Rechercher dans ce blog

samedi 6 août 2022

Corythaixoides leucogaster


Corynanthe brachythyrse/Corynanthe brachythyrse :
Corynanthe brachythyrsus, synonyme Pausinystalia brachythyrsum, était une espèce de plante de la famille des Rubiacées. Elle était endémique au Cameroun.
Corynanthe johimbe/Corynanthe johimbe :
Corynanthe johimbe, nom commun yohimbe, est une espèce végétale de la famille des Rubiacées originaire d'Afrique occidentale et centrale (Nigéria, Cabinda, Cameroun, Congo-Brazzaville, Gabon, Guinée équatoriale). Des extraits de yohimbe ont été utilisés en médecine traditionnelle en Afrique de l'Ouest comme aphrodisiaque et ont été commercialisés dans les pays développés comme compléments alimentaires.
Corynanthère/Corynanthère :
Corynanthera est un genre de la famille botanique Myrtaceae, décrit pour la première fois en tant que genre en 1979. Il ne contient qu'une seule espèce connue, Corynanthera flava, endémique de Shire of Irwin en Australie occidentale.
Corynanthine/Corynanthine :
La corynanthine, également connue sous le nom de rauhimbine, est un alcaloïde présent dans les genres de plantes Rauvolfia et Corynanthe (y compris Pausinystalia). C'est l'un des deux diastéréoisomères de la yohimbine, l'autre étant la rauwolscine. Il est également lié à l'ajmalicine. La corynanthine agit comme un antagoniste des récepteurs α1-adrénergiques et α2-adrénergiques avec une sélectivité d'environ 10 fois pour le premier site par rapport au second. Cela contraste avec la yohimbine et la rauwolscine qui ont une affinité environ 30 fois plus élevée pour le récepteur α2-adrénergique que pour le récepteur α1-adrénergique. En conséquence, la corynanthine n'est pas un stimulant (ou un aphrodisiaque d'ailleurs), mais un dépresseur, et joue probablement un rôle dans les propriétés antihypertensives des extraits de Rauvolfia. Comme la yohimbine et la rauwolscine, il a également été démontré que la corynanthine possède une certaine activité sur les récepteurs de la sérotonine.
Corynascelle/Corynascelle :
Corynascella est un genre de champignons de la famille des Chaetomiaceae.
Corynascus/Corynascus :
Corynascus est un genre de champignons de la famille des Chaetomiaceae.
Coryndon/Coryndon :
Coryndon est un nom de famille. Les personnes notables portant ce nom incluent: Robert Coryndon (1870–1925), administrateur colonial britannique en Afrique Coryndon Farm Coryndon Museum SS Robert Coryndon, un ferry britannique à deux vis pour passagers et marchandises Shirley Coryndon (1926–1976), paléontologue britannique
Ferme Coryndon/Ferme Coryndon :
Coryndon Farm est une colonie de la province centrale du Kenya.
Coryne/Coryne :
Coryne est un genre d'hydrozoaires appartenant à la famille des Corynidae.
Coryne eximia/Coryne eximia :
Coryne eximia est une espèce d'hydroïde athécate appartenant à la famille des Corynidae.
Coryne muscoides/Coryne muscoides :
Coryne muscoides est une espèce d'hydroïde athécate appartenant à la famille des Corynidae. C'est une espèce du nord-est de l'océan Atlantique et de la mer Méditerranée. Il s'agit d'un hydroïde de couleur rose à nombreuses branches, atteignant 15 cm de haut, avec des tiges et des branches annelées distinctives. Chaque branche se termine par un groupe de tentacules noueux. Il peut être trouvé dans des bassins rocheux profonds et attaché à de grandes algues.
Porine corynébactérienne_B/porine corynébactérienne B :
Les porines B et C sont des protéines formant des canaux de la paroi cellulaire de Corynebacterium. La porine B de Corynebacterium glutamicum (Brevibacterium flavum) permet l'échange de matière à travers la couche d'acide mycolique, qui est la barrière non polaire protectrice. La porine B a une structure centrale en hélice alpha composée de quatre hélices alpha entourant un intérieur non polaire. Il existe un pont disulfure entre les hélices 1 et 4 pour former un cycle stable lié par covalence. Le canal de PorB est oligomérique.
Corynebactériophage/Corynebactériophage :
Un corynebacteriophage (ou simplement corynephage) est un bactériophage contenant de l'ADN spécifique aux bactéries du genre Corynebacterium en tant qu'hôte. La souche du virus Corynebacterium diphtheriae Corynebacterium diphtheriae phage (alias Corynephage β ou simplement β-phage) introduit la toxigénicité dans les souches de Corynebacterium diphtheriae lorsqu'elle code toxine diphtérique, il a des sous-types beta c et beta vir.Selon la classification taxonomique proposée, les corynephages β et ω sont des membres non classés du genre Lambdavirus, famille des Siphoviridae.
Corynébactérie/Corynébactérie :
Corynebacterium () est un genre de bactéries Gram-positives et la plupart sont aérobies. Ce sont des bacilles (en forme de bâtonnet), et dans certaines phases de la vie, ils sont plus spécifiquement en forme de massue, ce qui a inspiré le nom du genre (corynéforme signifie "en forme de massue"). Ils sont largement distribués dans la nature dans le microbiote des animaux (y compris le microbiote humain) et sont pour la plupart inoffensifs, existant le plus souvent dans des relations commensales avec leurs hôtes. Certains sont utiles en milieu industriel comme C. glutamicum. D'autres peuvent provoquer des maladies humaines, notamment la diphtérie, qui est causée par C. diphtheriae. Comme pour diverses espèces d'un microbiote (y compris leurs parents dans les genres Arcanobacterium et Trueperella), ils ne sont généralement pas pathogènes, mais peuvent parfois capitaliser de manière opportuniste sur un accès atypique aux tissus (via des blessures) ou des défenses affaiblies de l'hôte.
Corynebacterium alimapuense/Corynebacterium alimapuense :
Corynebacterium alimapuense est une espèce de bactérie du genre Corynebacterium qui a été décrite comme une nouvelle espèce en 2019. Il s'agit d'une bactérie Gram positive, non mobile, aérobie qui ne forme pas de spores. Sa souche type (VA37-3T = CCUG 69366T = NCIMB 15118T) a été isolée à partir de sédiments marins de la baie de Valparaíso, au Chili. Le projet de séquence du génome de la souche type est déposé dans la DNA Data Bank of Japan, European Nucleotide Archive et GenBank sous le numéro d'accès PTJO00000000.
Corynebacterium amycolatum/Corynebacterium amycolatum :
Corynebacterium amycolatum est un bacille Gram positif, non sporulé, aérobie ou anaérobie facultatif capable de fermentation avec de l'acide propionique comme principal produit final de son métabolisme du glucose. L'un de ses parents les plus connus est Corynebacterium diphtheriae, l'agent causal de la diphtérie. C. amycolatum est un composant commun de la flore naturelle trouvée sur la peau et les muqueuses humaines, et est donc un contaminant occasionnel dans les hémocultures humaines, mais peut rarement provoquer des infections telles que l'endocardite.
Corynebacterium bovis/Corynebacterium bovis :
Corynebacterium bovis est une bactérie pathogène qui provoque des mammites et des pyélonéphrites chez les bovins. C. bovis est un organisme Gram-positif anaérobie facultatif, caractérisé par des bâtonnets non encapsulés, non sporulés, immobiles, droits ou courbes d'une longueur de 1 à 8 µm et d'une largeur de 0,3 à 0,8 µm, qui forment des agrégats ramifiés en culture (ressemblant à "Caractères chinois"). Dans les infections mastitiques, C. bovis se transmet d'une vache à l'autre le plus souvent par une mauvaise technique de traite. Cependant, il s'agit généralement d'une infection bénigne entraînant un nombre élevé de cellules somatiques. La bactérie est sensible à la majorité des antibiotiques, tels que les pénicillines, l'ampicilline, les céphalosporines, les quinolones, le chloramphénicol, les tétracyclines, le céfuroxime et le triméthoprime.
Corynebacterium diphtheriae/Corynebacterium diphtheriae :
Corynebacterium diphtheriae est la bactérie pathogène responsable de la diphtérie. Il est également connu sous le nom de bacille de Klebs-Löffler, car il a été découvert en 1884 par les bactériologistes allemands Edwin Klebs (1834-1912) et Friedrich Löffler (1852-1915).
Corynebacterium efficace/Corynebacterium efficace :
Corynebacterium efficiens est une espèce de bactérie thermotolérante et productrice d'acide glutamique (à partir de la dextrine) du sol et des légumes. Sa souche type est YS-314T (= AJ 12310T = JCM 11189T = DSM 44549T).
Corynebacterium glutamicum/Corynebacterium glutamicum :
Corynebacterium glutamicum est une bactérie Gram positive en forme de bâtonnet qui est utilisée industriellement pour la production à grande échelle d'acides aminés. Bien qu'identifiés à l'origine dans un dépistage d'organismes sécrétant du L-glutamate, des mutants de C. glutamicum ont également été identifiés qui produisent divers autres acides aminés. En raison de son importance industrielle, plusieurs clones de C. glutamicum ont été séquencés par des groupes industriels et universitaires. . De plus, de petites données d'ARN ont été obtenues par RNA-Seq chez C. glutamicum ATCC 13032. Le métabolisme de cette souche a été reconstruit et est disponible sous la forme d'un modèle métabolique à l'échelle du génome.
Corynebacterium jeikeium/Corynebacterium jeikeium :
Corynebacterium jeikeium est une espèce aérobie en forme de bâtonnet, catalase positive, d'Actinomycetota du genre Corynebacterium. C. jeikeium est pathogène, provoquant généralement une infection opportuniste observée le plus souvent chez les patients transplantés de moelle osseuse. C. jeikeium est généralement sensible à la vancomycine et à la tétracycline. La résistance aux antibiotiques macrolides est souvent rencontrée. Elle peut être acquise en milieu hospitalier. Son génome a été séquencé.
Corynebacterium macginleyi/Corynebacterium macginleyi :
Corynebacterium macginleyi est une espèce de bactérie de souche type JCL-2 (CIP 104099). Il est considéré comme pathogène.
Corynebacterium matruchotii/Corynebacterium matruchotii :
Corynebacterium matruchotii est une espèce de bactérie du genre Corynebacterium. Les corynébactéries sont présentes dans la flore normale du corps humain. Corynebacterium matruchotii sont des bacilles à Gram positif avec de longs filaments et des extrémités terminales courtes et épaisses. C. matruchotii est une bactérie importante dans la cavité buccale et comprend le filament central des «formations d'épis de maïs» (formations dans lesquelles les bactéries Streptococcus sanguinis se lient à et entourent C. matruchotii pour créer une apparence d'épi de maïs). C. matruchotii peut être isolé de la plaque dentaire, bien qu'il ne soit pas connu pour être associé à l'étiologie des maladies dentaires.
Corynebacterium minutissimum/Corynebacterium minutissimum :
Corynebacterium minutissimum est une espèce de Corynebacterium associée à l'érythrasma, un type d'éruption cutanée. Il peut être distingué des éruptions cutanées d'apparence similaire en exposant la zone à la lumière d'une lampe de Wood ; C. minutissimum produit des porphyrines qui émettent une fluorescence rouge corail.
Corynebacterium otitidis/Corynebacterium otitidis :
Corynebacterium otitidis est une bactérie Gram-positive corynéforme isolée pour la première fois chez des patients atteints d'otite moyenne.
Corynebacterium pseudotuberculosis/Corynebacterium pseudotuberculosis :
Corynebacterium pseudotuberculosis est une bactérie Gram-positive connue dans le monde pour infecter les ruminants, les chevaux et rarement les humains. Cette bactérie est un organisme anaérobie facultatif catalase positif et capable de bêta-hémolyse. Chez les petits ruminants, C. pseudotuberculosis provoque une maladie appelée lymphadénite caséeuse caractérisée par la formation d'abcès pyogranulomateux. En général, cette bactérie provoque des lésions de la peau, des ganglions lymphatiques et des organes internes. Une maladie connue sous le nom de lymphagénite ulcéreuse peut également résulter d'une infection par C. pseudotuberculosis dans les membres distaux des chevaux. Cette bactérie utilise les facteurs de virulence phospholipase D et l'acide mycolique pour endommager les parois cellulaires eucaryotes et résister à la dégradation lysosomale phagocytaire, respectivement. L'infection par cette bactérie est souvent confirmée par la culture bactérienne de l'exsudat purulent. Une fois le diagnostic posé, le traitement de l'infection peut commencer, mais il est difficile en raison de la nature de l'organisme et des lésions qu'il forme. Plus précisément, C. pseudotuberculosis est intrinsèquement résistant à la streptomycine, avec une résistance variable à la pénicilline et à la néomycine selon la souche. Il a été démontré qu'il est sensible à l'ampicilline, à la gentamicine, à la tétracycline, à la lincomycine et au chloramphénicol. Des vaccins ont également été produits pour développer une immunité acquise contre cette infection.
Corynebacterium renale/Corynebacterium renale :
Corynebacterium renale est une bactérie pathogène qui provoque la cystite et la pyélonéphrite chez les bovins.C. renale est un organisme Gram-positif anaérobie facultatif, caractérisé par des bâtonnets non encapsulés, non sporulés, immobiles, droits ou courbes d'une longueur de 1 à 8 µm et d'une largeur de 0,3 à 0,8 µm, qui forment en culture des agrégations ramifiées (ressemblant à des « caractères chinois »). "). La bactérie est sensible à la majorité des antibiotiques, tels que les pénicillines, l'ampicilline, les céphalosporines, les quinolones, le chloramphénicol, les tétracyclines, le céfuroxime et le triméthoprime. En raison de similitudes dans les procédures de test de diagnostic, la cystidite à Corynebacterium peut être diagnostiquée à tort comme Corynebacterium renale chez les bovins de boucherie.
Corynebacterium striatum/Corynebacterium striatum :
Corynebacterium striatum est une bactérie appartenant au genre Corynebacterium. Il est classé comme non diphtérique. La bactérie est un procaryote gram-positif qui adopte une morphologie « en forme de massue », plus formellement connue sous le nom de structure de corynébactéries. Il est non lipophile et subit une respiration aérobie et est également un anaérobie facultatif. Il est un fermenteur de glucose et de saccharose catalase négatif et oxydase positif. Il a récemment été reconnu comme pathogène émergent bien que le genre Corynebacterium ne soit généralement pas considéré comme pathogène. Particulièrement dans le contexte de la maladie humaine, Corynebacterium striatum est généralement considéré comme un pathogène opportuniste, en particulier dans un contexte nosocomial. Il a été enregistré pour infecter la peau, les voies respiratoires supérieures et inférieures et même se disséminer, entraînant une septicémie. Un intérêt récent a été suscité pour le micro-organisme car il est connu pour être résistant et gagner des résistances à de nombreux antibiotiques.
Corynebacterium ulcerans/Corynebacterium ulcerans :
Corynebacterium ulcerans est une bactérie en forme de bâtonnet, aérobie et à Gram positif. La plupart des espèces de Corynebacterium sont inoffensives, mais certaines provoquent des maladies graves chez l'homme, en particulier chez les humains immunodéprimés. C. ulcerans est connu pour provoquer la diphtérie et des infections de type diphtérique chez les patients. Auparavant considérés comme de simples contaminants récupérés sur des patients atteints de diphtérie, les « corynéformes » ou « diphtéroïdes » sont désormais considérés comme la cause de ces infections.
Corynebacterium urealyticum/Corynebacterium urealyticum :
Corynebacterium urealyticum est une espèce bactérienne du genre Corynebacterium. On ne le trouve pas couramment chez les personnes en bonne santé. C'est cependant un isolat important lorsqu'il est trouvé en conjonction avec une infection des voies urinaires. Contrairement aux bactéries productrices d'acide comme Escherichia coli, C. urealyticum, comme son nom l'indique, sécrète l'enzyme uréase qui peut être suffisamment puissante pour rendre l'urine alcaline. Cela peut entraîner la formation de calculs de struvite ou de calculs rénaux. Les facteurs de risque associés à cette bactérie comprennent l'immunosuppression, les troubles génito-urinaires sous-jacents et l'antibiothérapie. Il existe d'autres corynébactéries productrices d'uréase qui sont associées aux infections des voies urinaires, mais C. urealyticum est la plus courante.
Corynebacterium uropygiale/Corynebacterium uropygiale :
Corynebacterium uropygiale est une bactérie décrite en 2016 suite à des investigations approfondies utilisant une approche polyphasique comprenant la spectrométrie de masse MALDI-TOF, la phylogénie des gènes ARNr 16S et rpoB et l'empreinte ADN. À ce jour, il a été considéré comme endémique aux sécrétions des glandes lissantes des dindes saines (Meleagris gallopavo). Il fait partie du genre Corynebacterium et appartient au phylum Actinomycetota. Bien qu'un grand nombre de bactéries, y compris les corynébactéries, aient été signalées dans le cadre du microbiome normal des oiseaux, C. uropygiale est le seul membre du genre qui a été récupéré dans les sécrétions des glandes preen des oiseaux. C'est l'une des trois espèces bactériennes à coloniser les sécrétions de la glande liniâtre des oiseaux.
Corynebacterium xerosis/Corynebacterium xerosis :
Corynebacterium xerosis est une espèce de bactérie du genre Corynebacterium.
Corynéliales/Corynéliales :
Les Coryneliales sont un ordre de champignons ascomycètes appartenant à la classe des Eurotiomycètes et à la sous-division Pezizomycotina. Les espèces de cet ordre se trouvent presque exclusivement sous les tropiques, principalement en tant qu'agent pathogène sur le gymnosperme Podocarpus , bien qu'il ait été trouvé sur d'autres plantes comme le hêtre de l'hémisphère sud Nothofagus et Drimys . L'ordre a été circonscrit par Fred Jay Seaver et Carlos E. Chardón en 1924.
Coryneliella/Coryneliella :
Coryneliella est un genre de champignons du phylum Ascomycota. La relation de ce taxon avec d'autres taxons au sein du phylum est inconnue ( incertae sedis ), et il n'a pas encore été placé avec certitude dans une classe, un ordre ou une famille. Il s'agit d'un genre monotypique, contenant la seule espèce Coryneliella consimilis.
Corynellus/Corynellus :
Corynellus est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Corynellus aureus Linsley, 1961 Corynellus cinnabarinus Chemsak & Linsley, 1979 Corynellus lampyrimorphus Swift, 2008 Corynellus mimulus Bates, 1885 Corynellus ochraceus Bates, 1885
Corynellus aureus/Corynellus aureus :
Corynellus aureus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Linsley en 1961.
Corynellus cinnabarinus/Corynellus cinnabarinus :
Corynellus cinnabarinus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Chemsak et Linsley en 1979.
Corynellus lampyrimorphus/Corynellus lampyrimorphus :
Corynellus lampyrimorphus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Swift en 2008.
Corynellus mimulus/Corynellus mimulus :
Corynellus mimulus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1885.
Corynellus ochraceus/Corynellus ochraceus :
Corynellus ochraceus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1885.
Corynéopse/Corynéopse :
Coryneopsis est un genre de champignon. Index Fungorum le considère comme un synonyme de Seimatosporium.
Coryneopsis rubi/Coryneopsis rubi :
Coryneopsis rubi est un phytopathogène.
Corynéphore/Corynéphore :
Corynephorus est un genre de plantes européennes, nord-africaines et du Moyen-Orient de la famille des graminées.
Corynephorus canescens/Corynephorus canescens :
Corynephorus canescens, nom commun herbe à poils gris ou herbe à barbe grise, est une espèce de plantes de la famille des graminées, originaire d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, mais largement naturalisée en Amérique du Nord. Au Royaume-Uni, c'est rare. Il peut être trouvé sur des sites tels que Wangford Warren et Carr, un site d'intérêt scientifique particulier dans la région de Breckland du Suffolk.
Corynespora/Corynespora :
Corynespora est un genre de champignon. Il fait partie des Ascomycota mitosporiques, un groupe hétérogène de champignons ascomycotiques dont la caractéristique commune est l'absence d'état sexuel. Les espèces du genre induisent la tache foliaire de Corynespora dans les cœurs saignants (Clerodendrum thomsoniae).
Corynespora cassiicola/Corynespora cassiicola :
Corynespora cassiicola est une espèce de champignon bien connue comme pathogène des plantes. C'est un champignon à sac de la famille des Corynesporascaceae. C'est l'espèce type du genre Corynespora.
Corynesporascaceae/Corynesporascaceae :
Les Corynesporascaceae sont une famille de champignons avec un placement taxonomique incertain dans la classe des Dothideomycètes.
Corynesporina/Corynesporina :
Corynesporina est un genre de champignons de placement inconnu au sein d'Ascomycota.
Corynesporina elegans/Corynesporina elegans :
Corynesporina elegans est une espèce de champignons de placement inconnu au sein d'Ascomycota.
Corynethrix/Corynethrix :
Corynethrix est un genre monotypique d'araignées crabes du Pacifique Sud contenant la seule espèce, Corynethrix obscura. Il a été décrit pour la première fois par Ludwig Carl Christian Koch en 1876 sur la base d'un spécimen féminin. Ils ont été trouvés en Nouvelle-Galles du Sud et dans le Queensland. Un mâle n'a pas encore été identifié, et on sait très peu de choses sur la biologie et le comportement de cette espèce et de ses parents. La description originale manque de nombreux détails morphologiques utiles à l'identification, bien qu'elle soit similaire à d'autres membres de la sous-famille Bominae , y compris Boliscus et Bomis. Eugène Simon a décrit une deuxième espèce C. tuberculata en 1886, mais elle a ensuite été transformée en espèce type de Boliscus.
Corynétis/Corynétis :
Corynetis est un genre d'archaeopriapulid connu du biote de Chengjiang et un synonyme principal d' Anningvermis multispinosus .
Corynée/Corynée :
Coryneum est un genre de champignon.
Coryneum rhododendri/Coryneum rhododendri :
Coryneum rhododendri est un phytopathogène.
Corynexochida/Corynexochida :
Corynexochida est un ordre de trilobites qui a vécu du Cambrien inférieur au Dévonien supérieur. Comme beaucoup d'autres ordres de trilobites, Corynexochida contient de nombreuses espèces aux caractéristiques répandues. La région médiane du céphalon (la glabelle) est généralement allongée, les côtés s'étendant souvent vers l'avant (en forme de pilon). Certaines espèces ont des glabelles effacées, ce qui signifie qu'elles sont lisses et montrent peu de détails. Les sillons glabellaires (lorsqu'ils ne sont pas effacés) ont généralement une disposition évasée. Chez la plupart des espèces, la paire postérieure de chaque côté du céphalon devient des épines qui pointent brusquement vers l'arrière, et les extrémités épineuses des paires antérieures de segments thoraciques ont tendance à devenir de plus en plus dirigées vers l'avant vers le pygidium. Les yeux sont généralement grands. Les pygidies sont généralement grandes, rivalisant de taille avec le céphalon chez certaines espèces. Les extrémités des segments thoraciques de nombreuses espèces de Corynexochida ressemblent à des épines (bien que chez certaines espèces, elles affleurent les côtés et sont lisses). Le thorax peut avoir 2 à 12 segments (rarement plus), mais ils en ont plus généralement 7 à 8.
Corynexochidae/Corynexochidae :
Corynexochidae Angelin, 1854, est une famille éteinte de trilobites au sein de l'ordre Corynexochida Kobayashi, 1935. Selon Jell et Adrain (2002), il existe au moins 15 genres dans la famille Corynexochidae :
Corynexochine/Corynexochine :
Corynexochina est une subdivision mal comprise de l'ordre des trilobites Corynexochida.
Corynidae/Corynidae :
Les Corynidae sont une famille d'hydrozoaires de l'ordre des Anthomedusae.
Corynis/Corynis :
Corynis est un genre d'insectes appartenant à la famille des Cimbicidae.Les espèces de ce genre se trouvent en Europe et en Afrique du Nord.Espèce : Corynis obscura (Fabricius, 1775)
Corynite/Corynite :
Corynitis est un genre de papillon monotypique de la famille des Erebidae. Sa seule espèce, Corynitis penicillalis, se trouve à Rio de Janeiro, au Brésil. Le genre et l'espèce ont été décrits pour la première fois par Carl Geyer en 1832.
Corynne Charby / Corynne Charby :
Corynne Charby (née le 12 juillet 1960) est une actrice, chanteuse pop et mannequin française.
Corynocarpe/Corynocarpe :
Corynocarpus est le seul genre de plantes de la famille des Corynocarpaceae et comprend cinq espèces. Il est originaire de Nouvelle-Guinée, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, de Nouvelle-Calédonie et de Vanuatu.
Corynocarpus rupestris/Corynocarpus rupestris :
Corynocarpus rupestris, communément appelé Glenugie karaka, est un arbre de la forêt tropicale que l'on trouve dans l'est de l'Australie. C'est une plante rare avec une cote ROTAP de 2VC-t. Il existe deux sous-espèces; arborescens est un petit arbuste ou arbre sans poils atteignant 13 mètres (45 pieds) de haut avec un diamètre de tige jusqu'à 40 cm (16 pouces), et la sous-espèce rupestris ne pousse que jusqu'à 6 mètres (20 pieds), avec un diamètre de tige jusqu'à à 17 cm (7 po).
Corynocères/Corynocères :
Corynocera est un genre de moucherons européens non piqueurs de la sous-famille des Chironominae de la famille des vers de sang des Chironomidae.
Corynofrée/Corynofrée :
Corynofrea est un genre de longicornes de la sous-famille des Lamiinae. Corynofrea camerunica Breuning, 1950 Corynofrea mirabilis Aurivillius, 1910 Corynofrea nigritarsis Breuning, 1940 Corynofrea rubra (Jordanie, 1903)
Corynofrea camerunica/Corynofrea camerunica :
Corynofrea camerunica est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Breuning en 1950. Il est connu du Cameroun.
Corynofrea mirabilis/Corynofrea mirabilis :
Corynofrea mirabilis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Per Olof Christopher Aurivillius en 1910 et est connu de la République du Congo.
Corynofrea nigritarsis/Corynofrea nigritarsis :
Corynofrea nigritarsis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Breuning en 1940.
Corynofrea rubra/Corynofrea rubra :
Corynofrea rubra est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Karl Jordan en 1903. Il est connu du Cameroun, de la République du Congo et du Nigeria.
Corynoline/Corynoline :
La corynoline est un inhibiteur de l'acétylcholinestérase isolé de Corydalis incisa.
Corynomalus/Corynomalus :
Corynomalus est un genre de beaux coléoptères fongiques de la sous-famille des Lycoperdininae.
Corynomalus elegans/Corynomalus elegans :
Corynomalus elegans est une espèce de beaux coléoptères fongiques de la sous-famille des Lycoperdininae. On le trouve en Equateur.
Corynoneure/Corynoneure :
Corynoneura est un genre spécifique de moucherons non piqueurs de la sous-famille Orthocladiinae de la famille des vers de vase Chironomidae. Avec une distribution mondiale (absents de l'Antarctique), ces petits moucherons se trouvent à la fois dans les eaux douces courantes et stagnantes de divers régimes thermiques.
Corynoneurella/Corynoneurella :
Corynoneurella est un genre de moucherons européens non piqueurs de la sous-famille Orthocladiinae de la famille des vers de sang (Chironomidae).
Corynophora/Corynophora :
Corynophora est un genre de papillons de nuit de la famille des Crambidae.
Corynophora argentifascia/Corynophora argentifascia :
Corynophora argentifascia est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par George Hampson en 1919. On le trouve en Australie, où il a été signalé en Australie occidentale.
Corynophora lativittalis/Corynophora lativittalis :
Corynophora lativittalis est une espèce de papillon de nuit de la famille des Crambidae décrite par Francis Walker en 1863. Elle est connue de l'est de l'Australie.
Corynophora torrentellus/Corynophora torrentellus :
Corynophora torrentellus est un papillon de la famille des Crambidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1879. On le trouve en Australie, où il a été signalé dans le Queensland. L'envergure est d'environ 30 mm. Les ailes antérieures sont brun foncé avec des rayures longitudinales blanches.
Corynopoma riisei/Corynopoma riisei :
Corynopoma riisei, également connu sous le nom de characin à queue d'épée, est une espèce de characin trouvée en Colombie, à Trinité-et-Tobago et au Venezuela. Il est également élevé comme poisson d'aquarium. Cette espèce est le seul membre de son genre.
Corynoptères/Corynoptères :
Les corynoptères sont un genre de moucherons fongiques de la famille des Sciaridae.
Corynoptera elegans/Corynoptera elegans :
Corynoptera elegans est une espèce de moucherons fongiques du genre Corynoptera trouvé à La Plata, en Argentine.
Corynoptera flavosignata/Corynoptera flavosignata :
Corynoptera flavosignata est une espèce de moucheron fongique trouvée dans les îles britanniques.
Corynoptera forcipata/Corynoptera forcipata :
Corynoptera forcipata est une espèce de mouche de la famille des Sciaridae. On le trouve dans le domaine paléarctique.
Corynoptera uncata/Corynoptera uncata :
Corynoptera uncata est une espèce de moucheron fongique trouvée dans les îles britanniques.
Corynopuntie/Corynopuntie :
Corynopuntia , également connu sous le nom de club chollas (ou "perritos" au Mexique), est un genre de la famille des Cactaceae , créé par Knuth en 1935. Des études phylogénétiques moléculaires suggèrent qu'il devrait être inclus dans Grusonia , un point de vue accepté par Plants of the World En ligne à partir de juin 2021.
Corynorhinus/Corynorhinus :
Le genre Corynorhinus comprend les chauves-souris à grandes oreilles ou les chauves-souris américaines à longues oreilles. Seules trois espèces sont présentes dans le genre, toutes présentes en Amérique du Nord. Les membres de ce groupe appartenaient auparavant au genre Plecotus, les chauves-souris à longues oreilles, et étaient également appelées chauves-souris à nez bossu. Les populations de ces espèces sont généralement rares et en déclin. Deux sous-espèces, la chauve-souris à grandes oreilles de Virginie ( C. t. Virginianus ) et la chauve-souris à grandes oreilles d'Ozark ( C. t. Ingens ) sont en voie de disparition au niveau fédéral.
Corynosome/Corynosome :
Corynosoma est un genre de vers parasites appartenant à la famille des Polymorphidae. Le genre a une distribution presque cosmopolite. Espèce : Corynosoma alaskensis Golvan, 1959 Corynosoma australe Johnston, 1937 Corynosoma beaglense Laskowski, Jezewski & Zdzitowiecki, 2008
Corynosoma australe/Corynosoma australe :
Corynosoma autrale est une espèce d'acanthocéphale (également connu sous le nom de vers à tête épineuse ou vers à tête épineuse). Cette espèce infecte généralement les pinnipèdes; les mammifères marins semi-aquatiques à pattes palmées plus communément appelés phoques et otaries. Les infections à pinnipèdes ne sont pas exclusives, récemment C. australe a été découvert chez les manchots de Magellan (Spheniscus magellanicus).
Corynothèque/Corynothèque :
Corynotheca est un genre d'herbes de la famille des Asphodelaceae, sous-famille des Hemerocallidoideae, décrit pour la première fois comme un genre en 1878. Le genre entier est endémique à l'Australie. EspèceCorynotheca asperata RJFHend - Australie occidentale, Territoire du Nord Corynotheca flexuosissima RJFHend. - Australie occidentale Corynotheca lateriflora (R.Br.) F.Muell. ex Benth. - Territoire du Nord Corynotheca licrota RJFHend. - Territoire du Nord, Queensland, Nouvelle-Galles du Sud, Victoria, Australie-Méridionale Corynotheca micrantha (Lindl.) Druce - Territoire du Nord, Queensland, Australie-Occidentale, Australie-Méridionale Corynotheca pungens RJFHend. - Australie occidentale
Corynothrix/Corynothrix :
Corynothrix est un genre de collemboles élancés de la famille des Entomobryidae. Il existe au moins une espèce décrite chez Corynothrix, C. borealis.
Corynura/Corynura :
Corynura est un genre d'abeilles appartenant à la famille des Halictidae.Les espèces de ce genre se trouvent en Amérique du Sud.Espèce : Corynura ampliata (Alfken, 1913) Corynura analis (Herbst, 1924) Corynura apicata (Sichel, 1867) Corynura atrovirens (Herbst , 1924) Corynura aureoviridis Corynura bruchiana (Schrottky, 1908) Corynura callicladura (Cockerell, 1918) Corynura chilensis (Spinola, 1851) Corynura chiloeensis (Cockerell, 1918) Corynura chloris (Spinola, 1851) Corynura chloromelas (Alfken, 1913) Corynura corinogaster ( Spinola, 1851) Corynura cristata (Smith, 1853) Corynura herbsti (Alfken, 1913) Corynura heterochlora Alfken, 1926 Corynura lepida Alfken, 1926 Corynura melanoclada (Cockerell, 1918) Corynura moscosensis Corynura patagonica (Cockerell, 1919) Corynura prothysteres (Vachal, 1904 ) Corynura rubella (Haliday, 1836) Corynura spadicidiventris Alfken, 1916
Coryogalops/Coryogalops :
Coryogalops est un genre de gobies originaire du sud-est de l'océan Atlantique et de l'ouest de l'océan Indien le long des côtes d'Afrique et d'Asie, de l'Afrique du Sud au Pakistan.
Coryogalops ocheticus/Coryogalops ocheticus :
Coryogalops ocheticus est une espèce de poisson à nageoires rayonnées de la famille des Gobiidae de la mer Rouge, y compris le golfe de Suez d'où il a traversé le canal de Suez et a été trouvé à Port-Saïd, en Égypte, dans le cadre de la migration lessepsienne. On le trouve dans les eaux peu profondes, à proximité des crevasses et des trous, sur les bancs de sable et de vase, où il y a croissance d'algues, et dans les zones pierreuses. Il atteint une longueur totale de 6,2 centimètres (2,4 pouces). Dans les spécimens conservés, il est de couleur fauve pâle et est marqué de taches latérales et de marbrures sur les joues.
Coryphe/Coryphe :
Corypha (palmier gebang, palmier buri ou palmier talipot) est un genre de palmiers (famille des Arecaceae), originaire d'Inde, de Malaisie, d'Indonésie, des Philippines, de Nouvelle-Guinée et du nord-est de l'Australie (péninsule du Cap York, Queensland). Ce sont des palmiers éventails (sous-famille des Coryphoideae), et les feuilles ont un long pétiole se terminant par un éventail arrondi de nombreuses folioles. Tous sont de grands palmiers avec des feuilles allant de 2 à 5 mètres de long. Ils atteignent des hauteurs de 20 à 40 m et un diamètre de tronc allant jusqu'à 1 à 2,5 m. Toutes les espèces sont monocarpiques et meurent après la floraison. Le genre a une croissance relativement lente et peut prendre plusieurs années pour former un tronc. Les espèces comprennent:
Corypha lecomtei/Corypha lecomtei :
Corypha lecomtei est une espèce de plante de la famille des Arecaceae. Il ne se développe qu'en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam. Il est menacé par la perte de son habitat. Corypha lecomtei (nom commun Cay la buong) est l'une des espèces utilisées pour fabriquer des manuscrits sur feuilles de palmier.
Corypha microclada/Corypha microclada :
Corypha microclada est une espèce de plante à fleurs de la famille des Arecaceae. On ne le trouve qu'aux Philippines. Il est menacé par la perte d'habitat.
Corypha taliera/Corypha taliera :
Corypha taliera est une espèce de palmier originaire du Myanmar (Birmanie) et de la région du Bengale en Inde et au Bangladesh. Il a été découvert pour la première fois par le botaniste écossais William Roxburgh. Il a été répertorié éteint à l'état sauvage dans la liste rouge de l'UICN. L'espèce est connue localement sous le nom de Tali Palm ou Talipalm.
Corypha umbraculifera/Corypha umbraculifera :
Corypha umbraculifera, le palmier talipot, est une espèce de palmier originaire de l'est et du sud de l'Inde et du Sri Lanka. Il est également cultivé au Cambodge, au Myanmar, en Chine, en Thaïlande et dans les îles Andaman. C'est une plante à fleurs avec la plus grande inflorescence au monde. Il vit jusqu'à 60 ans avant de porter des fleurs et des fruits. Il meurt peu de temps après.
Corypha outan/Corypha outan :
Corypha utan, le palmier chou, palmier buri ou palmier gebang, est une espèce de palmier originaire d'Asie et d'Océanie.
Coryphène/Coryphène :
Coryphaena est un genre de poissons marins à nageoires rayonnées connus sous le nom de coryphènes. Ce genre est actuellement le seul genre connu de sa famille. Les espèces de ce genre ont des têtes comprimées et des nageoires dorsales uniques qui parcourent toute la longueur du corps des poissons. Les coryphènes font partie des espèces à la croissance la plus rapide dans l'océan, elles servent donc de principale source de nourriture pour de nombreux prédateurs pélagiques. La coryphène peut atteindre jusqu'à environ 40 kilogrammes (88 lb). Les coryphènes n'ont aucun lien avec les dauphins (qui sont des mammifères) et, dans le commerce, leur viande est souvent étiquetée avec son nom hawaïen mahi-mahi pour réduire la confusion possible du public. L'origine du nom "dolphinfish" est récente, pour éviter toute confusion avec les dauphins, car le nom traditionnel du poisson était aussi dauphin. La raison pour laquelle le mammifère et le poisson étaient tous deux appelés dauphins est incertaine, mais les théories incluent que les dorades coryphènes communiquent en utilisant des sons aigus similaires à ceux d'un dauphin, parce qu'ils ont à peu près la taille d'un petit dauphin, ou en raison de dorado (en espagnol pour "doré" ) ayant été prétendument utilisé historiquement en espagnol pour les dauphins (normalement delfin) et les coryphènes. Le nom générique vient du grec κορυφή (koryphē, "couronne, haut") et -αινα (-aina, suffixe féminin).
Coryphaenoides/Coryphaenoides :
Coryphaenoides est un genre de rattails que l'on trouve dans tous les océans du monde. On les trouve dans les eaux profondes et C. yaquinae , enregistré à 7 012 m (23 005 pieds), est le seul membre de la famille connu de la zone hadale. Le nom générique signifie "semblable à Coryphaena".
Coryphaenoides brevibarbis/Coryphaenoides brevibarbis :
Coryphaenoides brevibarbis, également appelé le grenadier à barbe courte, est une espèce de poisson d'eau profonde de la famille des Macrouridae.
Coryphaenoides leptolepis/Coryphaenoides leptolepis :
Coryphaenoides leptolepis , le grenadier fantomatique , est une espèce de queue de rat trouvée dans le nord des océans Atlantique et Pacifique à des profondeurs de 610 à 4 000 mètres (2 000 à 13 120 pieds). Cette espèce atteint une longueur de 62 centimètres (24 po) TL.
Coryphaenoides rupestris/Coryphaenoides rupestris :
Coryphaenoides rupestris est une espèce de poisson marin à nageoires rayonnées de la famille des Macrouridae. Ses noms communs incluent le grenadier de roche, le grenadier de roche et la queue de rat à tête ronde. En France, il est connu sous le nom de grenadier de roche et en Espagne sous le nom de granadero de roca. C'est une grande espèce d'eau profonde et elle est pêchée commercialement dans le nord de l'océan Atlantique.
Coryphaenoides woodmasoni/Coryphaenoides woodmasoni :
Coryphaenoides woodmasoni est une espèce de poisson appartenant à la famille des Macrouridae et à l'ordre des Gadiformes. L'espèce a été décrite par Alfred William Alcock en 1873 et nommée en l'honneur de James Wood-Mason. Il n'y a pas de sous-espèces répertoriées dans le catalogue de la vie.
Coryphaenoides yaquinae/Coryphaenoides yaquinae :
Le grenadier abyssal rugueux (Coryphaenoides yaquinae) est une espèce de grenadier des profondeurs de la famille des Macrouridae. Décrit pour la première fois comme une espèce distincte en 1974, le grenadier abyssal rugueux a été historiquement confondu avec son congénère, Coryphaenoides armatus. Contrairement à C. armatus, qui a été enregistré dans les eaux des océans Atlantique, Pacifique, Indien et Austral, les observations de C. yaquinae ont été confinées exclusivement à l'océan Pacifique. C. yaquinae a tendance à habiter des profondeurs abyssopélagiques entre 3 400 et 5 800 mètres. Cependant, des observations de C. yaquinae ont été faites jusqu'à 7 000 mètres sous le niveau de la mer.
Coryphaenopsis/Coryphaenopsis :
Coryphaenopsis est un genre éteint de poissons préhistoriques à nageoires rayonnées qui vivait depuis le Turonien.
Coryphaeschna/Coryphaeschna :
Coryphaeschna est un genre de rappeurs pilotes de la famille des libellules Aeshnidae. Il y a environ 10 espèces décrites dans Coryphaeschna.
Coryphaeschna annexe/Coryphaeschna annexe :
Coryphaeschna annexa, le darner à face bleue, est une espèce de libellule de la famille des Aeshnidae. On le trouve dans la mer des Caraïbes, en Amérique centrale, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Le statut de conservation UICN de Coryphaeschna annexa est "LC", moins préoccupant, sans menace immédiate pour la survie de l'espèce. La population est stable. Le statut UICN a été revu en 2017.
Coryphaeschna ingens/Coryphaeschna ingens :
Coryphaeschna ingens, le darner royal, est une espèce de darner de la famille des libellules Aeshnidae. On le trouve dans la mer des Caraïbes et en Amérique du Nord. Le statut de conservation UICN de Coryphaeschna ingens est "LC", moins préoccupant, sans menace immédiate pour la survie de l'espèce. La population est stable. Le statut UICN a été revu en 2017.
Coryphaeschna viriditas/Coryphaeschna viriditas :
Coryphaeschna viriditas , le darner de mangrove , est une espèce de darner de la famille des Aeshnidae . On le trouve dans les Caraïbes, en Amérique centrale, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Le statut de conservation UICN de Coryphaeschna viriditas est "LC", moins préoccupant, sans menace immédiate pour la survie de l'espèce. La population est stable.
Coryphée/Coryphée :
Dans le drame attique, le coryphaeus, corypheus ou koryphaios (grec κορυφαῖος koryphaîos, de κορυφή koryphḗ́, le sommet de la tête) était le chef du chœur. Par conséquent, le terme (parfois sous une forme anglicisée "coryphe") est utilisé pour désigner le chef ou le dirigeant de toute entreprise ou mouvement. Le coryphée parlait pour tout le reste, toutes les fois que le chœur prenait part à l'action, en qualité de personnage du drame, au cours des actes. Le terme est parfois utilisé pour désigner le chef ou le principal d'une entreprise, d'une société, d'une secte, d'une opinion, etc. Ainsi, Eustathe d'Antioche est appelé le coryphée du premier concile de Nicée, et Cicéron appelle Zénon le coryphée des stoïciens. Paul le L'apôtre est souvent intitulé Coryphaeus dans l'iconographie chrétienne. En 1856, à l'Université d'Oxford, le bureau de Coryphaeus ou Praecentor a été fondé, dont le devoir était de diriger les performances musicales dirigées par le Choragus. Le bureau a cessé d'exister en 1899. Dans le premier cercle de Soljenitsyne, Staline est souvent appelé Coryphée, ce qui signifie qu'il parle au nom de tous en Union soviétique.
Coryphagrion grandis/Coryphagrion grandis :
Coryphagrion grandis est une espèce de demoiselle que l'on trouve dans les forêts côtières et sur les pentes inférieures des montagnes de l'Arc oriental au Kenya, en Tanzanie et au Mozambique. Son genre monotypique Coryphagrion est considéré comme le seul membre de la famille des Coryphagrionidae (parfois placé dans les Megapodagrionidae comme sous-famille des Coryphagrioninae). Il était autrefois placé dans la famille des Pseudostigmatidae, dont les autres membres sont tous néotropicaux, mais d'autres études ont montré que cette famille était paraphylétique.
Coryphantha/Coryphantha :
Coryphantha (du grec, "floraison sur le dessus"), ou cactus de la ruche, est un genre de cactus de petite à moyenne taille, globuleux ou colonnaire. Le genre est originaire des régions arides de l'Amérique centrale, du Mexique, de l'Arizona, du Nouveau-Mexique et de l'ouest du Texas et du nord jusqu'au sud-ouest, au centre et au sud-est du Montana. Avec ses deux sous-genres, 57 espèces et 20 sous-espèces, c'est l'un des plus grands genres de cactus.
Coryphantha alversonii/Coryphantha alversonii :
Coryphantha alversonii, communément appelé cactus sétaire, est une plante succulente à tige du genre Coryphantha de la famille des cactus (Cactaceae). Le cactus est endémique du sud de la Californie et ne se trouve que dans les chaînes de montagnes du sud du désert de Mojave.
Coryphantha echinus/Coryphantha echinus :
Coryphantha echinus est une espèce de cactus connue sous les noms communs de cactus oursin, de cactus hérisson Cory ou de cactus rhinocéros. C. echinus se trouve dans la partie sud et est du Trans-Pecos à Del Rio, Chihuahua, Coahuila et sporadiquement dans le nord-est du Trans-Pecos. La plante se produit normalement en groupements solitaires, mais pousse parfois en touffe. Il produit des fleurs jaunes de courte durée qui durent quelques heures entre avril et juillet. Après la floraison, il produit des fruits verts. Coryphantha echinus a été collecté pour la première fois par Charles Wright en 1849 et a ensuite été décrit comme Mammillaria echinus par George Engelmann.
Coryphantha macromeris/Coryphantha macromeris :
Coryphantha macromeris (ou le cactus de la ruche mamelon) est une espèce de cactus aux États-Unis et au Mexique. Dans le désert de Chihuhuan, il est commun et a une large gamme. Aux États-Unis, il se produit naturellement au Texas et au Nouveau-Mexique. Il préfère pousser à l'ombre sous d'autres plantes plus grandes, poussant en grappes ou en monticules irréguliers. À la fin de l'été, il fleurit avec des fleurs violettes ou roses puis porte des fruits verts.
Coryphantha pycnacantha/Coryphantha pycnacantha :
Coryphantha pycnacantha est une espèce de cactus endémique du centre du Mexique. Il est originaire des États de Hidalgo, Puebla, Tlaxcala et Veracruz. Il pousse sur des sols de lave profonde et est une espèce en voie de disparition de la Liste rouge de l'UICN.
Coryphantha ramillosa/Coryphantha ramillosa :
Coryphantha ramillosa est une espèce rare de cactus connue sous les noms communs de cactus cory et de whiskerbush. Il est originaire de la région frontalière entre le Texas aux États-Unis et Coahuila au Mexique. Parce qu'on croyait qu'elle était rare et menacée par un certain nombre de processus, elle a été inscrite sur la liste fédérale des espèces menacées des États-Unis en 1979. L'aire de répartition et l'abondance de cette plante ne sont pas bien connues, en particulier au Mexique, et il se peut qu'elle ne soit pas être aussi rare qu'on le pensait en 1979. Le cactus est présent dans au moins sept endroits au Texas, plusieurs étant dans les limites du parc national de Big Bend. L'une des estimations les plus récentes de l'abondance au Texas est de 5 000 à 10 000 individus dans deux comtés. La gamme d'habitats appropriés au Mexique couvre 2,5 fois la superficie des terres comme au Texas. De nombreuses usines sont situées dans des régions éloignées, ce qui contribue à les protéger des personnes. Une menace majeure pour l'espèce est la récolte par les amateurs et les marchands de cactus. Ce cactus est généralement de forme sphérique ou cylindrique et non ramifié. Il pousse jusqu'à environ 9,5 centimètres de long et est texturé avec des aréoles saillantes atteignant 2 centimètres de haut. Les aréoles portent des épines incurvées, la centrale épaisse, sombre et mesurant jusqu'à 4,3 centimètres de long. Les petites épines sont de couleur claire, souvent blanches. La fleur voyante se trouve au sommet du corps du cactus et mesure jusqu'à 6,5 centimètres de long. Ses tépales sont roses, éclaircissant au rose pâle ou blanc près du centre, et parfois avec des rayures médianes plus foncées. Le fruit arrondi est vert pâle à foncé, charnu et juteux et mesure 1 ou 2 centimètres de long. La plante fleurit en été, avec une période de floraison prolongée lorsque les précipitations sont plus élevées. Le cactus est présent dans un habitat de broussailles désertiques, généralement dans des zones sèches, rocheuses et à peine accessibles où peu d'autres plantes poussent. Le substrat est calcaire. La plante est propagée et étudiée au Desert Botanical Garden à Phoenix, en Arizona.
Coryphantha robustispina/Coryphantha robustispina :
Coryphantha robustispina, C. robustispina subsp. robustispina est appelé l'ananas Pima, est un cactus protégé par le gouvernement fédéral du désert de Sonora. On le trouve couramment dans le comté de Pima, en Arizona, bien qu'il se trouve également dans tout le Nouveau-Mexique et aussi loin à l'est que le Texas.
Coryphes/Coryphes :
Coryphas ou Koryphas ( grec ancien : Κορυφάς ), également connu sous le nom de Coryphantis ou Koryphantis ( Κορυφαντίς ), était l'une des colonies des Mytilénéens , sur la côte de l' ancienne Éolis , en face de Lesbos et au nord d' Atarneus . C'est évidemment le même lieu qui apparaît dans la Tabula Peutingeriana sous le nom de Corifanio, entre Adramyttium et Elateia — qui peut être un autre nom d'Héraclée. Strabon mentionne Coryphantis et Héraclée, et "après eux, Attea". Les huîtres de Coryphas sont mentionnées par Pline l'Ancien. Son site est situé près de Keremköy, en Turquie asiatique.
Coryphasie/Coryphasie :
Coryphasia est un genre d'araignées sauteuses décrit pour la première fois par Eugène Louis Simon en 1902.
Coryphe/Coryphe :
Dans la mythologie grecque , Coryphe ( grec ancien : Κορυφή ) était l'un des 3000 océanides , filles nymphe des eaux des Titans Oceanus et de sa sœur-épouse Téthys . Dans certaines versions du mythe, elle était la mère par Zeus de la quatrième Athéna qui était appelée Coria par les Arcadiens et vénérée comme l'inventrice des chars.
Coryphées/Coryphées :
Corypheae est une tribu de palmiers de la sous-famille des Coryphoideae. Dans les classifications précédentes, la tribu Corypheae comprenait quatre sous-tribus: Coryphinae, Livistoninae, Thrinacinae et Sabalinae, mais des études phylogénétiques récentes ont conduit au transfert des genres au sein de ces sous-tribus dans d'autres tribus (Chuniophoeniceae, Trachycarpeae, Cryosophileae et Sabaleae). La tribu Corypheae est désormais limitée au seul genre Corypha.
Coryphelle/Coryphelle :
Coryphella est un genre de limaces de mer, en particulier les nudibranches aéolides, les mollusques gastéropodes marins de la famille des Coryphellidae.
Coryphella abei/Coryphella abei :
Coryphella abei est une espèce de limace de mer, un nudibranche aéolide, un mollusque gastéropode marin de la famille des Coryphellidae.
Coryphella californica/Coryphella californica :
Coryphella californica est une espèce de limace de mer, un nudibranche aéolide, un mollusque gastéropode marin de la famille des Coryphellidae.
Coryphella pallida/Coryphella pallida :
Coryphella pallida est une espèce de limace de mer, un nudibranche aeolid, un mollusque hétérobranche marin de la famille des Coryphellidae
Coryphella verrucosa/Coryphella verrucosa :
Coryphella verrucosa, est une espèce de limace de mer, un nudibranche aeolid, un mollusque gastéropode marin de la famille des Coryphellidae. On le trouve de part et d'autre de la partie nord de l'océan Atlantique.
Coryphella verta/Coryphella verta :
Coryphella verta est une espèce de limace de mer, un nudibranche aéolide, un mollusque gastéropode marin de la famille des Coryphellidae.
Coryphellidae/Coryphellidae :
Les Coryphellidae sont une famille taxonomique de nudibranches aux couleurs vives.
Coryphellina/Coryphellina :
Coryphellina est un genre de limaces de mer, de nudibranches aéolides, de mollusques gastéropodes marins de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina albomarginata/Coryphellina albomarginata :
Coryphellina albomarginata est une espèce de limace de mer, un nudibranche aéolide, un mollusque gastéropode marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina arveloi/Coryphellina arveloi :
Coryphellina arveloi est une espèce de limace de mer, un nudibranche aeolid, un mollusque gastéropode marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina cerverai/Coryphellina cerverai :
Coryphellina cerverai est une espèce de limace de mer, un nudibranche aeolid, un mollusque gastéropode marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina delicata/Coryphellina delicata :
Coryphellina delicata est une espèce de limace de mer, un nudibranche aeolid, un mollusque gastéropode marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina exoptata/Coryphellina exoptata :
Coryphellina exoptata, qui peut être traduit par la flabellina tant désirée ou la flabellina souhaitable, est une espèce de limace de mer colorée, un nudibranche, un mollusque gastéropode marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina hamanni/Coryphellina hamanni :
Coryphellina hamanni est une espèce de limace de mer, un nudibranche aeolid, un mollusque gastéropode marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina marcusorum/Coryphellina marcusorum :
Coryphellina marcusorum, (nom commun espagnol : Eolidáceo de Marcus) est une espèce de limace de mer, un nudibranche aéolide, un mollusque gastéropode marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina poenicia/Coryphellina poenicia :
Coryphellina poenicia est une espèce de limace de mer, un nudibranche aeolid, un mollusque heterobranchia marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphellina rubrolineata/Coryphellina rubrolineata :
Coryphellina rubrolineata est une espèce de limace de mer, un nudibranche aeolid, un mollusque hétérobranche marin de la famille des Flabellinidae.
Coryphidium/Coryphidium :
Coryphidium est un genre éteint d'acritarches. C. elegans est du Trémadocien, l'âge inférieur de l'Ordovocien du Maroc.
Coryphista/Coryphista :
Coryphista est un genre de papillon monotypique de la famille des Geometridae érigé par George Duryea Hulst en 1896. Le genre peut être considéré comme un synonyme de Rheumaptera. Sa seule espèce, Coryphista meadii, la teigne géomètre de l'épine-vinette ou arpenteuse de l'épine-vinette, a été décrite pour la première fois par Alpheus Spring Packard en 1874. On la trouve aux États-Unis et dans le sud du Canada. L'envergure est de 30 à 36 mm. Il existe deux formes. La forme typique est brun foncé, tandis que la forme C. badiaria a des bandes antémédiales et subterminales brun orangé. Les ailes postérieures sont brun grisâtre pâle avec des lignes plus ou moins distinctes et une marge dentée/ondée. Les adultes volent d'avril à octobre. Il y a plusieurs générations par an. Les larves se nourrissent d'espèces de Berberis (barberries), un arbuste introduit dans la majeure partie de l'est de l'Amérique du Nord.
Coryphistes/Coryphistes :
Coryphistes est un genre de sauterelles à cornes courtes de la famille des Acrididae. Il existe au moins trois espèces décrites dans Coryphistes, trouvées en Australie.
Coryphistes ruricola/Coryphistes ruricola :
Coryphistes ruricola, la sauterelle imitant l'écorce, est une espèce de sauterelle à cornes courtes de la famille des Acrididae. On le trouve en Australie.
Coryphium/Coryphium :
Coryphium est un genre de coléoptères appartenant à la famille des Staphylinidae.Les espèces de ce genre se trouvent en Europe et en Amérique du Nord.Espèce : Coryphium angusticolle Stephens, 1834 Coryphium arizonense (Bernhauer, 1912)
Coryphocères/Coryphocères :
Coryphocera est un genre de coléoptères de la famille des Scarabaeidae. Les espèces se trouvent au Sénégal.
Coryphocera elegans/Coryphocera elegans :
Coryphocera elegans est une espèce de coléoptères de la famille des Scarabaeidae. On le trouve au Sénégal.
Coryphodema tristis/Coryphodema tristis :
Coryphodema tristis, la pyrale du coing, la chèvre triste ou la pyrale du tronc de la pomme, est un papillon nocturne de la famille des Cossidae. On le trouve au Botswana et en Afrique du Sud. L'envergure est d'environ 38 mm. Les larves pénètrent dans le tronc d'un large éventail de plantes, y compris des espèces des Combretaceae, Malvaceae, Myoporaceae, Rosaceae, Scorphulariaceae, Ulmaceae et Vitaceae. Certains hôtes importants comprennent Buddleja madagascariensis, Combretum, Malus et des espèces de coings. Il a également été trouvé en train de se nourrir d'Eucalyptus nitens.
Coryphodon/Coryphodon :
Coryphodon (du grec κορῦφὴ, "pointe", et ὀδοὺς, "dent", signifiant dent pointue, se référant au "développement des angles des crêtes en points [sur les molaires]") est un genre éteint de pantodontes du famille des Coryphodontidés. Coryphodon était un pantodonte, membre du premier groupe mondial de grands mammifères brouteurs. Il a migré à travers ce qui est maintenant le nord de l'Amérique du Nord, remplaçant Barylambda, un ancien pantodonte. Il est considéré comme l'ancêtre du genre Hypercoryphodon de la fin de l'Éocène mongol. Coryphodon est connu de nombreux spécimens en Amérique du Nord et beaucoup moins en Europe, en Mongolie et en Chine. C'est un coryphodontidé de taille petite à moyenne qui diffère des autres membres de la famille par ses caractéristiques dentaires.
Coryphodontidés/Coryphodontidés :
Les Coryphodontidae sont une famille éteinte de mammifères pantodontes connus du Paléocène supérieur à l'Éocène moyen de l'Eurasie et de l'Amérique du Nord. Le genre type Coryphodon est connu autour de la transition Paléocène-Éocène en Europe, dans l'ouest des États-Unis, dans le nord du Canada et dans l'est de l'Asie. Les genres restants sont connus exclusivement de l'Éocène moyen de l'Asie. Les coryphodontidés sont apparentés aux pantolambdids. Les coryphodons sont de grands pantodontes dérivés décrits pour la première fois au milieu du XIXe siècle, mais aucun stade intermédiaire menant à leurs molaires supérieures inhabituelles n'est connu. Les dernières espèces connues de Coryphodon ont des molaires bilophodontes similaires aux coryphodontidés ultérieurs et plus dérivés, et, très probablement, Coryphodon est le taxon frère primitif des genres restants et toute la lignée (ou les lignées) est issue de ce genre. Deux coryphodontidés considérablement plus gros que Coryphodon mais endémiques de Chine, Asiocoryphodon et Heterocoryphodon, ont une dentition bilophodonte plus avancée. Metacoryphodon est morphologiquement transitionnel entre Coryphodon et Eudinoceras. une seule localité, supposée appartenir à la même population, suggèrent que les coryphodontidés avaient une structure sociale polygyne dans laquelle mâles et femelles atteignaient la maturité sexuelle à des âges différents.
Coryphoïdes/Coryphoïdes :
Les Coryphoideae sont l'une des cinq sous-familles de la famille des palmiers Arecaceae. Il contient tous les genres à feuilles palmées, à l'exception de Mauritia, Mauritiella et Lepidocaryum, tous de la sous-famille Calamoideae, tribu Lepidocaryeae, sous-tribu Mauritiinae. Cependant, toutes les feuilles de palmier coryphoïde ont des plis foliaires indupliqués (en forme de V) (à l'exception de Guihaia), tandis que les palmiers calamoïdes ont des plis foliaires redoublés (en forme de V inversé). Les feuilles pennées sont présentes chez les Coryphoideae, à Phoenix, Arenga, Wallichia et bipennées chez Caryota.
Coryphomys/Coryphomys :
Coryphomys est un genre éteint de rats, connu à partir de sous-fossiles trouvés au Timor. Son nom est grec pour "souris au sommet de la tête" ou "souris au sommet". Les espèces comprennent Coryphomys buhleri ​​et Coryphomys musseri. Des recherches archéologiques sur le Timor oriental ont révélé les os de rats pesant jusqu'à 6 kilogrammes (13,2 livres) à l'âge adulte. Ils semblent s'être éteints il y a 1000 à 2000 ans, peut-être à cause du déboisement à grande échelle pour l'agriculture. En 2015, la découverte de fossiles de "sept nouvelles espèces de rats géants", dont le "plus gros rat de tous les temps" sur l'île du Timor oriental, a été annoncée. Le plus gros de ces rats a été décrit comme pesant "cinq kilos (11 livres), la taille d'un petit chien", et a été appelé le "rat géant" dans les reportages.
Coryphophylax/Coryphophylax :
Coryphophylax est un genre agamid endémique des îles Andaman et Nicobar et une sœur de l'Aphaniotis d'Asie du Sud-Est. Trouvés dans les forêts tropicales humides, ils sont communs dans les habitats appropriés et présentent des variations entre les îles et sont sexuellement dimorphes. Le genre est absent sur l'île de Great Nicobar, avec sa présence la plus méridionale sur l'île de Kondul. Le tsunami de décembre 2004 a peut-être affecté les répartitions insulaires dans les îles Nicobar de plusieurs espèces ainsi que leur flux génétique.
Coryphophylax brevicauda/Coryphophylax brevicauda :
Coryphophylax brevicauda, ​​le lézard forestier de l'île de la baie à queue courte, est un lézard agamid trouvé dans les îles Andaman et Nicobar.
Coryphophylax subcristatus/Coryphophylax subcristatus :
Coryphophylax subcristatus, le lézard de la forêt de l'île de la baie à crête courte, est un lézard agamid trouvé dans les îles Andaman et Nicobar. Il ne se produit pas au sud de 7° 11' 58,94" N (en août 2004).
Coryphopteris/Coryphopteris :
Coryphopteris est un genre de fougères de la famille des Thelypteridaceae, sous-famille des Thelypteridoideae, dans la classification Pteridophyte Phylogeny Group de 2016 (PPG I).
Coryphopteris simulata/Coryphopteris simulata :
Coryphopteris simulata, synonyme Thelypteris simulata, est une espèce de fougère originaire du nord-est des États-Unis. Elle est connue sous deux noms communs : fougère des marais et fougère du Massachusetts. Elle est souvent confondue avec la spleenwort argentée, la fougère de New York et la fougère des marais en raison de similitudes de forme et de taille.
Coryphopterus/Coryphopterus :
Coryphopterus est un genre de gobies que l'on trouve principalement dans l'ouest de l'océan Atlantique, bien que certaines espèces se trouvent dans les océans Indien et/ou Pacifique.
Coryphopterus glaucofraenum/Coryphopterus glaucofraenum :
Coryphopterus glaucofraenum, le gobie bridé, est une espèce de gobie originaire de l'océan Atlantique occidental et de la mer des Caraïbes, de la Caroline du Nord au Brésil. On peut le trouver sur les récifs à des profondeurs de 2 à 45 mètres (6,6 à 147,6 pieds) dans des zones de sable blanc. Cette espèce peut atteindre une longueur de 8 centimètres (3,1 po) TL. Il fait parfois son chemin dans le commerce des aquariums.
Coryphospingus/Coryphospingus :
Coryphospingus est un petit genre de tangaras ressemblant à des pinsons que l'on trouve en Amérique du Sud. Coryphospingus était autrefois classé dans la famille des Emberizidae avec les bruants et les moineaux américains.
Coryphothamne/Coryphothamne :
Coryphothamnus est un genre monotypique de plantes à fleurs de la famille des Rubiacées. Le genre ne contient qu'une seule espèce, à savoir. Coryphothamnus auyantepuiensis, endémique du sud du Venezuela.
Coryphothrips/Coryphothrips :
Coryphothrips est un genre de thrips de la famille des Phlaeothripidae.
Coryptilum/Coryptilum :
Coryptilum est un genre de papillons nocturnes appartenant à la famille des Tineidae. Il a été décrit par Philipp Christoph Zeller en 1839. Les espèces de ce genre sont des papillons diurnes de coloration brillante. On les trouve de l'Inde aux îles Salomon.
Corys TESS/Corys TESS :
Corys est un fabricant de simulateurs de formation et d'ingénierie pour les industries du transport ferroviaire, de l'énergie et des hydrocarbures. La société est basée à Grenoble, France, et a été fondée en 1997. Corys est l'acronyme de COmpagnie de Réalisation Industrielle de Simulateurs - Société de production de simulateurs industriels. Le capital de la société est détenu par Framatome, EDF Fournisseur d'électricité français et IFP Trainingh. Elle possède des filiales aux États-Unis (Corys Inc.), en Chine (HKD), en Inde (Corys India Simulation Systems Pvt Ltd) et à Chypre (CORYS Simulation Middle East). Les simulateurs de train British Rail Class 395 et British Rail Class 185 sont fournis par Corys TESS.
Coryse Borg / Coryse Borg :
Coryse Borg est une actrice, réalisatrice et écrivain maltaise, résidant à Żebbuġ, Malte. Elle est apparue dans une gamme de productions, tant au théâtre qu'au cinéma. Elle est apparue dans Gladiator, Helen of Troy et Revelation. Elle a également joué divers rôles dans des comédies et des productions théâtrales directes, notamment Shakespeare et des comédies musicales. En 2007, elle a joué dans la production du Festival des arts de Malte de A Midsummer Nights ' Dream , produite par le Conseil maltais de la culture et des arts. Elle a joué "Sharon" dans la série télévisée Dejjem Tiegħek Becky . Parmi les autres rôles maltais sur scène, citons : Sylvia in Life x 3, As You Like It, West Side Story et Jack and the Beanstalk. Elle a écrit pour un certain nombre d'autres productions, dont Malta George Cross, un film sur lequel Borg a travaillé avec l'aide des étudiants de l'école de San Andrea, a remporté le prix du meilleur scénario par le jury du festival du documentaire et de la fiction d'Hollywood en 2007.Ses crédits de réalisation incluent Glorious, l'histoire de Florence Foster Jenkins, une production MADC d'Audacity,
Coryssiphus/Coryssiphus :
Coryssiphus est un genre d'araignées de la famille des Liocranidae. Il a été décrit pour la première fois en 1903 par Simon. En 2016, il contient 3 espèces, toutes en Afrique du Sud.
Coryssocnemis/Coryssocnemis :
Coryssocnemis est un genre d'araignées de cave décrit pour la première fois par Eugène Louis Simon en 1893.
Coryssomère/Coryssomère :
Coryssomerus est un genre de coléoptères appartenant à la famille des Curculionidae.
Coryssovalva/Coryssovalva :
Coryssovalva est un genre de papillons nocturnes appartenant à la famille des Tortricidae.
Coryssovalva cosmocosta/Coryssovalva cosmocosta :
Coryssovalva cosmocosta est une espèce de papillon de nuit de la famille des Tortricidae. On le trouve en Colombie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Daily Post London newspaper""

Émeraude quotidienne/Émeraude quotidienne : The Daily Emerald est l'hebdomadaire indépendant dirigé par des étudiants et produit à ...