Rechercher dans ce blog

dimanche 31 juillet 2022

Compsolechia trochilea


Compsibidion crassipede/Compsibidion crassipede :
Compsibidion crassipede est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par l'entomologiste brésilien Ubirajara Martins en 1971.

Compsibidion decemmaculatum/Compsibidion decemmaculatum :
Compsibidion decemmaculatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1960.
Compsibidion decoratum/Compsibidion decoratum :
Compsibidion decoratum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1909.
Compsibidion dérivée/Compsibidion dérivée :
Compsibidion derivativum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par l'entomologiste brésilien Ubirajara Martins en 1971.
Compsibidion divisum/Compsibidion divisum :
Compsibidion divisum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par l'entomologiste brésilien Ubirajara Martins en 1969.
Compsibidion fairmairei/Compsibidion fairmairei :
Compsibidion fairmairei est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1865.
Compsibidion graphicum/Compsibidion graphicum :
Compsibidion graphicum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1867.
Compsibidion guanabarinum/ Compsibidion guanabarinum :
Compsibidion guanabarinum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1962.
Compsibidiion ilion/Compsibidiion ilium :
Compsibidion ilium est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1864.
Compsibidion inornatum/Compsibidion inornatum :
Compsibidion inornatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1962.
Compsibidion litturatum/Compsibidion litturatum :
Compsibidion litturatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1960.
Compsibidion maculatum/Compsibidion maculatum :
Compsibidion maculatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins, Galileo et Oliveira en 2011.
Compsibidion maronicum/Compsibidion maronicum :
Compsibidion maronicum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1867.
Mégarthron de Compsibidion/Mégarthron de Compsibidion :
Compsibidion megarthron est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1962.
Compsibidion melancholicum/Compsibidion melancholicum :
Compsibidion melancholicum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Compsibidion méridionale/Compsibidion méridionale :
Compsibidion meridionale est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Compsibidion monnei/Compsibidion monnei :
Compsibidion monnei est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Compsibidion multizonatum/Compsibidion multizonatum :
Compsibidion multizonatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit en détail par Martins en 1969.
Compsibidion muricatum/Compsibidion muricatum :
Compsibidion muricatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1971.
Compsibidion mysticum/Compsibidion mysticum :
Compsibidion mysticum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Compsibidion nigroterminatum/Compsibidion nigroterminatum :
Compsibidion nigroterminatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1965.
Compsibidion niveum/Compsibidion niveum :
Compsibidion niveum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1962.
Compsibidion omissum/Compsibidion omissum :
Compsibidion omissum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Compsibidion orpa/Compsibidion orpa :
Compsibidion orpa est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par White en 1855.
Compsibidion paradoxum/Compsibidion paradoxum :
Compsibidion paradoxum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1971.
Compsibidion paulista/Compsibidion paulista :
Compsibidion paulista est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1962.
Compsibidion polyzone/Compsibidion polyzone :
Compsibidion polyzonum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1870.
Compsibidion psydrum/Compsibidion psydrum :
Compsibidion psydrum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Compsibidion pumilium/Compsibidion pumilium :
Compsibidion pumilium est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins et Galileo en 1999.
Compsibidion punga/Compsibidion punga :
Compsibidion punga est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins et Galileo en 2007.
Compsibidion quadrisignatum/Compsibidion quadrisignatum :
Compsibidion quadrisignatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1865.
Compsibidion reichardti/Compsibidion reichardti :
Compsibidion reichardti est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1962.
Compsibidion rutha/Compsibidion rutha :
Compsibidion rutha est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par White en 1855.
Compsibidion simillimum/Compsibidion simillimum :
Compsibidion simillimum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Compsibidion singulière/Compsibidion singulière :
Compsibidion singulare est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1909.
Compsibidion sommeri/Compsibidion sommeri :
Compsibidion sommeri est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1865.
Compsibidion sphaeriinum/Compsibidion sphaeriinum :
Compsibidion sphaeriinum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Bates en 1870.
Compsibidion taperu/Compsibidion taperu :
Compsibidion taperu est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins et Galileo en 2007.
Compsibidion téthys/Compsibidion téthys :
Compsibidion tethys est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1867.
Compsibidion thoracicum/Compsibidion thoracicum :
Compsibidion thoracicum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par White en 1855.
Compsibidion trichocerum/Compsibidion trichocerum :
Compsibidion trichocerum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1962.
Compsibidion trinidadense/Compsibidion trinidadense :
Compsibidion trinidadense est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gilmour en 1963.
Compsibidion triviale/Compsibidion triviale :
Compsibidion triviale est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp et Martins en 1985.
Compsibidion truncatum/Compsibidion truncatum :
Compsibidion truncatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1865.
Compsibidion tuberosum/Compsibidion tuberosum :
Compsibidion tuberosum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par l'entomologiste brésilien Ubirajara Martins en 1971.
Compsibidion unifasciatum/Compsibidion unifasciatum :
Compsibidion unifasciatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1909.
Composition uniforme/Composition uniforme :
Compsibidion uniforme est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Galileo et Martins en 2011.
Compsibidion vanum/Compsibidion vanum :
Compsibidion vanum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Thomson en 1867.
Compsibidion varipenne/Compsibidion varipenne :
Compsibidion varipenne est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Compsibidion virgatum/Compsibidion virgatum :
Compsibidion virgatum est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins en 1969.
Composition ytu/Composition ytu :
Compsibidion ytu est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Martins, Galileo et Oliveira en 2011.
Compsibidion zikani/Compsibidion zikani :
Compsibidion zikani est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Melzer en 1933.
Compsidolon/Compsidolon :
Compsidolon est un genre de punaises des plantes de la famille des Miridae. Il existe plus de 60 espèces décrites à Compsidolon.
Compsidolon salicellum/Compsidolon salicellum :
Compsidolon salicellum est une espèce de punaise de la famille des Miridae. On le trouve en Europe à travers le Paléarctique jusqu'à la Sibérie et la Corée. On le trouve également en Amérique du Nord en tant qu'espèce adventice.
Compilura/Compsilura :
Compsilura est un genre de mouches tachinides de la famille des Tachinidae du Mozambique, du Malawi et d'Afrique du Sud.
Compsilura concinnata/Compsilura concinnata :
Compsilura concinnata (mouche tachinidée; ordre des diptères) est un parasitoïde originaire d'Europe qui a été introduit en Amérique du Nord en 1906 pour contrôler la population d'une forêt exotique, univoltine, papillon spongieux nommé Lymantria dispar. C'est un endoparasitoïde des larves et vit avec son hôte pendant la majeure partie de sa vie. Finalement, le parasitoïde finit par tuer l'hôte et parfois le manger. Il attaque plus de 200 espèces hôtes, principalement des insectes des Ordres : Coléoptères, Lépidoptères et Hyménoptères. Étant donné que ce parasite a la capacité d'attaquer de nombreux types d'hôtes différents, l'organisme s'est répandu des systèmes forestiers prévus dans d'autres zones, comme les champs agricoles, affectant les ravageurs du chou, y compris l'arpenteuse du chou ( Trichoplusia ); le ver du chou (Pieris rapae); et même d'autres espèces envahissantes telles que la pyrale de la queue brune. Cependant, il attaque également les insectes indigènes non nuisibles tels que la mite Cecropia et la mite lunaire américaine.
Compsiluroïdes/Compsiluroïdes :
Compsiluroides est un genre de mouches de la famille des Tachinidae.
Compsistis bifaciella/Compsistis bifaciella :
Compsistis bifaciella est un papillon nocturne de la famille des Lecithoceridae. Il est endémique de la Nouvelle-Zélande et se trouve dans toute l'île du Nord.
Compsobata/Compsobata :
Compsobata est un genre de mouches à échasses de la famille des Micropezidae. Il y a au moins 20 espèces décrites dans Compsobata.
Compsobata mima/Compsobata mima :
Compsobata mima est une espèce de mouches à pattes échasses de la famille des Micropezidae.
Compsobata univitta/Compsobata univitta :
Compsobata univitta est une espèce de mouches à pattes échasses de la famille des Micropezidae.
Compsobuthus/Compsobuthus :
Compsobuthus est un genre de scorpions buthidés.
Compsobuthus werneri/Compsobuthus werneri :
Compsobuthus werneri est une espèce de scorpion de la famille des Buthidae.
Compsocéphale/Compsocéphale :
Compsocephalus est un genre de scarabées de fleurs appartenant à la famille des Scarabaeidae, sous-famille des Cetoniinae. Ces coléoptères se trouvent le plus souvent en Afrique de l'Est, plus précisément au Kenya.
Compsoceridius/Compsoceridius :
Compsoceridius gounellei est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae, la seule espèce du genre Compsoceridius.
Compsocerini/Compsocerini :
Compsocerini est une tribu de coléoptères de la sous-famille des Cerambycinae, contenant les genres suivants : Acabyara Achenoderus Acrocyrtidus Aglaoschema Caperonotus Chaetosopus Chlorethe Compsoceridius Compsocerus Compsopyris Cosmisomopsis Cosmoplatidius Cosmoplatus Dilocerus Ecoporanga Goatacara Hylorus Maripanus Mimochariergus Orthostoma Protuberonotum Rosalia Upindauara
Compsocerocoris/Compsocerocoris :
Compsocerocoris est un genre de punaises des graminées (insectes de la famille des Miridae).
Compsocerocoris elegans/Compsocerocoris elegans :
Compsocerocoris elegans est une espèce de punaises des graminées (insectes de la famille des Miridae).
Compsocérops/Compsocérops :
Compsocerops est un genre éteint d' amphibiens temnospondyl récupérés de la formation de Maleri supérieur du Trias supérieur en Inde et de la formation de Santa Maria au Brésil .
Compsocère/Compsocère :
Compsocerus est un genre de coléoptères de la famille des Cerambycidae, contenant les espèces suivantes : Compsocerus barbicornis Audinet-Serville, 1834 Compsocerus bicoloricornis Schwarzer, 1923 Compsocerus chevrolati Gounelle, 1910 Compsocerus deceptor Napp, 1976 Compsocerus parviscopus (Burmeister, 1865) Compsocerus, proximus Compsocerus violaceus (Blanc, 1853)
Compsocerus barbicornis/Compsocerus barbicornis :
Compsocerus barbicornis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Audinet-Serville en 1834.
Compsocerus bicoloricornis/Compsocerus bicoloricornis :
Compsocerus bicoloricornis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Schwarzer en 1923.
Compsocerus chevrolati/Compsocerus chevrolati :
Compsocerus chevrolati est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Gounelle en 1910.
Trompeur Compsocerus / Trompeur Compsocerus :
Compsocerus deceptor est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 1976.
Compsocerus parviscopus/Compsocerus parviscopus :
Compsocerus parviscopus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Hermann Burmeister en 1865.
Compsocerus proximus/Compsocerus proximus :
Compsocerus proximus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il a été décrit par Napp en 1977.
Compsocerus violaceus/Compsocerus violaceus :
Compsocerus violaceus est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae. Il est présent en Amérique du Sud, étant commun dans le sud du Brésil, le nord de l'Argentine et l'Uruguay.
Compsocidés/Compsocidés :
Compsociidae est une famille de Psocodea (anciennement Psocoptera) appartenant au sous-ordre Troctomorpha. La famille comprend deux espèces existantes dans deux genres, tous deux trouvés en Mésoamérique. Compsocus elegans se trouve au Mexique et en Amérique centrale, tandis qu'Electrentomopsis variegata se trouve au Mexique. Les antennes de chaque espèce ont 13 ou 14 segments. Deux genres éteints, Burmacompsocus et Paraelectrentomopsis sont connus de l'ambre birman âgé du Cénomanien du Myanmar.
Compsocladium/Compsocladium :
Compsocladium est un genre de champignons formant des lichens de la famille des Ramalinaceae. Il a deux espèces.
Compsocrita/Compsocrita :
Compsocrita est un genre de papillons nocturnes appartenant à la famille des Tineidae. Il ne contient qu'une seule espèce, Compsocrita florens, que l'on trouve au Brésil.
Compsocryptus/Compsocryptus :
Compsocryptus est un genre de guêpes ichneumon de la famille des Ichneumonidae. Il y a au moins 18 espèces décrites dans Compsocryptus.
Compsoctena/Compsoctena :
Compsoctena est un genre de papillons de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été érigé par Philipp Christoph Zeller en 1852.
Compsoctena aedifica/Compsoctena aedifica :
Compsoctena aedifica est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1908. On le trouve dans le Gauteng, en Afrique du Sud. L'envergure est de 20 à 24 mm. Les ailes antérieures sont blanchâtres, avec de petits strigules fusqueux noirâtres dispersés. Le bord costal est ocre blanchâtre et il y a des marques irrégulières formées de strigulae nuageux noirâtres-fuscous confluents, consistant en une petite tache basale, parfois partiellement obsolète, un fascia modéré d'un tiers de la costa au milieu du dos, un autre des trois cinquièmes de la costa au tornus, et une tache transversale des cinq sixièmes de la costa, atteignant la moitié de l'aile. Les ailes postérieures sont blanchâtres ocre, plus ou moins teintées de gris.
Compsoctena aethalea/Compsoctena aethala :
Compsoctena aethalea est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1907. On le trouve en Inde. L'envergure est de 30 à 34 mm pour les mâles et d'environ 46 mm pour les femelles. Les ailes antérieures des mâles sont fuscous foncées, finement irrouillées (saupoudrées) de blanchâtre. Chez les femelles, ils sont plus pâles, parsemés de strigules noirâtres-fuscous. Il y a une tache foncée semblable à un fascia transversal du milieu du dos, atteignant environ la moitié de l'aile et une tache similaire du milieu de la costa dirigée vers le tornus, atteignant plus de la moitié de l'aile. La costa est plus ou moins tachetée alternativement d'ocre pâle jaunâtre et de fuscous foncé à l'arrière et il y a deux ou trois taches subterminales sombres fuscous parfois réunies en un fascia incomplet. Les ailes postérieures sont fuscous noirâtres.
Compsoctena africanella/Compsoctena africanella :
Compsoctena africanella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Strand en 1909. On le trouve au Botswana, au Malawi, au Mozambique, en Afrique du Sud, en Tanzanie et en Zambie.
Compsoctena agria/Compsoctena agria :
Compsoctena agria est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1909. On le trouve dans le Gauteng, en Afrique du Sud. L'envergure est d'environ 15 mm. Les ailes antérieures sont fuscous, saupoudrées de plus sombre et avec des indications d'une ligne d'écailles fuscous sombres des trois cinquièmes de la costa au tornus. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsoctena araeopis/Compsoctena araeopis :
Compsoctena araeopis est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1926. On le trouve en Namibie.
Compsoctena autoderma/Compsoctena autoderma :
Compsoctena autoderma est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Afrique du Sud et au Zimbabwe. L'envergure est de 18–21 mm. Les ailes antérieures sont fuscous, ou ocre brunâtre teinté de fuscous, surtout vers la base de la costa, généralement avec des strigules fuscous plus foncées dispersées très indistinctes. Il y a une marque transversale fuscouseuse plus foncée très indistincte sur l'angle supérieur de la cellule. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsoctena barbarella/Compsoctena barbarella :
Compsoctena barbarella est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1856. On le trouve en Inde. Les adultes sont fauve cendré (gris cendré), les ailes antérieures portant deux bandes obliques très incomplètes et très interrompues formées par les mouchetures. Les ailes postérieures sont cinéreuses.
Compsoctena brachyctenis/Compsoctena brachyctenis :
Compsoctena brachyctenis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1909. On le trouve en Afrique du Sud. L'envergure est d'environ 24 mm. Les ailes antérieures sont blanchâtres ocre, irrégulièrement parsemées de strigulae fuscous suffusées irriguées (saupoudrées) de fuscous noirâtre, semblant former une petite tache basale. Il y a une large strie le long des deux tiers antérieurs de la costa, un large fascia médian courbé et une tache dans le disque en arrière, mais ceux-ci sont tous très indéfinis. La couleur de fond semble former une tache blanche claire vers le dos avant le milieu, et une autre vers la côte au-delà du milieu. Il y a environ cinq petites taches foncées fuscous sur la moitié postérieure de la costa. Les ailes postérieures sont grises, parsemées de plus foncé.
Compsoctena brandbergensis/Compsoctena brandbergensis :
Compsoctena brandbergensis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Wolfram Mey en 2007. On le trouve en Namibie.
Compsoctena byrseis/Compsoctena byrseis :
Compsoctena byrseis est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1934. On le trouve dans les anciennes provinces du Katanga et du Kasai-Occidental en République Démocratique du Congo.
Compsoctena connexalis/Compsoctena connexalis :
Compsoctena connexalis est un papillon de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1863. On le trouve en Afrique du Sud. Les adultes sont cinéreux foncés (gris cendré), les ailes antérieures avec quelques points noirs près de la base, et avec trois marques brun foncé, qui ont des bordures noires et argentées. Ces marques sont constituées de deux taches intérieures et d'une large bande ondulée extérieure, qui est bifurquée vers la costa. La ligne marginale est argentée, avec une bordure extérieure noirâtre, qui est interrompue par quelques stries argentées sur la frange brunâtre-cinéreuse. Les ailes postérieures sont cinérées brunâtres.
Compsoctena cossinella/Compsoctena cossinella :
Compsoctena cossinella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1866. On le trouve en Inde. Les adultes sont blanchâtres, les ailes antérieures très finement mouchetées de brun, à l'exception de deux larges stries longitudinales post-médianes où les mouchetures sont nombreuses. La costa a des marques brunes subquadrate et la bordure extérieure a de courtes stries brunes, qui s'étendent sur la frange. Les ailes postérieures sont cinéreuses pâles (gris cendré).
Compsoctena cossusella/Compsoctena cossusella :
Compsoctena cossusella est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae, décrit pour la première fois par Francis Walker en 1856. On le trouve au Népal. Les adultes sont cinéreux (gris cendré), tachetés de brun. Les ailes antérieures sont arrondies aux extrémités et striées transversalement de brun foncé. Il y a quatre taches brunes reliées et très irrégulières dans le disque extérieur, et une cinquième contiguë à la base de la bordure intérieure. La costa est brune vers la base.
Compsoctena cyclatma/Compsoctena cyclatma :
Compsoctena cyclatma est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1908. On le trouve au Mozambique, en Afrique du Sud (Limpopo), en Zambie et au Zimbabwe. L'envergure est d'environ 28 mm. Les ailes antérieures sont fuscous, quelque peu saupoudrées de blanchâtre et irrégulièrement et abondamment irrouillées (saupoudrées) de fuscous noirâtre, la confluence de l'irroration formant plusieurs marques longitudinales brisées irrégulières, et trois ou quatre taches sur la moitié postérieure de la costa. Il y a une tache arrondie de suffusion blanchâtre sur le dos avant le milieu, et une bande irrégulière de suffusion blanchâtre le long du tiers postérieur du dos et du termen jusqu'à l'apex. Les ailes postérieures sont grises.
Compsoctena dehradunensis/Compsoctena dehradunensis :
Compsoctena dehradunensis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Pathania et Rose en 2004. On le trouve dans l'Uttarakhand, en Inde.
Compsoctena delocrossa/Compsoctena delocrossa :
Compsoctena delocrossa est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve en Afrique du Sud et au Zimbabwe. Son envergure est d'environ 25 mm. Les ailes antérieures sont grises, avec les extrémités des écailles fuscous foncées et avec des stries transversales fuscous foncées irrégulières indistinctes, dans la cellule plus brisée en points. La zone de la cellule et de la zone médiane de la costa est quelque peu imprégnée de plus sombre mais indéfinie. Les ailes postérieures sont grises.
Dermatodes Compsoctena/Dermatodes Compsoctena :
Compsoctena dermatodes est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Afrique du Sud, en Tanzanie et au Zimbabwe. L'envergure est de 22–24 mm. Les ailes antérieures sont ocre brunâtre clair, indistinctement strigulées de brunâtre, parfois légèrement mêlées de blanchâtre entre les strigulae. Il y a un point fuscous à l'extrémité de la cellule. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsoctena expers/Compsoctena expers :
Compsoctena expers est un papillon de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1911. On le trouve en Namibie et au Zimbabwe. L'envergure est d'environ 23 mm. Les ailes antérieures sont fuscous irrégulièrement irrouillées (saupoudrées) de blanchâtre et strigulées d'une irroration fuscous foncée. Il y a une marque allongée de suffusion plus foncée sous le milieu du disque, terminée à chaque extrémité par un blanchâtre, mais pas d'autres marques définies. Les ailes postérieures sont fuscous.
Compsoctena fossoria/Compsoctena fossoria :
Compsoctena fossoria est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1920. On le trouve en Afrique du Sud. L'envergure est de 19–21 mm. Les ailes antérieures sont grises, très teintées de blanchâtre. Il y a un fascia basal d'irroration sombre et fuscouseuse (aspersion), continue comme une large bande le long de la costa jusqu'aux deux cinquièmes, puis plutôt obliquement à travers l'aile jusqu'à près du dos, à nouveau angulée et continue près de la costa aux quatre cinquièmes , avec une branche au tornus. Une tache similaire se trouve sur la costa au-delà du milieu, et trois ou quatre petites taches sur la costa en arrière. Les ailes postérieures sont gris clair fuscous.
Compsoctena furciformis/Compsoctena furciformis :
Compsoctena furciformis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve en Afrique du Sud et au Zimbabwe. L'envergure est de 21–22 mm. Les ailes antérieures sont blanchâtres fuscous, réticulées de brun saupoudré de noirâtre. Les marques sont brunes irrégulièrement saupoudrées ou irriguées de noir, surtout sur les nervures. Il y a un fascia basal modéré mal défini et un fascia modéré des deux cinquièmes de la costa au milieu du dos, le bord antérieur presque droit et le bord postérieur à angle obtus en dessous du milieu. Il y a un fascia modéré des deux tiers de la costa au tornus, rétréci près de l'extrémité inférieure, avec une branche plus étroite plutôt excurvée allant de son milieu à la costa avant l'apex. Les ailes postérieures sont plutôt gris foncé.
Compsoctena himachalensis/Compsoctena himachalensis :
Compsoctena himachalensis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Pathania et Rose en 2004. On le trouve en Inde (Himachal Pradesh).
Compsoctena indecorella/Compsoctena indecorella :
Compsoctena indecorella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1856. On le trouve en Inde. Les adultes sont brun cendré (gris cendré), les ailes antérieures très finement tachetées de noir. Les ailes postérieures sont plus cinéreuses, très finement tachetées de brun.
Compsoctena intermediella/Compsoctena intermediella :
Compsoctena intermediella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1866. On le trouve en Inde. Les adultes sont tachetés de brun cendré, les ailes antérieures légèrement réticulées de noirâtre. Il y a une bande médiane brune, très dilatée et largement creusée vers la côte. Il y a aussi plusieurs points noirâtres le long de la costa et deux dans la partie fouillée de la bande.
Compsoctena invariella/Compsoctena invariella :
Compsoctena invariella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1863. On le trouve en Inde.
Compsoctena isopetra/Compsoctena isopetra :
Compsoctena isopetra est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve en Afrique du Sud et au Zimbabwe. L'envergure est d'environ 18 mm. Les ailes antérieures sont gris clair, finement et irrégulièrement tachetées de blanchâtre et de gris foncé et avec un bord costal blanchâtre. Les ailes postérieures sont grises.
Compsoctena kaokoveldi/Compsoctena kaokoveldi :
Compsoctena kaokoveldi est un papillon de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Wolfram Mey en 2011. On le trouve en Namibie.
Compsoctena leucoconis/Compsoctena leucoconis :
Compsoctena leucoconis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1926. On le trouve en Namibie.
Compsoctena lycophanes/Compsoctena lycophanes :
Compsoctena lycophanes est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1924. On le trouve en Afrique du Sud, où il a été signalé dans le Western Cape.
Milieu Compsoctena/milieu Compsoctena :
Compsoctena media est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Walsingham en 1897. On le trouve en République centrafricaine. L'envergure est d'environ 16 mm. Les ailes antérieures sont cinéreuses blanchâtres, marbrées et réticulées de brun et avec une série de taches brunâtres le long de la côte : trois petites avant le milieu, dont les deux premières forment le bord supérieur d'une tache basale mal définie, une large sur le milieu de la costa, formant l'extrémité supérieure d'un fascia transversal quelque peu cassé s'inclinant légèrement vers l'intérieur vers le dos, et deux au-delà du milieu, le premier petit, le second plus grand, avant l'apex, se mélangeant également avec une nuance d'écailles brunâtres sous ce. Les espaces entre ces taches sur la moitié externe de la costa sont ocre, les cils costaux immédiatement au-dessus de l'apex étant également ocre, et une légère teinte ocre traverse la base des cils le long du termen, dans lequel sont trois plus ou moins distincts lignes d'écailles brunes, les extrémités extérieures des cils sont grisâtres. Les ailes postérieures sont gris violacé.
Compsoctena melitoplaca/Compsoctena melitoplaca :
Compsoctena melitoplaca est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1927. On le trouve en Afrique du Sud.
Compsoctena microctenis/Compsoctena microctenis :
Compsoctena microctenis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Afrique du Sud, en Tanzanie et au Zimbabwe. L'envergure est d'environ 24 mm. Les ailes antérieures sont ocre pâle, avec quelques strigules dispersées indéfinies de taches brunâtres et noires, en particulier dans le disque et sur la partie antérieure de la costa. Les ailes postérieures sont grises.
Compsoctène mineure/Compsoctène mineure :
Compsoctena minor est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit pour la première fois par Walsingham en 1866. On le trouve en Inde.
Compsoctène montana/Compsoctène montana :
Compsoctena montana est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Wolfgang Dierl en 1970. On le trouve en Tanzanie.
Compsoctena niphocosma/Compsoctena niphocosma :
Compsoctena niphocosma est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1934. On le trouve en Tanzanie.
Compsoctena numéraria/Compsoctena numéraria :
Compsoctena numéraria est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Afrique du Sud, où il a été signalé à Gauteng. L'envergure est d'environ 23 mm. Les ailes antérieures sont ocre clair jaunâtre, parsemées sauf le long de la côte d'écailles fusqueuses foncées éparses plus ou moins disposées en lignes longitudinales, et tendant à former de petites strigules transversales. Le bord costal est foncé fuscous vers la base et il y a un point sombre fuscous à l'extrémité de la cellule, et une bande irrégulière d'irroration sombre fuscous (mouchetures) allant de celle-ci à l'apex. Il y a des écailles fuscous sombres dispersées le long du bord terminal. Les ailes postérieures sont gris pâle.
Compsoctena ochrastis/Compsoctena ochrastis :
Compsoctena ochrastis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1937. On le trouve en Afrique du Sud.
Ostracite à Compsoctena/Ostracite à Compsoctena :
Compsoctena ostracitis est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1913. On le trouve en Afrique du Sud. L'envergure est d'environ 16 mm. Les ailes antérieures sont blanchâtres ocre avec le bord costal noirâtre à la base. Les ailes postérieures sont gris clair.
Compsoctena pantherina/Compsoctena pantherina :
Compsoctena pantherina est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Sobczyk en 2012. On le trouve en Indonésie (Sumatra, Kalimantan).
Compsoctena pinguis/Compsoctena pinguis :
Compsoctena pinguis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve à Taiwan et en Chine.
Compsoctena primella/Compsoctena primella :
Compsoctena primella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Zeller en 1852. On le trouve en Afrique du Sud.
Compsoctena psammosticha/Compsoctena psammosticha :
Compsoctena psammosticha est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve au Malawi, en Afrique du Sud et au Zimbabwe. L'envergure est de 25–30 mm. Les ailes antérieures sont ocre, abondamment réticulées d'ocre brunâtre. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Compsoctena quassa/Compsoctena quassa :
Compsoctena quassa est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve en Afrique du Sud, en Zambie et au Zimbabwe. L'envergure est d'environ 31 mm. Les ailes antérieures sont grises, réticulées de manière étroite et diffuse avec une irroration fusqueuse foncée (taches) et avec quelques écailles gris-blanchâtres, ainsi que des taches irrégulières obscures de suffusion fusqueuse foncée placées comme des stigmates, la plicale un peu au-delà du premier discal. Les ailes postérieures sont plutôt gris foncé.
Compsoctena reductella/Compsoctena reductella :
Compsoctena reductella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1863. On le trouve au Népal et en Inde.
Compsoctena robinsoni/Compsoctena robinsoni :
Compsoctena robinsoni est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Pathania et Rose en 2004. On le trouve dans la région de l'Himachal Pradesh en Inde.
Compsoctena rudis/Compsoctena rudis :
Compsoctena rudis est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve au Mozambique, en Afrique du Sud et au Zimbabwe. L'envergure est de 17–18 mm. Les ailes antérieures sont légèrement fuscous, finement tachetées de plus foncé et avec un point blanchâtre obscur à l'extrémité de la cellule. Les ailes postérieures sont grises.
Compsoctena rustica/Compsoctena rustica :
Compsoctena rustica est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Strand en 1914. On le trouve au Cameroun.
Compsoctena scriba/Compsoctena scriba :
Compsoctena scriba est un papillon de nuit de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, en Afrique du Sud, en Tanzanie, en Zambie et au Zimbabwe. L'envergure est d'environ 27 mm. Les ailes antérieures sont grises irrégulièrement parsemées de blanchâtre, strigulées transversalement d'une irroration fusqueuse foncée (mouchetures) et d'une strigule transversale d'écailles noirâtres vers le dos au quart. Il y a un strigula noirâtre quelque peu oblique dans le disque avant le milieu, et un striga noirâtre plus oblique inversé plus long à l'extrémité de la cellule. L'espace gris en forme de V sous le milieu du disque est également quelque peu marqué de noir sur la partie supérieure des côtés. Les ailes postérieures sont plutôt gris foncé.
Compsoctena secundella/Compsoctena secundella :
Compsoctena secundella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Walsingham en 1897. On le trouve en République centrafricaine et en Sierra Leone. L'envergure est d'environ 22 mm. Les ailes antérieures sont ocre pâle, abondamment tachetées, mouchetées et imprégnées d'écailles brun terre d'ombre, les deux couleurs alternant le long de la côte dans des espaces inégaux partout. Il y a une tache assez forte d'écailles brun ombre à la fin du disque, qui semble être le seul point où cette couleur est plus concentrée que sur le reste de la surface de l'aile, bien qu'elle prévale quelque peu aussi vers l'apex et tornus. Les ailes postérieures sont fuscous violacées.
Compsoctena similis/Compsoctena similis :
Compsoctena similis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Wolfgang Dierl en 1970. On le trouve en Tanzanie.
Compsoctena spilophanes/Compsoctena spilophanes :
Compsoctena spilophanes est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1921. On le trouve en Afrique du Sud et au Zimbabwe. L'envergure est de 17–18 mm. Les ailes antérieures sont fuscous, quelque peu strigulées obscurément avec une irroration fuscous foncée (mouchetures) et avec dix à quinze taches blanches brillantes irrégulières variables et des taches bordées de fuscous foncé. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsoctena susurrans/Compsoctena susurrans :
Compsoctena susurrans est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1911. On le trouve en Afrique du Sud, où il a été signalé dans le Limpopo. L'envergure est d'environ 24 mm pour les mâles et 26 mm pour les femelles. Les ailes antérieures sont blanches, striées transversalement d'ocre brunâtre et plus ou moins irrorated (saupoudrées) de fuscous foncé et noirâtre, la coalescence de ces stries indique une petite tache basale, un fascia étroit d'un tiers de la costa à avant le milieu du dos, avec le bord postérieur angulé au-dessous du milieu. Il y a un fascia étroit des deux tiers de la costa au dos avant le tornus, et un mince fascia sinué vers l'intérieur plus ou moins marqué de la costa avant l'apex au tornus. Les ailes postérieures sont pâles et fuscous.
Compsoctena talarodes/Compsoctena talarodes :
Compsoctena talarodes est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1927. On le trouve en Tanzanie et au Zimbabwe.
Compsoctena taprobana/Compsoctena taprobana :
Compsoctena taprobana est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Walsingham en 1887. On le trouve au Sri Lanka.
Compsoctena terrestris/Compsoctena terrestris :
Compsoctena terrestris est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Afrique du Sud, où il a été signalé à Gauteng. L'envergure est de 16–18 mm pour les mâles et de 22–23 mm pour les femelles. Les ailes antérieures sont fuscous peu saupoudrées de fuscous blanchâtre, et d'écailles fuscous sombres tendant à former des strigules éparses très obscures. Les ailes postérieures sont plutôt sombres et fuscous.
Compsoctena thwaitesii/Compsoctena thwaitesii :
Compsoctena thwaitesii est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Walsingham en 1887. On le trouve au Sri Lanka.
Compsoctena ursulella/Compsoctena ursulella :
Compsoctena ursulella est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1863. On le trouve en Sierra Leone. Les adultes sont cinéreux (gris cendré), les ailes antérieures tachetées de noir diffus et légèrement arrondies aux extrémités.
Compsoctena vilis/Compsoctena vilis :
Compsoctena vilis est un papillon nocturne de la famille des Eriocottidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1865. On le trouve en Inde.
Compsocténus/Compsocténus :
Compsoctenus est un genre de taupins. Il contient la seule espèce Compsoctenus elegans, trouvée au Chili.
Compsocus/Compsocus :
Compsocus est un genre d'insectes de l'ordre des Psocoptera, communément appelé poux de livre ou cloporte. La seule espèce connue de ce genre, Compsocus elegans, se trouve au Mexique et en Amérique centrale. Il a été identifié pour la première fois par Nathan Banks en 1930.
Compsodecta/Compsodecta :
Compsodecta est un genre d'araignées sauteuses des Caraïbes qui a été décrit pour la première fois par Eugène Louis Simon en 1903.
Composés/Composés :
Compsodes est un genre de cafards à capuchon, de la sous-famille des Polyphaginae, de la famille des Polyphagidae.
Compsodes schwarzi/Compsodes schwarzi :
Compsodes schwarzi, ou cafard à capuchon de Schwarz, est une espèce de cafard de la famille des Corydiidae. On le trouve en Amérique centrale et en Amérique du Nord.
Compsodon/Compsodon :
Compsodon est un genre éteint de dicynodontes appartenant à la superfamille Emydopoidea. Des fossiles ont été trouvés dans la formation de Balfour en Afrique du Sud et dans le mudstone de Madumabisa en Zambie.
Compsodrillia/Compsodrillia :
Compsodrillia est un genre d'escargots de mer, de mollusques gastéropodes marins de la famille des Pseudomelatomidae, des turridés et de leurs alliés.
Compsodrillia acestra/Compsodrillia acestra :
Compsodrillia acestra est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia albonodosa/Compsodrillia albonodosa :
Compsodrillia albonodosa est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia alcestis/Compsodrillia alcestis :
Compsodrillia alcestis est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia bicarinata/Compsodrillia bicarinata :
Compsodrillia bicarinata est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia canna/Compsodrillia canna :
Compsodrillia canna, nom commun le roseau turrid, est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turrids et leurs alliés.
Compsodrillia catherina/Compsodrillia catherina :
Compsodrillia catherina est une espèce éteinte d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia disticha/Compsodrillia disticha :
Compsodrillia disticha est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae.
Compsodrillia drawi/Compsodrillia drawi :
Compsodrillia drawi est une espèce éteinte d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia duplicata/Compsodrillia duplicata :
Compsodrillia duplicata est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia eucosmia/Compsodrillia eucosmia :
Compsodrillia eucosmia est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia excentrica/Compsodrillia excentrica :
Compsodrillia excentrica est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia fanoa/Compsodrillia fanoa :
Compsodrillia excentrica est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia foruita/Compsodrillia foruita :
Compsodrillia foruita est une espèce éteinte d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia gonae/Compsodrillia gonae :
Compsodrillia gonae est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia gracilis/Compsodrillia gracilis :
Compsodrillia gracilis est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia gundlachi/Compsodrillia gundlachi :
Compsodrillia gundlachi est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia haliostrephis/Compsodrillia haliostrephis :
Compsodrillia haliostrephis , nom commun de la broche drillia, est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia haliplexa/Compsodrillia haliplexa :
Compsodrillia haliplexa est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia jaculum/Compsodrillia jaculum :
Compsodrillia jaculum, nom commun le javelot turrid, est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turrids et leurs alliés.
Compsodrillia mammillata/Compsodrillia mammillata :
Compsodrillia mammillata est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia nakamurai/Compsodrillia nakamurai :
Compsodrillia nakamurai est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia nana/Compsodrillia nana :
Compsodrillia nana est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae.
Compsodrillia olssoni/Compsodrillia olssoni :
Compsodrillia olssoni est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia opaca/Compsodrillia opaca :
Compsodrillia opaca est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia petersoni/Compsodrillia petersoni :
Compsodrillia petersoni est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae.
Compsodrillia sénaria/Compsodrillia sénaria :
Compsodrillia senaria est une espèce éteinte d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia thestia/Compsodrillia thestia :
Compsodrillia thestia est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turrids et leurs alliés.
Compsodrillia torvita/Compsodrillia torvita :
Compsodrillia torvita est une espèce éteinte d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turrids et leurs alliés.
Compsodrillia tricatenaria/Compsodrillia tricatenaria :
Compsodrillia tricatenaria est une espèce éteinte d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia tristicha/Compsodrillia tristicha :
Compsodrillia tristicha, nom commun le turrid attristé, est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia undatichorda/Compsodrillia undatichorda :
Compsodrillia undatichorda est une espèce d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsodrillia urceola/Compsodrillia urceola :
Compsodrillia urceola est une espèce éteinte d'escargot de mer, un mollusque gastéropode marin de la famille des Pseudomelatomidae, les turridés et leurs alliés.
Compsoglyphe/Compsoglyphe :
Compsoglypha est un genre de coléoptères de la famille des Buprestidae, contenant les espèces suivantes : Compsoglypha nigrocaerulea Bellamy, 2006 Compsoglypha perrieri Fairmaire, 1904
Compsognathidés/Compsognathidés :
Les Compsognathidae sont une famille de dinosaures théropodes coelurosauriens. Les Compsognathidés étaient de petits carnivores, généralement de forme conservatrice, originaires du Jurassique et du Crétacé. Les caractéristiques ressemblant à des oiseaux de ces espèces, ainsi que d'autres dinosaures tels que Archaeopteryx, ont inspiré l'idée du lien entre les reptiles dinosaures et les espèces aviaires modernes. Les fossiles de Compsognathidés préservent divers téguments - les empreintes cutanées sont connues de quatre genres communément placés dans le groupe, Compsognathus, Sinosauropteryx, Sinocalliopteryx et Juravenator. Alors que les trois derniers montrent des preuves d'une couverture de certaines des premières plumes primitives sur une grande partie du corps, Juravenator et Compsognathus montrent également des preuves d'écailles sur la queue ou les pattes postérieures. Ubirajara, décrit en 2020, avait des structures tégumentaires élaborées sur son dos et ses épaules, superficiellement similaires aux plumes d'affichage d'un oiseau de paradis standard, et contrairement à tout autre dinosaure non aviaire actuellement décrit. Le premier membre du groupe, Compsognathus, a été découvert en 1861, après que Johann A. Wagner ait publié sa description du taxon. La famille a été créée par Edward Drinker Cope en 1875. Cette classification a été acceptée par Othniel Charles Marsh en 1882 et ajoutée au clade Coelurosauria par Friedrich von Huene en 1914 après la découverte de fossiles supplémentaires. Avec d'autres découvertes, des fossiles ont été découverts sur trois continents différents, en Asie, en Europe et en Amérique du Sud. L'attribution aux Compsognathidae est généralement déterminée par l'examen du métacarpien, qui est utilisé pour séparer les Compsognathidae des autres dinosaures. Cependant, la classification est encore compliquée en raison des similitudes avec le corps de plusieurs autres dinosaures théropodes, ainsi que du manque de caractéristiques diagnostiques unificatrices partagées par tous les compsognathidés. Il a été proposé qu'au moins certains compsognathidés représentent des spécimens juvéniles de théropodes tétanuranes plus grands, tels que les carnosaures.
Compsognathus/Compsognathus :
Compsognathus (; grec kompsos/κομψός ; « élégant », « raffiné » ou « délicat » et gnathos/γνάθος ; « mâchoire ») est un genre de petit dinosaure théropode bipède carnivore. Les membres de sa seule espèce Compsognathus longipes pourraient atteindre environ la taille d'une dinde. Ils vivaient il y a environ 150 millions d'années, à l'âge du Tithonien de la fin du Jurassique, dans ce qui est aujourd'hui l'Europe. Les paléontologues ont trouvé deux fossiles bien conservés, l'un en Allemagne dans les années 1850 et le second en France plus d'un siècle plus tard. Aujourd'hui, C. longipes est la seule espèce reconnue, bien que le plus gros spécimen découvert en France dans les années 1970 ait été autrefois considéré comme appartenant à une espèce distincte et nommé C. corallestris. De nombreuses présentations décrivent encore Compsognathus comme des dinosaures "de la taille d'un poulet" en raison de la taille du spécimen allemand, que l'on pense maintenant être un juvénile. Compsognathus longipes est l'une des rares espèces de dinosaures dont le régime alimentaire est connu avec certitude : les restes de petits lézards agiles sont conservés dans le ventre des deux spécimens. Les dents découvertes au Portugal pourraient être d'autres restes fossiles du genre. Bien qu'il ne soit pas reconnu comme tel au moment de sa découverte, Compsognathus est le premier dinosaure théropode connu à partir d'un squelette fossile raisonnablement complet. Jusque dans les années 1990, c'était le plus petit dinosaure non avial connu, les siècles précédents les étiquetant à tort comme le parent le plus proche de l' Archaeopteryx .
Compsoléchie/Compsoléchie :
Compsolechia est un genre de papillons de nuit de la famille des Gelechiidae.
Compsolechia abolitella/Compsolechia abolitella :
Compsolechia abolitella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. Il a été décrit d'Australie.
Compsolechia abruptella/Compsolechia abruptella :
Compsolechia abruptella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve en Amazonas au Brésil et au Pérou. Les adultes sont brun cendré (gris cendré), les ailes antérieures avec une pointe basale noire et une tache noire dans le disque près de la base et une ligne blanche s'étendant obliquement vers l'extérieur des deux tiers de la longueur de la costa, et formant un angle très aigu, contigu sur le côté intérieur avec deux stries noires longitudinales. L'espace entre cette ligne et la bordure extérieure a une teinte ardoisée et contient quelques stries blanches minuscules et une strie noire minuscule, qui semble être une continuation de l'extrémité arrière des stries noires. Il y a aussi une large bande noire le long de la partie apicale de la costa et la ligne marginale est cinéreuse. Les ailes postérieures sont brun cuivreux.
Compsolechia accinctella/Compsolechia accinctella :
Compsolechia accinctella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve en Amazonas au Brésil et au Pérou. Les adultes sont brun cuivre foncé, avec les ailes antérieures finement et minutieusement cinérées (gris cendré) tachetées et avec une bande ferrugineuse près de la base, ainsi que une ligne bi-denticulée transversale blanche aux cinq sixièmes de la longueur, avec trois stries noires profondes entre elle et la ligne marginale blanchâtre.
Compsolechia acosmeta/Compsolechia acosmeta :
Compsolechia acosmeta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Sonora). L'envergure est d'environ 11 mm. Les ailes antérieures sont gris pierre pâle avec de minuscules saupoudrages de fuscous fauve, en particulier sur le quart apical de l'aile, au début de laquelle se trouve une minuscule tache costale ocrée et une autre opposée sur le dos, cette dernière entourée au-dessus par des écailles fuscous fauves . Le long du termen se trouvent deux ou trois petits groupes d'écailles noires. Les ailes postérieures sont gris pierre pâle.
Compsolechia aequilibris/Compsolechia aequilibris :
Compsolechia aequilibris est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1931. On le trouve au Brésil. L'envergure est d'environ 17 mm. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Compsolechia amaurota/Compsolechia amaurota :
Compsolechia amaurota est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane. L'envergure est de 16–17 mm. Les ailes antérieures sont fuscous foncées, légèrement saupoudrées de blanc sur la moitié antérieure et de points basaux noirs sur la côte et le dos et au milieu. Il y a une tache noirâtre en forme de fascia oblique modérée d'un cinquième du dos atteignant les deux tiers à travers l'aile. Les stigmates sont à peine plus foncés, le discal approché, le plical plutôt obliquement avant le premier discal. Il y a une suffusion noirâtre-fuscouseuse vers la costa du milieu à la ligne subterminale et une fine ligne subterminale blanche légèrement incurvée des trois quarts de la costa, devenant irrégulière et brisée dans le disque et n'atteignant pas le tornus. Une tache noire allongée se trouve sous la costa avant l'apex, avec un trait blanc très court en dessous, et deux traits noirs vers la partie supérieure du termen, bordés de quelques écailles blanches à l'arrière. Les ailes postérieures sont sombres et fuscous, le pli sous-médian chez les mâles formant un profond sillon pâle et fuscous, ses marges recouvertes de poils courts.
Compsolechia amazonica/Compsolechia amazonica :
Compsolechia amazonica est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1918. On le trouve en Amazonas, au Brésil.
Compsolechia ambusta/Compsolechia ambusta :
Compsolechia ambusta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique, au Brésil, en Colombie et au Pérou. L'envergure est d'environ 10 mm. Les ailes antérieures sont brun foncé, la partie basale très marbrée de blanc cendré, formant une tache sur la côte atteignant un quart. Une tache blanche se trouve à l'extrémité de la cellule et la couleur de fond brun foncé se termine un peu brusquement en ligne droite à travers l'aile depuis le début des cils costaux, la partie apicale étant alors également saupoudrée de brun foncé et de blanc chenu, ce dernier formant une traînée dans les cils costaux. Les cils apicaux et terminaux sont brun rougeâtre à leur base, brun foncé le long de leur milieu et ciré brunâtre à leurs extrémités externes. Les ailes postérieures sont brun grisâtre foncé, les cils un peu plus pâles.
Compsolechia anthracura/Compsolechia anthracura :
Compsolechia anthracura est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane et au Brésil. L'envergure est de 14–17 mm. Les ailes antérieures sont brun ocre, de près de la base aux deux tiers irrouillées (saupoudrées) de noirâtre et parfois partiellement teintées de blanchâtre. Il y a une tache noire diffuse allongée le long du quart postérieur du dos jusqu'au tornus et une fine ligne subterminale d'écailles blanches plus ou moins dispersées, modérément incurvées vers l'extérieur. Un tiret noir se trouve vers la costa au-dessus de l'apex et il y a deux tirets noirs vers le termen au milieu, plus ou moins bordés de suffusion blanche, formant souvent une tache pré-terminale blanche transversale. Les ailes postérieures sont noirâtres avec le pli sous-médian chez les mâles garni de longs poils vers la base.
Compsolechia antiplaca/Compsolechia antiplaca :
Compsolechia antiplaca est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 12 à 14 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé, légèrement tachetées de blanchâtre et avec deux petites taches noirâtres sous la côte vers la base et une au-dessus du pli au quart, souvent obsolètes. Il y a une tache noire sous le pli au cinquième, toujours présente mais de taille variable. Les stigmates sont parfois noirâtres, souvent obsolètes, avec le discal approché, le plical plutôt avant le premier discal. Une certaine suffusion fuscous sombre se trouve sur la costa avant la ligne subterminale et il y a une ligne blanche des trois quarts de la costa au dos avant le tornus, très obtusement angulée au-dessus du milieu et quelque peu interrompue au-dessus de cela, au-delà de l'interruption un noir tache oblongue atteignant la côte près de l'apex, la ligne adjacente immédiatement au-dessous consiste en une tache ocre-blanche n'atteignant pas le termen, traversée par deux traits noirs, rarement un troisième indiqué au-dessus de ceux-ci. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, chez les mâles avec un fin pinceau grisâtre dans le pli sous-médian.
Compsolechia argyracma/Compsolechia argyracma :
Compsolechia argyracma est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Pará, au Brésil. L'envergure est d'environ 11 mm. Les ailes antérieures sont fuscousées de bronze foncé avec la base et plus que la moitié dorsale imprégnées de bleu violet, une strie bleue oblique irrégulière de la costa à un quart de celle-ci, le bord de la partie bleue irrégulièrement proéminent au-delà du milieu. Il y a une fine ligne subterminale bleue angulée, teintée de blanchâtre argenté sur la région dorsale et il y a une tache apicale blanchâtre argentée brillante précédée d'une suffusion bleue. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Compsolechia atmastra/Compsolechia atmastra :
Compsolechia atmastra est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1929. On le trouve au Pérou. L'envergure est d'environ 15 mm. Les ailes antérieures sont gris bronzé foncé avec de petites taches noires mal définies sous la côte à et près de la base, et une sous le pli à peine au-delà de la seconde. Il y a plusieurs petites marques ou points blanchâtres nuageux irréguliers placés de manière irrégulière dans la zone médiane du disque et il y a une petite tache blanche transversale en forme de coin sur la côte aux trois quarts, et un point sur le tornus à peine au-delà. Une petite tache noire se trouve sur la côte près de l'apex et il y a trois petites taches blanches (en forme de point le plus bas) avant la partie supérieure du termen, et deux petites marques noires entre celles-ci. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia balia/Compsolechia balia :
Compsolechia balia est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Guerrero, Morelos). L'envergure est d'environ 17 mm. Les ailes antérieures sont d'un brun plombé, épaisses et abondamment parsemées d'écailles cinéreuses pâles laissant une tache médio-costale plus foncée très mal définie et à peine perceptible, et une teinte tornale diffuse vers l'extérieur et vers le haut, et une petite tache au-dessus du milieu du termen. Les ailes postérieures sont brun chocolat pâle.
Compsolechia binotatella/Compsolechia binotatella :
Compsolechia binotatella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve à Amazonas, au Brésil.Les adultes sont brun cuivreux, les ailes antérieures avec deux points noirs à la base et avec une tache noire dans le disque près de la base et une ligne transversale blanche à cinq- sixièmes de la longueur, traversés par une raie noire interrompue, et formant un angle extérieur aigu, qui émet une raie vers le bord. Il y a quelques légères stries submarginales longitudinales blanches et une large strie noire le long de la pointe de la costa.
Compsolechia blépharopa/Compsolechia blépharopa :
Compsolechia blépharopa est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane. L'envergure est de 12–14 mm. Les ailes antérieures sont noirâtres avec des taches gris lilas, parfois légèrement saupoudrées de blanchâtre, plus ou moins marquées de blanc sur la costa. Il existe un fascia sous-basal oblique étroit et des fascias antémédian et postmédian modérés convergeant vers le dos et confluents sur le tiers inférieur, le second marqué d'une assez grande tache ronde noirâtre bordée de blanc représentant le second stigmate discal. Une tache d'irroration ou de suffusion blanche se trouve sur la partie apicale de la costa et il y a une tache semi-circulaire séparée d'irroration blanchâtre sur le termen, qui est plus ou moins indiquée, parfois presque obsolète. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia campalea/Compsolechia campalea :
Compsolechia campalea est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Guerrero). L'envergure est d'environ 15 mm. Les ailes antérieures sont gris pierre, avec une tache dorsale dressée, légèrement oblique, chocolat noir près de la base, précédée de deux petites taches du même à la base, l'une costale, l'autre médiane. Sur la cellule se trouve une légère tache brunâtre à environ la moitié de la longueur de l'aile, suivie d'une minuscule tache redoublée à l'extrémité de la cellule. Une tache brun chocolat foncé à l'apex est précédée d'une strie costale oblique blanc pierre, traçable jusqu'au dos, mais angulée vers l'extérieur au milieu où elle envoie deux rameaux minces vers le termen, se terminant par de petites taches brunes. Les ailes postérieures sont brun grisâtre.
Compsolechia canofusella/Compsolechia canofusella :
Compsolechia canofusella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve à Amazonas, au Brésil. Les adultes sont noirs, les ailes antérieures avec une bande submarginale qui n'est pas chalybe (bleu acier), mais comprend une ligne chalybe en zigzag. La bordure extérieure est presque droite et légèrement oblique. Les ailes postérieures sont cuivreuses foncées.
Compsolechia caryoterma/Compsolechia caryoterma :
Compsolechia caryoterma est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 12 mm. Les ailes antérieures sont gris violet foncé, irrégulièrement parsemées de blanchâtre et d'une strie sous-costale noire de la base à un quart, terminée par une tache costale blanche et la zone costale au-dessus est imprégnée de blanc. Il y a une traînée obscure de suffusion fuscous foncée de la base du dos au disque à un tiers, ainsi qu'un large fascia fuscous foncé irrégulier d'avant le milieu de la costa aux deux tiers du dos, chez les mâles partiellement brun imprégné dans le disque. Chez les mâles, les veines de la moitié postérieure sont violacées et la côte est brune du milieu aux trois quarts. Il y a une ligne blanche irrégulière irrégulièrement interrompue des trois quarts de la costa au tornus et une strie marginale brune autour de la partie postérieure de la costa et du termen, tendant à être dentée sur les veines, et précédée de quelques points blanchâtres interneuraux, qui sont plus développés chez les mâles. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia cassidata/Compsolechia cassidata :
Compsolechia cassidata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane et au Brésil. L'envergure est d'environ 16 mm. Les ailes antérieures sont gris violet foncé-plomb avec la base légèrement fuscous foncée et avec une strie transversale fuscous foncée à un sixième et une strie fuscous foncée imprégnée du pli aux deux cinquièmes de l'aile légèrement incurvée vers la côte au-delà du milieu. Une strie fuscous sombre et diffuse se trouve du disque au-delà du milieu jusqu'à la côte juste au-dessus de l'apex. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia chelidonia/Compsolechia chelidonia :
Compsolechia chelidonia est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 17 mm. Les ailes antérieures sont violet foncé fuscous, irrégulièrement irrouillées (saupoudrées) de blanchâtre et avec une tache noirâtre triangulaire s'étendant sur la côte d'un tiers à trois cinquièmes, l'apex atteignant le pli. Il y a une épaisse strie noirâtre du disque au-delà du milieu jusqu'à l'apex, au-dessus suffuse et avec deux stries interneurales minces, en dessous sur la moitié postérieure bordée de suffusion ocre-blanchâtre s'étendant jusqu'au termen et produite svelte le long de la partie inférieure du termen , la zone entre la moitié antérieure et le dos sans irroration blanchâtre. Les ailes postérieures sont fuscous foncées avec un long poil érectile gris foncé situé dans le pli sous-médian.
Compsolechia chrysoplaca/Compsolechia chrysoplaca :
Compsolechia chrysoplaca est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1912. On le trouve au Venezuela. L'envergure est d'environ 18 mm. Les ailes antérieures sont fuscous foncées irrifiées (saupoudrées) de blanchâtre ocre et avec une tache apicale ronde orange avec une projection le long du termen, bordée de noirâtre sauf sur une petite tache blanchâtre sur la costa, et renfermant une tache métallique dorée allongée. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia cognatella/Compsolechia cognatella :
Compsolechia cognatella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve à Amazonas, au Brésil. Les adultes sont blanc argenté, les ailes antérieures ciré foncées (gris cendré) en dessous, sauf la frange, qui est légèrement ocrée. Les ailes postérieures sont cinéreuses en dessous le long de la côte et aux extrémités.
Compsolechia corymbas/Compsolechia corymbas :
Compsolechia corymbas est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1918. On le trouve en Guyane. L'envergure est d'environ 12 mm. Les ailes antérieures sont plutôt gris foncé avec des marques fuscous bronzées foncées imprégnées de noir. Il y a une tache ovale irrégulière s'étendant sur le dos de la base jusqu'à près du milieu, et atteignant presque la côte près de la base, bordée au-dessus d'une ligne blanchâtre continue de se connecter avec l'angle antérieur de la tache médiane. Des taches allongées diffuses se trouvent sur la côte avant le milieu et aux deux tiers, ces dernières suivies d'une marque blanchâtre oblique vers l'intérieur. Il y a une tache irrégulière au milieu du disque et une petite tache allongée indiquant le deuxième stigmate discal. Une petite marque blanchâtre se trouve sur le dos juste avant le tornus, précédée d'une suffusion foncée et une tache foncée suffuse occupe la zone apicale. Les ailes postérieures sont gris foncé, blanchâtres et finement écaillées dans le disque vers la base.
Compsolechia crescentifasciella/Compsolechia crescentifasciella :
Compsolechia crescentifasciella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Vactor Tousey Chambers en 1874. On le trouve en Amérique du Nord, où il a été signalé au Texas. Les adultes sont gris cendré, microscopiquement saupoudrés de brun. Il y a un fascia pâle en croissant très indistinct au début des cils, très concave vers la base de l'aile. Il y a aussi une ou deux petites taches sombres sur le disque et une à son sommet.
Compsolechia crocodilopa/Compsolechia crocodilopa :
Compsolechia crocodilopa est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou et au Pará, au Brésil. L'envergure est de 11–12 mm. Les ailes antérieures sont foncées fuscous avec la base étroitement imprégnée de jaune ocre et avec un fascia modéré de couleur de fond à un quart entouré de deux lignes jaune-ocre, le bord antérieur sous-concave, le postérieur droit, l'espace entre celui-ci et la base et un large fascia au-delà brillant de plomb métallique. Il y a un espace transversal en forme de 8 aux quatre cinquièmes principalement occupé par deux taches brillantes bleu-plomb-métallique et entouré de deux stries transversales irrégulières jaune-ocre suffuses, la première portant une marque transversale sombre et fuscous au milieu, la seconde interrompue au milieu, celles-ci tendant à se relier sur la costa par une suffusion ocre-jaune, parfois coupée par une saillie de la tache métallique supérieure vers l'apex et il y a une strie terminale bleu-plomb-métallique. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia desectella/Compsolechia desectella :
Compsolechia desectella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Zeller en 1877. On le trouve à Cuba.
Compsolechia diazeucta/Compsolechia diazeucta :
Compsolechia diazeucta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1918. On le trouve au Brésil.
Compsolechia dicax/Compsolechia dicax :
Compsolechia dicax est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane et au Pérou. L'envergure est d'environ 15 mm. Les ailes antérieures sont brun clair avec des points sous-basaux noirs sur la côte et au milieu, ainsi qu'une tache noire triangulaire aplatie au milieu de la côte, atteignant un tiers de la largeur de l'aile. Les stigmates sont à peine indiqués. Il y a une petite tache fuscous nuageuse sur la costa aux trois quarts et une rangée de points fuscous foncés presque marginaux autour de la partie postérieure de la costa et du termen, ainsi qu'une rangée de points marginaux fuscous entre ceux-ci. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia diplolychna/Compsolechia diplolychna :
Compsolechia diplolychna est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Pará, au Brésil. L'envergure est d'environ 16 mm. Les ailes antérieures sont violet noirâtre avec un large fascia orange foncé aux deux tiers environ, laissant le bord costal sombre et fuscous. Il y a de profondes stries pointues bleu métallique à partir de son bord postérieur près des extrémités plutôt convergentes et n'atteignant pas le bord antérieur. Les ailes postérieures sont noirâtres, avec une tache blanche finement écaillée dans le disque avant le milieu.
Compsolechia drachmaea/Compsolechia drachmaea :
Compsolechia drachmaea est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 17–18 mm. Les ailes antérieures sont plutôt gris violet foncé, légèrement tachetées de blanchâtre avec la zone dorsale noirâtre imprégnée de près de la base jusqu'à près du tornus et avec une fine ligne blanchâtre assez irrégulière à peine incurvée allant au-delà des trois quarts de la costa jusqu'au dos avant le tornus, un tiret blanchâtre minute au-delà de cela au milieu. La zone apicale est brun foncé, avec une tache noire ronde reposant sur la côte près de l'apex, attenante à ce dessous se trouve un gros point blanc, un point pré-terminal noirâtre sous l'apex avec de petits points blancs adjacents au-dessus et en dessous et deux autres blancs points en dessous, mais ces quatre points blancs parfois obsolètes. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia dryocrossa/Compsolechia dryocrossa :
Compsolechia dryocrossa est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve dans les états brésiliens d'Amazonas et de Pará. L'envergure est de 16–17 mm. Les ailes antérieures sont ocre fuscous, irrorated (saupoudré) de blanchâtre ocre, avec le bord costal fuscous de la base aux trois quarts et avec des points fuscous indistincts au-dessus du pli près de la base et à un cinquième. Les stigmates sont très indistincts, nuageux et fuscous, avec le discal rapproché, le plical légèrement avant le premier discal. Il y a une nuance plus pâle très faible, à peine traçable, des quatre cinquièmes de la costa au tornus, en retrait au-dessus du milieu. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Compsolechia elephas/Compsolechia elephas :
Compsolechia elephas est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Guerrero) et au Guatemala. L'envergure est d'environ 15 mm. Les ailes antérieures sont gris plomb, avec un point noir à l'extrême base de la costa et une bande d'ombre fuscous brunâtre traversant l'aile aux deux tiers, son bord intérieur quelque peu produit le long de la costa, sa marge extérieure marquée par une ligne blanchâtre angulaire , courbée vers l'intérieur sous la costa, vers l'extérieur jusqu'au milieu de l'aile, et de là obliquement vers l'intérieur jusqu'au dos où elle se termine par une petite tache brun chamois, quelques écailles brunâtres sont éparpillées le long de son bord extérieur. Autour de l'apex et du termen se trouve une série de taches fuscous brunâtres quelque peu diffuses. Les ailes postérieures sont brun grisâtre pâle.
Compsolechia epibola/Compsolechia epibola :
Compsolechia epibola est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Vera Cruz) et au Panama. L'envergure est d'environ 18 mm. Les ailes antérieures sont gris cendré, avec des mouchetures fuscous grisâtres clairsemées, les taches habituelles ne sont pas plus visibles que les autres taches. Près de la base du dos se trouve une nuance fuscous grisâtre oblique vers l'extérieur, s'élevant un peu au-dessus du pli. Une légère opacification de la même couleur apparaît au début des cils costaux et dorsaux respectivement, la partie anteterminale de l'aile au-delà étant légèrement plus pâle que la teinte générale. Les ailes postérieures sont brun grisâtre.
Compsolechia erebodelta/Compsolechia erebodelta :
Compsolechia erebodelta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou. L'envergure est d'environ 17 mm. Les ailes antérieures sont brunâtres, légèrement tachetées de blanchâtre et d'un point noirâtre à la base de la côte et d'une strie transversale noirâtre épaisse assez irrégulière partant du dos à un cinquième atteignant les deux tiers de la largeur de l'aile. La costa est imprégnée de brun foncé du milieu aux trois quarts. Il y a une fine ligne ocre-blanchâtre indistincte des trois quarts de la costa au dos avant le tornus, angulée au milieu, les deux moitiés incurvées. Une tache noire subtriangulaire se trouve sur la costa avant l'apex et il y a deux petits points noirs avant la partie supérieure du termen, reliés à la ligne subterminale par de très fins tirets ocre-blanchâtres. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Compsolechia eupecta/Compsolechia eupecta :
Compsolechia eupecta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane et au Brésil. L'envergure est de 12–13 mm. Les ailes antérieures sont grises avec un point fuscous foncé indistinct dans le disque au quart. Les stigmates sont petits, indistincts et foncés fuscous, le plical obliquement avant le premier discal. Il y a une ligne subterminale gris-blanchâtre légèrement incurvée des quatre cinquièmes de la costa au tornus, bordée en avant par un fascia étroit de suffusion fuscous foncée. Il y a aussi une série de points noirâtres autour de la partie apicale de la costa et du termen. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsoléchie eurygypse/Compsoléchie eurygypse :
Compsolechia eurygypsa est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou. L'envergure est de 8–9 mm. Les ailes antérieures sont grises avec un point noirâtre vers la costa à la base et une tache noirâtre arrondie sur le pli au quart. Les stigmates sont nuageux et obscurément plus foncés, parfois avec une ou deux écailles latérales blanchâtres adjacentes, la plicale sous la première discale. Il y a une forte ligne blanche irrégulière des quatre cinquièmes de la costa au tornus, précédée d'un large fascia de suffusion fuscous foncée, chez deux spécimens la ligne est moins développée et interrompue sous la costa. Au-delà se trouve une strie fusqueuse sombre ou une tache irrégulière le long de la côte, et trois points pré-terminaux blancs assez gros, parfois absorbés dans une suffusion ocre-blanchâtre occupant la zone apicale à l'exception des marges. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia fasciella/Compsolechia fasciella :
Compsolechia fasciella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Cajetan Felder, Rudolf Felder et Alois Friedrich Rogenhofer en 1875. On le trouve en Amazonas, au Brésil.
Compsolechia ferreata/Compsolechia ferreata :
Compsolechia ferreata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane. L'envergure est de 14–16 mm. Les ailes antérieures sont de couleur plomb bleu indigo foncé avec un mince fascia noirâtre suffuse plutôt oblique au quart, parfois presque obsolète. Les stigmates sont obscurs et noirâtres, avec le plical un peu avant le premier discal. Il y a aussi un étroit fascia subterminal noirâtre presque parallèle au termen et une strie noirâtre le long du termen. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia glaphyra/Compsolechia glaphyra :
Compsolechia glaphyra est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Vera Cruz). L'envergure est d'environ 12 mm. Les ailes antérieures sont gris plomb olivâtre, avec un point fuscous près de la base de la cellule, une strie dorsale légèrement oblique à environ un sixième, s'étendant à travers le pli, fuscous brunâtre, bordée de chaque côté de riches écailles ferrugineuses. Un point obscur dans le pli au-delà de son milieu est suivi d'un point discal au-dessus et d'un autre à la fin de la cellule. Une riche bande ferrugineuse traverse l'aile au début des cils, ses extrémités supérieures et inférieures ombrées obliquement vers l'intérieur avec du brun foncé. Il y a une série de petites taches fuscous autour du termen et de l'apex à la base des cils glauques, qui sont terminés par un cinéreux pâle. Les ailes postérieures sont brun foncé.
Compsolechia halmyra/Compsolechia halmyra :
Compsolechia halmyra est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane et au Brésil. L'envergure est de 12–13 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé, plus ou moins variablement saupoudrées ou mélangées de blanc sur la moitié antérieure et avec de petites taches noires sous-costales et sous-dorsales à la base et une épaisse strie noire oblique d'un cinquième du dos au disque, l'apex parfois étendu. Il y a deux points noirâtres vers la costa au-dessus. Les stigmates sont modérés et noirâtres, le discal approché, le plical plutôt avant le premier discal. Il y a une fine ligne subterminale blanche légèrement interrompue des quatre cinquièmes de la costa au tornus, légèrement sinueuse vers l'intérieur vers la costa, précédée d'un fascia sombre et fuscous. Une marque longitudinale noire en forme de coin repose sur la costa près de l'apex, et deux tirets noirs se trouvent vers la partie supérieure du termen, entre ces marques se trouvent des tirets blanchâtres indistincts. Les ailes postérieures sont fuscous foncées avec le pli sous-médian chez les mâles rempli de poils longs.
Compsolechia hemileucas/Compsolechia hemileucas :
Compsolechia hemileucas est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 14–15 mm. Les ailes antérieures sont gris violet foncé avec des marques diffuses et noirâtres. Il y a un fascia basal étroit et un fascia quelque peu incurvé à un cinquième, ainsi qu'un fascia plutôt incurvé des trois cinquièmes de la costa au milieu du dos, indistinct vers les marges. Une large bande se trouve du disque aux trois cinquièmes jusqu'au termen sous l'apex. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, chez les mâles avec la base à moitié blanche, le bord diffus et irrégulier.
Compsolechia incurva/Compsolechia incurva :
Compsolechia incurva est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane, au Brésil et au Pérou. L'envergure est de 17–19 mm. Les ailes antérieures sont brunes vers l'avant, ou plus ou moins entièrement imprégnées de gris foncé et avec un fascia étroit brun foncé à environ un cinquième, angulé au-dessus du milieu. Le deuxième stigmate discal est obscurément foncé et il y a des taches indéfinies de suffusion brun foncé ou foncé sur la côte et le dos du milieu à la ligne subterminale. Une fine ligne subterminale blanche se trouve des quatre cinquièmes de la costa au tornus, incurvée vers l'intérieur sur la moitié supérieure et légèrement vers l'extérieur sur la partie inférieure. Il y a une petite tache noire imprégnée de brun foncé près de la costa avant l'apex, et un court tiret noir près du termen sous l'apex. Les ailes postérieures sont gris noirâtre.
Compsolechia inusta/Compsolechia inusta :
Compsolechia inusta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane. L'envergure est d'environ 10 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé, légèrement saupoudrées de blanchâtre, le bord costal noirâtre de la base au milieu, où il se termine par une tache oblique. Il y a une strie noirâtre épaisse très oblique d'un sixième du dos aux deux cinquièmes du disque. Les stigmates discaux sont obscurément indiqués par une très fine ligne subterminale à peine incurvée des quatre cinquièmes de la costa au tornus, légèrement bordée en avant de fuscous foncé, sur la costa par une tache de suffusion fuscous foncée seulement séparée de la tache médiane par un quelques taches blanchâtres. Il y a une tache costale de fines irrorations blanchâtres (mouchetures) au-delà. Il y a aussi deux fines strigules longitudinales noires, touchant la costa vers l'apex, et deux autres touchant le termen vers le milieu. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia ischnoptera/Compsolechia ischnoptera :
Compsolechia ischnoptera est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Pará, au Brésil. L'envergure est de 9–10 mm. Les ailes antérieures sont gris violet foncé avec une tache apicale blanchâtre-ocre, son bord s'étendant des cinq sixièmes de la costa au tornus, presque droit, renfermant cinq points prémarginaux gris foncé irréguliers. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia leucorrhapta/Compsolechia leucorrhapta :
Compsolechia leucorrhapta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane. L'envergure est d'environ 14 mm. Les ailes antérieures sont fuscous foncées, parfois légèrement saupoudrées de blanchâtre et avec un point noir près de la base au milieu. Il y a une tache noire diffuse sur le pli au cinquième. Les stigmates sont faiblement indiqués et il y a une fine ligne subterminale blanche légèrement interrompue des trois quarts de la costa au tornus, angulée au milieu. Une tache noire ovale se trouve près de la côte avant l'apex, et un court tiret noir au-dessus. Il y a aussi un tiret blanc clair vers l'apex, avec plusieurs petites marques blanchâtres indistinctes entre celui-ci et le tornus plus ou moins indiqué, et un tiret noir avant le termen au milieu. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia lingulata/Compsolechia lingulata :
Compsolechia lingulata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1918. On le trouve en Colombie et en Guyane. L'envergure est de 9 à 10 mm (0,35 à 0,39 po). Les ailes antérieures sont gris clair, vers la côte antérieurement suffusion blanchâtre et avec une marque linéaire fuscous foncée sur le pli avant le milieu, et une dans le disque au-delà du milieu, parfois reliées par une suffusion gris foncé. Il y a une strie longitudinale blanche diffuse du deuxième au termen juste sous l'apex, près de son extrémité antérieure élargie et comprenant une marque fuscous foncée oblique. Une fine strie blanche oblique se trouve à partir de la costa aux deux tiers, atteignant environ la moitié de l'aile, bordée de fines marques côtières noirâtres en forme de coin. Le tiers apical de l'aile est imprégné de brun ocre clair et il y a un fascia gris-blanchâtre courbé irroré (saupoudré) de noir, la partie supérieure près du bord costal, le terminal inférieur. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Compsolechia lithomorpha/Compsolechia lithomorpha :
Compsolechia lithomorpha est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane, au Brésil et au Pérou. L'envergure est de 13–15 mm. Les ailes antérieures sont gris ardoisé violet foncé brillant. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, chez les mâles parfois finement écaillées dans le disque vers la base.
Compsolechia loxogramma/Compsolechia loxogramma :
Compsolechia loxogramma est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 12–13 mm. Les ailes antérieures sont gris plomb avec un point noirâtre à la base de la costa et une strie noirâtre plutôt oblique partant de la base du dos n'atteignant pas la costa. Il y a une strie noirâtre transversale angulée au cinquième parfois interrompue de façon variable. Une bande sous-costale ocreuse se trouve de près de la base au milieu interrompue par celle-ci. Il y a un fascia noirâtre du milieu de la costa jusqu'au milieu du dos, rétréci dans le disque et précédé d'une suffusion ocreuse, plus large vers le dos et suivi sur le dos d'une tache blanche suffuse, parfois presque obsolète. Au-delà se trouve une courte marque sombre et fuscous dans le disque et une sur le pli. Il y a aussi une tache triangulaire de suffusion noirâtre sur le dos à environ les trois quarts et une ligne blanchâtre oblique légèrement irrégulière de la costa aux trois quarts jusqu'au tornus, l'espace entre celui-ci et le précédent formant un fascia de suffusion ocre-jaune pâle . La zone apicale au-delà de cette ligne est entièrement noirâtre. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia mangelivora/Compsolechia mangelivora :
Compsolechia mangelivora est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1897. On le trouve aux Antilles, où il a été signalé à Saint-Thomas et à Porto Rico. L'envergure est d'environ 14 mm. Les ailes antérieures sont fuscous grisâtres, avec une abondante moucheture cendrée et une tache allongée fuscous foncée sur la costa avant le milieu, qui est précédée et suivie de quelques écailles blanchâtres blanchâtres, dont il y a aussi une légère tache au début des cils costaux. Les ailes postérieures sont gris brunâtre. Les larves se nourrissent de Rhizophora mangel.
Compsolechia melanophaea/Compsolechia melanophaea :
Compsolechia melanophaea est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par William Trowbridge Merrifield Forbes en 1931. On le trouve à Porto Rico.
Compsolechia mesodelta/Compsolechia mesodelta :
Compsolechia mesodelta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 10–11 mm. Les ailes antérieures sont grises avec une légère teinte verdâtre, parfois saupoudrées de blanchâtre. Il y a une tache noirâtre triangulaire au milieu de la costa atteignant la moitié de l'aile et une légère ligne pâle quelque peu irrégulière des quatre cinquièmes de la costa au tornus, la zone côtière et terminale au-delà de cette imprégnée de noirâtre, dans le blanchâtre -par exemple saupoudré d'une ligne terminale d'irroration blanchâtre. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Métadupe de Compsoléchie/métadupe de Compsoléchie :
Compsolechia metadupa est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Tabasco). L'envergure est de 11–12 mm. Il y a des reflets olivâtres verdâtres et brunâtres bronzés sur les ailes antérieures et une large bande plombée près de la base, s'étendant obliquement vers l'extérieur du dos à la côte, est étroitement dupliquée au-delà. Du milieu du dos se pose une bande plombée similaire, qui, atteignant la costa obliquement avant les cils, est bordée sur sa face interne par une tache costale fuscous brunâtre quelque peu triangulaire, et sur sa face externe par une ombre dorsale de la même couleur . Une tache triangulaire entourant l'apex et le terme, avec une ligne sombre traversant le milieu des cils terminaux cinéreux, est également fuscous brunâtre foncé et est bordée sur sa face interne par une ligne cinéreuse pâle. Les ailes postérieures sont brun chocolat foncé.
Compsoléchie mniocosma/Compsoléchie mniocosma :
Compsolechia mniocosma est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou. L'envergure est d'environ 15 mm. Les ailes antérieures sont vert mousse, teintées de blanc vers la base, plus teintées de bleu vers le dos et le termen et avec un point vert foncé près de la base au milieu. Il y a une strie de fascia vert foncé plutôt oblique du dos vers la base atteignant plus de la moitié de l'aile, le bord postérieur formant une proéminence triangulaire sur le pli, bordé de blanc et continuant comme une ligne blanche imprégnée le long du pli. Les stigmates sont obscurément plus profonds, avec le discal approché et le plical avant le premier discal. Il y a une fine strigula blanche très oblique de la costa aux trois quarts et une traînée de suffusion blanche irrégulière du disque aux trois quarts de la costa avant l'apex, en dessous une tache noire ovale presque à l'apex. Il y a cinq points pré-terminaux blancs, entre le deuxième et le troisième un fin tiret noir. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, avec un crayon capillaire expansible gris clair situé dans le sillon sous-médian.
Compsolechia molybdina/Compsolechia molybdina :
Compsolechia molybdina est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Guerrero).
Compsolechia monochromella/Compsolechia monochromella :
Compsolechia monochromella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve en Amazonas au Brésil et au Pérou.Les adultes sont brun cendré (gris cendré), plus cinéreux et teinté d'éné (bronze) en dessous et les ailes antérieures avec des mouchetures plus foncées très indistinctes et trois indistinctes marques noirâtres alignées près de la côte. L'espace vers le bord extérieur est plutôt plus pâle et les points marginaux sont noirâtres et très infimes. Les ailes postérieures ont une teinte cuivreuse, un peu plus foncée que les ailes antérieures.
Compsolechia neurophora/Compsolechia neurophora :
Compsolechia neurophora est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 18–19 mm. Les ailes antérieures sont violet foncé, plus ou moins saupoudrées de gris blanchâtre, sur le quart postérieur des nervures alaires 3 à 7 sont marquées de stries grisâtre clair, tandis que 2 et 8 sont légèrement marquées. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia niobella/Compsolechia niobella :
Compsolechia niobella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Cajetan Felder, Rudolf Felder et Alois Friedrich Rogenhofer en 1875. On le trouve à Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 18 mm (0,71 po). Les ailes antérieures sont grises avec une strie oblique de suffusion brune du dos vers la base atteignant les deux tiers à travers l'aile. Les zones discales et dorsales sont brunâtres imprégnées d'un tiers à près du termen, une strie brun foncé imprégnée du disque à un tiers du termen sous l'apex, en dessous une zone plus pâle à l'arrière, des stries brunes sur les nervures 8-11 sauf vers la costa. Les ailes postérieures sont gris foncé, plus claires vers la base.
Compsolechia niphocentra/Compsolechia niphocentra :
Compsolechia niphocentra est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 12 à 14 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé, légèrement tachetées de blanchâtre et avec une petite tache noire vers la côte à la base. Il y a une tache noire ronde sur le pli au cinquième. Les stigmates sont indiqués par des points blanchâtres, parfois peu apparents, le plical sous le premier discal. Une strigula blanche oblique se trouve à partir de la costa aux trois quarts, où une fine ligne incomplète d'écailles blanches s'étend jusqu'au dos avant le tornus, fortement angulée au milieu, souvent peu marquée au-dessus, plutôt incurvée sur la moitié inférieure. Il y a une tache noirâtre arrondie près de la côte avant l'apex, généralement bordée de blanc au-dessus, et quatre points blancs allongés avant la partie supérieure du termen, entre le deuxième et le troisième une légère marque noirâtre généralement indistincte vers le termen. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, chez les mâles avec un fin pinceau capillaire ocre-blanchâtre dans le sillon sous-dorsal.
Compsolechia nuptella/Compsolechia nuptella :
Compsolechia nuptella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Cajetan Felder, Rudolf Felder et Alois Friedrich Rogenhofer en 1875. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 14 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé, teintées de violet à l'arrière et avec une strie sous-costale noire de la base au quart, terminée par une tache blanche diffuse. Il y a une strie fuscous foncée indistincte du dos près de la base au disque à un tiers, une suffusion blanchâtre autour du pli au-delà. Une tache allongée noirâtre se trouve au milieu de la côte, où une strie noirâtre oblique court vers et entoure une marque blanche dans le disque aux trois cinquièmes. Il y a aussi une raie noirâtre le long de la moitié postérieure du pli, précédée d'une petite tache de suffusion blanche, au niveau du tornus rencontrant une tache fuscous foncée subérigée. Une ligne blanche irrégulière se trouve des trois quarts de la costa au tornus, plus forte sur la costa, quelque peu interrompue au milieu et il y a plusieurs petits points prémarginaux blanchâtres autour de l'apex. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia ocelligera/Compsolechia ocelligera :
Compsolechia ocelligera est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Arthur Gardiner Butler en 1883. On le trouve au Chili.
Compsolechia orthophracta/Compsolechia orthophracta :
Compsolechia orthophracta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane. L'envergure est d'environ 12 mm. Les ailes antérieures sont fuscous sombres avec quatre fascias transversaux directs bleu-plomb foncé, le premier étroit et basal, parfois relié au second sur le dos, le second à un tiers est large, le troisième postmédian et large, le quatrième à partir de quatre- les cinquièmes de la costa jusqu'au tornus sont étroits. Il y a une fine rayure bleu-plomb le long du termen. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia parmata/Compsolechia parmata :
Compsolechia parmata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1918. On le trouve en Colombie. L'envergure est d'environ 17 mm. Les ailes antérieures sont gris cendré foncé avec une tache noire arrondie s'étendant sur la côte d'un cinquième au milieu et atteignant les deux tiers de la largeur de l'aile, bordée de quelques écailles ocre-blanchâtres dispersées. Il y a une tache noire sous-triangulaire aux bords similaires dans le disque aux deux tiers et un point blanc ocre sur la côte aux trois quarts. Les ailes postérieures sont grises.
Compsolechia peculella/Compsolechia peculella :
Compsolechia peculella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par August Busck en 1914. On le trouve au Panama. L'envergure est de 11–12 mm. Les ailes antérieures sont blanches mais si fortement et uniformément recouvertes d'écailles brun foncé qu'elles sont obscurcies, sauf sous grossissement. Près de la base se trouve une large strie costale brun foncé, oblique vers l'extérieur, dépassant le pli et au milieu de la costa se trouve une grande tache triangulaire, atteignant le bord inférieur de la cellule. Il y a une petite tache brun foncé en forme de lune à l'extrémité de la cellule et juste avant le termen et parallèlement à celui-ci se trouve un large fascia brun foncé, et entre lui et la tache discale se trouve un plus étroit, moins prononcé et légèrement fascia convexe, brun foncé. Les ailes postérieures sont fuscous brun foncé.
Compsolechia pentastra/Compsolechia pentastra :
Compsolechia pentastra est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou et dans les États brésiliens d'Amazonas et de Pará. L'envergure est de 12 à 14 mm. Les ailes antérieures sont noirâtre bronzé avec une petite tache bleu métallique foncé à la base et un point blanc sur le pli à un quart de l'aile, un sous la costa avant le milieu, un dans le disque au-delà du milieu et une courte transversale opposée marques de la costa et du dos près au-delà. Les ailes postérieures sont fuscous bronze foncé.
Compsolechia percnospila/Compsolechia percnospila :
Compsolechia percnospila est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane. L'envergure est d'environ 17 mm. Les ailes antérieures sont brun pâle, avec des écailles noirâtres dispersées tendant à former des strigules et avec le bord costal ocre blanchâtre, avec des taches noires à la base, au milieu et aux trois quarts, et la moitié antérieure pointillée de noir. Les stigmates sont noirâtres, avec le discal rapproché, le plical un peu avant le premier discal. Il existe un fascia terminal noirâtre modéré, son bord convexe, irrégulier, se terminant par le tornus. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Compsolechia perlatella/Compsolechia perlatella :
Compsolechia perlatella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve à Amazonas, au Brésil. Les adultes sont cuivreux foncés, les ailes antérieures avec deux bandes obliques cinéreuses (bronze-cendre), l'une près de la base, l'autre au milieu.
Compsolechia petromorpha/Compsolechia petromorpha :
Compsolechia petromorpha est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 12 mm pour les mâles et 14 mm pour les femelles. Les ailes antérieures sont uniformes gris violet plutôt foncé. Les ailes postérieures sont gris foncé, chez les mâles avec un long crayon à cheveux gris violet clair situé dans le pli médian et atteignant l'extrémité de la cellule, et un crayon à cheveux gris clair plus court mais plus dense dans le pli sous-médian.
Compsolechia phaeotoxa/Compsolechia phaeotoxa :
Compsolechia phaeotoxa est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 13 mm. Les ailes antérieures sont gris plomb, avec les stigmates dans un exemple perceptibles, nuageux et gris plus foncé, le discal approché, le plical plutôt avant le premier discal, mais généralement ces stigmates sont totalement obsolètes. Il y a un fascia foncé fuscous, légèrement incurvé des cinq sixièmes de la costa au tornus, suffus en avant, bien défini en arrière. Deux ou trois points fuscous sombres et nuageux se trouvent sur la partie supérieure du termen. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Phepsalite à Compsoléchie/Phepsalite à Compsoléchie :
Compsolechia phepsalitis est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 10 mm. Les ailes antérieures sont gris violacé foncé, imprégnées de brun marron dans le disque à l'arrière et d'une strie médiane fuscous foncée de près de la base aux deux cinquièmes, élargie vers le bas en une tache à un cinquième. Les stigmates sont nuageux et foncés fuscous, le plical plutôt avant le premier discal, le second discal centré marron. Il y a une strigula blanche oblique de la costa aux quatre cinquièmes, et deux petits points blancs au-dessus du tornus, ainsi qu'une tache noirâtre arrondie reposant sur la costa près de l'apex, adjacente sous celle-ci à un point blanc modéré puis à une minute. . Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia picticornis/Compsolechia picticornis :
Compsolechia picticornis est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1897. On le trouve aux Antilles, où il a été signalé à Sainte-Croix et à Porto Rico. L'envergure est d'environ 10 mm. Les ailes antérieures sont fuscous brunâtres, uniformément tachetées et marbrées de gris cendré partout et avec une faible indication d'une tache sombre au-delà du milieu du pli et des groupes d'écailles gris cendré autour du termen à la base des cils gris cendré, à travers qui courent une fine ligne de séparation sombre au-delà de leur milieu. Les ailes postérieures sont gris châtain clair.
Compsolechia platiastis/Compsolechia platiastis :
Compsolechia platiastis est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 14 mm. Les ailes antérieures sont gris cendré foncé. La plicale et le premier stigmate discal sont indistincts, nuageux et fuscous foncés, la plicale plutôt antérieure. Il y a une fine ligne grise irrégulière des quatre cinquièmes de la costa au dos avant le tornus, bordée vers l'avant par un large fascia fuscous foncé s'étendant du dos sur les trois quarts de l'aile, et vers l'arrière par un fascia entier étroit. Il y a deux ou trois points fuscous sombres et nuageux sur la partie supérieure du termen. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia plumbeolata/Compsolechia plumbeolata :
Compsolechia plumbeolata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1897. On le trouve aux Antilles, où il a été signalé à Sainte-Croix et à Porto Rico. L'envergure est d'environ 10,5 mm. Les ailes antérieures sont brillantes, gris plomb, avec cinq taches noirâtres, une de chaque côté du pli près de sa base, une reposant sur le milieu du pli, avec une autre immédiatement au-dessus et légèrement au-delà, la cinquième à l'extrémité de la cellule . Une bande plus pâle à peine perceptible et angulée vers l'extérieur traverse l'aile à un quart de l'apex, se terminant par une tache blanche au début des cils costaux, où une rangée de taches noirâtres s'étend autour de l'apex et du termen. Les ailes postérieures sont gris brunâtre.
Compsolechia praenivea/Compsolechia praenivea :
Compsolechia praenivea est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane. L'envergure est de 12–13 mm. Les ailes antérieures sont noirâtres avec un fascia sous-basal oblique étroit peu marqué, indiqué par quelques écailles blanches ou une suffusion grisâtre. Il y a de larges fascias antémédians et postmédians indéfinis d'irroration blanche (arrose), convergeant vers le dos et confluents sur la partie inférieure, le premier plus fortement imprégné de blanc en avant sur la moitié costale, le plical et le deuxième stigmate discal représentés sur ceux-ci par d'obscurs petites taches noirâtres. Il y a une ligne transversale blanche bien marquée aux cinq sixièmes parallèlement au termen, sinueuse vers l'intérieur vers la costa et le dos, incurvée vers l'extérieur sur la partie médiane. La zone terminale au-delà est parsemée de blanc. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia ptochogramma/Compsolechia ptochogramma :
Compsolechia ptochogramma est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Pará, au Brésil. L'envergure est d'environ 10 mm. Les ailes antérieures sont grises, plus ou moins irritées (saupoudrées) de blanchâtre sur une zone oblique du milieu de la costa au tornus. Il y a des points noirs vers la costa à la base et un sixième et une épaisse bande noire très oblique du dos à un sixième traversant plus de la moitié de l'aile. Les stigmates sont petits, indistincts et foncés, le discal approché, le plical obliquement avant le premier discal. Il y a une tache de suffusion fuscous foncée sur la costa précédant la ligne subterminale, ceci est représenté par un point blanc sur la costa aux trois quarts, et une série transversale de plusieurs petits points blanchâtres au-delà sur la moitié inférieure de l'aile. Immédiatement au-delà se trouve une tache costale triangulaire noirâtre, attenante à laquelle se trouve en dessous une tache blanche n'atteignant pas la marge traversée par deux tirets noirs. Les ailes postérieures sont fuscous foncées avec un petit poil gris mince dans le pli sous-médian.
Compsolechia pungens/Compsolechia pungens :
Compsolechia pungens est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou. L'envergure est de 16–18 mm. Les ailes antérieures sont fuscous, légèrement tachetées de blanchâtre avec une strie épaisse très oblique de suffusion brun foncé du dos à un quart atteignant plus de la moitié de l'aile, limitant une tache basale de suffusion brun ochieous n'atteignant pas la costa et bordée au-dessus par une petite tache nuageuse de suffusion fuscous sombre à la base, et une mince ligne très oblique indistincte de la costa près de la base à son extrémité postérieure. Une petite tache obscurément plus foncée se trouve au milieu du disque et il y a une suffusion brune le long de la zone médiane de la côte, terminée par une tache brun foncé suffuse précédant la ligne subterminale. Il y a une fine ligne blanchâtre des trois quarts de la costa au dos avant le tornus, angulée au milieu, la moitié supérieure incurvée, la partie inférieure droite ou légèrement dentée sous l'angle, avec un tiret court projetant de l'angle vers un tiret pré-terminal noir court. La zone apicale est brunâtre clair, avec une épaisse strie marginale brun ocre autour de la partie postérieure de la costa et du termen, une tache noire ovale située au-dessus de l'apex. Les ailes postérieures sont gris foncé.
Compsolechia quadrifascia/Compsolechia quadrifascia :
Compsolechia quadrifascia est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve à Amazonas, au Brésil. Les adultes sont cuivreux foncés, avec une teinte glauque (vert avec gris bleuté) et les ailes antérieures avec quatre bandes obliques de la couleur de fond. La troisième bande plus large que la première et que la seconde. Le quatrième est mince et marginal.
Compsolechia recta/Compsolechia recta :
Compsolechia recta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 10 mm. Les ailes antérieures sont fuscous, avec les extrémités des écailles blanchâtres, formant une strie transversale très fine. Il y a des points brun foncé vers la costa près de la base et à un sixième et une tache oblique traversant le pli à un quart. Les stigmates sont brun foncé, le discal rapproché, le plical obliquement avant le premier discal. Il y a une strie brun foncé indistincte du dessous et avant le milieu du premier discal. Une bande progressivement plus large de suffusion brun noirâtre se trouve le long de la costa d'avant le milieu à la ligne subterminale, coupée par une strigula blanche oblique de la costa au-delà du milieu et une fine ligne blanchâtre presque droite se trouve à partir des quatre cinquièmes de la costa au tornus. Il y a aussi deux tirets prémarginaux courts et fuscous foncés au-dessus et au-dessous de l'apex. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsoléchie réfractaire/Compsoléchie réfractaire :
Compsolechia reflecta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane, au Pérou et au Brésil. L'envergure est de 12–13 mm. Les ailes antérieures sont brun foncé avec quatre fascias transversaux directs violet-fuscous très obscurs, le premier modéré et subbasal, le deuxième large et antémédian, le troisième très large et postmédian et le quatrième des quatre cinquièmes de la costa au tornus, parfois légèrement incurvée, étroite et suffuse en arrière. Il y a une petite tache obscure de couleur de fond dans le troisième représentant le deuxième stigmate discal. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia religata/Compsolechia religata :
Compsolechia religata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou. L'envergure est d'environ 10 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé, devenant gris noirâtre vers l'arrière. Il y a une obscure nuance gris-blanchâtre de la costa aux quatre cinquièmes jusqu'au tornus, obtusément en retrait au-dessus du milieu. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia repandella/Compsolechia repandella :
Compsolechia repandella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve au Mexique, en Colombie, dans le sud du Brésil (Parana, Amazonas) et en Guyane. L'envergure est de 12–14 mm. Les ailes antérieures sont grises, parfois plus ou moins parsemées de noir et blanc et avec une tache noire sous la côte près de la base. Il y a une strie noirâtre oblique d'un cinquième du dos atteignant la moitié de l'aile. Les stigmates sont modérés, nuageux et noirâtres, le discal rapproché, le plical obliquement avant le premier discal. Il existe une fine ligne subterminale blanche presque droite plus ou moins interrompue des quatre cinquièmes de la costa au tornus, précédée d'un fascia brun foncé devenant noirâtre sur la costa. Entre celui-ci et le termen se trouve une tache transversale blanchâtre parfois teintée de bleuâtre traversée de deux tirets noirs et surmontée d'une petite tache noire allongée. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, le pli sous-médian chez les mâles rempli de poils longs.
Compsolechia rhombica/Compsolechia rhombica :
Compsolechia rhombica est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou. L'envergure est d'environ 14 mm. Les ailes antérieures sont grises imprégnées de blanchâtre, au-delà d'une ligne allant d'avant le milieu de la costa aux trois quarts du dos brun ocre, deux taches blanchâtres placées obliquement dans le disque sur la division. Il y a un point noir à la base de la costa et une épaisse bande incurvée noirâtre très oblique du dos près de la base au disque près du milieu, avec l'apex pointu. Le bord costal juste avant la ligne subterminale est noirâtre et il y a une fine ligne blanchâtre des trois cinquièmes de la costa au dos avant le tornus, fortement angulée au milieu, les deux moitiés légèrement incurvées, l'angle coupé par une fine ligne noirâtre d'au-delà du milieu du disque au termen. Immédiatement au-delà se trouve une tache noirâtre rhomboïdale sur la côte s'étendant presque jusqu'à l'apex et il y a aussi de courtes marques blanches pré-terminales bordant une ligne subapicale noire, une autre au-dessus et deux en dessous. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia salebrosa/Compsolechia salebrosa :
Compsolechia salebrosa est un papillon de nuit de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1918. On le trouve sur les îles Galápagos et en Colombie et en Guyane. L'envergure est de 9 à 10 mm (0,35 à 0,39 po). Les ailes antérieures sont blanchâtres, plus ou moins saupoudrées ou irritées de gris, surtout sur les deux tiers dorsaux. Le bord costal est noirâtre en avant, avec une fine strigule noire oblique au quart et une tache noire allongée au milieu. Il y a des points fuscous sombres indistincts placés obliquement au-dessus et au-dessous du pli à un quart. Les stigmates sont indistincts et foncés, le plical obliquement avant le premier discal. Il y a parfois une légère suffusion irrégulière brunâtre dans le disque et une ligne blanche transversale se trouve des quatre cinquièmes de la costa au tornus, en retrait angulaire vers l'extérieur au milieu, bordée sur la costa des deux côtés par de petites taches noirâtres, et précédée par un mince fascia brun clair. Il y a une ligne brunâtre clair autour de la partie postérieure de la costa et du termen, marquée de noir sur le termen. Les ailes postérieures sont grises.
Compsolechia sciomima/Compsolechia sciomima :
Compsolechia sciomima est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 12–13 mm. Les ailes antérieures sont d'un gris violet-ardoisé foncé brillant avec un fascia subterminal obscur de suffusion fuscous foncée, plus large chez les femelles et s'étendant de façon diffuse jusqu'au termen. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia scitella/Compsolechia scitella :
Compsolechia scitella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve en Amazonas au Brésil et au Pérou. Les adultes sont cuivreux foncés, les ailes antérieures avec une large bande ochracée extérieure, qui est très arrondie sur sa face externe et contient une strie noire très anguleuse. Une ligne transversale blanchâtre légèrement denticulée se trouve près du côté extérieur de la bande et il y a quelques stries longitudinales noires et blanches entre la ligne et le bord extérieur, qui est très oblique. Les ailes postérieures ont une costa blanche sur la moitié de la longueur à partir de la base.
Compsolechia scopulata/Compsolechia scopulata :
Compsolechia scopulata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane et au Brésil. L'envergure est de 12–13 mm. Les ailes antérieures sont ocre grisâtre pâle, mêlées de gris et de blanc, la côte tachetée de blanc vers l'avant. Il y a une grande tache gris foncé s'étendant le long du dos de la base aux deux tiers et atteignant les deux tiers à travers l'aile, son bord en saillie irrégulière et bordé de blanc, arrondi vers l'arrière. Il y a une strigula blanche oblique de la costa aux deux tiers, suivie d'une tache triangulaire gris foncé. Au-delà se trouve une tache costale blanche, bordée en dessous par une marque noire, à partir de laquelle un fascia prémarginal étroit légèrement incurvé gris argenté-blanchâtre court jusqu'au tornus, coupé par deux tirets noirs vers le milieu. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, devenant noirâtres vers l'arrière.
Compsolechia scutella/Compsolechia scutella :
Compsolechia scutella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Zeller en 1877. On le trouve dans le domaine néotropical.
Compsolechia secretella/Compsolechia secretella :
Compsolechia secretella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve en Guyane, au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 12 à 14 mm. Les ailes antérieures sont noirâtres avec trois fascias bleu-plomb, le premier modéré et basal, le deuxième et le troisième larges, renfermant une tache costale médiane triangulaire et confluente sur la moitié inférieure, s'étendant sur le dos d'un quart à près du tornus, parfois saupoudré partiellement blanchâtre. Il y a une teinte similaire à peine incurvée des quatre cinquièmes de la costa au tornus, blanche sur la costa, presque confluente avec le troisième fascia. Une strie bleu-plomb parfois saupoudrée de blanchâtre se trouve le long du termen. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia seductella/Compsolechia seductella :
Compsolechia seductella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve à Amazonas, au Brésil. Les adultes sont de couleur fauve, les ailes antérieures avec quelques points noirs allongés près de la base, et avec quelques stries noires de différentes tailles dans le disque. Il y a une ligne extérieure blanche courbe qui est composée de points, sauf vers la costa, où elle est entière et rétractée. Il y a aussi quelques stries blanches extérieures, qui sont accompagnées de trois stries noires profondes. La ligne marginale est de couleur fauve pâle. Les ailes postérieures sont brun cuivreux. Plantes hôtes : Cette espèce se nourrit de Miconia sp. et Clidemia sp., y compris Clidemia hirta.
Sésamodes de Compsoléchie/Sésamodes de Compsoléchie :
Compsolechia sesamodes est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Brésil et au Pérou. L'envergure est d'environ 15 mm. Les ailes antérieures sont gris foncé avec une tache noirâtre vers la costa près de la base et un fascia noirâtre transversal partant du dos à un cinquième n'atteignant pas la costa, le bord extérieur angulé sur le pli. Les stigmates plicaux et premiers discaux sont indiqués par des taches noirâtres allongées, toutes deux suivies de taches d'irroration blanche (arrose), quelques irrorations blanches vers la côte au-dessus de celles-ci. Un fascia de suffusion noirâtre précède la ligne subterminale. Une fine marque blanche transversale se trouve à partir de la costa au-delà des trois quarts, et de petits groupes de deux ou trois écailles blanches formant une série à partir de cela jusqu'au dos avant le tornus, angulé au milieu de l'aile, plutôt incurvé sur la moitié inférieure . La zone apicale est imprégnée de brun foncé, avec une tache noire ovale sous la côte près de l'apex, un point pré-terminal noirâtre indistinct sous l'apex, deux points pré-terminaux blancs linéaires au-dessus et quatre minuscules en dessous. Les ailes postérieures sont fuscous foncées avec une longue plume expansible grisâtre pâle située dans le pli sous-médian.
Compsolechia siderophaea/Compsolechia siderophaea :
Compsolechia siderophaea est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Vera Cruz, Tabasco). L'envergure est de 11–15 mm. Les ailes antérieures sont cinéreuses grisâtres, abondamment parsemées d'écailles cinéreuses blanchâtres, laissant une tache costale triangulaire brun ombre mal définie au-delà du milieu, avec une nuance de la même couleur sur la partie externe du pli, et une droite brun ombre bande terminale comprenant l'apex, précédée sur la costa d'une obscure tache ocre pâle. Les ailes postérieures sont brun foncé.
Compsolechia solidella/Compsolechia solidella :
Compsolechia solidella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve à Amazonas, au Brésil. teinte. Cette tache est bordée sur le côté externe par une ligne blanche denticulée, au-delà de laquelle l'aile est plutôt plus pâle, et contient un point subapical noir profond et quelques points submarginaux allongés noirs profonds marqués de blanc. La ligne marginale est ferrugineuse foncée. Les ailes postérieures sont brun foncé.
Compsolechia sporozona/Compsolechia sporozona :
Compsolechia sporozona est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve en Guyane, au Brésil et au Pérou. L'envergure est de 13–16 mm. Les ailes antérieures sont noirâtres, les marques formées d'irrorations blanches (arrose). Il existe un fascia basal étroit, plus large sur le dos, ainsi qu'un large fascia antémédian oblique, parfois relié sur le dos au basal, marqué d'une tache noirâtre plus ou moins distincte représentant le stigmate plical. Il existe un large fascia direct postmédian, n'atteignant pas le dos, marqué d'une tache ronde noirâtre représentant le second stigmate discal. Il y a aussi une nuance subterminale légèrement incurvée et une strie mince le long du termen. Le tiers basal des ailes postérieures est gris, autour de l'apex parfois teinté de blanchâtre vers les extrémités.
Compsolechia stasigastra/Compsolechia stasigastra :
Compsolechia stasigastra est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve à Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 12 mm pour les mâles et 14 mm pour les femelles. Les ailes antérieures sont grisâtres ou légèrement fuscous, avec des nervures 8 à 11 obscurément plus foncées striées et avec de petits points sombres fuscous presque basaux au milieu et sur le dos, ainsi qu'une tache fasciée fuscous foncée très oblique du dos à un tiers atteignant plus de la moitié de l'aile. Il y a une tache mal définie de suffusion fusqueuse occupant la moitié dorsale de près au-delà jusqu'au tornus, plus sombre en arrière. Une petite tache très faible de suffusion blanchâtre-ocre se trouve sur la costa aux quatre cinquièmes et il y a de petits points marginaux très indistincts de suffusion fuscous sombre autour de l'apex et du termen. Les ailes postérieures des mâles sont grises, tandis que celles des femelles sont gris foncé.
Compsolechia stelliferella/Compsolechia stelliferella :
Compsolechia stelliferella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve au Guatemala, au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 12–13 mm. Les ailes antérieures sont brun foncé riche, avec une tache bleuâtre métallique à l'extrême base de la costa, et cinq taches blanches comme neige, une costale, aux deux tiers de la longueur de l'aile, une dorsale, aux trois quarts, une sur le disque, avant le milieu, un à l'angle inférieur de la cellule et un sous le pli, plus près de la base. Les ailes postérieures sont fuscous brun foncé.
Compsolechia stillata/Compsolechia stillata :
Compsolechia stillata est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est de 11–12 mm. Les ailes antérieures sont ocre-brun clair irisé, plus ou moins irrégulièrement mêlées ou entièrement imprégnées de gris à l'exception de la zone apicale, et saupoudrées de fuscous foncé. Il y a quelques petites taches irrégulières de suffusion sombre et fuscous en avant, et les stigmates sont parfois indiqués de la même manière, la plicale un peu avant la première discale. Le bord costal est plus ou moins imprégné de fuscous foncé, parfois plus largement vers la ligne subterminale. Il y a une tache tornale irrégulière de suffusion sombre et fusqueuse et une série obtusément angulée de petits points blanchâtres irréguliers des trois quarts de la costa au tornus. Un court tiret blanc prémarginal se trouve avant l'apex, avec un tiret noir au-dessus et deux en dessous. Les ailes postérieures sont fuscous foncées, chez les mâles avec un grand crayon à cheveux gris expansible situé dans le sillon sous-médian.
Compsolechia subapicalis/Compsolechia subapicalis :
Compsolechia subapicalis est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. Les adultes sont brun cuivreux foncé, blanc en dessous, les ailes antérieures ont un espace marginal cuivreux clair, dans lequel il y a deux lignes transversales de points blancs allongés. Ces lignes sont approximatives vers l'arrière, les pointes de la seconde sont beaucoup plus grandes que celles de la première, et sont accompagnées de trois stries noires profondes.
Compsolechia succincta/Compsolechia succincta :
Compsolechia succincta est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Walsingham en 1910. On le trouve au Mexique (Tabasco) et en Jamaïque. L'envergure est d'environ 8,5 mm. Les ailes antérieures sont gris brunâtre pâle, indistinctement tachetées de fuscous brunâtres, dont il y a une mince strie le long de la base de la costa, une tache allongée au milieu de la cellule, une autre dans le pli qui la précède, et une à la base de le dos. Sur le tiers externe de l'aile, une teinte fuscous brunâtre transversale, particulièrement visible sur la côte, suit le contour d'un étroit fascia cinéreux blanchâtre, fortement angulé vers l'extérieur en son milieu. Au-delà, la zone terminale est cinéreuse pâle, délimitée par des nuances plus foncées, plus visible sur la costa avant et sur le termen sous l'apex. Les ailes postérieures sont gris brunâtre.
Compsolechia suffectella/Compsolechia suffectella :
Compsolechia suffectella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve au Mexique, au Panama, en Colombie et dans les États brésiliens d'Amazonas et d'Espírito Santo. L'envergure est de 9 à 10 mm. Les ailes antérieures sont orange vif, avec une courte tache basale, un triangle costal, avant le milieu, atteignant le pli, et une grande tache apicale, tous ces fuscous fauves foncés, bordés, sauf sur la costa, par de petites taches cassées de bleu acier brillant et brillant. Une tache bien visible du même bleu acier brillant, bordée de fuscous foncé, se trouve au centre de la zone orange triangulaire, entre les taches costales et apicales sombres. Les ailes postérieures sont fuscous brunâtres.
Compsolechia superfusella/Compsolechia superfusella :
Compsolechia superfusella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil.Les adultes sont de couleur fauve, les ailes antérieures avec une bande noire, qui occupe la moitié de la largeur de la costa et plus de la moitié de la longueur de la base, et est contigu à deux points blancs allongés dans le disque. On distingue une ligne blanche submarginale courbe composée d'une raie oblique, qui rejoint la costa, et de quelques courtes stries longitudinales, accompagnées de deux points noirs et d'une teinte glauque (vert à gris bleuté). La ligne marginale est brune. Les ailes postérieures sont brun cuivre foncé.
Compsolechia suspectella/Compsolechia suspectella :
Compsolechia suspectella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve à Amazonas, au Brésil. Les adultes sont brun cuivre foncé, les ailes antérieures teintées de vert métallique et avec quelques points noirs dans le disque près de la base. La ligne blanche extérieure est obsolète, à l'exception d'une bande blanche qui s'étend obliquement à partir de la costa. Il y a quelques petites stries longitudinales blanches et noires foncées plus près du bord extérieur, qui est convexe et légèrement oblique. La ligne marginale est cinéreuse (gris cendré).
Compsoléchie tardive / Compsoléchie tardive :
Compsolechia tardella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Francis Walker en 1864. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. Les adultes sont brun noirâtre, les ailes antérieures irrégulièrement cinérées (gris cendré) tachetées, avec deux ou trois taches noires parfois obsolètes dans le disque et quelques taches blanches et stries submarginales noires profondes. Les ailes postérieures sont brun cuivre foncé.
Compsolechia terrenella/Compsolechia terrenella :
Compsolechia terrenella est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par August Busck en 1914. On le trouve au Panama. L'envergure est d'environ 16 mm. Les ailes antérieures sont brun rougeâtre clair avec un éclat violet et peu saupoudrées d'atomes noirs. L'extrême base de la costa, une petite tache au milieu de la costa et une autre au tiers apical sont noires et il y a deux petits points noirs mal définis au milieu de la cellule et un similaire à la fin de la cellule. L'extrémité entière et les cils terminaux sont noirs, tandis que les cils dorsaux sont ocre. Les ailes postérieures sont fuscous foncées.
Compsolechia tetrortha/Compsolechia tetrortha :
Compsolechia tetrortha est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1922. On le trouve au Pérou et en Amazonas, au Brésil. L'envergure est d'environ 12 mm. Les ailes antérieures sont grises, parfois irrégulièrement parsemées de points blanchâtres et de points noirâtres nuageux sous la côte près de la base et au cinquième. Il y a une strie noirâtre oblique près du dos à un sixième traversant le pli. Les stigmates sont obscurs, nuageux et gris noirâtre, le discal approché, le plical plutôt avant le premier discal. Il y a une fine ligne blanchâtre presque droite des quatre cinquièmes de la costa au tornus, précédée d'un fascia de suffusion brunâtre (avec une légère teinte rosée) élargi et devenant fuscous foncé vers la costa. Entre celui-ci et le termen, la couleur de fond est plus ou moins ocre ou brunâtre, avec quatre tirets noirs bien marqués, les plus épais du haut, entre et parfois autour de ces suffusions plus ou moins blanchâtres. Les ailes postérieures sont fuscous foncées et le pli sous-médian chez les mâles est rempli de longs poils gris.
Compsolechia thysanora/Compsolechia thysanora :
Compsolechia thysanora est un papillon nocturne de la famille des Gelechiidae. Il a été décrit par Edward Meyrick en 1914. On le trouve au Pérou. L'envergure est de 17–18 mm. Les ailes antérieures sont gris plomb foncé brillant, parfois parsemées de blanchâtre dans le disque et avec des points sous-basaux noirs au milieu et sur le dos. Il y a des points nuageux noirâtres placés obliquement au-dessus et au-dessous du pli à un cinquième de l'aile. Les stigmates sont obscurément plus foncés, partiellement bordés de quelques écailles blanchâtres et il y a une ligne subterminale obscure à angulation obtuse d'irroration blanchâtre (arrose) à partir d'un point blanc sur la costa aux quatre cinquièmes du tornus, précédé d'une irroration blanche irrégulière tendant pour former des marques longitudinales, et suivies d'une tache noire ronde vers la costa, et de trois gros points vers le termen. La zone terminale est teintée de violacé. Les ailes postérieures sont fuscous foncées avec une frange dirigée vers le bas de longues écailles de cheveux ocre pâle sous la côte de la base au-delà du milieu, plus jaunâtre à l'arrière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cyclosporiasis

Cyclopoïdes/Cyclopoïdes : Les Cyclopoida sont un ordre de petits crustacés de la sous-classe Copepoda. Comme beaucoup d'autres copé...