Rechercher dans ce blog

samedi 13 août 2022

Cuisine of the Palestinian territories


Cuisine d'Hawaï/Cuisine d'Hawaï :
La cuisine d'Hawaï comprend cinq styles de nourriture distincts, reflétant la diversité de l'histoire alimentaire de la colonisation et de l'immigration dans les îles hawaïennes. Au cours de la période pré-contact de l'ancien Hawaï (300 après JC-1778), les voyageurs polynésiens ont apporté des plantes et des animaux aux îles. . Au fur et à mesure que les Hawaïens s'installaient dans la région, ils pêchaient, élevaient du taro pour le poi, plantaient des noix de coco, de la canne à sucre, des patates douces et des ignames, et cuisinaient de la viande et du poisson dans des fours en terre. Après le premier contact en 1778, la cuisine européenne et américaine est arrivée avec les missionnaires et les baleiniers, qui ont introduit leurs propres aliments et construit de grandes plantations de canne à sucre. Les missionnaires chrétiens ont apporté la cuisine de la Nouvelle-Angleterre tandis que les baleiniers ont introduit le poisson salé qui s'est finalement transformé en accompagnement de saumon lomilomi. Au fur et à mesure que les plantations d'ananas et de canne à sucre se développaient, la demande de main-d'œuvre augmentait également, amenant de nombreux groupes d'immigrants dans les îles entre 1850 et 1930. Les travailleurs immigrés ont apporté des cuisines de Chine, de Corée, du Japon, des Philippines, de Porto Rico et du Portugal après leur arrivée à Hawaï, introduisant leur de nouveaux aliments et influençant la région. L'introduction de nouveaux aliments ethniques, tels que le char siu bao chinois (manapua), le pain sucré portugais et les malasadas, les pastels portoricains et le bento japonais, combinés aux aliments indigènes, européens et américains existants dans les environnements de travail des plantations et dans les communautés locales. Ce mélange de cuisines a formé un style de «cuisine locale» unique à Hawaï, résultant en des aliments de plantation comme le déjeuner à l'assiette, des collations comme le Spam musubi et des plats comme le loco moco. Peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs restaurants locaux bien connus ont ouvert leurs portes pour servir la "nourriture hawaïenne". Les chefs ont encore affiné le style local en le qualifiant de "cuisine régionale hawaïenne" en 1992, un style de cuisine qui utilise des ingrédients cultivés localement pour mélanger toutes les influences historiques d'Hawaï pour former une nouvelle cuisine fusion.
Cuisine de_Houston/Cuisine de Houston :
En 1998, USA Today qualifiait Houston, au Texas, de « capitale des restaurants [des États-Unis] ». Les Houstoniens ont mangé au restaurant plus souvent que les résidents des autres villes américaines, et les restaurants de Houston ont les deuxièmes prix moyens les plus bas des restaurants des grandes villes. Tory Gattis, qui a publié des articles d'opinion dans le Houston Chronicle, a déclaré en 2005 que Houston avait "une excellente scène de restaurants". Gattis a déclaré que l'un des facteurs contribuant au statut est la diversité ethnique de Houston, liée au rôle de Houston en tant que grande ville de l'industrie énergétique, au rôle de Houston en tant que ville portuaire et à la proximité de Houston avec l'Amérique latine et les régions cajuns de la Louisiane adjacente. Gattis a cité le manque de zonage de Houston, ce qui permet à un propriétaire d'entreprise de démarrer facilement un restaurant car le terrain est moins cher et il y a moins de réglementations et de règles d'autorisation. Gattis a également cité le réseau d'autoroutes de Houston, qui, selon Gattis, place les restaurants à 15-20 minutes en voiture dans les résidences de la plupart des Houstoniens en dehors des heures de pointe. Gattis a expliqué que la taille de la population du Grand Houston permet à la ville de soutenir des restaurants ethniques de niche et fournit une large clientèle aux restaurants de la région. Il a également déclaré que la concurrence dans l'industrie de la restauration à Houston oblige les restaurants de qualité inférieure à fermer leurs portes, laissant des restaurants de haute qualité ouverts. Le journaliste a expliqué que le coût de la vie relativement bas de Houston réduit les coûts de main-d'œuvre pour les restaurants et permet à ses résidents de disposer de plus de revenus qui pourraient être dépensés dans les restaurants. Les emplois à Houston ont des salaires relativement élevés, Gattis explique que les salaires aident à soutenir le marché de la restauration de Houston. Depuis 2010, de nombreux vendeurs de camions de restauration sont fréquemment contraints de fermer par les réglementations de la ville, et Katharine Shilcutt de Houston Press a déclaré que les vendeurs de camions de restauration ont des difficultés à obtenir licences. Une organisation à but non lucratif appelée "Save Our Food Trucks" a commencé à aider les vendeurs de camions de restauration à naviguer dans la bureaucratie municipale. En 2019, les halles alimentaires sont devenues importantes à Houston, bien que Greg Morago du Houston Chronicle ait déclaré cette année-là que ce n'était pas la première fois existait dans la ville. En 2022, le plus ancien restaurant encore en activité à Houston était Christie's Seafood and Steaks, créé par un Grec d'origine originaire d'Istanbul.
Cuisine de_Karachi/Cuisine de Karachi :
La cuisine de Karachi ( ourdou : کراچی پکوان ) fait référence à la nourriture trouvée principalement dans la ville de Karachi , Sindh , Pakistan . C'est une cuisine multiculturelle en raison de la ville composée de divers groupes ethniques de différentes régions du Pakistan. Karachi est considérée comme le creuset du Pakistan. La cuisine de Karachi est fortement influencée par la population Muhajir de la ville, qui est venue de diverses régions de l'Inde britannique et s'est installée principalement à Karachi après l'indépendance du Pakistan en 1947. La plupart des musulmans parlant l'ourdou ont traditionnellement été basé à Karachi, la ville est donc connue pour ses goûts multiculturels dans sa cuisine. Ces musulmans ont conservé leurs anciennes traditions culinaires établies, y compris une variété de plats et de boissons. La cuisine moghole, awadhi et hyderabadi a joué un rôle influent dans la fabrication de leur cuisine, ayant un goût variant de doux à épicé et souvent associé à des arômes. Par rapport à d'autres plats pakistanais, la cuisine de Karachi a tendance à utiliser des épices et des saveurs plus fortes. La plupart des tables à manger et des dastarkhwans comprennent des chapatti, du riz, du daal, du curry de viande et de légumes, des currys de poisson, etc. , Naan, Sheer-Qurma (sucré), chai (thé sucré et laiteux), Paan, etc. La cuisine de Karachi est réputée pour sa fusion culturelle, due à divers empires et peuples vivant dans cette mégapole. En conséquence, de nombreuses cuisines multiethniques ont eu une influence collaborative sur le style de la cuisine de Karachi. Les cuisines pakistanaises telles que la cuisine sindhi, la cuisine punjabi, la cuisine pachtoune, la cuisine kalash, la cuisine saraiki, la cuisine cachemirienne, la cuisine balochi, la cuisine chitrali et d'autres cuisines régionales ont également influencé la cuisine de Karachi.
Cuisine du_Kentucky/Cuisine du Kentucky :
La cuisine du Kentucky ressemble principalement à celle de la cuisine traditionnelle du Sud. Certains plats de dîner courants sont le poisson-chat frit et les hushpuppies, le poulet frit et le steak frit de pays. Ceux-ci sont généralement servis avec des légumes tels que des haricots verts, des légumes verts, des haricots pinto (ou «haricots à soupe») cuits lentement avec du porc comme assaisonnement et servis avec du pain de maïs. D'autres articles populaires incluent les tomates vertes frites, le gruau de fromage, le pudding de maïs, le gombo frit et le poulet et les boulettes, que l'on trouve dans tout le Commonwealth. En plus de cela, le Kentucky est connu pour son propre style régional de barbecue. Ce style de barbecue est unique en soi étant donné qu'il utilise du mouton et est un style de barbecue du Sud unique au Kentucky. Bien que la cuisine du Kentucky soit généralement très similaire à celle de la cuisine traditionnelle du Sud, elle diffère par certains plats uniques, en particulier à Louisville. où la tarte Hot Brown et Derby (une variante de la tarte aux noix de pécan, commune dans tout le sud des États-Unis), est originaire. . Dans le nord du Kentucky, ainsi que Louisville et Lexington, le chili de Cincinnati est un fast-food populaire. Le nord du Kentucky et la région de Louisville abritent également une population germano-américaine prononcée, ce qui se traduit par des préférences nordiques pour la bière et les saucisses européennes. Cependant, le reste de la cuisine de l'État a tendance à être complètement méridionale, préférant les viandes du petit déjeuner comme le jambon de pays, la saucisse de porc hachée et comme boisson de choix, le célèbre whisky bourbon de l'État. Certains desserts courants sont la tarte aux échecs, la tarte aux noix de pécan, le cordonnier aux mûres et le pouding au pain.
Cuisine du_Lesotho/Cuisine du Lesotho :
La cuisine basotho (peuple du Lesotho) présente des traditions africaines et une influence britannique. Le Lesotho est entouré par l'Afrique du Sud et partage des pratiques culinaires avec son voisin. La culture alimentaire du Lesotho comprend du likhobe (un ragoût avec des haricots, des baies et du sorgho), de la viande et des légumes. Les plats à base de maïs comprennent le papa et le motoho (bouillie de sorgho fermenté). La cuisine basotho comprend des sauces, généralement moins épicées que les autres pays africains. Les salades de betteraves et de carottes sont des plats d'accompagnement courants.Des desserts britanniques peuvent être trouvés.D'autres aliments traditionnels comprennent : le ragoût de queue de bœuf les caris les brochettes
Cuisine de_Ligurie/Cuisine de Ligurie :
La cuisine ligurienne se compose de plats de la tradition culinaire de la Ligurie, une région du nord-ouest de l'Italie, qui utilise des ingrédients liés à la fois à la production locale (comme le préboggion, un mélange d'herbes sauvages) et aux importations de régions avec lesquelles, au fil des années siècles, les Ligures ont eu un commerce fréquent (comme le pecorino sarde, l'un des ingrédients du pesto).
Cuisine luxembourgeoise/Cuisine luxembourgeoise :
La cuisine luxembourgeoise reflète la position du pays entre les pays latins et germaniques, influencée par les cuisines de la France, de la Belgique et de l'Allemagne voisines. Récemment, il a été influencé par les nombreux immigrants italiens et portugais du pays. Comme en Allemagne, la plupart des plats luxembourgeois traditionnels et quotidiens sont d'origine paysanne, contrairement à la cuisine française plus sophistiquée.
Cuisine de_Mantoue/Cuisine de Mantoue :
La cuisine de Mantoue est l'ensemble des plats traditionnels de la province italienne de Mantoue, dont certains remontent à l'époque des Gonzague. C'est une cuisine liée au terroir par les traditions paysannes, cependant elle est très riche et variée. Des différences peuvent être trouvées entre les variantes locales du même plat. Compte tenu de la position géographique occupée par la province de Mantoue, la tradition culinaire de Mantoue est similaire à la cuisine émilienne où le salami et les pâtes sont plus répandus et à la cuisine lombarde, qui utilise davantage le riz.
Cuisine de Minorque/Cuisine de Minorque :
La cuisine minorquine fait référence à la nourriture et aux boissons typiques de Minorque. Minorque est une île rocheuse de l'archipel des Baléares en Espagne, composée de huit municipalités. Doté d'un climat méditerranéen, le temps est plus doux au sud tandis qu'au nord il y a des vents forts toute l'année. Le sel marin, transporté par le vent jusqu'aux pâturages où paissent les vaches, est ce qui donne au fromage sa saveur typique. Les fruits de mer sont un élément majeur de la cuisine de l'île, mais en plus, il y a des chevaux, des cochons (utilisés pour la charcuterie) et des vaches (dont la peau est utilisée pour produire du cuir et le lait pour produire du fromage). L'agriculture est artisanale et variée, composée de produits typiquement méditerranéens. Dans cette cuisine méditerranéenne typique, il y a aussi les influences de divers envahisseurs, en particulier les Anglais, qui ont apporté des gâteaux aux prunes, des puddings et du punch. La cuisine rurale et marine est principalement basée sur les légumes verts et les légumes de son propre jardin, la viande produite localement et le poisson et les fruits de mer pêchés dans la même journée. L'huile d'olive, bien qu'elle ne soit pas produite sur l'île, est également un ingrédient fondamental des plats locaux. La cuisine minorquine est généralement simple et saisonnière. Il est basé sur la pêche, en particulier la pêche à la palangre, et sur les produits de la mer, notamment les crustacés, les palourdes et les calmars. Les fruits et légumes sont cultivés dans la plus grande variété possible, et à petite échelle, uniquement pour la consommation locale. Jusqu'à la seconde moitié du XXe siècle, les chèvres étaient si abondantes qu'elles n'étaient consommées qu'en cas de famine, causée par des récoltes gâchées ou une pêche insuffisante. Aujourd'hui, ils sont un luxe. Le lapin est un autre élément commun de la cuisine. Au XVIIe siècle, les Anglais tentent sans succès d'introduire des cerfs et des lièvres. Il en reste peu de nos jours, mais les lapins et diverses volailles sont toujours chassés ou élevés.
Cuisine de_Mexico_City/Cuisine de Mexico :
La cuisine de Mexico englobe une variété de cuisines. Les restaurants sont spécialisés dans les cuisines régionales des 31 États du Mexique, et la ville compte également plusieurs succursales de restaurants de renommée internationale.
Cuisine du_Monmouthshire/Cuisine du Monmouthshire :
La cuisine du Monmouthshire est historiquement associée à Lady Augusta Hall, également connue sous le nom de Lady Llanover. Lady Llanover a publié l'un des premiers livres de cuisine gallois intitulé First Principles of Good Cookery. Le livre utilise un ermite gallois fictif pour donner des conseils culinaires à un invité en visite qui voyage à travers le Pays de Galles. L'importance historique du livre a été notée par Bobby Freeman qui, en 1991, a fait en sorte que le livre soit republié par Brefi Press avec une introduction expliquant son importance historique et le contexte de la vie de Lady Llanover. Lady Llanover a défendu la cuisine galloise dans les cuisines de sa maison à Llanover Hall et de son vivant était célèbre pour son hospitalité, où la devise suivante était accrochée au-dessus de la salle à manger: Gilli Davies note que bien que certaines des recettes de First Principles of Good Cookery puissent avoir une origine galloise, d'autres provenaient du Lincolnshire où Lady Llanover a été élevée. Monmouthshire a trois zones agricoles principales. La partie centrale et orientale du comté est composée des grandes vallées des rivières Severn, Wye et Usk et les terres de cette partie du comté sont fertiles et de bonne qualité avec des terres légèrement vallonnées adaptées aux jardins maraîchers et aux vignobles. La partie sud du comté est délimitée par le canal de Bristol et comprend des zones de landes et de marais, telles que Wentlooge et Caldicot. Cette zone appartenait autrefois aux moines du prieuré de Goldcliff qui ont drainé la terre et construit des digues pour empêcher la mer d'inonder la terre. La partie nord et ouest du comté est constituée de hautes terres avec des sols peu profonds à faible valeur nutritive qui conviennent à l'agriculture de montagne. Cette zone comprend les vallées des rivières Ebbw et Sirhowy à l'ouest et les Montagnes Noires au nord. Selon Davies, le Monmouthshire a réussi à étendre l'étendue de sa production alimentaire à des domaines tels que la viticulture, l'horticulture et l'agriculture biologique. En outre, des initiatives de marketing alimentaire ont été créées pour les producteurs spécialisés qui ont prospéré, selon Davies, grâce à de bonnes liaisons de transport et à la proximité du comté avec les marchés anglais. Cela contribue à la distribution alimentaire et au développement d'un commerce de restauration de haute qualité, ce dernier s'étant développé grâce aux efforts de quelques personnes clés. Davies commente qu'il y a "une qualité rare et attrayante dans la nourriture du Monmouthshire".
Cuisine de_Montevideo/Cuisine de Montevideo :
La cuisine de Montevideo fait référence à la nourriture cuite et servie dans la ville de Montevideo, en Uruguay. La cuisine servie dans cette ville est similaire à celle servie dans tout le pays uruguayen, le bœuf étant un aliment de base avec la torta frita ; un gâteau poêlé. L'afflux d'immigrants et de touristes dans la capitale au fil des décennies a introduit une gamme d'influences culinaires que l'on peut trouver dans la ville. Au cours des dernières années, le nombre de restaurants et la diversité de la cuisine ont considérablement augmenté, Lonely Planet décrit la scène culinaire de Montevideo comme "commençant tout juste à devenir passionnante" avec une variété de restaurants dans la ville, passant de la cuisine uruguayenne traditionnelle à la cuisine japonaise et moyenne. Gastronomie orientale. Le restaurant Arcadia au sommet de la Plaza Victoria au 25ème étage de l'hôtel Radisson Montevideo Victoria Plaza est largement considéré comme le meilleur restaurant de la ville.
Cuisine de_Montserrat/Cuisine de Montserrat :
Le plat national de Montserrat est l'eau de chèvre, un ragoût de viande de chèvre (ni trop épais ni trop fin) (fabriqué à partir de la viande du bouc mâle (bélier)) et servi avec des petits pains croustillants. Il ressemble au ragoût irlandais et peut être servi avec une variété d'aliments, comme du pain et du riz. La cuisine de Montserrat ressemble à la cuisine générale britannique et caribéenne, car elle est située dans la zone caribéenne et c'est un territoire britannique. La cuisine comprend une large gamme de viandes légères, comme le poisson, les fruits de mer et le poulet, qui sont principalement grillés, frits ou rôtis. Étant une fusion de nombreuses cultures, comme l'espagnole, la française, l'africaine, l'indienne et l'amérindienne, la cuisine des Caraïbes est unique, mais complexe.
Cuisine de_la_Nouvelle_Angleterre/Cuisine de la Nouvelle-Angleterre :
La cuisine de la Nouvelle-Angleterre est une cuisine américaine originaire de la région de la Nouvelle-Angleterre aux États-Unis et qui trouve ses racines dans la cuisine anglaise traditionnelle et la cuisine amérindienne des Abénakis, Narragansett, Niantic, Wabanaki, Wampanoag et d'autres peuples autochtones. Il comprend également des influences de la cuisine irlandaise, française, italienne et portugaise, entre autres. Il se caractérise par une utilisation intensive de pommes de terre, de haricots, de produits laitiers et de fruits de mer, résultant de sa dépendance historique à l'égard de ses ports maritimes et de son industrie de la pêche. Le maïs, la principale culture historiquement cultivée par les tribus amérindiennes de la Nouvelle-Angleterre, continue d'être cultivé dans tous les États de la Nouvelle-Angleterre, principalement sous forme de maïs sucré, bien que le maïs silex soit également cultivé. Il est traditionnellement utilisé dans les puddings hâtifs, les pains de maïs et les chaudrées de maïs. Bon nombre des premiers colons puritains de la Nouvelle-Angleterre étaient originaires de l'est de l'Angleterre, où la cuisson des aliments (par exemple, les tartes, les haricots et la dinde) était plus courante que la friture, comme c'était la tradition ailleurs. Trois produits alimentaires caractéristiques importants originaires de la Nouvelle-Angleterre sont le sirop d'érable, canneberges et myrtilles. L'amidon standard traditionnel est la pomme de terre, bien que le riz ait une popularité quelque peu accrue dans la cuisine moderne. La cuisine traditionnelle de la Nouvelle-Angleterre est connue pour son manque d'épices fortes, en raison des réformateurs locaux de la santé du XIXe siècle, en particulier Sylvester Graham, qui préconisait de manger des aliments fades. Le poivre noir moulu, le persil, l'ail et la sauge sont courants, avec quelques ajouts caribéens tels que la muscade et plusieurs épices italiennes. L'utilisation de la crème est courante, en raison de la dépendance aux produits laitiers. Les techniques de cuisson préférées sont le mijotage, la cuisson à la vapeur et la cuisson au four. De nombreux ingrédients locaux, tels que la courge, le maïs et les haricots locaux, le tournesol, le dindon sauvage, le sirop d'érable, les canneberges et des plats tels que le pain de maïs, les Johnnycakes et le pudding indien ont été adoptés de la cuisine amérindienne.
Cuisine du_New_Jersey/Cuisine du New Jersey :
La cuisine du New Jersey est dérivée de la longue histoire d'immigration de l'État et de sa proximité avec New York et Philadelphie. En raison de sa situation géographique, le New Jersey peut généralement être divisé par la cuisine de New York dans les parties nord et centrale de l'État et la cuisine de Philadelphie dans les parties sud. Les restaurants de l'État utilisent souvent des ingrédients cultivés localement tels que les asperges, les myrtilles, les canneberges, les tomates, le maïs et les pêches. Le New Jersey abrite environ 525 convives, le plus grand nombre de tous les États. Divers aliments inventés dans l'État, tels que le rouleau de porc et la tire d'eau salée, y restent populaires aujourd'hui. L'État est connu pour sa production alimentaire commerciale et industrielle, à commencer par la fondation de la Campbell's Soup Company, dont le siège social est à Camden depuis 1869. Goya Foods, la plus grande entreprise alimentaire hispanique des États-Unis, exploite un état-de-la -art, siège social durable à Jersey City. Les bonbons M&M's sont produits à Hackettstown, dans le New Jersey, depuis 1958. Manischewitz, l'un des principaux producteurs d'aliments juifs tels que la matzo et le vin casher, a son siège social à Newark, dans le New Jersey. Écrivain culinaire, influenceur et chef Anthony Bourdain a grandi à Leonia, New Jersey. Il a souvent présenté les restaurants du New Jersey dans ses multiples émissions de télévision. Carlo's Bake Shop à Hoboken est le décor de la série de télé-réalité de TLC, Cake Boss. Le New Jersey est également bien connu pour avoir des magasins d'alimentation de proximité, tels que Wawa et QuickChek, ainsi que des restaurants de sandwichs sous-marins, comme Jersey Mike's Subs.
Cuisine of_New_Orleans/Cuisine of New Orleans :
La cuisine de la Nouvelle-Orléans englobe des plats et des aliments courants à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. C'est peut-être la cuisine régionale la plus distinctement reconnue aux États-Unis. Certains plats sont originaires de la Nouvelle-Orléans, tandis que d'autres sont courants et populaires dans la ville et ses environs, comme le delta du Mississippi et le sud de la Louisiane. La cuisine de la Nouvelle-Orléans est fortement influencée par la cuisine créole, la cuisine cajun et la soul food. Les fruits de mer jouent également un rôle important dans la cuisine. Les plats inventés à la Nouvelle-Orléans comprennent les sandwichs po 'boy et muffuletta, les huîtres Rockefeller et les huîtres Bienville, le pompano en papillote et les bananes Foster, entre autres.
Cuisine de_New_York_City/Cuisine de New York :
La cuisine de New York comprend de nombreuses cuisines appartenant à divers groupes ethniques qui sont entrés aux États-Unis par la ville. Presque toutes les cuisines ethniques sont bien représentées à New York, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur des différents quartiers ethniques. New York a également été la ville fondatrice de la New York Restaurant Week qui s'est propagée dans le monde entier en raison des prix réduits qu'offre une telle offre. À New York, il y a plus de 12 000 bodegas, épiceries fines et épiceries, et beaucoup d'entre elles sont ouvertes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
Cuisine du_Niger/Cuisine du Niger :
La cuisine du Niger s'inspire des cuisines africaines traditionnelles. Diverses épices sont utilisées et les repas comprennent de la viande grillée, des légumes de saison, des salades et diverses sauces. Les repas au Niger commencent généralement par des salades colorées à base de légumes de saison. Les feuilles de moringa sont un favori pour une salade. Les repas nigériens typiques consistent en un féculent (le riz étant le plus populaire) accompagné d'une sauce ou d'un ragoût. Les féculents les plus consommés sont le millet et le riz. Les aliments de base comprennent le mil, le riz, le manioc, le sorgho, le maïs et les haricots. Le couscous est réservé aux occasions spéciales. Le porridge, les boulettes de blé et les beignets sont quelques-uns des en-cas populaires du Niger. est une boisson populaire au Niger.
Cuisine du_Dakota_du_Nord/Cuisine du Dakota du Nord :
La cuisine du Dakota du Nord diffère de la cuisine moyenne du Midwest de plusieurs façons. Bien qu'une grande partie du Midwest ait de fortes influences allemandes, le Dakota du Nord a également une forte influence de la Norvège ainsi que des nombreux Allemands ethniques de Russie qui s'y sont installés. Il y a aussi une forte influence amérindienne sur la cuisine du Dakota du Nord. Les plantes utilisées comme nourriture par les Amérindiens sont décrites dans la base de données ethnobotanique du Dakota du Nord. Comme dans le Midwest dans son ensemble, les repas sont généralement servis sous forme de buffet plutôt que sous forme de plats. Les églises de tout l'État organisent généralement des dîners de communion annuels ouverts à la communauté. . L'un des plus grands dîners norvégiens authentiques est peut-être le dîner annuel de Lutefisk organisé par la première église luthérienne de Williston, dans le Dakota du Nord, chaque février. Le plus grand festival scandinave en Amérique du Nord est le Norsk Høstfest annuel qui se tient chaque octobre à Minot, dans le Dakota du Nord. Cet événement culturel de cinq jours propose des plats scandinaves (Norvège, Suède, Danemark, Finlande et Islande), mais accueille ceux qui n'aiment pas le lutefisk en proposant des centaines de choix d'aliments ethniques.
Cuisine d'_Odessa/Cuisine d'Odessa :
La cuisine d'Odessa, en Ukraine, est influencée par diverses cultures et régions, notamment la Russie, la culture juive, la Géorgie, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Arménie, l'Ouzbékistan, la Bulgarie, la Moldavie et la Grèce. Cependant, de nombreuses recettes sont indigènes à Odessa, la cuisine fusion étant courante.
Cuisine d'_Odisha/Cuisine d'Odisha :
Odia Cuisine est la cuisine de l'état d'Odisha. Il s'est développé au fil du temps avec l'influence de sa culture très locale de l'hindouisme Vaishnavite et du jaïnisme et, par conséquent, a ses articles et pratiques distincts plus précisément, il est moins épicé et un peu sucré avec un équilibre parfait de saveur. Comparée à d'autres cuisines indiennes régionales, la cuisine d'Odia utilise moins d'huile et est moins épicée tout en restant savoureuse. Le riz est l'aliment de base de cette région. L'huile de moutarde est utilisée dans certains plats comme moyen de cuisson, mais le ghee (fait de lait de vache) est préféré dans les temples. Autrefois, la nourriture était traditionnellement servie dans des assiettes en cuivre ou des assiettes jetables en feuilles de sal. Les cuisiniers d'Odia, en particulier de la région de Puri, étaient très recherchés en raison de leur capacité à cuisiner des aliments conformément aux écritures hindoues. Au 19ème siècle, de nombreux cuisiniers Odia étaient employés au Bengale et emportaient avec eux de nombreux plats Odia. Le yaourt est utilisé dans les plats. De nombreuses douceurs de la région sont à base de chhena (fromage).
Cuisine de l'Ohio/Cuisine de l'Ohio :
La cuisine de l'Ohio fait partie de la cuisine régionale plus large du Midwest des États-Unis.
Cuisine d'Omaha/Cuisine d'Omaha :
La cuisine d'Omaha reflète l'héritage et la culture d'Omaha, Nebraska.
Cuisine du_Par%C3%A1/Cuisine du Pará :
Pará Cuisine fait référence à la cuisine traditionnelle originaire de Pará, au Brésil. Les aliments de cette région tirent principalement leur influence des cultures indienne, africaine et portugaise. Les ingrédients de base proviennent de la jungle amazonienne et peuvent inclure des viandes telles que des crevettes, du crabe, des fruits de mer, du poisson, de la volaille, de la viande de brousse et du canard ; ceux-ci sont tous cuits avec des feuilles (feuilles bouillies appelées maniva, chicorée, coriandre), des poivrons et des herbes. Les plats sont cuits dans des pots en argile ou cuits au barbecue dans des moquéns (enroulés dans des feuilles et rôtis) et trempés dans du tucupi, une sauce jaune extraite de la racine de manioc sauvage, originaire d'Amazonie. Les plats peuvent être servis dans des bols, dans des récipients en argile, enveloppés dans des cocons de feuilles de bananier ou encore dans des urupemas (tamis en fibres végétales) ; cela donne une saveur agréable aux plats paranais.
Cuisine du_Pembrokeshire/Cuisine du Pembrokeshire :
Le Pembrokeshire a été appelé "le jardin de campagne du Pays de Galles", en raison de son bon sol et des effets bénéfiques du Gulf Stream, qui offrent un climat doux et une saison de croissance plus longue que d'autres parties du pays. Le bon climat et le sol signifiaient que le sud de la péninsule était convoité par les Scandinaves et les Normands parce qu'il avait "une grande abondance" de maïs et de bétail. Le comté possède des terres agricoles de premier ordre, dont une grande partie est située à environ 70 m au dessus du niveau de la mer, tandis au nord, les collines de Preseli s'élèvent à 500 m au-dessus du niveau de la mer et forment des hautes terres constituées de bruyères et de fougères, utilisées pour le pâturage des moutons. Par conséquent, le Pembrokeshire est classé comme l'un des comtés les plus fertiles du Pays de Galles, avec ses 392 300 acres agricoles dont 14% de ses terres sont classées de bonne qualité, 67% de qualité moyenne et 19% de mauvaise qualité. Cependant, la production agricole est soumise aux forces du marché et dans les années 1890, à la suite de la Panique de 1893, une profonde dépression agricole fait chuter d'un tiers la superficie cultivée. De nombreux ouvriers et agriculteurs n'avaient d'autre choix que d'émigrer vers le Nouveau Monde et de nombreux grands domaines agricoles ont été vendus. La Première Guerre mondiale a ramené la prospérité, mais dans les années 1930, à la suite de la Grande Dépression, il y a eu une autre dépression agricole qui a duré jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Au cours de la période d'après-guerre, l'agriculture a bénéficié de programmes de commercialisation et d'offices de commercialisation, qui ont contribué à la réglementation, à la commercialisation et à la distribution de la production agricole du comté. Aujourd'hui, le comté est bien connu pour son excellente cuisine, ayant capitalisé sur la qualité de ses produits agricoles. Gilli Davies note que Fishguard est connu comme la Mecque des gourmets, tandis que St Davids s'est forgé une réputation ces dernières années en tant que centre de bonnes épiceries et que Milford Haven est connue pour sa gamme d'aliments locaux et d'épicerie fine.
Cuisine de_Philadelphie/Cuisine de Philadelphie :
La cuisine de Philadelphie a été façonnée en grande partie par le mélange d'ethnies, de denrées alimentaires disponibles et d'histoire de la ville. Certains aliments sont devenus associés à la ville. Inventé à Philadelphie dans les années 1930, le cheesesteak est le plus connu, et les bretzels mous font depuis longtemps partie intégrante de la culture de Philadelphie. La fin du 19e et le début du 20e siècle ont vu la création de deux monuments de Philadelphie, le Reading Terminal Market et le marché italien. Après une scène de restauration lugubre pendant l'après-guerre du 20e siècle, les années 1970 ont apporté une renaissance de la restauration qui s'est poursuivie au 21e siècle. De nombreux aliments et boissons associés à Philadelphie peuvent également être couramment liés à la cuisine néerlandaise de Pennsylvanie et à la cuisine italo-américaine.
Cuisine de Pondichéry/Cuisine de Pondichéry :
La cuisine de Pondichéry se compose d'un mélange d'influence tamoule et française, compte tenu de l'histoire de la région en tant qu'ancien avant-poste français jusqu'à la fin du XXe siècle. Les aliments courants comprennent les baguettes et les croissants avec du café pour le petit-déjeuner, la ratatouille, le coq au vin, la bouillabaisse, qui montrent tous leur héritage français ou les plats du sud de l'Inde tels que le masala dosa, le sambar ou l'idli.
Cuisine du_Québec/Cuisine du Québec :
La cuisine du Québec (aussi appelée « cuisine canadienne-française » ou « cuisine québécoise ») est une cuisine nationale de la province canadienne du Québec. La cuisine québécoise est issue de la cuisine française du XVIe siècle et a commencé à se développer en Nouvelle-France à partir de la nature laborieuse de la vie coloniale, de la saisonnalité des ingrédients et de la nécessité de conserver les ressources. Il a été influencé par l'histoire de la traite des fourrures et de la chasse dans la province, ainsi que par les hivers québécois, la fertilité des sols, les enseignements des Premières Nations, la cuisine britannique, la cuisine américaine, les relations commerciales historiques et certaines cuisines d'immigrants. Le Québec abrite de nombreux plats uniques et est surtout célèbre pour sa poutine, ses tourtières, son pâté chinois, sa soupe aux pois, ses fèves au saindoux, ses cretons et ses desserts tels que les grands-pères, le pouding chômeur et la tire de Sainte-Catherine. Les plats uniques du Québec sont les mets traditionnels du temps des Fêtes, ainsi que le temps des sucres - une période en mars où les familles se rendent dans les cabanes à sucre. Le Québec est reconnu pour être le plus grand producteur de sirop d'érable sur la planète puisque 72 % du sirop d'érable vendu dans le monde (et 90 % vendu au Canada) provient du Québec. La province est également reconnue pour avoir créé plus de 700 sortes de fromages différents, dont certains ont remporté des concours internationaux. Le critique gastronomique Jacob Richler a écrit que la cuisine québécoise est mieux définie que celle du reste du Canada, en raison de sa barrière linguistique avec le culture des États-Unis et ayant eu plus de temps pour se développer. À l'inverse, la cuisine québécoise et la cuisine acadienne ont beaucoup en commun en raison de la proximité et d'une langue et d'une histoire partagées.
Cuisine_réunion/Cuisine réunionnaise :
La cuisine créole réunionnaise est la cuisine, la technique culinaire et les plats typiques de l'île de la Réunion, dépendance de la France dans l'océan Indien. Elle est identifiée comme cuisine créole (en français, créole) car c'est un mélange d'habitudes alimentaires et de coutumes culinaires coloniales avec des ingrédients indigènes. Elle est fortement influencée par la cuisine malgache (de Madagascar), ainsi que d'autres cuisines d'Afrique de l'Est. Il intègre également des éléments de cuisine française, dus à la colonisation, ainsi que plus récemment indienne et chinoise, apportées respectivement par des immigrants indiens et chinois. Le régime réuni est naturellement épicé, savoureux et relativement cohérent.
Cuisine de_Rome/Cuisine de Rome :
La cuisine de Rome peut faire référence à : la cuisine romaine antique, la nourriture, les boissons et les traditions alimentaires des anciens Romains la cuisine romaine, la nourriture, les plats traditionnels et les habitudes alimentaires dans la ville moderne de Rome
Cuisine de_Sainte_Hélène/Cuisine de Sainte_Hélène :
L'île de Sainte-Hélène a été influencée par plusieurs puissances européennes, par les habitants, (surtout les esclaves) et les navires de passage, au cours de son histoire. Cela a affecté la cuisine de Sainte-Hélène, qui a maintenant une variété de cuisine dynamique et internationale.
Cuisine de_Sardaigne/Cuisine de Sardaigne :
La cuisine sarde est la cuisine traditionnelle de l'île de Sardaigne et l'expression de son art culinaire. Elle se caractérise par sa propre variété, et par le fait de s'être enrichie de nombreuses interactions avec les autres cultures méditerranéennes tout en conservant sa propre identité. La culture culinaire de la Sardaigne est strictement divisée en nourriture de la terre et nourriture de la mer, reflétant les vicissitudes historiques de l'île et surtout ses paysages géographiques, s'étendant du littoral aux montagnes déchiquetées de l'intérieur. La cuisine sarde est considérée comme faisant partie du régime méditerranéen, un modèle nutritionnel qui a été proclamé par l'UNESCO comme patrimoine culturel immatériel.
Cuisine des_Îles_Salomon/Cuisine des Îles Salomon :
La cuisine de l'État-nation des Îles Salomon s'est développée au cours de 5000 ans d'habitation et d'influences extérieures. Des Espagnols, les îles recevaient du bétail, des Asiatiques et des Indiens diverses épices, légumes et fruits exotiques. Les îles ont ensuite été des colonies par les Anglais, qui ont laissé leur propre marque culinaire. Les principales occupations des habitants sont la pêche et l'agriculture, donc le poisson, les noix de coco, le manioc, les patates douces et une grande variété de fruits et légumes figurent dans la cuisine locale.
Cuisine de_S%C3%A3o_Tom%C3%A9_and_Pr%C3%ADncipe/Cuisine de São Tomé et Príncipe :
La cuisine santoméenne comprend la cuisine, les plats et les aliments de São Tomé et Príncipe, une nation insulaire de langue portugaise dans le golfe de Guinée, au large de la côte équatoriale occidentale de l'Afrique centrale. Le pays se compose de deux archipels autour des deux îles principales: São Tomé et Príncipe, situés à environ 140 kilomètres (87 mi) l'un de l'autre et à environ 250 et 225 kilomètres (155 et 140 mi), respectivement, au large de la côte nord-ouest du Gabon.
Cuisine de_Tegucigalpa/Cuisine de Tegucigalpa :
La cuisine de Tegucigalpa fait référence à la cuisine et aux restaurants de la ville de Tegucigalpa, située au Honduras. Le riz, les haricots et les tortillas sont un aliment de base du régime alimentaire hondurien, et certains diront qu'il y a peu de contraste entre un vendeur de rue ou un restaurant haut de gamme. La ville, comme dans la plupart des autres endroits du Honduras, propose une grande variété de cuisines non seulement du Honduras, mais aussi d'Asie, d'Inde, du Moyen-Orient et d'autres pays. Il propose des variétés de plats allant de la cuisine de rue à la cuisine gastronomique dans des restaurants cinq étoiles à l'ambiance aux chandelles. Cependant, selon Frommer's, "la scène culinaire de Tegucigalpa est considérablement plus variée que celle du reste du pays, mais n'a pas la qualité et la profondeur des autres villes d'Amérique latine".
Cuisine de_l'Uttar_Pradesh/Cuisine de l'Uttar Pradesh :
La cuisine de l'Uttar Pradesh est originaire de l'état de l'Uttar Pradesh (UP) situé dans le nord de l'Inde. L'Uttar Pradesh est célèbre pour sa beauté. La cuisine d'UP propose une grande variété de plats. La cuisine se compose de plats végétariens et non végétariens de différentes variétés. Étant un grand État, la cuisine d'UP partage de nombreux plats et recettes avec les États voisins de Delhi, Uttarakhand et Haryana. Outre la cuisine indigène, Mughlai, Awadhi et Bhojpuri sont des sous-types célèbres de cuisine de l'État.
Cuisine de l'Uttarakhand/Cuisine de l'Uttarakhand :
Les cuisines de l'Uttarakhand sont simples et faites d'ingrédients cultivés localement. Les cuisines n'ont pas d'épices complexes. Les deux régions de l'Uttarakhand ont des cuisines différentes, les cuisines Garhwali et les cuisines Kumaoni. Certains plats populaires de la cuisine de l'Uttarakhand sont: Rabri (fait avec Jhongora (shyama ka chawal) & Chaas (lait de beurre) ajoutant des feuilles de radis. Khadi ou jhwāi (fait avec du caillé ou du lait de beurre) Arsa (fait avec du riz et du jaggery) Gulthiya (fait avec de l'atta normal et du desi Ghee pur) Garhwal ka Fannah Muspani (Urad moulu) Dhapadi (Soupe aux épinards) Gahat farci Chapatis Gahat (Kulath) Rasmi Badi (Kofta) Bhangjeera ki Chatni Chainsoo Kafuli Urad Ke Pakore (Wada) Aloo Ke Gutke
Cuisine de_Valladolid/Cuisine de Valladolid :
La gastronomie de la province de Valladolid comprend les repas, leur préparation et les habitudes culinaires de la province de Valladolid. Il est basé sur les aliments grillés et rôtis, en particulier la cuisine espagnole rôtie. Des vins de grande qualité agrémentent les repas.
Cuisine de_Veracruz/Cuisine de Veracruz :
La cuisine de Veracruz est la cuisine régionale centrée sur l'État mexicain qui s'étend sur la majeure partie de la côte du pays sur le golfe du Mexique. Sa cuisine se caractérise par trois influences principales, indigène, espagnole et afro-cubaine, en raison de son histoire, qui comprenait l'arrivée des Espagnols et celle des esclaves d'Afrique et des Caraïbes. Ces influences ont apporté de nombreux ingrédients à la cuisine, notamment la vanille indigène, le maïs et les fruits de mer, ainsi que le riz, les épices et les tubercules. Dans quelle mesure les trois se mélangent-ils en fonction de la zone de l'État, certaines zones favorisant davantage l'une ou l'autre. L'État s'est efforcé de promouvoir sa cuisine au Mexique et à l'étranger dans le cadre de son industrie touristique.
Cuisine du_Vermont/Cuisine du Vermont :
La cuisine du Vermont fait partie de la cuisine de la Nouvelle-Angleterre du nord-est des États-Unis.
Cuisine du_Wisconsin/Cuisine du Wisconsin :
La cuisine du Wisconsin est un type de cuisine du Midwest que l'on trouve dans tout l'État du Wisconsin aux États-Unis d'Amérique. Connu sous le nom de "America's Dairyland", le Wisconsin est célèbre pour son fromage et ses produits fromagers, tels que le fromage en grains, et les produits laitiers, tels que la crème anglaise surgelée. Parmi les autres aliments notables communs à la région, citons les bratwursts, la bière et les cocktails à l'ancienne, les hamburgers au beurre, les frites et les bouillies de poisson et le ragoût de booyah.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Elektron company""

Prince élégant/Prince élégant : Elegant Prince (15 mars 1974 - 2000) était un cheval de course pur-sang vendu pour un record mondial de...