Rechercher dans ce blog

jeudi 1 septembre 2022

Dendrolaelaps foveolatus


Dendrochilum cobbianum/Dendrochilum cobbianum :
Dendrochilum cobbianum, ou dendrochilum de Cobb, décrit par Heinrich Gustav Reichenbach en 1880, est une orchidée épiphyte présente aux Philippines, poussant sur des arbres couverts de mousse. Il peut parfois se présenter sous forme de lithophyte poussant sur des rochers à des altitudes supérieures à 1200 m.
Dendrochilum cootesii/Dendrochilum cootesii :
Dendrochilium cootesii est une espèce d'orchidée que l'on ne trouve qu'aux Philippines.
Dendrochilum glumaceum/Dendrochilum glumaceum :
Dendrochilum glumaceum , l' orchidée parfumée au foin ou le dendrochilum en forme de cosse , a été décrit par John Lindley en 1841. C'est un dendrochilum épiphyte ou lithophyte élégant qui se produit aux Philippines et à Bornéo à des altitudes comprises entre 700 et 2 300 m. Cette espèce possède de longs épis plumeux pendants contenant deux rangées de fleurs blanc pur, avec des lèvres jaunes à orange, qui émergent à chaque nouvelle croissance. De chaque pseudobulbe conique à ovoïde pousse une feuille dressée, unique, longue et oblancéolée
Dendrochilum ignisiflorum/Dendrochilum ignisiflorum :
Dendrochilum ignisiflorum est une espèce d'orchidée endémique de la province de Benguet aux Philippines. Dendrochilum ignisiflorum a été décrit en 2020 avec l'aide de chercheurs de la Philippine Taxonomic Initiative (PTI). La recherche a été dirigée par MNTamayo, Pranada et Rene Alfred Anton Bustamante. Il a été enregistré pour prospérer à une altitude de 2 300 mètres (7 500 pieds) sur le mont Komkompol à Benguet. Ses fleurs, qui ne dépassent pas 5 millimètres (0,20 po) de taille, se distinguent par leur couleur ardente. Il est proposé de la classer comme espèce vulnérable dans la Liste rouge de l'UICN.
Dendrochilum javiériense/Dendrochilum javiériense :
Dendrochilum javieriense est une espèce d'orchidée, communément appelée dendrochilum de Javier. Il est endémique de l'île de Luzon aux Philippines.
Dendrochilum longifolium/Dendrochilum longifolium :
Dendrochilum longifolium est une espèce d'orchidée, communément appelée dendrochilum à longues feuilles. Médias liés à Dendrochilum longifolium sur Wikimedia Commons
Dendrochilum magnum/Dendrochilum magnum :
Dendrochilum magnum est une espèce d'orchidée, communément appelée grand dendrochilum, endémique des Philippines.
Dendrochirotida/Dendrochirotida :
Les Dendrochirotida sont un ordre de concombres de mer. Les membres de cet ordre ont des tentacules ramifiés et sont des suspensivores. Les exemples incluent Thyonella et Cucumaria.
Dendrochirus/Dendrochirus :
Dendrochirus est un genre de poissons marins à nageoires rayonnées appartenant à la famille des Scorpaenidae, les poissons-scorpions. Ils sont principalement connus sous le nom de dindons ou de poissons-lions pygmées. Ils sont originaires des océans Indien et Pacifique. Ce sont aussi des poissons d'aquarium populaires.
Dendrochirus barberi/Dendrochirus barberi :
Dendrochirus barberi, le poisson-lion hawaïen ou poisson-lion vert, est une espèce de poisson marin à nageoires rayonnées appartenant à la famille des Scorpaenidae, les poissons-scorpions et les poissons-lions. Il se produit dans le Pacifique Centre-Est. Il fait parfois son chemin dans le commerce des aquariums.
Dendrochirus biocellatus/Dendrochirus biocellatus :
Dendrochirus biocellatus, le dindon à deux points, le poisson-lion à deux points, le poisson-lion à deux yeux ou le poisson-lion ocellé, est une espèce de poisson marin à nageoires rayonnées appartenant à la famille des Scorpaenidae, les poissons-scorpions et les poissons-lions. Cette espèce est répandue dans toutes les eaux tropicales de la région Indo-Ouest Pacifique. Dans la nature, l'espèce mange de petits poissons ainsi que des crevettes.
Dendrochirus brachypterus/Dendrochirus brachypterus :
Dendrochirus brachypterus, le poisson-lion nain, le dindon à nageoires courtes, la morue à épines courtes ou le poisson-scorpion à épines courtes, est une espèce de poisson marin à nageoires rayonnées appartenant à la famille des Scorpaenidae, les poissons-scorpions et les poissons-lions. On le trouve dans l'Indo-Pacifique. On le trouve parfois dans le commerce aquariophile.
Zèbre Dendrochirus/Zèbre Dendrochirus :
Le zèbre Dendrochirus, communément appelé dindon zèbre ou poisson-lion zèbre, entre autres noms vernaculaires, est une espèce de poisson marin de la famille des Scorpaenidae. Le dindon zèbre est répandu dans toutes les eaux tropicales de l'Indo-Ouest Pacifique, y compris la mer Rouge.
Dendrochori/Dendrochori :
Dendrochori (grec signifiant village d'arbres) peut faire référence à plusieurs endroits en Grèce : Dendrochori, Kastoria, un village de l'unité régionale de Kastoria Dendrochori, Larissa, un village de l'unité régionale de Larissa Dendrochori, Trikala, un village de l'unité régionale de Trikala Dendrochori, Étolie-Acarnanie, village d'Étolie-Acarnanie
Dendrochori, Kastoria/Dendrochori, Kastoria :
Dendrochori ( grec : Δενδροχώρι , anciens noms : grec : Ντύμπενη , Dymbeni ; bulgare / macédonien : Дъмбени , Dambeni ou Д'мбени , D'mbeni ) est un village de la communauté Kastraki dans l' unité régionale de Kastoria , la région de Macédoine occidentale , Grèce . Dendrochori est situé à environ 10 km au nord-ouest de Kastoria et à 6 km à l'est du centre de la communauté Kastraki — le village Ieropigi. Dendrohori compte 266 habitants (2011).
Dendrochronologie/Dendrochronologie :
Dendrochronologia est une revue scientifique internationale à comité de lecture qui présente des recherches de haute qualité liées aux cernes de croissance des plantes ligneuses, c'est-à-dire les arbres et les arbustes, et l'application des études sur les cernes des arbres. Les domaines couverts par la revue incluent, mais ne sont pas limité à : Archéologie Botanique Climatologie Ecologie Foresterie Géologie HydrologieLe rédacteur en chef actuel est Paolo Cherubini. La coordinatrice éditoriale est Erin Gleeson.
Dendrochronologie/Dendrochronologie :
La dendrochronologie (ou datation des cernes) est la méthode scientifique de datation des cernes des arbres (également appelés cernes de croissance) à l'année exacte de leur formation. En plus de les dater, cela peut fournir des données pour la dendroclimatologie, l'étude des conditions climatiques et atmosphériques à différentes périodes de l'histoire du bois. La dendrochronologie dérive du grec ancien dendron (δένδρον), signifiant "arbre", khronos (χρόνος), signifiant "temps", et -logia (-λογία), "l'étude de". La dendrochronologie est utile pour déterminer l'âge précis des échantillons, en particulier ceux qui sont trop récents pour la datation au radiocarbone, qui produit toujours une plage plutôt qu'une date exacte. Cependant, pour une date précise de la mort de l'arbre, un échantillon complet jusqu'au bord est nécessaire, ce que la plupart des bois taillés ne fourniront pas. Il fournit également des données sur la chronologie des événements et les taux de changement dans l'environnement (surtout le climat) et également dans le bois trouvé dans l'archéologie ou les œuvres d'art et d'architecture, telles que les anciennes peintures sur panneaux. Il est également utilisé comme vérification dans la datation au radiocarbone pour calibrer les âges au radiocarbone. La nouvelle croissance des arbres se produit dans une couche de cellules près de l'écorce. Le taux de croissance d'un arbre change selon un schéma prévisible tout au long de l'année en réponse aux changements climatiques saisonniers, ce qui entraîne des anneaux de croissance visibles. Chaque anneau marque un cycle complet de saisons, ou une année, dans la vie de l'arbre. À partir de 2020, des données de cernes d'arbres datées de manière sécurisée pour l'hémisphère nord sont disponibles et remontent à 13 910 ans. Une nouvelle méthode est basée sur la mesure des variations des isotopes de l'oxygène dans chaque anneau, et cette « dendrochronologie isotopique » peut donner des résultats sur des échantillons qui ne conviennent pas à la dendrochronologie traditionnelle en raison d'anneaux trop peu nombreux ou trop similaires.
Dendrochytridium/Dendrochytridium :
Dendrochytridium est un genre fongique de l'ordre des Chytridiales. Le genre est monotypique, contenant la seule espèce saprobe Dendrochytridium crassum, isolée à partir de détritus collectés dans la canopée d'un arbre australien. Le genre et l'espèce ont été décrits comme nouveaux pour la science en 2013. Phylogénétiquement, Dendrochytridium crassum se regroupe dans un clade avec d'autres champignons possédant des zoospores de type groupe II. Ces champignons, qui comprennent des représentants des genres Chytridium, Phlyctochytrium, Chytriomyces et Polyphlyctis sont classés dans la famille des Chytridiaceae. Le nom générique associe dendro (dérivé du grec, signifiant "arbre"), qui fait référence à l'origine de la première collection, et Chytridium, le genre type de l'ordre des Chytridiales. L'épithète spécifique crassum est le latin pour "large" et fait référence aux larges rhizoïdes.
Dendrocyne/Dendrocyne :
Dendrocincla est un genre d'oiseau de la sous-famille des grimpereaux (Dendrocolaptinae).
Dendrocitta/Dendrocitta :
Dendrocitta est un genre de passereaux à longue queue de la famille des corbeaux et des geais, les Corvidae. Ils résident en Asie tropicale du Sud et du Sud-Est. Le nom générique est dérivé des mots grecs dendron, qui signifie "arbre", et kitta, qui signifie "pie". Les espèces ont un plumage noir, gris et roux. En règle générale, les plumes de la face et du vol sont noires et le dos est roux. Ils sont très arboricoles et viennent rarement au sol pour se nourrir. Ce sont, par ordre taxonomique :
Dendroclimatologie/Dendroclimatologie :
La dendroclimatologie est la science qui détermine les climats passés à partir des arbres (principalement les propriétés des cernes annuels des arbres). Les cernes des arbres sont plus larges lorsque les conditions favorisent la croissance, plus étroits lorsque les temps sont difficiles. D'autres propriétés des cernes annuels, telles que la densité maximale du bois final (MXD), se sont révélées être de meilleurs indicateurs que la simple largeur des cernes. À l'aide des cernes des arbres, les scientifiques ont estimé de nombreux climats locaux pour des centaines à des milliers d'années auparavant. En combinant plusieurs études sur les anneaux de croissance des arbres (parfois avec d'autres enregistrements indirects du climat), les scientifiques ont estimé les climats régionaux et mondiaux passés.
Dendrocnide/Dendrocnide :
Dendrocnide est un genre d'environ 40 espèces de plantes de la famille des orties Urticaceae. Ils ont une large distribution dans le nord-est de l'Inde, l'Asie du Sud-Est, l'Australie et les îles du Pacifique. En Australie, ils sont communément appelés arbres urticants.
Dendrocnide cordifolia/Dendrocnide cordifolia :
Dendrocnide cordifolia, communément appelé arbre urticant, est une plante de la famille des orties Urticaceae endémique des plateaux d'Atherton, au sud-ouest de Cairns, dans le Queensland. Le contact avec la plante (comme beaucoup d'autres dans la famille) entraîne une piqûre douloureuse, mais l'intensité et la durée de la douleur de cette plante sont extrêmes.
Dendrocnide excelsa/Dendrocnide excelsa :
Dendrocnide excelsa, communément appelé arbre géant ou bois de fibre, est un arbre de la forêt tropicale de la famille des Urticaceae, endémique de l'est de l'Australie. Il se produit de Tathra, en Nouvelle-Galles du Sud, à Imbil, dans le sud-est du Queensland, et est très courant dans le parc national de Dorrigo et dans d'autres promenades dans la forêt tropicale de l'est de l'Australie. L'habitat de l'arbre piquant géant est subtropical, tempéré chaud ou forêt pluviale littorale, en particulier dans les zones perturbées, préalablement aplaties par des tempêtes ou des cyclones.
Dendrocnide meyeniana/Dendrocnide meyeniana :
Dendrocnide meyeniana ou l'ortie vénéneuse des bois est une espèce d'arbre de la famille des Urticaceae, originaire des fourrés et des forêts secondaires de Taïwan et des Philippines. Il s'appelle Bazyuru à Taïwan. Il est communément appelé arbre lipa, mais plus spécifiquement lipang kalabaw ou, plus rarement, apariagua. La plante est nommée bulan-bulan dans la province d'Iloilo et dans d'autres régions avec des langues bisayanes. La ville de Lipa, Batangas aux Philippines porte le nom de l'arbre lipa. Les habitants le distinguent principalement par les courts poils irritants sur ses brindilles. On l'appelle l'arbre lipa ("puno ng lipa" en tagalog) ou lipang kalabaw ("carabao lipa") pour le distinguer de Fleurya interrupta, un arbuste nommé localement lipang aso ("chien lipa"). La distinction entre lipang kalabaw et lipang aso est descriptive, se référant à leurs hauteurs.
Dendrocnides moroïdes/Dendrocnides moroïdes :
Dendrocnide moroides, communément connu en Australie sous le nom d'arbre piquant, de buisson piquant ou de gympie-gympie, est une plante de la famille des orties Urticaceae trouvée dans les zones de forêt tropicale de Malaisie et d'Australie. Il est connu pour sa piqûre extrêmement douloureuse et de longue durée. Le nom commun gympie-gympie vient de la langue du peuple autochtone Gubbi Gubbi du sud-est du Queensland.
Dendrocnide pelata/Dendrocnide pelata :
Dendrocnide peltata, communément appelé simplement arbre piquant ou jelaton, est un grand arbre de la famille des orties Urticaceae. Avec les autres espèces du genre Dendrocnide, il est connu pour les poils urticants qui recouvrent toute la plante et provoquent de fortes douleurs au toucher. L'épithète spécifique latine peltata signifie "en forme de bouclier", se référant à la forme des feuilles.
Dendrocnide photinophylla/Dendrocnide photinophylla :
Dendrocnide photinophylla, l'arbre piquant à feuilles brillantes, est un arbre de la forêt tropicale de l'est de l'Australie. Il se produit près de la rivière Colo au nord-ouest de Sydney jusqu'à Cooktown dans le Queensland tropical. Espèce polyvalente, elle est présente dans de nombreux types de forêts tropicales. L'épithète spécifique photinophylla se traduit par feuille brillante. Le nom générique se traduit par arbre piquant.
Dendrocnide sinuata/Dendrocnide sinuata :
Dendrocnide sinuata (qui signifie «ortie des arbres» avec «bord de feuille ondulé» en grec) est une plante vénéneuse appelée pulutus ', pulus, arbre piquant, ortie fébrile ou ortie d'éléphant, poussant dans les forêts subtropicales humides à feuilles persistantes de toute l'Asie. Certaines de ses utilisations en phytothérapie ont été validées scientifiquement.
Dendrocoelidae/Dendrocoelidae :
Les dendrocoelidae sont une famille de vers plats tricladida d'eau douce qui a une distribution holarctique. Le plus grand triclad d'eau douce connu appartient à cette famille, il mesure jusqu'à 40 cm de long et habite le lac Baïkal.
Dendrocoelopsis/Dendrocoelopsis :
Dendrocoelopsis est un genre de triclad d'eau douce.
Dendrocoèle/Dendrocoèle :
Dendrocoelum est un genre de triclad d'eau douce. Plus d'une centaine d'espèces ont été décrites.
Dendrocoelum italicum/Dendrocoelum italicum :
Dendrocoelum italicum est un planaire d'eau douce adapté aux grottes, endémique de la grotte de Bus del Budrio dans les Préalpes italiennes.
Dendrocoelum lacteum/Dendrocoelum lacteum :
Dendrocoelum lacteum est un planaire d'eau douce trouvé dans les lacs et les eaux courantes d'Europe, étant le planaire d'eau douce le plus répandu sur ce continent.
Dendrocolaptes/Dendrocolaptes :
Dendrocolaptes est un genre d'oiseaux néotropicaux de la sous-famille des Dendrocolaptinae. Le genre a été introduit par le naturaliste français Johann Hermann en 1804. L'espèce type a ensuite été désignée comme le grimpereau barré d'Amazonie (Dendrocolaptes certhia) par le zoologiste anglais George Robert Gray en 1840. Le nom du genre vient du grec ancien dendrokolaptēs signifiant "Pivert".
Dendrocollybie/Dendrocollybie :
Dendrocollybia est un genre fongique de la famille des Tricholomataceae de l'ordre des Agaricales. C'est un genre monotypique, contenant la seule espèce Dendrocollybia racemosa, communément appelée Collybia ramifié ou hampe ramifiée. L'espèce quelque peu rare se trouve dans l'hémisphère nord, y compris la région nord-ouest du Pacifique de l'ouest de l'Amérique du Nord, et en Europe, où elle est incluse dans plusieurs listes rouges régionales. Il pousse généralement sur les corps fruitiers en décomposition d'autres agarics - tels que Lactarius et Russula - bien que les champignons hôtes puissent être pourris au point d'être difficiles à reconnaître. Les corps fruitiers de Dendrocollybia racemosa ont de petites calottes blanc grisâtre pâle ou brun grisâtre atteignant 1 cm (0,4 po) de large et des tiges minces atteignant 6 cm (2,4 po) de long. L'espèce se caractérise par sa tige inhabituelle, qui est couverte de courtes branches latérales. Les branches produisent souvent des têtes visqueuses sphériques de conidiophores translucides sur leurs extrémités gonflées. Les conidiophores produisent des conidies (spores asexuées) par mitose. Parce que le champignon peut s'appuyer sur des modes de reproduction sexués ou asexués, les fructifications ont parfois des coiffes réduites ou même manquantes. Les tiges inhabituelles proviennent de structures de la taille d'un pois noir appelées sclérotes. La forme anamorphique du champignon, connue sous le nom de Tilachlidiopsis racemosa, manque le stade sexuel de son cycle de vie. Il peut se reproduire à des températures relativement basses, une adaptation censée améliorer sa capacité à se développer rapidement et à fructifier sur des champignons en décomposition.
Dendrocomètes/Dendrocomètes :
Les dendrocomètes sont un genre d' infusoires suctoriennes , caractérisés par le corps attaché ramifié à plusieurs reprises; chacun des lobes du corps dégage quelques tentacules rétractiles. Il parasite les branchies de la crevette d'eau douce Gammarus pulex.
Dendroconche/Dendroconche :
Dendroconche est un genre de fougères de la famille des Polypodiacées, sous-famille des Microsoroideae, érigée en 2019. En février 2020, le genre n'était pas accepté par certaines sources.
Dendroconche annabellae/Dendroconche annabellae :
Dendroconche annabellae est une espèce de fougère de la famille des Polypodiacées, sous-famille des Microsoroideae. Il est endémique de Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Dendroconche scandens/Dendroconche scandens :
Dendroconche scandens, synonyme de Microsorum scandens, communément appelée fougère odorante, est une espèce de fougère de la famille des Polypodiacées. Cette espèce est originaire de certaines parties de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie, ainsi que de certaines îles au large (île Chatham, île Lord Howe et île Norfolk). Il a été introduit en Afrique du Sud et au Zimbabwe. Un exemple d'occurrence dans l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande se trouve dans le district écologique de Hamilton où il est associé à un certain nombre d'autres fougères, notamment Icarus filiforme et Lomaria discolor.
Dendrocône/Dendrocône :
Dendroconus est un sous-genre d'escargots de mer, mollusques gastéropodes marins du genre Conus, famille des Conidae, les escargots coniques et leurs alliés. Dans la nouvelle classification de la famille des Conidae par Puillandre N., Duda TF, Meyer C., Olivera BM & Bouchet P. (2015), Dendroconus est devenu un sous-genre de Conus : Conus (Dendroconus) Tucker & Tenorio, 2013 représenté comme Conus Linnaeus, 1758
Dendrocopos/Dendrocopos :
Dendrocopos est un genre répandu de pics d'Asie, d'Europe et d'Afrique du Nord. L'espèce s'étend des Philippines aux îles britanniques.
Dendrocoptes/Dendrocoptes :
Dendrocoptes est un genre de pics de la (famille Picidae) originaire d'Eurasie.
Dendrocoris/Dendrocoris :
Dendrocoris est un genre de punaises de la famille des Pentatomidae. Il y a environ 11 espèces décrites dans Dendrocoris.
Dendrocoris arizonensis/Dendrocoris arizonensis :
Dendrocoris arizonensis est une espèce de punaise de la famille des Pentatomidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendrocoris contaminatus/Dendrocoris contaminatus :
Dendrocoris contaminatus est une espèce de punaise de la famille des Pentatomidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendrocoris fruticicola/Dendrocoris fruticicola :
Dendrocoris fruticicola est une espèce de punaise puante de la famille des Pentatomidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendrocoris humeralis/Dendrocoris humeralis :
Dendrocoris humeralis est une espèce de punaise de la famille des Pentatomidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendrocoris parapini/Dendrocoris parapini :
Dendrocoris parapini est une espèce de punaise de la famille des Pentatomidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendrocoris pini/Dendrocoris pini :
Dendrocoris pini est une espèce de punaise de la famille des Pentatomidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendrocoris reticulatus/Dendrocoris reticulatus :
Dendrocoris reticulatus est une espèce de punaise de la famille des Pentatomidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendrocorticium/Dendrocorticium :
Dendrocorticium est un genre de champignons de la famille des Punctulariaceae. Selon le Dictionary of the Fungi (10e édition, 2008), le genre répandu contient sept espèces.
Dendrocoryne/Dendrocoryne :
Dendrocoryne peut faire référence à : Dendrocoryne, synonyme d'un genre d'orchidées, Dendrobium Dendrocoryne, synonyme d'un genre d'hydrozoaires, Solanderia
Dendrocousinsie/Dendrocousinsie :
Dendrocousinsia est un genre végétal de la famille des Euphorbiaceae décrit pour la première fois en tant que genre en 1913. L'ensemble du genre est endémique de l'île de la Jamaïque. EspèceDendrocousinsia alpina Fawc. & Rendle 1919 - E Jamaïque Dendrocousinsia fasciculata Millsp. 1913 - NW Jamaïque Dendrocousinsia spicata Millsp. 1913 - SC Jamaïque
Dendrocousinsia alpina/Dendrocousinsia alpina :
Dendrocousinsia alpina est une espèce de plante de la famille des Euphorbiacées. Il est endémique de l'est de la Jamaïque.
Dendrocousinsia fasciculata/Dendrocousinsia fasciculata :
Dendrocousinsia fasciculata est une espèce de plante de la famille des Euphorbiacées. Il est endémique de l'ouest et du centre de la Jamaïque.
Dendrocousinsia spicata/Dendrocousinsia spicata :
Dendrocousinsia spicata est une espèce de plante de la famille des Euphorbiacées. Il est endémique de la Jamaïque. Il est menacé par la perte de son habitat naturel.
Dendroctone/Dendroctone :
Dendroctonus est un genre de scolytes. Il comprend plusieurs espèces connues pour détruire les arbres dans les forêts d'Amérique du Nord. Le genre a une relation symbiotique avec de nombreuses levures différentes, en particulier celles des genres Candida et Pichia qui facilitent la digestion et la production de phéromones. Les espèces comprennent : Dendroctonus adjunctus - dendroctone du pin à tête ronde Dendroctonus approximatus - dendroctone du pin mexicain Dendroctonus barberi - dendroctone du pin du sud-ouest Dendroctonus brevicomis - dendroctone du pin de l'ouest Dendroctonus frontalis - dendroctone du pin du sud Dendroctonus jeffreyi - dendroctone du pin de Jeffrey Dendroctonus mesoamericanus - dendroctone du pin mésoaméricain Dendroctonus - mexicanus mexicain plus petit dendroctone du pin Dendroctonus micans - grand scolyte de l'épinette Dendroctonus murrayanae - dendroctone du pin tordu Dendroctonus parallelocollis - grand dendroctone du pin mexicain Dendroctonus ponderosae - dendroctone du pin ponderosa Dendroctonus pseudotsugae - dendroctone du douglas Dendroctonus punctatus - dendroctone de l'épinette Dendroctonus rufipennis - dendroctone de l'épinette Coléoptère du mélèze Dendroctonus terebrans - Coléoptère de la térébenthine noire Dendroctonus valens - Coléoptère de la térébenthine rouge Dendroctonus vitei
Dendroctonus adjunctus/Dendroctonus adjunctus :
Dendroctonus adjunctus, le dendroctone du pin à tête ronde, est une espèce de scolytes de la famille des Curculionidae que l'on trouve en Amérique du Nord. Parasite, le dendroctone du pin à tête ronde se nourrit et finit par tuer des pins de plusieurs espèces au Guatemala, au Mexique et dans le sud des États-Unis (Nouveau-Mexique, Arizona, Nevada, Colorado, Utah). les stocks commerciaux de pins, anéantissant jusqu'à la moitié des pins dans une région au cours des années d'épidémie. Pour prévenir et atténuer les épidémies de coléoptères, les bûcherons ont mis au point une variété de contrôles biologiques, culturels et chimiques.
Dendroctonus brevicomis/Dendroctonus brevicomis :
Dendroctonus brevicomis, le dendroctone du pin occidental, est une espèce de scolytes crénelés de la famille des Curculionidae. On le trouve en Amérique du Nord et dans certaines parties du Mexique. Il est connu comme un ravageur destructeur des pins ponderosa et Coulter. Lorsque la sécheresse rend ces pins plus sensibles aux infestations par D. brevicomis, il y a un risque accru d'incendies de forêt dus aux arbres morts. Les adultes D. brevicomis sont des coléoptères bruns ou noirs de 3 à 5 mm de longueur. Les femelles creusent de longues galeries d'œufs dans le bois, endommageant les arbres.
Dendroctonus frontalis/Dendroctonus frontalis :
Dendroctonus frontalis, le dendroctone du pin méridional, est une espèce de scolyte originaire des forêts du sud des États-Unis, du Mexique et de l'Amérique centrale. Il a un exosquelette dur brun rougeâtre à noir et mesure environ 3 mm (0,12 po), soit environ la taille d'un grain de riz. Il a des pattes courtes, l'avant de la tête des mâles est échancré, la femelle possède une large crête transversale élevée et l'abdomen postérieur des deux est rond.
Dendroctonus jeffreyi/Dendroctonus jeffreyi :
Dendroctonus jeffreyi , généralement connu sous le nom de dendroctone du pin de Jeffrey ou dendroctone du pin ponderosa , est une espèce de scolyte crénelé de la famille des Curculionidae . On le trouve en Amérique du Nord. Le dendroctone du pin de Jeffrey est monophage sur le pin de Jeffrey, un pin jaune dominant et le plus concentré dans des régions allant du sud-ouest de l'Oregon à la Basse-Californie et à l'ouest du Nevada. Dans son aire de répartition d'origine, il cause une quantité importante de dégâts car un grand nombre de mortalités d'arbres ont été documentées. Il est connu pour provoquer des changements importants dans la composition et la structure du pin de Jeffrey.
Dendroctonus micans/Dendroctonus micans :
Dendroctonus micans, le grand scolyte de l'épinette, est une espèce de scolyte originaire des forêts de conifères d'Europe et d'Asie. Les coléoptères s'enfouissent dans l'écorce des épinettes et pondent des œufs qui se transforment en larves qui se nourrissent des couches ligneuses sous l'écorce.
Dendroctonus murrayanae/Dendroctonus murrayanae :
Dendroctonus murrayanae, le dendroctone du pin tordu, est une espèce de scolytes crénelés de la famille des Curculionidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendroctonus pseudotsugae/Dendroctonus pseudotsugae :
Dendroctonus pseudotsugae, le dendroctone du douglas, est une espèce de scolyte que l'on trouve dans l'ouest de l'Amérique du Nord. Il existe trois sous-espèces qui correspondent à la sous-espèce de douglas. Les coléoptères infestent également les mélèzes abattus. Les épidémies se produisent souvent en conjonction avec la sécheresse, les maladies de la pourriture des racines, le surpeuplement, les dommages causés par les insectes qui endommagent le feuillage et les perturbations environnementales. Cet insecte fait partie de l'écosystème forestier de l'Ouest, jouant un rôle dans l'éclaircissage des arbres faibles d'un peuplement. Les douglas adultes sont brun clair lorsqu'ils sont jeunes et deviennent brun foncé ou noirs avec des couvertures alaires rougeâtres. Ils sont un peu poilus et leur taille varie de 4,4 à 7 mm. Les larves sont petites, apodes, de la taille de grains de riz et blanches. Les pupes sont de couleur blanche à crème. Les preuves visibles d'infestation comprennent des taches de poussière de forage orange à brun rougeâtre dans l'écorce ou à la base de l'arbre. Des banderoles en résine provenant d'attaques plus hautes dans l'arbre peuvent également être présentes. À l'intérieur de l'écorce, des galeries d'œufs de 6 à 30 pouces sont parallèles au grain. Les œufs sont pondus de part et d'autre de la galerie et lorsqu'ils éclosent, les larves creusent perpendiculairement aux galeries.
Dendroctonus rufipennis/Dendroctonus rufipennis :
Dendroctonus rufipennis, le dendroctone de l'épinette, est une espèce de scolytes originaire de la Colombie-Britannique, de Terre-Neuve-et-Labrador, de la Nouvelle-Écosse, de l'Ontario, du Québec, du nord du Manitoba, du Yukon, du Colorado, du Wyoming, du Montana et du Maine. Ils sont connus pour détruire les forêts d'épinettes, notamment les épinettes bleues d'Engelmann, blanches, de Sitka et du Colorado. Les adultes mesurent en moyenne 4 à 7 mm de longueur.
Dendroctonus simplex/Dendroctonus simplex :
Dendroctonus simplex, le dendroctone du mélèze, est une espèce de scolytes crénelés de la famille des Curculionidae. On le trouve en Amérique du Nord.
Dendroctonus terebrans/Dendroctonus terebrans :
Dendroctonus terebrans, le coléoptère noir de la térébenthine, est une espèce de scolyte originaire de l'est des États-Unis. Ses larves creusent des tunnels sous l'écorce des pins, affaiblissant et parfois tuant les arbres.
Dendroctonus valens/Dendroctonus valens :
Dendroctonus valens, le coléoptère rouge de la térébenthine, est une espèce de scolyte originaire des forêts d'Amérique du Nord, du Mexique, du Guatemala et du Honduras. Il a été introduit en Chine où il est devenu envahissant. Dans son aire de répartition d'origine, il cause peu de dégâts, mais en Chine, c'est un ravageur destructeur et il a tué plus de six millions de pins.
Dendrocyste/Dendrocyste :
Dendrocystis est un genre d'algues vertes de la famille des Oocystacées. Il existe une seule espèce, Dendrocystis raoi.
Dendrocyte exprimé_sept_protéines_transmembranaires/Dendrocyte exprimé sept protéines transmembranaires :
La protéine transmembranaire exprimée par les dendrocytes est une protéine qui, chez l'homme, est codée par le gène DCSTAMP.
Synapse dendrodendritique/Synapse dendrodendritique :
Les synapses dendrodendritiques sont des connexions entre les dendrites de deux neurones différents. Cela contraste avec la synapse axodendritique plus courante (synapse chimique) où l'axone envoie des signaux et la dendrite les reçoit. Les synapses dendrodendritiques sont activées de la même manière que les synapses axodendritiques en ce qui concerne l'utilisation d'une synapse chimique. Un potentiel d'action entrant permet la libération de neurotransmetteurs pour propager le signal à la cellule post-synaptique. Il est prouvé que ces synapses sont bidirectionnelles, en ce sens que l'une ou l'autre dendrite peut signaler à cette synapse. Ordinairement, l'une des dendrites affichera des effets inhibiteurs tandis que l'autre affichera des effets excitateurs. Le mécanisme de signalisation réel utilise des pompes Na+ et Ca2+ d'une manière similaire à celles trouvées dans les synapses axodendritiques.
Dendrodoa/Dendrodoa :
Dendrodoa est un genre de tuniciers ascidiens de la famille des Styelidae.
Dendrodoa grossularia/Dendrodoa grossularia :
Dendrodoa grossularia est une espèce de tunicier ou d'ascidie de la famille des Styelidae, communément appelée ascidie de la fève au lard. Il est originaire du nord-est de l'océan Atlantique où il est commun dans les eaux peu profondes et sur la rive inférieure dans les sites rocheux exposés.
Dendrodorididae/Dendrodorididae :
Dendrodorididae est une famille taxonomique de limaces de mer, de nudibranches doridés, de mollusques gastéropodes marins de la superfamille Phyllidioidea.
Dendrodoris/Dendrodoris :
Dendrodoris est un genre de nudibranches, mollusques gastéropodes marins de la famille des Dendrodorididae.
Dendrodoris guttata/Dendrodoris guttata :
Dendrodoris guttata est une espèce de limace de mer, un nudibranche doridé, un mollusque gastéropode marin de la famille des Dendrodorididae.
Dendrodoris krebsii/Dendrodoris krebsii :
Dendrodoris krebsii est une espèce de limace de mer, un nudibranche doridé, un mollusque gastéropode marin de la famille des Dendrodorididae.
Dendrodoris nigra/Dendrodoris nigra :
Dendrodoris nigra est une espèce de limace de mer, un nudibranche doridé, des mollusques gastéropodes marins sans coquille de la famille des Dendrodorididae.
Dendrodrilus/Dendrodrilus :
Dendrodrilus est un genre d'annélides appartenant à la famille des Lumbricidae.Espèce : Dendrodrilus rubidus (Savigny, 1826)
Dendrodrilus rubidus/Dendrodrilus rubidus :
Dendrodrilus rubidus est une espèce de vers de terre de la famille des Lumbricidae. Il est originaire d'Europe, et c'est une espèce introduite répandue, présente sur tous les continents sauf l'Antarctique, ainsi que sur de nombreuses îles. Elle est souvent envahissante. Il est parfois utilisé comme appât de pêche et est commercialisé sous de nombreux noms non spécifiques, notamment le wiggler rouge, le wiggler rouge sautant, le ver de la truite rouge, le ver rouge jumbo et le ver rose. D'autres noms communs incluent le ver de banque, le ver d'arbre et la queue dorée.
Dendrofissurella scutellum/Dendrofissurella scutellum :
Dendrofissurella est un genre monotypique de petites patelles en eau profonde, de mollusques gastéropodes marins de la famille des Fissurellidae, de patelles en trou de serrure et de patelles à fente.
Dendrogale/Dendrogale :
Dendrogale est un genre de musaraigne de la famille des Tupaiidae que l'on trouve en Asie du Sud-Est et à Bornéo. Il contient ces espèces : Musaraigne à queue lisse de Bornéo (D. melanura) Musaraigne à queue lisse du Nord (D. murina)
Dendrogâtre/Dendrogâtre :
Dendrogaster est un genre de crustacés appartenant à la famille des Dendrogastridae. Le genre a une distribution cosmopolite.
Dendrogastrida/Dendrogastrida :
Dendrogastrida est un ordre de crustacés appartenant à la classe Maxillopoda. Familles : Ascothoracidae Ctenosculidae Dendrogastridae
Dendrogastridae/Dendrogastridae :
Dendrogastridae est une famille de crustacés appartenant à l'ordre Dendrogastrida. Genre : Bifurgaster Stone & Moyse, 1985 Dendrogaster Knipovich, 1890 Laocoon Nierstrasz & Entz, 1922 Ulophysema Brattström, 1936
Dendrogramme/Dendrogramme :
Un dendrogramme est un diagramme représentant un arbre. Cette représentation schématique est fréquemment utilisée dans différents contextes : en clustering hiérarchique, elle illustre l'arrangement des clusters produits par les analyses correspondantes. en biologie computationnelle, il montre le regroupement de gènes ou d'échantillons, parfois dans les marges des cartes thermiques. en phylogénétique, il affiche les relations évolutives entre divers taxons biologiques. Dans ce cas, le dendrogramme est aussi appelé arbre phylogénétique. Le nom dendrogramme dérive des deux mots grecs anciens δένδρον (déndron), signifiant "arbre", et γράμμα (grámma), signifiant "dessin, figure mathématique".
Dendrogramme/Dendrogramme :
Dendrogramma enigmatica est une espèce de siphonophore, la seule de son genre. Il a été décrit pour la première fois en 2014 sur la base de sa morphologie à partir d'une collection de spécimens recueillis en 1986. Son affinité taxonomique entre les animaux n'était alors pas claire, mais l'ARN de nouveaux spécimens en 2016 a permis de l'identifier comme un siphonophore par barcoding et phylogénomique. . Les spécimens sont présumés représenter des parties (bractées) d'un siphonophore entier qui n'a pas encore été identifié.
Dendrographes/Dendrographes :
Dendrographa est un genre de champignons formant des lichens de la famille des Roccellaceae. Il compte sept espèces. Il a reçu son nom actuel par Otto Vernon Darbishire en 1895.
Dendrographa austrosorediata/Dendrographa austrosorediata :
Dendrographa austrosorediata est une espèce de lichen crustacé saxicole (vivant dans les rochers) de la famille des Roccellaceae. Trouvé au Brésil, il a été officiellement décrit comme une nouvelle espèce en 2017 par André Aptroot et Emerson Luiz Gumboski. Le spécimen type a été collecté au sud de Prainha (São Francisco do Sul, État de Santa Catarina) ; ici, le lichen a été trouvé poussant sur le granit côtier sur des parois rocheuses en surplomb dans la zone supralittorale inférieure. Il a un thalle gris blanchâtre et crustacé qui se joint souvent aux thalles voisins pour créer de grandes zones qui recouvrent le substrat de pierre. Les sorédies sont blanchâtres à gris bleuté mais apparaissent noires face à la source lumineuse. Ni les apothécies ni les pycnides ne sont présentes. Dendrographa austrosorediata contient de l'érythrine et de l'acide lécanorique, qui sont des composés secondaires qui peuvent être détectés par chromatographie sur couche mince.
Dendrograptidés/Dendrograptidés :
Les Dendrograptidae sont une famille éteinte de graptolites.
Dendrograptus/Dendrograptus :
Dendrograptus est un genre éteint de graptolites de l'Ordovicien inférieur.
Dendroïcius/Dendroïcius :
Dendroicius est un genre monotypique d'araignées sauteuses d'Asie de l'Est contenant la seule espèce, Dendroicius hotaruae. Il a été décrit pour la première fois par YJ Lin et SQ Li en 2020, qui l'ont distingué d'Icius, mais ne l'ont pas placé dans une sous-famille.
Dendroïde/Dendroïde :
Le mot Dendroid dérive du mot grec "dendron" signifiant (lit. "semblable à un arbre") Dendroid peut faire référence à : Dendroid (topologie), en mathématiques Dendroid (malware), malware Android
Dendroïde (programme malveillant)/Dendroïde (programme malveillant) :
Dendroid est un logiciel malveillant qui affecte le système d'exploitation Android et cible la plate-forme mobile. Il a été découvert pour la première fois au début de 2014 par Symantec et est apparu dans le métro à la vente pour 300 $. Certaines fonctionnalités ont été notées comme étant utilisées dans Dendroid, telles que la possibilité de se cacher des émulateurs à l'époque. Lorsqu'il a été découvert pour la première fois en 2014, il s'agissait de l'un des outils d'administration à distance Android les plus sophistiqués connus à l'époque. C'était l'une des premières applications de cheval de Troie à dépasser le videur de Google et a amené les chercheurs à avertir qu'il était plus facile de créer des logiciels malveillants Android grâce à cela. Il semble également avoir suivi les traces de Zeus et SpyEye en ayant des panneaux de commande et de contrôle simples à utiliser. Le code semble avoir été divulgué quelque part vers 2014. Il a été noté qu'un classeur apk était inclus dans la fuite, ce qui offrait un moyen simple de lier Dendroid à des applications légitimes. Il est capable de : Supprimer les journaux d'appels Ouvrir des pages Web Composer n'importe quel numéro Enregistrer des appels Intercepter des SMS Télécharger des images et des vidéos Ouvrir une application Effectuer des attaques par déni de service Changer le serveur de commande et de contrôle
Dendroïde (topologie)/Dendroïde (topologie) :
En mathématiques, un dendroïde est un type d'espace topologique, satisfaisant les propriétés selon lesquelles il est héréditairement unicohérent (ce qui signifie que chaque sous-continuum de X est unicohérent), connecté en arc et forme un continuum. Le terme dendroïde a été introduit par Bronisław Knaster lors d'une conférence à l'Université de Wrocław, bien que ces espaces aient été étudiés plus tôt par Karol Borsuk et d'autres. Borsuk (1954) a prouvé que les dendroïdes ont la propriété du point fixe : un point fixe. Cook (1970) a prouvé que chaque dendroïde ressemble à un arbre, ce qui signifie qu'il a des couvertures ouvertes arbitrairement fines dont le nerf est un arbre. La question plus générale de savoir si tout continuum arborescent a la propriété de point fixe, posée par Bing (1951), a été résolue par la négative par David P. Bellamy, qui a donné un exemple de continuum arborescent sans le point fixe. propriété ponctuelle. Dans la publication originale de Knaster sur les dendroïdes, en 1961, il posait le problème de la caractérisation des dendroïdes pouvant être encastrées dans le plan euclidien. Ce problème reste ouvert. Un autre problème posé la même année par Knaster, sur l'existence d'une collection indénombrable de dendroïdes avec la propriété qu'aucun dendroïde de la collection n'a une surjection continue sur tout autre dendroïde de la collection, a été résolu par Minc (2010) et Islas ( 2007), qui a donné un exemple d'une telle famille. Un dendroïde connecté localement est appelé une dendrite. Un cône au-dessus de l'ensemble Cantor (appelé éventail Cantor) est un exemple de dendroïde qui n'est pas une dendrite.
Ensemble dendroïde/Ensemble dendroïde :
En mathématiques, un ensemble dendroïdal est une généralisation des ensembles simpliciaux introduits par Moerdijk & Weiss (2007). Ils ont la même relation avec les opérades (symétriques colorées), également appelées multicatégories symétriques, que les ensembles simpliciaux ont avec les catégories.
Dendroïdes/Dendroïdes :
Dendroides est un genre de coléoptères de couleur feu de la famille des Pyrochroidae. Il y a environ sept espèces décrites dans Dendroides.
Dendroides canadensis/Dendroides canadensis :
Dendroides canadensis, le coléoptère couleur feu, est une espèce de coléoptère couleur feu de la famille des Pyrochroidae du sud-est du Canada et de l'est et du centre des États-Unis. Ce coléoptère a à la fois les adaptations de la tolérance au gel et de la susceptibilité au gel (surfusion).
Dendroïcètes/Dendroïcètes :
Dendroiketes est un genre de perce-oreilles de la famille des Apachyidae. C'est l'un des deux seuls genres d'Apachyidae. Il a été cité par Henrik Steinmann dans son livre, The Animal Kingdom, et par GK Srivastava dans Fauna of India, Part II.
Dendrokingstonie/Dendrokingstonie :
Dendrokingstonia est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Annonaceae. Son aire de répartition naturelle est la Malaisie occidentale. Le nom du genre Dendrokingstonia est un mot-valise, combinant le mot grec ancien δένδρον (déndron) signifiant arbre et (Kingston) de John Filmore Kingston (1795–1860), qui était un botaniste anglais qui a écrit sur la flore du Devon en 1829. Espèce connue : Dendrokingstonia acuminata (Miq.) Chaowasku Dendrokingstonia gardneri Chaowasku Dendrokingstonia nervosa (Hook.f. & Thomson) Rauschert
Dendrolaelaps/Dendrolaelaps :
Dendrolaelaps est un genre d'acariens de la famille des Digamasellidae. Il y a plus de 170 espèces décrites dans Dendrolaelaps.
Dendrolaelaps angulosus/Dendrolaelaps angulosus :
Dendrolaelaps angulosus est une espèce d'acarien de la famille des Digamasellidae. On le trouve en Europe.
Dendrolaelaps apophyseus/Dendrolaelaps apophyseus :
Dendrolaelaps apophyseus est une espèce d'acarien de la famille des Digamasellidae.
Dendrolaelaps armatus/Dendrolaelaps armatus :
Dendrolaelaps armatus est une espèce d'acarien de la famille des Digamasellidae.
Dendrolaelaps bisetus/Dendrolaelaps bisetus :
Dendrolaelaps bisetus est une espèce d'acarien de la famille des Ologamasidae. Cette espèce faisait autrefois partie du genre Gamasellus.
Dendrolaelaps casualis/Dendrolaelaps casualis :
Dendrolaelaps casualis est une espèce d'acarien trouvée pour la première fois en Finlande.
Dendrolaelaps crenatus/Dendrolaelaps crenatus :
Dendrolaelaps crenatus est une espèce d'acarien de la famille des Digamasellidae. Il a été décrit pour la première fois par Malcolm Luxton en 1984.
Dendrolaelaps disetus/Dendrolaelaps disetus :
Dendrolaelaps disetus est une espèce d'acarien de la famille des Digamasellidae.
Dendrolaelaps euarmatus/Dendrolaelaps euarmatus :
Dendrolaelaps euarmatus est une espèce d'acarien de la famille des Digamasellidae.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

E. Wayne Abercrombie

ER_Bills/ER Factures : ER Bills (né en 1967) est un auteur et journaliste américain. ER_Braithwaite/ER Braithwaite : Eustace Edward Ri...