Rechercher dans ce blog

mardi 16 août 2022

Czech Crisis


Czarnylas, Voïvodie de Grande-Pologne/Czarnylas, Voïvodie de Grande-Pologne :
Czarnylas [t͡ʂarˈnɨlas] est un village du district administratif de Gmina Przygodzice, dans le comté d'Ostrów Wielkopolski, dans la voïvodie de Grande-Pologne, dans le centre-ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 18 km (11 mi) au sud d'Ostrów Wielkopolski et à 116 km (72 mi) au sud-est de la capitale régionale Poznań. Le village compte 1 000 habitants.
Czarnylas, Voïvodie_de Poméranie/Czarnylas, Voïvodie de Poméranie :
Czarnylas [t͡ʂarˈnɨlas] (allemand : Schwarzwald) est un village du district administratif de Gmina Skórcz, dans le comté de Starogard, dans la voïvodie de Poméranie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 6 kilomètres (4 mi) au nord-ouest de Skórcz, à 15 km (9 mi) au sud de Starogard Gdański et à 60 km (37 mi) au sud de la capitale régionale Gdańsk. Il est situé dans la région ethnoculturelle de Kociewie dans la région historique de Poméranie. Pour plus de détails sur l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie. Le village compte 473 habitants. L'emblème de Czarnylas est l'église Saint-André, qui date du XIVe siècle.
Czarnystok, Voïvodie de Lublin/Czarnystok, Voïvodie de Lublin :
Czarnystok [t͡ʂarˈnɨstɔk] est un village du district administratif de Gmina Radecznica, dans le comté de Zamość, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne. Il se trouve à environ 12 kilomètres (7 mi) au sud de Radecznica, 31 km (19 mi) à l'ouest de Zamość et 69 km (43 mi) au sud de la capitale régionale Lublin.
Czarnystok, Podlaskie_Voivodeship/Czarnystok, Podlaskie Voivodeship :
Czarnystok [t͡ʂarˈnɨstɔk] est un village du district administratif de Gmina Jasionówka, dans le comté de Mońki, dans la voïvodie de Podlaskie, dans le nord-est de la Pologne. Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) au sud-est de Jasionówka, 19 km (12 mi) à l'est de Mońki et 31 km (19 mi) au nord de la capitale régionale Białystok.
Czarnysz/Czarnysz :
Czarnysz [ˈt͡ʂarnɨʂ] est un village du district administratif de Gmina Wodzierady, dans le comté de Łask, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord-ouest de Wodzierady, à 19 km (12 mi) au nord de Łask et à 26 km (16 mi) à l'ouest de la capitale régionale Łódź.
Czarn%C3%B3w/Czarnów :
Czarnów peut faire référence aux endroits suivants en Pologne : Czarnów, Voïvodie de Basse-Silésie (sud-ouest de la Pologne) Czarnów, Voïvodie de Łódź (centre de la Pologne) Czarnów, comté de Piaseczno dans la voïvodie de Mazovie (centre-est de la Pologne) Czarnów, comté de Varsovie Ouest dans la voïvodie de Mazovie (centre-est de la Pologne) Czarnów, comté de Wołomin dans la voïvodie de Mazovie (centre-est de la Pologne) Czarnów, voïvodie de Lubusz (ouest de la Pologne)
Czarn%C3%B3w, Voïvodie_de_Basse_Silésie/Czarnów, Voïvodie de Basse-Silésie :
Czarnów [ˈt͡ʂarnuf] (allemand : Rothenzechau) est un village du district administratif de Gmina Kamienna Góra, dans le comté de Kamienna Góra, dans la voïvodie de Basse-Silésie, dans le sud-ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 11 kilomètres (7 mi) à l'ouest de Kamienna Góra, et à 88 kilomètres (55 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Wrocław.
Czarn%C3%B3w, Voïvodie de Lubusz/Czarnów, Voïvodie de Lubusz :
Czarnów [ˈt͡ʂarnuf] est un village du district administratif de Gmina Górzyca, dans le comté de Słubice, dans la voïvodie de Lubusz, dans l'ouest de la Pologne, près de la frontière allemande. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) à l'est de Górzyca, 23 km (14 mi) au nord-est de Słubice et 42 km (26 mi) au sud-ouest de Gorzów Wielkopolski. Le village compte 720 habitants.
Czarn%C3%B3w, Piaseczno_County/Czarnów, Piaseczno County :
Czarnów [ˈt͡ʂarnuf] est un village du district administratif de Gmina Konstancin-Jeziorna, dans le comté de Piaseczno, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) au sud-ouest de Konstancin-Jeziorna, 6 km (4 mi) à l'est de Piaseczno et 18 km (11 mi) au sud de Varsovie.
Czarn%C3%B3w, Comté de Varsovie_Ouest/Czarnów, Comté de Varsovie Ouest :
Czarnów [ˈt͡ʂarnuf] est un village du district administratif de Gmina Leszno, dans le comté de Varsovie-Ouest, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne. Il se trouve à environ 6 kilomètres (4 mi) à l'ouest de Leszno, 20 km (12 mi) à l'ouest d'Ożarów Mazowiecki (le siège du comté) et 34 km (21 mi) à l'ouest de Varsovie.
Czarn%C3%B3w, Wo%C5%82omin_County/Czarnów, Wołomin County :
Czarnów [ˈt͡ʂarnuf] est un village du district administratif de Gmina Dąbrówka, dans le comté de Wołomin, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) au nord-ouest de Dąbrówka, 19 km (12 mi) au nord de Wołomin et 37 km (23 mi) au nord-est de Varsovie. Le village compte environ 150 habitants.
Czarn%C3%B3w, %C5%81%C3%B3d%C5%BA_Voïvodie/Czarnów, Voïvodie de Łódź :
Czarnów [ˈt͡ʂarnuf] est un village du district administratif de Gmina Bedlno, dans le comté de Kutno, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. Il se trouve à environ 6 kilomètres (4 mi) au sud de Bedlno, 16 km (10 mi) au sud-est de Kutno et 43 km (27 mi) au nord de la capitale régionale Łódź.
Czarn%C3%B3w-Towarzystwo/Czarnów-Towarzystwo :
Czarnów-Towarzystwo [ˈt͡ʂarnuf tɔvaˈʐɨstfɔ] est un village du district administratif de Gmina Leszno, dans le comté de Varsovie-Ouest, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne.
Czarn%C3%B3wczyn/Czarnówczyn :
Czarnówczyn [t͡ʂarˈnuft͡ʂɨn] est un village du district administratif de Gmina Osielsko, dans le comté de Bydgoszcz, dans la voïvodie de Couïavie-Poméranie, dans le centre-nord de la Pologne. Le village compte 68 habitants.
Czarn%C3%B3wek/Czarnówek :
Czarnówek [t͡ʂarˈnuvɛk] est un village du district administratif de Gmina Szczuczyn, dans le comté de Grajewo, dans la voïvodie de Podlachie, dans le nord-est de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord-ouest de Szczuczyn, 18 km (11 mi) au sud-ouest de Grajewo et 82 km (51 mi) au nord-ouest de la capitale régionale Białystok.
Czarn%C3%B3wka, Voïvodie_de Mazovie/Czarnówka, Voïvodie de Mazovie :
Czarnówka [t͡ʂarˈnufka] est un village du district administratif de Gmina Wiązowna, dans le comté d'Otwock, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne.
Czarn%C3%B3wka, Voïvodie de Varmie-Mazurie/Czarnówka, Voïvodie de Varmie-Mazurie :
Czarnówka [t͡ʂarˈnufka] (allemand : Czarnowken ; 1938-45 : Grundensee) est un village du district administratif de Gmina Wydminy, dans le comté de Giżycko, dans la voïvodie de Varmie-Mazurie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) à l'est de Wydminy, à 26 km (16 mi) à l'est de Giżycko et à 110 km (68 mi) à l'est de la capitale régionale Olsztyn.
Czarn%C3%B3wko, Voïvodie_de Poméranie/Czarnówko, Voïvodie de Poméranie :
Czarnówko [t͡ʂarˈnufkɔ] (en allemand : Scharnhorst) est un village du district administratif de Gmina Nowa Wieś Lęborska, dans le comté de Lębork, dans la voïvodie de Poméranie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) à l'ouest de Nowa Wieś Lęborska, 5 km (3 mi) à l'ouest de Lębork et 66 km (41 mi) à l'ouest de la capitale régionale Gdańsk. Pour plus de détails sur l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie. Le village compte 192 habitants.
Czarn%C3%B3wko, West_Pomeranian_Voivodeship/Czarnówko, West Pomeranian Voivodeship :
Czarnówko [t͡ʂarˈnufkɔ] (en allemand : Klein Zarnow) est un village du district administratif de Gmina Widuchowa, dans le comté de Gryfino, dans la voïvodie de Poméranie occidentale, dans le nord-ouest de la Pologne, près de la frontière allemande. Il se trouve à environ 9 kilomètres (6 mi) à l'est de Widuchowa, 12 km (7 mi) au sud de Gryfino et 31 km (19 mi) au sud de la capitale régionale Szczecin. Pour l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie. Le village compte 110 habitants.
Czartajew/Czartajew :
Czartajew [t͡ʂarˈtajɛf] est un village du district administratif de Gmina Siemiatycze, dans le comté de Siemiatycze, dans la voïvodie de Podlachie, dans le nord-est de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord-ouest de Siemiatycze et à 76 km (47 mi) au sud de la capitale régionale Białystok.
Czartak/Czartak :
Czartak (prononciation polonaise : [ˈtʂart̪ak]) était un groupe littéraire régional en Pologne, fondé après la Première Guerre mondiale par Emil Zegadłowicz. Son membre le plus célèbre était Zofia Kossak-Szczucka. D'autres membres comprenaient Edward Kozikowski, Jan Nepomucen Miller et Janina Brzostowska. Le programme de Czartak peut être décrit comme une naïveté mystique qui joignait un amour de la nature à un dégoût pour la civilisation moderne. Les écrivains de Czartak étaient fascinés par l'expressionnisme.
Czartki/Czartki :
Czartki peut faire référence aux endroits suivants : Czartki, comté de Kalisz dans la voïvodie de Grande-Pologne (centre-ouest de la Pologne) Czartki, Gmina Sieradz dans la voïvodie de Łódź (centre de la Pologne) Czartki, Gmina Warta dans la voïvodie de Łódź (centre de la Pologne) Czartki, comté de Środa Wielkopolska dans Voïvodie de Grande-Pologne (centre-ouest de la Pologne)
Czartki, Gmina_Sieradz/Czartki, Gmina Sieradz :
Czartki [ˈt͡ʂartki] est un village du district administratif de Gmina Sieradz, dans le comté de Sieradz, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. Il se trouve à environ 8 kilomètres (5 mi) au nord-est de Sieradz et à 49 km (30 mi) à l'ouest de la capitale régionale Łódź.
Czartki, Gmina_Warta/Czartki, Gmina Warta :
Czartki [ˈt͡ʂartki] est un village du district administratif de Gmina Warta, dans le comté de Sieradz, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne.
Czartki, Kalisz_County/Czartki, Kalisz County :
Czartki [ˈt͡ʂartki] est un village du district administratif de Gmina Żelazków, dans le comté de Kalisz, dans la voïvodie de Grande-Pologne, dans le centre-ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) au sud-ouest de Żelazków, 10 km (6 mi) au nord-est de Kalisz et 106 km (66 mi) au sud-est de la capitale régionale Poznań.
Czartki, %C5%9Aroda_Wielkopolska_County/Czartki, comté de Środa Wielkopolska :
Czartki [ˈt͡ʂartki] ( allemand : Elende ) est une colonie du district administratif de Gmina Środa Wielkopolska , dans le comté de Środa Wielkopolska , dans la voïvodie de Grande-Pologne , dans le centre-ouest de la Pologne . Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) au nord-ouest de Środa Wielkopolska et à 28 km (17 mi) au sud-est de la capitale régionale Poznań.
Czartkowo/Czartkowo :
Czartkowo [t͡ʂartˈkɔvɔ] ( allemand : Brückenkrug ) est une colonie du district administratif de Gmina Rymań , dans le comté de Kołobrzeg , dans la voïvodie de Poméranie occidentale , dans le nord-ouest de la Pologne . Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au sud-ouest de Rymań, 28 km (17 mi) au sud de Kołobrzeg et 82 km (51 mi) au nord-est de la capitale régionale Szczecin. Pour l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie.
Czartoria, Voïvodie de Lublin/Czartoria, Voïvodie de Lublin :
Czartoria [t͡ʂarˈtɔrja] est un village du district administratif de Gmina Miączyn, dans le comté de Zamość, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne. Il se trouve à environ 21 kilomètres (13 mi) à l'est de Zamość et à 87 km (54 mi) au sud-est de la capitale régionale Lublin.
Czartoria, Voïvodie de Podlachie/Czartoria, Voïvodie de Podlachie :
Czartoria [t͡ʂarˈtɔrja] est un village du district administratif de Gmina Miastkowo, dans le comté de Łomża, dans la voïvodie de Podlachie, dans le nord-est de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord-ouest de Miastkowo, 21 km (13 mi) à l'ouest de Łomża et 93 km (58 mi) à l'ouest de la capitale régionale Białystok.
Czartoryja, Voïvodie_de_Poméranie_occidentale/Czartoryja, Voïvodie de Poméranie occidentale :
Czartoryja [t͡ʂartɔˈrɨja] (en allemand : Wedell) est un village du district administratif de Gmina Chojna, dans le comté de Gryfino, dans la voïvodie de Poméranie occidentale, dans le nord-ouest de la Pologne, près de la frontière allemande. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) à l'est de Chojna, 34 km (21 mi) au sud de Gryfino et 52 km (32 mi) au sud de la capitale régionale Szczecin. Pour l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie.
Czartoryja, %C5%81%C3%B3d%C5%BA_Voïvodie/Czartoryja, Voïvodie de Łódź :
Czartoryja [t͡ʂartɔˈrɨja] est un village du district administratif de Gmina Brąszewice, dans le comté de Sieradz, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. Il se trouve à environ 4 kilomètres (2 mi) à l'est de Brąszewice, 22 km (14 mi) au sud-ouest de Sieradz et 75 km (47 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Łódź.
Czartoryska/Czartoryska :
Czartoryska est la forme féminine du nom de famille polonais Czartoryski (voir famille Czartoryski). Les membres féminins de cette famille ont inclus: Antonina Czartoryska (1728–1746), magnat polonais, mère d'Izabela Czartoryska Elżbieta Czartoryska (1736–1816) (1736–1816), magnat polonais, fondateur de la distillerie de Łańcut Elżbieta Czartoryska (1905–1989 ), la magnat polonaise la princesse Izabela Czartoryska (1746–1835), la magnat et collectionneuse d'art polonaise la princesse Marcelina Czartoryska née Radziwiłł (1817–1894), la magnat polonaise et pianiste de concert, élève de Frédéric Chopin Izabella Elżbieta Czartoryska (1832–1899), polonaise magnat Józefina Maria Czartoryska (1787–1862), magnat polonais Konstancja Czartoryska (1700–1759), magnat polonais, mère du roi Stanislas II Auguste Tamara Laura Czartoryska (née en 1978), équestre et mannequin polono-espagnole Zofia Czartoryska (1780–1837) , magnat polonais
Czartoryski/Czartoryski :
La maison Czartoryski (forme féminine : Czartoryska, pluriel : Czartoryscy ; lituanien : Čartoriskiai) est une famille princière polonaise d'origine lituanienne-ruthène, également connue sous le nom de Familia. La famille, issue de la dynastie des Gediminids, s'était scindée au milieu du XVIIe siècle en deux branches, basées respectivement au château de Klevan et au château de Korets. Ils utilisaient les armoiries de Czartoryski et étaient une famille noble du Commonwealth polono-lituanien au XVIIIe siècle. Les Czartoryski et les Potocki étaient les deux familles aristocratiques les plus influentes des dernières décennies du Commonwealth polono-lituanien (1569–1795).
Musée Czartoryski/Musée Czartoryski :
Le musée des princes Czartoryski (en polonais : Muzeum Książąt Czartoryskich [muˈzɛum ˈkɕɔ̃ʐɔnt tʂartɔˈrɨskʲix]) - souvent abrégé en musée Czartoryski - est un musée historique de Cracovie, en Pologne, et l'un des plus anciens musées du pays. La collection initiale a été constituée en 1796 à Puławy par la princesse Izabela Czartoryska. Le musée a officiellement ouvert ses portes en 1878. La collection Puławy a été en partie détruite après le soulèvement de novembre 1830 et la confiscation des propriétés Czartoryski. La plupart des fonds du Musée sont cependant sauvés et transférés à Paris, où ils reposent à l'hôtel Lambert. En 1870, le prince Władysław Czartoryski décida de déplacer les collections à Cracovie, où elles arrivèrent en 1876. Le tableau le plus célèbre du musée est l'une des œuvres les plus connues de Léonard de Vinci, la Dame à l'hermine. Parmi les autres faits saillants, citons deux œuvres de Rembrandt; plusieurs antiquités, dont des sculptures; Tapisseries et arts décoratifs de la Renaissance ; et des peintures de Hans Holbein le Jeune, Jacob Jordaens, Luca Giordano, Pieter Brueghel le Jeune, Dieric Bouts, Joos van Cleve, Lorenzo Lotto, Lucas Cranach le Jeune, Lorenzo Monaco, Andrea Mantegna, Alessandro Magnasco et le Maître de la moitié féminine -Longueurs. L'installation principale du musée a fermé pour restauration en 2010 et a rouvert en décembre 2019. Pendant ce temps, des parties de la collection ont été exposées dans d'autres lieux.
Palais Czartoryski/Palais Czartoryski :
Palais Czartoryski peut faire référence à : Palais Czartoryski (Puławy) Palais Czartoryski (Vienne) Palais Potocki, Varsovie
Palais Czartoryski_(Pu%C5%82awy)/Palais Czartoryski (Puławy):
Le palais Czartoryski (polonais : Pałac Czartoryskich) est un palais de la ville de Pulawy, en Pologne, dont les origines remontent à la seconde moitié du XVIIe siècle et sont liées à l'histoire des familles de magnats : les Lubomirski, les Sieniawski et, au-dessus tous, la famille Czartoryski.
Palais Czartoryski_(Vienne)/Palais Czartoryski (Vienne):
Czartoryski-Schlössel (Schlössel est à peu près traduisible par "petit palais") était un palais appelé Weinhaus dans le quartier Währing de Vienne, en Autriche. Il a été construit en 1807 pour le banquier Friedrich Jakob van der Nüll, le père légal mais pas biologique de l'architecte Eduard van der Nüll. Le palais fut ensuite mis en vente et acheté par le prince Czartoryski ; il est resté en possession de la famille Czartoryski jusqu'à peu de temps après la Première Guerre mondiale. Le palais de trois étages a été conçu dans le style Empire. Le plan était en forme de fer à cheval, avec une partie centrale (Mitteltrakt) et deux ailes latérales. Le bâtiment était en retrait de la rue par une cour, protégée par une clôture en fer forgé avec un portail. Avant de vendre le palais, le prince fit enlever les coûteuses portes incrustées et le parquet et les transporta dans son domaine de Pełkinie près de Jarosław, en Galice, où ils furent détruits dans un incendie pendant la Première Guerre mondiale. Les caractéristiques restantes du palais comprenaient le plafond élaboré dans le ancienne bibliothèque, présentant des représentations de scènes mythologiques, ainsi que les stucs de l'ancienne galerie. Après la rénovation du palais en 1923, il a rouvert ses portes en tant que maison d'enfants. Le bâtiment a subi de légers dommages pendant la Seconde Guerre mondiale et est ensuite tombé à l'abandon. Il a été démoli en 1957 pour faire place à un bâtiment scolaire moderne, achevé en 1959.
Czartoryski coat_of_arms/Czartoryski coat of armoirs :
Les armoiries de Czartoryski sont des armoiries polono-lituaniennes, une variante des armoiries de Pogoń Litewska. Il a été utilisé par la famille Gediminid Czartoryski.
Czartosy/Czartosy :
Czartosy [t͡ʂarˈtɔsɨ] est un village du district administratif de Gmina Zambrów, dans le comté de Zambrów, dans la voïvodie de Podlachie, dans le nord-est de la Pologne. Il se trouve à environ 8 kilomètres (5 mi) au sud de Zambrów et à 68 km (42 mi) à l'ouest de la capitale régionale Białystok.
Czartoszowy/Czartoszowy :
Czartoszowy [t͡ʂartɔˈʂɔvɨ] est un village du district administratif de Gmina Łopuszno, dans le comté de Kielce, dans la voïvodie de Świętokrzyskie, dans le centre-sud de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au sud de Łopuszno et à 26 km (16 mi) à l'ouest de la capitale régionale Kielce. Le village compte 218 habitants.
Czartowczyk/Czartowczyk :
Czartowczyk [t͡ʂarˈtɔft͡ʂɨk] est un village du district administratif de Gmina Tyszowce, dans le comté de Tomaszów Lubelski, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne. Il se trouve à environ 9 kilomètres (6 mi) au sud-ouest de Tyszowce, 20 km (12 mi) au nord-est de Tomaszów Lubelski et 104 km (65 mi) au sud-est de la capitale régionale Lublin.
Czartowice/Czartowice :
Czartowice [t͡ʂartɔˈvʲit͡sɛ] (allemand : Schartowitz) est un village du district administratif de Gmina Biała, dans le comté de Prudnik, dans la voïvodie d'Opole, dans le sud-ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 8 kilomètres (5 mi) à l'est de Biała Prudnicka, à 16 km (10 mi) au nord-est de Prudnik et à 32 km (20 mi) au sud de la capitale régionale Opole.
Czartowiec/Czartowiec :
Czartowiec [t͡ʂarˈtɔvjɛt͡s] est un village du district administratif de Gmina Tyszowce, dans le comté de Tomaszów Lubelski, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) au sud-ouest de Tyszowce, 22 km (14 mi) au nord-est de Tomaszów Lubelski et 108 km (67 mi) au sud-est de la capitale régionale Lublin.
Czartowiec-Kolonia/Czartowiec-Kolonia :
Czartowiec-Kolonia [t͡ʂarˈtɔvjɛt͡s kɔˈlɔɲa] est un village du district administratif de Gmina Tyszowce, dans le comté de Tomaszów Lubelski, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne.
Czartowo/Czartowo :
Czartowo peut faire référence aux lieux suivants : Czartowo, Voïvodie de Grande-Pologne (Pologne du centre-ouest) Czartowo, Voïvodie de Lubusz (Pologne de l'Ouest) Czartowo, Voïvodie de Poméranie occidentale (Pologne du Nord-Ouest)
Czartowo, Voïvodie de Grande-Pologne/Czartowo, Voïvodie de Grande-Pologne :
Czartowo [t͡ʂarˈtɔvɔ] est un village du district administratif de Gmina Skulsk, dans le comté de Konin, dans la voïvodie de Grande-Pologne, dans le centre-ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) au sud-ouest de Skulsk, 28 km (17 mi) au nord de Konin et 96 km (60 mi) à l'est de la capitale régionale Poznań.
Czartowo, Voïvodie de Lubusz/Czartowo, Voïvodie de Lubusz :
Czartowo [t͡ʂarˈtɔvɔ] est un village du district administratif de Gmina Drezdenko, dans le comté de Strzelce-Drezdenko, dans la voïvodie de Lubusz, dans l'ouest de la Pologne.
Czartowo, Voïvodie_de_Poméranie_occidentale/Czartowo, Voïvodie de Poméranie occidentale :
Czartowo [t͡ʂarˈtɔvɔ] ( allemand : Teufelsdamm ) est une colonie du district administratif de Gmina Przelewice , dans le comté de Pyrzyce , dans la voïvodie de Poméranie occidentale , dans le nord-ouest de la Pologne. Pour l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie .
Czarto%C5%82omie/Czartołomie :
Czartołomie [t͡ʂartɔˈwɔmjɛ] est un village du district administratif de Gmina Chojnice, dans le comté de Chojnice, dans la voïvodie de Poméranie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord de Chojnice et à 99 km (62 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Gdańsk. Pour plus de détails sur l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie. Le village compte 214 habitants.
Czart%C3%B3w/Czartów :
Czartów [ˈt͡ʂartuf] est un village du district administratif de Gmina Krzeszyce, dans le comté de Sulęcin, dans la voïvodie de Lubusz, dans l'ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 18 kilomètres (11 mi) au nord de Sulęcin et à 21 km (13 mi) au sud-ouest de Gorzów Wielkopolski. Le village compte 70 habitants.
Czart%C3%B3wek/Czartówek :
Czartówek [t͡ʂarˈtuvɛk] est un village du district administratif de Gmina Skulsk, dans le comté de Konin, dans la voïvodie de Grande-Pologne, dans le centre-ouest de la Pologne.
Czart%C3%B3wiec/Czartówiec :
Czartówiec [t͡ʂarˈtuvjɛt͡s] est un village du district administratif de Gmina Bobrowo, dans le comté de Brodnica, dans la voïvodie de Couïavie-Poméranie, dans le centre-nord de la Pologne.
Czary%C5%BC/Czaryż :
Czaryż [ˈt͡ʂarɨʂ] est un village du district administratif de Gmina Secemin, dans le comté de Włoszczowa, dans la voïvodie de Świętokrzyskie, dans le centre-sud de la Pologne. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) au sud-est de Secemin, 17 km (11 mi) au sud de Włoszczowa et 55 km (34 mi) à l'ouest de la capitale régionale Kielce. Le village compte 220 habitants.
Czarzaste Ma%C5%82e/Czarzaste Małe :
Czarzaste Małe [t͡ʂaˈʐastɛ ˈmawɛ] est un village du district administratif de Gmina Chorzele, dans le comté de Przasnysz, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne.
Czarzaste Wielkie/Czarzaste Wielkie :
Czarzaste Wielkie [t͡ʂaˈʐastɛ ˈvjɛlkʲɛ] est un village du district administratif de Gmina Chorzele, dans le comté de Przasnysz, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne.
Czarzé/Czarzé :
Czarze [ˈt͡ʂaʐɛ] (Czarsen allemand) est une colonie du district administratif de Gmina Człuchów, dans le comté de Człuchów, dans la voïvodie de Poméranie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 12 kilomètres (7 mi) au nord de Człuchów et à 105 km (65 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Gdańsk. Pour plus de détails sur l'histoire de la région, voir Histoire de la Poméranie. Le village compte 5 habitants.
Czarzyzna/Czarzyzna :
Czarzyzna [t͡ʂaˈʐɨzna] est un village du district administratif de Gmina Łubnice, dans le comté de Staszów, dans la voïvodie de Świętokrzyskie, dans le centre-sud de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au sud-est de Łubnice, à 20 km (12 mi) au sud de Staszów et à 70 km (43 mi) au sud-est de la capitale régionale Kielce. Le village compte 313 habitants.
Czarz%C5%82y/Czarzły :
Czarzły est le deuxième album du groupe de punk rock polonais Post Regiment.
Czar%C5%BCe/Czarże :
Czarże [ˈt͡ʂarʐɛ] (allemand : scharnais) est un village du district administratif de Gmina Dąbrowa Chełmińska, dans le comté de Bydgoszcz, dans la voïvodie de Couïavie-Poméranie, dans le centre-nord de la Pologne. Il se trouve à 4 kilomètres (2 mi) au nord de Dąbrowa Chełmińska, à 23 km (14 mi) au nord-est de Bydgoszcz et à 30 km (19 mi) au nord-ouest de Toruń. Il est situé dans le Chełmno Land dans la région historique de Poméranie. Le village compte environ 1 800 habitants.
Czas Baltimorski/Czas Baltimorski :
Czas Baltimorski (lit. Baltimore Times ) était un hebdomadaire de courte durée en langue polonaise qui a commencé à paraître le 11 juillet 1940 à Baltimore, Maryland . Il a été publié par le Polish-American Times, Inc. avec Wladyslaw A. Wusza comme éditeur fondateur. Wusza et son éditeur de langue anglaise Stanley A. Ciesielski étaient tous deux de jeunes Polonais-Américains de deuxième génération, et le père de Wusza avait été rédacteur en chef d'un journal de langue polonaise à New York. Czas Baltimorski a fait la chronique des développements en Europe en mettant l'accent sur la Pologne, en en plus de rendre compte des événements locaux, des sports et des nouvelles religieuses et culturelles d'intérêt pour la communauté polono-américaine de Baltimore. Les deux rédacteurs en chef se sont enrôlés dans les forces armées américaines après l'attaque de Pearl Harbor en décembre 1941 ; après leur service, Wusza était conseiller économique du gouvernement polonais d'après-guerre et Ciesielski a servi dans la Central Intelligence Agency jusqu'à sa retraite, lorsqu'il est devenu président de l'Association du patrimoine polonais. La date exacte à laquelle la publication du Czas a cessé est inconnue. ; le dernier numéro numérisé par la Bibliothèque du Congrès était le numéro du 23 janvier 1941.
Czas honoru/Czas honoru :
Czas honoru (en anglais : Days of Honour) est une série dramatique télévisée polonaise sur la Seconde Guerre mondiale, diffusée sur TVP2 du 7 septembre 2008 au 23 novembre 2014, sur STV Glasgow à partir du 2 juin 2014 et STV Edinburgh à partir du 16 janvier 2015.
Czas nieutracony/Czas nieutracony :
Czas nieutracony (titre diversement traduit par Time Not Wasted, Time Not Lost ou Time Saved) est un roman trilogique de Stanisław Lem dans le style du réalisme socialiste. Publié pour la première fois en 1955, il se compose des romans Hospital of the Transfiguration , Among the Dead ("Wśród umarłych") et Return ("Powrót"). Le premier volume a été terminé en 1948, pour être publié par l'éditeur Gebethner i Wolff, mais il a été arrêté par la censure. Lem se souvient d'interminables voyages à Varsovie pour apaiser les censeurs, mais finalement il a dû ajouter deux autres parties, et par conséquent la trilogie a été publiée trois fois (1955, 1957 et 1965). L'Hôpital de la Transfiguration, terminé en 1948, est un psychodrame sur un jeune médecin, Stefan Trzyniecki, qui a travaillé dans un hôpital psychiatrique pendant l'occupation nazie de la Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale. Parmi les morts, terminé en 1949, est l'histoire d'un jeune mathématicien de génie, Karol Wilk, qui travaille dans un magasin d'automobiles. Les professeurs veulent ainsi sauver son talent contre la guerre, mais il veut rejoindre la résistance. Dans une interview, Lem raconte que l'histoire était basée sur sa propre expérience de l'époque : après l'école, il a travaillé dans des garages automobiles et a eu des contacts avec la clandestinité. En 2005, une partie de ce livre, Operation "Reinhardt", a été publiée dans le volume de collection Lata czterdzieste. Dyktanda des œuvres complètes de Lem, un conte sur le plan nazi de déportation des Juifs polonais dans les camps d'extermination et comment il était exécuté. Le roman Return a été achevé en 1950. Un extrait de celui-ci, Dyżur doktora Trzynieckiego ("Call Duty of Doctor Trzyniecki"), a également été publié dans Lata czterdzieste. Dyktanda (2005).
Czas zdrady/Czas zdrady :
Czas zdrady (Time of Betrayal) est un film historique polonais réalisé par Wojciech Marczewski. Il est sorti en 1997.
Czastar/Czastar :
Czastary ([t͡ʂasˈtarɨ]) est un village du comté de Wieruszów, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. C'est le siège de la gmina (district administratif) appelée Gmina Czastary. Il se trouve à environ 13 kilomètres (8 mi) à l'est de Wieruszów et à 99 km (62 mi) au sud-ouest de la capitale régionale Łódź. Le village compte 1 024 habitants.
Czaszkowo/Czaszkowo :
Czaszkowo [t͡ʂaʂˈkɔvɔ] (allemand : Zatzkowen, 1938–45 : Eisenack) est un village du district administratif de Gmina Piecki, dans le comté de Mrągowo, dans la voïvodie de Varmie-Mazurie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) au sud-ouest de Piecki, 15 km (9 mi) au sud de Mrągowo et 55 km (34 mi) à l'est de la capitale régionale Olsztyn.
Czaszyn/Czaszyn :
Czaszyn [ˈt͡ʂaʂɨn] ( ukrainien : Чашин , Chashyn ) est un village du comté de Sanok dans l' est de la Petite-Pologne dans les montagnes des Petites Beskides . L'église catholique romaine (paroisse de pw Podwyższenia Krzyża Świętego) du village de Czaszyn était située dans le village, dans le diocèse de Przemyśl. La population actuelle est d'environ 1410 personnes.
Czas%C5%82aw, Lesser_Poland_Voivodeship/Czasław, Petite-Pologne Voïvodie :
Czasław [ˈt͡ʂaswaf] est un village du district administratif de Gmina Raciechowice, dans le comté de Myślenice, dans la voïvodie de Petite-Pologne, dans le sud de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) au nord-est de Raciechowice, 16 km (10 mi) à l'est de Myślenice et 27 km (17 mi) au sud-est de la capitale régionale Cracovie.
Czas%C5%82aw, Voïvodie de Lubusz/Czasław, Voïvodie de Lubusz :
Czasław [ˈt͡ʂaswaf] (en allemand : Heydau) est un village du district administratif de Gmina Otyń, dans le comté de Nowa Sól, dans la voïvodie de Lubusz, dans l'ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 8 kilomètres (5 mi) à l'ouest d'Otyń, à 10 km (6 mi) au nord-ouest de Nowa Sól et à 14 km (9 mi) au sud-est de Zielona Góra.
Czatachowa/Czatachowa :
Czatachowa [t͡ʂataˈxɔva] est un village du district administratif de Gmina Żarki, dans le comté de Myszków, dans la voïvodie de Silésie, dans le sud de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) au nord-est de Żarki, 11 km (7 mi) au nord-est de Myszków et 55 km (34 mi) au nord-est de la capitale régionale Katowice.
Czatkobatrachus/Czatkobatrachus :
Czatkobatrachus est un genre éteint d'amphibiens salientiens du Trias précoce (Olenekian). Il a été décrit pour la première fois en 1998 sur la base de fossiles trouvés dans la carrière de Czatkowice 1 en Pologne. C'est, avec Triadobatrachus, l'un des deux plus anciens lissamphibiens connus. Plus précisément, il est membre de Salientia ; il est lié à, mais en dehors d'Anura, le taxon qui comprend toutes les grenouilles existantes. Il n'est connu que du début du Trias de Pologne. Sa colonne vertébrale peut avoir été courte comme dans d'autres salientiens, mais le nombre exact est inconnu. Il avait une queue courte et un ilion allongé.
Czatkowice/Czatkowice :
Czatkowice peut faire référence à : Czatkowice, Voïvodie de Petite-Pologne dans la Gmina Krzeszowice, dans le comté de Cracovie, Voïvodie de Petite-Pologne (Pologne du Sud) Czatkowice, Voïvodie de Basse-Silésie dans la Gmina Milicz, comté de Milicz dans la Voïvodie de Basse-Silésie (Pologne du Sud-Ouest)
Czatkowice, Voïvodie_de_Basse_Silésie/Czatkowice, Voïvodie de Basse-Silésie :
Czatkowice [t͡ʂatkɔˈvit͡sɛ] est un village du district administratif de Gmina Milicz, dans le comté de Milicz, dans la voïvodie de Basse-Silésie, dans le sud-ouest de la Pologne. Avant 1945, c'était en Allemagne. Il se trouve à environ 7 kilomètres (4 mi) à l'est de Milicz et à 49 kilomètres (30 mi) au nord-est de la capitale régionale Wrocław. Le village compte 450 habitants.
Czatkowiella/Czatkowiella :
Czatkowiella est un genre éteint d'archosauromorphes à long cou connu des roches du Trias précoce (âge Olenekian) de Czatkowice 1, Pologne. Il a été nommé pour la première fois par Magdalena Borsuk−Białynicka et Susan E. Evans en 2009 et l'espèce type est Czatkowiella harae.
Czatkowy/Czatkowy :
Czatkowy [t͡ʂatˈkɔvɨ] (allemand : Schattkau) est un village du district administratif de Gmina Tczew, dans le comté de Tczew, dans la voïvodie de Poméranie, dans le nord de la Pologne. Il se trouve à environ 8 kilomètres (5 mi) au nord-est de Tczew et à 29 km (18 mi) au sud-est de la capitale régionale Gdańsk. Il est situé dans la région ethnoculturelle de Kociewie dans la région historique de Poméranie. Le lac Czatkowy est situé dans le village. Le village a une population de 323 habitants. Czatkowy était un village religieux privé du monastère de Pelplin, situé administrativement dans le comté de Tczew dans la voïvodie de Poméranie de la couronne polonaise.
Czatoline/Czatoline :
Czatolin [t͡ʂaˈtɔlin] est un village du district administratif de Gmina Łyszkowice, dans le comté de Łowicz, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne. Il se trouve à environ 14 kilomètres (9 mi) au sud de Łowicz et à 37 km (23 mi) au nord-est de la capitale régionale Łódź.
Cza%C5%82czyn/Czałczyn :
Czałczyn [ˈt͡ʂau̯t͡ʂɨn] est un village du district administratif de Gmina Łopuszno, dans le comté de Kielce, dans la voïvodie de Świętokrzyskie, dans le centre-sud de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) au nord de Łopuszno et à 28 km (17 mi) à l'ouest de la capitale régionale Kielce. Le village compte 287 habitants.
Cza%C5%BC%C3%B3w/Czażów :
Czażów [ˈt͡ʂaʐuf] est un village du district administratif de Gmina Waśniów, dans le comté d'Ostrowiec, dans la voïvodie de Świętokrzyskie, dans le centre-sud de la Pologne. Il se trouve à environ 5 kilomètres (3 mi) à l'ouest de Waśniów, 17 km (11 mi) à l'ouest d'Ostrowiec Świętokrzyski et 39 km (24 mi) à l'est de la capitale régionale Kielce. Le village compte 140 habitants.
Tchèque%C3%B3w/Czchów :
Czchów [t͡ʂxuf] ( yiddish : טשיכוב -Chekhoiv , allemand : Weißenkirchen ) est une ville du comté de Brzesko , dans la voïvodie de Petite-Pologne , en Pologne , avec 2 288 habitants en décembre 2021. Elle se trouve sur la rivière Dunajec et le long de la route nationale Nr. 75. Dans les années 1928-2000, Czchów était un village.
Château tchèque%C3%B3w/Château de Czchów :
Château de Czchów - Ruines du château roman situées à Czchów, situées sur une colline connue sous le nom de donjon sur le Dunajec (Baszta nad Dunajcem) dans le comté de Brzesko, voïvodie de Petite-Pologne en Pologne.Au XVIe siècle, le château royal construit en grès était situé dans la voïvodie de Cracovie.
Czcibor/Czcibor :
Czcibor ( latin : Cidebur ; mort après 972), membre de la dynastie Piast , était un prince Polan , fils du duc Siemomysł et frère cadet du premier dirigeant chrétien, Mieszko I de Pologne .
Czciradz/Czciradz :
Czciradz [ˈt͡ʂt͡ɕirat͡s] (anciennement allemand Zyrus) est un village du district administratif de Gmina Kożuchów, dans le comté de Nowa Sól, dans la voïvodie de Lubusz, dans l'ouest de la Pologne. Il se trouve à environ 3 kilomètres (2 mi) au sud-est de Kożuchów, 10 km (6 mi) au sud-ouest de Nowa Sól et 25 km (16 mi) au sud de Zielona Góra. Le village compte 519 habitants.
Czeberaki/Czeberaki :
Czeberaki peut faire référence aux villages suivants en Pologne : Czeberaki, voïvodie de Lublin (est de la Pologne) Czeberaki, voïvodie de Mazovie (centre-est de la Pologne)
Czeberaki, Voïvodie de Lublin/Czeberaki, Voïvodie de Lublin :
Czeberaki [t͡ʂɛbɛˈraki] est un village du district administratif de Gmina Milanów, dans le comté de Parczew, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne. Il se trouve à environ 6 kilomètres (4 mi) à l'est de Milanów, 9 km (6 mi) au nord-est de Parczew et 56 km (35 mi) au nord-est de la capitale régionale Lublin.
Czeberaki, Voïvodie de Mazovie/Czeberaki, Voïvodie de Mazovie :
Czeberaki [t͡ʂɛbɛˈraki] est un village du district administratif de Gmina Stara Kornica, dans le comté de Łosice, dans la voïvodie de Mazovie, dans le centre-est de la Pologne. Il se trouve à environ 10 kilomètres (6 mi) à l'est de Łosice et à 127 km (79 mi) à l'est de Varsovie. Le village compte 150 habitants.
Tchèque/Tchèque :
Le tchèque peut faire référence à : Tout ce qui provient de ou est lié à la République tchèque, un pays d'Europe La langue tchèque Les Tchèques, les habitants de la région La culture tchèque La cuisine tchèque L'un des trois frères mythiques, Lech, Czech et Rus'
Tchèque, %C5%81%C3%B3d%C5%BA_Voïvodie/Tchèque, Voïvodie de Łódź :
Le [t͡ʂɛx] tchèque est une colonie du district administratif de Gmina Żytno, dans le comté de Radomsko, dans la voïvodie de Łódź, dans le centre de la Pologne.
Confédération tchéco-morave_des_syndicats/Confédération tchéco-morave des syndicats :
La Confédération tchéco-morave des syndicats (en tchèque : Českomoravská konfederace odborových svazů, ČMKOS) est une centrale syndicale en République tchèque. Elle a été fondée en mars 1990 sous le nom de Confédération tchécoslovaque des syndicats. Il a été reformé en 1992 sous le nom de ČMKOS.
Société de protection tchéco-slovaque/Société de protection tchéco-slovaque :
La Société de protection tchéco-slovaque (CSPS), devenue l'Association tchéco-slovaque, était une organisation soutenant le bien-être des immigrants tchèques et slovaques aux États-Unis. La société de protection tchéco-slovaque a commencé comme une organisation de services d'assurance. C'était autrefois la plus grande fraternité de libre-pensée tchéco-américaine aux États-Unis.
CzechBoys/CzechBoys :
CzechBoys est un studio de cinéma pour adultes, un site Web pour adultes et un fournisseur de contenu pour adultes dans le créneau de la pornographie gay. CzechBoys a été fondée en 1999 par Pavel Rada et est basée à Prague, en République tchèque. Le site Web principal de la société, CzechBoys.com, se présente sous la forme d'un magazine érotique gay en ligne dont un nouveau numéro est publié quotidiennement. En 2003, CzechBoys est devenu un fournisseur de contenu pour l'industrie gay en ligne pour adultes avec le lancement de CzechBoysContent.com. En 2006, la société est passée du contenu loué à la vente de contenu exclusif et s'est associée à Pistol Media, une division de Raging Stallion Studios, pour proposer un plug-in vidéo érotique gay pour les sites Web pour adultes.
CzechInvest/CzechInvest :
CzechInvest est l'agence d'investissement et de développement des entreprises de la République tchèque créée en 1992 par le ministère de l'Industrie et du Commerce. L'agence contribue à attirer les investissements étrangers directs et à développer les entreprises nationales grâce à ses services et à ses programmes de développement. CzechInvest promeut également la République tchèque à l'étranger et agit comme intermédiaire entre l'UE et les petites et moyennes entreprises dans la mise en œuvre des fonds structurels en République tchèque.
CzechMate : In_Search_of_Ji%C5%99%C3%AD_Menzel/CzechMate : À la recherche de Jiří Menzel :
CzechMate: In Search of Jiří Menzel est un film documentaire de 2018 réalisé par Shivendra Singh Dungarpur qui se concentre sur la vie et l'œuvre du réalisateur tchèque de la Nouvelle Vague Jiří Menzel, et explore également le cinéma tchèque et slovaque de la Nouvelle Vague des années 1950-70. Il s'agit actuellement de la plus longue production cinématographique indienne à avoir été certifiée par le Central Board of Film Certification.
CzechStartups.org/CzechStartups.org :
Le portail Web CzechStartups.org est une plate-forme en ligne pour les startups qui favorise la communication entre les startups, les investisseurs et les infrastructures (incubateurs et accélérateurs) et l'environnement des startups en République tchèque. Le projet a été lancé à l'automne 2015 en tant que projet de l'Agence tchèque pour l'investissement et le développement des entreprises, CzechInvest, en collaboration avec les principaux partenaires du projet IBM, Czech ICT Alliance, AMSP et Rockaway. Le site Web est construit sur IBM Bluemix, une infrastructure cloud SoftLayer. Le portail est disponible en anglais et en tchèque.
CzechTek/CzechTek :
CzechTek était un teknival annuel qui se tenait normalement le week-end fin juillet en République tchèque. Il a attiré des milliers de danseurs de tekno gratuits de plusieurs pays européens (40 000 personnes présentes en 2003 et 2006). Des invitations ouvertes étaient généralement faites à tous les systèmes de sonorisation, aux interprètes et à toutes les personnes ayant une pensée positive.
CzechToll/CzechToll :
CzechToll sro est une société privée à responsabilité limitée tchèque, qui fait partie du groupe PPF, dont PPF détient 100 % de ses actions. CzechToll a été déclaré vainqueur de l'appel d'offres pour la mise en œuvre et l'exploitation d'un système de télépéage en République tchèque de 2020 à 2030, aux côtés de la société slovaque SkyToll car l'appel d'offres du ministère tchèque des Transports a été remporté par le consortium avec une offre de 10,7 CZK milliard. L'offre de CzechToll était inférieure de 2,7 milliards de couronnes tchèques à la deuxième offre la plus favorisée de Kapsch, qui exploite le système de péage en République tchèque depuis 2006. Après la signature des accords correspondants, CzechToll sera l'opérateur du système de télépéage en République tchèque. SkyToll est le garant de la construction et de l'exploitation du système au sein du consortium, et CzechToll a le rôle de partenaire stratégique, qui comprend le financement du projet.Pour le groupe PPF, la participation au processus d'appel d'offres tchèque pour le péage électronique était une décision stratégique. Cela est confirmé par le succès obtenu jusqu'à présent dans un appel d'offres similaire en Allemagne, où PPF, avec SkyToll en tant que sous-traitant responsable des aspects techniques du projet, fait désormais partie des finalistes pour collecter les péages sur 53 000 kilomètres de routes et d'autoroutes.
Académie tchèque_des_sciences/Académie tchèque des sciences :
L'Académie tchèque des sciences (en abrégé CAS, tchèque : Akademie věd České republiky, en abrégé AV ČR) a été créée en 1992 par le Conseil national tchèque en tant que successeur tchèque de l'ancienne Académie tchécoslovaque des sciences et sa tradition remonte à la Royal Société bohémienne des sciences (fondée en 1784) et l'Académie tchèque des sciences, des lettres et des arts de l'empereur François-Joseph (fondée en 1890). L'Académie est la principale institution de recherche publique non universitaire en République tchèque. Il mène des recherches appliquées tant fondamentales que stratégiques. Il comprend trois divisions scientifiques, à savoir la Division des mathématiques, de la physique et des sciences de la Terre, la Division des sciences chimiques et de la vie et la Division des sciences humaines et sociales. L'Académie gère actuellement un réseau de soixante instituts de recherche et cinq unités de soutien employant un total de 6 400 employés, dont plus de la moitié sont des chercheurs universitaires et des docteurs. scientifiques. Le siège social de l'Académie et quarante instituts de recherche sont situés à Prague, les autres instituts étant situés dans tout le pays.
Czech Aeroholding/Czech Aeroholding :
Czech Aeroholding, as, une société dont l'unique actionnaire est l'État, représenté par le ministère des Finances de la République tchèque, a vu le jour avec son inscription au registre du commerce le 11 mars 2011, conformément à un décret gouvernemental de novembre 2010. La tâche principale de Czech Aeroholding est d'assurer la coordination, la gestion financière et la mise en œuvre des synergies au sein du groupe.
Contingent tchèque Afghanistan_/Contingent tchèque Afghanistan :
Le contingent afghan tchèque ou Kontingent speciálních sil (KSS) est une force militaire conjointe des forces armées tchèques déployée principalement dans la région sud de l'Afghanistan dans les provinces de Kandahar, de Nangarhar et de Helmand. Les forces de combat tchèques se sont rendues en Afghanistan à plusieurs reprises - en 2004, 2006, 2008-2009 et en 2011-2012. L'unité de combat tchèque servant en Afghanistan était le 601e groupe de forces spéciales (601. skupina speciálních sil). En plus des unités de combat tchèques en Afghanistan pour travailler comme hôpitaux de campagne, des unités du génie et des instructeurs de police et militaires pour aider à former la police et l'armée afghanes.
Armée de l'air tchèque/Armée de l'air tchèque :
L' armée de l'air tchèque ( tchèque : Vzdušné síly ) est la branche de l'armée de l'air de l' armée de la République tchèque . Avec les forces terrestres, l'armée de l'air est la principale force militaire tchèque. Avec des traditions d'aviation militaire remontant à 1918, l'armée de l'air tchèque, avec l'armée de l'air slovaque, a succédé à l'armée de l'air tchécoslovaque en 1993. Le 1er juillet 1997, le 3e corps d'aviation tactique et le 4e corps de défense aérienne de l'armée tchèque ont fusionné pour former un quartier général indépendant de l'armée de l'air. L'armée de l'air est responsable de la sécurisation de l'intégrité de l'espace aérien de la République tchèque par le biais du système intégré de défense aérienne de l'OTAN (NIADS), du soutien aérien rapproché aux forces terrestres et des tâches de transport, y compris les vols prioritaires du gouvernement et de l'État. En temps de paix, l'armée de l'air contribue aux tâches découlant des lois tchèques et des accords interministériels, par exemple au service d'ambulance aérienne ou au rôle SAR. Les chasseurs multirôles tchèques JAS-39C/D Gripen remplissent principalement les tâches liées à la défense aérienne de la République tchèque et l'OTAN au sein du système NATINAMDS. Dans le soi-disant système de renforcement national, les jets subsoniques L-159 ALCA pourraient également être déployés pour remplir cette tâche. La surveillance radar de l'espace aérien de la République tchèque incombe au 26e régiment de commandement, de contrôle et de surveillance de l'air à Stará Boleslav. Au total, sept sociétés radiotechniques sont réparties dans tout le pays afin de pouvoir couvrir en permanence l'ensemble de son territoire.
Compagnies aériennes tchèques/Czech Airlines :
Czech Airlines jsc (abréviation : ČSA, tchèque : České Aerolinie, as) est la compagnie aérienne nationale de la République tchèque. Son siège social est situé dans le quartier Vokovice du 6ème arrondissement de Prague et son hub est l'aéroport Václav Havel de Prague. La société exploite principalement des vols réguliers, desservant quatre destinations à partir de 2022. Czech Airlines Technics est responsable de la maintenance des avions. Lorsqu'en 2018, 97,74 % de Czech Airlines ont été achetés par la société privée Smartwings, ČSA est devenue une partie du groupe Smartwings. La compagnie aérienne gère un programme de fidélisation appelé «OK Plus» en référence à la désignation de l'Association du transport aérien international de la compagnie aérienne, ainsi qu'à la durée d'approbation; OK figurait également en bonne place dans sa livrée précédente et est le préfixe des immatriculations d'avions en République tchèque. Il est membre de l'alliance SkyTeam. Les 2,26% restants de ČSA appartiennent à la compagnie d'assurance Česká Pojišťovna.ČSA est la cinquième compagnie aérienne la plus ancienne au monde, après la néerlandaise KLM (1919), la colombienne Avianca (1919), l'australienne Qantas (1920) et la soviétique/russe Aeroflot (1923 ). Elle a été la première compagnie aérienne au monde à effectuer des liaisons régulières réservées aux avions à réaction (entre Prague et Moscou). ČSA a déposé son bilan en mars 2021, mais les négociations de restructuration avec les créanciers se poursuivent et la compagnie aérienne opère toujours des vols vers quatre destinations.
Américains tchèques / Américains tchèques :
Les Américains tchèques ( tchèques : Čechoameričané ), connus au XIXe et au début du XXe siècle sous le nom d'Américains de Bohême , sont des citoyens des États-Unis dont l'ascendance est entièrement ou partiellement originaire des terres tchèques , un terme qui fait référence à la majorité des terres traditionnelles de la couronne de Bohême, à savoir la Bohême, la Moravie et la Silésie tchèque. Au fil du temps, ces terres ont été gouvernées par divers États, notamment le Royaume de Bohême, l'Empire autrichien, la Tchécoslovaquie et la République tchèque, également connue sous son nom abrégé, la Tchéquie. Les Allemands des terres tchèques qui ont émigré aux États-Unis sont généralement identifiés comme des Américains d'origine allemande ou, plus précisément, comme des Américains d'origine bohémienne allemande. Selon le recensement américain de 2000, il y a 1 262 527 Américains d'origine tchèque totale ou partielle, en plus de 441 403 personnes dont l'ascendance est tchécoslovaque. Des informations historiques sur les Tchèques en Amérique sont disponibles grâce à des personnes telles que Mila Rechcigl.
Czech Army_Central_Band/Bande centrale de l'armée tchèque :
La Musique centrale de l'armée tchèque ( tchèque : Centrální Ústřední Hudba České Armády ou Ústřední Hudba AČR ) est une unité des forces terrestres tchèques chargée de fournir un soutien musical à l' armée de la République tchèque et aux forces armées de la République tchèque . Son organisation mère est le Service de musique de l'armée des forces armées tchèques, qui dirige tous les groupes des FAC. Le groupe se compose actuellement de 46 musiciens actifs basés à Prague. Depuis septembre 2018, le groupe est dirigé par le directeur en chef de la musique, Gustav Foret et son adjoint, le capitaine Richard Czuczor.
Association tchèque_de_Bandy/Association tchèque de Bandy :
L'Association tchèque de Bandy ( tchèque : Česká Asociace Bandy ) est l'organe directeur du bandy et du rink bandy en République tchèque . L'association a été fondée en 2013 et est devenue membre de la Fédération internationale de bandy en 2014. L'équipe nationale de bandy de la République tchèque est contrôlée par l'association.
Czech Astronomical_Olympiad/Czech Astronomical Olympiad :
L'Olympiade astronomique tchèque est organisée pour les élèves des écoles élémentaires et secondaires de la République tchèque. Il est très apprécié des jeunes élèves en raison de la possibilité qu'il offre d'utiliser toutes les ressources informationnelles (à l'exception de l'aide d'autres personnes). Des tâches pratiques d'observation sont requises dans le cadre de la ronde de correspondance. Après le tour final des catégories "EF" et "CD", un atelier de deux jours est organisé pour sélectionner les candidats à l'Olympiade Internationale d'Astronomie. L'Olympiade astronomique tchèque est soutenue par le ministère de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports en tant que compétition scientifique de catégorie A.
Championnats tchèques d'athlétisme/Championnats tchèques d'athlétisme :
Les championnats tchèques d'athlétisme ( tchèque : Mistrovství ČR v atletice ) sont une compétition annuelle d' athlétisme en plein air organisée par la Fédération tchèque d'athlétisme , qui sert au championnat national du sport en République tchèque . Il a remplacé les championnats d'athlétisme tchécoslovaques en tant que championnat national en 1993, bien que la compétition ait été organisée auparavant en tant qu'événement sous-national. Un championnat tchèque a eu lieu en 1970, séparé de l'événement tchécoslovaque cette année-là.
Fédération tchèque d'athlétisme/Fédération tchèque d'athlétisme :
La Fédération tchèque d'athlétisme (tchèque : Český atletický svaz, prononciation tchèque : [ˈtʃɛskiː ˈatlɛtɪtskiː ˈsvas] en abrégé ČAS) est l'instance dirigeante du sport de l'athlétisme en République tchèque.
Australiens tchèques/Australiens tchèques :
Les Australiens tchèques sont des citoyens australiens d'ascendance tchèque. La plupart des immigrants tchèques (et moraves de souche) en Australie sont venus après la Seconde Guerre mondiale et 1968-1969. Plus récemment, le plus grand afflux est celui des étudiants venant en Australie pour étudier l'anglais et trouver du travail. Beaucoup d'entre eux décident de rester en obtenant la résidence permanente. Environ 23 000 personnes d'origine tchèque et morave vivent en Australie, principalement à Melbourne et à Sydney. Dans les années 1960 et 1970, l'un des clubs de football australiens les plus titrés était le Sydney FC Prague.
Architecture_baroque_tchèque/Architecture baroque tchèque :
L'architecture baroque tchèque fait référence à la période architecturale des XVIIe et XVIIIe siècles en Bohême, en Moravie et en Silésie tchèque, qui comprenait la couronne de Bohême et constitue aujourd'hui la République tchèque. Le style baroque a également changé le caractère de la campagne tchèque (les églises et les chapelles de la campagne tchèque sont pour la plupart baroques). L'architecture baroque tchèque est considérée comme une partie unique du patrimoine culturel européen grâce à son étendue et son caractère extraordinaire. Dans le premier tiers du XVIIIe siècle, les terres tchèques (en particulier la Bohême) étaient l'un des principaux centres artistiques du style baroque. En Bohême s'est achevé de manière très originale le développement du style baroque radical créé en Italie par Francesco Borromini et Guarino Guarini. Les principaux architectes du style baroque tchèque (également appelé baroque radical de Bohême) étaient Christoph Dientzenhofer, Kilian Ignaz Dientzenhofer et Jan Blažej Santini-Aichel. La propagation du style baroque dans la couronne de Bohême s'est accompagnée de la victoire du parti catholique Église pendant la guerre de Trente Ans lorsque l'Église catholique est devenue la seule église légale du royaume de Bohême (à partir de 1627) et du margraviat de Moravie (à partir de 1628). L'apogée du style baroque dans les terres tchèques peut être vue au début du XVIIIe siècle. Beaucoup d'architectes baroques qui ont travaillé, vécu et souvent aussi sont morts dans les terres tchèques venaient de différents pays ou étaient d'origine étrangère, principalement italienne, certains venaient aussi de Bavière, d'Autriche ou de France.
Czech Baseball_Extraliga/Czech Baseball Extraliga :
Czech Baseball Extraliga est une ligue de baseball et le plus haut niveau de baseball en République tchèque. La ligue a débuté en 1979, lorsque Tempo Praha a remporté le premier championnat. En 2020, l'Extraliga a été l'une des premières ligues sportives d'Europe, et la première grande ligue de baseball au monde, à redémarrer suite aux confinements liés à la pandémie de COVID-19.
Fédération tchèque de basketball/Fédération tchèque de basketball :
La Fédération tchèque de basketball ( tchèque : Česká basketbalová federace ), également connue sous le nom de ( ČBF ) est l'instance dirigeante du basketball en République tchèque . Elle a été fondée après la dissolution de l'État unifié en 1993, l'équipe nationale slovaque de basket-ball continuant à succéder à l'équipe tchécoslovaque. Ils organisent des compétitions nationales en République tchèque pour l'équipe nationale masculine tchèque et l'équipe nationale féminine tchèque. La ligue professionnelle de haut niveau est la National Basketball League.
Czech Basketball_Player_of_the_Year/Czech Basketball Player of the Year :
Le basketteur tchèque de l'année est le prix annuel du meilleur basketteur tchèque masculin. De 1965 à 1991, le prix a été décerné au meilleur basketteur masculin de la nation tchécoslovaque, et depuis 1992, le prix est décerné au meilleur basketteur masculin de la nation tchèque.
Czech Beer_Festival/Festival de la bière tchèque :
Le festival de la bière tchèque (Český pivní festival) est le plus grand festival de la bière en République tchèque, qui se tient chaque année pendant 17 jours en mai à Prague depuis 2008. Le festival propose environ 120 bières différentes, dont 70 marques tchèques et d'autres bières étrangères, y compris celles des États-Unis ou du Royaume-Uni, avec jusqu'à 10 000 places assises et un service offrant environ 200 filles et garçons vêtus de costumes traditionnels tchèques. Le journal britannique The Financial Times a classé le festival parmi les 40 événements mondiaux que vous devriez visiter en 2012. Anciennement , les visiteurs utilisaient une monnaie spéciale, le tolar, pour payer la bière et la nourriture au festival. Il s'agit désormais d'une carte magnétique sur laquelle les visiteurs peuvent charger n'importe quelle somme d'argent. La première version plus petite du festival de la bière tchèque à l'extérieur du pays a eu lieu en septembre 2010 à Francfort, l'année suivante s'est également étendue à Berlin et à Moscou. Le plus grand était à Moscou dans le parc VDNKh, d'une capacité de 10 000 places. En 2013, il a également fait ses débuts à Chicago et à New York. Le festival a été annulé en 2019 après un désaccord avec le gouvernement local du 7e arrondissement de Prague, ainsi qu'avec les dirigeants de la ville. On ne sait pas si le festival reviendra après cela.
Association tchèque de la biomasse/Association tchèque de la biomasse :
L'Association tchèque de la biomasse (CZ Biom - České sdružení pro biomasu) est une ONG qui soutient le développement de la phytoénergétique (énergie issue de la matière végétale) en République tchèque. Les membres de CZ BIOM sont des scientifiques, des spécialistes, des entrepreneurs et des militants intéressés par l'utilisation de la biomasse comme ressource énergétique. CZ BIOM est membre de l'Association européenne de la biomasse.
Czech Bishops%27_Conference/Conférence épiscopale tchèque :
La Conférence épiscopale tchèque (CBC) est la conférence permanente des évêques catholiques de la République tchèque. Basée à Prague, la CBC représente l'Église catholique en République tchèque, à la fois dans les provinces de Bohême et de Moravie de l'Église catholique romaine depuis 1996, exarchat gréco-catholique et apostolique. Elle a été fondée au début de 1993, date de l'indépendance de la République tchèque, en tant que successeur de la Conférence épiscopale tchécoslovaque. Membres de la Conférence épiscopale selon le canon 447 CIC : accomplissent conjointement des devoirs pastoraux en faveur des chrétiens de leur territoire, pour réaliser le plus grand bien que l'Église donne aux personnes selon le droit, en particulier des actions apostoliques convenablement adaptées au temps et place. L'Église épiscopale de la conférence est une entité juridique dirigée par le Siège apostolique, son caractère et ses activités sont régis par le Code de droit canonique de 1983, en particulier les canons 447-459. Les Conférences épiscopales de divers pays européens constituent le Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CBC). Les membres de la Conférence épiscopale tchèque sont des évêques diocésains de rite latin et de rite byzantin et les placent sur un pied d'égalité avec les évêques auxiliaires et les autres évêques titulaires qui, sur tout le territoire ou à l'extérieur pour toute la nation, accomplissent des tâches spécifiques sous mandat du Saint Voir ou la Conférence épiscopale tchèque. Les membres de la Conférence épiscopale des évêques ne sont pas ceux de l'ancien environnement de l'Église cachée qui n'ont pas accepté la condition épiscopale officielle de l'Église pour l'exposition publique ou non officiellement commandée (voir Évêques cachés de l'Église) - le plus célèbre de l'encore . Jan Konzal
Chœur tchèque de garçons/Chœur tchèque de garçons :
Le chœur de garçons tchèques de la ville de Hradec Králové en Bohême orientale, maintient les célèbres traditions du chant de chœur de garçons sur le territoire tchèque comme il a commencé au 13ème siècle avec le premier chœur de garçons à la cathédrale Saint-Guy de Prague. Le directeur artistique fondateur, Jakub Martinec, a commencé à chanter dès son enfance avec le premier chœur de garçons créé dans la région par Jiri et Kveta Skopal en 1982.
Braille tchèque/Braille tchèque :
Le braille tchèque est l'alphabet braille de la langue tchèque. Comme le braille dans d'autres langues à écriture latine, le braille tchèque attribue les 25 lettres latines de base (sans «W») de la même manière que les affectations originales de Louis Braille pour le français.
Czech Brain_Ageing_Study/Étude tchèque sur le vieillissement cérébral :
L'étude tchèque sur le vieillissement cérébral (CBAS) est une étude observationnelle longitudinale sur le vieillissement et la démence menée dans deux grands centres de la République tchèque combinant soins cliniques et recherche clinique. Le projet pilote menant aux données pilotes pour CBAS a été établi en 2005 comme un suivi longitudinal des sujets à risque de démence de la maladie d'Alzheimer (MA). Une avancée majeure s'est produite en 2011 après avoir reçu un financement substantiel du Fonds européen de développement régional et du ministère tchèque de la Santé. Ce financement a permis d'établir le Centre international de recherche clinique (FNUSA-ICRC) à Brno et a également permis de synchroniser les efforts de recherche clinique et translationnelle entre le CICR et le Centre cognitif du département de neurologie de l'hôpital universitaire de Motol à Prague. CBAS recrute désormais un grand nombre de participants sur les deux sites et est la seule étude longitudinale de ce type en République tchèque. Elle est également sur le point de devenir la plus grande étude sur les facteurs de risque de la maladie d'Alzheimer en Europe centrale et orientale.
Brésiliens tchèques/Brésiliens tchèques :
Les Brésiliens tchèques désignent les Brésiliens d'origine tchèque qui sont nés ou qui retracent leur ascendance sur le territoire des terres historiques tchèques ou des États successeurs, maintenant connus sous le nom de République tchèque, et qui sont résidents et/ou citoyens du Brésil.
Frères tchèques/Frères tchèques :
Les Frères tchèques peuvent se référer à : Église évangélique des Frères tchèques, la plus grande église protestante tchèque, fondée en 1918 Église des Frères (République tchèque), une église évangélique libre en République tchèque Église morave, une église actuelle qui a évolué à partir de l'Unité des Frères Unity of the Brethren Baptists , une association au service des frères chrétiens baptistes en République tchèque
Canadiens tchèques/Canadiens tchèques :
Les Canadiens tchèques sont des citoyens canadiens d'ascendance tchèque ou des personnes nées en République tchèque qui résident au Canada. Ils étaient souvent appelés Canadiens de Bohême jusqu'à la fin du 19e siècle. Selon le recensement canadien de 2006, il y avait 98 090 Canadiens d'origine tchèque totale ou partielle.
Czech Center_Museum_Houston/Czech Center Museum Houston :
Le Czech Center Museum Houston (DBA), également connu sous le nom de Czech Cultural & Community Center, est une organisation culturelle multifonctionnelle de 20 000 pieds carrés située dans le quartier des musées de Houston, au Texas, engagée dans l'éducation et la célébration du tchèque (morave, bohémien , silésien) et la culture, l'art et l'histoire slovaques.
Centres tchèques/Centres tchèques :
Les centres tchèques ( tchèque : Česká centra ) sont une organisation du ministère des Affaires étrangères de la République tchèque composée de bureaux dans 22 pays sur trois continents. Il a été créé pour la promotion de l'histoire, de la culture, de la langue, du tourisme et du commerce tchèques à l'étranger. Il est considéré comme un instrument actif de la politique étrangère de la République tchèque par le biais de la diplomatie publique.
Czech Charity_Challenge/Czech Charity Challenge :
Le Czech Charity Challenge était un tournoi de golf du Challenge Tour organisé en Bohême (qui fait maintenant partie de la République tchèque). Il a été joué au club de golf Mariánské Lázně à Marienbad, le plus ancien parcours du pays, ouvert en 1905. Le tournoi a été remplacé par l' Open tchèque , un événement du circuit européen organisé au même endroit de 1994 à 1996.
Czech Chess_Championship/Czech Chess Championship :
Le championnat national tchèque d'échecs est la compétition d'échecs organisée pour déterminer le meilleur joueur d'échecs de la République tchèque.
Czech Christian_Social_Party_in_the_Kingdom_of_Bohemia/Czech Christian Social Social Party in the Kingdom of Bohemia :
Le Parti social chrétien tchèque dans le Royaume de Bohême ( tchèque : Česká křesťansko-sociální strana v království Českém ), avant 1910 connu sous le nom de Parti du peuple catholique ( tchèque : Strana katolického lidu ), était un parti politique social chrétien tchèque en Bohême pendant temps de l'Autriche-Hongrie. Le parti a été fondé en 1910 par la fusion de trois partis politiques : le Parti national catholique du Royaume de Bohême, le Parti social chrétien de Bohême et le Parti populaire chrétien social de Bohême sous le nom de Parti du peuple catholique. Le parti a été inspiré par le Parti du centre en Allemagne et le Parti social chrétien en Autriche. Le parti a coopéré avec son homologue plus ancien, le Parti social chrétien morave-silésien en Moravie.
Messe de Noël tchèque/Messe de Noël tchèque :
La messe de Noël tchèque ( tchèque : Česká mše vánoční ; latin : Missa solemnis Festis Nativitatis DJ Ch. accommodata in linguam bohemicam musikamque redacta - que redacta per Jac. Joa. Ryba ) est une messe pastorale écrite par le compositeur tchèque Jakub Jan Ryba en 1796, une messe de nom seulement et donc un exemple anormal de son genre (Missa pastoralis, moins souvent Missa pastoritia). En raison de ses premiers mots, il est également connu sous le nom de Hail, Master! ou Hé, Maître ! (en tchèque : Hej, mistře !). La messe de Noël tchèque a été composée selon les grandes lignes de la messe catholique latine (avec des mouvements intitulés Kyrie, Gloria, etc.), mais contenant un récit basé sur le thème de la naissance de Jésus de Nazareth. Ainsi, l'œuvre puise dans les traditions de la musique pastorale de Noël d'Europe centrale et met en scène la nativité à travers des personnages représentatifs de la campagne tchèque. L'histoire de ses premières interprétations est peu étudiée, mais au fil du temps, la composition a acquis une extraordinaire popularité parmi les Tchèques du pays et de l'étranger, véritable symbole musical de la fête tchèque de Noël.
Czech Coal_Group/Czech Coal Group :
Czech Coal Group (généralement abrégé en Czech Coal) a été créé en 2005 avec des actifs qui comprenaient la société minière Mostecká uhelná společnost et la société de négoce d'électricité, Czech Coal as En 2008, Mostecká uhelná společnost a été scindée en deux sociétés minières distinctes. Le Groupe se compose des entités suivantes : Czech Coal Services en tant que négociant en matières premières énergétiques fournissant des services partagés au Groupe Litvínovská uhelná en tant que société d'extraction de charbon disposant des plus grandes réserves de charbon en République tchèque Vršanská uhelná en tant que société d'extraction de charbon avec prétendument suffisamment le charbon continuera à fonctionner jusqu'en 2055 environ dans les limites de l'extraction du lignite en Bohême du Nord un certain nombre de sociétés de services subsidiaires opérant dans les domaines du terrassement, du fret et du transport ; machines de construction et de construction; entretien, montage et rénovation de bandes transporteuses; entretien et installation de convoyeurs ; réclamation; services de crédit-bail; Services informatiques; activités sportives (c'est-à-dire un hippodrome)Czech Coal contrôlerait les plus grandes réserves de charbon de la République tchèque. La société déclare qu'elle dispose de réserves de charbon dans les limites d'extraction existantes qui dureront jusqu'en 2052, et si les réserves au-delà des limites devenaient accessibles, elles dureraient jusqu'au-delà de 2100. Les ventes consolidées de Czech Coal en 2011 étaient supérieures à 13,15 milliards CZK.
Collège tchèque/Collège tchèque :
Czech College est un institut de formation continue situé à Žižkov, Prague, République tchèque, agréé par le ministère de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports. Le collège est en partenariat avec l'Université de Northampton pour offrir des programmes sélectionnés à Prague. Le collège gère des programmes de premier cycle et de troisième cycle dans quatre écoles distinctes et compte environ 130 étudiants, dont 90% sont internationaux.
Czech Connect_Airlines/Czech Connect Airlines :
Czech Connect Airlines était une compagnie aérienne basée à Ostrava, en République tchèque. Sa base principale était l'aéroport de Brno-Tuřany.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Edward Rutter

Edward Rich,_8e_comte_de_Warwick/Edward Rich, 8e comte de Warwick : Edward Henry Rich, 10e baron Rich, 8e comte de Warwick et 5e comte ...