Rechercher dans ce blog

jeudi 1 septembre 2022

Dendrobium broomfieldii


Denderstreek/Denderstreek :
Le Denderstreek ou Denderland est une région de Belgique. Il porte le nom de la rivière Dendre. Bien que le fleuve s'étende sur trois provinces, le Hainaut, la Flandre orientale et le Brabant flamand, la région appelée d'après le fleuve est située en Flandre orientale. Le mot néerlandais streek signifie région. Ainsi Denderstreek signifie la région de Dendre. La majeure partie du Denderstreek fait partie de l'Escaut (Scheldtland), le reste fait partie des Ardennes flamandes.
Dendeviin Amgaa/Dendeviin Amgaa :
Dendeviin Amgaa (né le 25 juillet 1952) est un judoka mongol. Il a participé à l'épreuve masculine des poids mi-lourds aux Jeux olympiques d'été de 1980.
Dendeviin Terbishdagva/Dendeviin Terbishdagva :
Dendeviin Terbishdagva est un homme politique de Mongolie qui a été Premier ministre par intérim de Mongolie le 14 novembre 2014 et vice-Premier ministre de Mongolie d'août 2012 à novembre 2014.
Dendi/Dendi :
Dendi est le nom de plusieurs sujets liés à l'Afrique : Dendi (province) Dendi (woreda) est un district ou woreda en Éthiopie ; le mont Dendi, également en Éthiopie ; Le peuple Dendi est l'un des groupes ethniques vivant au Bénin et au Niger; La langue Dendi (l'une des langues Songhay) est parlée par ce peuple.
Dendi (joueur)/Dendi (joueur) :
Danil Ishutin (ukrainien : Данило Ішутін ; né le 30 décembre 1989), mieux connu sous le nom de Dendi, est un joueur professionnel ukrainien de Dota 2. Il est surtout connu pour son passage avec Natus Vincere (Na'Vi) dans les années 2010, où il était membre de l'équipe qui a remporté The International 2011. Il a quitté Na'Vi en 2018 et a formé sa propre organisation Dota 2 en 2020, B8.
Dendi (province)/Dendi (province):
Le Dendi (ou Dandi, Dendiganda) était une ancienne province de l'Empire Songhaï. Ses centres sont aujourd'hui les villes de Gaya au Niger, Kamba au Nigeria et Malanville au Bénin
Dendi (woreda)/Dendi (woreda):
Dendi est un woreda de la région d'Oromia, en Éthiopie. Faisant partie de la zone West Shewa, Dendi est bordée au sud par la zone Southwest Shewa, à l'ouest par Naannawa Ambo, au nord par Jeldu et à l'est par Ejerie. Le centre administratif de ce woreda est Ginchi ; d'autres villes de Dendi incluent Olonkomi. Elfata Aanaa a été séparée de Dendi.
Dendi Agustan_Maulana/Dendi Agustan Maulana :
Dendi Agustan Maulana (né le 19 août 1995) est un footballeur professionnel indonésien qui joue en tant que défenseur du club de Liga 1 PS Barito Putera.
Dendi Santoso/Dendi Santoso :
Dendi Santoso (né à Malang , Java oriental , le 16 mai 1990) est un footballeur professionnel indonésien qui joue comme ailier pour le club de Liga 1 Arema .
Langue dendi/langue dendi :
Le dendi est une langue songhay utilisée comme langue commerciale dans tout le nord du Bénin (le long du fleuve Niger ; provinces de la Donga et de l'Alibori, par exemple Djougou, Kandi). Il forme un groupe de dialectes avec Zarma et Koyraboro Senni mais il est fortement influencé par Bariba. Dendi a été décrit comme une langue à quatre tons.
Peuple Dendi/peuple Dendi :
Les Dendi sont un groupe ethnique situé au Bénin, au Niger, au Nigeria et au nord du Togo principalement dans les plaines du fleuve Niger. Ils font partie du peuple Songhaï. Dérivé de la langue Songhay, le terme "Dendi" se traduit par "en bas de la rivière". La communauté se compose de 195 633 personnes. Parmi eux, seuls 4 505 vivent au Nigeria. Au Niger, ils vivent autour de la ville de Gaya. Leur langue maternelle est le dendi.
Maison Dendinger/Maison Dendinger :
Dendinger House, à Madisonville, en Louisiane, est une maison historique construite en 1911. Elle est également connue sous le nom de Regent Square. Il a été inscrit au registre national des lieux historiques en 1992. Il est important comme l'un des deux seuls bâtiments emblématiques de Madisonville de l'époque 1890-1920. Il s'agit d'une maison à plan central qui montre l'influence des styles néo-colonial et Queen Anne. . Les éléments Queen Anne comprennent ses deux baies hexagonales, des bardeaux en écailles de poisson dans le pignon avant et une galerie enveloppante. Les éléments néocoloniaux comprennent deux baies elliptiques et les colonnes toscanes de la galerie. Un deuxième bâtiment contributif de la liste est une dépendance qui servait de buanderie, de garage et de logement pour les domestiques, qui a été construite en même temps que la maison. La maison a été construite pour Theodore Dendinger, Sr., un homme d'affaires dont la Nouvelle-Orléans Des entreprises basées à Londres exploitaient des bateaux et des goélettes entre la Nouvelle-Orléans et Madisonville et comprenaient la Madison Lumber Company. En 1992, la maison servait de siège social à une entreprise de design d'intérieur, mais appartenait toujours à la famille Dendinger.
Dendles Bois/Dendles Bois :
Dendles Wood est une zone boisée protégée de chênes et de hêtres située à la limite sud de Dartmoor, dans le comté anglais du Devon. Faisant partie de la zone spéciale de conservation de Dartmoor, le bois est également un site d'intérêt scientifique spécial, et 30 hectares de celui-ci ont été désignés réserve naturelle nationale. C'est l'une des cinq forêts du Dartmoor qui ont été protégées en tant que réserves naturelles nationales. Dendles Wood et le Hawns Wood adjacent sont parfois connus collectivement sous le nom de Hawns et Dendles. Le bois abrite une flore et une faune variées, représentatives des chênaies des hautes terres. En particulier, il possède une riche variété de mousses et de lichens et plusieurs espèces d'oiseaux nicheurs.
Vallée de Dendora/Vallée de Dendora :
La vallée de Dendora est une petite vallée sur la rivière Gila à l'ouest du barrage et du réservoir de Painted Rock, en Arizona, aux États-Unis. La vallée se trouve au nord de la rivière et est la vallée à l'ouest des montagnes Painted Rock nord-sud qui forment l'extrémité ouest du réservoir Painted Rock. La vallée de Dendora ne mesure qu'environ 14 km de long. Les montagnes Gila Bend forment la frontière nord d'est en ouest, à la fois de la vallée de Dendora et du réservoir Painted Rock adjacent à l'est; c'est le fameux Gila Bend formé par la rivière Gila lorsqu'elle change de direction vers le sud, puis vers l'ouest en entrant dans le réservoir. D'autres petites montagnes et collines bordent le sud-ouest, à savoir Oatman Mountain, à 1 732 pieds (528 m) et le groupe Face Mountain avec Montezuma Head, (pic) à l'ouest. La voie d'accès la plus facile à la vallée de Dendora est de Hyder dans la vallée de Hyder à environ 15 miles (24 km) ouest-sud-ouest. Les coordonnées du mont Oatman, à la frontière sud-ouest de la vallée de Dendora, sont 33°3′6.1″N 113°8′5.6″W.
Dendoricellidae/Dendoricellidae :
Dendoricellidae est une famille d'éponges appartenant à l'ordre Poecilosclerida.Genera : Dendoricella Lundbeck, 1905 Fibulia Carter, 1886 Pyloderma Kirkpatrick, 1907
Dendostrea frons/Dendostrea frons :
Dendostrea frons, l'huître à frondes, est une espèce de mollusque bivalve de la famille des Ostreidae.
Dendouga/Dendouga :
Dendouga est un village de la commune d'El M'Ghair, dans le district d'El M'Ghair, dans la province d'El M'Ghair, en Algérie. Le village est à 5 kilomètres (3,1 mi) à l'est de la ville d'El M'Ghair, à laquelle il est relié par une route locale.
Dendra/Dendra :
Dendra (grec : Δενδρά) est un site archéologique préhistorique situé à l'extérieur du village du même nom appartenant à la municipalité de Midea dans l'Argolide, en Grèce. Le site a une histoire qui remonte au moins au début de l'âge du bronze et est important pour le cimetière de l'âge du bronze fouillé par l'archéologue suédois Axel W. Persson dans la première moitié du XXe siècle. Persson a fouillé une tombe à tholos non pillée et de nombreuses tombes à chambre mycéniennes, appartenant vraisemblablement aux classes dirigeantes ayant leur demeure dans la citadelle voisine de Midea. Des fouilles ultérieures (à la suite de tentatives partiellement réussies de pillage des tombes non fouillées) ont mis au jour l'unique et exquise panoplie Dendra d'armure en bronze, actuellement exposée au musée archéologique de Nauplie à proximité. Des fouilles ultérieures ont également mis au jour des sépultures de tumulus de l'âge du bronze qui comprenaient des chevaux sacrifiés.
Dendra Tyrnavou/Dendra Tyrnavou :
Dendra Tyrnavou ( grec : Δένδρα Τυρνάβου , prononciation grecque : ['ðenðɾa tiɾ'navu] ) est un village et une communauté de la municipalité de Tyrnavos . Avant la réforme du gouvernement local de 2011, il faisait partie de la municipalité de Tyrnavos. Le recensement de 2011 a recensé 619 habitants dans le village et 1 291 dans la commune. La communauté de Dendra Tyrnavou couvre une superficie de 45.042 km2.
Panoplie Dendra/Panoplie Dendra :
La panoplie Dendra ou armure Dendra est un exemple de panoplie de l'ère mycénienne (armure intégrale) constituée de plaques de bronze découvertes dans le village de Dendra dans l'Argolide, en Grèce.
Dendragama/Dendragama :
Dendragama est un genre de lézards de la famille des Agamidae. Le genre est endémique des montagnes Barisan à Sumatra (Indonésie) et se trouve généralement à des altitudes supérieures à 1 500 m (4 900 pieds).
Dendragama australis/Dendragama australis :
Dendragama australis est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. Il est endémique de Sumatra.
Dendragama dioidema/Dendragama dioidema :
Dendragama dioidema est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. Il est endémique de Sumatra.
Dendragama schneideri/Dendragama schneideri :
Dendragama schneideri, l'agama des arbres de Schneider, est une espèce de lézard de la famille des Agamidae. Il est endémique de Sumatra.
Dendragapus/Dendragapus :
Le genre Dendragapus contient deux espèces de tétras étroitement apparentées qui ont souvent été traitées comme un seul taxon variable (tétras bleus). Les deux espèces sont le tétras obscur (Dendragapus obscurus) et le tétras fuligineux (Dendragapus fuliginosus). De plus, le tétras du Canada et le tétras de Sibérie ont été considérés comme faisant partie de ce genre.
Dendragonum/Dendragonum :
Dendragonum est un genre de coléoptères de la famille des Carabidae, contenant les espèces suivantes : Dendragonum gerardi Burgeon, 1933 Dendragonum leroyi Basilewsky, 1949 Dendragonum pallidum Burgeon, 1933 Dendragonum schoutedeni Basilewsky, 1950 Dendragonum nyakagerae (Basilewsky, 1975) Dendragonum paarmanni (Basilewsky, 1975)sky
Dendral/Dendral :
Dendral était un projet d'intelligence artificielle (IA) des années 1960 et le système expert en logiciels informatiques qu'il a produit. Son objectif principal était d'étudier la formation et la découverte d'hypothèses en science. Pour cela, une tâche scientifique spécifique a été choisie : aider les chimistes organiques à identifier des molécules organiques inconnues, en analysant leurs spectres de masse et en utilisant les connaissances de la chimie. Il a été réalisé à l'Université de Stanford par Edward Feigenbaum, Bruce G. Buchanan, Joshua Lederberg et Carl Djerassi, ainsi qu'une équipe d'associés de recherche et d'étudiants hautement créatifs. Il a commencé en 1965 et couvre environ la moitié de l'histoire de la recherche sur l'IA. Le logiciel Dendral est considéré comme le premier système expert car il a automatisé le processus de prise de décision et le comportement de résolution de problèmes des chimistes organiques. Le projet consistait en une recherche sur deux programmes principaux Heuristic Dendral et Meta-Dendral, et plusieurs sous-programmes. Il a été écrit dans le langage de programmation Lisp, qui était considéré comme le langage de l'IA en raison de sa flexibilité. De nombreux systèmes ont été dérivés de Dendral, notamment MYCIN, MOLGEN, PROSPECTOR, XCON et STEAMER. Il existe aujourd'hui de nombreux autres programmes pour résoudre le problème inverse de la spectrométrie de masse, voir Liste des logiciels de spectrométrie de masse , mais ils ne sont plus décrits comme «intelligence artificielle», tout comme les chercheurs de structure. Le nom Dendral est un acronyme du terme "Algorithme Dendritique".
Dendralène/Dendralène :
Un dendralène est un polyène conjugué croisé acyclique discret. Le dendralène le plus simple est le buta-1,3-diène (1) ou [2]dendralène suivi de [3]dendralène (2), [4]dendralène (3) et [5]dendralène (4) et ainsi de suite. [2] le dendralène (butadiène) est le seul à ne pas être croisé. Le nom dendralène est tiré des mots dendrimère, linéaire et alcène. Les dendralènes supérieurs présentent un intérêt scientifique car ils ouvrent un large éventail de nouveaux composés organiques à partir d'un précurseur relativement simple notamment par la chimie de Diels-Alder. Leurs homologues cycliques sont appelés à juste titre radialènes.
Dendraster/Dendraster :
Dendraster est un genre de dollars de sable de la famille Dendrasteridae au sein de l'ordre Clypeasteroida. Les espèces existantes de ce genre se trouvent dans le nord-est de l'océan Pacifique, de l'Alaska à la Basse-Californie. L'espèce la plus connue, la plus commune et la plus répandue est D. excentricus.
Dendraster ashleyi/Dendraster ashleyi :
Dendraster ashleyi est une espèce éteinte de dollars de sable de la famille des Dendrasteridae. Des fossiles de cette espèce ont été trouvés dans le Pliocène de Californie (États-Unis), il y a environ 5 Mya. Ils atteignent un diamètre d'environ 3,5 cm.
Dendraster excentrique/Dendraster excentrique :
Dendraster excentricus , également connu sous le nom de dollar de sable excentrique , gâteau de mer , biscuit-oursin , dollar de sable occidental ou dollar de sable du Pacifique , est une espèce de dollar de sable de la famille des Dendrasteridae . Il s'agit d'un oursin aplati et fouisseur que l'on trouve dans le nord-est de l'océan Pacifique, de l'Alaska à la Basse-Californie.
Dendraster gibbsii/Dendraster gibbsii :
Dendraster gibbsii est une espèce éteinte de dollars de sable de la famille des Dendrasteridae. Des fossiles de cette espèce ont été trouvés dans le Pliocène de Californie (États-Unis). Ils atteignent un diamètre d'environ 3,5 cm.
Dendrasteridae/Dendrasteridae :
Dendrasteridae est une famille d'échinodermes appartenant à l'ordre Clypeasteroida.Genera : Dendraster Agassiz, 1847 Merriamaster Orchoporus
Dendrelaphis/Dendrelaphis :
Dendrelaphis est un genre de serpents colubrides, distribué du Pakistan, de l'Inde et du sud de la Chine à l'Indonésie, au Timor-Leste, aux Philippines, à l'Australie, à la Nouvelle-Guinée et aux îles Salomon. Il existe plus de quarante espèces décrites. Les espèces asiatiques sont communément appelées bronzebacks, tandis que les espèces australo-papouses sont simplement appelées couleuvres arboricoles. Tous sont non venimeux et totalement inoffensifs pour l'homme.
Dendrelaphis bifrenalis/Dendrelaphis bifrenalis :
Dendrelaphis bifrenalis, également appelé le dos de bronze de Boulenger, le dos de bronze de Boulenger et le serpent brun bronze de Travancore, est un serpent colubride originaire des Ghâts orientaux du sud de l'Inde et du Sri Lanka. Il a été décrit pour la première fois par George Albert Boulenger en 1890. Dendrelaphis wickrorum du Sri Lanka était auparavant confondu avec cette espèce.
Dendrelaphis biloreatus/Dendrelaphis biloreatus :
Dendrelaphis biloreatus (souvent appelé dos de bronze de Gore ou appelé dos de bronze de l'Himalaya) est une espèce de serpent arboricole de la famille des Colubridae. L'espèce est endémique d'Asie.
Dendrelaphis calligastra/Dendrelaphis calligastra :
Dendrelaphis calligastra, également appelé serpent arboricole vert et serpent arboricole vert du nord, est un serpent colubride originaire d'Indonésie, de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d'Australie. C'est un serpent diurne mince, aux grands yeux, non venimeux, qui peut atteindre 1,2 m de longueur et est verdâtre, brun ou grisâtre au-dessus avec un ventre crème ou jaune. Ce serpent commun est inoffensif et facilement reconnu en raison à son ventre crème à jaune et à sa large bande faciale foncée prononcée traversant l'œil.
Dendrelaphis caudolineatus/Dendrelaphis caudolineatus :
Dendrelaphis caudolineatus est une espèce commune de serpent colubride connue sous le nom de serpent à dos de bronze rayé ou de serpent arboricole en bronze. On l'appelle à tort 'couleuvre rayée' aux Philippines. Il n'est pas venimeux et c'est le serpent le plus vendu comme animal de compagnie. Bien qu'en captivité, ils ne vivent pas aussi longtemps que dans la nature.
Dendrelaphis caudolineolatus/Dendrelaphis caudolineolatus :
Dendrelaphis caudolineolatus, communément appelé le dos de bronze rayé, est une espèce de serpent de la famille des Colubridae.
Dendrelaphis cyanochloris/Dendrelaphis cyanochloris :
Dendrelaphis cyanochloris, communément appelé bronzeback de Wall, est une espèce de serpent trouvée en Asie du Sud-Est.
Dendrelaphis effrenis/Dendrelaphis effrenis :
Dendrelaphis effrenis est une espèce de serpent arboricole endémique du Sri Lanka. Il a été considéré comme synonyme de D. caudolineolatus jusqu'à sa revalidation en 2020. Dans le même temps, D. sinharajensis a été mis en synonymie de D. effrenis. Les noms vernaculaires proposés pour D. sinharajensis incluent le serpent arboricole Sinharaja, Sinharaja haldanda (cinghalais; සිංහරාජ හාල්දණ්ඩා) et Sinharaja komberi muken (tamoul).
Dendrelaphis formosus/Dendrelaphis formosus :
Dendrelaphis formosus, également connu sous le nom de beau serpent arboricole à dos bronzé, est une espèce de serpent de la famille des Colubridae.
Dendrelaphis girii/Dendrelaphis girii :
Dendrelaphis girii, ou serpent arboricole à dos bronzé de Giri, est une espèce de serpent diurne, arboricole et colubride endémique des Ghâts occidentaux du sud-ouest de l'Inde.
Dendrelaphis grandoculis/Dendrelaphis grandoculis :
Dendrelaphis grandoculis communément appelé le dos de bronze aux grands yeux est une espèce de serpent Colubrid endémique des Ghâts occidentaux du sud-ouest de l'Inde.
Dendrelaphis humayuni/Dendrelaphis humayuni :
Dendrelaphis humayuni , également connu sous le nom de dos de bronze de Nicobar ou dos de bronze de Tiwari , est une espèce de serpent de la famille des Colubridae . L'espèce est endémique des îles Nicobar en Inde.
Dendrelaphis luzonensis/Dendrelaphis luzonensis :
Dendrelaphis luzonensis, également connu sous le nom de bronzeback de Luzon, est une espèce de serpent de la famille des Colubridae.
Dendrelaphis nigroserratus/Dendrelaphis nigroserratus :
Dendrelaphis nigroserratus (nom commun : bronzeback à col en dents de scie) est une espèce de serpents appartenant aux bronzebacks (Dendrelaphis). On le trouve uniquement dans l'ouest et le sud-ouest de la Thaïlande et dans le sud-est adjacent du Myanmar. Un spécimen est conservé au British Natural History Museum de Londres depuis le début du XXe siècle. En raison de sa ressemblance avec le bronzeback de Wall, le nom scientifique était autrefois attribué sous Dendrelaphis cyanochloris, le nom d'espèce du bronzeback de Wall. Il a été officiellement décrit comme une espèce distincte en 2012 par Gernot Vogel, Johan Van Rooijen et Sjon Hauser. Selon le rapport du Fonds mondial pour la nature, il est devenu l'une des 367 nouvelles espèces importantes découvertes dans le Grand Mékong en 2012 et 2013. Les analyses montrent ses différences significatives avec le dos de bronze typique du mur, y compris la coloration et les écailles sur le cou. Sa caractéristique la plus distinctive est la présence d'écailles en forme de dents de scie sur la nuque. Cette caractéristique est unique parmi les espèces à dos de bronze et la raison de son nom commun. En général, ils sont également plus grands, le plus grand spécimen mesurant 1,63 m de long. Il est classé "Préoccupation mineure" dans la liste rouge de l'UICN des espèces menacées de 2014.
Dendrelaphis oliveri/Dendrelaphis oliveri :
Dendrelaphis oliveri, communément appelé bronzeback d'Oliver, est une espèce de serpent arboricole non venimeux de la famille des Colubridae. L'espèce est endémique du Sri Lanka. Il est considéré comme la plus rare des espèces de Dendrelaphis sri-lankais car il n'y a qu'un seul spécimen enregistré.
Dendrelaphis pictus/Dendrelaphis pictus :
Dendrelaphis pictus (dos de bronze peint) est une espèce de serpent trouvée en Asie du Sud-Est et en Inde.
Dendrelaphis punctulatus/Dendrelaphis punctulatus :
Dendrelaphis punctulatus , également connu sous le nom de serpent arboricole australien , de serpent arboricole commun et de serpent arboricole vert , est une espèce de serpent mince , aux grands yeux , diurne et non venimeux de la famille des Colubridae . L'espèce est originaire de nombreuses régions d'Australie, en particulier dans les zones côtières du nord et de l'est, et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il est facilement reconnaissable car il s'agit d'un serpent agile avec un corps et une queue très élancés. La couleur du corps dorsal varie du jaune doré, au vert vif, au vert olive, au noir, parfois même au bleu. Il est souvent jaune pâle sur la gorge et le ventre, mais d'autres couleurs pâles ont été notées. Des taches bleues sont présentes sur les flancs. Les yeux sont grands, avec des iris typiquement dorés et de grandes pupilles rondes. On le trouve dans une variété d'habitats allant de la forêt tropicale aux zones boisées en passant par les zones urbaines où il se nourrit de poissons, de grenouilles et d'autres petits animaux. C'est une espèce non venimeuse et ne resserre pas sa proie, mais s'appuie plutôt sur ses dents pointues et angulaires pour «mâcher» sa proie dans l'œsophage.
Dendrelaphis tristis/Dendrelaphis tristis :
Dendrelaphis tristis (dos de bronze commun ou dos de bronze de Daudin) est une espèce de serpent arboricole trouvée au Sri Lanka, en Inde (incl. Tamil Nadu, Kerala, Madhya Pradesh, Maharashtra (Ghoshalkhamb-près de Lonavla) [A. Captain, comm. pers.] , Gujarat, Punjab, Tripura, Jammu-et-Cachemire, Haryana), Bangladesh, Pakistan (communément trouvé à Islamabad) également enregistré dans les districts du Pendjab au Pakistan (Rawalpindi, Sialkot, Dera Ghazi Khan, Lodhran, Mandi Bahauddin), Népal, Myanmar, Bhoutan.
Dendrelaphis wickrorum/Dendrelaphis wickrorum :
Dendrelaphis wickrorum, communément appelé dos de bronze de Wickramasinghes, est une espèce de serpent arboricole endémique du Sri Lanka.
Dendreon/Dendreon :
Dendreon est une société de biotechnologie. Son produit phare, Provenge (appelé génériquement sipuleucel-T), est une immunothérapie du cancer de la prostate. Il consiste en un mélange des propres cellules sanguines du patient (autologues, les cellules dendritiques étant considérées comme les plus importantes) qui ont été incubées avec la protéine de fusion Dendreon PAP-GM-CSF. Les résultats des essais cliniques de phase III démontrant un avantage de survie pour les patients atteints d'un cancer de la prostate recevant le médicament ont été présentés lors de la réunion de l'AUA le 28 avril 2009. Après avoir traversé le processus d'approbation, Provenge a reçu l'approbation complète de la FDA le 29 avril 2010. la valeur des actions a chuté de 66% le 4 août 2011, après avoir abandonné ses prévisions pour son premier médicament Provenge. détenteurs d'obligations. Le 20 février 2015, Valeant Pharmaceuticals a reçu l'autorisation d'acheter tous les actifs de Dendreon. Le 9 janvier 2017, le groupe Sanpower s'engage à acquérir Dendreon auprès de Valeant pour 819,9 millions de dollars. En juin 2017, le groupe Sanpower, un conglomérat chinois, a acheté Dendreon à Valeant pour 820 millions de dollars.
Dendrepeton/Dendrerpeton :
Dendrerpeton est un genre d'un groupe éteint d'amphibiens temnospondyles. Ses fossiles ont été trouvés principalement dans la formation Joggins de l'est du Canada et en Irlande. Il a vécu pendant le Carbonifère et serait âgé d'environ 309 à 316 millions d'années, correspondant plus précisément à l'âge westphalien (stade). De l'évolution des amphibiens temnospondyles terrestres, il représente la première étape. Bien que plusieurs espèces aient été proposées, l'espèce unanimement reconnue est D. acadianum. Ce nom d'espèce vient de "Acadia" qui est le nom de l'ancienne Nouvelle-Écosse indienne. Il fait référence à l'emplacement du gisement de charbon où le fossile a été trouvé.
Dendrerpetontidae/Dendrerpetontidae :
Les Dendrerpetontidae sont une famille de Temnospondyli.
Dendrille/Dendrille :
Dendrilla est un genre d'éponges appartenant à la famille des Darwinellidae.Les espèces de ce genre se trouvent dans l'hémisphère sud et le sud de l'Europe.Espèce : Dendrilla acantha Vacelet, 1958 Dendrilla antarctica Topsent, 1905 Dendrilla cactus (Selenka, 1867) Dendrilla cactus Dendrilla camera ( Laubenfels, 1936) Dendrilla cavenosa Dendrilla cirroides Dendrilla cirsioides Topsent, 1893 Dendrilla cruor (Carter, 1886) Dendrilla lacunosa Hentschel, 1912 Dendrilla lendenfeldi Hentschel, 1912 Dendrilla membranosa (Pallas, 1766) Dendrilla mertoni Dendrilla roseetensadrilla feldschel, 1912 Dendrilla8dendrilla felda
Dendrimère/Dendrimère :
Les dendrimères sont des molécules polymères ramifiées hautement ordonnées. Les termes synonymes de dendrimère incluent les arborols et les molécules en cascade. En règle générale, les dendrimères sont symétriques par rapport au noyau et adoptent souvent une morphologie tridimensionnelle sphérique. Le mot dendron est également fréquemment rencontré. Un dendron contient généralement un seul groupe adressable chimiquement appelé point focal ou noyau. La différence entre les dendrons et les dendrimères est illustrée dans la figure du haut, mais les termes sont généralement rencontrés de manière interchangeable. Les premiers dendrimères ont été fabriqués par des approches de synthèse divergentes par Fritz Vögtle en 1978, RG Denkewalter chez Allied Corporation en 1981, Donald Tomalia chez Dow Chemical en 1983 et en 1985, et par George R. Newkome en 1985. En 1990, une approche synthétique convergente a été présenté par Craig Hawker et Jean Fréchet. La popularité des dendrimères a ensuite considérablement augmenté, aboutissant à plus de 5 000 articles scientifiques et brevets d'ici l'année 2005.
Nanoparticules encapsulées dans un dendrimère/Nanoparticules encapsulées dans un dendrimère :
Les nanoparticules encapsulées dans des dendrimères (DEN) sont des nanoparticules allant de 1,5 à 10 nm qui sont synthétisées par une approche de matrice utilisant des dendrimères. Des nanoparticules monométalliques, bimétalliques et semi-conductrices ont été synthétisées à l'aide de cette méthode. L'utilisation principale des DEN est en tant que catalyseur en raison de leur rapport surface / volume extrêmement élevé. Les avantages des DEN par rapport aux autres nanoparticules sont qu'ils sont monodispersés et faciles à fabriquer.
Dendrine/Dendrine :
La dendrine est une protéine neurale et rénale dont la fonction exacte est encore relativement peu claire ; cependant, sa localisation dans le cerveau et les reins est bien connue, tout comme certains des processus neuronaux qu'elle affecte. Dans le cerveau, la dendrine se trouve dans les neurones et est notamment associée à la privation de sommeil. La privation de sommeil entraîne une augmentation des niveaux de dendrine dans certaines zones du cerveau, mais cette augmentation est insignifiante et, dans la privation totale de sommeil, entraîne une diminution de l'ARNm et de la forme protéique de la dendrine. Avec deux autres protéines, MAGI/S-SCAM et l'α-actinine, la dendrine est liée à la plasticité synaptique et à la formation de la mémoire dans le cerveau. Il a également été démontré que les niveaux de nicotine ont un effet sur l'expression de la dendrine dans le cerveau. Bien que contrairement à la privation de sommeil, la nicotine augmente le niveau global de dendrine. Considérée à l'origine comme une protéine spécifique du cerveau, il existe maintenant des preuves suggérant que la dendrine se trouve également dans les reins. La dendrine est utilisée pour détecter une glomérulopathie ou une maladie rénale, en fonction de sa localisation dans les reins. Dans les reins, il agit également pour prévenir la perte de protéines urinaires. La plupart des études et des informations sur la dendrine concernent spécifiquement les cerveaux de rats ou de souris.
Dendriscocaulon/Dendriscocaulon :
Dendriscocaulon est un nom taxonomique qui a été utilisé pour un genre de lichen fruticuleux (lichen de forme arbustive) avec une cyanobactérie comme partenaire photobionte du champignon. Dendriscocaulon est considéré comme un synonyme taxonomique du genre Sticta, un lichen foliacé (lichen de forme feuillue), qui a généralement une algue verte comme partenaire photobionte. Les lichens qui ont été appelés Dendriscocaulon ou Sticta impliquent les mêmes espèces fongiques. Ils présentent une morphologie radicalement différente, peuvent pousser côte à côte et des formes mixtes existent où différentes algues poussent dans différentes parties du même thalle fongique. La biochimie des deux formes est très différente, mais les séquences d'ADN du champignon et du photobionte peuvent être distinguées en utilisant différentes amorces pour le séquençage de l'ADN.
Dendrite/Dendrite :
Les dendrites (du grec δένδρον déndron, "arbre"), également dendrons, sont des extensions protoplasmiques ramifiées d'une cellule nerveuse qui propagent la stimulation électrochimique reçue d'autres cellules neurales au corps cellulaire, ou soma, du neurone à partir duquel les dendrites projettent. La stimulation électrique est transmise aux dendrites par les neurones en amont (généralement via leurs axones) via des synapses situées en divers points de l'arbre dendritique. Les dendrites jouent un rôle essentiel dans l'intégration de ces entrées synaptiques et dans la détermination de la mesure dans laquelle les potentiels d'action sont produits par le neurone. L'arborisation dendritique, également connue sous le nom de ramification dendritique, est un processus biologique en plusieurs étapes par lequel les neurones forment de nouveaux arbres et branches dendritiques pour créer de nouvelles synapses. La morphologie des dendrites telles que la densité des branches et les modèles de regroupement sont fortement corrélées à la fonction du neurone. La malformation des dendrites est également étroitement corrélée à une altération de la fonction du système nerveux.
Dendrite (adhésif)/Dendrite (adhésif) :
Dendrite est une marque d'adhésif de contact et de ciment caoutchouc commercialisée en Asie du Sud, principalement dans le nord-est de l'Inde, au Bangladesh et au Bhoutan.
Dendrite (cristal)/Dendrite (cristal):
Une dendrite cristalline est un cristal qui se développe avec une forme multi-ramifiée typique. Le nom vient du mot grec dendron (δενδρον) qui signifie "arbre", car la structure du cristal ressemble à celle d'un arbre. Ces cristaux peuvent être synthétisés en utilisant un liquide pur surfondu, mais ils sont également assez courants dans la nature. Les cristaux les plus courants dans la nature qui présentent une croissance dendritique sont les flocons de neige et le givre sur les fenêtres, mais de nombreux minéraux et métaux peuvent également être trouvés dans les structures dendritiques.
Dendrite (homonymie)/Dendrite (homonymie) :
Dendrite dérive du mot grec "dendron" signifiant (lit. "semblable à un arbre"), et peut faire référence à :
Dendrite (mathématiques)/Dendrite (mathématiques) :
En mathématiques, une dendrite est un certain type d'espace topologique qui peut être caractérisé soit comme un dendroïde localement connecté, soit de manière équivalente comme un continuum localement connecté qui ne contient pas de simples courbes fermées.
Dendrite (métal)/Dendrite (métal) :
Une dendrite en métallurgie est une structure arborescente caractéristique de cristaux se développant à mesure que le métal en fusion se solidifie, la forme produite par une croissance plus rapide le long de directions cristallographiques énergétiquement favorables. Cette croissance dendritique a des conséquences importantes sur les propriétés des matériaux. Les dendrites se forment dans des systèmes unaires (à un composant) ainsi que dans des systèmes à plusieurs composants. L'exigence est que le liquide (le matériau fondu) soit sous-refroidi, c'est-à-dire surfondu, en dessous du point de congélation du solide. Initialement, un noyau solide sphérique se développe dans la masse fondue sous-refroidie. Au fur et à mesure que la sphère grandit, la morphologie sphérique devient instable et sa forme devient perturbée. La forme solide commence à exprimer les directions de croissance préférées du cristal. Cette direction de croissance peut être due à l'anisotropie de l'énergie de surface de l'interface solide-liquide, ou à la facilité de fixation des atomes à l'interface sur différents plans cristallographiques, ou les deux (pour un exemple de ce dernier, voir cristal de trémie ). Dans les systèmes métalliques, la cinétique d'attachement de l'interface est généralement négligeable (pour les cas non négligeables, voir dendrite (cristal)). Dans les systèmes métalliques, le solide tente alors de minimiser la surface de ces surfaces avec l'énergie de surface la plus élevée. La dendrite présente ainsi une pointe de plus en plus pointue au fur et à mesure de sa croissance. Si l'anisotropie est suffisamment grande, la dendrite peut présenter une morphologie à facettes. L'échelle de longueur microstructurale est déterminée par l'interaction ou l'équilibre entre l'énergie de surface et le gradient de température (qui entraîne la diffusion chaleur/soluté) dans le liquide à l'interface. À mesure que la solidification progresse, un nombre croissant d'atomes perdent leur énergie cinétique, ce qui rend le processus exothermique. Pour un matériau pur, la chaleur latente est libérée à l'interface solide-liquide de sorte que la température reste constante jusqu'à ce que la masse fondue soit complètement solidifiée. Le taux de croissance de la substance cristalline résultante dépendra de la vitesse à laquelle cette chaleur latente peut être évacuée. Une dendrite se développant dans une masse fondue sous-refroidie peut être assimilée à un cristal parabolique en forme d'aiguille qui se développe de manière à conserver sa forme à vitesse constante. La nucléation et la croissance déterminent la taille des grains dans la solidification équiaxe tandis que la compétition entre les dendrites adjacentes décide de l'espacement primaire dans la croissance colonnaire. Généralement, si la masse fondue est refroidie lentement, la nucléation de nouveaux cristaux sera moindre qu'en cas de sous-refroidissement important. La croissance dendritique se traduira par des dendrites de grande taille. À l'inverse, un cycle de refroidissement rapide avec un sous-refroidissement important augmentera le nombre de noyaux et réduira ainsi la taille des dendrites résultantes (et conduira souvent à de petits grains). Des dendrites plus petites conduisent généralement à une plus grande ductilité du produit. Une application où la croissance dendritique et les propriétés des matériaux qui en résultent peuvent être observées est le processus de soudage. Les dendrites sont également courantes dans les produits coulés, où elles peuvent devenir visibles par gravure d'un spécimen poli. Au fur et à mesure que les dendrites se développent davantage dans le métal liquide, elles deviennent plus chaudes car elles continuent à extraire de la chaleur. S'ils deviennent trop chauds, ils vont refondre. Cette refusion des dendrites est appelée recalescence. Les dendrites se forment généralement dans des conditions de non-équilibre. Une application de la croissance dendritique dans la solidification directionnelle concerne les aubes de moteur à turbine à gaz qui sont utilisées à des températures élevées et doivent supporter des contraintes élevées le long des grands axes. A haute température, les joints de grains sont plus faibles que les grains. Afin de minimiser l'effet sur les propriétés, les joints de grains sont alignés parallèlement aux dendrites. Le premier alliage utilisé dans cette application était un alliage à base de nickel (MAR M-200) avec 12,5% de tungstène, qui s'est accumulé dans les dendrites lors de la solidification. Il en est résulté des lames à haute résistance et résistance au fluage s'étendant sur toute la longueur de la coulée, offrant des propriétés améliorées par rapport à l'équivalent coulé traditionnellement.
Dendrite (non neuronale)/Dendrite (non neuronale) :
Une dendrite est une projection ramifiée du cytoplasme d'une cellule. Bien que le terme soit le plus couramment utilisé pour désigner les projections ramifiées des neurones, il peut également être utilisé pour désigner les caractéristiques d'autres types de cellules qui, tout en ayant une apparence similaire, sont en réalité des structures assez distinctes. Cellules non neuronales qui ont des dendrites : Cellules dendritiques, partie du système immunitaire des mammifères Mélanocytes, cellules productrices de pigment situées dans la peau Cellules de Merkel, cellules réceptrices de la peau associées au sens du toucher Kératocytes cornéens, fibroblastes spécialisés résidant dans la stroma.
Dendrite International,_Inc._v._Doe_No._3/Dendrite International, Inc. c. Doe No. 3 :
Dendrite International, Inc. c. Doe No. 3, 342 NJ Super. 134, 775 A.2d 756 (App. Div. 2001), est une affaire de la Cour supérieure du New Jersey dans laquelle Dendrite International, Inc., un fournisseur de logiciels informatiques utilisés dans l'industrie pharmaceutique, a intenté un procès John Doe contre des individus qui avaient a publié anonymement des critiques de l'entreprise sur un babillard Yahoo. Lorsque le juge président de la chancellerie Kenneth MacKenzie a rejeté l'une des demandes de Dendrite d'obliger Yahoo à révéler l'identité d'un accusé anonyme, Dendrite a fait appel. La cour d'appel a confirmé la décision du tribunal de district et, ce faisant, a créé un ensemble de lignes directrices pour déterminer les circonstances dans lesquelles un intervenant anonyme en ligne peut être démasqué. Cette norme a depuis été appliquée à d'autres affaires, telles que Mobilisa, Inc. contre Doe, Gallucci contre New Jersey On-Line LLC, Independent Newspapers contre Brodie et The Mortgage Specialists, Inc. contre Implode-Explode Heavy Industries. , Inc.
Cellule dendritique/Cellule dendritique :
Les cellules dendritiques (CD) sont des cellules présentatrices d'antigène (également appelées cellules accessoires) du système immunitaire des mammifères. Leur fonction principale est de traiter le matériel antigénique et de le présenter à la surface des cellules aux cellules T du système immunitaire. Ils agissent comme des messagers entre les systèmes immunitaires inné et adaptatif. Les cellules dendritiques sont présentes dans les tissus qui sont en contact avec l'environnement extérieur, comme la peau (où il existe un type de cellule dendritique spécialisé appelé cellule de Langerhans) et la paroi interne du nez, des poumons, de l'estomac et des intestins. Ils peuvent également être trouvés à l'état immature dans le sang. Une fois activés, ils migrent vers les ganglions lymphatiques où ils interagissent avec les cellules T et les cellules B pour initier et façonner la réponse immunitaire adaptative. À certains stades de développement, ils développent des projections ramifiées, les dendrites qui donnent son nom à la cellule (δένδρον ou déndron étant grec pour «arbre»). Bien que d'apparence similaire, ce sont des structures distinctes des dendrites des neurones. Les cellules dendritiques immatures sont également appelées cellules voilées, car elles possèdent de grands «voiles» cytoplasmiques plutôt que des dendrites.
Vaccin contre le_cancer_à_base_de_cellules_dendritiques/Vaccin anticancéreux à base de cellules dendritiques :
Le vaccin anticancéreux à base de cellules dendritiques est une innovation dans la stratégie thérapeutique des patients atteints de cancer. Les cellules dendritiques (CD) sont des cellules présentatrices d'antigènes pour l'induction de la réponse des lymphocytes T spécifiques de l'antigène. L'immunothérapie à base de DC est sûre et peut favoriser des réponses immunitaires antitumorales et une survie prolongée des patients atteints de cancer.
Filopodes dendritiques/filopodes dendritiques :
Les filopodes dendritiques sont de petites saillies membraneuses que l'on trouve principalement sur les étendues dendritiques des neurones en développement. Ces structures peuvent recevoir une entrée synaptique et peuvent se développer en épines dendritiques. Les filopodes dendritiques sont généralement moins bien étudiés que les épines dendritiques car leur nature transitoire les rend difficiles à détecter avec les techniques de microscopie traditionnelles. La préparation des échantillons peut également détruire les filopodes dendritiques. Cependant, il a été déterminé que les filopodes sur les tiges dendritiques sont distincts des autres types de filopodes (même ceux trouvés dans les cônes de croissance dendritiques) et peuvent réagir aux stimuli de différentes manières.
Épi dendritique/épi dendritique :
En neurophysiologie, un pic dendritique fait référence à un potentiel d'action généré dans la dendrite d'un neurone. Les dendrites sont des extensions ramifiées d'un neurone. Ils reçoivent des signaux électriques émis par les neurones en projection et transfèrent ces signaux au corps cellulaire, ou soma. La signalisation dendritique a traditionnellement été considérée comme un mode passif de signalisation électrique. Contrairement à son homologue axonal qui peut générer des signaux via des potentiels d'action, on pensait que les dendrites n'avaient la capacité de propager des signaux électriques que par des moyens physiques: changements de conductance, de longueur, de section transversale, etc. Cependant, l'existence de pointes dendritiques a été proposée et démontré par W. Alden Spencer, Eric Kandel, Rodolfo Llinás et ses collègues dans les années 1960 et un grand nombre de preuves indiquent maintenant clairement que les dendrites sont des structures neuronales actives. Les dendrites contiennent des canaux ioniques voltage-dépendants leur donnant la capacité de générer des potentiels d'action. Des pics dendritiques ont été enregistrés dans de nombreux types de neurones du cerveau et on pense qu'ils ont de grandes implications dans la communication neuronale, la mémoire et l'apprentissage. Ils sont l'un des facteurs majeurs de la potentialisation à long terme. Un pic dendritique est initié de la même manière que celui d'un potentiel d'action axonal. La dépolarisation de la membrane dendritique provoque l'ouverture des canaux ioniques voltage-dépendants du sodium et du potassium. L'afflux d'ions sodium provoque une augmentation de la tension. Si la tension augmente au-delà d'un certain seuil, le courant de sodium active d'autres canaux sodium voltage-dépendants transmettant un courant le long de la dendrite. Les pointes dendritiques peuvent être générées par les canaux voltage-dépendants de sodium et de calcium. Les pointes dendritiques transmettent généralement des signaux à un rythme beaucoup plus lent que les potentiels d'action axonaux. Les seuils de tension locaux pour l'initiation des pics dendritiques sont généralement plus élevés que ceux de l'initiation du potentiel d'action dans l'axone ; par conséquent, l'initiation du pic nécessite généralement une forte entrée.
Épine dendritique/Épine dendritique :
Une colonne vertébrale dendritique (ou colonne vertébrale) est une petite saillie membraneuse de la dendrite d'un neurone qui reçoit généralement l'entrée d'un seul axone au niveau de la synapse. Les épines dendritiques servent de site de stockage pour la force synaptique et aident à transmettre des signaux électriques au corps cellulaire du neurone. La plupart des épines ont une tête bulbeuse (la tête de la colonne vertébrale) et un col fin qui relie la tête de la colonne vertébrale à la tige de la dendrite. Les dendrites d'un seul neurone peuvent contenir des centaines à des milliers d'épines. En plus des épines fournissant un substrat anatomique pour le stockage de la mémoire et la transmission synaptique, elles peuvent également servir à augmenter le nombre de contacts possibles entre les neurones. Il a également été suggéré que les changements dans l'activité des neurones ont un effet positif sur la morphologie de la colonne vertébrale.
Dendroeschna/Dendroeschna :
Dendroaeschna est un genre monotypique de libellules australiennes de la famille des Brachytronidae. La seule espèce connue de ce genre est Dendroaeschna conspersa, communément appelée darner à face large. Dendroaeschna conspersa est une libellule de taille moyenne, brune à noire avec des marques pâles. Il est endémique de l'est de l'Australie, où il habite les cours d'eau des basses terres.
Dendroalsie/Dendroalsie :
Dendroalsia abietina est une espèce de mousse. Seule espèce du genre Dendroalsia, c'est une mousse assez grande et bien visible. Il est facile à reconnaître lorsqu'il est sec, car chaque tige s'enroule vers le bas comme un poing fermé.
Dendroarchéologie/Dendroarchéologie :
La dendroarchéologie est un terme utilisé pour l'étude des vestiges de la végétation, des bâtiments anciens, des artefacts, des meubles, de l'art et des instruments de musique en utilisant les techniques de dendrochronologie (datation par les cernes des arbres). Elle fait référence à la recherche dendrochronologique du bois du passé quel que soit son contexte physique actuel (dans ou au-dessus du sol). Cette forme de datation est la méthode de datation absolue la plus exacte et la plus précise disponible pour les archéologues, car le dernier anneau qui a poussé est la première année où l'arbre aurait pu être incorporé dans une structure archéologique. recherche archéologique "chronométrique", "environnementale" et "comportementale". Les cernes des arbres peuvent être utilisés pour "reconstruire de nombreuses variables environnementales" telles que "température", "précipitations", "débit fluvial", "société de sécheresse", "fréquence et intensité des incendies", "infestation d'insectes", "modèles de circulation atmosphérique", entre autres.
Dendroaspis natriuretic_peptide/Dendroaspis natriuretic peptide :
Le peptide natriurétique Dendroaspis (DNP) est un peptide à 38 résidus et un membre de la famille des peptides natriurétiques. Il est structurellement similaire au peptide natriurétique auriculaire (ANP), au peptide natriurétique cérébral (BNP) et au peptide natriurétique de type C (CNP) et possède des propriétés biologiques similaires à ces peptides natriurétiques. Le DNP a été isolé à l'origine du venin du mamba vert. serpent (Dendroaspis angusticeps), dont son nom est dérivé.
Dendrobaena/Dendrobaena :
Dendrobaena est un genre d'annélides appartenant à la famille des Lumbricidae. Le genre a une distribution cosmopolite.
Dendrobaena hortensis/Dendrobaena hortensis :
Le ver de nuit européen ( Dendrobaena hortensis ) est un ver de terre de taille moyenne à petite pesant en moyenne environ 1,5 g à l'âge adulte. Généralement de couleur bleuâtre, rose-gris avec un aspect bagué ou rayé, le bout de leur queue est souvent crème ou jaune pâle. Lorsque l'espèce ne s'est pas nourrie, elle est rose pâle. L'espèce se trouve généralement dans la litière boisée profonde et les sols de jardin riches en matière organique dans les pays européens. D. hortensis est vendu principalement comme ver d'appât, mais sa popularité en tant que ver de compostage augmente. . Les deux sont des vers de compost utiles. Les deux espèces ne sont probablement pas distinguées en lombricompostage. En général, le nom E. hortensis est plus courant en Amérique du Nord tandis que le nom D. veneta est plus courant en Europe.
Dendrobangie/Dendrobangie :
Dendrobangia est un genre de plantes à fleurs de la famille des Metteniusaceae. Il était autrefois placé dans la famille des Cardiopteridaceae. Il a été décrit comme un genre en 1896.Dendrobangia est originaire d'Amérique du Sud et du Costa Rica. espècesDendrobangia boliviana Rusby - Costa Rica, Colombie, Venezuela, Équateur, Pérou, Bolivie, Brésil Dendrobangia multinervia Ducke - Colombie, Équateur, Pérou, nord-ouest du Brésil
Dendrobates/Dendrobates :
Dendrobates est un genre de grenouilles venimeuses originaires d'Amérique centrale et du Sud. Il contenait autrefois de nombreuses espèces, mais la plupart placées à l'origine dans ce genre ont été divisées en d'autres genres tels que Adelphobates, Ameerega, Andinobates, Epipedobates, Excidobates, Oophaga, Phyllobates et Ranitomeya (essentiellement toutes les grenouilles empoisonnées aux couleurs vives, c'est-à-dire à l'exclusion des genres plus ternes de la famille comme Colostethus et Hyloxalus), ne laissant que cinq espèces de grande à moyenne taille dans le genre Dendrobates. Tous les autres genres étaient autrefois regroupés avec les Dendrobates car on pensait auparavant que toutes les grenouilles empoisonnées aux couleurs vives provenaient du même ancêtre, mais cela s'est depuis avéré incorrect. Les Dendrobates et les Phyllobates ont développé une coloration remarquable à partir du même ancêtre commun, mais pas de la même manière que les autres genres énumérés ci-dessus. Il a été constaté que la spécialisation alimentaire évoluait en tandem avec une coloration visible dans le cas des Dendrobates. Le nom générique Dendrobates est dérivé des mots grecs δένδρον dendron "arbre" et βάτης batēs "celui qui marche", signifiant "grimpeur".
Dendrobatinées/Dendrobatinées :
Les Dendrobatinae sont la principale sous-famille de grenouilles de la famille des Dendrobatidae, les grenouilles empoisonnées d'Amérique centrale et du Sud, trouvées du Nicaragua au bassin amazonien au Brésil.
Dendrobatoidea/Dendrobatoidea :
Les Dendrobatoidea sont une superfamille de grenouilles.
Dendrobeania/Dendrobeania :
Dendrobeania est un genre de bryozoaires appartenant à la famille des Bugulidae. Le genre a une distribution presque cosmopolite. ) Dendrobeania exilis (Hincks, 1882) Dendrobeania fessa Kluge, 1955 Dendrobeania flustroides (Levinsen, 1887) Dendrobeania formosissima d'Hondt, 1983 Dendrobeania frigida (Waters, 1900) Dendrobeania fruticosa (Packard, 1863) Dendrobeania japonica (Ortmann, 1890) Androsova, 1958 Dendrobeania kurilensis (Okada, 1933) Dendrobeania lamellosa Canu & Bassler, 1928 Dendrobeania laxa (Robertson, 1905) Dendrobeania levinseni (Kluge, 1929) Dendrobeania lichenoides (Robertson, 1900) Dendrobeania longispinosa (Robertson, 1905) Dendrobeania multis (O Donoghue, 1925) Dendrobeania murmanica Kluge, 1955 Dendrobeania murrayana (Bean, 1847) Dendrobeania myrrayana Dendrobeania orientalis K luge, 1952 Dendrobeania ortmanni Androsova, 1958 Dendrobeania pseudexilis d'Hondt & Gordon, 1996 Dendrobeania pseudolevinseni Kluge, 1952 Dendrobeania pseudomurrayana Kluge, 1955 Dendrobeania quadridentata (Lovén, 1834) Dendrobeania sessilis (d'Hondt, 1974) Dendrobeania sessilis (d'Hondt, 1974) O'Donoghue, 1923) Dendrobeania sinica Liu, 1984 Dendrobeania tenuis Kluge, 1955
Dendrobies/Dendrobies :
Dendrobias est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae. Les membres de ce genre ont été, pendant plusieurs années, inclus dans Trachyderes, mais retirés de la synonymie en 2018.
Dendrobias mandibularis/Dendrobias mandibularis :
Dendrobias mandibularis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Dupont en 1834.
Dendrobias maxillosus/Dendrobias maxillosus :
Dendrobias maxillosus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Dupont en 1834.
Dendrobias steinhauseni/Dendrobias steinhauseni :
Dendrobias steinhauseni est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Hüdepohl en 1987.
Dendrobieae/Dendrobieae :
Dendrobieae est une tribu de la sous-famille des Epidendroideae, de la famille des Orchidaceae. Les Dendrobieae sont pour la plupart des orchidées épiphytes tropicales qui contiennent des pseudobulbes. La tribu contient deux genres, Dendrobium et Bulbophyllum, qui sont tous deux parmi les plus grands genres d'orchidées et sont communs en culture. Auparavant, d'autres genres étaient inclus dans la tribu, qui sont maintenant subsumés dans Dendrobium et Bulbophyllum.
Dendrobiella/Dendrobiella :
Dendrobiella est un genre de coléoptères cornus de la famille des Bostrichidae. Il y a environ sept espèces décrites dans Dendrobiella.
Dendrobiella aspera/Dendrobiella aspera :
Dendrobiella aspera est une espèce de coléoptère cornu de la famille des Bostrichidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Dendrobiella sericans/Dendrobiella sericans :
Dendrobiella sericans est une espèce de coléoptère cornu de la famille des Bostrichidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Dendrobine/Dendrobine :
La dendrobine est un alcaloïde présent dans le Dendrobium nobile à raison de 0,5 % en poids en moyenne. C'est un solide incolore à température ambiante. Il est apparenté à la famille des picrotoxines de produits naturels. Lorsqu'il est administré une dose mortelle, la mort est généralement causée par des convulsions. Il possède une structure moléculaire qui a suscité l'intérêt de sa synthèse totale par les chimistes organiques.
Dendrobium/Dendrobium :
Dendrobium est un genre d'orchidées principalement épiphytes et lithophytes de la famille des Orchidaceae. C'est un très grand genre, contenant plus de 1 800 espèces qui se trouvent dans divers habitats dans une grande partie de l'Asie du Sud, de l'Est et du Sud-Est, y compris la Chine, le Japon, l'Inde, les Philippines, l'Indonésie, l'Australie, la Nouvelle-Guinée, le Vietnam et de nombreux pays. îles du Pacifique. Les orchidées de ce genre ont des racines qui rampent à la surface des arbres ou des rochers, ayant rarement leurs racines dans le sol. Jusqu'à six feuilles se développent dans une touffe à l'extrémité d'une pousse et d'une à un grand nombre de fleurs sont disposées le long d'une tige florifère non ramifiée. Plusieurs tentatives ont été faites pour séparer Dendrobium en genres plus petits, mais la plupart n'ont pas été acceptées par la liste de contrôle mondiale des familles de plantes sélectionnées.
Dendrobium adae/Dendrobium adae :
Dendrobium adae, communément appelée orchidée canne élancée, est une orchidée épiphyte, parfois lithophyte, de la famille des Orchidaceae. Il a des pseudobulbes cylindriques, jusqu'à quatre feuilles vert foncé et jusqu'à six fleurs blanches ou verdâtres à abricot. Il pousse dans le nord tropical du Queensland, en Australie.
Dendrobium aduncum/Dendrobium aduncum :
Dendrobium aduncum (l'orchidée poisson-ange ou dendrobium courbé vers l'intérieur) est une espèce d'orchidée. Il est originaire du sud de la Chine (Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hainan, Hunan, Yunnan), de l'est de l'Himalaya (Assam, Sikkim, Arunachal Pradesh, Bhoutan, Myanmar) et du nord de l'Indochine (Laos, Thaïlande, Vietnam). C'est un épiphyte qui pousse sur les troncs d'arbres des forêts de montagne.
Dendrobium aemulum/Dendrobium aemulum :
Dendrobium aemulum, communément appelée orchidée à plumes d'écorce de fer ou orchidée à plumes blanches, est une orchidée épiphyte de la famille des Orchidaceae et pousse sur des arbres qui conservent leur écorce, en particulier les écorces de fer. Il a des pseudobulbes rougeâtres ou violacés, deux à quatre feuilles coriaces et jusqu'à sept fleurs blanches plumeuses. Il pousse dans les forêts ouvertes du Queensland et de la Nouvelle-Galles du Sud.
Dendrobium affine/Dendrobium affine :
Dendrobium affine, communément appelée orchidée papillon blanche, malakmalak ou matngala dans les langues aborigènes australiennes, est une orchidée épiphyte de la famille des Orchidaceae. Il a des pseudobulbes cylindriques, chacun avec jusqu'à dix feuilles et des tiges florifères avec jusqu'à vingt fleurs blanches avec des marques jaunes ou violettes sur le labelle. Il est présent dans le nord de l'Australie, en Nouvelle-Guinée et au Timor, où il pousse sur l'écorce des arbres.
Dendrobium agrostophyllum/Dendrobium agrostophyllum :
Dendrobium agrostophyllum, l'orchidée renoncule, est une orchidée épiphyte ou lithophyte de la famille des Orchidaceae et possède un rhizome rampant avec des pseudobulbes bien espacés. Chaque pseudobulbe a jusqu'à vingt feuilles ressemblant à de l'herbe, certaines des feuilles ayant des tiges florales sur le côté opposé du pseudobulbe, chaque grappe avec jusqu'à dix fleurs cireuses, parfumées et jaune vif. Il pousse dans les forêts humides des régions côtières du nord du Queensland, en Australie.
Dendrobium albosanguineum/Dendrobium albosanguineum :
Dendrobium albosanguineum (dendrobium blanc et rouge sang) est une espèce d'orchidée, originaire de Thaïlande et du Myanmar.
Dendrobium amabile/Dendrobium amabile :
Dendrobium amabile est une espèce d'orchidée endémique du Vietnam.
Dendrobium amboinense/Dendrobium amboinense :
Dendrobium amboinense, le dendrobium de l'île d'Amboin, est une espèce d'orchidée éphémère à fleurs des basses terres de la sous-tribu Dendrobiinae. L'espèce est endémique de l'île d'Ambon et des îles voisines de la mer de Banda, en Indonésie.
Dendrobium améthystoglossum/Dendrobium améthystoglossum :
Dendrobium amethystoglossum (dendrobium de couleur améthyste) est une espèce d'orchidée endémique de l'île de Luzon aux Philippines mais cultivée ailleurs comme plante ornementale.
Dendrobium amplum/Dendrobium amplum :
Dendrobium amplum est une espèce d'orchidée originaire d'Asie. On le trouve en Chine, en Inde dans l'Assam et le Sikkim, dans l'est de l'Himalaya, au Népal, au Bhoutan, au Myanmar, en Thaïlande et au Vietnam. et des forêts à feuilles persistantes à des altitudes de 500 à 2 100 mètres (1 600 à 6 900 pieds).
Dendrobium angulatum/Dendrobium angulatum :
Dendrobium angulatum est une orchidée épiphyte originaire d'Asie du Sud-Est.
Dendrobium anosmum/Dendrobium anosmum :
Dendrobium anosmum (dendrobium non parfumé) est une espèce d'orchidée épiphyte. Elle est répandue dans toute l'Asie du Sud-Est du Sri Lanka à la Nouvelle Guinée en passant par l'Indochine, l'Indonésie, les Philippines, etc. espèces. Six ans plus tard, la variété inodore est à nouveau découverte aux Philippines, d'où la nomenclature botanique jusqu'à cette date. Aux Philippines, il est connu localement sous le nom de Sanggumay, un terme inventé en tagalog pour masangsang (parfum accablant) et nakakaumay (ennuyeux). Un autre terme local comprend Latigo (fouet) faisant référence à ses longues cannes pendantes qui sont devenues caduques avant la floraison.
Dendrobium antennatum/Dendrobium antennatum :
Dendrobium antennatum, communément appelée orchidée antilope verte, est une orchidée épiphyte de la famille des Orchidaceae. Il a des pseudobulbes cylindriques avec jusqu'à douze feuilles près de leurs extrémités et jusqu'à quinze fleurs blanches avec des pétales verts et un labelle blanc avec des rayures violettes. Il pousse en Nouvelle-Guinée et dans le nord tropical du Queensland où il est rare.
Dendrobium aphyllum/Dendrobium aphyllum :
Dendrobium aphyllum, communément appelée orchidée à capuchon ou 兜唇石斛 (dou chun shi hu) est une espèce d'orchidée originaire du Bangladesh, du sud de la Chine, de l'est de l'Himalaya et de l'Indochine.
Dendrobium aqueum/Dendrobium aqueum :
Dendrobium aqueum est une espèce d'orchidée endémique du sud de l'Inde. On le trouve dans la partie supérieure des ghats occidentaux.
Dendrobium atroviolaceum/Dendrobium atroviolaceum :
Dendrobium atroviolaceum (dendrobium rouge sang noir) est une espèce d'orchidée endémique de l'est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Dendrobium baileyi/Dendrobium baileyi :
Dendrobium baileyi, communément connue sous le nom d'orchidée gemini tachetée, est une orchidée épiphyte ou lithophyte de la famille des Orchidaceae et a des tiges arquées et des tiges fleuries avec une ou deux fleurs jaunes araignées avec des taches violet foncé émergeant de l'axe des feuilles. Il pousse dans le nord tropical du Queensland, en Nouvelle-Guinée et dans les îles Salomon.
Dendrobium barbatulum/Dendrobium barbatulum :
Dendrobium barbatulum (dendrobium à petite barbe) est une espèce d'orchidée endémique du sud de l'Inde.
Dendrobium begaudii/Dendrobium begaudii :
Dendrobium begaudii est une espèce d'orchidée originaire de Nouvelle-Calédonie. Il a été décrit pour la première fois par William Cavestro en 2001 sous le nom de Diplocaulobium begaudii mais a ensuite été référé au genre Dendrobium par Schuiteman & Adams.
Dendrobium bellatulum/Dendrobium bellatulum :
Dendrobium bellatulum (dendrobium enchanteur) est une espèce d'orchidée. Il est originaire de l'est de l'Himalaya (Yunnan, Assam, Arunachal Pradesh) et du nord de l'Indochine (Myanmar, Thaïlande, Vietnam, Laos).
Dendrobium biconvexum/Dendrobium biconvexum :
Dendrobium biconvexum, communément appelée orchidée rocheuse du mont Windsor, est une espèce d'orchidée lithophyte endémique du nord tropical du Queensland, en Australie. Il a des pseudobulbes fusiformes, entre deux et quatre feuilles épaisses et coriaces et jusqu'à soixante-quinze fleurs blanches ou crème avec des marques violettes sur le labelle.
Bifalce de dendrobium/bifalce de dendrobium :
Le bifalce Dendrobium, communément appelé orchidée abeille indigène, est une orchidée épiphyte ou lithophyte de la famille des Orchidaceae. Il a des pseudobulbes fusiformes avec jusqu'à quatre feuilles coriaces et jusqu'à dix fleurs vert pâle ou jaune verdâtre avec des marques violacées. Il pousse sur des arbres et des rochers dans la forêt tropicale du nord tropical du Queensland, en Australie et en Nouvelle-Guinée.
Dendrobium bigibbum/Dendrobium bigibbum :
Dendrobium bigibbum, communément appelée orchidée Cooktown ou orchidée papillon mauve, est une orchidée épiphyte ou lithophyte de la famille des Orchidaceae. Il a des pseudobulbes cylindriques, chacun avec entre trois et cinq feuilles vertes ou violacées et des tiges florales arquées avec jusqu'à vingt fleurs, généralement lilas-violet. Il est présent dans le nord tropical du Queensland, en Australie et en Nouvelle-Guinée. Il existe quatre variétés de cette orchidée, chacune étant auparavant considérée comme une espèce distincte.
Dendrobium bilobum/Dendrobium bilobum :
Dendrobium bilobum, le dendrobium à deux lobes, est une espèce d'orchidée du genre Dendrobium originaire d'Océanie. On le trouve en Nouvelle-Guinée, aux Îles Salomon, au Vanuatu, aux Fidji et en Nouvelle-Calédonie. Il atteint une taille maximale de 0,5 mm.
Dendrobium boosii/Dendrobium boosii :
Dendrobium boosii, ou dendrobium de Ronny Boos, est une espèce de plante de la famille des Orchidaceae endémique des Philippines.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gila band""

Gilanlar/Gilanlar : Mets Gilanlar (également, Mets-Gilaylar et Bol'shoy Gilanlar) est un hameau de la province d'Ararat en Armé...