Rechercher dans ce blog

dimanche 4 septembre 2022

Deutsch-Franzoesisches Gymnasium Freiburg


Livres deutérocanoniques/Livres deutérocanoniques :
Les livres deutérocanoniques (du grec signifiant "appartenant au second canon") sont des livres et des passages considérés par l'Église catholique, l'Église orthodoxe orientale, les Églises orthodoxes orientales et l'Église assyrienne d'Orient comme des livres canoniques de l'Ancien Testament, mais que les confessions protestantes considèrent comme des apocryphes. Ils datent de 300 avant JC à 100 après JC, principalement de 200 avant JC à 70 après JC, avant la séparation définitive de l'église chrétienne du judaïsme. Alors que le Nouveau Testament ne cite jamais directement ou ne nomme pas ces livres, les apôtres ont le plus fréquemment utilisé et cité la Septante, qui les inclut. Certains disent qu'il y a une correspondance de pensée, et d'autres voient des textes de ces livres être paraphrasés, mentionnés ou évoqués à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament, en particulier dans les épîtres pauliniennes, en fonction dans une large mesure de ce qui est considéré comme une référence. il n'y a pas de consensus scientifique quant au moment où le canon de la Bible hébraïque a été fixé, certains érudits soutiennent que le canon hébreu a été établi bien avant le 1er siècle après JC - même dès le 4ème siècle avant JC, ou par la dynastie hasmonéenne (140-40 avant JC ). La traduction de la Septante de la Bible hébraïque en grec, que l'église chrétienne primitive utilisait comme son Ancien Testament, comprenait tous les livres deutérocanoniques. Le terme distinguait ces livres à la fois des livres protocanoniques (les livres du canon hébreu) ​​et des apocryphes bibliques (livres d'origine juive qui étaient parfois lus dans les églises chrétiennes comme des Écritures mais qui n'étaient pas considérés comme canoniques). Le Concile de Rome ( 382 après JC) a défini une liste de livres d'Écritures comme canoniques. Il comprenait la plupart des livres deutérocanoniques.
Deutérocharacium/Deutérocharacium :
Deuterocharacium est un genre d'algues vertes de la famille des Characiacées.
Deutérocohnie/Deutérocohnie :
Deuterocohnia est un genre de plantes de la famille des Bromeliaceae, sous-famille des Pitcairnioideae, endémique d'Amérique du Sud. Le genre porte le nom de Ferdinand Julius Cohn, botaniste et bactériologiste juif. Les plantes autrefois décrites comme appartenant au genre Abromeitiella ont été réévaluées et reclassées au sein de Deuterocohnia suite à une analyse ADN moderne.
Deuterocohnia bracteosa/Deuterocohnia bracteosa :
Deuterocohnia bracteosa est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est endémique de Bolivie.
Deuterocohnia brevifolia/Deuterocohnia brevifolia :
Deuterocohnia brevifolia est une espèce de plante de la famille des Broméliacées. Cette espèce est originaire d'Argentine et de Bolivie, mais est également populaire comme plante d'intérieur en pot ou couvre-sol ailleurs. Espèce terrestre, elle préfère le soleil ou l'ombre légère et peut pousser dans de grands tapis denses de feuilles dans des conditions appropriées.
Deuterocohnia brevispicata/Deuterocohnia brevispicata :
Deuterocohnia brevispicata est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est endémique de Bolivie.
Deuterocohnia chrysantha/Deuterocohnia chrysantha :
Deuterocohnia chrysantha est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est endémique du Chili.
Deuterocohnia digitata/Deuterocohnia digitata :
Deuterocohnia digitata est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est originaire de Bolivie.
Deuterocohnia glandulosa/Deuterocohnia glandulosa :
Deuterocohnia glandulosa est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est endémique de Bolivie.
Deuterocohnia longipetala/Deuterocohnia longipetala :
Deuterocohnia longipetala est une espèce de plante à fleurs de la famille des Broméliacées. Il est originaire de Bolivie.
Deuterocohnia lorentziana/Deuterocohnia lorentziana :
Deuterocohnia lorentziana est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est originaire de Bolivie.
Deuterocohnia lotteae/Deuterocohnia lotteae :
Deuterocohnia lotteae est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est endémique de Bolivie à des altitudes de 2500 à 3000 mètres.
Deuterocohnia meziana/Deuterocohnia meziana :
Deuterocohnia meziana est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est originaire de Bolivie.
Deuterocohnia scapigera/Deuterocohnia scapigera :
Deuterocohnia scapigera est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est endémique de Bolivie.
Deuterocohnia schreiteri/Deuterocohnia schreiteri :
Deuterocohnia schreiteri est une espèce végétale du genre Deuterocohnia.
Deuterocohnia strobilifera/Deuterocohnia strobilifera :
Deuterocohnia strobilifera est une espèce végétale du genre Deuterocohnia. Cette espèce est originaire de Bolivie.
Deutérocopus/Deutérocopus :
Deuterocopus est un genre de papillons de nuit de la famille des Pterophoridae. Le genre a été décrit par Philipp Christoph Zeller en 1851.
Deuterocopus albipunctatus/Deuterocopus albipunctatus :
Deuterocopus albipunctatus est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. L'espèce a été décrite par Thomas Bainbrigge Fletcher en 1910. Elle est connue du Japon (Honshu, Shikoku, Kyushu, Tsushima, Yaku-shima), de Corée et de Chine. La longueur des ailes antérieures est d'environ 7 mm. Les larves se nourrissent d'Ampelopsis glandulosa, de Vitis thunbergii et de Vitis vinifera. Ils se nourrissent du bouton floral, de la fleur et probablement du fruit de leur plante hôte. La pupe est généralement attachée à une tige florale ou à un pétiole de la plante hôte et se dirige vers la tige principale. La période nymphale est de 8 à 10 jours en septembre et octobre. Cette espèce passe l'hiver au stade adulte.
Alopecodes Deuterocopus/Alopecodes Deuterocopus :
Deuterocopus alopecodes est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. On le trouve en Inde. L'envergure est de 10–11 mm. La tête et le thorax sont ferrugineux parsemés de fuscous foncé, bien que ce dernier soit jaune blanchâtre dessous. Les antennes sont noires, bordées et ponctuées de blanc. Les ailes antérieures sont ferrugineuses, variablement irrouillées (tachetées) de fuscous foncé. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, bien que le troisième segment soit ferrugineux. Les larves ont été trouvées sur une espèce de vigne et celle-ci est présumée être la plante hôte.
Deutérocopus atrapex/Deutérocopus atrapex :
Deuterocopus atrapex est un papillon de nuit de la famille des Pterophoridae décrit par Thomas Bainbrigge Fletcher en 1909. Il a été enregistré au Sri Lanka, Assam, Selangor, les collines de Tenasserim, au sud-est de Bornéo, Ternate, l'île d'Ambon, Batian, le sud de Sulawesi, le Sangihe Îles, Halmahera, Neu Pommern, le nord de la Nouvelle-Guinée, les îles Kei, les îles D'Entrecasteaux et le Queensland.
Deutérocopus bathychasma/Deutérocopus bathychasma :
Deuterocopus bathychasma est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae décrit par Thomas Bainbrigge Fletcher en 1910. On le trouve à Sumbawa en Indonésie.
Deuterocopus deltoptilus/Deuterocopus deltoptilus :
Deuterocopus deltoptilus est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. Il est connu de l'Ouganda.
Deuterocopus devosi/Deuterocopus devosi :
Deuterocopus devosi est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. Il est connu de Nouvelle-Guinée. L'envergure est d'environ 10 mm. Les adultes volent en mars et en novembre.
Deuterocopus famulus/Deuterocopus famulus :
Deuterocopus famulus est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. On le trouve aux Moluques.
Deuterocopus honoratus/Deuterocopus honoratus :
Deuterocopus honoratus est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. On le trouve dans le Queensland, en Australie.
Deuterocopus issikii/Deuterocopus issikii :
Deuterocopus issikii est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. Il est connu de Nouvelle-Guinée. La longueur des ailes antérieures est d'environ 5,5 mm.
Deuterocopus melanota/Deuterocopus melanota :
Deuterocopus melanota est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. Il a été décrit par Thomas Bainbrigge Fletcher en 1910 et on le trouve en Malaisie et au Sri Lanka.
Deuterocopus papuaensis/Deuterocopus papuaensis :
Deuterocopus papuaensis est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée.
Deuterocopus planeta/Deuterocopus planeta :
Deuterocopus planeta est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. On le trouve de l'Inde, à travers l'Asie du sud-est et l'archipel indonésien. L'envergure est de 10–11 mm. Les larves ont été enregistrées se nourrissant des fleurs de Leea sambucina.
Deuterocopus ritsemae/Deuterocopus ritsemae :
Deuterocopus ritsemae est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. On le trouve en Inde, au Sri Lanka, à Bornéo, aux Moluques et en Nouvelle-Guinée. L'envergure est d'environ 11 mm. La tête est ferrugineuse et les antennes sont ferrugineuses ternes, délicatement tachetées de blanc le long de leur face supérieure. Le thorax est ferrugineux avec deux taches blanc jaunâtre mal définies. Les ailes antérieures sont ferrugineuses brillantes brillantes. Les ailes postérieures sont ferrugineuses foncées avec une teinte violacée sur les franges. Les larves ont été trouvées sur Leea sambucina qui est présumée être la plante hôte.
Deuterocopus socotranus/Deuterocopus socotranus :
Deuterocopus socotranus est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. On le trouve de l'Inde et du Sri Lanka à Taïwan et au Japon et à travers l'Asie du Sud-Est jusqu'à la Nouvelle-Guinée et l'Australie, où on le trouve de Townsville à Brisbane dans le Queensland. Il est également présent en Afrique (notamment au Nigeria et au Malawi), à Oman et au Yémen. L'envergure est d'environ 20 mm. Les ailes sont orange, avec de multiples lobes. Des larves ont été signalées sur Vitis lanata, Vitis quadrangularis, Vitis quinquangularis et Cayratia trifolia.
Deuterocopus tengstroemi/Deuterocopus tengstroemi :
Deuterocopus tengstroemi est un papillon nocturne de la famille des Pterophoridae. Il est connu de Java et du Queensland, en Australie. Des larves ont été observées se nourrissant de Vitis quadrangularis.
Deutérodiscoelius/Deuterodiscoelius :
Deuterodiscoelius est un genre australien de guêpes potières. It contains the following species: Deuterodiscoelius australensis (Perkins, 1914) Deuterodiscoelius confuses Giordani Soika, 1969 Deuterodiscoelius ephippium (Saussure, 1855) Deuterodiscoelius insignis (Saussure, 1856) Deuterodiscoelius pseudospinosus Giordani Soika, 1969 Deuterodiscoelius spinosus (Saussure, 1856) Deuterodiscoelius verreauxii (Saussure , 1852)
Deutérodon/Deutérodon :
Deuterodon est un genre de characins des bassins fluviaux du sud et du sud-est du Brésil (Rio Grande do Sul à Espírito Santo), avec une seule espèce au statut taxonomique incertain, D. potaroensis, de Guyane. Ce sont de petits poissons qui atteignent jusqu'à 12,6 cm (5,0 po) de longueur totale. Ce sont des omnivores avec une structure buccale spécialisée qui leur permet de gratter les algues et les débris du substrat rocheux.
Deutérogonaire/Deutérogonaire :
Deuterogonaria est un genre de vers appartenant à la famille des Haploposthiidae. Les espèces de ce genre se trouvent en Amérique. )
Deutérogonie/Deutérogonie :
Deuterogonia est un genre de papillon monotypique appartenant à la famille des Oecophoridae décrit par Rebel en 1901. Sa seule espèce, Deuterogonia pudorina, a été décrite par Wocke en 1857 sous le nom de Gelechia pudorina. L'espèce est originaire d'Eurasie.
Deuterogoniinae/Deuterogoniinae :
Deuterogoniinae est une sous-famille de papillons de nuit de la famille des Oecophoridae.
Deutérolysine/Deutérolysine :
La deutérolysine (EC 3.4.24.39, Penicillium roqueforti protéase II, protéinase neutre microbienne II, métalloprotéinase acide, protéinase neutre II, métalloprotéinase de Pénicillium roqueforti) est une enzyme. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante Clivage préférentiel des liaisons avec les résidus hydrophobes dans P1' ; également les liaisons Asn3-Gln et Gly8-Ser dans la chaîne B de l'insulineCette enzyme est présente dans Penicillium roqueforti, P. caseicolum, Pyricularia oryzae, Aspergillus sojae et A. oryzae.
Deutéromallotus/Deutéromallotus :
Deuteromallotus est un genre malgache de plantes de la famille des Euphorbiaceae. Le genre compte 2 espèces.
Deuteronilus Mensae/Deuteronilus Mensae :
Deuteronilus Mensae est une région de Mars de 937 km de diamètre et centrée à 43,9 ° N 337,4 ° W / 43,9 ; -337,4. Il couvre 344°–325° Ouest et 40°–48° Nord. La région de Deuteronilus se trouve juste au nord d'Arabia Terra et est incluse dans le quadrilatère d'Ismenius Lacus. C'est le long de la frontière de dichotomie, c'est-à-dire entre les anciennes hautes terres du sud fortement cratérisées et les basses plaines de l'hémisphère nord. La région contient un terrain noueux à sommet plat qui peut avoir été formé par des glaciers à un moment donné dans le passé. Deuteronilus Mensae est à l'ouest immédiat de Protonilus Mensae et Ismeniae Fossae. Les glaciers persistent dans la région à l'époque moderne, avec au moins un glacier dont on estime qu'il s'est formé aussi récemment qu'il y a 100 000 à 10 000 ans. Des preuves récentes du radar du Mars Reconnaissance Orbiter ont montré que certaines parties de Deuteronilus Mensae contiennent effectivement de la glace.
Deutéronode/Deutéronode :
Deuteronoda est un genre de coléoptères de la sous-famille des Eumolpinae. Ils sont connus d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud.
Code Deutéronomique/Code Deutéronomique :
Le Code Deutéronomique est le nom donné par les universitaires au code de droit énoncé dans les chapitres 12 à 26 du Livre du Deutéronome dans la Bible hébraïque. Le code décrit une relation spéciale entre les Israélites et Yahweh et fournit des instructions couvrant "une variété de sujets, y compris les cérémonies religieuses et la pureté rituelle, le droit civil et pénal et la conduite de la guerre". Ils sont similaires à d'autres recueils de lois trouvés dans la Torah (les cinq premiers livres du Tanakh) tels que le Code de l'Alliance à Exode 20-23, à l'exception de la partie traitant du Décalogue éthique, qui est généralement traitée séparément. Ce traitement séparé ne découle pas d'un souci de paternité, mais simplement du fait que le Décalogue éthique est traité académiquement comme un sujet à part entière. La quasi-totalité du Deutéronome est présentée comme les derniers discours de Moïse, commençant par une introduction historique ainsi qu'une deuxième introduction qui développe le Décalogue éthique, et se terminant par des discours d'exhortation et des derniers mots d'encouragement. Entre ceux-ci se trouve le code de la loi, en Deutéronome 12–26. Dans l'érudition critique, cette partie, ainsi que la majorité du reste du Deutéronome, a été écrite par le Deutéronome.
Deutéronome/Deutéronome :
Le Deutéronome, abrégé en Dtr ou simplement D, peut se référer soit au document source sous-jacent aux chapitres principaux (12-26) du Livre du Deutéronome, soit à «l'école» plus large qui a produit tout le Deutéronome ainsi que le Deutéronomiste. l'histoire de Josué, des Juges, de Samuel, des Rois, et aussi du Livre de Jérémie. Les adjectifs « Deutéronomique » et « Deutéronomiste » sont parfois utilisés de manière interchangeable ; s'ils sont distingués, alors le premier fait référence au noyau du Deutéronome et le second à tout le Deutéronome et à l'histoire. Le Deutéronome est l'une des sources identifiées par la critique des sources comme sous-jacente à une grande partie de la Bible hébraïque. Parmi les érudits critiques des sources, il est généralement admis que le Deutéronome et l'histoire deutéronomiste sont originaires indépendamment des livres de la Genèse, de l'Exode, du Lévitique et des Nombres (les quatre premiers livres de la Torah, parfois appelés le "Tetrateuch", dont les sources sont les livres sacerdotaux source et le Jahwist), et l'histoire des Livres des Chroniques ; la plupart des érudits en font remonter la totalité ou la majeure partie à l'exil babylonien (VIe siècle avant notre ère) et l'associent à la refonte éditoriale du Tetrateuque et de Jérémie.
Deutéronome/Deutéronome :
Deutéronome peut faire référence à : Deutéronome, le cinquième livre de la Bible hébraïque Deutéronome (groupe), un groupe de death metal chrétien Deutéronome - Der Tag des jüngsten Gerichts, un film d'horreur suisse de 2004
Deutéronome (bande)/Deutéronome (bande) :
Deuteronomium est un groupe de death metal chrétien formé en 1993, à Jyväskylä, en Finlande, l'un des groupes les plus anciens et les plus influents de Finlande dans ce genre. . Leur premier EP Tribal Eagle est, selon le magazine Ristillinen, le premier CD de métal chrétien finlandais. Tribal Eagle et le premier album Street Corner Queen sont également considérés comme des morceaux de l'histoire du métal chrétien. Le bassiste Manu Lehtinen et le guitariste/chanteur Miika Partala - également connu pour les groupes Stoner Kings, Icon Clan, No Man's Band et Feiled, ont créé le label Little Rose Productions qui a signé des groupes tels que Immortal Souls. Au plus fort de leur carrière avant que le groupe ne se sépare pendant six ans en 2001, Deuteronomium est devenu un groupe de renommée internationale : à un moment donné, ils ont fait la une des festivals étrangers tels que le festival Seaside en Norvège avec Narnia et Newsboys comme premières parties. Il est également à noter que Deuteronomium était auparavant parrainé par le Dr Pepper. Deuteronomium a commencé à influencer des groupes ultérieurs tels que les métalleux folkloriques ukrainiens Holy Blood . En juin 2006, le groupe a joué un concert de retour en tant que tête d'affiche du plus grand festival non alcoolisé du milieu de l'été en Finlande, OHM-Fest. Deuteronomium a tourné un DVD, Spelled Alive, du concert de retour. En décembre 2006, le groupe s'est officiellement reformé et a rapidement été la tête d'affiche du plus grand festival de métal chrétien de Finlande, Immortal Metal Fest. En août 2008, le groupe a sorti son troisième album intitulé From the Midst of the Battle , qui, le 20 août, a culminé à la 11e place du classement officiel finlandais des 40 meilleurs albums.
Deutéronome -_Der_Tag_des_j%C3%BCngsten_Gerichts/Deutéronome - Der Tag des jüngsten Gerichts :
Deutéronome - Der Tag des jüngsten Gericht (en anglais : Deutéronome - Le Jour du Jugement) est un film d'horreur suisse de 2004écrit et réalisé par Roger Grolimund et co-écrit par Franziska Lehmann. Une sortie directe en vidéo, elle met en vedette Samuel Binkert dans le rôle de Michael Luhser, un perdant chanceux qui commence à punir les pécheurs à la demande d'un ange joué par Denise Meili.
Deutéronome/Deutéronome :
Deuteronomos est un genre de papillons de nuit de la famille des Geometridae.
Deutéronome (homonymie)/Deutéronome (homonymie) :
Le Deutéronome est le cinquième livre de l'Ancien Testament chrétien et de la Torah juive. Deutéronome peut également faire référence à : Dewey Duck, nom complet Deutéronome Duck dans Quack Pack Deutéronome (groupe), un groupe de power pop psychédélique américain Old Deutéronome, un personnage du livre de TS Eliot's Old Possum's Book of Practical Cats
Deutéronome 22/Deutéronome 22 :
Deutéronome 22 est le vingt-deuxième chapitre du Livre du Deutéronome dans la Bible hébraïque ou l'Ancien Testament de la Bible chrétienne. Le livre fait partie des Livres de la Torah. Ce chapitre contient des réglementations concernant le vol de biens, la protection de la vie, les mœurs et la violence dans les relations sexuelles.
Deutéronome Rabba/Deutéronome Rabba :
Deutéronome Rabbah ( hébreu : דברים רבה ) est une aggadah ou un commentaire homilétique sur le livre du Deutéronome . Il ne contient pas de commentaires courants sur tout le livre du Deutéronome. Il se compose plutôt de 25 homélies complètes et indépendantes (et de deux fragmentaires) sur 27 sections du Deutéronome, dont la plupart sont reconnaissables comme sedarim (les leçons sabbatiques pour le culte public selon le cycle triennal palestinien). Le commentaire ne couvre qu'un seul verset, ou quelques versets, de chaque section.
Deutérophlébie/Deutérophlébie :
Le genre de mouches Deuterophlebia est le seul membre de la petite famille monogénérique des Deuterophlebiidae ou moucherons des montagnes. Les adultes ont de larges ailes en forme d'éventail et les mâles ont des antennes extrêmement longues qu'ils utilisent lorsqu'ils se disputent des territoires au-dessus de l'eau courante, en attendant que les femelles éclosent. Les larves se produisent dans les cours d'eau au débit rapide et sont facilement reconnaissables à leurs antennes fourchues et aux fausses pattes sur l'abdomen. Une classification place cette famille dans son propre infra-ordre Deuterophlebiomorpha, mais cela n'a pas été largement accepté. Une phylogénie récente de l'ensemble de l'ordre des diptères les place comme groupe frère de toutes les autres mouches.
Deutérophlébie shasta/Deutérophlébie shasta :
Deuterophlebia shasta est une espèce de moucheron des montagnes de la famille des Deuterophlebiidae.
Deutérophyse/Deutérophyse :
Deuterophysa est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae décrit par Warren en 1889.
Deutérophyse albilunalis/Deutérophyse albilunalis :
Deuterophysa albilunalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1913. On le trouve en Guyane française.
Deuterophysa baracalis/Deuterophysa baracalis :
Deuterophysa baracoalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Schaus en 1924. On le trouve à Cuba.
Deuterophysa biconicalis/Deuterophysa biconicalis :
Deuterophysa biconicalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1918. On le trouve en Colombie.
Deuterophysa coniferalis/Deuterophysa coniferalis :
Deuterophysa coniferalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1918. On le trouve en Colombie.
Deuterophysa costimaculalis/Deuterophysa costimaculalis :
Deuterophysa costimaculalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Warren en 1889. On le trouve au Brésil.
Deutérophyse fernaldi/Deutérophyse fernaldi :
Deuterophysa fernaldi est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Eugene G. Munroe en 1983. On le trouve à Cuba et dans le sud-est des États-Unis, où il a été signalé en Floride. Des adultes ont été observés en vol de janvier à octobre et en décembre en Floride. Les larves se nourrissent de Psychotria nervosa.
Deuterophysa flavidalis/Deuterophysa flavidalis :
Deuterophysa flavidalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1918. On le trouve en Colombie.
Deuterophysa grisealis/Deuterophysa grisealis :
Deuterophysa grisealis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1917. On le trouve au Malawi.
Deuterophysa luniferalis/Deuterophysa luniferalis :
Deuterophysa luniferalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1913. On le trouve au Brésil.
Deuterophysa obregonalis/Deuterophysa obregonalis :
Deuterophysa obregonalis est un papillon de la famille des Crambidae. On le trouve au Mexique.
Deuterophysa pallidifimbria/Deuterophysa pallidifimbria :
Deuterophysa pallidifimbria est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Paul Dognin en 1909. On le trouve en Guyane française.
Deuterophysa purpurealis/Deuterophysa purpurealis :
Deuterophysa purpurealis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1913. On le trouve en Colombie.
Deuterophysa sanguiflualis/Deuterophysa sanguiflualis :
Deuterophysa sanguiflualis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1913. On le trouve en Jamaïque.
Deuterophysa subrosea/Deuterophysa subrosea :
Deuterophysa subrosea est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Warren en 1892. On le trouve au Brésil (São Paulo).
Deutéropodes/Deutéropodes :
Les deutéropodes ou « arthropodes du groupe souche supérieur » sont un clade proposé d'arthropodes dont les membres se distinguent par une réorganisation anatomique de la région de la tête, à savoir l'apparition d'une première paire d'appendices différenciée (la paire « deutocérébrale »), une tête multisegmentée et une complexe hypostome/labrum. Le clade contient tous les arthropodes vivants (c'est-à-dire les chélicères et les mandibules) ainsi que plusieurs groupes de fossiles qui partagent ces caractéristiques (par exemple, les fuxianhuiids, les megacheirans et les artiopodes), tout en excluant d'autres groupes fossiles qui sont plus « basaux » ou « primitifs » (par exemple, les anomalocarides et lobopodiens).
Deutéros/Deutéros :
Deuteros : The Next Millennium est la suite du jeu vidéo de stratégie de science-fiction Millennium 2.2, édité par Activision pour Amiga et Atari ST. Ian Bird a conçu et écrit le jeu, avec des graphismes de Jai Redman et une musique de Matt Bates.
Deutérosaure/Deutérosaure :
Deuterosaurus est un genre éteint de thérapsides dinocéphales, l'une des synapsides non mammifères dominant la terre à la fin du Paléozoïque.
Deuterosminthurus/Deuterosminthurus :
Deuterosminthurus est un genre de collemboles appartenant à la famille des Bourletiellidae. Les espèces de ce genre se trouvent en Europe et en Amérique du Nord.
Deuterosminthurus bisetosus/Deuterosminthurus bisetosus :
Deuterosminthurus bisetosus est une espèce de collembole découverte vivant sur le balai Genista hispanica dans la communauté autonome de Navarre en Espagne. Ce petit collembole globuleux (jusqu'à 1,4 mm de longueur) est jaune, généralement, mais pas toujours, avec des marques brun rougeâtre variables sur le dos. Environ 10% des exemples observés se sont avérés être l'hôte d'une nouvelle espèce d'acarien rouge qui a été nommée Polydiscia deuterosminthurus. Ces acariens, qui chevauchent le dos de leurs hôtes attachés juste derrière la tête, constituent clairement un fardeau majeur car ils représentent en moyenne un tiers de la longueur de D. bisetosus. Ce collembole a été observé sur sa plante hôte en mai et juin mais la quitte lorsque la température de l'air augmente (les collemboles de ce type sont particulièrement sensibles à la dessiccation). Reste à découvrir où ces créatures (et leurs parasites) passent le reste de l'année.
Deutérosome/Deutérosome :
En biologie cellulaire, un deutérosome est une structure protéique au sein d'une cellule multiciliée (telle qu'une cellule épithéliale des voies respiratoires) qui produit plusieurs centrioles. La plupart des cellules du corps humain possèdent un cil primaire, une saillie relativement petite de la membrane cellulaire qui ressemble à un bâton ou à un doigt au microscope électronique. Le cil primaire est généralement utilisé par la cellule comme organite sensoriel ou antenne. Certaines cellules, cependant, ont de nombreux cils qu'elles utilisent pour générer un flux de fluide dirigé. Les exemples incluent les cellules épithéliales des voies respiratoires dans lesquelles plusieurs cils sont utilisés pour l'élimination du mucus, l'oviducte, dans lequel les cils aident l'œuf à migrer vers l'utérus, et d'autres. Chaque cil a un corps basal formé d'un centriole auquel il est ancré et à partir duquel il commence à se développer après chaque division cellulaire, lorsqu'une nouvelle cellule fille se forme. Les centrioles se répliquent généralement une fois pendant la division cellulaire, permettant ainsi un seul cil pour une cellule fille. Les cellules multiciliées, en revanche, doivent produire plus de 100 centrioles pour développer plusieurs cils. Ce problème est résolu par l'existence du deutérosome, une structure que l'on pense être formée d'un matériau filamenteux amorphe et capable de fabriquer plusieurs centrioles à la fois. La preuve de l'existence du deutérosome est venue pour la première fois de travaux de microscopie électronique dans divers tissus multiciliés. Il a été constaté que la duplication des centrioles et la génération de novo de centrioles se produisent dans de telles cellules. La génération de nouveaux centrioles qui serviront de corps basaux à plusieurs cils est due à une structure cytoplasmique, appelée « deutérosome » par Sorokin.
Deutérostégane/Deutérostégane :
Deuterostegane est un genre de papillons de nuit de la famille des Geometridae.
Deutérostome/Deutérostome :
Les deutérostomies (; lit. « seconde bouche » en grec) sont des animaux généralement caractérisés par la formation de leur anus avant leur bouche pendant le développement embryonnaire. Le clade frère du groupe est Protostomia, des animaux dont le développement du tube digestif est plus varié. Quelques exemples de deutérostomes comprennent les vertébrés (et donc les humains), les étoiles de mer et les crinoïdes. Dans la deutérostomie, la première ouverture de l'embryon en développement (le blastopore) devient l'anus, tandis que la bouche se forme plus tard sur un site différent. C'était initialement la caractéristique distinctive du groupe, mais la deutérostomie a depuis été découverte également parmi les protostomiens. Ce groupe est également connu sous le nom d'entérocoélomates, car leur coelome se développe par entérocoelie. Les trois principaux clades de deutérostomes sont les Chordata (par exemple les vertébrés), les Echinodermata (par exemple les étoiles de mer) et les Hemichordata (par exemple les vers à gland). Avec Protostomia et leur groupe externe Xenacoelomorpha, ceux-ci composent les Bilateria, des animaux à symétrie bilatérale et à trois couches germinales.
Deutérothérium/Deutérothérium :
Deuterotherium est un genre éteint d'ongulés indigènes d'Amérique du Sud, qui a vécu pendant l'ère Deseadan de l'Oligocène dans ce qui est aujourd'hui l'Argentine. Son espèce type est Deuterotherium distichum. Il a été nommé par Florentino Ameghino en 1895. L'holotype de Deuterotherium distichum est un calcanéum. Il était autrefois identifié comme un litopterne protérothériide. En 1999, Shockey a fait valoir que Deuterotherium n'était certainement pas un litopterne et l'a interprété comme un notoongulé notohippide. Dans une recherche de Soria publiée à titre posthume en 2001, Soria considérait Deuterotherium comme un nomen dubium.
Deutérotinée/Deutérotinée :
Deuterotinea est un genre de papillons de nuit de la famille des Eriocottidae.
Deuterotinea auronitens/Deuterotinea auronitens :
Deuterotinea auronitens est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Daniel Lucas en 1956. On le trouve au Maroc.
Deuterotinea axiurga/Deuterotinea axiurga :
Deuterotinea axiurga est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Syrie. L'envergure est d'environ 30 mm. Les ailes antérieures sont violacées fuscous, obscurément irrouillées (saupoudrées) de plus foncé. Les ailes postérieures sont gris pâle.
Deuterotinea balcanica/Deuterotinea balcanica :
Deuterotinea balcanica est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Zagulajev en 1972. On le trouve en Bulgarie.
Deuterotinea casanella/Deuterotinea casanella :
Deuterotinea casanella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Eduard Friedrich Eversmann en 1844. On le trouve en Roumanie, en Ukraine et dans le sud de la Russie.
Deuterotinea instabilis/Deuterotinea instabilis :
Deuterotinea instabilis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1924. On le trouve à Chypre. L'envergure est de 26–28 mm. Les ailes antérieures sont fuscous, brunâtres ou blanchâtres fuscous, ou fuscous suffisamment irrouillées (saupoudrées) de blanc, parfois avec des écailles fuscous foncées dispersées. La costa est pointillée de fuscous foncé sur la moitié antérieure, postérieurement de quatre petites taches fuscous foncées, qui sont parfois presque obsolètes. Il y a une strie fuscouseuse épaisse et irrégulière de développement variable allant de la base sous la cellule jusqu'à la fin, de là dirigée vers le haut vers la costa avant l'apex et atteignant parfois la quatrième tache costale, parfois fortement marquée. Parfois, il y a deux ou trois points marginaux sombres et fuscous autour du tornus. Les ailes postérieures sont gris clair ou gris pâle.
Deuterotinea longipennis/Deuterotinea longipennis :
Deuterotinea longipennis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Nikolay Grigoryevich Erschoff en 1874. On le trouve au Turkménistan.
Deuterotinea macropodella/Deuterotinea macropodella :
Deuterotinea macropodella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Nikolay Grigoryevich Erschoff en 1874. On le trouve au Turkménistan.
Deuterotinea maracandica/Deuterotinea maracandica :
Deuterotinea maracandica est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Zagulajev en 1988. On le trouve en Ouzbékistan.
Deuterotinea palaestinensis/Deuterotinea palaestinensis :
Deuterotinea palaestinensis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Rebel en 1901. On le trouve en Israël et en Turquie. L'envergure est de 27 à 32 mm. Les ailes antérieures sont brun clair avec des veines blanchâtres et une large bande brun foncé le long des marges. Les ailes postérieures sont gris brunâtre pâle.
Deuterotinea stschetkini/Deuterotinea stschetkini :
Deuterotinea stschetkini est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Zagulajev en 1972. On le trouve au Turkménistan et au Tadjikistan.
Deutétrabénazine/Deutétrabénazine :
La deutétrabénazine (nom commercial Austedo) est un inhibiteur vésiculaire du transporteur de monoamine 2 qui est utilisé pour le traitement de la chorée associée à la maladie de Huntington et à la dyskinésie tardive. Chimiquement, la deutétrabénazine est un isomère isotopique de la tétrabénazine dans lequel six atomes d'hydrogène ont été remplacés par des atomes de deutérium. L'incorporation de deutérium ralentit le taux de métabolisme des médicaments, permettant des dosages moins fréquents.
Deutojapyx/Deutojapyx :
Deutojapyx est un genre de diplurans de la famille des Japygidae.
Deutonure/Deutonure :
Deutonura est un genre de collemboles de la famille des Neanuridae. Il y a au moins 40 espèces décrites à Deutonura.
Deutoplasme/Deutoplasme :
Le deutoplasme comprend les particules alimentaires stockées dans le cytoplasme d'un ovule ou d'une cellule, à la différence du protoplasme, la substance vitelline. Généralement, le deutoplasme s'accumule autour du noyau et est plus lourd que le cytoplasme environnant. Dans les œufs de poule, le cytoplasme et le deutoplasme sont séparés.
Allemand/Allemand :
Deutsch ou Deutsche peuvent se référer à : Deutsch ou (das) Deutsche : la langue allemande, en Allemagne et ailleurs Deutsche : les Allemands, comme un faible demonyma masculin, féminin ou pluriel Deutsch (mot), se référant à l'origine aux langues vernaculaires germaniques du Premier Moyen-âge
Deutsch%27s scale_illusion/Illusion d'échelle de Deutsch :
L'illusion d'échelle de Deutsch est une illusion auditive dans laquelle deux séries de notes non connectées semblent se combiner en une seule mélodie reconnaissable, lorsqu'elles sont jouées simultanément dans les oreilles gauche et droite d'un auditeur. L'illusion est produite par des gammes majeures ascendantes et descendantes simultanées commençant dans des canaux stéréo séparés, chaque note successive étant commutée sur le canal opposé. Avec le canal gauche : C'-DAF--AD-C' ; et à droite : CBEGEBC ; l'oreille entend les deux : C'-BAG--AB-C' ; et : CDEF-EDC. Les tonalités sont des ondes sinusoïdales d'égale amplitude et la séquence est lue à plusieurs reprises sans pause à un rythme de quatre tonalités par seconde. Lors de l'écoute de l'illusion au casque, la plupart des droitiers entendent une mélodie correspondant aux tons les plus aigus comme à droite et une mélodie correspondant aux tons les plus bas comme à gauche. Lorsque les positions des écouteurs sont inversées, les tonalités les plus aiguës continuent de sembler provenir de la droite et les tonalités les plus graves de la gauche. D'autres personnes éprouvent des illusions différentes, telles que les tons les plus élevés à gauche et les tons les plus bas à droite, ou un schéma dans lequel les sons semblent être localisés de manière différente et changeante. Les droitiers et les gauchers diffèrent statistiquement dans la façon dont l'illusion d'échelle est perçue. L'effet a été découvert par Diana Deutsch en 1973. Dans une étude clinique, il a été démontré que des patients souffrant de négligence hémispatiale ressentaient l'illusion d'échelle. De plus, dans une étude MEG sur des auditeurs normaux, l'illusion d'échelle s'est avérée être représentée de manière neuronale au niveau ou à proximité du cortex auditif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Edward Rutter

Edward Rich,_8e_comte_de_Warwick/Edward Rich, 8e comte de Warwick : Edward Henry Rich, 10e baron Rich, 8e comte de Warwick et 5e comte ...