthyldithiophosphorique :
L'acide diméthyldithiophosphorique est le composé organophosphoré de formule (CH3O)2PS2H. C'est le transformateur pour la production de l'insecticide organothiophosphate Malathion. Bien que les échantillons puissent apparaître sombres, le composé est un liquide distillable incolore. Il est préparé en traitant du pentasulfure de phosphore avec du méthanol : P2S5 + 4 CH3OH → 2 (CH3O)2PS2H + H2S
Éther diméthylique/éther diméthylique :
L'éther diméthylique (DME; également connu sous le nom de méthoxyméthane) est le composé organique de formule CH3OCH3, (parfois simplifié de manière ambiguë en C2H6O car il s'agit d'un isomère de l'éthanol). L'éther le plus simple, c'est un gaz incolore qui est un précurseur utile d'autres composés organiques et un propulseur d'aérosol dont l'utilisation est actuellement démontrée dans une variété d'applications de carburant. C'est un isomère de l'éthanol.
Fumarate de diméthyle/fumarate de diméthyle :
Le fumarate de diméthyle (DMF) est l'ester méthylique de l'acide fumarique et porte le nom de la plante à fumée de terre (Fumaria officinalis). Le fumarate de diméthyle associé à trois autres esters d'acide fumarique (EAF) est uniquement autorisé en Allemagne en tant que traitement oral du psoriasis (nom commercial Fumaderm). Depuis 2013, il a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis comme option de traitement pour les adultes atteints de sclérose en plaques récurrente (nom de marque Tecfidera). En 2017, une nouvelle formulation orale de fumarate de diméthyle (nom commercial Skilarence) a été approuvée par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour une utilisation dans l'Union européenne comme traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère. On pense que le fumarate de diméthyle a des propriétés immunomodulatrices sans provoquer d'immunosuppression significative. Le fumarate de diméthyle a également été appliqué comme biocide dans les meubles ou les chaussures pour prévenir la croissance de moisissures pendant le stockage ou le transport dans des climats humides. Cependant, en raison de cas de réactions allergiques après contact avec la peau, les produits de consommation contenant du fumarate de diméthyle ne sont plus autorisés à être fabriqués (depuis 1998) ou importés (depuis 2009) dans l'Union européenne. Le fumarate de diméthyle est approuvé comme médicament générique aux États-Unis à partir de 2020.
Maléate de diméthyle/maléate de diméthyle :
Le maléate de diméthyle est un composé organique de formule C6H8O4. C'est l'ester diméthylique de l'acide maléique.
Malonate de diméthyle/malonate de diméthyle :
Le malonate de diméthyle est un dérivé diester de l'acide malonique. C'est un réactif courant pour la synthèse organique utilisé, par exemple, comme précurseur de l'acide barbiturique. Il est également utilisé dans la synthèse des esters maloniques. Il peut être synthétisé à partir de diméthoxyméthane et de monoxyde de carbone. H 2 C ( O C H 3 ) 2 + 2 C O ⟶ C H 2 ( C O 2 C H 3 ) 2 {\ displaystyle \ mathrm {H_ {2} C (OCH_ {3}) _ {2} + 2 \ CO \ longrightarrow CH_ { 2}(CO_{2}CH_{3})_{2}} } Le malonate de diméthyle est largement utilisé dans l'industrie des parfums comme matière première dans la synthèse des jasmonates. Par exemple, le dihydrojasmonate de méthyle est synthétisé à partir de cyclopentanone, de pentanal et de malonate de diméthyle. L'hédione est utilisée dans presque tous les parfums fins et se retrouve dans Eau Sauvage et "Diorella" de Christian Dior, "Voyage d'Hermes Parfum" d'Hermès, "CKOne" de Calvin Klein, "Chanel n°19" de Chanel et "Blush" de Mark Jacob. ", entre autres. En 2009, Hedione était le composé le plus vendu de Firmenich en volume. Hebei Chengxin est le plus grand producteur mondial de malonate de diméthyle en volume et utilise un procédé acide chloroacétique / cyanure de sodium développé dans les années 1940.
Diméthyl méthylphosphonate/Diméthyl méthylphosphonate :
Le méthylphosphonate de diméthyle est un composé organophosphoré de formule chimique CH3PO(OCH3)2. C'est un liquide incolore, qui est principalement utilisé comme retardateur de flamme.
Oxalate de diméthyle/Oxalate de diméthyle :
L'oxalate de diméthyle est le composé organique de formule (CO2CH3)2. C'est l'ester diméthylique de l'acide oxalique. L'oxalate de diméthyle est un solide incolore ou blanc soluble dans l'eau.
Phosphorochloridothioate de diméthyle/Phosphorochloridothioate de diméthyle :
Le phosphorochloridothioate de diméthyle est un composé chimique utilisé comme intermédiaire pour les insecticides, les pesticides et les fongicides, ainsi que comme additifs pour l'huile et l'essence, les plastifiants, les inhibiteurs de corrosion; retardateurs de flamme et agents de flottaison. C'est un irritant pour la peau, les yeux et les muqueuses.
Phtalate de diméthyle/phtalate de diméthyle :
Le phtalate de diméthyle est un composé organique et un ester de phtalate. c'est un liquide incolore et huileux qui est soluble dans les solvants organiques, mais qui n'est que peu soluble dans l'eau (~4 g/L). Il est utilisé dans une variété de produits et est le plus souvent utilisé comme insectifuge tel que l'ectoparasiticide pour les moustiques et les mouches pour le bétail. Le phtalate à chaîne courte ou de faible poids moléculaire est également fréquemment utilisé dans les produits de consommation tels que les cosmétiques, l'encre, le savon, les produits de nettoyage ménagers, etc. D'autres utilisations du DMP incluent les propulseurs de fusées solides et les plastiques. comme inclassable pour la cancérogénicité humaine. Sa DL50 orale est de 4390 à 8200 mg/kg pc/j chez le rat et la DL50 cutanée est de 38000 mg/kg pc chez le rat et de plus de 4800 mg/kg pc chez le cobaye.
Pimélimidate de diméthyle/pimélimidate de diméthyle :
Le pimelimidate de diméthyle (DMP) est un composé chimique organique avec deux groupes imidate fonctionnels. Il est généralement disponible sous forme de sel dichlorhydrate plus stable. Il lie les groupes amino libres à un pH compris entre 7,0 et 10,0 pour former des liaisons amidine.
Séléniure de diméthyle/séléniure de diméthyle :
Le séléniure de diméthyle est le composé organosélénium de formule (CH3)2Se. Ce liquide incolore et malodorant est le sélénoéther le plus simple. Il se produit à l'état de traces dans les environnements anaérobies. Le séléniure de diméthyle est préparé en traitant des sources de Se2- avec des agents de méthylation électrophiles tels que l'iodure de méthyle : Na2Se + 2 CH3I → (CH3)2Se + 2 NaI
Sulfate de diméthyle/sulfate de diméthyle :
Le sulfate de diméthyle (DMS) est un composé chimique de formule (CH3O)2SO2. En tant que diester de méthanol et d'acide sulfurique, sa formule est souvent écrite sous la forme (CH3)2SO4 ou Me2SO4, où CH3 ou Me est un méthyle. Me2SO4 est principalement utilisé comme agent de méthylation en synthèse organique. Me2SO4 est un liquide huileux incolore avec une légère odeur d'oignon (bien que le sentir représenterait une exposition importante). Comme tous les agents alkylants puissants, Me2SO4 est extrêmement toxique. Son utilisation comme réactif de laboratoire a été remplacée dans une certaine mesure par le triflate de méthyle, CF3SO3CH3, l'ester méthylique de l'acide trifluorométhanesulfonique.
Sulfure de diméthyle/sulfure de diméthyle :
Le sulfure de diméthyle (DMS) ou méthylthiométhane est un composé organosoufré de formule (CH3)2S. Le sulfure de diméthyle est un liquide inflammable qui bout à 37 ° C (99 ° F) et a une odeur désagréable caractéristique. C'est un composant de l'odeur produite par la cuisson de certains légumes, notamment le maïs, le chou, la betterave et les fruits de mer. C'est aussi une indication de contamination bactérienne dans la production et le brassage du malt. C'est un produit de dégradation du diméthylsulfoniopropionate (DMSP) et est également produit par le métabolisme bactérien du méthanethiol.
Sulfure de diméthyle : cytochrome_c2_réductase/sulfure de diméthyle : cytochrome c2 réductase :
Le sulfure de diméthyle: cytochrome c2 réductase (EC 1.8.2.4) est une enzyme dont le nom systématique est le sulfure de diméthyle: cytochrome-c2 oxydoréductase. Il est également connu sous le nom de diméthylsulfure déshydrogénase (Ddh). Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante sulfure de diméthyle + 2 ferricytochrome c2 + H2O ⇌ {\ displaystyle \ rightleftharpoons} diméthylsulfoxyde + 2 ferrocytochrome c2 + 2 H + L'enzyme de la bactérie Rhodovulum sulfidophilum lie la molybdoptérine guanine dinucléotide, l'hème b et [4Fe- 4S] grappes. C'est une protéine hétérotrimérique avec trois sous-unités, la molybdoptérine DdhA (Q8GPG4), le [4Fe-4S] DdhB (Q8GPG3) et le DdhC de liaison à l'hème (Q8GPG1). Les sous-unités partagent une homologie avec d'autres enzymes de la famille des DMSO réductases ; un exemple avec les trois sous-unités cartographiées est l'éthylbenzène hydroxylase d'Aromatoleum aromaticum (PDB : 2ivf).
Sulfite de diméthyle/sulfite de diméthyle :
Le sulfite de diméthyle est un ester de sulfite de formule chimique (CH3O)2SO. Le sulfite de diméthyle est utilisé comme additif dans certains polymères pour empêcher l'oxydation. C'est également un solvant d'électrolyte de batterie à haute énergie potentiellement utile.
Diméthylsulfoxyde/Diméthylsulfoxyde :
Le diméthylsulfoxyde (DMSO) est un composé organosoufré de formule (CH3)2SO. Ce liquide incolore est le sulfoxyde le plus utilisé commercialement. C'est un solvant aprotique polaire important qui dissout les composés polaires et non polaires et est miscible dans une large gamme de solvants organiques ainsi que dans l'eau. Il a un point d'ébullition relativement élevé. Le DMSO a la propriété inhabituelle que de nombreuses personnes perçoivent un goût d'ail dans la bouche après le contact du DMSO avec leur peau. En termes de structure chimique, la molécule a une symétrie Cs idéalisée. Il a une géométrie moléculaire pyramidale trigonale cohérente avec d'autres composés S (IV) à trois coordonnées, avec une paire d'électrons non liés sur l'atome de soufre approximativement tétraédrique.
Diméthylsulfoxyde_(page_données)/Diméthylsulfoxyde (page de données) :
Cette page fournit des données chimiques supplémentaires sur le diméthylsulfoxyde.
Tellurure de diméthyle/tellurure de diméthyle :
Le tellurure de diméthyle est un composé organotelluride de formule (CH3)2Te, également connu sous l'abréviation DMTe. C'était le premier matériau utilisé pour faire pousser du tellurure de cadmium épitaxial et du tellurure de mercure et de cadmium en utilisant l'épitaxie en phase vapeur organométallique. , et P. notatum et la bactérie Pseudomonas fluorescens). La toxicité du DMTe n'est pas claire. Il est produit par l'organisme lors de l'ingestion de tellure ou de l'un de ses composés. Il se remarque par l'haleine à l'ail qu'il donne aux personnes exposées, similaire à l'effet du DMSO. Le tellure est connu pour être toxique.
Téréphtalate de diméthyle/téréphtalate de diméthyle :
Le téréphtalate de diméthyle (DMT) est un composé organique de formule C6H4(COOCH3)2. C'est le diester formé à partir de l'acide téréphtalique et du méthanol. C'est un solide blanc qui fond pour donner un liquide incolore distillable.
Tétrachlorotéréphtalate de diméthyle/Tétrachlorotéréphtalate de diméthyle :
Le tétrachlorotéréphtalate de diméthyle (DCPA, avec le nom commercial principal Dacthal) est un composé organique de formule C6Cl4(CO2CH3)2. Il s'agit de l'ester diméthylique de l'acide tétrachlorotéréphtalique, utilisé comme herbicide de prélevée sous le nom commun ISO de chlorthal-diméthyl. Il tue l'herbe et de nombreuses mauvaises herbes communes sans tuer les plantes sensibles telles que les fleurs, les fruits, les légumes, le gazon et le coton. Le DCPA a été enregistré pour la première fois aux États-Unis en 1958. La production de DCPA a finalement été interrompue par ISK Biosciences en 1998, mais la grande société de fabrication AMVAC (American Vanguard Corporation) a commencé à produire le produit en 2001 pour une utilisation en Amérique. En Australie, le DCPA est l'ingrédient actif de l'herbicide de la société Agchem Farmalinx appelé Dynamo 750. Actuellement, le DCPA n'est utilisé que pour les aubergines, le chou frisé, les navets et les patates douces.
Trisulfure de diméthyle/trisulfure de diméthyle :
Le trisulfure de diméthyle (DMTS) est un composé chimique organique et le trisulfure organique le plus simple, avec la formule chimique CH3SSSCH3. C'est un liquide inflammable avec une odeur nauséabonde, qui est détectable à des niveaux aussi bas que 1 partie par billion.
Diméthylacétamide/Diméthylacétamide :
Le diméthylacétamide (DMAc ou DMA) est le composé organique de formule CH3C(O)N(CH3)2. Ce liquide incolore, miscible à l'eau et à point d'ébullition élevé est couramment utilisé comme solvant polaire dans la synthèse organique. Le DMA est miscible avec la plupart des autres solvants, bien qu'il soit peu soluble dans les hydrocarbures aliphatiques.
Pyrophosphate de diméthylallyle/Pyrophosphate de diméthylallyle :
Le pyrophosphate de diméthylallyle (DMAPP ; ou alternativement, le diphosphate de diméthylallyle (DMADP ); également le pyrophosphate d'isoprényle) est un précurseur d'isoprénoïde. C'est un produit à la fois de la voie du mévalonate et de la voie MEP de la biosynthèse des précurseurs isoprénoïdes. C'est un isomère du pyrophosphate d'isopentényle (IPP) et il existe dans pratiquement toutes les formes de vie. L'enzyme isopentényl pyrophosphate isomérase catalyse l'isomérisation entre le DMAPP et l'IPP. Dans la voie du mévalonate, le DMAPP est synthétisé à partir de l'acide mévalonique. En revanche, le DMAPP est synthétisé à partir de HMBPP dans la voie MEP. À l'heure actuelle, on pense qu'il existe un croisement entre les deux voies dans les organismes qui utilisent les deux voies pour créer des terpènes et des terpénoïdes, comme dans les plantes, et que le DMAPP est le produit croisé.
Diméthylallylcistransférase/Diméthylallylcistransférase :
En enzymologie, une diméthylallylcistransférase (EC 2.5.1.28) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique diphosphate diméthylallyle + diphosphate d'isopentényle ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} diphosphate + diphosphate de néryleAinsi, les deux substrats de cette enzyme sont le diphosphate de diméthylallyle et le diphosphate d'isopentényle, alors que ses deux produits sont le diphosphate et le diphosphate de néryle. Cette enzyme appartient à la famille des transférases, plus précisément celles transférant des groupements aryle ou alkyle autres que les groupements méthyle. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est diméthylallyl-diphosphate:isopentényl-diphosphate diméthylallylcistransférase. Cette enzyme est également appelée néryl-diphosphate synthase.
Diméthylallyltransférase/Diméthylallyltransférase :
La diméthylallyltransférase (DMATT), également connue sous le nom de farnésylpyrophosphate synthase (FPPS) ou de farnésyldiphosphate synthase (FDPS), est une enzyme qui chez l'homme est codée par le gène FDPS et catalyse la transformation du diméthylallylpyrophosphate (DMAPP) et de l'isopentényl pyrophosphate (IPP) en farnésylpyrophosphate (FPP). Le pyrophosphate est également impliqué, à la fois comme réactif et comme produit. Le géranylpyrophosphate est créé dans une étape intermédiaire.
Dichlorure de diméthylamidophosphorique/Dichlorure de diméthylamidophosphorique :
Le dichlorure de diméthylamidophosphorique est un produit chimique important pour quelques applications industrielles. C'est un produit chimique important pour la synthèse des phosphoramidates ainsi que de l'agent nerveux GA qui est utilisé comme arme chimique.
Dicyanure diméthylamidophosphorique/Dicyanure diméthylamidophosphorique :
Le dicyanure diméthylamidophosphorique est un produit chimique important pour le processus final de synthèse du Tabun, un agent neurotoxique utilisé comme arme chimique.
Diméthylamine/Diméthylamine :
La diméthylamine est un composé organique de formule (CH3)2NH. Cette amine secondaire est un gaz incolore et inflammable avec une odeur semblable à celle de l'ammoniaque. La diméthylamine est couramment rencontrée dans le commerce sous forme de solution dans l'eau à des concentrations allant jusqu'à environ 40 %. On estime que 270 000 tonnes ont été produites en 2005.
Protéine diméthylamine-corrinoïde_Co-méthyltransférase/Protéine diméthylamine-corrinoïde Co-méthyltransférase :
La protéine diméthylamine-corrinoïde co-méthyltransférase (EC 2.1.1.249, mtbB (gène), diméthylamine méthyltransférase) est une enzyme dont le nom systématique est diméthylamine:5-hydroxybenzimidazolylcobamide co-méthyltransférase. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante diméthylamine + [Co(I) protéine corrinoïde spécifique de la diméthylamine] ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} [protéine corrinoïde spécifique de la méthyl-Co(III) diméthylamine] + méthylamineCette enzyme est impliquée dans la méthanogénèse à partir de la diméthylamine.
Diméthylamine déshydrogénase/Diméthylamine déshydrogénase :
En enzymologie, une diméthylamine déshydrogénase (EC 1.5.8.1) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique diméthylamine + H2O + flavoprotéine de transfert d'électrons ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} méthylamine + formaldéhyde + flavoprotéine de transfert d'électrons réduiteLes 3 substrats de cette enzyme sont diméthylamine, H2O et flavoprotéine de transfert d'électrons, alors que ses 3 produits sont la méthylamine, le formaldéhyde et la flavoprotéine de transfert d'électrons réduite. Cette enzyme appartient à la famille des oxydoréductases, plus précisément celles agissant sur le groupe CH-NH des donneurs ayant une flavine comme accepteur. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est diméthylamine : flavoprotéine oxydoréductase transférant des électrons. Cette enzyme participe au métabolisme du méthane. Il emploie un cofacteur, FMN.
Acrylate de diméthylaminoéthyle/acrylate de diméthylaminoéthyle :
L'acrylate de diméthylaminoéthyle (acrylate de 2-diméthylaminoéthyle) ou DMAEA est un ester d'acide carboxylique insaturé ayant un groupe amino tertiaire. C'est un liquide incolore à jaunâtre, miscible à l'eau, avec une odeur piquante semblable à celle des amines. Le DMAEA est un monomère acrylique important qui confère des propriétés de base aux copolymères.
Diméthylaminoisopropanol/Diméthylaminoisopropanol :
Le diméthylaminoisopropanol est un composé chimique de formule moléculaire C5H13NO qui est classé comme un alcool aminé. Il est utilisé comme élément de base dans la synthèse organique. Sous le nom de dimepranol, il est également utilisé comme ingrédient actif dans certaines formulations pharmaceutiques telles que l'inosine pranobex.
Dichlorure de diméthylaminophosphore/Dichlorure de diméthylaminophosphore :
Le dichlorure de diméthylaminophosphore est un composé organophosphoré de formule Me2NPCl2 (Me = méthyle). Liquide incolore, c'est un réactif dans la préparation d'autres composés organophosphorés. De nombreux composés analogues peuvent être préparés à partir des réactions d'amines secondaires et de trichlorure de phosphore : 2 R2NH + PCl3 → R2NPCl2 + R2NH2Cl
Diméthylaminopivalophénone/Diméthylaminopivalophénone :
La diméthylaminopivalophénone est un analgésique opioïde dont la puissance est égale à la moitié de celle de la morphine. Il a été initialement découvert par des scientifiques russes en 1954, puis redécouvert aux États-Unis en 1969. Sa DL50 chez la souris est de 83 mg/kg. Il n'a jamais été commercialisé, probablement en raison de sa faible puissance et de son manque d'avantages par rapport aux agents existants.
Diméthylaminopropionylphénothiazine/Diméthylaminopropionylphénothiazine :
La diméthylaminopropionylphénothiazine ou 10-(alpha-diméthylaminopropionyl)phénothiazine est un antispasmodique.
Diméthylaminopropylamine/Diméthylaminopropylamine :
La diméthylaminopropylamine (DMAPA) est une diamine utilisée dans la préparation de certains tensioactifs, tels que la cocamidopropyl bétaïne, qui est un ingrédient de nombreux produits de soins personnels, notamment les savons, les shampooings et les cosmétiques. BASF, un important producteur, affirme que les dérivés du DMAPA ne piquent pas les yeux et fabriquent une mousse à fines bulles, ce qui la rend appropriée dans les shampooings.
Diméthylamphétamine/Diméthylamphétamine :
La diméthylamphétamine (métrotonine), également connue sous le nom de dimétamfétamine (DCI), diméphénopan et N,N-diméthylamphétamine, est un médicament stimulant des classes chimiques de la phénéthylamine et de l'amphétamine. La diméthylamphétamine a des effets stimulants plus faibles que l'amphétamine ou la méthamphétamine et est considérablement moins addictive et moins neurotoxique que la méthamphétamine. Cependant, il conserve encore des effets stimulants légers et un potentiel d'abus, et est une drogue contrôlée de l'annexe I. La diméthylamphétamine a parfois été trouvée dans des laboratoires illicites de méthamphétamine, mais il s'agit généralement d'une impureté plutôt que du produit souhaité. Il peut être produit accidentellement lors de la synthèse de la méthamphétamine par méthylation de l'amphétamine si la température de réaction est trop élevée ou si un excès d'agent de méthylation est utilisé. On dit qu'il s'agit d'une prodrogue de l'amphétamine/méthamphétamine.
Diméthylaniline/Diméthylaniline :
La N,N-diméthylaniline (DMA) est un composé chimique organique, un dérivé substitué de l'aniline. Il consiste en une amine tertiaire, comportant un groupe diméthylamino attaché à un groupe phényle. Ce liquide huileux est incolore lorsqu'il est pur, mais les échantillons commerciaux sont souvent jaunes. C'est un précurseur important de colorants tels que le cristal violet.
Diméthylaniline-N-oxyde aldolase/Diméthylaniline-N-oxyde aldolase :
L'enzyme diméthylaniline-N-oxyde aldolase (EC 4.1.2.24) catalyse la réaction chimique N,N-diméthylaniline N-oxyde ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} N-méthylaniline + formaldéhydeCette enzyme appartient à la famille des lyases, plus précisément l'aldéhyde- lyases, qui clivent les liaisons carbone-carbone. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est la N,N-diméthylaniline-N-oxyde formaldéhyde-lyase (formant de la N-méthylaniline). D'autres noms couramment utilisés comprennent l'oxydase microsomale II, la N-oxyde désalkylase microsomale et la N,N-diméthylaniline-N-oxyde formaldéhyde-lyase.
Diméthylargininase/Diméthylargininase :
Dans le domaine de l'enzymologie, une diméthylargininase, également connue sous le nom de diméthylarginine diméthylaminohydrolase (DDAH), est une enzyme qui catalyse la réaction chimique : N-oméga, N-oméga'-méthyl-L-arginine + H2O ⇌ {\ displaystyle \ rightleftharpoons } diméthylamine + L-citrullineAinsi, les deux substrats de cette enzyme sont la N-oméga,N-oméga'-méthyl-L-arginine et H2O, alors que ses deux produits sont la diméthylamine et la L-citrulline.
Diméthylbenzimidazole/Diméthylbenzimidazole :
Le 5,6-diméthylbenzimidazole est un dérivé naturel du benzimidazole. C'est un composant de la vitamine B12 où il sert de ligand pour l'atome de cobalt. Le 5,6-diméthylbenzimidazole est biosynthétisé à partir du mononucléotide de flavine par l'enzyme 5,6-diméthylbenzimidazole synthase.
Diméthylbenzylamine/Diméthylbenzylamine :
La diméthylbenzylamine est le composé organique de formule C6H5CH2N(CH3)2. La molécule est constituée d'un groupe benzyle, C6H5CH2, attaché à un groupe fonctionnel diméthylamino. C'est un liquide incolore. Il est utilisé comme catalyseur pour la formation de mousses de polyuréthane et de résines époxy.
Diméthylbutadiène/Diméthylbutadiène :
Le diméthylbutadiène, officiellement appelé 2,3-diméthyl-1,3-butadiène, est un composé organique de formule (CH3)2C4H4. C'est un liquide incolore qui a joué un rôle important dans l'histoire des débuts du caoutchouc synthétique. C'est maintenant un réactif de spécialité.
Diméthylbutane/Diméthylbutane :
Diméthylbutane (DMB) peut faire référence à : 2,2-Diméthylbutane 2,3-Diméthylbutane
Diméthylbutanol/Diméthylbutanol :
Le diméthylbutanol peut faire référence à : 2,2-diméthyl-1-butanol 3,3-diméthyl-1-butanol (DMB)
Diméthylbutène/Diméthylbutène :
Le diméthylbutène est un alcène de formule moléculaire C6H12. Il a les isomères structuraux possibles suivants : 2,3-diméthyl-1-butène 3,3-diméthyl-1-butène 2,3-diméthyl-2-butène
Diméthylcadmium/Diméthylcadmium :
Le diméthylcadmium est le composé organocadmium de formule Cd(CH3)2. C'est un liquide incolore hautement toxique qui s'échappe dans l'air. C'est une molécule linéaire avec des longueurs de liaison C-Cd de 213 pm. Le composé trouve une utilisation limitée en tant que réactif dans la synthèse organique et dans le dépôt chimique en phase vapeur organométallique (MOCVD). Il a également été utilisé dans la synthèse de nanoparticules de séléniure de cadmium, bien que des efforts aient été faits pour le remplacer à ce titre en raison de sa toxicité. Le diméthylcadmium est préparé en traitant des dihalogénures de cadmium avec des réactifs de méthyl Grignard ou du méthyllithium. CdBr2 + 2 CH3MgBr → Cd(CH3)2 + 2 MgBr2La même méthode a été utilisée dans la première préparation de ce composé. Le diméthylcadmium est un acide de Lewis faible, formant un adduit avec la bipyridine et avec l'éther.
Chlorure de diméthylcarbamoyle/chlorure de diméthylcarbamoyle :
Le chlorure de diméthylcarbamoyle (DMCC) est un réactif permettant de transférer un groupe diméthylcarbamoyle à des groupes hydroxyles alcooliques ou phénoliques formant des carbamates de diméthyle, ayant généralement des activités pharmacologiques ou pesticides. En raison de sa forte toxicité et de ses propriétés cancérigènes démontrées lors d'expérimentations animales et vraisemblablement aussi chez l'homme, le chlorure de diméthylcarbamoyle ne peut être utilisé qu'avec des précautions de sécurité strictes.
Fluorure de diméthylcarbamoyle/Fluorure de diméthylcarbamoyle :
Le fluorure de diméthylcarbamoyle est un composé chimique qui peut être produit par fluoration du chlorure de diméthylcarbamoyle avec du fluorure de potassium. C'est un liquide incolore qui est soluble et stable dans l'eau. Le fluorure de diméthylcarbamoyle est hautement toxique car c'est un puissant inhibiteur de la cholinestérase et il est mortel même à faible dose.
Diméthylcurcumine/Diméthylcurcumine :
La diméthylcurcumine (code de développement ASC-J9) est un antiandrogène non stéroïdien et un curcuminoïde synthétique en cours de développement par AndroScience Corporation en tant que médicament topique pour le traitement de l'acné vulgaire. Il a également été à l'étude pour le traitement de la calvitie masculine, de l'amyotrophie spinale et des plaies, mais aucun développement n'a été signalé pour ces indications. Le médicament a également suscité un intérêt pour le traitement potentiel du cancer de la prostate. Depuis 2017, il est en essais cliniques de phase II pour l'acné vulgaire. La diméthylcurcumine est un inhibiteur des récepteurs aux androgènes (AR) et présente une activité antiandrogénique forte et spécifique in vitro (par exemple, contre la croissance des cellules LNCaP) à des concentrations suffisamment élevées. Cependant, son mécanisme d'action et ses effets diffèrent de ceux des antiandrogènes conventionnels ; ce n'est pas un antagoniste de l'AR et semble plutôt agir comme un activateur de dégradation sélective (SARD) de certaines sous-populations de l'AR, par exemple celles présentes dans la glande prostatique.
Diméthyldichlorosilane/Diméthyldichlorosilane :
Le diméthyldichlorosilane est un composé organosilicié tétraédrique de formule Si(CH3)2Cl2. À température ambiante, c'est un liquide incolore qui réagit facilement avec l'eau pour former des chaînes Si-O linéaires et cycliques. Le diméthyldichlorosilane est fabriqué à l'échelle industrielle comme principal précurseur des composés de diméthylsilicone et de polysilane.
Diméthyldiénolone/Diméthyldiénolone :
Diméthyldiénolone (nom de code de développement RU-2788), ou 7α,17α-diméthyldiénolone, également connue sous le nom de δ9-7α,17α-diméthyl-19-nortestostérone ou 7α,17α-diméthylestr-4,9-dien-17β-ol-3 -one, est un androgène/stéroïde anabolisant 17α-alkylé du groupe 19-nortestostérone qui n'a jamais été commercialisé. Il est étroitement lié à la diméthyltriénolone, ainsi qu'à la mibolérone et à la métribolone. La diméthyldiénolone présente une forte affinité pour les récepteurs aux androgènes et à la progestérone.
Diméthyldiéthoxysilane/Diméthyldiéthoxysilane :
Le diméthyldiéthoxysilane, parfois abrégé DMDEOS ou DMDES, est un composé organosilicié. Le DMDEOS est un précurseur dans la production du polymère de silicone polydiméthylsiloxane (PDMS). Le DMDEOS est un silane intermédiaire utile pour bloquer les groupes hydroxyle et amino dans les réactions de synthèse organique. Cette étape de silylation permet de réaliser des réactions ultérieures qui seraient altérées par la présence d'hydrogène actif dans les groupements hydroxyle ou amine. Après l'étape de réaction, les groupes hydroxyle ou amine bloqués avec du DMDEOS peuvent être récupérés par une procédure d'hydrolyse. Le DMDEOS est également utilisé pour préparer des matériaux hydrophobes et anti-adhésifs ainsi que pour améliorer l'écoulement des poudres.
Bromure de diméthyldioctadécylammonium/Bromure de diméthyldioctadécylammonium :
Le bromure de diméthyldioctadécylammonium (également bromure de dioctadécyldiméthylammonium ou DODAB) est un tensioactif d'ammonium quaternaire à double chaîne qui forme des vésicules unilamellaires (ULV) dans l'eau. Parmi les différentes méthodes de préparation, la méthode '' à l'eau chaude '' offre une procédure simple pour préparer les vésicules cationiques DODAB en dissolvant simplement le DODAB dans de l'eau chaude au-dessus de 50 ° C, c'est-à-dire la transition de fusion de chaîne (principale), Tm. En général, les thermogrammes DSC des dispersions DODAB non soniquées sont dominés par deux endothermes ; les pics de pré-(35–36 °C) et de transition principale (42,7–45 °C). De plus, la littérature rapporte la présence d'un troisième endotherme (post-transition) à 52,2 °C. La transition principale (Tm) est attribuée à la transition de phase gel à cristal liquide dans laquelle les chaînes alkyle passent de l'état solide à l'état liquide. Le DODAB 10 mM est une concentration critique, en dessous de laquelle les dispersions sont constituées de grandes vésicules unilamellaires polydispersées (UBV) qui présentent une transition locale (fusion de chaîne) à 43 °C, au-delà de laquelle une transition structurale se produit : ULV --> MLV (multilamellar vésicules) comme indiqué par l'augmentation soudaine des modules dynamiques. Cependant, au-dessus de 10 mM de DODAB, les dispersions sont majoritairement formées par des ULV en coexistence avec des fragments lamellaires résultant en un réseau qui présente un rhéogramme similaire à celui de la phase cristal liquide hexagonale.
Chlorure de diméthyldioctadécylammonium/Chlorure de diméthyldioctadécylammonium :
Le chlorure de diméthyldioctadécylammonium, également couramment chlorure de distéaryl diméthylammonium, est un composé organique classé comme sel d'ammonium quaternaire. Le centre azoté est remplacé par deux groupes méthyle et deux groupes stéaryle. La combinaison de groupes hydrocarbonés à longue chaîne et de l'ammonium cationique confère des propriétés tensioactives ou détergentes. Pour un usage professionnel uniquement, il peut être trouvé dans de nombreux désinfectants pour marchandises et équipements ainsi que dans des combinaisons nettoyant/désinfectant qui sont standard dans l'industrie de la restauration - c'était autrefois un composant majeur des assouplissants, mais il a été largement éliminé en raison sa faible biodégradabilité. Dans les produits ménagers, on le retrouve également comme ingrédient dans les cosmétiques et les après-shampooings dans lesquels on l'ajoute principalement pour ses effets antistatiques. Il est également utilisé dans la synthèse organique comme catalyseur de transfert de phase pour augmenter les vitesses de réaction dans un système organique-eau à deux phases.
Diméthyldioxirane/Diméthyldioxirane :
Le diméthyldioxirane (DMDO), également appelé réactif de Murray en référence à Robert W. Murray, est un dioxirane dérivé de l'acétone et peut être considéré comme un monomère du peroxyde d'acétone. C'est un agent oxydant puissant mais sélectif qui trouve une utilisation dans la synthèse organique. Il n'est connu que sous la forme d'une solution diluée, généralement dans l'acétone, et par conséquent les propriétés du matériau pur sont largement inconnues.
Diméthyldithiocarbamate/Diméthyldithiocarbamate :
Le diméthyldithiocarbamate est l'anion organosoufré de formule (CH3)2NCS2−. C'est l'un des dithiocarbamates organiques les plus simples.
Diméthylène triurée/Diméthylène triurée :
La diméthylène triurée (DMTU) est le composé organique de formule (H2NC(O)NHCH2NH)2CO. C'est un solide blanc soluble dans l'eau. Le composé est formé par la condensation du formaldéhyde avec l'urée. Il existe des isomères ramifiés et linéaires.
Diméthyléthanolamine/Diméthyléthanolamine :
La diméthyléthanolamine (DMAE ou DMEA) est un composé organique de formule (CH3)2NCH2CH2OH. Il est bifonctionnel, contenant à la fois des groupes fonctionnels amine tertiaire et alcool primaire. C'est un liquide visqueux incolore. Il est utilisé dans les produits de soins de la peau pour améliorer le teint de la peau et également pris par voie orale comme nootropique. Il est préparé par l'éthoxylation de la diméthylamine.
Diméthyléthylènediamine/Diméthyléthylènediamine :
Diméthyléthylènediamine peut faire référence à : 1,1-Diméthyléthylènediamine 1,2-Diméthyléthylènediamine (DMEDA)
Diméthylformamide/Diméthylformamide :
Le diméthylformamide est un composé organique de formule (CH3)2NC(O)H. Communément abrégé en DMF (bien que ce sigle soit parfois utilisé pour le diméthylfurane, ou fumarate de diméthyle), ce liquide incolore est miscible à l'eau et à la majorité des liquides organiques. Le DMF est un solvant courant pour les réactions chimiques. Le diméthylformamide est inodore, mais les échantillons de qualité technique ou dégradés ont souvent une odeur de poisson en raison de l'impureté de la diméthylamine. Les impuretés de dégradation de la diméthylamine peuvent être éliminées en faisant barboter des échantillons avec un gaz inerte tel que l'argon ou en sonifiant les échantillons sous pression réduite. Comme son nom l'indique, il est structurellement lié au formamide, ayant deux groupes méthyle à la place des deux hydrogènes. Le DMF est un solvant aprotique polaire (hydrophile) à point d'ébullition élevé. Il facilite les réactions qui suivent les mécanismes polaires, telles que les réactions SN2.
Diméthylglycine/Diméthylglycine :
La diméthylglycine (DMG) est un dérivé de l'acide aminé glycine de formule structurale (CH3)2NCH2COOH. Il peut être trouvé dans les haricots et le foie, et a un goût sucré. Il peut être formé à partir de triméthylglycine lors de la perte de l'un de ses groupes méthyle. C'est aussi un sous-produit du métabolisme de la choline. Lorsque la DMG a été découverte pour la première fois, elle était appelée vitamine B16, mais, contrairement aux vraies vitamines B, une carence en DMG dans l'alimentation n'entraîne aucun effet néfaste et elle est synthétisée par le corps humain dans le cycle de l'acide citrique, ce qui signifie qu'il ne répond pas à la définition d'une vitamine.
Diméthylglycine N-méthyltransférase/Diméthylglycine N-méthyltransférase :
La diméthylglycine N-méthyltransférase (EC 2.1.1.161, BsmB, DMT) est une enzyme dont le nom systématique est S-adénosyl-L-méthionine:N,N-diméthylglycine N-méthyltransférase (formant de la bétaïne). Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante S-adénosyl-L-méthionine + N,N-diméthylglycine ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} S-adénosyl-L-homocystéine + bétaïneCette enzyme est purifiée à partir de la cyanobactérie marine Synechococcus sp. WH8102.
Diméthylglycine déshydrogénase/Diméthylglycine déshydrogénase :
En enzymologie, une diméthylglycine déshydrogénase (EC 1.5.8.4) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique N,N-diméthylglycine + accepteur + H2O ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} sarcosine + formaldéhyde + accepteur réduitLes 3 substrats de cette enzyme sont N, N-diméthylglycine, accepteur et H2O, alors que ses 3 produits sont la sarcosine, le formaldéhyde et l'accepteur réduit. Cette enzyme appartient à la famille des oxydoréductases, plus précisément celles agissant sur le groupe CH-NH des donneurs avec d'autres accepteurs. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est N,N-diméthylglycine : accepteur oxydoréductase (déméthylant). D'autres noms couramment utilisés incluent la N,N-diméthylglycine oxydase et la N,N-diméthylglycine: (accepteur) oxydoréductase (déméthylante). Cette enzyme participe au métabolisme de la glycine, de la sérine et de la thréonine. Il emploie un cofacteur, FAD.
Diméthylglycine oxydase/Diméthylglycine oxydase :
En enzymologie, une diméthylglycine oxydase (EC 1.5.3.10) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique N,N-diméthylglycine + H2O + O2 ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} sarcosine + formaldéhyde + H2O2Les 3 substrats de cette enzyme sont N,N -diméthylglycine, H2O et O2, alors que ses 3 produits sont la sarcosine, le formaldéhyde et H2O2. Cette enzyme appartient à la famille des oxydoréductases, plus précisément celles agissant sur le groupe CH-NH des donneurs avec l'oxygène comme accepteur. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est N,N-diméthylglycine:oxygène oxydoréductase (déméthylation). Il emploie un cofacteur, FAD.
Diméthylglyoxime/Diméthylglyoxime :
Le diméthylglyoxime est un composé chimique décrit par la formule CH3C(NOH)C(NOH)CH3. Son abréviation est dmgH2 pour la forme neutre et dmgH− pour la forme anionique, où H représente l'hydrogène. Ce solide incolore est le dérivé dioxime de la dicétone butane-2,3-dione (également appelée diacétyle). Le DmgH2 est utilisé dans l'analyse du palladium ou du nickel. Ses complexes de coordination présentent un intérêt théorique en tant que modèles pour les enzymes et en tant que catalyseurs. De nombreux ligands apparentés peuvent être préparés à partir d'autres dicétones, par exemple le benzile.
Diméthylheptylpyrane/Diméthylheptylpyrane :
Le diméthylheptylpyrane (DMHP, 3-(1,2-diméthylheptyl)-Δ6a(10a)-THC, 1,2-diméthylheptyl-Δ3-THC, A-40824 ou EA-2233) est un analogue synthétique du THC, qui a été inventé en 1949 lors de tentatives d'élucidation de la structure du Δ9-THC, l'un des composants actifs du cannabis. Le DMHP est une huile visqueuse jaune pâle qui est insoluble dans l'eau, mais se dissout dans l'alcool ou les solvants non polaires.
Diméthylhexane/Diméthylhexane :
Le diméthylhexane peut faire référence à l'un des nombreux composés chimiques isomères : 2,2-diméthylhexane 2,3-diméthylhexane 2,4-diméthylhexane 2,5-diméthylhexane 3,3-diméthylhexane 3,4-diméthylhexane
Diméthylhistidine N-méthyltransférase/Diméthylhistidine N-méthyltransférase :
En enzymologie, une diméthylhistidine N-méthyltransférase (EC 2.1.1.44) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique S-adénosyl-L-méthionine + Nalpha,Nalpha-diméthyl-L-histidine ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} S-adénosyl- L-homocystéine + Nalpha,Nalpha,Nalpha-triméthyl-L-histidineAinsi, les deux substrats de cette enzyme sont la S-adénosyl méthionine et la Nalpha,Nalpha-diméthyl-L-histidine, alors que ses deux produits sont la S-adénosylhomocystéine et la Nalpha,Nalpha ,Nalpha-triméthyl-L-histidine. Cette enzyme appartient à la famille des transférases, en particulier celles qui transfèrent les méthyltransférases à un groupe carboné. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est S-adénosyl-L-méthionine:Nalpha,Nalpha-diméthyl-L-histidine Nalpha-méthyltransférase. D'autres noms couramment utilisés comprennent la diméthylhistidine méthyltransférase, l'histidine-alpha-N-méthyltransférase, la S-adénosyl-L-méthionine:alpha-N,alpha-N-diméthyl-L-histidine et l'alpha-N-méthyltransférase.
Diméthylhydrazine/Diméthylhydrazine :
La diméthylhydrazine est le nom de deux composés de formule moléculaire C2H8N2. Ce sont : la diméthylhydrazine asymétrique (1,1-diméthylhydrazine), avec les deux groupes méthyle liés au même atome d'azote la diméthylhydrazine symétrique (1,2-diméthylhydrazine), avec un groupe méthyle lié à chacun des deux atomes d'azote
Diméthyllysergamide/Diméthyllysergamide :
Le N,N-diméthyllysergamide ou N,N-diméthyl-D-lysergamide (DAM-57) est un dérivé de l'ergine. Il y a eu un seul rapport d'observation de N,N-diméthyl-D-lysergamide sur le marché des drogues illicites. Ce composé a induit des troubles autonomes à des niveaux oraux d'environ dix fois la dose requise pour le LSD, vraisemblablement dans les centaines de microgrammes. Il y a un certain désaccord quant à savoir si des changements psychiques ont été observés.
Diméthylmagnésium/Diméthylmagnésium :
Le diméthylmagnésium est un composé organomagnésien. C'est un solide pyrophorique blanc.
Diméthylmalate déshydrogénase/Diméthylmalate déshydrogénase :
En enzymologie, une diméthylmalate déshydrogénase (EC 1.1.1.84) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique (R)-3,3-dimethylmalate + NAD+ ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} 3-methyl-2-oxobutanoate + CO2 + NADHTainsi, les deux substrats de cette enzyme sont le (R)-3,3-diméthylmalate et le NAD+, alors que ses 3 produits sont le 3-méthyl-2-oxobutanoate, le CO2 et le NADH. Cette enzyme appartient à la famille des oxydoréductases, plus précisément celles agissant sur le groupe CH-OH du donneur avec NAD+ ou NADP+ comme accepteur. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est (R)-3,3-dimethylmalate:NAD+ oxydoréductase (décarboxylant). Cette enzyme est également appelée bêta, bêta-diméthylmalate déshydrogénase. Cette enzyme participe à la biosynthèse du pantothénate et du coa. Il possède 5 cofacteurs : ammoniac, manganèse, cobalt, potassium et NH4+.
Diméthylmaléate hydratase/Diméthylmaléate hydratase :
L'enzyme diméthylmaléate hydratase (EC 4.2.1.85) catalyse la réaction chimique (2R,3S)-2,3-diméthylmalate ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} diméthylmaléate + H2OCette enzyme appartient à la famille des lyases, en particulier les hydro-lyases, qui cliver les liaisons carbone-oxygène. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est (2R,3S)-2,3-diméthylmalate hydro-lyase (formant du maléate de diméthyle). Cette enzyme est également appelée hydrolyase de (2R,3S)-2,3-diméthylmalate. Cette enzyme participe au métabolisme des acides dibasiques ramifiés en c5. Il emploie un cofacteur, le fer.
Diméthylmercure/Diméthylmercure :
Le diméthylmercure ((CH3)2Hg) est un composé organomercuriel extrêmement toxique. Liquide hautement volatil, réactif, inflammable et incolore, le diméthylmercure est l'une des neurotoxines les plus puissantes connues, avec une quantité inférieure à 0,1 ml capable d'induire une grave intoxication au mercure entraînant la mort, et est facilement absorbé par la peau. Le diméthylmercure est capable de pénétrer dans de nombreux matériaux, y compris les composés de plastique et de caoutchouc. Il a une odeur légèrement sucrée.
Diméthylnaphtalène/Diméthylnaphtalène :
Le diméthylnaphtalène peut faire référence à : 1,4-diméthylnaphtalène (1,4-DMN) 2,6-diméthylnaphtalène (2,6-DMN)
Diméthylnortestostérone/Diméthylnortestostérone :
La diméthylnortestostérone peut faire référence à : Diméthandrolone (7α,11β-diméthyl-19-nortestostérone) Diméthyltriénolone (7α,17α-diméthyl-19-nor-δ9,11-testostérone) Mibolérone (7α,17α-diméthyl-19-nortestostérone)
Chlorure de diméthyloctadécyl(3-triméthoxysilylpropyl)ammonium/chlorure de diméthyloctadécyl(3-triméthoxysilylpropyl)ammonium :
Le chlorure de diméthyloctadécyl(3-triméthoxysilylpropyl)ammonium (DTSACl) est un désinfectant utilisé comme conservateur et fongicide. Sa formule chimique est C26H58NO3SiCl. Il est également utilisé comme agent de couplage silane.
Diméthylol éthylène_urée/Diméthylol éthylène urée :
Le diméthylol éthylèneurée est un composé organique dérivé du formaldéhyde et de l'urée. C'est un solide incolore utilisé pour traiter les tissus épais à base de cellulose afin d'inhiber la formation de plis. La diméthylol éthylène urée (DMEU) se lie aux groupes hydroxyle présents dans les longues chaînes cellulosiques et empêche la formation de liaisons hydrogène entre les chaînes, principale cause du plissement. Ce traitement produit des tissus infroissables en permanence et est différent des effets obtenus par l'utilisation d'adoucissants.
Acide diméthylol propionique/acide diméthylol propionique :
L'acide diméthylol propionique (DMPA) est un composé chimique qui porte le nom IUPAC complet d'acide 2,2-bis(hydroxyméthyl)propionique et est un composé organique avec un groupe carboxyle et deux groupes hydroxy. Il porte le numéro de registre CAS 4767-03-7.
Diméthylone/Diméthylone :
La diméthylone (βk-MDDMA) est un dérivé de cathinone substitué aux effets stimulants et empathogènes. Contrairement au dérivé d'amphétamine correspondant, le MDDM, que l'on pense être pratiquement inactif, la diméthylone remplace la méthamphétamine et la MDMA dans les études animales et a été vendue comme drogue de synthèse.
Diméthylpentane/Diméthylpentane :
Le diméthylpentane peut désigner : 2,2-diméthylpentane 2,3-diméthylpentane 2,4-diméthylpentane 3,3-diméthylpentane
Diméthylphénéthylamine/Diméthylphénéthylamine :
La diméthylphénéthylamine peut faire référence à : α,α-diméthylphénéthylamine (phentermine) N,α-diméthylphénéthylamine (méthamphétamine) N,β-diméthylphénéthylamine (phenprométhamine) 2,α-diméthylphénéthylamine (ortétamine) 3,α-diméthylphénéthylamine (3-méthylamphétamine) 4,α -Diméthylphénéthylamine (4-méthylamphétamine) N,N-Diméthylphénéthylamine α,β-Diméthylphénéthylamine (2-phényl-3-aminobutane)
Diméthylphénylphosphine/Diméthylphénylphosphine :
La diméthylphénylphosphine est un composé organophosphoré de formule P(C6H5)(CH3)2. Le phosphore est relié à un groupe phényle et à deux groupes méthyle, ce qui en fait l'alkylphosphine aromatique la plus simple. C'est un liquide incolore sensible à l'air. C'est un membre de la série (CH3)3-n(C6H5)2P qui comprend également n = 0, n = 2 et n = 3 qui sont souvent utilisés comme ligands dans les complexes métal phosphine.
Diméthylphénylpipérazinium/Diméthylphénylpipérazinium :
Le diméthylphénylpipérazinium (DMPP) est un agoniste des récepteurs nicotiniques de l'acétylcholine qui est sélectif du sous-type ganglionnaire. L'un des premiers rapports sur la pharmacologie du DMPP, le décrivant comme un agent hypertenseur stimulant les ganglions, est venu de Graham Chen et de ses collègues de Parke, Davis & Co. (maintenant Pfizer)
Diméthylphosphine/Diméthylphosphine :
La diméthylphosphine est le composé organophosphoré de formule (CH3)2PH, souvent écrit Me2PH. C'est un gaz malodorant qui se condense en un liquide incolore juste en dessous de la température ambiante. Bien qu'il puisse être produit par méthylation de la phosphine, une synthèse plus pratique implique la réduction du disulfure de tétraméthyldiphosphine avec de la tributylphosphine : [Me2P(S)]2 + PBu3 + H2O → Me2PH + SPBu3 + Me2P(O)H
Oxyde de diméthylphosphine/oxyde de diméthylphosphine :
L'oxyde de diméthylphosphine est un composé organophosphoré de formule (CH3)2P(O)H. C'est un liquide incolore soluble dans les solvants organiques polaires. Il existe sous forme d'oxyde de phosphine, pas de tautomère hydroxy. Un composé apparenté est l'oxyde de diphénylphosphine. Les deux sont parfois appelés oxydes de phosphine secondaires.
Phosphite de diméthyle/phosphite de diméthyle :
L'hydrogénophosphite de diméthyle (DMHP), également connu sous le nom de phosphite de diméthyle, est un composé organophosphoré de formule (CH3O)2P(O)H. C'est un réactif pour générer d'autres composés organophosphorés, exploitant la haute réactivité de la liaison PH. La molécule est tétraédrique. C'est un liquide incolore. Les composés peuvent être préparés par méthanolyse du trichlorure de phosphore ou par chauffage de phosphite de diéthyle dans du méthanol. En raison de la présence d'hydrogène, un ligand "doux", le composé résonne. Le DMHP existe en équilibre chimique, dans deux structures. L'une des structures a un seul nuage d'électrons, qui attaque de manière nucléophile la structure tétraédrique restante. Du fait de l'équilibre structural tendant vers le phosphonate, cette réaction est lente, nécessitant un catalyseur chimique ou électromagnétique (chaleur). Cette nature tautomère du DMHP l'a rendu souhaitable en tant que précurseur des composés de la série G, et il a été le plus efficace parmi tous les autres précurseurs de phosphonate. Le procédé désormais obsolète, qui l'utilisait comme précurseur, s'appelait le procédé DMHP, étudié par l'équipe d'Otto Ambros et mis en œuvre à l'échelle de la production de sarin.
Diméthylpipéridine/Diméthylpipéridine :
La diméthylpipéridine peut faire référence à : 2,6-diméthylpipéridine 3,5-diméthylpipéridine
Diméthylpropiothétine déthiométhylase/Diméthylpropiothétine déthiométhylase :
L'enzyme diméthylpropiothétine déthiométhylase (EC 4.4.1.3) catalyse la réaction chimique S,S-diméthyl-β-propiothétine ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} sulfure de diméthyle + acrylateCette enzyme appartient à la famille des lyases, plus précisément à la classe des lyases carbone-soufre . Le nom systématique de cette classe d'enzymes est la S,S-diméthyl-β-propiothétine diméthyl-sulfure-lyase (formant de l'acrylate). D'autres noms couramment utilisés incluent la désulfhydrase et la S, S-diméthyl-bêta-propiothétine diméthyl-sulfure-lyase.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

East Ridge disambiguation""

East Point_Football_Club/East Point Football Club : Le East Point Football Netball Club est un club australien de football et de netbal...