Rechercher dans ce blog

lundi 15 août 2022

Cyclopogon elegans


Cyclopera/Cyclopera :
Cyclopera est un genre de papillons nocturnes de la famille des Noctuidae. Il est originaire d'Afrique du Sud.

Cyclopes/Cyclopes :
Dans la mythologie grecque et plus tard dans la mythologie romaine, les Cyclopes ( sy-KLOH-peez ; Grec : Κύκλωπες, Kýklōpes, "Yeux circulaires" ou "Yeux ronds" ; Cyclope singulier SY-klops ; Κύκλωψ, Kýklōps) sont géants borgnes créatures. Trois groupes de Cyclopes peuvent être distingués. Dans la Théogonie d'Hésiode, les Cyclopes sont les trois frères Brontès, Stérope et Argès, qui firent de Zeus son arme la foudre. Dans l' Odyssée d' Homère , ils sont un groupe de bergers non civilisés, les frères de Polyphème rencontrés par Ulysse. Les cyclopes étaient également célèbres en tant que constructeurs des murs cyclopéens de Mycènes et de Tirynthe. Dans Cyclope, la pièce d'Euripide du Ve siècle av. J.-C., un chœur de satyres offre un relief comique basé sur la rencontre d'Ulysse et de Polyphème. Le poète du troisième siècle avant JC Callimaque fait des Cyclopes hésiodiques les assistants du dieu-forgeron Héphaïstos ; comme le fait Virgile dans l'épopée latine Énéide, où il semble assimiler les Cyclopes hésiodiques et homériques. Depuis au moins le Ve siècle av. J.-C., les Cyclopes ont été associés à l'île de Sicile et aux îles volcaniques Éoliennes.
Cyclopes (homonymie)/Cyclopes (homonymie) :
Les Cyclopes sont un groupe de géants borgnes dans la mythologie grecque. Cyclopes peut également faire référence à : Le genre Cyclopes, contenant l'espèce fourmilier soyeux.
Cyclophane/Cyclophane :
En chimie organique, un cyclophane est un hydrocarbure constitué d'une unité aromatique (généralement un cycle benzénique) et d'une chaîne qui forme un pont entre deux positions non adjacentes du cycle aromatique. Des dérivés plus complexes avec de multiples unités aromatiques et des ponts formant des structures en forme de cage sont également connus. Les cyclophanes sont des exemples bien étudiés de composés organiques contraints.
Cyclopharynx/Cyclopharynx :
Cyclopharynx est un petit genre de deux espèces de cichlidés. Les deux espèces sont endémiques de la rivière Fwa en République démocratique du Congo.
Cyclophellitol/Cyclophellitol :
Le cyclophellitol est un puissant inhibiteur irréversible des bêta-glucosidases. C'est un imitateur de cyclitol du bêta-glucose avec un groupe époxyde à la place du groupe acétal présent dans les glucosides. Lorsqu'il est reconnu, le cyclophellitol subit une réaction d'addition par ouverture de cycle catalysée par un acide avec le nucléophile catalytique d'une glycoside hydrolase de rétention. La liaison ester résultante ne peut pas être hydrolysée par la machinerie catalytique normale de l'enzyme, ce qui entraîne une inhibition irréversible. Le cyclophellitol a été isolé à l'origine d'une espèce de champignon Phellinus trouvée au Japon. La première synthèse chimique totale du cyclophelitol a été démontrée par Tatsuta et al. Des dérivés synthétiques du cyclophellitol ont été utilisés pour la détection d'enzymes telles que la glucocérébrosidase, dont la déficience entraîne la maladie de Gaucher.
Aigle Cyclophile/Aigle Cyclophile :
Le Cyclophile Aigle est une course de cyclo-cross organisée à Aigle, en Suisse, qui fait partie de la Coupe du monde de cyclo-cross UCI.
Cyclophiline/Cyclophiline :
Les cyclophilines (CYP) sont une famille de protéines nommées d'après leur capacité à se lier à la ciclosporine (cyclosporine A), un immunosuppresseur qui est généralement utilisé pour supprimer le rejet après une greffe d'organe interne. On les retrouve dans tous les domaines de la vie. Ces protéines ont une activité peptidyl prolyl isomérase, qui catalyse l'isomérisation des liaisons peptidiques de la forme trans à la forme cis au niveau des résidus proline et facilite le repliement des protéines. La cyclophiline A est une protéine cytosolique et très abondante. La protéine appartient à une famille d'isoenzymes, y compris les cyclophilines B et C, et la protéine apparentée à la cyclophiline des cellules tueuses naturelles. Des isoformes majeures ont été trouvées dans des cellules individuelles, y compris à l'intérieur du réticulum endoplasmique, et certaines sont même sécrétées.
Cyclophore/Cyclophore :
Cyclophora peut faire référence à : Cyclophora (algue), un genre de diatomée dans les Fragilariophyceae Cyclophora (mite), un genre d'insecte
Cyclophora (papillon)/Cyclophora (papillon) :
Cyclophora est un genre de papillons de nuit de la famille des Geometridae. De nombreuses espèces sont appelées mokas en référence à leur coloration, principalement en Europe.
Cyclophora acampes/Cyclophora acampes :
Cyclophora acampes est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou.
Cyclophora acritophyrta/Cyclophora acritophyrta :
Cyclophora acritophyrta est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. Il se trouve sur Luzon.
Cyclophora acutaria/Cyclophora acutaria :
Cyclophora acutaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Venezuela et en Colombie.
Cyclophora aedes/Cyclophora aedes :
Cyclophora aedes est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. Décrit par Louis Beethoven Prout en 1938, on le trouve sur la péninsule malaise.
Cyclophora aequalipunctata/Cyclophora aequalipunctata :
Cyclophora aequalipunctata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Equateur et au Pérou.
Cyclophora aguzata/Cyclophora aguzata :
Cyclophora aguzata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Equateur.
Cyclophora albidiscata/Cyclophora albidiscata :
Cyclophora albidiscata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Costa Rica et au Pérou.
Cyclophora albiocellaria/Cyclophora albiocellaria :
Cyclophora albiocellaria est un papillon nocturne de la famille des Geometridae. On le trouve dans le sud-est de l'Europe et dans certaines parties de l'Asie centrale. L'envergure est de 20 à 25 mm dans la première génération et d'environ 18 mm seulement dans la deuxième génération. Le sommet de l'aile antérieure est légèrement pointu. La couleur de fond est jaune pâle avec une teinte orange. La ligne post-médiale est dissoute en points bruns. La zone médiale vers la ligne postmédiale et vers la zone interne présente une forte coloration brun noir sur toutes les ailes. Les anneaux cellulaires sont grands et ronds sur toutes les ailes avec un centre blanc. Les larves se nourrissent d'Acer campestre.
Cyclophora albipunctata/Cyclophora albipunctata :
Cyclophora albipunctata, le bouleau moka, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Johann Siegfried Hufnagel en 1767. On la trouve dans le Paléarctique. La limite sud s'étend vers l'ouest le long de la côte atlantique française et jusqu'aux îles britanniques et au nord des Alpes. À l'est, l'espèce s'étend jusqu'à l'océan Pacifique (Extrême-Orient russe). Au sud de la ligne nord des Alpes, on le trouve dans certaines zones de haute altitude et dans les montagnes. Dans les Pyrénées, le Massif central, les Alpes du sud, les Alpes dinariques du nord, dans les Carpates occidentales et septentrionales, dans le nord de la Turquie et le Caucase. Au nord, l'aire de répartition s'étend jusqu'au cercle arctique. En Extrême-Orient, la sous-espèce nominale est remplacée par Cyclophora albipunctata griseolata Staudinger, 1897. L'envergure est de 20–25 mm. Le sommet de l'aile antérieure est légèrement pointu. La couleur de fond est généralement blanche ou gris blanchâtre à brun clair. Certains spécimens sont plus saupoudrés de rougeâtre. Le motif est très variable. Les lignes transversales intérieures et extérieures sont presque toujours en une série de points ou peuvent être presque éteintes. De légers points se trouvent généralement sur la costa : la costa peut être trop saupoudrée de noir dans la moitié basale. Une bande médiane peut être assez clairement présente mais aussi pratiquement absente. Les taches de marge sont presque toujours développées, importantes et coulent principalement les unes dans les autres, légèrement plus foncées dans le champ de la marge. Les taches discales se développent sous la forme d'anneaux noirs centrés de blanc. Celles-ci peuvent être également légèrement elliptiques, ou se réduire à de simples taches légèrement rougeâtres. Les taches discales des ailes antérieures sont souvent bordées de rouge brun, mais si elles sont présentes, les taches discales des ailes postérieures sont cependant principalement noires. Les larves se nourrissent d'espèces de Betula, notamment B. verrucosa, B. pubescens, B. nana et B. pendula.
Cyclophora ampligutta/Cyclophora ampligutta :
Cyclophora ampligutta est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée et en Australie.
Cyclophora anablemma/Cyclophora anablemma :
Cyclophora anablemma est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Guyane française.
Cyclophora anaisaria/Cyclophora anaisaria :
Cyclophora anaisaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans le sud-est du Brésil.
Cyclophora angéronaria/Cyclophora angéronaria :
Cyclophora angelonaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans le sud-est du Brésil.
Cyclophora annulaire/Cyclophora annulaire :
Cyclophora annularia, le moka, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Johan Christian Fabricius en 1775 et on la trouve en Europe. Son envergure est de 18 à 22 millimètres (0,71 à 0,87 po). Normalement, les ailes de cette espèce sont blanc jaunâtre, tirant sur le jaune ocre avec la nuance centrale noirâtre près de et parfois unie à la deuxième ligne transversale noire irrégulière et dentée vers l'extérieur sur les ailes antérieures et postérieures. Les anneaux sont brun foncé ou noirâtre. Il y a une variation dans la largeur et l'intensité de l'ombre centrale, et les anneaux sont parfois absents sur les ailes antérieures (ab. obsoleta, Riding), et parfois toutes les ailes sont dépourvues de la marque annulaire (ab. biobsoleta, Riding). Les spécimens d'une deuxième génération élevée en captivité sont plutôt de couleur plus foncée, et ont une pincée d'écailles noires, principalement sur les ailes antérieures. La chenille est vert foncé, jaune entre les anneaux; il y a trois lignes jaunes le long du dos, les extérieures ondulées. La tête est brun rougeâtre, plus pâle marquée. Il existe également une forme brun ocre pâle. Les adultes volent de mai à août selon les endroits. Les larves se nourrissent de feuilles d'érable. Le nom dérive d'une ressemblance imaginaire avec la pierre Moka.
Cyclophora annularis/Cyclophora annularis :
Cyclophora annularis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Brésil.
Cyclophora antennaria/Cyclophora antennaria :
Cyclophora antennaria est un papillon de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par E. Dukinfield Jones en 1921. On le trouve au Brésil.
Cyclophora apogona/Cyclophora apogona :
Cyclophora apogona est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans le sud de l'Inde.
Cyclophora aquila/Cyclophora aquila :
Cyclophora aquila est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Costa Rica.
Cyclophora argenticristata/Cyclophora argenticristata :
Cyclophora argenticristata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Brésil.
Cyclophora argyromyces/Cyclophora argyromyces :
Cyclophora argyromyces est un papillon de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Louis Beethoven Prout en 1938. On le trouve en Colombie.
Cyclophora ariadne/Cyclophora ariadne :
Cyclophora ariadne est un papillon de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Reisser en 1939. On le trouve en Crète. L'envergure est de 18–26 mm. La couleur de fond est jaune ocre. Les larves se nourrissent de Platanus orientalis.
Cyclophora arthura/Cyclophora arthura :
Cyclophora arthura est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Brésil.
Cyclophora aspera/Cyclophora aspera :
Cyclophora aspera est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Colombie.
Cyclophora atrimacula/Cyclophora atrimacula :
Cyclophora atrimacula est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Equateur.
Cyclophora aurantiata/Cyclophora aurantiata :
Cyclophora aurantiata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou et au Costa Rica.
Cyclophora auricosta/Cyclophora auricosta :
Cyclophora auricosta est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée.
Cyclophora aurore/Cyclophora aurore :
Cyclophora aurora est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée.
Cyclophora azorensis/Cyclophora azorensis :
Cyclophora azorensis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve aux Açores. L'envergure est de 22–25 mm. Il ressemble à Cyclophora maderensis, mais a des ailes plus larges et une irroration rougeâtre plus dense. Les larves se nourrissent des espèces d'Erica.
Cyclophora benjamini/Cyclophora benjamini :
Cyclophora benjamini est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans le sud-est de l'Amérique du Nord, notamment en Floride, en Géorgie et au Mississippi. L'envergure est d'environ 21 mm.
Cyclophora binocellaria/Cyclophora binocellaria :
Cyclophora binocellaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Venezuela et en Bolivie.
Cyclophora bipartita/Cyclophora bipartita :
Cyclophora bipartita est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Colombie et au Pérou.
Cyclophora bipunctata/Cyclophora bipunctata :
Cyclophora bipunctata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou.
Cyclophora bizaria/Cyclophora bizaria :
Cyclophora bizaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par E. Dukinfield Jones en 1921. On le trouve au Brésil.
Cyclophora brevipalpis/Cyclophora brevipalpis :
Cyclophora brevipalpis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Colombie.
Cyclophora caducaria/Cyclophora caducaria :
Cyclophora caducaria est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve en Jamaïque.
Cyclophora calama/Cyclophora calama :
Cyclophora calama est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans le bassin de la rivière Madère en Amérique du Sud.
Cyclophora caroline/Cyclophora caroline :
Cyclophora carolina est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par E. Dukinfield Jones en 1921. On le trouve au Brésil.
Cyclophora carsoni/Cyclophora carsoni :
Cyclophora carsoni est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Bornéo. L'habitat se compose de forêts de montagne à des altitudes comprises entre 1 200 et 2 600 mètres. La longueur des ailes antérieures est de 13 à 15 mm. Les marques sont similaires à celles des dimérites de Cyclophora, mais la variabilité est beaucoup plus grande. Certaines formes sont ombrées de rouge plus foncé dans les zones médiales des deux ailes ou juste le long de la médiale.
Cyclophora castraria/Cyclophora castraria :
Cyclophora castraria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Brésil.
Cyclophora cedrici/Cyclophora cedrici :
Cyclophora cedrici est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. Il se trouve sur Príncipe.
Cyclophora circummaculata/Cyclophora circummaculata :
Cyclophora circummaculata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Bornéo et en Malaisie péninsulaire. L'habitat est constitué de forêts de haute montagne. La partie centrale des deux ailes est rouge brunâtre moyen terne, avec des taches de couleur de fond jaune pâle que l'on ne trouve qu'au bord des ailes.
Cyclophora coecaria/Cyclophora coecaria :
Cyclophora coecaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Venezuela et au Mexique.
Cyclophora coenosata/Cyclophora coenosata :
Cyclophora coenosata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou.
Cyclophora colysirrhachia/Cyclophora colysirrhachia :
Cyclophora colysirrhachia est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée.
Cyclophora compacta/Cyclophora compacta :
Cyclophora compacta est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve sur les îles Kei ainsi qu'en Nouvelle-Guinée et dans le Queensland.
Cyclophora concinnipicta/Cyclophora concinnipicta :
Cyclophora concinnipicta est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Colombie.
Cyclophora conferta/Cyclophora conferta :
Cyclophora conferta est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Jamaïque.
Cyclophora connexa/Cyclophora connexa :
Cyclophora connexa est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou.
Cyclophora cora/Cyclophora cora :
Cyclophora cora est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée.
Cyclophora costinotata/Cyclophora costinotata :
Cyclophora costinotata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Colombie.
Cyclophora couturieri/Cyclophora couturieri :
Cyclophora couturieri est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou. Les larves se nourrissent de Myrciaria dubia.
Cyclophora coxaria/Cyclophora coxaria :
Cyclophora coxaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Guyane française.
Cyclophora culicaria/Cyclophora culicaria :
Cyclophora culicaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans l'est de l'Amérique du Nord, de la Floride à l'Alabama et au New Jersey. L'envergure est d'environ 15 mm. Des adultes ont été observés en vol d'avril à juin et en août. Les larves se nourrissent de Leiophyllum buxifolium.
Cyclophora dataria/Cyclophora dataria :
Cyclophora dataria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Amérique du Nord, de la Colombie-Britannique à la Californie, à l'est de l'Arizona et au nord du Montana. L'habitat est constitué de bois mixtes ou de feuillus avec des espèces de Quercus. L'envergure est de 23 à 25 mm. Les ailes antérieures sont uniformément jaunâtres à brun clair avec de fines mouchetures et lignes sombres. Les ailes postérieures sont similaires. Les adultes volent à la fin du printemps et en été. Les larves se nourrissent des feuilles des espèces de Quercus. La couleur des larves varie du brun clair au gris. Les larves peuvent être trouvées en juillet et en août.
Cyclophora decussata/Cyclophora decussata :
Cyclophora decussata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Surinam, en Guyane française et au Brésil.
Cyclophora dewitzi/Cyclophora dewitzi :
Cyclophora dewitzi est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en République Démocratique du Congo, au Gabon, en Côte d'Ivoire et au Nigeria.
Cyclophora difficile/Cyclophora difficile :
Cyclophora difficilis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans la forêt amazonienne.
Dimérites de Cyclophora/Dimérites de Cyclophora :
Cyclophora dimerites est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée et à Bornéo.
Cyclophora diplosticta/Cyclophora diplosticta :
Cyclophora diplosticta est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Cameroun et au Gabon.
Cyclophora dispergaria/Cyclophora dispergaria :
Cyclophora dispergaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Surinam.
Cyclophora dyschroa/Cyclophora dyschroa :
Cyclophora dyschroa est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Trinidad.
Cyclophora endospila/Cyclophora endospila :
Cyclophora endospila est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou.
Cyclophoraeos/Cyclophoraeos :
Cyclophora eos est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée.
Cyclophora ferruginata/Cyclophora ferruginata :
Cyclophora ferruginata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans l'ouest de l'Equateur.
Cyclophora flavissima/Cyclophora flavissima :
Cyclophora flavissima est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Bornéo, dans le sud des Moluques et en Nouvelle-Guinée. Les ailes ont une couleur de fond jaune orangé. Il existe une certaine variabilité dans les marques, les spécimens ayant des taches discales élargies et noircies ou des stries noires sur les veines à l'intérieur des fascias.
Cyclophora frenaria/Cyclophora frenaria :
Cyclophora frenaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans les tropiques indo-australiens de l'Inde à la Nouvelle-Guinée et au Queensland. Les adultes sont gris avec des marques sombres, y compris une tache circulaire sombre bordée de noir près du centre de chaque aile. Les larves ont été élevées sur des espèces d'Uvaria.
Cyclophora fonginaria/Cyclophora fonginaria :
Cyclophora fonginaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. La localité type est inconnue.
Géranium Cyclophora/Géranium Cyclophora :
Le géranium Cyclophora est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée.
Cyclophora glomerata/Cyclophora glomerata :
Cyclophora glomerata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée et sur Seram, Bornéo et Sulawesi.
Cyclophora heterostigma/Cyclophora heterostigma :
Cyclophora heterostigma est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Colombie.
Cyclophora heydena/Cyclophora heydena :
Cyclophora heydena est un papillon de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Charles Swinhoe en 1894. On le trouve dans le nord-est de l'Himalaya et à Bornéo et Java.
Cyclophora hirtifémur/Cyclophora hirtifémur :
Cyclophora hirtifemur est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Nigéria.
Cyclophora hirtipalpis/Cyclophora hirtipalpis :
Cyclophora hirtipalpis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Bornéo. Les ailes sont uniformes d'un rouge terne pâle avec une grande tache discale jaune pâle sur l'aile postérieure.
Cyclophora hyponoea/Cyclophora hyponoea :
Cyclophora hyponoea est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. Il a été décrit par Louis Beethoven Prout en 1935. On le trouve au Portugal, en Espagne, au nord-est de l'Algérie et au nord de la Tunisie.
Cyclophora impérialis/Cyclophora impérialis :
Cyclophora imperialis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Somalie.
Cyclophora impudens/Cyclophora impudens :
Cyclophora impudens est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve sur les îles Galápagos.
Cyclophora inaequalis/Cyclophora inaequalis :
Cyclophora inaequalis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Zambie.
Cyclophora indecisa/Cyclophora indecisa :
Cyclophora indecisa est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée et à Seram, en Malaisie péninsulaire, à Bornéo et à Luzon aux Philippines. L'habitat est constitué de forêts de basse montagne.
Cyclophora iners/Cyclophora iners :
Cyclophora iners est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans le sud-est du Pérou.
Cyclophora intermixtaria/Cyclophora intermixtaria :
Cyclophora intermixtaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Charles Swinhoe en 1892. On le trouve à Taïwan, dans l'Himalaya, en Malaisie péninsulaire et à Bornéo.
Cyclophora landanata/Cyclophora landanata :
Cyclophora landanata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Angola.
Cyclophora lateritica/Cyclophora lateritica :
Cyclophora lateritica est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Calédonie. Les larves ont été élevées sur des espèces de Codia.
Cyclophora lautokensis/Cyclophora lautokensis :
Cyclophora lautokensis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve aux Fidji.
Cyclophora lennigiaria/Cyclophora lennigiaria :
Cyclophora lennigiaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve dans le sud-ouest de l'Europe, du nord au sud de la France et de l'ouest de l'Allemagne, ainsi qu'au Maroc. L'envergure est de 28 à 34 mm. Les adultes volent d'avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations par an. Les larves se nourrissent d'Acer monspessulanum. L'espèce hiverne au stade nymphal.
Cyclophora leonaria/Cyclophora leonaria :
Cyclophora leonaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en République Démocratique du Congo, au Nigeria, en Sierra Leone et à São Tomé.
Cyclophora lichenea/Cyclophora lichenea :
Cyclophora lichenea est un papillon nocturne de la famille des Geometridae. On le trouve en Jamaïque.
Cyclophora linearia/Cyclophora linearia :
Cyclophora linearia, les triples lignes d'argile, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Jacob Hübner en 1799 et on la trouve en Europe et (principalement dans la moitié sud) en Grande-Bretagne.
Cyclophora lowi/Cyclophora lowi :
Cyclophora lowi est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Bornéo. L'habitat est constitué de forêts de haute montagne. La longueur des ailes antérieures est de 13 à 15 mm. Les adultes sont rouge brique uniforme avec une faible fasciation.
Cyclophora lutearia/Cyclophora lutearia :
Cyclophora lutearia est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Guinée et au Nigeria.
Cyclophora lyciscaria/Cyclophora lyciscaria :
Cyclophora lyciscaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Guinée, au Kenya, à La Réunion, à Madagascar et en Afrique du Sud.
Cyclophora maderensis/Cyclophora maderensis :
Cyclophora maderensis est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve aux îles Canaries et à Madère. L'envergure est de 18–25 mm. Les ailes antérieures sont ocre, finement et densément irriguées d'écailles rugueuses rosées. Il y a une bande centrale ondulée avec une teinte grise et une ligne subterminale ocre plus pâle. Les ailes postérieures sont également ocre. Les larves se nourrissent d'espèces d'Erica, dont Erica arborea.
Cyclophora megista/Cyclophora megista :
Cyclophora megista est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Guatemala.
Mésotome de Cyclophora/mésotome de Cyclophora :
Cyclophora mesotoma est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Chine (Hainan).
Cyclophora métamorpha/Cyclophora métamorpha :
Cyclophora metamorpha est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Madagascar.
Cyclophora misella/Cyclophora misella :
Cyclophora misella est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Nigéria.
Cyclophora mossi/Cyclophora mossi :
Cyclophora mossi est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Brésil.
Cyclophora myrtaria/Cyclophora myrtaria :
Cyclophora myrtaria , le papillon de nuit des vagues de waxmyrtle , est un papillon de la famille des Geometridae . On le trouve en Amérique du Nord, où on le trouve le long de l'océan Atlantique. L'envergure est de 24 à 27 mm. Les larves se nourrissent d'espèces de Myrtaceae.
Cyclophora nanaria/Cyclophora nanaria :
Cyclophora nanaria, la vague fauve naine, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Francis Walker en 1861. On la trouve aux États-Unis, de la Californie au Texas et du New Jersey à la Floride, le long de la côte du golfe. L'aire de répartition s'étend vers le sud à travers la Dominique et la Jamaïque jusqu'en Argentine. C'est une espèce introduite à Hawaï. L'envergure est d'environ 16 mm.
Cyclophora nebulosata/Cyclophora nebulosata :
Cyclophora nebulosata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Francis Walker en 1862. On le trouve au Sri Lanka. La chenille est connue pour se nourrir de Ficus racemosa.
Cyclophora nigrescens/Cyclophora nigrescens :
Cyclophora nigrescens est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou. Les larves se nourrissent de Myrciaria dubia.
Cyclophora obstataria/Cyclophora obstataria :
Cyclophora obstataria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Francis Walker en 1861. Il est connu de la sous-région indienne, du Sri Lanka et de la Chine au Sundaland, en Nouvelle-Guinée et au Queensland en Australie.
Oothésie de Cyclophora/Oothésie de Cyclophora :
Cyclophora oothesia est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve dans l'est du Pérou.
Cyclophora orboculata/Cyclophora orboculata :
Cyclophora orboculata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Madagascar.
Cyclophora packardi/Cyclophora packardi :
Cyclophora packardi, le papillon de nuit de Packard ou la vague de Packard, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Amérique du Nord, du Maine à la Floride, à l'ouest du Texas et au nord de l'Iowa et de l'Ohio. L'envergure est de 17 à 23 mm. Les ailes sont jaunâtres à brun orangé. Les adultes volent d'avril/mai à septembre. Les larves se nourrissent éventuellement d'espèces de Comptonia et/ou de Quercus.
Cyclophora paratropa/Cyclophora paratropa :
Cyclophora paratropa est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Tanzanie.
Cyclophora pendularia/Cyclophora pendularia :
Cyclophora pendularia, le moka terne, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Carl Alexander Clerck en 1759 et on la trouve dans le domaine paléarctique. L'envergure est de 26 à 29 mm. Les ailes sont grisâtres, épaisses rayées de gris plus foncé; les marques ressemblent à celles du bouleau moka, mais les anneaux sont presque toujours rougeâtres ou violacés et la ligne centrale est ondulée. L'œuf est d'abord couleur d'os; plus tard, des points et des taches roses apparaissent. La chenille est vert vif avec trois lignes le long du dos, la centrale bordée de chaque côté de vert foncé et les autres ondulées ; les côtés sont tachetés de rose ou de violet pâle, ou parfois blanchâtres et non marqués ; tête légèrement échancrée sur la calotte, brun pâle, marquée de plus foncé ; pattes antérieures bordées de rose. Dans une autre forme de coloration verte, les flancs sont rosâtres avec des rayures obliques brun foncé ; dans un troisième la couleur générale est brun pâle. Les papillons volent de mai à août en deux couvées dont les dates dépendent de l'endroit. Les larves se nourrissent de saule.
Cyclophora pendulinaria/Cyclophora pendulinaria :
Cyclophora pendulinaria , le papillon géomètre sweetfern ou vague gris nacré, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae . On le trouve en Amérique du Nord, où on le trouve de Terre-Neuve-et-Labrador à l'ouest jusqu'au Yukon et à la côte de la Colombie-Britannique, au sud jusqu'à la Géorgie à l'est. L'habitat est constitué de forêts humides ou mésiques. L'envergure est de 17 à 26 mm. Les ailes varient du blanc au gris ou même au brun noirâtre. Des adultes ont été observés en vol d'avril à octobre. Les larves se nourrissent des feuilles des espèces Comptonia et Alnus. Les larves sont de couleur variable, allant du vert au jaune, brun orangé ou brun violacé. L'espèce hiverne au stade nymphal.
Cyclophora pepira/Cyclophora pepira :
Cyclophora pepira est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve sur la Malaisie péninsulaire et à Bornéo. Les ailes sont rouge brique uniforme, avec une tache discale en forme de pointe sur l'aile antérieure. Il y a une tache discale blanche sur l'aile postérieure.
Cyclophora poeciloptera/Cyclophora poeciloptera :
Cyclophora poeciloptera est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Côte d'Ivoire et au Nigeria.
Cyclophora porata/Cyclophora porata :
Cyclophora porata, le faux moka, est un papillon nocturne de la famille des Geometridae. L'espèce peut être trouvée dans le sud de l'Europe et de l'Angleterre jusqu'au Danemark, dans le sud de la Suède et dans le Caucase.
Cyclophora posticamplum/Cyclophora posticamplum :
Cyclophora posticamplum est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Charles Swinhoe en 1892. On le trouve dans le nord-est de l'Himalaya et à Bornéo et en Malaisie péninsulaire.
Cyclophora prunelliaria/Cyclophora prunelliaria :
Cyclophora prunelliaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Vénézuela.
Cyclophora punctaria/Cyclophora punctaria :
Cyclophora punctaria, la rougeur de la jeune fille, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Carl Linnaeus dans sa 10e édition de Systema Naturae en 1758. L'espèce est principalement répandue en Europe centrale et orientale. Au nord, sa distribution s'étend au sud de la Fennoscandie et aux îles britanniques, à l'ouest via la France jusqu'à certaines parties du nord de l'Espagne, au sud via l'Italie, la péninsule balkanique (à l'exception de la Grèce) jusqu'à l'Asie Mineure. La frontière orientale de la distribution est à peu près l'Oural. Dans la région du Caucase, la sous-espèce nominale est remplacée par la sous-espèce C. punctaria fritzae. L'aire de répartition de cette sous-espèce s'étend jusqu'en Iran. Cyclophora punctaria se trouve principalement dans les zones boisées de broussailles de chênes et de forêts de chênes. En Europe centrale, elle culmine jusqu'à 700 mètres dans les collines, rarement jusqu'à 1 200 mètres dans les Alpes, et culmine régulièrement à 1 300 mètres dans le sud de l'Europe.
Cyclophora puppillaria/Cyclophora puppillaria :
Cyclophora puppillaria, ou moka de Blair, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Jacob Hübner en 1799. On la trouve en Europe et depuis l'Afrique du Nord jusqu'au Caucase. L'envergure est de 28–36 mm dans la première génération; la deuxième génération et toutes les générations suivantes sont en moyenne beaucoup plus petites, souvent seulement 19 mm. Les ailes antérieures et postérieures ont presque la même couleur. Celle-ci est cependant très variable et va généralement du brun rougeâtre au jaune rougeâtre et au brun clair. Certains spécimens sont de couleur sable, marron ou orange. De plus, le modèle est très variable. Les lignes transversales intérieures et extérieures, ainsi que la bande médiane peuvent être très bien développées, mais aussi presque complètement absentes. La ligne transversale intérieure, mais surtout la ligne transversale extérieure, est souvent remplacée par une rangée de points. Les taches discales sur les ailes avant et arrière peuvent être grandes, petites ou complètement absentes. Chez les spécimens avec de grandes taches discales, celles-ci sont souvent avec des pupilles blanches. Les taches de la marge des ailes antérieures sont présentes sur les ailes postérieures, mais la plupart du temps absentes. La moitié basale de la costa est souvent sombre. Là où la ligne transversale interne et externe atteint la côte des ailes antérieures, des taches visibles sont généralement développées. Les franges ont généralement la couleur des ailes. La sous-espèce lilacinipes de Madère a une frange foncée. L'espèce est répandue dans la région méditerranéenne. L'occurrence s'étend de la péninsule ibérique et du Maroc à l'ouest à la Grèce, l'Asie mineure et l'Égypte à l'est. Il est présent sur toutes les grandes îles de la Méditerranée. L'occurrence se poursuit en Crimée et dans la région du Caucase jusqu'en Iran et peut-être en Afghanistan. En France, il est présent dans le sud de la France et sur la côte atlantique jusqu'au sud de la Bretagne. Plus à l'est, la présence permanente la plus septentrionale se trouve en Hongrie. L'espèce est migratrice et se trouve donc en été au nord des Alpes vers le sud de l'Angleterre, le Danemark, le sud de la Suède et le sud de la Finlande. Les populations de Madère et des Açores sont C. p. lilacinipes sur Madère et C. p. granti sur les Açores. Les papillons volent de juin à octobre selon l'endroit. Les larves se nourrissent de chêne.
Cyclophora quercimontaria/Cyclophora quercimontaria :
Cyclophora quercimontaria est un papillon nocturne de la famille des Geometridae. On le trouve du sud de la Scandinavie à l'Europe centrale et méridionale et de l'ouest de la Russie au Caucase, au nord de l'Iran et au nord de l'Asie Mineure. L'envergure est de 24 à 28 mm. Les adultes volent de fin avril à mai en une génération par an. Parfois, une deuxième génération partielle se développe, avec des adultes en vol de fin juillet à début août. Les larves se nourrissent d'espèces de Quercus. L'espèce hiverne sous forme de nymphe attachée à une branche ou à un rameau de la plante hôte.
Cyclophora rotundata/Cyclophora rotundata :
Cyclophora rotundata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. Maintenant, l'espèce est traitée comme Anisodes rotundata (Warren, 1897). On le trouve sur la péninsule malaise, à Sumatra et à Bornéo. L'habitat est constitué de forêts de plaine.
Cyclophora ruficiliaria/Cyclophora ruficiliaria :
Cyclophora ruficiliaria, le moka de Jersey, est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. L'espèce a été décrite pour la première fois par Gottlieb August Wilhelm Herrich-Schäffer en 1855. On la trouve en Europe, en particulier dans les îles anglo-normandes ainsi que dans d'autres parties du Royaume-Uni continental. La première observation jamais enregistrée du moka de Jersey sur le continent britannique a eu lieu en juillet 2003 à l'île de Portland, dans le Dorset. Par la suite, le papillon a été retrouvé dans le Dorset et a établi une petite colonie de reproduction dans le sud-ouest des Cornouailles. La première observation enregistrée du papillon de nuit dans le Hertfordshire a eu lieu en septembre 2016, sur Roughdown Common.
Cyclophora rufiplaga/Cyclophora rufiplaga :
Cyclophora rufiplaga est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée.
Cyclophora sanguinata/Cyclophora sanguinata :
Cyclophora sanguinata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Afrique du Sud.
Cyclophora scriptata/Cyclophora scriptata :
Cyclophora scriptata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve à Bornéo. L'habitat est constitué de zones de plaine. Les ailes ont une couleur de fond jaune pâle avec des lignes postmédiales courbes et des marques en forme de « B ».
Cyclophora semirosea/Cyclophora semirosea :
Cyclophora semirosea est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Chili.
Cyclophora serveti/Cyclophora serveti :
Cyclophora serveti est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Espagne.
Cyclophora silas/Cyclophora silas :
Cyclophora silas est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par William Schaus en 1912. On le trouve au Costa Rica.
Cyclophora staudei/Cyclophora staudei :
Cyclophora staudei est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Yémen.
Cyclophora stella/Cyclophora stella :
Cyclophora stella est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Brésil.
Cyclophora subdolaria/Cyclophora subdolaria :
Cyclophora subdolaria est un papillon de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Charles Swinhoe en 1886. On le trouve en Inde et en Nouvelle-Guinée.
Cyclophora sublunata/Cyclophora sublunata :
Cyclophora sublunata est un papillon de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Charles Swinhoe en 1904. On le trouve au Ghana et en Côte d'Ivoire.
Cyclophora subpallida/Cyclophora subpallida :
Cyclophora subpallida est un papillon nocturne de la famille des Geometridae. On le trouve en Amérique du Sud et en Amérique centrale et aux Antilles.
Cyclophora subrosea/Cyclophora subrosea :
Cyclophora subrosea est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Nouvelle-Guinée et sur Seram.
Cyclophora subrubrata/Cyclophora subrubrata :
Cyclophora subrubrata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve aux îles Salomon.
Cyclophora subsimilis/Cyclophora subsimilis :
Cyclophora subsimilis est un papillon de la famille des Geometridae. On le trouve sur Sulawesi.
Cyclophora suppunctaria/Cyclophora suppunctaria :
Cyclophora suppunctaria est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. Il a été décrit par Philipp Christoph Zeller en 1847. On le trouve en Espagne, en Andorre, en France, en Autriche, en Suisse, en Italie, en Slovaquie, en Albanie, en Slovénie, en Croatie, en Bulgarie, en Roumanie, en Hongrie, en Macédoine du Nord, en Grèce, en Sardaigne, en Corse, Sicile et Crète, ainsi qu'en Tunisie, Turquie, Russie et Ukraine. L'envergure est de 23 à 30 millimètres (0,91 à 1,18 po). Les larves se nourrissent d' espèces de Quercus , notamment Quercus pubescens , Quercus pyrenaica et Quercus robur .
Cyclophora sympathica/Cyclophora sympathica :
Cyclophora sympathica est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Afghanistan.
Cyclophora sypharioides/Cyclophora sypharioides :
Cyclophora sypharioides est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Pérou.
Cyclophora tharossa/Cyclophora tharossa :
Cyclophora tharossa est un papillon de nuit de la famille des Geometridae décrit pour la première fois par Herbert Druce en 1899. On le trouve au Panama.
Cyclophora umbrata/Cyclophora umbrata :
Cyclophora umbrata est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Chili.
Cyclophora unocula/Cyclophora unocula :
Cyclophora unocula est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve en Afrique du Sud et en Tanzanie.
Cyclophora urcearia/Cyclophora urcearia :
Cyclophora urcearia est un papillon nocturne de la famille des Geometridae. On le trouve du Mexique au Paraguay et sur la Jamaïque et à Trinidad.
Cyclophora zeuctospila/Cyclophora zeuctospila :
Cyclophora zeuctospila est un papillon de nuit de la famille des Geometridae. On le trouve au Brésil.
Cyclophoridés/Cyclophoridés :
Les Cyclophoridae sont une famille taxonomique de petits à grands escargots terrestres tropicaux à opercule, mollusques gastéropodes terrestres de l'ordre des Architaenioglossa appartenant à la sous-classe des Caenogastropoda (selon la taxonomie des Gastropoda de Bouchet & Rocroi, 2005). Cette famille diversifiée avec de nombreuses espèces est désormais limitée aux représentants des régions tropicales et subtropicales de l'Ancien et du Nouveau Monde. Leur histoire fossile remonte du début du Tertiaire au Cénomanien du Crétacé.
Cyclophoroidea/Cyclophoroidea :
Cyclophoroidea est une superfamille d'escargots terrestres avec un opercule, des gastéropodes terrestres au sein du groupe informel Architaenioglossa, qui appartient au clade Caenogastropoda.Ces gastéropodes terrestres ont perdu le ctenidium (appareil respiratoire en forme de peigne) et l'osphradium, et la cavité palléale a été modifiée comme un poumon.
Cyclophore/Cyclophore :
Cyclophorus peut être : Cyclophorus (gastéropode), un genre d'escargots terrestres tropicaux Cyclophorus (plante), un genre de fougères
Cyclophorus (gastéropode)/Cyclophorus (gastéropode) :
Cyclophorus est un genre d'escargots terrestres operculés, des mollusques gastéropodes terrestres de la famille des Cyclophoridae.
Cyclophorus aurantiacus/Cyclophorus aurantiacus :
Cyclophorus aurantiacus est une espèce de gastéropode appartenant à la famille des Cyclophoridae. L'espèce se trouve en Asie du Sud-Est. Sous-espèce : Cyclophorus aurantiacus pernobilis (Gould, 1843)
Cyclophorus bensoni/Cyclophorus bensoni :
Cyclophorus bensoni est une espèce de gastéropodes appartenant à la famille des Cyclophoridae. L'espèce se trouve en Asie du Sud-Est.
Cyclophorus cantori/Cyclophorus cantori :
Cyclophorus cantori est une espèce de gastéropode appartenant à la famille des Cyclophoridae. L'espèce se trouve en Asie du Sud-Est.
Cyclophorus elegans/Cyclophorus elegans :
Cyclophorus elegans est une espèce de petits escargots terrestres à respiration aérienne avec un opercule, des mollusques gastéropodes pulmonaires terrestres de la famille des Cyclophoridae. On le trouve en Chine.
Cyclophorus expansus/Cyclophorus expansus :
Cyclophorus expansus est une espèce de gastéropode appartenant à la famille des Cyclophoridae. L'espèce se trouve en Asie du Sud-Est.
Cyclophorus fulguratus/Cyclophorus fulguratus :
Cyclophorus fulguratus est une espèce de petit escargot terrestre à opercule, mollusque gastéropode pulmoné terrestre de la famille des Cyclophoridae.
Cyclophorus horridulum/Cyclophorus horridulum :
†Cyclophorus horridulum était une espèce de petits escargots terrestres à respiration aérienne avec un opercule, des mollusques gastéropodes pulmonaires terrestres de la famille des Cyclophoridae. Cette espèce était endémique de Mayotte. Il est maintenant éteint.
Cyclophorus malayanus/Cyclophorus malayanus :
Cyclophorus malayanus est une espèce de gastéropodes appartenant à la famille des Cyclophoridae. L'espèce se trouve en Asie du Sud-Est.
Cyclophorus phongnhakebangensis/Cyclophorus phongnhakebangensis :
Cyclophorus phongnhakebangensis est une espèce d'escargot terrestre de la famille des Cyclophoridae.
Cyclophorus speciosus/Cyclophorus speciosus :
Cyclophorus speciosus est une espèce de gastéropodes appartenant à la famille des Cyclophoridae. L'espèce se trouve en Inde et en Asie du Sud-Est.
Cyclophorus volvulus/Cyclophorus volvulus :
Cyclophorus volvulus est une espèce de gastéropodes appartenant à la famille des Cyclophoridae. L'espèce habite les environnements terrestres.
Cyclophorus zebrinus/Cyclophorus zebrinus :
Cyclophorus zebrinus est une espèce de gastéropodes appartenant à la famille des Cyclophoridae. L'espèce se trouve en Asie du Sud.
Cyclophosphamide/Cyclophosphamide :
Le cyclophosphamide (CP), également connu sous le nom de cytophosphane entre autres, est un médicament utilisé comme chimiothérapie et pour supprimer le système immunitaire. En tant que chimiothérapie, il est utilisé pour traiter le lymphome, le myélome multiple, la leucémie, le cancer de l'ovaire, le cancer du sein, le cancer du poumon à petites cellules, le neuroblastome et le sarcome. En tant que suppresseur immunitaire, il est utilisé dans le syndrome néphrotique, la granulomatose avec polyangéite et après une greffe d'organe, entre autres conditions. Il est pris par voie orale ou par injection dans une veine. La plupart des gens développent des effets secondaires. Les effets secondaires courants comprennent un faible nombre de globules blancs, une perte d'appétit, des vomissements, une perte de cheveux et des saignements de la vessie. D'autres effets secondaires graves comprennent un risque futur accru de cancer, d'infertilité, de réactions allergiques et de fibrose pulmonaire. Le cyclophosphamide fait partie de la famille des agents alkylants et de la moutarde azotée. On pense qu'il agit en interférant avec la duplication de l'ADN et la création d'ARN. Le cyclophosphamide a été approuvé pour un usage médical aux États-Unis en 1959. Il figure sur la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé.
Cyclophragme/Cyclophragme :
Cyclophragma est un genre de papillons de nuit de la famille des Lasiocampidae. Il a été érigé par Turner en 1911.
Cyclophragma centralistrigata/Cyclophragma centralistrigata :
Cyclophragma centralistrigata est un papillon nocturne de la famille des Lasiocampidae. On le trouve en Australie.
Cyclophyllidea/Cyclophyllidea :
Les ténias de l'ordre Cyclophyllidea (les cestodes cyclophylles) sont les parasites cestodes les plus importants des humains et des animaux domestiques. Tous ont plusieurs "segments" proglottis, et tous ont quatre ventouses sur leurs scolex (têtes), bien que certains puissent également avoir d'autres structures. Les proglottis de cet ordre ont des ouvertures génitales d'un côté (sauf chez les Dilepididae, qui ont des ouvertures génitales des deux côtés), et une glande vitelline compacte ou un vitellarium postérieur à l'ovaire. Les familles comprennent : les Dipylidiidae, dont le membre le plus important est Dipylidium caninum, également appelé « ténia du concombre » ou « ténia à double pore » Hymenolepididae, y compris le genre Hymenolepis, un parasite humain Taeniidae, qui se compose de parasites du bétail du genre Taenia et parasites qui s'enkystent chez l'homme du genre Echinococcus Anoplocephalidae, qui comprend plusieurs ténias du cheval et un genre de ténias des ruminants, le Moniezia Davaineidae, qui comprend 14 genres dont la plupart sont des parasites des oiseaux
Cyclophyllum/Cyclophyllum :
Cyclophyllum est un genre de plantes à fleurs de la famille des Rubiacées. On le trouve en Nouvelle-Guinée, en Australie et sur des îles dans de nombreuses régions du Pacifique.
Cyclophyllum coprosmoides/Cyclophyllum coprosmoides :
Cyclophyllum coprosmoides , également connu sous le nom de Coast Canthium, Supple Jack et Sweet Susie, est un arbuste ou un arbre présent dans l'est de l'Australie. On le voit généralement pousser dans une variété de situations de forêt tropicale, de Jervis Bay en Nouvelle-Galles du Sud aux îles du détroit de Torres.
Cyclophyllum longipetalum/Cyclophyllum longipetalum :
Cyclophyllum longipetalum, connu sous le nom de Coast Canthium, est un arbuste ou un arbre présent dans l'est de l'Australie. On le voit couramment pousser dans une variété de situations différentes de la forêt tropicale. Du lac Conjola dans le sud de la Nouvelle-Galles du Sud à l'île Fraser dans le sud-est du Queensland.
Cyclopie/Cyclopie :
La cyclopie (du nom du personnage de la mythologie grecque cyclopes) est la forme la plus extrême d'holoprosencéphalie et est une maladie congénitale (malformation congénitale) caractérisée par l'incapacité du prosencéphale embryonnaire à diviser correctement les orbites de l'œil en deux cavités. Son incidence est de 1 sur 16 000 chez les animaux nés et de 1 sur 200 chez les fœtus avortés.
Cyclopia (homonymie)/Cyclopia (homonymie) :
Cyclopia peut faire référence à : Cyclopia, une maladie congénitale Cyclopia (plante), un genre de plantes légumineuses de la sous-famille des Faboideae
Cyclopie (plante)/Cyclopie (plante) :
Cyclopia, le honeybush, ou heuningbos en afrikaans, est un genre d'environ 20 espèces de plantes à fleurs de la famille des légumineuses Fabaceae, sous-famille des Faboideae. Sa description a été publiée par le botaniste français Étienne Pierre Ventenat en 1808. Le nom Ibbetsonia, publié deux ans plus tard, est considéré comme un synonyme de ce genre ; John Sims avait commémoré la physiologiste Agnes Ibbetson avec ce nom.
Cyclopie intermédiaire/Cyclopie intermédiaire :
Cyclopia intermedia est une espèce de plante à fleurs de la famille des légumineuses. Le soi-disant thé Honeybush est fabriqué à partir de feuilles et de tiges fermentées de cette plante.
Acide cyclopiazonique/acide cyclopiazonique :
L'acide cyclopiazonique (α-CPA), une mycotoxine et une neurotoxine fongique, est fabriqué par les moisissures Aspergillus et Penicillium. C'est un acide indole-tétramique qui sert de toxine en raison de sa capacité à inhiber les ATPases dépendantes du calcium présentes dans le réticulum endoplasmique et sarcoplasmique. Cette inhibition perturbe le cycle de contraction-relaxation musculaire et le gradient de calcium qui est maintenu pour une bonne activité cellulaire dans les cellules. aux céréales, au maïs, aux cacahuètes et au fromage. En raison de cette contamination, l'α-CPA peut être nocif pour les humains et les animaux de ferme qui ont été exposés à des aliments pour animaux contaminés. Cependant, l'α-CPA doit être introduit à des concentrations très élevées pour produire une mycotoxicose chez les animaux. Pour cette raison, l'α-CPA n'est pas une toxine aiguë puissante. Chimiquement, le CPA est lié aux alcaloïdes de l'ergoline. Le CPA a été isolé à l'origine de Penicillium cyclopium et par la suite d'autres champignons, notamment Penicillium griseofulvum, Penicillium camemberti, Penicillium commune, Aspergillus flavus et Aspergillus versicolor. Le CPA ne semble être toxique qu'à des concentrations élevées. L'ingestion de CPA provoque l'anorexie, la déshydratation, la perte de poids, l'immobilité et des signes de spasmes à l'approche de la mort. Le CPA peut être trouvé dans les moisissures, les cors, les cacahuètes et d'autres produits fermentés, tels que le fromage et les saucisses. Biologiquement, le CPA est un inhibiteur spécifique de la SERCA ATPase dans les sites de stockage intracellulaires de Ca2+. Le CPA inhibe la SERCA ATPase en la maintenant dans une conformation spécifique, l'empêchant ainsi d'en former une autre. Le CPA se lie également à la SERCA ATPase au même site qu'un autre inhibiteur, la thapsigargine (TG). De cette manière, le CPA réduit la capacité de SERCA ATPase à se lier à une molécule d'ATP.
Cyclopique, Arizona/Cyclopique, Arizona :
Cyclopic est un ancien village minier du comté de Mohave, en Arizona, aux États-Unis. Il a une altitude estimée à 4 340 pieds (1 320 m) au-dessus du niveau de la mer.
Cyclopidés/Cyclopidés :
Les Cyclopidae sont une famille de copépodes contenant plus de la moitié des 1 200 espèces de l'ordre des Cyclopoida dans plus de 70 genres.
Cyclopides/Cyclopides :
Cyclopides est un genre de skippers. Il est mentionné dans le livre de Sherlock Holmes, The Hound of the Baskervilles de Sir Arthur Conan Doyle.
Cyclopinidés/Cyclopinidés :
Les Cyclopinidae sont une famille de copépodes appartenant à l'ordre des Cyclopoida.
Cyclopinodes/Cyclopinodes :
Cyclopinodes est un genre de copépodes marins de la famille des Cyclopinidae.
Cyclopinodes elegans/Cyclopinodes elegans :
Cyclopinodes elegans est une espèce de copépodes marins de la famille des Cyclopinidae. On le trouve en Ecosse.
Cyclope/Cyclopis :
Cyclopis est un genre de papillons de nuit de la famille des Erebidae.
Cyclopites/Cyclopites :
Cyclopites est un genre d'arthropodes aglaspidides qui vivaient dans les mers peu profondes de l'actuel Wisconsin à la fin du Cambrien. Il se distingue des autres aglaspididés par l'extrême proximité de ses yeux. Le genre tire son nom de la présence de ce qui pourrait sembler être un seul œil central.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ecebalia thyrraenica

Ecclesine/Ecclesine : Ecclesine est un nom de famille. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: Patrick Ecclesine, ph...