Rechercher dans ce blog

mercredi 27 juillet 2022

Collectors, Shooters and Hunters


Agriculture collective/Agriculture collective :
L'agriculture collective et l'agriculture communale sont différents types de "production agricole dans laquelle plusieurs agriculteurs gèrent leurs exploitations en tant qu'entreprise commune". Il existe deux grands types de fermes communales : les coopératives agricoles, dans lesquelles les membres-propriétaires s'engagent conjointement dans des activités agricoles en tant que collectif, et les fermes d'État, qui sont détenues et gérées directement par un gouvernement centralisé. Le processus par lequel les terres agricoles sont agrégées s'appelle la collectivisation. Dans certains pays (dont l'Union soviétique, les pays du bloc de l'Est, la Chine et le Vietnam), il existe des variantes à la fois gérées par l'État et gérées par des coopératives. Par exemple, l'Union soviétique avait à la fois des kolkhozy (fermes gérées par des coopératives) et des sovkhozy (fermes gérées par l'État).
Collectif pour_le_cinéma_vivant/Collectif pour le cinéma vivant :
Le Collective for Living Cinema était un avant-poste du cinéma d'avant-garde situé sur White Street dans le Lower Manhattan aux États-Unis d'Amérique. Il présentait régulièrement des œuvres de cinéastes tels que Ken Jacobs, Nick Zedd, Johan van der Keuken, Yvonne Rainer, Christine Vachon, Dziga Vertov et bien d'autres qui ont créé des films qui étaient en dehors du courant commercial aux États-Unis. Il a également publié un certain nombre de revues savantes sur le cinéma. De nombreux fondateurs ont étudié ensemble le cinéma à l'Université de Binghamton, où ils ont développé un intérêt particulier pour l'avant-garde.
Collectif_de_recherche_et_de_formation_sur_le_développement-action/Collectif de recherche et de formation sur le développement-action :
Le Collectif pour la recherche et la formation sur le développement-action (CRTD.A) est une organisation non gouvernementale basée au Liban créée en juillet 1999. Le CRTDA travaille avec des organisations partenaires de la société civile au Liban et dans le monde arabe, principalement au Yémen, en Égypte et en Syrie. , Maroc, Tunisie et Algérie. Le CRTD.A cherche à contribuer au développement social des communautés et organisations locales à travers le renforcement des capacités notamment en analyse genre, genre et développement, pauvreté et exclusion, dans le but de contribuer à créer un environnement plus juste et équitable.
Identité collective/Identité collective :
L'identité collective est le sentiment partagé d'appartenir à un groupe.
Impact collectif/Impact collectif :
L'impact collectif (IC) est l'engagement d'un groupe d'acteurs de différents secteurs à un programme commun pour résoudre un problème social spécifique, en utilisant une forme structurée de collaboration. En 2021, le Forum sur l'impact collectif a changé la définition de l'impact collectif en "L'impact collectif est un réseau de membres de la communauté, d'organisations et d'institutions qui font progresser l'équité en apprenant ensemble, en alignant et en intégrant leurs actions pour réaliser un changement au niveau de la population et des systèmes. Cette définition identifie l'équité comme l'étoile polaire pour expliquer pourquoi et comment le travail d'impact collectif a lieu, nomme spécifiquement les membres de la communauté comme des acteurs clés aux côtés d'autres parties prenantes, et souligne l'importance du changement de système dans ce travail." Le concept d'impact collectif a été articulé pour la première fois dans l'article Collective Impact de la Stanford Social Innovation Review de 2011, écrit par John Kania, directeur général de FSG, et Mark Kramer, Kennedy School à Harvard et cofondateur de FSG. L'impact collectif a été choisi comme deuxième mot à la mode de la philanthropie en 2011 et a été reconnu par le White House Council for Community Solutions comme un cadre important pour le progrès sur les questions sociales. Le concept d'impact collectif repose sur l'idée que pour que les organisations Pour créer des solutions durables aux problèmes sociaux à grande échelle, ils doivent coordonner leurs efforts et travailler ensemble autour d'un objectif clairement défini. L'approche de l'impact collectif est mise en contraste avec «l'impact isolé», où les organisations travaillent principalement seules pour résoudre des problèmes sociaux et s'inspirent de travaux antérieurs sur le leadership collaboratif, axés sur des objectifs collectifs, des partenariats stratégiques, une action collective et indépendante alignée sur ces objectifs, responsabilité partagée, et une colonne vertébrale "inquiétante institutionnelle". L'impact collectif est basé sur des organisations formant des coalitions intersectorielles pour faire des progrès significatifs et durables sur les questions sociales.
Intelligence collective/Intelligence collective :
L'intelligence collective (IC) est une intelligence partagée ou de groupe (IG) qui émerge de la collaboration, des efforts collectifs et de la concurrence de nombreux individus et apparaît dans la prise de décision par consensus. Le terme apparaît dans la sociobiologie, les sciences politiques et dans le contexte des applications d'examen par les pairs de masse et de crowdsourcing. Cela peut impliquer le consensus, le capital social et des formalismes tels que les systèmes de vote, les médias sociaux et d'autres moyens de quantifier l'activité de masse. Le QI collectif est une mesure de l'intelligence collective, bien qu'il soit souvent utilisé de manière interchangeable avec le terme intelligence collective. L'intelligence collective a également été attribuée aux bactéries et aux animaux. Elle peut être comprise comme une propriété émergente des synergies entre : 1) données-informations-connaissances ; 2) logiciel-matériel ; et 3) les individus (ceux qui ont de nouvelles idées ainsi que les autorités reconnues) qui apprennent continuellement de la rétroaction pour produire des connaissances juste à temps pour de meilleures décisions que ces trois éléments agissant seuls ; ou plus étroitement comme une propriété émergente entre les personnes et les manières de traiter l'information. Cette notion d'intelligence collective est qualifiée d'"intelligence symbiotique" par Norman Lee Johnson. Le concept est utilisé dans la sociologie, les affaires, l'informatique et les communications de masse : il apparaît également dans la science-fiction. Pierre Lévy définit l'intelligence collective comme suit : « C'est une forme d'intelligence universellement distribuée, sans cesse enrichie, coordonnée en temps réel, et se traduisant par une mobilisation efficace des compétences. J'ajouterai à cette définition la caractéristique indispensable suivante : Le fondement et le but de l'intelligence collective est la reconnaissance mutuelle et l'enrichissement des individus plutôt que le culte de communautés fétichisées ou hypostasiées. Selon les chercheurs Pierre Lévy et Derrick de Kerckhove, il désigne la capacité des TIC (technologies de l'information et de la communication) en réseau à enrichir le réservoir collectif de connaissances sociales en élargissant simultanément l'étendue des interactions humaines. Une définition plus large a été fournie par Geoff Mulgan dans une série de conférences et de rapports à partir de 2006 et dans le livre Big Mind qui a proposé un cadre pour analyser tout système de pensée, y compris l'intelligence humaine et machine, en termes d'éléments fonctionnels (observation, prédiction , créativité, jugement…), boucles d'apprentissage et formes d'organisation. L'objectif était de fournir un moyen de diagnostiquer et d'améliorer l'intelligence collective d'une ville, d'une entreprise, d'une ONG ou d'un parlement. L'intelligence collective contribue fortement au déplacement du savoir et du pouvoir de l'individuel vers le collectif. Selon Eric S. Raymond (1998) et JC Herz (2005), l'intelligence open source finira par générer des résultats supérieurs aux connaissances générées par les logiciels propriétaires développés au sein des entreprises (Flew 2008). Le théoricien des médias Henry Jenkins considère l'intelligence collective comme une « source alternative de pouvoir médiatique », liée à la culture de la convergence. Il attire l'attention sur l'éducation et la façon dont les gens apprennent à participer aux cultures du savoir en dehors des cadres d'apprentissage formels. Henry Jenkins critique les écoles qui promeuvent « les résolveurs de problèmes autonomes et les apprenants autonomes » tout en restant hostiles à l'apprentissage par le biais de l'intelligence collective. Pierre Lévy (2007) et Henry Jenkins (2008) soutiennent tous deux l'affirmation selon laquelle l'intelligence collective est importante pour la démocratisation, car elle est liée à la culture basée sur la connaissance et soutenue par le partage d'idées collectives, et contribue ainsi à une meilleure compréhension de la diversité de la société. Semblable au facteur g (g) pour l'intelligence individuelle générale, une nouvelle compréhension scientifique de l'intelligence collective vise à extraire un facteur c général d'intelligence collective pour les groupes indiquant la capacité d'un groupe à effectuer un large éventail de tâches. La définition, l'opérationnalisation et les méthodes statistiques sont dérivées de g. De même, comme g est étroitement lié au concept de QI, cette mesure de l'intelligence collective peut être interprétée comme un quotient intellectuel pour les groupes (Group-IQ) même si le score n'est pas un quotient en soi. Les causes de c et la validité prédictive sont également étudiées. Les écrivains qui ont influencé l'idée d'intelligence collective incluent Francis Galton, Douglas Hofstadter (1979), Peter Russell (1983), Tom Atlee (1993), Pierre Lévy (1994), Howard Bloom (1995), Francis Heylighen (1995), Douglas Engelbart, Louis Rosenberg, Cliff Joslyn, Ron Dembo, Gottfried Mayer-Kress (2003) et Geoff Mulgan.
Intentionnalité collective/Intentionnalité collective :
Dans la philosophie de l'esprit, l'intentionnalité collective caractérise l'intentionnalité qui se produit lorsque deux individus ou plus entreprennent une tâche ensemble. Les exemples incluent deux personnes portant une lourde table dans un escalier ou dansant un tango. Ce phénomène est abordé sous des angles psychologiques et normatifs, entre autres. Les philosophes éminents travaillant de manière psychologique sont Raimo Tuomela, Kaarlo Miller, John R. Searle et Michael E. Bratman. Margaret Gilbert adopte une approche normative traitant spécifiquement de la formation de groupe. David Velleman s'intéresse également à la formation des groupes, mais son récit manque de l'élément normatif présent chez Gilbert. La notion que les collectifs sont capables de former des intentions se retrouve, implicitement ou explicitement, dans la littérature remontant à des milliers d'années. Par exemple, des textes anciens tels que la République de Platon traitent de la détermination coopérative des lois et de l'ordre social par le groupe composé de la société dans son ensemble. Ce thème a ensuite été étendu à la théorie du contrat social par des philosophes de l'époque des Lumières tels que Thomas Hobbes et John Locke. Au 20ème siècle, des gens comme Wilfrid Sellars et Anthony Quinton ont noté l'existence de "We-Intentions" au milieu d'une discussion plus large sur le concept d'intentionnalité, et ont ainsi jeté les bases de l'analyse philosophique ciblée de l'intentionnalité collective qui a commencé à la fin des années 1980. .
Laissez-faire collectif / Laissez-faire collectif :
Le laissez-faire collectif est un terme de la théorie juridique et économique utilisé pour désigner la politique d'un gouvernement de laisser les syndicats et les employeurs libres de négocier collectivement les uns avec les autres, avec une intervention et une surveillance limitées du gouvernement. Elle repose sur l'idée que des parties à force de négociation égale s'entendront sur des solutions optimales pour la production économique et par souci d'équité.
Paysage collectif/Paysage collectif :
Le terme paysage collectif a été introduit dans la conception et l'aménagement du paysage par Sir Geoffrey Jellicoe. Il écrit, sur la jaquette de son livre : Le paysage de l'homme, que « Le monde entre dans une phase où l'aménagement paysager pourrait bien être reconnu comme le plus complet des arts. L'homme crée autour de lui un environnement qui est une projection dans la nature de ses idées abstraites. Ce n'est qu'au siècle actuel que le paysage collectif est devenu une nécessité sociale. Nous promouvons un art du paysage à une échelle jamais imaginée dans l'histoire.
Leadership collectif/Leadership collectif :
Le leadership collectif est une répartition du pouvoir au sein d'une structure organisationnelle.
Leadership collectif_in_the_Soviet_Union/Leadership collectif en Union soviétique :
Collective leadership (Russian: коллективное руководство, kollektivnoye rukovodstvo), or collectivity of leadership (Russian: коллективность руководства, kollektivnost rukovodstva), was considered the ideal form of governance in the Union of Soviet Socialist Republics (USSR) and other socialist states espousing communism. Sa tâche principale était de répartir les pouvoirs et les fonctions entre le Politburo et le Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique, ainsi que le Conseil des ministres, pour empêcher toute tentative de créer une domination d'un seul homme sur le système politique soviétique en un dirigeant soviétique, tel que celui observé sous le règne de Joseph Staline. Au niveau national, le cœur de la direction collective était officiellement le Comité central du Parti communiste. La direction collective se caractérisait par la limitation des pouvoirs du secrétaire général et du président du Conseil des ministres par rapport à d'autres bureaux en renforçant les pouvoirs des organes collectifs, tels que le Politburo. La direction collective a été introduite après la mort de Staline en 1953 et les chefs de parti suivants ont gouverné dans le cadre d'un collectif. Le premier secrétaire Nikita Khrouchtchev a critiqué le régime dictatorial de Staline lors du 20e Congrès du Parti, mais ses décisions de plus en plus erratiques ont conduit à son éviction en 1964. Il a été remplacé dans ses postes par Leonid Brejnev en tant que premier secrétaire et par Alexei Kossyguine en tant que premier ministre. Bien que Brejnev ait pris de plus en plus d'importance sur ses collègues, il a conservé le soutien du Politburo en consultant ses membres sur toutes les politiques. La direction collective a été maintenue sous Yuri Andropov et Konstantin Chernenko. Les réformes de Mikhaïl Gorbatchev ont adopté une discussion ouverte, ce qui a conduit les membres de la direction à être ouvertement en désaccord sur le peu ou l'ampleur des réformes nécessaires pour rajeunir le système soviétique.
Mémoire collective/Mémoire collective :
La mémoire collective fait référence au pool partagé de souvenirs, de connaissances et d'informations d'un groupe social qui est associé de manière significative à l'identité du groupe. L'expression anglaise « mémoire collective » et l'expression française équivalente « la mémoire collective » sont apparues dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le philosophe et sociologue Maurice Halbwachs a analysé et avancé le concept de mémoire collective dans le livre Les cadres sociaux de la mémoire (1925). La mémoire collective peut être construite, partagée et transmise par de grands et de petits groupes sociaux. Des exemples de ces groupes peuvent inclure des nations, des générations, des communautés, entre autres. La mémoire collective a été un sujet d'intérêt et de recherche dans un certain nombre de disciplines, notamment la psychologie, la sociologie, l'histoire, la philosophie et l'anthropologie.
État_mental_collectif/État mental collectif :
L'état mental collectif est généralement un terme littéraire ou juridique, principalement utilisé en sociologie et en philosophie (en plus de son utilisation singulière en psychiatrie et en psychologie), pour désigner l'état d'être d'une personne lorsqu'elle est entourée d'autres personnes. Une évaluation d'un état mental collectif comprend une description des processus de pensée, de la mémoire, des émotions, de l'humeur, de l'état cognitif et des niveaux d'énergie, y compris la méta-superposition des interactions entre les individus.
Mouvement collectif/Mouvement collectif :
Le mouvement collectif est défini comme l'émergence spontanée d'un mouvement ordonné dans un système composé de nombreux agents automoteurs. On peut l'observer dans la vie de tous les jours, par exemple dans les volées d'oiseaux, les bancs de poissons, les troupeaux d'animaux mais aussi dans les foules et la circulation automobile. Il apparaît également au niveau microscopique : dans les colonies de bactéries, les tests de motilité et les particules artificielles autopropulsées. La communauté scientifique tente de comprendre l'universalité de ce phénomène. En particulier, il est intensivement étudié en physique statistique et dans le domaine de la matière active. Des expériences sur des animaux, des particules autopropulsées biologiques et synthétisées, des simulations et des théories sont menées en parallèle pour étudier ces phénomènes. L'un des modèles les plus célèbres décrivant un tel comportement est le modèle de Vicsek introduit par Tamás Vicsek et al. en 1995.
Narcissisme collectif / Narcissisme collectif :
En psychologie sociale, le narcissisme collectif (ou narcissisme de groupe) est la tendance à exagérer l'image positive et l'importance d'un groupe auquel on appartient. Le groupe peut être défini par l'idéologie, la race, les convictions/opinions politiques, la religion, l'orientation sexuelle, la classe sociale, la langue, la nationalité, le statut professionnel, le niveau d'éducation, les valeurs culturelles ou tout autre endogroupe. Alors que la définition classique du narcissisme se concentre sur l'individu, le narcissisme collectif étend ce concept à des opinions similaires excessivement élevées sur le groupe social d'une personne et suggère qu'un groupe peut fonctionner comme une entité narcissique. Le narcissisme collectif est lié à l'ethnocentrisme. Alors que l'ethnocentrisme est une affirmation de la suprématie de l'endogroupe, le narcissisme collectif est une tendance autodéfensive à investir un droit de soi insatisfait dans une croyance sur l'unicité et la grandeur de l'endogroupe. Ainsi, on s'attend à ce que l'endogroupe devienne un véhicule d'actualisation de l'auto-droit frustré. De plus, l'ethnocentrisme se concentre principalement sur l'égocentrisme au niveau ethnique ou culturel, tandis que le narcissisme collectif s'étend à tout type d'endogroupe. Lorsqu'il est appliqué à un groupe national, le narcissisme collectif s'apparente au nationalisme : un désir de suprématie nationale. Le narcissisme collectif est associé à l'hostilité intergroupe.
Réseau collectif/Réseau collectif :
Un réseau collectif est un ensemble de groupes sociaux liés, directement ou indirectement, par un lien commun. Selon cette approche des sciences sociales pour étudier les relations sociales, les phénomènes sociaux sont étudiés à travers les propriétés des relations entre les groupes, qui influencent également les relations internes entre les individus de chaque groupe au sein de l'ensemble.
Nom collectif/Nom collectif :
En linguistique, un nom collectif est un mot désignant un ensemble de choses prises dans leur ensemble. La plupart des noms collectifs du langage courant ne sont pas spécifiques à un type de chose. Par exemple, le nom collectif "groupe" peut être appliqué à des personnes ("un groupe de personnes"), ou à des chiens ("un groupe de chiens"), ou à des objets ("un groupe de pierres"). Certains noms collectifs sont spécifiques à un type de chose, en particulier les termes de vénerie, qui identifient des groupes d'animaux spécifiques. Par exemple, la «fierté» en tant que terme de vénerie fait toujours référence aux lions, jamais aux chiens ou aux vaches. D'autres exemples viennent de la culture populaire comme un groupe de hiboux, qui s'appelle un « parlement ». Différentes formes d'anglais gèrent différemment l'accord verbal avec les noms collectifs. Par exemple, les utilisateurs de l'anglais britannique acceptent généralement que les noms collectifs prennent des formes verbales au singulier ou au pluriel selon le contexte et le changement métonymique que cela implique.
Collectif_des_organisations_de_masse_démocrates_et_des_partis_politiques/Collectif des organisations de masse démocratiques et des partis politiques :
Le Collectif des Organisations Démocratiques de Masse et des Partis Politiques (en français : Collectif des Organisations Démocratiques de Masse et de Partis Politiques, CODMPP) est une alliance politique au Burkina Faso (ancienne Haute-Volta). Elle a été fondée en décembre 1998 par des partis politiques de gauche, des syndicats et des ONG. Le CODMPP est dirigé par Halidou Ouédraogo.
Collectif of_female_comics_creators_against_sexism/Collectif de femmes créatrices de BD contre le sexisme :
Le Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme (Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme), également connu sous le nom de BD Egalité, est un mouvement d'auteures de bande dessinée créé pour lutter contre les inégalités hommes-femmes dans l'édition de bandes dessinées. Sa création a été annoncée en septembre 2015. Elle réunissait alors 147 membres (scénaristes, dessinateurs de bande dessinée, illustrateurs, coloristes) et s'est agrandie depuis.
Exploitation collective/Exploitation collective :
Les opérations collectives sont des blocs de construction pour les modèles d'interaction, qui sont souvent utilisés dans les algorithmes SPMD dans le contexte de la programmation parallèle. D'où l'intérêt d'une réalisation efficace de ces opérations. Une réalisation des opérations collectives est fournie par l'interface de passage de messages (MPI).
Propriété collective/Propriété collective :
La propriété collective est la propriété d'un bien par tous les membres d'un groupe. L'étendue ou l'étroitesse du groupe peut aller d'une société entière à un ensemble de collègues dans une entreprise particulière (comme une ferme collective). Dans ce dernier sens (plus étroit), le terme se distingue de la propriété commune et des biens communs, ce qui implique le libre accès, la détention d'actifs en commun et la négation de la propriété en tant que telle. La propriété collective des moyens de production est la caractéristique déterminante du socialisme, où la « propriété collective » peut se référer à la propriété à l'échelle de la société ou à la propriété coopérative par les membres d'une organisation. Par opposition à la propriété publique, la « propriété collective » fait généralement référence à la propriété d'un groupe (comme une coopérative de producteurs).
Protection collective/Protection collective :
La protection collective est utilisée pour la protection collective du personnel lors d'un événement nucléaire, biologique ou chimique (NBC). La protection collective est un aspect important de la défense des sites fixes. Idéalement, il fournit un environnement sans contamination pour les personnes, permettant un soulagement du port continu de masques à gaz et d'autres équipements MOPP. Le concept de base appliqué pour la protection collective est la surpression et la filtration. En filtrant l'air entrant dans l'abri ou l'espace protégé et en maintenant une pression d'air interne plus élevée que la pression externe, l'air extérieur contaminé est empêché de s'infiltrer dans l'abri ou l'espace protégé et se traduit par une zone sans toxique (TFA) pour le travail et le soulagement de porter l'équipement MOPP. L'élément le plus critique de toute zone de protection collective est le système de filtration de l'air. Le US Army Corps of Engineers a publié des normes strictes pour la construction et les performances de ce type d'équipement.
Punition collective/Punition collective :
La punition collective est une punition ou une sanction imposée à un groupe pour des actes prétendument perpétrés par un membre de ce groupe, qui peut être un groupe ethnique ou politique, ou simplement la famille, les amis et les voisins de l'auteur. Parce que les individus qui ne sont pas responsables des actes répréhensibles sont ciblés, la punition collective n'est pas compatible avec le principe de base de la responsabilité individuelle. Le groupe puni peut souvent n'avoir aucune association directe avec l'agresseur autre que de vivre dans la même zone et on ne peut pas supposer qu'il exerce un contrôle sur les actions de l'agresseur. Les châtiments collectifs sont interdits par traité dans les conflits armés internationaux et non internationaux, plus précisément l'article 3 commun aux Conventions de Genève et le Protocole additionnel II. Lorsque des châtiments collectifs ont été imposés, ils ont entraîné des atrocités. Historiquement, les puissances occupantes ont utilisé la punition collective contre les mouvements de résistance. Dans certains cas, des villes et des villages entiers soupçonnés d'avoir abrité ou aidé de tels mouvements de résistance ont été détruits. Les puissances occupantes ont affirmé que la punition collective peut être justifiée par la nécessité comme moyen de dissuasion. Selon un autre point de vue, il s'agit d'un acte de représailles interdit par les lois de la guerre.
Recours collectif/Recours collectif :
Le recours collectif est un terme juridique utilisé au sein de l'Union européenne pour définir l'instrument juridique des procédures de groupe car il n'existe absolument aucune réglementation à l'heure actuelle. À l'heure actuelle, la Commission européenne travaille sur une étude visant à introduire le recours collectif européen, similaire au recours collectif américain.
Représentations collectives/Représentations collectives :
Les représentations collectives sont des concepts, des idées, des catégories et des croyances qui n'appartiennent pas à des individus isolés, mais sont plutôt le produit d'une collectivité sociale. Durkheim est à l'origine du terme de représentations collectives pour souligner que de nombreuses catégories d'usage quotidien – espace, temps, classe, nombre, etc. – étaient en fait le produit de la vie sociale collective : « Les représentations collectives sont le résultat d'une immense coopération , qui s'étend non seulement dans l'espace mais aussi dans le temps ». Les représentations collectives évoluent généralement lentement et sont soutenues par l'autorité sociale, et peuvent être considérées comme le produit d'institutions auto-référentielles. Bien que largement ignorée par d'autres sociologues, la théorie des représentations collectives de Durkheim a été reprise par l'anthropologue Levy-Bruhl, qui a soutenu pour voir la magie et la religion comme le produit de représentations collectives imprégnées de participation émotionnelle (comme dans les rituels puissants). Vers la fin du XXe, Serge Moscovici renouvelle l'intérêt pour le concept dans le domaine de la psychologie sociale, l'adaptant à des représentations sociales plus limitées dans l'étendue et dans le temps que les représentations collectives de Durkheim. Vues comme des cartes mentales partagées du monde social, les représentations collectives continuent d'affecter la façon dont des entités comme l'Europe sont perçues au XXIe siècle. Les représentations collectives sont un objet d'étude dans le contexte du génocide et de l'impact des médias sur la formation de représentations collectives (où les médias sont l'agent de la représentation et les victimes et les auteurs deviennent le sujet de la représentation, même dans leurs propres récits et témoignages de première main). La représentation du génocide est semée d'embûches. Plus précisément, la question (et l'impossibilité) d'une représentation authentique est bien attestée dans la littérature des survivants, même si les universitaires reconnaissent largement la valeur de donner une voix et une agence aux survivants et aux victimes du génocide. Sur ce point, Jean Amery, survivant de l'Holocauste, a écrit : « Il serait totalement insensé d'essayer de décrire ici la douleur qui m'a été infligée... La douleur était ce qu'elle était. Au-delà de cela, il n'y a rien à dire. les médias deviennent l'agent des représentations dans un événement comme le génocide, la pluralité des représentations est reconnue comme inévitable, car les médias ne peuvent être compris comme un miroir de la réalité objective. Les médias construisent des récits (ou des représentations) par la sélection, le cadrage et la composition des informations. Ils rendent compte d'événements d'importance mondiale dans certains contextes culturels et politiques dans lesquels les représentations contestées basées sur les souvenirs fragmentaires de survivants, d'auteurs et de témoins traumatisés sont combattues par les politiciens et d'autres parties intéressées. L'étiquetage des événements et des communautés est reconnu par les chercheurs pour imposer des valeurs et des règles à l'objet de la représentation. L'impact de ces récits médiatiques sur la formation des représentations collectives est encore à l'étude.
Responsabilité collective/Responsabilité collective :
La responsabilité collective, également connue sous le nom de culpabilité collective, fait référence aux responsabilités des organisations, des groupes et des sociétés. La responsabilité collective sous forme de punition collective est souvent utilisée comme mesure disciplinaire dans les institutions fermées, par exemple les internats (punir toute une classe pour les actions d'un élève connu ou inconnu), les unités militaires, les prisons (mineurs et adultes), les établissements psychiatriques , etc. L'efficacité et la sévérité de cette mesure peuvent être très variables, mais elles engendrent souvent la méfiance et l'isolement de leurs membres. Historiquement, la punition collective est un signe de tendances autoritaires dans l'institution ou sa société d'origine. En éthique, les individualistes méthodologiques et les individualistes normatifs remettent en question la validité de la responsabilité collective. Normalement, seul l'acteur individuel peut accumuler la culpabilité pour les actions qu'il cause librement. La notion de culpabilité collective semble nier la responsabilité morale individuelle. Les systèmes de droit pénal contemporains acceptent le principe selon lequel la culpabilité ne doit être que personnelle. Selon le spécialiste du génocide A. Dirk Moses, "L'accusation de culpabilité collective est inacceptable dans la recherche, encore moins dans le discours normal et est, je pense, l'un des ingrédients clés de la pensée génocidaire."
Gestion_collective_des_droits/Gestion collective des droits :
La gestion collective des droits est la concession sous licence du droit d'auteur et des droits connexes par des organisations agissant au nom des titulaires de droits. Les organisations de gestion collective (OCG), parfois également appelées sociétés de gestion collective, représentent généralement des groupes de titulaires de droits d'auteur et de droits connexes, c'est-à-dire ; auteurs (tels qu'écrivains, compositeurs, peintres et photographes), artistes interprètes (tels que musiciens, acteurs et danseurs), éditeurs, producteurs de phonogrammes, producteurs de films et autres titulaires de droits Au minimum, les titulaires de droits autorisent les organismes de gestion collective des droits à surveiller l'utilisation de leurs œuvres, négocier des licences avec des utilisateurs potentiels, documenter des données et des informations correctes sur la gestion des droits, percevoir une rémunération pour l'utilisation d'œuvres protégées par le droit d'auteur, en veillant à une répartition équitable de cette rémunération entre les titulaires de droits. Les OMM agissent également sur mandat légal. La supervision gouvernementale varie selon les juridictions.
Routage collectif/Routage collectif :
Le routage collectif est un routage dans lequel un centre de commutation délivre automatiquement des messages à une liste spécifiée de destinations. Le routage collectif évite d'avoir à répertorier chaque adresse unique dans l'en-tête du message. Les principales stations relais transmettent généralement des messages portant des indicateurs d'acheminement collectif aux stations affluentes, mineures et autres principales stations relais.
Salut collectif/Salut collectif :
Le salut collectif est la croyance religieuse selon laquelle les membres d'un groupe influencent collectivement le salut du groupe auquel ils appartiennent. Le salut collectif peut enseigner que le groupe est collectivement une personne par sa nature. Le concept de salut collectif apparaît parfois dans le christianisme, l'islam et le judaïsme. Dans le judaïsme, la théologie juive traditionnelle a prédit que le Messie juif apporterait le salut collectif aux Juifs. Le livre de Daniel spécifie à la fois le pardon collectif pour les Juifs et le jugement individuel des personnes injustes. Dans le contexte du christianisme primitif, Cyprien a promu cette idée au IIIe siècle, avant l'édit de Milan de 313, à une époque où la plupart des chrétiens étaient persécutés et vivait en dehors de la société. Augustin d'Hippone (354-430) a également abordé ce sujet dans son livre du début du Ve siècle, La Cité de Dieu, notant que certains enseignaient que toute l'Église catholique serait sauvée. À cette époque, beaucoup enseignaient que 1 Corinthiens 12: 12–14, qui décrit les chrétiens comme «un seul corps», impliquait le salut collectif. Augustin a rejeté le concept, soutenant que les gens qui vivent des vies immorales ne peuvent jamais être sauvés, même s'ils participent à l'Eucharistie. Les premiers partisans du monachisme chrétien ont souvent rejeté l'idée du salut collectif. Les Pères du désert d'Égypte au 4ème siècle ont préconisé le retrait de la société pour se concentrer sur le salut individuel par l'isolement individuel et la prière. Cependant, au Moyen Âge, les mouvements monastiques accordaient souvent plus d'attention à l'idée du salut des autres et consacraient une grande partie de leur temps à la prière collective et à la prière pour les morts. Des érudits comme Hans Conzelmann ont soutenu que le concept apparaît dans le Les écritures chrétiennes, comme dans l'Évangile de Luc. Certains mouvements musulmans ont également mis l'accent sur le salut collectif, estimant que le Coran parle à la fois du salut individuel et collectif. De nombreux écrivains turcs ont dépeint une transformation idéale de la société en une culture islamique idéale. L'intellectuel iranien Ali Shariati (1933-1977) a enseigné que les sociétés musulmanes pouvaient trouver un salut collectif à travers des mouvements politiques révolutionnaires. Il croyait qu'une grande partie de l'islam institutionnalisé devait être transformée en une idéologie révolutionnaire. La théologie du salut collectif a souvent été liée au millénarisme, une croyance qui prédit une transition imminente vers la libération de la souffrance et de l'oppression humaines. Les partisans des vues millénaristes enseignent souvent que le pouvoir divin accordera bientôt le salut collectif à un certain groupe. Certains groupes millénaristes prévoient un salut collectif terrestre, tandis que d'autres croient que le salut ne sera accordé qu'au ciel. De nombreux adeptes américains du postmillénarisme du XIXe siècle croyaient que l'évangélisation et les actes de bienfaisance pouvaient apporter le salut collectif sur terre. Ceux qui croient au salut collectif millénariste enseignent souvent qu'un don surnaturel et un rôle humain jouent un rôle dans ce salut. Certains soutiennent que la transition se produira à la suite d'une catastrophe soudaine (parfois appelée "apocalypse"), tandis que d'autres pensent que le progrès humain conduira progressivement à un tel état.
Sécurité collective/Sécurité collective :
La sécurité collective peut être comprise comme un arrangement de sécurité, politique, régional ou mondial, dans lequel chaque État du système accepte que la sécurité de l'un est l'affaire de tous, et s'engage donc à une réponse collective aux menaces et aux violations de paix. La sécurité collective est plus ambitieuse que les systèmes de sécurité d'alliance ou de défense collective en ce sens qu'elle cherche à englober la totalité des États au sein d'une région, voire à l'échelle mondiale, et à faire face à un large éventail de menaces possibles. Alors que la sécurité collective est une idée avec une longue histoire, sa mise en œuvre dans la pratique s'est avérée problématique. Plusieurs conditions doivent être remplies pour qu'il ait une chance de fonctionner. C'est la théorie ou la pratique selon laquelle les États s'engagent à se défendre les uns les autres afin de dissuader une agression ou de cibler un transgresseur si l'ordre international a été violé.
Estime de soi collective/Estime de soi collective :
L'estime de soi collective est un concept originaire du domaine de la psychologie qui décrit l'aspect de l'image de soi d'un individu qui découle de la façon dont l'individu interagit avec les autres et les groupes dont il fait partie. L'idée est née lors de la recherche de Jennifer Crocker, au cours de laquelle elle essayait d'en savoir plus sur le lien entre l'estime de soi d'une personne et son attitude envers ou à propos du groupe dont la personne fait partie. L'estime de soi collective est évoquée subjectivement en tant que concept et mesurée objectivement avec diverses échelles et évaluations. Les données de ces recherches sont utilisées pratiquement pour donner de l'importance et du poids à l'idée que la plupart des individus bénéficient d'être dans un groupe pendant au moins un certain temps ainsi que de pouvoir s'identifier à faire partie d'un groupe.
Commutation collective/Commutation collective :
La commutation collective est l'endroit où les clients négocient un accord de groupe avec un service public tel que le gaz ou l'électricité. Ceci est populaire au Royaume-Uni, en Australie, aux Pays-Bas et en Irlande. Au Royaume-Uni, la commutation collective a toujours été gérée par un tiers qui rassemble les consommateurs dans un groupe via un modèle d'enregistrement ou d'adhésion, puis transmet leur demande collective à la base d'approvisionnement et obtient d'un fournisseur des tarifs préférentiels ou sur mesure pour ce groupe. des consommateurs. Il n'y a pas de modèle défini pour le fonctionnement des régimes individuels, bien qu'un tiers, tel qu'un courtier en énergie, cherche généralement à négocier un meilleur tarif énergétique avec les fournisseurs d'énergie au nom du groupe.
Titre collectif/Titre collectif :
Un titre collectif est une expression par laquelle deux textes législatifs ou plus peuvent, en vertu du droit du Royaume-Uni, être cités ensemble. Un exemple célèbre est celui des lois parlementaires de 1911 et 1949.
Marque_collective/Marque collective :
Une marque collective, une marque collective ou une marque collective est une marque détenue par une organisation (telle qu'une association), utilisée par ses membres pour s'identifier avec un niveau de qualité ou de précision, une origine géographique ou d'autres caractéristiques définies par l'organisation . Les marques collectives sont des exceptions au principe sous-jacent des marques en ce sens que la plupart des marques servent de "signes d'origine" ; ils indiquent la source individuelle des biens ou des services. Une marque collective, cependant, peut être utilisée par une variété de commerçants, plutôt que par une seule entreprise individuelle, à condition que le commerçant appartienne à l'association. Les marques collectives diffèrent des marques de certification. La principale différence est que les marques collectives peuvent être utilisées par des membres particuliers de l'organisation qui les détient, tandis que les marques de certification peuvent être utilisées par toute personne qui se conforme aux normes définies par le propriétaire de la marque de certification particulière.
Traumatisme collectif/Traumatisme collectif :
Le terme de traumatisme collectif attire l'attention sur les « réactions psychologiques à un événement traumatique qui affectent [s] une société entière ». Le traumatisme collectif ne représente pas seulement un fait ou un événement historique, mais est une mémoire collective d'un événement terrible qui est arrivé à ce groupe de personnes.
Fonds fiduciaire_collectif/Fonds fiduciaire collectif :
Les fonds fiduciaires collectifs ou les fiducies de placement collectif (CIT) sont une fiducie légale administrée par une banque ou une société de fiducie qui combine des actifs pour plusieurs investisseurs qui répondent aux exigences spécifiques énoncées dans la déclaration de fiducie du fonds. En règle générale, une fiducie collective regroupe les actifs provenant de la participation aux bénéfices des entreprises et des gouvernements, des régimes de retraite et de primes d'actions, et des fiducies caritatives et autres fiducies exonérées d'impôt. Bien qu'elle fonctionne à bien des égards comme un fonds commun de placement, une fiducie collective n'est pas réglementée par la Securities and Exchange Commission des États-Unis, mais est plutôt établie en vertu du titre 12, section 9.18(a)(2) du Code of Federal Regulations of the Office of the Comptroller of the Currency (OCC), une division du département du Trésor des États-Unis. Les actifs estimés dans les fiducies collectives à la fin de 2016 dépassaient 1,4 billion de dollars. À bien des égards, les CIT sont similaires aux fonds communs de placement et sont donc devenus particulièrement importants sur le marché des cotisations définies / 401 (k), atteignant en 2016 plus de 1,5 billion de dollars d'actifs et représentant plus de 20% des actifs des régimes à cotisations définies.
Inconscient collectif/Inconscient collectif :
L'inconscient collectif (en allemand : kollektives Unbewusstes) fait référence à l'inconscient et aux concepts mentaux partagés. Il est généralement associé à l'idéalisme et a été inventé par Carl Jung. Selon Jung, l'inconscient collectif humain est peuplé d'instincts, ainsi que d'archétypes : d'anciens symboles primaux tels que la Grande Mère, le Vieil Homme Sage, l'Ombre, la Tour, l'Eau et l'Arbre de Vie. Jung considérait que l'inconscient collectif sous-tendait et entourait l'inconscient, le distinguant de l'inconscient personnel de la psychanalyse freudienne. Il croyait que le concept d'inconscient collectif aide à expliquer pourquoi des thèmes similaires se produisent dans les mythologies du monde entier. Il a soutenu que l'inconscient collectif avait une profonde influence sur la vie des individus, qui vivaient ses symboles et les revêtaient de sens à travers leurs expériences. La pratique psychothérapeutique de la psychologie analytique s'articule autour de l'examen de la relation du patient à l'inconscient collectif. Le psychiatre et analyste jungien Lionel Corbett soutient que les termes contemporains « psyché autonome » ou « psyché objectif » sont plus couramment utilisés aujourd'hui dans la pratique de la psychologie des profondeurs plutôt que le terme traditionnel « d'inconscient collectif ». Les critiques du concept d'inconscient collectif l'ont qualifié de non scientifique et fataliste, ou autrement très difficile à tester scientifiquement (en raison de l'aspect mystique de l'inconscient collectif). Les partisans suggèrent que cela est corroboré par les découvertes de la psychologie, des neurosciences et de l'anthropologie.
Mariage collectif/Mariage collectif :
Un mariage collectif ou mariage de masse est une cérémonie de mariage au cours de laquelle plusieurs couples sont mariés en même temps.
Sagesse collective/sagesse collective :
La sagesse collective, également appelée sagesse de groupe et co-intelligence, est une connaissance partagée obtenue par des individus et des groupes. L'intelligence collective, qui est parfois utilisée comme synonyme de sagesse collective, relève davantage d'un processus de décision partagé que d'une sagesse collective. Contrairement à la sagesse collective, l'intelligence collective n'est pas uniquement humaine et a été associée à la vie animale et végétale. L'intelligence collective est essentiellement une prise de décision basée sur le consensus, alors que la sagesse collective n'est pas nécessairement centrée sur le processus de décision. La sagesse collective est un phénomène plus amorphe qui peut être caractérisé par un apprentissage collectif au fil du temps.
Travail collectif/Travail collectif :
Une œuvre collective est une œuvre qui contient les œuvres de plusieurs auteurs rassemblées et publiées sous la direction d'une personne physique ou morale qui détient le droit d'auteur sur l'œuvre dans son ensemble. Les définitions varient considérablement d'un pays à l'autre, mais traitent généralement la propriété de l'œuvre dans son ensemble comme distincte de la propriété des contributions individuelles, de sorte que les auteurs individuels peuvent conserver le droit de publier leur travail ailleurs. Il est courant que la publication d'articles sur Internet, lorsqu'elle est isolée du contexte de l'œuvre globale, soit considérée comme étant en dehors de l'accord type entre l'auteur et le propriétaire de l'œuvre collective.
Travail collectif_(France) / Travail collectif (France) :
Une œuvre collective au sens de la loi française sur le droit d'auteur est une œuvre collective qui contient les œuvres de plusieurs auteurs créées, assemblées, harmonisées et publiées sous la direction d'une personne ou d'un organisme qui détient les droits commerciaux et moraux de l'œuvre dans son ensemble. Le travail dans son ensemble est distinct des contributions individuelles, qui appartiennent aux auteurs. Il est courant que la publication d'articles sur Internet, dans un contexte et une mise en page différents de l'œuvre imprimée, soit considérée comme hors de l'accord type entre l'auteur et le propriétaire de l'œuvre collective.
Travail collectif_(États-Unis)/Travail collectif (États-Unis) :
Une œuvre collective dans la loi sur le droit d'auteur des États-Unis est une œuvre qui contient les œuvres de plusieurs auteurs assemblées et publiées dans un ensemble collectif. Le propriétaire de l'œuvre a les droits de propriété sur l'œuvre collective, mais les auteurs des œuvres individuelles peuvent conserver des droits sur leurs contributions. La reproduction électronique de l'ensemble de l'œuvre est autorisée, mais la reproduction électronique des œuvres individuelles en elles-mêmes, en dehors du contexte de l'œuvre dans son ensemble, peut constituer une violation du droit d'auteur.
Culte collectif_dans_les_écoles/ Culte collectif dans les écoles :
L'article 70 de la loi de 1998 sur les normes et le cadre scolaires stipule que les élèves des écoles communautaires, de fondation ou bénévoles d'Angleterre et du Pays de Galles doivent participer à un acte quotidien de culte collectif, à moins qu'ils n'aient été explicitement retirés par leurs parents. La même exigence est appliquée aux écoles académiques via leurs accords de financement, il est donc vrai de dire que toutes les écoles maintenues en Angleterre et au Pays de Galles sont soumises aux mêmes règles. Cependant, dans la pratique, il y a un non-respect généralisé de la législation, qui n'a pas été contrôlée par l'Ofsted depuis 2004. La responsabilité de veiller à ce que les règles soient appliquées incombe au directeur d'école, à son organe directeur et à l'autorité éducative locale. Les autorités éducatives locales exercent normalement cette fonction par l'intermédiaire d'un Conseil consultatif permanent pour l'enseignement religieux (SACRE).
Événements_collectivement exhaustifs/Événements collectivement exhaustifs :
Dans la théorie et la logique des probabilités, un ensemble d'événements est conjointement ou collectivement exhaustif si au moins un des événements doit se produire. Par exemple, lors du lancement d'un dé à six faces, les événements 1, 2, 3, 4, 5 et 6 boules d'un seul résultat sont collectivement exhaustifs, car ils englobent toute la gamme des résultats possibles. Une autre façon de décrire collectivement des événements exhaustifs est que leur union doit couvrir tous les événements dans tout l'espace d'échantillonnage. Par exemple, les événements A et B sont dits collectivement exhaustifs si A ∪ B = S {\displaystyle A\cup B=S} où S est l'espace échantillon. Comparez cela au concept d'un ensemble d'événements mutuellement exclusifs. Dans un tel ensemble, pas plus d'un événement ne peut se produire à un instant donné. (Dans certaines formes d'exclusion mutuelle, un seul événement peut se produire.) L'ensemble de tous les jets de dé possibles est à la fois mutuellement exclusif et collectivement exhaustif (c'est-à-dire "MECE"). Les événements 1 et 6 s'excluent mutuellement mais ne sont pas exhaustifs collectivement. Les événements "pair" (2,4 ou 6) et "non-6" (1,2,3,4 ou 5) sont également exhaustifs collectivement mais ne s'excluent pas mutuellement. Dans certaines formes d'exclusion mutuelle, un seul événement peut se produire, collectivement exhaustif ou non. Par exemple, lancer un biscuit particulier pour un groupe de plusieurs chiens ne peut pas être répété, quel que soit le chien qui le prend. Un exemple d'événement qui est à la fois collectivement exhaustif et mutuellement exclusif est le tirage au sort. Le résultat doit être pile ou face, ou p (pile ou pile) = 1, de sorte que les résultats sont collectivement exhaustifs. Lorsque des têtes se produisent, les queues ne peuvent pas se produire, ou p (têtes et queues) = 0, donc les résultats sont également mutuellement exclusifs.
Collectifs de_Jeunesse_Communiste/Collectifs de Jeunesse_Communiste :
Collectifs de la jeunesse communiste (en espagnol : Colectivos de Jóvenes Comunistas, CJC) est une organisation de jeunesse marxiste-léniniste espagnole affiliée au Parti communiste des travailleurs d'Espagne (PCTE). Ils publient Tinta Roja ("Encre rouge") depuis 2007.
Collectifs de_Jeunes_Communistes_%E2%80%93_Jeunesse_Communiste/Collectifs de Jeunes Communistes – Jeunesse Communiste :
Collectifs de Jeunes Communistes - Jeunesse Communiste (Col·lectius de Joves Comunistes - Joventut Comunista), plus simplement connu sous le nom de "CJC" ou "Joventut Comunista", est l'aile jeunesse du Parti des Communistes de Catalogne (Partit dels i les Comunistes de Catalunya), le principal parti communiste de Catalogne (Espagne). C'est la plus grande organisation de jeunesse communiste catalane, qui a été créée à la suite de la fondation du PCC après la lutte au sein de l'ancien PSUC, en 1982. Elle poursuit la ligne historique de la Jeunesse communiste de Catalogne (Joventut Comunista de Catalunya, JCC). CJC-Joventut Comunista a sa propre publication, Revolució, et organise chaque année un festival appelé Festa Revolució. Elle est divisée en différents secteurs ou fédérations, comme l'Université, la Jeune Femme, la Jeunesse et le Travail, et les collectivités territoriales. CJC-Joventut Comunista a également une fédération de brigadistes internationaux, appelée Mouvement des Brigadistes (Mouvement de Brigadistes), qui organise des voyages de solidarité et de coopération à Cuba (brigade Dolores Ibárruri), au Venezuela (brigade Simón Bolívar) et au Sahara (brigade Sahara Hora). Elle entretient des contacts internationaux avec les principales organisations de jeunesse communistes ou de gauche du monde et est membre de la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique.
Collectivisme/collectivisme :
Le collectivisme peut désigner : Le collectivisme bureaucratique, une théorie de la société de classe utilisée pour décrire l'Union soviétique sous Joseph Staline L'anarchisme collectiviste, une doctrine socialiste dans laquelle les travailleurs possèdent et gèrent la production Le collectivisme et l'individualisme, les types d'organisation sociale Le collectivisme (art ), un art créé par un groupe de personnes plutôt qu'un individu Corporatisme, une idéologie politique dans laquelle les groupes, plutôt que les individus, sont les éléments constitutifs de la société Collectivisme soviétique, une approche de l'agriculture, de la propriété et de l'identité en Union soviétique
Anarchisme collectiviste / Anarchisme collectiviste :
L'anarchisme collectiviste, également appelé collectivisme anarchiste et anarcho-collectivisme, est une doctrine socialiste révolutionnaire et une école de pensée anarchiste qui prône l'abolition de la propriété étatique et privée des moyens de production, car elle envisage les moyens de production au lieu d'être détenus collectivement. , tout en étant contrôlé et autogéré par les producteurs et les travailleurs eux-mêmes. Malgré son nom, l'anarchisme collectiviste est considéré comme un mélange d'individualisme et de collectivisme. Pour la collectivisation des moyens de production, l'anarchisme collectiviste envisageait à l'origine que les travailleurs se révolteraient et collectiviseraient de force les moyens de production. Une fois la collectivisation en place, l'argent serait aboli pour être remplacé par des bons de travail et les salaires des travailleurs seraient déterminés dans des organisations démocratiques d'adhésion volontaire en fonction de la difficulté du travail et du temps qu'ils ont contribué à la production. Ces salaires seraient utilisés pour acheter des marchandises sur un marché communal. L'anarchisme collectiviste s'oppose à l'anarcho-communisme, où les salaires seraient abolis et où les individus prendraient librement d'un entrepôt de marchandises "à chacun selon ses besoins". Il est le plus souvent associé à Mikhail Bakunin, aux sections anti-autoritaires de l'Association internationale des travailleurs et au premier mouvement anarchiste espagnol. L'anarchisme collectiviste était la tendance dominante de l'anarchisme au 19ème siècle jusqu'à ce que l'anarcho-communisme prenne sa place. Dans le cadre de la tradition anarchiste sociale, l'anarchisme collectiviste estime que "les êtres humains sont des animaux humains, mieux adaptés à travailler ensemble pour le bien commun que de lutter pour l'intérêt individuel", soutenant l'entraide. Alors que les anarchistes individualistes prônent une forme socialiste libertaire d'anarchisme de marché libre et soutiennent les droits de propriété mutualistes, considérant les interventions de l'État comme faussant la libre concurrence, les anarchistes collectivistes voient de telles interventions comme "simplement soutenir" un "système d'exploitation de classe", donnant au capitalisme " un visage humain". Cependant, malgré cette critique, les anarchistes sociaux, y compris les anarchistes collectivistes, considèrent toujours les anarchistes individualistes comme des socialistes, en raison de leur opposition au profit capitaliste, aux intérêts et à la rente absente.
Collectivité de_Saint_Martin/Collectivité de Saint Martin :
La Collectivité de Saint Martin (français : Collectivité de Saint-Martin), communément appelée simplement Saint Martin (Saint-Martin), est une collectivité d'outre-mer de la France dans les Antilles dans les Caraïbes, sur - mais pas identique à - l'île de Saint-Martin. Saint Martin est séparé de l'île d'Anguilla par le canal d'Anguilla. Sa capitale est Marigot.Avec une population de 32 489 habitants en janvier 2019 sur une superficie de 53,2 kilomètres carrés (20,5 milles carrés), elle englobe les 60% nord de l'île divisée de Saint Martin et quelques îlots voisins, dont le plus grand. est l'Île Tintamarre. Les 40% sud de l'île de Saint Martin constituent Sint Maarten, qui est un pays constitutif du Royaume des Pays-Bas depuis 2010. C'est le seul endroit au monde où la France borde les Pays-Bas. Avant 2007, la partie française de Saint-Martin était une commune appartenant au département français d'outre-mer et à la région de la Guadeloupe. Malgré sa sécession de la Guadeloupe en 2007 et sa plus grande autonomie en tant que collectivité d'outre-mer de la France, Saint-Martin est restée une région ultrapériphérique de l'Union européenne et fait partie de la zone euro. A des fins statistiques, elle est toujours incluse dans les NUTS 2 (FRY1) et NUTS 3 (FRY10) de la Guadeloupe par Eurostat.
Collectivisation en_Hongrie/Collectivisation en Hongrie :
En République populaire hongroise, la collectivisation agricole a été tentée à plusieurs reprises à la fin des années 1940, jusqu'à ce qu'elle soit finalement mise en œuvre avec succès au début des années 1960. En regroupant les agriculteurs propriétaires terriens individuels dans des coopératives agricoles, le gouvernement communiste espérait augmenter la production et l'efficacité, et placer l'agriculture sous le contrôle de l'État.
Collectivisation en_Roumanie/Collectivisation en Roumanie :
La collectivisation de l'agriculture en Roumanie a eu lieu dans les premières années du régime communiste. L'initiative visait à transformer en profondeur le régime de propriété et l'organisation du travail dans l'agriculture. Selon certains auteurs, comme l'anthropologue américain David Kideckel, la collectivisation agricole était une "réponse aux circonstances objectives" dans la Roumanie d'après-guerre, plutôt qu'une entreprise idéologiquement motivée. Contrairement au modèle stalinien appliqué en Union soviétique dans les années 1930, la collectivisation n'a pas été réalisée par la liquidation massive des paysans riches, la famine ou le sabotage agricole, mais s'est accomplie progressivement. Cela incluait souvent des violences et des destructions importantes employées par des cadres ou des représentants du Parti. Le programme a été lancé lors de la plénière du Comité central du Parti des travailleurs roumains du 3 au 5 mars 1949, où une résolution concernant la transformation socialiste de l'agriculture a été adoptée. sur le modèle du kolkhoze soviétique. La stratégie de collectivisation couvrait deux directions : des structures collectives modèles ont été mises en place, telles que Gospodării Agricole Collective (GAC ; Institutions Agricoles Collectives) et Gospodării Agricole de Stat (GAS ; Institutions Agricoles d'Etat), visant à attirer les paysans ; et tout le système de propagande (journaux, radio, caravanes mobiles, brochures, action directe des agitateurs) est mis en branle pour convaincre les paysans de constituer des unités agricoles collectives. Un problème que le Parti a rencontré avec la propagande écrite était le taux élevé d'analphabétisme parmi la paysannerie roumaine. Afin de lutter contre cela, le Parti s'est engagé dans une campagne pour accroître l'alphabétisation des paysans. L'idéologie communiste se heurtait aux structures hiérarchiques traditionnelles des villages roumains, qui n'étaient pas égalitaires. De nombreuses élites villageoises étaient les parrains ou les patrons des paysans pauvres, leur donnant accès à la terre en échange de leur travail. De nombreux membres des classes inférieures aspiraient à rejoindre l'élite éduquée, et la prospérité était considérée comme un signe de vertu et de travail acharné.
Collectivisation en_Yougoslavie/Collectivisation en Yougoslavie :
La République fédérale populaire de Yougoslavie a imposé la collectivisation ( serbo-croate : колективизација / kolektivizacija ) de son secteur agricole entre 1946 et 1952. La politique, conformément aux instructions émises en février 1946, visait à consolider les propriétés foncières individuelles et le travail dans des fermes collectives ( Paysans ' Coopératives de Travail). Le gouvernement yougoslave a suivi le modèle de l'Union soviétique, avec deux types de fermes, les fermes d'État et les fermes collectives. Les exploitations paysannes étaient exploitées sous la supervision du gouvernement, les fermes d'État appartenant aux gouvernements étaient exploitées par de la main-d'œuvre salariée. Parmi les États communistes européens, la Yougoslavie se classait au deuxième rang, derrière la Bulgarie, en proportion de ménages paysans dans les collectifs. En 1950, 21,9% des terres arables et 18,1% des ménages étaient sous collectivisation. La rébellion Cazin de mai 1950 était une révolte paysanne contre les efforts de collectivisation de l'État et a été un facteur de l'abandon de la collectivisation qui s'est produit tout au long des années 1950 en Yougoslavie.
Collectivisation dans_la_Polish_People%27s_Republic/Collectivisation dans la République populaire de Pologne :
La République populaire de Pologne a poursuivi une politique de collectivisation agricole tout au long de la période du régime stalinien, de 1948 jusqu'à la libéralisation lors du dégel de Gomułka en 1956. Cependant, la Pologne était le seul pays du bloc de l'Est où la collectivisation à grande échelle n'a pas réussi à s'enraciner. Un héritage de la collectivisation en Pologne était le réseau de fermes agricoles d'État (PGR) inefficaces, dont beaucoup sont encore visibles dans les campagnes de la Pologne moderne, en particulier dans ses provinces du nord et de l'ouest (les territoires récupérés).
Collectivisation en_l'Union_Soviétique/Collectivisation en Union Soviétique :
L'Union soviétique a introduit la collectivisation (en russe : Коллективизация) de son secteur agricole entre 1928 et 1940 lors de l'ascension de Joseph Staline. Il a commencé pendant et faisait partie du premier plan quinquennal. La politique visait à intégrer les propriétés foncières et la main-d'œuvre individuelles dans des fermes contrôlées collectivement et contrôlées par l'État : les kolkhozes et les sovkhozes en conséquence. Les dirigeants soviétiques s'attendaient avec confiance à ce que le remplacement des fermes paysannes individuelles par des fermes collectives augmenterait immédiatement l'approvisionnement alimentaire de la population urbaine, l'approvisionnement en matières premières pour l'industrie de transformation et les exportations agricoles via des quotas imposés par l'État aux personnes travaillant dans les fermes collectives. . Les planificateurs considéraient la collectivisation comme la solution à la crise de la distribution agricole (principalement dans les livraisons de céréales) qui s'était développée à partir de 1927. Ce problème s'est aggravé à mesure que l'Union soviétique poursuivait son ambitieux programme d'industrialisation, ce qui signifiait qu'il fallait produire davantage de nourriture pour répondre à la demande urbaine. Au début des années 1930, plus de 91% des terres agricoles sont devenues collectivisées lorsque les ménages ruraux sont entrés dans des fermes collectives avec leurs terres, leur bétail et d'autres actifs. L'ère de la collectivisation a vu plusieurs famines, dont beaucoup étaient dues à la pénurie de technologie moderne en URSS à l'époque. Le nombre de morts cité par les experts a varié de 4 millions à 7 millions.
Collectivisation dans_la_République_socialiste_soviétique_ukrainienne/Collectivisation dans la République socialiste soviétique d'Ukraine :
La collectivisation en Ukraine, officiellement la République socialiste soviétique d'Ukraine, faisait partie de la politique de collectivisation en URSS et de dékoulakisation qui a été poursuivie entre 1928 et 1933 dans le but de regrouper les terres et le travail individuels dans des fermes collectives appelées kolkhozes et d'éliminer les ennemis de la la classe ouvrière. L'idée des fermes collectives a été considérée par les paysans comme une renaissance du servage. En Ukraine, cette politique a eu un effet dramatique sur la population ethnique ukrainienne et sa culture puisque 86% de la population vivait en milieu rural. L'introduction forcée de la politique de collectivisation a été l'une des principales causes de l'Holodomor. En Ukraine, la collectivisation avait des objectifs et des résultats spécifiques. Les politiques soviétiques liées à la collectivisation doivent être comprises dans le contexte plus large de la "révolution sociale par le haut" qui a eu lieu en Union soviétique à l'époque. La formation des fermes collectives était basée sur les grandes fermes villageoises appartenant habitants. Les rendements estimés devaient augmenter de 150 %. Le but ultime de la collectivisation était de résoudre les "problèmes céréaliers" de la fin des années 1920. Au début des années 1920, seuls 3 % de la paysannerie de l'Union soviétique étaient collectivisés. Dans le cadre du premier plan quinquennal, 20 % des ménages paysans devaient être collectivisés, bien qu'en Ukraine ce chiffre ait été fixé à 30 %.
Collecteur/Collector :
Collectionneur(s) peut faire référence à :
Édition Collector%27s/Édition Collector :
Une édition collector est un nom commun d'une édition spéciale ou d'une édition collector. ) Poison – Box Set (Collector's Edition) Sinatra: Collector's Edition 2009 Collector's Edition No. 1 premier EP de LA Guns Carly Simon Collector's Edition Limited Collector's Edition, un album de Glen Campbell
Collector%27s Edition_No._1/Édition Collector n°1 :
Collector's Edition No. 1, (également connu sous le nom de LA Guns), est le premier EP du groupe de hard rock américain LA Guns. Enregistré en 1984 aux studios Westwind à Thousand Oaks, en Californie, il a été produit par Chuck Rosa et publié en 1985 par Raz Records. L'EP est la seule sortie du groupe à présenter le chanteur Michael Jagosz, le bassiste Ole Beich et le batteur Rob Gardner, qui sont tous partis peu de temps après sa sortie (Guns, Beich et Gardner ont ensuite cofondé Guns N 'Roses).
Collector%27s Guide_Publishing/Publication du guide du collectionneur :
Collector's Guide Publishing (CGP) est un éditeur canadien basé à Burlington, Ontario, Canada. La première publication de la société était le Guide du collectionneur illustré de Robert Godwin sur Led Zeppelin sorti en 1987. Le propriétaire Godwin a également fondé le label indépendant Griffin Music en 1989. CGP fournirait des livres pour les collectionneurs de musique au label Griffin pour les inclure dans des coffrets avec des disques compacts d'accompagnement. . Les packages CD / livre comprenaient des ensembles de Hawkwind, Motörhead, Wishbone Ash et Olivia Newton-John. En 1998, Godwin a lancé une marque appelée Apogee Books spécifiquement pour la publication de livres liés aux vols spatiaux. Cela est dû à une demande de l'astronaute d'Apollo 11 Buzz Aldrin pour que Godwin crée un livre pour commémorer le 30e anniversaire du vol d'Apollo 8. Ayant établi la réputation d'inclure des disques compacts au dos de leurs livres de musique, CGP a également choisi de inclure des disques compacts dans leurs livres de vol spatial. Les disques compacts Apogee Books comprenaient des heures de séquences de films de la NASA et des entretiens exclusifs avec des astronautes ainsi que la première apparition de panoramas virtuels assemblés numériquement de la photographie de la surface lunaire. En 2007, Collector's Guide Publishing comptait environ 100 livres imprimés, y compris de la science-fiction, des guides pour les collectionneurs de musique, des collectionneurs de jouets et des collectionneurs de livres, ainsi qu'une vaste gamme de livres sur les vols spatiaux sous l'empreinte Apogee. Les auteurs publiés par CGP incluent Sy Liebergot, Frederick I. Ordway III, Martin Popoff, Wernher von Braun, Winston Scott, Walter Schirra, Guenter Wendt, David Lasser, Garrett P. Serviss, William R. Pogue, Gerard O'Neill, Rick Tumlinson et Robert Zubrin.
Objet de collection%27s/objet de collection :
Collector's Item peut faire référence à : Collectable, un objet qui est collecté Collector's Item (album Apo Hiking Society) Collector's Item (album Twelfth Night) Collector's Item (EP), un EP de King Diamond Collectors' Item : All Their Greatest Hits !, album de Harold Melvin and the Blue Notes Collector's Item (album Babes in Toyland), un album de Babes in Toyland Collector's Item (série télévisée de 1958), une série télévisée qui n'a pas été reprise. Le pilote, "The Left Fist of David" a été réalisé par Buzz Kulik The Trap (film de 1985) ( La gabbia ), un film italien également connu sous le nom de Collector's Item Collector's Item (pièce de théâtre), une pièce de Broadway de 1952 mettant en vedette Erik Rhodes
Collector%27s Item_(Apo_Hiking_Society_album)/Objet de collection (album Apo Hiking Society) :
Collector's Item est le premier album studio du trio philippin Apo Hiking Society. C'est un album de 13 titres sorti en 1975 sous le label Sunshine.
Collector%27s Item_(EP)/Article de collection (EP) :
Collector's Item est un EP du groupe de heavy metal King Diamond. C'est un objet de collection en forme de tête.
Collector%27s Item_(Twelfth_Night_album)/Objet de collection (album Twelfth Night):
Collector's Item est un album de compilation sorti par le groupe néo-progressif britannique Twelfth Night en 1991 sous la forme d'un CD et d'un double album, et réédité sur CD uniquement avec quelques morceaux différents en 2001.
Série Collector%27s/Série Collector :
Collector's Series peut faire référence à : Collector's Series (album Dolly Parton) Collector's Series (album The Judds) Collector's Series (album Willie Nelson)
Série Collector%27s_(Dolly_Parton_album)/Série Collector (album Dolly Parton) :
Collector's Series est un album de 1985 de l'auteur-compositeur-interprète Dolly Parton.
Collector%27s Series_(The_Judds_album)/Série Collector (The Judds_album) :
Collector's Series est un album de compilation du duo country américain The Judds. Il est sorti le 21 août 1990 via Curb Records et RCA Nashville. Il a été produit par Brent Maher et se composait de huit pistes de matériel précédemment enregistré. L'album faisait partie des compilations "Collector's Series" de RCA, qui avaient également été publiées par plusieurs artistes.
Série Collector%27s_(Willie_Nelson_album)/Série Collector (album Willie Nelson) :
Collector's Series est un album de compilation de 1985 du chanteur country Willie Nelson.
Collectionneur, New_South_Wales/Collector, Nouvelle-Galles du Sud :
Collector est un petit village sur la Federal Highway en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, à mi-chemin entre Goulburn et le Territoire de la capitale australienne. Il se trouve à sept kilomètres au nord du lac George. Au recensement de 2016, Collector et le district environnant comptaient 313 habitants.
Collectionneur (film_2011)/Collectionneur (film 2011) :
Collector est un thriller d'action politique en langue malayalam indienne de 2011 réalisé par Anil C. Menon avec Suresh Gopi en tête. Le film a Suresh Gopi jouant le rôle principal. Le film est un thriller socio-politique qui jette un regard sur la scène sociale contemporaine de l'État. L'acteur tamoul Rajeev a joué le méchant. Le film a été doublé en telugu du même nom.
Collectionneur (film_2016)/Collectionneur (film 2016) :
Collector (russe : Коллектор, romanisé : Kollektor) est un film dramatique russe de 2016écrit et réalisé par Alexey Krasovsky. Le film met en vedette Konstantin Khabensky dans le rôle-titre, avec Ksenia Buravskaya, Polina Agureeva, Darya Moroz, Valentina Lukaschuk, Yevgeny Stychkin, Kirill Pletnyov, Igor Zolotovitsky, Tatyana Lazareva, Alexander Tyutin, Marina Lisovets, Nikita Tyunin fournissant des voix. Le film a été présenté en première au Kinotavr Film Festival à Sotchi en juin 2016. Collector a été acclamé par la critique, en particulier pour la performance de Khabensky.
Collectionneur (personnage) / Collectionneur (personnage) :
Collector ( Taneleer Tivan ) est un personnage fictif apparaissant dans les bandes dessinées américaines publiées par Marvel Comics . Créé par l'écrivain Stan Lee et l'artiste Don Heck, le personnage est apparu pour la première fois dans The Avengers # 28 (mai 1966), à l'âge d'argent de la bande dessinée, et a été un antagoniste récurrent dans divers scénarios au cours des décennies suivantes. Différentes versions du personnage ont été adaptées dans divers longs métrages, séries télévisées d'animation, jeux vidéo et autres propriétés. Dans l'univers cinématographique Marvel, le personnage a été interprété par Benicio del Toro dans les films Thor : The Dark World (2013), Guardians of the Galaxy (2014) et Avengers : Infinity War (2018), et dans la série télévisée Disney+ What Si...?
Collector Car_Appreciation_Day/Journée d'appréciation des voitures de collection :
La Journée d'appréciation des voitures de collection (CCAD) est une célébration annuelle visant à sensibiliser au rôle que jouent la restauration et la collection automobiles dans la société américaine. La journée a été reconnue pour la première fois le 9 juillet 2010 en raison, en partie, de la résolution S. Res 513 du Sénat américain, parrainée par les sénateurs Jon Tester (D-MT) et Richard Burr (R-NC). Des centaines d'événements ont été organisés à l'échelle nationale pour célébrer le premier CCAD. Des milliers de personnes ont assisté à des événements allant des croisières en voiture et des spectacles aux journées portes ouvertes des petites entreprises et aux expositions «conduisez votre voiture au travail». L'effort a été organisé par la Specialty Equipment Market Association (SEMA) et ses conseils Automotive Restoration Market Organization (ARMO) et Hot Rod Industry Alliance (HRIA), a reconnu l'importance de l'automobile dans la culture américaine comme source d'inspiration pour beaucoup de musique, littérature, photographie, cinéma, mode et autres activités artistiques. Le SEMA Action Network (SAN), le réseau de passionnés de base de SEMA, tient à jour une liste d'événements programmés pour commémorer la Journée d'appréciation des voitures de collection.
Collector Gari_Abbai/Collector Gari Abbai :
Collector Gari Abbayi (trad. Le fils du collectionneur) est un film dramatique d'action en langue télougou indienne de 1987, produit par Yarlagadda Surendra sous SS Creations et réalisé par B. Gopal. Il met en vedette Akkineni Nageswara Rao, Nagarjuna, Sarada et Rajani, avec une musique composée par Chakravarthy. Le film a été enregistré en tant que Super Hit au box-office et refait en tant que film hindi Kanoon Apna Apna (1989).
Collecteur Gari_Bharya/Collecteur Gari Bharya :
Collector Gari Bharya (trad. Épouse du collectionneur) est un film dramatique en langue télougou de 2010 réalisé par Tekula Kripakar Reddy. Le film met en vedette Bhumika Chawla et Prakash Raj. Il est sorti le 5 novembre 2010. Le film a été doublé et sorti en tamoul sous le nom de Penn Adimai Illai.
Collectionneur Malathy/Collecteur Malathy :
Collector Malathy est un film malayalam indien de 1967, réalisé par M. Krishnan Nair et produit par AK Subrahmaniam. Le film met en vedette Prem Nazir, Sheela, Ambika et Sukumari dans les rôles principaux. Le film avait une partition musicale de MS Baburaj.
Dossiers de collectionneur/Dossiers de collectionneur :
Collector Records a été fondé en 1970 par Joe Glazer, un chanteur folk américain. Glazer est connu comme « le troubador du travail » et il a lancé le label pour distribuer des albums de ses propres interprétations et compositions de chansons ouvrières américaines. Travaillant avec une organisation appelée Great Labour Arts Exchange, Glazer a également publié des enregistrements d'autres artistes du mouvement ouvrier américain moderne. L'étiquette a été donnée aux archives et collections Ralph Rinzler Folklife en 2005.
Collector of_Internal_Revenue_for_the_First_District_of_Illinois/Percepteur des recettes internes pour le premier district de l'Illinois :
Le percepteur des recettes internes du premier district de l'Illinois était un bureau créé par le Revenue Act de 1862, dont le titulaire était responsable de la perception de l'impôt sur le revenu dans le premier district de l'Illinois, dont le siège était à Chicago. Le premier district était le plus grand district de collecte d'impôts de l'État de l'Illinois, et de nombreuses personnalités politiques importantes ont été nommées par favoritisme au bureau. En 1920, le premier district s'était développé pour englober les comtés de Boone, Bureau, Carroll, Cook, DeKalb, DuPage, Grundy, Henderson, Henry, Jo Daviess, Kane, Kankakee, Kendall, Knox, Lake, La Salle, Lee, McHenry , Marshall, Mercer, Ogle, Peoria, Putnam, Rock Island, Stark, Stephenson, Warren, Whiteside, Will et Winnebago. Le bureau a été aboli en 1953, à la suite de la réorganisation du Bureau of Internal Revenue en Internal Revenue Service.
Collecteur de_noms/Collecteur de noms :
Collector of Names est un roman d'horreur de Miha Mazzini. Il a été publié pour la première fois en Slovénie en 1993 et ​​a été finaliste du prix Vladimir Slejko du meilleur roman de l'année.
Collectionneur de_terres_russes/Collectionneur de terres russes :
Collecteur de terres russes ( russe : собиратель русской земли , sobiratel russkoi zemli ) est un concept historique et une étude de la politique d'expansion du Grand-Duché de Moscovie et du Grand-Duché de Lituanie . Le terme pourrait être trouvé dans les travaux de plusieurs historiens tels que Dmitry Ilovaysky ("Histoire de la Ruthénie: période moscovite-lituanienne ou collectionneurs de Ruthénie (Rus)"), Kazimierz Waliszewski ("First Romanovs", "Ivan Grozny") et bien d'autres . Dans les études historiques de la Russie, le concept justifie la liquidation de la fragmentation politique (féodale) dans la période post-Horde d'Or.
Collector of_the_Port_of_New_York / Collector of the Port of New York :
Le percepteur des douanes du port de New York, le plus souvent appelé percepteur du port de New York, était un officier fédéral chargé de la perception des droits d'importation sur les marchandises étrangères qui entraient aux États-Unis par bateau au Port de New-York. La personne la plus connue pour occuper ce poste était Chester A. Arthur, qui a été collectionneur de 1871 à 1878 et qui a ensuite été le 21e président des États-Unis.
Route collectrice/route collectrice :
Une route collectrice ou route de distribution est une route de capacité faible à modérée qui sert à déplacer le trafic des rues locales vers les artères. Contrairement aux artères, les routes collectrices sont conçues pour donner accès aux propriétés résidentielles. Rarement, les juridictions différencient les routes collectrices principales et secondaires, les premières étant généralement plus larges et plus fréquentées.
Collecteur v._Jour/Collecteur v. Jour :
Collector v. Day , 78 US (11 Wall.) 113 (1871), était une affaire de la Cour suprême des États-Unis qui remettait en question la capacité du gouvernement fédéral des États-Unis à imposer une taxe sur le «salaire d'un officier de justice de l'État». Même si ce cas particulier favorise les droits des employés de l'État, il a été annulé en 1939 par Graves c.New York, où la Cour suprême a statué que l'impôt sur le revenu imposé par l'État de New York à un employé de la Federal Home Owners Load Corporation était constitutionnel, puisqu'il n'y avait aucune exigence d'immunité contenue dans la Constitution ou dans une loi du Congrès. Collector est toujours important pour les discussions sur le droit constitutionnel en raison de la déclaration du juge Nelson sur la doctrine du double fédéralisme dans l'opinion de l'affaire.
Collectorat Bhaban,_Barishal / Collectorat Bhaban, Barishal :
Barishal Collectorate Bhaban ou Barisal Collectorate Bhaban est un bâtiment administratif colonial britannique situé à Sadar Upazila du district de Barisal au Bangladesh. Il est aujourd'hui classé site protégé du Département d'archéologie. Le gouvernement du Bangladesh a transformé le bâtiment en un musée nommé Barisal Divisional Museum qui a été inauguré le 8 juin 2015.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Daily Post London newspaper""

Émeraude quotidienne/Émeraude quotidienne : The Daily Emerald est l'hebdomadaire indépendant dirigé par des étudiants et produit à ...