Rechercher dans ce blog

lundi 25 juillet 2022

Cobaltous sulfate


Île de Cobalescou/Île de Cobalescou :
L'île de Cobalescou ou l'île de Cobălcescu est une petite île sans neige avec deux sommets arrondis, située à 1,2 kilomètre (0,75 mi) à l'est-sud-est de Veyka Point, l'extrémité sud de l'île Two Hummock dans l'archipel Palmer, en Antarctique. L'île a été découverte et nommée par l'expédition antarctique belge sous Gerlache, 1897–99. Le nom établi semble être une orthographe corrompue. Le toponyme a été suggéré à Gerlache par Emil Racovitza, zoologiste et botaniste roumain de l'expédition antarctique belge, pour le savant roumain Grigore Cobălcescu, géologue de réputation européenne.
Coballes/Coballes :
Coballes (asturien : Coballes) est l'une des dix paroisses (divisions administratives) de Caso, une municipalité de la province et communauté autonome des Asturies, dans le nord de l'Espagne. Située à 741 m (2 431 pi) au-dessus du niveau de la mer, la parroquia mesure 8,65 km2 (3,34 milles carrés) et compte 107 habitants (INE 2007). Le code postal est le 33995.
Cobaloïdes/Cobaloïdes :
Cobaloides est un genre de skippers de la famille des Hesperiidae.
Cobalopsis/Cobalopsis :
Cobalopsis est un genre de skippers de la famille des Hesperiidae.
Cobalopsis miaba/Cobalopsis miaba :
Cobalopsis miaba, le skipper miaba, est une espèce de skippers de la famille des Hesperiidae. On le trouve du Costa Rica au sud du Brésil et au Paraguay.
Cobalos/Cobalos :
Cobalos est un genre de papillons de nuit de la famille des Noctuidae.
Cobalos angélique / Cobalos angélique :
Cobalos angelicus est une espèce de ver-gris ou de papillon de nuit de la famille des Noctuidae. On le trouve en Amérique du Nord. Le numéro MONA ou Hodges pour Cobalos angelicus est 9423.
Cobalos franciscanus/Cobalos franciscanus :
Cobalos franciscanus est une espèce de ver-gris ou de dard de la famille des Noctuidae. Le numéro MONA ou Hodges pour Cobalos franciscanus est 9424.
Cobalt/Cobalt :
Le cobalt est un élément chimique avec le symbole Co et le numéro atomique 27. Comme pour le nickel, le cobalt ne se trouve dans la croûte terrestre que sous une forme chimiquement combinée, à l'exception de petits gisements trouvés dans des alliages de fer météorique naturel. L'élément libre, produit par fusion réductrice, est un métal gris argenté dur et brillant. Les pigments bleus à base de cobalt (bleu de cobalt) sont utilisés depuis l'Antiquité pour les bijoux et les peintures, et pour donner une teinte bleue distinctive au verre, mais on a longtemps pensé que la couleur était due au bismuth métallique connu. Les mineurs utilisaient depuis longtemps le nom de minerai de kobold (en allemand pour le minerai de gobelin) pour certains des minéraux producteurs de pigments bleus ; ils ont été ainsi nommés parce qu'ils étaient pauvres en métaux connus et qu'ils dégageaient des fumées toxiques contenant de l'arsenic lorsqu'ils étaient fondus. En 1735, ces minerais se sont avérés réductibles à un nouveau métal (le premier découvert depuis l'Antiquité), et celui-ci a finalement été nommé d'après le kobold. Aujourd'hui, une partie du cobalt est produite spécifiquement à partir d'un certain nombre de minerais à lustre métallique, tels que la cobaltite (CoAsS). L'élément est cependant plus généralement produit comme sous-produit de l'extraction du cuivre et du nickel. La ceinture de cuivre en République démocratique du Congo (RDC) et en Zambie produit la majeure partie de la production mondiale de cobalt. La production mondiale en 2016 était de 116 000 tonnes (114 000 tonnes longues; 128 000 tonnes courtes) (selon Ressources naturelles Canada), et la RDC à elle seule en représentait plus de 50%. Le cobalt est principalement utilisé dans les batteries lithium-ion et dans la fabrication de alliages magnétiques, résistants à l'usure et à haute résistance. Les composés de silicate de cobalt et d'aluminate de cobalt(II) (CoAl2O4, bleu de cobalt) donnent une couleur bleue profonde distinctive au verre, à la céramique, aux encres, aux peintures et aux vernis. Le cobalt est naturellement présent sous la forme d'un seul isotope stable, le cobalt-59. Le cobalt-60 est un radio-isotope commercialement important, utilisé comme traceur radioactif et pour la production de rayons gamma à haute énergie. Le cobalt est le centre actif d'un groupe de coenzymes appelées cobalamines. La vitamine B12, l'exemple le plus connu de ce type, est une vitamine essentielle pour tous les animaux. Le cobalt sous forme inorganique est également un micronutriment pour les bactéries, les algues et les champignons.
Acétate de cobalt(II)/Acétate de cobalt(II):
L'acétate de cobalt(II) est le sel de cobalt de l'acide acétique. On le trouve couramment sous la forme tétrahydratée Co(CH3CO2)2·4 H2O, abrégé Co(OAc)2·4 H2O. Il est utilisé comme catalyseur.
Bromure de cobalt(II)/Bromure de cobalt(II) :
Le bromure de cobalt(II) (CoBr2) est un composé inorganique. Sous sa forme anhydre, c'est un solide vert soluble dans l'eau, utilisé principalement comme catalyseur dans certains procédés.
Carbonate de cobalt(II)/carbonate de cobalt(II) :
Le carbonate de cobalt(II) est le composé inorganique de formule CoCO3. Ce solide paramagnétique rougeâtre est un intermédiaire dans la purification hydrométallurgique du cobalt à partir de ses minerais. C'est un pigment inorganique et un précurseur des catalyseurs. Le carbonate de cobalt (II) se présente également sous la forme d'une rare sphérocobaltite minérale rouge / rose.
Chlorate de cobalt(II)/Chlorate de cobalt(II) :
Le chlorate de cobalt(II) est un composé chimique de formule Co(ClO3)2. Il est formé par une double réaction de déplacement entre le sulfate de cobalt (II) et le chlorate de baryum, le sulfate de baryum précipite et le chlorate de cobalt peut être cristallisé à partir du filtrat. CoSO4 + Ba(ClO3)2 → BaSO4 + Co(ClO3)2Il est également possible de le fabriquer par réaction de n'importe quel chlorate avec un sel de cobalt(II), mais le produit pur est plus difficile à séparer. C'est un oxydant, comme le sont tous les chlorates.
Chlorure de cobalt(II)/Chlorure de cobalt(II):
Le chlorure de cobalt(II) est un composé inorganique de cobalt et de chlore, de formule CoCl2. Le composé forme plusieurs hydrates CoCl2•nH2O, pour n = 1, 2, 6 et 9. Les allégations de formation de tri- et tétrahydrates n'ont pas été confirmées. La forme anhydre est un solide cristallin bleu ; le dihydraté est violet et l'hexahydraté est rose. Les échantillons commerciaux sont généralement l'hexahydrate, qui est l'un des composés de cobalt les plus couramment utilisés en laboratoire.
Cyanure de cobalt(II)/cyanure de cobalt(II) :
Le cyanure de cobalt(II) est le composé inorganique de formule Co(CN)2. C'est le polymère de coordination qui a attiré l'attention intermittente pendant de nombreuses années dans le domaine de la synthèse inorganique et de la catalyse homogène.
Fluorure de cobalt(II)/Fluorure de cobalt(II) :
Le fluorure de cobalt(II) est un composé chimique de formule (CoF2). C'est un composé solide cristallin rose qui est antiferromagnétique à basse température (TN = 37,7 K). La formule est donnée à la fois pour le cristal tétragonal rouge (CoF2) et pour le cristal orthogonal rouge tétrahydraté (CoF2·4H2O). Le CoF2 est utilisé dans les domaines sensibles à l'oxygène, à savoir la production de métaux. À faible concentration, il a des utilisations en santé publique. Le CoF2 est peu soluble dans l'eau. Le composé peut être dissous dans de l'acide minéral chaud et se décomposera dans de l'eau bouillante. Pourtant, l'hydrate est soluble dans l'eau, en particulier les formes dihydrate CoF2·2H2O et trihydrate CoF2·3H2O du composé. L'hydrate se décomposera également avec la chaleur. Comme certains autres difluorures métalliques, le CoF2 cristallise dans la structure rutile, qui présente des centres Co octaédriques et des fluorures plans.
Formiate de cobalt(II)/formiate de cobalt(II) :
Le formiate de cobalt(II) est un composé inorganique de formule chimique Co(HCO2)2 (ou Co(HCOO)2). Il est utilisé dans la préparation de catalyseurs au cobalt.
Hydrure de cobalt(II)/Hydrure de cobalt(II) :
L'hydrure de cobalt(II) est un composé inorganique de formule chimique CoH2. Il a des cristaux gris foncé. Il s'oxyde lentement dans l'air et réagit avec l'eau. Deux formes d'hydrure de cobalt(II) existent sous haute pression. De 4 à 45 GPa il existe une forme cubique face centrée de formule CoH. Celui-ci peut être décompressé à basse température pour former un composé métastable à pression atmosphérique. Au-delà de 45 GPa, un hydrure de cobalt(II) CoH2 cristallise également sous une forme cubique à faces centrées.
Hydroxyde de cobalt(II)/hydroxyde de cobalt(II):
L'hydroxyde de cobalt(II) ou hydroxyde cobalteux est le composé inorganique de formule Co(OH)2, constitué de cations cobalt divalents Co2+ et d'anions hydroxyde HO−. Le composé pur, souvent appelé "forme bêta" (β-Co(OH)2) est un solide rose insoluble dans l'eau. Le nom est également appliqué à un composé apparenté, souvent appelé forme "alpha" ou "bleue" (α -Co(OH)2), qui incorpore d'autres anions dans sa structure moléculaire. Ce composé est bleu et plutôt instable. L'hydroxyde de cobalt (II) est surtout utilisé comme agent de séchage pour les peintures, les vernis et les encres, dans la préparation d'autres composés de cobalt, comme catalyseur et dans la fabrication d'électrodes de batterie.
Iodure de cobalt(II)/iodure de cobalt(II):
L'iodure de cobalt(II) ou l'iodure cobalteux sont les composés inorganiques de formule CoI2 et l'hexahydrate CoI2(H2O)6. Ces sels sont les principaux iodures de cobalt.
Naphténate de cobalt(II)/naphténate de cobalt(II):
Le naphténate de cobalt(II) est un mélange de dérivés de cobalt(II) d'acides naphténiques. Ces complexes de coordination sont largement utilisés comme agents de séchage d'huile pour la réticulation auto-oxydante d'huiles siccatives. Les naphténates métalliques ne sont pas bien définis au sens chimique conventionnel qu'ils sont des mélanges. Ce sont des catalyseurs largement employés car ils sont solubles dans les substrats non polaires, tels que les résines alkydes ou l'huile de lin. Le fait que les naphténates soient des mélanges contribue à conférer une solubilité élevée. Une deuxième vertu de ces essences est leur faible coût. Un composé bien défini qui présente de nombreuses propriétés du naphténate de cobalt est le complexe cobalt (II) de l'acide 2-éthylhexanoïque. Souvent dans la littérature technique, les naphténates sont décrits comme des sels, mais ce sont probablement aussi des complexes de coordination non ioniques avec des structures similaires à l'acétate de zinc basique. Les propriétés catalytiques des naphténates de cobalt(II) sont similaires à celles des composés apparentés contenant du manganèse et du fer. Ces espèces sont parfois classées comme séchoirs actifs. Les siccatifs actifs sont des catalyseurs qui comportent des centres métalliques redox-actifs. De tels centres favorisent les réactions redox avec des intermédiaires contenant de l'hydroperoxyde.
Nitrate de cobalt(II)/Nitrate de cobalt(II):
Le nitrate de cobalt est le composé inorganique de formule Co(NO3)2.xH2O. C'est le sel du cobalt(II). La forme la plus courante est l'hexahydrate Co(NO3)2·6H2O, qui est un sel déliquescent rouge-brun soluble dans l'eau et d'autres solvants polaires.
Oxalate de cobalt(II)/oxalate de cobalt(II):
L'oxalate de cobalt(II) est le composé inorganique de formule CoC2O4. Comme d'autres oxalates inorganiques simples, c'est un polymère de coordination. Le pont des ligands oxalates des centres Co(OH2)2. Chaque cobalt adopte une géométrie de coordination octaédrique. Il est utilisé dans la préparation de catalyseurs au cobalt et de poudre de cobalt métallique pour les applications de métallurgie des poudres. Il est fabriqué dans le processus de recyclage des batteries lithium-ion, où le cobalt est obtenu à partir du matériau cathodique (LiCoO2) par lixiviation avec de l'acide sulfurique puis précipité avec de l'oxalate d'ammonium.
Oxyde de cobalt(II)/oxyde de cobalt(II):
L'oxyde de cobalt (II) est un composé inorganique qui a été décrit comme un solide vert olive ou gris. Il est largement utilisé dans l'industrie de la céramique comme additif pour créer des glaçures et des émaux de couleur bleue ainsi que dans l'industrie chimique pour produire des sels de cobalt(II). Un matériau apparenté est l'oxyde de cobalt (II, III), un solide noir de formule Co3O4.
Phosphate de cobalt(II)/phosphate de cobalt(II):
Le phosphate de cobalt est le composé inorganique de formule Co3(PO4)2. C'est un pigment inorganique commercial connu sous le nom de violet de cobalt. Les couches minces de ce matériau sont des catalyseurs d'oxydation de l'eau.
Phosphure de cobalt(II)/phosphure de cobalt(II) :
Le phosphure de cobalt(II) est un composé inorganique de formule chimique Co3P2
Séléniure de cobalt(II)/séléniure de cobalt(II) :
Le séléniure de cobalt(II) est un composé inorganique de formule chimique CoSe. La forme minérale de ce composé est connue sous le nom de freboldite. Des minéraux similaires comprennent la trogtalite (CoSe2) et la bornhardtite (Co2+Co3+2Se4).
Sulfate de cobalt(II)/sulfate de cobalt(II):
Le sulfate de cobalt(II) est l'un des composés inorganiques de formule CoSO4(H2O)x. Habituellement, le sulfate de cobalt fait référence aux hexa- ou heptahydrates CoSO4.6H2O ou CoSO4.7H2O, respectivement. L'heptahydrate est un solide rouge soluble dans l'eau et le méthanol. Le cobalt(II) ayant un nombre impair d'électrons, ses sels sont paramagnétiques.
Thiocyanate de cobalt(II)/thiocyanate de cobalt(II):
Le thiocyanate de cobalt(II) est un composé inorganique de formule Co(SCN)2. C'est un complexe de coordination en couches et son trihydrate Co(SCN)2(H2O)3 est utilisé dans le test au thiocyanate de cobalt (ou test de Scott) pour détecter la cocaïne. Le test a été responsable de faux positifs et de fausses condamnations généralisés.
Catalyse au cobalt(II)%E2%80%93porphyrine/Catalyse au cobalt(II)–porphyrine :
La catalyse cobalt(II)–porphyrine est un processus dans lequel un complexe porphyrine Co(II) agit comme un catalyseur, induisant et accélérant une réaction chimique. C'est un composé de la chimie organique et des réactions radicalaires qui peuvent impliquer une homolyse. Il s'agit d'une approche catalytique à un électron pour la chimie radicalaire homolytique basée sur des complexes Co(II) structurellement bien définis. En raison de leurs mécanismes radicalaires distinctifs qui impliquent des intermédiaires radicalaires stabilisés par des métaux, tels que les radicaux α-métalloalkyle, les radicaux α-métalloaminyle et les radicaux α-métalloxyle, le système de catalyse à base de Co(II)-porphyrine répond à certains défis de longue date dans transformations organiques. Une famille de porphyrines chirales D2-symétriques uniques est efficace dans une gamme de transformations stéréodéfinies.
Oxyde de cobalt(II,III)/oxyde de cobalt(II,III):
L'oxyde de cobalt(II,III) est un composé inorganique de formule Co3O4. C'est l'un des deux oxydes de cobalt bien caractérisés. C'est un solide antiferromagnétique noir. En tant que composé à valence mixte, sa formule s'écrit parfois CoIICoIII2O4 et parfois CoO•Co2O3.
Chlorure de cobalt(III)/Chlorure de cobalt(III):
Le chlorure de cobalt(III) ou chlorure cobaltique est un composé instable et insaisissable de cobalt et de chlore de formule CoCl3. Dans ce composé, les atomes de cobalt ont une charge formelle de +3. Il a été rapporté que le composé existe en phase gazeuse à haute température, en équilibre avec le chlorure de cobalt (II) et le chlore gazeux. Il s'est également avéré stable à très basse température, dispersé dans une matrice d'argon congelé. Certains articles des années 1920 et 1930 revendiquent la synthèse en vrac de ce composé sous forme pure ; cependant, ces résultats ne semblent pas avoir été reproduits, ou ont été attribués à d'autres substances comme l'anion hexachlorocobaltate(III) CoCl3−6. Ces rapports antérieurs affirment qu'il donne des solutions vertes dans des solvants anhydres tels que l'éthanol et l'éther diéthylique, et qu'il n'est stable qu'à de très basses températures (inférieures à -60 ° C).
Fluorure de cobalt(III)/Fluorure de cobalt(III):
Le fluorure de cobalt(III) est le composé inorganique de formule CoF3. Les hydrates sont également connus. Le composé anhydre est un solide brun hygroscopique. Il est utilisé pour synthétiser des composés organofluorés. Le chlorure de cobalt (III) apparenté est également connu mais est extrêmement instable. Le bromure de cobalt(III) et l'iodure de cobalt(III) n'ont pas été synthétisés.
Cobalt(III) hexammine_chloride/Cobalt(III) hexammine_chloride :
Distance(ly) Destiny Series Nom du système Classe stellaire Ascension droite normalisée Déclinaison normalisée 0 1 Sol G2V 4.2421 1 Centaurus M5V -142.5708 -62.6794 G2V K1V 5.9630 1 Opihuchus M4V -90.5479 +4.6933 6.52 1 Vela L7V +162.3150 -33.3 +164.1217 +7.0147 8.2905 1 Ourse Majeure M2V +165.8342 +35.9700 8.5828 1 Chien Majeur A1V +101.2871 -16.7161
Hydroxyde de cobalt(III)/hydroxyde de cobalt(III):
L'hydroxyde de cobalt(III) ou hydroxyde cobaltique est un composé chimique de formule Co(OH)3 ou H3CoO3. C'est un composé ionique, avec des cations cobalt trivalents Co3+ et des anions hydroxyles OH−. Le composé est connu sous deux formes structurellement différentes, "noir brunâtre" et "vert". La forme brun-noir est un solide stable et peut être préparée par réaction de solutions aqueuses de chlorure de cobalt(II) et d'hydroxyde de sodium, suivie d'une oxydation avec de l'ozone. La forme verte, autrefois considérée comme du peroxyde de cobalt(II), nécessite apparemment dioxyde de carbone comme catalyseur. Il peut être préparé en ajoutant du peroxyde d'hydrogène à une solution de chlorure de cobalt(II) dans de l'éthanol à 96 % entre –30 et –35 °C, puis en ajoutant une solution à 15 % de carbonate de sodium dans de l'eau sous agitation intense. La poudre vert foncé résultante est assez stable à la température de l'azote liquide, mais à température ambiante, elle vire au brun foncé en quelques jours.
Nitrate de cobalt(III)/Nitrate de cobalt(III):
Le nitrate de cobalt(III) est un composé inorganique de formule chimique Co(NO3)3. C'est un solide vert, diamagnétique, qui se sublime à température ambiante.
Oxyde de cobalt(III)/oxyde de cobalt(III):
L'oxyde de cobalt (III) est le composé inorganique de formule Co2O3. Bien que seuls deux oxydes de cobalt soient bien caractérisés, CoO et Co3O4, des procédures prétendant donner du Co2O3 ont été décrites. Ainsi, le traitement des sels de Co(II) tels que le sulfate de cobalt(II) avec une solution aqueuse d'hypochlorite de sodium (également appelé eau de Javel) donne un solide noir : 2CoSO4 + 4NaOH + NaOCl → Co2O3 + 2Na2SO4 + NaClCertaines formulations du catalyseur hopcalite contiennent "Co2O3". Certaines études ont été incapables de synthétiser le composé et rapportent qu'il est théoriquement instable.
Cobalt, Idaho/Cobalt, Idaho :
Cobalt est une communauté non constituée en société du comté de Lemhi, dans la partie centrale de l'État américain de l'Idaho. Cobalt est situé à 45°05′35″N 114°13′54″O.
Cobalt, Missouri/Cobalt, Missouri :
Cobalt Village est un village situé dans le comté de Madison, Missouri, États-Unis. Au recensement de 2020, la population est de 264.
Cobalt, Ontario/Cobalt, Ontario :
Cobalt est une ville du district de Timiskaming, Ontario, Canada. Elle comptait 1 118 habitants au recensement de 2016. Au début des années 1900, la région était fortement exploitée pour l'argent; le minerai d'argent contenait également du cobalt. En 1910, la communauté était le quatrième plus grand producteur d'argent au monde. L'exploitation minière a considérablement diminué dans les années 1930, ainsi que la population locale. Fin 2017, une publication qualifiait Cobalt de ville fantôme, mais la forte demande de cobalt, utilisé dans la fabrication de batteries pour appareils mobiles et véhicules électriques, suscite un grand intérêt pour la région parmi les sociétés minières.
Résonance_magnétique_nucléaire_du_cobalt-59/Résonance magnétique nucléaire du cobalt-59 :
La résonance magnétique nucléaire au cobalt-59 est une forme de spectroscopie par résonance magnétique nucléaire qui utilise le cobalt-59, un isotope du cobalt. 59Co est un noyau de spin 7/2 et 100% d'abondance. Le noyau a un moment quadripolaire magnétique. Parmi tous les noyaux actifs RMN, 59Co a la plus grande plage de déplacement chimique et le déplacement chimique peut être corrélé avec la série spectrochimique. Des résonances sont observées sur une gamme de 20000 ppm, la largeur des signaux allant jusqu'à 20 kHz. Un standard largement utilisé est l'hexacyanocobaltate de potassium (K3Co(CN)6 0,1 M dans D2O), qui, en raison de sa grande symétrie, a une largeur de ligne plutôt petite. Les systèmes de faible symétrie peuvent produire des signaux élargis dans une mesure qui rend les signaux non observables en RMN en phase fluide, dans ces cas, les signaux peuvent toujours être observables en RMN à l'état solide.
Cobalt-60/Cobalt-60 :
Le cobalt-60 (60Co) est un isotope radioactif synthétique du cobalt avec une demi-vie de 5,2713 ans. : 39 Il est produit artificiellement dans les réacteurs nucléaires. La production industrielle délibérée dépend de l'activation neutronique d'échantillons en vrac de l'isotope monoisotopique et mononucléidique du cobalt 59Co. Des quantités mesurables sont également produites en tant que sous-produit de l'exploitation typique d'une centrale nucléaire et peuvent être détectées de l'extérieur lorsque des fuites se produisent. Dans ce dernier cas (en l'absence de cobalt ajouté), le 60Co produit accidentellement est en grande partie le résultat de plusieurs étapes d'activation neutronique des isotopes du fer dans les structures en acier du réacteur via la création de son précurseur 59Co. Le cas le plus simple de ce dernier résulterait de l'activation du 58Fe. Le 60Co subit une désintégration bêta en l'isotope stable nickel-60 (60Ni). Le noyau de nickel activé émet deux rayons gamma avec des énergies de 1,17 et 1,33 MeV, d'où l'équation globale de la réaction nucléaire (activation et désintégration) est : 5927Co + n → 6027Co → 6028Ni + e− + νe + rayons gamma.
Cobalt-60 (homonymie)/Cobalt-60 (homonymie) :
Cobalt-60 pourrait signifier : Cobalt-60 est un isotope radioactif du cobalt Cobalt 60 (groupe) est un groupe électro-industriel Cobalt 60 (bande dessinée) est une série de bandes dessinées créée par Vaughn Bodē Cobalt 60 était également le nom original du groupe C60 (bande).
Cobalt-chrome/Cobalt-chrome :
Le cobalt-chrome ou cobalt-chrome (CoCr) est un alliage métallique de cobalt et de chrome. Le cobalt-chrome a une résistance spécifique très élevée et est couramment utilisé dans les turbines à gaz, les implants dentaires et les implants orthopédiques.
Cobalt-facteur II_C20-méthyltransférase/Cobalt-facteur II C20-méthyltransférase :
En enzymologie, une cobalt-facteur II C20-méthyltransférase (EC 2.1.1.151) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique S-adénosyl-L-méthionine + cobalt-facteur II ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} S-adénosyl-L- homocystéine + cobalt-facteur IIILes deux substrats de cette enzyme sont la S-adénosyl méthionine et le cobalt-facteur II ; ses deux produits sont la S-adénosylhomocystéine et le cobalt-facteur III. Cette enzyme appartient à la famille des transférases, en particulier celles qui transfèrent les méthyltransférases à un groupe carboné. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est S-adénosyl-L-méthionine:cobalt-facteur-II C20-méthyltransférase. Cette enzyme est également appelée CbiL. Cette enzyme fait partie de la voie de biosynthèse de la cobalamine (vitamine B12) chez les bactéries anaérobies telles que Salmonella typhimurium et Bacillus megaterium.
Polymérisation radicalaire médiée par le cobalt/Polymérisation radicalaire médiée par le cobalt :
Les catalyseurs à base de cobalt, lorsqu'ils sont utilisés dans la polymérisation radicalaire, présentent plusieurs avantages principaux, notamment en ralentissant la vitesse de réaction, permettant la synthèse de polymères aux propriétés particulières. Comme le démarrage de la réaction nécessite un véritable initiateur radicalaire, l'espèce cobalt n'est pas le seul catalyseur utilisé, c'est un médiateur. Pour cette raison, ce type de réaction est appelé polymérisation radicalaire médiée par le cobalt.
Cobalt-précorrine-5B (C1)-méthyltransférase/Cobalt-précorrine-5B (C1)-méthyltransférase :
Cobalt-précorrine-5B (C1)-méthyltransférase (EC 2.1.1.195), cobalt-précorrine-6A synthase, CbiD (gène)) est une enzyme dont le nom systématique est S-adénosyl-L-méthionine:cobalt-précorrine-5B (C1 )-méthyltransférase. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante cobalt-précorrine-5B + S-adénosyl-L-méthionine ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} cobalt-précorrine-6A + S-adénosyl-L-homocystéineCette enzyme catalyse la méthylation C-1 du cobalt- précorrine-5B dans la voie anaérobie de la biosynthèse de l'adénosylcobalamine chez des bactéries telles que Salmonella typhimurium, Bacillus megaterium et Propionibacterium freudenreichii subsp. shermanii.
Cobalt-précorrine-7 (C15)-méthyltransférase_ (décarboxylation)/Cobalt-précorrine-7 (C15)-méthyltransférase (décarboxylation) :
La cobalt-précorrine-7 (C15)-méthyltransférase (décarboxylation) (EC 2.1.1.196, CbiT) est une enzyme dont le nom systématique est S-adénosyl-L-méthionine:précorrine-7 C15-méthyltransférase (décarboxylation en C12). Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante cobalt-précorrine-7 + S-adénosyl-L-méthionine ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} cobalt-précorrine-8x + S-adénosyl-L-homocystéine + CO2Cette enzyme catalyse à la fois la méthylation en C-15 et la décarboxylation de la chaîne latérale acétate C-12 du cobalt-précorrine-7 dans la voie anaérobie de la biosynthèse de l'adénosylcobalamine dans des bactéries telles que Salmonella typhimurium, Bacillus megaterium et Propionibacterium freudenreichii subsp. shermanii.
Cobalt-précorrine 5A_hydrolase/Cobalt-précorrine 5A hydrolase :
La cobalt-précorrine 5A hydrolase (EC 3.7.1.12), CbiG (gène)) est une enzyme portant le nom systématique de cobalt-précorrine 5A acylhydrolase. Cette enzyme catalyse la réaction chimique suivante cobalt-précorrine-5A + H2O ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} cobalt-précorrine-5B + acétaldéhyde + 2 H+Cette enzyme hydrolyse le cycle A acétate delta-lactone de cobalt-précorrine-5A et libère un fragment à deux carbones du cycle corrine macrocyclique sous forme d'acétaldéhyde. Cela fait partie de la voie de biosynthèse de la cobalamine (vitamine B12) dans les bactéries anaérobies telles que Salmonella typhimurium et Bacillus megaterium.
Toui à croupion cobalt / Toui à croupion cobalt:
Le perroquet à croupion cobalt (Forpus xanthopterygius) ou perroquet à ailes bleues est une espèce de perroquet de la famille des Psittacidae. Il existe deux sous-espèces : le perroquet à croupion cobalt de Salvadori (F. x. flavescens) et le perroquet à croupion cobalt de Hellmayr (F. x. flavissimus).
Perruche à ailes cobalt/Perruche à ailes cobalt :
La perruche à ailes cobalt (Brotogeris cyanoptera) est une espèce d'oiseau de la famille des Psittacidae, les vrais perroquets. On le trouve dans les contreforts andins orientaux, dans les régions amazoniennes de l'extrême ouest du Venezuela, de la Colombie, de l'Équateur, du Pérou et de la Bolivie; et le Brésil, dans les États du bassin amazonien d'Amazonas, d'Acre et de Rondonia. Ses habitats naturels sont subtropicaux ou tropicaux, les forêts de plaine humides et les anciennes forêts fortement dégradées.
Cobalt %26_the_Hired_Guns/Cobalt et les mercenaires :
Cobalt & the Hired Guns est un groupe pop-rock américain basé à Chicago. Ils ont été interviewés dans The Deli Magazine, où ils ont été nommés Artiste(s) du mois de Chicago. En mai 2009, ils ont été finalistes du concours Rock 'n' Vote de MetroMix, mais la première place est revenue à un autre groupe local, I Fight Dragons. D'autres critiques en ligne incluent la critique vidéo de The Brooklyn Paper et Jersey Beat.
Cobalt (programme_CAO)/Cobalt (programme CAO) :
Cobalt est un programme paramétrique de conception assistée par ordinateur (CAO) et de modélisation 3D qui s'exécute sur les systèmes d'exploitation Macintosh et Microsoft Windows. Le programme combine la méthode de modélisation directe pour créer et modifier des objets (illustrée par des programmes tels que SpaceClaim) et la méthode paramétrique hautement structurée et basée sur l'historique illustrée par des programmes tels que Pro/ENGINEER. Un produit d'Ashlar-Vellum, Cobalt est basé sur Wireframe et basé sur l'historique avec une associativité et des paramètres et contraintes basés sur des équations 2D. Il propose des outils de surfaçage, des outils de conception de moules, des détails et des fonctionnalités d'ingénierie. Cobalt comprend une bibliothèque de 149 000 pièces mécaniques. L'interface de Cobalt, que la société a nommée "l'interface Vellum" d'après son produit phare éponyme, a été conçue en 1988 par le Dr Martin Newell (qui a créé la théière Utah en 1975 et a ensuite travaillé chez Xerox PARC, où le paradigme WIMP pour les interfaces utilisateur graphiques a été inventé) et Dan Fitzpatrick. La caractéristique centrale de l'interface Vellum est son "assistant de dessin", qui facilite la création et l'alignement de la nouvelle géométrie. Le cobalt a reçu des éloges pour ses surfaces de forme libre sur des objets modélisés solides.
Cobalt (Fear_the_Walking_Dead)/Cobalt (Craindre les morts-vivants) :
"Cobalt" est le cinquième et avant-dernier épisode de la première saison de la série télévisée d'horreur post-apocalyptique Fear the Walking Dead, diffusée sur AMC le 27 septembre 2015 aux États-Unis. Cet épisode marque la première apparition de Colman Domingo en tant que Victor Strand qui allait devenir un personnage de premier plan.
Cobalt (bande)/Cobalt (bande) :
Cobalt est un groupe de black metal américain de Greeley, Colorado, fondé en 2002. Cobalt a fait de nombreuses tournées aux États-Unis et en Europe, notamment au Roadburn Festival à Tilburg, aux Pays-Bas et au Maryland Deathfest.
Cobalt (homonymie)/Cobalt (homonymie) :
Le cobalt est un élément chimique avec le symbole Co et le numéro atomique 27. Le cobalt peut également faire référence à :
Cobalt (chargeur)/Cobalt (chargeur) :
Cobalt (コ バ ル ト, Kobaruto ) est une anthologie bimensuelle de fiction shōjo , publiée au Japon par Shueisha depuis mai 1976. Shueisha publie également des romans légers sous leur empreinte Cobalt, dont beaucoup étaient à l'origine sérialisés dans le magazine.
Cobalt (jeu_vidéo)/Cobalt (jeu vidéo) :
Cobalt est un jeu vidéo d'action à défilement latéral développé par Oxeye Game Studio et édité par Mojang Studios. Il est sorti le 2 février 2016 pour Microsoft Windows, Xbox 360 et les consoles Xbox One.
Cobalt 60_(bande)/Cobalt 60 (bande) :
Cobalt 60 était un groupe électro-industriel/EBM avec Jean-Luc de Meyer et Dominique Lallement. Cobalt 60 a également fait de la musique pour le jeu PC Wing Commander: Prophecy (Wing Commander V).
Cobalt 60_ (bandes dessinées)/Cobalt 60 (bandes dessinées) :
Cobalt 60 est une série de bandes dessinées de science-fiction créée par le dessinateur underground Vaughn Bodē. Après être apparu dans une histoire en 1968, le personnage est resté en sommeil pendant près de 20 ans. En 1984, Cobalt 60 a été relancé par le fils de Vaughn Bodē, Mark Bodé, et l'écrivain Larry Todd.
Cobalt Air/Cobalt Air :
Cobalt Air était une compagnie aérienne chypriote basée à Nicosie et basée à l'aéroport international de Larnaca. La compagnie aérienne a effectué son vol inaugural le 1er juin 2016 de Larnaca à Athènes. C'était la deuxième compagnie aérienne chypriote après Tus Airways à être établie depuis la dissolution du transporteur national Cyprus Airways en 2015. De juin 2017 à octobre 2018, c'était la deuxième plus grande compagnie aérienne à l'aéroport international de Larnaca avec 8,2% de capacité hebdomadaire après Aegean Airlines, et devait devenir la plus grande compagnie aérienne d'ici l'été 2018 après l'expansion et la réduction ultérieure par Aegean à Larnaca. Cependant, Cobalt Air a cessé toutes ses activités le 17 octobre 2018 face à des difficultés financières.
Bleu Cobalt/Bleu Cobalt :
Le bleu de cobalt est un type de pigment de couleur. En outre, il peut faire référence à :
Cobalt Blue_ (album)/Cobalt Blue (album) :
Cobalt Blue est un album du musicien canadien Michael Brook, sorti en 1992. Brook a soutenu l'album avec une tournée nord-américaine, jouant quelques spectacles avec John Cale. L'album a été réédité en 1999, avec un disque supplémentaire de matériel live.
Bleu de cobalt_ (film)/Bleu de cobalt (film) :
Cobalt Blue est un film dramatique indien en hindi écrit et réalisé par Sachin Kundalkar avec Prateik Babbar, le Dr Neelay Mehendale et Anjali Sivaraman. Il est adapté du roman du même nom qui suit l'histoire d'un frère et d'une sœur qui tombent amoureux du même homme ; les événements qui s'ensuivent brisent une famille marathi traditionnelle. Le film devait sortir sur Netflix le 3 décembre 2021 mais a été reporté et sorti le 2 avril 2022.
Cobalt Blue_ (roman)/Cobalt Blue (roman) :
Cobalt Blue est un roman dramatique de fiction de 2013 du réalisateur, scénariste et dramaturge indien Sachin Kundalkar. C'était le premier roman de Kundalkar et publié pour la première fois en 2006 en langue marathi, il a été réédité en anglais en 2013 avec une traduction de Jerry Pinto. L'histoire suit deux frères et sœurs, Tanay et Anuja, qui tombent amoureux de leur invité payant dans leur maison de Pune. Le roman traite du thème de la sexualité, de la famille et de la société.
Bateaux Cobalt / Bateaux Cobalt :
Cobalt Boats est un fabricant américain de bateaux à moteur de plaisance. Elle a été fondée en 1968 et a fonctionné de manière indépendante jusqu'à son acquisition par Malibu Boats en 2017.
Cobalt Café/Cobalt Café :
Le Cobalt Cafe était une salle de concert pour tous les âges à Canoga Park, en Californie. Bien que le lieu ait toujours accueilli des artistes en tournée, il était surtout connu pour accueillir des concerts de rock mettant en vedette des groupes locaux de la région de Los Angeles, généralement punk, heavy metal et alternatif. Le Cobalt, une salle relativement petite dans la banlieue de San Fernando Valley, a accueilli un nombre inhabituellement élevé de groupes qui ont ensuite établi des carrières réussies, notamment AFI, Less Than Jake, Link 80, Avenged Sevenfold, California Redemption et les habitants de la vallée Strung Out, Second Taux, Linkin Park, Hoobastank et Incubus. Avec une grande partie de la scène musicale de la région centrée dans d'autres régions (comme Hollywood et le centre-ville de Los Angeles), le Cobalt était l'un des principaux centres musicaux, artistiques et culturels de la vallée de San Fernando.
Cobalt Co50_Valkyrie/Cobalt Co50 Valkyrie :
Le Cobalt Co50 Valkyrie est un avion de construction artisanale monomoteur de quatre à cinq places, disposé dans une configuration canard et pousseur. Avion léger destiné à la propriété privée, il était initialement développé par Cobalt Aircraft de San Francisco, Californie, États-Unis, mais la société a cessé ses activités en juillet 2018 et la conception est actuellement développée par la Centauri Aircraft Company.
Flux de cobalt/flux de cobalt :
Cobalt Flux était un fabricant de contrôleurs de jeu basé dans la grande région de Salt Lake City, dans l'Utah, aux États-Unis. Un produit notable de Cobalt Flux était la plate-forme de danse à base de plastique polycarbonate et de métal, qui est utilisée avec des jeux de danse sur console tels que Dance Dance Revolution. Le site Web Cobalt Flux cobaltflux.org est maintenant un marché pour acheter et vendre des tampons de flux de cobalt, des boîtiers de contrôle et d'autres articles. Vous pouvez également trouver des conseils et une assistance sur la modification, l'entretien et la réparation des plaquettes.
Cobalt Santé/Cobalt Santé :
Cobalt Health est une organisation caritative médicale indépendante créée en 1964 pour aider les personnes touchées par le cancer, la démence et d'autres maladies. Ils fournissent une imagerie diagnostique à plus de 115 000 patients chaque année dans des centres d'imagerie à Cheltenham et à Birmingham, en Angleterre, et via une flotte de scanners mobiles d'IRM, de tomodensitométrie et de TEP-CT pour les hôpitaux du NHS et d'autres établissements médicaux à travers le Royaume-Uni. L'organisme de bienfaisance est réglementé par la Commission de la qualité des soins et répond aux normes établies par la norme de qualité pour l'imagerie (QSI). Il est également accrédité par la norme de gestion de la qualité ISO 9001: 2015 et la norme de gestion environnementale ISO 14001.
Heure Cobalt/Heure Cobalt :
Cobalt Hour (コバルト・アワー, Kobaruto Awaa), stylisé comme COBALT HOUR, est le troisième album studio de Yumi Arai, sorti le 20 juin 1975 par Toshiba EMI/Express (qui fait maintenant partie d'EMI Music Japan). L'album a également été distribué par Alfa Records pendant un certain temps, car Alfa détenait également des droits accessoires sur celui-ci et sur les autres LP d'Arai sortis à l'époque où Alfa était encore une société d'édition; ces droits sont ensuite revenus à EMI Japon en 1994 environ, lorsque EMI a repris la distribution du catalogue d'Alfa, à l'exception des artistes qui étaient publiés par Alfa et distribués par d'autres labels (et en ont ensuite conservé la majeure partie, y compris les 4 premiers albums d'Arai [dont les droits qu'elle avait réussi à acheter avant qu'Alfa ne soit vendue à Sony], tandis que le reste, le catalogue de l'époque où Alfa était une maison de disques et la majeure partie du catalogue de l'époque où c'était une maison d'édition, est allé avec Sony Music Entertainment, y compris le lecteur de session Haruomi le futur travail de Hosono à la fois en tant que musicien solo et dans le cadre de Yellow Magic Orchestra). Le 26 avril 2000, l'enregistrement a été remasterisé numériquement pour une réédition sur CD par Bernie Grundman. Les ventes Internet de l'album ont commencé le 10 mars 2005. La couverture de l'album a été illustrée par Pater Sato. Bien que le surnom d'Arai "Yuming" soit écrit sur la couverture, il est clair que le "g" a été ajouté plus tard.
Cobalt International_Énergie/Cobalt International Énergie :
Cobalt International Energy, Inc. est une société d'exploration et de production pétrolière en phase de développement dont le siège est à Houston, au Texas. Cobalt International Energy Inc. a déposé son bilan le 14 décembre 2017.
Lac Cobalt/Lac Cobalt :
Le lac Cobalt est situé dans le parc national des Glaciers, dans l'État américain du Montana. Le lac se trouve juste à l'est du Continental Divide dans la région de Two Medicine du parc national des Glaciers. Cobalt Lake se trouve à 9,2 km (5,7 miles) de marche du Two Medicine Store.
Réseaux Cobalt/Réseaux Cobalt :
Cobalt Networks était un fabricant de serveurs et d'appliances de serveur Linux à bas prix. La société comptait 1 900 clients utilisateurs finaux dans plus de 70 pays. Pendant la bulle Internet, la société avait une capitalisation boursière de 6 milliards de dollars malgré un chiffre d'affaires annuel de seulement 22 millions de dollars. En 2000, la société a été acquise par Sun Microsystems et en décembre 2003, Sun a fermé la gamme de produits Cobalt. Cobalt était le fournisseur d'appliances de serveur Web le plus prospère de son époque, et ce succès a motivé la création du pionnier des serveurs lames RLX Technologies.
Parc Cobalt/Parc Cobalt :
Cobalt Park est un parc d'activités situé à North Tyneside, en Angleterre. C'est l'un des plus grands parcs d'activités du Royaume-Uni.
Qube Cobalt/Qube Cobalt :
Le Cobalt Qube était une gamme de produits d'appareils de serveur informatique développée par Cobalt Networks, Inc. (plus tard acheté par Sun Microsystems) de 1998 à 2002, avec un système d'exploitation Red Hat Linux modifié et une interface graphique propriétaire pour la gestion des serveurs. Les systèmes Qube d'origine étaient équipés de microprocesseurs RM5230 ou RM5231, mais les modèles ultérieurs utilisaient des puces AMD K6-2. Le système d'exploitation NetBSD a été porté à la fois sur Cobalt Qube et RaQ (voir Liens externes).
Cobalt RaQ/Cobalt RaQ :
Le Cobalt RaQ est une gamme de produits de serveurs montés en rack 1U développée par Cobalt Networks, Inc. (rachetée plus tard par Sun Microsystems) avec un système d'exploitation Red Hat Linux modifié et une interface graphique propriétaire pour la gestion des serveurs. Les systèmes RaQ d'origine étaient équipés de processeurs MIPS RM5230 ou RM5231, mais les modèles ultérieurs utilisaient des puces AMD K6-2, puis éventuellement des processeurs Intel Pentium III pour les modèles finaux. Le Cobalt RaQ était la deuxième gamme de produits produite par Cobalt Networks; le premier était le Cobalt Qube.
Cobalt Silver_Kings/Cobalt Silver Kings :
Les Cobalt Silver Kings de Cobalt, en Ontario , étaient un club de hockey sur glace professionnel créé en 1906. L'équipe est connue pour être un membre fondateur de l' Association nationale de hockey , le prédécesseur de la Ligue nationale de hockey . Établie pour tirer parti du boom minier alors en cours dans le nord de l'Ontario, il est devenu évident que la ville était trop petite pour soutenir le hockey professionnel majeur, et l'équipe a quitté la NHA après sa saison inaugurale. Le club appartenait à l'exploitant minier de Renfrew, en Ontario, Ambrose O'Brien.
Cobalt Technologies/Cobalt Technologies :
Cobalt Technologies était une start-up de Mountain View spécialisée dans la création de biobutanol à partir de diverses matières premières cellulosiques. Les anciennes matières premières comprenaient des épis de maïs, des cimes et des branches d'arbres, des pins morts de dendroctones du pin. Il était dirigé par le PDG Bob Mayer et le président Andy Meyer.
Cobalt WASD/Cobalt WASD :
Cobalt WASD est un jeu vidéo d'action développé par Oxeye Game Studio et édité par Mojang Studios sorti le 30 novembre 2017 pour Microsoft Windows.
Arséniure de cobalt/Arséniure de cobalt :
L'arséniure de cobalt est un composé inorganique binaire de cobalt et d'arsenic de formule chimique CoAs. Le composé se produit naturellement sous forme de modderite minérale.
Bleu de cobalt/Bleu de cobalt :
Le bleu de cobalt est un pigment bleu obtenu par frittage d'oxyde de cobalt(II) avec de l'oxyde d'aluminium(III) (alumine) à 1200 °C. Chimiquement, le pigment bleu de cobalt est l'oxyde d'oxyde d'aluminium de cobalt (II) ou l'aluminate de cobalt (II), CoAl2O4. Le bleu de cobalt est plus clair et moins intense que le pigment (à base de cyanure de fer) bleu de Prusse. Il est extrêmement stable et a toujours été utilisé comme colorant dans la céramique (en particulier la porcelaine chinoise), les bijoux et la peinture. Les verres transparents sont teintés avec le smalt de pigment de cobalt à base de silice.
Cobalt blue_tarantula/Cobalt blue tarentula :
La tarentule bleu cobalt ou Cyriopagopus lividus est une espèce de tarentule qui appartient à la famille des Theraphosidae, originaire du Myanmar et de l'autre côté de la frontière avec la Thaïlande. Il a été initialement décrit comme Haplopelma lividum.
Bombe au cobalt/Bombe au cobalt :
Une bombe au cobalt est un type de «bombe salée»: une arme nucléaire conçue pour produire des quantités accrues de retombées radioactives, destinée à contaminer une vaste zone avec des matières radioactives, potentiellement à des fins de guerre radiologique, de destruction mutuelle assurée ou comme dispositifs apocalyptiques.
Borure de cobalt/borure de cobalt :
Les borures de cobalt sont des composés inorganiques de formule générale CoxBy. Les deux principaux borures de cobalt sont CoB et Co2B. Ce sont des matériaux réfractaires.
Cobalt chélatase/Cobalt chélatase :
La chélatase de cobalt (EC 6.6.1.2) est une enzyme qui catalyse la réaction chimique ATP + acide hydrogénobyrinique a,c-diamide + Co2+ + H2O ⇌ {\displaystyle \rightleftharpoons} ADP + phosphate + cob(II)acide yrinique a,c- diamide + H+Les quatre substrats de cette enzyme sont l'ATP, l'acide hydrogénobyrinique a,c-diamide, Co2+ et H2O ; ses quatre produits sont l'ADP, le phosphate, l'acide cob(II)yrinique a,c-diamide et H+. La chélatase de cobalt aérobie (voie de biosynthèse de la cobalamine aérobie) se compose de trois sous-unités, CobT, CobN (InterPro : IPR003672) et CobS (InterPro : IPR006537). Le macrocycle de la vitamine B12 peut être complexé avec du métal via les réactions dépendantes de l'ATP dans la voie aérobie (par exemple, dans Pseudomonas denitrificans) ou via des réactions indépendantes de l'ATP de la sirohydrochlorine dans la voie anaérobie (par exemple, dans Salmonella typhimurium). Les chélatases de cobalt correspondantes ne sont pas homologues. Cependant, les sous-unités aérobies de chélatase de cobalt CobN et CobS sont homologues aux sous-unités de Mg-chélatase BchH et BchI, respectivement. Le CobT s'est également avéré être apparenté à distance à la troisième sous-unité de la Mg-chélatase, BchD (impliquée dans la synthèse de la bactériochlorophylle, par exemple chez Rhodobacter capsulatus). Cette enzyme appartient à la famille des ligases, en particulier celles qui forment l'azote-D- liaisons métalliques dans les complexes de coordination. Le nom systématique de cette classe d'enzymes est acide hydrogénobyrinique-a,c-diamide:cobalt cobalt-ligase (formant ADP). D'autres noms couramment utilisés incluent l'acide hydrogénobyrinique a,c-diamide cobaltochelatase, CobNST et CobNCobST. Cette enzyme fait partie de la voie de biosynthèse de la cobalamine (vitamine B12) chez les bactéries aérobies.
Chlorure de cobalt/Chlorure de cobalt :
Le chlorure de cobalt (papier cobalt) peut faire référence à : Chlorure de cobalt(II) (CoCl2) Chlorure de cobalt(III) (CoCl3)
Disiliciure de cobalt/Disiliciure de cobalt :
Le disiliciure de cobalt (CoSi2) est un composé intermétallique, un siliciure de cobalt. C'est un supraconducteur avec une température de transition d'env. 1,4 K et un champ critique de 105 Oe.
Extraction de cobalt/extraction de cobalt :
L'extraction du cobalt fait référence aux techniques utilisées pour extraire le cobalt de ses minerais et d'autres minerais composés. Plusieurs méthodes existent pour la séparation du cobalt du cuivre et du nickel. Ils dépendent de la concentration en cobalt et de la composition exacte du minerai utilisé.
Ferrite de cobalt/ferrite de cobalt :
La ferrite de cobalt est une ferrite semi-dure de formule chimique CoFe2O4 (CoO·Fe2O3). La substance peut être considérée comme un matériau magnétique doux et dur et est généralement classée comme un matériau semi-dur.
Fluorure de cobalt/Fluorure de cobalt :
Fluorure de cobalt peut faire référence à : Fluorure de cobalt(II) (difluorure de cobalt), CoF2, couleur rouge Fluorure de cobalt(III) (trifluorure de cobalt), CoF3, couleur marron
Germaniure de cobalt/germanure de cobalt :
Le germaniure de cobalt (CoGe) est un composé intermétallique, un germaniure de cobalt. Des cristaux cubiques de CoGe (groupe spatial P213, cP8, a = 0,4631 nm) peuvent être produits en traitant un mélange de poudres de Co et Ge à une pression de 4 GPa et à une température de 800 à 1000 ° C pendant 1 à 3 heures. Ils n'ont pas de centre d'inversion, et sont donc hélicoïdaux, avec des chiralités droite et gauche. Le CoGe cubique est métastable et se transforme en une phase monoclinique lors d'un chauffage ultérieur à 600 ° C à pression ambiante. Le CoGe cubique est un antiferromagnétique avec une température de transition Tc de 132 K.
Verre cobalt/Verre cobalt :
Le verre de cobalt - connu sous le nom de «smalt» lorsqu'il est broyé comme pigment - est un verre de couleur bleu foncé préparé en incluant un composé de cobalt, généralement de l'oxyde de cobalt ou du carbonate de cobalt, dans une fonte de verre. Le cobalt est un agent colorant très intense et il en faut très peu pour montrer une quantité notable de couleur. Les plaques de verre au cobalt sont utilisées comme filtre optique dans les tests de flamme pour filtrer la forte lumière jaune indésirable émise par des traces de sodium et étendre la capacité de voir les teintes violettes et bleues, similaires au verre didymium. Le verre de cobalt modérément broyé ( silicate de potassium et de cobalt ) - appelé «smalt» - a été historiquement important en tant que pigment dans la verrerie, la peinture, la poterie, pour la décoration de surface d'autres types de verre et de céramique, et d'autres supports. La longue histoire de sa fabrication et de son utilisation a été décrite en détail. L'aluminate de cobalt, également appelé "bleu de cobalt", peut être utilisé de manière similaire. Le verre de cobalt tel que le verre bleu Bristol est apprécié pour sa couleur attrayante et est apprécié des collectionneurs. Il est utilisé dans les bouteilles bleues distinctives du sherry Harvey's Bristol Cream et de l'eau minérale Tŷ Nant.
Vert cobalt/Vert cobalt :
Le vert de cobalt est un terme ambigu pour l'une des deux familles de pigments inorganiques verts. Les deux sont obtenus en dopant l'oxyde de cobalt (II) dans des oxydes hôtes incolores.
Cobalt en_biologie/Cobalt en biologie :
Le cobalt est essentiel au métabolisme de tous les animaux. C'est un constituant clé de la cobalamine, également connue sous le nom de vitamine B12, le principal réservoir biologique du cobalt en tant qu'élément ultratrace. Les bactéries présentes dans l'estomac des ruminants convertissent les sels de cobalt en vitamine B12, un composé qui ne peut être produit que par des bactéries ou des archées. Une présence minimale de cobalt dans les sols améliore donc nettement la santé des animaux au pâturage, et un apport de 0,20 mg/kg par jour est recommandé car ils n'ont pas d'autre source de vitamine B12. Les protéines à base de cobalamine utilisent la corrine pour retenir le cobalt. La coenzyme B12 présente une liaison C-Co réactive qui participe aux réactions. Chez l'homme, B12 possède deux types de ligands alkyles : méthyle et adénosyle. MeB12 favorise les transferts de groupes méthyle (-CH3). La version adénosyle de B12 catalyse des réarrangements dans lesquels un atome d'hydrogène est directement transféré entre deux atomes adjacents avec échange concomitant du second substituant, X, qui peut être un atome de carbone avec des substituants, un atome d'oxygène d'un alcool ou une amine. La méthylmalonyl coenzyme A mutase (MUT) convertit le MMl-CoA en Su-CoA, une étape importante dans l'extraction de l'énergie des protéines et des graisses. Bien que beaucoup moins courantes que d'autres métalloprotéines (par exemple celles du zinc et du fer), d'autres cobaltoprotéines sont également connues. B12. Ces protéines comprennent la méthionine aminopeptidase 2, une enzyme présente chez l'homme et d'autres mammifères qui n'utilise pas le cycle corrine de B12, mais se lie directement au cobalt. Une autre enzyme de cobalt non corrine est la nitrile hydratase, une enzyme bactérienne qui métabolise les nitriles.
Lactate de cobalt/Lactate de cobalt :
Le lactate de cobalt est un composé chimique, un sel de cobalt et d'acide lactique de formule Co(C3H5O3)2.
Monosiliciure de cobalt/monosiliciure de cobalt :
Le monosiliciure de cobalt (CoSi) est un composé intermétallique, un siliciure de cobalt. C'est un semi-métal diamagnétique avec une résistivité électrique d'env. 1 mOhm·cm.
Nitrate de cobalt/Nitrate de cobalt :
Nitrate de cobalt peut faire référence à : Nitrate de cobalt(II) et ses différents hydrates Nitrate de cobalt(III), un composé volatil diamagnétique
Oxyde de cobalt/oxyde de cobalt :
L'oxyde de cobalt est une famille de composés chimiques constitués d'atomes de cobalt et d'oxygène. Les composés de la famille des oxydes de cobalt comprennent : oxyde de cobalt(II) (oxyde de cobalt), CoO oxyde de cobalt(III) (oxyde de cobalt), Co2O3 oxyde de cobalt(II,III), Co3O4
Oxyde de cobalt_nanoparticule/Nanoparticule d'oxyde de cobalt :
Dans la recherche sur les matériaux et les batteries électriques, les nanoparticules d'oxyde de cobalt désignent généralement des particules d'oxyde de cobalt(II,III) Co3O4 de taille nanométrique, avec diverses formes et structures cristallines. Les nanoparticules d'oxyde de cobalt ont des applications potentielles dans les batteries lithium-ion et les capteurs de gaz électroniques.
Empoisonnement au cobalt/Empoisonnement au cobalt :
L'empoisonnement au cobalt est une intoxication causée par des niveaux excessifs de cobalt dans le corps. Le cobalt est un élément essentiel pour la santé des animaux en quantités infimes en tant que composant de la vitamine B12. Une carence en cobalt, qui est très rare, est également potentiellement mortelle, entraînant une anémie pernicieuse. L'exposition à la poussière métallique de cobalt est la plus courante dans la fabrication du carbure de tungstène. Une autre source provient de l'usure de certaines prothèses de hanche métal sur métal. Selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), le métal de cobalt avec du carbure de tungstène est "probablement cancérogène pour l'homme" (agent du groupe 2A du CIRC), alors que le cobalt le métal sans carbure de tungstène est "probablement cancérogène pour l'homme" (agent du groupe 2B du CIRC).
Siliciure de cobalt/siliciure de cobalt :
Le siliciure de cobalt peut faire référence aux composés chimiques suivants : siliciure de dicobalt, Co2Si monosiliciure de cobalt, CoSi disiliciure de cobalt, CoSi2
Cobalt silver_rush/Cobalt silver rush :
La ruée vers l'argent du Cobalt a commencé en 1903 lorsque d'énormes veines d'argent ont été découvertes par des travailleurs sur le Temiskaming and Northern Ontario Railway (T&NO) près du poste du Mile 103. En 1905, une ruée vers l'argent à grande échelle était en cours et la ville de Cobalt, en Ontario, a surgi pour servir de plaque tournante. En 1908, le cobalt produisait 9% de l'argent mondial et en 1911, il produisait 31 507 791 onces d'argent. Cependant, le bon minerai s'est épuisé assez rapidement et la plupart des mines ont été fermées dans les années 1930. Il y a eu plusieurs petits réveils au fil des ans, notamment pendant la Seconde Guerre mondiale et à nouveau dans les années 1950, mais les deux se sont éteints et aujourd'hui, il n'y a pas d'exploitation minière active dans la région. Au total, les mines de la région de Cobalt ont produit 460 millions d'onces d'argent. La ruée vers le cobalt a joué un rôle déterminant dans l'ouverture du nord de l'Ontario à l'exploration minière. Les prospecteurs se sont dispersés à partir de Cobalt et ont rapidement provoqué la ruée vers l'or de Porcupine en 1909 et la ruée vers l'or de Kirkland Lake en 1912. Une grande partie de la colonie du nord de l'Ontario à l'extérieur de la ceinture d'argile doit son existence indirectement à la ruée vers le cobalt.
Station Cobalt/Station Cobalt :
La gare de Cobalt est une ancienne gare ferroviaire située dans la ville de Cobalt en Ontario, et était un arrêt pour les trains Northlander d'Ontario Northland. La station elle-même est occupée par les bureaux de la Historic Cobalt Corporation et du Bunker Military Museum ; les passagers devaient attendre à l'extérieur pour signaler le train et acheter des billets une fois à bord.
Sulfure de cobalt/sulfure de cobalt :
Le sulfure de cobalt est le nom des composés chimiques de formule CoxSy. Les espèces bien caractérisées comprennent les minéraux de formule CoS, CoS2, Co3S4 et Co9S8. En général, les sulfures de cobalt sont noirs, semi-conducteurs, insolubles dans l'eau et non stoechiométriques.
Hydrure de cobalt tétracarbonyle/Hydrure de cobalt tétracarbonyle :
L'hydrure de cobalt tétracarbonyle est un composé organométallique de formule HCo(CO)4. C'est un liquide jaune volatil qui forme une vapeur incolore et a une odeur intolérable. Le composé se décompose facilement lors de la fusion et en l'absence de pressions partielles élevées de CO, il forme du Co2(CO)8. Malgré les défis opérationnels associés à sa manipulation, le composé a reçu une attention considérable pour sa capacité à fonctionner comme catalyseur dans l'hydroformylation. À cet égard, HCo(CO)4 et les dérivés apparentés ont reçu un intérêt académique significatif pour leur capacité à médier une variété de réactions de carbonylation (introduction de CO dans des composés inorganiques).
Cobaltothérapie/Cobaltothérapie :
La thérapie au cobalt est l'utilisation médicale des rayons gamma du radio-isotope cobalt-60 pour traiter des affections telles que le cancer. À partir des années 1950, le cobalt 60 était largement utilisé dans les appareils de radiothérapie par faisceau externe (téléthérapie), qui produisaient un faisceau de rayons gamma qui était dirigé dans le corps du patient pour tuer le tissu tumoral. Parce que ces «machines à cobalt» étaient coûteuses et nécessitaient un soutien spécialisé, elles étaient souvent logées dans des unités de cobalt. La thérapie au cobalt était une avancée révolutionnaire en radiothérapie dans la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, mais elle est maintenant remplacée par d'autres technologies telles que les accélérateurs linéaires.
Cobalt tricarbonyl_nitrosyl/Cobalt tricarbonyl nitrosyl :
Le cobalt tricarbonyl nitrosyle est le composé organocobalt de formule Co(CO)3NO. C'est une huile volatile rouge foncé qui est soluble dans les solvants non polaires. Le composé est l'un des nitrosyles métalliques les plus simples. Il est hautement toxique, rappelant la même propriété pour le nickel tétracarbonyle.
Cobalt tris(diéthyldithiocarbamate)/Cobalt tris(diéthyldithiocarbamate) :
Le cobalt tris(diéthyldithiocarbamate) est le complexe de coordination du cobalt avec le diéthyldithiocarbamate de formule Co(S2CNEt2)3 (Et = éthyle). C'est un solide vert diamagnétique soluble dans les solvants organiques.
Cobaltite/Cobaltite :
La cobaltite est un minéral sulfuré composé de cobalt, d'arsenic et de soufre, CoAsS. Ses impuretés peuvent contenir jusqu'à 10 % de fer et des quantités variables de nickel. Structurellement, il ressemble à la pyrite (FeS2) avec l'un des atomes de soufre remplacé par un atome d'arsenic. Bien que rare, il est exploité comme une source importante de cobalt, un métal stratégiquement important. Les incrustations d'altération secondaire d'érythrite, arséniate de cobalt hydraté, sont courantes. Une variété contenant beaucoup de fer remplaçant le cobalt, et connue sous le nom de ferrocobaltite (allemand : Stahlkobalt), a été trouvée à Siegen en Westphalie. Le nom vient de l'allemand, Kobold, « esprit souterrain » en allusion au « refus » des minerais cobaltifères de fondre. comme on s'y attend, y compris les vapeurs nauséabondes et toxiques dégagées par les minerais. La cobaltite, qui contient à la fois de l'arsenic et du soufre, était l'un de ces minerais. Il se produit dans les dépôts hydrothermaux à haute température et au contact des roches métamorphiques. Il se produit en association avec de la magnétite, de la sphalérite, de la chalcopyrite, de la skutterudite, de l'allanite, de la zoisite, de la scapolite, de la titanite et de la calcite ainsi que de nombreux autres sulfures et arséniures de Co–Ni. Il a été décrit dès 1832. On le trouve principalement en Suède, en Norvège, en Allemagne, en Cornouailles, en Angleterre, au Canada, à La Cobaltera, au Chili, en Australie, en République démocratique du Congo et au Maroc. Des cristaux ont également été trouvés à Khetri au Rajasthan, et sous le nom de sehta, le minéral était utilisé par les bijoutiers indiens pour produire un émail bleu sur des ornements en or et en argent. La cobaltite peut être séparée des autres minéraux par des méthodes de flottation sélectives, à pH contrôlé, où la récupération du cobalt implique généralement l'hydrométallurgie. Il peut également être traité par des méthodes pyrométallurgiques, telles que la fusion éclair.
Cobaltobl%C3%B6dite/Cobaltoblödite :
La cobaltoblödite est un minéral de cobalt rare de formule Na2Co(SO4)2·4H2O. La cobaltoblödite a été trouvée dans la mine Blue Lizard, comté de San Juan, Utah, États-Unis, connue pour ses minéraux d'uranium secondaire. La cobaltoblödite est intimement liée à la blödite enrichie en manganèse, cobalt et nickel et à un autre nouveau minéral, la manganoblödite. La cobaltoblödite, comme son nom l'indique, est un analogue du cobalt de la blödite. Il est également analogue à la changoïte, la manganoblödite et la nickelblödite - d'autres membres du groupe blödite.
Cobaltocène/Cobaltocène :
Le cobaltocène, également appelé bis(cyclopentadiényl)cobalt(II) ou encore "bis Cp cobalt", est un composé organocobalt de formule Co(C5H5)2. C'est un solide violet foncé qui se sublime facilement légèrement au-dessus de la température ambiante. Le cobaltocène a été découvert peu après le ferrocène, le premier métallocène. En raison de la facilité avec laquelle il réagit avec l'oxygène, le composé doit être manipulé et stocké en utilisant des techniques sans air.
Cobaltore Onagawa/Cobaltore Onagawa :
Cobaltore Onagawa (コバルトーレ女川, Cobaltore Onagawa) est un club de football basé à Onagawa, la principale et unique ville formant le district d'Oshika, situé dans la préfecture de Miyagi au Japon. Ils jouent dans la Tohoku Soccer League, qui fait partie des ligues régionales japonaises. Le nom Cobaltore vient de la combinaison de deux mots espagnols : cobalto, faisant référence au bleu de cobalt, et floresta, signifiant « forêt ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cross rhythm

Touches croisées/Touches croisées : Cross Keys ou Crosskeys peut faire référence à : Liste croisée/Liste croisée : La cotation croisée...