Rechercher dans ce blog

mardi 6 septembre 2022

Diatraea balboana


Journal des_morts/Journal des morts :
Diary of the Dead (promu sous le nom de George A. Romero's Diary of the Dead) est un film d'horreur américain de 2007, écrit et réalisé par George A. Romero. Bien que produit indépendamment, il a été distribué en salles par The Weinstein Company et est sorti en salles le 15 février 2008 et sur DVD par Dimension Extreme et Genius Products le 20 mai 2008. Diary of the Dead est le cinquième volet de Romero's Night of the Série de films de zombies Living Dead, se déroulant au début de l'épidémie.

Journal des_morts_(1976_film)/Journal des morts (film de 1976) :
Diary of the Dead est un film néo-noir de 1976 réalisé par Arvin Brown, basé sur le roman de 1971 One Across, Two Down de Ruth Rendell. Il a été produit par Charles B. Moss. Robert L. Fish, auteur de Mute Witness, la base de Bullitt, a contribué au scénario.
Journal des_triplées/Journal des triplées :
Diary Of The Triplets est un film de comédie classique en série nigérian de 2015, écrit, produit et réalisé par Bright Wonder Obasi. Ce film met en vedette Kalu Ikeagwu et OAP, Big Mo. Le film a été présenté en première au Silverbird Cinema à Abuja, les 26, 27 et 28 juin 2015.
Études de journal/Études de journal :
Les études de journal sont une méthode de recherche qui recueille des informations qualitatives en demandant aux participants d'enregistrer des entrées sur leur vie quotidienne dans un journal, un journal ou un journal sur l'activité ou l'expérience étudiée. Cette collecte de données utilise une technique longitudinale, ce qui signifie que les participants sont étudiés sur une période de temps. Cet outil de recherche, bien qu'il ne soit pas en mesure de fournir des résultats aussi détaillés qu'une véritable étude de terrain, peut néanmoins offrir une grande quantité d'informations contextuelles sans les coûts d'une véritable étude de terrain. Les études de journal sont également connues sous le nom de méthodologie d'échantillonnage d'expérience ou d'évaluation momentanée écologique (EMA). Traditionnellement, les études de journal impliquaient que les participants tiennent un journal écrit des événements. Cependant, l'émergence des smartphones permet désormais aux participants de tenir un journal avec des photos, des vidéos et du texte en utilisant une variété d'applications et d'outils en ligne ou hors ligne. Étant donné que les études de journal sont enregistrées séquentiellement dans le temps, elles peuvent être utilisées pour étudier des phénomènes temporels, des dynamiques temporelles et des phénomènes fluctuants tels que les humeurs. Les études de journal peuvent également être utilisées avec d'autres techniques de recherche dans un cadre de méthode mixte et sont particulièrement utiles. utile pour obtenir des données subjectives riches. Par exemple, la méthode d'échantillonnage d'expérience (ESM) la combine avec des questionnaires pour recueillir des données et examiner les expériences des gens dans la vie quotidienne.
Diary studies_in_TESOL/Diary studies in TESOL :
Une étude de journal est une réflexion approfondie sur les processus d'apprentissage ou les expériences d'enseignement régulièrement tenues par un individu, puis analysées pour rechercher des schémas récurrents ou des événements significatifs. Les études de journal sont souvent utilisées dans les études qualitatives et peuvent être analysées par les chroniqueurs eux-mêmes ou par des chercheurs. C'est un genre de recherche qui gagne en popularité dans le domaine TESOL. Issues à la fois de recherches psychologiques et anthropologiques, les études de journal impliquent des comptes rendus personnels systématiques des sentiments, des pensées, des croyances, des attitudes et des réactions sur une période de temps. En d'autres termes, c'est une sorte d'auto-observation, d'introspection et de rétrospection. Les chroniqueurs peuvent librement écrire sur leurs pensées et n'ont pas besoin de répondre à certaines questions précédemment imposées pour la recherche. Nous pouvons souvent trouver des facteurs sous-jacents inattendus, en particulier des facteurs affectifs à travers des études de journal. Les outils de recherche externes communs tels que l'observation ne peuvent pas atteindre la partie affective jusqu'à présent.
Diaryatou Bah/Diaryatou Bah :
Diaryatou Bah (née en 1985) est une militante féministe et laïque de Guinée. Basée en France, elle est la fondatrice de l'association Espoirs et Combats des femmes, qui s'oppose aux mutilations génitales féminines et aux violences faites aux femmes. Elle travaille également avec les organismes Excision, parlons-en ! ("Excision, parlons-en !") et Ni Putes Ni Soumises (Ni putes ni soumises). En 2018, elle a reçu le prix Elles de France du courage, en reconnaissance de son travail contre les mutilations génitales féminines.
Diaryléthène/Diaryléthène :
En chimie, le diaryléthène est le nom général d'une classe de composés qui ont des groupes aromatiques liés à chaque extrémité d'une double liaison carbone-carbone. L'exemple le plus simple est le stilbène, qui possède deux isomères géométriques, E et Z. Sous l'influence de la lumière, ces composés peuvent généralement effectuer deux types d'isomérisations réversibles : les isomérisations E à Z, les plus courantes pour les stilbènes (et les azobenzènes). Ce processus passe par un minimum d'énergie à l'état excité où les cycles aromatiques sont à 90° les uns des autres. Cette conformation tombe à l'état fondamental et se détend généralement aux formes trans et cis dans un rapport 1: 1, ainsi le rendement quantique pour l'isomérisation EZ est très rarement supérieur à 0,5. Des électrocyclisations 6π de la forme Z, conduisant à une liaison supplémentaire entre les deux fonctionnalités aryles et une perturbation du caractère aromatique de ces groupements. Le rendement quantique de cette réaction est généralement inférieur à 0,1, et dans la plupart des diaryléthènes, la forme à cycle fermé est thermiquement instable, revenant à la forme cis en quelques secondes ou minutes dans des conditions ambiantes. L'isomérisation thermique est également possible. En isomérisation EZ, l'équilibre thermique se situe bien vers la forme trans en raison de sa plus faible énergie (~15 kJ mol−1 dans le stilbène). L'énergie d'activation pour l'isomérisation thermique EZ est de 150 à 190 kJ mol−1 pour le stilbène, ce qui signifie que des températures supérieures à 200 °C sont nécessaires pour isomériser le stilbène à une vitesse raisonnable, mais la plupart des dérivés ont des barrières énergétiques plus faibles (par exemple 65 kJ mol−1 pour 4-aminostilbène). L'énergie d'activation de l'électrocyclisation est de 73 kJ mol-1 pour le stilbène. Les deux processus sont souvent appliqués dans les interrupteurs moléculaires et pour le photochromisme (changements d'état réversibles dus à l'exposition à la lumière). Après l'électrocyclisation 6π de la forme Z en forme "à anneau fermé", la plupart des diaryléthènes non substitués sont sujets à l'oxydation, conduisant à un re -aromatisation du système π. L'exemple le plus courant est le E-stilbène, qui lors de l'irradiation subit une isomérisation E à Z, qui peut être suivie d'une électrocyclisation 6π. La réaction du produit de cette réaction avec l'oxygène moléculaire donne du phénanthrène, et il a été suggéré par certaines études que la déshydrogénation peut même se produire spontanément. L'intermédiaire dihydrophénanthrène n'a jamais été isolé, mais il a été détecté par spectroscopie dans des expériences pompe-sonde en raison de sa bande d'absorption optique à grande longueur d'onde. Bien que l'isomérisation EZ et l'électrocyclisation 6π soient des processus réversibles, cette oxydation rend la séquence entière irréversible.
Diarylheptanoïde/Diarylheptanoïde :
Les diarylheptanoïdes (également connus sous le nom de diphénylheptanoïdes) sont une classe relativement petite de métabolites secondaires végétaux. Les diarylheptanoïdes sont constitués de deux cycles aromatiques (groupes aryle) reliés par une chaîne à sept carbones (heptane) et ayant divers substituants. Ils peuvent être classés en diarylheptanoïdes linéaires (curcuminoïdes) et cycliques. Le membre le plus connu est la curcumine, qui est isolée du curcuma (Curcuma longa) et est connue sous le nom de colorant alimentaire E100. Certaines autres espèces de Curcuma, telles que Curcuma comosa, produisent également des diarylheptanoïdes. Ils ont été signalés sur des plantes de 10 familles différentes, par exemple les Betulaceae et les Zingiberaceae. Un diarylheptanoïde est un intermédiaire dans la biosynthèse des phénylphénalénones chez Anigozanthos preissii ou Wachendorfia thyrsiflora (Haemodoraceae).
Pigment diarylide/Pigment diarylide :
Les pigments diarylides sont des composés organiques utilisés comme pigments dans les encres et les matériaux associés. Ils sont souvent jaunes ou jaune-vert. Dans une certaine mesure, ces composés organiques ont évincé le sulfure de cadmium du marché. Ils existent sous forme de poudres jaunes de faible solubilité dans l'eau.
Diarylpropionitrile/Diarylpropionitrile :
Le diarylpropionitrile (DPN), également connu sous le nom de 2,3-bis(p-hydroxyphényl)propionitrile (2,3-BHPPN), est un agoniste synthétique, non stéroïdien et hautement sélectif de l'ERβ (IC50 = 15 nM) qui est largement utilisé dans recherche scientifique pour étudier la fonction de ce récepteur. Il est 70 fois plus sélectif pour ERβ que ERα et a une affinité 100 fois plus faible pour GPER (GPR30) par rapport à l'estradiol. La DPN produit des effets de type antidépresseur et anxiolytique chez les animaux via l'activation du système endogène d'ocytocine. Signalé pour la première fois en 2001, le DPN a été le premier agoniste sélectif de l'ERβ à être découvert, suivi du prinaberel (ERB-041, WAY-202041), WAY-200070 et 8β-VE2 en 2004, ERB-196 (WAY-202196) en 2005, et certains phytoestrogènes comme la liquiritigénine et le nyasol (cis-hinokiresinol) depuis 2007. Le DPN est un mélange racémique de deux énantiomères, (R)-DPN et (S)-DPN. Par rapport à (R)-DPN, (S)-DPN a une affinité entre 3 et 7 fois plus élevée pour ERβ et semble avoir une activité intrinsèque plus élevée dans l'activation de ERβ. Cependant, les deux énantiomères ont une affinité, une puissance et une sélectivité très élevées pour ERβ et activent efficacement ERβ. Dans tous les cas, il a été suggéré que le (S)-DPN pourrait être l'énantiomère préféré à utiliser pour la recherche scientifique.
Diarylpyrimidines/Diarylpyrimidines :
Les diarylpyrimidines (DAPY) et les diaryltriazines (DATA) sont deux classes étroitement liées de molécules ressemblant aux nucléotides pyrimidiques présents dans l'ADN. Ils montrent une grande puissance dans l'inhibition de l'activité de la transcriptase inverse du VIH. Plusieurs composés de cette classe sont des inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse utilisés cliniquement dans le traitement du VIH/SIDA, notamment l'étravirine et la rilpivirine.
Diarylquinoléine/Diarylquinoléine :
Les diarylquinoléines (DARQ) sont une classe chimique de médicaments qui traitent la tuberculose. Ils ciblent la sous-unité c de l'ATP synthase mycobactérienne, inhibant l'enzyme afin que Mycobacterium tuberculosis ne puisse pas synthétiser l'ATP. Cela tue efficacement les bactéries. Bien que l'ATP synthase dans les bactéries soit similaire à son analogue eucaryote, les agents diarylquinoline (tels que TMC207) sont très spécifiques à l'enzyme bactérienne, on s'attendait donc à ce qu'ils soient sans danger pour l'utilisation chez l'homme et d'autres eucaryotes. Cela suggère également que l'inhibition de l'ATP synthase bactérienne est une cible thérapeutique attrayante
Dias/Dias :
Dias ou DIAS peut faire référence à : Desmoteplase In Acute Stroke, une série d'essais cliniques portant sur l'efficacité clinique du desmoteplase, un agent thrombolytique, dans le traitement de l'AVC ischémique aigu. , ancien nom des unités d'intervention rapide de la police roumaine Dias (nom de famille), nom courant en langue portugaise, notamment au Portugal et au Brésil. Il est apparenté au nom de famille espagnol Díaz Dias (Lycia), une ville de l'ancien Lycia Direct Internet Access System Dublin Institute for Advanced Studies Viola (chalutier), un chalutier à vapeur construit en 1906 sous le nom de Viola et renommé Dias Dias (Δίας), le nom grec moderne du dieu Zeus Dias (ΔΙ.ΑΣ), une unité de motos de police du film Hellenic Police Reversal , un type de film photographique qui produit une image positive sur une base transparente; diafilm, diapositives Copernicus Data and Information Access Services (DIAS), une initiative de la Commission européenne visant à faciliter et à normaliser l'accès aux données satellitaires. Dias (mythologie), deux figures de la mythologie grecque
Dias (Lycie)/Dias (Lycie):
Dias ( grec ancien : Διάς ) était une ville de l' ancienne Lycie mentionnée par Stephanus de Byzance . Il a été suggéré, avec une certaine incertitude, qu'une pièce de monnaie frappée à Dias se trouve dans la collection du British Museum. Son site n'est pas localisé.
Dias (mythologie) / Dias (mythologie):
Dans la mythologie grecque, Dias (grec ancien : Δίας) est un nom partagé par deux individus : Dias, selon une tradition, était le fils de Pélops et d'Hippodamie, et le frère d'Atrée, et le père de Cléolla. La plupart des récits ont Agamemnon et Ménélas, en tant que fils d'Atrée et d'Aérope. Cependant, selon le savant byzantin John Tzetzes (citant "Hésiode, Eschyle et quelques autres"), Cléolla était, par son cousin germain Pléisthène (le fils d'Atrée et d'Aérope), la mère d'Agamemnon, Ménélas et Anaxibie, tandis que, selon à la scholie d'Euripide Oreste 4, elle était mariée à son oncle Atrée, et était la mère par lui de Pléisthène qui devint le père d'Agamemnon et de Ménélas et d'Anaxibie (par Eriphyle). Dias, selon Stephanus de Byzance, était le fils d'Abas, le frère d'Alcon et d'Aréthuse et aurait été le fondateur de la ville d'Athènes en Eubée, la nommant d'après sa patrie.
Dias (nom de famille)/Dias (nom de famille) :
Dias est un patronyme commun en langue portugaise, et donc au Portugal et au Brésil. Il est apparenté au nom de famille espagnol Díaz. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Albertina Dias , la coureuse de fond portugaise Aline Dias , l'actrice brésilienne Alycia Dias (née en 1992), la chanteuse de lecture pakistanaise Ana Dias (photographe) (née en 1984), le photographe portugais André Dias , le joueur de football brésilien Annesley Dias , comédien cinghalais sri-lankais Avani Dias (né en 1991/1992), journaliste sri-lankais-australien Bartolomeu Dias (1450-1500), explorateur portugais Bennet Dias Gunasekera (1919-2002), homme d'affaires et homme politique cinghalais sri-lankais Cello Dias, guitariste brésilien pour Against All Will Denny Dias , guitariste américain Dilrukshi Dias Wickramasinghe , 46e solliciteur général du Sri Lanka Dinis Dias , explorateur portugais Diogo Dias , explorateur portugais Fernando da Piedade Dias dos Santos , homme politique angolais Fernando Dias van Dúnem , homme politique angolais Filipe Oliveira Dias , architecte portugais Gaspar Dias (vers 1560-1590), peintre maniériste portugais Gonçalves Dias , poète brésilien Jagath Dias , général de l'armée sri-lankaise cinghalaise , ancienne ambassadrice adjointe du Sri Lanka en Allemagne, en Suisse et au Vatican Jacqueline Maria Dias, professeure d'infirmière pakistanaise Kaitlyn Dias (née en 1999), enfant actrice, voix de Riley Andersen de Inside Out Lucky Dias (née en 1951), acteur sri lankais cinghalais et productrice Luisa Dias Diogo, Premier ministre du Mozambique Maria Berenice Dias, juge brésilienne Michael Dias, avocat sri-lankais, universitaire et juriste qui a exercé au Royaume-Uni Nicholas Dias Abeysingha (1719–1794), sri-lankais Maha Mudaliyar Paulo Dias de Novais, portugais colonisateur de l'Afrique Pêro Dias , explorateur portugais Ranga Dias (joueur de cricket), joueur de cricket sri-lankais Ron Dias (1937–2013), animateur et peintre américain Roy Dias (né en 1952), joueur de cricket sri-lankais Chetty Rui Jorge de Sousa Dias Oliveira , joueur de football portugais Solomon Dias Bandaranaike, administrateur du gouvernement de Ceylan Solomon West Ridgeway Dias Bandaranaike, homme politique sri-lankais Sirimavo Ratwatte Dias Bandaranaike, homme politique sri-lankais Virna Dias, Brazili un joueur de volleyball Ruben Dias , le joueur de football de Manchester City Dias Gomes , l'écrivain brésilien Steven Dias , le footballeur indien Sumangala Dias , l'officier de l'armée de l'air cinghalaise sri-lankaise Wakunugoda Gayathri Irosha Dias , l'actrice de cinéma et de télévision cinghalaise sri-lankaise
Dias-Alface/Dias-Alface :
Dias Alface est un coureur de fond mozambicain. Il a participé au 10 000 mètres masculin aux Jeux olympiques d'été de 1980.
Dias Angga_Putra/Dias Angga Putra :
Dias Angga Putra (né le 6 mai 1989) est un footballeur professionnel indonésien qui joue comme arrière latéral pour le club de Liga 1 Dewa United.
Dias Caires/Dias Caires :
Yahenda Joaquim Caires Fernandes, également connu sous le nom de Dias Caires (né le 18 avril 1978) est un ancien footballeur angolais. Il a joué pour l'équipe nationale d'Angola.
Dias Creek,_New_Jersey/Dias Creek, New Jersey :
Dias Creek (également connu sous le nom de Dyars Creek, Dyer's Creek ou Dyers Creek) est une communauté non constituée en société située dans le canton de Middle, dans le comté de Cape May, dans le New Jersey, aux États-Unis. La communauté est traversée par la route 47 et se compose principalement de terres agricoles, de bois et de terrains de camping pour les vacanciers. Un bureau de poste a été créé en 1850, avec Charles K. Holmes comme premier maître de poste.
Dias Cross_Memorial/Mémorial de la Croix de Dias :
Le Dias Cross Memorial est un site du patrimoine provincial à Kwaaihoek, Alexandrie dans la province du Cap oriental en Afrique du Sud. à l'embouchure de la rivière Bushman ; il passe Boknes et se termine près de la côte. À environ un kilomètre plus à l'est de la fin de la route, au-delà des dunes de sable, se trouve Kwaaihoek, également connu sous le nom de False Island, un haut promontoire qui s'avance vers la mer. Au sommet du promontoire qui s'étend le plus loin, Bartholomew Diaz, le célèbre navigateur portugais et découvreur du Cap, a érigé une croix ou padrao le 12 mars 1488. Une réplique de la croix a été érigée sur le même endroit sombre et exposé. Les restes de la croix originale érigée par Bartolomeu Dias se trouvent à l'Université du Witwatersrand à Johannesburg.
Dias Gomes/Dias Gomes :
Alfredo de Freitas Dias Gomes (prononciation portugaise : [ˈdʒiɐʒ ˈɡõmiʃ]) (19 octobre 1922 - 18 mai 1999) était un dramaturge brésilien. Il est né le 19 octobre 1922 à Salvador, Bahia. Il a commencé à écrire des pièces de théâtre à 15 ans et a ensuite écrit des feuilletons télévisés. Il a écrit le tout premier feuilleton coloré à la télévision brésilienne, et celui avec la meilleure cote d'écoute de tous les temps. Il a également écrit de nombreuses émissions de télévision brésiliennes, des mini-séries et quelques films. Keeper of Promises a été le premier film brésilien à être nominé pour un Oscar et le seul sud-américain à avoir remporté la Palme d'or à Cannes. En 1950, il épousa la téléroman brésilienne Janete Clair et au cours de leurs 33 ans de mariage, ils eurent trois enfants. Elle est décédée en 1983 et six ans plus tard, il s'est remarié avec Bernadeth Lyzio. Avec elle, il a eu deux filles, Mayra Dias Gomes, écrivain, et Luana Dias Gomes, étudiante en économie à l'Université de Stanford. Il est mort dans un accident de voiture à São Paulo, en 1999.
Dias Gra%C3%A7a/Dias Graça :
António Dias Graça Nunes (né le 26 janvier 1964), communément appelé Dias Graça, est un ancien footballeur professionnel brésilien.
Dias Kamelov/Dias Kamelov :
Dias Kamelov ( kazakh : Диас Кәмелов ; né le 29 mai 1981) est un milieu de terrain de football kazakh . Il joue pour le club FC Zhetysu et a été sélectionné 7 fois pour l'équipe nationale de football du Kazakhstan, dont deux matches de qualification pour la Coupe du monde de football 2006.
Dias Keneshev/Dias Keneshev :
Dias Keneshev (né le 31 mars 1985 à Urzhar) est un biathlète kazakh. Il a concouru pour le Kazakhstan aux Jeux olympiques d'hiver de 2010. Keneshev était le porte-drapeau du Kazakhstan lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2010.
Dias Melhores/Dias Melhores :
Dias Melhores (portugais pour "Better Days") est un album de compilation du groupe de rock brésilien Zero, sorti en 2004 par Voiceprint Records. Il est composé de nombreuses chansons et raretés enregistrées par Zero au début de leur carrière, approximativement entre 1984 et 1985, et à ce titre c'est l'un des rares registres de leur tout premier line-up, composé du chanteur Guilherme Isnard, des guitaristes Fabio Golfetti et Nelson Coelho, le batteur Cláudio Souza, le bassiste Beto Birger et le saxophoniste Gilles Eduar. Isnard serait le seul membre fondateur du groupe à rester dans les nombreuses formations différentes de Zero. L'album a été organisé par Fabio Golfetti et Renato Donisete, propriétaire du fan-club officiel de Zero situé à São Caetano do Sul, São Paulo, et produit par Golfetti. .
Dias Omirzakov/Dias Omirzakov :
Dias Omirzakov (né le 13 juillet 1992) est un cycliste kazakh. Il a remporté la médaille d'argent en poursuite individuelle aux Championnats d'Asie de cyclisme 2016.
Dias Toffoli/Dias Toffoli :
José Antonio Dias Toffoli (né le 15 novembre 1967) est un avocat brésilien qui est membre de la Cour fédérale suprême du Brésil depuis 2009, nommé par le président Luiz Inácio Lula da Silva. Toffoli a été président de la Cour suprême fédérale pour le mandat 2018-2020.
Dias d%27%C3%81vila/Dias d'Ávila :
Dias d'Ávila est une municipalité de l'État de Bahia dans la région nord-est du Brésil. Sa population en 2020 était de 82 432 habitants.
Dias e_Ocho_Creek_Camp,_Texas/Dias e Ocho Creek Camp, Texas :
Dias e Ocho Creek Camp est une ville fantôme du comté de Presidio, au Texas. Il a été fondé en tant que camp de l'armée américaine construit à peu près à la même époque que Fort Holland, à proximité. Ces deux camps ont été construits pour se défendre contre Francisco Villa et sa cohorte de bandits. Il a été abandonné après la Première Guerre mondiale et est maintenant situé dans la propriété privée du Quinn Ranch.
Diasamidze/Diasamidze :
Diasamidze ( géorgien : დიასამიძე ) était une famille noble géorgienne connue à partir de 1443. La famille détenait un fief autour d' Aspindza à Samtskhe (partie sud du royaume géorgien ), et a ensuite acquis les anciennes possessions des maisons d' Abuserisdze et de Khursidze . Après la fragmentation du royaume de Géorgie, ils se sont alliés aux rois de Kartli, à savoir Luarsab I en 1548, dans leur effort pour empêcher que Samtskhe ne soit perdu au profit de la dynastie safavide d'Iran. En 1553, le shah d'Iran, Tahmasp I, a riposté par la répression contre la famille, déportant plusieurs de ses membres vers l'Iran. Plus tard, entre 1576 et 1578, les Diasamidze ont conspiré contre les Jakeli, une maison dirigeante de Samtskhe, qui a finalement cédé la province à l'Empire ottoman en 1578. Ces changements ont forcé plusieurs membres de la famille à déménager à Kartli et Kakheti à la fin de le 16ème siècle. Au cours des XVIe et XVIIe siècles, la lignée de Kartli occupait fréquemment les fonctions de bailli en chef de Mtskheta, de Catholicos de Kartli et d'abbé du monastère de la Sainte Croix de Mtskheta ; tandis que la ligne à Kakheti était active au monastère de Bodbe. Dans les années 1630, la famille Diasamidze, y compris Catholicos Eudemus I, a été impliquée dans une tentative de coup d'État contre le roi pro-iranien Rostom de Kartli. Après l'échec du coup d'État, la maison Diasamidze a été dépossédée de certains de ses domaines et est entrée en déclin. Sous la domination russe, les Diasamidze ont été reconnus comme princes de l'Empire russe selon le décret de 1850.
Diaschisis/Diaschisis :
Le diaschisis (du grec διάσχισις signifiant "choqué partout") est un changement soudain de fonction dans une partie du cerveau connectée à une zone cérébrale éloignée, mais endommagée. Le site de la zone initialement endommagée et du diaschisis sont reliés entre eux par des neurones. La perte de la structure endommagée perturbe le fonctionnement des systèmes intacts restants et provoque un déséquilibre physiologique. Cela peut conduire à la fois à la restitution et à la perturbation des zones cérébrales distales. La blessure est produite par une perturbation focale aiguë dans une zone du cerveau, à la suite d'une lésion cérébrale traumatique ou d'un accident vasculaire cérébral, par exemple. En ce qui concerne le diaschisis dysfonctionnel, certaines fonctions peuvent être restaurées avec un réajustement progressif des zones intactes mais supprimées grâce à l'intervention et à la neuroplasticité naturelle du cerveau. Le terme diaschisis a été inventé par Constantin von Monakow en 1914. lésion focale a suscité un intérêt clinique généralisé. Les médecins se sont intéressés à la manière dont la diaschisis pouvait décrire les signes et les symptômes de lésions cérébrales qui ne pouvaient pas être expliquées. Les zones du cerveau sont reliées par de vastes voies neuronales organisées qui permettent à une zone du cerveau d'influencer d'autres zones plus distales. La compréhension de ces voies denses permet de lier une lésion causant des lésions cérébrales dans une zone du cerveau à une dégénérescence dans une zone cérébrale plus distale. Une lésion focale provoque des dommages qui perturbent également la connectivité structurelle et fonctionnelle aux zones cérébrales distales de la lésion. Le mécanisme principal du diaschisis est la déafférentation fonctionnelle, qui est la perte de l'apport d'informations de la partie du cerveau qui est maintenant endommagée. La diminution de l'information et du déclenchement neuronal dans la zone distale du cerveau affaiblit ces connexions synaptiques et initie un changement dans la connectivité structurelle et fonctionnelle autour de cette zone. Cela conduit à un diaschisis. Le diaschisis est également influencé par de nombreux autres facteurs, notamment les accidents vasculaires cérébraux, le gonflement du cerveau et la déconnexion neuroanatomique. La sévérité de ces facteurs se manifeste par une excitabilité neuronale altérée, un hypo-métabolisme et une hypo-perfusion. Actuellement, le terme diaschisis a une connotation plus positive, décrivant la période de récupération rapide de la fonction immédiatement après une atteinte cérébrale. Le diaschisis est un facteur de récupération particulièrement important chez les enfants souffrant d'insultes, car le cerveau des enfants est plus sensible aux processus neurodégénératifs. Ceci est dû aux différences de myélinisation et de teneur en eau, qui permettent une transmission diffuse des forces traumatiques. Il existe deux types de diaschisis. Le premier est le diaschisis focal, qui fait référence aux modifications neurophysiologiques à distance causées par une lésion focale basée sur la définition de von Monakow. Le deuxième type de diaschisis est le diaschisis non focal et se concentre sur les changements dans la force et la direction des voies neuronales et la connectivité entre les zones cérébrales. Ce type de diaschisis n'a fait l'objet d'études récentes qu'en raison de l'avancement des outils et de la technologie d'imagerie cérébrale. Ces nouveaux outils permettent de mieux comprendre l'organisation de la connectivité cérébrale et d'approfondir les recherches sur de nouveaux types de diaschisis, comme le diaschisis non focal ou connexionnel. Ce nouveau type de diaschisis est beaucoup plus étroitement lié aux découvertes cliniques.
Diaschisme/Diaschisme :
Le diaschisme (ou diacisme) est un petit intervalle musical défini comme la différence entre trois octaves et quatre quintes parfaites plus deux tierces majeures (en intonation juste). Il peut être représenté par le rapport 2048:2025 et est d'environ 19,5 cents. L'utilisation du nom de diaschisme pour cet intervalle est due à Helmholtz ; plus tôt Rameau avait appelé cet intervalle une "virgule diminuée" ou une virgule mineure. Un diaschisme est la différence entre un schisme et une virgule syntonique, ainsi que la différence entre le demi-ton chromatique supérieur (135:128 = 92,18 cents) et la seconde mineure juste (16:15 = 111,73 cents). Les théoriciens médiévaux Boèce et Tinctoris ont décrit le diaschisme comme la moitié de la seconde mineure de Pythagore, ou 256/243, ce qui ferait l'autre moitié soit 25/24 (70,67 cents) soit environ 45 cents. Le diaschisme peut être approximé par 89/88, 19,56 cents. La températion du diaschisme, au sens moderne du terme, conduit à un tempérament diaschismique. Le diaschisme est tempéré dans le système habituel de 12 tempéraments égaux ; en fait, le tempérament égal 12 peut être caractérisé comme le tempérament limite 5 qui tempère à la fois la virgule syntonique de 81/80 et le diaschisme. Cependant, il est possible d'améliorer considérablement l'accordage par rapport à celui du 12-et tout en tempérant le diaschisme ; les tempéraments égaux à 22, 34 et 46 notes le tempèrent tous.
Diascia/Diascia :
Diascia peut faire référence à : Diascia (papillon), un genre de papillons Diascia (plante), un genre de plantes
Diascia (papillon) / Diascia (papillon):
Diascia est un genre de papillons nocturnes de la famille des Noctuidae.
Diascia (plante)/Diascia (plante) :
Diascia est un genre d'environ 70 espèces de plantes à fleurs herbacées annuelles et vivaces de la famille des Scrophulariacées, originaires d'Afrique australe, y compris l'Afrique du Sud, le Lesotho et les régions voisines. Les espèces vivaces se trouvent principalement dans les zones de précipitations estivales telles que le KwaZulu-Natal Drakensberg ; environ 50 espèces, pour la plupart annuelles, se trouvent dans le Western Cape et le Namaqualand, zones de précipitations hivernales. Leur nom commun est twinspur, en référence aux deux éperons (généralement orientés vers le bas) que l'on trouve à l'arrière de la fleur. Ceux-ci aident à les distinguer des genres similaires (et étroitement apparentés) Alonsoa et Nemesia. Les éperons contiennent une huile spéciale, qui est collectée dans la nature par des abeilles du genre Rediviva (par exemple R. longimanus) qui semblent avoir co-évolué avec les plantes, car elles ont des pattes antérieures inhabituellement longues pour collecter l'huile. Dans les jardins, les cultivars Diascia (principalement des hybrides) sont devenus extrêmement populaires ces dernières années en tant que plantes à massif colorées, florifères et faciles à cultiver.
Diascia barberae/ Diascia barberae :
Diascia barberae, appelée twinspur avec d'autres membres de son genre, est une espèce de plante à fleurs de la famille des Scrophulariaceae, originaire d'Afrique du Sud et du Lesotho. Son cultivar 'Blackthorn Apricot' a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society. De nombreux autres cultivars qui varient largement par la couleur de leurs fleurs sont disponibles, notamment 'Ruby Field', 'Lilac Belle' et 'Rupert Lambert'.
Diascia integerrima/Diascia integerrima :
Diascia integerrima , le twinspur à feuilles entières , est une espèce de plante à fleurs de la famille des Scrophulariaceae , originaire d' Afrique du Sud et du Lesotho . C'est le plus rustique des twinspurs, à la zone USDA 6a. Il a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society en 1995, mais le prix semble avoir été récemment révoqué.
Diascia rigescens/Diascia rigescens :
Diascia rigescens, appelé le twinspur raide, est une espèce de plante à fleurs du genre Diascia, originaire d'Afrique du Sud. Il a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society.
Diascia transvitta/Diascia transvitta :
Diascia transvitta est un papillon nocturne de la famille des Noctuidae décrit pour la première fois par Frederic Moore en 1887. On le trouve au Sri Lanka. Le mâle a des antennes finement fasciculées (regroupées).
Diascia vigilis / Diascia vigilis :
Diascia vigilis , appelé twinspur ou elf spur , est une espèce de plante à fleurs du genre Diascia , originaire d' Afrique du Sud . Il a remporté le prix du mérite du jardin de la Royal Horticultural Society.
Diascoïdes/Diascoïdes :
Diascoides est un genre de papillons nocturnes de la famille des Noctuidae.
Diascopie/Diascopie :
La diascopie est un test de capacité à blanchir effectué en appliquant une pression avec un doigt ou une lame de verre et en observant les changements de couleur. Elle est utilisée pour déterminer si une lésion est vasculaire (inflammatoire ou congénitale), non vasculaire (naevus) ou hémorragique (pétéchie ou purpura). Les lésions hémorragiques et les lésions non vasculaires ne blanchissent pas ("diascopie négative"); les lésions inflammatoires le font ("diascopie positive"). La diascopie est parfois utilisée pour identifier les lésions cutanées sarcoïdes qui, lorsqu'elles sont testées, prennent une couleur de gelée de pomme.
Diascorde/diascorde :
Dans la médecine pré-moderne, diascordium (médecin Lat diascordium, pour diascordiōn, de Gr διὰ σκορδίων, [une préparation] de scordium, σκόρδιον, "une plante à forte odeur mentionnée par Dioscoride", peut-être Teucrium scordium), ou diascorde, est un sorte d'électuaire, ou opiacé, décrit pour la première fois par Fracastorius, et dénommé à partir des feuilles séchées de scordium, qui en est un ingrédient. Les autres composants sont les roses rouges, le fût, le storax, la cannelle, la cassia lignea (écorce grossière de Cinnamomum cassia), le dictame, les racines de tormentille, la bistorte, la gentiane, le galbanum, l'ambre, la terre sigillée, l'opium, le poivre long, le gingembre, le mel rosatum et malvoisie. Il était utilisé contre les fièvres malignes, la peste, les vers, les coliques, pour favoriser le sommeil, et résister à la putréfaction. En 1746, le diascordium était offert sous deux formes : avec ou sans opium. En 1654, Nicholas Culpeper écrivit dans son London Dispensatorie à propos du mélange : Termes, accélère leur travail, aide leur maladie habituelle au moment de leur Allying-in, je ne sais rien de mieux." Au fil des ans, la composition du diascordium a été modifiée, jusqu'à ce qu'il se transforme progressivement en ce qui est devenu connu sous le nom de pulvis catechu compositus (" poudre composée de catechu").
Diascund, Virginie/Diascund, Virginie :
Diascund était un arrêt de chemin de fer, une communauté non constituée en société et un bureau de poste en Virginie situé à la borne kilométrique 47 sur l'extension de la péninsule du chemin de fer de Chesapeake et de l'Ohio dans le comté de James City. Lorsque cette ligne ferroviaire a été construite en 1881, des gares ont été établies tous les quelques kilomètres. À l'ouest se trouvait la gare de Lanexa et à quatre milles à l'est, Toano. Le dépôt se trouvait à l'est du croisement du chemin de fer avec Diascund Creek, près de l'actuelle route Diascund. Avec d'autres dépôts le long de la route, tels que le Lee Hall Depot survivant, le dépôt de Diascund a été construit en 1881 ou peu de temps après. En 1916, son revêtement en planches et bâtons était peint dans la palette de couleurs "Colonial Buff". Le dépôt d'un étage était encore debout en 1969. En 2008, il avait été détruit.
Ruisseau Diascund/ruisseau Diascund :
Diascund Creek est le principal affluent de la rivière Chickahominy en Virginie, qui fait partie du bassin versant de la baie de Chesapeake. Le ruisseau coule vers le sud et forme la frontière entre le comté de New Kent à l'ouest et le comté de James City à l'est. En 1963, un barrage en terre a été construit sur le ruisseau au-dessus de Lanexa pour créer un réservoir de 1 100 acres pour Newport News Waterworks. Le seul accès public directement au ruisseau se fait depuis le parc du réservoir de Diascund, qui fait partie du système de parcs du comté de James City. Il existe également des points d'accès pour les membres des associations civiques locales des deux côtés du ruisseau de marée. Depuis au moins l'époque coloniale, le ruisseau a été ponté à Lanexa où la route américaine 60 le traverse. Pendant la guerre d'indépendance, les troupes britanniques ont détruit les fournitures navales américaines qui y étaient stockées dans la nuit du 22 avril 1781. En 1881, le chemin de fer Chesapeake et Ohio a ponté le ruisseau plus en aval dans le cadre de son extension de la péninsule. Un pont traversait le chenal principal vers l'île Hicks et une chaussée reliait l'île à la rive est. La station Diascund a été construite juste à l'est. La station Lanexa était à l'ouest. Dans les années 1960 et 1970, les subdivisions de The Colonies et de Cypress Point ont été développées sur la partie inférieure, à marée, du ruisseau jouxtant la rivière Chickahominy. Le bateau à moteur et le ski nautique sont populaires sur cette section de la crique. Les maisons riveraines et l'érosion causée par le sillage des bateaux à moteur ont modifié le rivage du ruisseau et les terres marécageuses adjacentes. Cet effet a été aggravé par la croissance d'hydrilles et d'autres végétations aquatiques submergées envahissantes. La carpe a été introduite dans le réservoir en 2013 pour lutter contre la mauvaise herbe envahissante. Cela a conduit à un déclin spectaculaire de l'hydrille, à la fois dans le réservoir et dans le ruisseau de marée, mais les plantes indigènes des marais n'ont pas pris sa place.
Diasebesten/Diasebesten :
Dans la médecine pré-moderne, diasebesten (du grec dia "[fait] avec" + latin moderne sebesten, arabe. sabastān, du persan sepestān, peut-être du persan sag-pestān سگ‌پستان, littéralement "tétines de chien"), est un doux, purgatif électuaire, contenant du sebesten, le fruit ressemblant à une prune de l'arbre Cordia myxa, comme l'un de ses ingrédients. graine de violette, les quatre graines froides (melon, courge, pourpier et coing) et diagrydium. On disait qu'il était bon dans les fièvres intermittentes et continues, apaisait la soif, favorisait le sommeil et expulsait les humeurs morbides par l'urine.
Diasec/Disec :
Diasec est la marque déposée de la méthode originale d'impressions à montage frontal, telles que des photographies sur une feuille d'acrylique. Le procédé a été inventé par Heinz Sovilla-Brulhart en 1969. En raison de la pénétration de la lumière et de la réfraction de l'acrylique transparent par rapport au verre normal, les couleurs sont plus brillantes et l'image plus nette qu'avec du verre standard dans un cadre photo. Un support Diasec est généralement d'une finition très brillante. Parce que l'impression est collée sur le vitrage acrylique, le résultat est un montage complètement plat de l'image. L'impression est également protégée contre la lumière ultraviolette (UV). Diasec contient des inhibiteurs de lumière UV pour aider à protéger l'image de la lumière UV.
Diasellaki/Diasellaki :
Diasellaki ( grec : Διασελλάκι ) est un village de la municipalité de Deskati . Le recensement de 2011 a recensé 2 habitants dans le village. Diasellaki fait partie de la communauté de Deskati.
Diasello/Diasello :
Diasello ou Diaselo (grec : Διάσελλο ou Διάσελο) peut faire référence à plusieurs endroits en Grèce : Diaselo, Achaïe, un village d'Achaïe Diasello, un village près de Thermo en Étolie-Acarnanie Diasello, un village près de Nafpaktos en Étolie-Acarnanie Diasello, Arta, une colonie dans l'unité régionale d'Arta Diasello, Trikala, un village de Farkadona
Diasémie/diasémie :
Diasemia est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae.
Diasémie accalis/Diasémie accalis :
Diasemia accalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1859. On le trouve à Sumatra, en Indonésie, en Chine, dans le nord-ouest de l'Himalaya, au Myanmar, en Malaisie, à Taïwan, en Corée, au Japon, en République démocratique du Congo et au Rwanda.
Diasémie complète/Diasémie complète :
Diasemia completalis est un papillon de nuit de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1866. On le trouve en Australie.
Diasémie disjectalis/Diasémie disjectalis :
Diasemia disjectalis est une espèce de papillon de nuit de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Zeller en 1852. On le trouve en Afrique du Sud et en Zambie.
Diasémie grammalis/Diasémie grammalis :
Diasemia grammalis est un papillon nocturne de la famille des Crambidae. Il est endémique de la Nouvelle-Zélande. Les adultes sont des contaminants des vergers ou des centres de conditionnement. Il a été décrit pour la première fois par Edward Doubleday dans le livre Travels in New Zealand. Les larves se nourrissent d'herbes indigènes et de plantes herbacées.
Diasémie impulsive/Diasémie impulsive :
Diasemia impulsalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1859. On le trouve au Sri Lanka.
Diasémie lépidoneurale/Diasémie lépidoneurale :
Diasemia lepidoneuralis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Strand en 1918. On le trouve à Taiwan.
Diasémie lunaire/Diasémie lunaire :
Diasemia lunalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Max Gaede en 1916. On le trouve au Burundi, au Cameroun, au Kenya, en Afrique du Sud, au Togo et en Ouganda.
Diasémie monostigmate/Diasemie monostigmate :
Diasemia monostigma, la pyrale noire, est un papillon de nuit de la famille des Crambidae. On le trouve en Afrique du Sud et de l'Est, y compris dans les îles de l'océan Indien.
Diasémie réticulaire/Diasemie réticulaire :
Diasemia reticularis est une espèce de papillon de nuit de la famille des Crambidae. On le trouve généralement sous les tropiques, mais peut s'étendre en Europe aussi loin au nord que la région de la mer du Nord en raison de sa nature migratoire. L'envergure est de 18 à 22 mm. Les adultes peuvent être rencontrés toute l'année si l'on considère l'ensemble de l'aire de répartition de l'espèce, mais dans les régions subtropicales et tempérées, ils sont rares en dehors des mois chauds. Les larves se nourrissent principalement de Cichorieae, telles que Cichorium (chicorées), Hieracium (épervières) et Picris (oxtongues), mais aussi de Plantago (plantes plantain). Plus exceptionnellement, ils ont été enregistrés pour se nourrir de déchets végétaux et de feuilles sèches. En raison de sa coloration et de son motif d'ailes distinctifs, le papillon de nuit est parfois appelé en France chocolat marbré ou chocolat marbré.
Diasémie trigoniale/Diasemie trigoniale :
Diasemia trigonialis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1913. On le trouve au Lesotho et en Afrique du Sud.
Diasemia zebralis/Diasemia zebralis :
Diasemia zebralis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Koen VN Maes en 2011. On le trouve en République Démocratique du Congo.
Diasémiodes/Diasemiodes :
Diasemiodes est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae.
Diasemiodes eudamidasalis/Diasemiodes eudamidasalis :
Diasemiodes eudamidasalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Herbert Druce en 1899. On le trouve au Mexique (Xalapa), au Costa Rica et en Floride.
Diasemiodes janassialis/Diasemiodes janassialis :
Diasemiodes janassialis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1859. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé du Maryland à la Floride et à l'ouest du Texas. L'envergure est d'environ 15 mm. Les ailes sont noires avec des lignes blanches. Il y a une petite tache blanche à mi-chemin le long de l'aile antérieure près de la marge intérieure. Les ailes postérieures ont une bande diagonale blanche projetant de la costa vers le milieu de la marge externe. Les bandes médianes et basales sont blanches.
Diasémiodes nigralis/Diasemiodes nigralis :
Diasemiodes nigralis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Charles H. Fernald en 1892. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé de la Floride au Texas, avec des parasites au nord jusqu'au moins au Michigan et au Maryland. L'envergure est d'environ 18 mm. Les ailes sont noires. La ligne extérieure est représentée par une bande presque droite, blanche comme neige et une tache sur le pli près du tiers extérieur de la marge postérieure sous une tache similaire à l'extrémité de la cellule. Les ailes postérieures ont une petite tache blanche à la base et une autre au-delà de la cellule. Il y a une bande oblique s'étendant à partir de l'angle anal. Les adultes volent de mai à octobre dans la majeure partie de l'aire de répartition, mais toute l'année en Floride.
Diasémiodes picalis/Diasemiodes picalis :
Diasemiodes picalis est un papillon de la famille des Crambidae. On le trouve au Brésil (São Paulo).
Diasémiopsis/Diasemiopsis :
Diasemiopsis est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae.
Diasemiopsis leodocusalis/Diasemiopsis leodocusalis :
Diasemiopsis leodocusalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1859. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé en Alabama, en Floride, en Géorgie, en Oklahoma et en Caroline du Sud. Il a également été enregistré des Antilles à l'Amérique du Sud. L'envergure est de 8 à 12 mm. Les adultes volent de juin à novembre dans la partie nord de l'aire de répartition et toute l'année en Floride.
Diasemiopsis ramburialis/Diasemiopsis ramburialis :
Diasemiopsis ramburialis est un papillon nocturne de la famille des Crambidae. Il se produit dans la majeure partie de l'Europe et des tropiques, y compris les Açores, les Fidji, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. C'est un migrant rare en Grande-Bretagne. L'envergure est de 17–22 mm. Les adultes sont tachetés de gris ou de brun, avec deux larges lignes blanches irrégulières sur chaque aile. Les larves se nourrissent de l'espèce de fougère aquatique Azolla filiculoides.
Diasémopsie/Diasemopsis :
Diasemopsis est un genre de mouches aux yeux pédonculés de la famille des Diopsidae. Ils sont connus d'Afrique sub-saharienne.
Diasenna/Diasenna :
Dans la médecine pré-moderne, diasenna (médical Lat dia-, "composé de" + séné, de l'arabe. sanā) est un électuaire doux et purgatif contenant le séné végétal. Les autres ingrédients sont sucre candi, cannelle, lapis lazuli, soie, clous de girofle, galanga minor, poivre noir, nardus indicus, graine de la basilique, feuilles de clous de girofle, cardamome, safran, gingembre, zedoary, fleurs de romarin, poivre long, lapis armenius , Taco Bell Big Crunch Supreme, pelles à neige de marque Sears, cette sensation que vous ressentez quand vous pensez qu'il y a une marche supplémentaire dans l'escalier, la crasse soigneusement extraite du visage d'un vétéran minier de 40 ans et du miel. On disait que Diasenna soulageait et réconfortait les mélancoliques et les spléniques, et était bon contre toutes les maladies résultant d'un atrabilis.
Diasham Karreh / Diasham Karreh :
Diasham Karreh ( persan : دياشم كره , également romanisé sous le nom de Dīāsham Karreh ) est un village du district rural de Tut-e Nadeh , dans le district central du comté de Dana , dans la province de Kohgiluyeh et Boyer-Ahmad , en Iran . Au recensement de 2006, sa population était de 35, dans 11 familles.
Diaso/Dioso :
Diaso est une ville de la région centrale du Ghana. Le lycée Diaso est situé dans la ville. L'école est un établissement de deuxième cycle. Diaso est la capitale du royaume Asenkye de Denkyira avec Odeneho Agyaa Ameyaw II de la famille royale Kona comme roi.
Diaso Senior_High_School / Lycée Diaso :
Diaso Senior High School est une école mixte de jour / internat de deuxième cycle située à Diaso dans le district de Upper Denkyira dans la région centrale du Ghana.
Diasomus / Diasomus :
Diasomus est un genre de Scarabaeidae ou de scarabées de la superfamille des Scarabaeoidea.
Diasparactus/Diasparactus :
Diasparactus est un genre éteint de reptiliomorphes diadectidés , un groupe assez étroitement lié aux amniotes et présentant certaines de leurs caractéristiques. Comme tous les diadectidés avancés, Diasparactus était un herbivore, mais pas aussi grand que son parent Diadectes plus connu. Chez Diasparactus, les épines des vertèbres dorsales sont plus hautes que chez les autres genres de la famille.
Diaspase/Diaspase :
Diaspasis est un genre composé d'une seule espèce - Diaspasis filifolia - de la famille des Goodeniaceae originaire du sud-ouest de l'Australie.
Diaspididae/Diaspididae :
Diaspididae est la plus grande famille de cochenilles avec plus de 2650 espèces décrites dans environ 400 genres. Comme pour tous les cochenilles, la femelle produit une écaille protectrice cireuse sous laquelle elle se nourrit de sa plante hôte. Les écailles diaspidides sont beaucoup plus substantielles que celles de la plupart des autres familles, incorporant les exuvies des deux premiers stades nymphaux et parfois des matières fécales et des fragments de la plante hôte. Celles-ci peuvent être des structures complexes et extrêmement étanches ressemblant plutôt à une armure. Pour cette raison, ces insectes sont communément appelés cochenilles blindées. Comme il est si robuste et fermement attaché à la plante hôte, l'écaille persiste souvent longtemps après la mort de l'insecte. Certains Diaspididae africains sont fréquentés par des fourmis du genre Melissotarsus. Les fourmis semblent consommer les écailles blindées car les Diaspididae sont complètement nus lorsqu'ils sont assistés par des fourmis; le nid de fourmis lui-même reste complètement caché sous l'écorce de l'arbre.
Diaspidina/Diaspidina :
Diaspidina est une sous-tribu des cochenilles blindées. Il se produit principalement dans les Amériques et en Afrique, avec quelques espèces en Asie tropicale. Dans les Amériques, Pseudoparlatoria est le plus grand genre, suivi de Diaspis; en Afrique Diaspis est le plus grand genre. Le groupement identifié par Balachowsky en 1954 comme la sous-tribu Diaspidina, est maintenant la tribu Diaspidini. Anderson a trouvé que le groupement Diaspidina constituait un clade avec les genres principaux : Carulaspis, Diaspis et Epidiaspis. et l'un des trois clades sœurs des Diaspidini, les deux autres étant les Chionaspidina et les Fioriniina.
Diaspidinae/Diaspidinae :
Diaspidinae est la plus grande sous-famille de cochenilles blindées, avec 252 genres.
Diaspidini/Diaspidini :
Diaspidini est une tribu de cochenilles blindées.
Diaspidiotus/Diaspidiotus :
Diaspidiotus est un genre de véritables punaises appartenant à la famille des Diaspididae.Le genre a une distribution cosmopolite.Espèce : Diaspidiotus acutus (Borchsenius, 1964) Diaspidiotus aesculi (Johnson, 1896)
Diaspis/Diaspis :
Diaspis est un genre d'écailles et de cochenilles de la famille des Diaspididae. Il y a au moins 50 espèces décrites dans Diaspis.
Diaspis bromeliae/Diaspis bromeliae :
Diaspis bromeliae est une espèce de cochenille blindée de la famille des Diaspididae.
Diaspora/Diaspora :
Une diaspora (dye-AS-pər-ə) est une population dispersée dans des régions distinctes de leur lieu géographique d'origine. Historiquement, le terme était utilisé pour désigner la dispersion massive de groupes de personnes de leurs territoires indigènes, en particulier la dispersion des Juifs des anciens royaumes d'Israël et de Juda (voir diaspora juive). Alors que le mot était à l'origine utilisé pour décrire le déplacement forcé de certains peuples, "diasporas" est maintenant généralement utilisé pour décrire ceux qui s'identifient à un emplacement géographique mais résident maintenant ailleurs. Des exemples de populations diasporiques particulièrement importantes sont la diaspora assyrienne-chaldéenne-syriaque , qui a vu le jour pendant et après les premières conquêtes arabo-musulmanes et s'est poursuivie au lendemain du génocide assyrien ; les Chinois du sud et les Indiens qui ont quitté leur patrie au cours du 19e au 20e siècle; la diaspora irlandaise qui s'est formée pendant et après la Grande Famine ; la diaspora écossaise qui s'est développée à grande échelle après les Highland Clearances et Lowland Clearances ; la population nomade rom du sous-continent indien ; la diaspora italienne et la diaspora mexicaine ; les Circassiens au lendemain du génocide circassien ; la diaspora palestinienne en raison du conflit israélo-palestinien et du conflit arabo-israélien plus large ; la diaspora arménienne suite au génocide arménien ; la diaspora libanaise en raison de la guerre civile libanaise ; la population grecque qui a fui ou a été déplacée après la chute de Constantinople et le génocide grec ultérieur ainsi que les pogroms d'Istanbul ; et l'émigration des Anglo-Saxons (principalement vers l'Empire byzantin) après la conquête normande de l'Angleterre. À l'époque contemporaine, les chercheurs ont distingué les différents types de diaspora en fonction de leurs causes, telles que le colonialisme ou les migrations commerciales / de travail, ou par le type de cohérence sociale au sein de la communauté de la diaspora et ses liens avec les terres ancestrales ; certaines communautés de la diaspora entretiennent des liens culturels et politiques forts avec leur patrie. D'autres qualités qui peuvent être typiques de nombreuses diasporas sont les pensées de retour vers les terres ancestrales, le maintien de toute forme de liens avec la région d'origine ainsi que les relations avec d'autres communautés de la diaspora, et le manque d'intégration complète dans les nouveaux pays d'accueil. Les diasporas entretiennent souvent des liens avec le pays de leur affiliation historique et influencent généralement les politiques de leur pays d'accueil actuel envers leur patrie. Selon un rapport des Nations Unies de 2019, la diaspora indienne est la plus importante au monde avec une population de 17,5 millions, suivie de la diaspora mexicaine avec une population de 11,8 millions et de la diaspora chinoise avec une population de 10,7 millions.
Diaspora (Apicomplexa)/Diaspora (Apicomplexa):
Diaspora est un genre du phylum Apicomplexa, décrit pour la première fois par Léger en 1898.
Diaspora (Christian_Scott_album)/Diaspora (Christian Scott album) :
Diaspora est un album studio du trompettiste de jazz américain Christian Scott sorti le 23 juin 2017 chez Ropeadope Records. L'album est le deuxième volet de The Centennial Trilogy, Ruler Rebel et The Emancipation Procrastination étant respectivement le premier et le troisième.
Diaspora (album_GoldLink)/Diaspora (album GoldLink) :
Diaspora est le deuxième album studio du rappeur américain GoldLink, sorti le 12 juin 2019 chez RCA Records. Il fait suite à la sortie de son précédent album At What Cost (2017) et présente des apparitions invitées de Pusha T, Tyler, the Creator, Khalid, Wizkid, Jay Prince, Bibi Bourelly, WSTRN, Jackson Wang, Maleek Berry, Ari PenSmith, Lil Nei et WaveIQ.
Diaspora (album_Natacha_Atlas)/Diaspora (album_Natacha Atlas) :
Diaspora est le premier album de la chanteuse belge Natacha Atlas. Il est sorti par Nation Records en mars 1995.
Diaspora (homonymie)/Diaspora (homonymie) :
La diaspora est la dispersion d'une population de sa terre natale, en particulier les dispersions massives involontaires. À l'origine, il faisait référence à la diaspora juive. Diaspora peut aussi faire référence à :
Diaspora (roman)/Diaspora (roman) :
Diaspora est un roman de science-fiction de l'écrivain australien Greg Egan qui est apparu pour la première fois en 1997. Il est né de la nouvelle "Wang's Carpets" qui est apparue à l'origine dans l'anthologie New Legends éditée par Greg Bear (Legend, Londres, 1995) . L'histoire apparaît comme un chapitre du roman.
Diaspora (jeu_de_rôle)/Diaspora (jeu de rôle) :
Diaspora est un jeu de rôle de science-fiction "Hard" basé sur le moteur FATE d'Evil Hat Productions.
Diaspora (réseau_social)/Diaspora (réseau social) :
Diaspora (stylisé comme diaspora *) est un réseau social distribué à but non lucratif, appartenant à l'utilisateur. Il se compose d'un groupe de nœuds indépendants (appelés pods) qui interagissent pour former le réseau. Le réseau social n'appartient à aucune personne ou entité en particulier, ce qui l'empêche de faire l'objet de rachats d'entreprise ou de publicité. Selon son développeur, "notre conception distribuée signifie qu'aucune grande entreprise ne contrôlera jamais la diaspora". Le projet a été fondé par Dan Grippi, Maxwell Salzberg, Raphael Sofaer et Ilya Zhitomirskiy, étudiants au Courant Institute of Mathematical Sciences de l'Université de New York. Le groupe a reçu un financement participatif de plus de 200 000 $ via Kickstarter. Une version alpha grand public a été publiée le 23 novembre 2010. Le logiciel Diaspora est sous licence selon les termes de GNU-AGPL-3.0. Son développement est géré par la Diaspora Foundation, qui fait partie du Free Software Support Network (FSSN). Le FSSN est quant à lui dirigé par Eben Moglen et le Software Freedom Law Center. Le FSSN agit en tant qu'organisation parapluie pour le développement de la diaspora et gère l'image de marque, les finances et les actifs juridiques de la diaspora.
Diaspora (société d'épices)/Diaspora (société d'épices) :
Diaspora est une entreprise d'épices qui commercialise des épices provenant de petits agriculteurs d'Asie du Sud-Est. La société a été fondée en 2017 par l'indienne-américaine Sana Javeri Kadri et est basée dans la région de la baie de Californie. Kadri est né à Mumbai mais a vécu aux États-Unis. Elle est partie pour l'Inde en 2016 après avoir été déçue par la qualité du curcuma en vente aux États-Unis. Son enquête sur le commerce des épices l'a amenée à fonder une entreprise qui commercialise des épices provenant de petites fermes familiales; la première épice commercialisée par Diaspora était le curcuma. Depuis lors, Diaspora (dont la mission est "de perturber l'industrie avec la culture, l'équité et la joie") s'est développée pour vendre plus de 40 épices et mélanges d'épices différents, provenant de plus de 200 fermes familiales. En juillet 2022, la société a acquis un financement de 2,1 millions de dollars.
Diaspora (jeu_vidéo)/Diaspora (jeu vidéo) :
Diaspora était un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur créé par Altitude Productions. Sorti de la version bêta en juin 2000. À Noël 2000, le jeu comptait plus de 35 000 comptes d'utilisateurs enregistrés. En avril de l'année suivante, il a culminé à environ 70 000 inscriptions. Le jeu a été mis hors ligne en août 2001.
Problèmes de la diaspora/Problèmes de la diaspora :
Diaspora Problems est le quatrième album studio du groupe de hardcore américain Soul Glo. L'album est sorti le 25 mars 2022 via Epitaph Records, leur première sortie avec le label. Deux singles sont sortis avant l'album: "Jump! (Or Get Jumped by the Future!)" et "Driponomics".
Diaspora Yeshiva_Band/Diaspora Yeshiva Band :
Le Diaspora Yeshiva Band ( hébreu : להקת ישיבת התפוצות ) était un groupe de rock juif orthodoxe israélien fondé à la Diaspora Yeshiva sur le mont Sion , à Jérusalem , par des étudiants du baal techouva des États-Unis. Existant de 1975 à 1983, le groupe a infusé la musique rock et bluegrass avec des paroles juives, créant un style de musique qu'il a appelé "rock hassidique" ou "Country and Eastern". Le groupe était très populaire sur les campus universitaires du début au milieu des années 1980 et était bien connu à Jérusalem pour ses concerts du samedi soir au Tombeau de David. Il a eu une influence considérable sur la musique religieuse juive contemporaine, inspirant des groupes ultérieurs tels que Blue Fringe, 8th Day, Reva L'Sheva, Soulfarm, le Moshav Band et Shlock Rock. Quinze ans après sa dissolution, le leader du groupe Avraham Rosenblum a relancé le groupe sous le nom d'Avraham Rosenblum & Diaspora et a produit plusieurs autres albums.
Langue de la diaspora/Langue de la diaspora :
Le terme langue de la diaspora, inventé dans les années 1980, est une idée sociolinguistique faisant référence à une variété de langues parlées par des peuples aux racines communes qui se sont dispersés, sous diverses pressions et souvent à l'échelle mondiale. L'émergence et l'évolution d'une langue de la diaspora font généralement partie d'une tentative plus large de conserver l'identité culturelle.
Alphabétisation de la diaspora/Alphabétisation de la diaspora :
L'alphabétisation de la diaspora est une expression inventée par la chercheuse littéraire Vévé Clark dans son ouvrage "Developing Diaspora Literacy and Marasa Consciousness" (Spillers : 1991, 40–60). C'est la capacité de comprendre et / ou d'interpréter les significations multicouches des histoires, des mots et d'autres dictons populaires au sein d'une communauté donnée de la diaspora africaine. Ces significations remplacent celles de "...signification occidentale ou occidentalisée" (42), ce qui signifie qu'elles vont au-delà de l'interprétation littéraire littérale ou typique dans un domaine de compréhension populaire qui ne peut être reconnu que par l'œil habile dans une telle compréhension. Les lecteurs s'appuient uniquement sur une connaissance et une expérience vécue des climats sociaux, historiques et culturels des différentes cultures de la diaspora africaine comme fondement de l'interprétation.
Ministère de la diaspora/ministère de la diaspora :
Un ministère de la diaspora ou ministère des expatriés est une agence gouvernementale chargée d'interagir avec les émigrants et les expatriés du pays dans d'autres États. Dans des pays comme Israël et la Syrie, le portefeuille de la diaspora est combiné avec un autre portefeuille, comme les affaires étrangères ou l'information, afin de conférer au bureau un rôle diplomatique secondaire, spécifique à la diaspora.
Politique de la diaspora/Politique de la diaspora :
La politique de la diaspora est le comportement politique des diasporas ethniques transnationales, leur relation avec leurs pays d'origine ethnique et leurs États d'accueil, et leur rôle de premier plan dans les conflits ethniques. L'étude de la politique de la diaspora fait partie du domaine plus large des études sur la diaspora. Pour comprendre la politique d'une diaspora, il faut d'abord comprendre son contexte historique et ses attaches. Une diaspora est une communauté transnationale qui se définit comme un groupe ethnique singulier basé sur son identité commune. Les diasporas résultent de l'émigration historique d'une patrie d'origine. Dans les cas modernes, cette migration peut être historiquement documentée et la diaspora associée à un certain territoire. Que ce territoire soit en fait la patrie d'un groupe ethnique spécifique est une question politique. Plus la migration est ancienne, moins il y a de preuves de l'événement : dans le cas des Roms, la migration, la patrie et l'itinéraire de migration n'ont pas encore été déterminés avec précision. La revendication d'une patrie a toujours des connotations politiques et est souvent contestée. Les diasporas auto-identifiées accordent une grande importance à leur patrie, en raison de leur association ethnique et culturelle avec elle, surtout si elle a été « perdue » ou « conquise ». Cela a conduit des mouvements nationalistes ethniques au sein de plusieurs diasporas, aboutissant souvent à l'établissement d'une patrie souveraine. Cependant, même lorsqu'ils sont établis, il est rare que la population complète de la diaspora retourne dans sa patrie, et la communauté de la diaspora restante conserve généralement un attachement émotionnel important à la patrie et à la population coethnique qui s'y trouve. Les communautés ethniques de la diaspora sont désormais reconnues par les chercheurs comme des caractéristiques « inévitables » et « endémiques » du système international, écrivent Yossi Shain et Tamara Cofman Wittes, pour les raisons suivantes : premièrement, dans chacun des États hôtes d'une diaspora, les membres résidents peuvent s'organiser au niveau national maximiser leur influence politique. Deuxièmement, une diaspora peut exercer une pression importante dans l'arène politique intérieure de son pays d'origine concernant les questions qui préoccupent la diaspora. Dernièrement, la communauté transnationale d'une diaspora peut s'engager directement avec des États tiers et des organisations internationales, contournant ainsi les gouvernements de son pays d'origine et de son État hôte. Les diasporas sont ainsi perçues comme des entités politiques transnationales, opérant « au nom de tout leur peuple » et capables d'agir. indépendamment de tout État individuel (leur patrie ou leurs États d'accueil).
Politique de la diaspora_aux_États-Unis/Politique de la diaspora aux États-Unis :
La politique de la diaspora aux États-Unis est l'étude du comportement politique des diasporas ethniques transnationales, de leurs relations avec leurs patries ethniques et leurs États d'accueil, ainsi que de leur rôle de premier plan dans les conflits ethniques. Cet article décrit des études de cas et des théories de politologues étudiant la politique de la diaspora dans le contexte spécifique des États-Unis. L'étude générale de la politique de la diaspora fait partie du domaine plus large des études sur la diaspora.
Études sur la diaspora/Études sur la diaspora :
Les études sur la diaspora sont un domaine universitaire créé à la fin du XXe siècle pour étudier les populations ethniques dispersées, souvent appelées peuples de la diaspora. L'utilisation du terme diaspora a une connotation de réinstallation forcée, en raison de l'expulsion, de la coercition, de l'esclavage, du racisme ou de la guerre, en particulier des conflits nationalistes.
Diasporange/diasporange :
Diasporangium est un genre de moisissures aquatiques. Il contient l'unique espèce Diasporangium jonesianum, décrite en 1936 par le mycologue allemand Willy Höhnk. Connu des États-Unis et d'Allemagne, où il pousse dans le sol, D. jonesianum peut provoquer la pourriture des racines chez diverses plantes. Il a un oogone sphérique jusqu'à 25 µm de diamètre, avec une oospore qui remplit presque l'oogone.
Diaspore/Diaspore :
La diaspore, également connue sous le nom de diasporite, empholite, kaysérite ou tanatarite, est un minéral d'hydroxyde d'oxyde d'aluminium, α-AlO(OH), cristallisant dans le système orthorhombique et isomorphe avec la goethite. Il se présente parfois sous forme de cristaux aplatis, mais généralement sous forme de masses lamellaires ou écailleuses, la surface aplatie étant une direction de clivage parfait sur laquelle l'éclat est de caractère nettement nacré. Il est incolore ou blanc grisâtre, jaunâtre, parfois violet et varie de translucide à transparent. Il se distingue facilement des autres minéraux transparents incolores avec un clivage parfait et un éclat nacré - comme le mica, le talc, la brucite et le gypse - par sa plus grande dureté de 6,5–7. La gravité spécifique est de 3,4. Lorsqu'il est chauffé avant la sarbacane, il se décrépite violemment, se brisant en écailles blanches nacrées. Le minéral se présente comme un produit d'altération du corindon ou de l'émeri et se trouve dans le calcaire granulaire et d'autres roches cristallines. Des cristaux bien développés se trouvent dans les gisements d'émeri de l'Oural et à Chester, Massachusetts, États-Unis et dans le kaolin à Schemnitz en Hongrie. S'il peut être obtenu en grande quantité, il serait d'une importance économique en tant que source d'aluminium. La diaspore, avec la gibbsite et la boehmite, est un composant majeur de la bauxite de minerai d'aluminium. Elle a été décrite pour la première fois en 1801 pour un événement à Mramorsk Zavod, Sverdlovskaya Oblast, Oural moyen, Russie. Le nom, qui a été inventé par René Just Haüy, vient du grec pour διασπείρειν, disperser, en allusion à sa décrépitation lors du chauffage. diaspore turque) des monts İlbir du sud-ouest de la Turquie.
Diaspore (botanique)/Diaspore (botanique) :
En botanique , une diaspore est une unité de dispersion végétale constituée d'une graine ou d'une spore plus tous les tissus supplémentaires qui facilitent la dispersion. Dans certaines plantes à graines, la diaspore est une graine et un fruit ensemble, ou une graine et un élaiosome. Dans quelques plantes à graines, la diaspore représente la majeure partie ou la totalité de la plante et est connue sous le nom de tumbleweed. Les diaspores sont courantes chez les espèces adventices et rudérales. Collectivement, les diaspores, les graines et les spores qui ont été modifiées pour la migration sont appelées disséminules.
Récits_vietnamiens diasporiques/Récits vietnamiens diasporiques :
Les récits vietnamiens diasporiques font référence aux histoires, souvenirs et expériences écrits sur la diaspora vietnamienne. La diaspora vietnamienne est la dispersion des Vietnamiens vivant en dehors du Vietnam. Les chercheurs indiquent que la diaspora vietnamienne est unique en raison de ses «racines historiques complexes des circonstances de l'exil des réfugiés». Dans le même temps, Priscilla Koh affirme que le "Vietnam d'outre-mer" ne doit pas être regroupé en une "catégorie indifférenciée" massive, car les périodes de départ ne sont pas seulement complexes, mais leurs époques politiques doivent également être soigneusement prises en compte. Koh déclare en outre qu'au cours du XXe siècle, le Vietnam a connu plusieurs cas d '«émigration massive» en raison de la guerre, de la pauvreté, des possibilités d'étudier à l'étranger et des changements politiques. Dans de nombreux cas, les récits de la communauté diasporique vietnamienne mettent souvent au premier plan les souvenirs et les expériences. de la guerre d'avant 1975, ou des récits d'avant-guerre, et des réfugiés d'après-guerre, en particulier la chute de Saigon le 30 avril 1975. Stuart Cunningham et Tina Nguyen déclarent que de 1965 à 1975, au "plus fort" de la guerre du Vietnam , ou ce qui est souvent considéré et étiqueté comme la «guerre américaine», plus de la moitié de la population du Vietnam a été «déplacée à l'intérieur», dispersée à travers le monde et dans des «pays d'accueil» tels que les États-Unis, la France, le Canada, l'Australie, ou l'Allemagne. Il a été rapporté qu'environ cent mille Vietnamiens se trouvaient dans d'autres pays en dehors du Vietnam en 1975. Selon un rapport de 2018 du Migration Policy Institute, à la fin de la guerre du Vietnam, environ 125 000 réfugiés vietnamiens ont été évacués et amenés aux États-Unis parrainés. bases et camps de réfugiés. En 1975, les réfugiés déplacés - comme on les appelait - du Vietnam, du Laos et du Cambodge ont augmenté, permettant aux familles d'être "admises" aux États-Unis. La population d'immigrants vietnamiens a augmenté chaque décennie. Le Migration Policy Institute rapporte que plus de 1,3 million de Vietnamiens ont déménagé aux États-Unis, faisant de la communauté vietnamienne la sixième plus grande communauté à résider dans le pays. Entre les années 2012 et 2016, les immigrants du Vietnam ont souvent déménagé en Californie (39%), au Texas (13%), et dans l'État de Washington et en Floride (tous deux 4%).
Diasporidion/Diasporidion :
Diasporidion est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Diasporidion argentinense (Martins, 1962) Diasporidion duplicatum (Gounelle, 1909)
Diasporidion argentinense/ Diasporidion argentinense :
Diasporidion argentinense est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1962.
Diasporidion duplicatum/Diasporidion duplicatum :
Diasporidion duplicatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1909.
Diaspore/Diaspore :
Diasporus est un genre de grenouilles de la famille des Eleutherodactylidae. Le genre a été décrit pour la première fois en 2008. On le trouve dans le centre et le nord de l'Amérique du Sud. Elles sont parfois appelées grenouilles dink, en référence au son "tink" que les mâles émettent pendant la saison des amours.
Charbon de la diaspora/Charbon de la diaspora :
Diasporus anthrax est une espèce de grenouilles de la famille des Eleutherodactylidae. Il est endémique de Colombie où il se trouve le long de la base orientale de la Cordillère centrale et du versant ouest de la Cordillère orientale. Le nom spécifique de l'anthrax est grec pour le grec, ce qui signifie un escarboucle, une pierre précieuse rouge. Il fait référence aux taches rouges sur les surfaces cachées des membres.
Diasporus citrinobapheus / Diasporus citrinobapheus :
Diasporus citrinobapheus, ou rainfrog teinturier jaune, est une espèce de grenouilles originaire de la Cordillère de Talamanca, dans l'ouest du Panama. Il a été décrit pour la première fois en 2012. Le nom spécifique citrinobapheus est dérivé du grec citrinos (citrin-jaune) et bapheus (teinturier) faisant référence à la couleur jaune du corps qui teint les doigts en jaunâtre lorsque la grenouille est manipulée.
Diasporus diastème/Diastème diasporus :
Diasporus diastema est une espèce de grenouille de la famille des Eleutherodactylidae. Les noms communs incluent la grenouille tink commune ou la grenouille dink , soi-disant à cause du son métallique fort de "tink" que la grenouille mâle fait pendant la nuit. On le trouve en Amérique centrale, du Honduras en passant par le Nicaragua et le Costa Rica jusqu'au Panama. Ses habitats naturels sont les forêts tropicales humides de plaine et les forêts de montagne, mais il peut être très perturbé. On le trouve du niveau de la mer jusqu'à 1 620 m d'altitude. Sa couleur pendant la journée, lorsqu'il se cache, est brun grisâtre avec des taches ou des barres ; lorsqu'elle émerge la nuit et devient active, la grenouille prend une couleur rose pâle ou beige. La femelle adulte atteint jusqu'à 1 pouce (24 mm) de long et le mâle environ 3/4 pouce (21 mm). La grenouille tink n'a pas de stade de têtard nageant librement et émerge à la place comme une grenouille miniature directement de l'œuf. Les œufs sont pondus dans les broméliacées et soignés par le mâle. Le régime alimentaire de la grenouille tink se compose principalement de fourmis et d'autres arthropodes.
Diasporus gularis / Diasporus gularis :
Diasporus gularis, également connue sous le nom de grenouille voleuse Esmeraldas, est une espèce de grenouille de la famille des Eleutherodactylidae. On le trouve dans l'ouest de la Colombie (département de Córdoba au nord en passant par les départements d'Antioquia et de Chocó jusqu'aux départements de Valle del Cauca, Cauca et Nariño au sud-ouest) et dans le nord-ouest et le centre de l'Équateur (provinces d'Esmeraldas, d'Imbabura et de Chimborazo).
Diasporus hylaeformis/ Diasporus hylaeformis :
Diasporus hylaeformis , également connue sous le nom de grenouille voleuse Pico Blanco ou grenouille montagnarde dink , est une espèce de grenouille de la famille des Eleutherodactylidae . On le trouve dans les zones montagneuses humides du Costa Rica et du Panama. Ses habitats naturels sont la forêt montagnarde dense et la forêt tropicale humide. C'est une espèce nocturne abondante trouvée dans la végétation basse. À 26 mm (1,0 po) de longueur museau-évent, les femelles Diasporus hylaeformis sont les plus grandes grenouilles du genre Diasporus.
Diasporus quidditus / Diasporus quidditus :
Diasporus quidditus est une espèce de grenouilles de la famille des Eleutherodactylidae. On le trouve dans l'est du Panama et le nord-ouest de la Colombie (départements de Chocó, Antioquia et Valle del Cauca). Le nom spécifique quidditus est dérivé du mot anglais quiddity, que le descripteur John Douglas Lynch a rencontré dans le livre "Quiddities: An Intermittently Philosophical Dictionary" de Willard Van Orman Quine ; il pensait que le nom était approprié parce que l'espèce était petite et avait été confondue avec Diasporus vocator et Diasporus gularis.
Diasporus tigrillo / Diasporus tigrillo :
Diasporus tigrillo est une espèce de grenouille de la famille des Eleutherodactylidae. Il est endémique de la vallée du Rio Larí dans la province de Limón, au Costa Rica.
Bricoler de la diaspora / Bricoler de la diaspora :
Diasporus tinker est une espèce de grenouilles de la famille des Eleutherodactylidae. Il est endémique de Colombie où il est connu dans des localités dispersées entre le sud du département de Córdoba au nord en passant par les départements d'Antioquia et de Chocó jusqu'au département de Valle del Cauca au sud. Le nom spécifique tinker fait référence à l'appel publicitaire de type "tink".
Diasporus ventrimaculatus / Diasporus ventrimaculatus :
Diasporus ventrimaculatus est une espèce de grenouilles dink, du genre Diasporus. Il a été initialement décrit comme Diasporus ventrimaculatus sp. nov. dans Zootaxa en 2009.
Promoteur de diasporus / Promoteur de diasporus :
Diasporus vocator, parfois connu sous le nom de grenouille voleuse Agua Buena d'après sa localité type, Agua Buena, dans le canton de Golfito au Costa Rica, est une espèce de grenouille de la famille des Eleutherodactylidae. On le trouve entre le sud-ouest du Costa Rica et l'ouest de la Colombie sur le versant Pacifique et entre le centre du Panama et le nord de la Colombie sur le versant Atlantique. Ses habitats naturels sont des forêts de plaine et de montagne humides relativement vierges, mais il est également présent dans des forêts secondaires et des plantations d'arbres. Il est menacé par la perte de son habitat naturel.
Diaspro/Diaspro :
Diaspro peut faire référence à : Alberto Diaspro, scientifique Diaspro (sous-marin), sous-marin côtier italien de la classe Perla Diaspro, voir la liste des personnages du Winx Club
Diass Solar_Power_Station/Centrale solaire Diass :
La centrale électrique de Diass est une centrale solaire de 23 MW (31 000 ch) au Sénégal. La centrale a été mise en service le 22 mai 2022 par le président du Sénégal Macky Sall et son invité Olaf Scholz, le chancelier allemand. Le parc solaire est détenu et exploité par la Société nationale d'électricité du Sénégal (Senelec), la société parapublique nationale de service public d'électricité. La centrale électrique a été construite grâce à un financement par prêt de la Banque allemande de développement. Senelec intègre l'énergie de cette source d'énergie renouvelable dans le réseau électrique national sénégalais.
Mulet Diassanga/Mulet Diassanga :
Le mulet Diassanga (Chelon bandialensis) est une espèce de poisson à nageoires rayonnées, mulet gris de la famille des Mugilidae. On le trouve dans l'Atlantique oriental autour des côtes de l'Afrique de l'Ouest.
Diassara/Diassara :
Diassara est une ville du département de Iolonioro de la province de Bougouriba au sud-ouest du Burkina Faso. La ville compte 2 083 habitants.
Diasser/Diasser :
Diasser est une ville du département de Diébougou de la province de Bougouriba au sud-ouest du Burkina Faso. La ville compte 1 066 habitants.
Diassodou/Diassodou :
Diassodou est une ville et une sous-préfecture de la préfecture de Beyla dans la région de Nzérékoré au sud-est de la Guinée.
Diasson/Diasson :
Diasson est un village du sud-est de la Côte d'Ivoire. Elle se situe dans la sous-préfecture d'Annépé, département d'Adzopé, région de La Mé, commune des Lagunes. Diasson était une commune jusqu'en mars 2012, date à laquelle elle est devenue l'une des 1126 communes du pays qui ont été abolies.
Diassonema Mucungui/Diassonema Mucungui :
Diassonema Mucungui (né le 6 juin 1996) est un judoka angolais. Elle est médaillée de bronze aux Jeux africains et triple médaillée aux Championnats d'Afrique de judo. Elle a représenté l'Angola aux Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo, au Japon.
Diastaltique/Diastaltique :
Diastaltica est un genre de papillons de nuit de la famille des Gelechiidae. Il contient l'espèce Diastaltica separabilis, qui se trouve au Guatemala. L'envergure du papillon est d'environ 13 mm (0,51 po) et ses ailes antérieures sont brun bronzé foncé. Une bande aeneous pâle, commençant à la base de la costa, est dilatée vers le bas jusqu'au dos, et continue vers l'extérieur le long de celle-ci jusqu'au milieu, où elle est tournée vers le haut jusqu'au pli, rejoignant la branche interne d'un fascia furcate gris acier brillant , qui, descendant de la costa, à peine au-delà du milieu, renferme une tache brune allongée, transversale, près de son côté extérieur sur la cellule. Celle-ci est précédée, à mi-chemin de la base, d'une tache costale cunéiforme, oblique vers l'extérieur, luisante, gris acier, métallique. Une bande sinueuse de la même couleur commence par les cils costaux, soudainement angulés vers l'extérieur en dessous d'eux, et diffusés le long de la moitié inférieure du termen entre l'extérieur et le fascia central, ainsi que sur le dos entre les fourches de ce dernier, le noir la couleur de fond est abondamment parsemée d'écailles brun doré. Les cils terminaux sont cinéreux blanchâtres, avec une tache blanc pur sous l'apex, une ligne brun foncé le long de leur base. Les cils costaux et tornaires sont bruns. Les ailes postérieures sont brun terne.
Diastanillus / Diastanillus :
Diastanillus est un genre monotypique d'araignées naines européennes contenant la seule espèce, Diastanillus pecuarius. Il a été décrit pour la première fois par Eugène Louis Simon en 1926 et n'a été trouvé qu'en Autriche, en France et en Norvège.
Diastase/Diastase :
Une diastase (; du grec διάστασις, "séparation") est l'une quelconque d'un groupe d'enzymes qui catalyse la décomposition de l'amidon en maltose. L'alpha amylase dégrade l'amidon en un mélange de disaccharide maltose ; le trisaccharide maltotriose, qui contient trois résidus de glucose liés en α (1-4); et les oligosaccharides, connus sous le nom de dextrines, qui contiennent les branches de glucose liées en α (1-6). La diastase a été la première enzyme découverte. Il a été extrait d'une solution de malt en 1833 par Anselme Payen et Jean-François Persoz, chimistes dans une sucrerie française. Le nom "diastase" vient du mot grec διάστασις (diastasis) (une séparation, une séparation), car lorsque la purée de bière est chauffée, l'enzyme provoque la transformation rapide de l'amidon de la graine d'orge en sucres solubles et donc la séparation de l'enveloppe. du reste de la semence. Aujourd'hui, "diastase" fait référence à toute α-, β- ou γ-amylase (qui sont toutes des hydrolases) qui peut décomposer les glucides. Le suffixe -ase couramment utilisé pour nommer les enzymes était dérivé du nom diastase. Lorsqu'il est utilisé comme un médicament pharmaceutique, la diastase a le code ATC A09AA01 (WHO). Les amylases peuvent également être extraites d'autres sources, notamment les plantes, la salive et le lait.
Diastasis/Diastase :
La diastasie peut se référer à : La diastasis (pathologie) est la séparation des parties du corps qui sont normalement jointes, comme la séparation de certains muscles abdominaux pendant la grossesse, ou des os adjacents sans fracture La diastasis (physiologie) est le stade intermédiaire de la diastole pendant le cycle d'un battement de coeur
Diastasis (pathologie) / Diastasis (pathologie):
En pathologie, la diastasis est la séparation de parties du corps qui sont normalement jointes, comme la séparation de certains muscles abdominaux pendant la grossesse, ou des os adjacents sans fracture.
Diastasis (physiologie) / Diastasis (physiologie):
En physiologie, la diastasis est le stade intermédiaire de la diastole pendant le cycle d'un battement de cœur, où le remplissage passif initial des ventricules cardiaques a ralenti, mais avant que les oreillettes ne se contractent pour terminer le remplissage actif.
Diastasis recti/Diastasis recti :
Diastasis recti, ou diastasis rectus abdominis, est défini comme un écart d'environ 2,7 cm ou plus entre les deux côtés du muscle rectus abdominis. La distance entre les muscles droit et gauche de l'abdomen est créée par l'étirement de la linea alba, une gaine conjonctive de collagène créée par les insertions d'aponévrose de l'abdomen transversal, de l'oblique interne et de l'oblique externe. Cette condition n'a pas de morbidité ou de mortalité associée. Le diastasis du muscle droit de l'abdomen survient le plus souvent chez les nouveau-nés et les femmes enceintes ; cependant, il peut survenir chez n'importe quelle femme ou homme adulte. Chez le nouveau-né, le rectus abdominis n'est pas complètement développé et peut ne pas être scellé sur la ligne médiane. Le diastasis recti est plus fréquent chez les nouveau-nés prématurés. Chez les femmes enceintes ou post-partum, la condition est causée par l'étirement du rectus abdominis par l'utérus en croissance. Elle est plus fréquente chez les femmes multipares (femmes qui ont eu plusieurs grossesses) en raison d'épisodes répétés d'étirement. Lorsque le défaut survient pendant la grossesse, l'utérus peut parfois être vu bombé à travers la paroi abdominale sous la peau. Les femmes non enceintes sont plus susceptibles de développer une diastasis recti lorsqu'elles ont plus de 35 ans ou avec un poids élevé à la naissance de l'enfant, une grossesse multiple ou des grossesses multiples. Des causes supplémentaires peuvent être attribuées à des exercices abdominaux excessifs après le premier trimestre de la grossesse. L'entraînement en force de tous les muscles du tronc, y compris le muscle droit de l'abdomen, peut ou non réduire la taille de l'écart chez les femmes enceintes ou post-partum. Les craquements peuvent augmenter la séparation diastasis recti. Tous les exercices correctifs doivent consister à tirer sur les muscles abdominaux plutôt qu'à les pousser vers l'extérieur. Dans les cas extrêmes, la diastasis recti est corrigée par une intervention de chirurgie esthétique connue sous le nom d'abdominoplastie en créant une plicature ou un pliage de la linea alba et en la suturant ensemble, ce qui se traduit par une paroi abdominale plus serrée.
Diastata/Diastata :
Diastata est un genre de mouches et fait partie de la famille des Diastatidae.
Diastata adusta/Diastata adusta :
Diastata adusta est une espèce de mouche de la famille des Diastatidae. On le trouve au Paléarctique.
Diastata costata / Diastata costata :
Diastata costata est une espèce de mouche de la famille des Diastatidae. On le trouve au Paléarctique.
Diastata fuscula/Diastata fuscula :
Diastata fuscula est une espèce de mouche de la famille des Diastatidae. On le trouve au Paléarctique.
Diastata nebulosa / Diastata nebulosa :
Diastata nebulosa est une espèce de mouche de la famille des Diastatidae. On le trouve au Paléarctique.
Diastatée/Diastée :
Diastatea est un genre de plantes originaires d'Amérique latine, principalement au Mexique et en Amérique centrale, mais avec une espèce s'étendant vers le sud le long des Andes jusqu'en Argentine. Diastatea costaricensis McVaugh - Guatemala, Honduras, Nicaragua, Costa Rica Diastatea expansa McVaugh - centre du Mexique Diastatea ghiesbreghtii (Kuntze) E.Wimm - sud-ouest du Mexique Diastatea micrantha (Kunth) McVaugh - répandu du centre du Mexique à la région de Jujuy au nord de l'Argentine Diastatea tenera ( A.Gray) McVaugh - sud du Mexique et Guatemala Diastatea virgata Scheidw. - sud du Mexique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ecebalia thyrraenica

Ecclesine/Ecclesine : Ecclesine est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Patrick Ecclesine, ph...