Rechercher dans ce blog

lundi 15 août 2022

Cydosia brasiliella


Cyclus (installation_art)/Cyclus (installation_art) :
Cyclus est une installation de quarante mètres de long de l'artiste croate Vasko Lipovac réalisée pour être exposée au pavillon d'art de Zagreb en 1995. Elle se compose de 66 personnages placés sur une base d'un mètre de haut représentant une course cycliste sur route. Malgré la forte stylisation des figures, chaque cycliste possède des traits, une expression faciale et des gestes individuels dans sa préoccupation de tenter d'atteindre la ligne d'arrivée. Le Musée Olympique de Lausanne a acquis en 2000 des parties de l'installation originale «Deux motocyclistes» et «Chemise jaune» et les deux y sont depuis exposées en permanence. Cyclus a été la principale source d'inspiration du court métrage d'animation Cyclists de Veljko Popovic.
Sports cyclistes/Sports cyclistes :
Cyclus Sports est une équipe cycliste américaine UCI Continental fondée en 2018.
Cycnia/Cycnia :
Cycnia est un genre de teignes du tigre de la famille des Erebidae. Le genre a été érigé par Jacob Hübner en 1818.
Cycnia collaris/Cycnia collaris :
Cycnia collaris est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Asa Fitch en 1857. On le trouve aux États-Unis de l'Arizona à la Floride. Les adultes volent en avril et en octobre, éventuellement en deux générations par an.
Cycnia inopinatus/Cycnia inopinatus :
Cycnia inopinatus, l'inattendu cycnia, est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Henry Edwards en 1882. On le trouve aux États-Unis (Floride, Arkansas, Géorgie, Illinois, Indiana, Iowa, Kansas, Kentucky, Maryland, Massachusetts, Michigan, Minnesota, Mississippi, Missouri, Nebraska, New Jersey, Nouveau-Mexique, New York, Ohio, Oklahoma, Pennsylvanie, Rhode Island, Caroline du Sud, Tennessee, Texas, Virginie, Wisconsin) et Mexique. L'habitat se compose de restes de landes de haute qualité. L'envergure est d'environ 27 mm. Des adultes ont été observés en vol d'avril à août. Les larves se nourrissent d'espèces d'Asclepias.
Cycnia niveola/Cycnia niveola :
Cycnia niveola est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Embrik Strand en 1919. On le trouve en Equateur.
Cycnia oregonensis/Cycnia oregonensis :
Cycnia oregonensis est un papillon de nuit de la famille des Erebidae. On le trouve dans la majeure partie de l'Amérique du Nord, d'un océan à l'autre et de la frontière avec le Mexique au nord jusqu'au centre de la Saskatchewan et de la Nouvelle-Écosse. La longueur des ailes antérieures est de 19 à 20 mm. Dans la majeure partie de son aire de répartition, les adultes sont presque uniformes en couleur et en motif. La sous-espèce tristis est limitée à une petite zone près d'Olympia, Washington et est la seule population connue de cette espèce à Washington à l'ouest des Cascades. Il est nettement plus gris et moins structuré que toutes les autres populations. Les larves se nourrissent d'espèces d'Apocynum.
Cycnia rubida/Cycnia rubida :
Cycnia rubida est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve au Sri Lanka.
Cycnia sparsigutta/Cycnia sparsigutta :
Cycnia sparsigutta est un papillon nocturne de la famille des Erebidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve au Sri Lanka.
Cycnia tenera/Cycnia tenera :
Cycnia tenera, la teigne du tigre dogbane ou délicate cycnia, est un papillon de nuit de la famille des Erebidae. Il est présent dans toute l'Amérique du Nord, du sud de la Colombie-Britannique à la Nouvelle-Écosse jusqu'en Arizona et en Floride. L'espèce est désagréable et il est prouvé qu'elle émet des signaux ultrasonores aposématiques ; ceux-ci peuvent également bloquer l'écholocation des chauves-souris, car les fonctions ne sont pas mutuellement exclusives.
Cycnidolon/Cycnidolon :
Cycnidolon est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Cycnidolon apicale Martins & Galileo, 2007 Cycnidolon approximatum (Blanc, 1855) Cycnidolon batesianum (Blanc, 1855) Cycnidolon bimaculatum Martins, 1960 Cycnidolon binodosum Bates, 1870 Cycnidolon bruchi Napp & Martins, 1985 Cycnidolon Caracense Martins, 1964 Cycnidolon Clarkei Martins & Galileo, 2007 Cycnidolon Eques Thomson, 1864 Cycnidolon Gounelllei Bruch, 1908 Cycnidolon Immaculatum Galileo & Martins, 2004 Cycnidolon Minutumnics, 1960 (Thomson, 1867) Cycnidolon pulchellum (Lameere, 1893) Cycnidolon pumillum Napp & Martins, 1985 Cycnidolon sericeum Martins, 1960 Cycnidolon spinosum Napp & Martins, 1985 Cycnidolon trituberculatum Martins, 1969
Cycnidolon apical/Cycnidolon apical :
Cycnidolon apicale est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins et Galileo en 2007.
Cycnidolon approximatum/Cycnidolon approximatum :
Cycnidolon approximatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par White en 1855.
Cycnidolon batesianum/Cycnidolon batesianum :
Cycnidolon batesianum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par White en 1855.
Cycnidolon bimaculatum/Cycnidolon bimaculatum :
Cycnidolon bimaculatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1960.
Cycnidolon binodosum/Cycnidolon binodosum :
Cycnidolon binodosum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Henry Walter Bates en 1870.
Cycnidolon bruchi/Cycnidolon bruchi :
Cycnidolon bruchi est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp et Martins en 1985.
Cycnidolon caracense/Cycnidolon caracense :
Cycnidolon caracense est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1964.
Cycnidolon clarkei/Cycnidolon clarkei :
Cycnidolon clarkei est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins et Galileo en 2007.
Cycnidolon eques/Cycnidolon eques :
Cycnidolon eques est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1864.
Cycnidolon gounellei/Cycnidolon gounellei :
Cycnidolon gounellei est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bruch en 1908.
Cycnidolon immaculatum/Cycnidolon immaculatum :
Cycnidolon immaculatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Galileo et Martins en 2004.
Cycnidolon minutum/Cycnidolon minutum :
Cycnidolon minutum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1960.
Cycnidolon obliquum/Cycnidolon obliquum :
Cycnidolon obliquum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Cycnidolon phormesioides/Cycnidolon phormesioides :
Cycnidolon phormesioides est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1960.
Cycnidolon podicale/Cycnidolon podicale :
Cycnidolon podicale est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1867.
Cycnidolon pulchellum/Cycnidolon pulchellum :
Cycnidolon pulchellum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Lameere en 1893.
Cycnidolon pumillum/Cycnidolon pumillum :
Cycnidolon pumillum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp et Martins en 1985.
Cycnidolon sericeum/Cycnidolon sericeum :
Cycnidolon sericeum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1960.
Cycnidolon spinosum/Cycnidolon spinosum :
Cycnidolon spinosum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp et Martins en 1985.
Cycnidolon trituberculatum/Cycnidolon trituberculatum :
Cycnidolon trituberculatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Cycniopsis/Cycniopsis :
Cycniopsis est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Orobanchaceae. Son aire de répartition naturelle est le nord-est et l'est de l'Afrique tropicale, péninsule arabique. Espèce : Cycniopsis humifusa (Forssk.) Engl. Cycniopsis humilis (Hochst. ex Benth.) Backlund, Hunde & E.Langstrom
Cynium/Cynium :
Cycnium est un genre de plantes à fleurs de la famille des Orobanchaceae. Son aire de répartition naturelle est l'Afrique tropicale et australe et Madagascar.
Cycnium tubulosum/Cycnium tubulosum :
Cycnium tubulosum, la fleur d'encre vlei, est une plante vivace hémiparasite élancée de la famille de l'orobanche. Son aire de répartition comprend une grande partie de l'Afrique australe et orientale, de l'Afrique du Sud à l'Éthiopie, en passant par Madagascar. Il a des tiges rampantes, étalées ou dressées, avec quelques feuilles entières étroites et des fleurs dressées, blanches ou rosâtres, légèrement zygomorphes sur un long tube, à cinq lobes, rappelant une fleur de Phlox. Il ne dépend pas toujours entièrement de l'apport de minéraux par d'autres plantes, mais établit généralement des liens avec les racines des graminées. On le trouve dans les prairies humides et courtes, atteignant des altitudes d'environ 1 550 m (5 090 pi). Son statut de conservation en Afrique du Sud est "le moins préoccupant".
Cycnoches/Cycnoches :
Cycnoches, abrégé en Cyc. dans le commerce horticole, est un genre de 34 espèces d'orchidées actuellement acceptées originaires d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale et du sud du Mexique. Aussi appelées "orchidées cygnes", ce sont des épiphytes que l'on trouve dans les forêts de plaine et prémontagneuses.
Cycnoches egertonianum/Cycnoches egertonianum :
Cycnoches egertonianum est une espèce d'orchidée originaire du Mexique, du Belize et d'Amérique centrale.
Cycnoches haagii/Cycnoches haagii :
Cycnoches haagii est une espèce d'orchidée originaire d'Amérique du Sud tropicale. Médias liés à Cycnoches haagii sur Wikimedia Commons
Cycnoches loddigesii/Cycnoches loddigesii :
Cycnoches loddigesii est une espèce d'orchidée. C'est l'espèce type du genre Cycnoches.
Cycnoches pentadactylon/Cycnoches pentadactylon :
Cycnoches pentadactylon est une espèce d'orchidée cygne originaire du Pérou et du Brésil.
Cycnoches stelliferum/Cycnoches stelliferum :
Cycnoches stelliferum est une espèce d'orchidée.
Cycnoches ventricosum/ Cycnoches ventricosum :
Cycnoches ventricosum est une espèce d'orchidée originaire du sud du Mexique, du Belize et d'Amérique centrale.
Cycnoderus/Cycnoderus :
Cycnoderus est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Cycnoderus brevicolle Giesbert & Chemsak, 1993 Cycnoderus chlorizans Chevrolat, 1859 Cycnoderus copei Giesbert & Chemsak, 1993 Cycnoderus expeditus Chevrolat, 1859 Cycnoderus guatemalicus in Giesbert, 1993 Cycnoderalicus Giesbert, Chemsakustinct Pascoe, 1866) Cycnoderus lividus Giesbert & Chemsak, 1993 Cycnoderus moestulus (Pascoe, 1866) Cycnoderus rufithorax Gounelle, 1911 Cycnoderus tenuatus Audinet-Serville, 1834 Cycnoderus virginiae Giesbert & Chemsak, 1993
Cycnoderus barbatus/Cycnoderus barbatus :
Cycnoderus barbatus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1911.
Cycnoderus brevicolle/Cycnoderus brevicolle :
Cycnoderus brevicolle est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Chemsak en 1993.
Cycnoderus chlorizans/Cycnoderus chlorizans :
Cycnoderus chlorizans est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Chevrolat en 1859.
Cycnoderus copei/Cycnoderus copei :
Cycnoderus copei est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Chemsak en 1993.
Cycnoderus dispar/Cycnoderus dispar :
Cycnoderus dispar est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1911.
Cycnoderus expeditus/Cycnoderus expeditus :
Cycnoderus expeditus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Chevrolat en 1859.
Cycnoderus guatemalicus/Cycnoderus guatemalicus :
Cycnoderus guatemalicus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Chemsak en 1993.
Cycnoderus intincta/Cycnoderus intincta :
Cycnoderus intincta est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Francis Polkinghorne Pascoe en 1866.
Cycnoderus lividus/Cycnoderus lividus :
Cycnoderus lividus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Chemsak en 1993.
Cycnoderus moestulus/Cycnoderus moestulus :
Cycnoderus moestulus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Pascoe en 1866.
Cycnoderus rufithorax/Cycnoderus rufithorax :
Cycnoderus rufithorax est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1911.
Cycnoderus tenuatus/Cycnoderus tenuatus :
Cycnoderus tenuatus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Audinet-Serville en 1834.
Cycnoderus virginiae/Cycnoderus virginiae :
Cycnoderus virginiae est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Giesbert et Chemsak en 1993.
Cycnogeton/Cycnogeton :
Cycnogeton est un genre de plantes de la famille des Juncaginaceae décrit comme un genre en 1838. Il est originaire d'Australie et de Nouvelle-Guinée.
Cycnogeton alcockiae/Cycnogeton alcockiae :
Cycnogeton alcockiae , également connu sous le nom de rubans d'eau du sud , rubans d'eau d'Alcock ou rubans d'eau nains , est une plante de la famille des arrowgrass originaire du sud-est de l' Australie , où elle a été signalée en Australie du Sud , en Tasmanie et à Victoria . On le trouve dans les communautés des zones humides d'eau douce et saumâtre, dans les mares, les marécages et les bords des cours d'eau, où il atteint environ 20 cm de hauteur. Le fruit est une capsule de papier. L'espèce a été décrite pour la première fois comme Triglochin alcockiae par Helen Aston en 1993, avec l'épithète d'espèce honorant une Mme Kath Alcock de Narracoorte. en 2010, l'espèce a été transférée dans le genre Cycnogeton.
Cycnorhamphus/Cycnorhamphus :
Cycnorhamphus (qui signifie "bec de cygne") est un genre de ptérosaure cténochasmatoïde gallodactylidé de la période du Jurassique supérieur en France et en Allemagne, il y a environ 152 millions d'années. Il est probablement synonyme du genre Gallodactylus.
Cycnus/Cycnus :
Le genre de papillon Cycnus est maintenant synonyme de Panthiades. Dans la mythologie grecque, plusieurs personnages étaient connus sous le nom de Cycnus (grec ancien : Κύκνος) ou Cygnus. La signification littérale du nom est "cygne", et par conséquent la plupart d'entre eux ont fini par se transformer en cygnes. Cycnus, fils d'Arès. Cycnus, roi de Kolonai. Cycnus, ami de Phaethon. Cycnus, fils d'Apollon. Cycnus , fils du roi Ederion ( grec ancien : Ἐδερίων ) ou Eredion d'Achaïe , qui, dans le récit du 6ème siècle de notre ère de John Malalas , séduisit Léda et fit de sa mère des triplés: les Dioscures et Hélène . Dans toutes les autres sources, elle a eu ces enfants par Zeus qui l'a approchée sous la forme d'un cygne (kyknos). Cycnus, l'un des prétendants de Pénélope qui est venu de Dulichium avec 56 autres prétendants. Lui, avec les autres prétendants, a été abattu par Ulysse avec l'aide d'Eumaeus, Philoetius et Télémaque. Cycnus, une gaffe pour Guneus dans le manuscrit de Fab d'Hyginus. 97 (liste des chefs achéens contre Troie). Selon Pseudo-Eratosthenes and Hyginus' Poetical Astronomy, la constellation Cygnus était l'image stellaire du cygne que Zeus s'était transformé pour séduire Léda ou Némésis.
Cycnus (son_of_Ares)/Cycnus (fils d'Ares):
Dans la mythologie grecque , Cycnus ( grec ancien : Κύκνος signifie « cygne ») ou Cygnus , était un homme sanguinaire et cruel qui habitait soit à Pagasae , en Thessalie , soit au bord de la rivière Echedorus en Macédoine .
Cycnus (train)/Cycnus (train):
Le Cycnus était un train express exploité par Ferrovie dello Stato, reliant Milan à Vintimille, en Italie. Cycnus signifie littéralement cygne, mais le nom fait plus probablement référence au roi mythologique de Ligurie, la région desservie par le train.
Cycnus of_Aetolia/Cycnus of Aetolia :
Dans la mythologie grecque, Cycnus (grec ancien : Κύκνος "cygne") ou Cygnus, était le fils étolien d'Apollon par Hyrie ou Thyrie, fille d'Amphinomus.
Cycnus of_Kolonai/Cycnus of Kolonai :
Dans la mythologie grecque, Cycnus (grec ancien : Κύκνος signifie « cygne ») ou Cygnus, était le roi de la ville de Kolonai dans le sud de la Troade.
Cycnus of_Liguria/Cycnus of Liguria :
Dans la mythologie grecque , Cycnus ( grec ancien : Κύκνος "cygne") ou Cygnus , était un roi de Ligurie , un bien-aimé et parent de Phaethon , qui a déploré sa mort et a ensuite été transformé en cygne puis en constellation .
Cycolore/Cycolore :
Cycolor est un nom commercial pour un procédé d'impression couleur qui utilise un film spécial recouvert de millions de capsules remplies de précurseurs de colorant cyan, magenta ou jaune, de monomère acrylique et de photo-initiateurs. Lorsqu'il est exposé à une lumière rouge, verte et/ou bleue, le contenu des capsules respectives polymérise selon l'image et devient donc dur et incassable. Le film est ensuite pressé contre du papier spécialement traité qui complétera la molécule de colorant, et les capsules qui n'ont pas durci lors du processus précédent se cassent, libérant leur contenu sur le papier. Cycolor a été développé par Mead Imaging, une start-up créée et financée par Mead Corporation, dans les années 1980 à Miamisburg, Ohio. Il reposait en partie sur la même technologie que le papier autocopiant, qui est largement devenu obsolète. Bien que la technologie ait connu un grand succès, le coût était nettement supérieur à celui des systèmes à base de toner ou à base d'encre alors émergents que l'on voit aujourd'hui pour l'impression couleur.
Cycrimine/Cycrimine :
La cycrimine (nom commercial Pagitane) est un médicament anticholinergique central conçu pour réduire les niveaux d'acétylcholine dans le traitement de la maladie de Parkinson. Son mécanisme d'action est de se lier au récepteur muscarinique de l'acétylcholine M1.
Cyc%C3%B3w/Cyców :
Cyców [ˈt͡sɨt͡suf] est un village du comté de Łęczna, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne. C'est le siège de la gmina (district administratif) appelée Gmina Cyców. Il se trouve à environ 19 kilomètres (12 mi) à l'est de Łęczna et à 41 km (25 mi) à l'est de la capitale régionale Lublin. Le village compte 1 200 habitants.
Cyc%C3%B3w-Kolonia Druga/Cyców-Kolonia Druga :
Cyców-Kolonia Druga [ˈt͡sɨt͡suf kɔˈlɔɲa ˈdruɡa] est un village du district administratif de Gmina Cyców, dans le comté de Łęczna, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne.
Cyc%C3%B3w-Kolonia Pierwsza/Cyców-Kolonia Pierwsza :
Cyców-Kolonia Pierwsza [ˈt͡sɨt͡suf kɔˈlɔɲa ˈpjɛrfʂa] est un village du district administratif de Gmina Cyców, dans le comté de Łęczna, dans la voïvodie de Lublin, dans l'est de la Pologne. Il se trouve à environ 2 kilomètres (1 mi) au sud-ouest de Cyców, 18 km (11 mi) à l'est de Łęczna et 40 km (25 mi) à l'est de la capitale régionale Lublin.
Cyd/Cyd :
Cyd est un prénom et peut faire référence à : Cyd Adams (1949–2005), poète et universitaire américaine Cyd Charisse (1922–2008), danseuse et actrice américaine Cyd Gray (née en 1973), footballeuse de Trinité-et-Tobago Cyd Hayman (née 1944), actrice anglaise Cyd Ho (née en 1954), conseillère législative à plein temps du Conseil législatif de Hong Kong Cyd Zeigler Jr (née en 1973), écrivaine sportive américaine , le personnage central de la websérie The Guild
Cyd Adams/Cyd Adams :
Cydney W. "Cyd" Adams (1949–2005) était un poète et universitaire américain. Connu pour sa maîtrise magistrale de l'imagerie et du langage dans ses œuvres, son écriture est parfois considérée comme un successeur du travail de Dylan Thomas, qui était l'une des principales influences d'Adams. Adams a décrit ses antécédents en tant qu'agriculteur de l'est du Texas et sa passion pour le dur labeur physique dans son écriture. Adams avait une manière magistrale et élégante d'écrire sur les épreuves et les tribulations de l'ouvrier ordinaire. Ses représentations de l'est du Texas et de ses habitants lui ont valu le titre de poète lauréat de l'est du Texas en 2001, et nombre de ses poèmes sont reconnus comme l'une des meilleures poésies écrites dans n'importe quelle langue. Adams a également été professeur d'anglais et de littérature à son alma mater, l'université d'État Stephen F. Austin à Nacogdoches, au Texas, pendant près de 30 ans. Sa passion pour l'enseignement et ses amitiés avec plusieurs de ses collègues étaient également des thèmes récurrents dans son travail. Une grande partie du travail d'Adams a été présentée dans des magazines littéraires et des anthologies, et à la fin des années 1990, Adams a commencé un partenariat créatif avec son ami proche et collègue Charles Jones, professeur d'art à la SFA. Le partenariat a abouti au livre primé "Blackjack Bull Pine and Post-Oak Glade". Certains de ses autres livres incluent "On the Perimeter" et "The Labor That a Man Takes". Toutes ses publications sont incluses dans la bibliothèque de l'Université d'Oxford. La passion pour l'enseignement, la famille et les amitiés étaient des thèmes récurrents dans son travail. Il a motivé et encouragé les étudiants à avoir des normes élevées. Il a enseigné d'une manière qui les a inspirés à aimer le matériel comme il l'aimait. Avant tout, il se souciait de ses élèves et voulait qu'ils apprennent. Cela ne manquait jamais de le décevoir que certains n'étaient tout simplement pas intéressés. Adams était une personne d'une grande capacité artistique et créative. En plus d'écrire, il était un sculpteur sur bois, un sculpteur, un maçon et un jardinier et agriculteur talentueux, qui apportait compétence et soin à tout ce qu'il faisait. Il a trouvé du réconfort dans le rythme de la natation, ce qui a vidé son esprit et lui a permis « d'entendre » certaines de ses meilleures lignes de poésie. C'était un artiste talentueux et unique ainsi qu'une âme sincère, sensible et belle. Il avait une grande passion pour les gens et la littérature. Il s'est totalement investi dans les deux. Cyd Adams est décédé en mai 2005 à Nacogdoches. Il est enterré dans le cimetière historique d'Harmony Hill dans le comté de Rusk, au Texas, où son monument frappant est gravé de sa propre épitaphe : Que la terre perde mon nom mais témoigne avec affection de la révérence de mes doigts, des caresses de ma main. Que Dieu qui m'en a pressé accepte mon travail comme ma foi, ma prière, et le laisse subsister. L'un des poèmes les plus connus d'Adams est parfois intitulé "July Wall Poem" ou "Mason's Man" et est un hommage à son père, WT Adams. "L'homme du maçon"* Cyd Adams C'était il y a à peu près ma vie; Tu étais Mason to a Wall, jeune et fort et en colère, maudissant le mortier sec, Les pierres à poser plus tôt, désireux d'échafauder Puis je suis arrivé. Et puis, nous avons travaillé sur le Mur, moi et toi, moi pour toi, même si parfois nous étions côte à côte. J'ai mélangé le mortier, je te l'ai barré, j'ai dressé des pierres pour que tu y poses ; j'ai suivi le pli de ton genou de pantalon, l'empreinte de ta botte ; je t'ai regardé travailler avec émerveillement : ta truelle était une fascination - le portrait de ta précision de marteau - Et j'ai ratissé vos articulations avec respect, rêvant de ma journée et rêvant de ma journée, Et ainsi . . . Tu es le maçon du mur, l'homme du maçon ; nous travaillons ensemble en silence dans ton ombre ; souvent tu te retournes et tu me souris, et à de rares moments, tu parles. J'apprends à écouter Je prie un jour pour voir Et le Mur grandit. Vous êtes le maçon du mur, je l'homme du maçon, vous fixez fermement les pierres des champs, fixez-les bien et droites ; Et le mur grandit Marche vers Dieu au rythme sanglant de la boue-houe dans le mortier-boîte, À l'air hautain du marteau et de la truelle. Vous êtes le maçon du mur, l'homme du maçon, et je nourris une haine pour sa hauteur croissante ; j'en suis venu à craindre sa fin. Car que dois-je faire ? . . . Sur qui appeler?laissé sans le maçon quand il termine son mur?je serai un homme sans direction sans son maître;simplement un déménageur de pierres—va-et-vient . . . Tu es le maçon du mur, je suis l'homme du maçon, tu jures moins souvent maintenant. . . posez les pierres plus lentement ; mais votre truelle est chargée de mortier ; une autre pierre est prête; Et bientôt . . . Trop tôt . . . Fixe et ferme et définitif. Je ratisse les joints maintenant. . . brosser les pierres. Vous êtes juste au-delà du coin; Votre truelle tinte tandis que vous la frappez sans mortier. J'y accorde mes mouvements Hâtez-vous de vous rattraper, Et faites confiance que vous m'attendrez, Attendant, toujours patiemment juste de l'autre côté. Mais les brumes du matin ont brûlé ; Nous avons vu, aussi, à travers la poussière ; Et bien que nous courions avec midi, je prie pour que nous flânions vers le crépuscule. *copyright Cydney Adams' Estate (utilisé avec permission)
Cyd Charisse/Cyd Charisse :
Cyd Charisse (née Tula Ellice Finklea ; 8 mars 1922 - 17 juin 2008) était une actrice et danseuse américaine. Après s'être remis de la polio dans son enfance et avoir étudié le ballet, Charisse est entré au cinéma dans les années 1940. Ses rôles mettaient généralement en vedette ses capacités de danseuse et elle était jumelée à Fred Astaire et Gene Kelly ; ses films incluent Singin' in the Rain (1952), The Band Wagon (1953), Brigadoon avec Gene Kelly et Van Johnson (1954) et Silk Stockings (1957). Elle a arrêté de danser dans les films à la fin des années 1950, mais a continué à jouer au cinéma et à la télévision et, en 1991, a fait ses débuts à Broadway. Dans ses dernières années, elle a discuté de l'histoire de la comédie musicale hollywoodienne dans des documentaires et a été présentée dans That's Entertainment! III en 1994. Elle a reçu la Médaille nationale des arts et des sciences humaines en 2006.
Cyd Demecillo/Cyd Demecillo :
Cydthealee Alivio Demecillo (né le 2 décembre 1993), mieux connu sous le nom de Cyd Demecillo, est un athlète philippin de volley-ball.
Gris Cyd/Gris Cyd :
Cyd Gray CM (né le 21 novembre 1973) est un ancien footballeur professionnel de Trinité-et-Tobago. Il a auparavant joué en tant que défenseur de San Juan Jabloteh, ainsi que de l'équipe nationale des îles. Il a fait ses débuts avec les Soca Warriors contre le Costa Rica en 2001. En tant que membre de l'équipe de Trinité-et-Tobago qui a participé à la Coupe du Monde de la FIFA 2006 en Allemagne, Gray a reçu la médaille Chaconia (classe d'or), la deuxième plus haute décoration d'État. de Trinité-et-Tobago.
Cyd Hayman/Cyd Hayman :
Cyd Hayman (née le 1er mai 1944 à Chippenham, Wiltshire) est une actrice anglaise. Elle est apparue dans les films : Percy (1971), Rogue Male (1976), The Human Factor (1979), The Godsend (1980) et Mask of Murder (1985)
Cyd Ho/Cyd Ho :
Cyd Ho Sau-lan ( chinois :何秀蘭) est un ancien membre du Conseil législatif de Hong Kong (Legco) pour la circonscription de l'île de Hong Kong. Elle est membre fondatrice du Parti travailliste depuis décembre 2011 et occupe actuellement le poste de vice-présidente. Auparavant, elle était membre fondatrice de The Frontier, un autre groupe politique pro-démocratie. Depuis 2006, elle est conseillère fondatrice du World Future Council. Elle a acquis la réputation de promouvoir le suffrage universel, l'état de droit, les droits de l'homme et l'égalité des chances, ainsi que la promotion des intérêts des femmes, des homosexuels et d'autres groupes minoritaires.
Cyd Marie_Fleming/Cyd Marie Fleming :
Cyd Marie Fleming (née en 1958) est une journaliste de télévision portoricaine. Elle était autrefois présentatrice pour une émission intitulée "Las Noticias" sur Tele-Once (canal 11), un important réseau de télévision portoricain.
Cyd McKenna/Cyd McKenna :
Cyd McKenna est un agent politique américain, fonctionnaire, auteur, chercheur en politique publique et consultant en relations publiques de Providence, Rhode Island, qui a été directeur de campagne pour la campagne municipale de Buddy Cianci en 2014 et directeur de la sensibilisation communautaire pour la campagne 2015 des Pawtucket Red Sox. groupe de propriété pour construire un nouveau stade à Providence. Plus tard cette année-là, elle a été embauchée par le président du conseil municipal, Luis Aponte, pour être chef de cabinet du conseil municipal de Providence, et a quitté ce poste après qu'Aponte ait été inculpé de détournement de fonds et qu'il ait démissionné.
Cyd Zeigler/Cyd Zeigler :
Cyd Zeigler Jr. est commentateur et auteur dans le domaine de la sexualité et du sport. Zeigler a cofondé Outsports et la National Gay Flag Football League. Il a joué un rôle dans le documentaire F (l) ag Football (2015).
Cydalima/Cydalima :
Cydalima est un genre de papillons de nuit de la sous-famille des Crambidae : Spilomelinae.
Capriniodes de Cydalima/capriniodes de Cydalima :
Cydalima capriniodes est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1912. On le trouve en Inde (Punjab, Maharashtra, Andamans) et au Myanmar.
Cydalima decipiens/Cydalima decipiens :
Cydalima decipiens est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1912. On le trouve sur Seram en Indonésie.
Cydalima diaphanalis/Cydalima diaphanalis :
Cydalima diaphanalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1866. On le trouve en Birmanie, en Indonésie (Java, Sumatra, Kepulauan Aru, Papouasie-Nouvelle-Guinée), sur les îles Salomon et en Thaïlande et en Australie, où il a été signalé dans le Queensland et l'Australie du Sud. Les ailes sont blanches avec un petit point noir près du milieu. Les ailes antérieures ont une côte brune et il y a des points noirs sur la marge près du bout de l'aile.
Cydalima joiceyi/Cydalima joiceyi :
Cydalima joiceyi est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Anthonie Johannes Theodorus Janse en 1924. On le trouve sur Seram en Indonésie.
Cydalima laticostalis/Cydalima laticostalis :
Cydalima laticostalis est un papillon de la famille des Crambidae. Elle a été décrite par Achille Guenée en 1854. On la trouve depuis l'Inde, le Sri Lanka, la Birmanie et la Malaisie jusqu'aux Nouvelles Hébrides. On le trouve également en Australie, où il a été signalé dans le Queensland tropical. Les ailes sont blanc satiné. Il y a une large ligne brune le long de la côte des ailes antérieures.
Cydalima mysteris/Cydalima mysteris :
Cydalima mysteris est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1886. On le trouve au Vanuatu.
Cydalima perspectalis/Cydalima perspectalis :
Cydalima perspectalis ou la teigne du buis est une espèce de papillon de nuit de la famille des Crambidae, décrite pour la première fois par Francis Walker, l'entomologiste anglais, en 1859. Originaire du Japon, de la Chine, de Taïwan, de la Corée, de l'Extrême-Orient russe et de l'Inde, elle a envahi L'Europe ; d'abord enregistré en Allemagne en 2006, puis en Suisse et aux Pays-Bas en 2007, en Grande-Bretagne en 2008, en France et en Autriche en 2009, en Hongrie en 2011, puis en Roumanie, en Espagne et en Turquie. Il a été vu en Slovaquie, en Belgique et en Croatie. C'est lors des préparatifs des Jeux olympiques d'hiver de 2014 en 2012, qu'il a été introduit d'Italie à Sotchi, en Russie européenne, avec le matériel de plantation de Buxus sempervirens. L'année suivante, il a défolié Buxus colchica en grande quantité. Il a été signalé en Ontario, au Canada, en août 2018 et dans l'est des États-Unis en mai 2021.
Cydalima pfeifferae/Cydalima pfeifferae :
Cydalima pfeifferae est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Julius Lederer en 1863. On le trouve en Inde (Sikkim, les Andamans), au Myanmar, à Singapour, en Indonésie (Sumatra, Bornéo), à Taïwan et en Australie, où il a été signalé dans le Queensland. Les ailes sont blanches avec une ligne brune sur les bords et un point brun près du milieu.
Cydalima violalis/Cydalima violalis :
Cydalima violalis est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par E. Hering en 1901. On le trouve en Indonésie (Sumatra).
Cydalise et_le_Ch%C3%A8vre-pied/Cydalise et le Chèvre-pied :
Cydalise et le chèvre-pied ("Cydalise et le pied de chèvre" ou "Cydalise et le satyre") est un ballet en deux actes initialement chorégraphié par Léo Staats sur une partition de Gabriel Pierné. Le livret a été écrit par Gaston Arman de Caillavet et Robert de Flers, d'après la Lettre d'un satyre de Remy de Gourmont. Bien qu'il ait été composé entre 1914 et le 14 février 1915, sa première à l'Opéra de Paris a été retardée en raison des conditions de la Première Guerre mondiale jusqu'au 15 janvier 1923. L'utilisation du terme français "chèvre-pied" (pied de chèvre) pour désigner le satyre est propre à cette composition. Le ballet reste l'une des compositions les plus populaires de Pierné. La musique est de l'ère impressionniste, bien qu'elle contienne des éléments du romantisme, du néoclassicisme et de la musique néo-baroque. Trois ans après la création, Pierné extrait deux suites de l'œuvre, dont la première comprend des sections des deux premiers tableaux tandis que la seconde comprend l'intégralité du troisième tableau. L'une des pièces les plus reconnaissables du ballet, "L'École des Ægipans", également connue sous le nom de "L'entrée des petits faunes" ou "La marche des faunes", est parfois extraite et interprétée séparément.
Cydamus (bogue)/Cydamus (bogue) :
Cydamus est un genre d'insectes à tête large de la famille des Alydidae, trouvés dans les Amériques. Il y a environ 15 espèces décrites dans Cydamus.
Cydamus borealis/Cydamus borealis :
Cydamus borealis est une espèce de punaise à tête large de la famille des Alydidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Cydantidae/Cydantidae :
Cydantidae ou Kydantidai (grec ancien : Κυδαντίδαι) était un dème dans l'ancienne Attique, à l'origine du phyle d'Aegeis, après 224/3 avant notre ère du phyle de Ptolémaïs, envoyant un ou deux délégués à la Boule athénienne.Ce dème, avec celui des Ionidae, vénéraient les kolokratai ; ces deux demoi étaient les seuls, à notre connaissance, à vénérer ensemble des divinités. Son site est situé près du monastère de Mendeli.
Cydathénée/Cydathénée :
Cydathenaeum ou Kydathenaion ( grec : Κυδαθήναιον ) était l'un des dèmes de l'Athènes antique . Il appartenait à la phyle (tribu) Pandionis.
Cyderdelic/Cyderdelic :
Cyderdelic était un documentaire parodie de la BBC Three suivant les activités d'un «groupe d'action directe de l'Ouest du pays au sein du mouvement anticapitaliste en pleine croissance». Il était sous-titré "La révolution sera télévisée". Cyderdelic a été raconté par John Peel et interprété par Barry Castagnola (Beetle), Marc Wootton (Su Long) et Liam Woodman (Frogger), et a suivi le trio pendant deux mois alors qu'ils voyageaient des manifestations du 1er mai aux célébrations du lever du soleil à Stonehenge. Les gars ont répandu leur philosophie – « renverser le capitalisme et le remplacer par quelque chose de plus agréable », « couper le trafic, pas les arbres » et « la plupart des femmes et des étrangers peuvent être aussi bons que les hommes ».
Cydeways : Le meilleur de la pharcyde/Cydeways : Le meilleur de la pharcyde :
Cydeways: The Best of the Pharcyde est un album des plus grands succès du groupe de hip-hop de Los Angeles The Pharcyde. Il est sorti le 14 novembre 2001. L'album contient des chansons des quatre maîtres de cérémonie; Fatlip, Slimkid3, Imani et Bootie Brown de leurs deux premiers albums Bizarre Ride II the Pharcyde et Labcabincalifornia alors qu'ils étaient signés sur le label Delicious Vinyl. Les enregistrements originaux sur Cydeways ont été gérés par J-Swift, LA Jay & Slimkid3, J Dilla (connu alors sous le nom de Jay Dee) et Fatlip. L'album comprend un remix de la chanson "She Said" de Jay Dee et de la chanson inédite "Panty Raid".
Cydia/Cydia :
Cydia est une interface utilisateur graphique d'APT (Advanced Package Tool) pour iOS. Il permet à un utilisateur de rechercher et d'installer des logiciels non autorisés par Apple sur des iPhones, iPads et iPod Touch jailbreakés. Il fait également référence à la plate-forme de distribution numérique des logiciels sur iOS accessible via le logiciel Cydia. La plupart des progiciels disponibles via Cydia sont gratuits, bien que certains nécessitent un achat. Cydia est développé par Jay Freeman (nommé "saurik") et sa société, SaurikIT. Le nom "Cydia" est une référence au genre de papillon Cydia, notamment le Carpocapse de la pomme (Cydia pomonella).
Cydia (papillon de nuit)/Cydia (papillon de nuit) :
Cydia est un grand genre de papillons tortrix, appartenant à la tribu Grapholitini de la sous-famille Olethreutinae. Sa distinction et sa délimitation par rapport au genre type de la tribu Grapholita nécessitent une étude plus approfondie. Les papillons nocturnes de ce genre sont généralement petits et brun terne; leurs chenilles sont jaunes ou blanches et ressemblent à des vers. Cydia comprend de nombreuses espèces d'importance économique en raison des dommages que leurs chenilles infligent en tant que ravageurs des cultures agricoles, en particulier des arbres fruitiers et des arbres à noix. D'autre part, certaines espèces de Cydia ont été utilisées pour le contrôle biologique des mauvaises herbes envahissantes, et bon nombre de ces petits papillons nocturnes et leurs chenilles sont une source de nourriture importante pour d'autres animaux. Quelques espèces des îles hawaïennes sont soupçonnées d'être éteintes en raison de la disparition de leurs plantes alimentaires. Une autre espèce bien connue est la pyrale du haricot sauteur (C. saltitans), dont les chenilles vivent dans les graines de Sebastiania, les transformant en les fameux "haricots sauteurs mexicains".
Cydia adénocarpi/Cydia adénocarpi :
Cydia adenocarpi est une espèce de papillon de nuit appartenant à la famille des Tortricidae.Synonyme : Grapholitha adenocarpi Ragonot, 1875 (= basionyme)
Cydia aelina/Cydia aelina :
Cydia aelina est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae décrit pour la première fois par Alexey Diakonoff en 1982. On le trouve au Sri Lanka. Le nom spécifique aelina est dérivé du grec et signifie "lugubre".
Cydia albipicta/Cydia albipicta :
Cydia albipicta est une espèce de papillon de nuit appartenant à la famille des Tortricidae. Elle est originaire d'Europe occidentale.
Cydia amplana/Cydia amplana :
Cydia amplana, la teigne rouillée du chêne, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve du nord, du centre et du sud de l'Europe à l'Asie Mineure, au sud-ouest de la Russie et à la Transcaucasie. L'envergure est de 16 à 20 mm. Les ailes antérieures ont une grande tache dorsale plus claire et des entailles plus foncées à l'extrémité. La larve est rouge, contrairement à l'espèce apparentée Cydia splendana qui a une larve blanche. Les adultes volent en juin et juillet. Il lui faut souvent deux ans pour se développer. Les larves se nourrissent des espèces Corylus, Juglans, Castanea, Fagus et Quercus. Les larves ne se nourrissent généralement qu'à l'intérieur des noix tombées au sol, mais parfois les larves causent des dommages importants en faisant tomber les noix.
Cydia anaranjada/Cydia anaranjada :
Cydia anaranjada, la teigne du pin slash, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le sud-est de l'Amérique du Nord. L'envergure est d'environ 16 mm. Les chenilles (pyrales du pin slash) se nourrissent des graines de Pinus elliottii.
Cydia caryana/Cydia caryana :
Cydia caryana, la noctuelle du caryer, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Amérique du Nord. L'envergure est de 10 à 12 mm. Les adultes volent de juin à juillet selon les endroits. Les chenilles (hickory shuckworms) se nourrissent de Carya ovata, Carya illinoensis et Juglans nigra.
Cydia chélias/Cydia chélias :
Cydia chelias est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae décrit pour la première fois par Edward Meyrick en 1907. On le trouve au Sri Lanka.
Cydia chlorostola/Cydia chlorostola :
Cydia chlorostola est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Edward Meyrick en 1932. Il est endémique de l'île hawaïenne d'Oahu. Il est connu d'une seule femelle et peut être éteint.
Cydia cognatana/Cydia cognatana :
Cydia cognatana est une espèce de papillon de nuit appartenant à la famille des Tortricidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Charles Golding Barrett en 1874. Elle est originaire d'Europe.
Cydia conicolana/Cydia conicolana :
Cydia conicolana est une espèce de papillon de nuit appartenant à la famille des Tortricidae. Elle est originaire d'Europe.
Cydia coniferana/Cydia coniferana :
Cydia coniferana est un papillon paléarctique appartenant à la famille des Tortricidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Saxesen en 1840. L'envergure est de 11-13 mm. Les ailes antérieures sont fuscous foncées, la côte postérieure avec des strigules blanches, certaines se terminant par d'obscures marques métalliques plombées. Il y a une tache médiane dorsale blanche, irrégulière et dressée, comprenant un strigula sombre et fusqueux. L'ocelle est bordé de plomb-métallique, et traversé de plusieurs tirets noirs. Les ailes postérieures sont fuscous. La larve est jaunâtre terne ; tête brun pâle Elle est originaire du Paléarctique notamment en Europe et elle est introduite en Amérique du Nord. Cydia coniferana réalise 1 à 2 générations par an en Europe. La larve vit sous l'écorce du pin Pinus sylvestris, où celle-ci a subi une blessure. Leur présence se manifeste par une écorce lâche rougeâtre et des excréments exsudés mélangés à de la résine. Les papillons volent de mai à août.
Cydia conspicua/Cydia conspicua :
Cydia conspicua est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il est endémique des îles hawaïennes d'Oahu et de Maui. Les larves se nourrissent d'Acacia koa. Ils ont été trouvés sur l'écorce morte et les graines de leur plante hôte.
Cydia corollana/Cydia corollana :
Cydia corollana est un papillon nocturne appartenant à la famille des Tortricidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Jacob Hübner en 1822–1823.
Cydia cosmophorana/Cydia cosmophorana :
Cydia cosmophorana est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. On le trouve du nord et du centre de l'Europe à l'est de la Russie. L'envergure est de 9 à 13 mm. Les adultes volent en mai et juin. Il y a parfois une petite deuxième génération en août. Ils fréquentent les forêts de pins et les plantations et sont plus actifs sous le soleil chaud de midi et de l'après-midi. Les larves se nourrissent principalement de Pinus sylvestris, mais ont également été observées sur Pinus strobus, Picea excelsa et Juniperus communis. Les larves vivent dans des nodules résineux et des excroissances sur l'écorce du tronc et des branches de la plante hôte, ainsi que dans les galles et les mines d'autres espèces de Tortricidae et Pyralidae.
Cydia crassicornis/Cydia crassicornis :
Cydia crassicornis est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Lord Walsingham en 1907. Il est endémique de l'île d'Hawaï. Il est connu d'un seul mâle et est peut-être éteint.
Cydia curiosa/Cydia curiosa :
Cydia curiosa est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit par Razowski en 2009 et est endémique au Vietnam. L'envergure est de 24 millimètres (0,94 po). La couleur de fond des ailes antérieures est brun crème, mais partiellement crème dans la moitié distale, imprégnée et densément strilée de brun. Les ailes postérieures sont brunes.
Cydia duplicana/Cydia duplicana :
Cydia duplicana est un petit papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans toute l'Europe, s'étendant à peine en Asie dans la Transcaucasie, le Turkestan et le Kazakhstan. L'envergure est de 13 à 19 mm. Les adultes volent de mai ou juin à fin juillet. Il y a une génération par an. Les larves (chenilles) se nourrissent de sapin pectiné (Abies alba), d'épinette de Norvège (Picea abies), de genévriers (Juniperus) et de pins (Pinus). Les larves peuvent être trouvées dans les dépôts de résine, les branches chancreuses épaissies infestées de champignons et dans les blessures mécaniques de la plante hôte. Les larves ne minent que jusqu'à la blessure la plus proche sur l'écorce.
Cydia ergoda/Cydia ergoda :
Cydia ergoda est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. On le trouve au Nigéria. L'envergure est d'environ 16 mm. La couleur de fond des ailes antérieures est brunâtre, mais crème vers la base et plus brune dans la zone terminale où l'on trouve des taches plus crémeuses et des écailles noirâtres. Les zones dorsobasales et postmédianes sont pointillées de blanc et les marques sont brunâtres et rudimentaires. Les ailes postérieures sont brunes.
Cydia fagiglandana/Cydia fagiglandana :
Cydia fagiglandana, la teigne du hêtre, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae.
Cydia falsifalcellum/Cydia falsifalcellum :
Cydia falsifalcellum est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Lord Walsingham en 1907. Il est endémique de l'île d'Hawaï. Il est rare en raison d'un manque de plantes hôtes. Les larves se nourrissent d'espèces de Canavalia et peut-être de Vicia menziessii et de Strogylodon ruber. Ils se nourrissent des graines et des tiges et éventuellement des fleurs de leur plante hôte.
Cydia glandicolana/Cydia glandicolana :
Cydia glandicolana est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. On le trouve en Chine (nord-est, Huapei, nord-ouest, Huantung), dans la péninsule coréenne, au Japon et en Russie (Amour). L'envergure est de 14 à 20 mm. Les adultes volent en juillet et août dans l'Extrême-Orient russe et en août et septembre au Japon et en Corée. Il y a une génération par an. Les larves se nourrissent de Castanea mollitissima, Quercus mongolica, Quercus dentate et Quercus serrata. C'est un important ravageur du châtaignier en Chine.
Cydia grunertiana/Cydia grunertiana :
Cydia grunertiana est une espèce de papillon de nuit appartenant à la famille des Tortricidae. Elle est originaire d'Europe occidentale.
Cydia gypsograpta/Cydia gypsograpta :
Cydia gypsograpta est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Edward Meyrick en 1932. Il est endémique de l'île hawaïenne d'Oahu. Il est connu d'un seul mâle et est probablement éteint.
Cydia honorana/Cydia honorana :
Cydia honorana est une espèce de papillon de nuit appartenant à la famille des Tortricidae décrite pour la première fois par Gottlieb August Wilhelm Herrich-Schäffer en 1851.
Cydia illutana/Cydia illutana :
Cydia illutana est un petit papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve de l'Europe occidentale et centrale (Grande-Bretagne, Pays-Bas, Autriche, Allemagne et France), du nord jusqu'en Scandinavie (Danemark, Norvège, Suède et Finlande) et de l'est jusqu'en Russie (Sibérie). L'envergure est de 12 à 14 mm. Les adultes volent en mai et juin. Il y a une génération par an. Les chenilles se nourrissent des écailles des cônes de conifères. Les plantes hôtes sont le sapin pectiné (Abies alba), le mélèze d'Europe (Larix decidua), le mélèze dahurien (L. gmelinii), le mélèze de Sibérie (L. sibirica), l'épicéa de Norvège (Picea abies), l'épicéa de Sibérie (P. (a.) obovata) et le douglas commun (Pseudotsuga menziesii). Ils se nymphosent dans la tourbe ou le bois pourri. L'activité alimentaire des larves perturbe la maturation des cônes et l'éjection des graines de la plante hôte.
Cydia indivisa/Cydia indivisa :
Cydia indivisa est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve de la Fennoscandie à la France, la Suisse, l'Autriche et la Slovaquie. À l'est, l'aire de répartition s'étend jusqu'à la région baltique et le nord de la Russie. L'envergure est de 13 à 16 mm. Les adultes volent de mai à juillet en une génération par an. Les larves se nourrissent de Picea abies. Ils se nourrissent sous l'écorce de leur plante hôte.
Cydia ingens/Cydia ingens :
Cydia ingens, la noctuelle du pin des marais, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le sud-est de l'Amérique du Nord. Les chenilles (pyrales du pin des marais) se nourrissent des graines de Pinus palustris.
Cydia inquinatana/Cydia inquinatana :
Cydia inquinatana est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans la majeure partie de l'Europe, à l'exception de l'Irlande, de la péninsule ibérique et de la partie sud de la péninsule balkanique. Il est récemment apparu dans le sud-est de la Grande-Bretagne où il pourrait se reproduire. L'envergure est de 11 à 14 mm. Les adultes volent de mai à juin en une génération par an. Les larves se nourrissent d'Acer campestre et d'Acer pseudoplatanus. Ils vivent dans les graines de leur plante hôte.
Cydia kurokoi/Cydia kurokoi :
Cydia kurokoi, la tortrix des fruits à coque, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve au Japon, dans la péninsule coréenne et dans l'est de la Chine. L'envergure est d'environ 20 mm. Les adultes volent en août et septembre. Il y a une génération par an. Les larves se nourrissent de Castanea seguinii, Castanea mollitissima, Castanea crenata et Quercus acutissima. Les larves se nourrissent à l'intérieur des fruits des châtaigniers et les endommagent.
Cydia latifemoris/Cydia latifemoris :
Cydia latifemoris est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Lord Walsingham en 1907. Il est endémique des îles hawaïennes de Maui et peut-être d'Hawaï. Les larves se nourrissent de Sophora chrysophylla. Ils peuvent détruire près de la moitié de la récolte de graines de leur plante hôte.
Cydia latiferreana/Cydia latiferreana :
Cydia latiferreana, la teigne du filbertworm, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. Il était autrefois (et est parfois encore) séparé dans un genre monotypique Melissopus. On le trouve dans la majeure partie de l'Amérique du Nord. L'envergure est d'environ 18 mm. Les adultes volent de juillet à octobre selon les endroits. Les larves (filbertworms) se nourrissent des glands de Quercus alba, Quercus macrocarpa, Quercus rubra et Quercus velutina, mais sont surtout connues pour se nourrir de noisettes, graines du genre Corylus, et sont un ravageur majeur des vergers de noisettes dans le nord-ouest du Pacifique.
Cydia leguminana/Cydia leguminana :
Cydia leguminana est un papillon nocturne appartenant à la famille des Tortricidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Friederike Lienig et Philipp Christoph Zeller en 1846. Elle est originaire d'Europe.
Cydia leucostoma/Cydia leucostoma :
Cydia leucostoma, le ver du thé, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Inde, au Sri Lanka, à Taïwan et en Indonésie (Java et Brunei). L'envergure est de 11 à 15 mm. Les adultes volent de mai à octobre. Les larves se nourrissent de Camellia sinensis et de thé sauvage. Les larves attaquent les théiers en faisant des rouleaux serrés du bourgeon et des feuilles supérieures des jeunes pousses. L'infestation affecte à la fois le rendement et la qualité du thé.
Cydia medicaginis/Cydia medicaginis :
Cydia medicaginis, la teigne de la luzerne, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le nord et le centre de l'Europe (Grande-Bretagne, Lettonie, Finlande, Suède, Danemark, Allemagne, France, Pologne, Roumanie), en Transcaucasie, au Kazakhstan et de l'ouest de la Russie jusqu'au sud de la Sibérie. L'envergure est de 9 à 12 mm. Les adultes volent du début juin au début août. Il y a une génération par an. Les larves se nourrissent des espèces Medicago, Genista, Ulex, Sarothammus, Cytisus et Lotus. Il est considéré comme un ravageur de la luzerne et d'autres légumineuses. Les larves se nourrissent des graines de la plante hôte.
Cydia microgrammana/Cydia microgrammana :
Cydia microgrammana est un papillon nocturne appartenant à la famille des Tortricidae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Achille Guenée en 1845. Elle est originaire d'Europe. Les palpes sont blanchâtres. Les ailes antérieures sont plutôt fuscous foncées, finement et étroitement irriguées d'ocre grisâtre clair, formant des stries plus foncées et plus claires. La côte est striée de fuscous foncé et blanchâtre et il y a quelques stries métalliques plombées de la côte postérieure. L'ocelle est bordé de doré pâle métallique, comprenant deux ou trois points linéaires noirs. Les ailes postérieures chez le mâle sont gris clair, chez la femelle plus foncées.
Cydia millenniana/Cydia millenniana :
Cydia millenniana, la teigne du mélèze, est un papillon de la famille des Tortricidae qui galle le mélèze (Larix spp). On le trouve de l'Europe à la Russie et à la péninsule coréenne. Cette espèce est souvent confondue avec Cydia zebeana, ce qui rend difficile d'être sûr des données publiées sur la biologie des deux espèces. Selon Whitebread (1975) et Booij et Diakonoff (1983), les larves de Cydia milleniana forment des galles, contrairement aux larves de Cydia zebeana. L'envergure est de 13 à 18 mm. Les adultes volent en juin et juillet ou mai et juin. Les larves se nourrissent d'espèces de Larix. Les larves creusent sous l'écorce et ne peuvent pas être détectées, mais développent progressivement une galle résineuse. Les blessures de l'écorce, causées par l'alimentation des larves, sont des sites de pénétration pour les spores du cancer du mélèze Lachnellulla willkommii.
Cydia montana/Cydia montana :
Cydia montana est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Lord Walsingham en 1907. Il est endémique de l'île d'Hawaï. Les larves se nourrissent d'Acacia koa.
Cydia nigricana/Cydia nigricana :
Cydia nigricana, la teigne du pois, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Europe.
Cydia obliqua/Cydia obliqua :
Cydia obliqua est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Lord Walsingham en 1907. Il est endémique de l'île d'Hawaï. Il n'est connu que de trois femelles et pourrait n'être qu'une forme de Cydia plicatum.
Cydia oxytropidis/Cydia oxytropidis :
Cydia oxytropidis est une espèce de papillon appartenant à la famille des Tortricidae.Synonyme : Grapholitha oxytropidis Martini, 1912
Cydia pactolana/Cydia pactolana :
Cydia pactolana, la tortrix de l'écorce d'épinette, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Europe centrale, septentrionale et orientale ainsi qu'en Sibérie. Au Japon, la sous-espèce Cydia pactolana yasudai est présente. L'envergure est de 13 à 14 mm. Les adultes volent de mai à juin en une génération selon l'endroit. Les larves se nourrissent des espèces Picea abies, Picea pungens, Picea sitchensis et Larix. Cydia pactolana yasudai se nourrit d'Abies sachalinensis. En Finlande, on a constaté que le totrix de l'écorce d'épicéa causait des dommages à Picea abies en association avec le pathogène fongique Neonectria fuckeliana.
Cydia parapteryx/Cydia parapteryx :
Cydia parapteryx est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Edward Meyrick en 1932. Il est endémique de l'île hawaïenne d'Oahu. Les larves se nourrissent des graines, des tiges et éventuellement des fleurs des espèces de Canavalia et de Strongylodon ruber. Les jeunes larves pénètrent dans la gousse et, lorsqu'elle grossit, attaquent les graines. Une larve peut manger plusieurs des grosses graines avant d'atteindre sa pleine croissance. Les larves adultes mesurent 18–20 mm de long et sont blanc jaunâtre. Avant la nymphose, la larve construit une galerie de soie où elle s'est nourrie, s'étendant souvent à travers un ou plusieurs haricots, et elle l'étend finalement jusqu'à la paroi externe de la gousse, à travers laquelle elle mange un trou circulaire, à l'exception d'une fine couche à l'extérieur. , qui peut facilement être percée lorsque le papillon émerge. Ensuite, la larve recule dans la galerie, fait tourner une cloison de soie à environ un quart de pouce de l'extrémité extérieure et s'y pupifie. La chrysalide mesure environ 10 mm de long et est brun clair.
Cydia piperana/Cydia piperana :
Cydia piperana, la noctuelle du pin ponderosa, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve dans le sud-ouest de l'Amérique du Nord. L'envergure est d'environ 19 mm. Les larves se nourrissent des graines de Pinus ponderosa et Pinus jefferyi.
Cydia plicatum/Cydia plicatum :
Cydia plicatum est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Lord Walsingham en 1907. Il est endémique des îles hawaïennes de Maui et d'Hawaï. Les larves se nourrissent des graines de Sophora chrysophylla. Le papillon énigmatique décrit comme Cydia obliqua pourrait simplement être une variante de C. plicata ; il en va de même pour le C. storeella encore plus rare (et redouté éteint).
Cydia pomonella_granulovirus/Cydia pomonella granulovirus :
Cydia pomonella granulovirus (CpGV) est un granulovirus appartenant à la famille des Baculoviridae. Il possède un génome d'ADN double brin d'une longueur de 123 500 paires de bases avec 143 ORF. Le virus forme de petits corps appelés granules contenant un seul virion. Le CpGV est un virus d'invertébrés - en particulier Cydia pomonella, communément appelé le carpocapse de la pomme. Le CpGV est hautement pathogène, il est connu comme un GV rapide - c'est-à-dire qui tue son hôte au même stade que l'infection ; ainsi, il est fréquemment utilisé comme pesticide biologique.
Cydia pyrivore/Cydia pyrivore :
Cydia pyrivora, la tordeuse du poirier ou tortricide du poirier, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Lettonie, en République tchèque, en Slovaquie, en Sardaigne, en Sicile, en Italie continentale, en Autriche, en Hongrie, en Yougoslavie, en Roumanie, en Bulgarie, en Algérie, sur l'île de Crète en Grèce, en Ukraine et dans le sud et le centre de la Russie. L'envergure est de 17 à 22 mm. Les adultes volent dans la seconde quinzaine de juin en Autriche et de mai à juin en Russie. Il y a une génération par an. Les larves se nourrissent des espèces de Pyrus. C'est un ravageur important du poirier. Les larves pénètrent dans le fruit et se nourrissent des pépins. Le trou initial se referme, ne laissant qu'une petite tache brune, rendant difficile la détection de la présence de larves. Lorsque la larve est complètement développée, elle quitte le fruit par un trou, laissant le fruit sensible aux infections fongiques.
Cydia rufipennis/Cydia rufipennis :
Cydia rufipennis est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Arthur Gardiner Butler en 1881. Il est endémique des îles hawaïennes de Kauai, Oahu et Maui. Les larves se nourrissent des fleurs et des graines d'Acacia koa. Ils se nourrissent principalement des graines en développement dans les gousses, mais on les trouve parfois en train de se nourrir des fleurs et des bourgeons. On a signalé que les larves émergeaient des gousses et se nymphosaient ailleurs.
Cydia saltitans/Cydia saltitans :
Cydia saltitans ou pyrale du haricot sauteur est un papillon du Mexique qui est surtout connu sous le nom de sa larve, où il habite les carpelles des graines de plusieurs arbres arbustifs apparentés, principalement Sebastiania pavoniana ou Sapium biloculare (syn. Pleradenophora bilocularis). Ces graines sont communément appelées haricots sauteurs mexicains. Le papillon pond l'œuf sur la jeune capsule. La larve éclose ronge le fruit, ce qui ferme le petit trou pendant sa croissance. La larve s'attache à la capsule avec de nombreux fils de soie par des crochets sur ses quatre pattes abdominales anales et postérieures. Lorsque le fruit est réchauffé, par exemple en le tenant dans la paume de la main, la larve se contracte, tirant sur les fils et provoquant le sautillement caractéristique. "Jump" est souvent une exagération, mais les haricots bougent néanmoins un peu. La larve peut vivre pendant des mois à l'intérieur du fruit avec des périodes d'inactivité. Il ronge la graine à l'intérieur de la capsule, se creusant un creux. Si le fruit est coupé, la larve réparera le trou avec de la soie. Si la larve a des conditions appropriées telles que l'humidité, elle vivra assez longtemps pour passer au stade nymphal. En prévision de cela, il mange un trou circulaire à travers la coquille et le referme avec un bouchon de soie. Cela permet au papillon adulte sans mâchoire de s'échapper du fruit. Après l'achèvement du trou de sortie, il fait tourner un cocon dans le fruit, avec un passage menant à l'ouverture. Au stade nymphal suivant, la larve ne bougera plus. Normalement au printemps, le papillon se fraye un chemin hors de ce qui reste du fruit, à travers la "trappe" ronde, laissant derrière lui l'enveloppe de la nymphose. Le petit papillon de nuit argenté et gris sans mâchoire ne vivra que quelques jours.
Cydia servillana/Cydia servillana :
Cydia servillana est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae qui forme des galles sur les jeunes pousses de saule (espèce Salix). Il a été décrit pour la première fois par Philogène Auguste Joseph Duponchel en 1836.
Cydia splendana/Cydia splendana :
Cydia splendana, la tortrix du châtaignier, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Europe. Il est également connu sous le nom de papillon du gland, mais cela peut également faire référence à Blastobasis glandulella d'Amérique du Nord, qui appartient à la famille plus primitive des Blastobasidae. L'envergure est de 12 à 16 mm. Le papillon vole de mai à septembre selon l'endroit. Les larves se nourrissent de chêne et de châtaignier, et peut-être aussi d'espèces de Juglans. Les larves se développent principalement dans les fruits mûrs de la châtaigne.
Cydia Storeella/Cydia Storeella :
Cydia storeella est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Lord Walsingham en 1907. Il est endémique de l'île hawaïenne de Maui. Il n'est connu que d'une seule femelle et est peut-être éteint. Il pourrait aussi s'agir simplement d'une forme de Cydia plicatum.
Cydia strobilella/Cydia strobilella :
Cydia strobilella, la teigne des graines de l'épinette, est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. On le trouve en Europe. L'envergure des ailes est de 10 à 15 mm. Le papillon vole d'avril à juin selon l'endroit. Les larves se nourrissent d'Abies alba, Picea omorika, Picea abies et Pinus sylvestris. Un « ravageur majeur de l'épinette » (Hedlin et al. 1980), la tordeuse de la graine de l'épinette Laspeyresia youngana Kearfott, ou Cydia strobilella Linnaeus (Ives et Wong 1988, Syme et Nystrom 1988), est largement répandue au Canada et dans le nord des États-Unis. De graves dommages aux cônes de l'épinette blanche se sont produits dans le centre et l'ouest du Canada (Rose et Lindquist, 1985), mais la teigne des graines n'a qu'une importance modérée en Ontario (Syme et Nystrom, 1988). le nord des États-Unis se nourrissant des cônes de divers épicéas. De graves dommages à l'épinette blanche ont été signalés dans le centre et l'ouest du Canada (Rose et Lindquist, 1985). En Ontario, les papillons volent en mai, à peu près au moment de la libération du pollen d'épinette, et pondent un seul œuf par cône si les cônes sont nombreux. À l'éclosion, la larve creuse d'abord un tunnel dans les écailles du cône, puis se déplace plus profondément pour se nourrir des graines en développement. Fin juin, la larve creuse un tunnel étroit dans l'axe du cône dont elle se nourrit. À maturité à l'automne, il mesure environ 10 mm de long. Il hiberne dans le tunnel central du cône et se nymphose au printemps, les papillons adultes sortant des pupes en 18 jours environ. Certaines larves ne se transforment pas en chrysalides au premier printemps mais restent dormantes pendant 1 an ou plus. Il semble que le nombre d'adultes présents chaque année soit en corrélation avec le nombre de cônes développés.
Cydia succedana/Cydia succedana :
Cydia succedana, ou Gorse Pod Moth est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Europe et a été introduit en Nouvelle-Zélande.L'envergure est de 11-16 mmm.Les ailes antérieures ont une bande transversale blanche irrégulière (n'atteignant généralement pas le bord costal), sinon quelques taches costales blanches et une paire de plus ou barres argentées moins floues à l'apex. Il n'est pas possible de distinguer en toute sécurité entre cette espèce et Cydia albipicta sur la base de l'apparence externe, il faut examiner les organes génitaux où il existe de nettes différences. Le papillon vole d'avril à septembre selon l'endroit. Les larves se nourrissent d'Ulex europaeus, Genista, Lotus et Cytisus scoparius. La larve est utilisée comme agent de contrôle biologique des ajoncs en Nouvelle-Zélande se nourrissant des graines.
Cydia toreuta/Cydia toreuta :
Cydia toreuta, la noctuelle orientale du ver des pépins du pin, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Amérique du Nord. L'envergure est d'environ 13 mm. Les larves se nourrissent des graines de Pinus resinosa et Pinus banksiana.
Cydia ulicetana/Cydia ulicetana :
Cydia ulicetana est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il est originaire d'Europe occidentale, mais a été introduit à Hawaï. L'envergure est de 12 à 16 mm. Les adultes volent en mai et dans le sud à nouveau de juillet à septembre en Europe occidentale. Les mâles volent au soleil, tandis que les femelles ont tendance à être plus crépusculaires. Les larves se nourrissent à l'intérieur des gousses de diverses plantes, y compris les espèces Ulex (comme Ulex europaeus) et Cytisus.
Cydia walsinghamii/Cydia walsinghamii :
Cydia walsinghamii est un papillon nocturne de la famille des Tortricidae. Il a été décrit pour la première fois par Arthur Gardiner Butler en 1882. Il est endémique des îles hawaïennes de Kauai, Oahu, Maui et Hawaii. Il a des modèles d'ailes très variables. Les larves se nourrissent des graines et des brindilles d'Acacia koa et d'Acacia koaia. Ils vivent dans les brindilles mortes et creusent également les pointes des brindilles vivantes.
Cydia zebeana/Cydia zebeana :
Cydia zebeana, la teigne de l'écorce du mélèze, est un papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Europe centrale et orientale, en Sibérie et en Chine. Il est également connu des Pays-Bas. Cette espèce est souvent confondue avec Cydia millenniana. Pour cette raison, il est difficile d'être sûr des données publiées sur la biologie des deux espèces. Selon Whitebread (1975) et Booij et Diakonoff (1983), les larves de Cydia millenniana forment des galles, contrairement aux larves de Cydia zebeana. L'envergure est de 14 à 18 mm. Les adultes volent en mai et juin. La larve met deux ans à se développer. Les larves se nourrissent d'espèces de Larix. Les larves creusent un tunnel sous l'écorce de leur plante hôte.
Cydias/Cydias :
Cydias ( grec : Κυδίας ), originaire de Cythnus , qui vivait en 364 avant JC, peut être présumé avoir été un peintre d'une capacité considérable, comme l'une de ses images, représentant Jason et ses partisans s'embarquant pour Colchis, à la recherche du Toison d'or, a été achetée à Rome par l'orateur Hortensius pour 144 000 sesterces. Par la suite l'oeuvre fut achetée par Marcus Agrippa et placée dans le Portique de Neptune pour commémorer ses victoires navales. Il semble aussi avoir été un poète assez célèbre puisque dans les Charmides, Socrate lui attribue un vers homoérotique. Socrate cite ce verset tout en décrivant sa convoitise pour le corps juvénile de Charmide. Comme le peintre a commencé à travailler plus tard dans la vie de Platon, ce Cydias peut faire référence à une personne différente et non spécifiée.
Cydippe/Cydippe :
Le nom Cydippe ( grec ancien : Κυδίππη Kudíppē ) est attribué à quatre individus dans la mythologie grecque . Cydippe, l'une des 50 néréides, filles nymphe de la mer du «vieil homme de la mer» Nereus et de l'océanide Doris. Elle était dans le train de Cyrène avec ses sœurs. Cydippe, aussi appelée Crybia ou Lysippe, fille de la nymphe Hegetoria et d'Ochimus, roi de Rhodes. Elle a épousé le frère d'Ochimus, Cercaphus, qui a hérité de l'île. Selon une version alternative, Ochimus a fiancé Cydippe à Ocridion mais Cercaphus l'a aimée et l'a kidnappée. Il n'est pas revenu jusqu'à ce qu'Ochimus soit vieux. Cydippe était par Cercaphus la mère de Cameirus, Ialysus et Lindes. Chacun d'eux fonda une ville à Rhodes et lui donna son nom. Cydippe, mère de Cléobis et Biton. Cydippe, une Athénienne qui a été obligée d'épouser Acontius.
Cydippe (cténophore)/Cydippe (cténophore) :
Cydippe est un genre de cténophores appartenant à l'ordre des Cydippida, famille non attribuée.Les espèces de ce genre se trouvent en Europe.Espèce : Cydippe densa Forskål, 1775 Cydippe hormiphora Gegenbaur, 1856 Cydippe ovata Leçon, 1843
Cydippe d'Argos/Cydippe d'Argos :
Dans la mythologie grecque, Cydippe (grec ancien : Κυδίππη, Kudíppē), était la mère de Cléobis et Biton et une prêtresse d'Héra à Argos.
Cydippida/Cydippida :
Cydippida est un ordre de gelées en peigne. Ils se distinguent des autres gelées en peigne par leurs corps sphériques ou ovales et par le fait que leurs tentacules sont ramifiés et peuvent être rétractés dans des poches de chaque côté du pharynx. L'ordre n'est pas monophylétique, c'est-à-dire qu'il existe plus d'un ancêtre commun.
Cydistinae/Cydistinae :
Les Cydistinae sont une sous-famille de coléoptères phengodidés (Phengodidae). Il contient les genres Cydistus et Microcydistus. Les Cydistinae étaient jusqu'à récemment, incertae sedis en raison de leurs caractéristiques morphologiques étranges, mais la phylogénétique moléculaire a montré qu'ils étaient membres des Phengodidae. Contrairement aux autres Phengogidae, que l'on trouve exclusivement dans les Amériques, les Cydistinae se trouvent en Asie occidentale, notamment dans le sud et l'est de la Turquie, en Jordanie, en Israël, en Irak, en Iran et peut-être en Syrie. La biologie des larves et des femelles adultes de Cydistinae n'est pas connue, car seuls les mâles adultes ont été décrits jusqu'à présent. Mais, étant donné que toutes les larves connues et les femelles ressemblant à des larves néoténiques des Rhagophthalmidae et Phengodidae étroitement apparentés sont bioluminescentes, vivent dans la litière de feuilles et le sol et se nourrissent de mille-pattes, la larve et les femelles des Cydistinae possèdent probablement des caractéristiques similaires. Les Cydistinae représentent la première lignée divergente des Phengodidae encore connue, et sont également sœurs des Rhagophthalmidae.
Cydney Clanton/Cydney Clanton :
Cydney Clanton (né le 18 juillet 1989) est un golfeur professionnel américain qui a joué sur le circuit LPGA et le circuit Symetra. Elle a gagné deux fois sur le circuit Symetra et une fois sur le circuit LPGA.
Cydney Gillon/Cydney Gillon :
Cydney Gillon est un bodybuilder professionnel et quintuple vainqueur de la Figure Olympia (2017 à 2021).
Cydni Tetro/Cydni Tetro :
Cydni Tetro est un PDG, conférencier et entrepreneur en série américain. Tetro a obtenu un baccalauréat ès sciences en informatique et une maîtrise en administration des affaires de l'Université Brigham Young.
Cydnidés/Cydnidés :
Les cydnidae sont une famille de punaises boucliers, connues sous des noms communs tels que les punaises fouisseuses ou les punaises fouisseuses. À Goiás (Brésil), les troupeaux sont observés pendant la saison des pluies, de novembre à mars, qui coïncide avec la période au cours de laquelle les adultes de ces insectes se trouvent. dans le sol. Actuellement, la région sud-ouest de Goiás est la plus attaquée (Mineiros, Chapadão do Céu, Rio Verde et Jataí), au sud et au sud-est, en coton, soja, maïs et pâturages. Parmi les dommages causés par l'insecte dans la plante figurent: croissance inégale de la plante, croissance réduite, lésions racinaires, grande quantité de feuilles sèches, feuille rougeâtre, jaunissement et sécheresse ultérieure; réduction du peuplement, jaunissement des feuilles et réduction de la productivité.
Cydninae/Cydninae :
Cydninae est une sous-famille de punaises fouisseuses de la famille des Cydnidae. Il existe environ 11 genres et au moins 40 espèces décrites chez Cydninae.
Cydnocoris/Cydnocoris :
Cydnocoris est un genre d'insectes assassins trouvés en Asie tropicale. Il a été suggéré que ce genre soit traité comme un synonyme de Cutocoris Stål, 1859 ou que le nom ultérieur soit supprimé. Cydnocoris gilvus a été considéré comme un agent de lutte biologique potentiel contre Helopeltis car il est cultivable en masse avec un faible cannibalisme. Une autopsie d'un patient a révélé que la mort avait été causée par un étouffement dû à une inflammation de la gorge causée par un Cydnocoris gilvus qui avait été accidentellement ingéré. , 1866 Cydnocoris russatus Stål, 1867
Cydnoïdes/Cydnoïdes :
Cydnoides est un genre de punaises noires de la famille des Thyreocoridae. Il y a environ cinq espèces décrites dans Cydnoides.
Cydnoides albipennis/Cydnoides albipennis :
Cydnoides albipennis est une espèce de punaise noire de la famille des Thyreocoridae. On le trouve en Amérique du Nord.
Cydnoides renormatus/Cydnoides renormatus :
Cydnoides renormatus est une espèce de punaise d'ébène de la famille des Thyreocoridae. On le trouve en Amérique du Nord.
Cydnor B._Tompkins/Cydnor B. Tompkins :
Cydnor Bailey Tompkins (8 novembre 1810 - 23 juillet 1862) était un avocat et homme politique américain qui a servi deux mandats en tant que représentant américain de l'Ohio de 1857 à 1861. Il était le père d'Emmett Tompkins.
Cydnoseius/Cydnoseius :
Cydnoseius est un genre d'acariens de la famille des Phytoseiidae.
Cydnus (bug)/Cydnus (bug) :
Cydnus est un genre d'insectes fouisseurs de la tribu Cydnini. Il y a au moins trois espèces décrites dans Cydnus.
Cydnus aterrimus/Cydnus aterrimus :
Cydnus aterrimus est une espèce de punaise fouisseuse de la famille des Cydnidae. On le trouve dans les Caraïbes, en Europe et en Asie du Nord (hors Chine), en Amérique du Nord et en Asie du Sud.
Cydon/Cydon :
Dans la mythologie grecque, le nom Cydon (grec ancien : Κύδων) peut faire référence à : Cydon de Crète, éponyme de Cydonia. Selon une version, il était un fils de Tegeates et peut-être de Maera, fille du Titan Atlas. Il était le frère de Leimon, Schephrus, Gortys et Archedius : les trois frères auraient émigré en Crète depuis l'Arcadie. Alternativement, Cydon était originaire de Crète, fils d'Acacallis par Hermès ou Apollon. Il est probablement le même que Cydon, le père d'Eulimene. Cydon de Thèbes, nom partagé par trois défenseurs de Thèbes dans la guerre des Sept contre Thèbes : L'un des cinquante guerriers qui tendirent une embuscade à Tydeus et furent tués par lui. Fils d'Abas, tué par Parthénopée. Un autre Thébain, tué par Hippomédon. Cydon de Lemnos, demi-frère d'Hypsipyle. A été tué par Myrmidone la nuit où tous les hommes Lemniens ont été tués par leurs femmes. Cydon, un allié de Turnus, amant de Clytius. Clytius est tombé dans la bataille contre Enée. Cydon, l'un des chevaux d'Hippodamus.
Cydonie/Cydonie :
Cydonia peut faire référence à :
Cydonia : Mars_-_The_First_Manned_Mission/Cydonia : Mars - La première mission habitée :
Cydonia: Mars - The First Manned Mission (alias Lightbringer: The Next Giant Leap for Mankind) est un jeu vidéo d'aventure de 1998 et le premier titre du développeur Aneiva Interactive.
Cydonie (Mars)/Cydonie (Mars) :
Cydonia (, ) est une région de la planète Mars qui a suscité à la fois un intérêt scientifique et populaire. Le nom faisait à l'origine référence à la caractéristique d'albédo (zone de couleur distincte) visible depuis les télescopes terrestres. La région borde les plaines d'Acidalia Planitia et les hautes terres d'Arabia Terra. La région comprend les éléments nommés Cydonia Mensae, une zone d'éléments de type mesa à sommet plat; Cydonia Colles, une région de petites collines ou boutons ; et Cydonia Labyrinthus, un complexe de vallées qui se croisent. Comme pour les autres caractéristiques d'albédo sur Mars, le nom Cydonia a été tiré de l'Antiquité classique, dans ce cas de Kydonia ( grec ancien : Κυδωνία ; latin : Cydonia ), une polis historique (ville-état) sur l'île de Crète . Cydonia contient le "Face on Mars", situé à peu près à mi-chemin entre les cratères Arandas et Bamberg.
Cydonie (album)/Cydonie (album):
Cydonia est le cinquième album studio du duo de musique électronique anglais The Orb. Il est sorti le 27 février 2001 au Royaume-Uni par Island Records et aux États-Unis par MCA Records. Les membres Alex Paterson et Thomas Fehlmann, ainsi que les collaborateurs habituels Andy Hughes, Nick Burton et Simon Phillips, ont écrit et produit l'album pour une sortie prévue en 1999. Sur l'album figurent Robert Fripp, John Roome et Fil Le Gonidec, qui n'avaient auparavant travaillé avec l'Orb que dans des performances live.
Cydonie Mothersille/Cydonie Mothersille :
Cydonie Camille Mothersille (née le 19 mars 1978) est une ancienne sprinteuse d'athlétisme des îles Caïmans. Sa spécialité au début de sa carrière était le 100 mètres, tandis que le 200 mètres est progressivement devenu son épreuve principale. Elle a représenté son pays à quatre Jeux olympiques de 1996 à 2008, six Championnats du monde d'athlétisme et trois Jeux du Commonwealth. Ses plus grandes réalisations ont été au 200 m, dont une médaille de bronze aux Championnats du monde d'athlétisme de 2001, une médaille d'or du Commonwealth en 2010 et une d'argent aux Jeux panaméricains de 2003. Sa médaille aux Championnats du monde était la première de son pays. Mothersille est née en Jamaïque en 1978 et a déménagé à Grand Cayman, aux îles Caïmans à l'âge de 7 ans. Au lycée, elle a été découverte par la professeure d'éducation physique de son lycée Evelyn Rockette et a commencé sa carrière d'athlétisme. Mothersille a commencé à concourir pour les îles Caïmans en participant aux Jeux CARIFTA, où elle s'est bien comportée avec un doublé au sprint 100/200 m en 1996. En 1996, elle a reçu le trophée Austin Sealy pour l'athlète la plus remarquable des Jeux CARIFTA 1996. Pendant ses études universitaires, elle a participé aux relais 100 m, 200 m, 4 × 100 m et 4 × 400 m pour l'Université de Clemson. Elle faisait partie de l'équipe Clemson All American 4 x 100 et 4 x 400. En 2011, Cydonie était l'athlète le mieux payé des îles Caïmans (homme ou femme) gagnant 85 000 $ (USD). Mothersille est mariée à Ato Stephens. Mothersille était entraîné par Henry Rolle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Edward Smith Illinois politician""

Edward Scolnick/Edward Scolnick : Edward Scolnick est chercheur principal au Broad Institute, ancien directeur fondateur du Stanley Cen...