Rechercher dans ce blog

mercredi 7 septembre 2022

Diffusion cloud chamber


Aptitude différentielle/aptitude différentielle :
La fitness différentielle est le troisième des quatre postulats de Darwin pour la sélection naturelle. Il indique que les taux de survie et de reproduction varient d'un individu à l'autre. Les différences de forme physique sont répandues et détectables dans la nature. Ce différentiel de fitness est visible de plusieurs manières et peut être détecté dans toute la nature. Elle peut être basée sur des différences de comportement qui peuvent agir avec ou contre les changements environnementaux ; un exemple notable était une étude de 2014 sur les lièvres d'Amérique , où les chercheurs ont découvert que les lièvres blancs d'Amérique ne changeaient pas de comportement en raison de l'augmentation de la fonte des neiges. Des recherches ultérieures ont révélé que les lièvres bruns survivaient et se reproduisaient plus que les lièvres d'Amérique blancs. La fitness différentielle peut également être appliquée entre les espèces. Les chercheurs ont découvert que le rat des bois Neotoma macrotis dans les forêts californiennes réagissait au changement climatique en se déplaçant dans une zone hybride, ce qui lui donnait un avantage sur les fuscipes Neotoma concurrents. La forme physique différentielle peut également s'appliquer à plusieurs traits à la fois et à des niveaux inégaux. Une étude avec Linum pubescens a révélé que ses traits floraux étaient basés sur plusieurs facteurs de fitness différents. La forme physique différentielle peut également être basée sur le sexe des organismes. Les chercheurs ont découvert qu'il y avait des taux de survie différentiels entre les mères et les pères au milieu du XIXe siècle dans l'Utah.
Forme différentielle/Forme différentielle :
En mathématiques, les formes différentielles fournissent une approche unifiée pour définir les intégrandes sur les courbes, les surfaces, les solides et les variétés de dimension supérieure. La notion moderne de formes différentielles a été lancée par Élie Cartan. Il a de nombreuses applications, notamment en géométrie, topologie et physique. Par exemple, l'expression f(x) dx est un exemple de 1-forme, et peut être intégrée sur un intervalle [a, b] contenu dans le domaine de f : ∫ a b f ( x ) d x . {\displaystyle \int _{a}^{b}f(x)\,dx.} De même, l'expression f(x, y, z) dx ∧ dy + g(x, y, z) dz ∧ dx + h(x, y, z) dy ∧ dz est une 2-forme qui peut être intégrée sur une surface S : ∫ S ( f ( x , y , z ) d x ∧ d y + g ( x , y , z ) d z ∧ ré X + h ( X , y , z ) ré y ∧ ré z ) . {\ displaystyle \ int _ {S} (f (x, y, z) \, dx \ coin dy + g (x, y, z) \, dz \ coin dx + h (x, y, z) \, dy\wedge dz).} Le symbole ∧ désigne le produit extérieur, parfois appelé produit en coin, de deux formes différentielles. De même, une forme 3 f ( x , y , z ) dx ∧ dy ∧ dz représente un élément de volume qui peut être intégré sur une région de l'espace. En général, une k-forme est un objet qui peut être intégré sur une variété k-dimensionnelle, et est homogène de degré k dans les différentiels de coordonnées d x , d y , … . {\ displaystyle dx, dy, \ ldots .} Sur une variété à n dimensions, la forme de dimension supérieure (forme n) est appelée forme de volume. Les formes différentielles forment une algèbre alternée. Cela implique que ré y ∧ ré X = - ré X ∧ ré y {\displaystyle dy\wedge dx=-dx\wedge dy} et ré X ∧ ré X = 0. {\displaystyle dx\wedge dx=0.} Cette propriété alternative reflète l'orientation de le domaine de l'intégration. La dérivée extérieure est une opération sur les formes différentielles qui, étant donné une k-forme φ {\displaystyle \varphi } , produit une (k+1)-forme d φ . ré F ( X ) = F ′ ( X ) ré X . {\ Displaystyle df (x )=f'(x)dx.} ) Ceci permet d'exprimer le théorème fondamental du calcul, le théorème de divergence, le théorème de Green et le théorème de Stokes comme des cas particuliers d'un seul résultat général, le théorème de Stokes généralisé. Les formes 1 différentielles sont naturellement duales aux champs vectoriels sur une variété différentiable, et l'appariement entre les champs vectoriels et les formes 1 est étendu à des formes différentielles arbitraires par le produit intérieur. L'algèbre des formes différentielles avec la dérivée extérieure qui y est définie est préservée par le retrait sous des fonctions lisses entre deux variétés. Cette caractéristique permet de déplacer des informations géométriquement invariantes d'un espace à un autre via le pullback, à condition que les informations soient exprimées en termes de formes différentielles. À titre d'exemple, la formule de changement de variables pour l'intégration devient une simple déclaration selon laquelle une intégrale est préservée lors du retrait.
Formes différentielles_sur_une_surface_de_Riemann/Formes différentielles sur une surface de Riemann :
En mathématiques , les formes différentielles sur une surface de Riemann sont un cas particulier important de la théorie générale des formes différentielles sur les variétés lisses , qui se distingue par le fait que la structure conforme sur la surface de Riemann définit intrinsèquement un opérateur étoile de Hodge sur les formes 1 (ou différentiels ) sans spécifier de métrique riemannienne. Cela permet d'utiliser les techniques de l'espace de Hilbert pour étudier la théorie des fonctions sur la surface de Riemann et en particulier pour la construction de différentiels harmoniques et holomorphes avec des singularités prescrites. Ces méthodes ont été utilisées pour la première fois par Hilbert (1909) dans son approche variationnelle du principe de Dirichlet, rendant rigoureux les arguments proposés par Riemann. Plus tard, Weyl (1940) a trouvé une approche directe en utilisant sa méthode de projection orthogonale, un précurseur de la théorie moderne des opérateurs différentiels elliptiques et des espaces de Sobolev. Ces techniques ont été appliquées à l'origine pour prouver le théorème d'uniformisation et sa généralisation aux surfaces planes de Riemann. Plus tard, ils ont fourni les fondements analytiques des intégrales harmoniques de Hodge (1940). Cet article couvre les résultats généraux sur les formes différentielles sur une surface de Riemann qui ne reposent sur aucun choix de structure riemannienne.
Gain différentiel/Gain différentiel :
Le gain différentiel est une sorte de distorsion de linéarité qui affecte la saturation des couleurs dans la diffusion télévisée.
Jeu différentiel/Jeu différentiel :
En théorie des jeux, les jeux différentiels sont un groupe de problèmes liés à la modélisation et à l'analyse des conflits dans le contexte d'un système dynamique. Plus précisément, une ou plusieurs variables d'état évoluent dans le temps selon une équation différentielle. Les premières analyses reflétaient des intérêts militaires, considérant deux acteurs – le poursuivant et l'esquive – aux objectifs diamétralement opposés. Des analyses plus récentes ont reflété des considérations techniques ou économiques.
Géométrie différentielle/Géométrie différentielle :
La géométrie différentielle est une discipline mathématique qui étudie la géométrie des formes lisses et des espaces lisses, autrement appelés variétés lisses. Il utilise les techniques du calcul différentiel, du calcul intégral, de l'algèbre linéaire et de l'algèbre multilinéaire. Le domaine a ses origines dans l'étude de la géométrie sphérique dès l'Antiquité. Il concerne également l'astronomie, la géodésie de la Terre, et plus tard l'étude de la géométrie hyperbolique par Lobachevsky. Les exemples les plus simples d'espaces lisses sont les courbes et les surfaces planes et spatiales de l'espace euclidien tridimensionnel, et l'étude de ces formes a constitué la base du développement de la géométrie différentielle moderne aux XVIIIe et XIXe siècles. Depuis la fin du XIXe siècle, la géométrie différentielle est devenue un domaine concerné plus généralement par les structures géométriques sur des variétés différentiables. Une structure géométrique est une structure qui définit une notion de taille, de distance, de forme, de volume ou d'une autre structure de rigidification. Par exemple, dans la géométrie riemannienne, les distances et les angles sont spécifiés, dans la géométrie symplectique, les volumes peuvent être calculés, dans la géométrie conforme, seuls les angles sont spécifiés et dans la théorie de jauge, certains champs sont donnés sur l'espace. La géométrie différentielle est étroitement liée à, et est parfois considérée comme incluant, la topologie différentielle, qui se préoccupe des propriétés des variétés différentiables qui ne reposent sur aucune structure géométrique supplémentaire (voir cet article pour plus de discussion sur la distinction entre les deux sujets). La géométrie différentielle est également liée aux aspects géométriques de la théorie des équations différentielles, également connue sous le nom d'analyse géométrique. La géométrie différentielle trouve des applications dans les mathématiques et les sciences naturelles. Le langage de la géométrie différentielle a surtout été utilisé par Albert Einstein dans sa théorie de la relativité générale, puis par les physiciens dans le développement de la théorie quantique des champs et du modèle standard de la physique des particules. En dehors de la physique, la géométrie différentielle trouve des applications dans la chimie, l'économie, l'ingénierie, la théorie du contrôle, l'infographie et la vision par ordinateur, et récemment dans l'apprentissage automatique.
Géométrie différentielle_des_surfaces/Géométrie différentielle des surfaces :
En mathématiques, la géométrie différentielle des surfaces traite de la géométrie différentielle des surfaces lisses avec diverses structures supplémentaires, le plus souvent, une métrique riemannienne. Les surfaces ont été largement étudiées à partir de diverses perspectives : extrinsèquement, concernant leur intégration dans l'espace euclidien et intrinsèquement, reflétant leurs propriétés déterminées uniquement par la distance à l'intérieur de la surface mesurée le long des courbes sur la surface. L'un des concepts fondamentaux étudiés est la courbure gaussienne, d'abord étudiée en profondeur par Carl Friedrich Gauss, qui a montré que la courbure était une propriété intrinsèque d'une surface, indépendante de son encastrement isométrique dans l'espace euclidien. Les surfaces apparaissent naturellement comme des graphes de fonctions d'une paire de variables, et apparaissent parfois sous forme paramétrique ou comme lieux associés à des courbes spatiales. Un rôle important dans leur étude a été joué par les groupes de Lie (dans l'esprit du programme d'Erlangen), à savoir les groupes de symétrie du plan euclidien, de la sphère et du plan hyperbolique. Ces groupes de Lie peuvent être utilisés pour décrire des surfaces de courbure gaussienne constante ; ils fournissent également un ingrédient essentiel dans l'approche moderne de la géométrie différentielle intrinsèque par le biais de connexions. D'autre part, les propriétés extrinsèques reposant sur un plongement d'une surface dans l'espace euclidien ont également été largement étudiées. Ceci est bien illustré par les équations non linéaires d'Euler – Lagrange dans le calcul des variations : bien qu'Euler ait développé les équations à une variable pour comprendre les géodésiques, définies indépendamment d'un encastrement, l'une des principales applications de Lagrange des deux équations variables était aux surfaces minimales , un concept qui ne peut être défini qu'en termes d'enchâssement.
Algèbre_de_Lie_graduée différentielle/Algèbre de Lie différentielle graduée :
En mathématiques , en particulier en algèbre abstraite et en topologie , une algèbre de Lie différentielle graduée (ou dg algèbre de Lie , ou dgla ) est un espace vectoriel gradué avec une algèbre de Lie ajoutée et des structures complexes en chaîne compatibles. De tels objets ont des applications en théorie de la déformation et en théorie de l'homotopie rationnelle.
Algèbre graduée différentielle/Algèbre graduée différentielle :
En mathématiques , en particulier en algèbre abstraite et en topologie , une algèbre différentielle graduée est une algèbre associative graduée avec une structure complexe de chaîne ajoutée qui respecte la structure de l'algèbre.
Catégorie_classée différentielle/Catégorie notée différentielle :
En mathématiques , en particulier en algèbre homologique , une catégorie différentielle graduée , souvent abrégée en catégorie dg ou catégorie DG , est une catégorie dont les ensembles de morphismes sont dotés de la structure supplémentaire d'un différentiel gradué Z {\ displaystyle \ mathbb {Z} } -module . En détail, cela signifie que Hom ⁡ ( UNE , B ) {\displaystyle \operatorname {Hom} (A,B)} , les morphismes de tout objet A vers un autre objet B de la catégorie est une somme directe ⨁ n ∈ Z Hom n ⁡ ( UNE , B ) {\displaystyle \bigoplus _{n\in \mathbb {Z} }\operatorname {Hom} _{n}(A,B)} et il y a un différentiel d sur ce groupe gradué, c'est-à-dire , pour chaque n il y a une carte linéaire ré : Hom n ⁡ ( UNE , B ) → Hom n + 1 ⁡ ( UNE , B ) {\displaystyle d\colon \operatorname {Hom} _{n}(A,B) \rightarrow \operatorname {Hom} _{n+1}(A,B)} , qui doit satisfaire ré ∘ ré = 0 {\displaystyle d\circ d=0} . Cela équivaut à dire que Hom ⁡ ( UNE , B ) {\displaystyle \operatorname {Hom} (A,B)} est un complexe de cochaîne. De plus, la composition des morphismes Hom ⁡ ( UNE , B ) ⊗ Hom ⁡ ( B , C ) → Hom ⁡ ( UNE , C ) {\displaystyle \operatorname {Hom} (A,B)\otimes \operatorname {Hom} ( B,C)\rightarrow \operatorname {Hom} (A,C)} doit être une carte de complexes, et pour tous les objets A de la catégorie, il faut ré ( id A ) = 0 {\displaystyle d(\ nomopérateur {id} _{A})=0} .
Module gradué différentiel/Module gradué différentiel :
En algèbre, un module gradué différentiel, ou dg-module, est un module gradué Z {\displaystyle \mathbb {Z}} avec un différentiel ; c'est-à-dire un endomorphisme gradué carré-zéro du module de degré 1 ou -1, selon la convention. En d'autres termes, c'est un complexe de chaîne ayant une structure de module, tandis qu'une algèbre graduée différentielle est un complexe de chaîne avec une structure d'algèbre. Compte tenu de la variante de module de la correspondance Dold – Kan, la notion d'un module dg gradué est équivalente à celle d'un module simplicial ; "équivalent" au sens catégorique ; voir § La correspondance Dold-Kan ci-dessous.
Sauterelle différentielle/Sauterelle différentielle :
La sauterelle différentielle (Melanoplus differentalis) est une espèce de sauterelle appartenant au genre Melanoplus. On le trouve dans tout le nord du Mexique, le centre des États-Unis et le sud de l'Ontario, au Canada. Il est considéré comme un ravageur sur la majeure partie de son aire de répartition.
Group_delay différentiel/Délai de groupe différentiel :
En optique, le retard de groupe différentiel est la différence de temps de propagation entre les polarisations X et Y des deux modes propres. Considérons deux modes propres qui sont les états de polarisation linéaire 0° et 90°. Si l'état de polarisation du signal d'entrée est l'état linéaire à 45° entre les deux modes propres, le signal d'entrée se répartit également entre les deux modes propres. La puissance du signal transmis ET,total est la combinaison des signaux transmis des deux modes x et y. E T = ( E je , X ⋅ t X ) 2 + ( E je , y ⋅ t y ) 2 {\displaystyle E_{T}=(E_{i,x}\cdot t_{x})^{2}+(E_ {i,y}\cdot t_{y})^{2}\,} Le délai de groupe différentiel Dt est défini comme la différence de temps de propagation entre les modes propres : Dt = |tt,x − tt,y|.
Traitement_thermique_différentiel/Traitement thermique différentiel :
Le traitement thermique différentiel (également appelé traitement thermique sélectif ou traitement thermique local) est une technique utilisée lors du traitement thermique pour durcir ou ramollir certaines zones d'un objet en acier, créant une différence de dureté entre ces zones. Il existe de nombreuses techniques pour créer une différence de propriétés, mais la plupart peuvent être définies comme un durcissement différentiel ou un revenu différentiel. Il s'agissait de techniques de traitement thermique courantes utilisées historiquement en Europe et en Asie, l'exemple peut-être le plus connu étant celui de la forge japonaise. Certaines variétés modernes ont été développées au XXe siècle alors que les connaissances et la technologie métallurgiques augmentaient rapidement. Le durcissement différentiel consiste en deux méthodes. Cela peut impliquer de chauffer le métal uniformément à une température incandescente, puis de le refroidir à différentes vitesses, transformant une partie de l'objet en martensite très dure tandis que le reste se refroidit plus lentement et devient une perlite plus douce. Elle peut également consister à ne chauffer très rapidement qu'une partie de l'objet au rouge puis à refroidir rapidement (trempe), en n'en transformant qu'une partie en martensite dure mais en laissant le reste inchangé. À l'inverse, les méthodes de trempe différentielle consistent à chauffer uniformément l'objet au rouge, puis à tremper l'ensemble de l'objet, transformant le tout en martensite. L'objet est ensuite chauffé à une température beaucoup plus basse pour le ramollir (trempe), mais n'est chauffé que dans une zone localisée, n'en ramollissant qu'une partie.
Idéal différentiel/Idéal différentiel :
Dans la théorie des formes différentielles, un idéal différentiel I est un idéal algébrique dans l'anneau des formes différentielles lisses sur une variété lisse, c'est-à-dire un idéal gradué au sens de la théorie de l'anneau, qui est encore fermé sous la différenciation extérieure d, c'est-à-dire que pour toute forme α dans I, la dérivée extérieure dα est également dans I. Dans la théorie de l'algèbre différentielle, un idéal différentiel I dans un anneau différentiel R est un idéal qui est mappé sur lui-même par chaque opérateur différentiel.
Inclusion différentielle/Inclusion différentielle :
En mathématiques, les inclusions différentielles sont une généralisation du concept d'équation différentielle ordinaire de la forme ré X ré t ( t ) ∈ F ( t , X ( t ) ) , {\ displaystyle {\ frac {dx}{dt}} (t) \ dans F(t,x(t)),} où F est une carte à valeurs multiples, c'est-à-dire F(t, x) est un ensemble plutôt qu'un point unique dans R ré {\ displaystyle \ scriptstyle {\ mathbb {R}} ^ {ré}} . Les inclusions différentielles surviennent dans de nombreuses situations, notamment les inégalités variationnelles différentielles, les systèmes dynamiques projetés, le processus de balayage de Moreau, les systèmes dynamiques de complémentarité linéaire et non linéaire, les équations différentielles ordinaires discontinues, les systèmes dynamiques de commutation et l'arithmétique des ensembles flous. Par exemple, la règle de base du frottement de Coulomb est que la force de frottement a une amplitude μN dans la direction opposée à la direction de glissement, où N est la force normale et μ est une constante (le coefficient de frottement). Cependant, si le glissement est nul, la force de frottement peut être n'importe quelle force dans le plan correct avec une amplitude inférieure ou égale à μN. Ainsi, l'écriture de la force de frottement en fonction de la position et de la vitesse conduit à une fonction à valeur fixe. Dans l'inclusion différentielle, non seulement nous prenons une carte à valeur d'ensemble sur le côté droit, mais nous pouvons également prendre un sous-ensemble d'un espace euclidien R N {\ displaystyle \ mathbb {R} ^ {N}} pour certains N ∈ N {\ displaystyle N\in \mathbb {N} } comme suit. Soit n ∈ N {\displaystyle n\in \mathbb {N} } et E ⊂ R n × n ∖ { 0 } . {\displaystyle E\subset \mathbb {R} ^{n\times n}\setminus \{0\}.} Notre objectif principal est de trouver un W 0 1 , ∞ ( Ω , R n ) {\displaystyle W_{ 0}^{1,\infty}(\Omega ,\mathbb {R} ^{n})} fonction u {\displaystyle u} satisfaisant l'inclusion différentielle ré u ∈ E {\displaystyle Du\in E} ae dans Ω , {\displaystyle \Omega ,} où Ω ⊂ R n {\displaystyle \Omega \subset \mathbb {R} ^{n}} est un ensemble ouvert borné.
Héritage différentiel/Héritage différentiel :
L'héritage différentiel est un modèle d'héritage courant utilisé par les langages de programmation basés sur des prototypes tels que JavaScript, Io et NewtonScript. Il fonctionne sur le principe que la plupart des objets sont dérivés d'autres objets plus généraux et ne diffèrent que par quelques petits aspects; tout en conservant généralement une liste de pointeurs en interne vers d'autres objets dont l'objet diffère.
Interférence_différentielle_contraste_microscopie/Microscopie à contraste interférentiel différentiel :
La microscopie à contraste interférentiel différentiel (DIC), également connue sous le nom de contraste interférentiel Nomarski (NIC) ou microscopie Nomarski, est une technique de microscopie optique utilisée pour améliorer le contraste dans des échantillons transparents non colorés. DIC fonctionne sur le principe de l'interférométrie pour obtenir des informations sur la longueur du chemin optique de l'échantillon, pour voir des caractéristiques autrement invisibles. Un système optique relativement complexe produit une image avec l'objet apparaissant noir à blanc sur un fond gris. Cette image est similaire à celle obtenue par microscopie à contraste de phase mais sans le halo de diffraction brillant. La technique a été développée par le physicien polonais Georges Nomarski en 1952. DIC fonctionne en séparant une source de lumière polarisée en deux parties mutuellement cohérentes polarisées orthogonalement qui sont spatialement déplacées (cisaillées) au plan de l'échantillon et recombinées avant l'observation. L'interférence des deux parties lors de la recombinaison est sensible à leur différence de chemin optique (c'est-à-dire le produit de l'indice de réfraction et de la longueur du chemin géométrique). En ajoutant un décalage de phase réglable déterminant l'interférence à différence de chemin optique nulle dans l'échantillon, le contraste est proportionnel au gradient de longueur de chemin selon la direction de cisaillement, donnant l'apparence d'un relief physique tridimensionnel correspondant à la variation de densité optique de l'échantillon. exemple, mettant l'accent sur les lignes et les bords sans fournir une image topographiquement précise.
Invariant différentiel/Invariant différentiel :
En mathématiques, un invariant différentiel est un invariant pour l'action d'un groupe de Lie sur un espace qui implique les dérivées de graphes de fonctions dans l'espace. Les invariants différentiels sont fondamentaux en géométrie différentielle projective, et la courbure est souvent étudiée de ce point de vue. Les invariants différentiels ont été introduits dans des cas particuliers par Sophus Lie au début des années 1880 et étudiés par Georges Henri Halphen à la même époque. Lie (1884) a été le premier travail général sur les invariants différentiels et a établi la relation entre les invariants différentiels, les équations différentielles invariantes et les opérateurs différentiels invariants. Les invariants différentiels sont opposés aux invariants géométriques. Alors que les invariants différentiels peuvent impliquer un choix distingué de variables indépendantes (ou une paramétrisation), les invariants géométriques ne le font pas. La méthode de cadres mobiles d'Élie Cartan est un raffinement qui, bien que moins général que les méthodes d'invariants différentiels de Lie, donne toujours des invariants de type géométrique.
Fonction_élément_différentiel/Fonctionnement élément_différentiel :
Le fonctionnement différentiel des éléments (DIF) est une caractéristique statistique d'un élément qui montre dans quelle mesure l'élément peut mesurer différentes capacités pour les membres de sous-groupes distincts. Les scores moyens des items pour les sous-groupes ayant le même score global au test sont comparés pour déterminer si l'item mesure essentiellement de la même manière pour tous les sous-groupes. La présence d'un DIF nécessite un examen et un jugement, et n'indique pas nécessairement la présence d'un parti pris. L'analyse DIF fournit une indication du comportement inattendu des éléments d'un test. Un élément n'affiche pas DIF si les personnes de différents groupes ont une probabilité différente de donner une certaine réponse ; il affiche DIF si et seulement si des personnes de différents groupes ayant la même capacité réelle sous-jacente ont une probabilité différente de donner une certaine réponse. Les procédures courantes d'évaluation du DIF sont Mantel-Haenszel, les méthodes basées sur la théorie de la réponse aux items (IRT) et la régression logistique.
Non-linéarité différentielle/Non-linéarité différentielle :
La non-linéarité différentielle (acronyme DNL) est une mesure de performance couramment utilisée dans les convertisseurs numérique-analogique (DAC) et analogique-numérique (ADC). C'est un terme décrivant l'écart entre deux valeurs analogiques correspondant à des valeurs numériques d'entrée adjacentes. C'est une spécification importante pour mesurer l'erreur dans un convertisseur numérique-analogique (DAC); la précision d'un DAC est principalement déterminée par cette spécification. Idéalement, deux codes numériques adjacents correspondent à des tensions analogiques de sortie séparées d'exactement un bit le moins significatif (LSB). La non-linéarité différentielle est une mesure de l'écart le plus défavorable par rapport au pas idéal de 1 LSB. Par exemple, un DAC avec un changement de sortie de 1,5 LSB pour un changement de code numérique de 1 LSB présente une non-linéarité différentielle de 1⁄2 LSB. La non-linéarité différentielle peut être exprimée en bits fractionnaires ou en pourcentage de la pleine échelle. Une non-linéarité différentielle supérieure à 1 LSB peut conduire à une fonction de transfert non monotone dans un CNA. Il est également connu sous le nom de code manquant. La linéarité différentielle fait référence à une relation constante entre la variation de la sortie et de l'entrée. Pour les transducteurs, si un changement dans l'entrée produit un changement de pas uniforme dans la sortie, le transducteur possède une linéarité différentielle. La linéarité différentielle est souhaitable et est inhérente à un système tel qu'un convertisseur analogique-numérique à pente unique utilisé dans l'instrumentation nucléaire.
Marquage d'objet différentiel/Marquage d'objet différentiel :
En linguistique, le marquage d'objet différentiel (DOM) est le phénomène dans lequel certains objets de verbes sont marqués pour refléter divers facteurs syntaxiques et sémantiques. Forme du phénomène plus général du marquage différentiel des arguments, DOM est présent dans plus de 300 langues. Le terme "marquage différentiel d'objets" a été inventé par Georg Bossong.
Différentiel d'une_fonction/Différentiel d'une fonction :
En calcul différentiel, la différentielle représente la partie principale du changement d'une fonction y = f(x) par rapport aux changements de la variable indépendante. Le différentiel dy est défini par ré y = F ′ ( X ) ré X , {\ displaystyle dy=f'(x) \, dx,} où F ′ ( X ) {\ displaystyle f' (x)} est la dérivée de f par rapport à x, et dx est une variable réelle supplémentaire (de sorte que dy est une fonction de x et dx). La notation est telle que l'équation est vraie, où la dérivée est représentée dans la notation de Leibniz dy / dx, et cela est cohérent avec ce qui concerne la dérivée comme quotient des différentielles. On écrit aussi d f ( x ) = f ′ ( x ) d x . {\displaystyle df(x)=f'(x)\,dx.} La signification précise des variables dy et dx dépend du contexte de l'application et du niveau de rigueur mathématique requis. Le domaine de ces variables peut prendre une signification géométrique particulière si la différentielle est considérée comme une forme différentielle particulière, ou une signification analytique si la différentielle est considérée comme une approximation linéaire de l'incrément d'une fonction. Traditionnellement, les variables dx et dy sont considérées comme très petites (infinitésimales), et cette interprétation est rendue rigoureuse en analyse non standard.
Différentiel du_premier_type/Différentiel du premier type :
En mathématiques, différentielle de première espèce est un terme traditionnel utilisé dans les théories des surfaces de Riemann (plus généralement, variétés complexes) et des courbes algébriques (plus généralement, variétés algébriques), pour les 1-formes différentielles partout régulières. Étant donné une variété complexe M, une différentielle de première espèce ω est donc la même chose qu'une 1-forme partout holomorphe ; sur une variété algébrique V non singulière ce serait une section globale du faisceau cohérent Ω1 des différentielles de Kähler. Dans les deux cas, la définition a ses origines dans la théorie des intégrales abéliennes. La dimension de l'espace des différentielles de première espèce, au moyen de cette identification, est le nombre de Hodge h1,0. Les différentielles de première espèce, lorsqu'elles sont intégrées le long des chemins, donnent lieu à des intégrales qui généralisent les intégrales elliptiques à toutes les courbes sur les nombres complexes. Ils incluent par exemple les intégrales hyperelliptiques de type ∫ X k ré X Q ( X ) {\displaystyle \int {\frac {x^{k}\,dx}{\sqrt {Q(x)}}}} où Q est un carré -polynôme libre de tout degré > 4. La puissance admissible k doit être déterminée par analyse du pôle possible au point à l'infini sur la courbe hyperelliptique correspondante. Lorsque cela est fait, on trouve que la condition est k ≤ g − 1, ou en d'autres termes, k au plus 1 pour le degré de Q 5 ou 6, au plus 2 pour le degré 7 ou 8, et ainsi de suite (comme g = [(1+ degré Q)/2]). Assez généralement, comme l'illustre cet exemple, pour une surface de Riemann compacte ou une courbe algébrique, le nombre de Hodge est du genre g. Pour le cas des surfaces algébriques, il s'agit de la quantité connue classiquement sous le nom d'irrégularité q. C'est aussi, en général, la dimension de la variété albanaise, qui prend la place de la variété jacobienne.
Opérateur différentiel/Opérateur différentiel :
En mathématiques, un opérateur différentiel est un opérateur défini en fonction de l'opérateur de différenciation. Il est utile, en termes de notation d'abord, de considérer la différenciation comme une opération abstraite qui accepte une fonction et renvoie une autre fonction (dans le style d'une fonction d'ordre supérieur en informatique). Cet article considère principalement les opérateurs différentiels linéaires, qui sont le type le plus courant. Cependant, des opérateurs différentiels non linéaires existent également, comme la dérivée de Schwarzian.
Spectroscopie_d'absorption_optique_différentielle/Spectroscopie d'absorption_optique différentielle :
En chimie atmosphérique, la spectroscopie d'absorption optique différentielle (DOAS) est utilisée pour mesurer les concentrations de gaz traces. Lorsqu'il est combiné avec des spectromètres optiques de base tels que des prismes ou des réseaux de diffraction et des plates-formes d'observation au sol automatisées, il présente un moyen bon marché et puissant pour la mesure d'espèces de gaz traces telles que l'ozone et le dioxyde d'azote. Les configurations typiques permettent des limites de détection correspondant à des profondeurs optiques de 0,0001 le long de trajets optiques allant jusqu'à 15 km et permettent ainsi la détection également d'absorbeurs faibles, tels que la vapeur d'eau, l'acide nitreux, le formaldéhyde, le tétraoxygène, l'oxyde d'iode, l'oxyde de brome et le chlore oxyde.
Résultats différentiels_effet/Effet différentiel des résultats :
L'effet des résultats différentiels est une théorie du comportementalisme, une branche de la psychologie, qui montre qu'un effet positif sur la précision se produit dans l'apprentissage de la discrimination entre différents stimuli lorsque des récompenses uniques sont associées à chaque stimulus individuel. Le DOE a été démontré pour la première fois en 1970 par Milton Trapold lors d'une expérience sur des rats. Les rats ont été entraînés à faire la distinction entre un clicker et une tonalité en appuyant sur les leviers gauche et droit. La moitié des rats ont été entraînés à l'aide de la procédure de résultats différentiels, où le clicker était associé à du saccharose et du tonus à des granulés alimentaires. Les rats restants ont été entraînés uniquement avec du saccharose ou uniquement des granulés alimentaires. Les rats entraînés avec la procédure des résultats différentiels étaient significativement plus précis que ceux entraînés avec un seul type de renforcement (résultat commun). Depuis lors, il a été établi grâce à une myriade d'expériences que l'effet de résultat différentiel existe chez la plupart des espèces capables d'apprendre.
Paire différentielle/Paire différentielle :
Une paire différentielle peut faire référence à : Une paire de conducteurs utilisés dans la signalisation différentielle Une paire à longue queue, un circuit à deux transistors dans un amplificateur différentiel
Phase différentielle/Phase différentielle :
La phase différentielle est une sorte de distorsion de linéarité qui affecte la teinte des couleurs dans la diffusion télévisée.
Poset différentiel / Poset différentiel :
En mathématiques, un poset différentiel est un ensemble partiellement ordonné (ou poset en abrégé) satisfaisant certaines propriétés locales. (La définition formelle est donnée ci-dessous.) Cette famille de posets a été introduite par Stanley (1988) comme une généralisation du treillis de Young (le poset de partitions entières ordonnées par inclusion), dont beaucoup de propriétés combinatoires sont partagées par tous les posets différentiels. En plus du réseau de Young, l'autre exemple le plus significatif d'un poset différentiel est le réseau de Young-Fibonacci.
Transducteur de pression différentielle/Transducteur de pression différentielle :
bonjour.
Confidentialité différentielle/Confidentialité différentielle :
La confidentialité différentielle (DP) est un système de partage public d'informations sur un ensemble de données en décrivant les modèles de groupes au sein de l'ensemble de données tout en retenant des informations sur les individus dans l'ensemble de données. L'idée derrière la confidentialité différentielle est que si l'effet d'une seule substitution arbitraire dans la base de données est suffisamment faible, le résultat de la requête ne peut pas être utilisé pour déduire grand-chose sur un seul individu, et assure donc la confidentialité. Une autre façon de décrire la confidentialité différentielle est une contrainte sur les algorithmes utilisés pour publier des informations agrégées sur une base de données statistiques qui limite la divulgation des informations privées des enregistrements dont les informations se trouvent dans la base de données. Par exemple, des algorithmes différentiellement privés sont utilisés par certaines agences gouvernementales pour publier des informations démographiques ou d'autres agrégats statistiques tout en garantissant la confidentialité des réponses aux enquêtes, et par des entreprises pour collecter des informations sur le comportement des utilisateurs tout en contrôlant ce qui est visible même pour les analystes internes. En gros, un algorithme est différentiellement privé si un observateur voyant sa sortie ne peut pas dire si les informations d'un individu particulier ont été utilisées dans le calcul. La confidentialité différentielle est souvent discutée dans le contexte de l'identification des personnes dont les informations peuvent se trouver dans une base de données. Bien qu'il ne se réfère pas directement aux attaques d'identification et de réidentification, les algorithmes différentiellement privés résistent probablement à de telles attaques. La confidentialité différentielle a été développée par les cryptographes et est donc souvent associée à la cryptographie, et tire une grande partie de son langage de la cryptographie.
Psychologie différentielle/Psychologie différentielle :
La psychologie différentielle étudie les façons dont les individus diffèrent dans leur comportement et les processus qui le sous-tendent. C'est une discipline qui élabore des classifications (taxonomies) des différences psychologiques individuelles. Ceci se distingue des autres aspects de la psychologie en ce que bien que la psychologie soit ostensiblement une étude d'individus, les psychologues modernes étudient souvent des groupes ou tentent de découvrir des processus psychologiques généraux qui s'appliquent à tous les individus. Ce domaine particulier de la psychologie a été nommé pour la première fois et conserve encore le nom de "psychologie différentielle" par William Stern dans son livre (1900). Alors que d'éminents psychologues, dont Stern, ont été largement reconnus pour le concept de différences individuelles, les archives historiques montrent que c'est Charles Darwin (1859) qui a le premier stimulé l'intérêt scientifique pour l'étude des différences individuelles. Son intérêt a été poursuivi par son demi-cousin Francis Galton dans sa tentative de quantifier les différences individuelles entre les personnes. Par exemple, pour évaluer l'efficacité d'une nouvelle thérapie, la performance moyenne de la thérapie dans un groupe de traitement peut être comparée à la moyenne l'efficacité d'un placebo (ou d'un traitement bien connu) dans un second groupe témoin. Dans ce contexte, les différences entre les individus dans leur réaction aux manipulations expérimentales et de contrôle sont en fait traitées comme des erreurs plutôt que comme des phénomènes intéressants à étudier. Cette approche est appliquée parce que la recherche psychologique dépend de contrôles statistiques qui ne sont définis que sur des groupes de personnes.
Poulie différentielle/Poulie différentielle :
Une poulie différentielle - également appelée " poulie différentielle Weston ", parfois " palan différentiel ", " palan à chaîne " ou familièrement " chute de chaîne " - est utilisée pour soulever manuellement des objets très lourds comme des moteurs de voiture. Il est actionné en tirant sur la section lâche d'une chaîne continue qui s'enroule autour de deux poulies sur un arbre commun. (Les deux poulies sont reliées ensemble de telle sorte qu'elles tournent comme une unité sur l'arbre unique qu'elles partagent.) Le dimensionnement relatif des deux poulies connectées détermine le poids maximum qui peut être soulevé à la main. Si les rayons des poulies sont suffisamment proches, la charge restera en place (et ne s'abaissera pas sous la force de gravité) jusqu'à ce que la chaîne soit tirée.
Modulation différentielle par impulsions codées/Modulation différentielle par impulsions codées :
La modulation différentielle par impulsions codées (DPCM) est un codeur de signal qui utilise la ligne de base de la modulation par impulsions codées (PCM) mais ajoute certaines fonctionnalités basées sur la prédiction des échantillons du signal. L'entrée peut être un signal analogique ou un signal numérique. Si l'entrée est un signal analogique à temps continu, il doit d'abord être échantillonné afin qu'un signal à temps discret soit l'entrée du codeur DPCM. Option 1 : prendre les valeurs de deux échantillons consécutifs ; s'il s'agit d'échantillons analogiques, quantifiez-les ; calculer la différence entre le premier et le suivant ; la sortie est la différence. Option 2 : au lieu de prendre une différence par rapport à un échantillon d'entrée précédent, prendre la différence par rapport à la sortie d'un modèle local du processus décodeur ; dans cette option, la différence peut être quantifiée, ce qui permet un bon moyen d'incorporer une perte contrôlée dans l'encodage. En appliquant l'un de ces deux processus, la redondance à court terme (corrélation positive des valeurs voisines) du signal est éliminée ; des taux de compression de l'ordre de 2 à 4 peuvent être obtenus si les différences sont ensuite codées entropiquement parce que l'entropie du signal de différence est beaucoup plus petite que celle du signal discret d'origine traité comme des échantillons indépendants. Le DPCM a été inventé par C. Chapin Cutler aux Bell Labs en 1950; son brevet comprend les deux méthodes.
Voltamétrie pulsée différentielle/Voltamétrie pulsée différentielle :
La voltamétrie à impulsions différentielles (DPV) (également la polarographie à impulsions différentielles, DPP) est une méthode de voltamétrie utilisée pour effectuer des mesures électrochimiques et un dérivé de la voltamétrie à balayage linéaire ou de la voltamétrie en escalier, avec une série d'impulsions de tension régulières superposées au balayage linéaire potentiel ou aux marches d'escalier. Le courant est mesuré juste avant chaque changement de potentiel et la différence de courant est tracée en fonction du potentiel. En échantillonnant le courant juste avant que le potentiel ne soit changé, l'effet du courant de charge peut être diminué. En revanche, dans la voltamétrie à impulsions normales, le courant résultant d'une série d'impulsions potentielles de plus en plus grandes est comparé au courant à une tension «de base» constante. Un autre type de voltamétrie à impulsions est la voltamétrie à onde carrée, qui peut être considérée comme un type spécial de voltamétrie à impulsions différentielles dans laquelle un temps égal est passé au potentiel de la ligne de base en rampe et au potentiel de l'impulsion superposée.
Réfractomètre différentiel/Réfractomètre différentiel :
Un réfractomètre différentiel (DRI) ou un détecteur d'indice de réfraction (RI ou RID) est un détecteur qui mesure l'indice de réfraction d'un analyte par rapport au solvant. Ils sont souvent utilisés comme détecteurs pour la chromatographie liquide à haute performance et la chromatographie d'exclusion stérique. Ils sont considérés comme des détecteurs universels car ils peuvent détecter tout ce qui a un indice de réfraction différent du solvant, mais ils ont une faible sensibilité.
Reproduction différentielle/Reproduction différentielle :
.
Rotation différentielle/Rotation différentielle :
La rotation différentielle est observée lorsque différentes parties d'un objet en rotation se déplacent avec différentes vitesses angulaires (taux de rotation) à différentes latitudes et/ou profondeurs du corps et/ou dans le temps. Cela indique que l'objet n'est pas solide. Dans les objets fluides, tels que les disques d'accrétion, cela conduit à un cisaillement. Les galaxies et les protoétoiles montrent généralement une rotation différentielle ; les exemples dans le Système Solaire incluent le Soleil, Jupiter et Saturne. Autour de l'année 1610, Galileo Galilei a observé des taches solaires et a calculé la rotation du Soleil. En 1630, Christoph Scheiner rapporta que le Soleil avait des périodes de rotation différentes aux pôles et à l'équateur, en bon accord avec les valeurs modernes.
Calorimétrie différentielle à balayage/Calorimétrie différentielle à balayage :
La calorimétrie à balayage différentiel (DSC) est une technique thermoanalytique dans laquelle la différence de quantité de chaleur nécessaire pour augmenter la température d'un échantillon et d'une référence est mesurée en fonction de la température. L'échantillon et la référence sont maintenus à peu près à la même température tout au long de l'expérience. Généralement, le programme de température pour une analyse DSC est conçu de telle sorte que la température du porte-échantillon augmente linéairement en fonction du temps. L'échantillon de référence doit avoir une capacité calorifique bien définie sur la plage de températures à analyser. La technique a été développée par ES Watson et MJ O'Neill en 1962 et introduite commercialement lors de la Conférence de Pittsburgh de 1963 sur la chimie analytique et la spectroscopie appliquée. Le premier calorimètre à balayage différentiel adiabatique pouvant être utilisé en biochimie a été développé par PL Privalov et DR Monaselidze en 1964 à l'Institut de physique de Tbilissi, en Géorgie. Le terme DSC a été inventé pour décrire cet instrument, qui mesure directement l'énergie et permet des mesures précises de la capacité calorifique.
Différentiel vis/différentiel vis :
Une vis différentielle est un mécanisme utilisé pour effectuer de petits ajustements précis de l'espacement entre deux objets (comme la mise au point d'un microscope, le déplacement des enclumes d'un micromètre ou le positionnement de l'optique). Une vis différentielle utilise une broche avec deux filets de vis de pas différents (dans le cas d'un seul pas égal au pas de filetage), et éventuellement de sens opposé, sur lequel deux écrous se déplacent. Lorsque la broche tourne, l'espace entre les écrous change en fonction de la différence entre les filetages. Ces mécanismes permettent des ajustements extrêmement petits à l'aide de vis couramment disponibles. Un mécanisme à vis différentielle utilisant deux écrous entraîne un frottement plus élevé et nécessite donc plus de couple pour tourner qu'une simple vis à pas unique avec un pas équivalent.
Signalisation différentielle/Signalisation différentielle :
La signalisation différentielle est une méthode de transmission électrique d'informations à l'aide de deux signaux complémentaires. La technique envoie le même signal électrique qu'une paire différentielle de signaux, chacun dans son propre conducteur. La paire de conducteurs peut être des fils dans une paire torsadée ou un câble plat ou des traces sur une carte de circuit imprimé. Électriquement, les deux conducteurs transportent des signaux de tension qui sont d'amplitude égale, mais de polarité opposée. Le circuit de réception répond à la différence entre les deux signaux, ce qui donne un signal d'une amplitude deux fois plus grande. Les signaux symétriques de la signalisation différentielle sont souvent qualifiés d'équilibrés, mais ce terme doit être réservé aux circuits et lignes équilibrés qui rejettent les interférences de mode commun lorsqu'ils sont introduits dans un récepteur différentiel. La signalisation différentielle ne rend pas une ligne équilibrée, et le rejet de bruit dans les circuits équilibrés ne nécessite pas de signalisation différentielle. La signalisation différentielle doit être opposée à la signalisation asymétrique qui ne pilote qu'un seul conducteur avec un signal, tandis que l'autre est connecté à une tension de référence fixe.
Espace différentiel%E2%80%93time_code/Espace-temps différentiel code :
Les codes espace-temps différentiels sont des moyens de transmission de données dans les communications sans fil. Ce sont des formes de code spatio-temporel qui n'ont pas besoin de connaître les dégradations du canal au niveau du récepteur pour pouvoir décoder le signal. Ils sont généralement basés sur des codes de blocs spatio-temporels et transmettent un code de bloc à partir d'un ensemble en réponse à un changement du signal d'entrée. Les différences entre les blocs de l'ensemble sont conçues pour permettre au récepteur d'extraire les données avec une bonne fiabilité. Le premier code de bloc espace-temps différentiel a été divulgué par Vahid Tarokh et Hamid Jafarkhani.
Coloration différentielle/Coloration différentielle :
La coloration différentielle est un processus de coloration qui utilise plus d'une coloration chimique. L'utilisation de plusieurs colorants permet de mieux différencier les différents micro-organismes ou structures/composants cellulaires d'un seul organisme. La coloration différentielle est utilisée pour détecter des anomalies dans la proportion de différents globules blancs dans le sang. Le processus ou les résultats sont appelés un différentiel WBC. Ce test est utile car de nombreuses maladies modifient la proportion de certains globules blancs. En analysant ces différences en combinaison avec un examen clinique et d'autres tests de laboratoire, les professionnels de la santé peuvent diagnostiquer la maladie. Une utilisation communément reconnaissable de la coloration différentielle est la coloration de Gram. La coloration de Gram utilise deux colorants : le cristal violet et la fuchsine ou la safranine (la contre-coloration) pour différencier les bactéries Gram-positives (grande couche de peptidoglycane sur la surface externe de la cellule) et les bactéries Gram-négatives. Les colorations acido-résistantes sont également des colorations différentielles.
Diffusion_lumière_statique différentielle/Diffusion de la lumière statique différentielle :
La diffusion différentielle de la lumière statique (DSLS) est un terme inventé pour représenter le changement de la diffusion totale de la lumière d'un système au fil du temps ou de la température dans un environnement statique. La diffusion statique de la lumière ou SLS et ses nombreux types sont bien décrits dans la littérature et constituent le principe de base du DSLS, mais varient spécifiquement en ce sens que la différence (avant et après) est au centre de cette mesure. En règle générale, le système commencera la mesure à T0 et, au fil du temps, mesurera le changement de diffusion de la lumière. L'une des applications les plus pratiques du DSLS se situe dans le domaine de la recherche protéomique et de la chimie basée sur les protéines. Les conditions de la solution peuvent varier selon les échantillons d'une protéine spécifique dans un scénario de dépistage et le système peut être maintenu à une température statique ou être accéléré ou, dans certains cas, réduit. Le changement sera observé au fil du temps et le calcul se concentre sur la quantité de changement de signal de T0 à Tfinal . Cette méthode d'analyse fournit aux chercheurs des données qui les aident à prédire la stabilité d'une protéine ou d'un composé dans diverses conditions et, en outre, dans le cas d'un travail structurel protéomique, peuvent aider à identifier les meilleures protéines candidates et leurs conditions optimales pour cristalliser et ainsi subir x- cristallographie des rayons pour l'analyse structurale. Il existe d'autres technologies ou techniques utilisant des concepts similaires tels que DLS (diffusion dynamique de la lumière) pour obtenir ces informations à l'aide de fluorophores et l'utilisation de lasers pour l'excitation, mais l'objectif principal dans ce domaine est la taille des particules. De plus, DLS se concentre davantage sur l'instrumentation «basée sur le flux». De nombreuses protéines sont découvertes chaque année et dans le domaine de la découverte de médicaments, il est très important de caractériser la structure d'un nouveau peptide ainsi que les meilleures conditions pour les maintenir en solution. En raison de ce nombre impressionnant de thérapies potentielles issues de ce secteur de recherche, il existe aujourd'hui un fort besoin d'instrumentation pour capturer au mieux ces données et, à ce jour, il existe quelques solutions axées sur le DSLS. L'un de ces instruments orientés conçu pour les scénarios à haut débit utilisant des plaques de type standard SBS standard HTS (criblage à haut débit) (ou compatible avec l'automatisation) est le StarGazer2. sont limités mais sont limités par le nombre d'échantillons pouvant être exécutés à la fois, donc non-HTS. Étant donné que le DSLS mesure en principe les particules à mesure qu'elles s'agrègent (ou grossissent) ou, en théorie, se décomposent et deviennent plus petites, cette technologie et cette méthode de mesure attireront un certain nombre d'applications intéressantes à l'avenir dans l'industrie agroalimentaire ou environnementale. secteur alors que la technologie est étendue à de nouvelles applications au-delà de la protéomique.
Direction différentielle/Direction différentielle :
La direction différentielle est le moyen de diriger un véhicule terrestre en appliquant plus de couple d'entraînement d'un côté du véhicule que de l'autre. La direction différentielle est le principal moyen de direction des véhicules à chenilles, tels que les chars et les bulldozers, est également utilisée dans certains véhicules à roues communément appelés skid-steer, et même mise en œuvre dans certaines automobiles, où elle est appelée vecteur de couple, pour augmenter la direction en changeant direction des roues par rapport au véhicule. La direction différentielle est distincte de la direction de couple, qui est généralement considérée comme un effet secondaire négatif des choix de conception de la transmission.
Blocage différentiel/Collage différentiel :
Le collage différentiel est un problème qui survient lors du forage d'un puits avec une pression de forage supérieure à la pression de formation, comme c'est généralement le cas. La tige de forage est pressée contre la paroi du puits de forage de sorte qu'une partie de sa circonférence ne verra que la pression du réservoir, tandis que le reste continuera à être poussé par la pression du puits de forage. En conséquence, le tuyau se colle au mur et peut nécessiter des millions de livres de force pour le retirer, ce qui peut s'avérer impossible. Dans de nombreux cas, le poids du fluide de forage (boue) est réduit, soulageant ainsi la différence de pression et libérant le train de tiges coincé. Si cette option n'est pas disponible, comme dans les puits de gaz sulfureux, une entreprise de pêche spécialisée est appelée pour récupérer le tuyau coincé ou le « poisson ». De nombreuses options existent une fois qu'une entreprise de pêche est sur place : l'huile ou l'azote peut être pompé dans le puits, ou le poisson peut être «lavé» à l'aide d'un sabot en carbure sur une ficelle de tuyau de lavage. Le jarring n'est généralement pas tenté avec un collage différentiel en raison de la quantité massive de pression qui maintient le tuyau en place.
Contrainte différentielle/Contrainte différentielle :
La contrainte différentielle est la différence entre la contrainte de compression la plus élevée et la plus faible subie par un objet. Pour la convention géologique et de génie civil σ 1 {\displaystyle \sigma _{1}} est la plus grande contrainte de compression et σ 3 {\displaystyle \sigma _{3}} est la plus faible, σ D = σ 1 − σ 3 {\displaystyle \!\sigma _{D}=\sigma _{1}-\sigma _{3}} . Dans d'autres domaines de l'ingénierie et en physique, σ 3 {\displaystyle \sigma _{3}} est la plus grande contrainte de compression et σ 1 {\displaystyle \sigma _{1}} est la plus faible, donc σ D = σ 3 − σ 1 {\displaystyle \!\sigma _{D}=\sigma _{3}-\sigma _{1}} . Ces conventions sont nées parce que les géologues et les ingénieurs civils (en particulier les mécaniciens des sols) sont souvent concernés par la rupture en compression, tandis que de nombreux autres ingénieurs sont concernés par la rupture en traction. Une autre raison de la deuxième convention est qu'elle permet à une contrainte positive d'augmenter la taille d'un objet compressible, ce qui rend la convention de signe auto-cohérente. En géologie structurale , la contrainte différentielle est utilisée pour évaluer si une rupture de traction ou de cisaillement se produira lorsqu'un cercle de Mohr (tracé à l'aide de σ 1 {\ displaystyle \ sigma _ {1}} et σ 3 {\ displaystyle \ sigma _ {3}}) touche l'enveloppe de rupture des roches. Si la contrainte différentielle est inférieure à quatre fois la résistance à la traction de la roche, une rupture par extension se produira. Si la contrainte différentielle est supérieure à quatre fois la résistance à la traction de la roche, une rupture par cisaillement se produira. La contrainte différentielle en tout point de la Terre est limitée par la résistance de la roche elle-même - toute tentative d'augmenter la contrainte différentielle au-dessus de l'ultime la résistance de la roche conduira à la déformation. La contrainte tectonique s'ajoute à la contrainte différentielle totale dans une roche - lorsqu'une roche se déforme par fracturation fragile, sa résistance change et la contrainte différentielle est réduite. Par conséquent, la résistance de la roche et le mort-terrain de la croûte peuvent modifier la contrainte différentielle.
Structure différentielle/Structure différentielle :
En mathématiques, une structure différentielle à n dimensions (ou structure différentiable) sur un ensemble M fait de M une variété différentielle à n dimensions, qui est une variété topologique avec une structure supplémentaire qui permet le calcul différentiel sur la variété. Si M est déjà une variété topologique, il faut que la nouvelle topologie soit identique à celle existante.
Susceptibilité différentielle_hypothèse/Hypothèse de susceptibilité différentielle :
L'hypothèse de susceptibilité différentielle proposée par Jay Belsky est une autre interprétation des découvertes psychologiques qui sont généralement discutées selon le modèle diathèse-stress. Les deux modèles suggèrent que le développement et l'affect émotionnel des personnes sont différemment affectés par les expériences ou les qualités de l'environnement. Là où le modèle Diathesis-stress suggère un groupe sensible uniquement aux environnements négatifs, l'hypothèse de susceptibilité différentielle suggère un groupe sensible à la fois aux environnements négatifs et positifs. Un troisième modèle, le modèle d'avantage-sensibilité, suggère un groupe qui n'est sensible qu'aux environnements positifs. Les trois modèles peuvent être considérés comme complémentaires et ont été combinés dans un cadre général de sensibilité environnementale.
Tarif différentiel/Tarif différentiel :
Le tarif différentiel est un exemple de gestion de la demande où le prix par unité d'énergie varie avec la consommation. Si un service public d'électricité utilise un tarif différentiel, il peut modifier le tarif par kWh d'énergie utilisée à différents moments, par exemple en augmentant le prix pendant les périodes de forte consommation d'énergie et en abaissant le prix pendant les périodes de faible consommation d'énergie. Cela permet d'équilibrer la vitesse à laquelle l'énergie est utilisée et la vitesse à laquelle l'énergie est créée.
Développement_technologique_différentiel/Développement technologique différentiel :
Le développement technologique différentiel est une stratégie de gouvernance technologique visant à réduire les risques liés aux technologies émergentes en influençant l'ordre dans lequel elles sont développées. Dans cette stratégie, les sociétés s'efforceraient de retarder le développement des technologies nuisibles et de leurs applications, tout en accélérant le développement des technologies bénéfiques, en particulier celles qui offrent une protection contre les technologies nuisibles.
Tests différentiels/Tests différentiels :
Le test différentiel, également connu sous le nom de fuzzing différentiel, est une technique de test de logiciel populaire qui tente de détecter les bogues, en fournissant la même entrée à une série d'applications similaires (ou à différentes implémentations de la même application) et en observant les différences dans leur exécution. Les tests différentiels complètent les tests logiciels traditionnels, car ils sont bien adaptés pour trouver des bogues sémantiques ou logiques qui ne présentent pas de comportements erronés explicites tels que des plantages ou des échecs d'assertion. Les tests différentiels sont parfois appelés tests consécutifs. Les tests différentiels trouvent des bogues sémantiques en utilisant différentes implémentations de la même fonctionnalité que les oracles de référencement croisé, en identifiant les différences dans leurs sorties sur la même entrée : toute divergence entre les comportements du programme sur la même entrée est marquée comme un bogue potentiel.
Analyse_thermique_différentielle/Analyse thermique différentielle :
L'analyse thermique différentielle (ATD) est une technique thermoanalytique similaire à la calorimétrie différentielle à balayage. En DTA, le matériau à l'étude et une référence inerte sont soumis à des cycles thermiques identiques (c'est-à-dire, même programme de refroidissement ou de chauffage) tout en enregistrant toute différence de température entre l'échantillon et la référence. Ce différentiel de température est ensuite tracé en fonction du temps, ou en fonction de la température (courbe DTA, ou thermogramme). Des changements dans l'échantillon, exothermiques ou endothermiques, peuvent être détectés par rapport à la référence inerte. Ainsi, une courbe DTA fournit des données sur les transformations qui se sont produites, telles que les transitions vitreuses, la cristallisation, la fusion et la sublimation. La zone sous un pic DTA est le changement d'enthalpie et n'est pas affectée par la capacité thermique de l'échantillon.
Topologie différentielle/Topologie différentielle :
En mathématiques, la topologie différentielle est le domaine traitant des propriétés topologiques et des propriétés lisses des variétés lisses. En ce sens, la topologie différentielle est distincte du domaine étroitement lié de la géométrie différentielle , qui concerne les propriétés géométriques des variétés lisses, y compris les notions de taille, de distance et de forme rigide. Par comparaison, la topologie différentielle concerne des propriétés plus grossières, telles que le nombre de trous dans une variété, son type d'homotopie ou la structure de son groupe de difféomorphisme. Étant donné que bon nombre de ces propriétés plus grossières peuvent être capturées algébriquement, la topologie différentielle a des liens étroits avec la topologie algébrique. L'objectif central du domaine de la topologie différentielle est la classification de toutes les variétés lisses jusqu'au difféomorphisme. La dimension étant un invariant des variétés lisses jusqu'au type de difféomorphisme, cette classification est souvent étudiée en classant les variétés (connexes) dans chaque dimension séparément : En dimension 1, les seules variétés lisses jusqu'au difféomorphisme sont le cercle, la droite des nombres réels, et en autorisant une frontière, l'intervalle semi-fermé [ 0 , 1 ) {\displaystyle [0,1)} et l'intervalle entièrement fermé [ 0 , 1 ] {\displaystyle [0,1]} . En dimension 2, chaque surface fermée est classée jusqu'au difféomorphisme par son genre, le nombre de trous (ou de manière équivalente sa caractéristique d'Euler), et si elle est orientable ou non. C'est la fameuse classification des surfaces fermées. Déjà en dimension deux, la classification des surfaces non compactes devient difficile, en raison de l'existence d'espaces exotiques tels que l'échelle de Jacob. En dimension 3, la conjecture de géométrisation de William Thurston, prouvée par Grigori Perelman, donne une classification partielle des trois variétés compactes. Inclus dans ce théorème est la conjecture de Poincaré , qui stipule que toute variété fermée et simplement connectée à trois est homéomorphe (et en fait difféomorphe) à la 3-sphère. A partir de la dimension 4, la classification devient beaucoup plus difficile pour deux raisons. Premièrement, chaque groupe de présentation finie apparaît comme le groupe fondamental d'une 4-variété, et puisque le groupe fondamental est un invariant de difféomorphisme, cela rend la classification des 4-variétés au moins aussi difficile que la classification des groupes de présentation finie. Par le mot problème pour les groupes, qui équivaut au problème d'arrêt, il est impossible de classer de tels groupes, donc une classification topologique complète est impossible. Deuxièmement, à partir de la dimension quatre, il est possible d'avoir des variétés lisses qui sont homéomorphes, mais avec des structures lisses distinctes et non difféomorphes. Cela est vrai même pour l'espace euclidien, qui admet de nombreuses structures exotiques R 4 {\displaystyle \mathbb {R} ^{4}}. Cela signifie que l'étude de la topologie différentielle dans les dimensions 4 et supérieures doit utiliser des outils véritablement en dehors du domaine de la topologie continue régulière des variétés topologiques. L'un des problèmes ouverts centraux en topologie différentielle est la conjecture de Poincaré lisse à quatre dimensions , qui demande si chaque variété 4 lisse homéomorphe à la 4 sphère est également difféomorphe à celle-ci. Autrement dit, la sphère 4 admet-elle une seule structure lisse ? Cette conjecture est vraie dans les dimensions 1, 2 et 3, d'après les résultats de classification ci-dessus, mais est connue pour être fausse dans la dimension 7 en raison des sphères de Milnor. Des outils importants pour étudier la topologie différentielle des variétés lisses comprennent la construction d'invariants topologiques lisses de ces variétés, comme la cohomologie de de Rham ou la forme d'intersection, ainsi que des constructions topologiques lissées, comme la théorie de la chirurgie lisse ou la construction de cobordismes. La théorie de Morse est un outil important qui étudie les variétés lisses en considérant les points critiques des fonctions différentiables sur la variété, démontrant comment la structure lisse de la variété entre dans l'ensemble des outils disponibles. Souvent, des techniques plus géométriques ou analytiques peuvent être utilisées, en équipant une variété lisse d'une métrique riemannienne ou en étudiant une équation différentielle sur celle-ci. Il faut veiller à ce que l'information résultante soit insensible à ce choix de structure supplémentaire, et ne reflète donc véritablement que les propriétés topologiques de la variété lisse sous-jacente. Par exemple, le théorème de Hodge fournit une interprétation géométrique et analytique de la cohomologie de de Rham, et la théorie de jauge a été utilisée par Simon Donaldson pour prouver des faits sur la forme d'intersection de 4 variétés simplement connectées. Dans certains cas, des techniques issues de la physique contemporaine peuvent apparaître, comme la théorie topologique quantique des champs, qui peut être utilisée pour calculer les invariants topologiques d'espaces lisses. Les théorèmes célèbres de la topologie différentielle incluent le théorème d'intégration de Whitney , le théorème de la boule poilue , le théorème de Hopf , le théorème de Poincaré-Hopf , le théorème de Donaldson et la conjecture de Poincaré .
Inégalité variationnelle différentielle/Inégalité variationnelle différentielle :
En mathématiques , une inégalité variationnelle différentielle ( DVI ) est un système dynamique qui intègre des équations différentielles ordinaires et des inégalités variationnelles ou des problèmes de complémentarité . Les DVI sont utiles pour représenter des modèles impliquant à la fois des contraintes dynamiques et d'inégalité. Des exemples de tels problèmes comprennent, par exemple, des problèmes d'impact mécanique, des circuits électriques avec des diodes idéales, des problèmes de frottement de Coulomb pour les corps en contact, et des problèmes économiques dynamiques et connexes tels que des réseaux de trafic dynamiques et des réseaux de files d'attente (où les contraintes peuvent être soit des limites supérieures sur la longueur de la file d'attente ou que la longueur de la file d'attente ne peut pas devenir négative). Les DVI sont liés à un certain nombre d'autres concepts, notamment les inclusions différentielles, les systèmes dynamiques projetés, les inégalités évolutives et les inégalités variationnelles paraboliques. Les inégalités variationnelles différentielles ont été formellement introduites pour la première fois par Pang et Stewart, dont la définition ne doit pas être confondue avec l'inégalité variationnelle différentielle utilisée dans Aubin et Cellina (1984). Les inégalités variationnelles différentielles ont la forme de trouver u ( t ) ∈ K {\displaystyle u(t)\in K} tel que ⟨ v - u ( t ) , F ( t , X ( t ) , u ( t ) ) ⟩ ≥ 0 {\displaystyle \langle vu(t),F(t,x(t),u(t))\rangle \geq 0} pour chaque v ∈ K {\displaystyle v\in K} et presque tous t ; K un ensemble convexe fermé, où d x ré t = f ( t , x ( t ) , u ( t ) ) , x ( t 0 ) = x 0 . {\displaystyle {\frac {dx}{dt}}=f(t,x(t),u(t)),\quad x(t_{0})=x_{0}.} Étroitement associés aux DVI sont problèmes de complémentarité dynamique/différentielle : si K est un cône convexe fermé, alors l'inégalité variationnelle est équivalente au problème de complémentarité : K ∋ u ( t ) ⊥ F ( t , x ( t ) , u ( t ) ) ∈ K ∗ . {\displaystyle K\ni u(t)\quad \perp \quad F(t,x(t),u(t))\in K^{*}.}
Marquage_vasculaire_différentiel/Marquage vasculaire différentiel :
Le marquage vasculaire différentiel est une méthode de marquage qui permet de différencier les systèmes sanguin et lymphatique pour l'imagerie intravitale. Cette approche tire parti des différences de distribution des particules dans le sang et les endothéliums lymphatiques. Le DVL est basé sur une injection intraveineuse unique d'une particule fluorescente de taille différente. En raison de la distribution différentielle des particules fluorescentes par taille, les plus grosses particules restent dans le sang tandis que les plus petites se diffusent une fois hors du sang et dans le système lymphatique, étiquetant ainsi fonctionnellement le système vasculaire. La différenciation du système vasculaire par DVL permet une observation en temps réel du trafic cellulaire à travers les barrières physiologiques (y compris le trafic lymphocytaire et les métastases des cellules tumorales). DVL fournit des moyens d'étudier différentiellement les rôles de l'angiogenèse et de la lymphangiogenèse dans les métastases tumorales. Enfin, le marquage intrinsèque de la phase fluide DVL permet une analyse de la vitesse du fluide à champ unique (sang ou lymphe) dans les systèmes vasculaires intacts. Ainsi, le DVL permet la détermination simultanée des débits de fluide dans divers compartiments sanguins et lymphatiques et dans les vaisseaux tumoraux nouvellement formés.
Droits_de_vote_différentiels/Parts de droit de vote différentiel :
Les actions à droit de vote différentiel (DVR) sont les mêmes que les actions ordinaires, sauf que ces actions ne diluent pas les droits de vote des promoteurs et rendent difficile les OPA hostiles. D'autre part, les actions DVR ont été décrites comme un instrument plus avantageux pour les émetteurs que pour les investisseurs, et cela entraîne souvent des problèmes de faible liquidité. Plusieurs juridictions dans le monde autorisent l'émission d'actions avec des droits de vote différentiels, avec les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l'Australie et l'Inde autorisent tous une certaine forme d'actions DVR. La législation financière des pays où les DVR sont autorisés comporte généralement des réglementations spécifiques qui empêchent les abus de cette pratique. Les restrictions incluent généralement la limitation du pourcentage de DVR sur le capital social émis total et l'autorisation du DVR partagé uniquement pour les sociétés ayant des bénéfices distribuables qui n'ont pas manqué au dépôt des comptes annuels et des déclarations pendant au moins trois exercices.
Robot à roues différentielles/Robot à roues différentielles :
Un robot à roues différentielles est un robot mobile dont le mouvement est basé sur deux roues entraînées séparément placées de part et d'autre du corps du robot. Il peut ainsi changer de direction en faisant varier la vitesse relative de rotation de ses roues et ne nécessite donc pas de mouvement de direction supplémentaire. Les robots dotés d'un tel entraînement ont généralement une ou plusieurs roues pivotantes pour empêcher le véhicule de s'incliner.
Champ_fermé différentiellement/Champ fermé différentiellement :
En mathématiques, un champ différentiel K est différentiellement fermé si chaque système fini d'équations différentielles avec une solution dans un champ différentiel étendant K a déjà une solution dans K. Ce concept a été introduit par Robinson (1959). Les champs différentiellement fermés sont les analogues des équations différentielles des champs algébriquement fermés pour les équations polynomiales.
Région_différentiellement méthylée/Région différentiellement méthylée :
Les régions différentiellement méthylées (DMR) sont des régions génomiques avec différents statuts de méthylation de l'ADN dans différents échantillons biologiques et considérées comme des régions fonctionnelles possibles impliquées dans la régulation transcriptionnelle des gènes. Les échantillons biologiques peuvent être différents cellules/tissus au sein d'un même individu, la même cellule/tissu à différents moments, des cellules/tissus de différents individus, voire différents allèles dans la même cellule. L'ADN est principalement méthylé sur un site CpG, qui est un cytosine suivie d'une guanine. Le "p" fait référence au lieur phosphate entre eux. La DMR implique généralement des sites adjacents ou un groupe de sites proches les uns des autres qui ont des schémas de méthylation différents entre les échantillons. Les îlots CpG semblent être non méthylés dans la plupart des tissus normaux, cependant, ils sont fortement méthylés dans les tissus cancéreux. Il existe plusieurs types différents de DMR. Ceux-ci comprennent la DMR spécifique aux tissus (tDMR), la DMR spécifique au cancer (cDMR), les stades de développement (dDMR), la DMR spécifique à la reprogrammation (rDMR), la DMR spécifique à l'allèle (AMR) et la DMR spécifique au vieillissement (aDMR). La méthylation de l'ADN est associée à la différenciation et à la prolifération cellulaire.
Analyse_différentiellement_privée_des_graphes/Analyse différentiellement privée des graphes :
L'analyse différentiellement privée des algorithmes d'études de graphes permet de calculer des statistiques de graphe précises tout en préservant la confidentialité différentielle. De tels algorithmes sont utilisés pour des données représentées sous la forme d'un graphe où les nœuds correspondent à des individus et les arêtes correspondent à des relations entre eux. Par exemple, les bords pourraient correspondre à des amitiés, des relations sexuelles ou des modèles de communication. Une partie qui a collecté des données graphiques sensibles peut les traiter à l'aide d'un algorithme différentiellement privé et publier la sortie de l'algorithme. L'objectif de l'analyse différentiellement privée des graphes est de concevoir des algorithmes qui calculent des informations globales précises sur les graphes tout en préservant la confidentialité des individus dont les données sont stockées dans le graphe.
Concours_Bertrand différencié/Concours Bertrand différencié :
Comme solution au paradoxe de Bertrand en économie, il a été suggéré que chaque entreprise fabrique un produit quelque peu différencié et, par conséquent, fait face à une courbe de demande qui est en pente descendante pour tous les niveaux de prix de l'entreprise. Une augmentation du prix d'un concurrent est représentée comme une augmentation (par exemple, un déplacement vers le haut) de la courbe de demande de l'entreprise. Par conséquent, lorsqu'un concurrent augmente ses prix, une entreprise peut généralement augmenter ses propres prix et augmenter ses bénéfices.
Instruction différenciée/Instruction différenciée :
L'enseignement et l'évaluation différenciés, également connus sous le nom d'apprentissage différencié ou, dans le domaine de l'éducation, simplement de différenciation, sont un cadre ou une philosophie pour un enseignement efficace qui implique de fournir à tous les élèves au sein de leur communauté diversifiée d'apprenants une gamme de différentes avenues pour comprendre de nouvelles informations (souvent dans la même classe) en termes de : acquisition de contenu ; traiter, construire ou donner un sens aux idées ; et développer du matériel pédagogique et des mesures d'évaluation afin que tous les élèves d'une classe puissent apprendre efficacement, quelles que soient leurs différences d'aptitudes. L'enseignement différencié, selon Carol Ann Tomlinson, est le processus qui consiste à « s'assurer que ce qu'un élève apprend, comment il l'apprend et comment l'élève démontre ce qu'il a appris correspond à son niveau de préparation, à ses intérêts, à et le mode d'apprentissage préféré." Selon Boelens et al. (2018), la différenciation peut se situer à deux niveaux différents : le niveau administratif et le niveau de la classe. Le niveau administratif tient compte du statut socio-économique et du sexe des étudiants. Au niveau de la classe, la différenciation tourne autour du contenu, du traitement, du produit et des effets. Au niveau du contenu, les enseignants adaptent ce qu'ils enseignent pour répondre aux besoins des élèves. Cela peut signifier rendre le contenu plus difficile ou simplifié pour les étudiants en fonction de leurs niveaux. Le processus d'apprentissage peut également être différencié. Les enseignants peuvent choisir d'enseigner individuellement à la fois, d'attribuer des problèmes à de petits groupes, à des partenaires ou à l'ensemble du groupe en fonction des besoins des élèves. En différenciant le produit, les enseignants décident de la manière dont les élèves présenteront ce qu'ils ont appris. Cela peut prendre la forme de vidéos, d'organisateurs graphiques, de présentations photo, d'écriture et de présentations orales. Tout cela se déroule dans un environnement de classe sûr où les élèves se sentent respectés et valorisés - effets. Lorsque la langue est le facteur de différenciation, Echevarria et al. (2017), les partisans du protocole d'observation de l'instruction protégée (SIOP) soutiennent et guident fortement les enseignants pour différencier l'enseignement de l'anglais en tant qu'apprenants de langue seconde (ELL) qui ont une gamme de niveaux de capacité d'apprentissage - débutant, intermédiaire et avancé. Ici, l'enseignement différencié signifiera l'adaptation d'une toute nouvelle stratégie d'enseignement dont un enseignant d'une classe typique de locuteurs natifs de l'anglais n'aurait pas besoin. Les salles de classe différenciées ont également été décrites comme celles qui répondent à la variété des niveaux de préparation, des intérêts, et les profils d'apprentissage. C'est une salle de classe qui inclut et permet à tous les élèves de réussir. Pour ce faire, un enseignant définit différentes attentes pour l'achèvement des tâches pour les élèves, spécifiquement en fonction de leurs besoins individuels. Les enseignants peuvent différencier de quatre manières : 1) par le contenu, 2) le processus, 3) le produit et 4) l'environnement d'apprentissage en fonction de l'apprenant individuel. La différenciation découle des croyances sur les différences entre les apprenants, la façon dont ils apprennent, les préférences d'apprentissage et les intérêts individuels (Algozzine et Anderson, 2007). Par conséquent, la différenciation est un moyen organisé mais flexible d'ajuster de manière proactive les méthodes d'enseignement et d'apprentissage pour répondre aux besoins et aux préférences d'apprentissage de chaque enfant afin d'atteindre une croissance maximale en tant qu'apprenant.
Sécurité différenciée/Sécurité différenciée :
La sécurité différenciée est une forme de sécurité informatique qui déploie une gamme de politiques et de mécanismes de sécurité différents en fonction de l'identité et du contexte d'un utilisateur ou d'une transaction. Cela rend beaucoup plus difficile la mise à l'échelle ou la réplication des attaques, car chaque cluster/individu a un profil de sécurité différent et il ne devrait pas y avoir de faiblesses communes. Une façon d'y parvenir est de subdiviser la population en petits groupes différenciés. A la limite, chaque individu appartient à une classe différente.
Service différencié/Service différencié :
Le service différencié est un modèle de conception de services et de logiciels aux entreprises, dans lequel le service varie automatiquement en fonction de l'identité du consommateur et/ou du contexte dans lequel le service est utilisé. Parfois appelé service intelligent ou service sensible au contexte.
Services différenciés/Services différenciés :
Les services différenciés ou DiffServ sont une architecture de réseau informatique qui spécifie un mécanisme simple et évolutif pour classer et gérer le trafic réseau et fournir une qualité de service (QoS) sur les réseaux IP modernes. DiffServ peut, par exemple, être utilisé pour fournir une faible latence au trafic réseau critique tel que la voix ou les médias en continu tout en fournissant un service simple et optimal aux services non critiques tels que le trafic Web ou les transferts de fichiers. DiffServ utilise un point de code de services différenciés (DSCP) de 6 bits dans le champ de services différenciés de 8 bits (champ DS) dans l'en-tête IP à des fins de classification des paquets. Le champ DS remplace le champ TOS IPv4 obsolète.
Différenciation/différenciation :
La différenciation peut faire référence à :
Facteur induisant la différenciation/Facteur induisant la différenciation :
Le facteur induisant la différenciation (DIF) fait partie d'une classe de molécules effectrices qui induisent des changements dans la chimie cellulaire, inhibant la croissance et favorisant la différenciation du type cellulaire. Ce nom a été donné à plusieurs facteurs avant qu'il ne soit clair s'il s'agissait d'effecteurs identiques ou différents. Plus récemment, les DIF ont suscité de l'intérêt en raison de leurs propriétés potentielles d'inhibition des tumeurs. Les DIF ont également été utilisés pour aider à réguler la croissance des plantes.
Différenciation (journal)/Différenciation (journal) :
Differentiation est une revue académique à comité de lecture couvrant la différenciation cellulaire et le développement cellulaire. Il a été créé en 1973 et est publié 10 fois par an par Elsevier, au nom de l'International Society of Differentiation. Le rédacteur en chef est Colin Stewart (Agence pour la science, la technologie et la recherche). Selon les Journal Citation Reports, la revue a un facteur d'impact en 2016 de 2,567.
Différenciation (linguistique)/Différenciation (linguistique) :
La différenciation en sémantique est définie par Löbner (2002) comme un changement de sens atteint en "ajoutant des concepts aux concepts d'origine". Son exemple est James Joyce est difficile à comprendre, où comprendre est différencié de « percevoir le sens » pour « interpréter le sens du texte ». Un changement de sens connexe est la métonymie , où l'on construit un nouveau concept à partir d'un élément du concept original. Dans l'exemple mentionné, James Joyce se réfère très probablement à "l'œuvre de James Joyce" et non à l'auteur - un changement métonymique. Si le nom devait se référer à l'homme, comprendre serait différemment différencié, on le lirait peut-être comme « interpréter l'articulation de la parole » ou « comprendre les actions » de la personne James Joyce. Les changements de sens sont très courants chez les utilisateurs de la langue et permettent une grande flexibilité dans l'utilisation des mots. Il ne faut cependant pas le confondre avec l'ambiguïté lexicale, les mots tels qu'ils sont prononcés dans un contexte peuvent avoir des significations parfaitement précises même si, dans des contextes variés, ils peuvent être utilisés pour exprimer des significations très différentes.
Différenciation (sociologie)/Différenciation (sociologie) :
En théorie des systèmes. La "différenciation" est l'augmentation des sous-systèmes dans une société moderne pour augmenter la complexité d'une société. Chaque sous-système peut établir des connexions différentes avec d'autres sous-systèmes, ce qui entraîne une plus grande variation au sein du système afin de répondre aux variations de l'environnement. La différenciation qui conduit à plus de variation permet de meilleures réponses à l'environnement, et aussi une évolution plus rapide (ou peut-être une évolution socioculturelle), qui est définie sociologiquement comme un processus de sélection à partir de la variation ; plus il y a de différenciation (et donc de variation) disponible, meilleure est la sélection. : 95–96
Différenciation en_Fr%C3%A9chet_espaces/Différenciation en espaces de Fréchet :
En mathématiques, notamment en analyse fonctionnelle et en analyse non linéaire, il est possible de définir la dérivée d'une fonction entre deux espaces de Fréchet. Cette notion de différenciation, puisqu'il s'agit de dérivée de Gateaux entre espaces de Fréchet, est significativement plus faible que la dérivée dans un espace de Banach, même entre espaces vectoriels topologiques généraux. Néanmoins, c'est la notion la plus faible de différenciation pour laquelle de nombreux théorèmes familiers du calcul sont valables. En particulier, la règle de la chaîne est vraie. Avec quelques contraintes supplémentaires sur les espaces de Fréchet et les fonctions impliquées, il existe un analogue du théorème de la fonction inverse appelé théorème de la fonction inverse de Nash-Moser, ayant de larges applications dans l'analyse non linéaire et la géométrie différentielle.
Différenciation des_intégrales/Différenciation des intégrales :
En mathématiques, le problème de différenciation des intégrales consiste à déterminer dans quelles circonstances l'intégrale de valeur moyenne d'une fonction appropriée sur un petit voisinage d'un point se rapproche de la valeur de la fonction en ce point. Plus formellement, étant donné un espace X de mesure μ et de métrique d, on se demande pour quelles fonctions f : X → R fait lim r → 0 1 μ ( B r ( x ) ) ∫ B r ( x ) f ( y ) ré μ ( y ) = F ( X ) {\displaystyle \lim _{r\to 0}{\frac {1}{\mu {\big (}B_{r}(x){\big )}}} \int _{B_{r}(x)}f(y)\,\mathrm {d} \mu (y)=f(x)} pour tout (ou au moins μ-presque tout) x ∈ X ? (Ici, comme dans le reste de l'article, Br(x) désigne la boule ouverte en X avec d-rayon r et centre x.) C'est une question naturelle à se poser, surtout compte tenu de la construction heuristique de l'intégrale de Riemann , dans lequel il est presque implicite que f(x) est un "bon représentant" pour les valeurs de f proches de x.
Différenciation_des_mesures/Différenciation des mesures :
En mathématiques , la différenciation des mesures peut faire référence à: le problème de différenciation des intégrales , également connu sous le nom de problème de différenciation des mesures ; la dérivée Radon-Nikodym d'une mesure par rapport à une autre.
Différenciation des_fonctions_trigonométriques/Différenciation des fonctions trigonométriques :
La différenciation des fonctions trigonométriques est le processus mathématique consistant à trouver la dérivée d'une fonction trigonométrique, ou son taux de variation par rapport à une variable. Par exemple, la dérivée de la fonction sinus s'écrit sin′(a) = cos(a), ce qui signifie que le taux de variation de sin(x) à un angle particulier x = a est donné par le cosinus de cet angle. Toutes les dérivées des fonctions trigonométriques circulaires peuvent être trouvées à partir de celles de sin(x) et cos(x) au moyen de la règle du quotient appliquée à des fonctions telles que tan(x) = sin(x)/cos(x). Connaissant ces dérivées, les dérivées des fonctions trigonométriques inverses sont trouvées en utilisant la différenciation implicite.
Règles de différenciation/Règles de différenciation :
Ceci est un résumé des règles de différenciation, c'est-à-dire des règles de calcul de la dérivée d'une fonction en calcul.
Thérapie de différenciation/Thérapie de différenciation :
La thérapie de différenciation est une méthode de traitement des cancers avancés dans laquelle les cellules malignes sont encouragées à se différencier en des formes plus matures à l'aide d'agents pharmacologiques. La base de la thérapie découle de la tendance des cellules tumorales malignes à adopter un état dédifférencié moins spécialisé, semblable à celui des cellules souches.
Différenciateur/Différenciateur :
En électronique, un différenciateur est un circuit conçu de telle sorte que la sortie du circuit soit approximativement directement proportionnelle au taux de variation (la dérivée temporelle) de l'entrée. Un véritable différenciateur ne peut pas être réalisé physiquement, car il a un gain infini à une fréquence infinie. Un effet similaire peut cependant être obtenu en limitant le gain au-dessus d'une certaine fréquence. Le circuit différenciateur est essentiellement un filtre passe-haut. Un différenciateur actif comprend une certaine forme d'amplificateur, tandis qu'un différenciateur passif est constitué uniquement de résistances, de condensateurs et d'inductances.
Autrement (album)/Différemment (album) :
Differently est le premier album de la chanteuse australienne Cassie Davis et est sorti le 14 août 2009. Davis elle-même écrit et produit la majeure partie de l'album, avec l'aide des producteurs Printz Board, Rodney Jerkins et Wayne Wilkins.
Autrement (chanson)/Différemment (chanson) :
« Differently » est une chanson enregistrée par la chanteuse pop australienne Cassie Davis. C'est le deuxième extrait extrait de son premier album du même nom. Il présente des voix invitées de Travie McCoy, la chanteuse principale du groupe de hip-hop américain Gym Class Heroes. Des copies dédicacées du single sont disponibles en pré-commande chez Sanity ou JB Hi-Fi. La chanson est devenue or le 18 septembre 2009, confirmée via sa page Twitter.
Différentologie/différentologie :
« Differentology » est une chanson du chanteur et compositeur trinidadien Bunji Garlin. "Differentology" est sorti par Sheriff Music le 7 novembre 2012, comme l'une des premières offres de Garlin pour la saison du carnaval 2013 à Trinité-et-Tobago. La chanson a été écrite par Garlin et produite par Keron Thompson. Garlin a déclaré que la chanson lui était venue lors d'une session impromptue avec le guitariste. Le morceau a été remixé par Major Lazer pour leur EP gratuit Lazers Never Die Vol. 4. "Différentologie" a été bien accueillie par les fans de musique soca et les critiques. La chanson a culminé au numéro 9 sur l'iTunes World Music Chart, et les numéros de téléchargement exacts n'ont pas encore été publiés. La chanson a été présentée dans un épisode de Grey's Anatomy du réseau ABC et dans l'arène NBC. Lors des élections fédérales canadiennes de 2019, la chanson a été largement utilisée par le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh.
Perceptions_différentes_de_la_ligne_de_contrôle_réel/Perceptions différentes de la ligne de contrôle réel :
Des perceptions différentes ou des zones de perceptions différentes étaient une théorie pour expliquer pourquoi des conflits frontaliers ont surgi entre la Chine et l'Inde, depuis la signature de l'Accord sur la paix et la tranquillité à la frontière de 1993. Il soutient que les deux parties ont une perception différente de l'endroit où se trouve la ligne de contrôle réel (LAC) entre les territoires des deux pays. De plus, les Chinois ont leur propre compréhension de l'endroit où les Indiens perçoivent leur LAC, et vice versa. Pendant de nombreuses décennies, l'Inde et la Chine ont poursuivi la théorie des perceptions différentes. L'Inde a qualifié cela de l'une des causes de la perte de territoire indien au profit du tranchage du salami en Chine. L'existence de zones de perceptions différentes a entraîné des "zones d'influence qui se chevauchent, s'étendant de quelques centaines de mètres à des dizaines de kilomètres" et a été "l'une des raisons pour lesquelles les Chinois ont intensifié leurs transgressions au Ladakh".
Intégrale Différente/Intégrale Différente :
Dans le calcul fractionnaire, un domaine de l'analyse mathématique, l'intégrale différentielle est un opérateur combiné de différenciation/intégration. Appliqué à une fonction ƒ, le q-differintegral de f, ici noté ré q F {\displaystyle \mathbb {D} ^{q}f} est la dérivée fractionnaire (si q > 0) ou l'intégrale fractionnaire (si q < 0 ). Si q = 0, alors le q-ième différentintégral d'une fonction est la fonction elle-même. Dans le contexte de l'intégration fractionnaire et de la différenciation, il existe plusieurs définitions légitimes de l'intégrale différente.
Diffey/Diffey :
Diffey est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Leigh Diffey (né en 1971), commentateur de course automobile australo-américain Lot Diffey (1877–1952), homme politique australien
Difficile lectu/Difficile lectu :
"Difficile lectu", K. 559, est un canon composé par Wolfgang Amadeus Mozart. La musique, en fa majeur, est destinée à trois chanteurs. Les paroles sont probablement de Mozart lui-même. L'œuvre a été inscrite par le compositeur dans son catalogue personnel le 2 septembre 1788 dans le cadre d'un ensemble de dix canons ; il a probablement été écrit au cours des années 1786–1787.
Difficile %C3%A9mergence_vers_la_lumi%C3%A8re/Difficile émergence vers la lumière :
Difficile émergence vers la lumière est une œuvre de l'artiste haïtien Frankétienne créée en 2011, et représente les victimes des ouragans qui frappent habituellement cette région, et leurs efforts pour atteindre la Lumière. Il a été montré au public pour la dernière fois lors de l'exposition "Pour la mémoire et la lumière" ("Pour la mémoire et la lumière") promue par la fondation Ayiti Bel à l'Hôtel NH Haiti El Rancho, à Pétion-Ville, Haïti, entre le 11 avril et le 25 avril 2014. Plus tard, elle a été acquise par un collectionneur privé. Au bas de l'œuvre, l'artiste a écrit avant sa signature : « Par-delà la fureur des tempêtes saisonnières il ya des voix qui parlent et des tripes que saignent." Cela peut se traduire par "Au-delà de la rage des tempêtes saisonnières, il y a des voix qui parlent et des tripes qui saignent".
Difficile, Tennessee/Difficile, Tennessee :
Difficult est une communauté non constituée en société du comté de Smith, dans le Tennessee, aux États-Unis. Il se trouve juste au nord de la State Route 85, à mi-chemin entre Defeated au sud et Kempville à l'est. Defeated Creek, un affluent de la rivière Cumberland, traverse la communauté.
Difficile (chanson)/Difficile (chanson):
"Difficult" est le quatrième single du premier album de l'artiste franco-américain Uffie, Sex Dreams and Denim Jeans. Le single a été produit par le compagnon de label et ami d'Uffie, SebastiAn, et est sorti par Ed Banger Records, Because Music et Elektra Records le 18 octobre 2010. Des remixes de SebastiAn et Azari & III ont été inclus dans la sortie.
Difficult Creek_Natural_Area_Preserve/Difficult Creek Natural Area Preserve :
La réserve naturelle de Difficult Creek est une réserve naturelle de 819 acres (3,31 km2) située dans le comté de Halifax, en Virginie. La réserve vise à restaurer une partie du sud du Piémont de Virginie dans les conditions d'avant la colonisation, lorsque la région était dominée par des savanes maintenues par un régime de feu naturel. Ces savanes présentaient des zones ouvertes ressemblant à des prairies avec des pins et des feuillus dispersés. La gestion de la réserve comprend l'utilisation de brûlages dirigés et l'élimination des plantations de pins à encens pour restaurer l'ancien paysage. Plusieurs plantes rares, vestiges de la végétation originelle des prairies, ont survécu en colonisant les bords des routes et les lignes électriques; ces plantes sont maintenant protégées et encouragées au sein de la réserve. La réserve appartient et est entretenue par le Département de la conservation et des loisirs de Virginie et est ouverte au public. La réserve comprend environ 3,2 km de coupe-feu qui peuvent être utilisés par les randonneurs.
Amour difficile_(chanson)/Amour difficile (chanson):
" Difficult Love " est une chanson de l'artiste canadien City and Colour, extraite de leur sixième album studio A Pill for Loneliness . La chanson a culminé au numéro 17 du palmarès Canadian Rock Billboard.
Amours difficiles/Amours difficiles :
Difficult Loves ( italien : Gli amori difficili ) est un recueil de nouvelles de 1970 d' Italo Calvino . Il concerne l'amour et la difficulté de la communication. Certaines versions publiées de la traduction anglaise par William Weaver omettent un certain nombre d'histoires et incluent également d'autres histoires de Calvino sur la Seconde Guerre mondiale et la période d'après-guerre, y compris celles de The Crow Comes Last ; certains d'entre eux ont été traduits par Archibald Colquhoun et Peggy Wright. "La fourmi argentine" et "Le nuage de smog" (comme "Smog") n'apparaissent pas dans ce livre, mais plutôt dans la traduction de The Watcher and Other Stories . Une traduction anglaise de "The Adventure of a Skier" a été publiée par The New Yorker dans son numéro du 3 juillet 2017.
Amours Difficiles_(album)/Amours Difficiles (album):
Difficult Loves est le quatrième album studio du groupe de rock australien Weddings Parties Anything. L'album porte le nom d'une nouvelle de Gabriel Garcia Marquez. Le premier single extrait de l'album, " Father's Day " a atteint la 29e place des charts australiens.
Personnes difficiles/Personnes difficiles :
Difficult People est une série télévisée américaine en streaming de comédie noire créée par Julie Klausner. Klausner joue aux côtés de Billy Eichner en tant que deux comédiens en difficulté et blasés vivant à New York; le duo déteste apparemment tout le monde sauf l'autre. La série a été créée le 5 août 2015 sur Hulu et a été renouvelée pour deux saisons supplémentaires. En Australie, Difficult People a été créé le 3 août 2020 sur SBS Viceland et le service de streaming SBS On Demand.
Course difficile/Course difficile :
Difficult Run est un affluent de 15,9 milles (25,6 km) de la rivière Potomac dans le nord de la Virginie aux États-Unis. La région a eu de nombreuses utilisations historiques remontant au début des années 1800. Aujourd'hui, la zone est utilisée à des fins récréatives par les visiteurs intéressés par la variété d'options du bassin versant, notamment la randonnée, le vélo, la pêche, la navigation de plaisance, l'escalade et l'observation des oiseaux. La faune de Difficult Run est vaste puisque 163 espèces différentes peuvent être observées selon la saison. Il existe 41 types de sols différents trouvés sur le sentier et le long du ruisseau. Le ruisseau fait partie du plus grand bassin versant de 57,7 milles carrés, ou bassin versant, situé dans la partie centre-nord du comté de Fairfax et se déverse directement dans la rivière Potomac. Difficult Run traverse le comté de Fairfax jusqu'à Great Falls Park, du côté Virginie de la rivière Potomac. La partie de la course à travers le parc a été caractérisée comme «une miniature Mather Gorge et Great Falls». Le ruisseau prend de la vitesse en se rétrécissant dans une gorge escarpée avec des cascades et atteint rapidement le même niveau que le Potomac. À l'embouchure de Difficult Run, on peut voir une vue panoramique sur la rivière Potomac.
Course difficile,_Virginie/Course difficile, Virginie :
Difficult Run est un lieu désigné par le recensement dans le comté de Fairfax, en Virginie, aux États-Unis. La population était de 10 600 habitants au recensement de 2020.
Formes difficiles_%26_Passive_Rhythms,_Some_People_Think_It%27s_Fun_to_Entertain/Formes difficiles et rythmes passifs, certaines personnes pensent que c'est amusant à divertir :
Difficult Shapes & Passive Rhythms Some People Think It's Fun to Entertain est le premier album du groupe de new wave anglais China Crisis sorti en 1982. Il a passé 17 semaines sur le UK Albums Chart et a culminé au numéro 21 en février 1983.
Femme difficile/Femme difficile :
Difficult Woman est le neuvième album studio de la chanteuse soul et R&B australienne Renée Geyer. L'album est sorti en septembre 1994 et a culminé au numéro 91 des charts ARIA. Dans un 2009 avec ABC, Geyer a dit de Paul Kelly, "Je pense que certaines des meilleures choses qu'il ait jamais écrites ont été quand il a écrit pour quelqu'un d'autre. Il a une façon étrange de mettre des choses qu'un milliard de personnes ont dites un million de fois , mais il a une façon de donner l'impression que c'est la première fois que vous l'entendez. Et c'est pourquoi il est un si grand écrivain. l'ajout de la chanson titre est "à propos d'une femme compliquée et c'est tout".
Femmes difficiles/Femmes difficiles :
Difficult Women est un cabaret de musique littéraire-folk créé en 1992, à Melbourne, par Lin Van Hek et Joe Dolce et se produit depuis 15 ans à l'international.
Femmes difficiles_(livre)/Femmes difficiles (livre) :
Difficult Women est un recueil de nouvelles de 2017 de Roxane Gay.
Années difficiles/Années difficiles :
Les années difficiles ( italien : Anni difficili ) est un film dramatique italien de 1948 réalisé par Luigi Zampa et mettant en vedette Umberto Spadaro , adapté de la nouvelle de 1946 Vecchio con gli stivali ( Old Man in Boots ), de l'auteur sicilien Vitaliano Brancati .
Difficile à guérir/difficile à guérir :
Difficile de guérir est le cinquième album studio du groupe de hard rock britannique Rainbow, sorti en 1981. L'album a marqué la poursuite de la commercialisation du son du groupe, Ritchie Blackmore décrivant une fois à l'époque son appréciation du groupe Foreigner. Il est devenu l'album le mieux classé du groupe sur le UK Albums Chart , où il a culminé à la troisième place.
Difficulté/Difficulté :
Difficulté ou Difficile peut faire référence à : Un problème Degré de difficulté, dans le sport et le jeu Difficulté contre-majoritaire, dans la théorie juridique Difficile, Tennessee, une communauté aux États-Unis "Difficile" (chanson), par Uffie Hill Difficulté, un lieu fictif dans l'allégorie chrétienne de 1678 La progression du pèlerin
Difficulté_d'engagement/Difficulté d'engagement :
La difficulté d'engagement est une notion du paradigme de Campbell, un modèle de changement de comportement avec une difficulté indépendante de la personne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

E. Wayne Abercrombie

ER_Bills/ER Factures : ER Bills (né en 1967) est un auteur et journaliste américain. ER_Braithwaite/ER Braithwaite : Eustace Edward Ri...