Rechercher dans ce blog

mercredi 3 août 2022

Contraction of the Republic of China


Timbre contraceptif/timbre contraceptif :
Un patch contraceptif, également appelé "le patch", est un patch transdermique appliqué sur la peau qui libère des hormones œstrogènes et progestatives synthétiques pour prévenir la grossesse. Ils se sont avérés aussi efficaces que la pilule contraceptive orale combinée avec une utilisation parfaite, et le patch peut être plus efficace dans une utilisation typique. Xulane et Twirla sont approuvés pour une utilisation aux États-Unis. Evra est approuvé pour une utilisation au Canada et commercialisé par Janssen Inc., et il est approuvé pour une utilisation au Royaume-Uni et en Europe et commercialisé par Janssen-Cilag. Les patchs sont conditionnés en boîtes de trois et ne sont disponibles que sur ordonnance.
Droits contraceptifs_en_Nouvelle_Zélande/Droits contraceptifs en Nouvelle-Zélande :
Les droits contraceptifs en Nouvelle-Zélande sont étendus. De nombreuses options s'offrent aux femmes en quête de contraception. Il existe également des options pour les hommes. Le financement public maintient le coût de la plupart des types de contraception bas dans la plupart des cas. Les options de planification familiale en Nouvelle-Zélande sont généralement conformes à la position des Nations Unies à l'égard des droits sexuels et reproductifs, bien que le pays ait été critiqué à certains égards.
Sécurité contraceptive/Sécurité contraceptive :
La sécurité contraceptive est la capacité d'un individu à choisir, obtenir et utiliser de manière fiable des contraceptifs de qualité pour la planification familiale et la prévention des maladies sexuellement transmissibles. Le terme se réfère principalement aux efforts entrepris dans les pays à revenu faible et intermédiaire pour assurer la disponibilité des contraceptifs en tant que partie intégrante des programmes de planification familiale. Même s'il y a une augmentation constante de l'utilisation des contraceptifs dans les pays à revenu faible, intermédiaire et élevé, l'utilisation réelle de la contraception varie selon les régions du monde. L'Organisation mondiale de la santé reconnaît l'importance de la contraception et décrit tous les choix concernant la planification familiale comme des droits humains. Des produits subventionnés, en particulier des préservatifs et des contraceptifs oraux, peuvent être fournis pour accroître l'accessibilité pour les personnes à faible revenu. Les mesures prises pour assurer la sécurité contraceptive peuvent inclure le renforcement des chaînes d'approvisionnement en contraceptifs, la formation de comités de sécurité contraceptive, l'assurance qualité des produits, la promotion d'environnements politiques favorables et l'examen des options de financement.
Éponge contraceptive/Éponge contraceptive :
L'éponge contraceptive combine des méthodes barrière et spermicide pour empêcher la conception. Trois marques sont commercialisées : Pharmatex, Protectaid et Today. Pharmatex est commercialisé en France et dans la province de Québec ; Protectaid dans le reste du Canada et en Europe ; et aujourd'hui aux États-Unis. Les éponges fonctionnent de deux manières. Tout d'abord, l'éponge est insérée dans le vagin, de sorte qu'elle puisse recouvrir le col de l'utérus et empêcher les spermatozoïdes de pénétrer dans l'utérus. Deuxièmement, l'éponge contient un spermicide. Les éponges sont insérées dans le vagin avant le rapport sexuel et doivent être placées sur le col de l'utérus pour être efficaces. Les éponges n'offrent aucune protection contre les infections sexuellement transmissibles. Les éponges peuvent fournir une contraception pour plusieurs rapports sexuels sur une période de 24 heures, mais ne peuvent pas être réutilisées au-delà de cette période ou une fois retirées.
Essais contraceptifs_in_Puerto_Rico/Essais contraceptifs à Porto Rico :
Le premier essai humain à grande échelle de la pilule contraceptive a été réalisé à Porto Rico dans les années 1950. Entre la conceptualisation et la légalisation du premier médicament contraceptif aux États-Unis en 1960, il y a eu de nombreux développements et essais de médicaments tests. Un de ces procès a eu lieu à Porto Rico dans les années 1950. Avant que le médicament ne soit approuvé comme sûr aux États-Unis continentaux, de nombreuses femmes portoricaines étaient utilisées comme sujets de test. Les essais ont été menés par Gregory Pincus et John Rock en 1955. Ces essais sont une composante majeure de l'histoire du développement des contraceptifs oraux féminins, survenant entre les premiers essais de petite envergure sur la côte est et la mise sur le marché du médicament. .
Utilisation de la contraception_au_Bangladesh/Utilisation de la contraception au Bangladesh :
L'utilisation de la contraception est importante pour ralentir la croissance démographique ainsi que pour réduire la mortalité néonatale, la mortalité maternelle et les issues périnatales indésirables. Au Bangladesh, on estime que 60 % des femmes mariées utilisent actuellement une méthode de contraception. La quantification des évolutions profondes concernant la prévalence de la contraception peut être obtenue en examinant le taux de prévalence contraceptive (TPC). Il prend en compte toutes les sources d'approvisionnement et toutes les méthodes contraceptives. En moins de quarante ans, le TPC est passé de 8 % en 1975 à 62 % en 2014. Cependant, la fécondité n'est pas uniquement dépendante de l'utilisation de la contraception, mais aussi de l'efficacité de l'utilisation et de l'adhésion de l'utilisatrice. Malgré la prévalence accrue des contraceptifs, les grossesses non planifiées restent une préoccupation majeure, les femmes mariées ayant 0,7 enfant de plus qu'elles désiraient.
Anneau vaginal contraceptif/Anneau vaginal contraceptif :
Un anneau vaginal contraceptif est un type d'insert hormonal placé dans le vagin à des fins de contraception. Les anneaux eux-mêmes utilisent une matrice polymère plastique qui est incrustée ou incorporée avec un médicament contraceptif. Ce médicament, souvent une ou deux hormones, est absorbé directement par la circulation sanguine à travers les cellules qui tapissent la paroi vaginale. Certains anneaux vaginaux contiennent à la fois un œstrogène et un progestatif (noms de marque NuvaRing et Annovera). D'autres anneaux vaginaux ne contiennent que de la progestérone (nom de marque Progering). Les anneaux vaginaux fonctionnent comme un système d'administration de médicaments à action prolongée pour diverses indications, notamment la prévention de la grossesse, l'amélioration de la dysménorrhée et de la ménorragie, la réduction des risques de cancers de l'ovaire et de l'endomètre et la réduction du risque de kystes dans les ovaires . Bien que les anneaux vaginaux n'offrent pas de protection contre les maladies sexuellement transmissibles, les anneaux sont en cours d'évaluation en tant que système d'administration possible de médicaments pour la prévention du VIH.
Contracheirurus/Contracheirurus :
Contracheirurus est un trilobite de l'ordre des Phacopida qui existait au Silurien inférieur de ce qui est aujourd'hui les Territoires du Nord-Ouest du Canada. Il a été décrit par Hatterton et Perry en 1984, et l'espèce type est Contracheirurus zuvegesi.
Contracône/Contracône :
Contraconus est un genre éteint d'escargots de mer, mollusques gastéropodes marins de la famille des Conidae.
Contraconus tryoni/Contraconus tryoni :
Contraconus tryoni est une espèce éteinte d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin, de la famille des Conidae, les escargots coniques et leurs alliés.
Contre-courant/contre-courant :
Contracorriente (Countercurrent en anglais) est le premier album solo de la chanteuse et actrice mexicaine Eiza González. Il est sorti le 24 novembre 2009 via EMI Televisa Music. L'album a été enregistré à Los Angeles, en Californie, au Texas et à Mexico en 2008 et au début de 2009.
Contrat/Contrat :
Un contrat est un accord juridiquement exécutoire qui crée, définit et régit les droits et obligations réciproques entre ses parties. Un contrat implique généralement le transfert de biens, de services, d'argent ou une promesse de transférer l'un de ceux-ci à une date ultérieure. En cas de rupture de contrat, la partie lésée peut demander des recours judiciaires tels que des dommages-intérêts ou la résolution. Le droit des contrats, le domaine du droit des obligations concerné par les contrats, est basé sur le principe que les accords doivent être honorés. Le droit des contrats, comme d'autres domaines du droit privé, varie selon les juridictions. Les différents systèmes de droit des contrats peuvent être largement répartis entre les juridictions de common law, les juridictions de droit civil et les juridictions de droit mixte qui combinent des éléments de common law et de droit civil. Les juridictions de common law exigent généralement que les contrats incluent une contrepartie pour être valides, tandis que les juridictions de droit civil et la plupart des juridictions mixtes exigent uniquement une entente entre les parties. Au sein de la catégorie globale des juridictions de droit civil, il existe plusieurs variétés distinctes de droit des contrats avec leurs propres critères distincts : la tradition allemande est caractérisée par la doctrine unique de l'abstraction, les systèmes basés sur le Code Napoléon sont caractérisés par leur distinction systématique entre différents types des contrats, et le droit romano-néerlandais est largement basé sur les écrits des juristes néerlandais de l'époque de la Renaissance et sur la jurisprudence appliquant les principes généraux du droit romain avant l'adoption du Code Napoléon par les Pays-Bas. La majorité de l'Afrique australe utilise un système de droit mixte dans lequel le droit privé, y compris le droit des contrats, est largement inspiré du droit romano-néerlandais tandis que le droit public est inspiré de la common law anglaise, tandis que plusieurs anciennes colonies britanniques qui étaient auparavant françaises appliquent un système en dont le droit privé est tiré de la tradition juridique française. Les Principes d'UNIDROIT relatifs aux contrats du commerce international, publiés en 2016, visent à fournir un cadre général harmonisé pour les contrats internationaux, indépendamment des divergences entre les législations nationales, ainsi qu'un énoncé de principes contractuels communs que les arbitres et les juges peuvent appliquer là où les législations nationales font défaut. Notamment, les Principes rejettent la doctrine de la considération, au motif que l'élimination de la doctrine "ne peut qu'apporter une plus grande certitude et réduire les litiges" dans le commerce international. Les principes rejettent également le principe d'abstraction intégré au droit allemand au motif que celui-ci et des doctrines similaires ne sont "pas facilement compatibles avec les perceptions et les pratiques commerciales modernes". Le droit des contrats peut être opposé au droit de la responsabilité délictuelle (également mentionné dans certains mais pas tous et juridictions mixtes comme le droit des délits), l'autre grand domaine du droit des obligations. Alors que le droit de la responsabilité délictuelle traite généralement des devoirs et obligations privés qui existent de plein droit et offrent des recours pour les fautes civiles commises entre des individus qui ne sont pas dans une relation juridique préexistante, le droit des contrats prévoit la création et l'exécution des devoirs et obligations créés par une relation antérieure. accord entre les parties. L'émergence des quasi-contrats, des quasi-délits et des quasi-délits rend la frontière entre la responsabilité délictuelle et le droit des contrats quelque peu incertaine. D'autres domaines du droit des obligations qui sont parfois traités comme distincts du droit des contrats et du droit de la responsabilité délictuelle comprennent le droit de l'enrichissement sans cause.
ContratExpress/ContratExpress :
Contract Express est un programme d'automatisation de documents conçu et développé par la branche Legal Solutions de Thomson Reuters, une multinationale canadienne des médias de masse et de l'information. Contract Express est disponible en tant qu'application autonome dans un cloud privé ou public. Les utilisateurs du produit sont généralement des cabinets d'avocats et des sociétés, tels que Clifford Chance et Microsoft.
Contrat (film_1985)/Contrat (film 1985) :
Contract (russe : Контракт) est une animation soviéto-russe de 1985 basée sur la courte histoire de science-fiction Company Store (1958) de Robert Silverberg et réalisée par Vladimir Tarasov. La chanson I Can't Give You Anything but Love, Baby est utilisée dans l'animation.
Contrat (film_2008)/Contrat (film 2008) :
Contract est un film dramatique d'action en hindi indien de 2008 écrit par Prashant Pandey et réalisé par Ram Gopal Varma. Le film est installé dans le contexte du terrorisme et de l'infiltration de RAW et du Bureau du renseignement. Mettant en vedette Adhvik Mahajan, Upendra Limaye, Prasad Purandare et Zakir Hussain dans des rôles clés, le film a reçu des critiques mitigées. Le film a été projeté en rétrospective au Festival international du film de Fribourg 2010.
Contrat (film_2012)/Contrat (film 2012) :
Contract est un film ghanéen de 2012 produit par Yvonne Okoro et réalisé par Shirley Frimpong-Manso, avec Hlomla Dandala, Joseph Benjamin et Yvonne Okoro. Il a reçu six nominations aux 9e Africa Movie Academy Awards, dont : meilleur réalisateur, réalisation de scénario, meilleur acteur dans un rôle principal et meilleure actrice dans un rôle principal.
Contrat (Catholic_canon_law)/Contrat (Catholic canon law) :
En droit canonique catholique , le droit canonique du contrat suit celui de la juridiction civile dans laquelle s'applique le droit canonique catholique (contractus latin ; contrat en ancien français ; contrat en français moderne ; contratto en italien ).
Contrat (homonymie)/Contrat (homonymie) :
Un contrat est un accord juridiquement contraignant entre au moins deux parties. Contrat peut également faire référence à :
Contrat A/Contrat A :
Dans le droit canadien des contrats, le contrat A est un concept appliqué par les tribunaux canadiens concernant le traitement juste et égal des soumissionnaires dans un processus d'appel d'offres. Essentiellement, ce concept officialise les précédents précédemment appliqués et renforce la protection accordée à ceux qui soumettent des offres dans le cadre du processus d'appel d'offres. Le concept a été introduit en 1981 par la Cour suprême du Canada, dans R. c. Ron Engineering and Construction (Eastern) Ltd. Le tribunal a conclu qu'un « devoir d'équité » était dû à tous les soumissionnaires par un propriétaire dans un processus d'appel d'offres. Un contrat A, un "contrat de processus", est formé entre le propriétaire (personne, entreprise ou organisation soumissionnaire du projet) et chaque soumissionnaire lorsqu'une "demande de proposition" est répondue sous la forme d'une offre conforme, parfois également appelée soumission de prix. Le propriétaire doit traiter équitablement et équitablement tous les enchérisseurs et ne doit faire preuve d'aucun favoritisme ou préjugé envers un ou plusieurs enchérisseurs. Essentiellement, ce concept se résume au droit d'un individu d'avoir des chances égales de réussir son offre d'emploi. Une violation du contrat A peut se produire si le propriétaire (ou un dirigeant ou représentant du propriétaire, voir responsabilité du fait d'autrui), fournit des informations, modifie les spécifications au cours du processus d'appel d'offres pour profiter injustement à un soumissionnaire particulier, entame des négociations fermées avec un soumissionnaire individuel dans un effort pour obtenir des conditions contractuelles plus avantageuses, etc. La situation la plus courante dans laquelle un propriétaire est accusé d'avoir enfreint le contrat A se produit lorsqu'un soumissionnaire est sélectionné qui n'est pas le plus bas soumissionnaire. Cela contrevient à la coutume et à la pratique établies, qui dicteraient normalement que l'offre la plus basse se voit attribuer le contrat suivant pour exécuter les travaux, le contrat B, mais n'est normalement pas une source de violation si elle est gérée correctement. Les poursuites réussies pour violation se produisent généralement si le plus bas soumissionnaire a été exclu sur la base d'une stipulation qui n'est pas clairement décrite dans les documents d'appel d'offres (comme la préférence pour les soumissionnaires locaux) ou lorsque la clause de privilège utilisée par le propriétaire pour exclure un principe de coutume et de pratique est jugé par les tribunaux comme trop vague pour avoir un sens.
Loi sur les contrats,_1872_ (Bangladesh)/Loi sur les contrats, 1872 (Bangladesh) :
La loi sur les contrats de 1872 est la principale loi sur les contrats au Bangladesh. Basé sur le droit des contrats anglais et le droit des contrats indien britannique, il a été promulgué au 19e siècle et réédicté par le Parlement du Bangladesh après l'indépendance du pays. Il comprend des chapitres sur l'offre et l'acceptation, les contrats annulables, les contrats conditionnels, l'exécution, la rupture de contrat, les relations contractuelles, la vente de biens, le cautionnement, l'agence et le partenariat. Il couvre également des sujets tels que la considération, la fausse déclaration et l'indemnisation.
Contrat B/Contrat B :
Le contrat B est un concept en droit canadien. Un contrat B est formé lorsqu'un propriétaire accepte formellement une offre ou, familièrement, une soumission de prix. Un seul Contrat B est formé entre le Propriétaire et l'adjudicataire. Lié au concept de contrat A, le contrat B est un espace réservé dans le concept, un marqueur à la fin d'un processus formalisé de traitement équitable des soumissionnaires et des propriétaires. À bien des égards, il s'agit davantage d'un détail académique dans le cadre du concept Contrat A - Contrat B, mais il peut également être considéré comme une étiquette pour le contrat de construction proprement dit.
Contract Bridge_for_Beginners/Contract Bridge for Beginners :
Contract Bridge For Beginners est un livre écrit par Charles Goren sur les règles et les stratégies de base du bridge contractuel. Publié pour la première fois par Simon & Schuster Inc. de New York en 1953 et par Eyre & Spottiswoode de Londres en 1959, chacun a été réimprimé de nombreuses fois. Le livre contient une introduction au système d'enchères alors relativement nouveau, condensé du livre historiquement significatif de Goren de 1947, Point Count Bidding in Contract Bridge. " ayant été remplacé par des méthodes plus modernes.
Acheteurs contractuels_League/Ligue des acheteurs contractuels :
La Contract Buyers League (CBL) était une organisation de base formée en 1968 par des résidents de North Lawndale, une communauté de Chicago, dans l'Illinois. Assisté de Jack Macnamara, un séminariste jésuite, et de douze étudiants universitaires blancs basés à la Presentation Roman Catholic Church, dirigés par Mgr. Jack Egan, la CBL a combattu la pratique immobilière discriminatoire connue sous le nom de « vente sous contrat ».
Clause contractuelle/Clause contractuelle :
L'article I, section 10, clause 1 de la Constitution des États-Unis, connue sous le nom de clause contractuelle, impose certaines interdictions aux États. Ces interdictions visent à protéger les individus contre l'intrusion des gouvernements des États et à empêcher les États d'empiéter sur les pouvoirs énumérés du gouvernement fédéral américain. Entre autres choses, cette clause interdit aux États d'émettre leur propre monnaie et d'adopter des lois déchargeant certaines personnes de leurs obligations contractuelles. Bien que la clause reconnaisse le droit des personnes à conclure des contrats, elle permet au gouvernement de créer des lois interdisant les contrats portant atteinte à l'ordre public, tels que les contrats pour le sexe ou pour le travail des enfants. De même, bien qu'il soit interdit de créer une monnaie d'État, il n'est pas interdit aux États de faire «des pièces d'or et d'argent une offre en paiement de dettes».
Contract Disputes_Act_of_1978/Contract Disputes Act of 1978 :
Le Contract Disputes Act de 1978 ("CDA", Pub.L. 95–563, 92 Stat. 2383), qui est entré en vigueur le 1er mars 1979, établit les procédures de traitement des "réclamations" relatives aux contrats du gouvernement fédéral des États-Unis. Il est codifié, tel que modifié, à 41 USC §§ 7101–7109. Les réclamations des entrepreneurs contre le gouvernement fédéral doivent être soumises par écrit à l'agent des contrats du gouvernement pour décision. Les réclamations du gouvernement fédéral à l'encontre d'un entrepreneur doivent faire l'objet d'une décision de l'agent de négociation des contrats. Hormis les réclamations du gouvernement fédéral alléguant une fraude en rapport avec une réclamation de l'entrepreneur, toutes les réclamations du gouvernement fédéral ou de l'entrepreneur doivent être soumises dans les six ans suivant l'accumulation de la réclamation. Les réclamations des entrepreneurs pour plus de 100 000 $ doivent être accompagné d'une attestation que (i) la réclamation est faite de bonne foi, (ii) les données à l'appui sont exactes et complètes au meilleur de la connaissance et de l'opinion de l'entrepreneur, (iii) le montant demandé représente l'ajustement du contrat pour lequel l'entrepreneur croit que le gouvernement fédéral est responsable, et (iv) le certificateur est autorisé à soumettre la certification au nom de l'entrepreneur. Il existe des procédures dans la loi pour remédier aux certifications qui n'imitent pas exactement le langage de certification requis. cette période. Pour les réclamations supérieures à 100 000 $, l'agent de négociation des contrats est tenu, dans les 60 jours, soit de rendre une décision, soit d'aviser l'entrepreneur lorsqu'une décision sera rendue. Toutes les décisions doivent être rendues dans un délai raisonnable, compte tenu de la nature de la réclamation, et, si elles ne le sont pas, l'entrepreneur peut soit demander à un tribunal d'ordonner à l'agent contractant de rendre une décision dans un délai spécifié, soit traiter le manquement de rendre une décision en tant que refus "réputé" pouvant faire l'objet d'un appel. Si l'entrepreneur n'est pas satisfait de la décision de l'agent de négociation des contrats concernant une réclamation, l'entrepreneur peut (i) faire appel de cette décision auprès du conseil d'appel de l'agence compétent dans les 90 jours suivant réception de la décision ou (ii) intenter une action en justice devant la Cour fédérale des réclamations des États-Unis dans les 12 mois. Les décisions qui n'ont pas fait l'objet d'un appel dans l'un de ces délais deviennent définitives et définitives. Il existe des procédures dans la loi autorisant l'utilisation de techniques alternatives de règlement des différends mutuellement acceptables pour le traitement des différends et ainsi que pour l'utilisation de procédures de litige simplifiées et accélérées pour les petites créances au niveau du commissions d'appel des contrats. La partie perdante peut faire appel d'une décision d'une commission d'appel des contrats ou de la Cour fédérale des réclamations des États-Unis auprès de la Cour d'appel du circuit fédéral. Un entrepreneur a droit à des intérêts sur le montant jugé dû sur son réclamation à compter de la date à laquelle l'agent de négociation des contrats a reçu la réclamation jusqu'à ce que la réclamation soit payée.
Contract Freighters,_Inc./Contract Freighters, Inc. :
Contract Freighters, Inc., qui exerce ses activités sous le nom de CFI, est un transporteur américain de fret par camion basé à Joplin, dans le Missouri. Depuis 2016, l'entreprise est une filiale de la société de logistique canadienne TFI International. CFI fournit un service de camionnettes sèches point à point, en chargement complet, en utilisant des chauffeurs uniques ainsi que des équipes de chauffeurs de deux personnes sur des itinéraires long-courriers, le plus souvent avec chaque remorque contenant les marchandises d'un seul client. CFI appartenait à Con-way, Inc. de 2007 à 2015 et était connue sous le nom de Con-way Truckload. Pendant une courte période entre 2015 et 2016, il appartenait à XPO Logistics et était connu sous le nom de XPO Logistics Truckload. Après son acquisition par TFI, elle-même alors connue sous le nom de TransForce, l'entreprise est revenue à ses activités d'avant 2007 en tant qu'entreprise autonome de chargement complet sous son nom d'origine, CFI. TFI est une société cotée en bourse opérant au Canada et aux États-Unis par l'intermédiaire de diverses filiales qui fonctionnent de manière indépendante. Des quatre secteurs d'activité de TFI, Truckload, qui comprend CFI, est le plus important et CFI est la plus grande entreprise de camions de TFI aux États-Unis.
Contrat JACK/Contrat JACK :
Contract JACK est un jeu vidéo de tir à la première personne de 2003 et la préquelle de No One Lives Forever 2: A Spy in HARM's Way. Il a été développé par Monolith Productions et édité par Sierra Entertainment, filiale de Vivendi Universal Games. JACK ("Just Another Contract Killer") se déroule dans le laps de temps entre les événements de l'original The Operative: No One Lives Forever et sa suite, No One Lives Forever 2.
Tueurs à contrat/Tueurs à contrat :
Contract Killers est un film d'action de 2008 sur une femme assassin qui fuit la loi. Le film a été réalisé par Justin B. Rhodes et met en vedette Frida Farrell, Nick Mancuso et Rhett Giles avec une apparition de Paul Cram.
Contract Law_of_the_People%27s_Republic_of_China/Droit des contrats de la République populaire de Chine :
La loi sur les contrats de la République populaire de Chine est une loi de la RPC qui est entrée en vigueur le 1er octobre 1999. C'est la principale source du droit des contrats en RPC. La version la plus récente combine de nombreuses parties du droit chinois des contrats qui faisaient auparavant partie d'autres lois de fond, et a conduit à une uniformité juridique accrue. La loi comprend des dispositions générales et spécifiques et contient également les règles juridiques relatives à la formation, à l'exécution et à la rupture des contrats. La loi autorise différents types de contrats qui peuvent être conclus. "Les principes de la liberté de contracter, de la bonne foi et de la promotion des transactions ont informé et guidé la formulation du droit des contrats et sont incorporés dans de nombreux ses principales dispositions. » L'objet principal de la loi est énoncé à l'article 1 : « La présente loi est promulguée dans le but de protéger les droits et intérêts légitimes des parties aux contrats, de maintenir l'ordre socio-économique et de promouvoir la modernisation socialiste. "L'article 2 donne la définition d'un contrat : "Aux fins de la présente loi, un contrat désigne un accord sur l'établissement, la modification ou la cessation d'une relation droit-obligation de caractère civil entre des personnes physiques, des personnes morales ou d'autres organisations en tant que sujets d'égalité Les accords sur l'établissement de relations personnelles telles que le mariage, l'adoption et la tutelle sont régis par les dispositions d'autres lois. pters et 428 articles.
Contract Net_Protocol/Protocole Contract Net :
Le Contract Net Protocol (CNP) est un protocole de partage de tâches dans les systèmes multi-agents, introduit en 1980 par Reid G. Smith. Il est utilisé pour répartir les tâches entre les agents autonomes. Il est proche des protocoles d'enchères scellées. Il s'appuie principalement sur le Sous-traitant : un responsable propose une tâche à plusieurs agents. Ces derniers font une proposition parmi laquelle le manager choisit de répartir la tâche. Cette tâche peut ensuite être divisée et sous-traitée.
Contrat Sejm/Contrat Sejm :
Contrat Sejm ( polonais : Sejm kontraktowy ) est un terme couramment appliqué au Sejm («parlement») élu lors des élections législatives polonaises de 1989 . Le contrat fait référence à un accord conclu par le Parti ouvrier uni polonais et le Solidarność («solidarité ") mouvement lors de l'accord de la table ronde polonaise. L'accord final a été signé le 5 avril 1989. En conséquence, le véritable pouvoir politique a été confié à une législature bicamérale nouvellement créée et à un président qui serait le chef de l'exécutif. Solidarność est devenu un parti politique légitime et légal. Peut-être que la décision la plus importante prise au cours des pourparlers a été de permettre la tenue d'élections partiellement libres en Pologne. Tous les sièges du nouveau Sénat de Pologne devaient être élus démocratiquement, tout comme 161 sièges (35 % du total) au Sejm. Les 65% restants des sièges étaient réservés au Parti communiste et à ses partis satellites. En outre, les 35 sièges élus via la liste nationale étaient réservés aux candidats du Parti à condition qu'ils obtiennent un certain quota de soutien. C'était pour s'assurer que les chefs les plus notables du Parti ont été élus. Le résultat de l'élection était en grande partie imprévisible. Après tout, la Pologne n'avait pas eu d'élections libres et équitables depuis 1928, il y avait donc peu de précédents à suivre. Il était clair que les communistes étaient impopulaires, mais il n'y avait pas de chiffres concrets quant à la baisse réelle de leur soutien. Le gouvernement communiste contrôlait toujours la plupart des grands médias et employait des célébrités du sport et de la télévision pour les candidats, ainsi que des personnalités locales et des hommes d'affaires prospères. Certains membres de l'opposition craignaient que de telles tactiques n'obtiennent suffisamment de voix de la part de la couche la moins éduquée de la population pour donner aux communistes la légitimité dont ils rêvaient. L'élection du 4 juin 1989 (et le second tour du 18 juin) a victoire écrasante de Solidarność : 99 % de tous les sièges au Sénat et de tous les sièges possibles au Sejm. Sur 100 sièges au Sénat, 99 ont été remportés par Solidarité et 1 par un candidat indépendant. Sur 35 sièges de la liste nationale, un seul a été remporté par le candidat du Parti ( Adam Zieliński ) et un par un candidat du parti satellite du Parti populaire uni , tandis que les autres ont été remportés par Solidarité lors de la deuxième manche. Au total, sur 161 sièges éligibles, Solidarité en a remporté 160. La participation a été étonnamment faible : seulement 62,7 % au premier tour et 25 % au second. Le résultat a été une grande surprise pour le Parti et Solidarité. Quelques jours seulement avant le 4 juin, le Comité central du parti discutait de la possible réaction du monde occidental si Solidarité ne remportait pas un seul siège. Dans le même temps, les dirigeants de Solidarité essayaient de préparer un ensemble de règles pour les députés sans parti dans un parlement dominé par les communistes, car on s'attendait à ce que Solidarité ne remporte pas plus de 20 sièges. Bien que les élections n'aient pas été entièrement démocratiques , ils ont ouvert la voie à la création du cabinet de Tadeusz Mazowiecki et à une transition pacifique vers la démocratie, confirmée après les élections législatives polonaises de 1991. La séance d'ouverture du Contract Sejm a eu lieu le 5 juillet 1989
Contract Work_Hours_and_Safety_Standards_Act/Loi sur les heures de travail contractuelles et les normes de sécurité :
Le Contract Work Hours and Safety Standards Act (CWHSSA) est une loi fédérale des États-Unis qui couvre les heures et les normes de sécurité dans les contrats de construction. La loi s'applique aux contrats de services fédéraux et aux contrats de construction fédéraux et fédéraux d'une valeur supérieure à 100 000 $, et exige que les entrepreneurs et les sous-traitants sur les contrats couverts rémunèrent les ouvriers et les mécaniciens employés dans l'exécution des contrats une fois et demie leur taux de rémunération de base pour toutes les heures travaillées au-delà de 40 dans une semaine de travail. Cette loi interdit également les conditions de travail insalubres, dangereuses ou dangereuses sur les projets de construction fédéraux et financés et aidés par le gouvernement fédéral.
Superficie contractuelle/Superficie contractuelle :
Superficie sous contrat — Superficie de base inscrite annuellement au Programme direct et anticyclique (DCP) autorisé par la loi agricole de 2002 (PL 107-171, Sec. 1101-1108) pour les produits couverts pendant les campagnes agricoles 2002 à 2007. Auparavant, la loi de 1996 la loi agricole (PL 104-127) autorisait des contrats de flexibilité de la production d'une durée de 7 ans, qui garantissaient des paiements directs fixes mais pas des paiements compensatoires contracycliques en matière de prix cibles. La nouvelle loi utilise le terme accord plutôt que contrat, mais les agriculteurs doivent signer un contrat de programme direct et anticyclique (formulaire CCC-509).
Tableau d'ajustement du contrat/Tableau d'ajustement du contrat :
Dans les marchés publics, un comité d'ajustement des contrats est un comité départemental au niveau du secrétariat du gouvernement américain qui traite les différends et les demandes de réparation extraordinaire en vertu de la loi publique 85-804 du 28 août 1958. En bref : la loi publique n° 85 -804, codifié à 50 USC § 1431-35 (Supp. IV 1998), accorde au président le pouvoir d'autoriser toute agence qui exerce des fonctions en rapport avec la défense nationale à conclure des contrats ou à amender ou modifier des contrats, et de verser des avances, sans égard aux autres dispositions légales applicables, chaque fois qu'une telle action faciliterait la défense nationale. 50 USC § 1431. L'historique législatif de la loi indique qu'elle peut également être utilisée comme base pour effectuer des paiements d'indemnités dans le cadre de certains contrats gouvernementaux, les soi-disant «pouvoirs résiduels». ECR Current Materials à 1005, 1021. L'historique législatif explique que "[l]a nécessité de clauses d'indemnisation découle dans la plupart des cas de l'avènement de l'énergie nucléaire et de l'utilisation de combustibles hautement volatils dans le programme de missiles. L'ampleur des risques liés aux contrats d'approvisionnement dans ces domaines a rendu l'assurance commerciale soit indisponible ou limité dans la couverture.
Mandataire contractuel / Mandataire contractuel :
Un avocat contractuel est un avocat qui travaille sur des affaires juridiques sur une base contractuelle. Ce travail est généralement de nature temporaire, souvent sans durée d'emploi garantie. Un avocat contractuel est un avocat engagé temporairement par le cabinet d'avocats pour un travail ou une période spécifique. Lorsque le travail ou la période est terminé, la relation est terminée.
Attribution du contrat/Attribution du contrat :
L'attribution du contrat est la méthode utilisée lors d'un appel d'offres afin d'évaluer les propositions (appels d'offres) participant et d'attribuer le contrat correspondant. Habituellement, à ce stade, l'éligibilité des propositions a été conclue. Il reste donc à choisir le plus préférable parmi les proposés. Il existe pour cela plusieurs méthodes différentes, qui sont évidemment liées à la méthode de proposition demandée par la direction des achats.
Passerelle de contrat/Pont de contrat :
Le pont contractuel, ou simplement le pont, est un jeu de cartes à tour de rôle utilisant un jeu standard de 52 cartes. Dans son format de base, il est joué par quatre joueurs dans deux partenariats concurrents, les partenaires étant assis l'un en face de l'autre autour d'une table. Des millions de personnes jouent au bridge dans le monde entier dans des clubs, des tournois, en ligne et avec des amis à la maison, ce qui en fait l'un des jeux de cartes les plus populaires au monde, en particulier chez les seniors. La Fédération mondiale de bridge (WBF) est l'organe directeur du bridge compétitif international, avec de nombreux autres organes régissant le bridge au niveau régional. Le jeu se compose d'un certain nombre de transactions, chacune progressant en quatre phases. Les cartes sont distribuées aux joueurs, puis les joueurs appellent (ou enchérissent) dans une enchère cherchant à prendre le contrat, en spécifiant le nombre de tours que le partenariat recevant le contrat (le côté déclarant) doit effectuer pour recevoir des points pour l'affaire. Pendant l'enchère, les partenaires utilisent leurs offres pour échanger également des informations sur leurs mains, y compris la force globale et la distribution des combinaisons ; aucun autre moyen de transmettre ou d'impliquer des informations n'est autorisé. Les cartes sont ensuite jouées, le camp déclarant essayant de remplir le contrat et les défenseurs essayant d'empêcher le camp déclarant d'atteindre son objectif. L'accord est marqué en fonction du nombre de tours effectués, du contrat et de divers autres facteurs qui dépendent dans une certaine mesure de la variation du jeu joué. Le pont en caoutchouc est la variante la plus populaire pour le jeu occasionnel, mais la plupart des clubs et des tournois jouent. implique une variante du pont en double, dans laquelle les cartes ne sont pas redistribuées à chaque occasion, mais la même donne est jouée par deux ou plusieurs groupes de joueurs (ou «tables») pour permettre un score comparatif.
Contract bridge_diagram/Contract bridge diagram :
Le schéma est typique de celui utilisé pour illustrer une donne de 52 cartes en quatre mains dans le jeu de bridge contractuel. Chaque main est désignée par un point sur la boussole et ainsi Nord-Sud sont partenaires contre Est-Ouest. Les caractéristiques de la couleur incluent : Chaque ligne représente une couleur, indiquée par son symbole – ♠ pour les piques, ♥ pour les cœurs, ♦ pour les carreaux et ♣ pour les trèfles Chaque carte dans une couleur est indiquée par son abréviation : « A », « K », 'Q', 'J', '10', '9', '8', '7', '6', '5', '4', '3', '2' Les cartes de rang supérieur sont au gauche de celles de rang inférieur Les cartes plus petites dont la valeur exacte n'est pas importante peuvent être représentées par un "x" Un espacement fin ou un espacement des cheveux entre les cartes est facultatif mais améliore généralement la lisibilité Lorsqu'une main est vide (c'est-à-dire n'a pas de cartes) dans une couleur, elle est généralement indiqué par un long tiret (un tiret cadratin) Le diagramme de la transaction complète est généralement dessiné avec le Nord en haut, les autres mains suivant leur orientation normale de boussole. Pour plus de commodité et de cohérence, Sud est généralement le déclarant, afin que le lecteur puisse voir la main comme s'il la jouait ; des exceptions à cette règle peuvent se produire lors du signalement des offres de matchs réels, mais même dans ce cas, les sièges des joueurs sont souvent tournés pour suivre cette convention. Le diagramme peut inclure des informations supplémentaires telles que le numéro de la transaction ou du conseil d'administration, la méthode de notation (Matchpoints, IMP, etc.), le contrat final, la vulnérabilité et la piste d'ouverture.
Contract bridge_probabilities/Probabilités de pont de contrat :
Dans le jeu de bridge, les probabilités mathématiques jouent un rôle important. Différentes stratégies de jeu du déclarant mènent au succès en fonction de la distribution des cartes de l'adversaire. Pour décider quelle stratégie a la plus grande probabilité de succès, le déclarant doit avoir au moins une connaissance élémentaire des probabilités. Les tableaux ci-dessous précisent les différentes probabilités a priori, c'est-à-dire les probabilités en l'absence de toute autre information. Pendant les enchères et le jeu, plus d'informations sur les mains deviennent disponibles, permettant aux joueurs d'améliorer leurs estimations de probabilité.
Tricherie contractuelle / Tricherie contractuelle :
La tricherie contractuelle est une forme de malhonnêteté académique dans laquelle les étudiants paient d'autres personnes pour terminer leurs cours. Le terme a été inventé dans une étude de 2006 par Thomas Lancaster et le regretté Robert Clarke (Royaume-Uni), comme une façon plus inclusive de parler de toutes les formes de travail universitaire, par opposition à des termes plus obsolètes tels que "term paper mill" ou "essay moulin », qui font référence à l'externalisation académique basée sur le texte. En revanche, Lancaster et Clarke sont des informaticiens qui ont trouvé des preuves d'étudiants externalisant systématiquement les tâches de codage. Par conséquent, ils ont inventé le terme « tricherie contractuelle » pour inclure tous les travaux universitaires externalisés, qu'ils proviennent de disciplines basées sur du texte ou non. Tracey Bretag (Australie), Cath Ellis (Australie), Sarah Elaine Eaton (Canada) et Irene Glendinning (Royaume-Uni) sont d'autres universitaires et experts éminents en matière d'intégrité académique.
Ville du contrat/Ville du contrat :
La ville contractuelle est un terme utilisé dans certains États américains pour une ville qui passe un contrat pour la fourniture d'un ou plusieurs services municipaux avec une autre unité gouvernementale ou avec une organisation privée ou commerciale.
Courbe de contrat/Courbe de contrat :
En microéconomie , la courbe des contrats ou ensemble de Pareto est l'ensemble de points représentant les allocations finales de deux biens entre deux personnes qui pourraient se produire à la suite d'échanges mutuellement bénéfiques entre ces personnes compte tenu de leurs allocations initiales des biens. Tous les points de ce lieu sont des allocations efficaces de Pareto, ce qui signifie qu'à partir de l'un de ces points, il n'y a pas de réallocation qui pourrait rendre l'une des personnes plus satisfaite de son allocation sans rendre l'autre moins satisfaite. La courbe de contrat est le sous-ensemble des points efficaces de Pareto qui pourraient être atteints en négociant à partir des avoirs initiaux des deux biens. Il est dessiné dans le diagramme en boîte d'Edgeworth illustré ici, dans lequel l'allocation de chaque personne est mesurée verticalement pour un bien et horizontalement pour l'autre bien à partir de l'origine de cette personne (point d'allocation zéro des deux biens) ; l'origine d'une personne est le coin inférieur gauche de la boîte Edgeworth, et l'origine de l'autre personne est le coin supérieur droit de la boîte. Les dotations initiales des personnes (allocations de départ des deux biens) sont représentées par un point dans le diagramme ; les deux personnes échangeront des marchandises jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'échanges mutuellement bénéfiques possibles. L'ensemble des points auxquels il leur est conceptuellement possible de s'arrêter sont les points de la courbe des contrats. Cependant, la plupart des auteurs identifient la courbe de contrat comme l'ensemble du lieu efficace de Pareto d'une origine à l'autre. Tout équilibre walrasien se situe sur la courbe des contrats. Comme pour tous les points efficaces de Pareto, chaque point de la courbe de contrat est un point de tangence entre une courbe d'indifférence d'une personne et une courbe d'indifférence de l'autre personne. Ainsi, sur la courbe des contrats, le taux marginal de substitution est le même pour les deux personnes.
Contract data_requirements_list/Liste des exigences en matière de données contractuelles :
Dans les contrats militaires des États-Unis, la liste des exigences en matière de données contractuelles (CDRL, prononcé SEE-drill) est une liste des exigences en matière de données autorisées pour un achat spécifique qui fait partie du contrat.
Échec du contrat/Échec du contrat :
L'échec du contrat décrit une situation dans laquelle le consommateur d'un bien ou d'un service est incapable d'évaluer sa qualité, incitant ainsi le producteur à produire un bien ou un service de qualité inférieure. Un tel comportement crée des conditions économiques sous-optimales. L'échec du contrat est une explication de l'existence des organisations à but non lucratif, bien que même les organisations à but non lucratif puissent être victimes d'un échec du contrat dans les bonnes situations. L'échec du contrat est lié à l'échec du marché, mais distinct de celui-ci . Généralement, les organisations à but non lucratif jouissent d'une plus grande confiance car leurs structures d'entreprise n'incitent pas à tricher.
Agriculture contractuelle/Agriculture contractuelle :
L'agriculture contractuelle consiste à réaliser une production agricole sur la base d'un accord entre l'acheteur et les producteurs agricoles. Parfois, cela implique que l'acheteur spécifie la qualité requise et le prix, l'agriculteur acceptant de livrer à une date ultérieure. Plus communément, cependant, les contrats définissent les conditions de production des produits agricoles et de leur livraison dans les locaux de l'acheteur. L'agriculteur s'engage à fournir des quantités convenues d'un produit végétal ou animal, sur la base des normes de qualité et des exigences de livraison de l'acheteur. En contrepartie, l'acheteur, généralement une entreprise, s'engage à acheter le produit, souvent à un prix fixé à l'avance. L'entreprise accepte souvent également de soutenir l'agriculteur, par exemple en lui fournissant des intrants, en l'aidant à préparer le terrain, en lui donnant des conseils de production et en transportant les produits jusqu'à ses locaux. Le terme « système de sous-traitance » est parfois utilisé comme synonyme d'agriculture contractuelle, le plus souvent en Afrique orientale et australe. L'agriculture contractuelle peut être utilisée pour de nombreux produits agricoles, bien que dans les pays en développement, elle soit moins courante pour les cultures de base telles que le riz et le maïs.
Contract field_team/Contrat field team :
Le programme Contract Field Teams (également appelé Contractor Field Teams et communément abrégé CFT) est un programme de l'US Air Force conçu pour fournir un soutien temporaire et à long terme pour une variété de besoins de services techniques; entretien et réparation, services de dépôt, inspections, modernisation pour le soutien d'urgence des aéronefs, des véhicules, des systèmes d'armes et d'autres équipements. Le programme CFT est actuellement administré par le centre de logistique aérienne d'Oklahoma City à la base aérienne de Tinker et est en place depuis 1951. La définition officielle de l'USAF du CFT est la suivante : "Un groupe de personnel de maintenance qualifié qui reçoit des équipements spéciaux fournis par le gouvernement. des outils, de l'équipement et des fournitures pour effectuer l'entretien sur place dans les bases opérationnelles. L'entrepreneur fournit la supervision, le personnel et les outils à main. Dans le cadre du programme CFT, une série de contrats est attribuée à divers entrepreneurs, à partir desquels des commandes de tâches distinctes seront ultérieurement émises. Pour remporter une commande de tâche CFT, l'entrepreneur doit être en mesure de démontrer qu'il peut rassembler le personnel nécessaire et le déployer sur le site dirigé dans un court laps de temps (généralement 30 jours à compter de la notification). Les commandes de tâches peuvent impliquer des efforts récurrents (comme l'augmentation de la main-d'œuvre d'un dépôt avec certains postes de compétences pendant une période de temps spécifiée, généralement une année civile entière) ou des efforts non récurrents (comme l'installation de kits de terrain sur des systèmes sélectionnés dans une installation militaire). Habituellement, tous les entrepreneurs sont éligibles pour soumissionner sur n'importe quel ordre de tâche ; cependant, l'USAF se réserve le droit d'attribuer un ordre de tâche à un entrepreneur sans concours. Bien que le programme soit administré par l'USAF, toutes les branches de l'armée sont éligibles pour utiliser le programme CFT pour leurs besoins, ainsi que certaines agences civiles.
Contract for_difference/Contrat pour différence :
En finance, un contrat de différence (CFD) est un accord juridiquement contraignant qui crée, définit et régit les droits et obligations mutuels entre deux parties, généralement décrites comme « acheteur » et « vendeur », stipulant que l'acheteur paiera au vendeur. la différence entre la valeur actuelle d'un actif et sa valeur au moment du contrat. Si le cours de clôture est supérieur au cours d'ouverture, le vendeur paiera à l'acheteur la différence, et ce sera le profit de l'acheteur. L'inverse est également vrai. Autrement dit, si le prix actuel de l'actif est inférieur au prix de sortie à la valeur à l'ouverture du contrat, alors le vendeur, plutôt que l'acheteur, bénéficiera de la différence.
Contrat de_vente_future/Contrat de vente future :
Un contrat de vente future est un contrat de vente en vertu duquel un agriculteur s'engage à livrer des produits d'une qualité et d'une quantité spécifiées à un acheteur pour un prix spécifié dans un délai prescrit. Les ventes sous contrat sont une pratique croissante, représentant récemment 86 % de la volaille, plus de 80 % du tabac, plus de 50 % des fruits et 43 % du lait. Les avantages pour les transformateurs sont une plus grande uniformité et une plus grande prévisibilité, ce qui se traduit par une réduction des coûts de classement, de transformation et d'emballage. Les avantages pour les agriculteurs sont des revenus plus stables provenant d'un marché et d'un prix garantis, et éventuellement l'accès à une gamme plus large d'intrants de production et de technologies de pointe. Les critiques s'inquiètent du manque d'informations accessibles sur les prix et de la manipulation des marchés au détriment des producteurs.
Contrat pour_le_Web/Contrat pour le Web :
Contract for the Web est une initiative de la World Wide Web Foundation lancée en novembre 2019 pour tenter de résoudre les problèmes de manipulation politique, de fausses nouvelles, de violations de la vie privée et d'autres forces malveillantes sur Internet.
Contrat from_America/Contrat from America :
Le contrat d'Amérique était l'idée de l'avocat Ryan Hecker, basé à Houston. Hecker déclare qu'il a développé le concept de créer un appel populaire à la réforme avant les rassemblements du Tax Day Tea Party du 15 avril 2009. Pour concrétiser son idée, il a lancé un site Web qui encourageait les gens à proposer d'éventuelles planches pour le contrat. Hecker a déclaré au New York Times : « Des centaines de milliers de personnes ont voté en ligne pour leurs principes préférés afin de créer le contrat en tant que plate-forme open source pour le mouvement Tea Party. le processus de vote en ligne)." Hecker a déclaré que le contrat de 1994 des républicains avec l'Amérique représentait le dernier mouvement conservateur économique intellectuel du pays, mais la nouvelle liste, a-t-il dit, a été "créée de bas en haut. Elle n'a pas été élaborée à Washington avec l'aide de sondeurs". 1000 idées qui ont été soumises, Hecker l'a réduit à environ 50 en fonction de la popularité, puis à 21 articles avec l'aide de l'ancien chef républicain de la Chambre Dick Armey, dont le groupe conservateur FreedomWorks a établi des liens étroits avec de nombreux militants du Tea Party à travers le pays. les 21 idées au CPAC le 18 février 2010, un vote final en ligne a eu lieu pour réduire les 21 idées aux 10 finales à inclure dans le contrat américain. En deux mois, 454 331 votes ont été exprimés. Le document résultant, y compris les pourcentages de vote pour les déclarations, a été mis en ligne le 12 avril 2010. Le contrat énumère 10 points à l'ordre du jour qu'il encourage les candidats au Congrès à suivre : Identifier la constitutionnalité de chaque nouvelle loi : Exiger que chaque projet de loi identifie la disposition spécifique de la Constitution qui donne au Congrès le pouvoir de faire ce que fait le projet de loi (82,0%). Rejeter l'échange d'émissions : mettre un terme à l'approche administrative « plafonnement et échange » utilisée pour contrôler la pollution en offrant des incitations économiques pour obtenir des réductions des émissions de polluants. (72,2%). Exiger un budget fédéral équilibré : commencer le processus d'amendement constitutionnel pour exiger un budget équilibré avec une majorité des deux tiers nécessaire pour toute modification fiscale. (69,7 %) Simplifier le système fiscal : Adopter un système d'imposition à taux unique simple et équitable en supprimant le code des impôts et en le remplaçant par un autre qui ne dépasse pas 4 543 mots - la longueur de la Constitution d'origine. (64,9 %) Vérifier la constitutionnalité des agences gouvernementales fédérales : créer un groupe de travail ruban bleu qui s'engage dans une vérification des agences et programmes fédéraux, en évaluant leur constitutionnalité et en identifiant les doubles emplois, le gaspillage, l'inefficacité et les agences et programmes qu'il vaut mieux laisser aux États ou aux autorités locales. les autorités. (63,4 %) Limiter la croissance annuelle des dépenses fédérales : imposer un plafond statutaire limitant la croissance annuelle des dépenses fédérales totales à la somme du taux d'inflation et du pourcentage de croissance démographique. (56,57%). Abroger la législation sur les soins de santé adoptée le 23 mars 2010 : Abroger, abroger et remplacer la Loi sur la protection des patients et les soins abordables. (56,4%). Adopter une politique énergétique « tout ce qui précède » : autoriser l'exploration de réserves d'énergie supplémentaires (voir Réserves de pétrole aux États-Unis) pour réduire la dépendance américaine vis-à-vis des sources d'énergie étrangères et réduire les obstacles réglementaires à toutes les autres formes de création d'énergie. (55,5%). Réduire les affectations : Placer un moratoire sur toutes les affectations jusqu'à ce que le budget soit équilibré, puis exiger une majorité des 2/3 pour passer toute affectation. (55,5%). Réduire les impôts : abroger de manière permanente toutes les augmentations d'impôt récentes et prolonger de manière permanente les réductions temporaires de l'impôt sur le revenu, de l'impôt sur les gains en capital et des impôts sur les successions de George W. Bush, qui doivent actuellement prendre fin en 2011. (53,4 %). Les patriotes du Tea Party ont demandé aux démocrates et aux républicains de signer le contrat. Aucun démocrate n'a signé et le contrat a rencontré la résistance de certains républicains qui ont depuis créé le Pledge to America. Brendan Buck, ancien président de la Chambre John Boehner, directeur des communications pour les initiatives législatives spéciales (alors que Boehner était chef de la minorité à la Chambre), a expliqué que le contrat était trop étroit et pas exactement ce que le Parti républicain inclurait dans sa propre liste des 10 meilleurs. de priorités. "Nous voulons juste avoir un processus aussi vaste et ouvert que possible", a-t-il déclaré, tout en veillant à ajouter que "[l]es personnes du tea party auront une place à la table". Les candidats qui ont signé le contrat depuis l'Amérique comprennent Mike Lee de l'Utah, Sharron Angle du Nevada, le sénateur Coburn (R-OK) et le sénateur DeMint (R-SC).
Classement des contrats/Classement des contrats :
La notation contractuelle est une forme de notation qui résulte de la coopération entre un instructeur et son ou ses étudiants, et implique l'achèvement d'un nombre contractuel de devoirs de qualité spécifiée qui correspondent à des notes alphabétiques spécifiques. Ces contrats contiennent souvent les deux caractéristiques suivantes : Premièrement, il n'y a pas de quantité finie de, disons, des notes "A" données dans la classe. Tout étudiant qui termine le travail correspondant à une note "B" recevra un "B". La deuxième caractéristique est que les instructeurs et les étudiants savent exactement ce qu'on attend d'eux pour recevoir une certaine note alphabétique. La notation contractuelle peut être comparée à d'autres méthodes de notation telles que la notation sur une courbe ou les systèmes de centiles. Ces systèmes de courbes et de centiles comprennent la courbe commune, la courbe du Missouri et la courbe gaussienne. La notation sur ces courbes crée une attente selon laquelle le nombre de «A» et de «B» devrait correspondre au nombre de «D» et de «F», la majorité des étudiants recevant un «C». Dans les années 2010, la notation des contrats a été discutée et promue comme une méthode pour répondre au racisme dans le milieu universitaire et, plus précisément, à l'écriture dans le milieu universitaire. Asao Inoue, un grand contributeur à ce sujet, a écrit dans son livre Labor-Based Grading Contracts: Building Equity and Inclusion in the Compassionate Writing Classroom, « Concevoir des pratiques de notation équitables et significatives consiste à cultiver avec nos élèves une écologie, un lieu où chaque l'étudiant, peu importe d'où il vient ou comment il parle ou écrit, peut avoir accès à toute la gamme de notes finales possibles. »
Mise à mort sous contrat/Mise à mort sous contrat :
Le meurtre à forfait est une forme de meurtre ou d'assassinat dans lequel une partie engage une autre partie pour tuer une personne ou des personnes ciblées. Il s'agit d'un accord illégal qui comprend une certaine forme de paiement, monétaire ou autre. Chaque partie peut être une personne, un groupe ou une organisation. Les meurtres à forfait ont été associés au crime organisé, aux complots gouvernementaux, aux dictatures et aux vendettas. Par exemple, aux États-Unis, le gang juif américain du crime organisé Murder, Inc. a commis des centaines de meurtres au nom du National Crime Syndicate dans les années 1930 et 1940. Le meurtre à contrat offre à la partie qui embauche l'avantage de ne pas avoir à exécuter le meurtre proprement dit, ce qui rend plus difficile pour les forces de l'ordre de relier le locataire au meurtre. La probabilité que les autorités établissent la culpabilité de cette partie pour le crime commis, notamment en raison du manque de preuves médico-légales liées à la partie contractante, rend l'affaire plus difficile à attribuer à la partie qui engage. Les tueurs à gages peuvent présenter des traits de tueur en série, mais ne sont généralement pas classés comme tels en raison des objectifs de meurtre de tiers et des incitations financières et émotionnelles détachées. Néanmoins, il y a parfois des individus qui sont étiquetés à la fois comme des tueurs à gages et des tueurs en série. Un tueur à gages est familièrement connu sous le nom de tueur à gages. Les tueurs à gages qui travaillent pour des organisations criminelles sont souvent connus sous le nom d'exécuteurs.
Droit des contrats_en_Arabie_saoudite/Droit des contrats en Arabie saoudite :
Le droit des contrats en Arabie saoudite est régi par l'école conservatrice Hanbali de la charia, qui adopte une interprétation fondamentaliste et littérale du Coran. Tout contrat qui n'est pas spécifiquement interdit par la charia est juridiquement contraignant, sans discrimination à l'égard des étrangers ou des non-musulmans. L'école hanbalite est la plus libérale des quatre écoles sunnites en ce qui concerne la liberté des personnes de contracter. Cependant, le degré de liberté contractuelle est régi par les interdictions du Coran et par deux doctrines distinctes de la charia : riba (usure) et gharar (spéculation). Contrairement à d'autres juridictions de la charia, la charia reste non codifiée en Arabie saoudite en raison de la forte vision littéraliste de l'école hanbalite. Il n'y a pas non plus de rapport de cas établi dans les tribunaux. Cela a entraîné beaucoup d'incertitude et de variation dans les décisions des tribunaux. Bien qu'elle soit la 11e économie au monde où il est le plus facile de faire des affaires, l'Arabie saoudite se classe 140e sur 183 économies en termes d'exécution des contrats. (voir ci-dessous : Annexe) En 2007, le roi Abdallah a lancé des réformes juridiques pour moderniser les tribunaux et codifier la charia en Arabie saoudite. Les oulémas, l'organisme religieux, ont approuvé une codification de la charia en 2010, et un recueil de principes juridiques et de précédents a été publié le 3 janvier 2018. (voir ci-dessous : Réforme juridique)
Contrat lifecycle_management/Gestion du cycle de vie des contrats :
La gestion du cycle de vie des contrats (CLM) est la gestion proactive et méthodique d'un contrat depuis son lancement jusqu'à son attribution, sa conformité et son renouvellement. La mise en œuvre de la CLM peut entraîner des améliorations significatives en termes d'économies et d'efficacité. Comprendre et automatiser le CLM peut également limiter la responsabilité de l'organisation et accroître la conformité aux exigences légales.
Gestion des contrats/Gestion des contrats :
La gestion des contrats ou l'administration des contrats est la gestion des contrats conclus avec les clients, les fournisseurs, les partenaires ou les employés. La gestion des contrats comprend la négociation des termes et conditions des contrats et la garantie du respect des termes et conditions, ainsi que la documentation et l'accord sur tout changement ou modification pouvant survenir lors de sa mise en œuvre ou de son exécution. Il peut être résumé comme le processus de gestion systématique et efficace de la création, de l'exécution et de l'analyse des contrats dans le but de maximiser les performances financières et opérationnelles et de minimiser les risques. Les contrats commerciaux courants comprennent les bons de commande, les factures de vente, les contrats de services publics, les lettres d'engagement pour le la nomination de consultants et de professionnels, et les contrats de construction. Des contrats complexes sont souvent nécessaires pour les projets de construction, les biens ou services hautement réglementés, les biens ou services avec des spécifications techniques détaillées, les accords de propriété intellectuelle (PI), l'externalisation et le commerce international. La plupart des contrats plus importants nécessitent l'utilisation efficace d'un logiciel de gestion des contrats pour faciliter l'administration entre plusieurs parties. Une étude publiée en 2007 a révélé que pour « 42 % des entreprises... le principal moteur d'amélioration de la gestion des contrats [était] la pression pour mieux évaluer et atténuer les risques » et en outre, « près de 65 % des entreprises signalent que le contrat gestion du cycle de vie (CLM) a amélioré l'exposition aux risques financiers et juridiques ».
Logiciel_de_gestion des contrats/Logiciel de gestion des contrats :
Le logiciel de gestion des contrats est la gamme de programmes informatiques, de bibliothèques et de données utilisés pour prendre en charge la gestion des contrats, la gestion du cycle de vie des contrats et la gestion des sous-traitants sur les projets. Il peut être utilisé avec un logiciel de gestion de projet.
Fabricant sous contrat/Fabricant sous contrat :
Un fabricant sous contrat (CM) est un fabricant qui passe un contrat avec une entreprise pour des composants ou des produits (auquel cas il s'agit d'un fournisseur clé en main). C'est une forme d'externalisation. Un fabricant sous contrat effectuant des opérations d'emballage est appelé copacker ou conditionneur sous contrat. Les entreprises de marque se concentrent sur l'innovation, la conception et la vente de produits, tandis que la fabrication a lieu dans des usines indépendantes (les fournisseurs clés en main). La plupart des fournisseurs clés en main se spécialisent dans la simple fabrication de produits physiques, mais certains sont également capables de gérer une partie importante de la conception et processus de personnalisation si nécessaire. Certains fournisseurs clés en main se spécialisent dans un composant de base (par exemple, les puces de mémoire) ou un processus de base (par exemple, le moulage de plastique).
Organisation_fabrication sous contrat/Organisation de fabrication sous contrat :
Une organisation de fabrication sous contrat (CMO), plus récemment appelée (et plus couramment utilisée maintenant) sous le nom d'organisation de développement et de fabrication sous contrat (CDMO) pour éviter la confusion des acronymes de médecin-chef ou d'organisation de surveillance clinique dans l'industrie pharmaceutique, est une entreprise qui sert d'autres entreprises de l'industrie pharmaceutique sur une base contractuelle pour fournir des services complets allant du développement de médicaments à la fabrication de médicaments. Cela permet aux grandes sociétés pharmaceutiques d'externaliser ces aspects de l'activité, ce qui peut contribuer à l'évolutivité ou peut permettre à la grande entreprise de se concentrer plutôt sur la découverte et la commercialisation de médicaments. Les services offerts par les CDMO comprennent, sans toutefois s'y limiter : la pré-formulation, le développement de formulations, les études de stabilité, le développement de méthodes, les matériaux d'essais cliniques précliniques et de phase I, les matériaux d'essais cliniques de stade avancé, la stabilité formelle, la mise à l'échelle, l'enregistrement lots et production commerciale. Les CDMO sont des fabricants sous contrat, mais ils fournissent le développement dans le cadre de leurs services standard. Leurs clients s'attendent non seulement à des prix compétitifs, mais également à la conformité réglementaire, à la flexibilité de la capacité de production et à la livraison dans les délais. Dans l'ensemble, il est exigé que CMO se conforme aux bonnes pratiques de fabrication de son client et des organismes de réglementation tels que la Food and Drug Administration.
Contrat_de_transport/Contrat de transport :
Un contrat de transport est un contrat entre un transporteur de marchandises ou de passagers et l'expéditeur, le destinataire ou le passager. Les contrats de transport définissent généralement les droits, devoirs et responsabilités des parties au contrat, abordant des sujets tels que les catastrophes naturelles et incluant des clauses telles que la force majeure. Parmi les transporteurs publics, ils sont généralement attestés par des conditions générales imprimées au verso d'un billet ou d'un document de transport. La notification de l'arrivée d'un envoi est généralement envoyée à la "partie notifiée", dont l'adresse figure sur le document d'expédition. Cette partie est généralement soit l'acheteur, soit l'importateur.
Contrat de_vente/Contrat de vente :
Un contrat de vente, un contrat de vente, un bon de commande ou un contrat de vente est un contrat légal pour l'achat d'actifs (biens ou biens) par un acheteur (ou acheteur) auprès d'un vendeur (ou vendeur) pour une valeur convenue en argent (ou équivalent monétaire). Une pratique ancienne évidente d'échange, dans de nombreuses juridictions de common law, elle est maintenant régie par le droit écrit. Voir droit commercial. Les contrats de vente impliquant des marchandises sont régis par l'article 2 du Code de commerce uniforme dans la plupart des juridictions des États-Unis et du Canada. Cependant au Québec, ces contrats sont régis par le Code civil du Québec en tant que contrat nommé dans le livre sur le droit des obligations. Dans certains pays musulmans, elle est régie par la charia (loi islamique) ; cependant, de nombreux pays musulmans appliquent d'autres lois aux contacts (par exemple le Code civil égyptien, basé sur le Code napoléonien, qui au-delà de son application en Égypte sert de modèle aux codes civils de plusieurs autres États arabes). Un contrat de vente énonce les conditions d'une transaction de biens ou de services, identifiant les biens vendus, énumérant les instructions de livraison, la période d'inspection, les garanties et les détails du paiement.
Contrat sur_Cherry_Street/Contrat sur Cherry Street :
Contract on Cherry Street est une adaptation cinématographique américaine de 1977 pour la télévision d'un roman écrit par Phillip Rosenberg sur un détective de la police de New York, produit par la société de production Artanis de Frank Sinatra pour Columbia Pictures Television et mettant en vedette Sinatra. Réalisé par William A. Graham et produit par Hugh Benson, Renee Valente et Sinatra, Contract on Cherry Street a été présenté comme un événement majeur qui a recueilli des critiques positives et de bonnes notes lors de sa première sur NBC le 19 novembre 1977. Le rôle de l'inspecteur-détective Frank Hovannes était le premier rôle d'acteur de Sinatra en sept ans. Le film a été tourné sur place à New York et dans le New Jersey sur une période de trois mois. Le livre sur lequel le film était basé aurait été l'un des préférés de la mère de Sinatra, Dolly, qui avait récemment été tuée dans un accident d'avion à Las Vegas. C'était le seul téléfilm dans lequel Sinatra jouait le rôle principal.
Conditionneur sous contrat/Contract packager :
Un emballeur sous contrat, ou copacker, est une entreprise qui emballe des produits pour ses clients. Les services d'emballage et d'étiquetage peuvent être utilisés pour de nombreux types de produits, notamment les aliments, les produits pharmaceutiques, les produits ménagers et les produits industriels.
Prix ​​du contrat/Prix du contrat :
Un prix contractuel est le prix indiqué dans le contrat pour le bien ou les services à recevoir en retour.
Organisation de recherche sous contrat/Organisation de recherche sous contrat :
Dans les sciences de la vie, une organisation de recherche sous contrat (CRO) est une entreprise qui fournit un soutien aux industries pharmaceutique, biotechnologique et des dispositifs médicaux sous la forme de services de recherche externalisés sur une base contractuelle. Une CRO peut fournir des services tels que le développement biopharmaceutique, le développement d'essais biologiques, la commercialisation, le développement clinique, la gestion des essais cliniques, la pharmacovigilance, la recherche sur les résultats et les preuves du monde réel. Les CRO sont conçues pour réduire les coûts des entreprises qui développent de nouveaux médicaments et médicaments sur des marchés de niche. Ils visent à simplifier l'entrée sur les marchés des médicaments et à simplifier le développement, car la nécessité pour les grandes sociétés pharmaceutiques de tout faire « en interne » est désormais superflue. Les CRO soutiennent également des fondations, des instituts de recherche et des universités, en plus des organisations gouvernementales (telles que le NIH, l'EMA, etc.). De nombreuses CRO fournissent spécifiquement un soutien aux études cliniques et aux essais cliniques pour les médicaments et/ou les dispositifs médicaux. Cependant, le promoteur de l'essai reste responsable de la qualité du travail du CRO. Les CRO vont des grandes organisations internationales à service complet aux petits groupes spécialisés de niche. Les CRO spécialisées dans les services d'essais cliniques peuvent offrir à leurs clients l'expertise nécessaire pour faire passer un nouveau médicament ou dispositif de sa conception à l'approbation de commercialisation par la FDA/EMA, sans que le promoteur du médicament ait à maintenir du personnel pour ces services. travaillant avec une CRO particulière dans un contexte particulier (par exemple, un domaine thérapeutique) pourraient être tentés ou encouragés à étendre leur engagement avec cette CRO dans d'autres domaines non liés ; cependant, la prudence s'impose car les CRO cherchent toujours à élargir leur expérience et le succès dans un domaine ne peut pas prédire de manière fiable le succès dans des domaines non liés qui pourraient être nouveaux pour l'organisation.
Rami contractuel / Rami contractuel :
Le rami contractuel est un jeu de cartes de rami, basé sur le gin rami joué par 3 à 8 joueurs. Il est également connu sous le nom de Combination Rummy, Deuces Wild Rummy et Joker Rummy. Phase 10 est un jeu propriétaire basé sur le rami contractuel. Il est apparu en Amérique pendant la Seconde Guerre mondiale.
Sainteté du contrat/Sainteté du contrat :
L'inviolabilité des contrats est le concept selon lequel les produits agricoles américains déjà contractés pour être exportés ne devraient pas être soumis à l'annulation du gouvernement en raison d'une pénurie d'approvisionnement, de sécurité nationale ou de raisons de politique étrangère. La loi agricole de 1990 (PL 101-624) prévoit l'inviolabilité des contrats en interdisant au président de restreindre l'exportation de tout produit agricole déjà sous contrat devant être livré dans les 270 jours à compter de la date à laquelle un embargo est imposé, sauf en cas d'urgence nationale ou de guerre.
Théorie des contrats/Théorie des contrats :
D'un point de vue juridique, un contrat est un arrangement institutionnel sur la manière dont les ressources circulent, qui définit les différentes relations entre les parties à une transaction ou limite les droits et obligations des parties. D'un point de vue économique, la théorie des contrats étudie comment les acteurs économiques peuvent construire et construisent des arrangements contractuels, généralement en présence d'asymétrie d'information. En raison de ses liens avec l'agence et les incitations, la théorie des contrats est souvent classée dans un domaine connu sous le nom de droit et d'économie. L'une de ses principales applications est la conception de systèmes optimaux de rémunération des cadres. Dans le domaine de l'économie, le premier traitement formel de ce sujet a été donné par Kenneth Arrow dans les années 1960. En 2016, Oliver Hart et Bengt R. Holmström ont tous deux reçu le prix Nobel de sciences économiques pour leurs travaux sur la théorie des contrats, couvrant de nombreux sujets allant de la rémunération des PDG aux privatisations. Holmström (MIT) s'est concentré davantage sur le lien entre les incitations et le risque, tandis que Hart (Harvard) sur l'imprévisibilité de l'avenir qui crée des trous dans les contrats. Une pratique standard en microéconomie de la théorie des contrats consiste à représenter le comportement d'un décideur sous certaines structures d'utilité numérique, puis appliquer un algorithme d'optimisation pour identifier les décisions optimales. Une telle procédure a été utilisée dans le cadre de la théorie des contrats pour plusieurs situations typiques, appelées aléa moral, sélection adverse et signalisation. L'esprit de ces modèles réside dans la recherche de moyens théoriques pour motiver les agents à prendre des mesures appropriées, même dans le cadre d'un contrat d'assurance. Les principaux résultats obtenus grâce à cette famille de modèles concernent : les propriétés mathématiques de la structure d'utilité du mandant et de l'agent, la relaxation des hypothèses et les variations de la structure temporelle de la relation contractuelle, entre autres. Il est d'usage de modéliser les gens comme des maximiseurs de certaines fonctions d'utilité de von Neumann – Morgenstern, comme l'indique la théorie de l'utilité espérée.
Contract to_Kill/Contrat to Kill :
Contract to Kill est un film d'action américain de 2016 avec Steven Seagal. Il a reçu une sortie en salles limitée aux États-Unis et a été diffusé par vidéo à la demande.
Contrat avec_l'Amérique/Contrat avec l'Amérique :
Le contrat avec l'Amérique était un programme législatif préconisé par le Parti républicain lors de la campagne électorale du Congrès de 1994. Rédigé par Newt Gingrich et Dick Armey, et utilisant en partie le texte du discours sur l'état de l'Union de l'ancien président Ronald Reagan en 1985, le contrat détaille les actions que les républicains ont promis de prendre s'ils devenaient le parti majoritaire à la Chambre des représentants des États-Unis pour le première fois en 40 ans. De nombreuses idées politiques du contrat sont nées à la Heritage Foundation, un groupe de réflexion conservateur. Les membres républicains de la Chambre et tous les candidats républicains non titulaires du Parti au Congrès. Les partisans disent que le contrat était révolutionnaire dans son engagement à proposer une législation spécifique pour un vote, décrivant en détail le plan précis des représentants du Congrès et nationalisant largement l'élection au Congrès. En outre, ses dispositions représentaient le point de vue de nombreux républicains conservateurs sur les questions de réduction de la taille du gouvernement, de promotion de la baisse des impôts et d'une plus grande activité entrepreneuriale, et à la fois de la réforme de la responsabilité délictuelle et de la réforme de l'aide sociale. Les élections de 1994 ont permis aux républicains de remporter 54 sièges à la Chambre et 9 sièges au Sénat américain, renversant les deux chambres. Le contrat a été considéré comme un triomphe par des chefs de parti tels que Minority Whip Newt Gingrich, Dick Armey et le mouvement conservateur américain en général.
Contract with_Death/Contract with Death :
Contrat avec la mort ( russe : Контракт со смертью , romanisé : Kontrakt so smertyu ) est un film dramatique policier russe / biélorusse de 1998 réalisé par Dmitry Astrakhan .
Contrat avec_Dieu/Contrat avec Dieu :
Contract with God peut faire référence à : A covenant with God A Contract with God, un roman graphique de Will Eisner Contract with God, titre britannique d'un roman de Juan Gómez-Jurado publié aux États-Unis sous le titre The Moses Expedition
Contrat avec_les_Italiens/Contrat avec les Italiens :
Le Contrat avec les Italiens ( italien : Contratto con gli Italiani ) est un document présenté et signé par Silvio Berlusconi le 8 mai 2001, lors de l'émission télévisée Porta a Porta dirigée par Bruno Vespa . Avec elle, Silvio Berlusconi, chef de l'opposition à l'époque, s'est engagé, en cas de victoire électorale, à promulguer diverses réformes résumées en 5 points, et en cas d'échec d'atteindre au moins 4 points, à ne pas se représenter lors des prochaines élections. élections.
Contract with_the_World/Contract with the World :
Contract With the World est un roman de 1980 écrit par l'auteure canadienne Jane Rule. L'histoire se déroule à Vancouver, en Colombie-Britannique, au milieu des années 1970, et est divisée en six parties, chacune se concentrant sur la perspective d'un personnage différent. Les thèmes de la motivation artistique, de l'épanouissement personnel et de la politique sexuelle sont présents partout.
Phénomène de l'année du contrat/Phénomène de l'année du contrat :
Le phénomène de l'année contractuelle est un terme utilisé dans les sports nord-américains pour décrire l'occurrence lorsque les athlètes performent à un niveau très élevé au cours de la saison précédant leur éligibilité à l'agence libre. Le plus souvent, ces athlètes ont des saisons statistiquement meilleures que les années précédentes, mais une fois leur nouveau contrat signé, ils reviennent à leur niveau de performance antérieur. Malgré ces croyances offertes par les médias sportifs, certaines recherches suggèrent le contraire. En effet, une étude de psychologie sociale examinant le phénomène de l'année contractuelle dans la NBA et la MLB a révélé que seules les statistiques de notation dans la NBA augmentaient au cours de l'année contractuelle; cependant, d'autres statistiques (par exemple les rebonds, la moyenne au bâton) sont restées à la ligne de base. De plus, contrairement à la croyance populaire, les performances ont en fait diminué l'année suivant l'année du contrat au lieu de revenir à la ligne de base. Dans la NBA, par exemple, le PER a augmenté au cours de l'année du contrat, mais est inférieur au niveau de référence l'année suivant la signature dudit accord. De plus, bien que les blocages et les vols n'aient pas augmenté au cours de l'année contractuelle, ils ont quand même chuté de manière significative en dessous du niveau de référence l'année suivante. Dans la MLB, rien n'a augmenté au cours de l'année du contrat, mais les mesures du bâton ont encore chuté l'année suivante. Ceci est conforme à la théorie psychologique récente qui suggère que des motivations externes saillantes (comme un gros contrat monétaire) peuvent contribuer à saper la motivation intrinsèque (et donc la performance). Le phénomène de l'année contractuelle est le plus associé à la NBA en raison des salaires élevés de la ligue et de la longue contrats garantis. Cet événement est parfois observé en MLB, mais on ne le trouve presque jamais dans la NFL en raison des salaires relativement bas de la ligue et, surtout, du manque de contrats garantis. Les joueurs de la NFL qui signent des contrats avec de nouvelles équipes et ne performent pas peuvent simplement être libérés de leur équipe, car l'équipe n'est alors tenue responsable que des bonus du contrat. Des études récentes de la MLB trouvent des preuves que l'année du contrat augmente le pourcentage de frappe sur base plus (OPS) d'un frappeur d'agent libre de 4 à 6%. En utilisant une analyse de régression à effets fixes et en tenant compte de la probabilité qu'un joueur ne prenne pas sa retraite à la fin de son contrat, cette augmentation statistiquement significative se produit. Les joueurs enclins à prendre leur retraite affichent généralement un OPS inférieur au cours de leur année de contrat car l'incitation financière à améliorer les performances est absente, tandis que les joueurs en bonne santé et relativement jeunes recherchent un contrat d'agent libre lucratif et augmentent généralement leur production pour obtenir le contrat. La modélisation de régression à effets fixes capture les changements dans les performances d'un joueur par rapport à ses performances passées, capturant ainsi les changements dans son comportement. La régression des moindres carrés ordinaires se concentre sur les différences entre les joueurs, ne tient pas compte des performances d'un joueur au cours de son cycle de contrat et conclut souvent qu'il n'y a pas d'augmentation de l'année de contrat. Cela se produit parce que les performances OPS élevées associées à de meilleurs joueurs sont mélangées à des performances OPS inférieures de joueurs de moindre qualité, ce qui fait que l'effet moyen de l'année du contrat semble être nul.
Zonage contractuel / Zonage contractuel :
Le zonage contractuel aux États-Unis, également appelé « zonage par contrat », « zonage par contrat » ou « zonage sous conditions » est une forme de réglementation de l'utilisation des terres dans laquelle une autorité locale de zonage s'adapte à un intérêt privé en rezonant un district ou une parcelle de terrain dans ce district à une classification de zonage avec moins de restrictions sur la base d'un accord selon lequel le propriétaire respecte certaines conditions ou limitations imposées par l'autorité de zonage pour cette parcelle. Le zonage contractuel est une pratique litigieuse en ce que, par définition , il s'agit de fonctionnaires ou d'agents, à savoir un urbaniste, travaillant en dehors du plan général d'une localité. Les opposants au zonage contractuel se méfient de cette pratique dans la mesure où elle pourrait conduire à « l'arbitraire et la prise de décision au hasard » dans l'aménagement du territoire et donc la conception globale d'une localité. Les partisans de la pratique soutiennent qu'il s'agit d'un outil utile pour réaliser un développement dynamique, en particulier dans les zones urbaines en croissance où l'accent est de plus en plus mis sur le développement à usage mixte et à plus forte densité.
Sous contrat : Phase_II/Sous contrat : Phase II :
Contracted: Phase II est un film indépendant d'horreur américain de corps de zombie de 2015 et la suite du film de 2013 Contracted. Le film a été réalisé par Josh Forbes, basé sur un scénario écrit par Craig Walendziak. La phase II présente la plupart des acteurs et actrices de la distribution originale du premier film et suit le personnage de Riley (Matt Mercer) alors qu'il tente de trouver l'homme derrière la maladie sexuellement transmissible pendant les premiers jours de son épidémie virale à Los Anges. Le film a été présenté en première mondiale le 5 juillet 2015 au Festival international du film fantastique de Neuchâtel.
Sous contrat (film)/Sous contrat (film) :
Contracted est un film d'horreur indépendant américain de 2013 écrit et réalisé par Eric England. Il est sorti pour la première fois le 23 novembre 2013 aux États-Unis et met en vedette Najarra Townsend en tant que jeune femme qui se retrouve atteinte d'une mystérieuse maladie sexuellement transmissible après un viol. Il a été comparé au film Thanatomorphose de 2012, avec lequel il partage des similitudes. Twitch Film a critiqué le film pour sa commercialisation, dans laquelle l'Angleterre décrit le viol du personnage de Samantha comme une "aventure d'un soir". Une suite mettant en vedette le casting original du premier film intitulé Contracted: Phase II, écrit par Craig Walendziak et réalisé par Josh Forbes, est sorti en septembre 2015.
Identités Bianchi contractées/Identités Bianchi contractées :
En relativité générale et en calcul tensoriel, les identités contractées de Bianchi sont : ∇ ρ R ρ μ = 1 2 ∇ μ R , {\displaystyle \nabla _{\rho }{R^{\rho }}_{\mu }={ 1 \over 2}\nabla _{\mu }R,} où R ρ μ {\displaystyle {R^{\rho }}_{\mu }} est le tenseur de Ricci, R {\displaystyle R} la courbure scalaire , et ∇ ρ {\displaystyle \nabla _{\rho }} indique une différenciation covariante. Ces identités portent le nom de Luigi Bianchi , bien qu'elles aient déjà été dérivées par Aurel Voss en 1880. Dans les équations de champ d'Einstein, l'identité contractée de Bianchi assure la cohérence avec la divergence évanescente du tenseur contrainte-énergie de la matière.
Espace Contractuel/Espace Contractuel :
En mathématiques, un espace topologique X est contractile si l'application identité sur X est nulle-homotopique, c'est-à-dire si elle est homotope à une application constante. Intuitivement, un espace contractile est un espace qui peut être continuellement rétréci jusqu'à un point dans cet espace.
Vacuole contractile/Vacuole contractile :
Une vacuole contractile (CV) est une structure sous-cellulaire (organite) impliquée dans l'osmorégulation. On le trouve principalement dans les amibes et dans les algues unicellulaires. Il était auparavant connu sous le nom de vacuole pulsatile ou pulsatoire.
Contractilité/contractilité :
La contractilité fait référence à la capacité d'auto-contraction, en particulier des muscles ou d'un tissu biologique actif similaire Anneau contractile dans la cytokinèse Vacuole contractile Contraction musculaire Contractilité myocardique Voir cellule contractile pour un aperçu des types de cellules chez l'homme.
Agent de négociation/Agent de négociation :
Un agent contractant ( KO ou CO ) est une personne qui peut lier le gouvernement fédéral des États-Unis à un contrat dont la valeur est supérieure au seuil fédéral de micro-achat (10 000 $). Cela est limité à l'étendue des pouvoirs délégués à l'agent de négociation des contrats par le chef de l'agence. L'abréviation "KO" est fréquemment utilisée car l'abréviation "CO" est utilisée dans un contexte militaire pour "commandant" et l'armée est facilement confondue.
Contractant Officer%27s_Technical_Representative/Représentant technique du Contractant :
Un représentant technique de l'agent de négociation des contrats (COTR) est un agent de liaison des communications commerciales entre le gouvernement des États-Unis et un entrepreneur privé. Le COTR est normalement un employé fédéral ou d'État qui est chargé de recommander des actions et des dépenses pour les ordres de livraison standard et les ordres de tâche, et ceux qui ne relèvent pas des pratiques commerciales normales de ses sous-traitants et sous-traitants. La plupart des COTR ont une expérience dans le domaine technique (par exemple, l'électronique, la chimie, la santé publique, etc.) qui est essentielle au succès de la traduction des exigences gouvernementales en exigences techniques qui peuvent être incluses dans les documents d'acquisition du gouvernement pour que l'entrepreneur potentiel soumissionne et exécute cela. travailler. Un COTR doit être désigné par un officier contractant (CO). Le cmdt a le pouvoir réel de conclure, d'administrer et/ou de résilier des contrats et de prendre des décisions et des conclusions connexes. D'autres termes pour COTR incluent le représentant de l'agent de négociation des contrats (COR) et l'agent de projet (PO). La terminologie peut être spécifique à l'agence.
Contraction/contraction :
Contraction peut faire référence à :
Contraction (grammaire) / Contraction (grammaire):
Une contraction est une version abrégée des formes parlées et écrites d'un mot, d'une syllabe ou d'un groupe de mots, créée par omission de lettres et de sons internes. Dans l'analyse linguistique, les contractions ne doivent pas être confondues avec les crasis , les abréviations et les sigles (y compris les acronymes), avec lesquels elles partagent certaines fonctions sémantiques et phonétiques, bien que toutes trois soient connotées par le terme «abréviation» dans un langage vague. La contraction se distingue également du découpage morphologique, où les débuts et les fins sont omis. La définition chevauche le terme portemanteau (un mélange linguistique), mais une distinction peut être faite entre un portemanteau et une contraction en notant que les contractions sont formées à partir de mots qui apparaîtraient autrement ensemble en séquence, comme faire et non, alors qu'un portemanteau mot est formé en combinant deux ou plusieurs mots existants qui se rapportent tous à un concept singulier décrit par le portemanteau.
Contraction (operator_theory)/Contraction (operator_theory) :
En théorie des opérateurs, un opérateur borné T : X → Y entre des espaces vectoriels normés X et Y est dit être une contraction si sa norme d'opérateur ||T || ≤ 1. Chaque opérateur borné devient une contraction après une mise à l'échelle appropriée. L'analyse des contractions donne un aperçu de la structure des opérateurs, ou d'une famille d'opérateurs. La théorie des contractions sur l'espace de Hilbert est largement due à Béla Szőkefalvi-Nagy et Ciprian Foias.
Contraction Act_of_1866 / Contraction Act of 1866 :
Le Contraction Act de 1866 était une loi adoptée par le Congrès des États-Unis le 12 avril 1866. Il visait à abaisser le niveau des prix afin qu'ils puissent rétablir l'étalon-or.
Alcalose de contraction/Alcalose de contraction :
L'alcalose de contraction fait référence à l'augmentation du pH sanguin qui se produit à la suite de pertes de liquide (contraction de volume). Le changement de pH est particulièrement prononcé avec les pertes de liquide acide causées par des problèmes comme les vomissements.
Contraction et_Convergence/Contraction et Convergence :
La contraction et la convergence (C&C) est un cadre mondial proposé pour réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre le changement climatique. Imaginée par le Global Commons Institute [GCI] au début des années 1990, la stratégie Contraction et Convergence consiste à réduire les émissions globales de gaz à effet de serre à un niveau sûr (contraction), résultant pour chaque pays de ramener ses émissions par habitant à un niveau égal pour tous les pays (convergence). Il est destiné à former la base d'un accord international qui réduira les émissions de dioxyde de carbone pour éviter un changement climatique dangereux, le dioxyde de carbone étant le gaz principalement responsable des modifications de l'effet de serre sur Terre. Il s'exprime par une simple formule mathématique. Cette formule peut être utilisée comme un moyen pour le monde de stabiliser les niveaux de carbone à n'importe quel niveau. Les partisans de la contraction et de la convergence soulignent que les négociations à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques [CCNUCC] sont régies séquentiellement par « l'objectif » de la CCNUCC [concentration sûre et stable de GES dans l'atmosphère mondiale] suivi de ses principes organisateurs [« précaution ' et 'équité']. C&C est largement cité et soutenu. Le calcul C&C est maintenant intégré dans le domaine 2 de l'outil de comptabilité du budget carbone de GCI
Bande de contraction_nécrose/Nécrose de la bande de contraction :
La nécrose des bandes de contraction est un type de mort cellulaire incontrôlée (nécrose) propre aux myocytes cardiaques et qui surviendrait lors de la reperfusion d'une hypercontraction, qui entraîne une rupture du sarcolemme. Il s'agit d'une découverte histologique caractéristique d'un infarctus du myocarde récent (crise cardiaque) reperfusé. Le nom de la découverte histopathologique vient de l'apparition au microscope; les bandes de contraction sont des bandes de coloration épaisses et intensément éosinophiles (généralement de 4 à 5 micromètres de large) qui s'étendent sur le petit axe du myocyte. Ils peuvent être considérés comme des stries très épaisses, typiques du muscle cardiaque et du muscle strié.
Hiérarchies de contraction/Hiérarchies de contraction :
En informatique, la méthode des hiérarchies de contraction est une technique d'accélération pour trouver le chemin le plus court dans un graphe. Les applications les plus intuitives sont les systèmes de navigation automobile : un utilisateur veut conduire de A {\displaystyle A} à B {\displaystyle B} en utilisant l'itinéraire le plus rapide possible. La métrique optimisée ici est le temps de trajet. Les intersections sont représentées par des sommets, les sections de route les reliant par des arêtes. Les poids de bord représentent le temps qu'il faut pour parcourir ce segment de la route. Un chemin de UNE {\displaystyle A} à B {\displaystyle B} est une séquence de bords (tronçons de route); le chemin le plus court est celui avec la somme minimale des poids des arêtes parmi tous les chemins possibles. Le chemin le plus court dans un graphe peut être calculé à l'aide de l'algorithme de Dijkstra mais, étant donné que les réseaux routiers se composent de dizaines de millions de sommets, cela n'est pas pratique. Les hiérarchies de contraction sont une méthode d'accélération optimisée pour exploiter les propriétés des graphes représentant les réseaux routiers. L'accélération est obtenue en créant des raccourcis dans une phase de prétraitement qui sont ensuite utilisés lors d'une requête de chemin le plus court pour ignorer les sommets "sans importance". Ceci est basé sur le constat que les réseaux routiers sont fortement hiérarchisés. Certains carrefours, par exemple les carrefours autoroutiers, sont "plus importants" et plus haut dans la hiérarchie que par exemple un carrefour menant à une impasse. Des raccourcis peuvent être utilisés pour enregistrer la distance précalculée entre deux jonctions importantes de sorte que l'algorithme n'ait pas à prendre en compte le chemin complet entre ces jonctions au moment de la requête. Les hiérarchies de contraction ne savent pas quelles routes les humains considèrent comme "importantes" (par exemple les autoroutes), mais elles reçoivent le graphe en entrée et sont capables d'attribuer une importance aux sommets à l'aide d'heuristiques. Les hiérarchies de contraction ne sont pas seulement appliquées aux algorithmes d'accélération des systèmes de navigation automobile, mais également aux planificateurs d'itinéraires basés sur le Web, à la simulation de trafic et à l'optimisation de la logistique. Les implémentations de l'algorithme sont accessibles au public en tant que logiciel open source.
Cartographie de contraction/cartographie de contraction :
En mathématiques , une application de contraction , ou contraction ou entrepreneur, sur un espace métrique ( M , d ) est une fonction f de M à elle-même, avec la propriété qu'il existe un nombre réel 0 ≤ k < 1 {\ displaystyle 0 \ leq k<1} tel que pour tout x et y dans M, d ( f ( x ) , f ( y ) ) ≤ k d ( x , y ) . {\displaystyle d(f(x),f(y))\leq k\,d(x,y).} La plus petite valeur de k est appelée la constante de Lipschitz de f. Les cartes contractives sont parfois appelées cartes Lipschitziennes. Si la condition ci-dessus est plutôt satisfaite pour k ≤ 1, alors l'application est dite une application non expansive. Plus généralement, l'idée d'une application contractive peut être définie pour les applications entre espaces métriques. Ainsi, si (M, d) et (N, d') sont deux espaces métriques, alors F : M → N {\displaystyle f:M\rightarrow N} est une application contractive s'il existe une constante 0 ≤ k < 1 {\displaystyle 0\leq k<1} tel que ré ′ ( F ( X ) , F ( y ) ) ≤ k ré ( X , y ) {\displaystyle d'(f(x),f(y))\leq k\,d(x,y)} pour tout x et y dans M. Toute application de contraction est continue de Lipschitz et donc uniformément continue (pour une fonction continue de Lipschitz, la constante k n'est plus nécessairement inférieure à 1). Une cartographie de contraction a au plus un point fixe. De plus, le théorème du point fixe de Banach stipule que chaque application de contraction sur un espace métrique complet non vide a un point fixe unique, et que pour tout x dans M la séquence de fonctions itérées x, f (x), f (f (x )), f (f (f (x))), ... converge vers le point fixe. Ce concept est très utile pour les systèmes de fonctions itérées où les mappages de contraction sont souvent utilisés. Le théorème du point fixe de Banach est également appliqué pour prouver l'existence de solutions d'équations différentielles ordinaires et est utilisé dans une preuve du théorème de la fonction inverse. Les mappages de contraction jouent un rôle important dans les problèmes de programmation dynamique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cyclosporiasis

Cyclopoïdes/Cyclopoïdes : Les Cyclopoida sont un ordre de petits crustacés de la sous-classe Copepoda. Comme beaucoup d'autres copé...