Rechercher dans ce blog

vendredi 29 juillet 2022

ComfortDelgro Australia


Comète Ikeya%E2%80%93Seki/Comète Ikeya–Seki :
Il y a deux comètes nommées Ikeya–Seki : C/1965 S1 (celle-ci) et C/1967 Y1, alias 1968 I, 1967n. La comète Ikeya–Seki, officiellement désignée C/1965 S1, 1965 VIII et 1965f, était une comète à longue période découverte indépendamment par Kaoru Ikeya et Tsutomu Seki. Observé pour la première fois sous la forme d'un objet télescopique faible le 18 septembre 1965, les premiers calculs de son orbite suggéraient que le 21 octobre, il passerait à seulement 450 000 km au-dessus de la surface du Soleil et deviendrait probablement extrêmement brillant. Les comètes peuvent défier de telles prédictions, mais Ikeya-Seki a fonctionné comme prévu. Alors qu'il s'approchait du périhélie, les observateurs ont rapporté qu'il était clairement visible dans le ciel diurne à côté du Soleil. Au Japon, où il a atteint le périhélie à midi local, il a été vu brillant à la magnitude -10. Elle s'est avérée être l'une des comètes les plus brillantes observées au cours des mille dernières années et est parfois connue sous le nom de Grande Comète de 1965. La comète a été vue se briser en trois morceaux juste avant son passage au périhélie. Les trois morceaux ont continué sur des orbites presque identiques, et la comète est réapparue dans le ciel du matin fin octobre, montrant une queue très brillante. Au début de 1966, il avait disparu de la vue alors qu'il reculait dans le système solaire externe. Ikeya-Seki est membre des grévistes de Kreutz, qui seraient des fragments d'une grande comète qui s'est brisée en 1106.
Intercepteur de comète/intercepteur de comète :
Le Comet Interceptor est une mission de vaisseau spatial robotique dirigée par l'Agence spatiale européenne (ESA) dont le lancement est prévu en 2029. Le vaisseau spatial sera "garé" au point Soleil-Terre L2 et attendra jusqu'à trois ans pour une comète à longue période. pour survoler à une trajectoire et à une vitesse atteignables. Le chercheur principal est Geraint Jones, du Mullard Space Science Laboratory au Royaume-Uni. Le coût maximum du bus spatial est fixé à 150 M€, hors instruments scientifiques et services de lancement.
Comète Klinkerfues/Comète Klinkerfues :
La comète Klinkerfues peut faire référence aux comètes suivantes, toutes découvertes par Ernst Friedrich Wilhelm Klinkerfues : C/1853 L1 (alias 1853 III) C/1854 L1 (alias 1854 III) C/1854 R1 (alias 1854 IV) C/1857 M1 (alias 1857 III) C/1857 Q1 (alias 1857 V) C/1863 G1 (alias 1863 II)
Comète Kohoutek/Comète Kohoutek :
La comète Kohoutek (officiellement désignée C/1973 E1 et anciennement 1973 XII et 1973f) est une comète qui est passée près du Soleil vers la fin de 1973. Les premières prédictions de la luminosité maximale de la comète suggéraient qu'elle avait le potentiel de devenir l'une des les comètes les plus brillantes du 20e siècle, captant l'attention du grand public et de la presse et méritant le surnom de "comète du siècle". Bien que Kohoutek soit devenue plutôt brillante, la comète était finalement beaucoup plus sombre que les projections optimistes : sa magnitude apparente n'a culminé qu'à -3 (par opposition aux prédictions d'une magnitude approximative de -10) et elle n'a été visible que pendant une courte période, s'estompant rapidement sous le ciel nu. -visibilité oculaire à la fin de janvier 1974. La comète a été découverte par et nommée d'après Luboš Kohoutek à l'observatoire de Hambourg le 18 mars 1973 ; Kohoutek avait recherché la comète de Biela et avait découvert par hasard sa comète éponyme en examinant des plaques photographiques pour un objet différent. La comète a été découverte plus loin du Soleil que n'importe quelle comète précédente. Les pratiques conventionnelles de prédiction de la luminosité des comètes ont conduit à de généreuses projections de la luminosité de la comète Kohoutek vers la fin de 1973 et le début de 1974, entraînant une grande anticipation tant dans les cercles scientifiques que dans le grand public. La comète Kohoutek a atteint le périhélie le 28 décembre 1973. Bien que la comète soit alors à son plus brillant, elle ne pouvait être observée que par des instruments scientifiques et des astronautes sur Skylab. Pour la plupart des observateurs au sol, Kohoutek n'a atteint la magnitude 0 qu'à sa sortie de l'éblouissement du Soleil en janvier 1974. Il s'est rapidement estompé au-delà de la visibilité à l'œil nu plus tard ce mois-là et a été observé pour la dernière fois en novembre 1974. En raison de sa luminosité décevante, Kohoutek devenu synonyme de déception spectaculaire. En raison de sa détection précoce et de ses caractéristiques uniques, de nombreux atouts scientifiques ont été consacrés à l'observation de Kohoutek lors de sa traversée du système solaire interne de 1973 à 1974, faisant de Kohoutek la comète la plus étudiée à l'époque; les découvertes qui en ont résulté ont considérablement fait progresser la compréhension des comètes. L'identification de molécules plus grandes et plus complexes émanant de Kohoutek aux côtés d'espèces chimiques apparentées mais plus simples a confirmé l'hypothèse selon laquelle les comètes étaient composées de molécules plus grosses qui se dissociaient en produits plus simples. La présence importante de gaz et de plasma expulsés de Kohoutek a soutenu l'hypothèse de longue date de la "boule de neige sale" concernant la composition des noyaux des comètes. La détection d'eau, de cyanure de méthyle, de cyanure d'hydrogène et de silicium à Kohoutek était la première fois que de telles espèces chimiques étaient observées dans une comète. Son affichage décevant a remis en question les hypothèses de longue date concernant la courbe de lumière de comètes similaires entrant dans le système solaire interne. L'orbite hautement excentrique de Kohoutek précédant son périhélie de 1973 suggère qu'il peut avoir été formé au début de la formation du système solaire ou qu'il peut provenir d'un système planétaire différent. Sa période orbitale peut avoir été initialement de l'ordre de plusieurs millions ou dizaines de milliers d'années, ou son apparition en 1973 peut avoir été sa première incursion dans le système solaire interne. La comète est maintenant sur une trajectoire hyperbolique et devrait s'échapper du système solaire. Son noyau a un rayon moyen estimé de 2,1 km (1,3 mi).
Comet Lake_(Ohio)/Comet Lake (Ohio):
Comet Lake est un réservoir privé du comté de Summit, dans l'Ohio, situé dans la ville de Green, à 40°55′14″N 81°31′20″W. La communauté de Comet est située à l'extrémité nord-ouest du lac. Le lac s'écoule au-dessus du barrage du lac Comet dans la partie supérieure de la rivière Tuscarawas via le ruisseau Nimisila.
Comet Lake_(microprocesseur)/Comet Lake (microprocesseur) :
Comet Lake est le nom de code d'Intel pour ses microprocesseurs Core de 10e génération. Ils sont fabriqués à l'aide du troisième processus de raffinement Skylake 14 nm d'Intel, succédant aux processeurs mobiles de la série U de Whiskey Lake et aux familles de processeurs de bureau Coffee Lake. Intel a annoncé des processeurs mobiles Comet Lake-U basse consommation le 21 août 2019, des processeurs mobiles de série H le 2 avril 2020, des processeurs Comet Lake-S de bureau le 30 avril 2020 et des processeurs de poste de travail de la série Xeon W-1200 le 13 mai. , 2020. Les processeurs Comet Lake et les processeurs Ice Lake 10 nm sont regroupés sous la marque Intel « 10th Generation Core ». Intel a officiellement lancé les processeurs Comet Lake-Refresh le même jour que le lancement de la 11e génération Core Rocket Lake. Les processeurs mobiles basse consommation Comet Lake-U Core et Celeron 5205U ont été abandonnés le 7 juillet 2021.
Comet Lake_Dam/Barrage du lac Comet :
Le barrage de Comet Lake est un barrage situé sur Nimissila Creek, dans la ville de Green dans le comté de Summit, Ohio, à 40°55′21″N 81°31′33″W. Le réservoir créé s'appelle Comet Lake et se déverse dans la partie supérieure de la rivière Tuscarawas par le biais du ruisseau Nimissila.
Ligne comète/Ligne comète :
La Comet Line ( français : Réseau Comète ; 1941-1944) était une organisation de résistance en Belgique et en France occupées pendant la Seconde Guerre mondiale . La Comet Line a aidé les soldats et aviateurs alliés abattus au-dessus de la Belgique occupée à échapper à la capture par les Allemands et à retourner en Grande-Bretagne. La Comet Line a commencé à Bruxelles où les aviateurs ont été nourris, habillés, munis de faux papiers d'identité et cachés dans des greniers, des caves et des maisons. Un réseau de volontaires les a ensuite escortés vers le sud à travers la France occupée jusqu'à l'Espagne neutre et chez eux via Gibraltar sous contrôle britannique. La devise de la Comet Line était "Pugna Quin Percutias", qui signifie "combattre sans armes", car l'organisation n'a pas entrepris de résistance armée ou violente à l'occupation allemande. La Comet Line était le plus grand de plusieurs réseaux d'évasion en Europe occupée. En trois ans, la Comet Line a aidé 776 personnes, pour la plupart des aviateurs britanniques et américains, à s'enfuir en Espagne ou à échapper à la capture en Belgique et en France. Environ 3 000 civils, pour la plupart belges et français, ont aidé la Comet Line. Ils sont généralement appelés "assistants". Sept cents assistants ont été arrêtés par les Allemands et 290 ont été exécutés ou sont morts en prison ou dans des camps de concentration. La Comet Line a reçu une aide financière du MI9, une agence de renseignement britannique dédiée au sauvetage des prisonniers de guerre alliés et des militaires derrière les lignes ennemies, mais a maintenu son indépendance opérationnelle. Pour les Alliés, le sauvetage des aviateurs abattus par le Comet et d'autres lignes d'évacuation avait un objectif pratique autant qu'humanitaire. La formation de nouveaux équipages et le remplacement des équipages coûtaient cher et prenaient du temps. Secourir les aviateurs abattus en Europe occupée et les remettre en service était une priorité. Andrée de Jongh ("Dédée"), une Belge de 24 ans, a été la première dirigeante de la Comet Line. Elle a été emprisonnée par les Allemands en 1943, mais a survécu à la guerre. Les dirigeants suivants ont également été emprisonnés, exécutés ou tués au cours de leur travail d'exfiltration d'aviateurs vers l'Espagne. Les jeunes femmes, y compris les adolescentes, ont joué un rôle important dans la Comet Line. Soixante-cinq à 70 % des assistants de Comet Line étaient des femmes.
Comet Lodge_Cimetière/Cimetière de Comet Lodge :
Le cimetière Comet Lodge sur Beacon Hill à Seattle, Washington est situé juste à l'est de l'Interstate 5 sur le versant ouest de la colline, sur S. Graham Street entre les 21e et 23e Avenues S. Le cimetière a été créé dans les années 1800 comme lieu de sépulture sacré pour le Nation Duwamish. Les premiers colons de Seattle ont suivi. Les monuments, les pierres tombales et les pierres tombales gravées d'histoire sont des cénotaphes qui ne marquent rien après que les lieux de sépulture ont été détruits au bulldozer par la ville de Seattle le 2 novembre 1987.
Comète Lovejoy/Comète Lovejoy :
La comète Lovejoy peut faire référence à toutes les comètes ci-dessous découvertes par Terry Lovejoy : C/2007 K5 (Lovejoy), une comète découverte en mai 2007 C/2007 E2 (Lovejoy), une comète découverte en mars 2007 C/2011 W3 (Lovejoy), une comète découverte en 2011, connue pour son passage dans la couronne solaire C/2013 R1 (Lovejoy), comète découverte et visible à l'œil nu en 2013 C/2014 Q2 (Lovejoy), comète découverte en 2014 C/2017 E4 ( Lovejoy), une comète découverte en 2017
Comète Lucifer/Comète Lucifer :
Comet Lucifer ( japonais :コ メ ッ ト ・ ル シ フ ァ ー, Hepburn : Kometto Rushifā ) est une série télévisée animée japonaise de 12 épisodes produite par Eight Bit et réalisée par Yasuhito Kikuchi . Il a été diffusé entre le 4 octobre et le 20 décembre 2015. L'anime a été autorisé en Amérique du Nord par Sentai Filmworks.
Comète Lulin/Comète Lulin :
La comète Lulin (désignation officielle C/2007 N3 (Lulin), chinois traditionnel :鹿林彗星) est une comète non périodique. Il a été découvert par Ye Quanzhi et Lin Chi-Sheng de l'observatoire de Lulin. Il a culminé en luminosité et est arrivé au périgée pour les observateurs sur Terre le 24 février 2009, à une magnitude +5 et à 0,411 UA (61 500 000 km; 38 200 000 mi) de la Terre. La comète était proche de la conjonction avec Saturne le 23 février et se dirigeait d'abord vers son aphélie, par rapport à la position actuelle des étoiles d'arrière-plan, en direction de Regulus dans la constellation du Lion, comme indiqué les 26 et 27 février 2009. Il devait passer près de la comète Cardinal le 12 mai 2009. La comète est devenue visible à l'œil nu depuis des sites du ciel noir vers le 7 février. Elle figurait près de l'étoile double Zubenelgenubi le 6 février, près de Spica les 15 et 16 février, près de Gamma Virginis le 19 février et près de l'amas d'étoiles M44 les 5 et 6 mars. Elle figurait également près de la nébuleuse planétaire NGC 2392 le 14 mars, et près de l'étoile double Wasat vers le 17 mars. Selon la NASA, la couleur verte de la comète Lulin provient de une combinaison de gaz qui composent son atmosphère locale, principalement du carbone diatomique, qui apparaît comme une lueur verte lorsqu'il est éclairé par la lumière du soleil dans le vide de l'espace. Lorsque SWIFT a observé la comète Lulin le 28 janvier 2009 ; la comète perdait près de 800 gallons américains (3 000 l) d'eau par seconde. La comète Lulin était riche en méthanol.
Comète Machholz/Comète Machholz :
La comète Machholz, officiellement désignée C/2004 Q2, est une comète à longue période découverte par Donald Machholz le 27 août 2004. Elle a atteint la luminosité à l'œil nu en janvier 2005. Inhabituel pour une comète aussi brillante, son périhélie était plus éloigné du Soleil. que l'orbite terrestre.
L'homme comète/l'homme comète :
Comet Man (Stephen Beckley) est un personnage fictif apparaissant dans les bandes dessinées américaines publiées par Marvel Comics.
Comète McNaught/Comète McNaught :
La comète McNaught, également connue sous le nom de Grande comète de 2007 et portant la désignation C/2006 P1, est une comète non périodique découverte le 7 août 2006 par l'astronome anglo-australien Robert H. McNaught à l'aide du télescope Uppsala Southern Schmidt. C'était la comète la plus brillante depuis plus de 40 ans et était facilement visible à l'œil nu pour les observateurs de l'hémisphère sud en janvier et février 2007. Avec une magnitude maximale estimée à -5,5, la comète était la deuxième plus brillante depuis 1935. Environ périhélie le 12 janvier, il était visible dans le monde entier en plein jour. Sa queue mesurait environ 35 degrés de longueur à son apogée. La luminosité de C/2006 P1 près du périhélie était renforcée par la diffusion vers l'avant.
Comète McNaught_ (homonymie)/Comète McNaught (homonymie) :
La comète McNaught peut désigner l'une des plus de 50 comètes découvertes par l'astronome Robert H. McNaught.
Comète McNaught%E2%80%93Russell/Comète McNaught–Russell :
La comète C/1993 Y1 (McNaught–Russell) est une comète à longue période qui a atteint une magnitude maximale de 6,5 (juste en dessous du niveau de l'œil nu) au début de 1994. Elle a été découverte par Robert H. McNaught et Kenneth S. Russell en utilisant le télescope britannique Schmidt en Australie. McNaught et Russell ont travaillé à l'observatoire de Siding Spring et ont découvert ensemble cinq comètes entre 1991 et 1995.
Comète Morehouse/Comète Morehouse :
La comète Morehouse (désignation formelle moderne : C/1908 R1) était une comète brillante et non périodique découverte par l'astronome américain Daniel Walter Morehouse et observée pour la première fois le 1er septembre 1908. Elle était inhabituelle dans les variations rapides observées dans la structure de sa queue. . Parfois, la queue semblait se diviser en jusqu'à six queues distinctes; à d'autres, la queue paraissait complètement détachée de la tête de la comète. La queue était en outre inhabituelle en ce qu'elle s'est formée alors que la comète était encore à 2 UA du Soleil (où des distances de 1,5 UA sont plus habituelles), et qu'il y avait une forte concentration d'ions CO+ dans son spectre. Comme c'est typique pour les comètes fraîchement sorties du nuage d'Oort, sa solution orbitale est plus ou moins parabolique ; si son orbite est en fait fermée, il ne reviendra probablement pas avant des millions d'années.
Comète Montagne/Comète Montagne :
Comet Mountain, 3113 m (10213 pieds), est un sommet de montagne dans les montagnes Pioneer de l'état du Montana, aux États-Unis, situé dans le comté de Beaverhead à 42 km au nord-ouest de Dillon.
Comet Mountain_(British_Columbia)/Comet Mountain (Colombie-Britannique) :
Comet Mountain, 1742 m (5715 pieds), est une montagne dans les chaînes Kitimat de la Colombie-Britannique, au Canada, située immédiatement à l'ouest de la tête du canal Dean dans la région de la côte centrale de cette province, au nord-ouest de la ville de Bella Coola . L'ancien village de Nuxalk et la réserve encore indienne Kimsquit sont situés immédiatement à l'est de l'autre côté du canal Dean, la réserve indienne Chatscah n ° 2 est immédiatement au nord à l'embouchure de la rivière Kimsquit.
Comète Mrkos/Comète Mrkos :
La comète Mrkos peut faire référence à l'une de ces comètes découvertes par Antonín Mrkos : C/1947 Y1 (alias 1948 II, 1948a) C/1952 H1 (alias 1952 V, 1952c) C/1952 W1 (alias 1953 II, 1952f) C/ 1955 L1 (alias 1955 III, 1955e) C/1956 E1 (alias 1956 III, 1956b) C/1957 P1 (alias 1957 V, 1957d) C/1959 X1 (alias 1959 IX, 1959j) Il y a aussi la comète périodique Mrkos : 124P/Mrkos (alias 124P/1991 F1, 1991 IV, 1991k, 124P/1995 S3) La comète Mrkos peut également être une référence partielle à : 45P/Honda-Mrkos-Pajdušáková (alias 45P/1948 X1, 1948 XII, 1948n, 45P /1954 C1, 1954 III, 1954a, 1964 VII, 1964d, 1969 V, 1969e, 1974 XVI, 1974f, 1980 I, 1980c, 1985 III, 1985c, 1990 XIV, 1990f) 143P/Kowal-Mrkos (alias 1 143P/1 , 1984 X, 1984n, 143P/1984 JD, 1984 X, 1984n, 143P/2000 ET90) Comète Mrkos-Honda, C/1953 G1 (alias 1953 III, 1953a) Comète Pajdušáková-Mrkos, C/1948 E1 (alias 1948 V , 1948d) 18D/Perrine-Mrkos, (alias 18D/1896 X1, 1896 VII, 1896g, 18D/1909 P1, 1909 III, 1909b, 18D/1955 U1, 1955 VII, 1955i, 1962 I, 1961h, 1968h VIII, 1968h )
Comète NEOWISE/Comète NEOWISE :
C/2020 F3 (NEOWISE) ou comète NEOWISE est une comète à longue période avec une orbite quasi-parabolique découverte le 27 mars 2020 par des astronomes lors de la mission NEOWISE du télescope spatial Wide-field Infrared Survey Explorer (WISE). À cette époque, il s'agissait d'un objet de magnitude 18, situé à 2 UA (300 millions de km ; 190 millions de mi) du Soleil et à 1,7 UA (250 millions de km ; 160 millions de mi) de la Terre. NEOWISE est connu pour être le la comète la plus brillante de l'hémisphère nord depuis la comète Hale-Bopp en 1997. Elle a été largement photographiée par des observateurs professionnels et amateurs et a même été repérée par des personnes vivant à proximité des centres-villes et des zones à pollution lumineuse. Alors qu'il était trop proche du Soleil pour être observé au périhélie, il a émergé du périhélie autour de la magnitude 0,5 à 1, ce qui le rend suffisamment brillant pour être visible à l'œil nu. Sous un ciel sombre, elle pouvait être vue à l'œil nu et est restée visible à l'œil nu tout au long de juillet 2020. Au 30 juillet, la comète était d'environ magnitude 5, lorsque des jumelles étaient nécessaires à proximité des zones urbaines pour localiser la comète. Pour les observateurs de l'hémisphère nord, la comète pouvait être vue à l'horizon nord-ouest, sous la Grande Ourse. Au nord de 45 degrés nord, la comète était visible toute la nuit à la mi-juillet 2020. Le 30 juillet, la comète NEOWISE est entrée dans la constellation de Coma Berenices, sous l'étoile brillante Arcturus.
Comet Nucleus_Dust_and_Organics_Return/Comet Nucleus Dust and Organics Return :
Comet Nucleus Dust and Organics Return (CONDOR) est un concept de mission visant à récupérer un échantillon de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko pour tester des idées concernant la formation du système solaire et l'accrétion de planètes rocheuses avec des environnements de surface habitables. CONDOR est un concept d'une équipe du Jet Propulsion Laboratory de la NASA dirigée par Christopher Guethe et M. Choukroun.
Comète Olbers/Comète Olbers :
La comète Olbers peut faire référence à : 13P/Olbers (alias 13P/1815 E1, 13P/1887 Q1, 1887 V, 1887f, 13P/1956 A1, 1956 IV, 1956a), une comète périodique avec une période orbitale de 69 ans C/1796 F1 Une référence partielle à C/1780 U1, Comète Montaigne-Olbers (alias 1780 II)
Comète Over_Broadway/Comète Over Broadway :
Comet over Broadway (1938) est un film américain mettant en vedette Kay Francis et publié par Warner Brothers. John Farrow est intervenu en tant que réalisateur lorsque Busby Berkeley est tombé malade, mais Farrow n'a pas été crédité sur le film.
Pic comète/pic comète :
Comet Peak est un sommet de montagne situé dans le comté de Lincoln, dans le Nevada, aux États-Unis. Le sommet est à 9 341 pieds d'altitude.
Comète Pereyra/Comète Pereyra :
La comète Pereyra (désignations officielles : C/1963 R1, 1963 V et 1963e) était une comète brillante apparue en 1963. Elle faisait partie des Kreutz Sungrazers, un groupe de comètes qui passent extrêmement près du Soleil.
Comète Ping Pong/Comète Ping Pong :
Comet Ping Pong (souvent abrégé en Comet) est une pizzeria, un restaurant et une salle de concert située sur Connecticut Avenue dans le quartier Chevy Chase de Washington, DC. Propriété de James Alefantis, Comet a été salué par la critique du Washington Post, du Washingtonian, du magazine New York, du DCist et de Guy Fieri de Food Network's Diners, Drive-Ins and Dives. Comet a été fondée en 2006 par Alefantis et Carole Greenwood, qui étaient également copropriétaires d'un autre restaurant dans le même pâté de maisons. Le restaurant a été impliqué dans un désaccord avec la commission consultative de quartier de la région au sujet de concerts à l'intérieur du restaurant en 2008. Alefantis est devenue l'unique propriétaire de Comet Ping Pong en 2009 après que Greenwood, chef des deux restaurants, ait quitté son poste de copropriétaire et de cadre. chef de Comet. Le restaurant est au centre de la théorie du complot démystifiée Pizzagate, qui a été discréditée par une grande variété d'organisations, y compris le département de la police métropolitaine du district de Columbia. Un militant du Pizzagate a tiré avec une arme à feu dans le restaurant en 2016 et un autre y a allumé un incendie en 2019.
Comète Pojma%C5%84ski/Comète Pojmański :
La comète Pojmański est une comète non périodique découverte par Grzegorz Pojmański le 2 janvier 2006 et officiellement désignée C/2006 A1. Pojmański a découvert la comète à l'observatoire astronomique de l'Université de Varsovie en utilisant l'observatoire Las Campanas au Chili dans le cadre de l'enquête automatisée All Sky (ASAS). Kazimieras Cernis de l'Institut de physique théorique et d'astronomie de Vilnius, en Lituanie, l'a localisé la même nuit et avant l'annonce de la découverte de Pojmański, sur des images ultraviolettes prises quelques jours plus tôt par l'instrument SWAN à bord du satellite SOHO. Une image de pré-découverte a été retrouvée plus tard le 29 décembre 2005. Au moment de sa découverte, la comète était à environ 113 millions de miles (181 millions de kilomètres) du Soleil. Mais les éléments orbitaux indiquaient que le 22 février 2006, il atteindrait le périhélie à une distance de 51,6 millions de miles, soit près de la moitié de la distance moyenne de la Terre au Soleil. La comète s'est déplacée vers le nord à travers le ciel nocturne et a atteint sa luminosité maximale vers le début du mois de mars. La comète Pojmański a atteint la frange de la visibilité à l'œil nu à environ la magnitude 5 et était mieux visible à travers des jumelles ou un télescope. Il a pu être trouvé dans le ciel de l'aube dans la constellation du Capricorne, près de l'horizon dans l'hémisphère nord, fin février, mais les conditions d'observation se sont améliorées pour l'hémisphère nord lorsque la comète a quitté le ciel du sud et a continué vers le nord. Début mars, la comète se trouvait à Aquila, l'Aigle, et le 7 mars, elle se trouvait dans la constellation Delphinus, le Dauphin. La comète Pojmański s'est éclaircie plus que prévu initialement, peut-être en raison d'estimations trop prudentes des astronomes. On avait précédemment estimé qu'il atteignait une luminosité maximale d'environ 6,5 magnitude, mais il est devenu considérablement plus lumineux. Lors de l'apparition de la comète, elle arborait une queue de trois à sept degrés (six à quatorze fois le diamètre lunaire apparent) et une virgule allant jusqu'à environ 10 secondes d'arc.
Comète Pons/Comète Pons :
La comète Pons peut faire référence à l'une de ces comètes : C/1801 N1 C/1802 Q1 C/1804 E1 C/1806 V1 (alias 1806 II) C/1808 F1 (alias 1808 I) C/1808 M1 (alias 1808 II) C/1810 Q1 C/1811 W1 (alias 1811 II) C/1813 C1 (alias 1813 I) C/1813 G1 (alias 1813 II) C/1816 B1 C/1817 Y1 (alias 1818 II) C/1818 W2 (alias 1818 III) C/1822 K1 (alias 1822 III) C/1822 N1 (alias 1822 IV) C/1825 N1 (alias 1825 IV) C/1825 P1 (alias 1825 II) C/1825 V1 (alias 1826 II) C/ 1826 P1 (alias 1826 IV) C/1826 U1 (alias 1826 V) C/1826 Y1 (alias 1827 I) C/1827 P1 (alias 1827 III) La comète Pons peut également être une référence partielle à : la comète Nicollet-Pons, C /1821 B1 12P/Pons-Brooks (alias 12P/1812 O1, 12P/1883 R1, 1884 I, 1883b, 12P/1953 M1, 1954 VII, 1953c) 273P/Pons-Gambart (alias 273P/1827 M1, 1827 II, 273P/2012 V4) 7P/Pons-Winnecke (alias 7P/1819 L1, 1819 III, 7P/1858 E1, 1858 II, 7P/1869 G1, 1869 I, 1869a, 1875 I, 1875b, 1886 VI, 1886d, 1892 IV , 1892c, 1898 II, 1898a, 1909 II, 1909d, 1915 III, 1915b, 1921 III, 1921b, 1927 VII, 1927c, 1933 II, 1933b, 1939 V, 1939c, 1945 IV, 194 5a, 1951 VI, 1951c, 1964 I, 1964b, 1970 VIII, 1970b, 1976 XIV, 1976f, 1983 IV, 1983b, 1989 VIII, 1989g) a travaillé à l'Observatoire de Marseille, aux observatoires de Lucques et de Florence. Certaines comètes ont été découvertes par Pons et ont reçu d'autres noms, par exemple la comète d'Encke a été appelée par Encke, la comète de Pon.
Reine des comètes/Reine des comètes :
Comet Queen est un super-héros fictif de l'univers DC. Elle est une alliée de la Légion des super-héros avant Zero Hour.
Enregistrements des comètes/Enregistrements des comètes :
Comet Records était un label américain de jazz et de R&B, fondé en 1944 par Les Schriber, Sr. et Harry Alderton. Le label est surtout connu pour avoir enregistré et produit T-Bone Walker et Red Norvo. Le label a été acquis par Black & White Records et exploité comme une filiale. Comet a enregistré - mais jamais sorti - une session avec Charlie Parker le 6 juin 1945. Ce master a été vendu à Dial Records en 1949, lorsque Black & White Records a cessé ses activités.
Comet Rendezvous,_Sample_Acquisition,_Investigation,_and_Return/Comet Rendezvous, Sample Acquisition, Investigation, and Return :
Comet Rendezvous, Sample Acquisition, Investigation, and Return (CORSAIR) est une mission conceptuelle visant à renvoyer des échantillons de noyau de comète sur Terre pour une analyse détaillée. Le concept de mission a été soumis en mai 2017 par une équipe du Goddard Space Flight Center de la NASA en réponse à l'appel du programme New Frontiers pour la mission 4, mais n'a pas réussi la sélection initiale. Comme une mission de retour d'échantillons de comète n'a finalement pas été sélectionnée pour la mission 4 (Dragonfly, une sonde Titan a été sélectionnée), l'équipe CORSAIR pourrait resoumettre le concept à un futur appel au programme New Frontiers.
Comet Rendezvous_Asteroid_Flyby/Comet Rendezvous Asteroid Flyby :
Le Comet Rendezvous Asteroid Flyby (CRAF) était un plan annulé pour une mission exploratoire dirigée par la NASA conçue par le Jet Propulsion Laboratory du milieu à la fin des années 1980 et au début des années 1990, qui prévoyait d'envoyer un vaisseau spatial pour rencontrer un astéroïde, puis rendez-vous avec une comète et volez à ses côtés pendant près de trois ans. Le projet a finalement été annulé lorsqu'il a dépassé le budget; la majeure partie de l'argent restant a été redirigée vers son vaisseau spatial jumeau, Cassini-Huygens, destiné à Saturne, afin qu'il puisse survivre aux coupes budgétaires du Congrès. La plupart des objectifs scientifiques du CRAF ont ensuite été atteints par les petits engins spatiaux de la NASA Stardust et Deep Impact, et par la mission phare Rosetta de l'ESA.
Rivière Comète/Rivière Comète :
La Comet River est une rivière située dans le centre du Queensland, en Australie.
Comète SWAN/Comète SWAN :
La comète SWAN désigne le plus souvent : C/2020 F8 (SWAN), une comète visible de la Terre en 2020. Elle peut également désigner d'autres comètes nommées d'après l'instrument SWAN : C/2006 M4 (SWAN) C/2009 F6, la comète Yi-SWAN C/2012 E2 C/2015 F3 C/2015 F5 (SWAN-XingMing) 273P/Pons-Gambart, récupéré dans les données SWAN en novembre 2012 et temporairement considéré comme une nouvelle découverte jusqu'à ce que les calculs orbitaux révèlent qu'il s'agit d'une comète vue pour la dernière fois en 1827
Comet Shoemaker%E2%80%93Levy_9/Comet Shoemaker–Levy 9 :
La comète Shoemaker-Levy 9 (officiellement désignée D/1993 F2) s'est brisée en juillet 1992 et est entrée en collision avec Jupiter en juillet 1994, fournissant la première observation directe d'une collision extraterrestre d'objets du système solaire. Cela a généré une large couverture dans les médias populaires et la comète a été observée de près par les astronomes du monde entier. La collision a fourni de nouvelles informations sur Jupiter et a mis en évidence son rôle possible dans la réduction des débris spatiaux dans le système solaire interne. La comète a été découverte par les astronomes Carolyn et Eugene M. Shoemaker et David Levy en 1993. Shoemaker – Levy 9 (SL9) avait été capturé par Jupiter et était alors en orbite autour de la planète. Il a été localisé dans la nuit du 24 mars sur une photographie prise avec le télescope Schmidt de 46 cm (18 po) à l'observatoire Palomar en Californie. C'était la première comète active observée en orbite autour d'une planète, et avait probablement été capturée par Jupiter environ 20 à 30 ans plus tôt. Les calculs ont montré que sa forme fragmentée inhabituelle était due à une précédente approche plus proche de Jupiter en juillet 1992. À ce moment-là, l'orbite de Shoemaker – Levy 9 passait dans la limite de Roche de Jupiter et les forces de marée de Jupiter avaient agi pour séparer la comète. La comète a ensuite été observée sous la forme d'une série de fragments allant jusqu'à 2 km (1,2 mi) de diamètre. Ces fragments sont entrés en collision avec l'hémisphère sud de Jupiter entre le 16 et le 22 juillet 1994 à une vitesse d'environ 60 km/s (37 mi/s) (vitesse d'échappement de Jupiter) ou 216 000 km/h (134 000 mph). Les cicatrices proéminentes des impacts étaient plus facilement visibles que la Grande Tache Rouge et ont persisté pendant de nombreux mois.
Comet Siding_Spring/Comet Siding Spring :
Comet Siding Spring, découvertes faites à l'Observatoire de Siding Spring, peut faire référence à : Comètes périodiques : 162P/Siding Spring (P/2004 TU12) P/2004 V3 P/2006 HR30 P/2006 R1 P/2012 US27 Comètes non périodiques : C /2004 T3 C/2006 HW51 C/2007 K3 C/2007 Q3, arrivé au périhélie en 2009 C/2010 A4 C/2012 OP C/2013 A1, qui s'est rapproché de Mars le 19 octobre 2014
Comète Skjellerup%E2%80%93Maristany/Comète Skjellerup–Maristany :
La comète Skjellerup-Maristany, officiellement désignée C/1927 X1, 1927 IX et 1927k, était une comète à longue période qui est devenue très brillante en 1927. Cette grande comète a été observable à l'œil nu pendant environ 32 jours. Il a été découvert indépendamment par les astronomes amateurs John Francis Skjellerup en Australie le 28 novembre 1927 et Edmundo Maristany en Argentine le 6 décembre 1927, et connu pour sa forte apparence jaune, causée par l'émission d'atomes de sodium. La diffusion vers l'avant de la lumière les 15 et 16 décembre 1927 a permis à la comète d'être vue pendant la journée si l'observateur bloquait le Soleil. C/1927 X1 est passée à seulement 1,4° du Soleil le 15 décembre 1927. Elle se trouve à plus de 105 UA (15,7 milliards de km) du Soleil depuis 2010. La comète a été mentionnée dans le livre de JRR Tolkien, Letters From Father Christmas.
Comète Skorichenko%E2%80%93George/Comète Skorichenko–George :
La comète Skorichenko–George (parfois orthographiée Scorichenko–George) est également désignée C/1989 Y1, 1990 VI et 1989e1. Il a été découvert le 17 décembre 1989 par Doug George de Kanata (près d'Ottawa), Ontario, Canada, et l'astronome soviétique Boris Skoritchenko (Mezmay, Krasnodar Krai). Skoritchenko utilisait des jumelles 8 × 20, tandis que George utilisait un réflecteur de 16 "et avait cherché pendant 65 heures. La comète était de magnitude 10,5 dans le ciel nocturne du nord. Elle a passé son périhélie le 11 avril 1990 à une distance de 1,57 UA, et est resté dans le ciel du soir de la Terre jusqu'en avril 1990, à une magnitude de 9 à 10. Des bandes d'émission C2 ont été observées dans la comète Skorichenko-George.
Comète Stonehouse/Comète Stonehouse :
Stonehouse est une comète, désignée C/1998 H1, découverte par l'observateur Patrick L. Stonehouse de Wolverine, Michigan, USA. Avec une luminosité maximale d'environ 10e magnitude en avril/mai 1998, la comète Stonehouse était trop faible pour être vue à l'œil nu, mais était un objet populaire pour les observateurs de comètes équipés de télescopes.
Comète Swift%E2%80%93Tuttle/Comète Swift–Tuttle :
La comète Swift-Tuttle (officiellement désignée 109P/Swift-Tuttle) est une grande comète périodique avec une période orbitale de 1995 (osculation) de 133 ans qui est en résonance orbitale 1:11 avec Jupiter. Elle correspond à la définition classique d'une comète de type Halley, qui a une période orbitale comprise entre 20 et 200 ans. La comète a été découverte indépendamment par Lewis Swift le 16 juillet 1862 et par Horace Parnell Tuttle le 19 juillet 1862. Son noyau mesure 26 km (16 mi) de diamètre. Swift-Tuttle est le corps parent de la pluie de météores Perseid, peut-être la douche la plus connue et parmi les plus fiables en termes de performances. La comète a fait une apparition de retour en 1992, lorsqu'elle a été redécouverte par l'astronome japonais Tsuruhiko Kiuchi et est devenue visible avec des jumelles. En 2126, ce sera une comète brillante à l'œil nu atteignant une magnitude apparente d'environ 0,7.
Comète Tempel/Comète Tempel :
La comète Tempel peut signifier : l'une ou l'autre de ces comètes périodiques numérotées : 9P/Tempel, la comète Tempel 1 (alias 9P/1867 G1, 1867 II, 9P/1873 G1, 1873 I, 1873a, 1879 III, 1879b, 9P/1967 L1, 1966 VII, 9P/1972 A1, 1972 V, 1972a, 1978 II, 1977i, 1983 XI, 1982j, 1989 I, 1987e1, 1994 XIX, 1993c) 10P/Tempel, Comète Tempel 2 (alias 10P/1873 N1, 1873 II, 1873b , 10P/1878 O1, 1878 III, 1878b, 1894 III, 1894c, 1899 IV, 1899c, 1904 III, 1904c, 1915 I, 1915c, 1920 II, 1920a, 1925 IV, 1925d, 1930 VII, 1946f, III , 1951 VIII, 1951d, 1957 II, 1956e, 1962 VI, 1961b, 1967 X, 1967d, 1972 X, 1972c, 1978 V, 1977d, 1983 X, 1982d, 1988 XIV, 1987g, 1994 VII) comètes : C/1859 G1 C/1860 U1 (alias 1860 IV) C/1863 V1 (alias 1863 IV) C/1864 N1 (alias 1864 II) C/1869 T1 (alias 1869 II, 1869b) C/1871 L1 (alias 1871 II, 1871b) C/1871 V1 (alias 1871 IV, 1871e) C/1877 T1 (alias 1877 V, 1877f) Une référence partielle à l'une de ces comètes : 11P/Tempel-Swift-LINEAR (alias 11P/1869 W1, 1869 III, 1869c, 11P/1880 T1, 1880 IV, 1880e, 1891 V, 1891d, 1908 II, 1908d, 11P/2001 X3) 55P/Tempel-Tuttle (alias 55P/1366 U1, 55P/1699 U1, 1699 II, 55P/1865 Y1, 1866 I, 55P/1965 M2, 1965 IV, 1965i, 55P/1997 E1)
Comète Tuttle/Comète Tuttle :
La comète Tuttle peut signifier : 8P/Tuttle (alias 8P/1790 A2, 1790 II, 8P/1858 A1, 1858 I, 8P/1871 T1, 1871 III, 1871d, 1885 IV, 1885b, 1899 III, 1899b, 1912 IV, 1912b , 1926 IV, 1926a, 1939 X, 1939k, 1967 V, 1967a, 1980 XIII, 1980h, 1994 XV, 1992r) L'une ou l'autre de ces comètes à longue période : C/1858 R1 (alias 1858 VII) C/1861 Y1 (alias 1861 III) Une référence partielle à ces autres comètes : 109P/Swift-Tuttle (alias 109P/-68 Q1, 109P/188 O1, 109P/1737 N1, 1737 II, 109P/1862 O1, 1862 III, 109P/1992 S2, 1992 XXVIII, 1992t) 55P/Tempel-Tuttle (alias 55P/1366 U1, 55P/1699 U1, 1699 II, 55P/1865 Y1, 1866 I, 55P/1965 M2, 1965 IV, 1965i, 55P/1997 E1) 41P/Tuttle -Giacobini-Kresák (alias 41P/1858 J1, 1858 III, 41P/1907 L1, 1907 III, 1907c, 41P/1951 H1, 1951 IV, 1951f, 1962 V, 1962b, 1973 VI, 1973b, 1978 XXV, 1978r, II, 1989b1)
Comète V/Comète V :
L'autorail Comet V est la cinquième génération de la série d'autorails Comet. Produite par le constructeur Alstom, la Comet V est une voiture assez différente par rapport aux précédents modèles de la série. Le Comet V est utilisé par les opérateurs de trains de banlieue de la région métropolitaine de New York New Jersey Transit et Metro-North depuis avril 2002.
Comet Vale,_Australie_occidentale/Comet Vale, Australie occidentale :
Comet Vale est une ville abandonnée d'Australie-Occidentale située dans la région de Goldfield en Australie-Occidentale située entre Kalgoorlie et Laverton sur la Goldfields Highway. C'est dans la Comté de Menzies. Le site de la ville a été nommé d'après une comète qui pouvait être vue à peu près au moment où l'or a été découvert dans la région. En 1895, la ville comptait environ 500 habitants et en 1897, les citadins réclamaient un bureau de poste. Le maître de poste a chargé les maîtres de poste de Menzies et Googarrie de préparer des sacs de courrier quotidiens pour Comet Vale qui ont ensuite été distribués dans l'un des magasins de la ville. Le Comet Vale Hotel a été créé quelque temps avant 1898. La ville a été classée au Journal officiel en 1916. Un prospecteur, Dan Baker, est crédité de la première découverte d'or. Deux mines étaient en production en 1900 nommées Lady Margaret et Long tunnel. La mine Gladsome fonctionnait avant 1905, et les frères Moss ont construit une usine de timbres à 10 têtes et Coonega à Comet Vale. D'autres mines ont ouvert plus tard, notamment Sand Queen et Happy Jack, qui ont toutes deux continué à fonctionner après la Première Guerre mondiale. Un poste de police avait été établi dans la ville et a été détruit en 1916. Un service d'autocars servait à desservir la ville en provenance de Goongarrie et continuant vers le district d'Ularring. En 1921, de l'eau douce a été trouvée dans d'anciens puits non loin de la ville pour remplacer les besoins en eau qui avaient été envoyés par chemin de fer depuis Kalgoorlie.
Comète Ouest/Comète Ouest :
La comète West, officiellement désignée C/1975 V1, 1976 VI et 1975n, était une comète décrite comme l'un des objets les plus brillants à avoir traversé le système solaire interne en 1976. Elle est souvent décrite comme une "grande comète".
Blanc comète%E2%80%93Ortiz%E2%80%93Bolelli/Blanc comète–Ortiz–Bolelli :
La comète White–Ortiz–Bolelli (désignations officielles : C/1970 K1, 1970 VI et 1970f) était une comète brillante apparue en 1970. Elle faisait partie des Kreutz Sungrazers, une famille de comètes résultant de la rupture d'une grande comète mère il y a plusieurs siècles. Il était déjà facilement visible à l'œil nu lors de sa première découverte et atteignait une magnitude apparente maximale de +1.
Comète Loup/Comète Loup :
La comète Wolf peut être : 14P/Wolf (alias 14P/1884 S1, 1884 III, 1884c, 14P/1891 J1, 1891 II, 1891b, 1898 IV, 1898f, 1912 I, 1911a, 1918 V, 1918b, 1925 X, 1925e, 1934 I, 1933e, 1942 VI, 1950 VI, 1950c, 1959 II, 1958c, 1967 XII, 1967j, 1976 II, 1975f, 1984 IX, 1983m, 1992 XXII, 1992m) C/1916 G1 (ou 1916 IIIb, 1916 IIIb) A référence partielle à 43P/Wolf-Harrington (alias 43P/1924 Y1, 1924 IV, 1924d, 43P/1951 T2, 1952 II, 1951k, 1958 V, 1957g, 1965 III, 1964g, 1971 VI, 1970o, 1978 VI, 1977j, 1984 XVII, 1984g, 1991 V, 1990e)
Comète Yi%E2%80%93SWAN/Comète Yi–SWAN :
La comète C/2009 F6 (Yi–SWAN) est une comète non périodique apparue en mars 2009. 26 mars 2009 -- elle a été découverte par le coréen Dae-am Yi à l'aide d'un simple appareil photo Canon 5D portatif et d'un objectif 90 mm lentille d'une valeur de 249 $ US. Selon la légende, il s'agit de la première comète découverte par un Coréen à l'époque moderne. 4 avril 2009 - Rob Matson a rapporté qu'il l'avait découvert dans les photographies de l'instrument SWAN sur le site Web du vaisseau spatial SOHO (Solar and Heliospheric Observatory); on pense que le coût estimé dépasse 160 000 000 000 USD. La comète est trop sombre pour être vue à l'œil nu, mais était théoriquement visible à travers des télescopes amateurs. Il est difficile à regarder car il est petit avec une minuscule queue dans le spectre de la lumière visible. Il a atteint une magnitude maximale d'environ +8,5 d'avril à mai et est passé à 1,5 degré au sud de l'amas Double à Persée le 23 avril.
Comète Zhu%E2%80%93Balam/Comète Zhu–Balam :
La comète Zhu–Balam (C/1997 L1) est une comète à longue période identifiée pour la première fois par David D. Balam le 8 juin 1997 et photographiée à l'origine par Gin Zhu le 3 juin 1997. La comète est estimée à 10 kilomètres de diamètre avec une période d'environ 36 800 ans. Compte tenu de l'excentricité orbitale de cet objet, différentes époques peuvent générer des solutions héliocentriques non perturbées très différentes à la distance d'aphélie (distance maximale) de cet objet. Pour des objets à une excentricité aussi élevée, les coordonnées barycentriques du Soleil sont plus stables que les coordonnées héliocentriques. En utilisant JPL Horizons, les éléments orbitaux barycentriques pour l'époque 2015-Jan-01 génèrent un demi-grand axe de 1100 UA et une période d'environ 36 800 ans.
Test des comètes/Test des comètes :
Le test d'électrophorèse sur gel monocellulaire (SCGE, également connu sous le nom de test des comètes) est une technique simple et sensible pour la détection des dommages à l'ADN au niveau de la cellule eucaryote individuelle. Il a été développé pour la première fois par Östling & Johansson en 1984 et modifié plus tard par Singh et al. en 1988. Il a depuis gagné en popularité en tant que technique standard pour l'évaluation des dommages/réparations de l'ADN, la biosurveillance et les tests de génotoxicité. Elle implique l'encapsulation des cellules dans une suspension d'agarose à bas point de fusion, la lyse des cellules dans des conditions neutres ou alcalines (pH > 13) et l'électrophorèse des cellules lysées en suspension. Le terme « comète » fait référence au schéma de migration de l'ADN à travers le gel d'électrophorèse, qui ressemble souvent à une comète. Le test de comète (électrophorèse sur gel unicellulaire) est une méthode simple pour mesurer les ruptures de brins d'acide désoxyribonucléique (ADN) dans les cellules eucaryotes. Les cellules incorporées dans de l'agarose sur une lame de microscope sont lysées avec un détergent et une teneur élevée en sel pour former des nucléoïdes contenant des boucles superenroulées d'ADN liées à la matrice nucléaire. L'électrophorèse à pH élevé donne des structures ressemblant à des comètes, observées par microscopie à fluorescence ; l'intensité de la queue de la comète par rapport à la tête reflète le nombre de cassures de l'ADN. La base probable de ceci est que les boucles contenant une rupture perdent leur superenroulement et deviennent libres de s'étendre vers l'anode. Ceci est suivi d'une analyse visuelle avec coloration de l'ADN et calcul de la fluorescence pour déterminer l'étendue des dommages à l'ADN. Cela peut être effectué par notation manuelle ou automatiquement par un logiciel d'imagerie.
Darner comète / Darner comète :
La comète darner (Anax longipes) est une espèce commune de libellule de la famille des Aeshnidae.
Comète de_Vico/Comète de Vico :
de Vico est le nom de plusieurs comètes découvertes par le père Francesco de Vico, un prêtre jésuite.
Poussière de comète/poussière de comète :
La poussière de comète fait référence à la poussière cosmique qui provient d'une comète. La poussière de comète peut fournir des indices sur l'origine des comètes. Lorsque la Terre traverse une traînée de poussière de comète, elle peut produire une pluie de météorites.
Mérou comète / Mérou comète :
Le mérou comète (Epinephelus morrhua), également connu sous le nom de morue comète ou mérou point-dash, est une espèce de poisson marin à nageoires rayonnées, un mérou de la sous-famille des Epinephelinae qui fait partie de la famille des Serranidae, qui comprend également les anthias et bars de mer. C'est une espèce des récifs coralliens profonds de la région indo-pacifique.
Comète in_Moominland/Comète in_Moominland :
Comet in Moominland ( suédois : Kometjakten / Mumintrollet på kometjakt / Kometen kommer ) est le deuxième de la série de livres Moomin de l'auteur finlandais Tove Jansson . Publié en 1946, il marque la première apparition de plusieurs personnages principaux, tels que Snufkin et la Snork Maiden. La traduction anglaise, publiée en 1951, est une traduction de la première version du livre de Jansson, qu'elle devait plus tard réviser. La version révisée a été publiée en 1968. Elle contient un certain nombre de différences mineures ; par exemple, le personnage Silk Monkey est changé en chaton.
Comet in_Moominland_(film)/Comet in Moominland (film):
Comet in Moominland ( japonais : ム ー ミ ン 谷 の 彗 星, Hepburn : Mūmindani no Suisei ) est un film d'animation néerlandais-japonais de Telecable Benelux BV Le film est basé sur le roman du même nom de l'illustrateur et écrivain finlandais Tove Jansson , initialement publié dans Suédois. C'était le premier long métrage de Moomin et sert de préquelle à la série animée Moomin de 1990, introduisant des personnages qui apparaîtront plus tard dans la série. Il est sorti au Japon pour la première fois en salles le 8 août 1992 en tant que triple long métrage avec deux films plus courts sans rapport, et a ensuite été diffusé en vidéo personnelle avec 10 minutes de séquences supplémentaires. La sortie japonaise originale du film a été marquée par Sumio Shiratori, réutiliser des compositions créées pour la série animée. De plus, il a composé deux nouvelles chansons d'ouverture et de fin pour le film - "Shiawase no morugaane" et "Kono uchuu he, tsutae tai", respectivement, toutes deux chantées par Emiko Shiratori. La version internationale du film comportait une nouvelle partition musicale composée par Pierre Kartner. Le film est ensuite sorti en Europe et a été doublé dans plusieurs langues européennes. C'était le septième film le plus regardé en Finlande au cours de la saison 1992/1993 avec 166 738 téléspectateurs. En 2020, le film devait être réédité en salles pour coïncider avec le 75e anniversaire de la franchise Moomin. Cette version du film est remasterisée en 4K et comprend une bande-son retravaillée et un doublage nouvellement enregistré. La réédition du film a été interrompue indéfiniment à la suite de la pandémie de COVID-19, et il n'a pas encore été officiellement publié. Les droits de diffusion et de télévision du film ont été acquis par C More et MTV.
Papillon comète / Papillon comète :
Le papillon comète ou papillon lunaire malgache (Argema mittrei). est un papillon originaire des forêts tropicales de Madagascar. L'espèce a été décrite pour la première fois par Félix Édouard Guérin-Méneville en 1847. Le papillon adulte ne peut pas se nourrir et ne vit que 4 à 5 jours. Bien qu'en voie de disparition à l'état sauvage en raison de la perte d'habitat, le papillon comète a été élevé en captivité.
Noyau de comète/noyau de comète :
Le noyau est la partie solide et centrale d'une comète, autrefois appelée boule de neige sale ou boule de terre glacée. Un noyau cométaire est composé de roche, de poussière et de gaz gelés. Lorsqu'ils sont chauffés par le Soleil, les gaz se subliment et produisent une atmosphère entourant le noyau connue sous le nom de coma. La force exercée sur le coma par la pression de rayonnement du Soleil et le vent solaire provoque la formation d'une énorme queue, qui s'éloigne du Soleil. Un noyau de comète typique a un albédo de 0,04. Ceci est plus noir que le charbon et peut être causé par une couche de poussière. Les résultats des engins spatiaux Rosetta et Philae montrent que le noyau de 67P/Churyumov–Gerasimenko n'a pas de champ magnétique, ce qui suggère que le magnétisme n'a peut-être pas joué de rôle dans la formation précoce des planétésimaux. De plus, le spectrographe ALICE sur Rosetta a déterminé que les électrons (à moins de 1 km (0,62 mi) au-dessus du noyau de la comète) produits à partir de la photoionisation des molécules d'eau par le rayonnement solaire, et non les photons du Soleil comme on le pensait auparavant, sont responsables de la dégradation de l'eau. et les molécules de dioxyde de carbone libérées du noyau de la comète dans son coma. Le 30 juillet 2015, des scientifiques ont rapporté que le vaisseau spatial Philae, qui a atterri sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko en novembre 2014, a détecté au moins 16 composés organiques, dont quatre (dont l'acétamide, l'acétone, l'isocyanate de méthyle et le propionaldéhyde) ont été détectés pour le première fois sur une comète.
Comète de_1729/Comète de 1729 :
La comète de 1729, également connue sous le nom de C/1729 P1 ou comète Sarabat, était une comète supposée parabolique d'une magnitude absolue de −3, la plus brillante jamais observée pour une comète ; elle est donc considérée comme potentiellement la plus grande comète jamais vue. Avec une excentricité supposée de 1, on ne sait pas si cette comète reviendra dans cent mille ans ou sera éjectée du système solaire.
Chercheur de comète/chercheur de comète :
Un chercheur de comètes est un type de petit télescope adapté spécialement à la recherche de comètes : généralement de courte distance focale et de grande ouverture, afin d'obtenir la plus grande brillance de lumière. Ce style de télescope a été utilisé pour découvrir l'astéroïde 9 Metis en 1848. ConceptionUn télescope chercheur de comète est un type de dispositif optique connu pour avoir une distance focale courte mais un large champ de vision. Exemples Un chercheur de comète avec une ouverture d'environ 3,9 pouces a été installé à l'Observatoire naval des États-Unis en 1843, puis transféré au Smithsonian Museum en 1866. Il avait une ouverture de 4 pouces (10,2 cm) et a été fabriqué par Utzschneider & Fraunhofer à Munich. Cela a été exploité dans le cadre d'une suite de plusieurs autres instruments, y compris un réfracteur plus grand sur une monture équatoriale, un transit méridien, un cercle mural, etc. L'observatoire Markree a ajouté un chercheur de comète à ouverture de 3 pouces sur une monture équatoriale d'Ertel. Il a été commandé en 1842 et en place jusqu'en 1874. Le Markree Comet Seeker a été utilisé pour découvrir 9 Métis en avril 1848. Il a été découvert par l'assistant d'Edward Cooper, Andrew Graham, qui a travaillé à cet observatoire jusqu'en 1860. Graham a également observé et dessiné le Nébuleuse d'Orion avec ce chercheur de comète Ertel.Un chercheur de comète à ouverture de 8,6 centimètres (3,4 po) a été utilisé, avec quelques personnalisations, pour produire le catalogue d'étoiles Bonner Durchmusterung de l'observatoire de Bonn, au XIXe siècle.En 1866, un télescope Comet Seeker de 18 centimètres (7,1 pouces) d'ouverture par Martin a été acquis par l'Observatoire de Marseille en France.
Queue de comète/Queue de comète :
Une queue de comète - et un coma - sont des caractéristiques visibles dans les comètes lorsqu'elles sont éclairées par le Soleil et peuvent devenir visibles depuis la Terre lorsqu'une comète traverse le système solaire interne. Lorsqu'une comète s'approche du système solaire interne, le rayonnement solaire provoque la vaporisation des matériaux volatils à l'intérieur de la comète et leur écoulement hors du noyau, emportant la poussière avec eux. Des queues séparées sont formées de poussières et de gaz, devenant visibles à travers différents phénomènes ; la poussière réfléchit directement la lumière du soleil et les gaz brillent par ionisation. La plupart des comètes sont trop faibles pour être visibles sans l'aide d'un télescope, mais quelques-unes chaque décennie deviennent suffisamment brillantes pour être visibles à l'œil nu.
Millésimes comètes / Millésimes comètes :
Les millésimes comètes sont des années au cours desquelles un événement astronomique, impliquant généralement une "Grande Comète", se produit avant la récolte. Tout au long de l'histoire du vin, les vignerons ont attribué des millésimes réussis et des conditions climatiques idéales aux effets inexpliqués causés par les comètes. Certains des millésimes les plus annoncés des deux derniers siècles, tels que les millésimes 1811, 1826, 1839, 1845, 1852, 1858, 1861, 1985 et 1989, ont coïncidé avec l'apparition notable d'une comète. Il n'y a aucune base scientifique pour tout effet des comètes sur la viticulture, mais le terme reste néanmoins en usage. Le terme "vin de comète" est parfois utilisé dans le monde du vin pour décrire un vin d'une qualité exceptionnelle en référence à la grande réputation des cuvées de comète. Le millésime de la comète de 1811, coïncidant avec l'apparition de la Grande Comète de 1811, est peut-être le plus célèbre. Le Château d'Yquem de 1811 a présenté ce que des experts en vin comme Robert Parker ont décrit comme une longévité exceptionnelle, Parker marquant le vin de 100 points parfaits lors de sa dégustation en 1996. Le millésime 1811 de Veuve Clicquot est théorisé comme ayant été le premier véritable "moderne" Champagne en raison des progrès de la méthode champenoise dont Veuve Clicquot a été le pionnier grâce à la technique du remuage.
Cométa (HVDC)/Cométa (HVDC) :
COMETA (abréviation de COnexión MEditerránea Transporte Alta tensión ; également connu sous le nom d'interconnexion Majorque-Valence et projet Romulus) est un système sous-marin de transmission d'énergie électrique entre l'Espagne continentale et l'île de Majorque. Il relie Morvedre près de Valence et Santa Ponsa près de Palma de Majorque. Le projet a été développé par Red Electrica de España. Les objectifs du projet étaient de connecter les îles Baléares au réseau péninsulaire espagnol, en fournissant une meilleure alimentation électrique aux deux réseaux isolés des Baléares.
Cométabolisme/Cométabolisme :
Le cométabolisme est défini comme la dégradation simultanée de deux composés, dans laquelle la dégradation du second composé (le substrat secondaire) dépend de la présence du premier composé (le substrat primaire). Cela contraste avec le catabolisme simultané, où chaque substrat est catabolisé simultanément par différentes enzymes. Le cométabolisme se produit lorsqu'une enzyme produite par un organisme pour catalyser la dégradation de son substrat de croissance afin d'en tirer de l'énergie et du carbone est également capable de dégrader des composés supplémentaires. La dégradation fortuite de ces composés supplémentaires ne favorise pas la croissance des bactéries, et certains de ces composés peuvent même être toxiques à certaines concentrations pour les bactéries. Le premier signalement de ce phénomène a été la dégradation de l'éthane par l'espèce Pseudomonas methanica. Ces bactéries dégradent le méthane de leur substrat de croissance avec l'enzyme méthane monooxygénase (MMO). On a découvert que le MMO était capable de dégrader l'éthane et le propane, bien que les bactéries aient été incapables d'utiliser ces composés comme sources d'énergie et de carbone pour se développer. Un autre exemple est Mycobacterium vaccae, qui utilise une enzyme alcane monooxygénase pour oxyder le propane. Accidentellement, cette enzyme oxyde également, sans surcoût pour M. vaccae, le cyclohexane en cyclohexanol. Ainsi, le cyclohexane est co-métabolisé en présence de propane. Cela permet la croissance commensale de Pseudomonas sur le cyclohexane. Ce dernier peut métaboliser le cyclohexanol, mais pas le cyclohexane.
Cometary Orbital_Drive/Commetary Orbital Drive :
Cometary Orbital Drive est un album d'Acid Mothers Temple & The Melting Paraiso UFO, sorti en 2008 par Bam Balam. La version LP de Records Vinyl s'intitule Episodes Of Cometary Orbital Drive et contient différents mix, mais ne contient pas l'intégralité de l'album. Il a été publié par Bam Balam.Records, un label français de Bordeaux.
Cometary Orbital_Drive_to_2199/Cometary Orbital Drive vers 2199 :
Cometary Orbital Drive to 2199 est un album d'Acid Mothers Temple & the Melting Paraiso UFO sorti par Nod and Smile en 2013 qui comprend trois nouvelles versions de "Cometary Orbital Drive", une chanson qu'ils interprètent souvent en live. L'album est sorti sur CD et vinyle double LP, les deux formats étant limités à 500 exemplaires chacun.
Nœud cométaire/Nœud cométaire :
Les nœuds cométaires, également appelés globules, sont des structures observées dans plusieurs nébuleuses planétaires (PNe) voisines, notamment la nébuleuse de l'hélice (NGC 7293), la nébuleuse de l'anneau (NGC 6720), la nébuleuse de l'haltère (NGC 6853), la nébuleuse de l'esquimau (NGC 2392) et la nébuleuse de la rétine (IC 4406). On pense qu'ils sont une caractéristique commune de l'évolution des nébuleuses planétaires, mais ne peuvent être résolus que dans les exemples les plus proches. Ils sont généralement plus grands que la taille du système solaire (c'est-à-dire l'orbite de Pluton), avec des masses d'environ 10−5 fois la masse du Soleil, qui est comparable à la masse de la Terre. Il y a environ 40 000 nœuds cométaires dans la nébuleuse de l'hélice. Aux longueurs d'onde optiques, les nœuds sont considérés comme "la peau ionisée d'un globule moléculaire dense et poussiéreux" formant une tête en forme de croissant qui est ionisée et illuminée par l'étoile centrale, avec un rayon arrière ou queue. Dans les données moléculaires sur l'hydrogène et le monoxyde de carbone, on observe que les queues des nœuds cométaires sont hautement moléculaires. Le globule central est au moins 1000 fois plus dense que le matériau environnant qui le traverse. L'apparence est analogue à la queue d'une comète qui fait face à son étoile, mais les comètes sont des corps solides et beaucoup plus petits en taille et en masse. Les globules situés loin et près de l'étoile centrale présentent des caractéristiques différentes. Sur le côté proche de la nébuleuse Helix, le globule poussiéreux central de chaque nœud cométaire apparaît sombre sur le fond car il absorbe la lumière [O III] 5007 Angstrom émise dans l'enveloppe nébulaire. Ceux de l'autre côté n'obstruent pas cette source de lumière et n'ont donc pas cet aspect sombre. De plus, les globules proches de l'étoile centrale semblent avoir une queue traînante distincte, alors que ceux situés plus loin ne présentent pas de queues aussi définies. L'origine des nœuds cométaires dans les nébuleuses planétaires est encore inconnue et fait l'objet de recherches actives. On ne sait pas s'ils ont été créés pendant la phase Asymptotic Giant Branch (AGB) et ont réussi à survivre à la transition AGB-PN, ou s'ils ont été créés lorsque l'étoile est déjà devenue une nébuleuse planétaire. Ce dernier cas impliquerait que les conditions dans la nébuleuse planétaire hôte auraient, à un certain point, déclenché la formation d'amas moléculaires dans son enveloppe nébulaire. Par conséquent, comprendre la formation et l'évolution des nœuds cométaires donnerait non seulement un aperçu des propriétés physiques de la nébuleuse planétaire hôte, mais aiderait également à dresser une image plus détaillée de l'évolution stellaire des étoiles de masse faible à intermédiaire.
Cométas/Cométas :
Cometas Scholasticus (grec: κομητᾶς σχολαστικός; fl. C règne de Michel III, Cometas fut nommé professeur de grammaire par Bardas à la nouvelle école de la Magnaura fondée par Léon le mathématicien. Sa production littéraire comprenait des épigrammes, dont six existent dans l'anthologie grecque, et un texte révisé ou une recension des épopées homériques, maintenant perdues, mais fièrement référencées dans trois des épigrammes. Cometas dit avoir "ponctué et poli" les textes corrompus et enlevé la "saleté" (σαπρίαν) qui leur avait été accumulée au fil du temps.
Cometas de_Quer%C3%A9taro/Cometas de Querétaro :
Cometas de Querétaro était une équipe de basket-ball à Santiago de Querétaro, Querétaro, Mexique jouant dans la Liga Nacional de Baloncesto Profesional (LNBP). Leur arène était l'Auditorio General Arteaga, qui accueille 3 000 personnes et a ouvert ses portes en 1985.
Cometas por_el_cielo/Cometas por el cielo :
Cometas Por El Cielo (Kites Across The Sky), est le sixième album studio de La Oreja de Van Gogh, sorti le 13 septembre 2011 sous Sony Music. C'est le deuxième album de LOVG qui n'est pas produit par Nigel Walker. Simon Nordberg s'est occupé de la production. L'album s'écarte des efforts précédents en tant que disque électropop et power pop. Il est sorti en deux éditions physiques, standard et spéciale, et deux éditions en ligne, sur iTunes et Spotify. Toutes les éditions diffèrent sur la piste bonus. L'édition standard ne contient pas de piste bonus (contrairement à presque tous les albums du groupe, qui incluent une piste cachée), le reste d'entre eux a chacun une chanson différente comme piste bonus. La pochette de l'album a été dessinée par Serge Birault alias PapaNinja.
Cométaster/Cométaster :
Cometaster est un genre de papillon monotypique de la famille des Erebidae érigé par George Hampson en 1913. Sa seule espèce, Cometaster pyrula, le papillon du hibou pâle ou papillon ying-yang, a été décrit pour la première fois par Carl Heinrich Hopffer en 1857.
Comètre/Comètre :
Cometera est un genre de papillons nocturnes de la famille des Noctuidae.
Comètes/Comètes :
Dans la mythologie grecque, Comètes (grec ancien : Κομήτης) peut faire référence aux personnages suivants : Comètes, fils de Thestius et frère de Prothous et Althaea. Cometes, le Peirasian père d'Asterius, l'un des Argonautes. Sa femme pourrait être Antigone, fille de Phères, qui s'appelait mère dudit héros. Comètes , l'un des Lapithes assistant au mariage de Pirithous. Il a été tué par Charaxus, son ami, accidentellement. Cometes, était l'amant d'Aegialia, épouse de Diomède, lorsque ce dernier combattait à Troie. Cometes était fils de Sthenelus, fils de Capaneus, fils d'Hipponos. Cometes, fut le premier parmi les fils de Tisamenus à naviguer vers l'Asie. C'est sous le règne de Tisamenus, fils d'Oreste, que les Heracleidae revinrent dans le Péloponnèse.
Cometh Up_as_a_Flower/Cometh Up as a Flower :
Cometh Up as a Flower est le deuxième roman de la célèbre romancière et nouvelliste victorienne Rhoda Broughton. Publié pour la première fois en 1867, le roman est souvent regroupé avec les romans à sensation des années 1860 et 1870, bien que Pamela K. Gilbert note que "ses romans n'étaient pas caractérisés par le genre de sombres secrets et d'histoires criminelles fortement complotées qui étaient courantes dans l'écriture". d'auteurs à sensation plus typiques comme Wilkie Collins ou Mary Elizabeth Braddon".
Vient l'Heure/Vient l'Heure :
Cometh the Hour est le sixième roman des Clifton Chronicles de Jeffrey Archer. Cette série suit les événements des familles fictives Clifton et Barrington, à partir des années 1920.
Cométhazine/Cométhazine :
Frank Childress (né le 6 juillet 1998), connu professionnellement sous le nom de Comethazine, est un rappeur et auteur-compositeur américain. Il est surtout connu pour son single " Walk ", qui s'est vendu au platine, qui a culminé au numéro 20 du palmarès Billboard Bubbling Under Hot 100 et " Bands ". Les deux chansons ont été incluses dans sa première mixtape bien accueillie, Bawskee (2018). Bawskee a été suivi de trois suites; Bawskee 2, Bawskee 3.5 et Bawskee 4. Son premier album, Pandemic, est sorti début 2020 avec un accueil critique principalement positif. En 2019, il était un XXL Freshman et a interprété son chiffre aux côtés des rappeurs Roddy Ricch et Tierra Whack. Son dernier album Comethazine l'Album est sorti en octobre 2021.
Cométhazine l'Album/Cométhazine l'Album :
Comethazine the Album est le deuxième album studio du rappeur américain Comethazine, sorti le 22 octobre 2021 chez Alamo Records.
Cometicercus/Cometicercus :
Cometicercus est un genre éteint de thélodontes qui vivait au Canada au début du Dévonien. Il n'est connu que par sa nageoire caudale et certaines parties de sa surface dorsale, y compris sa nageoire dorsale.
Cométoque/Cométoque :
Cometochus guadeloupensis est une espèce de coléoptère de la famille des Cerambycidae, la seule espèce du genre Cometochus.
Dynastie Cometopuli / Dynastie Cometopuli :
La dynastie Kometopuli ( bulgare : Династия на комитопулите , Dinastiya na komitopulite bulgare ; ; grec byzantin : Δυναστεία Κομητoπούλων , Dynasteía Kometopouly 976 jusqu'à la chute de la Bulgarie sous la domination byzantine en 1018. Le membre le plus notable de la dynastie, le tsar Samuel, est célèbre pour avoir résisté avec succès à la conquête byzantine pendant plus de 40 ans. Parfois, le royaume des Cometopuli est appelé Royaume bulgare occidental ou Empire bulgare occidental.
Comètes (anthologie)/Comètes (anthologie) :
Comets est une anthologie de nouvelles de science-fiction éditée par Isaac Asimov, Martin H. Greenberg et Charles G. Waugh en tant que quatrième volume de leur série Les mondes merveilleux de la science-fiction d'Isaac Asimov. Il a été publié pour la première fois en livre de poche par Signet / New American Library en février 1986. Le livre rassemble vingt romans et nouvelles de divers auteurs de science-fiction, ainsi qu'une introduction d'Asimov.
Comètes (film)/Comètes (film) :
Comètes (géorgien : კომეტები, K'omet'ebi) est un film dramatique géorgien de 2019écrit et réalisé par Tamar Shavgulidze lors de ses débuts à l'écran. Le film suit deux femmes qui se retrouvent trente ans après une brève relation amoureuse à l'adolescence, au cours de laquelle l'une a déménagé à l'étranger et est devenue restauratrice, tandis que l'autre est restée en Géorgie, s'est mariée et a eu des enfants. Le film a été présenté en première au Festival international du film de Toronto 2019.
Comètes en_fiction/Comètes en fiction :
Les comètes sont apparues dans de nombreuses œuvres de fiction. L'une des premières œuvres de ce type est la nouvelle d' Edgar Allan Poe de 1839 " La conversation d'Eiros et de Charmion ", dans laquelle l'atmosphère terrestre est perdue au profit d'une comète, avec des résultats catastrophiques. La destruction est également causée par des événements d'impact dans des œuvres telles que le roman de 1977 Lucifer's Hammer de Larry Niven et Jerry Pournelle , et l'impact de la comète Shoemaker – Levy 9 sur Jupiter en 1994 a été satirisé par Terry Pratchett dans son roman Discworld de 1998 The Last Continent . Les menaces imminentes posées par les comètes sont décrites dans de nombreuses œuvres, dont le roman Sixty Days to Live de Dennis Wheatley en 1939. À l'inverse, le roman de HG Wells de 1906, In the Days of the Comet, fournit un exemple rare d'effets positifs résultant de la rencontre de la Terre avec une comète, les gaz de la queue de la comète modifiant l'atmosphère d'une manière qui transforme le caractère humain pour le mieux. sur Terre, ils sont également visités par des humains dans certaines histoires telles que le roman de 1986 Heart of the Comet de Gregory Benford et David Brin qui dépeint une expédition sur la comète de Halley ; ces concepts sont combinés dans le roman Hector Servadac de Jules Verne de 1877 (titre anglais: Off on a Comet) où une rencontre cométaire avec la Terre entraîne un certain nombre d'humains traversant le système solaire avec la comète. Plusieurs histoires décrivent l'extraction des ressources, principalement de l'eau, des comètes ; une de ces histoires est le roman de 1992 Mining the Oort de Frederik Pohl. Quelques œuvres telles que le roman Imperial Earth d' Arthur C. Clarke en 1975 et la nouvelle de Robert S. Richardson en 1946 "The Blindness" présentent des comètes pensantes anthropomorphisées, et le roman de Diana Wynne Jones en 2007, The Game, en dépeint une personnifiée.
Comètes en feu/Comètes en feu :
Comets on Fire était un groupe de noise rock américain de Santa Cruz, Californie, États-Unis. Le groupe a été formé en 1999 par le guitariste et chanteur Ethan Miller et son ami de longue date le bassiste Ben Flashman, qui cherchaient à créer une musique rythmiquement et sonorement intense qui ne prêtait aucune attention aux catégorisations.
Comètes en feu_(album)/Comètes en feu (album) :
Comets on Fire est le premier album du groupe de rock psychédélique de Santa Cruz Comets on Fire. Il est sorti en 2001 par Alternative Tentacles.
Cometti/Cometti :
Cometti est un nom de famille italien. Les personnes notables portant le nom incluent: Dennis Cometti (né en 1949), joueur de football et entraîneur australien Valerio Cometti (né en 1975), designer industriel italien Sara Cristina Cometti, escrimeuse italienne aux Championnats d'Europe d'escrime 2003
Comeuppance / Comeuppance:
Comeuppance peut faire référence à : Comeuppance (film), un film de 2000 à Hong Kong Comeuppance (album), un album de 2002 de Sphere 3 "Comeuppance", un épisode de 2014 de la série télévisée House of Lies Comeuppance, un label de Steve Harley "Comeuppance ", une chanson de The Most Serene Republic extraite de l'EP Fantasick Impossible
Comeuppance (album) / Comeuppance (album):
Comeuppance est le premier album complet sorti par le groupe britannique de rock progressif/jazz fusion Sphere3.
Comeuppance (film) / Comeuppance (film):
Comeuppance (天有眼) est un thriller comique de 2000 à Hong Kong réalisé par Derek Chiu, avec Jordan Chan et Patrick Tam.
Comex/Comex :
Comex peut désigner : COMEX (NYMEX), une division du New York Mercantile Exchange (NYMEX) COMEX (Compagnie maritime d'expertises), une société française d'ingénierie sous-marine COMEX, un trust aurifère détenu par iShares Comex Group, une société mexicaine de peinture fabricant et distributeur Commonwealth Expedition, une série d'expéditions de Grande-Bretagne en Inde Los Comex, un comex d'impression de bande dessinée, le pseudonyme de Nicholas Allegra, le développeur de Spirit, JailbreakMe 2.0 et 3.0, et l'exploit Nintendo Wii "Bannerbomb"
Groupe Comex/Groupe Comex :
Comex Group est le quatrième fabricant de peinture et distributeur de peintures et de produits d'imperméabilisation en Amérique du Nord, avec 3 300 emplacements.
Groupe Comexi/Groupe Comexi :
Comexi Group est un fournisseur de machines dans l'industrie de l'emballage flexible. Entreprise familiale qui a commencé ses activités en 1954, c'est aujourd'hui un fournisseur industriel mondial avec plus de 500 employés et 3 usines : une en Espagne, près de Barcelone, une autre située à Rio Grande do Sul au Brésil et une autre à Plaisance, Italie. À ses débuts, l'entreprise était divisée en presses flexographiques (marque Flexo), laminage et couchage sans solvant et sans solvant (marque Nexus), refendage et rembobinage (marque Proslit) et gestion logistique et environnementale pour son industrie (marque Enviroxi). Aujourd'hui, l'entreprise est organisée en 5 lignes de produits : impression flexographique, impression offset, impression hélio, laminage et refendage. Par ailleurs, en interne, il s'articule autour de Business Units pour chacune des 5 lignes technologiques et de produits. Comexi est un fournisseur de machines et de services pour l'industrie de transformation des emballages souples, avec un degré de spécialisation dans chacune de ses gammes de produits. En outre, en 2013, a été créé le Centre Technologique Manel Xifra Boada, Comexi CTec, à partir duquel l'entreprise fournit des connaissances aux entreprises et aux agents impliqués dans l'industrie de l'impression et de la transformation. Ce centre propose des services d'innovation, des services de conseil, des services de formation et dispose d'un centre de démonstration.
Comext/Comext :
Comext est une base de données statistiques sur les échanges de biens gérée par Eurostat, l'Office statistique de la Commission européenne. C'est un indicateur important de la performance de l'économie de l'Union européenne (UE), car il se concentre sur la taille et l'évolution des importations et des exportations.
Comey (nom de famille)/Comey (nom de famille) :
Comey est un patronyme d'origine irlandaise ou écossaise. Le célèbre généalogiste irlandais Edward MacLysaght déclare que Comey est une famille peu nombreuse, ce qui signifie qu'elle ne fait pas partie du plus grand clan et qu'elle est originaire du nord du Leinster. Le nom en irlandais est Mac Giolla Choimdheadh ​​traduit par "fils/descendant de serviteur du Seigneur Dieu" indiquant une famille ecclésiastique héréditaire. Le nom décomposé est; Mac signifie fils de ou descendant de, Giolla signifiant serviteur et Choimdheadh ​​est Seigneur Dieu. Un nom associé à Breifne, Royaume de Breifne. Edward MacLysaght ( irlandais : Éamonn Mac Giolla Iasachta ; 6 novembre 1887 - 4 mars 1986) était l'un des plus grands généalogistes de l'Irlande du XXe siècle. Ses nombreux livres sur les noms de famille irlandais s'appuient sur le travail des noms et prénoms irlandais du révérend Patrick Woulfe (1923) et le font bien connaître de tous ceux qui recherchent leur passé familial. Dans la langue irlandaise "Mac Giolla Choimdheadh ​​Comey: annamh: Cabhán & rl. Clann de chuid Bhreifne. Téarma liteartha don Tiarna Dia est ea Coimdhe", signifiant Mac Giolla Choimdheadh ​​ou Comey en petit nombre: Cavan et ainsi de suite. Une famille du royaume de Breifne. Coimdhe signifie littéralement Seigneur Dieu. Les personnes notables portant le nom de famille incluent: James Comey (né en 1960), directeur américain du FBI, 2013-2017 Rachel Comey, créateur de mode américain Stephen Comey (né en 1963), acteur anglo-australien
Comeytrowe/Comeytrowe :
Comeytrowe est une paroisse civile du Somerset, en Angleterre, située dans la banlieue sud-ouest de Taunton dans le district de Somerset West et Taunton. La paroisse compte 5 463 habitants. La paroisse comprend la région de Galmington.
Comezzano-Cizzago/Comezzano-Cizzago :
Comezzano-Cizzago (brescien : Comesà Sisàch) est une commune italienne de la province de Brescia, en Lombardie.
Come%C3%A7ar de_Novo/Começar de Novo :
Começar de Novo est une telenovela brésilienne produite par Rede Globo et diffusée entre le 30 août 2004 et le 16 avril 2005. Elle met en vedette Marcos Paulo, Natália do Vale, Eva Wilma, Werner Schünemann, Carlos Vereza, Giselle Itié, Vladimir Brichta, Carolina Ferraz, Luis Gustavo et Marília Pêra dans les rôles principaux.
Comfa/Comfa :
Comfa (ou Komfa) est une religion populaire en Guyane également connue sous le nom de spiritisme ou de foi. Le mot "Comfa" est utilisé par les non-pratiquants comme terme générique pour désigner la possession spirituelle en Guyane. Cependant, le mot «Comfa» est aussi un terme pour définir la grande religion populaire impliquant la possession d'esprit originaire de Guyane.
Confort/Confort :
Les confits sont des confiseries composées de fruits secs, de noix, de graines ou d'épices enrobées de sucre candi, souvent par panure de sucre. Les confits d'amandes (également connus sous le nom de "dragées" ou "amandes de Jordanie") dans un sac en mousseline ou un autre récipient décoratif sont un cadeau traditionnel lors des baptêmes et des mariages dans de nombreux pays d'Europe et du Moyen-Orient, une coutume qui s'est propagée à d'autres pays comme l'Australie et Porto Rico. Alors que les confits de réglisse (parfois vendus sous forme de torpilles) sont multicolores, les confits d'amandes sont généralement blancs pour les mariages, mais peuvent être de couleurs vives pour d'autres occasions. Une recette de la fin du Moyen Âge pour les confits est à base de graines d'anis et suggère également de faire des confits avec du fenouil, du carvi, de la coriandre et du gingembre en dés. Ces confits d'anis semblent être un précurseur des boules d'anis modernes.
Comfoods/Comfoods :
Commonwealth Foods, Inc., simplement connue sous le nom de Comfoods, est une entreprise philippine d'aliments et de boissons.
Comford/Comford :
Comford est une petite colonie de Cornouailles, en Angleterre, au Royaume-Uni. Il se trouve à environ 5 km au sud-est de Redruth sur la route A393 et ​​très proche de Gwennap.
Confort/Confort :
Le confort (ou être à l'aise) est un sentiment de bien-être physique ou psychologique, souvent caractérisé comme un manque de difficultés. Les personnes qui manquent de confort sont mal à l'aise ou éprouvent de l'inconfort. Un certain confort psychologique peut être atteint en recréant des expériences associées à des souvenirs agréables, comme la pratique d'activités familières, le maintien de la présence d'objets familiers et la consommation d'aliments réconfortants. Le confort est une préoccupation particulière dans les soins de santé, car le confort des malades et des blessés est l'un des objectifs des soins de santé et peut faciliter le rétablissement. Les personnes qui sont entourées de choses qui leur procurent un confort psychologique peuvent être décrites comme étant « dans leur zone de confort ». En raison de la nature personnelle des associations positives, le confort psychologique est hautement subjectif. L'utilisation du mot « confort » comme verbe implique généralement que le sujet est dans un état de douleur, de souffrance ou d'affliction, et nécessite un soulagement de cet état. Là où le terme est utilisé pour décrire le soutien apporté à quelqu'un qui a vécu une tragédie, le mot est synonyme de consolation ou de réconfort. Cependant, le confort est utilisé de manière beaucoup plus large, car on peut apporter un confort physique à quelqu'un qui n'est pas en position d'être mal à l'aise. Par exemple, une personne peut s'asseoir sur une chaise sans inconfort, mais trouver quand même l'ajout d'un oreiller à la chaise pour augmenter sa sensation de confort. Quelque chose qui offre ce type de confort, qui ne cherche pas à soulager les difficultés, peut également être qualifié de "confortable".
Confort, Caroline du Nord/Confort, Caroline du Nord :
Comfort est une communauté non constituée en société du comté de Jones, dans l'est de la Caroline du Nord, aux États-Unis.
Confort, Texas/Confort, Texas :
Comfort est une communauté non constituée en société et un lieu désigné par le recensement (CDP) dans le comté de Kendall, au Texas, aux États-Unis. Au recensement de 2010, elle comptait 2 363 habitants. Comfort a été fondée par des émigrants allemands à l'extrémité ouest de la ceinture texane-allemande. De nombreux habitants de la ville sont aujourd'hui des descendants de ces mêmes Allemands. Le confort est connu pour son héritage allemand et ses grands ranchs à l'extérieur de la ville.
Confort, West_Virginia/Comfort, Virginie-Occidentale :
Comfort est un lieu désigné par le recensement (CDP) dans le comté de Boone, en Virginie-Occidentale, aux États-Unis. Comfort est situé sur la West Virginia Route 3, à 19 km au nord-est de Madison. Comfort a un bureau de poste avec le code postal 25049. Au recensement de 2010, sa population est de 306. Comfort est le siège de l'école élémentaire Sherman.
Confort, Wisconsin/Confort, Wisconsin :
Comfort est une communauté non constituée en société située dans la ville de Weston, comté de Dunn, Wisconsin, États-Unis. La communauté porte le nom de Comfort Starr.
Navire-hôpital de classe confort/Navire-hôpital de classe confort :
Les navires-hôpitaux de la classe Comfort étaient une conception de navire-hôpital de l'époque de la Seconde Guerre mondiale de la marine américaine. Trois navires (Comfort, Hope et Mercy) ont été construits selon ces spécifications. Tous les navires ont été construits en 1943 par la Consolidated Steel Corporation avant d'être mis hors service en 1946. Le Comfort a fonctionné avec un équipage de la marine et du personnel médical de l'armée tout au long de sa courte carrière. Les trois navires de la classe ont opéré exclusivement dans le théâtre du Pacifique pendant les trois années de service.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Culver Junction station